Page 1

1


2


"… Je veux être de ce qui va arriver" * Mademoiselle Chanel

* "L’allure de Chanel" de Paul Morand 1996 - p204 © 1976, Éditions Hermann, 6 rue de la Sorbonne, 75005 Paris. France www.editions-hermann.fr

3


4


5


L’ALLURE DU TEMPS Comment Chanel a bouleversé les codes de l’horlogerie

Man Ray "Portrait de Gabrielle Chanel" (1935) - © Man Ray Trust / ADAGP, Paris 2012

6


simplicité d’usage, qualité superlative des traitements de surface, des jeux de polissage.

Une allure, c’est plus qu’un style, c’est une distinction particulière. L’allure, c’est le style en mouvement. Et par essence, l’allure est unique. CHANEL est une allure.

Dès 2005, elle aborde les rives de la haute horlogerie, s’équipe de mouvements automatiques dédiés, accueille un tourbillon, propose même de nouvelles façons de lire l’heure, avec l’innovante J12 Rétrograde Mystérieuse.

Cette allure, c’est Gabrielle Chanel qui, dès le départ, en a posé les audacieuses bases stylistiques: simplicité des formes, rigueur des couleurs, authenticité des matières. Ces codes esthétiques se doublent d’une véritable éthique de l’objet: attention au confort, simplicité d’usage, qualité de la façon.

Essentiellement CHANEL, la J12 a été précédée de quelques années par la montre Première. En 1987, la Première marque les débuts de CHANEL en horlogerie. Sa forme rectangulaire aux pans coupés s’inspire directement de la Place Vendôme qui fut dès 1934 le théâtre d’une large partie de la vie de Mademoiselle Chanel qui avait élu domicile dans une suite de l’hôtel Ritz sur cette même Place Vendôme. Désormais façonnée aussi en céramique, montée sur de fluides bracelets de perles Triple Tour, elle apparaît aujourd’hui sous un nouveau jour: avec la Première Tourbillon Volant, elle entrouvre les portes de la haute horlogerie au féminin. Une très horlogère mais très poétique Première !

Quand en l’an 2000, CHANEL a l’audace de bouleverser les catégories du monde horloger en présentant la J12, première montre sportive en céramique high-tech*, elle est dans la droite ligne des codes établis par Gabrielle Chanel. Elle est dans son allure. Simplicité des formes ? La vigoureuse pureté de son design, l’équilibre de ses proportions, l’évidence intemporelle de son apparence séduisent immédiatement. Rigueur des couleurs? Sortie en noir intégral, elle ose un chic inédit aussitôt envié. Trois ans plus tard, elle impose le blanc dans la haute horlogerie. En 2011, elle invente une nouvelle couleur, Chromatic, aux reflets d’orage. Authenticité des matières ? La J12 donne toutes ses lettres de noblesse à l’art millénaire de la céramique et la transfigure en matière précieuse, habillant les garde-temps avec une allure folle. Quant à l’éthique de l’objet, si chère à Gabrielle Chanel, la J12 en est la démonstration. Lisibilité optimale, confort au porter inégalé,

Nouvelle collection, la montre Mademoiselle Privé, au cercle parfait et essentiel, est un splendide et pur écrin pour les métiers d’art et l’expression des symboles créatifs de CHANEL. Peinture miniature, gravure, sculpture et marqueterie de nacre, sertissages et symboles s’animent et tournoient dans ce cercle intemporel. Une allure unique. * haute technologie

7


J12 Première icône horlogère du XXI° siècle

8


A l’instar des icônes de la Maison, la J12 semble avoir toujours existé. Imprimée dans l’inconscient collectif comme un classique absolu, elle a l’éclat intemporel des légendes. Sans doute parce qu’elle concentre l’essence des valeurs insufflées par Gabrielle Chanel. Le style. L’innovation. L’épure. L’androgynie. L’élégance. L’éloge du chic en toutes circonstances. Hissée sur la cime des numéros les plus célèbres de la maison, la J12 ne s’est pas contentée de révolutionner l’horlogerie chez Chanel. Elle a initié un mouvement. En 2000, année de son lancement, la montre J12 est la première à oser métamorphoser ce matériau. A l’époque, une seule obsession guide son créateur Jacques Helleu : comment sublimer le noir ? Comment faire jaillir sa lumière ? Comment lui rendre grâce ? Inspirée par l’univers nautique de haute voltige et la silhouette élancée des voiliers de compétition, la Maison Chanel découvre alors les vertus d’une terre unique, constituée de poudre de dioxyde de zirconium et d’yttrium, de minéraux naturels, de pigments et d’un substrat liant. Cette céramique chauffée à plus de 1000 degrés exige une maîtrise totale de chaque étape avant d’être longuement et méticuleusement polie par plusieurs machines, puis à la main. Ce noir éclatant capturé dans la masse, résolument inaltérable, fait l’effet d’un choc lorsqu’il arrive place Vendôme. Un maillage seconde peau à la virilité assumée qui contrairement au métal s’ajuste naturellement à la température de l’épiderme. Un niveau de raffinement encore jamais atteint avec la céramique. Symbole de l’excellence en horlogerie, le chiffre 12 lui porte chance. Le numéro 12 entre ainsi au panthéon des numéros d’or de la Maison, suivant la destinée heureuse du N°5 et autres combinaisons magiques. Car, dès les premières heures, la J12 devient un phénomène. La presse internationale lui offre même un statut unique, celui « d’icône horlogère du 21ème siècle ». Un succès inattendu qui lui permet toutes les audaces. En 2003, la maison Chanel lui offre une déclinaison immaculée et lance la J12 blanche. Cette couleur intense dont Mademoiselle aimait tant l’éclat qu’elle en absorbait les reflets en portant des camélias à la boutonnière. A l’instar de la J12 Noire, la version blanche rencontre un succès inégalé. En 2011, Chanel innove encore avec la création de la céramique Chromatic, un tutoiement subtil de terre et de titane qui confère au bracelet une couleur de ciel d’orage. Une couleur unique et changeante, capable de capturer la luminosité de son environnement et de la diffuser avec précision. Aujourd’hui, douze ans après sa création, Chanel continue de rendre hommage à cette icône horlogère. En multipliant les variations raffinées tout en respectant sa nature profonde, en osant la matité, les séries limitées et les éditions d’exception. Les horlogers Chanel réservent à chaque J12 la même attention qu’à l’origine. Une bienveillance sans égale qui lui a permis d’acquérir un statut culte en une décennie. * haute technologie

99


Splendeur noire enfin ce noir pérenne. Mais plus fondamental encore, la céramique noire de la J12 intensifie l’architecture si fermement dessinée de la montre, souligne et amplifie la vigueur de ses lignes sportives.

Jusqu’à la première sortie de la J12 en habits noirs, le noir n’avait encore jamais réussi à s’imposer durablement en horlogerie. Il n’existe pas de métal noir et pour acquérir cette apparence, celui-ci doit subir des traitements de surface. Or, rien n’est plus fragile et moins pérenne que le noir apposé ainsi en fines couches sur un métal, quel qu’il soit. Apparue pour la première fois en l’an 2000 dans son somptueux costume de céramique high-tech* noire, la J12 allait provoquer une véritable révolution stylistique, un changement de paradigme. Le noir intense de la céramique ne résultant pas d’un traitement de surface mais étant pris dans la masse de la matière elle-même, il en devient consubstantiel. Ses incomparables qualités de résistance et d’insensibilité aux griffures et aux atteintes du temps rendent

Nouvelle matière noble, le noir de la céramique high-tech* développée par CHANEL pour la J12 allait s’imposer dans le panthéon des matériaux de prédilection de l’horlogerie. Mieux, en se mariant progressivement avec des inserts d’or, avec des diamants et des pierres précieuses, voire, comble de l’intensité, avec un pavage de céramique baguette noire, la J12 a ouvert de somptueux nouveaux champs créatifs. * Haute technologie

10


11


Blanc

immaculé Ce blanc dont Coco Chanel disait que, "comme le noir, le blanc tient tout", souligne l’architecture vigoureuse de la J12, en allant à l’essentiel de la forme. Son éclat si particulier qu’on pourrait le qualifier d’éclat intérieur, et le soyeux de son polissage lui confèrent une magie remarquable. Sa propension à se mélanger en toute harmonie avec les métaux les plus précieux, or et diamants, crée des accords de matière étonnants et des jeux de lumière à nuls autres pareils.

Pas plus que de noir, il n’existe dans la nature de minéral ni d’alliage qui soit blanc. Intensément blanc. Du coup, le blanc était devenu presque un tabou en horlogerie. On l’associait à des matières sans noblesse et on le réservait à d’éphémères garde-temps. Jusqu’à ce jour de 2003, quand CHANEL annonça la sortie en grande tenue blanche de sa déjà célèbre J12, née en noir en l’an 2000. Contre toute attente, la J12 de CHANEL en céramique high-tech*, au blanc pur immaculé, s’imposa d’emblée comme un nouvel étalon esthétique de l’horlogerie. Désormais, le blanc était devenu l’une des couleurs majeures de l’horlogerie.

* Haute technologie

12


13


ChRomatiC coulEur uniquE

La J12 Chromatic présentée en 2011 est née de la volonté de CHANEL d’inventer une nouvelle couleur, de donner à la céramique une teinte encore jamais vue, de lui conférer un éclat exclusif. La couleur Chromatic est un chatoiement qui varie d’intensité et de densité selon la luminosité ambiante. Pour rendre justice à cette couleur étonnante, il faut porter la montre, la faire vivre et la laisser changer au gré de ses mouvements. Matière, couleur et éclat indissociablement liés, elle passe alors d’un ciel d’orage à des miroitements océans, elle devient miroir, reflet, profondeur. Une couleur aussi intense que changeante, vibrante, chaleureuse, poétique. La couleur Chromatic recèle un mystère et revêt une dualité particulière. "A la fois couleur et non couleur, elle est un pur instant-matière", elle transforme en éclat particulier la lumière environnante, elle met en lumière toutes les nuances des instants et des circonstances de la vie. CHANEL a ainsi cherché à "donner une couleur au temps". Parvenir à obtenir une telle couleur inédite a nécessité plus de six ans de recherches et de mises au point. Sans compter les techniques de polissage très particulières qu’il a fallu mettre en œuvre, alternant brossage et satinage, afin de rendre pleinement justice à l’éclat unique de la céramique Chromatic. outre les versions les plus "classiquement" Chromatic, qui se jouent avec subtilité des nombreux, sensibles et profonds reflets de la couleur Chromatic, CHANEL l’associe dans des versions précieusement féminines avec des cadrans argentés ou rose poudré qui offrent d’inédits accords de tons et de couleurs. De riches versions joaillières, composées de fins sertissages de diamants ronds et baguette qui soulignent le cercle parfait de la lunette et migrent même sur les bracelets, enrichissent encore la palette chromatique de ces précieux garde-temps. Une palette de coloriste qui s’intensifie encore avec de sublimes versions serties de saphirs baguette roses ou cognac.

14


15


Art et maîtrise de la céramique La nouvelle céramique Chromatic pousse la technologie de la céramique horlogère dans ses derniers retranchements

Des arts du feu, métallurgie ou verrerie, la céramique est le plus ancien de tous. Dès le paléolithique, soit près de 30 000 ans avant J.-C., les hommes maîtrisaient déjà cette cuisson de l’argile à haute température qui leur a permis de façonner à leur guise et de conserver objets de culte ou objets domestiques. A travers toute son histoire qui accompagne pas à pas celle de l’humanité, la céramique a pris mille visages au gré des civilisations et est devenue un art d’un raffinement extrême, affectant les formes les plus élaborées et se prêtant à toutes les décorations les plus sophistiquées et les plus raffinées. Art noble et universel maîtrisé par tous les peuples de la terre, la céramique a très tôt été utilisée aussi à des fins de construction puis, graduellement a trouvé de nouvelles applications au fur et à mesure de la sophistication grandissante de ses procédés de fabrication. Au XXème siècle naît une nouvelle branche à part entière de l’art de la céramique, que l’on nomme les "céramiques techniques". Les oxydes, les poudres, les granulés y remplacent l’antique terre argileuse et se combinent

pour créer des céramiques de haute technologie aux propriétés physiques spécifiques, destinées à des usages industriels pointus, spatiaux, médicaux. Ces céramiques techniques ont des propriétés étonnantes. Elles sont d’une très grande résistance mécanique, combinent faible densité et extrême dureté, comparable à celle du saphir donc bien supérieure à celle de l’acier. Elles résistent aux chocs thermiques (ce sont des tuiles de céramique qui protègent la navette spatiale lors de sa rentrée dans l’atmosphère), aux agressions chimiques, aux effets du vieillissement. Elles sont de parfaits isolants électriques et, surtout, sont totalement biocompatibles, c’est à dire sans aucun danger pour l’homme et son environnement. Autant de qualités qui font de la céramique high-tech* un matériau d’exception pour l’horlogerie à qui elle offre un écrin intemporel, grâce à sa dureté et à sa résistance exceptionnelle aux rayures et au vieillissement. Mais cette même céramique a aussi d’autres qualités qui plaident en sa faveur: son poids procure un incomparable confort au porter; sa

16


conductivité lui permet de prendre et de conserver l’exacte chaleur du corps avec lequel elle est en contact; enfin son éclat si particulier qu’on pourrait le qualifier d’éclat intérieur, et le soyeux de son polissage lui confèrent une magie remarquable. Des qualités qui répondent à l’éternelle quête des horlogers en matière d’habillage: intemporalité, résistance, confort, éclat.

Plus légère encore que les autres céramiques noires ou blanches (car le titane qui entre dans sa composition est un des métaux les plus légers qui soit, environ 60% de la masse volumique de l’acier) mais de 25% encore plus dure, tout aussi biocompatible, la céramique Chromatic concentre l’ensemble des technologies et des savoir-faire acquis par CHANEL dans ce domaine de pointe si sensible et si spécifique.

La céramique Chromatic

La nouvelle céramique Chromatic développée par CHANEL pousse en effet la technologie de la céramique horlogère dans ses derniers retranchements. Les procédés de fabrication mis en oeuvre y sont encore plus complexes que dans le cas de la céramique noire ou blanche et plus de deux ans ont été nécessaires pour leur mise au point et leur transposition au niveau industriel. Les temps de polissage de cette céramique si particulière sont deux fois plus longs et des techniques employées pour le polissage du saphir ont dû être adaptées pour parvenir à cet éclat si particulier.

Après la céramique du noir le plus intense qui soit, puis la céramique du blanc le plus pur et le plus limpide, CHANEL a introduit la céramique Chromatic. C’est une céramique high-tech* d’un nouveau genre, une céramique de titane, l’aboutissement d’une longue recherche technologique. Elle offre une nouvelle couleur, proche du titane ou de l’or blanc et dont l’éclat est unique.

* Haute technologie

17 17


Art et maîtrise de la céramique La création d’une J12 passe par de nombreuses étapes dont certaines restent confidentielles: secret de fabrication oblige.

Un long processus Qu’elle soit noire, blanche ou Chromatic, la fabrication d’une J12 en céramique passe par les mêmes rigoureuses étapes, un long processus que CHANEL maîtrise intégralement. Comme pour toute céramique, tout commence avec de la "terre". Mais ici, cette "terre" est constituée d’une poudre de dioxyde de zirconium et d’yttrium, des minéraux naturels que l’on mélange aux pigments qui donneront la couleur et à un substrat liant. Cette "terre" est ensuite mise en forme dans des moules qui varient évidemment selon les pièces qui sont fabriquées: le boîtier de la J12, les maillons de son bracelet (il existe une vingtaine de types et de formes de maillons) ou les autres éléments de l’habillage, lunette, couronnes, poussoirs selon les modèles. Voire même composants du mouvement pour certaines J12 de Haute Horlogerie. Une fois cette "terre" moulée, elle est débarrassée de son liant qui a pour particularité d’être à la fois assez fort pour maintenir les granulés de zirconium entre eux mais suffisamment soluble pour pouvoir se dissoudre à l’eau. La pièce devient alors une forme extrêmement fragile et poreuse, un peu comme un château de sable qui risquerait l’effondrement en tout temps. Cette pièce est ensuite placée dans un four qui monte à plus de 1 000° et qui va durcir la céramique jusqu’à son point de résistance ultime (sachant que certains secrets de fabrication, innovants et exclusifs à CHANEL, ne peuvent être dévoilés dans leur détail).

Une des grandes difficultés de ce procédé est de percer les pièces avant leur cuisson et de maîtriser les phénomènes de rétractation de la céramique qui se produisent lors de la cuisson. Seconde étape essentielle, le polissage de la céramique qui va lui donner tout à la fois son brillant, sa douceur et son éclat particulier. Des techniques spécifiques sont mises en œuvre, semblables à celles qui permettent de polir le saphir (dans l’ordre décroissant de dureté de la matière on trouve le diamant, puis le saphir et enfin la céramique). C’est une véritable épreuve, menée en plusieurs phases, que subissent alors les éléments de céramique qui, placés dans des satellites, orbitent longuement entre deux meules recouvertes de poudre de diamant qui s’orientent selon les contours à polir, puis sont emportés dans des tambours, mélangés à de la pierre abrasive, jusqu’à obtenir leur brillant et leur poli inaltérable. On le voit, il y a dans cette technologie de la mathématique et du flair, des secrets de fabrication et du savoirfaire artisanal, de la maîtrise comme de l’audace. Une fois polis, ces éléments peuvent passer en assemblage. L’assemblage du très souple bracelet céramique est tout particulièrement méticuleux car celui de la J12 est taillé en chute à la

18 18


à tour à la main ou par d’impressionnantes machines numériques multiaxes.

fois latérale et dans son épaisseur. Il convient donc d’en assembler les différents maillons un à un, à la main, de les coller entre eux (un robot de collage dispense l’exacte quantité micrométrique nécessaire), de les sécher aux ultra-violets avant de les passer au four, de méticuleusement les contrôler individuellement, selon de très sévères protocoles.

Avant d’être assemblés et sertis, les éléments de la J12 passent par le centre de polissage. La première phase est automatisée. Il s’agit d’un pré-meulage qui permet d’assurer la régularité géométrique de la pièce. Après cette préparation, les pièces passent toutes par un polissage manuel individualisé. A chacune de ces étapes, elles subissent un contrôle. Au total, une montre terminée, emboîtée, aura subi plus de 1 000 contrôles visuels avant que d’être déclarée conforme aux très exigeants critères de qualité de CHANEL.

Mais au-delà des seuls éléments de céramique de la J12, c’est l’ensemble des éléments métalliques - acier, titane, or, aluminium - des montres CHANEL qui s’élabore ici. Conception, plans, fabrication, polissage, décoration sont menés de front dans la même manufacture que CHANEL détient au cœur des vallées horlogères suisses. Cette manufacture, Châtelain, créée en 1947, réalise l’ensemble de l’habillage des produits horlogers de CHANEL et occupe près de 300 personnes. Tout y est organisé selon un flux de production qui, des plans et du prototypage à la montre achevée, passe par toute une série d’élaborations, d’opérations et de contrôles de qualité en continu. Usinage des fonds, des lunettes, des petites barres qui tiendront les maillons ou encore du fermoir dépliant si simple, élégant et inusable créé ici pour CHANEL; tournage, fraisage, taraudage, cannelage de toutes les pièces qui entrent dans la composition de l’habillage horloger, autant d’opérations mécaniques menées tour

Mais avant leur assemblage final et leur emboîtage, certaines des pièces passent par l’atelier de sertissage. C’est là aussi l’une des innovations majeures apportées par la J12 : marier la céramique et le diamant, mélanger leurs éclats singuliers, ouvrant ainsi de nouvelles perspectives esthétiques à l’horlogerie. Cependant, l’innovation horlogère telle que CHANEL la conçoit dans le domaine de la céramique ne s’arrête pas en si bon chemin. De l’extérieur, de l’habillage, la céramique a aussi migré à l’intérieur de la montre, au cœur de son mouvement.

19


innoVaTion JUsqU’aU CoeUR dE l’HorlogEriE l’InnoVaTIon HorloGÈre Selon CHanel : à la croisée de l’habillage et du mouvement, là où l’allure d’un dessin trouve son expression mécanique la plus aboutie.

C’est Gabrielle Chanel qui a donné le la. Et depuis lors, l’innovation est au cœur de tout ce qu’entreprend CHANEL. Une innovation dont le principe est toujours le même: agir à contretemps, intervertir le genre des objets créés, les détourner de leurs fonctions pour leur rendre une évidence d’usage inconnue jusqu’alors. C’est l’exemple du jersey et du tweed transformés et transfigurés par Mademoiselle Chanel en matière de premier choix pour créer une nouvelle élégance, moderne et pratique, confortable et libératrice. C’est l’exemple aussi du sac de légende, le 2.55. (sac matelassé créé en février 1955), qui, par la simple adjonction d’une chaînette libéra les mouvements de la femme.

l’introduction du blanc en horlogerie. Troisième innovation, la création avec la J12 Chromatic d’une nouvelle couleur, jamais vue, qui transfigure à nouveau la céramique. Mais il est aussi une autre innovation qui, pour être plus discrète, n’en est pas moins marquante: l’utilisation de la céramique dans des fonctions horlogères. La première incursion de CHANEL dans ce nouveau domaine date de 2005 avec la sortie de la J12 Tourbillon, première Grande Complication en céramique de l’histoire horlogère. En effet, pour la première fois, la platine d’un mouvement est réalisée en céramique. La platine est la base du mouvement auquel elle donne son support et sur lequel toute la délicate architecture mécanique va se positionner. Sa précision d’usinage est donc primordiale. D’elle va dépendre toute la construction du mouvement. Pour la première fois, de la céramique a ainsi été usinée avec des tolérances de

il en va de même dans le domaine horloger. Première innovation de CHANEL: métamorphoser la céramique en matière précieuse et renverser au passage les codes de l’horlogerie. Deuxième innovation, après le noir intense de la première J12,

20


l’ordre du 1/100ème, ce qui, en-soi est déjà une performance. Visible à travers le fond saphir de la boîte, cette platine céramique, si pure et si essentielle, est aussi une première esthétique, donnant à elle seule une allure unique à la J12 Tourbillon. Mais par ailleurs, le pont supérieur de la cage du tourbillon a été réalisé en verre optique, ce qui procure au mouvement tourbillon une profondeur étonnante, et le pont du Tourbillon a été taillé dans de l’or gris, reprenant les lignes pures des aiguilles de la montre. Cette association inédite de céramique, de verre optique et d’or gris dans une J12 aussi profondément horlogère que d’allure sportive signe une esthétique ultra contemporaine.

une montre automatique trois aiguilles de Haute Horlogerie, alliant

La seconde incursion de CHANEL dans l’intégration de la céramique au cœur du mouvement mécanique est la J12 Calibre 3125. Elle est le fruit d’une étroite collaboration entamée entre CHANEL et la manufacture suisse Audemars Piguet dans le but de produire

précision, mécanisme de quantième à correction rapide, réserve

perfection graphique, tradition artisanale horlogère et finitions exemplaires. Habillée d’or jaune 18 carats et de céramique noire, la J12 Calibre 3125 est équipée d’un mouvement automatique qui est la fusion du mouvement 3120 d’Audemars Piguet et de la céramique de la J12. Le rotor du mouvement 3125, monté sur roulements à bille en céramique, est ainsi composé d’une masse d’or jaune 22 carats rhodié et poli miroir, et de bras en céramique noire. Par ailleurs, ce mouvement de haute précision et aux finitions exceptionnelles est doté de tous les attributs de la Haute Horlogerie: pont de balancier traversant, balancier à inertie variable, remontage automatique de de marche supérieure à 60 heures. Un mouvement de prestige, allié au design de la J12 pour créer une montre d’exception. * Haute technologie

21


Poussoir à 2h actionne la fonction de mise à l’heure Indicateur de réserve de marche 10 jours Couronne verticale rétractable Tourbillon Poussoir à 4h actionne la fonction de remontage du mouvement

Disque de minutes digital (de 11 à 19)

J12 Rétrograde Mystérieuse 22


très classique au centre de la montre. Mais à la dixième minute de l’heure, l’aiguille des minutes arrivée à la hauteur de "l’obstacle" formé par la couronne verticale, inverse sa rotation et se met à tourner dans le sens anti-horaire. Pendant dix minutes, elle va ainsi cheminer à l’envers (au rythme de cinq minutes de cadran par minute écoulée) pour rejoindre sa position classique à la vingtième minute, de l’autre côté de la couronne verticale, d’où elle reprendra sa course normale. Pendant les dix minutes de cet épisode rétrograde, on ne perd pas pour autant la lecture de la minute exacte car on peut lire chaque minute écoulée sur un disque chiffré de 11’ à 19’, visible à travers un guichetloupe. Ce disque digital ne défile que pendant cet intervalle de retour en arrière de l’aiguille des minutes. Pendant les cinquante minutes de la rotation normale de l’aiguille, il se met en position neutre (sans chiffre). Après les dix minutes de l’épisode rétrograde, la lecture de l’heure reprend donc son cours normal.

Forte de cette incursion sur les terres de la Haute Horlogerie et de son expérience dans le domaine du tourbillon, CHANEL a voulu aller plus loin encore dans la singularité horlogère en proposant une grande complication mécanique exclusive, à la fois techniquement innovante et stylistiquement inédite : la J12 Rétrograde Mystérieuse. Toutes les innovations que renferme la J12 Rétrograde Mystérieuse sont ainsi au service d’une exigence stylistique : offrir une montre parfaitement ronde de 47mm de diamètre, dépourvue de toute couronne latérale non seulement pour la pureté absolue de son dessin mais aussi pour le confort optimal de son porter au poignet. Un souci esthétique et ergonomique qui a toujours été au cœur de la démarche créative de CHANEL, ce dont témoignent toutes les créations emblématiques de la Maison. Créée et réalisée en collaboration avec le concepteur horloger et constructeur de pointe et d’avant-garde Renaud et Papi (APRP SA), la J12 RÉTROGRADE MYSTERIEUSE est un concentré d’innovations conjuguant complications et premières mondiales. Mais c’est avant tout dans la façon de pousser le plus loin possible l’intégration esthétique des mécanismes mis en œuvre dans cette montre que la démarche de CHANEL est globalement innovante. En voulant créer une montre dépourvue de couronne, donc parfaitement ronde, il a fallu imaginer une nouvelle disposition, unique en son genre : une couronne verticale. Celle-ci, escamotable par simple pression, a été placée sur le cadran, à 3h. Cette couronne de céramique traverse ainsi verticalement le verre saphir et ses fonctions (remontage ou réglage de l’heure) sont pilotées par deux poussoirs de céramique invisibles car parfaitement intégrés dans le décor de la lunette. Mais la présence de cette couronne verticale empêche dès lors l’aiguille des minutes de poursuivre normalement sa course tout autour du cadran ! Cet obstacle a donné naissance à une lecture de l’heure qui ne s’était encore jamais rencontrée. Pendant les dix premières minutes, heures et minutes se lisent de façon

Grâce à cette disposition tout à fait inédite, la J12 Rétrograde Mystérieuse présente un visage qui ne ressemble à aucune autre montre. Creusée à 9h, une large ouverture dans le cadran laisse voir le tournoiement de la très fine cage du tourbillon qui régule le mouvement de la montre. Accomplissant un tour en 60 secondes, le tourbillon indique ainsi le passage des secondes. A 11h, on découvre l’indication par petite aiguille de l’exceptionnelle réserve de marche du mouvement prévu pour fonctionner de façon autonome et optimale pendant environ dix jours (soit 237 heures, une fois les deux barillets parallèles totalement remontés). Loin de s’interrompre avec cette pièce d’exception, la fructueuse collaboration entre CHANEL et Renaud et Papi se poursuit, explorant de nouvelles pistes techniques et esthétiques au service de la Haute Horlogerie. Cette année, le délicat fruit de cette alliance de savoir-faire se décline au féminin avec la Première Tourbillon Volant (à découvrir en pages 32 et 33).

23 23 23


J12 inTEnSéMEnT MaSculinES "D’abord pour moi…" avait l’habitude de dire Jacques Helleu, créateur de la J12 en 2000. C’est "d’abord pour moi" expliquait-il, qu’il a rêvé puis créé la J12. En s’inspirant de ses propres obsessions pour les lignes à la fois fluides, racées et puissantes des chefs-d’œuvre automobiles, de sa fascination pour l’univers nautique et les silhouettes élancées et ergonomiques des plus beaux voiliers de compétition. En pensant également aux matériaux d’avant-garde dans lesquels coques et carrosseries sont profilées. Des matériaux remarquables non seulement pour leur beauté contemporaine, mais aussi pour leur légèreté, leur résistance et leurs caractéristiques physiques d’exception. Son créateur la voulait ainsi "intemporelle, d’un noir brillant, indestructible". Une montre intensément masculine. Aussi sportive et robuste que d’une élégance immuable. Une allure unique, pour reprendre un mot qui sied à CHANEL. Jusqu’à l’apparition de la J12, CHANEL était étroitement associé à une idée particulière de la féminité. Avec la J12, c’est aussi une idée particulière de la masculinité qui fait son entrée dans l’univers de CHANEL.. L’utilisation de la céramique pour y tailler une montre sportive fut une première technique et stylistique, un témoignage éclatant d’avantgardisme et de modernité. Techniquement, la céramique de haute technologie mise au point pour la J12 fait appel à des savoir-faire extrêmement pointus: il s’agit de proposer de véritables instruments professionnels dont la résistance soit éprouvée, dont la fiabilité soit garantie, dont les performances soient avérées ! La céramique est un matériau d’une dureté et d’une résistance exceptionnelles aux altérations du temps. C’est aussi une matière au poids idéal, qui prend la température du corps, offrant un confort au porter tout à fait unique. Avec la J12, ces qualités intrinsèques sont idéalement mises en valeur par un travail de design qui place le souci ergonomique au centre des préoccupations esthétiques. Les formes affirmées du boîtier, la très souple et fluide conception des bracelets constitués de maillons indépendants taillés eux aussi dans de la céramique, portent cette ergonomie, ce confort à leur maximum. Ergonomie et performance, avant-gardisme et professionnalisme, élégance et vigueur formelle: des qualités qui font de la J12 un garde-temps authentiquement masculin.

24


JEuX dE noir MaT

Depuis son lancement en l’an 2000, la J12 a acquis son statut d’objet culte en démontrant son étonnante aptitude à se transformer, à se décliner tout en restant très fortement identitaire.

modèles dont le noir profond est traité de façon à obtenir une apparence mate très contemporaine et intensément virile. Ce traitement mat inédit de la céramique, s’accorde à merveille tout aussi bien à un modèle de Haute Horlogerie comme la J12 Calibre

Les J12 noir mat en sont la démonstration. Un nouveau traitement de la céramique renforce encore sa masculinité. Au noir brillant pareil à une carrosserie de prestige, s’ajoutent à présent de nouveaux

3125, à la très classique et éternelle J12 déclinée en 42 mm ou encore à la nouvelle J12 GMT noir mat.

25


J12 maRine l’élégancE d’un inSTruMEnT

La J12 Marine retrouve son milieu naturel : l’immensité de la mer, la force des océans. La J12 Marine est une authentique montre de plongée et s’impose par une personnalité racée qui ne souffre d’aucune concession esthétique. Sans perdre une once des codes stylistiques qui ont fait son succès, la J12 Marine part ainsi à la conquête des profondeurs. Sur l’eau, elle conserve son caractère sport-chic grâce à une boîte en céramique high-tech*microbillée. Sous l’eau, elle s’adapte aux éléments et devient une incontestable plongeuse. Résistante à une pression équivalente à celle d’une profondeur de 300 mètres, elle se voit dotée d’une couronne vissée en acier protégée, avec

cabochon en céramique. La J12 Marine conserve naturellement l’ADN du dessin originel qui a conféré à la J12 son statut de montre icône du 21ème siècle. La robustesse amphibie de son bracelet – en caoutchouc composite hautement résistant à l’eau, aux chocs, aux rayures et aux ultraviolets – n’est pas sans rappeler l’intraitable solidité de la céramique de la version classique. Cadran en laque noire, mouvement suisse mécanique à remontage automatique, la J12 Marine demeure une J12 : pratique, précise, d’une implacable simplicité. * Haute technologie

26


J12 GMT L’HEURE J12 EN TOUT POINT DU GLOBE

GMT n’en reste pas moins une véritable J12. Les 24 chiffres de l’affichage du fuseau horaire que l’on a quitté, le home time, ne sont plus disposés sur la lunette, désormais affinée, mais sur les flancs intérieurs du réhaut du cadran. Ils sont indiqués par une aiguille à flèche rouge dont la pointe est ajourée pour une meilleure lisibilité. L’heure de référence s’affiche au centre du cadran sur les 12 heures traditionnelles. Avec ses 42 heures de réserve de marche assurée par un mouvement mécanique suisse à remontage automatique battant à 28 800 alternances / heure, son réglage si simple qui s’effectue par une seule et même couronne (heure, minute, GMT et date), elle est désormais disponible en deux nouvelles versions intensément masculines: en habit de céramique high-tech* noir mat et en version Chromatic.

Lire le temps J12 en tout point du globe, accompagner partout le voyageur avec élégance, sauter de fuseau en fuseau sans rien perdre de son allure inimitable, combiner élégance et simplicité d’usage: tels sont les impératifs de la nouvelle J12 GMT. Son design a été profondément modifié pour offrir une lecture optimisée de l’heure de référence – celle du pays visité – et du précieux home time, l’heure de son lieu d’habitation. La lunette de la J12 GMT a été spectaculairement affinée pour offrir au cadran un affichage optimal et une lisibilité parfaite. La J12 GMT procure ainsi une étonnante impression d’ouverture spatiale et, avec ses 10,38 mm d’épaisseur, semble encore plus fine. Suprêmement élégante et classique, elle acquiert ainsi une modernité qui renforce encore son caractère iconique. Différente, la J12

27


PremièrE La quintessence de la féminité, du style et de l’histoire de Chanel.

28 28


CHANEL, qui a le sens du chiffre – pensez seulement au parfum N°5, au sac 2.55 ou à la J12 – a nommé tout simplement Première sa première montre, née en 1987. En hommage au génie du lieu de sa naissance, elle arbore la géométrie de la place où elle a été conçue, la célébrissime Place Vendôme. Une place qui joue un rôle central dans l’histoire de Chanel dont le siège et la boutique la plus prestigieuse y sont domiciliés. Une place qui fut aussi, dès 1934, le théâtre d’une large partie de la vie de Mademoiselle Chanel qui avait élu domicile dans une suite de l’hôtel Ritz, sur cette même place. Un style pur, essentiel, une Première qui va donner naissance à une longue lignée de montres composant avec toutes les matières, se transformant sans cesse tout en conservant intouchée sa forme première. Rarement aura-t-on vu le boîtier d’une montre si fine et délicate, se laisser à ce point transfigurer. Jamais montre n’aura laissé s’exprimer à ce point les potentialités créatives d’un bracelet. Semblable à un souple lien, fin et délicat comme un de ces rubans qu’aimait Mademoiselle Chanel, cascade de perles de culture Akoya montées sur un fil en or gris, chute de diamants, enfilade de maillons de céramique high-tech* blanche ou noire enserrés entre des maillons d’or ou d’acier, chaîne tressée de cuir et d’acier, ou encore lien de caoutchouc …

29


PrEMièrE La Première Triple Tour magnifie encore cette propension à la fluidité. Composée de souples maillons alternant céramique et acier, elle s’enroule autour du poignet, donnant l’impression d’une montre montée sur deux bracelets distincts. Tant de facettes distinctes, tant d’incarnations diverses, tant de visages de la féminité horlogère font de la Première, à simple ou à Triple Tour, une création exclusive, dont les lignes graphiques claires et affirmées ont quelque chose de véritablement intemporel. * Haute technologie

30


31


PrEMièrE toURBillon Volant Une complication féminine aussi mystérieuse que Belle et poétique.

32


grande délicatesse et de la façon la plus épurée au cœur de la montre Première. La cage de ce tourbillon volant a été transfigurée en camélia, la fleur préférée de Mademoiselle Chanel, tournant magiquement au-dessus d’un très pur cadran de céramique. Entre les battements de la fleur, l’œil entraperçoit la complexité des éléments qui composent le mécanisme du tourbillon volant. L’entrelacs des pétales du camélia est taillé dans du métal et le cœur des pétales est empli d’une très légère et fine résille arachnéenne semi-transparente qui donne à la fleur sa délicate texture. Au centre de la fleur étagée, trône un cabochon orné de diamants brillant. Ce camélia accomplit une rotation par minute, les pétales indiquant dès lors l’écoulement des secondes. Les fines aiguilles bâton des heures et des minutes ont été décentrées et étincellent plus haut sur le cadran. Elles ont été légèrement rehaussées car elles doivent passer au-dessus du camélia. Elles ont été aussi serties de diamants, ce qui représente un petit exploit en-soi, vu leur taille minuscule et la minutie de leur montage. L’impression de profondeur de la pièce est encore renforcée par l’ombre portée de la signature CHANEL qui n’est pas apposée sur le cadran, comme il est de coutume, mais a été métallisée directement sous la face intérieure du verre saphir. Cette signature, comme suspendue elle aussi dans le vide, crée une ombre portée qui se déplace sur la surface du cadran selon les mouvements donnés à la montre.

plaCe À la lUmièRe Forte de son expertise horlogère patiemment acquise, CHANEL offre en 2012 aux femmes l’opportunité d’entrer dans le monde extraordinaire des hautes complications mécaniques. Mais cette première incursion féminine dans l’univers de la complexité horlogère se devait d’être aussi mystérieuse que belle et poétique. Aussi pure et essentielle d’apparence que complexe et virtuose de construction. C’est donc tout naturellement vers le tourbillon que tous les regards se sont tournés. Mais pas un tourbillon traditionnel: un tourbillon volant... La cage d’un Tourbillon traditionnel, qui abrite en suspension l’organe réglant de la montre, soit le balancier et le spiral, ainsi que l’échappement, tourne entre la base du mouvement, la platine, et le pont supérieur qui tous deux maintiennent cette cage sur son axe. C’est cette rotation qui, en variant les positions de l’organe réglant, permet de compenser les effets de l’attraction terrestre qui exerce sa force verticalement. Le Tourbillon Volant est plus complexe car il est dépourvu de pont supérieur. Cette absence en magnifie l’esthétique. Dès lors, la cage semble tourbillonner en apesanteur. Mais libre de pont supérieur, le Tourbillon Volant doit pouvoir résister aux chocs aussi bien qu’un Tourbillon traditionnel. La construction de la cage devient ainsi une merveille de micromécanique constituée d’un assemblage tridimensionnel de fins éléments.

Une Cage floRale en moUVement Ce tourbillon volant, CHANEL a décidé de l’introduire avec la plus

33

A ce délicat spectacle, il fallait offrir la plus grande luminosité. Le boîtier de la montre Première Tourbillon Volant, s’étage sur deux niveaux: la carrure est surmontée d’une lunette qui la ceinture sur tout son pourtour. Aux angles, les pans ont été taillés, conférant à la pièce un dynamisme supplémentaire et permettant à la lumière de jouer pleinement son rôle de mise en valeur de la véritable sculpture florale cinétique qui tourne sur le cadran. Cet étagement du boîtier autorise aussi d’innombrables combinaisons de sertissage: base du boîtier sertie de diamants baguette rectangulaires verticaux, angles coupés mis en valeur par des diamants carrés, flanc de la lunette serti de diamants brillants, ou lunette de diamants baguette ou encore de diamants et de pierres précieuses mélangeant leurs feux... les accords et les combinaisons possibles sont innombrables. Une grande couronne également sertie de diamants baguette, ronds ou de pierres précieuses permet un remontage aisé du mouvement. Un mouvement mécanique à remontage manuel de forme rectangulaire dont les finitions horlogères sont superlatives pièces anglées, étirées et cerclées à la main, dans la plus haute tradition. Enfin, pour parfaire son confort au porter, la Première Tourbillon Volant est montée sur un bracelet en alligator ou en satin parfaitement intégré au boîtier, ce qui lui confère une souplesse remarquable. Proposé en trois longueurs différentes, ce bracelet est également équipé d’une boucle déployante dont le couvercle est serti de diamants brillants.


Haute joaillERIE Entre matériau composite de haute technologie et DIAMANT issu de la nuit des temps, le mariage a produit d’exceptionnels effets.

à démultiplier ses effets. Car le dessin si équilibré de son boîtier et de son bracelet se prêtent à merveille à ces fécondes rencontres qui marient céramique, or blanc, or jaune, diamants ronds ou baguette et que viennent parfois spectaculairement rehausser le rouge intense du rubis, le vert de l’émeraude ou les jeux subtils de saphirs roses, bleus ou cognacs.

Diamant et céramique. Soit le plus inaltérable de ce que la terre a créé et de ce que l’homme a façonné. Tous deux issus du feu. Le noir et le blanc. Noir de la céramique, blanc du diamant. Intense et sombre éclat comme absorbé dans la matière pour l’une, feux de lumière qui s’en échappent pour l’autre. Ces forts jeux de contraste entre les deux pôles les plus éloignés de la gamme chromatique ont toujours fait partie de l’imaginaire de CHANEL. A commencer par celui de Mademoiselle Chanel qui en posant ses rigoureux codes créatifs a provoqué une rupture et a construit une légende stylistique. La même rupture stylistique et les mêmes codes CHANEL sont à l’œuvre dans cette innovante rencontre de la céramique et du diamant au cœur d’une même montre. Un choc des matières produisant des accords aussi innovants que fascinants, mais aussi un dialogue nouveau entre des savoir-faire complémentaires, entre horlogerie et joaillerie, entre habillage et sertissage. Un nouvel équilibre entre la maîtrise technologique de la céramique et la minutieuse sélection artisanale des plus belles pierres qui soient, dont la pureté et la qualité se doivent d’être à la hauteur des standards les plus élevés.

En s’emparant de la J12, les diamants et les pierres précieuses ne font qu’en souligner l’architecture si parfaitement équilibrée. Avec la J12 Noir Intense, cette fusion entre forme et matière atteint peut-être son point d’incandescence, ou son point d’absorption de la lumière pourrait-on dire plus précisément. Car la J12 Noir Intense n’est que céramique. Céramique noire sertie sur de l’or gris qu’elle recouvre entièrement. L’effet est saisissant. Les centaines de facettes des 724 baguettes de céramique taillées et facettées à la main comme le seraient des baguettes de diamant captent la lumière de façon si étonnante, l’absorbent et la renvoient de manière si subtile que leur effet est unique en son genre, bien différent de ce qu’aurait produit un sertissage semblable composé de diamants noirs. Un éclat à la fois sourd et intense, une qualité particulière de lumière comparable à nulle autre. Audace et innovation ne sont pas ici de vains mots pour cette absolue première mondiale, qui nécessite plus de 200 heures de sertissage et qui est équipée du mouvement mécanique à remontage automatique CHANEL-AP 3125, personnalisé pour CHANEL en exclusivité par la Manufacture Audemars Piguet dont le rotor en or est lui aussi habillé de bras en céramique. Plus que jamais, avec la Noir Intense éditée au nombre strictement limité de cinq pièces, la J12 mérite sa qualité d’icône.

En rencontrant le diamant, la céramique de la J12 a ouvert de nouvelles perspectives créatives, oserait-on dire. Entre ce matériau composite de haute technologie et le carbone issu de la nuit des temps, le mariage a produit d’exceptionnels effets. La J12, qu’elle soit discrètement pavée autour de sa lunette ou intégralement rayonnante d’un sertissage de diamants baguette, démontre ainsi l’étendue de sa versatilité. Toujours différente mais toujours elle-même, elle parvient

34


35


haUte JoaillEriE

36


Une réalisation aussi étonnante et prestigieuse que la J12 Noir intense, d’une complexité de taille, de polissage et de sertissage inouïe, n’aurait pu voir le jour si CHANEL ne disposait pas de son propre atelier de sertissage. Celui-ci est situé au cœur de son unité d’habillage horloger, Châtelain. C’est là que baguettes de céramique haute technologie, diamants, pierres précieuses et semi-précieuses de toutes tailles sont patiemment sélectionnés à la loupe, contrôlés, triés, ordonnés en vue de leur sertissage, selon qu’ils viendront décorer la lunette, la carrure, le bracelet, le cadran, la couronne d’une J12 ou d’une montre Première. Le geste de l’artisan est précis, plus que millimétré – car la précision d’un sertissage parfait exige des tolérances de quelques microns seulement. La proximité physique entre l’atelier de sertissage et les ateliers de conception et de production des montres renforce encore l’interpénétration entre habillage et horlogerie qui est l’une des caractéristiques majeures de la production horlogère de CHANEL. Cette fécondation mutuelle aboutit à des pièces de joaillerie horlogère dont la cohérence graphique, esthétique, stylistique et technique est indéniable. Cette cohérence et ce savoir-faire sont à la rencontre de deux traditions complémentaires: la tradition joaillière de l’horlogerie suisse et la tradition de haute joaillerie de CHANEL, Place Vendôme. La première collection de haute joaillerie lancée par Mademoiselle Chanel sous le nom de "Bijoux de Diamants" remonte à 1932. Depuis cette date, CHANEL a créé nombre de pièces de haute joaillerie, souvent des pièces uniques ou éditées en très petites séries. Parmi celles-ci, se créent chaque année de précieuses montres de haute joaillerie s’inspirant librement des thèmes chers à Mademoiselle Chanel : ruban, noeud, tweed ou encore camélia...(sa fleur favorite). Libre, cette haute joaillerie s’affranchit des formes plus strictes de l’horlogerie traditionnelle, laisse les portes de l’imagination grand ouvertes pour créer de prestigieux garde-temps de légende, patiemment façonnées par les véritables artistes que sont les maîtres-joailliers.

37


maDemoiselle pRiVé Coromandel : les métiers d’art à l’honneur.

38


Évoquant à la fois la féminité et l’exclusivité, le nom de cette nouvelle collection horlogère a une signification bien particulière. MADEMOISELLE PRIVÉ, ces deux mots plein de mystère, figuraient en effet sur la porte de l’atelier de Gabrielle Chanel, rue Cambon à Paris. Soigneusement préservés, ils marquent aujourd’hui encore l’entrée du studio CHANEL. À l’abri des regards, c’est toute la magie de la création qui opère dans cet écrin des savoir-faire… Telle une formule magique, MADEMOISELLE PRIVÉ ouvre ainsi les portes de l’imaginaire de la Maison, riche en symboles et en décors enchanteurs. Depuis la naissance de la Maison, les savoir-faire d’exception ont toujours été au cœur de sa démarche créative. Aujourd’hui, CHANEL rend hommage aux métiers d’art de l’horlogerie, tels que l’émaillage, la gravure et le sertissage, à travers une collection de pièces uniques et exclusives. Ces montres joaillières, inspirées par les panneaux en laque de Coromandel que chérissait tant Gabrielle Chanel, reprennent avec fidélité leurs décors somptueux. « J’aime les paravents chinois depuis que j’ai dix-huit ans. J’ai cru m’évanouir de bonheur quand, pour la première fois, en entrant chez un marchand chinois j’ai vu un Coromandel… Les paravents, c’est la première chose que j’ai achetée », confiait-elle ainsi au sujet de ces objets d’art. Ces paravents d’un grand raffinement, qui recouvrent les murs de son appartement rue Cambon, s’inscrivent depuis dans l’univers de la Maison, des boutiques aux collections de haute couture. Épuré et élégant, le design de ces montres précieuses est conçu pour mettre en valeur le tableau unique qui pare chaque modèle. La rondeur de la boîte, ornée d’un serti neige d’une grande délicatesse, souligne le cadran en émail grand feu, tandis que les aiguilles finement ajourées laissent apparaître ses motifs admirables. Dans les mêmes tonalités, le bracelet en alligator noir est ponctué d’une boucle déployante en or gris sertie de diamants.

39 39


MADEMOISELLE PRIVÉ Coromandel : les métiers d’art à l’honneur.

40


Pour sublimer ces pièces horlogères d’exception, CHANEL a fait appel aux meilleurs artisans d’art, tenants de savoir-faire aussi rares que précieux.

à peu leurs nuances subtiles et composent l’harmonie de l’ensemble. Patience, rigueur mais aussi intuition sont nécessaires à la réalisation de ces cadrans qui peuvent requérir jusqu’à trois semaines de travail.

Miniature en émail grand feu Les motifs des panneaux de Coromandel sont reproduits en émail miniature, dans la grande tradition de la technique de Genève. Anita Porchet, artiste émailleuse indépendante suisse très réputée, qui maîtrise à la perfection cet artisanat considéré comme la quintessence des métiers d’art, s’est vue confier la décoration des différents cadrans, tous uniques. Pour cela, elle a fait appel à la technique particulièrement exigeante de la peinture miniature. Sur un fond ici en émail d’un noir profond, nuancé de reflets bleutés, la peinture (composée d’émail broyé et d’huile) est appliquée au pinceau, par petites touches minutieuses, afin de représenter la scène jusque dans ses moindres détails. Au fil des nombreuses couches et cuissons successives, les couleurs dévoilent peu

Gravure Chaque création est rendue plus unique encore par le travail de gravure à la main précédant l’émaillage du cadran. L’artisan effectue au burin une gravure légère, adaptée au dessin, qui apportera par la suite un raffinement extrême et une vibration particulière au décor. Serti neige Seuls les sertisseurs les plus expérimentés maîtrisent cette technique qui fait disparaître le métal sous l’éclat des pierres, scintillant tels des cristaux de neige. De manière aléatoire, les diamants de divers diamètres sont positionnés l’un après l’autre, jusqu’à recouvrir totalement la surface en or. Chaque montre joaillière présente ainsi un nombre différent de pierres serties sur la lunette : entre 600 et 650 environ.

41


maDemoiselle pRiVé Un somptueux écrin, expression des symboles créatifs de Chanel

42


aussi inédite que pure et essentielle. Camélias, comètes, étoiles se déploient aussi somptueusement que sobrement sur des fonds noirs qui leur procurent une profondeur étonnante. Pris dans l’arrondi de boîtes en or blanc de 37,5 mm de diamètre, soulignés par une lunette sertie d’un rang de brillants, ces symboles de CHANEL acquièrent une nouvelle intemporalité.

La nouvelle collection féminine MADEMoiSELLE PRiVé, dont les montres arborent la forme d’un cercle parfait, d’une pureté essentielle, déclinent avec grand art les symboles les plus emblématiques de CHANEL: le camélia et la comète. À la croisée de l’horlogerie et de la joaillerie, les quatre nouvelles pièces de cette précieuse collection en offrent une interprétation

43


maDemoiselle pRiVé

d’être le plus léger possible a été réalisé en titane serti de diamants. Ce symbole évolue ainsi en une ronde féerique et illumine de son éclat le cadran d’un noir profond.

Comètes et Camélias Sur deux montres automatiques, le camélia, fleur favorite de Gabrielle Chanel et la comète, qu’elle sublima dès 1932 dans sa collection Bijoux de Diamants, se substituent avec grâce à l’aiguille des secondes. En collaboration avec la maison Dubois-Dépraz, grand spécialiste suisse de la "seconde décentrée", CHANEL a développé un module mécanique spécifique qui, conjugué au mouvement, permet de décentrer la petite seconde à 5h. Sur ce mécanisme qui tourne donc en 60 secondes a été apposé un motif animé. Celui-ci se devant

Le camélia est également à l’honneur sur une autre création associant avec élégance sertissage et sculpture sur nacre. Ce splendide camélia vient se poser sur un cadran en onyx. Composée d’une dizaine d’éléments différents, c’est une véritable fleur de nacre sculptée dont chaque pétale, taillé à la main, arbore une forme différente. Assemblés en une très fine marqueterie, ces

44


pétales composent un camélia tout en doux reliefs qui chatoient sous la lumière. La fleur favorite de Gabrielle CHANEL, dont les pétales en volume semblent s’épanouir sur le cadran, se pare ainsi de subtils reflets qui insufflent vie et féminité à cette montre ponctuée de diamants. Deux aiguilles feuilles aux formes florales, entièrement ajourées viennent parachever ce tableau d’un raffinement exquis. Dans un esprit tout aussi poétique, le quatrième modèle scintille tel un ciel étoilé. Sur un fond d’un noir très intense, sont parsemées de

45 45

petites étoiles de diamant dont les hauteurs de sertissage varient pour donner encore plus de profondeur à ce précieux et délicat cosmos enroulé autour du poignet. Sur ce ciel nocturne se détachent les seuls chiffres 3, 6 et 9 recomposés en forme de brillantes comètes dont les traînes incurvées naissent du centre d’une étoile sertie de minuscules brillants. Avec la nouvelle collection MADEMoiSELLE PRiVé, CHANEL approfondit encore sa maîtrise horlogère, en offrant à la mesure du temps un nouvel espace d’expression, un parfait écrin aussi pur qu’intemporel.


2005

* Haute technologie

46

2006

lancement de la collection J12 pièCes D’eXCeption. Des éditions limitées serties des plus belles pierres précieuses taille baguette

J12 haUte JoailleRie (édition limitée à 5 exemplaires) 604 diamants taille baguette (~31 carats)

2007

la première J12 en CéRamiqUe high-teCh* blanche : un blanc pur et immaculé. Une montre inédite qui impose le blanc en horlogerie

J12 toURBillon (édition limitée à 12 exemplaires) Chanel entre dans la haUte hoRlogeRie avec un mouvement tourbillon mécanique à remontage manuel. la platine de ce mouvement est réalisée pour la première fois en céramique : une révolution technique !

pour célébrer ses 20 ans, la montre pRemièRe se décline dans une version perles, plus petite et plus précieuse

2008

1987 2000

lancement de la J12, première montre sport de Chanel, en CéRamiqUe high-teCh* pour hommes et pour femmes

2004

lancement de l’horlogerie Chanel. la montre pRemièRe s’inspire de la forme de la place Vendôme et du cabochon du flacon du n°5

2003

lES daTES cléS

nouvelle collection pRemièRe dotée d’un bracelet en céramique high-teCh* et or blanc ou acier J12 CalIBre 3125 : la J12 s’équipe d’un mouvement automatique audemars piguet personnalisé pour Chanel en exclusivité


2009

pRemièRe or blanc pavée de diamants (~ 3,09 carats) J12 noIr InTenSe : or blanc serti de 724 baguettes de céramique hightech* noire, une prouesse technique et esthétique :

2010

J12 RétRogRaDe mYSTÉrIeUSe : un concentré d’innovations conjuguant complications et premières mondiales : tourbillon, lecture des minutes digitale, aiguille des minutes rétrograde, réserve de marche de 10 jours , couronne verticale rétractable. le travail sur cette complication a été confié à l’un des ateliers de conception/ construction horlogère les plus

2011

Chanel donne une nouvelle couleur à l’horlogerie avec la J12 ChRomatiC. modèle en céramique de titane, un nouveau matériau hautement

résistant aux rayures. Couleur et éclat uniques obtenus par adjonction de titane à la céramique et polissage à la poudre de diamant.

2012

pRemieRe toURBillon Volant. À l’occasion du 25ème anniversaire de sa première création horlogère, Chanel offre aux femmes l’opportunité d’entrer dans le monde des hautes complications mécaniques. Ce tourbillon Volant stylisé en camélia, fleur préférée de mademoiselle Chanel, bat tout en retenue et presque en secret au coeur de la montre première.

maDemoiselle pRiVe dévoile une interprétation des symboles forts de Chanel alliant savoirfaire joailliers, horlogers et les métiers d’art chers à la maison.

47

la céramique est taillée et facettée comme les plus belles pierres précieuses. Cette pièce d’exception est équipée du mouvement Chanel aP-3125 et limitée à 5 exemplaires

"pointus" : l’équipe de Giulio Papi (aPrP Sa) J12 maRine : une authentique montre de plongée professionnelle, la J12 marine part à la conquête d’un nouveau territoire ; celui des profondeurs. J12 29mm : la famille J12 affiche un mini boîtier pour un diamètre de 29mm. modèle Xs calibré pour les femmes.


48


www.europastar.com THE WORLD’S MOST INFLUENTIAL WATCH MAGAZINE SPECIAL

CHANEL - S.A.S. 135 avenue Charles de Gaulle 92200 Neuilly sur Seine. Capital social : 80.200.000 E - 542 052 766 R.C.S. Nanterre - 05/2012. Réf. : H8732 FRA www.chanel.com


ES Special CHANEL Horlogerie - French  

"I want to be part of what is going to happen..." Mademoiselle Chanel

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you