Page 1

M ENSU EL G R ATUI T

JA N V I E R 2 0 1 8 n° 101

Édition Internationale

Mondial du Lion

Astier Nicolas le Roi Graignes

François Lecanu Prince du Cotentin

Justine Ludot

Le renouveau du dressage

Meeting d’Automne

La Manche et Dubbeldam au Zénith

MAGAZINE DES SPORTS EQUESTRES ET DES COURSES


2 EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018


EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018 3


S

Sommaire 7

Mondial du Lion

Le Lion d’Angers

Courses Cherbourg

20

22

Graignes

Prix Raymond Rigault Prix du Cotentin

L’histoire du NHS Episode 1

53 Justine Ludot

26

Retrouvez toutes les actu

www.equin


St-Lô

31

Meeting d’Automne CSI*** est un magazine édité par la Société EDAS Chemin du Poirier - 14220 Hamars SARL EDAS - RCS de Caen 497 704 460 N° de gestion 2007 B 343 Capital de 5 000 €

Championnat Mâles 2 et 3 ans

41

Directeur de la publication Rédacteur en chef : Michel GALLET mgallet.edas@gmail.com Auteur - Photographe : Jean, Eugène BOUGIE Mobile 06 27 22 96 25 j.bougie@wanadoo.fr Charlotte MEURY - BOUGIE Assistante Communication : Céline BELLONI Mobile 06 28 98 57 96

Ventes NASH

cbelloni.edas@gmail.com

Réalisation graphique : Agence EDAS 17 rue Mélingue - 14000 CAEN

50

Mobile 06 28 98 57 96 Impression : CORLET Imprimeur 14110 - Condé-sur-Noireau www.corlet.fr Tél. : 02 31 59 53 00 ISSN > 221-E

SAINT-LO CSI** AEC

60

Ne pas jeter sur la voie publique.

Equin Normand est une marque déposée auprès de l’INPI sous le N° national N° 4362095 Toute reproduction, même partielle, des textes, photos et illustrations est interdite. La revue Equin Normand n’est pas responsable des textes, dessins, photos, cartes de situation et illustrations, qui lui sont envoyés sous la seule responsabilité de leur auteur.

64 GRAIGNES – Prix Equin normand

ualités sur notre site :

Dépôt légal à parution.

n-normand.com


Les Courses en Basse-Normandie Pour la saison 2018, les hippodromes bas-normands auront encore l’occasion d’offrir au public de grands évènements.

18 juillet - Quinté à Graignes 5 août - Trophée Vert à Bréhal 26 septembre - GNT à Vire En juin-juillet et août Une série de courses de prestige sur l’hippodrome de Clairefontaine

Programme Janvier et Février Janvier

-dimanche 14 – Argentan (61) –Trot -dimanche 21 – Argentan (61) – Trot -dimanche 28 – Argentan (61) – Trot

Février

-dimanche 4 – Argentan (61) – Trot -dimanche 4 – Cherbourg en Cotentin ( 50) – Trot -dimanche 11 – Graignes (50) –Trot -samedi 17 – Graignes (50) – Trot semi nocturne -dimanche 18 – Vire Normandie (14) – Trot -mercredi 21 – Vire Normandie (14) – Trot -dimanche 25 – Graignes (50) - Trot

Fédération Régionale des Courses de Basse-Normandie 4, rue Ecuyères-14500 Vire Tel 02 31 68 09 04 Email : fede.bassenormandie@lescourseshippiques.com www.lescourseshippiquesbassenormandie.com


Une

Anglaise et des Normands

Et comment ! l'Anglaise Izzy Taylor sans aucun doute la cavalière de ce "Mondial 2017 ", remporte le Championnat des 6 ans et se classe deuxième de celui des 7 ans. Voilà pour les Anglais. Côté Normand, Astier Nicolas, rappelons-le d'origine ornaise installé à Tourville en Auge dans le Calvados, s'impose avec audace et assurance dans le Championnat des 7 ans avec un cheval propriété d'Aliette Guerlain-Forien de Nonant le Pin. Par ailleurs, des étalons normands figurent dans le pedigree de plusieurs concurrents. Enfin, dans le Championnat des Espoirs du Complet deux chevaux normands prennent les 2 et 4èmes places. EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018 7


Izzy Taylor

Miss « Mondial du Lion » 2017

E

lle n'a pas tremblé la cavalière de Bicester, une petite ville au nord d'Oxford. Leader après le dressage, elle confirme lors du cross et boucle un parcours sans faute au saut d'obstacles. Une affaire simple et rondement menée avec le bien nommé Monkeying Around : "faire le singe" ! Dans le Championnat des 7 ans, Izzy Taylor montait Direct Cassino, un hongre irlandais. Neuvième à l'issue du dressage et du cross, elle effectue un jumping parfait et profite de la déroute de ses adversaires.

Elle a de qui tenir Pour revenir à la lauréate, mère de deux enfants, née en 1983 et mise à poney dès son plus jeune âge, elle a de qui tenir. D'extraction aristocratique écossaise du côté maternel, sa grand-mère Jane Whiteley participa à Badminton et Burghley, sa grande tante n'est autre que la célèbre Annelli Drummond-Hay. Première vainqueure de Burghley en 1961, elle remporta ensuite Badminton dont elle se classa plusieurs fois 2ème. Elle se dirigea ensuite vers le saut d'obstacles et fut pendant une dizaine d'années membre de l'équipe britannique. Elle reste la seule cavalière à avoir été présélectionnée pour une olympiade dans les 3 disciplines.

8 EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018


EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018 9


Paul Tapner n’est pas un Charlot ! Deuxième des 6 ans avec Bob Chaplin, l’Australien a déclaré :

« Je reviendrai avec Bob l’année prochaine et nous gagnerons car il est impossible que Bob ne gagne pas » !

Thomas Carlile et Birmane : Obj

Installé au Lion d’Angers, Thomas Carlil du Monde en 2013 avec Tenareze en 6 an 30 ans, tient par ailleurs le haut du pavé Birmane depuis ses débuts. La fille de Va

Harlequin du Carel un étalon no

Dans le championnat des 6 ans, à la 4ème Rosire né chez Jacques Aumond à Mais ment un produit d’Harlequin du Carel.


jectif Paris 2024

le termine 3ème des 6 ans au bénéfice des 4 points sur l’obstacle concédé par l’Irlandaise Elisabeth Power. Double Champion ans et Siroco du Gers en 7 ans puis en 2014 en 7 ans avec Tenareze, le Toulousain d’origine britannique aujourd’hui âgé de é au niveau international avec le fabuleux Upsilon qui fut vice- champion des 7 ans en 2015. Thomas Carlile est associé à Vargas de Sainte Hermelle (Ogano Site et Diamant de Semilly) est née à la SCEA des Beliard à Ladevèze Ville dans le Gers.

ormand méconnu

place monté par le Néo- Zélandais Jesse Campbell, Ispye a pour père l’étalon SF Harlequin du Carel. Il s’agit d’un fils de sons dans le Calvados. Dans le championnat des 7 ans, Ballycahane Lucy associé à l’Irlandais Dominic Furnell est égale-

e

EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018 11


Astier Nicolas

Alertamalib’or

Princes des 7 Ans Installé à Tourville en Auge dans le Calvados, Astier Nicolas dont l’enfance et les premières années de carrière se sont déroulées dans la région de Toulouse a des attaches familiales dans l’Orne où il est licencié. Fort de cela, il n’est offensant de l’assimiler à la Normandie. Le concours complet est une discipline à part dans les sports équestres. A l’exception des Legoupil père et fils à Martinvast, peu de cavaliers normands s’y sont intéressés. Cependant, voilà une quarantaine d’années, la Hague, à l’extrême nord du Cotentin bénéficiait d’un réservoir important. Puis, de fil en aiguille, le saut d’obstacles s’est imposé. Au demeurant, grâce à Astier Nicolas, l’élevage normand s’est trouvé mis à l’honneur à Rio. Avec Piaf de B’néville, né chez Jean-Baptiste Thiébot, Astier Nicolas est devenu Champion Olympique par équipe et Vice-Champion en individuel. L’année 2017 n’avait pas commencé sous les meilleurs auspices pour le Normand. Blessé en juin au genou, à force de volonté, il remontait en selle début août. Cependant la douleur le rappelait encore à l’ordre. Au Lion d’Angers, 6ème après le dressage, au prix d’un excellent parcours de cross il remontait en 4ème position avant le saut d’obstacles final. Alertamalib’or, fils du mythique Yarlands Summersong allait donner tout son potentiel dans cet exercice. Un parcours sans faute remarquable associé à la déroute de ses adversaires propulsait Astier Nicolas vers le titre. Un titre mondial qui confère encore davantage d’aura à une personnalité dont les qualités sont celles mêlées d’un pilote de sports mécaniques et même d’un boxeur : pour le moment invaincu !

12 EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018


EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018 13


Du Grand Nicholson A 56 ans le « boxeur » néo-zélandais n’a pas manqué son combat du Lion. Onzième des 7 ans avant l’obstacle avec Yacabo BK, il a bouclé un parcours d’une grande finesse. La même, qui lui a permis cette année de remporter Badminton auquel il participait pour la 37 ème fois.

14 EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018


L’Orne à l’honneur Le Suédois Ludwig Svennerstal, classé 5ème, montait un fils de Jaguar Mail. L'étalon de Bernard Le Courtois, au Haras de Brullemail, est aussi le père de Jum Jum le cheval de Frank Ostholt qui conclut à la 9ème place, tout autant que celui de Gredington Mailthyme avec Arthur Duffort classé 15ème. Belle année 2017 pour Aliette Forien propriétaire récente d'Alertamalib'or. En effet, c'est chez elle et son époux Gilles, au Haras de la Reboursière et Montaigu à Nonant le Pin, qu'est né Wings of Eagles vainqueur du Derby d'Epsom. Alertamalib'or, fils de Yarland Summersong est né chez les Delaurière dans la Charente. Par ailleurs, le parcours de l’obstacle avait été confié à JeanPierre Cosnuau, également président de l’association des éleveurs du Pin. EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018 15


Premier Championnat des Espoirs du Complet

16 EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018


L

a première édition du championnat des Espoirs du Complet réservé aux chevaux de 3 ans a rassemblé une vingtaine de sujets. Comme pour ceux de l’obstacle les chevaux étaient jugés au saut en liberté, au modèle, aux allures ainsi qu’au saut monté.

Le classement

EPSILON DES AUBIERS Hongre par Upsilon et une mère Corofino. Il appartient à Michel Boudu de Corpé en Vendée EMORY MAIL Mâle par Quercus du Maury et une mère Carthago A Bernard Le courtois de Brullemail dans l’Orne. ENPLEINCOEUR TARDONNE Mâle par Lando et une mère Contender A Gilbert Galliot de Corquoy dans le Cher ENZO LOUVO Hongre par Vigo Cécé et une mère Pasternak (PS) A Yves Berlioz du Molay Littry dans le Calvados ELLIO DE MARA Mâle par Consul de la Vie Z et une mère Ideal de la Loge A Jacques Petit de Vitrac Saint Vincent en Charente

EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018 17


18 EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018


EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018 19


CHERBOURG - LA GLACERIE

s r u o j u o T

Photo : Freddy Grippeau

A

près avoir dignement fêté en 2016 les 150 ans des courses de trot en France, l’hippodrome de Cherbourg –La Gla vaste chantier de rénovation. L’inauguration, en présence des personnalités de la communauté et du département tout autant que des membres de la le dimanche 12 novembre. Le Prix Clovis Pottier, épreuve principale de la réunion, dédiée à l’ancien président décédé voilà un an, a été remporté vée par le démonstratif Gaby Gelormini devant Sébastien Ernault et Bonchamp Gédé. Aragonaise avait terminé 4ème sur drivée par son entraineur Thierry Gauchet. La fille d’Ouragan de Celland s’était imposée précédemment sur la piste de Prix Jaminska. Jaminska la jument de la famille Massieu dont Jean-Philippe, journaliste à la Presse de la Manche est éga Société des Courses de Cherbourg.

20 EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018


t n a v A ’ l e d

acerie marque l’année 2017 par un

a Société des courses s’est déroulée

de haute lutte par Aragonaise drir cette même piste le 1er novembre e Graignes en février 2016 dans le alement une cheville ouvrière de la EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018 21


GRAIGNES

Prix Raymond Rigault - Prix du Cotentin

François Lecanu avecViva de la

22 EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018


Luna en patron

Le Prix Raymond Rigault- Prix du Cotentin constitue, fin octobre, l’épreuve phare de mémoire de l’hippodrome de Graignes. L’épreuve est en effet dédiée au fondateur du lieu, cela dès l’immédiat après-guerre. Cette année, inutile d’entrer dans les détails car, le vainqueur au sulky de Viva de la Luna n’en a pas fait. Dès le premier kilomètre, François Lecanu avait demandé à sa jument de fournir l’effort nécessaire pour combler ses 25 mètres de handicap. Dans le dernier tournant et ce en 3ème épaisseur, il passait en tête pour finalement résister au retour d’Arno de Bossens piloté par JeanLoïc Claude Dersoir. Qui est François Lecanu ? Originaire de Caumont L’Eventé où il est né en 1984, François a d’abord fréquenté les centres équestres et pratiqué l’équitation à poney en particulier au Haras des Louveaux au Molay- Littry. Il se souvient avoir participé à un Championnat de France poney. Elève à la MFR de Vimoutiers, il s’est ensuite dirigé vers l’IREO d’Argentan pour le Bac pro. Après Michel Feuillet à Courménil qui fut son maître pendant 3 ans, François, a fréquenté les écuries de Thierry Duvaldestin, Xavier Thévenet avant celle de Bruno Marie. Meilleur apprenti en 2005, il se souvient avoir remporté sa première course à Caen. Arrivé 2ème, il bénéficiait de la rétrogradation du vainqueur. Cependant deux semaines plus tard il passait son premier poteau à Argentan. Avant d’évoquer sa merveilleuse saison 2017, François Lecanu se souvient des 14 succès en Grand Prix avec le regretté Theo Crown chez Stephane Provoost. Déjà 70 victoires en 2017 Et plus de 560 au total, le cash jockey d’Annebault dans le Calvados vit la plus belle saison de sa carrière. Troisième au classement du GNT avec 2 succès : au Mans avec Tiger Danover, l’autre à Reims avec Bon Copain qui termine 3ème à Mauquenchy ; François ajoute la 3ème place au classement final du Tour Européen cette fois aux sulkys de Bon Copain et Uppercut de Manche, cela sans compter un quinté à Cabourg cet été. C’est sans aucun doute que l’on peut prévoir un Noël de bonheur chez les Lecanu entourés de leurs trois enfants. EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018 23


24 EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018


EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018 25


Justine LUDOT

Vice-Championne de

Vice-Championne junior en 2015, l’étudiante caennaise en économie récidive cette année dans la catégorie jeunes cavaliers en s’imposant dans la reprise en musique. Les performances des Normands dans cette discipline sont assez rares pour être soulignées d’autant qu’elles sont porteuses d’avenir. Formée au saut d’obstacles, la sociétaire des écuries du Jonquet a été formée et demeure entraînée par Bertrand Lebarbier. Justine monte Bellevue, une jument hanovrienne noire de 12 ans, acquise en 2014, née chez Bernd Meyer-Simmer dans la banlieue de Brême.

Comme Equin normand, Justine Ludot bénéficie du soutien de Porsche Caen-Rouen.

26 EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018


France de dressage jeunes cavaliers

EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018 27


Retrouvez toutes les offres sur : http://www.equiressources.fr/

COMMERCIAL FRANCE EXPORT H/F Offre N° E015002 Lieu de travail : Département 50 Type de contrat : CDD - Temps plein - évolutif CDI Début de contrat : Dès que possible Poste et missions : PME familiale située à proximité de Villedieu les Poeles dans la manche, spécialisé depuis 50 ans dans la fabrication de véhicules haut de gamme pour le transport de chevaux. VOUS ETES PASSIONNÉ(E) PAR LE MONDE ÉQUESTRE et avez une bonne connaissance de l’actualité du marché. Vos missions : En collaboration avec la direction • Développement et gestion d’un portefeuille client, • Prospection de nouveaux clients en Europe afin d’y développer notre réseau, • Vente auprès de la clientèle de particuliers et de professionnels du domaine équin, • Mise en œuvre de la stratégie commerciale à l’export définie en collaboration avec la direction, • Préparation et participation à des salons et évènements équestres en France et en Europe, • Développement marketing (site web, réseaux sociaux..). Profil recherché H/F : ¬ De formation commerciale, vous possédez une expérience terrain à l’export, ¬ Qualités recherchées : Etre à l’écoute, autonome, méthodique, sens de la rigueur, polyvalence, être force de proposition, ¬ Une bonne maitrise de l’anglais EXIGEE, l’allemand et l’espagnol seraient un plus, ¬ Connaissance de WordPress, Photoshop préférable. Poste à pourvoir rapidement Salaire à définir en fonction de votre profil et de votre expérience. Poste en 2/3 temps sédentaire. Envoyez votre CV et une lettre de MOTIVATION

offre equiressources 101.indd 1

ASSISTANT ADMINISTRATIF ET TECHNIQUE (TEMPS PLEIN OU MI-TEMPS) H/F Offre N° E015359

Lieu de travail : Département 14 Type de contrat : CDD - Temps plein 8 mois - CDD évolutif CDI Début de contrat : Dès que possible Poste et missions : Vous aurez en charge l’export des paillettes Stockage des doses et suivi des mouvements de paillettes, Préparation des containers et expéditions des doses en France et à l’étranger, Édition des certificats sanitaires et exportations des doses, Gestion du transport des doses. Vous serez en lien direct avec les clients, la DDPP, les transporteurs. En fonction de ses compétences et si la personne recrutée souhaite un temps plein, elle pourra compléter son mi-temps en participant aux travaux de secrétariat (archivage, inventaires, suivi administratif des étalons …) et/ou de laboratoire et congélation de semence. Profil recherché : Le travail exige beaucoup de rigueur et d’organisation. Vous savez réagir efficacement dans des situations stressantes. Une connaissance des différentes maladies équines est souhaitable. Attention : Un bon niveau d’anglais (lu et parlé) est nécessaire pour effectuer ce travail. Profil : Expérience :1-3 ans Niveau de formation : Niveau 2 (Licence, Maîtrise, Master 1, ...) Compétences transversales : Langue 1 : Anglais Courant Exigé Informatique : Confirmé

CAVALIER D’ENTRAINEMENT H/F Offre N° E015172

Lieu de travail : Département 61 Type de contrat : CDD évolutif vers un CDI - Temps plein 2 mois Début de contrat : Dès que possible Secteur d’activité : Galop (élevage) Poste et missions : Au sein d’une écurie de débourrages pré/entraînement de chevaux de courses et de chevaux de selle. Vous êtes cavalier issu des sports équestres avec un très bon niveau à cheval (Galop 7) et nous vous formerons sur la piste assurée. Vous devez être habitué à manipuler des jeunes chevaux. CDD 2 mois, poste évolutif. Profil : Expérience : 1 - 3 ans Expérience exigée ou très bon niveau à cheval (jeunes chevaux) Expérience(s) dans : Galop (entraînement) Compétences transversales : Débourrages et/ou travail du jeune cheval Exigé Niveau d’équitation minimum : Galop 7 et + Souhaité

CAVALIER POUR DÉBOURRAGE H/F Offre N° E015343

Lieu de travail : Département 50 Type de contrat : CDD - Temps plein 6 mois Début de contrat : Dès que possible Logement : oui Poste et missions : Nous recherchons une personne jeune, motivée, dynamique, autonome et surtout EXPERIMENTEE pour le débourrage des jeunes chevaux suivi de la préparation aux concours d’élevage et aux ventes. Possibilité de sortir quelques 4 ans en concours si le niveau est suffisant mais les 3 ans restent la priorité. Profil : Expérience : 1 - 3 ans Expérience(s) dans : Sport / Loisir (élevage) Compétences spécifiques : Technique(s) d’élevage (passage à la barre, manipulation des foals, suivi se la reproduction,...) Souhaité Préparations aux ventes Souhaité Toilettage (tonte, pions, soins) Souhaité Débourrages et/ou travail du jeune cheval Exigé Travail à la longe Souhaité Niveau d’équitation minimum : Galop 7 et + Exigé Compétences transversales : Permis B (voitures) Souhaité

PALEFRENIER-SOIGNEUR H/F Offre N° E015351

Lieu de travail : Département 14 Type de contrat : CDI - Temps plein - 39h semaines Début de contrat :Dès que possible Logement : oui/possible Poste et missions : Recherche un palefrenier-soigneur pour la partie élevage d’un Haras situé dans la région de Pont-l’Évêque. Taches à accomplir : - curage/entretien des boxes - soins aux chevaux - aide au suivi gynécologique des juments - manipulation des poulains et des jeunes chevaux (< 3ans) - manipulation d’engins agricoles - entretien des espaces verts. Profil recherché : Connaissances du cheval exigées, Débutants acceptés Profil : Expérience : Indifférent Expérience(s) dans : Sport / Loisir (élevage) Compétences spécifiques : Technique(s) d’élevage (passage à la barre, manipulation des foals, suivi se la reproduction,...) Souhaité Utilisation et entretien du matériel agricole Souhaité Compétences transversales : Permis B (voitures) Exigé Permis BE (catégorie B + remorque) Souhaité

05/12/2017 14:52

EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018 29


SAINT-LO

MEETING D’AUTOMNE

Que du Bonheur ! Les jeunes étalons nés dans la Manche raflent tout Le couple Champion du Monde gagne le Grand Prix

L

Les ventes Nash dépassent le million

e Meeting d’Automne resserré à 5 jours a montré tout son intérêt. Malgré un programme très chargé, l’ensemble des acteurs s’est déclaré satisfait. A commencer par les cavaliers des différents CSI, 1, 2 et 3 étoiles et le capé d’entre eux par ailleurs vainqueur du Grand Prix Jeroen Dubbeldam. Le Néerlandais qui était déjà venu en 2013, n’a pas hésité à déclarer se sentir comme chez lui. Son compatriote Willem Greve, qui revient chaque année à Saint-Lô avec le même plaisir, a confirmé les propos du Champion du monde. Les Championnats des étalons de 2 et 3 ans outre le fait de s’être déroulés dans de très bonnes conditions ont révélés l’excellence des chevaux nés dans la Manche. En effet, le podium des 3 ans est occupé par des sujets nés dans le département. Celui des 2 ans exporté foal en Allemagne est né près de Saint-Lô. Enfin, les ventes Nash articulées sur trois vacations ont connu une fréquentation importante qui s’est traduite par un pourcentage de ventes de près de 80% avec un chiffre d’affaires supérieur à 1 million d’Euros cela sans que les enchères se soient envolées. Le top price est resté figé à 48.000€.

EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018 31


Grand Prix CSI** Conseil départemental

Axelle Lagoubie tient le Manche !

La « Sylphide de la baie » n’a pas manqué son séjour à Saint-Lô. Deux épreuves intermédiaires avec Norway de la Lande et pour conclure le Grand Prix du CSI** parrainé par le Conseil départemental de la Manche.

Cinquante- cinq partants pour la plupart d’entre eux français et 8 barragistes. Dès le passage de la Normande, il sautait aux yeux que l’affaire était entendue. Imaginez un chrono à 32.89. Le passage de Timothée Anciaume et Qualido 3 confirmait cet exploit. L’autre Normand était 6 secondes plus lent. Olivier Guillon parvint à réduire l’écart avec Vitot du Château et pour finir Grégory Cottard avec team du temple le limita à 3 secondes. Axelle Lagoubie, pouvait sans rougir être honorée par le Conseil départemental de la Manche. Elle, la prophète en son pays !

32 EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018


EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018 33


Grand Prix CSI*** - Agglo SAINT-LO

Jeroen Dubbeldam - SFN

Le Saut-d’Obstacles

34 EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018


Zenith

réenchanté S

ans oublier et mésestimer la ferveur qu’avaient suscitées les victoires de Roger-Yves Bost et d’autres, celle que Jeroen Dubbeldam a créé et nourrie pendant trois jours demeurera à jamais d’une autre nature. Venu des contrées orientales des Pays-Bas ; de cette province de l’Overissel au coeur de laquelle se niche le petit village de Weesterlo, le Champion du Monde des Jeux Equestres Mondiaux de Caen a conquis le public. Il en a fait, par son charisme empreint d’une délicatesse réservée et respectueuse, l’opposé de nos débordements latins. Comme il entrait en piste, il en sortait avec modestie et la satisfaction du travail bien fait. A ces courses aux dollars qui se gagnent dans des bacs à sable, il a toujours préféré la réalisation d’objectifs à visée proprement sportive récompensés par une médaille et son hymne national. Ce qui reste lorsque l’âge de regarder derrière soi est venu. A Saint-Lô, il était venu en 2013. Comme ses compatriotes Greve, Schröder et autres, il a simplement dit aimer l’endroit et s’y sentir bien.

« Comme mes camarades, je me sens bien à Saint-Lô » Associé à SFN Zenith qui aurait pu, même dû être vendu voilà un an, Jeroen Dubbeldam a illuminé le hall saint-lois par sa maîtrise équestre. Sans ostentation, il a dominé ses cinq autres adversaires qualifiés pour le barrage. Lors de la conférence de presse, il a rendu, dans un français remarquable, un hommage appuyé à Jean-Paul Lepetit le chef de piste. Fait rare, pour ne pas dire unique, lorsqu’il s’est levé, à l’initiative des très jeunes journalistes-bloggeurs de Jump Inside et Info Jumping sous le charme, une salve d’applaudissements a empli la salle.

EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018 35


Jeroen Dubbeldam et 36 EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018


Zenith aiment Saint-Lô EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018 37


Rick Hemeryck - Bretling du Paradis Z

En compagnie de Jeroen Dubbelman, le barrage comptait 5 autres cavaliers. Il fallait

sincèrement regretter que Patrice Delaveau, vice-Champion du monde n’en fût pas. La fête n’en aurait été que plus belle. Le Belge Koon Verecke, par ailleurs meilleur cavalier du concours, l’entama avec Jativia. Huit points le relèguent à la 6ème place. Gerco Schröder effectua un tour de travail avec Glock’s Dobelensky. Il sera 5ème avec 4 points. Reynald Angot, seul Français rescapé des 27 engagés termine 4ème avec Symphonie des Biches. Le Belge Rik Hemeryck appliqué et audacieux avec Bretling du Paradis Z prend la 2ème place en 44.88 alors que le Néerlandais Wilem Greve complète le podium en 46.27 avec sa jeune jument Zypria S. Jeroen Dubbeldam, sans le faire paraître boucle le parcours en 43.30. Gerco Schröder - Glock’s Dobelensky

38 EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018

Willem


Greve - Zypria S

Reynald Angot - Symphonie des Biches

Koon Vereecke - Jativia

EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018 39


40 EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018


Championnat des Mâles de 2 ans

My name is « ROUGE » Falcone Rouge !

A

vec Falcone c’est la patte de Fernand Leredde qui parle. Une patte saisie par son fils qui perpétue cette recherche permanente du sang dans les accouplements. Cela dans une quête de faire naître des chevaux qui montreront des qualités jusque-là insoupçonnables et en adéquation avec le sport tel qu’il est aujourd’hui. Souvent cette quête n’a pas été couronnée de succès. Xavier l’a appris. Il a appris aussi à ne jamais se résigner. En collaboration avec Daniel Desforges, un architecte parisien, il a bousculé davantage les codes en accouplant l’étalon de son élevage Tyrol Rouge dont l’énergie n’est pas la qualité dominante à une jument pur- sang de l’élevage de Robert Mongin, reconnu dans le domaine des courses d’obstacle. Ainsi après Dingo Louvo (Ugano Sitte) étalon de sport né chez Yves Berlioz au Molay Littry, Nesle de la Roque, dont la mère a produit l’étalon de sport Saigon Rouge mais aussi les sauteurs Papillon Rouge et Pasquini Rouge, lui vainqueur en 2015 du grand cross – Crystal Cup- de Frauenfeld en Suisse, a donné naissance à ce Falcone Rouge. Dominateur du saut en liberté avec 17.56, Falcone est jugé 17.25 aux allures et 16.05 au modèle. Des notes qui lui octroient une moyenne de 16.82 de quoi l’emporter largement. Vendu foal, Falcone Rouge appartient aujourd’hui à un éleveur allemand, Armin Becherer à Erfweiler dans le Palatinat, connu pour avoir formé Cento le cheval d’Otto Becker. EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018 41


Falcone Rouge

Falcone Rouge Follow The Music

Derrière le lauréat Falcone Rouge, Feridann de Kergane prend la 2

place. C’est un fils de Canturo, né chez Louis Menier à Saint Brieux de Mauron dans le Morbihan. La 3ème place revient à Fahrenheit de Vains (Cornet Obolensky) à Christian Bihl de Vains dans la Manche. ème

Philippe Allaire entraineur de Bold Eagle ne dédaigne pas le cheval de sport. Outre Ever Blue dans les 3 ans, il présentait Follow the Music (Cornet Obolensky) avec une mère Baloubet du Rouet. Follow the Music termine 5ème en obtenant l’une des bonnes notes au modèle. Figaro des Parts (Armitages Boy) issu de la célèbre souche maternelle de Bourrée à la famille de Cornière à Saint Pierre Azif dans le Calvados obtient la meilleure note au modèle avec 16.4.

42 EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018


Figaro des Parts

EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018 43


Championnat des Mâles de 3 ans

Eldorado d’Elle Le cheval de Moon sur Elle décroche

44 EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018


la Lune

« Fitoto » ! Aurait été son premier mot, sans doute le seul, tant il traduisait son état d’âme du moment qu’il fût joyeux ou agacé. Il n’aurait pas manqué de ses doigts usés et déformés de saisir une cigarette libératrice de l’angoisse vécue pendant ces jours. Puis, comme un éclair, il aurait lâché un rire communicatif pour faire éclater son bonheur. C’est dans de telles circonstances qu’Alexis Pignolet puisqu’il s’agit de lui mais aussi Germain Levallois, Fernand Leredde et d’autres reviennent animer nos mémoires. Partis, leur ouvrage, perpétué par leurs fils, c’est la magie du cheval, resurgit dans la lumière. Après Flipper d’Elle qui fut l’ambassadeur sportif du Haras, voilà aujourd’hui Eldorado d’Elle phénoménal champion des étalons de 3 ans. Du saut en liberté où il obtient la meilleure note -17.62-,comme aux allures -16.87-, ou encore au saut monté -17.87- ne concédant que celle du modèle à Eye Catcher du Borget -16.45, mais se situant 4ème avec 16.25, Eldorado d’Elle rafle le titre national avec la moyenne exceptionnelle de 16.98. L’étalon alezan a pour père Qlassic Bois Margot, cheval de tête de Simon Delestre, un fils du controversé L’Arc de Triomphe dont la descendance ne manque cependant pas de réussite. Niade d’Elle, sa mère est une pure « Pignolet ». Fille d’une lignée maternelle qui a donné une pléiade d’« Elle » supérieurs indicés à plus de 150, tels Alfa d’Elle, Régate d’Elle, Joyau d’Elle, Bayard d’Elle, Niagara d’Elle. Son grand-père maternel Richebourg (Bayard d’Elle) est un fils d’Opaline des Pins mère par ailleurs de Jus de Pomme, Champion Olympique à Atlanta avec l’Allemand Ulrick Kirchoff. Passé cet instant de gloire, tout reste à faire tant en ce qui concerne le sport que la reproduction. Rendezvous à Paris 2024 ? EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018 45


46 EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018


Un podium purement Manchois S’il n’est pas concevable de contester au Calvados, d’être le théâtre l’excellence de la recherche et de l’élevage du cheval de course, pas plus qu’à l’Orne d’héberger les plus beaux haras de pur-sang, il ne l’est pas du tout mais alors pas du tout de le faire pour le département de la Manche comme terre de production du cheval de sport. Avec le titre des mâles de 2 ans et le tiercé de ceux de 3 ans la preuve en est une nouvelle fois faite avec force. ECHO LONGANE Moyenne 16.28, Allures 16.87, Modèle 15.80, Saut en liberté 15.69, Saut Monté 17.25 Il est 2ème. Il s’agit d’un pur produit du sud Manche même. Fils d’Ogrion des Champs, un étalon né chez Jean-Yves Lemasle près d’Avranches, il est né chez son propriétaire Christian Morel à SaintAubin de Terregatte près de Saint-James. Noémie de Laume, sa mère fait résonner le nom des matrones telles Chipie du Manoir, Idole du Manoir et surtout la divine Camera ventres des Qlassik St Clair, Calypso de Moyon, Eyken des Fontenis, Vas-Y donc Longane ou encore Urioso du Manoir. EMIR DU CHANU Moyenne 16.22, Allures 16.87, Modèle 15.55, Saut en Liberté 16.25, Saut Monté 16.87 Il est 3ème. Né chez Yves Langelier, le bai brun fils d’Air Jordan et de Jadechanu par Papillon Rouge a été acquis lors des dernières ventes Fences par Guy Belooussof, un homme d’affaires de Pompogne dans le Lot et Garonne. La souche maternelle d’Emir nous fait remonter à Danae Javelot d’Helby et Quickly de Kreisker et par Reine du Mesnil II, Baladine du Mesnil et Onestar du Mesnil.

EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018 47


48 EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018


A la suite de la présentation du palmarès des étalons de 3 ans, le Stud Book SF, honorait les éleveurs, disons-le, normands de l’année. Bernard Lecourtois pour le doublé de Fontainebleau avec les étalons Catchar et Delstar Mail, Bernadette Lejeune du Haras du Tillard pour la carrière de sa jument Mic Mac du Tillard, Les époux Poisson pour la performance genevoise de Quabri de l’Isle et Mylène Martin accompagnée de son compagnon Reynald Angot, naisseuse de Twentytwo des Biches 2ème de la Coupe du Monde avec le Suisse Romain Duguet.

Des « Moments » privilégiés

Prix des vans Theault Partenaire du Meeting d’Automne, les vans Theault parrainaient l’épreuve à barrage qui précédait le Grand Prix. C’est l’Australien Rowan Willis associé à l’étalon Shark qui s’imposait.

Avant le Prix Agrial remporté par Reynald Angot, tout le staff équin de la coopérative agroalimentaire normande était réunie pour présenter la nouvelle gamme d’aliments composés « Yearly », cela en présence de JC Heurtaux président de SLCO, de Sylvain Montigny et de Raphaël Dulin des clients fidèles de la marque. EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018 49


Ventes NASH Le Million de chiffre d’affaires atteint

50 EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018


S

ur une tendance commerciale porteuse, les ventes Nash 2017, sans avoir vu les prix s’envoler réalisent un chiffre d’affaires légèrement supérieur au million d’Euros. Une augmentation assez sensible par rapport à 2016. Le top price de l’année a été atteint dès le 5ème cheval présenté lors de la première vacation. Il s’agit d’Epsy Mouche, une femelle par Quintus D’09 et une mère par Kannan. Elle a été acquise par la Sté Paillot Equestrian pour la somme de 48000€. Plus tard dans la soirée, c’était au tour d’Enola du Mesnil (Nabab de Rêve) de changer de main au profit de la fidèle cliente de Suisse Esther Steiger pour 38000€. Le lendemain alors que l’on attendait davantage d’engouement pour Estran de Brenus finalement acquis à l’amiable pour la somme de 60.000€ dont la moitié pour Cédric Angot, Etoile de Brion grimpait jusqu’à 3100€ à la satisfaction de son éleveur. Il s’agit d’une femelle par Kannan issue de très belle souche de Raymond Gauquelin dont sont sortis Grain de Voltaire, Hym d’Isigny et Atout d’Isigny. La troisième session composée de sujets de moindre potentiel a confirmé la tendance générale pour atteindre sur l’ensemble plus de 8o% de chevaux vendus pour un prix moyen de 15000€. La dispersion du cheptel de Patrick Bizot s’est faite en totalité pour un budget global de 90.000€. Si les ventes NASH restent attachées à présenter des chevaux issus majoritairement du terroir normand, il est heureux de constater que des acheteurs de Suisse, d’Ukraine, d’Allemagne d’Italie et de toute la France viennent à Saint-Lô. L’attractivité du site manchois avait été également largement constatée lors de la finale des chevaux de 3 ans début octobre. EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018 51


52 EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018


La Grande Histoire 1989 -2018

Du 3 au 12 août 2018, le Pôle Hippique de Saint-Lô accueillera la 30ème édition du Normandie Horse Show. Une saga entamée en 1989. L’année précédente tint lieu de répétition générale. D’ici au mois d’août, chaque mois, nous vous retracerons les faits marquants de ce qui tient dans le concert équestre européen pour être l’évènement majeur qui rassemble l’élevage, le sport tout en étant attractif pour le grand public.

Episode 1 1989 - La 1ère Edition 1990 - Année du cheval dans la Manche EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018 53


1989 - Première Année de naissance du Normandie Horse Show. La répétition générale de 1988 avait été un succès. Le Normandie Horse Show était lancé. Il se déroula, sous une chaleur que l’on qualifia de torride, du 18 au 21 août. Jean Rochefort, venu en visiteur l’année précédente, avait accepté d’être le parrain du concours. En prime, il y présenta, en plein air, « L’Histoire du Soldat » d’Igor Starvinsky, dont il était le récitant. Plus de 10.000 spectateurs se pressèrent le samedi et le dimanche soir pour y assister. L’affiche du NHS avait été conçue par Philippe Lemoine auteur de celles du « Dernier Empereur » et de « Camille Claudel ». L’infante d’Espagne, Helena de Bourbon participa à certaines épreuves. En ce qui concerne l’élevage, les organisateurs proposaient une vente de poulinières et de poulains ainsi qu’un championnat de chevaux de 4 ans. Il fut remporté par Tea Time de Baussy (Grand Veneur) à Thierry Navet de Longueville dans le Calvados. Type d’Elle était second, Thais du Thot 3ème, Tic-Tac d’Elle 4ème et Ténor de la Cour à Alain Janvier 5ème. Pour le sport, la Suisse était le pays invité. Et c’est un Suisse, Beat Rothlisberger qui remporta le Derby.Derby dont Fernand Leredde voulait faire la référence sportive du NHS. Pour l’année suivante « Année du Cheval dans la Manche », il parvint à ses fins.

54 EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018


Eric Navet se classa 4ème du Derby avec Osyris

EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018 55


1990

L

a réussite des deux éditions précédentes et surtout le formidable élan qui entoura celle de 1989 avec le spectacle de Jean Rochefort, donna des ailes à toutes les parties engagées. Tous, il faut bien le dire étaient animés d’une passion sans faille plus particulièrement liée au cadre du château de Canisy où leurs ambitions s’exprimaient sans limites. Par ailleurs, la perspective de la construction du Centre de Promotion de l’Elevage décuplait les ambitions. Cela, rappelons-le et c’est très important à une époque où la restructuration des Haras nationaux n’était pas du tout à l’ordre du jour. La peur engendrée par l’arrivée de François Mitterrand en 1981 était oubliée d’autant plus depuis sa réélection en 1988. Il suffit de regarder de près les sommes allouées au NHS pour se convaincre de l’opulence encore réelle des collectivités locales. C’est donc sous le signe d’un optimisme sans bornes que « 1990 Année du cheval dans la Manche » se déroula. L’euphorie se trouva décuplée par le titre de Champion du Monde qu’Eric Navet avait décroché quelques jours plus tôt à Stockholm. Au-delà des soucis qui surgirent par la suite, ceux qui l’ont vécu, le grand public en particulier, conservent le souvenir fort de ces moments d’exception. Le Normandie Horse Show au Château de Canisy couvrait à la fois le bonheur de balades dans les bois, le repos à l’ombre des futaies et la palette des activités équestres pratiquées au naturel et ce dans l’excellence, qu’il s’agisse du sport ou de l’élevage.

56 EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018


Eric Navet – Rox de Groom Helena Weinberg – Just Malone

Gilles Bertran de Balanda - Prince Veneur Malcom Pyrah Alexandra Ledermann - Natfot

Frank Goubard

EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018 57


Eric Levallois – Merci d’Agon

Les autres épreuves C’est au Tourangeau Jean-Charles Pronko que revint l’honneur d’ouvrir le palmarès de cette année 90. Il montait Reine de Thurin, née chez Jean Pottier à Lieusaint. Il devançait le Belge Johan Lessens avec Fanny, Belge qui remportait l’autre épreuve avec Bijou d’Or, ces deux chevaux Selle-français. La troisième place revenait à Gilles Bertran de Balanda et Prince Veneur. Annick Chenu/P’tit Pol, Jean-Claude Vangeenberghe/Avontuur, Malcom Pyrah/It’s Me se partagèrent les autres succès. Hervé Godignon fut élu meilleur cavalier et Annick Chenu meilleure cavalière. Annick Chenu – P’tit Pol

Une place importante pour l’élevage Les poneys tout autant que les chevaux furent mis à l’honneur. On inaugura ce qui a disparu et c’est dommage, un défilé des poulinières. Elles étaient 77. Tea Time de Baussy, la jument de Thierry Navet réédita son succès de 1989, devant Tango de Semilly et Tenor de la Cour, cela pour les chevaux de 5 ans. Tous les trois avaient pour géniteur Grand Veneur. La presse locale rapporte que le meilleur poulain mâle de ce millésime fut vendu 70.000 Francs (un peu plus de 10.000 Euros). C’était un fils de Quidam de Revel et Jaika des Champs (Rakosi). On sait aujourd’hui qu’il était né chez Loïc Renimel à La Barre de Semilly. S’il est permis d’oser une comparaison, 28 ans plus tard, un bon poulain se négocie pour une moyenne de 5000 Euros. Pour l’histoire, on retiendra que Caviar du Melnire a effectué une bonne partie de sa carrière au niveau B1 (130/135) avec Pénélope Leprévost.

58 EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018


Le Derby- Marathon

Xavier Leredde devance Franck Goubard Pur produit de la réflexion progressiste de Fernand Leredde, le Derby-Marathon devait être promis à un bel avenir. Il ne l’a pas été et c’est dommage. Il s’agissait de combiner un Grand Prix et un Derby, le cavalier disposait de deux montures, une pour chaque épreuve. L’ ensemble des deux parcours représentait 41 obstacles dont la fameuse « fosse aux loups », un trou avec un vertical à l’entrée, un autre à la sortie. Cette compétition présentait une formidable attraction pour le public et un réel intérêt sportif d’autant que la dotation était de 600.000 francs (90.000 Euros) dont 150.000 (22.500 Euros) pour le vainqueur. Aujourd’hui en valeur constante on parlerait de 138.000 et 35000 Euros !!!

Le défi

Ils étaient 31 engagés. Sept renoncèrent avant le départ. Avant le passage du vainqueur Xavier Leredde en 12ème position avec Papillon Rouge et Qualoubet Rouge, Hervé Godignon occupait la première place en 229.38 secondes et 12 points associé à La Belletière et Prince d’Incoville. Xavier termina ses deux parcours en 267.89 et seulement 2,75 points de temps dépassé. L’avant dernier cavalier faillit créer la surprise. Franck Goubard, montait Othello des Mares (Calmar du Poncel) et Quiva du Chatellier qu’il montait au pied levé. Le Manchois réalisa un temps de 265.94 secondes avec 9,25 points de pénalité. Il prenait ainsi la deuxième place. EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018 59


SAINT- LO CSI** AEC

Avec Un Diamant d’Azif, David Jobertie tire habilement son épingle du jeu.

M

algré la concurrence de plusieurs concours analogues en Europe, les organisateurs de l’AEC ont pu drainer une palette de cavaliers parmi l’élite française. S’ils montaient des chevaux en devenir, ils n’en demeurent pas moins des valeurs d’un sport olympique largement pourvoyeur de médailles. Ainsi, gratuitement, les spectateurs ont le loisir d’approcher et d’admirer des cavaliers et cavalières tels Pénélope Leprévost, Patrice Delaveau et d’autres qu’il suffit de regarder. Pour le simple béotien, c’est de l’art consommé pour les jeunes pratiquants il s’agit là d’éducation sportive. De l’enseignement ludique dont devrait profiter la majorité des sociétaires des centres équestres du territoire saint-lois. Une action de sensibilisation pourrait être entreprise en ce sens. Tout cela pour dire que les épreuves majeures du concours ont été particulièrement sélectives et plaisantes. Le succès de Sébastien Tence et Venus de Thurin tout autant que celui d’Axelle Lagoubie et Rubelia ont amené la montée en puissance du Grand Prix dont parmi six barragistes David Jobertie associé à Diamant d’Azif a habilement tiré son épingle du jeu, victoire qui elle aussi « tire » le rideau de la saison 2017 au Pôle Hippique de Saint-Lô.

Pénélope Leprévost - Ilena de Mariposa

60 EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018


EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018 61


Axelle Lagoubie – Rubélia

LES TEMPS FORTS La première épreuve du CSI** revenait au Britannique James Smith en selle sur Twix de la Roque, un hongre de 10 ans par Kannan. Né chez Michel Hécart dans le Calvados, il est le fils de Nasa (Cumano) une jument issue de l’élevage de Philippe Féron à Flottemanville Hague dans la Manche. Nasa a effectué une carrière internationale sous la selle de Steve Guerdat. La 140 du premier jour était l’affaire du sympathique Sébastien Tencé et de son inséparable Vénus de Thurin devant Romain Bourdoncle et Tiamo Massuère. Le vendredi c’est Axelle Lagoubie déjà classée dans d’autres épreuves qui enlevait le barrage de la 145 avec sa fidèle Rubélia. Après un Anglais c’était au Belge Koen Vereecke de se mettre en évidence dans la 140 du samedi avec Lady Unexpected. Le Grand Prix se résumait en une opération de destruction massive avec cependant beaucoup d’intérêt. Des 47 partants, 9 abandonnaient et un certain nombre sortaient avec 12 points de pénalité et plus. Seuls 6 couples se qualifiaient pour le barrage. Selon le même scénario, cinq étaient pénalisés de 4 points. De ce jeu de massacre, David Jobertie et son Diamant d’Azif tiraient leur épingle du jeu en étant le seul couple sans faute de la journée. Axelle Lagoubie plus rapide mais fautive se classait deuxième et était sacrée meilleure couple du CSI avec Rubélia. On notera avec plaisir la 6ème place du jeune Manchois David Burnouf avec Viva de Malica.

62 EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018


Sébastien Tencé – Vénus de Thurin

James Smith – Twix de la Roque Mathis Burnouf - Viva de Malica

EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018 63


GRAIGNES – Prix Equin normand

Sébastien Baude pour la 2

64 EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018


2

ème

fois

C

omme à Cabourg en août, Equin normand a le plaisir de voir un prix à son nom couru sur l’hippodrome de Graignes. C’était le 4 décembre, lors de l’avant dernière réunion Premium de la saison. La 2ème course en était le support. Il s’agissait d’un lot de juments de 5 ans n’ayant pas gagné 78.000€. Le recul était fixé à 37.500€. Cozumel, la jument de JW Hallais avec une très belle musique allait s’imposer lorsqu’à mi-ligne droite elle prenait le galop. Alors, après avoir fourni un effort dans la montée, Sébastien Baude calé en 3ème position à la corde trouvait l’ouverture pleine piste pour Cybèle de Godrel. Là, le lauréat du Prix Equin normand 2016, bras tendu dominait le retour de Cynthya à sa droite et Caro de Grandcamp à sa gauche. Le professionnel de Saint-Floxel, près de Montebourg, drivait pour la première fois cette fille de Prodigious. Entraînée par D. Delaroche, elle découvrait la piste de Graignes après s’être imposée le 16 novembre à Reims sous la mène de D. Locqueneux.

En présence des cavaliers de l’écurie Equin normand Installés sur le territoire de l’Agglo Saint-Lô, Alexis Gautier et Benjamin Devulder les deux cavaliers de l’écurie Equin normand ne manquent pas, lorsque c’est possible, l’occasion de mettre à l’honneur le magazine pluridisciplinaire N°1 en France dont ils défendent, depuis 2008, les couleurs sur les étapes du Grand National de saut d’obstacles. Merci à Equidia Live d’avoir eu l’amabilité de mettre en exergue notre présence sur son site internet.

photos : Frédéric Vernichon

EQUIN NORMAND n°101 JANVIER 2018 65


Retrouvez toutes les actualitĂŠs sur notre site :

www.equin-normand.com

Equin normand N°101  
Equin normand N°101