EQUIN NORMAND 129

Page 1

Luxury International Equestrian Magazine

MASTER PRO Fontainebleau Printemps de l’AEC - Saint-Lô Le Grand national Canteleu

Le CSIO LA BAULE

2022

n °1 2 9

BIM E ST RI EL GR ATUIT

Critérium de vitesse Argentan

Les ducs de normandie caen




C

ONTENU

SAINT-LÔLa « folle » semaine de l’AEC

FONTAINEBLEAU Les Championnats de France « Normands »

CAEN – Les « Ducs » de Normandie

LA BAULE Le CSIO de France

ARGENTAN – Le Critérium de « Grande vitesse »


15 Ans Comme nos confrères de « Jour de Galop », nous sommes nés au début de l’été 2007. A chacun d’entre nous, on ne prédisait pas davantage que 3 mois d’existence.

Quinze ans après, nous sommes toujours là. Eux, sont devenus les leaders de la presse digitale dans le domaine des courses de plat et d’obstacles. Nous, déjà seul organe de presse spécialisée dédié à l’ensemble de la filière équine en Normandie certes, mais aussi sur l’ensemble du territoire, après plusieurs années de diffusion imprimée adressée gratuitement par voie postale, sommes devenus le premier à l’être, toujours gracieusement, par le canal numérique. On sait qu’outre- Atlantique, le mot « Normandie » - rings a bell. Ainsi, sur la totalité des consultations de notre page Facebook, le tiers l’est aux Etats-Unis. Parallèlement, depuis 2008, année de la création d’Equin normand, nous avons engagé une écurie dans le circuit du Grand national de saut d’obstacles. Avec Alexis Gautier, Benjamin Devulder et récemment Ramatou Ouedraogo, nous sommes la plus ancienne formation avec les mêmes cavaliers. Depuis 4 années, Saint-Lô Agglo qui regroupe les 79 communes du pays saint-lois, s’est associée à cette belle aventure. Tout cela, outre notre persévérance et notre passion, nous le devons à nos soutiens institutionnels et privés, pour la plupart les mêmes depuis le début et à la fidélité de nos lecteurs. Merci. Jean BOUGIE


Meeting de Printemps de l’AEC -Acte 1

F

GRAND PRIX SAINT-LÔ AGGLO – CHEVAL LIBERTE

élicie Bertrand

6 EQUIN NORMAND n°129 2022

et BISWAP BIN


A

bientôt 40 ans, elle les aura le 24 juin, la Francilienne d’origine a déjà un solide palmarès renforcé par des origines qui ont concouru à lui donner la passion de ce métier. En effet, ses parents gèrent les Ecuries de la Croix St Antoine à l’Isle Adam et son ascendance maternelle, les Lécuyer ont fait naître l’étalon Royal Feu. Sans fouiller dans le tréfonds de 20 ans de carrière, il suffit de s’arrêter sur l’année 2017, lorsque recrutée par le Haras de Clarbec. A ce moment, Félicie, aujourd’hui installée au Haras du Breuil en Auge chez Charles-Henri Fermé, goûte les délices du haut niveau avec des pointures telles Flora de Mariposa, Urano de Cartigny, Chacco Rouge et surtout Sultane des Ibis. Avec la fille de Quidam de Revel qu’elle monte pour la 1ère fois lors du Meeting d’hiver de l’AEC en 2017, Félicie sera entre autres : médaille d’Or aux Jeux Méditerranéens de 2018 et remportera le GP Coupe du Monde de Bordeaux en 2019 avant de s’en classer 2ème en 2020, leur dernière rencontre et ultime parcours de la jument.

Deuxième d'une épreuve à Auvers mi- mars, lauréate du Grand Prix du CSI2* de Villers Vicomte deux semaines plus tard, la Normande n'a pas fait dans le détail dans le barrage du 1er Grand Prix du Meeting de Printemps de l'AEC couru sous le soleil. En selle sur Biswap Bin, elle devance Thomas Rousseau avec Udson de Jauzif et Alexis Gautier avec l’étonnant Siroco de Coquerie. Pour la 4ème place Camille Conde Ferreira complète un excellent week end cette fois avec Bassano de Nantuel qui ne cesse d’étonner. Ces trois cavaliers se tiennent à 4 centièmes. Le top 5 est complété à distance par Margaux Rocuet et Lady Lulu2. Cédric Longis le chef de piste du jour pouvait être satisfait de son scénario. En effet, sur 55 partants, on comptait 13 barragistes pour 14 prix. En détaillant les résultats et en précisant que seuls 5 concurrents furent doubles sans faute, on ajoutera que 28 sortirent avec 4 points de pénalité dont 7 avec 1 point de temps dépassé en sus. Il n’y eut que 4 abandons. C’est Margaux Rocuet qualifiée avec 2 chevaux qui entama le barrage. Associée Lady Lulu 2, on l’a dit, elle sera 5ème. Dans la foulée Thomas Rousseau avait lui aussi deux montures pour le final. Plus rapide, il prenait avec Udson de Jauzif, le leadership que Félicie Bertrand s’empressa de lui piquer pour le conserver définitivement. Les suivants, dont Alexis Deroubaix et Aldo du Plessis ne trouvèrent pas la bonne solution qui parut pourtant évidente pour Camille Conde Ferreira et Bassano de Nantuel. Il fallut qu’immédiatement Alexis Gautier soit plus rapide de 4 centièmes pour laisser la méritante cavalière du Haras de Clarbec au pied du podium. BISWAP BIN Hongre Selle Français de 11 ans par Quartz Adelheid Z et une mère par Night Fever du Don né chez Tiffany Binhame à Anhee en Belgique. Formé par Benoit Fauchard, il fut exporté en Syrie en 2019 et monté par un cavalier autochtone. Revenu en France en juillet 2021, il fut confié à Félicie Bertrand qui deux mois plus tard se classait 3ème d’une 150 lors du CSI3* de Canteleu. Leur belle histoire était entamée.

Classement

1- Félicie Bertrand/Biswap Bin 0 et 37.74, 2- Thomas Rousseau/Udson de Jauzif 0 et 38.26, 3Alexis Gautier/Siroco de Coquerie 0 et 38.30, 4- Camille Conde Ferreira/ Bassano de Nantuel 0 et 38.34, 5- Margaux Rocuet/ Lady Lulu 2 0 et 43.62 EQUIN NORMAND n°129 2022

7


Les images et les lauréats

Vendredi 8 125 - Dominique Le Monze - Ultimate de Beurey 7 ans – Jean-Marc Le Guennec - Flanagan Semilly 135- Florian Layec - Echo du Galopin Samedi 9 125- Simon Gallet - Carlina de Coquerie 130 – Joroen Zwartjes - Zwiep des Fontaines GP 7 ans – Patrice Delaveau - High 5 S 140 – Thomas Rousseau - Diana de Chantepie Dimanche 10 135- Faustine Laferrerie - Acatitla LS

8 EQUIN NORMAND n°129 2022

Pour l’histoire, on retiendra qu’au cours des 10 jours de concours toutes épreuves confondues, Jean-Marc Le Guennec, cavalier des écuries d’Emmanuel Vincent a sellé 61 fois. Il remporte la 1ère épreuve pour chevaux de 7 ans avec Flanagan Semilly appartenant au marchand suisse Hauri. Vainqueur du GP des 7 ans, Patrice Delaveau montait High 5 S, un étalon holsteiner par Vagabond de la Pomme et une mère par Quidam de Revel né aux Pays Bas à Maria Hoop, (nord de Maastricht) chez Niko Schulpen. High 5 S est la propriété de Romane Blanc, cavalière de l’Académie Delaveau. Diana de Chantepie (Quinoto Boimargot) est née chez Fernand Meigne à Le Grippon (50)


EQUIN NORMAND n°129 2022

9


Meeting de Printemps de l’AEC – Acte 2

F

RAND PRIX SAINT-LÔ AGGLO - AUDEVARD

rançois-Xavier BOUDANT

10 EQUIN NORMAND n°129 2022

et BRAZYL DU MEZEL


FX : On le connait depuis toujours.

Enfin presque. A 42 ans, il est né le 12 décembre 1979, le Manchois qui réside aujourd’hui à Manerbe (14), écume les concours normands et désormais mondiaux depuis plus de 30 ans. Après un Bac et des formations chez les Angot, Godignon, Navet et Bertran de Balanda, François-Xavier travaille aux côtés de ses parents à St Marcouf de l’Isle aux portes de Ste Mère Eglise. C’est avec Candidat II (Quidam de Revel), un hongre issu de la souche de la fameuse Présidentielle que le jeune se fait apprécier dans les B1 puis A1. Il évoluera vite avec les autres produits maison tels Dollars Boy ou Fidji Girl. Il formera de nombreux Semilly que les Levallois lui confient. Après un passage chez Michel Hécart, le Manchois travaille au Haras des Brimbelles où il monte en particulier Paradis Latin . FX collabore également avec les Haras de Clarbec et de Brullemail. En 2012, il monte Stella Light, une jument maison, 7ème du championnat des 6 ans et Sultane des Ibis la championne. Depuis 2013, avec Ciento il compte de nombreux succès. Depuis 2015, au sein du GFA Jump Alliance il est associé avec Rudy Cock et Benjamin Ghelfi. En 2021, il remporte son premier Grand Prix 4* avec Brazyl du Mezel qui, on l’ignorait encore mi avril, le conduira sur la 2ème marche du podium du Championnat de France

Tout concordait pour que le natif de Saint Marcouf de l'Isle l'emporte. En effet, en partant dernier avec Brazyl du Mezel (Haloubet de Gorze), un cheval de 11 ans rompu aux épreuves majeures et victorieux d'un Grand Prix CSI4* ; on pourrait même, tout en considérant l'incertitude du sport, ne pas l'excuser s'il en avait été autrement. Ceci dit les 16 autres barragistes rescapés d’un premier tour entamé à 55 n’ont pas démérité, à commencer par Audrey PARIS qui jusqu’au passage du vainqueur avait la coupe sur la cheminée. Il faut dire que la cavalière saintloise n’avait pas ménagé sa peine tant lors du parcours initial qu’au barrage, cela associée à Big Star des Forêts (Untouchable M), la jument maison. Elle est devancée de 24 centièmes. Si peu! Axelle LAGOUBIE aurait pu terminer sur le podium avec Chistera Mail (Lando), si ce vieux routier d’Eric Février toujours aussi véloce avec la redoutable Aline d’Helby (Kouros d’Helby) ne s’était pas mis en tête d’être 6 centièmes plus rapide. Félicie BERTRAND lauréate la semaine prédédente, concluait finalement son Meeting de belle manière en se classant 5ème avec Leelandi (DNK, Rockland). Au registre des grandes satisfactions du week end, la palme d’honneur est décernée à l’unanimité à Florian Noël. Le jeune professionnel de Réville montait Casac du Thot, un hongre de 10 ans par Ensor Van de Heffinck. Il revendique sa 8ème place grâce à un barrage sage qui visait essentiellement le sans faute. Bien vu! On retiendra enfin que Bilal ZARIOUH ouvreur avec Usual Suspect d’Auge et donné comme favori, se prenait les pieds dans le tapis de l’oxer final et que Thomas Rousseau, 2ème voilà une semaine avec Udson de Jauzif réalisait le meilleur chrono du barrage, hélas avec une faute. Ainsi se concluaient 10 jours de compétition au cours desquels s’étaient mêlés cavaliers de haut niveau, amateurs, jeunes chevaux, chevaux d’âge, concours d’élevage pour en faire, avec le Meeting d’hiver organisé également par l’AEC, les deux plus importantes manifestations au label professionnel du Pôle Hippique. Le NHS et le Meeting d’Automne avec le fameux CSI4* et les ventes Nash revêtent quant à eux une notoriété propres à attirer le grand public.

Classement

1- François-Xavier Boudant/Brazyl du Mezel 0 et 36.49 2- Audrey Paris/ Bis Star des Fôrets 0 et 36.73 3- Eric Février/Aline d’Helby 0 et 36.83 4- Axelle Lagoubie/Chistera Mail 0 et37.36 5- Félicie Bertrand /Leelandi 0 et 37.49

EQUIN NORMAND n°129 2022

11


Les images et les lauréats

Vendredi 15 125 - Camille Condé Ferreira - Black Knight GEM 7 ans – Benjamin Devulder - Fidji de la Butte 135 - Hugo Breul - Copenhague Villa Rose

Outre de mettre en évidence la grande forme de François-Xavier Boudant qui augurait de cette médaille d’argent au championnat de France c’est le Grand Prix des 7 ans qui restera dans les mémoires.

Samedi 16 125 - Charles Grillard - Thermopyle 130 - Camille Condé Ferreira – Black Knight GEM 7 ans – Axelle Lagoubie – Freedom du Feu 140- François-Xavier Boudant – Diamant de Riverland

La victoire de Freedom du Feu confirmait les qualités que le partenaire d’Axelle Lagoubie avait montrées à Auvers. La 2ème place de Figaro de Sèves (Ogrion des Champs) rappelait les qualités de la souche de Marcel Maunoury de St Sauveur Lendelin (50).

Dimanche 17 135 - Nicolas Layec – Echo du Galopin 145 – François-Xavier Boudant – Brazyl du Mezel 130 - Pierre Rius – Tenor de Kergane

Enfin, le fait du jour, c’est la razzia effectuée par le Haras de Couvains qui prend les 3,4,5 et 6ème places avec : Festival (Tornesch), Fazenda(Bisquet Balou), Funky Music (Diamant de Semilly) et Flanagan Semilly (Kannan).

12 EQUIN NORMAND n°129 2022


EQUIN NORMAND n°129 2022

13


14 EQUIN NORMAND n°129 2022


EQUIN NORMAND n°129 2022

15


CRITERIUM DE PRINTEMPS

C

’est une tradition. Dans le cadre du Meeting de printemps organisé par l’Association des Ecuries de Concours Normandie, entre deux week-ends de compétition qui rassemblent cavaliers professionnels et amateurs, CHEVAL NORMANDIE y intègre le concours des chevaux de 2 et 3 ans. A ce programme, s’ajoutent 3 journées de formation des chevaux de 4,5 et 6 ans organisées par le Pôle Hippique sous l’égide la SHF (Société Hippique Française). Ainsi, sur une période d’une dizaine de jours ce sont près de 5000 chevaux qui ont fréquenté le Pôle Hippique de Saint-Lô. Le vendredi 15 avril, après une séance d’entrainement pour les mâles de 2 et 3 ans, place aux pouliches de 2 ans. Elles étaient 15. La victoire revient à KILEENA DU PLANT à M. Jacky Sauvé de Bacilly dans la Manche. Le lendemain 16 avril était consacré aux deux sessions pour les femelles et hongres de 3 ans. Le matin, 44 sujets furent examinés aux ateliers habituels du saut en liberté, des allures et du modèle. Lauréate à 2 ans JAVA BLUE à M. Patrick Blouet de Baudre dans la Manche s’impose de nouveau. L’après-midi on en compta 57. JIRANDOLE DU MESNIL à M. Jean- Luc Lebourgeois de la Lucerne d’Outremer dans la Manche, une femelle, est la meilleure. Après une longue série d’autres concours locaux qui conduiront les jurys d’Yvetot au Haras du Pin en passant par St Ovin près d’Avranches, la saison se conclura les 15 et 16 novembre par le Championnat régional, là aussi dans le cadre du Meeting d’hiver de l’AEC. Une manifestation qui chaque année rassemble près de 300 chevaux, signe manifeste de la vitalité de la filière équine en Normandie.

16 EQUIN NORMAND n°129 2022


PALMARES POULICHES DE 2 ANS 1- KYLEENA DU PLANT (Untouchable) à Jacky Sauvé de Bacilly (50) Moyenne 16.53, Modèle 17.30, Saut en liberté 15.25, Allures 16.25 2- KAOLINE TROTEVAL (Delstar Mail) à Julien Aubrée de St Martin de Fontenay (14) Moyenne 16.48, Modèle 16.40, Saut en liberté 15.75, Allures 17.00 3- KATLINE DU BOIS (Dollar du Rouet) à Alain Goffinet de Sainte Cécile (50) Moyenne 15.86, Modèle 16.50, Saut en liberté 15.50, Allures 15.25 4- KATHLEEN D’UTAH (Candy de Nantuel) à François Vasche de Ste Marie du Mont (50) Moyenne 15.68, Modèle 15.50, Saut en liberté 15.50, Allures 16.00 5- KALINKA DU TREFLE (Bandro Boy de Béthune) à Astrid Lavenu de La Hague (50) Moyenne 15.49, Modèle 15.50, Saut en liberté 15.00, Allures 15.75 FEMELLES ET HONGRES DE 3 ANS Samedi 16 avril matin 1- JAVA BLUE (Cornet’s Prinz) à Patrick Blouet de Baudre (50) Moyenne 17.71, Modèle 18.70, Saut en liberté 17.00, Allures 16.75 2- JELKA DE LA COUR (Casall) à Jean-François Couétil de Moyon villages (50) Moyenne 17.08, Modèle 18.00, Saut en liberté 16.50, Allures 16.00 3- JOKER DES COMETES (Casall) à Laurent Lenoury de St Fromand (50) Moyenne 16.94, Modèle 16.50, Saut en liberté 17.50, Allures 17.00 4- JESSIE DE ST JEAN (Balou du Rouet) à Fabien Marie de Saint Jean d’Elle (50) Moyenne 16.81, Modèle 18.10, Saut en liberté 15.75, Allures 15.75 5- JOKER DU CHATELLIER (Mylord Carthago) à David Lemasle à St Jean de la Haize (50) Moyenne 16.58, Modèle 17.40, Saut en liberté 16.00, Allures 15.75 Samedi 16 avril après midi 1- JIRANDOLE DU MESNIL (Filou de Hus) à Jean-Luc Lebourgeois de la Lucerne d’Outremer (50) Moyenne 16.87, Modèle 17.20, Saut en liberté 16.50, Allures 16.75 2- JIULETTA D’UTAH (Chacco Rouge) à François Vasche de Ste Marie du Mont (50) Moyenne 16.85, Modèle 15.80, Saut en liberté 18.25, Allures 16.75 3- JOVANI DU THOT (Quannan R) à Elevage du Thot de Réville (50) Moyenne 16.53, Modèle 15.80, Saut en liberté 17.50, Allures 16.50 4- JET SET DU GIVRE (Delstar Mail) à Jonathan Lenoir de la Lucerne d’Outremer (50) Moyenne 16.44, Modèle 15.60, Saut en liberté 17.50, Allures 16.50 5- JAMAIQUE L’EPIVENT (Eldorado d’Elle) à Laurent Jouanne de Tréauville (50) Moyenne 16.42, Modèle 15.50, Saut en liberté 17.25, Allures 17.00 EQUIN NORMAND n°129 2022

17


18 EQUIN NORMAND n°129 2022


EQUIN NORMAND n°129 2022

19


FONTAINEBLEAU Championnats de France MASTER PRO

20 EQUIN NORMAND n°129 2022


La NORMANDIE

CONQUERANTE Dans

le cadre du " Printemps des Sports Equestres", la Fédération Française d'Equitation, avec le concours de GL Events, organisait, fin avril, après deux ans d'interruption, sur le site du Grand Parquet remarquablement aménagé, les Championnats CSO 2022. Afin d'attirer toute l'élite de la discipline, un CSI4* y était associé. Les Normands se sont largement taillés la part du lion avec le titre Elite pour Pénélope Leprévost, celui du Pro1 pour Eden Leprévost-BlinLebreton sa fille, sans compter une multitude de classements majeurs pour nos cavaliers et nos chevaux. Les fondamentaux de l’équitation confirmés Cette édition a mis en exergue les fondamentaux des sports équestres et de l'équitation en général. En effet, on sait qu'il s'agit d'un sport où hommes et femmes concourent à égalité. Voilà peu de temps encore, les instances fédérales persistaient à maintenir un championnat de France des cavalières devenu suranné. Cette année, en raflant tous les titres, elles ont montré au-delà de l'égalité......leur supériorité. Et c'est enthousiasmant. Maintenant, à quand un championnat masculin ! Par ailleurs le slogan frontal du sport équestre n'estil pas qu'on le pratique de 7 à 77 ans. A Fontainebleau, la médaille de bronze de la catégorie "Elite" revient au Provençal Philippe Leoni âgé de .....62 ans remonté de la 33ème place après la 1ère épreuve. Photo : Mathieu Laveau et Ulysse Condéen (L’arc de Triomphe x ma Condénne de Condé par Vondéen) né chez Françoise et Patrick Herman à Condé sur Vire(50), ouvreurs du Championnat Pro Elite 2022)

EQUIN NORMAND n°129 2022

21


22 EQUIN NORMAND n°129 2022


EQUIN NORMAND n°129 2022

23


Championnat « ELITE » Pénélope LEPREVOST et TEXAS 2ème- François-Xavier BOUDANT et BRAZYL DU MEZEL 5ème- Alexandra LEDERMANN – REQUIEM DE TALMA

La Normande le déclarait elle-même immédiatement après sa victoire. La chance fait partie du sport comme parfois la poisse. Et dans ce domaine la Championne olympique en a été victime. Ne serait-ce que lors des derniers Jeux Olympiques alors que la médaille d'or était à sa portée. Pour être champion : du monde, d'Europe ou de France il faut aussi et surtout y allier des qualités d'exception dont le travail et la persévérance sont les fleurons. Pénélope Leprévost les a plus que tout autre. Comme les autres piliers du jumping français, elle abordait le Championnat avec Texas un cheval qui n'était pas dans son piquet de tête.

24 EQUIN NORMAND n°129 2022

A l'issue de l'épreuve de vitesse appelée "chasse" sur la hauteur de 145 vendredi remportée à la "Hussarde" par Julien Epaillard, celle qui fut Championne de France des cavalières avec Ichem de Servole en 2007 pointait à la 6ème place. A ce stade, 7 couples : cavaliers ou/et chevaux normands figuraient parmi les 10 premiers. La finale disputée dimanche se déroulait en 2 manches sur la hauteur d'1.55m. Tous les concurrents étaient autorisés à repartir pour la 1ère. La seconde sur un parcours allégé et rehaussé, était réservée aux 20 premiers. A ce petit jeu de la "roulette" ou du "chat noir" des bouleversements interviennent toujours provoquant les larmes traditionnelles de joie ou de déception.


Larmes de déception pour Grégory Cottard. Récent finaliste de la Coupe du monde, Champion de France en 2013, le Francilien partait en 2ème position juste avant Julien. Il montait Cocaine du Val (Mylord Carthago) une jument née chez Alain de Folleville à Etienville (50). Huit points l'éliminent de la finale. Punition plus sévère encore pour Benoit Cernin. Le tenant du titre alors 4ème sort de piste avec 12 points pour DeuxCatSix d'Eglefin (Vigo Cécé) né chez Claudine Digard à Fumichon (14). Axel Van Colen du Haras d'Authuit dans l'Eure avec Veyron et Charles-Henri Fermé avec Bellini Dufaure L du Breuil en Auge (14) fautifs l'un en 2ème manche, l'autre dès la 1ère échoueront aux 17èmes et 29èmes places. En revanche, en remontant le classement une pléiade de Normands trustent les places entre 15 et 10 : Reynald Angot /Untouchable Gips*HDC, Nicolas Delmotte (Nordiste)/ Citadin du Chatellier, Julien Gonin (Bressan)/ Caprice de Guinfard, Julien Anquetin/Blood Diamond du Pont, Aymeric de Ponnat/Hoover. Ce dernier, 3ème à l'issue de la 1ère manche passait 10ème en faisant tomber 2 barres. Pénélope Leprévost 4ème avant l'ultime parcours totalisait 3.33 dont 1point de temps dépassé à la 1ère manche. Sans faute, elle quittait la piste avec ce score alors que François Xaxier Boudant associé au fantastique Brazyl du Mezel victime d'une faute en 1ère manche mais "clear" dans la seconde accusait 5.80, une future médaille d'argent pour le Manchois installé dans le Calvados. Alexandra Ledermann débutait avec 3.89 auxquels elle en ajouta 4 en 2ème manche soit 7.89 et une splendide 5ème place finale pour l'Ebroicienne en selle sur le vétéran Requiem de Talma. La Bourguignonne Mégane Moissonier auteure d'une belle remontée passait juste avant dernière. Huit points le relèguent à la 9ème place finale.

Restait Julien Epaillard qui connaissant les capacités de Quintara n'avait pas, dès le début de championnat, nourri d'ambitions démesurées. Et pourtant ! Il était là en tête à, à pleine plus d'une minute - pour lui peut-être moins- d'une écharpe nationale. Deux barres et un point de temps dépassé pour avoir bien soigné son parcours en décideront autrement, laissant ainsi le titre et l'honneur normand sauf, à Pénélope Leprévost et Texas, un cheval suédois propriété d'Eric Levallois. TEXAS – Hongre suédois de 11 ans par Tornesch et Robin Z né le 1er janvier 2011 chez Göran Linelle à Dösjebro au nord de Malmö. Acheté à l’âge de 6 ans par Agathe Vascher qui le monte jusqu’au printemps 2020. Monté quelques mois par Walter lapertot, il arrive chez Pénélope Leprévost en octobre 2020. Depuis, il n’a cessé de progresser jusqu’à ce titre qui lui ouvre d’autres grandes perspectives.

Photos- Le podium, FX Boudant sur la rivière, la joie de Philippe Leoni en sortie de piste

EQUIN NORMAND n°129 2022

25



PRO 1 Eden LEPREVOST- BLIN LEBRETON - UNE ETOILE LANDAISE 2ème Tony HANQUINQUANT et CALIGANO JORTHONNE 4ème Antoine ERMANN et BERYL DES PRES Score vierge sur toute la ligne pour la jeune amazone qui fêtait ses 18 ans le 4 avril dernier et la jument ses 14. Ce qui signifie tout simplement qu'Eden est restée en tête du début à la fin. Elle montait une jument pétrie d'expérience passée des mains d'Antoine Courpied dans son jeune âge à Julien Gonin pendant quelques années puis le " professeur" Michel Robert et Pénélope le temps d'une victoire lors du CSI4* de Saint-Lô en 2020. Une Etoile Landaise fille de Balougran et Narcotique Landaise par Socrate de Chivré est née chez Luc Roger à La Lande d'Airou près de Villedieu les Pôeles (50). La médaille d'argent revient à Tony Hanquinquant cavalier calvadosien d'expérience qui fut Champion de France pro2 et 2013 et pro1 en 2014 avec Oxygène d'Eglefin. Il montait Caligano Jorthonne (Safari d'Auge) né chez Louis de Jorna à Manneville la Raoult (27). La médaille de bronze revient à Louis Pichon, un étudiant en marketing et finances à Bruxelles. Amateur dans l’âme, il a sa base chez Nicolas Delmotte à Douai et s’exerce un peu au commerce de chevaux. Il tire parfaitement parti de sa jument de 16 ans Solitude au Vent ( Quaprice Boimargot) montée auparavant par Nina Mallevaey. La 4ème place est pour Antoine Ermann associé à Beryl des Prés. Comme Eden et Tony, Antoine n’a fait tomber aucune barre. Grand espoir de l’équipe de France le Bourguignon âgé de 20 ans monte également Azur du Vinnebus (Robin du Vinnebus) né chez les Sanson dans la Hague. Béryl des Prés est un hongre de 11 ans par Popstar Lozonais et Djalisco du Guet né chez Roland Bazire à la Bloutière près de Villedieu les Pôeles comme Une Etoile Landaise. Soit de nouveau 3 Normands et leurs chevaux dans le top 5 final. On ajoute que David Jobertie termine 8ème avec Un Diamant d’Azif. Photo : Le podium, Tony Hanquinquant, Antoine Ermann, Eden entourée de papa et maman

EQUIN NORMAND n°129 2022

27


PRO2 4ème, Faustine LAFERRERIE confirme avec ATATICLA LS La Normande, locataire des installations de Laurence Meunier à Croissanville échoue au pied du podium à cause d'un point de temps dépassé dans la finale. Une médaille d'argent s'est envolée. Elle montait cette superbe petite jument grise aux origines somptueuses née pour le compte du Haras mexicain La Silla chez Christian Hermon à Beaumont en Auge (14). Le médaillé de bronze Alexandre Real montait Sire de St Siméon (Crown Z) un hongre de 16 ans né chez P. Glaser et JN Pottier à Saonnet (14). Jérôme Bonafons de Bayeux se classe 8ème avec Circée du Salbey alors que le cavalier de Ouistreham David Aissa, 2ème avant la finale est victime de 8 points qui le renvoient à la 25ème place finale.

PRO3 Fiona VERSINI et TYCOON DES COURLIS Installée à Saint-Augustin en Seine et Marne, Fiona, la trentaine, monte Tycoon des Courlis depuis 7 ans. Agé de 15 ans ce hongre par Allegretto et Jipsy des Courlis (Versailles II) est né chez C. Maréchal. Jipsy, sa mère est née chez Bernard Gaultier à Portbail dans la Manche. Le 4ème, Jin Aboudaram montait Enigma de Braize (Utrillo vd Heffinck) soeur utérine de Cachemire de Braize (Quality Touch) (ISO 166) vendu 1 million de dollars aux ventes aux enchères de New York. L'une et l'autre sont nés chez Alexandre Boyer à Saint Sever dans le Calvados.

28 EQUIN NORMAND n°129 2022

CSI Le Grand Prix U25 100% normand Arthur Le Vot devant Eden Leprévost-Blin Lebreton et Dylan Levallois. Disputé entre la finale du Championnat de France Elite et le Grand Prix du CSI4*, le Grand Prix des cavaliers de moins de 25 ans réunissait un plateau d’une petite trentaine de concurrents, français pour la majorité. Ils furent 6 à se qualifier pour le barrage. Et, comme s’il fallait enfoncer le clou, c’est à podium totalement normand : cavaliers et chevaux, que le Commandant du Régiment de la Garde Républicaine rendit les honneurs. Arthur Le Vot, cavalier du Haras de Couvains, s’impose avec Eldorado Semilly (Numero Uno) devant Eden Leprévost- Blin Lebreton associée à Golden Cygano Jap, un étalon belge de 10 ans né chez Jacques Petit à Tilly sur Seulles (14). Le 2ème accessit est pour Dylan Levallois en selle sur El Star Semilly (Quick Star), un étalon de 8 ans comme Eldorado appartenant à Richard Levallois.


EQUIN NORMAND n°129 2022

29


Tout l’Eté, sur les hippodromes de Basse- Normandie Vivez – presque- l’expérience du vainqueur du Prix d’Amérique

Grâce au « Sulky

Tandem »

JUIN Lundi 6 juin Dimanche 26 juin

VILLEDIEU-LES-POÊLES LE PERCHE

JUILLET Dimanche 3 juillet Dimanche 10 juillet Jeudi 14 juillet Samedi 16 juillet Jeudi 21 juillet Dimanche 24 juillet Dimanche 31 juillet

AG O N - C O U TA I N V I L L E RÂNES BAGNOLES-DE-L’ORNE CARENTAN GRAIGNES CLAIREFONTAINE DOMFRONT

AOÛT Lundi 1er août Mardi 2 août Dimanche 7 août

BRÉHAL AVRANCHES GRANVILLE SAINTE MARIE DU MONT

Dimanche 14 août Mercredi 17 août Lundi 22 août Dimanche 28 août

PORTBAIL DOZULÉ CHERBOURG LE SAP

SEPTEMBRE Dimanche 4 septembre Dimanche 11 septembre

ALENÇON LE MONT-SAINT-MICHEL

• Taille minimum 140


EQUIN NORMAND n°129 2022

31


ARGENTAN

CRITERIUM DE VITESSE

32 EQUIN NORMAND n°129 2022


CE BELLO ROMAIN

Il marche seul EQUIN NORMAND n°129 2022

33


2021-2022 Le Doublé pour Anthony BARRIER et Ce Bello Romain

Le

rendez-vous ornais est l'une des épreuves majeures inscrites au calendrier du trot normand. Initié en 1969, il se court sur la distance mythique du mile (1609m) avec autre particularité, corde à droite. Son palmarès éloquent ouvre, au vainqueur, la porte des «monuments» européens que sont d’abord chez nous Le Prix des Ducs de Normandie qui se déroulera le 14 mai et l’Elitloppet en Suède ou encore le Kimi GP en Finlande (Groupe1). Course que Ce Bello Romain avait remportée, l’an dernier, dans la foulée de son succès argentanais. Il avait également enlevé le GP Prix de Wallonie à Mons. Le 30 avril, sans battre le record ou s’approcher de son temps de 2021, le partenaire d’Anthony Barrier s’est montré dominateur dans une course animée par Express Jet. Le fils de Jam Pridem (Cocktail Jet), ancien vainqueur lui aussi du Critérium, tenait à sa main ceux qui échouaient, en groupe, à une longueur.

34 EQUIN NORMAND n°129 2022

ANTHONY BARRIER est né le 5 mars 1986 à Château Gontier (53). Aujourd’hui, il totalise près de 1400 victoires dont le Prix de Cornulier en 2011 (Olga du Biwetz),le Prix de Paris 2021 (Etonnant), le Gd Critérium de la Côte d’Azur 2022 (Etonnant), le St Léger des Trotteurs 2008 (Return Money). En 2021, associé à Etonnant, il remportait le Prix des Ducs de Normandie (GrII). CE BELLO ROMAIN (Jam Pridem), hongre de 10 ans est né chez Jackie Bourreau et Romain David à Chalonnes sur Loire (49). Il appartient à Sylvain Dupont qui l'entraine à Ombrée d'Anjou entre Segré et Pouancé.


P

armi eux et non des moindres, Fakir du Lorault (Vaillant Cash). Le vainqueur du Grand Prix de la ville de Caen (GrIII) en octobre dernier, peinait à retrouver son meilleur niveau. Là, sous une drive déterminée et habile de François Lecanu, le cheval de Joëlle Laignel s'est montré dans une forme éblouissante. Son driver qui avait hérité du N°7 derrière l'autostart avait dû accomplir la tâche toujours délicate dans cette situation de revenir dans le sillage des meilleurs dont le vainqueur qui lui, chance supplémentaire, portait le N°1. Le pensionnaire de M. Charuel préserve son premier accessit d'un poil devant Copsi drivé par Dominik Locqueneux. La 4ème place revient à l’Allemand Mister F. Daag drivé par Robin Bakker. Le Prix UP AND QUICK pour Gold Cap BR Disputé sur la même distance que le Critérium le prix Up and Quick pour chevaux de 5 ans, s’est terminé dans un duel serré entre Gold Cap BR (Prodigious) et Higuan du Lou (Love You). Une course européenne dans laquelle 4 Transalpins prenaient part. C’est d’un nez que le fils de Prodigious, propriété de l’Allemand Freitag, entraîné par le Néerlandais Kamminga et drivé par Robin Bakker, lui aussi Batave s’est imposé. UP AND QUICK (Buvetier d’Aunou) est un mâle de 14 ans vainqueur du prix d’Amérique en 2015, des prix de Paris en 2014 et 2015, du Critérium des 5 ans et du Hugo Abergs Memorial (Suède) en 2018. Il totalise2.353.000 Euros de gains et le record du Critérium d’Argentan en 1.09.4 établit en 2017.

EQUIN NORMAND n°129 2022

35


36 EQUIN NORMAND n°129 2022


G

RAIGNES

L’Hippodrome provincial de renommée vous accueille Pour 30 réunions annuelles dont 11 « Premium ». L’anneau manchois se targue d’être le dauphin immédiat de Vincennes. Son appellation de « Petit Vincennes normand » n’est donc pas usurpée C’est l’été ! On entre dans le dur avec 6 réunions « nocturnes » qui ont fait la réputation de l’Hippodrome du Vieux Château.

- Jeudi 2 juin 18h30 - PREMIUM - Jeudi 16 juin – 19h00 - Samedi 25 juin – 19h00 - Jeudi 7 juillet - 19h00 - Jeudi 21 juillet – 19h00 - Jeudi 28 juillet – 19h00

Suivez-nous sur les réseaux sociaux : www.hippodromedegraignes.fr ----

Entrée 4 Euros Le Restaurant panoramique sera ouvert Tel : 06 88 18 49 94

EQUIN NORMAND n°129 2022

37


CAEN Prix des Ducs de Normandie

ETONNANT et Anthony

38 EQUIN NORMAND n°129 2022


Barrier : Conquérants !

1600, 2450, 3800. Quelle que soit la distance, dans les brancards, sous la selle, Etonnant est un rempart infranchissable pour ses adversaires même ceux qu’on donne gagnant avant le poteau final. Ainsi Cleangame et son sorcier Jean-Michel Bazire, malgré des charges héroïques, n’ont pas été en mesure de contester la supériorité du fils de Timoko qui s’impose à la Prairie pour la seconde fois. Au nom de sa mère, il donne la « Migraine » aux autres ! Ferré en hâte alors que les autres couraient pieds nus, le pensionnaire de Richard Westerink drivé avec finesse et tact par Anthony Barrier devance le surprenant Gangster du Wallon associé à Alexis Colette et le solide Fakir du Lorault avec François Lecanu au sulky. Cleangame 4ème s’incline avec honneur.

EQUIN NORMAND n°129 2022

39


PRIX DU CALVADOS

Après Vincennes - Caen FANTAISIE remet le couvert

Chez Fantaisie tout est normand La plutôt « Fantastique » jument noire est née en 2015 dans le fief de la famille Levesque à Montsenelle dans la Manche. C’est une fille d’Un Mec d’Héripré et Quita d’Héronville (Quito du Talonnay). Elle est créditée de 19 victoires et surtout de 350.000Euros de gains. En 2008 Quita remportait le Prix du Président de la République (Gr1 trot monté). Une référence. Elle est la propriété de Tanguy de la Bourdonnaye qui l’acquiert à l’âge de 3 ans pour la somme de 8500€ lors de ventes publiques. Elle est qualifiée mais inédite. Associée à François Lacadeuc son jockey attitré depuis l’automne 2020, Calvadosien s’il en est de Grandcamp Maisy, Fantaisie remporte sa 10ème course ce samedi 14 mai. En oubliant son échec dans le Prix de Cornulier, c’est avant tout le Prix du Calvados couru le 9 janvier dernier sur la piste Vincennes qui faisait le bonheur de ses propriétaires. A la tête de plusieurs pôles de santé en Normandie qu’il a cédés en 2020, Tanguy de la Bourdonnaye a, avec sa compagne Adélie Lallemand, beaucoup investi dans les courses et plus particulièrement le trot. En créant par ailleurs l’élevage de l’Avre, le couple a développé deux sites autour de Lisieux. Nicolas Bridault assure le job d’entraineur dans son centre de Beaulieu dans l’Orne. La course : Dès le départ, les futurs vainqueurs se plaçaient en tête pour posséder au milieu de la ligne d’en face plusieurs longueurs d’avance. Cela jusqu’à ce qu’Espace Winner vienne à sa hauteur pour aborder le tournant final. A mi ligne droite les deux concurrents étaient au coude à coude. C’est alors que le partenaire d’Alexandre Abrivard se perdait dans ses allures laissant filer Fantaisie vers le poteau. 

40 EQUIN NORMAND n°129 2022


EQUIN NORMAND n°129 2022

41


PRIX DE CAEN Jaspers Turgot convaincant A bientôt 79 ans, le céréalier, mais pas que, -éleveur, fabricant d’aliments composés- de Bourguébus savourait d’autant plus le succès de Jaspers Turgot, la propriété de son petit-fils Emilien, 23 ans, étudiant à Caen qu’il symbolise la transmission. En effet, Emilien dispose de la casaque originelle de son grand-père. Jaspers, âgé de 3 ans, est un fils de Korean. Depuis le début de la saison sous les selles respectives d’Eric Raffin et David Thomain il remporte son 3ème succès de groupe après le Marcillac (GrIII) et le Gouvreau (GrII). En 2016, l’écurie Turgot remportait le prix de Cornulier (Gr1) avec Scarlet Turgot (Dahir de Prelong) montée par Alexandre Abrivard.

42 EQUIN NORMAND n°129 2022


PRIX GUILLAUME LE CONQUERANT (Gr III) Idao de Tillard mate Izoard Vedaquais Après le duel attendu mais avorté Etonnant/Cleangame, l’autre combat mano à mano allait-il répondre aux attentes des 7000 spectateurs amassés dans les tribunes de la Prairie. Que oui ! Les deux meilleurs trotteurs de la génération des 4 ans s’est déroulé comme prévu. Partis côte à côte Idao de Tillard et Izoard Vedaquais ne se sont pas lâchés d’une semelle. Le pensionnaire de Th. Duvaldestin drivé par son fils Clément a, il faut le dire disposé à sa guise de celui de Ph. Allaire confié à Eric Raffin. Idao est un fils de Severino élevé par l’Ecurie Chaunion à Hotot en Auge à qui il appartient. PRIX H. BALLIERE (GrII) Inès des Rioults l’imprévue Nouveau duel attendu pour cette qualif au Prix du Pdt de la République entre Ici c’est Paris le plus riche et Idéale du Chêne la fille de Bird Parker. Alors que celle- ci semblait devoir s’imposer à son challenger et selon l’expression de Léon Zitrone : « Venue du diable vauvert » Ines des Rioults (Carat Williams) entrainée par JF Senet donnait à F. Desmigneux l’occasion de décrocher sa 1ère victoire de groupe. Ines des Rioults est née au Haras des Rioults à St Martin de Mailloc dans le Calvados. EQUIN NORMAND n°129 2022

43


44 EQUIN NORMAND n°129 2022


EQUIN NORMAND n°129 2022

45


46 EQUIN NORMAND n°129 2022


CSIO LA BAULE

A l’honneur : La Belgique et le Canada

Le concours de La Baule a ceci de particulier de maintenir vivaces les traditions qui font des sports équestres une discipline à nulle autre pareille. La Baule c’est du sport et la classe en plus. Tout cela gracieusement pour les 50.000 spectateurs venus garnir les tribunes du stade François André pendant 5 jours. Sous le soleil, débarrassée du Covid, la fête a été grandiose. Vêtus de la veste rouge, elle aussi porteuse d’histoire, la Belgique et le Canada ont marqué l’édition 2022. Les « Diables Rouges » remportent la Coupe des Nations et la Canadienne Beth Underhill s’approprie le Grand Prix Rolex associée à Dieu Merci van T&L, un hongre belge de 13 ans. Les Français, 2èmes de la Coupe des Nations, étaient quatre dans la seconde manche du Grand Prix dont Pierre-Marie Friant, le voisin, qui partage la 3ème place avec le Belge Grégory Wathelet. EQUIN NORMAND n°129 2022

47


QUELLE AVENTURE ! « Je suis bien contente d’être venue » C’est un peu, à l’instar d’André Dussolier dans les « Enfants du marais » ce que la Canadienne Beth Underhill pouvait dire après son succès aussi brillant qu’inattendu dans le Grand Prix. Succès inattendu en effet même si le satff canadien emmené par Eric Lamaze pouvait légitimement l’envisager. Car, au vu de sa prestation de la veille dans le barrage de l’épreuve à 150, personne n’imaginait que Martin Fuchs dernier à partir soit moins rapide que la Canadienne. Cela tout simplement puisque Pierre-Marie Friant et Grégory Whateley, hélas fautifs en 1ère manche avaient réalisé un chrono de deux secondes inférieur à celui de la lauréate. Mais, gourmand, trop gourmand, en serrant abusivement son virage sur le vertical Hermès, le jeune prodige suisse qui selon l’expression sur toutes les lèvres : « gagne tout en ce moment » faisait une mémorable Georgette avec Conner Jei. Le premier accessit, autre belle histoire, revient au Brésilien Yuri Mansur associé à Vitiki, blessé en 2018 à Aix la Chapelle et victime d’autres ennuis de santé l’an dernier.

48 EQUIN NORMAND n°129 2022


Pour Pierre-Marie Friant, cette 3ème place est la concrétisation normale d’une saison entamée avec détermination et constance aux rênes d’Urdy d’Astrée (Bouffon du Murier). Vainqueur quasi moral du GN d’Auvers, le couple s’imposait à Vichy avant de conclure à la 4ème place du Championnat de France « Elite » fin avril à Fontainebleau. A La Baule, venu en voisin depuis les écuries familiales de La Chapelle sur Erdre, Pierre-Marie, né, comme Jean Rochefort le 29 avril pouvait reprendre à son compte le titre du superbe livre de Jean- Maurice Bonneau tiré d’une réplique de l’acteur et homme de cheval : « On y sera unjour mon grand ». Il y est !

Pierre-Marie Friant - Urdy d’Astrée Un duo Breton-Vendéen : Révolutionnaire Le dead heat pour la 3ème, le Breton le partage avec le Belge Grégory Whateley qui, osons-le, montait le meilleur cheval de cette édition bauloise. En effet, double sans faute de la Coupe des nations, né le 10 septembre à Huy, commune wallonne célèbre s’il en est par son mur qui conclut la renommée Flèche Wallonne, monte Nevados S (Calvados Z). L’étalon polonais de 14 ans possède un palmarès élogieux : 3ème du GP d’Aix la Chapelle, médaille de bronze par équipe aux JO de Tokyo en 2021, Champion d’Europe par équipe aux Championnats d’Europe à Rotterdam en 2019, vainqueur du GP 4* de Liège en 2018 etc.. Quant à Beth Underhill qui fêtera ses 60 ans le 5 septembre prochain,elle est en 1991 à la finale de la Coupe du Monde comme en 1992 ainsi qu’aux JO de Barcelone et aux JEM de la Haye en 1994 et à Rome en 1998. Après un break de 10 ans elle revient pour se cantonner, jusqu’à très récemment, à la sphère nord- américaine. Elle conduit ses écuries à King City dans l’Etat d’Ontario au Nord de Toronto. Au printemps 2022, Eric Lamaze arrête la compétition, devient chef d’équipe pour le Canada et lui confie Dieu Merci Van T&L. C’est un étalon SBS de 13 ans par Toulon et une mère par Corrado 1. Il est né au Haras T&L à Moerbeke près de Gand. Il appartient à Torrey Pines Stables d’Eric Lamaze et au couple Mark et Tara Rein. Mark est viceprésident et co- fondateur de Epic Games (jeux vidéos). Les Rein, élus propriétaires de l’année 2021 sont également les possesseurs, en collaboration avec Eric Lamaze, de Falco de Tatihou monté par Zoé Conter et Gatrona montée en 2020 par Mathieu Billot. Monté jusqu’en 2019 par le Belge Frédéric Vernaet qui se classait en particulier cette année là 6ème du GP 4* de Maastricht, Dieu Merci passait sous la selle du ténor Canadien pour clore la saison 2021 dans les CSI2* avec la Française Nina Mallevaey. Steve Guerdat et Venard de Cerisy complètent le top 5 du Grand Prix.


LE DERBY de la Région PAYS DE LOIRE

Après Night Train en 2012, l’Irlandais Denis LYNCH l’emporte haut la main avec Rubens LS La Silla

Le Français Nicolas Delmotte est

Denis Lynch aujourd’hui installé à Weert, un village de la province du Limburg

Denis Lynch l’avait préparé

Une édition de haut niveau

second en selle sur Denerys du Montceau, l’Irlandais Marc Mc Auley 3ème associé à Miebello.

Préparé chez lui avec quelques exercices pratiques en terrain varié comme il a appris à le faire chez lui avec les fameux « Point to Point ». Préparé aussi et avec sacrément de précision et d’attention. Dernier et seul à faire la reconnaissance il ne cessait d’arpenter cette partie proprement « derby ». Puis, appuyé sur la barre supérieure de l’obstacle « La Baule » situé en 18 après le « Chapeau de gendarme », il s’imprégna longuement d’une vision globale de l’endroit.

50 EQUIN NORMAND n°129 2022

au sud des Pays Bas où il conduit, outre ses écuries de sport un haras d’ampleur, avait remporté le derby en 2012 avec Night Train, hongre de 13 ans du studbook Z, fils de Calvaro Z et Hermione Rouge (Papillon Rouge). L’histoire gardera de cette édition la chute, contre une brouette de fleurs, de l’Irlandais lors du tour d’honneur.

Alors qu’en 2012 seule la moitié des concurrents avait bouclé le parcours, cette année, avec le parcours sans faute de Nicolas Delmotte et Denerys de Monceau, la compétition prenait un élan que les tribunes portaient à son paroxysme. Le Français avait en effet mené sa jeune jument de 9 ans avec entrain. Mark Mc Auley, montait le hongre suédois de 18 ans Miebello avec lequel il terminait 3ème en 2019 avec 4 points de pénalité mais le meilleur chrono. Rebelotte en 2022 puisqu’il est de nouveau pénalisé de 4 points et de nouveau auteur du meilleur chrono. Antépénultième à s’élancer, le futur vainqueur mettait en œuvre sa stratégie qui s’avérait au terme de 132 secondes et 1 dixième être la meilleure. Rubens LS la Silla est un étalon de 16 ans, né au Mexique (en réalité chez Christian Hermon à Beaumont en Auge) fils de Rebozo LS (Dollar dela Pierre 5Quidam de Revel) et Chanel avec le sang de Rantzau et Almé). Rubens fut formé par Delphine Perez à 5 et 6 ans avant de passer sous les selles successives de la Canadienne Mannix et del Irlandais Swail. Selon Denis Lynch, « Ruby » prendra sa retraite sportive à la fin de la saison courante pour se concentrer à l’élevage.


2012 - Vainqueur avec Night Train


COUPE DES NATIONS

Comme en 2012 La Belgique sans trembler

Il ne le fallait pas !

En 2012, les Diables Rouges emmenés par Philippe Guerdat s’étaient imposés avec la même témérité au terme d’un barrage avec les Néerlandais. C’est Grégory Whatelet qui, plus rapide qu’Albert Voorn avec Tobalio, avait décroché le pompon. Cette année-là, ce n’était pas le Covid mais une épidémie de grippe équine qui avait engendré des décisions sportives controversées. Toujours est-il que la France représentée par une équipe « B » terminait bonne dernière sur un parcours pourtant clément puisqu’on enregistra 18 parcours sans faute en seconde manche. 2012- Philippe Lejeune, Grégory Whatelet, Philippe Guerdat, Niels Bruynssels, Dirk Demeersman

52 EQUIN NORMAND n°129 2022

En 2022, Grégory Bodo avait construit un parcours plus délicat sans mettre les chevaux à l’effort. A l’issue de la 1ère manche, alors que 9 couples étaient sans pénalité, derrière la Belgique et le Canada avec 4 points, la Suisse, l’Italie et la France étaient 3èmes avec 8 points cela en particulier grâce au superbe sans faute de la nouvelle venue avec la veste bleue : Mégane Moissonier et Cordial. 2022- Jérôme Guéry, Niels Bruynssels, Peter Weinberg, Wim Vermeir, Grégory Whatelet


La seconde manche renforce les positions

Jérôme Guéry/Quel Homme de Hus Equipe de France Amy Millar/ Truman -Ex Virtuose Breil (SF)

Les nations repartaient là sur un parcours en tout point identique mais dans l’ordre inverse du classement. Il est bon de préciser que pour la 1ère manche l’ordre de passage est déterminé par un tirage au sort. La France partait en ouvreuse. Pour la seconde manche les Bleus se présentaient en 5ème position. Au terme de l’épreuve alors que seul Jérôme Guéry restait à partir pour la Belgique, le constat était facile à établir. La France, grâce aux sans faute de Simon Delestre associé au bondissant Cayman Jolly Jumper et Kevin Staut à Visconti de Telman nous totalisions 12 points comme les Canadiens. Un sans-faute de Jérôme Guéry et Quel Homme de Hus, la Belgique s’imposait. Avec 4 points, les 3 nations se départageaient sur un barrage. Davantage, la victoire allait se jouer entre la France et le Canada. Massée autour de leur chef Peter Weinberg, la communauté belge levait qui une jambe qui l’autre à chaque obstacle franchi par leur représentant qui finalement leur donnait, en signant un splendide parcours sans pénalité le plaisir de faire éclater leur joie. Avec un temps global plus rapide la France est 2ème et les Canadiens 3èmes. EQUIN NORMAND n°129 2022

53


CSIO LA BAULE

Le bilan normand : Positif !! Qu’il s’agisse des cavaliers normands ou des chevaux normands, ensemble ou associés à des cavaliers étrangers ou des chevaux étrangers, les résultats parlent d’eux- mêmes. Ils reflètent la vitalité de nos sportifs et de notre élevage. Jeudi 5 mai Prix Esthederm 140 Laurent Goffinet 2ème avec Absolut de Lacke Prix Loire Atlantique 145 1er Mathieu Billot/H 3ème Nicolas Delmotte/Citadin du Chatellier 5ème Daniel Bluman/Cachemire de Braize Prix FFE 150 5ème Laurent Goffinet/Atome des Etisses 6ème Edward Levy/ Uno de Cerisy Vendredi 6 mai Prix Bouygues Immobilier 145 1er Mathieu Billot /Lord de Muze Coupe des Nations- Ville de La Baule L’équipe de France est 2ème avec 2 cavaliers normands : Pénélope Leprévost/Excalibur de la Tour Vidal 4/4 Kevin Staut/ Visconti du Telman 4/0 Samedi 7 mai 22 Derby des Pays de Loire 5ème Edward Levy/Condidence d’Ass Prix Saur 150 avec barrage 2ème Mathieu Billot/H 5ème Edward Levy/Catchar Mail Dimanche 8 mai Prix Palais des Congrès 145 1er Laurent Goffinet/Absolut de Lacke 3ème Julien Gonin/ Caprice de Guinfard

54 EQUIN NORMAND n°129 2022

5 Chevaux, nés dans la Manche dans le Grand Prix Soit 10% des partants VENARD DE CERISY (Open Up Semilly) Monté par Steve Guerdat, le vainqueur du "Grand Slam" Rolex de Calgary en 2021, victime de 4 points en 1ère manche, entamait la seconde manche en 12ème position. Il avait été précédé par Grégory Whatelet, le dernier qualifié. Associé à Nevados S, sans équivoque le meilleur cheval de ce cru 2022, le Belge réalisait un parcours sans faute et rapide qui allait le faire remonter à la 3ème place. Le Suisse, ne fut pas en reste puisque, lui aussi sans faute intégrait le top 5. UNO DE CERISY (Open Up Semilly) Monté par Edward Lévy était malheureusement contraint à l'abandon ATOME DES Carthago)

ETISSES

(Mylord

Né chez JF Batillat à Dragey- RonthonMonté par Laurent Goffinet, fantastique 2ème du Grand Prix 2021, abandonnait lui aussi après plusieurs fautes BLOOD DIAMOND DU PONT (Diamant de Semilly) Né chez les Leconnétable à Martinvast. Très prometteur,monté par Julien Anquetin, le hongre de 10 ans sortait de piste avec 12 points. TRUMAN - Ex Virtuose Breil ( Mylord Carthago) Né chez Aurore Mérel à La Mouche. Monté par la Canadienne Amy Millar victime de 9 points de pénalité


EQUIN NORMAND n°129 2022

55


56 EQUIN NORMAND n°129 2022


Politique régionale équine 2023 – 2027

Le 23 mai, au Haras de Bernière, le Président Hervé Morin, en présence de Clotilde Eudier, Vice-Présidente en charge

de l'agriculture de la pêche et de la forêt, Malika Cherrrière déléguée à la filièreéquine et Laurence Meunier, Présidente du Conseil des Chevaux et du Pôle Hippolia, a présenté etdétaillé la nouvelle politique équine pour les années 2023 à 2027. A cette occasion, Hervé Morin a remis la médaille de la Région à Jean-Baptiste Thiébot de Benoîtville dans la Manche, éleveur de Piaf de B'néville, Champion olympique de concours complet à Rio en 2016 avec le cavalier français Astier Nicolas et Amande de B'néville, Championne olympique à Tokyo en 2020 avec la cavalière allemande Julia Krajewski. 5 années pour 5 défis au profit "d'une filière passionnante animée par des gens passionnés" Malika Cherrière, déléguée à la filière a décliné avec enthousiasme et conviction, sans oublier d'apporter force détails, les 5 défis que la Région se lance pour valoriser l'excellence normande et conforter la filière équine et ses emplois en Normandie pour la période 2023-2027. 1- Assurer la réussite des entreprises équines de demain. Soutenir le recrutement, poursuivre l'accompagnement des investissements des entreprises. 2- Faire de la Normandie un territoire d'excellence en matière de santé, performance et bien-être du cheval Faire de Normandie Equine Vallée le Campus mondial au service de la santé et de la recherche équine. Miser sur le réseau d'acteurs pour dynamiser le leadership normand en matière de recherche et d'innovation. La Normandie accueille depuis 2005, le Pôle Hippolia, seul pôle de compétitivité dédié à la filière équine. Concilier bien-être du cheval et performance avec, en particulier le déploiement du label EquuRES. 3- Mettre en valeur et développer le patrimoine équin dans toutes ses composantes Valoriser les sites historiques des Haras nationaux. Soutenir les éleveurs et valoriser les races patrimoniales • Le Haras national du Pin se réinvente pour devenir la première destination rurale thématique de France au travers d'un projet en 3 volets : 1 site dédié à la formation des hommes et des chevaux avec la création d'un Campus destiné à accueillir des étudiants en management et gestion de la filière équine - 1 pôle international dédié aux sports équestres - 1 destination touristique construite autour de la relation hommecheval. 4- Miser sur le cheval en tant que facteur d'attractivité touristique et de rayonnement de la Normandie à l'international Cela au travers des grands événements équestres, du tourisme et des organisations phares telles que les ventes Arqana, le Salon des étalons de St-Lô, le CIRALE etc.. 5- Faire bénéficier tous les Normands de cette filière d'exception Ouvrir la pratique des sports équestres. Accompagner le réseau d'hippodromes EQUIN NORMAND n°129 2022

57



EQUIN NORMAND n°129 2022

59


ANJOU LOIRE CHALLENGE CRYSTAL CUP

Le Paradis

DEBUT DE PRINTEMPS et Romain Julliot

Pour nous Normands, la Crystal Cup c’est quelque chose. Ce circuit qui rassemble tous les grands cross d’Europe, appartient en grande partie à Patrice Quinton et à l’Ecurie des Dunes de Dragey- Ronthon dans la baie du Mont St Michel. Quasi sosie de Bernard Hinault, il a du « Blaireau » le garçon. Meilleur entraineur, meilleur propriétaire et souvent meilleur cheval depuis des années, Patrice Quinton a, à son palmarès 10 succès dans le Grand Cross de Waregem. Cette année il avait engagé deux chevaux dont Otchoa Rouge appartenant à la famille Papot, né chez Xavier Leredde près de Saint- Lô.

60 EQUIN NORMAND n°129 2022


Hélas, Otchoa Rouge monté par Félix de Giles, 2ème des épreuves de Fontainebleau et Pau est tombé, tout comme le favori Bomari. En revanche, Chez Pedro, cheval irlandais entrainé par P. Quinton pour la casaque Papot et monté par le jeune gentleman Leo-Paul Brechet lui aussi de Dragey, se classe 3ème. C’est avec une facilité affichée que Début de Printemps né chez et appartenant à JB Bossuet, dans le trot l’homme de Ténor de Baune et Driade des Bois, entraîné par la famille Leenders et monté par l’enfant du pays Romain Julliot l’emporte. Cela devant une foule de 15.000 spectateurs débordant d’enthousiasme. Le vainqueur d’un marathon de 7300 mètres et 50 obstacles, on le fête comme il se doit. Le natif de Château-Gontier, après Posilox en 2014 et 2017 réussit, comme son entraineur qui l’avait remporté en 2012 avec Chriseti et 2021 avec Emeraude Kerza la passe inédite de 3. Par ailleurs, dans Théo Chevillard, fils de l’entraineur de Dragey remportait le Steeple d’ouverture avec Wal Cassandre. Enfin, le public eut le plaisir de voir en selle Johnny Charron, 42 ans, récent vainqueur du Grand Steeple d’Auteuil qui hélas chuta, sans conséquences, dans la 1ère course. EQUIN NORMAND n°129 2022

61


62 EQUIN NORMAND n°129 2022


EQUIN NORMAND n°129 2022

63


La Normandie brille à Auteuil Au-delà de bien d’autres période comme le week-end de l’obstacle en novembre, c’est au printemps que les grandes courses d’obstacles se déroulent. Souvent, très souvent même, les chevaux normands se mettent en valeur. Cette année c’est un éleveur-propriétaire, il faut bien le dire peu connu, qui a tenu le haut du pavé en remportant le Prix du Président de la République. Et c’est une éleveuse de l’Orne qui s’est emparée du Grand Steeple. Tout cela sans oublier Hermès Baie né chez André-Jean Belloir à Pontorson qui remporte avec force la Grande Course de Haies d’Auteuil Par ailleurs, un jeune jockey Théo Chevillard, s’est invité au pied du podium en prenant la 4ème place du Grand Steeple en selle sur le prometteur Niko Has.

64 EQUIN NORMAND n°129 2022


PRIX DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE (GRIII) Patrice Quinton l’avait remporté en 2020 avec D’jango et en 2021 avec Fanfaron Spécial. Le « Grand national français » reste dans la Manche. Elle s’était classée 2ème du Prix Montgomery (GrIII) l’automne dernier. Après 2 chutes et 4 mois d’absence, Road Mix Tavel (Al Namix) c’est son nom remporte ce qu’on coutume d’appeler le « Grand national français ». Agée de 7 ans, elle est née chez Jean-Luc Pignet- négociant en bestiaux- à qui elle appartient à Gavray dans la Manche où elle est entrainée par Daniela Mele. Elle était montée par Dylan Salmon. Mayennais, le jeune jockey de 21 ans, formé par les Leenders est apprenti chez Julien Mérienne. Il remporte là son premier succès à Auteuil alors qu’il découvrait ce parcours de 4700 mètres. GRANDE COURSE DE HAIES (Gr1) Hermès Baie sur un nuage

LE GRAND STEEPLE Sel Jem met l’Orne à l’honneur

Le fils de Crillon, né chez André-Jean Belloir à Pontorson s’est montré intraitable dans sa conquête du seul Groupe1 qui manquait à la famille Papot. François Nicolle son entraineur est dithyrambique à son sujet : « C’est un crack ». Pour preuve, dans un plateau très relevé, monté par Bertrand Lestrade, son jockey attitré, il s’impose avec 7 longueurs

Si le département de l’Orne ne manque pas de lauréats du prix d’Amérique : FaceTime Bourbon, Bols Eagle, Belina Josselyn, il faut remonter aux années 90 avec la triple victoire de suite de Katko, né chez le Compte Pierre de Montesson à Francheville. Le vainqueur de l’édition 2022 Sel Jem, propriété de l’écurie bretonne Papot, monté par Johnny Charron le doyen des pelotons âgé de 41 ans, est né chez Madame Florence Normand au Merlerault. Agé de 5 ans, il était favori et c’est en patron qu’il l’emporte devant Gex et Franco de Port. Cette 144ème édition du Grand Steeple apporte à Guillaume Macaire, l’entraineur mythique de l’obstacle associé cette fois au jeune De Lageneste son 7ème succès. Sur la photo, Sel Jem saute la rivière des tribunes en compagnie de Dream Wish entrainé par D. Bressou (Photos Scoopdyga) EQUIN NORMAND n°129 2022

65


66 EQUIN NORMAND n°129 2022


C

anteleu

Eric Février et « Aline » d’Helby Sans « crier » EQUIN NORMAND n°129 2022

67


Février ! Alors que pendant des jours et des jours les experts en météo nous alertaient que les températures étaient 5, voire 10 degrés au-dessus des moyennes saisonnières, en ce dernier week-end de mai personne ne se hasardait à dire que nous vivions précisément l’inverse. Qu’il faisait froid ! Eric Février, le bien nommé donc, n’en avait cure. Le Rennais avait fait le Grand Prix de Canteleu son objectif. Il était venu uniquement avec Aline d’Helby pour un « One shot » ! Pari réussi Le parcours dressé par Jean- Christophe Lapara, désigné pour la 1ère fois dans un étape du GN chef de piste titulaire au dernier moment semblait curieusement facile. L’expérience des premiers concurrents laissa penser tout le contraire et, après un épisode sinon de frayeur, du moins d’inquiétude, ils furent finalement 9. Parfait ! L’Adjudant- Chef Courtat montait Byzantine A Vigneul, une jument qui avait fait forte impression lors du premier tour. Hélas, la fille d’Ogano Sitte se mit en tête de refuser le saut d’un oxer. Le militaire prit la 9ème place. Gaetan Poidvin et Canito du Moi sortaient avec 4 points.

68 EQUIN NORMAND n°129 2022


Alice Laîné en mode TGV Elancée en 4ème position sur 22 barragistes, la jeune normande a bluffé toute la communauté qui ceinturait le pourtour. Alice a imposé son autorité que nul autre n'aura osé contester. Emerald Sitte, fils de Nabab de Rêve, hongre de 12 ans affiche une vélocité exemplaire. Dans le sillage d'Alice, Jordan Gennaro est 2ème avec Tomahawak Semilly (Flipper d'Elle) devant Reynald Angot et Crooner du Phare (Othello du Phare) alors Benjamin Devulder qui débuta Emerald à 5 ans, est 4ème avec Doris Platière (Kannan). Le couple de l'Ecurie Saint-Lô Agglo/ Equin normand était déjà 3ème de la 145 vendredi.

Eric Février connaissait l’enjeu d’un barrage qui ne comptait pas de tête de liste. Depuis le début de la saison, il collectionnait les classements de notoriété. En effet, avec la fille de Kouros d’Helby, après 2 top 5 dans des 145 à Royan en février, il prenait la 3ème place d’un grand prix 145 à l’occasion du Meeting de l’AEC à St-Lô avant d’aller gagner une épreuve à 140 à Dinard. Le temps de son bon parcours sans faute pouvait être battu. Il le fut de près de 2 secondes par Axelle Lagoubie qui s’attelle, avec succès, à remettre en selle Aragon La Garette Z après 2 années d’errance ibérique. Fautive, elle monte sur le podium. Troisième du Gp et 2ème du GN, Eric Février n’étant pas intégré dans une écurie. La victoire de l’étape revient à Edouard Chauvet associé à Zia Mia de la Bonn Z (Zandor Z) alors que la Nordiste Alice Van Crayelinghe et Volcan du Sartel sont 3èmes. Des Manchois bien inspirés Sixième avec panache, Manon Geismar-Bonnemains montre que le vétéran Ramondo de l’Abbaye n’a rien perdu de sa superbe. Après sa belle prestation lors du Grand Prix de l’AEC, Florian Noël en selle sur Casac du Thot (Ensor van de Heffinck) rassure quant à la relève de l’effectif «Pro» manchois. On retiendra aussi le parcours encourageant de Camille Piot et Dalma de l’Oiselière (Baloubet du Rouet) malheureusement pénalisé d’1 point de temps dépassé. EQUIN NORMAND n°129 2022

69


70 EQUIN NORMAND n°129 2022


Dans le prochain numéro Parution le 3 août

est un magazine édité par la Société EDAS Chemin du Poirier - 14220 Hamars SARL EDAS - RCS de Caen 497 704 460 N° de gestion 2007 B 343 Capital de 5 000 € Directeur de la publication Rédacteur en chef : Michel GALLET mgallet.edas@gmail.com Auteur - Photographe : Jean, Eugène BOUGIE Mobile 06 27 22 96 25 j.bougie@wanadoo.fr Charlotte MEURY - BOUGIE

Le CSIO d’AIX LA CHAPELLE Le CSI3* de CABOURG Le CSIO3* de DEAUVILLE Le Grand national de NOTRE DAME D’ESTREES

Réalisation graphique : Agence EDAS 14000 CAEN Mobile 06 2012 03 60

ISSN > 221-E Dépôt légal à parution. Ne pas jeter sur la voie publique.

Equin Normand est une marque déposée auprès de l’INPI sous le N° national N° 4362095

Le Pro1 de La Haye Pesnel Les quintés à CHERBOURG et CAEN

Retrouvez toutes les actualités sur notre site :

www.equin-normand.com

Toute reproduction, même partielle, des textes, photos et illustrations est interdite. La revue Equin Normand n’est pas responsable des textes, dessins, photos, cartes de situation et illustrations, qui lui sont envoyés sous la seule responsabilité de leur auteur.


Retrouvez toutes les actualités sur notre site :

www.equin-normand.com

72 EQUIN NORMAND n°129 2022