Page 1

2021

n °1 2 4

BIM E ST RI EL GR ATUIT

Édition Internationale

CSIO LA BAULE

JUMPING Cabourg

Tournée des Crampons

Jumping de Dinard Grand national Notre Dame d’Estrées

Courses à Graignes

Concours Pro1 Haras du Pin

Elevage à Saint-Lô, Haras du Pin


EQUIN NORMAND n°121 2021

3


Jumping de Cabourg 6

CSIO de La Baule 17


S

Sommaire

Grand national NOTRE DAME D’ESTREES

est un magazine édité par la Société EDAS Chemin du Poirier - 14220 Hamars

55

SARL EDAS - RCS de Caen 497 704 460 N° de gestion 2007 B 343 Capital de 5 000 € Directeur de la publication Rédacteur en chef : Michel GALLET mgallet.edas@gmail.com

Tournée des Crampons - La HAYE PESNEL - VILLEDIEU LES POELES - SARTILLY

Auteur - Photographe : Jean, Eugène BOUGIE Mobile 06 27 22 96 25 j.bougie@wanadoo.fr Charlotte MEURY - BOUGIE

27 Réalisation graphique : Agence EDAS 14000 CAEN

Critérium des 2 et 3 ans HARAS DU PIN Championnat régional des Foals HARAS DU PIN SAINT- LÔ

Mobile 06 2012 03 60

ISSN > 221-E Dépôt légal à parution. Ne pas jeter sur la voie publique.

61

Equin Normand est une marque déposée auprès de l’INPI sous le N° national N° 4362095 Toute reproduction, même partielle, des textes, photos et illustrations est interdite. La revue Equin Normand n’est pas responsable des textes, dessins, photos, cartes de situation et illustrations, qui lui sont envoyés sous la seule responsabilité de leur auteur.

Concours Pro1 HARAS DU PIN 42

Grand Prix CSI5* DINARD 73 Retrouvez toutes les actualités sur notre site :

www.equin-normand.com


GRAND PRIX DE LA VILLE DE CABOURG

Alexis Deroubaix – Aldo du Plessis Pour les battre il fallait « Se lever de bonne heure » !!

6 EQUIN NORMAND n°124 2021


EQUIN NORMAND n°124 2021

7


Et « Ne pas perdre de temps » Comment imaginer un tel dénouement pour sublimer à la fois la ville de Cabourg, le département du Calvados et toute la Normandie. Alexis Deroubaix, cavalier du Haras du Plessis sis au Mesnil Mauger près de Lisieux depuis plusieurs années, représentant la France aux Jeux Equestres Mondiaux de Tryon en 2018 avec Timon d'Aure un cheval appartenant aux époux Chenu mais né dans le Calvados, lauréat en 2020 de l'étape du Grand national disputée à Notre Dame d'Estrées, remporte le premier Grand Prix du CSI3*** de Cabourg en selle sur Aldo du Plessis. Tout le Calvados ! S'il fallait en rajouter, on préciserait qu'Orient Express, le père d'Aldo du Plessis, aujourd'hui propriété du Haras des Coudrettes, est né au haras de la Gisloterie à Sainte Marguerite d'Elle également dans le département du Calvados. Pour aller droit au but on se contentera de dire qu'ils furent 8 à se qualifier pour le barrage parmi les 60 partants : Un Suédois, une Anglaise, une Grecque et 4 Français assurant aux couples étrangers pourtant peu nombreux au départ, une place de choix. Alexander Zetterman, Suédois mais installé en France, régulièrement aux flots avec Conrad son fils de Catoki bouclait un sans-faute référence pour les 6 autres. Quatrième à partir, la Grecque Ioli Mytilineou, installée, elle en Belgique, confirmait la dextérité qu'elle avait manifestée au premier tour et s'emparait du leadership avec Levis de Muze. Un étalon avec lequel la cavalière helvétique terminait 4ème d'un Grand Prix CSI**** en Floride début avril. Le médaillé olympique de Rio, Philippe Rozier avec Le Coultre de Muze, étalon également, réduisait le temps de 7 centièmes. Valentin Besnard qui fêtait son anniversaire ne prit pas de risque pour assurer un parcours sans faute avec Beau Gosse du Park. En revanche, Alexis Deroubaix, le futur vainqueur, très confiant au regard de sa 5ème place acquise le vendredi dans l'épreuve qualificative du Grand Prix, entama son barrage avec gourmandise. Un poil trop peutêtre puisque la barre du premier vertical tinta. Ensuite, l'étalon déploya sa puissante locomotion. Serra, sous la main bienveillante mais ferme de son cocher, le virage qui le conduisait de l'autre côté de la piste pour sauter l'oxer aux couleurs de la ville de Cabourg et passer la cellule du chronomètre devant son propriétaire qui, bien entendu, avait levé la jambe au passage de chaque obstacle. Restait Kevin Staut et Bulgarie d'Engandou, une jument de 10 ans récemment arrivée dans ses écuries. Malgré sa grande expérience, le Champion d'Europe et Champion Olympique ne fut pas en mesure de contester la supériorité d'Alexis Deroubaix. Classement 1- Alexis Deroubaix/ Aldo du Plessis 0 et 40.48, 2- Kevin Staut/Bulgarie d'Engandou 0 et 41.05, 3- Philippe Rozier/Le Coultre de Muze 0 et 41.68, 4- Ioli Mytilineou 0 et 41.75, 5- Alexander Zetterman /Conrad 43.28


EQUIN NORMAND n°124 2021

9


10 EQUIN NORMAND n°124 2021


PRIX DU CALVADOS Marc DILASSER et Chaman Has

Le Prix du Calvados constituait la 1ère grosse épreuve du concours. Qualificative pour le Grand Prix, elle se courrait avec barrage au chronomètre. Ils furent 12 à s’y présenter dont 2 Américains. Proximité du 6 juin oblige ! Déjà très en forme, il allait le montrer le dimanche en remportant le Grand Prix, c’est Alexis Deroubaix qui initiait le combat avec Aldo du Plessis. Le couple calvadosien par excellence termine 5ème. Guillaume Rolland Billecart peu connu en Normandie le relaie avec la jument Ustica des Luthiers. Mais c’est vraiment entre Edward Levy et Marc Dilasser que la victoire s’est jouée. Le vainqueur du Deauville Classic 2020 en selle sur un Sirius Black particulièrement véloce prend l’avantage pour 16 centièmes. On imagine à ce moment que tout est joué. Marc Dilasser encore dans l’ambiance de ses joutes romaines, impose d’emblée un rythme soutenu à Chamann Has qui jusqu’au vertical final ne faiblit pas. Le chrono affiche un écart de plus d’une seconde. Pour conclure et malgré ses efforts, Bosty associé à Cassius Clay ne réussit pas le Ko et termine 4ème.

Chamann Has est un hongre de 9 ans par Mylord Carthago né chez Michel et Annie Hasle à Nuillé le Jalias dans la Sarthe. Sa mère, Jolygold du Noé (Socrate de Chivré) née chez les Cote Legoubin à Saint-Pois dans la Manche a aussi produit Afko Has (Lamm de Fetan), Urenza Has (Diamant de Semilly) et Toscano Has (Diamant de Semilly) respectivement indicés 130.145 et 134. Quelstar du Vic Bilh (AA) par Fusain du Defey ISO 163, soeur utérine de Jolygold du Noé a fait les beaux jours d’Alexandra Francart. Dans cette souche on trouve également New Man (Cor de Chasse) ISO 163 en 1986. Les deux Américains (Photo) se classaient respectivement 6 et 7ème. Bliss Heers, 33 ans, montait Antidote de Mars (Diamant de Semilly) un étalon formé par le Breton Pierre Cimolai. Quant à Brian Moggre, il est à tout juste 20 ans le grand espoir de l’équipe américaine. Il montait Balou du Reventon (Cornet Obolensky) avec lequel il remportait deux semaines plus tard le GP du CSIO5* de Sopot en Pologne.

EQUIN NORMAND n°124 2021

11


CSIO JUNIOR ET JEUNES CAVALIERS Ces deux compétitions complétées par un CSIO children donnaient parfaitement le ton de ce qu’a voulu être et a été le « nouveau » Cabourg. Et, quoiqu’on dise, dans l’esprit de ce qu’y déroula pendant des années, une manifestation largement ouverte. Les épreuves junior et jeunes cavaliers, outre de mettre en valeur nos jeunes pousses donna l’occasion de voir un large éventail de chevaux normands. Ainsi chez les jeunes cavaliers qui remportèrent la Coupe des nations, on remarqua en particulier : AZUR DU VINNEBUS (Robin du Vinebus) né chez Julien Sanson à Vauville dans la Hague (50), monté par le Français Antoine Ermann (Photo) CRISTALIA DE RAVEL (Corofino) née chez JN Potier et P. Glaser à Saonnet (14) montée par le Belge Thibaut Spits (Photo) SORAYA ROUGE (Ultimo vt Moude) née chez Xavier Leredde à St Ebremond de Bonfossé (50) montée par l’Espagnol Carlos Lange Fraile

12 EQUIN NORMAND n°124 2021


Chiara Coppo et BETTY DE VAUDIVAL

Charles Grillard et THERMOPYLE BEAUGOSSE DES VAUX (Diamant de Semilly) né chez Georges Lepetit à Portbail (50) monté par le Français Camille Favrot CERISE DU VALON (Chef Rouge) née chez JP Herpin à Sartilly montée par la Française Margaux Delaporte VERA DE LA ROQUE (Kannan) née au Haras de la Roque (14) montée par la Britannique Hannah France-Smith URANUS BOY (Querlibet Héro) né chez Monique et jacky Boudant à St Marcouf (50) monté par l’Italienne Giula Mattioli Chez les Juniors

Lilou Burnouf et VIVA DE MALICA Marine Lebas et Vi Aye Py d’Az

La Coupe des Nations fut remportée par la Belgique et le Grand Prix aux couleurs de la Région Normandie par la Britannique Ava Vernon. Dans cette catégorie, pléthore de chevaux normands et des cavaliers normands eux-mêmes. BLOOM OF SEMILLY (Diamant de Semilly) née chez R. Levallois à Couvains (50) montée par l’Italienne Margherita Fiorelli UNE ETOILE LANDAISE (Balougran) née chez Luc Roger à La Lande d’Airou (50) montée par Eden Leprévost- Blin Lebreton BLACK’N ROLL (Rock’n Roll Semilly) (Hongre fils de Rubelia) né chez B. Lefort à Julouville (50) monté par le Français Baptiste Eichner BETTY DE VAUDIVAL (Old Chap Tame) né chez Jacques Hamel à Ozeville (50) montée par l’Italienne Chiara Coppo SIRE DE ST SIMEON (Crown Z) né chez JN Potier et P. Glaser à Saonet (14) monté par le Français Alexandre Real UNCRAC DU JORET (Mylord Carthago) né chez Julien mesnage au Mesnil Villeman (50) monté par la Française Caroline Marc- Martin VIVA DE MALICA (Lagon de l’Abbaye) née chez Gwenaelle Burnouf à Urville (50) montée par la Française – Normande Lilou Burnouf DON DE SEMILLY (Diamant de Semilly) monté par la Suissesse Hannah Vetterli THERMOPYLE (Le Tot de Semilly) né chez E. et B. Lefillatre à Picauville (50) monté par le Français- Normand Charles Grillard AMBRE DES VEYS (Ravage de Mars) né chez JC Langlois et C. Ortolani à Carentan (50) montée par l’Espagnol Ibone Ibanez EQUIN NORMAND n°124 2021

13


HARAS DU PIN

C

ritérium des chevaux de 2 et 3 ans

Dans des conditions météo somme toute satisfaisantes eu égard aux violents orages qui s’étaient abattus et s’abattaient encore sur la Normandie, le Critérium des chevaux de 2 et 3 ans a rassemblé, le 17 juin, une quarantaine de chevaux. A l’issue de l’entraînement traditionnel des mâles, les juges, emmenés par Hubert Esnault, détaillaient 9 pouliches au saut en liberté, aux allures en liberté et au modèle. Ensuite, 24 femelles et hongres de 3 ans suivirent le même chemin. Enfin, hors concours proprement dit, une dizaine de sujets furent examinés sous la selle. Tout cela mis en musique par l’équipe technique du Haras du Pin et des élèves du cursus de formation cavaliers de jeunes chevaux conduite par Alban Notteau. Femelles de 2 ans

1- JANITA DU DALOT Par Ekano DKS et Pivoine du Dalot par Ivory Star à Emmanuel Melain de Va renguebec dans la Manche Notes : Moyenne 17.05, Modèle 16.10, Allures en liberté 17.50, Saut en liberté 18.00 les meilleures notes aux allures et au saut en liberté. La 2ème place revient à JAIKA DES FAUVELIERES (Contendro) à Bruno Ridet avec une moyenne de 16.44 La 3ème place est pour JABBA DE RIMA (Taloubet K) à Savina Blot-Dollfus avec une moyenne de 16.18 et plus particulièrement la meilleure note au modèle soit 17.

Femelles et Hongres de 3 ans 1- IEMESIS Femelle par Vitalis et Jemesis par Voltaire à Sylvie Tourtoulou de St Germain de Montgommery dans le Calvados Notes : Moyenne 16.66, Modèle 17.00 (meilleure note), Allures en liberté 15.75, Saut en liberté 16.75 2ème – IRIS MANATHIS – Femelle- (Untouchable) à Julie Notteau – Moyenne 16.58 3ème – IVRESSE DE LOECY - Femelle –(Candy de Nantuel) à Julie Notteau – Moyenne 16.45 - Meilleure note au saut en liberté 17.75 et Meilleure note aux allures, 16.75 4ème – ICONE DES BOSCHERONS – Femelle (Amant du Château) à Anthony Viltard Moyenne 16.27 5ème – IDROGENE DES L- Femelle- (Diamant de Semilly) à Carol Landon

14 EQUIN NORMAND n°124 2021


EQUIN NORMAND n°124 2021

15


Depuis 1962, le concours de La Baule devenu CSIO de France est le rendez-vous de référence du saut d’obstacles français. Les plus grands cavaliers et chevaux normands y ont brillé soit en individuel soit dans la Coupe des Nations. En 2021, sans pour autant remporter le Grand Prix, l’élevage normand s’est de nouveau mis en valeur emmené par son patriarche Quabri de l’Isle. Agé de 17 ans, le fils de Kannan né chez Etienne Poisson a accompli un merveilleux parcours dans la 1ère manche de la Coupe des Nations. Légèrement blessé, il ne participa pas à la seconde. Il est vraisemblable qu’à cet âge respectable, il ne paraîtra plus sur la pelouse du stade François André. Avec Citadin du Chatellier, Atome des Etisses et autres, la relève est assurée d’autant que les affixes prestigieux ancestraux ou récents sont pour le moment absents. Bon vent Quabri et respect. 

EQUIN NORMAND n°124 2021

17


COUPE DES NATIONS C’est la Suisse Sur le papier tout semblait aligné pour que l’équipe de France monte au moins sur le podium. Non seulement elle n’y monte pas mais elle sombre littéralement pour finir à l’avant dernière place. La Suisse, comme en 2019, s’impose alors que les Irlandais, souvent victorieux aussi, à égalité avec les Helvètes à l’issue de la 1ère manche, enregistrent une série de 4 fois 4 points dans la seconde. Les coéquipiers de Steve Guerdat partaient en dernière position car vierges de pénalité en première période. Leur 4ème homme, à nouveau dans l’équipe après une longue éclipse, Beat Mändli n’avait pas eu à sauter. Là pour le bouquet final, il était le dernier. Sachant que ses plus féroces adversaires, les Belges et les Italiens, les uns avec 8 points, les autres avec 7 ne lui laissaient qu’une fenêtre de 2 points de pénalité puisque ses coéquipiers avaient été fautifs : Baumann à 4 et Guerdat à 8. Fuchs ayant accompli deux parcours sans faute. Avec Dsarie, sa jument de 13 ans, naturellement fraîche, l’ancien vainqueur de la Coupe du Monde avec Ideo du Thot en réalisant un « clear round » donnait la victoire à son pays. Cinq couples doubles sans faute : - Riccardo Pisani (ITA) et Chaclot - Yves Vanderhasselt (BEL) et Jeunesse - Federico Fernandez (Mex) et Romeo - Emily Moffit (GBR) et Winning Good - Martin Fuchs (SUI) et Conner 70 Les Français ont pédalé dans la choucroute Pénélope Leprévost associée à Excalibur de la Tour Vidal et Olivier Robert en selle sur Vivaldi des Meneaux, les deux premiers à partir, tous les deux auteurs de 8 points sur les deux derniers obstacles jetaient semble-t-il le doute dans tout le clan national. La seconde manche qui aurait pu être salvatrice était de la même veine. Un résultat à mettre, souhaitons-le, uniquement sur le fait d’un jour sans.

18 EQUIN NORMAND n°124 2021


EQUIN NORMAND n°124 2021

19


LE DERBY

La Britannique Holly Smith et Fruselli Nicolas Delmotte et Martin Fuchs sur le podium avec deux chevaux normands A La Baule, le derby fait partie du patrimoine du concours soixantenaire et on l’aime. N’empêche ! Le comparer à ceux d’Hickstead et Hambourg relève malgré tout d’un poil d’excès. D’autant que cette année, avec à peine une douzaine de partants et si l’on ajoute que depuis la réfection du terrain, les banquettes ne sont plus que des trottoirs, il vaut mieux considérer cette épreuve comme récréative, elle l’est assurément. Formatrice pour les chevaux, elle l’est aussi. Bref ! Il faisait beau, très beau même, le public était revenu alors ne faisons pas la fine bouche. D’abord la prestation de la lauréate fut brillante. Holly Smith originaire du Leicestershire, médaille de bronze par équipes au Championnat d’Europe 2019, terminait 2ème du Derby d’Hickstead en 2018 et 6ème en 2019. Une spécialiste. Seule concurrente sans faute, elle montait Fruselli, un hongre KWPN de 11 ans régulièrement performant à 145. Pour le podium, deux chevaux manchois séparés de seulement un centième mais chacun avec une faute. Nicolas Delmotte se classe 2ème avec Citadin du Chatellier (L’Arc de Triomphe) et rafle du même coup grâce à ses classements précédents la distinction de meilleur cheval du concours. Citadin est né chez David et Jean-Louis Lemasle à St Jean de la Haize près d’Avranches. La 3ème place revient à Martin Fuchs associé à Tam Tam du Valon (Ogrion des Champs) né chez Jean-Pierre Herpin à Sartilly. On se souvient que le couple avait remporté avec panache le Mercedes Masters de Stuttgart en 2019. La Britannique Emily Moffit, élève de Ben Maher présent, se classe 4ème avec le Suisse Copain du Perchet âgé de 16 ans.

20 EQUIN NORMAND n°124 2021


EQUIN NORMAND n°124 2021

21


22 EQUIN NORMAND n°124 2021


Pour le Prix Barrière

Le bon « geste » de Caprice de Guinfard

Voilà bientôt deux ans que Pierre-Jean Jolly, cavalier breton d'origine mais Manchois depuis

longtemps, a cédé la moitié de Caprice de Guinfard à Julien Gonin. Aujourd'hui installé à La Cambe dans le Calvados, Pierre-Jean se portait acquéreur du fils de Mylord Carthago à l'âge de 4 ans sur les conseils de Roger Piedagnel (affixe du Donjon) chez son neveu Jean-Pierre Adam, petit éleveur à Surtainville près des Pieux. Après l'avoir débuté à l'âge de 5 ans, il l'exploita jusqu'à l'été des 7 ans. Avant de se classer 9ème du GN de Canteleu, deux semaines plus tôt, Caprice avait déjà cumulé de belles performances sur la hauteur de 150 à Vichy ou Vilamoura en début de saison. Dans cette épreuve matinale qui ouvrait la journée de gala avant le Grand Prix final, on compta une quarantaine de partants pour une course de vitesse en deux phases sur la hauteur de 145. On pensa longtemps qu’Edward Levy passé en dessous des 30 secondes avec Confidence d’Ass (Diamant de Semilly) ne pourrait pas être battu. Programmé en 35ème position de départ, le vainqueur de Canteleu, écorna de 8 centièmes le temps du Normand. C’était suffisant !  EQUIN NORMAND n°124 2021

23


LE GRAND PRIX

Nicolas Delmotte et Urvoso du Roch :

Flamboyants !

Après la « Gifle » prise par l’équipe de France dans la Coupe des Nations, il était absolument nécessaire que l’honneur national fût vengé dans le Grand Prix

Avec le doublé Delmotte- Goffinet la douleur fut apaisée et le sourire revint d’autant que les résultats du début du concours, ceux du derby, la victoire de Julien Gonin et surtout le titre de meilleur cavalier de Nicolas Delmotte avec Citadin du Chatellier ; tout cela acquis pour l’essentiel avec des chevaux normands. Delmotte en patron Partir au début d’une telle épreuve n’est jamais un avantage. A moins d’être comme Nicolas Delmotte, ce jour-là, en état de grâce. Et si le cheval est dans le même état d’esprit alors toutes les conditions de l’exploit sont réunies. Ce fut le cas car Urvoso du Roch avait déjà le vendredi été le meilleur de nos représentants dans la Coupe des nations. Fils de Nervoso (Le Tot de Semilly) né chez Antoine Bollart à Cavron St Martin dans le Pas de Calais, Urvoso rassemble toutes les qualités de sa genèse puisque sa mère est une fille du mythique Galoubet A. Une souche dans laquelle le pur-sang, le trotteur, et l’angloarabe se mêlent à la matrice des matrones normandes. Premier des 6 barragistes, Nicolas sut allier vitesse et raison, un ensemble suffisamment subtil pour que le Suisse Fuchs et l’Irlandais Allen s’y fracassent. Plus rapides que le Français, ils durent même laisser le premier accessit à un Laurent Goffinet qui certes cumulent les 2èmes places mais de choix. En effet, 2ème à Bourg en Bresse et Canteleu, le Manchois associé à Atome des Etisses Manchois de naissance aussi et propriété du Haras de Lacke (14) confirmait l’excellence d’un cheval dont les premières années de compétition n’auguraient pas d’une telle ascension. Le discret autant qu’efficace Egyptien Zeyada complétait le quinté, alors que le bouillant transalpin Bologni devait se contenter de la 6ème place

24 EQUIN NORMAND n°124 2021


EQUIN NORMAND n°124 2021

25


26 EQUIN NORMAND n°124 2021


Tournée des Crampons LA HAYE PESNEL

Encore et Toujours Jérôme Coulombier Chipie Charbonière

EQUIN NORMAND n°124 2021

27


Deuxième étape de la tournée de 4 concours initiée par les SHR du Sud Manche, la Haye Pesnel l’a vécue sous le soleil. L'astre sublimait la piste en herbe parfaitement arrosée par les pluies récentes. La Haye Pesnel c'est du lourd. Les élevages parmi les plus prestigieux y ont leur résidence : Bellet et La Mouche, Langelier et le Chanu, Gourdel et La Mare, Le Boedec et le Talus, Dulin et Coquerie etc... Samedi- Pro 2 Grand Prix 130 Sans ses huit points, Sébastien Tence l'aurait emporté avec Birdy des Ibis. Il était plus de 2 secondes plus rapide que le vainqueur mais voilà, le jeu c'est d'être rapide et sans faute. Et à ce jeu-là, le quinquagénaire expérimenté autant qu'habile Jeroen Zwartjes parfaitement en osmose avec l'étalon de 17 ans encore bien vert Zwiep des Fontaines (Lupicor), d'extraction batave, comme lui, savait au mieux exploiter les meilleures trajectoires qu'imposait le parcours. Il devance Anne-Sophie Morel en selle sur Douma Mail (Stakkato). La 3ème place revient à la très prometteuse Ulma de Cantraie Z montée par Clément Fortin. Dimanche- Pro2 Grand Prix 135 Venus à dessein du Val de Saire, Jean-Luc Dufour associé à Au Villagana Z et Florian Noël à Casac du Thot ne purent pas barrer la route à Jérôme Coulombier et Chipie Charbonière. Jeroen Zwartjes vainqueur la veille et 5ème avec Vas y Of Lande, se classe là 4ème s’accaparant ainsi la médaille de la régularité.

28 EQUIN NORMAND n°124 2021


EQUIN NORMAND n°124 2021

29


30 EQUIN NORMAND n°124 2021


EQUIN NORMAND n°124 2021

31


TOURNEE DES CRAMPONS VILLEDIEU LES POÊLES

François Grillard et Grégoire Hercelin

Le Prix Groupama, une épreuve à 130 concluait une journée entamée avec trois autres compétitions. Ils étaient 21. Le premier des 6 concurrents sans faute s’avéra être le vainqueur. François Grillard se montra en effet particulièrement véloce en selle sur Diamant d’Armanville (Diamant de Semilly) qu’il monte depuis l’âge de 4 ans. Diamant est né chez Dominique Pinchon à SaintJoseph près de Cherbourg. Sa mère Douchka du Don (Narcos II) a produit en particulier Quitus d’Armanville (Diamant de Semilly) étalon agréé à 3 ans, finaliste à 4 ans. Il a prolongé sa carrière jusqu’en 2018 avec Grégoire Hercelin. Une fois n'est pas coutume, Jérôme Coulombier qui avait enlevé les deux premières épreuves avec Sakann s'incline cette fois avec Chipie Charbonière. L'inaltérable couple Zwartjes/Zwiep des Fontaines s'empare de la 3ème place. Ensuite, viennent Tom Cherré et Ce Velours Royal Z et le régulier Jean Marie Soupasse avec Vedette Lande. Le 6ème n'est autre que Grégoire Hercelin associé à Delstar Mail.

32 EQUIN NORMAND n°124 2021

HURRICANE C’est dans le cadre de ses relations commerciales avec Ludo Philippaerts que Grégoire Hercelin qui montait le fils de Baloubet depuis l’âge de 6 ans, a récemment finalisé la vente d’Einstein de Hus à l’Américain Quentin Judge. Dans le prolongement de cette vente et dans le but de le commercialiser, le grand cavalier belge a confié Hurricane à Grégoire qui s’est empressé de concrétiser rapidement cette alliance. Einstein avait effectué ses gammes classiques de 4 et 5 ans avec le Manchois Florian Noël. Eu égard au palmarès du hongre BWP de 14 ans, à Villedieu, la tâche de Grégoire était relativement aisée. En effet, depuis deux saisons, tant avec Nicola, qu’Olivier puis Anthony, Hurricane a enregistré de très belles performances au niveau international, jusqu’au niveau CSI5*. Pour ce qui est de la souche d'Einstein, via la bien connue Jumpy de Kreisker on remonte inexorablement à Danae, Magali et Son Altesse, le coeur manchois de l'excellence du cheval de sport et Jules Houllegatte puis le presque centenaire Marcel Lebourgeois.


barrent la route à Jérôme Coulombier

Le Grand Prix aux couleurs du Conseil départemental de la Manche se limita à 3 barragistes. Grégoire Hercelin avec Hurricane devança Jérôme Coulombier et sa Chipe Charbonière. Le régulier et omniprésent Christophe Lemoine, cavalier du Haras du Rouet se classe 3ème avec Aude Rance. Hurricane, le cheval du vainqueur est un hongre étranger de 14 ans qui évoluait pour la 1ère fois avec son cavalier

EQUIN NORMAND n°124 2021

33


TOURNEE DES CRAMPONS SARTILLY

Jérôme Coulombier et Chipie Charbonière

Initiée par quatre SHR du Sud-Manche, la Tournée des Crampons, mise en scène par le dévoué et efficace Benjamin Bailly assisté de sa compagne Eugénie, a trouvé sa conclusion habituelle sur le stade équestre de Sartilly.

Débuté à Brécey, le circuit s’est poursuivi à La Haye Pesnel et Villedieu les Poêles. Malgré une situation sanitaire compliquée et des conditions météo parfois difficiles, la qualité des épreuves n’en a pas souffert. Il faut cependant constater et regretter à la fois que les cavaliers manchois en particulier ne se soient pas assez mobilisés pour donner du relief à l’ensemble. Ne doivent-ils pas conserver à l’esprit qu’outre de disposer de terrains en herbe, ils bénéficient pour la formation de leurs jeunes chevaux les jours qui suivent, d’outils très proches de leurs installations. Dans le contexte environnemental particulièrement d’actualité, c’est un atout de premier plan. Faut-il les saborder au profit d’ambitions d’ampleur, certes légitimes, plus conformes à des objectifs commerciaux essentiels, mais encore dans les cartons et pour lesquelles le premier euro est encore à trouver.

34 EQUIN NORMAND n°124 2021


prophètes en leur pays

EQUIN NORMAND n°124 2021

35


Le Grand Prix Grégoire Hercelin et Hurricane vainqueurs d’un duel contre Sylvain Montigny et Ariane des Ajoncs Nous étions le 4 juillet, jour de fête nationale des Etats Unis. Après des mois de privation d’aller et venir, le public avait rejoint le stade équestre de Sartilly comme, voilà 77 ans, leurs anciens l’avaient fait pour un bal de la Libération. Belle ambiance pour une épreuve finale disputée sur une piste en herbe dont le relief fut fatal à la majorité des 25 couples engagés. En effet, le parcours tracé par Jean-Paul Lepetit était des plus classiques et des plus accessibles. Sauf que le chef de piste avait parfaitement utilisé le devers et la montée. C’est là que le bât blessa. D’abord pour le futur lauréat final. Jérôme Coulombier victime de 4 points avec sa Chipie sera malgré tout suffisamment rapide pour se réserver la 3ème place et le titre. Il faudra attendre les derniers concurrents pour enregistrer un sans-faute. D’abord à la force d’un dernier effort sur l’oxer final Sylvain Montigny avec sa fidèle Ariane des Ajoncs (Quinoto Bois Margot) puis Grégoire Hercelin et Hurricane, un cheval arrivé récemment porteur d’un capital flatteur avec la famille Philippaerts. Pénalisé de 4 points au barrage, Montigny laissa le champ livre à Hercelin. Cependant ni l’un ni l’autre ne montèrent sur le podium de la Tournée qui sacrait Jérôme Coulombier devant Jeroen Zwartjes récemment installé dans les parages de Sartilly et Christophe Lemoine le cavalier du Haras du Rouet.

36 EQUIN NORMAND n°124 2021


Jérôme Coulombier et Chipie Charbonière Les lauréats de la Tournée des Crampons 2021

La Tournée des Crampons Amateurs C’est la toujours souriante enjouée Coline Lemasle qui s’impose avec la jument familiale Tagada des Champs (Ogrion des Champs) Elle devance le Breton Manuel Jorieux et la Manchoise Carla Marie Djian. L’un montait Salsa du Jéry (Quite easy x Adelfos), l’autre Type Top des Luthiers (Heartbreaker) EQUIN NORMAND n°124 2021

37


38 EQUIN NORMAND n°124 2021


EQUIN NORMAND n°124 2021

39


GRAIGNES

Adrien ERNAULT 50

ème

L’occasion était belle. Formé à l’école Afasec de Graignes, Adrien, 19 ans, travaille aux côtés de son célèbre père Sébastien à Saint-Côme du Mont.

La piste du Vieux Château est leur jardin. Le 1er juillet en selle sur Etoile de Beaumée, il devançait très largement Christophe Corbineau le lauréat du St Léger des Trotteurs avec Etoile de Lara. Il en profitait par ailleurs pour battre le record de la piste au monté. Le lendemain, à Vincennes, Adrien remportait le prix JP Fairand, un Groupe III au monté, le premier de sa carrière, avec Flamboyant Blue. Une journée plus tard, c’était à Vire qu’il concluait au sulky de Firanelli Paulois. Photo : Freddy Grippeau

40 EQUIN NORMAND n°124 2021


Les Amateurs à l’honneur Dans la discipline du trot, les courses réservées aux amateurs, essentiellement à l’attelé, sont nombreuses sur l’ensemble du territoire. L’UNAT (Union Nationale des Amateurs du Trot) a été crée en 1981. On compte environ 800 membres au plan national. Ils sont une centaine en Normandie au sein du Comité régional présidé par Frédéric Durville. Dans le cadre des échanges européens, l’hippodrome de Graignes accueillait une course avec des amateurs néerlandais. La victoire revenait à la Normande Amélie Renault, associée à Corsaire un protégé de Bruno Marie, propriété de Pascal Féty. Il s’agissait de son 20ème succès. Alain Lescalier, local de l’étape se classait 2ème avec Fine Perle du Gite. Les Bataves F. Hollander et Y. Mollema terminaient 4 et 5ème. Photos : Freddy Grippeau

EQUIN NORMAND n°124 2021

41


HARAS NATIONAL DU PIN Concours Pro1- Top 7

Alexis Deroubaix et Kitona de Muze.......... de justesse ! Camille Condé Ferreira et Corrado du Moulin brillante 2ème Le « Grand Projet » entre en phase de réalisation Encore une grosse année à attendre et le Haras du Pin du 21ème siècle sera opérationnel. Outre la formation et le tourisme, le « Grand Projet » lancé fin 2020 comporte un volet sports équestres de grande envergure décliné autour de l’Allée des Grands Champs. Pendant du Pôle hippique de Saint- Lô et du Pôle International du Cheval de Deauville, le Haras du Pin « nouveau » complètera l’offre de haut niveau que requiert la réputation mondiale de la Normandie dans ce domaine. Les instances équestres internationales ne s’y sont pas trompées puisqu’après le Championnat du Monde d’attelage poneys prévu en septembre de cette année, ce sont ceux à deux chevaux qui sont annoncés en 2013 et à 1 cheval en 2024. Cela sans oublier les Championnats d’Europe de concours complet en 2023. Mais en attendant tout cela, c’est un programme sportif étoffé que le site ornais propose au cours de l’été 2021. Le concours de saut d’obstacles pro1 de fin juin était le prélude au concours international d’attelage fin juillet, suivi mi-août du traditionnel « Grand Complet », puis de l’étape du Grand national de concours complet début septembre.

42 EQUIN NORMAND n°124 2021


Sans

puiser forcément au coeur des capacités de sa jument, Alexis Deroubaix a néanmoins dû se mettre à l’ouvrage pour contrer les velléités victorieuses que Camille Condé Ferreira avait manifestées avec beaucoup de volonté, associée à Corrado du Moulin. Pour ce qui était la manifestation majeure de saut d’obstacles du Haras du Pin en saut d’obstacles, les efforts consentis par les membres de l’équipe des sports n’ont pas été récompensés comme ils le méritaient. D’une part à cause des conditions météo difficiles surtout pendant le Grand Prix et une participation qui aurait pu être plus importante. L’endroit le vaut bien. Ceci étant, la qualité du plateau du Grand Prix constitué d’une trentaine de partants était au rendez-vous. A commencer par Alexis Deroubaix qui d'emblée qualifia Aldo du Plessis. Le couple, récent vainqueur du GP du CSI3* de Cabourg fut suivi par 6 autres cavaliers puisque le même Deroubaix s'invita avec Kitona de Muze.

Dans la perspective des CSI5* de Chantilly et Dinard, le cavalier du Haras du Plessis laissa la porte largement ouverte à ceux qui souhaitaient le battre. David Jobertie aurait pu, il était le plus rapide, mais Diamant d'Azif fauta. Bruno Guérin- Boomerang du Milon, Félix Jarry- Danonzo et Thierry Dupont- Adequat des Coteaux bouclèrent leur parcours sans faute mais aucun ne parvint à écrêter les 44 secondes nécessaires. Alors que l’ensemble des cavaliers avait accepté qu’Alexis Deroubaix décalât son passage avec Kitona de Muze en fin d’épreuve, c’est Camille CondéFerreira qui se vit attribuer la lourde tâche : Une, de battre le temp d’Aldo du Plessis, deux, de mettre un peu de pression au longiligne nordiste pour que la fête fût plus belle. Sans compter que la cavalière du Haras de Clarbec imagina naturellement pouvoir s’imposer. Vu son parcours initial, le défi pouvait être relevé. Avec un chrono à peine supérieur à 42 secondes et beaucoup de générosité dans l’effort, le contrat était rempli. Benjamin Devulder, vainqueur vendredi avec Vert de Gris, fut pénalisé de 8 points avec Baccara du Talus. Jusqu’à l’entrée du virage qui conduisait au vertical placé au centre de la piste pour entamer la longue galopade qui conduisait à l’oxer final, Camille était en tête. Alors, le métier du couple vainqueur du Grand national de Notre Dame d’Estrées parla et le couple Alexis Deroubaix- Kitona de Muze s’imposait pour seulement 17 centièmes. CLASSEMENT 1- Alexis Deroubaix-Kitona de Muze 0 et 42.01, 2- Camille Conde Ferreira - Corrado du Moulin 0 et 42.18, 3- Alexis Deroubaix- Aldo du Plessis 0 et 43.87

EQUIN NORMAND n°124 2021

43


EQUIN NORMAND n°124 2021

45


46 EQUIN NORMAND n°124 2021


AUVERS CIR des 4 ANS

HYPNOSE DE L’ETRE : Insolente ! 

EQUIN NORMAND n°124 2021

47


Championne des femelles de 2 ans, puis des 3 ans, la jument de Tiphaine et Alain Thébault poursuit sa carrière sur les cimes en s'emparant, et c'est rare pour une femelle, de la 1ère place du CIR des 4 ans d'Auvers. Deux parcours sans faute, doublés c'est le minimum requis, doublé d'une note de modèle de 16.60 lui valent cette distinction. Sa note de CIR est de 3.40 points. Hypnose est une fille de Contendro et Promise du Reverdy (Robin II Z) de la souche de La Lande de Léon Renault à Genêts (50). C'est Nicolas Lebourgeois, installé à La Lucerne d'Outremer (50) qui monte Hypnose : " J'ai une écurie avec une bonne dizaine de chevaux et poneys pour différents propriétaires. Je fais aussi de l'élevage : 1 poulinière poney et une Selle Français. J'ai acheté la mère de Cicave du Talus (l'étalon du GFE). L'an dernier j'ai eu un poulain mâle d'Untouchable M : Kadre Noir Melandiere. " Chez les Thébault installés à Saint Pierre du Regard dans l'Orne mais aux portes de Condé sur Noireau on est multicartes. L'un et l'autre ont débuté leur carrière dans le cheval de sport. Tiphaine fut la première salariée de Bertrand Pignolet à Cartigny. Outre la mère d'Hypnose, ils élèvent également du trotteur et du galopeur dont un de leurs produits sera présenté aux ventes Arqana d'août. Mais leur activité principale est la préparation et la présentation de yearlings trotteurs aux ventes dédiées Arqana en automne. A ce titre, ils revendiquent en 2018 la vente d'Hunter Valley, la soeur de Bold Eagle pour 400.000 Euros le record d'Europe. Pour ce qui est de la lignée de Promise du Reverdy dont Hypnose est le 7ème produit, on note que J'aime l'Etre, le propre frère d'Hypnose sera présenté au concours des mâles de 2 ans et que Karactère de l'Etre (Dollar du Rouet) né en 2020 est suivi cette année de jumeaux : un mâle, une femelle de Ginko du Rouet. Un embryon de Mylord Carthago a été implanté voilà quelques semaines et un de Farenheit de vains le sera très prochainement.

48 EQUIN NORMAND n°124 2021


2ème -HORN FFH Avec une note finale de 3.60 points et 16.40 au modèle, Horn mâle d'une grande distinction générale dont celle de la tête émerge encore davantage, n'est pas passé inaperçu. " Il a quelque chose" commentaient les spécialistes avertis dans le domaine. Rien d'étonnant. C'est un fils du renommé Casall et de Dame Latour (Diamant de Semilly) dont c'est le 1er produit. Il est né au Haras de Saussay au Merlerault (61) à qui il appartient. Il est monté par Remi Neve, cavalier du Haras du Millenium de Marc Dilasser. 3ème – HOT PLEASURE SEMILLY Le fils de For Pleasure et de Betty Boop Semilly (Diamant de Semilly) issu de la souche d'Etoupe II, est déjà porteur d'une belle réputation tracée par son frère Good Pleasure Semilly. Il obtient la même note de 3.80 points et 16.40 au modèle qu'Horn FFH mais ses gains de la saison 2021 sont inférieurs à ceux du fils de Casall. Comme à l'accoutumée il est monté par Alexis Gourdin. EQUIN NORMAND n°124 2021

49


EQUIN NORMAND n°124 2021

51


LES EQUIDAYS SONT DE RETOUR La nouvelle édition des Equidays se tiendra cet au-

tomne, pendant les vacances scolaires, du samedi 23 au jeudi 28 octobre 2021. Six jours pour fêter le cheval dans tout le Calvados à travers une centaine de manifestations tout public. Reflets vivants du cheval et de toute la filière qui l'accompagne, les Equidays mobiliseront, cette année encore, de très nombreux professionnels du monde équin. Courses, concours, spectacles, randonnées, portes ouvertes de centres équestres, visites de haras et d’hippodromes, balades et baptêmes, expositions, le programme riche et varié mettra en lumière le cheval sous toutes ses facettes pour permettre à chacun – non-initiés comme mordus d’équitation, amateurs ou professionnels – de vivre une expérience unique, au plus près des chevaux. Parallèlement aux animations sur tout le territoire, Les villes hôtes accueilleront le village des Equidays qui proposera, de nombreuses activités gratuites de 14h à 17h30 : découverte, espace métiers, baptêmes poney, balade en calèche, espace enfant, spectacles équestres ... En clôture du village, une grande parade déambulera de 17h30 à 18h30 au cœur des 6 villes.

Samedi 23 octobre - CAEN Château de Caen Dimanche 24 octobre – BAYEUX Place Saint-Patrice Lundi 25 octobre – VIRE Place du Château Mardi 26 octobre – FALAISE Château de la Fresnaye Mercredi 27 octobre – LISIEUX Basilique de Lisieux Jeudi 28 octobre – DEAUVILLE Lais de mer

52 EQUIN NORMAND n°124 2021


DU 23 AU 28 OCTOBRE 2021 LE PROGRAMME COMPLET Courses, découvertes, rencontres, rendez-vous professionnels, culturels, sauts d’obstacles, spectacles équestres, ... Pendant 6 jours, le programme proposera plus d’une centaine de rendez-vous pour tous les publics classés en 5 grandes thématiques : Ludique - Découverte - Culturel - Sportif - Professionnel Petite sélection ! Côté professionnel : Mardi 26 octobre : o Colloque du Conseil des Chevaux o Visite du Haras de Bouttemont Jeudi 28 octobre : o Visite des deux sites de Normandie Equine Vallée : Goustranville et Saint-Contest Côté courses : -Samedi 23 octobre : trot à Caen avec notamment le Prix de la Ville de Caen (course de groupe III) et une visite guidée à 13h sur inscription. - Dimanche 24 octobre : trot à Vire avec une visite guidée sur inscription à 11h - Lundi 25 octobre : trot à Caen - Jeudi 28 octobre : trot à Cabourg en semi nocturne - Pas de courses mais possibilité de visiter les hippodromes de Deauville la Touques et Lisieux Côté sport : - Finale du challenge amateur Equidays à la SHUC le dimanche 24 octobre. Dans le cadre de sa politique sportive, le Département du Calvados a décidé, par l’intermédiaire des Equidays, de créer un challenge amateur de saut d’obstacles. Ce challenge se déroule avec 2 étapes qualificatives qui permettent d’accéder à une finale. Il s’appuiera sur des épreuves amateurs individuelles lors de concours officiels organisés dans le Calvados avec de nombreux lots à gagner. 3 Dates : - Qualification 1 : le dimanche 3 octobre 2021 (Pôle International du Cheval) - Qualification 2 : le dimanche 17 octobre 2021 (Haras de la Vallée) - Finale : le dimanche 24 octobre 2021 (SHUC) Obligation de participer à la qualif 1 et 2 pour concourir pour la finale. 3 épreuves : 1m, 1m10, 1m20 Côté santé : - Visite de Normandie Equine Vallée : Goustranville et Saint-Contest le samedi 23 et mercredi 27 octobre - Visite des cliniques vétérinaires équines : Bayeux-La Madeleine, Côte Fleurie, Falaise, Livet - Balnéothérapie : écurie de Saint Siméon, Hipposea Côté élevage : Visite de nombreux haras : trot, galop et sport ! Ecurie du Vast, Ecurie Prévost Baratte, Ecuries Jean Pierre Lamare, Gènes Diffusion, Haras d’Alésa, Haras de Beaufour, Haras de la Barbotiere, Haras de la Perelle, Haras de la Poterie, Haras de l’Epine Noire, Haras de Marancourt, Haras de Montfort et Préaux – Sumbe, Haras de Saint Martin du Chêne, Haras d’Ecajeul, Haras des Etincelles, Haras des Muriers, Haras des Reniers, Haras du Hoguenet, Haras du Quesnay. Tout le détail du programme (horaires, inscriptions et tarifs) est à retrouver sur : equidays.fr Ne tardez pas à vous inscrire, certaines animations sont déjà sur liste d’attente. EQUIN NORMAND n°124 2021

53


C

54 EQUIN NORMAND n°124 2021


NOTRE DAME D’ESTREES GRAND NATIONAL

C

édric

HUREL

hevalier d’Estrées 

Si la commune de Notre Dame d’Estrées est étrangère à la célèbre famille, il n’est pas interdit, pour le plaisir, d’en faire le rapprochement avec l’épopée de Cédric Hurel pendant l’étape du Grand national.

En partant de Gabrielle, fameuse maîtresse d’Henri IV puis les maréchaux, les cardinaux et les pairs de France, la lignée s’est éteinte au 18ème siècle. A la faveur de la noblesse de ses performances, Cédric Hurel pourrait en revendiquer la renaissance. En effet, avant de s’emparer du Grand Prix de la région Normandie, le Francilien avait remporté une épreuve avec Royal Destinée qui se classait 3ème d’une autre le lendemain. Dans l’épreuve précédent le Grand Prix, il prenait la 6ème place avec Quando Va. EQUIN NORMAND n°124 2021

55


Avec Mathieu

Le BOURDON c’est pour les autres !

Le cavalier fougerais ne manque jamais une bonne occasion de se mettre en valeur dès qu’il s’agit de chronomètre.

Du Calvados et surtout du triangle équestre du Carrefour Saint-Jean, il repart avec 3 succès. Avant le Petit Grand Prix associé à Atina du Tertre, il avait remporté la veille le GP des 7 ans avec Jupiter et le vendredi, l’épreuve à barrage en selle sur sa Bigouden du Tertre

56 EQUIN NORMAND n°124 2021


Seize barragistes pour une épreuve qui comptait 80 partants, le chef de piste avait bien jaugé le plateau. D’emblée, Margaux Rocuet qui avait réussi la performance de qualifier ses deux « Valon » marquait son territoire avec Du Valon (Kannan) qui n’est autre que le frère utérin de Tam Tam du Valon (Ogrion des Champs) CSI5* avec Martin Fuchs. Il sembla cependant que pour gagner il faudrait descendre en dessous des 40 secondes. Et c’est Philippe Vanderlynden qui s’y colla avec Caracole de la Roque (Zandor Z). Le cavalier de Saint Pierremont dans l’Aisne, se classe par ailleurs 5ème avec Simolo de la Roque Z (Spartacus). Pour la gagne il fallut battre le décidé Damien de Chambord et Anouchka de Coquerie (Untouchable M) chère à Raphael Dulin de Subligny (50) et sœur utérine de Major de Coquerie (Ahorn) ISO 166 en 2009. Et qui s’y colla ? Mathieu Bourdon naturellement. Le Breton et Atina du Tertre (Kannan) otérent tout simplement 1 seconde au temps du Normand. On note par ailleurs que précédemment Mathieu Bourdon avait malheureusement été pénalisé de 8 points avec Daisy du Tertre (Nervoso), la fille d’Atina. Classement 1- Mathieu Bourdon/Atina du Tertre 0 et 37.25 2- Damien de Chambord/Anouchka de Coquerie 0 et 38.20 3- Philippe Vanderlynden/ Caracole de la Roque 0 et 39.43

EQUIN NORMAND n°124 2021

57


Grand Prix de la Région NORMANDIE

Cédric HUREL : Inattendu ! Il fut tout aussi inattendu que le barrage qui se limita à 5. A marcher le

parcours lors de la reconnaissance, on ne nota pas de difficultés majeures si ce n'est des oxers convenablement carrés et une ligne finale exigeante. Elle se révéla en effet fatale et propre à alourdir les scores des couples intermédiaires. Il faut bien dire que dans l'exercice du Grand national, le chef de piste est confronté à un plateau hétérogène. Et, si à Notre Dame on aurait aimé voir 10 couples au barrage, on se rappelle qu'ils étaient 24 à Canteleu. C'était un peu trop. Pas facile ! L'humilité dans les commentaires s'impose. Bref ! Une très belle organisation dans une ambiance détendue et amicale, celle bâtie par Jean-Pierre Vilault et perpétuée par Guillaume Lamare et son équipe.

58 EQUIN NORMAND n°124 2021


Nous partions donc pour ce barrage à 5 entamé par le co-

riace Romain Bourdoncle et le non moins Vaillant de Tivoli. Ils avaient été les premiers qualifiés. Sans surprise le cavalier de Céaux sous le label de l’écurie «Bord Sol -Tip Top Cheval» bouclait l’affaire sans faute. Il n’allait sans doute pas vaincre. Le chrono méritait d’être amélioré. Teddy Thellier qui avait été le déclencheur du barrage alors que la moitié du plateau avait déjà défilé, laissa penser que compte tenu de la marge de son gris Continuum, le sans faute était acquis. Que non ! Plus rapide il sortit de piste avec 8 points. Cédric Hurel qui portait le N°40 sur une bonne cinquantaine de partants avait fait l'objet de nouveaux commentaires élogieux envers Fantasio Floreval Z, un hongre de 11 ans par Florian de la Vie. Une fois de plus avec entrain et vivacité, le couple se faufila, vira aux angles les meilleurs et mit, grâce à un parcours sans pénalité, la pression sur le favori. Du moins celui que le peuple avait désigné comme tel. Certainement que sa prestation du NHS 2020 et son tempérament incisif plaidaient en sa faveur. Juste ! Sauf que Pierre-Marie Friant et Bianca Star, c'est d'eux dont il s'agit, fautèrent. Leur meilleur chrono leur permettait malgré tout de monter sur le podium. Enfin, devant Joelle et Jacky ses parents, attentifs, on s'en doute, se pointa Reynald. Angot est-il utile de le préciser. Vainqueur la veille du prix de Calvados avec Brume de Rauracie, il montait là Corail Mail (Utrillo VD Heffinck) dont le propriétaire n'est autre que le - plus que jamais- sémillant JP Vilault. L'ambiance monta sous les tonnelles. Moins rapide et fautif, le Champion du Monde 2002 se contenta - il était content- de la 4ème place.

FANTASIO FLOREVAL Z

Né chez Evelyne Pater en région parisienne, il fut

débuté à 4 ans par Cédric Hurel qui le retrouva en été 2019. Il avait été acquis pour son épouse Barbara, par ailleurs sa groom, qui aujourd'hui le monte du lundi au jeudi. Après quelques belles places à 145, le cheval s'est véritablement révélé en prenant la 2ème place de la finale du Grand national 2020. Cette saison, il est 3ème de l'étape du GN de Barbaste et tout récemment 2 fois 4ème de 150 aux CSI4*de Saint Tropez. EQUIN NORMAND n°124 2021

59


60 EQUIN NORMAND n°124 2021


HARAS NATIONAL DU PIN POLE HIPPIQUE DE SAINT-LÔ

Championnat Régional des Foals

Une quarantaine dans l’Orne, plus de 130 dans la Manche, tout simplement le reflet de

l’implantation de l’élevage du cheval de sport dans ces territoires ; la génération 2021 des foals, s’était rassemblée pour le Championnat régional qualificatif au Championnat de France qui se déroulera à Saint-Lô dans le cadre du NHS les 6 et 7 août. De l’avis unanime des juges, les lots de chaque catégorie relevaient d’une très belle homogénéité dont la championne suprême Lillet du Grimeux, fille de Mylord Carthago, est le porte- drapeau.  EQUIN NORMAND n°124 2021

61


HARAS NATIONAL DU PIN

LEPORELLO MAIL Près de 40 sujets jeunes et âgés pour cette première étape du championnat régional 2021. Foals âgés et Champion suprême LEPORELLO MAIL (Delstar Mail et Scarlett Mail par Quite Easy) à Bernard-Pierre LE COURTOIS de Brullemail (61) Foals jeunes LA FAYETTE (Vagabond de la Pomme et Backstage du Landel par Quaprice Boimargot) à Claude NEGRIN de Paris L’élevage de Julien AUBREE à Saint Martin de Fontenay dans le Calvados figure non seulement très bien dans le classement mais s’est fait remarquer par la qualité de ses présentations 2ème foals âgés LIBERTY OF TROTEVAL (Dollar dela Pierre et Helios de la Cour III) 4ème foals âgés LARISTO A TROTEVAL (Photo) (Falco de Tatihou et L’Arc de Triomphe)

62 EQUIN NORMAND n°124 2021

LEPORELLO Une étymologie musicale Le nom du poulain vainqueur de ce championnat mérite un brin d’explication. Le Leporello est le livre accordéon qui se déplie comme tel. Il est devenu au fil du temps ce qu’on appelle une antonomase à l’instar du frigidaire, du karcher, du bic (nom propre employé comme nom commun). Il tient son origine du nom du valet de Don Giovanni dans l’opéra de Mozart. Pour montrer à l’une des conquêtes de son maître qu’elle n’était pas la première, il lui en montra la liste qui se déplia jusqu’au sol comme un accordéon.


LAFAYETTE et LARISTO A TROTEVAL

EQUIN NORMAND n°124 2021

63


64 EQUIN NORMAND n°124 2021


SAINT-LÔ

LILLET DU GRIMEUX Championne suprême

Après

le Haras national du Pin, c’est deux semaines plus tard que le Pôle Hippique de SaintLô a accueilli la seconde étape du Championnat régional des foals. Ils étaient 130 venus essentiellement de la Manche, berceau de la race. A l’issue de la journée, la palme de ce festival qui augure d’un championnat national particulièrement élevé, pendant le NHS, est revenue à Lillet Grimeux, une femelle âgée par Mylord Carthago.

EQUIN NORMAND n°124 2021

65


Laika Mouche – Nom Inconnu (Atome des Etisses) -La Guêpe de Favray-


LE PALMARES FEMELLES JEUNES 1- LAIKA MOUCHE (Hoover et L’Arc de Triomphe) au Gaec Bellet la Mouche Moyenne 18.30 2- LA GUEPE DE FAVRAY (Filou de Hus et Orlando) à Laurène Blin Delamare. Moyenne 17.90 3- LISON DE BREAU (Untouchable M et Quanan Rouge) à Jean Bernard Raas . Moyenne 17.90 MALES JEUNES 1– NOM INCONNU (Atome des Etisses et Qredo de Paulstra) à Daniel Folliot de Subligny. Moyenne 17.10 2- LUX DE VESQUERIE (Ekano DKS et Narcos II) à Gaec de Vesquerie Sartilly. Moyenne 17.10 3- LOULOU CHIC (Faut-il des 7 Vallons et Gipsy de St Martin) à Astrid Lavenu de Beaumont Hague. Moyenne 17.00

Dans ce palmarès il est intéressant de noter : Que les deux lauréats sont issus de reproducteurs qui n’avait qu’un produit dans ce championnat. Atome des Etisses et Hoover montés respectivement par Laurent Goffinet et Aymeric de Ponnat évoluent pour l’un au très au haut niveau et pour l’autre sont en passe d’y parvenir rapidement. Que la 2ème des femelles jeunes est issue du prometteur Filou de Hus qui, selon l’expression : « gagne à être connu » tout autant que le 2ème des mâles jeunes du très sérieux Ekano DKS. Que le 3ème des mâles jeunes a pour père Faut-il des 7 Vallons. Il s’agit d’un étalon SBS de 10 ans par Comme Il Faut (Cornet Obolensky x Ratina Z) et d’une mère par Double Espoir monté par Grégory Whatelet. Il est né chez Astrid Lavenu à Beaumond Hague. Pour ce qui est des éleveurs, on connait peu Daniel Folliot. Discret, il fut le créateur et le fabricant des vans qui portaient son nom. Eleveur de chevaux de sport avec deux ou 3 poulinières, il ne dédaigne pas le pur- sang et l’AQPS. EQUIN NORMAND n°124 2021

67


68 EQUIN NORMAND n°124 2021


EQUIN NORMAND n°124 2021

69


PALMARES FEMELLES AGEES

De cette catégorie des sujets âgés il faut relever outre le succès

éclatant de Lillet du Grimeux réhaussé par la présentation juvénile et fraîche de Flambard junior et de sa compagne Margot, la 2ème place de La Diva du Luot. Il s’agit de la propre sœur de Jasmin du Luot, champion de France des foals 2019. Tout cela de l’élevage du truculent Philippe Dugué. Carton plein pour l’élevage d’Yves Le Tousey de Moyon qui place ses deux femelles dans le top 5. Lilly Star (Diarado) est 4ème et Lovely Star (Untouchable M) 5ème. Du lourd ! Nous sommes dans la souche d’Iscariotte (Uriel) ISO 154 en 1982, Ivory Star (Arpège Pierreville) ISO 157 en 2004, Easy Star (Ulior des Isles) ISO 149 en 1998, Sherie Star (Diamant de Semilly) ISO 163 en 2020. Pour ce qui est des mâles âgés, il est heureux de voir l’affixe Vaudival l’emporter. Agriculteur retraité, Jacques Hamel élève dans le sport et le trotteur. Il est par ailleurs le président du dynamique et reconnu Groupement des éleveurs de Sainte Mère Eglise.

70 EQUIN NORMAND n°124 2021

1- LILLET DE GRIMEUX (Mylord Carthago et Lauterbach) à JL Flambard de St Pierre Langers. Moyenne 18.80 2- LA DIVA DU LUOT (Delstar Mail et Ilvien des Mielles) à Liliane Dugué du Luot. Moyenne 18.40 3- LUNE D’OR DE DIAM (Cicave du Talus et Artiste de l’Abbaye) à Vincent Annebicque de Repentigny (14). Moyenne 18.30 MALES AGES 1- LOOPING DE VAUDIVAL (Candy de Nantuel et Nervoso) à Jacques Hamel d’Ozeville. Moyenne 17.20 2- LOOK AT ME DE L’EVENT (Happy Day d’Iscla et Quidam de Revel à Valérie Blaczyk de Coutances. Moyenne 17.10 3- LUTIN DE FLOT (Luidam et Diamant de Semilly) à Jean Marie Mesnil de Flottemanville Hague. Moyenne 17.00


Jérémie Rolland, le boss du Lirot et heureux propriétaire d’Happy Day d’Iscla le dernier Champion de France des étalons de 3 ans prend une initiative sympathique envers les éleveurs qui lui font confiance.

A l’occasion du Championnat régional, il offre une prime de 500€ au meilleur foal. Elle revient à Valérie Blaczyk, propriétaire de Look At Me de l’Event. La prime est portée à 1000€ pour le Championnat de France qui aura lieu à Saint-Lô dans le cadre du NHS les 6 et 7 août. EQUIN NORMAND n°124 2021

71


72 EQUIN NORMAND n°124 2021


Numéro

1 de bout en bout

Martin FUCHS et Conner 70

Avant de venir à Dinard le jeune cavalier helvétique cumulait, depuis quelques semaines,

les podiums dans les grandes organisations européennes. Dans ce qui fut à la Belle Epoque, la première cité balnéaire française, en selle sur l’élégant Conner 70, Martin Fuchs a signé un succès à la Lawrence d’Arabie qui y passa son enfance. Numéro 1 du programme, le Zurichois, Champion d’Europe en titre, Vice-Champion du Monde et 2ème de la Coupe du Monde vient de fêter son 29ème anniversaire. Cette victoire, dans sa filmographie sportive, donne encore davantage d’éclat à la notoriété de l’organisation conduite par la famille Mars qui se veut, à juste titre, le concours « Glamour » par excellence du calendrier français. EQUIN NORMAND n°124 2021

73


L

LE GRAND PRIX ROLEX

e Suisse maître des horloges. es autres : Chocolat !

Pas de doute ! Les déplacements en France de Martin Fuchs ne se font pas à fonds perdus. Après son succès dans la Coupe des Nations de La Baule avec Leone Jei et sa 3ème place dans le Grand Prix avec Conner 70, il prenait la 2ème place du GP de Chantilly en selle sur Leone Jei un hongre Kwpn de 9 ans qu’il montait lors de sa première participation à Dinard en 2019 dans le Top 7. Une semaine plus tard, sa victoire dans la « Perle de la Côte d’Emeraude » associé au prometteur Conner 70, marque une nouvelle étape dans la carrière du jeune suisse. Manifestement, avec goût, il choisit par ailleurs les 3 sites équestres les plus prestigieux de l’hexagone qui mêlent au sommet histoire et sport. Il suffisait de voir avec quel enthousiasme et quelle fraîcheur, Martin goûtait les premiers instants de sa victoire auprès de ses proches. Il partageait ces sentiments plus tard avec le public de Dinard fort de plus de 15.000 personnes qui avaient, avec sagesse et compréhension, accepté la rigueur des conditions sanitaires.

74 EQUIN NORMAND n°124 2021

CONNER 70 Stud Book Holstein Etalon Bai Brun de 10 ans né chez Gerhard Stamer Il effectue les saisons 2019 et 2020 sous la selle de la jeune cavalière Franziska Müller jusqu’au niveau 145 sans obtenir de résultats probants. Pour coller, hélas à l’actualité, les écuries de la famille Müller se situent dans la Ruhr sur la commune de Hückenswagen touchée par les inondations. Martin le monte pour la 1ère fois en décembre 2020 dans un CSI2* à Gorla Minore. Ce n’est vraiment qu’à La Baule que le cheval s’exprime. C’est un fils de Connor (Casall x Cor de la Bryère) et d’une mère par Cosimo, deux souches totalement imprégnées du sang de ce fameux étalon SF par Rantzau dont les éleveurs allemands avaient flairé les qualités de croisement.


EQUIN NORMAND n°124 2021

75


Grand Prix du CSI3*

Après leur 4ème place dans le GP de La Baule 2019

Amy INGLIS – Wishes brillent à Dinard

On

ne l’avait pas vue venir. En effet, dans tous les résultats des nombreuses épreuves réservées aux concurrents du CSI3* qu’il convient d’ailleurs de détailler, la lauréate du Grand Prix final est désespérément absente. Et pourtant ! Agée de 24 ans, avec des parents investis dans le cheval de sport depuis des lustres, la jeune britannique vit « cheval » dès son enfance. Médaillée nationale et européenne à plusieurs reprises tant à poney qu’à cheval, Amy avait fait sensation à l’occasion du CSIO de France à La Baule en 2019. Associée à cette même Wishes, elle terminait 4ème du Grand Prix derrière le trio : Blum, Guerdat, Kenny. La famille Inglis est installée à Broxmead Farm, une propriété située dans le « Green » Sussex à quelques kilomètres du « All English Showjumping Ground » d’Hickstead. Récemment, à Cabourg et toujours avec Wishes, Amy se classait 7ème du GP CSI3* Wishes est une jument AES de 13 ans (Guidam et Wellington) qui avait été montée jusqu’à l’âge de 7 ans par l’Irlandais Michael Duffy

76 EQUIN NORMAND n°124 2021

Le Grand Prix Huit barragistes pour ce round final entamé par Juliette Faligot et Arqana de Riverland. La Nordiste donnait le la. Il fallait s’y référer. La musique s’entendit crescendo avec Charlotte Bettendorf et Nababette Z. L’octave supérieure fut atteinte par l’inattendue Amy Inglis et Wishes qui, in fine, abattit le temps de 2 secondes. 9 Epreuves annexes Et pas n’importe lesquelles, puisque le derby y figurait. Dermott Lennon, Champion du Monde 2002, ouvrit le bal, suivi de Thomas Rousseau et Diana de Chantepie. La journée se conclut par un premier succès pour Bernard BriandChevalier et la bien nommée Appydame de Rance. Le lendemain, c’est Mathieu Bourdon et Bigouden du Tertre qui allaient aux flots, suivi de Fanny Skally et Claritendo. La Nordiste Alice Vancrayelinghe prenait le relais devant le Belge Andres Vereecke et Die Gute Folia. Samedi, le couple d’Outre Quiévrain prenait sa revanche en empochant le derby alors que BBC (Bernard Briand Chevalier) et Uneven Sunheup s’imposaient dans la 145. Une vitesse à 135 revenait enfin à Timothée Anciaume et Darwin de Mars (Jarnac) un étalon né au Haras des M, propriété de la famille Mars.


Un quintet breton, ou presque, de choc Juliette Faligot et Arqana de Riverland omniprésentes

Robin Lesqueren, Mathieu Bourdon, Antoine Le Monze, Corentin Derouet, Valentin Besnard

Bernard-Briand Chevalier vainqueur de 2 épreuves et 6ème du GP avec Bond James Bond de Hay EQUIN NORMAND n°124 2021

77


VINTAGE

Créée en 1912, la Société du concours hippique de Dinard au sein de la quelle on trouvait, encore en 1988, davantage d’aristocrates et de militaires que de roturiers, a accueilli de 1988 à 1992, le CSIO de France. En 1988, il s’agissait de la dernière épreuve de sélection avant les Jeux Olympiques de Séoul. La Coupe des Nations revint aux Suisses avec une équipe composée de : Philippe Guerdat et Lanciano, Markus Fuchs/ Moët et Chandon Shandor, Willy Melliger/ Malesan-Corso (Photo) et Thomas Fuchs/Diners Dollar Girl. La Grande Bretagne avec en particulier Nick Skelton était 2ème, l’Italie 3ème et la France 4ème. Sur la piste tracée par Philippe Gayot, les scores, même ceux des vainqueurs, furent importants. Pour les Français ils se déclinèrent ainsi : F. Cottier/Flambeau C, 4 et 12, H. Godignon/La Belletière, 20 et 12, M. Robert/Lafayette, 4 et 12, P. Durand Jappeloup, 24,50 et 0. Un tel résultat, avant les JO, ne manqua pas de susciter des commentaires alarmants. Au résultat, Pierre Durand rentra avec la médaille d’or individuelle et l’équipe de France avec celle de bronze. En 2002, à Dinard toujours où Eric Navet et Eric Levallois furent décevants, on entendit le même refrain. Deux mois plus tard à Jerez, ils étaient Champions du Monde et Eric Navet médaille d’argent individuelle. En 2021, les cavaliers olympiques français, n’ont pas brillé. C’est de bon augure !!

78 EQUIN NORMAND n°124 2021


EQUIN NORMAND n°124 2021

79


80 EQUIN NORMAND n°124 2021


EQUIN NORMAND n°124 2021

81


82 EQUIN NORMAND n°124 2021


EQUIN NORMAND n°124 2021

83


Retrouvez toutes les actualités sur notre site :

www.equin-normand.com

84 EQUIN NORMAND n°124 2021

Profile for equinnormand14

Equin Normand 124  

Equin Normand 124  

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded