Issuu on Google+


Photo Damien

74

le box

30

vedene-avignon 4-

0004_Sommaire.indd 4

- Novembre 2013

Photo Coll.

T’engages où ?

partager un peu du rêve avec maxime Livio

EQUIZEN

14

Kilani

Photo Les Garennes

Pourquoi, Comment ?

SOMMAIRE

Photo C.Bricot

11/10/13 18:49


Photo Béatrice Fletcher

club house

38 sucy-en-brie

SOMMAIRE 6 Plein les yeux 12 Vie de VIP 20 News 24 En route pour 2014 26 Champions de la rentrée  Robin Boulanger et PIERRE touzaint 34 Micro ouvert jacques ferrari 42 C’est mon coach qui le dit C eline bulet

armitages

46

boy

cheval de tê te

Photo Chris

tophe Bric

ot

50 Ca se passe à poney clarissa stickland

62 Illustres étalons titres de peres en fils/FILLE  66 Histoire d’amateur penelope amiot  70 Parcours d’une marque jump’in - herve godignon 72 L’équiper, s’habiller 78 Vrai faux du véto selles et dorsalgies 86 Vagabondage Bastien bourgeois 90 Brèves et livres 94 Vu sur le net

82

paris pour noel

UN WEEK-END A

96

Photo J. Bonnefond et C.Bricot

2 posters en cadeau ! 5

0004_Sommaire.indd 5

11/10/13 18:49


Pourquoi, comment ?

Entrer dans un syndicat de propriétaires

Ou partager un peu avec Maxime Livio Maxime est l’un de ces cavaliers français de concours complet qui, sans complexe, prouve que la nouvelle génération est prête à prendre la relève  ! Une tête bien remplie, une équipe efficace et une détermination à toute épreuve sont les secrets de sa réussite, dont les bases ont été pensées et bâties solidement depuis des années. Rencontre.

14 -

T

du rêve

Texte Anne-Sophie Guillet

out ne prédestinait pas Maxime Livio à devenir un adepte des terrains de concours ! Ses parents ne connaissaient pas du tout les chevaux. Quelle fut donc leur surprise de voir leur fils aîné, alors qu’il était encore dans sa poussette, s’agiter et tendre les bras dès qu’il voyait un équidé ! Cette passion dévorante

pour les chevaux ne l’a plus jamais quitté et a poussé la famille à inscrire le petit Maxime dans un poney club de la région dijonnaise. Maxime rêvait déjà de concours complet et placardait des posters des grands cavaliers du moment sur les murs de sa chambre… Il fallait donc trouver une écurie spécialiste de la discipline de ses rêves.

- Novembre 2013

0014_POURQUOI_COMMENT 2.indd 14

11/10/13 19:15


Photo Hervé Le Louarn/Les Garennes

Avec Opium de Verrières, 11 ans, qui appartient à un groupe de partenaires de Maxime, propriétaires de Mc Donald.

Au petit matin, les champions sont déjà au paddock ou partent en trotting avec Maxime. Féérique.

A 11 ans, Maxime, tout juste Galop 6, fait la rencontre de Didier Mayoux, ancien cavalier international de complet, qui vient alors de s’installer en Bourgogne. L’aventure commence. « Il a pris le temps avec moi, m’a bien formé et surtout, il m’a prêté mon premier cheval, Eclair de

Photo Joël Bonnefond

Une tête bien faite

15

0014_POURQUOI_COMMENT 2.indd 15

11/10/13 19:15


Céline au milieu de son équipe médaillée à Jardy cet été en complet Amateur 3 : Emma Dubois-Taine, Alexandra Wauthier, Chloé Ganaye et Camille Kaiser.

Céline Bulet s’est faite remarquer cette saison avec son équipe de Nancy Cheval Liberté, montée sur la troisième marche du podium de l’Amateur Team de Jardy en complet Amateur 3. Au quotidien, ce coach multitâche gère deux centres équestres Cheval Liberté, à Remereville et Art-sur-Meurthe. « Je suis palefrenier, comptable, tuteur des élèves en formation, monitrice et je travaille les chevaux ! » C’est un coach d’équipe de club, mais qui développe une approche complète de l’entraînement du cavalier et du cheval.

séances, nous faisons de tout. Par exemple du dressage pendant une heure puis du saut d’obstacles l’heure suivante, mais en se mettant dans les conditions de la compétition, c’est-à-dire qu’on va changer de matériel en se dépêchant pour imiter les conditions du concours. Sur le cross, ils monteront des chevaux et des poneys. Mais nous faisons aussi du travail à pied et de la préparation physique pour tous. En fait je vais les solliciter au niveau musculaire et respiratoire pour qu’ils montent mieux à cheval, et aussi installer un esprit d’équipe. »

Conditions du concours

Musculation et respiration

« J’ai trois créneaux de deux heures par semaine pour l’entraînement. Pendant ces

Céline Bulet planifie le travail sur l’année en fonction de l’objectif de l’Amateur Team

et des compétitions de la saison. Puis elle construit le programme des chevaux sur le cross, les galops de préparation et tout cela en fonction de l’utilisation des chevaux qui servent aussi pour les matches de horseball et la préparation des moniteurs. Ensuite, elle met en place les séances de préparation physique des cavaliers, qui sont basées pour parties sur un travail de mise en selle - comme 5 minutes en équilibre au galop sans se rasseoir. Mais elle va au-delà du travail de mise en selle, qui peut être synonyme de longues séances sans étriers, avec des sessions à pied tels footing, corde à sauter, étirements, musculation naturelle ou avec de petits éléments, abdominaux. Ces séances ont pour objectifs principaux

43

0042_COACH.indd 43

10/10/13 23:05


Céline Bulet de varier l’entraînement et de créer un esprit d’équipe. Selon le rythme des cavaliers, il y a deux à six séances par mois. « Nous travaillons aussi sur la respiration, avec de la relaxation à pied puis à cheval sur des exercices simples, qui obligent à se concentrer sur sa respiration et sur le rythme du cheval, pour synchroniser la respiration et l’allure. Par exemple les transitions descendantes se font en soufflant, la respiration est alors une aide pour freiner. »

à l’automne et au printemps. « En fait, au début de la saison, je prévois un programme puis en fonction des résultats ou des besoins je le réadapte. Le coaching des cavaliers en équipe suppose qu’ils soient tous capables de faire le même exercice au même moment, mais en adaptant le degré d’exigence pour chacun. Ce qui est important, c’est de construire un planning avec des objectifs finaux et intermédiaires. Je préfère coacher une équipe, car les résultats sont les fruits du travail sur l’année réalisé par tous les cavaliers. En individuel, il y a plus le coup de chance et le facteur cheval, donc prix, qui entre en ligne de compte. »

Planification Certaines semaines, elle travaillera plus sur le stretching et la gymnastique des chevaux. Suivant la période de l’année, elle se concentre sur une discipline, le saut d’obstacles en hiver, les enchaînements des tests

Céline Bulet s’est forgée ses propres points de vue en se frottant à la compétition et à différents formateurs. Ses valeurs prioritaires sont : le respect du cheval et de l’enseignant, l’esprit d’équipe. « Je ne supporte pas l’individualisme. Il faut garder le cheval au centre de tout. Son bien-être est primordial. »

BIO EXPRESS A 31 ans, Céline Bulet est BEES2 et cavalière Pro en complet depuis 2002. Elle a cumulé une quinzaine de titres de championne de Lorraine entre ses 10 et 18 ans. Elle a pris l’habitude jeune de s’adapter à différents poneys et disciplines.

Mobilisation, à pied Comme beaucoup, elle s’appuie sur le travail sur le plat pour avoir un cheval musclé correctement. Mais elle va au-delà avec le travail à pied. « Je propose des exercice simples de mobilisation d’épaule, de hanche, de croupe au mur, de reculer, tout cela au pas. Ce sont des séances que je fais surtout l’hiver en échauffement des chevaux et des cavaliers. Cela apporte un vrai bénéfice pour la qualité du contact, la détente des chevaux et leur complicité. Je constate que ce travail à pied a un vrai impact sur les élèves, qui aiment cela et en réclament. Je crois que le travail

Championne de France Jeunes Cavaliers en 2003, puis Pro 2 en 2004 en complet avec Dimitri du Moulin, un Selle Français avec lequel elle est sortie en compétition de 1997 à 2009. En 2011, elle remporte la Coupe des enseignants en dressage et termine 7e du championnat des enseignants en complet. L’an dernier,  elle est championne de France Club Elite en horse-ball avec Nancy Cheval Liberté. Après son BEES1 et sa licence, obtenus après une formation de trois ans à l’ENE, elle décroche une maîtrise puis un DESS en entraînement et management du sport à l’UFR STAPS de Dijon. Elle pratique alors la course à pied dans le cadre de ses études et de sa préparation personnelle et soutient un mémoire de fin d’étude sur « La préparation physique du cavalier de complet ».

à pied est un des éléments sur lequel il faut s’appuyer pour construire la performance. »

Remise en question Un des atouts de cette professionnelle est sans doute son passage par sa formation à l’UFR STAPS (Sciences et Techniques des Activités Techniques et Sportives), pour le management de deux entreprises, et tout le versant entraînement en équitation dont elle s’occupe. Observer, prendre conscience des problèmes et tâcher d’y remédier, voilà sans doute l’une des manières de fonctionner de cette enseignante. De quoi évoluer et faire évoluer ses élèves. « Nous avons eu un stage de perfectionnement avec Aurélien Khan fin juillet. Il a trouvé que nous avions une bonne technique en dressage, mais qu’il fallait peut-être chercher du côté du stress pour expliquer nos résultats. Nous avons mis en place une séance de Qi Qong par mois pour prendre conscience de son corps et éliminer tous les mouvements parasites. Car à cheval il faut être tonique tout en étant relâché.  Ce sont des exercices assez attractifs, plus ludiques que certaines pratiques de préparation mentale. Ils se font à pied, avec des positions à tenir, un peu comme en yoga. » Une autre de ses approches : travailler sur des sols différents (carrière, extérieur, pré) pour développer l’intelligence du sol, sur des terrains dénivelés, avec galop en montée et récupération en descente. « J’ai appris cela à Saumur, notamment avec Jean-Luc Cochet, qui était spécialisé en endurance. » Voilà un coach qui va au-delà de la technique équestre pour construire des couples. n

Pour l’instant, comme coach, ses meilleurs résultats sont cette médaille de bronze en complet Amateur 3 lors de l’Amateur Team de Jardy, avec l’équipe de Nancy Cheval Liberté, équipée de chevaux de club.

En 2012, avec son équipe vicechampionne de France hunter Club 2 à Lamotte : de gauche à droite, Hélène Gouvion, Chloé Ganaye, Camille Kaiser et Emma Dubois-Taine.

44 -

0042_COACH.indd 44

Photo Coll.

www.nancy-cheval-liberte.ffe.com

- Novembre 2013

10/10/13 23:05


Vagabondage

Reining avec nouvelle Bastien génération Bourgeois Texte Marie-Laure Peretti - Photos Christophe Bricot

86 -

- Novembre 2013

0086_VAGABONDAGE_cowboy.indd 86

10/10/13 23:38


Vous pouvez ranger vos idées préconçues sur le reining. La championne de dressage Anky Van Grusven s’y éclate, tout comme le pilote de Formule 1 Michaël Schumacher. Cette discipline phare de l’équitation western est reconnue par la FEI depuis moins de quinze ans et elle sera au programme des prochains Jeux Equestres Mondiaux en Normandie. Sports Equestres vous propose de découvrir cette discipline énergique aux figures très spectaculaires, où le cheval fait voler le sable de l’arène. Présentation avec un jeune membre de l’équipe de France, Bastien Bourgeois, originaire de SeineMaritime.

A

ujourd’hui, nous avons de la chance, l’entraînement se fera dans la carrière sous un soleil normand éclatant. Il faut en profiter, car les épreuves de reining se déroulent exclusivement en indoor, afin d’être sûr d’avoir un sol parfait pour enchaîner les figures rapides sans danger. Bastien monte son entier de 8 ans Arh Lucky Whiz Dunit. A l’arrêt, la musculature impressionnante des épaules et de l’arrièremain du Quarter Horse est exacerbée par la lumière. Ce sont des chevaux qui allient sang et tempérament froid. Ils savent être réactifs, puissants, calmes, des qualités essentielles pour pratiquer la discipline. Lucky est arrivé dans les écuries de Bastien il y a moins d’un an. « Je l’ai monté à Equita’Lyon l’année dernière pour aider Franck Perret (ancien membre de l’équipe de France, ndlr). Je me suis bien entendu avec lui, mais Franck n’était a priori pas vendeur. Je l’ai eu à Noël… » Il se sélectionne dans la foulée pour les championnats d’Europe déroulés en août dernier. Le couple a assuré une excellente première manche à 218 pts. L’équipe de France terminera à une honnête 5e place, sous le contentement du sélectionneur national Guy Duponchel.

Complicité et maîtrise, maîtres mots de la discipline

Le sliding stop, figure emblématique du reining. Bastien en réalise quelques-uns à l’entraînement avec Lucky en recherchant le plus de décontraction possible, sur des rênes longues tenues à une main.

Très détendu, le cavalier galope lentement en maintenant l’encolure de son cheval très basse, le dos rond. Après l’échauffement, le jeune homme descend et enlève la muserolle. « Elle n’est pas autorisée en compétition : le cheval doit être décontracté, on prend des pénalités s’il ouvre la bouche. » Puis il attaque quelques sliding stops avec précision et quelques spins. « Je n’enchaîne jamais toutes les figures à la maison sinon le cheval anticipe les mouvements. Il doit être aux ordres et à l’écoute du cavalier. »

87

0086_VAGABONDAGE_cowboy.indd 87

10/10/13 23:38


Teaser magazine Sports Équestres Novembre 2013