Issuu on Google+


la relève de nos cavaliers d’élite 48

0004_Sommaire.indd 4

BIEN RECOMPENSER SON CHEVAL

Photo Florence

78

88

30

tours-mettray - Juin 2013

T’engages où ?

le musee vivant du cheval de chantilly

Photo R&B Presse

4-

Clot

trouver le bon stage équestre

EQUIZEN

Pourquoi, Comment ?

cheval de tête

16

Vagabondage

Photo Office de Tour isme

Irlandais /ldd

Photo Ch. Bricot

SOMMAIRE

Photo Laurent Bonnamour

14/05/13 18:22


SOMMAIRE 6 Plein les yeux 14 Vie de VIP 22 News 28 En route pour 2014 34 Micro ouvert BEEZIE MADDEN 42 C’est mon coach qui le dit MAX THIROUIN 46 Se former, progresser  Licence professionnelle Management des établissements équestres

poney club de MONTéCLIN

66 Race de sport ZANGERSHEIDE Photo Eric Knoll

38

club house

60 Ca se passe à poney LES SœURS TACHET

70 Histoire d’amateur lana portejoie

74 Parcours d’une marque Equiline 76 L’équiper, s’habiller 82 Vrai faux du véto les maladies transmissibles 92 Brèves et livres 94 Vu sur le net 96

84

vichy

Photo Pixizone

0004_Sommaire.indd 5

Photos E.Knoll

UN WEEK-END A

EN POSTER

5

14/05/13 18:22


Cheval de tête

Les petits nouveaux à l’appel Texte Bénédicte Crabouillet

La relève arrive sur le devant de la scène : dans les trois disciplines olympiques, les champions français ont de jeunes cracks qui vrombissent sous la selle depuis un ou deux ans et comptent bien atteindre les sommets dans les années à venir. Une remarque : ils représentent un large panel des stud-books avec seulement deux Selle Français parmi ces sept Formule 1. Les pilotes interrogés ont tous ou presque les Jeux Mondiaux de Normandie et les JO de Rio en ligne de mire. Leur technique pour y parvenir ? Prendre son temps ! Tous avancent au rythme de leur monture sans se mettre la pression. Ils nous confient qui sont ces nouveaux espoirs. Ne les lâchez pas des yeux !

Saut d’obstacles

Photo Eric Knoll

Trois 9 ans sont à l’honneur en saut d’obstacles : Lacrimoso 3*HDC avec Patrice Delaveau, Qlassic Bois Margot pour Simon Delestre et Estoy Aqui de Muze*HDC avec Kevin Staut. Un duo féminin manque à l’appel : Nayana et Pénélope Leprévost. A 12 ans, la jument s’illustre déjà en CSI5* et Coupe du monde, elle a donc fait l’objet d’un portrait dans le précédent numéro de Sports Equestres.

16 -

- Juin 2013

0016_CHEVALDETETE-releve.indd 16

14/05/13 12:24


Photo Christophe Bricot

Qlassic Bois Margot Type : mâle Selle Français de 9 ans, noir pangare Origines : L’Arc de Triomphe Bois Margot, Old et Décibelle du Roc par Galoubet A, SF Naisseur et propriétaire : Laëtitia Viollet, au Haras du Bois Margot, dans le Calvados. « Issu d’un transfert d’embryons, Qlassic sautait tous les obstacles qu’il rencontrait, dès le départ, même les brouettes ! A 6 mois, il franchissait les clôtures d’1,40 m. Depuis tout petit il est une force de la nature. Il a toujours été indépendant : à 2, 3 ans, il était avec douze mâles au pré, mais il ne fallait pas que les copains l’embêtent. En revanche, il adore les hommes, il a un caractère franc et gentil. Et du fait qu’il ait été très préservé, qu’il n’ait pas commencé trop tôt, il a pu se développer. » Les mots de Simon Delestre : « Il a beaucoup d’énergie et peut être très calme si l’environnement est tranquille. Quand il y a un peu d’animation, il est très prudent, à l’affût. Mais étant très sensible, il est très respectueux et ne veut pas toucher une barre. En plus, il a une force incroyable, un physique hors norme : il peut tout sauter. Qlassic est un crack parmi les cracks. » A peaufiner : « Il doit juste prendre un peu d’expérience. » Meilleur résultat : 1er du Grand Prix lors de l’étape Coupe du monde de Bordeaux. Là aussi, un an après avoir débuté sous la selle de Simon. Sa saison : Le championnat d’Europe d’Herning, au Danemark, fin août et des épreuves du Global Champions Tour. Son potentiel : « Il peut tout faire ! »

Lacrimoso 3*HDC d’entier. Pas avec les juments ou les autres chevaux, mais au travail. Il doit se dépenser tous les jours, sinon il est infernal et a la tête ailleurs. C’est une force : il est content de travailler au quotidien. Certains sont blasés rapidement, lui, il adore. C’est idéal pour un cheval de concours : il en a encore sous le capot pour faire un Grand Prix le dimanche ! D’ailleurs, il a beaucoup de moyens, est très respectueux, très intelligent et très sérieux : qualités majeures pour sortir en compétition. » A peaufiner : « Son geste devant. Il a énormément de moyens donc il monte fort en l’air. »

Meilleur résultat : triplé gagnant, dont le Grand Prix, au CSI5* de Hong Kong (Chine) en mars dernier ! Sans doute pour fêter ses un an de compétition avec Patrice ! Sa saison : « On ne programme pas un cheval de 9 ans, Lacrimoso va nous montrer luimême jusqu’où il peut aller cette année. Mais il a fait une très bonne saison en Grands Prix extérieurs l’an dernier… Peut-être un championnat d’Europe ! » Son potentiel : championnat du monde et Jeux olympiques sont en ligne de mire !

Saut d’obstacles

Type : hongre Holsteiner de 9 ans, bai Origines : les Holsteiners Landjunge et Intschuschuna par Cascavelle Naisseur : Michael Eitel Propriétaire : Emmanuèle Perron-Pette, au Haras des Coudrettes, dans le Calvados. « Je l’ai repéré en janvier 2012 au CSI5* de Bâle, en Suisse. Dès son entrée en piste j’ai eu le coup de cœur, il attire l’œil tout de suite. Ce cheval est un chat. » Les mots de Patrice Delaveau  : « Il est très joueur et très gai. Quand on le prépare, il mord son filet, bouge tout le temps… Il a été castré assez tard et il garde un tempérament

17

0016_CHEVALDETETE-releve.indd 17

14/05/13 12:25


Micro ouvert

Beezie Madden

L’expérience lui donne la gagne !

Photo Christophe Bricot

Texte Marine Haÿ

A bientôt 50 ans, on pourrait croire que Beezie Madden n’est plus à une victoire près. Et pourtant, elle a semblé ravie de gagner la finale Coupe du Monde de Göteborg, en Suède, le 28 avril dernier. Un succès d’autant plus savouré qu’il s’est fait attendre… elle prenait le départ de cette épreuve pour la septième fois ! « J’ai toujours voulu gagner la finale, confie-t-elle, c’était un objectif important cette année. » Pour l’occasion, elle était associée à Simon, auparavant monté par le Néerlandais Jeroen Dubbeldam : « Je monte Simon depuis un an et demi. Il est extrêmement respectueux et très enthousiaste. Parfois un peu fort », explique-t-elle. Le Hongre hollandais de 14 ans montre qu’il a tout pour prendre la relève d’Authentic, la monture avec laquelle Beezie a connu ses plus gros succès. A commencer par sa médaille d’or par équipe aux JO d’Athènes en 2004. En 2006, suivront deux insignes d’argent lors des championnats du monde d’Aix-la-Chapelle et l’année suivante, elle gagnera le Grand Prix sur ce même terrain. Aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008, Beezie et Authentic décrochent à

LE QUESTIONNAIRE DE PROUST Votre plus grande vertu Garder la tête froide

Qui aimeriez-vous être si ce n’est vous-même ? Journaliste   

Vos prénoms fétiches Authentic et Simon

Votre défaut majeur Je ne sors pas beaucoup

Où aimeriez-vous vivre ? Chez moi !

Votre principale caractéristique Le respect, des autres et des chevaux

Votre couleur et fleur préférées Le bleu et les orchidées

Ce que vous détestez le plus Il n’y a rien que je haïsse

Ce que vous appréciez le plus chez un homme Une personnalité affirmée, mais qui ne contrôle pas tout

Votre peintre favori Rembrant

Chez une femme Qu’elle soit prête à aider Chez vos amis La loyauté et l’honnêteté Votre passe temps favori Monter à cheval Votre idée du bonheur Etre satisfait de ce que l’on est Votre idée du malheur Ne pas aimer qui l’on est

34 -

Le personnage historique que vous aimez le moins Hitler  Votre héros historique Rosa Parks (figure américaine emblématique de la lutte contre la ségrégation raciale, 1913-2005) Votre boisson et nourriture préférées Les sucreries et le Chai Tea (d’origine indienne : thé noir très sucré mélangé avec du masala – épices – et du lait bouillant)  

L’événement que vous admirez le plus  Le 8 mai 1945 Le talent que vous aimeriez avoir Savoir chanter La façon dont vous aimeriez mourir En dormant Votre état d’esprit d’actuel Bon Quelle faiblesse tolérez-vous le plus ?  Le manque de talent       Votre devise L’excellence au service de l’excellence

- Juin 2013

0034_MICRO_OUVERT.indd 34

14/05/13 11:07


Photo Christophe Bricot

Lors de sa victoire à Göteborg, avec son groom et Simon, aussi en photo à gauche. En 2011, elle avait frôlé le podium de la finale : 4e avec Danny Boy. Mais cette septième tentative fut la bonne !

35

0034_MICRO_OUVERT.indd 35

14/05/13 11:07


Equizen

n e p m o c é r Bien

, e h c î a r f e b r e L’h sa favorite ! 78 -

0078_EQUIZEN.indd 78

- Juin 2013

10/05/13 15:21


La grande majorité des cavaliers et dresseurs de chevaux utilisent la récompense comme un moyen de montrer au cheval leur satisfaction suite à un travail bien fait. Une petite tape sur l’encolure, un encouragement vocal ou une friandise sont des signes de remerciement largement plébiscités. La récompense ne doit cependant pas être utilisée à tort et doit être bien associée à un exercice parfaitement réalisé ou à une épreuve réussie. Et contrairement à ce que l’on croit, elle n’est pas forcément reçue de manière positive par le cheval et pas toujours nécessaire…

e nser

Photo Eric Knoll

On peut distinguer trois sortes de récompenses : le geste (une caresse, un grattage sur le garrot, une tape amicale), la voix avec une intonation particulière (« Oui, c’est bien ! », « Bravo, tu as bien fait ! », « Super ! »), et les récompenses alimentaires (un morceau de carotte, de sucre, une friandise). Elles sont utilisées indépendamment, mais plus souvent combinées entre elles selon les cavaliers ou dresseurs, et la difficulté du travail effectué. D’après les scientifiques penchés sur la question depuis une dizaine d’années, les récompenses offertes par le cavalier ne sont pas forcément reçues comme nous le pensions. « Les chevaux, contrairement à d’autres animaux, ne sont pas très tactiles. La mère l’est avec son poulain pendant une période, les chevaux se grooment mutuellement, se grattent contre un arbre ou un poteau lors des mues, mais c’est finalement peu fréquent. Ce n’est pas une caractéristique aussi majeure qu’on le pense de cette espèce. Il faut faire la part des choses entre un animal hypersensible, ce qu’est le cheval, puisqu’il réagit à une mouche, et un animal tactile, qui aime le contact physique », explique Martine Hausberger, directeur de recherche en éthologie animale et humaine de l’université de Rennes 1. Avec ses équipes, elle travaille entre autres sur les récompenses tactiles et alimentaires afin de comprendre si une récompense seule donne envie au cheval d’apprendre et de bien faire. C’est ce que l’éthologie scientifique appelle le renforcement primaire. « Nous avons testé la caresse et le grattage du garrot, nous avons constaté que ce n’était pas suffisant, certains chevaux avaient même une réaction négative. En revanche, la récompense tactile et la voix peuvent être utilisées en complément, ce que nous appelons le renforcement secondaire. Le cheval associera à plus ou moins long terme dans le cadre de son apprentissage une caresse ou un encouragement vocal à la satisfaction du cavalier. En fait, ce type de récompenses tactiles fait avant tout plaisir aux humains, qui pour le coup, sont des ‘’animaux tactiles’’ », précise la chercheuse.

Texte Barbara Merle

Tisser des liens Photo Claude Bigeon

,

Animal tactile ?

A quoi sert donc la récompense si, finalement, elle n’est pas d’une utilité majeure ? « Cela participe à créer un lien entre le cheval et son cavalier ou son

79

0078_EQUIZEN.indd 79

10/05/13 15:21


Teaser magazine Sports Equestres juin 2013