Octane-French-May/June 2022

Page 1

DREAMS ECO WASH Respectueux de l’environnement

plus

• RAPPORT SUR LA GESTION DU

CARBURANT 2022

• SOLUTIONS DE PAIEMENT

NUMÉRIQUES • FRAIS DE TRANSACTION DE CARTE DE CRÉDIT MAI / JUIN 2022 CCentral.ca @CSNC_Octane PM42940023 • 12,00 $

Tom Tallon, directeur de l’exploitation


NOUS PROTÉGEONS L’ENVIRONNEMENT

CANADA

LE FOURNISSEUR DE PRODUITS CHIMIQUES ET D’ÉQUIPEMENT DU

PCI

DES PRODUITS DE QUALITÉ SUPÉRIEURE UN SERVICE SANS ÉGAL MONDO PRODUCTS fabrique et distribue une gamme complète de produits chimiques concentrés et d’équipement pour l’industrie des lave-autos. Mondo est le plus important fournisseur de produits chimiques pour le lavage de véhicules sur le marché canadien. La compagnie a bâti sa réputation en fournissant des produits de qualité supérieure au prix le plus bas et en offrant un service sans égal. MONDO PRODUCTS COMPANY LIMITED www.mondo-products.com 695 Westney Road South, Ajax, Ontario L1S 6M9 | 1.800.465.5676


MAI | JUIN 2022

TABLE DES MATIÈRES

VOLU M E 27 | N U M É RO 3

5 Mot du rédacteur en chef Tournés vers l’avenir 7

8 12

CEMA

Les défis en matière d’achat de véhicules de remplacement

Gestion du carburant 2022

C’est désormais plus essentiel que jamais de surveiller les stocks de carburant

Un site de rêve

Un nouveau lave-auto de Calgary respectueux de l’environnement

17

Pas d’argent, pas de problème

20

Tout est dans les cartes

Les systèmes de PDV numériques mettent les exploitants sur la bonne voie pour réaliser des profits Les frais de transaction de carte de crédit nuisent grandement aux profits des stations-service

PHOTO DE COUVERTURE ET LA PHOTO SUR CETTE PAGE, DAVID WATT

8

12 Pointez l’appareilphoto de votre cellulaire sur le code :

TENEZ-VOUS AU COURANT Ne manquez pas notre bulletin électronique! Des nouvelles et des perspectives sur les lave-autos, les stations-service et les dépanneurs livrées chaque semaine. Inscrivez-vous sur www.CCentral.ca/signup

CCentral.ca

OCTANE

|

Mai | Juin 2022

3


Augmentez le volume

Accélérez le rythme à 45 voitures/heure en convertissant votre portique en tunnel. Pour faire la conversion, Tommy Car Wash Systems utilise votre structure existante et ajoute de nouveaux équipements pour accélérer le traitement et améliorer l’expérience client. Notre convoyeur facilite le chargement des véhicules, et nos modules d’équipement de nettoyage exclusifs procurent un lavage exceptionnel. Contactez-nous dès aujourd’hui pour convertir votre portique

©2022 Tommy Car Wash Systems 373A 04/22


MOT DU RÉDACTEUR EN CHEF 20, av. Eglington O., bureau 1800, Toronto (Ont.) M4R 1K8 (416) 256-9908 | (877) 687-7321 | Fax (888) 889-9522 www.CCentral.ca VP PRINCIPALE, CANADA | Donna Kerry

ÉDITORIAL RÉDACTRICE EN CHEF ET ÉDITRICE ASSOCIÉE, ACTUALITÉS DÉPANNEURS Michelle Warren | mwarren@ensembleiq.com

RÉDACTEUR EN CHEF, OCTANE

Kelly Gray | kgray@ensembleiq.com

TRADUCTION | Danielle Hart

VENTES DE PUBLICITÉ ÉDITEUR ASSOCIÉ

Elijah Hoffman | ehoffman@ensembleiq.com

VP, VENTES ÉVÉNEMENTIELLES

Michael Cronin | mcronin@ensembleiq.com

CONCEPTION ET PRODUCTION DIRECTEUR DE LA PRODUCTION

Michael Kimpton | mkimpton@ensembleiq.com

DIRECTRICE ARTISTIQUE | Jackie Shipley DIRECTRICE MARKETING, BRANDLAB Alexandra Voulu | avoulu@ensembleiq.com

VP, ÉVÉNEMENTS ET CONFÉRENCES Megan Judkins | mjudkins@ensembleiq.com

DIRECTRICE PRINCIPALE, STRATÉGIE D'AUDITOIRE Lina Trunina | ltrunina@ensembleiq.com

DIRECTRICE PRINCIPALE, NUMÉRIQUE CANADA ET PROJETS SPÉCIAUX Valerie White | vwhite@ensembleiq.com

DIRIGEANTS DE LA SOCIÉTÉ PRÉSIDENTE-DIRECTRICE GÉNÉRALE | Jennifer Litterick DIRECTRICE DES FINANCES | Jane Volland DIRECTRICE DES RESSOURCES HUMAINES | Ann Jadown VP EXÉCUTIF, OPÉRATIONS | Derek Estey VP EXÉCUTIF, CONTENU | Joe Territo

ABONNEMENTS

Abonnements: Imprimé 65,00$ par année, 2 ans 120,00$, Numérique : 45,00$ par année, 2 ans 84,00$ Hors Canada 100,00$ par année, Unité 12,00$, Groupes 46,00$, Hors Canada, Unité 16,00$. Courriel: csnc@ccentral.ca Tél. :1-877-687-7321, les jours ouvrables entre 9h00 et 17h00 HNE Téléc.: 1-888-520-3608 / En ligne: www.ccentral.ca/subscribe OCTROI DE LICENCES ET TIRAGES À PART S.V.P. Communiquez avec Wright’s Media ensembleiq@wrightsmedia.com | 1-877-652-5295

Tournés vers l’avenir

Nous nous penchons sur l’avenir dans ce numéro, et il est brillamment éclairé par des systèmes de paiement et d’information numérisés. Imaginez-vous en train de naviguer dans la récente pandémie sans aide numérique, comme les cartes débit, les applis pour les RH et les systèmes de PDV. Ces outils ont vu l’avenir arriver tôt et rester tard grâce à leur adoption massive par les clients et les détaillants. Selon une étude récente menée par le fournisseur de services de paiement sans fil Square, 93% des détaillants canadiens utilisent ou prévoient utiliser la technologie d’automatisation pour réduire le temps de travail du personnel. La même étude révélait que 85% des clients estimaient que les mesures conçues pour rendre l’expérience d’achat sans contact la rendaient aussi plus agréable. Alors que les lave-autos et les stations-service étaient autrefois des entreprises où le paiement se faisait essentiellement en espèces, le passage aux portails numériques pour des paiements sans espèces et sans contact a rendu les sites plus axés sur le client, plus réactifs aux changements de l’environnement commercial et plus rentables dans l’ensemble. Il y a quelques décennies à peine, qui aurait pensé que les exploitants de lave-autos et de stations-service pourraient gérer des données et de multiples sites de la paume de la main à l’aide d’appareils mobiles comme un téléphone. En effet, dans les stations-service, les applis infonuagiques qui affichent les stocks liquides et prévoient les ventes en volume sont désormais standard et essentielles à de bonnes pratiques de gestion. Du point de vue du client, la technologie de PDV qui se connecte aux programmes de fidélité et aux outils de paiement a fait en sorte que l’achat d’un service soit moins une tâche et offre une plus grande valeur grâce aux points, promotions et performances. En passant, je tiens à mentionner que ce numéro est mon dernier avec OCTANE. Je profite de l’occasion pour remercier les associés et les membres de la communauté qui ont contribué à faire d’OCTANE, le dossier d’information le plus fiable au Canada pour les lave-autos et les stations-service. Merci beaucoup de m’avoir lu. OCTANE

kgray@ensembleiq.com

ACTUALITÉS DÉPANNEURS / OCTANE est publié six fois par année par EnsembleIQ. Actualités Dépanneurs/Octane est distribué aux gérants, acheteurs et autres professionnels travaillant dans le réseau canadien des dépanneurs, stations-service et lave-autos. Veuillez envoyer toute demande de renseignements au bureau de la rédaction. C’est avec plaisir que nous acceptons des articles, des photographies et des renseignements sur l’industrie. Cependant, nous ne pouvons ni en accuser réception, ni les retourner. ©Tous droits réservés 2022. Aucune partie de la présente publication ne peut être reproduite sous quelque forme et par quelque moyen que ce soit, y compris la photocopie et la récupération/retransmission électronique, sans l’autorisation de l’éditeur.

standard

Imprimé au Canada par Renaissance Printing | PM42940023 no gradients

FAITES PARTIE DE NOTRE COMMUNAUTÉ!

watermark

ALLIANCES DANS LE RÉSEAU :

stacked logo (for sharing only)

CCENTRAL.CA BULLETIN ÉLECTRONIQUE

CONVENIENCE CENTRAL

@CSNC_OCTANE

OCTANE

CONVENIENCESTORENEWSCANADA

|

Mai | Juin 2022

5


TAPEZ ET PARTEZ!

Au service de l’industrie canadienne du pétrole au détail et de l’industrie des dépanneurs depuis plus de 35 ans

Nous effectuons plus de 100 000 visites de service chaque année chez nos clients

Sécurité avant tout est notre culture

Surveillance à distance sans fil Activation rapide et facile – Améliore la satisfaction des clients

SERVICE | TECHNOLOGIE INTÉGRITÉ | RESPONSABILITÉ

1-800-557-1554 www.air-serv.ca

AIR-serv est une société de

ServiceWorks

Portes pliantes Nos portes de qualité industrielle, qui s’ouvrent latéralement, ont été conçues pour résister à un usage exigeant et à des conditions météorologiques variables sans nuire à la sécurité de fonctionnement.

FINDOOR

est le plus important fabricant de portes pliantes au Canada.

Nos portes spécialisées peuvent être entièrement personnalisées pour s’adapter à n’importe quelle commande, elles peuvent être dotées d’un ouvre-porte électrique ou d’une ouverture manuelle facile. Les fenêtres et les portes piétonnes peuvent être adaptées à toutes les tailles.

www.findoor.ca 866-338-8308

C’est un excellent choix de portes pour les lave-autos, les casernes de pompiers, les magasins, les étables et bien plus encore.

Essayez Findoor pour vos prochaines portes.


l’essence ou au diesel. Seul un quart des répondants (24%) disent qu’ils achèteront probablement un hybride et 19% un VÉ. Un peu plus de la moitié connaissaient un peu ou très bien les objectifs d’émissions du gouvernement fédéral pour 2030 et 2050.

PA R J E N N I F E R S T E WA R T

Les défis en matière d’achat de véhicules de remplacement Bien que le plan d’émissions déposé par le gouvernement fédéral le 29 mars comporte davantage d’incitatifs pour les Canadiens à conduire des véhicules à émission zéro (VEZ), incitatifs que les consommateurs appuient généralement, un nouveau sondage suggère qu’il y a des défis à relever en ce qui concerne le secteur des véhicules de remplacement. Plus tôt cette année, l’Alliance canadienne des transports a commandé à Abacus Data un sondage auprès des consommateurs au sujet de leurs véhicules, de leurs intentions d’achat, des véhicules à carburant de remplacement et de la sensibilisation et du soutien aux politiques gouvernementales relatives à la décarbonisation. Le sondage mené auprès de 1500 adultes, du 7 au 11 janvier, utilisait la plateforme d’échange Lucid, avec une précision de plus/moins 2,53% avec un niveau de confiance de 95%. Il a révélé que 87% des ménages canadiens possèdent au moins un véhicule, et un peu plus du tiers en possèdent plus d’un. Parmi les personnes interrogées, 92% parcourent en moyenne 407 km par semaine. De plus, la plupart des Canadiens (53%) prévoient acheter un véhicule au cours des deux prochaines années, et 91% sont prêts à acheter un véhicule à carburant de remplacement. Pour la plupart des consommateurs, le coût (85%) et le rendement du carburant (73%) figuraient parmi les trois principales priorités pour leurs

CCentral.ca

besoins en matière de véhicules. Alors que les consommateurs canadiens sont favorables à la réduction des émissions du secteur des transports, en privilégiant une approche incitative plutôt que l’imposition de politiques, seulement 22% des répondants ont déclaré que l’impact environnemental faisait partie de leurs trois principales priorités en matière d’attributs des véhicules. Le sondage a également révélé que la majorité des Canadiens préfèrent un plus gros véhicule, 55% des répondants possédant un VUS ou un pick-up, et 49% possédant une voiture. En d’autres termes, les consommateurs font passer leurs besoins personnels en premier quand il s’agit du choix de leur véhicule. Pour encourager la plupart des consommateurs de véhicules qui sont prêts à acheter un véhicule à carburant de remplacement, le sondage indique qu’il faut davantage d’éducation des consommateurs et des investissements gouvernementaux supplémentaires dans l’infrastructure et le développement de véhicules. La plupart des répondants ont dit que l’électricité était un combustible renouvelable (71%), tandis que 11% ont dit que le pétrole était un combustible renouvelable. Enfin, bien que la plupart des répondants soient prêts à envisager l’achat un véhicule à carburant de remplacement, près de la moitié (49%) de ceux-ci s’attendent à ce que leur prochain véhicule fonctionne à

Qu’est-ce que tout cela signifie? La plupart des ménages canadiens possèdent un véhicule, et plus de 50% prévoient acheter un véhicule au cours des deux prochaines années. Les Canadiens appuient les plans de réduction des émissions, mais il est nécessaire de mieux les informer sur ces échéances et la façon dont elles pourraient aider à influencer les choix des consommateurs. Il faut également sensibiliser la population à la politique du gouvernement concernant les objectifs d’émissions et de décarbonisation. Si les besoins futurs en matière de véhicules doivent inclure des véhicules à carburant de remplacement, des incitatifs supplémentaires sont nécessaires pour que ces consommateurs modifient leurs présomptions actuelles. Enfin, les consommateurs veulent savoir que s’ils achètent un véhicule à carburant de remplacement, l’infrastructure pour soutenir ce véhicule, les bornes de recharge et toutes les mesures de soutien nécessaires sont en place pour qu’ils soient assurés que leur mode de transport préféré est fiable, abordable et répond à leurs besoins. En fait, le sondage montre un écart significatif dans la compréhension de la façon dont nous atteignons la carboneutralité et les rôles que les différents secteurs peuvent jouer. Il est clair qu’il existe une voie à suivre qui ne concerne pas seulement un secteur isolé, mais le chemin pour y arriver sera long et sinueux. En tant qu’industrie, montrons aussi clairement que possible ce qui peut être fait en privilégiant l’innovation, la collaboration et la technologie de pointe. Nous devons à notre secteur et à tous les Canadiens de suivre la route où elle va, plutôt que de passer tout droit. OCTANE Jennifer Stewart est présidente et cheffe de la direction de la Canadian Energy Marketers Association (CEMA), anciennement CIPMA.

OCTANE

|

Mai | Juin 2022

7


C’est désormais plus essentiel que jamais de surveiller les stocks de carburant PA R K E L LY G R AY

8

Mai | Juin 2022

|

OCTANE

La vente de carburant au détail est un environnement commercial complexe. Les marges sur l’essence et le diesel sont très faibles, il importe donc de réaliser un bon volume des ventes. Mais les clients achètent moins de carburant qu’auparavant, surtout à cause de la réduction des déplacements pendant la pandémie, du coût plus élevé de l’essence et des VÉ. Ces facteurs confirment que de bonnes pratiques de gestion du carburant sont maintenant plus essentielles que jamais. Sur les sites de vente de carburant au détail au Canada, pour chaque 5 litres de carburant perdu à cause du vol, de l’évaporation, des fuites et des erreurs d’étalonnage,

SHUTTERSTOCK.COM

GESTION DU CARBURANT 2022

CCentral.ca


SHUTTERSTOCK.COM

Matt Tormollen

un exploitant doit vendre 85 litres supplémentaires de carburant pour récupérer les bénéfices. Mieux vaut dépenser de l’argent pour des systèmes qui permettent de contrôler les entrées et les sorties du réservoir que d’essayer d’estimer la quantité dans le réservoir. Selon Matt Tormollen, VP et directeur général, Global Solutions at Dover Fuel Solutions, quatre domaines clés influent sur la gestion du carburant. Il considère que le vol, la précision de la livraison de carburant, la nécessité d’un inventaire des intrants en temps réel et la conformité environnementale sont des domaines clés où les exploitants éprouvent des difficultés. «Les voleurs sont de plus en plus ingénieux et sophistiqués dans leurs efforts pour pirater les pompes et les réservoirs souterrains. Les voleurs volent pour des milliers de dollars de carburant en plein jour, puis le revendent sur le marché noir», déclare M. Tormollen, ajoutant que la prévention des pertes doit être associée à des outils pour garantir la précision de la livraison. «Une livraison de 8 500 gallons avec une erreur de seulement 0,5% peut égaler une perte de 170$ dans l’inventaire de carburant.» Il importe également de déterminer l’inventaire en temps réel plutôt que de s’appuyer sur des projections. «Souvent, les livraisons de carburant doivent être planifiées plusieurs jours à l’avance en raison d’une pénurie nationale de chauffeurs de camions de livraison de carburant, expliquet-il. Les changements de dernière minute dans les délais de livraison nécessitent un traitement rapide et précis de l’information sur les stocks de carburant existants au cas où il faudrait apporter une modification à la commande ou au délai de livraison. » Une confusion dans l’inventaire peut se produire en raison d’un problème d’usure du compteur qui peut entraîner des erreurs de performance du compteur entre les étalonnages. Selon Gilbarco Veeder Root, le nombre croissant de contaminants dans les carburants plus propres fait en sorte que le réétalonnage et l’entretien sont plus souvent nécessaires, ce qui compromet la précision des compteurs de carburant. La perte causée par l’évaporation due à la température influe également sur la précision de l’inventaire. Gilbarco Veeder-Root souligne que cela peut se produire dans les camions de livraison et les réservoirs de stockage souterrains. Par exemple, des températures extérieures froides peuvent provoquer la contraction du carburant dans

CCentral.ca

Sur les sites de vente de carburant au détail au Canada, pour chaque 5 litres de carburant perdu à cause du vol, de l’évaporation, des fuites et des erreurs d’étalonnage, un exploitant doit vendre 85 litres supplémentaires de carburant pour récupérer les bénéfices. le camion avant la livraison. Cette contraction entraîne une différence entre la livraison réelle et le connaissement. Lorsque la température extérieure est plus élevée que la température sous le sol, le carburant livré peut se contracter à l’intérieur des réservoirs et entraîner une perte apparente sans écart avec la livraison. Les fuites dans le réservoir de stockage constituent une cause principale d’écart du niveau de carburant. Une fuite a un impact direct sur la rentabilité du site et crée une chaîne massive d’événements environnementaux qui peuvent entraîner des coûts énormes. Occupez-vous de la paperasserie pour la conformité environnementale, conseille M. Tormollen. «Les exploitants de stations-service s’exposent à des amendes quotidiennes très élevées pour les sites qui ne sont pas conformes à la loi parce que les documents n’ont pas été remplis rapidement. En général, les amendes sont fonction du nombre de jours pendant lesquels un site avait des rapports quotidiens incomplets.» Solutions Les solutions de gestion de carburant comprennent des jauges de réservoir automatiques et des services de gestion des alarmes. Les jauges automatiques de réservoir TLS4 de VeederRoot fournissent des données complètes sur les stocks de carburant pour une gestion avancée du carburant. Le

OCTANE

|

Mai | Juin 2022

9


système offre plusieurs fonctions de rapprochement pour suivre les stocks de carburant à l’entrée ou à la sortie des réservoirs souterrains, indépendamment de la livraison ou de la distribution. L’unité teste en permanence l’étanchéité du réservoir à l’aide des données recueillies à chaque période d’inactivité pour créer une base de données de détection des fuites très précise. Les réservoirs sont également surveillés en permanence pour les vols qui peuvent se produire pendant les périodes tranquilles. La TLS4 permet l’accès à distance complet permettant aux gérants de visualiser les stocks en temps réel, où qu’ils se trouvent s’ils ont le WiFi. Dover Fueling Solutions propose les services de surveillance des stocks liquides ClearView. Ces systèmes identifient et résolvent rapidement les cas de perte de carburant pour aider les entreprises à rester aussi rentables que possible. La solution de gestion du carburant de bout en bout collecte et traite les données en temps réel afin que les exploitants puissent rapidement rapprocher les écarts de carburant au gallon ou au litre près. Tanknology propose une technologie de test robotique pour les réservoirs de stockage de carburant qui complète les inspections hors service traditionnelles. Cet outil robotique est idéal lorsqu’il n’est pas pratique de vidanger et de mettre le réservoir hors service pour faire l’inspection, ou si l’exploitant prévoit qu’aucune réparation n’est nécessaire. Selon Tanknology, le service robotique scanne

Avoir l’audace d’avoir un impact

800-465-1577

Tanknology, votre partenaire de gestion des carburants : – Prévention et contrôle des pertes inexpliquées – Étalonnage selon la certification de Mesures Canada – Tests de conformité

«Une livraison de 8 500 gallons avec une erreur de seulement 0,5% peut égaler une perte de 170$ dans l’inventaire de carburant.» systématiquement le fond du réservoir pour recueillir et enregistrer un volume élevé de données aux fins d’analyse par un inspecteur qualifié. Tendances «Le secteur de la gestion du carburant se dirige vers une automatisation complète et l’intégration d’analyses et de télémesures sophistiquées, explique M. Tormollen. Aujourd’hui, les technologies de pointe peuvent contrôler à distance et de façon régulière une foule de systèmes à partir des distributeurs de carburant. Cette technologie réduit le nombre des visites sur place et permet un service personnalisé.» Une autre tendance est observée dans les dépanneurs, de dire M. Tormollen, qui ajoute : «Les entreprises construisent de plus grands magasins avec une aire des pompes plus grande pouvant accueillir jusqu’à 100 véhicules à la fois. Ce format exige une empreinte immobilière beaucoup plus importante, et les réservoirs de stockage de carburant de plus grande taille nécessitent une plus grande attention en matière de conformité environnementale. Il faut mettre en place la logistique nécessaire au siège social pour s’adapter à des livraisons de carburant plus fréquentes qui peuvent souvent représenter jusqu’à quatre à six livraisons par camions-citernes par jour. Cela nécessite plus de planification pour s’assurer que les camions de livraison n’attendent pas trop longtemps et que leur chargement entrera au complet dans le réservoir. Tout cela sera fait avec une poignée de gens au siège social utilisant des systèmes automatisés complexes. De nombreux détaillants de carburant ont dépassé le seuil d’exploitation de plusieurs milliards de dollars par année et, par conséquent, ont besoin d’avoir accès à une technologie supérieure. Même si de nombreux exploitants de carburant ont un chiffre d’affaires de plusieurs milliards de dollars, les marges peuvent rester faibles. L’automatisation est la clé de l’efficacité, et l’efficacité est la clé de la rentabilité.» OCTANE

sales@tanknology.ca CCentral.ca


ES ZIN A G MA RIMÉS IMP T E UES RIQ É NUM

Pour recevoir Actualités Dépanneurs + OCTANE ABONNEZ-VOUS MAINTENANT! Visitez : CCentral.ca et cliquez sur le bouton ‘SUBSCRIBE’


ARTICLE-COUVERTURE

UN SITE DE RÊVE Un nouveau lave-auto de Calgary respectueux de l’environnement PA R K E L LY G R AY P H O T O G R A P H I E PA R D AV I D WA T T

Dreams Eco Xpress Car Wash a ouvert un emplacement en février dernier, dans le nord-est de Calgary. Le nouveau site est le deuxième de la chaîne en pleine croissance, son premier étant déjà florissant à Okotoks, une ville-dortoir située à 18 km au sud de Calgary. Le prochain, qui sera établi dans le sud-est de Calgary, ouvrira plus tard cette année. Le succès du groupe repose sur un solide programme de gestion de l’eau et des effluents et sur l’utilisation de produits chimiques biodégradables. «Nos clients ont remarqué qu’on peut être vert tout en offrant un excellent lavage de voiture», déclare Tom Tallon, directeur de l’exploitation chez Dreams Eco XPress. Il souligne qu’ils ont été en mesure d’offrir le service tout en maintenant des prix concurrentiels, ce qui est important dans le marché très dur des lave-autos de la ville.

12

Mai | Juin 2022

|

OCTANE

CCentral.ca


CCentral.ca

OCTANE

|

Mai | Juin 2022

13


AU VE U O

N

Un NOUVEAU MOUVEMENT dans le nettoyage des pneus et des roues

Scannez pour plus de détails SonnysDirect.com/cobra-brush

Facilite le lavage des voitures

www.SonnysDirect.com ou composez le 1-800-327-8723

Membre de SONNY’S Select Service Organization

Contactez Bill Barber au 1-855-695-3141 ou par courriel à bill@washlinks.ca

Augmentez vos profits

Générez de l’achalandage

Inspirez la fidélité En direct et EN PERSONNE

Les 13 et 14 septembre 2022

«On utilise de l’eau récupérée et recyclée dans 60% des lavages, explique M. Tallon. À notre site d’Okotoks, le système utilise des réservoirs de décantation, puis un système de filtration pour récupérer l’eau. Ici, à Calgary, on utilise un système PurWater et PurClean plus récent et plus avancé qui fonctionne à un volume plus élevé pour atteindre nos objectifs en matière d’eau», dit-il, ajoutant qu’ils ont dû franchir plusieurs obstacles pour obtenir un permis de recyclage de l’eau de la Ville de Calgary avant l’ouverture. Au nouveau site de Dreams à Calgary, ils ont pu réduire

Toronto Congress Centre ConvenienceU.ca CARWACS.com

CCentral.ca


Une fin heureuse : Dreams Eco Xpress offre des aspirateurs gratuits et un séchoir ultrarapide

la consommation d’eau à 135-180 litres (30-40 gal.) par véhicule. Le Dreams Eco Xpress Wash utilise uniquement de l’eau douce, ainsi que des traitements chimiques comme des cires et des détergents, pour un rinçage sans tache. «On utilise de l’eau récupérée dans les arches en inox haute pression au début pour préparer le véhicule, explique-t-il, ajoutant qu’il y a six employés pour faire fonctionner le tunnel. Avoir des employés dans le tunnel procure une expérience plus personnelle, conforme à notre modèle commercial. Nous voulons que nos clients fidèles voient un visage

CCentral.ca

OCTANE

|

Mai | Juin 2022

15


connu, et nous voulons que notre personnel accueille nos clients. Nous voulons que nos clients voient Dreams comme “leur lave-auto”, le seul endroit où ils apportent leur véhicule pour un lavage fiable.» Dreams s’est tourné vers National Carwash Solutions (NCS) et sa division ZEP Vehicle Care pour des produits chimiques respectueux de l’environnement, biodégradables et efficaces. «Il faut former correctement le personnel en termes de taux de mélange et de sécurité. Par exemple, ceux qui manipulent des produits chimiques ont besoin d’une formation et d’une certification sur le SIMDUT (système d’information sur les matières dangereuses utilisées au travail).» Le lave-auto express est un tunnel automatique hybride PECO du distributeur P.D. McLaren. Il offre un lavage à cinq zones utilisant la technologie du chiffon doux et un séchoir ultrarapide à la dernière étape, ainsi qu’un convoyeur à poulie qui peut laver environ 100 véhicules à l’heure. «Le convoyeur à poulie permet de bien s’occuper des roues. Le système utilise également de la mousse de néoprène pour un lavage avec contact sans rayure qui a reçu des compliments de nos clients.» Les portes d’entrées et de sortir proviennent de chez SupraLift. «On utilise le chauffage radiant au niveau du bas des portes pour réduire l’accumulation de glace. Nous faisons également fonctionner le tunnel à une température plus élevée pendant les mois les plus froids pour compenser la différence entre les températures de l’air extérieur et intérieur. Et, bien que nous ayons dû fermer à -45 ºC parce que les portes étaient gelées, nous sommes généralement les seuls exploitants de lave-autos ouverts à -30 ºC», dit-il. Dreams s’est tourné vers Hamilton Manufacturing pour leur poste de paiement. «Nous sommes passés au paiement sans espèces avec le CTK Controller de Hamilton qui nous permet de vendre des forfaits de lavage ou des lavages simples,

et il peut scanner des codes lorsque nous avons des promotions ou que nous avons besoin de rembourser un client.» Le lave-auto utilise également des étiquettes IRF pour ses clients membres. Les abonnements donnent droit à un lavage par jour et sont offerts en 3 forfaits allant de 40$ à 50$. Le laissez-passer mensuel est débité de la carte de crédit au dossier et est automatiquement renouvelé. Les services de lavage simple offrent un excellent prix unique. Conçu pour nettoyer, protéger et faire briller, le lavage Heavenly coûte 21$ et comprend la cire Armor All Extreme Shine, Rain-X pour les roues et un scellant céramique. Le lavage Cloud 9 coûte 16$ et est conçu pour nettoyer et protéger les véhicules. Il offre un lavage de base avec traitement pour déloger les insectes, traitement sous le châssis, triple mousse, protection de surface complète Rain-X et nettoyant de roues en deux étapes. Le lavage Enhanced Basic coûte 12$ et offre un lavage double et un rinçage sans tache. «Tous nos produits de lavage sont fournis avec l’usage de l’aspirateur gratuit, un lavage de tapis et des soufflettes haute pression. Et nous offrons une voie express spéciale pour nos clients membres afin que chaque lavage soit aussi rapide que possible», explique M. Tallon, en soulignant qu’ils ont conçu les programmes et le forfait de lavage total de manière à ce qu’ils soient attrayants pour le plus grand nombre de gens possible. «Bien que nous ayons travaillé dur pour rendre ce lave-auto le plus écologique et attrayant possible pour les groupes qui recherchent ce type de service, nous pensons que notre service va au-delà de la simple sensibilité à l’environnement. Il faut obtenir un excellent lavage et nous devons le faire d’une manière qui soit pratique et offre une valeur ajoutée à nos clients. Un lave-auto qui consomme moins d’eau et des produits chimiques éco-sensibles n’est que le point de départ.» OCTANE

VOTRE ADOUCISSEUR D’EAU VOUS FAIT-IL JETER DE L’ARGENT PAR LES FENÊTRES?

Solutions personnalisées appuyées par une équipe d’experts

Adoucisseur multi réservoirs à débit réactif

Une technologie intelligente qui vous fait économiser de l’argent � Le contrôleur surveille constamment les débits du système et gère l’état de service, de veille et de régénération de tous les adoucisseurs � L’eau douce et l’efficacité du système sont maintenues quelles que soient les conditions de fonctionnement *Comparativement aux � Installation, service et maintenance simple adoucisseurs traditionnels � Garantie de 5 ans sur les soupapes, les réservoirs et les composants électroniques

Utilisez 40 à 50 % moins de sel et d’eau* Produits haute efficacité Nos techniciens d’application choisissent le système qui convient parfaitement à vos conditions d’eau brute. Nos représentants offrent un soutien personnel dans toutes les régions de l’Amérique du Nord

CAN 2540 et 4040 osmose inverse

Rinçage final sans tache, efficace et constant � Débits jusqu’à 20 000 gal. US par jour � Systèmes simples et fiables composés de composants et d’instruments de haute qualité � Élimine > 98 % des contaminants indésirables pour un rinçage sans tache et un résultat étincelant

Conçu, mis au point et assemblé au Canada

Des lave-autos partout au Canada et aux États-Unis nous font confiance

Phoenix, AZ

Regina, SK . Cambridge, ON . Carmel, IN . Pottstown, PA . Guadalajara, MX

Toll Free: 1-877-288-9888 www.canaturewg-cied.com


PAS D’ARGENT, PAS DE PROBLÈME

DAVID WATT

Les systèmes de PDV numériques mettent les exploitants sur la bonne voie pour réaliser des profits P A R K E L L Y G R A Y

Pour réussir, il faut contrôler les principes de base, de dire Paul Facciol, VP de Shine Auto Wash and Storguard Self Storage. Le site de M. Facciol à Coquitlam, C.-B., offre un lavage express avec contact comprenant un double tunnel de 61 m, deux convoyeurs de 50 m et deux postes de paiement par tunnel. Les contrôleurs de tunnel, les centres de commande de moteur et les systèmes de PDV proviennent tous d’Innovative Control Systems (ICS). «Nous avons remarqué une diminution de l’utilisation des paiements en espèces, et avons donc ajouté plusieurs options de paiement comme les cartes prépayées, Apple Pay et l’IRF(identification par radio fréquence) pour les parcs automobiles. Tout est électronique et facile pour les clients qui ne veulent pas se casser la tête avec de la monnaie ou

CCentral.ca

OCTANE

|

Mai | Juin 2022

17


des billets.» Il en va de même à Calgary, au Barlow Trail iWash, un site multiservice détenu et exploité par Kunal Patel. Le site a ouvert ses portes en juin 2019 et offre aujourd’hui les plus grandes baies de lavage de véhicules commerciaux de la ville ainsi que des portiques automatiques et des baies libre-service pour les véhicules ordinaires. Il a cherché à créer dès le début une entreprise à paiement sans espèces. «Avec le paiement sans espèces, il n’y a pas de pièces à ramasser, et la sécurité est une moindre préoccupation», dit-il, mentionnant que les clients peuvent payer par crédit, débit, ApplePay et GooglePay, en plus des cartes de fidélité iWash préchargées. «C’est aussi simple que tapez, lavez et partez. Et les conducteurs des clients commerciaux n’ont plus à se soucier de conserver leur reçu pour les lavages. Nous faisons le suivi de l’utilisation et envoyons une facture mensuelle. Tout est géré par notre logiciel Exacta et notre menu de produits et services qui facilite les choix et le paiement par les clients.» Selon Bill Macdonell, il y a un nouveau niveau de sophistication dans les systèmes de postes de paiement actuels. M. Macdonell est président de Wiz-Tec Computing Technologies, un chef de file canadien des systèmes de PDV pour les lave-autos, stations-service et dépanneurs. La société s’est lancée dans les systèmes de PDV pour lave-autos il y a trois ans et demi après un an de recherches, discutant avec les exploitants de leurs besoins. «La modernisation et le passage au numérique

sont des incontournables dans le secteur des lave-autos», dit-il, ajoutant que le passage à un bon système de PDV numérique peut entraîner une augmentation des revenus de 15%. Avec les systèmes plus anciens, il pouvait s’écouler trois minutes avant que le client ne puisse appuyer sur le bouton “acheter”. Avec le numérique, il ne faut que quelques secondes. Cela accélère les transactions et fait bouger la file d’attente plus vite dans les lave-autos achalandés.» M. Macdonell souligne que les systèmes numériques comme ceux proposés par Wiz-Tec empêchent le vol et la fraude grâce à des fonctions de sécurité comme la conformité EMV. Dans les systèmes plus anciens, les exploitants utilisaient la bande magnétique sur les cartes de crédit pour exécuter la transaction. Cette ancienne méthode coûte aux exploitants un pourcentage supplémentaire (2,5%-4%) que les banques exigent pour couvrir la responsabilité de ces transactions à faible sécurité. Moins d’argent sur place signifie aussi moins de vol, moins de risque d’attaques à main armée et aucune raison pour les voleurs d’arracher les caisses d’argent des supports muraux. «Par le passé, les cartes-cadeaux et les cartes de fidélité étaient parfois difficiles à gérer. Notre système facilite le traitement des cartes de crédit, de fidélité, de débit et les cartescadeaux. Le système incite les clients à utiliser tous les crédits sur leur carte de lavage, et les achats passent de 4$ à 7,86$.» MONEXgroup a été le premier à offrir une solution sans

Les lave-autos qui n’ont que des systèmes de paiement à monnaie sont très limités dans les types de clients qu’ils peuvent attirer. Seuls ceux qui ont assez de monnaie en main ou qui sont prêts à aller chercher de la monnaie au préalable peuvent utiliser l’équipement du lave-auto

CCentral.ca


contact qui acceptait le crédit, Interac et les portefeuilles mobiles pour le paiement des lavages de voiture en 2016. «Les lave-autos qui n’ont que des systèmes de paiement à monnaie sont très limités dans les types de clients qu’ils peuvent attirer», déclare Layal Scheirich, VP des ventes chez MONEXgroup. Seuls ceux qui ont assez de monnaie en main ou qui sont prêts à aller chercher de la monnaie au préalable peuvent utiliser l’équipement du lave-auto. Quiconque préfère payer par carte ou cellulaire va simplement aller ailleurs», ajoute-t-elle. «Restreindre les types de services complémentaires que les clients peuvent envisager d’acheter est une autre limitation, car ils n’ont peut-être pas assez d’argent en main pour acheter une mise à niveau pour leur lavage. Une fois les pièces de monnaie utilisées, c’est fini, donc beaucoup de clients ne prennent que le service de base et repartent.» Les terminaux sans surveillance de MONEXgroup sont parfaitement intégrés aux applications de fidélité qui permettent au client d’accéder à son compte de récompenses. Selon Mme Scheirich, les clients peuvent accumuler, gérer et échanger leur solde de points à partir de la même application mobile, et payer sans contact directement à la baie. C’est rapide, pratique, sécurisé et sécuritaire. «Avec les terminaux de paiement sans contact modernes, votre lave-auto profite de tous les avantages d’un puissant programme de fidélité», affirme-t-elle. En plus de la commodité évidente pour les clients, il existe

TK

Paiements sans espèces

Systèmes de télémétrie

des avantages supplémentaires pour le lave-auto, comme la réduction des vols et des erreurs de rapprochement, la surveillance en temps réel, la production de rapports détaillés, un faible entretien et une configuration et une intégration faciles avec tout équipement existant. Nayax Canada est un autre innovateur qui crée des lave-autos sans espèces et sans contact qui remettent l’argent dans les poches des exploitants. «Notre solution complète offre une expérience sans heurt qui garantit que les exploitants n’ont besoin que d’un seul point de contact pour gérer tous les aspects de leur commerce. Nos clients voient leurs coûts d’exploitation diminuer d’environ 20% grâce à notre solution de gestion complète», déclare Gilad Levy, directeur général de Nayax Canada. Actuellement, le système de PDV Nayax est installé dans le monde entier sur plus de 515 000 machines, y compris dans les lave-autos, l’équipement de gonflage de pneus et les aspirateurs, les distributrices, les laveries et d’autres industries sans surveillance. Les appareils sont résistants à la pluie et au froid, et le coût est de seulement 599 $CAN par unité. «Le système est très intelligent et peut envoyer un texto ou un courriel pour alerter les exploitants lors d’événements indésirables comme une non-vente ou un remboursement requis. Des rapports complets sont produits, et les exploitants peuvent simplement accéder au système via leur cell à l’aide de MoMa, notre appli de gestion mobile», affirme-t-il. OCTANE

système de gestion

Engagement du consommateur


TOUT EST DANS LES CARTES Les entreprises canadiennes paient certains des frais pour rendre la vente d’essence rentable. Actuellement, les d’interchange de cartes de crédit parmi les plus élevés au sociétés de cartes de crédit et leurs partenaires bancaires monde. Ces frais sont ajoutés à chaque transaction par carte sont ceux qui font de l’argent sur les ventes de carburant au de crédit par des sociétés comme Visa et Mastercard et leurs détail; les exploitants considèrent l’aire des pompes comme partenaires bancaires, et cela peut ajouter de 1,5% à 3% au un produit d’appel. coût lié à la conduite des affaires. Ces frais font la vie dure «Les Canadiens paient encore certains des frais à des opérations comme la vente au détail de carburant, de transaction parmi les plus élevés au monde, mais où des marges très étroites et des ventes à fort volume c’est mieux qu’aux États-Unis où ils paient les frais représentent le modèle commercial actuel. Sur les plus élevés», affirme Dan Kelly, président un achat d’essence de 50$, les compagnies de de la Fédération canadienne de l’entreprise carte de crédit et les banques reçoivent entre 1$ indépendante (FCEI). Il fait remarquer que des et 2$ pour gérer la vente tandis que l’exploitant progrès ont été réalisés pour les transactions en espère faire un profit d’environ 1,50$. Les magasin où les frais ont été légèrement réduits. bénéfices de l’exploitant vont aux sociétés de Cependant, la pandémie a modifié la façon dont cartes et aux banques, et l’exploitant espère que les gens magasinent, et il y a moins d’achalandage le client entrera dans le dépanneur pour acheter en magasin et beaucoup plus de commerce un sandwich ou un forfait de lavage de voiture électronique. Dan Kelly

20

Mai | Juin 2022

|

OCTANE

SHUTTERSTOCK.COM

Les frais de transaction de carte de crédit nuisent grandement aux profits des stations-service P A R K E L L Y G R A Y

CCentral.ca


SHUTTERSTOCK.COM

QUATRE CONSEILS POUR RÉDUIRE LES FRAIS DE CARTE DE CRÉDIT

En 2015, les efforts de lobbying ont porter leurs fruits lorsque les frais d’interchange sont passés de 1,65% à 1,5%, et que l’industrie des cartes s’est engagée à réduire davantage les frais à partir de 2020. Ces efforts ont permis aux entreprises d’économiser environ 1 milliard $. Mais il reste encore beaucoup de chemin à faire pour rattraper l’Union européenne, où les taux d’interchange figurent parmi les plus bas. Selon le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD), la France limite les frais d’interchange à 0,28% et l’UE passe à un plafond de 0,30%. Au total, 37 pays ont négocié une réduction des frais de transaction. «Nous demandons d’accélérer ce processus pour aider à la reprise après la pandémie, déclare M. Kelly, mentionnant les discussions en cours sur un code de conduite. Alors que les gens se tournent plus souvent vers le magasinage numérique et l’utilisation de cartes de crédit pour leurs achats et utilisent moins d’argent, c’est très important que ces frais de service soient plus réalistes.» Cela se produira-t-il? Prenons par exemple les changements survenus au Royaume-Uni à la suite du Brexit et les initiatives actuelles aux États-Unis visant à augmenter les frais. Lorsque le R.-U. a quitté l’UE, ses frais de transaction sont passés de 0,3% à 1,5%. Aux É.-U., le Congrès va probablement accepter une augmentation de 1,2 G$ des «frais de cartes» cette année. Aux É.-U., les frais pour les cartes de crédit Visa et Mastercard représentent en moyenne 2,22% du montant de la transaction et totalisaient 61,6 G$ en 2020, soit une hausse de 137% par rapport à la décennie précédente (Nilson Report). «Nos gouvernements ont promis une baisse du taux, mais on attend toujours», de dire M. Kelly, ajoutant que les exploitants dans certaines provinces pourraient bientôt pouvoir exiger une surtaxe aux achats payés par carte de crédit. Cette pratique est courante dans l’UE, mais elle est actuellement contraire à l’accord que les entreprises signent avec des sociétés de cartes de crédit ici au Canada. Avec l’augmentation du coût du carburant, il devient difficile d’éviter les cartes de crédit parce que les clients en ont besoin pour faire des achats plus importants. Il existe des moyens de limiter l’exposition aux frais élevés des transactions par carte. M. Kelly suggère aux entreprises d’en discuter avec leurs députés afin de mettre davantage de pression sur le gouvernement.

CCentral.ca

Utilisez des outils de vérification Étant donné que 30% des rétrofacturations proviennent de l’utilisation frauduleuse de cartes, les exploitants sont souvent pris avec des frais supplémentaires, estimés à environ 1,47% du revenu total. En utilisant les outils SVA (Système de vérification d’adresse) et CVV (valeur de vérification de la carte), les exploitants peuvent vérifier que la carte offerte est légitime. L’AVS fonctionne par le biais d’un service tiers et implique un faible coût. L’AVS vérifie si l’adresse de facturation du client correspond à l’adresse enregistrée auprès de la banque émettrice de la carte de crédit. La CVV est le numéro à 3-4 chiffres qui se trouve au dos des cartes comme Visa et MasterCard. En demandant le numéro CVV, obligatoire au Canada depuis 2018, l’exploitant s’assure que la carte est en fait entre les mains du client lors de l’achat. Évitez les entrées manuelles Les transactions entrées physiquement comportent les taux de traitement les plus élevés. Si la carte d’un client ne passe pas dans la machine, demandez une autre carte ou un autre mode de paiement. Faites le travail de paperasserie tous les jours Lorsque les entreprises prennent trop de temps pour régler leurs transactions, les frais d’interchange peuvent augmenter jusqu’à 0,5%. Demandez Interac Debit Les transactions par débit sont facturées à un seul taux de transaction, quelle que soit la valeur de l’achat. Les commerçants comme les exploitants de stations-service paient moins de 10 sous pour traiter chaque transaction de débit (certains frais peuvent atteindre 40 sous). Ces frais ne changent pas, quelle que soit la valeur de l’achat. OCTANE

OCTANE

|

Mai | Juin 2022

21


CANADIAN CANADIAN

CARWASH CARWASH ASSOCIATION ASSOCIATION

MAI 2022

ADMINISTRATEURS

Morgan Arnelien – FEDERATED CO-OPERATIVES LIMITED Jeff Beam

– MONDO PRODUCTS CO LTD

Cristina Caruso – SUNCOR ENERGY INC. Michael Destro

– TAMLANN INVESTMENTS

Michael Howe – BAYWATCH ENTERPRISES CANADA DIVISION Mike Jacques – NATIONAL CAR WASH SOLUTIONS Matthew Lapolice Jamie Shaw

– MARK VII

PLEINS FEUX SUR LES FOURNISSEURS DE LA CCA La CCA est fière d'annoncer que notre tournoi de golf annuel sera de retour le mardi 7 juin 2022 à 7 h 30 HE, au Georgetown Golf Club! Ce sera le premier événement en présentiel de la CCA depuis plus de deux ans! Profitez d'un déjeuner, d'une partie de golf et d'un dîner en plus de l'opportunité de faire du réseautage et de reconnecter avec vos pairs!

– 7-ELEVEN CANADA, INC.

Karen Smith

– VALET CAR WASH

Rudy van Woerkom – BIG CITY AUTO N TRUCK WASH Tim Walker

– REVINMEDIA

BUREAU NATIONAL

La préinscription est maintenant ouverte jusqu'au jeudi 28 avril! Cet événement sera ouvert aux membres et aux non-membres de la Canadian Carwash Association. Réservez votre place dès aujourd'hui :https://www.canadiancarwash.ca/ event-4720616

Directrice de l'exploitation Elizabeth McCaw Comptable Ricky Nason Coordonnatrice des événements Jennifer Hickey Coordinateur des membres Juliano Sinopoli Canadian Carwash Association 411 Richmond Street East, Suite 200 Toronto, Ontario, M5A3S5

RESSOURCES SUR LA

COVID-19 Les membres ont accès à une foule http://canadiancarwash.ca/search de ressources grâce au partenariat entre la CCA et la FCEI. Visite https:// www.canadiancarwash.ca/COVID19-and-the-Industry pour de plus amplesinformations.

Veuillez contacter Jennifer Hickey à events@canadiancarwash.ca pour obtenir plus d'informations!


FORUM DE L'INDUSTRIE INDUSTRY FORUM INDUSTRY FORUM EN GAG É À PA RT AGER LES CONNAIS SANCES ET L E S ME I L L E U R S P R AT I Q U E S D E L 'I N D U S T R I E D E S L AVE -AU TO S

La Canadian Carwash Association est heureuse d'annoncer que notre tournoi de golf annuel sera de retour le mardi 7 juin au Georgetown Golf Club! C'est une excellente occasion de renouer avec les membres, les collègues et les professionnels de l'industrie. Si vous êtes intéressé à être partenaire avec nous, nous avons des occasions de parrainage qui pourraient convenir à votre organisation!

Fiers sponsors

CANADIAN CARWASH ASSOCIATION CANADIAN CARWASH ASSOCIATION



RAPPORT SUR LA DURABILITÉ 2022

ÉTUDE NATIONALE SUR LES ACHETEURS plus

iQ DÉPANNEURS

SATISFAIRE LES FRINGALES ESTIVALES DES CLIENTS EMPÊCHER ET CONTRÔLER LES NUISIBLES LA PROCHAINE GÉNÉRATION DE L’AUTO-DISTRIBUTION MAI / JUIN 2022 CCentral.ca

@CSNC_Octane PM42940023 12,00 $


Réservez la date Événement de remise des prix 2022 Le 12 octobre 2022

En personne • Toronto International Centre Rendez hommage aux Femmes d’exception de l’industrie du dépanneur 2022 lors d’une célébration à l’échelle de l’industrie.

Discours d’ouverture • Panel de leaders • Réseautage • Remise des prix

StarWomenConvenience.ca

Associez votre entreprise à cet événement important ! Pour les opportunités de commandite, veuillez contacter Michael Cronin au 416-569-4934 mcronin@ensembleiq.com PRÉSENTÉ PAR

PARTENAIRE NATIONAL DE L’ INDUSTRIE

PARTENAIRE RÉGIONAL DE L’ INDUSTRIE


TABLE DES MATIÈRES

12

MAI / JUIN 2022 VOLU M E 5 | N U M É RO 3

iQ DÉPANNEURS

5 Mot de la rédactrice en chef

Grandes idées, grande effervescence

6 Le Buzz

Gens, lieux, actualités et événements

8 Infos en bref

Confiserie à base de plantes : Les consommateurs ont le goût des gâteries sans culpabilité, et les fabricants répondent à la demande

10 Infos en bref L’avènement du «foulet» : La volaille à base de plante ILLUSTRATION DE COUVERTURE, JASU HU; PHOTO EN HAUT À DROITE, THOMAS FRICKE

est une tendance à surveiller

12 Étude nationale sur les acheteurs Dépanneurs IQ

Avant et après : Maintenir un rôle essentiel dans la vie postpandémique des clients canadiens de dépanneurs

32

Jim Jackson, président de l’ACAD, voit un avenir dans les micro-marchés

20 Rapport sur la durabilité 2022

L’avenir est vert : Incitatifs, idées et inspiration pour soutenir la durabilité dans les dépanneurs

26 Article-vedette: La lutte contre les nuisibles

Protégez l’intégrité de votre marque grâce à ces conseils d’experts pour prévenir et contrôler les nuisibles

28 Côté catégories : Les gâteries glacées Le désir des consommateurs de se gâter donne naissance à une vaste gamme de gâteries glacées 30 Aperçu

Kathy Perrotta, d’Ipsos Canada : Vendre de l’été et faire le plein pour satisfaire les fringales estivales des consommateurs

32 Réflexions

L’évolution des distributrices : Jim Jackson, président de l’ACAD, explique comment naviguer dans le changement et pourquoi il croit à l’évolution de la distribution automatique

COMITÉ CONSULTATIF DE RÉDACTION D’ACTU-DÉPANNEURS

Composé de dirigeants de premier plan du secteur de la vente au détail et d’exploitants de dépanneurs, ce groupe bénévole de champions de l’industrie offre des conseils, des données et des perspectives sur le terrain qui représentent une ressource inestimable pour s’assurer que le contenu est pertinent et répond aux besoins de l’industrie. Leslie Gordon, Circle K Norman Hower, 7-Eleven Canada Wendy Kadlovski, Nicholby’s Robbie Mulder, Little Short Stop

CCentral.ca

Laurie & Randy Ure, Ure’s Country Kitchen Gino Vecia, Hasty Market

Pointez l’appareil-photo de votre cellulaire sur le code :

DES INFORMATIONS ET DES PERSPECTIVES PRATIQUES Livrées dans votre boîte de réception chaque semaine.

Les dernières nouvelles et informations de l’industrie, des ressources, des perspectives sur les services alimentaires, des solutions pour le magasin, des mises à jour sur le tabac et le vapotage, et plus encore. Ne manquez pas le bulletin électronique All Convenience!

Inscrivez-vous dès aujourd’hui sur www. CCentral.ca/signup

Actualités Dépanneurs Canada

|

Mai | Juin 2022

3


Z STIMULER NTErS LESsVuE et scitez

et e l’enthousiasm s r u e t rs e u e h t c a a m s m o e s d n o c des grâce au concours

E D E S U PA


MOT DE LA RÉDACTRICE EN CHEF 20, av. Eglington O., bureau 1800, Toronto (Ont.) M4R 1K8 (416) 256-9908 | (877) 687-7321 | Fax (888) 889-9522 www.CCentral.ca VP PRINCIPALE, CANADA | Donna Kerry

Grandes idées, grande effervescence

ÉDITORIAL RÉDACTRICE EN CHEF ET ÉDITRICE ASSOCIÉE, ACTUALITÉS DÉPANNEURS Michelle Warren | mwarren@ensembleiq.com

RÉDACTEUR EN CHEF, OCTANE

Kelly Gray | kgray@ensembleiq.com

TRADUCTION | Danielle Hart

VENTES DE PUBLICITÉ ÉDITEUR ASSOCIÉ

Elijah Hoffman | ehoffman@ensembleiq.com

VP, VENTES ÉVÉNEMENTIELLES

Michael Cronin | mcronin@ensembleiq.com

CONCEPTION ET PRODUCTION DIRECTEUR DE LA PRODUCTION

Michael Kimpton | mkimpton@ensembleiq.com

DIRECTRICE ARTISTIQUE | Jackie Shipley DIRECTRICE MARKETING, BRANDLAB Alexandra Voulu | avoulu@ensembleiq.com

VP, ÉVÉNEMENTS ET CONFÉRENCES Megan Judkins | mjudkins@ensembleiq.com

DIRECTRICE PRINCIPALE, STRATÉGIE D'AUDITOIRE Lina Trunina | ltrunina@ensembleiq.com

DIRECTRICE PRINCIPALE, NUMÉRIQUE CANADA ET PROJETS SPÉCIAUX Valerie White | vwhite@ensembleiq.com

DIRIGEANTS DE LA SOCIÉTÉ PRÉSIDENTE-DIRECTRICE GÉNÉRALE | Jennifer Litterick DIRECTRICE DES FINANCES | Jane Volland DIRECTRICE DES RESSOURCES HUMAINES | Ann Jadown VP EXÉCUTIF, OPÉRATIONS | Derek Estey VP EXÉCUTIF, CONTENU | Joe Territo

ABONNEMENTS

Numérique : 45,00$ par année, 2 ans 84,00$ Hors Canada 100,00$ par année, Unité 12,00$, Groupes 46,00$, Hors Canada, Unité 16,00$. Courriel: csnc@ccentral.ca Tél. :1-877-687-7321, les jours ouvrables entre 9h00 et 17h00 HNE Téléc.: 1-888-520-3608 / En ligne: www.ccentral.ca/subscribe OCTROI DE LICENCES ET TIRAGES À PART S.V.P. Communiquez avec Wright’s Media ensembleiq@wrightsmedia.com | 1-877-652-5295 ACTUALITÉS DÉPANNEURS / OCTANE est publié six fois par année par EnsembleIQ. Actualités Dépanneurs/Octane est distribué aux gérants, acheteurs et autres professionnels travaillant dans le réseau canadien des dépanneurs, stations-service et lave-autos. Veuillez envoyer toute demande de renseignements au bureau de la rédaction. C’est avec plaisir que nous acceptons des articles, des photographies et des renseignements sur l’industrie. Cependant, nous ne pouvons ni en accuser réception, ni les retourner. ©Tous droits réservés 2022. Aucune partie de la présente publication ne peut être reproduite sous quelque forme et par quelque moyen que ce soit, y compris la photocopie et la récupération/retransmission électronique, sans l’autorisation de l’éditeur. Imprimé au Canada par Renaissance Printing | PM42940023

PHOTO DE MICHELLE : JAIME HOGGE

Abonnements: Imprimé 65,00$ par année, 2 ans 120,00$,

Le printemps est dans l'air, et avec lui, l'espoir : Il y a beaucoup de raisons de se réjouir, et pas seulement à cause du beau temps. Actualités Dépanneurs, en partenariat avec l'équipe de recherche d'EnsemembleIQ, est ravi de lancer l'Étude nationale sur les acheteurs DépanneursIQ 2022, et nous avons beaucoup de choses à partager avec vous! L'Étude DépanneursIQ a été lancée en janvier 2020, juste avant la pandémie. C'est la première étude portant spécifiquement sur les dépanneurs et les stations-service qui étudie les désirs, besoins, perspectives et habitudes des clients des dépanneurs canadiens. DépanneursIQ est de retour, et le moment ne pourrait pas être mieux choisi. En deux ans, tout a changé : Des chercheurs ont communiqué avec 1000 personnes partout au pays pour découvrir ce que cela signifie pour les dépanneurs et les stations-service. À l'intérieur (p. 12), vous trouverez le premier d’une série d’articles, de rapports et d’analyses, imprimés, en ligne et présentés au Salon Convenience U CARWACS examinant en profondeur ce qui est le plus important pour vos clients alors qu'ils sortent de la pandémie et, par conséquent, pour l’avenir de votre commerce en tant que partie intégrante de la vie quotidienne des Canadiens. Autre nouvelle emballante : 2022 marque une autre année record pour les nominations aux Prix Femmes d'exception de l'industrie du dépanneur. Merci à ceux qui ont soumis des candidatures et à ceux qui soutiennent cet important programme. Nous sommes impatients de présenter le profil des lauréates dans le numéro de juillet/août et de leur rendre hommage lors d'un événement en personne le 12 octobre. Nous sommes également heureux d'annoncer la création d'un nouveau programme. Notre industrie regorge d'entreprises étonnantes faisant de grandes choses pour leurs gens, leur communauté et la planète. Ces efforts méritent un coup de projecteur. Dans cette optique, les premiers Prix Impact récompenseront les initiatives lancées par les détaillants, les fournisseurs et les fournisseurs de solutions qui font une différence significative dans quatre domaines clés. Consultez le Rapport sur la durabilité 2022 (p. 20) pour en savoir plus ou visitez CSNCImpactAwards.ca. Enfin, je vous laisse sur ces données encourageantes : La moitié des Canadiens, soit 55%, vont au dépanneur au moins une fois par semaine et près de 1 sur 10 y va chaque jour. Voilà de quoi se réjouir! AD

standard

M I C H E L L E WA R R E N R ÉDACTR ICE EN CH EF ET ÉDITR ICE A S SO CI ÉE no gradients

watermark

ALLIANCES DANS LE RÉSEAU :

FAITES PARTIE DE NOTRE COMMUNAUTÉ! CCENTRAL.CA BULLETIN ÉLECTRONIQUE

CONVENIENCE CENTRAL

stacked logo (for sharing only)

@CSNC_OCTANE

Actualités Dépanneurs Canada

CONVENIENCESTORENEWSCANADA

|

Mai | Juin 2022

5


LE BUZZ

TOUR D’HORIZON CANADIEN GENS, LIEUX, ACTUALITÉS ET ÉVÉNEMENTS

CCID et ACSA

METTEZ-LE À VOTRE AGENDA Sweets & Snacks Expo Du 23 au 26 mai 2022 Chicago SweetsandSnacks.com

Le Salon Convenience U CARWACS Les 13 et 14 septembre 2022 Centre des congrès de Toronto ConvenienceU.ca Événement de remise des prix Femmes d’exception de l’industrie du dépanneur Le 12 octobre 2022 International Centre, Toronto StarWomenConvenience.ca

EN BREF :

6

Mai | Juin 2022

|

Bravo pour nous!

Actualités Dépanneurs est reconnu comme l'un des meilleurs créateurs de contenu commercial en Amérique du Nord, après avoir été nommé finaliste dans la catégorie de la meilleure direction artistique et conception globales des Jesse H. Neal Awards 2022 : «Notre objectif consiste à fournir un contenu attrayant, détaillé et pratique qui aide nos lecteurs (des leaders de la vente au détail, des exploitants, des distributeurs et des fournisseurs) à développer leur entreprise tout en soulignant leurs succès. Cette nomination démontre que nous sommes sur la bonne voie pour atteindre cet objectif et nous sommes reconnaissants de cette occasion de présenter notre travail parmi nos pairs les plus accomplis.»

10 DES RUBRIQUES SUR CCENTRAL.CA QUE VOUS NE VOUDREZ PAS MANQUER!

1. L ES COLLATIONS À BASE DE VIANDE RESSENTENT LA CHALEUR DE L’INFLATION : QU’EST-CE QUE CELA SIGNIFIE POUR LA CATÉGORIE? 2. L ’OKBA LANCE LA CAMPAGNE “SAVE OUR STORES”

3. LE GROUPE F. DUFRESNE ACQUIERT LES PÉTROLES ALCASYNA

4. A PPORTER L’EXPÉRIENCE DU DÉPANNEUR AUX LÉGISLATEURS DE NOTRE PAYS : CICC

5. R ETOUR AU TRAVAIL, RETOUR AUX AFFAIRES: LA PDG DE GATEWAY, MARY KELLY, VOIT UN «ESPOIR» POUR LE CENTRE-VILLE 6. P AS DE TREMPETTE AVEC DES FRITES : LES VENTES DE CROUSTILLES AUGMENTENT, ALORS QUE LES DÉPANNEURS PROFITENT DES AVANTAGES DU DIFFÉREND FRITO-LAY LOBLAW ET DE LA SOIF DES CONSOMMATEURS POUR LES COLLATIONS SALÉES

7. L A POLICE ET L’INDUSTRIE DES DÉPANNEURS SE PRÉPARENT AUX VOLS D’ESSENCE ALORS QUE LES PRIX CONTINUENT D’AUGMENTER 8. 7 -ELEVEN ÉTEND SON PARTENARIAT AVEC TGS ESPORTS

9. C IRCLE K LANCE UNE COLLECTE DE FONDS MONDIALE POUR L’UKRAINE 10. L A COMMANDE ET LA LIVRAISON EN LIGNE SONT LÀ POUR RESTER : QUATRE STRATÉGIES SPÉCIFIQUES AU DÉPANNEUR POUR BIEN FAIRE LES CHOSES

Pour rester à jour sur les nouvelles et les tendances, recevez le bulletin électronique All Convenience dans votre boîte de réception tous les mercredis matins : CCentral.ca/signup

Près d’un tiers (31%) des utilisateurs d’eau embouteillée sont prêts à payer plus pour de l'eau offrant des avantages supplémentaires pour la santé, selon la firme de recherches Mintel.

Actualités Dépanneurs Canada

SHUTTERSTOCK.COM

L'Atlantic Convenience Stores Association (ACSA) est maintenant intégrée au Conseil canadien de l'industrie des dépanneurs. Le président de l’ACSA, Mike Hammoud, est vice-président du CCID, Canada Atlantique, et l’ancien membre du conseil d’administration de l’ACSA, David Button, PDG de North Atlantic Petroleum, se joindra au conseil d’administration du CCID. Fondée en 2008, l'ACSA a été formée par des propriétaires et des exploitants de dépanneurs du Canada atlantique. Le CCID été créé en 2019, et les deux organisations ont travaillé ensemble sur plusieurs dossiers de défense des intérêts, notamment la fiscalité, les boissons alcoolisées, le tabac/vapotage, la réglementation et plus encore.

LE S E XC LU S IVITÉ S EN LIGNE

CCentral.ca


VERS UN NOUVEAU POSTE Hannah Borland se joint à 7-Eleven Canada en tant que directrice du marketing des aliments et boissons à Vancouver. Dans ce nouveau poste, elle développera les ventes de produits frais et de boissons exclusives dans tous les secteurs de la marque. Brittney Casavant est maintenant gestionnaire de la durabilité pour Federated Co-operatives Ltd. Elle sera chargée de fournir une orientation stratégique et d’harmoniser les programmes et les initiatives de durabilité de la FCL. Mme Casavant s'est jointe à FCL en 2014 en tant que conseillère en durabilité. Caroline Evans devient viceprésidente des ventes chez JTIMacdonald Corp. Étant avec JTI depuis plus de 20 ans et lauréate d'un Prix Femmes d'exception de l'industrie du dépanneur en 2019, Mme Evans succède à Norman Pridgeon, qui prend sa retraite. Mme Evans s'est jointe à la société en 1998 et a occupé divers postes de responsabilité croissante, plus récemment en tant que directrice des affaires publiques et des communications pour le Canada.

SHUTTERSTOCK.COM

Sameer Haidari est maintenant directeur canadien du développement des affaires et du programme accélérateur, abonnement au laveauto, au sein de l’équipe mondiale de lave-autos de Circle K. Ancien gestionnaire principal de catégorie à Circle K, M. Haidari possède une solide connaissance des données qui permettront à la société de développer ses activités de laveautos au Canada. Patrick Lucas est maintenant directeur principal, parcours client, carburant - Carburants mondiaux chez Alimentation Couche-Tard. Il s'est joint à la société en mars 2020 après deux ans chez Parkland. Marc Molin est le nouveau directeur de la technologie de l'information à Parkland Fuel Corporation. Professionnel de la TI accompli, il a rejoint l'équipe en janvier et dirigera

CCentral.ca

le programme de transformation numérique de Parkland. Vincent Nadeau se joint à Kraft Heinz à titre de vice-président des ventes au Canada, il sera également membre de l'équipe de direction de Kraft Heinz Canada. M. Nadeau possède plus 20 ans d'expérience, ayant travaillé avec Mondelēz International, PepsiCo et la société de marketing de recherche Guilbault & Associates. Heather Ryan est maintenant cheffe de la direction de Federated Cooperatives Limited. Elle s’est jointe à FCL en 2013 et est devenue VP, RH, en 2015. En 2021, elle a été nommée VP, chaîne d’approvisionnement. Jess Spaulding est la nouvelle chef du marketing chez PepsiCo Aliments Canada. Elle s’est jointe à PepsiCo en 2009. Mme Spaulding supervisera un portefeuille de marques, notamment Lays, Doritos, Smartfood, Quaker, Crispy Minis. Michael Howe se joint à WashLinks en tant que nouveau directeur général. Il est responsable du fonctionnement global et de la rentabilité de l'entreprise, tout en privilégiant l'expansion future et en renforçant son engagement envers sa clientèle. M. Howe travaillait auparavant chez Baywatch Enterprises - Division Canada, qu’il a fondée et développée jusqu’à son acquisition à la fin de 2021. Vanessa Theoret est maintenant directrice principale des ventes au détail et de la gestion des comptes chez OLG. La lauréate d'un Prix Femmes d'exception de l'industrie du dépanneur en 2019 a rejoint l'entreprise en 2014 et a occupé un certain nombre de postes de plus en plus importants, plus récemment en tant que directrice, Stratégie des créneaux. Christian Thooris occupera le poste de directeur des ventes, petites surfaces pour PepsiCo Breuvages, alors que Marie-Hélène Jauron accepte un nouveau mandat au sein de l'entreprise. M. Thooris possède plus de 19 ans d'expérience chez PepsiCo, plus récemment comme directeur des ventes sur le terrain pour le Canada. *Annoncez les nouvelles embauches et les promotions. Envoyez un courriel à mwarren@ensembleiq.com

SONDAGE :

Quelle est la chose la plus gentille qu'un client vous ait jamais dite?

«Lorsque les clients disent qu'ils vont partager le gros lot avec moi, je me sens toujours très excité!» – Nate Narcisian

SONDAGE DU LECTEUR : Avez-vous observé une augmentation des vols d'essence?

83% Oui

17

Non

%

Souper numérique

Au cours des deux dernières années, les commandes numériques de produits à emporter ou à livrer dans les points de vente de services alimentaires, y compris des dépanneurs, ont augmenté de 155%, selon le suivi continu de l’industrie canadienne des services alimentaires effectué par le NPD Group. Les commandes par appli représentent 75% de toutes les commandes de services alimentaires numériques, 20% étaient des commandes sur Internet et 5% des commandes envoyées par texto.

Actualités Dépanneurs Canada

|

Mai | Juin 2022

7


INFOS EN BREF

PA R DA R R E N C L I M A N S

Confiseries sans culpabilité Les consommateurs aiment les gâteries sans culpabilité, et les fabricants répondent avec une foule de nouveaux produits

Les gens adorent les sucreries. On pourrait même dire que l’on est accro aux friandises. Et, indéniablement, on aime les paris. Des estimations conservatrices tirées des livres de sport américains suggèrent que plus de 100 G$ ont été pariés légalement pendant la saison 2021 de la NFL. Les paris sur le Super Bowl LVI à lui seul, de la part de dizaines de millions de personnes, représentaient près de 10 G$. L’un des paris les plus populaires est le jeu de pile ou face. Les paris sont placés sur l’équipe qui va gagner, pile ou face, et sur le fait que l’équipe qui gagne le tirage au sort deviendra ou non championne du Super Bowl. L’expression «c’est comme tirer à pile ou face» implique que deux résultats ont une probabilité égale de se produire. Nous savons que, mathématiquement, le hasard décide alors si une chose ou le contraire se produira. Dans le monde des

8

Mai | Juin 2022

|

affaires, peu de gens ont le désir de se mettre à la merci de la chance. Avant d’investir, on cherche plutôt à s’assurer qu’un résultat est à la fois probable et durable. Ce sont là des éléments clés de l’évolution des marchés. La durabilité en tant qu’objectif est elle-même devenue un moteur du marché. Depuis plus d’un siècle, le succès dans les confiseries est assuré par les achats impulsifs prévisibles des consommateurs. Lors de mon premier voyage à Londres dans les années 80, j’ai remarqué les nombreuses distributrices automatiques murales sur les quais du métro, offrant un assortiment limité de barres de chocolat. Mon dernier voyage en 2020 avant la COVID était à Santiago, au Chili. Le système de métro moderne et très efficace de Santiago est rempli de distributrices automatiques offrant un vaste assortiment de bonbons, collations et confiseries au chocolat.

Actualités Dépanneurs Canada

Plus que la moyenne Selon Euromonitor, fournisseur mondial de recherches et d’analyses, les UGS de confiseries véganes représentaient moins de 2% du nombre d’UGS de la catégorie en 2020. Les UGS de commerce équitable, à l’échelle mondiale, représentaient environ 1% du nombre total d’UGS. Toutefois, Euromonitor a signalé que le Canada dépassait, et de beaucoup, la moyenne dans ces deux segments. L’étude de suivi de la consommation Ipsos FIVE surveille les étiquettes importantes, reflétant les besoins définis des consommateurs canadiens. Bien que les confiseries véganes soient encore un petit groupe, la forte popularité de ces produits chez les jeunes consommateurs indique une croissance future probable, en particulier parce que l’accent sur les aliments à base de plantes continue à prendre de l’importance. En approfondissant les motivations qui sous-tendent ces achats, les recherches d’Ipsos démontrent que

SHUTTERSTOCK.COM

À première vue, le modèle ne semble pas avoir beaucoup changé au cours de ma vie. Mais il y a des indices que les consommateurs recherchent autre chose. En 2013, Lindt a lancé une gamme de produits supérieurs gourmets sous la bannière Hello. Thomas Linemayr, alors PDG et président de Lindt USA, avait expliqué : «Nous sommes enthousiastes à l’idée de pouvoir aller chercher les millénariaux, un groupe pratiquement inexploité dans l’espace du chocolat haut de gamme.» En 2021, Lindt a élargi la gamme Hello pour y inclure des produits véganes et a récemment lancé au Canada et au Royaume-Uni trois nouvelles barres véganes faites avec du lait d’avoine.

CCentral.ca


l’éthique, la santé et le tout-naturel sont des priorités. Répondre à la demande Le fabricant ontarien de confiserie Waterbridge Confectionery entend souvent cette question des consommateurs : «Vos gommes au vin conviennent-elles aux végétariens?» Jusqu’à récemment, la réponse était non. On sait que la gélatine traditionnelle utilisée comme agent liant dans les gommes au vin et autres bonbons gélifiés est à base animale, mais cela est en train de changer. Waterbridge a écouté ses clients et a travaillé avec des scientifiques de l’alimentation pour remplacer la gélatine par de la fécule de pomme de terre et de tapioca modifiée. L’utilisation de cire d’abeille exclut la classification du produit comme étant végane. Toutefois, il convient aux végétariens et ne contient pas de sousproduits animaux. À mesure que les entreprises établies modifient leur façon de faire, de nombreux nouveaux acteurs de la confiserie se démarquent dès le départ par des offres à base de plantes. Par exemple, The Yumy Candy est une société de confiserie à base de plantes et à faible teneur en sucre de Vancouver. The Hudson Group, l’une des plus grandes chaînes de vente au détail pour les voyageurs en Amérique

du Nord qui exploite plus de 1 000 magasins aux États-Unis et au Canada, stocke maintenant ses bonbons sans gélatine plus santé. «Alors que les allégations véganes étaient autrefois surtout utilisées comme revendications secondaires ou tertiaires en combinaison avec d’autres allégations biologiques, santé ou sans sucre, gluten, etc., elles sont désormais au premier plan», selon une étude d’Innova Market Insights. Exemple concret : Les gummies RealFruit de Dare ont mis l’accent sur leur différenciateur «certifiés à base de plantes», comme souligné lors d’une récente campagne publicitaire humoristique : «Aucun animal blessé. Mais nous battons les fruits pour en extirper la pulpe». Pas seulement pour les véganes Cela s’inscrit dans la foulée de l’évolution généralisée des produits sans matière animale dans le grand public, avec de nombreux sondages mondiaux réalisés auprès des consommateurs indiquant que les gens sont intéressés par les aliments à base de plantes dans différentes catégories. Cela attire non seulement les consommateurs végétariens ou véganes, mais aussi un public beaucoup plus large de soi-disant flexitariens.

TABLEAU 1

SHUTTERSTOCK.COM

Éléments extrêmement/très importants pour les consommateurs faisant des choix d’aliments ou boissons à base de plantes (Source : HealthFocus International) FAVORISE LA SANTÉ

61 %

PRÉVIENT LES MALADIES

57 %

PRÉFÉRENCE DE GOÛT

57 %

PRIX

56 %

MEILLEUR TRAITEMENT DES ANIMAUX

55 %

MANGER SANTÉ

53 %

CCentral.ca

PLUS D’ÉNERGIE

53 %

PRÉFÉRENCE DE STYLE DE VIE

51 %

ENVIRONNEMENT/DURABILITÉ

48 %

Les consommateurs adoptent le grignotage à base de plantes pour un certain nombre de raisons, et les entreprises y prêtent attention. (Tableau 1) En 2020, 67% de tous les nouveaux produits ayant des allégations «à base de plantes» ont été lancés en dehors des secteurs habituels des substituts de produits laitiers et de viande, la confiserie étant l’un des principaux produits, selon Innova. Un nombre croissant de confiseries au chocolat sans lait et sans gélatine atterrissent sur les rayons des magasins, certaines étant de nouvelles versions de produits populaires. En 2021, Nestlé a lancé KitKat V, qu’elle appelle «une version végane de KitKat, au goût exceptionnel et sans compromis». Alexander von Maillot, responsable de la confiserie chez Nestlé, a déclaré à l’époque : «L’une des demandes les plus courantes que nous voyons sur les médias sociaux est pour une KitKat végétalienne, nous sommes donc ravis de pouvoir réaliser ce souhait. C’est pour tous ceux qui veulent un peu plus de produits à base de plantes dans leur vie!» Alors que le nombre total de lancements de confiseries a augmenté à un TCAC de moins de 2% entre 2016 et 2020, les lancements de produits véganes ont augmenté à un TCAC de 17%. «Et les lancements de confiseries sous la bannière plus simple “à base de plantes” ont été encore plus dynamiques, plus que doublant en 2020», selon Innova. À la suite du lancement réussi en 2019 d’une version végane de sa barre Galaxy, Mars a donné en 2021 un relooking végane à deux autres de ses barres de chocolat emblématiques, Bounty et Topic. Les produits étaient tous deux sans gluten, mais c’est le côté végane qui a tenu le haut de l’affiche. Ne laissez rien au hasard Il ne faut pas jouer à pile ou face avec les confiseries à base de plantes. Les fournisseurs joignent le mouvement, et les consommateurs votent avec leur pouvoir d’achat. La seule question qui reste pour les distributeurs et les exploitants de dépanneurs est de savoir jusqu’où vous souhaitez aller pour faire de la place et promouvoir cette souscatégorie de produits de confiserie en plein essor. AD

Actualités Dépanneurs Canada

|

Mai | Juin 2022

9


INFOS EN BREF

La volaille à base de plantes est une tendance à surveiller PA R DA R R E N C L I M A N S

McKinsey & Company, la société d’experts-conseils en gestion mondiale, a développé un indice des véhicules électriques (IVÉ) exclusif pour suivre la dynamique du marché des VÉ dans 15 pays clés. Sans surprise, les résultats de l’IVÉ pour 2019 et 2020 ont confirmé le schéma d’expansion de la part des VÉ, évident depuis 2015. Cela étant dit, McKinsey estime que les VÉ représentent actuellement un peu plus de 2% des ventes de véhicules légers dans les marchés clés. Alors pourquoi tout ce battage autour des VÉ? Tout est question de potentiel de l’opportunité. La valeur du marché mondial des véhicules légers pour 2021 est estimée à environ 700 milliards $. À cette évaluation, chaque point de part de marché que les VÉ gagnent représente 7 milliards $. La puissance des grandes catégories Pendant plus de 15 ans, j’ai travaillé pour une organisation qui gérait une base de données sur les achats des

10

Mai | Juin 2022

|

exploitants de services alimentaires commerciaux et non commerciaux. La base de données, tout comme le suivi de des biens de consommation emballés de Nielsen, mais uniquement pour les services alimentaires, a fait le suivi de chaque UGS alimentaire et non alimentaire, expédiée des distributeurs aux points de vente indépendants et de chaîne. Les UGS ont été classées selon les 34 définitions de catégories élaborées par l’IFDA. Chaque année, la viande (transformée et non transformée) était la première catégorie en termes de valeur. La deuxième catégorie la plus importante était la volaille (à l’exclusion des œufs). Ensemble, la viande et la volaille représentaient plus du quart des achats totaux des exploitants de services alimentaires. Et ces données n’incluaient même pas les protéines achetées par l’intermédiaire de fournisseurs de viande et de volaille de spécialité, ni par distribution directe exclusive. La première vague de substituts de protéines, sans surprise, ciblait

Actualités Dépanneurs Canada

L’année du poulet La prochaine étape logique pour les fournisseurs de produits à base de plantes est de consolider et de poursuivre leur progression dans les services alimentaires. L’objectif pour cette année et au-delà est probablement le poulet. Le poulet à base de plantes (foulet) n’est peut-être pas encore sur toutes les tablettes, mais il y a des signes de concurrence accrue dans ce secteur (voir le Tableau 1) et de pénétration du marché. • En août 2021, A&W Canada a élargi son partenariat avec Beyond Meat, avec l’introduction des croquettes de foulet Beyond Meat pour une durée limitée. • PFK a ajouté un sandwich au foulet et du foulet Popcorn fabriqué par

SHUTTERSTOCK.COM

L’avènement du « foulet »

les offres de viande dans les services alimentaires. De jeunes pousses, comme Beyond Meat et Impossible Foods, sont devenues des acteurs du marché. Selon le NPD Group (ÉtatsUnis), pour le T1 de 2021, Beyond Meat est la marque de viande à base de plantes la plus vendue, et Beyond Burger est la galette de hamburger à base de plante la plus vendue dans les services alimentaires. Il y a environ un an, Burger King Canada a lancé l’Impossible Whopper, devenant le premier restaurant à service rapide au Canada à mettre sur le menu national la galette primée d’Impossible Foods. Les protéines de remplacement à base de plantes qui accaparent une part du marché des hamburgers, c’est une grande nouvelle. McDonald’s a lancé un hamburger McPlant au R.-U. pour tenter de stopper l’hémorragie. Mais les hamburgers ne sont que le début. Bill Aulet, stratège de marchés, décrit le modèle utilisé par les perturbateurs comme étant une «stratégie tête-depont», selon laquelle on trouve un point d’entrée dans un marché «à partir duquel on peut lancer (une) invasion du marché, parce que c’est là où se trouvent les clients payeurs». Les services alimentaires sont essentiels, car ils offrent une possibilité à faible risque de faire des essais auprès des consommateurs. Si la satisfaction des consommateurs est élevée, alors l’essai va naturellement stimuler les achats au détail de protéines à base de plantes.

CCentral.ca


LightLife à l’été 2020. • 7-Eleven Australie a commencé à offrir du pas poulet + laitue avec mayo végane, et pas œuf + laitue avec mayo végane en 2020. • La chaîne américaine de dépanneurs Wawa s’est associée à Beyond Meat pour ajouter deux sandwichsdéjeuners à base de plantes à son menu l’année dernière. Le sandwichdéjeuner Sizzli est fait avec une saucisse Beyond Breakfast, un oeuf et du fromage sur un bagel, ou la protéine peut être ajoutée à des bols-déjeuners et des burritos-déjeuners. Il n’y a aucune raison de douter que le foulet suivra un modèle de diffusion similaire dans les services alimentaires à celui de la viande et du hamburger véganes. N’oublions pas que 7-Eleven Canada a introduit Beyond Meat dans son offre de pizza en 2019. Le foulet est roi Tastewise, une source de données alimentaires basée sur l’IA, offre de l’information en temps réel sur l’industrie. Fondée par un ancien dirigeant de Google, Tastewise prédit l’évolution des besoins des consommateurs en se fondant sur l’analyse des menus de restaurants et de livraison, et des milliards d’interactions quotidiennes sur les réseaux sociaux. En analysant les données sur les mentions au menu aux États-Unis, Tastewise a observé une augmentation significative de l’intérêt pour la viande végane, une augmentation de 1320% par rapport à la prépandémie. En effet, 13% des chaînes de restaurants servent désormais de la viande végane. Tastewise a des données supplémentaires montrant que le foulet prend son envol. L’incidence au menu enregistre une croissance de 133% sur 12 mois. Sur les réseaux sociaux, les discussions concernant le foulet sont également en hausse. Les sandwichs au poulet sont actuellement l’application la plus populaire pour le foulet (18% de la part des discussions), mais les hamburgers, les salades et les pizzas sont des applications populaires; les pizzas augmentant à un taux de 24% sur 12 mois. Selon Tastewise, la combinaison de la perception d’une alimentation santé et de la teneur

CCentral.ca

en protéines stimule l’intérêt des consommateurs pour le foulet.

TABLEAU 1

La concurrence s’intensifie Beyond Meat a récemment relancé ses filets de foulet Beyond Chicken aux pois/féveroles à 400 emplacements de services alimentaires aux États-Unis

Impossible Foods a lancé ses pépites Impossible à base de soya à l’automne 2021. Le nouveau produit ne contient pas de dioxyde de titane (un agent de blanchiment) et a obtenu de bons résultats dans les tests avant lancement auprès des consommateurs. Des gros joueurs comme Quorn, ConAgra, Kellogg, KraftHeinz et Nestlé ajoutent des UGS de foulet à leur gamme pour les services alimentaires. Les Aliments Lightlife (Maple Leaf) et Tyson ont créé des UGS de foulet concurrentielles. Une vague de nouveaux joueurs, y compris Livekindly, Alpha Foods, NUGGS, et d’autres, entre rapidement sur le marché. Source: FoodNavigator

Le moment est venu Pendant des décennies, l’économie de la Norvège était liée à l’exploration et à la vente de pétrole brut, ce qui représente plus de 40% des exportations de ce pays. Cependant, reconnaissant la tendance du marché vers des alternatives plus écologiques, le gouvernement norvégien a soutenu un large éventail d’incitations financières pour encourager les consommateurs norvégiens à opter pour des VÉ. En 2020, la part de VÉ neufs vendus en Norvège a augmenté pour atteindre 54% du total des ventes de véhicules neufs, par rapport aux véhicules à essence, diesel et hybrides. Les ventes de véhicules diesel ont chuté à moins de 10% de la part de marché globale, comparativement à presque 80% en 2011. La Norvège est sur la bonne voie pour respecter son engagement de devenir le premier pays à mettre fin à la vente de voitures à essence et diesel d’ici 2025. La Chine, le plus grand marché automobile du monde, est déjà positionnée pour faire de même. Le pic pétrolier s’est probablement déjà produit il y a 10 à 15 ans. Cela nous rappelle l’importance de toujours poser la question stratégique clé : Si ce n’est pas maintenant, alors quand? Tastewise a comparé les produits laitiers, la viande et les produits de la mer à base de plantes en termes d’intérêt, de croissance et de pénétration afin de confirmer à ses clients si le moment était venu ou pas de faire le saut. Les produits laitiers à base de plantes ont été classés «trop tard» (en déclin) et les produits de la mer «trop tôt» (émergents). Les substituts de la viande étaient considérés comme « parfaits » (bon moment). AD Darren Climans est un expert des services alimentaires depuis près de 20 ans et travaille en partenariat avec des distributeurs, des fabricants de produits de grande consommation et des exploitants de services alimentaires. Son métier consiste à comprendre le contexte d’une décision avant d’effectuer les choix stratégiques grâce à une démarche fondée sur des données chiffrées.

Actualités Dépanneurs Canada

|

Mai | Juin 2022

11


ÉTUDE NATIONALE SUR LES ACHETEURS L

iQ DÉPANNEURS

Maintenir un rôle essentiel dans la vie post-pandémique des consommateurs canadiens des dépanneurs PA R M I C H E L L E WA R R E N

es clients des dépanneurs partout au Canada émergent de la pandémie avec de nouvelles routines, habitudes de dépenses et attentes envers leur dépanneur local. Il est essentiel de comprendre ces changements, alors que les exploitants de dépanneurs s’efforcent de conserver leur statut de «partie intégrante» de la vie quotidienne des consommateurs. Les heures d’ouverture plus longues et les changements à la routine quotidienne en raison de la pandémie sont les principales raisons citées pour magasiner dans les dépanneurs aujourd’hui par rapport à la période prépandémique. Mais maintenant, les clients se concentrent sur des prix compétitifs, une plus grande variété de produits et la durabilité, selon les informations

obtenues par la nouvelle Étude nationale sur les acheteurs Dépanneurs IQ d’Actualités Dépanneurs. L’Étude DépanneursIQ a été lancée en janvier 2020, juste avant que la pandémie ne bouleverse le monde. C’est la première étude portant spécifiquement sur les dépanneurs et les stations-service qui étudie les désirs, besoins, perspectives et habitudes des consommateurs canadiens. En collaboration avec l’équipe de recherche d’EnsembleIQ, Actualités Dépanneurs a interrogé plus de 1000 consommateurs de produits de dépanneurs de partout au pays qui ont partagé leurs définitions du dépanneur et beaucoup plus dans cette étude approfondie. DépanneursIQ est de retour, avec un nouveau sondage conçu pour vous fournir l’information et les données nécessaires pour mieux comprendre les clients et réussir dans un monde postpandémique. Il s’agit ici d’un résumé. Nous examinerons les données plus avant tout au long de 2022, tant dans le magazine qu’en ligne, en analysant les attitudes, habitudes et attentes des consommateurs concernant les catégories clés, les services alimentaires, la technologie, l’essence, la fidélité et bien plus encore. Que vous soyez intéressé par l’information selon la population, la province, la ville/ région rurale, Actualités Dépanneurs peut traiter les données et trouver des réponses.

Raisons pour magasiner dans un dépanneur plus souvent par rapport à avant la pandémie

Les heures d’ouverture plus longues et les changements à la routine quotidienne en raison de la pandémie sont les principales raisons citées pour magasiner dans les dépanneurs aujourd’hui par rapport à la période prépandémique. Le paiement sans contact et les solutions de ramassage sont moins déterminants, ainsi que les services alimentaires, mais cela pourrait changer à mesure que le situation évolue. 48%

Les dépanneurs ont des heures d’ouverture plus longues

41%

Changements à la routine quotidienne en raison de la COVID-19

24%

Les dépanneurs sont parmi les seuls magasins ouverts ou disponibles dans ma région

22%

Penser qu’il est sécuritaire d’effectuer des achats dans des dépanneurs

21%

Essayer de consolider ou réduire le nombre de visites dans les magasins Satisfait(e) des mesures sanitaires et de sécurité mises en place à mon ou mes dépanneurs favoris Choisir d’acheter des articles d’épicerie dans un dépanneur plutôt que dans un plus grand magasin

16% 15%

Mon dépanneur favori offre des options de paiement sans contact

Magasiner davantage dans des dépanneurs pour des articles de services alimentaires Mon dépanneur favori offre la cueillette en bordure de trottoir ou à la pompe

12

Mai | Juin 2022

|

Actualités Dépanneurs Canada

12% 8%

SHUTTERSTOCK.COM

20%

CCentral.ca


JASU HU

Scannez pour d’autres données et infos sur CCentral.ca

CCentral.ca

Actualités Dépanneurs Canada

|

Mai | Juin 2022

13


iQ DÉPANNEURS

Nouvelles habitudes

Aller au dépanneur local fait partie de la vie quotidienne pour plus de la moitié des Canadiens : 55% des clients vont au dépanneur une fois par semaine et près de 1 sur 10 (9%) y va chaque jour. Seules les épiceries ont une part aussi élevée de clients y allant chaque semaine ou plus souvent, ce qui souligne le rôle important que les dépanneurs jouent dans les habitudes de magasinage des consommateurs. Bien que la part des gens qui magasinent dans un dépanneur à plusieurs succursales comparativement à un dépanneur indépendant soit presque identique, il y a des différences notables par rapport à l’Étude DépanneursIQ pré-pandémique. À la question «À quelle fréquence magasinez-vous dans chacun des types de magasins suivants?», 37% des participants d’aujourd’hui ont déclaré aller dans un dépanneur sous bannière une fois par semaine ou plus, soit une baisse par rapport à 43% avant la pandémie. Les 38% qui vont dans un dépanneur indépendant au moins une fois par semaine restent inchangés. La Gén X et les baby-boomers sont en désaccord lorsqu’il s’agit du type de magasin où ils vont le plus souvent chaque semaine. 34% des jeunes consommateurs optent pour un dépanneur sous bannière (contre 21% pour un indépendant), tandis que

40% des baby-boomers vont dans un dépanneur indépendant (contre 28% qui disent magasiner dans un dépanneur sous bannière). Dans l’ensemble, les clients des dépanneurs canadiens sont fidèles, et sept sur 10 (70%) ont déclaré qu’ils vont généralement dans le même dépanneur chaque fois.

Il convient de noter que la Gén Z est la plus fidèle, avec un incroyable 81% d’entre eux disant qu’ils magasinent dans le même dépanneur chaque fois, contre 73% des millénariaux, 68% de la Gén X et 69% des baby-boomers. Il ne fait aucun doute que cette fidélité à un même magasin reflète en partie de nouvelles habitudes de télétravail et moins

Fréquence de magasine par type de magasin

Plus de la moitié des clients (55%) vont au dépanneur au moins une fois par semaine, et près de 1 sur 10 (9%) y va chaque jour. Seules les épiceries ont une part aussi élevée de clients y allant chaque semaine ou plus souvent. La part de ceux qui font leurs achats dans les chaînes et dans les magasins indépendants est presque identique, avec une baisse significative du nombre d’acheteurs dans les chaînes par rapport à 2019.

55%

magasinent dans n’importe quel type de dépanneur une fois/ semaine ou plus

38%

magasinent dans un dépanneur indépendant une fois/semaine ou plus

37%

magasinent dans un dépanneur sous bannière une fois/semaine ou plus

70%

vont dans le même dépanneur chaque fois

Proximité 62%

Heures d’ouverture plus longues 43% Achat d’essence 36% Programme de fidélisation 21%

Qualité des services alimentaires 13% Bouche-à-oreille 11% Coupon 11%

Panneau d’affichage 4% Courriel 3% Disponibilité de la cueillette en 3% bordure de trottoir Publicité radio ou télévisée 3% Message texte 3%

14

Mai | Juin 2022

|

Actualités Dépanneurs Canada

A

B Éléments qui influencent la décision d’aller dans un dépanneur

SHUTTERSTOCK.COM

Appli sur le prix de l’essence 8% Offre du dépanneur sur une appli 7% Disponibilité du magasinage sans contact 6% Aucun de ces choix 5% Disponibilité du service au volant 5% Promotion ou message 5% sur les médias sociaux J’aime ses marques privées 4% Commande sur cellulaire 4%

CCentral.ca


de déplacements. En effet, l’emplacement est roi, avec 62% des clients disant que c’est ce qui influence le choix de leur dépanneur, soit une augmentation notable de 8% par rapport au sondage prépandémique quand 54% ont répondu que l’emplacement était primordial. L’emplacement, les heures d’ouverture plus longues et la nécessité de faire le plein sont les raisons qui influencent le plus les clients à aller dans un dépanneur, cependant l’achat d’essence ne représentait que 36% des visites, comparativement à 46% il y a deux ans. L’influence des programmes de fidélité (à 21% contre 28% prépandémie, peutêtre à cause de la baisse d’achat d’essence et du nombre de clients disant magasiner chaque semaine dans un dépanneur sous bannière), du bouche-à-oreille, des coupons et des courriels a également diminué.

Moment de la journée typique du magasinage dans un dépanneur Les visites dans les dépanneurs augmentent tout au long de la journée et atteignent un sommet en fin d’après-midi et en soirée.

Les tranches horaires du matin, du milieu de l’après-midi et du début de la soirée ont toutes diminué de façon significative par rapport à il y a deux ans, probablement en raison de changements d’horaire liés à la pandémie.

13%

17%

6h8 h 59

15% 9h10 h 59

22%

24%

11 h 13 h 59

14 h 15 h 59

28%

34%

39%

16 h 18 h 59

34% 15% 19 h 20 h 59

22 h ou plus tard

Augmentation/réduction significative par rapport à avant la pandémie

SHUTTERSTOCK.COM

Le choix du moment est crucial

Dans l’ensemble, les achats en magasin seulement se produisent plus fréquemment que les achats d’essence seulement ou une combinaison des deux, avec plus de la moitié des clients (54%) magasinant en magasin seulement au moins une fois par semaine et, fait intéressant, un sur cinq (21%) déclarant qu’il ne combine jamais ses achats d’essence et des achats en magasin. Est-ce parce que les gens se rendent dans leur dépanneur local pour changer d’air par rapport à la routine à la maison? Les données indiquent que les visites dans les dépanneurs augmentent tout au long de la journée et atteignent un sommet en fin d’après-midi/soirée, ce qui coïncide probablement avec le retour du travail ou de l’école et peut-être les visites spéciales pour ramasser un article ou un ingrédient de dernière minute pour le souper. Les gens ont également tendance à acheter de l’essence en soirée afin d’avoir un réservoir plein le lendemain matin. Sans surprise, on constate que les visites tôt le matin, en milieu de l’après-midi et en début de soirée ont diminué de façon significative par rapport à il y a deux ans, probablement à la suite des changements d’horaires liés à la pandémie. Les visites entre 6 h et 9 h sont en baisse de 4%, car moins de navetteurs sont en route, et il en va de même pour les pauses-café vers 14 h, où les consommateurs signalent à nouveau moins de visites, et la période traditionnelle du retour à la maison, de 16 h à 19 h, où les visites sont en baisse de 5% par rapport aux habitudes prépandémique. Par contre, avec les assouplissements, cela change rapidement. Qu’est-ce que les gens achètent?

Le chocolat, les bonbons et les collations

CCentral.ca

Utilisation des services dans un dépanneur La plupart des acheteurs utilisent régulièrement au moins l’un des services offerts dans les dépanneurs (soit une augmentation de 46% par rapport à la période prépandémique).

De nouvelles habitudes liées à la pandémie se reflètent dans l’utilisation de solutions sans contact, notamment la caisse libre-service, le paiement mobile et le service au volant, qui sont utilisés par près de 1 client sur 10.

56%

des clients utilisent régulièrement au moins un service dans les dépanneurs

Utilisation de services spécifiques dans les dépanneurs Guichet automatique

Lave-auto

Services postaux

Caisse libre-service Paiement mobile

Service au volant

Accès Internet/WiFi

Photos de passeport

Livraison à domicile

Casiers de ramassage

Commande sur cellulaire

Cueillette en bordure de trottoir Jeux vidéo

Transfert d’argent ou de fonds

Photocopieur/télécopieur

Guichet automatique Bitcoin

26% 21%

10% 8% 8% 8% 6% 4% 4% 4%

3% 3% 3%

2% 2% 1%

Actualités Dépanneurs Canada

|

Mai | Juin 2022

15


iQ

DÉPANNEURS

achats de lait ont également fortement augmenté, 38% des consommateurs disant qu’ils ont acheté du lait au dépanneur au cours du mois dernier (soit une augmentation de 30% par rapport à la période prépandémique). De plus en plus de consommateurs se tournent également vers les dépanneurs pour leurs billets de loterie, 60% en ayant achetés au cours du mois dernier. Au-delà des produits habituels de dépanneur, que recherchent les clients dans leur dépanneur préféré? La majorité d’entre eux utilisent régulièrement au moins un des nombreux services

salées grand format sont les 3 principaux produits alimentaires achetés dans les dépanneurs. Comparativement à la période prépandémique, la popularité du prêt-à-emporter a diminué (ces chiffres devraient augmenter au fur et à mesure que les gens reviennent à leur routine). La pandémie a modifié les habitudes d’achat dans plusieurs catégories. Des études montrent que les clients achètent davantage de produits frais, et que les

offerts, le plus populaire étant le guichet automatique, suivi du lave-auto et des services postaux. Il convient de noter que les casiers de ramassage gagnent en popularité, le double du nombre de clients utilisant ce service à leur dépanneur. Les nouvelles habitudes créées pendant la pandémie façonnent les comportements en magasin. En effet, près d’un acheteur sur 10 a adopté des solutions sans contact, notamment les caisses libre-service, le paiement mobile et le service au volant.

Priorités et attentes

Les clients ont certaines attentes, et

Près de la moitié des acheteurs (46%) considèrent que l’expérience d’achat est «importante» ou «très importante» lorsqu’ils choisissent un détaillant où magasiner, quel que soit le type de magasin.

Commodité globale

Amabilité des employés

Qualité des aliments préparés

Serviabilité des employés Rapidité des achats

28%

Modérément importante

26%

Organisation du magasin

Plaisir d’y faire des achats Offre la livraison

Aspect du magasin (conception/organisation) Offre la cueillette en bordure de trottoir

Légèrement/Pas importante

Disponibilité d’options de magasinage sans contact

Intègre une technologie d’avant-garde

Cotes de rendement pour le dépanneur le plus souvent visité

Rapidité des achats Commodité globale Amabilité des employés Les magasins se portent bien Propreté du magasin en termes de rapidité, de Serviabilité des employés commodité globale, de propreté/ Organisation du magasin organisation, et d’amabilité et Les produits dont j’ai besoin sont en stock serviabilité des employés. Aspect du magasin En revanche, les domaines Options de magasinage sans contact d’amélioration comprennent Programme de fidélisation l’assortiment d’articles sains, Variété des produits offerts les prix et l’intégration de la Qualité des aliments préparés technologie. Programme de café Livraison La propreté du magasin et Plaisir d’y faire des achats la serviabilité des employés, Offre de produits locaux ou faits au Canada bien que solides, ont Intègre une technologie d’avant-garde considérablement diminué par rapport aux niveaux Prix des produits prépandémiques. Articles sains ou bons pour la santé Excellent/Très bon

16

Mai | Juin 2022

|

Bon

Assez bon/Médiocre

Actualités Dépanneurs Canada

30% 23% 19% 15% 14%

13% 12% 11%

9% 5% 5%

4%

4% 1%

62% 61% 59% 54% 61% 53% 58% 50% 48% 45% 45% 51% 44% 43% 43% 42% 41% 37% 36% 33% 26% 26%

30% 9% 33% 6% 29% 12% 32% 14% 34% 14% 37% 13% 39% 13% 39% 17% 36% 20% 35% 21% 39% 18% 36% 21% 36% 22% 35% 24% 39% 25% 40% 24% 40% 27% 37% 37% 34% 0%

SHUTTERSTOCK.COM

Propreté et hygiène du magasin

30%

E

Programme de fidélisation

42%

LD

Très importante/ importante

Variété des produits offerts

65%

SO

46%

Prix des produits

Les produits dont j’ai besoin sont en stock

Facteurs qui décrivent une expérience de magasinage positive

EN

L’importance de l’expérience lors du choix du magasin

Augmentation/réduction significative par rapport à avant la pandémie

CCentral.ca


environ la moitié d’entre eux (46%) considèrent que l’expérience d’achat globale est «importante» ou «très importante» lorsqu’ils choisissent un magasin, quel que soit le type. Qu’est-ce qui rend une expérience d’achat positive, selon les clients de dépanneurs? Les prix et la disponibilité des produits sont les deux principales priorités. De plus,

les acheteurs apprécient la variété des produits offerts et les programmes de fidélité. Ces facteurs s’appliquent à toutes les expériences de magasinage, mais les dépanneurs qui savent tirer parti des éléments qui constituent une expérience d’achat positive seront mieux placés pour satisfaire les clients. En quoi les dépanneurs se démarquent-

ils? À première vue, les magasins obtiennent de bonnes notes en termes de rapidité, de commodité globale, de serviabilité/amabilité des employés et de propreté/organisation. Cependant, par rapport aux niveaux prépandémiques, l’impression des clients sur la propreté des dépanneurs et sur la serviabilité des employés, bien que bonne, a connu une

Éléments que les dépanneurs doivent améliorer pour encourager un magasinage plus fréquent

Il n’est pas surprenant que de meilleurs prix motiveraient la plupart des clients à choisir les dépanneurs plus souvent, deux fois plus que la prochaine suggestion d’amélioration de la variété. Probablement à la suite de la pandémie en cours, s’assurer que les produits nécessaires sont en stock est recommandé par un client sur quatre. Prix des produits

Variété des produits offerts

26%

Les produits dont j’ai besoin sont en stock

26%

Programme de fidélisation

23%

Propreté du magasin

21%

Articles plus sains ou bons pour la santé

19%

Amabilité des employés

17%

Qualité des aliments préparés

16%

Offre de produits locaux ou faits au Canada

15%

Variété des aliments préparés et des boissons offerts

15%

Organisation du magasin

14%

Aspect du magasin

13%

Serviabilité des employés

13%

Rapidité des achats

12%

Plus gros formats d’emballage ou plus d’articles en vrac

11%

Meilleur engagement envers la durabilité/recyclage

11%

Programme de café

10%

Plaisir d’y faire des achats Livraison

Disponibilité d’options de magasinage sans contact Intègre une technologie d’avant-garde

62%

30%

8%

7%

5%

Les acheteurs ont dépensé en moyenne 15,46$ lors de leur dernière visite en magasin, à l’exclusion de l’essence, une hausse significative par rapport aux chiffres prépandémiques, menée par une baisse de 8% des visites de moins de 5$ et à une hausse des visites de 30$ ou plus, passant de 10% à plus de 14%. Près de la moitié (44%) ont récemment dépensé de 5$ à 15$ en magasin. Le «plastique» est le plus utilisé, 73% des clients payant par carte de débit ou de crédit.

Dépenses moyennes 15,46$ (en hausse par rapport à 13,56$ pré-pandémie) 23%

SHUTTERSTOCK.COM TK

1%

14%

14% 10%

14%

2,00$ 4,99$

5,00$ 9,99$

10,00$ 14,99$

15,00$ 19,99$

20,00$ 29,99

Plus de 30,00$

Augmentation/réduction significative par rapport à avant la pandémie

CCentral.ca

1%

3%

Paiement mobile

4%

Moins de 2$

1%

Appli mobile du détaillant

21% 13%

9%

Type de paiement utilisé lors de la plus récente visite dans un dépanneur

30%

22%

1%

Cartecadeau

1%

Je ne me souviens pas

Argent comptant

32% Carte de crédit

Actualités Dépanneurs Canada

41% 35%

Carte de débit

|

Mai | Juin 2022

17


iQ DÉPANNEURS

technologie, en passant par la fidélité et l’expérience globale en magasin. Comprendre l’évolution des attitudes et des habitudes des clients de dépanneur contribuera à assurer la réussite de l’industrie des dépanneurs dans un monde post-pandémique. AD

18

Mai | Juin 2022

|

CE RAPPORT SOMMAIRE N’EST QU’UN DÉBUT. Au cours des semaines et des mois à venir, Actualités Dépanneurs traitera les données et partagera des perspectives intéressantes sur le consommateur, à la fois dans le magazine et en ligne à Ccentral.ca Voici ce qui s’en vient : Dans l’esprit des clients de la Gén Z. Catégories principales

Services alimentaires et plats préparés Boissons alcoolisées Paiement et fidélité Technologie

Santé et durabilité Tabac + vapotage

Carburant et véhicules électriques et bien plus encore!

Actualités Dépanneurs Canada

Que voulezvous savoir?

JASU HU

baisse notable. Les gens sont sans doute plus conscients de la désinfection globale (d’où la baisse de 61% à 54%) et c’est plus difficile d’être vu comme «serviable» dans un monde où la distanciation sociale et le port du masque incitent sans aucun doute les clients à entrer et à sortir du magasin le plus rapidement possible. Les programmes de fidélité ont également chuté dans le classement, 44% des clients ayant classé les programmes comme «excellents» par rapport à 51% prépandémie. Est-ce le reflet de la diminution des achats de carburant? Parmi les autres éléments à améliorer, mentionnons l’assortiment d’articles sains/bons pour la santé, les prix et l’adoption de la technologie. Remettez cela dans le contexte des facteurs décrivant une expérience de magasinage globale positive, et on voit la nécessité d’offrir une plus grande variété d’articles à des prix concurrentiels. En effet, à la question «Quels sont les secteurs principaux que les dépanneurs doivent améliorer pour vous inciter à y faire vos achats plus souvent?», les clients disent que de meilleurs prix les inciteraient à considérer les dépanneurs plus souvent, deux fois plus que la prochaine suggestion d’amélioration de la variété. Probablement à cause des problèmes pandémiques et de chaîne d’approvisionnement actuels, veiller à ce que les produits nécessaires soient en stock est recommandé par un client sur quatre. Les clients ont dépensé en moyenne 15,46$ lors de leur dernière visite en magasin (à l’exclusion du coût de l’essence), ce qui représente une augmentation significative par rapport aux niveaux prépandémiques, due à une baisse du nombre de visites de moins de 5$ (une baisse de 8%) et à une augmentation du nombre de visites de 30$ ou plus (une hausse de 4%). Bien que personne ne puisse prédire l’avenir, voici ce que nous savons. Les clients de dépanneurs ont changé : ils dépensent non seulement plus, mais ils attendent également davantage dans tous les aspects de l’entreprise, de l’assortiment de produits à la

CCentral.ca


Sacs en papier recyclable Ziploc®

Céréales Vector Croustillant à l’érable

Sunlight Agent de Rinçage

Rondelles de smoothie biologiques en une étape Blender Bites

Friteuse à air T-Fal Easy Fry Grill & Steam 3 en 1 TTG

Maïs à la marmite à saveur d’érable salé Angie’s BOOMCHICKPOP®

Podium par BonMatin.com

La Vache qui rit® Mix aux Pois Chiches avec Fines Herbes

VOTÉ PAR 4 000 CANADIENS*

Bagels Signature POM

Mélange de maïs soufflé érable et cheddar blanc vieilli Compliments

Boursin Minis Ail & Fines Herbes Sérum à l’acide hyaluronique Neutrogena Hydro Boost

Burger au chou-fleur Sol Cuisine Ustensiles de cuisine T-fal Platinum anodisé Oasis Pause Santé avec collagène

Tortillas aux pois chiches Dempster’s

Boursin sans produits laitiers

Bouillon concentré Campbell’s

Mascara Voluminous Noir Balm L’Oréal Paris

Burgers de bœuf Fromage gouda fumé farcis Compliments

Essuie-tout UltraPRO SpongeTowels

Matelas CocoonMC by Sealy Classic

Matelas Wave hybride Snow Casper

Gamme Dove Hair Therapy Breakage Remedy

Cafetière FlexBrew® TRIO Hamilton Beach

Mini muffins Gâteau de fête Little Bites Sara Lee

Lentilles MiYOSMART HOYA

Voilà par Sobeys

Philips One Sonicare

Ailes de Poul’et piquant et épicé à base de plantes Sol Cuisine

Gel-crème réparateur Nuit Neutrogena Bright Boost

Takis Chili piquant du dragon

Barre fruits et noix Canne-cerise, cajous et chocolat noir Live Right La canapé Endy

*Enquête auprès de 4 000 personnes par Kantar

LES ENTRÉES SONT OUVERTES POUR 2023 RENDEZ-VOUS EN LIGNE : productoftheyear.ca @productoftheyr

@productoftheyearcanada

Socio-sauces Heinz

@productoftheyear

Product of the Year Canada


L’AVENIR EST VERT Compte tenu de l’incertitude économique des dernières années, on pourrait penser que le client est revenu à la prise de décisions d’achat fondées surtout sur l’abordabilité. Cela a peut-être été vrai au plus fort de la pandémie de COVID-19. Mais ce n’est pas la priorité aujourd’hui, alors que les consommateurs émergent de la vie pandémique. En fait, diverses études montrent que le client redouble d’efforts pour contribuer à faire avancer la durabilité. Et il veut voir les entreprises prendre des mesures concrètes sur les questions environnementales.

Les préoccupations concernant la planète ont pris le dessus sur l’abordabilité pour les consommateurs

ab i or d

é

té à

la s

16%

12%

MILLÉNARIAUX

30%

23%

14%

16%

17%

GÉN X

27%

16%

13%

18%

26%

30% 25% 20% 15%

1 t. 2 Oc

i 21 Ma

35%

Oc

t. 2

0

Pri

Pri

or i

12%

or i

28%

Fév . 21

té à

l’ab

an t

été o ci la s té à

32%

or i

Pri

GÉN Z

Pri

Le pouvoir d’achat des consommateurs Ce changement d’état d’esprit aura un impact majeur sur le comportement des consommateurs, les décisions d’achat et les préférences en matière de marque. «La plupart des gens repensent leurs habitudes de consommation. Certains

li t é

ce

p ér l’ex té à

Pri

or i

que la planète était leur principale préoccupation, en hausse par rapport à 16% l’année précédente, en octobre 2020. Les préoccupations pour la planète dépassaient l’abordabilité à 25% (32% auparavant) et la santé personnelle à 18%.

(% de consommateurs)

ien

ète l an la p

PA R C H R I S DA N I E L S

GLOBALEMENT

Octobre 2021 (% des consommateurs) té à

Incitatifs, idées et inspiration pour soutenir la durabilité dans les dépanneurs

Une étude d’Ernst & Young, Indice de l’évolution des habitudes des consommateurs, examine la façon dont les consommateurs veulent vivre leur vie une fois la pandémie terminée. Et sa dernière édition montre qu’ils se soucient plus de l’avenir de la planète que de l’abordabilité et même de leur propre santé. «Il y a eu un changement incontestable, passant de “ma santé, mon portefeuille” à “moi et ma planète”», explique Kristina Rogers, leader mondial, Consommation chez EY. L’Indice a révélé que 26% des personnes interrogées ont indiqué

Les générations plus jeunes rechercheront à l’avenir un style de vie axé sur l’expérience et la durabilité

or i

Rapport sur la durabilité 2022 :

Priorité à la planète Priorité à l’abordabilité Priorité à l’expérience Priorité à la santé Priorité à la société

10% 18%

BABY BOOMERS

20

Mai | Juin 2022

|

11%

13%

21%

Actualités Dépanneurs Canada

37%

5%

CCentral.ca


veulent faire plus pour préserver la planète; d’autres veulent acheter moins, mais privilégier une meilleure qualité. Comprendre ce qui stimule le comportement d’achat des clients pourrait nécessiter une réponse radicale [de la part de certaines entreprises]», explique Mme Rogers. Lisa Hutcheson, associée directrice de la société d’experts-conseils JC Williams Group, souligne que les dépanneurs doivent être à l’écoute et s’efforcer d’apporter des changements même mineurs qui profiteront à leur commerce. «La prise de conscience des consommateurs – et leur volonté de changer leur fidélité selon la durabilité – est là pour rester, dit-elle. Et pourtant, les détaillants semblent toujours penser que la marque est plus importante que le fait qu’un produit est durable. Mais les consommateurs sont trop conscients et trop avisés pour adhérer juste à une marque.» (Et au moins un des produits traditionnels vendus dans les dépanneurs a fait du développement durable un élément essentiel de son identité de marque et du message aux consommateurs; voir l’encadré.) Selon Mme Hutcheson, cette prise de conscience est de plus en plus importante à l’échelle mondiale, et de nombreux détaillants y réagissent en donnant plus de pouvoir aux acheteurs. Elle cite la chaîne d’épicerie danoise Coop, qui a lancé une fonctionnalité sur son appli qui permet aux clients d’obtenir un aperçu de leur empreinte carbone en fonction de leur reçu d’achat. Les clients peuvent voir les produits et les marques qu’ils ont achetés qui avaient la plus petite empreinte et la plus grande. (L’analyse est fondée sur des facteurs comme la production, la transformation, le transport et les déchets alimentaires.) «Les exigences en matière de transparence vont croissantes, et c’est donc une idée que les exploitants de dépanneurs devraient envisager, explique Mme Hutcheson. La raison pour laquelle je dis cela est que le coût de développement d’une appli n’est plus aussi élevé qu’auparavant. Et donc, ça peut être très viable de donner aux clients une plateforme en matière de transparence, même si vous possédez peu de magasins.»

CCentral.ca

Emballage vert Douglas Horne, fondateur et PDG d’Evanesce, de Vancouver, qui conçoit, développe et fabrique des emballages à base de plantes pour les services alimentaires, croit que les dépanneurs ne peuvent pas se permettre de rester à la traîne en matière de durabilité. «On s’est rendu compte sur le marché qu’il fallait faire les choses différemment », affirme-t-il. Au cours du quatrième trimestre de cette année, Evanesce commencera à utiliser sa technologie brevetée d’amidon moulé pour produire en masse des emballages alimentaires compostables à 100 %, notamment des barquettes, des tasses et des bols, car selon l’entreprise, le marché est prêt. Les emballages seront fabriqués à partir de déchets agricoles, comme des pommes de terre, du tapioca et des écorces de riz, et coûteront environ la moitié des autres emballages écologiques. Il souligne que la technologie de l’amidon moulé résout l’inconvénient de l’utilisation d’assiettes et de tasses recyclables, qui finissent au dépotoir si les restes de nourriture qu’ils contiennent ne sont pas nettoyés. «Avec nos produits, la nourriture est juste de la matière organique de plus, c’est du compost», explique M. Horne. Evanesce produit également des pailles, des tasses à boissons chaudes et froides, des ustensiles, des agitateurs à boisson, etc. compostables en biopolymère. «Nous vendons aux dépanneurs par l’intermédiaire des grossistes, et nous constatons une bonne augmentation des commandes, surtout les pailles, explique M. Horne. Parce que le fait est que les consommateurs veulent des solutions respectueuses de l’environnement.» Promouvoir les énergies de remplacement La réduction de leur dépendance aux plastiques est un domaine d’intérêt clé pour les grandes chaînes de dépanneurs, mais c’est loin d’être le seul. En fait, il existe beaucoup de façons d’être plus durable et d’encourager des comportements durables. Le fait que le monde a besoin

de développer des énergies de remplacement a fait les manchettes lorsque la Russie, un énorme exportateur de pétrole et de gaz naturel, a envahi l’Ukraine. Mais ces sources d’énergie sont également de gros polluants. À cette fin, 7-Eleven a annoncé plus tôt cette année qu’elle allait installer 500 bornes de recharge pour VÉ dans 250 magasins au Canada et aux États-Unis. Dans un communiqué, Joe DePinto, président et chef de la direction de 7-Eleven, a déclaré que l’objectif de 7-Eleven était de «rendre la recharge des véhicules électriques plus pratique et contribuer à accélérer l’adoption des VÉ et des carburants de remplacement». L’été dernier, Parkland a annoncé son intention de déployer 100 bornes de recharge ultra-rapides pour véhicules électriques dans ses points de vente de l’Ouest canadien et a récemment dévoilé des plans de conception pour la «destination de recharge électrique du futur». Qu’y a-t-il sur vos tablettes? Le rapport de développement durable 2021 de Couche-Tard décrit les différentes façons dont l’entreprise modifie ses pratiques commerciales et énumère les progrès qu’elle a réalisés auprès des fournisseurs. Cela comprend la promesse de vendre uniquement des œufs provenant de poules en liberté dans ses magasins corporatifs d’ici 2025. Cela s’inscrit dans un engagement à rendre l’agriculture plus durable. Dans l’ouest du Québec et dans la région du Grand Canyon, aux ÉtatsUnis, Couche-Tard a déjà atteint cet objectif. (Même les sandwichs au Québec sont préparés avec des œufs de poules en liberté). Le rapport ajoute : «Nous visons également à acheter de la viande et des produits à base de volaille auprès d’éleveurs et d’usines de transformation où les animaux sont bien traités et protégés contre les souffrances inutiles et les maladies.» La durabilité n’est manifestement plus juste un mot à la mode. C’est l’avenir des affaires, depuis l’emballage au bien-être des animaux, en passant par l’autonomisation des clients ▶

Actualités Dépanneurs Canada

|

Mai | Juin 2022

21


Appli-quer la réduction des déchets Plus du tiers des aliments produits et distribués au Canada ne sont jamais consommés, selon le National Zero Waste Council de Vancouver. Et dans le monde entier, les déchets alimentaires dégagent entre 8 et 10% des gaz à effet de serre par année, de la production et du transport des aliments jusqu’à leur pourriture (qui émet du méthane). Près de 300 dépanneurs/petites épiceries se sont inscrits au programme de Too Good To Go, une entreprise de Copenhague qui lutte contre le changement climatique, depuis son lancement au Canada à la fin de l’année dernière. Son appli fait la promotion de «sacs surprise» Sam Kashani de surplus alimentaires à un tiers du prix de détail. (Too Good To Go prend un petit pourcentage.) Sam Kashani, directeur national pour le Canada, affirme être ravi de l’accueil réservé par les dépanneurs, soulignant qu’ils représentent environ 15 % de ses partenaires, qui comprennent également des épiceries et des restaurants. «En plus d’avoir un impact positif sur l’environnement, un magasin transforme les surplus alimentaires en revenus et en achalandage supplémentaires», de dire M. Kashani. Akshay Koda, superviseur chez Jayy’s Cheers Convenience au centre-ville de Toronto, affirme qu’il utilise l’appli avec succès depuis environ huit mois. Il assemble environ deux à trois «sacs surprises» par jour (et parfois jusqu’à 10), y mettant des produits comme un sac de chips, des collations, des céréales et des boissons en bouteille sur le point d’expirer ou qui ont récemment expiré. «Et les sacs se vendent toujours», affirme M. Koda. Une première carboneutre Mars Wrigley Canada appuiera la carboneutralité certifiée de sa barre Mars grâce à une grande campagne de marketing. Plus de 9 millions de barres Mars sont vendues chaque année au Canada, et d’ici le 1er janvier 2023, la société s’engage à ce que ce soit «la première barre de chocolat carboneutre à se retrouver dans les rayons des commerces du Canada». Afin de réduire de plus de 25 % l’empreinte carbone de la barre, Mars Wrigley utilise des données satellitaires pour établir des géocartes des exploitations de cacao, ce qui lui permet de surveiller les risques et de travailler avec la chaîne d’approvisionnement pour prévenir les déforestations futures. Faisant allusion à la campagne de marketing, Shannon Denny, directrice des affaires commerciales de Mars Wrigley Canada, déclare : «En recherchant la carboneutralité pour l’emblématique barre Mars, nous espérons inciter les consommateurs à participer à la lutte contre le changement climatique.» L’ACB cherche du soutien L’Association canadienne des boissons (ACB) cherche à «travailler avec le secteur des dépanneurs en Ontario» sur sa transition vers un système de bac bleu à responsabilité

22

Mai | Juin 2022

|

Actualités Dépanneurs Canada

élargie des producteurs. Le système fait passer la pleine responsabilité aux fabricants et aux producteurs de déchets plutôt que de partager la responsabilité avec les municipalités. Pour aider les entreprises de boissons à respecter cette nouvelle exigence, «nous cherchons à créer des partenariats avec les dépanneurs et les stations-service pour améliorer les infrastructures de recyclage et veiller à ce que les matières recyclables le soient vraiment», déclare Jim Goetz, président de l’ACB. «Nous sommes enthousiastes à l’idée de contribuer à l’économie circulaire en Ontario et dans tout le pays.»

Le PCP s’attaque à l’emballage Le Pacte canadien sur les plastiques (PCP) crée une économie circulaire au Canada dans laquelle les déchets de plastique sont réintégrés dans l’économie, plutôt que rejetés dans l’environnement. Cette plateforme de collaboration multipartite, dirigée par l’industrie et couvrant toute la chaîne de valeur vise à lutter contre les déchets et la pollution plastique en rassemblant des entreprises, des gouvernements, des organisations non gouvernementales et d’autres acteurs clés de la chaîne de valeur locale des plastiques. Les partenaires du Pacte canadien sur les plastiques collaborent à l’atteinte de quatre objectifs clairs et réalisables d’ici 2025.

OBJECTIFS CLAIRS ET RÉALISABLES D’ICI 2025

100% des emballages en plastique conçus pour être réutilisables, recyclables ou compostables

Dresser une liste de types d’emballages en plastique qui doivent être désignés comme problématiques ou inutiles et prendre des mesures pour les éliminer.

50% 30% des emballages en plastique sont recyclés ou compostés avec succès

des composantes des emballages en plastique sont issues de matières recyclées

Le PCP a été lancé en janvier 2021 et, bien qu’il n’y ait pas (encore) de dépanneurs sur la liste, les membres comprennent des fournisseurs connus comme Bimbo Canada, Club Coffee, Coca-Cola Canada, Colgate-Palmolive, Danone Canada, FGF Brands, General Mills, Keurig Dr. Pepper Canada, Kraft Heinz Canada. Produits Kruger, Les Aliments Maple Leaf, Mars Canada, Mondelēz Canada, Nature’s Touch, Nestlé Canada, Primo Water North America et Unilever Canada.

SHUTTERSTOCK.COM

Provoquer le changement

CCentral.ca


Augmentez vos profits

Générez de l’achalandage

Inspirez la fidélité En direct et EN PERSONNE

Les 13 et 14 septembre 2022 Toronto Congress Centre ConvenienceU.ca CARWACS.com


Confiseries durables

Un sondage mené auprès de 7 000 consommateurs dans 10 pays européens a révélé ceci :

• 70% des consommateurs prennent en compte la durabilité dans leurs décisions d’achat d’aliments et de boissons, et c’est encore plus élevé chez les consommateurs plus jeunes

• 74% des gens achetant souvent du chocolat préfèrent les produits durables.

• 56% des jeunes consommateurs ont acheté plus de chocolat avec du cacao durable que du cacao ordinaire

Selon Niels Boetje, directeur général, cacao à Cargill : «Nos recherches suggèrent que de plus en plus de consommateurs cherchent des allégations concrètes et des histoires convaincantes qui relient les produits qu’ils achètent à des progrès tangibles sur des enjeux critiques comme la protection des enfants et l’élimination de la déforestation». Cargill accorde une attention particulière aux consommateurs de 18 à 35 ans, car la société a observé «une augmentation des achats de produits durables chez un peu plus de la moitié des consommateurs de la Gén Z et millénariaux».

Privilégier la durabilité présente l’avantage supplémentaire de générer des marges plus élevées. Plus des deux tiers des consommateurs interrogés ont indiqué qu’ils «paieraient plus pour du chocolat fabriqué à partir de cacao durable». -Darren Climans

Promesses en matière d’emballage

Société Coca-Cola : A récemment dévoilé sa toute première bouteille de boisson fabriquée à 100% en plastique à base de plantes, à l’exclusion du bouchon et de l’étiquette, qui a été fabriquée à l’aide de technologies prêtes à l’emploi à l’échelle commerciale.

PepsiCo : 100% de ses emballages seront recyclables, compostables, biodégradables ou réutilisables d’ici 2025. Mars : 100% de ses emballages en plastique seront réutilisables, recyclables ou compostables d’ici 2025, et l’entreprise promet une réduction de 25% de l’utilisation du plastique vierge.

Hershey : 100% de ses emballages en plastique seront réutilisables, recyclables ou compostables d’ici 2030.

Mondelēz International : S’engage à rendre tous ses emballages recyclables d’ici 2025. De plus, la société s’est engagée à atteindre un objectif de zéro émissions nettes d’ici 2050 dans l’ensemble de sa chaîne de valeur.

24

Mai | Juin 2022

|

Actualités Dépanneurs Canada

Prendre le virage vert :

10 mesures faciles à prendre pour créer un dépanneur durable

1. Remplacez les ampoules incandescentes par des produits économiseurs d’énergie comme l’éclairage à LFC et DEL. 2. Réduisez le papier en numérisant les opérations, comme la gestion des stocks, ainsi que les manuels des employés.

3. Dites non aux sacs en plastique en offrant des sacs en papier aux clients ou en les encourageant à apporter les leurs. Mieux encore, créez une source de revenus en vendant des sacs réutilisables! 4. Échangez les plastiques à usage unique, comme les pailles, les tasses et les ustensiles, pour des produits de rechange écologiques. 5. Réduisez les pertes d’énergie en investissant dans des équipements écoénergétiques : Les vieux réfrigérateurs sont très énergivores et peuvent représenter jusqu’à 40% des coûts énergétiques dans un dépanneur!

6. Aidez les clients à faire les bons choix en installant des bacs de recyclage à l’extérieur de votre magasin. 7. Installez des robinets à faible consommation d’eau dans les toilettes et les cuisines.

8. Réglez votre thermostat si possible : quelques degrés peuvent faire une différence.

9. Stockez des produits et des marques plus durables. 10. Communiquez avec les clients en mettant de l’avant vos efforts en matière de durabilité grâce à des affiches internes et des messages sur les réseaux sociaux.. AD

SHUTTERSTOCK.COM

La durabilité est une préoccupation croissante pour les consommateurs de confiseries, selon les recherches menées par Savanta, pour le compte de Cargill.

CCentral.ca


Année de lancement

PRIX

APPEL AUX CANDIDATURES ! Avoir un impact

Votre entreprise a-t-elle une initiative de développement durable que vous souhaitez célébrer ? Bonne nouvelle !

Actualités Dépanneurs Canada est ravi d’annoncer le lancement des Prix Impact, qui reconnaîtront les initiatives menées par les détaillants, distributeurs et fournisseurs faisant une réelle différence en matière de protection de la planète, et de soutien aux employés et aux communautés. L’objectif est de célébrer les entreprises, grandes ou petites, ayant un impact positif dans les quatre domaines suivants : • Durabilité (initiatives liées au gaspillage alimentaire, à l’approvisionnement éthique, à l’efficacité énergétique, etc.) • Diversité, équité et inclusion • Soutien aux employés • Service communautaire / Impact local / Redonner

Il n’y a pas de frais pour soumettre une candidature (vous pouvez même soumettre un candidature dans plusieurs catégories), et les lauréats seront présentés dans le magazine Actualités Dépanneurs Canada et sur notre site Web en novembre.

Faites connaître le travail extraordinaire que votre entreprise a accompli auprès de toute l’industrie du dépanneur !

Date limite : le 26 août 2022 Soumettez vos candidatures maintenant ! CSNCImpactAwards.com


LA LUTTE CONTRE s e l b un isi

les

Protégez l’intégrité de votre marque grâce à ces conseils d’experts pour prévenir et contrôler les nuisibles

C’est le cauchemar de tout exploitant de dépanneur : Une vidéo virale mettant en vedette une armée de coquerelles ou une famille de rats qui se promène dans votre magasin. Non seulement les parasites et les rongeurs sont mauvais pour les affaires, mais ils sont dangereux pour la santé du personnel et des clients. Il y a cependant des moyens de les arrêter. Nous avons consulté quatre experts partout au pays pour obtenir leurs meilleurs conseils pour protéger de façon sécuritaire l’intégrité de votre commerce contre les bestioles de toutes sortes.

Un problème croissant pour les propriétaires de dépanneurs «Le nombre de problèmes de souris, de rat et de faune dans ce pays explose,

26

Mai | Juin 2022

|

année après année,» déclare Bill Dowd, propriétaire de Skedaddle Humane Wildlife Control, de l’Ontario. «Les rongeurs sont porteurs de plus de 60 maladies transmissibles à l’homme, ce qui fait qu’il existe un risque pour la santé et la sécurité du propriétaire du magasin, des employés et des clients.» Les nuisibles endommageront ou dévoreront vos produits, nuisant à vos bénéfices et à votre réputation.

Ne les laissez pas entrer Les propriétaires de dépanneurs devraient embaucher de façon proactive une entreprise de lutte antiparasitaire pour trouver tous les points d’entrée potentiels des nuisibles, suggère Taz Stuart, entomologiste et directeur des opérations techniques

Actualités Dépanneurs Canada

chez Poulin’s Pest Control à Winnipeg. «Assurez-vous que les fondations, les fissures et les crevasses sont remplies de manière à ce qu’il n’y ait pas d’accès pour les rongeurs ou d’autres organismes nuisibles, en utilisant, entre autres, des produits antirongeurs comme Xcluder», explique M. Stuart. À l’intérieur, assurez-vous que toutes les portes, avant, arrière, latérales et de réception, sont protégées par des dispositifs mécaniques et des appâts, le cas échéant. N’oubliez pas d’inspecter le bas de vos portes extérieures, suggère Jun Bukht, entomologiste adjoint certifié chez Major Pest Control d’Edmonton. «Les vieux coupe-froid ne fonctionnent pas bien; si vous voyez la lumière passer ou si vous pouvez passer un crayon en dessous, les souris peuvent entrer, explique-t-il. Si l’écart est de la taille d’une pièce de vingt-cinq sous,

SHUTTERSTOCK.COM

PA R W E N DY H E L F E N B AU M

CCentral.ca


SHUTTERSTOCK.COM

les rats peuvent entrer aussi.» Rendez votre commerce peu attrayant pour eux en réduisant l’encombrement et en vous assurant qu’il n’y a pas beaucoup de broussailles touchant au bâtiment. Installer des pièges mécaniques dans tout le bâtiment, où les entrées arrière rencontrent les murs. «Certaines personnes scellent les espaces en pensant à la protection contre les intempéries, mais elles ne se rendent pas compte à quel point ça doit être scellé pour empêcher les fourmis d’entrer, par exemple», déclare Sean Rollo, entomologiste, directeur technique chez Orkin Canada à Moncton. «On voit des gens qui utilisent de la mousse expansible pour sceller les espaces, mais cela ne va pas arrêter les rongeurs – ils vont simplement creuser à travers.»

Surveillez les signes avant-coureurs de nuisibles «en patrouille» Lorsque vous réapprovisionnez les tablettes, regardez s’il y a des excréments noirs ou bruns en forme de riz derrière les produits ou sur le sol, surtout dans les coins, explique M. Bukht. «Les rongeurs communiquent par leurs excréments : Habituellement, si vous voyez juste une seule fiente, il y a une ratte ou une souris prête à s’accoupler. De multiples déjections indiquent à d’autres rats ou souris qu’il y a une source de nourriture ici», explique-t-il. Les autres signes de nuisibles incluent les emballages mâchés ou éraflés, et les marques de dents sur les boîtes en carton ou les cloisons sèches. Tendez l’oreille pour des bruissements, du grattage, des couinements ou des rongements, et surveillez si vous sentez une odeur de moisi. Vous pourriez également voir des rongeurs se faufiler ici et là, en particulier les bébés plus curieux. Ils aiment nicher autour ou sous les unités réfrigérées et les réfrigérateurs, sous l’évier ou à l’intérieur des murs, remarque M.

CCentral.ca

Bukht, qui utilise de la poudre de talc la nuit pour voir où les traces de rongeurs mènent. Si vous voyez des signes de nuisibles, ne les ignorez pas, conseille M. Dowd. «Les rongeurs se reproduisent tous les 21 jours, et ils ont généralement de cinq à sept bébés par portée; la situation peut donc rapidement devenir incontrôlable», explique-t-il.

Privilégiez la propreté et une bonne organisation Les nuisibles choisissent généralement un magasin en raison d’un mauvais assainissement, donc essuyez rapidement les déversements, en particulier le sirop de boisson gazeuse, qui attire les mouches, les coquerelles et les rongeurs, conseille M. Bukht. Les ordures devraient être sorties chaque jour. «Dès que les boîtes sont vidées, recyclez-les, de dire M. Bukht. Les souris aiment s’y cacher, et les coquerelles adorent le carton ondulé.» Ne rangez pas des choses dans les espaces entre les unités réfrigérées et le mur, où les souris aiment nicher. Pour piéger les coquerelles, installez des détecteurs d’insectes n’importe où à proximité de la nourriture, déclare M. Stuart. «Avec les coquerelles, il faut que ça soit aussi propre que dans un hôpital. Il ne faut pas qu’elles s’établissent : En 32 à 36 jours, vous aurez encore 24 à 48 autres coquerelles d’une seule femelle», explique-t-il. Dans les aires de rangement arrière, gardez les boîtes à au moins 30 cm du sol et entreposez les aliments dans des bacs en plastique scellés.

Faites attention lors des livraisons Les nuisibles arrivent dans les dépanneurs par le biais de livraisons d’aliments et de fournitures. M. Stuart suggère de demander aux fournisseurs s’ils ont des programmes de lutte antiparasitaire en place. Si

un fournisseur a un problème de rongeurs, vous verrez souvent des marques de dents ou des matières fécales dans l’emballage en plastique ou sur la palette, ajoute-t-il. Les portes ouvertes pour les livraisons sont une autre invitation aux bestioles, alors gardez-les fermées. Bien sûr, les propriétaires de dépanneurs doivent être réalistes quant à la vigilance de leur équipe en matière de lutte antiparasitaire, reconnaît M. Rollo. «Un employé ne peut pas passer 10 heures à fouiller chaque commande reçue pour voir s’il y a des nuisibles, mais il peut quand même jeter un coup d’oeil, explique M. Rollo. Les coquerelles sont plus difficiles à repérer; elles aiment se cacher dans le carton ondulé. Donc lorsque vous déballez la commande, placez les produits sur des étagères et sortez immédiatement le carton.»

Priorisez un protocole de lutte antiparasitaire Un contrat de lutte antiparasitaire, par lequel un technicien agréé mettra en place et contrôlera les pièges chaque mois et scellera les points d’entrée, peut vous aider à protéger votre commerce. Une inspection minutieuse et des recommandations pour éliminer ou prévenir les nuisibles peuvent prendre d’une heure à une demi-journée selon la taille de votre magasin, remarque M. Rollo. «C’est de l’argent bien dépensé. Ce n’est en fait pas une dépense, mais un investissement, dit-il. Ce n’est pas différent d’une entreprise de système de sécurité qui évalue votre propriété pour déterminer les points faibles de votre bâtiment permettant aux criminels d’y accéder.» M. Bukht ajoute que les propriétaires de dépanneurs doivent faire face immédiatement aux problèmes potentiels de nuisibles. «Gardez le contrôle de la situation, plutôt que d’attendre qu’un client enregistre une vidéo à travers la fenêtre d’un groupe de rats se baladant sur vos tablettes de chocolat», conseille-t-il. AD

Actualités Dépanneurs Canada

|

Mai | Juin 2022

27


CÔTÉ CATÉGORIES

PA R M I C H E L E S P O N AG L E

Les gâteries glacées

Le désir des consommateurs de se gâter donne naissance à une vaste gamme de gâteries glacées La catégorie des friandises glacées est en feu cet été, et les fournisseurs se sentent positifs. Leur optimisme est justifié. L’année dernière, malgré la pandémie, certains fabricants disent que les ventes étaient solides alors que les consommateurs cherchaient à se réconforter avec des petites douceurs. Ce n’est pas étonnant que le Canada se classe au sixième rang des pays consommant le plus de crème glacée. En fait, les ventes de crème glacée et de desserts glacés au Canada ont atteint 1,4 G$ en 2021, selon Euromonitor International.

Options meilleures pour la santé La tendance vers des options plus santé est toujours d’actualité. Chapman’s lance une nouvelle barre de 55 ml sans sucre ajouté et sans lactose, convenant aux diabétiques, aux personnes présentant une intolérance au lactose ou aux adeptes du keto. «Auparavant, les clients ayant ces sensibilités trouvaient rarement une gâterie qui leur convenait», déclare Ashley Chapman, vice-président de la société.

28

Mai | Juin 2022

|

Actualités Dépanneurs Canada

Les choix santé dans les friandises glacées se développent, mais la crème glacée demeure la reine de la catégorie

SHUTTERSTOCK.COM

Petites douceurs Unilever, le plus important fabricant de crème glacée au monde, a confiance en la croissance de cette catégorie, annonçant le lancement de pas moins de 19 nouvelles friandises glacées pour 2022. Son portefeuille de grandes marques va se développer avec des combinaisons remarquables, comme la crème glacée Breyer’s au fudge caramel et M&M’s Minis et deux UGS Klondike : les cornets Reese’s beurre d’arachide et les cornets Reese’s chocolat. Les options meilleures pour la santé seront rehaussées grâce à l’ajout de la barre Magnum Hazelnut Crunch non laitière.

CCentral.ca


Les consommateurs s’intéressent aux saveurs tropicales

SHUTTERSTOCK.COM

Bien que les choix santé dans les friandises glacées se développent, la crème glacée demeure la reine de la catégorie. «Les produits de crème glacée véritable se vendent beaucoup plus que des desserts glacés ou les glaces à l’eau, souligne Mike Rogiani, président, The Ice Cream Depot à Nisku, en Alberta. Il n’y a pas eu beaucoup d’innovations dans cette catégorie récemment et le peu qu’il y a eu, comme les produits à faible teneur en calories ou non laitiers, n’a capté qu’un très petit segment de marché.» Il remarque également que les ventes de crème glacée sont bonnes au début et à la fin de l’été, et que les glaces à l’eau se vendent particulièrement bien par temps chaud. Pour maintenir l’engagement des détaillants, l’entreprise présentera des promotions pour les produits sur lesquels elle se concentre. «On essaie d’offrir des promotions qui font en sorte que les détaillants stockent les produits qui se vendent le mieux selon la saison», ajoute-t-il. Les problèmes d’approvisionnement, l’inflation et le prix de l’essence menacent les bénéfices et pourraient nécessiter une hausse des prix. «On surveille la situation de près et on espère que cela n’aura pas trop d’impact sur les prix, déclare Andrew McBarnett, PDG de Neale’s Sweet N’ Nice. On a de la difficulté à importer certains produits. C’est tout un défi.» Saveurs mondiales, approvisionnement local Malgré ces pressions, il attend avec impatience que sa marque soit présente aux événements estivaux. «L’engagement est très important pour nous, dit-il. À nos débuts, cela nous a vraiment aidés à croître.» Il pense que

CCentral.ca

ses clients accueilleront favorablement le lancement de la crème glacée au corossol, une saveur qu’ils demandent depuis un certain temps. Le lancement est très tendance, car les consommateurs s’intéressent aux saveurs tropicales et aux aliments d’inspiration mondiale. M. McBarnett voit également que la tendance à l’achat canadien influence les comportements de magasinage. En tant qu’entreprise ontarienne n’utilisant que du lait canadien, Neale’s Sweet N’ Nice mettra encore plus l’accent sur sa «canadienneté» lorsqu’elle refera ses emballages cette année et offrira des coupons rabais. Les deux dernières années ont été bonnes pour Kisko Products, fabricant de marques populaires comme Mr. Freeze. Selon son président, Mark Josephs, les ventes ont augmenté de 10 à 15%. Il espère une autre bonne année, car les gens se déplaceront et voyageront davantage, ce qui se traduira par une augmentation de l’achalandage et des ventes pour les dépanneurs. Avec 50% moins de sucre, son Mr. Freeze Jumbo Lite (150 ml) se vend bien dans les dépanneurs. Les barres glacées entièrement naturelles au jus Mott’s et Welch’s seront désormais fabriquées avec des jus biologiques certifiés qui plairont aux consommateurs soucieux de leur santé. L’inflation menace d’assombrir le beau ciel bleu pour les gâteries glacées. M. Josephs souligne qu’entre le fret, la main-d’oeuvre et la marchandise, ses coûts ont augmenté d’environ 18%. «Les fabricants et les transformateurs voient leurs marges chuter et ce n’est pas fini.» Bien que certains coûts soient transférés aux détaillants et aux consommateurs, les grossistes offriront des aubaines tout au long de l’année. AD

Les problèmes d’approvisionnement, l’inflation et le prix de l’essence menacent les bénéfices et pourraient nécessiter une hausse des prix

Actualités Dépanneurs Canada

|

Mai | Juin 2022

29


PA R K AT H Y P E R R O T TA

Vendre de l’été

Des barbecues aux boissons, stockez ce qu’il faut pour satisfaire les fringales estivales de vos clients Avec l’arrivée du beau temps et les célébrations de la longue fin de semaine de mai sous peu, comment les Canadiens, fatigués d’un long hiver froid de confinements et de restrictions, se préparent-ils à profiter de l’été? Ils vont dehors. C’est la période magique de l’année. Les fleurs s’épanouissent, le soleil brille et la planification des vacances va bon train. Alors que les consommateurs se préparent à l’été, l’industrie des aliments et boissons doit aligner ses initiatives de marketing, stratégies promotionnelles et assortiments sur les besoins changeants des consommateurs pendant la saison chaude. Au printemps et à l’été, les Canadiens mangent à l’extérieur deux fois plus souvent que par temps froid. Au cours du confinement estival de 2021, ce comportement a augmenté de 42% par rapport aux habitudes prépandémiques de mai à septembre 2019. Les besoins uniques à l’origine de nos choix de consommation par temps chaud sont menés par les rafraîchissements, l’expérience, la joie/le bonheur, les petits plaisirs et le divertissement. On allume le barbecue Le barbecue est la clé des plaisirs de l’été. Les Canadiens sont deux fois plus susceptibles d’allumer le barbecue par temps chaud que lorsqu’il fait froid à l’extérieur. Bien que la fréquence d’utilisation du barbecue ait légèrement diminué en 2021 par rapport à 2019 (-8% par rapport à 2019), étant donné l’assouplissement de nombreuses restrictions liées aux rassemblements, on peut s’attendre à ce que le barbecue soit l’une des vedettes de l’été en 2022. Nous mangeons également une grande variété de plats grillés, le souper étant la principale occasion d’allumer le barbecue.

30

Mai | Juin 2022

|

En cette ère de consommation réduite de viande, ce n’est pas surprenant que les légumes et les pommes de terre soient les plats connaissant la plus rapide croissance sur le gril. Cependant, il est important de noter que les protéines de viande menées par les steaks et les hamburgers sont toujours en tête de notre liste de favoris. Le barbecue est également important en raison de sa connexion à des événements spéciaux. Un repas de printemps/été sur cinq sur le gril est préparé pour une occasion spéciale. Il importe de capturer votre part de ces moments, étant donné que les acheteurs dépensent généralement plus pour les repas festifs. Pour l’amour de la crème glacée Les Canadiens continuent leur histoire d’amour avec la crème glacée. Plus de la moitié (54%) de toutes les confiseries glacées (crèmes glacées et nouveautés glacées) sont consommées entre mai et septembre, ce qui en fait la saison des gâteries sucrées. Ce ne sont pas seulement les enfants qui adorent la crème glacée. Bien que les consommateurs de moins de 13 ans soient de grands consommateurs de confiseries glacées, les taux de consommation par temps chaud ont augmenté de 25% dans le groupe cible important de la Gén Z (18-24 ans). Attirer davantage de la Gén Z et des millénariaux constitue une importante opportunité de croissance future pour la catégorie. Encore plus de collations La crème glacée ne représente pas la seule occasion de grignotage en plein air. Les Canadiens sont traditionnellement des grignoteurs par temps chaud voraces. En effet, le grignotage au printemps/été 2021 était

Actualités Dépanneurs Canada

PRINCIPAUX METS SUR LE BARBECUE STEAK (BŒUF) HAMBURGERS LÉGUMES CÔTES DE PORC POMMES DE TERRE CUITES AU FOUR/RÔTIES POITRINES DE POULET SAUCISSES HOT-DOGS RÔTI DE BŒUF

VARIATION EN % PAR RAPPORT À LA PÉRIODE PRÉPANDÉMIQUE PRINTEMPS/ÉTÉ 10 4 75 34 48 -22 35 -21 36

19% plus élevé que durant les mois froids. Les principales collations consommées par temps chaud sont les fruits frais, le fromage, le chocolat, les croustilles, les biscuits et les nouveautés glacées. Une petite boisson au soleil Enfin, les boissons jouent un rôle important dans la satisfaction des besoins de soif, de rafraîchissement, d’hydratation, de plaisir et de socialisation pendant les mois chauds pour les Canadiens de tous âges. Au-delà de l’eau du robinet, les principales boissons printanières et estivales comprennent l’eau en bouteille, le café, les boissons gazeuses, les jus de fruits, le thé et la bière. Cependant, si on compare les taux de consommation en 2021 à ceux de 2019, on boit davantage d’eaux pétillantes, de boissons gazeuses, de boissons au café froides, de boissons alcoolisées prêtes à boire/cidre/boissons pré-mélangées, de smoothies et de laits frappés. Les Canadiens ont hâte de célébrer le soleil avec des expériences gustatives uniques, et le fait de comprendre les occasions et les déclencheurs qui guident ces choix offre une belle opportunité pour les dépanneurs, les fabricants et les exploitants de services alimentaires de communiquer avec les consommateurs et de stimuler les ventes. AD Kathy Perrotta est VP, Stratégie et compréhension du marché chez Ipsos Canada, travaillant avec les Food & Beverage Group Syndicated Services.

SHUTTERSTOCK.COM

APERÇU

CCentral.ca


ES ZIN A G MA RIMÉS IMP T E UES RIQ É NUM

Pour recevoir Actualités Dépanneurs + OCTANE ABONNEZ-VOUS MAINTENANT! Visitez : CCentral.ca et cliquez sur le bouton ‘SUBSCRIBE’


RÉFLEXIONS

PA R M I C H E L L E WA R R E N

L’évolution des distributrices

Jim Jackson, président de l’Association canadienne d’auto-distribution, nous explique comment naviguer dans le changement et pourquoi il croit à l’évolution de la distribution automatique P H O T O PA R T H O M A S F R I C K E

Jim Jackson, président de Quality Vending & Coffee Services de Winnipeg, œuvre dans le domaine depuis plus de 40 ans et il a connu des changements considérables dans la distribution automatique. Cependant, rien n’aurait pu le préparer au plus récent bouleversement. Après plusieurs années au conseil d’administration de l’Association canadienne d’autodistribution (ACAD), le vétéran de l’industrie est devenu son président en mars 2020, une période de perturbations extraordinaires dans toutes les industries, qui a entraîné l’adoption du télétravail, l’apprentissage en ligne, une forte baisse des voyages et l’accès limité aux espaces auparavant ouverts au public, comme les hôpitaux. En d’autres termes, c’était un cauchemar pour

32

Mai | Juin 2022

|

les gens de l’industrie de la distribution automatique : Au plus fort de la pandémie, de nombreux exploitants de l’ACAD ont connu une baisse des ventes de 50% ou plus. Pendant deux ans, l’ACAD a travaillé à soutenir ses membres en terrain inconnu, dans le but d’assurer le succès à long terme de l’industrie. En surface, les dépanneurs et les distributrices automatiques sont des concurrents, mais avec l’avènement de la technologie et des magasins sans surveillance, ils ont aussi beaucoup en commun. M. Jackson explique comment la pandémie a eu un impact sur son industrie, l’importance d’adopter la technologie, la montée des micromarchés et pourquoi il est optimiste quant à l’avenir de la distribution automatique. Comment la pandémie a-t-elle façonné votre industrie? JJ: Ce furent deux années

particulièrement longues pour notre industrie. Notre but étant de fournir des services pratiques d’aliments et de boissons à des entreprises, notre succès est toujours fondé sur le succès de nos clients. Plus les employés sont nombreux dans leur entreprise, plus la demande pour nos services est importante. Nous savons tous qu’au cours des deux dernières années, de nombreuses entreprises ont adopté le télétravail et que de nombreuses usines de fabrication fonctionnaient

Actualités Dépanneurs Canada

avec un personnel réduit ou ont même fermé leurs portes. C’est facile de voir que cela pouvait avoir un effet négatif sur notre industrie et sur beaucoup d’autres secteurs axés sur la prestation de services ou de soutien. Nombre de nos exploitants ont vu leurs activités diminuer de plus de 50%. Cela a forcé nos exploitants à effectuer un nettoyage en profondeur de leurs opérations. Ils ont examiné et éliminé les dépenses inutiles et ajusté leurs besoins en personnel en fonction de la réduction de la charge de travail et des revenus. Vous êtes devenu président de l’ACAD en 2020, juste au moment où le monde a radicalement changé, et beaucoup de vos membres ont été durement touchés. En quoi le paysage est-il différent alors que nous sortons de la pandémie? Estce que beaucoup de vos entreprises membres ont fermé leurs portes? JJ: Plusieurs restrictions liées à la

pandémie sont levées et bon nombre de nos clients ont ramené leurs employés de bureau ou sont en train de le faire. Je dirais que de nombreux exploitants sont revenus à 80% de leur chiffre d’affaires prépandémique. Les 20% qui restent nécessiteront un certain temps, peut-être en diversifiant leur portefeuille commercial et bien sûr en capitalisant sur de nouvelles opportunités d’affaires. Je ne crois pas qu’aucun de nos membres ait dû fermer ses portes. Nous avons tous résisté à la tempête et espérons que la mer sera plus calme à l’avenir. Comment les choses se présentent-elles?

JJ: Maintenant que nous sortons de

la pandémie et que les bureaux et les usines commencent à se remplir, notre industrie est confrontée à de nouveaux défis : pénuries de main-d’œuvre, problèmes de chaîne d’approvisionnement et augmentations massives du coût des marchandises. C’est difficile de croire qu’avec le

CCentral.ca


Fondée en 1953, l’Association canadienne d’auto-distribution (ACAD) représente les intérêts des exploitants de distributrices automatiques, des fabricants d’équipement et des fournisseurs de produits et services au Canada. L’ACAD représente, supporte et promeut la distribution automatique, les services de pause-café et l’industrie du micromarché en plein essor.

nombre de personnes ayant perdu leur emploi au cours des deux dernières années que l’on ferait face à une pénurie de main-d’œuvre, mais c’est la réalité et c’est devenu un défi pour toutes les industries. Il y a encore des retards dans les envois de produits de nombreux fournisseurs, car ils sont confrontés à des pénuries d’ingrédients de base et d’emballages pour leurs chaînes de production. Nos exploitants s’efforcent constamment de faire face au coût croissant des marchandises que nous recevons de notre chaîne d’approvisionnement. Maintenant, nos exploitants et nos fournisseurs sont heureux de pouvoir travailler à ramener leurs activités au niveau prépandémique. Cela prendra du temps, de la patience et de la créativité, mais nous voyons la lumière au bout du tunnel. Comment les exploitants et les fabricants repensent-ils leur approche pour répondre aux besoins changeants des consommateurs? JJ: L’impact le plus important

sur notre industrie au cours des dernières années est la croissance des micromarchés. La croissance de ce concept et la demande sont toujours en plein essor. Les employeurs adorent l’idée d’avoir un dépanneur dans la salle du personnel. Les aliments frais jouent un rôle important dans un micromarché, ainsi que la disponibilité et la sélection de produits qui n’entrent pas dans une distributrice traditionnelle. Les programmes de café haut de gamme font généralement partie de l’expérience, et les employés aiment l’idée de ne pas avoir à quitter le bureau pour obtenir un café gourmet. L’utilisation de la caisse libre-service et la possibilité de payer par débit, crédit ou à partir d’un compte utilisateur prépayé ajoutent à l’expérience. Les clients peuvent également recevoir des récompenses de fidélité et des promotions sur leurs achats. Les employeurs et le personnel

CCentral.ca

apprécient l’ébénisterie sur mesure de nos unités qui se marie à l’esthétique du décor de la salle en la transformant en un endroit accueillant et relaxant où siroter son café ou déguster son dîner. Nos fournisseurs répondent à la croissance et à la demande des micromarchés avec des offres d’équipements et de produits dont les exploitants ont besoin pour gérer cette croissance dans les micromarchés. Sur une note personnelle, comment avez-vous commencé dans cette industrie? JJ: Quality Vending a été fondée en

1977 par mon frère et ses partenaires commerciaux. Je me suis joint à l’équipe en tant que premier employé en 1979. Je n’étais pas seulement un employé; ils me traitaient plus comme un partenaire. J’ai joué un rôle essentiel dans la croissance et le succès de l’entreprise, et pour beaucoup de nos pairs de l’industrie, j’étais le visage de Quality Vending. En 2017, lorsque les propriétaires ont commencé à parler de retraite, j’ai eu une conversation avec ma femme, Darlene, nos enfants, et notre comptable qui est maintenant notre partenaire d’affaires, et nous avons élaboré un plan et une offre pour acheter l’entreprise. Nous sommes devenus les nouveaux propriétaires de Quality Vending & Coffee Services en mars 2018. Cette décision d’acheter l’entreprise n’a pas été prise sans une vision de l’avenir de l’industrie, car elle comprenait également mon propre plan de relève. Darlene et moi avons quatre enfants, et tous ont eu l’occasion de travailler pendant l’été à Quality Vending lorsqu’ils étaient étudiants. Notre fils aîné, Jeremy, et notre plus jeune fils, David, ont bien aimé l’industrie de la distribution automatique et des dépanneurs et ont exprimé leur intérêt de faire carrière dans l’industrie en tant que propriétaires d’entreprise. Jeremy et David sont déjà bien connus et respectés dans notre réseau

d’exploitants et de fournisseurs et seront des leaders de l’industrie pour les décennies à venir. 45 ans en affaires... Comment Quality Vending a-t-elle évolué pour rester compétitive? JJ: Je crois que la clé de notre succès

a été de toujours essayer d’être les meilleurs dans ce que nous faisons, d’adopter les nouvelles technologies et de tirer parti des nouvelles opportunités qui se présentent. Quality possède un portefeuille de services bien diversifié et est devenue un point de vente unique pour nos clients. Nous fournissons à nos clients des services de distribution automatique, des services de café, un assortiment d’aliments et boissons, des micromarchés, des distributeurs d’eau, et la réparation et l’entretien de l’équipement. Nous sommes également à l’avant-garde de l’industrie en ce qui concerne l’adoption de nouvelles technologies et nouveaux concepts qui rationaliseront l’efficacité de nos opérations et fourniront à nos clients la meilleure expérience utilisateur possible. En 2012, Quality a été l’une des premières entreprises au Canada à adopter le concept de micromarché et a contribué à la croissance des micromarchés au Canada. Qu’est-ce que l’avenir réserve à votre industrie? Qu’est-ce qui vous enthousiasme particulièrement? JJ: J’ai une vision très positive de

l’avenir de notre industrie. Nos membres s’adaptent rapidement aux besoins changeants de nos clients et aux nouvelles opportunités commerciales que la croissance des magasins sans personnel et des micromarchés offre. C’est très intéressant de voir les nouvelles technologies qui créent des gains d’efficacité dans tous les aspects de notre entreprise et qui révolutionnent notre industrie. Notre industrie demeurera solide et passionnante pour des générations à venir. AD

Actualités Dépanneurs Canada

|

Mai | Juin 2022

33


Issuu converts static files into: digital portfolios, online yearbooks, online catalogs, digital photo albums and more. Sign up and create your flipbook.