Page 1

IDEAT A OBTENU

LA PLUS FORTE HAUSSE DE DIFFUSION TOTALE OJD

DES MAGAZINES DE DÉCORATION DEPUIS CINQ ANS (+28 %) SOURCE BOOK OJD 2007-2012

www.ideat.fr

I d é e s - D e s i g n - É v a s i o n - A r c h i t e c t u r e - Te n d a n c e s / N ° 1 0 6 - F é v r i e r 2 0 1 4 - 5 €

M 01469 - 106 - F: 5,00 E - RD

’:HIKLOG=^UZUU\:?k@b@a@g@k"

Déco : 12 décorateurs français qui comptent Design : le meilleur de la création made in Netherlands City guides : Amsterdam & Rotterdam

n o Ba nnee né

!

IDEAT, LE MAGAZINE DÉCO NOUVELLE GÉNÉRATION


Ci-contre : Posé sur des pylônes en béton, l’ancien bâtiment du KNSM a été divisé en lofts, qui possèdent chacun deux immenses baies vitrées. Page de droite : Jennifer et Liam Maher ont été séduits par le potentiel de cet espace brut dans lequel ils ont pu laisser libre cours à leur fantaisie.

164 IDEAT

© PHOTOFOYER

DÉCOROOM 3


À AMSTERDAM

Loft sur pilotis

Le siège de la Compagnie royale des bateaux à vapeur néerlandais (KNSM) était autrefois établi sur une île artificielle dans le quartier des docks, à l’est d’Amsterdam. Aujourd’hui, ses bâtiments ont été réhabilités en lofts. Visite de l’un d’entre eux dont la décoration délurée est très représentative du nouvel esprit créatif néerlandais. TEXTE NADJA SIMON / PHOTOS KASIA GATKOWSKA

IDEAT 165


DÉCOROOM 3

L

a Compagnie royale des bateaux à vapeur néerlandais (KNSM) a depuis longtemps quitté cette île à l’est de la ville, laissant à l’abandon de nombreux bâtiments. Dans les années 1980, artistes et squatteurs se sont réapproprié la

zone portuaire. L’ancienne cantine des employés de la KNSM a ainsi été repensée par un groupe de huit jeunes artistes issus des Beaux-Arts. Ils se sont partagé l’immense « boîte à chaussures sur pilotis » pour créer des espaces de vie et de travail individuels qui profitent de la luminosité naturelle d’un bâtiment exposé au sud, grâce à de grandes baies vitrées placées à l’avant et à l’arrière de l’édifice. Liam Maher, directeur artistique de la marque de jeans Denham, et sa femme Jennifer, qui travaille dans l’événementiel, ont emménagé dans le bâtiment en 2003 après avoir eu un véritable coup de foudre pour la structure atypique du bâtiment. Grâce à la réalisation de projets d’urbanisme ambitieux et aux chantiers menés par des architectes de renom, KNSM-eiland et les docks sont devenus un quartier animé et propice à la création. Ce secteur regroupe des ateliers d’artistes, des agences de création et des studios de photo ainsi qu’un large éventail de nouveaux cafés, restaurants et boutiques branchés. L’authenticité brute du bâtiment et le dynamisme du quartier ont convaincu Liam et Jennifer de venir s’installer à Amsterdam. L’édifice est à la fois une demeure familiale, un lieu de travail vivant et une source d’inspiration pour les Maher comme pour leurs amis et, parfois, pour leurs clients et étudiants. Leur décoration s’inspire des contrastes entre les surfaces irrégulières et lisses, entre le travail et le jeu, entre la détente et l’amusement, entre le mascu166 IDEAT

Ci-dessus à gauche : La chambre parentale possède de larges baies vitrées afin d’offrir une vue imprenable sur l’horizon. Au fond, un mannequin de couture a été métamorphosé en luminaire. Ci-dessus à droite : La bibliothèque est constituée de quatre bancs empilés les uns sur les autres afin de créer des étagères. L’ensemble est juché sur une table de travail. De chaque côté, des fragments d’inspiration sont exposés au gré des envies, directement sur le mur. Page de droite : Un mouton grandeur nature monte la garde devant la baie vitrée. La chambre parentale est située sur la mezzanine vitrée qui surplombe le salon. Vingt années séparent le fauteuil en cuir créé par le designer Gerard Van den Berg à la fin des années 1970 du sofa conçu par le même créateur en 2001. Le fauteuil a été acheté après le canapé dans le but de réunir ces deux « amis de longue date »…


IDEAT 167


DÉCOROOM 3

1

2

1/ Un vieux sommier en fer entouré de tiroirs de bureau retournés servent de présentoirs à quarante paires de ciseaux anciennes. 2/ Des barres asymétriques font office de portants pour les vêtements créés par Liam. La collection de masques de Jennifer comprend des modèles provenant d’Afrique, de Chine, du Japon, du Mexique… Un vélo Biomega, conçu par Marc Newson, a été converti en pignon fixe pour effectuer les trajets entre le loft et l’atelier au centre d’Amsterdam. Plafonnier-chaise (Frozen Fountain). 3/ Quand il se met au travail, Liam s’installe sur un tabouret de bar Les Arcs de Charlotte Perriand. 4/ Après la création de la nouvelle cuisine, un immense bloc-évier a été transformé par Jennifer en système de classement des dossiers. Là aussi, les paires de ciseaux anciennes sont présentes… 3

168 IDEAT

4


5

6

5/ Liam a confectionné ce lustre en assemblant cinq abat-jour vintage de tailles différentes dont il a enlevé le tissu pour ne garder que la structure métallique. Au centre de la composition se trouve une grande cage où est perché un oiseau empaillé. 6/ et 8/ Amoureux des objets du passé, le couple a pu en réunir un certain nombre sur ses murs. 7/ Cet objet de famille, un tourne-disque Victrola datant du début du XXe siècle, a récemment été décapé et repeint dans un vert anis éclatant. Il lit encore aujourd’hui les vinyles d’époque, notamment un disque posé là au titre évocateur : It’s Tulip Time in Holland… Le tissu de l’abat-jour a également été retiré sur ce lampadaire au pied en bois torsadé pour laisser apparaître l’armature métallique. 7

8

IDEAT 169


DÉCOROOM 3

lin et le féminin. Ils ont réussi à faire circuler une énergie particulière qui peut à la fois stimuler et apaiser les esprits. Energy Plan est d’ailleurs le nom que Jennifer a donné à son agence en s’inspirant de l’œuvre éponyme du sculpteur Joseph Beuys qui utilisait des matériaux (brosse à tableau noir, sachets de sucre…) collectés lors d’un cycle de conférences aux Etats-Unis. Leur maison est une adaptation de ce projet à l’échelle de leur inventivité qui s’exprime par la transformation de toutes sortes de matériaux selon leurs propres idéaux.

Des apparences trompeuses… Leur amour pour toutes les formes d’art, des plus populaires aux plus classiques, et leur goût immodéré pour l’improvisation ont motivé leurs choix en matière de design et de décoration. Les collections de masques, de ciseaux de couturier vintage, de plaques d’immatriculation américaines, d’anciennes montres militaires, de cadres de musées vides apportent un cachet visuel aux différentes pièces fonctionnelles du loft. L’utilisation classique de certains objets est détournée afin de leur assigner un tout autre rôle : les bancs publics convertis en étagères, les tiroirs de bureau accrochés à l’envers pour créer des présentoirs, les cages à oiseaux métamorphosées en lustres, les éviers de l’ancienne cantine transformés en systèmes de classement des fichiers, etc. Ici, les apparences sont trompeuses et l’improvisation créative est naturellement au rendez-vous. 170 IDEAT

En haut : Une vue sur la suite parentale. Le mot « Love » apparaît en surimpression sur une cible de champ de tir. Cette œuvre a été créée par le studio de création Jager Di Paola Kemp Design invitant l’observateur à « tuer l’amour ». Ci-dessus : Depuis le loft, la vue sur les docks est imprenable et la lumière magique.

Profile for Energy Plan Creative

Energy Plan Studio in Ideat Magzine  

A feature in the French interior magazine, Ideat documenting Energy Plan Studio's unique work/live environment in Amsterdam.

Energy Plan Studio in Ideat Magzine  

A feature in the French interior magazine, Ideat documenting Energy Plan Studio's unique work/live environment in Amsterdam.