Issuu on Google+

Dossier de presse

Salon de l’Economie Sociale et Solidaire Centre-Ville de Poitiers / Place du Maréchal Leclerc

Vendredi 1er Juin / professionnels Samedi 2 Juin / pour tous

Economie Sociale et Solidaire

Vendredi 1er et Samedi 2 Juin 2012

E.S.S. à la Une

Notre capital...

c’est l’humain,

Et vous ?

un événement :

dans le cadre :

eN ALLIANCE :

Partenaires :

ere

1 ion

édit

2012


Salon de l’Economie Sociale et Solidaire

ere

1 n ditio

é

2012

Sommaire

1 LE SALON ReGIONAL DE L’eCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

P.3

a Pourquoi ? b Dans quels objectifs ? c Le cadre d Les entreprises présentes eP  rogramme des tables rondes

2 ORGANISATEUR ET PARTENAIRES

P.9

a Organisateur b Dans le cadre c En alliance d Partenaires e Partenaire média

3 L’ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE a Ses principes : solidarité, démocratie & innovation b Les familles juridiques de l’Economie Sociale et Solidaire cL  ’Economie Sociale et Solidaire dans le quotidien des français d Les chiffres-clés de l’Economie Sociale et Solidaire eT  émoignages

Retrouvez le programme et toutes les infos

sur www.cres-poitoucharentes.fr

P.11


Salon de l’Economie Sociale et Solidaire

ere

1 n ditio

é

2012

1 LE SALON ReGIONAL DE L’eCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

a Pourquoi ? ›S  i l’Economie Sociale et Solidaire est fortement implantée dans la région, elle souffre encore d’un réel manque de connaissance et de reconnaissance.

›à  l’occasion de l’année internationale des coopératives, les acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire ont souhaité s’associer pour afficher ensemble les valeurs qu’elles partagent et qu’elles pratiquent au quotidien dans le cadre de leur activité.

b Dans quels objectifs ? ›P  our créer un lieu d’échanges : regrouper et mettre en relation les structures de l’E.S.S. avec des

entrepreneurs, créateurs, dirigeants, élus territoriaux afin de dynamiser les échanges entre eux ; valoriser les savoir-faire, engager des débats autour de la nécessité d’envisager d’autres manières d’agir et d’entreprendre.

›P  our faire connaitre par une approche ludique, festive, pédagogique et participative l’E.S.S. auprès du grand public et ainsi montrer qu’il est possible d’encourager une économie qui a du sens.

›P  our accroitre le dynamisme et la notoriété de l’E.S.S. en Poitou-Charentes. ›P  our donner la possibilité aux tenants de l’E.S.S. de montrer leur savoir-faire, autour des produits et des services qu’ils proposent.

›P  our valoriser les innovations sociales présentes sur le territoire, mais également dans les autres régions en s’appuyant sur le réseau des CRES.

›P  our souligner la richesse et la diversité des entreprises associatives, coopératives et mutualistes.

c Le cadre › La date Vendredi 1er Juin et Samedi 2 Juin 2012.

Retrouvez le programme et toutes les infos

sur www.cres-poitoucharentes.fr -3-


Salon de l’Economie Sociale et Solidaire

ere

1 n ditio

é

2012

› Le lieu Place du Maréchal Leclerc - Poitiers sur les 2 jours, ainsi que le TAP (Théâtre Auditorium de Poitiers) le vendredi 1er Juin après-midi.

› Le public attendu Les professionnels : les chefs d’entreprises, agents de direction cadres (entreprises E.S.S. et traditionnelles), les élus des collectivités, les porteurs de projets. Le grand public : familles, lycéens, apprentis, étudiants…

› L’organisation générale

MAIRIE

Place Maréchal Leclerc

Les espaces thématiques du salon : › Institutions, réseaux

Espace emploi engagement

› Environnement - Solidarité internationale › Education - Formation - Sensibilisation

CHAPITEAU

›A  ccompagnement à la création et développement

Tables rondes

d’activités // Investissement - Epargne

› Protection de biens et de personnes ›E  vasion › Innovations sociales ›C  onsommation de biens et services

STANDS

Retrouvez le programme et toutes les infos

sur www.cres-poitoucharentes.fr -4-


Salon de l’Economie Sociale et Solidaire

ere

é

1 n ditio 2012

d Les entreprises présentes Plus de 80 exposants présenteront leurs actions, services et prestations aux professionnels et au grand public dont :

› ADMR

Présente dans toute la France, le réseau ADMR est aujourd’hui la référence du service à la personne en Poitou-Charentes avec ses 130 associations employant près de 5 300 personnes et servent près de 4 millions d’heures d’interventions. L’ADMR offre des prestations : Autonomie (Personnes âgées, handicapées), Cadre de vie (Ménage…), Famille (garde d’enfants…), soins.

› BGE

BGE est spécialisée sur la Très Petite Entreprises (moins de 5 salariés) et s’attache à accompagner les hommes et les femmes qui souhaitent créer leur propre emploi. BGE est une entreprise associative régionale.

› CEMEA POITOU CHARENTES

Les CEMÉA, mouvement d’éducation nouvelle, association d’éducation populaire, et organisme de formation professionnelle sont porteurs depuis plus de 70 ans, d’une large expérience sociale et collective. Les Ceméa sont reconnus d’utilité publique Mouvement d’éducation populaire, la Fédération nationale des Francas est une association complémentaire de l’école, reconnue d’utilité publique.

› CREDES

Association de comités d’entreprises de la Région Poitou-Charentes ; les pôles d’activités du CREDES : formation des élus de CE - DP - CHSCT ; recherches informations, appui conseils, culture loisirs, Cezam et billetterie.

› ID

Initiative Développement est une ONG de développement basée à Poitiers. Depuis 1994, Initiative Développement accompagne des communautés défavorisées des pays du Sud en suscitant l’émergence et le renforcement d’acteurs locaux de développement. Satisfaction durable des besoins fondamentaux : par l’accès à l’éducation, la santé, l’eau potable, l’assainissement, l’alimentation.

› INSERTION POITOU-CHARENTES ACTIVE

Création et consolidation d’activités et d’emplois par des personnes en précarité économique, et dans les entreprises solidaires de la région Poitou-Charentes, par le biais d’un accompagnement adapté et du financement solidaire.

› LA MUTUALITE FONCTION PUBLIQUE

La Mutualité Fonction Publique réunit la quasi-totalité des mutuelles des agents des trois fonctions publiques (Etat, Territoriale, Hospitalière, qui couvrent plus de 7 millions de personnes. Organisme à but non lucratif, actrices de l’économie sociale, les mutuelles professionnelles de la MFP propose une large couverture santé, prévoyance et dépendance aux agents publics.

Retrouvez le programme et toutes les infos

sur www.cres-poitoucharentes.fr -5-


Salon de l’Economie Sociale et Solidaire

ere

é

1 n ditio 2012

› MGEN

Mutuelle santé et prévoyance.

› Ruche-Oxalis

La Ruche-Oxalis SCOP est une coopérative d’entrepreneur(e)s (CAE) installée en Poitou-Charentes depuis 2006. Elle accompagne des entrepreneur(e)s qui ont fait le choix de développer leur activité économique dans un cadre solidaire et coopératif. Ils peuvent bénéficier du statut de salarié et de tous les outils mutualisés.

› SCOP SUNERGIA

Forte d’une expérience de plusieurs années dans le domaine de la prévention des discriminations et de la gestion de la diversité, Sunergia propose des formations, du conseil et de l’accompagnement sur la protection de l’entreprise et la prévention des risques judiciaires de discrimination. Sunergia accompagne également des personnes potentiellement confrontées aux discriminations.

› UNIFORMATION

Information sur la formation et sur les financements de la formation aux employeurs et aux salariés conseil en formation aux employeurs. Ingénierie pédagogique et financière.

› URPEP

L’Union Régionale de PEP est une association regroupant les 4 associations départementales de la région. Association de services de proximité, elle gère une quarantaine d’établissement et services dans le domaine du sociale et médico-social pour les enfants et adultes en situation de handicap. Elle gère également 6 centres de loisirs pour les départs en vacances et en classes de découvertes.

Mais aussi : › Région Poitou-Charentes › Université de Poitiers › Institut Régional du Travail Social, Corem › Iris › La ligue de l’enseignement › Maif › Uraf › Fédération des centres sociaux et socioculturels de la Vienne › Groupe Chèque Déjeuner › Ressources Solidaires › Urpep › Frmfr › Crij…

Retrouvez le programme et toutes les infos

sur www.cres-poitoucharentes.fr -6-


Salon de l’Economie Sociale et Solidaire

ere

1 n ditio

é

2012

e Programme des tables rondes Lieu d’échanges et de découverte, le Salon Régional de l’E.S.S. sera aussi l’occasion de débattre de thèmes forts. * A noter que d’éventuels changements pourront être opérés.

Vendredi 1er Juin › 9h30 - 10h30 // Place Maréchal Leclerc Marchés publics / Marchés privés : que gagne-t-on à travailler avec les structures de l’E.S.S. › 10h40 - 11h40 // Place Maréchal Leclerc La formation un enjeu stratégique pour le développement de l’E.S.S. › 11h45 - 12h30 // Place Maréchal Leclerc Ouverture officielle du salon

Discours du parrain de l’événement Jean Louis CABRESPINES, Président du CEGES et du CNCRES et des institutionnels

› 12h30 - 13h45 // Restaurant Météo Conférence de presse › 14h00 - 16h00 // TAP - Poitiers Le monde coopératif, quelles plus-values économiques, sociales et environnementales ?

Avec la présence de Caroline NAETT (Secrétaire Général COOP.FR), Bruno ROELANTS (Secrétaire Général CECOP), Hugues SIBILLE (Vice-Président Crédit Coopératif), Alain BONAMY (Secrétaire Général Fédération Française des Coopératives et des Groupements d’Artisans), Patrick LENANCKER (Président de la CG SCOP)

› 16h15 - 17h45 // TAP - Poitiers Quel potentiel de développement pour l’E.S.S. ? › 18h10 - 20h10 // TAP - Poitiers Quelle place pour les acteurs de l’E.S.S. dans un futur système de santé ?

Animé par Philippe FREMEAUX (Alternatives Economiques) avec entre autres, la présence d’Etienne CANIARD (Président FNMF), Thierry BEAUDET (Président d’ISTYA), Roger BELOT (PDF Groupe MAIF), Alain PETITJEAN (Vice-Président MACIF Mutualité)

› 20h15 // TAP - Poitiers Apéro dinatoire

En parallèle, des animations seront prévues le vendredi après-midi (Place du Maréchal Leclerc) pour les lycéens, apprentis (sensibilisation à l’Economie Sociale et Solidaire...).

Retrouvez le programme et toutes les infos

sur www.cres-poitoucharentes.fr -7-


Salon de l’Economie Sociale et Solidaire

ere

é

1 n ditio

Samedi 2 Juin › 10h30 - 11h30 // Place Maréchal Leclerc Qu’est-ce que la finance solidaire ? › 14h00 - 15h30 // Place Maréchal Leclerc Consommation responsable : une question d’engagement. › 15h45 - 16h15 // Place Maréchal Leclerc Remise du prix Economie Sociale et Solidaire dans le cadre du 3ème concours Universités créatives. › 16h15 - 17h45 // Place Maréchal Leclerc Qu’est ce que l’E.S.S. ? Comment s’engager ? › 18h00 Clôture

En parallèle, des animations seront prévues toute la journée (Place du Maréchal Leclerc) : animations culturelles, expositions, sensibilisation à l’Economie Sociale et Solidaire.

Retrouvez le programme et toutes les infos

sur www.cres-poitoucharentes.fr -8-

2012


Salon de l’Economie Sociale et Solidaire

ere

é

1 n ditio 2012

2 ORGANISATEUR ET PARTENAIRES

a Organisateur

La Chambre Régionale des Entreprises d’économie Sociale Poitou-Charentes (CRES) Créée en 1993, la Chambre Régionale des Entreprises d’Economie Sociale Poitou-Charentes est une organisation qui rassemble les associations, les coopératives, les mutuelles, les fondations et les syndicats d’employeurs de l’économie sociale. Elle compte actuellement une soixantaine d’organisations membres (entreprises, unions ou fédérations de l’économie sociale). Elle a vocation à : • Représenter ses adhérents auprès des pouvoirs publics et des instances de concertation. • Apporter un soutien à ses membres par la valorisation de leurs initiatives et le soutien à leur activité, la constitution d’un lieu neutre d’échanges pour débattre d’enjeux sectoriels et transversaux, la capitalisation des pratiques, le développement de nouvelles synergies. • Mettre en œuvre des actions qui concourent à promouvoir et développer l’Economie Sociale et Solidaire sur son territoire, en apportant son expertise et en mobilisant les compétences et les ressources de ses membres et partenaires. www.cres-poitoucharentes.fr

b Dans le cadre

Année internationale des coopératives http://www.un.org/fr/events/coopsyear/

c En alliance Printemps pour une économie équitable

Retrouvez le programme et toutes les infos

sur www.cres-poitoucharentes.fr -9-


Salon de l’Economie Sociale et Solidaire

ere

é

1 n ditio

d Partenaires

e Partenaire média

Retrouvez le programme et toutes les infos

sur www.cres-poitoucharentes.fr - 10 -

2012


Salon de l’Economie Sociale et Solidaire

ere

é

1 n ditio 2012

3 L’ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

a Ses principes : solidarité, démocratie & innovation Les entreprises de l’Economie Sociale et Solidaire fonctionnent selon un ensemble de valeurs partagées : libre adhésion, lucrativité limitée, gestion démocratique et participative, solidarité entre les membres, utilité collective ou utilité sociale du projet et mixité des financements entre ressources privées et publiques. Elles intègrent à leur organisation, démocratie, innovation et développement durable.

UNE GOUVERNANCE DEMOCRATIQUE

Le fonctionnement est démocratique : les dirigeants sont élus, les instances de décision sont collectives selon le principe « une personne, une voix ». La gestion est autonome et indépendante des pouvoirs publics.

LA LIBRE ADHESION

Toute personne qui le souhaite peut participer, adhérer et prendre des responsabilités dans l’organisation pour laquelle elle travaille.

L’HOMME AU CŒUR DE L’ECONOMIE

La personne et l’objet social priment sur le capital et la recherche du profit. Cela se traduit par la fourniture de services innovants et équitables, relevant ou non du secteur marchand.

UN INVESTISSEMENT SOLIDAIRE

Les bénéfices sont prioritairement destinés au développement de l’activité, car il n’y a pas d’actionnaire à rémunérer. Les fonds propres ne sont pas partageables.

Organisées sous forme d’associations, de coopératives, de mutuelles ou encore de fondations, les entreprises de l’E.S.S. sont présentes dans de nombreux secteurs : social, santé, agriculture, banque, assurance, enseignement…

Retrouvez le programme et toutes les infos

sur www.cres-poitoucharentes.fr - 11 -


Salon de l’Economie Sociale et Solidaire

ere

1 n ditio

é

2012

b Les familles juridiques de l’Economie Sociale et Solidaire › Les associations En France la loi de 1901 définit à la fois une liberté publique et son organisation minimale. « L’association est la convention par laquelle deux ou plusieurs personnes mettent en commun, d’une façon permanente, leurs connaissances ou leur activité dans un but autre que de partager des bénéfices. » Les associations répondent à de vrais besoins sociaux, en fournissant des services d’intérêt général tout en participant à la dynamique économique des territoires. L’action des associations dans les territoires allie donc le développement humain au développement économique. Elles apportent une plus-value sociale et économique et occupent ainsi une place privilégiée dans l’économie sociale. Sont nés à l’initiative des associations : • L’aide à domicile. • L’alternative à l’hospitalisation. • La prise en charge des personnes handicapées. • Les villages de vacances. • La formation qualifiante. • Les associations et entreprises d’insertion par l’activité économique. • Les centres socioculturels, etc...

› LES COOPéRATIVES Née au Moyen âge, développée sous la révolution industrielle, la coop��rative répond aujourd’hui à une définition internationale : « elle est une association autonome de personnes volontairement réunies pour satisfaire leurs aspirations et besoins (...) au moyen d’une entreprise dont la propriété est collective et où le pouvoir est exercé démocratiquement ». On peut distinguer 5 familles de coopératives : •L  es coopératives d’usagers, où les associés sont les utilisateurs : coopératives de consommateurs, d’HLM... •L  es banques coopératives, où les associés sont les clients. •L  es coopératives d’entreprises, où les associés sont les entrepreneurs : commerçants, agriculteurs, transporteurs... •L  es coopératives de producteurs : Les SCOP (sociétés coopératives participatives), où les associés sont les salariés. •L  es coopératives multi sociétariat : Les SCIC (sociétés coopératives d’intérêt collectif), où les associés sont divers salariés, bénéficiaires, collectivités territoriales... Sont nés à l’initiative des coopératives : • Le contrôle qualité des produits. • L’animation sociale en milieu rural. • Les prêts bancaires à taux variables. • Le chèque-déjeuner.

Retrouvez le programme et toutes les infos

sur www.cres-poitoucharentes.fr - 12 -


Salon de l’Economie Sociale et Solidaire

ere

é

1 n ditio 2012

› LES MUTUELLES La Mutualité est un mouvement social qui organise un système de solidarité entre les membres d’un groupe à base d’entraide mutuelle pour faire face à un risque. Ce sont des personnes physiques qui dans un esprit de prévoyance, d’assistance mutuelle et de solidarité, s’associent pour promouvoir le bien-être physique et social de ses membres. Les mutuelles exercent leur activité sans but lucratif.

La mutuelle de santé La mutuelle de santé, au moyen des cotisations versées par ses membres, mène des actions de prévoyance et garantit à ses membres le remboursement de tout ou partie du coût de leurs soins. Ici aussi les adhérents jouent un rôle dans la gestion de l’organisme de prévoyance. Sont nés à l’initiative des mutuelles de santé : •L  a création de la Sécurité Sociale via les sociétés de secours mutuel. •L  a couverture maladie universelle. •L  es indemnités journalières en cas d’accident. •L  a promotion du médicament générique. •L  e tiers payant… Exemple de mutuelles de santé prévoyance : MGEN, LMDE, … membres du réseau de la mutualité française.

La mutuelle d’assurances La mutuelle d’assurances est la propriété collective de ses membres. Elle doit agir dans leur intérêt dans des domaines variés. Les membres sont impliqués dans les décisions grâce au droit de vote. Sont nés à l’initiative des mutuelles d’assurance : •L  e constat amiable. •L  es garages agréés. •L  e tiers payant en assurance automobile. Exemples de mutuelle d’assurance : MAIF, MACIF, MATMUT…

› LES FONDATIONS Les fondations forment la quatrième famille des entreprises de l’Economie Sociale et sont définies comme « l’acte par lequel une ou plusieurs personnes décident l’affectation irrévocable de biens, droits ou ressources à la réalisation d’une œuvre d’intérêt général et à but non lucratif ».

Retrouvez le programme et toutes les infos

sur www.cres-poitoucharentes.fr - 13 -


Salon de l’Economie Sociale et Solidaire

ere

é

1 n ditio 2012

cL  ’Economie Sociale et Solidaire dans le quotidien des français La plupart des personnes sont en relation dans leur vie quotidienne avec des entreprises de l’économie sociale. 2 Français sur 3 adhèrent à une association, ce qui représente environ : •2  2 millions d’adhérents. •1  4 millions de Français sont bénévoles dans une association. 1 Français sur 2 réalise des échanges avec une coopérative (banque, agro-alimentaire, commerce de détail, logement social…) : •6  0 % des dépôts bancaires se font dans les banques de l’Economie Sociale et Solidaire. • 80 % des agriculteurs sont des coopérateurs. • 30 % du marché de l’agro-alimentaire sont gérés en coopératives. • 25 % de la distribution sont effectués par des entreprises de l’E.S.S.. 2 Français sur 3 sont protégés par une mutuelle : •1  véhicule sur 2 est assuré par une mutuelle. •2  habitations sur 3 sont couvertes par une mutuelle. •1  6 millions de personnes sont sociétaires dans les mutuelles d’assurances. •3  8 millions de personnes sont couvertes par une mutuelle de santé et de prévoyance. •6  0% des organismes de complémentaire santé sont gérés par des mutuelles.

d Les chiffres-clés de l’Economie Sociale et Solidaire › EN FRANCE 215 000 établissements et 9% des entreprises, dont : •1  81 732 associations. •2  5 413 coopératives (hors agriculture). •6  672 mutuelles. •1  177 fondations. Source : INSEE-CLAP 2009 Traitement : Observatoire National de l’E.S.S. - CNCRES

Retrouvez le programme et toutes les infos

sur www.cres-poitoucharentes.fr - 14 -


Salon de l’Economie Sociale et Solidaire

ere

é

1 n ditio 2012

2,3 millions de salariés, soit près de 10 % de l’emploi en France, avec : •1  emploi sur 3 du secteur du social. •1  emploi sur 6 du secteur de l’éducation. •1  emploi sur 10 des activités financières (banques, assurances). • Un taux d’emploi des femmes de 65 %, bien plus important que dans le public (59 %) ou le privé hors E.S.S. (40 %). • Un taux d’emploi des séniors (+ de 50 ans) de 26,5 % contre 21 %. dans le reste de l’économie privée. • 5 fois plus d’emplois que dans le secteur automobile. • 2 fois plus d’emplois que dans le secteur agricole ! Source INSEE 2007, clap 2008 Traitement Observatoire National de l’E.S.S. / CNCRES

Un taux de croissance des emplois entre 2006 et 2008 de 2,3 %, soit près de 100 000 emplois créés chaque année. Contre 1,7 % dans le privé hors E.S.S. et 0,1 % dans le public. Source : INSEE-CLAP 2006/2007/2008 Traitement : Observatoire National de l’E.S.S. - CNCRES

Une source d’emploi importante pour les 10 prochaines années Avec le renouvellement de 26,5 % d’actifs partant à la retraite d’ici 2020, soit plus de 595 000 postes, dont 18 % de postes de cadres.

› EN POITOU-CHARENTES • Plus de 5 117 entreprises. • Près de 7 000 établissements dans la région. • 69 380 emplois, soit 12,7% des salariés travaillant dans la région (1 emploi sur 8). • La 3ème région de France en termes de taux d’emploi dans l’Economie Sociale et Solidaire. • Un nombre d’emploi en constante augmentation (+2,1% entre 2005 et 2009). Source : INSEE-CLAP 2009, Traitement : Observatoire National de l’E.S.S. - PCH

A noter que la Région Poitou Charentes a dès 2004 soutenu l’E.S.S. et encourager le vivre ensemble grâce à la mise en oeuvre d’une palette de dispositifs. Aujourd’hui plus encore, l’E.S.S. est un axe prioritaire de développement pour la Région via notamment la création du Laboratoire Régional de l’E.S.S. auquel la CRES participe activement.

Retrouvez le programme et toutes les infos

sur www.cres-poitoucharentes.fr - 15 -


Salon de l’Economie Sociale et Solidaire

ere

é

1 n ditio 2012

e Témoignages (Extraits d’interviews réalisées par Radio Pulsar dans l’émission « En quête d’emploi » fin d’année 2011)

› Nicolas LECLAIRE

Directeur Adjoint de l’association Ekitour (agence de voyage à vocation sociale)

Quelle définition pouvez-vous donner de l’Economie sociale et Solidaire ? Ce sont des organisations avant tout constituées d’Hommes et dans lesquelles la parole de l’Homme est prioritaire par rapport à celle du capital en partant du principe qu’« une personne = une voix », à la différence du modèle « une action = une voix ». La priorité est donnée à la dimension humaine, au projet collectif, au faire ensemble.

› Gautier MOUSSET

Responsable du secteur académique Vienne Limousin à la LMDE (La Mutuelle Des Etudiants)

Que vous évoque la notion d’Economie Sociale et Solidaire ? Solidarité, tolérance, démocratie, partage… Ce sont avant tout des entreprises, mais ce qu’elles produisent n’est pas reversé à des actionnaires. Si on prend l’exemple de la LMDE, chaque sociétaire donne la même somme et les bénéfices sont reversés sous forme de prestations à ceux qui en ont besoin.

› Samuel BONNEAU

Chargé de développement à MINGA, (association qui regroupe des associations et des entreprises qui se retrouvent autour d’une économie équitable)

Quelle est votre vision de l’Economie Sociale et Solidaire ? Les organisations de l’Economie Sociale et Solidaire permettent de répondre, à travers leur activité, et les métiers que l’on y exerce, à des aspirations qui traversent aujourd’hui la société française, comme par exemple le développement durable, l’environnement, la rémunération équitable du travail. C’est en essayant de mettre en cohérence le discours qu’on a, avec les pratiques que l’on porte que l’E.S.S. se construit.

Retrouvez le programme et toutes les infos

sur www.cres-poitoucharentes.fr - 16 -


contacts presse Pour toutes demandes d’informations complémentaires, d’interviews ou de reportages, n’hésitez pas à nous contacter : Stephen BORDERIE // Coordinateur Tél. 05 49 50 71 53 - accueil@cres-poitoucharentes.fr

V

T ER PA OU S RI RS S

Pauline BACHELIER // Chargée de projet événementiel Tél. 05 49 50 71 53 - pauline.bachelier@cres-poitoucharentes.fr

>

ne n

u li

rim

au

R. B

e la Ma r ne ed Ru

lfé So

har d -Ac

cen

x

our

bea

G. H

ri Bouleva rd de no Ve rdu n

ais

ss

s

eE

u et n ton é P . H Rue

>

e ed

on

Ru

o Ec

Zone piétonne

ont

Ru

Rue V . Hugo

Bou

leva

Place Aristide Briand

>

eP

>

eB

Ru e

rf Ce dan Gr du

ul

ev

ar d

rd va

Bo

ule Bo

Théâtre Auditorium TAP

Ru

.G

>

rd d

>

P

AN

>

GO NIOVERS UL RT ÊM E

P

Mairie

Place Maréchal Leclerc

ot

arn

C ue

R

Retrouvez le programme et toutes les infos

sur www.cres-poitoucharentes.fr

CRES Poitou-Charentes - 60/68, rue Carnot - 86000 Poitiers Tél : 05 49 50 71 53 - Fax : 05 49 47 18 44

un événement :

dans le cadre :

eN ALLIANCE :

Partenaires :


dossier_presse__salon_ess_2012