Issuu on Google+

Pôle CONSTRUCTION Eco Eco CONSTRUCTION Depuis 2004, le Parc joue un rôle de précurseur dans le domaine de la qualité environnementale des constructions en initiant plusieurs actions déterminantes comme le forum éco-habitat et le guide éco-habitat qui ont connu trois éditions. Le Grenelle de l’Environnement fixe des objectifs très ambitieux qui, pour leur mise en œuvre, doivent être relayés à l’échelle des territoires. Le Parc profite de cette opportunité pour formaliser le réseau existant et créer une dynamique autour d’une économie locale de l’éco construction. Dans cette perspective, le Parc a crée un Pôle éco-construction pour favoriser et valoriser la démarche des professionnels, des particuliers et des institutionnels.

Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse Le Parc a mis en place des outils de sensibilisation. Il accompagne la structuration de l’offre, l’organisation de l’information et la mise en relation des acteurs du secteur de l’éco construction. Quelques actions :

Que fait le Parc ? L’éco construction c’est d’abord une démarche globale d’application des principes du développement durable à la construction d’un bâtiment (habitation ou autre). Le bâtiment durable intègre une dimension sociale, environnementale, économique, culturelle, pour une architecture de qualité et adaptée.

• un guide éco habitat ainsi qu’un guide éco jardin (à venir mi-2010) et des guides couleurs et de recommandations architecturales pour le bâti neuf, ou existant. • un forum éco habitat biennal. La prochaine édition aura lieu à l’automne 2010. • une base de données des professionnels de l’éco construction.

crédit photo Pnrhvc

La finalité de cette démarche est de parvenir à la durabilité tout en équilibrant les besoins et les ressources diponibles. Cette démarche est liée aux objectifs de confort, de qualité de vie, de bien-être ; elle en est même le meilleur chemin. Il s’agit de se donner les moyens de construire écologique. Cela nécessite une cohérence, plus de concertation, d’information, de la sobriété et de l’efficacité, dans le choix des procédés et les produits.

• un référentiel des opérations de qualité sur le Parc qui sera accompagné de notices en 2010. • une exposition d’architecture contemporaine. (disponible sur le site Internet) • des fiches techniques sur les matériaux d’isolation. • une filière bois-énergie locale est en projet. • un site Internet avec une rubrique Habitat/Energie refondée. crédit photo Pnrhvc

Dans le cadre d’un pôle éco construction crée en juin 2009 nous proposons : • un programme de formation pour les professionels en partenariat avec la Chambre des Métiers et de l’Artisanat des Yvelines dont vous pourrez trouver le détail au verso. • un réseau des professionnels animé par des rencontres régulières, moments d’échanges formels et informels, où les participants se rencontrent, échangent des informations, orientent les actions locales à mener. Il y a des possibilités de visites, de démonstrations et de témoignages. Le Parc est le centre ressource des acteurs locaux, dans ce rôle il est relais de l’informartion. Le Parc agit en partenariat avec les principaux acteurs locaux et institutionnels : ALME, CAUE 78, Bâtiments de France, Chambre A t e l des i e r Métiers d ’ a r c h et i t ede c tl’Artisanat u r e , d ’ u r78, b aAssociations. nisme et de paysage


Programme des formations en éco construction pour artisans et maîtres d’oeuvres

FEEBât

L’étanchéité à l’air des bâtiments

Enduits et mortiers chaux chanvre

Stage animé par Marika Frenette (WIGWAM Conseils) Déjeuner sur place le midi, offert par le Parc.

Stage animé par Maisons Paysannes de France Déjeuner sur place le midi, offert par le Parc.

Coût : 200€/jour

Coût : 50€ la journée

Coût : 50€/jour

Module 1 : 26-27 novembre 2009

Stage d’un jour le 18 mars 2010

Stage pratique éco-construction : 18-19 mai 2010

Objectifs :

Objectifs :

Objectifs :

Stages techniques animés par la CAPEB Déjeuner sur place le midi, offert par le Parc.

au moulin d’Ors à Châteaufort

Savoir proposer un projet global d’amélioration énergétique intégrant plusieurs corps d’état. Maitriser les interactions entre les différentes solutions techniques.

Programme :

- Les technologies clés des bâtiments existants et les solutions d’amélioration énergétique : • systèmes d’éclairage, • parois opaques, parois vitrées, • systèmes de ventilation, • systèmes de chauffage et eau chaude sanitaire, • systèmes de rafraichissement, • programmation des équipements techniques, - Analyse de la performance énergétique dans le cadre d’une approche globale : • connaissance des technologies dans et hors de son corps de métiers, • maitrise des interactions (fenêtre / ventilation, isolation / condensation...)

- Savoir vendre les solutions d’économie : arguments financiers et environnementaux.

Module 2 : 4 - 5 février 2010 au moulin d’Ors à Châteaufort Objectifs :

Evaluer la performance énergétique des bâtiments. Savoir dimensionner et chiffrer les solutions d’amélioration énergétique. Convaincre le client au point de vue financier et environnemental.

Programme :

- Le fonctionnement thermique d’un bâtiment : • déperditions thermiques par poste • perméabilité à l’air et ventilation • apports gratuits (internes et solaires) • inertie thermique • problèmes d’humidité • systèmes énergétiques (production d’énergie, distribution, émission, régulation...) - Les outils de diagnostic de performance énergétique. - Les outils informatiques pour chiffrer les améliorations énergétiques et les gains financiers des solutions proposées.

au moulin d’Ors à Châteaufort

- Comprendre l’importance de l’étanchéité à l’air vis-à-vis de la performance énergétique, la pérennité du bâtiment, le confort et la santé des occupants. - Appliquer la méthodologie de la conception à la réalisation du bâtiment. - Choisir les produits et composants appropriés et les mettre en oeuvre correctement. L’objectif est d’atteindre le niveau basse consommation, BBC-Effinergie en 2012 pour les bâtiments neufs. La performance de l’enveloppe doit alors être prise en compte au même titre que la structure. En particulier, l’étanchéité à l’air peut représenter jusqu’à 25% des déperditions. Maitriser ce paramètre améliore la performance énergétique, le confort et la santé du bâtiment.

au moulin d’Ors à Châteaufort

Utiliser les mélanges chaux/chanvre dans le bâti ancien. Réaliser une isolation thermique et phonique en utilisant des mortiers et bétons élaborés avec des fibres végétales et des liants naturels.

Programme :

Elaboration et mise en œuvre d'un béton de chanvre et chaux : - pour le remplissage d’une ossature bois. - pour une dalle isolante. - pour une dalle d'isolation phonique sur plancher bois. - pour un enduit isolant.

Stage pratique enduit extérieur : 4-5 mai 2010 au moulin d’Ors à Châteaufort

Débouchés :

Répondre aux éxigences du Label BBC-Effinergie Capacité à encadrer et former une équipe de pose Réaliser un meilleur suivi de chantier

Programme :

- Contexte : pourquoi étancher un bâtiment ? - L’étanchéité à l’air en 7 étapes - Matériaux et produits pour l’étanchéité à l’air - Points spécifiques à traiter

Pour le programme détaillé, les tarifs et les inscriptions, contactez :

Betty Houguet

au Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse tél : 01 39 56 78 48 - fax : 01 39 56 78 47 ecohabitat.pnr.chevreuse@orange.fr Attention les places sont limitées. Le Parc se réserve le droit d’annuler les formations si les effectifs ne sont pas suffisants.

Enduits extérieurs au mortier de chaux Objectifs :

Utiliser la chaux comme liant dans l'élaboration des mortiers pour enduits extérieurs destinés à la restauration du bâti ancien.

Programme :

- Reconnaissance des différents types de chaux : normes NFP 15-311 et EN 459. - Elaboration de mortiers de chaux adaptés au bâti ancien en utilisant les sables. - Réalisation d'un enduit trois passes au mortier de chaux. - Exécution d'au moins trois des principales finitions : finition talochée, lissée, talochée regarnie. - Réalisation d’un enduit à pierre vues.

Stage théorique : avril - juin 2010 (2j) Stratégies écologiques dans le bâtiment ancien Objectifs :

- Comprendre le fonctionnement thermique du bâti ancien - Choisir les techniques et les matériaux appropriés pour l’adapter aux besoins contemporains de confort, d’économies d’énergies et à la règlementation en préservant son équilibre et son identité.


/100111%20formations%20ecoconstruction_pnrhvc_cma_080110_