Page 1

LA SAINTE SACRIFICE DE LA MESSE

L’EGLISE VIEILLE CATHOLIQUE ROMAIN D’AMÉRIQUE DU

NORD


2


LA SAINTE SACRIFICE DE LA MESSE La Messe Romain de la Rite Tridentine en Français

selon l’usage de

L’Eglise Vieille Catholique Romain d’Amérique du Nord

compilé, édité et disposé prés

Monseigneur Edward J. Ford, T.O.R., D.D. Archevêque de la Siege Primatial de Nova Terra et Primat-Métropolitain

 DIOCESAN PRESS Springvale, Maine

3


Nihil Obstat Lucas Amadeus, O.F.M. Episcopus Caribbeanensis Petit Canal, Gaudeloupe, die 1 Martius 2011

Imprimatur Eduardus Jacobus, T.O.R., D.D. Archiepiscopus Sede Primatialis Novaterrensis et Primatus-Metropolitanus Veteris Romanae Catholicae Ecclesiae Americae Septentrionalis Vervallis, ME, die 5 Martius 2011

___________________________________________ © Copyright, 2011 Tout Droits Réserves L’Eglise Vieille Catholique Romain d’Amérique du Nord

4


TABLE DES MATIERES  Lettre de la Primat……………………………………...7 Guide Pour l’Utilisation de Ce Missalette.......................8 Bénédiction de l’eau……………………………………9 L’Asperges…………………………………………....13 L’Ordinaire de la Saint Messe……………………..….15 Les Prières Apres La Messe Basse…………………....59 Action de Grâces Apres La Messe…………………....62 Bénédiction de la Très Saint Sacrement……………....69 Les Dévotion Pour La Confession……………...……..73 Les Dévotions Catholique…………..……………..….81 Les Dévotions des Franciscaines……………………...93 Un Trésor des Prières…………………..............……123 Les Chants et Les Hymnes…………………..............131 L’Eglise Vieille Catholique Romaine……….............179

5


6


L’EGLISE VIEILLE CATHOLIQUE ROMAINE d’Amérique du Nord Office de la Primat-Métropolitain

Mes Frères et mes Sœurs en Christ, SALUTATIONS ! C'est avec grand plaisir que je te présente ce Missalette dans la langue française. La Vieille Eglise Catholique Romaine d’Amérique du Nord, toujours consciente des besoins du fidèle, cherche à les aider en animant et en enrichissant leur vie spirituelle par celui qui signifie possible. Pour cette raison c'est un plaisir de présenter ce Missalette français pour le fidèle plus entièrement à l'aide à et de prier la Messe dans leur propre langue. Dans ce Missalette vous trouverez les prières de la Messe ; la Bénédiction traditionnelle de l'eau sainte et la cérémonie d'aspergès ; ainsi que les prières à exposer après la Messe Basse. Également inclus dans ce Missalette est le rite de la bénédiction du sacrement le plus saint ; des dévotions pour la confession ; d'une section de plusieurs dévotions catholiques traditionnelles ; d'une section consacrée à certaines des diverses dévotions franciscaines ; d'un trésor des prières ; et d'une brève section de certains des divers chants et hymnes utilisés dans l'église. En conclusion, il y a également une section décrivant brièvement les origines et les enseignements de la vieille église catholique romaine. Il est mon espoir sincère que vous trouverez ce Missalette utile dans vos dévotions et dans votre assistance et participation à Messe Saint. J'espère et prie que Dieu vous bénira comme vous priez et participez à son sacrifice saint et que vous trouverez un amour et un arrangement plus profonds de notre foi catholique au moyen de ce peu de travail. Concession toute-puissante de Dieu de mai vous ses bénédictions plus riches et abondantes maintenant et pour toujours.

Monseigneur Edward J Ford, TOR Archevêque et Primat-Métropolitain

7


Guide Pour l'Utilisation de Ce Missalette 1. Cette missalette est conçu pour l'utilisation des laïcs et n'inclut aucunes rubriques ou orientations pour le prêtre ou de personnes. 2. Tous les prières de la masse sont incluses dans cette missalette avec l'exception des propres qui peut être trouvé dans une pleine grandeur régulière des mains missel. 3. Dans ce missalette les prières du prêtre-célébrant sont imprimés en régulièrement type. Les parties de la masse qui appartiennent correctement aux laïcs sont imprimés en caractères gras. Ainsi, seuls ces prières en caractères gras devrait être dit haute voix par les gens de la congrégation. 4. La principale langue de cette missalette est le français. Depuis cette missalette est destiné à tous de nos francophones congrégations dans les divers pays francophones, le droit coutumier conclusion à la prière est inclus dans les deux formes....le traditionnel formes « Ainsi soit-il" ou "Amen". 5. Pour ces congrégations qui préfèrent utiliser le traditionnel Grecs et Latins prières pour la: Asperges Me/Vidi Aquam; Kyrie Eleison; Gloria in Excelsis; Credo; Sanctus et Benedictus; Pater Noster et Agnus Dei conjointement avec les réponses peuvent trouver la version latine de ces prières dans la première section du Chants et cantiques section. 6. Cette missalette est une traduction française de la masse traditionnels de St Pie V, communément appelé le Rite Tridentine. Le diocèse de la région des Caraïbes, à la suite de nombreuses personnes de l'Église anglicane et/ou orthodoxes antécédents unir avec l'ancienne église catholique romaine, a également incorporé plusieurs prière de préparation pour le peuple avant de recevoir Communion de ces deux traditions. 7. Le traditionnel « Léonines prières » après faible masse sont inclus à la fin de la masse et comprend la prière pour l'ancienne église catholique romaine. Après la Léonines prières sont les prières traditionnelles des Actions de Grâces après la messe, comme il y a congrégations qui utilisent également ces prières régulièrement.

8


LA BÉNÉDICTION DE SAINT-EAU AVANT LA GRAND’MESSE

L’ASPERGES ME ET LE VIDI AQUAM


BENEDICTION DE L’EAU Le Dimanche, avant la Messe paroissiale, le célébrant, en étole violette, bénit l’eau a la sacristie. Il commence par bénir du sel, s’il n’a pas de sel bénit.

V: Notre secours est dans le nom du Seigneur. R: Qui a fait le ciel et la terre. Je t’exorcise, sel, créature de Dieu, par le Dieu  vivant, par le Dieu  véritable, par le Dieu  saint; par ce même Dieu qui te fit jeter dans l’eau par le prophète Elisée pour la rendre saine et féconde, afin qu’en vertu de cet exorcisme tu puisses servir au salut des croyants et donner a tous ceux qui te prendront la sante de 1’âme et du corps; que les lieux ou tu seras répandu soient délivres de 1’illusion, de la malice, de la ruse et des surprises du démon, et que tout esprit impur s’en écarte et fuie au loin,

10


chasse par celui qui viendra juger les vivants et les morts et le monde par le feu. R: Ainsi soit-il (Amen). Prions.—Dieu tout-puissant et eternel, nous supplions votre bonté infinie de daigner bé  nir et sancti  fier ce sel que vous avez crée pour 1’usage des hommes: afin qu’il serve a tous ceux qui en prendront, pour le salut de leur âme et de leur corps, et que tout ce qui en sera touche ou asperge soit préserve de toute souillure et de toutes les attaques de 1’esprit de malice. Par Notre-Seigneur Jésus-Christ votre Fils, qui vit et règne avec vous en 1’unité du Saint-Esprit dans toutes les siècles des siècles. Puis il exorcise et bénit l’eau:

Je t’exorcise, eau, créature de Dieu, au nom de Dieu  le Père tout-puissant, au nom de Jésus  Christ son Fils, notre Seigneur, et par la vertu du Saint-Esprit, afin que par cet exorcisme tu puisses servir a mettre en fuite toutes les forces de 1’ennemi et devenir capable de 1’arracher lui-même et de 1’exterminer avec ses anges apostats, par la puissance du même Jésus-Christ,

11


notre Seigneur, qui viendra juger les vivants et les morts et le monde par le feu R: Ainsi soit-il (Amen). Prions.—O Dieu qui faites servir l’eau aux plus grands sacrements institues par vous pour le salut des hommes, écoutez favorablement nos prières et répandez la vertu de votre bene  diction sur cet élément, prépare déjà par diverses purifications, afin que, crée par vous et servant a vos saints mystères, il reçoive en lui 1’efficacité de la grâce divine pour chasser les démons et écarter les maladies: faites en sorte que tout ce qui, dans les maisons ou en n’importe quel endroit fréquente par les fideles, sera arrose de cette eau soit préserve de toute impureté et délivre de tout mal; qu’il n’y ait plus dans nos demeures ni atmosphère viciée ni souffle corrupteur, que toutes les secrètes embuches de 1’ennemi en soient bannies, et que tout, ce qui pourrait nuire a la sante ou troubler le repos de ceux qui y habitent soit, par 1’aspersion de cette eau, écarte et mis en fuite, afin que la prospérité que nous implorons en invoquant votre saint nom soit a 1’abri de tout ce qui pourrait l’assaillir. Par Jésus-Christ notre Seigneur.

12


Le prêtre met par trios fois du sel bénit dans l’eau, en forme de croix, en disant:

Que ce mélange du sel et de l’eau se fasse au nom du  Père, et du  Fils, et du Saint  Esprit. R: Ainsi soit-il (Amen). V: Le Seigneur soit avec vous. R: Et avec votre esprit. Prions… O Dieu, auteur d’une puissance invincible et Roi d’un empire inébranlable, qui triomphez toujours avec magnificence, qui dissipez les forces de ceux qui s’opposent a vos desseins, surmontez la fureur de 1’ennemi rugissant et domptez par votre puissance la malice de vos adversaires; nous vous supplions avec tremblement et avec respect de regarder favorablement ce sel et cette eau, qui sont vos créatures, de daigner les élever a une grandeur nouvelle et les sanctifier par 1’effusion de votre grâce, afin que partout ou elle sera répandue disparaisse, par

13


1’invocation de votre saint nom, toute contagion de 1’esprit impur et la terreur du serpent venimeux, et qu’en implorant votre miséricorde nous soyons assistes en tout lieu de la présence du Saint-Esprit. Par notre Seigneur Jésus-Christ, votre Fils, qui étant Dieu, vit et règne avec vous en 1'unité du même Esprit Saint dans tous les siècles des siècles. R: Ainsi soit-il (Amen).

ASPERGES ME

Ant: Aspergez-moi, Seigneur, avec l’hysope, et je serai purifie: lavez-moi et je deviendrai plus blanc que la neige. Psaume 50, 3 Ayez pitié de moi, Seigneur, a la mesure de votre bonté. V: Gloire au Père, et au Fils, et au SaintEsprit. R: Comme il était au commencement, et maintenant, et toujours: et dans les

14


siècles des (Amen).

siècles.

Ainsi

soit-il

Ant: Aspergez-moi, Seigneur, avec l’hysope, et je serai purifie: lavez-moi et je deviendrai plus blanc que la neige. V: Montrez-nous, Seigneur, miséricorde. R: Et donnez-nous votre salut.

votre

V: Seigneur, exaucez ma prière. R: Que mon cri s’élève a vous. V: Le Seigneur soit avec vous. R: Et avec votre esprit. Prions… Exaucez-nous, Seigneur, Père saint, Dieu eternel et tout-puissant, et daignez envoyer du ciel votre saint Ange, pour qu’il garde et soutienne, qu’il protégé, visite et défende tous ceux qui résident en cette demeure, par le Christ notre Seigneur. R: Ainsi soit-il (Amen).

15


VIDI AQUAM

Ant: Je vis une eau sortir du temple, du cote droit, alléluia: et tous ceux auxquels cette eau est parvenue ont été sauves, et ils diront: alléluia, alléluia. Psaume 117 Louez le Seigneur, parce qu’il est bon : parce que sa miséricorde est éternelle. V: Gloire au Père, et au Fils, et au SaintEsprit. R: Comme il était au commencement, et maintenant, et toujours: et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il (Amen). Ant: Je vis une eau sortir du temple, du cote droit, alléluia: et tous ceux auxquels cette eau est parvenue ont été sauves, et ils diront: alléluia, alléluia.

16


L’ORDINAIRE DE LA MESSE


ORDINAIRE DE LA MESSE

AU BAS DE L'AUTEL

V: Au nom du Père et du Fils  et du Saint Esprit. Ainsi soit-il (Amen). V: Je m’approcherai de l’autel de Dieu.

18


R: De Dieu la joie de ma jeunesse. V: Fais-moi justice, O Dieu ; contre un peuple impie, plaide ma cause de 1’homme fourbe et pervers, délivremoi. R: Car Tu es mon Dieu, mon refuge. Pourquoi me repousser? Pourquoi m’en irai-je sombre, accable par 1’ennemi? V: Envoie ta lumière et ta vérité ; elles me guideront, elles me conduiront a ta sainte demeure et vers tes tabernacles. R: Et je m’approcherai de 1’autel de Dieu; de Dieu, la joie de ma jeunesse. V: Et je Te louerai sur la harpe, Seigneur, mon Dieu. Qu’as-tu, mon âme à défaillir, pourquoi gémir en moi? R: Espère en le Seigneur, je le louerai encore, le salut de ma face et mon Dieu. V: Gloire au Père, et au Fils et au Saint Esprit. R: Comme Il était au commencement, maintenant et toujours, dans les

19


siècles des (Amen).

siècles.

Ainsi

soit-il

V: Je m’approcherai de 1’autel de Dieu. R: De Dieu, la joie de ma jeunesse. V:  Notre secours est dans le nom du Seigneur. R: Qui a fait le Ciel et la terre. V: Je confesse a Dieu tout-puissant, a la bienheureuse Marie, toujours vierge, a Saint Michel Archange, a Saint JeanBaptiste, aux Saints Apôtres Pierre et Paul, [et notre sainte Père, François], a tous les Saints et a vous mes frères, que j’ai beaucoup péché, par pensées, par paroles et par actions. C’est ma faute, c’est ma faute, c’est ma très grande faute. C’est pourquoi je supplie la bienheureuse Marie, toujours vierge, Saint Michel Archange, Saint JeanBaptiste, les Saints Apôtres Pierre et Paul, [et notre sainte Père, François], et tous les Saints et vous mes frères, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu. R: Que le Dieu tout-puissant vous fasse miséricorde qu’Il vous pardonne vos

20


pèches et vous conduise a la vie éternelle. V : Ainsi soit-il (Amen). R: Je confesse a Dieu tout-puissant, a la bienheureuse Marie, toujours vierge, a Saint Michel Archange, a Saint Jean-Baptiste, aux Saints apôtres Pierre et Paul, [et notre sainte Père, François], a tous les Saints et a vous mon père, que j’ai beaucoup péché, par pensées, par paroles et par actions. C’est ma faute, c’est ma faute, c’est ma très grande faute. C’est pourquoi je supplie la bienheureuse Marie, toujours vierge, Saint Michel Archange, Saint JeanBaptiste, les Saints Apôtres Pierre et Paul, [et notre sainte Père, François], tous les Saints et vous mon père, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu. V: Que le Dieu tout-puissant vous fasse miséricorde qu'Il vous pardonne vos pèches et vous conduise a la vie éternelle. R : Ainsi soit-il (Amen).

21


V:

Que le Seigneur tout-puissant et miséricordieux nous accorde 1’indulgence,  l’absolution et la rémission de nos pèches. R: Ainsi soit-il (Amen). V: Dieu, tournez-vous vers nous et donnez-nous la vie. R: Votre peuple se réjouira en Vous. V: Montrez-nous, Seigneur, votre miséricorde. R: Accordez-nous votre salut. V: Seigneur, exaucez ma prière. R: Que mon appel parvienne jusqu’a Vous. V: Le Seigneur soit avec vous. R: Et avec votre esprit. Seulement en le Diocèse de la Caraïbe : V : Dieu tout-puissant, qui vois tous les cœurs à découvert, à qui tous les désirs sont connus, et à qui nul secret n’est caché, sanctifie les pensées de nos cœurs par l’inspiration de ton SaintEsprit; afin que nous puissions t’aimer

22


parfaitement, et célébrer dignement ton saint Nom; par Christ, notre Seigneur. R : Ainsi soit-il (Amen). V: Prions… Enlevez nos fautes, Seigneur pour que nous puissions pénétrer jusqu’au Saint des Saints avec une âme pure. Par le Christ Notre Seigneur. R: Ainsi soit-il (Amen). V: Nous Vous en prions Seigneur, par les mérites de vos Saints dont nous avons ici les reliques et de tous les Saints, daignez pardonner tous mes pèches. R: Ainsi soit-il (Amen).

L’INTROIT texte de la Messe du jour.

23


Seulement en le Diocèse de la Caraïbe : Le Prêtre : Ecoutez ce que dit notre Seigneur Jésus-Christ: Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. Voilà le premier et grand commandement. Et voici le second qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements dépendent toute la Loi et les Prophètes.

24


LE KYRIE V: Seigneur ayez pitié. Eleison. R: Seigneur ayez pitié. eleison V: Seigneur ayez pitié. eleison

V: Kyrie

R: Christ ayez pitié. eleison. V: Christ ayez pitié. eleison. R: Christ ayez pitié. eleison.

R: Christ

25

C: Kyrie V: Kyrie

V: Christe R: Christ


V: Seigneur ayez pitié. eleison. R: Seigneur ayez pitié. eleison. V: Seigneur ayez pitié. eleison.

V: Kyrie R: Kyrie V: Kyrie

LE GLORIA V: Gloire a Dieu au plus haut des cieux… R: …et paix sur la terre aux hommes de bonne volonté. Nous Vous louons.

26


Nous Vous bénissons. Nous Vous adorons. Nous Vous glorifions. Nous Vous rendons grâces pour votre gloire immense, Seigneur Dieu, Roi du Ciel ; Dieu Père tout-puissant. Seigneur, Fils unique de Dieu, JésusChrist. Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, Fils du Père. Vous, qui enlevez les pèches du monde ayez pitié de nous. Vous, qui enlevez les pèches du monde accueillez notre prière. Vous qui siégez a la droite du Père, ayez pitié de nous. Car Vous êtes le seul Saint; le seul Seigneur ; le seul Très Haut, Jésus-Christ. Avec le SaintEsprit,  dans la gloire de Dieu le Père. Ainsi soit-il ou Amen. V: Le Seigneur soit avec vous. ou La Paix soit avec vous. R: Et avec votre esprit

LES COLLECTES texte de la Messe du jour. V: …. dans les siècles des siècles. R: Ainsi soit-il (Amen).

27


LE LECON ou L’EPITRE, texte de la Messe du jour. R: Rendons grâces à Dieu.

28


LE GRADUEL, LA TRAIT, L’ALLELUIA, LE SEQUENCE texte de la Messe du jour.

V: Purifiez mon cœur et mes lèvres Dieu tout-puissant qui avez purifie les lèvres du prophète Isaïe avec un charbon ardent. Daignez par votre miséricordieuse bonté me purifier pour que je sois capable de proclamer dignement votre saint Evangile. Par le Christ, Notre-Seigneur. R: Ainsi soit-il (Amen). V: Seigneur, veuillez me bénir. Que le Seigneur soit dans mon cœur et sur mes lèvres pour que proclame son Evangile d’une manière correcte et digne. R: Ainsi soit-il (Amen). V: Le Seigneur soit avec vous. R: Et avec votre esprit.

29


V:  Suite du Saint Evangile selon Saint __________. R: Gloire a vous, Seigneur.

L’EVANGILE texte de la Messe du jour.

30


V: Que par les paroles de l’Evangile nos pèches soient effaces. R: Louange a vous, O Christ.

LE CREDO DE NICEE

31


Je crois en un seul Dieu… …Père tout-puissant, Créateur du Ciel et de la terre, de toutes choses visibles et invisibles. Je crois en un seul Seigneur, Jésus-Christ le Fils unique de Dieu. Ne du Père, avant tous les siècles. Dieu, ne de Dieu ; Lumière, née de la Lumière ; vrai Dieu, ne du vrai Dieu; engendre non pas crée ; consubstantiel au Père, et par qui tout a été fait. Qui pour nous les hommes, et pour notre salut, est descendu des Cieux. [ ici, on fléchit les genoux ]

Qui s’est incarne par l’opération du Saint-Esprit dans le sein de la Vierge Marie, et IL S’EST FAIT HOMME.

Il a été crucifie pour nous, a souffert sous Ponce Pilate, et a été enseveli. Il est ressuscite le troisième jour, selon les Ecritures ; il est monte au Ciel, ou Il est assis a la droite du Père. Il viendra de nouveau avec la gloire, pour juger les vivants et les morts; et son règne n’aura pas de fin. Je crois en 1’Esprit-Saint,

32


Seigneur et donnant la vie : qui procède du Père (et du Fils). Qui est adore et glorifie avec le Père et le Fils. Qui a parle par les prophètes. Je crois en 1’Eglise, Une, Sainte, Catholique et Apostolique. Je confesse un seul baptême pour la rémission des pèches. J’attends la résurrection des morts, et la vie du siècle à venir. Ainsi soit-il (Amen). V: Le Seigneur soit avec vous. R: Et avec votre esprit. V: Prions….

L’OFFERTOIRE Texte de la Messe du jour

33


R

ecevez, Père saint, Dieu eternel et tout-puissant, cette offrande sans tache que moi, votre indigne serviteur je Vous présente a Vous, mon Dieu vivant et vrai, pour mes pèches, offenses et negligences sans nombres, pour tous ceux qui m’entourent, ainsi que pour tous les fideles vivants et morts, qu’elle serve a mon salut et au leur, pour la vie éternelle. Ainsi soit-il (Amen).

D

ieu, qui d’une manière admirable, avez crée la nature humaine dans sa

34


noblesse, et 1’avez restaurée d'une manière plus admirable encore, accordez-nous, selon le mystère de cette  eau et de ce vin, de prendre part a la divinité de celui qui a daigne partager notre humanité, JésusChrist votre Fils, Notre Seigneur, qui etant Dieu, vit et règne avec Vous en 1’unité du Saint-Esprit, dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il (Amen).

N

ous Vous offrons, Seigneur, le calice du salut, et nous demandons à votre Bonté qu’il s’élève en parfum agréable devant votre divine Majesté, pour notre salut et celui du monde entier. Ainsi soit-il (Amen).

V

oyez 1’humilité de nos âmes et le repentir de nos cœurs; accueilleznous Seigneur, et que notre sacrifice s’accomplisse aujourd’hui devant Vous de tel manière qu’il Vous soit agréable, Seigneur Dieu.

V

enez, Sanctificateur, Dieu eternel et tout-puissant et bénissez  ce sacrifice prépare pour votre saint nom.

35


[ A la Messe solennelle le prêtre bénit 1'encens ]

Par l’intercession de 1’Archange Saint Michel qui se tient a la droite de 1’autel de 1’encens et par 1’intercession de tous les élus, que le Seigneur daigne bénir  cet encens et le réservoir comme un parfum agréable. Par le Christ notre Seigneur. Ainsi soit-il (Amen). Que cet encens béni par Vous, Seigneur, monte vers Vous, et que descende sur nous votre miséricorde. Seigneur, que ma prière s’élève comme 1encens devant votre face ; que mes mains levées soient comme 1’offrande du soir. Placez, Seigneur, une garde a ma bouche et une barrière autour de mes lèvres. Que mon cœur ne se porte pas a des paroles mauvaises qui servent de prétexte au pèche.

36


Que le Seigneur allume en nous le feu de son amour et la flamme de 1’éternelle charité. Ainsi soit-il (Amen).

LAVEMENT DES MAINS

J

e lave mes mains dans 1’innocence et fais le tour de ton Autel, Seigneur, en faisant retentir des chants de louanges, en proclamant chacun des tes prodiges. J’aime, Seigneur, la beauté de ta maison et le lieu du séjour de ta gloire. N’élève pas mon âme avec les pécheurs ni ma vie avec les hommes de sang, qui ont le crime sur

37


les mains et dont la droite est pleine de présents. Pour moi, je marche en mon intégrité, délivre-moi Seigneur et prendsmoi en pitié. Mon pied s’est tenu dans le droit chemin et je Te bénirai dans les assembles. Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit. Comme Il était au commencement, maintenant et toujours, dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il (Amen).

R

ecevez, Trinite Sainte, cette offrande que nous Vous présentons en mémoire de la Passion, de la Résurrection et de 1’Ascension de Jésus Christ, notre Seigneur; en 1’honneur aussi de la bienheureuse Marie toujours vierge, de Saint Jean-Baptiste des saints apôtres Pierre et Paul, [des Saints dont les reliques sont ici] , et de tous les Saints ; qu’elle soit pour eux une source de gloire et pour nous une cause de salut, et qu’ils daignent intercéder pour nous au Ciel, eux dont nous célébrons la mémoire sur terre. Par le même Christ notre Seigneur. Ainsi soit-il (Amen).

38


V:

Priez, mes frères, pour que mon sacrifice qui est aussi le votre, puisse être agrée par Dieu le Père toutpuissant. R: Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, a la louange et a la gloire de son nom et aussi pour notre bien et celui de toute la Sainte Eglise.

LA SECRETE Texte de la Messe du jour V: … dans tous les siècles des siècles. R: Ainsi soit-il (Amen).

39


LA PREFACE V: Le Seigneur soit avec vous. R: Et avec votre esprit. V: Elevons nos cœurs. R: Nous les tenons élèves vers le Seigneur. V: Rendons grâces au Seigneur notre Dieu. R: Cela est plus digne et plus juste.

LA PREFACE Texte de la Messe du jour

R: Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des forces célestes. Le ciel et la terre sont remplis de votre gloire. Hosanna au plus haut des cieux. Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur. Hosanna au plus haut des cieux.

40


LE CANON DE LE MESSE

41


42


P

ère très bon, nous vous prions humblement et nous vous demandons par Jésus-Christ votre Fils, notre Seigneur, d’accepter et de bénir ces  dons, ces  présents, ces  offrandes saintes et sans taches. Tout d’abord nous vous les offrons pour votre sainte Eglise catholique, daignez, a travers le monde entier, lui donner la paix, la protéger, la garder dans 1’unité et la gouverner. Et aussi pour votre serviteur le Pape _____, pour notre Evêque _____, (et pour moi, votre serviteur humblement), et pour tous

43


ceux qui, fideles a la vraie doctrine, ont la garde de la Foi catholique et apostolique.

S

ouvenez-vous, Seigneur, de vos serviteurs et de vos servants, N__________ et N_____________, et de tous ceux qui nous offrons pour ce sacrifice entourent: Vous connaissez leur foi, Vous avez éprouve leur attachement. Nous Vous eux ou ils Vous offrent eux-mêmes de louange pour eux et pour tous les leurs ; afin d’obtenir la rédemption de leur âme, la sécurité et le salut dont ils ont 1’espérance ; et ils vous adressent leurs prières, a vous, Dieu eternel, vivant et vrai.

U

nis dans une même communion, nous vénérons d’abord la mémoire de la glorieuse Marie toujours vierge, mère de notre Dieu et Seigneur Jésus-Christ, puis de vos bienheureux Apôtres et Martyrs: Pierre et Paul, André, Jacques, Jean, Thomas, Jacques, Philippe, Barthelemy, Mathieu, Simon et Jude, Lin, Clet, Clément, Sixte, Corneille, Cyprien, Laurent, Chrysogone, Jean et Paul, Come et Damien, et de tous vos Saints. Par leurs

44


mérites et leurs prières, accordez-nous en toute occasion le secours de votre force et de votre protection. Par le Christ, notre Seigneur. Ainsi soit-il (Amen).

V

oici donc 1’offrande que nous Vous présentons nous, vos serviteurs et avec nous votre famille entière: acceptezla, Seigneur, avec bienveillance, disposez dans votre paix les jours de notre vie, veuillez nous arracher a 1’éternelle damnation et nous compter au nombre de vos élus. Par le Christ, notre Seigneur. Ainsi soit-il (Amen).

C

ette offrande, daignez, Vous, Notre Dieu, la bénir  1'agréer,  et 1'approuver  pleinement, la rendre parfaite et digne de Vous plaire; et qu’elle devienne ainsi pour nous, le  Corps et le  Sang de votre Fils bienaimé, notre Seigneur Jésus Christ.

45


CONSECRATION DU PAIN

C

elui-ci, la veille de sa passion, prit du pain dans ses mains saintes et adorables et, les yeux lèves au ciel vers vous, Dieu, son Père tout-puissant, vous rendant grâces, il  bénit ce pain, le rompit et le donna a ses disciples, en disant : PRENEZ ET MANGEZ-EN TOUS :

46


CAR CECI EST MON CORPS.

CONSECRATION DU VIN

D

e même, après le repas, il prit ce précieux Calice dans ses mains saintes et adorables et, vous rendant grâces encore, le bénit  et le donna a ses disciples, en disant : PRENEZ ET BUVEZ-EN TOUS :

47


CAR CECI EST LE CALICE DE MON SANG, LE SANG DE L’ALLIANCE NOUVELLE ET ETERNELLE: LE MYSTERE DE FOI: QUI SERA VERSE POUR VOUS ET POUR LA MULTITUDE DES HOMMES EN REMISSION DES PECHES. TOUTES LES FOIS QUE VOUS FEREZ CELA VOUS LE FEREZ EN MEMOIRE DE MOI.

C

’est pourquoi en mémoire, Seigneur, de la bienheureuse Passion du Christ votre Fils, Notre Seigneur, de sa résurrection du séjour des morts et aussi de son ascension dans la gloire des Cieux, nous vos serviteurs et avec nous votre peuple saint, nous présentons a votre glorieuse Majesté, offrande choisie parmi les biens que Vous nous avez donne la Victime  Parfaite, la Victime  Sainte, la

48


Victime  sans tache, le Pain  Sacre de la vie éternelle, et le Calice  de 1’Eternel Salut.

S

ur ces offrandes, daignez jeter un regard favorable et bienveillant; acceptez-les comme Vous avez bien voulu accepter les présents de votre serviteur Abel le juste, le sacrifice d’Abraham, le père de notre race, et celui de Melchisedech, votre souverain prêtre, offrande sainte, sacrifice sans tache.

N

ous Vous supplions, Dieu toutpuissant, faites porter ces offrandes par les mains de votre saint ange, là-haut, sur votre Autel, en présence de votre divine Majesté. Et quand nous recevrons, en communiant ici a 1’autel le Corps  et le Sang  infiniment saints de votre Fils, puissions-nous être combles des grâces et des bénédictions du Ciel. Par le Christ, notre Seigneur. Ainsi soit-il (Amen).

MEMENTO DES DEFUNTS

49


S

ouvenez-Vous aussi Seigneur de vos serviteurs et de vos servants, N______ et N______, qui sont partis avant nous marques du sceau de la Foi et qui dorment du sommeil de la paix. A ceux-là, Seigneur, ainsi qu’a tous ceux qui reposent dans le Christ, accordez, nous Vous en supplions le séjour du bonheur et de la paix. Par le Christ, notre Seigneur. Ainsi soit-il (Amen).

A

nous aussi pécheurs, vos serviteurs, qui mettons notre confiance dans votre infini miséricorde, daignez nous accorder une place dans la communauté de vos saints Apôtres et Martyrs, avec Jean, Etienne, Mathias, Barnabe, Ignace, Alexandre, Marcellin, Pierre, Félicite, Perpétue, Agathe, Lucie, Agnès, Cécile, Anastasie et avec tous les Saints. Pour nous admettre dans leur compagnie, ne pesez pas la valeur de nos actes, mais accordeznous largement votre pardon. Par le Christ, notre Seigneur. Ainsi soit-il (Amen).

50


P

ar qui, sans cesse, Seigneur, Vous créez toutes ces chose en leur bonté vous les sanctifier  , les vivifiez  , les bénissez  et nous les donnez.

L’ELEVATION MINEURE

C

’est par  Lui, avec  Lui, et en  Lui, vous est donne Dieu, Père toutpuissant, dans l’unité du Saint-Esprit, toute  honneur et toute  gloire. Dans tous les siècles des siècles. R: Ainsi soit-il (Amen).

51


LE NOTRE PERE Prions: Eclaires par le commandement du Sauveur et formes par l’enseignement d’un Dieu, nous osons dire :

NOTRE PERE, … …QUI ETES AUX CIEUX, QUE VOTRE NOM SOIT SANCTIFIE. QUE VOTRE REGNE ARRIVE. QUE VOTRE VOLONTE SOIT FAITE SUR

52


LA TERRE COMME AU CIEL. DONNEX-NOUS AUJOURD’HUI NOTRE PAIN QUOTIDIEN. PARDONNEZ-NOUS NOS OFFENSES COMME NOUS PARDONNONS A CEUX QUI NOUS ONT OFFENSES. ET NE NOUS LAISSEZ PAS SUCCOMBER A LA TENTATION. V: MAIS DELIVREZ-NOUS DU MAL. R: AINSI SOIT-IL (AMEN).

D

élivrez-nous, Seigneur, de tous les maux passes, présents et a venir et par 1’intercession de la bienheureuse et glorieuse Marie, mère de Dieu, toujours vierge, de vos bienheureux Apôtres Pierre, Paul et André et de tous les Saints, daignez nous accorder la paix en notre temps; qu’avec le soutien de votre miséricorde, nous soyons à jamais délivrer du pèche et préserves de toute sortes de troubles.

LE FRACTION DE L’HOSTIE

53


P

ar Jésus-Christ : votre Fils, qui etant Dieu, vit et règne avec Vous en 1’unité du Saint Esprit, V: dans tous les siècles des siècles. R: Ainsi soit-il (Amen). V: La paix  du Seigneur soit  toujours avec  vous. R: Et avec votre esprit. ue ce mélange sacramental du Corps et du Sang de notre Seigneur JésusChrist, que nous allons recevoir, nous serve pour la vie éternelle. Ainsi soit-il (Amen).

Q

L’AGNUS DEI

A

gneau de Dieu, Qui élevez les pèches du monde, ayez pitié de nous.

Agneau de Dieu, Qui élevez les pèches du monde, ayez pitié de nous. Agneau de Dieu, Qui élevez les pèches du monde, ayez donnez-nous la paix.

PRIERES AVANT LA SAINTE COMMUNION

54


S

eigneur Jésus-Christ qui avez dit a vos Apôtres : "C’est la paix que je vous laisse en héritage, c’est ma paix que je vous donne", ne regardez pas mes pèches mais la foi de votre Eglise ; daignez, selon votre volonté lui donner la paix et la rassembler dans 1’unité, vous qui etant Dieu vivez et régnez dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il (Amen).

Aux Messes Solennelles

S

V: La paix soit avec vous. R: Et avec votre esprit

eigneur Jésus-Christ, Fils du Dieu vivant, qui par votre mort avez donne la vie au monde suivant la volonté du Père et dans une œuvre commune avec le SaintEsprit, délivrez-moi par votre Corps et votre Sang très saints de tous mes pèches et de tout mal. Faites que je reste toujours attache a vos commandements et ne permettez pas que je ne sois jamais sépare de Vous, qui etant Dieu, vivez et régnez avec Dieu le Père et le Saint-Esprit, dans

55


tous les siècles des siècles. (Amen).

S

Ainsi soit-il

eigneur Jésus-Christ, si j’ose recevoir votre Corps malgré mon indignité, que cela n’entraine pour moi ni jugement ni condamnation, mais par votre miséricorde me serve de sauvegarde et remède pour 1’âme et pour le corps, Vous qui, etant Dieu, vivez et régnez avec Dieu le Père en 1’unité du Saint-Esprit dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il (Amen).

56


LA COMMUNION DU PRETRE

J S

e prendrai le pain du ciel et j’invoquerai le nom du Seigneur.

eigneur, je ne suis pas digne que Vous entriez sous mon toit ; mais dites seulement un mot et mon âme sera guérie. Seigneur, je ne suis pas digne que Vous entriez sous mon toit ; mais dites seulement un mot et mon âme sera guérie.

57


Seigneur, je ne suis pas digne que Vous entriez sous mon toit ; mais dites seulement un mot et mon âme sera guérie.

Q

ue le  Corps de notre Seigneur JésusChrist garde mon âme pour la vie éternelle.

Q

ue rendrai-je au Seigneur pour tous ses bienfaits? Je prendrai le calice du salut et j’invoquerai le nom du Seigneur. Je louerai le Seigneur en l’invoquant et je serai délivre de mes ennemis.

Q

ue le  Sang de notre Seigneur Jésus-Christ garde mon âme pour la vie éternelle.

58


LA PRÉPARATION DES FIDÈLES AVANT DE RECEVOIR LA SAINTE COMMUNION R: Je confesse a Dieu tout-puissant, a la bienheureuse Marie, toujours vierge, a Saint Michel Archange, a Saint

59


Jean-Baptiste, aux Saints apôtres Pierre et Paul, [et notre sainte Père, François], a tous les Saints et a vous mon père, que j’ai beaucoup péché, par pensées, par paroles et par actions. C’est ma faute, c’est ma faute, c’est ma très grande faute. C’est pourquoi je supplie la bienheureuse Marie, toujours vierge, Saint Michel Archange, Saint JeanBaptiste, les Saints Apôtres Pierre et Paul, [et notre sainte Père, François], tous les Saints et vous mon père, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu. V: Que le Dieu tout-puissant vous fasse miséricorde qu'Il vous pardonne vos pèches et vous conduise a la vie éternelle. V:

Que le Seigneur tout-puissant et miséricordieux nous accorde 1’indulgence,  l’absolution et la rémission de nos pèches. R: Ainsi soit-il (Amen).

60


Une autre forme utilisée seulement que dans le diocèse de la Caraïbe :

V : Vous qui êtes touchés d’un véritable et sincère repentir de vos péchés; qui avez l’amour et la charité que vous devez avoir pour votre prochain; et qui êtes résolus de mener une vie nouvelle, en vous conformant aux commandements de Dieu, et en marchant, désormais, dans ses saintes voies; approchez avec foi; recevez ce saint Sacrement pour votre réconfort; et dévotement agenouillés, faites votre humble confession à Dieu toutpuissant. R:

Dieu tout-puissant, Père de notre Seigneur Jésus-Christ, Créateur de toutes choses et Juge de tous les hommes, nous reconnaissons et nous déplorons les péchés et les iniquités

61


sans nombre dont nous nous sommes rendus, de temps à autre, très grièvement coupables envers votre Divine Majesté, par pensées, par paroles et par actions, provoquant très justement votre colère et votre indignation contre nous. Nous nous repentons sincèrement, et, du fond de notre cœur, nous gémissons de ces fautes que nous avons commises; le souvenir nous en est affligeant, et le fardeau insupportable. Aie pitié de nous, aie pitié de nous, ô Père très miséricordieux; pour l’amour de Jésus-Christ, votre Fils, notre Seigneur, pardonne-nous tout le passé; et fais qu’à l’avenir, nous puissions, en tout temps, Vous servir et Vous plaire, en menant une vie toute nouvelle, à l’honneur et à la gloire de votre Nom; par JésusChrist, notre Seigneur. Ainsi soit-il. (Amen). V : Que le Dieu tout-puissant, notre Père céleste, qui, dans sa grande miséricorde, a promis la rémission des péchés à tous ceux qui se convertissent à lui, avec une sérieuse repentance et

62


une véritable foi, ait pitié de vous; qu’il vous pardonne tous vos péchés et vous en délivre; qu’il vous soutienne et vous affermisse en tout bien; et qu’il vous conduise à la vie éternelle, par JésusChrist, notre Seigneur. R : Ainsi soit-il (Amen).

R : Nous n’avons point la présomption, ô miséricordieux Seigneur, de nous approcher de votre Table, confiants en notre propre justice, mais en vos multiples et grandes compassions. Nous ne sommes pas même dignes de recueillir les miettes qui tombent de votre Table. Mais Vous, vous êtes le même Seigneur dont la nature est d’etre toujours miséricordieux. Accorde-nous donc la grâce, ô Dieu clément, de manger la chair de votre bien-aimé Fils Jésus-Christ, et de boire son sang, de telle manière que nos corps soient purifiés de tout péché par son corps, et nos âmes lavées par son sang très précieux, et que nous demeurions toujours en lui, et lui en nous. Ainsi soit-il (Amen).

63


LA COMMUNION DES FIDELES La Communion est donnée sous les deux espèces par “intinction” ce qui veut dire que 1’Hostie est trempée au calice et doit être donnée sur la langue. Pour ceux qui ne peuvent recevoir les deux espèces n’ont qu’à poser l’index sur la bouche.

V

oici L’Agneau de Dieu, voici celui qui enlèves les pèches du monde.

64


S

eigneur, je ne suis pas digne que vous entriez sous mon toit, mais dites seulement un mot et mon âme sera guérie. Seigneur, je ne suis pas digne que vous entriez sous mon toit, mais dites seulement un mot et mon âme sera guérie. Seigneur, je ne suis pas digne que vous entriez sous mon toit, mais dites seulement un mot et mon âme sera guérie. Seulement en le Diocèse de la Caraïbe : Je crois, O Seigneur, et je confesse que vous êtes le Christ, le Fils de Dieu vivant, qui est venu dans le monde pour sauver les pécheurs dont je suis le principal. Et je crois c’est vraiment votre propre Corps Immaculé, et que c’est votre ton propre Sang Précieux. Pour cette raison, je Vous prie, ayez pitié de moi et pardonnez mes transgressions volontaires et involontaires, par parole et par action, en connaissance et en

65


ignorance ; et rendez moi digne et participer sans condamnation a vos mystères Immaculé, pour la remise de mes pèches et pour la vie éternelle. Ainsi soit-il (Amen). De votre Cène Mystique, o Fils de Dieu, acceptez-moi aujourd’hui en tant que communiant : pour que je ne parle pas de votre Mystère a vos ennemis, je ne Vous donnerai pas ne plus en baiser, comme l’a fait Judas, mais comme le bon Larron, je Vous confesse : SouvenezVous de moi, o Seigneur, dans votre Royaume. Que ma participation a vos Saints Mystères ne soit ni un jugement, ni une condamnation, o Seigneur, mais qu’elle soit pour moi la guérison de l’âme et du corps. ue le Corps (et le Sang) de notre Seigneur Jésus-Christ garde votre âme pour la vie éternelle.

Q

LES ABLUTIONS

66


C

e que notre bouche a reçu, Seigneur, que notre âme 1’accueille avec pureté et que le don fait dans cette vie nous soit un remède pour la vie éternelle. Ainsi soitil (Amen).

V

otre Corps que j’ai mange et votre Sang que j’ai bu, Seigneur, qu’Ils adhérent a mes entrailles et maintenant que je viens d’etre restaure par ce sacrement pur et saint, faites que le pèche ne laisse en moi aucune tache; Vous qui vivez et régnez dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il (Amen). Seulement en le Diocèse de la Caraïbe : D’Action de Grâces Générale V : Prions Dieu. R : Dieu éternel et tout-puissant, nous vous rendons grâces, de tout notre cœur, de ce que Vous avez daigné nous nourrir de l’aliment spirituel du Corps et du Sang très précieux de ton Fils Jésus-Christ, notre Sauveur, nous qui avons dûment participé à ces saints mystères. Nous Vous

67


remercions de ce que Vous nous donnes ainsi des assurances de votre faveur et de votre bonté envers nous, de ce que nous sommes véritablement des membres incorporés au corps mystique de votre Fils, qui est la société bienheureuse de tous les fidèles, et de ce que nous sommes aussi, par l’espérance, héritiers de votre royaume éternel, par le mérite de sa passion et de sa mort très précieuse. Et nous Vous supplions humblement, ô Père céleste, de nous aider si bien de votre grâce, que nous persévérions dans cette sainte communion, et que nous fassions toutes les bonnes œuvres que Vous nous avez préparées pour y marcher; par Jésus-Christ, notre Seigneur, à qui, ainsi qu’à Vous et au Saint-Esprit, soient tout honneur et toute gloire, aux siècles des siècles. Ainsi soit-il (Amen). LE PRETRE Toi qui m’as accorde ta Chair en nourriture, Toi le feu consumant

68


l’indigne créature, ne me consume pas, Tout-Puissant Créateur : pénètre dans mes membres, mes reins et mon cœur. Aux ronces de mes fautes, viens mettre la flamme, purifie mon esprit et sanctifie mon âme, illumine mes sens, fais que je sois meilleur, et des clous de ta crainte perce-moi, Seigneur. Gardemoi, défends-moi, protège-moi toujours de ce qui nuit a l’âme, attitude ou discours. Donne-moi pureté, savoir et discipline ; qu’avec Toi tout être brille et s’illumine. Fais de moi la demeure de ton seul Esprit et non plus la caverne ou le péché trouve abri, pour que, ta Communion m’ayant pris pour demeure, toute ladre passion l’évite et ne m’effleure. Le chœur de tous les Saints soit mon intercesseur ; les Anges, les Apôtres et Jean, ton Précurseur; avec eux tous, o Christ, ta virginale Mère! En ta miséricorde, reçois leur prière et de ton serviteur fais un fils de lumière. Car Tu es pour nos âmes sanctification et Toi seul, Tu leur donnes l’illumination ; c’est pourquoi chaque jour nous ne pouvons omettre, nous tous, de rendre gloire a Toi, le Divin Maitre.

69


R : Ainsi soit-il (Amen). LES FIDELES : Maitre, Christ Dieu Roi des siècles et Auteur de toutes choses, je Vous remercie de tous les bienfaits que Vous m’avez accordes et particulièrement de la réception de vos purs et vivifiants Mystères ; Je Vous prie, o Dieu bon et ami des hommes, gardez-moi sous votre protection et a l’ombre de vos ailes ; faites-moi la grâce, jusqu’a mon dernier soupir, de recevoir dignement vos saints Mystères avec une conscience pure, pour la rémission de mes péchés et pour la vie éternelle. Car Vous êtes le Pain de la vie, la source de la sainteté, et le Dispensateur du bien. Et c’est a Vous que nous rendons gloire avec le Père et le Saint-Esprit, des maintenant, et toujours aux siècles des siècles. Ainsi soit-il (Amen).

70


L’ANTIENNE DE COMMUNION Texte de la Messe du jour V: Le Seigneur soit avec vous. R: Et avec votre esprit. V: Prions…

LA POSTCOMMUNION Texte de la Messe du jour V: …dans tous les siècles des siècles. R: Ainsi soit-il (Amen).

LES PRIERES FINALES V: Le Seigneur soit avec vous. R: Et avec votre esprit. V: Allez, la messe est dite.

71


R: Rendons grâces à Dieu. ou V: Bénissons le Seigneur. R: Rendons grâces à Dieu. ou V: Qu'ils reposent en paix ; R: Ainsi soit-il (Amen).

A

gréez, Trinite Sainte, l’hommage de votre serviteur, ce sacrifice que malgré mon indignité j’ai présente aux regards de votre Majesté, rendez-le digne de vous plaire et capable, par l’effet de votre miséricorde d’attirer votre faveur sur moi-même et sur tous ceux pour qui je l’ai offert. Par le Christ, notre Seigneur. Ainsi soit-il (Amen).

72


LA BENEDICTION DU PRETRE

Q

ue le Dieu tout-puissant vous bénisse, le Père le Fils, et le Saint-Esprit. R: Ainsi soit-il (Amen).

73


LA BENEDICTION PONTIFICALE V:  Que le nom du Seigneur soit béni. R: Maintenant et toujours. V:  Notre secours est dans le nom du Seigneur. R: Qui a fait le ciel et la terre.

Q

ue le Dieu tout-puissant vous bénisse, le Père , le Fils , et le Saint-Esprit . R: Ainsi soit-il (Amen).

74


LE DERNIER EVANGILE V: Le Seigneur soit avec vous. R: Et avec votre esprit. V: Commencement du saint Evangile selon Saint Jean. R: Gloire a Vous, Seigneur.

A

u commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu et le Verbe était Dieu. Il était au commencement avec

75


Dieu. Toutes choses ont été faites par lui, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans lui. En lui était la vie et la vie était la lumière des hommes, et la lumière luit dans les ténèbres et les ténèbres no ne l’ont pas reçue. Il y eut un homme envoyé de Dieu, dont le nom était Jean. Il vint pour server de témoin, pour rendre témoignage a la lumière, afin que tous crussent par lui. Il n’était pas la lumière, main il vint pour rendre témoignage à la lumière. C’était la vraie lumière qui éclaire tout homme venant en ce monde. Il était dans le monde et le monde a été fait par lui, et le monde ne l’a pas connu. Il est venu chez lui, et les siens ne l’ont pas reçu. Mais a tous ceux qui l’ont reçu, il a donne le pouvoir de devenir enfants de Dieu; a ceux qui croient en son nom, qui ne sont pas nés du sang, ni de la volonté de la chair, ni do la volonté de l’homme, mais de Dieu. [On fléchit le genou]

ET LE VERBE S’EST FAIT CHAIR

76


et il a habite parmi nous ; et nous avons vu sa gloire, la gloire du Fils unique venu du Père, plein de grâce et de vérité. R: Rendons grâces à Dieu.

LES PRIERES APRES LA MESSE BASSE Prescrites par le Pape Léon XIII

V: Je vous salue Marie, pleine de grâces, le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus le fruit de vos entrailles est béni.

77


R: Sainte Marie, mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. Ainsi soit-il (Amen). (Trois fois).

Salut, ô Reine, mère de miséricorde ; notre vie, notre douceur, notre espérance, salut ! Enfants d’Eve exilés, nous crions vers vous. Vers vous nous soupirons, gémissant et pleurant dans cette vallée de larmes. O vous, notre avocate, tournez vers nous vos regards miséricordieux. Et après cet exil, montrez-nous Jésus, le fruit béni de vos entrailles. O clémente, ô miséricordieuse, ô douce Vierge Marie. V: Priez pour nous, Ste Mère de Dieu. R: Afin que nous soyons rendus dignes des promesses de Notre Seigneur Jésus-Christ. Prions… O Dieu, notre refuge et notre force, jetez un regard favorable sur le peuple qui crie vers vous, et, par l’intercession de la glorieuse et immaculée Vierge Marie, Mère de Dieu,

78


de saint Joseph son époux, des bienheureux Apôtres Pierre et Paul et de tous les saints, écoutez avec bienveillance et miséricorde les prières que nous vous adressons pour la conversion des pécheurs, pour la liberté et le triomphe de notre sainte mère l´Eglise. Par le Christ notre Seigneur. R: Ainsi soit-il (Amen). Saint Michel Archange, défendez-nous dans le combat ; soyez notre secours contre la malice et les embûches du démon. Que Dieu lui fasse sentir son empire, nous vous en supplions. Et vous, Prince de la milice céleste, repoussez en enfer, par la force divine, Satan et les autres esprits mauvais qui rôdent dans le monde en vue de perdre les âmes. R: Ainsi soit-il (Amen). PRIÈRE POUR L’EGLISE VIEILLE CATHOLIQUE ROMAIN Dieu tout-puissant et éternel, dont le seul fils engendré, Jésus-Christ le Bon Berger, a dit, « autres moutons que j'ai qui ne sont pas de ce pli ; ils également que je dois

79


amener, et ils entendront ma voix, et il y aura une fois et un berger » ; laissez votre repos riche et abondant de bénédiction sur la Vieille Eglise Catholique Romaine, à l'extrémité qu'elle peut atteindre votre objectif par la collecte chez les moutons perdus et d'égarement. Éclairez-, sanctifiez-, et activez-la par la présence du Saint Esprit, que des soupçons et les préjudices peuvent être désarmés, et tous les autres moutons étant apportés pour entendre de ce fait et savoir la voix de leur berger vrai, peuvent être introduits dans la pleine et parfaite unité dans l'un fois de votre Eglise Catholique Sainte, sous la conservation sage et aimante de votre vicaire, par le même Jésus-Christ, votre Fils, qui avec vous et du Saint Esprit, vit et règne, dans toute les siècles des siècles. R: Ainsi soit-il (Amen).

LES LOUANGES DIVINES Dieu soit béni. Béni soit son Saint Nom. Béni soit Jésus-Christ, vraie Dieu et vraie Homme.

80


Béni soit le Nom de Jésus. Béni soit son Sacré-Cœur. Béni soit son Sang Précieux. Béni soit Jésus au très Saint Sacrement de l’autel. Béni soit le Saint-Esprit, le Paraclet. Bénie soit l’auguste Mère de Dieu, la très Sainte Vierge Marie. Bénie soit sa Sainte et Immaculée Conception. Bénie soit sa Glorieuse Assomption. Béni soit le Nom de Marie, Vierge et Mère. Béni soit Saint Joseph, son très chaste époux. Béni soit Dieu dans ses Anges et dans ses Saints.

INVOCATION V: Cœur Sacré de Jésus, R: Prenez pitié de nous. (trois fois)

81


ACTION DE GRACES APRES LA MESSE ET LA SAINTE COMMUNION

Cantique des Trois Jeunes Gens Antienne : Chantons 1'hymne * que chantaient les trois jeunes gens dans la fournaise du feu, en bénissant le Seigneur (au Temps Pascal: Alléluia).

82


Daniel, chap. 3, 57-83 et 56. 1. Œuvres du Seigneur, bénissez toutes le Seigneur; louez-le, exaltez-le dans tous les siècles. 2. Anges du Seigneur, bénissez le Seigneur; * cieux, bénissez le Seigneur. 3. Toutes les eaux qui planez dans les cieux, bénissez le Seigneur; * forces puissantes du Seigneur, bénissez le Seigneur. 4. Soleil et lune, bénissez le Seigneur; * étoiles du ciel, bénissez le Seigneur. 5. Pluies et rosées, bénissez toutes le Seigneur; * vents, souffles de Dieu, bénissez le Seigneur. 6. Feux et flammes, bénissez le Seigneur; * frimas et chaleurs, bénissez le Seigneur. 7. Rosées et bruine, bénissez le Seigneur; * gelées et frimas, bénissez le Seigneur. 8. Glaces et neiges, bénissez le Seigneur; * nuits et jours, bénissez le Seigneur. 9. Lumière et ténèbres, bénissez le Seigneur; * éclairs et nuées, bénissez le Seigneur.

83


10. Que la terre bénisse le Seigneur, * qu'elle le loue et qu'elle 1'exalte a jamais. 11. Montagnes et collines, bénissez le Seigneur; * plantes qui germez sur la terre, bénissez toutes le Seigneur. 12. Fontaines, bénissez le Seigneur; * mers et fleuves, bénissez le Seigneur. 13. Poissons géants et tout ce qui a vie dans les eaux, bénissez le Seigneur; * tous les oiseaux du ciel, bénissez le Seigneur. 14. Bêtes sauvages et troupeaux, bénissez tous le Seigneur; * enfants des hommes, bénissez le Seigneur. 15. Qu’Israël bénisse le Seigneur, * qu'il le loue et 1'exalte dans tous les siècles. 16. Prêtres du Seigneur, bénissez le Seigneur; serviteurs du Seigneur, bénissez le Seigneur. 17. Esprits et âmes des justes, bénissez le Seigneur; * saints et humbles de cœur, bénissez le Seigneur. 18. Ananias, Azarias, Misael, bénissez le Seigneur, * louez-le, exaltez-le a jamais. 19. Bénissons le Père et le Fils avec le Saint-Esprit; * louons-le, exaltons-le a jamais.

84


20. Vous êtes béni, Seigneur, dans le firmament du ciel; * vous êtes digne de louange et de gloire, digne d'etre exalte a jamais. PSAUME 150 1. Louez Dieu dans son sanctuaire ; louezle pour le firmament ou éclate sa puissance. 2. Louez-le pour ses puissants miracles ; louez-le à la mesure de ses infinies grandeurs. 3. Louez-le au son de la trompette ; louezle sur la lyre et la harpe. 4. Louez-le avec le tambourin et en chœur ; louez-le sur les cordes et sur les chalumeaux. 5. Louez-le sur des cymbales sonores ; louez-le sur des cymbales d’allégresse. Que tout ce qui respire loue le Seigneur. Gloire au Père, et au Fils, et au SaintEsprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, pour les siècles des siècles. Ainsi soit-il (Amen).

85


Antienne : Chantons 1'hymne * que chantaient les trois jeunes gens dans la fournaise du feu, en bénissant le Seigneur (au Temps Pascal: Alléluia). V : Seigneur ayez pitié! R : Christ, ayez pitié! V : Seigneur, ayez pitié! Notre Père ... qui êtes aux cieux, Que votre Nom soit sanctifié, Que votre règne arrive, Que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donnez-nous aujourd'hui notre pain de quotidien. Pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés. Ne nous laissez pas succomber à la tentation, Mais délivrez-nous du mal. Ainsi soit-il (Amen). V: Et ne nous laissez pas succomber a la tentation. R: Mais délivrez-nous du mal. V: Que toutes vos œuvres vous louent Seigneur.

86


R: Et que vos saints vous bénissent. V: Les saints tressailliront dans la gloire. R: Ils se réjouiront dans leur repos. V: Non pas a nous, Seigneur, non pas a nous. R: Mais a votre nom, donnez la gloire. V: Seigneur, écoutez ma prière R: Et que mon cri s’élève jusqu’a vous. V: Le Seigneur soit avec vous R: Et avec votre esprit. Prions.—Aux trois enfants vous avez adouci, Seigneur, les flammes de la fournaise; a nous, vos serviteurs, accordez de n'être point consumes par la flamme des vices. Qu’en toutes nos actions, Seigneur, votre inspiration nous prévienne et votre aide nous suive, en sorte que tout, prières et œuvres, commence toujours et finisse par vous. Donnez-nous, Seigneur, d’éteindre en nous le feu des passions, vous qui avez accorde

87


au bienheureux Laurent la force de surmonter les flammes de son supplice. Par Jésus-Christ Notre Seigneur. R: Ainsi soit-il (Amen).

TE DEUM 1. O Dieu, nous vous louons: O Seigneur, nous vous glorifions. 2. Père eternel, la terre entière vous révère. 3. Tous les Anges, les Cieux, et toutes les Puissances: 4. Les Chérubins et les Séraphins, d'une voix inlassable redisent: 5. Saint, Saint, Saint est le Seigneur, Dieu des armées. 6. Les cieux et la terre sont pleins de la majesté de votre gloire. 7. Le chœur glorieux des Apôtres, 8. La phalange vénérable des Prophètes, 9. L’éclatante armée des Martyrs publient vos louanges. 10. Par toute la terre, la sainte Eglise vous célèbre.

88


11. Elle célèbre, O Père, votre Majesté infinie. 12. Et votre adorable, unique et véritable Fils. 13. Et 1’Esprit-Saint, le consolateur. 14. Vous êtes le Roi de gloire, O Christ. 15. Vous êtes le Fils eternel du Père. 16. Prenant la nature de 1’homme pour le délivrer, vous n’avez pas craint de descendre dans le sein de la Vierge. 17. Brisant 1’aiguillon de la mort, vous avez ouvert aux croyants le royaume des cieux. 18. Vous siégez à la droite de Dieu, dans la gloire du Père. 19. Nous croyons que vous reviendrez pour nous juger. 20. Daignez donc, Seigneur, venir en aide a vos serviteurs, que vous avez rachetés de votre sang précieux. 21. Faites qu’ils soient mis au nombre de vos Saints, dans la gloire éternelle. 22. Sauvez votre peuple, Seigneur, et bénissez votre héritage. 23. Guidez-le et soulevez-le jusqu’a l’éternité. 24. Chaque jour nous vous bénissons.

89


25. Et nous louons a jamais votre nom dans les siècles des siècles. 26. Daignez, Seigneur, en ce jour, nous garder purs de tout péché. 27. Ayez pitié de nous, Seigneur! ayez pitié de nous! 28. Que votre miséricorde, Seigneur, soit sur nous, selon 1’espérance que nous avons mise en vous. 29. En vous, Seigneur, j’ai mis mon espérance; que je ne sois point a jamais confondu. V : Bénissons le Père et le Fils avec le Saint-Esprit. R : Louons-le et exaltons-le a jamais. V : Vous êtes béni, Seigneur dans le firmament du ciel. R : Et louable, et glorieux, et exalte dans les siècles. V : Seigneur, exaucez ma prière. R : Et que mes appels montent jusqu’a vous. V : Le Seigneur soit avec vous. R : Et avec votre esprit.

90


Oraison. — O Dieu, dont la miséricorde est sans bornes et dont la bonté est un trésor infini, nous rendons grâces a votre bienveillante majesté pour les bienfaits répandus sur nous et nous ne cessons de supplier votre clémence afin que, vous qui exaucez les demandes de ceux qui vous prient vous ne nous délaissiez point et que vous nous rendiez dignes des récompenses futures. Par le Christ notre Seigneur. R : Ainsi soit-il (Amen).

91


BÉNÉDICTION DU TRÈS SAINT SACREMENT


BENEDICTION DU TRES SAINTSACREMENT

 O SALUTARIS HOSTIA O Victime du salut, Qui ouvrez les portes du ciel L’ennemi nous presse par ses attaques, Donnez-nous votre force et vos secours. Au Seigneur uniques en trois personnes, gloire a jamais ; puisse-t-il à nous-mêmes nous accorder dans la patrie, la vie qui n’aura pas de fin.

93


Ainsi soit-il (Amen).

TANTUM ERGO Devant un Sacrement si grand, Adorons, prosternons-nous; Que les anciens symboles cèdent la place au rite nouveau et que la foi vienne suppléer à la faiblesse de nos sens. Au Père, au Fils, louange et chants joyeux, gloire, honneur et puissance; et a Celui qui de tous deux procède, offrons une égale louange. Ainsi soit-il (Amen). V: Vous leur avez donne le pain du ciel (T.P. Alléluia) R: Rempli de toutes sortes de délices (T.P. Alléluia) Prions… O Dieu, qui dans ce Sacrement admirable nous avez laisse un mémorial de votre passion, donnez-nous d’entourer les

94


mystères sacres de votre corps et de votre sang d’une telle vénération que nous puisons continuellement sentir en nous le fruit de votre Rédemption. Vous qui vivez et régnez dans les siècles des siècles. R: Ainsi soit-il (Amen).

LES LOUANGES DIVINES Dieu soit béni. Béni soit son Saint Nom. Béni soit Jésus-Christ, vraie Dieu et vraie Homme. Béni soit le Nom de Jésus. Béni soit son Sacré-Cœur. Béni soit son Sang Précieux. Béni soit Jésus au très Saint Sacrement de l’autel. Béni soit le Saint-Esprit, le Paraclet. Bénie soit l’auguste Mère de Dieu, la très Sainte Vierge Marie. Bénie soit sa Sainte et Immaculée Conception. Bénie soit sa Glorieuse Assomption. Béni soit le Nom de Marie, Vierge et Mère.

95


Béni soit Saint Joseph, son très chaste époux. Béni soit Dieu dans ses Anges et dans ses Saints.

ADOREMUS IN AETERNUM Ant: Adorons a jamais le très Saint Sacrement. Psaume 116 Louez le Seigneur, toutes les nations ; rendez-lui gloire, tous les peoples. Car puissant sur nous a été sa bonté et la fidélité du Seigneur dure a jamais. V: Gloire au Père, et au Fils et au SaintEsprit. R: Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il (Amen).

96


Ant: Adorons a jamais le très Saint Sacrement.

97


LES DEVOTION POUR LA CONFESSION


SACREMENT DE PENITENCE Prières avant la Confession O Mon Dieu, avec toute la sincérité de mon cœur, je désire confesser mes péchés à vous et à votre ministre, et à cette fin je veux me connaitre et me rendre compte de ce que je suis par un examen de conscience sérieux et approfondi. Mais, o mon Dieu, que me servira de connaitre mes péchés si vous ne me donnez pas un cœur contrit et repentant pour les détester? Vous demandez avec instance un amendement du cœur sans quoi il n'y a pas de réconciliation possible avec vous. Donnezmoi donc, Seigneur, des maintenant, ce cœur selon votre désir. Donnez-moi une foi vive et une ferme espérance en la Passion de mon Rédempteur. Apprenez-moi à vous craindre et à vous aimer. Donnez-moi, par votre miséricorde, une contrition profonde d'avoir offense un Dieu si bon.

99


O Vierge Marie, Mère de mon Sauveur, miroir d'innocence et de sainteté, et refuge des pécheurs repentants! obtenez-moi, par la Passion de votre Fils, la grâce de faire une bonne confession. O Vous tous, Anges et Saints de Dieu, priez pour moi, misérable pécheur, afin que je quitte immédiatement mes mauvaises habitudes, et qu'a 1'avenir mon cœur soit uni au votre dans un eternel amour et ne s'éloigne plus jamais du souverain bien. Ainsi soit-il (Amen). Saint Joseph, priez pour moi. EXAMEN DE CONSCIENCE Commences par vous examiner par rapport à votre confession et votre communion précédentes. Auriezvous oublie un péché grave par manque d'examen sérieux; cache ou déguisé un péché par honte? Vous seriez-vous confesse sans une vraie contrition, sans un ferme propos de vous amender, sans la résolution de réparer le mal cause au prochain? Examinezvous sur les commandements de Dieu et de 1'Eglise et sur les devoirs de votre état. Ne négligez pas de vous examiner sur la part de responsabilité que vous avez pu prendre aux péchés d'autrui.

Les Commandements de Dieu

100


1. Un seul Dieu tu adoreras, et aimeras parfaitement. 2. Dieu en vain tu ne jureras, ni autre chose pareillement. 3. Les dimanches tu garderas, en servant Dieu dévotement. 4. Tes père et mère honoreras, afin de vivre longuement. 5. Homicide point ne seras, de fait ni volontairement. 6. Impudique point ne seras, de corps ni de consentement 7. Le bien d'autrui tu ne prendras, ni retiendras sciemment 8. Faux témoignage ne diras, ni mentiras aucunement. 9. L'œuvre de chair ne désireras, qu'en manage seulement. 10. Biens d'autrui ne désireras, pour les avoir injustement

Les Commandements de l'Eglise 1. Les fêtes tu sanctifieras, qui te sont de commandement. 2. Les dimanches la messe entendras, et les fêtes pareillement.

101


3. Tous tes péchés confesseras, a tout le moins une fois 1'an. 4. Ton Créateur tu recevras, au moins à Pâques, humblement. 5. Quatre-Temps, Vigiles jeuneras, et le Carême entièrement. 6. Vendredi chair ne mangeras, ni jours défendus mêmement. 7. Droits et dimes tu paieras à l'Eglise fidèlement. Péchés Contre l'Esprit Saint 1. Présomption de la miséricorde de Dieu. 2. Désespoir. 3. Mettre en doute le connu vérité. 4. Envie à une autre spirituelle du bon. 5. Obstination dans le péché. 6. Impénitence Final. Péchés Pleurer au Ciel de Vengeance 1. Meurtre prémédité. 2. Le péché de Sodome. 3. Oppression des pauvres. 4. Frauder les manœuvres de leur salaire.

102


Neuf Manières d'être un Accessoire à l'autre de Péchés 1. Par un avocat. 2. Par commande. 3. Par consentement. 4. Par provocation. 5. Par la louange ou flatterie. 6. Par dissimulation. 7. Par participation. 8. Par le silence. 9. Par la défense de l'action fait. Les Sept Péchés Mortels 1. Fierté. 2. Convoitise. 3. Soif. 4. Colère. 5. Gloutonnerie. 6. Envie. 7. Paresse.

Manière de se Confesser 1. Lorsque le prêtre ouvre le guichet, faites le signe de la croix et dites: “Bénissez-moi, mon Père. Je confesse a Dieu tout-puissant et a vous, mon Père, que j’ai péché."

103


2. Dites combien de temps s'est écoulé depuis votre dernière bonne confession sans attendre que le prêtre vous demande. 3. Faites connaitre, autant que possible, le nombre de vos péchés graves. Quant aux péchés véniels, vous n'êtes pas tenu d'en dire le nombre. 4. Distinguez entre la tentation et le péché; entre le péché mortel et le péché véniel, spécialement en ce qui regards les pensées, les imaginations et les sensations impures. Elles ne deviennent péchés que si vous les acceptez délibérément, et péchés mortels si vous vous y complaisez volontairement, bien que votre conscience vous avertisse de leur danger et de 1'obligation de les rejeter. Vous pouvez inclure les tentations dans votre confession en disant simplement: "J’ai eu de mauvaises pensées, mais j’ai fait mon possible pour les rejeter." 5. Si vous n'avez accuse que des péchés véniels, il sera bon d'ajouter une faute plus grave de votre vie passée, que vous avez déjà accusée et que vous regrettez

104


sincèrement, afin d'assurer une matière suffisante pour le sacrement. Vous dites alors: “Je suis contrit de ces péchés et de tous les péchés de ma vie passée, spécialement de ceux centre le . . . Commandement, ou la vertu de . . . " 6. Si vous désirez être aide, dites au prêtre simplement : "Pouvez-vous me donner quelques conseils sur la manière de pratiquer telle vertu, ou d'éviter tel péché?" 7. Lorsque vous avez fini votre accusation, dites: “Pour ces péchés et tous les péchés de ma vie, je suis vraiment contrit." 8. Il est important de vous rappeler ceci: Dites, ou faites, votre pénitence le plus tôt possible, de peur- de 1'oublier. Il n'est cependant pas nécessaire de la dire avant de recevoir la sainte communion.

Acte de Contrition O Mon Dieu, j'ai un extrême regret de vous avoir offense, et je déteste mes péchés

105


pardessus toutes choses parce que le péché vous déplaît, o mon Dieu, qui, a cause de votre bonté infinie, méritez tout mon amour. Je fais un ferme propos, moyennant votre sainte grâce, de ne plus vous offenser et de me corriger. Ainsi soit-il (Amen). Prière après la Confession O Dieu tout-puissant et miséricordieux, je vous rends grâces, avec toutes les facultés de mon âme, de cette faveur que vous venez de m'accorder, ainsi que de toutes les bontés, les grâces et les bénédictions qui m'ont été départies. Prosterne a vos pieds, je m'offre à être désormais votre pour toujours. Oh! ne permettez jamais que rien, à la vie ou a la mort, me sépare de vous! Je désavoue de toute mon âme les trahisons, les abominations et les péchés de ma vie passée. Je renouvelle les promesses de mon Baptême et, des maintenant, je me voue éternellement a votre amour et a votre service. Accordez-moi a 1'avenir de détester le péché plus que la mort ellemême, et d'éviter toutes les occasions et les compagnies qui m'ont malheureusement entraine au mal, Voila ce que je me propose d'accomplir avec le secours de

106


votre grâce divine, sans laquelle je ne puis rien. Ainsi soit-il (Amen). Acte de Résignation Seigneur et mon Dieu, des maintenant, j'accepte de votre main, avec un cœur calme et confiant, le genre de mort qu'il vous plaira de m'envoyer, avec toutes ses peines et ses douleurs.

107


108


LES DEVOTIONS CATHOLIQUE


LES QUINZE MYSTERES DE LE SAINT ROSAIRE TRADITONELLE

LES MYSTÈRES JOYEUX (Lundi, Jeudi)

L’Annonciation (L’humilité)

La Visitation (La charité)

110


La Nativité de Jésus (La pauvreté)

La Présentation (L’obéissance)

La Retrouve de Jésus au Temple (La piète)

LES MYSTÈRES DOULOUREUX (Mardi, Vendredi)

111


L’Agonie au Jardin (La contrition)

La Flagellation (La pureté)

Le Couronnement d’épines (La force)

Le Portement de la Croix (La patience)

112


La Crucifiement (Le renoncement)

LES MYSTÈRES GLORIEUX (Dimanche, Mercredi, Samedi)

La Résurrection (La foi)

L’Ascension (L’espérance)

113


La Descente du Saint-Esprit (L’amour)

L’Assomption (Le bonheur eternel)

Le Couronnement de Marie (La dévotion a Marie)

114


LE CHEMIN DE LA CROIX Le Chemin de la Croix est une dévotion par laquelle nous accompagnons, en esprit, notre Divin Sauveur sur la route douloureuse du Calvaire, en méditant dévotement sur ses souffrances et sur sa mort.

115


I. Jésus est Condamne a Mort O Jésus, vous avez voulu mourir pour moi afin de me procurer la vie surnaturelle, la grâce sanctifiante, et faire de moi un enfant de Dieu. Combien précieuse doit être cette vie. Enseignez-moi à l'apprécier de plus en plus.

II. Jésus est Charge de Sa Croix O Jésus, vous avez choisi la mort ignominieuse de la Croix. A ce prix immense vous avez paye ma rédemption et la vie de la grâce qui m’a été départie. Que ne puis-je vous aimer a jamais.

III. Jésus Tombe Pour La Première Fois O Jésus, votre chute douloureuse sous la Croix et votre prompt relèvement m’apprennent à me repentir et a me relever aussitôt si jà mais j’avais le malheur de vous

116


oublier et de commettre un pèche mortel. Donnez-moi la force de vaincre mes passions mauvaises.

IV. Jésus Rencontre Sa Mère Jésus, votre Mère affligée était résignée a votre passion parce qu’elle est aussi ma mère, et qu’elle veut me voir vivre et mourir en enfant de Dieu. Accordez-moi un tendre amour pour votre sainte Mère.

V. Simon Aide Jésus O Jésus, au début, c’est a contrecœur que Simon vous aida à porter votre Croix. Faites-moi Mieux comprendre la valeur de la souffrance, elle m’unira plus étroitement a vous tout comme, par la Croix, Simon vous a touche de plus prés.

VI. Jésus et Véronique

117


O Jésus, avec quelle libéralité vous avez récompense cette courageuse femme. Si je prends parti pour vous contre le pèche et la tentation vous augmenterez surement la beauté de mon âme et vous me remplirez de paix. O Jésus, donnezmoi du courage.

VII. Jésus Tombe Pour la Seconde Fois O Jésus, en dépit de mes résolutions, je suis retombe dans le pèche. Mais vos souffrances me garantissent le pardon si seulement je retourne à vous avec un cœur contrit. O Jésus, je me repens de vous avoir offense.

VIII. Jésus Parle Aux Saintes Femmes O Jésus, vous avez dit aux femmes de Jérusalem de pleurer plutôt sur elles-mêmes, Faites que je pleure sur mes pèches qui ont cause vos souffrances, et la perte de votre amitié pour moi.

IX. Jésus Tombe Pour la Troisième Fois

118


O Jésus, je vous vois courbe jusqu’a terre, dans un épuisement extrême. Accordez-moi de ne jamais désespérer, mais de venir a vous pour du secours dans mes aridités et mes détresses spirituelles.

X. Jésus Est Dépouille des Ses Vêtements O Jésus, vous avez permis que l’on vous dépouillât de vos vêtements. Obtenez-moi de sacrifier toutes mes affections plutôt que de mettre en danger la vie divine de mon âme.

XI. Cloue

Jésus Est à la Croix

O Jésus, comment pourrais-je maugréer d’etre cloue aux commandements de Dieu qui m’ont été donnes pour mon salut, lorsque je vous vois cloue a la Croix. Avivez ma foi et augmentez mon amour pour vous.

XII. Jésus Meurt Sur la Croix

119


O Jésus, en mourant sur la Croix, vous avez prêche l’amour et le pardon. Que de remerciements je vous dois d’avoir fait de moi un enfant de Dieu. Aimez-moi à pardonner a tous ceux qui m’ont offense.

XIII. Jésus Est Descendu de la Croix O Jésus, un glaive de douleur a perce le cœur de votre Mère lorsque votre corps inanimé fut remis entre ses bras. Accordez-moi par son intercession la grâce de vivre en enfant loyal de Marie.

XIV. Jésus Est Mis au Tombeau O Jésus, vos ennemis triomphaient lorsqu’ils scellaient votre tombeau. Mais votre triomphe eternel a commence le matin de Pâques. Aidez ma bonne volonté à vivre pour vous jusqu’au jour ou la vie divine de mon âme sera parfaite au ciel.

120


PRIÈRE APRES LE CHEMIN DE LA CROIX O Mon Dieu, nous venons de suivre votre divin Fils dans le chemin de ses douleurs ; faites que nous n’en perdions jamais le souvenir. Rendez nos regrets plus sincères, notre amour plus ardent. Maintenant tout notre bonheur sera d’aimer et de servir Jésus ; nous voulons supporter avec patience les peines qu’il nous enverra, afin qu’âpres avoir partage ses douleurs, nous puissions partager sa gloire. Ainsi soit-il (Amen). Jetez un regard, nous vous en prions, Seigneur, sur vos fideles, pour lesquels Jésus-Christ n’a pas craint de se livrer aux mains des malfaiteurs et de subir le supplice de la Croix : Lui qui vit et règne avec vous en l’unité de Saint-Esprit, dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il (Amen).

121


DEVOTION DES QUARANTEHEURES Cette dévotion durant laquelle le saint Sacrement est expose publiquement à la vénération des fideles, nous rappelle les quarante heures pendant lesquelles le Corps du

122


Sauveur demeura dans le sépulcre. Commencée à Milan en 1534, cette dévotion fut introduite à Rome par S. Philippe de Néri en 1548, et sanctionnée par le Pape Clément VIII, par une bulle solennelle, le 25 novembre 1592. Pendant l’Exposition du saint Sacrement pour les Quarante-Heures, on peut gagner une indulgence de 15 ans pour chaque visite pendant laquelle on récite cinq Pater, cinq Ave, cinq Gloria Patri, et un Pater, un Ave et un Gloria, aux intentions du souverain pontife. Ceux qui se confessent et reçoivent la sainte Communion, peuvent gagner une indulgence plénière, chaque jour de l’exposition. (n. 169.) L’hymne de la Bénédiction, "Tantum Ergo". Les litanies de saintes, et autres prières peuvent être ajoutées suivant la dévotion de chacun.

123


124


“Mon Dieu et Mon Tout”

LES DEVOTIONS DES FRANCISCAINES


PRIÈRE À DIRE SUR ENTRER DANS UNE ÉGLISE Nous vous adorons, Seigneur Jésus-Christ, ici et dans toutes vos eglises qui sont dans le monde entier, et nous vous bénissons d’avoir rachète le monde par votre sainte Croix.

PRIÈRE AVANT DU SAINT SACREMENT

126


O banquet sacre ou l’on reçoit le Christ: ou est rappelée la mémoire de sa passion, ou l’aime est rempli de grâce, ou de la gloire future le gage nous est donne. (T.P. Alléluia). V: Vous leur avez donne le pain du ciel (T.P. Alléluia) R: Rempli de toutes sortes de délices (T.P. Alléluia) Prions… O Dieu, qui dans ce Sacrement admirable nous avez laisse un mémorial de votre passion, donnez-nous d’entourer les mystères sacres de votre corps et de votre sang d’une telle vénération que nous puisons continuellement sentir en nous le fruit de votre Rédemption. Vous qui vivez et régnez dans les siècles des siècles. R: Ainsi soit-il (Amen).

SUB TUUM PRAESIDIUM Nous avons recours a votre protection, saint Mère de Dieu ne rejetez pas les prières que nous vous adressons no

127


besoins : mais délivrez-nous toujours de tous les dangers, o Vierge glorieuse et bénie.

ANIMA CHRISTI Ame de Jésus-Christ, sanctifiez-moi. Corps de Jésus-Christ, sauvez-moi. Sang de Jésus-Christ, enivrez-moi. Eau de cote de Jésus-Christ, purifiez-moi. Passion de Jésus-Christ, fortifiez-moi. O bon Jésus, exaucez-moi. Dans vos saintes plaies, cachez-moi. Ne permettez pas que je me sépare de vous. De l’esprit malin, défendez-moi. A l’heure de ma mort, appelez-moi. Et commandez que je vienne à vous. Afin qu’avec vos Saints je vous loue. Dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il (Amen).

SACROSANCTAE A la très sainte et indivisible Trinite, a l’humanité de notre Seigneur Jésus-Christ, mort sur la croix, a la pureté féconde de la

128


bienheureuse et glorieuse Marie toujours Vierge, et a toute l’assemblée des Saints, louange éternelle, honneur, puissance et gloire, de la part de toutes les créatures ; et a nous la rémission de nos pèches, pour les siècles des siècles, sans fin. Ainsi soit-il (Amen). V : Heureux le sein de la Vierge Marie, qui a porte le Fils du Père eternel. R : Et heureuses les mamelles qui ont allaite le Christ notre Seigneur. Notre Père… Je vous salue, Marie…

129


LE COURONNE FRANCISCAINE Des sept allégresses de la Sainte Vierge Marie

On récite les sept dizaines comme le chapelet puis on ajoute 2 Ave Maria, pour compléter le chiffre 72 (chiffre des années de la Vierge, selon une tradition), enfin un Pater et Ave aux intentions du Souverain Pontife. A noter que le Gloria Patri, récite ordinairement âpres chaque dizaine d'Ave, n'est pas obligatoire pour le gain des indulgences.

PRIERE PREPARATOIRE

130


O très pieuse Vierge Marie, purifiez nos lèvres et nos cœurs afin que nous puissions dignement réciter la couronne de vos allégresses. Nous vous 1'offrons pour vous glorifier, pour subvenir au soulagement des âmes du purgatoire, aux nécessites de L’Eglise et de notre pays. Nous nous unissons à toutes les intentions du SacréCœur de Jésus et de votre Cœur immaculé.

Première dizaine: en 1'honneur de votre joie à concevoir le Verbe.

Deuxième dizaine: en 1'honneur de votre joie a visité Elisabeth.

131


Troisième dizaine: en 1'honneur de votre joie a enfanté le Christ.

Quatrième dizaine: en 1'honneur de votre joie à voir les Mages adorer 1'Enfant Jésus.

Cinquième dizaine: en 1'honneur de joie a retrouvé temple.

votre Jésus au

132


Sixième dizaine: en 1'honneur de votre joie à revoir Jésus ressuscite.

Septième dizaine: en 1'honneur de votre joie a monté a-ciel en corps et en âme pour être couronnée.

133


ARCHICONFRERIE DU CORDON DE SAINT FRANCOIS ou des Chordigers

Par amour de la pauvreté évangélique, Saint François changea sa ceinture de cuir en une simple corde. C’est cette corde que Saint Dominique lui demanda en signe d’amitié. Cet exemple fut vite suivi et, selon Saint Bonaventure, la corde franciscaine devint l’instrument de nombreux miracles. A la demande des Conventuels, le pape Sixte-Quint érigea en 1535 dans la basilique qui recouvre le tombeau de Saint François l’Archiconfrérie des Chordigers ou Porteurs de la Corde.

134


De nombreuses indulgences - dont les principales ont été inscrites a notre Calendrier peuvent être gagnées par ceux qui ont reçu d’un prêtre autorise et portent habituellement le cordon en l’honneur de Saint François. Cette Archiconfrerie etant propagee ici surtout, chez les enfants, nous avons ajoute au rite essentiel de la benediction et de l’imposition de la corde, un ceremonial approprie. Il est à souhaiter que les Chordigers soient des candidats choisis pour le Tiers-Ordre et même pour le premier Ordre. Une Fraternité du Tiers-Ordre augmente son rayonnement en organisant un groupe de Chordigers qu’elle confie à un Parrain ou une Marraine expérimente.

135


TIERS ORDRE DE SAINT FRANCOIS D’ASSIS

136


On appelle Tiers-Ordre de Saint François (ou Tiers-Ordre franciscain) le groupement des personnes vivant dans le monde, laïcs ou prêtres, qui s'inspirent de la spiritualité et des exemples de Saint François d'Assise. Les biographies primitives de François ainsi que la Legenda major de St Bonaventure de Bagnorea et les Fioretti racontent que des hommes et des femmes vivant dans le monde, demandèrent à François de leur indiquer comment vivre selon l'évangile, à la manière des frères. Cf. Légende Majeure (IV, 6) : "Beaucoup, enflammés par l'ardeur de sa prédication, s'imposaient les nouvelles règles de pénitence, conformément à la formule mise au point par l'homme de Dieu qui décida de nommer ce genre de vie : "l'Ordre des Frères de la pénitence". Et comme il n'y a pas d'autre voie possible, à tous ceux qui

137


tendent au ciel, que la voie de la pénitence, on y admit les clercs et les laïcs, les célibataires et les gens mariés...". Voir aussi la Légende des Trois Compagnons, (ch. 14, n°60): "...des hommes et des femmes mariés, qui n'avaient pas la possibilité de renoncer aux liens du mariage, s'engagèrent, sur le conseil des frères, à pratiquer une pénitence plus stricte dans leurs propres maisons. C'est ainsi que François, parfait dévot de la sainte Trinité, renouvela l'Eglise de Dieu par trois Ordres que la réparation de trois églises avait préfigurés. Chacun de ces trois Ordres fut, en son temps, confirmé par le Souverain Pontife." Selon la tradition des Fioretti (ch. 16), c'est à Cannara que des laïcs qui avaient entendu la prédication de François lui demandèrent cette fondation. Le Bienheureux Luchèse de Poggi Bonzi aurait été le premier tertiaire. En fait l'origine du Tiers-Ordre est aujourd'hui plus nuancée : il existait déjà des groupes de pénitents laïcs, en divers lieux, mais qui n'avaient pas d'organisation propre dans l'Eglise, bien que le statut de pénitent y fût reconnu. Les premiers disciples de François s'en distinguaient

138


peu, dans les premières années de la Fraternité franciscaine. Après que François eut recommandé à des laïcs d'adopter un style de vie évangélique - c'est peut-être l'objet de sa Lettre à tous le fidèlesbeaucoup de ces pénitents se joignirent aux frères et sœurs du Tiers-Ordre de saint François. L'Office liturgique pour la fête de François, composé par Julien de Spire, vers 1235, comporte cette antienne : "Il institua trois ordres : le premier pour les hommes, le deuxième pour les femmes et le troisième pour l'un et l'autre sexe" Aujourd'hui, le Tiers-Ordre franciscain est appelé : Ordre franciscain séculier (OFS); en France, on l'appelle la Fraternité séculière de saint François. Plus tard, des communautés de religieuses et des fraternités d'hommes (prêtres et laïcs) adoptèrent la règle du Tiers-Ordre, mais en prononçant les 3 vœux religieux. On appelle ces communautés : Tiers-Ordre régulier. Les saints patrons du Tiers Ordre de saint François sont St Louis IX de France et Ste Élisabeth de Hongrie. Il subsiste un Tiers-Ordre franciscain d'obédience traditionnelle, qui est demeuré

139


fidèle aux constitutions d'avant le concile Vatican II ainsi qu'à la Règle de Léon XIII. Utilisant la Messe de Saint Pie V.

140


LES GLOIRES DE LA FAMILLE FRANCISCAIN

LES MEMBRES DE LA TIERSORDRE PAPES S. Pie X Bx. Grégoire X EVEQUES S. Charles Borromée Bx. Juvénal Ancina ROIS ET REINES S. Louis de France Ste Elisabeth de Hongrie Ste Elisabeth du Portugal S. Ferdinand de Castille SAINTS PRETRES S. Yves de Bretagne S. Jean-Marie Vianney S. Joseph Cafasso S. Jean-Baptiste Rossi Bx. Bartole de S. Geminiani

141


Bx. Oddino Barotto Bx. Jacques del Pieve LIS DE PURETE S. Elzear Ste. Rose de Viterbe Ste. M.-Françoise des 5 Plaies Ste. M.-Anne de Paredes « Lis de Quito » (Equateur) ANGES DE FAMILLE Ste. Brigitte de Suède et sa fille Bse Catherine Bse. Delphine de Glandaies Bse. Louise Albertoni Bse. Humilienne Cerchi Bse. Micheline de Pesaro Bx. Novellon Faventinus Bse. Paule de Gambara-Costa MADELEINES FRANCISCAINES Ste. Marguerite de Cortone Bse. Angèle de Foligno SERVANTES MODELES Ste. Zite Lucques Bse. Viridiane MARCHANDS ET APOTRES Bx. Luchesio (reçu par S. François) Bx. Pierre de Sienne ERMITES ET PENITENTS Bx. Gery de Lunel

142


S. Conrad de Plaisance Bx. Gérard Mecatti de Villamagna Bse. Jeanne de Signa Bx. Roland de Médicis Bx. Hugolin de Camerino Bx. François de Pesaro Bx. Vivalde Bx. Guillaume de Scicli Bse. Gemma de Sulmona Bx. Pierre Cresci de Foligno SAINTS DES TEMPS DE MISERE S. Roch de Montpellier Bx. Amato Ronconi Ste. Lidwyne de Schiedam Bse. Jeanne-Marie de Maille Bse. Elizabeth Achlin dite la Bonne HOMMES DE PAIX ET DE BIEN S. Nicolas de Flue Bx. Charles de Blois Bx. Jean Cini de la Paix Bx. Bernard de Bade Bx. Amédée IX de Savoie père de la Bse Louise de Savoie, clarisse HOMMES DE FIDELITE AU DEVOIR OBSCUR Bx. Jean Pelingotto d'Urbino Bse. Jeanne de Ste-Marie Bse. Elizabeth Amerina

143


PROMOTEUR DES ECOLES MISSIONNAIRES Bx. Raymond Lulle FONDATEURS ET FONDATRICES S. Alphonse de Liguori Bse. Christiane de Ste-Croix Ste. Françoise Romaine S. François de Paule Ste. Catherine de Gênes Ste. Angèle Merici Ste. Jeanne de France S. Ignace de Loyola S. Philippe Néri Ste. Jeanne de Chantal Bx. Hippolyte Galantini S. Michel Garicoits S. Antoine-M. Claret Ste. M.-Joséphine Rossello Ste. Françoise Cabrini Bse. M. Domenica Mazzarello Bx. Pierre-Julien Eymard S. Paul de la Croix Ste. Madeleine Postel S. Jean Bosco S. Benoit-J. Cottolengo Stes. Barthelemie et Vincente Gerosa S. Gaspard del Bufalo Ste. Joachime Vedruna Ste. Emilie de Vialar MARTYRS

144


Les SS. 17 martyrs du Japon Les BB. 29 martyrs du Japon Bx. Severin Girault, Tert. Reg. S. Thomas More Les BB. 11 martyrs Chinois PROFESSEUR D'UNIVERSITE Bx. Contardo Ferrini PRECURSEUR DE L'ACTION CATHOLIQUE Bx. Vincent Pallotti, prêtre, fond. TERTIAIRES REGULIERS Bse. Lucie de Calataierone Bse. Angeline de Marsciano Bx. Nicolas de Furca Palena Bx. Jérémie Lambertenghi Ste. Hyacinthe Mariscotti Bse. M.-Crescence Hoss Bses. 7 Francisc. de Marie, mart. Bse. M. Asunta, F.M.M., v. Bx. Jérôme de Torres, prêtre, mart. LES CHORDIGERES S. Dominique S. François de Sales, patron des journalistes S. Joseph Calasanz S. Benoit-Joseph Labre Ste. Bernadette Soubirous

145


TERTIAIRES DONT LA CAUSE EST INTRODUITE A ROME Tiers-Ordre Régulier Alphonsa de l'immaculée-Conception, v. Anne-M. Lapini, fond. Anne-M. Marovich, v. fond. Anne-Rose Gattomo, Catherine Volpicelli, v. fond. Elisabeth Vendramini, fond. Françoise Schervier, fond. Françoise Streitel, v. fond. Jeanne de la Croix, v. Lilia-M. du Crucifix, fond. Marguerite Caiani, fond. Marie-de-la-Passion de Chapotin de Neville, v., fond. M.-Benoite Arias, v., fond. M.-Catherine Troiani, fond. M.-Claire Fietz, v. M.-Claire Séraphine Farolfi, v. fond. M.-Fidele Weiss, v. M.-Françoise Siedliska, v. M.-Joseph de 1'Enfant-Jésus Micarelli, fond. M.-Léonarde Ranixe, fond. M.-Louise du S.-Sacrement, fond. M.-du Mont-Carmel Prieto, v. fond. M.-Thérèse Lega, fond. Tiers-Ordre Séculier

146


Albert Chmieloviski, artiste et fond. Varsovie. Alphonse Ariens, p. séculier, Utrecht. Andre1 Ferrari, card. arch. Milan. Angèle Salawa, v. Cracovie. Antoine Alonso Bermejo, fond, d'hôpital. Antoine Chevrier, p. fond, du Prado, Lyon. Argene Fati, v. de 1'A. C. ital. Armida Barelli, v. de 1'A. C. ital. Aristide Leonori, architecte. Casimir Barello, César Guasti, Christophe de Ste-Catherine, p. fond, d'h6pital. Christophe Colomb, navigateur. Davanzat, cure. Edouard Poppe, p. séculier, Gand. Edouard-J. Rosaz, ev. Ségovie. Elisabeth Sanna, veuve, Rome. Emmanuel Domingo y Sol, p. séculier fond. Eurosa Fabris Barban, mère de famille. François-Benjamin Richard, card, archev. de Paris. Françoise Trinci de Serrone, v. Frédéric Ozanam, fond, des Conférences StVincent-de-Paul, Paris-Marseille. Gellius Ghellini, p. séculier. Guy-M. Confetti, ev., fond. Parme. Innocence Ricci de Grimaldi, v. Jacques Oldi, p. Joseph Nascimbeni, cure, fond. Joseph-M. Chiron, p. séculier, Carcassonne. Jules Salvadori, prof, d'université, Milan. Louis Guanella, p. fond.

147


Louis Martin et Zélie Guérin, parents de Ste Thérèse de 1'Enfant-Jésus. Louis-Oreste Borgia, chanoine, Rome. Ludovico Necchi, prof, d'université, Milan. Marcel Spinola y Maestre, card, archev. de Séville. Marguerite Bernardi, v. M.-Angèle du Crucifix, v. Marianne de Jésus, v. M.-Dilecta Fusco, v. Naples. M.-Françoise des Stes-Plaies, v. Matt Talbot, ouvrier, Dublin. Matthieu Ripa, p. fond. Paul-Pie Perazzo, chef de gare. Philomène-Jeanne Genovese, v. Pie IX, Rome. Pierre de St-Joseph de Béthencourt, fond. Rose Diotallevi, v. Thérèse et Joséphine Comoglio, v. Thérèse Gardi, v. Véronique Barone, v. Vincent Ronca,

TERTIAIRES ILLUSTRES EN DIVERS DOMAINES. Apres avoir nomine tous les tertiaires dont la sainteté a déjà obtenu ou attend d'etre déclarée authentique par l'Eglise, il ne faut pas oublier

148


la multitude de ceux qui ont fait leur marque, en divers domaine et que nous considérons a bon droit comme des frères et sœurs illustres. La petite liste qui suit donne raison a G. K. Chesterton qui écrit au chapitre VII de son S. François d'Assise : Imaginons que nous rencontrons dans la rue une procession du Tiers-Ordre de saint François; les visages fameux nous y surprendraient plus encore que les visages inconnus. DES SOUVERAINS PONTIFES : une trentaine, dont Jules II, Léon X, Innocent XII, et les papes récents de Pie VIII a S. S. Jean XXIII, reçu tertiaire a 1'âge de 15 ans chez les Capucins de Bergame. DES ROIS ET REINES : plus d'une centaine, dont Louis VIII, Blanche de Castille, mère de S. Louis IX, Anne d'Autriche, bienfaitrice de la colonie naissante, Philippe III et IV d'Espagne, Charles-Quint, Isabelle la Catholique — ce qui a fait appeler le Tiers-Ordre «la religion des rois n DES CARDINAUX RENOMMES A DIVERS TITRES : tels Bérulle, Mercier, Wiseman, Manning, Pie, Langenieux, Merry del Val, Baudrillard, Gasparri, Stepinac ; au Canada : Begin et Taschereau.

149


DES EVEQUES PUISSANTS EN PAROLE ET EN CEUVRES : tels Freppel, Dadolle, Villard, Ketteler, Ladeuze, Radini-Tedeschi, évêque de Bergame, premier secrétaire de la Fraternité sacerdotale de Rome; au Canada: Lafleche, Blais, Moreau, Matthieu, Forbes et Charlebois. DES ECCLESIASTIQUES REMARQUABLES : tels Mgr de Ségur, Mgr d'Hulst, M. de Bernieres, Adolph Kolping, Jerome Royer de La Dauversiere, un des fondateurs de Montréal et des Hospitalières de St-Joseph. DES CHEFS D'ETAT ET POLITIQUES : tels Garcia Moreno et Marc Suarez en Amérique latine; 1'amiral japonais Yamamoto, le fin chinois Lo-Pa-Hong, le général de Pimodan, le comte de Chambord, 1'amiral de Cuverville, le due d'Alençon, Donoso Cortes. DES HOMMES DE PENSEE ET D'ACTION SOCIALES : tels Albert de Mun, 1'industriel Léon Harmel, Marius Gonin, Auguste Ciriaci de 1'A. C. italienne, Georges Goyau, Gustave Verkindere, Joseph Folliet, Georges Fonsegrive, Georges la Pira, David Goldstein, Eugene Duthoit, Frank Duff, fondateur de la Légion de Marie, Toniolo, Helleputte, Cingolani, Lampertico, Dossatti.

150


DES ARTISTES, PEINTRES, SCULPTEURS, MUSICIENS : tels Raphael, Murillo, Michel-Ange, Giotto, Pétrarque, Dante, Tasse, Cervantès, Palestrina, Lope de Vega, Gaillard, B, Hummel, S. Junceda, Seitz (père et fils), Aureli, Rossignoli, Barluzzi. DES PHYSICIENS ET SAVANTS : tels Bellati, Volta, Branly, Gelin, Melampo, Wirtz, André-M. Ampère, Termier ; les docteurs Boissarie, Dauchez ; au Canada : Dr Virolle. DES PROFESSIONNELS : les notaires Vincent Ronca, Pirson; les bibliothécaires Gabriel Ledos; les juristes François Pacelli (frère de Pie XII) et Carlo Santucci; le banquier Jerome Jaeger; le pharmacien Blavignac; les ingénieurs Burgy et Huin ; les industriels Michelin, Pirnay, Casavant; les philosophes Conti et Genin. DES CANADIENS INFLUENTS : tels Sir Georges Boucher de Boucherville, Sir Charles Fitzpatrick, Médéric Martin, Laure Conan; plusieurs des premiers zouaves pontificaux, avec Benjamin Testard de Montigny; plusieurs des fondateurs de 1'Adoration Nocturne avec Louis Derome; plusieurs prêtres fondateurs de communautés, tels MM. Fafard, Mangin, Brousseau, Bourassa.

151


DES JEUNES DE L'ACTION CATHOLIQUE ACTUELLE : tels Ida Mattei, Maria de la Luz, Giosue Borsi, Ferdinand Tonnet, Co-fondateur de la J.O.C. beige, Delia Agostino, sans oublier ceux déjà mentionnes dans la liste des candidats a la béatification... DES IMPRIMEURS ET EDITEURS : Gutenberg, Volbehr, Dessain, Desclée, Ponssielgue, Clément Roux (Grasse), Pouye. DES UNIVERSITAIRES DU XXe SIECLE : a Louvain : Mgr Ladeuze, Mgr Cartuyvels, Depasse; a Angers, Aubry; 4 Gand, ValléePoussin ; 4 Lyon, Mgr Lavallee ; a Toulouse, Passama; a Lille ; Duthoit, Charaux ; a Milan, Necchi; a Montréal, G.-H. Dufresne; a Tolède, Vegas ; a Madrid, Aznar; a Munich, Hildebrand; a Bordeaux, Albert Cherel; a Compostelle, Castroviejo ; a Berlin, Max. Westermaier; a Fribourg (Suisse), Bise et Homer, Serge Barrault; a Padoue, Conconi; a Munster, Killing ; a Pérouse, Santini; a Innsbruck, Murr (botaniste); a Lwow, Rosinski; a Séville, Lavagna ; a Nimègue, Brom ; a Valladolid, Nava ; a Pavie, Moscati; a Zagreb, Mgr Bulic; a Aix-en-Provence, Mignon; a Tokio, Orsado ; a Paris (Sorbonne), J. Neel; J Indiana, McAloon ; a Bologne, Galvani; a Rome, Cingolani, Gedda.

152


DES INFIRMIERS : Brodin, Branco, Busso, Carissime, Cornu, G. Henri. Godot, Guerra, T. Martin, Raynier de St Michel. DES GARDE-MALADES : Thérèse Lament (convertie du protestantisme, fondatrice d'une Société des femmes médecins pour les Missions approuvée par Pie XI); Yvonne Roques ; Madeleine Sembiez. DES TRAVAILLEURS DE TOUT METIER: 1'orfèvre Pick, le cheminot Perazzi, le marin Baty, les sacristains Pollet et Martinez, la modiste Ligi; les ouvriers Toussaint Debart et Marie Veziat, le tisserand Vander Mersch, le téléphoniste Gremaux, 1'employé civil Ismard, 1'employe de poste Angelo Sarto (frère de S. Pie X), 1'apprenti Sulprizio Nunzio, le camelot Sevenot, les cultivateurs: Bourreau, Giroud, L. Marechal, Pierre de Rome; les forgerons: Bonavite et, au Canada : Hormisdas Marcotte. DES ECRIVAINS ET PUBLICISTES: tels les cardinaux C. Salotti et R. Cushing ; les évêques Besson, Dadolle, de Gibergues; les prélats Delassus, Calvet, Verghetti; les chanoines Fagot et Gambert; les juifs convertis Eug. Zolli et Salvator Altai, et toute la pleiade des a « franciscanisants », spirituellement appelés du Quatrième Ordre, mais souvent en fait du Troisième : les trois Cochin (Auguste, Denys et Henri), Gabriel Ledos, Patmore

153


Coventry, E. Allen-Starr, G. Foran, Raphael Brown, Nicolas Conner, Armand Godoy, Andrée Carof, Joergensen, Ed. Schneider, F.-H. Bazin, Fr. Jammes, H. Brochet, Maurice Vaussard, Jacques Debout (Roblot), Maris Sticco, Fr. Veuillot, Jacques Valdour, Carl Stein, Cécile Hallack-Rosmary, Paul Henry, Mme Havard de Lamontagne, A. Mascherpa, Myriam Thelem (Nelet), D. Hildebrand, A. Poizat, Cecile Jeglot, A. Masseron, A. Huvelin, Cepollini, Mile M. Pritchard, Thérèse Lacour, H. Verdaguer, L, le Cardonnel, Gabrielle Mistral, Fr Thompson, Fr Nosek, Huysmans (cordigere),etc.

FRANCISCAINS ET CLARISSES CANONISES OU BEATIFIES XIIIe SIECLE Bx. Agnello de Pise, p. premier provincial d'Angleterre. Ste. Agnès d'Assise, v. fond. Bse. Agnès de Prague, v. fond. Bx. André de Spello, p. prédicateur. S. Antoine de Padoue, p. thaum., Docteur Evangélique. Bx. Bentivole de Bonis, p, pred.

154


SS. Bérard p. et ses 4 compagnons protomartyrs franciscains du Maroc: Othon p., Pierre p., Adjut f. et Accurse f. Bx. Bienvenu de Gubbio, f. soigne les lépreux. Bx. Bienvenu de Recinato, f. cuisinier. S. Bienvenu de Scotivoli, ev. de Toulouse. S. Bonaventure, ev. cardinal, Docteur Séraphique. Bx. Christophe de Romandiola, p. pred. Cahors. Ste. Claire d'Assise, v. fond., patronne de la Télévision. Bx. Conrad d'Ascoli, cardinal-élu. Bse. Cunégonde de Hongrie, reine de Pologne. S. Daniel, p. et ses 6 compagnons martyrs au Maroc : Ange p., Donule f., Hugolin p., Léon p., Nicolas p., Samuel p. Bx. Étienne de Narbonne, p. m. Avignonet. N. S. P. S. François d'Assise, diacre, fond., patron de ['Action Catholique. Bx. Gandolphe de Binasco, p. pred. Bx. Gauthier de Vimaran, p, pred. Portugal. Bx. Gilles d'Assise, clerc, écrivain spirituel. Bx. Guy de Cortone, p. pred, Bse. Helene Enselmini, dirigée par S. Antoine de Padoue. Bse. Isabelle de France, sœur de S. Louis IX, fond. Bx. Jean de Parme, p. 7e général des Frères Mineurs. Bx. Jean de Penna, p. pred. Bx. Jean de Pérouse, p.m. Valence (Espagne). Bx. Liberate de Lauro, p. pred.

155


S. Louis d'Anjou, ev. de Toulouse. Bx. Luc Belludi de Padoue, p. compagnon de S, Antoine. Bse. Marguerite Colonna, servante des lépreux. Bx. Pérégrin de Falerone, f. Terre-Sainte. Bse. Philippa Mareri, a. Bx. Pierre de Sassoferrato, f.m. Valence. Bx. Raymond Carboner f.m, Avignonet. Bx. Richer de la Marche, p. écrivain spirituel. Bx. Roger de Todi, p. directeur d'âmes. Bse. Salome, reine de Galicie. Bse. Yolande de Hongrie, duchesse de Pologne. XIVe SIECLE Bx. André de Segni, cardinal-élu. Bx. Barthelemy Pucci, p. pred. Bse. Claire de Rimini, veuve, miraculée de S. François. Bx. Conrad d'Offida, p. écrivain spirituel. Bx. François de Fabriano, p. bibliothécaire. Bx. Gérard Cagnoli, f. miraculé de S. Louis d'Anjou. Bx. Gentil de Mathelica, p.m. Perse. Bx. Grégoire Celli, p. augustin puis franciscain. Bx. Jean de 1'Alverne, p. écrivain spirituel. Bx. Jean de Cetinas, p.m. Grenade (Espagne). Bx. Julien de Valle, p. pred. Bse. Matthie de Nazareis, a. thaum. Bx. Nicolas de Tavilic, p.m. Jerusalem. Bx. Odoric de Pordenone, p. missionnaire en Extrême-Orient.

156


Bse. Perrine de Troyes, a. thaum. Bx. Pierre de Duenas, f.m. Grenade. Bx. Pierre de Treja, p. pred. Bx. Raynier d'Arezzo, f. missionnaire. Bx. Sanctes d'Urbino, f. chauffeur. Bx. Thomas de Tolentino, p.m. Indes. XVe SIECLE Bx. Ange de Clavasio, p. directeur d'ames. Bx. Antoine Bonfadini, p. pred, Bx. Antoine de Stroncone, f. ermite et apôtre. Bse. Antoinette de Florence, a, Bx. Archange de Calatafimo, p. ermite et pred. Bx. Balthasar Ravaschieri, p. directeur d'ames. Bse. Beatrice de Silva, fond. S. Bernardin de Sienne, p. pred. du S. Nom de Jésus, patron des publicistes en Italie. Bx. Bernardin de Feltre, p. apôtre infatigable. Ste. Catherine de Bologne, écrivain spirituel. Bx. Christophe de Milan, p. pred. Ste. Colette de Corbie, réformatrice. S. Didace d'Alcala, f. missionnaire, patron des frères convers franciscains. Bse. Eustochium de Messine, a. fond. Bse. Félicie Meda, a. fond. Bx. Gabriel Ferretti, p. pred. Bx. Herculano de Plagario, p. pred. Bx. Jacques de Bitetto, f. cuisinier. S. Jacques de la Marche, p. apôtre infatigable. Bx. Jacques de Strepar, archev. de Lemberg, sénateur.

157


S. Jean de Capistran, p. apôtre infatigable. Bx. Jean de Duala, p. prédicateur. Bx. Marc de Bologne, p. pred. Bx. Marc de Montegallo, p. pred. Bx. Matthieu d'Agrigente, p. pred. Bx. Pacifique de Ceredano, p. directeur d'ames. Bx. Pierre de Molliano, p. directeur d'ames. S. Pierre Regalat, p. pred. Bse. Séraphine Sforza, épouse modèle puis religieuse. Bx. Thomas de Lipnika, p. pred. Bx. Thomas de Florence, f. missionnaire. XVIe SIECLE Bse. Baptista Varani, v. écrivain spirituel. S. Benoit le Maure, f. cuisinier. Bx. Bernardin de Fossa, p. pred. S. Félix de Cantalice, f. capucin, quêteur. S. François Blanco, p.m. Nagazaki (Japon). Bx. François de Calderola, p. pacificateur. S. François de St-Michel, f.m. Nagazaki. Bx. Gilles de Laurenzana, f. jardinier. Bx. Godfrey-Maurice Jones, p.m. anglais. S. Gonzalve Garcia, f.m. Nagazaki. Bx. J.-Baptiste Righi de Fabriano, p. ermite. Bx. John Forest, p.m. anglais. Bx. Ladislas de Gielnow, p. poète, conseiller. Bx. Laurent de Villamagna, p. prédicateur. Bse. Louise de Savoie, veuve, princesse, puis religieuse.

158


Bse. Marguerite de Lorraine, épouse modèle, puis religieuse apôtre. S. Martin de 1'Ascension, p.m. Nagazaki. Bx. Nicolas Factor, p. pred. S. Nicolas Pieck, p. pred. SS. Nicolas p. et ses 10 compagnons martyrs de Gorcum (Hollande): Antoine de Homer, Antoine de Weert, François, Godefroy, Jérôme, Nicaise, Théodoric et Willehad, pp.; Corneille et Pierre ff. S. Pascal Baylon, f. patron des œuvres eucharistiques. Bse. Paule de Mantoue, v. S. Philippe de Jésus, clerc, m. Nagazaki. S. Pierre d'Alcantara, p. réformateur. S. Pierre-Baptiste, p., ambassadeur, m. Nagasaki. Bx. Pierre della Guardia, f. buandier. S. Salvator d'Horta, f. cordonnier. Bx. Timothée de Montecchio, f. portier. Bx. Vincent d'Aquila, f. portier XVIIe SIECLE Bx. Agathange de Vendôme, p. capucin, m. Abyssinie. Bx. André Hibernon, f. menuisier. BB. Apollinaire Franco p. et ses 16 compagnons du premier Ordre et 27 du troisième, martyrs au Japon, Bx. Benoit d'Urbino, p. prédicateur, capucin. Bx. Bernard de Corleone, f. capucin.

159


Bx. Bernard d'Offida, f. capucin, infirmier. Bx. Bonaventure de Barcelone, f. fondateur de maisons de recollection. Bx. Cassien de Nantes, p. capucin, m. Abyssinie. S. Charles de Sezze, f. écrivain spirituel. S. Fidele de Sigmaringen, p.m. capucin. Bx. François Galvez, p.m. Edo (Japon). S. François Solano, p. apôtre du Pérou. Bx. Humble de Bisignano, f. conseiller de 2 papes. Bx. Jean de Prado, préfet apost. m, Maroc. Bx. John Wall, p.m. Worchester (Angleterre). S. Joseph de Cupertino, p. conventuel. S. Joseph de Leonisse, p, capucin, mission, en Turquie. Bx. Julien de St-Augustin, f. quêteur. S. Laurent de Brindes, p. pied., capucin, Docteur Apostolique. S. Séraphin de Montegranaro, f. capucin, portier. Bx. Sébastien d'Aparicio, f. quêteur. XVIIIe SIECLE Bx. Ange d'Acri, p. pred. capucin. Bx. Apollinaire Morel, p. capucin, m. France. Bx. Bonaventure de Potenza, p. pred. conventuel. Bx. Crispin de Viterbe, f. Bx. Félix de Nicosie, f. capucin, quêteur. Bx. François-Antoine Fasani, p. conventuel.

160


S. Ignace de Laconi, f. capucin, quêteur. Bx. Jean-B. Triquerie, f. conventuel, m. France. Bx. Jean-François Burte, p. conventuel, m. France. S. Jean-Joseph de la Croix, p. pred. Bse. Joséphine Leroux, v. m. Valenciennes (France). S. Leonard de Port-Maurice, p. patron des missionnaires en pays Chrétiens. S. Pacifique de San Severino, p. pred. Bse Madeleine Martinengo, v. capucine. S. Théophile de Corte, p. pred. Bx. Thomas de Cori, p. pred. Ste. Véronique Giulianis, v. capucine. XIXe SIECLE Bx. Carmel Volta, p.m. Damas (Syrie). S. Conrad de Parzham, f. capucin, portier. Bx. Diego de Cadix, p. capucin, pred. Bx. Emmanuel Ruiz, p.m. Damas. Bx. Engelbert Kolland, p. écrivain m. Damas. Bx. François de Camporosso, f. capucin, quêteur. Bx. François Pinazzo, f. m. Damas. Bx. Gilles de S.-Joseph, f. portier, quêteur. BB. Grégoire Grassi, Antonin Fantosati et François Fogolla, ev. m. et leurs 5 compagnons, m. de Chine. Bx. Jean-Jacques Fernandez, f. m. Damas. Bx. Jean de Triora, p. m. Chine. Bx. Léopold de Gaiches, p. pred.

161


Bx. Nicanor Ascagne Mianio, p. m. Damas. Bx. Nicolas Alberca, p. m. Damas. Bx. Pierre Soler, p. m. Damas.

162


163


TRÉSOR DES PRIÈRES


TRESOR des PRIERES

LE SIGNE DE LA CROIX Au nom du Père, et du Fils, et du SaintEsprit. Ainsi soit-il (Amen). NOTRE PÈRE Notre Père, qui est aux cieux, Que votre Nom soit sanctifié, Que votre règne arrive, Que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donnez-nous aujourd'hui notre pain de quotidien. Pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés. Ne nous laissez pas succomber à la tentation, Mais délivrez-nous du mal. Ainsi soit-il (Amen). L’AVE MARIA Je vous salue, Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos

165


entrailles, est béni. Sainte Marie, mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. Ainsi soit-il (Amen).

LE CREDO Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre. Et en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur, qui a été conçu du Saint Esprit, est né de la Vierge Marie, a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers, le troisième jour est ressuscité des morts, est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant d’où il viendra juger les vivants et les morts. Je crois en l’Esprit Saint, à la sainte Eglise catholique, à la communion des saints, à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle. Ainsi soit-il (Amen). LE GLORIA PATRI Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, pour les siècles des siècles. Ainsi soit-il (Amen). ACTE DE FOI Mon Dieu, je crois fermement tout ce que la sainte Église catholique croit et enseigne,

166


parce que c'est vous qui l'avez dit, et que vous êtes la vérité même. Ainsi soit-il (Amen).

ACTE D’ESPERANCE Mon Dieu, appuyé sur vos promesses et sur les mérites de Jésus-Christ mon Sauveur, j'espère avec une ferme confiance que vous me ferez la grâce d'observer vos commandements en ce monde et d'obtenir, par ce moyen, la vie éternelle. Ainsi soit-il (Amen). ACTE DE CHARITÉ Mon Dieu, qui est digne de tout amour à cause de vos perfections infinies, je vous aime de tout mon cœur, et j'aime mon prochain comme moi-même pour l'amour de vous. Ainsi soit-il (Amen). ACTE DE CONTRITION Mon Dieu, je me repens de tout mon cœur d'avoir offensé votre souveraine Majesté et votre Bonté infinie. Je déteste tous mes péchés pour l'amour de vous; je me propose fermement de les confesser et de m'en corriger; et j'aimerais mieux mourir que de vous offenser encore. Ainsi soit-il (Amen). PRIÈRE AVANT LES REPAS

167


Bénissez-nous, ô mon Dieu, ainsi que la nourriture que nous allons prendre et donnez du pain à ceux qui n'en ont pas. Nous vous rendons grâce de tous vos bienfaits. Ainsi soit-il (Amen).

PRIÈRE APRE LES REPAS Nous vous rendons grâces de tous vos bienfaits, ô Dieu tout-puissant, qui vivez et régnez dans les siècles des siècles. Ainsi soitil (Amen). L’ANGÉLUS V: L'Ange du Seigneur annonça à Marie R : Et Elle conçut par l'opération du SaintEsprit. Je vous salue Marie... V: Voici la Servante du Seigneur; R: Qu'il me soit fait selon votre parole. Je vous salue Marie... V: Et le Verbe s'est fait chair R: Et il a habité parmi nous. Je vous salue Marie... V : Priez pour nous, sainte Mère de Dieu, R : Afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.

168


Prions: Répandez, s'il vous plaît, Seigneur, votre grâce dans nos âmes, afin qu'ayant connu par la voix de l'Ange, l'incarnation de JésusChrist votre Fils, nous arrivions, par les mérites de sa passion et de sa croix, à la gloire de sa résurrection, par le Christ Notre Seigneur. Ainsi soit-il (Amen).

LE REGINA CAELI V: Reine du ciel, réjouissez-vous, alléluia. R: Puisque Celui que vous avez mérité de porter dans votre sein, alléluia. V: Est ressuscité comme il l'a dit, alléluia. R : Priez Dieu pour nous, alléluia. V: Réjouissez-vous et tressaillez la joie, Vierge Marie, Alléluia. R: Parce que le Seigneur est véritablement ressuscité, alléluia. Prions: O Dieu, qui, par la Résurrection de votre Fils, notre Seigneur Jésus-Christ, avez daigné réjouir le monde, faites que, par sa sainte Mère, la Vierge Marie, nous obtenions les joies et la vie éternelle. Par le même Jésus-Christ notre Seigneur. Ainsi soit-il (Amen).

169


PRIÈRE LITURGIQUE AU SAINT-ESPRIT POUR L’EGLISE V : Venez, Esprit-Saint, remplissez les cœurs de vos fidèles, R : Et allumez-y le feu de votre amour. V: Envoyez votre Esprit, et tout sera créé. R : Et vous renouvellerez la face de la terre. Prions: O Dieu, qui avez instruit les cœurs des fidèles par la lumière du Saint-Esprit, donnez-nous par ce même Esprit le goût du bien et la grâce de jouir toujours de ses divines consolations. Nous vous le demandons par Jésus-Christ notre Seigneur. Ainsi soit-il (Amen).

LA PRIÈRE OFFRANDE DE LA JOURNÉE Divin Cœur de Jésus, je vous offre, par le Cœur immaculé de Marie, les prières et les actions, les joies et les peines de ce jour, en réparation de mes offenses et à toutes les intentions pour lesquelles vous vous immolez continuellement sur l'autel. Je vous les offre en particulier, pour... PRIÈRE A L’ANGE GARDIEN

170


Ange de Dieu, qui êtes mon gardien, puisque le ciel m'a confié à vous dans sa bonté, éclairez-moi, dirigez-moi et gouvernez-moi aujourd'hui. Ainsi soit-il (Amen).

PRIÈRE A SAINT MICHEL ARCHANGE Saint Michel archange, défendez-nous dans le combat et soyez notre protecteur contre la méchanceté et les embûches du démon. Que Dieu lui commande, nous vous en supplions, et vous, prince de la milice céleste, par le pouvoir divin qui vous a été confié, précipitez au fond des enfers, Satan et les autres esprits mauvais qui parcourent le monde pour la perte des âmes. Ainsi soit-il (Amen). LE MEMORARE Souvenez-Vous, ô très miséricordieuse Vierge Marie, qu'on n'a jamais entendu dire qu'aucun de ceux qui ont eu recours à Votre protection, imploré Votre assistance ou réclamé Vos suffrages, ait été abandonné. Animé de cette confiance, ô Vierge des vierges, ô ma Mère, je viens à Vous, et gémissant sous le poids de mes péchés, je me prosterne à Vos pieds. Ô Mère du Verbe incarné, ne méprisez pas mes prières, mais écoutez-les favorablement et daignez les exaucer. Ainsi soit-il (Amen).

171


LA PRIÈRE A SAINT JOSEPH Je vous conjure, ô glorieux Saint Joseph, par le cœur paternel que Dieu vous a donné pour son Fils, et par le cœur de Fils que Jésus a eu pour vous, de prendre un soin spécial de la sanctification de mon âme; soyez vous-même mon directeur, mon guide, mon père et mon modèle dans la vie spirituelle et dans le chemin de la perfection que j'ai embrassée; afin que marchant sur vos traces, je parvienne au bonheur des élus par JésusChrist Notre Seigneur. Ainsi soit-il (Amen). LA PRIÈRE DES DÉFUNTS Donnez-lui Seigneur, le repos eternel. Et que la lumière éternelle brille pour lui. Que par la miséricorde de Dieu son âme et les âmes de tous les fideles défunts reposent en paix. Ainsi soit-il (Amen). LA PRIÈRE QUE LA SAINTE VIERGE A DONNE AUX VOYANTS DE FATIMA O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer et conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoins de votre miséricorde. Ainsi soit-il (Amen).

172


173


LES CHANTS ET LES HYMNES


AVANT LA GRAND’MESSE

ASPERGES ME Asperges me, Domine, hyssopo et mundabor, Lavabis me, et super nivem dealbabor. Miserere mei, Deus, secundum magnam misericordiam tuam. Gloria Patri et Filio et Spiritui Sancto Sicut erat in principio, et nunc, et semper, et in saecula saeculorum. Amen. Asperges me, Domine, hyssopo et mundabor, Lavabis me, et super nivem dealbabor. Miserere mei, Deus, secundum magnam misericordiam tuam.

VIDI AQUAM Vidi aquam egredientem de templo, a latere dextro, alleluia: et omnes, ad quos pervenit aqua ista, salvi facti sunt, et dicent, alleluia, alleluia. V. Confitemini Domino quoniam bonus: R. Quoniam in saeculum misericordia eius.

175


V. Gloria Patri, et Filio, et Spiritui Sancto: R. Sicut erat in principio, et nunc, et semper, et in saecula sæculorum. Amen. Vidi aquam egredientem de templo, a latere dextro, alleluia: et omnes, ad quos pervenit aqua ista, salvi facti sunt, et dicent, alleluia, alleluia.

ORDINAIRE DE LA MESSE

KYRIE ELEISON Kyrie Eleison Kyrie Eleison Kyrie Eleison Christe Eleison Christe Eleison Christe Eleison Kyrie Eleison Kyrie Eleison Kyrie Eleison

GLORIA IN EXCELSIS DEO Glória in excélsis Deo, et in terra pax homínibus bonæ voluntátis. Laudámus te. Benedícimus te. Adorámus te. Glorificámus te.

176


Grátias ágimus tibi propter magnam glóriam tuam. Dómine Deus, Rex cæléstis, Deus Pater omnípotens. Dómine Fili unigénite, Jesu Christe Dómine Deus, Agnus Dei, Fílius Patris. Qui tollis peccáta mundi, miserére nobis. Qui tollis peccáta mundi, súscipe deprecatiónem nostram. Qui sedes ad déxteram Patris, miserére nobis. Quóniam tu solus Sanctus. Tu solus Dóminus. Tu solus Altíssimus, Jesu Christe. Cum Sancto Spíritu, + in glória Dei Patris. Amen.

REPONSE A L’EVANGILE Avant l’Evangile: Apres l’Evangile:

Gloria Tibi Domine Laus Tibi Christe.

CREDO IN UNUM DEUM Credo in unum Deum, Patrem omnipoténtem, factórem cæli et terræ, visibílium ómnium et invisibílium. Et in unum Dóminum Jesum Christum, Fílium Dei unigénitum. Et ex Patre natum ante ómnia sæcula. Deum de Deo, lumen de lúmine, Deum verum de Deo vero. Génitum, non factum, consubstantiálem Patri: per quem ómnia facta sunt. Qui propter nos hómines et propter nostram salútem descéndit de cælis Et incarnátus est de Spíritu Sancto ex María Vírgine:

177


Et homo factus est. Crucifíxus étiam pro nobis: sub Póntio Piláto passus, et sepúltus est. Et resurréxit tértia die, secúndum Scriptúras. Et ascéndit in cælum: sedet ad déxteram Patris. Et íterum ventúrus est cum glória judicáre vivos et mórtuos: cujus regni non erit finis. Et in Spíritum Sanctum, Dóminum et vivificántem: qui ex Patre, Filióque procédit. Qui cum Patre, et Fílio simul adorátur, et conglorifícatur: qui locútus est per Prophétas. Et unam, sanctam, cathólicam et apostólicam Ecclésiam. Confíteor unum baptísma in remissiónem peccatorum. Et expecto resurrectionem mortuorum. Et vitam + ventúri sæculi. Amen.

LES REPONSES A LA PREFACE Per omnia saecula saeculorum. R : Amen. Dominus vobiscum. R: Et cum spiritu tuo. Sursum corda. R: Habemus ad Dominum. Gratias agamus Domino Deo nostro. R: Dignum et justum est.

SANCTUS et BENEDICTUS

178


Sanctus, Sanctus, Sanctus, Dóminus Deus Sábaoth. Pleni sunt cæli et terra glória tua. Hosánna in excélsis. Benedíctus qui venit in nómine Dómini. Hosánna in excélsis.

PATER NOSTER Pater noster, qui es in cælis: Sanctificétur nomen tuum: Advéniat regnum tuum: Fiat volúntas tua, sicut in cælo, et in terra. Panem nostrum quotidiánum da nobis hódie: Et dimítte nobis débita nostra, sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris. Et ne nos indúcas in tentatiónem. Sed libera nos a malo. Amen.

AGNUS DEI Agnus Dei, qui tollis peccáta mundi: miserére nobis. Agnus Dei, qui tollis peccáta munid: miserére nobis. Agnus Dei, qui tollis peccáta mundi: dona nobis pacem. En la Messe pour les defunts :

179


Agnus Dei, qui tollis peccรกta mundi: dona eis requiem. Agnus Dei, qui tollis peccรกta munid: dona eis requiem. Agnus Dei, qui tollis peccรกta mundi: ddona eis requiem, sempiternam.

LES CHANTS POUR LA BENEDICTION DU TRES SAINT SACREMENT

O SALUTARIS HOSTIA O Salutaris Hostia Quae coeli pandis ostium Bella premunt hostilia Da robur fer auxilium Uni trinoque Domino Sit sempi terna gloria Qui vitam sine termino Nobis donet in patria. Amen.

180


TANTUM ERGO Tantum ergo Sacramentum Veneremur cernui Et antiquum documentum novo cedat ritui Praestet fides supplementum Sensuum defectui Genitori, Genitoque Laus et jubilatio Salus, honor, virtus quoque Sit et benedictio Procedenti ab utroque Compar sit laudatio. Amen.

ADOREMUS et LAUDATE DOMINUM Adoremus in aeternum sanctissimum Sacramentum. Laudate Dominum omnes gentes: laudate eum omnes populi. Quoniam confirmata est super nos misericordia ejus: et veritas Domini manet in aeternum. Adoremus in Sacramentum.

aeternum

sanctissimum

Gloria Patri, Filio, et Spiritui Sancto: Sicut erat

181


in principio, et nunc et semper, et in saecula sĂŚculorum. Amen. Adoremus in aeternum sanctissimum Sacramentum

EN LES MESSES POUR LES DEFUNTS

182


DIES IRAE Dies irae, dies illa solvet saeclum in favilla: teste David cum Sibylla. Quantus tremor est futurus, quando judex est venturus, cuncta stricte discussurus! Tuba mirum spargens sonum per sepulcra regionum, coget omnes ante thronum. Mors stupebit et natura, cum resurget creatura, judicanti responsura. Liber scriptus proferetur, in quo totum continetur, unde mundus judicetur. Judex ergo cum sedebit, quidquid latet apparebit: nil inultum remanebit. Quid sum miser tunc dicturus? Quem patronum rogaturus, cum vix justus sit securus?

183


Rex tremendae majestatis, qui salvandos salvas gratis, salva me fons pietatis. Recordare, Jesu pie, quod sum causa tuae viae: ne me perdas illa die. Quaerens me, sedisti lassus: redemisti Crucem passus: tantus labor non sit cassus. Juste judex ultionis, donum fac remissionis ante diem rationis. Ingemisco, tamquam reus: culpa rubet vultus meus: supplicanti parce, Deus. Qui Mariam absolvisti, et latronem exaudisti, mihi quoque spem dedisti. Preces meae non sunt dignae: sed tu bonus fac benigne, ne perenni cremer igne. Inter oves locum praesta, et ab haedis me sequestra, statuens in parte dextra.

184


Confutatis maledictis, flammis acribus addictis: voca me cum benedictis. Oro supplex et acclinis, cor contritum quasi cinis: gere curam mei finis. Lacrimosa dies illa, qua resurget ex favilla judicandus homo reus. Huic ergo parce, Deus: pie Jesu Domine, dona eis requiem. Amen.

LIBERA ME DOMINE Libera me, Domine, de morte æterna, in die illa tremenda: Quando cæli movendi sunt et terra. Dum veneris iudicare sæculum per ignem. Tremens factus sum ego, et timeo, dum discussio venerit, atque ventura ira. Quando cæli movendi sunt et terra. Dies illa, dies iræ, calamitatis et miseriæ, dies magna et amara valde. Dum veneris iudicare sæculum per ignem. Requiem æternam dona eis, Domine: et lux perpetua luceat eis.

185


IN PARADISUM In paradisum deducant te Angeli; in tuo adventu suscipiant te martyres, et perducant te in civitatem sanctam Ierusalem. Chorus angelorum te suscipiat, et cum Lazaro quondam paupere æternam habeas requiem.

LES HYMNES EN LATIN

ALMA REDEMPTORIS MATER Alma Redemptóris Máter, quæ pérvia caéli porta mánes, Et stélla máris, succúrre cadénti súrgere qui cúrat pópulo: Tu quæ genuísti, natúra miránte, túum sánctum Genitórem: Virgo prius ac postérius, Gabriélis ab óre súmens íllud Ave, peccatórum miserére.

AVE REGINA CAELORUM Ave, Regína caelórum, Ave, Dómina angelórum:

186


Salve radix, salve porta, Ex qua mundo lux est orta: Gaude, Virgo gloriósa, Super omnes speciósa: Vale, O valde decóra, Et pro nobis Christum exóra.

REGINA CAELI Regína caeli laetáre, allelúia: Quia quem meruísti portáre, allelúia: Resurréxit, sicut dixit, allelúia: Ora pro nobis Deum, allelúia:

SALVE REGINA Salve Regína, Máter misericórdiæ, Víta, dulcédo et spes nóstra, sálve. Ad te clamámus éxsules fílii Hévæ. Ad te suspirámus geméntes et fléntes in hac lacrimárum válle. Eia ergo, advocáta nóstra, íllos túos misericórdes óculos ad nos convérte. Et Jésum, benedíctum frúctum véntris túi, nobis, post hoc

187


exsílium osténde. O clémens: O pía: O dúlcis Vírgo María.

ADORO TE DEVOTE 1. Adoro te devote, latens Deitas, Quae sub his figuris vere latitas; Tibi se cor meum totum subiicit, Quia te contemplans, totum deficit. 2. Visus, tactus, gustus in te fallitur, Sed auditu solo tuto creditur; Credo quidquid dixit Dei Filius, Nil hoc verbo veritatis verius. 3. In Cruce latebat sola Deitas. At hic latet simul et humanitas: Ambo tamen credens, atque confitens, Peto quod petivit latro paenitens. 4. Plagas, sicut Thomas, non intueor, Deum tamen meum te confiteor: Fac me tibi semper magis credere, In te spem habere, te diligere. 5. O memoriale mortis Domini, Panis vivus vitam praestans homini: Praesta meae menti de te vivere, Et te illi semper dulce sapere. 6. Pie pellicane Iesu Domine,

188


Me immundum munda tuo Sanguine: Cuius una stilla salvum facere Totum mundum quit ab omni scelere. 7. Iesu, quem velatum nunc aspicio, Oro, fiat illud, quod tam sitio, Ut te revelata cernens facie, Visu sim beatus tuae gloriae. Amen.

PANGE LINGUA 1. Pange lingua gloriosi Corporis mysterium, Sanguinisque pretiosi, Quem in mundi pretium Fructus ventris generosi, Rex effudit gentium. 2. Nobis datus, nobis natus Ex intacta Virgine Et in mundo conversatus, Sparso verbi semine, Sui moras incolatus Miro clausit ordine. 3. In supremae nocte coenae Recumbens cum fratribus, Observata lege plene Cibis in legalibus, Cibum turbae duodenae

189


Se dat suis manibus 4. Verbum caro, panem verum Verbo carnem efficit: Fitque sanguis Christi merum, Et si sensus deficit, Ad firmandum cor sincerum Sola fides sufficit. 5. Tantum ergo Sacramentum Veneremur cernui: Et antiquum documentum Novo cedat ritui: Praestet fides supplementum Sensuum defectui. 6. Genitori, Genitoque Laus et iubilatio, Salus, honor, virtus quoque Sit et benedictio: Procedenti ab utroque Compar sit laudatio. Amen.

AVE VERUM Ave verum Corpus natum de Maria Virgine: Vere passum, immolatum in Cruce pro homine.

190


Cuius latus perforatum fluxit aqua et sanguine: Esto nobis praegustatum mortis in examine. O Iesu dulcis! O Iesu pie! O Iesu fili Mariae.

PANIS ANGELICUS Panis angelicus fit panis hominum; Dat panis caelicus figuris terminum: O res mirabilis! manducat Dominum Pauper, servus, et humilis. Te trina Deitas unaque poscimus: Sic nos tu visita, sicut te colimus; Per tuas semitas duc nos quo tendimus, Ad lucem quam inhabitas. Amen.

JESU DULCIS MEMORIA

191


1. Jesu, dulcis memoria, Dans vera cordis gaudia: Sed super mel et omnia Ejus dulcis praesentia. 2. Nil canitur suavius, Nil auditur jucundius, Nil cogitatur dulcius, Quam Jesus Dei Filius. 3. Jesu, spes paenitentibus, Quam pius es petentibus! Quam bonus te quaerentibus! Sed quid invenientibus? 4. Nec lingua valet dicere, Nec littera exprimere: Expertus potest credere, Quid sit Jesum diligere. 5. Sis, Jesu, nostrum gaudium, Qui es futurus praemium Sit nostra in te gloria, Per cuncta semper saecula. Amen.

AVE MARIA Ave Maria, gratia plena, Dominus tecum, benedicta tu in mulieribus,

192


et benedictus fructus ventris tui, Iesus. Sancta Maria, Mater Dei, ora pro nobis peccatoribus, nunc et in hora mortis nostrae. Amen.

SUB TUUM PRAESIDIUM Sub tuum praesidium confugimus, sancta Dei Genitrix: nostras deprecationes ne despicias in necessitatibus: sed a periculis cunctis libera nos semper, Virgo gloriosa et benedicta.

MAGNIFICAT 1. Magnificat * anima mea Dominum. 2. Et exsultavit spiritus meus * in Deo salutari meo. 3. Quia respexit humilitatem ancillae suae: * ecce enim ex hoc beatam me dicent omnes generationes. 4. Quia fecit mihi magna qui potens est: et sanctum nomen ejus.

193


5. Et misericordia ejus a progenie in progenies * timentibus eum. 6. Fecit potentiam in brachio suo * dispersit superbos mente cordis sui. 7. Deposuit potentes de sede, * et exaltavit humiles. 8. Esurientes implevit bonis: * et divites dimisit inanes. 9. Suscepit Israel puerum suum, recordatus misericordiae suae. 10. Sicut locutus est ad patres nostros * Abraham at semini eius in saecula. 11. Gloria Patri, et Filio, * et Spiritui Sancto. 12. Sicut erat in principio, et nunc, et semper, * et in saecula saeculorum. Amen.

BENEDICTUS DOMINUS DEUS 1. Benedictus Dominus Deus Israel; quia visitavit et fecit redemptionem plebis suae. 2. Et erexit cornu salutis nobis, in domo David pueri sui. 3. Sicut locutus est per os sanctorum, qui a saeculo sunt, prophetarum eius. 4. Salutem ex inimicis nostris, et de manu omnium, qui oderunt nos. 5. Ad faciendam misericordiam cum patribus nostris, et memorari testamenti sui sancti.

194


6. Jusiurandum, quod iuravit ad Abraham patrem nostrum, daturum se nobis. 7. Ut sine timore, de manu inimicorum liberati, serviamus illi in sanctitate et iustitia coram ipso omnibus diebus nostris. 8. Et tu, puer, propheta Altissimi vocaberis: praeibis enim ante faciem Domini parare vias eius. 9. Ad dandam scientiam salutis plebi eius in remissionem peccatorum eorum. 10. Per viscera misericordiae Dei nostri, in quibus visitabit nos oriens ex alto. 11. Illuminare his, qui in tenebris et in umbra mortis sedent, ad dirigendos pedes nostros in viam pacis.

NUNC DIMITTIS 1. Nunc dimittis servum tuum, Domine, secundum verbum tuum in pace: 2. Quia viderunt oculi mei salutare tuum 3. Quod parasti ante faciem omnium populorum: 4. Lumen ad revelationem gentium, et gloriam plebis tuae Israel.

195


VENI CREATOR SPIRITUS 1. Veni, creator Spiritus mentes tuorum visita, imple superna gratia, quae tu creasti pectora. 2. Qui diceris Paraclitus, altissimi donum Dei, fons vivus, ignis, caritas et spiritalis unctio. 3. Tu septiformis munere, digitus paternae dexterae tu rite promissum Patris sermone ditans guttura. 4. Accende lumen sensibus, infunde amorem cordibus, infirma nostri corporis, virtute firmans perpeti. 5. Hostem repellas longius pacemque dones protinus; ductore sic te praevio vitemus omne noxium. 6. Per te sciamus da Patrem noscamus atque Filium, te utriusque Spiritum credamus omni tempore.

196


7. Deo Patri sit gloria, et Filio qui a mortuis Surrexit, ac Paraclito, in saeculorum saecula. Amen.

STABAT MATER DOLOROSA 1. Stabat Mater dolorosa Iuxta crucem lacrimosa Dum pendebat Filius 2. Cuius animam gementem Contristatam et dolentem Pertransivit gladius 3. O quam tristis et afflicta Fuit illa benedicta Mater unigeniti! 4. Quae moerebat et dolebat, Pia Mater, dum videbat Nati poenas incliti 5. Quis est homo qui non fleret, Matrem Christi si videret In tanto supplicio? 6. Quis non posset contristari, Christi Matrem contemplari Dolentem cum Filio? 7. Pro peccatis suae gentis

197


Vidit Iesum in tormentis, Et flagellis subditum. 8. Vidit suum dulcem natum Moriendo desolatum Dum emisit spiritum 9. Eia Mater, fons amoris Me sentire vim doloris Fac, ut tecum lugeam 10. Fac, ut ardeat cor meum In amando Christum Deum Ut sibi complaceam 11. Sancta Mater, istud agas, Crucifixi fige plagas Cordi meo valide. 12. Tui nati vulnerati, Tam dignati pro me pati, Poenas mecum divide. 13. Fac me tecum, pie, flere, Crucifixo condolere, Donec ego vixero. 14. Iuxta crucem tecum stare, Et me tibi sociare In planctu desidero 15. Virgo virginum praeclara,

198


Mihi iam non sis amara Fac me tecum plangere 16. Fac, ut portem Christi mortem Passionis fac consortem, Et plagas recolere. 17. Fac me plagis vulnerari, Fac me cruce inebriari, Et cruore Filii 18. Flammis ne urar succensus Per Te, Virgo, sim defensus In die iudicii 19. Christe, cum sit hinc exire, Da per Matrem me venire Ad palmam victoriae 20. Quando corpus morietur, Fac, ut animae donetur Paradisi gloria. Amen

TE DEUM Te Deum laudamus: te Dominum confitemur. Te aeternum Patrem omnis terra veneratur. Tibi omnes Angeli, tibi Caeli et universae Potestates: Tibi Cherubim et Seraphim incessabili voce

199


proclamant: Sanctus: Sanctus: Sanctus Dominus Deus Sabaoth. Pleni sunt caeli et terra maiestatis gloriae tuae. Te gloriosus Apostolorum chorus: Te Prophetarum laudabilis numerus: Te Martyrum candidatus laudat exercitus. Te per orbem terrarum sancta confitetur Ecclesia: Patrem immensae maiestatis: Venerandum tuum verum et unicum Filium: Sanctum quoque Paraclitum Spiritum. Tu Rex gloriae, Christe. Tu Patris sempiternus es Filius. Tu ad liberandum suscepturus hominem, non horruisti Virginis uterum. Tu devicto mortis aculeo, aperuisti credentibus regna caelorum. Tu ad dexteram Dei sedes, in gloria Patris. Iudex crederis esse venturus. (Kneel) Te ergo quaesumus, tuis famulis subveni, quos pretioso sanguine redemisti. Aeterna fac cum Sanctis tuis in gloria numerari. Salvum fac populum tuum Domine, et benedic haereditati tuae. Et rege eos, et extolle illos usque in aeternum. Per singulos dies, benedicamus te. Et laudamus nomen tuum in saeculum, et in saeculum saeculi. Dignare Domine die isto, sine peccato nos custodire.

200


Miserere nostri Domine, miserere nostri. Fiat misericordia tua Domine super nos, quemadmodum speravimus in te. In te Domine speravi: non confundar in aeternum.

ECCE SACERDOS MAGNUS Ecce sacerdos magnus, qui in diébus suis plácuit Deo Ideo jure jurando fecit illum Dóminus crescere in plebem suam. Benedictiónem ómnium géntium dedit illi; Et testaméntum suum confirmávit super caput ejus. Ideo jure jurando fecit illum Dóminus crescere in plebem suam. Gloria patri et filio et spiritui sancto. Ideo jure jurando fecit illum Dóminus crescere in plebem suam.

201


LITANIAE SANCTORUM V. Kyrie, eléison. R. Christe, eléison. V. Kyrie, eléison. V. Christe, audi nos. R. Christe, exáudi nos. V. Pater de cælis, Deus. R. Miserére nobis. V. Fili, Redémptor mundi, Deus. R. Miserére nobis. V. Spíritus Sancte, Deus. R. Miserére nobis. V. Sancta Trinitas, unus Deus. R. Miserére nobis. V. Sancta Maria. R. Ora pro nobis. V. Sancta Dei Genitrix. R. Ora pro nobis. V. Sancta Virgo vírginum. R. Ora pro nobis. V. Sancte Michael. R. Ora pro nobis.

202


V. Sancte Gabriel. R. Ora pro nobis. V. Sancte Raphael. R. Ora pro nobis. V. Omnes sancti Angeli et Archangeli. R. Orate pro nobis. V. Omnes sancti beatórum Spirituum ordines. R. Orate pro nobis. V. Sancte Joánnes Bapista. R. Ora pro nobis. V. Sancte Joseph. R. Ora pro nobis. V. Omnes sancti Patriarchæ et Prophetæ. R. Orate pro nobis. V. Sancte Petre. R. Ora pro nobis. V. Sancte Paule. R. Ora pro nobis. V. Sancte Andrea. R. Ora pro nobis. V. Sancte Jacobe. R. Ora pro nobis.

203


V. Sancte Joánnes. R. Ora pro nobis. V. Sancte Thoma. R. Ora pro nobis. V. Sancte Jacobe. R. Ora pro nobis. V. Sancte Philippe. R. Ora pro nobis. V. Sancte Bartholomæe. R. Ora pro nobis. V. Sancte Matthæe. R. Ora pro nobis. V. Sancte Simon. R. Ora pro nobis. V. Sancte Thaddæe. R. Ora pro nobis. V. Sancte Matthia. R. Ora pro nobis. V. Sancte Barnaba. R. Ora pro nobis. V. Sancte Luca. R. Ora pro nobis.

204


V. Sancte Marce. R. Ora pro nobis. V. Omnes sancti Apóstoli et Evangelistæ. R. Orate pro nobis. V. Omnes sancti Discipuli Dómini. R. Orate pro nobis. V. Omnes sancti Innocéntes. R. Orate pro nobis. V. Sancte Stephane. R. Ora pro nobis. V. Sancte Laurenti. R. Ora pro nobis. V. Sancte Vincenti. R. Ora pro nobis. V. Sancti Fabiane et Sebastiane. R. Orate pro nobis. V. Sancti Joánnes et Paule. R. Orate pro nobis. V. Sancti Cosma et Damiane. R. Orate pro nobis.

205


V. Sancti Gervasi et Protasi. R. Orate pro nobis. V. Omnes sancti Mártyres. R. Orate pro nobis. V. Sancte Silvester. R. Ora pro nobis. V. Sancte Gregóri. R. Ora pro nobis. V. Sancte Ambrosi. R. Ora pro nobis. V. Sancte Augustine. R. Ora pro nobis. V. Sancte Hieronyme. R. Ora pro nobis. V. Sancte Martine. R. Ora pro nobis. V. Sancte Nicolaë. R. Ora pro nobis. V. Omnes sancti Pontifices et Confessores. R. Orate pro nobis. V. Omnes sancti Doctores. R. Orate pro nobis.

206


V. Sancte Antoni. R. Ora pro nobis. V. Sancte Benedicte. R. Ora pro nobis. V. Sancte Bernarde. R. Ora pro nobis. V. Sancte Dominice. R. Ora pro nobis. V. Sancte Francisce. R. Ora pro nobis. V. Omnes sancti Sacerdotes et LevitĂŚ. R. Orate pro nobis. V. Omnes sancti Monachi et EremitĂŚ. R. Orate pro nobis. V. Sancta Maria Magdalena. R. Ora pro nobis. V. Sancta Agatha. R. Ora pro nobis. V. Sancta Lucia. R. Ora pro nobis.

207


V. Sancta Agnes. R. Ora pro nobis. V. Sancta Cæcilia. R. Ora pro nobis. V. Sancta Catharina. R. Ora pro nobis. V. Sancta Anastasia. R. Ora pro nobis. V. Omnes sanctæ Virgines et Viduæ. R. Orate pro nobis. V. Omnes Sancti et Sanctæ Dei. R. Intercédite pro nobis. V. Propitius esto. R. Parce nobis, Dómine. V. Propitius esto. R. Exáudi nos, Dómine. V. Ab omni malo. R. Libera nos, Dómine. V. Ab omni peccáto. R. Libera nos, Dómine. V. Ab ira tua. R. Libera nos, Dómine.

208


V. A subitanea et improvisa morte. R. Libera nos, Dómine. V. Ab insídiis diaboli. R. Libera nos, Dómine. V. Ab ira, et ódio, et omni mala voluntáte. R. Libera nos, Dómine. V. A spíritu fornicatiónis. R. Libera nos, Dómine. V. A fulgure et tempestate. R. Libera nos, Dómine. V. A flagello terræmotus. R. Libera nos, Dómine. V. A peste, fame et bello. R. Libera nos, Dómine. V. A morte perpetua. R. Libera nos, Dómine. V. Per mystérium sanctæ Incarnatiónis tuæ. R. Libera nos, Dómine. V. Per advéntum tuum. R. Libera nos, Dómine.

209


V. Per nativitátem tuam. R. Libera nos, Dómine. V. Per baptismum et sanctum jejunium tuum. R. Libera nos, Dómine. V. Per crucem et passiónem tuam. R. Libera nos, Dómine. V. Per mortem et sepultúram tuam. R. Libera nos, Dómine. V. Per sanctam resurrectiónem tuam. R. Libera nos, Dómine. V. Per admirábilem ascensiónem tuam. R. Libera nos, Dómine. V. Per advéntum Spíritus Sancti Paracliti. R. Libera nos, Dómine. V. In die judicii. R. Libera nos, Dómine. V. Peccátores. R. Te rogamus, audi nos. V. Ut nobis parcas. R. Te rogamus, audi nos. V. Ut nobis indulgeas. R. Te rogamus, audi nos.

210


V. Ut ad veram pœniténtiam nos perducere dignéris. R. Te rogamus, audi nos. V. Ut Ecclésiam tuam sanctam regere et conservare dignéris. R. Te rogamus, audi nos. V. Ut domnum Apostolicum et omnes ecclésiasticos ordines in sancta religióne conservare dignéris. R. Te rogamus, audi nos. V. Ut inimícos sanctæ Ecclésiæ humiliare dignéris. R. Te rogamus, audi nos. V. Ut regibus et principibus christiánis pacem et veram concordiam donare dignéris. R. Te rogamus, audi nos. V. Ut cuncto pópulo christiáno pacem et unitátem largiri dignéris. R. Te rogamus, audi nos. V. Ut omnes errántes ad unitátem Ecclésiæ revocare, et infidéles universos ad Evangelii lumen perducere dignéris. R. Te rogamus, audi nos.

211


V. Ut nosmetipsos in tuo sancto servítio confortare et conservare dignéris. R. Te rogamus, audi nos. V. Ut mentes nostras ad cælestia desideria erigas. R. Te rogamus, audi nos. V. Ut ómnibus benefactoribus nostris sempiterna bona retríbuas. R. Te rogamus, audi nos. V. Ut ánimas nostras, fratrum, propinquorum et benefactórum nostrórum ab æterna damnatióne erípias. R. Te rogamus, audi nos. V. Ut fructus terræ dare et conservare dignéris. R. Te rogamus, audi nos. V. Ut ómnibus fidelibus defunctis requiem æternam donare dignéris. R. Te rogamus, audi nos. V. Ut nos exáudire dignéris. R. Te rogamus, audi nos. V. Fili Dei. R. Te rogamus, audi nos. V. Agnus Dei, qui tollis peccáta mundi. R. Parce nobis, Dómine.

212


V. Agnus Dei, qui tollis peccáta mundi. R. Exáudi nos, Dómine. V. Agnus Dei, qui tollis peccáta mundi. R. Miserére nobis. V. Christe, audi nos. R. Christe, exáudi nos. V. Kyrie, eléison. R. Christe, eléison. Kyrie, eléison. Pater noster…. secreto usque ad

V. Et ne nos indúcas in tentatiónem. R. Sed líbera nos a malo.

Psalmus 69 1. Deus, in adjutórium meum inténde : * Dómine ad adjuvandum me festina. 2 Confundántur et revereántur, * qui quærunt ánimam meam. 3 Avertántur retrórsum, et erubéscant, * qui volunt mihi mala. 4 Avertántur statim erubescéntes, * qui dicunt mihi : Euge, euge. 5 Exsúltent et læténtur in te omnes qui quærunt te, * et dicant semper : Magnificétur Dóminus : qui díligunt salutáre tuum. 6 Ego vero egenus, et pauper sum : * Deus, adjuva me.

213


7 Adjútor meus, et liberátor meus es tu : * Dómine, ne moreris. 8 Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. 9 Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen. V. Salvos fac servos tuos. R. Deus meus, sperántes in te. V. Esto nobis, Dómine, turris fortitudinis. R. A fácie inimíci. V. Nihil profíciat inimícus in nobis. R. Et fílius iniquitátis non appónat nocere nobis. V. Dómine, non secúndum peccáta nostra fácias nobis. R. Neque secúndum iniquitátes nostras retríbuas nobis. V. Orémus pro Pontifice nostro N. R. Dóminus conservet eum, et vivificet eum, et beátum fáciat eum in terra, et beátum fáciat eum in terra, et non tradat eum in ánimam inimicórum ejus. Vacante Apostolica Sede, Versus cum suo Responsorio præteritur.

V. Orémus pro benefactoribus nostris. R. Retribuere dignare, Dómine, ómnibus, nobis

214


bona faciéntibus propter nomen tuum, vitam æternam. Amen. V. Orémus pro fidelibus defunctis. R. Requiem æternam dona eis, Dómine, et lux perpetua luceat eis. V. Requiéscant in pace. R. Amen. V. Pro frátribus nostris abséntibus. R. Salvos fac servos tuos, Deus meus, sperántes in te. V. Mitte eis, Dómine, auxílium de sancto. R. Et de Sion tuere eos. V. Dómine, exáudi oratiónem meam. R. Et clamor meus ad te véniat. V. Dóminus vobíscum. R. Et cum spíritu tuo. Oremus. Oratio Deus, cui proprium est misereri semper et parcere : suscipe deprecatiónem nostram ; ut nos, et omnes famulos tuos, quos delictórum catena constringit, miserátio tuæ pietátis clementer absolvat. Exáudi, quæsumus, Dómine, supplícium preces, et confiténtium tibi parce peccátis : ut

215


páriter nobis indulgéntiam tríbuas benignus et pacem. Ineffábilem nobis, Dómine, misericórdiam tuam clementer ostende : ut simul nos et a peccátis ómnibus exuas, et a pœnis, quas pro his meremur, erípias. Deus, qui culpa offenderis, pœniténtia placaris : preces pópuli tui supplicántis propitius réspice ; et flagélla tuæ iracúndiæ, quæ pro peccátis nostris meremur, averte. Omnípotens sempiterne Deus, miserére famulo tuo Pontifici nostro N., et dírige eum secúndum tuam cleméntiam in viam salútis ætérnæ : ut, te donante, tibi placita cupiat, et tota virtúte perfíciat. Deus, a quo sancta desideria, recta consília et justa sunt ópera : da servis tuis illam, quam mundus dare non potest, pacem ; ut et corda nostra mandátis tuis dedita, et, hostium subláta formidine, tempora sint, tua protectióne, tranquilla. Ure igne Sancti Spíritus renes nostros et cor nostrum, Dómine : ut tibi casto corpore serviamus, et mundo corde placeamus. Fidelium, Deus, ómnium conditor et redemptor, animabus famulórum famularumque tuárum remissiónem cunctórum tríbue peccatórum : ut

216


indulgéntiam, quam semper optavérunt, piis supplicatiónibus consequántur. Actiónes nostras, quæsumus, Dómine, aspirando præveni et adjuvando proséquere : ut cuncta nostra orátio et operátio a te semper incipiat et per te cœpta finiátur. Omnípotens sempiterne Deus, qui vivórum dominaris simul et mortuórum, ómniumque misereris quos tuos fide et opere futuros esse prænoscis : te supplices exorámus ; ut, pro quibus effúndere preces decrevimus, quosque vel præsens sæculum adhuc in carne retinet vel futurum jam exutos corpore suscépit, intercedéntibus ómnibus Sanctis tuis, pietátis tuæ cleméntia, ómnium delictórum suórum veniam consequántur. Per Dóminum nostrum Jesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitate Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. R. Amen. V. Dóminus vobíscum. R. Et cum spíritu tuo. V. Exáudiat nos omnípotens et misericors Dóminus. R. Amen.

217


V. Et fidelium ánimæ † per misericórdiam Dei requiéscant in pace. R. Amen.

218


LES HYMNES EN FRANCAIS

NOUS CHANTERONS POUR TOI SEIGNEUR 1 – Nous chanterons pour Toi Seigneur, Tu nous as fait revivre. Que ta parole dans nos cœurs. A jamais nous délivre. 2 - Nous contemplons dans l’univers. Les traces de ta gloire. Et nous avons vu tes hauts faits Eclairant notre histoire. 3 – La terre tremble devant toi. Les grandes eaux frémissent. Le monde est l’œuvre de tes doigts. Ciel et vent t’obéissent. 4 - Nos pères nous on raconte Ton œuvre au long des âges : Ti viens encore nous visiter Et sauver ton ouvrage. Le salut de Jésus-Christ

219


5 - Car la merveille est sous nos yeux : Aux chemins de la terre, Nous avons vu les pas d’un Dieu Partageant nos misères. 6 - Les mots de Dieu ont retenti En nos langages d’hommes, Et nos voix chantent Jésus Christ Par l’Esprit qu’il nous donne. 7 - Tes bras, Seigneur, sont grands ouverts Pour accueillir les pauvres, Car ton amour nous est offert Par ton Fils qui nous sauve. L’Eglise 8 - Tu viens, Seigneur, pour rassembler Les hommes que tu aimes ; Sur les chemins de l’unité Ton amour les ramène. 9 - Des quatre points de l’horizon Les peuples sont en marche Pour prendre place en la Maison Que, par nous, tu prépares. L’Eucharistie L’Eucharistie 10 - Tu prends la tête du troupeau Comme un pasteur fidèle,

220


Et tu le guide vers les eaux De la vie éternelle. 11 - Ton bras, Seigneur, vient relever Les pauvres sans défense Et près de toi, les affamés Trouveront l’abondance. 12 - Ton cœur nous ouvre le festin Des noces éternelles, Et nous allons par les chemins Annoncer la nouvelle. La Gloire Eternelle 13 – Le monde attend de nous Seigneur Un signe de Ta gloire Que l’Esprit vienne en nos cœurs Achever Ta victoire. 14 – Gloire éternelle au Dieu vainqueur Au Maitre de l’histoire Que l’Esprit chante dans nos cœurs Sa louange de gloire.

JE CHERCHE LE VISAGE Je cherche le visage, le visage du Seigneur Je cherche son image, tout au fond de vos cœurs.

221


1 - Vous êtes le corps du Christ, Vous êtes le sang du Christ, Vous êtes l'amour du Christ. Alors ? ... Qu'avez-vous fait de lui ? 2 - Vous êtes le corps du Christ, Vous êtes le sang du Christ, Vous êtes la Paix du Christ. Alors ? ... Qu'avez-vous fait de lui ? 3 - Vous êtes le corps du Christ, Vous êtes le sang du Christ, Vous êtes la Joie du Christ. Alors ? ... Qu'avez-vous fait de lui ? 4 – Vous êtes le corps du Christ, Vous êtes le sang du Christ, Vous êtes la gloire du Christ. Alors ? ... Qu’avez-vous fait de lui ?

LES MAINS OUVERTES Les mains ouvertes devant toi, Seigneur, pour t'offrir le monde ! Les mains ouvertes devant toi, Seigneur, notre joie est profonde. 1 - Garde-nous tout petits devant ta face, Simples et purs comme un ruisseau ! Garde-nous tout petits devant nos frères, Et disponibles comme une eau. 2 - Garde-nous tout petits devant ta face,

222


Brûlants d'Amour et pleins de Joie ! Garde-nous tout petits parmi nos frères, Simples chemins devant leurs pas !

CHANT DE COMMUNION 1 - Dieu cache, je Vous adore en ce Sacrement Je ne vois qu'un peu de pain mais je crois pourtant Qui pourrait douter de Vous, Maitre Souverain Quand ce Corps nous rut donne de vos propres mains ? 2 - Sur la Croix Vous êtes mort pour me racheter En livrant pour mes péchés votre Corps Sacre Et le Prêtre en votre Nom peut offrir encore Avec nous, le même Sang et le même Corps 3 - Que ce Pain, dont votre mort fait le prix, Seigneur Me préserve d'oublier toutes vos douleurs ! Qu'il augmente chaque jour votre vie en moi Et me donne assez d'amour pour porter la Croix ! 4 - Ici-bas, o mon Seigneur, je ne puis vous voir

223


Mais Vous comblerez un jour mon ardent espoir Quand, au seuil d Paradis, s'ouvriront mes yeux Donnez-moi la joie de voir la splendeur de Dieu Amen.

AVE MARIA DE LOURDES 1 - Les saints et les anges, / en chœurs glorieux, chantent vos louanges, / ô Reine des cieux. Ave, Ave, Ave Maria! Ave, Ave, Ave Maria! 2 - Devant votre image, / Voyez vos enfants. Agréez l'hommage / De leurs plus beaux chants. Ave, Ave, Ave Maria! Ave, Ave, Ave Maria! 3 - Soyez le refuge / Des pauvres pécheurs, Ô Mère du Juge / Qui connaît nos cœurs. Ave, Ave, Ave Maria! Ave, Ave, Ave Maria! 4 - Ô puissante Reine, / Dans la Chrétienté Remplacez la haine / Par la charité. Ave, Ave, Ave Maria! Ave, Ave, Ave Maria! 5 - Avec vous, ô Mère, / Nous voulons prier Pour sauver nos frères, / Les sanctifier. Ave, Ave, Ave Maria! Ave, Ave, Ave Maria!

224


6 - À l'heure dernière, / Fermez-nous les yeux. À votre prière / S'ouvriront les cieux. Ave, Ave, Ave Maria! Ave, Ave, Ave Maria!

DE CONCERT AVEC LES ANGES / A LA SAINTE VIERGE (Refrain) De Marie Qu'on publie Et la gloire et les grandeurs! Qu'on l'honore, Qu'on l'implore, Qu'elle règne sur nos cœurs! 1 - De concert avec les Anges, Nous voulons, Reine des cieux, Célébrer par nos louanges Vos mérites glorieux! 2 - Auprès d'elle la nature Est sans grâce et sans beauté; Les cieux perdent leur parure, Le soleil perd sa clarté. 3 - C'est le lis de la vallée: Sons parfum délicieux, Sur la terre désolée, Attira le Roi des Cieux.

225


4 - C'est la Vierge incomparable, C'est la gloire d'Israël, Elle sauve le coupable Et fléchit le Dieu du ciel. 5 - Pour tout dire, c'est Marie! Dans ce nom que de douceurs, Dans ce nom que d'harmonie, Quel espoir pour les pécheurs! 6 - Oui, je veux, ô tendre Mère! Et jusqu'au dernier soupir, Te servir, t'aimer, te plaire Et pour toi vivre et mourir.

DU HAUT DES CIEUX 1 - Du haut des cieux, Jetez les yeux, Sur nous, ô très douce Marie ; A chaque jour, Que votre amour, Bénisse l'enfant qui vous prie ! Ave, Ave, Ave Maria, Ave ! 2- Guidez nos pas, Aux durs combats, Qu'il faut soutenir sur la terre ; Et de Satan, Qui vous craint tant, Daignez arrêter la colè ! Ave, Ave, Ave Maria, Ave ! 3 - Au fond des cœurs, Céleste fleur, Gardez la vertu défaillante ; Et protégez, En tout danger, Des âmes la foi chancelante ! Ave, Ave, Ave Maria, Ave !

226


4 - Préservez-nous Du saint courroux, O Mère, trésor de tendresse ! O cœur très bon, Pour nos pardons, Plaidez notre humaine faiblesse ! Ave, Ave, Ave Maria, Ave !

VIENS PARMI NOUS 1 - Viens parmi nous, Seigneur, dans le silence; Notre regard Te cherche dans la nuit, Ouvre nos cœurs aux joies de ta présence, Toi, dont l'amour ensemble nous unit. 2 - Vois, ô Seigneur, tes fils, qui les mains pleines, T'offrent joyeux leur tache de ce jour; Toi, qui connus le prix de notre peine, Tu sauras bien y voir un peu d'amour. 3 - O Compagnon de notre route d'hommes, Reste avec nous, Seigneur, il se fait tard. Entre tes mains notre âme s'abandonne: Nous dormirons en paix sous ton regard.

227


JÉSUS MONTE AU CALVAIRE 1 - Jésus monte au Calvaire, Portant sa lourde croix ; Des crimes de la terre Il porte aussi le poids : Souffrance volontaire, Objet d'un libre choix ! Jésus monte au Calvaire, Portant sa lourde croix. 2 - Jésus en croix se dresse, Sanglant sous le ciel noir. Autour de lui se presse La foule qui veut voir. Pas un mot de tendresse ! Pas un rayon d'espoir ! Jésus en croix se dresse, Sanglant sous le ciel noir. 3 - Jésus mourant s'incline De son gibet vers nous : Il a ses mains divines Ses pieds, percés de clous, Son front chargé d'épines, Son corps meurtri de coups ! Jésus mourant s'incline De son gibet vers nous !

228


4 - Venez pécheurs rebelles : Ses bras vous sont ouverts ! Ce Dieu qui vous appelle Nous sauve des enfers ! Dans notre chair mortelle, Quels maux il a souffert ! Venez pécheurs rebelles : Ses bras vous sont ouverts !

JÉSUS NOTRE MAÎTRE 1 - Jésus, notre Maître Est ressuscité. Il vient d'apparaître Brillant de clarté. Cieux, terre féconde, Chantez comme moi, Et vous, mer profonde, Chantez le grand Roi ! 2 - La terre est ouverte, Comme il est écrit. La tombe est déserte, Honneur, gloire au Christ ! Exulte, mon âme,

229


Eclate, mon cœur ! Triomphe et proclame Jésus Roi vainqueur ! 3 - La grande victoire Du Christ immortel Remplit de sa gloire La terre et le ciel. O voix angéliques, Charmez l'univers ; Et vous saints cantiques, Vibrez dans les airs ! 4 - O douce allégresse, Voici mon Jésus. Seigneur, le jour baisse, Ne me quitte plus. Je T'aime et j'espère Dans l'éternité Te voir, ô mon Frère, Au ciel Te chanter !

230


DANS TON SANCTUAIRE 1 - Dans ton sanctuaire, L'abri des pécheurs, Entends, bonne Mère, Le cri de nos cœurs! Ave, Ave, Ave Maria; Ave, Ave, Ave Maria! 2 - Tes enfants rebelles, Veulent devenir, Des enfants fidèles, Daigne les bénir! Ave, Ave, Ave Maria; Ave, Ave, Ave Maria! 3 - Demande toi-même, Vierge, en notre nom, La grâce suprême, Du divin pardon! Ave, Ave, Ave Maria; Ave, Ave, Ave Maria! 4- -En cette vallée, D'épreuve et de pleurs, Vierge immaculée, Calme nos douleurs! Ave, Ave, Ave Maria; Ave, Ave, Ave Maria! 5 - Vierge, en toi la France, Dans ces tristes jours, Met son espérance: Viens à son secours! Ave, Ave, Ave Maria; Ave, Ave, Ave Maria! 6 - Dame des Victoires, Rends-lui désormais Ses anciennes gloires, Ses beaux jours de paix! Ave, Ave, Ave Maria; Ave, Ave, Ave Maria! 7 - Deux mots, tendre Mère, Résument nos vœux: T'aimer sur la terre, Et te voir aux cieux! Ave, Ave, Ave Maria; Ave, Ave, Ave Maria!

231


232


L’EGLISE VIEILLE CATHOLIC ROMAINE


L’ÉGLISE VIEILLE CATHOLIQUE ROMAINE en Europe et l’Amérique du Nord

La vieille église catholique romaine n'est pas une secte, un groupe protestant ou schismatique ou une église séparée, telle que ces groupes qui ont émergé à de diverses heures par le conflit ou l’hérésie. Elle est réellement, l'église romaine historique de Catholique, en principe, doctrine, sacrements et règles, accordions à toutes les lois ecclésiastiques. Depuis 1711 ce groupe a été privé de toute la discipline ou direction papale en raison des machinations politiques des jésuites, après qui, devenant jaloux de son dévotion doctrinal, excellente réputation et accru, les frais faux fabriqués de la hérésie contre eux au Saint-Siège, utilisant l'influence profane de façon que ces Catholiques idéaliste aient

234


été niés la communion officielle avec Rome. Pour des raisons politiques égoïstes les jésuites ont commencé à envahir la juridiction de l'archevêque d'Utrecht, Hollande, en 1592. Après avoir été réprimandé par le pape et ordre au soumettre eux-mêmes à l'autorité de l'archevêque d'Utrecht, ils, néanmoins, ont continué leur conspiration inchangée jusqu'en 1691, quand ils ont faussement accusé archevêque Pierre Codde à Utrecht de favoriser le soi-disant Jansenist « hérésie, » conjure vers le haut de la hérésie qui n'a jamais existé excepté dans les esprits intrigants des jésuites. Après que beaucoup de protestations de public et d'appels forts, ce groupe fidèle de catholiques dévoués qui ont essayé de préserver et perpétuent la gloire primitive de l'église tôt, aient été obligatoires hors de la communion officielle avec le SaintSiège en 1711.

235


APPUI DU MONDE L'indignation publique et les protestations fortes étaient illimitées, et la cause juste de l'église d'Utrecht a été soutenue et défendue par beaucoup de cardinaux, l'impératrice Maria Theresa, le Conseil ecclésiastique et la cour de l'Espagne, la cour de Naples, l'église toscane, presque tous les ordres religieux, le voir de Salzbourg, les universités de Louvain et de Sienne, quarante docteurs du Sorbonne, et très un grand nombre d'évêques et d'ecclésiastiques de toutes les régions du monde. Ces croyants étaient ainsi respecté comme disciples fidèles et dévoués de l'église romaine qui dans 1778 plus de trois cents évêques catholiques a envoyé des lettres de communion à l'église d'Utrecht malgré le Pape; condamnation de s. Défier également l'ordre du pape était la plupart de Monseigneur Luc Fagan, archevêque de Dublin, Irlande, qui a pris l'initiative et a

236


ordonné onze prêtres pour servir l'église de souffrance d'Utrecht. Les canonistes partout, même ceux de la partie ultramontaine ont condamné les jésuites : la suspension de l'Archevêque d'Utrecht, et publiquement avoué cet acte impétueux à être injuste, irrégulier et pas valide. La vieille église catholique romaine a toujours employé le mêmes rituel et liturgie que l'église tôt a pratiquée, maintenir les mêmes doctrines et dogme ; après l'enseignement exact donné par les apôtres du Christ, et de la continuation par la succession historique valide vers le bas à l'époque actuelle. Connu et reconnu en tant que catholiques les plus idéaux, les plus fidèles, dévoués du temps, ces disciples de l'église d'Utrecht ont été classifiés et ont respecté en tant que « aristocrates de catholicisme, » parce qu'ils tellement clair et sans erreur, implicitement et loyalement suivi tous les

237


préceptes établis par les apôtres de l'église chrétienne fondée par les saints Pierre et Paul.

MOUVEMENT POUR L'UNITÉ CHRÉTIENNE La vieille église catholique romaine a essayé de provoquer l'unité chrétienne et a commencé par l'adoption dans quelques églises, une traduction autorisée de la liturgie latine dans l'anglais. Dans l'intérêt de l'unité, une Loi d'union consomme entre le patriarcat orthodoxe d'Antioche et la vieille église catholique romaine en 1911, et un acte semblable d'union a été fait avec le patriarcat orthodoxe de l'Alexandrie en 1912. Ces Lois ont été jamais remises en cause ou pas niées.

AUTORITÉ VALIDE ET OBLIGATOIRE

238


Certain texte à bulle de pape Pius X du février 1911 indique et reconnaît au delà de toute la possibilité de question, la validité absolue des ordres de la vieille église catholique romaine. La succession apostolique historique de la vieille église catholique romaine est dérivée par son éminence, Antonio Barberini cardinal (1607-1671, un neveu de pape Urbain VIII), archevêque de Reims, Cardinal-Prêtre de l'église catholique romaine, et un grand antérieurement pour Rome, de l'ordre célèbre du saint Jean de Jérusalem. Le premier archevêque de la vieille église catholique romaine en Amérique était Rudolph prince de Landas Berghes et de Rache (1873-1920). Il était un descendant des rois de Brittany et d'une croix grande de chevalier de l'ordre souverain du saint Jean de Jérusalem. Autrefois un capitaine sur seigneur Kitchener ; personnel de s au

239


Soudan et un sujet britannique, il plus tard est devenu un citoyen des États-Unis. Confort et simplicité spirituels: Un aperçu discret parmi les informateurs a indiqué que la vieille église catholique romaine capture la foi, le cœur et l'esprit du catholique dévoué en raison de son sens plus profond d'une proximité au Christ. Cet appel silencieux peut être dû à l'absence de toutes ces pratiques répréhensibles et les innovations non-scripturales de l'église papale tellement ont froncé les sourcils au moment en distinguant des catholiques et la plupart des non-Catholiques. Il s'avère que l'esprit des vieux croyants d'église catholique romaine est l'esprit essential de l'amour, et une simplicité comme le Christ sous toutes les formes de l'église. Ils croient que le véritable caractère chrétien vient l'affichage d'abord, non pompeux ou les cérémonials riches.

240


Les articles suivants de la croyance ont été à l'origine publiés par la vieille église catholique romaine en Grande-Bretagne sous l'autorisation d'archevêque Arnold Harris Mathew. C'était sur la base de ce rapport par l'église en Angleterre que l'archevêque Mathew et ses disciples ont été reçus dans la communion avec l'église orthodoxe sainte de l'est par la plupart de prince l'archevêque et la métropolitaine de révérend de Beyrouth, Syrie, Gerassimos Messarra. Le prince l'archevêque a publié le rapport de l'union le 5 août 1911.

RAPPORT DES PRINCIPES et résumé de la doctrine Monseigneur Arnold Harris Mathew, D.D.

LES ARTICLES DOCTRINAUX

241


1. LA MANIÈRE DU SALUT. Le salut éternel est promis aux hommes seulement par les mérites de notre Jésus-Christ de sauveur, et sur l'état de l'obéissance à l'enseignement de l'évangile, qui exige la foi, l'espoir, et la charité, et à l'observance due des ordonnances de la religion orthodoxe et catholique. 2. FOI, ESPOIR ET CHARITÉ. La foi est une vertu infusée par Dieu, par lequel l'homme accepte, et croit sans douter, quelque Dieu ait indiqué dans l'église au sujet de la religion vraie. L'espoir est une vertu infusée par Dieu, et après sur la foi; par lui l'homme met son devoir et confiance entiers dans la qualité et la pitié de Dieu, par le Jésus-Christ, et recherche la réalisation des promesses divines faites à ceux qui obéissent l'évangile. La charité est une vertu infusée par Dieu, et de même conséquent sur la foi, par lequel homme, choses affectueuses de Dieu surtout dans son propre intérêt, et son

242


voisin en tant que se pour Dieu' ; le saké de s, rendements vers le haut du sien à une obéissance joyeuse à la volonté indiquée de Dieu dans l'église. 3. L'ÉGLISE. Dieu a établi l'église catholique sainte sur la terre pour être le pilier et rectifié de la vérité indiquée; et a investi dans elle la garde des écritures saintes et de la tradition sainte, et la puissance de lier et de desserrer. 4. LA FOI. L'église catholique a déterminé les doctrines de principe de la foi chrétienne en douze articles de la foi, comme suit: I. Je crois en un Dieu le puissant de père, créateur de ciel et la terre, et de toutes les choses évidentes et invisibles. II. Et dans un seigneur Jésus-Christ, le fils seulement-engendré de Dieu, engendré du père avant tous les âges, Dieu de Dieu, lumière de lumière, Très Dieu très de Dieu, engendré, non fait, en une substance avec le père, par qui toutes les choses ont été faites;

243


III. Qui pour nous les hommes et pour notre salut sont descendus du ciel, et était incarné par le fantôme saint de Vierge Marie, et était homme fait; IV. Et a été crucifié également pour nous sous Pontus Pilate, il a souffert et a été enterré; V. Et le troisième jour il s'est levé encore, selon les écritures saintes; VI. Et monté dans le ciel, et le sitteth sur la main droite de le père; VII. Et il viendra encore, avec la gloire, pour juger la vie et les morts ; À qui royaume n'aura aucune extrémité ; VIII. Et je crois en Saint-Esprit, seigneur, et donateur de La vie, qui procède à partir du père, qui avec le père et le fils est adoré et ensemble amélioré, qui a parlé par les prophètes; IX. Et dans une, sainte, catholique et apostolique église ;

244


X. Je reconnais un baptême pour la remise des péché; XI. Et je recherche la résurrection des morts; XII. Et la vie dans le monde à venir. Amen. Cette foi sacrée est suffisante pour l'établissement de la vérité, puisqu'elle enseigne explicitement la doctrine parfaite du père, du fils, et du Saint-Esprit. 5. LES SACREMENTS. Les ordonnances fondamentales de l'évangile, instituées par Jésus-Christ en tant que des moyens spéciaux de donner la grâce et l'influence divines aux âmes des hommes, qui s'appellent généralement Mystères ou les sacrements, sont sept en nombre, à savoir, baptême, confirmation (Chrismation), l'eucharistie sainte, l'ordre saint, le mariage, la punition, et l'onction. Le baptême est le premier sacrement de l'évangile, administré par immersion triple dans ou affusion avec, l'eau avec les mots, « Je vous baptise au nom du père, et du fils, et du l’esprit. » saint ; Il admet le destinataire dans l'église, accorde sur lui la

245


rémission des péchés, original et réel, par le sang du Christ, et des causes dans lui un changement spirituel appelé Régénération. Sans baptême valide aucun autre sacrement ne peut être bien reçu. La confirmation, ou, Chrismation, est un sacrement dans lequel la personne baptisée, sur être oint avec le Chrisme sacré consacré par les évêques de l'église, avec l'imposition des mains, reçoit les cadeaux de 7 fois du fantôme saint pour le renforcer dans la grâce qu'il a reçue au baptême, lui faisant un chrétien fort et parfait et un bon soldat du Christ. L'eucharistie sainte est un sacrement dans lequel, sous les aspects du pain et vin, le vrais et réels corps et sang du Christ sont donnés et reçus pour la remise des péchés, l'augmentation de la grâce divine, et la récompense de la vie éternelle. Après la prière de l'invocation du Saint-Esprit dans la liturgie, le pain et le vin sont entièrement convertis en corps et sang vivants du Christ par un changement réel d'être, auquel le changement les limites philosophiques du Transsubstantiation et de la transmutation sont correctement appliqués. La célébration

246


de ce mystère ou sacrement, communément appelée la Messe, constitue l'acte en chef du culte chrétien, étant un mémorial ou une représentation sacrificatoire de notre Seigneur ; la mort de s. Ce n'est pas une répétition du sacrifice offert une fois pour toutes sur le calvaire, mais est une perpétuation de ce sacrifice par l'église sur terre, comme notre seigneur l'offre également perpétuellement dans le ciel. C'est un sacrifice vrai et propitiatoire, qui est offert de même pour la vie et pour les morts. L'ordre saint est un sacrement dans lequel le fantôme saint, par étendre-sur des mains des évêques, consacre et ordonne les pasteurs et les ministres de l'église, et donne à eux la grâce spéciale pour administrer les sacrements, pour pardonner des péchés, et pour alimenter la bande du Christ. Le mariage est un sacrement dans lequel l'union volontaire du mari et de l'épouse est sanctifiée pour devenir une image de l'union du Christ et de son église ; et la grâce est donnée à eux pour accomplir les fonctions de leur domaine et ses grandes

247


responsabilités, se tiennent entre eux et sur leurs enfants. La punition est un sacrement dans lequel le fantôme saint accorde la rémission des péchés, par le ministère du prêtre, sur ceux qui, pèche après baptême, admettent leurs péchés avec le repentir vrai, et la grâce est donnée pour modifier leurs vies ensuite. L'onction est un sacrement dans lequel les prêtres de l'église oignent le malade avec de l'huile, pour la guérison des infirmités de leurs âmes, et si elle satisfait Dieu, ceux de leurs corps également. L'efficacité des sacrements dépend de la promesse et de la nomination de Dieu; mais elles bénéficient seulement ceux qui les reçoivent dignement avec la foi, et avec la préparation et la disposition dues de l'esprit. 6. ÉCRITURE SAINTE. Les écritures saintes sont des écritures inspirées par Dieu, et données à l'église pour son instruction et édification. L'église est donc le gardien et le seul interprète divinement désigné de l'écriture sainte.

248


7. TRADITION. Les traditions apostoliques et ecclésiastiques reçues sept du Général les Conseils et les premiers pères de l'église ne peuvent être rejetées ; mais sont être reçue et obéie en tant qu'étant agréables à l'écriture sainte et à cette autorité de laquelle le Christ a doté son église. Les sujets de la discipline et du cérémonial ne se rangent pas au même niveau avec des sujets de la foi ou des morales, mais peuvent être changés de temps en temps et d'un endroit à l'autre par l'autorité de l'église, selon que le bien-être et la dévotion plus grande du fidèle peuvent être promus de ce fait. 8. LA COMMUNION DES SAINTS. Il y a une communion des saints dans le Providence de Dieu, où les âmes des hommes justes de tous les âges sont unies au Christ dans le lien de la foi et aiment. Donc il est agréable à Dieu, et profitable aux hommes, pour honorer les saints et pour les appeler dans la prière ; et prier également pour le fidèle parti. 9. SYMBOLES RELIGIEUX. Les reliques et les représentations des saints sont digne de l'honneur, de même

249


qu'également tous autres emblèmes religieux ; que nos esprits peuvent être encouragés à la dévotion et à l'imitation des contrats du juste. Honorez montré à de tels objets est purement relatif, et implique nullement une confusion du symbole avec la chose signifiée. 10. RITES ET CÉRÉMONIES. C'est le devoir de tous les chrétiens à joindre dans le culte de l'église, particulièrement dans le sacrifice saint de la Messe, dedans accord avec notre Seigneur ; commande exprès de s; et se conformer aux cérémonies a prescrit par la tradition sainte pour la dignité plus grande de ce sacrifice et pour l'édification du fidèle. 11. LA LOI MORALE. Tous les chrétiens sont liés pour observer la morale Loi contenue dans les Dix commandements du vieux testament, développés avec une plus grande sévérité dans le nouveau, fondé sur la loi de la nature et de la charité, et de définir notre devoir à Dieu et à l'homme. Les lois de l'église doivent également être obéies, comme procédant à partir de cette autorité que le Christ a investie dans elle

250


pour l'instruction et le salut de ses personnes. 12. LE DOMAINE MONASTIQUE. La vie monastique, dûment réglée selon les lois de l'église, est un établissement salutaire dans l'Accord strict avec les écritures saintes ; et est plein du bénéfice à elles qui, après avoir été soigneusement essayé et examiné, font la pleine preuve de leur appeler là-dessus.

LES ARTICLES ORGANIQUES 1. TÊTE DE L'ÉGLISE. La base, principal et suprême Le pasteur et l'évêque de l'église est notre seigneur le Jésus-Christ lui-même, de Qui tous les évêques et pasteurs dérivent leurs puissances et juridiction spirituelles. 2. OBÉISSANCE. Par la loi et l'établissement de notre seigneur JésusChrist dedans l'évangile, tous les chrétiens doivent l'obéissance et la soumission dans des choses spirituelles à elles qui ont la règle et l'autorité dans l'église.

251


3. AUTORITÉ MINISTÉRIELLE. Notre seigneur Jésus-Christ n'a pas commis règle et autorité dans l'église à tout le fidèle aléatoirement, mais seulement aux apôtres et à leurs successeurs légaux dans l'ordre dû. 4. SUCCESSION APOSTOLIQUE. Les seuls successeurs légaux du Les apôtres sont les évêques orthodoxes et catholiques, unis par la profession de la croyance même, participation aux mêmes sacrements, et reconnaissance mutuelle et Intercommunion. Les évêques de l'église, étant les successeurs vrais des apôtres, sont par droit divin et rendez-vous les règles de l'église Dans la vertu de ce rendez-vous, chaque évêque individuel est suprême et indépendant dans cette partie de l'église qui a été commise à son soin, à condition qu'il reste dans la foi et la communion avec la compagnie unie des évêques catholiques, qui n'en peuvent pas exclure de l'église, excepté seulement elles qui vaguent du chemin de la vertu ou errent dans la foi. En vertu de ce même rendez-vous divin, l'autorité suprême au-dessus de toute l'église sur terre appartient à l'épiscopat

252


orthodoxe et catholique collectif. Ils seul forment le plus haut tribunal dans les sujets spirituels, de dont a uni le jugement là ne peut être aucun appel ; de sorte qu'il soit illégal pour n'importe quel évêque simple, ou n'importe quel plus petit groupe d'évêques indépendamment de eux, ou pour n'importe quelle puissance ou état séculaire, pour usurper cette autorité, ou pour que tout chrétien individuel substitue son propre jugement privé à cette interprétation de l'écriture sainte ou de l'autorité qui sont approuvées par l'église. 5. AUTORITÉ D'ÉGLISE. Le corps collectif de l'épiscopat catholique orthodoxe, uni par la profession de la foi, par les sacrements, et par reconnaissance mutuelle et Intercommunion réel, est la source et le dépôt de tous les ordre, autorité et juridiction dans l'église, et est le centre de l'unité catholique évidente ; de sorte qu'aucun pape, patriarche, ou évêque, ou aucun nombre d'évêques séparés de ce corps uni ne puissent posséder n'importe quelle autorité ou juridiction quelconques. L'autorité de ce corps collectif lie également, toutefois elle peut être exprimée: par un Général le Conseil ou par la consultation et l'accord réguliers et

253


ordinaires des évêques elles-mêmes. C'est un acte du schisme à en appeler du jugement connu de l'épiscopat orthodoxe et catholique, toutefois il a pu s'être assuré; ou pour en appeler de tout décret dogmatique de tout Général le Conseil quoique tels appel soient à un futur Conseil. Pour l'épiscopat, être une suite de l'apostolat est clairement un établissement divin, et son autorité est fondée dans la droite divine. Mais le Général les Conseils ne sont pas d'eux-mêmes du rendez-vous divin direct; et ainsi l'épiscopat ayant clairement la promesse scripturale des conseils divins dans toute la vérité, ne peut pas être entravé dans l'exercice de son autorité par la nécessité de rassembler un Général le Conseil, qui peut évidemment être des circonstances normales traversâtes impossibles rendues. Il y a eu sept le Général les Conseils seulement, qui sont identifiés par la totalité de la chrétienté catholique, tenue respectivement dans Nice (ANNONCE 325), de Constantinople (381), de l'Ephese (431), du Chalcedon (451), de Constantinople (553), de Constantinople (680), et du Nice (787). À aucuns autres Conseils était le corps entier de l'épiscopat orthodoxe et catholique de

254


façon représentative rassemblé ; et les décrets et les déclarations sans d'autres doivent d'eux-mêmes être acceptés comme liant sur les consciences du fidèle. L'autorité de l'église peut ne jamais être dans la suspension, quoiqu'un Général le Conseil ne puisse pas être rassemblé. Elle doit également être soumise à et obéie dans quelque manière elle puisse être exercé, et bien qu'elle peut être exercée seulement par l'administration ordinaire de leurs juridictions respectives par différents évêques. 6. HIÉRARCHIE. Tous les patriarches, archevêques, et Métropolitains (c'est-àdire, tous les évêques exerçant l'autorité audessus d'autres évêques) doivent cette autorité seulement au rendez-vous ou au consentement général de l'épiscopat orthodoxe et catholique; ni peuvent-ils jamais cesser de devoir l'obéissance au corps collectif de l'épiscopat dans tous les sujets au sujet de la foi et des morales. 7. LES CINQ PATRIARCATS. Il y a cinq patriarcats, qui doivent être unis et former l'autorité suprême dans l'administration de l'église catholique

255


sainte. Ce sont Jérusalem, Antioche, Rome, Alexandrie, et Constantinople. Malheureusement, dû aux conflits et aux différences d'une part, et à la convoitise pour la puissance de l'autre, les patriarches ne sont pas actuellement dans la communion; et le bien-être de la chrétienté est compromis par leurs querelles scandaleux, qui, nous prient, peut bientôt avoir une extrémité.

RAPPORT DES PRINCIPES DE LA VIEILLE ÉGLISE CATHOLIQUE ROMAINE D’AMERIQUE DU NORD

compilé par la plupart de Monseigneur Carmel Henry Carfora, S.T.D. Le Deuxième Primat de l’Eglise

256


Nous respectons rigoureusement à la foi catholique sainte, une fois pour toutes fournie aux saints et déterminée dans la tradition apostolique, la foi de NicenoConstantinopolitain, les définitions des Conseils œcuméniques et les enseignements des écritures saintes et des pères. Nous reconnaissons le décret du synode de Jérusalem de 1672 croyances de prescription comme de Fide, dans les sept sacrements institués par notre Seigneur Jésus-Christ, dans le sacrifice saint de la Messe, et dans la transsubstantiation. Nous pratiquons la vénération et l'invocation de la mère immaculée et glorieuse de Dieu, des anges et les saints et les prières pour le fidèle parti. La vieille église catholique romaine nordaméricaine est identique à l'église catholique romaine dans le culte, la foi, les morales, etc., mais diffère de elle dans la discipline comme suit : 1. Elle reconnaît la supériorité du successeur de la rue Peter, mais est

257


complètement américaine et fidèle Américain idéaux et établissements.

à

2. Elle a la Messe et d'autres services dans le latin, oriental liturgique, et dans la langue de la terre où instituée, qui est les anglais en Amérique. 3. Elle préconise le célibat du clergé, mais n'interdit pas expressément le clergé de se marier. 4. Elle administre n'importe qui demande ses services, et n'importe quel chrétien baptisé qui vit selon ses lois et règlements est accueilli au mouvement.

258


UNE TRADUCTION DU 1911 ACTE D'UNION AVEC LE PATRIARCAT D'ANTIOCH Monseigneur, Collègue et frère dans le Jésus-Christ, avec les bras ouverts avec un amour du sauveur, je vous reçois parmi nous, et j'accepte votre serment de la fidélité à sa béatitude, au patriarche orthodoxe et à son synode saint d'Antioche, puisque ceux qui jugent notre

259


foi et souhait à unir à nous n'ont été jamais empêchés de nous joindre. Dieu de prière pour bénir vous, et non seulement vous mais tout ceux qui viennent chez nous avec vous, nous vous bénissons au nom de sa béatitude le patriarche et du synode saint d'Antioche. Votre collègue & Frère en Jésus-Christ, GERASSIMOS MESSARRA Prince l'archevêque et métropolitaine de église orthodoxe de Beyrouth Le 5 août 1911

260

La Sainte Sacrifice de la Messe  

Le missalette français autorisé pour la vieille église catholique romaine nord-américaine. Une traduction française de la Messe traditionnel...

Advertisement