Page 1

Interview Mr. Moon Dong-Shin Maire de Gunsan, République de Corée Quels sont les principaux domaines d’action du gouvernement municipal ? Gunsan a mis en pratique le projet consistant à la convertir en une ville d’un demi million d’habitants et une référence internationale dans le domaine des affaires et du tourisme. Elle a parié sur sa transformation en l’un des centres d’affaires de l’Asie du nord-ouest et un modèle de ville qui réunit richesse, harmonie et dignité. Même si Gunsan parie sur la prospérité, la ville n’a pas oublié l’importance de l’harmonie qui, au-delà de la convivialité citoyenne, s’entend également comme un développement équilibré dans différents domaines: l’entreprise, la culture et les arts, le tourisme, le bien-être, le sport, domaines qui expérimentent actuellement des changements dynamiques. Les lignes d’action sont les suivantes: -Ville d’affaires prospère : Gunsan a attiré dans son parc industriel 397 entreprises, et a atteint une parcellisation de 100 % de son terrain. C’est dans ce parc qu’est promue la croissance de l’industrie du moteur et des industries d’avant-garde, telles que l’aéronautique, l’énergie éolienne, la construction de bateaux ou la création d’applications du plasma, Secteurs essentiels pour devenir une ville d’affaires riche et prospère. -Ville attrayante pour le tourisme : depuis l’ouverture de la digue de Saemangeum en avril 2010, digue qui s’étend sur 33,6Km, le nombre de visiteurs a atteint 10 millions et la ville est en traine de devenir une attraction touristique à échelle nationale. Afin de profiter l’impact du tourisme sur l’économie locale, Gunsan est en train de planifier une stratégie à long terme consistant à créer une route touristique qui réunira la zone de Saemangeum, les îles Gogunsan, le parc touristique Eunpa, le centre historique et le fleuve Geumgang. Grâce à cette stratégie, nous cherchons à faire toute l’année de la ville une destination touristique. Egalement, la ville a créé un centre de tourisme international dans la zone située entre Shinshi et l’île Yami. L’organisation de concerts toute l’année fait également partie de ce pari. -Ville équilibrée et centre de croissance : Gunsan travaille à l’amenagement de son infrastructure urbaine. Dans cet ordre d’idées, nous progressons actuellement dans la construction du pont Gunjag, de la route d’accès aux îles Gogunsan, de la route côtière qui reliera le parc industriel Gunjang et dans la reconversion de la déchetterie maritime en un espace de loisirs et d’accès à la mer. 1


Gunsan est une ville qui harmonise le passé, le présent et l’avenir. Comment avez-vous réussi cette harmonisation entre culture traditionnelle et innovation ? Le Musée d’Histoire Contemporaine récemment inauguré offre à ses visiteurs la possibilité de connaître le passé, le présent et l’avenir de la ville. Un projet de boulevard périphérique culturel et artistique a été également lancé, projet qui entraînera la restauration de certains bâtiments historiques et emblématiques de la ville, comme la Banque Joseon, la banque japonaise Nagasaki 18, les anciennes douanes de Gunsan et la maison de M. Hirotsu (bâtiment construit au cours de la période coloniale japonaise), ainsi que des sentiers et des espaces culturels destinés aux jeunes. Ce projet permettra à la ville d’imprimer sa propre empreinte culturelle et devenir un espace d’étude de l’histoire et de l’esprit national de résistance à l’impérialisme japonais. Il sera également procédé à la création d’un parcours touristique et culturel qui unira les différentes zones à certains vestiges historiques de la dynastie Baekje : le centre historique de la ville, Saemangeum, les îles Gogunsan et le fleuve Geumgang. Afin d’élargir l’infrastructure destinée à la culture et à l’art, un nouveau centre artistique disposant d’un grand auditorium, de salles d’exposition, de galeries, ainsi que d’une salle destinée aux conférences internationales, est en cours de construction. La fin des travaux est prévue pour 2012. Actuellement, cette offre se concentre sur le centre culturel de Gunsan, qui offre des locaux permettant aux citoyens de mener à bien leurs projets artistiques. Gunsan est une ville dynamique, orientée vers l’avenir, qui met en valeur en même temps sa culture traditionnelle ; une ville où cohabitent l’industrie d’avant-garde et la tradition. Au cours de ces dernières années, le nombre de personnes qui ont choisi cette ville pour y vivre ou travailler a accru. Quelles sont les initiatives menées à bien afin d’unir les citoyens, rendant ainsi possible le slogan de Dream Hub (plateforme de rêve)? Dans le but de construire une ville harmonieuse où cohabiteront toutes les classes sociales, Gunsan travaille pour offrir une égalité des chances éducatives aux étudiants, qui sont l’espoir de l’avenir. Avec cette perspective et en son effort pour devenir une ville éducatrice, elle a étendu ses infrastructures éducatives moyennant la construction des bibliothèques enfantines, des bibliothèques communautaires et des centres de formation permanente. De plus, de la nourriture gratuite est offerte aux étudiants des zones rurales ou venant de familles ayant de faibles revenus. D’autre part, différents festivals et évènements ont eu lieu avec pour objectif faire connaître le pari de Gunsan sur l’éducation permanente, comme par exemple le 2e Festival de l’Education Permanente, la 3e Conférence des Professeurs d’Alphabétisation de Corée ou la 5e édition du Festival des Villes. Il existe également plusieurs projets et programmes cherchant à amplifier et diversifier les occasions d’apprentissage. Parmi ceux-ci, il faut souligner le projet « Communautés d’Apprentissage Permanent », le système d’apprentissage en ligne – qui facilite l’étude à tout moment et en tous lieux grâce à des programmes éducatifs sur Internet – ou l’Académie Saemangeum qui, grâce à des conférences mensuelles de spécialistes dans différents domaines offre à tous les citoyens la possibilité de renforcer leurs connaissances.

Atelier de l’Académie Saemangeum

Une des autres initiatives à souligner est le programme d’alphabétisation « Ecoles Permanentes » qui s’adresse aux personnes n’ayant pas suivi d’études et aux habitants des zones rurales de la ville. L’objectif de ce programme est de promouvoir la cohésion et l’intégration sociale et de réduire les inégalités en raison de la classe et de la zone. 2


Gunsan parie sur le bien-être de la population. A cet effet, la ville dispose d’installations comme le centre pour personnes âgées, le centre des vétérans de guerre ou le centre d’apprentissage destiné aux femmes. De plus, il existe de nombreux programmes destinés au bien-être social et à la santé : aide à l’alimentation et à l’éducation des familles ayant peu de revenus, à l’amplification et au renforcement des crèches publiques, un programme de prévention des allergies, ou bien des cliniques mobiles qui desservent les îles où il n’existe pas d’installations sanitaires. Ces efforts réalisés pour améliorer les services de bien-être et offrir une égalité des chances éducatives cherchent à réduire les inégalités existantes et à stimuler la création de liens communautaires. Tout en ayant expérimenté une forte croissance économique, Gunsan a su intégrer la nature à la ville. Comment êtes-vous parvenus à cet équilibre ? Quelles sont les politiques et les actions environnementales promues par le gouvernement municipal ? Gunsan essaie de créer des opportunités professionnelles et de promouvoir sa croissance économique en attirant des industries d’avant-garde, mais n’épargne à son tour aucun effort pour offrir aux futures générations un parc industriel plus vert, grâce à la réduction des émissions de CO2 et au développement d’une industrie verte. Afin de créer un grand espace vert dans la zone urbaine, Gunsan a mis au point les projets « forêt urbaine » et « forêt de cyprès ». D’autre part, différents programmes et activités contribuent à l’amélioration de la qualité de l’air, la preuve en est l’aide au remplacement des systèmes de chauffage par d’autres systèmes émettant moins d’oxyde de nitrogène, le lancement du système de contrôle des émissions de carbone et la réalisation d’activités en faveur de l’environnement. De plus, Gunsan gère 960 points de ramassage des résidus et offre son aide technique afin de prévenir la pollution environnementale. Il faut également mentionner le projet d’entretien des égouts et l’installation d’une usine publique de traitement des eaux résiduelles du bassin de Saemangeum. Ces initiatives sont l’exemple des efforts réalisés par Gunsan pour devenir une ville leader et engagée à suivre un mode de vie respectueux de l’environnement.

Environ 700.000 oiseaux migratoires visitent Gunsan chaque année

Une des autres priorités de votre gouvernement a été de développer une administration proche, capable d’écouter les besoins des citoyens et d’y répondre. Pourriez-vous nous expliquer quels ont été les changements introduits dans l’administration et quels mécanismes de communication ont été prévus ? A-t-on formé les employés municipaux afin qu’ils puissent offrir ce nouveau type d’aide ? Afin d’avoir une administration responsable, nous menons à terme une auto évaluation des principaux domaines d’intervention tous les trois mois. Il a été procédé au lancement d’un système de budget participatif, d’un système d’information publique, d’un système local de compte rendu des finances, etc., services créés afin que l’administration soit plus efficace et plus ouverte aux citoyens. D’autre part, Gunsan est en train de construire de nouveaux centres communautaires dans les quartiers de Wolmyeong-dong, Samhak-dong et Heungnam-dong et célèbre le “jour de la citoyenneté”, évènement dont l’objectif est de promouvoir la convivialité et l’harmonie. 3


Afin d’améliorer le degré de satisfaction des citoyens en ce qui concerne leurs demandes, 120 points d’aide citoyenne ont été créés et un service de délivrance des passeports et un système d’enregistrement nocturnes ont été lancés. Le Bureau de consultation et d’aide citoyenne aide les citoyens gratuitement pour les questions légales et le paiement des impôts. De plus, l’administration offre des programmes de formation à ses employés municipaux afin de procurer un meilleur service d’information citoyenne et à leur faire connaître leurs devoirs en tant que serviteurs publics. Ils sont également formés au point de vue compétences organisationnelles afin d’améliorer l’efficacité de l’administration municipale. Gunsan parie sur la formation tout au long de la vie. Quels sont les principaux projets et les interventions prévues à cet effet ? Tout d’abord, prolonger l’éducation tout au long de la vie grâce à l’offre de programmes éducatifs réussis. Actuellement, nous avons en fonctionnement 13 programmes et 5 centres d’éducation permanente incluant des cours d’éducation sexuelle, des exercices physiques en musique, de la psychothérapie à travers l’art, des cours d’image personnelle, une formation à l’emploi, ainsi qu’un programme conseil destiné à promouvoir l’autonomie chez les handicapés. Deuxièmement, promouvoir la formation de ceux qui n’ont pas suivi d’études. Dans ce cadre, les « Ecoles Permanentes » se concentrent sur l’alphabétisation et offrent aux adultes une seconde chance d’étudier, ce qui améliore la qualité de leur vie et facilite leur participation à la société. Outre les classes d’alphabétisation, ce programme offre également des cours d’art et de calligraphie chinoise. Nous offrons Visite du Maire de Gunsan aux classes également des activités en dehors des classes, d’alphabétisation comme par exemple des visites au Musée Jinpo ou à l’Observatoire des oiseaux, dont l’objectif est d’offrir des opportunités d’apprentissage expérimental aux participants, qui peuvent démontrer leurs progrès lors du « festival de l’alphabétisation » qui a lieu tous les ans. Actuellement, ce programme dispose de 29 professeurs qui donnent 45 cours, auxquels participent 691 adultes qui se présentent à l’Ecole quotidiennement deux heures du lundi au jeudi. Troisièmement, le projet « Communautés d’Apprentissage Permanent » a permis de former des groupes de transmission de la culture locale à la société civile. Ces communautés se trouvent au centre historique, dans les zones urbaines, les secteurs ruraux et les zones limitrophes entre les zones urbaines et rurales. Différentes activités sont développées dans le cadre de ce projet: radio par Internet, « connaissance de la communauté », cosmétiques naturels, cours de fabrication de savon, formation au leadership juvénile et cours de préparation artisanale du papier coréen ( hanji). Qu’apporte à votre ville le fait de faire partie de l’Association Internationale des Villes Educatrices? Cela nous a permis d’intensifier les échanges internationaux et de donner une meilleure visibilité à la ville. Grâce à l’AIVE, Gunsan peut partager ses bonnes pratiques et ses idées avec 450 villes de 32 pays différents. L’un des instruments les plus appréciés est la Banque Internationale de Documents des Villes Éducatrices qui contient des expériences accumulées pendant 20 ans.

Le II Rencontre du Réseau Asie-Pacifique a eu lieu à Gunsan le 25 octobre 2010

www.edcities.org - Association Internationale des Villes Educatrices (AIVE) - edcities@bcn.cat

4

Entretien avec le Maire de Gunsan  

Version longue de l'entretien avec le Maire de Gunsan (République de Corée), Mr Moon Dong-Shin, publié dans le bulletin d'information 13 de...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you