Page 1

RiveDieu 22 03-02-14 14h14 Page1

Magazine bimestriel • no 22 mars – avril 2014 • Éd. resp. : Charles Delhez, 7 rue Blondeau, 5000 Namur • Bureau de dépôt : Namur 1 • No d’agr. : P 301046 • ISSN 2033-5377 • ISBN 978-2-87356-599-2

22 Revue belge de spiritualité

UN MOT DE SPIRITUALITÉ

Partager son temps

RENCONTRE

Jacques van Ypersele UN LIEU DE SPIRITUALITÉ

Le monastère d’Hurtebise QUESTIONS DE FAMILLES

Jusqu’où pardonner ?


RiveDieu 22 03-02-14 14h14 Page2

Sommaire Rencontre |

Jacques van Ypersele . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 Charles Delhez, s.j.

Témoignage |

Isabel, épouse et mère. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8 Christine Bolinne

Bible |

Le chant de la prophétesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 Marie-Raphaël, o.s.b.

Chronique |

Révélation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 Myriam Tonus

Art religieux |

Ouvert au Tout Autre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 Alain Arnould, o.p.

Un mot de spiritualité |

Partager son temps . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16 Dominique Collin, o.p.

Un lieu de spiritualité |

Le monastère d’Hurtebise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18 Céline Baumet

Figures spirituelles |

Robert Schuman . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20 Anne De Poortere-Schillings

Hindouisme |

Ibn Paqûda . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22 Jacques Scheuer, s.j.

Question d’enfant |

Pourquoi ne le voit-on pas ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24 Nancy de Montpellier

Questions de familles |

Jusqu’où pardonner ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25 José Gérard et Donatienne Vanderghote

Histoire |

Grand nettoyage et pâquerettes . . . . . . . . . . . . . . . 28 Claude Raucy

Recension |

Quelques écorces d’orange amère . . . . . . . . . . . . . 29 Charles Delhez, s.j.

Billet |

L’amour de soi . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30 Armel Job

Dieu Rive

– no 22 - mars – avril 2014

Éditeur responsable Charles Delhez, 7 rue Blondeau, 5000 Namur f Secrétaire de rédaction Jean Hanotte f Comité de rédaction Alain Arnould, Céline Baumet, Chantal Berhin, Christine Bolinne, Dominique Collin, Charles Delhez, Anne De Poortere-Schillings, José Gérard, Jean Hanotte, Marie-Raphaël de Hemptinne, Armel Job, Nancy de Montpellier, Claude Raucy, Jacques Scheuer, Myriam Tonus f Maquette et mise en page Jean-Marie Schwartz f Abonnements Nicolas Tonus, 7, rue Blondeau, 5000 Namur, abonnements@dipromedia.be, www.rivedieu.be, 081 22 15 51 f Prix abonnement Belgique 1 an, 6 numéros : 24,50 EUR (36,00 EUR pour l’étranger) ; abonnement 2 ans, 12 numéros : 45,00 EUR (68,00 EUR pour l’étranger) ; abonnement de soutien : 40,00 EUR ; à partir de 10 abonnements groupés à la même adresse : 21,50 EUR par abonnement (33,00 EUR pour l’étranger) ; prix au numéro : 5,00 EUR f BE14 7755 9396 6383, IBAN GKCCBEBB f Paraît tous les deux mois f ISSN 2033-5377. RiveDieu est une publication des éditions Fidélité. Photo de couverture : Father and son playing outdoors in spring forest, ID 34122907 © Olesia Bilkei | Dreamstime.com

2

Dieu • no 22 • mars – avril 2014 Rive


RiveDieu 22 03-02-14 14h14 Page3

Éditorial

I

l y a un an, le 18 mars, le car-

Charles Delhez, s.j. Rédacteur en chef

dinal Bergoglio était choisi comme évêque de Rome. A la grande joie de

tous, il annonçait une « Église pauvre pour les pauvres ». Il a été fidèle à ce programme. Il occupe toujours son petit deux-pièces de la résidence Sainte-Marthe, est proche des foules et trouve du temps pour des relations plus personnelles, ainsi ce long dialogue avec le journaliste athée Eugenio Scalfari ou l’accolade à une personne défigurée. Le monde entier le regarde. François a réussi à distiller du cœur dans le protocole si strict de cette cour encore moyenâgeuse. L’Église n’avait pas tant besoin d’un changement de doctrine que de style et de ton. Il ne faudrait pas que notre enthousiasme nous fasse oublier ce que le Pape attend de nous. Il l’exprime clairement dans son exhortation Evangelii Gaudium, sur la joie d’évangéliser. Pour François, nous devons tous être des disciples missionnaires. Nous avons donc à faire une révision de vie. Le tournant à opérer n’est pas mince si nous voulons éviter « la psychologie de la tombe qui nous transforme peu à peu en momies de musée ». Il n’y va d’ailleurs pas par quatre chemins quand il décrit les tentations des agents pastoraux (nos 76 à 86). Sortir est un des mots qui revient sans cesse au long des pages. Regrettant que l’Église se soit « parfois laissée enfermer par des petites choses, des petits préceptes », il l’invite à « sortir des sacristies » et à en revenir à l’Évangile. Ne nous contentons donc pas d’une religion qui, selon ses mots, « caresse notre âme ». Nous avions pris l’habitude d’attendre que le Vatican bouge ! Voilà qui est en cours. À nous maintenant !

Que le style du Pape ne nous dispense pas de notre propre conversion !


RiveDieu 22 03-02-14 14h14 Page4

Rencontre

Jacques vanYpersele Ancien chef de cabinet des rois « La joie est enracinée dans la foi » Propos recueillis par Charles Delhez, s.j. | photos : Bruno Arnold

« Tâcher de faire les choses bien, dans l’intérêt général, là où on est » pourrait être la devise de Jacques van Ypersele. Une relation personnelle au Christ, nourrie par l’eucharistie quotidienne. Une solidarité par-delà les frontières.

4

Dieu • no 22 • mars – avril 2014 Rive


RiveDieu 22 03-02-14 14h14 Page5

« Je souhaite éviter la glorification personnelle. Je suis loin d’être un saint », déclare Jacques van Ypersele dès le début de l’interview qu’il accorde à RiveDieu, dans sa maison familiale de Kraainem. Pourtant, cet homme n’a pas eu un parcours tout à fait ordinaire. Après ses études d’économie et de droit, qui l’ont conduit jusqu’aux États-Unis, il est revenu en Belgique, a travaillé dans les cabinet de différents ministres des Finances et du premier ministre, puis a été le chef de cabinet de deux rois, Baudouin et Albert II. Il a toujours voulu garder une discrétion non seulement quant à son travail au Palais, mais quant à ses propres convictions, car « le roi est le roi de tous les Belges ». La vie spirituelle est cependant une dimension importante de sa vie. Pour celui que dans les coulisses on appelle « van Yp », la spiritualité est essentiellement une réponse à la question du sens que l’on veut donner à son existence. Sans hésiter, notre hôte précise que sa spiritualité à lui s’enracine dans la foi chrétienne. Elle est une relation personnelle au Christ. Elle est source d’inspiration pour la vie de chaque jour. Sa philosophie est très simple : « Tâcher de faire les choses bien, dans l’intérêt général, là où on est, sans rêver d’être ailleurs ! Où que l’on travaille, dans le public ou le privé, il y a toujours moyen d’être attentif à l’intérêt général. Il faut regarder les choses à long terme. » M. van Ypersele insiste aussi sur le respect des autres, surtout les plus fragilisés. Ne pas se prendre au sérieux, savoir relativiser et rire de soi (la vie familiale y aide) caractérisent son art de vivre.

Les Philippines, l’Inde et le Congo La sobriété et le partage sont aussi des valeurs essentielles pour Jacques van Ypersele. Et le ministre d’État de se mettre à parler avec enthousiasme des projets qu’il soutient avec son épouse dans le tiers monde et auquel il peut s’adonner plus intensément depuis qu’il a pris, en juillet dernier, sa retraite du Palais. En 1981, une rencontre a été déterminante, celle du couple philippin Palami. À l’époque, l’épouse tenait une classe dans un sous-sol de la ville de Tacloban. Pour des motifs financiers, le projet peinait à s’étendre. En 1983, Jacques et sa femme Brigitte ont organisé un parrainage. Aujourd’hui, l’école que dirige Mme Palami est devenue la meilleure de l’archipel des Visayas et scolarise près de deux mille deux cents élèves. Le typhon est passé par là, mais le staff et les professeurs ont eu la vie sauve. Ils sont prêts à rebâtir. Et la conversation se poursuit. Il y a le Kerala (Inde) où le père Bernardine, un carme que Jacques van Ypersele soutient depuis vingt ans, a lancé

un orphelinat pour quatre cents filles et un autre pour trois cents garçons, ainsi qu’un externat de huit cents élèves, et fondé une congrégation de religieuses pour prolonger son travail au service ces pauvres. « Un vrai don Bosco ! » Depuis cinq ans, une infirmière belge d’origine congolaise, Mme Kaloma Bamiriyo, est aussi aidée par les fonds récoltés auprès d’environ mille donateurs. Sur le plateau des Bateke, entre Kinshasa et Kikwit, elle coordonne un programme de développement global pour la population et mille deux cent cinquante enfants. Ces trois centres ont été placés sous le patronage de sainte érèse de Lisieux (que l’ancien chef de cabinet affectionne particulièrement).

Garder la joie Au cœur de sa spiritualité, il y a la joie. Celle-ci fait partie de la foi. « Il faut garder une joie profonde, malgré les obstacles. Il y a beaucoup de belles choses qui permettent l’optimisme. C’est surtout celles-là qu’il faut considérer. On ne peut laisser les difficultés nous écraser ni nous étouffer. » Il ne s’agit pas

Dieu • no 22 • mars – avril 2014 Rive

5


Cette revue est en lecture partielle. Vous pouvez vous abonner à RiveDieu en versant la somme de 24,50 EUR (abonnement d’un an pour la Belgique, tarif 2014) sur le compte Belfius de Dipromedia : IBAN BE14 7755 9396 6383 BIC GKCCBEBB en précisant en message « Abonnement RiveDieu » et vos coordonnées complètes. Pour tout renseignement complémentaire, envoyez-nous un courriel à info(at)fidelite.be Merci de l’intérêt que vous portez à nos publications.


RiveDieu 22 03-02-14 14h14 Page31

2014 Namur > 24, 25, 26 octobre 48 heures de dialogue et d’espérance « Ne vous laissez pas voler l’espérance ! » Pape François Vu le succès de RivEspérance à la Toussaint 2012, un nouveau rendez-vous est donné en 2014, à Namur, au début de congé de Toussaint.

Programme provisoire • Vendredi soir : conférence d’ouverture avec Daniel Marguerat, théologien protestant. • Samedi matin : quatre conférences sur les thèmes : Réconciliation, Art et foi, Science et foi, Politique et foi, avec notamment Valérie Rosoux, Dominique Lambert, Gabriel Ringlet, Jean-Paul Dessy et Steven Vanackere. • Samedi après-midi : une centaine d’ateliers pour débattre de problèmes de société ou s’exprimer à travers des ateliers artistiques. • Samedi soir : spectacle festif à la cathédrale. • Dimanche matin : une grande conférence sur le thème du dialogue interreligieux, avec Mgr Jean-Pierre Delville, évêque de Liège. • Dimanche après-midi : célébration eucharistique d’envoi à 14 h 30.

RivEspérance 2014 est une initiative d’un groupe de chrétiens liés à la revue RiveDieu. La coordination de l’événement est assurée par Peter Annegarn, Alain Arnould op, Charles Delhez, s.j., Nancy de Montpellier, Jean-Pol Gallez, Jean Hanotte, François Nuttin et Philippe Petit.

Adresse de contact RivEspérance 2014 • 7, rue Blondeau • 5000 Namur • 081 22 15 51 info@rivesperance.be • www.rivesperance.be


[Jésus ressuscité à Pierre, le long du lac :] «Et toi, Simon Pierre, fils de Jean, m’aimestu, m’aimes-tu, ô âme qui m’a renié trois fois ?  Ne  m’as-tu  pas  toujours  aimé,  et n’était-ce pas encore de l’amour lorsque tu te glissais à ma suite au lieu de fuir comme les autres dans quelque sûre ca chette, de l’amour lorsque, transi de froid et comme hors  de  sens,  troublé  et  para lysé,  tu assistais au bivouac noc turne? Tu te chauf fais,  mais  quelle  cha leur  s’effor çait  de pénétrer dans ton âme engourdie, qui niait sans savoir comment la chose lui arrivait, parce qu’il fallait que vous m’abandonniez tous  afin  que  je  puisse  aller  seul  mon chemin — un chemin qu’il faut être seul à parcourir —, ton âme qui niait pour que l’amer tor rent des larmes vînt me la livrer tout entière au chant du coq.  Tout cela est maintenant lointain […]. Ce n’est  pas  seulement  la  mort  que  j’ai vaincue, et pas seulement le péché, c’est

aussi son opprobre, la honte infâme, la lie amère de ta faute, et ton remords et ta  mauvaise  conscience :  tout  cela  a disparu sans laisser plus de traces que la neige qui fond au soleil de Pâques. Main tenant  tu  me  regardes  si  franche ment dans les yeux, avec une telle liberté et une mine si innocente […], tu me re gar des avec plus d’aisance encore que ne s’élève  un  chant  de  printemps,  et  ton regard est jusqu’au fond aussi bleu que le ciel pur au-dessus de nous — de telle sorte que je dois bien te croire quand tu dis :  “Oui,  Seigneur,  tu  sais  que  je t’aime !” C’est là mon cadeau de Pâques à ton adresse : ta bonne conscience, et tu dois le recevoir aussi avec une bonne conscience, ce cadeau, car je veux, au jour de ma victoire, ne voir autour de moi aucun cœur aigri. » Hans Urs von Balthasar, le Cœur du monde (1956)

ISBN 978-2-87356-599-2 Prix TTC : 5,00 €

9 782873 565992

Illustration : © Anne Wouters

La Victoire

Magazine bimestriel • no 22 mars – avril 2014 • Éd. resp. : Charles Delhez, 7 rue Blondeau, 5000 Namur • Bureau de dépôt : Namur 1 • No d’agr. : P 301046 • ISSN 2033-5377 • ISBN 978-2-87356-599-2

RiveDieu 22 03-02-14 14h13 Page32

RiveDieu 22  

-- SOMMAIRE -- — Rencontre Jacques van Ypersele 4 — Témoignage Isabel, épouse et mère 8 — Bible Le chant de la prophétesse 10 — Chroniqu...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you