Page 1

PORTFOL O 2013 - 2018

PORTFOL O 2013 - 2018

Eda HAYVALI ARCHITECTE DIPLÔMÉE D’ÉTAT

Eda HAYVALI ARCHITECTE DIPLÔMÉE D’ÉTAT


HAYVALI EDA Architecte D.E.

FORMATION

1or DIPLÔME A.D.E. (Architecte diplômée d’Etat) ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D’ARCHITECTURE DE NORMANDIE / 2018

hayvalieda.wixsite.com/portfolio

PROJET DE FIN D’ETUDE : XYZ, E cole d’Art et de Danse, Presqu’ île Waddington, Rouen. Soutenu en binôme avec Paul HUE HERMIER. MENTION TRES BIEN

MASTER D’ARCHITECTURE

hayvali.eda@gmail.com ENSA NORMANDIE / 2016 – 2018 LICENCE D’ARCHITECTURE ENSA NORMANDIE / 2013 – 2016 BACCALAURÉAT SCIENTIFIQUE LYCÉE SAINT EXUPÉRY – MANTES LA JOLIE / 2010 – 2013

Autocad

EXPERIENCES Revit STAGES PROFESSIONNELS

Sketchup Indesign

CBR ARCHITECTURE - BÂTIMENT / JUILLET – SEPTEMBRE 2017   

Photoshop 

Illustrator

Travail sur les phases APD et EXE Constitution de DP et de PC Participation à la phase ESQ d’un projet de 4 logements mitoyens à Bois – Guillaume (76230) Réalisation d’images et d’une vidéo de présentation pour l es différents projets

MUNICIPALITE DE SEYHAN – ADANA, TURQUIE / JUILLET 2015

Lumion 7&8

 

Relevé 2D de Maisons vernaculaires Présentation publique des projets urbain à venir appuyée par un reportage photographique

SENA BAT / JUILLET – AOÛT 2014

Français – Courant Anglais – B2 Turc - Courant

Le travail auprès des ouvriers de cette entreprise de gros œuvre réalisant des travaux de charpente m’a permis d’acquérir une vision globale de l’architecture et de concevoir en questionnant la réalité constructive des projets.

AUTRES DISPOSITIF « GRAINES D’ARCHITECTES » / MARS – AVRIL 2017 Intervention au Lycée du Bois d’Envermeu auprès de la classe de CAP Constructeur Bois. Nous avons pensée et présentée, professeurs et élèves, un abri bus vernaculaires pour le lycée qui a été réalisé durant les ateliers. ENTRAIDE SCOLAIRE AMICALE / SEPTEMBRE – AVRIL 2016 Accompagnement scolaire hebdomadaire d’un élève du secondaire.


SOMMAIRE

1. LE GÉNIE DES LIEUX, activités de loisir à ambourville (76480)

2. TISSER LES RIVES,

gare tgv et nouveaux quartiers à rouen, ancien site sernam (76000)

3. L’EAU ET LE CORPS,

les bains et le restaurant de la place de l’église, le tréport (76470)

4. L’ECORCE,

un abri en forêt, forêt de roumare, canteleu (76380), concours

5. L’ECOLE POLYTECHNIQUE, école d’architecture et d’ingénierie, quai du pré aux loups, rouen (76000) 6. XYZ, ÉCOLE D’ART ET DE DANSE un lieu dédié à la création, presqu’île waddington, rouen (76000) 7. LE PLI

projet personnel, sculptures en papier de personnages de fiction


GOUJON Claire - HAYVALI Eda PROFESSEURS ENCADRANTS - S05 ABE - GOULLIER Jean-Christophe (Paysagiste) ARNAUD François (Architecte)

LE GÉNIE DES LIEUX ACTIVITÉS DE LOISIRS À AMBOURVILLE (76480) PROBLÉMATIQUES ENVIRONNEMENTALES, ARCHITECTURE ET MILIEU NATUREL

Ambourvillle est un hameau rue au bord de la Seine. Elle se situe dans ce que les habitants nomment la presqu’île. C’est un village isolé dont les habitants apprécient l’isolement dans un cadre rural. Lors de la conception de nos projets, nous avons privilégié le bois et la pierre, des ressources locales, écologiques et réversibles. Le parti-pris est de se référer à l’architecture vernaculaire, sans renoncer à la modernité, être attentif au site, à son histoire et à ses ressources locales ainsi qu’aux enjeux climatiques et environnementaux.

En parcourant le village nous avons remarqué des lieux singuliers où l’atmosphère exerce une emprise sur nous, éveillant un imaginaire. Nous projetions spontanément un programme précis pour chaque site. Afin de révéler ces lieux de génie, nous y implantons nos programmes de manière à y arrêter promeneurs et habitants.


maison de l’environnement à la rencontre du paysage des boucles de la seine et des bocages

«l’auberge» - restaurant requalifier et réhabiliter une chaumière délaissée

habitations de loisirs proposer des lieux en harmonie avec la nature et orientés vers le paysage de la seine


OBSERVATOIRE Un circuit, implicite, existe actuellement. Il est intéressant car il fait succéder les programmes pensés. De manière à aménager ce circuit, nous multiplions le programme de l’observatoire avec un mobilier installé le long de ce parcours. L’observatoire déployé s’intègre au village afin de permettre la contemplation de son paysage, de son architecture faisant de ces lieux des ponctualités permettant à elles seules de considérer la diversité du territoire.

PAUSES : lieux qui disposent d’un mobilier pour contempler et arrêter le promeneur. ETAPE : un lieu qui offre aux promeneurs la possibilité de s’abriter et se réunir

Emploi d’un mobilier répété


MAISON DE L’ENVIRONNEMENT Cette architecture est pensée de manière à affecter le moins possible le bocage et à profiter de la grande proximité avec les arbres, la texture de leurs troncs et de la lumière tamisée des feuillages. La multiplication de la sous-face permet un édifice dynamique qui vient se glisser sous les feuillages, chacune de ces sous-faces oriente et abrite un espace spécifique, leur conférant une singularité à chacun des espaces.

PLAN INTÉRIEUR

COUPE LONGITUDINALE


« L’AUBERGE» - RESTAURANT Situé au sein d’un environnement arboré et intimiste, le restaurant s’appuie et s’inspire de l’architecture vernaculaire. Nous avons choisi d’employer des matériaux locaux pour valoriser l’histoire et la culture du lieu. L’architecture qui permet le restaurant est une extension qui reprend les principes constructifs de la chaumière abandonnée existante, de par le toit en chaume, le travail de l’assemblage de la charpente et l’inscription dans la longueur de la parcelle. Afin de marquer leurs différenciations mais montrer leur liaison, nous avons pensé un entre-deux couvert qui mène vers une terrasse extérieure ouvrant sur le paysage.

PLAN MASSE

COUPE TRANSVERSALE


LES HABITATIONS DE LOISIRS Les habitations sont placées au bord d’une forêt, face à la Seine, isolé mais restant relier par la rue au village. Tel suspendu, les habitations légères de loisirs s’intégrer et se fondent au sein de cette masse végétale. Le site possède une forte topographie, du côté rue pourtant elle est imperceptible car le sol est platsur une grande profondeur. Nous nous sommes appuyées sur cette topographie afin de desservir les logements qui sont placés chacun dans une alcôve existante. Une délimitation naturelle et arborée est ainsi naturellement créée entre les habitations.

PLAN MASSE

PLAN DU LOGEMENT

ÉLÉVATION


CORDIER Emeline - HAYVALI Eda PROFESSEURS ENCADRANTS - S06 MEEHAN Patricia ((Architecte) BALDUCCI Valter (Architecte)

TISSER LES RIVES GARE TGV ET NOUVEAUX QUARTIERS À ROUEN, ANCIEN SITE SERNAM (76000) PROBLÉMATIQUES URBAINES : DE LA MÉTROPOLISATION AU COEUR DE VILLE, MOBILITÉ ET HABITABILITÉ

La métropole a pour volonté de se réapproprier la friche industrielle, située Rive Gauche de Rouen afin d’y installer un quartier de logements avec un centre d’affaires. Ces programmes accompagneraient la gare TGV qui prendrait place sur le site.

Ces réflexions sont accompagnées par le projet du contournement Est de Rouen qui permettrait de réduire le trafic du quai Jacques Anquetil, qui jouxte le site. Moins fréquenté et de grande dimension, il serait un atout pour penser l’accès de la gare et des bureaux depuis des trottoirs et des voies cyclables tout en gardant une circulation à double sens.

Nous nous sommes basées sur le tissu existant afin de l’étendre, en prolongeant les rues et en créant de nouvelle, à l’échelle qu’un quartier. Les îlots, mixtes, sont organisés de manière à proposer un cœur commun et ouvert.

Sur le site prend lieu une grande halle en structure béton. Sensible à son esthétique et témoin du passé industriel du site, nous avons décidé de la préserver afin de l’aménager en un espace destiné à accueillir un marché couvert et des lieux de commerce. Elle devient le lieu pivot entre la gare et le quartier. Elle débouche sur le parc de la gare, qui ouvre sur le parc urbain des quais rive gauche.


PLAN MASSE


HAGUE Corentin - HUE HERMIER Paul - HAYVALI Eda PROFESSEURS ENCADRANTS - S07 BICHINDARITZ Franck (Architecte) RAMILLIEN Guillaume (Architecte)

L’EAU ET LE CORPS LES BAINS ET LE RESTAURANT DE LA PLACE DE L’ÉGLISE, LE TRÉPORT (76470) EXPÉRIMENTATION ET MATÉRIALITÉ, L’ ARCHITECTURE ET LE CORPS

Le projet a été pensé à partir d’un fragment qui découlait de notre désir d’espace. Le ressenti de l’eau sur le corps à porter nos recherches sur l’intensité de l’eau et son opacité. Ainsi, nous avons expérimenté : une goutte d’eau, l’immersion et l’intensité.

Le programme des bains s’intègre en cœur de quartier sur un site avec une topographie et un extérieur contenu par un mur d’enceinte, en brique. La façade du restaurant, sur la place est une façade opaque qui dialogue avec l’église qui lui fait face.

Cette recherche sur l’approche poétique et singulière de l’eau a été menée en parallèle de notre recherche de site et nos travaux de référence sur le Lido d’Ascona de L. Vacchini, le Lucas Headquarter du couple Smithson et le Poli House de l’architecte P. Von Ellrichausen.

Le hall d’accueil des bains mène vers les espaces de l’ordre de l’intime, contenu dans une architecture massive et intimiste. À l’intérieur, prennent place les bains chauds, les lieux de massages et les espaces de « pluie », travaillant l’intensité de l’eau.

La matérialité et le procédé constructif ont été pensés avec notre désir d’espace et le site, nous conduisant à expérimenter des assemblages en brique et en bois.

La paroi qui contient ces espaces laisse des échappées sur les bains collectifs projetés vers l’extérieur. Des alcôves, travaillées avec la structure, génèrent des lieux de détente contenu entre l’eau et le jardin.


EXPÉRIMENTATION - EAU ET INTENSITÉ

PAROI EN BOIS DE RÉCUPÉRATION - TEXTURE ET COULEUR

MUR PORTEUR EN BRIQUE - AJOURÉ


PLAN MASSE


COUPES TRANSVERSALES

COUPE PERSPECTIVE DES BAINS


ANGENAULT Thomas - BRASY Claire - HUE HERMIER Paul - HAYVALI Eda PROFESSEURS ENCADRANTS - OPTIONEL BOIS - S08 GONANO Asle (Architecte) FLIN Benoît (Architecte)

L’ÉCORCE UN ABRI EN FORÊT, FORÊT DE ROUMARE, CANTELEU (76380) CONCOURS AVEC CONTRAINTE FINANCIÈRES ORGANISÉ PAR LA MÉTROPOLE DE ROUEN - NON RÉALISÉ PROJET LAURÉAT

Au cœur de la forêt domaniale de Roumare, le site est situé à la rencontre d’axes ouvrants sur la Maison Forestière de la Mare des Grès et le parc animalier. Ces deux programmes sont fréquentés car ils sont visibles directement depuis l’accès de la forêt, or l’arboretum restait en marge. L’implantation de l’écorce a été pensée pour proposer aux promeneurs un arrêt pour profiter de l’environnement au croisement du Petit Charme. La structure de l’Écorce forme un seuil visible de loin. Il devient un repère dans la forêt pour

orienter les promeneurs, formés d’une part par l’abri et de l’autre par un support à vélo ainsi qu’un panneau d’affichage qui permet de mutualiser les informations du site. L’Écorce s’implante en marge du chemin, entre le hêtre et les charmes du site. Sa forme organique permet à l’abri de se fondre dans le site pour protéger le promeneur et lui donner à observer, grâce aux vues dégagées, la densité, la verticalité et la texture des arbres du lieu. L’écorce devient un cocon au sein duquel on peut s’asseoir et s’arrêter au cours de notre promenade.


PLAN MASSE

COUPE TRANSVERSALE


HUE HERMIER Paul - HAYVALI Eda PROFESSEUR ENCADRANT - S09 SALOMON Laurent (Architecte)

ÉCOLE POLYTECHNIQUE ÉCOLE D’ARCHITECTURE ET D’INGÉNIERIE, QUAI DU PRÉ AUX LOUPS, ROUEN (76000) THÉORIE ET MÉTHODOLOGIE DU PROJET

Le projet s’inscrit sur le quai du pré aux loups entre le pont Mathilde et le viaduc d’Eauplet. Le travail de cette parcelle, vaste mais longiligne, nous permet d’accompagner le développement des quais. Nous avons pensé, avec l’École d’Architecture et d’Ingénierie, un parc urbain qui s’adresse à la fin des quais de la ville Rouen tandis que l’ouest est pensé comme un espace boisé. Une verticale oriente le projet vers la ville et en détermine sa limite.

Le projet est travaillé en deux lignes distinctes, l’une face à l’autre. Leur mise en tension permet

de qualifier une place intériorisée et indique l’entrée de l’Ecole. Au creux de la colline, soulignant ainsi l’ancien CFA, nous avons pensé les programmes singuliers, tel le grand amphithéâtre, la restauration, la bibliothèque et les gymnases. Dans la seconde ligne, nous avons placé tous les lieux de l’ordre du régulier tels les salles de cours, les ateliers, les amphithéâtres de cours et les espaces de travail propre à chaque élève. La verticale accueille les logements ainsi que des espaces communs, elles sont mises à distance mais en lien avec l’école.


PLAN MASSE


COUPES TRANSVERSALES


PLAN REZ-DE-CHAUSSÉE

ÉLÉVATION NORD

MAQUETTES


HUE HERMIER Paul - HAYVALI Eda PROFESSEURS ENCADRANTS - PFE SALOMON LAURENT (Architecte) LEGRAND Kacha (Artiste) RUELLAN Gwenaëlle (Paysagiste)

XYZ, ÉCOLE D’ART ET DE DANSE UN LIEU DÉDIÉ À LA CRÉATION, PRESQU’ÎLE WADDINGTON, ROUEN (76000) THÉORIE ET MÉTHODOLOGIE DU PROJET

La vallée de la Seine constitue un territoire singulier le long duquel l’espace urbain se développe. Rouen prend part à ce paysage et s’approprie ses quais de Seine afin de les proposer comme véritable lieu de vie aux Rouennais et aux touristes.

Tenue entre les hangars réhabilités et le fleuve, la promenade se prolonge au-delà du pont Flaubert sur la presqu’île Waddington. Celle-ci est délaissée depuis la fin des activités industrielle, seul sont présents le musée maritime de Rouen, le Hangar 23 consacré aux représentations associatives et le Chai à vin abandonné qui va être réhabilité. Pourtant, la presqu’île se situe dans un secteur en développement à proximité immédiate du pôle commercial et sportif ainsi que des nouveaux quartiers.

La relation de cette presqu’île au centre ancien et à son environnement en développement engendre une réflexion pour sa requalification.

Décroché du sol, le projet constitue un seuil employant la sous-face comme franchissement et la verticale comme seuil indiquant la limite entre la promenade des quais et l’esplanade s’ouvrant sur le port. Ce vaste espace, unique dans la ville, permet d’accueillir les grands évènements de la métropole. Notre projet déploie l’horizontale de l’école de danse qui inscrit les programmes présents la presqu’île dans la prolongation de la ville, celui-ci se retourne afin d’intérioriser une partie de la presqu’île et s’érige l’école d’art en une verticale qui signifie l’entrée de ville.


COUPE PAYSAGÈRE

PLAN MASSE


PLAN REZ-DE-CHAUSSÉE

ÉLÉVATION EST


HAYVALI Eda ® Personnage DC Comics, Wonder woman ( gauche ) ® Personnage Disney, Star Wars, BB-8 Droïde ( droite )

LE PLI PROJET PERSONNEL, SCULPTURES EN PAPIER DE PERSONNAGES DE FICTION


MERCI

Eda HAYVALI ARCHITECTE D.E

hayvali.eda@gmail.com

Hayvali Eda - Architecture - Portfolio & Resume  
Hayvali Eda - Architecture - Portfolio & Resume  
Advertisement