Page 1

Rapport d’activité 2011


Avant-propos 4

3

Les concours d’entrée 6 Admis en 1re année 6 Entrants en 1re année 7 Admis en 2e année 8 Admis en 4e année 9

La promotion 61 Les conférences et les débats 61 L’Atelier de rencontres 61 Les Rendez-vous du Design 62 L’Observatoire des nouveaux médias 63 Histoire du cinéma 63 Histoire de la mode 63 Les éditions 64

[2] Les études 10

[6] Les ressources 65

La formation 10 La formation sur 5 ans 10 La 1re année 11 Les enseignements généraux 11 Les secteurs de spécialisation 14 EnsadLab Cycle de recherche, création et innovation 24 Encadrement pédagogique et coordination 32 Partenariats 33 Partenariats hors stages 2011 34 Échanges internationaux 36 Partenariats académiques internationaux 36 Formation permanente 39

Les moyens budgétaires et la gestion financière 65 Éléments de synthèse du compte financier 2011 65 Les locaux et matériels 71 Les travaux d’agencement 71 Les travaux d’entretien et de réparation 71 Les fournitures 72 Les prestations 72 Les ressources informatiques 73 Les ressources documentaires 74 La Bibliothèque 74 La Matériauthèque 81

[1] Les concours 6

[3] La vie de l’étudiant 40 Les bourses 40 Les voyages d’études 2011 43 Les stages effectués en entreprises 45 Les Associations 46 L’Association des Anciens élèves (Aae Ensad) 46 Le Bureau des élèves (BDE) 46

[4] L’organisation de l’École 47 Les instances 47 La gestion des ressources humaines 53 Les effectifs 53 La formation professionnelle 56

[5] La communication 57 Les outils 57 La lettre d’information électronique 57 La revue de presse 57 La création d’un portail internet / intranet 58 La nouvelle gestion du fichier 58 Les réseaux sociaux 58 Les expositions et manifestations 59 Les expositions 59 Les manifestations 60 Prix Da Silva Bruhns 60 Les festivals 61

Annexe 1 Effectifs des élèves 84 Annexe 2  Calendriers scolaires 85 Annexe 3  Mémoires 2011 86 Annexe 4 Diplômés 2011 91 Annexe 5 Membres extérieurs ayant participé aux jurys de diplôme 2011 96 Annexe 6  Encadrement pédagogique 98 Annexe 7  Organigramme au 31 décembre 2011 102


4

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

Avant-propos L’année 2011 a été riche de signes très encourageants pour l’établissement dans son positionnement

de grande école d’art et de design. En septembre 2011, l’École est devenue membre associé du Pôle de recherche et d’enseignement supérieur (PRES) constitué par la Fondation de coopération scientifique « Paris Sciences et Lettres – Quartier latin » qui regroupe 16 institutions d’enseignement supérieur et de recherche et porte le projet d’Initiative d’Excellence PSL*. L’École a également été retenue dans le cadre de 2 LABEX (Laboratoires d’excellence) : ICCA (avec Paris-XIII) et H2S (avec Paris-VIII). Enfin, l’École a été agréée par la Conférence des Grandes Écoles dont elle est membre à part entière depuis décembre 2011. Ces reconnaissances constituent une fierté pour l’établissement, aussi bien pour sa partie enseignement (cursus en 5 ans) que pour sa partie recherche (EnsadLab) Concernant la réflexion prospective, deux documents importants ont été élaborés : le projet d’établissement et le contrat de performance. Le projet d’établissement a permis de définir les objectifs opérationnels et les moyens fonctionnels au service des orientations stratégiques du ministère de la Culture et de la Communication. Il a été adopté par le Conseil d’administration le 24 novembre 2011. Le contrat de performance 2011-2013 s’attache à compléter et prolonger le projet d’établissement avec des indicateurs de performance et des valeurs cibles. L’année a été également riche de la vitalité des débats qui ont accompagné le processus de renouvellement des membres élus des instances (Conseil d’administration, Conseil des études et de la recherche, Collège des coordonnateurs, Commission consultative de recrutement) et le workshop libre des étudiants de mars 2011, ponctué par une soirée Portes ouvertes et prolongé par une réflexion renforcée sur l’impact des réformes pédagogiques (en particulier celles de la 4e année). Ces réflexions sont désormais poursuivies par les groupes de travail issus du Conseil des études et de la recherche qui se mettent en place en ce début 2012. Je salue aussi avec gratitude l’arrivée des nouveaux membres nommés en tant que personnalités qualifiées extérieures, au sein de nos instances. À compter du 1er novembre 2011 et en application du décret 2011-184 du 15 février 2011, le comité technique paritaire s’est transformé en comité technique (CT). A compter de cette même date et en application du décret 2011-774 du 28 juin 2011, le comité hygiène et sécurité est devenu comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT). Outre de nombreuses manifestations en propre et des participations à des projets collectifs, l’École a exposé le meilleur d’elle-même lors de ses journées « Portes ouvertes ». Plusieurs milliers de visiteurs ont pu constater de visu la dynamique de l’établissement dont les maîtres mots sont plus que jamais pluridisciplinarité, partenariat, innovation. Ce temps exceptionnel a mobilisé les dix secteurs de formation de l’École et son Laboratoire de recherche (EnsadLab), les étudiants, les professeurs, les techniciens et l’ensemble des équipes pour donner à voir et à comprendre les projets et les recherches en cours. Les workshops comme les « Plateaux » ont constitué des moments forts de la formation des élèves. On peut mentionner parmi les workshops et concours d’idées : —— le workshop avec le MIT Media Lab sur le thème « Imprimés intelligents et électronique » (16 étudiants dont 8 étudiants chercheurs) pour produire des imprimés en relation avec l’électronique, faisant suite au workshop de 2010 sur le thème des « Matières hybrides » ; —— le workshop « Quelle capsule pour recevoir ? » en partenariat avec l’Union nationale des industries françaises de l’ameublement (UNIFA) et dans lequel les élèves ont développé des projets par groupes pluridisciplinaires. Ce workshop a pris place au sein des « Plateaux » proposés aux élèves de 2e année qui constituent une des spécificités majeures de la formation dispensée à l’École.


5

Durant cette même année 2011, l’École a donné une « Carte Blanche » au cinéaste Jean-Paul Civeyrac qui

a mobilisé des élèves de tous les secteurs pour la belle aventure de réalisation d’un film, en équipe, « Fairy Queen ». De multiples initiatives ont permis de conforter la politique d’ouverture de l’École, qui se poursuivra avec l’ensemble de ses partenaires, académiques, notamment au sein de PSL*. L’année a été également marquée par un très important volume de travaux d’aménagement et d’amélioration d’accessibilité : —— regroupement des espaces dédiés aux élèves de 1re année au rez-de-chaussée, ce qui a nécessité le percement de cinq baies dans la façade sur la rue Erasme ; —— réinstallation du pôle impression au 2e étage (à la place des salles de cours des élèves de 1re année) ; —— mise en sécurité du fonctionnement des ateliers de morphostructure en sous sol (regroupement dans des locaux les plus ouverts possibles) et un ancrage complémentaire en étage avec un traitement des poussières de bois par aspiration ; —— installation au 3e étage des salles d’EnsadLab ; —— amélioration de l’accès aux personnes en situation de handicap par une première tranche de travaux (éclairage, circulations, locaux sanitaires), amélioration de l’accès sur rue, création d’espaces d’attente sécurisés. Du côté des éditions, nous avons eu le plaisir de voir paraître en coédition Histoire de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs (1941-2010), second volume de l’ouvrage qui retrace l’histoire des différentes étapes de l’École et des évolutions de son enseignement pour nous livrer, en creux, une histoire des arts décoratifs au XXe siècle, quand la décoration devient design. Je vous invite enfin à consulter la Lettre d’information de l’École, lancée en novembre 2010 sur www ensad.fr, qui complétera agréablement votre lecture de ce Rapport d’activité.

Geneviève Gallot, directrice de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs


6

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

[1] Les concours Les concours d’entrée Le concours d’entrée en 1re année pour l’année scolaire 2011-2012 s’est déroulé dans de bonnes conditions : 2581 candidats se sont inscrits ; 628 ont réussi l’épreuve de pré admissibilité ; 334 l’épreuve d’admissibilité et 85 candidats ont été déclarés admis, soit 3,29 % des candidats. Après les désistements, 78 sont entrés en 1re année (47 filles et 31 garçons). Pour le concours de 2e année, il y a eu 55 candidats admis sur 717 inscrits (37 filles et 18 garçons). Pour le concours de 4e année, il y a eu 25 candidats admis sur 336 inscrits (18 filles et 7 garçons) (annexe 1).

Admis en 1re année Les candidats inscrits au concours (2581) participent à une première épreuve dont le sujet est communiqué via internet : « Présentez un fait qui a modifié votre vision du monde et proposez un projet d’espace et/ou d’image et/ou d’objet qui résulte de cette modification. » C’est l’épreuve «Admissibilité 1»

Total inscrits

Nombre

%

2581

100

Admissibles 1

 628

 24,30

Non admis

1633

 63,30

Abandons

 320

 12,40

Les candidats retenus à l’issue de l’épreuve Internet (628) sont ensuite convoqués pour un oral composé de deux parties; dans un premier temps, ils commentent l’épreuve réalisée précédemment puis dans un deuxième temps ils exposent leurs travaux personnels. Cette phase est appelée “Admissibilité 2” Nombre

%

Admissibles 2

334

53,20

Non-admis

273

43,50

Abandons

 21

 3,30


[1]

Les concours

7

Les candidats admissibles, c’est-à-dire ceux retenus à la phase précédente (334), sont convoqués à une épreuve d’admission se scindant en deux étapes. —— Une épreuve de création libre (sujet imposé et temps limité, épreuve sur table) : « Faites un nœud ou une série de nœuds à partir de bandes de papier découpées dans les feuilles mises à votre disposition. À partir de ce(s) nœud(s) et en jouant sur certains paramètres (échelle, nombre, couleur, dimension, etc.), imaginez un projet d’espace, d’image et/ou d’objet. Votre création devra être accompagnée d’un ou de plusieurs schéma(s) explicatif(s) sur une demi feuille. » —— Une épreuve orale (commentaire de l’œuvre de création puis entretien à partir d’ouvrages figurant sur une liste de lecture et d’images variées). Cette étape est appelée “Admission”. Nombre

%

Admis

 85

25,40

Non-admis

239

71,50

Abandons

 10

 3

Les candidats retenus à l’issue de cette dernière phase (85) sont considérés comme admis. En raison des désistements intervenus après le concours (7), le nombre d’élèves entrant effectivement en 1re année en octobre 2011 s’est établi à 78.

Entrants en 1re année Répartition Homme/Femme F

Nombre

%

47

 60,25

9

31

 39,75

Total

78

100

Nationalité

Nombre

%

Française*

 77

 98,70

Nationalité

Étrangère**

  1

  1,30

Total

 78

180

* dont 1 né au Japon et 1 né au Brésil ** Maroc

Lieu de résidence Lieu de résidence

Nombre

%

Ile de France (hors Paris)

37

 47,40

Paris

34

 43,60

Régions autres qu’Ile-de-France

 7

  8,90

Total

78

100


8

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

Type de Bac Type

Nombre

%

Bac L

34

 43,60

Bac S

17

 21,80

Bac sciences et technologies Arts Appliqués 14

 17,90

Bac ES

 9

 11,50

Bac professionnels

 3

  3,80

Bac sciences et technologies

 1

  1,30

Total

78

100

Mentions au Bac Assez bien

Nombre

%

21

16,40

Bien

17

13,30

Très bien

 9

 7

Total des mentions au moins “Assez bien”

47

60

Admis en 2e année Répartition Homme/Femme Nombre

 %

F

37

 67,30

H

18

 32,70

Total

55

100

Nationalité Nombre Française

52

 %  94,50

Étrangère*

 3

  5,50

Total

55

100

* Italie et Canada

Lieu d’études avant le concours Lieu d’études

Nombre

 %

Paris - Ile de France

31

 56

Autres

24

 44

Total

55

100


[1]

Les concours

9

Études antérieures Type

Nombre

 %

Écoles nationales supérieures d’arts appliqués

33

 60

Écoles nationales supérieures d’art

 8

 15

Écoles supérieures d’art

 5

  9

Universités et écoles d’arts étrangères

 5

  9

Universités

 4

  7

Total

55

100

Admis en 4e année Répartition Homme/Femme F

Nombre

%

18

 72

H

 7

 28

Total

25

100

Nationalité

Nombre

%

Française

21

 84

Nationalité

Étrangère*

 4

 16

Total

25

100

* Italie et Canada

Lieu d’études avant le concours Lieu d’études

Nombre

%

Paris - Ile de France

 8

 32

Autres

17

 68

Total

25

100

Type

Nombre

%

Écoles nationales supérieures d’art

15

 60

Études antérieures

Écoles supérieures d’art étrangères

 5

 20

Universités

 2

  8

Écoles supérieures d’architecture

 2

  8

Autres

 1

  4

Total

25

100


10

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

[2] Les études La formation La formation sur 5 ans Le cursus de l’École suit le principe du semestre pédagogique et comprend 5 années d’études. (>Annexes 2, 3, 4, 5, 6)

En 1re année, l’enseignement est pluridisciplinaire et le redoublement n’est pas autorisé. Une journée d’information sur les professions est organisée début février à l’École pour faciliter l’orientation des élèves de 1re année. Elle est animée par les coordonnateurs, des enseignants et de jeunes diplômés. Les cours d’anglais sont obligatoires. Le cursus de la 2e et de la 3e années au sein de chaque secteur se construit autour d’une étroite articulation entre les enseignements spécialisés de secteur et les enseignements généraux ; il permet également des interactions entre secteurs. La 4e année comprend un stage en entreprise obligatoire et la soutenance d’un mémoire. Ce stage, d’une durée d’au moins 3 mois, est encadré par un directeur de stage et un tuteur de stage extérieur ; il fait l’objet d’un rapport synthétique et d’une évaluation. La 5e année est consacrée au projet de fin d’études (Grand Projet) ; elle s’accompagne de conférences de sciences humaines. Tous les élèves des 10 secteurs d’enseignement ont effectué un stage en milieu professionnel. Il est possible de moduler la durée obligatoire et de la fractionner en deux, voire trois stages. La nécessite d’ouvrir et de développer les formations dans le contexte professionnel et international s’est vite affirmée. Parallèlement, les organismes internationaux tels que l’OFAJ et Erasmus ont développé des moyens financiers spécifiques pour l’attribution de bourses aux élèves en formation professionnelle à l’étranger. L’École apporte un soutien financier aux meilleures candidatures d’élèves désireux d’effectuer leur stage professionnel à l’étranger. Cette bourse est attribuée après examen des candidatures par une commission ad hoc.


[2]

Les études

11

La 1re année Les élèves de 1re année ont été regroupés dans un espace commun au rez-de-chaussée, divisé en quatre classes. L’emploi du temps a subi plusieurs modifications : - la demi-journée du jeudi après-midi a été libérée pour donner la possibilité aux étudiants de faire des recherches personnelles (atelier, expo, bibliothèque, etc.). - l’emploi du temps en 4 temps a été remplacé par une séquence en 3 temps. Temps 1 : « Regarder et Percevoir » Durant dix jours, les élèves exécutent une série d’exercices autour d’une thématique définie par le collège des enseignants associé à chaque groupe. L’objectif en est de stimuler le regard et la perception en tentant d’en trouver des traductions créatrices via différents média. Temps 2 : « Représenter : acquisition des outils conceptuels, techniques, pratiques et méthodologiques » Durant vingt-trois semaines, alternent des cours et des workshops techniques. L’objectif en est l’apprentissage des outils, des savoirs et des méthodes. Temps 3 : « Exprimer et projeter, projets de synthèse thématique : « Les ateliers Projets » Le workshop se déroule en lien avec des partenaires extérieurs encadrés par l’ensemble des professeurs de 1re année, répartis sur 5 thématiques. L’objectif en est l’initiation à la pédagogie du projet. À partir d’une analyse fine et détaillée du contexte, il faut pouvoir imaginer, proposer et réaliser un projet plastique. Par ailleurs, à l’adresse de l’ensemble des étudiants de 1re année au cours du « Temps 2 », les professeurs de sciences humaines dispensent depuis la rentrée leur cours en amphithéâtre - cinq à six cours de deux heures chacun – Ainsi les élèves peuvent-ils acquérir un socle commun de connaissances. L’enseignement et la pratique du dessin ont été renforcés, notamment le dessin lié à l’espace. Le nombre de cours de perspective a été augmenté tandis que les cours en amphithéâtre ont été remplacés par des cours en salle par groupe, alternant des cours en extérieur et en intérieur et créant des liens avec les autres disciplines. En début du « Temps 2 », pour réduire des différences de niveau importantes entre les étudiants, des cours d’acquisition des modes de représentation informatique ont été introduits, visant la maîtrise des logiciels de la Suite Adobe : Indesign, Photoshop, Illustrator, dispensés par les professeurs de typographie, Enfin, dans le cadre des ateliers projets du mois de mai, les étudiants de 1re année ont travaillé en 2011 avec plusieurs partenaires : —— avec la Muse en circuit autour du Festival de création musicale, en tentant de rendre pérenne l’éphémère, de rendre palpable l’invisible. Les travaux ont été présentés dans la rotonde avec l’Acousmonium le 31 mai. —— avec le Muséum national d’histoire naturelle : à l’occasion de l’exposition temporaire « Au fil de l’araignée », les élèves de 1re année ont créé une installation dans la Grande galerie de l’Évolution. —— avec Carole Ecoffet, chargée de recherche CNRS, les élèves ont travaillé sur les phénomènes ondulatoires ou : « Comment représenter et penser la relation au monde, fort de la conscience des principes physiques explorés par les acteurs de la science contemporaine. »

Les enseignements généraux Sciences humaines et histoire de l’art et des civilisations Les cours de sciences humaines (SH) et d’histoire de l’art et des civilisations (HAC) incitent l’étudiant à la lecture, à la réflexion et à l’analyse critique de textes, d’images, d’objets et d’espaces construits. Ils conduisent l’élève à acquérir des connaissances, à aiguiser ses méthodes de travail, à stimuler sa curiosité, à développer son expression orale et écrite. Ces acquisitions théoriques, méthodologiques et critiques sont vérifiées régulièrement par des épreuves sur table, des fiches de lectures, des comptes-rendus rédigés, des exposés ou d’autres modalités de contrôles adoptées par l’enseignant. Tous ces travaux sont associés aux pratiques des secteurs de l’École.


12

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

Langue vivante : Anglais Les cours de langue doivent permettre aux futurs diplômés de maîtriser l’anglais dans leur cadre professionnel. Ils sont organisés autour de la communication professionnelle et des relations interculturelles. À l’issue de la 5e année, l’élève devra pouvoir exprimer avec aisance sa démarche, présenter ses projets professionnels à l’oral comme à l’écrit, travailler avec des équipes non francophones, se présenter à un entretien professionnel, défendre un dossier d’appel d’offres et faire preuve d’une meilleure compréhension des codes culturels anglo-saxons pour réagir aux situations concrètes du quotidien.

Expression plastique Le secteur Expression plastique regroupe le dessin, la peinture, la sculpture, l’atelier de moulage, la mosaïque, la gravure et la sérigraphie. L’École nationale supérieure des Arts Décoratifs se positionne comme un établissement pluridisciplinaire qui propose dix secteurs d’enseignement dans les champs des arts et du design. Le secteur Expression plastique, domaine « transversal », a pour mission d’accompagner les élèves de tous les secteurs (qui se rencontrent ainsi dans les ateliers) tout au long de leur cursus, de nourrir leur créativité et leurs moyens d’expression. Ce secteur a un rôle fédérateur et de recherche fondamental. En 1re année, peinture, dessin et sculpture sont des « fondamentaux ». Les élèves bénéficient également d’une initiation à la sérigraphie. En 2e année, tous les secteurs ont un cours obligatoire de dessin et un studio d’expression plastique au choix. En 3e année, les élèves doivent valider deux studios dont un obligatoirement en dessin ; de plus et selon les besoins, les secteurs peuvent faire appel à tel ou tel enseignement d’expression plastique qui leur paraît approprié. Chaque élève peut ainsi, et indépendamment du secteur auquel il appartient, poursuivre une démarche plastique dont on sait la nécessité dans la vie d’un créateur.

Morphostructure L’enseignement de la Morphostructure vise à développer chez l’élève le désir et la capacité à concevoir des volumes. Il suit les axes principaux de la connaissance, dont l’expérimentation, la géométrie, les sciences exactes et les savoirfaire fondamentaux relatifs à la mise en œuvre des matériaux. Il aborde les domaines de recherches, de représentations, de constructions de formes, de structures, d’équilibres, d‘articulations, de mouvements, de mécaniques simples. La géométrie descriptive est traitée par l’apprentissage du dessin perspectif et projectif manuel autant qu’informatique, par la réalisation de maquettes en volume pour visualiser intersections et développements. L’apprentissage des lois physiques ancrent les savoirs théoriques. Dans le cadre d’exercices et de TP en atelier / labo d’expérimentations, les savoir-faire manuels sont développés sur les machines et par les outils nécessaires à la mise en œuvre des matériaux. Les processus de fabrication – croquis, plans, tracés, étapes de réalisation – notion et maîtrise de précision, normes et contraintes de sécurité y sont également expérimentés.

Perspective Le cours de perspective a pour objet la connaissance des outils de représentation de l’espace dans une démarche d’ouverture à l’intelligence dessinée. Il accompagne les étudiants dans l’exercice du projet tout en proposant une approche conceptuelle propre. Le cours de perspective est l’occasion d’élargir la pratique actuelle de la représentation, nonobstant l’héritage de ses expressions passées.


[2]

Les études

13

L’enseignement favorise les allers et retours entre la théorie et la pratique, laquelle est privilégiée tant en atelier qu’in situ. Il intègre toutes les connaissances nécessaires tant à l’expression spontanée du projet qu’à sa communication effective . Les techniques de perspective sont étudiées selon leur logique géométrique et selon les différents modes d’expression graphique. Enfin, le dessin perspectif fait l’objet d’un questionnement plus large au travers de références, de disciplines et de pratiques connexes, lequel tend vers une même problématique : comment comprendre, imaginer, projeter, concevoir les espaces, via leur représentation.

Couleur L’enseignement de la couleur entraîne l’élève à élaborer une démarche inventive, sensible, technique et scientifique. Il vise à développer les facultés de concepteur couleur par la pratique de l’analyse, de l’expérimentation, de la conceptualisation, et de la formalisation. En 1re année, l’enseignement de la couleur porte sur l’observation de notre environnement coloré, des phénomènes chromatiques et de l’interaction avec la lumière et la matière. Il ouvre la curiosité des élèves à l’ampleur du champ de création couleur , de l’espace à l’objet et à l’image. Il développe l’analyse des phénomènes perceptifs de la couleur, dans leurs dimensions sensorielle, physique et culturelle et approfondit, par la pratique, les notions fondamentales théoriques de la couleur. Les quatre années suivantes, l’enseignement Couleur a une vocation de formation transversale intégrée aux secteurs de spécialisations. Il favorise le développement d’un esprit de recherche dans le cadre de projets liés aux différents secteurs. Au terme des cinq années du cursus, l’univers Couleur trouve naturellement sa place au sein de la Recherche EnsADLab, dans le cadre de l’ axe SAIL, focalisé sur les phénoménologies des “ Sciences et Arts des Interactions Lumière Matière Couleur ”.

Lumière L’enseignement de la lumière est complémentaire des enseignements de la couleur et de la matière. L’élève complète ses connaissances et sa pratique de la couleur soustractive en découvrant et en expérimentant les notions fondamentales des phénomènes lumineux et de la synthèse colorée additive. Il étudie également les effets de la lumière sur les structures de surface des matériaux, la mise en lumière spatiale et le pouvoir expressif de la lumière. L’enseignement, fondamental et transversal, est dispensé dès la 1re année. Fondamental, puisqu’il concerne la vision dans ses dimensions physiques et perceptives et qu’il permet d’augmenter la palette des outils d’expression de l’élève. Transversal, puisque la lumière est un medium de l’art contemporain, du design et de l’espace, nécessaire à la formation de base de tous les élèves quels que soient leur futur choix de secteur de spécialisation. En fin du cursus, il intervient sur le fond et la forme des grands projets de 5e année de Design textile et matière, tout comme en Scénographie et en Photo-vidéo, où l’art et la science de la lumière sont déterminants dans la concrétisation d’univers scéniques et plastiques imaginaires. La lumière est également un domaine de recherche fondamentale, présente dans le cycle SAIL-EnsadLab, consacré à l’étude des “Sciences et Arts des Interactions Lumière Matière Couleur”.

Matière La perception de la Matière se situe dans une chaîne sensorielle d’interactions avec la couleur et la lumière. Croisé avec ces enseignements complémentaires, l’enseignement Matière appartient au domaine des enseignements fondamentaux transversaux puisqu’il est impliqué de fait dans la pratique de tous les secteurs de spécialisation de l’école, englobant les notions de perception, la pratique de la conception, et de la représentation qu’elle soit purement visuelle dans les applications de l’image fixe ou animée ou qu’elle ajoute la dimension matérielle dans les applications du design et de l’espace.


14

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

Les cours de matière visent à sensibiliser les étudiants à la diversité des textures qui les entourent, à leur faire entrevoir leur pouvoir d’inspiration et à affiner le regard de l’élève en analysant les différents paramètres visuels et tactiles des matières et des textures. L’enseignement provoque de nouveaux schémas de pensées, de nouvelles méthodes de recherche en analysant la fonction et les niveaux d’intervention de la matière dans le processus créatif. Il stimule chez l’étudiant la nécessité du savoir-faire, de la connaissance des techniques et des outils traditionnels et industriels. Il leur donne les moyens d’innover dans leur discipline par l’emploi raisonné des matériaux et par la création de matière, et de réfléchir aux notions d’écologie dans la fabrication et à l’utilisation de la matière. Lié à l’évolution des mentalités, des pratiques et des techniques, la Matière est une discipline nouvelle à l’Ensad, initiée par le secteur Design textile et matière, dans un esprit de recherche fondamentale et ouverte aux domaines de l’image, de l’objet et de l’espace.

Les secteurs de spécialisation Architecture intérieure 2e année

L’année a été consacrée à aborder l’architecture sous l’angle du lien entre l’objet et son environnement. Deux exercices pratiques ont été suivis pour apprendre à intégrer la recherche sans l’espace. Le premier consistait à concevoir puis à réaliser un espace métaphysique, rectangle de 50 x 25 m, tendu de cordes pour monter et/ou descendre dans un volume contraint. Le second a vu la construction d’une maison, sous forme de maquettes, sous la direction de Miza Mucciarelli, de deux maquettes au 1/500e et au 1/50e. 3e année

Pour enrichir la pédagogie, deux conférences ont été données : l’une consacrée au paysagisme avec Michel Giraud ; l’autre sur l’accessibilité et le handicap avec Anne Bugagnani. La visite commentée de chantiers a été assurée par Anne Geisdoerffer. Trois films ont été projetés autour du thème commun du développement de projets : « Naissance d’un hôpital » de Comelli (hôpital Robert-Debré, Paris), « Habitants » pour Arté et « Développement durable » d’Hélène Jourda (AcadémieMont-Cenis, Allemagne). En liaison avec l’atelier projet « Architecture intérieure et proximités urbaines, le voyage d’études s’est déroulé fin mars – début avril à Abu Dhabi et Dubaï. Antoine Degoutin, enseignant, et les élèves ont pu voir de visu la problématique des villes nouvelles, visiter chantiers en cours et aménagements intérieurs finalisés de bâtiments publics et privés. 4e année

L’enseignement a porté sur les aspects socio symboliques et techniques d’un projet d’aménagement intérieur en site urbain, qui comprend son insertion et ses proximités extérieures. La théorie s’accompagne d’une immersion en « entreprise de production » de l’espace, extérieure à l’École. Fabrice Dusapin, enseignant, a organisé la visite de « barres » des années 1960-1970 avec l’architecte Philippe Panerai, l’ensemble résidentiel « Les Olympiades », place d’Italie, avec son auteur Michel Holley. Il a aussi fait bénéficier ses élèves de la visite de ses propres chantiers de logements à La Défense et à Ivry-sur-Marne. 5e année

Pour la réalisation de leur « Grand projet », il a été demandé aux élèves de développer un projet d’aménagement transdisciplinaire en animant le concours de différentes spécialités de secteurs enseignées à l’Ecole liés au thème du projet de synthèse. Puis ils ont dû démontrer la capacité de formuler avec pertinence et autonomie une réponse personnelle à des concours appliqués ou des recherches, ou des consultations extérieures, sélectionnés par les enseignants parmi l’offre des donneurs d’ordre extérieurs et professionnels.


[2]

Les études

15

Art espace 2e ANNÉE

Cette promotion intégrant plusieurs élèves par équivalence, il convient de les familiariser aux potentiels et aux méthodes de travail de l’École. Ainsi, sur la question du faire, la construction pédagogique du cours « Volume / Couleur » (Marc Thébault au 1er semestre, Jan Kopp au 2e semestre) articule la réalisation des travaux dans les divers ateliers (métal, bois, maquette, vidéo, sérigraphie), alors que le cours « Sculpture et installation » (Patrick Jeannes) apprend à inventer des méthodes de travail et des procédures afin de fonder un lieu à partir duquel les associations de pensée, la réflexion et l’esprit critique pourront être exprimés. Aussi l’enseignement propose-t-il de mettre au jour les intentions des élèves, leurs aspirations dans une forme et dans un matériau. Le cours (Patrick Jeannes) dispensé aux étudiants du secteur Photo / Vidéo, en secteur associé, réunissant antérieurement les deux secteurs en un groupe était devenu trop lourd au regard des effectifs et des espaces disponibles. Il a grandement bénéficié d’une nouvelle formule consacrée spécifiquement aux rapports espace-image. Le cours (Chritian Rondet) donné par le secteur Design graphique / Multimédia en secteur voisin continue de donner d’excellents résultats. 3e ANNÉE

Cette année, déterminante dans le cursus, poursuit les apprentissages commencés en 2e année et intègre l’apprentissage d’une méthodologie associant réalisation et distance critique. Les invités extérieurs (un cours volume espace, l’atelier de l’invité) apportent des savoirs complémentaires à ceux de l’équipe enseignante. Le cours d’Élisabeth Ballet « Sculpture et installation » développe et approfondit l’expérience du volume et de l’installation dans la matérialité plastique de l’œuvre. Le cours « Volume-espace » a été confié cette année à Jan Kopp, artiste nouvellement engagé. L’« Atelier de l’invité » est délivré chaque année par un créateur différent, occupant une place dans un champ disciplinaire spécifique, complémentaire de l’équipe permanente. Après Alain Declercq, Colin Cook, Mathieu Mercier c’est Marylène Négro qui en a été chargée. Dans ce cadre, son enseignement porte sur l’écriture et sur le son, permettant aux élèves de se familiariser avec un moyen d’expression peu enseigné jusque là, puis s’élargit à la question de la narration audiovisuelle au sens large. « Histoire et théorie : sculpture et installation » dispensé par Catherine Strasser permet d’approfondir l’histoire spécifique des pratiques tri dimensionnelles dans une optique personnalisée pour chaque élève qui doit y réfléchir à son champ de références personnelles. Le voyage d’études s’est déroulé à Venise. Marc Thébault a assuré l’encadrement des étudiants qui ont pu découvrir la Biennale, dans une cité historique à un moment où tradition et modernité se rejoignent . 4e ANNÉE

On a assisté à une excellente synergie des cours nouvellement répartis sur la totalité de l’année scolaire dans une formule allégée pour permettre à la fois de maintenir une continuité pédagogique et de laisser un temps disponible significatif à l’élaboration du mémoire : « Production/mise en œuvre » (Élisabeth Ballet), « Hors cadres» (Patrick Jeannes), « Actualités artistiques » (Jean-Louis Pradel) et « Sculpture installation » (Elisabeth Ballet) au 1er semestre, « Économie de la production » (Marc Thébault) et « l’Art de l’exposition » (Catherine Strasser) au 2e semestre. Les stages se mettent en place avec fluidité, avec des partenaires de haut niveau et très divers. Ils sont capitaux car pouvant déboucher sur une promesse de travail ou des projets concrets. Les mémoires sont bien intégrés au cursus et les professeurs prennent les décisions indispensables à cette considération. Les excellentes notes, obtenues en soutenance, en témoignent. Le workshop conduit par Sébastien Gschwind, artiste invité, a donné lieu à une grande installation collective permettant de distribuer les travaux personnels de façon valorisante. Ce résultat a été exposé aux Portes ouvertes. 5e ANNÉE

L’attribution d’une salle exclusivement réservée aux élèves de 5e année continue de s’avérer fructueuse, bien que l’espace soit limité ; ce qui peut complexifier la préparation des grands projets quand plusieurs grandes pièces sont en construction simultanément.. En début d’année et avant que l’élève ne soit absorbé exclusivement par la préparation du Grand Projet, un cours (Marc Thébault) sur le multiple permet d’engager les énergies et de réaliser un prototype de niveau professionnel. L’équipe pédagogique rassemble les professeurs permanents précédemment cités et Jean-Luc Blanc qui rejoint Art espace à ce niveau du cursus.


16

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

Plusieurs personnalités ont été invitées à rencontrer les élèves sur leur projet et sa mise en forme, ainsi que des professeurs artistes enseignant dans d’autres secteurs. La promotion a été brillante et plusieurs étudiants ont amorcé des projets professionnels (expositions, salons, prix, résidences) avant la fin de leur scolarité.

Cinéma d’animation 2e année

Le 1er semestre est axé sur l’apprentissage des techniques d’animation dans une approche analytique et une appproche sensible de l’art du mouvement. Un projet en équipe avec un partenariat exterieur permet aux élèves de se confronter à toutes les étapes d’un film court (30 secondes), conception, fabrication, finition dans un délai imparti. C’est l’ensemble de ce processus qui sera approfondi ensuite tout au long de leur cursus. Le 2e semestre, est axé sur l’écriture, le scénario et le storyboard à partir de contraintes ainsi que sur des exercices d’animation d’après un modèle. Dans le cadre du projet lié à une commande, l’un des génériques réalisé par les élèves pour le festival des journées romantiques de Cabourg a été choisi comme bande annonce officielle et diffusé dans 80 salles de cinéma ainsi que sur la chaîne CinéCinéma en juin. Le nouveau projet initié par Sébastien Laudenbach est en relation avec la commémoration des 20 ans de l’Association du cinéma indépendant pour sa diffusion (ACID). 3e année

Le 1er semestre vise à maîtriser l’expression par le mouvement et l’animation directe au banc-titre sur une musique préalablement décryptée. Le 2e semestre est centré sur la dramaturgie. La société Double Negative, société d’effets spéciaux basée à Londres est venue présenter sa production en présence de l’animateur Patrick Giusano. Pour leur voyage d’études, les élèves se sont rendus au Festival international du film d’animation d’Annecy. Lors de cette manifestation, ils ont pu approcher toutes les catégories de films et de techniques. 4e année

François Colou, a dirigé un workshop intitulé « Phénomène musical » en lien avec les élèves ingénieurs de l’IMAC (Université Paris- Est) et Vincent Nozick, l’un des responsables de l’IMAC. Olivier Gillon a encadré les réalisations sur le thème des émotions pour le projet de secteur du 1er semestre basé sur des matériaux filmés en gros plan et les improvisations des élèves compositeurs du CNSMDP (Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris). Cette collaboration a donné lieu à la réalisation de films collectifs. Les films encadrés par Florence Miailhe et Sébastien Laudenbach « Invitation à la visite de la cité de Fontevraud » ont été diffusés à l’Abbaye de Fontevraud, Centre culturel de l’Ouest. 5e année

Le partenariat entre le secteur et le CNSMDP, par l’intermédiaire de Marie-Jeanne Séréro, professeur de musique à l’image, a été reconduit pour les Grands projets. Des films des élèves de 5e année étaient présentés dans le programme « Temps d’écoles » d’images au Festival Temps d’Images à la Ferme du Buisson. Les films de Grands projets sont présentés sur la nouvelle plate-forme web Arte creative, en accord avec la chaîne Arte.

Divers Deux anciens élèves du secteur, Camille Lapelerie et Romain Blanc-Tailleur sont venus présenter leur parcours professionnel ainsi que deux réalisateurs, Benjamin Renner et Gianluigi Toccafondo. Dans le cadre de la 10e Fête du cinéma d’animation, organisée par l’AFCA (Association française du cinéma d’animation) en lien avec le Festival estonien Paris et Ile-de-France « Estonie-tonique » et en hommage au studio Eesti Joonisfilm, une projection des films de Priit Parn et Olga Parn, Kaspar Jancis, Priit Tender, Ulo Pikkov a eu lieu à l’EnsAD le 17 octobre. Le secteur a participé aux Rencontres Animation Formation d’Angoulême les 17 et 18 novembre avec l’annonce officielle du réseau des écoles d’animation (RECA) soutenu par le CNC. L’EnsAD est l’une des quinze écoles fondatrices de ce réseau RECA avec ArtFX, ATI Université Paris 8, Emile Cohl, ESAAT, EMCA, Georges Méliès, Gobelins Ecole de l’Image, ILOI, Isart Digital, Institut Sainte –Geneviève, LISAA, La Poudrière, Supinfocom Valenciennes, Supinfocom Arles. Des films de Grands projets ont été projetés lors de la 9e édition du Carrefour de l’animation au Forum des Images début décembre.


[2]

Les études

17

Design graphique / multimédia 2e année

Un programme basique se développe au cours de l’année tant dans le domaine du multimédia que du graphisme et de la typographie. Elle a pour objectif « d’apprendre à voir » et de donner des outils nécessaires (bases de programmation, maîtrise des logiciels de graphisme et de multimédia). Dans le domaine de la typographie, l’élève aborde des notions de base et construit son premier alphabet (matrix). Une série d’exercices permet de progresser dans l’apprentissage technique et d’expérimenter les notions de base (transition entre les deux formes ou deux mots, déplacement dans l’espace, correspondance entre le son et la forme. Le 2e semestre de l’année 2010/2011 a intégré des données plus complexes (le contenu éditorial…) et a permis de réaliser un livret d’accueil pour le CMPP (Centre médico-psycho-pédagogique ) de Montgeron-Crosne.

Dis-moi dix mots qui te racontent Les élèves de l’Ensad en 2e année design graphique ont réalisés un projet de mise en images des dix mots proposés dans le cadre de la Semaine de la langue française et de la Francophonie. Chaque élève a choisi un mot et après l’analyse a procédé à la recherche des formes en relation avec ce mot. Un cahier de recherche a permis de sélectionner et de réaliser une affiche et une séquence vidéo du mot sélectionné. Ce travail permet de comprendre la force de l’image, sa lecture instantanée mais aussi d’aborder la polysémie de l’image et d’expérimenter différents média comme la sérigraphie, le dessin, les médias numériques ou la réalité augmentée.

Apprentissage de la lecture Un conférencier invité, spécialisé dans le domaine de l’apprentissage de la lecture, Didier de Calan a apporté des données théoriques nécessaires pour développer les projets autour de cette question. Les projets réalisés vont être testés en situation dans une classe de maternelle (5 ans).

Culture du projet Une série de conférences est organisée pour les élèves de la 2e année et porte sur les aspects théoriques en relation avec la conduite du projet : psychologie, philosophie, sémiologie de l’imaginaire, veille sociétale, traitement des données… 3e année

La 3e année a été consacrée à des relations de projets d’édition et des sites web. Une recherche spécifique a été menée à l’occasion de la commémoration de Claude Garamond pour réaliser les séquences animées et des objets d’édition. Par ailleurs, la relation entre le graphisme et l’espace a fait l’objet d’un workshop avec le secteur Design objet et un cours spécifique a été consacré à l’approfondissement des aspects de design numérique (la conception des génériques de film). La poursuite du partenariat avec la Fémis a eu pour objet la réalisation des affiches des films réalisés par l’école partenaire.

Sciences Po Les élèves de la 3e année travaillent en commun avec les élèves de Sciences Po dans le cadre d’un enseignement de Sciences Po dirigé par Bruno Latour portant sur la controverse. Chaque groupe d’élèves réalise un site web et aborde la question de présentation graphique des données. 4e année

Graphistes invités Dans le cadre du workshop du début de l’année pour les 5e et 4e années ont été invités les graphistes Rik Bas Backer et José Albergaria pour réaliser une édition dans le domaine de la musique sur support vinyle. Il s’agit de créer par chaque groupe un morceau de musique, et de trouver ensuite une mise en forme qui permet de lier les différents morceaux et de coordonner le projet. Les cours de 4e année sont structurés autour de quatre pôles : le design systémique et identité de la ville, le design éditorial, le design typographique, le design de service et design d’interaction. Cette organisation est prolongée en 5e année : l’objectif est de renforcer la cohérence du niveau master pour permettre à chaque élève d’approfondir un (ou plusieurs) de ces quatre pôles en 4e et 5e année. Cette organisation vise à renforcer la cohérence entre la recherche théorique (le mémoire de fin d’études) et le projet de diplôme qui est en même temps l’initiation à la recherche.


18

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

L’atelier Levinas Dans le cadre de design éditorial encadré par Philippe Millot les élèves ont constitué un atelier avec les Cahiers d’études lévinassiennes. Les dix ans des « Cahiers » seront marqués par l’introduction d’une nouvelle formule et par la mise en place d’un événement ou d’un concept de présentation qui matérialisera, dans toutes ses dimensions, l’engagement des « Cahiers d’études lévinassiennes » et son interaction avec une nouvelle approche graphique. A partir du cahier des charges remis par les « Cahiers », les élèves ont proposé une réadaptation graphique de la revue (couverture, intérieur) et un événement pour le lancement de la nouvelle formule. A cet atelier s’ajoute une invitation aux deux séminaires tenus à l’Ensad : René Lévy : « Du naturel de l’homme, le paradoxe du comédien : Diderot et Louis Jouvet ». Et un second séminaire : Giles Hanus : « Nature et prophétie chez Spinoza ».

Histoire du graphisme Un cycle de conférences basées sur l’analyse de la situation du graphisme en France entre les deux guerres est proposé par Catherine de Smet et a réuni les élèves de dgmm en 4e année et les élèves de Paris 8. 5e année

Elle a été consacrée à réaliser des projets de diplôme dans les domaines de la signalétique, de l’identité visuelle, de l’édition et du multimédia. Le jury présidé par Renaud Huberlant, designer graphique a été composé de Catherine de Smet, Emmanuel Bérard, Ruedi Baur, Isabelle Guédon et Philippe Millot. Le jury a remarqué le projet de Christian Debanne dans le domaine de design d’information (la loi Adopi), le travail de Jérémy Boys consacrée à la visite interactive des musées d’archéologie, le projet de Thomas Stavridis d’apprentissage de japonais / français avec une tablette numérique, la consultation d’une base de données de musique personnalisée présenté par Emmanuel Honoré ; la mise en place d’un système typographique commun à plusieurs alphabets : latin, mandarin, arabe développé par Tristan Maillet et Marco Maione et le système de communication pour les sourds et l’apprentissage de la langue des signes présenté par Jean-Marie Couchouron.

Design objet 2e année

Un concours de création d’un trophée en partenariat avec la Fondation Philippe Seguin de la Fondation du football a été proposé aux étudiants de 2e année Design objet. Les trophées réalisés ont été remis aux lauréats, voir : http://www.fondationdufootball.com/principales-operations/les-trophees-philippe-seguin. En partenariat avec la société Artémide et l’agence Design Office/Joseph Mazoyer, les élèves ont été invités à réfléchir à un « objet image » offert à offrir aux clients de l’entreprise. Il devait pouvoir être fabriqué dans les ateliers de l’entreprise avec son savoir-faire et ses ressources techniques. Professeurs : Sophie Larger et Patrick Blot. 3e année

Un projet spécifique a été réalisé en partenariat avec l’Innovathèque de l’institut technologique FCBA (Forêt, Cellulose, Bois-construction, Ameublement) sur l’éco-conception et les matériaux (www.innovathequetba.com). Designer invitée : Paule Guérin spécialiste en éco-conception ; enseignants intervenants par équipe : Sophie Larger, Laurent Godart, Alexandre Fougea et Pierre Favresse. L’objectif complémentaire était de mettre en place une réflexion sur les basiques liée au développement durable en 2e et 3e année Design objet. Le séminaire Couleur s’est tenu, comme chaque mois de mars, avec l’École nationale supérieure des mines de Paris. Enfin, le partenariat avec le Groupe Tarkett s’est poursuivi autour du projet « Matière Lumière Couleur »  sur la recherche d’états de surface (enseignante : Vonnik Hertig) en relation avec l’axe de recherche DCIP. Dans la continuité des années précédentes, les élèves se sont rendus au Salon du meuble de Milan, du 14 au 19 avril 2010. À leur retour, ils ont dressé un bilan via un site Internet (http://milan2011_designobjet.ensad.fr/). Du 2 mai au 27 mai, sur une proposition d’Anna Bernagozzi et avec Stéphane Villard designer, le workshop « Da cosa nasce cosa » a permis aux élèves de Design objet et de Design graphique/multimédia, de découvrir et d’expérimenter la matière « à penser et à créer » formidablement riche de Bruno Munari tout en la mettant à l’épreuve d’enjeux contemporains.


[2]

Les études

19

4e année

Lors des journées Portes ouvertes 2011, le projet de Nicolas Tsan, un présentoir à fiches pour le Centre des monuments nationaux, a été sélectionné comme lauréat du concours interne. Deux secteurs voisins, Design textile et matière et Design objet se sont regroupés pour mener à bien un projet de synthèse intégrant la matière, l’objet et l’espace, en partenariat avec le Domaine de Chamarande - Conseil général de l’Essonne : « Transformation d’une ancienne volière en espace de petite restauration dans le parc du domaine de Chamarande » Les enseignants étaient Côme Touvay (Design textile et matière), Pascale Lion (Architecture intérieure), Vonnik Hertig, Sylvain Dubuisson, Patrick Blot (Design objet). En partenariat avec Ports de Paris les élèves devaient concevoir un matériel de levage entre les bateaux et le quai, un outil indispensable au développement d’une logistique du dernier kilomètre, stratégie “verte” incontournable pour une gestion raisonnée du transport de marchandise dans la métropole du XXIe siècle. Olivier Peyricot supervisa l’exercice. À compter d’octobre 2011, les élèves ont travaillé à la conception et à la réalisation soit « d’un objet favorisant les échanges dans un lieu de convivialité en espace de bureaux », soit « d’un objet support d’accessoires de TIC dans l’habitat »; sous la direction des enseignants Patrick Blot et Christophe Bigot, en partenariat avec AG-Products, société spécialisée dans l’édition et la réalisation d’objets et mobiliers en PMMA, PVC, Polycarbonate. 5e année

Certains élèves ont obtenu un partenariat d’entreprises ou d’institutions pour les accompagner dans leurs Grands projets : Camille Grégoire : « Lucioles » (École supérieure de physique et de chimie industrielle), Estelle Meissonnier : « Sleep Well » :Trouver le sommeil, dompter le réveil (Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), Chéryl Menguy : « Aquaelicium» : Système autonome d’arrosage des végétaux du balcon à l’eau de pluie (Balcoon), Nathanaël Abeille : « Réflexion» : La lumière naturelle en milieu urbain (Lycée du verre Lucas-de-Néhou), Xavier Servas : « Batch » : Une seconde vie pour la bâche publicitaire (Ferrari), Romain Vaulont : « La chaise pliée» (Nord Laser Tube).

Divers Le workshop « Sérigraphie électronique » s’est déroulé à l’École en partenariat avec le MIT de Boston (du 17 au 21 janvier 2011).

Design textile et matière 2e année

Plusieurs workshops se sont déroulés : « Shibori » avec Marie-Hélène Guelton (procédé traditionnel de teinture à nœud) ; « Détournement de textiles » avec Daniel Henry ; « Le feutre » avec Elisabeth Berthon. Proposition et animation de trois activités liées à l’initiation au tissage, à la maille et à l’impression à « l’Atelier 13/16 » du Centre Georges Pompidou. 3e année

La « Semaine de la couleur » s’est déroulée en mars avec les Mines-Paristech-EnsAD. Sont à signaler : —— La participation au salon Heimtextil de Francfort avec une installation des travaux d’élèves sur stand. —— Un workshop « Sentimental Journey » avec les artistes René Sultra et Maria Barthélémy. —— Un partenariat avec le CRITT Horticole de la Rochelle et la réalisation, sur place, d’échantillons en impression avec leurs colorants naturels. —— Un workshop « Le fil » animé par Sylvie Megret et Côme Touvay. —— Un partenariat avec la Maison Lanvin, en association avec le secteur Design Vêtement. —— Un workshop « Objets Communicants » avec Antonin Fourneau et Sylvie Peyricot-Chanchus et une présentation des réalisations de ce workshop à la Gaîté Lyrique, ainsi qu’un workshop « Motifs Générés » par Antonin Fourneau ont sensibilisé les élèves aux « smarts textiles ».


20

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

—— Une collaboration avec le programme EnsadLab « Discontrol Party» avec la réalisation d’accessoires pour les dispositifs interactifs des soirées Discontrol Party à la Gaîté Lyrique et la participation des élèves lors de ces soirées. —— La proposition et l’animation de trois activités liées à l’initiation au tissage, à la maille et à l’impression à « l’Atelier 13/16 » du Centre Georges Pompidou. —— Le voyage pédagogique en Suède avec visite des écoles de Boras et Konstfack et la participation à des conférences sur les textiles intelligents. 4e  année

Projet pluridisciplinaire dans le cadre de « l’Atelier Partagé » en partenariat avec le Domaine de Chamarande. La « Semaine de la couleur » s’est déroulée en mars avec les Mines-Paristech-EnsAD. Un workshop « Sentimental Journey » avec les artistes René Sultra et Maria Barthélémy. Un partenariat avec la Maison Lanvin, en association avec le secteur Design Vêtement. Un workshop « Textiles Futurs » avec Carole Collet de la Central Saint Martins School de Londres. Proposition et animation de trois activités liées à l’initiation au tissage, à la maille et à l’impression à « l’Atelier 13/16 » du Centre Georges Pompidou. 5e année

Un workshop « Textiles Futurs » avec Carole Collet de la Central Saint Martins School de Londres. Proposition et animation de trois activités liées à l’initiation au tissage, à la maille et à l’impression à « l’Atelier 13/16 » du Centre Georges Pompidou.

Divers Visite et table ronde en présence des artistes de l’exposition « Peindre Autrement » à l’Institut Néerlandais de Paris. Visite du salon Maison & Objet. Visite du salon Première Vision. Conférence / atelier de l’IFTH sur la connaissance des tissus. Trois élèves diplômées de l’année scolaire 2010/2011 ont été sélectionnées et ont exposé à l’Observeur du Design à La Villette, l’une d’elles, Marie-Charlotte Hebert a reçu une « étoile » de l’Observeur du Design. Aurélie Ponsin, élève en 5e année, a été sélectionnée pour assister Hussein Chalayan sur un projet de textiles innovants avec Le Laboratoire. Florence Gendrier, de la Délégation Générale à la langue française et aux langues de France a réalisé une conférence dans le cadre du workshop « Sentimental Journey » de René Sultra & Maria Barthélémy. Le projet « Téodolinda », réalisé sur les plateaux de 2e année, a été exposé dans le showroom de la Maison Rubelli et a reçu le prix de l’UNIFA.

Design vêtement 2e année

Dans le cadre d’une problématique de mode, le secteur a poursuivi son enseignement pluridisciplinaire de création et de communication, plus particulièrement versé dans le sport wear, le street wear et le casual wear. Le vendredi 8 avril 2011 à 19h, à l’occasion de l’exposition « Pays Dogon » qui s’est déroulée d’avril à juillet au musée du quai Branly, les étudiants des Arts Déco ont présenté « Mali Binu », un spectacle performance inédit, immersion créative et insolite au cœur de l’univers graphique et culturel de ce peuple africain. À la suite à deux voyages effectués au Mali, les étudiants de 2e et 3e année ont créé 19 costumes, inspirés par l’iconographie, les objets, les textiles, les couleurs, les bijoux et artefacts ainsi que par l’architecture du Pays Dogon et de la ville de Bamako. 3e année

Workshop Lanvin avec l’intervention pédagogique de Hans de Foer, intitulé «Design vêtement et univers créatif». Il s’agissait d’analyser l’univers créatif de la marque et, plus particulièrement, le travail du directeur artistique. Un binôme avec des élèves de Design textile a réalisé une 3D à partir des analyses communes et rendu du dossier style autour de la marque.


[2]

Les études

21

Accompagné par Jean-Paul Longavesne, coordonnateur, dont il s’est agi du dernier voyage d’études avant son départ à la retraite, les élèves se sont rendus à Berlin constater l’énergie et l’originalité des créateurs tout en se faisant une idée sur le processus de fabrication et de diffusion. « I.Design» est un concours de dessin pour dentelles et broderies ouvert aux élèves des écoles supérieures d’arts appliqués, de mode, de design et de textile. Pour sa 18e édition, trois thématiques étaient proposées : Street art / Urbain, Jardin/ Nature, Cuisine / Pâtisserie, à décliner en dentelle ou en broderie. Le jury composé d’une douzaine d’experts et de professionnels ont désigné comme lauréates deux étudiantes des Arts Déco : Marine Grouazel, a obtenu le Grand prix de Broderie et Sophie Harand le 1er Prix de dentelle. Autour de la problématique du bijou, Véronique Breton a mené un workshop avec le bijoutier Gilles Jonemann (travaillant pour Hermès), très apprécié en raison de la variété et de la qualité des matériaux utilisés. 4e année

En hommage à l’Afrique et à ses influences qui n’ont cessé de nourrir la création depuis le début du XXe siècle, dans le cadre des Jeudi’s du Centre Pompidou, les étudiants de l’École et de la School of the Art Institute of Chicago ont proposé en mai une série de performances, joutes vivantes et festives, inspirées par un choix d’oeuvres des collections modernes et contemporaines du Musée national d’art moderne. Cette manifestation a été accompagnée par Anne Ferrer, professeur aux Arts Déco et Bambi Breakstone, professeur à la School of the Art Institute of Chicago. Recherche iconographique autour du travail de Christan Dior de 1947 à 1985 : il s’agissait d’interpréter de nouvelles silhouettes et de concevoir des volumes dans des tissus techniques etainsi, de proposer une vision futuriste des codes du New Look. Conférence autour du sportswear, sous la direction de Joël Dages, depuis son émergence jusqu’ à sa diversification actuelle : rappel de son apparition historique au début du XXe siècle, identification des milieux sociaux et des groupes favorisant son émergence et sa diversification, réalisation en 3D d’un vêtement sportswear. 5e année

Le lundi 4 juillet, pour la première fois dans la cour de l’École, 600 spectateurs, professionnels de la mode et du parfum ont assisté à Mode & Sens, le nouveau spectacle éphémère créé par les Arts Déco et International Flavors and Fragrances (IFF), l’un des leaders mondiaux de la création de parfums. Encadrés par Gilles Rosier, professeur à l’École, les nouveaux diplômés ont présenté leur collection accompagnée pour chacune d’elle d’un parfum créé spécialement et « sur mesure » par un parfumeur d’IFF. Loin d’un traditionnel défilé couture Mode & Sens se présentait comme une déambulation, scandée de performances propres à chacune des lignes de vêtement.

Image imprimée 2e année

Un workshop a été organisé sur les divers types de reliures de livres. 3e année

Elle s’équilibre progressivement suivant trois voies parallèles qui constituent les principaux pôles de compétences exigés des élèves : —— le cours d’illustration prolonge de façon naturelle l’important travail de l’ancien secteur Illustration, en plaçant la pratique du dessin au cœur de la réflexion des élèves ; —— le cours de gravure dans le prolongement des acquis de la 2e année, élargit l’enseignement technique et développe une réflexion sur les productions éditoriales à tirages très limités en lien avec une pratique plastique : le portrait, le livre d’artiste… —— les cours de graphisme et typographie sont fondamentaux dans l’apprentissage de la formulation graphique de tout projet de création visuelle, axés sur un enseignement théorique ils sont développés sur des créations artistiques et éditoriales. Le voyage d’études des étudiants de 3e année s’est déroulé à Bologne (Italie) lors du Salon international du livre de jeunesse pour présenter leurs créations éditoriales avec une journée rencontre et débat entre quatre écoles étrangères organisée par l‘Académie des Beaux-Arts de Bologne (Hambourg University of Applied Sciences, Accademia di Belle arti di Bologna, Parsons The New School for Design / New York). Fin mars, sous la direction de Xavier Pangaud, coordonnateur du secteur, les élèves se sont rendus à la Foire du livre


22

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

de jeunesse de Bologne pour un voyage d’études afin de découvrir les dernières tendances du monde de l’illustration jeunesse. Cerise Lopez, Emmanuelle Bastien et Camille Chevrillon, étudiantes des Arts Déco ont figuré parmi 76 sélectionnés au concours d’illustration de la Foire de Bologne parmi plus de 2836 dossiers. Un workshop avec l’artiste japonais Tatsumi Komagata, en partenariat avec l’Université des Beaux-Arts de Kyoto, a porté sur la conception et la réalisation de livres destinés aux enfants mal voyants. En avril, à la mairie du Ve arrondissement de Paris, s’est tenue l’exposition « Kyoto-Paris, images croisées », en partenariat avec l’Université des Arts de la Ville de Kyoto. L’exposition tournait autour de deux thèmes. La première, « HI, Q ! 100 haïku illustrés ». Afin de développer les échanges entre les étudiants es Arts Déco et de l’université des Arts de la Ville de Kyoto, ce sont donc plus de 100 étudiants qui ont produit une illustration sur ce thème. La seconde, « Petites histoires de l’Évolution », montrait les travaux sur un thème commun d’environ 35 étudiants, avec illustrations et maquettes de livre sur le thème de l’évolution animale expliquée aux enfants. Le projet a été mené à bien avec Xavier Pangaud, Hiroshi Maeda et Laurent Corvaisier, professeurs. 4e année

Les cours sont organisés autour de deux projets : —— l’un de recherche personnelle permettant à chaque étudiant de poursuivre ses recherches artistiques avec formulation d’une création éditoriale. —— l’autre de réalisation d’un projet éditorial organisé par groupes permettant aux étudiants d’être formés à toutes les phases de la conception à l’édition / impression. Réalisation du mémoire, du stage obligatoire et, le cas échéant, des mobilités à l’étranger. 5e année

Workshop éditorial organisé avec l’hôpital Necker pour la publication d’un livre sur le décès anténatal d’un enfant.

Transversal Exposition dans la Rotonde des Arts Déco du partenariat avec l’Université de Téhéran.

Photo / vidéo 2e année

Dans le cadre de l’enseignement des basiques en photo, comme en vidéo, de nombreux exercices ont été proposés aux élèves par les assistants en photo et vidéo en relation avec les enseignants. Le workshop « Lumière plateau vidéo » a été une nouvelle fois, animé par Diane Baratier, réalisatrice et chef opérateur de cinéma. 3e année

Au 1er et au 2e semestres, les élèves ont réalisé des projets en photo sur le thème du documentaire ou du portrait. En vidéo, ils ont réalisé des documentaires/fictions, des projets libres. Ils ont aussi conçu des pièces sonores à partir de textes libres. Ils ont abordé la prise de vue à la chambre grand format au cours d’un work shop. Dans le cadre des conférences du Jeu de paume en partenariat avec l’ENSBA (École nationale supérieure des beaux-arts), Jean-Michel Alberola a présenté son film »Koyamaru ». En avril, les élèves ont effectué un voyage d’études en Israël, à Jérusalem, en relation avec la Bezalel Academy of Art and Design, les rencontres avec les étudiants israéliens ont permis d’approcher la ville et de faire des photos sur différents sujets. 4e année

Dans le cadre d’un workshop, les étudiants ont réalisé des vidéos personnelles sous la direction d’Ariane Michel, artiste invitée. Une commande, avec cahier des charges, en partenariat avec le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse a été effectuée, pour réaliser photos et vidéos sur différents thèmes. 5e année

Les étudiants se sont consacrés à la finalisation de leurs projets de fin d’études. Les Grands Projets de Mariette Auvray, Marhez Cherfa, Antoine Durand et Ulysse Fiévé ont été particulièrement remarqués par le jury.


[2]

Les études

23

Événements Baptiste Penetticobra a obtenu le Prix des Anciens élèves lors des Portes Ouvertes. Marhez Cherfa, Cornelia Eichhorn, Clémendt Lepenven élèves de l’EnsAD et Fernanda Sanchez Paredes en échange à l’école, figurent parmi les dix finalistes retenus pour l’exposition et l’édition du catalogue du Prix Leica des écoles d’arts qui s’est réuni à Londres.

Scénographie 2e année

L’atelier « La Scène de Théâtre » était consacré à Scènes de chasse en Bavière de Martin Sperr ; il a bénéficié des interventions de Frédéric Fisbach (metteur en scène), Marguerite Bordat (scénographe et costumière) et Maryse Gautier (créatrice lumière). Les élèves ont également participé aux « Ateliers Courts », en réalisant les maquettes des scénographies conçues par les élèves de 5e année et présentées au Théâtre de la Colline, à l’occasion de la mise en scène par Daniel Jeanneteau de la pièce Bulbus d’Anja Hilling. Enfin, la classe a visité la Quadriennale de Prague, en juin. 3e et 4e année

L’Atelier « Scéno d’Expo » a réalisé l’exposition « Indus’tree », présentée lors des Portes ouvertes, en partenariat avec d’importants créateurs et fabricants de matériaux, avec la participation d’Isabelle Rouadja (Matériauthèque) et de Jean-Yves Hamel (Morpho structure). Voyage à Londres pour la classe de 3e année (janvier 2011), avec notamment un workshop à la Royal Academy of Dramatic Art. L’atelier de 3e année « Théâtralité et représentation de la ville » - sur le thème de la perception et l’insertion scénographiques à l’échelle 1 – a accueilli pendant une semaine le Pr. Moreno Bernardi, de l’Insitut del Teatre de Barcelone. De nouveaux cours sont apparus en 4e année – 2e semestre : —— « Ateliers brefs » d’Annabel Vergne : partenariat avec l’École normale supérieure et Brigitte Jaques-Wajeman pour réaliser la scénographie de l’œuvre Vie et destin de Vassili Grossman ; réalisation de la scénographie d’un défilé de vêtements au musée du Quai Branly, avec le metteur en scène Didier Flamand —— « Dramaturgie » de Bernard Schira —— « Scénographie d’équipements » de Jean-Hugues Manoury —— « Atelier lumières couleurs » de Nathalie Junod-Ponsard Le partenariat avec le Conservatoire national supérieur d’art dramatique s’est poursuivi. Les élèves de 4e année ont participé à l’atelier transversal de création du CNSAD, dans la réalisation d’une comédie musicale, Chicago Fantasy, interprétée par les élèves du Conservatoire, dirigée et mise en scène par Caroline Marcadé (présentée en avril 2011). Les scénographies ont été réalisées par Lorine Baron,  Jeanne Eveno, Valentina Fici, Camille Grangé, Benoît Julienne, Marie-Luce Nadal, Jean-Baptiste Née, Camille Ulric et Eugénie Vaquier. 5e année

Les « Ateliers courts », animés par Élise Capdenat, ont été organisés en début d’année sous forme d’un partenariat avec le Théâtre de la Colline : conception et création de scénographies pour la pièce Bulbus d’Anja Hilling, mise en scène par Daniel Jeanneteau.

Divers Avec le soutien de la SEMAPA et de la BnF François Mitterrand, l’École a présenté sur l’esplanade de la Bibliothèque la XIe édition des «Événements spectaculaires». Des personnalités sont intervenues dans la pédagogie sous forme de vacations, interventions et conférences : Gérald Karlikow (éclairagiste), Nathalie Junod Ponsard (artiste lumière), Maryse Gautier (créatrice lumière), Stéphanie Daniel (éclairagiste), Éric Didry (metteur en scène), Marguerite Bordat (scénographe et costumière), Frédéric Fisbach (metteur en scène), Brigitte Jaques-Wajeman (metteur en scène), Anne Attali (scénographe), Moreno Bernardi (comédien, chorégraphe), Chantal Guinebault (scénographe), Bernard Giraud (maquettiste), Jean-Hugues Manoury (architecte) et Gilles de Mont Marin (directeur d’opérations urbaines à la SEMAPA).


24

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

EnsadLab Cycle de recherche, création et innovation Avec EnsadLab, son Cycle de recherche, création et innovation fondé en 2007, l’École développe une ambitieuse politique de recherche, en partenariat avec des universités, des laboratoires de recherche et des entreprises. EnsadLab instaure un pôle spécifique de réflexion et de recherche sur des programmes liés aux domaines de la création, identifiés ou émergents, en relation avec les contextes sociaux, économiques, technologiques, politiques, industriels et culturels du monde contemporain. Couplant recherche et formation « à la recherche et par la recherche » (préfigurant un niveau doctorat), EnsadLab est constitué aujourd’hui d’une dizaine de programmes de recherche (cf. ci-dessous). Ces programmes sont dirigés par des enseignants-chercheurs, enseignants et professionnels offrant un haut niveau d’expertise. Chaque programme implique quelques étudiants-chercheurs (environ 5 par programme), français et étrangers, sélectionnés par l’École et déjà titulaires d’un master ou équivalent et, pour certains, inscrits en doctorat, le plus souvent au sein d’institutions de recherche partenaires d’EnsadLab. Pour chacun de ces programmes, l’École développe des partenariats, publics ou privés, avec des universités (Paris VIII-Vincennes, Paris I-Sorbonne…), des grandes écoles (École des mines de Paris, PARISTECH…), des entreprises (Tarkett, Oulu, Orange…) ou encore des laboratoires de recherche (Liris-Lyon, IETR-Rennes, Limsi-Orsay…), ce qui enrichit notablement son potentiel de recherche. Si l’École jouit d’un prestige fondé sur son histoire autant que sur sa capacité à accompagner depuis toujours l’éclosion de nombreux talents dans différents champs de la création, elle est aussi cette grande École, dotée d’une pluridisciplinarité unique en France, qui a toujours su articuler « art et design », « arts et arts appliqués », en donnant toute leur place aux techniques et, aujourd’hui, aux technologies les plus pointues. Entre art et design, la recherche à EnsadLab investit les dimensions techniques les plus innovantes pour les orienter selon des préoccupations de forme, de fond autant que de fonction et d’usage, prenant en compte leur situation de monstration et / ou d’utilisation. Chaque chercheur, étudiant comme enseignant, doit pouvoir investir le champ de la recherche proposé selon ses propres projets mais ceux-ci doivent aussi permettre de faire évoluer une problématique au service de tous ; c’est l’un des enjeux majeurs de l’articulation d’une dynamique associant création artistique et recherche académique. Ces évolutions trouvent leurs formes de représentation et de valorisation aussi bien à travers des créations, des expositions, des publications que des transferts vers d’autres domaines tels que l’industrie.

DCIP (Design, conception, innovation et prospective) Cette deuxième année de recherche a eu pour thème : « Imaginer les espaces habités de demain, notamment le revêtement de sol du futur et son environnement ». Ces ateliers de réflexion prospective ont été menés avec le partenariat du Groupe TARKETT, de l’École des Mines de Paris et des entreprises complémentaires dans l’espace habité privé et collectif.   En janvier (17-21), le workshop « Sérigraphie élecronique » s’est déroulé à l’École en partenariat avec le MIT de Boston. En avril, un workshop s’est déroulé à la Parsons School de New York avec Élisabeth de Senneville comme enseignante, avec les étudiants chercheurs Martin de Bie et Cristobal Karich. Il a été suivi de la visite du Media Lab MIT à Boston. En juillet, l’exposition « DesignLab », au Laboratoire, espace prospectif au cœur de Paris, montrait les prototypes prospectifs d’étudiants chercheurs (EnsadLab) et d’étudiants de 5e année de l’EnsAD réalisés en collaboration avec le MIT Media Lab-Departement High Low Tech du Massachusetts Institute of Technology. Ces projets ont été conçus grâce à de nouveaux processus de création caractérisés par une hybridation des techniques, des technologies et des matériaux. Ils illustrent comment les designers peuvent réinventer leurs outils, développer une Low Technology (simple, économique et populaire, en opposition au High Tech) et inventer des matériaux intelligents. Un site créé spécialement montre les travaux suivants : « Shell-Ter » de Jieun Rhee ; « Textile piézoluminescent » de Clémence Decq ; « Matériau d’invisibilité » de Boris Gastaldi ; Horloge intuitive de Clémence Decq, Camille Grégoire et Jieun Rhee ; « Low Sound » de Martin De Bie et Yonah Riollet ; « So Q de Cristobal Karich et Bo Pang ; « Orchestre Poule » de Samuel Aden et Martin de Bie ; « Play/ Ground » de Boris Gastaldi ; « Please » de Liberty Adrien et Cristobal Karich ; « GIPS » de Martin De Bie, Cristobal Karich et Martin Le Tiec ; « Graphic Field » d’Alice Aublet ; « M Light » de Bo Pang, « Soundsitive » de Cristobal Karich ; « Tapis Everywhere » de Bo Pang ; Time Goes By (Slowly) » de Cristobal Karich ; « Lucioles de Camille Grégoire ; « SandBox » de Martin De Bie, Cristobal Karich et Martin Le Tiec.


[2]

Les études

25

Le comité de pilotage annuel « Le revêtement de sol de demain » s’est tenu le 6 juillet 2011 dans la galerie de l’EnsAD, avec la présentation échelle 1 de la recherche et du bilan 2010-2011, puis des objectifs 2011-2012.

DiiP (Dispositifs interactifs et performatifs, anciennement DRII) Cet axe de recherche mène des expérimentations et des modélisations de dispositifs technologiques spatiaux et scéniques pour la création d’installations et environnements interactifs. L’année 2011 a donné lieu à deux projets d’envergure portés par l’équipe EnsadLab/DiiP dans le cadre de l’opération « Futur en Seine », avec le soutien de la région Ile-de-France et du pôle de compétitivité Cap Digital. —— « Discontrol Party », deux soirées expérimentales (les 24 et 25 juin) dans le cadre de nos recherches sur le Large Group Interaction, à la Gaîté lyrique et en partenariat avec ce nouveau lieu à forte visibilité. La mise en œuvre de ces soirées a permis également de mettre en place un partenariat avec la société Ubisense, un des leaders mondiaux en matière de RTLS (Real Time Location System) fondé sur de la RFID active. —— « Fenêtre augmentée », une installation interactive, tactile, de réalité augmentée, installée au Centre Pompidou, du 17 au 26 juin, en partenariat avec le Medialab Sciences Po Paris, Aquilon Consulting et Orphaz. L’année 2011 a vu le départ de deux étudiants-chercheurs qui ont accompli leur trois années à nos côtés. Marcos Serrano a soutenu sa thèse en sciences de l’ingénieur (en Interaction Homme-Machine) durant cette période, en lien avec ses activités à l’EnsadLab. Antoine Villeret a demandé d’arrêter au bout de deux années compte tenu de ses nombreux engagements professionnels, avec l’hypothèse de reprendre en 2012-2013. Par ailleurs, Marie-Julie Bourgeois s’est inscrite en doctorat, à Paris 8, sous la direction de Jean-Louis Boissier (également à l’EnsadLab) et avec un co encadrement EnsadLab (par Samuel Bianchini). Cette étudiante a obtenu une bourse de recherche de l’EnsAD. Trois nouveaux étudiants-chercheurs sont arrivés, donc Dominique Peysson, inscrite en doctorat à l’Université Paris 1, avec un co encadrement EnsadLab (par Samuel Bianchini). Un nouvel axe de recherche, « Physical Medias », a été mis en place, en concordance avec le développement de PSL* et de nos relations avec l’ESPCI et l’Espace Pierre-Gilles de Gennes. Cet axe est en cours de développement et se conjugue également avec la recherche de Dominique Peysson, ancienne enseignante-chercheuse de l’ESPCI. Pour en savoir plus sur le programme consulter : http://drii.ensad.fr Contact : samuel.bianchini@ensad.fr

DYNLAN (Dynamic Landscapes) En 2011, le dialogue entrepris avec le séminaire décennal de l’École des hautes études en sciences sociales « Morphologie : des sciences sociales aux sciences du vivant et à l’architecture » -, avec comme responsables Luciano Boi, Maurizio Gribaudi, Hervé Le Bras (EHESS) et Patrice Ceccarini (ENSA PVS), s’est consolidé et a débouché sur un partenariat pour l’organisation conjointe de ce séminaire à partir de l’automne 2011. Une extension de ce partenariat sur l’année académique 2012-2013 a été conçue, avec la collaboration de la Fondation Maison des Sciences de l’Homme et le soutien du Plan Urbanisme Construction Architecture. L’objet du partenariat est l’organisation conjointe d’une série d’ateliers de morphologie sur le thème « Morphogenèse et dynamiques urbaines ». Sara Franceschelli a présenté dans le cadre de la conférence internationale « «Evoluzioni storiche e cambiamenti epistemologici del concetto di forma », qui s’est tenue à Urbino en juin 2011, la communication « Form and Performativity », dans laquelle elle a précisé la démarche de design performatif entreprise au sein du programme Dynlan. Dans la mise en place d’une telle démarche dans l’interaction entre les chercheurs (historiens, urbanistes, architectes, modélisateurs, biologistes, physiciens, mathématiciens, philosophes…) et les jeunes chercheurs et les étudiants participants aux ateliers de morphologie se concentrera l’apport du programme Dynlan pour les activités de l’atelier à venir. Cette démarche de design performatif est discutée aussi dans la publication Dynamic Landscapes, présentée en septembre à ISEA2011 Istanbul (17th International Symposium on Electronic Art). Cette démarche du programme Dynlan s’est organisée en 2011 selon quatre axes de travail : —— La figure du paysage et la notion de potentiel : élaboration d’un algorithme pour extraire le paysage de potentiel à partir de la trajectoire d’agents en mouvement (Jonas Ranft a présenté à ce sujet le papier « A Potential Landscape » à la conférence International Symposium of Electronic Art, Istanbul, en septembre 2011. —— Dispositifs présentant une dynamique spatio-temporelle de maxima locaux : généré par une règle (yi king) et des perturbations de cette règle, Petit paysage n. 2 (Gao Shihe) est une surface dynamique produite par un système mécanique et interactif. —— Dispositifs d’hybridation objet-image : la série oi-bio (Wang Chengliang) met en scène un processus d’hybridation/génération entre un objet et une image, inspiré par les possibilités génératives que la figure du paysage implique —— Dynamiques et équilibres au sein du système urbain : discussion en termes d’équilibres et d’échelles d’un


26

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

dispositif de restauration urbaine fondé sur l’interconnexion de écomachines (autour de Ecotopia, Ecotretament, Jiang Bin). Ce travail en cours est discuté dans la publication Jiang B., Franceschelli, S. (2011), ECOTOPIA : Towards an eco-socio-morphology, ISEA2011, Istanbul.

EN-ER : (Espace numérique - extension de la réalité) L’activité 2011 du programme EN-ER (Analyses et expérimentations des pratiques artistiques dans des espaces partagés en ligne) s’est concentrée sur ses deux axes de recherche : Axe recherches et expérimentations artistiques : l’enjeu est de questionner et d’identifier à travers des réalisations artistiques concrètes les nouveaux usages des espaces partagés en ligne afin d’étudier les impacts esthétiques et sociologiques de ce médium. Ce travail d’expérimentation a abouti à la présentation de plusieurs réalisations en 2011 : Disorder Screen Control (« Futur en Seine 2011 »), Fenêtre sur chambre (Partenariat avec Arts dans la ville), Filling up the internet (Gaîté Lyrique), Delta Lyrae 6, Inter Screen (« Futur en Seine 2011 »), ainsi qu’à des publications scientifiques dans plusieurs conférences et symposiums : VriC 2011, IED Summits Boston 2011, Université de printemps d’histoire des arts, Web3D ACM Conference 2011, IED Europe Madrid … La thématique de recherche et les expérimentations du programme EN-ER rencontrent un intérêt grandissant, tant dans ses applications artistiques que dans des champs disciplinaires connexes tels que les sciences d’information et de l’éducation. Axe développement de plateforme pilote : il s’agit ici d’identifier les besoins des communautés, des créateurs et des institutions afin de définir les outils collaboratifs et les futurs standards d’échanges internationaux. La progressive stabilisation des outils open source a permis de se détacher des solutions propriétaires (type Second Life) et de mettre en place plusieurs plateformes open source : sur FrancoGrid (OpenSim) ouverture de 4 serveurs hébergeant : les espaces de réunions et ateliers EN-ER, l’espace d’exposition EnsAD-Expo (résultat du workshop avec des étudiants de 4e et 5e année), un espace d’archivage d’œuvres numériques comme base d’un futur espace muséographique dédié au œuvres pionnières dans les espaces numériques en ligne. Enfin une plateforme pour la communauté des utilisateurs RealXtend a été développée dans le cadre du partenariat avec la fondation Realxtend. EN-ER est aujourd’hui un acteur reconnu dans son domaine d’expertise ; plusieurs structures l’ont contacté pour participer à des projets ou des partenariats de recherche : outre le partenariat RealXtend poursuivi en 2011-2012, un nouveau partenariat est en cours de développement avec la société Ubisoft, et EN-ER participe au projet Basilique piloté par l’Université de Paris 8 dans le cadre du Labex H2H.

FdM (Forme de la mobilité)/EMeRI (Ecrans mobiles et récit interactif) Le programme « Formes de la mobilité » (FdM) s’est conclu en juin 2011. Il trouve son prolongement dans le programme « Écrans mobiles et récit interactif » (MeRI). Le Programme FdM a consisté en des recherches et créations expérimentales impliquant des outils et méthodes de géo localisation, des recherches et créations expérimentales autour des écrans mobiles. Afin de rendre accessible le développement d’applications pour iPhone, iPod et iPad à des non informaticiens, l’équipe s’est attachée à faire aboutir le projet d’un outil logiciel spécifique : Mobilizing. Ce langage est désormais un environnement auteur pour la création d’applications interactives multi plateformes pour écrans mobiles. Il est documenté en français et en anglais et largement accessible. C’est une contribution reconnue par la communauté des développeurs et auteurs pour plateformes mobiles. Autour de Mobilizing, plusieurs workshops ont été conduits, au-delà du cercle d’EnsadLab, de façon à en tester les capacités et les usages. On peut citer les workshops de Nagoya NUAD (février 2011), Genève HEAD (mars 2011), Kyoto Doshisha (juin 2011), Istanbul ISEA 2011 (septembre 2011), Taipei NTUA (octobre 2011). Le Programme EMeRI concerne la recherche pratique, expérimentale et créative, mais elle a aussi une vocation documentaire et analytique affirmée et donc explicitement théorique. Dans une perspective croisant mutation et continuité, les axes d’investigation et d’expérimentation sont « l’écran comme livre », « l’écran comme carte », « l’écran comme message », « l’écran comme écran ». La notion de récit interactif peut être rapprochée de ce qu’il est convenu de nommer récit non linéaire ou à accès variable. La recherche porte simultanément sur les modalités de mise en œuvre de la relation au spectateur, de la relation performative du spectateur à la proposition. L’équipe FdM/EMeRI a désormais à son actif plusieurs réalisations prototypes et œuvres à son actif. L’accent a été mis sur la définition de quatre modules fonctionnels ouverts, aptes à être enrichis par des scénarios très divers : Map, Album sans fin, Visual Novel, Diorama. Le lancement d’EMeRI en octobre 2011, avec une équipe renouvelée, s’est accompagné de la mise en place d’un séminaire bimensuel : « Nouvelles formes du récit », avec le concours de plusieurs doctorants en arts de l’Université Paris-8. Encadrement des recherches FdM : Jean-Louis Boissier, Dominique Cunin, Stéphane Degoutin, Jean-François


[2]

Les études

27

Depelsenaire, avec le concours, comme développeur, de Jonathan Tanant ; étudiants-chercheurs FdM : Laurie Joly, Miki Okubo, Mayumi Okura, Laura Séguy, Arthur Violy, Anne Zeitz ; encadrement des recherches EMeRI : Jean-Louis Boissier, Dominique Cunin, avec le concours de Gwenola Wagon, artiste et chercheuse et, comme développeur, de Jonathan Tanant Étudiants-chercheurs EMeRI : Steven Briand, Laurie Joly, Miki Okubo, Bertrand Sandrez, Arthur Violy, Léo Virieu Partenariats : Université Paris-8, UFR Arts et Philosophie, laboratoire Esthétique des nouveaux médias / École nationale supérieure d’architecture de Toulouse / Haute école d’art et de design – Genève / Tokyo University of the Arts, Graduate School of Film and New Media / Université des arts Saga, Kyoto / Institut IAMAS, Gifu, Japon. Réalisations et Publications : Jean-Louis Boissier et Dominique Cunin, « Les Vigilambules », dispositif performatif pour deux iPad, création à Kyoto, juin 2011 Jean-Louis Boissier, « Les immobiles. À propos de la perspective virtuelle », in Habiter les aéroports, Métis Presses, à paraître en 2012 Jean-Louis Boissier, « L’écran mobilisable », in Trafic, à paraître en 2012 Dominique Cunin, The Image Object - Notion and Art practices Using Mobile Screens, actes d’ISEA 2011-Istanbul (http://isea2011.sabanciuniv.edu/paper/image-object-notion-and-art-practices-using-mobile-screens) Dominique Cunin, Processing/Mobilizing, conférence « Futur en Seine 2011 », EnsAD Dominique Cunin et Mayumi Okura, Sensor Girl, version pour iPad Mayumi Okura, Livres, application pour iPad Laura Séguy, Titres, application pour iPhone distribuée sur AppStore

HIST3D (Émergence de la synthèse d’image en France dans les années 1980-1990) En 2011, ce programme a poursuivi son travail de consolidation des sources (numérisation, indexation), de recueil de témoignages et leur analyse critique. Un DVD sur la première série française en 3D et en HD (les Quarxs) a été produit en mai à l’occasion d’une exposition à la médiathèque d’Enghien. Ce DVD réunit des versions numérisées et restaurées de tous les épisodes, y compris le pilote et une interview des auteurs, Maurice Benayoun et François Schuitten. En juin, dans le cadre de « Futur en Seine », 150 personnes ont participé à un colloque d’une journée qui a réuni les témoignages de 10 pionniers français. Un important travail d’analyse et de montage avec insertion des documents originaux a été réalisé ensuite pour la mise en ligne des interventions sur le site du programme et sur le compte Vimeo de l’École. Depuis octobre 2011, le programme organise un séminaire mensuel à l’INHA (Institut national d’histoire de l’art) qui réunit 30 à 40 personnes à chaque séance (pour moitié pionniers de la synthèse, pour moitié chercheurs en art, esthétique, cinéma, histoire des techniques, médiation culturelle, etc). Là aussi les témoignages apportés dans ces séances sont analysés, décryptés et mis en ligne. Les partenaires du programme et de ces actions sont l’INA (Institut national de l’audiovisuel) - Inathèque de France / Fonds de création audiovisuelle contemporaine ; l’IRCAV (Institut de recherche sur le cinéma et l’audiovisuel, Université Paris-III - Sorbonne nouvelle / département cinéma et audiovisuel) ; Paris ACM SIGGRAPH.

IC-IC : Améliorer « l’Inter connectivité »par « l’Info connectivité » L’objectif du projet IC-IC est le développement d’un ICS (Info Connectivity System), impliquant les aéroports d’Amsterdam, Francfort, Paris et Vienne et leurs compagnies aériennes respectives ainsi que les réseaux de transports ferroviaires et métropolitains, qui proposent des transports de courte et/ou de longue distance. Cet ICS va fournir aux voyageurs l’information sur les dispositifs et les services relatifs à leur prochaine destination et/ou l’information relative aux différents opérateurs de transports, une information à ce jour manquante et souvent réclamée. Elle permettra ainsi d’améliorer l’expérience des voyageurs et de réduire le temps nécessaire au changement entre les différentes modalités de transport. La majeure partie de cette information pourra être fournie durant les temps d’attente par exemple, pendant les transferts en train/bus vers ou depuis l’aéroport, dans les salles d’attente et dans les avions en utilisant, par exemple, des téléphones mobiles avec caméra intégrée pour se connecter à l’information fournie par des QR codes (Quick réponse) ou des mobiles NFC (Near Field Communication). Dans l’objectif de fournir l’information du ICS à une cible constituée de voyageurs multilingues, il sera fait usage d’un logiciel de traduction capable de proposer tout type d’information en 14 langues, avec l’anglais comme langue de référence. L’on considérera les nécessités de la population plus âgée en utilisant l’ »Age Explorer », une combinaison permettant de simuler le vieillissement et de ressentir les obstacles que les personnes âges rencontrent lors de déplacements, quand elles remplissent des formulaires ou utilisent des bornes informatiques pour acheter des billets ou faire un check-in.


28

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

Trois mille personnes dans trois pays différents seront interviewées afin de récolter des informations sur les principaux acteurs du transport aérien et terrestre et de développer des applications ICS qui seront utilisées et testées dans des situations de vie réelle. L’efficacité des améliorations apportées par l’Info Connectivité sera évaluée selon des critères d’augmentation de la vitesse et du confort du passager durant des transitions multimodales entre les différents réseaux de transport. Le contexte est celui du voyageur qui transite entre deux systèmes de transport différents, qui doit s’adapter à des environnements déterminés par des principes technologiques multiples, ainsi que des interfaces conçues sur la base d’approches, de règles et de conventions différentes. Le voyageur n’a aucune chance de trouver la bonne information - si l’on exclu la possibilité de consulter internet. Hors, la majorité de l’information disponible aujourd’hui sur internet est principalement adapté à l’écran d’ordinateur. Sans ordinateur, l’accès à l’information devient extrêmement difficile. La probabilité de se perdre reste importante, même si l’on possède un ordinateur à domicile ou sur son lieu de travail et que l’on a recherché l’information avant de partir. Le design de systèmes de guidage destinés aux individus en déplacement doit permettre de donner accès aux informations requises à tout moment et en tout lieu. Cela constitue un vrai défi de design qui mérite que l’on s’y intéresse. L’efficacité des transports publiques est souvent dépendante du temps requis pour transiter entre les différents modes et réseaux de transports. Cette problématique est encore plus sensible lorsqu’il s’agit d’échanger entre les réseaux de transports de longues et ceux de courtes distances. Afin d’améliorer l’inter connectivité et l’inter modalité entre les différents réseaux de transports il est nécessaire de prendre des mesures axées sur l’optimisation de la performance de « l’info connectivité »,  l’information fournie aux utilisateurs de ces réseaux. La solution plus efficace pour accélérer le transfert des passagers pourrait se trouver dans le croisement de l’information, à la fois au sein et entre les réseaux de transports. L’information dont disposent les voyageurs qui transitent par les aéroports européens est généralement conçue en langue locale et souvent, en anglais. De fait, nos systèmes d’information restent hostiles vis-à-vis des visiteurs qui ne parlent ni l’une ni l’autre de ces langues. L’Europe peut-elle se permettre d’ignorer tout ces voyageurs (dont beaucoup de touristes) qui ne parlent pas l’Anglais ou la langue du pays qu’ils visitent ? Le vieillissement de la population est en constante augmentation. Les personnes âgées devraient-elles éviter tout déplacement et rester chez elles ? L’optimisation de l’information pour les voyageurs avec des besoins spécifiques est tout à fait possible et envisageable. L’usage de dispositifs de simulation de vieillissement tels que l’« Age Simulator », capables de simuler les problèmes rencontrés par les personnes âgés quand elles montent les escaliers ou utilisent des bornes informatiques dans les lieux publics, permettrait d’obtenir un ensemble d’informations sur la base desquelles les systèmes d’information existants pourraient être améliorés. Les objectifs du projets étaient en 2011 de : identifier les supports d’information à disposition des passagers existants à ce jour dans les interconnections entre les réseaux de transport de courte et de longue distance. Les objectifs du projets seront en 2012-2013 de : —— suggérer des supports d’information innovants et ayants pour cible les passagers —— suggérer des concepts interactifs afin d’améliorer la mobilité des passagers entre les réseaux de transport interconnectés. —— établir des modèles d’application universels et multilingues qui offrent différentes possibilités de traitement d’informations croisés. —— établir des lignes directrices en termes d’info connectivité qui permettent d’optimiser les interfaces existantes entre les réseaux de transport et les différents groupes cible de voyageurs selon des critères de design, de planning et de déploiement. Les partenaires de l’EnsAd pour ce projet sont : IIID (International Institute for Information Design), établissement coordonnateur en Autriche (Project Commission Européenne dans le cadre du Seventh Framework Programme (FP7/2007-2013) under grant agreement n° 266250. Coordination : IIID Peter Simlinger (http://www.iiid.net/IC-IC. aspx) / FH JOANNEUM (University of Applied Arts), Vienne (Autriche) / Hogeschool voor de Kunsten Utrecht (Pays Bas) : Hochschule der Medien (Allemagne) / Attoma Sarl (France) / Star Engineering (Allemagne) / IN2 Search Interfaces Development Ltd. (Royaume-Unit). Sur l’année 2011, Jean-François Depelsenaire et Anna Bernagozzi ont organisé le pilotage du projet de recherche IC-IC, accompagné de David Serrault, voyages-SNCF, et Christophe Tallec, Utilisacteur, sur les aspects de recherche opérationnelle du projet.  MEDTEV (Matériaux à effets dynamiques) Cet axe de recherches regroupe trois thèmes distincts. Textile électroactif-thermovariant Durant 1 an et 10 mois (octobre 2009 - juillet 2011), l’étudiant-chercheur Jieun Rhee, designer textile formée aux arts


[2]

Les études

29

plastiques à l’Université de Sookmyung (Corée), a travaillé à la conception et réalisation d’un matériau souple à variations chromatiques et graphiques dynamiques. Un courant électrique parcourt des « circuits » de fibres de carbone tissés ou brodés suivants des motifs différents dans le textile. L’encre thermo chrome imprimée sur le textile réagit aux changements de température associés au passage du courant (effet Joule) et génère des variations contrôlables de couleurs et de graphisme de l’apparence du textile. Ce procédé peut-être appliquée au textile d’ameublement, aux équipements textiles automobiles, au textile vêtement, aux surfaces textiles architecturales, aux supports textiles d’affichage, aux décors textiles, etc. Les actions menées ont consisté à mener des recherches bibliographiques sur les principes physiques et chimiques ; sur des matériaux/fibre carbone, encres thermo-chromes. La réalisation de prototypes a été faite à partir de recherches d’armures de tissage (fibre de coton et fibre de carbone) et de techniques d’impression (sérigraphie) des encres thermo chromes. Les objectifs visés portaient sur la réalisation de prototypes en intégrant des sources photovoltaïques, la participation à l’exposition au Laboratoire en juillet 2011, le développement futur en partenariat avec une entreprise (contact avec la société Samsung). Visualisation des contraintes dans un matériau textile Durant 10 mois (octobre 2010 - juillet 2011), Clémence Decq, ingénieur des Ponts-et-Chaussées (Ecole des PontsParistech), a travaillé sur la difficile matérialisation des contraintes mécaniques, en tension comme en compression, dans les toiles mises en œuvre dans les architectures textiles. Ce problème intéresse les fabricants de surfaces textiles destinées à l’architecture. L’impossibilité de pouvoir contrôler les tensions au sein des surfaces textiles pose donc de nombreux problèmes aux ingénieurs et concepteurs. L’objectif du projet est de concevoir et de réaliser un matériau textile « intelligent », dont l’apparence visuelle évolue en temps réel sous l’influence des actions mécaniques au sein du textile. Le projet repose sur l’idée d’intégrer des composants piézoélectriques (rubans, fils) aux textiles. L’élément piézoélectrique est destiné à produire une faible tension électrique, proportionnelle à toute variation de la tension mécanique au sein du textile, qui permet, après amplification au moyen d’un ampli-op, d’activer par exemple une source sonore et/ou encore une source lumineuse. Dans ce dernier cas la source lumineuse est constituée d’éléments électroluminescents. Ces éléments peuvent être constitués par des encres électroluminescentes imprimés sur la surface textile ou encore par des diodes électroluminescentes insérées au sein du textile. Ce dispositif permet ainsi d’alerter, en cas de surcharge de la structure, liée par exemple au poids de la neige ou imposée par des vents très forts, d’une fragilisation de la surface et de prévenir avant toute rupture de la surface textile, qui pourrait avoir des conséquences catastrophiques. Les actions menées ont consisté en recherches bibliographiques sur les principes physiques impliqués ; recherches et achat de matériaux piézoélectriques souples et tests de ces matériaux ; étude des circuits électriques et de la connectique nécessaire pour produire un signal lumineux à partir des rubans piézoélectriques ; réalisation de prototypes et tests ; recherches de composants lumineux et acquisition d’encres électroluminescentes ; test des encres : procédés d’impression textile au cadre et d’impression sérigraphique. Les objectifs visés portaient sur la réalisation de prototypes intégrant les encres électroluminescentes ; la participation à l’exposition au Laboratoire en juillet 2011 ; le développement futur en partenariat avec une entreprise (contact avec l’entreprise Ferrari, leader européen des toiles précontraintes pour les structures architecture textile).

Matériau d’invisibilité Durant 1 an et 10 mois (octobre 2009 - juillet 2011), Boris Gastaldi, ingénieur matériau (Polytech-Université Pierreet-Marie-Curie, Paris-VI), allocataire de recherche, a travaillé sur l’idée d’une « cage ou d’une cape d’invisibilité ». Le principe du procédé envisagé met en œuvre un « matériau fibré », solide ou souple, qui conduit la lumière au moyen de fibres optiques. Ce matériau est destiné à entourer ou à recouvrir un objet matériel, le rendant ainsi totalement ou partiellement invisible (transparent). Les applications de ce matériau peuvent être nombreuses. Citons par exemple les possibilités de masquer, partiellement ou totalement, l’apparence visuelle de certains mobiliers urbains inesthétiques, de donner une transparence visuelle à des structures ou des architectures massives souvent rencontrées dans l’environnement visuel courant. Il peut, par sa transparence, permettre également l’accès de la lumière naturelle ou artificielle, à des espaces sombres par nature, ou encore contribuer à la réalisation d’objets possédant des effets visuels lumineux et colorés d’ordre esthétique ou encore à des réalisations matière lumière d’ordre artistique. Les actions menées ont consisté à réaliser un test de faisabilité fonctionnelle au moyen de 64 fibres optiques plastiques de 1 mm de diamètre, dont les extrémités sont réparties régulièrement sur une surface plane carrée, et sont maintenues dans des trous percés par laser ; à fabriquer un moule parallélépipédique et comportant un cylindre axé central ; à mener des tests avec différents matériaux de moulage (plâtre, résine époxy, résine polyester, résine


30

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

polyuréthane), les résines époxy et polyester apparaissant comme les mieux adaptées ; à réaliser plusieurs prototypes (avec 384 fibres) ; à améliorer la technique afin de réduire le temps de réalisation, Les objectifs visés portaient sur la réalisation de prototypes allant de la taille d’un petit objet à celle de mobilier, à l’échelle de l’habitat ou de l’espace urbain ; la participation à l’exposition au Laboratoire en juillet 2011 ; le développement en partenariat avec une entreprise spécialisée en fibres optiques (contacts pris avec l’entreprise SEDI Fibres, entreprise française spécialisée dans les fibres de verre).

SAIL Créé en septembre 2011, ce nouvel axe a pour vocation de confronter les approches et les expérimentations artistiques et scientifiques dans les interactions lumière-matière-couleur. La problématique de la recherche peut-être résumée par une réflexion empruntée à Jacques Livage, professeur au Collège de France : « La couleur n’est pas une propriété intrinsèque d’un matériau. Celui-ci n’apparait coloré que lorsqu’il est éclairé par la lumière. La couleur naît de l’interaction rayonnement-matière. » Elle a aussi été inspirée par la démarche entreprise par Pierre Soulages dans la conception et la réalisation des vitraux de l’abbatiale Sainte-Foy de Conques, faites d’intuitions, de tâtonnements et d’expériences avec l’aide attentive de spécialistes : « Ma recherche a donc porté sur un verre incolore dit “blanc”, translucide et non transparent, respectant les variations de la lumière naturelle (…). Un jour, à Conques, j’ai installé dans une fenêtre un large essai de ce verre incolore à transmission diffuse modulée. Les parties où la lumière du jour passait plus librement étaient bleutées, et celles où la lumière passait moins prenaient un ton chaud, plutôt orange (…) A ce moment là, j’ai compris que, partant d’un verre totalement incolore, je rencontrais le chromatisme. » Le verre coloré est un matériau très étudié et bien connu pour ses méthodes d’élaboration. L’absorption énergétique du matériau dans le domaine du visible est responsable de cette coloration. Par contre, les mécanismes d’absorption peuvent être différents selon la configuration des éléments insérés et la composition de la matrice : quels sont les éléments responsables de l’absorption de la lumière ? Comment interagissent-ils avec le verre ? Quels sont les processus physiques de la coloration des verres ? L’objectif de cette première étude à la fois artistique et expérimentale consistera à fabriquer des échantillons de verre coloré afin de mettre en évidence et de comprendre les mécanismes conduisant à la coloration des verres. Historiquement, les couleurs vives obtenues en dispersant des ions métalliques dans les verres sont connues empiriquement depuis des siècles : les verres colorés dans la masse par ajout de poudres métalliques ont été utilisés dès l’antiquité pour la fabrication d’objets d’art puis au Moyen âge pour celle des vitraux. Un exemple bien connu est celui de la coupe de Lycurgus, datant du IVe siècle de notre ère et exposée au British Museum : le verre contient des nano particules d’or et d’argent (40-70 nm) qui apparaît vert lorsque la coupe est éclairée en réflexion et rouge rubis quand elle est observée par transparence. Les vitraux de la cathédrale Notre-Dame de Chartres fabriqués au Moyen âge utilisent ce même procédé qui consiste à incorporer de l’or, de l’argent ou du cuivre dans la pâte de verre ou de colorer des verres sodico-calciques traditionnels par échange ionique grâce à du jaune d’argent. Le rouge rubis est obtenu grâce aux nano particules de cuivre ou d’or alors que le jaune est obtenu par des nano particules d’argent. De manière plus contemporaine, ces effets de couleur sont toujours utilisés dans l’industrie du flaconnage comme, par exemple, pour le contenant de l’eau de toilette « Fahrenheit» de Christian Dior (fabrication Saint-Gobain Desjonquères) avec un dégradé de couleur obtenu par un traitement thermique spécifique. Ce n’est cependant qu’au XIXe siècle que les propriétés optiques des nano particules métalliques ont été étudiées d’un point de vue théorique par M. Faraday et à travers les travaux également menés par Zsigmondy et Svedberg sur l’élaboration et la caractérisation de solutions métalliques colloïdales. Les travaux de Maxwell-Garnett et de Mie ont permis d’interpréter et de mieux appréhender le processus de coloration de ces verres incorporant des nano particules de métaux nobles. Ces nouvelles propriétés optiques sont la conséquence de l’apparition d’une résonance de plasmon de surface qui confère la couleur rouge rubis lorsque le métal est sous la forme de nano particules. Les thématiques de l’année scolaire 2011-2012 portent sur la production et la caractérisation d’effets visuels, lumineux et colorés dans des verres transparents ou translucides. Dans cette étude, on mettra en œuvre des protocoles analytiques de traitement en volume au sein du verre au moyen des techniques mentionnées plus haut ; en surface par gravure, polissage ou avec rugosité contrôlée, par peinture (grisaille, sels métalliques, etc.) ou par dépôt en couches minces à chaud ou à froid, par enduction, par collage UV, etc. Les sources de lumière seront diversifiées : directe ou indirecte, polarisée ou non, incohérente ou cohérente (laser), à spectres variés (lampes à incandescence, lampes fluorescentes, lampes spectrales, LED, lumière blanche naturelle ou lumière colorée par filtres, etc.). La recherche se décompose, dans un premier temps, par dresser un état de l’art dans le but de décrire les éléments théoriques nécessaires à la compréhension de l’étude tels que les propriétés du verre, les principes de la coloration


[2]

Les études

31

des verres, comme par exemple les mécanismes de l’échange ionique à l’argent et de précipitation en nano particules d’argent métallique, etc. Les conditions expérimentales de réalisation des échantillons ainsi que les facteurs influents de la coloration et de l’aspect visuel seront analysés et adaptés au fur et à mesure de la recherche. Enfin différents équipements optiques (microscopie, spectrophotométrie, etc.) seront mis au point et étalonnés afin de caractériser au mieux les propriétés optiques des échantillons réalisés. La réalisation des échantillons de verres colorés se fera au sein des différents ateliers techniques du lycée Lucas-deNehou, faisant bénéficier de l’assistance technique des enseignants et des responsables de ces ateliers. Le lycée met à disposition ses différents ateliers de travail du verre et du vitrail (four pour thermoformage, fusing, fabrication de pâtes de verre à partir de groisil (verre concassé ou broyé), gravure (par sablage ou à la fraise), peinture sur verre. Le maître verrier et artiste Jean Mauret a été invité pour conseiller dans cette recherche. L’accès aux ateliers du lycée se fera sur deux journées complètes (de 10h à 17h) en fonction de la disponibilité des ateliers et des responsables, et pendant les heures ouvrables du lycée à l’exclusion des périodes de congés scolaires. Ce travail de recherche sera conduit par trois équipes, comportant chacune deux élèves du lycée et deux étudiants-chercheurs, encadrée par les enseignants du lycée et les enseignants-chercheurs du groupe de recherche. Il est envisagé que ce travail de recherche fasse l’objet d’une publication et d’une exposition fin 2012.

Theatra Le travail de recherche a débuté sur les deux principaux axes définis par les objectifs : « Espace du drame antique » et « Scène contemporaine. Concernant le drame antique, la recherche a porté jusqu’à présent sur les points suivants : —— Le théâtre grec antique sa genèse et son inscription dans l’espace urbain ; théâtre de Dionysos à Athènes, recherche enrichie par l’intervention de Mme Papastamati-Von Moock au colloque « The Architecture of the Ancient Greek Theater » à Athènes du 27-30 Janvier 2012. —— L’architecture et les caractéristiques matérielles de ce théâtre. —— Les textes : analyse et construction d’un lexique à partir de l’espace dramatique, relaté, évoqué, imaginé et/ou figuré dans les textes. Le rapport de ces espaces avec l’espace scénique. —— Recherche du rapport entre spectacle et société en Grèce du Ve siècle. Le processus de sa création. —— Le rôle du spectateur. Analyse du degré et de la nature de participation des spectateurs citoyens dans le spectacle agonistique par l’intermédiaire de la procession. La question de la distanciation —— Analyse du texte de prologue des Bacchantes afin de comprendre les enjeux spatiaux. —— Choix de deux fragments : l’un dans les Bacchantes d’Euripide et l’autre dans les Grenouilles d’Aristophane, comme base de notre travail d’expérimentation spatiale. Concernant la scène contemporaine, la recherche a porté sur les points suivants : —— Le théâtre à « l’italienne », l’espace dramatique, l’espace de l’action, l’espace tragique. —— La question du regard. Le rapport du spectateur au spectacle. —— Les éléments de la constitution de l’espace scénique actuel. —— Les éléments de la composition spatiale : point, ligne, plan. La lumière. —— Le signe et le rapport au texte. La création d’un DVD est en projet.


32

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

Encadrement pédagogique et coordination Collège des coordonnateurs Le collège des coordonnateurs assure la coordination des enseignants de l’ensemble des secteurs et veille à la bonne réalisation des projets pédagogiques. À compter du 2 mars 2011, le collège des coordonnateurs de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs est composé des membres élus suivants : 1re ANNEE

Sophie Larger DISCIPLINES TRANSVERSALES

Expression plastique : Luc Gauthier Langues étrangères : Kristine Hoy Jouanne Morphostructure / Couleur / Perspective : Vonnik Hertig Sciences humaines : Jean-Louis Pradel SECTEURS DE SPÉCIALISATION

Architecture intérieure : Sylvestre Monnier Art espace : Catherine Strasser Cinéma d’animation : Serge Verny Design graphique / Multimédia : André Hatala Design objet : Patrick Renaud Design textile et matière Isabelle Guédon Design vêtement : Gilles Rosier (à compter du 1er octobre 2011 à la suite du départ à la retraite de Jean-Paul Longavesne) Image imprimée : Xavier Pangaud Photographie / Vidéo : Christian Courrèges Scénographie : Brice Leboucq Les réunions du collège ont eu pour ordre du jour : 19 JANVIER

—— Bilan et perspectives de la Recherche —— Les missions d’Henri Foucault —— Programme des travaux 2011 —— Culture&Diversité —— Présidence des jurys de diplôme —— Point sur les prochaines élections —— Informations et questions diverses. 8 MARS

—— Accueil du nouveau Collège —— Programme de travail jusqu’à l’été 2011 4 MAI

—— Les jurys de diplôme 2011 —— Calendrier scolaire 2011-2012 (les Plateaux, une « habilitation technique » en 2e année ?....)


[2]

Les études

33

—— L’organisation de la 4e année, (les propositions de la Commission Rentrée) —— Suite des demandes des étudiants (les réunions de secteur) —— Les recrutements d’enseignants —— Informations et questions diverses 6 JUIN

—— Les travaux des groupes de travail   (Commission Rentrée, Commission Sciences, Cultures et Société, Commission Technique/pédagogie) —— L’organisation de la 4e année —— La validation du calendrier scolaire 2011-2012 —— Les perspectives de recrutement d’enseignants —— Le programme des travaux de l’été 2011 —— Informations et questions diverses. 27 JUIN

—— Les propositions du CER sur le cursus —— Les Plateaux —— L’organisation de l’année scolaire —— Question sur les mémoires —— L’aménagement des espaces pédagogiques —— Informations et questions diverses. 26 SEPTEMBRE

—— Actualités de la rentrée —— Groupes de travail ECTS —— Stages professionnels —— Ateliers de rencontre 15 NOVEMBRE

—— Information sur le dernier CER et les groupes de travail —— Commissions d’évaluation et de passage —— Notes, ECTS —— Les Grands projets (modalités) —— Les Portes Ouvertes 2012 —— Informations et questions diverses.

Partenariats La fidélisation et le développement de partenariats avec des institutions tant nationales qu’internationales et des entreprises représentent un axe structurant de l’action de l’Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs. L’École s’est attachée à diversifier et consolider ses collaborations extérieures afin d’accroitre sa visibilité et son rayonnement dans un contexte mondialisé toujours plus compétitif. Ces partenariats permettent de familiariser les élèves avec leur futur métier en les plaçant dans des situations de commande et de leur donner l’opportunité de tisser des liens avec les différents acteurs du monde économique, artistique et culturel. Ces partenariats débouchent fréquemment sur des stages et représentent des ressources nouvelles dans le cadre de la taxe d’apprentissage et des recrutements des jeunes diplômés. Parmi les grandes écoles et universités, l’École a notamment renforcé sa collaboration avec Sciences Po et l’École des Mines de Paris. Elle a aussi collaboré avec des institutions culturelles comme le Centre des Monuments Nationaux pour la création d’un mobilier d’information ou le Musée national d’Histoire naturelle pour la conception d’une installation artistique dans le cadre de l’exposition Au fil des araignées L’École a également renforcé ses liens avec des entreprises telles que Tarkett, leader mondial des revêtements de sols, ou le groupe IFF (International Flavors and Fragrances) pour l’organisation du défilé des collections des Grands Projets des étudiants du secteur Design Vêtement. D’autres partenariats ont vu le jour cette année, notamment avec Lanvin pour la création de textiles et de matières qui seront utilisés dans la pré-collection 2013. Sur l’ensemble des


34

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

partenariats, 25% ont été conclus à l’international dans un souci d’élargir autant que possible les champs de travail et d’expérimentation offerts aux étudiants. L’École a ainsi travaillé avec des ingénieurs du Massachusetts Institute of Technology lors d’un workshop intitulé « Imprimés intelligents et électronique ». Par ailleurs, l’École a renouvelé son partenariat avec la Fondation Culture & Diversité afin de favoriser l’égalité des chances dans l’accès aux écoles d’art et la Fondation Odon Vallet qui attribue chaque année des bourses sur des critères d’excellence et des critères sociaux.

Partenariats hors stages 2011 Enseignements généraux Expression plastique

Fonderie d’art de la Plaine : Prix de sculpture doté d’un stage de deux semaines dans leurs ateliers et tirage en bronze de la sculpture lauréate (toutes années confondues et diplômés à concurrence de 2 ans). PREMIÈRE ANNÉE

—— Muséum national d’histoire naturelle : Conception et installation artistique dans le cadre de l’exposition« Au fil des araignées ». —— La Gaité Lyrique : Sélection de la création « Handlessong » de deux élèves de première année, pour une présentation lors des performances d’ouverture de l’institution parisienne. —— La Muse en Circuit : Pour clôturer la 11ème édition du festival Extension organisée par la Muse en circuit, les étudiants de 1re année ont présenté à l’École une création atypique composée d’une dizaine d’installations plastiques, visuelles et sonores mettant à l’honneur la relation musique/image.

Secteurs Architecture intérieure

Université Pierre-et-Marie-Curie : projet des élèves de 3e année dans le cadre du cours « Projet d’architecture intérieure, aménagement d’équipements publics »  Cinéma d’animation

Abbaye de Fontevraud : réalisation de courts métrages afin de mettre en lumière la singularité du site Festival du « Ciné à Ménilmontant » : programmation d’une sélection des meilleurs films de fin d’études des 10 dernières années Design graphique / MultimÉdia

CMPP de Montgeron-Crosne : conception d’un livret d’accueil à l’attention des usagers Les Cahiers d’études lévinassiennes : réadaptation graphique de la revue à l’occasion de son dixième anniversaire Les télécréateurs : expérimentation sur les problématiques d’habillages et génériques d’animation. Design Objet

VIA et les Industries françaises de l’ameublement (CODIFA) : prototypes des projets de fin d’études d’établissements d’enseignement artistique exposés à la galerie du VIA en août 2011. Fédération française de football (FFF) : création des « Trophées Philippe-Séguin » remis chaque année par la fondation à 20 équipes portant des projets citoyens innovants.


[2]

Les études

35

Domaine de Chamarande: réalisation d’un projet de préservation et conservation du patrimoine autour de la volière du Domaine. Centre des Monuments Nationaux: Création de mobilier d’information installé dans les monuments nationaux Ports de Paris : Conception de l’esthétique d’un matériel de levage entre bateau et quai. Design textile et matiere

Lanvin: les élèves ont inventé des textiles et des matières autour d’un thème illustrant leur vision personnelle de la maison Lanvin pour une utilisation dans la pré-collection 2013. CRITT Horticole : participation des étudiants à un Symposium international sur les colorants naturels via la mise en place d’ateliers d’impression textile. UNIFA  (Union Nationale des Industries Françaises d’Ameublement) : workshop intitulé  Quel capsule pour recevoir ? avec les matériaux fournis par cinq grandes maisons éditeurs de textiles d’ameublement réunis sous l’égide de l’UNIFA MIT Media Lab de Boston: Workshop Imprimés intelligents et électronique : développement de nouvelles méthodes d’impression sur différents supports en utilisant l’électronique, les capteurs, les pigments et les encres sensibles Design vÊtement

IFF (International Flavours and Fragrances) : organisation d’un défilé le 4 juillet 2011 à l’Ecole présentant les collections des Grands Projets des étudiants du secteur Design vêtement accompagnant des parfums inédits créés par les parfumeurs d’IFF Musée du quai Branly : spectacle-performance Mali Binu présentant, dans le cadre de l’exposition Dogon, les créations vestimentaires inspirées de deux voyages d’études au Mali Centre Pompidou : Proposée par les élèves de l’Ecole et de la School of the Art Institute of Chicago, série de performances inspirées par des œuvres issues des collections modernes et contemporaine du Centre Image Imprimée

Université des beaux-arts de Téhéran, sous la direction de Xavier Pangaud, 2009-2012. Hôpital Antoine Béclère : réalisation d’un workshop intitulé La mort avant la naissance, des mots pour en parler à la fratrie  ayant pour objectif la réalisation d’un livret à destination des parents autour du deuil périnatal (ouvert aux élèves de 5e année) Université des Beaux-Arts de Kyoto : présentation de l’exposition Petites histoires de l’Évolution à la mairie du 5e arrondissement de Paris (élèves de 3e année) Photo/VidÉo

Cité nationale de l’Histoire de l’Immigration : réalisation d’un projet photo-vidéo autour de l’immigration. Leica France : concours de photographie inter écoles européennes avec dotation en matériel. Jeu de Paume :  Projection continue, 1998-2011 : une génération de cinéastes des Arts Déco - programmation des films de fin d’études de cinéastes, plasticiens, artistes, tous issus de l’École, qui rayonnent aujourd’hui sur les différentes scènes de la création contemporaine (18 et 19 juin 2011). Festival Les yeux ouverts sur l’immigration : Programmation de deux films réalisés par des étudiants de 4e année sur la thématique de l’immigration en France ScÉnographie

Bibliothèque nationale de France (BnF) : présentation de neuf projets de spectacle vivant sur l’esplanade de la BnF en juin 2011 durant la manifestation « Événements spectaculaires ». Théâtre de la Colline : travaux des élèves de 2e année et 5e année autour de la pièce Bulbus d’Anja Hilling avec production de maquettes et exposition du projet lauréat au théâtre.


36

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

Échanges internationaux L’École a accueilli en séjour d’études en 4e année essentiellement cinquante et un élèves. Ces séjours d’une durée allant de trois mois à un an ont été accordés après étude des dossiers des candidats. Ces étudiants venaient d’écoles partenaires ou d’un partenariat institutionnel – par exemple avec la FONCA (association du ministère de la Culture du Mexique et des services culturels de l’ambassade de France à Mexico). Les secteurs concernés par l’accueil des stagiaires étrangers sont : Art espace (4); Cinéma d’animation (1), Design graphique / multimédia (4), Design objet (8), Design textile et matière (3), Design vêtement (9), Image imprimée (8), Photo / vidéo (6), Scénographie (2) cours optionnels : studios d’arts plastiques (6). Par réciprocité, plus de cinquante trois élèves de l’École sont partis dans les établissements partenaires en bénéficiant de bourses d’études à l’étranger de l’École complétées par une bourse Erasmus dans le cas d’un départ dans une école en Europe. La Fondation Carla Bruni-Sarkozy a offert sur des critères de qualité à six élèves boursiers une allocation pour un séjour d’études dans une école new-yorkaise.

Partenariats académiques internationaux Partenariats académiques (séjours d’études, workshops, expositions) EUROPE

Allemagne —— Kunsthochschule, Berlin-Weissensee, Hochschule für Gestaltung - http://www.kh-berlin.de —— Universität der Künste, Berlin - http://www.udk-berlin.de —— Hochschule für Technik, Stuttgart - http://www.fht-stuttgart.de —— Staatliche Hochshule für Gestaltung Karlsruhe - http://solaris.hfg-karlsruhe.de —— Hochschule für Angewandte Wissenschaft Hambourg - http://www.hv.haw-hamburg.de —— Hochschule für Schauspielkunst Ernst Busch Puppet Department, Berlin - http://www.hfs-berlin.de —— Fachhochschule Bielefeld - http://www.fh-bielefeld.de —— Hochschule für Bildende Künste Braunschweig - http://hfbk-dresden.de —— Detmolder schule für Architektur und Innenarchitektur - http://www.hs-owl.de/fb1 Autriche —— Academy of Fine Arts Vienna - http://www.akbild.ac.at Belgique —— École Nationale Supérieure des Arts Visuels La Cambre, Bruxelles - http://www.lacambre.be —— École de Recherche Graphique - ERG de Bruxelles - http://www.erg.be —— Hogeschool Gent - http://www.hogent.be


[2]

Les études

Danemark —— Danmarks Design Skole, Copenhague - http://www.dkds.dk —— Kolding School of Design, Kolding - http://www.designskolenkolding.dk Espagne —— Facultad de Bellas Artes, Universidad, Barcelone - http://www.ub.es —— Escola Superior de Disseny ESDI Barcelone - http://www.esdi.es —— Escuela de Arte y Superior de Diseño de Valencia - http://www.easdvalencia.com —— Institut del Teatre, Barcelone (scénographie) - http://www.diba.es/teatre —— Universidad Europea de Madrid - http://www.uem.es —— Universidad Complutense, Madrid - http://www.ucm.es/ Estonie —— Estonian Academy of Arts, Tallin - http://www.artun.ee Finlande —— Polytechnic de design , Lahti - http://www.lamk.fi —— University of Art and Design,TAIK, Helsinki - http://www.taik.fi/ —— Theatre Academy Helsinki (TEAK) - http://www.teak.fi/eng/ Italie —— Politecnico, Milan - http://www.polimi.it —— Free University of Bozen, Bolzano - http://www.unibz.it —— Accademia di Belle Arti, Roma - http://www.accademiabelleartiroma.it Pays-Bas —— Hogeschool Willem de Kooning Academy, Rotterdam - http://www.wdka.hro.nl —— Design Academy, Eindhoven - http://www.designacademy.nl —— Avans Hogeschool, University of Applied Sciences, Breda - http://www.avans.nl —— Royal Academy of Arts, Amsterdam - http://www.kabk.nl —— Gerrit Rietveld Academie, Amsterdam - http://www.rietveldacademie.nl/nl Pologne —— Académie des beaux-arts de Cracovie - http://www.asp.krakow.pl —— Academy of Fine Arts in Warsaw - http://www. Portugal —— Instituto Politecnicoc do Porto IPP - http://www.ipp.pt/home/convidado.aspx République tchèque —— Académie d’Art, d’Architecture et de Design, Prague - http://www.vsup.cz —— FAMU, Film and TV school ot Academy of Performing Arts in Prague - http://www.famu.cz/eng Royaume-Uni —— Central Saint Martins College of Art and Design, Londres - http://www.csm.arts.ac.uk —— Chelsea College of Art and Design, Londres - http://www.chelsea.arts.ac.uk —— London College of Fashion, Londres - http://www.lcf.arts.ac.uk —— Edinburgh College of Art, Edimbourg - http://www.eca.ac.uk —— Ravensbourne University, Londres - http://www.rave.ac.uk/ —— Leeds College of Art and Design, Leeds - http://www.leeds-arts.ac.uk Slovénie —— Academy of Design, Ljubiliana - http://www.vsd.si/eng/en_index.php

37


38

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

Suède —— Konstfack University College of Art, Crafts and Design, Stockholm - http://www.konstfack.se —— The Swedish School of Textiles, Böras - http://www.hb.se Suisse —— Haute école d’arts appliqués - HES Genève - http://www.hesge.ch —— Hochshule der Künste, Bern - http://www.hkb.bfh.ch —— Hochschule der Künste , Zürich - http://www.hgkz.ch —— ECAL, École cantonale d’art de Lausanne - http://www.ecal.ch/index2.php HORS EUROPE

Australie —— The University of New South Wales, UNSW College of Fine Art COFA secteur Recherche / I cinema http://www.unsw.edu.au/cofa/i cinema Brésil —— Pontifícia Universidade Católica do Rio de Janeiro (Puc) - http://www.puc-rio.br —— Universidade do Vale Do Rio Dos Sinos – UNISINOS, Porto Allegre - http://www.unisinos.br/ Canada —— Université du Québec, Montréal - http://www.uqam.ca Chili —— Universidad del Pacifico, Santiago - http://www.upacifico.cl/ Chine —— Académie nationale des Arts de Chine, Hangzhou - http://eng.caa.edu.cn/default.asp —— École des Beaux-Arts, Xian - http://www.xafa.edu.cn/ —— Central Academy of Fine Art, Pekin - http://www.cafa.edu.cn/main.asp —— Polytechnic University School of Design - http://www.sd.polyu.edu.hk/mdesap/ Taiwan —— National Taiwan University of Arts - http://portal2.ntua.edu.tw/enntua/index.htm Corée —— Seoul National University - http://www.useoul.edu/ États-Unis —— School of Visual Arts, New-York - http://www.schoolofvisualarts.edu —— School of the Art Institute of Chicago - http://www.artic.edu —— California Institute of the Arts, Cal’Arts, Los Angeles (animation) - http://www.calarts.edu —— School of Design, Cincinnati - http://daap.uc.edu/design/ —— Parsons School, New-York - http://www.newschool.edu/parsons/ —— College of Human Ecology, Cornell University - http://www.sohe.wisc.edu Inde —— National lnstitute of Design, Ahmedabad - http://www.nid.edu Israël —— Bezalel Academy of Arts & Design, Jerusalem - http://www.bezalel.ac.il/en/ Japon —— Asagaya College of Art & Design, Asagaya http://www.asabi.ac.jp/ —— Université d’art et de design de Kyoto - http://www.kyoto-art.ac.jp/en/


[2]

Les études

39

Liban —— Académie libanaise des beaux-arts (ALBA), Beyrouth - http://www.alba.edu Russie —— Académie Strogannov, Moscou - masterskaya-art@mail.ru Singapour —— National University of Singapore - http://www.nus.edu.sg/ Thaïlande —— Université des beaux-arts, Chulalongkorn, Bangkok - http://www.chula.ac.th Turquie —— Université de Marmara, Istanbul - http://www.marmara.edu.tr/en

Formation permanente L’École a accueilli : de janvier à mai 2011 8 stagiaires de formation permanente dans les secteurs suivants : Architecture intérieure, Design objet, Image imprimée, Design vêtement. d’octobre à décembre 2011 9 stagiaires de formation permanente dans les secteurs suivants : Image imprimée, Architecture intérieure, Design objet, Scénographie, Art espace. Il s’agit d’intégrer des professionnels dans le cursus de l’École. Le recrutement et les programmes des candidats sont fixés en fonction de leur expérience et de leur projet avec les coordonnateurs concernés ; un enseignant tuteur assure l’encadrement tout au long de l’année scolaire. Les stagiaires suivent les mêmes enseignements que les élèves en formation initiale. Leur parcours souvent riche, leur motivation forte, leur expérience professionnelle restent des éléments stimulants pour les élèves comme pour les enseignants. Cette formation n’est pas diplômante.


40

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

[3] La vie de l’étudiant Les bourses En 2010-2011, 68 étudiants sont partis en séjours d’études, à savoir : 50 ont eu la bourse de l’École, 4 la bourse de la Fondation CBS, 1 la bourse Erasmus (sans la bourse de l’École), 1 la bourse OFAJ et 2 la bourse d’un conseil régional (sans la bourse de l’École). Au total, 58 ont eu une bourse pour leur séjour d’études. Les autres sont partis sans bourse. En 2011-2012, 54 bourses ont été attribuées, à savoir : 48 bourses de l’École et 6 bourses de la Fondation CBS.

1.  Bourses sur critères sociaux versées par le CROUS Répartition des boursiers par niveau de bourse (chiffres provisoires au 21 nov. 2011, 7 dossiers encore en attente de décision d’attribution) Bourse échelon 0

39

Bourse échelon 1

24

x 1 606 €

Bourse échelon 2

 8

x 2 419 €

Bourse échelon 3

14

x 3 100 €

Bourse échelon 4

12

x 3 779 €

Bourse échelon 5

15

x 4 339 €

Bourse échelon 6

33

x 4 600

Total

145

Rappel : Les boursiers sont exonérés des droits de scolarité Allocations du FNAUAC (Fonds national d’aide d’urgence et d’action culturelle) FNAUAC

4


[3]

La vie de l’étudiant

41

2.  Bourses versées par l’École sur ses crédits propres 1. Aide à la mobilité internationale

Les élèves bénéficiaires sont choisis sur proposition de la commission internationale de l’établissement. L’École attribue des bourses pour soutenir les élèves dans leur mobilité à l’étranger en 4e année. Le montant est de 2100 € pour les mobilités hors Europe et de 1100 € pour l’Europe. Le montant budgétaire alloué à ces bourses est de 69 900 €. Les élèves de l’établissement sont par ailleurs éligibles aux aides du dispositif de l’Union Européenne (ERASMUS). 1er semestre 2011-2012 : 9 bourses d’études hors Erasmus Destination

Durée (en mois)

Montant

CalArt, Los Angelès

5

  2 100

China Academy of Arts, Hangzhou

2

  2 100

SAIC, Chicago

4

  2 100

SAIC, Chicago

4

  2 100

China Academy of Arts, Pékin

5

  2 100

Alba, Beyrouth

5

  2 100

Parsons, New York

5

  2 100

Alba, Beyrouth

5

  2 100

NID, Ahmedabab

5

  2 100

5

  2 100

Total

18 900

1 bourse d’étude initialement hors Europe - modification de la destination Destination

Durée (en mois)

Montant

HFBK, Hambourg

6

  2 100

Total

  2 100

25 bourses d’études en Europe Destination

Durée (en mois)

Montant

Aaalto, Taik- Helsinki, Finlande

5

1 100

Aaalto, Taik- Helsinki, Finlande

5

1 100

UDK, Universität der Künste Berlin

6

1 100

Accademia di Belle Arti di Bologna

6

1 100

Accademia di Belle Arti di Bologna

4

1 100

Kolding design school, Danemark

4

1 100

Weissensee, Berlin

6

1 100

Weissensee, Berlin

6

1 100

Fashion Design School, Londres

3

1 100

Erg, Bruxelles

4

1 100

Accademia di Belli Arti di Bologna

4

1 100

Weissensee, Berlin

6

1 100

Academy of Arts, Architecture and Design, Prague

5

1 100

Konsftack, Stockholm

5

1 100

Institut du Théatre, Barcelone

5

1 100

Ravensbourne, Londres

4

1 100

Chelsea, Londres

3

1 100


42

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

Konsftack, Stockholm

5

1 100

Ravensbourne, Londres

4

1 100

Weissensee, Berlin

6

1 100

Accademia di Belle Arti di Bologna

4

1 100

Erg, Bruxelles

4

1 100

UDK, Universität der Künste Berlin

5

1 100

Weissensee, Berlin

6

1 100

Politecnico de Milan

4

1 100

Ecal, Lausanne

4

1 100 27 500

Total 1er semestre

48 500

2. Aide pour les stages à l’étranger (hors ERASMUS)

Les commissions d’attribution des bourses pour les stages en entreprises réalisés à l’étranger ont lieu au printemps de chaque année scolaire. Pour l’année scolaire 2010/2011, 9 bourses ont été attribuées pour un montant total de 14 994 €. Les étudiants effectuent leur stage durant l’été. 3. Allocations de recherche

Des allocations de recherche sont susceptibles d’être versées a des élèves chercheurs, après avis d’une commission spécifique (max. 15 000 €, délibération du CA du 2 mai 2011). Alllocations de recherche

Nombre de bénéficiaires

Allocations 2010-2011

3

Allocations 2011-2012

3

3.  Autres bourses liées à un partenariat avec l’établissement Fondation Odon Vallet

9 renouvellements et 8 bourses en première attribution

Les bourses de la Fondation Odon Vallet sont versées directement aux élèves. Pour l’année scolaire 2011-2012, 17 élèves ont bénéficié de cette aide (4 100 H / an) qui peut être renouvelée deux fois et qui est attribuée à des élèves en situation matérielle précaire et qui démontrent de bons résultats. Fondation Carla Bruni-Sarkozy

6 bourses accordées

Les bourses de la Fondation Carla Bruni-Sarkozy sont versées directement aux élèves. Elles visent à encourager les échanges entre les grandes écoles d’art françaises et leurs homologues américaines. L’attribution des bourses se fait au mérite, exclusivement aux étudiants présentant à la fois une excellence scolaire et des besoins de soutien financier. Le montant de la bourse est de 3000 €. En outre, la Fondation prend en charge directement les frais de déplacement et d’inscription. Une formation en langue peut également être prise en charge.


[3]

La vie de l’étudiant

43

Les voyages d’études 2011 Voyages des élèves de 3e année tous secteurs Architecture intérieure

Design objet

Abu Dhabi et Dubaï (31 mars-8 avril) Stéphane Degoutin, enseignant accompagnateur Babin Guillaume Kau Nancy Levasseur Aube Millot Melissa Neira marion Sicat Eglantine

Milan (10-16 avril) Anna Bernagozzi et Laurent Godard, enseignants accompagnateurs Balland Barbara Blanchard Cyrille Briand Mathieu Corticchiato Mathieu Dauvergne Lucas Fabre Édouard La Bigne (de) Romée Lagut Amandine Lefort Juliette Mazan Sandrine Patrix Nicolas Piat Floriane Tardiff Sébastien Terakis Julie Thon Charlotte

Art espace

Venise (5-10 juin) Jean-Louis Pradel et Marc Thébault, enseignants accompagnateurs Clouard Eva Evin Erwan Hammadouche Lyes Lopez Rafaela Lusinchi Colin Renault Romain

Design vêtement Cinéma d’animation

Annecy (4-12 juin) François Darasse et Gabriel Laudenbach, enseignants accompagnateurs Argimon Bianca Authouart Camille Bedouet Mathilde Decouessin Tristan Lacroix Nils Fillion Sylvain Grattery Florent Lacourt Marion Larrive Marie Leysens Anna Loupias Lila Neron-Bancel Antoine Scheeck Anaïs Tanto Victoria Weaver Laura

Berlin (21-28 mai) Jean-Paul Longavesne, enseignant accompagnateur Delabroye Adrien Grouazel Marine Harand Sophie Jamilloux Pauline Lesueur Pauline Louzaouen Élodie Toussaint Annabelle Design textile et matière

Boras (Suède) (14-18 novembre) Sylvie Mégret et Come Touvay, enseignants accompagnateurs Beaujean Axelle Bertin Marion Bonnardot Claire Bourel Julia Elfassi Maeva Hannart Maud Hugot Jennifer


44

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

Mercier Lola Muwama Aurélie Ragueneau Elsa Sergent Julie Tanto Victoria Wehbe Caroline

Sarrus Pauline Socié Marc Spiers Julia Turki Nicolas Walkowiak Magdalena Zavaro Alice Zordan Lisa

Design graphique / multimedia

Amsterdam (12-15 avril) Dirk Behage et Marc Thébault Aboville (d’) Maia Aillot Antoine Caron Sophie Debailly Clara De Castro Émilie De deus Ganhitas Marvin De Gaulle Basile Diner Virginie Fontaine Valentin Gourlet pauline Hugon Guillaume Laustriat Lucie Lefebcre Anaïs Mancini Juliette Pinsard Fleur Tse Alexis

Photo / video

Jérusalem (3-13 avril) Michel Zoladz, enseignant accompagnateur avec Jean-François Fourmond, technicien Boccara Sami Fompeyrine Baptiste Genin Marie Joubert Julie Lanzmannn Doris Le Penven Clément Marchon Charles Megdoul Mohamed Robinson Pauline Recolle Matthieu Troulard Léa Sermoise (de)Margaux Vuillerme Aurore Scénographie

Image imprimée

Bologne (28-30 mars) Xavier Pangaud et Hiroshi Maeda, enseignants accompagnateurs Casalis Audrey Delisle Lucie Deprund Jonas Dervieux Ferdinand Hajduk Axelle Luu Alexandre Matray louis Pauget Mathieu Ribeyron Lucas

Prague (21-27 juin) Raymond Sarti et Claude Nessi, enseignants accompagnateurs Barbaud Suzanne Cloo Jimme Flament Marion Jin de Sédout Alexandra-Victoria Kitching Sophie Maurel Marie-Charlotte Maute Valentin Nicod Élise


[3]

La vie de l’étudiant

45

Les stages effectués en entreprises Stages obligatoires Les stages obligatoires de 4e année effectués durant l’année scolaire 2010-2011 ont été au nombre de 257, se répartissant par secteur comme suit : Secteurs

Nombre de stages

Architecture intérieure

 15

Art espace

 16

Cinéma d’animation

 31

Design graphique / multimédia

 22

Design objet

 27

Design textile

 32

Design vêtement

 19

Image imprimée

 42

Photo / vidéo

 26

Scénographie

 27

TOTAL

257

Stages facultatifs Les stages facultatifs effectués durant l’année scolaire 2010-2011 ont été au nombre de 210. Secteurs

< 3 mois

< 6 mois

> 6 mois

Nombre de stages

d’application Première année

38

_

1

 39

Architecture intérieure

 9

_

2

 11

Art et espace

 3

_

3

  6

Cinéma d’animation

 8

 _

2

 10

Design graphique / multimédia

10

 1

_

 11

Design objet

 8

 1

_

  9


46

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

Design textile

 9

 _

_

  9

Design vêtement

 8

 2

_

 10

Image imprimée

 8

 2

_

 10

Photo / vidéo

10

 1

_

 11

Scénographie

 3

 1

_

  4

TOTAL

210

Les Associations L’Association des Anciens élèves (Aae Ensad) L’association a organisé des événements, accompagné certains étudiants lors de voyages et en a soutenu d’autres par des actions de parrainage. Janvier : lors des Portes ouvertes des Arts Déco, le jury a décerné le Prix des Anciens à quatre étudiants : 1er prix (800 euros) à Clara Réa, 2e année Architecture intérieure / 2e prix (livre d’art) à Marc Socié, 3e année Image imprimée / 3e prix (livre d’art) à Julia Stern, 4e année Photo / 4e prix (livre d’art) à Baptiste Perretti, 3e année Photo. Avril : voyage au Salon du meuble de Milan Juin : voyage à la Biennale d’art contemporain de Venise Octobre : organisation de l’exposition « Traits d’élèves » dans le salon VIP de Chic Dessin, Cité de la mode et du design à Paris. L’association a participé à la création du Prix Gautier-Delaye et à l’attribution à quatre anciens élèves d’ateliers à la Cité internationale des arts et a perpétué l’atelier de dessin de modèle vivant du lundi soir durant 2 h 30. Janvier : week-end à Bruxelles avec visite d’expositions Juin : dîner annuel de l’association au Viaduc des Arts avec remise du Prix des Anciens, en présence de Mme Geneviève Gallot. Visites commentées des expositions « Odilon Redon », « Lucas Cranach », « Moebius » à la Fondation Cartier, « Basquiat » au musée d’Art moderne de la Ville de Paris, du salon Chic dessin. Visite des ateliers de Montparnasse dans le cadre du cycle « Architecture ». Octobre : exposition des dessins et photographies à la Maison de la Chine ; une revue photographique a été éditée qui porte le même nom que l’exposition : « Ni Hao Shanghaï » Novembre : le dîner au restaurant Chez Marty (Paris, XIIIe arrondissement) a réuni une cinquantaine d’adhérents : pour des rencontres et discussions. Le canal d’informations sur les activités des adhérents est disponible via le Blog La Passerelle et la page Facebook. L’association a travaillé à la préparation du Centenaire de l’association prévu en septembre 2012 à l’École.

Le Bureau des élèves (BDE) Le BDE a accompagné la vie étudiante en organisant différents événements festifs ou de communication étudiante. La présence de quatre fanfares apporte une stimulation toujours joyeuse aux manifestations publiques de l’établissement.


[4]

L’organisation de l’École

[4] L’organisation de l’École Les instances Conseil d’administration (CA) Président

François Henrot Membres de droit

Guillaume Boudy, Secrétaire général du ministère de la Culture et de la Communication (ou son représentant) Georges-François Hirsch, Directeur général de la Création artistique (ou son représentant) Philippe Bélaval, Directeur général des Patrimoines (ou son représentant) Nicolas Bourriaud, Chef de l’Inspection de la Création artistique (ou son représentant) Personnalités extérieures, jusqu’en avril 2011

Jean-Noël Flammarion, directeur de JNF Éditions Lorand Hegyi, Directeur général du musée d’Art moderne de Saint-Étienne Alain Reinaudo, Directeur du département des arts visuels et de l’architecture - CulturesFrance Francis Soler, architecte Représentants élus des enseignants

Sylvestre Monnier Elisabeth de Senneville Elisabeth Ballet Jean-François Depelsenaire Suppléants

Jean-Luc Blanc Pascale Lion Florence Doléac Patrick Blot

47


48

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

Représentant élu du personnel administratif

Yann Brachet Suppléant

François Brunetta Représentant élu du personnel technique

Olivier Kurzer Suppléant

M. Bruno Besse Représentant élu du personnel d’accueil, de surveillance et de magasinage

Pascal Guffroy Représentants élus des élèves

Elliot Lepers (pour les 1re et 2e années) Victor Melchy (pour les 3e, 4e, 5e années et cycle de recherche EnsadLab) Suppléants

Loup Thévenin (pour les 1re et 2e années) Philippe Bonan (pour les 3e, 4e, 5e années et cycle de recherche EnsadLab) Assistent à la séance avec voix consultative Geneviève Gallot, Directrice de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs Christophe Le Maux, Agent comptable de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs Maurice Bestoso, Chef du département de contrôle budgétaire (contrôle financier) Les nouveaux membres du conseil d’administration, nommés par l’arrêté du 27 avril 2011 du ministre de la Culture et de la Communication, sont les suivants 

Nathalie Crinière, architecte d’intérieur Caroline Mierop, directrice de l’École nationale supérieure des arts visuels de La Cambre à Bruxelles Michele de Lucchi, architecte et designer à Milan Olivier Saillard, directeur du musée Galliera nouveaux membres élus Représentants des enseignants

Nasser Bouzid André Baldinger Hiroshi Maeda Mathieu Gaudric Suppléants

Xavier Pangaud Rémy Bourganel Jean-Louis Pradel Antoine Barjini représentant DU personnel administratif

Yann Brachet Suppléant

François Brunetta représentant du personnel technique

Bruno Besse Suppléante

Pascale Lagautrière Le conseil d’administration s’est réuni deux fois :


[4]

L’organisation de l’École

2 mai

—— Présentation des nouveaux membres —— Approbation du procès-verbal du conseil d’administration du 25 novembre 2010 —— Approbation du compte financier 2010 et affectation du résultat 2010 —— Affectation du résultat 2009 (régularisation) —— Rapport d’activité 2010 —— Projet d’Établissement —— Décision modificative n° 1 (DM1) sur l’exercice 2011 —— Actualisation du Règlement intérieur —— Allocations de recherche —— Questions et informations diverses 24 novembre

—— Approbation du PV de la séance du 2 mai 2011 —— Décision modificative sur le budget primitif de l’exercice 2011 —— Budget primitif 2012 —— Adhésion à la Fondation de coopération scientifique « Paris Sciences et Lettres – Quartier Latin » —— Projet d’établissement —— Schéma pluriannuel de stratégie immobilière —— Modifications sur le règlement intérieur —— Recettes accessoires —— Décharge de responsabilité de l’agent comptable —— Remise gracieuse à une stagiaire de formation permanente —— Questions et informations diverses —— Information sur le projet de Contrat de performance 2011-2013 —— Réunions du conseil des études et de la recherche —— Présentation du plan d’actions en matière de démocratisation culturelle —— Présentation du plan d’actions qualité comptable

Conseil des études et de la recherche (CER) Geneviève Gallot, directrice de l’École, Présidente Emmanuel Fessy, directeur des Études Personnalités qualifiées

Victoire Dubruel, directrice de l’École d’art de Rueil-Malmaison Philippe Apeloig, graphiste Philippe Bataille, architecte Alain Conte, professeur Représentants élus - Enseignants

Patrick Renaud Vonnick Hertig Philippe Millot Raymond Sarti François Darasse Sabine André Suppléants

Henri Foucault Sylvie Mégret Stéphane Maupin Claude Nessi Benjamin Delmotte Fabienne Vansteenkiste

49


50

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

Représentant élu - élèves 1re et 2e années

Elliot Lepers Suppléant

Loup Thévenin Représentants élus - élèves 3e, 4e, 5e années et cycle de recherche EnsadLab

Aurélien Thibaudeau Camille Grangé Suppléantes

Aurore Chartier Camille Ulrich Enseignants coordonnateurs désignés par la directrice de l’École

Mathew Staunton Jean-Louis Pradel nouvelles personnalités qualifiées, nommées par l’arrêté du 27 avril 2011 du ministre de la Culture et de la Communication

François Bauchet, designer Laurence Bertrand-Dorléac, professeur à Sciences Po Carole Collet, chargée de recherche au Central St Martins College of Art and Design à Londres Étienne Robial, graphiste

à compter du 1er avril 2011 : nouveaux représentants élus - enseignants

Vonnik Hertig Philippe Millot Nasser Bouzid Patrick Blot Laurent Ungerer Denis Pérus Suppléants

Isabelle Guédon Luc Gauthier Olivier Peyricot Pascale Lion Paul Stzulman Denis Pegaz-Blanc enseignants coordonnateurs désignés par la directrice de l’École

Jean-Louis Pradel Christian Courrèges Le conseil des études et de la recherche s’est réuni quatre fois 11 février

—— Actualisation du Règlement intérieur (document remis lors du CER du 18/11/2010) —— Procédure de validation des programmes de Recherche —— Les projets de campus de la Montagne Sainte-Geneviève —— Réflexion sur les modalités de fonctionnement des secteurs : objectifs généraux, outil d’évaluation —— Place des enseignements transversaux dans l’enseignement de la 1re à la 3e année —— Réflexion sur l’application des évolutions du cursus en 4e année (2e semestre, mémoire, stage professionnel, séjour d’études à l’étranger...) —— Les jurys de diplôme (rôle des personnalités extérieures)


[4]

L’organisation de l’École

51

—— Informations et questions diverses. 14 mars

—— Validation des programmes de Recherche —— Informations et questions diverses 9 juin

—— Présentation des personnalités nommées par le ministre de la Culture et de la Communication —— Grandes orientations pédagogiques et de recherche —— Travaux des groupes de travail (commission Rentrée, commission Sciences, Cultures et Société, commission Technique/Pédagogie) —— Organisation du cursus en 2011- 2012 —— Perspectives de recrutement d’enseignants —— Informations et questions diverses 7 novembre

—— Approbation du compte rendu de la séance du 9 juin —— Actualisation du Règlement intérieur —— Groupes de travail —— La thématique des Arts Décoratifs pour les « Plateaux » —— Les « Cartes Blanches » —— Informations et questions diverses

Comité technique paritaire (CTP) À compter du 1er novembre 2011 et en application du décret 2011-184 du 15 février 2011, les comités techniques paritaires sont transformés en comités techniques (CT). 5 avril (Formation CTP)

—— Approbation du procès-verbal du CTP du 30 novembre 2010 —— Plan de formation 2011 —— Projet d’établissement —— Point sur le cadre de gestion et de rémunération des contractuels de l’établissement —— Questions diverses 22 novembre (Formation CT)

—— Approbation du procès-verbal de la réunion du CTP du 5 avril 2011 —— Modifications du Règlement intérieur de l’établissement —— Vêtements professionnels —— Périodes de fermeture de l’établissement pour l’année scolaire 2011-2012 —— Informations et questions diverses : Point sur le cadre de gestion et de rémunération des contractuels  —— Projet de Contrat de performance 2011-2013 ; mise en place des nouvelles instances ; élections aux CAP

Comité d’hygiène et de sécurité (CHS) À compter du 1er novembre 2011 et en application du décret 2011-774 du 28 juin 2011, les comités hygiène et sécurité (CHS) sont transformés en comités d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT). 20 juin (Formation CHS)

—— Approbation du procès-verbal de la séance du 13 décembre 2010 —— Tableau de suivi de la séance du 13 décembre 2010 —— Rapport d’inspection, présentation par Dominique François, inspectrice d’hygiène et de sécurité —— Compte rendu de la réunion du groupe de travail sur les encres à l’eau (gravure et sérigraphie)


52

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

—— Point sur les travaux —— Document unique d’évaluation des risques professionnels (pour approbation) —— Examen du registre d’hygiène et de sécurité —— Questions et informations diverses : convention avec le ministère de la Culture et de la Communication pour la Médecine de Prévention (pour information) 12 décembre (Formation CHSCT)

En raison de l’absence de quorum, la séance a été reportée au 16 janvier 2012 sur le même ordre du jour —— Adoption du règlement intérieur du CHSCT —— Désignation du Secrétaire du CHSCT par les représentants du personnel —— Approbation du PV de la séance du 20 juin 2011 —— Bilan annuel —— Programme annuel de prévention des risques —— Examen du registre d’hygiène et de sécurité —— Questions et informations diverses : équipements de protection individuelle; point sur les issues de secours (convention du 25 avril 2003 avec l’ENS); point sur la gravure propre et la sérigraphie

Commission consultative de recrutement Le 17 janvier 2011, la commission a émis un avis favorable au recrutement de Côme Touvay sur le poste d’enseignant du Design tissage. Le 1er avril 2011, la commission s’est réunie afin de préparer les futurs recrutements au regard des départs à la retraite prévus. Au 29 mai 2011, le mandat des membres de la commission consultative de recrutement arrive à échéance. Représentants élus - Enseignants

Luc Gauthier Isabelle Guédon Philippe Millot Olivier Peyricot Suppléants

Patrick Blot André Baldinger Xavier Pangaud Vonnick Hertig Personnalité extérieure nommée par le ministre de la Culture et de la communication

Alain Lardet Le 10 juin 2011, la commission a émis un avis favorable au glissement de Marc Iseppi, enseignant vacataire en Architecture intérieure, sur un poste de professeur de 2e catégorie. Le 10 juin 2011, la commission a émis un avis favorable au recrutement d’Antoine Barjini, enseignant du dessin à composante morphologique et de Jan Kopp, enseignant en Art expace. Le recrutement d’un enseignant en Cinéma d’animation a été déclaré infructueux.


[4]

L’organisation de l’École

53

La gestion des ressources humaines Les effectifs Les effectifs permanents de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs se répartissent selon 2 statuts juridiques : —— personnels fonctionnaires ou non fonctionnaires affectés par le ministère de la Culture et de la Communication et rémunérés par celui-ci ; —— personnels contractuels de l’établissement. Au 31 décembre 2011, la répartition s’établissait ainsi : —— 67 personnes affectées par le ministère —— 132 personnes sur contrat de l’établissement Soit 199 personnes physiques (les postes vacants à cette date ne sont pas comptés). Les enseignants sur contrat de l’établissement étaient à cette date au nombre de 84 dont 47 CDI auxquels s’ajoutent 7 enseignants (professeurs des écoles nationales d’art) affectés par le ministère. Au 31 décembre 2011 TITRE 2 SERVICE D’EMPLOI

TITRE 3

EP

ETPT

EP

ETPT

Surveillance

17

17

  2

  2

Administratif

 6

 6

  1

  1

Logistique

 3

 3

  1

  1

Assistant technique

 3

 3

 27

 27

   Sous-total D.S.T.

29

29

 31

 31

 7

 7

 84

 84

Direction des services techniques

Direction des études Enseignants Recherche

 1

 0,8

Administratif

10

 8,4

  1

  1

  Sous-total D.E.

18

16,2

 85

 85

Direction (Directrice/directrice adjointe/  1 chargée de mission/deux assistantes)

 1

  3

  3

Ressources humaines

 3

 3

  0

  0

Serv. Budget, affaires financières, achats

 3

 2,6

  1

  1

Agence comptable / le poste d’agent comptable n’est pas comptabilisé

 2

 2

  0

  0

   Sous-total Administration Générale  9

 8,6

  4

  4

Bibliothèque

 7

 6,8

  1

  1 

Service Informatique

 2

 1,8

  7

  7

Service Communication

 1

 0,8

  4

  4

Éditions

 1

 1

  0

  0

Direction et Administration


54

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

Une conférence de gestion des ressources humaines organisée le 10 février 2011 avec le ministère de la Culture et de la Communication (Secrétariat général et DGCA) a permis à l’établissement de plaider pour une mise en œuvre échelonnée sur plusieurs années du plafond d’emplois très restrictif que lui notifie le ministère. La convergence vers ce plafond se fera au détriment du remplacement de certains emplois dont les titulaires partent en retraite. La mobilité des agents pendant l’année 2011 a porté sur : Départs

7 départs en retraite (2 du personnel administratif et 5 enseignants) 3 mobilités externes vers d’autres postes 3 démissions de contractuels (dont 1 suite à réussite à un concours d’enseignement de la fonction publique) Total : 13 Arrivées

le directeur des services techniques le chef du service du budget, des affaires financières et de la mission achat 1 assistante de direction 1 assistant technique (service informatique) 1 responsable du développement multimédia 2 assistants de la gestion financière 1 surveillant Total: 8, ainsi que 4 enseignants Au 31 décembre 2011, le recrutement du directeur de la recherche n’était pas encore intervenu et la procédure pour le recrutement d’un enseignant en cinéma d’animation s’était révélée infructueuse. Les recrutements d’enseignants contractuels ont été précédés de l’avis de la commission consultative de recrutement qui s’est réunie à 5 reprises (17 janvier, 1er avril, 10 juin, 20 et 21 septembre). Les recrutements ont concerné Marc Iseppi (Architecture intérieure), Antoine Barjini (dessin), Jan Kopp (Art espace) et Côme Touvay (Design tissage).

Répartition des agents titulaires et contractuels en décembre 2011 Titulaires

Contractuels

Technique

24 (36 %)

  38 (29 %)

Documentation

  6 (9%)

  0 (0%)

Enseignement

  7 (10 %)

  84 (63 %)

Administratif

30 (45 %)

  10 (8 %)

Total

67

132

Pyramide des âges des agents permanents en décembre 2011 Titulaires

Contractuels

20-25 ans

 0

 0

25-30 ans

 1

 3

30-35 ans

 3

 5

35-40 ans

 2

17

40-45 ans

 7

14


[4]

L’organisation de l’École

55

45-50 ans

14

20

50-55 ans

16

24

55-60 ans

11

25

60-65 ans

14

22

65-70 ans

 1

 2

57 % des effectifs permanents ont plus de 50 ans. La moyenne d’âge s’élève à 50,51 ans.

Départs et arrivées du 1er janvier au 31 décembre 2011 Mobilité des agents Motif

Nom

Date de départ Service

Fonctions

Retraite Mobilité Démission Démission Retraite Mobilité Mobilité Retraite Retraite Retraite Retraite Retraite Démission Retraite TOTAL : 15

Thérèse Guillobez Sylvie Bianor Romual Floran David Goncalves Jean-Louis Pinson Céline Thoulon Cécile Roumier Sylvain Dubuisson Elisabeth Le Guen Manoël Pillard Claude Prevost Elisabeth Auricoste Xavier Tiret Jean-Yves Hamel

07/01/2011 15/02/2011 02/03/2011 11/03/2011 27/04/2011 30/04/2011 25/04/2011 31/07/2011 31/07/2011 31/07/2011 31/07/2011 02/10/2011 30/09/2011 31/12/2011

Service de l’édition Service financier Service informatique Service informatique Direction des services techniques Direction des études Direction Direction des études Direction des études Direction des études Direction des études Bibliothèque Direction des services techniques Direction des études

Assistante du chef de service Gestionnaire comptable Assistant technique Adjoint au chef de service Surveillant Chargée de mission Chargée de mission Enseignant Enseignant Enseignant Enseignant Gestion des périodiques Assistant technique Enseignant

Date d’arrivée

Service

Fonctions

01/01/2011 01/01/2011 07/02/2011 15/03/2011 01/02/2011 01/05/2011 01/05/2011 16/05/2011 01/07/2011 01/07/2011 01/09/2011 01/10/2011 01/10/2011 01/10/2011 15/10/2011

Budget, affaires financières Direction des services techniques Direction Budget, affaires financières Direction des études Service informatique Direction des services techniques Communication Direction des services techniques Direction des services techniques Budget, affaires financières Direction des études Direction des études Direction des études Direction des services techniques

Chef de service Directeur des ST Assistante Gestionnaire comptable Enseignant Assistant technique Surveillant Responsable mutimédia Surveillant Surveillant Gestionnaire achats Enseignant Enseignant Enseignant Surveillant

Arrivées Motif

Nom

Recrutement Philippe Braems Recrutement Claude Marmillod Recrutement Jennifer Arnaudet Mobilité Virginie Gourdin Recrutement Côme Touvay Recrutement Nicolas Chevenement Mobilité Marc-Eric Fontrose Création Aurélie Zita Régularisation Hasna Ben Said Régularisation Sabiha Jemaia Mobilité Hubert Beolet Recrutement Marc Iseppi Recrutement Yann Kopp Recrutement Antoine Barjini Mobilité Eddy Dunoy TOTAL : 15


56

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

La formation professionnelle En 2011, la formation professionnelle continue a concerné 53 agents pour 37 actions de formation donnant un total de 114 jours de formation soit une moyenne de 2, 2 de formation par stagiaire. Le principal domaine de formation a été l’hygiène et la sécurité avec 17 stagiaires, notamment la formation « Premier secours ». Les formations aux métiers de la culture ont concerné 12 personnes. Il est à noter que les formations linguistiques ont progressé avec l’instruction de 8 stagiaires et que l’informatique a concerné 5 personnes.


[5]

La communication

57

[5] La communication Les outils La lettre d’information électronique L’École des Arts Décoratifs a mis en place une lettre d’information électronique diffusée tous les deux mois en interne (étudiants, professeurs, personnels administratifs et techniques) et en externe (réseaux de contacts, entreprises, partenaires et amis de l’établissement). En 2011, six lettres d’informations ont été publiées. Chacune d’elles reprend strictement la même ligne éditoriale avec, notamment, l’interview filmée d’un ancien diplômé de l’École en relation avec l’actualité. Un véritable intérêt interne et externe s’est développé autour de cette « newsletter ».

La revue de presse La revue de presse de cette année 2011 illustre bien la diversité de l’École au travers de ses dix disciplines. En 2011, l’École a communiqué autour de plus de trente évènements qui ont été relayés par la presse. Pour la partie institutionnelle, les quotidiens nationaux comme le Monde relaient régulièrement les informations ; les hebdomadaires tels le Nouvel Observateur, l’Express et Télérama reprennent les informations ; sans oublier les nombreux sites internet. Dans leurs numéros spéciaux consacrés aux grandes écoles, la presse étudiante et la presse artistique - l’Étudiant, Beaux-Arts, Connaissance des Arts, Artension, le Journal des Arts - réservent une part importante à l’EnsAD. On peut par ailleurs citer quelques temps forts : le JT de 13h de TF1 à l’occasion des Journées Portes ouvertes ; les nombreuses annonces sur le cycle de conférences « Atelier de rencontres » dans Télérama et sur les sites internet des radios nationales France Culture et France Info. Certains évènements ont étés particulièrement couverts comme l’exposition « Design Lab » au Laboratoire et l’évènement « Discontrol Party » à la Gaîté Lyrique.


58

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

La création d’un portail internet / intranet Pour lancer le projet de création d’un portail internet et intranet / extranet, un comité de pilotage a réuni durant six séances les chefs de service, la direction, un représentant des professeurs et un représentant des élèves. Sa mission a consisté à dresser un benchmark de sites internet (essentiellement des grandes écoles françaises et étrangères), le recensement des besoins internes (services, étudiants et professeurs) et l’élaboration de l’arborescence du futur portail web de l’EnsAD. Un cahier des charges a été rédigé à l’issue de ce comité. Le marché a été formalisé par un appel d’offres publié en décembre 2011. * statistiques www.ensad.fr  2011 : 547 812 2010 : 481 363 * visiteurs uniques, statistiques issues de SPIP

La nouvelle gestion du fichier Une refonte de l’application du fichier de l’École a été engagée afin de posséder une base de données unique et simplifiée, permettant de gérer une liste complète de contacts et d’entités. Cette base regroupera les sources du service communication, de la taxe d’apprentissage et des relations internationales. Cette base permettra également de simplifier la gestion des événements (envoi des e-mailings et gestion en direct des retours, reporting des inscriptions aux événements, etc.). La société Eudoweb a été sélectionnée afin de réaliser cette application. La base de l’École sera synchronisée avec les données hors antenne presse et institutionnelle. Cette plateforme propose des bases de données remises à jour au quotidien.

Les réseaux sociaux L’École nationale supérieure des Arts Décoratifs prend maintenant pleinement part à la dynamique des réseaux sociaux. Facebook : consolidation du réseau avec environ 1000 fans Twitter : création du compte avec environ 200 abonnés Flickr : création du compte avec partage de galeries photos en ligne (« Événement spectaculaire 2011 », exposition «  Araignée » au Muséum national d’histoire naturelle, défilé « Mode et sens » en partenariat avec IFF, tournage du film Fairy Queen de Jean-Paul Civeyrac, etc.) Viméo : passage d’un compte gratuit à un compte professionnel, permettant la mise en place de nombreuses vidéos HD.


[5]

La communication

59

Les expositions et manifestations Les expositions Janvier 12 : 4e Journée du Livre d’artiste à l’École. 17-21 : workshop « Imprimés intelligents et électroniques », en partenariat avec le MIT Media Lab (USA). 19 janvier - 12 février : les étudiants de scénographie participent à un projet au Théâtre de la Colline. 28-29 : Portes ouvertes de l’École (près de 10.000 visiteurs). Futurs candidats, étudiants, journalistes et professionnels ont pu découvrir les travaux des élèves, les ateliers de l’École et le laboratoire de recherche EnsadLab. Mars 1er-23 : « Portrait de ma ville, Paris ou Téhéran », exposition à l’École de travaux issus d’un partenariat entre le secteur Image imprimée et l’école des Beaux-Arts de Téhéran. 2-6 : l’EnsAD est partenaire de l’ouverture de la Gaîté Lyrique. 9 : l’EnsAD est partenaire de la plate-forme Arte Créative. 23 : les étudiants du secteur Design objet créent les « Trophées Philippe Séguin 2011 » de la Fondation du Football. Avril 5  : exposition à l’École des projets issus du partenariat développé avec l’UNIFA. 7-21 : « Kyoto-Paris, images croisées » à la Mairie du Ve arrondissement. 8  : « Mali Binu », un spectacle performance inspiré du Pays Dogon avec le secteur Design vêtement) Mai 19 : Le secteur Design vêtement de l’École participe aux Jeudi’s du Centre Pompidou. 31 : l’EnsAD accueille le festival « Extension », produit par la « Muse en circuit », Centre national de création musicale. 1er-15 : quatre étudiants de l’École (Lucie La Chimia, Eliott Lepers, Rémi Lopez et Diane Rabreau) ont réalisé la bande annonce du Festival du film de Cabourg. Juin 3-5 : « Evénements Spectaculaires », manifestation du secteur Scénographie sur l’esplanade de la BnF. 17-26 : l’EnsAD participe au festival « Futur en Seine » au travers de six événements. 18-19 : L’École des Arts Déco et le Jeu de Paume ont présenté «Projection continue 1998-2011 / Une génération de cinéastes des Arts Déco » accompagnée d’un DVD. 24 : partenariat entre l’EnsAD et le Centre des monuments nationaux pour un concours en vue de la réalisation de mobilier d’information pour les monuments nationaux. Juillet 2-10 : Le Laboratoire accueille « DesignLab », exposition de prototypes prospectifs et innovants (en lien avec EnsadLab). 4 : L’IDEX portée par PSL* à laquelle participe l’EnsAD avec le CNSMDP, le CNSAD et l’ENSBA est sélectionnée par un jury international. Septembre 22 septembre-12 octobre 2011: exposition des créations de diplômés de l’EnsAD dans les vitrines du ministère de la Culture et de la Communication au Palais-Royal, galerie Valois (« Une nouvelle génération »). Octobre 5 octobre-2 juillet 2011 : dans le cadre de l’exposition « Au fil des Araignées », au Muséum national d’histoire naturelle, l’EnsAD réalise une installation artistique insolite.


60

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

6 octobre-fin février 2011 : Carte blanche à Jean-Paul Civeyrac, cinéaste, invité à réaliser un film avec une vingtaine d’étudiants de l’École de 4e et de 5e année, issus de différents secteurs. 17 : dans le cadre de la Fête de l’animation organisée par l’AFCA et conjointement au Festival culturel estonien, l’École accueille une projection de films d’animation estoniens. 21-22 : colloque international « Qu’est-ce que la scénographie ? » à la Grande halle de La Villette et à l’École (9h0019h00 et 9h00-18h00). Novembre 9 novembre-11 mars 2011 : Observeur du design à la Cité des sciences et de l’industrie. Décembre 1er-4 : l’EnsAD figure à la 9e édition du Carrefour de l’animation au Forum des images. 5 : projection au Studio des Ursulines des films du secteur Cinéma d’animation, promotion 2011.

Les manifestations Le cinéaste Jean-Paul Civeyrac a été invité à tourner un film à l’EnsAD. L’idée a consisté à faire participer pleinement les étudiants de l’École à cette réalisation : équipes techniques, décorateurs, costumiers, accessoiristes et, bien sûr, actrices et acteurs. L’argument du film intitulé Fairy Queen est le suivant : « Un cinéaste tourne un film d’après Shakespeare intitulé Le songe. Le tournage s’est déroulé entre le 1er et le 15 décembre 2011. Pour mémoire, Jean-Paul Civeyrac a réalisé sept longs-métrages dont Toutes ces belles promesses  (prix Jean-Vigo 2003) avec Jeanne Balibar, Valérie Crunchant et Bulle Ogier. Par ailleurs, il a enseigné la réalisation à la Fémis de 2000 à 2010 et, depuis 2011, la direction d’acteur au cours Florent.

Prix Da Silva Bruhns Le jury s’est tenu le jeudi 17 février 2011. Il se composait de : Geneviève Gallot, directrice de l’École et présidente du jury, Emmanuel Fessy, directeur des études et vice-président, des enseignants Isabelle Guédon, Susanna Shannon, Christophe Bourguedieu, Marc Thébault, Patrick Renaud. Cinq sujets avaient été proposés : « Accélération » « Quelle capsule pour recevoir » « Lettre à pied d’œuvre » « Robotic future » « Ré enchanter l’espace public » Le jury a décerné le prix Da Silva à l’équipe suivante, inscrite sur le plateau « Accélération » : Paul Duncombe (Art espace) Jeanne Macaigne (Image imprimée) Laura Quidal Laura (Design graphique/multimédia) Benjamin Rossi (Art espace)


[5]

La communication

61

Les festivals Deux Grands projets 2010 du secteur Cinéma d’animation y ont obtenu de nombreuses récompenses. Plato, réalisé par Léonard Cohen Festival Monstra 2011 (Portugal, mars 2011) : Prix RTP2 Festival d’Annecy (juin 2011) : Prix du meilleur film de fin d’études Festival d’Annecy (juin 2011) : Prix du jury junior pour un film de fin d’études Sicaf 2011 (Corée, juillet 2011): Special Distinction in Short Films Student and Graduation Category Multivision Festival (Russie, novembre 2011) : Skillfull Combination of 3D and 2D International Short Film Festival Berlin (Allemagne, novembre 2011) : Prix du meilleur film d’animation Faute de Temps réalisé par Zaven Najjar Semaine du court-métrage de Rueil-Malmaison (mars 2011) : Prix coup de cœur Festival Courts en FAC de Nantes (avril 2011) : Prix du Jury Festival Courts en FAC de Nantes (avril 2011) : Prix du Public Festival du film de Mougon (Mai 2011) : Prix du jury Festival Autour du Court de Nogent-sur-Marne (mai 2011) : Prix du Jury Festival Ptit Clap de Levallois-Perret (mai 2011) : Grand Prix du Jury Festival de bouche à oreille« Nuit des artistes » (juillet 2011) : Prix du festival Festival Fidec, Belgique (octobre 2010) : Prix de la 3 D

La promotion Chaque année, l’École édite un DVD regroupant les films de diplômes des élèves de Cinéma d’animation. L’édition 2011, qui comprend 15 films d’animation, a été tirée à 1 000 exemplaires. Le DVD distribué à l’issue de la projection est envoyé au réseau de l’École de professionnels de l’animation (sociétés de production, presse spécialisée, chaînes de télévision) et aux principaux festivals d’animation, français et étrangers, afin de promouvoir le talent des diplômés et de favoriser la programmation de leurs films. À l’occasion de l’événement « Projection continue 1998-2011 / Une génération de cinéastes des Arts Déco » qui s’est déroulé au Jeu de Paume les 18 et 19 juin 2011, un coffret DVD a été édité à 1000 exemplaires. Il contient une sélection de 22 films de fin d’études du secteur Vidéo.

Les conférences et les débats L’Atelier de rencontres Ces conférences sont animées par Jean-Louis Pradel et permettent la rencontre avec des personnalités majeures de la scène artistique contemporaine. La communication sur ces rencontres est ciblée sur les établissements scolaires, universités et écoles d’art et s’élargit grâce aux e-mailings au grand public. La tradition se poursuit, la réalisation des supports de communication (affiches, dépliants) est inscrite dans le projet pédagogique des élèves de 3e et 4e années du secteur Image imprimée. Le secteur Photo / Vidéo est associé pour réaliser les portraits des invités. Les affiches et photos font l’objet d’un accrochage dans l’amphithéâtre Rodin réactualisé chaque semaine. L’information est également relayée sur un site


62

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

internet dédié http://atelier-rencontre.ensad.fr. Le partenariat avec France Culture qui permet une rediffusion des conférences sur le site Internet de la radio a été renouvelé. Le jeudi, de 18h30 à 20h30, amphithéâtre Rodin, ouvert à tous. 6 janvier : « Mondrian/De Stijl », avec Frédéric Migayrou, commissaire de l’exposition, directeur adjoint du Mnam/Cci Centre Pompidou 13 janvier : « Mobi Boom », avec Dominique Forest, commissaire de l’exposition, chef du département d’art moderne et contemporain du musée des Arts décoratifs, Danièle Quarante et Jean-Pierre Laporte, designers, anciens élèves des Art Déco. 3 février : Paul Ardenne, historien de l’art, activiste et motard 10 février : « Bug made in France – l’histoire d’une capitulation culturelle », avec Olivier Poivre d’Arvor 3 mars : Nicolas Frize, compositeur 10 mars : « La photo, une histoire de salubrité visuelle », avec François Cheval, conservateur du musée Nicéphore Niepce de Chalon-sur-Saône 24 mars : « Luis Buñuel, le Mahâbhârata, la Controverse de Valladolid, etc. », avec Jean-Claude Carrière 31 mars : « ART et multitude », avec Antonio Negri 7 avril : « Agir, Penser, Vivre clown », avec Pierre Etaix 14 avril : « L’art contemporain indien », avec Hervé Perdriolle 5 mai : « Un monde d’ondes, regards sur l’espace invisible », avec Carole Ecoffet 12 mai : « Dans les jardins de Versailles », avec Bernar Venet 23 mai : séance exceptionnelle pour la sortie du livre Histoire de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs (1941-2010) 20 octobre : Ugo La Pietra, artiste, architecte et designer 3 et 10 novembre : « Les arts Forains », avec Zeev Gourarier, directeur scientifique du musée des Civilisations Europe, Méditerranée, spécialiste des arts forains 17 novembre : les artistes Anne & Julien et Martine Lusardy, directrice de la Halle Saint-Pierre. 24 novembre : Michele De Lucchi, architecte et designer 1er décembre : « Mathématiques un dépaysement soudain », avec Giancarlo Lucchini et Thomas Delamarre, commissaires de l’exposition 8 décembre : Gérard Rondeau, photographe et Raphaëlle Bacqué, journaliste au Monde, à propos de leur ouvrage République 15 décembre : Jacques Rancière, philosophe, à propos de son ouvrage Aisthesis

Les Rendez-vous du Design Le secteur Design objet invite un professionnel qui traite, au travers de son expérience personnelle, des différentes réalités du design contemporain : de la conception à la modélisation et à l’élaboration d’outils stratégiques, de la fabrication à la diffusion et à l’exposition d’artefacts ou de services. Ces témoignages permettent aux élèves de mieux appréhender la complexité des approches et des réflexions qui caractérisent le monde industriel, commercial et institutionnel de la spécialisation choisie. Les élèves de 3e année du secteur Design objet doivent systématiquement fournir des comptes-rendus écrits des séances afin de développer leur positionnement critique. Le mardi à 18h, salle 309, ouvert aux élèves de tous les secteurs. 18 octobre : Jeunes diplômés des dernières promotions du secteur Design objet : Joran Briand (Trust in design), Etienne Vallet (EDF), Maxime Talan (Décathlon) Anaëlle Madec (Studio Li Edelkoort), Camille Lanfranchi (Louis Vuitton) 8 novembre : Pénélope De Bozzi (designer) 15 novembre : Cédric François (Nouvelle Oeuvre) 22 novembre : Elena Tosi Brandi et Olivier Beorchia (Orange, jeune diplômé des dernières promotions du secteur Design objet) 29 novembre : Christèle Wielgus, Prada 6 décembre : Dito designers


[5]

La communication

63

L’Observatoire des nouveaux médias Ce cycle de conférences est organisé par EnsadLab et l’université Paris-VIII (master « Art contemporain et nouveaux médias » et l’équipe de recherche « Esthétique des nouveaux médias »), en coopération avec l’Université Paris-1. Ces conférences interrogent la spécificité artistique des nouveaux médias en observant divers aspects de la création qui les impliquent sans pour autant se centrer exclusivement sur eux. Elles invitent à discuter des pratiques et des propositions d’artistes, chercheurs, techniciens et commissaires d’exposition. L’annonce des conférences est faite sur le blog collectif : http://www.arpla.fr/odnm. Un mercredi sur deux, de 18h30 à 20h30, amphithéâtre Rodin. 19 janvier : Carole Collet 2 mars : Guillaume Pinard 16 mars : Francesco Jodice 6 avril : Xavier Boissarie 19 octobre : Bertrand Dezoteux 9 novembre : Stéphane Donikian - Golaem 23 novembre : Jordan Crandall 7 décembre : Société réaliste

Histoire du cinéma Ce cycle de conférences est organisé par Henri Foucault, enseignant en vidéo, et Danièle Hibon des Galeries nationales du Jeu de Paume. Les cours ouverts exclusivement aux élèves de l’EnsAD et de l’Ensba se déroulent le jeudi matin au Jeu de Paume. 13 octobre : Jacques Aumont, professeur d’esthétique du cinéma à Paris 3, directeur d’études à l’EHESS 20 octobre : Jennifer Verraes, chargée de cours à Paris III - Sorbonne 27 octobre : Bertrand Schefer, philosophe, spécialiste de la Renaissance italienne 3 novembre : Claude Arnaud, écrivain, a travaillé pour le cinéma, le théâtre et la presse 10 novembre : Dominique Païni, directeur de la Cinémathèque française puis directeur du Développement culturel au Centre Pompidou où il fut l’auteur des expositions « Hitchcock » puis « Cocteau », critique et auteur de plusieurs ouvrages 17 novembre : Olivier Abel, professeur de philosophie éthique à la Faculté libre de théologie protestante de Paris 24 novembre : Projection du film En ville de Bertand Schefer et Valérie Mrejen. 1 décembre : Rencontre avec Bertrand Schefer et Valérie Mrejen 8 décembre : Dork Zabunyan, maître de conférences en études cinématographiques à l’Université de Lille-III 15 décembre : Teresa Castro, historienne de l’art de formation et docteur en études cinématographiques, enseignante à l’Université de Paris-III - Sorbonne Nouvelle

Histoire de la mode Ce nouveau cycle de conférences traite de l’histoire de la mode sous tous ses aspects. Le mercredi de 17h30 à 19h30, amphithéâtre Bachelier, ouvert à tous.


64

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

Les éditions Au titre des publications institutionnelles, ont été publiés : —— Le Rapport d’activité 2010 présente, comme chaque année, un panorama complet de la vie de l’École. L’édition papier 2010 est la deuxième à décliner la charte graphique élaborée par Atelier trois, qui se caractérise par un jeu typographique fort qui facilite la recherche de l’information souhaitée. La version électronique peut être consultée sur intranet et internet. —— Le Règlement intérieur 2011-2012 se présente en version électronique seule. Au titre des publications pédagogiques, a été publié : —— Le Livret de l’élève 2011-2012 qui, comme pour chaque édition annuelle, a été réalisé en collaboration entre le service de la communication et la direction des études. Ce document est désormais dématérialisé et consultable depuis intranet et internet. —— Le Catalogue des diplômés 2010 est le premier d’une nouvelle collection qui présente tous les mémoires et les Grands projets des diplômés la promotion de l’année en cours (un exemplaire en est remis à chaque diplômé). Cette édition, dont la maquette a été élaborée par Atelier trois dans le cadre de la nouvelle identité visuelle, vient enrichir la mémoire de l’École des Arts Décoratifs. Cet ouvrage constitue également un outil précieux pour promouvoir le talent des diplômés et soutenir leur insertion professionnelle. La version électronique peut être consultée sur intranet et internet. Les projets de coéditions avec l’éditeur d’art contemporain Bookstorming se sont poursuivis : —— Avec la sortie du second volume de l’Histoire de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs (1941-2010). Cette œuvre de longue haleine, ouvrage rédigé par René Lesné et Alexandra Fau et richement illustré, avec un abondant appareil d’annexes, met en lumière toute la richesse et la diversité de l’enseignement de l’École et de l’influence exercée par ses diplômés dans tous les champs de la création contemporaine, avec pour ambition de devenir un des ouvrages de référence pour l’histoire artistique et culturelle de la seconde moitié du XXe siècle. —— Avec la continuation des Ateliers de rencontres de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs. Sous la direction de Jean-Louis Pradel, enseignant en sciences humaines, afin d’exploiter au mieux le caractère exceptionnel des archives sonores et visuelles constituées dès la création de ce cycle de conférences-débats, c’est-à-dire depuis trente-cinq ans, une sélection d’une cinquantaine d’interventions a été réalisée, travail mené par un transcripteur, puis une journaliste. La maquette de l’ouvrage a été confiée à Hiroshi Maeda, enseignant à l’École qui dirige depuis de très nombreuses années la réalisation des affiches des « Atelier de rencontres » par des élèves d’Image imprimée. Celui-ci a aussi rassemblé un grand nombres de photos inédites pour compléter les prises de vues en amphithéâtre ou les captures d’images des films vidéo. Cet ouvrage doit être publié courant 2012.


[6]

Les ressources

65

[6] Les ressources Les moyens budgétaires et la gestion financière Le budget primitif de 2011 s’élevait en dépenses de fonctionnement à 12 320 433 €. Il a été porté à 12 797 218 € par la décision modificative n°1 (conseil d’administration du 2 mai 2011) et à 12 569 844 € par la décision modificative n°2 (conseil d’administration du 24 novembre 2011). Le budget en dépenses d’investissement s’établissait à 622 580 € en budget primitif, puis à 1 522 383 € après la décision modificative n°2. Le budget primitif a été établi, conformément à la demande du ministère, en tenant compte de l’indisponibilité des crédits de subvention gelés (230 457 € en fonctionnement et 12 240 € en investissement). Le dégel de ces crédits et l’incorporation de ces moyens supplémentaires ont été constatés dans la DM1.

Éléments de synthèse du compte financier 2011 Fonctionnement Les recettes (12 466 464,67 €) La subvention de fonctionnement versée par le ministère s’est élevée à 10 920 143 €. Cette subvention représente 87 % des ressources de fonctionnement de l’École. 18 167 € ont également été versés par le ministère de la Culture au titre du FNAUAC (15 810 € comptabilisés sur ce compte en 2011, le solde, soit 2 357 € sera inscrit dans les écritures de 2012 afin de financer les bourses dues sur cet exercice en raison de la prise en compte du calendrier académique différent du calendrier comptable). Ont également été versés 19 000 € au titre de la compensation de l’exonération partielle des droits d’inscription pour les étudiants boursiers. Il faut également noter que la décision tardive d’allouer à l’établissement un complément de subvention lié à l’exonération partielle des droits d’inscription n’a pas permis d’inscrire ce montant dans la DM2 en recette comme en dépense. Les autres ressources de l’École (1 511 512 € représentant 12% des ressources totales) proviennent : —— des droits d’inscription aux concours, des droits de scolarité et des recettes de formation continue (395 920 €). —— des conventions de partenariats « recherche » (171 430 €). à ces recettes de fonctionnement s’ajoutent des recettes d’investissement (46 255 €) pour financer l’acquisition de matériels liés directement à la recherche. —— des conventions de mécénat et de partenariats (71 556 €). La convention avec IFF (International Flavors and


66

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

Fragrances) a été renouvelée en 2011 (mécénat pour le défilé de mode organisé à l’École le 4 juillet 2011). D’autres partenariats avec des partenaires publics (Centre Pompidou, Monum, Muséum d’histoire naturelle, La Gaîté Lyrique) et privés (CODIFA, Forum CSTA, Association de préfiguration de la fondation du Football) ont permis la réalisation d’actions pédagogiques en relation avec le monde professionnel du design. —— des produits relevant de la taxe d’apprentissage (98 952 €). Le montant réellement perçu en 2011 est de 116 562 €. N’ont fait l’objet de titres de recettes que les dépenses payées en 2011 dans le cadre de la taxe d’apprentissage. En effet,  17 610 € ont été engagés en 2011 mais seront effectivement payés en 2012. Ce reliquat est inscrit au compte d’attente 4674 du compte financier et sera comptabilisé sur l’exercice 2012. —— des recettes diverses (21 188 € : ventes d’ouvrages et de photocopies, aides à la mobilité dans le cadre des bourses Erasmus) et exceptionnelles (20 355 € : annulation de mandats sur exercices antérieurs, remboursements divers). —— des produits financiers : 35 194 €. —— des produits de gestion courante : 14 835 € (redevances liées à l’exploitation de la cafétéria, participation des étudiants de 3e année aux voyages d’études). —— de la quote-part de la subvention d’investissement (682 382 €) virée au compte de résultat. Présentation des recettes 2012 par comptes Compte 706

   395 920 €

 3,2%

Total compte 706

   395 920 €

 3,2%

Compte 708 Compte 708 Compte 708

   171 430 €      4 083 €      21 188 €

 1,4%  0,0%  0,2%

Total compte 708

   196 701 €

1,6%

C ompte 741 C ompte 741 C ompte 741

10 920 143 €      15 810 €      19 000 €

87,6%  0,1%  0,2%

Total compte 741

10 954 953 €

87,9%

Compte 748 Compte 748 Compte 748 Compte 748

     98 952 €      45 000 €      13 166 €      9 306 €

 0,8%  0,4%  0,1%  0,1%

Total compte 748

   166 424 €

 1,3%

Compte 758

     14 835 €

 0,1%

Total compte 758

     14 835 €

0,1%

Compte 764 Compte 766

     35 017 €        177 €

0,3% 0,0%

Total compte 76

     35 194 €

0,3%

Compte 771 Compte 777

     20 355 €    682 382 €

0,2% 5,5%

Total compte 77

   702 737 €

5,6%

TOTAL GENERAL

12 466 764 €

Droits d’inscription et de scolarité Partenariats recherche Autres partenariats Recettes diverses Subvention exploitation Subvention FNAUAC Subvention compensation exonération Taxe apprentissage Mécenat Partenariats recherche Bourses Erasmus Produits de gestion Produits financiers Gains de change Produits exceptionnels Quote part subvention investissement

Les dépenses Les dépenses inscrites au compte financier (mandatements nets) sont de 12 000 281 € au total. Elles se répartissent entre les dépenses de personnel (8 275 598 €, soit 68,9 %) et les dépenses de matériel (3 724 683 €, soit 31,1 %). Dépenses de personnel  Les dépenses nettes de personnel, déduction faite des ordres de reversement, sur les comptes 64 et 6338 soit 8 275 598 €, se répartissent pour l’essentiel entre les rémunérations du personnel permanent (5 103 712 €), les vacations (910 222 €), les charges salariales et taxes (2 256 890 €) et l’action sociale (4 774 €). Les vacations comprennent à titre principal la rémunération des intervenants pédagogiques, techniques et des modèles ainsi qu’un petit volant de vacations administratives (61 110 €) couvrant les besoins ponctuels ou occasionnels. Par rapport à l’exercice précédent, les dépenses de personnel sont en augmentation de 119 391 € réparties entre rémunérations du personnel permanent (135 488 € +2,73%) et vacations (-42 370 €). La diminution sensible des vacations est liée au recrutement d’enseignants permanents. Au sein de cette enveloppe, les dépenses liées aux personnels permanents ont augmenté de 2,73% tandis que celles de vacations diminuaient de 4,45%.


[6]

Les ressources

67

Évolution des dépenses de personnel Exercice 2011

Exercice 2010

Évolution

5 103 712 €

4 968 224 €

135 488 €

  + 2,73%

Vacations Compte 646

  910 222 €

  952 592 €

– 42 370 €

  – 4,45%

Charges et taxes Compte 633 Compte 645

   21 264 € 2 235 626 €

   24 192 € 2 204 722 €

  – 2 928 €   30 905 €

– 12,10%   + 1,40%

Total charges et taxes

2 256 890 €

2 228 913 €

  27 977 €

  + 1,26%

Action sociale Compte 647

     4 774 €

     6 479 €

  – 1 705 €

– 26,31%

TOTAL PERSONNEL

8 275 598 €

8 156 208 €

119 391 €

  + 1,46%

Rémunérations du personnel permanent Compte 641

Dépenses de matériel Les dépenses de matériel inscrites au compte financier (mandatements nets) se répartissent ainsi pour l’essentiel : Compte 60 – Achats (567 536 €) Compte 61 - Services extérieurs (3 249 000 €) Compte 62 - Autres services extérieurs (1 108 573 €) Compte 63 – Impôts et taxes (34 641 €) Le compte 63 augmente de près de 170%. En effet, depuis 2011, l’École est assujettie à la taxe sur les bureaux (9 991 €). Compte 65 – Autres charges de gestion (200 429 €) La forte diminution de ce compte (–233 672 € soit –116,6%) est principalement due au fait que l’École ne verse plus de bourses sociales depuis la rentrée scolaire 2010/2011. Ces bourses sont désormais intégralement traitées par le CROUS. La comparaison 2011-2010 pour ce compte n’est donc pas pertinente. Compte 67 – Charges exceptionnelles (24 480 €) La diminution des dépenses (–6 140 €) inscrites à ce compte est due à l’absence de versement pour l’Association des anciens élèves de l’EnsAD, la demande de subvention 2011 ayant été transmise au début de l’année 2012. Par conséquent, ce solde fera l’objet d’une demande de report de crédit de 2011 sur 2012. Compte 68 – Dotations aux amortissements (862 729 €) 862 729 € sont inscrits sur ce compte au titre des amortissements (montant quasi stable entre 2010 et 2011 : -2,75%). Code 0653 – Dépenses informatiques  (264 044 €) Code 0654 - Projets pédagogiques et expositions (219 004€) Les dépenses inscrites à ce compte ont permis de financer des évènements majeurs : Organisation des Journées Portes ouvertes. Défilé de mode dans les locaux de l’École pour les créations des élèves Design vêtement (4 juillet 2011). Colloque « Qu’est-ce que c’est que la scénographie ? (21/22 octobre 2011). Mais aussi plusieurs petites expositions et performances comme par exemple les expositions « Iran, regards croisés » ; « Paris/Kyoto » ; « AOC » ; « Vitrines du Palais Royal » ; « Araignées » (Muséum national d’histoire naturelle) ; spectacle « Jack aux enfers » (CNSAD) ; « Dogon Mali » (Musée du Quai Branly) ; « Jeudi’s » (Beaubourg) ; Révélateur ; Le Laboratoire ; Parsons, etc. Cette liste non exhaustive est le reflet d’une volonté forte de mise en valeur des travaux des élèves, malgré des contraintes budgétaires fortes. Code 0655 – Partenariats recherche (139 610 €) Ce code budgétaire ouvert en 2011 regroupe les dépenses liées à la recherche financées par des partenariats. En 2011, ces dépenses ont concerné des partenariats avec la société Tarkett, Teeside, la région Ile-de-France, l’université Oulu (Finlande) et l’Union européenne (projet IC-IC).


68

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

Évolution des dépenses de matériel Exercice 2011

Exercice 2010

Évolution

Compte 60 - Achats

  567 536 €

  628 612 €

  – 61 076 €

    – 9,72%

Compte 61 - Services extérieurs

  324 900 €

  355 310 €

  – 30 410 €

    – 8,56%

Compte 62 - Autres services extérieurs

1 108 573 €

1 146 332 €

  – 37 759 €

    – 3,29%

Compte 63 - Impôts et taxes

   16 377 €

     6 071 €

  + 10 306 €

+ 169,77%

Compte 65 - Autres charges de gestion

  200 429 €

  434 101 €

– 233 672 €

ns (bourse)

Compte 66 - Charges financières

        0 €

       56 €

      – 56 €

ns

Compte 67 - Charges exceptionnelles

    24 480 €

    30 621 €

    – 6 140 €

    – 20,05%

Compte 68 - Amortissements

  862 729 €

  887 133 €

  – 24 404 €

    – 2,75%

Code 0653 - Dépenses informatiques

  264 044 €

  291 998 €

  – 27 954 €

    – 9,57%

Code 0654 - Projets pédagogiques

  219 004 €

  245 172 €

  -– 6 168 €

  – 10,67%

Code 0655 - Partenariats recherche

  139 610 €

        0 €

+ 139 610 €

ns

Capacité d’autofinancement La constatation des écritures liées aux amortissements et à la quote-part de subvention virée au compte de résultat permet de dégager une capacité d’auto financement de 646 831 €.

Investissement Les recettes La subvention d’investissement versée par le ministère s’est élevée à 580 000 €, soit la totalité des crédits notifiée. Une recette complémentaire de 46 255 € est également inscrite à ce compte. Elle correspond au financement par la région Ile-de-France de la partie « équipement » des prototypes technologiques « Fenêtre augmentée » et « Discontrol Party » développés dans le cadre de la Recherche. Les dépenses Les dépenses d’investissement (1 334 898 €) sont financées par les recettes d’investissement susmentionnées (636 255 €), par la capacité d’autofinancement (664 831 €) et par un prélèvement sur le fonds de roulement de 61 812 €. En 2010, un volume important de travaux n’avait pu être engagé sur l’année et se trouvaient différés sur l’exercice 2011, conformément au Plan triennal d’investissement présenté au conseil d’administration du 25 novembre 2010. Le glissement calendaire de ces travaux ayant été respecté, l’essentiel de l’effort d’investissement pour 2011 a été destiné aux travaux d’aménagement et d’accessibilité (797 465 €). Les travaux d’accessibilité (faciliter les déplacements des personnes à mobilité réduite) se sont élevés à la somme de 209 500 €. Dans ce cadre réglementaire, ont notamment été créés 5 locaux d’attente sécurisés, des ouvrants à commande électrique, des toilettes pour personnes handicapées ainsi que des travaux améliorant l’éclairage des circulations. Les travaux d’aménagement ( 587 965 €) ont consisté, pour l’essentiel, au percement de cinq baies dans la façade rue Erasme et à l’aménagement des salles pédagogiques et des ateliers suite à la réaffectation des salles de cours et aux diverses mises aux normes (regroupement des enseignements de 1re année sur un étage afin de faciliter les échanges pédagogiques, transfert des enseignements produisant poussières et déchets vers des espaces adaptés et sécurisés, éclairage en second jour de certaines circulations aveugles, déménagement vers des locaux éclairés naturellement de salles pédagogiques).


[6]

Les ressources

69

Les dépenses d’investissement informatique se sont élevées au total à 319 982 € répartis ainsi : 111 909 € pour l’acquisition de logiciels, dont 74 080 € pour des logiciels liés à la pédagogie 208 073 € pour l’acquisition d’équipements informatiques dont 190 228 € pour des matériels liés à la pédagogie Les dépenses d’équipements techniques ont été de 203 288 € dont la plus grande partie a été consacrée à l’acquisition d’équipements pédagogiques (159 255 €). Enfin, 14 164 € ont été consacrés à l’acquisition de mobilier. N’ont pu être mandatés en 2011 les dépenses présentées dans le plan pluriannuel d’investissement et concernant les équipements suivants : Informatique  60 000 € pour le site internet de l’établissement (marché lancé en fin d’année) 46 210 € pour l’acquisition de logiciels, (notamment mise à jour du logiciel de la bibliothèque) 13 721 € pour des équipements (dont le système d’affichage dynamique et des équipements réseaux) Techniques  44 184 € notamment pour la presse et le vaporisateur destiné à l’atelier textile Agencement  19 848 € notamment pour la fourniture et la pose de stores occultant, de menuiseries extérieures et de systèmes de télésurveillance Mobilier 3 519 €  pour l’acquisition de sièges L’ensemble de ces montants (187 482 €) fera l’objet d’une demande de reports et abondera l’exercice 2012.

Conclusion Le résultat comptable du compte financier au 31 décembre 2011 est de 466 484 €, dont 285 026 € de dépenses en cours (engagées en 2011 mais dont les paiements ont été effectués dans les tous premiers mois de 2012). Après décompte des reports de fonctionnement, le résultat de gestion s’établit à 181 458 €, soit 1,5% des dépenses de fonctionnement. Après intégration du résultat comptable, le niveau du fonds de roulement de l’École est de 3 471 271 €, soit 112 jours de fonctionnement. 2009

2010

2011

Résultat comptable

  – 27 107 €

   21 859 €

  466 484 €

Résultat de gestion

– 255 981 €

– 111 373 €

  181 458 €

Capacité d’autofinancement

  749 969 €

   39 687 €

  646 831 €

Fonds de roulement

3 626 801 €

3 533 083 €

3 471 271 €

Nombre de jours de fonctionnement

115 jours

112 jours

112 jours

Répartition des recettes de fonctionnement pour 2011 Partenariats et mécénat

1,9 %

Ressources propres externes

4,7 %

Contreparties amortissements

5,5 %

Subvention de fonctionnement

87,9 %


70

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

Dépenses de fonctionnement 2011 Matériel

2 866 559 €

Personnel

8 156 206 €

Dépenses pour 2008, 2009, 2010 et 2011 2008

2009

2010

2011

Personnel

  7 456 940,09

  7 830 477,89

  8 156 207,63

  8 270 992,00

Matériel

  3 160 798,06

  3 450 619,01

  3 138 270,52

  2 866 559,00

Amortissements

   907 278,05

   959 488,52

   887 133,45

   862 730,00

Investissement

  1 186 183,36

  1 553 020,49

   688 759,00

  1 334 898,00

Total

12 711 199,56

13 793 605,91

12 870 370,60

13 335 179,00


[6]

Les ressources

71

Les locaux et matériels Les travaux d’agencement Les principales opérations programmées et réalisées ont porté sur : l’aménagement des salles des « 1re année » au rez-de-chaussée côté rue Erasme, et l’ouverture de cinq châssis vitrés en façade, l’installation du pôle impression et du libre-service informatique en lieu et place au deuxième étage Erasme, avec création d’une réserve, la réinstallation de l’atelier de morpho structure au niveau -1 Vissol et la captation des machines de découpe du bois, l’installation de la Recherche au 3e étage Erasme, le réaménagement de la matériauthèque. Le coût de l’ensemble des ces travaux s’est élevé à 816.545 € ttc.

Les travaux d’entretien et de réparation Réparations Les soixante-dix interventions réalisées par des entreprises extérieures ont représenté un montant global de 76.225 € ttc, et porté pour l’essentiel sur la réparation de la serrurerie des portes de façades (4 784 €), la réparation des équipement HS en chauffage climatisation (10 759 €), de plomberie (9.646 €), la réfection des peintures des circulations et sanitaires (26 775 €), le petit dépannage des installations électriques (2 410 €).

Contrats de maintenance La maintenance du bâtiment confiée à quinze entreprises extérieures s’est élevée à 111 000 € ttc, en diminution de 15% comparée à 2010, avec nouvel appel d’offres en chauffage, prestation réduite en électricité haute tension (hors constructeur), une visite sur deux assurée par Siemens en sécurité incendie, réduction des prestations de plomberie.


72

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

Les fournitures Les fournitures non stockables Le montant total consacré aux fluides s’est élevé à 179 000 € ttc, répartis pour l’essentiel entre le chauffage pour 73 000 € ttc en diminution de 20 % par rapport à 2010 (due à la température moyenne élevée de l’année), l’électricité pour 94 000 € ttc en augmentation de 7% par rapport à 2010 (besoin de climatisation accru). L’eau sanitaire et technique a représenté 8 000 € ttc, en diminution de 20 % / 2010, et le carburant pour 2 878 € ttc, en diminution de 20% par rapport à 2010.

Les fournitures d’entretien L’ensemble des dépenses de petit équipement pour le bâtiment (lampes, serrures, consommables, etc.) et de protections individuelles pour les ateliers s’est élevé au montant de 18 268 € ttc.

Les prestations Les études et recherches Le montant global engagé sur ce compte s’est élevé à 32 171 € ttc, dont les missions significatives ont porté sur l’achèvement des études de projet et de contrôle initial de la transformation du parking pour 8 789 € (projet non réalisé), la mise à jour des plans consécutive aux aménagements pour 4 000 €, l’étude de remplacement du centralisateur de mise en sécurité incendie pour 9 269 € (report 2012), l’étude de réfection de la Rotonde pour 7 549 € (report 2012).

Les honoraires Ce compte dédié au contrôle technique réglementaire des équipements par l’Apave a porté sur les installations électriques, les moyens de secours, les appareils de levage, le contrôle quinquennal et la vérification en exploitation des ascenseurs (report 2012). Le montant global de ces missions est de 9 213 € ttc.


[6]

Les ressources

73

Les ressources informatiques Le département Informatique a pour mission de gérer les ressources informatiques de l’École, qu’elles soient destinées à l’enseignement ou au personnel administratif. Les besoins et objectifs sont de nature différente : dans le cadre de la pédagogie, les besoins sont orientés sur la mise à disposition et, dans certains cas, sur l’assistance de premier niveau, de moyens matériels et logiciels spécifiques correspondant aux différents enseignements dispensés dans l’École ; dans le cadre de l’informatique administrative, il s’agit de répondre à une demande classique d’informatique de gestion, avec prise en charge des postes de travail et des logiciels bureautiques, comptables et de gestion.

Informatique pédagogique L’École compte aujourd’hui 400 postes, répartis entre Mac et PC à part quasiment égale. Les orientations prises pour la répartition des postes ont été les suivantes : équipement de salles de cours, partagées entre les différents secteurs pédagogiques et mises à la disposition des étudiants comme libre-service en dehors des cours. Ces salles sont réparties dans le bâtiment et accueillent de 12 à 18 postes de travail. Elles sont équipées et les postes configurés suivant une typologie d’enseignements et de travaux (PAO, multimédia et espace). Ces salles de cours libre-service offrent 100 postes de travail environ ; matériels répartis dans la plupart des salles soit pour des travaux ponctuels d’appoint (exemple des salles de 1re année) soit, au contraire, pour des secteurs très spécialisés. C’est l’exemple des salles vidéo, textile, espace. En ce qui concerne les impressions, des imprimantes noir et blanc sont réparties à tous les étages et sont en accès libre-service pour les étudiants ; les impressions couleurs sont concentrées sur deux pôles. Les impressions se font, avec l’assistance de techniciens, sur les différentes machines en fonctions des besoins (laser couleur, traceurs, impression photo haute qualité). Le matériel acquis en 2011 représente un 1/4 du parc total et correspond à du renouvellement de matériel obsolète ou défectueux. Le total des acquisitions de machines a été de 43  PC et de 58 Mac, auquel s’est ajouté le remplacement de serveurs et d’équipements réseau. La modernisation des infrastructures réseau avec la réorganisation des équipements et des infrastructures de serveurs débutée en 2010 s’est poursuivie cette année.

Informatique administrative Il n’y a pas eu en 2011 de modifications notables des systèmes d’information. L’école a travaillé sur la recherche et les tests d’une nouvelle application destinée au service communication. Celle-ci sera déployée en 2012. Des outils de travail collaboratifs ont également été mis à la disposition des utilisateurs (calendriers partagés, gestion de ressources).


74

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

Les ressources documentaires La Bibliothèque Rationaliser pour économiser Avec le départ depuis 2011 de deux agents qui ne devraient pas être remplacés, la bibliothèque a réalisé plusieurs opérations dont l’objectif était l’économie du temps de travail, afin que le fonctionnement de la bibliothèque ne souffre pas de la diminution du nombre des agents.

L’entrée dans le réseau Sudoc En avril 2010 le conseil d’administration de l’ABES, agence bibliographique de l’enseignement supérieur, a accepté l’entrée de la bibliothèque dans ce réseau de catalogage mutualisé. Cette entré dans le réseau de catalogage partagé à terme devrait considérablement réduire le temps consacré au catalogage. En avril 2011, dans le respect total du calendrier fixé, la bibliothèque a commencé à localiser ses collections et à dériver les notices depuis la base Sudoc après la formation des équipes et la mise en place des passerelles d’import.

Marché d’acquisition des ouvrages Le marché d’acquisition des ouvrages a été notifié le 8 juin 2011. Les six premiers mois de fonctionnement avec la librairie Galignani ont été très satisfaisants en termes de réponse à nos demandes, de délai de livraison et de réduction du nombre de factures. En 2012, la bibliothèque concrétisera la veille éditoriale pour l’édition étrangère et le suivi des séries continues.

Machines à couvrir les ouvrages L’acquisition à titre gratuit d’une machine à couvrir les ouvrages a permis un gain des deux tiers pour le temps passé à la couverture et à l’équipement et de 65% du coût des consommables.

Gain de productivité en 2011 Dérivation automatique des notices d’autorité : en 2010, 1836 notices d’autorité avaient été dérivées depuis la base Rameau de la BnF. Diminution du nombre de notices crées : en 2010, 532 notices créées, en 2011, 385.


[6]

Les ressources

75

Montée de version du système de gestion informatique La montée de version est devenue impérative en 2011 : la version du SIGB en production à la bibliothèque n’était plus maintenue par Cadic Intégrale. Cette montée de version s’est déroulée en trois temps : la migration des données de la base catalographique la reprise ISO fonctionnalités des paramètres de notre installation le passage de la photothèque dans le nouveau format standard. Les deux premières phases ont été réalisées en 2011. Le passage en version standard de la photothèque sera réalisé au 20 février 2012, pour une passage en production pour l’ensemble de notre système de gestion informatique fin février 2012.

Localisation rétrospective La bibliothèque a mené l’étude sur la faisabilité de la localisation rétrospective. Cette localisation permettra de récupérer les notices bibliographiques et les notices d’autorité liées. Tous les tests ont été effectués au 3e trimestre 2011 et l’opération sera lancée en 2012, après le passage en production de la nouvelle version de notre système. Cette opération d’exemplarisation dans le Sudoc portera d’abord sur les ouvrages en libre accès. Taux estimé de réussite : 63%. Pour le pourcentage restant, le traitement se fera manuellement et devra être externalisé.

Évaluation de la collection de périodiques En septembre 2011, a été lancée une enquête sur la collection des périodiques. Il a été demandé à chaque coordonnateur, pour les domaines qui les concernaient, la pertinence des titres auxquels la bibliothèque est abonnée. La liste envoyée comportait le nombre des prêts pour chaque titre. Le taux de réponse a été de 50%. Ces réponses ont permis d’aboutir à la suppression de 11 abonnements et à la proposition de deux nouveaux titres D’octobre à décembre 2011, la bibliothèque a réalisé une deuxième enquête pour la consultation en salle de lecture des périodiques afin d’avoir la vision la plus précise possible sur l’usage de cette collection. Cette deuxième enquête permettra d’affiner le premier résultat et d’offrir en janvier 2012 une collection renouvelée

Bibliographies de cours L’excellente collaboration avec la coordonnatrice de 1re année a permis de collecter toutes les bibliographies des cours de 1re année qui ont été inscrite dans les contenus du Livret de l’élève et de compléter les collections en fonction des demandes des enseignants. La bibliothèque souhaiterait que ce travail d’enrichissement des collections au plus près de la pédagogie se réalise avec tous les secteurs de l’École et que les outils d’information mis en place par la bibliothèque, en particulier les profils d’alerte sur les nouvelles acquisitions par secteurs, soient utilisés.

Comité de pilotage Liberlabo, PSL Depuis le 26 avril 2011, date de la première réunion plénière du comité de pilotage Liberlabo des trente huit bibliothèques partenaires de l’IDEX, la bibliothèque participe régulièrement aux réunions du comité. Les premiers travaux du comité ont permis fin 2011 d’établir un état des lieux précis (collections et conditions d’accès) et de définir les actions prioritaires pour 2012 à travers deux grandes orientations : le signalement et la numérisation des collections et une offre de services (accueils réciproque, acquisitions de ressources et portail documentaire).


76

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

Statistiques de la bibliothèque Les statistiques de fréquentation et d’usage de la bibliothèque sont données en année scolaire. Durant les trente semaines de la scolarité, le nombre d’élèves assis à une table de travail a été noté à heure fixe.

Les usagers Inscrits

Administratifs

   95

Élèves

  722

Enseignants

  190

Stagiaires

   52

Techniciens

   52

Total

1 111

Fréquentation du 1er juillet au 30 septembre

  183 lecteurs

Fréquentation de la bibliothèque comme salle de travail Moyenne par jour du nombre de lecteurs travaillant à la bibliothèque à une heure precise

11h

13h

15h

17h

18h

4,5

4,6

7,5

7,1

4,1

Le prêt Prêts par type de document, tous lecteurs, par année scolaire

Prêts, tous supports confondus, par catégorie de lecteur

Livres

  6 469

Périodiques

   707

Vidéo, DVD

  2 644

Mémoires

   818

Total

10 638

Administratifs

   430

Élèves et stagiaires

  9 033

Enseignants

  1 065

Techniciens

   110

Total

10 638


[6]

Les ressources

Livres les plus empruntés

Films les plus empruntés

Périodiques les plus empruntés

77

Poétique de l’espace

16

Eléments des projets de construction

14

Materiology

13

Bridget Riley

12

Design pour un monde réel

12

Data Flow

11

Le design : essais sur des théories et des pratiques

11

Matériaux pour la maison

11

Papier und Form : Design in der Verarbeitung

11

Typography (Ruder)

11

Docteur Folamour

14

Les Enchaînés

13

Diaries : Notes And Sketches Also Known As Walden

12

Rois et reine

12

à bout de souffle

12

Charade

12

Histoires autour de la folie

12

Collection Godard

12

Le Ruban blanc

12

Easy Rider

12

Detail

50

Idea

39

AMC le moniteur de l’architecture

32

Etapes

29

Form

19

Eye

19

Les Inrockuptibles

16

Domus

16

Novum

16

Communications arts

16


78

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

Les collections État des collections au 31 décembre 2011. Libre accès, réserves compactus, dépôts en section, dépôt aux Archives nationales. Par type de document et localisation

Répartition par grands secteurs des livres et des documents audiovisuels en libre accès Non comptés : les documents en réserves

Livres en libre accès, secteurs de l’école, service interieur et réserves (sauf mémoires)

19 688

Documents audiovisuels

  1 567

Réserves mémoires

   771

Dépôt Archives nationales, mémoires

  1 458

Abonnements en libre accès

   172

Images dans la photothèque

12 790

Architecture, architecture intérieure

  1 397

Artistes

  2 181

Arts graphiques, images imprimées et design graphique

  1 321

Arts de la scène, scénographie, danse et musique

   553

Arts décoratifs, design industriel, design objet et mobilier

   942

Cinéma, animation, vidéo

   601

Cinéma (œuvres) [fonds audiovisuel]

   880

Histoire des arts, culture et civilisations

  3 261

Mode et textiles

   639

Philosophie, religions et sciences sociales

   910

Photographie

  1 071

Sciences, matières, couleur et techniques

   726

Urbanisme, villes et paysage

   226

Écoles d’art et travaux des élèves

   308

Les acquisitions et nouveautés Acquisitions par achat sur l’exercice budgétaire 2011

Dons

Diathèque, archives et travaux des élèves

Livres

   515

DVD

    73

Périodiques : nouveaux abonnements

  1 832

Ouvrages

   114

Mémoires

    48

Ateliers de rencontre

     6

École, événements, prix, exposition

  1 591


[6]

Les ressources

79

Travaux d’élèves et Grands Projets

  1 110

Nombre de reportages

   159

Total

  2 701

Les documents et leurs mouvements Mis en rayon

Livres et mémoires

   750

Documents audiovisuels

    90

Total tous supports confondus  

   840

Retirés des collections

Fourniture d’images

Désherbé

Donné

Total

Livres

 100

128

228

Documents audiovisuels

    1

0

1

Fascicules de périodiques

  713

Total tous supports confondus

-

Nombre d’images

1 536

Nombre de projets

   12

713 -

924

Le catalogage Notices bibliographiques entrées au catalogue

Indexation

Monographies dérivées du Sudoc

  531

Notices dérivées d’Electre avant l’entrée dans le Sudoc

  164

Documents audiovisuels dérivés du Sudoc

   80

Nombre de notices dérivées

  775

Création Ensad dans le Sudoc

  90

Monographies créées non dérivées

  163

Documents audiovisuels créées non dérivés

   18

Numéro de périodiques thématiques créés

  114

Nombre de notices crées

  385

Total des notices entrées dans le catalogue

1 160

Notices d’autorité matières dérivées Sudoc

1 036

Notices d’autorité auteur dérivées Sudoc

1 798

Notices d’autorité auteurs créées dans le catalogue Ensad

  226

Electre : base de données des ouvrages disponibles en langue française Rameau : liste d’autorité nationale, gérée par la BnF (Répertoire d’autorité matière encyclopédique et alphabétique unifié)


80

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

La reliure et la couverture sur place Mémoires

 48

Livres

 40

Périodiques, volumes de fascicules

110

Ouvrages couverts sur place (les nouveautés et les réparations)

792

La formation et les journées professionnelles des personnels de la bibliothèque Nombre de journées

Organisme

Stages ou journées professionnelles

Participants

Nombre de jours

2

Mediadix

La médiation numérique

1

 2

5

Sudoc - Abes

Formation coordonnateur

2

10

3

Sudoc - Abes

Formation utilisateur

4

 5

5

Images en bibliothèque

Cinéma documentaire

1

 5

2

Médiadix

Unimarc autorisé dans le Sudoc

1

 2

3

EnsAD

Premier secours

3

 6

1

ADBS

Livre numérique et nouvelle forme de diffusion

1

 1

2

DAG

Mistral Query

1

 2

1

BnF

Journée Rameau

1

 1

1

EBSCO

Journée d’information

1

 1 36

ADBS : Association des professionnels de l’information et de la documentation ADBU : Association des directeurs de bibliothèques universitaires DAG : Direction de l’administration générale Médiadix : Métiers du livre, Université Paris-X


[6]

Les ressources

81

La Matériauthèque État des lieux Quantitatif Quatre mille huit cent quarante échantillons inventoriés fin décembre 2011, ainsi que de nombreux catalogues. Des fiches documentaires qui traitent de l’actualité industrielle, matériaux et technologies. Un carnet de plus de mille six cents adresses de fournisseurs, fabricants de matériaux, prestataires de services, organismes de recherche, centres techniques et fédérations.

Don et prêt de matériaux La plupart des échantillons de la matériauthèque sont offerts à titre gracieux. Quelques fournisseurs proposent des volumes importants ou des matières coûteuses pour le fonds de la matériauthèque ou les grand projets des étudiants : Aplix : auto-agrippant Penn Textile Solutions : mailles extensibles Alfredo Motta : cuirs velours, nappa, peaux double faceCELC/Masters of Linen : collections 2011, lin de la R&D, fil pour la section tissage. La matériauthèque prête ses échantillons (voir statistiques) et donne des matières sorties de collection.

Expertise Conseil et assistance pour les choix des matériaux. Entraînement olfactif hebdomadaire au « Champs des odeurs » de Jean-Noël Jaubert avec quelques élèves.

Contacts institutions, fédérations et industries Lycée Maximilien Vox - Valérie Milette, enseignante Arts Appliqués. Visite de la matériauthèque avec vingt six élèves de première STI. Boulle - Carole Foll, enseignante histoire de l’art, (projet de matériauthèque). Institut français de la mode (IFM) - accord d’ouverture de la matériauthèque aux étudiants IFM des secteurs création (direction, Francine Pairon) et management. PSL (Paris Sciences Lettres avec Patrick Marcolini, chargé de mission au Collège de France pour l’inventaire des ressources.

Fréquentation année civile 2011 1111 personnes comptabilisées (cf. statistiques).


82

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

Activités extérieures 1. Visite de salons professionnels —— Première vision, Mod‘Amont, Cuir à Paris - Produrable —— Innovative building - Graphitec - archi@work - Ethical Fashion Show - Batimat - Paper Night 2. Expositions et conférences —— Maison de la Chimie, Paris : colloque « Chimie et habitat », janvier —— Salon Produrable, La Défense : conférences « à qui profite le marché du carbone : ses objectifs, ses bénéfices pour l’environnement, les limites du dispositif », mars. —— CNAM, Paris : conférence « Les matériaux ont aussi de la mémoire », avril —— Ministère de l’Économie, Paris : colloque « Scenarii Mode et Textiles 2020 », juin —— Innovathèque, Paris : les rendez-vous techniques Innovative building - Graphitec - archi@work - Ethical Fashion Show - Batimat - Paper Night « Made in lights », juin —— Université de technologies, Troyes : colloque « Fibres naturelles et polymères », septembre —— Chambre de commerce et d’Industrie, Saint Quentin : colloque « Agromatériaux, fibres techniques, écocomposites. Innovations et enjeux stratégiques en Europe », décembre 3. Formation permanente. —— « Éco-matériaux : préjugés durables», MatériO Paris, mars 2011

Statistiques de la Matériauthèque Usages et usagers La matériauthèque, un lieu d’inspiration, de recherches et de conseils sur les matériaux et les fournisseurs. Une permanence est assurée quotidiennement (sauf pendant les salons). Nombre de consultants de janvier à décembre : 1111 personnes Lundi

Mardi (Rv)

Mercredi

Jeudi

Vendredi

237

151

256

222

245

Total

1111

Prêts Type de documents

2010

2011

Échantillons

 477

558


[6]

Les ressources

83

Les recherches les plus fréquentes Thématiques

2010

2011

Éco matériaux

****

****

Matériaux changeants

***

****

Feutre

****

****

Matériaux non inflammables

****

***

Luxe

*

**

Transparence

**

***

Revêtements de sol

****

****

Matériaux très élastiques

*

***

Matières intelligentes et textiles techniques

***

****

Isolants

***

*

Matières réfléchissantes

**

****

Carton

****

**

Couleurs et textures

*

**

Légèreté

*

**

Support de projection

***

***

Matières pour la santé

**

*

Matières économiques

*

**

Matériaux sensibles (approche tactile, sonore, odorante)

*

**

Les échantillons les plus empruntés Thématiques

2010

2011

Textiles techniques

**

**

Matières recyclées / à faible impact

***

**

Cuirs et fourrures

***

****

Plastiques souples (Américan Supply)

***

****

Cottes de maille (Foin)

***

****

Bâches

***

****

Brusan

*

***

Matières ignifugées

***

***

Plastiques « Plexi, Dacryl et Corian »

**

**

Sols

***

***

Peintures et enduits

*

*

Mousses

**

***

Tissus japonais

*

**


84

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

Annexe 1 Effectifs des élèves Effectifs des élèves répartition par année et par secteur année scolaire 2010/2011 Années

Archi. Art intérieure espace

Cinéma d’anim.

Design Design graphique objet Multimédia

Design textile / matière

Design Image Photo / Scéno- TOTAUX vêtement imprimée Vidéo graphie

1re année

 83

2e année

130

12

12

14

20

12

12

10

17

13

 8

130

 83

3e année

112

 6

 6

15

16

15

 7

 7

16

13

11

112

4e année

136

12

12

19

 4

18

 6

10

18

16

10

136

5e année

131

14

 8

19

15

15

 8

 9

20

15

 8

131

Sous-total

592

Cycle de   recherche

 53

Total

645

Stagiaires étrangers, formation continue, VAE et auditeurs libres

 56

Total

701

Diplômés 2011

123

123

VAE

  2

  2

TOTAL

125

125

Diplômés 2011 Architecture intérieure Art espace Cinéma d’animation Design graphique / multimédia Design objet Design textile Design vêtement Image imprimée Photo / vidéo Scénographie Total

 14   8  18  11  15   8   9  20   13 dont 1 VAE    9 dont 1 VAE 125 dont 2 VAE


[6]

Les ressources

85

Annexe 2  Calendriers scolaires Calendrier Scolaire

2010- 2011

2011-2012

Année scolaire Cours 1er semestre Cours 2e semestre Inscriptions administratives Validation stages 4e année Rentrée Grands projets session rattrapage Mémoires session rattrapage Vacances de Noël Commission bourses stages étrangers Inscriptions concours 1re année

4 octobre 2010 - 30 juin 2011 4 octobre 2010 - 21 janvier 2011 31 janvier 2011 - 27 mai 2011 15 - 28 septembre 2010 17 septembre 2010 4 octobre 2010 Octobre 2010 24 septembre 2010 20 décembre 2010 - 3 janvier 2011 26 janvier 2011 et 27 mai 2011 18 janvier - 8 février 2011

3 octobre 2011- 29 juin 2012 3 octobre 2011- 27 janvier 2012 6 février 2012 - 1er juin 2012 14 – 27 septembre 2011 16 septembre 2011 3 octobre 2011 Octobre 2011 22-23 septembre 2011 19 décembre 2011- 3 janvier 2012 24-25-26 janvier 2012 et 31 mai 2012 17 janvier 2012 - 6 février 2012

Semaines projets pluridisciplinaires Prix Da Silva Bruhns Commissions d’évaluation Journées Portes ouvertes Vacances d’hiver Inscriptions concours 2e et 4e année

31 janvier - 17 février 2011 18 février 2011 24, 25 janvier 2011 28, 29 janvier 2011 21 février - 25 février 2011 15 - 28 février (2e ann.), 15 février au 4 mars (4e ann.) 18 mai 2011 Avril 2011 25, 28 et 29 mars 2011

30 avril 2012 - 18 mai 2012 21 mai 2012 1-2 février 2012 27, 28 janvier 2012 20 février 2012 - 24 février 2012 14 février 2012 - 1er mars 2012

18 avril - 22 avril 2011 26, 27, 28, 29 avril 2011 2 et 3 mai 2011 4 et 5 mai 2011 18 mai 2011

16-20 avril 2012 24-27 avril 2012 9-10 mai 2012 11 et 14 mai 2012 15 mai 2012

20 mai 2011 24, 25, 26 et 27 mai 2011 31 mai - 4 juin 2010 30 mai 2011

22 mai 2012 22-25 mai 2012

Sélection élèves étrangers Inscriptions Cycle de recherche Concours 1re année pré-admissibilité Vacances de printemps Concours 1re année admissibilité Concours 2e, 4e année dépôt des dossiers Concours 2e, 4e année présélection Sélection candidats étrangers venant en échange Validation ects 4e, 5e année Concours 1re année admission Entretiens admission Cycle de recherche Validation travaux élèves après séjour à l’étranger Jury plénier Cycle de recherche Validation stages 4e année Concours 2e, 4e année admission Commissions passages et orientation Grands projets de fin d’études Mémoires

15 mai 2012 Avril 2012 23-28 mars 2012

29 mai 2012

15 juin 2010 10 juin 2011 1er ou 9 juin 2011

8 juin 2012 13 juin 2012

14 et 16 juin 2011 3, 6, 7, 8, 15, 17, 27, 28, 29 et 30 juin 2011 20 - 24 juin 2011

11 et 12 juin 2012 4, 5, 6, 7, 8, 13, 14, 15, 25, 26, 27, 28 et 29 juin 2012 18-22 juin 2012


86

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

Annexe 3  Mémoires 2011 Nom

Secteur

Sujet du mémoire

Mention

Directeur de Mémoire

Albizzati Bruno

Image imprimée

L'espace blanc du dessin ou le temps incarné.

Félicitations du jury

Sztulman Paul

Alvar De Biaudos De Casteja Victor

Photo-Vidéo

Zombie

Refusé

Blanc Jean-Luc

Anzil Antonin

Art espace

Le nez de l'art. Evolutions sensibles et créations olfactives.

Félicitations du jury

Strasser Catherine

Arenou Leïla

Design objet

Design et systèmes.

Assez bien

Peyricot Olivier

Attou Lysmina

Design Vêtement

Etre et apparaître femme.

Très bien

Ferrer Anne

Aupetit Elsa

Design graphique De l'image au mythe: Marie/ multimédia Antoinette, anatomie d'un cliché.

Très bien

Plenacoste Gérard

Baron Lorine

Scénographie

Art Contemporain. « De l’art ou du cochon ? »

Félicitations du jury

Lesne René

Belyavina Anna

Design Vêtement

Evolution et radicalisation des archétypes féminin au XXe siècle : la nymphette, la garçonne et l a vamp.

Bien

Ferrer Anne

Bessette Sophie

Design Textile

Chromopolis.

Assez bien

Bontour Blandine

Biasini Cléo

Cinéma d'animation

Rien à signaler*

Félicitations du jury

Sifianos Georges

(Type) Designer en 2011

Très bien

Baldinger André

Blanzat Hugo Boisson Elisabeth

Art espace

Leurre et valeur, l'art est-il nu?

Félicitations du jury

Thebault Marc

Bonan Philippe

Architecture intérieure

Mythes de demain

Très bien

Ostinelli Roberto

Bonnaffe Melvyn

Photo-Vidéo

T1 Incarnation et transformations corporelles. T2 L'actorly transformation, une méthode nouvelle

Assez bien

Dellsperger Brice

Bonneau Laurent

Photo-Vidéo

Montage en bande dessinée

Très bien

Sztulman Paul

Boucher Nathalie-Anne

Cinéma d'animation

Percevoir le temps, de la répétition à l'absurde.

Assez bien

Sztulman Paul

Bouyer Carmen

Design objet

Plaisirs urbains, du ressenti à l'action écologique.

Admis

Lalanne-Bernagozzi Anna

Byun Hiwon

Architecture intérieure

Media-façade

Bien

Ungerer Laurent


[6]

Les ressources

87

Caron Raphaelle

Art espace

Jouer avec les choses mortes

Carpentier Chloé

Design objet

En jeux de société, une observation Bien des valeurs véhiculées par la société à travers ses jeux.

Lesne René

Cayol Dorian

Design Vêtement

Standards

Rattrapage

Longavesne Jean-Paul

Cedolin Julien

Design objet

De Robinson au citadin, étude d'objets et de comportements déterminants de la survie en milieu contraignant

Très bien

Peyricot Olivier

Chartier Aurore

Architecture intérieure

Capsule parisienne(s)

Assez bien

Degoutin Stéphane

Chheng Julie

Image imprimée

Interactivité & mouvement, du livre papier au numérique

Bien

Mercier Laurent

Commaret Grichka

Design graphique Archéologie d'une pratique / multimédia utopique en design (2e partie)

Félicitations du jury

Millot Philippe

Corbin Tom

Image imprimée

Assez bien

Pradel Jean-Louis

Coulet Arthur

Design graphique Néographie / multimédia

Très bien

Alferi Pierre

Curci Chloe

Photo-Vidéo

Bien

Dellsperger Brice

Dang Vu Sophie

Design graphique Apprendre par l'image / multimédia

Très bien

Alferi Pierre

Delahaye Laurent

Design graphique Club de foot / multimédia

Bien

Plenacoste Gérard

Delcourt Luc

Art espace

Enjoy Skate- boarding

Bien

Blanc Jean-Luc

Deschamps Charline Art espace

De l'essence et des sens de la Composition

Refusé

Thebault Marc

Devaux Céline

Cinéma d'animation

Leni Riefenstahl et l'esthétique nazie

Très bien

Alferi Pierre

Doss Elise

Image imprimée

Art Brut et création

Très bien

Lesne René

Dubois Louise

Design Textile

Qu'est ce que je mange quand je mange ?

Admis

Le Chat Sophie

Dufay Inès

Design Vêtement

Barbie, paradoxes et société

Bien

Ferrer Anne

Dupas Marion

Cinéma d'animation

Le cinéma d'horreur ou l'homme pulsionnel

Bien

Darrasse François

Eichhorn Cornelia

Photo-Vidéo

Ainsi parlait... le Bouffon. Une caractérologie contemporaine

Assez bien

Schira Bernard

Erbsman Arturo

Design objet

Nature, éléments, création artistique et industrielle

Assez bien

Peyricot Olivier

Escamilla Sarah

Cinéma d'animation

Par delà le film de guerre, l'ambiguïté cinématographique de la "Ligne Rouge"

Très bien

Delmotte Benjamin

Eveno Jeanne

Scénographie

L'insoutenable, une question cinématographique

Bien

Hahn Clarisse

Feuillade Marine

Cinéma d'animation

L'explosion La beauté triomphante de la perte

Bien

Alferi Pierre

Fiore Luca

Cinéma d'animation

L'Art et le vandalisme

Bien

Pradel Jean-Louis

Flageul Marie

Cinéma d'animation

Techné

Assez bien

Courbis Françoise

Graffiti:tous anartistes !

Images expérimentales

Félicitations du jury

Strasser Catherine


88

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

Fleury Yannick

Design graphique Road-movie / multimédia

Félicitations du jury

Bertrand Jean-Michel

Fofana Hélène

Design objet

Design, crise et création

Admis

Fougea Alexandre

Forest Léo

Image imprimée

"Le douzième homme"

Rattrapage

Vu-Huu Toan

Foucault Elise

Photo- Vidéo

Une approche du cinéma pornographique

Assez bien

Alferi Pierre

Garcia Kevin

Design objet

Design & our health

Félicitations du jury

Lalanne-Bernagozzi Anna

Gasc Martin

Architecture intérieure

Panique sur les bacs à sable

Très bien

Vansteenkiste Fabienne

Gouraud Juliette

Design Vêtement

Cecil Beaton

Bien

Bertrand Jean-Michel

Gouyette Cyril

Art espace

Here there everywhere. La résurgence de la figure de l'ubiquité dans les arts visuels

Bien

Blanc Jean-Luc

Grange Camille

Scénographie

Snwolc/ clowns

Très bien

Hamel Jean-Yves

Guseva Kristina

Design Vêtement

Influences

Bien

Plenacoste Gérard

Halle Daniel

Image imprimée

You foule

Assez bien

Pouppeville Denis

Hamlaoui Soraya

Art espace

Ralentir ?

Bien

Delmotte Benjamin

Jeannot Simon

Cinéma d'animation

Rêve et cinéma, mode d'emploi

Bien

Verny Serge

Jeong Da Hee

Cinéma d'animation

Immobilité et image animée

Très bien

Verny Serge

Julienne Benoît

Scénographie

La valeur des restes

Admis

Thebault Marc

Kalman Sarah

Design objet

Objets inanimés, avez vous une âme ?

Bien

Lesne René

Karabayinga Irène

Art espace

L'animal : partenaire particulier

Bien

Strasser Catherine

Kebbi Yann

Image imprimée

La ville, mode d'emploi

Assez bien

Levasseur Iris

Klintoe Benjamin

Photo-Vidéo

T1: Paul - T2: McCarthy

Assez bien

Hahn Clarisse

Kohane Léa

Photo-Vidéo

Le basculement de la personne au personnage dans le cinéma documentaire à partir de Z32 d'Avi Mograbi.

Félicitations du jury

Pattacini Jean-Claude

Labeyrie Fabien

Design graphique If design graphique + code = = true / multimédia

Assez bien

Henon Pierre

Laine Coline

Image imprimée

La documentation d'artiste

Félicitations du jury

Levasseur Iris

Lamoureux Antoine

Image imprimée

La représentation de la marginalité

Assez bien

Pouppeville Denis

Landucci Leslie

Design objet

L'uchronie comme moyen de création

Bien

Degoutin Stéphane

Lazaridi Valentina

Architecture intérieure

Vers une architecture responsable

Félicitations du jury

Lalanne-Bernagozzi Anna

Le Guennecmurielle Design objet

De l'objet humoristique au design blague

Assez bien

Justin Bernard

Lecomte Pauline

Cinéma d'animation

Mon oeil, sa voix, ton image. Le cinéma documentaire ou l'art d'échanger les regards

Bien

Sztulman Paul

Letout Quentin

Cinéma d'animation

Le corps dansant au cinéma

Rattrapage

Laudenbach Sébastien


89

Luxem Alicia

Architecture intérieure

Les grands ensembles, utopie ou réalité?

Très bien

Capdenat Elise

Magné Alix

Image imprimée

Dexter - Angoisse

Bien

Schira Bernard

Mahieu Benjamin

Architecture intérieure

Initiation spatiale, les 3 grandes influences chez l'enfant.

Admis

Monnier Sylvestre

Majewski Xavier

Design graphique Concevoir et méthodes / multimédia

Très bien

Millot Philippe

Mallet Juliette

Image imprimée

Iconographie érotique japonaise

Bien

Pradel Jean-Louis

Marcyniuk Pauline

Architecture intérieure

Habiter l'espace avec plaisir.

Assez bien

Peyricot Olivier

Marraud Des Grottes Design objet Louis

La valeur de l'objet à l'ère du jetable

Assez bien

Fougea Alexandre

Martinez Laura

Design objet

Designers d'ailleurs, d'après un voyage à Madagascar

Félicitations du jury

Lesne René

Masson Benoit

Cinéma d'animation

Le corps artificiel au cinéma.

Admis

Bertrand Jean-Michel

Mathieu Anaïs

Design graphique De l'esthétique et de la nourriture / multimédia

Très bien

Rouard-Snowman Michèle

Merlin Anne

Design graphique Livrée de voyage / multimédia

Très bien

Verny Serge

Morel Anne

Cinéma d'animation

Les passions du sexe invisible

Assez bien

Sifianos Georges

Nadal Marie-Luce

Scénographie

Espace vide

Assez bien

Schira Bernard

Nee Jean-Baptiste

Scénographie

Le chemin du regard

Félicitations du jury

Tanguy Marc

Nguyen Vincent

Cinéma d'animation

Les médias en 2020 : vers l'émergence d'un 11e art ?

Refusé

Vansteenkiste Fabienne

Nouktah Oubadah

Art espace

L'amour sans titre.

Assez bien

Degoutin Stéphane

Pajot Camille

Scénographie

Le monument inversé. le stockage des déchets radioactifs en couche géologique profonde

Assez bien

Vergne Annabel

Pavageau Guillaume Design graphique Chronologie Technocentrée / multimédia du Graphisme

Bien

Plenacoste Gérard

Perez Dan

Photo-Vidéo

L'infini sous contrainte

Assez bien

Foucault Henri

Perrette Naïmé

Cinéma d'animation

Incarner la fiction : le corps à l'épreuve

Admis

Sifianos Georges

Perrichon Mina

Cinéma d'animation

Des femmes et des contes, le cas de la Reine des neiges

Bien

Verny Serge

Pineau Jennifer

Design Vêtement

Monochrome chamarré ou le discours du silence

Admis

Hertig Vonnik

Pithon Geoffroy

Design graphique Les ambitieux géographiques / multimédia Le nomadisme et le design

Très bien

Plenacoste Gérard

Plagnol Martin

Design graphique Souvenirs d'utopie (1re partie) / multimédia

Félicitations du jury

Millot Philippe

Poirier Pierre-Alain

Image imprimée

Essayer encore. Rater encore Rater mieux.

Bien

Staunton Mathew

Secondes peaux

Très bien

Longavesne Jean-Paul

Poncelin De Raucourt Design Vêtement Marion


90

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

Pons Thomas

Cinéma d'animation

Rotoscopie

Assez bien

Sifianos Georges

Ponsin Aurélie

Design Textile

Entre Nature et Technologies

Félicitations du jury

Guedon Isabelle

Pottier Charles

Design Vêtement

Les talons hauts Le nouveau carcan féminin

Félicitations du jury

Lesne René

Primard Jules

Image imprimée

Demain au cinéma.

Bien

Pradel Jean-Louis

Ravaud Carine

Scénographie

La corporalité du théâtre

Félicitations du jury

Delmotte Benjamin

Ravel Juliette

Design Textile

Par- delà les fumées, ces parfums qui nous lient

Bien

Le Chat Sophie

Renoux Prisca

Design objet

Le design modulable dans tous ses états

Bien

Lalanne-Bernagozzi Anna

Riegert Marie

Design objet

Recettes et secrets de fabrication des restaurants

Assez bien

Larger Sophie

Roussel Agathe

Image imprimée

Le rituel dans l'art

Bien

Pangaud Xavier

Rousselot Sabine

Image imprimée

Broderies, les femmes à l'ouvrage

Assez bien

Megret Sylvie

Schmitt Lauranne

Architecture intérieure

Ikea. Légendes d'un quotidien idéal

Félicitations du jury

Justin Bernard

Schults Julia

Architecture intérieure

"Alors, Pékin?"

Bien

Monnier Sylvestre

Sok Michael

Image imprimée

Rythme musical et visuel

Bien

Leboucq Brice

Stamatiadis Maxence Photo-Vidéo

Du comic- book au roman graphique.

Félicitations du jury

Sztulman Paul

Stern Julia

Photo-Vidéo

Une approche de l'eau , vers une conception intuitive du vivant

Assez bien

Foucault Henri

Szeto Clio

Image imprimée

Microcosmes.

Bien

Pradel Jean-Louis

Tamalet Helene

Art espace

Retour de flamme.

Très bien

Strasser Catherine

Themans Anne

Design Textile

Femmes à l'ouvrage, oeuvres de femmes.

Félicitations du jury

Schar Roland

Theron Sara

Design objet

Retour à la nature. Sentiers déjà tracés et ballade des possibles.

Assez bien

Blot Patrick

Thibaudeau Aurélien Architecture intérieure

Le chantier émancipateur. Le concept de capacitation en architecture

Bien

Degoutin Stéphane

Toure Lucie

Design Textile

Paper/ Pleats/ Design

Bien

Guedon Isabelle

Tromp Nicolas

Design objet

Le Design du Bonheur

Félicitations du jury

Lalanne-Bernagozzi Anna

Tsan Nicolas

Design objet

L'objet industriel dans les films de Jacques Tati

Assez bien

Blot Patrick

Tyzon Maud

Architecture intérieure

Les nouveaux espaces citadins ou comment l'interaction homme/ espace peut apporter une nouvelle vision du qotidien ?

Bien

Capdenat Elise

Ulrich Camille

Scénographie

La retouche

Très bien

Delmotte Benjamin

Vaquier Eugénie

Scénographie

Toute scénographie a un secret que la lumière doit révéler

Assez bien

Sarti Raymond

Wauters Laure

Image imprimée

Collection d'art / Art de la collection

Félicitations du jury

Levasseur Iris

Weis Elodie

Photo-Vidéo

Fictions du réel

Très bien

Hahn Clarisse


[6]

Les ressources

91

Annexe 4 Diplômés 2011 Grands projets juin 2011 Nom

Prénom

Secteur

Mention

Titre

Abeille

Nathanael

Design objet

Très bien

Réflexion

Acquaviva

Laura

Image imprimée

Assez bien

New York

Adam

Fanny

Design objet

Bien

Daylit

Adrien

Liberty

Design objet

Bien

Fox Lima Fox

Arboleda

Juanita

Architecture intérieure

Assez bien

L’art en vitrine Las Bodegas

Arnoux

Aliénor

Cinéma d’animation

Bien

Éclipse

Atiyeh

Rita

Architecture intérieure

Assez bien

Les sources de Kfradebiane - CNAR

Aurousseau

Marine

Design vêtement

Très bien

For While Until

Auvray

Mariette

Photo / Vidéo

Félicitations du jury

La femme côtelette + paysages transitoires

Bennani

Meriem

Cinéma d’animation

Bien

Pamela

Bonnerot

Adrien

Design objet

Très bien

Autismographie

Bonneterre

Capucine

Design vêtement

Bien

Sens

Boucher

Zoé

Design textile et matière

Bien

Peur, émotion bavarde

Bouthors

Morgane

Image imprimée

Assez bien

Futile

Boy

Jérémy

Design graphique / multimédia

Très bien

Archéopédie

Breissand

Delphine

Design graphique / multimédia

Assez bien

What I Inside Think

Briand

Steven

Cinéma d’animation

Bien

Frictions

Brichet

Olivier

Scénographie

Bien

Paysages

Bruel

Marie

Architecture intérieure

Bien

Quarantaine - Street Culture à Niort

Buet

Pauline

Image imprimée

Très bien

États

Capmartin

Vincent

Architecture intérieure

Très bien

Un lieu pour la prostitution à Paris

Carlier

Jean

Cinéma d’animation

Admis

Bunnymoon

Carré

Isabelle

Image imprimée

Admis

The inside Does Matter


92

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

Casali

Lucie

Design textile et matière

Bien

Féminité

Caura

Anaïs

Cinéma d’animation

Bien

How Fear Came

Champenois

Vincent

Design graphique / multimédia

Assez bien

Textura

Charbit

Benjamin

Cinéma d’animation

Félicitations du jury

Les poisons

Charpentier

Adeline

Art espace

Très bien

Insulae

Cherfa

Mahrez

Photo / Vidéo

Félicitations du jury

Le grand dérangement

Chevrillon

Camille

Image imprimée

Félicitations du jury

Archives imaginaires

Chiodo

Angèle

Cinéma d’animation

Très bien

L’évolution de la sole

Cosson

Fabien

Architecture intérieure

Bien

École sport-étude - CNAR

Couchouron

Jean-Marie

Design graphique / multimédia

Assez bien

Communiquer avec une personne sourde

Debbane

Christian

Design graphique / multimédia

Félicitations du jury

Quand la complexité rend le monde plus clair

Delamare

Maria

Architecture intérieure

Très bien

Ishdata - C Niort

Desrousseaux

Anne-Line

Design graphique / multimédia

Admis

00:00

Deverchere

Hugo

Art espace

Assez bien

Lunarium

Di Venosa

Elsa

Art espace

Admis

Bruit blanc

Dien

Mathilde

Scénographie

Admis

Le funambule - Jean Genet

Duchaussoy

Gervaise

Cinéma d’animation

Assez bien

Luna Ilena

Durand

Antoine

Photo / Vidéo

Félicitations du jury

Les dessous du monde

Duroux

Margaux

Image imprimée

Assez bien

Kings stories

Enou

Bénédicte

Architecture intérieure

Félicitations du jury

New Orléan 2020 - Street Culture à Niort

Epée

Alexandra

Scénographie

Admis

Methode Marguerite (s)

Fernandez

Nicolas

Photo / Vidéo

Assez bien

“RCB 3000”

Fieve

Ulysse

Photo / Vidéo

Félicitations du jury

Pavillon giratoire

Fissore

Laure

Image imprimée

Assez bien

What I Inside Think

Front

Héléna

Design textile et matière

Très bien

Anomalie

Gasseng

Cécile

Architecture intérieure

Très bien

Habiter un pont - CNAR

Gaudin

Mathilde

Architecture intérieure

Bien

Kreativwirstshaft Zentrum

Gérard

Alexine

Photo / Vidéo

Assez bien

People of the light

Giraud

Lia

Photo / Vidéo

Très bien

Expériences

Goaziou

Gwenaelle

Image imprimée

Admis

Mots d’animaux

Gobé

Jérémy

Art espace

Félicitations du jury

Ne reproduis pas, continue

Grégoire

Camille

Design objet

Félicitations du jury

Lucioles

Guignard

Etienne

Cinéma d’animation

Assez bien

Gramoun

Hartley-Koudelka

Lucina

Design objet

Admis

Quiza

Hébert

Marie-charlotte Design textile et matière

Très bien

Chine : un havre de paix et de sérénité

Herbreteau

Claudia

Bien

Tout ce qu’il nous reste

Image imprimée


[6]

Les ressources

93

Honoré

Emmanuel

Design graphique / multimédia

Bien

L’image et la musique à l’heure du MP3

Jacotey-Voyatzis

Marie

Image imprimée

Félicitations du jury

Pour ne plus faire face à la mort

Jaffuel

Laure

Design objet

Assez bien

La fine mess

Jung

Min Hee

Design textile et matière

Assez bien

L’univers de reflets

Lahoz

Tristan

Design / êtement

Félicitations du jury

Epidaure

Le Kim

Jade

Design objet

Assez bien

Orion

Le Péchon

Morgane

Cinéma d’animation

Bien

Olga

Lenczner

Swan

Cinéma d’animation

Bien

“Live city”

Lipovetsky

Sandra

Architecture intérieure

Bien

7 X 01 - Arenberg

Lopez

Cerise

Cinéma d’animation

Très bien

Pulsions

Lorieux

Nickolas

Photo / Vidéo

Admis

Artifices célestes

Lucain

Perrine

Design textile et matière

Félicitations du jury

La femme désincarnée

Maillet

Tristan

Design graphique / multimédia

Félicitations du jury

Bienvenue

Maione

Marc

Design graphique / multimédia

Félicitations du jury

Bienvenue

Manset

Julia

Scénographie

Bien

L’annulaire - Yoko Ogawa

Marouby

Sophie

Image imprimée

Bien

Le pendule de Darwin

Masurelle

Alexis

Photo-Vidéo

Très bien

Magnifiques déchets

Mayeur

Alexandre

Photo / Vidéo

Assez bien

Exotique

Mazingarbe

Pierre

Cinéma d’animation

Assez bien

Burning House

Meissonnier

Estelle

Design objet

Bien

Sleep well

Melchy

Victor

Scénographie

Bien

Animaux en paradis

Menguy

Chéryl

Design objet

Assez bien

Aquaelicium

Mérou

Leïla

Architecture intérieure

Félicitations du jury

Ecole polyvalente réhabilitation des usines Boinot

Momtaz

Sanaz

Architecture intérieure

Bien

Yazd, complexe hôtelier rue des arts

Mounier

Flore

Image imprimée

Très bien

Idoles adolescentes

Mussard

Laura

Design textile et matière

Bien

La matière humaine

Ngono Effa

Christine

Design Vêtement

Bien

Enlève la peau

Nocquet

Mathilde

Photo-Vidéo

Bien

Wing

Nowak

Adrienne

Cinéma d’animation

Assez bien

Ma maison

Patron

Agnès

Cinéma d’animation

Félicitations du jury

La veuve caillou

Perault

Marine

Art espace

Assez bien

Untitled (jardin#1)

Philippe

Jules

Image imprimée

Assez bien

Le cube

Prenel

Laura

Design textile et matière

Bien

Du vivant à l’inerte

Pype

Benoit

Art espace

Félicitations du jury

Décélération

Rapegno

Berenice

Photo / Vidéo

Bien

Scherzo

Rich

Flora

Design objet

Bien

Petite nature

Riollet

Yonah

Design objet

Assez bien

Parason


94

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

Rivaud

Sandra

Cinéma d’animation

Assez bien

Holi Haï !

Robin

Emilie

Cinéma d’animation

Assez bien

Motha

Rosset

Camille

Photo / Vidéo

Bien

La cité des chatres-sacs + Eros vhs

Sanseigne

Virginie

Image imprimée

Assez bien

Micrographies

Sarkissian

Astrid

Scénographie

Admise

Espace défilé, une scénographie mouvante dans le musée du Design et de l’Industrie de Roubaix

Sauvaget

Delphine

Image imprimée

Assez bien

L’intranquillité

Savuta

Georgiana

Scénographie

Très bien

L’autre côté du pays des merveilles

Schloesin

Jonas

Cinéma d’animation

Félicitations du jury

Je ne suis personne

Schmitt

Virginie

Design Vêtement

Félicitations du jury

Sweet Exo Vixen

Séfiane

Astrid

Image imprimée

Très bien

Retour. En souvenir de Berbérie

Seinturier

Pierre

Image imprimée

Très bien

Greetings from Ennis

Servas

Xavier

Design objet

Assez bien

Batch

Slowey

Julie

Design graphique / multimédia

Admis

00:00

Stavridis

Thomas

Design graphique / multimédia

Très bien

Apprentissage franco-japonais

Stehelin De Taisne Arthur

Architecture intérieure

Bien

Le buron - CNAR

Tang

Tu

Architecture intérieure

Assez bien

Musée du chocolat - CNAR

Tanguy

Flora

Scénographie

Bien

La mort à Venise Thomas Mann

Teston

Jeanne

Design Vêtement

Admis

Une minute avant le déluge

Timsit

Antoine

Image imprimée

Admis

La nouvelle blague

Tronel

Bulle

Scénographie

Bien

How fear came

Troutot

Charline

Design vêtement

Admis

Bergam

Van Rie

Hubert

Image imprimée

Assez bien

Tarte à la crème

Van Tienhoven

Gianna

Design objet

Félicitations du jury

Synapses

Vaulont

Romain

Design objet

Bien

Manufacturé

Vrignaud

Lucille

Art espace

Félicitations du jury

Revenir, retenir

Wilhelm

Marie

Design vêtement

Félicitations du jury

Blancs

Zimikhina

Anastasia

Design vêtement

Très bien

Frisson


[6]

Les ressources

95

VAE (Validation des acquis de l’expérience) Nom

Prénom

Secteur

Mention

Bellini

Marco

Photo / vidéo

Assez bien

Villerot

Laurence

Scénographie

Admis


96

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

Annexe 5 Membres extérieurs ayant participé aux jurys de diplôme 2011 En 2011, tous les jurys de diplômes des dix secteurs ont été présidés par une personnalité extérieure. ARCHITECTURE INTÉRIEURE

François Champsaur, architecte décorateur, président Ricardi Basualdo, maîtrise d’ouvrage conseil Christophe Lab, architecte, auteur, producteur ART ESPACE

Fabrice Hyber, artiste, président Jacob Gautel, artiste Valérie Labayle, chargée des commandes et résidences d’artistes Mac Val CINÉMA D’ANIMATION

Patrick Barrès, professeur des universités, arts appliqués, arts plastiques, Université de Toulouse II - Le Mirail, président Gilbert Dutertre, chef de projet INA Olivier Catherin, producteur DESIGN GRAPHIQUE / MULTIMEDIA

Renaud Huberlant, designer, fondateur du studio Salut Public, président Catherine de Smet, historienne du graphisme et critique d’art Emmanuel Berard, directeur marketing, communication et activités culturelles Artcurial DESIGN OBJET

Chantal Hamaide, journaliste Intramuros, présidente Karin Aubertin, designer Ikea France Constance Guisset, designer


[6]

Les ressources

DESIGN TEXTILE ET MATIÈRE

Martine Sitbon, créatrice mode Rue du Mail, présidente Céline Toledano, directrice des études à l’ECSCP Caroline Naphegyi, directrice artistique du Laboratoire Virginie Motte, maison BHV/Galeries Lafayette DESIGN VETEMENT

Jean-Charles de Castelbajac, designer, président Catherine Schwaab, auteur de Fashion mode d’emploi, rédactrice en chef de Paris Match IMAGE IMPRIMéE

Emmanuelle Beulque, édition Sarbacane, présidente Loran Stosskopf, directrice artistique Télérama Eric Corne, artiste peintre PHOTOGRAPHIE / VIDEO

Olivier Richon, responsable du département photo au Royal College of Arts, London, président Pascale Cassagnau, critique d’art Christian Merlhiot, réalisateur Thomas Bauer, artiste vidéaste SCéNOGRAPHIE

Marie-Christine Soma, éclairagiste, metteur en scène, scénographe, présidente Hélène Fulgence, directrice des expositions du musée du quai Branly Didier Flamand, comédien metteur en scène

97


98

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

Annexe 6  Encadrement pédagogique Nom

Prénom

Domaines d’enseignement

Alferi

Pierre

Sciences humaines

Anatrella

Bruno

Conférences juridiques

Andre

Sabine

Expression plastique

Audras-Laredo

Agnès

Image imprimée

Baldinger

André

DGMM

Ballet

Elisabeth

Art Espace

Ballu

Didier

Design vêtement

Barjini

Antoine

Expression plastique

Bassereau

Jean-François

Design textile et matière

Batard

Laurent

DGMM

Baur

Ruedi

DGMM

Behage

Dirk

DGMM

Bennett

Robert

Cinéma d’animation

Bernard

Vadim

Photo-Vidéo

Bernard

Yann

Cinéma d’animation

Bertrand

Jean-Michel

Sciences humaines

Bianchini

Samuel

Recherche

Bigot

Christophe

Design objet

Blanc

Jean-Luc

Expression plastique

Blazy

Michel

Art Espace

Blot

Patrick

Design objet

Boissier

Jean-Louis

Recherche

Bontour

Blandine

Design textile et matière

Bouillart

Jean-François

Sérigraphie

Bourganel

Rémy

Recherche

Bourguedieu

Christophe

Photo-Vidéo

Bouzid

Nasser

Expression plastique

Breton

Véronique

Design vêtement

Brooks

Rebecca

Anglais

Buckley

Christine

Anglais

Cantel

Marie Pierre

Conférences juridiques

Camplan

Sidonie

Couleur

Capdenat

Elise

Scénographie


[6]

Les ressources

99

Chanchus-Peyricot

Sylvie

DGMM

Chenoune

Farid

Sciences humaines

Chevalier

Dominique

Sciences humaines

Collignon

Timothée

DGMM

Colou

François

Informatique & numérique

Cook

Colin

Art Espace

Corvaisier

Laurent

Image imprimée

Couprie

Katy

Image imprimée

Courbis

Françoise

DGMM

Courreges

Christian

Photo-Vidéo

Cousson

François

Informatique & numérique

Couvez

Françoise

Couleur

Cure

Jayne

Design vêtement

Dages

Joël

Design vêtement

Darrasse

François

Cinéma d’animation

De Frayssinet

Agathe

Design textile et matière

Degoutin

Stéphane

Sciences humaines

Delbec

Marceline

Art espace

Delivre

Francis

Expression plastique

Dellsperger

Brice

Photo-Vidéo

Delmotte

Benjamin

Sciences humaines

Denis De Senneville-Grave

Elisabeth

Design objet - Design textile et matière et Design vêtement

Depelsenaire

Jean-François

DGMM

Doleac

Florence

Design objet

Dryansky

Larisa

Photo-Vidéo

Dubuisson

Sylvain

Design objet

Dumas

Francis

DGMM

Dusapin

Fabrice

Architecture Intérieure

Favresse

Pierre

Informatique et numérique

Feintrenie

Dominique

Photo-Vidéo

Ferrer

Anne

Design vêtement

Finch

Geoffrey

Anglais

Fleury

Patrick

Cinéma d’animation et Photo-Vidéo

Foucault

Henri

Photo-Vidéo

Fougea

Alexandre

Design objet

Fourneau

Antonin

DGMM

Fournier

Thierry

Recherche

Franceschelli

Sara

Morphostructure

Gailleurd

Céline

Photo-Vidéo

Garnier

François

Recherche

Gaudric

Mathieu

Expression plastique

Gauthier

Luc

Expression plastique

Ghislain

Didier

Expression plastique

Godart

Laurent

Design objet

Gschwind

Sébastien

Art Espace

Guedon

Isabelle

Design textile et matière

Guinebault

Chantal

Scénographie

Hahn

Clarisse

Photo-Vidéo

Hamel

Jean-Yves

Morphostructure

Hatala

André

DGMM


100

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

Henon

Pierre

Informatique et numérique/ Recherche

Henry

Cyrille

Recherche

Hertig

Vonnik

Couleur

Houssin

Frédéric

Image imprimée

Iseppi

Marc

Architecture intérieure

Jeannes

Patrick

Art Espace et Sciences humaines

Jouanne

Kristine

Anglais

Jubert

Roxane

DGMM

Junod-Ponsard

Nathalie

Couleur

Justin

Bernard

Design objet

Karlikow

Gérald

Lumière

Lalanne-Bernagozzi

Anna

Sciences humaines

Larger

Sophie

Design objet

La Roche (De)

Budes-Hilaire

Droit

Laudenbach

Sébastien

Cinéma d’animation

Le Chat

Sophie

Design textile et matière

Le Guen

Elisabeth

Sciences humaines

Lebel-Hibon

Julian

Photo-Vidéo

Leboucq

Brice

Scénographie

Lemaire

Pascal

Cinéma d’animation

Lesne

René

Sciences humaines

Leuridan

Annie

Recherche

Levasseur

Iris

Arts plastiques

Leveque

Catherine

Expression plastique

Lion

Pascale

Architecture Intérieure

Longavesne

Jean-Paul

Couleur et Design vêtement

Maeda

Hiroshi

Image imprimée

Mahieu

Yves

Morphostructure

Maindon

Franck

Informatique & numérique

Major

Kamill

Expression plastique

Manoury

Jean-Hugues

Scénographie

Megret

Sylvie

Design textile et matière

Mercier

Laurent

Informatique & numérique

Miailhe

Florence

Cinéma d’animation

Miclet

Xavier

Morphostructure

Millot

Philippe

DGMM

Mineur

Etienne

Recherche

Monnier

Sylvestre

Architecture Intérieure

Montigne

Benoît

DGMM

Mugnier

Patrice

Informatique & numérique et recherche

Naux

Christophe

Image imprimée

Nava

Thierry

Photo-Vidéo

Nessi

Claude

Scénographie

Ostinelli

Roberto

Architecture Intérieure

Pangaud

Xavier

Image imprimée

Paradeis

Florence

Photo-Vidéo

Parodi

Philippe

Expression plastique

Pattacini

Jean-Claude

Photo-Vidéo

Pegaz-Blanc

Denis

Morphostructure


[6]

Les ressources

101

Perisse-Gleizes

Pascale

Expression plastique

Perkins

Joanne

Anglais

Perron

Gérard

Photo-Vidéo

Perus

Denis

Image imprimée

Petitjean

Jean Marc

Photo- vidéo

Peyricot

Olivier

Design objet

Picquier

Dominique

Design textile et matière

Pillard

Manoël

Expression plastique

Plenacoste

Gérard

DGMM

Pouppeville

Denis

Image imprimée

Pradel

Jean-Louis

Sciences humaines

Prevost

Claude

Perspective

Renaud

Patrick

Design objet

Rodier-Clergue

Isabelle

Design textile et matière

Rosier

Gilles

Design vêtement

Rondet

Christian

DGMM

Rouard-Snowman

Margo

DGMM

Roy

Françoise

Gravure

Rubini

Constance

DGMM

Rullier

Jean-Jacques

Expression plastique

Sarti

Raymond

Scénographie

Schar

Roland

Design textile et matière

Schira

Bernard

Scénographie

Seris

Georges

Informatique et numérique

Shannon

Susanna

DGMM

Shapiro

Audrey

Anglais

Sifianos

Georges

Cinéma d’animation

Signoret

Pierre-Antoine

Son (cinéma d’animation)

Silva

Christopher

Anglais

Skoulatou

Miranda

Scénographie

Sourivong

Kévin

Informatique & numérique

Staunton

Mathew

Anglais

Strasser

Catherine

Art Espace et Sciences humaines

Sztulman

Paul

Sciences humaines

Tanguy

Marc

Expression plastique

Teyssandier

Véronique

Français Langue Étrangère

Thebault

Marc

Art Espace

Thierry

Emmanuelle

Informatique et numérique

Thinot

Dominique

Architecture intérieure

Touvay

Côme

Design textile et matière

Ungerer

Laurent

DGMM

Unglee

Photo-Vidéo

Van Den Berg

Pierre

Architecture Intérieure

Vansteenkiste

Fabienne

Informatique et numérique

Vergne

Annabel

Scénographie

Verny

Serge

Cinéma d’animation

Visconti

Orsina

Design textile et matière

Vu-Huu

Toan

DGMM

Zoladz

Michel

Photo-Vidéo


102

École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Rapport d’activité 2011

Annexe 7  Organigramme au 31 décembre 2011


Direction des Services techniques

En préfiguration : Direction de la Recherche

Direction des Études

Conseil des Études et de la Recherche

Conseil d’Administration

Service Informatique

Enseignants

Collège des Coordonnateurs

Service Communication

Directrice adjointe

Directrice

Bibliothèque

Éditions

Service du budget, des affaires financières et mission achats

Service des ressources humaines

Chargée de mission coordination et développement

Secrétariat de direction

Conseiller artistique

Agence comptable

Annexes 103


Rapport annuel 2011  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you