Page 1

DOSSIEr SPECIAL

le charme discret du noir et blanc

Le rendez-vous de l’economie fribourgeoise Der treffpunkt der freiburger wirtschaft

NO 5 octobre / oktober 10


Table bst mise en scène avec BMBox. Votre ligne claire.

chez:

2

Bise SA, Route de Fribourg 24, 1712 Tavel, téléphone 026 494 55 50 ou Rue de la Condémine 20, 1630 Bulle, téléphone 026 919 55 00, www.bise.ch


EDItorial

Un rêve pour Fribourg

«J’ai fait un rêve...» Non, pas celui de Martin Luther King! Mais, bien plus simplement, j’ai fait un rêve de Fribourgeois. D’abord, c’était agréable: je rêvais – mais n’est-ce pas devenu réalité ces dernières années? – que les Dzodzets étaient enfin respectés pour ce qu’ils ont réalisé, ce qu’ils sont, ce qu’ils feront encore. Rien à voir bien sûr avec le 1% de sang fribourgeois qui coule dans les veines du Président Barack Obama. Par contre, je ne rêve pas du tout quand mes connaissances s’extasient sur la fortune nette du canton noir et blanc. Je suis vraiment éveillé lorsqu’elles nous envient la meilleure croissance démographique du pays. Et je me pince pour y croire quand on nous envie l’excellent niveau de formation des jeunes Fribourgeois attesté par les enquêtes Pisa et surtout par le fait que, dans les universités de Genève et Lausanne, on apprécie à sa juste valeur celle des étudiants venus de St-Michel ou du Collège du Sud, nettement plus élevée que lorsqu’ils sont issus du Collège Calvin ou du Gymnase de La Cité. Fribourg serait donc un clône du paradis sur terre, leader dans les «clean»- et les «green»tech, sans nuage apparent sur les relations entre l’Etat et l’économie, doté d’un gouvernement réellement consensuel, dont les membres ne se regardent pas en chiens de faïence. Un canton dont la position stratégique sur la ligne de fracture des langues lui confère un équilibre qui a même donné son nom à un théâtre. Bref, un canton que mon rêve pare de toutes les qualités et, d’une bonne partie des grands hommes qui font la Suisse actuelle. Joseph Deiss, «notre» homme à l’ONU; Roger de Weck, «notre» homme à la télé; Patrick Aebischer, «notre» homme dans les cercles académiques; Daniel Vasella, «notre» homme dans les milieux économiques... «J’avais fait un rêve...» car, même si une marque de bière qu’on préfère désormais oublier et une «Süd-Chemie» noircissent un peu – mais sans doute de manière très passagère – ce tableau idyllique, le fait que près de 200 entreprises aient manifestement fait le même songe que moi en s’installant dans notre canton ne m’a pas empêché de retomber sur terre. Pour constater que mon rêve pourrait me transporter au nirvana si Fribourg avait (enfin) l’idée de se doter de la fiscalité la plus attrayante qui soit pour les entreprises. Et pour les particuliers... Ce n’était qu’un rêve! Au petit déjeuner, ma compagne m’a demandé pourquoi, à l’automne, je rêvais déjà à voix haute aux impôts dont la déclaration n’est à remplir qu’en mars. Je n’ai pas su quoi lui dire. Si ce n’est que c’est en automne que les baisses d’impôts se discutent au Parlement... Et, qu’on peut toujours rêver!

Alain Riedo, directeur

Sommaire Editorial 3 | Dossier spécial 7 | Assemblée générale 12 | Publireportage 18 Nouveaux membres 20 | Fribourgissima 27 | Publireportage 30 | Nos activités 31 Commerce international 33 | Service aux entreprises 35 | Publireportage 36 Service aux entreprises 37 | Wirtschaftspolitik 39 | Votations 41 | Calendrier 42

3


4


EDItorial

Ein Traum für Freiburg

«Ich hatte einen Traum...» Nicht den von Martin Luther King, sondern ganz einfach einen Freiburger Traum. Zuerst war alles angenehm: Ich träumte, dass die Freiburger endlich für das, was sie erreicht haben, was sie sind und was sie noch vollbringen werden, respektiert werden - aber ist dies in den vergangenen Jahren nicht schon Wirklichkeit geworden? Das hat natürlich mit dem 1% Freiburger Blut, das in den Adern des Präsidenten Barack Obama fliesst, nichts zu tun. Aber ich träume auf keinen Fall, wenn meine Bekannten über das Nettovermögen des schwarz-weissen Kantons in Ekstase geraten. Ich bin hellwach, wenn sie uns um das beste demografische Wachstum des Landes beneiden. Und ich muss mich kneifen, wenn man uns um das ausgezeichnete Ausbildungsniveau der jungen Freiburger beneidet. Dieses Niveau wird nicht nur von den Pisa-Studien bestätigt. Die Universitäten von Genf und Lausanne wissen die Studenten aus dem Kollegium St. Michael oder dem Collège du Sud zu schätzen, denn ihr Bildungsstand ist wesentlich höher als derjenige der Studenten des Collège Calvin oder des Gymnase de La Cité. Freiburg wäre demzufolge ein Klon des Himmels auf Erden, Leader in den «Clean-» und den «GreenTechnologien», mit mustergültigen Beziehungen zwischen Staat und Wirtschaft, ausgestattet mit einer wirklich einvernehmlichen Regierung, deren Mitglieder sich nicht mit hasserfüllten Blicken anstarren. Ein Kanton, dessen strategische Position auf der Sprachbarriere ihm ein Gleichgewicht verleiht, dem sogar ein Theater seinen Namen verdankt. Kurz gesagt, ein Kanton, den mein Traum mit allen Eigenschaften und Persönlichkeiten, welche die aktuelle Schweiz ausmachen, schmückt. Joseph Deiss, «unser» Mann in der UNO; Roger de Weck, «unser» Mann im Fernsehen; Patrick Aebischer, «unser» Mann in den wissenschaftlichen Kreisen; Daniel Vasella, «unser» Mann in der Wirtschaft... «Ich hatte einen Traum...», denn selbst wenn eine Biermarke, die wir nunmehr am liebsten verdrängen würden, und eine «Süd-Chemie» dieses idyllische Bild vorübergehend ein bisschen trüben, hat mich die Tatsache, dass nahezu 200 Unternehmen offensichtlich den selben Traum hatten und sich in unserem Kanton niedergelassen haben, nicht daran gehindert, wieder auf den Boden zu kommen. Und festzustellen, dass mich mein Traum ins Nirwana versetzen könnte, wenn Freiburg (endlich) die Idee hätte, sich mit der attraktivsten Besteuerung für die Wirtschaft -und für die Einzelpersonen- auszustatten... Es war nur ein Traum! Beim Frühstück fragte meine Lebenspartnerin, warum ich bereits im Herbst laut von den Steuern träumen würde, wo doch die Steuererklärung erst im März auszufüllen sei. Ich wusste keine Antwort. Ausser, dass im Parlament die Steuersenkungen im Herbst besprochen werden... Und dass Träume wohl erlaubt sind! Alain Riedo, Direktor

Assurance chômage Votation du 26 septembre 2010

Le souverain évite une hausse plus forte des cotisations salariales.

La CCF se félicite de l’acceptation de la révision de l’assurance chômage (AC). Le souverain a reconnu qu’il serait faux de miser uniquement sur l’augmentation des cotisations pour résorber les dettes. La révision, qui prévoit une adaptation équilibrée des cotisations et des prestations, est acceptable sur le plan économique et sur le plan social. Elle assainit durablement l’AC. Afin d’éviter d’autres déficits qui se chiffreraient en milliards de francs.

5


Architectes, ingénieurs, maîtres d’état et entrepreneurs Entre 10 et 20% des investissements subventionnés

© 2010 Conférence des directeurs cantonaux de l'énergie

Réduction des frais de chauffage de vos clients Augmentation de la valeur marchande du bien immobilier

Déductions fiscales des investissements

A venir pub a4 Ayez toujours une longueur d’avance !

Encore plus attractif

avec le bonus du canton de Fribourg

Informations et formulaires www.leprogrammebatiments.ch fribourg@leprogrammebatiments.ch Tél. 058 680 41 07

6

Service des transports et de l’énergie STE Rue Joseph-Piller 13 - CH-1701 Fribourg Tél. 026 305 28 41 - Fax 026 305 28 48 www.fr.ch/ste


DOSSIER SPECIAL

un cadre stimulant pour les entreprises

Le charme discret du noir et blanc

Cardinal à Fribourg; Süd-Chemie à Romont: coup sur coup, deux annonces de délocalisations industrielles ont frappé en septembre l’économie fribourgeoise. Dans la capitale cantonale, c’est un symbole industriel que son actionnaire principal danois arrache à son terroir. Dans la préfecture de la Glâne, c’est celui des efforts de ré-industrialisation que son actionnaire majoritaire allemand fait voler en éclats. Dans les deux cas, ces délocalisations programmées, parfois de longue date comme pour Cardinal, posent aux responsables économiques une question récurrente: comment le canton peut-il garder ses centres de décision entrepreneuriaux? Puisqu’il ne peut se comparer ni à Zurich, ni à Bâle ou à Genève, le canton de Fribourg offre-t-il les bonnes conditions cadre pour attirer et garder sur son sol des centres de décision d’entreprises fribourgeoises, suisses et étrangères? Avant de répondre à cette question, il faut d’abord relativiser la portée des deux annonces de Cardinal et de Süd-Chemie. Certes, pour l’emploi dans le canton, elles sont pénibles, même si le canton est dans une bonne dynamique de croissance actuellement. L’image d’un canton qui ne cesse d’attirer les nouvelles entreprises (voir tableau page 11) en prend aussi un coup. Mais ces décisions ont une justification économique.

L’annonce des délocalisations de Cardinal et de Süd-Chemie ne doit pas faire oublier que le canton de Fribourg a attiré, ces dernières années, et fixé les centres de décisions de près de 200 entreprises grâce à des conditions cadre dont il faut conserver l’excellence.

Les délocalisations, un phénomène récurrent Une délocalisation économique est en effet le transfert d’activités, de capitaux et d’emplois dans des régions d’un pays ou du monde qui bénéficient d’un avantage compétitif par rapport aux localisations précédentes. Cet avantage tient à des coûts bas, à l’existence d’un pôle de compétences technologiques ou humaines, à de meilleures infrastructures ou à un marché local plus intéressant. Tant Cardinal à Fribourg que Süd-Chemie à Romont peuvent invoquer l’un ou l’autre de ces arguments. On peut aussi citer d’autres exemples de délocalisations qui, dans un passé plus ou moins récent, ont aussi eu une justification économique. Ainsi, cela a été le cas pour Dyna, le fabricant de la pâte à tartiner Le Parfait, dont Nestlé a délocalisé la production de Fribourg à Bâle début 2008. Autre exemple – mais qui donc s’en souvient encore? –, celui de Swisscom qui a fermé en mai 2002 sa centrale d’appels 111 de Villars-sur-Glâne pour la relocaliser à Berne et à Neuchâtel.

Les délocalisations de Cardinal et de Süd-Chemie ne sont et ne seront pas les dernières. Pourtant, elles occultent actuellement le fait que le canton profite largement des délocalisations industrielles ou administratives qui, à l’inverse, sont faites depuis l’étranger ou un autre canton au profit de Fribourg. Voire même, des délocalisations qui sont faites d’un endroit à un autre du canton. Qui se souvient donc encore du tollé qu’a soulevé en 2005 celle des Services industriels de la Ville de Fribourg vers… Givisiez, avec une cinquantaine d’emplois à la clé? Ce n’est pas le phénomène de la délocalisation au profit de l’une ou l’autre région qui importe, mais les enseignements qu’il dissimule en termes de préservation ou d’amélioration des conditions cadre permettant aux entreprises concernées de s’établir et de prospérer dans le canton. >>>

7


SPEzIALDOSSIER

Der diskrete Charme des schwarz-weissen Kantons Trotz der Ankündigung der Verlagerungen von Cardinal und SüdChemie dürfen wir nicht vergessen, dass der Kanton Freiburg in den vergangenen Jahren dank Rahmenbedingungen, deren Exzellenz zu wahren ist, die Entscheidungszentren von nahezu 200 Unternehmen angezogen und sesshaft gemacht hat. Wie kann der Kanton seine unternehmerischen Entscheidungszentren festhalten? Man lässt sich dort nieder, wo das Wissen ist Damit die Unternehmen kommen, sich installieren und ihre Entscheidungszentren verankern, hebt ein Spezialist hervor, dass «wir stets ein offenes Ohr für sie haben und die eventuellen Probleme antizipieren müssen, um gute Rahmenbedingungen zu gewährleisten». Die Aufrechterhaltung guter Verkehrsinfrastrukturen ist ein unentbehrlicher, langwieriger Kampf, der die Energien des öffentlichen und des privaten Sektors mobilisiert. Mit der Unterstützung der Wissenschaft entwickeln beide Sektoren interessante Vorschläge, wie zum Beispiel öffentlich-private Partnerschaften. Der kürzlich durchgeführte Kongress Fribourgissima ist ein ausgezeichnetes Exempel einer solchen Verknüpfung. Die Notwendigkeit, das Unternehmensgefüge im Kanton zu verdichten, ist genauso wichtig. Dank einer solchen Verdichtung wird es möglich sein, wie es bereits in der Lebensmittelindustrie der Fall ist, eine kritische Masse zu erreichen, um so andere Unternehmen der gleichen Branche anzulocken. Allerdings sind jahrelange Bemühungen erforderlich, damit ein Resultat wie dasjenige der EPFL in Lausanne und ihrem Start-up-Zentrum erreicht werden kann. In diesem Sinne ist ein Wissenschafts- und Technologiezentrum, das die verschiedenen industriellen Cluster zusammenschliesst, ein unentbehrliches Glied, um neue oder bestehende Unternehmen zu interessieren und anzulocken. Zum Beispiel im hochsensiblen Gebiet der Computer-Sicherheit, in welchem sich Freiburg sowohl in der Grundlagen- und angewandten Forschung wie auch in der Anzahl aktiver Unternehmen als unumgänglicher Akteur profiliert. Ferner geht die Idee der Gründung eines Wissenschaftszentrums in Pérolles, welches im Bereich der neuen Technologien die Universität mit der Unternehmenswelt verbinden könnte, in die gleiche Richtung. Ein Aspekt, der hier oft vernachlässigt, aber von denjenigen, die ihr Entscheidungszentrum in Freiburg installieren, geschätzt wird, ist der versteckte Charme des Kantons. Die sich hier niederlassenden Entscheidungszentren sind in unmittelbarer Nähe des Wissens, denn Hochschulen, Universitäten und spezialisierte Institute wie das Institut Adolf Merkle sind nie sehr weit entfernt. Schlussendlich ist die Bilanz des Kantons in Sachen Entscheidungszentren und Beibehaltung der Produktionskapazitäten positiv. Diese Tatsache ist aus den Zahlen ersichtlich, die zum Beispiel eine konstante Zunahme der Wertschöpfung wie auch einen unbestreitbaren demografischen Anreiz aufzeigen. Es könnte auch aufgrund der zukünftigen Projekte dargelegt werden. So könnte man sich vorstellen, dass das von Cardinal zurückgelassene Grundstück teilweise für die Lokalisierung des Wissens dieses zukünftigen Wissenschaftsund Technologiezentrums reserviert würde, um dort zugleich die Forschungsaktivitäten in Spitzenbereichen wie auch daran interessierte Unternehmungen und Unterkünfte einzuquartieren. Alles nur ein Traum?...

8


Un canton en lente ré-industrialisation Au fil des ans, la Promotion économique du canton recense ainsi les centaines d’emplois que des entreprises, la plupart du temps étrangères, créent ou délocalisent dans le canton (voir tableau page 11). Il en est ainsi du groupe français Saint Gobain, qui implante le siège mondial de sa filiale Vetrotech à Flamatt et garantit parallèlement la pérennité de son site de Romont. Ou encore, le groupe pharmaceutique belge UCB, qui consolide son site de Bulle et, par la même occasion, les 230 emplois qualifiés qui y sont présents. Graphique 1 | Evolution de la part au PIB fribourgeois des principales branches du secondaire (valeurs réelles - %)

Source: Créa/Banques cantonales romandes

10.0 0.8 0.6 0.4 0.2 0.0

1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 Machines et instruments

Alimentation-Bois-Papier

Chimie

Construction

Dans le canton, des milliers d’entreprises du cru structurent une économie toujours plus diversifiée. Au fil des ans, des progrès sont en effet visibles. Ainsi, la branche des machines et instruments fortement qualitative, exportatrice et créatrice de valeur ajoutée a gagné en importance ces dernières années (voir graphiques 1, ci-dessus et 2, page 10). Comme ailleurs en Suisse romande, la ré-industrialisation de l’économie cantonale est une réalité. Elle se caractérise notamment par une forte progression du secteur quaternaire, qui regroupe les entreprises du secondaire et du tertiaire alliant le savoir à la technique (voir graphique 3, page 11), qui pèse aujourd’hui 18% du PIB fribourgeois et dont l’importance grandissante a contribué à l’augmentation de la valeur ajoutée cantonale. Des conditions cadre intéressantes La ré-industrialisation du canton, que ce dernier reconnait d’ailleurs intuitivement en prônant une politique des clusters, va de pair avec un attrait réel du pays noir et blanc en tant que lieu d’implantation pour les entreprises. Dans une étude qu’il a publiée en novembre 2009, le consultant Arthur D. Little souligne que Fribourg arrive en cinquième position des préférences des responsables d’entreprises derrière Zoug, Vaud, Genève et Zurich pour y implanter leurs quartiers généraux. Il cite – dans l’ordre – la fiscalité des entreprises, la main d’œuvre qualifiée, la stabilité politique et la position centrale en Europe comme des conditions cadre essentielles pour ces entreprises. De fait, près de 200 entreprises (dont à peine une cinquantaine d’origine suisse), venues de vingt pays différents et offrant des milliers d’emplois souvent très qualifiés, ont établi leur centre de décision national, européen, voire mondial dans le canton pour des raisons bien précises. La fiscalité? Celle des personnes physiques pose toujours un problème à Fribourg, comme l’a relevé le Credit Suisse Research dans une récente étude. Mais «Fribourg se tient très bien en comparaison suisse en ce qui concerne la fiscalité des personnes morales», insiste Thierry Mauron, directeur de la Promotion économique du canton. Un argument qui se révèle très important pour les chefs d’entreprises. >>>

Dossier special

9


DOSSIER SPECIAL

A cet argument s’ajoutent d’autres éléments essentiels. Ainsi, Fribourg est au centre d’un bassin d’emplois qualifiés d’environ 1,5 million de personnes dans une région qui regroupe l’Arc lémanique et le Mittelland et dans laquelle le cadre de vie est très qualitatif. Cerise sur le gâteau: le revenu librement disponible est nettement plus élevé à Fribourg que dans les cantons très urbanisés. Mais, «beaucoup de patrons qui installent leurs entreprises à Fribourg préfèrent encore habiter sur la Riviéra, à Zurich ou à Berne», regrette Thierry Mauron. Le financement? C’est un faux problème car l’accès est aujourd’hui garanti par un système bancaire suisse que complète parfaitement la banque cantonale. Enfin, pour les entreprises qui veulent en profiter, les réserves foncières diminuent certes, mais elles sont encore suffisantes. On s’implante là où est le savoir Pourtant, pour que les entreprises viennent, installent et ancrent leurs centres de décision, «il faut être en permanence à leur écoute et anticiper les problèmes qui peuvent se poser pour conserver de bonnes conditions cadre», note le directeur de la Promotion économique fribourgeoise. Préserver de bonnes infrastructures de transport est un combat essentiel de longue haleine. Il mobilise à la fois les énergies du secteur public et du privé qui développent ensemble, ainsi qu’avec l’appui des milieux académiques, des formules intéressantes de style partenariat public-privé, dont le récent congrès Fribourgissima est un exemple intéressant. La nécessité de densifier le tissu entrepreneurial dans le canton est toute aussi importante. Elle permettra d’arriver, ce qui est déjà le cas dans l’industrie alimentaire, à une masse critique pour attirer d’autres entreprises de la même branche. Il faut cependant des années d’efforts pour arriver à un résultat tangible comme le montre l’exemple de l’EPFL à Lausanne et de ses pépinières de startups. Dans ce sens, l’existence d’un Pôle Scientifique et Technologique fribourgeois qui regroupe les différents clusters industriels est un maillon essentiel pour intéresser et attirer les sociétés, nouvelles ou anciennes. Par exemple, dans le domaine extrêmement sensible de la sécurité informatique où Fribourg se profile comme un acteur incontournable tant en termes de recherche fondamentale et appliquée que d’entreprises actives dans cette branche. Graphique 2 | Evolution de la part de la branche des machines au PIB fribourgeois (valeurs réelles, %)

Source: Créa/Banques cantonales romandes

10.0

8.0

6.0

4.0

2.0

0.0

Machines, Equipements et Instruments

10

2009

2008

2007

2006

2005

2004

2003

2002

2001

2000

1999

1998

1997

1996

1995

1994

1993

1992

-2.0

PIB fribourgeois


Graphique 3 | Evolution comparée de la valeur ajoutée (éch. de droite) et de la part du secteur quaternaire (éch. de gauche) à la valeur ajoutée fribourgeoise

Source: Créa/Banques cantonales romandes 6%

20% 18%

5%

16% 14%

4%

12% 10%

3%

8%

2%

6% 4%

1%

2% 0%

0% 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 Secteur quaternaire Fribourg

Valeur ajoutée FR

Par ailleurs, l’idée de la création d’un parc scientifique à Pérolles, qui pourrait relier l’université au monde de l’entreprise dans les nouvelles technologies, va dans le même sens. Au final, et c’est un aspect souvent ignoré ici mais valorisé par ceux qui installent leurs centres de décision à Fribourg, le charme caché du canton tient aussi au fait que les centres de décision qui s’y installent sont très proches de là où est le savoir. Par exemple, près des hautes écoles et des instituts universitaires spécialisés, comme le montre l’exemple de l’Institut Adolf Merkle. Au final, le bilan du canton en termes de centres de décision et de maintien des capacités de production est bon. Il se vérifie dans les chiffres avec, par exemple une hausse constante de la création de valeur et un attrait démographique indéniable. Il pourrait aussi se vérifier dans les projets à lancer. Ainsi, on pourrait imaginer que le terrain laissé en jachère par Cardinal soit en partie réservé à localiser le savoir de ce futur parc scientifique et technique, pour y accueillir à la fois des activités de recherche dans des domaines de pointe et des entreprises, des administrations et des entreprises du tertiaire qui y seraient intéressées, ainsi que des logements. Un rêve?... Dix ans d’efforts de la Promotion économique dans le canton Source: Promotion économique Fribourg 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009

Entreprises implantées 38 36 35 41 39 42 45 39 34 36

Emplois annoncés 943 919 535 817 790 913 819 588 547 822

Investissements 165 millions 164 millions 50 millions 203 millions 116 millions 170 millions 343 millions 127 millions 135 millions 112 millions

Paul Coudret, conseiller économique

Dossier special 11


Assemblee generale

Ce sont plus de 550 personnes qui se sont rencontrées à Forum Fribourg, le lundi 13 septembre 2010.

CHAMBRE, CANTON ET SUISSE

Le président dresse le bilan

La 92e Assemblée générale de la Chambre s’est déroulée le lundi 13 septembre 2010. A la suite de sa traditionnelle partie officielle et de sa conférence, cette soirée – sous le signe du networking – s’est admirablement bien déroulée. Mais avant les festivités, retour sur les thèmes à l’ordre du jour. Charles Phillot, président CCF, a constaté avec satisfaction que la Chambre se porte bien. Sous la direction d’Alain Riedo, ses activités sont résolument orientées «membres» et relations politiques pour améliorer les conditions cadre. Pour le futur, A. Riedo est déterminé à augmenter les services de la CCF. Dans un paysage économique mitigé, face aux turbulences passées et futures, Ch. Phillot dresse un bilan national et cantonal. II relève, entre autre, les performances de la Suisse et du canton avec ses industries notamment, grâce auxquelles elle reste dans le peloton de tête des nations les plus compétitives et des plus innovantes au niveau mondial. Sur un plan local, qui affiche un taux de chômage à 2.9%, il n’hésite pas à classer le canton parmi les meilleurs. «Le canton de Fribourg doit poursuivre et oser pratiquer une politique ambitieuse et visionnaire à la mesure de ses moyens, pour construire les infrastructures du futur. C’est seulement de cette manière qu’il assurera sa place de canton prospère entre Suisse allemande et romande.» A la suite de la partie officielle de l’Assemblée, Paul V. Broeckx – Ancien DRH du groupe Nestlé, Président du CRPM – s’est exprimé sur le thème «Authenticité et contrefaçon dans la responsabilité sociale». Sa vision et son message n’ont laissé personne indifférent et ont ouvert les débats.

12


Authenticité et contrefaçon de nos valeurs, les paradoxes

Par Paul V. Broeckx

Depuis plus de dix ans, les entreprises proclament que leur mission principale est la création de valeurs entendant par là, la croissance de leur capitalisation boursière. On ne doute pas de leur sincérité. Ces bonnes intentions n’ont pourtant pas empêché la crise de produire la plus grande destruction de valeurs de l’histoire. Elle a fait perdre quelques 40 billions de dollars (ou 40’000 milliards si vous préférez) à cette capitalisation si vénérée. Pendant cette même période, les entreprises se sont accaparées des valeurs morales et de l’éthique dont on a fini par faire commerce. Le nombre de codes de conduite, chartes d’entreprise et règles de gouvernance a littéralement explosé: il y en a des milliers. Il est évidemment impossible de respecter tous ces manifestes tant leurs libellés sont contradictoires. En tout cas, ces implorations de candeur n’ont pas empêché la plus grande escroquerie de l’histoire bancaire. Car vendre dans le monde entier des créances pourries en les assortissant de notations de complaisance et d’assurances sans couverture, est pour le moins une flagrante violation de cette moralité revendiquée. La palme de ces auto-proclamations de la vertu revient évidemment à celui qui s’est fendu d’une charte d’entreprise dont la lecture mérite le détour. Voici la plus touchante de ses saillies: «Les clients savent que Bernard L. Madoff Investment Securities LLC. se charge personnellement de maintenir la réputation immaculée de valeur, d’honnêteté et d’exigences éthiques élevées qui ont toujours été le sceau de la firme.» Tout cela pour en arriver à une arnaque de 60 milliards de dollars. Pourquoi cet arsenal de déclarations a-t-il été si stérile? Parce que ces communications visent d’abord à protéger les intérêts de l’entreprise. Dans l’univers anglo-saxon qui n’a pas de cadre légal clairement défini, tout ce qui n’est pas interdit est autorisé, d’où le foisonnement de règles, normes et procédures. Elles sont censées démontrer que tous les principes de précaution ont été respectés afin d’éviter à l’entreprise de devoir payer des indemnités dont on connaît la démesure aux USA. Omettre de mentionner dans ses procédures qu’il est interdit d’entrer dans l’entreprise avec un fusil mitrailleur la rend responsable d’un crime, le jour où un aliéné arrose les employés à l’aide de cet ustensile. Tout allant de ce train, les entreprises ont été forcées de suivre le mouvement, ce qui explique cette course à la moralisation. Confusion et amalgame Il en résulte un chaos de principes et de règles de droit, de déontologie, de vertu et d’éthique qui ont fini par vider de leur sens toute notion de devoir et de responsabilité personnelle. Loin de promouvoir le respect de nos valeurs, elle les annule en ramenant tout à son dénominateur commun le plus bas, à savoir la réglementation. C’est pourquoi ses textes se caractérisent par un conformisme affligeant, chacun se protégeant sans surprise contre les mêmes pièges. Il est d’ailleurs impossible d’être en désaccord avec la niaiserie de ces platitudes redondantes. De ce même désordre mental est sorti un amalgame substituant progressivement le contenant au contenu. Les sociétés d’audit vérifient essentiellement la conformité à des procédures. Elles dénonceront le manque d’une signature sur une feuille approuvant un bonus mais ne soulèvent pas l’absurdité du montant. Une banque se veut «verte» et se vante que ses directeurs roulent en voiture hybride. Qu’importe? J’avoue que, si j’ai besoin d’un chirurgien, je ne compte pas lui demander s’il vient à l’hôpital à vélo. >>>

Assemblee generale 13


Assemblee generale

On n’hésite plus de se réclamer d’une charité ostentatoire pour promouvoir son image. Or, il me semble que la vraie charité est désintéressée et donc incompatible avec toute forme d’apparat. Sinon elle poursuit un but parallèle bien éloigné d’un altruisme sincère. En tout cas la charité, aussi louable soit-elle, ne fournit aucun gage d’intégrité. Nos valeurs morales ont donc été abusées et nous sommes la victime quotidienne d’une contrefaçon parfaitement déguisée par un trompe-l’œil habile mais pervers. Si on veut cesser de vider les valeurs de leur substance, il faut arrêter de continuer dans cette voie. Authenticité et solidité Les valeurs morales sont à tous et on n’a nul besoin que des entreprises en fassent l’inventaire, Les entreprises ont un compte d’exploitation et un bilan. Elles n’ont pas de valeurs.* Les valeurs sont dans les hommes et c’est en eux qu’il faut les découvrir. Plutôt que de passer du temps à faire des chartes, il vaut mieux passer plus de temps avec la personne que vous comptez engager. Car tout bon comptable ou vendeur qu’elle soit, elle joindra l’entreprise avec sa générosité et son intégrité ou, au contraire, avec sa mesquinerie et sa duplicité. C’est son modèle de valeurs qui nous intéresse et pas l’inverse. Et cela nous regarde. En revanche, l’entreprise n’a pas à se mêler de la vie privée et du devoir de citoyen de ses employés. On peut se satisfaire d’un collaborateur compétent, efficace, honnête et coopératif. S’il souhaite venir au travail en douze cylindres, c’est son choix. Cela ne nous regarde pas. L’entreprise, en créant des richesses, apporte une réelle solidarité sociale et économique.* Elle est la source principale de progrès et de prospérité. Elle peut en être fière et ne doit pas se sentir obligée de se dédouaner par des séductions parallèles. Sa responsabilité est de pratiquer le développement durable au sein de son activité. Soyons authentiques dans nos comportements et solides dans notre action. C’est plus important que de mettre des couches de fard dont l’épaisseur trahit souvent les ravages. Quant au leadership, le modèle pour les entreprises n’est ni Alexandre le Grand, ni Napoléon. Il doit refléter la solidité traduite par la compétence et la volonté de celui qui dirige l’entreprise. Mais il convient d’y ajouter la proximité et la bienveillance. On n’a pas toujours besoin de réunions ou de mails. Parfois un regard suffit. Mais c’est un regard de connivence qui bat tous les records de vitesse en matière de communication. Quant à la bienveillance, on n’arrive à rien sans elle. Elle permet toutes les corrections y compris les remontrances. Mais au bout, il y a le souci d’aider et d’améliorer. On peut être exigeant tout en étant humain. Tout cela compose un leadership solide mais accessible. Le World Economic Forum vient de publier sa liste des pays les plus compétitifs. La Suisse y figure en première place en ayant délogé les USA. On aurait tort de sous-estimer cette performance qui dévoile une considérable solidité. Car la Suisse est un petit pays avec une monnaie forte, des salaires élevés, un endettement raisonnable et un faible chômage. Les USA, c’est tout le contraire. C’est donc une prouesse. Y a-t-il alors un modèle économique suisse? On peut le penser. Si c’est le cas, il se base sans doute sur le leadership moderne, la créativité sans cesse renouvelée et la solidité endurante des entreprises suisses. Ne nous laissons donc pas distraire par l’écume des jours.

* voir l’excellent livre de A. Comte-Sponville: «Le capitalisme est-il moral?», Editions Albin Michel, 2004.

14


HANDELSKAMMER, KANTON UND SCHWEIZ Der Präsident zieht die Bilanz

Mehr als 550 Personen sind am Montag, den 13. September 2010 im Forum Fribourg zusammengekommen.

Die 92. Generalversammlung der Handelskammer fand am Montag, den 13. September 2010 statt. Nach dem traditionellen offiziellen Teil und der Konferenz, verlief der weitere Abend, welcher ganz dem Networking gewidmet war, blendend. Aber bevor wir uns mit den Festlichkeiten beschäftigen, kommen wir auf die Themen der Tagesordnung zurück. Charles Phillot, Präsident der HKF, hat mit Wohlgefallen festgestellt, dass sich die Handelskammer guter Gesundheit erfreut. Unter der Leitung von Alain Riedo richten sich ihre Aktivitäten voll und ganz auf die Mitglieder und auf die politischen Beziehungen, um so die Rahmenbedingungen zu verbessern. A. Riedo ist fest entschlossen, die Dienstleistungen der HKF in Zukunft noch weiter auszubauen. In einem zwiespältigen wirtschaftlichen Umfeld, und angesichts der vergangenen und zukünftigen Turbulenzen, zieht Ch. Phillot auf nationaler und kantonaler Ebene die Bilanz. Unter anderem hebt er die Leistungen der Schweiz und des Kantons und seiner Industrien hervor, dank welchen sich unser Land weltweit einen Platz an der Spitze der wettbewerbsfähigsten und innovativsten Nationen sichern kann. Auf lokaler Ebene klassiert er ohne zu zögern den Kanton, der eine Arbeitslosenquote von 2.9% aufweist, unter den besten. «Der Kanton Freiburg muss so weiterfahren und es wagen, eine ehrgeizige und visionäre Politik entsprechend seiner Mittel zu betreiben, um die Infrastrukturen der Zukunft zu errichten. Nur auf diese Art und Weise kann er sich seinen Platz als erfolgreichen Kanton zwischen der Deutsch- und der Westschweiz sichern.» Anschliessend an den offiziellen Teil der Generalversammlung hat sich Paul V. Broeckx – ehemaliger DHR der Gruppe Nestlé, Präsident des CRPM – zu dem Thema «Authentizität und Fälschung in der sozialen Unternehmensverantwortung» geäussert. Seine Vision und seine Botschaft haben niemanden kalt gelassen und die Debatte eröffnet.

Diamant

Or

generalversammlung 15


Reportage assemblée générale

Partenaires event

16


Assemblee generale 17


PUBLIreportage

LA DECOUVERTE DES CFK Un voyage à ne pas manquer en famille, entre amis et une idée originale pour une visite d'entreprise ou l'organisation d'un séminaire ou tout autre événement. Le réseau des Chemins de fer du Kaeserberg est construit sur 3 niveaux, il compte 2045 mètres de voies, 87 trains prêts à rouler, 33 en réserve, 120 locomotives qui tractent 1560 wagons sillonnant la région du Kaeserberghorn. En réservant et payant en ligne sur le site www.kaeserberg.ch, vous choisissez la date et l'heure de votre visite des CFK.

AUF ZUM KAESERBERG Eine traumhafte Reise für Familien und Freunde oder der passende Rahmen für Firmenausflüge, Seminare oder besondere Anlässe. Das Eisenbahnnetz der Chemins de fer du Kaeserberg ist auf drei Ebenen angelegt. Es umfasst 2045 Meter Gleise, 87 fahrbereite Züge, 33 Reservezüge und 120 Lokomotiven, die 1560 Wagen rund um das Kaeserberghorn herum bewegen. Mit der Reservation und dem Billettbezug über www.kaeserberg.ch wählen Sie das Datum und die Besuchzeit bei den CFK.

Réservation indispensable sur www.kaeserberg.ch Reservation unerlässlich auf www.kaeserberg.ch Fondation des Chemins de fer du Kaeserberg 9 impasse des Ecureuils, CH 1763 Granges-Paccot

18

ou auprès de l'Office du tourisme de Fribourg oder beim Tourismusbüro Freiburg 1 avenue de la Gare, CH 1700 Fribourg


LES CFK ET LES ENTREPRISES DU CANTON DE FRIBOURG DEUx LOCOMOTIVES LANCEES SUR LES RAILS DE L'INNOVATION, DE LA PERFORMANCE ET DE LA DECOUVERTE... Pour organiser une journée d'entreprise, pour commémorer un événement, pour le lancement d'un nouveau produit, pour une journée de détente entre collègues, les CFK vous proposent un lieu unique et original.

ASSOCIER L'UTILE A L'AGREABLE La découverte d'un nouveau lieu de rencontre, de plusieurs espaces dotés d'équipements techniques et d'une infrastructure multimedia de pointe, et, en option si vous le souhaitez, un extraordinaire réseau de chemins de fer miniatures, les CFK répondent à votre demande, vos souhaits et vos attentes. Un service traiteur attend votre signal pour vous proposer une palette de services allant du petit déjeuner au dîner de gala, en passant par l'apéritif, la collation et le repas. Ponctuel, expérimenté, cadencé, notre service d'accueil attend votre appel au 026 467 70 45 pour vous renseigner, répondre à vos questions et lancer le coup de sifflet du départ.

DIE FREIBURGER UNTERNEHMEN UND DER KAESERBERG ERFINDERGEIST UND SPITZENLEISTUNGEN FÜHREN DA WIE DORT ZUGKÄFTIG ZU NEUEN UFERN. Planen Sie einen besonderen Tag Ihrer Firma? Haben Sie gar etwas Spezielles zu feiern? Lancieren Sie ein neues Produkt? Suchen sie entspannte Geselligkeit unter Kollegen? Am Kaeserberg finden Sie den einmaligen Rahmen dazu.

VERBINDEN SIE DAS NÜTZLICHE MIT DEM ANGENEHMEN Entdecken Sie einen neuen Ort der Begegnung mit verschiedenen, perfekt ausgestatteten Räumen samt Spitzentechnik für Ton und Bild. Und dazu besuchen Sie, wenn gewünscht, eine aussergewöhnliche Modelleisenbahn-Schauanlage. Die Chemins de fer du Kaeserberg freuen sich, Ihre Wünsche und Erwartungen zu erfüllen. Ein Traiteur-Service offeriert Ihnen gastronomische Erlebnisse, vom einfachen Frühstück über Aperitif, Cocktail und Lunch bis hin zum Gala-Menü, je nach Lust. Auskünfte und Beratung finden Sie am CFK-Empfang. Ein Anruf genügt. Tel 026 467 70 45. Ihr Signal versetzt uns in Fahrt: pünktlich, erprobt und mit Takt.

19


NOUVEAUX MEMBRES

BIENVENUE

La Chambre de commerce souhaite la bienvenue à ses nouveaux membres

Les rubriques «Nouveaux membres» et «Nos membres» sont à disposition des entreprises membres de notre Chambre. Elles permettent à celles qui . viennent d’adhérer à notre organisation de se présenter. Ces colonnes sont aussi ouvertes aux entreprises qui souhaitent communiquer un événement: nouveaux produits, certifications, anniversaires, inaugurations, etc., aux lecteurs ECHO, soit aux acteurs économiques et politiques de notre région.

Apartis Fribourg Jean-Pierre Gauch www.apartis.ch

Etude Bersier & Carrel Fribourg Eric Bersier www.perolles-avocats.ch

Association Le Bosquet Givisiez Pascal Kaempfen www.le-bosquet.ch

Fiducom SA Marly Alexandre Sottaz www.fiducom.ch

Bluesystem Sàrl Fribourg Cédric Dumont www.bluesystem.ch

Gruyère Escapade Sàrl Le Pâquier Pascal Romanens www.gruyere-escapade.ch

Bramexa SA Vuisternens-Ogoz Pascal Queloz www.bramexa.com

Helvetia Assurances Bulle John-Alexandre Mossu www.helvetia.ch

Btampon International SA Granges-Paccot Bernard Chaffringeon www.btampon.com

Helveticum Inkasso SA/AG Fribourg Patrick Haymoz www.helveticum-inkasso.ch

Croix-Rouge fribourgeoise Fribourg Charles Dewarrat www.croix-rouge-fr.ch

Hubert Etter & Fils SA Vuadens René Bussard www.hubert-etter.ch

DIGEM – A. Racine Estavayer-le-Lac Alain Racine www.digitalemotional.ch

Industrielle Betriebe Murten Murten Patrick Bertschy www.ibmurten.ch

Dimension SA Lausanne Philippe Schlegel www.dimension.ch

Infré SA Semsales Martin Hodler www.infre.ch

Dimension Solaire Sàrl Rosé Stéphane Camélique www.dimension-solaire.ch

Innoreg FR Romont Alain Lunghi www.innovationregionale.ch

Electricité Progin SA Fribourg Jean-Pierre Progin www.proginelectricite.ch

International Innovative Technologies Fribourg Andrey Nazheskin www.iita.ch

Entreprise officielle de ramonage Bulle Laurent Dousse

20

Journey of Harmony SA Fribourg Hai Huang www.hexitravel.com


Losey Gestion Sàrl Sévaz Michel Losey www.losey.ch Maurice Ruffieux Consulting Le Pâquier Maurice Ruffieux PEMSA Human Resources SA Fribourg Thierry Renevey www.pemsa.ch Pittet Holding SA Genève David Pittet www.pittet.net SAIDEF Posieux Gabriel Nussbaumer www.saidef.ch

Romantik Hôtel-Restaurant Au Sauvage Fribourg Christiane Buchi www.hotel-sauvage.ch www.restaurant-sauvage.ch

Toffol & Schibli Fiduciaire SA Fribourg Stéphane Peiry www.tstrust.ch

SMG Services Sàrl Villars-sur-Glâne Stéphanie Monney Guta

Tripec Facility Management SA Givisiez Patrice Richard www.tripec.ch

sYn Jacques Graf Romont Jacques Graf www.synjag.ch

Vaud Fribourg TV SA Lausanne Christophe Rasch www.latele.ch

T & R AG Kerzers André Brügger www.tr-bern.ch

Voltex SA Avry-sur-Matran Yvan Calame www.voltexsa.ch

nouveaux membres 21


nouveaux membres

ENRICO BAIUTTI SA – Marly Enrico Baiutti SA, bâtisseur contemporain, c’est… bâtir avec intelligence, bâtir avec passion, bâtir avec énergie.

Intelligence, passion, énergie

L’entreprise Baiutti connaît ses débuts en 1974 à Fribourg. Ses fondateurs, Enrico et Anne-Lyse Baiutti y associent le savoir-faire, l’esprit d’entreprise et le dynamisme. L’entreprise Baiutti réalise tout type de construction en maçonnerie et en béton armé, des travaux de transformation et rénovation. Enrico Baiutti SA œuvre à la satisfaction des exigences de son client. Elle met en forme le projet audacieux de l’architecte. Elle répond méticuleusement aux précisions de l’ingénieur. Elle optimise son organisation pour respecter les délais du promoteur. Elle défie toute concurrence afin d’offrir à son client la meilleure qualité au meilleur prix. Depuis 2000, elle œuvre dans l’exécution de chantiers de grande envergure. Elle a ainsi passé le cap des 50 collaborateurs fixes,

Rte de Chésalles 54 Case postale 26 1723 Marly 1 T. 026 439 96 10 F. 026 439 96 15 info@baiutti.ch www.baiutti.ch

22

employant jusqu’à 100 personnes. L’expansion de l’entreprise est d’autant plus louable, qu’elle est, et reste une société sur le marché de la construction en mains fribourgeoises uniquement. Enrico Baiutti SA est une entreprise résolument familiale, avec à sa tête Luigi Baiutti, un des enfants des fondateurs, «Entrepreneur diplômé», secondé par sa sœur Sylvia Baiutti qui assure la gestion administrative et financière. Aujourd’hui, riche de son expérience de 35 ans, Enrico Baiutti SA jouit d’une bonne notoriété autant auprès des particuliers que des collectivités. En collaboration avec ses partenaires de la région, ses équipes assurent la construction performante d’ouvrages conçus pour traverser le temps, dans le respect du développement durable.

Luigi Baiutti, directeur d’Enrico Baiutti SA, et sa sœur Sylvia


ART FLORAL, NATHALIE FLORIO Fribourg L’art et la manière… Cette entreprise, installée au coeur de Pérolles à Fribourg, a été fondée en 1993 par Nathalie Florio, une amoureuse des végétaux, passionnée par son métier d’artiste florale. Plus qu’un commerce de fleurs, l’essence de son travail artistique consiste à mettre en scène fleurs et végétaux lors d’événements particuliers, tels qu’un mariage, un dernier hommage ou toute forme d’événementiels. Par là-même, elle décore et crée une atmosphère contemporaine ou sur mesure. Ne cessant de se perfectionner, elle a fait évoluer son atelier en mettant continuellement en valeur le savoir-faire de son équipe d’artisanes fleuristes, soit cinq fleuristes diplômées et trois apprenties.

Art floral – Nathalie Florio propose, à ses clients, fleurs, plantes originales et de qualité tout au long de l’année, au gré des saisons, ainsi que pots et vasques assortis. Elle suggère aussi toutes sortes de compositions florales d’une grande créativité au rythme des fêtes et des saisons, avec plantes, fleurs et une multitude de végétaux.

Si «les sensations sont les détails qui construisent l’histoire de notre vie» (Oscar Wilde), l’atelier d’Art floral de Nathalie Florio y participe aussi activement dans son domaine de créativité.

L’accueil y est personnalisé et une attention toute particulière est portée à comprendre les envies du client, les satisfaire ou encore les conseiller. Art floral – Nathalie Florio est une entreprise formatrice qui a déjà formé treize apprenties depuis ses débuts. C’est aussi un site internet qui offre une autre possibilité de commander et de faire livrer des fleurs sans se déplacer, en Suisse et dans le monde entier.

Art Floral la beauté &

Nathalie Florio

Bd de Pérolles 29des fleurs la poésie 1700 Fribourg Boulevard de Pérolles 29 1700 Fribourg T. 026 323 23 02 T 026 323 23 02 Livraison F. 026 323 43à domicile 02 www.nathalie-artfloral.ch magasin@nathalie-artfloral.ch www.nathalie-artfloral.ch

Nouveaux membres 23


nouveaux membres

La Croix-Rouge fribourgeoise: association de bienfaisance et entreprise prestataire de services.

Rue Guillaume-Techtermann 2 Case postale 279 1701 Fribourg T. 026 347 39 40 www.croix-rouge-fr.ch

24

CROIX-ROUGE FRIBOURGEOISE – Fribourg

Au service des entreprises également

La Croix-Rouge fribourgeoise est à la fois une association de bienfaisance (art. 60 CC) et une entreprise, prestataire de services. Elle est indépendante, tant sur le plan stratégique, organisationnel et financier. Elle respecte les 7 principes fondamentaux du Mouvement international de la Croix-Rouge et est membre de la Croix-Rouge suisse.

auprès de ceux qui ont besoin de son aide et contribue à prévenir la détresse. Les aînés et les malades, les personnes tributaires de soins à domicile et leurs proches, les familles ainsi que les enfants et les adolescents sont au coeur de ses préoccupations. Pour les entreprises, la Croix-Rouge fribourgeoise est un partenaire fiable dans les actions suivantes:

Les activités de la Croix-Rouge fribourgeoise s’étendent dans les domaines de la santé, du social et de l’humanitaire. 120 collaborateurs salariés (50 EPT) et 260 bénévoles agissent tous les jours en faveur de personnes vulnérables, des pouvoirs publics, d’associations ou d’entreprises privées.

• Garde d’enfants à domicile: pour concilier vie professionnelle et familiale, ses interventions rapides représentent un atout pour les ressources humaines de chaque entreprise • Volontariat d’entreprise: toute entreprise qui veut s’investir aussi sur le plan social trouve, avec cette institution, des solutions pour encourager ses employés à la solidarité • Sponsoring: au travers d’actions ciblées, les entreprises fribourgeoises peuvent se profiler comme un partenaire de l’Institution Croix-Rouge.

La Croix-Rouge fribourgeoise oeuvre surtout en faveur des personnes frappées ou menacées de discrimination sociale, de sous-approvisionnement sanitaire ou d’exclusion. Elle intervient


TOFFOL & SCHIBLI FIDUCIAIRE SA Fribourg

Expérience, compétence et discrétion Au fil des années, Toffol & Schibli Fiduciaire SA a su développer un partenariat solide avec ses clients. Fiduciaire généraliste mais dotée de professionnels pointus dans les domaines de la comptabilité, de la révision et de la fiscalité, Toffol & Schibli Fiduciaire SA s’engage à fournir des prestations de qualités. Expérience, compétence et discrétion sont les mots-clés qui assurent son succès. Toffol & Schibli Fiduciaire SA a été fondée en 2005, à la suite du regroupement de deux fiduciaires renommées de la place de Fribourg, Fiduciaire Clément Barras SA, fondée en 1980, et Schibli Fiduciaire SA, fondée en 1993. Elle a son siège à Fribourg, au centre-ville, dans un bâtiment historique entièrement rénové, et possède aussi une succursale à Zoug. Toffol & Schibli Fiduciaire SA est une fiduciaire indépendante, le capital-actions de CHF 150’000.- étant détenu par les administrateurs, à savoir Marcel Schibli, président, Stéphane Peiry, administrateur-délégué et

Clément Barras, administrateur. En outre, elle est expert réviseur agréé par l’Autorité fédérale de surveillance en matière de révision et est inscrite auprès de l’organisme d’autorégulation de Fiduciaire Suisse pour ses activités de gestion de fortune. Toffol & Schibli Fiduciaire SA occupe actuellement huit collaboratrices et collaborateurs dont un expert-comptable diplômé, un expert diplômé en finance et controlling et un économiste. Ses services sont proposés en français, en allemand et en anglais. Stéphane Peiry a rejoint Toffol & Schibli Fiduciaire SA le 1er juillet 2010 en qualité d’administrateur-délégué et actionnaire. Titulaire du diplôme fédéral d’expert-comptable et doté d’une expérience de 25 ans dans l’activité fiduciaire, il est le partenaire compétent pour toutes les questions en relation avec la gestion des entreprises. Epaulé par Clément Barras pour le conseil fiduciaire et fiscal et par Benno Aebischer pour les activités de gestion de fortunes, ils assurent ensemble un conseil global et interdisciplinaire, adapté à tous les besoins.

La complexité croissante dans les domaines de la comptabilité, de la révision et de la fiscalité, requiert de la part des entreprises le support de professionnels.

Rue de la Banque 3 1701 Fribourg T. 026 510 20 30 F. 026 510 20 35 peiry@tstrust.ch www.tstrust.ch

Devant de gauche à droite: Stéphane Peiry, administrateur-délégué, Marcel Schibli, président, Clément Barras, administrateur; derrière de gauche à droite: Liliane Brodard, Patrick Zahno, Laurence Steck, Vlora Demaj-Hyseni (manque: Benno Aebischer, gestionnaire de fortunes)

Nouveaux membres 25


PUBLIcite

WORKSHOPS POUR DIRIGEANTS ET CADRES

Programme 2011

Durée : Par ½ ou journée entière (selon modules et besoins). Lieu : Sur site ou Fribourg et Lausanne/Crissier. Tarif : Sur demande à info@faconsulting.ch ou par tél. Langues : F, E, D, I. Formations : Spécifiques et modulables; sur demande.

L

F

eadership

inance But: Mieux comprendre les facettes de la finance

● La gouvernance en organisation et son contexte. ● L’évaluation des risques financiers. ● La vraie performance financière. ● ...

But: Progresser avec un Leadership responsable

● L’identité organisationnelle. ● Le climat propice. ● Une organisation hétérogène ou homogène. ● ...

M

anagement stratégique RH

But: Acquérir les connaissances stratégiques en gestion RH

M

● Analyse du « réservoir » actif en compétences et aptitudes. ● Management de la performance. ● Gestion de carrière. ● ...

anagement But: Se familiariser avec le management moderne

● La flexibilité organisationnelle l’approche « systémique ». ● L’efficacité et l’efficience en organisation. ● La performance appliquée. ● ...

I ● ● ● ●

É

But: S’accoutumer avec les techniques d’intelligence environnementales

● ● ● ●

S

tratégie But: Apprendre les stratégies

Stratégie organisationnelle ou opérationnelle. La stratégie gagnante. Stratégie et durabilité. ...

But: Optimiser la notion d’éthique (spécifique à l’organisation) ● ● ● ●

ntelligence environnementale

L’industrie ou le secteur. Les concurrents. Le positionnement. ...

thique

● ● ● ●

M

Les définitions. Éthique: plus qu’un code. L’éthique durable. ...

otivation But: Rompre avec les clichés

Compréhension comportementale. Le pourquoi des objectifs. Force et variabilité de la motivation. ...

F A Consulting - Fribourg / Rue de Romont 20, CH-1700 Fribourg /www.faconsulting.ch / tel. +41 26 411 09 40 / mobile +41 79 734 98 86 / fax +41 26 411 09 41 F A Consulting - Crissier / Lausanne / Route Sous-Riette 29, CH-1023 Crissier / info@faconsulting.ch / tel. +41 21 633 71 00 / fax +41 631 41 11

26


FRIBOURGISSIMA

Un succès total

PREMIER CONGRÈS

Ce sont 300 participants suisses et étrangers qui ont pris part au congrès Fribourgissima, réunissant un panel d’intervenants d’envergure internationale. Sous le générique de «Fribourg et les Megatrends du XXIe siècle», de passionnants éclairages sur l’actualité et l’avenir scientifique, technologique et économique du canton ont ponctué la journée.

Le «Réseau noir-blanc» créé par la Chambre de commerce et l’Etat de Fribourg a vécu le 17 septembre une première matérialisation enthousiasmante.

Constituée en février dernier, l’association Fribourgissima n’a pas attendu longtemps avant de vivre son premier grand événement. Le congrès du 17 septembre a traduit la volonté et le besoin partagés de créer une dynamique de réflexions, d’échanges, de contacts et de collaborations entre les décideurs économiques et politiques au niveau local, suisse et international. Cette journée, qui a bénéficié d’une large couverture médiatique régionale et nationale, a réuni à l’Université de Fribourg des participants provenant du canton (70%), de Suisse (23%) et de l’étranger (7%). Parmi les moments forts, citons l’intervention du premier citoyen du monde, Joseph Deiss, présent en duplex depuis le siège de l’ONU à New York. Outre les conférences de quatre spécialistes du Pôle scientifique et technologique du canton de Fribourg (PST-FR), deux tables rondes ont permis de développer des réflexions d’ordre plus stratégique, politique et éthique. On y a par exemple écouté Paola Ghillani, Carsten Schloter, CEO de Swisscom, Roland Decorvet, directeur général de Nestlé Suisse, ou encore Klaus Schwab, fondateur et président du World Economic Forum.

www.fribourgissima.ch

Voller Erfolg für den ersten Fribourgissima-Kongress Das von der Handelskammer und dem Staat Freiburg gegründete «Freiburger Netzwerk» erlebte am 17. September 2010 einen ersten begeisternden Anlass: 300 Teilnehmende aus dem In- und Ausland besuchten den Kongress, der eine Reihe international angesehener Referenten vereinte. Unter dem Titel «Freiburg und die Megatrends des 21. Jahrhunderts» wurden erhellende Schlaglichter auf die wissenschaftliche, technologische und wirtschaftliche Gegenwart und Zukunft des Kantons geworfen. Die im Februar 2010 gegründete Vereinigung Fribourgissima musste nicht lange auf ihren ersten grossen Event warten. Der Kongress vom 17. September 2010 spiegelt den gemeinsamen Willen und das Bestreben, wirtschaftliche und politische Entscheidungsträger auf lokaler, nationaler und internationaler Ebene zusammenzuführen und eine Dynamik auszulösen, die Gedankenaustausch, Kontaktpflege und Zusammenarbeit fördert. Die Tagung, die an der Universität Freiburg stattfand und auf ein hohes regionales und nationales Medieninteresse stiess, vereinte Teilnehmende aus dem Kanton (70%), der Schweiz (23%) und dem Ausland (7%). Einen der Höhepunkte bildete die Wortmeldung des augenblicklich höchsten Weltbürgers, Joseph Deiss, der aus dem UNO-Sitz in New York direkt zugeschaltet war. Neben den Vorträgen von vier Spezialisten des Wissenschafts- und Technologiezentrums des Kantons Freiburg (WTZ-FR) fanden zwei Round Tables statt, an denen Gedanken strategischer, politischer und ethischer Art diskutiert wurden. Zu vernehmen waren unter anderen Paola Ghillani, Carsten Schloter, CEO von Swisscom, Roland Decorvet, Generaldirektor von Nestlé Schweiz, und Klaus Schwab, Gründer und Präsident des World Economic Forum. Weitere Informationen auf www.fribourgissima.ch

27


Reportage fribourgissima

28


FRIBOURGISSIMA 29


PUBLIreportage CAMION TRANSPORT AG

Intelligente Lösungen mit Zukunft CAMION TRANSPORT AG (CT) ist leistungsstark, kundenorientiert und ökologisch sensibilisiert. Das Familienunternehmen mit Hauptsitz in Wil SG beschäftigt schweizweit in 13 Niederlassungen rund 1000 Mitarbeitende und verfügt über rund 500 Fahrzeuge. Mit diesen Kompetenzen zeigt CT Stärke. CAMION TRANSPORT Burgdorf (CTM) – geballte Kraft im Raum Bern/Freiburg Über die 35 gedeckten Rampenplätze von CTM, der Niederlassung in Burgdorf, werden täglich rund 350 Tonnen Güter umgeschlagen. Für die Lagerhaltung und -bewirtschaftung stehen in der Niederlassung 1500m2 Blocklager und 2400 Palettenplätze zur Verfügung.

CTM verfügt über Gleisanschluss mit Platz für 26 Bahnwagen. Somit greift auch hier das Duale Transportkonzept « Schiene / Strasse ». Zwei Drittel der Sendungen zwischen Burgdorf und den Niederlassungen werden über Nacht mit der Bahn transportiert. Während die Betriebe ruhen, sind so bis zu 100 Bahnwagen für die Kunden von CT im Einsatz. Dies ist nicht nur ökologisch, sondern auch ökonomisch sinnvoll. Die Erfüllung individueller Kundenwünsche ist unsere Stärke – fordern Sie uns!

CAMION TRANSPORT SA

Des solutions intelligentes tournées vers l’avenir CAMION TRANSPORT SA ( CT ) fait partie des leaders du marché, est orienté clientèle et est également sensible aux problèmes environnementaux. La société familiale dont le siège social est à Wil SG, emploie dans ses 13 succursales en Suisse près de 1000 collaborateurs et dispose de plus de 500 camions. Avec ces compétences CT montre sa force. CAMION TRANSPORT Burgdorf (CTM) – Force vive dans la région de Fribourg et Berne Grâce aux 35 quais couverts de CTM, notre succursale de Burgdorf, pas moins de 350 tonnes de marchandises sont quotidiennement traitées. Pour la logistique, 1500m2 de surfaces

30

de stockage au sol et 2400 palettes place en étagères sont à votre disposition. CTM dispose d’un raccordement ferroviaire pouvant accueillir jusqu’à 26 wagons. Ainsi, le concept de transport Dual « rail / route » est appliqué. Deux tiers des envois transférés la nuit entre Burgdorf et nos succursales sont transportés par le train. Chaque nuit, pendant la fermeture de celles-ci, jusqu’à 100 wagons sont utilisés pour les clients de CT. Cela est non seulement écologiquement mais également économiquement sensé. Les solutions personnalisées sont notre force – Testez nous !

Buchmattstrasse 70 CH-3400 Burgdorf T +41 (0)34 428 00 28 F +41 (0)34 428 00 29 www.camiontransport.ch


NOS ACTIVITES

Prix Cleantech 2010 Le vainqueur: Riedo Networks

Au printemps 2010, Cleantech Fribourg et la Chambre de commerce Fribourg lançaient un nouveau challenge aux entreprises de la région avec le Prix Cleantech Fribourg. Le jury a sélectionné parmi les 8 projets présentés et attribué le Prix 2010 à Riedo Networks pour son produit E3Control.

Le produit primé, E3Control, permet un meilleur contrôle de la consommation électrique des éclairages extérieurs ou publics.

Ce système est capable de gérer les éclairages communaux ou de sites de grande taille via le réseau de câbles de puissance existant. Il permet d’allumer sélectivement les lampes, de vérifier si chacune est fonctionnelle et même d’utiliser le luminaire comme relais pour gérer une autre information (température, défaut technique, etc.). Ce nouveau produit a été installé et testé avec satisfaction au Lac Noir, dans des conditions particulièrement difficiles. L’éclairage public représente en Suisse env. 1.5% de la consommation électrique totale. Selon l’avis des experts, le potentiel d’économie est de 40 à 50% avec l’optimisation des sources lumineuses (ampoules LED par exemple). On peut encore gagner une fois 30 à 50% en adaptant l’éclairage aux conditions de luminosité, en réduisant l’illumination au milieu de la nuit, ou en couplant le système d’éclairage à d’autres éléments de mesure (détecteur de présence ou de trafic par exemple). C’est dans ce contexte que peut agir E3Control. Dans certaines entreprises également, l’éclairage extérieur représente des coûts énergétiques importants de plusieurs dizaines de milliers de francs par année. Une gestion plus fine permet d’assurer certaines activités les matins et soirs, par exemple le mouvement des collaborateurs, tout en réduisant la lumière à d’autres moments où elle est inutile, pour économiser l’énergie, limiter l’éblouissement du voisinage et réduire l’impact sur la faune. La supervision du fonctionnement des sources lumineuses permet de sécuriser les utilisateurs et de diminuer les frais d’entretien. Le prix Cleantech sera distribué la prochaine fois en 2012.

Vladimir Mange T. 026 429 67 54 www.cleantech-fr.ch

Conrad Lutz, président du jury, remet à Adrian Riedo (Riedo Networks GmbH) le prix Cleantech lors de la manifestation Fribourgissima.

Alain Riedo T. 026 347 12 20 www.ccfribourg.ch

31


Poids-lourds, utilitaires, voitures? A Bulle, découvrez notre large palette de véhicules en location ou achat, adaptés à vos besoins spécifiques.

Opel Vivaro et Opel Movano – avec eux, vous faites le bon calcul. -*

00.

‘5 F 10

H

C ez mis

no Eco

0.-*

ez mis

70 F 6‘

CH

no Eco

Wir feiern 75 Jahre Opel Suisse. Profitez vite du pack cadeau 75 ans.

www.garage-barras.ch • www.verdel.ch • www.bfs-swiss.ch

Pack cadeau 75 ans Vivaro Radio CD20 Climatisation, rétroviseurs extérieurs chauffants et réglables électriquement, lève-vitres électriques, verrouillage centralisé Plancher en bois dans le coffre Votre avantage client

CHF

500.–

CHF 1’720.– CHF 380.– CHF 2’600.–

CHF 22’800.–

Opel Vivaro dès

net, hors TVA

Pack 75 ans Und socadeau profitieren SieMovano vom Jubiläum.

Climatisation avec filtre à pollen Pack Office Opel Zafira Anniversary Edition Votre avantage Mit client 16-Zoll-Leichtmetallrädern

CHF 2’000.– CHF 1’200.– CHF 3’200.–

CHF 31’450.–

im Titan-Design, Klimaanlage,

Geschwindigkeitsregler und New Opel Movano dès

Lederlenkrad sowie vielen weiteren Features.

net, hors TVA

Jubiläums-Prämie max.

CHF 3’800.– oder Jubiläums-Leasing2)

1,75% Opel Zafira Anniversary Edition Jubiläums-Preis ab CHF 29’400.–1)

www.opel.ch

www.opel.ch

Centre Automobiles Fribourg - www.ahg-cars.ch Automobiles Belle-Croix SA

A. Wolf Automobiles SA

Auto Schweingruber AG

1630 Bulle / 026 919 86 30 1752 Villars-sur-Glâne / 026 409 76 66 1712 Tafers / 026 494 17 50 www.ahg-cars.ch / bulle@ahg-cars.ch www.ahg-cars.ch / office@ahg-cars.ch / tafers@ahg-cars.ch 1) Barkauf Preisbeispiel: Opel Zafira Anniversary Edition, 5-türig, 1.6 TWINPORT, 85 kW/115www.ahg-cars.ch PS, 5-Gang manuell, Basispreis CHF 33’200.–, Nebelscheinwerfer CHF 300.–, Jubiläums-Prämie CHF 3’800.–, Verkaufspreis CHF 29’700.–, 159 g/km CO2Ausstoss, ø-Verbrauch 6,7 l/100 km, Energieeffizienzklasse B. Der durchschnittliche CO2-Ausstoss aller Neuwagenmarken in Champ Auto-Center Klopfstein der Schweiz beträgt 204 g/km. Olivier AG 3280 MoratModell, / 026 670 41 63 CHF 33’200.–, Sonderzahlung 3177 Laupen / 031 740 80 90 CHF 389.–/Monat, 2) Leasing Preisbeispiel: gleiches Basispreis CHF 3’405.–, Leasingrate effektiver Jahreszins 1,76%, Leasingdauer 48 Monate, Kilometerleistung von 10’000 km/Jahr. Vollkaskoversicherung obligawww.ahg-cars.ch / murten@ahg-cars.ch www.ahg-cars.ch / laupen@ahg-cars.ch torisch. Alle Preise inkl. 7,6% MwSt. GMAC Suisse SA schliesst keine Leasingverträge ab, falls diese zur Überschuldung des Kunden führen können. Gültig bis zum 30. April 2010, nicht kumulierbar mit anderen Marketingaktivitäten von GM Suisse SA. Nur gültig bei teilnehmenden Händlern. Bei den angegebenen Angeboten handelt es sich um unverbindliche Preisempfehlungen.

* Exemple de prix: Opel Vivaro Van, L1H1 2,7 t, 2.0 CDTI, 66 kW/90 ch, boîte manuelle à 6 vitesses, prix de base avec pack cadeau 75 ans: CHF 33’300.–, avantage client: CHF 10’500.–, nouveau prix de vente: CHF 22’800.–, émissions de CO2 220 g/km, consommation 8,3 l/100 km. Tous les prix hors TVA. Exemple de prix: Opel Movano Van, L1H1 2.8 t, 2.3 CDTI, 74 kW/100 ch, boîte manuelle à 6 vitesses, prix de base avec pack cadeau 75 ans: CHF 38’150.–, avantage client: CHF 6’700.–, nouveau prix de vente: CHF 31’450.–, émissions de CO2 221 g/km, consommation 8,3 l/100 km. Émissions moyennes de CO2 de tous les modèles de véhicules neufs en Suisse: 188 g/km. Valable d’ici le 31.12.2010, non cumulable avec d’autres promotions de marketing de GM Suisse SA. Les offres mentionnées sont des prix conseillés.

32


commerce international

AELE-SERBIE Nouvel accord de libre-échange

L’accord de libre-échange AELE-Serbie, accepté par les Chambres fédérales en mars et entré en vigueur le 1er octobre 2010, supprime ou réduit les droits de douanes perçus sur les produits industriels et les produits agricoles transformés. Cet accord améliore l’accès au marché serbe des produits d’exportation d’origine suisse et permet d’éliminer les discriminations actuelles sur ce marché découlant de l’application, depuis février 2009, de la partie commerciale de l’accord de stabilisation et d’association entre l’UE et la Serbie. Concrètement, depuis le 1er octobre 2010, la plupart des droits de douane perçus par la Serbie sur les produits industriels d’origine suisse sont supprimés, ce qui place les exportateurs suisses sur un pied d’égalité par rapport à leurs principaux concurrents de l’UE. Les droits restants tomberont au plus tard le 31 décembre 2013. La Suisse bénéficiera aussi de concessions douanières sur certains produits agricoles de base, notamment les fromages. En contrepartie, la Suisse a éliminé tous les droits de douane sur les produits industriels originaires de Serbie, à l’exception de quelques produits pouvant être utilisés comme matières d’affouragement. De plus, la Suisse a accordé un accès préférentiel à son marché pour certains produits agricoles d’intérêt particulier pour la Serbie, notamment les framboises. La Serbie est, après la Croatie, le deuxième partenaire commercial de la Suisse en Europe du Sud-est hors UE. En 2009, les exportations suisses à destination de la Serbie se montaient à 219 millions de francs contre 51 millions de francs d’importations.

L’accord de libre-échange AELE-Serbie est entré en vigueur le 1er octobre 2010 entre la Suisse et la Serbie.

Markus Schlagenhof Effingerstrasse 31 3003 Berne T. 031 325 15 36 F. 031 322 27 49 www.seco.admin.ch

CARNETS ATA La Moldavie depuis le 1er juillet 2010

Le Système ATA est entré en vigueur en Moldavie depuis le 1er juillet 2010. La Chamber of Commerce and Industry of the Republic of Moldova devient ainsi la 67e organisation garante de la chaîne internationale de garantie WCF/ATA. Les Carnets ATA sont acceptés par les douanes moldaves relatives aux titres d’admission temporaires, aux marchandises destinées à être présentées ou utilisées à une exposition, une foire, un congrès, une manifestation ou matériel professionnel. Pour les bagages non accompagnés, le trafic postal et le transit, les Carnets ATA ne sont pas acceptés.

Sandra Leuthold Rte du Jura 37 Case postale 304 1701 Fribourg T. 026 347 12 38 F. 026 347 12 39 sleuthold@ccfribourg.ch www.ccfribourg.ch

33


Markus Jungo Expert-comptable dipl.

A votre disposition pour des services de comptabilité, d´audit et de fiscalité. partenaires:

Dominique de Raemy Spéc.en finance et comptabilité avec brevet fédéral

T R E U H A N D C O T T I N G AG

Rte des Arsenaux 41 Case postale 270 CH-1705 Fribourg Tel. 026 347 28 80 Fax 026 347 28 90 office@revicor.ch www.revicor.ch

SI CHARLES AVAIT PENSE A LA TRANSMISSION DE SON ENTREPRISE AVANT . . .

Pour vendre votre entreprise, comme des centaines de clients, faites nous confiance avant qu’il ne soit trop tard !

REMI(COM) TRANSMISSION ENTREPRISES

34

REMICOM Fribourg Tel / 026 322 28 28

www.remicom.com

8 agences en Suisse pour vous servir !


Service aux entreprises

FRI UP

Diversifier sa production en valorisant ses déchets

En plus de développer des produits design, vous offrez de nouvelles perspectives aux entreprises en valorisant leurs déchets… Les entreprises sont souvent confrontées à des problèmes de déchets, aussi bien dans leur stockage que leur élimination. Or, ces déchets sont souvent constitués de chutes de matières premières recyclables. Nous proposons alors aux entreprises de les utiliser dans la réalisation de nouveaux produits. Une belle opportunité pour économiser de l’argent et diversifier sa palette de prestations! Plus concrètement, quelles solutions innovantes avez-vous imaginées? Une menuiserie stockait un matériau composite dans l’espoir de l’utiliser un jour, faute de pouvoir le brûler. Au vu des quantités conservées et de leur prix au mètre carré (env. CHF 600 francs), l’entreprise avait tout avantage à étoffer sa gamme de production. Nous avons donc conçu un centre de table, une sorte de grand bol pour y déposer des fruits ou des fleurs.

Active dans le design industriel et l’architecture d’intérieur, Youkaïdi a démarré ses activités dans l’incubateur de Fri Up au début de l’année. Ses designers viennent de développer un secteur prometteur qui consiste à valoriser les déchets dans la réalisation de produits innovants.

Pas sans Fri Up!

L’aventure Youkaïdi a commencé à trois, avec Steve Iannello, Julien Rosina et Sébastien Stoos. Julia Jovignot, architecte d’intérieur, les a rejoints six mois plus tard. Sur le papier, c’est plutôt sympa de démarrer avec des ressources, surtout à haute valeur ajoutée. Sur le terrain, par contre, ça se corse un peu, surtout avec le caractère de chacun. Fri Up, qui dispose d’un collaborateur entièrement dédié aux jeunes créateurs, tient un rôle primordial dans ce ménage à quatre. L’association leur a permis de s’organiser et de gérer au mieux les problèmes liés à une entreprise en démarrage. Et d’où vient l’idée? Comme quoi le hasard fait bien les choses! Nous démarchions un prospect et nos prestations ne l’intéressaient pas réellement. Jusqu’à ce qu’on lui propose, tout à fait fortuitement, d’affecter ses déchets à de nouvelles fonctionnalités. Il nous a donné notre chance et finalement changé notre vie.

Propos recueillis par Véronique Monney

Steve Iannello, Julien Rosina et Sébastien Stoos

N. 078 732 76 86 info@youkaidi.ch www.youkaidi.ch

Rte de la Fonderie 2 Case postale 235 1705 Fribourg T. 026 425 45 00 F. 026 425 45 01 office@friup.ch www.friup.ch

35


MPAGNE RESEAU / PUBLIREPORTAGE ECHO / 210X263 / CMJN / DE /18.10.2010 PUBLIreportage

FACTURÉ

PAYÉ

Erdgas, ihre zukünftige Energiequelle Eine wirksame, kostensparende und umweltschonende Lösung, jetzt zu Ihrer Verfügung! Unser Erdgasnetz erweitert sich jeden Tag. Es bietet nicht nur Privatpersonen, sondern auch Firmen zahlreiche Lösungen in Energiefragen. Industrieunternehmen, welche sich für Energie aus Erdgas entscheiden, profitieren von ökologischen und ökonomischen Vorteilen bei Heizung, Warmwasser, industriellen Herstellungsverfahren und Treibstoff.

Warum nicht auch Sie?

Grisoni-Zaugg hat sich für Erdgas entschieden. Ihr Generaldirektor äussert sich dazu: « Die Gruppe Grisoni-Zaugg, mit ihren 15 Filialen und Tochtergesellschaften in der ganzen Romandie, hat natürlich mit ihren Lastwagen und Baumaschinen, ihren Produktionsstätten, wie zum Beispiel derjenigen in Sorens und ihren 800 Mitarbeitern, einen bedeutenden Energiebedarf. Diesem Energieverbrauch, oft als Synonym von Umweltschädigungen betrachtet, widmen sich die Verantwortlichen der Grisoni Gruppe schon seit langem, um nicht zu sagen schon immer, mit grösster Aufmerksamkeit.

Pascal Doutaz Generaldirektor

Heute beginnt dank dem Anschluss unserer Produktionszentrale in Sorens ans Erdgasnetz eine neue Etappe. Im Produktionsprozess unserer Bitumenmörtel trocknen wir Granulate in einer auf 160 Grad erhitzten Trommel. Die Zentrale verbraucht jährlich 620’000 Liter Heizöl. Dank dem Anschluss an das Erdgas werden wir die Emissionen von Kohlenstoffoxiden um 50% und den CO2-Ausstoss um mehr als 400 Tonnen pro Jahr reduzieren können.»

Entwicklung der Verkaufszahlen von Frigaz von 1999 bis heute.

Viele Industrieunternehmen wählen Erdgas wegen seiner wirtschaftlichen und ökologischen Vorteile. Wirtschaftliche Vorteile > Konkurrenzfähige Preise, unter Berücksichtigung aller Kosten: Investition - Betrieb - Energie > Lieferung aus dem Netz Kein Lager, keine Ablesung oder Reinigung von Zisternen, Platzgewinn > CO2-Gesetz Erdgas produziert 25%* weniger CO2 als Heizöl, wobei sich dieser Umweltvorteil auch in einem zusätzlichen wirtschaftlichen Gewinn auswirkt > Sauberere Verbrennung weniger Wartung der Brenner > Höhere Leistung dank verringerter Russbildung (2 mm Russ = 7% Verlust) *

www.frigaz.ch 36

Quelle : Untersuchungskommission des Deutschen Bundestages

Ökologische Vorteile > Kein Umwandelprozess mit umweltschädlichen Emissionen > Unterirdischer Transport, kein Schwerverkehr: verursacht weder Lärm noch Abgase > Praktisch ohne Schwefel > Ohne organisch gebundenen Stickstoff > Relativ geringe CO2 - Emissionen > Keine Schwermetalle > Keine Abfälle > Wenig Feinpartikel


Service aux entreprises

MICRONARC

Le pôle micro-nanotechnique de Suisse occidentale

L’interconnexion entre les acteurs des mondes de la recherche, de la formation et de l’industrie.

Créée par les cantons de Suisse occidentale, Micronarc est une plate-forme de communication au service d’un pôle de compétences unique. Sa mission est de valoriser et promouvoir la place scientifique, technique et économique régionale dans le domaine des micro et nanotechniques, ses infrastructures de formation, de R&D, de transfert de technologies et d’accueil ainsi que ses entreprises. Son objectif est aussi de favoriser une interaction optimale de tous les acteurs de ces domaines dans la région et d’en assurer la relève en y attirant d’autres forces créatrices. Pour ce faire, Micronarc assure une présence de la micro et nanotechnique de Suisse occidentale dans des manifestations marquantes sur le plan international, notamment en organisant des stands groupés dans des salons industriels. La plate-forme Micronarc met sur pied des événements professionnels ou publics dans ces domaines, fournit des renseignements et favorise la mise en relation de partenaires. Elle gère et anime un portail internet: www.micronarc.ch.

Stand groupé Micronarc à l’EPMT (Environnement Professionnel MicroTechnologies), Lausanne

En 2011, Micronarc sera présente dans un certain nombre de salons industriels, expositions et autres événements en rapport avec les micro et nanotechnologies. Elle continuera également de développer sa fonction de plate-forme d’échanges et de promotion, notamment par le biais du portail internet. Le but est de favoriser le maximum d’interconnexions entre des acteurs appartenant aux mondes de la recherche, de la formation et de l’industrie. A l’image d’un domaine en constante mutation, Micronarc est un projet évolutif qui cherche en tout temps à être au plus près des besoins de ses utilisateurs et agit comme un facilitateur en réseau.

Prochain événement organisé par Micronarc: Forum Industriel Micronarc Sur le thème Aspects of nanomaterials: conception, characterization and processing Nano-hype or nano-reality? ...and what can it do for your company? Mercredi 10 novembre 2010, à l’Ecole d’ingénieurs et d’architectes de Fribourg Manifestation gratuite, mais inscription obligatoire sur le site www.micronarc.ch

c/o FSRM Ruelle DuPeyrou 4 2000 Neuchâtel T. 032 720 09 00 info@micronarc.ch www.micronarc.ch

37


Plus qu’une quincaillerie! C’est votre centre de fournitures artisanales et industrielles

www.commercedeferfrib.ch Rue de Lausanne 85 Route des Daillettes 13-15 026 351 67 67 1701 Fribourg 026 422 77 77

38


wirtschaftspolitik

INDUSTRIELLE ÖKOLOGIE UND ENERGIEEFFIZIENZ

Unterstützung von innovativen Projekten

Die industrielle Ökologie zielt auf einen innovativen Umgang mit Ressourcen und Abfällen innerhalb eines bestimmten Gebiets ab. Die beteiligten Unternehmen werden dadurch umweltverträglicher und gleichzeitig wettbewerbsfähiger. Dank dem Ansatz der industriellen Ökologie werden die Outputs der einen (Energie, Stoffe und Wasser) als Inputs für die anderen genutzt. So kann beispielsweise die Abwärme eines Unternehmens, das diese selbst nicht wiederverwerten kann, an ein benachbartes Unternehmen geleitet werden, um dessen Produktionsprozesse oder Gebäudetechnik zu speisen. Bevor Stoffe und Energie mit externen Partnern ausgetauscht werden können, müssen viele Unternehmen oft an erster Stelle Massnahmen ergreifen, um ihre eigenen Prozesse insbesondere hinsichtlich der Energieeffizienz zu optimieren. So können Kosten reduziert und die Umweltverträglichkeit verbessert werden. Die Neue Regionalpolitik (NRP) des Kantons Freiburg will die Innovation in den Regionen fördern, um die Wettbewerbsfähigkeit unserer Wirtschaft zu stärken. Im Bereich der industriellen Ökologie und der Energieeffizienz unterstützt die NRP innovative Pilot- und Vorzeigeprojekte, denen keine Förderbeiträge gemäss Energiegesetzgebung vergeben werden können. 50% der Vorbereitungs- und/oder Realisierungskosten derartiger Projekte können von der NRP übernommen werden, wobei der Beitrag auf höchstens 150’000 Franken pro Projekt begrenzt ist. Für weitere Informationen sowie eine Unterstützung bei der Zusammenstellung des Fördergesuchs können Sie sich an Alain Lunghi, Koordinator INNOREG FR (Verein der Regionen für die Regionalpolitik), wenden. Auch die Wirtschaftsförderung Kanton Freiburg steht für Auskünfte über die Regionalpolitik des Kantons zur Verfügung.

Die Neue Regionalpolitik unterstützt Freiburger Unternehmen bei der Realisierung von Pilotprojekten im Bereich der industriellen Ökologie.

Alain Lunghi INNOREG FR T. 026 651 90 57 Pascale Anton Wirtschaftsförderung Kanton Freiburg T. 026 425 87 00 www.regionalinnovation.ch

39


40


votations

VOTATION FéDéRALE DU 28 NOVEMBRE 2010

Initiative fiscale du Parti socialiste

En introduisant des taux d’imposition valables dans tous les cantons, le PS s’attaque frontalement à la souveraineté des cantons et des communes. Ceux-ci devront céder à la Berne fédérale une partie importante de leurs prérogatives en matière fiscale et financière. Ils seront privés du devoir et de la responsabilité de fixer les impôts. Il s’agit d’un premier pas vers une harmonisation fiscale globale, comme l’annonce d’ores et déjà le PS. C’est une atteinte majeure à l’autonomie cantonale et à la particularité du système fiscal suisse. L’initiative vise à supprimer la concurrence fiscale alors même qu’elle stimule la croissance économique. En effet, ladite concurrence a permis d’apporter davantage de recettes fiscales dans les cantons à fiscalité basse. De plus, elle contraint les cantons et leurs élus à utiliser l’argent du contribuable avec parcimonie. La nouvelle péréquation financière (RPT) garantit que la concurrence fiscale reste loyale et que les cantons soient solidaires entre eux. La saine pression sur les cantons profite également aux contribuables en Suisse romande. Les impôts directs n’auraient jamais baissé si les cantons de Suisse centrale n’avaient pas revu leurs barèmes à la baisse.

L’initiative fiscale du PS demande l’introduction dans tous les cantons de taux d’imposition minimaux pour les hauts revenus et les grandes fortunes. Mais elle ne toucherait pas seulement les hauts revenus. La classe moyenne devrait aussi passer à la caisse.

Cantons touchés par l’initiative Hausse des impôts pour l’ensemble du canton (revenu et/ou fortune) Hausse des impôts pour certaines communes du canton (revenu et/ou fortune) Limitation des déductions fiscales admises pour l’emsemble du canton (p.ex. déduction enfants)

Hausse d’impôt généralisée L’initiative du PS est un programme d’augmentation d’impôts déguisé. En cas d’acceptation, de nombreux cantons seront contraints d’augmenter leurs impôts. Et ce, en l’absence d’une quelconque nécessité financière. C’est le cas d’Argovie, Appenzell Rhodes-Extérieures, Appenzell Rhodes-Intérieures, Glaris, Grisons, Lucerne, Nidwald, Obwald, Schaffhouse, Schwyz, Soleure, Saint-Gall, Thurgovie, Uri, Zoug et Zurich. Le PS admet que son initiative n’affecterait pas seulement les hauts revenus. En effet, on peut raisonnablement s’attendre à ce que de bons contribuables quittent la Suisse en raison de la détérioration du climat fiscal. Or, ils financent une grande partie du budget de l’État et des assurances sociales. Leur exode se solderait par des pertes fiscales auxquelles il faudrait palier soit en supprimant des prestations de l’Etat soit en augmentant les impôts de la classe moyenne et des bas revenus. Place économique et emploi pénalisé Pour l’heure, la Suisse est bien positionnée dans la concurrence entre places économiques. Elle le doit en partie à une politique financière et fiscale intelligente qui s’appuie notamment sur le frein à l’endettement, le référendum financier au niveau des cantons et une concurrence fiscale efficace et encadrée notamment par la péréquation financière. L’initiative fiscale du PS remet en cause le modèle helvétique. Les hausses d’impôts qu’elle induit péjoreraient la compétitivité des entreprises suisses et entraveraient l’implantation de nouvelles entreprises. Ces dernières tiennent en effet compte de l’impôt sur le revenu auquel seront soumis leurs collaborateurs. En réduisant l’attrait de la place économique, l’initiative mettrait en danger les emplois et la prospérité du pays.

economiesuisse

41


CALENDRIER

octobre - novembre

manifestations

27.10.2010

CCF – Chambre de commerce Fribourg Dialogue Export: Opportunités d’affaires au Vietnam Renseignements: Virginie Romanens – T. 026 347 12 27 – www.ccfribourg.ch Lieu: UBS SA à Fribourg

28.10.2010

CCF – Chambre de commerce Fribourg Séminaire Export: Les crédits documentaires - cours de base Renseignements: Stéphanie Neuhaus – T. 026 347 12 31 – www.ccfribourg.ch Lieu: UBS SA à Fribourg

04.11.2010

GIF-VFI Visite de Sottas SA Renseignements: Groupement industriel du canton de Fribourg (GIF-VFI) – T. 026 347 12 34 www.gif-vfi.ch – Lieu: Bulle

10.11.2010

Micronarc Forum Industriel Micronarc Renseignements: Micronarc – T. 032 720 09 00 – www.micronarc.ch Lieu: EIA-FR (lire en page 37)

16.11.2010

HR Fribourg «5 à 7» – On ne peut pas communiquer Renseignements: HR Fribourg – T. 026 347 12 38 – www.hr-fribourg.ch Lieu: Nuithonie à Villars-sur-Glâne

18.11.2010

CEES Visite de l’installation de fabrication de pellettes de bois de la scierie Zahnd Renseignements: Club Environnement Energie Sécurité (CEES) – T. 026 347 12 27 – www.cees.ch Lieu: Ruyères (VD)

23.11.2010

CPF Cannes Lions 2010 Renseignements: Club de Publicité Fribourg (CPF) – T. 026 347 12 38 – www.cpf.ch Lieu: Rex 1 à Fribourg

25.11.2010

CCF – Chambre de commerce Fribourg Séminaire Export: Import-export de prestations de services entre la Suisse et l’UE: quelle TVA? Renseignements: Virginie Romanens – T. 026 347 12 27 – www.ccfribourg.ch Lieu: UBS SA à Fribourg Extrait du programme des manifestations sur Internet, à l’adresse www.ccfribourg.ch

Impressum

Editeur: Chambre de commerce Fribourg (CCF) – www.ccfribourg.ch Rédactrice en chef: Alexandra Macheret – CCF – amacheret@ccfribourg.ch Publicité: Publicitas S.A. Fribourg – Jean-Luc Torche – jean-luc.torche@publicitas.com Graphisme et layout: ACTALIS S.A. – Givisiez – info@actalis.ch Couverture: Photomontage fotolia-ACTALIS Impression: Imprimerie MTL S.A. – Villars-sur-Glâne – imprimerie@mtlsa.ch

42


ans de service logistique

Zumwald Transports SA

Route du Petit-Moncor 7 – CH-1752 Villars-sur-Glâne Adresse postale: Case postale 1657 – CH-1701 Fribourg Tél. 026 408 95 95 – Fax 026 408 95 96 info@zutra.ch – www.zutra.ch


Living essentials La vie moderne évolue chaque jour – Les systèmes d’aménagement USM s’adaptent aux changements

www.formeplusconfort.ch

Living essentials La vie moderne évolue chaque jour – Les systèmes d’aménagement USM s’adaptent aux changements

forme + confort sa, rue des Epouses, case postale 34, 1702 Fribourg mobilier design et architecture d‘intérieure pour l‘habitat et le bureau tél. 026 322 77 07, info@formeplusconfort.ch, www.formeplusconfort.ch

ECHO magazine octobre 2010  

Le rendez-vous de l'économie

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you