Issuu on Google+

DOSSIEr SPECIAL

formation

Le rendez-vous de l’economie fribourgeoise Der treffpunkt der freiburger wirtschaft

recherche désespérément Employés qualifiés NO 3 juin / juni 12


Des idées fortes pour nos dernières réalisations dans le canton de Fribourg

GROUPE E

Beauté et multifonctionnalité d’un agencement contemporain

GAINERIE MODERNE

Ergonomie et élégance d’un aménagement évolutif

OCN

Qualité et confort d’un environnement optimisé

GARAGE AMAG

Intemporalité et harmonie d’un design épuré Notre équipe de professionnels accompagne nos clients dans la réalisation d’environnements de travail attractifs. Contactez-nous pour une offre adaptée à vos besoins.

Rte de Fribourg 24 1712 Tavel Tél. 026 494 55 50

Rue de la Condémine 20 1630 Bulle Tél. 026 919 55 00 www.bise.ch


EDItorial

DEMAIN, DES ENTREPRISES EN FORME La «formation», c’est l’action de former, d’organiser, d’instituer. Pour une entreprise, la formation, c’est l’art et la manière de configurer la relève. Former, c’est configurer son avenir. D’où son importance cardinale pour l’économie. Demain, les entreprises fribourgeoises seront en forme parce qu’elles auront su préparer leur relève en termes de compétences humaines. Le mois de mai a été assidûment consacré à la formation. Avec le soutien de l’Etat, les milieux économiques ont «milité» pour la création de nouvelles places d’apprentissage dans le canton. Au terme de la semaine pour la formation, 18 nouvelles places ont été créées dans les entreprises du canton. C’est peu et beaucoup à la fois: peu, parce qu’on visait 50 places; beaucoup, parce que Fribourg offre chaque année près de 9000 places d’apprentissage aux jeunes en quête d’une formation professionnelle. Bel exemple de responsabilité sociale assumée par nos entreprises! A l’initiative de l’Observatoire fribourgeois de l’économie, une autre manifestation a réuni une quarantaine d’entreprises leaders du canton et plusieurs représentants de l’Etat pour réfléchir sur la pénurie de personnel qualifié. Celle-ci concerne environ 200 places de travail pour les seuls employeurs questionnés par l’Observatoire. Une réponse évidente est bien sûr: «formation, formation, formation!» A tel point que certains chefs d’entreprise envisagent de créer leurs propres écoles pour que la relève qualifiée soit opérationnelle plus vite. Au cours des débats, une autre piste a été explorée. Celle des stages professionnels pour les futurs diplômés universitaires ou des Hautes écoles. Ils doivent être longs, de six mois au moins. Ils doivent se passer dans la seconde partie de la formation professionnelle, à un moment où le stagiaire et l’entreprise peuvent en tirer l’un et l’autre un profit maximum partagé. Pour mettre en phase l’offre de stagiaires et la demande par les entreprises, on peut penser à réaliser des «bourses de stage pour les diplômés». Autre suggestion intéressante, celle qui concerne le financement de ces places de stage par l’emploi ciblé d’une partie des fonds publics qui sont destinés à l’innovation. Ces fonds vont souvent à des programmes universitaires ou des Hautes écoles afin de développer des projets innovants. On pourrait en utiliser une partie pour financer ces postes d’ingénieurs en formation. On libèrerait ainsi les entreprises de la charge de trouver l’entier du financement de ces stages. A y réfléchir, les pistes de solution ne manquent pas pour résoudre la question de la pénurie de personnel qualifié. Au début de la chaîne, il y a la volonté de stimuler l’apprentissage. Puis, celle de développer les stages en entreprise. Au bout du compte, il y aura demain des entreprises en forme. Tout simplement parce que savoir qu’elles peuvent compter sur du personnel qualifié dope leur esprit entrepreneurial sur leurs marchés.

Alain Riedo, directeur

Sommaire Editorial 3 | Öko 6 | Dossier spécial 7 | En bref 13 | Nouveaux membres 14 | Publireportage 16 Nos membres 17 | La CCF présente ses collaborateurs 21 | Commerce international 23 Economie du canton 25 | Service aux entreprises 27 | Associations 29 | Publireportage 32 Concours 33 | Prix 35 | Calendrier 37

3


4

depuis 200 ans à vos côtés

seit 200 JaHRen FÜR sie da

A l’oCCAsIon DE son 200e AnnIVErsAIrE, l’ECAB souhAITE ConTrIBuEr ACTIVEMEnT à lA séCurITé DE VoTrE EnTrEprIsE ou InsTITuTIon.

AnlÄsslICh IhrEs 200JÄhrIGEn BEsTEhEns MÖChTE DIE KGV AKTIV Zur sIChErhEIT In IhrEM unTErnEhMEn oDEr IhrEr InsTITuTIon BEITrAGEn.

A cet effet, nous vous encourageons à inscrire vos collaboratrices et collaborateurs à un cours de défense incendie effectué par une entreprise spécialisée. Ces cours se feront directement sur votre site et ils seront subventionnés à hauteur de 50 % par l’ECAB dans le cadre de son action « secur-entreprise », et ce, uniquement en 2012 !

Dazu bieten wir Ihnen einen Brandschutz-Kurs für Ihre Mitarbeitenden an, der von einer spezialisierten Firma durchgeführt wird. Die Kurse finden jeweils direkt im Betrieb statt und werden zu 50% von der KGV subventioniert. Dieses Angebot ist Teil der Aktion «secur-entreprise» und gilt nur im Jubiläumsjahr 2012!

offre valable uniquement pour entreprises ou institutions situées sur le territoire fribourgeois. les entreprises intéressées trouveront toutes les informations utiles directement sur le site internet de l’ECAB :

Dieses Angebot ist nur für die unternehmen oder Institutionen des Kantons Freiburg gültig. Interessierte unternehmen finden alle nützlichen Informationen dazu direkt auf der Internetseite der KGV unter:

www.ecab.ch Rubrique 200 ans prévention et sécurité secur-entreprise

www.ecab.ch Rubrik 200 Jahre prävention und sicherheit secur-entreprise


EDItorial

FITTERE UNTERNEHMEN FÜR DIE ZUKUNFT «Bildung» heisst: Ausbilden, organisieren, einführen. Für ein Unternehmen ist die Bildung die Art und Weise, den Nachwuchs zu konfigurieren. Bilden heisst, seine Zukunft zu gestalten. Daher ist die Bildung für die Wirtschaft von grundlegender Bedeutung. Die Freiburger Unternehmen werden morgen in Form sein, denn sie haben ihren Nachwuchs in Sachen menschliche Kompetenzen gekonnt vorbereitet. Der Monat Mai wurde intensiv der Bildung gewidmet. Die wirtschaftlichen Kreise haben sich mit der Unterstützung des Staates für die Schaffung neuer Lehrstellen im Kanton eingesetzt. Am Ende der Bildungswoche wurden im Kanton 18 neue Stellen geschaffen. Das ist wenig und dennoch viel: Wenig, weil wir uns 50 Lehrstellen zum Ziel gesetzt hatten. Viel, weil der Kanton Freiburg den Jugendlichen auf der Suche nach einer Berufsbildung jedes Jahr nahezu 9000 Lehrstellen bietet. Dies ist ein schönes Beispiel der sozialen Verantwortung unserer Unternehmen! Auf Initiative des Wirtschaftsmonitorings des Kantons Freiburg hat eine weitere Veranstaltung zirka vierzig Leader-Unternehmen des Kantons und mehrere Vertreter des Staates versammelt, damit sie sich über den Mangel an qualifiziertem Personal Gedanken machen. Allein für die vom Wirtschaftsmonitoring befragten Arbeitgeber betrifft dies ungefähr 200 Arbeitsstellen. Eine einleuchtende Antwort ist natürlich: «Bildung, Bildung, Bildung!» Einige Unternehmensleiter beabsichtigen daher sogar, ihre eigenen Schulen zu schaffen, damit der qualifizierte Nachwuchs schneller operationell ist. Im Verlauf der Diskussionen wurde auch ein anderer Weg erforscht, und zwar derjenige der Berufspraktika für die zukünftigen Diplomierten der Universitäten oder der Hochschulen. Diese Praktika müssen mindestens sechs Monate dauern und in der zweiten Phase der Berufsbildung stattfinden, denn dann können sowohl der Praktikant wie auch das Unternehmen am meisten davon profitieren. Die Schaffung von «Praktika-Börsen für Diplomierte» wäre eine Möglichkeit, um das Angebot an Praktikanten und die Nachfrage der Unternehmen unter einen Hut zu bringen. Ein anderer interessanter Vorschlag betrifft die Finanzierung dieser Praktika-Stellen durch den gezielten Gebrauch eines Teils der öffentlichen Mittel, welche für die Innovation bestimmt sind. Diese Fonds werden oft Programmen der Universitäten oder der Hochschulen zugesprochen, um innovative Projekte zu entwickeln. Es wäre denkbar, einen Teil davon zu nutzen, um die Stellen dieser auszubildenden Ingenieure zu finanzieren. Damit würden wir die Unternehmen von der Last befreien, die gesamte Finanzierung für diese Praktika zu finden. Wenn man nachdenkt, fehlt es nicht an Möglichkeiten, die Frage des Mangels an qualifiziertem Personal zu lösen. Am Anfang der Kette steht der Wille, das Lernen zu stimulieren. Anschliessend kommt der Wille, die Praktika in Unternehmen zu entwickeln. Das Resultat wird letztendlich sein, dass wir in Zukunft fitte Unternehmen haben werden. Dies aus dem einfachen Grund, weil ihr Unternehmertum in ihren Märkten gedopt sein wird, weil sie wissen werden, dass sie auf qualifiziertes Personal zählen können.

Alain Riedo, Direktor

5


öko

DIE FREIBURGER WIRTSCHAFT Freiburg, 1. Westschweizer Exportkanton

Per Ende März 2012 ist Freiburg auf das oberste Treppchen des Podiums der Westschweizer Exportkantone gestiegen. Ein Zeichen seiner industriellen Vitalität. 3 - Quartalsentwicklung der Freiburger Exporte Günstiger Wind

(CHF Mio; Quelle: EZV))

Der Frühling 2012 war Überbringer guter Nachrichten für die kantonale Wirtschaft. Mit Exporten im Wert von nahezu 2 Milliarden Franken per Ende März (Grafik 3), davon mehr als die Hälfte in asiatische Länder, weist der Kanton das beste Resultat auf Westschweizer und sogar auf Schweizer Ebene auf. Auch wenn die Verkäufe im Uhrensektor einen grossen Beitrag zu diesem guten Ergebnis leisteten, haben die anderen Branchen der kantonalen Wirtschaft tapfer mitgehalten. Als Beweis diene die Arbeitslosenquote (4), welche mit 2,7% per Ende April weiter zurückgegangen ist. Die Anzahl Inverkehrsetzungen neuer Personenwagen (5) entspricht fast derjenigen des letzten Jahres und ist ein Zeichen für einen kräftigen Konsum.

4 - Entwicklung der Arbeitslosenquote (Quelle: SECO)

Auch der Bausektor ist im ersten Quartal 2012 ungetrübt (6). Abschliessend ist noch festzuhalten, dass die Schätzungen des kantonalen BIP dem Standard entsprechen (2). Bleibt nur noch der Franken (1)…

6

1 - Devisenkurs Euro-CHF (Monatsdurchschnitt) (Quelle: SNB)

5 - Inverkehrsetzungen von Personenwagen im Kanton Freiburg (Quelle: FR-Sstat)

2 - Entwicklung BIP Freiburg und Westschweiz (Realwerte in %; Quelle: Créa/FKB)

6 - Entwicklung der Baubewilligungen (in %; Quelle: FR-Sstat)


DOSSIER SPECIAL

Formation

Emplois qualifiés, le désert fribourgeois?

Fin 2011, le canton de Fribourg comptait 284’546 habitants. Une hausse de 2,2% par rapport à l’année précédente, la plus forte de Suisse. De ce chiffre, il faut compter un bon quart de jeunes en formation, de l’école primaire à l’Université ou aux Hautes écoles. De ces effectifs en formation viendront un jour le personnel qualifié dont les entreprises du canton manquent aujourd’hui cruellement. Ce constat est en effet celui que les entreprises correspondantes de l’Observatoire ont fait sans équivoque (graphique 1). Huit sur dix d’entre elles se sentent concernées par le manque de personnel qualifié. Logiquement, ce sont presque autant de ces entreprises (78%) qui cherchent actuellement du personnel qualifié pour compléter leurs effectifs. Et près de neuf sur dix (89,7%) ont des difficultés à trouver ce personnel. Les remarques qu’ont faites les chefs d’entreprise à ce sujet sont révélatrices.

Source: Observatoire fribourgeois de l’économie

La problématique du manque de personnel qualifié dans les entreprises était le thème d’une réunion récente des entreprises partenaires de l’Observatoire fribourgeois de l’économie. Ont aussi pris part aux débats la Chancelière, Danielle Gagnaux, trois Conseillers d’Etat, Georges Godel (direction des finances), Maurice Ropraz (direction de l’aménagement, de l’environnement et des constructions) et Beat Vonlanthen (direction de l’économie et de l’emploi), ainsi que les experts du réseau platinn. Etat des lieux à Fribourg sur la base des résultats d’un sondage effectué auprès des entreprises correspondantes de l’Observatoire fribourgeois de l’économie.

L’un affirme ainsi que «les exigences techniques et en termes d’horaires sont élevées, il y a peu de reconnaissance du métier et donc trop peu d’apprentis; les métiers sont appréciés par d’autres secteurs et les débouchés sont tellement nombreux pour nos collaborateurs». Un autre constate laconiquement que «le marché est à sec». Un troisième assure que «la seule possibilité est de démarcher chez la concurrence, ce qui est contre-productif pour l’ensemble du marché». De manière générale, le manque de valorisation des métiers au niveau de la formation est souvent cité comme une des causes de la pénurie de personnel qualifié. Certaines des entreprises questionnées n’ont pas de besoins excessifs actuellement. Le tiers d’entre elles ont anticipé leurs besoins ou trouvent malgré tout les compétences qu’il leur faut sur le marché. Le patron de l’une d’entre elles, active dans le bâtiment, remarque ainsi que «nous travaillons essentiellement avec des personnes ayant un CFC et nous devons ensuite les former pendant 6 à 12 mois». Un autre a tout simplement planifié sur trois ans roulants la relève dans son entreprise. >>>

7


Spezialdossier

Qualifizierte Arbeitsstellen die Freiburger Wüste? Gemäss einer kürzlich durchgeführten Umfrage des Wirtschaftsmonitorings des Kantons Freiburg fühlen sich acht von zehn Unternehmen des Kantons vom Mangel an qualifiziertem Personal betroffen. Logischerweise sind zurzeit fast alle dieser Unternehmen (78%) auf der Suche nach qualifizierten Mitarbeitern, um ihren Personalbestand zu vervollständigen. Neun von zehn dieser Unternehmen (89,7%) tun sich schwer, dieses Personal zu finden. Insgesamt gesehen fehlt somit derzeit etwa 5% des Personalbestandes. In der Produktion mangelt es an gut der Hälfte der qualifizierten Personen. Parallel dazu fehlen gleich viele mit einem EFZ Ausbildungsniveau. Zirka 25% davon sind in Support-Funktionen verteilt, das heisst im Marketing, in der Administration und in der Logistik, und der Rest kann der Forschung und Entwicklung oder auch der Qualitätssicherung zugeschrieben werden. Die qualifizierten Mitarbeiter, deren Ausbildung der Stufe Sonderschulen, Hochschulen oder ETH/Universitäten entsprechen muss, sind gleichermassen mit etwa dreissig fehlenden Mitarbeitern verteilt. Für sieben von zehn der wichtigsten Unternehmen des Kantons «ist der Mangel an qualifiziertem Personal ein dauerhaftes Phänomen». Die aus diesem Problem resultierende Auswirkung, welche an erster Stelle erwähnt wird, ist, dass der Mangel an qualifiziertem Personal die Entwicklung bremst. Diese Auswirkung stellt «einen Verlust an Geschäftsmöglichkeiten in den Märkten» dar. Weitere Auswirkungen des Mangels an qualifiziertem Personal sind die Tatsachen, dass die Unternehmen an Wettbewerbsfähigkeit einbüssen und dass sie manchmal verlagern müssen, um die hier fehlenden Kompetenzen anderswo zu suchen. Das Panel des Wirtschaftsmonitorings Das Wirtschaftsmonitoring des Kantons Freiburg ist eine Initiative der Handelskammer Freiburg. Der Staat Freiburg sowie die wirtschaftlichen und die wissenschaftlichen Kreise haben sich ihr angeschlossen. Diese Struktur soll die wirtschaftlichen Akteure vorwarnen, damit letztere im Falle konjunktureller wirtschaftlicher Schwankungen vorbeugend reagieren können. Aufgrund ihrer Organisation und Art der Arbeit ist diese Struktur zurzeit einzigartig in der Schweiz. Das Wirtschaftsmonitoring befragt regelmässig ein Panel von 43 Unternehmen des Kantons, welche stellvertretend für alle Aktivitätsbereiche und ungefähr 7‘000 Arbeitsplätze stehen. Das Resultat dieser Umfragen erlaubt, schnellstmöglich ein genaues Bild der konjunkturellen Situation zu erstellen und für den Kanton wichtige, aktuelle Wirtschaftsthemen eingehend anzugehen.

Une conjoncture en reprise

Outre la problématique de la pénurie de personnel qualifié, les entreprises de l’Observatoire fribourgeois de l’économie ont aussi été interrogées sur leur vision de la conjoncture actuelle. Elles sont certes encore préoccupées par la gestion de l’érosion de leurs marges, un effet direct de la crise de l’euro, du franc fort et des nécessités de s’adapter aux fluctuations conjoncturelles actuelles. L’incertitude ambiante leur crée également des soucis. Plus de sept d’entre elles sur dix appliquent donc des mesures strictes de contrôle des coûts et près de six sur dix réorientent leurs activités vers de nouveaux marchés. Par contre et fort heureusement, les mesures de réduction du nombre de collaborateurs ou des investissements ne sont pas celles qui sont évoquées d’entrée de jeu. Il faut dire aussi que les nuages conjoncturels semblent s’effacer: la marche des affaires est actuellement bonne à excellente pour près de huit entreprises fribourgeoises sur dix (contre cinq sur dix en septembre 2011). A six mois, six entreprises du canton sur dix pensent que leurs affaires seront encore bonnes à excellentes. Un résultat qui coïncide avec des estimations plus optimistes de l’institut Créa de l’Université de Lausanne sur le PIB cantonal. En 2011, ce dernier a progressé en termes réels de 1,8%, soit au-dessus de sa vitesse de croisière annuelle à long terme qui est de 1,5%.

8


Reste que le sondage de l’Observatoire fribourgeois de l’économie a permis de quantifier les besoins en personnel qualifié, tant par secteur d’activité dans les entreprises que par niveau de formation (graphiques 2 et 3). Globalement, ce sont ainsi environ 5% des effectifs qui manquent actuellement. Une bonne moitié des personnes qualifiées manquent dans la production. Parallèlement, autant manquent avec un niveau de formation CFC. Le reste se répartit dans la fonction support (25%), c’est-à-dire le marketing, l’administration et la logistique, le solde pouvant servir à la recherche et au développement ou à l’assurance-qualité. Les collaborateurs qualifiés devant avoir un niveau de formation correspondant aux écoles spécialisées, aux HES ou aux EPF/Universités se répartissent équitablement avec une trentaine de collaborateurs manquants. Pour sept responsables sur dix des principales entreprises du canton, «le manque de personnel qualifié est un phénomène durable». Ils peuvent donc en estimer directement les effets (graphique 4 en page 10). Au premier rang d’entre eux, on note bien sûr que la pénurie de personnel qualifié est un frein au développement. D’ailleurs, elle représente «une perte d’opportunités commerciales sur les marchés»: «C’est un frein à l’augmentation de productivité, un risque pour notre capacité de production qui est insuffisante et de non respect des délais de livraison», constate ainsi le responsable d’une entreprise qui réalise plus de 80% de ses affaires à l’étranger. Un autre, qui écoule des machines sur les marchés étrangers, note que «nous avons besoin d’ingénieurs qui doivent avoir la compétence technique, la maîtrise des langues, l’orientation client, l’aptitude à communiquer, la maîtrise du management des projets et la disponibilité pour des séjours à l’étranger: en conséquence, nos exigences sont élevées et difficiles à satisfaire.» Toujours au chapitre des effets du manque de personnel qualifié, le fait que les entreprises sont moins concurrentielles et qu’elles doivent parfois délocaliser pour aller chercher ailleurs les compétences qui leur manquent ici. >>>

Source: Observatoire fribourgeois de l’économie

DOSSIER SPECIAL

9


Dossier special

La pénurie de personnel qualifié n’est pas une spécialité fribourgeoise. Le problème est reconnu comme aigu dans tout le pays. L’association faîtière economiesuisse estime que «la formation et la recherche sont des éléments fondamentaux de notre prospérité. Les qualifications de la main-d’œuvre et des chercheurs garantissent le haut degré d’innovation de notre économie et de la valeur ajoutée des biens et services produits» dans notre pays. Elle évalue par exemple le manque actuel d’ingénieurs à 16’000, ce qui représente un manque de création de valeur estimé entre 2 et 3 milliards de francs par an. Certes, les entreprises sont conscientes de leur part de responsabilité quant à la formation d’une relève compétente qui assure leur pérennité. Mais les pouvoirs publics, garants d’une formation professionnelle et supérieure de haut niveau, sont aussi conscients de la gravité de ce phénomène. Dans son intervention lors de la réunion des entreprises correspondantes de l’Observatoire, le Conseiller d’Etat Beat Vonlanthen, en charge de l’économie et de l’emploi, a mis en exergue les moyens déployés pour répondre au «défi de la main-d’œuvre qualifiée». Beat Vonlanthen a cependant aussi relevé que les qualifications demandées, et celles qui sont formées, sont toujours plus pointues. Pour lui, le partenariat public-privé, à l’exemple de ce qui est réalisé entre Liebherr SA et l’Ecole d’ingénieurs et d’architectes de Fribourg, est certainement une solution à développer. Le temps presse cependant. Les besoins seront de plus en plus pressants ces prochaines années dans le canton. Car, son attractivité et les annonces récentes de l’agrandissement de UCB Farchim SA à Bulle ou de l’arrivée de Nespresso à Romont vont entrainer à terme la création de près de 3’000 emplois qualifiés dans le canton. Les trouvera-t-on sur place?

Source: Observatoire fribourgeois de l’économie

10


Le panel de l’Observatoire

L’Observatoire fribourgeois de l’économie est une initiative de la Chambre de commerce Fribourg à laquelle se sont associés l’Etat de Fribourg, les milieux économiques et les milieux académiques. Cette structure doit fournir aux acteurs du monde économique des signaux précurseurs pour agir préventivement en cas de mouvements économiques conjoncturels. Cette structure est à l’heure actuelle unique en Suisse de par son organisation et son type de travail. L’Observatoire interroge régulièrement un panel de 43 entreprises du canton, représentant toutes les branches d’activité et environ 7’000 emplois. Le résultat de ces sondages permet de dresser rapidement une photographie de la situation conjoncturelle et d’aborder en profondeur des thèmes économiques d’actualité pour le canton.

Forum des métiers START! 2013

Forum Fribourg: 29.01-03.02.2013

Suite au succès des trois premières manifestations en 2007, 2009 et 2011, l’Association du Forum des métiers (AFM) organise une nouvelle édition de START, exposition interactive cantonale sur les métiers et les voies de formation, du mardi 29 janvier au dimanche 3 février 2013 à Forum Fribourg. Ce salon est ouvert au grand public et destiné en priorité aux élèves des écoles du cycle d’orientation, en quête d’informations quant à leur avenir professionnel. Cette manifestation d’envergure est le fruit d’une étroite collaboration entre les milieux étatiques et patronaux, c’est-à-dire entre l’Union Patronale du canton de Fribourg, la Chambre de commerce Fribourg, le Service de la formation professionnelle et celui de l’orientation professionnelle et de la formation des adultes. La Chambre de commerce Fribourg qui soutient activement la formation professionnelle dans le canton est très impliquée dans l’organisation de ce forum des métiers. Pour l’édition 2013, l’AFM est présidée par Alain Riedo, Directeur et le mandat de chef de projet a été confié à Fabien Clément, responsable de projets.

Près de 70 exposants représentant plus de 200 métiers et formations. Un lieu d’interaction et de rencontre unique entre le monde de l’école et celui de l’économie.

Entrée libre / Eintritt frei ma-mE-jE / DI-mI-DO: 8.00-17.00 vE-sa / FR-sa: 8.00-21.00 DI / sO: 9.00-17.00

www.start-fr.ch

DOSSIER SPECIAL 11


Aménagements de bureaux Rte de la Gruyère 12A CH - 1709 FRIBOURG Tél. 026 424 06 40 www.apage.ch

Une Une carrosserie carrosserie et et bien bien plus plus encore. encore.

> Carrosserie Carrosserie Carrosserie Peinture > Peinture Peinture industrielle toutes industrielle Oldtimer structures Oldtimer > Oldtimer

info@carrosserienyfeler.ch info@carrosserienyfeler.ch www.carrosserienyfeler.ch www.carrosserienyfeler.ch Bulle

La pause-café avec

Machines à café professionnelles | distributeurs de boissons chaudes, froides & snacks Mise à disposition gratuite, location et vente info@tout-o-mat.ch | 021 921 67 44 | www.tout-o-mat.ch

12


En bref Cantin SA à Domdidier, leader dans le domaine de la tôlerie industrielle, change de propriétaire; la reprise est faite par Ducry-Holding, active dans le conseil en entreprise, qui misera sur le développement de nouveaux marchés et sur l’innovation; sa direction et ses places de travail sont maintenues. www.cantin.ch Delectis à Granges-Paccot a repris début 2012 le restaurant du Golf de Wallenried «le Disnöf»; une restauration dite «du marché» est proposée par le Chef Frédéric Duvoisin; le Disnöf est l’un des 18 restaurants gérés par la société Delectis. www.delectis.ch

Infoteam SA a ouvert un nouveau bureau à Lausanne; afin d’apporter un service de proximité au marché de l’Arc lémanique, la société informatique de Villars-sur-Glâne y a notamment aménagé plusieurs places de travail. www.infoteam.ch

LAURASTAR SA à Châtel-St-Denis, leader mondial en matière de systèmes de repassage, a remporté le prix de la technologie 2012 au Grand Prix de l’innovation de la Foire de Paris; son système Laurastar S7a a été primé sur les critères de technologies innovantes, avec sa semelle de repassage en 3D. www.laurastar.ch Rolle Primeurs en Gros SA à Fribourg a présenté sa nouvelle application «RP ROLLE PRIMEURS»; elle permet de passer des commandes directement à partir de son iPad, iPhone et PC; une avancée technologique dans le métier de distribution des produits frais. www.rolle-primeurs.ch Vous souhaitez communiquer des informations d’actualité et brèves (changements à la direction, ouverture d’une succursale, nouvelle labellisation ou encore lancement d’un nouveau produit), n’hésitez pas à transmettre vos «nouvelles» à echo@ccfribourg.ch

13


nouveaux membres La Chambre de commerce souhaite la bienvenue à ses nouveaux membres.

Agglomération de Fribourg | Fribourg | Corinne Margalhan-Ferrat | www.agglo-fr.ch Amon Consulting et Management SA | Marsens | Stefan Mühlemann | www.amon-consulting-sa.com Atelier d’architectes Charrière Partenaires SA | Granges-Paccot | Dominique Martignoni B&W utilitaires SA | Givisiez | Patrick Waeber | www.bw-utilitaires.ch Banque Raiffeisen de Marly | Marly | Jocelyn Corminboeuf | www.raiffeisen.ch Banque Raiffeisen Estavayer-Montagny | Estavayer-le-Lac | Thierry Haas | www.raiffeisen.ch/estavayer-montagny BG Assurances SA | Romont | Frédéric Bielmann | www.bgassurances.ch Collaud, Sansonnens et Fauguel | Fribourg | Jean-Jacques Collaud | www.etude-cs.ch Crausaz Sàrl | Châbles, Fribourg | Emmanuel Crausaz | www.crausazsarl.ch Datamed SA | Villars-sur-Glâne | Stephan Thommen | www.datamed.ch Dr. WiiCARE SA | Villars-sur-Glâne | Jean-Luc Michoud | www.dr-wiicare.com Euler Hermes Services SA | Lausanne | Shiva Dehghani | www.eulerhermes.ch Geneux Dancet SA | Fribourg | Hugo Schouwey | www.geneuxdancet.ch Gruyère Immo SA | Bulle | Jean-Bernard Droux | www.gruyere-immo.ch HCPR Consulting SA | Givisiez | Patrice Richard Implenia Entreprise Générale SA | Fribourg | Alain Winkel | www.implenia-eg.com In Situ Consulting SA | Vaulruz | Christian Amsler | www.iscsa.ch

La Poste Suisse PostFinance | Fribourg | Natacha Morand | www.postfinance.ch Luc Oberson Sàrl | Sâles | Luc Oberson Manpower SA | Bulle | Bruno Gonçalves | www.manpower.ch MCE Avocats | Fribourg | Antoine Eigenmann | www.mcelegal.ch Ristorante Gemelli SA | Fribourg | Jose Cardenas | www.gemelli-fr.ch ScanEquiPro | Vallon | Franck Ridderstrale THOT Rédaction | Fribourg | Jean-Christophe Emmenegger | www.thot-redaction.ch

14

BIENVENUE

J. Schori, Cheminées + Canaux SA | Granges-Paccot | Laurent Schori | www.schori-cheminees.ch


nouveaux membres

Venturi incubateur SA à Villaz-St-Pierre Le starter des start-up…

Membre de CPA Group SA, VENTURI Incubateur SA accélère l’entrée des start-up dans le monde de l’industrie.

Fraîchement établie dans les nouveaux locaux du Vivier à Villaz-St-Pierre, Venturi Incubateur SA est désormais prête à accueillir les jeunes pousses du monde industriel avec un accompagnement expérimenté et particulièrement proactif, tant sur les plans managérial et stratégique, que technique et opérationnel. La société glânoise propose ainsi aux start-up un environnement particulièrement adapté à leur développement, non seulement par la mise à disposition de surfaces de bureau ou d’ateliers mais encore par leur immersion au cœur d’un réseau d’entreprises maîtrisant le génie industriel. Soutenues par ceux qui ont réussi Actuellement, Venturi est en phase d’analyse des premiers dossiers de start-up souhaitant profiter de ce support spécifique de professionnels de l’industrie. Le soutien de Venturi leur permettra de se concentrer sur leur cœur de métier et d’accélérer la mise sur le marché de leur produit. Un comité de sélection a été nommé à cet effet et pourra s’appuyer sur CPA Group, ses différentes sociétés filles et Innobridge, ainsi que sur la grande expérience d’acteurs dirigeants au sein d’entreprises à la renommée mondiale, à savoir SGS et Logitech. Tous réunis par la maîtrise de l’industrialisation Au total, l’accélérateur pourra accueillir plus de 15 start-up. 850 m2 leur sont ainsi réservés au sein du centre technologique du Vivier, parmi des entreprises expérimentées dont les activités ont déjà trouvé leur pérennité. Ces jeunes entreprises auront ainsi une occasion unique de développer leurs produits innovants tout en répondant aux besoins de leurs clients. La compréhension et la maîtrise de l’industrialisation sont des éléments rassembleurs et sont un gage de synergies entre toutes les entreprises du site, petites et grandes. Venturi partage la vie des start-up Les start-up sont sélectionnées en fonction de leur potentiel dans des domaines technologiques ciblés. Des infrastructures de qualité, des appuis techniques et administratifs s’ajoutent à un soutien actif et proche dans les domaines managérial et stratégique. Enfin, Venturi Incubateur SA met en relation les porteurs de projets avec tous les acteurs pertinents de son propre réseau. Une rétribution de cette valeur ajoutée générée par l’accélérateur n’est mise en place effective que si les start-up rencontrent le succès nécessaire à la poursuite de leur aventure. Rattachée à une dynamique industrielle et mue par les besoins du marché, Venturi Incubateur SA est unique parmi les incubateurs, tant par son positionnement stratégique que géographique au cœur du canton de Fribourg. C’est une initiative de CPA Group SA et Innobridge.

Une entreprise de CPA Group SA Zi du Vivier 22 1690 Villaz-St-Pierre T. 026 653 72 10 F. 026 653 72 11 info@venturi.vivier.ch www.venturi.vivier.ch

15


PUBLIreportage

Etablissements Techniques Fragnière SA – ETF Passage de témoin générationnel à la succursale de Givisiez ! Ce printemps marque un passage de témoins à la tête de la succursale de Givisiez. Après 15 ans de direction (depuis 1997 à Fribourg, puis dès 2008 à Givisiez), Bernard Meury transmet la flamme à son fils Laurent, qui a rejoint le groupe ETF en 2011. Bernard Meury reste actif au sein de la société :

« Je saisis cette opportunité pour remercier très sincèrement, Messieurs Georges et Alexandre Fragnière, de la confiance témoignée durant ces nombreuses années passées à la Direction, sans oublier tous les collaborateurs qui m’ont aidé dans ma tâche. »

M. Alexandre Fragnière (à gauche), directeur du Groupe Fragnière, se félicite du passage de témoin entre Laurent Meury et son père Bernard.

La succursale de Givisiez compte 54 personnes actives dans l’administration et la technique. Elle forme pas moins de 16 apprentis.

Dépannage 24h/24h

0848 595 595

Laurent Meury a obtenu le CFC de mécanicien-électricien en 1997 avec maturité professionnelle. Il a complété sa formation par l’obtention d’un diplôme d’ingénieur EurEta, acquérant ainsi de l’expérience dans la gestion de projets et de personnel dans le milieu industriel de production. En 2010, il suit les cours CFST de la SU VA , pa rac h evé s pa r u n nou ve au diplôme de chargé de sécurité. Durant son temps libre, il pratique la montagne, le golf et le ski. Les champs d’activité d’ETF sont multiples : installations électriques, domotique, téléphonie et multimédia, paratonnerres, élaboration technique et de projets ... À noter aussi un service de dépannage 24h sur 24 au 0848 595 595, hautement apprécié de sa clientèle, et des régies immobilières. Cette palette de prestations permet un contrôle complet des projets, au travers d’un seul interlocuteur compétent.

Siège principal à Bulle :

ETF, Route de Riaz 3, 1630 Bulle

Succursale de Givisiez :

ETF, Rue Pierre-Yerly 4, 1762 Givisiez, 026 425 85 85

210x263_PR_Coated.indd 1

16

www.etf.ch

29.05.12 09:37


nos membres

MEGGITT SA à Villars-sur-Glâne C’est en 1952, il y a 60 ans, que Vibro-Meter était fondée par Dr. Adolphe Merkle, à Villars-sur-Glâne. En 1998, la société se faisait racheter par le groupe britannique MEGGITT PLC. Aujourd’hui, elle fait donc partie d’un groupe d’ingénierie international innovant, actif dans les systèmes de capteurs de haute technologie et dans l’industrie aéronautique. Le groupe Meggitt, dont le siège est en Angleterre, est constitué de plus de 10’000 collaborateurs à travers le monde. Ses sociétés sont organisées en cinq unités stratégiques: Aircraft Braking Systems | Control Systems | Polymers and Composites | Sensing Systems | Development Group. Meggitt SA à Villars-sur-Glâne fait partie de l’unité «Meggitt Sensing Systems». Elle produit des systèmes de mesure permettant d’améliorer la sécurité, l’impact écologique et l’efficacité des turbines dans les domaines de l’aéronautique, de l’industrie spatiale et de la production d’énergie. Leader mondial sur un marché très compétitif, elle emploie environ 550 personnes. Elle est reconnue mondialement depuis des dizaines d’années pour la qualité de ses produits (développés, produits et vendus). Sa gamme de produits est adaptée à une large gamme d’applications. Dans le domaine de l’aéronautique et de l’industrie spatiale: avions commerciaux, hélicoptères civils et militaires, fusées et satellites; dans le domaine de la production d’énergie, de la production de pétrole et de gaz naturel, la pétrochimie et la marine: turbines à gaz, à vapeur et hydrauliques, générateurs, propulsion de navires.

Rte de Moncor 4 Case postale 1616 1701 Fribourg T. 026 407 11 11 F. 026 407 16 60 info@ch.meggitt.com www.meggitt.com

La Passat Alltrack. Souveraine sur tous terrains. La Passat Alltrack associe pour la première fois un moteur essence 2.0 l TSI 210 ch (155 kW), une boîte à double embrayage DSG et une transmission intégrale permanente 4MOTION. Grâce à ce concept de propulsion, au mode tout-terrain et à la garde au sol surélevée, profitez à tout moment de belles échappées dans la nature. Seuils de portes dominants, passages de roues élargis et robuste protection du bas de caisse complètent son design affirmé. Avec ses divers systèmes d’assistance, la nouvelle Passat Alltrack vous offre aussi un remarquable confort de conduite dans la jungle des villes. La Passat Alltrack 2.0 l, 210 ch (155 kW) TSI, DSG à 6 rapports 4MOTION, est à vous dès fr. 55’150.–* ou fr. 649.95/mois**.

Lorsqu’une voiture met l’innovation à la portée de tous, alors c’est la voiture par excellence: Das Auto. * Consommation en énergie: 8.6 l/100 km, émissions de CO2: 199 g/km (moyenne de toutes les voitures neuves commercialisées: 159 g/km), catégorie de rendement énergétique: F. Prix conseillé. Modèle représenté, suréquipements incl. fr. 57’060.–. **Exemple de leasing pour un financement via AMAG LEASING AG: taux d’intérêt annuel effectif 5.54% (12–48 mois), durée 48 mois (10’000 km/an), prix d’achat comptant fr. 55’150.–. Acompte 10% fr. 5’515.–, mensualité fr. 649.95. Hors casco complète obligatoire. Tous les prix TVA 8% incl. Il est interdit d’accorder un crédit susceptible d’entraîner le surendettement du consommateur.

AMAG RETAIL Fribourg

Partenaires de vente:

Rte de Villars 103, 1701 Fribourg Tél. +41 26 408 41 41, www.fribourg.amag.ch

AMAG RETAIL Bulle, Rte de Villars 103, 1701 Fribourg, Tél. 026 916 13 13 AMAG RETAIL Morat, Route de Berne 11, 3280 Morat, Tél. 026 672 84 84

17


nos MEMBRES

ecab à Granges-Paccot 1812-2012, l’Etablissement cantonal d’assurance des bâtiments (ECAB) de Fribourg fête son bicentenaire. Deux siècles d’évolution qui lui permettent aujourd’hui de développer des champs d’activité dans l’assurance, l’intervention, la prévention et comme partenaire social. L’ECAB a pour but d’offrir à ses clients - les propriétaires immobiliers - une assurance immobilière et une sécurité optimales basées sur la solidarité. De par ses compétences, ses prestations actuelles se déclinent:

Maison-de-Montenach 1 Case postale 486 1763 Granges-Paccot T. 026 305 92 92 F. 026 305 92 91 info@ecab.ch www.ecab.ch

• comme assureur immobilier exclusif - offre des prestations en lien avec les bâtiments, un règlement des sinistres et une sécurité financière totale, même en cas de catastrophe naturelle; • comme instance de prévention et de défense contre le feu et les éléments naturels - souhaite offrir une sécurité optimale pour les personnes, les biens et l’environnement, sur l’ensemble du territoire cantonal; • comme partenaire socio-économique - privilégie le travail en réseau, entretenant d’excellentes relations avec tous ses partenaires. Assurés, citoyens, l’Etat et ses services, ses instances faîtières, les communes, les autres assureurs publics et privés, les corps de sapeurs-pompiers, les commissions d’estimation, les banques, toutes personnes et instances qui entrent en contact avec elle. L’ECAB assure plus de 113’000 bâtiments pour une valeur de 75 milliards de francs. Avec plus de 50 collaborateurs, il effectue plus de 7’000 estimations par année.

BAYER INTERNATIONAL SA à Fribourg Bayer International SA fête cette année ses 50 ans de présence à Fribourg. Le groupe Bayer organise ses activités sur trois entités opérationnelles: Healthcare dans le secteur de la santé, CropScience pour l’alimentation et MaterialScience pour la fabrication de matériaux de qualité supérieure. Fondée en 1863 en Allemagne, Bayer a marqué son histoire d’événements importants avec notamment la découverte de l’Aspirine® en 1888 ou l’utilisation de Bayer Makrolon® pour la fabrication du premier CD en 1982. Alors que le premier site en Suisse avait été implanté à Zurich en 1952, Fribourg a accueilli ce fleuron de l’industrie en 1962. Bayer International Fribourg occupe le rôle de société de distribution des produits de MaterialScience pour les régions Europe, Proche-Orient et Afrique. Bayer International Fribourg gère donc le marketing et la vente à l’international des produits de Bayer MaterialScience. L’entreprise réalise une grande partie de son chiffre d’affaires grâce à des produits leaders sur le marché mondial. Le portefeuille de l’entité opérationnelle est réparti sur trois domaines: les polyuréthanes (matières premières pour mousses souples et rigides), les polycarbonates (matières plastiques polyvalentes comme Makrolon®), les revêtements, adhésifs et spécialités (matières premières pour vernis, adhésifs et matériaux d’étanchéité). Dirigée par Rainer W. Schorr, Bayer International Fribourg compte environ 100 emplois.

18

Rte de Beaumont 10 1700 Fribourg T. 026 422 81 61 F. 026 422 81 76 info-fribourg@bayer.com www.bayerinternational.com


frigaz SA à Givisiez Frigaz a bien résisté à la baisse de la demande en gaz naturel de chauffage due aux températures exceptionnellement élevées de 2011. Avec une baisse de 3,7%, la société fribourgeoise se maintient à 7 points au-dessus de la moyenne suisse. Son chiffre d’affaires 2011 s’élève à 58,5 millions de francs et le bénéfice net à 6,7 millions. Ces résultats démontrent que Frigaz a choisi les bonnes options en axant sa stratégie sur le développement du réseau et la diversification de ses offres. La clientèle est en hausse de 14%. Cette augmentation a nécessité une extension du réseau de 25,5 km, représentant un investissement de plus de 7 millions de francs. Le réseau de Frigaz dépasse aujourd’hui les 400 km. Le gaz a le vent en poupe et se profile aujourd’hui comme une source d’énergie économique, écologique et fiable à long terme. Frigaz devient alors un fournisseur de solutions globales en approvisionnant ses clients en chaleur, en électricité et en gaz. Le chauffage à distance et la production d’électricité par couplage chaleurforce intéressent de plus en plus d’entreprises et d’institutions publiques. Frigaz entend conquérir ces nouveaux marchés en proposant des produits et des services liés à ces technologies du futur. Après 3 ans de présidence, Jean Bourgknecht, vice-syndic de la ville de Fribourg, cède son siège à Dominique Gachoud, le futur directeur général de Groupe E.

Route des Fluides 1 Case postale 1762 Givisiez T. 026 350 11 60 F. 026 350 11 64 frigaz@frigaz.ch www.frigaz.ch

EXPERTISES ET RÉVISION - CONSEILS JURIDIQUES ET FISCAUX

PARTENAIRE D'ENTREPRISES RÉGIONALES

FRIBOURG - BULLE - LAUSANNE - YVERDON - GENÈVE - LA CHAUX-DE-FONDS - SAIGNELÉGIER Fribourg, rue des Pilettes 3, 026 422 72 00

www.fiduconsult.ch

Bulle, rue Lécheretta 11, 026 913 00 40

EXPERTS-RÉVISEURS AGRÉÉS

nos membres 19


Unsere Mitglieder

2011, ein schwieriges Jahr für die exogene Wirtschaftsförderung: Das Ende des BonnyBeschlusses für den Kanton Freiburg, die Krise des starken Frankens und der internationale Druck auf die Schweizer Steuerpolitik.

WIRTSCHAFTSFÖRDERUNG KANTON FREIBURG Bilanz 2011

siedlungsprojekte werden mittelfristig rund 300 neue Arbeitsplätze schaffen. Für die internationale Wirtschaftsförderung ist die Zusammenarbeit mit der Vereinigung Greater Geneva Berne area (GGBa) das wichtigste Instrument der Westschweizer Kantone. Die sich in der Startphase befindende GGBa hat für die kleineren Kantone wie Freiburg noch nicht den gewünschten Erfolg gebracht.

Jean-Luc Mossier ist seit 2011 Direktor der Wirtschaftsförderung Kanton Freiburg.

en français:

www.ccfribourg.ch/ information/actualites

Bd de Pérolles 25 Postfach 1350 1701 Freiburg T 026 304 14 00 F 026 304 14 01 www.promfr.ch

20

2011 war für die Schweizer Unternehmen aufgrund der konjunkturell unsicheren Lage und der Frankenstärke kein leichtes Jahr. Das Ende des Bonny-Beschlusses war für den Kanton Freiburg auch ein wesentlicher Bestandteil des Jahres 2011. Diese verschiedenen Faktoren erklären die im Vergleich zu den Vorjahren quantitativ rückläufigen Resultate. Zwar konnte mit insgesamt 27 Ansiedlungs- und Erweiterungsprojekten die Zahl der Projekte in etwa gehalten werden (Vorjahr 30), doch mit 420 angekündigten Arbeitsplätzen realisieren die 27 investierenden Unternehmen kleinere Projekte als vor Jahresfrist. Mit rund 830 angekündigten Arbeitsplätzen war die Zahl im Rekordjahr 2010 fast doppelt so hoch. Volkswirtschaftsdirektor Beat Vonlanthen will in den nächsten Jahren das Hauptaugenmerk verstärkt auf das qualitative Wachstum legen: «Die jüngsten Entwicklungen und Kritiken in anderen Regionen zeigen, dass das rein quantitative Wachstum seine Grenzen hat. Der Kanton Freiburg hat es heute in der Hand, einen anderen Weg einzuschlagen. Deshalb wird die Fokussierung auf ein qualitatives Wachstum für die Entwicklung unserer Wirtschaft entscheidend sein.» Exogene Wirtschaftsförderung Im vergangenen Jahr haben sich 6 Schweizer und 14 ausländische Unternehmen neu im Kanton Freiburg niedergelassen. Die 20 An-

Endogene Wirtschaftsförderung 2011 unterstützte die Wirtschaftsförderung insgesamt 7 Ansiedlungs- und Erweiterungsprojekte von Freiburger Unternehmen. Diese Unternehmen sehen die Schaffung von rund 120 neuen Arbeitsplätzen vor. Zusätzlich wurden 44 Unternehmen bei ihrer Suche nach einem geeigneten Grundstück oder Räumlichkeiten unterstützt, und über 150 Unternehmen oder Projektträger wurden verschiedenen Partnern der Wirtschaftsförderung zugewiesen, wie zum Beispiel Fri Up oder der Bürgschaft Freiburg. Unternehmensgründungen Seit 2011 ist die Wirtschaftsförderung Kanton Freiburg mit der Umsetzung des Projektes auf dem Cardinal-Areal auch direkt am Prozess «Unternehmensgründungen» beteiligt. Sie gehörte zur dreigliedrigen Arbeitsgruppe Staat-Gemeinde-EPFL, welche die Machbarkeit des Innovationsparks auf dem ehemaligen Brauereigelände bestätigt und die strategische Stossrichtung skizziert hat. Heute sitzt die Wirtschaftsförderung der Projektleitung vor und wird im Rahmen des Projektes blueFACTORY mehrere Inhaltsprojekte künftiger Nutzer des Cardinal-Areals aktiv unterstützen. Neue Regionalpolitik 2011 konnte die Wirtschaftsförderung Kanton Freiburg das erste NRP-Vierjahresprogramm erfolgreich abschliessen. Seit der Einführung im Jahr 2008 konnte der Kanton Freiburg insgesamt 47 Projekte unterstützen, die zu einer Verbesserung der regionalen Entwicklung beitragen. Bund und Kanton haben diese mit rund 25 Mio. Franken unterstützt. 2011 wurde bereits intensiv an der Vorbereitung des Umsetzungsprogrammes für die Jahre 2012-2015 gearbeitet.


la ccf presente ses collaborateurs

VERUSKA ROULIN

L’intérêt, sa source d’inspiration

Depuis mai 2011, Veruska Roulin est de retour à la Chambre de commerce. Elle y avait tout d’abord travaillé durant les années 90 à 94 en tant que comptable. Elle gérait notamment, aux côtés de Georges Gaillard, divers secrétariats domiciliés à la CCF. De plus, elle était la secrétaire du Club de Publicité Fribourg. C’est à la naissance de son premier fils que Veruska quitte la CCF pour s’occuper pleinement de sa famille. Parallèlement à son rôle de mère au foyer, Veruska a tenu à son domicile, pendant une dizaine d’années, la comptabilité de divers indépendants et de sociétés sportives. Elle établissait également les décomptes TVA et les déclarations d’impôts pour des particuliers.

De la comptabilité en passant par l’administration pour accéder au commerce international, un parcours atypique. Cette rubrique du magazine ECHO a pour but de présenter aux lecteurs et membres de la Chambre de commerce les collaborateurs CCF. Elle permettra à tous de faire connaissance avec celles et ceux qui ne pourraient être qu’une voix au téléphone.

Ses deux enfants scolarisés, Veruska décide alors de s’engager à nouveau dans la vie professionnelle et débute par des remplacements dans le domaine de l’administration. Ensuite, grâce à ses connaissances d’italien (sa langue maternelle), elle commence en 2004 en tant qu’assistante administrative auprès d’un bureau d’ingénieurs de la place, dont la maison mère se trouve au Tessin. Elle débute à mi-temps, mais très vite elle augmente son pourcentage à 70%. En 2010, en dehors de son activité professionnelle, Veruska entreprend une formation en ressources humaines et obtient le certificat de gestion en personnel. Désireuse de poursuivre dans ce domaine, elle quitte son emploi pour rejoindre le département de comptabilité et de ressources humaines du Foyer de Bouleyres à Bulle, un home pour personnes âgées. 2011, de retour à la CCF, Veruska travaille au département «Commerce international» et s’occupe principalement de légaliser et de contrôler les documents d’exportation, tels que les certificats d’origine, les factures, les listes de prix, les déterminations d’origine et autres documents. Veruska organise aussi des séminaires «Export», en collaboration avec Virginie Romanens, responsable du département. Elle remplace également Sandra Leuthold, durant ses absences, pour les Carnets ATA. Etant donné son intérêt ainsi que pour parfaire sa formation, la Chambre de commerce lui a donné l’opportunité de suivre, durant cette année, divers cours liés au commerce international. Veruska s’occupe également de la Caisse d’allocations familiales, en tant que secrétaire. Elle répond aux demandes des employeurs et octroie les allocations familiales aux employés, en collaboration avec Lucienne Brandt, administratrice de la Caisse.

Veruska Roulin T. 026 347 12 31 F. 026 347 12 39 vroulin@ccfribourg.ch www.ccfribourg.ch

rg u o b i 91 A Fr322 10 026

Je suis écouté et encouragé Gestionnaire de talents

Nous avons besoin des meilleurs pour perpétuer l’excellence

21


Bâtir avec énergie

Enrico Baiutti SA Rte de Chésalles 54 Case postale 26 1723 Marly 1 T. 026 439 96 10 www.baiutti.ch

Steuer- und Unternehmensberatung Conseil fiscal d’entreprise, fiduciaire Stadelmann Treuhand AG, Edgar Stadelmann, dipl. Steuerexperte/Expert fiscal diplômé, Freiburg/Fribourg Mitglied der T 026 359 25 25 | info@stadelmanntreuhand.ch | www.stadelmanntreuhand.ch rz_ins_190x63echo_cmyk-schwarz.indd 1

Poids-lourds, utilitaires, voitures? A Bulle, découvrez notre large palette de véhicules en location ou achat, adaptés à vos besoins spécifiques.

www.garage-barras.ch • www.verdel.ch • www.bfs-swiss.ch

22

01.02.12 08:07


commerce international

AELE-UKRAINE Un nouvel accord

Accord de libre-échange AELE-Ukraine en vigueur depuis le 1er juin 2012

L’accord multilatéral de libre-échange AELE–Ukraine prévoit essentiellement le démantèlement tarifaire et un accès facilité au marché pour les entreprises des pays parties à l’accord. Selon une circulaire de l’Administration fédérale des douanes, le démantèlement tarifaire profite à toutes les marchandises figurant aux chapitres 25 à 97 du tarif des douanes, sauf les quelques produits agricoles contenus dans ces chapitres. L’accord de libre-échange AELE-Ukraine s’applique aussi aux produits agricoles transformés et aux poissons et produits de la mer. Le démantèlement tarifaire se fait de façon asymétrique, selon la circulaire. Tandis que les Etats de l’AELE, dont la Suisse, ont réduit ou supprimé leurs droits de douane et autres redevances en une fois au moment de l’entrée en vigueur de l’accord, l’Ukraine bénéficie d’une période transitoire pour démanteler ses droits de douane par étapes jusqu’au libre-échange intégral en 2022. En matière d’origine, le protocole d’origine correspond dans une large mesure au modèle paneuro-méditerranéen. Cependant, il ne prévoit, jusqu’à nouvel avis, que le cumul bilatéral. Un cumul diagonal, par exemple avec l’UE, n’est pas possible. En parallèle avec l’accord multilatéral de libre-échange AELE-Ukraine, la Suisse a conclu un accord agricole bilatéral avec l’Ukraine. Cet accord couvre certains produits agricoles de base des chapitres 1 à 24.

Administration fédérale des douanes AFD Direction générale des douanes Monbijoustrasse 40 3011 Berne T. 031 322 65 11 F. 031 322 65 11 www.ezv.admin.ch

23


Internationaler Handel

Preiserhöhung für die Carnets ATA und CPD ab dem 1. Juli 2012

CARNETS ATA UND CPD Neue Tarife

Die Finanzordnung der Vereinigung der Schweizer Handelskammern wurde überarbeitet und ist am 20. Mai 2012 in Kraft getreten. Sie bestimmt eine Erhöhung der Basisgebühr der Carnets ATA/CPD. Da die Tarife in den letzten 10 Jahren unverändert blieben, musste die Vereinigung der Schweizer Handelskammern eine Anpassung vornehmen. Die neuen Tarife sind am 1. Januar 2012 in Kraft getreten. Sandra Leuthold T. 026 347 12 38 F. 026 347 12 39 sleuthold@ccfribourg.ch www.ccfribourg.ch

e-learning permet d’acquérir des connaissances de base dans le domaine de l‘origine et des accords de libre-échange.

Was den Kanton Freiburg anbelangt, hat sich die HKF für einen Aufschub entschieden und wird die neuen Tarife ab dem 1. Juli 2012 anwenden. Somit gelten ab 1. Juli dieses Jahres folgende Basisgebühren für die Carnets ATA/CPD: • Mitglieder der HKF: CHF 80.- (statt CHF 64.-) • Nichtmitglieder der HKF: CHF 105.- (statt CHF 89.-)

E-LEARNING

Nouvelle formation électronique

Un examen du système «Exportateur Agréé» effectué par l‘Administration fédérale des douanes (AFD) a confirmé que la formation constitue le moyen le plus efficace afin de garantir une meilleure qualité en matière d‘établissement de preuves d‘origine. C‘est pourquoi, l‘AFD a élaboré une formation électronique «e-learning» de base à laquelle s‘ajouteront des cours pour les Exportateurs Agréés dispensés par les Directions d‘arrondissement. La formation «Origine préférentielle et Accords de libre-échange» a été réalisée afin de soutenir les entreprises actives dans le secteur de l‘exportation, respectivement à encourager l‘acquisition des connaissances fondamentales dans le domaine de l‘origine et des accords de libre-échange.

Administration fédérale des douanes AFD Direction générale des douanes Monbijoustrasse 40 3011 Berne T. 031 322 65 11 F. 031 322 65 11 www.ezv.admin.ch

24

Elle donne une vue d‘ensemble des différents accords de libre-échange et de leurs principales particularités. La formation a pour but de simplifier l‘assimilation des notions de base permettant de déterminer l‘origine préférentielle d‘un produit dans le cadre des accords de libreéchange. L‘e-learning ne remplace pas un traitement approfondi de la matière, mais permet d‘en faciliter la première approche. La formation s‘adresse à tout exportateur qui demande la délivrance ou établi des preuves d‘origine et en particulier aux futurs Exportateurs Agréés. Les fournisseurs sur territoire suisse confrontés à ce thème peuvent également en profiter. La formation est accessible depuis le lien suivant: www.origine.admin.ch


economie du canton

NESTLÉ NESPRESSO SA e Un 3 centre de production à Romont

La construction du 3e centre de production débutera en fin d’année.

Nestlé Nespresso SA est le pionnier et la référence sur le marché du café portionné haut de gamme. Elle est présente dans plus de 50 pays et compte plus de 7’000 employés, dont 2’000 collaborateurs en Suisse, répartis dans deux centres de production, sa filiale suisse et son siège social international. Avec son 3e centre de production à Romont, Nespresso sera en mesure de répondre, dans les années à venir, à la demande croissante des consommateurs du monde entier pour son café de la plus haute qualité. Les travaux de construction sur le site de Romont devraient débuter à la fin de l’année et le centre de production devrait être opérationnel d’ici à la fin du premier semestre 2015. D’ici là, Nespresso aura investi environ CHF 300 millions et prévoit la création de plus de 400 emplois directs à terme. En plus, Nespresso considérera une potentielle extension, dans un deuxième temps, pour répondre à la demande croissante des consommateurs pour ses Grands Crus. Cette nouvelle infrastructure intégrera des technologies de pointe afin d’accroître l’efficacité et la productivité tout en réduisant au maximum l’impact environnemental. Le nouveau site va ainsi capitaliser sur l’expérience acquise dans les centres de production d’Orbe et d’Avenches. Le site choisi dans la zone industrielle «En Raboud» se trouve dans l’une des sept zones stratégiques d’activités d’importance cantonale, à proximité immédiate de la ligne de chemin de fer Berne-Fribourg-Lausanne. Ce projet est d’une importance stratégique pour le canton de Fribourg. Il permet une utilisation cohérente des forces économiques existantes (secteur alimentaire). Dans le même temps, il renforce le secteur émergent du «Food Tech». Après avoir dûment examiné de nombreuses options, Nespresso a choisi la Suisse pour implanter son 3e centre de production. «Nespresso est une société née en Suisse, qui fait aujourd’hui figure de référence dans le monde pour l’exceptionnelle qualité de ses cafés. Le choix de Nespresso d’investir dans la commune de Romont s’appuie avant tout sur l’excellence suisse et la proximité des équipes Nespresso en place. De plus, la commune de Romont offre les critères objectifs d’un site central en terme logistique, des infrastructures solides et le professionnalisme d’une main d’oeuvre qualifiée – facteurs déterminants dans le développement passé et futur de Nespresso», déclare Patrice Bula, Directeur Général de Nestlé SA, en charge des unités d’affaires stratégiques, marketing et ventes, et Président de Nespresso. «La décision de Nespresso d’investir ici souligne une fois de plus l’engagement de Nestlé envers la Suisse», dit Eugenio Simioni, Directeur Général de Nestlé Suisse SA. «Elle confirme également la confiance à long terme que place Nestlé dans la place industrielle suisse.»

Julian Liew Diane Duperret Corporate PR & Public Affairs Manager Associate Corporate PR Manager T. 021 796 97 42 T. 021 796 92 89 www.nestlenespresso.com

25


Réunir tous vos experts au même endroit, c’est bien. Les réunir tous au bon endroit, c’est mieux.

Etre au même endroit a peu de sens sans compréhension mutuelle. Nos équipes internationales travaillent en étroite collaboration avec les vôtres pour vous aider à relever les défis et saisir les opportunités. Vous trouverez plus d’informations sur www.ey.com/ch.

© 2012 EYGM Limited. All Rights Reserved.

See More | Cooperation

1-008-12_Anz_CVCI_190x136.indd 1

17.01.12 16:57

www.vonbergensa.ch

von Bergen SA

Route de l’Industrie 94 CH-1564 Domdidier Tél. +41 26 676 60 60 Fax. +41 26 676 60 70 info@vonbergensa.ch

Transports nationaux et internationaux, logistique, stockage, manutention et levage 6 sites : Domdidier, La Chaux-de-Fonds, Romanel-sur-Lausanne, Meyrin, Martigny, Regensdorf

26


service aux entreprises

fri up

Le chéquier-créateurs, un carnet de bons-horaires

Afin d’encadrer encore mieux les jeunes entrepreneurs, Fri Up lance le chéquier-créateurs, une sorte de carnet de chèques contenant des bons-horaires dans des domaines essentiels à la mise sur pied et à la croissance des start-up: finance, assurances, communication, réseautage… Ce chéquier permettra au nouvel entrepreneur (le mentoré) de disposer gratuitement du conseil d’une personne d’expérience en affaires (le mentor). Quant au mentor, il contribue à l’évolution de la force entrepreneuriale cantonale tout en accédant à un nouveau potentiel d’affaires. «Partager tout comme faire circuler l’expérience et le savoir entre entrepreneurs aguerris et patrons de start-up constitue une excellente manière de conduire notre économie sur le chemin d’une prospérité durable» se réjouit Beat Vonlanthen, Directeur de l’économie et de l’emploi du canton de Fribourg.

Les jeunes entrepreneurs disposeront désormais d’un carnet de bonshoraires dans des domaines essentiels à la mise sur pied et à la croissance d’une start-up. Ils accèdent ainsi à une relation privilégiée avec les acteurs du tissu économique régional.

Une cinquantaine de chéquiers seront donc distribués tous les ans aux créateurs qui bénéficient du coaching de l’association, avec ou sans hébergement. Ceux-ci recevront ce chéquier une seule fois durant leur accompagnement de 2 ans et auront la possibilité de le faire valoir auprès de professionnels régionaux qui l’alimentent: Banque Cantonale de Fribourg, Chambre de commerce Fribourg, Capital Risque Fribourg, Promotion économique du canton de Fribourg, Union patronale du canton de Fribourg, Fédération Patronale et Economique, la Bâloise Assurances, KPMG, Groupe E, Bise Meubles et ACTALIS. Nouvelles collaborations dans le viseur! Fruit de la Nouvelle Politique Régionale (NPR), ce projet constitue un nouvel outil de développement entrepreneurial tout en renforçant les interactions entre acteurs du réseau local. «Je suis convaincu que c’est en encourageant ce type de projets que notre canton peut améliorer encore davantage son attractivité et sa compétitivité», souligne Beat Vonlanthen. Et d’ajouter: «Depuis des années, Fribourg sème les graines de l’innovation et peut se targuer aujourd’hui de récolter gentiment les fruits de sa stratégie économique offensive et de son dynamisme économique. Un outil comme le chéquier-créateurs renforce encore ce développement en cherchant à garantir de nouveaux emplois à forte valeur ajoutée.» De plus, ce chéquier-créateurs est une première dans le canton! Il a l’avantage de pénétrer le cœur de cibles des partenaires et parrains de l’association Fri Up et d’offrir aux créateurs des solutions directes à leurs besoins. De plus, les jeunes entrepreneurs bénéficieront d’un accès privilégié à un responsable ou cadre dirigeant des entreprises présentes dans le chéquier. Au fil des années, ce chéquier sera amené à s’étoffer. Fri Up espère ainsi compter sur de nouvelles collaborations notamment dans les secteurs télécom, automobile, informatique et juridique.

BON

BON 1 eNtrée

1 ENTRéE à l’APéRITIF DU PRINTEMPs

1 ENTRéE à l’APéRITIF DU PRINTEMPs

ChAMBRE DE COMMERCE FRIBOURG Rte du Jura 37 1700 FRIBOURG www.ccfribourg.ch NOM: PRéNOM: FONCTION: Tél. E-MAIl:

Riedo Alain Directeur 026 347 12 20 ariedo@ccfribourg.ch

Participation de la CCF au chéquier

CHEQUIER

Rte de la Fonderie 2 Case postale 235 1705 Fribourg T. 026 425 45 00 F. 026 425 45 01 office@friup.ch www.friup.ch

27


A votre disposition pour des services de comptabilité, d´audit et de fiscalité.

Markus Jungo

partenaires:

Expert-comptable dipl.

Dominique de Raemy Spéc. en finance et comptabilité avec brevet fédéral

T R E U H A N D C O T T I N G AG

Rte des Arsenaux 41 Case postale 270 CH-1705 Fribourg Tél. 026 347 28 80 Fax 026 347 28 90 office@revicor.ch www.revicor.ch

Remicom Fribourg Place de la Gare 5 1630 Bulle 026 322 28 28 fribourg@remicom.com

www.remicom.com

Acheter Vendre

un commerce ou une entreprise

Plus qu’une quincaillerie! C’est votre centre de fournitures artisanales et industrielles

www.commercedeferfrib.ch Rue de Lausanne 85 Route des Daillettes 13-15 026 351 67 67 1701 Fribourg 026 422 77 77

28


associations

cees

Le développement durable

Encore faut-il se mettre d’accord sur la signification du développement durable. Appliqué sur l’ensemble de nos activités, sur notre environnement de tous les jours, dans notre vie quotidienne et dans nos choix professionnels, le développement durable peut devenir un obstacle considérable.

Environnement, énergie et sécurité: trois thèmes d’importance si on les place dans le contexte d’un développement durable!

Il s’agit d’un domaine de plus en plus complexe à mesure que nous avançons dans les méthodes d’analyse et dans le développement de moyens de préserver notre environnement; nous constatons de nouvelles sources d’inquiétudes et de remise en question. Le développement durable est un ensemble de facteurs qui tentent de réduire au minimum notre impact sur notre environnement, de faire usage de nos ressources de manière réfléchie et pondérée et de nous assurer que nos méthodes de production soient sûres et sans danger pour les personnes et pour l’environnement.

Tenir compte de la totalité de ces paramètres relève du défi et c’est là que nous intervenons. Le Club Environnement Energie Sécurité (CEES) se veut une plateforme d’échanges entre professionnels; un rendez-vous régulier où les informations sont adaptées aux utilisateurs et à la pratique quotidienne, étayé par des expériences pratiques partagées entre nos membres. Nos programmes et formations sont établis en fonction de l’actualité et des besoins concrets de nos membres. Le CEES en quelques chiffres… Issu de la fusion de trois associations en mai 2000, le CEES réunit en moyenne plus de 200 membres, majoritairement des PME. Nous organisons une dizaine d’événements par année. En règle générale, nos 5 à 7, nos forums et nos journées de formation sont encadrés par des praticiens chevronnés actifs dans les branches respectives. Notre collaboration étroite avec les services de l’Etat et les organismes spécialisés nous permet d’offrir à nos membres un lien privilégié pour tout ce qui a trait aux questions environnementales, énergétiques ou sécuritaires. Nous vous invitons à assister à l’une de nos prochaines manifestations afin de vous convaincre. Notre site Internet www.cees.ch vous renseigne dès à présent sur nos programmes et nos activités en général.

Georges Baechler, président CEES

Rte du Jura 37 Case postale 304 1701 Fribourg T. 026 347 12 27 F. 026 347 12 39 info@cees.ch

29


Publireportage

Le leasing de biens d’investissement, vous garantit vos liquidités Pour une entreprise, pour être compétititif, il est important d’être équipé des outils les plus performants. Bien souvent, cela demande d’importants investissements qui peuvent immobiliser des liquidités utiles au bon fonctionnement courant de votre entreprise. Grâce au leasing de biens d’investissement, vous n’immobilisez pas vos fonds et vous disposez ainsi de suffisamment de liquidités pour les dépenses courantes telles que les salaires et les loyers.

Nos conseillers entreprises dans votre région

Il vous permet également de réagir immédiatement aux opportunités du marché et vous doter des outils de production les plus modernes, garantissant ainsi votre compétitivité. Vous préservez ainsi votre flexibilité financière tout en bénéficiant généralement d’un taux plus avantageux que les crédits classiques sans garantie. Parce que la situation de chaque entreprise est bien spécifique, Raiffeisen propose différents types de leasing, adapté à chaque besoin. N’hésitez pas à consulter votre conseiller. Ensemble, nous trouverons le produit qui s’adapte le mieux à vos besoins. Produits de leasing

Région Sarine Daniel Feyer Tél. 026 409 74 20

Région Broye-Lac Cédric Margueron Tél. 026 676 91 03

Région Glâne Laurent Maudry Tél. 026 651 90 00

Région Gruyère-Veveyse Sébastien Perroud Tél. 026 913 27 20

mensualités de leasing fixes

Echéance

mensualités de leasing progressives mensualités de leasing dégressives mensualités de leasing saisonnier Durée du contrat

Nous vous proposons le produit de leasing qui répond spécifiquement à vos besoins.


associations

cafal

La CCF assure la gestion de la CAFAL, une caisse d’allocations familiales.

Efficacité et professionnalisme

Chaque entreprise est tenue de s’affilier auprès d’une caisse d’allocations familiales. La CCF gère la Caisse fribourgeoise interprofessionnelle de compensation pour allocations familiales (CAFAL), une caisse patronale d’allocations pour enfant, de formation professionnelle, de naissance ou d’accueil. La CAFAL a pour but le versement aux salariés de prestations sociales, conformément aux lois fédérale et cantonale, par l’intermédiaire de leur employeur. Elle opère entre les entreprises affiliées à la Caisse, la compensation des dépenses et recettes faites à ce titre. Tout employeur qui possède une entreprise ou une succursale dans le canton de Fribourg et qui aura été agréé par le Comité de direction de l’association peut adhérer à la CAFAL.

Conditions de la CAFAL en 2012: 2.60% de la masse des salaires déclarés à l’AVS. Ce taux correspond à: • 2.52% contribution de base, • 0.04% contribution au fonds de la formation professionnelle, • 0.04% contribution au fonds en faveur de l’accueil extra-familial. Les prestations versées sont les suivantes: • CHF 230.- par mois et par enfant jusqu’à 16 ans révolus, • CHF 290.- par mois et par enfant de 16 à 25 ans, pour les enfants qui poursuivent leurs études ou effectuent un apprentissage • CHF 20.- par mois en supplément dès le 3e enfant, • CHF 1’500.- d’allocation unique de naissance ou d’accueil.

CAFAL Lucienne Brandt Rte du Jura 37 Case postale 304 1701 Fribourg T. 026 347 12 21 F. 026 347 12 39 lbrandt@ccfribourg.ch

Au printemps 2012, la CAFAL a sondé ses affiliés pour connaître leur satisfaction

0%

De manière générale

3%

2%

30% 65%

Selon des thèmes particuliers

31


PUBLIreportage

Avancer ensemble ... Accent particulier sur les langues

Une école pour tous L’école s’adresse aux élèves de fin de 6e année, admis à poursuivre leur scolarité en section générale ou prégymnasiale. Elle prépare au mieux l’insertion des élèves dans la société de demain. Après 3 ans, les élèves obtiennent le Diplôme de fin d’études secondaires du Canton de Fribourg. L’école accorde une grande importance à l’orientation professionnelle. Une bonne connaissance de l’élève ainsi qu’un accompagnement individualisé sont des atouts majeurs dans le choix final. L’école organise des cours, des stages et des entretiens pour aider l’élève. Les principales débouchés sont : gymnase, école de culture générale, apprentissage, école de commerce et écoles professionnelles.

Pour une meilleure orientation, elle réunit dans la même classe les sections générale et prégymnasiale. Tous les élèves suivent un cursus de type prégymnasial mais sont évalués selon des critères communs.

Facile d’accès et située dans un cadre idéal, elle offre une solide formation intellectuelle et humaine. Les enseignants suivent le programme officiel du Cycle d’orientation du Canton de Fribourg (CO), leurs résultats sont reconnus par la Direction de l’Instruction Publique, de la Culture et du Sport.

Pour faciliter l’apprentissage des langues, des activités (ex : le sport et l’économie familiale) sont donnés en allemand ou en anglais. Pour la croissance de l’élève, l’école propose de célébrer des temps de réflexion. Cours facultatifs proposés : latin, théâtre, chorale, sport supplémentaire.

Des valeurs humaines et chrétiennes Cette petite école aux classes peu nombreuses est un lieu de convivialité où l’élève apprend à vivre dans la joie dans le respect d’autrui. L’école propose des repas sur place et des études surveillé, favorisant ainsi un bon climat d’apprentisage. L’école fait vivre l’héritage des sœurs de Ste-Ursule, fondatrices de l’école. Les valeurs, la pédagogie personnalisée et l’enseignement rigoureux forment les piliers de la formation qu’elle dispense.

Pour en savoir plus… Ecole secondaire Ste-Ursule Rte des Bonnesfontaines 7 / 1700 Fribourg Tél. 026 460 72 80 - Fax 026 460 72 83 ecole.secondaire@ste-ursule.org http://ecole.ste-ursule.org

32


concours

BLUEFACTORY CHALLENGE Le projet vainqueur

blueFACTORY challenge est une occasion unique de faire passer vos idées du rêve à la réalité.

Le blueFACTORY challenge est lancé! Ce nouveau projet d’entreprenariat permettra aux étudiants et jeunes entrepreneurs de trouver les ressources nécessaires pour réaliser leurs idées innovantes, en s’associant à des entrepreneurs confirmés ou à des mentors industriels. Certains ont des idées, d’autres de l’expérience, le défi consiste à les faire se rencontrer. Inspiré directement du MAS challenge de Boston qui réunit chaque année plus de 100 entreprises du monde entier sélectionnées parmi quelque 1’000 postulants, le blueFACTORY challenge offre aux futurs entrepreneurs de Fribourg la possibilité de trouver les ressources nécessaires pour lancer et réaliser leurs idées. C’est dans cette optique qu’a été créé, sur le Plateau de Pérolles à Fribourg, ce concours qui s’étalera sur 15 mois et permettra à des idées de business de se concrétiser. Les 4 Hautes écoles fribourgeoises à l’origine de cette initiative: l’Université de Fribourg, l’Adolphe Merkle Institute, l’Ecole d’ingénieurs et d’architectes de Fribourg et la Haute école de gestion l’ont nommé «blueFACTORY Challenge» afin de profiter de l’enthousiasme suscité et des possibilités offertes par le futur parc technologique «blueFACTORY» (site de l’ancienne brasserie Cardinal). «Nous voulons créer à Fribourg de vraies idées de business et les faire gagner à Boston. Il ne s’agit pas d’un concours de business plans, ils sont légion et certains, d’ailleurs excellents, sont bâtis sur des idées médiocres qui ne se réalisent jamais. L’objectif affiché est de créer des entreprises», commente Rico Baldegger, professeur à la HEG – FR et responsable du projet. Mais comment générer une idée de business, avec un vrai marché, une innovation et un différentiel réels? En effet, ceux qui ont les idées n’ont souvent ni le temps ni les moyens de les réaliser. Les Fribourgeois expérimentés de l’industrie, alumnis ou «Fribourgissima» du monde et des groupes d’étudiants ayant accès aux dernières technologies, vont se rencontrer et travailler ensemble à imaginer de nouveaux produits. Lors d’un «bootcamp» (programme intensif du 10 au 13 septembre 2012) avec des professionnels confirmés, un groupe d’étudiants se verra proposer une idée qu’il développera avec un mentor. Le programme permettra: • la détection des idées • le choix stratégique et le développement • l’évaluation des opportunités • l’organisation de start-up A la fin du bootcamp, le projet aura un calendrier, les clients seront identifiés, la ligne de produit définie, le business plan sera prêt et les premiers contacts établis avec ceux qui pourront aider à développer la start-up, induisant ainsi la confiance indispensable au succès. Les étudiants, créateurs, futures start-up et indépendants peuvent participer, leur point commun étant l’ambition et la capacité pour réussir. Le blueFACTORY challenge est un concours, il y aura donc un projet vainqueur qui bénéficiera du soutien financier des quatre Hautes écoles du plateau de Pérolles pour sa participation au masschallenge à Boston, MA 2013.

www.bluefactory.ch

33


Le gaz naTureL CarburanT Se déplacer de façon économique tout en respectant notre environnement.

aVeC Le gaz naTureL CarburanT, aVançonS naTureLLemenT.

Témoignage « Se déplacer avec un véhicule à gaz au quotidien nous permet de faire d’importantes économies tout en respectant notre environnement.»

Famille Holtz Grolley

Il y a deux ans, nous avons décidé de changer de véhicule. Travaillant dans le monde de la santé, c’était une évidence pour nous de choisir un véhicule peu polluant sans toutefois devoir faire un sacrifice au niveau de sa motorisation, de son confort et de son autonomie.

C’est ainsi que nous avons fait l’essai d’un nouveau moteur alimenté en gaz naturel. Le choix fut vite fait et nous le referions volontiers après une expérience de 35’000 km. Parcourir 400 km avec un plein de gaz pour une trentaine de francs tout en réduisant de 40% les émissions de Co2 , c’est vraiment motivant. avec plus de 130 stations de remplissage en Suisse, il n’est pas difficile de se ravitailler. Cela demande juste un petit peu de planification. Le « must » serait d’avoir une station de remplissage dans le garage, à domicile.

Votre source d’énergies

34

LeS aVanTageS du gaz naTureL CarburanT 4 bonnes raisons pour rouler écologique tout en conservant votre confort : > 40% d’émission de CO2 en moins en comparaison

avec l’essence

> Prix à la station Tamoil de Granges-Paccot en

mars 2012 : CHF 0.99/litre (équivalent essence) > Plus de 130 stations de remplissage en Suisse > Subventions, rabais sur l’impôt et les assurances

Tout savoir sur les véhicules à gaz : www.vehiculeagaz.ch


prix

MIGRATION ET EMPLOI Les entreprises au cœur de l’intégration des migrant-e-s

La mise au concours de l’édition 2013 du Prix Migration et Emploi a été lancée le 1er juin 2012.

Les entreprises sont, avec l’école et le monde associatif, des terreaux par excellence d’une intégration réussie dans la société. Intégration des jeunes bien sûr, mais aussi des migrante-s. C’est pour mettre en valeur ce deuxième aspect que la Commission cantonale pour l’intégration des migrant-e-s et contre le racisme (CMR) a créé le Prix Migration et Emploi. Doté de CHF 5’000.- et attribué tous les deux ans, il vise à récompenser les employeurs privés ou publics du canton de Fribourg qui se distinguent par leur action concrète en faveur de l’intégration des migrant-e-s et la prévention des discriminations à leur égard sur le marché du travail. Lors de sa première attribution, en 2011, le prix a couronné l’entreprise Gachet Ruffieux SA, PME d’une vingtaine d’employés active dans la menuiserie-ébénisterie à Charmey. Il récompensait les efforts remarquables faits par cette entreprise pour favoriser l’insertion professionnelle de migrants en situation difficile, en faisant notamment parrainer les collaborateurs issus de la migration par des employés expérimentés. «Un exemple où l’intégration est une œuvre commune du migrant et de l’employeur», saluait alors Jean-Pierre Siggen, directeur de l’Union patronale fribourgeoise et membre de la CMR. La mise au concours de l’édition 2013 a été lancée le 1er juin 2012. Le formulaire de candidature et des informations complètes figurent sur le site www.fr.ch/integration. Les candidatures peuvent être déposées jusqu’au 31 octobre 2012 et le prix sera attribué le 21 mars 2013, à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale.

Grand-Rue 27 1701 Fribourg T. 026 305 14 03 F. 026 305 14 08 www.fr.ch/dsj

Dally SA, 2012 185 x 130 mm

Qualité de vie Le travail s’installe dans la sphère privée – Les systèmes d’aménagement USM optimisent cette synergie.

BULLE-026/912 16 70, EXPO-VUADENS www.dally.ch info@dally.ch

35


ECOSOLUTIONS L’efficacité énergétique pour votre entreprise Energieeffizienz für Ihr Unternehmen www.groupe-e.ch

36


CALENDRIER

manifestations Juin – Septembre 2012

IT Valley Conférence IPV6 avec eb-Qual SA Renseignements: IT Valley – T. 026 347 12 38 – www.itvalley.ch Lieu: Safe Gallery de la Banque Cantonale de Fribourg, à Fribourg

25.06.2012

HR Fribourg Sortie récréative et repas Renseignements: HR Fribourg Société de gestion des ressources humaines (HR Fribourg) T. 026 347 12 38 – www.hr-fribourg.ch – Lieu: Pont de Poya, à Fribourg

28.06.2012

CPF Présentation de la marque du Montreux Jazz Renseignements: Club de Publicité Fribourg (CPF) – T. 026 347 12 38 – www.cpf.ch – Lieu: Montreux Jazz

05.07.2012

GIF-VFI Présentations Renseignements: Groupement industriel du canton de Fribourg (GIF-VFI) – T. 026 347 12 34 www.gif-vfi.ch – Lieu: SAIDEF SA, à Posieux

05.07.2012

IT Valley Conférence FTTH – Fibre to the home Renseignements: IT Valley – T. 026 347 12 38 – www.itvalley.ch – Lieu: Forum Fribourg, à Granges-Paccot

22.08.2012

CEES Développement Durable: La Mobilité Renseignements: Club Environnement Energie Sécurité (CEES) – T. 026 347 12 27 – www.cees.ch

12.09.2012

CCF – Chambre de commerce Fribourg Assemblée générale Renseignements: Alexandra Macheret – T. 026 347 12 34 – www.ccfribourg.ch Lieu: Forum Fribourg, à Granges-Paccot

17.09.2012

CCF – Chambre de commerce Fribourg Dialogue export: Opportunités d’affaires au Brésil; suivi d’entretiens individuels avec la Swiss Business Hub du Brésil Renseignements: Virginie Romanens – T. 026 347 12 27 – www.ccfribourg.ch – Lieu: UBS SA, à Fribourg

19.09.2012

CCF – Chambre de commerce Fribourg Publi-séminaire CISEL IT: «Les risques et enjeux juridiques du cloud computing» Renseignements: Grégoire Raboud – T. 026 347 12 35 – www.ccfribourg.ch – Lieu: UBS SA, à Fribourg

26.09.2012

Impressum

Editeur: Chambre de commerce Fribourg (CCF) – Rte du Jura 37 – CP 304 – 1701 Fribourg – www.ccfribourg.ch Rédactrice en chef: Alexandra Macheret – CCF – amacheret@ccfribourg.ch Publicité: Publicitas S.A. Fribourg – Jean-Luc Torche – jean-luc.torche@publicitas.com Graphisme et layout: ACTALIS S.A. – Givisiez – info@actalis.ch Couverture: ACTALIS S.A. Impression: Imprimerie MTL S.A. – Villars-sur-Glâne – imprimerie@mtlsa.ch

37


Zumwald Transports SA : Votre professionnel de la logistique globale

Zumwald Transports SA 1701 Fribourg Route du Petit-Moncor 7 1752 Villars-sur-Glâne TÊl. + 41 026 408 95 95 Fax + 41 026 408 95 96 info@zutra.ch


Vecteur de communication Les meilleures solutions s’expriment avec simplicité – Les systèmes d’aménagement USM ont un langage universel.

forme+confort sa, rue des Epouses, case postale 34, 1702 Fribourg mobilier design et architecture d’intérieure pour l’habitat et le bureau 026 322 77 07 - info@formeplusconfort.ch - www.formeplusconfort.ch


ECHO magazine juin 2012