Issuu on Google+

Forum Fribourg: 29.01-03.02.2013

Sommaire: Edito Un CFC en blouse blanche Le boucher au service d’un produit noble Le choix difficile de l’apprentissage Tailleuse de pierre, une vocation rare

p.2 p.3 p.4 p.5 p.11

Entrée libre / Eintritt frei

www.start-fr.ch

Supplément de

et

MA-ME-JE / DI-MI-DO: 8.00-17.00 VE / FR: 8.00-21.00 SA-DI / SA-SO: 9.00-17.00


2

| 29 JANVIER - 3 FÉVRIER 2013

START! FORUM DES MÉTIERS 2013

INFOS PRATIQUES ENTRÉE GRATUITE DATES

Du 29 janvier au 3 février 2013 HEURES D’OUVERTURE

Du mardi au jeudi de 8 h à 17 h Vendredi de 8 h à 21 h Samedi et dimanche de 9 h à 17 h LIEU

Forum Fribourg, Granges-Paccot ARRIVER EN BUS

Forum Fribourg se trouve à 15 minutes en bus de la gare CFF. Ligne 1: direction Portes de Fribourg, arrêt Forum Fribourg Plus d’informations: www.tpf.ch

De gauche à droite: Fabien Clément et Alain Riedo. DOMINIQUE BERSIER

START! ARRIVER EN VOITURE

Sortie d’autoroute Fribourg-Nord, suivre les indications Forum Fribourg. Le parking de Forum Fribourg est payant. RENSEIGNEMENTS

Association du Forum des métiers P.a. CCIF, CP 304, 1701 Fribourg Fabien Clément, Chef de projet Laura Perritaz, Assistante de projet Téléphone 026 347 12 23 info@start-fr.ch www.start-fr.ch Retrouvez-nous sur

facebook

Editeur: St-Paul SA, Fribourg, Glasson Imprimeurs Editeurs SA, Bulle Rédacteurs en chef: Louis Ruffieux, Jérôme Gachet Coordination: media f Rédaction: Annick Monod, Claudine Dubois, Priska Rauber Mise en page: Norbert Bürcher, Nicolas Maradan

EDITO

3, 2, 1… GO! Tu tiens entre tes mains le numéro spécial édité par «La Liberté», «La Gruyère» et les «Freiburger Nachrichten» à l’occasion du Forum des métiers Start! Pour toi, le Forum des métiers, c’est d’abord une vitrine sur plus de 220 métiers et filières de formation différents. Mais Start! doit surtout être une fenêtre ouverte sur ton avenir. Ce doit être un moyen de réfléchir à ce qu’il pourrait être. L’occasion de chercher et, peut-être, de trouver ta voie. Il y a quelques années, nous avons été à ta place. Nous avons aussi réfléchi à ce que nous voudrions faire de notre vie. Nous avons fait le pari d’ouvrir la porte de l’apprentissage. Elle mène à tout, à condition de savoir la franchir! Alain s’est présenté un jour de septembre 1973 aux portes de l’entreprise Polytype. Il y avait décroché une place d’apprenti mécanicienélectricien. Aujourd’hui, il dirige la Chambre de commerce Fribourg après avoir été à la tête d’une entreprise dans l’industrie. Bien

des années après, Fabien a choisi la voie de l’apprentissage d’employé de commerce. La Poste suisse lui a proposé un siège sur ce tremplin professionnel. Il a sauté dans le monde professionnel: aujourd’hui, il s’éclate comme chef de projet à la Chambre de commerce Fribourg. Comme tous ceux qui ont choisi cette voie, nous en sommes fiers! Elle n’est pas facile parce que c’est celle de la vie professionnelle. Quelle que soit la filière choisie, elle forge les caractères. Mais elle réclame du courage: à 14 ou 15 ans, encore assis derrière un pupitre, on ne s’imagine pas boucher, meunière, libraire, employé de commerce ou technologue en denrées alimentaires. C’est une voie qui réclame donc aussi beaucoup de volonté. Pour l’avoir empruntée, nous savons que tu dois déjà avoir ces qualités là. Il ne te reste donc pour l’instant qu’à aller discuter avec les apprentis qui sont présents sur les différents stands des métiers. Demande-leur de partager leurs expériences. Elles sont passionnantes et souvent fascinantes. Car ce sont les expériences de la vie. ALAIN RIEDO, PRÉSIDENT DE L’ASSOCIATION DU FORUM DES MÉTIERS FABIEN CLÉMENT CHEF DE PROJET DE START! FORUM DES MÉTIERS

Start! en chiffres c’est > 25000 visiteurs attendus > 8000 élèves de 7e et 8e années de scolarité > 220 métiers et voies de formation présentés > 85 exposants


START! FORUM DES MÉTIERS 2013

29 JANVIER - 3 FÉVRIER 2013 |

3

NOUVELLES FILIÈRES

Un CFC en blouse blanche Pour la première fois l’OrTra, l’Organisation fribourgeoise du monde du travail pour les domaines de la santé et du social, tient un stand à Start! Elle présente trois métiers tout neufs. REPÈRES

> ASSC, assistant(e) en soins et santé communautaire. Assure les soins de base (toilette, repas), accompagne la vie quotidienne, et effectue des actes médicaux (injections, pansements) et administratifs. Formation de 3 ans, CFC. > ASE, assistant(e) socio-éducatif. Accompagne des enfants, personnes âgées ou handicapées (physiques et mentales) dans le quotidien (toilette, repas, lieu de vie). Organise des activités (sorties, fête), effectue des tâches administratives. Formation de 3 ans, CFC.

Dans les locaux fraîchement aménagés de l’OrTra à Fribourg, les apprentis sont mis en situation «réelle». VINCENT MURITH ANNICK MONOD

Parcours d’obstacles en chaise roulante, table lumineuse pour tester si vos mains sont bien désinfectées, appareils pour mesurer le pouls et la tension: il y a de quoi se mettre dans la peau d’un pro, sur le stand de l’Organisation fribourgeoise du monde du travail pour les domaines de la santé et du social (OrTra). La jeune association (elle a été fondée en 2008) participe pour la toute première fois au Forum des métiers Start! C’est que les apprentissages en santé et social sont en plein renouveau. Explications avec Jean-Marc Fonjallaz, directeur de l’OrTra. La réorganisation des mé-

tiers de la santé et du social a vu disparaître certaines appellations... et apparaître trois nouveaux métiers: assistant(e) en soins et santé communautaire (ASSC), assistant(e) socio-éducatif (ASE) et aide en soins et accompagnement (ASA). «En hôpital, en institutions, en crèches ou en EMS, ces professionnels s’intègrent à des équipes de soins dirigées par des infirmiers ou des éducateurs; ils assurent l’accompagnement des personnes au quotidien», indique Jean-Marc Fonjallaz. Les premiers apprentis ASE et ASSC ont commencé leur formation en 2006; les apprentis ASA ont suivi à la rentrée d’août

Les nouveaux stands à découvrir A chaque édition de Start! ses nouveaux stands. Outre l’OrTra, une série d’autres exposants viennent pour la première fois: l’Union fribourgeois du tourisme, UBS, Sun Store, l’Union romande des poêliers-fumistes, l’Association des maîtres ramoneurs fribourgeois, la Haute Ecole des sciences

agronomiques, forestières et alimentaires, la Haute Ecole du paysage, d’ingénierie et d’architecture de Genève, l’Association romande des concierges et agent(e)s d’exploitation, Nestlé, ou encore le Bureau de l’intégration des migrant(e)s et de la prévention du racisme. AMO

> ASA, aide en soins et accompagnement. Assure les soins de base (toilette, repas), accompagne la vie quotidienne, effectue des tâches d’entretien. Formation de 2 ans, attestation fédérale de formation prof. (AFP).

2012. Sur le matériel de promotion de l’OrTra, on voit autant de garçons que de filles. Mais dans les faits, ces professions restent très féminines. Les assistants socio-éducatifs arrivant à une participation masculine «record»... avec un petit quart des effectifs.

2040, l’Etat de Genève prévoit un triplement des besoins de financement pour les personnes âgées, illustre Jean-Marc Fonjallaz. Ce sont des domaines très porteurs.» La preuve: six ans seulement après leur lancement, les formations d’ASSC et ASE se placent déjà aux 3e et 5e rangs des apprentissages les plus suivis en Suisse. Autre point fort de ces formations: elles permettent d’évoluer en cours Les JEAN-MARC FONJALLAZ d’emploi. aides en soins et En plus d’attirer les jeunes accompagnement peuvent prendre hommes, il s’agira aussi de garder les une «passerelle» pour décrocher un jeunes femmes: très souvent, elles CFC, les détenteurs d’un CFC peuvent abandonnent leur travail après s'orienter vers une école spécialisée quelques années, lorsqu’elles de- (ES) ou haute école spécialisée (HES). viennent mères. «Avec leurs horaires Et à l’intérieur de ces professions aussi, irréguliers et le travail de nuit, ces on peut assurer une grande variété de métiers restent difficiles à concilier responsabilités spécifiques, selon ses avec la garde des enfants», constate intérêts et le type d’institution pour laquelle on travaille, précise Jean-Marc Jean-Marc Fonjallaz. Fonjallaz. «Ce sont des métiers passionnants, s’enthousiasme-t-il. Quand on a Pas de chômage en vue! Ces métiers présentent un avan- travaillé avec l’humain, je vous garantis tage de taille: le secteur ne risque pas qu’on ne veut plus revenir à autre de connaître la crise. «A l’horizon chose!» I

«Quand on a travaillé avec l’humain, on ne veut plus revenir à autre chose!»


4

| 29 JANVIER - 3 FÉVRIER 2013

START! FORUM DES MÉTIERS 2013

BOUCHER-CHARCUTIER

Au service d’un produit noble A 18 ans, Gwenaëlle Bourqui a remporté le concours romand des apprentis. Elle évoque sa passion pour un métier varié où «il y a toujours à faire». CLAUDINE DUBOIS

«Nous voulons changer l’image du boucher-charcutier», exprime Gérard Yerly, président de l’Association des maîtres bouchers-charcutiers fribourgeois. Celle du costaud au tablier rouge de sang ne fait plus recette. Et le terme de boucherie, associé à des événements terribles, n’est pas vendeur non plus. Les Alémaniques ont troqué «Metzger» contre «Fleischmann» mais en français, un nouvel intitulé pour ce métier qui se rapproche de plus en plus de la gastronomie reste à trouver. Gwenaëlle Bourqui fait partie des apprentis qui dépoussièrent l’image de ce métier ancestral. Un grandpapa boucher compte sans doute dans le choix professionnel de cette jeune fille de 18 ans, en troisième année d’apprentissage chez Bernard Limat, à Prez-versNoréaz. Elle penchait tout d’abord pour le métier d’enseignante. «Mais comme je n’aimais pas l’école, lâche-telle dans un sourire, la formation aurait été trop dure pour moi.» Fan de motocross – elle est championne fribourgeoise – elle tente aussi la mécanique sur moto. «Mais avec tous ces boulons, je n’avais pas la patience!»

3 heures du mat! Gwenaëlle Bourqui repense au job de vacances qu’elle exerçait chez son grand-père. Convaincue que c’est sa voie, elle choisit Bernard Limat parmi plusieurs embauches possibles. Ce spécialiste bardé de médailles d’or et autres distinctions se révèle un maître exigeant: «Dès la première année, il impose que les choses soient faites de manière rigoureuse, dans un ordre précis, c’est très formateur», exprime-t-elle.

le filet de porc, en l’entaillant et en le garnissant avec un steak de bœuf, du poireau et du lard.» Ficelé, découpé, c’est réussi. Elle combine aussi de la viande et du poisson, entourés d’une gelée bleue. Ce qui convainc moyennement le jury, mais le résultat global lui permet de décrocher le premier prix, parmi douze concurrents. Et une place au championnat suisse du métier, en novembre. «J’aimerais bien me préparer avec mon patron actuel», souligne-t-elle. Ce sera sans doute difficile à Bernard Limat de résister, lui qui a été sacré par Gastro Suisse «Maître d’apprentissage de l’année 2011» dans la catégorie «spécialiste en viande», sur inscription de son apprentie.

Ses propres recettes

Gwenaëlle Bourqui ne se laisse pas troubler par ce qu’elle aime le moins dans son métier, mais qui revient souvent, le désossage. ALAIN WICHT

La jeune fille n’est pas déçue. Elle qui aime s’activer a toujours «quelque chose à faire». Lundi, désossage et fabrication du boudin (en hiver), mardi, fabrication des diverses saucisses et charcuteries qui font la réputation de la maison, mercredi congé, jeudi cours. Le vendredi et le samedi, la vente s’ajoute aux activités habituelles. Dynamique, sportive, l’apprentie assume sans problème les inconvénients du métier. Comme la surcharge de travail que représentent Noël et la Saint-Sylvestre et qui la font arriver au travail à 3 heures du matin. Ou le

fort parfum de viande fumée qu’elle emmène parfois avec elle le soir. Une douche et un shampoing et tout est bien.

Œil de chat Le métier, varié, lui plaît. D’autant qu’avec les options qu’elle a choisies, soit transformation artisanale et commercialisation, elle évite la phase «abattage» réservée aux bouchers de la filière «transformation industrielle et production». Certains de ses pairs (sa volée compte seize apprentis dont quatre apprenties) travaillent dans des boucheries industrielles, à une tout autre échelle, a-t-elle constaté.

Etre en formation chez une «bête de concours» est contagieux. Réticente à participer en 2012 au concours romand des apprentis bouchers-charcutiers pour se concentrer sur les révisions en vue des examens du CFC, la jeune femme est vivement encouragée par son patron. Ce dernier la coache rapidement sur le thème du concours, et départ. «C’était dur! On avait deux heures pour désosser un carré de porc, parer et confectionner un plat de présentation avec le cou, les côtelettes, le filet et le faux-filet.» Elle choisit l’originalité. «J’ai confectionné des yeux de chat avec

Outre l’esprit de compétition, il a su insuffler à son apprentie le goût de la créativité. En première année déjà, elle réalisait sa recette, une saucisse sèche au marc qui a un joli succès. Elle planche actuellement sur une terrine fine. La jeune fille s’estime chanceuse de pouvoir mettre sa patte dans ce qu’elle fait. Gwenaëlle Bourqui viendra sans doute à Start!, parler de son métier avec les jeunes intéressés. «Je leur dirai de faire des stages, et surtout d’être motivés et ouverts à de nouvelles choses.» Un message qui rejoint celui de Gérard Yerly, dont l’association sera présente au Forum des métiers: «Sur dix apprentis bouchers-charcutiers, pour huit c’est un troisième choix», déplore-t-il. Motivation et résultats aux cours s’en ressentent. Le maître boucher aspire à recruter aussi des collégiens et des jeunes intéressés et capables un jour de reprendre un commerce. I


START! FORUM DES MÉTIERS 2013

29 JANVIER - 3 FÉVRIER 2013 |

5

CHOIX

Un compromis entre idéal, capacités et offre Une majorité d’élèves, 60%, plébiscite l’apprentissage à la sortie de l’école obligatoire. Le point avec Christophe Nydegger, chef de la formation professionnelle. PROPOS RECUEILLIS PAR PRISKA RAUBER

métiers «durs physiquement» ont bien changé.

Le canton comptait en 2012 plus de 9000 apprentis. Soit une augmentation de 56,6% par rapport à 2001. Un chiffre réjouissant, qui ne peut occulter le nombre important de jeunes qui restent sur le carreau. Entre 250 et 300 d’entre eux ne parviennent pas à trouver une place d’apprentissage à l’issue de leur cursus obligatoire. Le point avec Christophe Nydegger, chef du Service fribourgeois de la formation professionnelle.

Il s’agit donc pour les jeunes d’aujourd’hui de faire un compromis entre leur métier idéal, leurs capacités et l’offre. Mais sans l’envie, le risque de décrochage est plus élevé, non? Les décrochages existent, mais il s’agit souvent d’un problème d’orientation. D’un jeune qui aura choisi une voie au-dessus de ses capacités scolaires par exemple. La moitié des jeunes qui décrochent ou ont vu leur contrat d’apprentissage résilié retrouvent un nouveau contrat. Mais il est vrai qu’il reste un certain nombre de jeunes sans solution immédiate.

L’apprentissage a-t-il toujours la cote auprès des jeunes? Christophe Nydegger: Oui. A l’issue de l’école obligatoire, 60% partent en apprentissage et 40% continuent les études. Autant de demandes engendrentelles un manque de place? Oui et non. Il y a un certain nombre de métiers «recherchés», dans le commerce ou l’informatique, où il y a suffisamment de jeunes, ou pas assez de place – on peut voir les choses des deux côtés! Puis il y a un certain nombre de professions qui ne trouvent pas assez d’apprentis, comme les métiers de la boucherie ou de l’agriculture par exemple. Ou les métiers moins connus, pas assez «sexy» selon les jeunes, comme les installateurs sanitaires ou les ferblantiers. Reste que plus de 230 jeunes de 15 à 19 ans étaient au chômage en octobre 2012. Quelles solutions existentelles pour eux? Ces jeunes-là passent dans l’entonnoir de la «Plateforme Jeunes». Là, des solutions leur sont proposées: semestres de motivation, préapprentissage ou cours d’intégration, pour les jeunes migrants de 16 à 25 ans qui viennent d’arriver en Suisse et qui n’ont pas de place. Voilà pour les élèves qui ont des difficultés. Mais de plus en plus de jeunes

Pour le chef du Service de la formation professionnelle, Christophe Nydegger, l’essentiel est d’obtenir un premier papier. «Après, on peut toujours changer de voie.» CHLOÉ LAMBERT sortant des classes générales ou prégymnasiales peinent aussi à trouver une place. Et pour eux, il n’existe pas vraiment de plan de secours... C’est vrai. Mais, très souvent, ce sont des jeunes qui se concentrent sur un nombre insuffisant de métiers. L’exemple typique, ce sont les filles. Malgré un éventail de métiers identique pour les deux sexes (environ 200 apprentissages possibles), les filles n’en citent qu’une soixantaine

et les garçons plus d’une centaine. Lorsqu’il faut choisir, elles évoquent à plus de 90% un métier des soins corporels, de la santé ou du socio-éducatif. Elles manquent un peu d’imagination dites-vous? Oui. Ou de courage, pour se lancer dans certains métiers. Menuisière, charpentière sont des métiers possibles pour elles. Ce qu’on appelait les

Dans ce contexte, pensez-vous que l’on peut continuer à dire aux élèves «travaille bien à l’école et ainsi tu pourras faire le métier que tu veux»? Mais oui! Il y a des jeunes qui savent exactement ce qu’ils veulent faire et ils y arrivent. Et puis, nous sommes encore un canton campagnard où les réseaux sociaux jouent un rôle important dans la recherche d’une place d’apprentissage. Par contre, parmi ceux qui ont de la peine à trouver une place, certains ont du mal à s’ouvrir à d’autres professions. Mais s’ils n’ont pas exactement le métier qu’ils voulaient, ce n’est pas trop grave. Après un premier papier, ils peuvent toujours changer de voie. Entrer dans un métier à 15 ans et rester cinquante ans dans la même boîte, ça n’existe plus. Donc, vous conseillez aux jeunes de s’ouvrir à d’autres professions. Et quoi d’autre? D’être plus mobiles. Les jeunes ont de la peine à se déplacer sur Lausanne ou Berne si les cours ont lieu dans un autre canton, même pour un ou deux jours par semaine. Certains sont prêts à renoncer à un contrat s’ils doivent faire des kilomètres. C’est dommage. I


6

| 29 JANVIER - 3 FÉVRIER 2013

START! FORUM DES MÉTIERS 2013

Industrie, Art, Technique Industrie, Kunst, Technik

Nature, Construction Natur, Bauwesen

Metal Fribourg Metall Freiburg

B6

B7 Association des entreprises électriques suisses – AES Verband Schweizerischer Elektrizitätsunternehmen – VSE

Ecole d’arts visuels Berne et Bienne Schule für Gestaltung Bern und Biel

B5

B8

Association romande des médiamaticiens/nes – AROME Westschweizer Fachverband der Mediamatiker/-innen

B3 Nestlé

C7

C8

Union professionnelle suisse de l’automobile – UPSA, section Fribourg Auto Gewerbe Verband Schweiz – AGVS, Sektion Freiburg Centre logistique de l’armée de Grolley Armeelogistikcenter Grolley

B9

C4

C5

Fédération fribourgeoise des Entrepreneurs Freiburgischer Baumeisterverband

A

logusEMF & IT-VALLEY eikonEMF

G1

EMF

C14

Union Romande des Poêliers-Fumistes Westschweizer Verband der Ofenbauer Association des Maîtres ramoneurs fribourgeois – AMRF Kaminfegermeister – Verband des Kantons Freiburg Association fribour- C11 geoise des maîtres plâtriers-peintres Malermeisterverband des Kantons Freiburg

C9

C10 Enveloppe des Édifices suisses, section Fribourg Gebäudehülle Schweiz, Sektion Freiburg

C2

Service de la formation professionnelle SFP Amt für Berufsbildung BBA Service de l’orientation professionnelle et de la formation des adultes SOPFA Amt für Berufsberatung und Erwachsenenbildung BEA

CHAMBRE DE COMMERCE FRIBOURG H A N D E L S KA MME R F R E I BUR G  C H A MBE R O F C O MME R C E F R I BO UR G

E4

D5

Radio Fribourg Radio Freiburg

INFORMATION

A1

A2

A3

Service des subsides de formation Amt für Ausbildungsbeiträge

Service de la formation professionnelle Amt für Berufsbildung

A4

D8

Centre de Perfectionnement G6 Interprofessionnel – CPI Interprofessionelles Weiterbildungszentrum – IWZ Ecole professionnelle artisanale G7 et commerciale – EPAC Radiobox Gewerbliche und Kaufmännische Haute Ecole pédagogique Fribourg Berufsfachschule Pädagogische Hochschule Freiburg Ecole professionnelle artisanale et industrielle – EPAI Gewerbliche und Industrielle Berufsfachschule – GIBS Ecole professionnelle commerciale – EPC Kaufmännische Berufsfachschule Freiburg – KBF

Haute Ecole de Gestion de Fribourg HEG-FR Hochschule für Wirtschaft Freiburg HSW-FR Haute Ecole de santé Fribourg HEdS-FR Hochschule für Gesundheit Freiburg HEdS-FR Haute Ecole fribourgeoise de travail social HEF-TS Hochschule für Soziale Arbeit Freiburg HEF-TS

HES-SO Valais HES-SO Wallis

Enseignement, Hautes écoles Bildungswesen, Hochschulen

Partenaires médias / Medienpartner

Vicariat épiscopal du canton de Fribourg Bischofsvikariat von Deutschfreiburg

Fribap ref-flex Réseau fribourgeois d’entreprises formatrices GEI Freiburgischer Lehrbetriebsverbund Fachmann/frau

A7

F2

F4

F1

Association des Maîtres Bouchers-Charcutiers du canton de Fribourg Metzgermeisterverband des Kantons Freiburg

Commission technologue du lait Kommission für Milchtechnologen/innen

F5 Union fribourgeoise du Tourisme Freiburger Tourismusverband

Ecole supérieure technique en agroalimentaire Höhere Fachschule für Lebensmitteltechnologie

F6 OrTra Intendance Fribourg OdA Hauswirtschaft Freiburg

Hôtellerie, Restauration, Alimentation Hotellerie, Gastgewerbe, Lebensmittel

Avec le soutien de / Mit der Unterstützung von

Salle de conférence Konferenzraum

F9

F3

Hôtel & Gastro Formation Fribourg Hotel & Gastro Formation Freiburg

A9

A8

Association des Artisans boulangers-pâtissiers-confiseurs du canton de Fribourg Freiburger Bäcker-, Konditoren- und Confiseurmeisterverband

G4

E6

E7

D1

Bureau de l’intégration des migrant-e-s et de la prévention du racisme Fachstelle für die Integration der MigrantInnen und für Rassismusprävention

Ecole d’ingénieurs et d’architectes de Fribourg EIA-FR Hochschule für Technik und Architektur Freiburg HTA-FR

Pharmacies Sun Store SA Apotheke Sun Store AG

Association Suisse d’esthéticiennes propriétaires d’instituts de beauté et de relaxation – ASEPIB Schweizerischer Verband selbständiger Kosmetiker und Kosmetikerinnen – SVSK

skyguide swiss air navigation services ltd

A6

G5

G3

E1

D9

Bureau de l’égalité hommesfemmes et de la famille Büro für die Gleichstellung von Frau und Mann und für Familienfragen

Echanges de jeunes Jugendaustausche

E3

E

Société des employés de commerce – SEC Fribourg Kaufmännische Verband – KV Freiburg

D7

Société suisse des podologues – Suisse romande Schweizerischer Fusspflegeverband – Westschweiz

Ecole de couture – EPAI Couture Lehratelier – GIBS

D

La Poste Suisse Die Schweizerische Post

A5

Enseignement secondaire du 2e degré Unterricht der Sekundarstufe 2

E2

Association Suisse pour la Formation Professionnelle en Logistique – ASFL Schweizerische Vereinigung für die Berufsbildung in der Logistik – SVBL

COOP

UBS SA UBS AG

Service de l’orientation professionnelle et de la formation des adultes Amt für Berufsberatung und Erwachsenenbildung

OrTra Santé-Social Fribourg OrTra Gesundheit und Soziales Freiburg Ecole professionnelle Santé-Social – ESSG/ Berufsfachschule SozialesGesundheit – ESSG

D2

D3

E5

CoiffureSuisse Fribourg CoiffureSuisse Freiburg

LOGIN communauté de formation des entreprises des transports publics LOGIN Ausbildungsverbund von Unternehmen des öffentlichen Verkehrs Swiss International Air Lines Ltd.

D6

ARC & ARAE Association Romande des Concierges et Agents/es d’exploitation Westschweizer Fachverband der Hauswarte und Fachmänner/-frauen Betriebsunterhalt

Université de Fribourg Universität Freiburg

Organisé par l’Association du Forum des métiers / Organisiert durch den Verband des Forums der Berufe

forestières et alimentaires – HAFL Hochschule für Agrar-, Forst- und Lebensmittelwissenschaften – HAFL Haute école du paysage, d’ingénierie et C16 d’architecture de Genève – Hepia Fachhochschule für Landschaft, Technik und Architektur – Hepia Chambre Fribourgeoise d’agriculture Freiburgische Landwirtschaftskammer Institut agricole de l’Etat de Fribourg Landwirtschafliches Institut des Kantons Freiburg JardinSuisse Fribourg JardinSuisse Freiburg Service des forêts et de la faune Amt für Wald, Wild und Fischerei C17

Conférence cantonale de la Construction Kantonale Bauwirtschaftskonferenz

G2

Sortie Entrée Ausgang Eingang

Santé, Social, Esthétique, Ministère Soziales-Gesundheit, Ästhetik, Kirchliche Berufe

D4

Police cantonale Fribourg Kantonspolizei Freiburg

C15 Haute école des sciences agronomiques,

G

réseauplasturgie netzwerk kunststofftechnologie ergon

C13

Association cantonale fribourgeoise des installateursélectriciens – ACFIE Freiburgischer Kantonalverband der Elekroinstallationsfirmen

C3

B1a

Frimeca

C12

Association suisse des transports routiers – section Fribourg Schweizerischer Nutzfahrzeugverband – Sektion Freiburg

C1

Square

MECAFORMA.CH

Ecole d’ingénieurs et d’architectes de Fribourg – EIA-FR Département de la construction Hochschule für Technik und Architektur Freiburg – HTA-FR Bauwesen

Groupement fribourgeois des carreleurs Vereinigung der Freiburgischen Plattenleger und Bodenbelagsunternehmen

Association suisse et liechtensteinoise de la technique du bâtiment – Suissetec Fribourg Schweizerisch- Liechtensteinischer Gebäudetechnikverband – Suissetec Freiburg

Association fribourgeoise des mandataires de la construction – AFMC Freiburgischer Verband der Beauftragten des Baugewerbes

Fédération des Carrossiers Romands – Fribourg Westschweizer Carrosserieverband – Freiburg

B1b

C6

29 JANVIER - 3 FÉVRIER 2013 |

Commerce, Administration, Transport Handel, Verwaltung, Verkehr

C Association fribourgeoise des entreprises de menuiserie, ébénisterie, charpenterie et fabriques de meubles – AFMEC Zimmer- und Schreinermeister Verband Deutsch-Freiburg

FOMA – Association pour la formation des opérateurs/ opératrices de machines automatisées FOMA – Vereinigung für die Ausbildung von Anlagenführern/Anlagenführerinnen

B

Association fribourgeoise des métiers du verre Vereinigung der Freiburgischen Glaserbetriebe

Association fribourgeoise technique agricole & artisanat du métal Freiburger Verband Landtechnik und Metalhandwerk

B4

B2

START! FORUM DES MÉTIERS 2013

F8 Comité romand de travail des technologues en denrées alimentaires Arbeitsgemeinschaft für die Ausbildung von Lebensmitteltechnologen

F

Micarna

F7

7


8

| 29 JANVIER - 3 FÉVRIER 2013

START! FORUM DES MÉTIERS 2013

Les professions en vitrine A Accompagnant/e socioprofessionnel/le DF . . . . . . . . . E3 Accompagnateur/trice social/e BF . . . . . . . . . . . . . . . . E3 Agent/e de propreté CFC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . D2 Agent/e d’exploitation CFC . . . . . . . . . . . . . . . . . . C2, D8 Agent/e pastoral/e . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E7 Agent/e relation client CFC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . D8 Agent/e technique des matières synthétiques CFC . . B1b Agriculteur/trice CFC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . C17 Agrocommerçant/e ES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . C17 Agrotechnicien/ne ES. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . C17 Aide en soins et accompagnement AFP . . . . . . . . . . . E3 Aide-constructeur/trice métallique AFP . . . . . . . . . . . . C7 Aide-menuisier/ère AFP . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . C6 Aide-polybâtisseur/se AFP . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . C10 Ambulancier/ère ES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E3 Animateur/trice socioculturel/le HES . . . . . . . . . . . E3, G4 Architecte HES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . C14, G4 Assistant/e de direction BF. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . D1 Assistant/e du com. de détail AFP. . . . . . . . . . D1, D5, F3 Assistant/e en gestion du personnel . . . . . . . . . . . . . . D1 Assistant/e en maintenance d’automobiles AFP . . . . . B9 Assistant/e en pharmacie CFC. . . . . . . . . . . . . . . . . . . E6 Assistant/e en podologie CFC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E3 Assistant/e en soins et santé communautaire CFC . . . E3 Assistant/e social/e HES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E3, G4 Assistant/e socio-éducatif/ve CFC . . . . . . . . . . . . . B2, E3 Automaticien/ne CFC . . . . . . . . . . . . B1b, B2, D2, D8, F7 Aviculteur/trice CFC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . F7

Educateur/trice social/e ES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E3 Educateur/trice social/e HES . . . . . . . . . . . . . . . . . E3, G4 Electricien/ne de montage CFC . . . . . . . . . . . . . . . . . . C5 Electricien/ne de réseau CFC. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . B6 Electronicien/ne CFC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . B1b Employé/e de commerce CFC (banque) . . . . . . . . . . . D7 Employé/e de commerce CFC (transports publics) . . . D2 Employé/e de commerce CFC. . . . . . . . . . . . . B2, D8, F7 Employé/e de commerce CFC (agences de voyages). D2 Employé/e de com. CFC (hôtel.- gastro.-touris.) . . F4, F5 Employé/e de commerce CFC (types B, E ou M) . . . . D1 Employé/e de laiterie AFP . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . F1 Employé/e en cuisine AFP . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . F4 Employé/e en hôtellerie AFP . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . F4 Employé/e en intendance AFP . . . . . . . . . . . . . . . . . . F6 Employé/e en restauration AFP . . . . . . . . . . . . . . . . . . F4 Enseignant/e secondaire I (DAES 1) - act. créatrices . G7 Ens./e en secondaire I (DAES 1) - écon. familiale . . . . G7 Enseignant/e préscolaire-primaire . . . . . . . . . . . . . . . . G7 Entrepreneur/se-construction DF . . . . . . . . . . . . . . . . . C4 Ergothérapeute HES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E3 Esthéticien/ne BF discipline médicale . . . . . . . . . . . . . E1 Esthéticien/ne BF esthétique vitale . . . . . . . . . . . . . . . E1 Esthéticien/ne CFC. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E1 Expert/e dans le domaine du bloc opératoire DF . . . . . E3 Expert/e en analyses bioméd. et gestion de labo. DF . E3 Expert/e en cytodiagnostic DF . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E3 Expert/e en prévent. des infections assoc. aux soins DFE3

B Boucher/ère-charcutier/ère CFC . . . . . . . . . . . . . . F2, F7 Boulanger/ère-pâtissier/ère- confiseur/se AFP . . . . . . . F3 Boulanger/ère-pâtissier/ère-confiseur/se CFC . . . . . . . F3

F Ferblantier/ère CFC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . C9 Forestier/ère -bûcheron/ne CFC . . . . . . . . . . . . . . . . C17

C Cabin Crew Member . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . D2 Carreleur/se CFC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . C12 Carrossier/ère-peintre CFC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . B3 Carrossier/ère-tôlier/ère CFC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . B3 Catéchiste. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E7 Céramiste CFC. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . B5 Charpentier/ère CFC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . C6 Chef/fe de circulation des trains CFF . . . . . . . . . . . . . . D2 Chef/fe d’équipe (diplôme) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . C4 Coiffeur/se CFC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E4 Comptable spécialisé Certificat Edupool.ch/SECSuisse/veb.ch . . . . . . . . . . . . . . . D1 Concepteur/trice en multimédia CFC . . . . . . . . . . . . . B1a Concierge BF . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . C2 Conducteur/trice de machines de chantier (permis). . . C4 Conducteur/trice de véhicules légers AFP . . . . . . . . . . D4 Conducteur/trice de véhicules lourds CFC . . . D4, D5, D8 Constructeur/trice d’appareils industriels CFC. . . . B2, C7 Constructeur/trice de fondations CFC . . . . . . . . . . . . . C4 Constructeur/trice de routes CFC . . . . . . . . . . . . . . . . C4 Constructeur/trice de sols indus. et de chapes CFC . . C4 Constructeur/trice de voies ferrées CFC . . . . . . . . C4, D2 Constructeur/trice d’él. en béton préfabriqués CFC . . . C4 Constructeur/trice d’installation de ventilation CFC . . . C9 Constructeur/trice métallique CFC . . . . . . . . . . . . . . . . C7 Contremaître/sse de construction de route BF. . . . . . . C4 Contremaître/sse du bâtiment et du génie civil BF . . . C4 Contrôleur/se de la circulation aérienne ES . . . . . . . . D9 Créateur/trice de vêtements CFC . . . . . . . . . . . . . . . . E2 Cuisinier/ère CFC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . B2, F4, F7 D Dessinateur/trice-construteur/trice indus./le CFC B1b, B2 Dessinateur/trice - constr./trice sur métal CFC. . . . . . . C7 Dessinateur/trice CFC (architecture) . . . . . . . . . . . . . . C3 Dessinateur/trice CFC (génie civil). . . . . . . . . . . . . . . . C3 Diacre catholique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E7 Diététicien/ne HES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E3 Directeur/trice d’instit. sociale et médico-sociale DF . . E3 E Ebéniste CFC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . C6 Economiste d’entreprise HES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . G4 Educateur/trice de l’enfance ES . . . . . . . . . . . . . . . . . . E3

G Gestionnaire du com. de détail CFC. . . . . D1, D5, D8, F3 Gestionnaire du com. de détail CFC (parfumerie) . . . . E6 Gestionnaire en intendance CFC . . . . . . . . . . . . . . F6, F7 Gestionnaire en tourisme ES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . F5 Gestionnaire en tourisme HES . . . . . . . . . . . . . . . F5, G3 Graphiste CFC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . B5 Grutier/ère (permis) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . C4 H Horticulteur/trice CFC (floriculture). . . . . . . . . . . . . . . C17 Horticulteur/trice CFC (paysagisme) . . . . . . . . . . . . . C17 Horticulteur/trice CFC (plantes vivaces). . . . . . . . . . . C17 Horticulteur/trice CFC (pépinière). . . . . . . . . . . . . . . . C17 Hygiéniste dentaire ES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E3 I Infirmier/ère ES. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E3 Infirmier/ère HES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E3, G4 Informaticien/ne CFC. . . . . . . . . . . . . . . . . . . B1a, D2, F7 Informaticien/ne de gestion HES . . . . . . . . . . . . . . . . . G3 Ingénieur/e forestier/ère HES . . . . . . . . . . . . . . . . . . C15 Ingénieur/e HES en agronomie . . . . . . . . . . . . . C15, C16 Ingénieur/e HES en biotechnologie . . . . . . . . . . . . . . . G3 Ingénieur/e HES en chimie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . G4 Ingénieur/e HES en génie civil . . . . . . . . . . . . . . C14, G4 Ingénieur/e HES en génie électrique . . . . . . . . . . . . . . G4 Ingénieur/e HES en génie mécanique . . . . . . . . . . . . . G4 Ingénieur/e HES en informatique . . . . . . . . . . . . . . . . . G4 Ingénieur/e HES en technologie alimentaire . . . C15, G3 Ingénieur/e HES en télécommunications . . . . . . . . . . . G4 Installateur/trice en chauffage CFC . . . . . . . . . . . . . . . C9 Installateur/trice sanitaire CFC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . C9 Installateur/trice-électricien/ne CFC . . . . . . . . . . . . . . . C5 Instructeur/trice de chiens guides d’aveugles DF. . . . . E3 L Laborantin/e en biologie CFC. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . B2 Laborantin/e en chimie CFC. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . B2 Logisticien/ne AFP . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . D3, D5 Logisticien/ne AFP (distribution). . . . . . . . . . . . . . . . . . D8 Logisticien/ne CFC . . . . . . . . . . . . . . . B2, D2, D3, D5, F7 Logisticien/ne CFC (distribution) . . . . . . . . . . . . . . . . . D8

M Maçon/ne CFC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . C4 Maître/sse socio-professionnel/le ES . . . . . . . . . . . . . . E3 Maraîcher/ère CFC. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . C17 Marbrier/ère CFC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . C4 Maréchal/e-ferrant/e CFC. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . B8 Masseur/se médical/e BF . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E3 Mécanicien/ne d’appareils à moteur CFC . . . . . . . . . . B8 Mécanicien/ne de production CFC . . . . . . . . . . . . . . . . F7 Mécanicien/ne en machines agricoles CFC . . . . . . . . . B8 Mécanicien/ne en machines de chantier CFC . . . . . . . B8 Mécanicien/ne en maintenance d’automobiles CFC . . B9 Mécatronicien/ne d’automobiles CFC. . . . . . . . . . . . . . B9 Médiamaticien/ne CFC. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . B7, F7 Menuisier/ère CFC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . C6 N Naildesigner BF . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E1 O Opérateur/trice de machines auto. CFC . . . . . B2, B4, F7 Orthoptiste ES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E3 P Paveur/se CFC. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . C4 Physiothérapeute HES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E3, G3 Pilote de ligne. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . D2 Pilote de locomotive . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . D2 Planificateur/trice-électricien/ne CFC . . . . . . . . . . . . . . C3 Plâtrier/ère-peintre CFC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . C11 Podologue ES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E3, E5 Poêlier/ère-fumiste CFC. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . C13 Policier/ère BF . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . D6 Polybâtisseur/se CFC. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . C10 Polymécanicien/ne CFC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . B1b , D2 Praticien/ne en denrées alimentaires AFP . . . . . . . . . . F8 Prêtre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E7 Projeteur/se en tech. du bâtiment CFC . . . . . . . . . . . . C9 Projeteur/se en tech. du bâtiment CFC (chauffage). . . C3 Projeteur/se en tech. du bâtiment CFC (sanitaire) . . . C3 R Ramoneur/se CFC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . C13 Religieux/se . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E7 Respons. d’équipe institutions soc. et médico-soc. BF E3 S Sacristain/tine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E7 Sage-femme/ homme sage-femme HES . . . . . . . . . . . E3 Secrétaire juridique SecSuisse . . . . . . . . . . . . . . . . . . D1 Serrurier/ère sur véhicules CFC . . . . . . . . . . . . . . . . . . B3 Spécialiste de la migration BF . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E3 Spécialiste de minage (permis) . . . . . . . . . . . . . . . . . . C4 Spécial. des services de la navigation aérienne ES . . D9 Spécialiste en activation ES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E3 Spécialiste en codage médical BF . . . . . . . . . . . . . . . . E3 Spécialiste en finance et comptabilité BF . . . . . . . . . . D1 Spécialiste en hôtellerie CFC . . . . . . . . . . . . . . . . . B2, F4 Spéc. en réadap. de pers. malvoyantes et aveugles DFE3 Spécialiste en ressources humaines BF . . . . . . . . . . . D1 Spécialiste en restauration CFC. . . . . . . . . . . . . . . B2, F4 Spécialiste en restauration de système CFC . . . . . . . . . F4 Spécialiste en soins de longue durée et accom. BF . . E3 Stage Commercial Pratique (La Poste) . . . . . . . . . . . . D8 Stagiaire «Allround» (UBS) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . D7 T Tailleur/se de pierre CFC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . C4 Technicien/ne ambulancier/ère BF . . . . . . . . . . . . . . . . E3 Technicien/ne en analyses biomédicales ES . . . . . . . . E3 Technicien/ne en radiologie médicale ES. . . . . . . . . . . E3 Technicien/ne en salle d’opération ES . . . . . . . . . . . . . E3 Technicien/ne ES en agroalimentaire . . . . . . . . . . . . . . F9 Technicien/ne ES en conduite de travaux. . . C4, C14, G4 Technologue du lait CFC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . F1 Technologue en denrées alimen. CFC . . . B2, D5, F7, F8 Télématicien/ne CFC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . C5 Théologien/ne catholique UNI . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E7 Visagiste BF . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E1


START! FORUM DES MÉTIERS 2013

29 JANVIER - 3 FÉVRIER 2013 |

9

Programme des animations VENDREDI 1 E R FÉVRIER 2013

MARDI 29 JANVIER 2013

8:00-17.00 Stand B9 8:00-17:00 Stand G2 8:00-17:00 Stand E3 8:00-17:00 Stand E3 9:30-10:00 Stand A1 10:00-14:00 Stand A1 10:00-10:30 Stand D7 11:00-12:00 Extérieur 10:00-12:00 Stand G2 11:00-13:00 salle de confé. A9

13:00-14:00 Extérieur 14:00-16:00 Stand A1 14:30-15:00 Stand A1 15:00-15:30 Stand D7

F/D F/D F/D F/D F F F/D F/D F F

Concours – Que se cache-t-il dans un moteur? Expériences psychologiques en ligne Parcours chaises roulantes Contrôle des signes vitaux Emission «A l’ombre du Baobab» (RadioFr) Emission «Le 10-14» en direct avec Mike (RadioFr)

Faux billets – Comment les détecter? Maréchaux-ferrants: Ferrage de cheval La chimie: c’est la vie! La formation des apprentis: un enjeu majeur de la relève professionnelle, particulièrement dans les domaines du social et de la santé. Conférence sur invitation. F/D Maréchaux-ferrants: Ferrage de cheval F «RadioBox» (HEP Fribourg et RadioFr) D «Radio Freiburg in Live» F/D Faux billets – Comment les détecter?

MERCREDI 30 JANVIER 2013

8:00-17.00 Stand B9 8:00-17:00 Stand G2 8:00-17:00 Stand E3 8:00-17:00 Stand E3 9:00-10:00 Extérieur 9:30-10:00 Stand A1 10:00-10:30 Stand D7 11:00-12:00 Extérieur 11:00-14:00 Salle 4C 2e étage 13:00-14:00 Extérieur 14:00-16:00 Stand A1 14:00-16:00 Stand G2 14:30-15:00 Stand A1 15:00-16:00 Extérieur 15:00-15:30 Stand D7

F/D F/D F/D F/D F/D F F/D F/D F/D F/D F D

Concours – Que se cache-t-il dans un moteur? Expériences psychologiques en ligne Parcours chaises roulantes Contrôle des signes vitaux Maréchaux-ferrants: Ferrage de cheval Emission «A l'ombre du Baobab» (RadioFr) Faux billets – Comment les détecter? Maréchaux-ferrants: Ferrage de cheval PARTIE OFFICIELLE (sur invitation) Maréchaux-ferrants: Ferrage de cheval «RadioBox» (HEP Fribourg et RadioFr) Lehrdiplom für die Sekundarstufe I (LDS I)/ Lehrdiplom für die Sekundarstufe II (LDS II) D «Radio Freiburg in Live» F/D Maréchaux-ferrants: Ferrage de cheval F/D Faux billets – Comment les détecter?

JEUDI 31 JANVIER 2013

8:00-17.00 Stand B9 8:00-17:00 Stand G2 8:00-17:00 Stand E3 8:00-17:00 Stand E3 9:00-11:00 Stand G2 10:00-14:00 Stand A1 10:00-10:30 Stand D7 11:00-12:00 Extérieur 14:00-15:00 Extérieur 14:00-16:00 Stand A1 14:30-15:00 Stand A1 15:00-15:30 Stand D7 16:00-17:00 salle de confé. A9

F/D F/D F/D F/D F F F/D F/D F/D F D F/D F

Concours – Que se cache-t-il dans un moteur? Expériences psychologiques en ligne Parcours chaises roulantes Contrôle des signes vitaux Jeu de la bourse (courtier en bourse, etc.) Emission «Le 10-14» avec Mike (RadioFr) Faux billets – Comment les détecter? Maréchaux-ferrants: Ferrage de cheval Maréchaux-ferrants: Ferrage de cheval «RadioBox» (HEP Fribourg et RadioFr) «Radio Freiburg in Live» Faux billets – Comment les détecter? Comment parler de sécurité aux apprenti(e)s?

8:00-21.00 Stand B9 8:00-21:00 Stand G2 8:00-21:00 Stand E3 8:00-21:00 Stand E3 9:30-10:00 Stand A1 10:00-11:00 Extérieur 10:00-10:30 Stand D7 11:00-14:00 Stand A1 12:15-13:15 Salle de confé. A9

F/D F/D F/D F/D F F/D F/D D F/D

14:00-15:00 Extérieur 14:00-16:00 Stand A1 15:00-15:30 Stand D7 17:00-17:45 Stand G6

F/D F F/D D

17:45-18:30 Stand G6

F

18:00-19:00 Square F 19:00-19:30 Stand D7 F/D 17:00-21:00 Salle de confé. A9 F/D

Concours – Que se cache-t-il dans un moteur? Expériences psychologiques en ligne Parcours chaises roulantes Contrôle des signes vitaux Emission «A l’ombre du Baobab» (RadioFr) Maréchaux-ferrants: Ferrage de cheval Faux billets – Comment les détecter? «12:40 Freiburg» (RadioFr) «Mon apprenti(e) a un permis B, comment s’y prendre?» Lunch-conférence Maréchaux-ferrants: Ferrage de cheval «RadioBox» (HEP Fribourg et RadioFr) Faux billets – Comment les détecter? Präsentation der Maturaarbeit: «Die Haltung der Juden zur Kritik am Nahostkonflikt» Présentation du travail de maturité: «Mes origines» Emission radio en direct (Sarine FM) Faux billets – Comment les détecter? Nuit de l'apprentissage

SAMEDI 2 FÉVRIER 2013

9:00-17.00 Stand B9

F/D Concours – Que se cache-t-il dans un moteur? 9:00-17:00 Stand G2 F/D Expériences psychologiques en ligne 9:00-17:00 Stand E3 F/D Parcours chaises roulantes 9:00-17:00 Stand E3 F/D Contrôle des signes vitaux 9:00-13:00 Stand E1 F/D Création des maquillages avec Maël Jorand, Champion Suisse de maquillage 2012 10:00-10:30 Stand D7 F/D Faux billets – Comment les détecter? 10:00-11:00 Extérieur F/D Maréchaux-ferrants: Ferrage de cheval 11:00-11:45 Stand G6 D Präsentation der Maturaarbeit «Unternehmungsgründung» 11:00-11:30 Extérieur F/D Démonstration de chiens policiers 13:00-14:00 Stand A1 F «RadioBox» (HEP Fribourg et RadioFr) 13:30-14:15 Stand G6 F Présentation du travail de maturité «Le combat d’un enfant leucémique» 13:30-14:00 Extérieur F/D Démonstration de chiens policiers 14:00-15:00 Extérieur F/D Maréchaux-ferrants: Ferrage de cheval 14:00-17:00 Stand A1 F Emission «Compte à rebours» en direct avec Jonathan (RadioFR) 14:00-15:00 Salle de confé. A9 F/D Défilé de maquillage professionnel «Les Elfes» avec Maël Jorand, Champion Suisse de maquillage 2012 15:00-15:45 Stand G6 F Présentation du travail de maturité: «Projet: Fribourg-Science in the towers» 15:00-15:30 Stand D7 F/D Faux billets – Comment les détecter? 16:00-17:00 «Le Chalet» 1er F Les bénéfices d'un séjour interculturel 16:00-17:00 Salle de confé. A9 F MECAFORMA - Les Métiers de la Technique 17:00-18:00 Salle de confé. A9 D MECAFORMA - die Berufe der Technik DIMANCHE 3 FÉVRIER 2013

LA NUIT DE L’APPRENTISSAGE

La Nuit de l’apprentissage se déroulera le vendredi 1er février 2013 de 17 h à 21 h sous la forme d’un speed-dating des métiers. Il s’agira de rencontres courtes, individuelles et dynamiques entre jeunes qui cherchent à confirmer leur choix de formation et professionnels souhaitant offrir des informations relatives aux possibilités de formation au sein de leur branche et de leur entreprise. Start! souhaite ainsi donner aux jeunes les ressources nécessaires pour concrétiser avec succès leur projet de formation professionnelle. > Inscription sur www.start-fr.ch

9:00-17.00 Stand B9 9:00-17:00 Stand G2 9:00-17:00 Stand E3 9:00-17:00 Stand E3 10:00-11:00 Extérieur 11:00-11:45 Stand G6

F/D F/D F/D F/D F/D F

Concours - Que se cache-t-il dans un moteur? Expériences psychologiques en ligne Parcours chaises roulantes Contrôle des signes vitaux Maréchaux-ferrants: Ferrage de cheval Présentation du travail de maturité: «Joule un brasseur plein d’énergie» 11:00-13:00 Salle de confé. A9 F/D Présentation des métiers de l'automobile 10:00-10:30 Stand D7 F/D Faux billets – Comment les détecter? 13:00-13:30 Stand du gagnant F/D REMISE DES PRIX DU MEILLEUR STAND 13:30-14:15 Stand G6 D Präsentation der Maturaarbeit: «Ellis Island, Halifax und Brig – Immigration Europeär» 14:00-16:00 Salle de confé. A9 F Egalité: Osez tous les métiers! Théâtreforum par la Compagnie du Caméléon pour jeunes et adultes 14:00-15:00 Extérieur F/D Maréchaux-ferrants: Ferrage de cheval 15:00-15:45 Stand G6 F Présentation du travail de maturité: «Le mangeur moderne» 15:00-15:30 Stand D7 F/D Faux billets – Comment les détecter? > Programme détaillé sur www.start-fr.ch


Découvre ici les apprentissages à la Poste!

Adresse de contact: La Poste Suisse Personnel Centre de formation professionnelle Av. Généal-Guisan 4 Case postale 688 1800 Vevey 1

85 8000 ge ne 0848 o h p ntissa lé é T .ch/appre te s o .p www @post.ch postejob

La Poste Suisse Avançons ensemble.

V 11.102-142 fr farb


START! FORUM DES MÉTIERS 2013

29 JANVIER - 3 FÉVRIER 2013 |

11

ROSSENS

Très rare, la tailleuse de pierre Parmi les métiers que les jeunes ne choisissent pas, on trouve poêlier-fumiste et tailleur de pierre. Soit les deux activités de l’entreprise formatrice Art-Tisons. PRISKA RAUBER

Poêlier-fumiste et tailleur de pierre. Deux métiers dont les apprentis se comptent sur les doigts d’une main, dans toute la Suisse romande. Pas un métier mal aimé, mais un métier mal connu. Raison pour laquelle l’entreprise Art-Tisons SA, à Rossens, s’engage avec sa vingtaine d’employés pour la visibilité de ces deux formations, ses spécialités. Notamment à travers un stand au Forum des métiers Start! Actuellement, deux apprentis sont en formation chez Art-Tisons. Un poêlier-fumiste et une tailleuse de pierre. Leurs responsables, respectivement Benoît Sprumont et Jérémy Birbaum, les «cocolent», dixit le premier. Car ils sont rares, les jeunes qui choisissent ces métiers. «Nous avons effectivement de la peine à trouver des apprentis, confie Benoît Sprumont. Ce ne sont pas des métiers courants, ils manquent de visibilité. Et pourtant, ce sont des

métiers merveilleux. Même s’ils sont exigeants.» Le tailleur de pierre ne perpétue rien de moins que la tradition des bâtisseurs de cathédrales. Aujourd’hui, il restaure des édifices et des monuments historiques, crée des voûtes, des encadrements de portes et de fenêtres, des escaliers ou des corniches, en se servant du savoir-faire et des outils d’antan. Son art débute dans les carrières de molasse, la pierre des lieux. Fribourg repose en effet sur un gisement de molasse creusé par les méandres de la Sarine. Une ressource utilisée pour bon nombre de ses bâtiments. Le tailleur de pierre débite ensuite les blocs de pierre dans l’atelier, avant de façonner les pièces à la main, voire au laser, afin d’obtenir la forme souhaitée. L’artisan se charge ensuite, sur le chantier, de leurs pose et fixation, conformément aux plans et aux prescriptions.

Certes, il faut être un peu artiste, mais surtout habile et adroit. La pierre est un matériau capricieux, prévient Jérémy Birbaum. Il faut être patient et attentif, car un coup de trop et la pierre vole en éclats sous le marteau et le burin. Pour le tailleur de pierre d’Art-Tisons, le métier est grandement méconnu, «et pas seulement auprès des jeunes. A beaucoup de niveaux. Notamment chez les architectes, qui estiment d’emblée que la pierre est trop chère. Mais on peut choisir ce matériau pour du petit œuvre uniquement.» Lui-même a aussi bien travaillé sur la restauration de la cathédrale de Fribourg, celle d’an-

ciennes bâtisses moyenâgeuses que sur la création des escaliers d’une villa moderne. Les poêliers-fumistes travaillent eux aussi dans des maisons en construction ou en rénovation. «Ils veillent à la chaleur et au confort des logements», aime à dire Benoît Sprumont. Ils rénovent les anciens poêles et cheminées, en construisent ou en installent. «C’est un métier d’avenir, ajoute le collaborateur d’Art-Tisons. De plus en plus de gens cherchent à se chauffer autrement qu’au mazout ou au gaz.» Il espère qu’à l’issue du Forum des métiers, de nombreux jeunes seront tentés par cette formation. I

PUBLICITÉ

enseigner unterrichten

Stand START G7 Animation RADIOBOX

inscris-toi! www.hepfr.ch 026 305 71 01

melde dich an! www.phfr.ch 026 305 71 26

On compte moins d’apprentis tailleurs de pierre en Suisse romande que de doigts sur une main. Parmi ces perles rares, une fille: Jennifer Wicht, 16 ans. DR

Avec toi… Mit Dir…


Commence un apprentissage riche en moments hollywoodiens dans le monde des transports! Vie i ns nous rendre visite à START, T, Fribourg du 29 janvie i r au 3 févrie i r 2013 au stand login! Informations détaillées sous: www.login.org – 0848 822 422

Présentation des métiers de l’automobile C-=A'50$ , 4#:B-$B DQ8,L 880 JA@@$ H$ 5"'4#B$'5$ G>/AB/63L (%

E"'4#B$'5$ KBA/?-/$ < @*A//$'/-"' H$> 4?/?B> AOOB$'/-> $/ @$?B> OAB$'/>I 88 0 E"'4#B$'5$ !-@-'K?$ ; 1 C 8D 0 (O#B-/-4 H+'A/"-B$

PROGRAMME stand B9

Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS Armée suisse Base logistique de l’armée BLA, Centre logistique de l’armée Grolley

7 7 7 7 7

&'/B"H?5/-"' 9#5A/B"'-5-$' 1 '$ H*A?/"="!-@$> E;E 9#5A'-5-$'1'$ $' =A-'/$'A'5$ H*A?/"="!-@$> E;E (>>->/A'/ 1 $ $' =A-'/$'A'5$ H*A?/"="!-@$> (;N )$>/-"''A-B$ H? 5"==$B5$ H$ H#/A-@L @"K->/-2?$ H$> O-P5$> H#/A50#$> 7 (>>->/A'/ 1 $ H? 5"==$B5$ H$ H#/A-@ 7 M?$>/-"'> 7 (O#B-/-4 H+'A/"-B$ "44$B/ OAB @*FNJ(.;B-!"?BK


START 2013