Page 1

Les rituels du Nouvel An

Estelle Arielle Bouchet

New Year’s ritual Saviez-vous qu’en début d’année, il convient de porter quelque chose de beau et de nouveau pour mettre l’année sous d’heureux auspices ? Ou encore qu’aucun Italien ne commencerait l’année sans mettre à son menu un plat de lentilles qui lui assurera abondance et prospérité ? Ou encore cette liste de souhaits pour l’année qui commence et ses bonnes résolutions qui deviendront de belles réalisations. Did you know that earlier this year, you should wear something beautiful and again to put the year under the happy auspices ? Or that no Italian would start the year without putting in his menu a dish of lentils which will provide him abundance and prosperity? Or that the wish list for the year ahead and good resolutions will become beautiful creations.

Le sac «Do» de Vignes, apologie des Arts Premiers Énigme d’un masque de Papouasie, totems rituels de l’Afrique noire au firmament de cieux étoilés, mystérieuses et gigantesques statues de l’Île de Pâques... Un voyage au berceau des civilisations et des peuples parmi une nature exubérante et puissante animée de bêtes sauvages au cœur de la nuit africaine... Ou tout simplement un voyage aux Arts Premiers du quai Branly et le son pur et unique d’une note de musique, lointaine et pourtant si proche, son primal et originel aux prémices du monde et de sa création. Un Do, juste et bien posé, tantôt haut, tantôt bas, dessinant sur le cuir de crocodile, comme sur une portée,

84

d’harmonieux reliefs, symphonie joyeuse d’un sac entre nul autre pareil. Le dos de crocodile constitue en effet une catégorie de peau précieuse que l’on a peu coutume de traiter en haute maroquinerie. Anne et Bertrand Vignes ont relancé le défi avec la conception du sac «Do» en hommage à cette peau rebelle et singulière et à ces civilisations qu’ils affectionnent tout particulièrement. Imaginant un sac classique

en apparence mais très «Rock & Roll» dans l’esprit, avec ces mouvements et cette dynamique imposés par la peau elle-même. Un beau sac carré en crocodile animé par les aspérités naturelles de la peau sur les tranches. Le centre du carré tel un tableau en relief raconte de belles histoires, celle d’une intrépide exploratrice, citoyenne du monde qui interprète sa vie comme une héroïne


2

1

3 1. Dans son luxueux écrin bordeaux, Intense de Dolce & Gabbana, inspiré par la richesse et la profondeur des emblématiques eaux de parfum d’antan, est une célébration enivrante du pouvoir de suggestion, d’invitation et de magnétisme. 2. Avec Rouge Ecstasy, les laboratoires Giorgio Armani repoussent encore les limites de l’exception pour ce premier rouge à lèvres soin «CC», incomparable, qui combine la puissance de la couleur au confort ultime du soin hydratant. 3. Dans la collection Mon Dupont par Karl Lagerfeld, le briquet en laque rouge et en or jaune. S.T. Dupont. 4. D’un rouge impérial, cette paire d’escarpins Iriza vernis offrant une cambrure de 100 mm et un talon de 10 cm est signée Louboutin évidemment. 1. In its luxurious burgundy green, Intense by Dolce & Gabbana, inspired by the richness and depth of the iconic perfume waters of yesteryear, is an exhilarating celebration of the power of suggestion, invitation and magnetism. 2. With Red Ecstasy, the Giorgio Armani laboratories push again the limits of exception for the first lipstick care «CC» incomparable that combines the power of color to the ultimate comfort of moisturizer. 3. In the mon Dupont collection by Karl Lagerfeld, the red lacquer and yellow gold lighter. S.T.Dupont. 4. On imperial red, this Iriza varnishpair of shoes with a camber of 100 mm and a heel of 10 cm is obviously signed Louboutin.

4

d’«Out of Africa» au fil d’Ariane de ses humeurs et de ses passions. Do donne toujours le ton, sans fausse note, et illustre parfaitement cet univers insolite et voyageur dans l’âme de Vignes. The «Do» bag by VIGNES, a Tribute to Primitive Arts Enigma of a mask of Papua, ritual totems of Black Africa in the lofty firmament of starry skies, mysterious and huge statues of Easter Island... A trip back to the cradle of civilizations and peoples amid a vibrant, exuberant and powerful Nature, where wild animals roam in the heart of an African night... Or a simple stroll to the «Arts Premiers» of quai Branly, and a pure and single musical note, far away, and yet so close, an original and primal sound at the beginning of the world and its creation. «Do» the lovely C note in french, sometimes high, sometimes low, drawing on crocodile leather as on a

melodic staff, the joyful symphony of a bag like none other. The back of crocodile is indeed a portion of precious skin that has been seldom used in Upper Leather. Anne and Bertrand Vignes launched anew a design challenge with the bag «Do», a tribute to this rebellious and unique skin, and to these civilizations they are particularly fond of. They conceived a classic bag in its appearance, but very «Rock & Roll» in mind, with these movements and dynamics imposed by the skin itself. A beautiful square crocodile bag lights up the life of its natural rough patches of skin, on its edges. The center of the square, like as a raised design, tells great stories, such as those of an intrepid explorer, citizen of the world, who plays as a heroine of «Out of Africa» like an Ariadne and the thread of her moods and passions. «Do» always sets the tone, flawlessly, and perfectly illustrates this unusual and travelling universe of the House VIGNES.

Editorial EAB Press & Image  
Editorial EAB Press & Image  
Advertisement