Page 1

Des solutions au service des économies d’énergie et du confort NOUVEAU de l’habitat Avec notre application smartphone vous avez tout Weber dans votre poche !

Pour en savoir plus, scannez ce QR code

Ensemble, durablement !


les gains majeurs apportés par l’Isolation Thermique par l’Extérieur. Retrouvez sous forme de dossiers complets et de notices produits techniques, les détails de nos systèmes ainsi que notre offre complète et ses nouveautés.

3. CONSULTER

1. REPÉRER VOS PRODUITS

Ê NOTICES PRODUITS

Ê GUIDES DE CHOIX

¡

Présentation de la gamme weber.therm

SOMMAIRE

Les économies d’énergie, les réductions d’émissions de CO2 et le confort de l’habitat sont

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .378

weber.therm motex collé . . . . . . . . . . .392 weber.therm motex fixé mécaniquement par rails . . . . . . . . . . . 396 ¡ weber.therm motex calé-chevillé . 400 ¡ weber.therm PPE collé . . . . . . . . . . . . . . 404 ¡ weber.therm PPE fixé mécaniquement par rails. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 408 ¡ weber.therm PPE calé-chevillé . . . . . . 412 ¡ weber.therm XM collé . . . . . . . . . . . . . . . 416 ¡ weber.therm XM fixé mécaniquement par rails. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 420 ¡ weber.therm XM calé-chevillé . . . . . 424 ¡ weber.therm XM ultra 22 calé-chevillé . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 428 ¡ weber.therm XPM1 collé. . . . . . . . . . . . . 432 ¡ weber.therm XPM1 calé-chevillé . . 436 ¡ profilés molurés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 440 ¡

2. PRÉPARER VOTRE ENTRÉE EN MATIÈRE Ê CONSEILS DE PRO

Choisir le système ITE en 3 étapes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 380 Diagnostic et vérifications préalables sur support ancien . . . . . . . . .383 ¡ Points clés de réussite d’une mise en œuvre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .385 ¡ Points singuliers et carnets de détails pour une Isolation Thermique par l’Extérieur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 442 ¡ Tableau de consommation et accessoires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 447 ¡ ¡

www.weber.fr - 2012

ISOLATION THERMIQUE PAR L'EXTÉRIEUR

¡

377


guides de choix Weber

présentation de gamme Weber.therm Modes de Pose soLuTioNs

sYsTÈMes

RAiL de déPART

coLLé

fixé MécANiqueMeNT PAR RAiLs

ou cALé-cheViLLé ou

rails de maintien horizontal

ou weber.therm XM

+

rails de départ aluminium

+

+

vertical 43 cm

ou

vertical 20 cm

ou

raidisseur vertical (50 x 50 cm)

cheville à frapper

MiNéRALes

ou

profilé de finition à clipser

cheville à visser

weber.therm XM

ultra 22

+ rails de départ aluminium

+

cheville à frapper

profilé de finition à clipser

cheville à visser

ou

weber.therm XPM1

weber.therm motex

+ ou weber.therm motex

rails de départ aluminium

+

ou

ciment blanc

oRgANiques

weber.therm motex

cheville à frapper

+

vertical 43 cm

ou

vertical 20 cm

cheville à visser

ou

raidisseur vertical (50 x 50 cm)

weber.therm motex

+ ou weber.therm PPE

rails de départ aluminium

weber.fix pro

cheville à frapper

ou

www.weber.fr - 2012

rails de maintien horizontal

+

vertical 43 cm

ou

vertical 20 cm

cheville à visser

378

rails de maintien horizontal

ou

raidisseur vertical (50 x 50 cm)


sous-eNduiT eT TRAMe de VeRRe

fiNiTioNs

coLLé fixé MécANiqueMeNT eT cALé-cheViLLé ou PAR RAiLs PSE blanc

ou

PSE blanc rainuré weber.therm XM

PSE gris

plaques de 120 x 60 cm

plaques de 50 x 50 cm ou de 100 x 60 cm

+

baguette d’angle weber.therm A12 entoilée

ou

trame G2

treillis renforcé pour parties basses

profilé d’angle entoilé avec jonc PVc pour finitions épaisses plaques ultra 22

PSE blanc

ou

profilé d’angle entoilé avec jonc PVc pour finitions épaisses

PSE gris

+

weber.therm XPM1

XPM1

plaques de 120 x 60 cm weber.therm motex

+ ciment blanc +

PSE blanc

ou

PSE blanc rainuré

PSE gris

plaques de 120 x 60 cm

plaques de 50 x 50 cm ou de 100 x 60 cm

baguette d’angle weber.therm A12 entoilée ou A11 non entoilée

treillis renforcé 4x4

+

PSE blanc rainuré

PSE gris

plaques de 120 x 60 cm

treillis partie courante 4,5 x 4,5

weber.therm PPE

PSE blanc

ou

guides de choix

PRofiLés d’ANgLe

isoLATioN TheRMique PAR L'exTéRieuR

isoLANTs

plaques de 50 x 50 cm ou de 100 x 60 cm

baguette d’angle weber.therm A12 entoilée ou weber.therm A11 non entoilée

treillis partie courante 4,5 x 4,5

treillis renforcé 4x4

www.weber.fr - 2012

379


guides de choix Weber

Choisir le système d’isolation thermique par l’extérieur en 3 étapes Le choix du système weber.therm le mieux adapté à votre chantier, est fonction : du support, du mode de fixation, de la localisation du chantier et de la hauteur du bâtiment, du type d’isolant et de sa performance thermique, du type de sous-enduit et de la finition souhaitée.

Ê ÉtAPE 1 : lE choiX dE lA tEchniquE dE PoSE La reconnaissance des supports supports admissibles

Pour être conforme à la réglementation, le support doit être visé par les documents suivants :

Supports neufs

¡¡ béton ¡¡ maçonnerie (enduite ou non)

de parpaings, brique, béton cellulaire ¡¡ maçonnerie de pierre revêtue d’un enduit conforme à la norme Nf dTu 26-1

Supports anciens

ces supports peuvent être nus ou revêtus ¡¡ béton ¡¡ maçonnerie (enduite ou non) de parpaings, brique, béton cellulaire ¡¡ maçonnerie de pierre revêtue d’un enduit conforme ¡¡ panneaux de béton préfabriqué ¡¡ pâte de verre, grès cérame

¡¡ le cahier 237 du csTB, livraison 1833 de mars 1983 « conditions

générales d’emploi des systèmes d’isolation Thermique par l’extérieur » ¡¡ le cahier des Prescriptions Techniques d’emploi et de mise en œuvre des systèmes d’isolation Thermique par l'extérieur par enduit mince sur polystyrène expansé, cahier 3035 d’avril 1998 du csTB et son modificatif n°1 les Agréments Techniques européens (ATe) et document Technique d’Application (dTA) au nom du système d’isolation Thermique sélectionné ¡¡ pour la maison ossature bois, nous consulter

Supports non admissibles

¡¡ surface horizontale ou inclinée exposée à la pluie ¡¡ support peu résistant (en cas de doute, nous consulter)

Le type de supports et le mode de pose neuf : • non revêtu

supports

ancien : • non revêtu (ou totalement décapé), sain, cohésif et résistant ancien : • avec revêtement conservé (partiellement ou totalement) : - revêtement organique - traité avec un hydrofuge de surface - peinture minérale

pâte de verre ou grès cérame : • petits éléments (formats inférieurs à 5 x 5 cm)

grès cérame : (formats supérieurs à 5 x 5 cm)

modes de pose systèmes

collé

fixé mécaniquement

weber.therm XM ultra 22

weber.therm motex weber.therm PPE weber.therm XM weber.therm XPM1

systèmes systèmes

weber.therm motex weber.therm PPE weber.therm XM weber.therm XPM1

calé-chevillé

weber.therm motex weber.therm PPE weber.therm XM

systèmes

weber.therm motex weber.therm PPE weber.therm XM weber.therm XPM1 weber.therm XM ultra 22

Le mode de fixation et la localisation du chantier Pose collée

si la première étape vous conduit à utiliser le mode pose collé quelle que soit la localisation du chantier, utiliser des plaques de Pse 120 x 60 cm.

380

www.weber.fr - 2012

Pose fixée mécaniquement par rails ou calé-chevillé si la première étape vous conduit à utiliser un système fixé mécaniquement ou calé-chevillé weber.therm, le format des plaques et leur mode de fixation seront déterminés en fonction de la dépression maximale sous vent normal qui dépend successivement des points a, b, c et d :


b) Identifier le site

¡¡ chaque localité à l’intérieur des zones délimitées peut faire

site normal ¡¡ plaine ou plateau de grande étendue pouvant présenter des dénivellations peu importantes, de pentes inférieures à 10 % (vallonnements, ondulations)

l’objet de règles spécifiques, il est impératif de se référer aux règles NV 65 (février 2009) pour valider la zone d’exposition au vent

site exposé ¡¡ au voisinage de la mer : le littoral en général (sur une profondeur de 6 km) ; le sommet des falaises ; les îles ou presqu’îles étroites ¡¡ à l’intérieur du pays : les vallées étroites où le vent s’engouffre ; les montagnes isolées ou élevées et certains cols

CALAIS

LILLE ABBEVILLE

CHERBOURG

ROUEN

METZ

REIMS

CAEN PARIS BREST

LORIENT

STRASBOURG

NANCY

DINARD LANGRES

RENNES

MULHOUSE

LE MANS AUXERRE

DIJON

BOURGES

BESANÇON

c) Identifier le classement de résistance au vent

NANTES NEVERS

Le tableau ci-dessous permet de déterminer, de façon simplifiée*, le classement lié au niveau minimal de résistance en dépression au vent**, auquel doit satisfaire un procédé d’isolation thermique en façade.

MACON LA ROCHELLE CLERMONT-FERRAND

Région 1

LIMOGES

LYON ST-ETIENNE GRENOBLE

LE PUY

Région 2

BORDEAUX MONTÉLIMAR

Région 3 Région 4

NIMES

guides de choix

a) Identifier la région où se trouve la construction

NICE

ORANGE

TOULOUSE BIARRITZ

MONTPELLIER CARCASSONNE

TARBES

ISTRE MARSEILLE

TOULON

PERPIGNAN

Région 5 : guadeloupe, Martinique, Réunion, Mayotte

régions

région 1

nature du site n = normal, e = exposé

n

région 2 e

n

région 3 e

n

région 4 e

n

région 5 e

n

e

de 40 à 50 m

hauteur de la construction

de 35 à 40 m

F3

de 20 à 35 m

F2

de 15 à 20 m de 10 à 15 m F1

jusqu’à 10 m

L eslimitesdehauteursindiquéesnetiennentpascomptedelaréglementationaufeudesIGH. *Lescahiers3035et3399duCSTBdéfinissentlesmodalitésprécisesdefixationenfonctiondel’expositionauvent(Actionslocalesetpartiescourantes) **d=dépressionmaximalesousventnormal(Pa)

d) Choix du format et de la fixation des plaques ¡¡ système fixé mécaniquement par rails

weber.therm motex weber.therm PPE weber.therm XM

d=dépressionmaximale sousventnormal(Pa)

F1 ou d < 700

plaques 50 x 50 cm fixées 2 côtés avec raidisseurs conseillé

F2

plaques 50 x 50 cm fixées 4 côtés avec rails de maintien latéral longueur 20 cm 1 fixation au milieu

plaques 100 x 60 cm fixées 4 côtés avec rails de maintien latéral longueur 43 cm 2 fixations

possible

possible

possible

conseillé

conseillé

possible

F3

conseillé

¡¡ système calé-chevillé

plaque weber.therm ultra 22 format 120x 40 cm

résistance de calcul (Pa)

plaques 50 x 50 cm fixées 4 côtés avec rails de maintien latéral longueur 43 cm 2 fixations

Nombre de chevilles par panneau 4 5 6 nombre de cheville par m2 8,3 10,4 12,5 2 090 (f3) 2 615 (f3) 3 140 (f3)

plaque PSE format 120x 60 cm

60 mm ≤ e < 80 mm 80 mm ≤ e < 100 mm e ≥ 100 mm

Nombre de chevilles par panneau 5 6 7 8 nombre de cheville par m2 6,9 8,3 9,7 11,1 f1 f1 f1 f2 f1 f2 f2 f2 f1 f2 f2 f3

isoLATioN TheRMique PAR L'exTéRieuR

évaluation de l’exposition au vent (F1 d<700, F2 d<1100, F3 d<1675)

e = épaisseur d'isolant

• le nombre minimal de chevilles sera calculé à partir des efforts dus au vent normal en fonction de l’exposition et de la charge admissible dans le support considéré

• la charge admissible par cheville sera déterminée par les essais d’arrachement réalisés sur chantier conformément aux spécifications du cahier 3035 du CSTB annexe 2

www.weber.fr - 2012

381


guides de choix Weber

Ê ÉtAPE 2 : lE choiX dE l’iSolAnt L’épaisseur d’isolant dépendra des performances thermiques attendues modes de pose collé calé-chevillé

polystyrène expansé blanc*

polystyrène expansé gris*

2, 4, 6, 8, 10, 11, 12, 14, 16, 18, 20 cm

2, 4, 6, 8, 9, 10, 12, 14, 16, 18, 20 cm

6, 8, 10, 11, 12, 14, 16, 18, 20 cm

6, 8, 9, 10, 12, 14, 16, 18, 20 cm

fixé mécaniquement par rails

weber.therm ultra 22

4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12

6, 8, 9, 10, 12, 14 cm

*pourd’autresépaisseurs,nousconsulter

épaisseurs (cm)

résistance thermique R (m2.k/w) 2

4

6

8

9

10

11

12

14

16

18

20

polystyrène expansé blAnc (μ = 0,038)

0,52

1,00

1,50

2,10

2,37

2,63

2,89

3,15

3,68

4,20

4,70

5,20

polystyrène expansé GRiS (μ = 0,032)

0,62

1,25

1,87

2,50

2,81

3,12

3,44

3,75

4,37

5,00

5,62

6,25

0,55

1,15

1,75

2,35

2,60

2,90

3,20

3,50

4,10

4,70

5,25

5,85

-

1,70

2,70

3,60

4,05

4,50

5,00

5,45

-

-

-

-

polystyrène hd pour parois enterrées (μ= 0,034)

weber.therm ultra 22 (μ= 0,022)

Ê ÉtAPE 3 : lE choiX du SouS-Enduit Et dE lA Finition soLuTioNs

TYPes de sous-eNduiT

TYPes de fiNiTioN badigeon à la chaux aérienne

Modes d’APPLicATioN de LA fiNiTioN

AsPecTs eT NoMs des fiNiTioNs brossé, épongé : taloché fin, lissé :

enduit mince à la chaux aérienne

taloché, grain sorti :

MiNéRALes

mince, ribbé : gratté fin : weber.therm XM

enduit épais à la chaux aérienne

gratté : projeté, gratté fin :

enduit épais projeté

gratté traditionnel : weber.therm XPM1

oRgANiques

weber.therm XPM1

taloché pigmenté : weber.therm motex enduit organique ribbé pigmenté : granulats de marbre : weber.therm PPE

382

www.weber.fr - 2012


Ê diAGnoStic dES FAçAdES

tous modes de pose pose collée

diagnostic

points à vérifier

permet de définir

fissures

l’ouverture des fissures

la nécessité ou non de traiter les fissures

la solidité

la nature des travaux de réparation

support

la planéité

la nature des travaux de ragréage

revêtement de façade

la présence d’un revêtement organique

le mode d’élimination du revêtement

support

la propreté du support

la nature des travaux de nettoyage

Ê VÉRiFicAtionS PRÉAlAblES Planéité du support

Vérifier la planéité du support sur toute sa surface (utiliser si nécessaire une règle de 2 m).

Propreté du support

Essentiellement pour les systèmes collés Localiser les mousses, moisissures, champignons et autres microorganismes. Vérifier sur toutes les façades la nature et le degré d’encrassement pour déterminer le type de nettoyage nécessaire.

¡¡ avant la pose du système collé, le support ne devra présenter

aucune irrégularité ni désaffleurement supérieurs à 1 cm ¡¡ avant la pose du système fixé mécaniquement par rails, le support ne devra présenter aucune irrégularité ni désaffleurement supérieurs à 0,5 cm ¡¡ avant la pose du système calé-chevillé, le support ne devra présenter ni irrégularité ni désaffleurement supérieurs à 1 cm Pourragréerlessupports,reportez-vousàlasolutionchantier «leragréagedesmursneufsouanciens»

qualité du polystyrène

le polystyrène utilisable pour la réalisation des systèmes d’isolation weber.therm devra présenter les caractéristiques suivantes : ¡¡ classement isoLe :

i ≥ 2, s ≥ 4, o = 3, L = 4, e ≥ 2 (systèmes collés et calé-chevillés) l ≥ 2, s = 5, o = 3, L = 4, e ≥ 2 (systèmes fixés mécaniquement) ¡¡ qualifications :

• pour les systèmes collés et calé-chevillés : AceRMi - plaques de 120 x 60 cm en Pse - plaques de 120 x 40 cm en weber.therm ultra 22 • pour les systèmes fixés mécaniquement : AceRMi ou de marque visée par le dTA du système - plaques de 50 x 50 cm - plaques de 100 x 60 cm

Pourlenettoyagedesmatériauxminéraux,reportez-vous àlafichetechniqueweber antimousse.

Fixation des plaques Ilestnécessairedes’assurerquelafixationdesplaquesd’isolant pourrarésisterauxcontraintesengendréesparladépressionau ventsurlafaçade,selonlesspécificationsdescahiers3035d’avril 1998et3399demars2002publiésparleCSTB.L’interprétation desvaleursmesuréesestdelaresponsabilitédel’entrepriseou duBureaudecontrôle.

Systèmes collés effectuer des essais, après préparation du support, en utilisant deux séries de cinq plots (pastilles) sur chaque type de support (en cas de supports de nature différente). La contrainte de rupture à l’arrachement de la colle sur le support devra présenter des valeurs supérieures à 0,3 MPa. L’arrachement ne devra pas avoir lieu dans le plan de collage, pour plus de 50 % des plots.

Systèmes fixés mécaniquement ou calé-chevillés effectuer, avant le début des travaux, des essais de résistance en traction sur les chevilles (chevilles expansives et/ou chevilles à tête circulaire), afin d’en définir le nombre et le type.

www.weber.fr - 2012

coNseiLs de PRo

un diagnostic détaillé est nécessaire pour définir la nature des travaux de préparation correspondants. Les points à vérifier seront différents selon le mode de pose choisi : collé, calé-chevillé ou fixé mécaniquement par rails.

isoLATioN TheRMique PAR L'exTéRieuR

diagnostiC et vérifiCations préalables sur support anCien

383


conseils de Pro Weber

Diagnostic et vérifications préalables sur support ancien (suite)

ÊÊ Diagnostic De la fissuration Du suPPort les lézardes d’ouverture supérieures ou égales à 2 mm devront être rebouchées à l’aide du mortier weber.rep surface ou d’un joint mastic. ¡¡ mesurer à l’aide d’un

fissuromètre l’amplitude des fissures réparties dans la façade.

Pose fixée mécaniquement Par rails et calé-chevillée Dans ces cas, le revêtement en place peut être conservé.

ÊÊ soliDité Du suPPort ¡¡ sonder l’ensemble des

surfaces à traiter, éliminer les zones sonnant le creux, peu résistantes ou non adhérentes ¡¡ réaliser les renformis au mortier

Remarques : ¡¡ les lézardes ou crevasses d’ouverture supérieure à 2 mm

traduisent un défaut de la construction ou d’instabilité du terrain ¡¡ il faudra stabiliser le bâtiment avant d’appliquer le système d’Isolation Thermique par l’Extérieur

ÊÊ Présence D’un ancien revêtement Pose collée un ancien revêtement doit obligatoirement être éliminé lorsque le système choisi est en pose collée : cas particulier de l’hydrofuge de surface Projeter de l’eau sur le mur : ¡¡ si l’eau est absorbée, le support n’est pas hydrofugé

¡¡ si l’eau ruisselle et garde un effet perlant, le support est

hydrofugé les supports ayant reçu un hydrofuge de surface sont non poreux et non absorbants. les hydrofuges doivent être éliminés.

Pour le décapage des revêtements organiques, reportez-vous à la fiche technique weber décapant

384

www.weber.fr - 2012

¡¡ pour les bétons, localiser les

épaufrures, les fers apparents, les poussées de fer…

reportez-vous à la page " solutions chantiers" "la réparation des bétons"


ÊÊ Bien Poser la BanDe De DésoliDarisation

ÊÊ Bien calePiner les Plaques D’isolant

la désolidarisation concerne tous les points durs : appuis de fenêtres, corbeaux, tapées de fenêtre, potences, fixations… conformément au cPt n°3035, les panneaux isolants sont appliqués en ménageant un espace d’environ 0,5 cm pour la mise en place ultérieure du mastic de calfeutrement.

Bande de désolidarisation weber.therm qui assure la fonction de fond de joint isolant avant la réalisation ultérieure du mastic de calfeutrement. le complexe isolant et enduit ne sera pas adhérant au point dur.

ÊÊ Bien Poser le rail De DéPart

1 - ne jamais faire coïncider une jonction de plaque avec une jonction de rail, les décaler d’au moins 10 cm. 2 - Poser les plaques en quinconce façon “coupe de pierres”. la plaque de rang supérieur doit être décalée au minimum d’1/3 par rapport au rang inférieur. 3 - Aux angles, harper les plaques. 4 - réaliser des découpes en l aux angles de baies et fenêtres afin de limiter l’apparition de fissures dites "en moustache". Au besoin, anticiper la découpe sur les plaques de rang inférieur. 5 - Au droit des points durs (appuis de fenêtres, dessous d’avancée de toit, chevrons débordants…), préserver un espace de dilatation pour la réalisation ultérieure d’un joint de calfeutrement (mastic 1ère catégorie). nB : sur panneaux préfabriqués en béton, veillez à ne pas faire coïncider les joints entre panneaux d’isolant, avec les joints de panneaux béton. lors de la mise en œuvre des panneaux de polystyrène expansé gris, la façade doit être mise à l’abri du soleil par une protection ou un filet d’échafaudage ne laissant pas passer plus de 30 % du rayonnement solaire, conformément à la fiche technique du fabriquant.

1 - le rail de départ doit être posé horizontalement à 15 cm du sol (2 cm sur un balcon présentant une pente de 1 cm). 2 - espacer les rails de départ de 3 mm pour permettre leur libre dilatation. 3 - les chevilles de fixation doivent être espacées de 30 cm maximum et au plus près de l’extrémité du rail (maximum 5 cm), soit 9 chevilles par rail de 2,5 ml. réaliser une coupe d’onglet aux angles des bâtiments.

conseils de Pro

respecter les étapes de mise en œuvre d’une ite est primordial pour sa bonne tenue dans le temps. Voici quelques conseils qui vous aideront à mémoriser les points clés de réussite. une formation adéquate en centre agréé* reste la meilleure démarche pour acquérir les bons gestes. la réalisation régulière de chantiers d’ite permettra de maîtriser complètement la mise en œuvre.

isolAtion thermique PAr l'extérieur

points-clés De réussite D’une mise en œuvre

* Weber vous offre la possibilité de vous former à l'I.T.E. dans ses centres de formation, agrées par l'État

www.weber.fr - 2012

385


conseils de Pro Weber

points-clés De réussite D’une mise en œuvre (suite)

ÊÊ la Pose Des Plaques D’isolant en Pose collée 1 - Appliquer la colle par bandes périphériques et transversales de 15 à 20 mm d’épaisseur. le mortier de collage ne doit pas refluer entre les joints de plaques.

2 - Joindre les plaques d’isolant bord à bord en évitant tout espace qui engendrerait un pont thermique, un spectre ou une fissure.

3 - A l’avancement, battre les plaques pour éviter tout désaffleurement. Vérifier la planéité de la surface à l’aide d’une règle de 2 mètres. 4 - Après séchage du mortier de collage : ¡¡ en cas de léger espace entre plaques, combler l’interstice soit avec une fine lamelle d’isolant soit avec de la mousse polyuréthanne expansive ¡¡ poncer les désaffleurements de l’isolant de telle sorte qu’aucune irrégularité ne subsiste. la façade sera ensuite nettoyée avec une brosse souple afin d’éliminer tout résidu de ponçage

ÊÊ la Pose Des Plaques D’isolant en Pose fixée mécaniquement Par rails la fixation de l’isolant au pourtour de la plaque se fait : ¡¡ horizontalement par rails de 3 ml ¡¡ verticalement soit par * :

• raidisseur vertical t à glisser entre les plaques (47 cm)

* suivant le niveau de résistance en dépression au vent requis.

• rail de maintien vertical de 20 cm avec 1 fixation ou de 43 cm avec 2 fixations

lorsque l’extrémité d’une plaque est laissée “libre”, aux angles des bâtiments, au-dessous d’appui de fenêtres, dessous d’avancée de toits, pourtour de fenêtres (etc...), renforcer la fixation avec des chevilles traversantes à tête circulaire. Pour la pose des chevilles, se référer au mode opératoire en pose calé-chevillée.

ÊÊ la Pose Des Plaques D’isolant en Pose calé-chevillée 1 - Appliquer le mortier de calage par bandes périphériques * et transversales de 15 à 20 mm d’épaisseur. le mortier de calage ne doit pas refluer entre les joints de plaques.

2 - Joindre les plaques d’isolant bord à bord en évitant tout espace qui engendrerait un pont thermique, un spectre ou une fissure. 3 - A l’avancement, battre les plaques pour éviter tout désaffleurement. Vérifier la planéité de la surface à l’aide d’une règle de 2 mètres. 4 - Après séchage du mortier de calage : ¡¡ en cas de léger espace entre plaques, combler l’interstice soit avec une fine lamelle d’isolant soit avec de la mousse polyuréthane expansive ¡¡ poncer les désaffleurements de l’isolant de telle sorte qu’aucune irrégularité ne subsiste. la façade sera ensuite nettoyée avec une brosse souple afin d’éliminer tout résidu de ponçage * pour les plaques weber.therm ultra 22 réaliser un collage à l'aide de 8 plots répartis uniformément sur l'isolant.

386

www.weber.fr - 2012


conseils de Pro

ÊÊ la Pose Des chevilles en Pose calé-chevillée et fixée mécaniquement Par rails le suPPort

le choix de la cheville dépend du type de support, défini dans son Agrément technique européen (matériaux supports A, B, c, d, e) et du mode de mise en œuvre. les supports certifiés : a

B

c

D

e

Béton

corps pleins

corps creux

Béton allégé

Béton cellulaire

le Perçage

la qualité de perçage est fondamentale pour la bonne tenue de la cheville. utiliser le foret adapté au support.

les chevilles à visser se posent à fleur (utiliser impérativement avec weber.therm bouchon) ou à cœur (utiliser impérativement avec weber.therm rond). le chevillage à cœur permet un montage propre et une surface homogène pour l’application de l’enduit.

la longueur De la cheville

la longueur adéquate de la cheville est calculée de la façon suivante : en mode de pose fixé mécaniquement par rails : profondeur d’ancrage de la cheville (voir tableau ci-dessous) + épaisseur de l’ancien enduit (donnée chantier) + épaisseur de l’isolant (donnée chantier)

en mode de pose calé-chevillée : profondeur d’ancrage de la cheville (voir tableau ci-dessous) + épaisseur de l’ancien enduit (donnée chantier) + épaisseur du plot de calage (10 mm maximum) + épaisseur de l’isolant (donnée chantier) chevilles à visser supports (A, B, c, d, e*)

chevilles à frapper (supports A, B, c) ancrage en mm

Profondeur de perçage en mm

weber.therm ntKu 110 mm

40

50

weber.therm ntKu 130 mm

40

50

weber.therm ntKu 150 mm

40

50

weber.therm ntKu 170 mm

40

50

weber.therm ntKu 190 mm

40

50

weber.therm ntKu 210 mm

40

50

weber.therm ntKu 230 mm

40

50

weber.therm ntu 235 mm

25

35

weber.therm ntu 255 mm

25

35

ancrage en mm

Profondeur de perçage en mm à fleur

à cœur

weber.therm stru 115 mm

25

35

50

weber.therm stru 135 mm

25

35

50

weber.therm stru 155 mm

25

35

50

weber.therm stru 175 mm

25

35

50

weber.therm stru 195 mm

25

35

50

weber.therm stru 215 mm

25

35

50

weber.therm stru 235 mm

25

35

50

weber.therm stru 255 mm

25

35

50

* sur support E (béton cellulaire) : ancrage = 65 mm, profondeur de perçage pour montage à fleur = 75 mm, à cœur = 90 mm

www.weber.fr - 2012

isolAtion thermique PAr l'extérieur

le moDe De mise en œuvre

il existe deux modes de mise en œuvre pour les chevilles : les chevilles à frapper et les chevilles à visser.

387


conseils de Pro Weber

points-clés De réussite D’une mise en œuvre (suite) Pour les systèmes calé-chevillés et fixés mécaniquement par rails, il existe 3 options de chevillage : cheville à frapper, cheville à visser en montage à fleur, cheville à visser en montage à cœur. le choix de la cheville est fonction du type de support, des habitudes de travail de l’entreprise et des performances souhaitées. la mise en œuvre Des chevilles en Pose calé-chevillée

¡¡ percer à l’aide d’un foret de

8 mm adapté au support, un trou d’une profondeur correspondant au type de cheville, au mode de montage et au support. Veiller à percer à l’horizontale afin d’assurer une planéité totale de la rosace de la cheville

¡¡ positionner manuellement la

cheville jusqu’au nu de l’isolant

oPtion 1 : chevilles à fraPPer ¡¡ positionner manuellement la

cheville au nu de l’isolant

¡¡ frapper la tête du clou avec un

maillet caoutchouc

oPtion 2 : chevilles à visser en montage à fleur ¡¡ positionner manuellement la

cheville au nu de l’isolant

¡¡ expanser la cheville à l’aide

d’une visseuse munie de l’outil weber.therm embout str t

¡¡ terminer le montage à fleur

en enfonçant le weber.therm bouchon dans la cheville pour éviter tout pont thermique (jamais avec de l’enduit)

388

www.weber.fr - 2012

oPtion 3 : chevilles à visser en montage à cœur (exclu dans système wether.therm xm ultra 22 ¡¡ positionner la cheville au nu de l’isolant ¡¡ expanser la cheville à l’aide d’une visseuse munie de l’outil weber.therm str tool. la cheville pénètre alors dans l’isolant sans générer de résidus ¡¡ terminer le montage

à cœur en positionnant le bouchon isolant weber.therm rond au-dessus de la rosace dans le polystyrène. utiliser un platoir afin de préserver une parfaite planéité au nu de l’isolant


le nombre minimal de chevilles est calculé à partir des efforts dus au vent normal en fonction de l’exposition et de la charge admissible dans le support considéré. la charge admissible par cheville est déterminée par les essais d’arrachement réalisés sur chantier (cf cahier n°3035 du cstB annexe 2). dans tous les cas, le nombre de chevilles doit être au minimum : ¡¡ 5 chevilles par panneau de Pse 120 x 60 cm ¡¡ 4 chevilles par panneau de weber.therm ultra 22 de 120 x 40 cm

isolants Pse Blanc et Pse gris (120 x 60 cm)

par panneau par

m2

plan de chevillage

nombre de chevilles par panneau par m2

5

6,9

7

9,7

5

6,9

7

9,7

6

8,3

7

9,7

6

8,3

8

11,1

6

8,3

8

11,1

plan de chevillage

isolAtion thermique PAr l'extérieur

nombre de chevilles

conseils de Pro

ÊÊ Plans De chevillages associés

chevillage en plein associé à un collage en plots chevillage périphérique associé à un collage périphérique 150 mm

2 2 150 mm

www.weber.fr - 2012

389


ÊÊ Plans De chevillage associés (suite) Pour isolant weBer.therm ultra 22 (120 x 40 cm) 100 mm

2 2

conseils de Pro Weber

points-clés De réussite D’une mise en œuvre (suite)

100 mm

4 chevillages par plaques 120 x 40 cm (soit 8 chevilles par m2)

5 chevillages par plaques 120 x 40 cm (soit 10 chevilles par m2)

ÊÊ réussir la Pose Des mouchoirs Pour éviter l’apparition des fissures, des carrés de trame de 30 x 30 cm (les mouchoirs) doivent être posés aux angles des baies et ouvertures*, à la jonction tableau/voussure, à la jonction des rails de départ, des arrêts latéraux et baguettes d’angle (type a11). cette opération s’effectue après le ponçage de l’isolant.

Pour les systèmes weber.therm xPm1 et weber.therm xm, la pose des mouchoirs s’effectuera après la pose de la trame en partie courante

6 chevillages par plaques 120 x 40 cm (soit 12 chevilles par m2)

6 chevillages par plaques 120 x 40 cm (soit 12 chevilles par m2)

Pour les systèmes weber.therm PPe et weber.therm motex, la pose des mouchoirs doit être effectuée avant la pose du sous-enduit

renforcement PériPhérique Aux angles des bâtiments, audessous d’appui de fenêtres, d’avancées de toits, à chaque découpe de l’isolant en "l" (pourtours de fenêtres, balcons, casquettes), densifier le nombre de fixations en cheville à tête circulaire

390

www.weber.fr - 2012

utiliser le sous-enduit pour poser les mouchoirs de la façon suivante : ¡¡ une passe d’enduit sur une surface de plus de 30 x 30 cm ¡¡ marouflage du carré de trame de 30 x 30 cm * à chaque découpe de l’isolant en « L ».


mauvaise pratique : l’isolant a mal été posé car les plaques ne sont pas jointes et l’enduit a comblé l’espace générant un "t" de mortier

Bonne pratique : les plaques sont bord à bord et la répartition du sous-enduit est constante et régulière

¡¡ selon le système choisi, un très large choix de finitions est

possible. Plus de 1 000 teintes et aspects

¡¡ veiller à respecter le mode de mise en œuvre et notamment les

primaires associés

¡¡ les teintes de coefficient d’absorption du rayonnement

solaire > 0,7 sont exclues, sauf sur les façades protégées de l’ensoleillement. en montagne et au-dessus de 1 300 mètres d’altitude, le coefficient d’absorption du rayonnement solaire est limité à 0,5 ¡¡ le système weber.therm xPm1, enduit projeté mécaniquement, assure les fonctions de sous-enduit et d'enduit de finition ¡¡ pour un vieillissement sans pathologie, la mise en œuvre d’une i.t.e demande un respect des règles de pose et un traitement soigné des points singuliers se référer au cahier des Prescriptions techniques d’emploi et de mise en œuvre n° 3035 d’avril 1998 délivré par le cstB et au cahier n° 3399 de mars 2002 (modificatif n°1 du cahier n°3035).

ÊÊ réalisation Du joint De calfeutrement ¡¡ le joint permettra la désolidarisation complète de l’enduit au

point dur et absorbera les contraintes de mouvement générées dans l’enduit

ÊÊ marouflage De la trame De verre et 2ème Passe De sous-enDuit

Pour les systèmes avec finitions minérales ¡¡ après séchage de l’enduit, calfeutrer le joint de section de 10 x 10 mm avec un mastic acrylique 1ère catégorie

¡¡ les lés de trame doivent se chevaucher sur 10 cm (sauf armature

renforcée)

¡¡ la trame doit se trouver au milieu de la masse d’enrobage de

sous-enduit et ne jamais toucher l’isolant ¡¡ maroufler la trame de haut en bas ¡¡ veiller à bien tendre la trame sans pli ni cloque ¡¡ application de la seconde passe en épaisseur constante et régulière ¡¡ l’épaisseur totale de sous-enduit varie en fonction du système choisi. se reporter aux pages des systèmes pour connaître et respecter les bonnes épaisseurs à appliquer

Pour les systèmes avec finitions minces organiques ¡¡ avant application de la finition, calfeutrer le joint de section de 10 x 10 mm avec un mastic acrylique 1ère catégorie

www.weber.fr - 2012

conseils de Pro

1 passe du sous-enduit la répartition du sous-enduit doit être uniforme, c’est-à-dire régulière et en tous points de même épaisseur. éviter le "t" de mortier qui occasionnerait une fissure et/ou un spectre. ére

ÊÊ enDuit De finition

isolAtion thermique PAr l'extérieur

ÊÊ aPPliquer la 1ére Passe De sous-enDuit

391


NOTICES PRODUITS

SyStème d’Ite avec polyStyrène et enduIt de parement organIque : collé idEntification

Consultez les conseils de pro du guide

ÊÊ E mp l o i domainE d'utilisation

¡¡ Isolation Thermique par l’Extérieur

des maisons individuelles, immeubles collectifs, bâtiments tertiaires et publics

supports

selon l’Agrément Technique Européen ¡¡ maçonneries de parpaings, de briques ou de blocs de béton cellulaire, revêtues ou non d’un enduit ciment ¡¡ maçonneries de pierres revêtues d’un enduit conforme à la norme NF/DTU 26-1 ¡¡ parois de béton banché ou préfabriqués ¡¡ pour tout autre support : nous consulter Se référer au paragraphe Préparation des supports.

rEvêtEmEnts associés

¡¡ weber.tene Xl, weber.tene st,

weber.tene sG, weber.maxilin silco, pour weber.tene styl base nous consulter

limitEs d'Emploi

¡¡ ne pas appliquer :

• sur surface horizontale ou inclinée, exposée à la pluie

• sur support friable ou peu résistant • sur ancien support recouvert d’une

peinture, d’un RSE ou d’un ancien RPE

• sur ancien support ayant reçu un traitement hydrofuge

392

www.weber.fr - 2012

colle et sous-enduit weber.therm motex ¡¡ composition : charges minérales, résine en dispersion, adjuvants spécifiques à mélanger : • en collage : à du ciment blanc CEM I 42,5 ou CEM II B 32,5 ou à du ciment gris CEM I 42,5 ou CEM II A ou B 32,5 • en sous-enduit : à du ciment blanc CEM I 42,5 ou CEM II B 32,5 ¡¡ densité de la pâte pure : 1,70 polystyrène expansé ignifugé blanc à bords droits ¡¡ classement ACERMI : I ≥ 2, S ≥ 4,O=3, L=4, E ≥ 2 polystyrène expansé ignifugé gris à bords droits ¡¡ classement ACERMI : I ≥ 2, S ≥ 4,O=3, L=4, E ≥ 2 treillis d’armature ¡¡ partie courante : tissu de verre (maille 4,5 x 4,5 mm) ¡¡ partie basse : treillis renforcé (maille 4 x 4 mm ; 1 fil noir tous les 10 cm)

pErformancEs

¡¡ sur les façades exposées aux chocs

thermiques, éviter l’emploi de revêtements de finition de coloris foncés dont le coefficient alpha est > 0,7 (ou > 0,5 au-dessus de 1 300 m d’altitude)

précautions d'utilisation

¡¡ pour utiliser ce produit en toute

sécurité, afin de protéger votre santé et l’environnement, respectez les conseils de prudence qui sont étiquetés sur l’emballage ¡¡ les consignes de sécurité pour un emploi sûr de ce produit sont disponibles dans la Fiche de Données de Sécurité (FDS), accessible sur www.quickfds.fr ¡¡ les informations relatives aux dangers des produits figurent à la rubrique « Sécurité Produits »

caractéristiquEs dE misE En œuvrE

¡¡ pour le collage des plaques avec

weber.therm motex, délai de séchage : 24 heures au minimum ¡¡ délai entre les passes du sous-enduit en weber.therm motex : 12 heures au minimum à 24 heures au maximum ou frais dans frais ¡¡ délai avant la finition : 24 heures au minimum ¡¡ épaisseur de weber.therm motex en sous-enduit sec : ≥ 2,5 mm Ces temps sont donnés à +20 °C, ils sont allongés à basse température et réduits par la chaleur. Le collage des plaques peut aussi être réalisé avec weber.fix pro ou weber.therm collage (cf. DTA).

CE selon ETAG n°004 polystyrène expansé ignifugé blanc ¡¡ masse volumique : 14 à 17 kg/m³ ¡¡ conductivité thermique λ : 0,038 W/m °C ¡¡ classement ACERMI polystyrène expansé ignifugé gris ¡¡ conductivité thermique λ : 0,032 W/m °C ¡¡ classement ACERMI treillis d’armature ¡¡ armature courante : tissu de verre (maille 4,5 x 4,5 mm) ; résistance en traction : 180 daN/5 cm T ≥ 1, Ra ≥ 1, M = 2, E ≥ 1 ¡¡ armature renforcée : treillis renforcé (maille 4 x 4 mm ; 1 fil noir tous les 10 cm) ; résistance en traction : 500 daN/5 cm système weber.therm motex ¡¡ classement au feu du système : voir Document Technique d’Application ¡¡ classement reVETIR : r3 e2 V4 E2 T2 à 4 I3 R2 à 4

documEnts dE référEncE

¡¡ ETAG n° 004 ¡¡ Agrément Technique Européen (ATE) ¡¡ Document Technique d’Application (DTA) ¡¡ Cahier des Prescriptions Techniques

d’emploi et de mise en œuvre n° 3035 publié par le CSTB


rEcommandations

¡¡ lors de la mise en œuvre des panneaux

de polystyrène expansé gris, la façade doit être mise à l’abri du soleil par une protection ou un filet d’échafaudage ne laissant pas passer plus de 30 % du rayonnement solaire ¡¡ l’isolant ne doit jamais recouvrir un joint de dilatation. Utiliser des profilés adaptés pour les protéger et les masquer ¡¡ ne pas obstruer les bouches de ventilation existantes ¡¡ pour les parties enterrées et les points singuliers, se référer au Cahier des Prescriptions Techniques d’emploi ¡¡ protéger les tranches supérieures du système par des bavettes, couvertines... selon les règles de l’art, pour éviter tout risque d’infiltration d’eau

préparation dEs supports

¡¡ désolidariser tous les points durs

(appuis, balcons, pannes, corniches, murs non isolés…) à l’aide de la bande de désolidarisation weber.therm ¡¡ éliminer par piochage les balèvres ou surépaisseurs éventuelles ¡¡ éliminer les parties soufflées ou friables et faire un renformis au mortier hydraulique

infos

pratiquEs

Colle et sous-enduit weber.therm motex unité de vente : seau en plastique de 25 kg (palette complète filmée de 24 seaux, soit 600 kg) format de la palette : 80 x 120 cm consommation : 7,5 kg/m2 pour le collage de l’isolant et le sous-enduit (hors ciment à mélanger)

¡¡ rallonger les gonds et arrêts de volets,

ainsi que tout élément du type descente d’eau pluviale (pour cet usage, il peut être utilisé des éléments de fixation à rupture de pont thermique weber.therm) aération, robinet... ¡¡ réparer les bétons dégradés par la corrosion des armatures ¡¡ calfeutrer les fissures supérieures à 2 mm d’ouverture ¡¡ les supports doivent être plans, résistants, propres et normalement absorbants ¡¡ si le support n’est pas plan (plus de 1 cm sous la règle de 2 m), réaliser un renformis et reprendre les arêtes si nécessaire ¡¡ décaper et éliminer les revêtements organiques existants ¡¡ effectuer un lavage haute pression (de 40 à 80 bars) ¡¡ laisser sécher ¡¡ si le support a été décapé, procéder à une vérification de l’adhérence (cf. cahier n° 3035 du CSTB annexe 1) du mortier de collage

conditions d'application

¡¡ température d’emploi : de +5 °C à +30 °C ¡¡ ne pas appliquer en plein soleil ou sous la

pluie, sur support gelé, en cours de dégel ou s’il y a risque de gel dans les 24 heures

outillage : règle, truelle, bleu, perceuse, malaxeur électrique lent (500 tr/min), fouet inox, marteau, taloche crantée 5 x 5 mm, couteau à enduire, scie égoïne, taloche abrasive, taloche inox souple, taloche plastique, tournevis cruciforme, scie à métaux, cisaille, bande de désolidarisation weber.therm, machine de découpe à fil chaud weber.therm rendement moyen : en partie courante, 25 m2/3 compagnons servis/jour conservation : 1 an à partir de la date de fabrication, en emballage d’origine non ouvert, stocké à l’abri du gel et des fortes chaleurs

20 & 25 kg kg

25

NOTICES PRODUITS

(modificatif n°1 du cahier n° 3035) ¡¡ conditions générales d’emploi des systèmes d’Isolation Thermique des façades par l’Extérieur faisant l’objet d’un avis technique : cahier n° 237 publié par le CSTB (livraison 1833 de mars 1983)

weber.therm motex collé SySTèME D’ITE AVEC POLySTyRèNE ET ENDUIT DE PAREMENT ORGANIqUE

av antaG E s p r o dui t

++ Un seul produit pour

le collage et le sous-enduit

++ Le confort et l'efficacité

énergétique de l'Isolation Thermique par l'Extérieur

++ Enduits de finitions prêts à l'emploi

++ Une large palette d'aspects et de coloris

ISOLATION ThERMIqUE PAR L'ExTéRIEUR

¡¡ cahier n° 3399 de mars 2002

Ä voir page suivante

www.weber.fr - 2012

393


NOTICES PRODUITS

suite

Consultez les conseils de pro du guide

ÊÊ a p p l i c at i on

i - désolidarisation des points durs 2

¡¡ aux liaisons du système avec les

points durs (menuiseries, appuis de fenêtres, balcons, casquettes ou autres saillies de cette nature), interposer la bande de désolidarisation weber.therm afin de ménager un espace permettant leur libre dilatation

ii - pose des profilés de soubassement 1

7

¡¡ appliquer la colle par bandes

les plaques pour assurer la solidité de l’ouvrage ¡¡ aux angles de baies, saillies, ouvertures… découper les plaques en « L » pour limiter le risque d'apparition de fissures « en moustache » ¡¡ renforcer le collage par un cordon périphérique ¡¡ les joints de plaques ne doivent pas coïncider avec les jonctions des profilés

3 ¡¡ poser la 1ère plaque en appui sur

le rail de départ. La presser avec une batte pour répartir la colle

4

¡¡ battre un trait horizontal au bleu

8

à 15 cm du point le plus haut du sol ¡¡ pour les balcons, terrasses, escaliers, le niveau de départ est fixé de 1 à 2 cm au-dessus du niveau du sol ¡¡ poser les plaques suivantes en les

2

serrant bien bord à bord. Les joints doivent être réduits au minimum pour éviter les ponts thermiques et les spectres de plaques

¡¡ réaliser les coupes d’onglet

des profilés pour avoir des raccords plus discrets

3

ponçage ¡¡ après séchage de la colle, poncer les désaffleurements des plaques avec la taloche abrasive weber.therm ; le ponçage est indispensable pour réduire le risque de fissuration, de spectres en lumière rasante et assurer une consommation et une répartition régulière du sous-enduit weber.therm motex

5

¡¡ positionner les profilés et percer avec

un foret adapté pour permettre le passage des chevilles. La fixation ne doit pas être distante de plus de 5 cm de l’extrémité de chaque élément. L’espace entre chaque fixation doit être de 30 cm au maximum ¡¡ enfoncer les chevilles plastique expansives appropriées ¡¡ laisser un espace de dilatation de 2 à 3 mm entre chaque profilé

iii - pose des plaques de polystyrène 1 ¡¡ coller les plaques de

120 x 60 cm à l’aide du mortier obtenu par mélange, avec un malaxeur électrique lent, de la colle weber.therm motex avec 30 % en poids de ciment blanc CEM I 42,5 ou CEM II B 32,5 ou du ciment gris CEM I 42,5 ou CEM II A ou B 32,5 soit environ 2,5 volumes de colle weber.therm motex pour 1 volume de ciment non tassé. La pâte obtenue doit être onctueuse et sans grumeau

394

¡¡ en angle sortant ou rentrant, harper

périphériques et transversales de 15 à 20 mm d’épaisseur. Le mortier de collage ne doit pas refluer entre les joints de plaques

www.weber.fr - 2012

¡¡ au fur et à mesure, s’assurer de

la planéité en battant les plaques avec une règle ¡¡ poser les plaques de bas en haut et à joints décalés

iv - application du sous-enduit 1

préparation du mortier de sous-enduit ¡¡ mélanger, avec un malaxeur électrique lent, 2,5 volumes de weber.therm motex pour 1 volume de ciment blanc CEM I 42,5 ou CEM II B 32,5 non tassé. La pâte obtenue doit être onctueuse et sans grumeau

6

¡¡ les joints ouverts devront être

2

calfeutrés avec des lames de polystyrène ou de la mousse polyuréthane, jamais avec la colle weber.therm motex angles saillants et baies ¡¡ toutes les arêtes saillantes doivent être protégées avec des baguettes d’angle insérées directement dans le sous-enduit ¡¡ pour atténuer la surépaisseur, lisser le sous-enduit en prenant appui sur l’arête de la baguette


1

¡¡ renforcer tous les angles de baie,

¡¡ maroufler le tissu de verre standard

ouvertures… en marouflant des bandes obliques de tissu de verre (30 x 30 cm) dans une couche de sous-enduit

de haut en bas avec une lisseuse inox ; bien le tendre. ll ne doit pas faire de pli, et doit rester à distance constante (1,5 mm) de l’isolant ¡¡ faire chevaucher les lés de 10 cm en tous sens au minimum aux raccordements

4 renforcement des parties basses ¡¡ maroufler dans une couche de sous-enduit le treillis renforcé sur 2 m de hauteur à partir du sol, sans recouvrement entre les lés, ni retournement sur les angles. Dans le cas de partie inférieure non exposée aux chocs et en partie privative, le treillis renforcé peut être remplacé par le tissu de verre standard, se reporter aux règles du CPT n° 3035 ¡¡ poser ensuite les baguettes d’angle, puis traiter la surface renforcée comme une partie courante

5

8

¡¡ après séchage du sous-enduit

(de 1 à 2 jours), appliquer au rouleau une couche de weber régulateur. Pour certains coloris et certaines finitions, weber régulateur doit être teinté : se reporter à la notice produit ¡¡ laisser sécher de 4 à 24 heures

2

¡¡ retourner le tissu de verre d’au moins

20 cm sur les arêtes de murs et sur toute la profondeur des linteaux et des tableaux

¡¡ appliquer le revêtement de finition

choisi : weber.tene Xl, weber.tene st, weber.tene sG, weber.maxilin silco, pour weber.tene styl base nous consulter

9 3

renforcement à la jonction des profilés ¡¡ renforcer chaque jonction de profilés (rails de départ, profilés d’angle) en marouflant des bandes de treillis d’armature (30 x 30 cm) dans une couche de sous-enduit

¡¡ pour le traitement des points ¡¡ frais dans frais ou après un délai

de séchage de 24 heures, appliquer une 2nde couche de sous-enduit ; la régler avec une taloche crantée de 5 x 5 mm, puis lisser soigneusement (épaisseur continue : environ 1,5 mm)

6

singuliers, gond de volets, appuis de fenêtre, se reporter au Cahier des Prescriptions Techniques n° 3035‹

10 parties courantes et parties basses ¡¡ appliquer une couche en passes verticales, puis régler l’épaisseur avec une taloche crantée 5 x 5 mm (épaisseur continue : environ 1,5 mm)

NOTICES PRODUITS

v - application de la finition

7

¡¡ avant finition, mais après séchage

du sous-enduit, calfeutrer les joints à hauteur des points durs avec un mastic plastique 1ère catégorie

weber.therm motex collé

ISOLATION ThERMIqUE PAR L'ExTéRIEUR

3

produit(s) associé(s) p. 356 p. 358

p. 366 p. 368

p. 364 www.weber.fr - 2012

395


NOTICES PRODUITS

SYSTÈME D’ITE AVEC POLYSTYRÈNE ET ENDUIT DE PAREMENT ORGANIQUE : FIXÉ MÉCANIQUEMENT PAR RAILS IDENTIFICATION

weber.therm motex ¡ composition : charges minérales, résine en dispersion, adjuvants spécifiques à mélanger à du ciment blanc CEM I 42,5 ou CEM II B 32,5 ¡ densité de la pâte pure : 1,70 polystyrène expansé ignifugé blanc à bords rainurés ¡ la face arrière des plaques est grugée pour compenser l’épaisseur des ailes des rails treillis d’armature ¡ partie courante : tissu de verre (maille 4,5 x 4,5 mm) ¡ partie basse : treillis renforcé (maille 4 x 4 mm ; 1 fil noir tous les 10 cm)

PERFORMANCES

¡ CE selon ETAG n° 004

Consultez les conseils de pro du guide

Ê E MP L O I DOMAINE D'UTILISATION

¡ Isolation Thermique par l’Extérieur

des maisons individuelles, immeubles collectifs, bâtiments tertiaires et publics ¡ réfection et protection des façades dégradées

SUPPORTS

selon l'Agrément Technique Européen ¡ maçonneries de parpaings, de briques ou de blocs de béton cellulaire revêtues ou non d’un enduit ciment ¡ maçonneries de pierres revêtues d’un enduit conforme à la norme NF/DTU 26-1 ¡ parois de béton banché ou préfabriqué ¡ ces supports peuvent être également recouverts d’une peinture ou d’un revêtement organique épais (RPE) Se référer au paragraphe Préparation des supports.

REVÊTEMENTS ASSOCIÉS

¡ weber.tene XL, weber.tene ST,

weber.tene SG, weber.maxilin silco, pour weber.tene styl base nous consulter

LIMITES D'EMPLOI

¡ ne pas appliquer

• sur surface horizontale ou inclinée, exposée à la pluie

• sur support friable ou peu résistant • sur support neuf (cf. cahier n° 3035 du CSTB)

396

www.weber.fr - 2012

¡ sur les façades exposées aux chocs

thermiques, éviter l’emploi de revêtements de finition de coloris foncés dont le coefficient alpha est > 0,7 (ou > 0,5 au-dessus de 1 300 m d’altitude)

PRÉCAUTIONS D'UTILISATION

¡ pour utiliser ce produit en toute

sécurité, afin de protéger votre santé et l’environnement, respectez les conseils de prudence qui sont étiquetés sur l’emballage ¡ les consignes de sécurité pour un emploi sûr de ce produit sont disponibles dans la Fiche de Données de Sécurité (FDS), accessible sur www.quickfds.fr ¡ les informations relatives aux dangers des produits figurent à la rubrique « Sécurité Produits »

CARACTÉRISTIQUES DE MISE EN ŒUVRE

¡ délai entre les passes du sous-enduit

en weber.therm motex : 12 heures au minimum à 24 heures au maximum ou frais dans frais ¡ délai avant la finition : 24 heures au minimum Ces temps sont donnés à +20 °C, ils sont allongés à basse température et réduits par la chaleur. ¡ épaisseur du sous-enduit weber.therm motex sec : ≥ 2,5 mm

polystyrène expansé ignifugé blanc ¡ masse volumique : 14 à 17 kg/m3 ¡ conductivité thermique λ : 0,038 W/m °C ¡ classement ACERMI + ou de marque visée par l’avis technique I2 S5 O3 L4 E2 à 4 résistance maximale à la dépression des systèmes fixés mécaniquement Fixation Fixation rails de par Dimension par rails de Dépression maintien des plaques horizontaux maintien maximale de PSE horizontaux sous vent et en cm verticaux normal (Pa) raidisseurs et (longueur) (longueur) 47 cm 50 x 50

100 x 60

20 cm 1 fixation au milieu

43 cm 2 fixations espacées de 30 cm

43 cm 2 fixations espacées de 30 cm

700 (F1) 1 100 (F2) 1 675 (F3)

1 300 (F2)

treillis d’armature ¡ armature courante : tissu de verre (maille 4,5 x 4,5 mm ; 2 fils verts) résistance en traction : 180 daN/5 cm ¡ armature renforcée : treillis renforcé (maille 4 x 4 mm ; 1 fil noir tous les 10 cm) résistance en traction : 500 daN/5 cm, T ≥ 1, Ra ≥ 2, M = 2, E ≥ 2 système weber.therm motex ¡ classement au feu : voir Document Technique d’Application ¡ classement reVETIR : r3 e2 V1 à 4 T2 à 3 I3 R2 à 4


RECOMMANDATIONS

¡ l’isolant ne doit jamais recouvrir un joint

de dilatation. Utiliser des profilés adaptés pour les protéger et les masquer ¡ ne pas obstruer les bouches de ventilation existantes ¡ pour les parties enterrées et les points singuliers, se référer au Cahier des Prescriptions Techniques d’emploi ¡ avant la mise en œuvre du système sur un support dont on ignore les caractéristiques mécaniques, il est nécessaire de vérifier, par des essais de traction sur les fixations, que la charge admissible par cheville est satisfaisante (essais à réaliser conformément aux spécifications du cahier n° 3035 du CSTB, annexe 2) ¡ protéger les tranches supérieures du système par des bavettes, couvertines, etc., selon les règles de l’art, pour éviter tout risque d’infiltration d’eau

PRÉPARATION DES SUPPORTS

¡ réparer les bétons dégradés

par la corrosion des armatures

¡ calfeutrer les fissures supérieures à 2 mm

d’ouverture

¡ les supports doivent être plans et

permettre un ancrage correct des chevilles (essais de traction préalables) ¡ si le support n’est pas plan (plus de 5 mm sous la règle de 20 cm), retrouver un support propre et absorbant, puis réaliser un renformis au mortier ¡ sur les tableaux et voussures, décaper et éliminer les revêtements organiques existants, puis effectuer un lavage à l’eau claire Choix du format et de la fixation des plaques de polystyrène : se reporter aux pages « Conseil de Pro » ¡ la fixation et la dimension des plaques sont déterminées en fonction de la dépression maximale sous vent normal qui dépend de : • la classification neige et vent de la région (zone 1, 2, 3, 4 ou 5) : se reporter aux règles NV65 de février 2009 • la nature du site (normal ou exposé) • la localisation des panneaux sur les façades • la hauteur de la construction

CONDITIONS D'APPLICATION

¡ température d’emploi : de +5 °C à +30 °C ¡ ne pas appliquer en plein soleil ou sous

la pluie, sur support gelé, en cours de dégel ou s’il y a un risque de gel dans les 24 heures

25 kg weber.therm motex fixé mécaniquement par rails SYSTÈME D’ITE AVEC POLYSTYRÈNE ET ENDUIT DE PAREMENT ORGANIQUE

¡ désolidariser tous les points durs

(appuis, balcons, corniches, pierres, murs non isolés…) à l’aide de la bande de désolidarisation weber.therm ¡ éliminer les parties soufflées ou friables, et faire un renformis au mortier ¡ rallonger les gonds et arrêts de volets, ainsi que tout élément du type descente d’eau pluviale (pour cet usage, il peut être utilisé des éléments de fixation à rupture de pont thermique weber.therm) aération, robinet...

INFOS

PRATIQUES

Sous-enduit weber.therm motex Unité de vente : seau en plastique de 25 kg (palette complète filmée de 24 seaux, soit 600 kg) Format de la palette : 80 x 120 cm Consommation : 4,5 kg/m2 (hors ciment à mélanger) Outillage : règle, truelle, bleu, perceuse, malaxeur électrique lent (500 tr/min), fouet inox, marteau, weber.therm rainure, taloche crantée 5 x 5 mm, couteau à enduire, scie égoïne, taloche abrasive PSE, taloche inox souple, taloche plastique, tournevis cruciforme, scie à métaux, cisaille, bande de désolidarisation weber.therm, machine de découpe à fil chaud weber.therm

+ + Rendement moyen : en partie courante, 20 m2/3 compagnons servis/jour Conservation : 1 an à partir de la date de fabrication, en emballage d’origine non ouvert, stocké à l’abri du gel et des fortes chaleurs

+ +

AV ANTAG E S P R O DUI T Pose sur ancien support peint Le confort et l'efficacité énergétique de l'Isolation Thermique par l'Extérieur Enduits de finitions prêts à l'emploi Une large palette d'aspects et de coloris

NOTICES PRODUITS

ETAG n° 004 Agrément Technique Européen (ATE) DocumentTechnique d’Application (DTA) Cahier des Prescriptions Techniques d’emploi et de mise en oeuvre n° 3035 publié par le CSTB ¡ cahier 3399 de mars 2002 (modificatif n°1 du cahier n° 3035) ¡ cahier n° 237 publié par le CSTB (livraison 1833 de mars 1983) ¡ régle NV 65 de février 2009

ISOLATION THERMIQUE PAR L'EXTÉRIEUR

DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE

¡ ¡ ¡ ¡

Ä voir page suivante

www.weber.fr - 2012

397


NOTICES PRODUITS

suite

Consultez les conseils de pro du guide

Ê A P P L I C AT I ON

I - Désolidarisation des points durs 2

¡ aux angles de baies et saillies, ¡ aux liaisons du système avec les

points durs (menuiseries, appuis de fenêtres, balcons, casquettes ou autres saillies de cette nature), interposer la bande de désolidarisation weber.therm afin de ménager un espace permettant leur libre dilatation

II - Pose des profilés de soubassement

découper les plaques en « L » afin de limiter le risque d'apparation de fissures « en moustache » ; renforcer la fixation avec des chevilles PVC à tête circulaire ¡ les bords de plaques non maintenus par un rail ou un raidisseur doivent être fixés par des chevilles PVC à tête circulaire (périmètres de baies, angles de bâtiment...) ¡ en cas de joints entre deux plaques, calfeutrer le vide avec de la mousse polyuréthane ou avec une lame de polystyrène correctement dimensionnée, jamais avec le sous-enduit weber.therm motex ¡ découpe de plaque : reconstituer la rainure d’emboîtement avec l’outil weber.therm rainure

¡ en partant d’un angle, poser la 1ère

plaque sur le rail de départ ; selon le système choisi (voir paragraphe précédent), emboîter dans le champ latéral de la plaque soit un raidisseur indépendant du support, soit un rail de maintien vertical fixé avec une ou deux chevilles expansives

3

1 ¡ battre un trait horizontal au bleu à

15 cm du point le plus haut du sol

¡ pour les balcons, terrasses, escaliers,

le niveau de départ est fixé de 1 à 2 cm au-dessus du niveau du sol

¡ poser les plaques suivantes en les

serrant les unes aux autres bord à bord sans laisser de vide, qui créerait des ponts thermiques et des défauts esthétiques ; pour chaque plaque, emboîter un raidisseur ou un rail de maintien vertical, comme précédemment

2 ¡ réaliser les coupes d’onglet des

profilés pour avoir des raccords plus discrets

3

6

4

¡ positionner les profilés et percer avec

un foret adapté pour permettre le passage des chevilles. La fixation ne doit pas être distante de plus de 5 cm de l’extrémité de chaque élément. L’espace entre chaque fixation doit être de 30 cm au maximum ¡ enfoncer les chevilles plastiques expansives appropriées ¡ laisser un espace de dilatation de 2 à 3 mm entre chaque profilé

ponçage ¡ avant application du sous-enduit, poncer les désaffleurements des plaques avec la taloche abrasive weber.therm : le ponçage est indispensable pour rendre le support plan et pour réduire le risque de spectres en lumière rasante

¡ après la pose de chaque rangée,

emboîter et fixer les rails de maintien horizontaux avec des chevilles expansives espacées de 30 cm au maximum (la première fixation doit être à 5 cm au maximum du bord du rail)

IV - Application du sous-enduit 1

préparation du mortier de sous-enduit ¡ mélanger, avec un malaxeur électrique lent, 2,5 volumes de sous-enduit weber.therm motex pour 1 volume de ciment blanc CEM I 42,5 ou CEM II B 32,5, non tassé. La pâte obtenue doit être onctueuse et sans grumeau

5

III - Pose des plaques de polystyrène 1

¡ la face arrière des plaques est grugée

pour compenser l’épaisseur des ailes de rails ; poser les plaques (avec le chanfrein) côté support, de bas en haut, et à joints décalés

398

www.weber.fr - 2012

points particuliers ¡ en angle sortant ou rentrant, harper les plaques pour assurer la solidité de l’ouvrage ¡ le long des arêtes dans les angles du bâtiment, renforcer la fixation avec des chevilles PVC à tête circulaire (2 chevilles par plaque)

2 renforcement des parties basses ¡ appliquer le treillis renforcé sur 2 m de hauteur à partir du sol, marouflé dans une couche de sous-enduit, sans recouvrement entre les lés ni retournement sur les angles ¡ dans le cas de partie inférieure de façade non exposée aux chocs et en partie privative, le treillis renforcé peut être remplacé par le tissu de verre standard


1

angles saillants et baies ¡ toutes les arêtes saillantes doivent être protégées avec des baguettes d’angle insérées directement dans le sous-enduit ¡ pour atténuer la surépaisseur, lisser le sous-enduit en prenant appui sur l’arête de la baguette

4

¡ maroufler le tissu de verre de haut

en bas avec une lisseuse inox ; bien le tendre. Il ne doit pas faire de plis, et doit rester à distance constante (1,5 mm) de l’isolant ¡ pour éviter les fissurations, faire chevaucher les lés entre eux de 10 cm en tous sens aux raccordements

8

5

(de 1 à 2 jours), appliquer au rouleau une couche de weber régulateur. Pour certains coloris et certaines finitions, weber régulateur doit être teinté (se reporter à la notice produit) ¡ laisser sécher de 4 à 24 heures

2

¡ retourner le tissu de verre d’au moins

¡ renforcer tous les angles des baies,

ouvertures… en marouflant des bandes obliques de tissu de verre (30 x 30 cm minimum) dans une couche de sous-enduit

¡ après séchage du sous-enduit

20 cm sur les arêtes de murs et sur toute la profondeur des linteaux et des tableaux

¡ appliquer le revêtement de finition

choisi : weber.tene XL, weber.tene ST, weber.tene SG, weber.maxilin silco, pour weber.tene styl base nous consulter

9

renforcement à la jonction des profilés ¡ renforcer chaque jonction de profilés (rails de départ, profilés d’angle) en marouflant des bandes de treillis d’armature (30 x 30 cm minimum) dans une couche de sous-enduit

3 ¡ pour le traitement des points ¡ appliquer une 2nde couche de sous-

enduit ; frais dans frais ou après un séchage de 24 heures, la régler avec une taloche crantée 5 x 5 mm, puis lisser soigneusement (épaisseur continue : environ 1,5 mm)

6

singuliers, gonds de volets, appuis de fenêtres se reporter au Cahier des Prescriptions Techniques n° 3035

10 parties courantes et parties basses ¡ appliquer une couche en passes verticales, puis régler l’épaisseur avec une taloche crantée 5 x 5 mm (épaisseur continue : environ 1,5 mm)

NOTICES PRODUITS

V - Application de la finition

7

¡ avant finition, mais après séchage,

calfeutrer les joints à hauteur des points durs avec un mastic plastique 1ère catégorie

weber.therm motex fixé mécaniquement par rails

ISOLATION THERMIQUE PAR L'EXTÉRIEUR

3

Produit(s) associé(s) p. 356 p. 358

p. 366 p. 368

p. 364 www.weber.fr - 2012

399


NOTICES PRODUITS

SYSTÈME D’ITE AVEC POLYSTYRÈNE ET ENDUIT DE PAREMENT ORGANIQUE : CALÉ-CHEVILLÉ IDENTIFICATION

Consultez les conseils de pro du guide

Ê E MP L O I DOMAINE D'UTILISATION

¡ Isolation Thermique par l’Extérieur

des maisons individuelles, immeubles collectifs, bâtiments tertiaires et publics ¡ réfection et protection des façades dégradées

SUPPORTS

selon l'Agrément Technique Européen ¡ maçonneries de parpaings, de briques ou de blocs de béton cellulaire, revêtues ou non d’un enduit ciment ¡ maçonneries de pierres revêtues d’un enduit conforme à la norme NF P 15-201/DTU 26-1 ¡ parois de béton banché ou préfabriqué ¡ ces supports peuvent être également recouverts d’une peinture ou d’un revêtement organique épais (RPE) Se référer au paragraphe Préparation des supports.

REVÊTEMENTS ASSOCIÉS

¡ weber.tene XL, weber.tene ST,

weber.tene SG, weber.maxilin silco, pour weber.tene styl base nous consulter

LIMITES D'EMPLOI

¡ ne pas appliquer

• sur surface horizontale ou inclinée, exposée à la pluie

• sur support friable ou peu résistant • sur support neuf (cf. cahier 3035 du CSTB)

400

www.weber.fr - 2012

weber.therm motex (calage et sous-enduit) ¡ composition : charges minérales, résine en dispersion, adjuvants spécifiques à mélanger : • en calage : à du ciment blanc CEM I 42,5 ou CEM II B 32,5 ou à du ciment gris CEM I 42,5 ou CEM II A ou B 32,5 • en sous-enduit : à du ciment blanc CEM I 42,5 ou CEM II B 32,5 ¡ densité de la pâte pure : 1,70 polystyrène expansé ignifugé blanc à bords droits ¡ classement ACERMI : I ≥ 2, S ≥ 4,O=3, L=4, E ≥ 2 polystyrène expansé ignifugé gris à bords droits ¡ classement ACERMI : I ≥ 2, S ≥ 4,O=3, L=4, E ≥ 2 treillis d’armature ¡ partie courante : tissu de verre (maille 4,5 x 4,5 mm) ¡ partie basse : treillis renforcé (maille 4 x 4 mm ; 1 fil noir tous les 10 cm)

PERFORMANCES

¡ sur les façades exposées aux chocs

thermiques, éviter l’emploi de revêtements de finition de coloris foncés dont le coefficient alpha est > 0,7 (ou > 0,5 au-dessus de 1 300 m d’altitude)

PRÉCAUTIONS D'UTILISATION

¡ pour utiliser ce produit en toute

sécurité, afin de protéger votre santé et l’environnement, respectez les conseils de prudence qui sont étiquetés sur l’emballage ¡ les consignes de sécurité pour un emploi sûr de ce produit sont disponibles dans la Fiche de Données de Sécurité (FDS), accessible sur www.quickfds.fr ¡ les informations relatives aux dangers des produits figurent à la rubrique « Sécurité Produits »

CARACTÉRISTIQUES DE MISE EN ŒUVRE

¡ mise en place des chevilles après

12 à 24 heures de séchage du calage en weber.therm motex (suivant conditions atmosphériques) ¡ délai entre les passes du sous-enduit en weber.therm motex : 12 heures au minimum à 24 heures au maximum ou frais sur frais ¡ délai avant la finition : 24 heures au minimum Ces temps à +20 °C sont allongés par temps froid et réduits par temps chaud. Le collage des plaques peut aussi être réalisé avec weber.fix pro ou weber.therm collage (cf. DTA). ¡ épaisseur du sous-enduit weber.therm motex sec : ≥ 2,5 mm

¡ CE selon ETAG n°004

polystyrène expansé ignifugé blanc ¡ masse volumique : 14 à 17 kg/m³ ¡ conductivité thermique λ : 0,038 W/m°C ¡ classement ACERMI polystyrène expansé ignifugé gris ¡ conductivité thermique λ : 0,032 W/m°C ¡ classement ACERMI treillis d’armature ¡ armature courante : tissu de verre (maillle 4,5 x 4,5 mm) ; résistance en traction : 180 daN/5 cm, T ≥ 1, Ra ≥ 2, M=2, E=2 ¡ armature renforcée : treillis renforcé (maille 4 x 4 mm ; 1 fil noir tous les 10 cm) ; résistance en traction : 500 daN/5 cm système weber.therm motex ¡ classement au feu du système : voir document technique d’application ¡ classement reVETIR : r3 e2 V1 à 4 E2 T2 à 4 I3 R2 à 4


¡ désolidariser tous les points durs

5

6

7

8

6,9

8,3

9,7

11,1

V1

V1

V1

V2

V1

V2

V2

V2

V1

V2

V2

V3

nombre de chevilles par m2

60 mm ≤ e < 80 mm

80 mm ≤ e < 100 mm e ≥ 100 mm

e = épaisseur isolant - V1 = 600 Pa - V2 = 1 140 Pa V3 = 1 600 Pa - V4 = 2 235 Pa

DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE

ETAG n° 004 Agrément Technique Européen (ATE) Document Technique d’Application (DTA) Cahier des Prescriptions Techniques d’emploi et de mise en œuvre n° 3035 publié par le CSTB ¡ cahier 3399 de mars 2002 (modificatif n°1 du cahier 3035) ¡ cahier 237 publié par le CSTB (livraison 1833 de mars 1983) ¡ règle NV 65 de février 2009 ¡ ¡ ¡ ¡

RECOMMANDATIONS

¡ lors de la mise en œuvre des panneaux

de polystyrène expansé gris la façade doit être mise à l’abri du soleil par une bâche ou un filet de protection ne laissant pas passer plus de 30 % du rayonnement solaire ¡ l’isolant ne doit jamais recouvrir un joint de dilatation. Utiliser des profilés adaptés pour les protéger et les masquer ¡ ne pas obstruer les bouches de ventilation existantes ¡ pour les parties enterrées et les points singuliers, se référer au Cahier des Prescriptions Techniques d’emploi ¡ avant la mise en œuvre du système sur un support dont on ignore les caractéristiques mécaniques, il est nécessaire de vérifier, par des essais de traction sur les fixations, que la charge admissible par cheville est satisfaisante (essais à réaliser conformément aux spécifications du cahier n° 3035 du CSTB, annexe 2) ¡ protéger les tranches supérieures du système par des bavettes, couvertines, etc., selon les règles de l’art, pour éviter tout risque d’infiltration d’eau

INFOS

PRATIQUES

Calage et sous-enduit weber.therm motex Unité de vente : seau en plastique de 25 kg (palette complète filmée de 24 seaux, soit 600 kg) Format de la palette : 80 x 120 cm Consommation en sous-enduit : 4,5 kg/m2 *(hors ciment à mélanger) Outillage : règle, truelle, bleu, perceuse, malaxeur électrique lent (500 tr/min), fouet inox, marteau, taloche crantée ITE 5 x 5 mm, couteau à enduire, scie égoïne, taloche abrasive PSE, taloche inox souple, taloche plastique, tournevis cruciforme, scie à métaux, cisaille, bande de désolidarisation weber.therm, machine de découpe à fil chaud weber.therm

CONDITIONS D'APPLICATION

¡ température d’emploi : de +5 °C à +30 °C ¡ ne pas appliquer en plein soleil ou sous

la pluie, sur support gelé, en cours de dégel ou s’il y a un risque de gel dans les 24 heures

20 & 25 kg kg

25

weber.therm motex calé-chevillé SYSTÈME D’ITE AVEC POLYSTYRÈNE ET ENDUIT DE PAREMENT ORGANIQUE

+ + + +

Rendement moyen : en partie courante, 20 m2/3 compagnons servis/jour Conservation : 1 an à partir de la date de fabrication, en emballage d’origine non ouvert, stocké à l’abri du gel et des fortes chaleurs * variable suivant la qualité du support

+

AV ANTAG E S P R O DUI T Un seul produit pour le calage et le sous-enduit Fixation par calage et chevillage des plaques (même sur supports peints) Le confort et l'efficacité énergétique de l'Isolation Thermique par l'Extérieur Enduits de finitions prêts à l'emploi Une large palette d'aspects et de coloris

ISOLATION THERMIQUE PAR L'EXTÉRIEUR

nombre de chevilles par panneau

(appuis, balcons, corniches, pierres, murs non isolés…) à l’aide de la bande de désolidarisation weber.therm ¡ éliminer par piochage les balèvres ou surépaisseurs éventuelles ¡ éliminer les parties soufflées ou friables, et faire un renformis au mortier ¡ rallonger les gonds et arrêts de volets, ainsi que tout élément du type descente d’eau pluviale (pour cet usage, il peut être utilisé des éléments à rupture de pont thermique weber.therm) aération, robinet... ¡ réparer les bétons dégradés par la corrosion des armatures ¡ calfeutrer les fissures supérieures à 2 mm d’ouverture ¡ les supports doivent être plans et permettre un ancrage correct des chevilles (essais de traction préalables) ¡ si le support n’est pas plan (plus de 1 cm sous la règle de 2 m), retrouver un support propre et absorbant, puis réaliser un renformis au mortier ¡ reprendre les arêtes, si nécessaire ¡ sur les tableaux et voussures, décaper et éliminer les revêtements organiques existants, puis effectuer un lavage à l’eau claire Choix du nombre de points de fixation plaques de polystyrène (120 x 60 cm) : se reporter aux pages « Conseil de Pro » ¡ le nombre de points de fixation des plaques est déterminé en fonction de la dépression maximale sous vent normal qui dépend de : • la classification neige et vent de la région (zone 1, 2, 3, 4 ou 5) se reporter aux règles NV65 de février 2009 • la nature du site (normal ou exposé) • la localisation des panneaux sur les façades • la hauteur de la construction

NOTICES PRODUITS

PRÉPARATION DES SUPPORTS

résistance maximale à la dépression des systèmes calés-chevillés panneaux 1 200 x 600 (classement reVETIR)

Ä voir page suivante

www.weber.fr - 2012

401


NOTICES PRODUITS

suite

Consultez les conseils de pro du guide

Ê A P P L I C AT I ON

I - Désolidarisation des points durs 2

6

¡ aux liaisons du système avec

les points durs (menuiseries, appuis de fenêtres, balcons, casquettes ou autres saillies de cette nature), interposer la bande de désolidarisation weber.therm afin de ménager un espace permettant leur libre dilatation

II - Pose des profilés de soubassement 1

CHEVILLAGE après séchage du produit de calage : ¡ percer selon le plan de chevillage indiqué dans le Document Technique d'Application (se reporter aux pages « Conseil de Pro »). Respecter le diamètre et la profondeur de perçage inhérent au type de cheville choisi et au support initial ¡ positionner manuellement la cheville au nu de l'isolant ¡ enfoncer ou visser complètement le clou ou la vis d’expansion dans la cheville sans endommager l'isolant ¡ la tête de la cheville doit affleurer la surface de l’isolant

les panneaux sont posés bout à bout par rangées successives « façon coupe de pierre », à partir du niveau bas établi par le profil de départ

3

¡ battre un trait horizontal au bleu à

15 cm du point le plus haut du sol

¡ pour les balcons, terrasses, escaliers,

le niveau de départ est fixé de 1 à 2 cm au-dessus du niveau du sol

IV - Application du sous-enduit

2

¡ en angle sortant ou rentrant,

harper les plaques ¡ aux angles de baies, découper les plaques en « L », afin de limiter le risque d'apparition de fissures « en moustache » ¡ renforcer le collage par un cordon périphérique

¡ réaliser les coupes d’onglet

des profilés pour avoir des raccords plus discrets aux angles

3 4

1 préparation du mortier de sous-enduit ¡ mélanger, avec un malaxeur électrique lent, 2,5 volumes de sous-enduit weber.therm motex pour 1 volume de ciment blanc CEM I 42,5 ou CEM II B 32,5 non tassé. La pâte obtenue doit être onctueuse et sans grumeau

2 renforcement des parties basses ¡ appliquer le treillis renforcé sur 2 m de hauteur à partir du sol, marouflé dans une couche de sous-enduit, sans recouvrement entre les lés ni retournement sur les angles ¡ dans le cas de partie inférieure de la façade non exposée aux chocs et en partie privative, le treillis renforcé peut être remplacé par le tissu de verre standard (cf règles du CPT 3035)

¡ positionner les profilés et percer avec

un foret adapté pour permettre le passage des chevilles. La fixation ne doit pas être distante de plus de 5 cm de l’extrémité de chaque élément. L’espace entre chaque fixation doit être de 30 cm au maximum ¡ enfoncer les chevilles plastiques expansives appropriées ¡ laisser un espace de dilatation de 2 à 3 mm entre chaque profilé

III - Pose des plaques de polystyrène

¡ au fur et à mesure, s’assurer

de la planéité en battant les plaques, à l’aide d’un bouclier ou d’une règle ¡ dans le cas de joints ouverts, calfeutrer avec des lames de polystyrène, jamais avec le mortier de sous-enduit ou le mortier de calage

5

3

1 CALAGE ¡ caler les plaques de 120 x 60 cm à l’aide du mortier obtenu par mélange avec un malaxeur électrique lent, de la colle weber.therm motex avec 30 % en poids de ciment blanc CEM I 42,5 ou CEM II B 32,5 ou de ciment gris CEM I 42,5 ou CEM II A ou B 32,5, soit environ 2,5 volumes de colle weber.therm motex pour 1 volume de ciment non tassé. La pâte obtenue doit être onctueuse et sans grumeaux ¡ appliquer le mortier de calage par bandes périphériques et transversales de 15 à 20 mm d’épaisseur. Le mortier de calage ne doit pas refluer entre les joints de plaques

402

www.weber.fr - 2012

ponçage ¡ après séchage du mortier de calage et avant le chevillage, poncer les désaffleurements des plaques avec la taloche abrasive weber.therm ; le ponçage est indispensable pour réduire le risque d'apparition de fissures et de spectres en lumière rasante et assurer une consommation et une répartition régulière du sousenduit weber.therm motex

angles saillants et baies ¡ toutes les arêtes saillantes doivent être protégées avec des baguettes d’angle insérées directement dans le sous-enduit ¡ pour atténuer la surépaisseur, lisser le sous-enduit en prenant appui sur l’arête de la baguette


NOTICES PRODUITS

4

9

¡ renforcer tous les angles des baies,

¡ appliquer une seconde couche de

ouvertures… en marouflant des bandes obliques de tissu de verre (30 x 30 cm minimum) dans une couche de sous-enduit

5 renforcement à la jonction des profilés ¡ renforcer chaque jonction de profilés (rails de départ, profilés d’angle) en marouflant des bandes de treillis d’armature (30 x 30 cm minimum) dans une couche de sous-enduit

sous-enduit, frais dans frais ou après un délai de séchage de 24 heures, la régler avec une taloche crantée 5 x 5 mm, puis lisser soigneusement (épaisseur continue : environ 1,5 mm)

10

6

¡ avant finition, et après séchage

du sous-enduit, calfeutrer les joints à hauteur des points durs avec un mastic plastique 1ère catégorie

parties courantes et parties basses ¡ appliquer une couche en passes verticales, puis régler l’épaisseur avec une taloche crantée 5 x 5 mm (épaisseur continue : environ 1,5 mm)

ISOLATION THERMIQUE PAR L'EXTÉRIEUR

V - Application de la finition 1

7 ¡ après séchage du sous-enduit

(de 1 à 2 jours), appliquer au rouleau une couche de weber régulateur. Pour certains coloris et certaines finitions, le weber régulateur doit être teinté : se reporter à la notice de chaque produit ¡ laisser sécher de 4 à 24 heures

¡ maroufler le tissu de verre de haut

en bas avec une lisseuse inox ; bien le tendre. Il ne doit pas faire de plis, et doit rester à distance constante (1,5 mm) de l’isolant ¡ pour éviter les fissurations, faire chevaucher les lés entre eux de 10 cm en tous sens aux raccordements

2 ¡ appliquer le revêtement de finition

choisi : weber.tene XL, weber.tene ST, weber.tene SG, weber.maxilin silco, pour weber.tene styl base nous consulter

8 3

¡ pour le traitement des points

singuliers, gonds de volets, appuis de fenêtres… se reporter au Cahier des Prescriptions Techniques n° 3035

¡ retourner le tissu de verre d’au moins

20 cm sur les arêtes de murs et sur toute la profondeur des linteaux et des tableaux

weber.therm motex calé-chevillé Produit(s) associé(s) p. 356 p. 358

p. 366 p. 368

p. 364 www.weber.fr - 2012

403


NOTICES PRODUITS

SYSTÈME D’ITE AVEC POLYSTYRÈNE ET ENDUIT DE PAREMENT ORGANIQUE : COLLÉ IDENTIFICATION

Consultez les conseils de pro du guide

Ê E MP L O I DOMAINE D'UTILISATION

¡ Isolation Thermique par l’Extérieur

des maisons individuelles, immeubles collectifs, bâtiments tertiaires et publics

SUPPORTS

selon l’Agrément Technique Européen ¡ maçonneries de parpaings, de briques ou de blocs de béton cellulaire, revêtues ou non d’un enduit ciment ¡ maçonneries de pierres revêtues d’un enduit conforme à la norme NF DTU 26-1 ¡ parois de béton banché ou préfabriqué ¡ pour tout autre support : nous consulter Se référer au paragraphe Préparation des supports.

REVÊTEMENTS ASSOCIÉS

¡ weber.tene XL, weber.tene ST,

weber.tene SG, weber.maxilin silco, pour weber.tene styl base nous consulter

LIMITES D'EMPLOI

¡ ne pas appliquer

• sur surface horizontale ou inclinée exposée à la pluie

• sur support friable ou peu résistant • sur ancien support recouvert d’une

peinture, d’un RSE ou d’un ancien RPE

• sur ancien support ayant reçu un traitement hydrofuge

¡ sur les façades exposées aux chocs

thermiques, éviter l’emploi de revêtements de finition de coloris foncés dont le coefficient alpha est > 0,7 (ou > 0,5 au-dessus de 1 300 m d’altitude)

404

www.weber.fr - 2012

PRÉCAUTIONS D'UTILISATION

¡ pour utiliser ce produit en toute

sécurité, afin de protéger votre santé et l’environnement, respectez les conseils de prudence qui sont étiquetés sur l’emballage ¡ les consignes de sécurité pour un emploi sûr de ce produit sont disponibles dans la Fiche de Données de Sécurité (FDS), accessible sur www.quickfds.fr ¡ les informations relatives aux dangers des produits figurent à la rubrique « Sécurité Produits »

CARACTÉRISTIQUES DE MISE EN ŒUVRE

¡ collage des plaques avec weber.fix pro,

délai de séchage : 24 heures au minimum (suivant les conditions climatiques le séchage peut prendre plusieurs jours) ¡ sous-enduit weber.therm PPE, délai de séchage de 6 à 12 heures entre passes ou bien frais sur frais ¡ délai avant la finition : 24 heures au minimum Ces temps sont donnés à +20 °C, ils sont allongés à basse température et réduits par la chaleur. Le collage des plaques peut aussi être réalisé avec weber.therm collage ou weber.therm motex (cf. DTA). Par temps froid ou humide, le séchage de weber.therm PPE peut nécessiter plusieurs jours ¡ épaisseur de weber.therm PPE en sous-enduit sec = 2 mm minimum

adhésif weber.fix pro ¡ composition : résines acryliques en dispersion, sables siliceux, adjuvants spécifiques ¡ densité de la pâte pure : 1,8 sous-enduit weber.therm PPE ¡ pâte sans ciment prête à l’emploi composée de liant en dispersion aqueuse à base de résines synthétiques, charges minérales, fibres et adjuvants spécifiques ¡ densité de la pâte fraîche : 1,7 polystyrène expansé ignifugé blanc à bords droits ¡ classement ACERMI : I ≥ 2, S ≥ 4, O=3, L=4, E ≥ 2 polystyrène expansé ignifugé gris à bords droits ¡ classement ACERMI : I3 S5 o2 L4 E2 à E3 ; I ≥ 2, S ≥ 4, O=3, L=4, E ≥ 2 treillis d’armature ¡ partie courante : tissu de verre (maille 4,5 x 4,5 mm) ¡ partie basse : treillis renforcé (maille 4 x 4 mm ; 1 fil noir tous les 10 cm)

PERFORMANCES

¡ CE selon ETAG n°004

polystyrène expansé ignifugé blanc ¡ masse volumique : 14 à 17 kg/m3 ¡ conductivité thermique λ : 0,038 W/m °C ¡ classement ACERMI polystyrène expansé ignifugé gris ¡ masse volumique : 14 à 17 kg/m3 ¡ conductivité thermique λ : 0,032 W/m °C ¡ classement ACERMI treillis d’armature ¡ armature courante : tissu de verre (maillle 4,5 x 4,5 mm) ; résistance en traction : 180 daN/5 cm T ≥ 1, Ra ≥ 1, M = 2, E ≥ 1 ¡ armature renforcée : treillis renforcé (maille 4 x 4 mm ; 1 fil noir tous les 10 cm) ; résistance en traction : 500 daN/5 cm système weber.therm motex ¡ classement au feu du système : voir Document Technique d’Application ¡ classement reVETIR : r3 e2 V1 à 4 E2 T3 à 4 I3 R2 à 4


RECOMMANDATIONS

¡ lors de la mise en œuvre des panneaux de

polystyrène expansé gris, la façade doit être mise à l’abri du soleil par une bâche ou un filet de protection ne laissant pas passer plus de 30 % du rayonnement solaire ¡ l’isolant ne doit jamais recouvrir un joint de dilatation. Utiliser des profilés adaptés pour les protéger et les masquer ¡ ne pas obstruer les bouches de ventilation existantes ¡ pour les parties enterrées et les points singuliers, se référer au Cahier des Prescriptions Techniques d’emploi ¡ protéger les tranches supérieures du système par des bavettes, couvertines, etc., selon les règles de l’art, pour éviter tout risque d’infiltration d’eau

PRÉPARATION DES SUPPORTS

¡ éliminer les parties soufflées ou friables

et faire un renformis au mortier hydraulique ¡ rallonger les gonds et arrêts de volets, ainsi que tout élément du type descente d’eau pluviale (pour cet usage, il peut être utilisé des éléments de fixation à rupture de pont thermique weber.therm) aération, robinet... ¡ réparer les bétons dégradés par la corrosion des armatures ¡ calfeutrer les fissures supérieures à 2 mm d’ouverture ¡ les supports doivent être plans, résistants, propres et normalement absorbants ¡ si le support n’est pas plan (plus de 1 cm sous la règle de 2 m), réaliser un renformis et reprendre les arêtes si nécessaire ¡ décaper et éliminer les revêtements organiques existants ¡ effectuer un lavage haute pression (de 40 à 80 bars) ¡ laisser sécher ¡ si le support a été décapé, procéder à une vérification de l’adhérence du mortier de collage (conformément au cahier 3035 du CSTB annexe 1)

CONDITIONS D'APPLICATION

¡ température d’emploi : de +5 °C à +30 °C ¡ ne pas appliquer en plein soleil ou sous la

pluie, sur support gelé, en cours de dégel ou s’il y a risque de gel dans les 24 heures

20 & 25 kg kg

25

weber.therm PPE collé SYSTÈME D’ITE AVEC POLYSTYRÈNE ET ENDUIT DE PAREMENT ORGANIQUE

¡ désolidariser tous les points durs

(appuis, balcons, corniches, pierres, murs non isolés…) à l’aide de la bande de désolidarisation weber.therm ¡ éliminer par piochage les balèvres ou surépaisseurs éventuelles

INFOS

PRATIQUES

Collage de l’isolant : weber.fix pro Unité de vente : seau en plastique de 25 kg (palette complète filmée de 32 seaux, soit 800 kg) Format de la palette : 80 x 120 cm Consommation : 2 à 3 kg/m2 Sous-enduit : weber.therm PPE Unité de vente : seau en plastique de 25 kg (palette complète filmée de 24 seaux, soit 600 kg) Format de la palette : 80 x 120 cm Consommation : 3,5 à 4 kg/m2

Outillage : règle, truelle, bleu, perceuse, malaxeur électrique lent (500 tr/min), fouet inox, marteau, weber.therm feuillure, taloche crantée 5 x 5 mm, couteau à enduire, scie égoïne, taloche abrasive, taloche inox souple, taloche plastique, tournevis cruciforme, scie à métaux, cisaille, bande de désolidarisation weber.therm, machine de découpe à fil chaud weber.therm Rendement moyen : en partie courante, 25 m2/3 compagnons servis/jour Conservation : 1 an à partir de la date de fabrication, en emballage d’origine non ouvert, stocké à l’abri du gel et des fortes chaleurs

NOTICES PRODUITS

ETAG n° 004 Agrément Technique Européen (ATE) Document Technique d’Application (DTA) Cahier des Prescriptions Techniques d’emploi et de mise en œuvre n° 3035 publié par le CSTB ¡ cahier n°3399 de mars 2002 (modificatif n°1 du cahier 3035) ¡ conditions générales d’emploi des systèmes d’Isolation Thermique des façades par l’Extérieur faisant l’objet d’un avis technique : cahier n° 237 publié par le CSTB (livraison 1833 de mars 1983)

+ + +

AV ANTAG E S P R O DUI T Système avec colle, sous-enduit et enduit de finition en pâte prête à l'emploi Le confort et l'efficacité énergétique de l'Isolation Thermique par l'Extérieur Une large palette d'aspects et de coloris

ISOLATION THERMIQUE PAR L'EXTÉRIEUR

DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE

¡ ¡ ¡ ¡

Ä voir page suivante

www.weber.fr - 2012

405


NOTICES PRODUITS

suite

Consultez les conseils de pro du guide

Ê A P P L I C AT I ON

I - Désolidarisation des points durs III - Pose des plaques de polystyrène

6

1 ¡ les plaques de 120 x 60 cm sont ¡ aux liaisons du système avec les

points durs (menuiseries, appuis de fenêtres, balcons, casquettes ou autres saillies de cette nature), interposer la bande de désolidarisation weber.therm afin de ménager un espace permettant leur libre dilatation

collées au support à l’aide de la colle prête à l’emploi weber.fix pro ¡ malaxer si nécessaire

II - Pose des profilés de soubassement

harper les plaques pour assurer la solidité de l’ouvrage ¡ aux angles de baies, saillies, ouvertures,… découper les plaques en « L » pour limiter les risques d'apparition de fissures en « moustache » ¡ renforcer le collage par un cordon périphérique ¡ les joints de plaques ne doivent pas coïncider avec les jonctions des profilés

¡ appliquer la colle par bandes

périphériques et transversales de 15 à 20 mm d’épaisseur. Le mortier de collage ne doit pas refluer entre les joints de plaques

1 ¡ battre un trait horizontal au bleu

à 15 cm du point le plus haut du sol ¡ pour les balcons, terrasses, escaliers, le niveau de départ est fixé de 1 à 2 cm au-dessus du niveau du sol

¡ en angle sortant ou rentrant,

2

3

7

2 ¡ réaliser les coupes d’onglet des

profilés pour avoir des raccords plus discrets

3

rail de départ. La presser avec une batte pour répartir la colle ¡ poser les plaques suivantes en les serrant bien bord à bord. Les joints doivent être réduits au minimum pour éviter les ponts thermiques et les spectres de plaques ¡ positionner les profilés et percer avec

un foret adapté pour permettre le passage des chevilles. La fixation ne doit pas être distante de plus de 5 cm de l’extrémité de chaque élément. L’espace entre chaque fixation doit être de 30 cm au maximum ¡ enfoncer les chevilles plastiques expansives appropriées ¡ laisser un espace de dilatation de 2 à 3 mm entre chaque profilé

4

préparation du mortier de sous-enduit weber.therm PPE ¡ produit prêt à l’emploi ¡ malaxer avant utilisation si nécessaire ¡ les joints ouverts devront être

calfeutrés avec des lames de polystyrène ou de la mousse polyuréthane, jamais avec la colle weber.fix pro ni avec le sous-enduit weber.therm PPE

¡ au fur et à mesure, s’assurer de

la planéité en battant les plaques avec une règle ¡ poser les plaques de bas en haut et à joints décalés

www.weber.fr - 2012

IV - Application du sous-enduit 1

5

406

ponçage ¡ après séchage de la colle, poncer les désaffleurements des plaques avec la taloche abrasive weber.therm ; le ponçage est indispensable pour réduire le risque d'apparation de fissures et de spectres en lumière rasante

¡ poser la 1ère plaque en appui sur le

2 renforcement des parties basses ¡ maroufler dans une couche de sous-enduit le treillis renforcé sur 2 m de hauteur à partir du sol, sans recouvrement entre les lés, ni retournement sur les angles. Dans le cas de partie inférieure de la façade non exposée aux chocs et en partie privative, le treillis renforcé peut être remplacé par le tissu de verre standard ¡ poser ensuite les baguettes d’angle, puis traiter la surface renforcée comme une partie courante


1

angles saillants et baies ¡ toutes les arêtes saillantes doivent être protégées avec des baguettes d’angle insérées directement dans le sous-enduit ¡ pour atténuer la surépaisseur, lisser le sous-enduit en prenant appui sur l’arête de la baguette

4

¡ maroufler le tissu de verre standard

de haut en bas avec une lisseuse inox ; bien le tendre. ll ne doit pas faire de pli, et doit rester à distance constante (1,5 mm) de l’isolant ¡ faire chevaucher les lés de 10 cm en tous sens au minimum aux raccordements

8

5

(de 1 à 2 jours), appliquer au rouleau une couche de weber régulateur. Pour certains coloris et certaines finitions, weber régulateur doit être teinté : se reporter à la notice produit ¡ laisser sécher de 4 à 24 heures

2

¡ retourner le tissu de verre d’au moins

¡ renforcer tous les angles de baie en

marouflant des bandes obliques de tissu de verre (30 x 30 cm) dans une couche de sous-enduit

¡ après séchage du sous-enduit

20 cm sur les arêtes de murs et sur toute la profondeur des linteaux et des tableaux

¡ appliquer le revêtement de finition

choisi : weber.tene XL, weber.tene ST, weber.tene SG, weber.maxilin silco, pour weber.tene styl base nous consulter

9

renforcement à la jonction des profilés ¡ renforcer chaque jonction de profilés (rails de départ, profilés d’angle) en marouflant des bandes de treillis d’armature (30 x 30 cm) dans une couche de sous-enduit

3 ¡ pour le traitement des points ¡ frais sur frais ou après un délai de

6

séchage de 6 à 12 heures, appliquer une seconde couche de sous-enduit ; la régler avec une taloche crantée de 5 x 5 mm, puis lisser soigneusement (épaisseur continue : environ 1,5 mm)

NOTICES PRODUITS

V - Application de la finition

7

singuliers, gonds de volets, appuis de fenêtres… se reporter au Cahier des Prescriptions Techniques n° 3035

10 parties courantes et parties basses ¡ appliquer une couche en passes verticales, puis régler l’épaisseur avec une taloche crantée 5 x 5 mm (épaisseur continue : environ 1,5 mm) ¡ avant finition, mais après séchage

du sous-enduit, calfeutrer les joints à hauteur des points durs avec un mastic plastique 1ère catégorie

weber.therm PPE collé

ISOLATION THERMIQUE PAR L'EXTÉRIEUR

3

Produit(s) associé(s) p. 356 p. 358

p. 366 p. 368

p. 364 www.weber.fr - 2012

407


NOTICES PRODUITS

SYSTÈME D’ITE AVEC POLYSTYRÈNE ET ENDUIT DE PAREMENT ORGANIQUE : FIXÉ MÉCANIQUEMENT PAR RAILS IDENTIFICATION

weber.therm PPE ¡ pâte sans ciment prête à l’emploi composée de liant en dispersion aqueuse à base de résines synthétiques, charges minérales, fibres et adjuvants spécifiques ¡ densité de la pâte fraîche : 1,7 polystyrène expansé ignifugé blanc à bord rainuré ¡ la face arrière des plaques est grugée pour compenser l’épaisseur des ailes des rails treillis d’armature ¡ partie courante : tissu de verre (maille 4,5 x 4,5 mm) ¡ partie basse : treillis renforcé (maille 4 x 4 mm ; 1 fil noir tous les 10 cm)

PERFORMANCES

¡ CE selon ETAG n° 004

Consultez les conseils de pro du guide

Ê E MP L O I DOMAINE D'UTILISATION

¡ Isolation Thermique par l’Extérieur

des maisons individuelles, immeubles collectifs, bâtiments tertiaires et publics ¡ réfection et protection des façades dégradées

SUPPORTS

selon l'Agrément Technique Européen ¡ maçonneries de parpaings, de briques ou de blocs de béton cellulaire, revêtues ou non d’un enduit ciment ¡ maçonneries de pierres revêtues d’un enduit conforme à la norme NF DTU 26-1 ¡ parois de béton banché ou préfabriquées ¡ ces supports peuvent être également recouverts d’une peinture ou d’un revêtement organique épais (RPE) Se référer au paragraphe Préparation des supports.

REVÊTEMENTS ASSOCIÉS

¡ weber.tene XL, weber.tene ST,

weber.tene SG, weber.maxilin silco, pour weber.tene styl base nous consulter

LIMITES D'EMPLOI

¡ ne pas appliquer

• sur surface horizontale ou inclinée, exposée à la pluie

• sur support friable ou peu résistant • sur support neuf (cf. cahier 3035 du CSTB)

408

www.weber.fr - 2012

¡ sur les façades exposées aux chocs

thermiques, éviter l’emploi de revêtements de finition de coloris foncés dont le coefficient alpha est > 0,7 (ou > 0,5 au-dessus de 1 300 m d’altitude)

PRÉCAUTIONS D'UTILISATION

¡ pour utiliser ce produit en toute

sécurité, afin de protéger votre santé et l’environnement, respectez les conseils de prudence qui sont étiquetés sur l’emballage ¡ les consignes de sécurité pour un emploi sûr de ce produit sont disponibles dans la Fiche de Données de Sécurité (FDS), accessible sur www.quickfds.fr ¡ les informations relatives aux dangers des produits figurent à la rubrique « Sécurité Produits »

CARACTÉRISTIQUES DE MISE EN ŒUVRE

¡ sous-enduit weber.therm PPE :

délai de séchage entre passes de 6 à 12 heures ou frais sur frais ¡ délai avant la finition : 24 heures au minimum Ces temps sont donnés à +20 °C, ils sont allongés par temps froid et réduits par temps chaud. Par temps froid ou humide, le séchage peut nécessiter plusieurs jours ¡ épaisseur du sous-enduit weber.therm PPE sec = 2 mm minimum

polystyrène expansé ignifugé blanc ¡ masse volumique : 14 à 17 kg/m3 ¡ conductivité thermique λ : 0,038 W/m °C ¡ classement ACERMI ou de marque visée par l’avis technique I ≥ 2 S5 O3 L4 E ≥ 2 résistance maximale à la dépression des systèmes fixés mécaniquement Fixation Fixation rails de par Dimension par rails de Dépression maintien des plaques horizontaux maintien maximale de PSE horizontaux sous vent et en cm verticaux normal (Pa) raidisseurs et (longueur) (longueur) 47 cm 50 x 50

100 x 60

20 cm 1 fixation au milieu

43 cm 2 fixations espacées de 30 cm

43 cm 2 fixations espacées de 30 cm

700 (F1) 1 100 (F2) 1 675 (F3)

1 300 (F2)

treillis d’armature ¡ armature courante : tissu de verre (maille 4,5 x 4,5 mm) résistance en traction : 180 daN/5 cm T ≥ 1, Ra ≥ 1, M = 2, E ≥ 2 ¡ armature renforcée : treillis renforcé (maille 4 x 4 mm ; 1 fil noir tous les 10 cm) résistance en traction : 500 daN/5 cm système weber.therm PPE ¡ classement au feu : voir Document Technique d’Application ¡ classement reVETIR : r3 e2 V1 à 4 e2 T3 à 4 I3 R2 à 4 ¡ règle NV 65 de février 2009


RECOMMANDATIONS

¡ l’isolant ne doit jamais recouvrir un joint

de dilatation. Utiliser des profilés adaptés pour les protéger et les masquer ¡ ne pas obstruer les bouches de ventilation existantes ¡ pour les parties enterrées et les points singuliers, se référer au Cahier des Prescriptions Techniques d’emploi et à l’avis technique ¡ avant la mise en œuvre du système sur un support dont on ne connait pas les caractéristiques mécaniques, il est nécessaire de vérifier, par des essais de traction sur les fixations, que la charge admissible par cheville est satisfaisante (essais à réaliser conformément aux spécifications du cahier n° 3035 du CSTB, annexe 2) ¡ protéger les tranches supérieures du système par des bavettes, couvertines, etc, selon les règles de l’art, pour éviter tout risque d’infiltration d’eau

PRÉPARATION DES SUPPORTS

¡ désolidariser tous les points durs

(appuis, balcons, corniches, pierres, murs non isolés…) à l’aide de la bande de désolidarisation weber.therm ¡ éliminer les parties soufflées ou friables et faire un renformis au mortier ¡ rallonger les gonds et arrêts de volets, ainsi que tout élément du type descente d’eau pluviale (pour cet usage, il est possible d'utiliser des éléments de fixation à rupture de pont thermique weber.therm) aération, robinet,…

INFOS

PRATIQUES

Sous-enduit weber.therm PPE Unité de vente : seau en plastique de 25 kg (palette complète filmée de 24 seaux, soit 600 kg) Format de la palette : 80 x 120 cm Consommation : 3,5 à 4 kg/m2 Outillage : règle, truelle, bleu, perceuse, malaxeur électrique lent (500 tr/min), fouet inox, marteau, weber.therm feuillure et weber.therm rainure, taloche crantée ITE 5 x 5 mm, couteau à enduire, scie égoïne, taloche abrasive PSE, taloche inox souple, taloche plastique, tournevis cruciforme, scie à métaux, cisaille, bande de désolidarisation weber.therm, machine de découpe à fil chaud weber.therm

¡ réparer les bétons dégradés

par la corrosion des armatures

¡ calfeutrer les fissures supérieures à 2 mm

d’ouverture

¡ les supports doivent être plans et

permettre un ancrage correct des chevilles (essais de traction préalables) ¡ si le support n’est pas plan (plus de 5 mm sous la règle de 2 m), retrouver un support propre et absorbant, puis réaliser un renformis au mortier ¡ sur les tableaux et voussures, décaper et éliminer les revêtements organiques existants, puis effectuer un lavage à l’eau claire Choix du format et de la fixation des plaques de polystyrène ¡ la fixation et la dimension des plaques sont déterminées en fonction de la dépression maximale sous vent normal qui dépend de : • la classification neige et vent de la région (zone 1, 2, 3, 4 ou 5) se reporter aux règles NV 65 de février 2009 • la nature du site (normal ou exposé) • la localisation des panneaux sur les façades • la hauteur de la construction (pour les hauteurs supérieures à 30 m, les valeurs ci-dessous n’ont qu’un caractère indicatif) classification neige et vent en fonction de la localisation de la construction : se reporter aux pages « Conseils de Pro »

CONDITIONS D'APPLICATION

¡ température d’emploi : de +5 °C à +30 °C ¡ ne pas appliquer en plein soleil ou sous

20 & 25 kg kg

25

weber.therm PPE fixé mécaniquement par rails SYSTÈME D’ITE AVEC POLYSTYRÈNE ET ENDUIT DE PAREMENT ORGANIQUE

la pluie, sur support gelé, en cours de dégel ou s’il y a un risque de gel dans les 24 heures

+ Rendement moyen : en partie courante, 20 m2/3 compagnons servis/jour Conservation : 1 an à partir de la date de fabrication, en emballage d’origine non ouvert, stocké à l’abri du gel et des fortes chaleurs

+ + +

AV ANTAG E S P R O DUI T Système avec sous-enduit et enduit de finition en pâte prête à l'emploi Pose sur ancien support peint Le confort et l'efficacité énergétique de l'Isolation Thermique par l'Extérieur Une large palette d'aspects et de coloris

NOTICES PRODUITS

ETAG n° 004 Agrément Technique Européen (ATE) Document Technique d’Application (DTA) Cahier des Prescriptions Techniques d’emploi et de mise en œuvre n° 3035 publié par le CSTB ¡ cahier n° 3399 de mars 2002 (modificatif n°1 du cahier 3035) ¡ cahier n° 237 publié par le CSTB (livraison 1833 de mars 1983)

ISOLATION THERMIQUE PAR L'EXTÉRIEUR

DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE

¡ ¡ ¡ ¡

Ä voir page suivante

www.weber.fr - 2012

409


NOTICES PRODUITS

suite

Consultez les conseils de pro du guide

Ê A P P L I C AT I ON

I - Désolidarisation des points durs III - Pose des plaques de polystyrène

5

1

Aux liaisons du système avec les points durs (menuiseries, appuis de fenêtres, balcons, casquettes ou autres saillies de cette nature), interposer la bande de désolidarisation weber.therm afin de ménager un espace permettant leur libre dilatation

II - Pose des profilés de soubassement

points particuliers ¡ en angle sortant ou rentrant, harper les plaques pour assurer la solidité de l’ouvrage ¡ le long des arêtes dans les angles du bâtiment, renforcer la fixation avec des chevilles PVC à tête circulaire (2 chevilles par plaque)

¡ la face arrière des plaques est grugée

pour compenser l’épaisseur des ailes de rails ; poser les plaques avec chanfrein côté support, de bas en haut, et à joints décalés

2

1 ¡ battre un trait horizontal au bleu

à 15 cm du point le plus haut du sol

¡ pour les balcons, terrasses, escaliers,

¡ aux angles de baies, ouvertures,…

le niveau de départ est fixé de 1 à 2 cm au-dessus du niveau du sol

découper les plaques en « L » afin de limiter les risques d'apparition de fissures en « moustache » ; renforcer la fixation avec des chevilles PVC à tête circulaire ¡ les bords de plaques non maintenus par un rail ou un raidisseur doivent être fixés par des chevilles PVC à tête circulaire (périmètres de baies, angles de bâtiment,...) ¡ en cas de joints entre deux plaques, calfeutrer le vide avec de la mousse polyuréthane ou avec une lame de polystyrène correctement dimensionnée, jamais avec le sous-enduit weber.therm PPE ¡ découpe de plaque : reconstituer la rainure d’emboîtement avec l’outil weber.therm rainure

¡ en partant d’un angle, poser

la première plaque sur le rail de départ ; selon le système choisi (voir paragraphe précédent), emboîter dans le champ latéral de la plaque soit un raidisseur indépendant du support, soit un rail de maintien vertical fixé avec une ou deux chevilles expansives

2 ¡ réaliser les coupes d’onglet des

profilés pour avoir des raccords plus discrets

3 3

¡ positionner les profilés et percer avec

un foret adapté pour permettre le passage des chevilles. La fixation ne doit pas être distante de plus de 5 cm de l’extrémité de chaque élément. L’espace entre chaque fixation doit être de 30 cm au maximum ¡ enfoncer les chevilles plastiques expansives appropriées ¡ laisser un espace de dilatation de 2 à 3 mm entre chaque profilé

¡ poser les plaques suivantes en les

serrant les unes aux autres bord à bord sans laisser de vide qui créerait des ponts thermiques et des défauts esthétiques ; pour chaque plaque emboîter un raidisseur ou un rail de maintien vertical, comme précédemment

4

¡ après la pose de chaque rangée,

emboîter et fixer les rails de maintien horizontaux avec des chevilles expansives espacées de 30 cm au maximum (la première fixation doit être à 5 cm au maximum du bord du rail)

410

www.weber.fr - 2012

6

ponçage ¡ avant application du sous-enduit, poncer les désaffleurements des plaques avec la taloche abrasive weber.therm : le ponçage est indispensable pour réduire le risque d'apparition de fissure et de spectres en lumière rasante


10

1 préparation du mortier de sous-enduit weber.therm PPE ¡ produit prêt à l’emploi ¡ malaxer avant utilisation si nécessaire

¡ appliquer une couche en passes

renforcement des parties basses ¡ appliquer le treillis renforcé sur 2 m de hauteur à partir du sol, marouflé dans une couche de sous-enduit, sans recouvrement entre les lés ni retournement sur les angles ¡ dans le cas de partie inférieure de la façade non exposée aux chocs et en partie privative, le treillis renforcé peut être remplacé par le tissu de verre standard

¡ avant finition, mais après séchage

verticales, puis régler l’épaisseur avec une taloche crantée 5 x 5 mm (épaisseur continue : environ 1,5 mm)

2

du sous-enduit, calfeutrer les joints à hauteur des points durs avec un mastic plastique 1ère catégorie

V - Application de la finition

7

1

¡ maroufler le tissu de verre de haut

en bas avec une lisseuse inox ; bien le tendre. Il ne doit pas faire de plis, et doit rester tendu à distance constante (1,5 mm) de l’isolant ¡ pour éviter les fissurations, faire chevaucher les lés entre eux de 10 cm en tous sens aux raccordements

3

8 angles saillants et baies ¡ toutes les arêtes saillantes doivent être protégées avec des baguettes d’angle insérées directement dans le sous-enduit ¡ pour atténuer la surépaisseur, lisser le sous-enduit en prenant appui sur l’arête de la baguette

¡ après séchage du sous-enduit

(de 1 à 2 jours), appliquer au rouleau une couche de weber régulateur. Pour certains coloris et certaines finitions, weber régulateur doit être teinté : se reporter à la notice ¡ laisser sécher de 4 à 24 heures

2

¡ retourner le tissu de verre d’au moins

20 cm sur les arêtes de murs et sur toute la profondeur des linteaux et des tableaux

4

¡ appliquer le revêtement de finition

choisi : weber.tene XL, weber.tene ST, weber.tene SG, weber.maxilin silco, pour weber.tene styl base nous consulter

9 3

¡ pour le traitement des points

¡ renforcer tous les angles des baies en

marouflant des bandes obliques de tissu de verre (30 x 30 cm minimum) dans une couche de sous-enduit

5 renforcement à la jonction des profilés ¡ renforcer chaque jonction de profilés (rails de départ, profilés d’angle) en marouflant des bandes de treillis d’armature (30 x 30 cm minimum) dans une couche de sous-enduit

NOTICES PRODUITS

6

¡ frais sur frais ou après un séchage de

6 à 12 heures, appliquer une seconde couche de sous-enduit ; la régler avec une taloche crantée 5 x 5 mm, puis lisser soigneusement (épaisseur continue : environ 1,5 mm)

singuliers, gonds de volets, appuis de fenêtres… se reporter au Cahier des Prescriptions Techniques n° 3035

weber.therm PPE fixé mécaniquement par rails

ISOLATION THERMIQUE PAR L'EXTÉRIEUR

IV - Application du sous-enduit

Produit(s) associé(s) p. 356 p. 358

p. 366 p. 368

p. 364 www.weber.fr - 2012

411


NOTICES PRODUITS

SyStème d’Ite avec polyStyrène et enduIt de parement organIque : calé-chevIllé ¡¡ par temps froid ou humide, le séchage

de weber.therm ppE peut nécessiter plusieurs jours ¡¡ épaisseur du sous-enduit weber.therm ppE sec = 2 mm

idEntification

Consultez les conseils de pro du guide

ÊÊ E mp l o i domainE d'utilisation

¡¡ Isolation Thermique par l’Extérieur

des maisons individuelles, immeubles collectifs, bâtiments tertiaires et publics ¡¡ réfection et protection des façades dégradées

supports

selon l'Agrément Technique Européen ¡¡ maçonneries de parpaings, de briques ou de blocs de béton cellulaire, revêtues ou non d’un enduit ciment ¡¡ maçonneries de pierres revêtues d’un enduit conforme à la norme NF DTU 26-1 ¡¡ parois de béton banché ou préfabriqué ¡¡ ces supports peuvent être également recouverts d’une peinture ou d’un revêtement organique épais (RPE) Se référer au paragraphe Préparation des supports.

rEvêtEmEnts associés

¡¡ weber.tene Xl, weber.tene st,

weber.tene sG, weber.maxilin silco, pour weber.tene styl base nous consulter

limitEs d'Emploi

¡¡ ne pas appliquer

• sur surface horizontale ou inclinée, exposée à la pluie

• sur support friable ou peu résistant • sur support neuf (cf. cahier 3035 du CSTB)

412

www.weber.fr - 2012

¡¡ sur les façades exposées aux chocs

thermiques, éviter l’emploi de revêtements de finition de coloris foncés dont le coefficient alpha est > 0,7 (ou > 0,5 au-dessus de 1 300 m d’altitude)

précautions d'utilisation

¡¡ pour utiliser ce produit en toute

sécurité, afin de protéger votre santé et l’environnement, respectez les conseils de prudence qui sont étiquetés sur l’emballage ¡¡ les consignes de sécurité pour un emploi sûr de ce produit sont disponibles dans la Fiche de Données de Sécurité (FDS), accessible sur www.quickfds.fr ¡¡ les informations relatives aux dangers des produits figurent à la rubrique « Sécurité Produits »

caractéristiquEs dE misE En œuvrE

¡¡ mise en place des chevilles après

12 à 24 heures de séchage du calage en weber.therm motex (suivant conditions atmosphériques) ¡¡ sous-enduit weber.therm ppE, délai de séchage de 6 à 12 heures entre passes ou bien frais sur frais ¡¡ délai avant la finition : 24 heures au minimum Ces temps sont donnés à +20 °C, ils sont allongés à basse température et réduits par la chaleur. ¡¡ le collage des plaques peut aussi être réalisé avec weber.fix pro ou weber.therm collage (cf DTA)

weber.therm motex (calage de l’isolant) ¡¡ composition : charges minérales, résine en dispersion, adjuvants spécifiques à mélanger à : • du ciment blanc CEM I 42,5 ou CEM II B 32,5 • ou à du ciment gris CEM I 42,5 ou CEM II A ou B 32,5 ¡¡ densité de la pâte pure : 1,70 weber.therm ppE (sous enduit) ¡¡ pâte sans ciment prête à l’emploi composée de liant en dispersion aqueuse à base de résines synthétiques, charges minérales, fibres et adjuvants spécifiques ¡¡ densité de la pâte fraîche : 1,7 polystyrène expansé ignifugé blanc à bords droits ¡¡ classement ACERMI : I ≥ 2, S ≥ 4,O=3, L=4, E ≥ 2 polystyrène expansé ignifugé gris à bords droits ¡¡ classement ACERMI : I ≥ 2, S ≥ 4,O=3, L=4, E ≥ 2 treillis d’armature ¡¡ partie courante : tissu de verre (maille 4,5 x 4,5 mm) ¡¡ partie basse : treillis renforcé (maille 4 x 4 mm ; 1 fil noir tous les 10 cm)

pErformancEs

¡¡ CE selon ETAG n°004

polystyrène expansé ignifugé blanc ¡¡ masse volumique : 14 à 17 kg/m³ ¡¡ conductivité thermique λ : 0,038 W/m °C ¡¡ classement ACERMI polystyrène expansé ignifugé gris ¡¡ conductivité thermique λ : 0,032 W/m °C ¡¡ classement ACERMI treillis d’armature ¡¡ armature courante : tissu de verre (maillle 4,5 x 4,5 mm) ; résistance en traction : 180 daN/5 cm, T ≥ 1, Ra ≥ 1, M = 2, E ≥ 2 ¡¡ armature renforcée : treillis renforcé (maille 4 x 4 mm ; 1 fil noir tous les 10 cm) ; résistance en traction : 500 daN/5 cm système weber.therm ppE ¡¡ classement au feu du système : voir Document Technique d’Application ¡¡ classement reVETIR : r3 e2 V1 à 4 E2 T3 à 4 I3 R2 à 4


¡¡ désolidariser tous les points durs

5

6

7

8

6,9

8,3

9,7

11,1

v1

v1

v1

v2

v1

v2

v2

v2

nombre de chevilles par m2

60 mm ≤ e < 80 mm

80 mm ≤ e < 100 mm

e ≥ 100 v1 v2 v2 v3 mm e = épaisseur isolant - v1 = 600 pa - v2 = 1 140 pa v3 = 1 600 pa - v4 = 2 235 pa

documEnts dE référEncE

¡¡ ETAG n° 004 ¡¡ Agrément Technique Européen (ATE) ¡¡ Document Technique d’Application (DTA) ¡¡ Cahier des prescriptions Techniques

d’emploi et de mise en œuvre n° 3035 publié par le CSTB ¡¡ cahier n° 3399 de mars 2002 (modificatif n°1 du cahier 3035) ¡¡ cahier n° 237 publié par le CSTB (livraison 1833 de mars 1983)

rEcommandations

¡¡ lors de la mise en œuvre des panneaux de

polystyrène expansé gris, la façade doit être mise à l’abri du soleil par une bâche ou un filet de protection ne laissant pas passer plus de 30 % du rayonnement solaire ¡¡ l’isolant ne doit jamais recouvrir un joint de dilatation. Utiliser des profilés adaptés pour les protéger et les masquer ¡¡ ne pas obstruer les bouches de ventilation existantes ¡¡ pour les parties enterrées et les points singuliers, se référer au Cahier des Prescriptions Techniques d’emploi ¡¡ avant la mise en œuvre du système sur un support dont on ignore les caractéristiques mécaniques, il est nécessaire de vérifier, par des essais de traction sur les fixations, que la charge admissible par cheville est satisfaisante (essais à réaliser conformément aux spécifications du cahier n° 3035 du CSTB, annexe 2) ¡¡ protéger les tranches supérieures du système par des bavettes, couvertines, etc, selon les règles de l’art, pour éviter tout risque d’infiltration d’eau

infos

pratiquEs

calage de l’isolant : weber.therm motex unité de vente : seau en plastique de 25 kg (palette complète filmée de 24 seaux, soit 600 kg) format de la palette : 80 x 120 cm consommation : 2 à 3 kg/m2 hors ciment* sous-enduit : weber.therm ppE unité de vente : seau en plastique de 25 kg (palette complète filmée de 24 seaux, soit 600 kg) format de la palette : 80 x 120 cm consommation : 3,5 à 4 kg/m2

(appuis, balcons, corniches, pierres, murs non isolés…) à l’aide de la bande de désolidarisation weber.therm ¡¡ éliminer par piochage les balèvres ou surépaisseurs éventuelles ¡¡ éliminer les parties soufflées ou friables et faire un renformis au mortier ¡¡ rallonger les gonds et arrêts de volets, ainsi que tout élément du type descente d’eau pluviale (pour cet usage, il est possible d'utiliser des éléments de fixation à rupture de pont thermique weber.therm) aération, robinet,… ¡¡ réparer les bétons dégradés par la corrosion des armatures ¡¡ calfeutrer les fissures supérieures à 2 mm d’ouverture ¡¡ les supports doivent être plans et permettre un ancrage correct des chevilles (essais de traction préalables) ¡¡ si le support n’est pas plan (plus de 10 mm sous la règle de 2 m), retrouver un support propre et absorbant, puis réaliser un renformis au mortier ¡¡ reprendre les arêtes, si nécessaire ¡¡ sur les tableaux et voussures, décaper et éliminer les revêtements organiques existants, puis effectuer un lavage à l’eau claire choix du nombre de points de fixation plaques de polystyrène (120 x 60 cm) : se reporter aux pages « Conseil de Pro » ¡¡ le nombre de points de fixation des plaques est déterminé en fonction de la dépression maximale sous vent normal qui dépend de : • la classification neige et vent de la région (zone 1, 2, 3, 4 ou 5) • la nature du site (normal ou exposé) • la localisation des panneaux sur les façades • la hauteur de la construction (pour les hauteurs supérieures à 30 m, les valeurs ci-dessous n’ont qu’un caractère indicatif)

conditions d'application

¡¡ température d’emploi : de +5 °C à +30 °C ¡¡ ne pas appliquer en plein soleil ou sous

la pluie, sur support gelé, en cours de dégel ou s’il y a un risque de gel dans les 24 heures

25 kg weber.therm ppE calé-chevillé SySTèME D’ITE AVEC POLySTyRèNE ET ENDUIT DE PAREMENT ORGANIqUE

av antaG E s p r o dui t

++ Système sous-enduit

et enduit de finition en pâte prête à l'emploi

++ Le confort et l'efficacité

énergétique de l'Isolation Thermique par l'Extérieur

++ Une large palette d'aspects et de coloris

outillage : règle, truelle, bleu, perceuse, malaxeur électrique lent (500 tr/min), fouet inox, marteau, taloche crantée ITE 5 x 5 mm, couteau à enduire, scie égoïne, taloche abrasive PSE, taloche inox souple, taloche plastique, tournevis cruciforme, scie à métaux, cisaille, bande de désolidarisation weber.therm, machine de découpe à fil chaud weber.therm rendement moyen : en partie courante, 20 m2/3 compagnons servis/jour conservation : 1 an à partir de la date de fabrication, en emballage d’origine non ouvert, stocké à l’abri du gel et des fortes chaleurs * variable suivant la qualité du support

ISOLATION ThERMIqUE PAR L'ExTéRIEUR

nombre de chevilles par panneau

NOTICES PRODUITS

préparation dEs supports

résistance maximale à la dépression des systèmes calés chevillés plaques 120 x 60 cm (classement revEtir)

Ä voir page suivante

www.weber.fr - 2012

413


NOTICES PRODUITS

suite

Consultez les conseils de pro du guide

ÊÊ a p p l i c at i on

i - désolidarisation des points durs iii - pose des plaques de polystyrène

4

1 calaGE ¡¡ caler les plaques de 120 x 60 cm à l’aide du mortier obtenu par mélange avec un malaxeur électrique lent, de la colle weber.therm motex avec 30 % en poids de ciment blanc CEM I 42,5 ou CEM II B 32,5 ou à du ciment gris CEM I 42,5 ou CEM II A ou B 32,5 soit environ 2,5 volumes de colle weber.therm motex pour 1 volume de ciment non tassé. La pâte obtenue doit être onctueuse et sans grumeaux ¡¡ appliquer le mortier de calage par bandes périphériques et transversales de 15 à 20 mm d’épaisseur. Le mortier de calage ne doit pas refluer entre les joints de plaques ¡¡ weber.therm ppE ne peut pas servir de mortier de calage

¡¡ aux liaisons du système avec les

points durs (menuiseries, appuis de fenêtres, balcons, casquettes ou autres saillies de cette nature), interposer la bande de désolidarisation weber.therm afin de ménager un espace permettant leur libre dilatation

ii - pose des profilés de soubassement 1

¡¡ battre un trait horizontal au bleu à

15 cm du point le plus haut du sol

¡¡ pour les balcons, terrasses, escaliers,

le niveau de départ est fixé de 1 à 2 cm au-dessus du niveau du sol

2

¡¡ au fur et à mesure, s’assurer de la

planéité en battant les plaques, à l’aide d’un bouclier ou d’une règle ¡¡ dans le cas de joints ouverts, calfeutrer avec des lames de polystyrène, jamais avec le mortier de sous-enduit ou le mortier de calage

5

ponçage ¡¡ après séchage du mortier de calage et avant le chevillage, poncer les désaffleurements des plaques avec la taloche abrasive weber.therm ; le ponçage est indispensable pour réduire le risque d'apparition de fissures et de spectres en lumière rasante et assurer une consommation et une répartition régulière du sous-enduit weber.therm ppE

2

¡¡ réaliser les coupes d’onglet des

profilés pour avoir des raccords plus discrets

3 ¡¡ les panneaux sont posés bout à bout

par rangées successives « façon coupe de pierre », à partir du niveau bas établi par le profil de départ

¡¡ positionner les profilés et percer avec

un foret adapté pour permettre le passage des chevilles. La fixation ne doit pas être distante de plus de 5 cm de l’extrémité de chaque élément. L’espace entre chaque fixation doit être de 30 cm au maximum ¡¡ enfoncer les chevilles plastiques expansives appropriées ¡¡ laisser un espace de dilatation de 2 à 3 mm entre chaque profilé

6 cHEvillaGE après séchage du produit de calage : ¡¡ percer selon le plan de chevillage indiqué dans le Document Technique d'Application : se reporter aux pages « Conseil de Pro »). Respecter le diamètre et la profondeur de perçage inhérent au type de cheville choisi et au support initial ¡¡ positionner manuellement les chevilles au nu de l'isolant ¡¡ enfoncer en vissant complètement le clou ou la vis d’expansion dans la cheville sans endommager le PSE ¡¡ la tête de la cheville doit affleurer la surface de l’isolant

3

¡¡ en angle sortant ou rentrant,

harper les plaques

¡¡ aux angles de baies, ouvertures,…

découper les plaques en « L », afin de limiter les risques d'apparition de fissures « en moustache » ¡¡ renforcer le collage par un cordon périphérique

iv - application du sous-enduit 1

préparation du mortier de sous-enduit weber.therm ppE ¡¡ produit prêt à l’emploi ¡¡ malaxer avant utilisation si nécessaire

414

www.weber.fr - 2012


renforcement des parties basses ¡¡ appliquer le treillis renforcé sur 2 m de hauteur à partir du sol, marouflé dans une couche de sous-enduit, sans recouvrement entre les lés ni retournement sur les angles ¡¡ dans le cas de partie inférieure de la façade non exposée aux chocs et en partie privative, le treillis renforcé peut être remplacé par le tissu de verre standard

1

¡¡ maroufler le tissu de verre de haut en

bas avec une lisseuse inox ; bien le tendre. Il ne doit pas faire de plis, et doit rester à distance constante (1,5 mm) de l’isolant ¡¡ pour éviter les fissurations, faire chevaucher les lés entre eux de 10 cm en tous sens aux raccordements

3 8 angles saillants et baies ¡¡ toutes les arêtes saillantes doivent être protégées avec des baguettes d’angle insérées directement dans le sous-enduit ¡¡ pour atténuer la surépaisseur, lisser le sous-enduit en prenant appui sur l’arête de la baguette

4

¡¡ après séchage du sous-enduit

(de 1 à 2 jours), appliquer au rouleau une couche de weber régulateur. Pour certains coloris et certaines finitions, weber régulateur doit être teinté : se reporter à la notice produit ¡¡ laisser sécher de 4 à 24 heures

2

¡¡ retourner le tissu de verre d’au moins

¡¡ appliquer le revêtement de finition

20 cm sur les arêtes de murs et sur toute la profondeur des linteaux et des tableaux

choisi : weber.tene Xl, weber.tene st, weber.tene sG, weber.maxilin silco, pour weber.tene styl base nous consulter

9 3

¡¡ pour le traitement des points

¡¡ renforcer tous les angles des baies en

¡¡ frais sur frais ou après un séchage de

marouflant des bandes obliques de tissu de verre (30 x 30 cm minimum) dans une couche de sous-enduit

renforcement à la jonction des profilés ¡¡ renforcer chaque jonction de profilés (rails de départ, profilés d’angle) en marouflant des bandes de treillis d’armature (30 x 30 cm minimum) dans une couche de sous-enduit

singuliers, gonds de volets, appuis de fenêtres,… se reporter au Cahier des Prescriptions Techniques n° 3035

6 à 12 heures, appliquer une seconde couche de sous-enduit ; la régler avec une taloche crantée 5 x 5 mm, puis lisser soigneusement (épaisseur continue : environ 1,5 mm)

5

NOTICES PRODUITS

v - application de la finition

7

10

6 ¡¡ avant finition, et après séchage du

sous-enduit, calfeutrer les joints à hauteur des points durs avec un mastic plastique 1ère catégorie

parties courantes et parties basses ¡¡ appliquer une couche en passes verticales, puis régler l’épaisseur avec une taloche crantée 5 x 5 mm (épaisseur continue : environ 1,5 mm)

weber.therm ppE calé-chevillé

ISOLATION ThERMIqUE PAR L'ExTéRIEUR

2

produit(s) associé(s) p. 356 p. 358

p. 366 p. 368

p. 364 www.weber.fr - 2012

415


NOTICES PRODUITS

SYSTÈME D’ITE AVEC POLYSTYRÈNE ET ENDUIT MINÉRAL À LA CHAUX AÉRIENNE : COLLÉ IDENTIFICATION

Consultez les conseils de pro du guide

Ê E MP L O I DOMAINE D'UTILISATION

¡ Isolation Thermique par l’Extérieur

des maisons individuelles, immeubles collectifs, bâtiments tertiaires et publics

SUPPORTS

selon l’Agrément Technique Européen ¡ maçonneries de parpaings, de briques ou de blocs de béton cellulaire, revêtues ou non d’un enduit ciment ¡ maçonneries de pierres revêtues d’un enduit conforme à la norme NF DTU 26-1 ¡ parois de béton banché ou préfabriqué ¡ pour tout autre support : nous consulter

REVÊTEMENTS ASSOCIÉS

¡ weber.unicor ST, weber.unicor G,

weber.unicor DPP, weber.prodexor K+S, weber.cal F, weber.cal G, weber.cal PF

LIMITES D'EMPLOI

¡ ne pas appliquer

• sur surface horizontale ou inclinée, exposée à la pluie

• sur support friable ou peu résistant • sur ancien support recouvert d’une

peinture, d’un RSE ou d’un ancien RPE

• sur ancien support ayant reçu un traitement hydrofuge

• sur les façades recevant l’ensoleillement direct, éviter l’emploi de revêtements de finition de coloris foncés dont le coefficient alpha est > 0,7 (ou > 0,5 au-dessus de 1 300 m d’altitude)

416

www.weber.fr - 2012

colle weber.therm collage ¡ composition : ciment gris, sables siliceux, adjuvants spécifiques ¡ densité : 1.1 sous-enduit : weber.therm XM ¡ composition : chaux aérienne, liant hydraulique, sable siliceux et calcaire et adjuvants spécifiques polystyrène expansé ignifugé blanc à bords droits ¡ classement ACERMI : I ≥ 2 S ≥ 4, O=3, L=4, E ≥ 2 polystyrène expansé ignifugé gris à bords droits ¡ classement ACERMI : I ≥ 2 S ≥ 4, O=3, L=4, E ≥ 2 treillis d’armature ¡ partie courante : treillis de verre (maille 8 x 8 mm) trame G2 ¡ partie basse : treillis renforcé (maille 4 x 4 mm ; 1 fil noir tous les 10 cm)

PERFORMANCES

¡ CE selon ETAG n°004

PRÉCAUTIONS D'UTILISATION

¡ pour utiliser ce produit en toute

sécurité, afin de protéger votre santé et l’environnement, respectez les conseils de prudence qui sont étiquetés sur l’emballage ¡ les consignes de sécurité pour un emploi sûr de ce produit sont disponibles dans la Fiche de Données de Sécurité (FDS), accessible sur www.quickfds.fr ¡ les informations relatives aux dangers des produits figurent à la rubrique « Sécurité Produits »

CARACTÉRISTIQUES DE MISE EN ŒUVRE

¡ pour le collage des plaques avec

weber.therm collage, délai de séchage : de 12 à 24 heures au minimum ¡ pour weber.therm XM en sous-enduit, délai de séchage entre passes : 48 heures au minimum ¡ délai avant la finition : 48 heures au minimum ¡ épaisseur de weber.therm XM en sous-enduit sec : de 5 à 7 mm suivant finition associée Ces temps sont donnés à +20 °C, ils sont allongés à basse température et réduits par la chaleur.

polystyrène expansé ignifugé blanc ¡ masse volumique : 14 à 17 kg/m3 ¡ conductivité thermique λ : 0,038 W/m °C ¡ classement ACERMI polystyrène expansé ignifugé gris ¡ conductivité thermique λ : 0,032 W/m °C ¡ classement ACERMI treillis d’armature ¡ armature courante : treillis de verre (maillle 8 x 8 mm) T ≥ 1, Ra ≥ 1, M = 2, E ≥ 1 ¡ armature renforcée : tissu renforcé (maille 4 x 4 mm ; 1 fil noir tous les 10 cm) ; résistance en traction : 500 daN/5 cm système weber.therm XM ¡ PV de réaction au feu CSTB n° RA 09-0475 : B-s1, do ¡ classement reVETIR : r3 e2 V1 à 4 T2 à 3 I3 R2 à 4

DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE

ETAG n° 004 Agrément Technique Européen (ATE) Document Technique d’Application (DTA) Cahier des Prescriptions Techniques d’emploi et de mise en œuvre n° 3035 publié par le CSTB ¡ cahier n°3399 de mars 2002 (modificatif n°1 du cahier 3035) ¡ conditions générales d’emploi des systèmes d’Isolation Thermique des façades par l’Extérieur faisant l’objet d’un avis technique : cahier n° 237 publié par le CSTB (livraison 1833 de mars 1983) ¡ ¡ ¡ ¡


PRÉPARATION DES SUPPORTS

¡ désolidariser tous les points durs

(appuis, balcons, corniches, pannes, murs non isolés,...) à l’aide de la bande de désolidarisation weber.therm ¡ éliminer par piochage les balèvres ou surépaisseurs éventuelles ¡ éliminer les parties soufflées ou friables et faire un renformis au mortier hydraulique

ainsi que tout élément du type descente d’eau pluviale (pour cet usage, il peut être utilisé des éléments de fixation à rupture de pont thermique weber.therm), aération, robinet,... ¡ réparer les bétons dégradés par la corrosion des armatures ¡ calfeutrer les fissures supérieures à 2 m d’ouverture ¡ les supports doivent être plans, résistants, propres et normalement absorbants ¡ si le support n’est pas plan (plus de 1 cm sous la règle de 2 m), réaliser un renformis et reprendre les arêtes si nécessaire ¡ décaper et éliminer les revêtements organiques existants ¡ effectuer un lavage haute pression (de 40 à 80 bars). Laisser sécher ¡ sur ancien support, sur béton cellulaire ou sur support décapé, procéder à une vérification de l’adhérence du mortier de collage (cf cahier 3035 du CSTB annexe 1)

CONDITIONS D'APPLICATION

25 kg weber.therm XM collé

¡ température d’emploi : +5 °C à +30 °C

ne pas appliquer : ¡ en plein soleil ou sur support surchauffé ¡ sous la pluie ou sur support gorgé d’eau ¡ sur support gelé, en cours de dégel ou s’il y a risque de gel dans les 24 heures ¡ par grand vent

SYSTÈME D’ITE AVEC POLYSTYRÈNE ET ENDUIT MINÉRAL À LA CHAUX AÉRIENNE

+ + + + INFOS

PRATIQUES

Collage de l’isolant : weber.therm collage Unité de vente : sac de 25 kg (palette complète filmée de 48 sacs, soit 1 200 kg) Format de la palette : 107 x 107 cm Consommation : 2,5 kg/m2 à 3,5 kg/m2 *variable suivant le relief du support Sous-enduit : weber.therm XM Unité de vente : sac de 25 kg (palette complète filmée de 48 sacs, soit 1 200 kg) Format de la palette : 107 x 107 cm Consommation : 8 kg/m2 à 9 kg/m2 suivant finition à réaliser Outillage : règle, truelle, bleu, perceuse, malaxeur électrique lent (500 tr/min),

fouet, marteau, taloche crantée 8 x 8 x 8 mm, couteau à enduire, scie égoïne, taloche abrasive, taloche inox souple, taloche plastique, tournevis cruciforme, scie à métaux, cisaille, bande de désolidarisation weber.therm, machine de découpe à fil chaud weber.therm, weber.therm strieur Rendement moyen : en partie courante, 25 m2/3 compagnons servis/jour Conservation : 1 an à partir de la date de fabrication, en emballage d’origine non ouvert, stocké à l’abri du gel et des fortes chaleurs

NOTICES PRODUITS

polystyrène expansé gris, la façade doit être mise à l’abri du soleil par une bâche ou un filet de protection ne laissant pas passer plus de 30 % du rayonnement solaire ¡ du fait de leur couleur grise, ces plaques se réchauffent davantage durant la pose que les plaques de PSE blanc ¡ l’ouvrage est à protéger du rayonnement solaire jusqu’au durcissement de la colle. Envisager l’usage d’une bâche de protection ¡ de la même manière, éviter de coller ces plaques lorsque la température pendant et après application risque de changer fortement : la rétractation des plaques peut entraîner le décollement de ces dernières ¡ l’isolant ne doit jamais recouvrir un joint de dilatation. Utiliser des profilés adaptés pour les protéger et les masquer ¡ ne pas obstruer les bouches de ventilation existantes ¡ pour les parties enterrées et les points singuliers, se référer au Cahier des Prescriptions Techniques d’emploi ¡ protéger les tranches supérieures du système par des bavettes, couvertines,... selon les règles de l’art, pour éviter tout risque d’infiltration d’eau

¡ rallonger les gonds et arrêts de volets,

+

AV ANTAG E S P R O DUI T La souplesse d'un sous-enduit minéral à la chaux aérienne Un large choix de finitions à la chaux aérienne nobles et respectueuses des traditions Excellente résistance aux salissures végétales Bon comportement en résistance au feu Le confort et l'efficacité énergétiques de l'Isolation Thermique par l'Extérieur

ISOLATION THERMIQUE PAR L'EXTÉRIEUR

RECOMMANDATIONS

¡ lors de la mise en œuvre des panneaux de

Ä voir page suivante

www.weber.fr - 2012

417


NOTICES PRODUITS

suite

Consultez les conseils de pro du guide

Ê A P P L I C AT I ON

I - Désolidarisation des points durs

¡ aux liaisons du système avec les

points durs (menuiseries, appuis de fenêtres, balcons, casquettes ou autres saillies de cette nature), interposer la bande de désolidarisation weber.therm afin de ménager un espace permettant leur libre dilatation

II - Pose des profilés de soubassement

¡ veillez à ne pas faire coïncider les

jonctions de rail de départ avec les jonctions de profil à clipser ¡ le treillis de verre sera ensuite marouflé dans une couche de sousenduit

III - Pose des plaques de polystyrène

¡ au fur et à mesure, s’assurer de la

planéité en battant les plaques avec une règle ¡ poser les plaques de bas en haut et à joints décalés

6

1 ¡ gâcher weber.therm collage avec

5 litres d’eau par sac de 25 kg à l’aide d’un malaxeur électrique lent (500 tours/min) ¡ laisser reposer 5 minutes

¡ en angle sortant ou rentrant, harper

les plaques pour assurer la solidité de l’ouvrage ¡ aux angles de baie, découper les plaques en « L » pour limiter le risque d'apparition de fissures « en moustache » ¡ renforcer le collage par un cordon périphérique ¡ les joints de plaques ne doivent pas coïncider avec les jonctions des profilés

2

1 ¡ battre un trait horizontal au bleu

à 15 cm du point le plus haut du sol

¡ pour les balcons, terrasses, escaliers,

le niveau de départ est fixé de 1 à 2 cm au-dessus du niveau du sol

¡ appliquer la colle par bandes

périphériques et transversales de 15 à 20 mm d’épaisseur. Le mortier de collage ne doit pas refluer entre les joints de plaques

2 ¡ réaliser les coupes d’onglet des

profilés pour avoir des raccords plus discrets

7

3

3 ponçage ¡ après séchage de la colle, poncer les désaffleurements des plaques avec la taloche abrasive weber.therm ; le ponçage est indispensable pour réduire le risque de spectres en lumière rasante et assurer une consommation et une répartition régulière du sous-enduit weber.therm XM

¡ poser la 1ère plaque en appui sur le

profilé de soubassement. La presser avec une batte pour répartir la colle

¡ positionner les profilés de

soubassement et percer avec un foret adapté pour permettre le passage des chevilles. La fixation ne doit pas être distante de plus de 5 cm de l’extrémité de chaque élément. L’espace entre chaque fixation doit être de 30 cm au maximum ¡ enfoncer les chevilles plastiques expansives appropriées ¡ laisser un espace de dilatation de 2 à 3 mm entre chaque profilé

4 ¡ poser les plaques suivantes en les

serrant bien bord à bord. Les joints doivent être réduits au minimum pour éviter les ponts thermiques et les spectres de plaques

IV - Joints de fractionnement 1

¡ un fractionnement de l’enduit

peut-être réalisé avec les baguettes BF10 ou BF8 (suivant l’épaisseur de la finition) • pour limiter les surfaces d’applications • pour réaliser des modénatures (changement de couleur ou de finition)

4 ¡ les joints ouverts devront être

¡ dans le cadre d’une finition épaisse

weber.cal F, weber.cal G ou weber.cal PF positionner le profil à clipser pré-entoilé 14 mm sur l’aile extérieure du rail de départ ¡ pour les autres configurations de finitions utiliser le profil à clipser 10 mm

418

www.weber.fr - 2012

calfeutrés avec des lames de polystyrène ou de la mousse polyuréthane, jamais avec le mortier de sous-enduit ou le mortier de collage

2 ¡ tracer au bleu le calepinage retenu

(bord inférieur des baguettes de fractionnement)

5 3

¡ fixer des agrafes (ou des clous) le

long du tracé réalisé en les laissant déborder de 20 mm


9 renforcement des jonctions de profilés ¡ renforcer chaque jonction de profilés (rails de départ, profilés d’angle) en marouflant des bandes de treillis d’armature (30 x 30 cm minimum) dans une couche de sous-enduit

¡ réaliser des coupes d’onglet à 45°

pour les jonctions de 2 baguettes

5

¡ par temps chaud et venteux, après

un délai de séchage de 48 heures, humidifier le support puis appliquer une seconde couche de sous-enduit sur 2 mm d’épaisseur (3 à 4 mm pour une finition weber.prodexor K+S)

5 ¡ réaliser un cordon d’enduit le long

du tracé puis noyer les baguettes en utilisant les agrafes comme guide ¡ dès que l’enduit a tiré, retirer les agrafes

V - Application du sous-enduit 1

préparation du mortier de sous-enduit (pour une application par projection mécanique nous consulter) ¡ gâcher weber.therm XM avec 5 à 6 l d’eau par sac à l’aide d’un malaxeur électrique lent (500 tours/minute) pendant 3 minutes ¡ laisser reposer 5 à 10 minutes

¡ pour les autres finitions, lisser

la surface du sous-enduit

¡ maroufler la trame G2 de haut en bas

10

dans l’enduit frais avec la lisseuse inox ; bien la tendre. Elle ne doit pas faire de pli, être à distance constante de l’isolant et rester au plus proche de la surface de cette première passe ¡ faire chevaucher les lés de 10 cm en tous sens

¡ avant finition, mais après un séchage

de 48 heures minimum du sousenduit (couleur blanche uniforme), calfeutrer les joints à hauteur des points durs avec un mastic plastique 1ère catégorie

7 ¡ dans le cadre de baguette d’angle

non entoilée retourner le tissu de verre d’au moins 20 cm sur les arêtes de murs et sur toute la profondeur des linteaux et des tableaux

3

VI - Application de la finition 1

8

angles saillants et baies ¡ toutes les arêtes saillantes doivent être protégées avec des baguettes d’angle pré-entoilées (type A12) insérées directement dans le sousenduit ¡ pour atténuer la surépaisseur, lisser la colle en prenant appui sur l’arête de la baguette ¡ pour les finitions épaisses weber.cal F, weber.cal G, weber.cal PF utiliser des baguettes d’angle type EP8 fixées dans le PSE à l’aide de clou PVC weber.therm

cal F, weber.cal G ou weber.cal PF, racler la surface du sous-enduit au balai de cantonnier ou à l'aide de l'outil weber.therm strieur. Laisser la surface rugueuse pour favoriser l’accroche de la finition

6

2 renforcement des parties basses (suivant destination du bâtiment) ¡ appliquer le treillis renforcé sur 2 m de hauteur à partir du sol, marouflé dans une couche de sous-enduit, sans recouvrement entre les lés ni retournement sur les angles ¡ dans le cas de bas de façade non exposé aux chocs et en partie privative, le treillis renforcé peut être remplacé par le tissu de verre standard

¡ dans le cas d’une finition weber.

parties courantes et parties basses ¡ appliquer la première couche de weber.therm XM à la lisseuse crantée (8 x 8 x 8 mm) en passe verticale ¡ resserrer au couteau le sousenduit afin d'obtenir une épaisseur constante et régulière de 3 mm

NOTICES PRODUITS

4

¡ appliquer le revêtement de finition

¡ renforcer tous les angles des baies en

choisi : weber.unicor ST, weber.unicor DPP, weber.unicor G, weber.prodexor K+S, weber.cal F, weber.cal G, weber.cal PF conformément à la notice de chaque produit (finitions talochées exclues pour la gamme weber.cal)

marouflant des bandes obliques de tissu de verre (30 x 30 cm minimum) dans une couche fine de sous-enduit

2 ¡ pour le traitement des points

singuliers, se reporter au Cahier des Prescriptions Techniques n° 3035

weber.therm XM collé

ISOLATION THERMIQUE PAR L'EXTÉRIEUR

4

Produit(s) associé(s) p. 257 p. 276 p. 277

p. 278

p. 286

p. 282

p. 290

p. 284 www.weber.fr - 2012

419


NOTICES PRODUITS

SYSTÈME D’ITE AVEC POLYSTYRÈNE ET ENDUIT MINÉRAL À LA CHAUX AÉRIENNE : FIXÉ MÉCANIQUEMENT PAR RAILS polystyrène expansé ignifugé à bord blanc rainuré ¡ à bords rainurés en épaisseur de 6, 8, 10, 11, 12 et 14 cm ¡ la face arrière des plaques est grugée pour compenser l’épaisseur des ailes des rails treillis d’armature ¡ partie courante : treillis de verre (maille 8 x 8 mm) trame G2 ¡ partie basse : treillis renforcé (maille 4 x 4 mm ; 1 fil noir tous les 10 cm)

PERFORMANCES

¡ CE selon ETAG n°004

polystyrène expansé ignifugé blanc ¡ masse volumique : 14 à 17 kg/m3 ¡ conductivité thermique λ : 0,038 W/m °C ¡ classement ACERMI + ou de marque visée par l’avis technique I2 S5 O3 L4 E2 à 4

Consultez les conseils de pro du guide

Ê E MP L O I DOMAINE D'UTILISATION

¡ Isolation Thermique par l’Extérieur

des maisons individuelles, immeubles collectifs, bâtiments tertiaires et publics ¡ réfection et protection des façades dégradées

SUPPORTS

selon l'Agrément Technique Européen ¡ maçonnerie de parpaings, de briques ou de blocs de béton cellulaire, revêtues ou non d’un enduit ciment ¡ maçonneries de pierres revêtues d’un enduit conforme à la norme NF DTU 26-1 ¡ parois de béton banché ou préfabriqué ¡ ces supports peuvent être également recouverts d’une peinture ou d’un revêtement organique épais (RPE)

REVÊTEMENTS ASSOCIÉS

¡ weber.unicor ST, weber.unicor G,

weber.unicor DPP, weber.prodexor K+S, weber.cal F, weber.cal G, weber.cal PF

LIMITES D'EMPLOI

¡ ne pas appliquer

• sur surface horizontale ou inclinée,

exposée à la pluie • sur support friable ou peu résistant ¡ sur les façades recevant l’ensoleillement direct, éviter l’emploi de revêtements de finition de coloris foncés dont le coefficient alpha est > 0,7 (ou > 0,5 au-dessus de 1 300 m d’altitude)

420

www.weber.fr - 2012

PRÉCAUTIONS D'UTILISATION

¡ pour utiliser ce produit en toute

sécurité, afin de protéger votre santé et l’environnement, respectez les conseils de prudence qui sont étiquetés sur l’emballage ¡ les consignes de sécurité pour un emploi sûr de ce produit sont disponibles dans la Fiche de Données de Sécurité (FDS), accessible sur www.quickfds.fr ¡ les informations relatives aux dangers des produits figurent à la rubrique « Sécurité Produits »

CARACTÉRISTIQUES DE MISE EN ŒUVRE

¡ délai de séchage entre passes de

sous-enduit weber.therm XM : 48 heures au minimum ¡ délai avant la finition : 48 heures au minimum ¡ épaisseur de weber.therm XM en sousenduit sec : de 5 à 7 mm suivant finition associée Ces temps sont donnés à +20 °C, ils sont allongés à basse température et réduits par la chaleur.

IDENTIFICATION

weber.therm XM (sous-enduit) ¡ composition : chaux aérienne, liant hydraulique, sable siliceux et calcaire et adjuvants spécifiques

résistance à la dépression maximale des systèmes fixés mécaniquement Fixation Fixation rails de par Dimension par rails de Dépression maintien des plaques horizontaux maintien maximale de PSE horizontaux sous vent et en cm verticaux normal (Pa) raidisseurs et (longueur) (longueur) 47 cm 50 x 50

1 00 x 60

20 cm 1 fixation au milieu

43 cm 2 fixations espacées de 30 cm

43 cm 2 fixations espacées de 30 cm

700 (F1) 1 100 (F2) 1 675 (F3)

1 300 (F2)

treillis d’armature ¡ armature courante : tissu de verre (maille 8 x 8 mm) ; classement TRaME : T ≥ 1, Ra ≥ 2, M = 2, E ≥ 2 ¡ armature renforcée : treillis renforcé (maille 4 x 4 mm ; 1 fil noir tous les 10 cm) résistance en traction : 500 daN/5 cm, système weber.therm XM ¡ PV de réaction au feu CSTB n° RA 09-0475 : B-s1, do ¡ classement reVETIR : r3 e2 V1 à 4 T2 à 3 I3 R2 à 4


RECOMMANDATIONS

¡ l’isolant ne doit jamais recouvrir un joint

de dilatation. Utiliser des profilés adaptés pour les protéger et les masquer ¡ ne pas obstruer les bouches de ventilation existantes ¡ pour les parties enterrées et les points singuliers, se référer au Cahier des Prescriptions Techniques d’emploi ¡ avant la mise en œuvre du système sur un support dont on ignore les caractéristiques mécaniques, il est nécessaire de vérifier, par des essais de traction sur les fixations, que la charge admissible par cheville est satisfaisante (essais à réaliser conformément aux spécifications du cahier n° 3035 du CSTB, annexe 2) ¡ protéger les tranches supérieures du système par des bavettes, couvertines,... selon les règles de l’art, pour éviter tout risque d’infiltration d’eau

PRÉPARATION DES SUPPORTS

¡ calfeutrer les fissures supérieures

à 2 mm d’ouverture

¡ les supports doivent être plans et

permettre un ancrage correct des chevilles (essais de traction préalables) ¡ si le support n’est pas plan (plus de 5 mm sous la règle de 2 m), retrouver un support propre et absorbant, puis réaliser un renformis au mortier ¡ reprendre les arêtes, si nécessaire ¡ sur les tableaux et voussures, décaper et éliminer les revêtements organiques existants, puis effectuer un lavage à l’eau claire Choix du format et de la fixation des plaques de polystyrène (120 x 60 cm) : se reporter aux pages « Conseil de Pro » ¡ la fixation et la dimension des plaques sont déterminées en fonction de la dépression maximale sous vent normal qui dépend de : • la classification neige et vent de la région (zone 1, 2, 3, 4 ou 5) : se reporter aux règles NV65 de février 2009 • la nature du site (normal ou exposé) • la localisation des panneaux sur les façades • la hauteur de la construction

CONDITIONS D'APPLICATION

¡ température d’emploi : +5 °C à +30 °C ¡ ne pas appliquer

• en plein soleil ou sur support surchauffé • sous la pluie ou sur support gorgé d’eau • sur support gelé, en cours de dégel ou s’il y a risque de gel dans les 24 heures

• par grand vent

¡ désolidariser tous les points durs

(appuis, balcons, corniches, pannes, murs non isolés...) à l’aide de la bande de désolidarisation weber.therm ¡ éliminer par piochage les balèvres ou surépaisseurs éventuelles ¡ éliminer les parties soufflées ou friables, et faire un renformis au mortier ¡ rallonger les gonds et arrêts de volets, ainsi que tout élément du type descente d’eau pluviale (pour cet usage, il peut être utilisé des éléments de fixation à rupture de pont thermique weber.therm), aération, robinet,... ¡ réparer les bétons dégradés par la corrosion des armatures

INFOS

PRATIQUES

Sous-enduit : weber.therm XM Unité de vente : sac de 25 kg (palette complète filmée de 48 sacs, soit 1 200 kg) Format de la palette : 107 x 107 cm Consommation : 8 kg/m2 à 9 kg/m2 suivant finition à réaliser Outillage : règle, truelle, bleu, perceuse, malaxeur électrique lent (500 tr/min), fouet, marteau, weber.therm rainure, taloche crantée ITE 8 x 8 x 8 mm, couteau à enduire, scie égoïne, taloche abrasive PSE, taloche inox souple, taloche plastique, tournevis cruciforme, scie à métaux, cisaille, bande de désolidarisation weber.therm, machine de découpe à fil chaud weber.therm, weber.therm strieur

25 kg weber.therm XM fixé mécaniquement par rails SYSTÈME D’ITE AVEC POLYSTYRÈNE ET ENDUIT MINÉRAL À LA CHAUX AÉRIENNE

+ +

Rendement moyen : en partie courante, 20 m2/3 compagnons servis/jour Conservation : 1 an à partir de la date de fabrication, en emballage d’origine non ouvert, stocké à l’abri du gel et des fortes chaleurs

+ +

AV ANTAG E S P R O DUI T La souplesse d'un sous-enduit minéral à la chaux aérienne Un large choix de finitions à la chaux aérienne nobles et respectueuses des traditions Fixation mécanique des plaques par rails sur supports peints Le confort et l'efficacité énergétiques de l'Isolation Thermique par l'Extérieur

NOTICES PRODUITS

ETAG n° 004 Agrément Technique Européen (ATE) document Technique d’Application (DTA) Cahier des Prescriptions Techniques d’emploi et de mise en œuvre n° 3035 publié par le CSTB ¡ cahier n° 3399 de mars 2002 (modificatif n°1 du cahier 3035) ¡ cahier n° 237 publié par le CSTB (livraison 1833 de mars 1983) ¡ règle NV65 de février 2009

ISOLATION THERMIQUE PAR L'EXTÉRIEUR

DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE

¡ ¡ ¡ ¡

Ä voir page suivante

www.weber.fr - 2012

421


NOTICES PRODUITS

suite

Consultez les conseils de pro du guide

Ê A P P L I C AT I ON

I - Désolidarisation des points durs

¡ le treillis de verre sera ensuite

marouflé dans une couche de sousenduit

5

III - Pose des plaques de polystyrène ¡ aux liaisons du système avec les points

1

durs (menuiseries, appuis de fenêtres, balcons, casquettes ou autres saillies de cette nature), interposer la bande de désolidarisation weber.therm afin de ménager un espace permettant leur libre dilatation

¡ la face arrière des plaques est grugée

II - Pose des profilés de soubassement 1

¡ battre un trait horizontal au bleu

à 15 cm du point le plus haut du sol ¡ pour les balcons, terrasses, escaliers, le niveau de départ est fixé de 1 à 2 cm au-dessus du niveau du sol

points particuliers ¡ en angle sortant ou rentrant, harper les plaques pour assurer la solidité de l’ouvrage ¡ le long des arêtes dans les angles du bâtiment, renforcer la fixation avec des chevilles PVC à tête circulaire (2 chevilles par plaque)

pour compenser l’épaisseur des ailes de rails ; poser les plaques de grugeage côté support, de bas en haut, et à joints décalés

6

2

¡ aux angles de baie, découper les

plaques en « L » afin de limiter le risque d'apparition des fissures « en moustache », renforcer la fixation avec des chevilles PVC à tête circulaire ¡ les bords de plaques non maintenus par un rail ou un raidisseur doivent être fixés par des chevilles PVC à tête circulaire (périmètres de baies, angles de bâtiment...) ¡ en cas de joints entre deux plaques, calfeutrer le vide avec de la mousse polyuréthane ou avec une lame de polystyrène correctement dimensionnée, jamais avec le sous-enduit ¡ découpe de plaque : reconstituer la rainure d’emboîtement avec l’outil weber.therm rainure

2 ¡ réaliser les coupes d’onglet des

¡ en partant d’un angle, poser

profilés pour avoir des raccords plus discrets

la première plaque sur le rail de départ ; selon le système choisi (voir paragraphe précédent), emboîter dans le champ latéral de la plaque soit un raidisseur indépendant du support, soit un rail de maintien vertical fixé avec une ou deux chevilles expansives

3

3 ¡ positionner les profilés de

soubassement et percer avec un foret adapté pour permettre le passage des chevilles. La fixation ne doit pas être distante de plus de 5 cm de l’extrémité de chaque élément. L’espace entre chaque fixation doit être de 30 cm au maximum ¡ enfoncer les chevilles plastiques expansives appropriées ¡ laisser un espace de dilatation de 2 à 3 mm entre chaque profilé

¡ poser les plaques suivantes en les

serrant les unes aux autres bord à bord sans laisser de vide qui créerait des ponts thermiques et des défauts esthétiques ; pour chaque plaque emboîter un raidisseur ou un rail de maintien vertical, comme précédemment

4

7 ¡ avant application du sous-enduit,

poncer les désaffleurements des plaques avec la taloche abrasive weber.therm : le ponçage est indispensable pour réduire le risque de spectres en lumière rasante et assurer une consommation et une répartition régulière du sous-enduit weber.therm XM

4

IV - Joints de fractionnement 1

¡ dans le cadre d’une finition épaisse

weber.cal F, weber.cal G ou weber.cal PF positionner le profil à clipser pré-entoilé 14 mm sur l’aile extérieure du rail de départ ¡ pour les autres configurations de finitions utiliser le profil à clipser 10 mm ¡ veillez à ne pas faire coïncider les jonctions de rail de départ avec les jonctions de profil à clipser

422

www.weber.fr - 2012

¡ un fractionnement de l’enduit ¡ après la pose de chaque rangée,

emboîter et fixer les rails de maintien horizontaux avec des chevilles expansives espacées de 30 cm au maximum (la première fixation doit être à 5 cm au maximum du bord du rail)

peut-être réalisé avec les baguettes BF10 ou BF8 (suivant l’épaisseur de la finition) • pour limiter les surfaces d’applications • pour réaliser des modénatures (changement de couleur ou de finition)


¡ tracer au bleu le calepinage retenu

(bord inférieur des baguettes de fractionnement)

3 ¡ fixer des agrafes (ou des clous) le

long du tracé réalisé en les laissant déborder de 20 mm

¡ réaliser des coupes d’onglet à 45°

marouflant des bandes obliques de tissu de verre (30 x 30 cm minimum) dans une couche fine de sous-enduit

9 ¡ par temps chaud et venteux, après

un délai de séchage de 48 heures, humidifier le support puis appliquer une seconde couche de sous-enduit sur 2 mm d’épaisseur (3 à 4 mm pour une finition weber.prodexor K+S)

4 renforcement des jonctions de profilés ¡ renforcer chaque jonction de profilés (rails de départ, profilés d’angle) en marouflant des bandes de treillis d’armature (30 x 30 cm minimum) dans une couche de sous-enduit

pour les jonctions de 2 baguettes

5 5

¡ dans le cas d’une finition

weber.cal F, racler la surface du sousenduit au balai de cantonnier ou à l’aide de l’outil weber.therm strieur. Laisser la surface rugueuse pour favoriser l’accroche de la finition

¡ réaliser un cordon d’enduit le long

du tracé puis noyer les baguettes en utilisant les agrafes comme guide ¡ dès que l’enduit a tiré, retirer les agrafes

parties courantes et parties basses ¡ appliquer la première couche de weber.therm XM à la lisseuse crantée (8 x 8 x 8 mm) en passe verticale ¡ resserer au couteau le sous-enduit afin d'obtenir une épaisseur constante et régulière de 3 mm

V - Application du sous-enduit 1

préparation du mortier de sous-enduit (pour une application par projection mécanique nous consulter) ¡ gâcher weber.therm XM avec 5 à 6 litres d’eau par sac à l’aide d’un malaxeur électrique lent (500 tr/min) pendant 3 minutes ¡ laisser reposer 5 à 10 minutes

6

¡ pour les autres finitions, lisser

la surface du sous-enduit

10

2 renforcement des parties basses (suivant destination du bâtiment) ¡ appliquer le treillis renforcé sur 2 m de hauteur à partir du sol, marouflé dans une couche de sous-enduit, sans recouvrement entre les lés ni retournement sur les angles ¡ dans le cas de bas de façade non exposé aux chocs et en partie privative, le treillis renforcé peut être remplacé par le tissu de verre standard

¡ avant finition, mais après un séchage

¡ maroufler la trame G2 de haut en bas

dans l’enduit frais avec la lisseuse inox ; bien la tendre. Elle ne doit pas faire de pli, être à distance constante de l’isolant et rester au plus proche de la surface de cette première passe ¡ faire chevaucher les lés de 10 cm en tous sens

de 48 heures minimum du sousenduit (couleur blanche uniforme), calfeutrer les joints à hauteur des points durs avec un mastic plastique 1ère catégorie

VI - Application de la finition

7 ¡ dans le cadre de baguette d’angle

non entoilée retourner le tissu de verre d’au moins 20 cm sur les arêtes de murs et sur toute la profondeur des linteaux et des tableaux

3 8

¡ appliquer le revêtement de finition

choisi : weber.unicor ST, weber.unicor DPP, weber.unicor G, weber.prodexor K+S, weber.cal F, weber.cal G, weber.cal PF conformément à la notice de chaque produit (finitions talochées exclues pour la gamme weber.cal)

angles saillants et baies ¡ toutes les arêtes saillantes doivent être protégées avec des baguettes d’angle pré-entoilées (type A12)

weber.therm XM fixé mécaniquement par rails

ISOLATION THERMIQUE PAR L'EXTÉRIEUR

4

¡ renforcer tous les angles des baies en

NOTICES PRODUITS

insérées directement dans le sousenduit ¡ pour atténuer la surépaisseur, lisser le sous-enduit en prenant appui sur l’arête de la baguette ¡ pour les finitions épaisses weber.cal F, weber.cal G, weber.cal PF utiliser des baguettes d’angle type EP8 fixées dans le PSE à l’aide de clou PVC weber.therm

2

Produit(s) associé(s) p. 257 p. 276 p. 277

p. 278

p. 286

p. 282

p. 290

p. 284

www.weber.fr - 2012

423


NOTICES PRODUITS

SYSTÈME D’ITE AVEC POLYSTYRÈNE ET ENDUIT MINÉRAL À LA CHAUX AÉRIENNE : CALÉ-CHEVILLÉ weber.therm XM (sous-enduit et calage de l'isolant) ¡ composition : chaux aérienne, liant hydraulique, sable siliceux et calcaire et adjuvants spécifiques polystyrène expansé ignifugé blanc à bords droits ¡ classement ACERMI : I ≥ 2 S ≥ 4, O=3, L=4, E ≥ 2 polystyrène expansé ignifugé gris à bords droits ¡ à bords droits (en épaisseur de 6, 8, 10 ou 12 cm) ¡ classement ACERMI : I ≥ 2 S ≥ 4, O=3, L=4, E ≥ 2 treillis d’armature ¡ partie courante : treillis de verre (maille 8 X 8 mm) trame G2 ¡ partie basse : treillis renforcé (maille 4 x 4 mm ; 1 fil noir tous les 10 cm)

Consultez les conseils de pro du guide

Ê E MP L O I DOMAINE D'UTILISATION

¡ Isolation Thermique par l’Extérieur

des maisons individuelles, immeubles collectifs, bâtiments tertiaires et publics ¡ réfection et protection des façades dégradées

SUPPORTS

selon l'Agrément Technique Européen ¡ maçonneries de parpaings, de briques ou de blocs de béton cellulaire, revêtues ou non d’un enduit ciment ¡ maçonneries de pierres revêtues d’un enduit conforme à la norme NF DTU 26-1 ¡ parois de béton banché ou préfabriqué ¡ ces supports peuvent être également recouverts d’une peinture ou d’un revêtement organique épais (RPE)

REVÊTEMENTS ASSOCIÉS

¡ weber.unicor ST, weber.unicor G,

weber.unicor DPP, weber.prodexor K+S, weber.cal F, weber.cal G, weber.cal PF, weber.unipor pur

LIMITES D'EMPLOI

¡ ne pas appliquer

• sur surface horizontale ou inclinée, exposée à la pluie

• sur support friable ou peu résistant

¡ sur les façades recevant l’ensoleillement

direct, éviter l’emploi de revêtements de finition de coloris foncés dont le coefficient alpha est > 0,7 (ou > 0,5 au-dessus de 1 300 m d’altitude)

424

www.weber.fr - 2012

PRÉCAUTIONS D'UTILISATION

¡ pour utiliser ce produit en toute

sécurité, afin de protéger votre santé et l’environnement, respectez les conseils de prudence qui sont étiquetés sur l’emballage ¡ les consignes de sécurité pour un emploi sûr de ce produit sont disponibles dans la Fiche de Données de Sécurité (FDS), accessible sur www.quickfds.fr ¡ les informations relatives aux dangers des produits figurent à la rubrique « Sécurité Produits »

CARACTÉRISTIQUES DE MISE EN ŒUVRE

¡ mise en place des chevilles après 12 à

24 heures de séchage du mortier de calage en weber.therm collage ou 24 heures en weber.therm XM (suivant conditions atmosphériques) ¡ pour weber.therm XM en sous-enduit, délai de séchage entre passes : 48 heures au minimum ¡ délai avant la finition : 48 heures au minimum ¡ épaisseur de weber.therm XM en sousenduit sec : de 5 à 7 mm suivant finition associée Ces temps sont donnés à +20 °C, ils sont allongés à basse température et réduits par la chaleur.

IDENTIFICATION

weber.therm collage (calage de l’isolant) ¡ composition : ciment gris, sables siliceux, adjuvants spécifiques ¡ densité : 1,1

PERFORMANCES

¡ CE selon ETAG n° 004

polystyrène expansé ignifugé blanc ¡ masse volumique : 14 à 17 kg/m3 ¡ conductivité thermique λ : 0,038 W/m °C ¡ classement ACERMI polystyrène expansé ignifugé gris ¡ conductivité thermique λ : 0,032 W/m °C ¡ classement ACERMI treillis d’armature ¡ armature courante : tissu de verre (maillle 8 x 8 mm) T ≥ 1, Ra ≥ 2, M = 2, E ≥ 2 ¡ armature renforcée : treillis renforcé (maille 4 x 4 mm ; 1 fil noir tous les 10 cm) ; résistance en traction : 500 daN/5 cm système weber.therm XM ¡ PV de réaction au feu CSTB n° RA 09-0475 : B-s1, do ¡ classement reVETIR : r3 e2 V1 à 4 T2 à 3 I3 R2 à 4 résistance à la dépression maximale des systèmes calé-chevillés (classement reVETIR)

nombre de chevilles par panneau 5

6

7

8

6,9

8,3

9,7

11,1

V1

V1

V1

V2

V1

V2

V2

V2

nombre de chevilles par m2

60 mm ≤ e < 80 mm

80 mm ≤ e < 100 mm

e ≥ 100 V1 V2 V2 V3 mm e = épaisseur isolant - V1 = 600 Pa - V2 = 1 140 Pa V3 = 1 600 Pa - V4 = 2 235 Pa


RECOMMANDATIONS

¡ lors de la mise en œuvre des panneaux de

polystyrène expansé gris, la façade doit être mise à l’abri du soleil par une bâche ou un filet de protection ne laissant pas passer plus de 30 % du rayonnement solaire. Du fait de leur couleur grise, ces plaques se réchauffent davantage durant la pose que les plaques de PSE blanc. L’ouvrage est à protéger du rayonnement solaire jusqu’au durcissement de la colle. Envisager l’usage d’une bâche de protection. De la même manière, éviter de coller ces plaques lorsque la température pendant et après application risque de changer fortement : la rétractation des plaques peut entraîner le décollement de ces dernières ¡ l’isolant ne doit jamais recouvrir un joint de dilatation. Utiliser des profilés adaptés pour les protéger et les masquer ¡ ne pas obstruer les bouches de ventilation existantes ¡ pour les parties enterrées et les points singuliers, se référer au Cahier des Prescriptions Techniques d’emploi ¡ avant la mise en œuvre du système sur un support dont on ignore les caractéristiques mécaniques, il est nécessaire de vérifier, par des essais de traction sur les fixations, que la charge admissible par cheville est satisfaisante (essais à réaliser conformément aux spécifications du cahier n° 3035 du CSTB, annexe 2) ¡ protéger les tranches supérieures du système par des bavettes, couvertines,... selon les règles de l’art, pour éviter tout risque d’infiltration d’eau

PRÉPARATION DES SUPPORTS

¡ désolidariser tous les points durs

(appuis, balcons, corniches, pannes, murs non isolés...) à l’aide de la bande de désolidarisation weber.therm ¡ éliminer par piochage les balèvres ou surépaisseurs éventuelles ¡ éliminer les parties soufflées ou friables, et faire un renformis au mortier ¡ rallonger les gonds et arrêts de volets, ainsi que tout élément du type descente d’eau pluviale (pour cet usage, il peut être utilisé des éléments de fixation à rupture de pont thermique weber.therm) aération, robinet,... ¡ réparer les bétons dégradés par la corrosion des armatures ¡ calfeutrer les fissures supérieures à 2 mm d’ouverture ¡ les supports doivent être plans et permettre un ancrage correct des chevilles (essais de traction préalables) ¡ si le support n’est pas plan (plus de 1 cm sous la règle de 2 m), retrouver un support propre et absorbant, puis réaliser un renformis au mortier ¡ reprendre les arêtes, si nécessaire ¡ sur les tableaux et voussures, décaper et éliminer les revêtements organiques existants, puis effectuer un lavage à l’eau claire Choix du format et de la fixation des plaques de polystyrène (120 x 60 cm) : se reporter aux pages « Conseil de Pro » ¡ la fixation et la dimension des plaques sont déterminées en fonction de la dépression maximale sous vent normal qui dépend de : • la classification neige et vent de la région (zone 1, 2, 3, 4 ou 5) • la nature du site (normal ou exposé) • la localisation des panneaux sur les façades • la hauteur de la construction

CONDITIONS D'APPLICATION

¡ température d’emploi : +5 °C à +30 °C ¡ ne pas appliquer :

• en plein soleil ou sur support surchauffé • sous la pluie ou sur support gorgé d’eau • sur support gelé, en cours de dégel ou s’il y a risque de gel dans les 24 heures

• par grand vent

25 kg weber.therm XM calé-chevillé SYSTÈME D’ITE AVEC POLYSTYRÈNE ET ENDUIT MINÉRAL À LA CHAUX AÉRIENNE

+ + + +

INFOS

PRATIQUES

Calage de l’isolant : weber.therm collage Unité de vente : sac de 25 kg (palette complète filmée de 48 sacs, soit 1 200 kg) Format de la palette : 107 x 107 cm Consommation : 2,5 kg/m2 à 3,5 kg/m2* Calage et sous-enduit : weber.therm XM Unité de vente : sac de 25 kg (palette complète filmée de 48 sacs, soit 1 200 kg) Format de la palette : 107 x 107 cm Consommation : en calage : de 2,5 kg/m2 à 4,5 kg/m2 en sous-enduit : 8 kg/m2 à 9 kg/m2 suivant finition à réaliser

Outillage : règle, truelle, bleu, perceuse, malaxeur électrique lent (500 tr/min), fouet, marteau, taloche crantée ITE 8 x 8 x 8 mm, couteau à enduire, scie égoïne, taloche abrasive PSE, taloche inox souple, taloche plastique, tournevis cruciforme, scie à métaux, cisaille, bande de désolidarisation weber.therm, machine de découpe à fil chaud weber.therm, weber.therm strieur Rendement moyen : en partie courante, 20 m2/3 compagnons servis/jour Conservation : 1 an à partir de la date de fabrication, en emballage d’origine non ouvert, stocké à l’abri du gel et des fortes chaleurs *variable suivant le relief du support

NOTICES PRODUITS

ETAG n° 004 Agrément Technique Européen (ATE) Document Technique d’Application (DTA) Cahier des Prescriptions Techniques d’emploi et de mise en œuvre n° 3035 publié par le CSTB ¡ cahier 3399 de mars 2002 (modificatif n°1 du cahier 3035) ¡ cahier 237 publié par le CSTB (livraison 1833 de mars 1983) ¡ règle NV65 de février 2009

+

AV ANTAG E S P R O DUI T La souplesse d'un sous-enduit minéral à la chaux aérienne Un large choix de finitions à la chaux aérienne nobles et respectueuses des traditions Excellente résistance aux salissures végétales Bon comportement en résistance au feu La confort et l'efficacité énergétiques de l'Isolation Thermique par l'Extérieur

ISOLATION THERMIQUE PAR L'EXTÉRIEUR

DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE

¡ ¡ ¡ ¡

Ä voir page suivante

www.weber.fr - 2012

425


NOTICES PRODUITS

suite

Consultez les conseils de pro du guide

Ê A P P L I C AT I ON

I - Désolidarisation des points durs

¡ le treillis de verre sera ensuite

marouflé dans une couche de sousenduit

5

III - Pose des plaques de polystyrène ¡ aux liaisons du système avec les points

1 CALAGE ¡ gâcher weber.therm collage avec 5 l d’eau par sac de 25 kg ou weber.therm XM avec 5 à 6 l d’eau par sac de 25 kg à l’aide d’un malaxeur électrique lent (500 tr/min) ¡ laisser reposer 5 minutes ¡ appliquer le mortier de calage par bandes périphériques et transversales de 15 à 20 mm d’épaisseur. Le mortier de calage ne doit pas refluer entre les joints de plaques

durs (menuiseries, appuis de fenêtres, balcons, casquettes ou autres saillies de cette nature), interposer la bande de désolidarisation weber.therm afin de ménager un espace permettant leur libre dilatation

II - Pose des profilés de soubassement 1

¡ battre un trait horizontal au bleu à

15 cm du point le plus haut du sol

¡ pour les balcons, terrasses, escaliers,

le niveau de départ est fixé de 1 à 2 cm au-dessus du niveau du sol

¡ après séchage du mortier de calage

et avant le chevillage, poncer les désaffleurements des plaques avec une taloche abrasive ; le ponçage est indispensable pour réduire le risque de spectres en lumière rasante et assurer une consommation et une répartition régulière de l’enduit weber.therm XM

6 CHEVILLAGE après séchage du produit de calage ¡ percer selon le plan de chevillage indiqué dans le Document Technique d'Application : se reporter aux pages « Conseil de Pro », respecter le diamètre et la profondeur de perçage inhérent au type de cheville choisi et au support initial ¡ positionner manuellement la cheville au nu de l'isolant ¡ enfoncer ou visser complètement le clou ou la vis d’expansion dans la cheville ¡ la tête de la cheville doit affleurer la surface de l’isolant

2

2 ¡ réaliser les coupes d’onglet des

profilés pour avoir des raccords plus discrets

¡ les panneaux sont posés bout à bout

par rangées successives « façon coupe de pierre », à partir du niveau bas établi par le profil de départ

3 3

IV - Joints de fractionnement 1

¡ positionner les profilés et percer avec

¡ un fractionnement de l’enduit peut-

un foret adapté pour permettre le passage des chevilles. La fixation ne doit pas être distante de plus de 5 cm de l’extrémité de chaque élément. L’espace entre chaque fixation doit être de 30 cm au maximum ¡ enfoncer les chevilles plastiques expansives appropriées ¡ laisser un espace de dilatation de 2 à 3 mm entre chaque profilé

4

être réalisé avec les baguettes BF10 ou BF8 (suivant l’épaisseur de la finition) • pour limiter les surfaces d’applications • pour réaliser des modénatures (changement de couleur ou de finition)

¡ en angle sortant ou rentrant, harper

les plaques

¡ aux angles de baies, ouvertures

découper les plaques en « L », afin de limiter le risque d'apparition de fissures « en moustache » ¡ renforcer le collage par un cordon périphérique

2 ¡ tracer au bleu le calepinage retenu

4

(bord inférieur des baguettes de fractionnement)

3 ¡ fixer des agrafes (ou des clous) le ¡ dans le cadre d’une finition épaisse

weber.cal F, weber.cal G ou weber.cal PF positionner le profil à clipser pré-entoilé 14 mm sur l’aile extérieure du rail de départ ¡ pour les autres configurations de finitions utiliser le profil à clipser 10 mm ¡ veillez à ne pas faire coïncider les jonctions de rail de départ avec les jonctions de profil à clipser

426

www.weber.fr - 2012

¡ au fur et à mesure, s’assurer de la

planéité en battant les plaques à l’aide d’un bouclier, ou d’une règle ¡ dans le cas de joints ouverts, calfeutrer avec des lames de polystyrène, jamais avec le mortier de sous-enduit ou le mortier de calage

long du tracé réalisé en les laissant déborder de 20 mm

4 ¡ réaliser des coupes d’onglet à 45°

pour les jonctions de 2 baguettes


¡ réaliser un cordon d’enduit le long

du tracé puis noyer les baguettes en utilisant les agrafes comme guide ¡ dès que l’enduit a tiré, retirer les agrafes

renforcement des jonctions de profilés ¡ renforcer chaque jonction de profilés (rails de départ, profilés d’angle) en marouflant des bandes de treillis d’armature (30 x 30 cm minimum) dans une couche de sous-enduit

¡ dans le cas d’une finition

weber.cal F, acler la surface du sousenduit au balai de cantonnier ou à l’aide de l’outil weber.therm strieur. Laisser la surface rugueuse pour favoriser l’accroche de la finition

5

V - Application du sous-enduit 1

préparation du mortier de sous-enduit (pour une application par projection mécanique nous consulter) ¡ gâcher weber.therm XM avec 5 à 6 l d’eau par sac à l’aide d’un malaxeur électrique lent (500 tr/min) pendant 3 minutes ¡ laisser reposer 5 à 10 minutes

parties courantes et parties basses ¡ appliquer la première couche de weber.therm XM à la lisseuse crantée (8 x 8 x 8 mm) en passe verticale ¡ resserrer au couteau le sousenduit afin d'obtenir une épaisseur constante et régulière de 3 mm

¡ pour les autres finitions, lisser

la surface du sous-enduit

10

6

2 renforcement des parties basses (suivant destination du bâtiment) ¡ appliquer le treillis renforcé sur 2 m de hauteur à partir du sol, marouflé dans une couche de sous-enduit, sans recouvrement entre les lés ni retournement sur les angles ¡ dans le cas de bas de façade non exposé aux chocs et en partie privative, le treillis renforcé peut être remplacé par le tissu de verre standard

3

¡ avant finition, mais après un séchage

de 48 heures minimum du sous enduit (couleur blanche uniforme), calfeutrer les joints à hauteur des points durs avec un mastic plastique 1ère catégorie

¡ maroufler la trame G2 de haut en bas

dans l’enduit frais avec la lisseuse inox ; bien la tendre. Elle ne doit pas faire de pli, être à distance constante de l’isolant et rester au plus proche de la surface de cette première passe ¡ faire chevaucher les lés de 10 cm en tous sens

VI - Application de la finition 1

7 ¡ dans le cadre de baguette d’angle

non entoilée retourner le tissu de verre d’au moins 20 cm sur les arêtes de murs et sur toute la profondeur des linteaux et des tableaux

angles saillants et baies : ¡ toutes les arêtes saillantes doivent être protégées avec des baguettes d’angle pré-entoilées (type A12) insérées directement dans le sousenduit ¡ pour atténuer la surépaisseur, lisser le sous-enduit en prenant appui sur l’arête de la baguette ¡ pour les finitions épaisses weber.cal F, weber.cal G, weber.cal PF utiliser des baguettes d’angle type EP8 fixées dans le PSE à l’aide de clou PVC weber.therm

NOTICES PRODUITS

4

¡ appliquer le revêtement

de finition choisi : weber.unicor ST, weber.unicor DPP, weber.unicor G, weber.prodexor K+S, weber.cal F, weber.cal G, weber.cal PF conformément à la notice de chaque produit (finitions talochées exclues pour la gamme weber.cal)

8

2 ¡ renforcer tous les angles des baies en

marouflant des bandes obliques de tissu de verre (30 x 30 cm minimum) dans une couche fine de sous-enduit

¡ pour le traitement des points

singuliers, se reporter au Cahier des Prescriptions Techniques n° 3035

9 ¡ par temps chaud et venteux, après

un délai de séchage de 48 heures, humidifier le support puis appliquer une seconde couche de sous-enduit sur 2 mm d’épaisseur (3 à 4 mm pour une finition weber.prodexor K+S)

weber.therm XM calé-chevillé

ISOLATION THERMIQUE PAR L'EXTÉRIEUR

5

Produit(s) associé(s) p. 257 p. 276 p. 277

p. 278

p. 286

p. 282

p. 290

p. 284 www.weber.fr - 2012

427


NOTICES PRODUITS

SyStème d’Ite aVec mouSSe réSolIque et enduIt à la chaux aérIenne : calé-cheVIllé idEntiFication

weber.therm collage (calage de l’isolant) ¡¡ composition : ciment gris, sables siliceux, adjuvants spécifiques ¡¡ densité : 1,1 weber.therm Xm (sous-enduit) ¡¡ composition : chaux aérienne, liant hydraulique, sables siliceux et calcaire, et adjuvants spécifiques panneau isolant rigide en mousse résolique à bords droits ¡¡ format 120 x 40 cm ¡¡ épaisseurs de 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11 et 12 cm ¡¡ classement ACERMI : 11/128/685 treillis ¡¡ partie courante : treillis de verre (maille 8 x 8 mm ou 4 x 4 mm) ¡¡ partie basse : treillis renforcé (maille 4 x 4 mm ; 1 fil noir tous les 10 cm)

Consultez les conseils de pro du guide

ÊÊ E mp l o i domainE d'utilisation

¡¡ Isolation Thermique par l’Extérieur

des maisons individuelles, immeubles collectifs, bâtiments tertiaires et publics ¡¡ réfection et protection des façades dégradées

supports

selon Cahier des Prescriptions Techniques d’emploi et de mise en œuvre n° 3035 publié par le CSTB ¡¡ maçonneries de parpaings, blocs de béton cellulaire ou de briques, revêtues ou non d’un enduit ciment ¡¡ maçonneries de pierres revêtues d’un enduit conforme à la norme NF DTU 26-1 ¡¡ parois de béton banché ou préfabriqué ¡¡ ces supports peuvent être également recouverts d’une peinture, d’un hydrofuge ou d’un revêtement organique épais (RPE)

rEvêtEmEnts associés

¡¡ weber.unicor st, weber.unicor G,

weber.unicor dpp, weber.prodexor K+s, weber.cal F, weber.cal G, weber.cal pF

limitEs d'Emploi

¡¡ ne pas appliquer

• sur surface horizontale ou inclinée, exposée à la pluie

• sur support friable ou peu résistant

¡¡ sur les façades exposées aux chocs

thermiques, éviter l’emploi de revêtements de finition de coloris foncés dont le coefficient alpha est > 0,7 (ou > 0,5 au-dessus de 1 300 m d’altitude)

428

www.weber.fr - 2012

précautions d'utilisation

¡¡ pour utiliser ce produit en toute

sécurité, afin de protéger votre santé et l’environnement, respectez les conseils de prudence qui sont étiquetés sur l’emballage ¡¡ les consignes de sécurité pour un emploi sûr de ce produit sont disponibles dans la Fiche de Données de Sécurité (FDS), accessible sur www.quickfds.fr ¡¡ les informations relatives aux dangers des produits figurent à la rubrique « Sécurité Produits »

caractéristiquEs dE misE En œuvrE

¡¡ mise en place des chevilles :

• après 12 à 24 heures de séchage

du mortier weber.therm collage • après 24 heures de séchage du mortier weber.therm Xm ¡¡ pour le weber.therm Xm en sous-enduit, délai de séchage entre les passes : 48 heures au minimum ¡¡ délai avant la finition : 48 heures au minimum ¡¡ épaisseur de weber.therm Xm en sous-enduit sec : de 5 à 7 mm suivant finition associée Ces temps sont donnés à +20 °C, ils sont allongés à basse température et réduits par la chaleur.

pErFormancEs

¡¡ CE selon ETAG n° 004

isolant weber.therm ultra 22 ¡¡ masse volumique : 40 kg/m³ ¡¡ conductivité thermique : 0,023 W/m °C en 40 mm, 0,022 W/m °C de 45 mm à 120 mm suivant classement ACERMI treillis d’armature ¡¡ armature courante : treillis de verre (maille 8 x 8 mm ou 4 x 4 mm) ¡¡ armature renforcée : treillis renforcé (maille 4 x 4 mm ; 1 fil noir tous les 10 cm) ; résistance en traction : 500 daN/5 cm système weber.therm Xm ultra 22 ¡¡ PV de réaction au feu CSTB n° Ra 09-0475 : B-s1, dO résistance à la dépression maximale des systèmes calés-chevillés (épaisseur ≥ 60 mm) nombre de chevilles minimum par m² 8,3

10,4 12,5

dépression maximale sous vent normal (cheville à tête Ø 60 mm) en pa 2 090 (V3) 2 615 (V3)

3 140 (V3)


d’emploi et de mise en œuvre n° 3035 publié par le CSTB ¡¡ cahier 3399 de mars 2002 (modificatif n°1 du cahier n°3035) ¡¡ cahier 237 publié par le CSTB (livraison 1833 de mars 1983) ¡¡ règles NV65 de février 2009

rEcommandations

¡¡ après ouverture des ballots, si les

panneaux paraissent bombés patienter 10 minutes. Si au bout de 10 minutes, les panneaux ne semblent pas retrouver leur planéité, contrôler cette dernière et la comparer aux tolérances indiquées sur la notice d’accompagnement des ballots. Un panneau bombé ne doit pas être appliqué, le réserver pour les coupes ¡¡ les panneaux doivent être protégés des intempéries durant toute la durée de stockage sur le chantier ainsi que durant la mise en œuvre ¡¡ les panneaux doivent être coupés à la scie. Ils ne peuvent pas être coupés au fil chaud ¡¡ éviter de coller ces plaques lorsque la température risque de changer fortement pendant et après application : la rétraction des plaques peut entrainer le décollement de ces dernières ¡¡ l’isolant ne doit jamais recouvrir un joint de dilatation. Utiliser des profilés adaptés pour les protéger et les masquer ¡¡ ne pas obstruer les bouches de ventilation existantes ¡¡ pour les parties enterrées et les points singuliers, se référer au Cahier des Prescriptions Techniques d’emploi ¡¡ avant la mise en œuvre du système, il est nécessaire de vérifier, sur un support dont on ne connait pas les caractéristiques, par des essais de traction sur les fixations, que la charge admissible par cheville est satisfaisante (essais à réaliser conformément aux spécifications du cahier n° 3035 du CSTB, annexe 2) ¡¡ protéger les tranches supérieures du procédé par des bavettes, couvertines..., selon les règles de l’art, pour éviter tout risque d’infiltration d’eau

inFos

pratiquEs

calage de l’isolant : weber.therm ultra 22 weber.therm collage unité de vente : sac de 25 kg (palette complète filmée de 48 sacs, soit 1 200 kg) Format de la palette : 107 x 107 cm consommation : 2,5 kg/m2 à 3,5 kg/m² * sous-enduit : weber.therm Xm unité de vente : sac de 25 kg (palette complète filmée de 48 sacs, soit 1 200 kg) Format de la palette : 107 x 107 cm consommation : • en calage : de 2,5 kg/m² à 4,5 kg/m² (variable suivant le relief du support) • en sous-enduit : 8 kg/m² à 9 kg/m² suivant finition à réaliser

(appuis, balcons, corniches, pannes, murs non isolés…) à l’aide de la bande de désolidarisation weber.therm ¡¡ éliminer par piochage les balèvres ou surépaisseurs éventuelles ¡¡ éliminer les parties soufflées ou friables, et faire un renformis au mortier ¡¡ rallonger les gonds et arrêts de volets, ainsi que tout élément du type descente d’eau pluviale (pour cet usage, il peut être utilisé des éléments de fixation à rupture de pont thermique weber.therm), aération, robinet ¡¡ réparer les bétons dégradés par la corrosion des armatures ¡¡ calfeutrer les fissures supérieures à 2 mm d’ouverture ¡¡ les supports doivent être plans. Si le support n’est pas plan (plus de 1 cm sous la règle de 2 m), retrouver un support propre et absorbant, puis réaliser un renformis au mortier ¡¡ reprendre les arêtes, si nécessaire ¡¡ sur les tableaux et voussures, décaper et éliminer les revêtements organiques existants, puis effectuer un lavage à l’eau claire

conditions d'application

¡¡ température d’emploi : de +5 °C à +30 °C ¡¡ ne pas appliquer :

• en plein soleil ou sur support surchauffé • sous la pluie ou sur support gorgé d’eau • sur support gelé, en cours de dégel ou s’il y a un risque de gel dans les 24 heures • par grand vent

25 kg weber.therm Xm ultra 22 calé-chevillé (neufs et anciens) SySTèME D’ITE AVEC MOUSSE RéSOlIqUE ET ENDUIT à lA ChAUx AéRIENNE

av antaG E s p r o dui t

++ Une isolation maximale

avec une épaisseur minimale : lambda 0,022

++ Bon comportement en résistance au feu

++ le confort et l’efficacité

énergétiques de l’Isolation Thermique par l’Extérieur

outillage : règle, truelle, bleu, perceuse, malaxeur électrique lent (500 tr/min), fouet inox, marteau, taloche crantée ITE 8 x 8 x 8 mm, couteau à enduire, scie égoïne, taloche inox souple, taloche plastique, scie à métaux, cisaille, weber.therm strieur rendement moyen : en partie courante, 20 m²/3 compagnons servis/jour chevillage : chevilles à frapper ou à visser conservation : 1 an à partir de la date de fabrication, en emballage d’origine non ouvert, stocké à l’abri du gel et des fortes chaleurs

++ la souplesse d’un sous-enduit minéral à la chaux aérienne

++ Un large choix de finitions à

la chaux aérienne nobles et respectueuses des traditions

++ Résistance au verdissement et au développement des pollutions végétales

NOTICES PRODUITS

DTA - en cours d’instruction

¡¡ Cahier des Prescriptions Techniques

préparation dEs supports

¡¡ désolidariser tous les points durs

ISOlATION ThERMIqUE PAR l'ExTéRIEUR

documEnts dE réFérEncE

¡¡ ETAG n° 004 ¡¡ Agrément Technique Européen (ATE) ¡¡ Document Technique d’Application

++ Résistance en dépression au vent

Ä voir page suivante

www.weber.fr - 2012

429


NOTICES PRODUITS

suite

Consultez les conseils de pro du guide

ÊÊ a p p l i c at i on

i - désolidarisation des points durs iii - pose des plaques weber.therm ultra 22

¡¡ aux liaisons du système avec les

points durs (menuiseries, appuis de fenêtre, balcons, casquettes ou autres saillies de cette nature), interposer la bande de désolidarisation weber.therm

4

les panneaux weber.therm ultra 22 ne peuvent pas être poncés. le calage de l’isolant doit être particulièrement soigné afin de ne pas générer de désafleurements de l’isolant

¡¡ au fur et à mesure, s’assurer de la

1 calaGE le calage peut s’effectuer au choix avec weber.therm collage ou weber.therm Xm ¡¡ gâcher weber.therm collage avec 5 litres d’eau par sac de 25 kg ou weber.therm Xm avec 5 à 6 litres d’eau par sac de 25 kg à l’aide d’un malaxeur électrique lent (500 tr/min) ¡¡ laisser reposer 5 minutes

ii - pose des profilés de soubassement 1

¡¡ battre un trait horizontal au bleu à

planéité en battant les plaques à l’aide d’un bouclier, ou d’une règle ¡¡ dans le cas de joints ouverts, calfeutrer avec de la mousse polyuréthanne, jamais avec le mortier de sous-enduit ou le mortier de calage

5 chevillage après séchage du produit de calage : ¡¡ percer selon le plan de chevillage : se reporter aux pages « Conseil de Pro ». Respecter le diamètre et la profondeur de perçage inhérent au type de cheville choisi et au support initial ¡¡ positionner manuellement les chevilles au nu de l’isolant sans l’endommager ¡¡ enfoncer ou visser complètement le clou ou la vis d’expansion dans le corps de la cheville ¡¡ l’ensemble de la cheville ne doit en aucun cas dépasser de la surface de l’isolant

15 cm du point le plus haut du sol

¡¡ pour les balcons, terrasses, escaliers,

le niveau de départ est fixé de 1 à 2 cm au-dessus du niveau du sol

2

¡¡ le calage des plaques

¡¡ réaliser les coupes d’onglet des

weber.therm ultra 22 est réalisé par 8 plots de mortier répartis uniformément sur l'isolant

profilés pour avoir des raccords plus discrets

3 ¡¡ positionner les profilés et percer avec

un foret de diamètre adapté pour permettre le passage des chevilles. la fixation ne doit pas être distante de plus de 5 cm de l’extrémité de chaque élément. l’espace entre chaque fixation doit être de 30 cm au maximum ¡¡ enfoncer les chevilles plastique expansives appropriées ¡¡ laisser un espace de 2 à 3 mm entre chaque profilé pour permettre leur libre dilatation

2

iv - Joints de fractionnement ¡¡ les panneaux sont posés bout à bout

1 ¡¡ un fractionnement de l’enduit peut

par rangées successives « façon coupe de pierre », à partir du niveau bas établi par le profil de départ

être réalisé avec les baguettes BF10 ou BF8 (suivant l’épaisseur de la finition) • pour limiter les surfaces d’application • pour réaliser des modénatures (changement de couleur ou de finition)

3

4 2

¡¡ tracer au bleu le calepinage retenu

¡¡ en angle sortant ou rentrant, ¡¡ dans le cadre d’une finition épaisse

weber.cal F, weber.cal G ou weber.cal pF positionner le profil à clipser pré-entoilé 14 mm sur l’aile extérieure du rail de départ ¡¡ pour les autres configurations de finitions utiliser le profil à clipser 10 mm ¡¡ veillez à ne pas faire coïncider les jonctions de rail de départ avec les jonctions de profil à clipser ¡¡ le treillis de verre sera ensuite marouflé dans une couche de sous-enduit

430

www.weber.fr - 2012

harper les plaques ¡¡ aux angles de baies, découper les plaques en « l », afin de limiter le risque d'apparition des fissures « en moustache » ¡¡ renforcer le calage par un cordon périphérique

(bord inférieur des baguettes de fractionnement)

3 ¡¡ fixer des agrafes (ou des clous) le

long du tracé réalisé en les laissant déborder de 20 mm

4 ¡¡ réaliser des coupes d’onglet à 45°

pour les jonctions de 2 baguettes


¡¡ réaliser un cordon d’enduit le long

du tracé puis noyer les baguettes en utilisant les agrafes comme guide ¡¡ dès que l’enduit a tiré, retirer les agrafes

renforcement des jonctions de profilés ¡¡ renforcer chaque jonction de profilés (rails de départ, profilés d’angle) en marouflant des bandes de treillis d’armature (30 x 30 cm minimum) dans une couche de sous-enduit parties courantes et parties basses ¡¡ appliquer la première couche de weber.therm Xm à la lisseuse crantée (8 x 8 x 8 mm) en passe verticale ¡¡ resserrer au couteau le sousenduit afin d'obtenir une épaisseur constante et régulière de 3 mm

1 6

¡¡ pour les autres finitions, lisser

la surface du sous-enduit

vi - application de la finition 1 ¡¡ maroufler la trame G2 (ou 4 x 4) de

2 renforcement des parties basses (suivant destination du bâtiment) ¡¡ appliquer le treillis renforcé sur 2 m de hauteur à partir du sol, marouflé dans une couche de sous-enduit, sans recouvrement entre les lés ni retournement sur les angles ¡¡ dans le cas de bas de façade non exposé aux chocs et en partie privative, le treillis renforcé peut être remplacé par le tissu de verre standard

weber.cal F, racler la surface du sousenduit au balai de cantonnier ou à l’aide de l’outil weber.therm strieur. laisser la surface rugueuse pour favoriser l’accroche de la finition

5

v - application du sous-enduit

préparation du mortier de sous-enduit (pour une application par projection mécanique nous consulter) ¡¡ gâcher weber.therm Xm avec 5 à 6 l d’eau par sac à l’aide d’un malaxeur électrique lent (500 tr/min) pendant 3 minutes ¡¡ laisser reposer 5 à 10 minutes

¡¡ dans le cas d’une finition

haut en bas dans l’enduit frais avec la lisseuse inox ; bien la tendre. Elle ne doit pas faire de pli, être à distance constante de l’isolant et rester au plus proche de la surface de cette 1ère passe ¡¡ faire chevaucher les lés de 10 cm en tous sens

¡¡ appliquer le revêtement de finition

choisi : weber.unicor st, weber.unicor dpp, weber.unicor G, weber.prodexor K+s, weber.cal F, weber.cal G, weber.cal pF conformément à la notice de chaque produit (finitions talochées exclues pour la gamme weber.cal)

7 ¡¡ dans le cadre de baguette d’angle

non entoilée retourner le tissu de verre d’au moins 20 cm sur les arêtes de murs et sur toute la profondeur des linteaux et des tableaux

3

2

8

angles saillants et baies ¡¡ toutes les arêtes saillantes doivent être protégées avec des baguettes d’angle pré-entoilées (type a12) insérées directement dans le sousenduit ¡¡ pour atténuer la surépaisseur, lisser le sous-enduit en prenant appui sur l’arête de la baguette ¡¡ pour les finitions épaisses weber.cal F, weber.cal G, weber.cal pF utiliser des baguettes d’angle type Ep8 fixées dans le PSE à l’aide de clou pvc weber.therm

NOTICES PRODUITS

4

¡¡ après un séchage de 48 heures

minimum de la finition (couleur blanche uniforme), calfeutrer les joints à hauteur des points durs avec un mastic plastique 1ère catégorie

¡¡ renforcer tous les angles des baies en

marouflant des bandes obliques de tissu de verre (30 x 30 cm minimum) dans une couche fine de sous-enduit

9 ¡¡ après un délai de séchage de

48 heures, par temps chaud et venteux, humidifier le support puis appliquer une 2nde couche de sousenduit sur 2 mm d’épaisseur (3 à 4 mm pour une finition weber.prodexor K+s)

3 ¡¡ pour le traitement des points

singuliers, se reporter au Cahier des Prescriptions Techniques n° 3035

weber.therm Xm ultra 22 calé-chevillé (support ancien)

ISOlATION ThERMIqUE PAR l'ExTéRIEUR

5

produit(s) associé(s) p. 257 p. 276 p. 277

p. 278

p. 286

p. 282

p. 290

p. 284 www.weber.fr - 2012

431


NOTICES PRODUITS

SYSTÈME D'ITE AVEC POLYSTYRÈNE ET ENDUIT MINÉRAL PROJETÉ : COLLÉ IDENTIFICATION

weber.therm collage ¡ composition : ciment gris, sables siliceux, adjuvants spécifiques ¡ densité : 1,1 weber.therm XPM1 ¡ composition : ciment blanc, chaux aérienne, sables calcaires, charges allégeantes, pigments minéraux et adjuvants spécifiques polystyrène expansé ignifugé blanc à bords droits ¡ classement ACERMI : I ≥ 2 S ≥ 4,O=3, L=4, E ≥ 2 polystyrène expansé ignifugé gris à bords droits ¡ classement ACERMI : I ≥ 2 S ≥ 4,O=3, L=4, E ≥ 2 treillis d’armature (de couleur rose) ¡ treillis de verre (maille 4 x 4 mm)

Consultez les conseils de pro du guide

Ê E MP L O I DOMAINE D'UTILISATION

¡ Isolation Thermique par l’Extérieur

des maisons individuelles, immeubles collectifs, bâtiments tertiaires et publics

SUPPORTS

selon l’Agrément Technique Européen ¡ maçonneries de parpaings, de briques ou de blocs de béton cellulaire, revêtues ou non d’un enduit ciment ¡ maçonneries de pierres revêtues d’un enduit conforme à la norme NF DTU 26-1 ¡ parois de béton banché ou préfabriqué ¡ pour tout autre support : nous consulter

LIMITES D'EMPLOI

¡ ne pas appliquer

• sur surface horizontale ou inclinée

exposée à la pluie - sur support friable ou peu résistant • sur ancien support recouvert d’une peinture, d’un RSE ou d’un ancien RPE • sur ancien support ayant reçu un traitement hydrofuge ¡ sur les façades recevant l’ensoleillement direct, éviter l’emploi de revêtements de finition de coloris foncés dont le coefficient alpha est > 0,7 (ou > 0,5 au-dessus de 1300 m d’altitude)

432

www.weber.fr - 2012

PRÉCAUTIONS D'UTILISATION

¡ pour utiliser ce produit en toute

sécurité, afin de protéger votre santé et l’environnement, respectez les conseils de prudence qui sont étiquetés sur l’emballage ¡ les consignes de sécurité pour un emploi sûr de ce produit sont disponibles dans la Fiche de Données de Sécurité (FDS), accessible sur www.quickfds.fr ¡ les informations relatives aux dangers des produits figurent à la rubrique « Sécurité Produits »

CARACTÉRISTIQUES DE MISE EN ŒUVRE

¡ pour le collage des plaques :

weber.therm collage, délai de séchage : de 12 à 24 heures au minimum ¡ pour weber.therm XPM1 (sous-enduit et finition) délai entre les passes : 48 heures minimum ¡ délai avant grattage : 12 heures au minimum, ¡ l’enduit weber.therm XPM1 est généralement gratté le lendemain de l’application ¡ épaisseur de weber.therm XPM1 • 12 mm en finition grattée, • 15 mm en finition rustique Ces temps à +20 °C sont allongés par temps froid.

PERFORMANCES

¡ CE selon ETAG n° 004

polystyrène expansé ignifugé blanc ¡ masse volumique : 14 à 17 kg/m3 ¡ conductivité thermique λ : 0,038 W/m °C ¡ classement ACERMI polystyrène expansé ignifugé gris ¡ conductivité thermique λ : 0,032 W/m °C ¡ classement ACERMI treillis d’armature ¡ tissu de verre (maille 4 x 4 mm) ; classement TRaME système weber.therm XPM1 ¡ classement au feu du système : B-s2, do ¡ classement reVETIR : en cours d’instruction

DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE

¡ ETAG n° 004 ¡ Agrément Technique Européen (ATE) ¡ Document Technique d’Application

(DTA), en cours d’instruction

¡ Cahier des Prescriptions Techniques

d’emploi et de mise en oeuvre n° 3035 publié par le CSTB ¡ cahier n° 3399 de mars 2002 (modificatif n° 1 du cahier n° 3035) ¡ conditions générales d’emploi des systèmes d’Isolation Thermique des façades par l’Extérieur faisant l’objet d’un avis technique : cahier n° 237 publié par le CSTB (livraison 1833 de mars 1983)


la corrosion des armatures

¡ calfeutrer les fissures supérieures

à 2 mm d’ouverture

¡ les supports doivent être plans,

résistants, propres et normalement absorbants ¡ si le support n’est pas plan (plus de 1 cm sous la règle de 2 m), réaliser un renformis et reprendre les arêtes si nécessaire ¡ décaper et éliminer les revêtements organiques existants ¡ effectuer un lavage haute pression (de 40 à 80 bars) ¡ laisser sécher ¡ sur support ancien, sur béton cellulaire et sur support décapé, procéder à une vérification de l’adhérence du mortier de collage

20 kg

CONDITIONS D'APPLICATION

¡ température d’emploi : +5 °C à +30 °C ¡ ne pas appliquer :

• en plein soleil ou sur support surchauffé • sous la pluie ou sur support gorgé d’eau • sur support gelé, en cours de dégel ou s’il y a risque de gel dans les 24 heures

weber.therm XPM1 collé

• par grand vent

SYSTÈME D'ITE AVEC POLYSTYRÈNE ET ENDUIT MINÉRAL PROJETÉ

PRÉPARATION DES SUPPORTS

¡ désolidariser tous les points durs

(appuis, balcons, corniches, pannes, murs non isolés...) à l’aide de la bande de désolidarisation weber.therm ¡ éliminer par piochage les balèvres ou surépaisseurs éventuelles ¡ éliminer les parties soufflées ou friables et faire un renformis au mortier hydraulique ¡ rallonger les gonds et arrêts de volets, ainsi que tout élément du type descente d’eau pluviale (pour cet usage, il peut être utilisé des éléments de fixation à rupture de pont thermique weber.therm), aération, robinet...

+ + + +

INFOS

PRATIQUES

Collage de l’isolant : weber.therm collage Unité de vente : sac de 25 kg (palette complète filmée de 48 sacs, soit 1 200 kg) Format de la palette : 107 x 107 cm Consommation : 2,5 kg/m2 à 3,5 kg/m2 (variable suivant la qualité du support) Enduit minéral : weber.therm XPM1 Unité de vente : sac de 20 kg (palette complète filmée de 64 sacs, soit 1280 kg) Format de la palette : 90 x 120 cm Consommation : 19 kg/m2 en finition grattée à 23 kg/m2 en finition rustique Couleurs : 12 teintes. Consulter le nuancier.

NOTICES PRODUITS

polystyrène expansé gris, la façade doit être mise à l’abri du soleil par une bâche ou un filet de protection ne laissant pas passer plus de 30 % du rayonnement solaire. Du fait de leur couleur grise, ces plaques se réchauffent davantage durant la pose que les plaques de PSE blanc ¡ l’ouvrage est à protéger du rayonnement solaire jusqu’au durcissement de la colle. Envisager l’usage d’une bâche de protection ¡ de la même manière, éviter de coller ces plaques lorsque la température pendant et après application risque de changer fortement : la rétractation des plaques peut entraîner le décollement de ces dernières ¡ l’isolant ne doit jamais recouvrir un joint de dilatation. Utiliser des profilés adaptés pour les protéger et les masquer ¡ ne pas obstruer les bouches de ventilation existantes ¡ pour les parties enterrées et les points singuliers, se référer au Cahier des Prescriptions Techniques d’emploi ¡ protéger les tranches supérieures du système par des bavettes, couvertines..., selon les règles de l’art, pour éviter tout risque d’infiltration d’eau

¡ réparer les bétons dégradés par

AV ANTAG E S P R O DUI T Enduit minéral projeté sur polystyrène lisse Excellente résistance aux chocs Aspect contemporain en finition grattée Confort et efficacité énergétiques de l'Isolation Thermique par l'Extérieur

Outillage : règle, truelle, bleu, perceuse, malaxeur électrique lent (500 tr/min), fouet, marteau, couteau à enduire, scie égoïne, taloche abrasive, taloche inox souple, taloche plastique, tournevis cruciforme, scie à métaux, cisaille, gratton, règle à gratter, pompe à mortier, machine de découpe à fil chaud weber.therm Rendement moyen : en partie courante, 25 m2/3 compagnons servis/jour Conservation : 1 an à partir de la date de fabrication, en emballage d’origine non ouvert, stocké à l’abri du gel et des fortes chaleurs

ISOLATION THERMIQUE PAR L'EXTÉRIEUR

RECOMMANDATIONS

¡ lors de la mise en œuvre des panneaux de

Ä voir page suivante

www.weber.fr - 2012

433


NOTICES PRODUITS

suite

Consultez les conseils de pro du guide

Ê A P P L I C AT I ON

I - Désolidarisation des points durs III - Pose des plaques de polystyrène 1 ¡ gâcher weber.therm collage avec ¡ aux liaisons du système avec

les points durs (menuiseries, appuis de fenêtres, balcons, casquettes ou autre saillies de cette nature), interposer la bande de désolidarisation weber.therm afin de ménager un espace permettant leur libre dilatation

5 l d’eau par sac de 25 kg à l’aide d’un malaxeur électrique lent (500 tr/min) ¡ laisser reposer 5 minutes

périphériques et transversales de 15 à 20 mm d’épaisseur. Le mortier de collage ne doit pas refluer entre les joints de plaques

¡ battre un trait horizontal au bleu

profilés de soubassement pour avoir des raccords plus discrets

¡ poser la 1ère plaque en appui sur le

profilé de soubassement de départ. La presser avec une batte pour répartir la colle

4

¡ poser les plaques suivantes en les

serrant bien bord à bord. Les joints doivent être réduits au minimum pour éviter les ponts thermiques et les spectres de plaques

¡ positionner les profilés et percer avec

4

¡ toutes les arêtes doivent être

protégées avec des baguettes d’angle type EP8 fixées dans le PSE à l’aide de clou PVC weber.therm

¡ les joints ouverts devront être

¡ positionner le profil à clipser pré-

www.weber.fr - 2012

IV - Traitements des angles saillants et baies

5

calfeutrés avec des lames de polystyrène ou de la mousse polyuréthane, jamais avec le mortier de sous-enduit ou le mortier de collage

entoilé sur l’aile extérieure du rail de départ en veillant à ne pas faire coïncider les jonctions de rail de départ avec les jonctions de profil à clipser. Le treillis de verre sera ensuite marouflé dans une couche de sous-enduit

¡ après séchage de la colle, poncer les

désaffleurements des plaques avec une taloche abrasive ; le ponçage est indispensable pour réduire le risque de spectres en lumière rasante et assurer une consommation et une répartition régulière de l’enduit weber.therm XPM1

3

un foret adapté pour permettre le passage des chevilles. La fixation ne doit pas être distante de plus de 5 cm de l’extrémité de chaque élément. L’espace entre chaque fixation doit être de 30 cm au maximum ¡ enfoncer les chevilles plastique expansives appropriées ¡ laisser un espace de dilatation de 2 à 3 mm entre chaque profilé

7

3

2 ¡ réaliser les coupes d’onglet des

harper les plaques pour assurer la solidité de l’ouvrage ¡ aux angles de baie, découper les plaques en « L » pour limiter le risque d'apparition les fissures « en moustache » ¡ renforcer le collage par un cordon périphérique ¡ les joints de plaques ne doivent pas coïncider avec les jonctions des profilés

¡ appliquer la colle par bandes

1 à 15 cm du point le plus haut du sol ¡ pour les balcons, terrasses, escaliers, le niveau de départ est fixé de 1 à 2 cm au-dessus du niveau du sol

¡ en angle sortant ou rentrant,

2

II - Pose des profilés de soubassement

434

6

¡ au fur et à mesure, s’assurer

de la planéité en battant les plaques avec une règle ¡ poser les plaques de bas en haut et à joints décalés


4

1 ¡ un fractionnement de l’enduit peut-

être réalisé avec les baguettes BF10

• pour limiter les surfaces d’applications

• pour réaliser des modénatures (changement de couleur ou de finition)

2 ¡ tracer au bleu le calepinage retenu

(bord inférieur des baguettes de fractionnement)

3 ¡ fixer des agrafes (ou des clous) le

préparation de l’enduit ¡ gâcher weber.therm XPM1 avec 4,5 à 5 litres d’eau par sac de 20 kg pendant 1 à 2 minutes ¡ le taux de gâchage et le temps de malaxage doivent toujours être constants pour éviter des différences de teinte

finition grattée ¡ appliquer une seconde passe de 8 à 9 mm en épaisseur constante et régulière

application de l’enduit ¡ découper les lés de treillis de verre à l’avance en longueurs correspondant à une hauteur d’échafaudage

¡ dès que l’enduit a durci (de 12 à

3

long du tracé réalisé en les laissant déborder de 20 mm

4

24 heures après application), gratter l’enduit avec la règle à gratter puis terminer avec un gratton ¡ l’épaisseur maximale après grattage doit être de 12 mm en tout point et régulière finitions rustique et rustique écrasée ¡ appliquer une 2nde passe sur 6 mm en épaisseur constante et régulière ¡ laisser tirer et réaliser la passe décorative de 3 à 4 mm en projetant le grain ¡ selon le type d’aspect recherché, équiper la lance d’une buse de 10 ou 12 mm de diamètre ¡ la finition rustique écrasée s’obtient en passant sur les crêtes de l’enduit encore frais une taloche plastique ou inox

¡ réaliser des coupes d’onglet à 45°

pour les jonctions de 2 baguettes

5 ¡ après séchage du mortier de collage,

¡ réaliser un cordon d’enduit le long

appliquer la 1ère passe de weber.therm XPM1 sur une épaisseur de 6 à 7 mm en tout point, dressée mais non lissée

du tracé puis noyer les baguettes en utilisant les agrafes comme guide ¡ dès que l’enduit a tiré, retirer les agrafes

VI - Réalisation de la finition 1 ¡ weber.therm XPM1 peut être

appliqué manuellement ou à l’aide d’une machine de projection ¡ dans le cas d’une pompe à mortier à vis, il est conseillé pour obtenir une pression de 26 à 28 bars avec la pâte, de régler la pompe avec de l’eau à une pression de 14 à 15 bars. Ces réglages correspondent à un équipement standard de deux tuyaux de 13,5 m Ø 35 mm et d’un tuyau de 5 m Ø 25 mm. Ils seront à modifier pour des longueurs et des hauteurs de pompage différentes

¡ maroufler la trame XMP1 de haut en

bas dans l’enduit frais avec la lisseuse inox ; bien la tendre. Elle ne doit pas faire de pli, être à distance constante de l’isolant et rester au plus proche de la surface de cette 1ère passe ¡ faire chevaucher les lés de 10 cm en tous sens

3

¡ après un séchage minimum de

24 heures de la finition, calfeutrer les joints à hauteur des points durs préalablement désolidarisés avec un mastic plastique 1ère catégorie

¡ renforcer tous les angles de baie en

marouflant des bandes obliques de tissu de verre (30 x 30 cm) dans une couche d’enduit frais ¡ laisser durcir au minimum 48 heures

6 ¡ pour le traitement des points

singuliers, se reporter au Cahier des Prescriptions Techniques n° 3035

weber.therm XPM1 collé

NOTICES PRODUITS

2

ISOLATION THERMIQUE PAR L'EXTÉRIEUR

V - Joints de fractionnement

Produit(s) associé(s)

www.weber.fr - 2012

435


NOTICES PRODUITS

SYSTÈME D'ITE AVEC POLYSTYRÈNE ET ENDUIT MINÉRAL PROJETÉ : CALÉ-CHEVILLÉ IDENTIFICATION

weber.therm collage (calage de l’isolant) ¡ composition : ciment gris, sables siliceux, adjuvants spécifiques weber.therm XPM1 (sous-enduit et finition) ¡ composition : ciment blanc, chaux aérienne, sables calcaires, charges allégeantes, pigments minéraux, et adjuvants spécifiques polystyrène expansé ignifugé blanc à bords droits ¡ classement ACERMI : I ≥ 2 S ≥ 4,O=3, L=4, E ≥ 2 polystyrène expansé gris à bords droits ¡ classement ACERMI : I ≥ 2 S ≥ 4,O=3, L=4, E ≥ 2 treillis d’armature (de couleur rose) ¡ treillis de verre maille 4 x 4 mm

PERFORMANCES

Consultez les conseils de pro du guide

Ê E MP L O I DOMAINE D'UTILISATION

¡ Isolation Thermique par l’Extérieur

des maisons individuelles, immeubles collectifs, bâtiments tertiaires et publics ¡ réfection et protection des façades dégradées

SUPPORTS

selon Agrément Technique Européen ¡ maçonneries de parpaings, de briques ou de blocs de béton cellulaire, revêtues ou non d’un enduit ciment ¡ maçonneries de pierres revêtues d’un enduit conforme à la norme NF DTU 26-1 ¡ parois de béton banché ou préfabriqué ¡ ces supports peuvent être également recouverts d’une peinture ou d’un revêtement organique épais (RPE)

LIMITES D'EMPLOI

¡ ne pas appliquer

• sur surface horizontale ou inclinée,

exposée à la pluie • sur support friable ou peu résistant ¡ sur les façades recevant l’ensoleillement direct, éviter l’emploi de revêtements de finition de coloris foncés dont le coefficient alpha est > 0,7 (ou > 0,5 au-dessus de 1 300 m d’altitude)

436

www.weber.fr - 2012

PRÉCAUTIONS D'UTILISATION

¡ pour utiliser ce produit en toute

sécurité, afin de protéger votre santé et l’environnement, respectez les conseils de prudence qui sont étiquetés sur l’emballage ¡ les consignes de sécurité pour un emploi sûr de ce produit sont disponibles dans la Fiche de Données de Sécurité (FDS), accessible sur www.quickfds.fr ¡ les informations relatives aux dangers des produits figurent à la rubrique « Sécurité Produits »

CARACTÉRISTIQUES DE MISE EN ŒUVRE

¡ mise en œuvre du sous-enduit après

12 à 24 heures de séchage du mortier de calage weber.therm collage (suivant conditions atmosphériques) ¡ pour weber.therm XPM1 (sous-enduit et finition) : délai entre les passes : 48 heures minimum ¡ délai avant grattage : 12 heures au minimum, l’enduit weber.therm XPM1 est généralement gratté le lendemain de l’application ¡ épaisseur de weber.therm XPM1 : • 12 mm en finition grattée • 15 mm en finition rustique Ces temps sont donnés à +20 °C, ils sont allongés à basse température et réduits par la chaleur.

¡ CE selon ETAG n° 004

polystyrène expansé ignifugé blanc ¡ masse volumique : 14 à 17 kg/m2 ¡ conductivité thermique λ : 0,038 W/m °C ¡ classement ACERMI polystyrène expansé ignifugé gris ¡ conductivité thermique λ : 0,032 W/m °C ¡ classement ACERMI treillis d’armature ¡ tissu de verre (maille 4 x 4 mm) ; classement TRaME système weber.therm XPM1 ¡ classement au feu du système : B-s2, d0 ¡ classement reVETIR : en cours d’instruction résistance à la dépression maximale des systèmes calé-chevillés (classement reVETIR) nombre de chevilles par panneau 5

6

7

8

6,9

8,3

9,7

11,1

V1

V1

V1

V2

V1

V2

V2

V2

nombre de chevilles par m2

60 mm ≤ e < 80 mm

80 mm ≤ e < 100 mm

e ≥ 100 V1 V2 V2 V3 mm e = épaisseur isolant - V1 = 600 Pa - V2 = 1 140 Pa V3 = 1 600 Pa - V4 = 2 235 Pa


d’emploi et de mise en œuvre n° 3035 publié par le CSTB ¡ cahier n° 3399 de mars 2002 (modificatif n° 1 du cahier n°3035) ¡ cahier n° 237 publié par le CSTB (livraison 1833 de mars 1983) ¡ règle NV65 de février 2009

RECOMMANDATIONS

¡ lors de la mise en œuvre des panneaux

de polystyrène expansé gris, la façade doit être mise à l’abri du soleil par une bâche ou un filet de protection ne laissant pas passer plus de 30 % du rayonnement solaire. Du fait de leur couleur grise, ces plaques se réchauffent davantage durant la pose que les plaques de PSE blanc. L’ouvrage est à protéger du rayonnement solaire jusqu’au durcissement de la colle. Envisager l’usage d’une bâche de protection. De la même manière, éviter de coller ces plaques lorsque la température pendant et après application risque de changer fortement : la rétractation des plaques peut entrainer le décollement de ces dernières ¡ l’isolant ne doit jamais recouvrir un joint de dilatation. Utiliser des profilés adaptés pour les protéger et les masquer ¡ ne pas obstruer les bouches de ventilation existantes ¡ pour les parties enterrées et les points singuliers, se référer au Cahier des Prescriptions Techniques d’emploi ¡ avant mise en œuvre du système, il est nécessaire de vérifier, par des essais de traction sur les fixations, que la charge admissible par cheville est satisfaisante (essais à réaliser conformément aux spécifications du cahier n° 3035 du CSTB, annexe 2) ¡ protéger les tranches supérieures du système par des bavettes, couvertines..., selon les règles de l’art, pour éviter tout risque d’infiltration d’eau

(appuis, balcons, corniches, pannes, murs non isolés...) à l’aide de la bande de désolidarisation weber.therm ¡ éliminer par piochage les balèvres ou surépaisseurs éventuelles ¡ éliminer les parties soufflées ou friables, et faire un renformis au mortier ¡ rallonger les gonds et arrêts de volets, ainsi que tout élément du type descente d’eau pluviale (pour cet usage, il peut être utilisé des éléments de fixation à rupture de pont thermique weber.therm), aération, robinet... ¡ réparer les bétons dégradés par la corrosion des armatures ¡ calfeutrer les fissures supérieures à 2 m d’ouverture ¡ les supports doivent être plans et permettre un ancrage correct des chevilles (essais de traction préalables) ¡ si le support n’est pas plan (plus de 1 cm sous la règle de 2 m), retrouver un support propre et absorbant, puis réaliser un renformis au mortier ¡ reprendre les arêtes, si nécessaire ¡ sur les tableaux et voussures, décaper et éliminer les revêtements organiques existants, puis effectuer un lavage à l’eau claire Choix du nombre de fixation des plaques de polystyrène (120 x 60 cm) : se reporter aux pages « Conseil de Pro » ¡ le nombre de fixation des plaques est déterminé en fonction de la dépression maximale sous vent normal qui dépend de : • la classification neige et vent de la région (zone 1, 2, 3, 4 ou 5) : se reporter aux règles NV65 de février 2009 • la nature du site (normal ou exposé) • la localisation des panneaux sur les façades • la hauteur de la construction

CONDITIONS D'APPLICATION

¡ température d’emploi : +5 °C à +30 °C ¡ ne pas appliquer :

• en plein soleil ou sur support surchauffé • sous la pluie ou sur support gorgé d’eau • sur support gelé, en cours de dégel ou s’il y a risque de gel dans les 24 heures

• par grand vent

INFOS

PRATIQUES

Calage de l’isolant : weber.therm collage Unité de vente : sac de 25 kg (palette complète filmée de 48 sacs, soit 1 200 kg) Format de la palette : 107 x 107 cm Consommation : 2,5 kg/m2 à 3,5 kg/m2* Sous-enduit et finition : weber.therm XPM1 Unité de vente : sac de 20 kg (palette complète filmée de 64 sacs, soit 1 280 kg) Format de la palette : 90 x 120 cm Consommation : de 19 kg/m2 en finition grattée à 23 kg/m2 en finition rustique Couleurs : 12 teintes. Consultez le nuancier. Outillage : règle, truelle, bleu, perceuse,

20 kg weber.therm XPM1 calé-chevillé SYSTÈME D'ITE AVEC POLYSTYRÈNE ET ENDUIT MINÉRAL PROJETÉ

+ + + +

AV ANTAG E S P R O DUI T Enduit minéral projeté sur polystyrène lisse Excellente résistance aux chocs Aspect contemporain en finition grattée Confort et efficacité énergétiques de l'Isolation Thermique par l'Extérieur

malaxeur électrique lent (500 tr/min), fouet, marteau, couteau à enduire, scie égoïne, taloche abrasive, taloche inox souple, taloche plastique, tournevis cruciforme, scie à métaux, cisaille, gratton, règle à gratter, pompe à mortier, machine de découpe à fil chaud weber.therm Rendement moyen : en partie courante, 25 m2/3 compagnons servis/jour Conservation : 1 an à partir de la date de fabrication, en emballage d’origine non ouvert, stocké à l’abri du gel et des fortes chaleurs *variable suivant le relief du support

NOTICES PRODUITS

en cours d’instruction

¡ Cahier des Prescriptions Techniques

PRÉPARATION DES SUPPORTS

¡ désolidariser tous les points durs

ISOLATION THERMIQUE PAR L'EXTÉRIEUR

DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE

¡ ETAG n° 004 ¡ Agrément Technique Européen (ATE) ¡ Document Technique d’Application DTA -

Ä voir page suivante

www.weber.fr - 2012

437


NOTICES PRODUITS

suite

Consultez les conseils de pro du guide

Ê A P P L I C AT I ON

I - Désolidarisation des points durs III - Pose des plaques de polystyrène 1 CALAGE ¡ gâcher weber.therm collage avec 5 l d’eau par sac de 25 kg à l’aide d’un malaxeur électrique lent (500 tr/min) ¡ laisser reposer 5 minutes ¡ appliquer le mortier de calage par bandes périphériques et transversales de 15 à 20 mm d’épaisseur. Le mortier de calage ne doit pas refluer entre les joints de plaques

¡ aux liaisons du système avec les points

durs (menuiseries, appuis de fenêtres, balcons, casquettes ou autres saillies de cette nature), interposer la bande de désolidarisation weber.therm afin de ménager un espace permettant leur libre dilatation

II - Pose des profilés de soubassement

2

¡ battre un trait horizontal au bleu à

15 cm du point le plus haut du sol

¡ pour les balcons, terrasses, escaliers,

le niveau de départ est fixé de 1 à 2 cm au-dessus du niveau du sol

¡ les panneaux sont posés bout à bout

par rangées successives « façon coupe de pierre », à partir du niveau bas établi par le profil de départ

2 ¡ réaliser les coupes d’onglet des

profilés de soubassement pour avoir des raccords plus discrets

3

3

¡ en angle sortant ou rentrant,

harper les plaques

¡ positionner les profilés de

soubassement et percer avec un foret adapté pour permettre le passage des chevilles. La fixation ne doit pas être distante de plus de 5 cm de l’extrémité de chaque élément. L’espace entre chaque fixation doit être de 30 cm au maximum ¡ enfoncer les chevilles plastique expansives appropriées ¡ laisser un espace de dilatation de 2 à 3 mm entre chaque profilé

les plaques en « L », afin de limiter le risque d'apparition des fissures « en moustache » ¡ renforcer le calage par un cordon périphérique

4

www.weber.fr - 2012

CHEVILLAGE après séchage du produit de calage ¡ percer selon le plan de chevillage : se reporter aux pages « Conseils de Pro ». Respecter le diamètre et la profondeur de perçage inhérent au type de cheville choisi et au support initial ¡ positionner manuellement les chevilles au nu de l’isolant sans l’endommager ¡ enfoncer ou visser complètement le clou ou la vis d’expansion dans la cheville ¡ la tête de la cheville doit affleurer ¡ la surface de l’isolant

IV - Traitements des angles saillants et baies

¡ toutes les arêtes doivent être

protégées avec des baguettes d’angle type EP8 fixées dans le PSE à l’aide de clou PVC weber.therm

¡ au fur et à mesure, s’assurer de

weber.cal F, weber.cal G ou weber.cal PF positionner le profil à clipser pré-entoilé sur l’aile extérieure du rail de départ en veillant à ne pas faire coïncider les jonctions de rail de départ avec les jonctions de profil à clipser. Le treillis de verre sera ensuite marouflé dans une couche de sous-enduit

et avant le chevillage, poncer les désaffleurements des plaques avec une taloche abrasive ; le ponçage est indispensable pour réduire le risque de spectres en lumière rasante et assurer une consommation et une répartition régulière de l’enduit weber.therm XPM1

¡ aux angles de baies, découper

4

¡ dans le cadre d’une finition épaisse

¡ après séchage du mortier de calage

6

1

438

5

la planéité en battant les plaques à l’aide d’un bouclier, ou d’une règle ¡ dans le cas de joints ouverts, calfeutrer avec des lames de polystyrène, jamais avec le mortier de sous-enduit ou le mortier de calage


4

1 ¡ un fractionnement de l’enduit peut-

être réalisé avec les baguettes BF10

• pour limiter les surfaces d’applications

• pour réaliser des modénatures

préparation de l’enduit ¡ gâcher weber.therm XPM1 avec 4,5 à 5 litres d’eau par sac de 20 kg pendant 1 à 2 minutes ¡ le taux de gâchage et le temps de malaxage doivent toujours être constants pour éviter des différences de teinte

(changement de couleur ou de finition)

2 ¡ tracer au bleu le calepinage retenu

(bord inférieur des baguettes de fractionnement)

3 ¡ fixer des agrafes (ou des clous)

le long du tracé réalisé en les laissant déborder de 20 mm

4

finition grattée ¡ appliquer une 2nde passe de 8 à 9 mm en épaisseur constante et régulière ¡ dès que l’enduit a durci (de 12 à 24 heures après application), gratter l’enduit avec la règle à gratter puis terminer avec un gratton ¡ l’épaisseur maximale après grattage doit être de 12 mm en tout point et régulière finitions rustique et rustique écrasée ¡ appliquer une seconde passe sur 6 mm en épaisseur constante et régulière ¡ laisser tirer et réaliser la passe décorative de 3 à 4 mm en projetant le grain ¡ selon le type d’aspect recherché, équiper la lance d’une buse de 10 ou 12 mm de diamètre ¡ la finition rustique écrasée s’obtient en passant sur les crêtes de l’enduit encore frais une taloche plastique ou inox

3 application de l’enduit ¡ découper les lés de treillis de verre à l’avance en longueurs correspondant à une hauteur d’échafaudage

¡ réaliser des coupes d’onglet à 45°

pour les jonctions de 2 baguettes

5 ¡ après séchage du mortier de collage,

¡ réaliser un cordon d’enduit le long

appliquer la 1ère passe de weber.therm XPM1 sur une épaisseur de 6 à 7 mm en tout point, dressée mais non lissée

du tracé puis noyer les baguettes en utilisant les agrafes comme guide

5

6 ¡ dès que l’enduit a tiré, retiré

les agrafes

VI - Réalisation de la finition 1 ¡ weber.therm XPM1 peut être

appliqué manuellement ou à l’aide d’une machine de projection ¡ dans le cas d’une pompe à mortier à vis, il est conseillé pour obtenir une pression de 26 à 28 bars avec la pâte, de régler la pompe avec de l’eau à une pression de 14 à 15 bars. Ces réglages correspondent à un équipement standard de deux tuyaux de 13,5 m Ø 35 mm et d’un tuyau de 5 m Ø 25 mm. Ils seront à modifier pour des longueurs et des hauteurs de pompage différentes

¡ maroufler la trame XMP1 de haut en

bas dans l’enduit frais avec la lisseuse inox ; bien la tendre. Elle ne doit pas faire de pli, être à distance constante de l’isolant et rester au plus proche de la surface de cette 1ère passe ¡ faire chevaucher les lés de 10 cm en tous sens

¡ après un séchage minimum de

24 heures de la finition, calfeutrer les joints à hauteur des points durs préalablement désolidarisés avec un mastic plastique 1ère catégorie

6 ¡ pour le traitement des points

singuliers, se reporter au cahier des prescriptions techniques n° 3035

¡ renforcer tous les angles de baie en

marouflant des bandes obliques de tissu de verre (30 x 30 cm) dans une couche d’enduit ¡ laisser durcir : 48 heures au minimum

weber.therm XPM1 calé-chevillé

NOTICES PRODUITS

2

ISOLATION THERMIQUE PAR L'EXTÉRIEUR

V - Joints de fractionnement

Produit(s) associé(s)

www.weber.fr - 2012

439


NOTICES PRODUITS

ÉLÉMENTS DÉCORATIFS POUR LA RÉALISATION DE MODÉNATURES EN FAÇADE CLASSIQUE TORE-DOUCINE (PM3)

CLASSIQUE BANDEAU RAINURÉ (PM4)

CONTEMPORAIN TORE-PLAT (PM5)

CONTEMPORAIN PLAT-REDENTS (PM6)

CONTEMPORAIN COURBE-TENDUE (PM7)

CONTEMPORAIN DOUBLE-TORE (PM8)

Longueur : largeur : épaisseur :

Longueur : largeur : épaisseur :

1 m 60 110 mm 30 mm

1 m 60 110 mm 46 mm

Longueur : largeur : épaisseur :

Longueur : largeur : épaisseur :

1 m 60 110 mm 26 mm

1 m 60 120 mm 35 mm

Consultez les conseils de pro du guide

Ê E MP L O I DOMAINE D'UTILISATION

¡ éléments décoratifs à poser en

association avec des procédés d’Isolation Thermique par l’Extérieur, enduits de parement minéraux, enduits de parement organiques ou peintures, pour réaliser des modénatures en façade : • bandeaux horizontaux • encadrements

SUPPORTS

extérieurs ¡ enduits ciment ou bâtards (chaux-ciment) ¡ béton banché ¡ anciens revêtements organiques parfaitement adhérents à l’exclusion des revêtements d’imperméabilité intérieurs ¡ supports précédemment cités ¡ enduit au plâtre, plaques de plâtre cartonnées, maçonneries de brique, parpaing, béton cellulaire Se référer au paragraphe Préparation des supports.

REVÊTEMENTS ASSOCIÉS

¡ enduits de parement organiques

weber.tene XL, weber.tene ST, weber.tene SG, ¡ enduits de parement minéraux weber.cal F, weber.cal G, weber.cal PF

440

www.weber.fr - 2012

LIMITES D'EMPLOI

¡ les profilés ont un rôle décoratif et ne

Longueur : largeur : épaisseur :

1 m 60 110 mm 35 mm

sont pas destinés à supporter des charges

¡ seuls des supports plans ou à faible

courbure sont admissibles. Les profilés peuvent tolérer un léger cintrage

IDENTIFICATION

¡ procédé breveté constitué par

• une âme en polystyrène classée E • une coque enduite en résine acrylique

fibrée, finition lisse pouvant rester nue ou être peinte • une trame en fibre de verre intégrée côté support permettant la liaison entre le profilé et le revêtement adjacent

PRÉPARATION DES SUPPORTS

¡ les supports doivent être propres, sains,

dépoussiérés et secs. Leur planéité doit être suffisante pour permettre un positionnement correct et continu des profilés sans surépaisseur de colle

CONDITIONS D'APPLICATION

¡ respecter les conditions d’application

des colles et revêtements associés aux profilés ¡ température de l’air et des supports : +5 °C à +30 °C ¡ ne pas appliquer s’il y a risque de gel dans les 24 heures, par temps très humide et/ou par fortes chaleurs

CLASSIQUE PLAT-TALON (PM9) Longueur : largeur : épaisseur :

1m 120 mm 30 mm

Longueur : largeur : épaisseur :

1 m 60 120 mm 38 mm


choix et préparation de la colle ¡ les profilés moulurés d’enduit peuvent être collés avec weber.fix pro, weber.therm PPE, ou weber.therm motex mélangé avec du ciment ; ne pas utiliser weber.therm motex sur revêtement ou sous-enduit organique ¡ weber.fix pro et weber.therm PPE sont prêts à l’emploi, homogénéiser la colle avant utilisation ¡ mélanger weber.therm motex avec 30 % en poids de ciment blanc CEM I 42,5 ou CEM II B 32,5 ou à du ciment gris CEM I 42,5 ou CEM II A ou B 32,5 avec un malaxeur à faible vitesse de rotation jusqu’à obtenir une pâte onctueuse et sans grumeaux ; la durée d’utilisation du mélange est de 2 heures environ à +20 °C

¡ coller le profilé à son emplacement

définitif, presser fortement. Soigner les joints en écrasant la colle entre les profilés, parachever les extrémités, puis essuyer soigneusement les débordements ¡ si nécessaire jusqu’au séchage de la colle (en particulier par temps humide), caler les profilés avec quelques pointes métalliques provisoires pour éviter le glissement ; enlever les pointes avant la réalisation du revêtement ¡ déployer la toile d’armature des profilés : en cas de raccord d’angle ou de superposition, recouvrir les trames des profilés les plus bas par celles des profilés les plus hauts

5

2 profilés de 1,60 m

NOTICES PRODUITS

Ê A P P L IC AT I ON

1 ¡ positionner au cordeau les implantations

¡ pour la réalisation d’un enduit de

parement minéral, maroufler la toile d’armature dans l’enduit directement appliqué de part et d’autre des profilés

6

ÉLÉMENTS DÉCORATIFS POUR LA RÉALISATION DE MODÉNATURES EN FAÇADE

¡ avec une scie à dents fines, découper

les profilés aux dimensions souhaitées, en utilisant une boîte à onglet ou une équerre

3

+ ¡ pour la réalisation d’un enduit de

¡ au dos du profilé déposer une couche

régulière de colle avec un peigne cranté (dents de 4 à 6 mm). Enduire les tranches des profilés d’une couche épaisse de colle

4

parement organique : maroufler la toile d’armature en utilisant la même colle que celle qui a servi à la fixation des profilés ; atténuer les effets de surépaisseur en dépassant largement au-delà de la trame et en finissant à zéro ; après séchage complet, réaliser l’enduit de parement organique choisi ¡ nettoyer à l’eau au fur et à mesure les profilés tachés par l’enduit ¡ finition des profilés : les profilés moulurés d’enduit peuvent rester nus ou être recouverts par weber.tene color ou weber peinture en deux couches dont la première sera diluée à 10-15 % d’eau

+ + + +

AV ANTAG E S P R O DUI T Dessinés pour les architectures françaises classiques ou contemporaines Faciles à poser avec trame de continuité Aspect lisse couleur pierre À laisser brut ou à peindre Intégrés aux D.T.A. des systèmes ITE organiques weber.therm

Produit(s) associé(s)

ISOLATION THERMIQUE PAR L'EXTÉRIEUR

profilés moulurés

des profilés sur la façade

2

p. 122

INFOS

PRATIQUES

Unité de vente : carton de 2 profilés de 1,60 m Consommation : environ 1 kg de colle par mètre de profilé

Outillage : boîte à onglet, scie, spatule crantée, truelle et taloche inox

p. 310 p. 392

www.weber.fr - 2012

441


CONSEILS DE PRO WEBER

POINTS SINGULIERS ET CARNETS DE DÉTAILS POUR UNE ISOLATION THERMIQUE PAR L’EXTÉRIEUR Ê PROTECTION EN PARTIE HAUTE Traitement d’acrotère 9

8 7

Isolation sur terrasse isolée 6

1 2 3 4 5

1 2 3 4 5

6

1/ Isolant 2/ Sous-enduit 3/ Trame de verre 4/ Sous-enduit 5/ Finition

6/ Isolant haute densité 7/ Cale 8/ Profilé de maintien 9/ Bavette d’acrotère

1/ Isolant 2/ Sous-enduit weber.therm 3/ Trame de verre 4/ Sous-enduit weber.therm 5/ Enduit de finition 6/ Joint d’étanchéité

Ê DÉMARRAGE DE L’ISOLATION EN PARTIE BASSE Départ d’isolant en partie basse sur balcon ou terrasse 1

Départ d’isolant en partie basse sur terrain meuble 1

2

2

3 4 5

3 4 5

6 7 6

1/ Isolant 2/ Sous-enduit weber.therm 3/ Trame de verre 4/ Sous-enduit weber.therm 5/ Enduit de finition 6/ Profilé de départ

442

www.weber.fr - 2012

1/ Isolant 2/ Sous-enduit weber.therm 3/ Trame de verre 4/ Sous-enduit weber.therm 5/ Enduit de finition 6/ Profilé de départ 7/ Ancien revêtement


Ê PROTECTION EN PARTIE BASSE

Traitement de jonction d’isolant sous toiture

Isolation en partie enterrée 1 2 3 4 5

6

7

CONSEILS DE PRO

Ê JOINTS EN TOITURE

1 2 3 4 5

5/ Enduit de finition 6/ Joint d’étanchéité 7/ Joint mastic

Ê TRAITEMENT D’APPUI DE FENÊTRE EN NEUF

Appui de fenêtre en construction

1/ Isolant 2/ Sous-enduit weber.therm 3/ Trame de verre 4/ Sous-enduit weber.therm 5/ Enduit de finition

7

8

6/ Joint d’étanchéité 7/ Mortier d’imperméabilisation 8/ Isolant haute densité 9/ Mortier d’imperméabilisation 10/ Peinture

Ê TRAITEMENT D’APPUI DE FENÊTRE EN RÉNOVATION

Traitement d’appui de fenêtre en rénovation 6

7 8

9

10 1

25 mm

2 cm

2

1 2 3 4 5 1/ Isolant 2/ Sous-enduit weber.therm 3/ Trame de verre 4/ Sous-enduit weber.therm 5/ Enduit de finition

2 cm

2 3 4 9

1/ Isolant 2/ Sous-enduit weber.therm 3/ Trame de verre 4/ Sous-enduit weber.therm

6

7 8 10

3

4 5

6/ Bavette sous appui 7/ Profilé de maintien 8/ Isolant haute densité 9/ Profilé goutte d’eau de menuiserie 10/ Joint de dilatation

1/ Isolant 2/ Sous-enduit weber.therm 3/ Trame de verre 4/ Sous-enduit weber.therm

5/ Enduit de finition 6/ Joint mastic 7/ Joint de dilatation 8/ Bavette sous appui

ISOLATION THERMIQUE PAR L'EXTÉRIEUR

15 cm

6

Ces illustrations sont données à titre d’exemple. Se référer au Cahier des Prescriptions Techniques concerné pour d’autres propositions (cahier n° 3035 édité par le CSTB).

www.weber.fr - 2012

443


CONSEILS DE PRO WEBER

POINTS SINGULIERS ET CARNETS DE DÉTAILS POUR UNE ISOLATION THERMIQUE PAR L’EXTÉRIEUR (SUITE) Ê TRAITEMENT DE LA JONCTION DE MENUISERIE Jonction menuiserie au nu extérieur de la maçonnerie

Jonction menuiserie au nu intérieur de la maçonnerie

8 7 8 7

1

2

3

4

5

6 1

1/ Isolant 2/ Sous-enduit weber.therm 3/ Trame de verre 4/ Sous-enduit weber.therm

5/ Enduit de finition 6/ Profilé d’angle Weber 7/ Joint de dilatation 8/ Joint mastic

Ê TRAITEMENT DU COFFRE DE VOLET ROULANT

Isolation avec coffre de volet roulant

2

3

4

1/ Isolant 2/ Sous-enduit weber.therm 3/ Trame de verre 4/ Sous-enduit weber.therm

5

6

5/ Enduit de finition 6/ Profilé d’angle entoilé Weber 7/ Joint de dilatation 8/ Joint mastic

Ê ARRÊT D’ISOLANT EN PARTIE COMMUNE

Arrêt d’isolant en façade

1 2 3 4 5 6 1

1/ Isolant 2/ Sous-enduit weber.therm 3/ Trame de verre

444

www.weber.fr - 2012

4/ Sous-enduit weber.therm 5/ Enduit de finition 6/ Coffre de volet roulant isolé

2

3

1/ Isolant 2/ Sous-enduit weber.therm 3/ Trame de verre

4

5

6

4/ Sous-enduit weber.therm 5/ Enduit de finition 6/ Profilé d’arrêt latéral Weber


1

2

3

4

5

6

Joint de dilatation de maçonnerie en angle

7

7 6

1/ Isolant 5/ Enduit de finition 2/ Sous-enduit weber.therm 6/ Profilé de dilatation Weber 3/ Trame de verre 7/ Calfeutrement joint de dilatation 4/ Sous-enduit weber.therm

1/ Isolant 2/ Sous-enduit weber.therm 3/ Trame de verre 4/ Sous-enduit weber.therm

1

2

3

4

5

5/ Enduit de finition 6/ Profilé d’angle de dilatation entoilé Weber 7/ Joint de dilatation

Ê PROFILÉS DE FINITION POUR SYSTÈME WEBER.THERM XPM1 Profilé sur rail de départ pour solutions minérales épaisses

Profilé d’angle pour solutions minérales épaisses

1 2 3 4 5

6

1 1/ Isolant 2/ Sous-enduit weber.therm 3/ Trame de verre

4/ Sous-enduit weber.therm 5/ Enduit de finition 6/ Profil à clipser sur rail de départ Weber

1/ Isolant 2/ Sous-enduit weber.therm 3/ Trame de verre

2

3

4

5

6

4/ Sous-enduit weber.therm 5/ Enduit de finition 6/ Profilé d’angle entoilé avec jonc PVC Weber

ISOLATION THERMIQUE PAR L'EXTÉRIEUR

Traitement de joint de dilatation de maçonnerie

CONSEILS DE PRO

Ê TRAITEMENT DES JOINTS DE DILATATION

Ces illustrations sont données à titre d’exemple. Se référer au Cahier des Prescriptions Techniques concerné pour d’autres propositions (cahier n° 3035 édité par le CSTB).

www.weber.fr - 2012

445


CONSEILS DE PRO WEBER

POINTS SINGULIERS ET CARNETS DE DÉTAILS POUR UNE ISOLATION THERMIQUE PAR L’EXTÉRIEUR (SUITE) Ê ÉLÉMENTS-SUPPORTS ISOLANTS POUR FIXATION D’ÉLÉMENTS RAPPORTÉS Fixation légère en partie courante d’isolant

Fixation de rail en tableau pour volet roulant

1 2 3 4 5

7

6

6

7 1 1/ Isolant 2/ Sous-enduit weber.therm 3/ Trame de verre 4/ Sous-enduit weber.therm 5/ Enduit de finition

6/ Cylindre isolant pour fixation légère weber.therm ZYRILLO 7/ Collier descente gouttière

Fixation de charges lourdes en ITE

1 2 3 4 5

2

3

1/ Isolant 2/ Sous-enduit weber.therm 3/ Trame de verre 4/ Sous-enduit weber.therm 5/ Enduit de finition

4

5 6/ Rondelle de fixation nid d’abeille weber.therm DORONDO 7/ Rail coulissant pour volet roulant

Fixation en angle pour ITE type garde corps

7

6

6 5 4 3 2

7 1/ Isolant 2/ Sous-enduit weber.therm 3/ Trame de verre 4/ Sous-enduit weber.therm 5/ Enduit de finition

6/ Console isolante par fixation de charges lourdes weber.therm ALU TRI 7/ Store-Banne

1 1/ Isolant 2/ Sous-enduit weber.therm 3/ Trame de verre 4/ Sous-enduit weber.therm 5/ Enduit de finition

Ces illustrations sont données à titre d’exemple. Se référer au concerné pour d’autres propositions (cahier n° 3035 édité par le CSTB).

446

www.weber.fr - 2012

6/ Equerre d’angle isolante pour fixation légère weber.therm TRAWIK PH 7/ Garde-corps


Ê LES TABLEAUX DE CONSOMMATION ET D’ACCESSOIRES Le tableau de consommation vous permet de définir les quantités de matériaux nécessaires à la réalisation d’un chantier, grâce aux mesures prises sur le chantier : surface, arêtes, périmètre du soubassement. Les tableaux de consommation et d’accessoires reprennent les modes de pose : collé, calé-chevillé et fixé mécaniquement par rails.

CONSEILS DE PRO

TABLEAUX DE CONSOMMATION ET D’ACCESSOIRES

Ê MODE D’UTILISATION DU TABLEAU POUR LA POSE COLLÉE S = surface des façades à isoler (ouvertures déduites) A = linéaire d’arêtes comprenant : les arêtes d’angles des façades les arêtes des tableaux et voussures P = périmètre du soubassement (déduction faite des portes et portes-fenêtres) Les consommations données ne tiennent pas compte des pertes sur chantier.

Ê MODE D’UTILISATION DU TABLEAU POUR LA POSE CALÉ-CHEVILLÉE S = surface des façades à isoler (ouvertures déduites) A = linéaire d’arêtes comprenant : les arêtes d’angles des façades les arêtes des tableaux et voussures P = périmètre du soubassement (déduction faite des portes et portes-fenêtres) C = nombre de chevilles au m2 (5, 6, 7 et 8) Les consommations données ne tiennent pas compte des pertes sur chantier.

Ê MODE D’UTILISATION DU TABLEAU POUR LA POSE FIXÉE MÉCANIQUEMENT PAR RAILS

S = surface des façades à isoler (ouvertures déduites) A = linéaire d’arêtes comprenant : les arêtes d’angles des façades les arêtes des tableaux et voussures P = périmètre du soubassement (déduction faite des portes et portes-fenêtres)

ISOLATION THERMIQUE PAR L'EXTÉRIEUR

Ils sont regroupés par systèmes : weber.therm motex et weber.therm PPE pour une solution organique sur PSE weber.therm XM et weber.therm XPM1 pour une solution minérale sur PSE weber.therm XM ultra 22 pour une solution minérale sur isolant en mousse résolique

Les consommations données ne tiennent pas compte des pertes sur chantier.

www.weber.fr - 2012

447


CONSEILS DE PRO WEBER

SYSTÈMES WEBER.THERM MOTEX ET WEBER.THERM PPE collés S = surface des façades à isoler (ouvertures déduites) A = linéaire d’arêtes comprenant : • les arêtes d’angle des façades • les arêtes des tableaux et voussures P = périmètre du soubassement (déduction faite des portes et portes-fenêtres)

Plaques 120 x 60 cm

produits

consommation

10 002 200 10 002 201 10 002 202 10 002 243 10 002 203 10 002 204 10 002 205 10 002 244 10 002 245 10 002 246 10 002 247

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

fixation des rails de départ sur la façade weber.therm NKU 045

10 002 398

3,7 u/m linéaire

Isolant : PSE blanc 120 x 60

conditionnement

nombres de pièces

réf.

Accessoires rails de départ longueur 2,5 m rail de départ alu 4 cm rail de départ alu 6 cm rail de départ alu 8 cm rail de départ alu 9 cm rail de départ alu 10 cm rail de départ alu 11 cm rail de départ alu 12 cm rail de départ alu 14 cm rail de départ alu 16 cm rail de départ alu 18 cm rail de départ alu 20 cm

(1)

m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire

xP= xP= xP= xP= xP= xP= xP= xP= xP= xP= xP=

: 25 mètres : 25 mètres : 25 mètres : 25 mètres : 25 mètres : 15 mètres : 15 mètres : 15 mètres : 15 mètres : 15 mètres : 15 mètres

bottes bottes bottes bottes bottes bottes bottes bottes bottes bottes bottes

xP=

: 100 u

boîtes

PSE blanc weber.therm, 2 cm, 25 plaques PSE blanc weber.therm, 4 cm, 12 plaques PSE blanc weber.therm, 6 cm, 8 plaques PSE blanc weber.therm, 8 cm, 6 plaques PSE blanc weber.therm, 10 cm, 5 plaques PSE blanc weber.therm, 11 cm, 4 plaques PSE blanc weber.therm, 12 cm, 4 plaques PSE blanc weber.therm, 14 cm, 3 plaques PSE blanc weber.therm, 16 cm, 3 plaques PSE blanc weber.therm, 18 cm, 3 plaques PSE blanc weber.therm, 20 cm, 2 plaques

10 002 539 10 002 541 10 002 543 10 002 545 10 002 547 10 002 548 10 002 549 10 002 551 10 002 452 10 002 454 10 002 553

1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02

m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2

xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS=

: 18,00 m2 : 8,64 m2 : 5,76 m2 : 4,32 m2 : 3,60 m2 : 2,88 m2 : 2,88 m2 : 2,16 m2 : 2,16 m2 : 2,16 m2 : 1,44 m2

ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots

PSE gris weber.therm, 2 cm, 25 plaques PSE gris weber.therm, 4 cm, 12 plaques PSE gris weber.therm, 6 cm, 8 plaques PSE gris weber.therm, 8 cm, 6 plaques PSE gris weber.therm, 9 cm, 5 plaques PSE gris weber.therm, 10 cm, 5 plaques PSE gris weber.therm, 12 cm, 4 plaques PSE gris weber.therm, 14 cm, 3 plaques PSE gris weber.therm, 16 cm, 3 plaques PSE gris weber.therm, 18 cm, 3 plaques PSE gris weber.therm, 20 cm, 2 plaques

10 002 554 10 002 556 10 002 558 10 002 560 10 002 561 10 002 562 10 002 564 10 002 566 10 002 481 10 002 483 10 002 568

1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02

m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2

xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS=

: 18,00 m2 : 8,64 m2 : 5,76 m2 : 4,32 m2 : 3,60 m2 : 3,60 m2 : 2,88 m2 : 2,16 m2 : 2,16 m2 : 2,16 m2 : 1,44 m2

ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots

weber.therm motex, seau de 25 Kg ciment blanc (CEM I 42,5 ou CEM IIB 32,5) weber.fix.pro, seau de 25 Kg

16 080 025

3 kg/m2 1 kg/m2 3 kg/m2

xS= xS= xS=

: 25 kg : 35 kg : 25 kg

seaux sacs seaux

weber.therm motex, seau de 25 Kg ciment blanc (CEM I 42,5 ou CEM IIB 32,5) weber.therm PPE seau de 25 Kg

16 080 025

4,5 kg/m2 1,4 kg/m2 4 kg/m2

xS= xS= xS=

: 25 kg : 35 kg : 25 kg

seaux sacs seaux

xS=

: 55 m2

rouleaux

2 m2/m linéaire

xP=

m2

rouleaux

1,02 m2/m linéaire 1,02 m2/m linéaire

xA= xA=

: 60 mètres : 75 mètres

bottes bottes

xS= xS= xS= xS= xS= xS=

: 20 kg : 10 kg : 25 kg : 25 kg : 25 kg : 20 kg

seaux seaux seaux seaux seaux seaux

Isolant : PSE gris 120 x 60

(1)

Collage de l’isolant

16 020 025

Sous-enduit sur isolant

16 753 025

Tissus d’armature

tissu de verre maille 4,5 x 4,5 mm, rouleau de 1,1 x 50 m (pour parties courantes) treillis renforcé maille 4 x 4 mm, rouleau de 1 x 25 m (pour soubassement)

Baguettes d’angles

baguette d’angle weber.therm A11, longueur 3 m baguette d’angle entoilée weber.therm A12, longueur 3 m

Enduits de finition

weber.régulateur, seau de 20 kg weber.régulateur, seau de 10 kg weber.tene ST, seau de 25 kg weber.tene XL, seau de 25 kg weber.tene SG, seau de 25 kg weber.tene style base, seau de 20 kg

10 002 611 10 000 451

10 000 461 10 000 468

(code article selon teinte) (code article selon teinte) (code article selon teinte) (code article selon teinte) (code article selon teinte) (nous consulter)

1,1 m2/m2

0,25 0,25 2,5 2,8 6 1,5

kg/m2 kg/m2 kg/m2 kg/m2 kg/m2 kg/m2

(1) D’autres épaisseurs sont disponibles, nous consulter pour plus d’informations.

: 25

weber.therm motex exclusivement weber.therm PPE exclusivement

Les consommations données ci-dessus ne tiennent pas compte des pertes sur chantier

448

www.weber.fr - 2012


S = surface des façades à isoler (ouvertures déduites) A = linéaire d’arêtes comprenant : • les arêtes d’angle des façades • les arêtes des tableaux et voussures P = périmètre du soubassement (déduction faite des portes et portes-fenêtres) C = nombre de chevilles/m2 (6,9 ; 8,3 ; 9,7 ; 11,1)

Plaques 120 x 60 cm

produits Accessoires rails de départ longueur 2,5 m rail de départ alu weber.therm 4 cm rail de départ alu weber.therm 6 cm rail de départ alu weber.therm 8 cm rail de départ alu weber.therm 9 cm rail de départ alu weber.therm 10 cm rail de départ alu weber.therm 11 cm rail de départ alu weber.therm 12 cm rail de départ alu weber.therm 14 cm rail de départ alu weber.therm 16 cm rail de départ alu weber.therm 18 cm rail de départ alu weber.therm 20 cm fixation des rails de départ sur la façade weber.therm NKU 045

Isolant : PSE blanc 120 x 60

consommation

réf.

(1)

conditionnement

nombres de pièces

10 002 200 10 002 201 10 002 202 10 002 243 10 002 203 10 002 204 10 002 205 10 002 244 10 002 245 10 002 246 10 002 247

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire

xP= xP= xP= xP= xP= xP= xP= xP= xP= xP= xP=

: 25 mètres : 25 mètres : 25 mètres : 25 mètres : 25 mètres : 15 mètres : 15 mètres : 15 mètres : 15 mètres : 15 mètres : 15 mètres

bottes bottes bottes bottes bottes bottes bottes bottes bottes bottes bottes

10 002 398

3,7 u/m linéaire

xP=

: 100 u

boîtes

PSE blanc weber.therm, 2 cm, 25 plaques PSE blanc weber.therm, 4 cm, 12 plaques PSE blanc weber.therm, 6 cm, 8 plaques PSE blanc weber.therm, 8 cm, 6 plaques PSE blanc weber.therm, 10 cm, 5 plaques PSE blanc weber.therm, 11 cm, 4 plaques PSE blanc weber.therm, 12 cm, 4 plaques PSE blanc weber.therm, 14 cm, 3 plaques PSE blanc weber.therm, 16 cm, 3 plaques PSE blanc weber.therm, 18 cm, 3 plaques PSE blanc weber.therm, 20 cm, 2 plaques

10 002 539 10 002 541 10 002 543 10 002 545 10 002 547 10 002 548 10 002 549 10 002 551 10 002 452 10 002 454 10 002 553

1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02

m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2

PSE gris weber.therm, 2 cm, 25 plaques PSE gris weber.therm, 4 cm, 12 plaques PSE gris weber.therm, 6 cm, 8 plaques PSE gris weber.therm, 8 cm, 6 plaques PSE gris weber.therm, 9 cm, 5 plaques PSE gris weber.therm, 10 cm, 5 plaques PSE gris weber.therm, 12 cm, 4 plaques PSE gris weber.therm, 14 cm, 3 plaques PSE gris weber.therm, 16 cm, 3 plaques PSE gris weber.therm, 18 cm, 3 plaques PSE gris weber.therm, 20 cm, 2 plaques

10 002 554 10 002 556 10 002 558 10 002 560 10 002 561 10 002 562 10 002 564 10 002 566 10 002 481 10 002 483 10 002 568

1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02

m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2

xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS=

: 18,00 m2 : 8,64 m2 : 5,76 m2 : 4,32 m2 : 3,60 m2 : 3,60 m2 : 2,88 m2 : 2,16 m2 : 2,16 m2 : 2,16 m2 : 1,44 m2

ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots

weber.therm motex, seau de 25 Kg ciment blanc (CEM I 42,5 ou CEM IIB 32,5)

16 080 025

4,51 kg/m2 1,4 kg/m2

xS= xS=

: 25 kg : 35 kg

seaux sacs

weber.therm motex, seau de 25 Kg ciment blanc (CEM I 42,5 ou CEM IIB 32,5) weber.therm PPE seau de 25 Kg Fixation de l’isolant chevilles PVC à tête circulaire weber.therm NTKU 110 weber.therm NTKU 130 weber.therm NTKU 150 weber.therm NTKU 170 weber.therm NTKU 190 weber.therm NTKU 210 weber.therm NTKU 230 weber.therm NTU 235 (clou d’expansion en acier) weber.therm NTU 255 (clou d’expansion en acier)

16 080 025

2 4,5 kg/m 1,4 kg/m2 4 kg/m2

xS= xS= xS=

: 25 kg : 35 kg : 25 kg

seaux sacs seaux

xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS=

: 200 u : 200 u : 200 u : 200 u : 200 u : 200 u : 200 u : 100 u : 100 u

boîtes boîtes boîtes boîtes boîtes boîtes boîtes boîtes boîtes

tissu de verre maille 4,5 x 4,5 mm, rouleau de 1,1 x 50 m (pour parties courantes) treillis renforcé maille 4 x 4 mm, rouleau de 1 x 25 m (pour soubassement)

10 002 611

xS=

: 55 m2

rouleaux

xP=

m2

rouleaux

baguette d’angle weber.therm A11, longueur 3 m baguette d’angle entoilée weber.therm A12, longueur 3 m

10 000 461 10 000 468

Isolant : PSE gris 120 x 60

(1)

Calage de l’isolant

Sous-enduit sur isolant

16 753 025 10 002 374 10 002 375 10 002 376 10 002 377 10 002 378 10 002 379 10 002 380 10 002 381 10 002 382

Tissus d’armature

Baguettes d’angles Enduits de finition

weber.régulateur, seau de 20 kg weber.régulateur, seau de 10 kg weber.tene ST, seau de 25 kg weber.tene XL, seau de 25 kg weber.tene SG, seau de 25 kg

10 000 451

(code article selon teinte) (code article selon teinte) (code article selon teinte) (code article selon teinte) (code article selon teinte)

C= 6,9 ; 8,3 ; 9,7 ; 11,1 chevilles / m2

u/m2 u/m2 u/m2 u/m2 u/m2 u/m2 u/m2 u/m2 u/m2 u/m2

1,1 m2/m2 2 m2/m linéaire 1,02 m/m linéaire 1,02 m/m linéaire 0,25 0,25 2,5 2,8 6

kg/m2 kg/m2 kg/m2 kg/m2 kg/m2

(1) D’autres épaisseurs sont disponibles, nous consulter pour plus d’informations.

Les consommations données ci-dessus ne tiennent pas compte des pertes sur chantier

xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS=

m2

: 18,00 : 8,64 m2 : 5,76 m2 : 4,32 m2 : 3,60 m2 : 2,88 m2 : 2,88 m2 : 2,16 m2 : 2,16 m2 : 2,16 m2 : 1,44 m2

ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots

: 25

xA= xA=

: 60 mètres : 75 mètres

bottes bottes

xS= xS= xS= xS= xS=

: 20 kg : 10 kg : 25 kg : 25 kg : 25 kg

seaux seaux seaux seaux seaux

CONSEILS DE PRO

calé-chevillés

ISOLATION THERMIQUE PAR L'EXTÉRIEUR

SYSTÈMES WEBER.THERM MOTEX ET WEBER.THERM PPE

weber.therm motex exclusivement weber.therm PPE exclusivement

www.weber.fr - 2012

449


CONSEILS DE PRO WEBER

SYSTÈMES WEBER.THERM MOTEX ET WEBER.THERM PPE fixés mécaniquement par rails Plaques 100 x 60 cm

ou

Plaques 50 x 50 cm

S = surface des façades à isoler (ouvertures déduites) A = linéaire d’arêtes comprenant : • les arêtes d’angle des façades • les arêtes des tableaux et voussures P = périmètre du soubassement (déduction faite des portes et portes-fenêtres)

produits

consommation

nombres de pièces

réf.

Accessoires rails de départ rail de départ alu weber.therm 6 cm rail de départ alu weber.therm 8 cm rail de départ alu weber.therm 10 cm rail de départ alu weber.therm 11 cm rail de départ alu weber.therm 12 cm rail de départ alu weber.therm 14 cm rail de départ PVC weber.therm toutes épaisseurs, 3 m

10 002 201 10 002 202 10 002 203 10 002 204 10 002 205 10 002 244 10 002 482

rails de maintien et raidisseur (toutes épaisseurs) rail de maintien horizontal weber.therm, longueur 3 m rail de maintien vertical weber.therm, 20 cm, une fixation rail de maintien vertical weber.therm, 43 cm, deux fixations raidisseur vertical weber.therm, 47 cm

10 000 544 10 000 548 10 000 549 10 000 542

fixation des rails sur la façade weber.therm NKU 045, boîte de 100 a = maintien vertical par raidisseurs b = maintien vertical par rails 20 cm 1 fixation c = maintien vertical par rails 43 cm 2 fixations

conditionnement

xP= xP= xP= xP= xP= xP= xP=

: 25 mètres : 25 mètres : 25 mètres : 15 mètres : 15 mètres : 15 mètres : 60 mètres

m/m2 pièces/m2 pièces/m2 pièces/m2

xS= xS= xS= xS=

: 60 mètres : 100 u : 50 u : 100 u

pièces/m2

xS=

: 100 u

boîtes

u/m linéaire u/m linéaire u/m linéaire u/m linéaire u/m linéaire

xA= xA= xA= xA= xA=

: 200 u : 200 u : 200 u : 200 u : 100 u

boîtes boîtes boîtes boîtes boîtes

m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire

1 1 1 1 1 1 1

bottes bottes bottes bottes bottes bottes bottes

PP GP

10 002 398

0,5x0,5 1x0,6

2 4 4 4

1,7 1,7 -

PP GP

0,5x0,5 1x0,6 6,7a -

bottes cartons cartons cartons

11b

15c 9c

maintien des bords de plaques aux angles chevilles à frapper PVC à tête circulaire weber.therm NTKU 130 weber.therm NTKU 150 weber.therm NTKU 170 weber.therm NTKU 190 weber.therm NTKU 210

10 002 375 10 002 376 10 002 377 10 002 378 10 002 379

4 4 4 4 4

Isolant : PSE blanc avec rainure

PP : Petite Plaque 50 x 50 PSE weber.therm FM, 6 cm, 20 plaques PSE weber.therm FM, 8 cm, 14 plaques PSE weber.therm FM, 10 cm, 12 plaques PSE weber.therm FM, 11 cm, 10 plaques PSE weber.therm FM, 12 cm, 10 plaques PSE weber.therm FM, 14 cm, 8 plaques

10 002 213 10 002 214 10 002 215 10 002 190 10 002 191 10 002 242

1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02

m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2

xS= xS= xS= xS= xS= xS=

: 5,00 m2 : 3,50 m2 : 3,00 m2 : 2,50 m2 : 2,50 m2 : 2,00 m2

ballots ballots ballots ballots ballots ballots

GP : Grande Plaque 100 x 60 PSE weber.therm FM, 6 cm, 10 plaques PSE weber.therm FM, 8 cm, 7 plaques PSE weber.therm FM, 10 cm, 6 plaques PSE weber.therm FM, 11 cm, 5 plaques PSE weber.therm FM, 12 cm, 5 plaques PSE weber.therm FM, 14 cm, 4 plaques

10 002 211 10 002 212 10 002 192 10 002 193 10 002 194 10 002 225

1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02

m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2

xS= xS= xS= xS= xS= xS=

: 6,00 m2 : 4,20 m2 : 3,60 m2 : 3,00 m2 : 3,00 m2 : 2,40 m2

ballots ballots ballots ballots ballots ballots

xS= xS= xS=

: 25 kg : 35 kg : 25 kg

seaux sacs seaux

xS=

: 55 m2

rouleaux

xP=

m2

rouleaux

Sous-enduit sur isolant

weber.therm motex, seau de 25 Kg ciment blanc (CEM I 42,5 ou CEM IIB 32,5) weber.therm PPE seau de 25 Kg

16 080 025

tissu de verre maille 4,5 x 4,5 mm, rouleau de 1,1 x 50 m (pour parties courantes) treillis renforcé maille 4 x 4 mm, rouleau de 1 x 25 m (pour soubassement)

10 002 661 10 000 451

baguette d’angle weber.therm A11, longueur 3 m baguette d’angle entoilée weber.therm A12, longueur 3 m

10 000 461 10 000 468

16 753 025

Tissus d’armature

Baguettes d’angles Enduits de finition

weber.régulateur, seau de 20 kg weber.régulateur, seau de 10 kg weber.tene ST, seau de 25 kg weber.tene XL, seau de 25 kg weber.tene SG, seau de 25 kg weber.tene style base, seau de 20 kg

(code article selon teinte) (code article selon teinte) (code article selon teinte) (code article selon teinte) (code article selon teinte) (nous consulter)

4,5 kg/m2 1,4 kg/m2 4 kg/m2 1,1 m2/m2 2 m2/m linéaire 1,02 m2/m2 linéaire 1,02 m2/m2 linéaire 0,25 0,25 2,5 2,8 6 1,5

kg/m2 kg/m2 kg/m2 kg/m2 kg/m2 kg/m2

: 25

xA= xA=

: 60 mètres : 75 mètres

bottes bottes

xS= xS= xS= xS= xS= xS=

: 20 kg : 10 kg : 25 kg : 25 kg : 25 kg : 20 kg

seaux seaux seaux seaux seaux seaux weber.therm motex exclusivement

Les consommations données ci-dessus ne tiennent pas compte des pertes sur chantier

450

www.weber.fr - 2012

weber.therm PPE exclusivement


S = surface des façades à isoler (ouvertures déduites) A = linéaire d’arêtes comprenant : • les arêtes d’angle des façades • les arêtes des tableaux et voussures P = périmètre du soubassement (déduction faite des portes et portes-fenêtres)

Plaques 120 x 60 cm

produits

consommation

conditionnement

nombres de pièces

réf.

Accessoires rails de départ longueur 2,5 m rail de départ alu weber.therm 4 cm rail de départ alu weber.therm 6 cm rail de départ alu weber.therm 8 cm rail de départ alu weber.therm 9 cm rail de départ alu weber.therm 10 cm rail de départ alu weber.therm 11 cm rail de départ alu weber.therm 12 cm rail de départ alu weber.therm 14 cm rail de départ alu weber.therm 16 cm rail de départ alu weber.therm 18 cm rail de départ alu weber.therm 20 cm

10 002 200 10 002 201 10 002 202 10 002 243 10 002 203 10 002 204 10 002 205 10 002 244 10 002 245 10 002 246 10 002 247

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

fixation des rails de départ sur la façade weber.therm NKU 045

10 002 398

3,7 u/m linéaire

Profil à clipser sur rail de départ pour finition épaisse

10 002 426

1 m/m linéaire

PSE blanc weber.therm, 2 cm, 25 plaques PSE blanc weber.therm, 4 cm, 12 plaques PSE blanc weber.therm, 6 cm, 8 plaques PSE blanc weber.therm, 8 cm, 6 plaques PSE blanc weber.therm, 10 cm, 5 plaques PSE blanc weber.therm, 11 cm, 4 plaques PSE blanc weber.therm, 12 cm, 4 plaques PSE blanc weber.therm, 14 cm, 3 plaques PSE blanc weber.therm, 16 cm, 3 plaques PSE blanc weber.therm, 18 cm, 3 plaques PSE blanc weber.therm, 20 cm, 2 plaques

10 002 539 10 002 541 10 002 543 10 002 545 10 002 547 10 002 548 10 002 549 10 002 551 10 002 452 10 002 454 10 002 553

1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02

m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2

xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS=

: 18,00 m2 : 8,64 m2 : 5,76 m2 : 4,32 m2 : 3,60 m2 : 2,88 m2 : 2,88 m2 : 2,16 m2 : 2,16 m2 : 2,16 m2 : 1,44 m2

ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots

PSE gris weber.therm, 2 cm, 25 plaques PSE gris weber.therm, 4 cm, 12 plaques PSE gris weber.therm, 6 cm, 8 plaques PSE gris weber.therm, 8 cm, 6 plaques PSE gris weber.therm, 9 cm, 5 plaques PSE gris weber.therm, 10 cm, 5 plaques PSE gris weber.therm, 12 cm, 4 plaques PSE gris weber.therm, 14 cm, 3 plaques PSE gris weber.therm, 16 cm, 3 plaques PSE gris weber.therm, 18 cm, 3 plaques PSE gris weber.therm, 20 cm, 2 plaques

10 002 554 10 002 556 10 002 558 10 002 560 10 002 561 10 002 562 10 002 564 10 002 566 10 002 481 10 002 483 10 002 568

1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02

m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2

xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS=

: 18,00 m2 : 8,64 m2 : 5,76 m2 : 4,32 m2 : 3,60 m2 : 3,60 m2 : 2,88 m2 : 2,16 m2 : 2,16 m2 : 2,16 m2 : 1,44 m2

ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots

weber.therm collage, sac de 25 Kg

11 100 566

3 kg/m2

xS=

: 25 kg

sacs

weber.therm XM, sac de 25 Kg

11 100 000

9

kg/m2

xS=

: 25 kg

sacs

20 kg/m2

xS=

: 20 kg

sacs

Isolant : PSE blanc 120 x 60

Isolant : PSE gris 120 x 60

(1)

(1)

Collage de l’isolant

Sous-enduit sur isolant Sous-enduit et finition

m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire

weber.therm XPM1 sac de 20 Kg (code article selon teinte)

Tissus d’armature

xP= xP= xP= xP= xP= xP= xP= xP= xP= xP= xP=

: 25 mètres : 25 mètres : 25 mètres : 25 mètres : 25 mètres : 15 mètres : 15 mètres : 15 mètres : 15 mètres : 15 mètres : 15 mètres

bottes bottes bottes bottes bottes bottes bottes bottes bottes bottes bottes

xP=

: 100 u

boîtes

xP=

: 37,5 mètres

bottes

armature trame G2, rouleau de 1 x 50 m treillis renforcé maille 4x4 mm, rouleau de 1 x 25 m (pour soubassement) trame XPM1, rouleau de 1x50 m

10 002 248

1,1 m2/m2

xS=

: 50 m2

rouleaux

10 000 451 10 002 249

2 m2/m2 1,1 m2/m2

xS= xS=

: 25 m2 : 50 m2

rouleaux rouleaux

baguette d’angle weber.therm A11, longueur 3 m baguette d’angle entoilée weber.therm A12, longueur 3 m baguette d’angle entoilée avec jonc PVC weber.therm XPM1 Baguette d’angle EP8

10 000 461 10 000 468 10 002 227 10002625

xA= xA= xA= xA=

: 60 mètres : 75 mètres : 25 mètres : 62,5 mètres

bottes bottes bottes bottes

Baguettes d’angles

Enduits de finition

weber.prodexor K+S, seau de 10 kg weber.unicor DPP, sac de 25 kg weber.unicor G, sac de 25 kg weber.unicor ST, sac de 25 kg weber.unipor pur, seau de 0,5 kg weber.cal F, sac de 25 kg weber.cal G, sac de 25 kg weber.cal PF, sac de 25 kg

(code article selon teinte) (code article selon teinte) (code article selon teinte) (code article selon teinte) 10 000 039 (code article selon teinte) (code article selon teinte) (code article selon teinte)

1,02 1,02 1,02 1,02

m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire

3 4 4 0,15 17 17 17

kg/m2 kg/m2 kg/m2 kg/m2 l/m2 kg/m2 kg/m2 kg/m2

(1) D’autres épaisseurs sont disponibles, nous consulter pour plus d’informations.

Les consommations données ci-dessus ne tiennent pas compte des pertes sur chantier

xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS=

: 10 kg : 25 kg : 25 kg : 25 kg : 15 l : 25 kg : 25 kg : 25 kg

CONSEILS DE PRO

collés

ISOLATION THERMIQUE PAR L'EXTÉRIEUR

SYSTÈMES WEBER.THERM XM ET WEBER.THERM XPM1

seaux sacs sacs sacs seaux sacs sacs sacs weber.therm XPM1 exclusivement weber.therm XM exclusivement

www.weber.fr - 2012

451


calé-chevillés

weber.therm XPM1 exclusivement

produits

* Unités de vente susceptibles d’être modifiées (1) D’autres épaisseurs sont disponibles, nous consulter pour plus d’informations.

452

S = surface des façades à isoler (ouvertures déduites) A = linéaire d’arêtes comprenant : • les arêtes d’angle des façades • les arêtes des tableaux et voussures P = périmètre du soubassement (déduction faite des portes et portes-fenêtres) C = nombre de chevilles/m2 (6,9 ; 8,3 ; 9,7 ; 11,1)

Plaques 120 x 60 cm

weber.therm XM exclusivement

CONSEILS DE PRO WEBER

SYSTÈMES WEBER.THERM XM ET WEBER.THERM XPM1

consommation

conditionnement

nombres de pièces

Accessoires rails de départ longueur 2,5 m rail de départ alu weber.therm 4 cm rail de départ alu weber.therm 6 cm rail de départ alu weber.therm 8 cm rail de départ alu weber.therm 9 cm rail de départ alu weber.therm 10 cm rail de départ alu weber.therm 11 cm rail de départ alu weber.therm 12 cm rail de départ alu weber.therm 14 cm rail de départ alu weber.therm 16 cm rail de départ alu weber.therm 18 cm rail de départ alu weber.therm 20 cm fixation des rails de départ sur la façade weber.therm NKU 045 Profil à clipser sur rail de départ pour finition épaisse Profil à clipser sur rail de départ pour finition semi-épaisse

10 002 398 10 002 426 10 002 228

PSE blanc weber.therm, 2 cm, 25 plaques PSE blanc weber.therm, 4 cm, 12 plaques PSE blanc weber.therm, 6 cm, 8 plaques PSE blanc weber.therm, 8 cm, 6 plaques PSE blanc weber.therm, 10 cm, 5 plaques PSE blanc weber.therm, 11 cm, 4 plaques PSE blanc weber.therm, 12 cm, 4 plaques PSE blanc weber.therm, 14 cm, 3 plaques PSE blanc weber.therm, 16 cm, 3 plaques PSE blanc weber.therm, 18 cm, 3 plaques PSE blanc weber.therm, 20 cm, 2 plaques

10 002 539 10 002 541 10 002 543 10 002 545 10 002 547 10 002 548 10 002 549 10 002 551 10 002 452 10 002 454 10 002 553

1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02

m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2

xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS=

: 18,00 m2 : 8,64 m2 : 5,76 m2 : 4,32 m2 : 3,60 m2 : 2,88 m2 : 2,88 m2 : 2,16 m2 : 2,16 m2 : 2,16 m2 : 1,44 m2

ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots

PSE gris weber.therm, 2 cm, 25 plaques PSE gris weber.therm, 4 cm, 12 plaques PSE gris weber.therm, 6 cm, 8 plaques PSE gris weber.therm, 8 cm, 6 plaques PSE gris weber.therm, 9 cm, 5 plaques PSE gris weber.therm, 10 cm, 5 plaques PSE gris weber.therm, 12 cm, 4 plaques PSE gris weber.therm, 14 cm, 3 plaques PSE gris weber.therm, 16 cm, 3 plaques PSE gris weber.therm, 18 cm, 3 plaques PSE gris weber.therm, 20 cm, 2 plaques

10 002 554 10 002 556 10 002 558 10 002 560 10 002 561 10 002 562 10 002 564 10 002 566 10 002 481 10 002 483 10 002 568

1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02

m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2

xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS=

: 18,00 m2 : 8,64 m2 : 5,76 m2 : 4,32 m2 : 3,60 m2 : 3,60 m2 : 2,88 m2 : 2,16 m2 : 2,16 m2 : 2,16 m2 : 1,44 m2

ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots

weber.therm collage, sac de 25 Kg weber.therm XM, sac de 25 Kg weber.therm XPM1, sac de 20 Kg

11 100 566 11 100 000

3 kg/m2 3 kg/m2 3 kg/m2

xS= xS= xS=

: 25 kg : 25 kg : 20 kg

sacs sacs sacs

weber.therm XM, sac de 25 Kg

11 100 000

9 kg/m2

xS=

: 25 kg

sacs

20 kg/m2

xS=

: 20 kg

sacs

xS=

m2

rouleaux

m2

Isolant : PSE blanc 120 x 60

Isolant : PSE gris 120 x 60

(1)

(1)

Calage de l’isolant

Sous-enduit sur isolant Sous-enduit et finition

réf.

10 002 200 10 002 201 10 002 202 10 002 243 10 002 203 10 002 204 10 002 205 10 002 244 10 002 245 10 002 246 10 002 247

weber.therm XPM1, sac de 20 Kg

Tissus d’armature

armature trame G2, rouleau de 1 x 50 m treillis renforcé maille 4 x 4 mm, rouleau de 1 x 25 m (pour soubassement) trame XPM1, rouleau de 1 x 50 m Fixation de l’isolant chevilles à frapper PVC à tête circulaire weber.therm NTKU 110 weber.therm NTKU 130 weber.therm NTKU 150 weber.therm NTKU 170 weber.therm NTKU 190 weber.therm NTKU 210 weber.therm NTKU 230 weber.therm NTKU 235 (clou d’expansion en acier) weber.therm NTKU 255 (clou d’expansion en acier)

10 002 374 10 002 375 10 002 376 10 002 377 10 002 378 10 002 379 10 002 380 10 002 381 10 002 382

baguette d’angle weber.therm A11, longueur 3 m baguette d’angle entoilée weber.therm A12, longueur 3 m baguette d’angle entoilée avec jonc PVC weber.therm XPM1 baguette d’angle EP8

10 000 461 10 000 468 10 002 227 10002625

Baguettes d’angles

Enduits de finition

weber.prodexor K+S, seau de 10 kg weber.unicor DPP, sac de 25 kg weber.unicor G, sac de 25 kg weber.unicor ST, sac de 25 kg weber.unipor pur, seau de 0,5 kg weber.cal F, sac de 25 kg weber.cal G, sac de 25 kg weber.cal PF, sac de 25 kg

www.weber.fr - 2012

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire

3,7 u/m linéaire 1 m/m linéaire 1 m/m linéaire

10 002 248

1,1

10 000 451 10 002 249

2 1,1 m2/m2

(code article selon teinte) (code article selon teinte) (code article selon teinte) (code article selon teinte) 10 000 039 (code article selon teinte) (code article selon teinte) (code article selon teinte)

C= 6,9 ; 8,3 ; 9,7 ; 11,1 chevilles / m2

1,02 1,02 1,02 1,02

m2/m2

xP= xP= xP=

: 25 mètres : 25 mètres : 25 mètres : 25 mètres : 25 mètres : 15 mètres : 15 mètres : 15 mètres : 15 mètres : 15 mètres : 15 mètres : 100 u : 37,5 mètres : 37,5 mètres

: 50

bottes bottes bottes bottes bottes bottes bottes bottes bottes bottes bottes boîtes bottes bottes

m2/m2

xS= xS=

: 25 : 50 m2

rouleaux rouleaux

u/m2 u/m2 u/m2 u/m2 u/m2 u/m2 u/m2 u/m2 u/m2 u/m2

xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS=

: 200 u : 200 u : 200 u : 200 u : 200 u : 200 u : 200 u : 100 u : 100 u

boîtes boîtes boîtes boîtes boîtes boîtes boîtes boîtes boîtes

xA= xA= xA= xA=

: 60 mètres : 75 mètres : 25 mètres : 62,5 mètres

bottes bottes bottes bottes

: 10 kg : 25 kg : 25 kg : 25 kg : 15 l : 25 kg : 25 kg : 25 kg

seaux sacs sacs sacs seaux sacs sacs sacs

m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire

3 4 4 0,15 17 17 17

xP= xP= xP= xP= xP= xP= xP= xP= xP= xP= xP=

kg/m2 kg/m2 kg/m2 kg/m2 l/m2 kg/m2 kg/m2 kg/m2

xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS=

Les consommations données ci-dessus ne tiennent pas compte des pertes sur chantier


fixé mécaniquement par rails ou

Plaques 50 x 50 cm

S = surface des façades à isoler (ouvertures déduites) A = linéaire d’arêtes comprenant : • les arêtes d’angle des façades • les arêtes des tableaux et voussures P = périmètre du soubassement (déduction faite des portes et portes-fenêtres)

produits

consommation

nombres de pièces

réf.

Accessoires rails de départ rail de départ alu weber.therm 6 cm, longueur 2,5 m rail de départ alu weber.therm 8 cm, longueur 2,5 m rail de départ alu weber.therm 10 cm, longueur 2,5 m rail de départ alu weber.therm 11 cm, longueur 2,5 m rail de départ alu weber.therm 12 cm, longueur 2,5 m rail de départ alu weber.therm 14 cm, longueur 2,5 m rail de départ PVC weber.therm toutes épaisseurs, 3 m

10 002 201 10 002 202 10 002 203 10 002 204 10 002 205 10 002 244 10 002 482

fixation des rails de départ sur la façade weber.therm NKU 045 Profil à clipser sur rail de départ pour finition épaisse Profil à clipser sur rail de départ pour finition semi-épaisse

10 002 398 10 002 426 10 002 228

rails de maintien et raidisseur (toutes épaisseurs) rail de maintien horizontal weber.therm, longueur 3 m rail de maintien vertical weber.therm, 20 cm, une fixation rail de maintien vertical weber.therm, 43 cm, deux fixations raidisseur vertical weber.therm, 47 cm

10 000 544 10 000 548 10 000 549 10 000 542

fixation des rails sur la façade weber.therm NKU 045, boîte de 100 a = maintien vertical par raidisseurs b = maintien vertical par rails 20 cm 1 fixation c = maintien vertical par rails 43 cm 2 fixations

conditionnement

10 002 398

m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire

xP= xP= xP= xP= xP= xP= xP=

3,7 u/m linéaire 1 m/m linéaire 1 m/m linéaire

xP= xP= xP=

1 1 1 1 1 1 1 1

PP GP

0,5x0,5 1x0,6

2 4 4 4

: 25 mètres : 25 mètres : 25 mètres : 15 mètres : 15 mètres : 15 mètres : 60 mètres : 100 u : 37,5 mètres : 37,5 mètres

bottes bottes bottes bottes bottes bottes bottes boîtes bottes bottes

m/m2 pièces/m2 pièces/m2 pièces/m2

xS= xS= xS= xS=

pièces/m2

xS=

: 100 u

boîtes

u/m linéaire u/m linéaire u/m linéaire u/m linéaire u/m linéaire

xA= xA= xA= xA= xA=

: 200 u : 200 u : 200 u : 200 u : 100 u

boîtes boîtes boîtes boîtes boîtes

1,7 1,7 -

PP GP

0,5x0,5 1x0,6 6,7a -

: 60 mètres : 100 u : 50 u : 100 u

bottes cartons cartons cartons

11b 15c 9c

maintien des bords de plaques aux angles chevilles à frapper PVC à tête circulaire weber.therm NTKU 130 weber.therm NTKU 150 weber.therm NTKU 170 weber.therm NTKU 190 weber.therm NTKU 210

10 002 375 10 002 376 10 002 377 10 002 378 10 003 379

PP : Petite Plaque 50 x 50 PSE weber.therm FM, 6 cm, 20 plaques PSE weber.therm FM, 8 cm, 14 plaques PSE weber.therm FM, 10 cm, 12 plaques PSE weber.therm FM, 11 cm, 10 plaques PSE weber.therm FM, 12 cm, 10 plaques PSE weber.therm FM, 14 cm, 8 plaques

10 002 213 10 002 214 10 002 215 10 002 190 10 002 191 10 002 242

1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02

m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2

xS= xS= xS= xS= xS= xS=

: 5,00 m2 : 3,50 m2 : 3,00 m2 : 2,50 m2 : 2,50 m2 : 2,00 m2

ballots ballots ballots ballots ballots ballots

GP : Grande Plaque 100 x 60 PSE weber.therm FM, 6 cm, 10 plaques PSE weber.therm FM, 8 cm, 7 plaques PSE weber.therm FM, 10 cm, 6 plaques PSE weber.therm FM, 11 cm, 5 plaques PSE weber.therm FM, 12 cm, 5 plaques PSE weber.therm FM, 14 cm, 4 plaques

10 002 211 10 002 212 10 002 192 10 002 193 10 002 194 10 002 225

1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02

m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2

xS= xS= xS= xS= xS= xS=

: 6,00 m2 : 4,20 m2 : 3,60 m2 : 3,00 m2 : 3,00 m2 : 2,40 m2

ballots ballots ballots ballots ballots ballots

weber.therm XM, sac de 25 Kg

11 100 000

9 kg/m2

xS=

: 25 kg

sacs

Isolant : PSE blanc avec rainure

Sous-enduit sur isolant Tissus d’armature

4 4 4 4 4

armature trame G2, rouleau de 1 x 50 m treillis renforcé maille 4x4 mm, rouleau de 1 x 25 m (pour soubassement)

10 002 248

1,1 m2/m2

xS=

: 50 m2

rouleaux

10 000 451

2 m2/m2

xS=

: 25 m2

rouleaux

baguette d’angle weber.therm A11, longueur 3 m baguette d’angle entoilée weber.therm A12, longueur 3 m baguette d’angle entoilée avec jonc PVC weber.therm XPM1 baguette d’angle EP8

10 000 461 10 000 468 10 002 227 10002625

xA= xA= xA= xA=

: 60 mètres : 75 mètres : 25 mètres : 62,5 mètres

bottes bottes bottes bottes

xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS=

: 10 kg : 25 kg : 25 kg : 25 kg : 15 l : 25 kg : 25 kg : 25 kg

seaux sacs sacs sacs seaux sacs sacs sacs

Baguettes d’angles

Enduits de finition

weber.prodexor K+S, seau de 10 kg weber.unicor DPP, sac de 25 kg weber.unicor G, sac de 25 kg weber.unicor ST, sac de 25 kg weber.unipor pur, seau de 0,5 kg weber.cal F, sac de 25 kg weber.cal G, sac de 25 kg weber.cal PF, sac de 25 kg

(code article selon teinte) (code article selon teinte) (code article selon teinte) (code article selon teinte) 10 000 039 (code article selon teinte) (code article selon teinte) (code article selon teinte)

1,02 1,02 1,02 1,02

m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire

3 4 4 0,15 17 17 17

kg/m2 kg/m2 kg/m2 kg/m2 l/m2 kg/m2 kg/m2 kg/m2

ISOLATION THERMIQUE PAR L'EXTÉRIEUR

Plaques 100 x 60 cm

CONSEILS DE PRO

SYSTÈME WEBER.THERM XM

Les consommations données ci-dessus ne tiennent pas compte des pertes sur chantier

www.weber.fr - 2012

453


calé-chevillé

S = surface des façades à isoler (ouvertures déduites) A = linéaire d’arêtes comprenant : • les arêtes d’angle des façades • les arêtes des tableaux et voussures P = périmètre du soubassement (déduction faite des portes et portes-fenêtres) C = nombre de chevilles par m2 (8 ; 10,4 ; 12,5)

Plaques 120 x 40 cm

weber.therm XPM1 exclusivement

produits

(1) D’autres épaisseurs sont disponibles, nous consulter pour plus d’informations.

* Unités de vente susceptibles d’être modifiées

weber.therm XM exclusivement

CONSEILS DE PRO WEBER

SYSTÈMES WEBER.THERM XM ULTRA 22

consommation

conditionnement

Accessoires rails de départ longueur 2,5 m rail de départ alu weber.therm 4 cm rail de départ alu weber.therm 5 cm rail de départ alu weber.therm 6 cm rail de départ alu weber.therm 7 cm rail de départ alu weber.therm 8 cm rail de départ alu weber.therm 9 cm rail de départ alu weber.therm 10 cm rail de départ alu weber.therm 11 cm rail de départ alu weber.therm 12 cm

10 002 200 10 002 587 10 002 201 10 002 538 10 002 202 10 002 243 10 002 203 10 002 204 10 002 205

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

fixation des rails de départ sur la façade weber.therm NKU 045 Profil à clipser sur rail de départ pour finition épaisse Profil à clipser sur rail de départ pour finition épaisse

10 002 398 10 002 426 10 002 228

3,7 u/m linéaire 1 m/m linéaire 1 m/m linéaire

xP= xP= xP=

: 100 u : 37,5 mètres : 37,5 mètres

1 m/m linéaire

xP=

: 37,5 mètres

réf.

Profil à clipser sur rail de départ pour finition épaisse

10 002 426

weber.therm ultra 22, 2 cm, 27 plaques weber.therm ultra 22, 3 cm, 18 plaques weber.therm ultra 22, 4 cm, 14 plaques weber.therm ultra 22, 5 cm, 11 plaques weber.therm ultra 22, 6 cm, 10 plaques weber.therm ultra 22, 7 cm, 8 plaques weber.therm ultra 22, 8 cm, 7 plaques weber.therm ultra 22, 9 cm, 6 plaques weber.therm ultra 22, 10 cm, 6 plaques weber.therm ultra 22, 12 cm, 5 plaques

10 002 521 10 002 522 10 002 523 10 002 524 10 002 525 10 002 526 10 002 527 10 002 528 10 002 529 10 002 530

Isolant : weber.therm ultra 22 (120 x 40)

Calage de l’isolant

weber.therm collage, sac de 25 kg

Sous-enduit sur isolant

weber.therm XM, sac de 25 Kg

Tissus d’armature

armature trame G2, rouleau de 1 x 50 m treillis renforcé maille 4x4 mm, rouleau de 1 x 25 m (pour soubassement) trame XPM1, rouleau de 1x50 m

m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire m/m linéaire

xP= xP= xP= xP= xP= xP= xP= xP= xP=

: 25 mètres : 25 mètres : 25 mètres : 25 mètres : 25 mètres : 25 mètres : 25 mètres : 15 mètres : 15 mètres

nombres de pièces bottes bottes bottes bottes bottes bottes bottes bottes bottes boîtes bottes bottes

m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2 m2/m2

xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS=

: 12,96 m² : 8,64 m² : 6,72 m² : 5,28 m² : 4,8 m² : 3,84 m² : 3,36 m² : 2,88 m² : 2,88 m² : 2,4 m²

11 100 566

3 kg/m2

xS=

: 25 kg

sacs

11 100 000

9 kg/m2

xS=

: 25 kg

sacs

10 002 248

1,1

m2/m2

xS=

: 50 m2

rouleaux

10 000 451 10 002 249

2 1,1

m2/m2 m2/m2

xS= xS=

m2

: 25 : 50 m2

rouleaux rouleaux

u/m2

xS=

: 100 u

boîtes

u/m2

xS= xS= xS= xS=

: 100 u : 100 u : 100 u : 100 u

boîtes boîtes boîtes boîtes

xA= xA= xA=

: 60 mètres : 75 mètres : 25 mètres

bottes bottes bottes

: 10 kg : 25 kg : 25 kg : 25 kg : 15 l : 25 kg : 25 kg : 25 kg

seaux sacs sacs sacs seaux sacs sacs sacs

1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02 1,02

ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots ballots

Fixation de l’isolant

bouchon PSE pour montage à fleur weber.therm bouchon PSE chevilles à visser PVC à tête circulaire weber.therm STRU 115 weber.therm STRU 135 weber.therm STRU 155 weber.therm STRU 175

Baguettes d’angles

10 002 404 10 002 383 10 002 384 10 002 385 10 002 386

baguette d’angle weber.therm A11, longueur 3 m baguette d’angle entoilée weber.therm A12, longueur 3 m baguette d’angle entoilée avec jonc PVC weber.therm XPM1

Enduits de finition

weber.prodexor K+S, seau de 10 kg weber.unicor DPP, sac de 25 kg weber.unicor G, sac de 25 kg weber.unicor ST, sac de 25 kg weber.unipor pur, seau de 0,5 kg weber.cal F, sac de 25 kg weber.cal G, sac de 25 kg weber.cal PF, sac de 25 kg

10 000 461 10 000 468 10 002 227

(code article selon teinte) (code article selon teinte) (code article selon teinte) (code article selon teinte) 10 000 039 (code article selon teinte) (code article selon teinte) (code article selon teinte)

C= 8 ; 10,4 ; 12,5 chevilles / m2

u/m2 u/m2 u/m2

1,02 m/m linéaire 1,02 m/m linéaire 1,02 m/m linéaire

3 4 4 0,15 17 17 17

kg/m2 kg/m2 kg/m2 kg/m2 l/m2 kg/m2 kg/m2 kg/m2

xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS= xS=

Les consommations données ci-dessus ne tiennent pas compte des pertes sur chantier

454

www.weber.fr - 2012


ultra Performant au

lambda de 0,022 www.weber.fr

L’isolant weber.therm ultra 22 Isolation Maximale pour une épaisseur minimale R = 5,45 pour une épaisseur de 12 cm !

www.weber.fr - 2012

CONSEILS DE PRO

aérienne sur un isolant

ISOLATION THERMIQUE PAR L'EXTÉRIEUR

Weber, 35 ans d’expérience en ITE et leader sur le marché européen a développé pour vous Professionnels weber.therm XM ultra 22, le système ITE à la Chaux

455

FR_Chapitre_ITE_Guide2012  

Guide Weber 2012 Chapitre ITE

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you