Issuu on Google+

Portrait M.Allain Autunno Inscription Fatto A Mano Le Coin Des Vieilles Tiges Who’s Who World Ducati Week Salon Le Club Ducati Store Liege Presentation De Patrick


N°31 - janvier 2014 Calendrier

3

Editorial

4

Portrait

7

Autunno

12

Inscription

21

Fatto a Mano

22

Autunno

30

Le Coin des Vieilles Tiges

32

Who’s Who D.O.C. BELGIUM

38

World Ducati Week

40

Le Club

43

Salon Auto/Moto

44

Ducati Store Liège

46

Présentation de Patrick

48


E D I TO Pa r Fre d 10 ans mes amis ! Qui aurait pu miser sur la détermination, la résistance et la pugnacité de quelques uns d’entrenous dix ans plus tôt lorsqu’ils bâtissaient les fondations d’un club qui s’impose aujourd’hui comme une référence

dans l’univers Desmo Owners Club ? Pas grand monde ? Je ne sais pas mais en tous cas, nous sommes toujours là aujourd’hui et bien là car en 2014, on peut affirmer sans prétention que nous créons chaque saison, l’événement en Belgique et en

4

dehors de nos frontières ! 10 ans que notre Desmo Owners Club propose aux Ducatistes, une multitude d’occasions de partager notre passion commune, de faire des connaissances, de profiter pleinement de

la vie au guidon de nos belles, bref 10 ans que nous prenons du plaisir à VOUS faire plaisir ! Vous l’avez compris, 2014 sera LA saison à ne rater sous aucun prétexte puisque nous fêterons dignement notre dixième anniversaire sur la Red Planet !

DESMOPASSION N°31/2014

Pour l’occasion, nous avons donc décidé de renforcer encore notre visibilité et notre position dans le paysage desmodromique belge ainsi que sur la scène internationale en nous parant dorénavant d’un nouveau nom : D . O . C BELGIUM DUCATI SUD BELGIO, le club belge qui a fait du sud du pays son terrain de jeu favori ! Mais le plus important ne se trouve pas là mais bien dans les nombreuses activités spéciales «10 ans» que nous vous proposons de partager une fois de plus ensemble tout au long de cette saison anniversaire. Au programme, un WDW2014 «Spécial 10 ans» mais surtout, des balades toujours plus nombreuses et mieux sécurisées, des voyages à l’étranger (petite ou longue distance), la D.O.C BELGIUM Track Day Experience, un


proposer une expérience en ligne de meilleure qualité via nos médias.

stage de maîtrise, des visites, du MotoGP, un rassemblement Sport & Classic et surtout, de la convivialité ! Ne tardez pas à bloquer les dates dans votre agenda. 2014 sera aussi pour le club, celui d’un virage, abordé sur les sliders par votre magazine, pour son passage, comme nos motos, au tout électronique.

Plus qu’une nécessité économique, le passage à une version digitale nous permettra de vous

Ne tardez donc pas à télécharger l’App « ISSUU Reader » qui en plus de notre website, vous permettra de le lire où il vous chante au moyen d’une tablette ou d’un smartphone. Les adeptes du papier pourront toujours l’imprimer au départ de l’application ou encore le commander en ligne via notre hébergeur (procédure à venir). En 2014, nous poursuivrons nos efforts pour développer une communication de qualité. A cet effet, nous inaugurerons prochainement un tout nouveau site internet ainsi qu’un forum de discussion remis à neuf et réorganisé pour plus de confort et d’envie de partager vos expériences. Enfin, au rayon confort, votre Welcome Kit 2014 vous sera cette fois transmis par voie postale ! Et si vous avez terminé la

6

DESMOPASSION N°31/2014

procédure d’adhésion avant le 31.01.14, vous pourrez profiter du t-shirt collector « 10 Years of Passion ». Et pour couronner le tout, nous vous réservons une magnifique soirée qui célébrera comme il se doit 10 ans de passion ! Au delà de ces bonnes nouvelles et au nom du conseil d’administration, je vous remercie, vous les membres du club mais également nos partenaires d’être là ( !) ; que ce soit depuis quelques jours seulement ou depuis nos débuts car sans vous, cette belle aventure n’aurait pas survécu à la … Passion ! Grazie mille è a presto ! Frédéric Président

LAURENT


P ORT R A IT D ’ UN M EC PA S C OMME LES AUTRES Pa r A L L A I N Vous en connaissez beaucoup, vous, des types qui sont tombés dedans depuis soixante ans et qui écument toujours les circuits sur des motos de course, un chrono greffé dans le cerveau ? J’en ai déniché un, perfusé ritales, très représentatif du genre …  Allain, c’est le surnom qu’on lui a donné il y a bien longtemps sur les circuits français, se définit lui-même comme un « trépané » de motos italiennes classiques: il en a une collection chez lui, toutes en état « concours », qu’il entretient amoureusement. Quelques Morini, dont une 250 Settebello de course, une 175 Tresette de course aussi, une 125 Corsaro … coursifiée, une autre de route et une Ducati 239 MK3 de 1975 pour la balade !

mur. Là, ils grimpaient sur les motos et imitaient à pleins poumons et comme ils pouvaient le vrombissement des monstres mécaniques … De retour à Paris, plus tard, à 17 ans, il commence à vivre sa passion sur une Morini 125. A 18 ans, première course, à Montlhéry. Là, G. Carniel (champion de France, 2ème en 250 Ducati au BO 1971), qui l’a « adopté », lui propose

de piloter une Morini 175 Tresette en championnat et en national (sport). Propulsé au milieu du gratin de l’époque parmi les groupes inter et nationaux, malgré un départ en fond de grille, il rattrape « Le Maître » Carniel, le dépasse et se permet de terminer second dans sa catégorie. Oui, oui, la moto de Carniel avait des problèmes de carburation … N’empêche !

A Dakar où il vivait quand il avait 6 ans, il était comme fou en voyant les HD WL de 1943 conduites par les gendarmes maritimes (son papa était dans la marine). Avec son copain « Foufana », ils avaient trouvé comment approcher en cachette ces monstres mécaniques dans leur garage, en se faufilant dans le trou d’un

DESMOPASSION N°31/2014

7


… Une autre époque ! C. Ravel, C. Léon, Tchernine et Rougerie (morts en course), G. Jumeaux, M. Laprie, Gaillard, Roca et bien d’autres parmi ses copains de l’époque portent des noms qui nous rappellent bien des choses, à nous, les gamins des années 60’/70’ ! C’est ce qui s’appelle bien c o m m e n c e r. Plus tard, Allain participe aux coupes du salon, aux coupes Eugène Mauve, au championnat, à des Criteriums avec les

anciennes célébrités qui se battaient sur la piste comme des chiffonniers, mais qui étaient tous potes et se retrouvaient après la course pour faire la fête

Et puis Vigreux et Beltoise, dont Allain nous dit qu’il n’en connaissait que le c. parce qu’ils étaient toujours devant … Il participe à des épreuves


d’endurance plus tard encore, pour un team hollandais, sur une Laverda SFC ex-usine avec son pote Serge, de nombreuses courses de côtes, sur Morini, Aermacchi 250 et 350, Laverda SF, Bultaco ou encore Motobécane, des courses du Criterium Laverda, etc … Allain tâte avec succès encore de la course sur quatre roues aussi (circuits en protos et rallye), sur Abarth et d’autres marques. Là, ses figures spectaculaires lui valent

un autre surnom, celui de « L’angoisse », bien qu’il n’ait jamais envoyé de voiture dans le décor. A en juger par certaines photos, il s’en est néanmoins quelques fois fallu de peu !

Mais sur piste, c’est à moto qu’il vit le plus passionnément. Durant plus de 30 ans de carrière comme photographe de presse, il couvre tous les conflits


d’Afrique et des pays arabes (même pas peur !). Entre ses reportages de guerres, Il trouve quand même le temps d’essorer la poignée sur les circuits, ou encore celui de faire des virées sur ses motos ou d’autres (Honda, Moto Guzzi) et même en HD aux USA (route 66) et en Australie.

10

Il connaît bien Francorchamps, Gedinne et Chimay, qu’il a appréciés ! Et en évoquant Gedinne, il se rappelle avec plaisir quelques arsouilles mémorables avec des fous furieux belges … Après avoir vécu longtemps à Paris, il profite maintenant dans le

DESMOPASSION N°31/2014

Luberon d’une retraite qu’il apprécie pour le temps qu’il peut consacrer à sa passion. Il ne rate pas une course de côte, une montée historique, une démo ou une « journée piste » sur ses Morini. Amateur éclairé de belles mécaniques à quatre roues aussi, il a restauré minutieusement


(2 ans !) une Triumph TR3 qu’il conduit l’été sur les belles départementales du Luberon. Il y a deux semaines, il est allé passer une journée à Alès (oui oui, en janvier !) où il a rejoint un vieux copain d’arsouille (Franck Riva) : il a roulé sur l’Aermacchi 408 de son pote suisse et s’est encore permis de claquer une belle pendule. D’ailleurs, cette 408 Ala d’Oro lui a tapé dans l’œil, et il pourrait bien craquer !

VTT tous les jours, natation et le WE, rock and roll/ lambada: Allain mord dans la vie à pleines dents ! En habitant à 1h30 d’Alès, à 1h de Lédenon et du Luc, avec des côtes tout près de chez lui, il peut s’adonner à la moto à cœur joie et il en profite pleinement … Belle rencontre vraiment, celle d’un vrai passionné et en plus, un type bien !!!

Si une prothèse totale à la cheville gauche et une autre au genou droit requièrent un suivi sérieux et régulier, ce n’est sûrement pas ça qui arrêtera ou ralentira ce gamin de 66 ans ! Gamin, oui, parce qu’une fois la combine de cuir enfilée et le casque sanglé, c’est GROS GAZ !

DESMOPASSION N°31/2014

11


AU T U N N O Pa r G i a n m a rco Cette histoire commence le mardi 10 septembre 2013: je reçois un petit mail du DSB avec une invitation à participer à une sortie du club et quelques mots clés (une partie de billard avec virolos à gogo garantis), L’AUTUMNO ! N’ayant jamais eu (ou pris) le temps de me joindre et de participer à une sortie de ce genre, qui plus est avec mon club préféré, je ne réfléchis pas 3 secondes et fais suivre le mail à quelques amis ducatistes et ou motards pour leur demander qui en veut ... Les réponses arrivent:

12

comme en règle générale, « pas le temps » ou « oui, mais pas toute la journée » ou encore « pas la bonne date » ... Bref, apparemment, pas d’ami partant pour la balade. Je pense que j’irai seul (comme souvent) à moto sur le lieu du rassemblement pour prendre un grand bol de céréales bolognaises, profiter de cette ambiance chaleureuse parmi tous ces amateurs d’Italiennes ou autres machines au coeur vrombissant. Et ensuite, lorsque toutes mes céréales préférées s’en seront allées toutes en choeur, je retournerai

DESMOPASSION N°31/2014

finir mon dimanche à mes occupations économiques et familiales. Sauf que ... cette fois-ci, finalement, un ami me confirme vouloir en être ... Super ! Contact téléphonique, organisation de la journée, préparation de nos motos ... Bref tout le toutim pour participer à L’AUTUNNO... Quelques dodos plus tard, enfin le 6 octobre ! Le rendez-vous était prévu chez moi, départ à 8h00 (après un bon espresso) et c’est chaudement vêtus que mon


WWW.DUCATISAMBREVILLE.BE

PLUS D’INFOS SUR :

(Ouverture du showroom début Mars)

notre atelier restera ouvert


ami et moi sommes partis pour une petite heure de route jusqu’à Sambreville. Première étape sans souci, après une petite pause à la pompe pour remplir à ras bord les réservoirs et en profiter pour se réchauffer un poco (fraîcheur matinale) ... Arrivée ensuite chez le concessionnaire à Sambreville, assez tôt d’ailleurs, car personne n’est sur place à part les responsables de la concession. Ma première impression fut que tout le monde était déjà parti

14

et que nous étions arrivés trop tard. Le temps de garer les motos, de se dévêtir un chouïa et d’aller se réchauffer dans le show-room de la concession et nous vîmes les motos arriver d’abord au compte-goutte et ensuite en gouttes plus serrées ... Quelques saluts, quelques échanges et discussions plus tard, voilà que les responsables nous rassemblent tous, plus près les uns des autres, afin de nous communiquer les consignes habituelles mais combien précieuses pour ce genre d’évènement.

DESMOPASSION N°31/2014

Un petit mot pour rire, ça aussi c’est important, et nous nous organisons pour les groupes ... Je n’ai pas trop l’habitude de choisir, ni de rouler dans un groupe, j’écoute donc attentivement les conseils de mon ami Giuseppe et décide de lui faire confiance et de le suivre dans son groupe, dit « intermédiaire » ... Après un rapide coup d’oeil à «l’équipe» qui formera notre groupe et surtout au « genre d’engins » utilisés par nos coéquipiers, je pense que ce sera «tranquille» mais quand même ...


FLASHEZ

SUR LE NOUVEAU COYOTE RIDER* Radars fixes

Radars mobiles

Confiance éclaireur Prévention somnolence

Reconnaissance vocale

Limitations de vitesse

Mode bouchons

Bluetooth®

Écran tactile

*Inclus: Nouveau Coyote | Kit Moto | Abonnement de 6 mois

Accessoires également disponibles séparément Oreillettes Bluetooth 59,90€

Kit Moto 49,90€

LE NOUVEAU COYOTE

LE MEILLEUR DES COYOTES

www.coyotesystems.be


doigts. Un petit tronçon de route nous a d’ailleurs permis d’apprendre à «maîtriser et contrôler» notre moto sur une asphalte apparemment «verglacée», glissante à souhait ... En réalité, simplement une route asphaltée, mais sans asphalte apparent, celui-ci étant recouvert par une couche de « gravillons « tout frais ..... Les moteurs démarrés pour chauffer, nous nous préparons convenablement : tenue et protections ajustées au mieux, casque vissé et gants enfilés, c’est parti mon kiki ... (comme on dit)

que l’occasion se présente à lui, la confiance s’installe et le trip est fantastique. Quelques fois une accélération franche s’ouvre à l’avant et, tel un élastique s’étirant, l’arrière du groupe suit et reste «accroché».

Les 2 premiers kilomètres passés, Je cherche ma place dans le groupe des dix et préfère rester à l’arrière du groupe, dans les 2 ou 3 derniers ... et je m’y sens bien ...

Des villes, des villages, des nationales ou des routes campagnardes revêtues d’un billard à l’Italienne ou d’un gruyère « à la Belge » se succèdent: nos montures en dévorent chaque centimètre où par ici l’inclinaison est au top, ou par là le freinage est limite. Bref des sensations vibrantes transmises par les gommes jusqu’au guidon, qui remontent jusqu’au dernier des cheveux (pour ceux qui en ont encore …) ou jusqu’au bout des

Les kilomètres suivants défilent et les virolos s’enchaînent. Je garde ma place dans le groupe, mais dépasse parfois mon ami, placé juste devant moi, pour lui faire un petit signe sympa; il me rend la politesse dès

16

DESMOPASSION N°31/2014

Je me suis surpris à penser « ils sont forts au DSB » c’est quand même pas facile de se « mouvoir « sur ce genre de route avec autant de chevaux à la roue arrière et surtout avec des freins qui freinent de Dieu le père ... Ce n’est que bien plus tard que j’ai appris que «la route verglacée de gravillons» avait été refaite (ou saccagée, c’est selon) la veille ou l’avant-veille ... Ouf, l’honneur du DSB est sauf, ils ne l’avaient pas fait exprès ... Arrive la mi-journée (enfin je crois, je ne sais pas quelle heure il est ...) nous arrivons au Stop for Diner. Machines au ralenti, nous suivons le mouvement de la troupe


et nous nous faufilons entre les autres engins, sous les yeux émerveillés d’une bande de gosses présents sur la placette, avant de couper les moteurs rutilants de bonheur. Tout à coup avec le dernier moteur qui s’arrête, c’est un silence médiéval qui s’installe, et sur tous les visages, un grand sourire qui parle. Un petit réconfort, une parole ou une tape sur l’épaule achèvent la première partie de l’AUTUNNO: contemplation des engins stationnés ici et là sur la petite place et une vision de l’Italie m’apparaît (nous nous

sommes tous vraiment garés comme en Italie) ... Direction le resto, que je qualifierai de sympa, service rapide et convivial.

Un spaghetti et un espresso plus tard et nous voilà de nouveau près de nos machines, pour de nouveau grignoter du bitume. Un petit signe pour qui


veut faire le plein de son bidon (pas le ventre, celui de sa moto) et je me dirige vers la pompe à essence toute proche de la placette. Mes compagnons du jour et mon ami démarrent vers la droite et je pars vers la gauche pour un plein d’essence. Pompe à vendre ??? Je suppose que je ne suis pas le seul à m’être fait surprendre par ce gag ... J’enfourche ma moto et repars dans le bons sens, pensant rattraper mes camarades à la prochaine station-service. 3 km plus au nord, je trouve une pompe à essence mais pas mes compagnons de route. J’en profite pour faire le plein et j’enfourche ma moto (enfourcher pour moi veut dire : monter qui que ce soit ou quoi

que ce soit, mais surtout très vite) et je roule et je tourne et je retourne et je re-roule pour me rendre à l’évidence : j’ai perdu mon groupe ... mes « collègues « ... Mince alors je ne connais même pas le nom du charmant petit bled où je me suis arrêté, près de tous ces charmants gosses aux yeux émerveillés ... Rattraper mon groupe au plus vite: mon cerveau me dit de prendre telle direction, mes bras veulent aller dans une autre direction, ma moto à l’air de vouloir plutôt prendre encore une autre direction … Mes jambes ne veulent pas bouger. Finalement, mon instinct me recommande de retourner au resto (que je qualifierai de … voir plus haut). Arrivé au resto, je respire

de soulagement car je vois encore des motos sur la placette: ouf, je ne suis pas tout seul ... Je me gare et dare-dare retourne à l’intérieur du resto ... (que je … voir toujours plus haut) pour tomber sur notre cher président, que j’attrape au vol et auquel j’avoue avoir «perdu» mon groupe et lui demande quelle direction prendre pour le rattraper... au plus vite. Très calmement et intelligemment (c’est certainement pour cela que notre président est président ), il me réconforte en me proposant de faire la route avec lui dans son groupe. Mais quelle bonne idée ! Je n’y avais même pas pensé. Du coup, j’envoie vite un SMS à mon copain afin de le rassurer lui et mon ancien groupe, lui dire de ne pas m’attendre car je rentrerai avec un autre groupe. Je croyais que mon groupe (le premier) m’attendait quelque part sur le trajet et je ne voulais pas le faire attendre pour rien. Mon nouveau groupe

18

DESMOPASSION N°31/2014


19 & 20 avril: portes ouvertes 18, 19 & 20 juillet: WDW! 20 & 21 septembre: portes ouvertes

Notre calendrier:

22 ans passion pour Ducati SpĂŠcialitĂŠ: tuning cartographie

HERZELE


se prépare et j’y jette un rapide coup d’œil. Fred me présente à mes nouveaux compagnons et précise en bon gestionnaire de groupe que je fais maintenant partie intégrante de la bande. Mes nouveaux compagnons sont tous sympas (merci, NDLR), par contre c’est de la grosse cylindrée ... On se met en route et l’histoire se répète comme au début: les kilomètres défilent et les virolos s’enchaînent, je «prends» ma place dans le groupe et, respectant ma philosophie de la matinée, je reste plutôt dans les 3 du fond ... Finalement tout est pareil à mon premier groupe, celui du matin ...

Sauf que je me rends compte de suite que ce sont de bons rouleurs ... Heureusement, mon président m’avait rassuré en me disant qu’on attendrait tout le monde à chaque grosse intersection. Je n’ai pas eu le temps de voir les grosses intersections : ça roulait bien, même très bien ... J’ai levé la main et demandé juste une « pause pipi ». En effet, j’avais l’impression d’avoir roulé plus longtemps que durant la matinée ... Et quelle que soit la cylindrée des motos, dans mon nouveau groupe, c’était des t’udieux de rouleurs ... (re-merci ! NDLR)

A la fin de la balade, j’ai retrouvé mes camarades de la matinée mon groupe, et mon ami qui m’attendait sereinement une bonne bière à la main : sms bien reçu … Après avoir salué nos compagnons de route d’un jour et enfourché nos motos, nous avons repris une dernière fois la route en direction de nos pénates pour retrouver nos petite familles restées sagement au coin du feu (en fait je n’en sais rien si elles sont restés au coin du feu, mais c’est une bonne fin … ). A presto pour une prochaine balade ! Gianmarco

20

DESMOPASSION N°31/2014


I N S C RIP T IO N Pa r l e S t a ff

Suite aux nouvelles instructions de DUCATI et à notre volonté d’optimaliser la mise à disposition des Welcome Kit, il est désormais IMPERATIF que vous soyez enregistré sur DUCATI.COM. En effet car une fois connecté à votre profil et en cliquant sur l’onglet MY CLUB (voir illustration), vous devrez y imprimer votre DOC MEMBER CARD provisoire (dans l’attente de la réception de votre welcome kit 2014) sur laquelle figure votre numéro de membre, le sésame qui vous permettra de disposer de nombreux avantages lors des événements que nous organisons. Ne négligez pas cette étape car il vous sera désormais demandé de présenter systématiquement votre carte de membre lors de chacun de nos événements.

P.S : Fonctionne uniquement si vous utilisez les mêmes coordonnées que celles dont nous disposons (e-mail, adresse, etc ...) Qui n’a jamais rêvé de se faire «sa moto»?


FAT TO A M A NO Pa r Bru n o Du rêve à la réalisation, il y a une marge énorme: il ne suffit pas de disposer d’un matériel de professionnel et de savoir s’en servir, il est nécessaire d’être compétent, patient, et de se donner du temps, beaucoup de temps ! Et en parlant de compétence, il faut encore distinguer celles du pro qui applique des règles préétablies par des concepteurs et celles du concepteur, bien plus pointues. Christian Carton s’est fait SA moto, ou plutôt, il la termine.

22

Dans sa famille, ils sont tous «tombés dedans» quand ils étaient petits. Dans la moto italienne, ça tombe bien pour nous. Son frère Jean-Marie, féru de mécanique et de fins réglages, a couru en Laverda, ses deux neveux roulent en Ducati (souvenez-vous du proto de Julien, DP 15). Les compétences mécaniques des jumeaux ont été remarquées par un certain Monsieur Godet qui s’est attaché leurs services pour la construction des magnifiques motos Vincent. Comme carte de visite pour la famille, c’est plutôt pas mal, non ?

DESMOPASSION N°31/2014

Christian roule en Ducati depuis l’âge du permis, et depuis de nombreuses années uniquement sur piste (Superlight, 996, 996 RS). Il y a cinq ans, il s’est lancé un défi de folie: se construire un proto de piste de maximum 130 kilos tout habillé ... Mais pas un 250 ! Sans trop de détails, voici la réalisation: La base: un bloc de 900 SS (89) pour le couple et un cadre de TT2 (KGM Mécanique, Dreux) pour sa légèreté et son côté classique, modifié pour


recevoir le dit-bloc. Chaque élément aura fait l’objet de choix dictés par le respect du cahier des charges: efficacité et poids minimum, le tout sans négliger l’esthétique et la finition, ce qui demande plus de recherche et de temps encore !

Gros travail sur le moteur: suppression du volant et de l’alternateur (carter gauche maison, admirez l’usinage!), allumage maison reporté côté droit sur l’embrayage, boîtier programmable Ignitech, pistons HC, vilebrequin allégé, poulies ergal

réglables, carter d’embrayage retravaillé, kit carbus Dell’Orto Malossi de 42,5 (ressorts maison! et boisseaux modifiés) avec pipes ultracourtes maison de gros diamètre (évidemment polies), cloche et noix d’embrayage ergal et kit disques garnis alu Surflex ...

DESMOPASSION N°31/2014

23


Ce qui est encore d’origine ? Euh ... Le démarreur et un radiateur d’huile chipé à une 1098 ... Côté échappement, du sur mesure partout ! Collecteur maison de 50 mm de section en inox (visez les soudures!) et pots courts inox, avec un petit clin d’oeil aux Laverda 750 SFC pour le pot bas côté gauche  ;-) , le pot arrière trouvant naturellement sa place en-dessous du dosseret vu la disposition de la culasse. Quelques données en bref: Suspensions: fourche Ohlins FG43, origine Aprilia RSV1000R, amortisseur AR Wilbers sur mesure, ressort de 75 Nm, longueur 150 mm, réglage d’assiette, amortisseur de direction Ohlins.

poli ... Roue AV Marchesini magnésium de 3,5’’ à 3 branches et axe alu. Frein AV: deux disques flottants Brembo de 320 mm, étriers axiaux Brembo 34/30 taillés dans la masse,

Té supérieur magnésium (origine 916 Corsa), té inférieur CNC ergal. Gros travail aussi sur le bras oscillant (origine 900 SS 91), évidé et

24

DESMOPASSION N°31/2014

maître-cylindre axial de 13 mm. Roue AR Dymag magnésium de 4,5’’ à 3 branches. Frein AR: AP racing GP 125 cc taillé dans la masse (excusez du peu), 2 pistons (25,4 mm), disque alu de 220 mm,


190 g ... Habillage: réservoir TT2 (17 L) modifié pour laisser de la place au carbu arrière, selle de TT2 modifiée et carénage (tête de fourche) TT FI largement modifié (découpes, autre plexi) ... Visserie complète en titane (140 vis!) Batterie lithium 4,6 Ah (690 g!), suffisante pour 3 runs de 20 min sur piste. Chrono Athon Starlane (Athon XS GPS, chrono, régime, vitesse et shift light) Démultiplication: 15 X 37 Finalement, vous avez bien lu, ce qui n’a pas été fabriqué sur mesure a été modifié, et largement modifié ! On parle chiffres ? Vous êtes assis ???

DESMOPASSION N°31/2014

25


Dans ce tome 4 (oui 4!), Marc Poels retrace la période de la 748 Desmoquattro à la fin des Mostros à carbus en passant par les 851 de long en large, les SS à carbu Mukini, des Bimota, les 888 et même le Supermono À mettre entre toutes les mains d’urgence!

Offre Spéciale pou 45€ (au lieu de 49.9r les membres!! 0€) + 8€ de fdp. à verser sur le com pte

de Marc POELS en précisant le Tome et votre appartena IBAN B E 2 4 6 1 1 nce au club : 4 5799 2038

26

DESMOPASSION N°31/2014


P a r i large-

beaucoup de temps ! Ainsi, les essais à Croixen-Ternois de l’été dernier ont révélé des res-

Puissance approximative: plus de 90 CV (et moteur plein partout grâce à l’allumage Ignitech) Régime maxi: 9500 Trs/ min Et enfin ... le scoop: poids avec batterie et huile (vérifié !): à peine plus de 127 kg !!!

ment réussi, même s’il reste des modifications à faire. En effet, chaque étape, chaque évolution de la machine doivent être validées par des essais (sur piste), et comme celles-ci requièrent souvent un travail de conception, cela prend du temps,

sorts de fourche trop fermes (assez prévisible étant donné les 60 kg d’écart avec la machine dont elle provient) ne permettant pas de profiter pleinement du freinage surpuissant, même si l’ensemble des pilotes présents se demandaient ce qu’était ce petit missile sol/sol ... Bien des machines plus puissantes se

DESMOPASSION N°31/2014

27


28

DESMOPASSION N째31/2014


sont retrouvées derrière le proto ! Le freinage AV devrait être revu (un peu) à la baisse (pieds de fourche de 40, suppression des platines de déport et deux disques de 280 en lieu et place des 320 ?) histoire de gagner encore 1 ou 2 kg. Position sur la moto à revoir, elle aussi: pas assez de place ... Recul de l’assise, qui nécessite l’allongement de l’échappement du cylindre AR (sous le dosseret), une modification en entraînant forcément d’autres en cascade, mais ça, beaucoup d’entre vous le savent déjà. Travail de finition encore sur la tête de fourche, toujours en cours de réalisation, et passage au banc pour affiner encore les réglages de carburation ... Encore pas mal de travail en perspective, mais les résultats dépassant les espérances de Christian, son plaisir reste intact ! Et depuis le début, Jean-Marie est là: il suit les travaux de près, et met les mains à la pâte. Des protos, on en voit sur les circuits. Ils atteignent rarement un tel niveau de conception, plus rarement encore une telle finition. Ici, on atteint la précision de l’orfèvrerie.

DESMOPASSION N°31/2014

29


AU T U N N O Pa r Je ff J’étais un peu hésitant à démarrer le matin même étant donné que je suis nouveau dans le club et que je ne connais pas encore beaucoup de monde. Je n’ai finalement pas été déçu !

Une fois arrivé chez Ducati Sambreville, parmi les derniers, j’ai fait un grand «wwaaouwww» dans mon casque en voyant toutes ces Ducat’ alignées devant le store. J’ai rangé la mienne en face et me suis rendu à l’intérieur pour l’inscription et le choix du groupe. Choix changé après 10min lorsque j’ai croisé Titi (déjà rencontré à Chimay ainsi qu’au Ducati Days) et qui me dit : «tu viens avec nous? «. Y a pire pour être mis à l’aise pour cette journée, merci à lui !! :)

30

DESMOPASSION N°31/2014


Ensuite, que dire à part le bonheur d’enfourcher ma Bella et de me laisser guider par les ouvreurs à travers toutes ces routes! Groupe au top dans lequel ça roule sans se prendre non plus pour des pilotes de GP et où on se sent en sécurité. Et ça, j’apprécie beaucoup.

prendre en photo mais ce petit «imprévu» ne m’aura pas gâché cette superbe journée ! Merci à toutes et à tous et à bientôt !

Félicitations aussi pour l’organisation de la petite pause de midi, elle fut la bienvenue ! Petite surprise au retour lorsque je me suis fait

DESMOPASSION N°31/2014

31


L E CO I N D E S V IE ILL E S T IG E S Pa r B ru n o Question d’actualité : pourquoi le lifting seraitil l’apanage de la seule gent féminine ? Réponse de mec : si ma gueule porte les traces de mon expérience, finalement elle me convient

temps libre à consacrer à la remise à neuf de la petite Morini Corsaro 125 SS.

Quelques boîtes de rangement pour les petites pièces et la visserie,

Bon, ça va, « Super Sport » … faut le dire vite ;)

Un appareil photo, afin de fixer des petits détails que l’on pourrait oublier, et se faciliter la vie au remontage …

Pour les docteurs bottox

De quoi écrire, encore pour les mêmes raisons. Et évidemment, l’outillage nécessaire au démontage de la moto !

bien … Par contre, si je veux retrouver intacte la bécane de mon adolescence, il faudra bien passer par la case  rafraichissement ! Et elle, c’est pas en trois jours qu’elle va être refaite ! Octobre 2013 : enfin du

32

amateurs, quelques précautions à prendre pour le démontage intégral de la moto (celle-là ou une autre !) : Prévoir de la place pour déposer les éléments du puzzle : une fois démontée, la moto prendra 7 ou 8 fois plus de place qu’auparavant !

DESMOPASSION N°31/2014

Matériel : des brosses en acier, un touret, un Dremel et ses accessoires, du produit dégraissant, un bon produit nettoyant pour l’inox, du Belgom, de la paille de fer (plusieurs densités), du papier de verre de carrosserie (plusieurs grains), quelques vieux draps, des bacs pour faire tremper certaines pièces dans du pétrole (la chaîne par exemple) et enfin une bonne dose d’huile de coude !


Ah oui, important : pensez à prévenir Madame que vous allez être occupé « un moment »  …

Dès le démontage, j’ai eu de la chance : en effet, aucun axe n’était grippé, la moto a été entretenue (exception faite de la fourche, comme évoqué plus loin). Le circuit électrique était en parfait état lui aussi : étonnant ! Il a fallu définir des priorités de travail et lister toutes les pièces qu’il fallait remplacer, selon les disponibilités (ben oui, on ne trouve plus certaines pièces, mieux vaut s’en informer avant de s’embarquer dans ce genre d’aventure). Roues : cerclages chromés et rayonnage, chambres à air et pneus. Amortisseurs arrières, feu arrière (CEV), gaines et câbles, bougie, collecteur d’échappement chromé (original trop abîmé), visserie inox, joints spi pour la fourche, tuyau et filtre à essence, batterie (6 V) et même les autocollants de la marque et du modèle, à apposer sur le réservoir et les panneaux

latéraux ... Après quelques prises de contact avec des connaisseurs, de nombreuses heures de recherche sur le net, les pièces ont été commandées en Italie et en Allemagne, et puis enfin reçues. Quelques bonnes surprises, les prix sont plutôt raisonnables, comparés à ceux des pièces de motos modernes ! Démontage des roues, vérification et nettoyage des moyeux et garnitures de freins (neuves !). Polissage des flasques et moyeux, que j’ai confiés ensuite avec les nouveaux cerclages et rayons à un gars qui sait rayonner parfaitement des roues de moto : il n’y en a plus guère, des spécialistes du genre …

décapage sur le moteur : trois semaines ont été passées à le gratter, le polir. Disparition au passage du relief de mes doigts : retrouverai-je mes empreintes digitales ? Deux solutions ont été alors envisagées  pour la finition du mono: le laisser « à nu », poli, ou repeindre ses carters centraux, cylindre, ailettes et culasse (teinte gris clair, comme à l’origine). Deux « écoles » s’opposent en la matière, deux façons de faire différentes, qui ont chacune leurs partisans et leurs détracteurs … Finalement, le moteur est resté « brut » de fonderie, ses carters latéraux polis comme des miroirs : repeint, le moteur « aurait fait trop neuf », et puis son

Gros travail d e

DESMOPASSION N°31/2014

33


Nettoyé et poli comme un sou neuf, le moteur est d’ailleurs resté posé fièrement dans la maison quelques temps, juste pour le plaisir des yeux (surtout des miens ;) …

architecture archaïque aurait été moins mise en valeur. Pour l’amateur, c’est un petit chef d’œuvre, une mini-cathédrale élevée à la gloire du mono ! Des carters rondouillards comme on n’en fait plus, le renflement vertical sur le cylindre et la culasse pour les tiges culbutées, la visserie à l’ancienne, que c’est beau ! Alors, le petit Dell Orto de 20 avec sa cuve séparée, bien nettoyé, l’enveloppe alu du filtre à air polie, un régal mécanique …

34

Réglage des soupapes : 10/100 de jeu constatés à l’admission, 5/100 à l’échappement … Pas vraiment l’idéal, et pourtant, le petit berlingot tournait comme une horloge ! Inversion des réglages, puis, catastrophe, l’une des deux vis de réglage s’est cassée au serrage, malgré toutes les précautions prises ! Le soir-même, recherche ardue sur le net, verdict « introuvable » … Alfredo Bevilacqua ma dépanné deux jours plus tard avec une vis prélevée sur une culasse usagée :

DESMOPASSION N°31/2014

OUF, sauvé ! Là, je recherche un bloc moteur complet (boîte 5, culasse carrée), pour le cas où … Il faudra de la patience, encore ! La fourche : comme sur toutes les Morini des années 70’, les tubes présentaient rapidement une trace d’usure au-dessus des cachepoussières, au niveau de la course dans les joints spi. Les fourches des Morini ne restaient jamais longtemps étanches … La qualité n’était pas au rendezvous pour les canons de fourche, et les cachepoussières étaient plus décoratifs qu’efficaces ! Au démontage, il m’a fallu refouler mon dégoût : la boue immonde retirée des fourreaux, mélange de


résidus d’huile vieillie quarante ans en fûts d’alu, allongée d’eau et de saletés avait de quoi faire fuir le plus enrhumé d’entre nous, une véritable infection au toucher et à l’odorat ! Une fois les éléments de la fourche nettoyés, constat effarant sur les tubes plongeurs  : flingués ! RIP … Là, j’ai bien pesté sur le fait que rares sont ceux qui pensent encore aujourd’hui à remplacer régulièrement l’huile de fourche de leur moto, et pourtant, c’est bien nécessaire. Alfredo Bevilacqua, pourtant importateur Morini durant les années 60/70’, ne dispose plus depuis bien longtemps de pièces neuves de réserve. Cela lui pose problème également, puisqu’il restaure encore quelques Morini de l’époque … Coup de chance, vraiment, un gars de Limoges vendait une fourche complète identique en bien meilleur état que la mienne ! Affaire conclue sans tarder, j’ai pu disposer d’une meilleure base pour poursuivre mes travaux : sauvé cette

fois encore ! A noter que la poste française a été équipée dans les années 60/70’ de très nombreuses Corsaro 125 (jaunes) spécialement équipées pour l’usage des coursiers. Mais où sont-elles à présent ? Et les stocks de pièces ? Je rêve de trouver Jack Sparrow, le pirate. Lui doit bien savoir où se trouve caché le trésor des Corsaro, la réserve de pièces de rechange … Décapage du cadre et des pièces métalliques périphériques (17 en

tout !), ensuite apprêt, peinture et plusieurs couches de vernis, le tout passé au four comme il se doit : je peux vous assurer que ça change TOUT ! Réservoir d’essence et panneaux latéraux : n’étant pas carrossier , il a donc encore fallu en passer par les services d’un pro. Le rouge Morini n’étant pas le rouge Ducati, ses références étant également introuvables, vive la technologie moderne ! Visserie et axes : tout ce qui ne pouvait être

DESMOPASSION N°31/2014

35


Bien plus qu’une simple concession moto, Ducati Liège vous propose un espace et un atelier intégralement dédiés à la marque Ducati

OUVERT LE VENDREDI JUSQUE 20H Rue de L'Yser, 372 4430 - Ans - Belgique Tel.: +32.(0)4.384.82.22

www.ducatiliege.be


remplacé par de la pièce neuve identique à l’origine a été également restauré. Un travail de fourmi, mieux vaut ne pas compter ses heures, ce serait affolant … La selle : base en acier à décaper, et couverture « refaite à la vavite » sans le souci de la façon de l’origine … Il fallait trouver une solution. Modèle introuvable même en Italie ! Bizarrement, pour les Corsaro 125/150 des années 50/60’, les Corsarino (48 cc, 4 tps) et les 3 et ½, l’offre existe toujours ! Pas de chance cette fois. Pas grave, à Charleroi, une enseigne spécialisée sait gérer ce genre de situation …

Chaque jour passé à cette restauration aura été un moment de bonheur, les seules angoisses étant de ne pouvoir dénicher « la petite pièce » à remplacer sans laquelle le remontage aurait été compromis … Le plaisir de rendre son lustre à chaque élément de cette petite moto aura été savouré, tout comme la joie de dénicher de nouvelles pièces, refabriquées comme celles de l’époque. Le remontage aura également été savouré, comme un dessert que l’on déguste lentement, avec une toute, toute petite cuillère. Finalement, trois mois de « lifting » sont vite

passés ! Et vous pouvez bien préparer les tomates, tant pis pour l’image cassée de « pure et dure » : étant donné le temps passé dessus, l’attention et les soins qui lui ont été prodigués, cette Morini ne subira plus jamais la pluie ! Juste peut-être une ‘tite balade avec d’autres classiques italiennes, ou une exposition d’anciennes, où c’est sûr, elle fera encore tourner des têtes nostalgiques ! Farpaitement, une minette de salon ! Oui Mossieur !


WHO’S WHO

D .O.C . B E L GIUM

Pa r p l e i n s d e p h o to g ra p h e s

JOEL, ST EPHANE et BERNAR D

ALAIN

DOMENIC

O

38

DESMOPASSION N°31/2014

e sa Femm t e E V R E H


t LUC CIPRIANO e

SERGE

CHRISTINA et un pantah caférisé

JEAN

DESMOPASSION N°31/2014

39


WOR L D D U CAT I WE E K Pa r Le St a ff 10 ans de passion, 10 jours de folie au WDW2014 ! World Ducati Week, « LE» WDW, le plus grand événement mondial DUCATI est de retour !

spécial «10 ans» pour nous y accompagner et partager ensemble ces moments exceptionnels. 

World Ducati Week, c’est LE pèlerinage du Ducatiste, the place to be en juillet 2014 !

Programme

Le WDW, c’est aussi le rassemblement de tous les clubs DOC et des Ducatistes du monde entier autour des équipes DUCATI et DUCATI CORSE pour quelques jours de passion Desmodromique avec au programme, rencontres avec les pilotes MotoGP et WSBK, sessions de roulage sur le circuit de Misano, expos, shows, stunts, soirées, concerts, balades, visite de la Casa Madre et du musée DUCATI à Borgo Panigale, expo moto anciennes, conférences, … , le tout dans une ambiance festive et italienne UNIQUE !  Alors, bloque ton agenda car le D.O.C BELGIUM - DUCATI SUD BELGIO sera de la partie et pour l’occasion, nous te proposons un programme anniversaire

40

Mardi

15 Juillet : Bastogne > Luxembourg > France > Foret Noire > Lac de Constance.  (630 km - 400 km de voies rapides) Logement à la frontière autrichienne (Haldensee). Dîner Hotel Alpina inclus. Mercredi 16 Juillet : Alpes autrichiennes>Passo del Rombo>Lac de Garde (Val Floriana, Lago di Caldonazzo, Altipiano di Folgaria, Rovereto, Monte Baldo – vue panoramique du Lago di Garda) Arrivée à Bologne (620 km) Jeudi 17 Juillet : Visite de l’usine DUCATI à Borgo Panigale – Lunch à l’usine – arrivée à Cattolica l’aprèsmidi.

DESMOPASSION N°31/2014

Jeudi 17 > dimanche 20 Juillet : Cattolica logement au Waldorf Palace Hotel (4****) (3 nuits) Vendredi 18 & samedi 19 juillet : World Ducati Week 2014 (Misano Circuit – programme pas encore disponible) Dimanche 20 Juillet : Départ de Cattolica > Visite de Tavullia, Coriano et San Marino (300 km). Arrivée et logement à Padova. Hôtel Al Canson (2 nuits) Lundi 21 Juillet : Visite de Venise (!) au départ de Padova en train (30 min-billet inclus) Mardi 22 Juillet : Padova > Stelvio : traversée des Dolomites (Lago di Molveno, Madonna di Campiglio, Passo del Tonale, Passo del


l’occasion d’une séance d’information à laquelle les participants seront invités ultérieurement. T-shirt Collector

Mortirolo, Tirano, Val Poschiavo, Forcola di Livigno, Livigno ( arrêt shopping ) Passo Eira, Passo del Foscagno, Bormio, Passo dello Stelvio. Arrêt et nuitée à l’hôtel Folgore au “Passo dello Stelvio” (2750 m). Dîner à l’hôtel (inclus) Mercredi 23 Juillet : Stelvio > Alpes autrichiennes > Lac de Constance > Colmar (550 km) Arrêt et nuitée à l’Auberge du relais à UFFHOLTZ (Mulhouse - F). Dîner à l’hôtel (inclus) Mercredi 23 Juillet : retour par la routes des crêtes des Vosges (450 Km) Les modalités pratiques et informations détaillées seront communiquées à

Un t-shirt collector  «WDW Spécial 10 ans» sera offert à chaque participant à cet événement D.O.C BELGIUM ! D.O.C BELGIUM Aperitivo Afin de rassembler l’ensemble des membres du club à l’occasion du WDW2014 et de fêter ensemble l’anniversaire du club, D.O.C BELGIUM vous proposera de nous rejoindre à Cattolica pour y prendre l’apéritif offert par le club. Modalités et précisions à venir. Billeterie - 50 % uniquement si vous réservez vos billets d’entrée WDW2014 via D.O.C BELGIUM (membres en ordre de cotisation 2014). Détails ultérieurement.

SAFETY & FACILITY TRANSPORT DES BAGAGES Un véhicule d’accompagnement permettra de voyager léger. Modalités pratiques à venir. GROUPES Les déplacements se feront en groupes de maximum 07 motos en tenant compte autant que possible des affinités et du niveau des participants. ROAD-BOOKS D.O.C BELGIUM mettra à disposition des ouvreurs des GPS TRIPY ainsi que les road-books qui seront également disponibles dans d’autres formats pour ceux qui le souhaitent.  ASSISTANCE La souscription d’une assurance voyage du type Mondial Assistance ou autres (assistance et rapatriement véhicule, pilote, passager) sera obligatoirement demandée aux participants.

DESMOPASSION N°31/2014

41


D.O.C. BELGIUM DUCATI SUD BELGIO ASBL. Comme toute Association, elle est faite par ses membres pour ses membres.

D.O.C. BELGIUM DUCATI SUD BELGIO STAFF : Président : Frédéric Laurent Vice président : Marc Jacqmin Trésorier : Stéphane Bloquiau Secrétaire : Olivier Di Vito Pour aider le Staff dans l’organisation le D.O.C. BELGIUM - DSB CREW a été crée

D.O.C. BELGIUM DUCATI SUD BELGIO CREW : DSB Safety : A. Patte DSB Classic : M. Poels, P. Weber, S. Marangon

DSB Shop : L. Fallais DSB Design : O. Elvanian, F. Rossi DSB Community : O. Di Vito, M. Poels DSB Webmaster : S. Nunes DSB Donne : D. Loroy (Belgium), C. Schottner (International)

DSB Desmo Ride : A. Patte, E. Bouserouel.

DSB Rédac’Team : B. Buy, S. Jager.

Membres effectifs: AMAND Joël, BLOQUIAU Stéphane, BOUSEROUEL Eddy, COLART Yves, CUGNON Jacques, CWIKLINSKI Pascal, D’ANGELO Jean-Pierre, DE FAYS Xavier, DI VITO Olivier, DRICOT Philippe, FALLAIS Laurent, GASQUET Valéry, HAMES Christian, HERMAN Marc, HEUBERT Simon, JACQMIN Marc, JAGER Samuel, JANSSENS Guy, LABRADOR RUIZ Daniel, LAURENT Frédéric, LEJEUNE Jacques, LOROY Dominique, MORISSET Vincent, NTAHO Yannick, NUNES Sebastien, PARIS Luc, PATTE Alain, POELS Marc, RECOURA Jean-François, RENAUD Anne-Sophie, SCIAGURA Francesco, SIGURA Bruno, TASSIGNON Manu, VANDERBRACHT Thierry, VIROUX Fabienne. D’autres postes sont disponibles si tu veux t’engager avec le Staff et le Crew pour D.O.C. BELGIUM. MERCI pour votre engagement futur !


SALO N AU TO/MOTO D E B R UX E LLES Pa r M a n u Petit débriefing sur le salon 2014. J’ai eu le plaisir de représenter notre club préféré sur le stand Ducati au salon de la moto de Bruxelles. J’étais de permanence pour tenir le stand DSB le premier le week-end avec Alain P. le samedi, Alain V. le dimanche et la journée de clôture avec Fabi. Tout s’est super bien

déroulé comme les années précédentes d’ailleurs, faut dire que notre staff bien aimé est passé roi dans l’organisation des différentes manifestations. On peut un peu résumer les jours de week-end de salon à ‘’mais que peut-on bien foutre ce week-end par ce temps pourri ?.... Et pourquoi pas aller faire un tour au salon de la moto par exemple !’’. Donc pas mal de curieux et peu de gens réellement intéressés à l’achat d ’ u n e superbe nouvelle Ducati ni à nous rejoindre au DSB malgré que mes différents partenaires et moi-même ayons tout fait pour en faire la promotion: -

44

DESMOPASSION N°31/2014

Distribution des magnifiques flyers du club Présentation du programme 2014 Présentation de la revue DS Description de l’organisation des balades avec les groupes en fonction du niveau de chacun et dans la sécurité optimum En vanter la convivialité ainsi que celle des membres aussi bien lors des balades et des autres activités Et même mettre en évidence notre branche Donna (oui oui, il y en a que ça intéresse, et surtout ceux qui ne font pas partie de la gent féminine… )

N’empêche, c’est toujours un plaisir de rencontrer sur le stand d’autres passionnés de Ducat, de recevoir la visite des quelques sympathiques membres


du club, de discuter avec les concessionnaires et importateurs de la marque et de partager de supers moments avec les binômes (n’est-ce pas les Alain(s) et Fabi…). Nous avons tout de même profité chacun à notre tour dans les moments plus creux pour aller voir les concurrents. Enfin en ce qui me concerne, je parle des vrais concurrents quoi avec MV Augusta (magnifique…), Aprillia, Guzzi, Triumph et même, comme j’en avais entendu parlé en bien, je suis allé faire une pointe chez BMW pour voir le nouveau ‘’oldtimer’’ qui est une vraie réussite. Mais je confirme en toute intégrité que c’était bien sûr le stand Ducati le plus beau et que pour rien au monde je ne changerais de marque. Un ducatiste épanoui, Manu

DESMOPASSION N°31/2014

45


DU C AT I STO RE LIEGE Pa r O l i v i e r Nos membres liégeois l’attendaient depuis longtemps. C’est maintenant une réalité : Ducati West Europe étend son réseau belge à Liège, avec l’ouverture d’un DUCATI STORE.   L’ouverture d’un Ducati Store est toujours un évènement en soi. Cependant, lorsque qu’un tel évènement se produit sur nos terres, il est de notre devoir de le souligner ! C’est donc tout naturellement que nous avons répondu présent à l’invitation de Laurent Blanchart, le dynamique et très sympathique patron du DS Liège à l’occasion de l’inauguration de son nouvel établissement.   Le DS Liège est idéalement situé (à proximité du centre de Liège et des accès autoroutiers) dans des locaux modernes et parfaitement adaptés au service et à l’image de la marque DUCATI. Le chef d’atelier n’est autre que Bertrand Bonjean, mécanicien DUCATI dont la réputation n’est plus à faire. Laurent Blanchard et son équipe seront heureux

46

DESMOPASSION N°31/2014


de vous y accueillir que ce soit pour passer commande de votre nouvelle DUCATI, pour l’entretien de celle-ci, pour vous conseiller sur votre équipement, pour le montage de vos accessoires, ou tout simplement pour parler de la passion qui nous anime et la partager avec vous.

son tour les rangs de nos « Official Supporters  2014 », nos partenaires officiels !

 

Ducati Liège est ouvert du mardi au samedi de 9h00 à 12h00 et de 13h00 à 19h00. Le vendredi, les horaires vont de 12h00 à 20h00.

Et last but not least, Laurent a décidé lui aussi, de supporter notre Desmo Owners Club ! Il rejoint ainsi à

 

  Une équipe gagnante donc, à qui nous souhaitons longue vie !    

Ducati Liège, 372 Rue de l’Yser, 4430 Ans, Tel: 04 384 82 22 -info@ ducatiliege.be - www. ducatiliege.be

DESMOPASSION N°31/2014

47


PRE S E NTAT I O N Pa r Pa t ri ck Bonjour

à

tous.

Je me présente : B626, ou Patrick pour les amis. 53 ans, bientôt marié (après 18 ans de vie commune, j’ai eu le temps de réfléchir …), 2 belles grandes filles (non, vous n’aurez pas les photos ...) et j’habite Beersel dans le Brabant Flamand. Sur 2 roues motorisées depuis mes 14 ans, je suis passé par un peu toutes les marques japonaises avant d’avoir mon premier coup de foudre moto en 2000 avec une Buell X1, un bon gros twin américain qui trône toujours dans mon garage. Quelques années plus tard, nouveau coup de foudre mais pour une voiture cette fois: une Audi TT quattro 225cv avec laquelle je m’éclate encore. Elle m’a permis de soulager quelque peu la Buell car je lui mettais 10000km par an, rien que pour les loisirs.

48

DESMOPASSION N°31/2014


Fin 2009, je décide de m’offrir une seconde bécane. Mon choix n’étant pas encore arrêté sur une marque bien précise, je fais le tour des concessions. Je m’arrête chez Ducati pour voir la Monster 1100. Belle bécane, quelques points à améliorer selon mon goût

mais le courant ne passe pas avec le concessionnaire. Je me réserve le droit de revenir et traverse la chaussée pour entrer chez Triumph. J’avais déjà flashé sur une Speed Triple anniversaire, mais pas de bol, elle avait été vendue. Par contre, là, le courant passe bien et

je signe pour une Speed avec tout le catalogue d’accessoires dessus. J’ai roulé 4 ans avec, fait 4 fois la Corse et l’Espagne et puis j’en ai eu assez. C’est une très bonne bécane, mais il lui manque une âme. Bref, après l’avoir revendue en 2 semaines,

DESMOPASSION N°31/2014

49


me voilà dans un Ducati store pour voir une Multistrada 1200S.  Je me laisse un mois pour réfléchir, le budget étant tout de même conséquent. Durant ce mois, ma compagne commence à trouver plein de défauts à cette bécane au point de me faire hésiter (c’est quand même moi qui roule avec …). Puis, elle commence à me parler du Diavel. Le Diavel est une moto que je connaissais déjà quelque peu.  Deux amis qui nous accompagnent en Corse en ont chacun une. Et pour les avoir vus exploiter cette bécane, j’étais déjà sous le charme. Donc, après mon mois de réflexion, je me retrouve assis dans le bureau à Sambreville pour commander un Diavel, plus les quelques accessoires qui lui vont bien. C’est également là que j’ai retrouvé un vieux pote de l’époque Buell, Jacky, qui roule également en Diavel. Pour le moment, je roule en mode ville 100cv (rodage oblige) mais je retrouve déjà les sensations

50

DESMOPASSION N°31/2014


rencontrées au guidon de mon twin américain, l’allonge en plus. Vivement les 2500 bornes. Questions loisirs, c’est surtout et avant tout les vacances, la plupart du temps avec la moto. N’ayant pas beaucoup de temps libre en dehors de mes congés pour rouler, et la météo étant souvent capricieuse quand le week-end s’annonce, je préfère privilégier mes vacances pour la pratique de la moto. Alors, tous les ans, c’est un périple de 15 jours en Corse au mois de mai quand il n’y a pas encore de touristes, et en Espagne fin septembre pour les mêmes raisons.

Nouveauté depuis l’année passée, nous organisons aussi en octobre une sortie d’une semaine pour faire la tournée des châteaux cathares dans le sud de la France. Pour finir, une photo de nous et de notre fifille

Voilà, vous savez à peu près tout sur moi. Au ler

plaisir de rouensemble.

Cordialement.

… (Oui, je sais, avec l’âge je deviens gaga)

DESMOPASSION N°31/2014

51



201402-Desmo Passion n°31-Février2014