Issuu on Google+

ARTILLERIE & FORTIFICATIONS SOURCES MANUSCRITES & IMPRIMÉES OUVRAGES ANCIENS ET MODERNES NOTICES BIBLIOGRAPHIQUES CRITIQUES

Collection Dr. Balliet

13ème édition — mars 2009 Collection particulière - Tous droits réservés


www.artillerie.info

www.fortifications.fr


INTRODUCTION 13e édition – mars 2009

Juger du degré de maturité d’une bibliographie n’est pas chose aisée : elle ne peut être évaluée à l’aune des efforts consentis, même s’ils sont importants, mais plutôt en fonction de l’intérêt qu’elle suscite et de l’utilité à laquelle elle peut prétendre. Fruit d’un labeur débuté maintenant il y a plus de vingt ans, il nécessite, outre la collecte des ouvrages, leur classement et leur collation, la rédaction de notices appropriées et leur exploitation par l’intermédiaire d’un logiciel adapté. C’est certainement au travers de la rédaction des notices que l’on peut appréhender l’évolution de son propre degré de maturité : nos connaissances ont progressé, nos goûts se sont affinés et nombre de notices anciennes sont devenues obsolètes ! Si nos efforts se portent essentiellement sur une période comprise entre le XVe, début de la fortification bastionnée et de l’artillerie primitive, et les premières années du XXe siècle, le nombre comme la variété des ouvrages cités sont encore un autre reflet du degré de maturité atteint par cette bibliographie. On y trouvera aussi bien des publications du XVIe au XIXe siècle, des manuscrits et des ouvrages imprimés, des auteurs d’un degré de notoriété fort variable, des livres français mais aussi étrangers car les domaines traités ne peuvent être correctement appréhendés sans porter son regard vers d’autres horizons. Certes, cette bibliographie ne peut prétendre à l’exhaustivité mais ce n’est pas son ambition ! Toute bibliothèque n’est in fine qu’un reflet du bibliophile qui la constitue et, en fonction de ses choix, de ses goûts mais aussi de ses moyens, tous les ouvrages ne peuvent prétendre y trouver une place. Par ailleurs, la présentation des ouvrages ne cherche nullement à restituer les standards bibliographiques universitaires mais vise plutôt à restituer l’ouvrage dans son entièreté. C’est pourquoi la reliure, si importante aux yeux du bibliophile, comme les différentes éditions d’un même ouvrage y figurent. Enfin, le volume de la publication n’est plus compatible avec une restitution de qualité des illustrations selon un format électronique. Si l’édition au format pdf est conservée, quelques exemplaires agrémentés de nombreuses illustrations en couleur sont imprimés, mis à disposition de quelques bibliothèques choisies et proposés aux bibliophiles et aux chercheurs. Dr BALLIET J.M. Colmar, le 23 mars 2009

Sites Internet :

http://www.fortifications.fr http://www.artillerie.info


ARTILLERIE

Sources imprimĂŠes & manuscrites Mars 2009


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

1!

ALONCLE — Études sur l’artillerie rayée de marine. Conditions indispensables au canon destiné au service de la flotte. De l’artillerie rayée en France et en Angleterre. Le meilleur canon rayé pour la marine, dans l’opinion du Commandant Robert Scott, du Capitaine Fishbourne, de Sir William Armstrong. Dernières expériences de Shœbury-Ness. Traduction de publications anglaises récentes. Paris, Arthus Bertrand, (1866) " ; in-16, 328"pp., IV planches h.-t., demi-veau brun. Library of Congress.

!

Aloncle, Antoine Félix [1824-1878] s'intéresse tout particulièrement à l’artillerie de marine et à ses projectiles ainsi qu’en témoigne la publication suivante "Perforation des cuirasses en fer par les projectiles massifs ou creux, en acier ou en fonte dure. Paris, A."Bertrand [1867]".

2!

ALVIN (Cdt), ANDRÉ (Cdt) — Manuel d’artillerie lourde. Paris, Charles Lavauzelle & Cie, 1917"; in-12, 364"pp., cartonnage de l’éditeur.

!

Seconde édition d’un ouvrage classé durant le premier conflit mondial comme confidentiel. Il a pour objet la description des pièces d’artillerie lourde de campagne dont les pièces de l’A.L.V.F.

3!

ALVIN (Colonel), ANDRÉ (Cdt) — Les canons de la victoire. 8° édition du Manuel d’artillerie lourde. Revue et considérablement augmentée. Paris, Charles Lavauzelle & Cie, 1923"; in-8, 571"pp., nombreuses gravures, pleine toile verte. Petitot n°"10424 (1988).

!

Cet ouvrage procède à une description méthodique et exhaustive des pièces d’artillerie lourde et, en particulier, d’artillerie lourde sur voie ferrée en service dans l’armée française durant le premier conflit mondial.

4!

ALVIN (Général), ANDRÉ (Colonel) — Les canons en service. Réédition des «"Les canons de la victoire"». Préface du Maréchal Joffre. 9° édition. Paris, Charles Lavauzelle & Cie, 1930 " ; in-8, 445"pp., nombreuses gravures, pleine toile verte.

!

Au printemps 1916, le Cdt Alvin et le Cne André ont soumis au G.Q.G. du Maréchal Joffre une étude qui sera publiée sous la forme d’un manuel d’artillerie lourde en 1917. En 1923, ce manuel sera complètement refondu pour réaliser une vaste synthèse de tous les matériels de l’artillerie française. Ce travail paru sous le titre de «"Les canons de la victoire"» connaîtra une ultime évolution dans la présente édition. Le plan a été complètement remanié, les matériels définitivement abandonnés ont été écartés et ceux mis en service depuis la fin de la guerre ont été inclus (matériels de 75 et de 105 de montagne Mle"1919, nouveaux matériels de l’artillerie portée, tractée ou à chenilles, matériels de l’artillerie antiaérienne). L’ensemble de ces trois ouvrages forment une référence

Bibliographie artillerie & fortifications

unique pour l’artillerie française de la première guerre mondiale.

5!

[ARTILLERIE] — Mémoire sur l’hydrocellulose et ses dérivés [Girard"A.] -"Balistique expérimentale. Expériences sur le passage des projectiles à travers les milieux résistants sur l’écoulement des solides et sur la résistance de l’air au mouvement des projectiles [Melsens M.] -"Les projectiles-torpilles [De La Rocque R.] -"La pyrotechnie militaire (1591) par maître Johan Bovy de Liège"-"Exposé sur la matière explosive de sûreté dite Hellhoffite (Brevets": Halbmayr, Hellhoff, Gruson) [Wonhanka & Comp.] -"Le Destructeur et le canon sous-marin du Capitaine Ericsson. Leur usage dans la guerre navale, leurs avantages et l’histoire sommaire de l’artillerie sous-marine [Jacques William H.] -"Effets des explosifs [Charpy G.]. S.l., s.e., 18811892"; in-8, Sept vol. en un. 48, 12, 20, 68, 16, 42, 25"pp. 2 pl. dépl. h.-t., demi-maroquin bordeaux, dos à nerfs orné.

!

Importante série d’articles sur l’artillerie rassemblée en un volume figurant dans la collection personnelle d’Eugène Turpin, l’inventeur de la mélinite.

6!

[ARTILLERIE] — Tactique militaire moderne. Géographie physique et militaire. Frontières de la France et des pays voisins. Cours d’artillerie. s.l., École d’application de l’artillerie et du génie, s.d. (vers 1840) " ; in-4, 350 " pp., XXVIII planches h.-texte, plein-veau brun orné.

!

Lithographie autographique avec XXVII planches horstexte sur l’artillerie et une planche sur la composition d’un corps d’armée. Les planches lithographiées sont d’excellente qualité et l’on y trouve de nombreux détails rarement vus ailleurs sur les différents types d’affûts de"24.

7!

[ARTILLERIE] — [FIGUIER (Louis)] — Supplément à l’Artillerie moderne. S.l., s.e., s.d. (vers 1880)"; in-4, 82"pp., nombreuses ill. N & B, br.

!

Le premier chapitre décrit les changements qui se sont opérés au sein de l’artillerie française entre"1870 et"1875 (premiers canons se chargeant par la culasse, canons de"7, de 5, de"95,"etc.). Le second chapitre aborde les pièces de 90 et de 80 ainsi que leurs projectiles. Le troisième chapitre aborde les mitrailleuses et, en particulier le canon-révolver Hotchkiss, adopté par l’artillerie française pour la défense des places, dans ses deux versions": pièce fixe et pièce attelée. Les chapitres suivants décrivent l’artillerie de montagne, l’artillerie de siège, l’artillerie de forteresse et de côte. Les fusées armant les projectiles font l’objet d’un chapitre distinct. On relève un chapitre particulièrement intéressant portant sur la fabrication des bouches à feu et des projectiles. Un artipage 1


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

cle, au demeurant médiocre, décrit la fortification «!moderne!» (système Seré de Rivières) et son armement.

8!

[ARTILLERIE] — MINISTÈRE DE LA GUERRE — Manuel de tir de siège et de place. Approuvé par le Ministère de la Guerre le 16!février 1889. P., Ministère de la Guerre, 1896"; petit in-12, 130"pp., cartonnage de l’éditeur.

!

Seconde édition contenant les modifications apportées au manuel jusqu’au 1er!octobre 1890.

11! [ARTILLERIE] — MINISTÈRE DE LA GUERRE — Règlement sur le service des bouches à feu. Titre!premier. Service des bouches à feu de campagne. Règlement provisoire sur le service des canons de 80 et de 90 millimètres. Approuvé par le Ministre de la Guerre le 2 ! avril 1878. Paris, Ministère de la Guerre — Imprimerie nationale, 1878"; petit in-12, 110"pp., cartonnage éditeur imprimé. 12! [ARTILLERIE] — MINISTÈRE DE LA GUERRE — Règlement sur le service des bouches à feu. Titre!premier. Service des bouches à feu de campagne. Règlement provisoire sur le service des canons de 80, de 90 et de 95 millimètres. Deuxième partie approuvée par le Ministre de la Guerre le 18 ! novembre 1878. Paris, Librairie Militaire Berger-Levrault et Cie, 1879"; in-16, 440"pp., cartonnage éditeur imprimé. Challéat [t.-II, p."10 et"240]. ! Très intéressant ouvrage sur les pièces de 80, 90 et 95!mm de Bange et Lahitolle. Il comprend de nombreux détails sur les projectiles. La grande similitude des matériels de 80 et de 90 permet au personnel qui connaît l’un d’entre eux de servir aussitôt l’autre. Pour l’ensemble des deux canons, le Règlement de 1878 comprend deux parties formant chacune un petit volume. Ce Règlement concerne aussi le canon de 95 du système Lahitolle. En outre, ce règlement (2e partie) introduit, dans le tir d’essai, le réglage à la manivelle. On arrive ainsi, plus rapidement qu’avec la hausse de l’époque, à modifier l’inclinaison d’une pièce pointée.

9!

!

[ARTILLERIE] — MINISTÈRE DE LA GUERRE — Règlement provisoire sur les manœuvres de l’artillerie. Approuvé par le Ministre de la guerre, le 27!octobre 1847. Titres!Ier et IIe. Service des bouches à feu de campagne et de l’obusier de montagne. Strasbourg, Libr. milit. de Vve BergerLevrault et fils, 1856"; in-16, 236"pp., cartonnage imprimé de l’époque. Description très complète des bouches à feu de l’époque dans un ouvrage d’un format réduit destiné à en faciliter le transport.

10! [ARTILLERIE] — MINISTÈRE DE LA GUERRE — Règlement sur le service des bouches à feu approuvé par le Ministre de la Guerre le 17!avril 1869. Titres!III, IV, V et VI. Lille, L. Quarré, 1869"; in-12, 198"pp., cartonnage éditeur bleu. ! Titre!III!: Service des bouches à feu sur affûts de siège. Titre!IV!: Service des bouches à feu sur affûts de place. Titre!V!: Service des bouches à feu sur affûts de côte. Titre!VI!: Service des mortiers.

page 2

13! [ARTILLERIE] — MINISTÈRE DE LA GUERRE — Règlement sur le service des bouches à feu de siège et de place. Approuvé par le Ministre de la Guerre le 6!avril 1889. Deuxième partie Matériel et munitions. Paris, Librairie Militaire BergerLevrault & Cie, 1889"; in-12, 190"pp., demi-toile bordeaux, premier plat imprimé. 14! [ARTILLERIE] — MINISTÈRE DE LA GUERRE — Règlement sur le service des bouches à feu de siège et de place. Approuvé par le Ministre de la Guerre le!6!avril 1889. Deuxième partie Matériel. 2e!tirage mis à jour au 1er!août 1891. Paris, Librairie Militaire de L. Baudoin, 1897 " ; in-12, 200"pp., cartonnage éditeur imprimé. ! Cette partie sur le matériel porte exclusivement sur les matériels lourds tels que les 155 et 120 longs en y incluant le frein hydraulique destiné à limiter le recul des pièces, le 155 court, le mortier de 220 et les matériels de petit calibre en usage dans les places. Les matériels plus anciens tels que le canon de 138, le canon de 12 culasse, le canon-revolver Hotchkiss de 40!mm, le canon à balles

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

de Reffye, les mortiers lisses font également l’objet d’une analyse et on y trouve encore des canons se chargeant par la bouche. Les poudres, munitions et artifices utilisés dans ces différentes bouches à feu font l’objet d’une présentation dans un chapitre distinct. Une annexe importante et peu usuelle porte sur le détail du chargement des caisses aux armements à savoir l’ensemble des matériels d’entretien et des pièces de rechange nécessaires au bon fonctionnement de chaque type de pièce d’artillerie.

15! [ARTILLERIE] — MINISTERO DELLA GUERRA — Giornale de artiglieria e genio – Annata 1875 – Parte 2a (non Ufficiale). Rome, Voghera Carlo, 1875"; in-4, 782"pp., très nombreuses lithographies h.t., plein veau brun, dos à nerfs orné, plats ornés. ! Ouvrage en langue italienne comportant de nombreuses précisions sur les pièces d’artillerie allemandes, russes, anglaises et leurs munitions ainsi que sur des éléments de fortification.

16! [ARTILLERIE — Aide-mémoire à l’usage des officiers d’artillerie 1831] — Aide-mémoire portatif à l’usage des officiers d’artillerie. Strasbourg, F.G. Levrault, 1831 " ; in-8, VI — 491 — 1 " pp., nombreuses planches et tables hors-texte, demiveau brun à coins, dos orné, tranches jaunes. Challéat [153].

18! [ARTILLERIE — Aide-mémoire à l’usage des officiers d’artillerie 1856] — Aide-mémoire à l’usage des officiers d’artillerie. Troisième!édition (1856). Deuxième tirage. Paris, Librairie militaire Berger-Levrault & Fils, 1861 " ; grand in-8, LV, 1024, 4"pp., 109 planches hors-texte imprimées en recto verso, demi-chagrin vert. 19! [ARTILLERIE — Aide-mémoire à l’usage des officiers d’artillerie 1880 Ch X] — Aide-mémoire à l’usage des officiers d’artillerie. Chapitre"X Composition des équipages d’artillerie. Armement et approvisionnement des places et des côtes. (1er"avril 1883). Paris, Libraire Militaire de J. Dumaine, 1883"; in-8, 112"pp., broché, couverture imprimée. 20! [ARTILLERIE — Aide-mémoire à l’usage des officiers d’artillerie 1880 Ch XI] — Aide-mémoire à l’usage des officiers d’artillerie. Quatrième édition. Chapitre!XI Matériel des équipages militaires en service dans les équipages d’artillerie (1er!octobre 1880). Paris, Libraire Militaire de J. Dumaine, 1880"; in-8, 44"pp., XI pl. hors-texte, broché, couverture imprimée.

17! [ARTILLERIE — Aide-mémoire à l’usage des officiers d’artillerie 1836] — Aide-mémoire à l’usage des officiers d’artillerie. Paris, F.G. Levrault, 1836"; grand in-8, XVI — 491 — 1"pp., 14 pl. h.-texte par le Cpt Perrodon, nombreuses tables in-texte, cartonnage de l’éditeur. Challéat [153]. ! Bel exemplaire comportant, outre un ex-libris manuscrit «!M. de Beauvais!», une série de corrections manuscrites de l’exergue faisant supposer qu’il s’agit ici d’un tirage d’épreuve. Cette deuxième édition d’un ouvrage publié initialement par des officiers de la garnison de Strasbourg en 1831, succède à ceux du général Gassendi. L’objet de cet aide-mémoire est de présenter des notions principalement destinées à la pratique excluant ainsi des études sur l’organisation, les travaux dans les arsenaux, les fonderies,… La plupart des articles sont extraits des règlements, des instructions officielles, de cours mais également de l’aide-mémoire du général Gassendi et de celui de Strasbourg. Dans les renseignements divers, on trouve des notes sur des sujets tels que des tables sur les mesures françaises et étrangères, l’artillerie des différentes puissances et d’autres sujets sans liaison entre eux. On y trouve, en outre, d’intéressantes précisions sur le moulage des projectiles d’artillerie agrémentées de rares illustrations du fourneau à manche et de fourneaux de fortune en terre ou en gazons.

Bibliographie artillerie & fortifications

page 3


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

21! [ARTILLERIE — FORTIFICATIONS] — ÉCOLE SUPÉRIEURE DE GUERRE — Conférences sur l’emploi de l’artillerie dans la guerre de forteresse. 1° Progrès réalisés par l’artillerie. 2° Tactique de l’artillerie dans la guerre de forteresse. S.l., s.e., 1889-1890"; grand in-4, 310, 108"pp., demi-percaline brune. ! Lithographie autographique dont le caractère confidentiel est attesté par un tirage limité à 250 exemplaires pour le corps de l’ouvrage et 100 exemplaires pour l’appendice. Cette série de conférences rend compte des évolutions techniques et tactiques dans l’attaque et la défense des places fortes. En appendice, on trouve de nombreux renseignements sur les matériels et les munitions en usage à l’époque ainsi que quelques résumés sur le rôle de l’artillerie dans les batailles de la période 1866 et 1870.

22! [ARTILLERIE — GARDE NATIONALE 1870] — Manuel-théorie de l’artilleur de la garde nationale contenant ! : l’école du canonnier à pied, le maniement des armes (mousqueton et sabre), l’école de peloton à pied, la manœuvre du canon de 4, rayé, de campagne!; du Canon de 12, rayé, de siège!; des Pièces de place et de côte, et des Mortiers!; etc.,!etc. Eugène Ardant et C. Thibaut, Limoges, s.d. (vers 1870) " ; in-16, 320 " pp., demi-toile bordeaux de l’époque. !

d’aspirants de deuxième classe qui se succédèrent et pour lesquels il était l’Iphi. L’Iphigénie était une frégate mixte de 3200!Tx, à voilure de trois-mâts carré et machine de 550 chevaux. Elle a été construite à Brest de 1877 ! à 1881, a été radiée du service le 4!décembre 1901 et démolie à Brest en 1905. Quatre parties en un volume. La première porte sur l’artillerie!: Pointage et tir des bouches à feu à la mer — Installation et protection de l’artillerie à bord des bâtiments avec un descriptif de l’ensemble des navires de combat français et étrangers de l’époque — Artillerie des embarcations ! - ! artillerie de plat-bord — Artillerie de campagne (détails sommaires) — Installation des soutes!-!service des passages — Artillerie étrangères. La seconde partie réalise une analyse technique détaillée des torpilles dont certaines tout à fait particulières ! : torpilles divergentes, torpille dirigeable. La troisième partie porte sur l’infanterie de marine ! : Compagnie de débarquement — Composition d’un corps de débarquement — Fortification passagère. La dernière partie porte sur le Tir!: Instruction de tir — Balles et rayures de fusils français et étrangers — Combat de deux bâtiments cuirassés — Cartouches à blanc pour les tirs à répétition de M.!de Pistoye — Fusils Mauser Mle!1871, Martini-Henry Mle!1874, Berdan.

Publication réalisée alors que le conflit est déjà engagé, probablement vers la fin de la funeste année 1870.

23! [ARTILLERIE DE MARINE] — Croiseur-Ecole Iphigénie. Commandé par Mr Besnard. Capitaine de Vaisseau. Campagne 1885-86. Conférences d’artillerie — Torpilles — Infanterie — Tir. S.l., s.e., vers 1886"; in-4, 206, 215, 92, 116"pp., nombreuses fig. in-t. plus de XX pl. dépliantes h-t., demi-basane brune. ! Les vaisseaux-école d’application furent créés par décret du 10!octobre 1864 sous le nom d'«!École d’Application de la Marine!», supprimés de 1882!à 1884 et rétablis par décret du 3!mai 1886. Après l’École Navale, les aspirants embarquent durant quelques mois pour parfaire et appliquer à la mer les connaissances acquises pendant leurs 2 années d’école. Traditionnellement, ces bâtiments font chaque année le tour du monde, en fait une partie du tour du monde depuis quelques décennies, le plus souvent accompagnés d’un bâtiment plus petit dit la «!conserve!», souvent un aviso-escorteur. Un certain nombre de bâtiments se succédèrent dans cette attribution ! : Le JeanBart (1864-1868), le Jean-Bart ex-Donawerth (18681873), la Renommée (1873-1875), la Flore (1875-1882). Après le rétablissement de l’école en 1886, il y eut ! : L’Iphigénie, 1886-1900, elle a servi d’École d’Application des Enseignes de Vaisseaux à seize générations

page 4

24! [ARTILLERIE DE MARINE] — Manuel du canonnier marin publié par ordre de son excellence le ministre secrétaire d’état de la Marine et des colonies. P., Imp. Impériale, 1854"; in-12, 451"pp., vélin crème (rel. d’époque), couverture muette. ! Ce manuel destiné aux matelots canonniers et aux officiers-mariniers chargés de l’instruction vient remplacer plusieurs traités en usage jusqu’alors!: «!Exercices des bouches à feu en usage dans la marine!», «!Exercice de l’obusier de montagne!» et le «!Manuel du matelot ca-

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

nonnier!» (éditions de!1841 et!1846). Il se compose de six livres. livre!I!: Guide des instructeurs, suivi de l’école de tir au fusil. livre!II!: Exercice des bouches à feu en usage dans la marine. livre ! III ! : Amarrages et démontages. livre!IV!: Observations et exercices. livre!V!: Questionnaire du matelot canonnier. livre!VI!: Nomenclature. Exlibris Biraben.

25! [ARTILLERIE DE MARINE] — DÉPARTEMENT DE LA MARINE — Comptes-rendus sommaires des principales expériences effectuées par les soins du Département de la Marine (réimpression). De ! 1864 à ! 1873 — Du 1er ! avril au 1er!novembre 1874 — Du 1er!novembre 1874 au 1er!juillet 1875. S.l., s.e., s.d. (vers 1884)"; in-4, 213"pp., demi-percaline verte, dos à nerfs. !

Nombreuses précisions tant sur les matériels que sur les projectiles qui font l’objet de chapitres distincts. Ces ouvrages relatent les expériences de la commission de Gâvre.

26! [ARTILLERIE DE MARINE] — DÉPARTEMENT DE LA MARINE — Comptes-rendus sommaires des principales expériences effectuées par les soins du Département de la Marine. Du 1er ! octobre 1876 au 1er ! octobre 1877 — Du 1er ! octobre 1877 au 1er ! octobre 1878 — Du 1er!octobre 1878 au 1er!avril 1879 — Du 1er!avril au 1er ! octobre 1879 — Du 1er! octobre 1879 au 1er!avril 1880 — Du 1er!avril 1880 au 1er!octobre 1880 — Du 1er!octobre 1880 au 1er!avril 1881 — Du 1er ! avril 1881 au 1er ! octobre 1881 — Du 1er!octobre 1881 au 1er!avril 1882. S.l., s.e., s.d. (vers 1884)"; in-4, 58, 42, 54, 52, 100, 96"pp., demipercaline verte, dos à nerfs. !

Nombreuses précisions tant sur les matériels que sur les projectiles qui font l’objet de chapitres distincts. L’ensemble réalise une source très précieuse pour le chercheur.

27! [ARTILLERIE DE MARINE] — DÉPARTEMENT DE LA MARINE — Comptes-rendus sommaires des principales expériences effectuées par les soins du Département de la Marine. Du 1er ! octobre 1882 au 31 ! décembre 1883 — Du 1er ! octobre 1884 au 1er ! décembre 1885 — Du 1er!octobre 1885 au 1er!octobre 1886. S.l., s.e., s.d. (1887)"; in-4, 25, 147, 56"pp., demi-percaline brune, dos à nerfs. !

Nombreuses précisions tant sur les matériels que sur les projectiles qui font l’objet de chapitres distincts. Ces ouvrages relatent les expériences de la commission de Gâvre.

Bibliographie artillerie & fortifications

28! [ARTILLERIE DE MARINE] — INSPECTION GÉNÉRALE DE L’ARTILLERIE AU MINISTRE DE LA MARINE — Mémorial de l’artillerie de la Marine. Recueil de mémoires, expériences et renseignements relatifs à l’artillerie navale et à la défense des côtes et des places du littoral. Tome!X. Année 1882. Paris, Ministère de la Marine et des colonies, 1882"; in-4, 639"pp., demi-percaline verte, dos à nerf. ! Expériences exécutées par la Commission de Gâvre sur les canons de 16!cm Mod. 1870!; Étude des effets de la poudre dans un canon de 10!cent.!; Du rôle de l’artillerie navale depuis la création de la marine cuirassée!; Expériences exécutées par la Commission de Gâvre pour la recherche des propriétés balistiques des canons de 34 ! cent. Mod. ! 1875 ! ; L’artillerie Austro-Hongroise en 1882!; Sur les différences successives des observations!; Résumé des expériences exécutées par la Commission de Gâvre pour l’augmentation de puissance de l’artillerie Mod.!1870 et Mod.!1875!; Historique sommaire des cuirassements en fonte Gruson et des principales expériences de tir qui ont conduit à leur adoption en Allemagne!; Note sur la trempe!; Comptes rendus sommaires des principales expériences effectuées par les soins du département, du 1er!octobre 1881 au 31!mars 1882!; Comptes rendus sommaires des principales expériences effectuées par les soins du département, du 1er ! avril 1882 au 1er!octobre 1882.

29! [ARTILLERIE DE MARINE] — INSPECTION GÉNÉRALE DE L’ARTILLERIE AU MINISTRE DE LA MARINE — Mémorial de l’artillerie de la Marine. Recueil de mémoires, expériences et renseignements relatifs à l’artillerie navale et à la défense des côtes et des places du littoral. Tome!XII. Année 1884. Paris, Ministère de la Marine et des colonies, 1884"; in-4, 524"pp. avec 4 planches dépliantes hors-texte, demi-percaline brune, dos à nerf. ! Les projectiles-torpilles ! ; Monographie raisonnée des machines à essayer les métaux!; L’artillerie néerlandaise (Marine et côtes)!; Les calibres perforants de côte et de bord en Europe!; Au sujet de la trempe par compression!; Étude historique de la résistance des canons rayés!; Canon-Revolver Hotchkiss de 47!mill.!; Canons à tir rapide (expériences de Gâvre et de Sevran-Livry)!; Les principales artilleries de l’Europe.

30! [ARTILLERIE DE MARINE] — INSPECTION GÉNÉRALE DE L’ARTILLERIE AU MINISTRE DE LA MARINE — Mémorial de l’artillerie de la Marine. Recueil de mémoires, expériences et renseignements relatifs à l’artillerie navale et à la défense des côtes et des places du littoral. To-

page 5


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

me!XVI. Année 1888. Paris, Ministère de la Marine et des colonies, 1888!; in-4, 591!pp. avec de nombreuses planches hors-texte, demi-percaline verte, dos à nerf. "

Expériences exécutées par la commission de Gâvres sur les canons de 24!cent. et 27!cent.!; Mod. 1881!; Note sur le calcul des tables de tir!; Déviations dues au vent et dérivation des balles!; Sur le frettage des canons!; Essai de projectiles en fonte ordinaire, coulés à Ruelle avec des fontes de nouvelle fabrication!; Étude de l’influence du profil de l’encastrement des ceintures sur la résistance des obus en fonte!; Détermination du pouvoir perforant du canon de 14 cent. Mod. 1881!; Essai d’un nouveau montage pour les obus des canons-révolvers et à tir rapide ! ; Canons automatiques et à tir rapide du système Maxim!; Du calcul définitif des trajectoires dans le tir à plein fouet!; Recherches sur les retards de désaimantation des électroaimants!; Propagation du son pendant le tir!; Inclinaison finale à donner aux rayures pour assurer la stabilité des projectiles allongés ! ; Du transport de l’artillerie au Cambodge (colonnes expéditionnaires de 1885-1886) ! ; Calcul de la flèche d’une trajectoire ! ; Écarts et dérivations!; Application des trajectoires par arcs successifs à l’établissement des tables de tir du canon de 34!m Mod. 1875, de 18 calibres, à grande chambre, et du canon de 90 mill. Mod. 1881, tirant l’obus à mitraille.

graphies de projectiles en mouvement, expériences de MM.!Mach de Prague!; Napoléon et la défense des côtes.

32" [ARTILLERIE DE MARINE] — MINISTÈRE DE LA MARINE ET DES COLONIES — Mémorial de l’Artillerie de la Marine. Texte. Tome!II. 4e livraison. Paris, Typographie Georges Chamerot, 1874!; in-4, 234!pp., br. " Outre une longue étude sur l’effet de l’artillerie sur les murailles cuirassées des vaisseaux, on y trouve une description sommaire des bouches à feu de la marine allemande.

33" [ARTILLERIE DE MARINE] — MINISTÈRE DE LA MARINE ET DES COLONIES — Mémorial de l’Artillerie de la Marine. Tome!V. Paris, Typographie Georges Chamerot, 1877!; in-4, 542, 58, nombreuses fig. in-texte, demi-maroquin vert.

31" [ARTILLERIE DE MARINE] — MINISTÈRE DE LA MARINE — Mémorial de l’artillerie de la Marine. Tome!XVIII. Paris, Ministère de la Marine, 1890 ! ; in-4, 634 ! pp. avec plusieurs planches dépliantes hors-texte, demi-percaline verte, dos à nerf. " Projet d’affût à berceau, à manœuvres hydrauliques, en tourelle fermée, pour canon de 34 centimètres, modèle 1887!; Emploi et fonctionnement du diapason dans les appareils balistiques enregistreurs!; Sur la résistance de l’air!; Notice sur Lao-Kay!; Renseignements sur l’artillerie navale suédoise!; La trempe des outils!; Anciennes propositions et expériences concernant l’artillerie navale!; Le service des batteries de côte en temps de paix et en temps de guerre ! ; Expériences sur la perforation des plaques de blindage réalisées au moyen de projectiles enregistreurs!; De l’influence d’un vent parallèle au plan de tir sur les portées des projectiles!; Méthode expérimentale pour l’établissement d’une table de tir!; Figures théoriques des tirs!; Le Soudan français en 1888-1889!!rapport militaire du chef d’escadron Archimard, de l’artillerie de la marine!; Ressources des colonies françaises en matériaux de construction!; Batteries de côte (ancien document)!; Expériences exécutées par la commission de Gâvre — Essais d’un canon de 10 centimètres!; à tir rapide!; système Hotchkiss!; Nouveau système de fermeture de culasse!; Le Trafalgar, nouveau cuirassé anglais!; Le Piemonte, croiseur de la marine italienne! ; Sur le calcul des trajectoires par arcs successifs!; Causes continues d’écart pour les projectiles de l’artillerie!; Photo-

page 6

34" [ARTILLERIE DE MARINE — Amiral Gigault de la Bedollière] — Manuel du canonnier marin. 12e édition (28!mars 1888). P., Librairie militaire de L. Baudoin et Cie, 1890!; in-12, 512!pp., 2 ff. d’errata, nombreuses fig. in- et hors-texte, plein maroquin vert, dos à nerfs orné, plats ornés, tranches dorées. " Magnifique reliure réalisée à Toulon pour le compte de GIGAULT de LA BEDOLLIERE (Lucien-Pierre-JeanBaptiste) [1838-1901] ! : entré en service en 1856. 20.08.1885 capitaine de vaisseau. 13.03.93 contre-amiral, Commandant en chef la division navale de l’Extrême-Orient. 28.07.99 vice-amiral et Préfet du 3e arrondissement maritime (Lorient). Sur le premier plat ! : 4

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

ancres aux coins, encadrement par un double filet doré, «!École des canonniers!-!Vaisseau de la couronne!-!Sainte Barbe 1891!»!; sur le second plat!: 4 ancres aux coins, encadrement par un double filet doré. Au dos figure le nom du propriétaire «!De la Bédollière Lucien. Capitaine de vaisseau!». Le bâtiment-école la Couronne (école des canonniers), qui sera commandé par de la Bédollière, est un vaisseau de 6!000!t. lancé en 1861.

35! [ARTILLERIE DE MARINE XVIIe] — F.L.B. — Le canonier françois, ou, Instruction générale de tout ce qui est nécessaire pour ceux qui desirent se perfectionner dans cét Art. Brest, Chez Romain Malassis, Imprimeur & Libraire Ordinaire de la Marine, 1694 " ; in-12, page de titre, 3 f.f.n.ch., 63 " pp., une pl. dépliante hors-texte, plein vélin ivoire, titre manuscrit au dos «"CANONIER françois"1694"». ! Première édition d’un rare ouvrage sur l’artillerie de la marine de la fin du XVIIe!siècle. Dédicace «!A Monseigneur le maréchal de Tourville, vice-amiral de France, et général de l’armée navale du roi!» signé F.L.B. Le tableau replié donne les tables de proportion pour les pièces de l’artillerie de marine. Cet ouvrage, particulièrement rare, est inconnu de la B.N. et ne figure dans aucun ouvrage spécialisé. Le titre cet ouvrage pourrait être considéré comme le précurseur de titres célèbres tels «!Le Bombardier françois!» (Belidor, 1731), «!Le parfait ingénieur françois!» (Dédier 1757), pourtant publiés bien plus tardivement.

36! [ARTILLERIE DE SIÈGE ET DE PLACE — BAVIÈRE, 1861] — Entwurf eines Unterrichtes über die Construction und die Behandlung der gezogenen Festungs- und Belagerungs- Geschütze. München, s.e., 1861"; in-12, 34"pp. avec 2 fig., intexte, rel. d’attente de l’époque. 37! [ARTILLERIE LOURDE SUR VOIE FERRÉE]!— MILLER (Lt Colonel H.W.) — Railway artillery. A report on the characteristics, scope of utility,!etc. of railway artillery. Ordnance Department document No. 2034. Washington, Government Printing Office, 1921"; in-8, 841"pp., pleine toile brune, dos orné. ! Ce rapport se base sur une version révisée en août!1919 d’une étude rédigée initialement à la fin du premier conflit mondial (avril ! 1918). Il tente de synthétiser autant d’informations que possible sur l’artillerie lourde sur voie ferrée (A.L.V.F.) et réalise en réalité un véritable traité sur le sujet. L’artillerie lourde sur voie ferrée française et anglaise est étudiée en détail ainsi que les matériels allemands (matériels et documents capturés). Les matériels et adaptations américaines ne sont bien évidemment nullement ignorées Paradoxalement, l’artillerie

Bibliographie artillerie & fortifications

de côte est allemande est incluse dans cette étude (batterie Pommern,!etc.)!: elle se justifie, selon l’auteur, par l’utilisation de pièces d’artillerie sur voie ferrée. Publication en deux volumes!: le premier, seul décrit ici, réalise l’essentiel de l’étude puisque la seconde partie comprend une succession de courtes notices techniques sur les pièces d’artillerie lourde sur voie ferrée.

38! [ARTILLERIE SYSTÈME SCHNEIDER] — Schneider & Cie. Constructeurs au Creusot. Matériel d’artillerie. S.l., Catalogue des usines Schneider & Cie, 1894"; in-folio, XXXIV planches chacune associée à un descriptif, table des matières. Tous les feuillets et gravures montés sur onglet, demi-maroquin à nerfs bordeaux, premier plat reprenant le titre du catalogue et orné du monogramme "SC". ! Exceptionnel catalogue du constructeur de matériel d’artillerie Schneider établit au Creusot, À partir de 1884, la législation française autorisant l’exportation de matériel de guerre. Les usines Schneider peuvent développer leurs fabrications d’artillerie et lutter contre le monopole de fait qui appartenait jusque-là aux usines étrangères. De

page 7


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

n° 39

vastes ateliers d’artillerie sont édifiés au Creusot en 1888!; le polygone de la Villedieu est aménagé à proximité pour les tirs. Schneider, comme société de droit privé, était très actif sur les marchés étrangers. Il se trouve fréquemment en concurrence avec les usines Krupp. Ce catalogue, entièrement monté à la main (toutes les pages sont montées sur onglets), a certainement été édité en un nombre extrêmement restreint d’exemplaires. Les illustrations (héliogravure et impression par Lemercier!-!Paris) sont d’une finesse extraordinaire et toutes protégées par des serpentes de qualité (du papier Joseph plus souple et soyeux). Les bâtiments et matériels illustrés sont les suivants!: I.!Vue générale des usines du Creusot!-!II.!Atelier de montage de l’artillerie ! - ! III. ! Forerie des canons!-!IV.!Tournerie des canons!-!V.!Polygone de la Villedieu (Creusot) -!VI.!Canon de montagne de 65!mm système Schneider!-!VII.!Canon de campagne de 75!mm système Schneider!-!VIII.!Canon de campagne de 75!mm à tir rapide, sur affût dit sans recul, système Schneider!-!IX.!Canon de 7!cm, système du général Hontoria, sur affût d’embarcation et de débarquement ! - ! X. ! Canon de campagne de 80!mm!-!XI.!Canon de campagne de 90!mm!-!XII.!Canon de campagne de 95!mm!-!XIII.!Canon de 95!mm sur affût de siège et de place!-!XIV.!Canon de 120!mm sur affût de siège!-!XV.!Obusier de campagne de 120!mm à tir rapide, sur affût dit sans recul, système Schneider!-!XVI.!Canon long de 155!mm sur affût de siège!-!XVII.!Canon court de 155!mm sur affût de siège!-!XVIII.!Canon de 14!cm sur affût de batterie, à freins à lames!-!XIX.!Canon de 14!cm sur affût à pivot avant, à frein hydraulique!-!XX.!Affût de bord à pivot central, à frein hydraulique, Système Schneider, pour canon de 14 ! cm, système du général Hontoria ! - ! XXI. ! Canon de ! 14 ! cm, système du général Hontoria, transformé en canon à tir rapide, sur affût de bord et de côte, à pivot central, à frein hydraulique et à recul réduit, Système Schneider!-!XXII.!Canon de 15!cm à tir rapide, de 45!calibres, sur affût de bord et de côte à pivot central, à frein hydraulique et à recul réduit, Système Schneider!-!XXIII.!Matériel du canon de 12!cm à tir rapide, de 50!calibres, sur affût de bord et de côte à pivot central, à frein hydraulique et à recul réduit, Système

page 8

Schneider!-!XXIV.!Canon de 24!cm sur affût de côte, à pivot avant, à frein hydraulique!-!XXV.!Canon de 24!cm de 36 ! calibres, avec obturateur composite, système Schneider breveté, sur affût de côte à pivot central, à frein hydraulique!-!XXVI.!Canon de 27!cm, de 30!calibres, sur affût de côte, à pivot central, à frein hydraulique, Système Schneider!-!XXVII.!Mortier rayé de 30!cm sur affût de côte, à frein hydraulique! - ! XXVIII. ! Affût, système Schneider, sur élévateur, pour canon de 12!pouces de l’artillerie de côte des États-Unis d’Amérique!-!XXIX.!Canon de 32!cm sur affût de côte, à pivot avant, à frein hydraulique!-!XXX.!Canon de 32!cm sur affût de côte, à pivot central, à frein hydraulique!-!XXXI.!Tubes lance-torpilles à cuiller, accouplés, montés sur affût à pivot central!-!XXXII.!Tube lance-torpilles en acier à rotule et à cuiller!-!XXXIII.!Truck pour le transport de canons de 120!tonnes!-!XXXIV.!Truck pour le transport de canons de 50!tonnes.

39! [ATLAS DE PLANCHES CALLIGRAPHIÉES ! — Royal Military Academy] — BEDINGFIELD (P.), WYNYARD (Cpt R.A.) — Fortifications plates!-!R.M.A. S.l., s.e., 1843-1886"; in-folio, Recueil de 36 planches, 33,5 x 49"cm, demi-veau brun à coins. ! D’après les notes de son fil H Bedingfield (Major, The Devonshire Regiment), P. Bedingfield entre à l’école royale militaire de Woolwich comme cadet en 1843, trois ans plus tard il est nommé au corps royal de l’artillerie au sein duquel il servira pendant 40 ans dans le monde entier. Il participe à la campagne de Chine en 1859-61 à l’occasion de laquelle il est décoré et promu au grade de major. Il prend sa retraite avec un rang d’officier général en 1886. Le recueil se divise en deux lots de dessins rehaussés de lavis. Le premier dû à Bedingfield, alors jeune cadet, comprend une série de VII dessins à la plume et au pinceau noir sur un grand papier Whatman réalisés entre!1843 et!1846. La thématique abordée port essentiellement sur les bases du dessin et des perspectives, quelques schémas de fortification (Dufour, fortification prus-

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

sienne), l’attaque des places (travaux d’approche, couronnement du chemin couvert) et le dessin d’une pièce d’artillerie. La seconde série tracée en 1886 due au capitaine d’artillerie R. Wynyard (?), dont l’examinateur n’est autre que Bedingfield, aborde avec un tracé plus grossier la thématique de la fortification passagère.

40! [BARDET DE VILLENEUVE — tome ! II] — BARDET DE VILLENEUVE (P.P.A.) — La tactique ou l’art de ranger des bataillons Et de faire à une armée en campagne tous les mouvemens Qui conviennent selon les différentes Occasions. La"Haye, Chez Jean Van Duren, 1740"; grand in-8, V f.f.n.ch., 35"pp. avec 12 pl. dépliantes hors-texte, plein veau glacé, dos à nerfs orné. ! Tome second du cours de la science militaire à l’usage de l’infanterie, de la cavalerie, de l’artillerie, du génie, et de la marine. Bien que cet ouvrage ne traite pas spécifiquement de l’artillerie ou des fortifications, on y trouvera d’utiles références sur sujets variés tels que les fonctions et devoirs des officiers (Commandant de l’artillerie, Directeur des Ingénieurs), les moyens de secourir une place assiégée.

in-8, 400 " pp., nombreuses ill. in-texte, 2 pl. dépliantes hors-texte, br. "

Importante étude publiée dans le tome!XIV, 4e!fascicule de 1935 du Mémorial de l’artillerie française.

43! BECKERHINN (Hauptmann Dr ! Carl) — Die Feld-Artillerie Oesterreichs, Deutschlands, Englands, Russlands, Italiens und Frankreichs in Bezug auf ihre Bewaffnung, Ausrüstung, Organisation und Leistungsfähigkeit. Vienne, L.W. Seidel und Sohn, 1879 " ; in-8, 136 " pp. avec 16 tables et 21 planches dépliantes hors-texte, demi-chagrin brun. ! L’auteur réalise une comparaison systématique de l’artillerie de campagne des principales puissances européennes alors que celle-ci connaît de fortes mutations. Le plan retenu pour chaque pays est immuable!: canons, culasses, affûts, chariots à munitions, munitions, accessoires, mise en œuvre opérationnelle, composition des batteries, techniques de tir, organisation de l’artillerie de campagne. L’ensemble est rehaussé de belles planches dépliantes de très bonne facture destinées à illustrer les différents chapitres.

41! [BARDET DE VILLENEUVE — tomes!VI, VII et ! VIII] — BARDET DE VILLENEUVE (P.P.A.)!— Traité de l’artillerie, qui enseigne tout ce qui concerne les Poudres, les Canons, Mortiers & Pierriers, les Batteries, les Mines, les Artifices, les Armes de toute espèce, les Ouvrages, Attirails & Outils nécessaires au service de l’Artillerie, ou qui y ont rapport tant sur Mer, que sur Terre Et les Fonctions et Devoirs des Officiers de ce Corps. La " Haye, Chez Jean Van Duren, 1741 " ; in-8, XXXII, 164, 144, 158" pp. avec 40 pl. dépliantes hors-texte, plein veau brun, dos à nerfs orné. ! Tomes sixième, septième et huitième, en un volume, du cours de la science militaire à l’usage de l’infanterie, de la cavalerie, de l’artillerie, du génie, et de la marine qui compte seize volumes au total. Ce cours porte sur de nombreux domaines ! : architecture civile et militaire, marine,… La partie sur l’artillerie est particulièrement intéressante puisqu’elle traite du système d’artillerie introduit en 1732 par Vallière. Des pièces peu connues y figurent. Les gravures, dues à Bardet de Villeneuve luimême, apportent de nombreuses précisions tant par la variété des sujets abordés que par leur originalité et la finesse du trait. Édition originale ornée d’un ex-libris armorié non identifié.

42! BASSET (Cne M.A.) — Essais sur l’historique des fabrications d’armement en France jusqu’au milieu du XVIIIe!siècle. Paris, Mémorial de l’artillerie française — Imprimerie Nationale, 1935"; grand

Bibliographie artillerie & fortifications

page 9


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

44! [BECKERHINN (Hauptmann Dr!Carl)] — Gedanken über die zukünftige Organisation unserer Feld-Artillerie. Vienne, L.W. Seidel und Sohn, 1890"; in-8, 50"pp., demi-chagrin brun.

n° 45

45! BÉLAIR (Général de division A.P. Julienne) — Elémens de fortification, Renfermant ce qu’il étoit nécessaire de conserver des ouvrages de Le Bond, de Deidier et autres auteurs": on y a joint l’examen raisonné des principes sur l’art des fortifications du maréchal de Vauban, de Saxe, de Cormontaigne, de Robins, de Cugnot, de Tielke, de Landsberghen, de Trincano, de Fallois, de Rosard, de Coehorn, de Montalembert, et de plusieurs ingénieurs, anciens et modernes, françois et étrangers " : suivis d’un Dictionnaire militaire, où l’on trouvera des définitions et des renseignements qui n’existent dans aucun ouvrage " ; et d’une explication raisonnée de trente belles planches, dont les dix-huit dernières contiennent beaucoup de détails neufs ou très peu connus sur les fortifications permanentes ou provisionnelles. Paris, Magimel, 1793"; in-8, X, 458"pp., 1 feuillet d’errata et 28 pl. dépliantes, demi-vélin à coins de l’époque. Library of Congress classification UG400 B42 1792. ! Seconde édition de l’ouvrage du général Alexandre, Pierre, Julienne Bélair [1747-1819]. Rapidement promu, il n’était que capitaine lors de la parution de la première édition de cet ouvrage en 1792 alors qu’il venait d’être nommé Ingénieur pour la défense de Paris et devint commandant de la Garde Nationale parisienne. Important travail d’excellente qualité, il aborde les différents systèmes qui ont succédé à ceux élaborés par Vauban dans les différents pays européens mais se révèle avant tout être un ardent défenseur des idées de Montalembert.

page 10

Il met l’accent sur plusieurs places européennes ainsi que sur les principaux forts de Cherbourg. Le dictionnaire est bien plus étendu que celui qui figure au sein des ouvrages de Le Blond. Il s’efforce d’établir des liens entre tactique et la science de l’ingénieur avec quelques entrées peu courantes. Les planches comprennent des vues inhabituelles telles que la position d’un canon dans son embrasure où la reprise d’une figure de Montalembert portant sur le projet de ligne fortifiée entre Lauterbourg et Wissembourg (Alsace). Ce dernier projet appelle quelques commentaires. Montalembert envisageait d’illustrer sa notion de liaison par les feux en établissant des barrages. C’est ainsi que Montalembert propose de relier les deux petites places de Wissembourg et de Lauterbourg par une ligne fortifiée formée de forts reliés par des retranchements de campagne tout en créant une nouvelle place, Louisville. L’ouvrage se termine par un dictionnaire militaire.

46! BELIDOR (Bernard Forest de), JOMBERT (Charles-Antoine) — Dictionnaire portatif de l’ingénieur et de l’artilleur, Composé originairement par feu M. Belidor, Colonel d’Infanterie, de l’Académie Royale des Sciences, & c. Nouvelle édition, Totalement changée, refondue, & augmentée du quadruple. P., Charles-Antoine Jombert, 1768"; in8, 2 p. l., vi, [2], 740, [4] p., plein veau brun marbré, dos à nerfs orné. Brunet [5907], Library of Congress classification TA9.B43, Bardin 1768E. ! Seconde édition, fortement augmentée, de cet ouvrage publié initialement en 1755 par Belidor, M. (Bernard Forest de) [1692 ou 1698-1761] et considéré comme rare [Brunet!-!5907]. Repris sous la direction de Belidor par Ch.-Antoine Jombert [1712-1784] (libraire du Roi pour l’artillerie et le génie, rue Dauphine, à l’image Notredame), il s’agit là de l’édition la plus aboutie. Il semble néanmoins que Jombert ait simplement attaché son nom à ce qui fut une spéculation mercantile [Bardin]. Ce dictionnaire renferme, outre les termes propres à l’artillerie et aux fortifications, des termes de l’architecture civile, publique, hydraulique et navale. Cet ouvrage contient de nombreuses et intéressantes précisions sur les termes et techniques en usage au XVIIIe!siècle.

47! BELIDOR (Bernard Forest de) — Le Bombardier françois, ou nouvelle méthode de jetter les bombes avec précision. Paris, De l’Imprimerie royale, 1731"; in-4, XLII, 366"pp., 8 pl. dépliantes horstexte, Plein veau brun moucheté, dos à nerfs orné, tr. rouge. Petitot n° " 109-13 (1990), Bib. univ. Moretus Plantin [173-175]. ! Bernard Forest de Belidor [1694 ou 1698-1761] est connu comme un ingénieur, bien qu’il n’ait jamais eu cette qualité, et comme artilleur. Bélidor a laissé plusieurs ouvrages, dont La science des ingénieurs [1729], Le bombardier français [1731] et un traité des fortifications

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

[1735]. Il procède en homme des Lumières en tentant d’introduire une approche rationnelle, et d’en pénétrer les officiers d’artillerie, à une époque où l’empirisme domine encore la pensée des hommes. Belidor occupant la charge de professeur de mathématique à l’école d’artillerie de la Fère rédige un ouvrage majeur présenté au Secrétaire d’État à la guerre, M.!d’Angevilliers, qui décide de l’imprimer. Cet ouvrage reproduit également les témoignages d’officiers d’artillerie avec comme objectif de faire taire les critiques qui auraient pu apparaître. Les tables de tir sont encore imparfaites, ce dont l’auteur s’ouvre honnêtement et dont il analyse les causes. La seconde partie de l’ouvrage traite d’une théorie sur la poudre à canon, suivi d’un "traité des feux d’artifices les plus en usage à la guerre et d’un autre pour la composition de ceux qui se font pour les réjouissances publiques". Un important chapitre décrit les projectiles spéciaux en usage à cette époque et leur mode de fabrication. Bélidor, ayant démontré que la portée du boulet n’était pas proportionnelle à la quantité de poudre employée pour la charge, allait à l’encontre des idées reçues. Il froissa l’amour-propre du prince de Dombes, alors grand maître de l’artillerie, et Bélidor fut destitué de sa chaire. Il servit ensuite sous les ordres du prince de Conti, obtint le grade de maréchal de camp, puis fut enfin nommé inspecteur de l’artillerie, poste qu’il occupa jusqu’à la fin de ses jours en 1761. Édition originale avec un frontispice par Rigaud. Ex dono manuscrit «!Souvenir de Beaulieu en Argonne offert par Monsieur Bellosar à Monsieur Godernaut lieutenant d’artillerie en reconnaissance des bonnes relations qui les liaient durant le séjour d’occupation. A Beaulieu le 21!janvier 1915!».

n° 47

coins, dos orné (rel. moderne). LC classification UG401.L435 1806. !

48! BELIDOR (Bernard Forest de) — Tables pour jetter les bombes avec précision, extraites du bombardier françois. Paris, De l’Imprimerie royale, 1731"; in-12, 5"f.f.n.ch, 253"pp., Plein veau brun, dos à nerfs orné, tr. rouge. ! L’édition originale, publiée la même année au format in4, s'est avérée être d’un volume trop important pour être d’un usage courant. Le marquis d’Angevilliers, ministre de la guerre, a donc ordonné que soit imprimé un extrait des tables sous la forme d’un petit volume. Volontairement, les tables se limitent à une portée maximale de 700 toises, distance considérée comme étant largement supérieure à celle habituellement observée dans la guerre de siège. Si la démarche est louable, ces tables s’avèrent en réalité être peu fiables car leur élaboration se basait essentiellement sur une démarche empirique.

49! BELLAVÈNE (M. le Général), LECLERC (Capitaine) — Cours élémentaire de fortification ou Eléments de l’art de construire, attaquer et défendre les retranchements et les places à l’usage des élèves de l’école spéciale impériale militaire. Paris, Magimel et Duprat-Duverger, 1806 " ; grand in-8, 623"pp., XVIII planches repliées h.t., demi-basane à Bibliographie artillerie & fortifications

Fort volume particulièrement intéressant car cet ouvrage du Premier Empire comporte, outre les habituelles descriptions des techniques de fortification, de nombreux détails sur les performances de l’artillerie (pénétration des différents projectiles), sur la construction du four à boulets rouges,!etc. L’exemplaire de la Libraire du Congrès permet d’attribuer l’ouvrage à Leclerc, capitaine du génie et ce d’après la note suivante «!Rapport à Mr. le général Bellavène!» signé!: Leclerc, capitaine du génie, attaché à l’école militaire. Le général Bellavène, (Jacques-Nicolas, baron, 1770-1826) était le commandant de l’école spéciale Impériale Militaire.

50! BELLEFOREST (F.) — La cosmographie universelle. Paris, Nicolas Chesneau, 1575"; in-folio, plusieurs centaines de pages, Cartonnage. ! Traduction française de l’ouvrage de S. MUNSTER édité en 1548. Très nombreuses gravures sur bois dont une très belle planche sur l’invention de l’artillerie en Allemagne.

51! BENARY (Oberstleutnant a. D. Albert) — Das Ehrenbuch der Deutschen Feldartillerie. Berlin, Waffenring der ehemaligen Deutschen Feldartillerie, s.d. (1929)"; in-4, 664"pp., nombreuses ill., pleine toile de l’éditeur. !

Bien que traitant, pour l’essentiel, de l’histoire de l’arme, les aspects matériels ne sont nullement négligés. On y trouve d’ailleurs une intéressante comparaison, alimenpage 11


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

N° 50

tée par les expériences tirées du premier conflit mondial, entre le canon de 77!mm Mle!1896!n.a. et son homologue français de 75!mm Mle!1897.

52! BETHEL (Colonel H.A.) — Modern artillery in the field. A description of the artillery of the field army, and the principles and methods of its employment. Londres, Macmillan & Co, 1911"; grand in-8, 392 pp avec XIII pl. hors-texte, cartonnage de l’éditeur. ! Ex-libris manuscrit «!Lt Col de la Panouse. Ambassade de France!», cachet «!Vicomtesse de la Panouse!». Cet ouvrage, destiné aux personnels militaires britanniques, a pour ambition de fournir une série d’informations aussi bien techniques, tactiques et organisationnelles sur l’artillerie à la veille du premier conflit mondial. Orné d’une iconographie riche et souvent inédite, tous les sujets sont abordés dont la défense contre ballons.

53! BIGOT (Capitaine au corps impérial de l’artillerie) — Traité d’artifice de guerre. Tant pour l’attaque et la défense des places que pour le service de campagne. Paris, Magimel, Libraire pour l’art militaire, 1809"; in-8, 159"pp., nombreuses tables intexte, demi-basane brune muette. ! Ex-libris manuscrit «!Guillon à la compagnie d’artificiers à Toulouse!» et «!Guillon. Artificier. 2ème compagnie au premier régiment d’artillerie à pied!». Intéressant manuel

page 12

technique d’artificier abordant la fabrication de la poudre, des cartouches à fusil, des munitions et gargousses, des fusées d’amorce, des lances à feu. Les compositions incendiaires et les fusées à signaux, sujets rarement abordés, sont également discutées.

54! BIGOT (Capitaine au corps impérial de l’artillerie) — Traité d’artifice de guerre. Tant pour l’attaque et la défense des places que pour le service de campagne. Paris, Magimel, Libraire pour l’art militaire, 1809"; in-8, 159"pp. avec de nombreux inserts de pages vierges de l’époque destinées à la prise de notes, nombreuses tables in-texte, cartonnage de l’époque, dos muet. ! Second exemplaire de cet intéressant manuel technique d’artificier. Cet exemplaire a été relié, à l’époque, avec de nombreux inserts permettant des annotations. Ces notes de lecture apportent le plus fréquemment des précisions d’ordre technique ou sémantique. Ex-libris manuscrit signé «!Fersen!» (?).

55! BIGOT DE MOROGUES — Essay de l’application des forces centrales aux effets de la poudre à canon, D’où l’on déduira une Théorie propre à perfectionner les différentes bouches à feu. Paris, Chez C.A. Jombert, 1737"; in-8, 2 ff.n.ch., 164"pp., 1 p.n.ch., 6 ff.n.ch., I pl. dépliante hors-texte, plein veau brun, dos à nerfs orné, tr. bordeaux. Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

!

Édition originale de l’important ouvrage sur la poudre, la balistique intérieure et extérieure ainsi que sur les dimensions à donner aux pièces d’artillerie. Cet ouvrage, dédié au Comte de Maurepas, Ministre de Louis!XV au département de la marine, fut écrit un an à peine après que Bigot de Morogues ait quitté le régiment de Royalartillerie pour entrer dans la Marine comme sous-lieutenant d’artillerie en septembre!1736. Il valut à son jeune auteur un siège de correspondant de l’Académie des Sciences.

56! BONAPARTE (Louis-Napoléon) — Œuvres de Napoléon III. Du passé et de l’avenir de l’artillerie. Paris, Henri Plon & Amyot, 1866 " ; grand in-8, 424"pp., demi-basane verte à coins. ! L’Empereur avait commencé un grand ouvrage intitulé «!Du passé et de l’avenir de l’artillerie!» qui est resté inachevé. On trouve dans cette publication (tome!IV des œuvres de Napoléon III publiées entre!1859 et!1869) des extraits dégagés des notes et des planches donnant un caractère purement historique à ce texte.

57! BONAPARTE (Prince Napoléon-Louis) — Manuel d’artillerie à l’usage des officiers d’artillerie de la République Helvétique. Zürich, Strasbourg, Paris, Orell Fussli, Levrault, Anselin, 1836"; in-8, XXXIII-528"pp., XXXIV planches hors-texte dont une rehaussée de couleur, demi-chagrin vert à coins, dos à nerfs orné. ! Le futur Empereur était alors capitaine au régiment d’artillerie du canton de Berne. L’ouvrage bien complet et comportant de nombreuses illustrations et tableaux fait montre d’une érudition certaine dans le domaine de l’artillerie. Les prolégomènes comprennent une histoire abrégée de l’artillerie ainsi qu’une bibliographie portant sur des ouvrages français et allemand contemporains. Les pièces d’artillerie helvétiques sont presque identiques à celles du système français Valée adopté en 1827. «!Envisagé sous une perspective helvétique, nous pouvons à juste titre le considérer comme un pionnier!» [J.P. Loosli] ce que vient confirmer le succès qu’il rencontre dans les milieux militaires dès sa publication. Bien plus, recommandé par Dufour parmi les quatre ouvrages dont il recommande la lecture, il devient dès lors un ouvrage de référence pour de nombreux officiers helvétiques. Ouvrage ayant appartenu à la bibliothèque de S.A.R. Il Conte di Trapani (cachet) puis attribué (comme prise de guerre!?) à une bibliothèque tchécoslovaque.

58! BORNECQUE (Capitaine J.) — Recherches et expériences faites sur les obus-torpilles. Paris, Librairie Militaire de L. Baudoin et Cie, 1886"; petit in-12, 92"pp. avec 29 fig. in-texte, demi-maroquin bordeaux (coll. personnelle E. Turpin). ! Les «!obus-torpilles!» avec leur apparition en 1885 ont

cherché depuis le début du!siècle à transformer la nature des projectiles d’artillerie! : au lieu des boulets pleins, que tiraient les canons de Gribeauval et dont l’effet se limitait au choc de l’impact, on souhaitait lancer des projectiles qui éclateraient à l’instant où ils atteindraient l’objectif, en donnant naissance à une grêle d’éclats. Si de nombreuses expériences ont été menées aussi bien en Allemagne, en Angleterre et en France sur de nouveaux composants destinés à la charge des obus explosifs, les Allemands prirent de l’avance avec leur Helhoffite. Fort heureusement il se trouvait dans les dossiers qu’examinait chaque année le Comité de l’artillerie un projet de l’ingénieur Turpin et l’explosif dont il proposait l’adoption offrait une certaine parenté avec l’Helhoffite des Allemands. On avait baptisé le nouvel explosif, ne seraitce que pour soustraire sa nature aux curiosités de l’étranger, et comme le trinitrophénol était d’une belle couleur jaune, Turpin fit appel à un mot grec qui signifiait cette fois le miel et il nomma son invention!: la mélinite. Au début de l’année 1886, un premier lot de 75!000 obus et de 300!000 fusées avait été mis en fabrication. Ne fallait-il pas constater d’urgence si la fortification Séré de Rivières, dont les derniers ouvrages venaient d’être édifiés, avait perdu la majeure partie de son efficacité!? Des expériences menées en ce sens furent à l’origine de la «!crise de l’obus-torpille!» qui entraîna une refonte en profondeur de l’ensemble des systèmes défensifs européens. Il s’agit ici de la traduction d’une série d’articles du capitaine autrichien H. Holzner (in Mittheillungen über Gegenstände des Artillerie und Genie-Wesens) complétée par l’apport d’autres ouvrages. Cet ouvrage, ayant appartenu à Eugène Turpin, contient de nombreuses annotations manuscrites fort intéressantes lorsqu’elles sont replacées dans leur contexte.

59! BOUSMARD (M. de) — Essai général de fortification, et d’attaque des places, dans lequel ces deux sciences sont expliquées et mises l’une par l’autre à la portée de tout le monde Dédié au roi de Prusse. Nouvelle édition, revue, corrigée et considérablement augmentée. Paris, Magimel, 1814"; in8, 391, 368 " pp., atlas in-folio avec 62 planches montées sur onglets, reliure d’attente de l’époque pour les vol. de texte, cartonnage d’époque avec une pièce de titre bordeaux pour l’atlas. LC classification n° UG401.B77. ! Seconde édition d’un ouvrage publié initialement en 1799 à Berlin. Les planches, de belle facture, pouvaient être acquises séparément soit en une édition in-folio (celles de l’ancienne édition de 1814), soit dans un format réduit (in-8°). Nombreuses précisions sur le rôle et la disposition de l’artillerie dans une place assiégée. La publication d’Henri Jean Baptiste de Bousmard [1749-1807] a comporté 4 vol., sans l’atlas, dont le quatrième volume réalise un complément.

été le terme d’une longue évolution, puisqu’on avait

Bibliographie artillerie & fortifications

page 13


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

n° 61

61! BRAUN (Bestalten Hauptmann über die Artillerie der königl. stadt Dantzig Ernst) — Novissimum Fundamentum & Praxis ARTILLERIÆ, oder nach itziger besten Mannier neu vermehrter und gantz gründlicher Unterricht/Was diese höchstnützliche Kunst vor Fundamenta habe und erfordere/den auch/was vor neue Arthen Canonen/FeuerMörser und Haubitzen heutiges Tages im rechten Gebrauch sind/und zu Felde geführet/auch wie selbige gegossen/desgleichen wie die neu ist erfundene Granaten/Brand-Kugeln und Ernst Feuerwercke/ nebst denen darzu geh*origen Materialien müssen laboriret, verfertiger und in die Weite geworffen werden ! ; Ferner eine vollkommene Beschreibung der Lust-Sachen und Haupt-Feuerwercke/auff dem Lande und Wasser/wie solche zu arbeiten/und vor Könige und Fürsten darzustellen sind. Alles nicht allein sonst vor dem gebräuchlichen/sondern auch mit allerhand neuen Inventionen vermehret/und mit außführlichen und zu diesem Werck dienlichen und gehörigen Kupffer-Stücken versehen. Dantzig, Chez l’auteur, 1682"; in-4, Frontispice, Page de titre, 4 f.f.n.ch., 198 pp, 3 f.f.n.ch., XXIII pl. hors-texte (pl. 7-8 et 16-17 sur un feuillet), plein veau brun, dos à nerfs richement orné. !

60! BOUSMARD (M. de) — Essai général de fortification, et d’attaque des places, Dans lequel ces deux sciences sont expliquées et mises l’une par l’autre à la portée de tout le monde, Dédié au roi de Prusse. Troisième édition, revue par M. Augoyat, chef de bataillon du génie. Suivi de!: Des tentatives à faire pour perfectionner L’art de fortifier les places, et quelques idées sur le relief et le commandement des fortifications, Pour servir de complément et de suite à l’Essai général de fortification, et d’attaque des places. Dédié au roi de Prusse. Troisième édition, revue par M. Augoyat, chef de bataillon du génie. Paris, Chez Anselin et chez G.-Laguionie, 1837"; in-8, 392, 368, 388, 364"pp., (sans l’atlas), reliure d’attente de l’époque. !

Troisième édition d’un ouvrage publié sous l’auspice d’Augoyat. Initialement publiée en 1799 à Berlin, cette édition comporte le quatrième volume (cf. Des tentatives à faire pour perfectionner…).

page 14

Ernst Braun, originaire d’Altenburg, donne un important travail sur l’artillerie de la fin du XVIIe. Si une part importante est consacrée à la balistique, les différentes pièces d’artillerie, et même les munitions, font l’objet de descriptions détaillées complétées par de très belles illustrations dont certaines de la main de l’auteur. Cet ouvrage sera complété en 1687 par une description de moulins (à poudre!?) publiées sous le titre de «!Anhang zur Artillerie Oder Kurtze und Gründliche Beschreibung Einiger Mühlen-Machinen!».

62! BUAT (Chef d’escadron E.) — L’artillerie de campagne. Son histoire, son évolution, son état actuel. Paris, Librairie Felix Alcan, 1911" ; in-12, 343 " pp., 75 fig. in-texte, cartonnage de l’éditeur, dos et plats ornés. ! Troisième édition d’un petit ouvrage en deux parties!: un aperçu historique sur le matériel et l’organisation de l’artillerie suivi d’une étude sur les canons à tir rapide et leur emploi sur le champ de bataille en France et à l’étranger.

63! CAMPANA (Lieutenant J.) — L’artillerie de campagne 1792-1901. Étude technique et tactique. Artillerie lisse ! - ! Artillerie rayée. Artilleries française et allemande en 1901. Paris, Nancy, BergerLevrault & Cie, 1901"; in-8, 111 pp avec un por-

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

trait, 24 figures et 4 cartes hors-texte, demi-chagrin bleu.

!

L’ouvrage s’appuie sur le règlement de manœuvre du 8!septembre 1910. Il se propose de donner des conseils et des procédés permettant de résoudre des problèmes qui n’ont pas ou peu été abordés dans le règlement. Challéat met en exergue la nécessité du tir masqué qui est loin d’être admis dans la pratique. Le lourd tribut payé par l’artillerie de campagne au début du premier conflit mondial lui donnera rapidement raison.

68! CHALLÉAT (Général J.) — L’artillerie de terre en France pendant un ! siècle. Histoire technique (1816-1919). Paris, Charles Lavauzelle, 19331935"; grand in-8, 404, 546"pp., 330 fig. dans le texte, demi-chagrin bordeaux à nerfs. Petitot n°"109-10 (1990). ! Ouvrage pouvant être qualifié de majeur et de rare qui n° 64

64! [CANON DE 75] — Une merveille du génie français. Notre 75. Par un Artilleur. Paris, Quillet, 1915"; in-4, 75"pp., ill. in-t., une planche h.-t. avec des retombes, cart. ill. (rel. de l’éditeur). ! Ouvrage dédié au canon de 75!mm Mle!1897. Il comprend une planche hors-texte en couleur avec des éléments mobiles permettant d’observer les différents composants de la pièce à l’aide de coupes longitudinales successives.

65! CARAMAN (Général marquis de) — Du service de l’artillerie de campagne. Paris, Tiré à part extrait de la 59e livraison du Spectateur Militaire, 1831"; in-8, 56"pp., demi-chagrin vert (reliure mod.). ! Lors du second siège de Constantine, le général comte Valée commandait l’Artillerie avec le général de Caraman commandant en second. Le général de Caraman y succomba lors une épidémie de choléra.

66! [CATALOGUE FORGES ET ACIÉRIES DE LA MARINE À SAINT-CHAMOND] — Compagnie des forges et aciéries de la marine et des chemins de fer. Société anonyme!-!Capital de 20!millions. Siège social à Saint-Chamond (Loire) -!Directeur Général!: A. de Montgolfier!-!Usines de la compagnie!; Principaux ateliers!; Quelques spécimens des fabrications. S.l., Cie Forges et aciérie de la marine, 1900"; Oblong, (6), 96"pp., demi-chagrin bordeaux à coins, dos muet, plat orné. 67! CHALLÉAT (Commandant J.) — Artillerie de Campagne. La manœuvre appliquée. Paris, HenriCharles Lavauzelle, 1914"; in-12, 252"pp., pleine toile verte.

Bibliographie artillerie & fortifications

décrit avec précision l’évolution des matériels et des techniques de l’artillerie française durant cette période riche en mutations que constitue le passage des bouches à feu lisses aux pièces rayées. Cette complexité est fort bien appréhendée avec un luxe de détails inouïs.

69! [CHASSELOUP-LAUBAT (Général Comte François de)] — Essais sur quelques parties de l’artillerie et des fortifications, par le Général Comte C.****E. Milan, De l’imprimerie de J.J. Destefanis, 1811"; in-8, 216"pp. (dont VIII), 22"pp., VI pl. dépliante h.-t., demi-basane fauve, dos orné. Jordan 677, Prost. ! Chasseloup-Laubat [1754-1833], cadet au sein du corps royal de l’artillerie en 1770, admis à l’École de Mézières en 1778, il poursuivra sa carrière dans le corps du Génie. Commandant du Génie de l’armée d’Italie en 1796, il sera nommé au grade de général de division en 1799 et participe comme inspecteur général au Comité central des fortifications à partir de 1800. Entre!1801 et!1805, il s’attelle à la reconstruction des défenses du nord de l’Italie et commence à fortifier de nombreux sites et sa réalisation la plus remarquable est sans conteste la forteresse d’Alexandrie. En 1806, il commande le Génie dans la Grande Armée et dirige le siège victorieux de Dantzig. Sur un plan conceptuel, c’est à Chasseloup-Laubat que revient la paternité d’un véritable nouveau front fortifié dit d’Alexandrie. Dès 1798 et avec persévérance, il défend l’utilisation des casemates pour l’artillerie. Étonnamment critique dans son appréciation du matériel de Gribeauval, il se montre encore plus novateur dans ce domaine lorsqu’il s’applique à l’artillerie de siège et de place. Dès 1804, il imagine un système utilisant alternativement deux pièces d’artillerie qui ne sera qu’évoqué dans la présente édition. Il propose cette fois deux systèmes qui visent à atteindre un seul objectif!?!: protéger l’artillerie de place des feux de l’ennemi. Parmi les mémoires proposés, on trouve la description d’un nouvel affût de place, de siège et de côtes pour tirer sans embrasure!?!; un mémoire sur les moyens de faire usage des

page 15


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

n° 69

bouches à feu dans les casemates en utilisant, entre autres, un système de plate-forme qui pourrait être qualifié d’ancêtre des tourelles à éclipse. D’autres parties, non moins importantes, portent sur le tracé des fortifications proposées par Chasseloup-Laubat. n° 70

70! [CORMONTAIGNE — Manuscrit XVIIIe] — CORMONTAIGNE (Louis de) — Mémoire de l’Artillerie pour la deffense des Places par Cormontaigne. S.l., s.e., s.d. (vers 1750)"; in-folio, 68"pp. d’une écriture fine et lisible, br. ! Cormontaigne n’a pratiquement rien publié de son vivant, mais il rédige de nombreux mémoires sur tous les aspects de la fortification qui circulèrent essentiellement sous la forme de copies manuscrites au sein du corps des ingénieurs. Ce manuscrit, soigneusement rédigé et datant probablement de la première moitié du XVIIIe, répond parfaitement à ce mode de diffusion. Faisant suite à un précédent mémoire portant sur les différents usages de l’artillerie pour se rendre maître d’une place forte, cette étude axe la réflexion sur les moyens et méthodes qui permettront à la défense de retarder les progrès de l’assaillant.

71! CORNIBERT (F.) — Manuel du canonnier marin, Contenant les diverses instructions sur le service du canon, et autres bouches à feu, à la mer!; à l’usage du corps d’artillerie de la Marine, et des marins. Toulon, Chez Aug. Aurel, an"IX (1801)"; in-8, XVI, 391"pp., nombreux tableaux dont 3 dépliants, pleine toile verte (rel. anc., vers 1880). ! Cornibert, capitaine à la VIe demi-brigade des troupes d’artillerie de la Marine à Toulon, orne cet exemplaire de l’édition originale d’une signature autographe afin de le garantir des contrefacteurs. Premier manuel complet

page 16

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

d’artillerie de marine, il se divise en onze chapitres!: tout ce qui est relatif au canon!; les boulets et leur fabrication, la fabrication de la poudre, le gréement et l’armement des canons à bord des vaisseaux, la manœuvre à bord telle qu’elle a été arrêtée par la commission nommée par le général Villaret,!; les manœuvres de force!; la disposition de l’artillerie, des poudres et des munitions et de tous les objets qui s’y rapportent ainsi que leur emplacement dans un vaisseau!; la fabrication des artifices de guerre, la manière de préparer et de faire usage de brûlots ! ; l’installation des mortiers sur les galiotes à bombes, leur manœuvre et leur pointage!; les caronades!; le détail des principales fonctions des maîtres, seconds maîtres canonniers et capitaines d’armes à bord des bâtiments. On trouve dans cet ouvrage de nombreuses tables donnant les dimensions des parties du canon, des affûts, du gréement et de l’armement de chaque pièce. Les batteries de côte et l’emploi de l’artillerie lors d’un débarquement sont ébauchés.

72! COTTY (Colonel H.) — Encyclopédie méthodique. Dictionnaire de l’artillerie. Paris, Chez Mme"Vve Agasse, 1822"; in-4, VII-508"pp., demimaroquin bordeaux à long grain, dos lisse orné de triples filets dorés, tranches marbrées. Bardin 1882A. ! Dictionnaire englobant les termes des dernières avancées en matière d’artillerie, se donnant pour but la continuation des travaux de Pommereul pour l’Encyclopédie méthodique de 1784. Bardin relève quelques fautes typographiques, en particulier dans la partie bibliographique où plusieurs noms propres sont orthographiés de manière inexacte. Envoi autographe ainsi qu’en témoigne la lettre de l’auteur au Comte Charbonnel, lieutenant-général d’Artillerie.

73! COTTY (Gaspard — Hermann) — Encyclopédie méthodique. Dictionnaire de l’artillerie ! - ! Supplément au dictionnaire de l’Artillerie. Paris, Chez Mme"Vve Agasse — Librairie militaire d’Anselin (Supplément), 1822-1832 " ; in-4, VII-508 " pp. — Supplément VII-637- [5] pp., demi-basane maroquinée rouge à coins, dos lisse orné de fers romantiques et bordés d’un triple filet doré, cartonnage noir gaufré sur les plats, tranches jaunes et bleues marquant la séparation des parties (rel. de l’époque). ! Relié à la suite!: Supplément au dictionnaire de l’Artillerie par le général baron H. COTTY, directeur du service des poudres et salpêtres, commandeur de la Légion d’Honneur, chevalier de Saint-Louis. Dictionnaire spécialisé englobant les termes des dernières avancées en matière d’artillerie et se donnant pour but la continuation des travaux de Pommereul pour l’Encyclopédie méthodique de 1784 qui fit date et qui reste aujourd’hui le dictionnaire de référence en matière d’artillerie de la Bibliographie artillerie & fortifications

première moitié du XIXe. Ex-libris aux armes du Baron J. de Cartier d’Yves. Exemplaire avec un envoi autographe de l’auteur.

74! [COURS D’ARTILLERIE] — ÉCOLE SPÉCIALE MILITAIRE (2e Division) — Conférence d’artillerie. Annexe au cours d’artillerie ! : Armes portatives en service chez les puissances étrangères. S.l., École Spéciale Militaire, 1880"; in8, 201, 52"pp., XVIII planches hors-texte dépliantes, demi-chagrin bordeaux. ! Lithographie autographique réalisant une introduction aux matériels d’artillerie et aux fusils d’infanterie en usage vers 1880. Analyse très détaillée des armements français et étrangers de l’époque (fusils, pistolets, sabres, cuirasses,!etc.).

75! [COURS SPÉCIAL D’ARTILLERIE 1840] — Cours spécial à l’usage des sous-officiers de l’artillerie — Atlas du cours sur le tracé et la construction des batteries de toute espèce, précédé de tableaux dudit cours. Paris [cours spécial]- Metz, Strasbourg [atlas], Bachelier [cours spécial], Veronnais & Levrault [atlas], 1840 " ; in-12, deux vol. en un. 233, 28"pp. avec XI pl. dépliantes horstexte, demi-veau brun à coins, dos orné. 76! [COURS SPÉCIAL D’ARTILLERIE 1884] — Cours spécial à l’usage des sous-officiers de l’artillerie approuvé par le ministre de la guerre le 20"juillet 1881. Nouvelle édition mise à jour (janvier"1888). Paris, Imprimerie Nationale, 1888"; in8, 251"pp., nombreuses pl. in- et hors-texte, br. 77! CUREY (Capitaine d’artillerie M.C.) — L’artillerie japonaise. Paris — Nancy, Berger-Levrault, 1906"; in-8, 171 pp avec 75 fig., 2 cartes et 3 planches dépliantes hors texte, br. ! Le premier est consacré à la description aussi complète que possible du matériel de d’artillerie et des munitions. Les caractéristiques de l‘explosif japonais Shimose sont abordées dans le même chapitre. Dans le deuxième chapitre est abordée l’organisation de l’artillerie japonaise au point de vue du personnel, armement, approvisionnements, formation des cadres. Les quatre chapitres suivants se rapportent au règlement de manoœuvre, au manuel de tir, aux écoles à feu et aux travaux de campagne. Les deux derniers traitent de l’emploi de l’artillerie en campagne et montrent l’esprit avec lequel les Japonais ont instruit leur armée après leur campagne victorieuse contre la Chine en 1894-95. Dans cette seconde édition, certains points restés obscurs sont éclaircis. Elle aborde également des sujets ne relevant pas directement de l’artillerie. C’est ainsi que sont groupés en annexes des renseignements sur la mobilisation des Japonais, sur les

page 17


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

effets de leur fusil, sur leur méthode d’éducation physique (Jiu-jitsu), sur leur nouvel uniforme, sur les grenades à main.

des places. Il amène également quelques intéressantes précisions sur l’artillerie. Le second volume aborde les dignités et grades, les différents corps de l’armée française. Il termine par une étude de la milice française sur la mer. Les planches relatives à la marine reproduisent celles de l’Art des armées navales de Hoste. D’après Bardin, «!des pages entières sont copiées mot à mot des œuvres de Montgomery, de Manesson,!etc.!». Il ressort néanmoins de l’ensemble de l’ouvrage une grande érudition aussi bien littéraire que technique, l’auteur maîtrise parfaitement les auteurs anciens sans négliger les auteurs modernes. Bardin qualifie cet ouvrage de «!chronique curieuse et d’une lecture indispensable!» alors que Folard en parle avec éloge pour la partie se rapportant à la tactique militaire. La notice bibliographique du Gal Bardin, bien que très critique, est le reflet d’une certaine ambivalence. Ex-libris manuscrit "Collegii Dolani Societ. Jesu" associé à une mention autographe "Ex Pia Liberalite PP Caroli et Hermanfredi de Brossia Dolanorum Soc Jesu". À relever dans le premier volume, le masquage, probablement d’époque révolutionnaire, des éléments fleur de lysés de la page de titre. Brunet!: Il semble exister une édition sur Grand Papier plus rare ainsi qu’une édition hollandaise de moins bonne qualité. Il existe également un abrégé de cet ouvrage, Paris, 1780, 2 vol. in-12. Bardin nous signale une édition hollandaise [1724f] ainsi qu’une édition resserrée en un précis en in12 [1773d] dont la date d’édition diffère de celle relevée par Brunet.

N° 78

78! DANIEL (R. P. Gabriel) — Histoire de la milice françoise, et des changemens qui s’y sont faits depuis l’établissement de la monarchie dans les Gaules jusqu’à la fin du regne de Louis le Grand. Paris, Mariette, Delespine et Coignard, 1721"; grand in-4, 3 ff. n. ch., XXXVIII-216"pp., XX-626"pp., 70 pl. hors-texte, 1 f. d’errata, plein veau brun, dos à nerfs ornés, reliure aux armes non identifiées sur l’ensemble des plats. Colson 139-143, Brunet [14902], Bardin 1721a, Goigoux 231. ! Édition originale du premier et important ouvrage sur l’art de la guerre en France, publié au début du XVIIIe. Ouvrage d’importance fondamentale et modèle pour la littérature militaire internationale, la première grande publication sur l’histoire militaire de France publiée au XVIIIe!siècle, il va rester la principale histoire en français de l’art de la guerre jusqu’en 1824. Le père jésuite Daniel [1649-1728], originaire de Rouen, avait reçu de Louis XV le titre d’historiographe de France pour sa monumentale Histoire de France. Bien que le plan soit quelque peu confus, le premier volume développe l’histoire des armées françaises sous les Gaulois, les Francs et les Capétiens. Il traite d’abord des armes, des institutions puis de l’arrangement des troupes, revient sur les armes défensives et termine par l’attaque et la défense

page 18

79! DAWSON (A. Trevor) — The Engineering of Ordnance. The Gustave Canet Lecture, delivered at the Twenty-Fifth Anniversary Meeting of the establishment of the Junior Institution of Engineers, at the Hall of the Worshipful Company of Fishmongers, June 30, 1909. Londres, Percival Marshall and Co, 1909"; grand in-8, 53"pp. avec 24 planches h.-t., demi-chagrin à coins. !

Ex-libris imprimé Blohm & Voss.

80! [DE BANGE — Anciens établissements Cail] — Catalogue de Société anonyme Anciens Établissements Cail. Artillerie système de Bange. S.l., Anciens établissements Cail, s.d. (vers 1885)"; oblong, 26"clichés de Michel Berthaud, format 25"x"14"cm, collées sur des cartons montés sur des onglets, demi-chagrin noir, dos muet, titre gaufré sur le premier plat (rel. de l’éditeur). ! Rare catalogue de photographies de la société Cail qui succède à la Société J.F. CAIL et Cie [1870 – 1881] dissoute en 1881 et remplacée par la Société anonyme des anciens établissements Cail. Par le jeu des fusions, elle donnera naissance à l’actuelle société connue, actuellement, sous le nom de Fives-Cail Babcock (FCB). Cet album présente de manière détaillée l’ensemble du système dû au colonel de Bange!: canon de 80!mm de mon-

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

tagne, canons de 80 et 90!mm de campagne, canons de 120!mm et 155!mm, canon de 220!mm, pièce de côte de 240!mm, mortier de 220!mm, mortier de 270!mm. Cette publication réalise ainsi une source iconographique de première importance sur ce célèbre système d’artillerie français. Ex-dono à Raoul!CHIRON, Sergent au 12e de ligne, 7e Cie (Tarbes), nommé chevalier de la légion d’honneur en 1901.

N° 80

81! DECKER (Carl von), RAVICHIO DE PERETSDORF J., NANCY A.P.F. — Traité élémentaire d’Artillerie, à l’usage des militaires de toutes les armes. Traduit de l’allemand, avec des notes et des additions relatives à l’artillerie française, par J. Ravichio de Peretsdorf et A. P. F. Nancy. Paris, Strasbourg, F.G. Levrault, 1825 " ; in-8, XVI-635"pp., plein veau brun, dos lisse orné de frises dorées et fleurons à froid, sur le premier plat «"Fonderie royale de Douai"» (rel. de l’époque). ! Le titre attribue faussement l’ouvrage à E. Decker alors qu’il s’agit en réalité de Carl von Decker [1784-1844], auteur de nombreux ouvrages dans la première moitié du XIXe. La traduction de ce traité d’artillerie qui fut accueilli avec succès après sa publication à Berlin en 1816 «!Die Artillerie für alle Waffen oder Lehrbuch der gesammten reinen und ausübenden Feld- und BelagerungsArtilleriewissenschaft/von C. Decker, Hauptmann im Königl. Preuß. Generalstaabe…!». Il attribue à l’artillerie une place primordiale comme arme de soutien. Ouvrage en 3 parties!: Du matériel d’artillerie!; Emploi de l’artillerie dans la guerre de campagne!; Emploi de l’artillerie dans les sièges. Cachets de la fonderie de canons de Douai.

82! DECKER (Major C.) — Versuch einer Geschichte des Geschützwesens und der Artillerie in Europa, von ihrem Ursprunge bis auf die gegenwärtigen

Bibliographie artillerie & fortifications

Zeiten. Mit besonderer Bezugsnahme auf die preuß. Artillerie, und zum behuf der Vorlesungen über die Geschützwissenschaft auf der königl. Allgemeinen Kriegs- und Vereingnigten Artillerie- und Ingenieur- schule. Berlin, E.S. Mittler, 1819 " ; in-12, 162"pp., plein veau brun, dos orné. !

Rédigé par le Major et futur général Decker [17841844], artilleur et auteur reconnu pour la qualité de ses publications en matière d’artillerie, ce petit historique est d’un intérêt tout particulier puisqu’il met l’accent sur les développements de l’artillerie dans l’espace germanique et, tout particulièrement, la Prusse. Publié peu après les guerres de la Révolution et de l’Empire, il réalise en outre un témoignage de première main sur cette période puisqu’il avait participé à nombre de batailles (Eylau, Dresde, Leipzig, campagnes de France de 1814 et de 1815).

83! DELAISSEY (Colonel d’artillerie de la marine A.) — Cours spécial sur le matériel de côte, à l’usage des cadres de l’artillerie de la Marine. Paris, Imprimerie Nationale, 1890 " ; in-12, 274 " pp., nombreuses fig. in- et hors-texte, demi-maroquin bordeaux, dos à nerfs orné (Collection personnelle Eugène Turpin). ! Ce cours réalise une bonne synthèse des matériels en usage à la fin du XIXe ! siècle dans l’artillerie de côte française. Elle distingue les matériels des modèles antérieurs à 1864, les bouches à feu du modèle 1864-1866, l’artillerie du modèle 1870 et du modèle 1870 modifié avant d’aborder les mortiers et l’artillerie de petit calibre. La présentation originale sous forme de questionsréponses aborde de manière concise l’ensemble des caractéristiques techniques des pièces, de leurs affûts et de leurs munitions.

84! [DICTIONNAIRE HISTORIQUE] — [GOIGOUX (J.-Daniel)] — Dictionnaire historique, critique et bibliographique, contenant les vies des hommes illustres, célèbres ou fameux de tous les pays et de tous les ! siècles, suivi d’un dictionnaire abrégé des mythologies, et d’un tableau chronologique des événements les plus remarquables qui ont eu lieu depuis le commencement du monde jusqu’à nos jours. Paris, Chez Ménard et Desenne, 1821-1823 " ; in-8, 30 vol. de 400"pp. environ chacun, pleine basane de l’époque, dos lisses ornés, pièces de titre et de tomaison rouges. Barbier I, 976. ! Réimpression avec additions et corrections du «!Dictionnaire universel historique, critique et bibliographique!», Paris, Prudhomme, 1810-1812, en 20 volumes in-8, qui lui-même était une réimpression avec des additions et corrections du «!Nouveau dictionnaire historique!» par

page 19


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

L.-M. Chaudon et Delande, Lyon, Bruyset aîné, 1804, 13!volumes in-8. C'est J.-Daniel Goigoux, sous-chef à la Direction des Postes à Paris, qui a été directeur de la publication de!1821!à!1823 sans en avoir été le principal collaborateur. Exemplaire non rogné accompagné de quelques portraits gravés hors-texte. Le tome!30 corres-

N° 85 pond au dictionnaire de mythologie annoncé dans le titre.

85! DIDEROT, D’ALEMBERT — Fonte des canons. Yverdon, s.e., s.d. (1777)"; grand in-4, 8, 20"pp., XXI planches dont 4 planches dépliantes, 1 table dépliante hors-texte, br. ! Rare édition d’Yverdon (Suisse), copie de la fameuse Encyclopédie de Diderot & D’Alembert. Cette édition comprend l’ensemble des planches ainsi que les explications et, rarement retrouvée dans cette édition, une page de titre. Elle reprend intégralement l’ordonnance portant sur le système d’artillerie de Vallière (Ordonnance de 1732), outre la fonte des canons, la fabrication des projectiles est parfaitement illustrée. La qualité des planches de cet exemplaire (non coupé, grandes marges) peut être qualifiée d’exceptionnelle.

86! DIDEROT, D’ALEMBERT — Recueil de planches, pour la nouvelle édition du dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers avec leur explication. Tome troisième. Lausanne et Berne, Sociétés typographiques, 1781"; in-8, 17 planches h.t. dépliantes, 13"pp. de texte, demi-veau brun à coins (rel. moderne). ! Très belles planches dépliantes sur les manœuvres de l’infanterie (14 pl.), sur les évolutions de la cavalerie (1 pl.), sur les fortifications & l’artillerie (18 pl.).

87! DOLLECZEK (Anton) — Geschichte der österreichischen Artillerie. Vienne, Archiv Verlag, 1887-

page 20

2005"; petit in-4, 750"pp., 280 ill. N & B in-texte, Cuir brun de Calabre, dos à faux nerfs orné. !

Réédition de l’édition de 1887 de cet important ouvrage sur l’artillerie autrichienne de ses débuts à la fin du XIXe!siècle. Anton Dolleczek (1849-1918), officier d’artillerie à l’instar de son père, fera sa carrière militaire comme officier d’artillerie et sera nommé quelques années après sa retraite en 1910 au rang de Generalmajor. Il collaborera également à la « ! Streffleurs Österreichischer Militärischer Zeitschrift ! ». Particulièrement recherché, cet ouvrage est une mine d’informations. Tirage limité à 499 exemplaires, ici le numéro!217.

88! DOUGLAS (Général Sir Howard), CHARPENTIER (Trad. et Capitaine au Corps Royal d’artillerie de Marine) — Traité d’artillerie navale, par le général sir Howard Douglas ! ; traduit de l’anglais, avec des notes, et dédié à MM. les officiers du corps royal de l’artillerie de Marine de France, par A.F.E. Charpentier. Paris, Bachelier, 1826"; in-8, XVI, 302"pp., 5 pl. dépliantes h.-texte, demi-maroquin vert, dos orné, reliure signée P. Dubreuil. LC classification n° VF145.D73 1829. ! Important ouvrage sur l’artillerie navale anglaise soumis en 1817 à l’examen des ministères de l’Ordonnance et de l’Amirauté. Dans la première partie, l’auteur expose succinctement la méthode du pendule balistique de Hutton. Après cette approche théorique, l’auteur reproduit le manuel de l’artillerie de Marine française qu’il juge excellent («!Exercices et manœuvres des bouches à feu à bord des vaisseaux français!»). Il semble qu’à cette époque (1817), la Marine anglaise ne dispose pas d’un tel manuel. Dans la troisième partie, il traite de l’équipement, du tir et de service de mer. Dans la dernière partie, il présente quelques observations sur quelques opérations navales (guerre des Anglais avec les Américains) et sur la tactique des combats singuliers. Il a été joint par le traducteur quelques tables relatives à l’artillerie de Marine française (tables de tir, approvisionnement en munitions des vaisseaux, poids et dimensions des pièces et des affûts). Il s’agit là de la traduction de l’ouvrage princeps de Douglas (Howard, Sir, Bart., [1776-1861]) dont la seconde édition est parue en 1829 à Londres chez J. Murray sous le titre de «!A treatise on naval gunnery!».

89! DREDGE (James) — Établissements de MM. ! Schneider & Cie. Nevers, Mazeron Frères, 1902"; grand in-4, 445"pp., 1003 fig. in- et horstexte, demi-basane noire, plats ornés de canons croisés. ! Remarquable étude publiée initialement en Grande-Bretagne la même année sur les établissements Schneider et la célèbre usine du Creusot. Tout est passé en revue et en détail!: les usines, les techniques de fonte, les blindages, les systèmes d’artillerie de mer et de terre dont ceux du système Canet-Schneider, les coupoles à éclipse, les lo-

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

comotives,!etc. L’ensemble est enrichi de très nombreuses illustrations d’une grande qualité.

90! DUCHAND (Lieutenant-Général) — De la nécessité de changer le but en blanc des canons de siège. S.l., s.e., s.d. (1843)"; in-8, 23"pp. avec une pl. repliée h.t., br. ! Tiré à part d’un article paru dans le Spectateur Militaire. Envoi autographe de l’auteur. Le Lt-Gal Duchamp, membre du Comité de l’Artillerie, dont la proposition ne connut guère de succès. Elle nous instruit néanmoins sur le caractère très théorique de l’instruction au tir en usage à cette époque.

91! DULACQ (Joseph) — Théorie nouvelle sur le mécanisme de l’artillerie, dédiée au Roy de Sardaigne. Paris, Chez Charles-Antoine Jombert, 1741"; grand in-4, 3 parties paginées en continu, xvi, 385 (erreur 985), (19) pp., 4 tables dépl., 39 planches dépliantes h.-t., plein veau brun marbré, dos à nerfs, caissons ornés, tranches bordeaux. ! Première édition de l’ouvrage majeur de l’officier d’artillerie piémontais, originaire de Chambéry, Joseph Dulacq [1706-1757] et dédiée au roi de Sardaigne Charles Emmanuel III. Dulacq aborde la combustion de la poudre, le développement de la "flamme", des méthodes inédites pour définir la trajectoire de la bombe. Il étudie la résistance de l’air, la résistance des édifices à l’impact des bombes en fonction de leur architecture et du choix des voûtes,!etc. L’auteur décrit longuement un instrument de sa création permettant de définir avec précision et aisance la trajectoire de tous types de projectiles. Des chapitres sont encore consacrés à l’exploitation des explosifs dans les mines. Les célèbres vignettes ornant les textes sont dues à Charles Nicolas Cochin [1715-1790]. Elles ont été dessinées et gravées par lui-même (malade, les gravures ultérieures seront confiées à d’autres graveurs).

N° 91

92! DUPONT (Capitaine) — Munitions d’artillerie. Poitiers, École militaire d’artillerie, 1928 " ; in-4, 158"pp., br. ! Cours sur les munitions qui distingue les effets des projectiles, l’organisation (marquage, transport, lotissement, principaux types de fusées,…), le stockage et l’entretien des munitions. Dans les nombreuses annexes, on trouve des tableaux relevant les codes des ateliers de chargement, des poudreries et des ateliers de confection et de chargement des charges et amorçages.

93! EAST (Major C.J.) — The armed strength of France. Londres, Intelligence branch of the Quatermaster General’s dept, Horse Guards, War office, 1877"; in-8, 300"pp., une carte dépliante hors-texte, Demi-toile verte. ! Description exhaustive de l’armée française, de sa structure et, plus sommairement, de son armement. Quelques détails intéressants sur les types de pièces d’artillerie en usage à l’époque.

94! ÉCOLE CENTRALE DE PYROTECHNIE — Cours d’artifices de guerre. 1er semestre 1883. S.l., École Centrale de Pyrotechnie, 1883 " ; petit in-4, 608"pp., demi-chagrin bordeaux. 95! ÉCOLE CENTRALE DE PYROTECHNIE DE BOURGES — Cours d’artifices. Leçons à l’usage des apprentis. Confidentiel. S.l., École Centrale de Pyrotechnie de Bourges, 1935 " ; in-folio, 91 " pp., nombreuses ill. in-texte, cartonnage de l’éditeur. "

Ce cours présente d’une manière didactique un ensemble de notions sur les explosifs, les artifices et les munitions.

96! [ÉCOLE D’APPLICATION DE L’ARTILLERIE ET DU GÉNIE] — EMY (Ch.) — Cours de sciences physiques et chimiques appliquées aux arts militaires. Fabrication des Projectiles, des Flasques d’affût de Mortiers, des Essieux et des ancres. s.l., École d’application de l’artillerie et du génie, 1847"; in-4, 116"pp., XIV planches dépliantes horstexte, cartonnage bleu de l’époque, dos muet. ! Important ouvrage lithographié (lithographie autographique) portant sur les cours donnés par le Capitaine d’artillerie Emy à l’école d’application de l’artillerie et du génie. La fabrication des projectiles distingue les projectiles creux, les boulets, les balles pour bouches à feu. Plusieurs domaines, rarement voire jamais abordés dans la littérature, y figurent comme la fabrication des flasques des mortiers (flasques en fer), la fabrication et l’épreuve des essieux.

97! [ÉCOLE D’APPLICATION DE L’ARTILLERIE ET DU GÉNIE] — EMY (Ch.) — Cours de sciences physiques et chimiques appliquées aux arts

Bibliographie artillerie & fortifications

page 21


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

"

militaires. Fabrication des bouches à feu en bronze. s.l., École d’application de l’artillerie et du génie, 1849 ! ; in-4, 392 ! pp., exemplaire non coupé, XI planches hors-texte, cartonnage bleu de l’époque, dos muet.

100" ÉCOLE MILITAIRE DE L’ARTILLERIE — Munitions. S.l., École Militaire de l’artillerie, 1915!; in-folio, 161 ! pp., nombreuses gravures in-texte, jaquette lithographiée de l’éditeur. " Cours lithographié sur les munitions édité en décem-

Lithographie autographique portant sur les cours donnés par le Capitaine d’artillerie Emy à l’école d’application de l’artillerie et du génie. La fabrication des bouches à feu est décrite avec un luxe de détails inouï. Toutes les étapes de la fabrication des bouches à feu sont étudiées et illustrées!: moulage en terre, en coquille et en sable!; Centrage, forage (foreries verticales, forage horizontal), tournage et ciselage ! ; les grains de lumière ! ; visites, épreuves et réception des bouches à feu (1re visite, épreuve de tir, épreuve de l’eau, 2e visite et alésage au calibre définitif, 3e visite et gravure de la pièce, 4e et dernière visite). On y trouve en outre la description des opérations docimastiques (essais des métaux, analyse du bronze).

bre!1915. Il comprend trois parties!: Généralités sur les munitions ! - ! Description des munitions en service dans l’artillerie française!-!Description des munitions en service dans les artilleries étrangères. Les croquis des projectiles et des fusées présentent un niveau de détail élevé en raison de la qualité du dessin et la dimension souvent importante. De nombreux croquis ont été fournis par l’École Centrale de Pyrotechnie et par l’officier d’administration principal chef artificier Michel de la Cartoucherie de Vincennes. Les documents ayant permis la rédaction de ce cours sont extraits des cours antérieurs de l’école militaire de l’artillerie, du recueil de renseignements et données numériques concernant les matériels de l’artillerie utilisés par l’armée allemande, des renseignements fournis par le Laboratoire Municipal de la ville de Paris.

98" [ÉCOLE D’APPLICATION DE L’ARTILLERIE ET DU GÉNIE] — JOUFFRET (E.) — Les projectiles. Fontainebleau, École d’application de l’artillerie et du génie, 1881!; in-4, 207!pp., 165 fig. in-texte, demi-chagrin bleu, dos à nerfs richement orné, tr. sup. dorée. " Cours d’artillerie très détaillé et peu commun de la seconde moitié du XIX°!siècle par le Chef d’escadron d’artillerie E. Jouffret. Les projectiles d’artillerie de tous types, aussi bien français qu’étrangers, sont illustrés et décrits. Les fusées d’artillerie font l’objet de plusieurs chapitres et l’ensemble est également enrichi de nombreuses illustrations, vues en coupe et descriptions. Les fortifications ne sont nullement ignorées puisqu’on y trouve une analyse détaillée des résultats des tirs contre des maçonneries, une étude du tir en brèche (expériences de Bapaume, méthode des trois rayures, expériences du fort Liédot, méthode des gradins, brèches de Strasbourg et de Paris en 1870).

99" ÉCOLE MILITAIRE DE L’ARTILLERIE — Matériel de l’artillerie ! : Organisation générale ! !Matériels en service. Matériels de l’artillerie allemande. Artillerie austro-hongroise. Entretien du matériel d’artillerie ! - ! incidents de tir. Poitiers, École militaire d’artillerie, s.d. (vers 1916)!; in-4, 68, 127, 160, 14!pp., XXVI ff. n. ch. Nombreuses fig. in-texte, demi-percaline verte. " L’ouvrage décrit de manière exhaustive l’ensemble des matériels en service dans l’artillerie française en 1916. On y trouve la description de matériels peu communs (canon de 120 ! mm court Mle ! 1890, etc.). Il renferme également une étude détaillée portant sur les artilleries de campagne allemandes et autrichiennes afin de permettre l’utilisation et l’entretien des matériels pris à l’ennemi. page 22

101" [ÉCOLE POLYTECHNIQUE] — Portefeuille d’art militaire. S.l., École Polytechnique, s.d. (1900)!; grand in-folio, Planches montées sur onglets, demi-veau bordeaux, dos lisse orné. " [Pl.!1 & 2] Armes portatives!; [Pl.!3] Bouches à feu françaises de modèles divers!; [pl.!4] Bouches à feu françaises en acier de siège, de campagne & de montagne (Système de Bange)!; [pl.!5] Artillerie de siège et de place!; [pl.!6] Artillerie de campagne!; [Pl.!7] Mécanismes e culasse, affûts de campagne, appareils de pointage ! ; [Pl.!8] Projectiles & fusées!; [Pl.!9] Artillerie de montagne!; [Pl.!10] Artillerie de campagne!-!Russie!; [Pl.!11] Artillerie de campagne!-!Allemagne!; [Pl.!12] Artillerie de campagne!-!Autriche-Hongrie!; [Pl.!13 & 14] Batteries de siège!; [Pl.!15] Ponts militaires!; [Pl. 16] Transport des troupes d’artillerie par chemin de fer!; [Pl.!17, 18 & 19] Fortification passagère!; [Pl. 20] Aérostation militaire!; [Pl. 21, 22 & 23] Géographie militaire. Ce portefeuille de l’école polytechnique est exceptionnel car, outre les planches d’un très grand format, il bénéficie d’une qualité d’impression irréprochable sur un papier glacé.

102" [ÉCOLE POLYTECHNIQUE — 2° DIVISION]!— Conférences militaires. S.l., École Polytechnique, 1889-1890 ! ; in-folio, 278 ! pp., II planches dépliantes h.t., demi-chagrin brun à nerfs, pièces de titre vertes. Reliure signée J. Pitrat. " Lithographie autographique reprenant l’important règlement du 23!octobre 1883 sur le service dans les places de guerre et villes de garnison. Ce texte définit, entre autres, les différents états (de paix, de guerre, de siège) dans lesquels peut se trouver une place. Pour ce qui concerne l’artillerie on trouve, outre la classique description des pièces en service, un article très intéressant sur le Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

canon-révolver du système Hotchkiss avec de nombreux détails, pas ou peu connus, sur les matériels de la Marine, des développements de même nature sur les matériels à tir rapide (dont les systèmes Hotchkiss, Nordenfelt, Krupp, Armstrong, Canet, Ducros, Maxim, Engström et Gruson). Un autre article aborde les conditions d’après lesquelles sont déterminés les principaux éléments d’une bouche à feu.

103! [ÉCOLE POLYTECHNIQUE — 2° DIVISION] — Conférences militaires. S.l., École Polytechnique, 1892-1893 " ; in-folio, env. 300" pp., planches dépliantes h.t., demi-basane rouge, dos orné. ! Lithographie autographique de grand format correspondant à une série de conférences réalisées au sein de l’École Polytechnique. L’usage tactique de l’artillerie de campagne, les matériels d’artillerie et les projectiles en usage font l’objet d’une conférence illustrée de grandes planches dépliantes.

104! [ÉCOLE SPÉCIALE IMPÉRIALE MILITAIRE] — Programme des Cours de la 1ère année d’études. 1854-1855. Instruction d’Artillerie 185455 ! ; Didion Is. Cours élémentaire de balistique (1855) ! ; Questionnaire de topographie (1856) ! ; Instruction pour la rédaction des cartes topographiques dans les études (1854-1855)!; Instruction relative à l’exécution des travaux topographiques sur le terrain (1856)!; Questionnaire de fortification (1856) ! ; Cours de fortification, 27 leçons (18551856)!: Fortification passagère!-!Fortification permanente!-!Attaque et défense!; Cours de législation militaire (1855-1856) ! ; Cours d’administration militaire (1855-1856). S.l., École Spéciale Impériale Militaire, Dumaine, 1854-1855 " ; in-8, 4, 206"pp, III pl. h.-t"; 56"; 5"; 8"; 88"pp, 6 pl. & 2 tables h.-t."; 8"; 179"pp, 24 pl. h.-t."; 10, 95"; 4, 104, 18"pp., demi-veau brun. !

Exemplaire de «!Henri de PONCHALON à St Cyr!».

105! [ÉCOLE SPÉCIALE MILITAIRE] — Cours d’art et d’histoire militaires ! : Troisième partie, grandes opérations de la Guerre!; Quatrième partie!: Études d’histoire militaire!-!Cours d’administration ! - ! Cours d’artillerie. S.l., École Spéciale Militaire, 1878"; in-4, 1020"pp., demi-veau brun. ! Lithographie autographique avec de très nombreuses planches sur l’artillerie, les matériels de transport ainsi que des cartes. Description exhaustive et précise des matériels d’artillerie en dotation vers 1877 ainsi que des munitions correspondantes.

106! [ÉCOLE SPÉCIALE MILITAIRE] — HAUTECOEUR (Lieutenant-Colonel) — Cours d’ar-

Bibliographie artillerie & fortifications

tillerie. Saint-Cyr, Imprimerie de l’École Spéciale Militaire, 1930"; in-4, 170"pp., br. !

Présentation succincte des pièces d’artillerie en usage à l’époque et de leurs munitions.

107! ELLENA (Capitano d’Artiglieria Giuseppe), CLAVIRINO (Capitano Antonio) — Corso di Materiale d’Artiglieria. Volume primo ! : Polveri, Armi, Artiglierie. Volume secondo ! : Muizioni da guerra, Affusti. Volume terzo!: Carreggio, Machine da muover pesi. Turin, Scuola d’Applicazione delle Armi d’Artiglieria e el Genio, 1872-1884 " ; in-4, 618, 808, 574"pp., demi-parchemin à coins, chagrin bordeaux pour les pièces de titre. ! Si le premier volume a été publié dès 1872, les travaux ont été repris par le Cne Clavirino (vol. 2 en 1878 et vol. 3 en 1884). Malgré les douze années qui séparent le premier du dernier volume de la série, l’ensemble forme toutefois un ensemble cohérent dont le premier volume est tout particulièrement intéressant sur l’artillerie des années 1870 à un moment où elle va entrer dans une phase d’évolution majeure.

108! [Encyclopédie théorique et pratique des connaissances civiles et militaires] — LACROIX (Désiré), GAUMET (F.) — Tome!I!: Traité de topographie!-!La fortification et l’artillerie dans leur état actuel. Supplément aux traités de fortification passagère, permanente, d’attaque et de défense des places et d’artillerie. Tome!II!: Traité d’artillerie, matériel de l’artillerie, balistique, bouches à feu et leur fabrication, poudres de guerre et leur fabrication,!etc.!-!Supplément au traité d’artillerie. Les projectiles chargés de substances explosives. Tome ! III ! : Sciences appliquées à l’art militaire, chemins de fer, télégraphie électrique et optique, téléphonie, pigeons voyageurs, aérostation, ponts militaires, routes militaires. Paris, E. Lainé et Cie, 1888-1889"; 4 vol. en 3 tomes in-4, Tome"I, 428, 48-208"pp. Tome"II, 591, 48"pp. Tome"III 636"pp. Nombreuses ill. et cartes in-t., demi-chagrin brun, dos à nerfs. !

Ouvrage publié dans le cadre de la collection de L’encyclopédie théorique et pratique des connaissances civiles et militaires publiées sous le patronage de la réunion des officiers.

109! ERRARD DE BAR-LE-DUC (Jean) — La Fortification démonstrée et réduicte en art par feu I. Errard de Bar Le Duc ingénieur du trés chrestien roy de France et de Navarre. Revue corrigée & augmentée par A. Errard son nepveu außi Ingenieur du Roy suivant les memoires de l’Aucteur. page 23


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

"

N° 109

Paris, s.e., 1619-1622!; in-folio, (4) ff., 176!pp., (2) ff. de privilège, 1 f. bl., plein vélin ivoire. "

Premier traité en français sur les fortifications par Jean Errard [env. 1554-1610], ingénieur et mathématicien au service du roi Henry IV. La première édition de son traité fut imprimée à Paris en 1600. Elle fut suivie par une contrefaçon germanique ainsi que par une seconde édition parisienne (1604). Cette édition, la troisième, donnée par le neveu de l’auteur, passe pour la plus belle et la plus complète. L’ouvrage, dédié au roi qui lui consentit les fonds pour en assurer la publication, est divisé en quatre parties, chacune bénéficiant d’un titre particulier. Le propos d’Errard était de faire accéder au statut de science une somme de connaissances militaires restées jusque-là plus ou moins empiriques. L’originalité de son œuvre se retrouve dans cet ouvrage par "l’association de connaissances empiriques à des connaissances mathématiques" [cit. Rocolle in 2000 ans de fortification…]. Titre avec bordure architecturale gravé par Briot, 47 planches de fortifications et d’artillerie gravées en taille-douce, 41 figures géométriques gravées sur bois, nombreuses lettrines, bordures et en-têtes. Certaines gravures d’un grand format, et spécialement les pièces d’artillerie, sont présentées avec un grand luxe de détails et beaucoup de minutie dans l’exécution.

110" ESPAGNAC (M. Le Baron d') — Essai sur la science de la guerre, ou recueil des observations de différens auteurs, sur les moyens de la perfectionner. La!Haye, Pierre Gosse & Jean Neaulme puis Ganeau (t. III/2), 1751-1755!; in-8, 360 pp & 1 pl. dépl. h.-t. t. I/1, 464 pp & 1 pl. dépl. h.-t. t. I/2, 352 pp & 2 pl. dépl. h.-t. t. II/1, 449 pp & 3 pl. dépl. h.-t. t. III/1, 399!pp. t. III/2, plein-veau brun, dos à nerfs orné. Gaz. des Armes n° ! 304, Bnf, Petitot n°!95-760, Bib. univ. Moretus Plantin [167], Bardin 1751D. page 24

Jean-Baptiste Joseph d’Amarzit de Sahuguet (Baron et chevalier d’Espagnac) [1713-1783], qui avait servi dans les guerres de!1733!et!1741, suivit le maréchal de Saxe pendant les campagnes de Flandres comme Aide-Major Général d’infanterie et ce dernier l’avait nommé colonel du régiment de Grenadiers Royaux. Il fut le proche aide de camp du maréchal de Saxe, son homme de confiance et de conseil. Il devint par la suite lieutenant-général et gouverneur de l’Hôtel Royal des Invalides. Doué d’un esprit d’observation, il se montre rompu aux détails et possède la connaissance du peu de règlements qui existaient alors, il conçoit et décrit le mécanisme des carrés tel que l’appliquait en 1788 le Conseil de la Guerre. Bardin nous apprend qu’on lui est redevable de l’introduction de plusieurs termes techniques dans le langage militaire. Le tome premier contient une description de l’uniforme et de l’armement des troupes en usage à cette époque. On y trouve, en particulier, une des très rares mentions relative au sabre des volontaires de Saxe (17431751), un cours complet de cryptographie, ! etc. On y trouvera également une description exhaustive des équipages d’artillerie formés lors de la campagne de Flandres en 1748. Très bel ensemble d’ouvrages. Manque le tome II/2 sans conséquence pour la compréhension des ouvrages.

111" FARSAC (Chef d’Escadron d’Artillerie P.) — Cours d’artillerie. Munitions d’artillerie et effet des projectiles. S.l., École Militaire de l’Artillerie, 1911!; grand in-8, 100!pp., V f.f.n.ch., br. " Lithographie autographique h.c. Le cours comprend deux parties. La première porte sur les projectiles du type obus de rupture, de semi-rupture, obus à grande capacité destinés à agir sur les objectifs fixes et les projectiles à Shrapnels, boîtes à mitraille à usage antipersonnel. Les étoupilles, les douilles et les cartouches complètes ainsi que les fusées sont également étudiées. La seconde partie procède à l’étude des effets de ces différents projectiles.

112" FAVÉ (Capitaine) — Nouveau système d’artillerie de campagne de Louis-Napoléon Bonaparte, Président de la République. Résultats des expériences faites en 1850. Enoncé et examen de toutes les objections. Paris, Librairie militaire J. Dumaine, 1851!; in-8, 129!pp., rousseurs, demi-veau noir orné. Susane [440]. " Intéressante étude du système qui débouchera sur l’adoption canon-obusier de 12. Cette pièce équipera les armées françaises durant la guerre de 1870. Favé (Ildefonse), élève à l’école d’artillerie de Metz en 1827, sera nommé général de brigade en 1865.

113" FER (Nicolas de) — Les forces de l’Europe ou description des principales villes avec leurs fortifications. Dessignés par les meilleurs Ingénieurs, particulièrement celles qui sont sous la domination de la France, dont les Plans ont esté levez par Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

Monsieur de Vauban, Lieutenant General, & premier Ingenieur des Armées de sa Majesté, & aussi la description de tous les Instrumens servans à la Fortification, à l’attaque & deffense des places, ensemble ceux qui servent pour l’Artillerie!; la manière de dresser un Camp devant une Ville assiegée. Première partie. Introduction à la fortification. Paris, De Fer, 1695!; in-folio, 3 ff.n.ch, 9 pl., 5 ff., demi-veau brun à coins (rel. moderne). Bardin. "

Cet ouvrage de l’ingénieur et cartographe français Nicolas de Fer [1646-1720] correspond à la seconde partie de l’introduction à la fortification. Cet ensemble de cahiers publiés entre 1692 [Bardin] et 1723 décrit les principales places fortes de l’Europe (205 plans de fortifications au total). Belle planche sur l’artillerie ainsi qu’une planche réalisant une synthèse de tous les types de dehors.

114" FERNANDEZ DE MEDRANO (Sebastián) — El perfecto artificial, bombardero y artillero, Que contiene los Artificios de Fuegos Marciales, Nuevo Uzo de Bombas, Granadas, y Practica de la Artilleria, y Mosquete, & c. Y que saca à luz, debajo de la proteccion de el Exmo. Senor Conde de Monterey,…. Amberes [Anvers], Ediciones de Henrico, y Cornelio Verdussen, Mercaderes de Libros, 1708!; in-12, 196!pp., VIII pl. dépliantes hors-texte (la première, oubli du relieur, ne figure pas), plein vélin de l’époque. Colson 74-76. " Fernández de Medrano, Sebastián [1646-1705], il a changé son vrai nom Fernandez de Mora Medina pour adopter celui de Medrano, patronyme de son bienfaiteur qui l’avait appuyé pour embrasser le métier des armes car Sebastián était orphelin. Soldat avant tout, il participe, entre!1667!et!1684, à de nombreuses campagnes militaires. Concomitamment, il développe ses connaissances en mathématiques et dirige en 1692 l’Académie Militaire de Bruxelles dont il a été le seul directeur (l’auteur de l’ouvrage est présenté comme «!El sargento General de Batalla, don Sebastian Fernandez Medrano, Director de la Academia Real y Militar de el Exercito de los Payses Baxos ! »). Mais c’est dès 1677, qu’il commence à publier des ouvrages de géométrie, de géographie, de mathématiques, d’artillerie et de fortification, à l’usage des cadets de l’école militaire de Bruxelles. Son rôle comme enseignant pour l’évolution et la diffusion des théories de la fortification à la fin du XVIIe et au début du XVIIIe!siècle est primordial. Édition posthume probablement remaniée puisqu’on trouve une édition bruxelloise publiée en 1691 sous un titre différent «!El perfecto Bombardero y practico artificial, ! etc. ! ». On trouve une réédition en 1723. Ex-libris manuscrit du début XVIIIe d’un capitaine d’artillerie espagnol «!De D. capitan de art. de la Pat. [1699-1708]!».

Bibliographie artillerie & fortifications

115" GADAUD (Lieutenant de vaisseau) — L’artillerie de la marine française en 1868. Paris, Arthus Bertrand, s.d. (1868)!; in-8, 157!pp., 1 ff. d’errata, nombreuses fig. dans le texte, demi-chagrin à coins, dos orné. " Cachets et ex-libris de l’armée danoise "Sjöofficerssällskapet I Stockholm". L’auteur reprend et complète les cours dont il est chargé à l’École navale en 1864-65. L'artillerie navale connaît durant cette période une évolution très rapide. Initialement sont décrites les pièces plus anciennes ! : Canon de 16 ! cm Mle ! 1855, Mle!1858, Mle!1860, Mle!1862!; Canon de 14!cm n°!1, n°!2, Mle 1867 se chargeant par la culasse!; Canon obusier de 22!cm, Canon de 12, rayé de campagne, Canon de 4, rayé, de montagne. Avec l’avènement de la cuirasse, des pièces plus puissantes et se chargeant par la culasse sont adoptées ! : Bouches à feu Mle ! 1864 ! ; Canon de 16!cm Mle!1864-66!; Canon de 19!cm Mle!1864-66!; Canon de 24 ! cm Mle ! 1864-66 ! ; Canon de 27 ! cm Mle ! 1864-66. Les différents types d’affûts à roues, à échantignolles, à pivot et les munitions des différentes pièces sont analysés.

N° 114

page 25


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

116! [GASSENDI (Général)] — Aide-Mémoire à l’usage des officiers du corps-royal d’artillerie de France, attachés au service de terre. Metz, Devilly, 1789"; in-12, 530"pp., plein veau brun, dos à nerfs orné, tranches jaspées. Petitot n°"109-13 (1990). ! Première édition de l’aide-mémoire d’artillerie. Nombreux détails numériques sur les bouches à feu de l’artillerie de terre et de marine, sur les projectiles avec, en particulier, de nombreux tableaux sur les dimensions des projectiles, des gargousses,!etc. Ouvrage ayant appartenu au Cne M. Bottet, membre du comité de perception… de l’armée (Ex-libris manuscrit du XIXe).

117! [GASSENDI (Général)] — Aide-Mémoire à l’usage des officiers d’artillerie de France, attachés au service de terre. revue et augmentée. Paris, Magimel, an"IX (1801)"; in-12, 470"pp. (tome"I) et 1170"pp. avec une planche h.t. (tome"II), plein veau brun, dos orné. Petitot n°"109-13 (1990). ! Troisième édition de l’aide-mémoire d’artillerie considérablement augmentée par rapport à la première. Nombreux détails numériques sur les bouches à feu de l’artillerie de terre et de marine, sur les projectiles avec, en particulier, de nombreux tableaux sur les dimensions des projectiles, des gargousses et sur les différents modèles de sabots. Cette édition comprend également le règlement pour la manufacture nationale des armes blanches de Klingenthal, un petit précis sur la fortification de campagne et la fortification permanente.

118! [GASSENDI (Général)] — Aide-Mémoire à l’usage des officiers d’artillerie de France, attachés au service de terre. Cinquième édition, revue et augmentée. Paris, Magimel, Anselin et Pochard, 1819 " ; in-8, CLIV, 540" pp. (tome " I) et 1284 " pp. avec deux planches h.t. (tomes"I & II), plein veau brun raciné, dos orné. Petitot n°"109-13 (1990). ! Cinquième et dernière édition de l’important aide-mémoire d’artillerie du Général Gassendi. Cette édition tient compte de l’expérience tirée des guerres de l’Empire. Exemplaires ayant appartenu à un capitaine d’artillerie (nom illisible) qui a complété les deux volumes par une table des matières manuscrite. Jean-Jacques Basilien de GASSENDI [1748-1828] est entré au service en 1767 en qualité d’aspirant, titularisé lieutenant en second au régiment de La Fère en 1768, général de division et inspecteur général d’artillerie en 1805. Principaux commandements et directions exercés!: sous-directeur d’artillerie à l’armée des Pyrénées-Orientales, à l’armée d’Italie puis à Lyon (1793), directeur des équipages d’artillerie au siège de Toulon puis à l’armée d’Italie (1793), directeur général du parc d’artillerie de l’armée d’Angleterre (1798), commandant l’artillerie du camp de Dijon (1800), adjoint du Premier inspecteur général (1800-1801), chef du bureau ministériel de l’ar-

page 26

tillerie et du génie (1801-1813), conseiller d’état en 1808, sénateur en 1813, pair de France en 1814.

119! GAUTIER (Hubert) — Instruction pour les gens de guerre, Où l’on traite de l’Artillerie, des Proportions des Renforts, des Portées, des Affûts, & generalement tous ce qui concerne les Armes à feu, dont on se sert en France, tant sur Terre, que sur Mer. De plus la maniere de jetter les bombes, où l’on donne à connaître les Proportions de ces machines, comme des Mortiers qui servent à les chasse, avec plusieurs experiences sur le sujet. Et enfin le moyen de composer toute sorte de feux d’artifice pour la guerre. Paris, Jacques Cognard, 1692"; in-12, 7 f.f.n.ch., 188"pp., XI pl. (faisant défaut), plein veau brun, dos à nerfs muet, plats estampés (rel. de l’époque). !

Cet ouvrage dont l’épitre dédicatoire est signé «!Gautier!» est généralement attribué à Hubert Gautier (16601737). Cet ingénieur français est l’auteur de plusieurs ouvrages dont un traité de fortifications publié en 1685. Cette édition originale connaîtra une nouvelle publication à Utrecht en 1730.

120! GIRARDON (Commandant E.), LAGABBE (Capitaine d’artillerie P. de) — Organisation du matériel d’artillerie. Bouches à feu!; projectiles!; gargousses!; fusées!; étoupilles!; affûts!; voitures!; armes portatives ! etc. Deuxième édition, revue et augmentée. Paris — Nancy, Berger-Levrault, 1903"; in-8, 496"pp., 383 fig. in-texte, br. ! Publié pour la première fois en 1896, il correspondait au cours d’artillerie professé par le Cdt Girardon à l’école militaire de l’artillerie et du génie de Versailles. La reprise de l’ouvrage était prévue, mais la mort prématurée de l’auteur nécessite la reprise de l’ouvrage par son successeur, le capitaine de Lagabbe. Cette édition introduit en particulier le matériel de 75, dans les limites permises à l’époque par le caractère encore confidentiel du sujet.

121! GONDRY (Lieutenant) — French and English Artillery Technical Vocabulary specially designed for the use of French Artillery instructors in the U.S. Army and British, American and French Artillery officers or interpreters. Paris, Henri Charles Lavauzelle, 1918 " ; in-8, 133 " pp., cartonnage de l’éditeur. 122! GRASSET (Lieutenant de vaisseau Albert) — La défense des côtes. Paris — Nancy, Berger-Levrault et Cie, 1899"; fort in-8, 672"pp. avec XXIX pl. en couleur hors-texte, demi-chagrin à coins, dos orné. ! L’étude est précédée par une importante analyse historique qui comprend les guerres de côtes qui ont eu lieu entre!1853 et!1890. La seconde partie analyse expose les

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

éléments concourant à la défense des côtes!: ouvrages d’artillerie, pièces d’artillerie, torpilles,!etc.

123! [ G R U S O N W E R K MAGDEBURGBUCKAU]!— Die Gruson’schen Schnellfeuer-Kanonen und deren Lafetten, Munition und ballistische Verhältnisse. Zweiter Theil. Magdebiurg, Grunsonwerk, 1890"; in-8, 100"pp., XXVIII pl. dépliantes hors-texte montées sur onglets, pleine toile ocre. dos muet, titre sur le premier plat.

sieurs d’origine étrangère viennent d’être mises en service. Aucun détail n’est négligé puisque tous les types de pièces (de campagne, de montagne, de place et de siège, de côte et de marine), canons, affûts et accessoires sont appréhendés. L’artillerie espagnole, a cette époque est largement tributaire des fournisseurs étrangers (allemands, anglais, français) à l’exception des pièces du système Hontoria qui constitue le système original du matériel espagnol (le premier système Mle ! 1879 comprend le canon de 16!cm en fonte tubé et les canons en acier de 7, 9, 12, 18 et 20!cm!; le second système Mle 1883 comprend les canons en acier de 12, 14, 18, 20, 24, 28 et 32!cm). Cachet et timbre à froid du «!Regimento Mixto Artilleria n°!2!», cachet «!Artilleria Parque de Purto-Rico Direccion!».

125! [HALE, William] — MERTENS (Constant) — Fusées de guerre de William Hale, études de l’inventeur. Londres, G.F. Tupper, s.d. (vers 1875)"; in8, 28"pp., demi-veau brun. ! La fusée de guerre de William Hale [1797-1870] a été développée afin de s’affranchir de l’encombrante tige qui équipait les fusées de Congrève et dont la fiabilité laissait fortement à désirer. D’une forme très moderne (premier brevet pris en 1844), elle stabilise son vol par un mouvement de rotation provoqué par les gaz assurant la propulsion. Outre une meilleure précision, elle se caractérise par une augmentation de la portée, une meilleure précision et une plus grande facilité de fabrication. Après quelques déboires, les fusées de Hale furent expérimentées avec succès durant la guerre de Crimée pour être enfin adoptée en 1867. Elles furent par la suite largement utilisées dans les guerres coloniales en raison de la simplicité et de la légèreté de son dispositif de lancement. Ce curieux ouvrage, publié sous l’égide d’un citoyen belge, chargé d’affaire d’Haïti, reprend les travaux de l’inventeur et tente, semble-t-il, d’en faire la promotion en Europe.

124! GUIU Y MARTI (D. Estanislo) — Prontuario de artilleria para uso de los oficiales del arma. Madrid, Fundacion de M. Tello, 1881"; in-8, tome"I": 57, 33, 59, 47, 36, 38, 44, 36, 63"pp., VI, XXV, III, IX, III, VI pl. h.-t."; tome II": 52, 42, 69, 60, 36, 23, 48, 55, 16"pp., I, IX, I, I pl. h.-t., demi-chagrin bordeaux, dos à nerfs orné. ! Manuel d’artillerie espagnol portant sur une période particulièrement importante!: la transition des pièces se chargeant par la bouche est partiellement réalisée, les nouvelles pièces se chargeant par la culasse dont plu-

Bibliographie artillerie & fortifications

126! HAMILTON (Douglas T.) — Shrapnel shell manufacture. A comprehensive treatise on the forging, machining, and heat-treatment of shells, and the manufacture of cartridge cases and fuses for shrapnel used in field and mountain artillery, giving complete direction for tool equipment and methods of setting up machines together with government specifications for this class of ammunition. NewYork, Industrial Press, 1915"; in-8, 296"pp., nombreuses ill. in-texte, demi-veau bordeaux à coins, dos à nerfs orné. ! Édition originale. Inventé par un lieutenant anglais, Henry Shrapnel en 1784, ce type de projectile connu une lente maturation pour devenir un projectile majeur de l’artillerie de campagne. Sa redoutable efficacité contre l’infanterie et l’artillerie dépourvues de couverts est une des raisons ayant poussé les belligérants vers la guerre

page 27


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

de tranchée durant le premier conflit mondial. Dans cet ouvrage, outre une description très détaillée de la structure et des processus de fabrication des obus à balles, on trouve des descriptions de la même qualité portant sur la fabrication des douilles d’artillerie et des fusées d’artillerie à double effet. En dernier lieu, les spécifications officielles des obus à balles anglais, américains et russes y figurent.

tracé et la construction des batteries de siège, et leurs plates-formes " ; et d’un traité d’artifice de guerre"; par M. BIGOT, Capitaine d’artillerie près l’École militaire de Saint-Cyr. Paris, Magimel, 1809"; in-12, XII, 334"pp., 1 tableau et II pl. dépliantes hors-texte, demi-veau brun à coins, dos à nerfs orné (vers 1830), tranches jaspées.

127! HENNEBERT (Lt-Colonel) — L’artillerie moderne. Paris, E. Kolb, 1890"; in-12, 256"pp., demichagrin bleu à coins, dos à nerfs orné (rel. moderne).

131! HULOT (Chef de B° au corps impérial d’artillerie), BIGOT (Cne d’artillerie près l’École militaire de Saint-Cyr) — Instruction sur le service de l’artillerie, À l’usage de MM. les Élèves de l’École spéciale impériale militaire établie à Saint-Cyr et à Saint-Germain"; par M. HULOT, Chef de bataillon au corps impérial d’artillerie. Précédée de l’Instruction sur les armes à feu et armes blanches portatives, extraite de l’ouvrage de M. le colonel Cotty. Revue et augmentée d’un chapitre sur les manœuvres de force, d’un autre sur le tracé et la construction des batteries de siège, et leurs plates-formes"; et d’un traité d’artifice de guerre"; par M. BIGOT, Chef de bataillon au Corps Impérial d’artillerie. Troisième édition. Paris, Magimel, 1813 " ; in-12, XII, 283"pp., 2 tableaux et 2 pl. dépliantes horstexte, plein veau brun raciné, dos orné, pièce de titre en maroquin bordeaux, encadrement des plats, filets dorés sur les coupes, tranches marbrées de jaune et de vert.

!

Description exhaustive du système d’artillerie Canet.

128! HENRARD (Cne d’artillerie Paul) — Histoire de l’artillerie en Belgique depuis son origine jusqu’au règne d’Albert et d’Isabelle. Bruxelles, Librairie européenne de C. Muquardt, 1865"; in-8, 200"pp, 30 " gravures in-texte sur bois, demi-veau brun à coins, dos à nerfs orné. 129! HÉRARD (Garde général d’artillerie) — CALCUL fait des Piles de Bombes, Boulets, Obus et Grenades"; suivi d’un autre sur les Cartouches à fusils et à pistolets, et d’une Description très détaillée sur le chargement des différens Caissons et Coffrets en usage dans l’arme de l’Artillerie, tant à pied qu’à cheval. Paris, Chez Magimel, an " IX (1801) " ; in-8, VI, 61 " pp., 4 planches dépliantes hors-texte, br. ! Si le calcul des piles et des approvisionnements fait appel à de simples tables mathématiques, l’intérêt de cet ouvrage réside dans le concept proposé": «"La modicité du prix de cet ouvrage offre aux moins aisés la faculté de se le procurer " ; son ensemble présente trop d’avantages pour qu’on puisse se le refuser, et l’intention de l’auteur, en le mettant au jour, n’a été que d’être utile à ses Frères d’armes"; trop heureux s’il arrive à ce but"». En outre, on trouve, en fin d’ouvrage, une série de planches détaillant d’une manière extrêmement pratique l’organisation et le chargement des différents caissons et coffrets, dont ceux de l’artillerie à cheval.

130! HULOT (Chef de B° au corps impérial d’artillerie), BIGOT (Cne d’artillerie près l’École militaire de Saint-Cyr) — Instruction sur le service de l’artillerie, À l’usage de MM. les Élèves de l’École spéciale impériale militaire établie à Saint-Cyr. Précédée de l’Instruction sur les armes à feu et armes blanches portatives, publiée par ordre de S.E. le Ministre de la guerre"; par M. HULOT, Chef de bataillon au corps impérial d’artillerie. Deuxième édition, Revue et augmentée d’un chapitre sur les manœuvres de force, d’un autre sur le

page 28

!

Luxueuse reliure de style Empire témoignant du goût et des moyens du propriétaire de l’époque. Ex-libris autographe «"De Bernard"».

132! [JOURNAL DE L’ARMÉE 1833-1836] - Revue mensuelle " - " Quatre premières années. Paris, Au bureau du journal, 1833-1836"; grand in-8, [1833] 384 " pp., [1834] 388 " pp., [1835] 380 " pp., [1836] 422"pp. avec de nombreuses pl. hors-texte dont une en couleur (4 années en 2 vol.), demi-chagrin bleu, tr. jaspées. ! Issu d’une initiative privée, le Journal de l’armée a été édité sous la forme d’une revue mensuelle agrémentée de nombreuses planches lithographiées hors-texte dont plusieurs portent sur l’uniformologie. L’artillerie et le Génie ne sont pas en reste puisqu’on y trouve dans la 3e année, une notice historique sur l’artillerie, une notice historique sur le corps du génie ainsi que plusieurs articles sur les progrès de la topographie (depuis son origine), l’application du fer aux constructions de l’artillerie, les étoupilles fulminantes (système du Cne Burnier), la platine percutante pour canon de Parisot,"etc.

133! KAISER (Georg) — Construction der gezogenen Geschützrohre. Vienne, Seidle & Sohn, 1900"; in-8,

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

419 ! pp., atlas de XIV pl., demi-toile brune, dos muet. 134" KING (Chief-Engineer J.W.) — The war-ships and navies of the world!; containing a complete and concise description of the construction, motive power, and armaments of the modern war-ships of all the navies of the world!; naval artillery, marine engines, boilers, torpedoes, and torpedo-boats. Boston — London, A. Williams & Co — E. and F.N. Spon, 1880 ! ; grand in-8, 623 pp, avec 66 illustrations hors-texte, cartonnage illustré de l’éditeur. " Cet ouvrage comprend, pour l’essentiel, le rapport réactualisé établi en 1877 sous le titre de «!Report of Chief Engineer J.W. King, United States Navy, on European ships of war…!» (Washington, Govt. Print. Off., 1877) lui-même repris en Grande-Bretagne sous le titre de «!The war-ships of Europe.!». Dans cet ouvrage, la thématique portant sur l’artillerie de marine connaît des développements importants à une époque où cette dernière connaît de nombreuses évolutions. Cet important ouvrage a bénéficié de plusieurs rééditions récentes (1980, 1982 et 1983).

135" LA CHESNAYE-DESBOIS (François de Aubert de) — Dictionnaire militaire, ou recueil alphabétique de tous les termes propres à la guerre, Sur ce qui regarde la Tactique, le Génie, l’Artillerie, la Subsistance des troupes, & de la Marine. On y a joint L’explication des travaux qui servent à la construction & à la manœuvre des vaisseaux!; Les Termes des Arts mécaniques qui y ont rapport, comme Charpentiers, Menuisiers, Forgeurs & autres!; Et des détails historiques sur l’origine et la nature des différentes espèces, tant d’offices militaires anciens & modernes, que des armes qui ont été en usage dans les différens tems de la Monarchie par M.A.D.L.C. Nouvelle édition, Revuë, corrigée & considérablement augmentée par M. E. ColonelIngénieur au service de Sa Majesté le Roi de Pologne, Electeur de Saxe. Dresde, George Conrad Walter, 1751!; in-12, [t. I] 1271!pp, [t. II] 1191, 191!pp., plein veau brun, dos orné à nerfs. Bardin 1756G, 1758I. " Par M.A.D.L.C., i.e. François Alexandre Aubert de La Chesnaye Des Bois [1699-1784], édition augmentée par un officier anonyme qui, d’après Bardin, serait Eggers (Jacq. von). Seuls les articles marqués d’un astérisque sont véritablement de lui. On trouvera plusieurs suppléments à la fin du second volume. Une liste des régiments d’infanterie, de cavalerie et de dragons français sur pied à cette époque. Outre un bref historique et le nom des colonels, on y trouve une description des pièces de l’uni-

Bibliographie artillerie & fortifications

forme. Suit une liste historique des troupes espagnoles précédée d’une dissertation sur les noms de tous les régiments (traduit de l’espagnol par I.E., Colonel-Ingénieur), une liste historique des troupes d’Autriche, de Saxe & de Hanovre L’auteur après avoir été capucin et s’être fait compilateur aux gages du journaliste Desfontaines, compose sept ou huit dictionnaires sur toutes sortes de matières (noblesse, les poissons,!etc.). Bardin critique sévèrement cet ouvrage!: «!On ne peut le regarder que comme une entreprise de librairie, et il n’offre qu’une marqueterie littéraire sans mérite. Lachesnaie cousait sans goût ni choix des extraits ou des articles entiers qu’il dérobait aux livres militaires français qu’il avait sous la main!; c’est ainsi qu’il a pillé mot à mot Bénéton et tant d’autres!; il arrangeait ensuite alphabétiquement ces lambeaux sous le passeport juste faux de tel ou tel mot pris au hasard!; aussi son dictionnaire n’est-il éclairé d’aucune critique!; il offre des opinions contradictoires, des raisonnements longs et obscurs, sans divisions, sans interprétations, sans esprit d’analyse.!». Cet ouvrage sera traduit en Allemand et repris en français en 1758.

136" LA RONCIÈRE — LE NOURY (Vice-Amiral, Baron de) — La Marine au siège de Paris. D’après les documents officiels. Paris, E. Plon, 1874!; in-8, 606!pp. accompagné d’un atlas gr. infolio (huit grandes cartes et plans), demi-percaline verte. Polak, 5369. " Troisième édition de cet ouvrage accompagné d’un atlas contenant huit grandes cartes et plans des travaux français et allemands (ouvrage rarement complet de son atlas). Le Vice-Amiral de la Roncière était membre du comité de défense après l’investissement de la place de Paris. Excellente étude renfermant un journal de toutes les opérations effectuées par les corps de marine pendant le siège, ainsi qu’une description des travaux français et allemands (fortifications) exécutés autour de Paris en 1870-1871. L'ouvrage rapporte outre les actions de la Marine, des éléments techniques sur l’artillerie, les mines, la défense des forts.

137" LAFAY (Capitaine d’Artillerie de Marine J.) — Aide-mémoire d’artillerie navale. Imprimé avec l’autorisation du ministre de la marine et des colonies (Dépêche du 11!septembre!1848). Paris, J. Corréard, 1850!; grand in-8, XXXII, 721!pp., 50 planches dépliantes hors-texte avec un catalogue de 16!pp., cartonnage de l’éditeur. " Cet important traité d’artillerie navale aborde une période charnière en matière d’évolution technologique des matériels d’artillerie. Les canons à la Paixhans côtoient encore les canons lisses, plus anciens, se chargeant par la bouche. L’ensemble des canons, affût et attirails, est décrit avec minutie et l’ensemble réalise un ouvrage précieux pour le chercheur.

page 29


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

138! LAMARTILLIERE (M. de, Chef de Brigade au Corps-royal de l’Artillerie) — Observation sur les épreuves extraordinaires et comparatives de différentes espèces de bouches à feu, qui ont eu lieu à Douai, en 1786, par ordre du Ministre de la guerre!; suivies de quelques réflexions sur la fabrication en général des bouches à feu. Paris, Derbaix, 1790"; in-8, 88"pp., demi-chagrin, dos orné, pièce de titre rouge (reliure postérieure du XIXe). Susane [435]. ! M. de Lamartillière, Chef de Brigade au Corps-royal de l’Artillerie, était employé à la fonderie de Douai au moment où il rédige ce mémoire. Guillaume Boyvin de la Martinière, élève à l’école d’artillerie de Bapaume en 1766, fut nommé général de brigade en 1805. Les observations portent sur les épreuves de résistance des différentes pièces de 8 et de 12 et sur les déviations observées depuis l’ordonnance de 1732 sur les modes de fabrication. Donnera lieu à une seconde édition en 1796 puis à une nouvelle édition, revue et corrigée, en 1817.

dépliantes h-t IX à XII [tome"II], cartonnage d’attente, papier coquille, de l’époque. !

Le Cte Jean Fabre de La Martillière [1732-1819] a été employé à la fonderie de Douai au moment où il rédige ce mémoire (Capitaine en 1772, il se voit confier par Gribeauval, en 1779, l’inspection de la fonderie royale de Douai). Durant le Premier empire, il participe avec succès, malgré un âge déjà avancé, à de nombreuses batailles. Il sera nommé membre du Comité central d’artillerie et inspecteur général de cette arme. Après avoir quitté l’armée, il écrit cet ouvrage publié initialement en 1811 et réédité en 1819. Collection du Général d’Empire Chasseloup de Laubat (cachet).

140! LAMARTILLIERE (M. le comte de) — Réflexions sur la fabrication en général des bouches à feu, Auxquelles ont donné lieu des épreuves extraordinaires et comparatives de différentes espèces de bouches à feu qui ont été faites à Douai, en 1786, par ordre du Ministre de la guerre. Nouvelle édition revue et corrigée par l’auteur. Paris, Magimel, Anselin et Pochard, 1817"; in-8, 124"pp., 1 pl. dépliante hors-texte, demi-chagrin vert (reliure mod.). Susane [435]. ! M. de Lamartillière, capitaine en premier au Corps-royal de l’Artillerie à l’époque de ces épreuves était déjà, depuis plusieurs années, chargé de l’inspection des travaux à la fonderie de Douai au moment où il rédige ce mémoire. Après une seconde édition en 1796 cette dernière édition a été revue, corrigée et sensiblement augmentée en 1817 par Lamartillière, alors comte et pair de France.

141! LANGLOIS (Colonel) — L’artillerie de campagne en liaison avec les autres armes. Paris, Librairies Militaires Baudoin, 1892 " ; grand in-8, 619, 394"pp., demi-chagrin brun, dos à nerfs. ! Le général Hyppolyte Langlois [1839-1912] jouera un

N° 140

139! LAMARTILLIERE (M. le comte de) — Recherches sur les meilleurs effets à obtenir dans l’artillerie, considérés d’après la corrélation qui existe entre la poudre, comme moteur!; les bouches à feu, comme machines, et les bombes et les boulets, comme projectiles. Paris, Magimel, Anselin et Pochard, 1819"; in-8, XXXII, 438"pp., pl. dépl. horstexte I à III [tome"I], 415"pp., 2 tableaux dépl., pl. page 30

rôle déterminant dans l’élaboration de la doctrine d’emploi de l’artillerie de campagne française avec de funestes conséquences dont la première année de la guerre de 14-18 sera le témoin. Ses travaux préfigurent les caractéristiques de la future pièce de l’artillerie de campagne française, le canon de 75!mm Mle!1897. Cette édition originale, référence indispensable et très souvent citée dans les publications françaises et étrangères, joue le rôle de publication princeps. Elle sera réimprimée en 1908.

142! LAURENCIE (Sosthènes de la) — Étude technique sur le service de l’artillerie dans la place de Belfort pendant le siège de 1870-1871. Paris, Berger-Levrault, 1872"; in-8, 132"pp., 8 planches lithographiées hors-texte, br. ! Étude rédigée sur l’invitation du colonel DenfertRochereau du plus haut intérêt pour celui qui s’intéresse

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

à l’artillerie et aux fortifications dans cette période funeste pour la France. Ouvrage peu commun.

143! LE BLOND (Guillaume) — Traité de l’artillerie ou des armes et machines en usage à la guerre, depuis l’invention de la poudre. Paris, Charles-Antoine Jombert, 1743 " ; in-8, 242 " pp., 15 pl. horstexte, plein veau brun, dos à nerfs orné, pièce de titre rouge. Petitot 96-138 (1985), Bib. univ. Moretus Plantin [205-206]. ! Ensemble de trois volumes reliés sous le titre «!Elem de la guerr!»!: Tome!I «!Elémens de la guerre des sièges ou Traité de l’artillerie, de l’attaque et de la défense des places à l’usage des jeunes militaires. Tome Premier, Contenant l’artillerie — Traité de l’artillerie ou des armes et machines en usage à la guerre, depuis l’invention de la poudre!»!; tome!II «!Traité de l’attaque des places!»!; tome!III «!Elémens de la guerre des sièges ou Traité de l’artillerie, de l’attaque et de la défense des places à l’usage des jeunes militaires. Tome Troisième, Contenant la défense des Places. Traité de la défense des places!». Dans ce traité sont décrits de manière exhaustive les pièces d’artillerie du système Vallière, les mortiers, la fabrication de poudres et des obus. À noter, également, la description de l’arquebuse à croc, de la carabine et des pierriers. Si ce traité sur l’artillerie est très intéressant pour la description et la représentation des bouches à feu issues de l’ordonnance de 1732, l’utilisation dans la bataille est, comme souvent, ignorée. Édition originale considérée comme étant rare.

144! LE BLOND (Guillaume) — Traité de l’attaque des places. Paris, Charles-Antoine Jombert, 1743"; in-8, 320 " pp. avec 16 pl. hors-texte, plein veau brun, dos à nerfs orné, pièce de titre rouge. Petitot 96-138 (1985), 97-417 (1985), Bib. univ. Moretus Plantin [205-206], Bardin 1743A. ! Edition originale. Ensemble de trois volumes reliés sous le titre «!Elem de la guerr!»!: Tome!I «!Traité de l’artillerie ou des armes et machines en usage à la guerre, depuis l’invention de la poudre!»!; tome!II «!Traité de l’attaque des places!»!; tome!III «!Traité de la défense des places!». Ce traité rédigé par un auteur qui n’était pas militaire réalise une récapitulation des préceptes des différents ingénieurs français même s’il reprend essentiellement les thèses de Vauban. Les illustrations sont très fortement inspirées par ce dernier. On y trouve également décrit de manière concise le rôle de l’artillerie et la manière d’établir les batteries.

145! LE BLOND (Guillaume) — Traité de la défense des places!; avec un mémoire contenant plusieurs observations générales sur la visite des Places!; et un petit dictionnaire des termes les plus en usage & les plus nécessaires pour l’intelligence de la Guerre des Siéges. Paris, Charles-Antoine Jombert, 1743";

Bibliographie artillerie & fortifications

in-8, 218"pp. avec 17 tables dépliantes hors-texte, plein veau brun, dos à nerfs orné, pièce de titre rouge. Petitot 96-138 (1985), 108-198 (éd. 1762), Bib. univ. Moretus Plantin [205-206], Bardin 1743A. !

Edition originale. Ensemble de trois volumes reliés sous le titre «!Elem de la guerr!»!: Tome!I «!Traité de l’artillerie ou des armes et machines en usage à la guerre, depuis l’invention de la poudre!»!; tome!II «!Traité de l’attaque des places!»!; tome!III «!Traité de la défense des places!». Le mathématicien Guillaume Leblond ou Le Blond [1704-1781] composa des ouvrages de compilation mais il se spécialisa dans l’art de la guerre. Il avait la plume claire et précise. Ses dons de pédagogue furent reconnus et lui attirèrent la faveur de la cour. en 1751, Le Blond fut choisi pour enseigner les mathématiques aux enfants de France. C’est lui qui rédigea les articles relatifs à l’art militaire dans la première édition de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert. On trouve une très intéressante "Table des munitions de Guerre & de Bouche nécessaires dans une ville assiégée" avec, entre autres, le nombre de pièce d’artillerie, les munitions nécessaires,!etc. Les tables alphabétiques placées à la fin du volume sont dues à Jombert.

146! LE SECQ DE CREPY — Cours d’instruction spéciale à l’usage des sous-officiers des régiments d’artillerie. Deuxième édition, revue par l’auteur. Metz, Verronnais, 1838"; in-12, 354"pp., 1f. d’errata, 12 pl. dépliantes h.-texte, demi-veau brun. ! L’ouvrage se divise en neuf parties!: bouches à feu, projectiles, affût et voitures, poudres et munitions, tracé et construction des batteries, service de l’artillerie, ponts militaires et reconnaissance, conduite des batteries, parcs et convois.

147! LOMBARD (Jean-Louis) — Tables du tir des canons et des obusiers, avec une instruction sur la manière de s’en servir, à l’usage de MM. les officiers du Corps-Royal de l’Artillerie, calculées par M. Lombard, Professeur royal aux Ecoles du même corps, à Auxonne. S.l., s.e., 1787 " ; in-8, VII, 177 " pp., 1 planche hors-texte, demi-veau brun à coins, dos orné, pièce de titre beige, tranches mouchetées de rouge. ! Jean-Louis Lombard [1723-1794] était professeur de mathématiques à l’École Royale d’artillerie d’Auxonne de 1759 jusqu’à sa mort, le jeune Bonaparte a donc été son élève. Connu pour ses travaux en matière de balistique, il a écrit ou traduit plusieurs ouvrages sur ce thème. Ces tables de tir ont été fournies aux officiers d’artillerie, mais elles se bornent à fournir des informations de base sans décrire les trajectoires. L’ouvrage de Lombard est cependant important car il relève de la balistique expérimentale initiée par Newton (1686) et présente les pre-

page 31


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

mières tables de tir agréées par Gribeauval dont il est l’auteur. Les premières applications pratiques seront permises, à partir de 1787, par la publication de cet ouvrage. Les pièces de campagne sont désormais pourvues d’une hausse réglable, décrite dans l’ouvrage, alors que le pointage «!de but en blanc!» était utilisé de manière exclusive en France. On y trouve également, en fin d’ouvrage, une intéressante relation des épreuves de tir de bombes (projectile creux) dans des canons.

148! MAIZEROY (Joly de) — Mémoire sur les opinions que partagent les militaires suivi du traité des armes défensives, corrigé & augmenté. Paris, Claude-Antoine Jombert, fils aîné, 1773"; in-8, 216"pp., IV pl. h.-t., cartonnage de l’époque. Petitot 1001361 (1986), Fr. Géré, Bardin 1773A. ! Peu connu, Paul Gédéon Joly de Maizeroy est assurément un des grands noms de l’art militaire. La carrière militaire de Joly de Maizeroy [1719-1780] commence à quinze ans, aux côtés du Maréchal de Saxe, sur les champs de bataille de la guerre de sept ans. Après un traité des stratagèmes, en 1767, il rédige nombre de mémoires qui témoignent de l’intensité du débat stratégique dans une France humiliée par la défaite de 1763. Il s’agit ici de l’édition originale illustrée de quatre planches hors-texte de Le Gardette dont une très belle planche sur les Mousquetaires de Louis XIII. Controverse au sujet des systèmes alors connus sous les dénominations d’ordre mince et de d’ordre profond. Guibert était à la tête de l’ordre mince ou ordre prussien. Joly de Maizeroy, les anciens officiers et presque tous les écrivains de l’époque tenaient pour l’ordre profond ou ordre français. Le chapitre sur les armes défensives renferme d’intéressantes recherches et comporte de nombreux détails sur l’usage des pièces d’artillerie dans le combat défensif. Bardin considère cet ouvrage comme plein d’érudition comme toutes les productions de Maizeroy!; mais il s’y égare en propositions trop systématiques. Ex-libris manuscrit "Clem. Aug. de Galen".

149! MALTHUS (Francis) — Pratique de la guerre, contenant l’usage de l’artillerie, bombes et mortiers, feux artificiels & pétards, sappes & mines, ponts et pontons, tranchées et travaux, avec l’ordre des assauts aux brèches, & à la fin les feux de joie/ par le sieur Malthus,…. Paris, Chez la veuve Gervais Clousier, 1681"; in-12, [xii], 282"pp., XXIX planches dépliantes h.-texte, plein veau brun, dos à nerfs orné. L’artillerie française [F. Naulet]. ! Malthus, Francis [1629-1658], gentilhomme anglais entré au service du roi de France, introduisit l’usage du mortier au sein de l’armée royale et l’utilisa pour la première fois au siège de la Mothe avec des résultats peu probant. Critiquant sévèrement le pétard, il en réalise toutefois une description exhaustive. Peu versé dans les sciences mathématiques, Malthus est avant tout un

page 32

homme d’expérience où l’empirisme de rigueur chez la plupart des artilleurs de cette époque l’emporte sur toutes les autres considérations. Le récit de son décès au siège de Gravelines, nous est donné par François Blondel [Naulet p.!231]. Cet ouvrage sur la Pratique de la guerre traite essentiellement de l’usage de l’artillerie dans l’attaque. Une première édition donnée à Paris en 1646 au format in-4 a été suivie de plusieurs autres chez le même libraire en 1656, 1668, 1672. Cette édition, datée de 1681 et publiée par la veuve du libraire, semble inconnue tant de la Bnf que de la British Library. Certaines des gravures d’une grande finesse sont dues à Jacques Picart. S’il manque des notions les plus essentielles touchant la balistique. S’il reconnaît toutefois que la trajectoire est, dès son origine, une ligne courbe, il se refuse à faire varier la ligne de mire. Il énonce cependant des prescriptions utiles telles que tirer les premiers coups bas et courts pour observer les effets et rectifier le tir.

N° 149

150! MANDAR (C.F.) — De l’architecture des forteresses ou De l’art de fortifier les places, et de disposer les Établissements de tout genre, qui ont rapport avec la guerre. Première partie. Essai sur la fortification, Ou l’on expose les progrès de cet art, depuis son origine jusqu’à nos jours ! ; les principes de l’ordonnance générale et particulière des forteresses, et le parallèle des projets des plus habiles ingénieurs. On y a joint la notice des ouvrages écrits sur l’art défensif. Paris, s.e., an"IX (1801)"; grand in-8, XI, 698"pp., 8 pl. dépliantes hors-texte, car-

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

tonnage de l’époque, pièce de titre ornée noire. Bardin. !

Charles-François Mandar [1757-1844]. Après des études à l’École royale militaire de Paris, il est nommé professeur d’architecture civile à l’École Militaire de Pont-leVoy près de Blois [1783-1786]. Il obtient le titre d’ingénieur ordinaire des Ponts et Chaussées!; professeur d’architecture à l’École des Ponts et Chaussées à Paris [1796-1820]. Les erreurs du catalogue bibliographique qui termine ce traité ont été relevées par Marini. Cet important ouvrage, dont on retrouve les remarquables illustrations dans de nombreuses publications, réalise une synthèse illustrée et commentée de la plupart des systèmes fortifiés de Dürer à Montalembert et Carnot. Bien plus, parmi les notes on trouve un document de premier ordre sur le chef-d’œuvre de Vauban, Neuf-Brisach, avec la copie in extenso du «!Procès-verbal de l’expérience faite sur l’effet de la fumée dans les casemates de Neuf-Brisach, le 7 brumaire an 8 de la République, sous les ordres du général Desnoyers, commandant le département du Haut-Rhin!». Ceci devrait permettre de lever nombre d’ambiguïtés sur les défauts supposés des casemates se trouvant dans les bastions et les petits flancs de courtine. On peut également relever d’intéressants développements en matière d’artillerie.

d’Errard, de Marolois, von Fritach, Stevin, Dogen, Marchi, Sardi, Deville, du comte de Pagan,!etc. Ouvrages ayant appartenu à la communauté de St Jean d’Amiens en 1714 (Ex-libris manuscrit). On peut citer la critique élogieuse du Bardin!: «!C’est un des premiers ouvrages français qui aient été écrits en connaissance de cause, avec soins, avec le secours des arts graphiques […]. Le livre de Manesson contient quatre cents planches, quantité alors étonnante!; il est le développement d’un traité plus ancien!; traduit presque aussitôt en allemand, son mérite a été constaté par ses nombreuses éditions. Aucun auteur, à notre connaissance, ne s’en est fait le détracteur, et c’est une circonstance rare […]. Manesson était un auteur profond à qui l’on doit plusieurs autres compositions importantes ! ; il avait la tête mathématicienne, qualité qui n’était pas encore commune!; et le traité qu’il a mis au jour et qui précède tout ce qui a paru sous le nom de Vauban, est, militairement parlant, la première production capitale que le ! siècle de Louis XIV ait vu éclore […]!».

151! MANESSON MALLET (Allain) — Les travaux de Mars, ou l’art de la guerre. Divisé en trois parties. La première, enseigne la méthode de fortifier toutes sortes de places régulières & irrégulières. La seconde, explique leurs constructions, selon les plus fameux auteurs, qui en ont traité jusqu’à présent, & donne aussi la manière de les bâtir. La troisième, enseigne les fonctions de la cavalerie & de l’infanterie, traite de l’artillerie, & donne la méthode d’attaquer & de deffendre les places. Avec un ample détail de la milice des Turcs, tant pour l’attaque que pour la deffence. Paris, Denys Thierry, 1684"; in-12, 11 ff., 363"pp., 1 ff."; 6 ff., 341"pp., 1 ff."; 5 ff., 387"pp., 4 ff."; 2 frontispices, 1 portrait, 414 pl. (156, 121, 137) pp., plein veau brun, dos à nerfs orné, pièces de titre rouge. Petitot 92-460 (1983), 98-1118 (1986), Bib. univ. Moretus Plantin [85-94], Jordan 2342, Bardin 1685b. ! Seconde édition d’un ouvrage majeur et très rare sur l’artillerie et les fortifications à la fin du XVIIe!siècle. La première édition date de 1671. Allain Manesson Mallet [1630-1703] était maître de mathématiques des pages de la petite écurie de Sa Majesté, ci-devant ingénieur et sergent-major (major-capitaine) d’artillerie en Portugal sous le maréchal de Schomberg. Certainement l’un des plus jolis livres militaires du XVIIe avec de très riches illustrations (plus de quatre cents) dont de nombreuses villes de France et de Flandres. Description des systèmes

Bibliographie artillerie & fortifications

N° 151

page 33


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

152! [MANUEL D’ARTILLERIE — GRANDEBRETAGNE] — Manual of Artillery Exercises. Horse Guards, 1st january 1860. Londres, Her Majesty’s Stationnary Office, 1862 " ; in-16, 381 " pp., cartonnage de l’éditeur, titre sur le premier plat, dos muet, loquet de fermeture. ! Édition de poche contenant une description exhaustive du service des pièces de tous types ainsi que tous les commandements. Les canons de type Withworth y figurent déjà et leur manœuvre est décrite à l’aide d’instructions provisoires. Timbre à froid sur la page de titre «!Henry Gardner Junr 2 St Mary’s St Portsmouth!».

153! [MANUEL D’ARTILLERIE 1er EMPIRE] — Petit manuel du canonnier ou instruction générale sur le service de toutes les bouches à feu en usage dans l’artillerie. — Manœuvres des batteries de campagne, pour l’artillerie de la Garde Impériale. — Ordonnance pour régler le service dans les places et dans les quartiers du 1er!mars 1768. — Extrait du règlement provisoire pour le service des troupes en campagne. Imprimé par ordre de S.M. l’Empereur et Roi. Paris, Magimel — Bocquel & Castiaux, imprimeurs des corps de toutes les armes (4e vol.), 1809-1810"; in-12, 114 (3 pl. dépliantes h.-texte), 120, 192 " pp. (2 pl. dépliantes h.-texte), demi-veau brun, dos orné. ! Quatre volumes en un. Petit manuel du canonnier décri-

brication et de conservation, les fusées et les dispositifs pyrotechniques en service à l’époque. Ex-libris manuscrit «!Colonel Dard!».

155! [MANUSCRIT — ARTILLERIE (copie manuscrite de l’époque)] — DUPUGET — Essai sur l’usage de l’artillerie dans la Guerre de Camp et dans celle de siège. S.l., s.e., s.d. (vers 1772)"; in-4, XVIII, 168"pp., 3 pl. dépl. (2 grav. en bistre et une manuscrite), rel. en papier marbré de l’époque. bnf v-22574. ! Manuscrit provenant de la bibliothèque de René-François de Champagné dont il porte l’ex-libris [Vialet, Bibliothèques et bibliophiles bretons anciens, Paris, Guénégaud, 1986, n° LXXXVI]. Il s’agit d’une copie manuscrite du livre de Dupuget dont on peut trouver une édition publiée à Amsterdam chez Arckstée et Merkus en 1771 (in-8 de XXXVIII, 275!pp. et 3 pl.). On y retrouve le texte intégral avec de très légers changements. Une table des matières a été ajoutée. Il n’y a que la dernière planche manuscrite qui ne correspond pas entièrement à l’origi-

vant l’essentiel des ordres et des mouvements à connaître par les artilleurs. L’organisation particulière de l’artillerie de la Garde et son emploi conjoint avec les autres armes exigent pour ce corps des manœuvres qui, en se prêtant immédiatement aux évolutions des troupes, conviennent également à l’artillerie à pied et à l’artillerie à cheval. Ceci se reflète parfaitement dans le second volume sur l’artillerie de la Garde Impériale. Les deux autres volumes, plus classiques, n’en sont pas moins intéressants.

154! [MANUEL DE PYROTECHNIE — MARINE]!— MINISTÈRE DE LA MARINE ET DES COLONIES — Manuel de pyrotechnie à l’usage de l’artillerie de la Marine. Tome premier!: Généralités, matières premières, substances explosives. Tome second!: Munitions. Tome troisième!: Artifices de mise de feu. Paris, Typographie Georges Chamerot, 1879-1882"; in-8, 447, 418, 423"pp., nombreuses ill. in-texte, pleine toile de l’éditeur. ! Rare ensemble de trois volumes sur la pyrotechnie du département de la Marine (parution 1879, 1880, 1882) qui permettent d’appréhender avec un luxe de détails inouïs les systèmes d’artillerie en usage dans la Marine entre!1855 et!1880, les cartouches ainsi que les projectiles d’artillerie obsolètes et en service, les modes de fa-

page 34

nale, Champagné n’a sans doute pas jugé nécessaire de recopier le troisième schéma de cette planche. Champagné était capitaine au régiment d’Auxonne du corps royal de l’artillerie en 1777 et chevalier de St Louis en 1763. Il appartient à la branche aînée d’ancienne chevalerie bretonne, mais fixée en Anjou depuis plusieurs générations. Intéressant ouvrage qui aborde de manière pratique l’usage de l’artillerie tant dans l’attaque des places que dans leur défense.

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

156! [MANUSCRIT XIXe — ARTILLERIE] — TREÜILLE DE BEAULIEU (Colonel) — Album d’artillerie contenant les principales questions étudiées par le Colonel depuis la guerre d’Italie jusqu’au 1er!octobre 1862. S.l., s.e., 1862"; Oblong (465 x 310"mm), 16 ff.n.ch. manuscrits, XVI planches manuscrites toutes montées sur onglets, pleine toile verte. ! Le général Treüille de Beaulieu (1809-1886), sorti de l’École Polytechnique, commence sa carrière technique comme capitaine la manufacture d’armes de Châtellerault, en 1841. Il s’y distingue par de nombreuses études et inventions. Il adressa un mémoire explicatif, en 1842, sur ses théories au Comité d’artillerie, qui fut mal accueilli et il dut quitter Châtellerault et passe à l’École d’artillerie de Bourges. Mais c’est surtout pendant son séjour à l’Atelier de précision du Dépôt central de l’artillerie qu’il réalise, de 1851 à 1867, ses plus importants travaux, parmi lesquels on peut citer!?!: un premier canon de 4 rayé de campagne pesant 475!kg, puis un second, en 1857, ne pesant que 333!kg (qui sera adopté en 1858)!?!; un canon de 30 à 6 rayures!?!; la transformation en matériel rayé des du canon-obusier de 12 de campagne (en 12 rayé de siège), du canon de 12 de place, de 16,!etc.!?!; un nouveau canon de 4 rayé de montagne (adopté en 1859). De 1858 à 1861, il invente!?!: un nouveau mode de frettage des pièces en fonte par des frettes en acier puddlé sans soudure, un canon de 30 en fonte se chargeant par la culasse!?!; pour la marine, des pièces à grande puissance, telles que la Marie-Jeanne, comportant un frein de bouche!?!; un mécanisme de culasse adopté en mars!1861. La culasse à vis Treüille de Beaulieu, déjà en service dans la marine à bord de LA Bibliographie artillerie & fortifications

Gloire, sera également expérimentée par le Comité d’artillerie en 1862 jusqu’à la veille du conflit de 1870-71. On peut relever que la culasse étudiée en secret par de Reffye utilisait la vis Treüille de Beaulieu, portée par un volet, au lieu de l’être par une console. Général de division depuis 1871, il passe au cadre de réserve en 1874. Chaque dessin, chacun accompagné d’un feuillet de texte d’une écriture fine et régulière, est finement calligraphié à la main, légendé, signé et daté par la Baron de Treuille. L’ensemble réalise un témoignage exceptionnel de la main d’un des acteurs les plus importants, à un moment où l’artillerie est en pleine mutation (rayure des pièces, chargement par la culasse, frettage, pointage des pièces, frein de bouche,!etc.).

page 35


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

157! [MANUSCRIT XIXe — FORTIFICATIONS] — BARRE (Lt) — Cours de fortification. S.l., s.e., s.d. (vers 1877)"; in-12, plus de 400"pp., demi-chagrin noir, dos orné. ! Manuscrit de la fin du XIX°!siècle enrichi de nombreux dessins sur l’artillerie et ses munitions ainsi que sur les fortifications. Ex-libris manuscrit «!Albin Etienne, engagé conditionnel, 9ème Bat. 4ème Comp. 1er Régiment de Génie à Versailles!».

158! [MANUSCRIT- JOURNAL DU SIÈGE DE GÖTTINGEN] — Journal des opérations de Göttingen depuis le 8 ! octobre 1760 jusqu’au 25!juin 1761 par un officier supérieur de la place. S.l., s.e., s.d. (vers 1765)"; in-folio, 335"pp. avec une carte manuscrite dépliante en couleur, plume et encre noire, pinceau et lavis de couleur et deux cartes imprimées, plein veau brun, dos richement orné. ! Exceptionnel manuscrit anonyme de l’époque relatant le siège de Göttingen en Allemagne (Saxe) durant la guerre de sept ans. Contient de nombreux détails sur la pratique de la petite guerre dans le cadre de la guerre de siège et sur l’armement d’une place.

159! MARIOTTI (Capitaine A.) — Canons français et canons allemands. Étude comparative des deux systèmes d’artillerie actuellement en pratique dans les armées française et allemande, au point de vue général de la construction et du tracé des canons en acier et de leurs applications pour les usages de la guerre de campagne, de siège ou de place. Paris, Librairie militaire de L. Baudoin, 1886 " ; in-8, 163 " pp., demi-maroquin bordeaux à nerfs, richement orné. !

Envoi autographe. Intéressante comparaison des systèmes d’artillerie français et prussiens alors que la France a fortement modernisé son système d’artillerie (systèmes La Hitte et De Bange).

160! MARSCHNER (Eduard) — Lehrbuch der Waffenlehre zum Selbststudium für Offiziere aller Waffen. Band I! : Allgemeine Waffenlehre. 349 S. mit 170 Abb. i. Text!; Band II!: Spezielle Waffenlehre. Vienne, F. Tempsky, 1903-1905 " ; grand in-8, 304"pp. avec 233 ill. in-texte, pleine toile bleue de l’époque. ! Troisième édition revue et augmentée de deux volumes réalisant une analyse très détaillée de l’armement des forces austro-hongroises à la veille du premier conflit mondial. L’artillerie et les projectiles tiennent une place prééminente. Les matériels d’artillerie de siège et de campagne mais aussi tous les matériels de forteresse, dont les coupoles cuirassées, sont décrits ß(Geschützmaterial, Belagerungsgeschütze, Verteidigungsgeschütze,

page 36

Minimalschartenkanonen, Küstengeschützmaterial).

Kasemattkanonen,

161! MAUDRY (K. u. K. Artillerie-Hauptmann Hans) !— Ballistik. Vienne, L.W. Seidel & Sohn, 1897"; grand in-8, 189"pp. avec XV planches dépliantes hors-texte, br. 162! MAUDRY (K. u. K. Artillerie-Hauptmann Hans) ! — Geschütze. Mitrailleusen und schellfeuernde Kanonen. Vienne, L.W. Seidel & Sohn, 1896"; grand in-8, 205"pp. avec 4 tableaux h.-t., br. ! Description des principaux systèmes d’artillerie de campagne, de montagne des nations européennes. L’artillerie de siège et de place, les pièces de côte et celles de marine de l’artillerie austro-hongroise font l’objet de chapitres particuliers. On y trouve également une étude portant sur les mitrailleuses et les pièces d’artillerie à tir rapide système Hotchkiss, Nordenfelt, Skoda et Krupp.

163! MAUDRY (K. u. K. Artillerie-Hauptmann Hans) — Rohre und Gestelle der Feuerwaffen. Vienne, L.W. Seidel & Sohn, 1895"; grand in-8, 216"pp., 8 pl. lithographiées dépliantes h.-t., br. 164! MAZURE (F. A.-N., chef d’escadron au 5e Régiment d’Artillerie) — Examen d’un nouveau système d’artillerie de campagne Proposé par LouisNapoléon Bonaparte, Président de la République. Paris, Librairie militaire de J. Dumaine (ancienne maison Anselin), 1851 " ; in-8, 2 " f.f.n.ch., 79 " pp, II"pl. dépliantes hors-texte, br. 165! [MÉMORIAL DE L’ARTILLERIE — I] — COMITÉ DE L’ARTILLERIE — Mémorial de l’artillerie ou recueil de mémoires, expériences, observations et procédés relatifs au service de l’artillerie. Paris, Imprimerie de Fain, 1826"; in-8, 324 pp avec V pl. dépliantes hors-texte, br. Challéat [vol. I, p."50, 153-I55]. ! Ce recueil, rédigé par les soins du Comité de l’Artillerie, était des plus précieux pour la formation technique des officiers d’artillerie. Il est particulièrement intéressant pour les notices qu’il publie. Le Mémorial d’artillerie cesse de paraître après 1867, la collection complète comprend seulement 8 volumes publiés respectivement en 1826, 1828, 1830, 1837, 1842, 1845, 1852 et 1867. Un volume antérieur (1824), très rare, contenait avec le programme, des considérations intéressantes sur la manière dont le Comité comprenait la publicité à donner aux travaux des officiers.

166! [MÉMORIAL DE L’ARTILLERIE — III] — COMITÉ DE L’ARTILLERIE — Mémorial de l’artillerie ou recueil de mémoires, expériences, observations et procédés relatifs au service de l’ar-

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

française dans les quinze années qui le sépare du tome!VII. C’est ainsi qu’on y trouve d’importants développements sur la genèse du canon-obusier de 12 Mle!1853, sur l’adoption du système d’artillerie rayé La Hitte et tout particulièrement ses projectiles!: les bouches à feu lisses (Canon-obusier de 12, suppression des pierriers, expériences sur les mortiers en bronze de 12!cm,!etc.), les bouches à feu rayées (études anciennes, études entre!1850 et!1856 puis entre!1856 et!1859 et, tout particulièrement, une précieuse documentation sur les artilleries rayées étrangères de l’époque), les projectiles (fabrication des projectiles oblongs), l’évolution du matériel (artillerie de siège, de place, de côte, artillerie de campagne Mle!1827, artillerie rayée de campagne Mle!1858, artillerie de montagne), les ponts militaires, les poudres et salpêtres, les munitions et artifices (sachets, boîtes à mitraille, obus et bombes à balles, appareil pour lancer des obus, des grenades, des boulets et des balles avec les mortiers, étoupilles fulminantes, fusées de projectiles creux, balles à feu,!etc.), construction de batteries, armement des places et des côtes.

tillerie. Paris, Imprimerie et fonderie de Fain, 1830 ! ; in-8, 604 ! pp., demi-chagrin bleu à coins. Challéat [vol. I, p.!50, 153-I55]. 167" [MÉMORIAL DE L’ARTILLERIE — IV] — COMITÉ DE L’ARTILLERIE — Mémorial de l’artillerie ou recueil de mémoires, expériences, observations et procédés relatifs au service de l’artillerie. Paris, Imprimerie et librairie de Bachelier, 1837!; in-8, 526!pp., IV pl. h.-t. repliées, demi-chagrin bleu à coins. Challéat [vol. I, p.!50, 153-I55]. 168" [MÉMORIAL DE L’ARTILLERIE — V] — COMITÉ DE L’ARTILLERIE — Mémorial de l’artillerie ou recueil de mémoires, expériences, observations et procédés relatifs au service de l’artillerie. Paris, Imprimerie et librairie de Bachelier, 1842!; in-8, 644!pp., V pl. h.-t., demi-chagrin bleu à coins. Challéat [vol. I, p.!50, 153-I55]. 169" [MÉMORIAL DE L’ARTILLERIE — VI] — COMITÉ DE L’ARTILLERIE — Mémorial de l’artillerie ou recueil de mémoires, expériences, observations et procédés relatifs au service de l’artillerie. Paris, Imprimerie et librairie de Bachelier, 1845 ! ; in-8, 728 ! pp., demi-chagrin bleu à coins. Challéat [vol. I, p.!50, 153-I55]. " On y retrouve la publication de deux mémoires sur l’artillerie campagne primés lors du concours de 1843 et proposés par le Comité de l’Artillerie. Celui du capitaine Bach comprend une histoire de l’artillerie de campagne sur les champs de bataille depuis l’invention de l’artillerie comprenant de nombreuses précisions d’ordre tactique et technique. À la suite on trouve le mémoire de Favé alors Lieutenant d’artillerie base d’une publication qui paraîtra encore la même année.

170" [MÉMORIAL DE L’ARTILLERIE — VII & VIII] — COMITÉ DE L’ARTILLERIE — Mémorial de l’artillerie ou recueil de mémoires, expériences, observations et procédés relatifs au service de l’artillerie. Paris, Imprimerie et librairie de Bachelier [t. VIII], Gauthier-Villars [t. VIII], 18521867!; in-8, 558!pp. et 8 pl. h.-texte, 479!pp. (sans l’atlas de 24 pl.), demi-chagrin bordeaux, dos à nerfs orné, plats en percaline. Reliure signée E.E.S. Challéat [vol. I, p.!50, 153-I55]. " Le tome!VII contient une notice extraite d’un important mémoire sur l’artillerie de montagne ainsi que, parmi de nombreux autres articles, une étude sur la détermination du calibre des armes sphériques et des charges de poudre des armes à feu portatives à canon lisse. Le tome!VIII réalise une importante rétrospective mettant en exergue les important changements survenus dans l’artillerie

Bibliographie artillerie & fortifications

171" [MÉMORIAL DE L’ARTILLERIE DE MARINE] — MINISTÈRE DE LA MARINE ET DES COLONIES — Aide-Mémoire d’artillerie navale. Textes. 1re livraison — 1874. Paris, Typographie Georges Chamerot, 1874!; in-8, 81!pp., br. "

Cet aide-mémoire porte exclusivement sur les projectiles de l’artillerie de marine embarquée! : Artillerie, modèle!1855 (canon de 16!cm)!; Artillerie, modèle!1858-60 (canons de 14!cm, de 16!cm, obusiers de 22!cm rayés)!; Artillerie, modèle!1864 (canons de 14!cm, de 16!cm, de 19!cm, de 24!cm, de 27!cm). Toutes les variantes et évolutions des projectiles sont décrites avec précision.

172" [MÉMORIAL DE L’ARTILLERIE DE MARINE — Planches 1875-1876] MINISTÈRE DE LA MARINE ET DES COLONIES — Aide-mémoire d’artillerie navale (annexe au mémorial de l’artillerie de la marine). Planches. Paris, Typographie Georges Chamerot, s.d. (vers 1875 à 1876)!; in-folio, 79 planches en couleur montées sur onglets, demi-basane bleue. "

Cachets de l’école de Pyrotechnie de Toulon. Planches 1re livraison (chapitre!XI), Paris, 1875, in-folio, 13 doubles planches en couleur sous chemise, système de pointage du canon de 14 cent., Mod. 1858, N°!1, N°!2, du canon de 16!c., Mod.!1820-40, 1849, 1858, 1858-1860, système de pointage de l’obusier rayé de 22!c., système de pointage du canon de 14!c, 16!c, 19!c, 24!c, 27!c Mod.!1864. Planches 2e livraison (chapitre I) Fabrication des bouches à feu, Paris, 1875, in-folio, 16 doubles planches sous chemise dont 12 en couleur, atelier des fours à réverbère, fours à réverbère 7!500!kg., machine à la traction et à la compression, machine à éprouver les page 37


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

métaux à la traction, balance Joessel, banc de forage, outils divers, atelier de tubage, frettage, machine à rayer les canons, à tarauder les culasses, à percer horizontale, hauts fourneaux de Ruelle, instruments de mesure. Planches 2e livraison (chapitre!III) Affûts en usage à bord, Paris, 1876, in-folio, 17 doubles planches en couleur sous chemise, affût à flèche directrice, Mod.!1864 pour canon de 19!c., Mod.!1866, 1868, 1870, pour canon de 19 c., affût à châssis tournant, Mod. 1864, 1870 pour canon de 19 c., affût à plate-forme tournante, Mod.!1864, 1870 pour canon de 19!c., affût à châssis, Mod.!1864, 1866,

47!mm, les canons à tir rapide de Hotchkiss de 37 et de 47!mm, le canon à tir rapide de 65!mm, les fausses cartouches tubes à tir,!etc. De nombreux navires de l’époque sont illustrés, là encore, d’une manière extrêmement détaillée. Cachets de la poudrerie nationale de SevranLivry.

N° 172 1867, 1870 pour canon de 19!c.,!etc.

173! [MÉMORIAL DE L’ARTILLERIE DE MARINE — Planches 1876] — MINISTÈRE DE LA MARINE ET DES COLONIES — Aide-mémoire d’artillerie navale (annexe au mémorial de l’artillerie de la marine). Planches. 1re livraison!1876. Chapitre!II!-!Fabrication des projectiles. Paris, Typographie Georges Chamerot, 1876"; in-folio, 5 pl. dépliantes en couleur, étui de l’éditeur. ! Nomenclature des planches relatives à la fabrication des projectiles!: Fours à manche de Nevers. Outillage employé pour la fabrication des projectiles [2 pl.]. Instruments vérificateurs. Opérations de montage des projectiles. Remarquables par la qualité de leur exécution, ces planches abordent en détail un sujet majeur dans la fabrication des projectiles.

174! [MÉMORIAL DE L’ARTILLERIE DE MARINE — Planches 1887-1890] MINISTÈRE DE LA MARINE — Mémorial de l’artillerie de la marine. Planches. Tomes!XV-XVIII.!— 1887-1890. Paris, Imprimerie Nationale, 1887-1890 " ; in-folio, 82 planches en couleur montées sur onglets, demi-veau brun à nerfs, pièce de titre en maroquin bordeaux. ! Important recueil de planches illustrant avec un luxe de détails inouï des pièces comme le canon-révolver de

page 38

N° 174

175! [MÉMORIAL DE L’OFFICIER DU GÉNIE n° ! VIII] — Mémorial de l’officier du Génie, ou Recueil de Mémoires, Expériences, Observations et Procédés généraux propres à perfectionner la fortification et les constructions militaires. Rédigé par les soins du Comité. Paris, s.e., 1826"; in-8, 204"pp., 1 f. d’errata, IV pl. dépliantes hors-texte, demi-veau brun. Clavreuil n°"355/1840. ! Mémoire sur l’armement des places rédigé par le capitaine de Génie Villeneuve sous la direction du général Rogniat [1776-1840] ancien commandant du génie de la Grande Armée pendant la campagne de 1815. Mettant l’accent sur le rôle et la disposition de l’artillerie, des prolégomènes réalisent une analyse critique fort intéressante des principaux ouvrages des XVIIIe et XIXe!siècle lorsqu’il s’agit du rôle de l’artillerie dans la défense. On y trouvera également une notice sur le Mesurages des voûtes, un mémoire sur l’emploi des mastics bitumineux, une note sur un échafaudage mobile pour exécuter les rejointoiements des hauts revêtements des fortifications ainsi qu’une notice sur l’emploi des chlorures de chaux et de soude pour la désinfection des latrines et des écuries.

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

176! MINISTÈRE DE LA GUERRE — Cours spécial à l’usage des sous-officiers d’artillerie. Approuvé par le ministre de la guerre le 20 juillet 1881. Paris, Nancy, Berger-Levrault, 1882"; in-8, 215"pp., demitoile bleue, étiquette de titre imprimée. 177! MINISTÈRE DE LA GUERRE — Cours sur le tracé et la construction des batteries de toute espèce à l’usage des écoles royales d’artillerie!; approuvé par le Ministre secrétaire d’état de la guerre le 10 ! août 1833. Paris, Ministère de la guerre, 1833 " ; in-8, 275 " pp., VII pl. dépliantes h.-texte, demi-veau brun à coins, pièce de titre rouge, dos orné. ! Ce cours décrit d’une manière pratique les différents types de batteries en usage dans la première moitié du XIXe!siècle!: batteries de siège!; Batteries de place, de côte et de campagne. On y trouve également une table de réduction des toises, pieds, pouces et lignes en mètres et parties du mètre. L’ouvrage comprend également les cachets de la Direction de l’artillerie de Cherbourg sous la Restauration et sous l’Empire.

178! [MITRAILLEUSE NORDENFELT] - Manuel de la mitrailleuse Nordenfelt à trois canons. Paris, Nancy, Berger-Levrault & Cie, 1887"; in-8, 19"pp., XV planches hors-texte dont certaines en couleur, br. ! Rare manuel, richement illustré, de la mitrailleuse Nordenfelt. Bine que préconisant l'utilisation de matériels à 5 ou 10 canons dans les fortifications, ce manuel décrit, sans malheureusement l'illustrer, son usage sur le parapet des fortifications.

179! MONGE (Gaspard) — Description de l’art de fabriquer les canons, faite en exécution de l’arrêté du Comité de Salut public, du 18 pluviose de l’an 2 de la République française, une et indivisible. Paris, Comité du salut Public, an"II (1794)"; in-4, 231"pp., un cahier manuscrit, 60 grandes pl. dépliantes h.-t., plein veau brun, dos à nerfs orné, pièce de titre rouge. !

Un cahier déjà existant a été inséré par erreur en lieu et place d’un autre cahier. Le cahier faisant défaut a été remplacé par un cahier manuscrit (d’époque). Cet ouvrage remarquable décrit d’une manière extrêmement détaillée les méthodes de fabrication des bouches à feu aussi bien pour l’artillerie de terre que de mer. Son ouvrage se divise en trois parties!: l’étude des propriétés des matières premières indispensables à la fabrication des bouches à feu, l’étude des procédés de fabrication (confection des moules, coulée des pièces, forage des canons et des lumières, visite et épreuve des pièces). Plusieurs tables de dimensions pour les canons de mer et de terre y figurent, les planches dépliantes représentent les étapes et les différentes pièces nécessaires à la fabrication. On y trouve également les règlements pour la visite, l’épreuve et la réception des canons, tant en fer qu’en bronze (ordonnances de ! 1786 et ! 1791). Il s’agit d’un ouvrage technique important destiné à faire accélérer la fabrication des pièces d’artillerie à une période où la demande est particulièrement importante. Gaspard Monge (1746-1818), mathématicien, membre de l’académie royale des sciences, ministre de la marine (17921793), a pris une part active dans l’effort de guerre révolutionnaire et tout particulièrement dans le domaine de l’artillerie.

N° 179

Bibliographie artillerie & fortifications

page 39


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

180! MULLER (Friedrich, Hauptmann des k.k. Artilleriestabes) — Das österreichische Feld- und Gebirgs-Artillerie-Material. Vienne, Carl Gerold’s Sohn, 1868"; in-8, 247"pp. avec deux planches lithographiées et de nombreux tableaux in-texte, demi-basane à coins, dos orné. ! Deuxième édition d’un ouvrage tiré initialement à 2000 exemplaires (1864). Description très exhaustive des pièces de 4 et de 8!livres de l’artillerie de campagne autrichienne. Exemplaire ayant appartenu à la bibliothèque de la 7e brigade d’artillerie autrichienne (pièce de titre sur la reliure et nombreux cachets) puis à la bibliothèque militaire royale prussienne à Wesel (cachets).

181! MÜLLER (Major H.) — Die Entwicklung der Feld-Artillerie in Bezug auf Material, Organisation und Taktik, von 1815 bis 1870. Mit besonderer Berücksichtigung der preußischen Artillerie au Grund officiellen Materials. Berlin, Verlag von Robert Oppenheim, 1873" ; in-8, 374" pp., demi-toile verte. 182! MUMMENHOFF (Major) — Die modernen Geschütze der Fußartillerie 2. Teil. Die Entwicklung seit einführung des rauchschwachen Pulvers 1890 bis zur Gegenwart. Leipzig, Göschen’sche Verlagshandlung, 1907"; in-12, 175 pp avec 33 fig. intexte, pleine toile de l’éditeur. ! Petit ouvrage publié dans le cadre d’une série, la «!Sammlung Göschen Nr. 362!». Bien que très concise, cette étude recèle une mine d’information tant sur les matériels d’artillerie de siège et de place, les munitions et les fusées aussi bien allemandes qu’étrangères. C’est ainsi qu’on y trouvera, entre autres, d’intéressantes précisions sur les ceintures de roues inventées en Italie (brevet déposé par Bonagente et racheté par Krupp).

183! MUMMENHOFF (Major) — Die modernen Geschütze der Fußartillerie 1. Teil. Vom Auftreten der gezogenen Geschütze bis zur Verwendung des rauchschwaren Pulvers 1850-1890. Leipzig, Göschen’sche Verlagshandlung, 1907 " ; in-12, 178"pp avec 50 fig. in-texte, pleine toile de l’éditeur. ! Petit ouvrage publié dans le cadre d’une série, la «!Sammlung Göschen Nr.!334!» toujours d’une grande qualité. Il aborde un sujet rarement traité car semblant ardu pour nombre d’auteurs!: l’artillerie allemande de la seconde moitié du XIX°!siècle. Mummenhoff réalise une étude à la fois claire et concise.

184! [MUNITIONS D’ARTILLERIE 1881] — MINISTÈRE DE LA GUERRE — Aide-mémoire à l’usage des officiers d’artillerie. Quatrième édition. Chapitre!VI Munitions d’artillerie & artifices

page 40

(15 ! avril 1881). Paris, Librairie militaire de J. Dumaine, L. Baudoin et Cie, successeurs, 1881"; in8, 148 " pp, XVIII " pl. hors-texte, demi-percaline bleue, étiquette de titre manuscrite. 185! MUTHER (Alfred) — Das Gerät der leichten Artillerie vor, in und nach dem Weltkrieg. Teil 1 " : Feldgeschütze. Berlin, Bernard & Graefe, 1925"; in4, 366"pp., demi-toile de l’éditeur. 186! MUTHER (Alfred) — Das Gerät der leichten Artillerie vor, in und nach dem Weltkrieg. Teil 4!: Flugabwehrwaffen. Mit Beiheft. Berlin, Bernard & Graefe, 1929"; in-4, 15, (1), 570"; atlas de 182"pp. avec 135 ill., demi-toile de l’éditeur. ! Publié sous l’égide du complexe militaro-industriel allemand, et tout particulièrement Rheinmetall, cette série d’ouvrages aborde tous les aspects de l’artillerie à l’aune de l’expérience acquise durant la première guerre mondiale. Accompagné de l’indispensable atlas qui fait trop souvent défaut et sans lequel cet ouvrage perd beaucoup de son intérêt et de sa valeur, cet ensemble réalise une véritable bible pour celui qui s’attache aux matériels d’artillerie allemands ayant pris part à ce conflit. Lorsqu’il s’agit des armes antiaériennes, c’est le seul ouvrage qui décrit la presque totalité des matériels en usage, y compris les matériels de circonstance, en y adjoignant systématiquement une appréciation sur leur valeur opérationnelle.

187! MUTHER (Alfred), HAMMER (Oberstleutnant a.D.) — Das Gerät der leichten Artillerie vor, in und nach dem Weltkrieg. Teil 3!: Gebirgsgeschütze. Berlin, Bernard & Graefe, 1943 " ; in-4, XIV, 255"pp., 18 ff. avec 68 illustrations, cartonnage de l’éditeur. 188! [ORDONNANCES ROYALES — ARTILLERIE 1772-1773] - Ordonnance du Roi concernant le corps royal de l’artillerie [23.08.1772 à Compiègne] " - " Ordonnance… portant règlement pour la fonte, l’épreuve & la réception des bouches à feu, pour le service de l’Artillerie… [15.12.1772 à Versailles] -"Ordonnance… pour les épreuves des poudres de guerre [15.12.1772 à Versailles] -"Ordonnance… pour régler le service de son corps royal de l’artillerie, tant dans les places qu’aux écoles de théorie et de pratique et aux armées [15.12.1772 à Versailles]. S.l., s.e., 1773 " ; in-12, 64, 17, 38, 17"pp., plein veau brun, dos à nerfs orné, tranches rouges. ! Importante série d’ordonnances, d’ailleurs peu communes, publiées sous le sceau du nouveau secrétaire d’état Monteynard peu favorable aux nouveaux matériels de Gribeauval introduits par l’ordonnance de 1765. SubisBibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

sant la pression des partisans de l’ancien système de Vallière [ordonnance de 1732], il revient à l’ancien système et réduit les effectifs du corps royal de l’artillerie. Avec cette ordonnance de 1772, le problème n’était cependant pas réglé puisque la situation économique et la quantité de matériels du nouveau système déjà produit ne permettaient pas une mise en œuvre rapide. Cependant cette ordonnance connue une durée de vie très brève puisque dès 1774, à la disgrâce de Monteynard, son successeur proposa de revenir à l’artillerie de Gribeauval et fit rédiger une ordonnance en 1774 qui reprenait les dispositions de celle de 1765.

nière plate. Déplié, il a la longueur d’un pied. Sur chacune des faces se trouvent gravées des lignes rayonnant à partir du foyer de la charnière et déterminant six échelles fondamentales!: les parties égales, les plans, les cordes, les solides, les polygones et les métaux. On y trouvait également les échelles des sinus, celles des tangentes, ainsi que celles des calibres et des poids des munitions d’artillerie. Son principe de fonctionnement est proche de celui de la règle à calculer, mais sans réglette mobile, on utilise pour cela un compas à pointe sèche. Le compas de proportion permettait de résoudre les problèmes courants d’arithmétique, de géométrie et de trigonométrie, ainsi que ceux liés aux charges de poudre. C’est au XVIIe!siècle que se généralise la construction de règles métalliques (généralement en laiton) plates de la longueur d’un pied ou d’un tiers de pied. Ces instruments portent généralement des divisions en pouces, elles-mêmes divisées en douze lignes. On disposait ainsi des divisions les plus usuelles du système de mesure des longueurs. Le pied-deroi (instrument de mesure) est souvent utilisé comme un compas de proportion.

189! [OTTO MARESCH WAFFENLEHRE II] — MAUDRY (K. u. K. Artillerie-Hauptmann Hans) — Waffenlehre für Officiere aller Waffen. II. Heft. 3. Abschnitt!: Rohre der Feuerwaffen. 4. Abschnitt!: Gestelle der Feuerwaffen. Vienne, L.W. Seidel & Sohn, 1892 " ; grand in-8, 203 " pp., 3 pl. lithographiées dépliantes h.-t., br. !

Troisième édition, revue, corrigée et augmentée.

190! [OTTO MARESCH WAFFENLEHRE V] — MAUDRY (K. u. K. Artillerie-Hauptmann Hans) — Waffenlehre für Officiere aller Waffen. V. Heft. 8. Abschnitt!: Ballistik. Vienne, L.W. Seidel & Sohn, 1897"; grand in-8, 189"pp. avec 57 fig. in-texte et plusieurs tables dépliantes, br. 191! [OTTO MARESCH WAFFENLEHRE VI] — MAUDRY (K. u. K. Artillerie-Hauptmann Hans)!— 9. Abschnitt!: Gebrauch der Feuerwaffen. Vienne, L.W. Seidel & Sohn, 1894 " ; grand in-8, 145"pp., br. 192! [OTTO MARESCH WAFFENLEHRE VI] — MAUDRY (K. u. K. Artillerie-Hauptmann Hans)!— Gebrauch der Feuerwaffen. Vienne, L.W. Seidel & Sohn, 1897"; grand in-8, 144"pp., br. 193" OZANAM (Jacques) — L’usage du compas de proportion. Expliqué et démontré d’une manière courte & facile, & augmenté d’un Traité de la division des Champs. Nouvelle édition, corrigée & augmentée. Paris, Jean Jombert, 1700!; in-8, 139, 5!pp., nombreuses planches in-texte, parchemin de l’époque, dos à nerfs, pièce de titre brune. ! L’ouvrage du célèbre mathématicien J. Ozanam [16401717] a été publié initialement en 1688. Il s’agit de l’ouvrage princeps le plus célèbre sur le compas de proportion dont les rééditions se sont succédé jusqu’en 1794. Le compas de proportion, véritable «!règle à calculer!» fondée sur les systèmes sexagésimaux, fut d’un usage général jusqu’au début du!siècle, époque à laquelle le système décimal le rendit caduc. Il est constitué de deux règles plates de même longueur, articulées autour d’une char-

Bibliographie artillerie & fortifications

194! PAIXHANS (H.J.) — Constitution militaire de la France. Étude sur les modifications à apporter au système de nos forces de terre et de mer!: tant pour opérer les progrès devenus nécessaires, que pour diminuer les dépenses, sans que la puissance nationale en soit altérée. P., Librairie militaire de J. Dumaine, 1849"; in-4, 348"pp., Demi-basane brune à coins, dos orné. !

Le général Paixhans, ancien général de division d’artillerie et ancien Député réalise par cet essai de faire passer un certain nombre d’idées sur l’organisation de l’armée et, plus particulièrement sur l’artillerie.

195! PAIXHANS (H.J.) — Nouvelle force maritime ou exposé des moyens d’annuler la force des marines actuelles de haut-bord, et de donner à des navires

page 41


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

très-petits, assez de puissance pour détruire les plus grands vaisseaux de guerre. Paris, Bachelier, 1821!; in-8, 119!pp. avec une planche h.-t., demi-basane brune, reliure avec les initiales "AE" associées à une couronne (impériale!?). Challéat [51-53]. "

Première édition, fort rare, d’un ouvrage majeur pour l’artillerie de marine. Au chef de bataillon, et futur général, Paixhans reviendra le mérite d’avoir mis au point une bouche à feu propre lancer des obus (ultérieurement connue sous le nom de canon obusier à la Paixhans) et surtout d’avoir imposé l’idée que l’on pouvait, sans risque, utiliser une artillerie à fort pouvoir de destruction sur les bâtiments de la marine française. En 1821, il livre au public le travail présenté en 1819 dans lequel il formule des propositions sur le tir des navires qui furent à l’origine d’un important progrès dans la marine mais qui intéressait aussi l’armée. Cet ouvrage traite d’abord des moyens ordinaires en artillerie de la marine française!; ensuite des moyens extraordinaires (brûlots, navires à vapeur, torpilles,!etc.)!; puis l’auteur propose un calibre unique pour toute l’artillerie d’un même bâtiment ainsi que le tir horizontal de bombes. Après un rappel historique, il discute des calibres, poids et dimensions, répond aux objections, présente son canon à bombes et termine par des propositions tendant à supprimer les vaisseaux de haut-bord par l’adoption de bâtiments à vapeur et cuirassés. Henri Joseph Paixhans, élève à Metz en 1803, maréchal de camp en 1840, est nommé lieutenant général en 1845.

196" PATARD (Ingénieur Général de l’Artillerie navale L.) — Historique de la commission d’expériences de Gâvre (1829-1939). Paris, Imprimerie Nationale, 1931!; grand in-8, 390!pp., 2 pl. horstexte dont une dépliante, demi-toile verte (rel. mod.). " Supplément au Mémorial de l’Artillerie Française. Ce travail permet d’appréhender d’une manière détaillée, sur le plan humain comme technique, les importantes contributions du polygone d’artillerie de la Marine de Gâvre (près de Lorient) à l’évolution de l’artillerie. L’artillerie lisse [1829-1845], la naissance et le développement de l’artillerie rayée [1845-1930] et enfin le développement de l’artillerie navale moderne sont l’objet d’importants chapitres au sein desquels on trouvera fréquemment des détails importants mais peu connu du public. Les munitions et les fusées d’artillerie ne sont nullement ignorées et on y trouvera quelques descriptions particulièrement intéressantes.

197" PERETSDORF (J. Ravichio de) — Traité de Pyrotechnie Militaire, comprenant tous les artifices de guerre en usage en Autriche. Traduit de l’allemand, sur un manuscrit inédit, avec des notes sur quelques dosages français, anglais, russes, prussiens,!etc. Paris, Strasbourg, F.G. Levrault, 1824!;

page 42

grand in-8, VIII, 264 pp, XXXVI pl. dépliantes hors-texte, demi-veau brun (rel. mod.). "

Rare traité de pyrotechnie militaire dont l’orignal en langue allemande avait été traduit dès 1816. Si le manuel original servait encore à l’époque à l’instruction du corps des bombardiers autrichiens, le traducteur accompagné par le capitaine Vergnaud a jugé convenable de remplacer quelques-uns des articles sur les matières premières utilisées pour la confection des artifices par des versions plus adaptées. Le traducteur, ancien officier d’artillerie dans l’artillerie autrichienne, réalisait fréquemment la traduction des ouvrages en langue allemande ou italienne. L’auteur décrit dans le détail l’ensemble des processus de fabrication des obus, grenades, gargousses, roquettes,!etc.

198" PIARRON DE MONDÉSIR (Lt-Colonel L.) — Fortification cuirassée. Paris, Octave Doin, 1909!; in-12, 370!pp., 108 fig. in-texte et 2 planches dépliantes hors-texte, XII (catalogue), pleine toile de l’éditeur. " Jean Piarron de Mondésir [1857-1943], professeur à l’École Supérieure de Guerre (cours de fortification) a commencé sa carrière comme officier du Génie et terminera la première guerre mondiale comme général de division. Il nous livre un ouvrage fréquemment cité, mais qui dont l’essentiel semble être passé inaperçu. en effet, s’il développe le concept de fortification cuirassée au sens large, béton et cuirassement en métal, il nous confirme dans l’hypothèse que nous avions avancé lors d’une conférence au profit du CEHD en 2004 («!Les fondamentaux de l’artillerie. Genèse & évolution d’un système du XIVe au début du XIXe!». Paris!-!CEHD) sur les étapes fondamentales de la lutte entre le canon et la cuirasse!: si la crise de «!l’obus torpille!» [1885], plus exactement des explosifs brisants, est reprise très classiquement dans tous les ouvrages, il nous conforte dans l’idée qu’il faut remonter un peu plus dans le passé pour trouver d’autres facteurs déterminants dans l’évolution des fortifications qui suivront la guerre de 1870. En effet, plusieurs années avant l’usage de la mélinite, la justesse du tir conjuguée à des fusées à double effet qui rendent les obus à balles particulièrement efficaces rend le service des pièces, alors à découvert sur les remparts, impossible. Il faudra alors soit disséminer les pièces hors des ouvrages (fortification dispersée) ou les protéger complètement avec leur personnel (fortification cuirassée). Cet ouvrage par sa clarté et sa richesse est certainement l’un des plus important du début du XXe!siècle.

199" PICARD (Cdt Ernest), JOUAN (Lt Louis) — L’Artillerie Française au XVIIIe ! siècle. Paris — Nancy, Berger-Levrault & Cie, 1906!; grand in-8, 150!pp., br. " Cette étude se divise en trois parties!: I. Le Personnel!!Le personnel de l’artillerie pendant les dernières années du ! siècle de Louis XIV ! ; Personnel de l’artillerie, de

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

Vallière à Gribeauval (1720-1765) ! ; Le personnel de l’artillerie de Gribeauval à la révolution!; État du personnel de l’artillerie en 1789!; II. Le Matériel!-!Le matériel d’artillerie en France à la fin du règne de Louis XIV ! ; Depuis l’adoption du système Vallière jusqu’à l’adoption du système Gribeauval (1732-1765)!; Transformation du matériel d’artillerie!; Système de Gribeauval!; Matériel d’artillerie en 1789!; III. Emploi de l’artillerie sur les champs de bataille!-!Les dernières guerres du règne de Louis XIV!; Période de 1715!à 1740!; Campagne du milieu du XVIIIe!siècle (1740-1763)!; Répercussion de la réforme de Gribeauval sur l’emploi de l’artillerie en campagne. Avec un envoi autographe d’hommage, signé d’un coauteur (Lt Jouan, attaché à la Section Historique de l’État-Major de l’Armée)! ; ex-libris manuscrit sur le premier plat.

200! PIOBERT (G.) — Traité d’artillerie théorique et pratique. Précis de la partie élémentaire et pratique. Metz — Paris et Strasbourg, Mme"Thiel, libraire à Metz et Levrault, libraire à Paris et à Strasbourg, 1843"; in-8, XVII ff., 466"pp., IX planches dépliantes h-t., demi-veau brun, dos orné. ! Guillaume Piobert [1793-1871], simple ouvrier, se prépare à l’École polytechnique et entre en 1813. Lieutenant en 1817, puis Aide-de-camp du général Valée, il contribue à la création du système d’artillerie qui porte le nom de ce général. Il est chargé en 1831 d’établir à l’école d’application de l’artillerie et du génie de Metz, un cours sur les principes de l’artillerie et les applications de la théorie aux constructions. Le présent ouvrage, dont il s’agit de l’édition originale, reprend et complète ses cours. L’auteur a été secondé dans ses recherches et cette publication par le capitaine Didion [1798-1878] qui succède à Piobert comme professeur à l’école d’artillerie en 1835 (il sera nommé général de brigade en 1858). Il revient ensuite comme chef d’escadron auprès du général Valée. Membre de l’Académie des Sciences, il est promu général de brigade en 1848 et de division en 1852.

201! PIOBERT (G.) — Traité d’artillerie théorique et pratique. 1° Précis de la partie élémentaire et pratique. 2° Propriétés et effets de la poudre. Paris, Bachelier, 1852-1859"; in-8, XVII ff., 559"pp., IX pl. dépliantes h-t."; XV ff., 503"pp., V pl. dépliantes h-t., demi-chagrin bleu à coins, dos à nerfs. ! Troisième édition de l’ouvrage de Guillaume Piobert [1793-1871] parue initialement en 1836. Ce traité comprend trois parties!: 1° partie élémentaire et pratique!; 2° partie théorique et expérimentale ! ; 3° applications au matériel d’artillerie. Dans la seconde édition de la partie élémentaire et pratique [1845], l’ouvrage avait déjà été revu et le nombre de données d’expérience avait été beaucoup augmenté. Cette troisième édition [1852] contient la description et les propriétés du matériel existant auxquels est adjoint le résultat de recherches historiques. Encore une fois revue et augmentée surtout dans ce qui Bibliographie artillerie & fortifications

est relatif à l’emploi et au service de l’artillerie, il est également tenu compte dans cette première partie des changements récents dans les armes portatives, dans l’artillerie de place et de côte ainsi que des divers changements apportés dans diverses parties du matériel. La seconde partie [1859] portant sur la propriété et les effets de la poudre succède à l’édition originale publiée en 1847 correspond à une édition également revue et augmentée qui donne avec beaucoup de détails les propriétés et les effets de la poudre. Dans cette seconde partie sont successivement traités les propriétés physiques de la poudre, sa combustion, ses effets dans les projectiles creux et dans l’âme des bouches à feu avant et pendant le mouvement du projectile. Dans cette seconde édition, il a été ajouté un chapitre sur les effets de la poudre dans les canons suivant leur mode de chargement ainsi qu’un résumé de toutes les expériences faites sur la résistance des bouches à feu et sur les propriétés destructives des poudres issues de différents procédés de fabrication. Si le troisième volume portant sur les projectiles ne sera jamais publié, la partie théorique se verra néanmoins complétée en 1860 par une étude sur le "Mouvements des gaz de la poudre".

202! PLACE (Louis-Pierre-Henry de (pseud. Colonel Gun)) — L’artillerie actuelle en France et à l’étranger. Canons, fusils, poudres et projectiles. P., J.B. Baillière, 1889"; in-16, 316"pp. avec 96 fig. intexte, demi-maroquin vert, dos à nerfs orné. bnf notice n° FRBNF31119578. "

Nombreux détails sur les pièces d’artillerie en usage à l’époque ainsi que sur les projectiles et les fusées utilisées.

203! PLESSIX (Capitaine d’artillerie H.) — Nouveau cours spécial à l’usage des candidats au grade de sous-officier dans les régiments d’artillerie. Paris, Librairie militaire de J. Dumaine, 1878 " ; in-8, 516"pp. & 82 planches h.-texte, pleine toile verte, dos et plats ornés. ! Deuxième tirage d’un ouvrage très complet, richement illustré. Il décrit avec précision les matériels et les projectiles en service entre!1858 et!1877. On relève, en particulier, les descriptions suivantes!: armes portatives des troupes de l’artillerie, matériel de 5 et de 7 (système de Reffye), de 95!mm (système de Lahitolle), du canon à balles (système de Reffye), artillerie de montagne, de siège, de place (matériel de l’armée de terre), de place et de côte (matériel auxiliaire de la marine) et un chapitre particulièrement intéressant sur le matériel irrégulier et le matériel déclassé maintenu en service. Ex-libris manuscrit d’Henri Vernier, maréchal de logis chef, 20° d’artillerie à Angers.

204! PLESSIX (Chef d’escadron d’artillerie H.) — Manuel complet d’artillerie rédigé conformément au programme du cours d’artillerie professé à page 43


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

l’École spéciale militaire et au programme d’admission à l’École supérieure de guerre. Paris, Librairie militaire L. Baudoin, 1883!; in-8, Deux volumes, pagination continue XXII, 800 ! pp., 163 planches in- et hors-texte dont certaines dépliantes, demi-veau bleu, dos orné. "

Hippolyte Plessix [né en 1837] réalise une série importante de cours et de manuels sur l’artillerie mais également sur la fortification [1880-1900]. Ses ouvrages se caractérisent par un grand souci du détail et constituent un témoignage important sur une artillerie française en pleine refonte après le désastre de 1870. L’artillerie moderne, pièces des systèmes de Bange et de Lahitolle, et l’artillerie ancienne, maintenue en réserve, sont l’objet de nombreux chapitres sans pour autant que les armes à feu portatives ne soient négligées (systèmes Gras, Mauser,!etc.).

205" PLESSIX (Chef d’Escadron H.) — Nouveau cours spécial à l’usage des candidats au grade de sous-officier dans les corps de troupe de l’artillerie. Paris, Baudoin & Cie, 1886!; in-8, 694!pp., 193 pl. h.-texte dont certaines dépliantes, pleine percaline verte, plats et dos ornés. " Ouvrage déjà très complet qui se trouve considérablement augmenté dans cette quatrième édition. De nombreuses figures ont été ajoutées ainsi qu’une description plus complète des pièces de côte qui font l’objet, dans cette édition, d’un chapitre distinct.

206" POUMET (Chef de bataillon au corps royal de l’artillerie) — Instruction sur les effets des bouches à feu et sur les motifs d’après lesquels on a affecté à l’artillerie de campagne les pièces qui font partie de son organisation actuelle. À l’usage des élèves du corps royal d’état-major. Paris, Anselin, Bachelier, Levrault, 1828 ! ; in-8, 54 ! pp., 1 table hors-texte, 1 f.n.ch., brochage, couverture muette. " Ex-libris manuscrit et cachet armorié de «!L.!Ch. Delecey de Changey!» sur les faux titres. Poumet de Palacio était chef de bataillon au corps royal de l’artillerie et professeur d’artillerie à l’école d’application du corps royal d’état-major. Initialement éditée en 1818, cette instruction a été rééditée en 1828.

207" REVILLA Y GIFRE (Don Rafael de la) — Construccion de proyectiles para la artilleria. Valladolid, Tipografico de H. de J. Pastor, 1895!; in-8, 102 pp avec V pl. hors-texte montées sur onglets, demichagrin vert, dos à nerfs orné. "

Cachet du parc d’artillerie de Ferrol. Exemplaire numéro!130.

208" [REVUE D’ARTILLERIE] — Revue d’artillerie. 1872 — 1895. Paris, Berger-Levrault & Cie, 1873-

page 44

1895!; in-4, 42 vol. de 540 pp env. chacun avec de nombreuses pl. hors-texte dépliantes, demi-reliure veau brun (Tomes!I à!III) puis demi-chagrin bleu, dos à nerfs. Challéat [vol. I, p.!365-390]. "

La revue d’artillerie, qui paraît à partir de 1872, permettra à tous les officiers, quelle que soit leur origine, de connaître les progrès et les réalisations de l’arme. Elle contient de très nombreux détails sur les matériels d’artillerie en service ou en essai au sein des principales puissances continentales ainsi que des précisions sur les types de projectiles utilisés. Ces cahiers sont un élément clef pour l’amateur d’artillerie s’intéressant à l’avènement de l’artillerie rayée se chargeant par la culasse et à son évolution. Font défaut dans la présente série les tomes!XXIX, XXXI, XXXII et XXXIV.

209" [REVUE D’ARTILLERIE] — Tables analytiques et alphabétiques des matières contenues dans les quarante-six premiers volumes de la Revue d’Artillerie (d’octobre 1872!à septembre!1895). Paris, Berger-Levrault & Cie, 1896!; in-4, 387!pp., demiveau brun. " Plutôt que de compléter les tables parues en 1886, il a été procédé à une refonte complète donnant des tables uniques pour l’ensemble de la période 1872-1895. Réalisant une vue d’ensemble des publications, on y trouve une table analytique des matières précédée d’un relevé sommaire des rubriques sous lesquelles sont regroupées les différentes matières ainsi qu’une table alphabétique par noms d’auteurs. Dans la table analytique, la subdivision par pays a été conservée et lorsque les renseignements ont un caractère général, il a été introduit quelques rubriques spéciales (Aciers, Armstrong,!etc.). Un astérisque précédant l’indication d’un renseignement indique un article ou une étude d’une certaine importance, une description complète ou un détail essentiel. Envoi autographe au nom de la revue à l’un de ses collaborateurs.

210" [RHEINISCHE METALLWARENUND MASCHINENFABRIK] — Schnellfeuer-Feldkanonen System Ehrhardt der Rheinischen Metallwaren- u. Maschinenfabrik Düsseldorf. Düsseldorf, Rheinische Metallwaren- u. Maschinenfrabrik, 1903-1905!; in-4, 35!pp, 3 f.f.n.ch., 13 pl. illustrées, (2), 10!pp 9 f.f.n.ch., 15!pp 9 f.f.n.ch., br. " Catalogue illustrant les matériels d’artillerie de la célèbre société Rheinmetall, fondée en avril 1889 par l’ingénieur Heinrich Ehrhardt avec l’aide d’un consortium de banques sous le nom de Rheinische Metallwaren- und Maschinenfabrik Aktiengesellschaft. Dès 1898, Ehrhardt construit la première pièce d’artillerie allemande munie d’un frein de recul. Le succès ne se fait pas attendre puisque, dès 1901, dix-huit batteries sont livrées à la Grande Bretagne, 138 pièces à la Norvège et 50 pour les États-Unis. En 1904, l’artillerie allemande adopte son frein de recul.

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

211! RICHARDSON (Alex) — Vickers Sons and Maxim, Limited!: Their Works and Manufactures, Ships!: Naval and Mercantile. Guns!: Naval, Field, and coast Defence. Engines ! : Marine, Electrical and Hydraulic. Armour Plates, forgings, and Castings, Railway Material, Motor Cars, & c. Londres, Offices of Engineering, 1902 " ; grand in-4, viii, 200"pp. Front., 68 photogravures sur un grand papier d’Indes en hors-texte, 2 plans in-texte, pleine toile bordeaux, tranche supérieure dorée. ! Étude la plus complète jamais rédigée portant sur la célèbre compagnie Vickers à un moment où celle-ci connaît un développement fulgurant. À ce jour, cette compagnie est encore très active dans le domaine de l’armement terrestre et naval. On y trouvera outre les navires, essentiellement les matériels d’artillerie de campagne, de côtes que navals. La fabrication des projectiles fait l’objet d’un chapitre distinct ainsi que celle des tôles de blindage. D’un intérêt tout particulier la famille de mitrailleuses de l’américain Hiram Maxim qui connu un succès mondial. Cette rare et somptueuse édition est enrichie de très belles illustrations.

212! RIMAILHO (Lt-colonel) — Artillerie de campagne. Paris, Gauthier-Villars, 1924"; in-4, 506"pp., nombreuses illustrations in- et hors-texte, br. ! Le colonel Émile (François Léon Émile) Rimailho [18641954], polytechnicien et célèbre officier d’artillerie qui avait participé à la conception du canon de 75, était passé dès 1913 dans l’industrie (Compagnie des forges et aciéries de la Marine et d’Homécourt, dont les principaux établissements étaient situés à Saint-Chamond), où deviendra un spécialiste reconnu de l’organisation scientifique du travail. Ses premières contributions en matière d’artillerie portent sur la mise au point du frein hydraulique du canon de 75!mm Mle!1897 comme adjoint au capitaine Sainte-Claire Deville. Par la suite, ses efforts vont porter essentiellement sur l’accroissement de la mobilité et de la puissance de l’artillerie de campagne, mais il ne sera guère suivi (Cf. sa publication de 1920 sur la science et l’industrie pendant la guerre). Dès 1898, il

N° 212

Bibliographie artillerie & fortifications

N° 210

propose le canon auquel son nom est resté attaché, le 155 court à tir rapide [CTR] Mle ! 1904 au mécanisme de chargement singulier. À Saint-Chamond, Rimailho entreprend donc la fabrication de divers types de matériels et généralise le principe de la séparation en plusieurs voitures, qu’il avait utilisé pour le 155!CTR, à des canons de différents calibres, afin d’accroître leur mobilité. En 1916, en concurrence avec Schneider, il fabrique l’un des premiers chars d’assaut français, le Saint-Chamond. D’autres matériels de la firme eurent davantage de succès!: en particulier une série de canons de gros calibre, sur affût-chenille d’un type tout nouveau. Il met surtout en œuvre la construction de freins hydropneumatiques nouveaux, étudiés par Rimailho et son bureau d’études, et qui avaient été commandés par les services de l’Artillerie, tant du gouvernement des États-Unis que du gouvernement français. Dans ce rare ouvrage, Rimailho fournit, comme dans sa publication de 1920, mais avec un grand luxe de détail des précisions inédites sur la conception du matériel de 75!mm Mle!1897 et sur l’ensemble des matériels imaginés dans les ateliers de SaintChamond pendant la guerre et dans l’immédiat aprèsguerre jusqu’en 1924, date de la publication de cet ouvrage!: canons de tous types, chars et tracteurs automobiles, obusiers automoteurs,!etc. La plupart de ces matériels sont parfaitement ignorés des spécialistes actuels et ne se retrouvent dans aucune publication. Il réalise ainsi un catalogue très détaillé des produits et projets de la Compagnie des forges et aciéries de la Marine et d’Homécourt.

page 45


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

213! ROBINS (Benjamin), DUPUY (Aide-Professeur aux Écoles royales d’artillerie de Grenoble) — Traité de mathématiques de Monsieur Benjamin Robins contenant ! : Ses nouveaux principes d’artillerie, suivis de plusieurs discours qui leur servent de supplément, & que M. Wilson son éditeur a inséré dans l’ouvrage. Grenoble, Josceph-Sulpice Grabit, 1771"; in-8, 575"pp., II pl. dépliantes hors-texte, plein veau brun, dos à nerfs orné, tranches rouges. ! Lorsque Benjamin Robins [1707-1751] publie à Londres, en 1742, son ouvrage sous le titre de «!New Principles of Gunnery!», il s’agit là d’un des premiers traités de balistique reposant sur des concepts scientifiques. L’importance et le caractère novateur de ses travaux, il invente le fameux pendule balistique et ses études sur les effets de la résistance de l’air sur les projectiles réfutent les théories admises jusque-là, permettent de qualifier Robins de fondateur de la balistique moderne. On peut également lui attribuer la gloire d’avoir résolu l’importante question du pointage et de préconiser l’emploi de la hausse. Les qualités de son ouvrage ont été reconnues en Europe et tout particulièrement en Prusse puisque Frédéric II demande dès 1745 au célèbre mathématicien suisse Léonard Euler d’en faire la traduction en langue allemande. Il faudra attendre près de 30 ans avant que le présent ouvrage ne connaisse une traduction en langue française.

214! ROCQUANCOURT (Capitaine J.) — Cours élémentaire d’art et d’histoire militaires, à l’usage des élèves de l’école royale spéciale militaire. Pre-

mier et deuxième cahiers!-!Introduction, Anciens, Clovis, Louis XIV. Paris, Anselin & Pochard, 1827"; in-8, 538"pp. et 3 pl. hors-texte, demi-veau brun, dos orné. 215! SAINT AUBAN (Antoine Baratier de), FLACHON DE LA JOMARIERE — CHEVALIER MICHAUD D’ARÇON — Mémoire sur l’Artillerie & sur le projet d’une Artillerie nouvelle [M. de Saint-Auban]!; L’ordre profond et l’ordre mince, considérés par rapport aux effets de l’artillerie!; Réponse de l’Auteur de l’Artillerie nouvelle, à MM. de Menil-Durand & de Mezeroi [M. de Saint-Auban] ! ; Essai sur la Défense des Places par les Eaux jaillissantes & des Eaux souterraines, au moyen des Pompes foulantes [Flachon de la Jomariere] ! ; Réponse de monsieur le chevalier d’Arçon, colonel, au Corps-Royal du Génie, à l’Auteur de l’Essai sur la Défense des Places par les Eaux jaillissantes et souterreines [Chevalier Michaud d’Arçon]!; Réplique à Monsieur d’Arçon par l’Auteur de l’Essai [Flachon de la Jomariere]. S.l., s.e., 1774-1785"; in-8, [Saint-Auban — 1774] 231"pp., 1 pl. dépliante hors-texte"; [Saint-Auban — 1776] 101, (3) pp."; [Flachon de la Jomariere — 1785] 32"pp., 1 pl. dépl. h.-t."; [Chevalier d’ArçonFlachon de la Jomariere] (4), 35 " pp., cartonnage d’attente (rel. de l’époque).

N° 215

page 46

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

216! SAINT AUBAN (Antoine Baratier de), ARCY (Chevalier d') — Mémoire sur les Nouveaux Systêmes d’Artillerie. Contient!: Mémoire sur l’Artillerie & sur le projet d’une Artillerie nouvelle [M. de Saint-Auban]!; Observations et expériences sur l’artillerie [Le chevalier d’Arcy]!; Post-scriptum de l’éditeur!; Considérations sur la réforme des armes, Jugée par le conseil de Guerre assemblé à l’Hôtel Royal des Invalides [M. de Saint-Auban]!; Supplément aux considérations sur ka réforme des armes [M. de Saint-Auban]!; Mémoire touchant la supériorité des pièces d’artillerie longues et solides sur les pièces courtes et légères [Marquis de Vallière!!1775]!; Éloge de M. le marquis de Vallière, Prononcé à l’Académie Royale des Sciences, le 17!avril!1776 [M. de Fouchy, Secrétaire perpétuel de la même Académie!-!1776]. S.l., s.e., 1774-1776"; in-8, [Saint-Auban] 231"pp., 1 pl. dépliante hors-texte, 2 f.f.ch. (I-III)"; [Chevalier d’Arcy] 171"pp."; [Postscriptum de l’éditeur] XVIII " pp. " ; [Saint-Auban] 90 " pp., 2 pl. dépl. h.-t. " ; [Saint-Auban] 34 " pp. " ; [Vallière] 65 " pp. " ; [M. de Fouchy] 22 " pp., plein veau brun marbré, dos à nerfs orné, pièce de titre en maroquin rouge, tranches jaspées.

N_ 217

217! SAINT JULIEN (Chevalier de) — La forge de Vulcain ou L’appareil des machines de guerre. Traité curieux, Dans lequel on fait savoir comme en raccourci quels sont les Instrumens Militaires, leur forme, leur matiere, & leur composition!; Leur fin, leur appareil, & leur execution!; les effets surprenans qu’ils produisent!; & generalement tout ce qui peut servir à leur perfection. La Haye, Chez Bibliographie artillerie & fortifications

Guillaume de Voys, 1706"; in-8, Page de titre, 6"pp, 2 f.f.n.ch., 144"pp, XIII"pl. hors-texte, plein veau brun, dos à nerfs orné, pièce de titre en maroquin bordeaux. !

Saint-Julien (Antoine, chevalier de l’Ordre de Malte).

218! SAINT-GERMAIN (Mr. le Comte de) — Mémoires de Mr le Comte de Saint-Germain, Ministre et Secrétaire d’état de la Guerre, Lieutenant Général des Armées de France, Feld-Maréchal au service de sa Majesté, le roi de Danemarck, Chevalier de l’Ordre de l’Eléphant, écrits par lui-même. Amsterdam, Marc-Michel Rey, 1779"; in-8, 2 ff., 336"pp., plein veau brun marbré, dos orné, tranches marbrées. Bardin 1779C. ! Il s’agit d’une très intelligente présentation des réformes attachées au passage de Saint-Germain (1707-1778) au ministère de la Guerre sous Louis XVI (1776-1778), et qui suscitèrent en leur temps une véritable émotion!: la centaine de textes qu’il inspira en l’espace de seulement vingt mois bouleversa l’ensemble des institutions militaires du pays. On passe ainsi en revue ses écrits dans de nombreux domaines!: Administration, Nouvelle constitution avec!premier et second projet pour l’établissement d’un conseil de guerre, Seconde partie des mémoires militaires avec!: du conseil de guerre, de sa composition et de ses fonctions, du conseil du tribunal, de la solde de l’Etat militaire et de la composition des troupes, Suite du mémoire militaire!: Composition d’un régiment d’infanterie de deux bataillons, d’un régiment de cavalerie, Dragon,…, enrôlement, habillement, armement et équipement des soldats, fournitures, hôpitaux, fortifications, états majors des forteresses,. Deuxième Suite du mémoire militaire!: exercices des troupes, des états majors de l’armée, des officiers généraux, des casernes, division de l’armée, grand’gardes,..!En fin de volume des lettres d’un officier général adressées à Mr le comte de St. Germain, et les réponses de ce ministre. Bardin lui consacre un long développement dans son dictionnaire des auteurs militaires!: "Ces mémoires écrits avec candeur, sont attribués par Barbier à l’abbé de la Montagne!; le fond, cependant, en paraît authentique… On voit percer dans toute sa vie ministérielle d’excellentes intentions qu’il n’a pas pu ou su réaliser".

219! SARDI (Pietro) — IL CAPO DE' BOMBARDIERI Essaminato, & approuato dal Generale dell’Artiglieria. Opera nuoua, utile, e necessarissima à tutti que' che si vogliono Essercitare, e far professione di Arte tanto honorata di Bombardiero, per servitio del suo Principe. Venetia, Appresso i Giunti, 1641"; in-8, (28), 156"pp., demi vélin, dos muet. Cockle N° 698.

page 47


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

!

N_ 219

220! SAUVAIRE JOURDAN (A.) — La marine de guerre. Paris, Librairie Vuibert, 1910 " ; in-4, 376"pp., pleine toile verte, plats et dos ornés, tranches dorées. ! Nombreuses illustrations d’Albert Sébille (in- et hors-

Première édition du célèbre ouvrage du Maréchal de Saxe [1696-1750] qui fut l’un des plus fameux généraux du XVIIIe!siècle. À trente-six ans, il rédige un ensemble de réflexions qui auraient été écrites, selon ses propres dires, en treize nuits alors qu’il avait de la fièvre. En 1740, il rédige un second manuscrit qui sera légué au comte de Friesen et publié en 1756 comme une luxueuse édition posthume par Zacharie de Pazzi de Bonneville, ingénieur français [vers 1710!-!après 1771] (d’après B. Colson, p.!163). L’art de guerre est abordé au travers d’une série de discussions sur la stratégie, les manœuvres, les tactiques de cavalerie, l’artillerie (dont la fameuse «!amusette!») pour se terminer sur de curieuses réflexions sur la propagation de l’espèce humaine. Ces écrits tantôt portés aux nues ou voués aux gémonies ne peuvent laisser les lecteurs indifférents. Reliure aux armes de Charles-Louis de Lorraine, Prince de Lambesc, Comte de Marsan, Comte de Brionne, Grand Écuyer de France [1725-1761], ex-libris armoriés « ! Ex Libris Serenissimi Principis de Marsan a Lotharingia!», ex-libris aux armes royales « ! Antoine d’Orléans ! » (18241890, fils de Louis-Philippe!Ier et Marie-Amélie de Bourbon-Sicile).

texte). Ouvrage décrivant l’état de la marine de guerre française en 1910 avec de nombreux détails techniques sur la construction, l’armement, les équipages.

221! SAXE (Maurice, Comte de), VIOLS (M. de) — Édition portative des Rêveries ou Mémoires sur L’Art de la Guerre par Maurice comte de Saxe, duc de Curlande et de Semigalle, maréchal général de S.M.T.C. & c. & c. Dresde, s.e., 1757"; in-12, xxiij, 356"pp., [2]"; xcvj"pp., plein veau brun marbré de l’époque dos à nerf orné, tranches bordeaux. Colson 163, Bardin. ! Cette édition portative semble bien moins courante que celle de Bonneville. Son intérêt est sensiblement augmenté par l’apport de la seconde partie qui reprend, sous une forme très condensée, un certain nombre de préceptes et de maximes d’officiers. Ex-libris armorié du XVIIIIe. Signature manuscrite «!Crestin!» en fin d’ouvrage.

222! SAXE (Maurice, Comte de) — Les Rêveries ou Mémoires sur L’Art de la Guerre. La"Haye, Chez Pierre Gosse Junior, 1756"; in-folio, xii, 228, [4]. 40 planches hors-texte dont de nombreuses pl. dépliantes parfois de très grandes dimensions, plein veau brun marbré de l’époque, reliure aux armes de Charles-Louis de Lorraine sur les plats, dos à nerf orné, tranches dorées. Colson 163, Bardin.

page 48

N° 221

223! SCHEEL (Capitaine de) — Mémoires d’artillerie, contenant l’artillerie nouvelle ou les changemens faits dans l’artillerie françoise en 1765. Avec l’exposé et l’analyse des objections qui ont été faites contre ces changemens. Deuxième édition. Paris, Magimel, an"III (1795)"; in-4, Deux parties en un vol. XXIV, 344, 165"pp., III tables & XXX pl. repliées, plein-veau brun, dos à nerfs orné. Petitot 9379 (1983)"; Library of Congress. ! Important et rare ouvrage fait par un officier d’artillerie danois (De Scheel, Heinrich Otto, [1745-1808]) basé sur un ouvrage de C. Tronson du Coudray «!L’artillerie nouvelle!» publié de manière anonyme à Amsterdam en 1772. Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

Il décrit en détail le système de Gribeauval, adopté en 1765 par le corps royal d’artillerie. Ce système, longtemps repoussé par les partisans du système Vallière, était bien supérieur à tout ce qui existait alors en Europe. Il fut en usage pendant les guerres de l’Empire et jusque sous la Restauration. Dans cette seconde édition, deux tables extraites de l’ouvrage de Monge in «!Description de l’art de fabriquer les canons, faite en exécution de l’arrêté du Comité de Salut public, du 18 pluviôse de l’an 2 de la République française, une et indivisible!». Une planche (pl. Ibis) a été ajoutée qui représente un canon sur laquelle sont tracées toutes les dimensions de ses différentes parties.

N° 223

226! [SERVICE DANS LES FONDERIES DE CANONS] — MINISTÈRE DE LA GUERRE — Cours sur le service des officiers d’artillerie dans les fonderies, approuvé par le ministre secrétaire d’état de la guerre le 16 ! octobre ! 1839. Paris, Ministère de la Guerre, 1840"; in-8, 311"pp., IX pl. dépliantes hors-texte, br. ! Cours rédigé de manière à mettre à disposition des officiers d’artillerie des connaissances générales sur la fabrication des bouches à feu et des autres objets employés dans le service de l’artillerie. La base du travail repose sur les mémoires et les dessins des officiers attachés au service des fonderies alors que l’ouvrage de Monge fourni une description sur le départ du métal des cloches, les anciens moulages en terre et en sable ainsi que les premiers essais de forage. L’essai des matières, les analyses et la réception des produits sont extraits textuellement du règlement du 19!octobre!1838 sur le service des fonderies et l’instruction ministérielle qui y est jointe. La vérification des bouches à feu et les différentes opérations réalisées hors des fonderies ainsi que la vérification des bouches à feu en fonte de fer font l’objet d’un chapitre distinct. On y trouve enfin la nomenclature de toutes les bouches à feu en usage à cette époque et leurs dimensions principales. Ex-libris manuscrit du capitaine de Beauvais.

224! SCHEIBERT & PORTH (Kgl. Pr. Major z. D. k. und k. österr. Oberst) — Illustriertes MILITÄRLEXIKON für die k. und k. österreichisch-ungarische und deutsche Armee. Berlin, Verlag von W. Pauli’s Nachf. H. Jerosch, 1897 " ; Gr. in-8, 840, 39"pp., 600 ill., demi-veau brun à coins, dos à nerfs orné et estampé. ! Important ouvrage, considéré comme rare, réalisé avec la collaboration des généraux Wille (études sur l’armement) et von Zeppelin (analyse de la littérature militaire). De nombreux articles portent sur les matériels, les projectiles et les techniques en usage dans les armées autrichiennes et prussiennes à la fin du XIXe!siècle. Détails intéressants sur les pièces d’artillerie étrangères dont la France.

225! SCHMOELZL (Joseph) — Das System La Hitte für die gezogene vier-pfünder Kanone der französischen Feldartillerie ! ; deren Konstruktion, Ausrüstung, Bedienung u. Versuchsergebnisse. Nach verlässigen Quellen bearbeitet. München, Literarisch-artistische Anstalt der J.G. Gotta’schen Buchhandlung, 1860"; in-8, 64"pp. avec une pl. lithographiée hors-texte, br.

Bibliographie artillerie & fortifications

N° 225

page 49


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

227! SHIROKORAD (A) — Entsiklopediya otechestvennoj artillerii. Minsk, KHarvest, 2000"; in-4, 1156"pp., cartonnage de l’éditeur. ! Cet ouvrage encyclopédique portant sur les pièces de l’artillerie russe et soviétique est certainement un ouvrage majeur en matière d’artillerie. Écrit en russe, il est malheureusement difficilement accessible, la barrière de la langue et de l’écriture cyrilliques n’est par trop rédhibitoire.

228! [SIÈGE DE STRASBOURG EN 1870] — BAUDELAIRE, SAGLIO, PETER — Siège de Strasbourg!-!1870!; la ville de Strasbourg en ruines. S.l., Baudelaire, Saglio & Peter, s.d. (vers 1870)"; in-folio, série non paginée, recueil de clichés albuminés montés sur carton. ! Extrait d’une rare série de clichés originaux pris immédiatement après la reddition de Strasbourg après un siège de 50 jours durant lequel la ville sera soumise à un bombardement intense. Elle comprend deux sections!: le siège et Strasbourg et la ville de Strasbourg en ruine. Ces clichés, outre leur importance historique, sont des témoins privilégiés sinon uniques illustrant un système bastionné mis en situation de défense (pièces d’artillerie de place mais aussi de siège, traverses, parapets et embrasures) puis soumis à un bombardement massif avec son cortège de destructions (porte de Pierre, porte de Saverne, lunette 52, la citadelle, la brèche,!etc.).

ne construiroient aucuns globes empoisonnez, ny autres sortes d’inventions pyroboliques, ou il entreroit aucun poison, outre cela qu’ils ne s’en serviroient jamais pour la ruine et la destruction des hommes!; car les premiers inventeurs de nostre art estimoient ces actions autant injustes parmy eux qu’elles estoient indignes d’un homme de coeur et d’un véritable soldat. ! ». Siemienowicz est également considéré par certains comme un des précurseurs dans le domaine des fusées puisqu’il décrit et illustre pour la première fois le principe des fusées à étages, l’utilisation d’ailettes de stabilisation, ! etc. Son oeuvre reste l’ouvrage de référence pour beaucoup d’artilleurs et d’artificiers œuvrant dans le domaine des feux de réjouissance pendant près de 150!ans. Ce rare exemplaire personnel du traducteur français de l’édition originale porte l’ex-libris manuscrit de Pierre Noizet et on y trouve également un papillon supportant le titre en français qui était collé sur le frontispice. À noter que le qualificatif de «!Macérien!» accolé au nom du traducteur correspond à sa ville d’origine, Mézières.

229! SIEMIENOWICZ (Casimir) — Grand art d’artillerie… Mise en Latin et en François par Pierre Noizet Macérien. Amsterdam, J. Jansson, 1651 " ; petit in-folio, p. de titre en français, page de titre gravée [frontispice] en latin, 4"pp. [dédicace], 2"pp. [au lecteur], 2"pp. bl., 410"pp., 6 f.n.ch. [table], XXI pl. dont certaines dépliantes, plein vélin blanc (rel. de l’époque). ! L’édition originale de l’ouvrage de Casimir Siemienowicz (lat. Casimirus Siemienowicz, pol. Kazimierz Siemienowicz) «!Artis magnae artileriae pars prima!» fut publiée à Amsterdam en 1650 par J. Jansson. Il s’agit de la première partie d’un ouvrage dont la seconde ne fut jamais complétée en raison de la mort de l’auteur en 1651. Il connut néanmoins un succès important puisque, outre sa traduction en Français très précoce [1651], il fut publié en Allemand [1676], en Anglais [traduit de l’exemplaire en Français en 1729] et plus tardivement en d’autres langues. Les cinq chapitres de l’ouvrage traitent du calibre des projectiles, de la fabrication de la poudre, des fusées, des projectiles spéciaux et d’autres dispositifs pyrotechniques utilisés dans les artifices d’agrément. On ne peut manquer de remarquer que l’auteur, en parlant de matériel militaire, ne se prononce pas pour la guerre mais, au contraire, souligne que c’est le plus grand malheur de l’humanité. Les propos portant sur les projectiles toxiques sont du plus grand intérêt «![…] et surtout qu’ils

page 50

N° 229

230! SILVA (Marquis de) — Pensée sur la tactique et quelques autres parties de la guerre. Paris, CharlesAntoine Jombert, 1778"; in-12, VIIII-294-Approbation, XII pl. dépliantes hors-texte, plein veau brun marbré, dos à nerfs orné, tr. rouge. Bardin 1768H. ! Le marquis de Silva, militaire à la fois observateur et exercé, servait en Piémont comme officier d’état-major. Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

Quelques rêveries qui lui échappent dans cet ouvrage, comme dans d’autres, pourraient le faire ranger parmi les utopistes mais l’essentiel de ses propos montre qu’il n’en est rien [Bardin]. Plans des batailles de Prague, de Leuthen et de Kollin. Pour la partie relative à l’artillerie, on relève une intéressante description de la pièce d’artillerie imaginée par le Chevalier Folard ainsi qu’une analyse du tir par ricochet dans les batailles. On y trouve également la description d’un curieux système de bombe à double paroi imaginé par l’auteur. Une édition identique à la présente mais pourvue d’un supplément relié à la suite sur les considérations sur la guerre de 1769 entre Russes et Turcs a été donnée à Turin, par l’Imprimerie Royale, en 1778.

der Freyen Reichs Staat Straßburg, 1581"; in-folio, un feuillet à grandes marges, non relié. !

Remarquable document du XVIe ! siècle réalisé après qu’une terrible explosion d’un moulin à poudre situé à l’intérieur des mûrs de la ville de Strasbourg ait fait de nombreuses victimes. Cette ordonnance interdit la fabrication, le stockage des poudres à l’intérieur des mûrs de la ville et réglemente son acquisition par des particuliers.

233! STRUENSEE (Carl August v.) — Anfangsgründe der Artillerie. Leipzig und Liegnitz, Im Verlage der David Siegertischen Buchhanlung, 1760 " ; in-8, XXII, 496 " pp. (18), XXVIII pl. dépliantes horstexte, plein veau brun, dos à nerfs orné. ! Carl August Struensee (von Carlsbach) [1735-1804], il occupe d’importantes fonctions dans la seconde moitié du XVIII et acquiert le rang de ministre prussien en 1791. Parmi ses œuvres militaires, une étude sur les fortifications "Anfangsgründe der Kriegsbaukunst" en trois parties (1771-74, 1786). Ses ouvrages peuvent être considérés comme des classiques de la littérature allemande sur l’artillerie et les fortifications alémaniques du XVIII. Cet ouvrage publié initialement en 1760 connut trois rééditions (la dernière, posthume, en 1809).

N° 231

231! [SOCIÉTÉ ANONYME DES ANCIENS ÉTABLISSEMENTS HOTCHKISS ET Cie] — Catalogue du matériel de guerre. Exposition internationale de Paris. Paris, Société anonyme des anciens établissements Hotchkiss, 1889"; in-4, 32"pp., nombreuses ill. in-Texte, br. ! Rare catalogue des matériels de guerre de la société Hotchkiss connue, tout particulièrement, pour ses canons-révolvers. Fondée en 1875, la maison Hotchkiss & Cie établit à Saint-Denis-sur-Seine une usine organisée pour la fabrication des canons-révolvers et tir rapide et du matériel et des munitions nécessaires au service de ces bouches à feu. Dirigée depuis la mort de son fondateur, B.-B. Hotchkiss, jusqu’en 1887 par ses associés, son exploitation fut transférée à cette époque ! ; pour la France, à la Société des anciens établissements Hotchkiss et Cie et, pour l’Angleterre, à la Hotchkiss Ordnance Company Ltd. En 1888, une succursale fut fondée aux États-Unis dont les bureaux se trouvaient à Washington et les ateliers à Providence, Rhode-Island.

232! [STRASBOURG — ORDONNANCE SUR LA FABRICATION DES POUDRES] — Pulverordnung der Stadt Straßburg. Strasbourg, Rath

Bibliographie artillerie & fortifications

N° 234

234! SURIREY DE SAINT-REMY (Pierre) — Mémoires d’artillerie, où il est traité des mortiers, pétards, arquebuses à croc, mousquets, fusils, des bombes, carcasses, grenades,!etc. de la fonte des pièces, de la fabrication du salpestre & de la poudre!; des ponts, des mines et charettes et chariots, des chevaux et généralement de tout ce qui dépend

page 51


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

de l’artillerie tant par mer que par terre. de l’arrangement des magasins, la formation des équipages & des parcs à la suite des armées et pour les sièges, de la marche des équipages et leur disposition dans un jour de combat. Amsterdam, Pierre Mortier, 1702!; 2 vol. in-4, 348!pp. avec frontispice, vignettes et 114 pl. hors-texte, 386!pp. avec 71 pl. hors-texte, plein veau brun, dos orné. "

Ouvrage majeur, seconde édition donnée à Amsterdam cinq ans après la première édition à Paris, en 1697, d’un ouvrage incontournable sur l’artillerie du XVIIe!-!début XVIIIe. En effet, si Bélidor fut un des premiers à réfléchir sur l’artillerie, en France, les Mémoires d’artillerie du général Pierre Surirey de Saint-Rémy [vers 1650-1716] ont été longtemps le principal ouvrage sur le sujet. La première édition remonte à 1697, la troisième en 1745, comprend trois volumes. Dès leur parution, les Mémoires d’artillerie reçurent un accueil favorable et seront rapidement réédités. Cet exemplaire semble avoir vécu une histoire mouvementée!: selon l’ex-libris, il fit partie initialement de la bibliothèque de Thomas Burgh, directeur général écossais des armes et édifices, avant de passer à une date inconnue dans les mains de la bibliothèque d’archéologie de Moscou (de Nicolas II) dont quelques cachets témoignent. Ex-libris manuscrit dans le second tome au nom du comte de Rupelmonde.

235" SURIREY DE SAINT-REMY (Pierre) - Mémoires d'artillerie Troisième édition, beaucoup plus ample & plus complette que la seconde. Paris, Charles-Antoine Jombert, 1745!; 3 vol. in-4, [16] (faux-titre & titre, dédicace au Prince de Dombes,

avertissement, préface, tables), LXIV-338!pp!; [12]400!pp!; [12]-468!pp!; [19] ff.n.ch. (TdM, privilège), plein veau brun, dos orné. "

Édition, présentée comme étant la plus complète de cet ouvrage de référence sur l’artillerie du XVIIIe ! siècle. Cette troisième édition est toutefois particulière car les pièces d’artillerie décrites sont largement obsolètes. Elle a été simplement complétée par Guillaume Le Blond qui y ajoute un recueil d’édits et d’ordonnances dont la très importante ordonnance sur l’artillerie de 1732 ainsi que plusieurs mémoires. D’abord parue en 1697 puis en 1702 (en deux volumes). Pierre Surirey de Saint-Rémy (16501716) fut en effet le premier à tenter avec succès une synthèse à la fois théorique et pratique, l’ouvrage connaît un immense succès dès sa parution, d’autant qu’il fut recommandé par Frézeau de La Frezelière, Saint-Hilaire, Feuquières, Folard,!etc. Le premier tome comprend un portrait de Pierre Surirey de Saint-Rémy d’après Hyacinthe Rigault gravé par Le Paultre. L'intérêt de cette édition est essentiellement représenté par la présence, in extenso, de la célèbre ordonnance de 1732 accompagnée de ses superbes planches.

236" SUSANE (Général Louis) — Histoire de l’artillerie française. Paris, Bibliothèque d’éducation J. Hetzel et cie, 1874!; in-12, 444!pp., cartonnage éditeur, tranches dorées (catalogue Hetzel). Guide biblio d’hist. militaire A 116, Hanoteau et Bonnot p.!281, Petitot n°!94-92. " Édition originale. Ouvrage très rare sur l’artillerie au XVIII!siècle. Les qualités de cet ouvrage ont permis sa réimpression en 1984. Louis-Auguste-Victor-Vincent Su-

N° 235

page 52

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

sane [1810-1876], devint général de brigade en 1864, puis général de division en 1870. Il a été directeur de l’école de pyrotechnie en 1852, directeur de l’artillerie au ministère de la Guerre en 1863, membre du Comité de défense en 1873 et inspecteur général à plusieurs reprises. Fortes rousseurs ne gênant pas la lecture. Ex-libris du baron de Moidrey.

237! THOUVENIN (Chef d’escadron d’artillerie) — L’artillerie nouvelle. Munitions ! - ! Tir ! - ! Matériels. Paris, Charles Lavauzelle & Cie, 1934 " ; in-12, 428"pp.avec 335 croquis dans le texte, pleine percaline verte. ! Ouvrage très documenté tant sur les projectiles que sur les matériels d’artillerie en service à la veille du second conflit mondial. Beaucoup de projectiles sont décrits et illustrés. Aussi bien les matériels de l’artillerie de campagne que ceux de l’artillerie lourde sont décrits.

dos orné. Jordan 3825"; Jähns 2757"; Guarini 108"; Quérard IX/555. !

N° 239

Sans indication dans le titre, il s’agit d’une nouvelle édition revue, corrigée et augmentée. L’ingénieur français Didier Grégoire Trincano [1792] fut envoyé au Dey de Tunis en 1754 et fortifia la ville de Kairouan. Une première édition publiée à Paris en 1755 sous le titre de «!Discours sur les fortifications!» fut complétée en 1768 puis en 1786. Il s’agit certainement un des premiers auteurs qui s’éloigne des dogmes professés à l’école de Mézières suivant les travaux de Cormontaigne et de Vauban. Son ouvrage ne connut guère de succès en France, excepté la reconnaissance de ses travaux par Montalembert, ses idées furent diffusées puis développées à l’étranger. On y trouve également un intéressant traité abrégé du lavis ainsi qu’un fort abrégé dictionnaire militaire qui n’en contient pas moins quelques tableaux intéressants l’artillerie (Tables des dimensions & poids des pièces légères, ou de bataille, conformément à l’ordonnance de 1765, Tables comparatives des portées de but en blanc entre les pièces de Gribeauval et celles de Vallière).

239! [TRONSON DU COUDRAY (Charles)] — L’artillerie nouvelle ou examen des changements faits dans l’artillerie française depuis 1765 par M. *** ci-devant lieutenant au corps royal d’artillerie. Amsterdam, s.e., 1773"; in-8, 232"pp., plein maroquin rouge, dos orné, plats encadrés de guirlandes, dentelle intérieure, tranches dorées (reliure de l’époque). ! Tronson du Coudray, Charles [1738-1777] a fait procéder de manière anonyme à la publication de cet important ouvrage sur l’artillerie française à un moment où le système de Gribeauval était fortement remis en question par les partisans de l’ancien système Vallière. De Scheel [1745-1808], dans son ouvrage intitulé "Mémoires d’artillerie, contenant L’artillerie nouvelle, ou les changemens faits dans l’artillerie françoise en 1765!; avec l’exposé et l’analyse des objections qui ont été faites à ces changemens ! ; recueillis par M. de Scheel", reprend le travail de C. Tronson du Coudray et cite presque intégralement certains chapitres de cet ouvrage (ch. 1-4). Cet ouvrage a été plusieurs fois réimprimé. Officier fort apprécié de Gribeauval, chef de brigade d’artillerie, il partit comme volontaire en janvier!1777 rejoindre l���armée de Washington. Il décède en septembre!1777 lors de la traversée d’une rivière.

238! TRINCANO (Didier Grégoire) — Elémens de fortification, et de l’attaque et de la défense des places. Paris, Cellot, Didot, Royez, 1786"; in-8, 1 ff., XXX, 376"pp., 1 tabl. dépl., 40 planches gravées dépl. (pl. 1-40)"; 1 ff., IX, 1 p. (errata), 316"pp., 1 tabl. dépl., 2 ff., 13 planches dépl., plein veau brun,

Bibliographie artillerie & fortifications

240! UFANO (Diego) — Artillerie, ov vraye instruction de l’Artillerie et de ses appartenances. Contenant vne déclaration de ce qui est de l’office du Général d’icelle, tant en vn lieu asiegé. Item des batteries, contre batteries, ponts, mines & galleries, & de toutes sortes de machines requises au train. avec un enseignement pour preparer toutes sortes de feux page 53


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

intéressant, est un dialogue entre un capitaine expérimenté (Diego Ufano) et un général qui aurait servi dans l’infanterie, en Italie et en Hongrie, avant de découvrir les Pays-Bas. Souhaitant devenir général d’artillerie. Ce dernier va poser de nombreuses questions sur tous les domaines touchant à cette arme, parfois de manière décousue, revenant sur certains thèmes comme s’il y avait réfléchi entre deux entretiens. Cette structure ainsi que les détails donnés par Ufano sur l’expérience de son interlocuteur peuvent laisser penser que ce dialogue fut bien réel, mais il ne faut pas oublier qu’il s’agit là d’un exercice de style courant chez les théoriciens de l’époque. Le troisième traité concerne la façon de mesurer les différentes munitions, de préparer la poudre et les feux d’artifice «!pour le consentement de son général qui en recevant son prince ou quelque autre seigneur luy voudra faire l’honneur de quel-que salut royal!». On ne manquera pas de remarquer, qu’en l’absence d’une théorie exacte, l’auteur mêle à des descriptions utiles, des erreurs dangereuses. C’est ainsi qu’il admet toujours que la trajectoire d’un projectile est composée de trois parties!: une ligne droite dans la direction de l’axe de la pièce résultant du « ! mouvement violent ! », une ligne courbe et une ligne verticale.

artificiels, tant pour resiouyr les amis, que pour molester & endommager & par eau & par terre les ennemis. Le tout recueilly de l’experience, és guerres du Pays-Bas, & publié en langue espagnolle. Par Diego Ufano Capitaine de l’Artillerie au Chasteau d’Anuers. Et de nouveau traduit en langue Françoise, & orné de belles & necessaires figures. Rouen, Chez Jean Berthelin, 1628 ! ; in-4, (I), II, 144, 6!pp., XVII gravures montées sur onglets gravées par J. Blanchin & II planches n.ch., plein veau brun, dos à nerfs orné de l’époque. Frédéric Naulet!-!RIHM n°!83. "

Diego Ufano, un capitaine d’artillerie, il n’a donc jamais dirigé un équipage en campagne mais a seulement commandé une batterie. L’essentiel de sa carrière se déroule sans doute aux Pays-Bas et il est certain qu’il participe à la prise de Calais (1596) puis à celle d’Amiens (1597). Une fois la paix de Vervins signée, il combat en Flandres et se distingue au siège d’Ostende (1601) puis sur le Rhin. La guerre terminée, Ufano prend en charge l’artillerie du château d’Anvers, où il rédige son traité qui peut être considéré comme le premier livre classique sur la matière. L’ouvrage se compose de trois traités. Le premier traite de l’histoire de l’artillerie (invention de la poudre, apparition de l’artillerie en Europe,.) et des pièces en usage depuis Charles Quint jusqu’au début du XVIIe!siècle. Le second traité, incontestablement le plus

241" [UFANO (Diego) & BRY (Johann Theodor de)!— deux volumes reliés en un] — BRY (Johann Theodor/de) — Kunstbüchlein von Geschütz vnnd Fewerwerck!: auch von gründlicher Zubereitung allerley Gezeug, und rechtem Brauch der Fewerwerck, wie die im Schimpff und Ernst von der Handt, auß Bölern oder Fewerbüchsen,…, sollen und können geworfen, geschossen, in Stürmen, inunnd auß den Besatzungen gebraucht werden…/ durch Iohann Theodorum de Bry Burgern vund Buchhendlern in Oppenheim. Gedruckt zu Franckfurt am Mayn durch Paulum Jacobi, Iohann, Theodori De Bry, 1619!; in-4, 36!pp. 2 pl. hors-texte, plein vélin de l’époque. "

N° 240

page 54

Les légendes des illustrations sont données en français et en allemand. Diego Ufano [1614-1630] & Johann Theodor de Bry [1561-1623]. Deux volumes en un, relié avec Johann de Bry [1619].

242" [UFANO (Diego) & BRY (Johann Theodor de) ! — deux volumes reliés en un] — UFANO (Diego) — Archeley, Das ist!: Gründtlicher, vnnd eygentlicher Bericht von Geschütz vnnd aller Zugehör!: beneben außführlicher Erklärung was einem General oder Obersten vber das Geschütz beydes in einem Läger, vnd in einem belägerten Ort oblige, vnd befohlen!; Item, wie Batterien vnd Contrabatterien, Brücken, Steg, Minen vnd verborgene Gäng, beneben allerhand zum Krieg gehörige vnnd der Archeley anhängige Machinen, auch mancher-

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

ley Fewerwerck, den Feindt zu Wasser vnd zu Landt damit zubeschädigen, wol anzuordnen!; Nach eygener Erfahrung in den Niderländischen Kriegen in Hispanischer Sprach beschrieben, vnd an Tag gegeben/Durch Diegvm Vffanvm Capitänen vber die Archeley, in den berühmten Castel zu Antorff. Jetzund aber… in Teutscher Sprach publicirt, vnd mit… Kupfferstücken geziert Durch Ioan. Theodorvm de Bry, Bürgern zu Franckfurt. Gedruckt zu Franckfurt, Bey Erasmo Kempffern [Erasmus Kempfer], 1621!; in-4, 132 S., [2] Bl., 27 z.T. gef. Bl., 6 S., [2] Bl. ! : Ill. (gravures), plein vélin de l’époque. "

Les légendes des illustrations sont données en français et en allemand. Diego Ufano [1614-1630] & Johann Theodor de Bry [1561-1623]. Deux volumes en un, relié avec Johann de Bry [1619].

243" URTUBIÉ (M. le Chevalier d') — Manuel de l’artilleur ou traité des différents objets d’artillerie pratique dont la connaissance est nécessaire aux officiers du corps royal. Seconde édition, augmentée. Paris, Didot, 1787!; in-8, 477, (4) pp., 13 pl. et plusieurs tables dépliantes h.-texte, plein veau brun, dos à nerf orné, tranches rouges. " Théodore Bernard Simon d’Urtubié, volontaire en 1755, était à ce moment chef de brigade au corps royal de l’artillerie. Il fut nommé général de brigade sous l’Empire en 1795. Cet important manuel, ouvrage de référence sur le matériel de Gribeauval, connaîtra plusieurs éditions durant les périodes révolutionnaires et de l’Empire.

244" URTUBIÉ (Th. d') — Manuel de l’artilleur, contenant tous les objets dont la connaissance est nécessaire aux officiers et sous-officiers de l’artillerie, suivant l’approbation de Gribeauval. Cinquième édition. Totalement revue et augmentées de deux chapitres, dont un sur l’artillerie à cheval, et l’autre sur les manœuvres des pièces de campagne avec l’infanterie et entièrement refondu quand à la partie chymique. Paris, Magimel, Libraire pour l’art militaire, quai des Augustins, an!III (1795)!; in-8, 468!pp., 14 pl. et 5 tables dépliantes h.-texte, demiveau brun à coins, dos orné, tr. jaspées. Petitot 92462 (1983), 100-119 (1986), 109-17 (1990), Susane 435. "

Excellent ouvrage sur le système d’artillerie de Gribeauval. Édition la plus complète, augmentée de deux chapitres nouveaux, dont un sur l’artillerie à cheval et l’autre sur les manœuvres des pièces de campagne avec l’infanterie. Théodore Bernard Simon d’Urtubié, volontaire en 1755, fut nommé général de brigade en 1795.

Bibliographie artillerie & fortifications

245" VALLIER (Commandant) — L’artillerie. Matériel!-!organisation. France, Allemagne, Angleterre, Autriche-Hongrie, Italie, Espagne, Russie, Turquie, États-Unis, Japon,!etc. Paris, Georges Carré et C. Naud, 1899 ! ; in-8, 272, 37! pp., 45 fig. et 11 tableaux in-texte, pleine toile bordeaux. " Intéressant ouvrage présentant, de manière certes sommaire, l’organisation et les matériels d’artillerie d’un ensemble de pays à la fin du XIXe!siècle. Le Cdt Vallier était à l’artillerie de terre, il a néanmoins fait partie de la commission d’expérience de Gâvre (marine). C’était un savant distingué qui devint grâce à ses travaux de balistique, membre correspondant de l’Académie des Sciences. Il a rédigé de nombreux ouvrages ou mémoires sur la balistique intérieure, la balistique extérieure, les probabilités, les projectiles et les cuirasses et la conduite des expériences.

246" VALLIER (E.) — Cuirassés et Projectiles de marine. Paris, Gauthier-Villars, Masson, s.d. (vers 1897)!; in-12, 188!pp., 16!pp. (extrait cat. du catalogue d’avril 1897, éd. Masson), br. " Un des quatre ouvrages de Vallier édité au sein d’une collection intitulée «!Encyclopédie des aides-mémoire!!Section de l’Ingénieur!». Il vient compléter le précédent volume étudiant les projectiles et les fusées en usage dans l’armée de terre ainsi que les fusées en usage dans la marine. Cette étude réalise un parallèle entre les navires cuirassés et les projectiles de marine de différents types. Parmi les thèmes étudiés, on retient les cuirassements des navires, l’attaque des bâtiments par l’artillerie (obus de rupture, obus explosifs), l’amélioration des plaques de blindage, l’amélioration des projectiles (projectiles à coiffe) ainsi qu’un tableau des projectiles en service dans les principales marines étrangères de l’époque.

N° 244

247" VALLIER (E.) — Projectiles de campagne, de siège et de place. Fusées. Paris, Gauthier-Villars, Masson, s.d. (vers 1885)!; in-12, 178!pp., br. " Intéressant ouvrage édité au sein d’une collection intitulée «!Encyclopédie des aides-mémoire!-!Section de l’Ingénieur!». L’ouvrage introduit après un bref historique, page 55


ARTILLERIE – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

les différents types de projectiles et détaille les propriétés de l’obus-torpille. Son usage dans les armées étrangères est abordé ainsi que ses effets. Les méthodes de fabrication des différents types de projectiles sont brièvement décrites ainsi que les différents types de fusées françaises et étrangères.

248! [VALLIÈRE (Jean Florent de)] — Traité de la défense des places par les contre-mines, avec des réflexions sur les principes de l’artillerie. Paris, Jombert, 1768"; in-8, 176"pp., V pl. dépliantes horstexte dépliantes, rel. d’attente de l’époque. 249! VALLOIS (Capitaine du Génie) — Cours de fortification. Organisation d’ensemble et détail de la fortification depuis 1870 jusqu’en 1885. ClermontFerrand, École d’application de l’Artillerie et du Génie, 1908"; petit in-4, 175"pp., une pl. dépliante h.-texte. exp. non coupé, br. ! Cours donné sous la forme d’une lithographie autographique et divisé en cinq leçons. Il porte sur une période particulièrement importante pour les fortifications françaises, la mise en œuvre du système proposé par le général Séré de Rivières. Il analyse les conditions générales d’organisation d’une grande place en pays moyennement accidenté en tirant les enseignements des moyens d’attaque et de défense en 1870. Les solutions admises en France entre!1870!et!1885 sont étudiées et, en particulier, les places de Verdun, Toul et Paris. La troisième leçon porte dur la description générale et la comparaison d’un fort à cavalier et à batterie haute avec un fort à massif central et à batterie basse. Enfin sont étudiés les forts sans massif central, l’organisation des petites places et des forts d’arrêt en pays moyennement accidenté. Il s’agit d’une étude importante de par son exhaustivité et la présence d’études très détaillées, toujours illustrées, portant sur les différents éléments de l’architecture militaire qui peuvent être trouvés dans le système Séré de Rivières (créneaux, casemates, magasin,!etc.).

chapitres sur la situation nationale de la Suisse, tactique, armement, fortification, ce manuel décrit ce que seront les fondements de la doctrine défensive suisse pendant près de 150 ans. Avec envoi du traducteur Kuenlin à Mr. n.a. Duc.

251! WILLE (Generalmajor z. D. R.) — Das Feldgeschütz der Zukunft und die Kritik der Gegenwart. Berlin, Verlag von R. Eisenschmidt, 1892 " ; in-8, 128"pp., demi-chagrin à coins, dos orné. ! Cachets de la «!Werksbücherei der Fried. Krupp A.G. Essen!». Cet ouvrage réalise la synthèse des connaissances et les perspectives d’évolutions imaginées par les Prussiens. Il méconnaît certainement le développement de la nouvelle pièce d’artillerie française (le fameux canon de campagne de 75!mm Mle!1897) développé dans le plus grand des secrets par la France.

252! WILLE (Generalmajor z. D. R.) — Die kommenden Feldgeschütze. Berlin, Verlag von R. Eisenschmidt, 1893 " ; in-8, 170 " pp., 12 pl. h.-t. dépliantes, cartonnage de l’éditeur. ! Cachets comprenant un insigne de "Artilleriststyrelsens Bibliotek" [Danemark]. Il complète l’ouvrage du même auteur paru en 1892.

250! WIELAND (Lt Colonel à l’Etat-Major Fédéral), KUENLIN (Trad.) — Manuel militaire pour l’instruction des officiers suisses de toutes armes ou essai d’un système de défense de la Confédération Helvétique. Traduit de l’allemand, sur la seconde édition et sous les yeux de l’auteur, par F. Kuenlin. Basles, Librairie Schweighauser, 1826 " ; in-8, XVIII, 496 " pp. 5 planches dépliantes hors-texte dont 4 de plans de bataille et 1 carte stratégique de la Suisse (dressée par le colonel Wieland, gravée par Wehrle et de Schach, Lith. de Hurter à Schaffhouse), demi-veau brun, pièce de titre crème, dos orné. ! Première édition en français d’un des importants ouvrages militaires de Johannes Wieland [1791-1832], colonel fédéral en 1826, commandant de brigade 1828. Avec des page 56

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE

Ouvrages anciens & modernes Mars 2009


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

1!

[ADMINISTRATION DES POUDRES] - GAYLUSSAC - Lettre à M. le lieutenant-général Sébastiani. Paris, Imprimerie de Thuau, 1828"; in-8, 8"pp., demi-chagrin vert (rel. mod.).

!

Gay-Lussac, membre de l'académie royal des sciences et professeurs de chimie à l'école royale polytechnique, prend la défense de l'administration des poudres violemment attaquée par un député, le Lt-Gal Sébastiani, qui évoque la mauvaise qualité, supposée, des poudres destinées à l'artillerie et fabriquées sous la responsabilité de la direction des poudres crée en 1818.

2!

[AIDE-MÉMOIRE de l'OFFICIER D'ÉTATMAJOR] - Aide-mémoire de l'officier d'état-major en campagne. Nouvelle édition annotée et mise à jour jusqu'en juin!1896. Paris et Limoges, HenriCharles Lavauzelle, 1896"; in-12, 272"pp., pleine toile bordeaux.

!

Cet ouvrage apporte, entre autres, quelques précisions utiles quant à la composition du parc d'artillerie du corps d'armée.

3!

ALLÉHAUT (Cne E.) - L'infanterie française en face de l'armée allemande. Paris - Nancy, BergerLevrault & Cie, 1909"; in-8, 88"pp., br.

!

Promu général dans les années 1920, il est l'auteur de nombreux ouvrages, publiés essentiellement durant l'entre-deux-guerres, qui sont fréquemment cités. Bruno Chaix lui consacre une étude publiée en 1996 sous le titre de «!Le général Alléhaut!: un théoricien militaire ignoré de l'entre-deux-guerres!». Réalisant presque une hagiographie de la pensée militaire française que met en exergue la phrase suivante «!Vaincre, c'est avancer!! Avancer, c'est vaincre!! Donc avançons toujours!!!». On ne peut que rester sceptique face à certaines interprétations portant sur la doctrine d'infanterie allemande mise en situation de défense. Les parties sur l'artillerie allemande, bien que comprenant quelques idées erronées, n'en restent pas moins intéressantes ainsi qu'en témoigne une comparaison sommaire, mais pertinente, des matériels de 75!mm Mle 1897 français et de 77!mm Mle 1896 n.a. allemands.

4!

APFFEL (Général J.) - Essai historique sur la contre-batterie. S.l., s.e., s.d. (vers 1930) " ; in-8, 10"pp., br.

!

Curieux historique sur la contre-batterie en particulier lorsqu'elle est employée dans les batailles. Rédigée par le Général Jacques-Albert Apffel (en 1933, il commande l'artillerie de la 1re région militaire!; en 1935, celle de la 19e R.M.!; en 1940, celle de l'A.F.N.), ce fascicule a probablement été édité à compte d'auteur.

5!

[APPIER (Jean, dit Hanzelet)] - La pyrotechnie de Hanzelet, Lorrain, ou sont représentés les plus rares & plus appreuuez secrets des machines & des

Bibliographie artillerie & fortifications

feux artificiels, propres pour assiéger, Battre, surprendre & deffendre toutes places. Grenoble, Éditions des 4 seigneurs, 1971 " ; petit in-4, VIII, 264"pp., plein mouton bordeaux, dos orné. !

Reproduction en fac-similé de l'édition de 1630 rédigée par Jean Appier, dit Hanzelet [1596-1647]. Exemplaire imprimé sur Vergé Gandoura et relié en plein mouton. Il a été tiré 642 exemplaires dont les 100 premiers ont été reliés. Exemplaire numéro ! 92, Introduction du général A. ! Beaufre de cet important document portant sur les techniques de l'artillerie et du génie du début du XVIIe. Cette édition de 1630 n'est en réalité qu'une édition refondue et publiée sous le seul nom d’Hanzelet alors que l'ouvrage original avait été publié en 1620 en collaboration avec François Thybourel (« ! Recueil de plusieurs machines militaires et feux artificiels pour la guerre et récréation!»).

6!

ARMÉE BELGE (Commandement de l'Armée, État-Major, IIe section) - Organisation de l'armée de campagne allemande. S.l., Imprimerie du G.Q.G. Armée belge, 1917"; in-12, 94"pp., br.

7!

[ART MILITAIRE] - DIDEROT D'ALEMBERT!- Recueil de planche sur les sciences, les arts libéraux et les arts méchaniques avec leur explication. Art militaire. Paris, Bibliothèque de l'Image, 2002"; in-4, 80"pp., nombreuses pl. in-texte, br.

!

Réédition des fameuses planches de l'Encyclopédie.

8!

[ARTILLEREUNTERRICHT 10 ! cm Feldhaubitze M99] - Artillerieunterricht. 10 ! cm Feldhaubitze M.99. Entwurf. G-42, F.H. 99. Vienne, K.u.k. Heer, 1909"; in-12, 315"pp., br.

!

Un des 16 exemplaires de ce qui doit correspondre au projet d'une nouvelle édition manuel d'artillerie portant sur l'obusier de campagne de 10 ! cm Mle ! 1899. Cette pièce, bien que dépourvue de frein de recul, équipait les régiments d'artillerie lourde de campagne (Feldhaubitzregimenter) au début du premier conflit mondial. Elle sera progressivement remplacée à partir de 1915 par une pièce moderne produite par Skoda, la pièce de «!10!cm Feldhaubitze 14!».

9!

[ARTILLERIE] - Histoire de l'artillerie. Lausanne, Trois-continents, 1999"; petit in-12, 128"pp., cartonnage de l'éditeur.

!

Cette édition au format de poche a été tirée du livre « ! Histoire illustrée de l'artillerie ! » d'après J. ! Jobé, H.!Lachouque, Ph.-E.!Cleator et D.!Reichel paru aux éditions ÉDITA!-!Lausanne. Cet ouvrage, bien que d'un format réduit, contient de nombreuses illustrations d'excellente qualité. Le texte portant sur l'artillerie primitive et celle du XIXe!siècle est d'un bon niveau. Quelques illustrations de qualité sur les munitions d'artillerie suisses viennent compléter l'ouvrage.

page 59


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

10! [ARTILLERIE] - Le Livre du Gradé d'artillerie à l'usage des élèves brigadiers, brigadiers et sous-officiers d'artillerie de campagne. Édition pour 1918. Paris - Nancy, Librairie Militaire Berger-Levrault, 1918"; in-12, 946"pp., pleine toile bordeaux. !

Ouvrage contenant plusieurs chapitres sur les pièces de campagne et leurs munitions.

11! [ARTILLERIE] - Le Livre du Gradé d'Artillerie à l'usage des élèves brigadiers, brigadiers, brigadiers-chefs et sous-officiers d'artillerie de campagne. Nancy - Paris - Strasbourg, Librairie Militaire Berger-Levrault, 1929"; in-12, 918"pp., pleine toile bordeaux. !

Supplt!: Guide du chef de détachement en montagne.

12! [ARTILLERIE] - Manuel du Gradé d'Artillerie légère Hippomobile et Automobile. Matériel de 75 Modèle 1897 et de 155 court Modèle 1917. À l'usage des Sous-officiers, Brigadiers-chefs, Brigadiers, Élèves Brigadiers, Élèves Officiers et Candidats Élèves Officiers. 145e édition. Paris - Limoges, Charles Lavauzelle & Cie, 1935"; in-12, 1673"pp., nombreuses figures ainsi que des planches horstexte repliées, pleine toile bordeaux. Petitot 91-772 (1982). ! Description du matériel de 75!mm Modèle 1897 dont les fameux trains rouleurs de canon et de caisson et des matériels moins connus comme les allèges porte-crosse et porte-munitions. La pièce de 155!mm court Modèle 1917 (Schneider) est également largement appréhendée.

13! [ARTILLERIE] - Notice sur les collections dont se compose le Musée de l'artillerie. Paris, Imprimerie de Bachelier, 1845"; in-12, 267"pp., br. 14! [ARTILLERIE] - Versenkbare Küstengeschütze. Nürnberg, Karl R. Pawlas, 1980"; in-8, 10"pp., br. ! Réédition extraite de "Der Stein der Weisen" Illustrierte Halbmonatsschrift für Haus und Familie, Wien 1896 ! : Versenkungs-Lafette für Küstenvertheidigungsgeschütze.

15! [ARTILLERIE] - Was muss der Nichtartillerist von der Artillerie wissen!? Auf grund von Kriegserfahrungen bearbateit vom einem Artillerieoffizier. Oldenburg, Verlag des Deutschen Offizierblattes, 1917"; petit in-12, 26"pp., cartonnage éditeur. ! Quelques détails sur l'effet des projectiles d'artillerie durant la 1re guerre mondiale. Ex-libris manuscrit de l'Unteroff. Bolchert. 4. Komp. Ersatz-Bataillon I.R. 71.

16! [ARTILLERIE] - MINISTÈRE DES ARMÉES Règlement de manœuvre de l'artillerie. Deuxième série (Tir). Titre!X. Instruction générale sur le tir de l'artillerie. Approuvée le 7!août 1946. Paris, Charles

page 60

Lavauzelle & Cie, 1952"; in-12, 343"pp., cartonnage éditeur. 17! [ARTILLERIE - 1er EMPIRE] - Gribeauval. Un canon pour l'aigle. L'utilisation de la pièce de 4!livres sous Napoléon. Namur, Les Amis de la Citadelle de Namur, 2000"; in-8, 40"pp., br. ! Excellente plaquette décrivant l'utilisation d'une pièce de 4 à chargement par la bouche durant le Premier Empire. Les nombreuses illustrations s'appuient sur une pièce d'artillerie reconstituée jusque dans ses moindres détails.

18! [ARTILLERIE - Aide-mémoire à l'usage des officiers d'artillerie 1880 Ch I] - Aide-mémoire à l'usage des officiers d'artillerie. Chapitre!I Bouches à Feu (1er!juin 1880). Paris, Libraire Militaire de J. Dumaine, 1880"; in-8, 100"pp., XL pl. dépliantes hors-texte, broché, couverture imprimée. ! Le premier volume décrit d'une manière détaillée les pièces rayées à chargement par la bouche, les pièces de marine utilisées par le département de la guerre ainsi que les pièces contemporaines comme celles des systèmes de Lahitolle et de Bange ou le canon-révolver Mle 1879. Exlibris manuscrit Lt-Col Techtermann. Techtermann, Arthur [18.2.1841 ! - ! 22.11.1909] entreprend une carrière dans l'artillerie helvétique en 1863!; capitaine en 1872, major en 1875, colonel en 1880, divisionnaire en 1887. Commandant de corps en 1898, il commande le 1er corps d'armée!; doyen des commandants de corps. En politique, à l'exécutif cantonal, il dirige avec efficacité et compétence le Département militaire qui doit appliquer la nouvelle organisation militaire fédérale décidée en 1874.

19! [ARTILLERIE - Aide-mémoire à l'usage des officiers d'artillerie 1880 Ch II] - Aide-mémoire à l'usage des officiers d'artillerie. Chapitre!II Projectiles (1er!mai 1880). Paris, Libraire Militaire de J. Dumaine, 1880 " ; in-8, 56 " pp., XI pl. dépliantes hors-texte, broché, couverture imprimée. ! Ce second volume traite des projectiles d'une manière extrêmement détaillée. Les instruments de visite sont également appréhendés dans ces volumes. Ex-libris manuscrit Lt-Col Techtermann (Techtermann, Arthur [18.2.1841!-!22.11.1909]).

20! [ARTILLERIE - Aide-mémoire à l'usage des officiers d'artillerie 1880 Ch VIII] - Aide-mémoire à l'usage des officiers d'artillerie. Chapitre ! VIII Chargement des munitions, des approvisionnements, des outils, etc. (1er!décembre 1880). Paris, Libraire Militaire de J. Dumaine, 1880 " ; in-8, 178 " pp., XXX pl. hors-texte, broché, couverture imprimée. ! Les caisses à munitions, les coffres destinés aux différents types de pièces sont décrits et illustrés. Parmi les détails particulièrement intéressants, on relève le contenu des Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

coffres de flèche et des boîtes de bout de flèche des matériels de Bange de 80!mm et 90!mm y figure ainsi que les munitions, armements et outillages des bouches à feu de siège, de place et de côte. Ex-libris manuscrit Lt-Col Techtermann.

21! [ARTILLERIE - Aide-mémoire à l'usage des officiers d'artillerie 1880 Ch XV] - Aide-mémoire à l'usage des officiers d'artillerie. Chapitre!XV Tir des bouches à feu (1er!juin 1883). Paris, Libraire Militaire de J. Dumaine, 1883"; in-8, 232"pp., XIII pl. hors-texte, broché, couverture imprimée. ! Précédé d'une série de définitions fort utiles et des préceptes conduisant à l'établissement puis à l'usage des tables de tir, le corps de l'ouvrage est constitué par les tables de tir établies pour l'ensemble des pièces en service ou en réserve durant cette période. Il précise les modalités de pointage et de conduite des feux ainsi que les effets des projectiles. Ce dernier chapitre est sans conteste le plus intéressant puisqu'on y trouve les résultats de nombreuses expériences, illustrations à l'appui, sur les cuirassements (coupole de type Mougin), des parapets et d'autres éléments de fortifications. Ex-libris manuscrit Lt-Col Techtermann.

22! [ARTILLERIE - ATTAQUE ET DÉFENSE DES PLACES] - Commission d'études pratiques du service de l'artillerie dans l'attaque et la défense des places. Instruction sur le tir. Règles de tir. Nancy, Berger-Levrault, 1914"; in-12, 67"pp., br. ! Précieux document qui décrit de manière claire et synthétique les différentes techniques de tir de l'artillerie de siège et de place. En outre, le choix des projectiles en fonction du type d'objectif à traiter est largement mis en exergue. On y trouve également d'intéressants détails sur le pointage des matériels de défense rapproché du type canon de 12 culasse ou des canons-révolvers.

23! [ARTILLERIE - Matériel de 75!mm Antiaérien] - PETRE (Capitaine), PLANTIER (Capitaine) Cours élémentaire d'artillerie anti-aérienne à l'usage des unités armées du canon de 75 anti-aérien automobile. 2e partie. Matériel. Tirage de mai!1931. S.l., s.e., 1931"; in-folio, 35"pp., 5 pl. dépliantes de photographies et 40 pl. dépliantes h.-texte, br. ! Second volume illustrant remarquablement le matériel de 75 Antiaérien automobile introduit durant la première guerre mondiale. Il s'agit là d'un document technique de premier ordre en raison de la qualité des illustrations.

24! [ARTILLERIE 1870-71] - Au service de la défense nationale (1870-1871). Maurice Lévy (18381910). S.l., S.e., 1938"; in-12, 26"pp. avec un facsimilé de lettre en h.-t., br.

Bibliographie artillerie & fortifications

!

Plaquette à la mémoire de Maurice Lévy [1838-1910], ingénieur des ponts et chaussées, qui joua un rôle important et largement méconnu dans la réorganisation de la fabrication des matériels d'artillerie français après les premières défaites de la guerre de 1870. Il documente de manière originale et inédite le choix du matériel d'artillerie de Reffye alors qu'il avait même été envisagé de copier purement et simplement le matériel prussien.

25! [ARTILLERIE 1914-1918] - Artillerie 1914-1918. Verdun, l'orage éclate. La bataille de la Somme. La vie des Parisiens pendant la Grande Guerre. Paris, Hachette, 1978"; in-4, 64"pp., br. ! Réalisée à destination du grand public dans la série Connaissance de l'histoire, certains textes ne sont pas dépourvus d'intérêt, ni d'intelligence. Ils s'appuient, entre autres, sur les publications du général Herr. Les illustrations réalisées dans l'esprit de l'époque présentent également quelques qualités.

26! [ARTILLERIE 1914-1918 - tome!I] - TOUZIN (Pierre), VAUVILLIER (François) - Les canons de la victoire 1914-1918. Tome ! I. L'artillerie de campagne. Paris, Histoire & Collection, 2006"; in8, 66"pp., br. ! Richement illustré des clichés issus de la remarquable collection de P. Touzin, cet ouvrage réalise, sous une forme condensée, une excellente contribution à la connaissance de l'artillerie française de cette période. Les quelques imperfections dans le texte, les auteurs ne sont nullement spécialisés en artillerie, sont plus que compensés par la très grande qualité de l'iconographie.

27! [ARTILLERIE 1914-1918 - tome 2] FRANÇOIS (Gal (2S) Guy) - Les canons de la victoire 1914-1918. Tome ! 2. L'artillerie lourde à grande puissance. Paris, Histoire & Collection, 2008"; in-8, 66"pp., br. ! Richement illustré et agrémenté de brèves notices, ce petit fascicule réalise un excellent condensé dans lequel, apparemment, aucun matériel ne fait défaut.

28! [ARTILLERIE À PIED PRUSSIENNE] GEISMAR (Lieutenant G.) - Instruction sur la direction du feu dans l'artillerie à pied allemande. Extrait de la Revue d'Artillerie!-!décembre!1891. Paris, Nancy, Berger-Levrault, 1892"; in-8, 16"pp., br. ! Cette instruction, publiée en 1891 sous le titre de «!Feuerleitung der Fuss-Artillerie (Entwurf.)!», donne les principes généraux sur lesquels repose la direction du feu aussi bien dans l'attaque et dans la défense, dont les places-fortes.

29! [ARTILLERIE À PIED PRUSSIENNE] GEISMAR (Lieutenant G.) - Instruction sur le

page 61


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

service de l'observation dans l'artillerie à pied allemande. Extrait de la Revue d'Artillerie. Nancy, Berger-Levrault & Cie, s.d. (1892)!; in-8, 17!pp., br., couverture muette. "

Cette instruction, publiée en 1889 sous le titre de "Anleitung für den Beobachtungsdienst", ne traite que de l'observation proprement dite sans se préoccuper des transmissions. Le traducteur réalise un résumé mettant l'accent sur le soin mis par les Allemands à former leurs observateurs.

Exerzier-Reglement ! - Richtmittel ! - Fernsprechgerät ! - Winckervorschrift. Berlin, Vossische Buchhandlung, 1914!; in-12, 120!pp., nombreuses fig. in-texte, br. "

Description de la pièce d'artillerie de campagne allemande la plus courante en 1914 (Feldlaffette!96!n/A), du caisson d'artillerie, des moyens d'observation et de communication. Belle illustration d'un obus encartouché ! : Fedschrapnellpatrone, Feldgranatpatrone.

30" [ARTILLERIE ALLEMANDE] - GRAND QUARTIER GÉNÉRAL DES ARMÉES DE L'EST (Etat-Major - 2e Bureau et I.G.A.) - Artillerie allemande. Les projectiles (Rectificatif et additif n° ! 1). Paris, G.Q.G. des armées de l'Est, 1919!; in-8, 413!pp., très nombreuses ill. in-texte en couleur, cartonnage de l'éditeur, dos muet. " Ce recueil, peu courant, était destiné à compléter la première édition de 1917 et à la remplacer pour ce qui concerne les projectiles en usage courant. Il comporte une partie relative aux matériels d'artillerie de 20 à 420!mm avec un récapitulatif des projectiles correspondants. Le corps de l'ouvrage porte sur la description des projectiles explosifs, à balles, à gaz et des bombes de tranchée. En outre, figure systématiquement une illustration en couleur illustrant les marques colorées portées sur le corps du projectile en y associant à une coupe partielle. Les sources de renseignements ont été les suivantes!: documents capturés, rapports des officiers chimistes des Armées, du G.Q.G. britannique, du service de recherches et d'études des projectiles ennemis de l'armée belge, rapports de la section technique de l'artillerie et du laboratoire municipal de la ville de Paris pour les projectiles à gaz. On y trouve également un glossaire des abréviations courantes relatives aux matériels et aux munitions d'artillerie avec leur signification en allemand et le terme français équivalent.

31" [ARTILLERIE ALLEMANDE - novembre ! 1917] - KRIEGSMINISTERIUM - Die Kriegsmunition der Schweren Artillerie. S.l., Kriegsministerium, 1917!; in-8, 185!pp., XII pl. en couleur hors-texte, demi-toile bleue, dos muet. 32" [ARTILLERIE DE CAMPAGNE] - Quelques observations sur le service de l'artillerie en campagne. Paris, L. Baudoin, 1892!; in-8, 93!pp., br. " Petite étude ayant pour objet l'examen critique de quelques-unes des règles d'ordre technique adoptées pour le service de l'artillerie de campagne dans les années 1890.

33" [ARTILLERIE DE CAMPAGNE FELDARTILLERIE KANONE 96] - Geschützexerzier-Praxis für (K-) Batterien der Feldartillerie auf Grund amtlicher Darstellung.

page 62

N° 30

34" [ARTILLERIE DE MARINE] - L'âme et la lumière. Armes et canons dans la marine royale fin XVIIe!-!XVIIIe!siècle. Paris, Centre historique des archives nationales, 1996!; in-4, 95!pp., nombreuses ill. en couleur, br. " Ce catalogue d'exposition présente l'évolution des techniques en matière de construction navale et d'armement qui ont renouvelé la tactique navale et permit la maîtrise progressive des routes maritimes tout au long des XVIIe et XVIIIe!siècles. Cartes, plans, dessins à l'encre et aquarelles délicates illustrent ce parcours. L'artillerie navale est parfaitement décrite sous une forme certes concise mais servie par une iconographie exceptionnelle.

35" [ARTILLERIE DE MARINE] - Manuel du breveté canonnier marin (approuvé par décision ministérielle du!10!juillet 1930). P., Ministère de la Marine, 1938!; in-8, 179!pp., br. Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

36! [ARTILLERIE DE MARINE] - Manuel du marin torpilleur. P., Marine Nationale, 1916 " ; in-8, 187"pp., nombreuses fig. in-texte, pleine toile bleue, plats frappés d'une ancre de marine. ! Première édition approuvée par décision ministérielle du 17 ! janvier 1914, mise en service par circulaire du 25!mars 1914. Ce manuel réalise un examen détaillé des torpilles en usage sur les bâtiments de surface et les sous-marins au début du 1er!conflit mondial.

37! [ARTILLERIE DE MARINE] - Règlement général de manœuvre. 5e partie du règlement sur le service de l'artillerie. 1ère section Mécanismes de culasse 2e Section Règlement général de manœuvre. P., Ministère de la Marine, 1927"; in-8, 198"pp., III pl. dépliantes hors-texte, br. ! Cette publication propose une vue d'ensemble de qualité des systèmes d'artillerie mis en œuvre sur les bâtiments de la marine française entre les deux guerres. Les aspects techniques sont abordés avec un niveau de détail permettant une bonne compréhension du texte.

nale, 1958"; in-4, 126"pp., très nombreuses pl. horstexte en couleur, br. 40! [ARTILLERIE DE MARINE] - MARINE NATIONALE - Manuel du canonnier breveté. Seizième édition. Paris, Imprimerie Nationale, 1905"; in-12, 379 " pp, 152 fig. in-texte, 2 pl. hors-texte, pleine toile bleue. 41! [ARTILLERIE FRANÇAISE 1870] PARVILLE (Henri de) - Causeries scientifiques. Découvertes et inventions. Progrès de la science et de l'industrie. Dixième année 1870. Paris, J. Rothschild, éditeur, 1872"; in-8, 360"pp., demi-veau brun. ! Malgré son titre, il s'agit bien d'un ouvrage de vulgarisation scientifique. L'auteur propose sous une forme synthétique et claire une série de chapitres consacrés à l'artillerie française mais aussi étrangère en 1870. Les munitions et les fusées ne sont nullement ignorées. Envoi autographe de J. Rothschild.

42! [ARTILLERIE LOURDE AUTRICHIENNE 1re Guerre Mondiale] - Merkbuch der mit Autozug beforderten Geschütze und der bei der K. U. K. schweren Artillerie in verwedndung stehenden Autotypen. Nur für den Dienstgebrauch. Vienne, s.e., 1918"; in-16, 99"pp avec XXV pl. illustrées horstexte, br.

N° 43

38! [ARTILLERIE DE MARINE] - INSPEKTION DES BILDUNGSWESEN DER MARINE - Leitfaden für den Unterricht in der Artillerie auf der Marineschule, Schiffsartillerie-Schule und an Bord der Schulschiffe. Erster Teil!: Das Material. Zweiter Teil ! : Pulverlehre, theoretische Ballistik und Schusswirkung. Berlin, Ernst Siegfried Mittler und Sohn, 1914"; in-8, 175, 145"pp., nombreuses ill. intexte, demi-percaline bleue, plats ornés.

43! [ARTILLERIE MONTÉE ET A PIED VERS 1892] - Album militaire. Paris, Typogravure Boussod-Valadon, s.d. (vers 1892 à 1895) " ; Oblong, 180"pp., br. ! Quinze livraisons de seize pages chacune avec une couverture illustrée en couleur. Intéressant album d'un très grand nombre de photographies coloriées de l'époque, donnant un aperçu de la vie militaire à la fin du XIXe!siècle!: Infanterie (service en campagne), Cavalerie (service intérieur et en campagne), Artillerie (à pied et montée), Marine (la vie à bord), Armée d'Afrique, École spéciale militaire de Saint-Cyr. L'artillerie de campagne montée et l'artillerie à pied des années 1880 sont parfaitement illustrées.

5e édition, en deux volumes, donnant de nombreux détails sur les pièces d'artillerie allemandes et étrangères à la veille du premier conflit mondial. Les différents types de culasses font l'objet d'une étude approfondie.

44! [ARTILLERIE PRUSSIENNE] - Monographie über den Gebrauch und die Wirkung unserer Geschütze beim Angriff der Festungen. Saarbrücken, KRAWA, 1998"; in-12, 60"pp., cartonnage de l'éditeur. ! Réédition d'une étude parue à Berlin en 1855 qui com-

39! [ARTILLERIE DE MARINE] - MARINE NATIONALE - Manuel du canonnier. N°5151a de la nomenclature des documents. P., Imprimerie natio-

porte de nombreuses précisions sur les pièces d'artillerie en usage en Prusse à cette époque ainsi que sur l’effet des projectiles sur les fortifications. On y trouve la description un curieux projectile composé d'une bombe de

!

Bibliographie artillerie & fortifications

page 63


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

fort calibre remplie de plomb et destiné à ébranler les murailles.

45! [ARTILLERIE SYSTÈME SCHNEIDER] - Artillerie système Schneider. Données générales. Matériels Schneider, construits dans les ateliers de MM.!Schneider & Cie et la Compagnie de St-Chamond. S.l., Schneider & Cie, vers 1932 " ; in-8, 12"pp., br. ! Plaquette présentant les matériels d'artillerie Schneider dans les années trente. L'ensemble de la production est présenté et illustré dont un certain nombre de prototypes. Cette plaquette a été distribuée lors d'une visite des établissements Schneider du Havre et d'Harfleur en mai!1932 par les élèves de la division des X2.

46! ASSOCIATION VAUBAN - Vauban et ses successeurs en Briançonnais. Paris, Association Vauban, 1995"; in-12, 173"pp., br. ! Intéressant article sur les matériels de siège et de place dans l'artillerie royale aux XVI° et XVII°!siècles.

47! AUBLET (Général Robert) - Artilleurs, mes chers frères. La grande et la petite histoire des Écoles de l'artillerie. Paris, Éditions du Fer à Marquer, 1991"; grand in-4, 170, 12 " pp., skivertex bordeaux, jaquette illustrée, tranches dorées. ! L'ouvrage du général Aublet réalise une contribution originale à l'histoire de l'artillerie française du XVIIIe à la fin du XXe!siècle.

1914 " ; in-8, 370 " pp., nombreuses fig. in-texte, pleine toile grise. !

Bien que ne portant pas spécifiquement sur l'artillerie, on y trouve quelques illustrations de pièces d'artillerie en production à la veille du premier conflit mondial!: Feldkanone ! 96 ! n/A, Kruppsche ! 7,5 ! cm Feldkanone ! L/30, Kruppsche!15!cm Haubitze!L/12, 21!cm Mörser auf der Bettung, Kruppsche 10!cm!Belagerungskanone.

52! BAGNASCO (Erminio) - Le armi delle navi italiane nella seconda guerra mondiale. Parmes, Ermanno Albertelli, 2003 " ; Oblong, 200 " pp., nombreuses ill in-texte, cartonnage de l'éditeur. ! Ouvrage constituant, par son exhaustivité et son niveau de détail, une référence sur les matériels en service dans la marine italienne des années ! 1930 et ! 1940 (édition princeps en 1978). Il témoigne du dynamisme de la marine italienne puisque l'essentiel des matériels mis en service durant cette période est de conception, sinon nouvelle, au moins récente.

53! BAILEY (Major General Jonathan B.A.) - Field artillery and firepower. Annapolis (U.S.A.), Naval Institute Press, 2004 " ; in-4, 633 " pp., pleine toile bordeaux, plats ornés, jaquette illustrée. ! Seconde édition revue et augmentée d'un ouvrage qui est devenu l'un des grands classiques sur le développement et l'utilisation de l'artillerie actuelle. L'auteur, ancien commandant en chef l'artillerie anglaise dans les années 1990, s'attache à combiner les aspects historiques du

48! AUFHEIMER (Hans) - Schiffsbewaffnung von den Anfängen bis zur Mitte des 19. Jahrhunderts. Rostock, VEB Hinstorff Verlage, 1983"; in-8, 96"pp, 141 fig. in-texte, III pl. dépliantes hors-texte, pleine toile bleue, jaquette illustrée. 49! [AUSBILDUNGSVORSCHIFT (Artillerie allemande - 1re Guerre mondiale)] - Ausbildungsvorschift für die Feldartillerie [Entwurf]. Heft 1": Ausbildung zu Fuß"; Heft 2": Ausbildung am unbespannten Geschütz " ; Heft 3 " : Schießausbildung " ; Heft 4 " : Ausbildung am bespannten Geschütz. Berlin, Ernst Siegfried Mittler und Sohn, 1917"; petit in-12, 31, 64, 121, 47"pp., br. !

Projet de règlement de manœuvre de l'artillerie allemande publiée en 1917 et visant à se substituer aux livres!I à!III de l'Exerzier-Reglements. La publication se compose de quatre livrets.

50! AZAN (Paul) - Les premières mitrailleuses (13251725). Paris, R. Chapelot, 1907"; in-8, 62"pp., br. 51! BAERENSPRUNG (Major von) - Dilthey. Der Einjährige-Freiwillige der Reserveoffizier-Aspirant und der Offizier des Beurlaubtenstandes der Infanterie. Berlin, Ernst Siegfried Mittler und Sohn, page 64

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

développement de l'artillerie de campagne avec un environnement fortement évolutif incluant aussi bien la stratégie et la tactique que les évolutions technologiques. Son étude ne néglige nullement les évolutions prévues ou prévisibles qui auront lieu dans le premier quart du XXIe!siècle.

54! BALLIET (Dr ! Jean-Marie) - Le canon de 155 millimètres long Mle 1877 système de Bange. Genèse, conception, évolution. Colmar, A compte d'auteur, 2009"; in-4, 26"pp., br. ! Seconde édition revue, corrigée et augmentée.

61! BELLET (Daniel), DARVILLÉ (Will) - La guerre moderne et ses nouveaux procédés. Paris, Librairie Hachette, 1918"; in-4, 254"pp. avec 153 gravures in-texte, cartonnage illustré de l'éditeur. ! Troisième édition d'un ouvrage destiné à un large public. S'il reste succinct et comprend quelques erreurs, il conserve néanmoins un attrait particulier en raison de la beauté du cartonnage illustré de l'éditeur illustrant un canon de forteresse Mle 1881.

55! BALLIET (Dr!Jean-Marie) - Les projectiles des pièces d'artillerie françaises. Période du XIV° au XIX°!siècle. Colmar, s.e., 2009"; in-4, 66"pp., IV planches hors-texte en couleur, br. !

Seconde édition revue, corrigée et augmentée.

56! BAQUET (Général) - Souvenir d'un directeur d'artillerie. Paris, Charles Lavauzelle & Cie, 1922"; in-8, 184"pp., br. 57! BARRETT (Edward) - Naval howitzer. S.l., s.e., 2005"; in-12, 120"pp., br. 58! BASSET (Capitaine A.) - Les Grands Maîtres de l'artillerie, Essais Biographique. Paris, Mémorial de l'artillerie, s.d. (1932)"; grand in-8, 170"pp., nombreuses ill. in-texte, demi-chagrin brun. ! Tiré à part du mémorial de l'artillerie, XI, 4e!fascicule. Rédigé en deux parties!: Aperçu sur l'artillerie du XVIe au XVIIIe!siècle!; Notices biographiques sur les grands maîtres.

59! BAUDRY DE SAUNIER (L.) - Le fonctionnement complet du canon de 75. Paris, Publications Omnia, s.d. (1916)"; Oblong, 62"pp., br. ! Cette brochure s'inscrit dans l'esprit de l'époque où l'on fête une «!Journée du 75!» et on exalte ce canon de 75 à qui on attribue toutes les vertus. La couverture en ellemême est éloquente!: «!Oui, mais le 75 arrose mieux!!!». Nonobstant les objectifs premiers, la vulgarisation et la propagande, c'est un des ouvrages les plus clairs sur le sujet. Une étiquette collée à l'intérieur de cet ouvrage déjà rare nous apprend qu'il existe un album identique tiré en très petit nombre et revêtu d'une couverture encore plus fantaisiste en quatre couleurs sur deux pages (une gamine française, portant sa poupée alsacienne, se promène dans les champs qu'arrose le 75).

60! BELHOSTE (Bruno), PICON (Antoine) - L'école d'application de l'artillerie et du génie de Metz (1802-1870). Enseignement et recherche. Actes de la journée d'étude du 2!novembre 1995. Paris, Musée des plans-reliefs, 1955"; in-4, 76"pp., br.

62! BELOT (Henry) - Projectiles français d'artillerie 1872-1942. Un tableau d'identification à l'intention des artificiers ayant à éliminer des munitions anciennes. ! - ! Französiche Artilleriegeschosse. Ein Erkennungshandbuch für E.O.D. Feuerwerker. Tomes!I & II. Metz, s.e., 1999"; in-8, 866"pp. (pagination continue), br. ! Fruit d'un important travail et d'une longue expérience, cet ouvrage recense nombre de projectiles qui sont souvent méconnus. Une place toute particulière est réservée aux projectiles des pièces de marine largement utilisées, dans un usage terrestre, lors du premier conflit mondial. Chaque notice sur un projectile bénéficie d'une illustration ou d'un dessin accompagné d'une courte notice.

63! BENNET (Jim), JOHNSTON (Stephen) - The Geometry of War. Oxford, University of Oxford Museum of the history of science, 1996 " ; in-4, 86"pp., cartonnage de l'éditeur. ! Catalogue d'une remarquable exposition consacrée aux instruments de mesure, de pointage, etc. utilisés par l'artillerie durant la période du XVIe au XVIIIe.

Bibliographie artillerie & fortifications

page 65


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

64! BERNECK (G. von) - Elemente der taktik aller Waffen für Offizier-Aspiranten und Sulbaternen-Offiziere. Zweite vermehrte Auflage. Mit 33 in den text eingedruckten Holzschnitten. Berlin, Mittler's Sortiments-Buchhandlung, 1855"; in-12, 228"pp. avec 33 fig. in-texte, br. ! Ouvrage d'instruction sur la tactique de l'infanterie, de la cavalerie et de l'artillerie. D'un intérêt tout particulier, il offre une vision détaillée des concepts en vigueur avant le conflit de 1866. L'utilisation tactique de l'artillerie ainsi que son utilisation combinée avec l'infanterie font l'objet d'importants développements.

65! BERTIN (L.E.) - Les marines de guerre à l'exposition universelle de 1900. Paris, E. Bernard et Cie, 1902"; in-4, 100"pp., nombreuses fig. in-texte, demibasane brune, dos à nerfs orné (coll. personnelle E. Turpin). ! Louis Émile Bertin [1840-1924], ingénieur du Génie Maritime, né à Nancy. Ingénieur de renom, il fut responsable du transport et de l’installation du phare du port de Nouméa en 1865. En mission au Japon, il fut aussi l'architecte du port de guerre japonais de Yokosuka, près de Yokohama. Un croiseur de la marine française porta son nom.

66! [BEWAFFNUNG UND AUSRÜSTUNG DER SCHWEIZER ARMEE SEIT 1817] BETSCHMANN (Walter) - Artillerie I. Geschütze der Artillerie ohne mechanischen Rohrrücklauf. Dietikon - Zürich, Verlag Stocker-Schmid, 1980"; in-4, 203 " pp., cartonnage éditeur rouge, jaquette illustrée. ! Magnifique ouvrage, très documenté et richement illustré, sur l'artillerie suisse et ses projectiles. Le présent ouvrage décrit les pièces d'artillerie en service entre!1817 et!1870 essentiellement car ne comportant aucun frein de recul. On y trouve également les mortiers plus récents. Toutes les pièces sont décrites avec leurs munitions. Il convient de relever que les chapitres décrivant les projectiles sont très développés et richement illustrés.

67! [BEWAFFNUNG UND AUSRÜSTUNG DER SCHWEIZER ARMEE SEIT 1817] - STUTZ (Walter) - Artillerie II. Rohrrücklaufgeschütze der Artillerie und schweren Fliegerabwehr. Dietikon Zürich, Verlag Stocker-Schmid, 1977 " ; in-4, 155"pp., cartonnage éditeur rouge, jaquette illustrée. ! Second ouvrage d'une série très documentée et richement illustrée portant sur l'artillerie suisse et ses projectiles. Ce volume décrit les pièces d'artillerie en service entre!1900 et!1978 essentiellement, puisque comportant un frein de recul.

page 66

68! BIAIS (Æmile) - Notes sur l'artillerie d'après messieurs le général Susane, Gaullieur, de Richemond divers autres auteurs et des observations personnelles. Angoulême, Victor Joly, 1876"; in-8, 30"pp., br. 69! [BIBLIOGRAPHIE] - ANDERSSON (Henrik) Livrustkammarens artilleri bibliotek. Bibliografisk förteckning över Max Dregers samling artilleriböcker i livrustkammarens bibliotek. Stockholm, Livrustkammaren, 2005"; in-12, 99"pp., br. ! Max Dreger, ancien directeur au sein de la société Friedrich Krupp, était un expert reconnu dans la technologie de l'armement et un grand collectionneur d'armes blanches. Ayant assemblé une importante collection d'ouvrages anciens portant essentiellement sur l'artillerie et les fortifications, cette bibliothèque a été acquise par la Suède en 1950 (Livrustkammeren, Royal Armouries) dont la présente étude bibliographique en est le reflet. Avec un envoi de l'auteur.

70! [BIBLIOGRAPHIE] - BARDIN (Général) Dictionnaire des auteurs militaires. Paris, Institut de Stratégie Comparée - Commission Française d'Histoire Militaire, 2002"; grand in-8, 414"pp., broché, couverture imprimée. ! Ce dictionnaire des auteurs militaires, revu et corrigé par la CFHM, constitue, malgré ses défauts, un outil indispensable au bibliophile intéressé par la chose militaire. De nombreux auteurs oubliés y figurent et, même si les informations fournies doivent être nécessairement contrôlées. Les ouvrages cités sont souvent accompagnés de notices bibliographiques essentiellement critiques.

71! [BIBLIOGRAPHIE] - COCKLE (Maurice J.) A Bibliography of Military Books Up To 1642. Londres, The Holland Press, 1957 " ; in-4, XL, 268"pp., pleine toile bordeaux, jaquette illustrée. ! Seconde édition d'un ouvrage publié initialement en 1900. Cette réédition est elle-même épuisée et peut être considérée comme rare. Ce travail important est complété par des prolégomènes rédigés par Sir Charles Oman. Cette bibliographie recense 950 ouvrages se rapportant aussi bien à la topographie, la pyrotechnie militaire, les fortifications, l'escrime, l'artillerie, etc.

72! [BIBLIOGRAPHIE] - COLSON (Bruno) - L'art de la guerre de Machiavel à Clausewitz dans les collections de la bibliothèque universitaire Moretus Plantin. Namur, Bibliothèque Universitaire Moretus Plantin, 1999"; in-4, 284"pp., demi-chagrin bleu à coins, dos à nerfs orné. ! Ouvrage présentant une sélection d'ouvrages en fonction de l'importance de l'ouvrage comme témoin de l'évolution de l'art de la guerre et de son attrait esthétique. D'une manière générale, le contenu a été privilégié sur le contenant. Quelques précisions d'un grand intérêt sont ap-

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

portées sur les auteurs qui se sont intéressés à l'artillerie et leurs ouvrages.

73! [BIBLIOGRAPHIE] - DASTRUP (Boyd L.) The field artillery!: history and sourcebook. Westport (U.S.A.), Greenwood press, 1994 " ; in-8, 220"pp., pleine toile bleue, pièce de titre noire. ! L'auteur a la fonction de "Command Historian" au sein

d'hui vivants de la famille Bonaparte. Paris, Martinon, 1848"; in-18, 88"pp., demi-veau brun. !

de l'U.S. Army Field Artillery Center de Fort Sill (Oklahoma). Cet ouvrage présente de manière succincte l'histoire de l'artillerie de campagne de ses débuts à la guerre du Golfe. Cet essai comprend essentiellement une série d'études bibliographiques relativement exhaustives. L'ensemble réalise un ouvrage précieux pour le bibliophile.

74! BLITTERSDORFF (Frhr. v.) - Wernigks Taschenbuch für die Feldartillerie. 27. Jahrgang 1915. Kriegsausgabe. Berlin, Mittler und Sohn, 1915"; in-12, 364"pp avec de nombreuses ill. intexte, pleine toile brune de l'époque. ! Ce mémento de l'artilleur dans les premières années de guerre reprend les règlements de manœuvre et les consignes de tir à la lueur des premières expériences du conflit. C'est ainsi que l'impact des projectiles fusants sur les troupes abritées dans des tranchées fait l'objet d'un important chapitre et l'ouvrage insiste sur l'importance des positions d'artillerie abritées. En annexe on trouve la liste des régiments d'artillerie de campagne et de leurs lieux de garnison du temps de paix.

75! BOFORS - Aktiebolaget Bofors. Göteborg, Bofors, 1958"; in-4, 120"pp., nombreuses ill. N&B et couleur, pleine toile beige, jaquette illustrée. ! Publication de la société Bofors mettant l'accent sur les pièces et munitions produites durant les années 1950 avec un bref historique de la société.

76! [BOFORS] - Bofors. A century of ordnance. S.l., Bofors-Ordnance, 1983"; in-8, 88"pp., cartonnage de l'éditeur. 77! [BONAPARTE (Louis-Napoléon)] - Du passé et de l'avenir de l'artillerie. Recueil de planches. S.l., s.e., s.d. (vers 1890)"; in-4, X planches gravées par Gannest et Goffart, demi-maroquin brun, dos muet. ! Probable tiré à part de certaines des planches de l'ouvrage sur l'Avenir et le passé de l'artillerie de Favé et Louis Napoléon Bonaparte.

78! BONAPARTE (Louis-Napoléon) - Histoire du canon dans les armées modernes, par le citoyen Louis-Napoléon Bonaparte,… précédée de sa biographie, par un vieil ami de la liberté [Sarrans]… et suivie d'une notice sur tous les membres aujour-

Bibliographie artillerie & fortifications

Après son coup d'état avorté, Louis Napoléon Bonaparte est condamné puis enfermé en 1840 au fort de Ham, il s’y livre, avec une grande curiosité d’esprit, à des travaux historiques, économiques, sociaux et politiques, écrivant notamment une histoire de l’artillerie. En mai ! 1846, après six ans de captivité, Louis Napoléon parvient à s’échapper. Il gagne Londres où il se lie avec miss Howard qui lui apporte une aide financière importante et l’accompagne lorsqu’il rejoint Paris, à la faveur de la Révolution de 1848, date de la publication de ce curieux ouvrage. En effet, on y trouve outre, une histoire du canon rédigée au fort de Ham en 1844 et non dénuée d'intérêt, une biographie de Louis-Napoléon Bonaparte suivie d'une notice sur tous les membres aujourd'hui vivants de la famille Bonaparte.

79! BORN (H.) - Die geschichtliche Entwicklung der Fliegerabwehr. Frauenfeld, Vlg. Flugwehr u. Technik & Huber & Co A.G., 1963"; in-8, 214"pp., br. ! Cette étude historique portant bien évidemment sur l'armée suisse est précédée d'un intéressant développement sur les expériences françaises et allemandes en matière de DCA durant le premier conflit mondial.

80! BOUDON (J.L.) - Le service de l'artillerie du XVIe!siècle à nos jours. Origine du Corps des Gardes d'Artillerie. Nancy - Paris - Strasbourg, BergerLevrault, 1926"; in-8, 35"pp., br. !

Contribution à l'histoire de l'artillerie française. Envoi autographe.

81! BOUDRIOT (Jean) - Artillerie de mer. France 1650-1850. Nice, Ancre, 1992"; in-4, 198"pp., 91 pl. repliées h.-t., pleine toile bleue, jaquette illustrée. ! Un ouvrage majeur, très complet, sur l'artillerie de marine à chargement par la bouche qui peut prétendre clore ce chapitre. Envoi autographe.

82! [BREVETS D'INVENTION - CANONS] - Description des machines et procédés pour lesquels des brevets d'invention ont été pris sous le régime de la Loi de 4!juillet 1844 — Arquebuserie et Artillerie — Canons. Paris, Imprimerie Nationale, 1886-1887"; in-4, 36"pp avec XI pl. dépliantes, 60"pp. avec XII pl. dépliantes, br. ! Les textes et figures de cette publication faisaient l'objet d'une vente à la feuille. Dans cette période extrêmement fertile en inventions, quelques-unes présentent un intérêt plus particulier pour l'artillerie ou les fortifications ! : Maxim ! - ! Perfectionnement aux mitrailleuses et autres armes à feu et leurs munitions!; Compagnie de FivesLille!-!Perfectionnements aux affûts à éclipse pour l'artillerie!; Compagnie des Hauts fourneaux, forges et acié-

page 67


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

rie de la marine!-!Contrepoids hydraulique et son application dans la construction du matériel d'artillerie et des ouvrages cuirassés, appropriés à la défense des places fortes, …!; Maxim!-!Perfectionnements aux cartouches, projectiles et fusées!; Compagnie des Hauts fourneaux, forges et aciérie de la marine!-!Affût à éclipse, à frein hydraulique et plate-forme roulante pour canons! ; Lorenz!-!Fermeture verticale à coins pour bouches à feu se chargeant par la culasse, ouvrant automatiquement ! ; Compagnie des Forges de Châtillon et Commentry!-!Perfectionnement à la construction des coupoles et tourelles cuirassées ! ; Nordenfelt ! - ! Perfectionnement aux fusées pour projectiles!; Nobel!-!Projectiles à fusées perfectionnées!; Pratt!-!Perfectionnements nouveaux et utiles aux canons pneumatiques ! ; Sté des anciens établissements Hotchkiss!-!Perfectionnements aux cartouches d'artillerie!; Compagnie des Hauts fourneaux, forges et aciérie de la marine!-!Perfectionnements aux tourelles cuirassées oscillantes!; The Nordenfelt guns and ammunition Co!!Perfectionnements aux affûts à tourelle pour canons à tir rapide. On y trouvera bien d'autres brevets dont de nombreux dus à Canet et à Nordenfelt.

83! BRUNISHOLZ A., HILDEBRANDT C., LEUTWYLER H. - Pulver, Bomben und Granaten. Die Pulvermacher einst und jetzt. Poudres, bombes et obus. Les poudriers d'antan et d'aujourd'hui. Liebefeld, Bern, Lang Druck, 1983 " ; in-4, 347"pp., cartonnage de l'éditeur. ! Rédigé par des collaborateurs de l'Intendance du matériel de guerre, cet ouvrage met en exergue une série de textes, de documents et d'illustrations se rapportant aux origines de la poudre noire et à son utilisation.

84! [CAHIERS DU CERMA - Hors série n° ! 1] DECKER (Michel) - Histoire de l'artillerie de terre française. Paris, Musée de l'Armée, 2005"; in8, 146"pp., broché, couverture imprimée. ! Les tableaux synoptiques ornant l'ouvrage sont remar-

!

Ce cahier de CERMA réalise une contribution essentielle à l'histoire de l'artillerie en appréhendant l'artillerie au XVIIIe par l'intermédiaire d'un des fondeurs de canons le plus célèbre de son époque!: Jean II Maritz, inspecteur général des fontes de l'artillerie de terre et de mer. La technique de fonte alliée à la fameuse machine de sa conception était, à l'époque, révolutionnaire et, même si à l'image de Gribeauval elle connaît de nombreux détracteurs, elles permettront de réaliser un saut technologique majeur sans lequel le système d'artillerie élaboré par Gribeauval n'aurait pu voir le jour.

86! [CAHIERS DU CERMA - n° ! 5] - DELMAS (Sous la dir. du Gal Jean) - 1904-1914. De la guerre pensée à la guerre sur le terrain. Techniques, tactiques, pratiques. Paris, Musée de l'Armée, 2004"; in-8, 287"pp., broché, couverture imprimée. ! Ce Cahier d’études et de recherches du musée de l’Armée n°!5 est la publication des actes du colloque qui s’est déroulé au musée de l’Armée les 30 et 31!mars 2004. L'ensemble forme un ensemble cohérent qui permet de situer l'artillerie dans la perspective de ce qui allait devenir le premier conflit mondial. Outre un excellent article de Dieter Storz sur l'artillerie lourde allemande en 1914, on trouve un article du Lt-colonel Aubagnac, qui reprenant sous une forme claire et synthétique l'analyse publiée dans l'ouvrage du Lt colonel Rimailho (Artillerie de campagne!-!1924) ose, enfin, s'attaquer au dogme que représente le «!75!». Le titre de son exposé est parfaitement choisi!: «!Le canon de 75. Une réussite technique pour une guerre rêvée!?!».

87! [Canon de Campagne de 90 ! mm de Bange] Schußtafel für die französiche 90!mm Kanone mit 9 ! cm Granaten 14! m.Z.W. mit Gr.Z.14 und 9! cm Schrapnels 15 ! m.Z.W. mit Dopp.Z. 92 K.15 und

quables et l'assemblage des notes de Michel Decker permet de couvrir sous une forme claire et très synthétique l'ensemble des domaines se rapportant à l'artillerie. Néanmoins cet ouvrage, au titre prometteur, laisse le lecteur quelque peu sur sa faim lorsqu'on le rapporte au titre et ce d'autant plus que le bombardement de Paris durant la première guerre mondiale par le fameux «!Pariser Kanone ! » prend une place importante. On peut également regretter un certain nombre d'erreurs dans les textes et les légendes des illustrations dont certaines sont toutefois corrigées dans un feuillet d'errata.

85! [CAHIERS DU CERMA - Hors série n° ! 2] MINOST (Lise) - Jean II Maritz (1711-1790). La fabrication des canons au XVIIIe!siècle. Paris, Musée de l'Armée, 2004"; in-8, 287"pp., broché, couverture imprimée.

page 68

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

Ladungen aus R.P.462 oder kz.R.P.108. Berlin, s.e., 1916!; in-12, 16!pp dont plusieurs ajouts de l'époque et des ill. en couleur des projectiles, br. "

Cachet «!Bayr. Ldst Fuss. Art. Batl. I.A.K. 6. Batterie!». Ces tables de tir ont été établies pour des projectiles allemands qui seront utilisés avec les matériels de 90!mm de Bange capturés.

93" CENTRE D'ÉTUDES D'ARTILLERIE - AideMémoire d'artillerie. Paris, Charles-Lavauzelle, 1917!; in-12, 140 avec plusieurs tables dépliantes, br. " Cet aide-mémoire comprend, entre autres, de précieux renseignements sur les propriétés balistiques de l'ensemble des pièces en service dans l'armée française (désignation du matériel, cadence de tir, nature et type des projectiles avec les charges et les fusées correspondantes) suivi d'une description succincte des capacités manœuvrières des différents matériels (nombre de voitures, poids, mode de traction). Les effets des projectiles sur différents objectifs sont mis en parallèle avec la consommation habituellement nécessaire à leur traitement par l'artillerie. Cachets «!EM Réserve Générale d'Artillerie Lourde!-!2e Bureau!» et «!Confidentiel!».

88" [CANONS REVOLVERS système Hotchkiss] CANONS-REVOLVERS, système Hotchkiss et canons à tir rapide de 37 et de!47 millimètres. Nomenclature ! - ! Exercices ! - ! Renseignements divers. Lorient, Imp. de la Marine, 1893!; in-16, 65!pp., tabl. dépliant, br. " Très rare exemplaire du manuel regroupant les pièces légères adoptées par la marine française à la fin du XIXe!: canons-revolvers Hotchkiss de 37 et de 47!mm, canon à tir rapide léger de 37!mm, canon à tir rapide de 47 ! mm (ces deux derniers également du système Hotchkiss). Malgré son format réduit, on y trouve une foule de renseignements souvent précieux sur la manœuvre et l'exercice des pièces, les accessoires et les munitions.

89" CARRÉ D., DESROCHES J.P., GODDIO F. - Le San Diego. Un trésor sous la mer. Paris, Réunion des Musées Nationaux, 1994!; in-4, 379!pp., br. " L'épave du San Diego, galion mythique du XVIe!siècle, recèle entre autres trésors d'importants vestiges en matière d'armement. Outre d'étonnantes balles ramées pour des fusils, on y trouvera une importante collection de pièces d'artillerie qui font l'objet d'une analyse rédigée par M.!Decker. Cette étude réalise une source rare sur les pièces d'artillerie de marine espagnoles du XVIe.

90" CARUANA (Adrian B.) - British artillery ammunition 1780. Bloomfield [Canada], Museum restoration service, 1979!; in-4, 50!pp., br. 91" CARUANA (Adrian B.) - The history of english sea ordnance 1523-1875. Vol. I!: The age of evolution, 1523-1715. Vol. II!: The age of the system, 1715-1815. Rotherfield (U.K.), Jean Boudriot publications, 1994-1997 ! ; in-4, (tome ! I) XVIII, 237!pp., (tome!II) XII, 500!pp., pleine toile verte, jaquette illustrée. " Ouvrages de référence sur l'artillerie de marine de la Grande-Bretagne à l'image du travail réalisé par Jean Boudriot sur l'artillerie de mer française. Ce travail est accompagné d'illustrations de grande qualité.

92" [CATALOGUE DE LA SOCIÉTÉ COCKERILL] - Société Anonyme John COCKERILL. Seraing (Belgique). S.l., Société Cockerill, s.d. (vers 1930)!; Oblong, 58!pp., br. "

Catalogue de produits. Héliogravure en creux.

Bibliographie artillerie & fortifications

94" [CENTRE DE RECHERCHES SUR L'HISTOIRE DU MONDE ATLANTIQUE] - Les armées et la guerre de l'Antiquité à la Seconde Guerre mondiale. Nantes, Presses académiques de l'Ouest - Ouest éditions, 1998!; in-8, 237!pp., cartonnage éditeur. " Cet ouvrage comprend une série d'études portant sur des auteurs tels que Flavius-Josèphe et Tacite d'une part, Folard, Bélidor, Leblond et Guibert d'autre part.

95" CHALLÉAT (Capitaine d'Artillerie J.) - Balistique extérieure & Rédaction des tables de tir. S.l., École d'Application de l'Artillerie et du Génie, 1903-1904!; in-4, 91 & 20!pp., br. "

Cours (lithographie autographique) dispensé par le futur général Challéat.

96" CHALLÉAT (Capitaine d'Artillerie J.) - Projectiles, charges et fusées. S.l., École d'Application de l'Artillerie et du Génie, 1901!; in-4, 127!pp. avec VII tableaux hors-texte, br. 97" CHALLÉAT (Chef d'Escadron d'Artillerie J.) La question de l'obusier léger. Paris - Nancy, Librairie Militaire Berger-Levrault, 1913!; petit in-8, 20!pp., br. 98" CHALLÉAT (Chef d'escadron J.) - Le tir de l'artillerie de campagne allemande d'après la nouvelle instruction de mars!1911. Paris, Nancy, Berger-Levrault, 1911!; petit in-12, 36!pp., 3 fig. in-texte, br. " Certes, le corps du texte nous donne un aperçu des évolutions les plus récentes de la doctrine allemande appliquée à l'artillerie de campagne mais les conclusions sont d'un intérêt tout particulier. L'auteur, bien que lié à un devoir de réserve, ne semble pas partager le dogmatisme en vigueur au sein de l'artillerie de campagne française puisqu'il écrit «!Toutefois, si le nôtre [matériel] conserve ainsi sa supériorité, notamment de se prêter à un fau-

page 69


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

chage étendu contre des objectifs d'infanterie, il serait dangereux de trop nous y fier. Aussi l'artillerie française doit-elle s'efforcer encore plus qu'hier de se perfectionner sous tous les rapports…!». À cette époque, la technique de tir faisant appel au fauchage est mise constamment en exergue alors qu'elle n'est efficace que contre des troupes non abritées. À la même époque et se distinguant notablement de l'artillerie allemande, l'artillerie française ne dispose que d'un nombre très réduit de pièces d'artillerie lourde de campagne, en particulier des obusiers.

99! CHARTRAND (René) - Napoleon's guns 17921815. Field artillery! - ! Heavy and Siege artillery. Oxford, Osprey publishing, 2003"; in-8, (deux vol.) 48, 48"pp., br. ! Les deux volumes ornés de planches en couleur réalisées par Ray Hutchins s'attachent à décrire le système d'artillerie de Gribeauval qui formera l'ossature de l'artillerie du Premier Empire. L'artillerie de campagne et l'artillerie de siège et de place bénéficient chacune d'un volume dédié ce qui est peu courant pour la dernière catégorie. En annexe, on y trouve un intéressant tableau sur les poids et mesures en usage en France entre ! 1668 et!1840.

100! [CHIEF OF FIELD ARTILLERY] - Field artillery. Military fundamentals. 1935 edition. Fort Sill, Oklahoma (U.S.A.), Field artillery school, 1937"; in-8, 392"pp., br. ! Étude succincte, mais bien illustrée, de l'artillerie américaine et de son matériel à la veille du second conflit mondial.

101! [Cie des Forges et Aciéries de la Marine & d'Homécourt] - Artillerie «!St-Chamond!». Règlement de manœuvre du matériel de 155 C Modèle 1915. S.l., Cie des Forges et Aciéries de la Marine & d'Homécourt, 1916 " ; in-12, 118 " pp., XIV fig. dépliantes, cartonnage de l'éditeur, dos muet. ! Ce règlement de manœuvre, outre son intérêt technique, illustre certains aspects de la crise dans laquelle se trouve l'artillerie française à cette époque puisqu‘il est l'œuvre du constructeur et non des services de l'Armée.

102! CLARKE (Dale), DOLF (Illustré par Brian) British artillery 1914-19. Field army artillery. Londres, Osprey, 2004"; in-8, 48"pp., br. ! Description succincte de l'organisation et des matériels d'artillerie en usage dans l'artillerie de campagne anglaise durant le premier conflit mondial.

103! [Comité pour l'histoire de l'armement terrestre (COMHART) - Tome 09] - MAREST (IGA Michel), TAUZIN (ICA Michel) - L'armement de gros calibre. Période 1945-1975. Paris, Centre des Hautes Études de l'Armement - Division Histoire de l'Armement, 2008"; in-4, 241"pp., br. page 70

!

Outre l'artillerie et bien d'autres sujets, il est inclus un important chapitre sur le réarmement des ouvrages de la fortification permanente 1946-1961.

104! [CONFÉRENCES MILITAIRES BELGES 1ère série - n°!12] - Emploi de l'artillerie rayée en campagne. Bruxelles, Librairie Militaire C. Muquardt, s.d. (vers 1871)"; in-16, 42, (6)"pp., br. 105! [CONGREVE William] - CORRÉARD (J.) Histoire des fusées de guerre, ou recueil de tout ce qui a été publié ou écrit sur ce projectile, suivi de la description et de l'emploi des obus à mitraille, dits Shrapnells, et des balles incendiaires. Tome premier. Paris, J. Corréard, éditeur d'ouvrages militaires, 1841"; grand in-8, 288"pp., demi-basane brune, dos à nerfs orné (coll. personnelle E. Turpin). ! Tome premier, incomplet de son atlas, comprenant le «!Traité sur les fusées de guerre, comparées à l'artillerie, dans leur application à la guerre de campagne, aux sièges!», traduction de l'ouvrage de sir W. Congrève, imprimé à Londres en 1827.

106! [COURS D'ARTILLERIE] - GUILLEMEMIN (Capitaine d'artillerie) - Munitions d'artillerie (Officiers-Elèves). S.l., École Militaire de l'artillerie, 1923"; in-4, 355"pp., nombreuses fig. in-texte, demi-toile. ! Lithographie autographique éditée par l'École Militaire de l'Artillerie. Ce cours ne traite que des munitions d'artillerie en service dans les années 1920 et décrit successivement les effets des projectiles, l'organisation des munitions et leur stockage tout en incluant dans ce dernier chapitre un résumé des prescriptions concernant le marquage et le lotissement des projectiles.

107! [COURS D'ARTILLERIE] - WELTER (Capitaine P.) - Instruction pour l'exécution du Lever de Matériel. S.l., École d'Application de l'Artillerie et du Génie, 1895"; in-4, 8"pp. avec V planches horstexte en couleur, br. ! Lithographie autographique de l'époque détaillant le mode de réalisation d'un lever de matériel d'artillerie et illustré de remarquables planches en couleur détaillant l'affût de la pièce de 5 en fer (système Reffye).

108! [COURS D'ARTILLERIE 1896] LACHAUSSÉE (Capitaine d'Artillerie A.) - Projectiles et fusées. S.l., École d'Application de l'Artillerie et du Génie, 1896"; in-4, 157, VI"pp., br. ! Ce cours reprend sous une forme résumée l'excellent ouvrage du Chef d'Escadron E Jouffret publié en 1881 mais, complété par d'autres sources (Rinck, revue d'artillerie, mémorial d'artillerie de marine, etc.), il réalise une bonne synthèse des projectiles et des fusées en usage en 1890.

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

109! [CROISEUR ÉCOLE JEANNE-D'ARC] - Artillerie (texte & planches). Rennes, Imprimeries Oberthur, 1931"; in-4, VIII, 102"pp. [Texte]"; 64 pl. dépliantes [atlas], br. ! Le croiseur-école "Jeanne d'Arc" faisant office d'école

113! DARMANCIER - Matériel de guerre. SaintÉtienne, Société de l'Imprimerie Théolier, 1900"; in4, 39"pp., VIII ill. grand format hors-texte, br. ! Darmancier œuvrait comme ingénieur du service de l'ar-

d'application des enseignes de vaisseau de 2e classe. Ce document, classé confidentiel (exemplaire n°!54) s'appuie sur l'artillerie du bâtiment.

tillerie et des cuirassements de la compagnie des aciéries de la marine à Saint-Chamond. Tiré à part de l'ouvrage de l'Association française pour l'avancement des sciences. XVIe!session, août!1897, congrès de Saint-Étienne.

110! CROWELL (Assistant Secretary of War Benedict) - America's Munitions 1917-1918. Washington, Government Printing Office, 1919"; grand in-8, 592"pp. avec 223"pp. d'ill. hors-texte, pleine toile bleue. ! Rapport rédigé par Benedict Crowel, secrétaire d'état

114! DECKER (Michel) - Les canons de Valmy. Modèles réduits d'étude d'artillerie de la fin du XVIIIe!siècle système Gribeauval. Paris, Hôtel National des Invalides - Musée de l'armée, 1989"; in-4, 64"pp., br. ! Ce petit fascicule précède l'ouvrage de Decker et Leluc

adjoint à la guerre, responsable de la production des armements aux États-Unis durant la première guerre mondiale. On y trouvera dans cet ouvrage un aperçu de l'ensemble des armements produits ainsi que de nombreux détails techniques et illustrations portant sur les armes individuelles, l'artillerie, les chars, les avions, les munitions, etc. Les nombreuses armes produites sous licence (canon de 75!mm, 155!mm GPF, etc.) ne sont nullement ignorées. Une illustration poignante ressort tout particulièrement de cet ouvrage puisqu'elle signe la fin du conflit sous la forme d'un enregistrement des ondes sonores réalisé par une unité d'acquisition par le son de l'armée U.S. une minute avant et après le 11!novembre 1918 à 11!h!00!heures. L'ensemble constitue une source de première main.

111! CULMANN (Cne F.) - Tactique de l'artillerie. Le canon à tir rapide dans la bataille. Paris, Henri Charles-Lavauzelle, s.d. (vers 1908)"; in-8, 548"pp., 1 pl. dépliante, br. ! Dans les années trente, le général Culmann sera considéré comme étant la meilleure référence en matière de doctrine et de tactique d'artillerie mais dès les années 1900, ses ouvrages sont considérés comme des références. Portant essentiellement sur l'utilisation tactique de l'artillerie, ses analyses sont souvent reprises à l'étranger et, tout particulièrement, en Allemagne. Un des traits caractéristiques de cet ouvrage porte sur l'assertion erronée que tout ce qui est visible peut être détruit.

112! CURAMI (Andrea), MASSIGNANI (Alessandro) - L'artigliera italiana nella grande guerra. Vincenza, Gino Rossato editore, 1998 " ; in-4, 222"pp., cartonnage illustré de l'éditeur. ! Important ouvrage sur les pièces d'artillerie italienne durant la première guerre mondiale. Tous les aspects sont abordés!: de l'artillerie de campagne à l'artillerie lourde, les pièces de tranchée, les munitions.

Bibliographie artillerie & fortifications

sur les petits modèles d'artillerie et le complète utilement en mettant l'accent sur le système Gribeauval.

115! DECKER (Michel), LELUC (Sylvie) - Petits modèles d'artillerie. Paris, Musée de l'Armée - Hôtel national des Invalides, 1994"; in-4, 240"pp., demichagrin bleu à coins, dos à nerfs orné. ! Très intéressant répertoire des matériels en service dans l'artillerie de terre française (1550-1914). Ouvrage très richement illustré portant sur la collection des petits modèles d'artillerie du Musée de l'Armée.

116! [DÉFENSE CONTRE AVIONS] - Manuel du Gradé de D.C.A. (Défense contre aéronefs). Paris"Limoges"- Nancy, Lavauzelle & Cie, 1935"; in-8, XXXVI - 1422"pp., nombreuses planches hors-texte dont l'une en couleur, pleine toile brune. 117! DESCY (Cdt Alain) - Livre mémorial 1803-2003. Deux"siècles d'héritage de la Fonderie de Canons de Liège. S.l., A. Descy, 2003"; in-4, 80"pp., br. 118" DESSIRIER (Capitaine d'Artillerie E.) - Cours d'artillerie. Bouches à feu. 4 Leçons professées aux officiers-élèves d'artillerie. S.l., École d'Application de l'Artillerie et du Génie, 1910 ! ; grand in-8, 125!pp, 82 fig. in-texte, br. "

Lithographie autographique h.c.

119! DESSIRIER (Capitaine d'Artillerie E.) - Cours d'artillerie. Service de l'artillerie sur les côtes. S.l., École Militaire de l'Artillerie, 1913 " ; grand in-8, 45"pp., br. ! Lithographie autographique h.c. Contrairement à ce que laisse entendre le titre, cette annexe porte sur le service de l'artillerie à bord des bâtiments de guerre et tout particulièrement sur les notions de tir et de pointage sur des buts fixes et mobiles.

page 71


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

120! DEUSE (D.), PUTTAERT (A.) - Le fort de Lantin 1888 ! - ! 1892. S.l., A.S.B.L. Les amis du Fort de Lantin, s.d. (vers 2005)"; in-4, 88"pp., br. 121! [DEUTSCHE METALLPATRONEN - FABRIK LORENZ] - Die Metallkartusche für Feldgeschütze System Lorenz und das Schlagbolzenschloss für Geschütz mit Keilverschluss System Lorenz. Karlsruhe, Deutsche Metallpatronen-Fabrik Lorenz, 1885"; grand in-8, 21"pp. avec une pl. dépliante et une seconde planche repliée sur toile (930 " x " 565 " mm), toutes deux en couleur, pleine toile ocre. ! La société Lorenz était particulièrement réputée pour ses cartouches métalliques. Cette étude réalisée par la société propose l'utilisation de douilles métalliques conjuguée à celle de la culasse à coin largement utilisées par les matériels allemands. Les planches en couleur, exceptionnelles par leurs dimensions, illustrent parfaitement le propos. Exemplaire de la société éditrice (cachet mauve de la célèbre fabrique de munitions allemande "Deutsche Metallpatronenfabrik").

122! [DEUTSCHEN GESELLSCHAFT FÜR FESTUNGSFORSCHUNG] - BROHL (Elmar) Militärische Bedrohung und bauliche Reaktion. festschrift für Volker Schmidtchen. Marburg, Deutschen Gesellschaft für Festungsforschung e.V., 2000"; in-8, 271"pp., br. 123! [DICTIONNAIRE DE TERMES D'ARTILLERIE] - HODGSON (Edward S.) - Tri-lingual. Artillery dictionnary. Volume"I. English"-"French"-"Italian — En 3 langues. Dictionnaire de termes d'artillerie. Tome"II. Français"-"Italien"-"Anglais — In 3 lingue. Dizionario di termini d'artiglieria. Parte III. Italiano " - " Francese " - " Inglese. Londres, Charles Griffin & Co, 1918"; petit format oblong, 02, 108, 116"pp., pleine percaline rouge (t. I), bleue (t. II) et verte (t. III). 124" [DICTIONNAIRE MILITAIRE] - Nouveau dictionnaire militaire par un comité d'officiers de toutes armes sous la direction d'un officier supérieur. Paris, Librairie Militaire de L. Baudoin, 1891!; in-4, 854!pp. avec 310 fig. in-texte, demimaroquin rouge, dos à nerfs orné. "

Reliure réalisée à l'attention de Mr. de la Mande.

125! [DIRECTION DE L'ARTILLERIE SCHNEIDER & Cie] - Variations successives de l'usine Krupp en matière d'artillerie de campagne à tir rapide. S.l., s.e., s.d. (vers 1901)"; in-4, 5"pp. dactylographiées, br.

page 72

126! DIRECTION DE L'INFANTERIE - Instruction du 20!juin 1919 sur le mortier Stokes de 81!m/m modèle 1918. Paris, Ministère de la Guerre, 1919"; in-12, 70 " pp. " ; X planches dépliantes hors-texte, broché, couverture imprimée. 127! [DIRECTION DES ÉTUDES ET FABRICATION D'ARMEMENT] - Étude et fabrication d'armement. S.l., s.e., s.d. (vers 1957) " ; in-4, 102"pp., br. ! Fascicule rédigé à l'invitation de la Revue Historique des Armées par le Service des Études et Fabrication d'Armement (D.E.F.A.). Les études couvrent l'essentiel des domaines de production des armements (armement d'infanterie, artillerie, artillerie antiaérienne, blindés, missiles, etc.).

128! [DIVISION TECHNIQUE DE L'ARTILLERIE - CONFÉRENCES 1904-1905] - Fabrication des bouches à feu [Capitaine Weil] — Fabrication des projectiles [Capitaine Chulliat]!-!Conférences faites à l'École de Pyrotechnie. S.l., École d'Application de l'Artillerie et du Génie, 1904-1905"; grand in-8, 103, 38, 49"pp., demi-toile noire, dos muet. ! Recueil de notes prises par les Officiers de la Division technique lors les conférences qui leur ont été faites par le Capitaine WEIL, à la Fonderie de Bourges, sur la fabrication des Bouches à feu!: 1re (usinage des canons, fabrication des bouches à feu, des tubes, des frettes, manchons et frettes du 75), 2e (traçage d'un canon, sectionnage des filets, ajustage etc., fabrication de la jaquette du 75, finissage du canon), 3e (Fabrication et montage des pièces accessoires). Relié à la suite, les notes prises lors de la conférence sur la fabrication des projectiles (fabrication des projectiles à l'atelier de construction à Lyon!!Généralités!-!Fabrication des obus allongés d'une seule pièce, par emboutissage, perçage etc. sujet traité de manière extrêmement détaillée). En dernier lieu, on trouve les notes prises lors des conférences faites à l'école de pyrotechnie (munitions et artifices, munitions de 75, munitions pour armes portatives, les obus explosifs et leur chargement, les fusées percutantes, à double effet).

129! DREIER (Franz Adrian) - Winkelmessintrumente. Vom 16. bis zum frühen 19. Jahrhundert. Berlin, Staatliche Museen Preussicher Kulturbesitz, 1979"; in-8, 168"pp., nombreuses ill., cartonnage illustré de l'éditeur. ! Catalogue de l'exposition au Kunstgewerbemuseum de Berlin 1979-1980. Il aborde, entre autres les nombreux instruments de mesure utilisés dans l'artillerie et par les ingénieurs militaires pour le tracé des fortifications.

130! DUFFY (Christopher) - Siege Warfare!: Fortress in the Early Modern World 1494-1660. New-York,

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

Barnes & Nobles books, 1985!; in-4, 290!pp., cartonnage de l'éditeur, jaquette illustrée. !

Édition originale d'un ouvrage de qualité.

131" DUPONT (Capitaine) - Organisation des matériels d'artillerie. Poitiers, École militaire d'artillerie, 1928!; in-4, 170!pp., br. " Ce cours, illustré de nombreuses figures in-texte, décrit tout d'abord les bouches à feu et les affûts avant d'aborder des matériels plus spécifiques tels que l'artillerie de tranchée, antiaérienne, l'ALVF, etc. Il réalise une bonne synthèse des évolutions techniques de l'artillerie entre les deux conflits mondiaux.

132" DURASSIER (Édouard) - Aide-mémoire de l'officier de marine. Paris, Librairie militaire de L. Baudoin et Cie, 1889!; in-12, 581!pp., pleine toile verte de l'éditeur. " Cette publication avait pour ambition de doter la marine d'un manuel permettant de retrouver rapidement toutes les informations sur l'état des puissances maritimes tant sur le plan des personnels que des matériels. On y trouve également une liste des commandements à la mer et le tableau d'avancement de la marine française. La défense des côtes fait également l'objet d'un développement important avec une description succincte des défenses de chaque place maritime importante dans le monde. Cette publication fera l'objet d'une édition revue et corrigée annuellement [1888-1903] et l'on relève son antériorité par rapport au célèbre ouvrage du Cdt de Balincourt "Les flottes de combat" dont la première édition remonte à 1897.

133" DURASSIER (Édouard), VALENTINO (Charles) - Aide-mémoire de l'officier de marine 1896. Paris, Henri Charles Lavauzelle, 1896 ! ; in-12, 819!pp., pleine toile verte de l'éditeur. " Cette publication a été reprise par Charles Valentino

135" [ÉCOLE D'APPLICATION DE L'ARTILLERIE] - BERANGER (Chef d'escadron) - Cours d'artillerie * V * Munitions. Idar-Oberstein, École d'Application de l'Artillerie, 1948!; in-4, 108!pp., br. 136" [École d'Application des Ingénieurs de l'Artillerie Navale] - CRÉMIEUX (Ingénieur principal d'artillerie navale) - Cours sur l'Organisation des Projectiles de la Marine. Planches. 1910-1912. S.l., s.e., 1912!; in-4, env. 62!pp., nombreuses ill., br. " Nombreux clichés illustrant, entre autres, les expériences de tirs réalisées, en 1908, contre la coque du cuirassé Iéna. Mis en chantier à Brest, en 1897, le cuirassé Iéna est victime, le 12"mars 1907 d'une terrible explosion qui fit 117 morts et 33 blessés. Rayé de l'escadre, l'Iéna est désarmé le 3"juillet 1907. Entre 1908-1909, il est transformé en but de tir pour des expérimentations. La coque de l'Iéna sert à des expériences de tir avec des obus explosifs qui permettent en particulier le réglage des fusées pour obtenir l'explosion à l'intérieur du navire après avoir percé la cuirasse. Cachet «"Artillerie Navale"-"École d'Application " ». Mention « " Secret " », exemplaire n°"21.

137" ÉCOLE DE CANONNAGE (1ère Escadre - Division d'instruction) - Cours de Matériel d'artillerie. Brevet supérieur du canonnier. Toulon, Imp. de la division d'Instruction, 1935!; in-4, 374!pp (pagination cont. sur deux vol.) & 113 planches dépliantes, br. 138" ÉCOLE MILITAIRE DE L'ARTILLERIE Canon de 65 de montagne. S.l., École Militaire de l'Artillerie, 1915!; petit in-4, XII pl. dépliantes en couleur montées sur onglets, br.

après le décès de Durassier. En quelques années, le volume a considérablement augmenté et témoigne des changements importants dans la structure des principales flottes de combat.

139" ÉCOLE MILITAIRE DE L'ARTILLERIE Caractéristiques des matériels d'artillerie en service. Décembre"1915. S.l., École Militaire de l'Artillerie, 1915!; in-4, 133!pp., Feuillets placés dans une chemise lithographiée de l'époque.

134" DUTRÔNE (Sous la direction de Christophe) L'artillerie allemande 1914-1918. Paris, Hors-série Batailles n°!4, 2005!; in-4, 82!pp., br. " Ce numéro hors-série de la revue Batailles permet de

140" ÉCOLE MILITAIRE DE L'ARTILLERIE Dispersion du tir. Avril"1916. S.l., École Militaire de l'Artillerie, 1916!; in-4, 48!pp., Feuillets placés dans une chemise lithographiée de l'époque.

présenter sous une forme avenante mettant en avant un très beau choix d'illustrations, pour l'essentiel, originales. Il s'agit d'un travail d'une grande qualité au regard de la paucité des publications françaises voire étrangères dans ce domaine. Inévitablement, quelques erreurs se sont glissées ici ou là (dont la classique confusion entre le matériel de 120 et de 155"mm de Bange) sans toutefois nuire aux qualités de l'ensemble.

141" ÉCOLE MILITAIRE DE L'ARTILLERIE Étude du terrain et des cartes. Février"1916. S.l., École Militaire de l'Artillerie, 1916 ! ; in-4, 36, 16!pp. avec deux cartes hors-texte, Feuillets placés dans une chemise lithographiée de l'époque.

Bibliographie artillerie & fortifications

142" ÉCOLE MILITAIRE DE L'ARTILLERIE Instruments d'optique. Décembre"1915. S.l., École Militaire de l'Artillerie, 1915 ! ; in-4, 62 ! pp.,

page 73


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

Feuillets placés dans une chemise lithographiée de l'époque. 143! ÉCOLE MILITAIRE DE L'ARTILLERIE Instruments d'optique. S.l., École militaire de l'artillerie, 1916"; in-4, 48"pp., feuillets libres. ! Lithographie autographique illustrant les instruments de pointage optiques en usage dans l'artillerie.

144! ÉCOLE MILITAIRE DE L'ARTILLERIE - Tir contre avions avec le 75. Méthode expérimentée dans la Xe Armée. S.l., s.e., 1916" ; in-4, 10" pp., feuillets libres. 145! [ÉCOLE MILITAIRE DE L'ARTILLERIE] - Effets des projectiles de l'artillerie. S.l., École militaire de l'artillerie, 1917"; in-4, 40"pp., br. 146! [ÉCOLE NAVALE - Deuxième année d'études (1909-1910)] - BLOT (Cours du Lt de Vaisseau) Artillerie. S.l., École Navale, 1910 " ; in-4, 312, (8)"pp., br. ! Lithographie autographique d'un cours portant sur l'artillerie embarquée donné peu de temps avant le premier conflit mondial. Simple sans être simpliste, l'auteur met à la portée toutes les composantes de l'artillerie navale.

147! ÉCOLE POLYTECHNIQUE (Instruction Militaire. 1ère et 2e division) - Cours d'artillerie (2e division). 1ère partie. Différentes catégories de Matériel"-"Organisation des bouches à feu"-"Généralités sur les affûts"-"Poudres et explosifs"-"Projectiles"-"Fusées"-"Effets des projectiles"-"Généralités sur le tir. Généralités sur les appareils de pointage. 4 Leçons. Cours d'artillerie (1ère division). Emploi de l'artillerie au combat " - " Conférence sur le camouflage. S.l., École polytechnique, 1918-1920 " ; in-4, 138, 12, 51, 34"pp., fascicule n.r. !

Sont annexés aux cours " : Généralités sur les explosifs chimiques et un questionnaire sur le cours d'artillerie.

148! [ÉCOLE SPÉCIALE IMPÉRIALE MILITAIRE] - Programme des Cours de la 2e année d'études. Première division 1856-1857. S.l., École Spéciale Impériale Militaire, 1857 " ; in-8, 54 " pp., 88"pp. et VIII pl. h.-t., 181"pp, 14"pp. et XXIV pl. dépliantes h.-t., 52"pp. et I pl. h.-t., 211"pp. et VII pl. h.-t., 56"pp., demi-chagrin bordeaux. ! Cette première partie des cours reprend le programme classiquement enseigné à cette époque " : topographie, fortifications, artillerie avec un cours élémentaire de balistique par Isidore Didion (imprimé, 1855). Reliure de l'époque comprenant le nom de l'élève « " E. " Chenu 7941"». L'intérêt majeur de cet ouvrage au contenu général réside dans les mentions qui sont faites à propos du canon-obusier Mle 1853 et du canon-obusier de 12 léger page 74

par leur caractère relativement éphémère puisque viendra se substituer à eux le système du général La Hitte (Mle 1859) comprenant des tubes rayés.

149! [ECRA 2001] - AFERHM 2001. Troisième millénaire. S.l., European Cartridge Research Association - AFERHM, 2001"; in-4, 76"pp., br. ! Recueil d'articles publiés au sein d'un numéro spécial édité par l'Association Française d'Étude et de Recherche Historique sur les Munitions (AFERHM). On y trouve, entre autres, une petite étude sur le canon de 5 de Reffye et ses munitions.

150! EGG E., JOBÉ J., LACHOUQUE H., CLEATOR PH.-E., REICHEL D. - Canons. Histoire illustrée de l'artillerie. Lausanne, Édita, 1971"; grand in-4, 216"pp., pleine toile rouge, jaquette illustrée. ! Fort volume, richement illustré, souvent cité en référence. La période couvrant les débuts de l'artillerie jusqu'à celle du Premier Empire est fort bien décrite et parfaitement illustrée. Par contre les périodes suivantes, durant lesquelles l'artillerie moderne se constitue, sont traitées d'une manière relativement superficielle.

151! EHRET (Thierry) - Belfort sous la menace de l'artillerie allemande, 1916-1945. Extrait du bulletin de la Société belfortaine d'émulation n° " 92 / 2001. Belfort, Société belfortaine d'émulation, 2001"; in-4, 48"pp., br. 152! EHRET (Thierry), MANSUY (Eric) - Un artilleur en Haute-Alsace. Altkirch, Société d'Histoire du Sundgau, 2003"; in-8, 322"pp., br. 153! [ENGAGEMENT VOLONTAIRE - STRASBOURG 1792] - Engagement volontaire du Sr. Cordonnier au sein du régiment d'artillerie n°"5 de la Place de Strasbourg en mars " 1792. S.l., s.e., 1792"; in-folio, 2"pp., feuillet replié. ! Engagement volontaire durant la période révolutionnaire au sein du régiment d'artillerie pour une durée de quatre ans. Ce document nous renseigne sur les conditions financières et morales d'un tel engagement. Outre le contrat, on y trouve le signalement de la recrue, un certificat d'aptitude délivré par le chirurgien du régiment et une attestation des officiers municipaux de la ville de Strasbourg. On relève encore sur ce document un petit cachet fleurdelisé.

154! [FABRICATION DES CANONS] - DIDEROT D'ALEMBERT - Recueil de planche sur les sciences, les arts libéraux et les arts méchaniques avec leur explication. Fabrication des canons. Paris, Bibliothèque de l'Image, 2002"; in-4, 96"pp., nombreuses pl. in-texte, br.

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

!

Réédition des fameuses planches de l'Encyclopédie représentant un document important sur le système d'artillerie de Vallière (Ordonnance de 1732). Bien que reprises dans de nombreux ouvrages ces planches sont d'excellente facture.

155! FAUCHERRE (Nicolas) - Places fortes. Bastion du pouvoir. Paris, Rempart – Desclée de Brouwer, 1991"; in-8, 115"pp., cartonnage éditeur. 156! FAVÉ (L.) - Histoire et tactique des trois armes, et plus particulièrement de l'artillerie de campagne (Texte & Atlas). Paris, Bachelier, 1845"; 2 vol. in-8, XX, 455"pp. pour le vol. de texte"; 49 pl. h.-t. pour l'atlas dont 1 bis (la planche n°"39 comporte une partie mobile) chacune accompagnée d'un feuillet dépliant d'explication., demi-veau brun blond, dos à nerfs ornés, étiquettes de titre et de tomaison en maroquin ver. ! Cet ouvrage, publié la même année dans le mémorial de l’artillerie à l’occasion d’une question soumise à un concours dont il fut le lauréat, doit être considéré comme fondamental pour comprendre les évolutions de l’artillerie au fil du temps. Ne souhaitant pas isoler l’artillerie des autres armes, l’auteur intègre, à juste titre, nombre de considérations tactiques. Le sommaire en donne une parfaite illustration!: [1] Histoire et tactique depuis l’invention de la poudre jusqu’à la mort de Henri IV — depuis la mort de Henri IV jusqu’au système Vallière — depuis le système Vallière jusqu’au système Gribeauval — système de Gribeauval — Guerres de la Révolution — Guerres de l’Empire — changements effectués dans l’artillerie depuis la fin des guerres de l’Empire. [2] Essai sur la tactique des trois armés!?!: les trois armes — emploi de l’artillerie relativement au terrain — artillerie avec infanterie — artillerie avec cavalerie — artillerie avec infanterie et cavalerie — artillerie seule — artillerie dans la défense et dans l’attaque de la fortification de campagne — artillerie dans les batailles — avenir de l’artillerie. [3] Introduction de l’artillerie à cheval dans l’armée française — mémoires du Général Lafayette — Tirailleurs — notice historique sur l’organisation divisionnaire et sur la répartition de l’artillerie dans les armées — sur l’emploi des obusiers — sur les manœuvres et les évolutions des batteries — sur l’organisation du personnel de l’artillerie. L’ensemble est accompagné du très rare atlas qui associé à chaque planche un descriptif complet.

157! FERBER (Trad. lieutenant d'artillerie Jules) Instruction de tir pour l'artillerie de campagne allemande. Projet du 22 ! mai 1893 modifié par les feuilles rectificatives parues au 1er!décembre 1898 et relatives au Matériel mod.!1896. Paris - Nancy, Librairie militaire Berger-Levrault et Cie, 1899"; in12, 177"pp. avec plusieurs pl. dépliantes, br.

Bibliographie artillerie & fortifications

!

Ce document, d'origine allemande, décrit en détail les techniques de tir adoptées par l'armée allemande lors de l'introduction des matériels à tir rapide. D'après ce document, il apparaît que la doctrine diffère notablement de celle en vigueur en France à la même époque ne serait-ce qu'en raison des moindres performances du matériel et de l'intégration précoce de l'obusier et des pièces d'artillerie lourde dans la manœuvre.

158! FERRARD (Stéphane) - Les matériels de l'armée de terre française 1940. Tome!2. Paris, Lavauzelle, 1984"; in-4, 145"pp., skivertex vert. ! L'artillerie lourde de campagne de la période 1870-1940 est bien représentée ainsi que l'artillerie de tranchée et l'artillerie lourde sur voie ferrée.

159! [FESTUNG KOBLENZ] - Neue Forschungen zur Festung Koblenz und Ehrenbreitenstein. Band 1. Regensburg, Schnell und Steiner Verlag, 2005"; in8, 178"pp., br. "

Seconde édition revue, corrigée et augmentée.

160! FINK (Urban) - Solothurner Artillerie. Ein Beitrag zur Schweizer Wehrgeschichte. Derendingen, Haegger AG, 1997"; in-8, 304"pp., cartonnage éditeur. 161! FLEISCHER (Wolfgang) - Heeresversuchsstelle Kummersdorf Band I"-"Maus, Tiger, Panther, Luchs und Raketen bei der Erprobung. Stuttgart, Motorbuch Verlag, s.d. (vers 1997)"; in-4, 200"pp., cartonnage de l'éditeur. 162! FLEISCHER (Wolfgang) - Heeresversuchsstelle Kummersdorf Band II!-!Augenzeugenberichte, Fotografien und Akten. Stuttgart, Motorbuch Verlag, s.d. (vers 1997)"; in-4, 160"pp., cartonnage de l'éditeur. 163! FONTAINE (Réd. Olivier), FERROL (Sous la direction de Sylvie) - Mémoires océanes. Patrimoines maritimes de l'île de la Réunion. SaintDenis, Confrérie des gens de la mer - Inventaire général, 2005"; in-4, 48"pp., br. "

Envoi autographe de l'auteur.

164! [FORTIFICATION DE CAMPAGNE, PROTECTION DE L'ARTILLERIE 1914-1918] Fortification de campagne!-!Protection de l'artillerie!-!Fortification permanente. S.l., S.d., 1917"; in8, 119 " pp., 5 " pp. et XI pl. dépliantes hors-texte, 20"pp. et II pl. hors-texte, pleine toile bleue. ! Cours de fortification de campagne établi en conformité avec l'Instruction du 21!décembre 1915 sur les travaux de campagne. Outre le corps du texte, elle contient d'importantes annexes complètent ce cours dont les dalles-éclateurs en béton de ciment armé, les organes cuirassés dont

page 75


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

il est fait usage dans la phase actuelle de la guerre, etc. Des feuilles additives ont été ajoutées, tenant compte de l'instruction sur l'organisation du terrain du 22 ! août 1917 qui remplace l'instruction de 1915.

165! [FORTIFICATIONS] - Séré de Rivières. Association Vauban. Actes du colloque. Épinal, 14-15!au 15 ! septembre ! 1995. Paris, Association Vauban, 1999"; in-8, 398"pp., cartonnage de l'éditeur illustré. ! Description de la vie et de l'œuvre du général Séré de Rivière auteur du système de fortification français de la fin du XIXe. Le colloque aborde en outre les fortifications étrangères de la même époque ainsi d’un bref historique de l'évolution de l'artillerie de!1871 à!1914.

166! [FORTIFICATIONS - ARTILLERIE] - Fortifications & patrimoine. Année 2000. Paris, Association le Mur, 2001"; in-4, 240"pp., br. ! Outre de nombreux articles sur les fortifications modernes ainsi qu'un article sur le canon de 120 ! mm Long Mle!1878, on y trouve une remarquable étude sur le matériel de 75 de casemate Mle!1929.

167! [FORTIFICATIONS - ARTILLERIE] - Fortifications & patrimoine. Année 2001. Paris, Association le Mur, 2002"; in-4, 308"pp., br. ! Exemplaire h.c est réservé aux seuls membres de l'association encore inscrits à l'association Le Mur dont a dissolution a été prononcée en 2002. De très belle facture, cette publication aborde de nombreux aspects de l'architecture militaire de la fin du XIXe et du XXe!siècle. L'artillerie n'est pas négligée puisque l'on découvre des photographies de nombreuses pièces françaises de la fin du XIXe dans un article sur la défense des côtes à Madagascar ainsi qu'un remarquable article sur la batterie Toulbroch (Brest) et les mortiers de 30!cm Mle!1883, 1883-T93.

168! [FORTIFICATIONS AUTRICHIENNES 18781880] - Constructions-Details der Kriegs-Baukunst. band!I und II. S.l., Lith. im k.k.t.u.a. Militär-Comité, 1878-1880 " ; in-folio, env. " 58 " x " 48 " cm, (4) (4)"pp., 182 planches lithographiées dont certaines en couleur et-ou doubles, Etui orné de l'éditeur. ! Exceptionnelle collection de planches lithographiées portant sur les fortifications autrichiennes du dernier quart du XIXe. Les thèmes suivants y sont traités ! : « ! Maurer- und Steinmetz-Arbeiten ! ; 2. Zimmermanns-, Tischler-, Schlosser- u. Maschinisten-Arbeiten sowie Eisen-Panzer-Konstruktionen, Detail-Anordnungen u. Projekte permanenter Werke u. Batterien.!». Une place importante est consacrée aux blindages et coupoles cuirassées produites par la société Gruson avec des illustrations d'une qualité impressionnante. L'ensemble est complété par un inventaire complet fourni sous la forme d'illustrations des pièces d'artillerie en service dans l'artillerie de campagne et l'artillerie à pied autrichiennes.

page 76

169! FRANÇOIS (Colonel Guy) - Histoire de l'artillerie lourde sur voie ferrée française de 1919!à 1945. Paris, Histoire et fortifications magazine, 2000"; in4, 80"pp., br. 170! FRANÇOIS (Colonel Guy) - Histoire de l'artillerie lourde sur voie ferrée française de!1886 à!1918. Paris, Histoire et fortifications magazine, 2001"; in4, 80"pp., br. ! Excellente série d'ouvrages témoignant d'un travail de recherche considérable et accompagné d'une riche iconographie.

171! FRANÇOIS (Général (2s) Guy) - Eisenbahnartillerie. Histoire de l'artillerie lourde sur voie ferrée allemande des origines à 1945. Paris, Histoire et fortifications magazine, 2006"; in-4, 96"pp., br. ! Excellente série d'ouvrages témoignant d'un travail de recherche considérable et accompagné d'une riche iconographie.

172! FRICKE (Hans-Dierk) - Geschichte der Kriegsraketen und der Raketenartillerie im 19. Jahrhundert. Bonn, Bernard & Graefe Verlag, 2001"; in-4, 480"pp., cartonnage de l'éditeur. ! Exceptionnel ouvrage sur un sujet difficile, il traite d'une manière exhaustive le développement et la mise en œuvre des fusées d'artillerie dans les différents pays européens au XIXe!siècle. Ces fusées sont plus généralement connues sous le nom de fusée de Congrève. Les aspects terrestres et maritimes sont abordés. Il s'agit probablement de l'ouvrage «!définitif!» sur le sujet.

173! FROBENIUS (Sous la dir. de H.), WILLE, VON ZEPPELIN, VON NIESEN, ARNDT - MilitärLexikon. Handwörterbuch der Militärwissenschaften. Berlin, Verlag von Martin Oldenburg, 1901"; in-4, 911, 100"pp., 513 ill. in-texte, 5 cartes dépliantes et 1 tableau hors-texte, demi-chagrin à coins bordeaux, dos orné. ! La genèse de cet important dictionnaire mérite quelques commentaires. Les droits du fameux dictionnaire de Scheibert paru sous le titre de « ! Illustriertes MilitärLexikon für die k. und k. österreichisch-ungarische und deutsche Armee!» [1897] ont été rachetés par la maison d'édition Martin Oldenbourg qui, ne désirant pas réaliser une simple réédition, demande à Frobenius de réaliser une refonte complète de l'ouvrage tout en s'appuyant sur les fonds disponibles (textes et illustrations). Le précédant collectif d'auteurs (Wille et v. Zeppelin) ayant été conservé, l'ouvrage a connu quelques critiques de la part de la presse spécialisée de l'époque qui lui reprochait de fortes similitudes avec l'édition antérieure. Cela ne semble cependant pas être le cas si on se donne la peine de comparer les deux exemplaires avec attention!: le nombre d'entrées a été significativement augmenté, de nombreu-

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

ses entrées ont été corrigées ou mises à jour, le volume de l'ouvrage croît de plus d'une centaine de pages et seules les illustrations sont souvent identiques. en tout état de cause, c'est un instrument de travail parfaitement complémentaire et souvent essentiel pour le chercheur qui s'intéresse à l'histoire militaire et à la technologie de la fin du XIXe!siècle.

conflit mondial, les services de rédaction des revues sont affectés à d'autres tâches, le Mémorial de l'artillerie française renaît en 1922 [1922-1949], il sera rebaptisé en 1950 Mémorial de l'artillerie française, sciences et techniques de l'armement [1950-1970] et, à partir de 1971, il s'intitule Sciences et techniques de l'armement, mémorial de l'artillerie française.

174! [FUNDAMENTALS OF ARTILLERY] - WAR DEPARTMENT - TM9-2305. Fundamentals of artillery. S.l., War Department, 1947"; in-8, 274"pp., br. ! L'ouvrage expose les éléments de construction et d'utili-

178! GANDER (Terry), CHAMBERLAIN (Peter) Enzyklopädie deutscher Wa f f e n 1939-1945!-!Handwaffen!-!Artillerie!-!Beutewaffen! -!Sonderwaffen. Stuttgart, Motorbuch Verlag, 2006"; in-4, 370"pp., cartonnage de l'éditeur.

sation des pièces d'artillerie des années 1940. Les munitions font l'objet d'un chapitre distinct. Cet ouvrage est particulièrement utile sur un plan lexicologique.

179! GASCOUIN (Général) - L'évolution de l'Artillerie durant la guerre. Paris, Flammarion, 1921"; in-12, 287"pp., br. ! L'ouvrage du général Gascouin, au demeurant peu cou-

175! GAFFAREL (Paul) - Le général de Gassendi. Dijon, Mémoires de la société Bourguignonne de géographie et d'histoire, 1903"; in-8, 72"pp., br. "

Le général Gassendi, chargé de la direction de l'artillerie durant l'Empire, a été l'auteur d'un aide-mémoire souvent réédité durant les guerres de la Révolution et de l'Empire. Il a joué à titre un rôle déterminant dans les succès de l'artillerie française.

176! GAGES (Capitaine d'artillerie) - Fabrication des substances explosives, munitions et artifices. S.l., École d'Application de l'Artillerie et du Génie, 1896"; petit in-4, 85"pp., br. "

rant, est précieux pour celui qui s'intéresse à l'évolution de l'artillerie française durant le premier conflit mondial. Éminemment critique, d'ailleurs sur la demande du hautcommandement français de l'époque, vis-à-vis des doctrines, des principes et de l'organisation de l'artillerie française. Il réalise une analyse détaillée, tout en restant emprunte de pragmatisme, du système d'artillerie mis en œuvre durant cette période.

Cet appendice au cours de sciences appliquées aux arts militaires est divisé en plusieurs chapitres. Les uns traitent des différents types de poudres et des explosifs dont, la très récente poudre sans fumée. D'autres portent sur les munitions d'artillerie en usage à cette époque!: obus à balles de 80!mm Mle!1895, boîtes à mitraille de 80 et 90!mm Mle!1880-1894, le tir à blanc (détail des charges pour les canons du système de Bange, le canon de 12-culasse, le canon-revolver, les canons de 5,7 ! cm et de 138!mm). On y trouve encore un chapitre sur la cartouche à balle pour revolver Mle 1892 avec le détail des étapes de fabrication.

177! GALLOIS (Georges) - Le cent cinquantenaire du Mémorial de l'Artillerie. Paris, Imprimerie Nationale, 1975"; in-8, 26"pp., br. ! Extrait de la revue Sciences et techniques de l'armement, Mémorial de l'artillerie française (1er fascicule, 1975). L'ingénieur principal Gallois retrace l'historique des différentes revues qui accompagnèrent l'artillerie française depuis 1824!: Mémorial de l'artillerie [1824-1867] auquel succédera en 1872 la Revue d'artillerie!; Mémorial de l'artillerie de la marine [1862-1868] qui renaîtra en 1873 [1873-1906]!; Le Mémorial de l'artillerie navale [1907-1915] succède au mémorial précédent en se cantonnant à des sujets purement techniques depuis que l'artillerie de Marine passée sous l'égide de la guerre a pris le nom d'artillerie coloniale. Si durant le premier Bibliographie artillerie & fortifications

180! GENERAL-INSPEKTION DES MILITÄRERZIEHUNGS- UND BILDUNGSWESENS Leitfaden für den Unterricht in der Waffenlehre auf den Königlischen Kriegsschulen. Berlin, Ernst Siegfried Mittler und Sohn, 1910"; in-8, 147"pp., 152 ill. in-texte et 14 pl. hors-texte dont 3 lithographies, demi-percaline bordeaux, dos muet. "

13e édition.

181! GIRODET (Capitaine Christophe), BADUFLEDOUCHEZ (Aspirant Grégoire) - Douai ville d'artillerie 1669-1999. Douai, 58° Régiment d'Artillerie, 1999"; in-4, 163"pp., br. ! Il présente les fondements des traditions de l'artillerie à Douai avec la fonderie de canons, l'École Royale d'Artillerie et l'Arsenal de la IIIe!République avec ses différents régiments d'artillerie.

182! GOETZ (Dorothea) - Die Anfänge der Artillerie. Berlin, Militärverlag der DDR, 1985"; in-4, 100"pp., nombreuses illustrations en couleur, cartonnage de l'éditeur. ! Excellente étude de l'artillerie primitive s'appuyant sur nombre de documents originaux souvent peu connus. Les illustrations proposées par Karin Gebauer illustrent remarquablement l'ouvrage.

183! GOODING (S. James) - An introduction to British Artillery in North America [Historical Arms Series

page 77


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

N°!4]. Ottawa, Museum restoration Service, 1972!; in-8, 54!pp., br. "

Ce fascicule décrit d'une manière aussi claire que concise le système d'artillerie anglais du XVIIIe à la première moitié du XIXe!siècle. Complété par une excellente iconographie, il n'a rien à envier à des ouvrages plus volumineux.

184" GOUAZÉ (Cours Armement de l'E.S.A.M., Capitaine) - La pièce d'artillerie à travers les âges. S.l., s.e., s.d. ! ; in-4, 7, 5, 16,16, 22, 13 ! pp, 4 f.f.n.ch., jaquette illustrée. 185" [GRAND MAÎTRE DE L'ARTILLERIE] HUMIÈRES (Maréchal duc de) - Commission affectant au service de la Place d'Ypres Ferrand du Cossay. S.l., s.e., 1692!; in-4, 2!pp., feuillet replié. " Commission affectant au service de l'artillerie de la Place d'Ypres le Sr. Ferrand du Cossay. Autographe et cachet aux armes du Maréchal Duc de Humières [16321694], grand maître de l'artillerie de France (1685), et contresigné par le secrétaire général de l'artillerie.

186" GRAND QUARTIER GÉNÉRAL (3° Bureau) Manuel du chef de section d'infanterie. Édition de janvier!1918. Paris, Imprimerie Nationale, 1918!; in-12, 512!pp., br. " Excellent ouvrage, très documenté sur les armes et tactiques de la fin du premier conflit mondial. Là encore apparaissent des matériels de l'artillerie de tranchée pas ou peu connus (mortier rayé Jouhandeau-Delandres, bombarde D.R., etc.).

187" GRAND QUARTIER GÉNÉRAL DES ARMÉES DU NORD ET DU NORD EST (2e Bureau et Artillerie [D.G.I.A.]) - Les munitions de guerre de l'artillerie à pied (Die Kriegsmunition der Fussartillerie). S.l., Ministère de la Guerre, 1917!; in-8, 89!pp., br. " Traduction d'un document allemand, classé secret par l'armée française. Il comprend la description de 153 projectiles de tous calibres ainsi qu'une description des marquages colorés et à froids figurant sur les projectiles d'artillerie.

188" GRAND QUARTIER GÉNÉRAL DES ARMÉES DU NORD ET DU NORD-EST (2e Bureau) - Étude faite par la 1ère Armée sur les abris bétonnés allemands dans les Flandres et les effets du tir de l'artillerie sur ces abris. «!Secret!». S.l., G.Q.G. des Armées du Nord et du Nord-Est, 1917!; in-4, 11!pp., XXV planches photographiques, br. 189" GUDDAT (Martin) - Kanoniere, Bombardiere, Pontoniere. Die Artillerie Friedrichs des Grossen. Hamburg, Nikol Verlag, 1996!; in-8, 102!pp., nom-

page 78

breuses ill. in-texte, cartonnage éditeur et jaquette illustrée. "

Ouvrage sur l'artillerie prussienne au XVIII° ! siècle. Quelques précisions sur les projectiles dont ceux de l’armée française (utilisation des boulets chaînés ou ramés dans l’artillerie de terre).

190" GUDMUNDSSON (Bruce L.) - On artillery. Westport (U.S.A.), Praeger, 1993! ; in-8, 176 ! pp., pleine toile rouge. " L'auteur réalise une analyse de l'évolution de l'artillerie de campagne et de son impact sur les conflits majeurs du XXe!siècle. De nombreuses sources imprimées sont utilisées, notamment, d'origine française et allemande.

191" [GUERRE DE CRIMÉE - SIEGE DE SÉBASTOPOL] - [AUGER (Charles)] - Guerre d'Orient. Siège de Sébastopol. Historique du service de l'artillerie (1851-1856). Atlas et texte. Paris - Strasbourg, Veuve Berger-Levrault et fils, 1856!; in-folio oblong, 147 planches in-folio, 681!pp (vol. 2)!pp., demi-percaline, dos muet. " Rare atlas décrivant de manière détaillée chacune des positions occupées par l'artillerie française durant le siège de Sébastopol. Il rend compte de la manière dont les positions ont été aménagées, de leurs qualités et de Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

leur défaut. On y trouve par ailleurs une description de l'évolution de l'ensemble du parc d'artillerie français lors de ce qui sera l'un des derniers sièges en règle.

192! [GUERRES DE LA RÉVOLUTION ET DE L'EMPIRE] - Précis des évènements militaires n°!I!-!VI ou Essai historique sur la guerre présente. Volume ! I. Renfermant les évènemens les plus remarquables depuis la reprise des hostilités au mois de Mars jusques au mois de septembre!1799. Hambourg, Fr. Perthes, 1799"; in-8, 478, 119"pp. avec V planches dépliantes h.-t., demi-veau brun. ! Principalement dédié à la description des opérations militaires, on trouve, parmi une série de notes, une histoire de l'artillerie à cheval accompagné des ponts, fondamentaux se rapportant aux délibérations de la commission réunie en 1792 par Duportail. [p.!206-212]. Cartes de la Suisse, de la Hollande, de l'Italie supérieure, de l'Allemagne entre Rhin et Danube (incluant Strasbourg), plan de Mantoue.

193! GUILLET (Léon) - Recherches sur différents points de la fabrication des obus. S.l., s.e., 1917"; in-4, 6"pp., 126 fig. et ill. in-texte, 14 grandes planches dépliantes hors-texte, demi-chagrin vert, dos muet. ! L'auteur analyse les principaux modes de fabrication des obus de 75 et de 120!mm!: pastilles des obus, phases d'emboutissage, poinçons de perçage, structure métal… Léon Guillet était un spécialiste en métallographie de cette époque. Cet Ouvrage, publié en 1917 à propos de recherches effectuées entre!1915 et!1916, est resté secret jusqu'à la fin des hostilités.

194! HABEGGER (Oberst Henri) - Artillerie-Schiessausbildungsgeräte. Vom Baranoff-Apparat zu Artillerie-Simulator 77. Zürich, Feuerwercker-Gesellschaft, 2005"; in-4, 62"pp., br. ! Les simulateurs d'artillerie n'ont jamais fait l'objet d'une publication alors qu'ils jouent un rôle important dans l'instruction. Ce travail comble un manque important dans ce domaine même si cela se restreint à l'artillerie suisse. Exemplaire avec envoi de l'auteur.

195! HABEGGER (Oberst Henri) - Geschütze der Schweizer Artillerie. Teil Gezogene Geschütze mit Rohrrücklauf (1900 bis 2000). Zürich, Feuerwercker-Gesellschaft, 2007"; in-4, 94"pp., br. ! Témoin d'un très important travail de recherche, cet ouvrage vient utilement compléter et surtout corriger les publications du Dietikon Verlag (Bewaffnung und Ausrüstung der schweizer Armee seit 1817). Envoi autographe de l'auteur.

196! HARRAND (Georges) - Chargez les mulets. Un artilleur de montagne dans la Grande Guerre.

Bibliographie artillerie & fortifications

Neuf-Brisach, Dialogues Transvosgiens, 2006"; in4, 160"pp., br. !

Cet ouvrage se caractérise par la très grande qualité de l'iconographie associée à des textes d'une lecture agréable. Sans aucun caractère rédhibitoire, on peut toutefois signaler quelques rares erreurs dans l'identification de pièces d'artillerie figurant sur certains clichés (à l'exemple de la confusion entre une pièce faussement identifiée comme un 120 ! L Mle 1878 de Bange et une pièce de 95!mm Lahitolle sur affût «!omnibus!») ou dans leur désignation.

197! HATRY (Gilbert) - Renault. Usine de guerre 1914-1918. Paris, Éditions Lafourcade, 1978"; in-4, 213"pp., br. 198! [HAXO] - Un digne successeur de Vauban. François Nicolas Benoît Haxo (1774-1838). Actes du colloque de Belfort. 22, 23, 24"septembre 2001. Belfort, Ville de Belfort - Association Vauban, 2001"; in-4, 238"pp., nombreuses ill. en couleur, br. !

Actes du colloque de Belfort organisé conjointement par la ville de Belfort et l'Association Vauban. Avec envoi de J.F.!Pernot.

199! [HEERWESEN DER NEUZEIT] - FIEDLER (Siegfried) - Das Zeitalter der Landsknechte. Kriegswesen und Kriegsführung im Zeitalter der Landsknechte. Koblenz, Bernard & Graefe Verlag, 1985"; in-8, 232"pp., pleine toile noire, jaquette illustrée. 200! [HEERWESEN DER NEUZEIT] - FIEDLER (Siegfried) - Das Zeitalter der Kabinettskriege. Kriegswesen und Kriegsführung im Zeitalter der Kabinettskriege. Koblenz, Bernard & Graefe Verlag, 1986"; in-8, 308"pp., pleine toile noire, jaquette illustrée. 201! [HEERWESEN DER NEUZEIT] - FIEDLER (Siegfried) - Das Zeitalter der Revolutionskriege. Kriegswesen und Kriegsführung im Zeitalter der Revolutionskriege. Koblenz, Bernard & Graefe Verlag, 1988"; in-8, 287"pp., pleine toile noire, jaquette illustrée. 202" [HEERWESEN DER NEUZEIT] - FIEDLER (Siegfried) - Das Zeitalter der Einigungskriege. Kriegswesen und Kriegsführung im Zeitalter der Einigungskriege. Koblenz, Bernard & Graefe Verlag, 1991!; in-8, 288!pp., pleine toile noire, jaquette illustrée. 203! [HEERWESEN DER NEUZEIT] - FIEDLER (Siegfried) - Das Zeitalter der Millionenheere. Kriegswesen und Kriegsführung im Zeitalter der page 79


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

Millionenheere. Koblenz, Bernard & Graefe Verlag, 1993!; in-8, 288!pp., pleine toile noire, jaquette illustrée. 204" [HEERWESEN DER NEUZEIT] ORTENBURG (Georg) - Das Zeitalter der Kabinettskriege. Waffe und Waffengebrauch im Zeitalter der Kabinettskriege. Koblenz, Bernard & Graefe Verlag, 1986!; in-8, 208!pp., pleine toile noire, jaquette illustrée. 205" [HEERWESEN DER NEUZEIT] ORTENBURG (Georg) - Das Zeitalter der Revolutionskriege. Waffe und Waffengebrauch im Zeitalter der Revolutionskriege. Koblenz, Bernard & Graefe Verlag, 1988 ! ; in-8, 235 ! pp., pleine toile noire, jaquette illustrée. 206" [HEERWESEN DER NEUZEIT] ORTENBURG (Georg) - Das Zeitalter der Einigungskriege. Waffe und Waffengebrauch im Zeitalter der Einigungskriege. Koblenz, Bernard & Graefe Verlag, 1990!; in-8, 227!pp., pleine toile noire, jaquette illustrée. 207" [HEERWESEN DER NEUZEIT] ORTENBURG (Georg) - Das Zeitalter der Millionenheere. Waffe und Waffengebrauch im Zeitalter der Millionenheere. Koblenz, Bernard & Graefe Verlag, 1992!; in-8, 276!pp., pleine toile noire, jaquette illustrée. 208" [HEERWESEN DER NEUZEIT] ORTENBURG (Georg) - Der Zeitalter der Landsknechte. Waffe und Waffengebrauch im Zeitalter der Landsknechte. Koblenz, Bernard & Graefe Verlag, 1984!; in-8, 192!pp., pleine toile noire, jaquette illustrée. 209" HENNEBERT (Lt-Colonel) - L'art militaire et la science. Le matériel de guerre moderne. Les poudreries!-!Les bouches à feu!-!Les forteresses modernes!-!Les camps retranchés!-!Les torpilles des aérostats!-!Transport des dépêches!-!Reconnaissances, etc. Paris, Masson, s.d. (1885)!; in-8, 312!pp. avec 85 gravures in-texte et 4 planches hors-texte montées sur onglets, demi-veau bleu, dos à nerfs orné (Collection personnelle Eugène Turpin). " Hennebert, ancien professeur à l'École Militaire de SaintCyr et à l'École des Ponts et Chaussées, réalise un travail de vulgarisation qui n'est pas sans intérêt puisque de nombreux matériels, dont certains très originaux, sont décrits. On relève avec intérêt une bonne présentation des matériels de type de Bange ainsi qu'une bonne synthèse des fortes évolutions que viennent de connaître les page 80

systèmes fortifiés français et prussiens. La place de Strasbourg, illustration du nouveau système fortifié allemand, est étudiée en détail ainsi que la place de Paris.

210" HENNEBERT (Lt-Colonel) - L'artillerie. Paris, Hachette, 1887!; in-12, 329!pp. avec 79 gravures inet hors-texte, demi-chagrin bleu. " Brève histoire de l'artillerie accompagnée de la description des matériels en service vers 1880 (pièces de De Bange, matériels allemands, etc.). Le chapitre sur les artifices éclairants est particulièrement instructif car rarement abordé dans les ouvrages. On relève également la présence de gravures représentant des artilleurs ayant marqué leur époque tels que Gribeauval, Gomer, de Reffye, de Bange.

211" HENNEBERT (Lt-Colonel) - Les merveilles de l'artillerie. Paris, Librairie Hachette et Cie, 1887!; in-12, 329!pp. avec 79 gravures in-texte, cartonnage de l'éditeur, plats et dos ornés. " Auteur de nombreux ouvrages de vulgarisation, Hennebert livre ici un ouvrage qui n'est pas dépourvu d'intelligence. Un bref historique des travaux des artilleurs et savants qui ont contribué au développement de l'artillerie, un ensemble de gravures et de nombreux articles au caractère technique prononcé constituent cet ouvrage.

212" HENNEBERT (Lt-Colonel) - Les torpilles. Paris, Librairie Hachette et Cie, 1888!; in-12, 324!pp. avec 82 gravures sur bois in-texte, demi-maroquin brun à coins, dos à nerfs orné, 1er plat orné d'un chiffre non identifié. " Ouvrage de vulgarisation, il n'en reste pas moins intéressant puisqu'il décrit l'ensemble des torpilles de tous types. L'acception du mot «!torpille!» comprend aussi bien les torpilles au sens moderne (torpilles automobiles, guidées ou non) que les mines marines (à contact, à influence, etc.). L'ensemble est complété par un bref chapitre sur les pièces d'artillerie de la société Hotchkiss!: canon-révolver et canons à tir rapide.

213" HENRY (Chris), DELF (Brian) - British Napoleonic Artillery 1793-1815 (1). Field artillery. Oxford, Osprey publishing, 2002!; in-8, 48!pp., nombreuses ill., br. " Premier d'une série de deux volumes qui étudient l'équipement de l'artillerie anglaise durant les guerres de la Révolution et de l'Empire. Durant cette période, l'artillerie anglaise est constituée essentiellement par l'artillerie à pied et par l'artillerie à cheval. Les illustrations de Delf sont remarquables par leur précision.

214" HENRY (Chris), DELF (Brian) - British Napoleonic Artillery 1793-1815 (2). Siege and coastal artillery. Oxford, Osprey publishing, 2003! ; in-8, 48!pp., nombreuses ill., br.

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

!

Cet ouvrage étudie les principaux matériels de siège et de défense des côtes (canon de 24 de siège, mortiers, etc.). Il aborde également l'armement des galiotes à bombes. Les techniques de la guerre de siège et l'utilisation tactique des matériels sont également abordées.

215! HENRY (Chris), DELF (Brian) - English Civil War Artillery 1642-1651. Oxford, Osprey publishing, 2005"; in-8, 48"pp., nombreuses ill., br.

222! HOHENLOHE-INGELFINGEN (Prince Kraft de), JAEGLE (Trad. Ernest) - Lettres sur l'artillerie. Paris, Louis Westhausser, 1886"; in-8, 370"pp., demi-chagrin brun. ! Ouvrage parut sous la forme d'un recueil de lettres portant essentiellement sur l'usage de l'artillerie durant le conflit franco-prussien de 1870. On trouve, entre autres, les thèmes suivants!: Quel emploi a-t-on fait de l'artillerie de campagne dans la guerre de 1866!? Rôle de l'artillerie de campagne dans la guerre de 1870. Efficacité du tir de l'artillerie [1866 et 1870]. Comment s'y prit-on pour que l'artillerie apparût toujours à temps!? L'esprit de caste. Comment l'artillerie apprit à tirer. Quels sont les principes d'après lesquels on emploiera, à l'avenir, l'artillerie de campagne!? Etc.

216! HENRY (Chris), DELF (Brian) - Napoleonic Naval Armaments 1792-1815. Oxford, Osprey publishing, 2004"; in-8, 48"pp., nombreuses ill., br. ! Les pièces d'artillerie britanniques de la fin du XIXe font l'objet d'une étude qui bien que sommaire n'en reste pas moins instructive. Les autres nations dont la France et l'Espagne ne sont que très brièvement évoquées.

217! HERR (Général) - L'artillerie. Ce qu'elle a été. Ce qu'elle est. Ce qu'elle doit être. Paris, Berger-Levrault, 1923"; grand in-8, 340"pp., br. ! Le rôle de l'artillerie dans la guerre 14-18!: situation au début !; l'artillerie pendant la guerre! ; l'artillerie française au moment de l'armistice!; évolution de l'artillerie allemande pendant la guerre. L'artillerie qu'il faut pour la guerre!: matériel!; qualités du matériel!; emploi de l'artillerie ! ; problème de la quantité et l'équilibre des armes!; organisation et commandement. L'artillerie qu'il faut en temps de paix!: matériel de première mise!; études techniques ! ; mobilisation industrielle ! ; organisation, fonction de la mobilisation et de l'instruction. Le bilan de 1922 en France et à l'étranger depuis la guerre. 3e édition.

218! [HISTOIRE DE L'ARTILLERIE] - Schießpulver und Feuerwaffen. Illustrierte Uebersicht aller auf diesem Gebiete gemachten Erfindungen und Entdeckungen, unter vorzugsweiser Berücksichtigung der gegenwärtig bei den europaïschen Heeren bestehenden Geschütze und Gewehre. Zürich, Morion Reprints, 1975"; in-12, VI, 90"pp., br. !

Réédition d'un ouvrage rédigé par C.v.H. et publié en 1866 par Otto Spamer à Leipzig.

219! HOGG (Ian) - Artillerie des 20. Jahrhunderts. Bindlach (R.F.A.), Gondrom Verlag, 2001"; in-12, 320"pp., cartonnage de l'éditeur. ! Un ouvrage médiocre dans lequel on trouvera néanmoins quelques rares illustrations de bonne facture.

220! HOGG (Ian V.) - Allied artillery of World War One. Wiltshire, The Crowood Press ltd, 1998"; in-8, 224"pp., pleine toile noire, jaquette illustrée. 221! HOGG (Ian V.) - Anti-aircraft artillery. Wiltshire, The Crowood Press ltd, 2002"; in-8, 189"pp., pleine toile noire, jaquette illustrée.

Bibliographie artillerie & fortifications

223! HOLLINS (David), DELF (Brian) - Austrian Napoleonic Artillery 1792-1815. Oxford, Osprey publishing, 2003"; in-8, 48"pp., nombreuses ill., br. ! Les Autrichiens ont été à l'initiative dès 1780 d'une artillerie montée performante utilisant le fameux Wurst. Ces pièces sont venues compléter les pièces d'artillerie de campagne issues du système Lichtenstein introduit au milieu du XVIIIe.

224! HOYER (Egbert von), KREUTER (Franz) Dictionnaire technologique — Français ! - ! Allemand!-!Anglais — et — Anglais!-!Allemand!-!Français — contenant les termes techniques employés par les arts et métiers!; L'architecture civile et militaire!; L'artillerie!; La construction des machines!; les chemins de fer!; Les ponts et chaussées!; L'architecture hydraulique!; La mécanique!; La construction navale et la navigation!; La métallurgie, les mines et les usines!; Les mathématiques!; La physique!; L'électrotechnique!; La chimie!; La minéralogie!; etc. Cinquième édition. Wiesbaden, J.F. Bergmann, 1903-1904 " ; petit in-4, 790, 877 " pp., demi-chagrin noir. 225" HUARD (L.) - Les canons. Procédés de fabrication. S.l., s.e., s.d. (vers 1880)"; in-12, 30"pp., br. 226! HUGHES (Major-General B. P.) - British smoothbore artillery. The muzzle loading artillery of the 18th and 19th centuries. Harrisburg, Stackpole Books, 1969"; in-4, 144"pp., nombreuses ill., pleine toile bordeaux. "

Comprend également une intéressante bibliographie critique.

227! HUGHES (Major-Général B.P.) - La puissance de feu. L'efficacité des armes sur le champ de bataille de 1630!à 1850. Lausanne, Edita-Vilo, 1976"; in-4, 171"pp., pleine toile rouge, jaquette illustrée.

page 81


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

!

Cet ouvrage présente une étude approfondie de l'efficacité des armes à feu portatives et de l'artillerie à âme lisse. Le développement des armes, les méthodes de déploiement des unités, les possibilités et les effets théoriques des mousquets, fusils et canons permettent de mieux appréhender leur usage sur le champ de bataille. L'auteur réalise une étude originale permettant d'évaluer le rapport entre l'efficacité de l'artillerie et celle du feu de l'infanterie.

230! JAEGLE (Ernest) - L'artillerie de l'avenir. Considérations sur l'artillerie de campagne allemande, son état actuel et les réformes indispensables par un officier supérieur de l'artillerie allemande. Paris, W. Hinrichsen, 1887"; in-12, 254"pp., demi-chagrin bleu, dos à nerfs orné de canons croisés. ! Ouvrage traduit de l'allemand avec l'autorisation de l'auteur par E. Jaegle, professeur à l'E.S.M. de Saint-Cyr. L'auteur allemand reste inconnu mais cet ouvrage a été réédité, en langue française, en 1959, à Turin.

231! JÄGER (Herbert) - German Artillery of World War One. Wiltshire (UK), Crowood Press, 2001"; in-8, 192"pp., br. ! Remarquable étude sur l'artillerie allemande durant le premier conflit mondial. Rédigé par un des meilleurs spécialistes, il s'agit certainement de l'étude la plus aboutie actuellement disponible. Exemplaire avec envoi de l'auteur.

232! JAOUEN (Marine) - Approche archéologique de l'artillerie navale à l'époque moderne": Étude des quarante-deux bouches à feu de la cour des victoires au musée de l'Armée. S.l., s.e., 2001"; in-4, 106, 19"pp., br. ! Mémoire de DEA d'archéologie des périodes historiques.

228! HUNING (Korvettenkapitän) - Die Entwicklung der Schiffs- und Küstenartillerie bis zur Gegenwart. Leipzig, Göschen'sche Verlagshandlung, 1912"; in12, 130"pp. avec 19 fig. in- et hors-texte et 12 tableaux, pleine toile de l'éditeur. !

Publié dans le cadre d'une série, la «"Sammlung Göschen Nr. 606"».

229! JACOB (Colonel L.) - Artillerie Navale. Tome Premier": Les Canons"-"Les Projectiles. Tome second": Les Affûts"-"Les Poudres"-"Le Tir. Paris, Octave Doin & Fils, 1909"; in-12, (tome"I) X, 436"pp., (tome"II) 491, XI"pp., 461 fig. in-texte, pleine toile de l'éditeur. ! Ces deux volumes ont été publiés dans le cadre de la collection de l'Encyclopédie Scientifique " - " Bibliothèque de mécanique appliquée et génie. Bien que s'agissant d'ouvrages de vulgarisation, ces études, richement illustrées et nullement superficielles, réalisent une parfaite synthèse de l'évolution des systèmes d'artillerie de marine entre 1850 et les années 1900 sans négliger aucun aspect (affûts, projectiles, poudres, etc.). Les artilleries de marine étrangères sont également traitées.

page 82

« " À Paris, l’Hôtel des Invalides, monument historique abritant le musée de l’Armée, possède quarante-deux canons hautement représentatifs des évolutions de l’artillerie navale de 1786"à 1868. La typologie proposée et l’analyse détaillée de ces pièces contribuent donc à déterminer la place que chacune d’entre elles occupe dans cette évolution. Outre la description des objets, le mémoire de Marine Jaouen comprend une partie consacrée à la fabrication des bouches à feu (les lieux, les procédés, les épreuves), et une synthèse sur leur utilisation (la poudre et les projectiles, les affûts et les amarrages, la mise de feu et la technique de tir), dans une approche commune à l’archéologie, à la géographie historique et à l’histoire des techniques. Cette jeune chercheuse propose donc ici une méthode d’archéologie industrielle particulièrement novatrice, qui joint à la description des objets une démarche pluridisciplinaire."» (extrait du site Internet du Musée de la Marine).

233! JASKOLOWSKI (Przemyslaw) - Austriacko-Wegierska Artyleria Forteczna w Przededniu Wybuchu I Wojny Swiatowej. Krakow, A compte d'auteur, 2004"; in-8, 182"pp., 2 pl. dépliantes en couleur, br. ! L'artillerie de forteresse autrichienne à l'orée du premier conflit mondial. Remarquable ouvrage tiré à 520 exemplaires dont 20 exemplaires numérotés mais, malheureusement, d'un abord quelque peu ardu en raison de la barrière de la langue.

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

234! JOHNSON (Curt) - Artillerie. Paris, Fernand Nathan, 1976" ; in-4, 144 " pp., pleine toile beige, jaquette illustrée. ! Médiocre ouvrage traduit de l'américain et pourtant largement diffusé. Les illustrations, parfois très intéressantes, sont fréquemment légendées de manière fort inexacte alors que le texte lui-même est de piètre qualité.

235! [JOURNAL DES SCIENCES MILITAIRES] Journal des sciences militaires. 56e année. Huitième série ! - ! Tome vingt-cinquième. Paris, J. Dumaine, 1880"; in-8, 640"pp., demi-chagrin noir, dos à nerfs orné. 236! [JOURNÉE D'ÉTUDE SUR L'ARTILLERIE CFHM 2003] - RICHARDOT (Philippe), AUBAGNAC (Gilles) - Nouvelles approches de l'histoire de l'artillerie. Paris, Lavauzelle, 2004"; in8, 219"pp., 12 f.f..n.ch., br. ! Actes de la journée d'études organisée par le musée d'artillerie de Draguignan, la Commission Française d'Histoire militaire et l'IHEDN Méditerranée sous la dir. de Philippe Richardot, Gilles Aubagnac. Outre la conférence sur les réformes techniques de l'artillerie au XVIIIe (F. Naulet), on ne peut manquer de relever la grande qualité des interventions suisses!: Monsieur le Capitaine d'artillerie Louis-Napoléon Bonaparte (H.R. Fuhrer)!; L'artillerie selon le manuel de Louis-Napoléon Bonaparte (J.P. Loosli)!; Quelques propos sur la fortification suisse et son artillerie (Lt Col. Rapin).

237! [JOURNÉE D'ÉTUDE SUR L'ARTILLERIE CFHM 2005] - AUBAGNAC (Gilles), RICHARDOT (Philippe) - Artillerie et Fortifications. Paris, Lavauzelle, 2004" ; in-8, 219 " pp., 12 f.f..n.ch., br. ! Actes de la journée d'études organisée en 2005 par le

239! KAISER (Major a.D. Franz Nikolaus) - Das Ehrenbuch der deutschen schweren Artillerie. Band I & II. Berlin, Verlag Tradition W. Kolz [Bd. 1], Vaterländischer Verlag E.A. Weller [bd. 2], 19311934 " ; in-4, 603, 534 " pp., demi-chagrin bleu à coins, dos orné. "

240! KATCHER (Philip), BRYAN (Tony) - American Civil War Artillery 1861-1865. Field artillery. Oxford, Osprey Publishing, 2001"; in-8, 48"pp., br. 241! KATCHER (Philip), BRYAN (Tony) - American Civil War Artillery 1861-1865. Heavy artillery. Oxford, Osprey Publishing, 2001"; in-8, 48"pp., br. 242! KILEY (Kevin F.) - Artillery of the Napoleonic Wars 1792-1815. Londres & Mechanicsburg, Greenhill books & Stackpole books, 2004" ; in-8, 318"pp., pleine toile noire, jaquette illustrée. ! L'auteur, ancien officier d'artillerie, analyse l'artillerie de l'ensemble des belligérants et son impact dans les nombreux conflits qui illustrent cette période. Outre les aspects techniques, les traits humains ne sont nullement négligés.

243! KINARD (Jeff) - Weapons and warfare. Artillery. Illustrated history of its impact. Santa-Barbara (California), ABC-Clio Inc., 2007"; in-8, 536"pp., cartonnage de l'éditeur. ! En dépit d'un titre racoleur, l'ouvrage n'est pas à la hauteur, loin s'en faut, d'un sujet des plus intéressant. Il ne s'agit en réalité que d'une succession d'énumérations de matériels souvent incomplète, ne tenant pas ou très peu compte des considérations tactiques ou techniques lorsqu'il s'agit des fusées d'artillerie et des projectiles. Les deux tiers de l'ouvrage sont représentés par une simple liste de matériels avec des dénominations et des données techniques des plus sommaires et par ailleurs mal illustrés… sans intérêt. Bien entendu, on ne trouve nulle trace d'un exposé intelligent sur l'impact de l'artillerie sur le champ de bataille et plus généralement la guerre. Un ouvrage dans la lignée de ceux publiés par John Norris et le seul commentaire qui s'applique serait le suivant!: à éviter!!

musée d'artillerie de Draguignan, la Commission Française d'Histoire militaire. Malgré quelques articles de qualité et bien dans le sujet (F. Pernot, F. Naulet, H. De Weck, M Lovisa, etc.), l'ensemble s'éloigne fréquemment de la dialectique artillerie!-!fortification. Outre quelques articles sur l'artillerie de campagne, les fortifications de Port Vendre ou Séré de Rivières, on en arrive même à intégrer deux conférences sur les «!comics américains!» ainsi qu'une autre sur le tourisme Kaki.

238! KAISER (Major a.D. Franz Nikolaus) - Das Ehrenbuch der deutschen schweren Artillerie. Berlin, Verlag Tradition Wilhelm Kolz, 1931 " ; in-4, 603"pp., pleine toile noire. ! Rare ouvrage, extrêmement complet sur l'artillerie allemande durant la première guerre mondiale. Nombreux renseignements techniques.

Bibliographie artillerie & fortifications

Rare ouvrage, surtout le tome second, extrêmement complet sur l'artillerie allemande durant la première guerre mondiale. Nombreux renseignements techniques.

244! KLUSSMANN (Oberst) - Die entwicklung der Gebirgsartillerie. Leipzig, Göschen'sche Verlagshandlung, 1911"; in-12, 120"pp avec 78 ill. intexte et 5 pl. hors-texte, pleine toile de l'éditeur. "

Petit ouvrage publié dans le cadre d'une série, la «!Sammlung Göschen Nr. 531!».

245! KOETSCHAU (Dr!Karl) - Zeitschrift für Historische Waffenkunde. Dresden, Verein für historische page 83


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

Waffenkunde, 1902-1905!; in-4, 376, 38!pp., 2 tables et 399 ill. in-texte, demi-veau brun à coins, reliure aux armes d'Erich Freh. von Hausen. "

Reliure aux armes avec l'ex-libris de Erich Freh. von Hausen. Contient d'intéressantes informations sur des pièces d'artillerie allemandes du Moyen-Âge au XVIIIe ainsi que sur les projectiles des pièces d'artillerie du XVIIIe.

246" [KORZEN-KÜHN WAFFENLEHRE XIIIA] KORZEN (K. u. k. Artillerie-Oberingenieur Anton), KÜHN (K. u. k. Artillerie-Ingenieur Rudolf) - Belagerungsgeschütze. Vienne, L.W. Seidel & Sohn, 1906!; in-8, 106!pp. avec 11 pl. dépliantes hors-texte, cartonnage de l'éditeur. " Cet ouvrage réalise pour la première fois une étude exhaustive de l'ensemble des pièces d'artillerie de siège en service entre!1900 et!1906 en Europe. L'utilisation de documents originaux aussi bien autrichiens qu'étranger dont de nombreux manuels et règlements ont permis la rédaction d'un ouvrage de très bonne tenue enrichi de planches dépliantes hors-texte de grand format. Ex-libris « ! Archiv Exemplar. Seidel & Sohn! » (exemplaire d'archive de l'éditeur).

247" KOSAR (Franz) - Artillerie des 20. Jahrhunderts. Band 1. Leichte Feldgeschütze. München, J.F. Lehmanns Verlag, 1971!; petit in-8, 301!pp., pleine toile bordeaux. 248" KOSAR (Franz) - Artillerie des 20. Jahrhunderts. Band 2. Mittlere Feldgeschütze. München, J.F. Lehmanns Verlag, 1973!; petit in-8, 284!pp., pleine toile bordeaux. 249" KOSAR (Franz) - Artillerie des 20. Jahrhunderts. Band 3. Schwere Geschütze und Eisenbahngeschütze. München, Bernard & Graefe Verlag, 1978!; petit in-8, 297!pp., pleine toile ocre, jaquette illustrée. 250" KOSAR (Franz) - Die schweren Geschütze der Welt. Feldartillerie, Selbsfahrlafetten, Belagerungsgeschütze. Stuttgart, Motorbuch Verlag, 2002!; in-4, 252!pp., cartonnage de l'éditeur. " L'auteur réalise une présentation d'ensemble des pièces d'artillerie lourdes (plus de 200!mm) de tous pays à l'exception des pièces de marine, de forteresse et l'artillerie sur voie ferrée. Les munitions, composants majeurs et souvent négligés, sont traitées dès le premier chapitre. Édition originale avec plus de 220 photographies.

251" KOSAR (Franz) - Gebirgsartillerie. Geschichte, Waffen, Organisation. Stuttgart, Motorbuch Verlag, 1987!; in-4, 241!pp., cartonnage de l'éditeur. "

Édition originale.

page 84

252" LA RONCIÈRE (C. de), CLERC-RAMPAL (C.) - Histoire de la marine française. Paris, Librairie Larousse, 1934 ! ; in-4, 408 ! pp., demi-reliure cuir noir orné, plats en percaline verte estampés à froid. "

L'artillerie de marine des XVIIIe et XIXe n'est pas négligée dans cet ouvrage.

253" LACOUR (Patrick) - L'artillerie française au siège de Belfort. 1870-1871. Giromagny, Association du fort Dorsner, 1994!; in-4, 58!pp., br. "

Intéressante étude illustrée de nombreux dessins originaux.

254" LACOUR (Patrick) - Le canon de 12 de flanquement modèle 1884 (12 de campagne transformé). Connu sous le nom de 12 culasse. Lepuix-Gy, Cercle d'Études et de Recherches, 1994!; in-4, 40!pp., br. " Monographie d'une très grande qualité. Certainement l'étude la plus aboutie sur cette pièce largement méconnue.

255" LAFFARGE (Commandant), MOURETON (Capitaine) - Les leçons de l'artilleur. Le livre du canonnier avec la manœuvre illustrée du 75. Paris, Limoges, Nancy, Charles Lavauzelle & Cie, 1933!; in-8, 303!pp., br. 256" LAMARZELLE (Lieutenant de) - Le canon de 75 ! m/m. Le tir. L'arme. Instructions théoriques à l'usage des cadres. Paris, Imprimerie librairie militaire universelle L. Fournier, 1912!; in-12, 112!pp., 39 ill. in-texte, pleine percaline verte. " Petit ouvrage se voulant essentiellement pratique et mettant ainsi à la portée de tous des notions rarement mises en exergue dans les règlements. En dépit de son format compact, il illustre parfaitement certains mécanismes moins connus du canon de 75 ! mm Mle ! 1897 en s'appuyant, entre autres, sur des illustrations d'un grand intérêt.

257" LEROY (Capitaine) - Historique de l'artillerie de l'origine à 1914. S.l., École d'Application de l'Artillerie, 1924!; in-4, 116!pp., br. 258" LINNENKOHL (Hans) - Vom Einzelschuss zur Feuerwalze!: Der Wettlauf zwischen Technik und Taktik im Ersten Weltkrieg. München, Bernard & Graefe, 1990!; in-8, 307!pp., br. " L'auteur nous livre une étude pleine d'intelligence puisqu'à la fois claire et précise sur l'évolution technologique des matériels d'artillerie (les bouches à feu mais aussi les munitions et fusées) tout en la rapportant fréquemment aux différents schémas tactiques utilisés durant le premier conflit mondial.

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

259! LOISIER - VERON (Adjudant Chef Claude) Inventaire des archives de l'artillerie. Tome!I & II. Vincennes, S.H.A.T., 1989"; 1990, 383, 746"pp., br. ! Cet inventaire a pour objet les archives dites du comité technique de l'artillerie qui ont été déposées au S.H.A.T. en 1978.

E.S. Mittler & Sohn, 1911 " ; petit in-12, 316 " pp. avec de nombreuses ill., cartonnage éditeur vert. !

Description exhaustive des moyens de franchissement, de la fortification passagère et de l'aménagement des positions d'artillerie.

260! LOMBARES, RENAULD, CAZELLES, BOUSSARIE, COULLOUMME-LABARTHE - Histoire de l'artillerie française. Paris et Limoges, Lavauzelle, 1984"; in-4, 401"pp., pleine reliure éditeur skivertex rouge, sous jaquette illustrée en couleur. Librairie historique J. Clavreuil (octobre " 1997), Petitot n°"100-112 (1986).

267! [MANUEL D'ARTILLERIE] - Manuel du gradé d'artillerie à l'usage des candidats élèves officiers, élèves sous-officiers, élèves brigadiers. Tome ! II. Artillerie de campagne. Description du matériel et des munitions. Service des pièces. Paris, Limoges, Nancy, Charles Lavauzelle & Cie, 1950 " ; in-12, 407"pp. avec de nombreuses ill. in-texte et quelques planches dépliantes, percaline bordeaux.

"

!

Fort volume avec de nombreuses illustrations noir et blanc et couleur. Exemplaire numéroté (n°! 2810) d'un tirage sur papier couché limité à 4!000 exemplaires.

Les pièces de 75!mm Mle!1897 et de 155!C Mle!1917, bien qu'obsolètes, sont encore décrites en détail dans ce manuel.

261! LUCAS (Chef d'escadron Jean) - La D.C.A. (Défense contre Aéronefs). De ses origines au 11!novembre 1918. Paris, Éditions Baudinière, s.d. (vers 1930) " ; grand in-8, 478 " pp. avec de nombreuses planches d'illustrations hors-texte, br. 262! LUSAR (Rudolf) - Riesengeschütze und schwere Brummer einst und jetzt. München, J.F. Lehmanns Verlag, 1972"; in-8, 196"pp., pleine toile bordeaux, jaquette illustrée. 263! MACINTYRE (Donald), BATHE (Basil W.) Les navires de combat à travers les âges. Paris, Ed. Stock, 1975"; in-folio, 274"pp., cartonnage éditeur rouge, jaquette illustrée. ! Traduction et adaptation françaises d'Henri et Francine Le Masson. Excellent historique technique portant sur l'évolution des navires de combat. Nombreuses précisions sur l'artillerie et ses projectiles (du XVIIIe à la période récente).

264! MAILLARD (Capitaine G.) - Le mécanisme de l'Artillerie de Campagne à tir rapide. Paris, Lavauzelle, s.d. (1908)"; grand in-8, 542"pp. avec 177 fig. in-texte, br. 265! MANUCY (Albert) - Artillery through the ages. A short illustrated history of cannon, emphasizing types used in America. Honolulu (U.S.A.), University Press of the Pacific, 2001"; in-8, 92"pp., br. ! Rédigé à l'attention de l'office des parcs nationaux des États-Unis, cet ouvrage couvre les canons, la poudre et les projectiles du XVIe au XIXe!siècle aux États-Unis. On y trouve quelques précisions sur les pièces d'artillerie espagnoles de la même période.

266! [MANUEL] - Feld-Pionierdienst aller Waffen (F. Pi. D.). entwurf vom 12. Dezember 1911. Berlin,

Bibliographie artillerie & fortifications

268! [MANUEL DE L'APPRENTI CANONNIER 1910] - Règlement sur le service de l'artillerie à bord des bâtiments de la flotte. 9ème partie!-!Titre 1er. Manuel de l'apprenti canonnier. Paris, Ministère de la Marine, 1910"; in-8, 145"pp., cartonnage de l'éditeur. ! Le manuel comprend trois sections!: Description du matériel d'artillerie — utilisation du matériel d'artillerie — Connaissances accessoires.

page 85


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

269! [MANUEL DE PYROTECHNIE] MINISTÈRE DE LA GUERRE - Manuel à l'usage des sous-officiers chargés de la manipulation des munitions et artifices dans l'artillerie à pied et des candidats à cet emploi. Approuvé par le Ministre de la Guerre le 7 ! mai 1913. Paris, Ministère de la Guerre, Imprimerie Nationale, 1913"; in-8, 546"pp., nombreuses ill. in-texte, br. 270! [MANUEL MILITAIRE] - Manuel du gradé d'artillerie lourde hippomobile et automobile. Matériels de 105 long modèle 1913, 155 ! long, 145-155, 155!G.P.F., 220!court, 220!long à l'usage des SousOfficiers, Brigadiers-Chefs, Brigadiers, élèves Brigadiers, élèves Officiers et candidats élèves Officier. Règlement de manœuvre de l'artillerie!-!titres particuliers à certains matériels (extraits). Paris, Charles Lavauzelle & Cie, 1940"; in-12, XXXVII, 1030"pp., 523"pp. avec de nombreux croquis dans le texte et plusieurs pl. h.-t., pleine percaline verte. !

9ème édition.

271! MARCUZZO (Bruno) - Munizioni d'artiglieria italiana 1915-1918. Volume!I!-!Nozioni generali e Spolette. Volume ! II ! - ! Proietti. S. Donà di Piave, Pescara Editori, 2003"; in-12, 238, 256"pp., nombreuses ill., br. ! Ce catalogue très complet sur les munitions d’artillerie employées dans l’Armée et la Marine italiennes pendant la première guerre mondiale représente certainement un ouvrage définitif, ou peu s'en faut, sur le sujet. Le premier volume présente des notions générales sur les pièces d'artillerie et les obus avant d'aborder d'une manière très détaillée, les fusées d'artillerie. Le second volume décrit pour chaque calibre les bouches à feu correspondantes, les projectiles en y associant de nombreuses illustrations. Envoi autographe de l'auteur.

272! MARESCHAL (Chevalier) - Collection de dessins lithographiés représentant les principales positions du canonnier dans les manœuvres de l'artillerie française!; Ouvrage exécuté par Ordre de son excellence le Ministre de la Guerre. Paris, S.H.A.T., 1989"; in-4, 36 ff., en portefeuille. ! Reproduction par le Service Historique de l'Armée de Terre des lithographies éditées par Engelmann en 1824. Finement exécutés, les dessins se révèlent être une mine d'information sur l'artillerie française au lendemain des guerres de la Révolution et de l'Empire.

273! MARGERAND (J.), TOUSSAINT (Maurice, ill.) - L'armée française en 1845 (Sidi-Brahim). Paris, Les éditions militaires illustrées, 1945"; grand in-8,

page 86

70"pp., IV planches hors-texte réalisés au pochoir, plein maroquin vert. "

Il a été tiré de cet ouvrage 975 exemplaires (exemplaire n°!640).

274! MARITZ (Jean) - Artillerie de la Marine. 1758. Nice, Omega, 1992"; in-12, 92"pp. avec 18 tableaux, 42 pages de dessins, 3 pages de notes, pleine peau à l'ancienne des ateliers Lobstein et Lauranchet reproduisant la reliure de l'époque, tirages sur plat et en dos en or naturel, tranches or vieilli. ! Édition originale numérotée tirée à 200 exemplaires (plus 50 exp. hors-commerce). Impression en deux couleurs sur Arches 120!g par l'imprimerie Baud. Ce précieux manuscrit est entièrement de la main de J. MARITZ, inspecteur général des fontes de l'artillerie de terre et de la Marine. À partir de 1752, il est chargé d'installer dans les forges travaillant pour la marine la machine à forer imaginée par son père. Cette machine est basée sur le principe du forage horizontal qui permet une plus grande régularité dans la fabrication avec le respect de dimensions strictement définies. Le rôle de Jean MARITZ a été déterminant dans l'élaboration et la fabrication de l'artillerie française, qu'il s'agisse de canons de fer ou de bronze. Le présent ouvrage contient également quelques intéressantes précisions sur les projectiles en usage dans l'artillerie de mer avec, en particulier, des modèles très peu connus.

275! [MARQUAGE DES MUNITIONS - 1916] MINISTÈRE DE LA GUERRE (Artillerie) Renseignements sur le marquage et la peinture des munitions d'artillerie. 1916 ! - ! 2 ! janvier. S.l., Ministère de la Guerre, 1916"; in-12, 14"pp. avec IV planches dépliantes en couleur, br. ! Petit fascicule venant remplacer l'édition du 2 ! janvier 1915 dans lequel on trouve tous les détails relatifs aux marquages colorés des projectiles de tous calibres sans négliger les marquages des sachets, douilles et gargousses.

276! MARTIN (Capitaine d'artillerie E.J.) - Fabrication des affûts. S.l., École d'application de l'artillerie et du génie, 1899"; in-4, Lithographie, 30"pp., br. ! Cours de sciences appliquées aux arts militaires, 2e!partie, en avril!1899. Ce petit opuscule aborde les matières employées (bois, fonte, acier), les différents éléments des affûts en acier (corps, essieux, roues en bois et en métalliques, glissières, boulons, écrous, rivets, chaînes et chaînettes), le détail de l'assemblage et du montage des affûts et la réception des affûts.

277! MARTIN (Colonel) - Armes à feu de l'Armée française 1860 à 1940. Historique des évolutions précédentes, comparaison avec les armes étrangères. Paris, Crépin-Leblond, 1974"; petit in-4, 459"pp., cartonnage moderne.

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

!

Important ouvrage sur l'ensemble des armes à feu de l'armée française avec quelques intéressantes précisions sur les matériels d'artillerie.

278! MARTIN (Paul) - L'artillerie et la fonderie de canons de Strasbourg du XIV° au XVIII°! siècle. Turin, Armi antiche, 1967"; in-12, 32"pp., br. ! Tiré à part d'un article sur les pièces d'artillerie strasbourgeoises publié dans Armi Antiche, Bolletino dell'Accademia di S. Marciano (Numerico unico del 1967).

279! [MATÉRIEL D'ARTILLERIE DE LA MARINE!- 1892] - MINISTÈRE DE LA MARINE ET DES COLONIES - Matériel d'artillerie de la Marine. 4e livraison de 1892. Chapitre!XI!-!2e partie. Hausses et appareils de pointage. Paris, Imprimerie Nationale, 1892"; in-8, 96"pp., br. 280! [MATÉRIEL D'ARTILLERIE DE LA MARINE!- 1893] - MINISTÈRE DE LA MARINE ET DES COLONIES - Matériel d'artillerie de la Marine. 2e livraison de 1893. Chapitre ! XI ! - ! 1re partie. Renseignements sur le tir des bouches à feu. Tables de tir. Paris, Imprimerie Nationale, 1893"; in-8, 142"pp., br. 281" [MATÉRIEL D'ARTILLERIE DE LA MARINE!- 1893] - MINISTÈRE DE LA MARINE DE ET DES COLONIES - Matériel d'artillerie de la Marine. 5e livraison de 1893. Chapitre!XIII. Renseignements divers. Paris, Imprimerie Nationale, 1893"; in-8, 40"pp., br. 282" [MATÉRIEL D'ARTILLERIE DE LA MARINE!- 1893] - MINISTÈRE DE LA MARINE ET DES COLONIES - Matériel d'artillerie de la Marine. 4e livraison de 1893. Chapitre ! V. Armements et assortiments. Gréement et objets de batterie. Paris, Imprimerie Nationale, 1893"; in-8, 70"pp., br. 283! [MATÉRIEL D'ARTILLERIE DE LA MARINE!- 1894] - MINISTÈRE DE LA MARINE Matériel d'artillerie de la Marine. 1re livraison de 1894. Chapitre! Ier. Bouches à feu et accessoires. Paris, Imprimerie Nationale, 1894"; in-8, 22"pp., br. 284! [MATÉRIEL D'ARTILLERIE DE LA MARINE!- 1895] - MINISTÈRE DE LA MARINE Matériel d'artillerie de la Marine. 1re livraison de 1895. Chapitre!I. Bouches à feu et accessoires. Paris, Imprimerie Nationale, 1895"; in-8, 38"pp., br. 285! [MATÉRIEL D'ARTILLERIE DE LA MARINE!- 1895] - MINISTÈRE DE LA MARINE -

Bibliographie artillerie & fortifications

Matériel d'artillerie de la Marine. 4e livraison de 1895. Chapitre ! XIII. Renseignements divers. Première partie. Renseignements sur l'artillerie des principales marines étrangères. Deuxième partie. Renseignements sur l'artillerie navale française. Paris, Imprimerie Nationale, 1895"; in-8, 96"pp., br. 286! [MATÉRIEL D'ARTILLERIE DE LA MARINE!- 1896] - MINISTÈRE DE LA MARINE Matériel d'artillerie de la Marine. 1re livraison de 1896. Chapitre!I. 1re partie. Renseignements sur le tir des bouches à feu. Tables de tir. Paris, Imprimerie Nationale, 1896"; in-8, 254"pp., br. 287! [MATÉRIEL D'ARTILLERIE DE LA MARINE!- 1896] - MINISTÈRE DE LA MARINE Matériel d'artillerie de la Marine. 2e livraison de 1896. Chapitre!III. Affûts en usage à bord. Paris, Imprimerie Nationale, 1896"; in-8, 74"pp., br. 288! [MATÉRIEL D'ARTILLERIE DE LA MARINE!- 1896] - MINISTÈRE DE LA MARINE Matériel d'artillerie de la Marine. 3e livraison de 1896. Chapitre!III. Affûts en usage à bord. Paris, Imprimerie Nationale, 1896"; in-8, 46"pp., br. 289! [MATÉRIEL D'ARTILLERIE DE LA MARINE!- 1898] - MINISTÈRE DE LA MARINE Matériel d'artillerie de la Marine. 1re livraison de 1898. Chapitre!I. 1re partie. Renseignements sur le tir des bouches à feu. Tables de tir. Paris, Imprimerie Nationale, 1898"; in-8, 422"pp., br. 290! MC CONNEL (David) - British smooth-bore artillery ! : a technological study. Ottawa, National Historic Parks and Sites - Minister of Supply and Services Canada, 1988"; in-4, 595"pp., br. ! La production, le développement et les différents types de pièces d'artillerie anglaises pour la période 1710-1860 font l'objet d'une étude descriptive. Leurs affûts, projectiles et fusées ne sont nullement négligés. L'ensemble, fort détaillé, vient opportunément compléter l'ouvrage de B.P. Hugues paru en 1969.

291! MEHL (Hans) - Feld- und Festungsartillerie. Heeresgeschütze aus 500 Jahren. Band!1!: 1450-1920. Mittler & Sohn, Hamburg, Berlin, Bonn, 2001"; in4 oblong, 176"pp., nombreuses ill., percaline noire, jaquette illustrée. ! En dépit de son volume, cet ouvrage n'apporte guère d'informations nouvelles. Il s'agit avant tout d'une compilation plus ou moins disparate de photographies, le plus souvent contemporaines, accompagnées de commentaires très succincts.

page 87


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

292! MEHL (Hans) - Schiffs- und Küstenartillerie. Marinegeschütze aus 500 Jahren. Mittler & Sohn, Hamburg, Berlin, Bonn, 2001 " ; in-4 oblong, 216"pp., nombreuses ill., percaline noire, jaquette illustrée. ! L'introduction de l'artillerie à bord des navires dès le milieu du XIVe!siècle est un des événements important dans l'évolution de la marine de guerre et de commerce. Ses évolutions techniques et tactiques revêtent une importance majeure pour les nations maritimes.

293! MELTON (Jack W.), PAWL (Lawrence E.) Guide to civil war artillery projectiles. Kennesaw (U.S.A.), Kennesaw mountain press, 1996 " ; in-4, 96"pp., br. ! Importante étude sur les projectiles et les fusées d'artillerie utilisées durant la guerre de Sécession. Elle se caractérise par l'importance de l'iconographie qui repose entièrement sur des pièces de fouille.

294! [MÉMORIAL DE CANONNAGE] - Mémorial de canonnage. Renseignements recueillis par les officiers du vaisseau-école de canonnage. Paris, Librairie Militaire R. Chapelot et Cie, 1901"; in-12, 65 " pp. dont certaines sous la forme de planches dépliantes, pleine toile verte, premier plat orné, dos muet. ! Ce mémorial, complément du Manuel du marin canonnier (12e éd.), réunit en une suite de tableaux des renseignements sur l'artillerie Mle 1881, 1884, 1887 et les canons de la guerre. Dans la première série figurent les principales dimensions et les éléments dont sont composées les pièces. Les conditions de chargement pour tous les modèles sont indiquées dans la seconde série. D'autres séries donnent les dimensions, poids, prix et montage des projectiles de l'artillerie de marine ainsi qu'une série de tables de tir. On trouvera enfin quelques précisions sur l'artillerie de côte ainsi que les effets des obus à mitraille.

295! MENZEL (Major Max) - Der Infanterie-einjährige und Offizier des Beurlaubtenstandes. Ausbildung und Doppelstellung im Heer und Staat. ein Lehr und Lernbuch, sowie treuer Ratgeber für Einjärige u., Reserve-, Landwehr-Offiziere, für jüngere Linien-Offiziere, für Fahnenjuncker und Fähnriche. Berlin, R. Eisenschmidt, 1908"; in-8, 338"pp., nombreuses ill. in- et hors-texte, deux fac-similés de courrier, pleine toile illustrée. !

Détails sur les matériels allemands et étrangers de l'époque ainsi que sur les projectiles d'artillerie. Ex-libris manuscrit de l'Unteroffizier Bolchert. 4. Komp. ErsatzBataillon I.R. 71.

296! MERCIER (Maurice) - Le feu grégeois. Les feux de guerre depuis l'antiquité. La poudre à canon.

page 88

Paris - Avignon, Librairie orientaliste Paul Geuthier - Librairie Aubanel aîné, 1952 " ; in-8, 164 " pp et planches, br. !

L'auteur a divisé son livre en cinq chapitres qui traitent tout d'abord du naphte et des feux des Arabes jusqu'aux Croisades, puis des grenades à feu liquide et à pulvérin. Parmi les renseignements fournis par cet ouvrage, il convient de noter ses observations personnelles sur les vases renfermant les matières incendiaires et sur la série de photographies les représentant, qui forment un album à la fin de l'ouvrage.

297! [MINISTÈRE DE L'ARMEMENT ET DE FABRICATION DE GUERRE - Artillerie] - Renseignements sur le marquage et la peinture des munitions d'artillerie approuvés le 16!janvier 1916!!Feuille rectificative n°!7. S.l., s.e., 1917"; in-12, 4"pp., 7 papillons à coller et une planche en couleur, br. ! Intéressante feuille rectification dans son état initial comprenant outre son objet (feuillets de texte), une série de planches à découper afin de modifier le document source publié en 1916.

298! MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR (Direction générale de la Garde civique) - Règlement sur les exercices, les manœuvres et le matériel d'artillerie. Bruxelles, Guyot frères, 1912 " ; in-12, 246 " pp., nombreuses fig. et tables in-texte et hors-texte, br. ! En pratique, ce manuel est dédié à la pièce de 8,7!cm qui, obsolètes à cette époque, était affectée aux batteries d'artillerie mobile des positions fortifiées. Ces matériels, similaires aux pièces de 8,8!cm!C/73/88 ou C/73/91 construites pour l'armée allemande par les usines Krupp, se trouvaient dépourvus de frein de recul et ne pouvaient prétendre qu'à des cadences de tir réduites.

299! MINISTÈRE DE LA GUERRE - Instruction générale sur le tir de l'artillerie. Mise à jour avec les modificatifs n°!1, n°!2 du 16!janvier 1939, et n°!3 du 31!mai 1939. Paris, Charles Lavauzelle & Cie, 1940"; in-12, XLIII, 535"pp., pleine percaline verte. ! Cette édition annule et remplace celle du 25!septembre 1931. Elle expose les connaissances fondamentales nécessaires pour traiter des problèmes de tir (notions de balistique, sur les munitions et le matériel)!; les procédés de mise en direction initiale des pièces!; les règles à appliquer par les observateurs!; les procédés et les règles à appliquer pour mettre un tir en place et le maintenir sur l'objectif!; les règles d'après lesquelles un tir doit être conduit sur un objectif pour obtenir l'efficacité convenable.

300! MINISTÈRE DE LA GUERRE - Règlement d'artillerie de côte. Deuxième partie. Description et règles d'entretien du matériel. Titre!IV Matériels M

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

de gros calibre. Paris, Imprimerie nationale, 1913!; in-12, 314!pp. avec 157 fig. in-texte, br. 301" MINISTÈRE DE LA GUERRE - Règlement d'artillerie de côte. Deuxième partie. Description et règles d'entretien du matériel. Titre!II Matériels G de gros calibre. Paris, Imprimerie nationale, 1913!; in-12, 186!pp. avec 91 fig. in-texte, br. 302" MINISTÈRE DE LA GUERRE - Règlement d'artillerie de côte. Première partie. Service des bouches à feu. Titre!I Service de la pièce. Projet de fascicule n°!1 Bouches à feu de gros calibre. Paris, Imprimerie nationale, 1916!; in-12, 137!pp. avec 78 fig. in-texte, br. "

3e tirage mis à jour au 20 ! décembre 1916 avec les feuilles rectificatives n°!1 et!2.

303" MINISTÈRE DE LA GUERRE - Règlement de manœuvre de l'artillerie à pied. Service des bouches à feu. Matériel complémentaire des places et matériels spéciaux à certaines batteries (rédaction provisoire approuvée par le Ministre de la guerre le 15!mars 1907). Paris, Ministère de la Guerre, 1907!; in-12, 238!pp., nombreuses fig. in-texte, br. " Précieux ouvrage qui vient utilement compléter les autres règlements en apportant quelques précisions de nature essentiellement techniques. Les matériels traités, spécifiques aux places, sont les suivants!: canon de 138 sur affût à soulèvement ou sur affût de casemate, canon de 12 culasse avec ses différents affûts et ses munitions spécifiques, canon-révolver de 40!mm Mle!1879, les mortiers lisses et les grenades à main. Parmi les matériels spéciaux à certaines batteries!: le mortier de 220 à châssis et plate-forme métallique, le mortier de 270 de siège, les canons de 155!C et de 120!L sur affûts-trucs et, paradoxalement, les canons de 120!C et de 155!C Mle!1890 du système de Baquet.

304" MINISTÈRE DE LA GUERRE - Règlement de manœuvre de l'artillerie à pied. Service des bouches à feu de siège et de place. Matériels de siège et place. Canons de 155!L et 120 L sur affût de siège et place. Canon de 155 court sur affût modèle 1881. Mortier de 220 sur aff��t modèle 1880. Canons de 95, de 90 et de 80 sur affûts de siège et place et sur affûts de campagne (approuvé par le Ministre de la Guerre le 9 ! juin ! 1915). Paris, Ministère de la Guerre, 1915!; in-12, 226!pp., br. 305" MINISTÈRE DE LA GUERRE - Règlement de manœuvre de l'artillerie à pied. Instruction provisoire sur le tir. Paris, Imprimerie Nationale, 1916!; in-12, 144!pp., br.

Bibliographie artillerie & fortifications

"

Outre les chapitres habituels, on y trouve un chapitre portant sur le tir des mortiers lisses, du canon de 12 culasse et du canon-révolver d'un grand intérêt ainsi qu'un bref chapitre sur les fameuses plaquettes Malandrin qui devaient permettre, au canon de 75 Mle 1897, d'atteindre des objectifs défilés.

306" MINISTÈRE DE LA GUERRE - Règlement de manœuvre de l'artillerie. Titre ! X. Manœuvres de force. Paris, Charles Lavauzelle & Cie, 1935!; in12, 254!pp., pleine percaline verte. " Manuel approuvé par le Ministre de la Guerre le 26!mars 1926. Mis à jour avec la feuille rectificative N°!1 et le modificatif n°!2. Intéressante description des dispositions spéciales à l'emploi des voies ferrées étroites dans le transport de munitions d'artillerie.

307" MINISTÈRE DE LA GUERRE - Règlement provisoire de manœuvre de l'artillerie lourde. Dispositions spéciales aux batteries armées de canons de 155!long modèle!1917 approuvé par le ministre de la guerre le 26!novembre 1917. Paris, Ministère de la Guerre, 1917 ! ; in-12, 152 ! pp., XXII pl. horstexte, br. 308" MINISTÈRE DE LA GUERRE - Tables de tir des bouches à feu de l'artillerie en service en 1875. Paris, Imprimerie Nationale, 1875!; in-12, 254!pp., br., dos muet. " Les observations générales nous apprennent que ces tables ont été extraites des rapports des différentes commissions d'expériences et ramenées à un modèle uniforme. On y trouve les canons de 4, de 8, de 12 et de 24 (système la Hitte)!; les canons de 5 et de 7 du système de Reffye!; le canon de 138!mm (ancienne pièce en bronze à chargement par la bouche adaptée au chargement par la culasse)!; le canon à balles.

309" MINISTÈRE DE LA GUERRE (Artillerie) Artillerie lourde à grande puissance. Règlement provisoire de manœuvre du Matériel de 32!cm sur voie ferrée. Titre ! III Règlement de tir. S.l., Ministère de la Guerre, 1916!; in-12, 47!pp avec V pl. dépliantes hors-texte, br. "

Ce règlement est applicable à tous les matériels à glissement et au matériel de 27 berceau.

310" MINISTÈRE DE LA GUERRE (Artillerie) Note sur les matériels d'artillerie lourde et les munitions qui leur sont afférentes. S.l., s.e., 1915!; in12, 14!pp., br. "

Note du 4!juillet 1915 qui comprend la nomenclature des matériels d'artillerie lourde et des données générales sur les projectiles afférents aux différents calibres. Elle est complétée par des annexes fournissant toutes les indications utiles à l'amorçage des projectiles. page 89


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

311! MINISTÈRE DE LA GUERRE (Artillerie) Note sur les matériels d'artillerie lourde et les munitions qui leur sont afférentes approuvée le 4!juillet 1915. S.l., s.e., 1915"; in-12, 51"pp. avec de nombreuses illustrations in-texte en couleur, br. ! Première annexe relative aux «!Données générales sur l'amorçage des obus explosifs d'artillerie lourde, approuvée le 5!septembre 1915!» accompagné de la feuille rectificative n°!1 de 4 pages avec 12 papillons et une page (n°!6) insérés dans la note par collage.

312! MINISTÈRE DE LA GUERRE (Comité de l'artillerie) - Tables pratiques de tir du canon de 120!millimètres long modèle 1878. Approuvées le 13 ! mai 1907. 4e ! tirage. S.l., s.e., 1915 " ; in-12, 70"pp., br. 313! [MINISTÈRE DE LA GUERRE] - Annexe au règlement provisoire de manœuvre de l'artillerie de campagne. Dispositions spéciales aux batteries armées du matériel de 155 court modèle ! 1915 ! S approuvées par le ministre de la guerre le 1er!mars 1916. 2e!édition mise à jour au 20!décembre 1916 avec la feuille rectificative No!1. Paris, Imprimerie Nationale, 1916"; in-12, 68"pp., br. 314! [MINISTÈRE DE LA GUERRE] - Annexe au règlement provisoire de manœuvre de l'artillerie de campagne. Dispositions spéciales aux batteries armées du matériel de 155 court modèle 1915!S. Description et entretien du matériel. Approuvé par le ministre de la guerre le 1er!mars 1916. 2e!édition mise à jour au 20!décembre 1916 avec les feuilles rectificatives Nos!1 et!2. Paris, Imprimerie Nationale, 1917"; in-12, 51"pp., br. 315" [MINISTÈRE DE LA GUERRE] - Instruction provisoire sur les manœuvres de batterie. Paris, A l'Imprimerie Royale, 1830!; in-8, 86!pp avec 1 pl. dépliante hors-texte de sonneries de commandement, papier bleu de l'époque, titre manuscrit sur le 1er plat. "

Instruction attribuée au 3e!Régiment d'artillerie, 5e!Batterie.

316! [MINISTÈRE DE LA GUERRE] - Règlement provisoire de manœuvre de l'artillerie de campagne. Approuvé par le ministre de la guerre le 8!septembre 1910. Paris, Henri Charles-Lavauzelle, 1915"; in-12, 200"pp., br. ! Centré sur la pièce de 75!mm Mle!1897, on y trouvera quelques ajouts intéressants tels que la voiture-observatoire modèle!1911 ainsi que de nombreux détails sur les matériels de pointage et d'observation.

page 90

317! MINISTÈRE DE LA MARINE - Comptes rendus sommaires des principales expériences d'artillerie exécutées par la Marine en 1892. Paris, Imprimerie Nationale, 1892"; in-8, 40"pp., br. 318! MINISTÈRE DE LA MARINE - Comptes rendus sommaires des principales expériences d'artillerie exécutées par la Marine en 1895. Paris, Imprimerie Nationale, 1895"; in-8, 53"pp., br. 319! MINISTÈRE DE LA MARINE - Manuel du canonnier. Paris, Ministère de la Marine, 1946"; in-4, 282 p. dans le tome"I (texte), 163 fig. dans le tome"II (planches), cartonnage de l'éditeur. ! Ouvrage comportant deux volumes!: texte et planches. Ce manuel de l'artilleur de marine qui contient, outre des généralités sur les armes et les munitions, de nombreux détails sur les pièces de 380, de 203, de 152 Mle!1930, de 138 Mle!1927, les canons de 40!mm Bofors, de 20!mm Oerlikon. Les différents projectiles et leurs marquages sont décrits.

320! MOCH (Cne Gaston) - Vue générale de l'artillerie actuelle. Paris - Nancy, Berger-Levrault, 1895"; in8, 221"pp., demi-percaline noire. ! Mémoire rédigé pour le congrès international d'ingénieurs tenu à l'exposition de Chicago. Très technique, il prend souvent à contre-pied du célèbre Major Wille dont les ouvrages connaissent un grand succès à cette époque et fait en quelque sorte autorité. Cachet de la «!Réunion des Officiers de Besançon!».

321! MONDFELD (Wolfram zu), BAYERLEIN A., KLINGENBRUNN M. - Schiffsgeschütze 1350 bis 1870. Band I. Herford, Koehlers Verlagsgesellschaft GmbH, 1998 " ; in-4, 334 " pp avec de nombreuses ill. in-texte, cartonnage de l'éditeur, jaquette illustrée. ! Seul le premier volume semble avoir été publié. On y trouve un important chapitre sur l'histoire de l'artillerie suivi d'études sur les pièces et affûts en usage dans les marines du Danemark, d'Allemagne, de France, de Grèce, d'Italie, de Hollande, de Norvège ainsi que de nombreux petits états.

322! MONTET (Lt-Colonel Jean de) - L'armement de l'artillerie de forteresse suisse de 1885!à 1939. Die Bewaffnung der schweizerischen Festungsartillerie 1885-1939. Lavey (Suisse), Association Saint-Maurice pour la recherche de documents sur la forteresse, 1994"; in-12, 135"pp., cartonnage de l'éditeur. ! Tiré à part de la revue de l'association suisse pour l'étude des armes et armures. Ouvrage bien documenté sur l'artillerie de forteresse helvétique. Tous les aspects techniques sont abordés sauf celui des munitions.

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

323! MORTERA (Artemio), INFIESTA (José Luis) La artilleria en la guerra civil. Material fuera de servicio incorporado a la campaña. San Cristobal (Espagne), Quiron ediciones, 2000"; in-4, 120"pp., nombreuses ill. dont certaines en couleur, br. ! Ouvrage bien documenté qui illustre un certain nombre de pièces de la fin du XIXe d'origines diverses (Krupp, Schneider, Hotchkiss, etc.).

324! MÖRZ DE PAULA (Generalmajor Kurz) - Der Österreischisch-Ungarische Befestigungsbau 18201914. Vienne, Stöhr, 2006"; in-8, 170"pp., cartonnage de l'éditeur. !

Quatrième édition revue et augmentée.

325! MÜLLER (Heinrich) - Alte geschütze. Kostbare Stücke aus der Sammlung des Museums. Berlin, Museum für deutsche Geschichte, s.d. (vers 1988)"; in-12, 84"pp., nombreuses ill., br. ! Cette publication présente d'une manière claire et concise quelques modèles de pièces d'artillerie en usage en Allemagne entre le XVIe et le début du XIXe"siècle.

326! MÜLLER (Heinrich) - Das Heerwesen in Brandenburg und Preußen von " 1640 " bis " 1806. Die Bewaffnung. Berlin, Brandenburgisches Verlagshaus, 2001"; in-4, 230"pp., cartonnage de l'éditeur. ! Bien que ne traitant pas de manière spécifique de l'artillerie, on y trouve néanmoins quelques articles intéressants sur l'artillerie prussienne dans ses aspects techniques (fonte des canons, pièces d'artillerie et affûts en usage, etc.).

327! MÜLLER (Heinrich) - Deutsche Bronzegeschützrohre 1400-1750. Berlin, Deutscher Militärverlag, 1968"; in-4, 256"pp., pleine toile bleue, jaquette illustrée. 328! MUNDAY (John) - Naval cannon. Buckinghamshire, Shire publications Ltd, 1998 " ; in-8, 32"pp., br. ! Ce petit ouvrage décrit, de manière certes succincte mais exacte, les bouches à feu de la marine anglaise à chargement par la bouche (XVIe au milieu du XIXe).

329! [MUNITIONS D'ARTILLERIE] - ÉCOLE SPÉCIALE MILITAIRE, ÉCOLE MILITAIRE INTER-ARMES - Notice sur les munitions d'artillerie. Saint-Cyr-Coétquidan, Librairie Militaire St-Cyr-Coétquidan, 1952"; in-12, 48"pp., br. ! Fascicule exposant d'une manière simple des notions fondamentales relatives aux explosifs, aux projectiles et aux fusées d'artillerie.

Bibliographie artillerie & fortifications

330! MUSÉE DE L'ARMÉE - Les petits modèles d'artillerie. Paris, Musée de l'Armée, 1992 " ; in-12, 24"pp., cartonnage éditeur. ! Petite plaquette richement illustrée. Intéressant tableau des calibres français (canons à âme lisse, 1670 à 1853).

331! [MUSÉE DE L'ARMÉE] - La France et le Rhin et les trésors du Musée de l'Armée. Extraits de la Revue Historique de l'Armée. Paris, Revue Historique de l'Armée, 1947"; in-4, 95"pp., br. ! Si les articles sur la France et le Rhin ont un caractère superficiel et très largement incomplet, il ressort néanmoins de cette publication deux études intéressantes": au sujet de la France et du Rhin, celle du Comte Chasseloup de Laubat «"La Révolution et l'Empire"» qui donne quelques informations largement méconnues sur son ancêtre, le général Chasseloup-Laubat"; sur les pièces d'artillerie formant la batterie triomphale et la batterie des trophées, la description donnée par Le Lt-Colonel Druène «"Les canons des Invalides"».

332! [MUSÉE DES PLANS-RELIEFS] - Forts du littoral. S.l., Musée des plans-reliefs - Ministère de la Culture, 1989"; in-8, 98"pp., cartonnage éditeur. ! Catalogue d'une exposition présentant la défense des côtes françaises à travers la collection des plans-reliefs durant la période du XVIe au XIXe"siècle. Intéressant article sur l'artillerie de côte de l'Ancien Régime par Jean Boudriot.

333! [MUSÉE HISTORIQUE - VILLE DE STRASBOURG] - Les collections du musée historique de la ville de Strasbourg. De la ville libre à la ville révolutionnaire. Strasbourg, Musées de la ville de Strasbourg, 2008"; in-4, 224"pp., br. 334! NARDIN (Pierre) - Gribeauval. Lieutenant général des armées du roi (1715-1789). Paris, Fondation pour les Études de Défense Nationale - Les sept épées, 1982"; in-8, 383"pp., br. 335! NAULET (Frédéric) - L'artillerie française (16651765). Naissance d'une arme. Paris, Ed. Economica, 2002"; grand in-8, 364"pp., cartonnage de l'éditeur. ! Cet ouvrage est le fruit d'un important travail de recherche au sein des archives et exploite une riche bibliographie. L'artillerie de Louis XIV est parfaitement analysée, son rôle tant dans l'attaque que dans la défense est parfaitement exposé. Les grands noms de l'artillerie tels que Frézau de la Frézelière, Vallière, Blondel, Bélidor, Maritz sans oublier l'illustre Vauban figurent en bonne place dans cet excellent ouvrage.

336! NEUMANN (General Lieutnant von), SCHRÖDER (Generalmajor) - Archiv für die artillerie- und Ingenieur-Offiziere des deutschen

page 91


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

Reichsheeres. Berlin, Mittler und Sohn, 1876!; in-8, 280!pp., 4 pl. dépliantes hors-texte, demi-chagrin. "

Bulletin de l'artillerie et du génie prussien (40ème année, 79ème volume) au sein duquel on trouve, entre autres, les articles suivants!: Die Ausbildung der Feld-Artillerie!!Zur Armierung der Festungen!-!Geschichte der französichen Artillerie (d'après l'ouvrage du général Susane)!! Rapport über die auf Verfügung des holländischen Kriegsministeriums vom 27. juli 1874 vorgenommenen Versuche mit Mitrailleuren der Systeme Christophe Montigny, Palmkranz Winborg und Gatling ! - ! Die österreichische 8,7cm!-!und das deutsche 8,8cm Feldgeschütz.

munitions of war exhibited at the Paris universal exhibition, 1867. Bradley, IL (U.S.A.), Rééd. Lindsay Publications Inc, 2006!; in-8, 286!pp., br. 340" [OBSERVATION AÉRIENNE - ALLEMAGNE 1917] - Utilisation et rôle des aviateurs d'artillerie dans la guerre de position. 10!février 1917. Ordre du chef de l'état-major général de l'armée de campagne. S.l., GRAND QUARTIER GÉNÉRAL des Armées du Nord et Nord-Est, 1917!; in-8, 23!pp., II pl. dépliantes hors-texte, br. " Traduction d'un document allemand par le 2e Bureau du G.Q.G. des armées du Nord publiée le 25!mai!1917. Illustré par des annexes dont certaines en couleur, ce document aborde, de manière concise et claire, un sujet sur lequel les documents originaux sont rares.

341" [OFFICE OF THE CHIEF OF ORDNANCE] American coast artillery material. June 1922. Washington, Government printing office, 1923!; in-8, 514!pp., nombreuses ill. et fig. in-texte, cartonnage de l'éditeur. " Ouvrage rédigé à l'intention des élèves officiers d'artilleN° 341

337" NIESSEL (Capitaine Breveté) - Enseignements tactiques découlant de la guerre russo-japonaise. Paris - Limoges, Henri Charles-Lavauzelle, s.d. (vers 1905)!; in-8, 181!pp., br. " Ce conflit ayant opposé la Russie et le Japon en 19042005 et se soldant par une victoire japonaise, a été observé avec beaucoup d'attention par l'ensemble des puissances européennes. Si de nombreux ouvrages ont été rédigés, les enseignements qui en sont tirés sont souvent contradictoires. Dans cet ouvrage, la partie portant sur l'artillerie témoigne du dogmatisme régnant à l'époque!: si l'importance du tir indirect et le peu d'efficacité des tirs contre l'artillerie de campagne sont reconnus, l'intérêt des obusiers est nié puisque ne correspondant pas à la doctrine française de l'époque et un large chapitre est consacré à l'intérêt du bouclier pour les pièces d'artillerie de campagne. Le général Henri-Albert Niessel [18661955] a rédigé de nombreux ouvrages avec un intérêt tout particulier pour la Russie et la Baltique.

338" NORRIS (John) - Artillery. A history. Gloucestershire, Sutton Publishing Ltd, 2000!; in-8, 212!pp., pleine toile noire, jaquette illustrée. " Ouvrage relatant une histoire de l'artillerie au fil des!siècles. Quelques aspects tels que l'usage tactique de l'artillerie sont développés. La bibliographie est sommaire ... comme l'ouvrage!!

339" NORTON (Charles B.), VALENTINE (W.J.) Report of the Government of the United States on

page 92

rie comprenant quatre sections!: Histoire de l'artillerie, conception et fabrication d'une pièce d'artillerie de côte de fort calibre, description détaillée des canons et des affûts pour pièces de côtes américains, tables (dont des informations numériques sur les projectiles). Richement illustré, il s'agit d'un ouvrage donnant une vision intime de l'artillerie de côte nord-américaine en usage durant la première guerre mondiale mais également la seconde. La rétrospective historique n'est pas à négliger puisque fortement axée sur le développement de l'artillerie de côte en Europe et aux États-Unis.

342" OHART (Major Theodore C.) - Elements of ammunition. New-York - Londres, John Wiley & sons (New-York), Chapman & Hall (Londres), 1956!; in8, 412!pp., nombreuses ill. en noir & blanc, pleine toile bordeaux. " Ce traité appréhende d'une manière exhaustive tous les types de munitions aussi bien à usage terrestre qu'aérien ainsi que leurs accessoires. Les matériels cités en exemple sont d'origine américaine et ont été principalement utilisés durant le second conflit mondial. Édition originale.

343" [ORDONNANCE ROYALE - ARTILLERIE 1779] - Ordonnance du Roi, pour établir les élèves dans le Corps-Royal de l'Artillerie, & pour porter de dix à douze les Capitaines en second, attachés à chacun des régimens de ce Corps. Du 8!avril 1779. Lille, Peterinck-Cramé imprimeur ordinaire du roi, 1779!; in-4, 4!pp., br.

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

!

Cette ordonnance décrit les conditions et épreuves d'admission au sein des écoles du corps de l'artillerie (La Fère, Metz, Strasbourg, Auxonne, Douai et Verdun) avec, in fine, l'objectif avoué d'augmenter la qualité mais aussi le nombre des officiers d'artillerie.

344! [ORGANISATION DES MATÉRIELS D'ARTILLERIE] - ÉCOLE D'APPLICATION D'ARTILLERIE - Matériels usuels. S.l., École d'Application d'Artillerie, 1939 " ; in-4, 209 " pp., nombreuses fig. in-texte, br., couverture imprimée. !

Édition de 1936, réimprimée en 1939. Tome"V, complet en lui-même.

345! [ORGANISATION DES MATÉRIELS D'ARTILLERIE] - ÉCOLE D'APPLICATION D'ARTILLERIE - Munitions. S.l., École d'Application d'Artillerie, 1939"; in-4, 289"pp., nombreuses ill. in- et hors-texte, br., couverture imprimée. !

Édition de 1936, réimprimée en 1939. Tome"I, complet en lui-même.

346! [ORGANISATION DES MATÉRIELS D'ARTILLERIE] - ÉCOLE MILITAIRE DE L'ARTILLERIE - Cours d'organisation des matériels d'artillerie. S.l., École Militaire de l'Artillerie, 1922"; in-4, 166, 45, 167, 59"pp., demi-toile noire, dos muet. ! Lithographie autographique. Donné dans le cadre du cours de sciences appliquées «"Artillerie"-"catégorie a""2e Partie. Matériels"», l'ouvrage est divisé en deux parties": les bouches à feu et les affûts. Les matériels français mais aussi allemands et britanniques utilisés durant le premier conflit mondial sont étudiés.

347! ORTNER (Christian) - Die österreichisch-ungarische Artillerie von 1867 bis 1918. Technik, Organisation und Kampfverfahren. Vienne, Verlag Mlitaria, 2007"; in-4, 640"pp. 1200 ill. en noir et blanc et en couleur, pleine toile beige, jaquette illustrée. ! Cet ouvrage est le fruit d'un considérable travail de recherche mené par le directeur du musée de l'armée situé à Vienne (Heeresgeschichtlisches Museum), portant sur les matériels, l'organisation et l'emploi des matériels de l'artillerie autrichienne depuis l'introduction de pièces d'artillerie rayées en 1867 jusqu'à la fin du premier conflit mondial. Tous les types de matériels sont traités sans négliger le contexte européen. Les munitions font l'objet d'un important développement complété par de nombreuses figures en couleur. La qualité du travail associé à une édition dune grande qualité en font, sans conteste, un ouvrage de référence. Envoi autographe de l'auteur.

348! [OTTO MARESCH WAFFENLEHRE I] MAUDRY (K. u. K. Artillerie-Hauptmann Hans) ! - Explosive Präparate und die Geschoss-

Bibliographie artillerie & fortifications

Construction. Vienne, L.W. Seidel & Sohn, 1895"; grand in-8, 231"pp., 8 pl. dépliantes h.-t., demi-basane brune, dos à nerfs orné. !

Quatrième édition, revue, corrigée et augmentée, d'un ouvrage paru dans le cadre d'une série destinée à l'instruction des officiers (« " Waffenlehre für Officiere aller Waffen"»). L'évolution de la pyrotechnie et de la balistique, depuis la première édition en 1875, a été fulgurante et nécessite la mise à jour régulière de cet ouvrage. C'est ainsi qu'on voit apparaître la poudre sans fumée, les explosifs brisants dont la mélinite qui, ensemble, révolutionneront l'art de la guerre. L'ouvrage est divisé en deux parties dont la première traite des matières explosives de toute nature et la seconde des projectiles aussi pour les armes d'infanterie que pour l'artillerie. Les fusées d'artillerie font l'objet d'une analyse approfondie. Cet ouvrage issu de la collection d'E. Turpin, inventeur de la mélinite, comprend une série d'annotations manuscrites qui prennent toute leur valeur lorsque les propriétés de la mélinite sont discutées et ce d'autant plus que le secret militaire étant presque absolu dans ce domaine.

349! [OTTO MARESCH WAFFENLEHRE I] MAUDRY (K. u. K. Artillerie-Hauptmann Hans) ! - Explosive Präparate und die GeschossConstruction. Vienne, L.W. Seidel & Sohn, 1895"; grand in-8, 231"pp., 8 pl. dépliantes h.-t., br. ! Quatrième édition, revue, corrigée et augmentée, d'un ouvrage paru dans le cadre d'une série destinée à l'instruction des officiers (« " Waffenlehre für Officiere aller Waffen"»). L'évolution de la pyrotechnie et de la balistique, depuis la première édition en 1875, ont été fulgurantes et nécessitent des mises à jour régulières de cet ouvrage. C'est ainsi qu'on voit apparaître la poudre sans fumée, les explosifs brisants dont la mélinite qui ensemble révolutionneront l'art de la guerre. L'ouvrage est divisé en deux parties dont la première traite des matières explosives de toute nature et la seconde des projectiles aussi pour les armes d'infanterie que pour l'artillerie. Les fusées d'artillerie font l'objet d'une analyse approfondie.

350! [OTTO MARESCH WAFFENLEHRE III] MAUDRY (K. u. K. Artillerie-Hauptmann Hans) ! - Die Handfeuerwaffen und Schutzwaffen. Vienne, L.W. Seidel & Sohn, 1896 " ; grand in-8, 206"pp. avec 10 planches lithographiées hors-texte, br. ! Importante étude sur l'ensemble des armements portatifs en usage entre"1870 et"1892 y compris les plus récents de l'époque (systèmes Mauser, Lebel, etc.). Cette édition reprend le texte et les figure de l'ouvrage paru dans le cadre de la Waffenlehre für Officiere aller Waffen.

351! [OTTO MARESCH WAFFENLEHRE III] MAUDRY (K. u. K. Artillerie-Hauptmann Hans)!- Waffenlehre für Officiere aller Waffen. III.

page 93


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

Heft. 5. Abschnitt!: Handfeuerwaffen. 6. Abschnitt!: Blanke Waffen und Schutzwaffen. Vienne, L.W. Seidel & Sohn, 1892!; grand in-8, 206!pp. avec 5 planches lithographiées hors-texte, br. "

Importante étude sur l'ensemble des armements portatifs en usage entre!1870 et!1892 y compris les plus récents de l'époque (systèmes Mauser, Lebel, etc.).

352" [OTTO MARESCH WAFFENLEHRE III] MAUDRY (K. u. K. Artillerie-Hauptmann Hans)!- Waffenlehre für Officiere aller Waffen. III. Heft. 5. Abschnitt!: Handfeuerwaffen. 6. abschnitt!: Blanke Waffen und schutzwaffen. Vienne, L.W. Seidel & Sohn, 1892! ; grand in-8, 246! pp. avec 10 planches lithographiées hors-texte, br. " Quatrième édition d'une importante étude sur l'ensemble des armements portatifs en usage entre!1870 et!1892 y compris les plus récents de l'époque (systèmes Mauser, Lebel, etc.).

353" [OTTO MARESCH WAFFENLEHRE V] MAUDRY (K. u. K. Artillerie-Hauptmann Hans)!- Waffenlehre für Officiere aller Waffen. V. Heft. 8. Abschnitt!: Ballistik. Vienne, L.W. Seidel & Sohn, 1893!; grand in-8, 124!pp. avec une grande planche lithographiée hors-texte, br. 354" PALOQUE (Lt. Colonel J.) - Artillerie de campagne. Paris, Octave Doin & Fils, 1909!; in-12, X, 428, VIII!pp., pleine toile de l'éditeur. " Volume publié dans la collection de l'Encyclopédie Scientifique!-!Bibliothèque de mécanique appliquée et génie. Ouvrage peu courant.

355" PAUL (Lt-colonel), BASSET (Capitaine) - L'artillerie aux colonies. Paris, Vilain et Bar, 1931!; in4, 403!pp., demi-chagrin bordeaux, dos à nerfs orné. 356" PERRE (Jean) - La guerre et ses mutations. Des origines à 1792. Paris, Payot, 1961!; in-8, 374!pp., br. 357" PETER (Jean) - L'artillerie et les fonderies de la Marine sous Louis XIV. Paris, Economica, 1995!; in-8, 212!pp., cartonnage éditeur. 358" PETER (Jean) - Les artilleurs de la Marine sous Louis XIV. Paris, Economica, 1995!; in-8, 151!pp., cartonnage éditeur. 359" [PETITE GUERRE - ARMES PORTATIVES FORTIFICATIONS] - LABICHE (Cne L.), HARDY (Cne E.) - Cours d'art militaire. Titre!V Tactique théorique des petites unités. Titre!VI Propriétés tactiques du terrain. Titre ! VII Les petites

page 94

unités tactiques en station. Titre ! VIII Les petites unités tactiques en marche. Titre!IX Les petites unités tactiques au combat. Titre!X Les petites unités tactiques en détachement. — Cours d'artillerie. Armes portatives — Conférences régimentaires sur la fortification (6° édition, extrait du journal des sciences militaires). Paris, S.e., Librairie Ch. Delagrave, J. Dumaine, 1878-1879!; in-8, 382!; XVI, 208!; 142!pp., demi-chagrin vert. 360" PFLUGK-HARTTUNG (J. v. (Ed.)) - Krieg und Sieg 1870-71. Kulturgeschichte. Berlin, Alfred Schall, s.d. (1896)!; in-4, XIII, 540!pp., cartonnage illustré de l'époque. " Premier tome d'une série qui ne se limitera à ce seul exemplaire. Pflugk-Harttung publiera encore un "Gedenkbuch" à l'occasion du 25e anniversaire de la victoire prussienne sur la France en 1871. Les collaborateurs sont souvent prestigieux!: R. Wille, etc. et bien que les articles soient présentés sous une forme condensée, ils sont riches en renseignements sur l'artillerie prussienne de campagne comme de siège. Ces matériels, leurs conditions d'emploi et les techniques de siège utilisées durant ce conflit font l'intérêt de cet ouvrage.

361" PIOUFFRE (Gérard) - L'artillerie de marine des origines à nos jours. Traité de modélisme naval. Heyrieux, J2 P éditions, 2005!; Oblong, 190!pp., br. " Après un historique succinct des matériels de l'artillerie de marine, l'auteur tente, sans être tout à fait convainquant car la description reste somme toute parcellaire, de décrire les matériels de l'artillerie de marine du monde entier. Le format comme le volume ne peuvent répondre aux ambitions de l'auteur. L'ensemble reste toutefois d'une lecture agréable et permet une bonne initiation des lecteurs.

362" PRASIL (Michal) - Tezka dela Skoda. Bron (Rép. tchèque), Pozemni armada, 1995!; in-4, 81!pp., br. " Ouvrage en langue tchèque sur les pièces d'artillerie Skoda ! : canon de 24! cm Mle ! 1916, obusier de 38! cm Mle!1916, Obusier de 42!cm Mle!1914, etc. Ouvrage fort documenté, bien illustré mais malheureusement peu accessible lorsqu'on ne maîtrise pas la langue tchèque.

363" [PREMIÈRE GUERRE MONDIALE] - Deutsche Kriegsausstellung 1916. Berlin, Verlag Klasing & Co, 1916!; in-12, XVIII, 113!pp., br. 364" [PRÉPARATION ET RÉGLAGE DES TIRS 1ère GM] - Notes sur la préparation et le réglage des tirs. Confidentiel. Mars!1917. S.l., s.e., 1917!; in-8, 56!pp avec une pl. dépliante hors-texte, br. " Cachets et mentions manuscrites «!EM!» [Etat-Major], «!118° Regt d'artillerie lourde!-!8° Groupe de 155 court!!Le Chef d'Escadron Commandant!».

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

365! [PROJECTILES D'ARTILLERIE EN FONTE ACIÉRÉE - 1917] - CAMON (Général), ROUGER (Lieutenant) - Note sur la fabrication des obus en fonte aciérée. 20!février 1917. Paris, s.e., 1917"; in-4, 125"pp., br. ! La dépense des munitions avait atteint dans les premiers mois de la guerre des proportions imprévues alors qu'en même temps les moyens de production des obus explosifs en acier, déjà très faible avant-guerre, tombent à presque rien. On pensa alors aux essais d'obus en fonte aciérée exécutés avant guerre à l'arsenal de Douai à l'instigation du général Herment afin de permettre d'obtenir un obus explosif d'une fabrication aussi facile que celle de l'obus en fonte avec une efficacité de tir se rapprochant de celle de l'obus en acier et d'une absolue sécurité. Suite à de nombreuses visites d'inspection réalisées en 1916, de nombreuses différences dans les résultats obtenus dans la fabrication des obus en fonte aciérée (F.A.) étaient observées avec des pourcentages de rebuts pouvant atteindre 50!% et démontraient qu'il subsistait des erreurs systématiques lors de la fabrication. L'objet d'une première note destinée aux industriels était de résumer les principes généraux qui sont à la base de l'élaboration de la fonte aciérée et d'attirer l'attention sur les points les plus importants. Des difficultés nouvelles ont amené à rédiger la présente note, beaucoup plus détaillée que la précédente et rédigée en collaboration avec le Cdt Prache qui, bien avant la guerre, avait donné la formule de fabrication industrielle de la fonte aciérée au cubilot. Un autre intérêt de cette note réside dans le niveau de détail obtenu dans la description des processus de fabrication des obus explosifs.

366! PROMPT (Lt-Colonel) - Notre artillerie de campagne. son évolution!-!Le canon de 75. Toulouse, A compte d'auteur, 1921"; in-8, 32"pp., br. ! L'introduction de l'ouvrage nous apprend que «!Ces pages avaient été écrites sept ans avant la première guerre mondiale afin de présenter, de manière succincte, un exposé fidèle de ce que les gens du métier, les artilleurs, pensaient alors de leur arme et ce qu'ils auguraient d'elle dans les conflits futurs. Elles sont donc vieilles de 14 ans. et après quels cataclysmes!! C'est portant là, cependant, l'intérêt que leur auteur a la faiblesse de leur attribuer… parce qu'elles viendraient confronter avec les constatations d'aujourd'hui les promesses d'hier ! ». Exemplaire avec envoi.

367! [PUBLICATION DE LA RÉUNION DES OFFICIERS] - M. C. DE L. - De la construction des bouches à feu de l'artillerie moderne. Paris, Ch. Tanera, 1873"; in-8, 36, XI"pp., demi-veau brun à coins, dos muet. ! Cette monographie examine sommairement la nature des phénomènes qui amènent à la rupture ou la mise hors de service d'une pièce d'artillerie avant de passer en revue

Bibliographie artillerie & fortifications

les principaux systèmes proposés en France et à l'étranger. Cachet de l'École d'Artillerie de Besançon.

368! RATHGEN (Bernhard) - Das Geschütz im Mittelalter!-!neu herausgegeben u. eingeleitet von Volker Schmidtchen!-!Klassiker der Technik. Düsseldorf, VDI, 1987"; in-4, 718"pp., nombreuses ill. et tableaux, pleine toile bleue, jaquette illustrée. "

Réédition de l'édition de 1928.

369! [RÈGLEMENT DE MANŒUVRE DE L'ARTILLERIE LOURDE] - MINISTÈRE DE LA GUERRE - Règlement provisoire de manœuvre de l'artillerie lourde. Dispositions spéciales aux batteries armées de canon de 155 court modèles 1915!S et 1917!S. Paris, Ministère de la guerre, 1918"; in-8, 135"pp., XIX pl. h.-texte, cartonnage moderne. ! Deuxième édition mise à jour au 15!juillet 1918 consacrée à l'obusier de 155 produit par les établissements Schneider dans ses différentes versions (modèle 1915!S utilisant une douille, modèle ! 1917 ! S utilisant une gargousse).

370! RÉSERVE GÉNÉRALE D'ARTILLERIE LOURDE (1ère Division - État Major) - Conférence sur la préparation du tir dans l'A.L.G.P. S.l., Réserve Générale d'Artillerie Lourde, 1917"; in-8, 24"pp., br. 371! [RESERVE OFFICER'S TRAINING CORP UNIVERTSITY OF CINCINNATI] - Special R.O.T.C. manual of coast artillery. Harrisburg, Pennsylvania, The military service publishing company, s.d. (vers 1942)"; in-4, 883, 305"pp avec de très nombreuses fig. in-texte et une pl. dépliante en couleur hors-texte, br. 372! [RÉUNION DES OFFICIERS] - Les armées françaises et étrangères en 1874. Principaux événements militaires et maritimes. Notices et documents statistiques. Renseignements divers, etc., etc. Paris, Librairie Hachette et Cie, 1875 " ; in-12, 370"pp., demi-toile noire. !

Cachets «!Réunion des officiers de Besançon!» et «!Bibliothèque de garnison ! ». On y relève un article d'un grand intérêt rédigé par le général Favé lui-même tirant les enseignements de l'infériorité de l'artillerie française durant le récent conflit de 1870.

373! REVOL (Colonel J.) - Histoire de l'armée française. Paris, Librairie Larousse, 1929 " ; in-4, 308"pp., 587 fig., 4 pl. en trichromie, 37 pl. h.-t. héliogravées, demi-reliure cuir bordeaux, dos orné, plats estampés à froid. Petitot n°"101-788 (1987).

page 95


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

374! [REVUE D'ARTILLERIE] - Revue d'artillerie. Tome " 121. Mars " 1938. Paris, Berger-Levrault & Cie, 1938"; in-8, 97"pp., br. !

Contient un article plein d'humour sur les « ! canons étranges!» par le Cne Duvignac!: canon à eau, canons à vapeur (dont le fameux canon à vapeur de Perkins commandé par l'armée française pour essais, fac-similé des conclusions), le canon coudé, deux canons sous-marins, canons pneumatiques, canons électriques, canon à céruse, canons fantaisistes.

375! [REVUE DE LA SAMA N°!82 - 1982] - DECKER (Ing. en Chef de l'Armement M.) - Il y a cent vingt ans, le premier canon français en acier. Paris, Société des Amis du Musée de l'Armée, 1982"; in-4, 63 à 68"pp., br. !

Le Marie-Jeanne, canon d'essai de 30.

376! [REVUE DE LA SAMA N° ! 85 - 1981 I] DECKER (Ing. en Chef de l'Armement M.) Dans la cour d'honneur!: «!Valérie!», témoin de la défense de Paris (novembre!1870!-!janvier!1871). Paris, Société des Amis du Musée de l'Armée, 1981"; in-4, 71 à 80"pp., br. 377" [REVUE DE LA SAMA N°!89 - 1984] - DECKER (Ing. en Chef de l'Armement M.) - Un centenaire!: le système de Bange. Paris, Société des Amis du Musée de l'Armée, 1984!; in-4, 87 à 102!pp., br. 378! [REVUE DE LA SAMA N° ! 90 - 1985 I] DECKER (Ing. en Chef de l'Armement M.) - Les batteries royales de la cour d'honneur des Invalides. Paris, Société des Amis du Musée de l'Armée, 1985"; in-4, 41 à 60"pp., br. 379! [REVUE DE LA SAMA N° ! 91 - 1985 II] DECKER (Ing. en Chef de l'Armement M.) L'artillerie d'accompagnement des XVIIe et XVIIIe " siècles dans les collections du musée de l'Armée. Paris, Société des Amis du Musée de l'Armée, 1985"; in-4, 23 à 40"pp., br. 380! [REVUE DE LA SAMA N° ! 93 - 1986 II] DECKER (Ing. en Chef de l'Armement M.) - Le bassin de la Charente et les fabrications d'artillerie du XVIe au XIXe!siècle. Paris, Société des Amis du Musée de l'Armée, 1986"; in-4, 9 à 26"pp., br. 381" [REVUE DE LA SAMA N° ! 95 - 1987 II] DECKER (Ing. en Chef de l'Armement M.) - Les mortiers et obusiers de la cour d'honneur. Paris, Société des Amis du Musée de l'Armée, 1987"; in-4, 15 à 36"pp., br.

page 96

382" [REVUE DE LA SAMA N° ! 96 - 1988 I] DECKER (Ing. en Chef de l'Armement M.) L'artillerie de montagne française jusqu'à sa création officielle. Paris, Société des Amis du Musée de l'Armée, 1988"; in-4, 17 à 30"pp., br. 383! [REVUE HISTORIQUE DES ARMÉES] - Artillerie. Numéro " 1-2, 1975 (spécial). Paris, Ministère de la Défense, 1975"; in-8, 224"pp., br. ! Les articles portent essentiellement sur l'histoire de l'artillerie de la fin du XIXe (système Gribeauval) à la période contemporaine.

384! [REVUE HISTORIQUE DES ARMÉES] - Le Matériel. Paris, Revue Historique des Armées, 1980"; in-8, 240"pp., br. ! Numéro spécial comprenant quelques articles sur l'évolution et l'historique du Train d'artillerie. On y trouve également quelques rares illustrations du XVIe!siècle sur la fonte des boulets.

385! [REVUE HISTORIQUE DES ARMÉES 1954, n°!3-4] - Les écoles militaires. Paris, RHA, 1954"; in-4, 250"pp., br. ! Comprend les Écoles d'Artillerie. Exp. n°!211/700. 386! RHEINMETALL - Waffentechnisches Taschenbuch. Düsseldorf, Rheinmetall GmbH, 1973"; in-16, 676"pp., rel. de l'éditeur plastifiée. 387! RIBBENTROP (Lt) - Vocabulaire militaire français-allemand. Recueil de termes de la technologie militaire moderne. Seconde édition entièrement refondue. Leipzig, F.A. Brockhaus, 1878"; petit in12, 300"pp., pleine percaline bordeaux. 388! [RIHM N° ! 82] - Revue Internationale d'Histoire Militaire. N° ! 82. Paris, Comité International des Sciences Historique - C.I.H.M., 2002"; grand in-8, broché, couverture imprimée. ! Parmi les nombreux articles, on retient essentiellement ceux qui ont trait à l'artillerie!: Pierre Surirey de SaintRémy (Fr. Naulet)!-!Le comité de l'artillerie et ses réalisations (P. Nardin)!-!La crise de l'obus torpille en France (P. Rocolle)!-!La problématique de la poudre de 1871!à 1914, particulièrement dans le Toulois.

389! RIMAILHO (Lt-colonel) - La science et l'industrie pendant la guerre. L'évolution du matériel d'artillerie. Paris, Librairie de l'Enseignement Technique, 1920"; in-12, 60"pp., 28 fig. in-texte & horstexte, br. ! Conférence donnée le 1er!février 1920 au Conservatoire National des Arts et Métiers. De nombreux détails sont révélés tant sur la genèse des systèmes d'artillerie depuis 1870 que sur des pièces ou des engins pour la plupart inconnus. Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

390! ROGERS (Colonel HCB) - Artillery through the ages. Londres, The military book society, 1971"; in8, 230"pp., pleine toile bordeaux. 391! ROUQUEROL (Général Gabriel) - Le canon artisan de la victoire. Paris, Nancy & Strasbourg, Berger-Levrault, s.d. (vers 1920) " ; in-4, 108 " pp., demi-chagrin bordeaux, dos à nerfs muet. !

Préface de Gabriel Hanotaux.

392! ROUQUEROL (Général J.) - Les crapouillots 1914-1918. Paris, Payot, 1935"; in-8, 188"pp. avec 3 croquis et huit ill. hors-texte, br. ! Sortant l'artillerie de tranchée de l'oubli, le général Rouquerol nous livre moins une description technique des matériels, bien qu'elle ne soit pas négligée, mais en exergue les qualités de combattants de leurs servants. L'ouvrage permet également de mieux percevoir la limite entre l'artillerie que l'on pourrait qualifier de «"classique"» et l'artillerie de tranchée.

!

399! SARREPONT (Major H. de) - Le bombardement de Paris par les Prussiens en janvier"1871. Paris, Firmin Didot Frères, 1872"; in-8, 353"pp., 15 fig. et une carte en couleur, demi-chagrin brun, dos à nerfs orné. !

chapitre de quelques pages agrémenté de tables extraites du manuel du major Quaglia.

395! [RUSSEL MOTOR CAR COMPANY] - The second line of offense. S.l., Russel Motor Car Company, s.d. (vers 1917)"; in-4, 83"pp., cartonnage de l'éditeur, dos muet. 396! SAINT-ANTONIN (Chef de Bataillon) - Résumés d'histoire militaire. Évolution des institutions militaires. Organisation, tactique, armement. Paris, Charles Lavauzelle & Cie, 1942"; in-12, 132"pp., br. !

Intéressant tableau récapitulatif sur l'évolution des pièces d'artillerie à travers les âges.

397! SAINTEMARIE (Louis) - Das Licht über 1870. Mulhouse, Buchdruckerei G. Roth-Wurmser, 1909"; in-4, 880"pp., 39 ill. in-texte, demi-percaline verte, dos muet. 398! SALAT (Nicole), BARROS (Martin) - Archives du service des cuirassements (1877-1927). Inventaire semi-analytique. Département de l'Armée de Terre sous-série 2V. Château de Vincennes, Service Historique de la Défense, 2005"; in-8, 234"pp., br.

Bibliographie artillerie & fortifications

Par le Major H. de Sarrepont pseudonyme d’Hennebert.

400! SCHELL (A. von), CAPETTE (Trad. C.) - Etudes sur la tactique de l'artillerie de campagne. Gand, Vanderhaeghen, 1880"; in-8, 243"pp., demichagrin bleu, dos à nerfs orné, tranches jaspées. Dastrup 133. ! Lieutenant-Colonel Adolf von Schell, chef d'état-major général de l'inspection générale de l'artillerie prussienne. Traduction réalisée par un major d'artillerie belge d'une importante étude sur l'artillerie prussienne au lendemain de la guerre de 1870 et avant l'avènement des pièces d'artillerie à tir rapide. Le règlement de manœuvre pour l'artillerie de campagne publié le 23"août 1877 en est le substrat.

393! ROUSSEL (M. de) - État militaire de France pour l'année 1782. Vingt-quatrième d'édition. Paris, Onfroy, 1782"; in-16, 464"pp., plein veau brun, dos orné, tranches rouges. 394! [ROYAUME DE SARDAIGNE] - Notice sur l'état militaire du royaume de Sardaigne. Paris, Firmin Didot Frères, 1830"; in-8, 80"pp., demi-chagrin vert (rel. mod.). ! Le matériel de l'artillerie piémontaise fait l'objet d'un

«"À travers les études techniques, les expériences et les marchés passés avec les constructeurs civils, le fond des archives techniques des cuirassements illustre un épisode de la lutte séculaire entre le projectile et la cuirasse à l'ère industrielle"» [extrait de la postface de l'ouvrage].

401! SCHILFFACHT (Oberstleutnant), SACHS (Major) - Der Dienst in der Luftwaffe"; Band 9. Der Unterführer der Flakartillerie. Handbuch für Offiziere, Unteroffiziere und deren Anwärter im aktiven Dienst und um Beurlaubtenstand. 3., wiederum erheblich erweiterte und verbesserte Auflage. Berlin, Verlag Bernard & Graefe, 1938 " ; petit in-8, 261"pp., Reliure carton bleu, jaquette illustrée. !

Oberstleutnant Schilffarth (Chef des Stabes der Inspektion der Flakartillerie im Reichluftfahrministerium) " ; Major Sachs (Batteriechef im Flakregiment 10).

402! SCHLIEPER (Moritz Ferdinand) - Beschreibung der Einrichtung und Gebrauchsweise der unter dem englischen Namen Shrapnel-shells oder Sphericalcase-shot bekannten Kartetschgranaten und der unter den Namen Congrevesche oder Brandraketen bekannten Kriegsraketen nebst einer Beurtheilung ihrer Wirksamkeit und Anwendbarkeit im Kriege. Gestüzt auf ihre Therorie, auf die Ergebnisse der damit angestellten Versuche, und auf die Kriegserfahrungen seit 1808. Zürich, Morion reprints, 1981"; in-12, (tome"I) VIII, 85"pp., 1 pl. dépliante ht., (tome"II) XIV, 85"pp., 1 pl. dépliante h-t., br. !

Réédition d'un ouvrage publié en 1838 par Johann Friedrich Leich à Leipzig qui aborde les obus à balles (Shrapnel) et les fusées de type Congrève. ces deux sujets qui intéressent fortement toutes les puissances européenpage 97


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

nes alors que la Grande-Bretagne en détient, presque seule à ce moment, la maîtrise.

403! SCHMALENBACH (Paul) - Die Geschichte der deutschen Schiffsartillerie. Herford, Koehler, 1993"; in-8, 193"pp., cartonnage de l'éditeur, jaquette illustrée. ! L'ouvrage de Paul Schmalenbach est considéré comme étant l'étude la plus aboutie sur l'artillerie de marine allemande. Les aspects aussi bien politiques que techniques sont abordés.

404! SCHNEIDER (Rudolf) - Die Artillerie des Mittelalters. Nach den Angaben der Zeitgenossen dargesstellt. Aalen, Scientia Verlag, 1985 " ; in-4, 183"pp. avec VIII planches h.-t., skivertex brun. !

Réédition d'un ouvrage édité en 1910 à Berlin.

405! [SCHNEIDER] - Schneider & Cie. Paris, Schneider & Cie, 1930"; in-12, 35"pp., br. ! Catalogue de la société Schneider qui présente de manière succincte les différents pans d'activité du groupe": sidérurgie, ponts métalliques, construction maritime, artillerie, etc.

406! SCHULZE (Manfred P.) - Fort Hahneberg. Das einzige Außenfort der Festung Spandau. Berlin, Heimatkundliche Vereinigung Spandau 1954 e.V., 2004"; in-8, 224"pp., cartonnage de l'éditeur. ! Alors que le titre de l'ouvrage laisserait à penser qu'il ne

affûts. Paris, Ch. Tanéra, 1879"; in-8, 239"pp., nombreuses fig. in-texte, br. !

Important travail extrait du mémorial de l'artillerie de marine XL, sur un sujet trop rarement abordé dans la littérature ancienne et contemporaine. Il recèle de nombreuses informations de premier plan. C'est ainsi qu'on trouvera abordé les sujets suivants": Classification des affûts et de leurs organes mécaniques. Organes de pointage en hauteur (appareils primitifs, coins et coussins, vis de pointage, levier à fourche de Whitworth, affûts de campagne prussiens, arcs dentés, servo moteur Farcot). Appareils de pointage en direction (crosse articulée de Le Roux, flasques mobiles de Baranovsky et Broadwell, coussinets à coulisse d'Armstrong, mitrailleuse Palmkranz, canon revolver Hotchkiss"-"Appareils de traction Lynn, Scott). Appareils destinés à atténuer les effets du recul (heurtoirs, tampons, bragues, coins d'arrêt"-"affût Engelhart, coins russes, freins Allen, Krupp, compresseur Ferguson, etc."; Freins hydrauliques et à vapeur). Organes du mouvement de mise en batterie ou de mise hors de batterie (plans, rails, leviers, palans, treuils)" ; chaînes sans fin"; emploi direct de la vapeur"; servomoteur (Rendel, Pestitch). Affûts sans recul (caronades, canon blindé de Krupp, affût automatique Albini).

409! [SERVICES ET RÈGLEMENTS MILITAIRES]!- Instruction théorique de l'ARTILLEUR par lui-même. Paris, Nancy, Librairie militaire BergerLevrault, 1913-1914"; in-12, 164"pp., br.

s'agit que d'une étude se limitant à un seul ouvrage défensif, l'auteur a su intégrer avec beaucoup d'intelligence aussi bien la problématique de l'artillerie et les enseignements du conflit franco-prussien de 1870 alors très récent. Il fait ainsi référence avec des illustrations jusqu'alors inconnues au dernier siège classique, selon les techniques de Vauban, à savoir celui de Strasbourg en 1870. Il développe avec largement les matériels en service dans l'ensemble des forteresses allemandes de l'époque sans négliger pour autant les techniques de construction et, bien évidemment, le fort Hahneberg lui-même. Avec un envoi de l'auteur.

407! SCHWARTE (General z. D. M.) - Die Technik im Weltkriege. Berlin, Mittler und Sohn, 1920"; in-8, 610 p. avec de nombreuses gravures in-texte et 24 planches hors-texte, cartonnage éditeur. ! Ouvrage technique portant sur l'évolution technique des armements terrestres, navals et aériens mis en service durant la première guerre mondiale au sein de l'armée allemande. La somme des informations, souvent inédites, peut être qualifiée de considérable.

408! SEBERT (Chef d'Escadron de l'artillerie de Marine H.), POYEN (Chef d'Escadron de l'artillerie de Marine H. de) - Recherches historiques et technologiques sur les organes mécaniques des

page 98

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

!

8e édition faite d'extraits des divers services et règlements militaires publiés dans le cadre de la collection «!Éducation morale et instruction professionnelle!».

410! SMITH (Edited by Robert D.) - British naval armaments. Londres, Royal Armouries, 1989"; in-4, 101"pp., br. ! Actes d'un colloque sur l'histoire de l'artillerie entre!1600 et!1900 qui s'est tenu au sein de l'enceinte des Royal Armouries. On y trouvera des articles généraux sur le développement de l'artillerie durant cette période, sur le chargement des pièces et leur tir, sur différentes innovations technologiques et sur des pièces d'artillerie.

411! SMITH (Robert D.), BROWN (Ruth Rhynas) Bombards. Mons Meg and her sisters. Londres, Royal Armouries, 1989"; in-4, 102"pp., br. ! Résultat d'un important travail de recherche portant sur l'artillerie primitive en usage au Moyen-Âge. Pièce centrale, la fameuse bombarde appelée «!Mons Meg!» qui a été étudiée, et même radiographiée, sous toutes les coutures. Ce fascicule contribue de manière significative à la connaissance de l'artillerie médiévale.

412! STERZEL (Major) - Uberblick über die Entwickelungsgang der Kriegsfeuerwerkerei und der Pulvergeschütze bis zur mitte des 19. Jahrhunderts [im Jahrbuch der Gesellschaft für lothringische Geschichte und Altertumskunde. 1911]. Metz, Gesellschaft für lothringische Geschichte und Altertumskunde, 1911"; in-4, 381 -416"pp., XI pl. dépliantes hors-texte [Annuaire de 816"pp.], br. 413! STOFFEL (Colonel baron Eugène) - Rapports militaires écrits de Berlin. 1866-1870. Paris, Garnier frères, 1871"; in-8, (4), XXIV, 471"pp., demichagrin vert, dos à nerfs orné. 414! [TABLES DE TIR - 15!cm Ringkanone] - Schaubild für die 15 ! cm Ringkanone mit 15 ! cm Gr. ! 14 ! m.v.F. und 14A ! m.v.F. (angenähert gültig auch für die 15 ! cm Shrapnels 80/02, 15 ! cm Shrapnels!m.v.F. und 15!cm Gr. 80). S.l., s.e., 1917"; n.a., deux importantes planches dépliantes montées sur tissu, pleine percaline marron, dos muet. 415! [TAPUSCRIT - FABRICATION DES PROJECTILES 1914-1918] - PRACHE (LieutenantColonel) - Questions diverses relatives à la fabrication des projectiles. S.l., s.e., s.d. (vers 1921) " ; feuillets, 34"pp., br. ! Ces pages sont le résumé d'une série de notes rédigées par le Lt-Colonel Prache durant les quatre années du premier conflit mondial et concernant les projectiles (tracé extérieur, fabrication, conditions de recette en usine et au tir, etc.).

Bibliographie artillerie & fortifications

416! [TAPUSCRIT - FONTE ACIÉRÉE ET PROJECTILES] - PRACHE (Lieutenant-Colonel) La fonte aciérée. S.l., s.e., s.d. (vers 1921) " ; feuillets, 20"pp., figures à la plume dans le texte, br. ! Mémoire destiné à la Revue de métallurgie [janvier!1922] rédigée par le Lt-Colonel Prache qui a été la cheville ouvrière dans l'utilisation de la fonte aciérée dans les projectiles durant la première guerre mondiale. Tapuscrit comprenant des dessins de l'auteur ainsi que quelques corrections manuscrites.

417! TARIN (Jean-Pierre), DUCOIN (Robert) - Histoire de l'artillerie. Systèmes de Reffye et de Bange. Paris, Club Français de la Figurine Historique, s.d. (vers 1997)"; in-4, 94"pp., br. ! Les auteurs utilisent les sources imprimées avec intelligence et réalisent ainsi un excellent travail. La qualité de l'ouvrage est malheureusement grevée par un travail de reproduction des plus médiocre.

418! [TECHNICAL MANUAL] - TM 9-1901 Department of the Army technical manual. Artillery ammunition. Washington, Department of the Army, 1950"; in-8, 404"pp., 203 fig. in-texte dont de nombreuses ill. en couleur, br. 419! [TERMES D'ARTILLERIE Français-Allemand et Allemand-Français] - L'artilleur. Français-Allemand et Allemand-Français. Strasbourg, Éditions de la Renaissance Alsacienne, 1920"; in-12, 11"pp., br. ! Petit fascicule paru dans la série «!Vocabulaires techniques de la Renaissance Alsacienne ! - ! Technische Wörterbücher der Renaissance Alsacienne ! » réalisant un dictionnaire des termes usuels de l'artilleur. Ce type de d'ouvrage était destiné aux Alsaciens ayant réalisé toute leur instruction dans l'armée allemande (jusqu'en 1918) et soucieux de trouver les équivalences françaises.

420! THAMM (Wolfgang) - Marinewaffen. Geschütze und Ihre Munition ! - ! besonders die leichten Schnelllade-Kanonen der Schiffsartillerie und die Einheitspatrone. Ausführungen zur deutschen Marinewaffentechnik Anfang des 20. Jahrhunderts unter Einbezug des Feuerwerkerwesens. Mehring, Pro literatur Verlag, 2008 " ; petit in-8, 245 " pp, 109"ill., br. 421! THOMAS (Dean S.) - Cannons. An introduction to Civil War Artillery. Gettysburg (U.S.A.), Thomas publications, 1985"; in-4, 72"pp., br. ! Bien que se destinant exclusivement aux matériels en usage durant la guerre de Sécession, il apporte d'utiles précisions sur les projectiles en usage à l'époque.

page 99


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

422! TRAWIN (Len) - Early British Quick Artillery. Londres, Nexus Special Interest, 1997 " ; Oblong, 406"pp., nombreuses ill., br. ! Ouvrage témoignant d'un remarquable effort de recherche sur les pièces d'artillerie de campagne de la fin du XIXe. Ces pièces marquent le passage vers l'artillerie "moderne". La qualité des illustrations est heureusement complétée par une étude très fouillée portant sur les pièces d'artillerie anglaises suivantes!: Breech loading 15 pdr Mk. IV, Breech loading (converted) 15 pdr Mk. I, Quick Firing 15 pdr Mk. I, Quick Firing 13 pdr, Quick Firing 18 pdr Mk. I, Breech loading 4.5 inch howitzer, Quick Firing 4.5 inch howitzer Mk. I.

423! [TRUPPENDIENST TASCHENBUCH WEHRTECHNIK] FELBERBAUER (Dipl.-Ong. Dr!Franz) - Waffentechnik I. Rohrwaffen, Lenkwaffen und Flugkörper, Ballistik, Zielen, und Richeten. Eine Einführung. Vienne, Verlag Herold, 1994"; in-16, 416"pp., 105 ill., br. ! Première édition d'un ouvrage destiné à expliciter les principales caractéristiques des systèmes d'armes. La partie dédiée à l'artillerie représente un chapitre important.

424! [TRUPPENDIENST TASCHENBUCH WEHRTECHNIK] FELBERBAUER (Dipl.-Ong. Dr!Franz) - Waffentechnik II. Munition. Vienne, Verlag Herold, 1996"; in-16, 608"pp., 152 ill. et tableaux, br. ! Cet ouvrage aborde de manière détaillée les aspects technologiques afférents aux munitions!: explosifs, chargements biologiques et chimiques, munitions d'infanterie, munitions d'artillerie, obus de mortiers, mines, fusées, etc. Quelques rappels historiques, en particulier sur les munitions d'artillerie, sont également dignes d'intérêt.

425! TRUTTMANN (Philippe) - Canons et Murailles. Histoire et évolution de l'architecture défensive dans la région toulonnaise. La Seyne, Service culturel municipal de la Seyne s/Mer, 1989"; grand in4 à l'italienne, 79"pp., broché, couverture imprimée. ! L'auteur réalise, en prenant l'exemple de Toulon, une excellente étude illustrant parfaitement les évolutions respectives de l'artillerie et de la science des fortifications.

426! TUDESQ (André), COMTE (Illustr. par Louis) Le canon merveilleux. Les mémoires d'un 75. Paris, Editions et Librairie, 1914"; in-4, 256"pp., cart. ill. (rel. de l'éditeur). ! Ouvrage dont le seul intérêt pour l'histoire de l'artillerie réside dans son très beau cartonnage de l'éditeur et pour la démonstration d'un engouement dont on connaît la suite d'une pièce d'artillerie qualifiée de merveilleuse. Les aventures de la pièce nommée «!Revanche!» et de son

page 100

chef de pièce «!Nénesse!» font l'objet d'un texte empreint d'un patriotisme flamboyant.

427! TURPIN (Eugène) - Comment, pourquoi et par qui la mélinite, les obus, le détonateur de Bourges, la fusée R.F., les rapports officiels de Bourges, calais, etc. ont été livrés à l'étranger. Braine-le-Comte, Imprimerie Lelong, 1890"; in-4, 592"pp., IV pl. dépliantes hors-texte, demi-chagrin brun, dos à nerfs. ! Eugène Turpin [1848-1927], chimiste français, il propose dès 1881 de nouveaux explosifs telles les panclastites, en 1884 il invente la mélinite, un explosif brisant utilisant de l'acide picrique qui révolutionna l’art militaire et, tout particulièrement celui des fortifications dont le mode de construction devint soudainement obsolète. Il fut injustement accusé d’avoir vendu son invention à l’ennemi, il fut condamné à tort pour divulgation de documents touchant à la défense nationale (1888) et incarcéré à Étampes. Une campagne d’opinion, à laquelle participa le Petit Journal, finit par obtenir sa libération en 1893 et il ne sera réhabilité qu'en 1901. Jules Verne s’inspira de son histoire pour tracer le portrait du premier savant fou de la littérature d’anticipation, dans son roman Face au drapeau (1896). Turpin lui fit un procès qu’il perdit. Cet ouvrage Exemplaire avec un envoi autographe d'Eugène Turpin. Édition originale de son ouvrage sans les trois croquis in-18 qui avaient donné lieu à la saisie du livre.

428! [UNIFORMES - FRANCE] - Artilleurs français 1720-1830. Paris, La Sabretache, 1977 " ; in-4, 32"pp. avec 15 pl. h.t., br. ! Numéro spécial de la sabretache présentant les uniformes des artilleurs français entre!1720!et!1830 avec un grand luxe de détails et des illustrations de grande qualité.

429! [UNIFORMES - FRANCE] - Artilleurs français 1830-1918. Paris, La Sabretache, 1978 " ; in-4, 36"pp., 15 pl. h.t., br. 430! [UNITED STATES NAVY] - CURTIN (Lt Cdr Rolland I.), JOHNSON (Lt Cdr Thomas L.) Naval ordnance. A text-book prepared for the use of the midshipmen of the United States naval academy. Annapolis, MD., The United States Naval Institute, 1917"; grand in-8, 383"pp., nombreuses pl. dépliantes hors-texte, pleine toile bordeaux de l'éditeur. 431! [UNITED STATES NAVY] - CURTIN (Lt Cdr Rolland I.), JOHNSON (Lt Cdr Thomas L.) Naval ordnance. A text-book prepared for the use of the midshipmen of the United States naval academy. Annapolis, MD., The United States Naval Institute, 1917"; grand in-8, 883"pp., nombreuses pl. dépliantes hors-texte, pleine toile bordeaux de l'éditeur.

Bibliographie artillerie & fortifications


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

432! [WAFFEN-ARSENAL] - BUCHNER (Alex), GRIEHL - Deutsche Gebirgsartillerie 1935-1945. Wölfersheim-Berstadt, Podzun-Pallas Verlag, 1997"; in-4, 48"pp., br. 433! [WAFFEN-ARSENAL] - ENGELMANN (Joachim) - Deutsche Leichte Feldhaubitzen 19351945. Arbeitspferde der Divisionsartillerie. Wölfersheim-Berstadt, Podzun-Pallas Verlag, 1990"; in-4, 48"pp., br. 434! [WAFFEN-ARSENAL] - FLEISCHER (Wolfgang) - Deutsche 15!cm-Kanonen bis 1945. Wölfersheim-Berstadt, Podzun-Pallas Verlag, 1998"; in4, 48"pp., br. 435! [WAFFEN-ARSENAL] - KOPENHAGEN (Wilfried) - Sowjetische Panzerzüge und Eisenbahngeschütze 1917-1945. Wölfersheim-Berstadt, PodzunPallas Verlag, 1995"; in-4, 48"pp., br. 436! [WAFFEN-ARSENAL] - WETZIG (Sonja) Deutsche Feldartillerie 1864-1910. Geschütze, Fahrzeuge. Am Beispiel der KÖniglich -SÄchsischen Armee. Wölfersheim-Berstadt, Podzun-Pallas Verlag, 1995"; in-4, 48"pp., br. 437! WALLOTH (Geheimer Baurat) - Ueber des Aufkommen der Feuerwaffen im deutschen Reiche (Metz 1324). Colmar, J.B. Jung, 1912 " ; in-12, 62"pp., br. 438! WALTER (Capitaine d'artillerie J.) - Fabrication des bouches à feu. S.l., École d'application de l'artillerie et du génie, 1894"; in-4, Exemplaire lithographié, 192"pp., br. ! Cours de sciences appliquées aux arts militaires détaillant le forage, le tournage, la trempe, les essais après trempe, la fabrication des frettes, les bouches à feu en fonte, l'usinage des bouches à feu, la visite et la réception des bouches à feu.

439! WALTER (Capitaine d'artillerie J.) - Métallurgie. 2ème partie. Travail des métaux. S.l., École d'application de l'artillerie et du génie, 1893"; in-4, Exemplaire lithographié, 218"pp., br. ! Cours de sciences appliquées aux arts militaires dont ce fascicule résume les leçons prodiguées sur le travail des métaux.

440! WETZIG (Sonja) - German artillery. Atglen (U.S.A.), Schiffer Military/Aviation History, 1996"; in-4, 48"pp., br. ! Traduit de l'allemand par David Johnston. Édition originale publiée par le Podzun-Pallas Verlag sous le titre de

Bibliographie artillerie & fortifications

Waffen Arsenal ! - ! Deutsche Feldartillerie 1864-1910. Ouvrage entièrement illustré.

441! WEYGAND (Général) - Histoire de l'Armée française. Paris, Flammarion, 1938"; petit in-4, 395"pp., planches hors-texte dont plusieurs en couleur, rel. toile rouge, dos et plats ornés, tranches dorées. Petitot 108-748 (1989), 108-749 (1989), 106-404 (1988), 116-270 (1994). 442! WILLE (Generalmajor z. D. R.) - Gezogenes Schrapnel mit Langgeschoßfüllung. Berlin, Verlag von R. Eisenschmidt, 1908"; in-8, 45"pp., 15 fig. intexte, cartonnage de l'éditeur, dos muet. ! Les inconvénients d'un chargement des obus à balles par des projectiles sphériques sont analysés. Les évolutions, aussi bien en Allemagne qu'en France, sont décrites avant d'aborder des projectiles plus étranges qui ne dépasseront jamais le stade du prototype!: «!Schrapnel mit Drallnadeln, Schrapnel mit Führungshülsen, Hutzler's Ferngeschoß, Rowles' Schrapnelgranate!».

443! WILLE (Generalmajor z. D. R.) - SchnellfeuerFeldkanonen. Erster Teil. Berlin, R. Eisenschmidt, 1899"; in-8, VII, 348"pp., 7 pl. dépliantes hors-texte, nombreuses ill. in-texte, demi-chagrin bordeaux, dos à nerfs orné. ! L'étude de R. Wille aborde un sujet qui suscitait un très vif intérêt à cette époque où la France venait de mettre en production sa fameuse pièce d'artillerie à tir rapide de 75!mm Mle!1897. Le travail des industries d'état étant couvert par le secret militaire, le général Wille s'intéresse aux travaux de l'industrie privée européenne fort active dans ce domaine. Il en résulte une étude portant sur des pièces d'artillerie de campagne peu usuelle et réalise un panorama presque complet de la production privée au début en 1899. Tous les acteurs majeurs sont là!: Bofors, Cail (De Bange et Piffard), Canet (acquis par les Ets Schneider), les établissements d'Elswick (Armstrong, Mitchell), Finspong, Hotchkiss, Maxim-Nordenfelt (Londres), Nordenfelt (Paris), Röstel, Schneider (Creusot), Skoda, Saint-Chamond et Vickers ainsi que les productions d'état de l'Angleterre et de la Russie. On ne peut s'empêcher d'observer un absent de marque!: les établissements Krupp. Une absence qui trouverait sa justification par un délai prohibitif dans la transmission de documents techniques. L'ouvrage, richement illustré par 103 fig. dont certaines sur de grandes planches dépliantes, faisait partie de la collection personnelle d'E. Turpin (chimiste français, inventeur de la mélinite).

444! WILLE (Generalmajor z.D. R.) - Waffenlehre. Dritte Auflage. Drittes Ergänzungsheft. Feldartillerie II. Italien, Japan!; Mexiko!; Niederlande ! ; Österreich-Ungarn ! ; Persien ! ; Portugal. Berlin, Verlage R. Eisenschmidt, 1908"; grand in-8,

page 101


ARTILLERIE – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

60 ! pp. avec 16 ill. in-texte, demi-toile bordeaux, plats ornés. 445" WILLING (Colonel (e.r.) Paul), VERNIER (Illustrations Charles) - Les uniformes de l'armée française de!1660!à!1845. Evreux, Charles Hérissey, 2000!; in-folio, [2], 160!pp. dont 60 gravures en couleur, [2]!pp., plein veau bordeaux sous emboîtage. "

Édition de luxe tirée à 55 exemplaires (exemplaire n°!23).

446" WILSON (Lt. A. W.) - The story of the gun. Woolwich, Rotal Artillery Institution, 1944!; in-8, 86!pp., br. " Publié, non sans difficultés, durant le second conflit mondial, ce petit fascicule s'attache à décrire l'artillerie sur son versant technique. Bien que succinct, les circonstances de la guerre n'y sont pas étrangères, ce petit ouvrage présente d'une manière claire l'évolution technique de l'artillerie de ses débuts à 1944.

447" WISE (Terence), HOOK (Richard) - Artillery equipements of the napoleonic wars. Londres, Osprey, 1995!; in-8, 40!pp., br. " Excellente description des matériels et des munitions en usage durant la fin du XVIIIe et le début du XIXe!siècle. Nombreuses planches en couleur.

448" ZEDET (Jean-Pierre) - Le canon-révolver Hotchkiss de 40!mm, Modèle!1879. Châmonvillars, s.e., 2007!; in-4, 132!pp., thermoreliure. " Une étude remarquable par sa précision technique d'une pièce peu connue bien que dotant largement les fortifications françaises de la fin du XIXe!siècle. Cette publication agrémentée de nombreuses illustrations de CAO réalisées par l'auteur. Exemplaire avec envoi.

page 102

Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS

Sources imprimées & manuscrites Mars 2009

Canon de place de 138 mm Mle 1874 sur affût de siège. Petits modèles d’artillerie - Musée des Invalides.


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

1!

ALLENT (Lt-Colonel du Génie A.) - Histoire du corps impérial du génie, des sièges et des travaux qu'il a dirigé, et des changements que l'attaque, la défense, la construction et l'administration des forteresses ont reçus, en France, depuis l'origine de la fortification moderne jusqu'à nos jours ! ; par A. ! Allent. Première partie, depuis l'origine de la fortification moderne jusqu'à la fin du règne de Louis XIV. Paris, Magimel, an"XIII (1805)"; in-8, XII, 324"pp. et un feuillet d'errata, demi-basane à coins brune, dos orné.

!

Le général Marescot, premier inspecteur général du Génie, proposa en l'An!IX [1801] au Comité des fortifications de faire rédiger l'histoire du corps du Génie. Ayant approuvé le projet, le Comité chargea de sa rédaction son secrétaire, le Lt-Colonel du Génie Allent, [Pierre] A[lexandre Joseph], [1772-1837]. Pendant les loisirs que lui laisserait son service!! Les cinq premiers chapitres comprennent l'introduction des pièces d'artillerie et les mines, l'histoire des premiers ingénieurs, les perfectionnements apportés tant dans l'attaque que la défense, la construction et l'administration des forteresses depuis François 1er jusqu'à la mort du cardinal de Mazarin et l'époque mémorable de Louis XIV à laquelle est impérativement associé le célèbre Vauban. Seule cette première

partie a été publiée mais les études ultérieures montreront qu'elle n'est pas sans défauts. Le colonel Allent prit part aux guerres de la Révolution et de l'Empire. Il fut adjoint au roi Joseph pour défendre Paris en 1814, comme chef d'état-major de la Garde Nationale de Paris, et devint la même année chef d'état-major des Gardes Nationales du Royaume, puis Conseiller d'État, député du Pas-de-Calais, inspecteur général des Gardes Nationales et fut nommé Pair de France en 1832. Ex-libris manuscrit «!Dépôt de la sous-direction de Lille!» associé à un cachet aux armes du Génie avec la mention «!Fortification!-!Place de Lille!».

2!

[ARENBERG (Prince Ernest d')] - Nouvelle fortification des places de guerre d'un diamètre de quatre à six cents toises ou moyens de proportionner, à la force actuelle de l'attaque, la force de la défense des moyennes forteresses. Vienne, Strauss, 1824"; in-4, 12"pp., VII pl. hors-texte montées sur onglets, cartonnage d'attente bleu, muet. Inconnu de Jordan.

!

Le Prince d'Arenberg a publié une série d'ouvrages entre!1822 et!1824 (places d'un diamètre de 900 toises et au-dessus [1822], places d'un diamètre de 600 toises et au-dessus [1824]) et réalise une synthèse en 1848. Cet ouvrage vient compléter les premiers car les principes de fortification qui le guide sont différents de ceux élaborés pour des places de dimensions plus importantes. Se détachant du système bastionné alors même s'il s'appuie sur Vauban dans son argumentaire, on y trouve de nombreuses références à la fortification polygonale qui connaît un grand succès dans l'espace germanique.

N° 2

N° 1

Bibliographie artillerie & fortifications

3!

[ARTILLERIE] - [FIGUIER (Louis)] - Supplément à l'Artillerie moderne. S.l., s.e., s.d. (vers 1880)"; in-4, 82"pp., nombreuses ill. N & B, br.

!

Le premier chapitre décrit les changements qui se sont opérés au sein de l'artillerie française entre!1870 et!1875 (premiers canons se chargeant par la culasse, canons de!7, de 5, de!95, etc.). Le second chapitre aborde les pièces de 90 et de 80 ainsi que leurs projectiles. Le troipage 105


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

sième chapitre aborde les mitrailleuses et, en particulier le canon-révolver Hotchkiss, adopté par l'artillerie française pour la défense des places, dans ses deux versions!: pièce fixe et pièce attelée. Les chapitres suivants décrivent l'artillerie de montagne, l'artillerie de siège, l'artillerie de forteresse et de côte. Les fusées armant les projectiles font l'objet d'un chapitre distinct. On relève un chapitre particulièrement intéressant portant sur la fabrication des bouches à feu et des projectiles. Un article, au demeurant médiocre, décrit la fortification «!moderne!» (système Seré de Rivières) et son armement.

4!

[ARTILLERIE] - MINISTÈRE DE LA GUERRE - Manuel de tir de siège et de place. Approuvé par le Ministère de la Guerre le 16!février 1889. P., Ministère de la Guerre, 1896"; petit in-12, 130"pp., cartonnage de l'éditeur.

!

Seconde édition contenant les modifications apportées au manuel jusqu'au 1er!octobre 1890.

5!

[ARTILLERIE] - MINISTÈRE DE LA GUERRE - Règlement sur le service des bouches à feu de siège et de place. Approuvé par le Ministre de la Guerre le 6!avril 1889. Deuxième partie Matériel et munitions. Paris, Librairie Militaire BergerLevrault & Cie, 1889"; in-12, 190"pp., demi-toile bordeaux, premier plat imprimé.

6!

[ARTILLERIE] - MINISTÈRE DE LA GUERRE - Règlement sur le service des bouches à feu de siège et de place. Approuvé par le Ministre de la Guerre le!6!avril 1889. Deuxième partie Matériel. 2e!tirage mis à jour au 1er!août 1891. Paris, Librairie Militaire de L. Baudoin, 1897 " ; in-12, 200"pp., cartonnage éditeur imprimé.

N° 9

page 106

!

Cette partie sur le matériel porte exclusivement sur les matériels lourds tels que les 155 et 120 longs en y incluant le frein hydraulique destiné à limiter le recul des pièces, le 155 court, le mortier de 220 et les matériels de petit calibre en usage dans les places. Les matériels plus anciens tels que le canon de 138, le canon de 12 culasse, le canon-revolver Hotchkiss de 40!mm, le canon à balles de Reffye, les mortiers lisses font également l'objet d'une analyse et on y trouve encore des canons se chargeant par la bouche. Les poudres, munitions et artifices utilisés dans ces différentes bouches à feu font l'objet d'une présentation dans un chapitre distinct. Une annexe importante et peu usuelle porte sur le détail du chargement des caisses aux armements à savoir l'ensemble des matériels d'entretien et des pièces de rechange nécessaires au bon fonctionnement de chaque type de pièce d'artillerie.

7!

[ARTILLERIE] - MINISTERO DELLA GUERRA - Giornale de artiglieria e genio – Annata 1875 – Parte 2a (non Ufficiale). Rome, Voghera Carlo, 1875"; in-4, 782"pp., très nombreuses lithographies h.t., plein veau brun, dos à nerfs orné, plats ornés.

!

Ouvrage en langue italienne comportant de nombreuses précisions sur les pièces d'artillerie allemandes, russes, anglaises et leurs munitions ainsi que sur des éléments de fortification.

8!

[ARTILLERIE - FORTIFICATIONS] - ÉCOLE SUPÉRIEURE DE GUERRE - Conférences sur l'emploi de l'artillerie dans la guerre de forteresse. 1° Progrès réalisés par l'artillerie. 2° Tactique de l'artillerie dans la guerre de forteresse. S.l., s.e., 1889-1890"; grand in-4, 310, 108"pp., demi-percaline brune.

!

Lithographie autographique dont le caractère confidentiel est attesté par un tirage limité à 250 exemplaires pour le corps de l'ouvrage et 100 exemplaires pour l'appendice. Cette série de conférences rend compte des évolutions techniques et tactiques dans l'attaque et la défense des places fortes. En appendice, on trouve de nombreux renseignements sur les matériels et les munitions en usage à l'époque ainsi que quelques résumés sur le rôle de l'artillerie dans les batailles de la période 1866 et 1870.

9!

[ATLAS DE PLANCHES CALLIGRAPHIÉES Royal Military Academy] - BEDINGFIELD (P.), WYNYARD (Cpt R.A.) - Fortifications plates!-!R.M.A. S.l., s.e., 1843-1886"; in-folio, Recueil de 36 planches, 33,5 x 49"cm, demi-veau brun à coins.

!

D'après les notes de son fil H Bedingfield (Major, The Devonshire Regiment), P. Bedingfield entre à l'école royale militaire de Woolwich comme cadet en 1843, trois Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

ans plus tard il est nommé au corps royal de l'artillerie au sein duquel il servira pendant 40 ans dans le monde entier. Il participe à la campagne de Chine en 1859-61 à l'occasion de laquelle il est décoré et promu au grade de major. Il prend sa retraite avec un rang d'officier général en 1886. Le recueil se divise en deux lots de dessins rehaussés de lavis. Le premier dû à Bedingfield, alors jeune cadet, comprend une série de VII dessins à la plume et au pinceau noir sur un grand papier Whatman réalisés entre!1843 et!1846. La thématique abordée port essentiellement sur les bases du dessin et des perspectives, quelques schémas de fortification (Dufour, fortification prussienne), l'attaque des places (travaux d'approche, couronnement du chemin couvert) et le dessin d'une pièce d'artillerie. La seconde série tracée en 1886 due au capitaine d'artillerie R. Wynyard (?), dont l'examinateur n'est autre que Bedingfield, aborde avec un tracé plus grossier la thématique de la fortification passagère.

10! [ATLAS DES PLACES FORTES DE FRANCE AU XVIII°] - COQUART (Antoine) - Plans et Déscriptions des principales Places de Guerre et Villes Maritimes des Frontières du Royaume avec leurs Longitudes et Latitudes. Tirées des Observations de l'Academie Royale des Sciences!; et leurs distances de Paris, en Lieuës de 2000 Toises sans avoir égard aux sinuositez du chemin. [Paris], [Libraire-éditeur Roch Joseph Julien], 1751 " ; in-4 oblong, Une carte générale à double page et 16 planches gravées à double page et montées sur onglets, demi-vélin de l'époque. ! Atlas géographique et militaire de la France. Divisé en deux parties et publié à Paris chez R. J. Julien en 1751. [Première partie] ! : « ! Carte de France divisée en XXI gouvernements militaires et en ses provinces. Dressée sur les meilleures cartes qui ont parues jusqu'à présent, et sur la carte des triangles en XVIII petites feuilles, levée géométriquement, par ordre du roi, et mise au jour par M. CASSINI DE THURY…!» - [Deuxième partie]!: Les plans de cette seconde partie «!Plans et descriptions des principales places de guerre et villes maritimes… ! » étaient primitivement destinés à servir de bordure à la carte de France dessinée par Cassini. Outre un titre gravé à double page, y figurent une carte de France générale sur une double page avec des limites coloriées [1751], une carte de France dressée en 1750 comprenant une table des 16 feuilles contenues dans cet atlas dont les plans ont été dessinés et gravés par Coquart. Cent dix villes fortifiées sont représentées en médaillons avec textes explicatifs et blasons. Julien, Roch-Joseph, éditeur et marchand de cartes géographiques, en activité dès 1745 (publication de cartes et d'atlas), il publie en outre en 1752 un «!Catalogue général des meilleures cartes. publiées jusqu'ici en Europe.!» puis en 1763 un «!Nouveau catalogue de cartes.!». Également valet de chambre de

Bibliographie artillerie & fortifications

Charles de Rohan, prince de Soubise, puis inspecteur de ses bâtiments à partir de 1757. Il publie encore en!1767 et ! 1774 et réapparaît ensuite, toujours à l'adresse de l'hôtel de Soubise, à l'occasion d'un "almanach sousverre".

11! AUGOYAT (Colonel) - Aperçu historique sur les fortifications, les ingénieurs et sur le corps du génie en France. Seconde édition revue, corrigée et augmentée. Paris, Tanera et J. Dumaine, 1860-1864"; 3 vol. in-8, VII"-"469"pp, 664"pp, 624"pp, index en fin de chaque volume. 4 cartes dépliantes, demi-chagrin bordeaux, dos à nerfs orné de caissons dorés au monogramme «"Rochas"», tranches marbrées. "

Succédant au premier essai historique rédigé par le LtColonel Allent «!Histoire du corps impérial du Génie,…!» dont seule la première partie fut rédigée et publiée, Augoyat corrige, complète ce premier ouvrage pour réaliser un ouvrage de référence. Il rédige ainsi un ouvrage probablement incontournable pour celui qui s'intéresse aux fortifications françaises et à ses ingénieurs. Contrairement à bon nombre d'ouvrages, y compris modernes, il n'élude nullement la période du 1er Empire. Cet ensemble, considéré comme rare, est enrichi d'un ex-libris et d'une reliure au chiffre de la bibliothèque d'A. de Rochas d'Aiglun (colonel du génie de Rochas d'Aiglun Albert Eugène auguste [1837-1915], auteur de nombreux ouvrages dont une «!Histoire des fortifications!»).

12! [BARDET DE VILLENEUVE - Tome 1] BARDET DE VILLENEUVE (P.P.A.) - Les fonctions et les devoirs des officiers tant de l'infanterie que de la cavalerie. La"Haye, Chez Jean Van Duren, 1740"; grand in-8, XVI f.f.n.ch., 307, 64"pp. avec 2 pl. dépliantes hors-texte, plein veau glacé, dos à nerfs orné. ! Tome premier du cours de la science militaire à l'usage de l'infanterie, de la cavalerie, de l'artillerie, du génie, et de la marine. Les textes, bien qu'intéressants, ne peuvent faire oublier que Bardet de Villeneuve n'est qu'un plagiaire. D'après Bardin, il pille des passages entiers de Guignard, de Cormontaigne, de Quincy, etc. Parmi les nombreux thèmes abordés dans ce volume, on y trouve une description aussi complète que plaisante des fonctions et des devoirs des officiers et des troupes d'infanterie dans les places fortes!: manière de monter et descendre la garde dans les places!; les rondes avec une intéressante référence au «!marron!» (pièce de cuivre percée au milieu de la grandeur d'un écu sur laquelle est gravée l'heure de la ronde à contrôler «!Ronde de dix heures, de deux heures et demi, etc.!» et qui est numérotée) qui était remis à chaque factionnaire, placé dans une espèce de tronc appelée boîte aux rondes puis collecté le major pour contrôler le bon déroulement de la ronde!; l'ouver-

page 107


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

ture des portes!; devoir d'un officier qui est de garde à une porte.

de la marine. Si les principes de géométrie prennent une place importante dans ce volume, on y trouve également de nombreuses applications à l'art des sièges et des fortifications!: prendre des mesures, lever des plans, etc.

15! [BARDET DE VILLENEUVE - Tome 4] BARDET DE VILLENEUVE (P.P.A.) - Traité de l'Architecture civile à l'usage des Ingénieurs!: Qui enseigne généralement tout ce qui concerne la Décoration & la distribution des Edifices. La"Haye, Chez Jean Van Duren, 1740"; grand in-8, 152"pp., IV f.f.n.ch. avec 29 pl. dépliantes hors-texte, plein veau glacé, dos à nerfs orné. ! Tome quatrième du cours de la science militaire à l'usage de l'infanterie, de la cavalerie, de l'artillerie, du génie, et de la marine. L'ingénieur du Roi ne devait pas ignorer les principes de l'architecture civile puisqu'outre les fortifications, il peut également être chargé de construire des édifices faisant appel à des notions esthétiques ou des besoins fonctionnels s'éloignant parfois de la stricte chose militaire.

N° 15

13! [BARDET DE VILLENEUVE - Tome 2] BARDET DE VILLENEUVE (P.P.A.) - La tactique ou l'art de ranger des bataillons Et de faire à une armée en campagne tous les mouvemens Qui conviennent selon les différentes Occasions. La"Haye, Chez Jean Van Duren, 1740"; grand in-8, V f.f.n.ch., 35"pp. avec 12 pl. dépliantes hors-texte, plein veau glacé, dos à nerfs orné. ! Tome second du cours de la science militaire à l'usage de l'infanterie, de la cavalerie, de l'artillerie, du génie, et de la marine. Bien que cet ouvrage ne traite pas spécifiquement de l'artillerie ou des fortifications, on y trouvera d'utiles références sur sujets variés tels que les fonctions et devoirs des officiers (Commandant de l'artillerie, Directeur des Ingénieurs), les moyens de secourir une place assiégée.

14! [BARDET DE VILLENEUVE - Tome 3] BARDET DE VILLENEUVE (P.P.A.) - Traité de la géométrie pratique, à l'usage des officiers!: Qui enseigne sur toutes les Opérations les plus nécessaires, tant sur le Papier que sur le Terrein. La"Haye, Chez Jean Van Duren, 1740"; grand in-8, 195 " pp., IV f.f.n.ch. avec 17 pl. dépliantes horstexte, plein veau glacé, dos à nerfs orné. ! Tome troisième du cours de la science militaire à l'usage de l'infanterie, de la cavalerie, de l'artillerie, du génie, et

page 108

16! [BARDET DE VILLENEUVE - Tome 5] BARDET DE VILLENEUVE (P.P.A.) - L'architecture militaire, ou, la fortification. La"Haye, Chez Jean Van Duren, 1741"; grand in-8, VIII f.f.n.ch., 168"pp. avec 24 pl. dépliantes hors-texte, plein veau glacé, dos à nerfs richement orné, tranches marbrées. ! Tome cinquième du cours de la science militaire à l'usage de l'infanterie, de la cavalerie, de l'artillerie, du génie, et de la marine qui compte seize volumes au total. Les illustrations, finement gravées, ont été réalisées par l'auteur et s'inspirent, pour l'essentiel, des œuvres réalisées par ses contemporains. On y trouve également quelques illustrations représentant le système proposé par Bardet de Villeneuve ainsi qu'une étude très critique du tracé de Neuf-Brisach. Édition originale ornée d'un ex-libris armorié «!De Reynold Capne au Regt suisse de Monin!» gravé par J. Striedbeck à Strasbourg. Il s'agit probablement de Jean Nicolas Constantin de Reynold, né le 29!juillet 1735, qui s'engagea au service de France en 1753 en qualité d'enseigne dans la compagnie de ses frères au régiment de Monin en garnison à Sélestat, en Alsace. Il était promu sous-lieutenant en 1755. Rentré en Suisse, il est, en 1763, major dans le régiment de Gruyère, grade qu'il occupe jusqu'en 1780, puis plus tard, en 1792, comme colonel du même régiment.

17! [BARDET DE VILLENEUVE - tomes! VI, VII et!VIII] - BARDET DE VILLENEUVE (P.P.A.) Traité de l'artillerie, qui enseigne tout ce qui concerne les Poudres, les Canons, Mortiers & Pierriers, les Batteries, les Mines, les Artifices, les Armes de toute espèce, les Ouvrages, Attirails & OuBibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

tils nécessaires au service de l'Artillerie, ou qui y ont rapport tant sur Mer, que sur Terre Et les Fonctions et Devoirs des Officiers de ce Corps. La!Haye, Chez Jean Van Duren, 1741 ! ; in-8, XXXII, 164, 144, 158!pp. avec 40 pl. dépliantes hors-texte, plein veau brun, dos à nerfs orné. "

Tomes sixième, septième et huitième, en un volume, du cours de la science militaire à l'usage de l'infanterie, de la cavalerie, de l'artillerie, du génie, et de la marine qui compte seize volumes au total. Ce cours porte sur de nombreux domaines ! : architecture civile et militaire, marine, … La partie sur l'artillerie est particulièrement intéressante puisqu'elle traite du système d'artillerie introduit en 1732 par Vallière. Des pièces peu connues y figurent. Les gravures, dues à Bardet de Villeneuve luimême, apportent de nombreuses précisions tant par la variété des sujets abordés que par leur originalité et la finesse du trait. Édition originale ornée d'un ex-libris armorié non identifié.

18" BEAURAIN (Chevalier de) - Histoire des quatre dernières campagnes du Maréchal de Turenne En 1672-1673-1674 et 1675, enrichie de cartes et de plan topographiques, dédiée et présentée au Roi, par M. Le Chevalier de Beaurain, Géographe de Sa Majesté, & son Pensionnaire. Paris, Chevalier de Beaurain, 1782!; 2 vol. in-folio, [Vol. de texte] 2 ff., VIII, 217 ! pp., [1 ! pp.] (approbation) ! ; [Atlas] 24 grandes planches dépliantes gravées par Berlin, cartonnage d'attente de l'époque, dos muet. " Exemplaire à toutes marges. Barbier attribue cet ouvrage au comte Philippe-Henri de Griomard. "L'auteur fut si mécontent des mutilations que la censure fit éprouver à son ouvrage qu'il ne laissa subsister son nom que sur une dizaine d'exemplaires distribués à ses amis." L'atlas contient 24 cartes et plans de bataille comprenant une série de 6 grandes feuilles repliées montrant le cours du Rhin et divers plans et cartes ! : Burick dans le Duché de Clèves, Fort et ville de Rees, Arnheim, Siège du Fort de saint André, Crevcoeur dans le Brabant, Bommel dans le Brabant, carte de Wasslen, carte d'une partie de la Lorraine, de l'Alsace et de la France-Comtée, Combat de Mulhausen, Combat de Turckheim, Plan de la ville et du château de Dachstein, Bataille d'Altenheim.

19" BELAIR (Général de division A.P. Julienne) Elémens de fortification, Renfermant ce qu'il étoit nécessaire de conserver des ouvrages de Le Bond, de Deidier et autres auteurs!: on y a joint l'examen raisonné des principes sur l'art des fortifications du maréchal de Vauban, de Saxe, de Cormontaigne, de Robins, de Cugnot, de Tielke, de Landsberghen, de Trincano, de Fallois, de Rosard, de Coehorn, de

Bibliographie artillerie & fortifications

Montalembert, et de plusieurs ingénieurs, anciens et modernes, françois et étrangers ! : suivis d'un Dictionnaire militaire, où l'on trouvera des définitions et des renseignements qui n'existent dans aucun ouvrage ! ; et d'une explication raisonnée de trente belles planches, dont les dix-huit dernières contiennent beaucoup de détails neufs ou très peu connus sur les fortifications permanentes ou provisionnelles. Paris, Magimel, 1793!; in-8, X, 458!pp., 1 feuillet d'errata et 28 pl. dépliantes, demi-vélin à coins de l'époque. Library of Congress classification UG400 B42 1792. "

Seconde édition de l'ouvrage du général Alexandre, Pierre, Julienne Bélair [1747-1819]. Rapidement promu, il n'était que capitaine lors de la parution de la première édition de cet ouvrage en 1792 alors qu'il venait d'être nommé Ingénieur pour la défense de Paris et devint commandant de la Garde Nationale parisienne. Important travail d'excellente qualité, il aborde les différents systèmes qui ont succédé à ceux élaborés par Vauban dans les différents pays européens mais se révèle avant tout être un ardent défenseur des idées de Montalembert. Il met l'accent sur plusieurs places européennes ainsi que sur les principaux forts de Cherbourg. Le dictionnaire est bien plus étendu que celui qui figure au sein des ouvrages de Le Blond. Il s'efforce d'établir des liens entre tactique et la science de l'ingénieur avec quelques entrées peu courantes. Les planches comprennent des vues inhabituelles telles que la position d'un canon dans son embrasure où la reprise d'une figure de Montalembert portant sur le projet de ligne fortifiée entre Lauterbourg et Wissembourg (Alsace). Ce dernier projet appelle quelques commentaires. Montalembert envisageait d'illustrer sa notion de liaison par les feux en établissant des barrages. C'est ainsi que Montalembert propose de relier les deux petites places de Wissembourg et de Lauterbourg par une ligne fortifiée formée de forts reliés par des retranchements de campagne tout en créant une nouvelle place, Louisville. L'ouvrage se termine par un dictionnaire militaire.

N° 19

page 109


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

21! BELIDOR (Bernard Forest de) - La Science des ingénieurs dans la conduite des travaux de fortification et d'architecture civile. Paris, Chez Charles Antoine Jombert, 1729"; grand in-4, XVI, 80, 64, 96, 104, 80, 80 et VIII"pp. Frontispice allégorique par Rigault, un bandeau par Filloeul et 53 planches dépliantes dont 2 tableaux, Plein veau brun glacé, dos à 5 nerfs cloisonné et fleuronné, tr. rouge. ! Bernard Forest de Belidor [1694 ou 1698-1761] est con-

N° 21

20! BELIDOR (Bernard Forest de), JOMBERT (Charles-Antoine) - Dictionnaire portatif de l'ingénieur et de l'artilleur, Composé originairement par feu M. Belidor, Colonel d'Infanterie, de l'Académie Royale des Sciences, &c. Nouvelle édition, Totalement changée, refondue, & augmentée du quadruple. P., Charles-Antoine Jombert, 1768"; in8, 2 p. l., vi, [2], 740, [4] p., plein veau brun marbré, dos à nerfs orné. Brunet [5907], Library of Congress classification TA9.B43, Bardin 1768E. ! Seconde édition, fortement augmentée, de cet ouvrage publié initialement en 1755 par Belidor, M. (Bernard Forest de) [1692 ou 1698-1761] et considéré comme rare [Brunet!-!5907]. Repris sous la direction de Belidor par Ch.-Antoine Jombert [1712-1784] (libraire du Roi pour l'artillerie et le génie, rue Dauphine, à l'image Notredame), il s'agit là de l'édition la plus aboutie. Il semble néanmoins que Jombert ait simplement attaché son nom à ce qui fut une spéculation mercantile [Bardin]. Ce dictionnaire renferme, outre les termes propres à l'artillerie et aux fortifications, des termes de l'architecture civile, publique, hydraulique et navale. Cet ouvrage contient de nombreuses et intéressantes précisions sur les termes et techniques en usage au XVIIIe!siècle. page 110

nu comme un ingénieur, bien qu'il n'ait jamais eu cette qualité. Cette seconde édition, parue 10 ans après l'originale, reprend la méthode de travail chère à l'auteur!: allant du général au particulier et partant toujours des principes mathématiques indispensables à la compréhension du traité, il s'appuie sur un grand nombre d'exemples qui servent de base à son propos ou viennent l'éclairer. Dans la Science de l'Ingénieur, Belidor présente les principes de architecturaux qui permettent d'établir des voûtes, de calculer l'épaisseur des murs, explique la manière de tracer les plans d'une fortification et de choisir les matériaux. En aucun cas, il ne propose un système de fortification modèle et il s'inscrit ainsi dans la lignée de Vauban qui aurait d'ailleurs donné son approbation à l'ouvrage. Pour apprendre l'art de présenter un devis, il prend comme modèle la place de Neuf-Brisach. Dans le cadre de cette étude, il consacre au chef-d'œuvre de Vauban plusieurs planches souvent inédites ainsi qu'une analyse très détaillée. À propos de Neuf-Brisach, il ne s'agit cependant que d'exemples et tout ce qui est décrit n'a pas été réalisé. Malheureusement, force est de constater que de nombreux auteurs anciens et modernes ne l'ont pas compris ainsi!: ils se contentent de reprendre plus ou moins fidèlement les propos de Bélidor comme ses dessins et gravures.

22! BELLAVÈNE (M. le Général), LECLERC (Capitaine) - Cours élémentaire de fortification ou Eléments de l'art de construire, attaquer et défendre les retranchements et les places à l'usage des élèves de l'École spéciale impériale militaire. Paris, Magimel et Duprat-Duverger, 1806 " ; grand in-8, 623"pp., XVIII planches repliées h.t., demi-basane à coins, dos orné (rel. moderne). LC classification UG401.L435 1806. ! Fort volume particulièrement intéressant car cet ouvrage du Premier Empire comporte, outre les habituelles descriptions des techniques de fortification, de nombreux détails sur les performances de l'artillerie (pénétration des différents projectiles), sur la construction du four à boulets rouges, etc. L'exemplaire de la Libraire du Congrès permet d'attribuer l'ouvrage à Leclerc, capitaine du génie et ce d'après la note suivante «!Rapport à Mr. le général Bellavène!» signé!: Leclerc, capitaine du génie, attaché à l'École militaire. Le général Bellavène, (Jac-

Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

ques-Nicolas, baron, 1770-1826) était le commandant de l'École spéciale Impériale Militaire.

23! BELLEFOREST (F.) - La cosmographie universelle. Paris, Nicolas Chesneau, 1575"; in-folio, plusieurs centaines de pages, Cartonnage. ! Traduction française de l'ouvrage de S. MUNSTER édité en 1548. Très nombreuses gravures sur bois dont une très belle planche sur l’invention de l’artillerie en Allemagne.

24! BIGOT (Capitaine au corps impérial de l'artillerie) - Traité d'artifice de guerre. Tant pour l'attaque et la défense des places que pour le service de campagne. Paris, Magimel, Libraire pour l'art militaire, 1809"; in-8, 159"pp. avec de nombreux inserts de pages vierges de l'époque destinées à la prise de notes, nombreuses tables in-texte, cartonnage de l'époque, dos muet. ! Second exemplaire de cet intéressant manuel technique d'artificier. Cet exemplaire a été relié, à l'époque, avec de nombreux inserts permettant des annotations. Ces notes de lecture apportent le plus fréquemment des précisions d'ordre technique ou sémantique. Ex-libris manuscrit signé «!Fersen!»!(?).

25! BLANCHARD (Anne) - Dictionnaire des ingénieurs militaires 1691 à 1791. Montpellier, Centre d'histoire militaire et d'études de défense nationale de Montpellier, 1981"; in-8, 787"pp., br. ! Travail fabuleux, malheureusement épuisé, dont le carac-

manuel aux jeunes architectes français jusqu'au milieu du XVIIIe ! siècle, on lui connaît également ses Nouvelles manières de fortifier et l'Art de jeter les bombes. En matière de fortifications, ses idées furent très goûtées en Suède où il avait conservé de nombreuses relations. De retour de ses nombreux voyages, il se tint à Paris, entre plusieurs officiers de marque, des conférences où l'on examina minutieusement la valeur des différentes parties de la fortification alors en usage. Blondel semble y avoir été le personnage le plus influent et il rédigea son traité dans les suites de celles-ci. Sa réputation s'en accrut et la place de Wismar, fortifiée par les Suédois, démontre son influence. Blondel eut peut-être sur Montalembert, alors que ce dernier était en Suède, une influence non négligeable.

27! BODENHORST (Cne G.) - Campagne de 18701871. Le siège de Strasbourg en 1870. Paris, Anvers, Rome, Dumaine, Tanera, Max Kornicker, H. Lœscher, 1876"; in-8, 8, 168"pp., IV planches dépliantes hors-texte, demi-veau brun à coins, dos orné avec la mention «"École régimentaire du Génie"». ! Description succincte de la place de Strasbourg et de ses environs!; description des fortifications de Strasbourg!; armement et approvisionnement de la place avant la déclaration de la guerre!; de l'investissement au bombardement!; l'attaque régulière de la place!; capitulation de la ville!; considérations sur l'artillerie de l'attaque et de la défense, etc.

tère indispensable fait d'autant plus regretter la rareté. Anne Blanchard s'est efforcée de présenter la carrière de chacun des ingénieurs en les saisissant dans leur réalité familiale et sociale. L'ouvrage retrace donc la destinée individuelle de chacun des 1490 ingénieurs inscrits sur les états du génie.

26! BLONDEL (François) - Nouvelles manière de fortifier les places […]. Paris et Amsterdam, Chez l'auteur et P. Mortier, 1699"; petit in-4, XII, 68"pp (non coupé), IV " pp., X pl. hors-texte dont 2 dépliantes et 2 tableaux, cartonnage d'attente de l'époque. ! Nicolas-François Blondel [1618-1686]. Maréchal de camp, ingénieur et diplomate en 1652. Nommé, en 1656, comme lecteur de mathématiques au Collège de France. Après une mission aux Antilles en 1664, il conduit, en 1665, les travaux du pont et de l'arc de triomphe de Saintes et dessine, en 1666, les plans de la ville et de l'arsenal (Corderie royale) de Rochefort. En 1669, il est désigné pour s'occuper des ouvrages publics de Paris et se consacre alors définitivement à l'architecture et sera nommé directeur de l'Académie d'architecture par Louis XIV en 1671. Outre la publication du cours d'architecture enseigné à l'Académie royale d'architecture qui servira de

Bibliographie artillerie & fortifications

N° 26

page 111


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

28! BONNEVILLE (Zacharie Pazzi de) - Les Lyonnoises protectrices des Etats souverains et conservatrices du genre humain, ou Traité d'une découverte importante & nouvelle sur la science militaire et politique. Amsterdam, Marc-Michel Rey, 1771" ; in-8, VIII-[2]-254 " pp., avec 19 fig. sur 14 pl. dépl, veau blond, dos lisse à caissons ornés de semis alternativement losangés et fleuronnés, hachures dorées sur les coupes, tranches vertes. ! Unique édition de ce qui doit être considéré comme une curiosité militaire. L'auteur appelle "lyonnaise" une arme nouvelle de sa conception, associant artillerie et armes blanches dont il ne donne, au demeurant, qu'une description assez sommaire. L'essentiel de l'ouvrage tourne autour des modifications que, selon lui, l'introduction de cette arme doit apporter tant à l'ordre des batailles qu'à la diplomatie entre nations européennes. Cette invention ou, plus exactement, cette idée pour le moins loufoque n'a pu susciter aucune réponse sérieuse. D'après Bardin, Bonneville était un ingénieur zélé et laborieux qui servait en Prusse et qui serait mort alors qu'il était prisonnier dans la citadelle de Magdebourg. Exemplaire de la bibliothèque de Shirburn Castle, des comtes de Macclesfield, avec vignettes ex-libris contrecollées sur les premières gardes.

30! BOUSMARD (M. de) - Essai général de fortification, et d'attaque des places, dans lequel ces deux sciences sont expliquées et mises l'une par l'autre à la portée de tout le monde Dédié au roi de Prusse. Nouvelle édition, revue, corrigée et considérablement augmentée. Paris, Magimel, 1814"; in-8, 391, 368"pp., atlas in-folio avec 62 planches montées sur onglets, reliure d'attente de l'époque pour les vol. de texte, cartonnage d'époque avec une pièce de titre bordeaux pour l'atlas. LC classification n° UG401.B77. ! Seconde édition d'un ouvrage publié initialement en 1799 à Berlin. Les planches, de belle facture, pouvaient être acquises séparément soit en une édition in-folio (celles de l'ancienne édition de 1814), soit dans un format réduit (in-8°). Nombreuses précisions sur le rôle et la disposition de l'artillerie dans une place assiégée. La publication d'Henri Jean Baptiste de Bousmard [1749-1807] a comporté 4 vol., sans l'atlas, dont le quatrième volume réalise un complément.

N° 28

29! BORNECQUE (Capitaine J.), BLASEK (Major du Génie autrichien) - Examen du système de fortification dans les principales puissances de l'Europe. Paris, Librairie militaire J. Dumaine, Éditeur L. Baudoin, 1882"; in-12, 266"pp., 6 pl. dépliantes h.-t., 33 fig., demi-veau bordeaux, dos à nerfs. ! Synthèse d'une publication réalisée en 1881 dans les « ! Mittheilhungen über Gegenstände des Artillerie- und Genie-Wesens!». S'il apporte des connaissances générales sur les systèmes défensifs déployés par les grandes nations européennes, il se garde bien de corriger ou de compléter les erreurs ou omissions pour la partie française. Il s'agit, pour le lecteur français, d'apprécier le niveau de connaissance des nations rivales sur le système défensif déployé par la France (système Séré de Rivières). Par contre, le traducteur a complété les propos laissés volontairement vagues par l'auteur autrichien sur les fortifications de l'Autriche-Hongrie. On y trouvera quelques détails dignes d'intérêt comme la construction de

page 112

trois ouvrages à fossés humides de la ceinture de Strasbourg utilisant les matériaux issus de la destruction des fortifications de Sélestat.

31! BOUSMARD (M. de) - Essai général de fortification, et d'attaque des places, Dans lequel ces deux sciences sont expliquées et mises l'une par l'autre à la portée de tout le monde, Dédié au roi de Prusse. Troisième édition, revue par M. Augoyat, chef de bataillon du génie. Suivi de!: Des tentatives à faire pour perfectionner L'art de fortifier les places, et quelques idées sur le relief et le commandement des fortifications, Pour servir de complément et de suite à l'Essai général de fortification, et d'attaque des places. Dédié au roi de Prusse. Troisième édition, revue par M. Augoyat, chef de bataillon du génie. Paris, Chez Anselin et chez G.-Laguionie, 1837"; in-8, 392, 368, 388, 364"pp., (sans l'atlas), reliure d'attente de l'époque. !

Troisième édition d'un ouvrage publié sous l'auspice d'Augoyat. Initialement publiée en 1799 à Berlin, cette édition comporte le quatrième volume (cf. Des tentatives à faire pour perfectionner…).

32! BRIALMONT (A.) - Études sur la défense des états et sur la fortification. Bruxelles, C. Muquardt, 1863"; grand in-8, 282, 378, 408"pp., demi-chagrin, dos à faux nerfs, pièce de titre en maroquin bordeaux. 33! BRIALMONT (A.) - Traité de fortification polygonale. Atlas. Bruxelles, C. Muquardt, 1869"; grand

Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

in-folio, XXVIII planches montées sur onglet dont deux en couleur ou dépliantes, demi-toile bordeaux. !

Si la carrière d’architecte militaire d’Henri-Alexis Brialmont débute véritablement en 1857, lorsqu’il dessine la nouvelle position fortifiée d’Anvers, sa première œuvre littéraire, un précis d’art militaire traitant d’une manière très classique des fortifications est publié dès 1851. Les plans de la place forte d’Anvers furent examinés et approuvés en avril!1859, les travaux furent exécutés entre!1860 et!1864. En 1863, suite à l’introduction du canon rayé dans les parcs de siège, développement ignoré au moment de la conception des forts d’Anvers, Brialmont publie Études sur la défense des États et sur la fortification, où il justifie la conception du système défensif belge et le système de fortifications permanentes appliqué à Anvers, qu’il jugeait parfaitement apte à résister au canon rayé. C’est en 1869 qu’il publie son Traité de fortification polygonale, ouvrage dont la date de publication témoigne du caractère visionnaire de Brialmont au regard de l’échec essuyé par les fortifications françaises et le front bastionné lors du conflit de 1870-1871 Ce très rare atlas comprend nombre de gravures somptueuses, souvent d’une très grande taille, qui illustrent parfaitement les théories et les réalisations de l’auteur que d’aucuns ont qualifié de Vauban belge. Par ailleurs, on ne peut manquer de relever de curieuses similitudes, tout particulièrement lorsque sont abordés les systèmes d’artillerie destinés à la défense des places fortes, avec les propositions du général Chasseloup de Laubat (Essais sur quelques parties de l’artillerie et des fortifications, par le Général Comte C.****E [1811]).

34! BRIALMONT (Alexis) - Précis d'art militaire. Bruxelles, A. Jamar, s.d. (vers 1851)"; in-12, 4 volumes en un, 424" pp. avec 4 pl. dépliantes horstexte, 50 fig. in-texte, demi-basane à coins brune, dos orné. ! Brialmont, Alexis Henri [1821-1903], rédige un de ses premiers écrits dans le cadre d'une encyclopédie populaire soutenue par une société pour l'émancipation intellectuelle. Rédigé avec un style précis et une hiérarchisation rigoureuse de son propos, on trouve successivement des chapitres portant sur l'organisation de l'armée, la stratégie, la logistique, la tactique et terminant l'ouvrage, un très important exposé sur les principes de la fortification.

35! BRIALMONT (Général A.) - La défense des états et les camps retranchés. Paris, Ancienne Librairie Baillière & Cie, Félix Alcan éditeur, 1885"; in-8, 228"pp., 28 fig. in-texte et deux planches dépliantes hors-texte, percaline bordeaux, plats et dos ornés. ! Troisième édition de l'ouvrage paru dans la collection de la bibliothèque scientifique internationale. Alexis Brialmont [1821-1903], inspecteur général des fortifica-

Bibliographie artillerie & fortifications

N° 33 tions et du corps du Génie de Belgique a publié ce travail pour la première fois en 1876. Il conçoit le système fortifié belge et fortifia plusieurs places belges telles que celles d'Anvers (1859), de Liège et de Namur (1888) mais également des places étrangères comme Bucarest (1877). Auteur prolixe, il a publié de nombreux ouvrages concernant les fortifications à l'époque où elles étaient en pleine mutation. Outre de nombreux essais, publications dans des revues et des journaux, il rédige 23 ouvrages importants. Parmi ceux-ci on retient La Fortification du temps présent (1885)!; Influence du tir plongeant et des obustorpilles sur la fortification (1888)!; Les Régions fortifiées (1890)!; La défense des états et la fortification à la fin du XIXe!siècle (1895)!; Progrès de la défense des états et de la fortification permanente depuis Vauban (1898). Le présent ouvrage est divisé en deux parties, la première réalise une analyse historique de l'intérêt et des limites des places fortes, la seconde partie est beaucoup plus technique puisqu'elle étudie entre autre le tracé et l'organisation intérieure des forts, la forme des camps retranchés.

36! BRIALMONT (Lt-Général A.) - La fortification du champ de bataille avec un atlas de dix-neuf planches. Bruxelles, Librairie militaire C. Muquardt, 1878"; petit in-4, XVI - 415"pp., 19 planches dépliantes hors-texte, pleine percaline bleue, impor-

page 113


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

tants motifs dorés sur le premier plat et au dos (rel. éd.).

devint fort habile dans la perspective. Nommé ingénieur géographe auprès du maréchal de la Ferté, en 1660, il fut employé à lever les plans des principales places du pays Messin et du Verdunois. Leclerc quitta son emploi et vint à Paris en 1665, solliciter une place dans le corps du génie. Il y fit la connaissance de Lebrun, qui lui conseilla de se livrer particulièrement à la gravure, où il acquit bientôt une grande réputation. Ce fut au commencement du séjour qu'il enrichit de 23 (?) gravures l'ouvrage portant sur le système de fortifications de Jean Brioys, ingénieur et géographe ordinaire du roi à Metz. Cette série de gravures peut encore être considérée comme une œuvre de jeunesse. Colbert lui procura un logement aux Gobelins, avec une pension de dix-huit cents livres. En 1672, Leclerc fut reçu de l'académie royale de peinture, et nommé professeur de perspective, emploi qu'il exerça avec succès pendant trente ans. Louis ! XIV le nomma graveur de son cabinet, et professeur à l'école des Gobelins. Sébastien Leclerc mourut à Paris, le 25 ! octobre 1714. À noter qu'un outil de mesure, le «!circumferentor!», instrument de mesure des angles horizontaux, est attribué à jean Brioys dès 1644.

37! BRIOYS (Jean), LECLERC (Sébastien, dessinateur et graveur) - Nouvelle maniere de fortification. Composée pour la noblesse françoise, exposée en forme d’elements. Metz, Aux frais de l'auteur, 1666"; in-8, Page de titre avec une gravure comprenant une vignette armoriée au verso, 3 f.f.n.ch., 68"pp., XXI pl., demi-percaline bordeaux de la fin du XIXe. Jordan 485, Marini 110. ! Très rare édition messine d'un traité de fortifications dû à Jean Brioys, un ingénieur et géographe du roi affecté à Metz. Sa présence en Lorraine est attestée par plusieurs cartes manuscrites, dont l'une datée contemporaine de la publication de son ouvrage (1666), illustre la «!disposition de Marsal et de Moyenvic!». Outre le caractère relativement original de l'ouvrage qui s'appuie fortement sur les préceptes du Comte de Pagan, cette publication est remarquable par la qualité de ses gravures dues à Sébastien Leclerc. Sébastien Leclerc, dessinateur et graveur, naquit à Metz en 1637. Il s'appliqua, outre le dessin et la gravure, également à la géométrie et à la physique, et

page 114

Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

38! BRUNNER (Chevalier Maurice), BORNECQUE (Trad. par le capitaine J.) - Guide pour l'enseignement de la guerre de siège (attaque et défense des places) à l'usage des Académies impériales et royales militaires des écoles de cadets et des volontaires d'un an. Paris, Librairie militaire de J. Dumaine, 1878 " ; in-8, 145 " pp., III pl. dépliantes hors-texte, demi-chagrin noir. ! Intéressante analyse du système en usage au sein de l'armée autrichienne en cette seconde moitié du XIXe. Il s'agit de la traduction française de la 3e édition complètement refondue par J. Bornecque. Elle tient compte des enseignements de la guerre de 1870-1871 dans la guerre de siège et des innovations apportées dans l'armement.

39! BRUNNER (Chevalier Maurice), BORNECQUE (Trad. par le capitaine J.) - Guide pour l'enseignement de la fortification permanente à l'usage des écoles militaires. Paris, Librairie militaire de J. Dumaine, 1883"; in-8, 315"pp., demi-chagrin bleu, dos à nerfs orné. 40! BRUNNER (Hauptmann Moriz) - Die Vertheidigung der Stadt Strassburg im Jahre 1870. Vie, Seidel & Sohn, 1871"; in-8, 72"pp. avec une grande planche dépliante hors-texte, br. ! Intéressante analyse du siège de la ville de Strasbourg en 1870. Le système fortifié de la ville à la veille du siège est décrit ainsi que l'ensemble des opérations d'investissement et de siège de l'armée prussienne. La responsabilité du Général Uhrich, commandant de la place de Strasbourg, est évoquée. Il s'agira du dernier siège en règle suivant les préceptes élaborés par Vauban et signera la fin du système de fortification bastionné. Ex-libris "Archiv Exemplar. Seidel & Sohn" (Exemplaire d'archive de l'éditeur).

N° 44

Bibliographie artillerie & fortifications

41! BRUNNER (Moriz, Ritter von) - Leitfaden für den Unterricht im Festungskriege. Zum gebrauche für die k. k. Militär-Bildungsanstalten, KadettenSchulen, dann für einjährig-Freiwillige. Vienne, Streffleur's österreichischen militärischen Zeitschrift und L.W. Seidel u. Sohn, 1878"; in-8, 88"pp, III"pl. dépliantes hors-texte, demi-percaline bordeaux. 42! BRUNNER (Moriz, Ritter von) - Leitfaden für den Unterricht in der beständigen Befestigung. Zum gebrauche für die k. k. Militär-Bildungsanstalten, Kadetten-Schulen, dann für einjährig-Freiwillige. Vienne, Streffleur's österreichischen militärischen Zeitschrift und L.W. Seidel u. Sohn, 1880"; in-8, 118"pp, X"pl. dépliantes hors-texte, demi-percaline bordeaux à coins. 43! BUCHOTTE (Nicolas) - Les Regles du Dessein et du Lavis, Pour les Plans particuliers des Ouvrages & des Batimens, & pour leurs Coupes, Profils, Elevations & Facades, tant de l'Architecture Militaire que Civile": Comme aussi pour le Plan en entier d'une Place"; pour sa Carte particuliere, & pour celles des Elections, des Provinces, & des Royaumes. Paris, Claude Jombert, 1722"; petit in-8, XX 130, VI " pp. avec XIV pl. dépliantes hors-texte, plein veau brun, dos à nerfs orné. !

Un ouvrage fondamental sur les techniques du lavis, les techniques de dessins des ingénieurs et, plus généralement, la cartographie.

44! CARNOT (Lazare) - De la défense des places fortes, ouvrage composé par ordre de sa majesté impériale et royale, pour l'instruction des élèves du corps du génie. Troisième édition. Paris, Mme"Ve Courcier, 1812"; in-4, XXXIX-616"pp., 11 pl. montées sur onglets dont une dépliante, cartonnage de l'époque, pièce de titre manuscrite. Bardin 1809K. ! Officier, ingénieur (il fit ses études à l'École du génie de Mézières où Monge fut un de ses professeurs), il sera surnommé le Grand Carnot et l'Organisateur de la victoire après sa victoire sur les Anglais (1793). Politicien habile, il sera plusieurs fois ministre lors de la révolution, sous Bonaparte (tout en s'adonnant aux sciences) ainsi que sous l'Empire. À la restauration (1814), il doit fuir la France!: poursuivi pour régicide car il avait voté la mort de Louis XVI. Il vivra alors exilé en Pologne puis en Allemagne. Carnot fut inhumé au Panthéon en 1889. Lazare Carnot [1753-1823] se montra partisan des idées de Montalembert et en adopta quelques-unes dans les tracés qu'il a proposés. Il proposa notamment les murs détachés en avant d'escarpes en terre, avec un ou deux page 115


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

rangs de créneaux superposés. On y trouve un tracé bastionné servant d'enveloppe à une enceinte polygonale dont les angles saillants, arrondis à la gorge des bastions, sont organisés en casemates ouvertes à chaque extrémité, pour le tir de mortiers. Sa demi-lune, très saillante, dispose d'un petit réduit. Dans les grandes places, Carnot ne veut ni contrescarpes revêtues, ni chemin couvert!; des plans assez doux raccordent le fond du fossé avec la crête du glacis. Mais le moyen sur lequel compte essentiellement Carnot pour ralentir les travaux de l'attaque et la retenir sur le glacis, c'est le tir incessant de mortiers et certain d'assurer la défense du fossé par les feux directs de son mur crénelé, Carnot renonce volontiers au tracé bastionné pour préférer les tracés tenaillés. Cet ouvrage correspond à un travail confié par Napoléon en 1809 et qui souhaitait qu'un cours de fortification soit proposé aux élèves de l'École de l'École de l'Artillerie et du Génie de Metz. Carnot rédigea donc, en 1812, ce traité mais en proposant de nombreuses innovations qui ne remportèrent nullement l'adhésion de l'Empereur qui le jugera sévèrement dans ses mémoires. Rare in-quarto complet de ses magnifiques gravures in-folio montées sur onglets.

45! [CERCLE DE SOUABE - CARTE XVIIIe] HASE (Professeur) - Le cercle de Souabe. Comprenant partie de la Suisse et de l'Alsace ainsi que le cours du Rhin depuis Constance jusqu'à Spire!!Circuli Sueviæ Mappa ex susidijs Michalianis delineata & a. Dne I.M. HASIO M.P.P. quo ad accuratam singolorum Statuum determinationem emendata & ad L.L. magis legitimaæ project. reducta. Opus fumi Geographi posthuman, & adjuncta Tabula explanatoria editum opera Homanianorum Heredum. A. 1743. S.l., s.e., 1743"; in-folio, carte repliée, feuillets collés sur une toile beige. Belle étiquette manuscrite formant le titre sur ce qui correspondrait au premier plat. !

originale en 1785, réimprimé en!1805 et!1816. Traduit en allemand en 1823]. Ce premier volume porte essentiellement sur toutes les formes de fortification passagère. On y trouve également un traité de géométrie théorique & pratique ainsi que des articles sur les reconnaissances militaires et le passage des rivières.

47! [CHASSELOUP-LAUBAT (Général Comte François de)] - Essais sur quelques parties de l'artillerie et des fortifications, par le Général Comte C.****E. Milan, De l'imprimerie de J.J. Destefanis, 1811"; in-8, 216"pp. (dont VIII), 22"pp., VI pl. dépliante h.-t., demi-basane fauve, dos orné. Jordan 677, Prost. ! Chasseloup-Laubat [1754-1833], cadet au sein du corps royal de l’artillerie en 1770, admis à l’École de Mézières en 1778, il poursuivra sa carrière dans le corps du Génie. Commandant du Génie de l’armée d’Italie en 1796, il sera nommé au grade de général de division en 1799 et participe comme inspecteur général au Comité central des fortifications à partir de 1800. Entre!1801 et!1805, il s’attelle à la reconstruction des défenses du nord de l’Italie et commence à fortifier de nombreux sites et sa réalisation la plus remarquable est sans conteste la forteresse d’Alexandrie. En 1806, il commande le Génie dans la Grande Armée et dirige le siège victorieux de Dantzig.

Belle carte du milieu du XVIIIe rehaussée de lavis. On y trouve l'ensemble du réseau défensif de l'est de la France avec la récente place de Neuf-Brisach, les places du nord de la Suisse et celles de l'actuel Land allemand du Baden-Wurtemberg. Une carte qui connaîtra un succès certain avec la guerre de sept ans qui surviendra peu après.

46! CESSAC - LACUÉE, MELLINET (Adjudant et Commandant, sous-inspecteur aux revues) Guide de l'officier particulier en campagne, par M. Cessac-Lacuée. Nouvelle édition. Tome premier. Paris, Barrois l'aîné et fils, an"XIII (1805)"; in-8, 388"pp., XIII pl. dépliantes hors-texte, demi-veau fauve, dos orné. Bardin 1785B. ! Ouvrage dû à Cessac, qui deviendra directeur!-!ministre, et à laquelle ont coopéré Lacuée puis Mellinet [édition

page 116

Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

Sur un plan conceptuel, c’est à Chasseloup-Laubat que revient la paternité d’un véritable nouveau front fortifié dit d’Alexandrie. Dès 1798 et avec persévérance, il défend l’utilisation des casemates pour l’artillerie. Étonnamment critique dans son appréciation du matériel de Gribeauval, il se montre encore plus novateur dans ce domaine lorsqu’il s’applique à l’artillerie de siège et de place. Dès 1804, il imagine un système utilisant alternativement deux pièces d’artillerie qui ne sera qu’évoqué dans la présente édition. Il propose cette fois deux systèmes qui visent à atteindre un seul objectif!?!: protéger l’artillerie de place des feux de l’ennemi. Parmi les mémoires proposés, on trouve la description d’un nouvel affût de place, de siège et de côtes pour tirer sans embrasure!?!; un mémoire sur les moyens de faire usage des bouches à feu dans les casemates en utilisant, entre autres, un système de plate-forme qui pourrait être qualifié d’ancêtre des tourelles à éclipse. D’autres parties, non moins importantes, portent sur le tracé des fortifications proposées par Chasseloup-Laubat.

48! COEHOORN (Menno van) - Nouvelle fortification, Tant pour un Terrain bas & humide, que sec & élevé. Représentée en trois manières, sur le contenu intérieur de l'héxagone à la françoise, Où l'on fait voir quelle est la Force des Fossez secs modernes, & de ceux qui sont pleins d'eau. Avec une nouvelle Méthode de fortifier les Places Maritimes, aussibien que celles qui sont situées sur des Rivières, & comment elles doivent être bâties. Comme aussi l'Attaque de chaque méthode, comparée tant en sa force particulière, qu'en sa dépense, à la pratique de Fortifier les places à la Françoise. Par Feu Minno baron de Coehorn. La"Haye, Henry Scheurleer, 1711"; in-8, 262"pp., les planches font défaut, plein veau brun, dos à nerfs orné. Rocolle I -237, II -201 " ; Hogg 66-68 " ; Bardin, Bib. univ. Moretus Plantin [101]. !

Seconde édition française de l'ouvrage rédigé en langue flamande par Coehoorn en 1685 (en français ! : 1706,

N° 50

Bibliographie artillerie & fortifications

1711, 1714, 1741). Cet ovrage est proposé par Henri van Bulderen à Guillaume le Vasseur des Roques. Bien qu'incomplète de ses planches, cette édition, reprise et corrigée en 1741, n'en reste pas moins intéressante.

49! COEHOORN (Menno van) - Nouvelle fortification, Tant pour un Terrain bas & humide, que sec & élevé. Représentée en trois manières, sur le contenu intérieur de l'héxagone à la françoise, Où l'on fait voir quelle est la Force des Fossez secs modernes, & de ceux qui sont pleins d'eau. Avec une nouvelle Méthode de fortifier les Places Maritimes, aussibien que celles qui sont situées sur des Rivières, & comment elles doivent être bâties. Comme aussi l'Attaque de chaque méthode, comparée tant en sa force particulière, qu'en sa dépense, à la pratique de Fortifier les places à la Françoise. Par Feu Minno baron de Coehorn. La"Haye, Henri Scheurleer, 1741"; in-12, 290"pp. avec 12 pl. dépliantes hors-texte, plein-veau brun d'époque, dos orné. Rocolle t.I p.237, t.II p.201"; Hogg 66-68"; , Bib. univ. Moretus Plantin [101]. ! Belle édition posthume sur la fortification bastionnée par Menno van Coehoorn [1641-1704], général des fortifications hollandaises (ingénieur) et parfois appelé le «!Vauban hollandais!». Cette édition de 1741 comprend, outre de magnifiques gravures par Verg. de Ryhnl, de nombreuses corrections par rapport aux éditions antérieures. Contemporain et rival de Vauban qu'il affronta lors du siège de Namur en 1692. Au contraire de Vauban qui voulait une préparation méthodique de l'attaque des places pour ménager le sang des hommes, Coehoorn voulait arracher la victoire par la rapidité de l'action et déconcentrer l'ennemi en l'attaquant en son point le plus fort quel qu’en soit le prix. Pour cela, il multipliait les bouches à feu. Vauban préférait les travaux d'approche par tranchées et sapes plus sûres.

50! [COEHOORN - Manuscrit original XVIIIe] [COEHOORN (Menno van)] - Nouvelle fortification, Tant pour un Terrain bas & humide, que sec & élevé. Représentée en trois manières, sur le contenu intérieur de l'héxagone à la françoise, Où l'on fait voir quelle est la Force des Fossez secs modernes, & de ceux qui sont pleins d'eau. Avec une nouvelle Méthode de fortifier les Places Maritimes, aussibien que celles qui sont situées sur des Rivières, & comment elles doivent être bâties. Comme aussi l'Attaque de chaque méthode, comparée tant en sa force particulière, qu'en sa dépense, à la pratique de Fortifier les places à la Françoise. Par Feu Minno baron de Coehorn. S.l., s.e., s.d. (vers

page 117


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

1710)!; in-folio, 700!pp. (sauf le premier feuillet), nombreuses illustrations et plusieurs lavis, plein vélin ivoire, rel. hollandaise de l'époque. Rocolle t.I p.237, t.II p.201!; Hogg 66-68!; , Bib. univ. Moretus Plantin [101]. "

Exceptionnel manuscrit correspondant à l'édition posthume portant sur la fortification bastionnée par Menno van Coehoorn [1641-1704], général des fortifications hollandaises et parfois appelé le «!Vauban hollandais!». La qualité de ce manuscrit (qualité et précision des dessins dont plusieurs lavis) permet d'en attribuer la rédaction avec certitude à un ingénieur des fortifications, la reliure hollandaise en plein vélin nous oriente vers le début du XVIIIe mais elle soulève quelques questions. Ce remarquable manuscrit réalise une copie de la publication de l’édition française de l'ouvrage de Coehoorn dont la traduction réalisée par Henri van Bulderen (première édition en 1711) mais pourquoi copier avec un tel soin une l'édition française en l'insérant dans une reliure typiquement hollandaise ! ! La question posée reste aujourd'hui sans réponse.

51" [CORMONTAIGNE (Louis de)] - Architecture militaire ou l'art de fortifier, Qui enseigne d'une manière courte & facile la construction de toutes sortes de fortifications régulières & irrégulières!; Deux nouveaux systèmes pour construire, avec beaucoup moins de dépense, des places d'une défense plus longue & plus avantageuse que celles qui sont fortifiées suivant le système de Mr. le Maréchal de Vauban!; & l'leurs attaques pour en connaître la défense!; La construction des chemins-couverts sur toutes sortes de terrains!; avec les devis nécessaires pour celle des fortifications!; & l'art de dessiner & de laver les Plans!; Démontré dans quarante planches en taille douce, Par M***, officier de distinction sous le règne de Louis XIV. A la Haye, Chez Jean Neaulme et Adrien Moetjens, 1741!; 2 tomes en 1 vol. in-4, V-139!pp. (4), 148!pp. (16) avec 40 pl. dépliantes hors-texte, cartonnage d'attente en papier bleu (rel. de l'époque). " Louis de Cormontaigne (anc. Cormontaingne) [Strasbourg, 1696!-!Metz, 1752], ingénieur en 1715, est affecté en Alsace puis à Metz. Il participe activement à de nombreuses campagnes, directeur des fortifications d'une partie de la Moselle en 1745, il est nommé Maréchal de camp en 1748. Considéré par de nombre de ses pairs comme l'héritier et l'émule de Vauban, il sut développer les idées de ce dernier tout en apportant une touche personnelle. Par son œuvre posthume, il exerça une influence considérable sur l'art de la fortification jusque tard dans le XIXe. S'il s'agit ici d'une édition publiée de son vivant chez Jean Neaulme en 1741, elle a été réalisée page 118

N°51 d'après un manuscrit imparfait rédigé en 1727 et qui fut dérobé à l'auteur. Cette publication subreptice incitera Cormontaigne à retoucher ses mémoires en 1742. Cet exemplaire, issu de la bibliothèque du Général de division Chasseloup-Laubat [cachet] (général de division en 1799, Inspecteur général au Comité Central des Fortifications, commandant du Génie de la Grande Armée en 1806), ne comprend pas la troisième partie, «!Traité de l'art de la guerre!» dont la livraison n'a pas été réalisée et dont la mention est masquée par une bande de papier (de l'époque). Les planches ont été volontairement livrées de manière détachée de l'ouvrage par l'éditeur. Ces planches comprennent une d'annotations, très discrètes et au crayon, de la main du général.

52" CORMONTAIGNE (Louis de) - Mémorial pour la fortification permanente et passagère. Ouvrage posthume de Cormontaingne. Maréchal de Camp, Directeur des fortifications des places de la Moselle, etc. Paris, Chez Charles Barrois, 1809!; in-8, XVI, 384!pp. avec 24 planches dépliantes h.-texte, demi-basane racinée à coin (rel. moderne). Rocolle, 2000 ans de fortifications. " Cormontaigne (anc. Cormontaingne) [1696-1752], fort de l'expérience de quelques sièges dont ceux de Landau et de Freiburg [1713], fut un des rares ingénieurs du XVIIIe appelé à réaliser des travaux importants dans plusieurs places de l'Est alors qu'il était Maréchal de Camp (Metz, Thionville mais aussi Bitche et Strasbourg). Cormontaigne n'avait pas connu Vauban, mais avait étudié l'œuvre de ce dernier et constituant ainsi des archives personnelles tout en y joignant ses propres études. «!Cette documentation serait certainement restée inconnue si le directeur de l'École de Mézières n'avait utilisé les dossiers de Cormontaigne vingt ans après la mort de celui-ci. Fourcroy de Ramecourt voulut fournir aux élèves-ingénieurs un ouvrage de base, où ils trouveraient ce que Vauban s'était refusé à écrire, c'est-à-dire une pédagogie de la fortification. Il eut donc l'intention de publier ce qu'avait laissé Cormontaigne, mais le projet ne fut

Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

tres qui sont entièrement de lui. Cette seconde édition apporte quelques corrections et changements peu significatifs. Les œuvres posthumes de Cormontaigne comprennent deux autres volumes «!Mémorial pour l'attaque des places fortes!» et le «!Mémorial pour la défense des places fortes!» qui se vendaient séparément.

54! [CORMONTAIGNE - Manuscrit XVIIIe] CORMONTAIGNE (Louis de) - Mémoire de l'Artillerie pour la deffense des Places par Cormontaigne. S.l., s.e., s.d. (vers 1750)"; in-folio, 68"pp. d'une écriture fine et lisible, br. ! Cormontaigne n'a pratiquement rien publié de son vivant, mais il rédige de nombreux mémoires sur tous les aspects de la fortification qui circulèrent essentiellement sous la forme de copies manuscrites au sein du corps des ingénieurs. Ce manuscrit, soigneusement rédigé et datant probablement de la première moitié du XVIIIe, répond parfaitement à ce mode de diffusion. Faisant suite à un précédent mémoire portant sur les différents usages de l'artillerie pour se rendre maître d'une place forte, cette étude axe la réflexion sur les moyens et méthodes qui permettront à la défense de retarder les progrès de l'assaillant.

N° 54

réalisé qu'en 1809, où le Cdt Bayart assura cette édition posthume.!» [cit. Rocolle]. On relève que Cormontaigne n'eut aucune notoriété particulière de son vivant. L'introduction du Cdt Bayart situe parfaitement l'ouvrage comme complément au Manuel ou à l'Aide-Mémoire de l'officier du Génie. Cette édition comporte trois volumes et ce premier tome des œuvres de Cormontaigne est complété par un Mémorial pour l'Attaque des Places et un Mémorial pour la Défense des Places (t. II & III). Cette édition originale sera suivie par une seconde en 1824.

53! CORMONTAIGNE (Louis de) - Mémorial pour la fortification permanente et passagère. Ouvrage posthume de Cormontaingne. Maréchal de Camp, Directeur des fortifications des places de la Moselle, etc. Deuxième édition. Paris, Chez Anselin et Pochard (successeurs de Magimel), 1824 " ; in-8, XVI, 384 " pp. avec 16 & 8 planches dépliantes h.-texte, catalogue de l'éd. 23, 8, plein veau brun, dos orné. Rocolle, 2000 ans de fortifications. ! Initialement publiées en 1809 d'après les manuscrits de Cormontaigne, les notes d'Augoyat nous apprennent que Fourcroy de Ramecourt a repris et fortement retouché la rédaction de Cormontaigne. En quelques endroits, il développe ses propres pensées et ajoute quelques chapi-

Bibliographie artillerie & fortifications

N° 56

page 119


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

55! COSSERON DE VILLENOISY (Chef de bataillon du Génie) - Essai historique sur la fortification. Paris, Librairie Militaire J. Dumaine, 1869"; in-8, 4, 446"pp., 1 f.n.ch. [errata]. Sans l'atlas annoncé, demi-percaline bordeaux. ! Cosseron de Villenoisy fut le véritable fondateur du cours d'histoire de la fortification à l'école de Metz et la présente publication servira de plan pour le remarquable exposé sur l'histoire de la fortification du Cdt Delair et ce selon l'aveu même de ce dernier. Sans être dépourvu de défauts et présentant quelques erreurs (il reprend l'idée largement répandue, et pourtant inexacte, présentant Bousmard comme le précurseur du Gal Chasseloup), l'auteur réalisé un travail agréable à compulser. Cosseron de Villenoisy signale la publication contemporaine du Cdt F. Prevost (Études historiques sur la fortification, l'attaque et la défense des places. Mémoire en faveur de la fortification bastionnée, Paris, 1869) mais estime que son ouvrage en diffère notablement car mettant l'accent sur le versant historique alors que Prevost n'hésite pas à s'engager dans une polémique dans laquelle il défend la fortification bastionnée.

permanente qui cherche par sa forme à s'approcher de la fortification circulaire.

57! D'AZIN - Nouveau système sur la manière de défendre les places par le moyen de contremines. Ouvrage posthume de Mr. D.***. Paris, J. Clouzier, 1731"; in-12, 8 f.f.n.ch., CLII, 182"pp, 5 f.f.n.ch., XII pl. dépliantes hors-texte (Une planche fait défaut), plein veau brun, dos à nerfs orné. ! Cet ouvrage posthume peut être attribué à N.!d'Azin, un ingénieur ordinaire du roi en 1708 et disparu des contrôles avant 1714. Anne Blanchard, in Dictionnaire des Ingénieurs, formule les remarques suivantes ! : « ! Il est probablement apparenté à ce d'Azin qui écrivit en 1685 un "Nouveau système sur la manière de défendre les places" avec 3 planches coloriées à la main. La bibliothèque de l'inspection du génie en possède plusieurs exemplaires. Cet ouvrage fut d'ailleurs édité en 17"& par le père Castel sous le titre "Nouveau système sur la manière. contremines"!».

58! DANIEL (R. P. Gabriel) - Histoire de la milice françoise, et des changemens qui s'y sont faits de-

N° 57

56! CUGNOT (Nicolas Joseph) - Théorie de la fortification, Avec des observations sur les différens systêmes qui ont paru depuis l'Invention de l'Artillerie, & une nouvelle manière de construire des places. Paris, Ch. A. Jombert, fils aîné, 1778"; in-12, 215"pp., VII & III planches hors-texte, reliure d'attente de l'époque. ! Cugnot [1725-1804] a, de son vivant, donné l'image du créateur malheureux. Il fut tout d'abord encouragé et aidé par le général de Gribeauval. Il construit, en 1770, le premier véhicule automobile à vapeur, en s'inspirant des principes de Denis Papin. Puis cette Révolution ignora et oublia Cugnot qui, plus heureux que Lavoisier, se contenta de mourir dans la misère. On lui doit plusieurs ouvrages sur la fortification de campagne, sur l'art militaire et, enfin, sur un nouveau système de fortification

page 120

puis l'établissement de la monarchie dans les Gaules jusqu'à la fin du regne de Louis le Grand. Paris, Mariette, Delespine et Coignard, 1721"; grand in-4, 3 ff. n. ch., XXXVIII-216"pp., XX-626"pp., 70 pl. hors-texte, 1 f. d'errata, plein veau brun, dos à nerfs ornés, reliure aux armes non identifiées sur l'ensemble des plats. Colson 139-143, Brunet [14902], Bardin 1721a, Goigoux 231. !

Édition originale du premier et important ouvrage sur l'art de la guerre en France, publié au début du XVIIIe. Ouvrage d'importance fondamentale et modèle pour la littérature militaire internationale, la première grande publication sur l'histoire militaire de France publiée au XVIIIe!siècle, il va rester la principale histoire en français de l'art de la guerre jusqu'en 1824. Le père jésuite Daniel [1649-1728], originaire de Rouen, avait reçu de

Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

Bardin, bien que très critique, est le reflet d'une certaine ambivalence. Ex-libris manuscrit "Collegii Dolani Societ. Jesu" associé à une mention autographe "Ex Pia Liberalite!pp Caroli et Hermanfredi de Brossia Dolanorum Soc Jesu". À relever dans le premier volume, le masquage, probablement d'époque révolutionnaire, des éléments fleur de lysés de la page de titre. Brunet!: Il semble exister une édition sur Grand Papier plus rare ainsi qu'une édition hollandaise de moins bonne qualité. Il existe également un abrégé de cet ouvrage, Paris, 1780, 2 vol. in12. Bardin nous signale une édition hollandaise [1724f] ainsi qu'une édition resserrée en un précis en in-12 [1773d] dont la date d'édition diffère de celle relevée par Brunet.

59! DE BOURCET - Mémoires militaires sur les frontières de la France, du Piémont et de la Savoie, depuis l'embouchure du Var jusqu'au Lac de Genève. Paris et Strasbourg, Levrault, frères, an " X (1802)"; in-8, 416"pp., plein veau brun, dos lisse orné, tr. rouge. Bardin. ! Pierre Joseph de Bourcet, auteur français [1700-1780], fut lieutenant-général des armées du Roi. Il étudia la guerre de montagne de 1749!à 1755 et réalisa la levée de la carte de la frontière du Dauphiné avant d'être nommé directeur des fortifications de cette province en 1756. Il est également l'auteur d'un mémoire sur la guerre de sept ans [1792] ainsi que d'autres mémoires destinés à l'instruction des officiers. L'ouvrage, publié à titre posthume, est considéré comme rare (première édition à Berlin en 1801). Il décrit de manière exhaustive de l'ensemble des points de passage alpins. Il comprend une description sommaire des forces et des faiblesses des différentes places. Ouvrage accompagné d'une belle carte dépliante des Alpes depuis Nice jusqu'au Lac de Genève. Ouvrage dédicacé au Conte d'Ison, colonel du 16e de Ligne.

N°58

Louis XV le titre d'historiographe de France pour sa monumentale Histoire de France. Bien que le plan soit quelque peu confus, le premier volume développe l’histoire des armées françaises sous les Gaulois, les Francs et les Capétiens. Il traite d'abord des armes, des institutions puis de l'arrangement des troupes, revient sur les armes défensives et termine par l'attaque et la défense des places. Il amène également quelques intéressantes précisions sur l'artillerie. Le second volume aborde les dignités et grades, les différents corps de l'armée française. Il termine par une étude de la milice française sur la mer. Les planches relatives à la marine reproduisent celles de l'Art des armées navales de Hoste. D'après Bardin, «!des pages entières sont copiées mot à mot des œuvres de Montgomery, de Manesson, etc. ! ». Il ressort néanmoins de l'ensemble de l'ouvrage une grande érudition aussi bien littéraire que technique, l'auteur maîtrise parfaitement les auteurs anciens sans négliger les auteurs modernes. Bardin qualifie cet ouvrage de «!chronique curieuse et d'une lecture indispensable!» alors que Folard en parle avec éloge pour la partie se rapportant à la tactique militaire. La notice bibliographique du Gal

Bibliographie artillerie & fortifications

60! DEDON (Chef de bridage d'artillerie) - Précis historique des campagnes de l'armée de Rhin et Moselle, pendant l'an IV et l'an V!; contenant Le récit de toutes les opérations de cette armée, sous le commandement du Général Moreau, depuis la rupture de l'armistice conclu à la fin de l'an III, jusqu'à la signature des préliminaires de paix à Léoben!: Ouvrage enrichi d'une très belle carte du cours du Rhin dans les environs de Strasbourg, laquelle réunit tous les détails du siège de Kehl, et ceux des deux passages du Rhin effectués par cette armée. Paris, Strasbourg, Magimel, Levrault, s.d. (1799)"; in-8, 279"pp., une pl. dépliante hors-texte et 2 tableaux, demi-veau brun à coins, dos orné, plats bordeaux (rel. typique du début du XIXe). !

Rare exemplaire par DEDON, Chef de brigade (François-Louis, 1762-1830). page 121


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

61! DEIDIER (Abbé) - La parfait ingénieur françois, ou la fortification offensive et défensive!; contenant la construction, l'attaque et la défense des places régulières et irrégulières selon les méthodes de monsieur de Vauban, et des plus habiles auteurs de l'Europe qui ont écrit sur cette science. Paris, Jombert, 1757"; in-4, XIV, 2, 336, 4, 48 fig. dépliantes hors-texte, plein veau brun raciné, dos à nerfs orné. ! L'ouvrage de l'abbé Deidier a bénéficié d'une intéressante étude de JF Pernot, Maître de conférences au Collège de France, qui nous apprend que cet ecclésiastique a été nommé grâce à l’intervention du duc de Havré, professeur de mathématiques à l’École régimentaire d’artillerie de La Fère en 1741. Cette institution était la première en ancienneté et d’une réputation scientifique assurée, c’était une reconnaissance accompagnée d’une solide pension. L’abbé Deidier succédait ainsi à Bernard Forest de Bélidor qui avait acquis une renommée avec ses publications portant tant sur l'artillerie et les fortifications. L’abbé n’enseigna que jusqu’en 1745, il devait avoir une mauvaise santé, car il décéda durant l’année suivante en 1746. Les premières publications des deux hommes (1729 pour Bélidor, 1734 pour Deidier) sont donc quasi contemporaines. D'après J.F. Pernot, «!Le fait de se succéder dans cette fonction importante démontre qu’ils étaient dans le même état d’esprit. Deidier fut un homme qui n’avait pas fait la guerre mais était un enseignant scientifique participant à la formation des futurs cadres militaires, Bélidor fut un soldat, futur académicien, qui transmit un enseignement se voulant concret et pratique, issu de son expérience et de ses travaux scientifiques ! ». Rédigé pour des non-spécialistes, essentiellement pour des officiers d'artillerie, ce traité présente les principales méthodes ou écoles en matière de fortification. Loin d'être «!parfait!», on y relève quelques erreurs communes lorsqu'il aborde l'œuvre de Vauban à NeufBrisach, il réserve cependant une large part à des auteurs étrangers.

62! DELAISSEY (Colonel d'artillerie de la marine A.) - Cours spécial sur le matériel de côte, à l'usage des cadres de l'artillerie de la Marine. Paris, Imprimerie Nationale, 1890 " ; in-12, 274 " pp., nombreuses fig. in- et hors-texte, demi-maroquin bordeaux, dos à nerfs orné (Collection personnelle Eugène Turpin). ! Ce cours réalise une bonne synthèse des matériels en usage à la fin du XIXe ! siècle dans l'artillerie de côte française. Elle distingue les matériels des modèles antérieurs à 1864, les bouches à feu du modèle 1864-1866, l'artillerie du modèle 1870 et du modèle 1870 modifié avant d'aborder les mortiers et l'artillerie de petit calibre. La présentation originale sous forme de questions-réponses aborde de manière concise l'ensemble des caractéris-

page 122

tiques techniques des pièces, de leurs affûts et de leurs munitions.

N° 61

63! DIDEROT, D'ALEMBERT - Recueil de planches, pour la nouvelle édition du dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers avec leur explication. Tome troisième. Lausanne et Berne, Sociétés typographiques, 1781 " ; in-8, 17 planches h.t. dépliantes, 13"pp. de texte, demi-veau brun à coins (rel. moderne). ! Très belles planches dépliantes sur les manœuvres de l'infanterie (14 pl.), sur les évolutions de la cavalerie (1 pl.), sur les fortifications & l'artillerie (18 pl.).

64! DU FAY (Abbé) - Manière de fortifier selon la méthode de monsieur de Vauban avec un traité préliminaire des principes de géométrie. Nouvelle et dernière édition. Paris, Jean-Baptiste Coignard, 1729"; in-12, 3 ff.n.ch., 198"pp., 4 ff.n.ch. (index), 2 pl. hors-texte dont une dépliante, plein veau brun, dos à nerf orné, pièce de titre en maroquin orangé, coupes guillochées, tranches mouchetées bordeaux. J. Langins p."60.

Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

!

Du Fay, un enseignant et non un ingénieur, pouvait s'enorgueillir d'une approbation de Vauban!: «!Ce petit traité de fortifications ne contient rien, qui ne soit conforme à celles qui se pratiquent dans les places du Roy. Fait à Paris le 2.!mars!1691!». En réalité, ce traité ne révèle aucun secret et, sans entrer dans le détail, correspond à ce qui était généralement en usage à l'époque.

65! DU FAY (Mr. l'Abbé), CAMBRAY (Chevalier de) - Véritable manière de fortifier de Mr. de Vauban. Où l'on voit de quelle méthode on se sert aujourd'hui en France, pour la Fortification des Places. Nouvelle édition corrigée & augmentée de la moitié. Amsterdam, Janssons, 1726"; in-8, [Tome premier] (2), 88, (7)"pp., nombreuses fig. in-texte, I pl. dépliante hors-texte, [Tome second] 167, (5), 29 pl. dépliantes hors-texte, plein veau brun, dos à nerfs orné, tranches bordeaux. ! Les ouvrages de l'abbé Du Fay connaîtront un vif succès puisque de nombreuses éditions verront le jour, publiées tant à Paris qu'à Amsterdam entre!1681 et!1771. Si la plupart des éditions portent le seul de nom de Du Fay, le nom du chevalier de Cambray, ingénieur du roi, apparaît quelquefois. La partie relative à la géométrie a été probablement rédigée par Du Fay alors que celle relative aux fortifications peut être attribuée au chevalier de Cambray. En dépit d'un succès considérable, ces ouvrages ne révèlent nullement les méthodes de fortification de l'illustre ingénieur, Vauban. L'utilisation du nom de ce dernier relève de l'artifice commercial.

66! DUFOUR (Lt-Col. Guillaume Henri) - Mémorial pour les travaux de guerre. Genève, J.J. Paschoud, 1820"; in-8, 10 ff., 379"pp., 1 planche gravée (itinéraire) & 6 pl. repliées, plein vélin. Petitot 98-337, 100-300 (1986) - 2e"édition, 104-65 (1988), DHBS II/717. ! Le général Dufour [1787-1875], né à Constance, s'illustra en 1813 lors de la défense de Corfou. Il quittait l'armée française en 1817 pour devenir capitaine à l'étatmajor fédéral du génie et ingénieur cantonal à Genève. Il collabora à l'école centrale de Thoune dès 1819 et se fit bien vite un nom par ses travaux sur les fortifications permanentes. Il fut appelé aux fonctions suprêmes à cinq reprises au sein de l'armée helvétique. Première édition du premier livre de son illustre auteur, publié sur ordre de la commission militaire de la Suisse, écrit pour l'instruction de l'École Militaire de Thoune qui venait d'être fondée et à laquelle général Dufour enseignait les arts militaires. Il était alors lieutenant-colonel du Génie. L'ouvrage, publié plusieurs fois, rendait Dufour célèbre, particulièrement chez les Romands. Les planches repliées gravées représentent divers dessins géométriques, des positions, des constructions et des tactiques de l'art de la guerre. Quelques rousseurs. Bibliographie artillerie & fortifications

67! DUPAIN DE MONTESSON - L'art de lever les plans de tout ce qui a rapport à la guerre, & à l'architecture civile & champêtre. Paris, Ch. A. Jombert, 1762"; in-8, XVI, 269 (3)"pp., V tableaux dépliants h.-t. et VI planches dépliantes h.-t., plein veau brun, dos orné. Du Paysage naturel à l'utopie": le corps des ingénieurs-géographes… [C. BousquetBressolier] in Le paysage des cartes. Genèse d'une codification. ! Dupain de Montesson [1713!-!vers 1803], devenu ingénieur-géographe en 1744 après avoir été formé à l'école d'artillerie de La Fère, a été très tôt attiré par la transmission des savoirs de sa profession ainsi qu'en témoignent les nombreux ouvrages publiés. Les besoins de la Guerre de Sept ans ont fait sentir la nécessité d'une normalisation des mesures du terrain et Dupain, après avoir été formé par Berthier, rédige le présent ouvrage suivant une commande de Charles-Antoine Jombert. Après avoir présenté l'organisation et les buts du corps des ingénieurs-géographes, il expose les opérations permettant de réaliser une triangulation sur le terrain, pour se ratta-

page 123


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

cher aux points de Cassini, et d'établir le canevas de la carte à la planchette, ou accessoirement à la boussole. Ce manuel connaît un vif succès et, après son édition originale en 1763, il connaît des rééditions en 1775 chez Jombert et en 1803 chez Barrois. Ex-libris manuscrit de Charles de Schauenburg, second lieutenant au 12eme Régiment de Chasseurs. Dédié à Monsieur le Duc de Berry. Seconde édition corrigée et augmentée. Avec un frontispice gravé par Chevalier, planches par Dupain, Triel et Picquet.

69! [ÉCOLE IMPÉRIALE SPÉCIALE MILITAIRE - ATLAS DE DESSINS] - DE KERGRÉ - Atlas de dessins!: géométrie, topographie, fortifications. S.l., s.e., 1856-1858"; in-plano, 23 dessins à l'encre et, pour certains, rehaussés de lavis. Montés sur onglets, demi-veau brun à coins, pièce de titre sur le premier plat en maroquin bordeaux. ! Atlas constitué par l'élève officier de 2e année de Kergré comprenant une planche de caractères calligraphiés, une série de dessins de géométrie, de topographie (nivellement, diapason pour exprimer les pentes, …), de camps (bataillon et escadron) et de fortification (fortification passagère, tracés de différents types d'enceintes, emplacements de batterie, blockhaus, redoute, tracé du type front français moderne sous le nom de Cormontaigne complété d'un très beau profil rehaussé de lavis, un classique tracé de l'attaque des places également rehaussé de lavis dans la plus pure tradition des tracés de Vauban). On y trouve également un certificat du directeur des études attestant qu'un dessin de topographie, mention honorable, sera conservé à l'école pour servir de modèle aux élèves des promotions suivantes.

N° 69

N° 67

68! [DUVIVIER (Général Franciades-Fleurus)] Essai sur la défense des états par les fortifications. Paris, Anselin et Pochard, 1826"; in-8, 312"pp., br. Krigsarkivet Biblioteket " ; bnf FRBNF30392410 " ; Bardin 1826B. ! Rare ouvrage du début du XIX° sur l'intérêt des places fortifiées dû à la «!plume savante de Duvivier, alors capitaine du génie!» [Bardin]. L'utilisation des fortifications lors des guerres de l'Empire fait l'objet d'intéressants développements.

page 124

70! [ÉCOLE MILITAIRE DE L'ARTILLERIE] BUSSAT (Capitaine du Génie F.) - Cours de fortification. Fortification permanente. La fortification avant 1885 (Texte). S.l., École Militaire de l'Artillerie, 1912"; grand in-8, 128"pp., br. ! Lithographie autographique de l'École d'Artillerie. Le volume comprenant les gravures fait défaut sans que cela nuise outre mesure à la compréhension du texte. L'ensemble réalise une bonne synthèse de l'évolution des fortifications de l'Antiquité au système de fort à massif central adopté pour le système Seré de Rivières.

71! [ÉCOLE POLYTECHNIQUE - 2° DIVISION] Conférences militaires. S.l., École Polytechnique, 1889-1890"; in-folio, 278"pp., II planches dépliantes

Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

h.t., demi-chagrin brun à nerfs, pièces de titre vertes. Reliure signée J. Pitrat. !

Lithographie autographique reprenant l'important règlement du 23!octobre 1883 sur le service dans les places de guerre et villes de garnison. Ce texte définit, entre autres, les différents états (de paix, de guerre, de siège) dans lesquels peut se trouver une place. Pour ce qui concerne l'artillerie on trouve, outre la classique description des pièces en service, un article très intéressant sur le canonrévolver du système Hotchkiss avec de nombreux détails, pas ou peu connus, sur les matériels de la Marine, des développements de même nature sur les matériels à tir rapide (dont les systèmes Hotchkiss, Nordenfelt, Krupp, Armstrong, Canet, Ducros, Maxim, Engström et Gruson). Un autre article aborde les conditions d'après lesquelles sont déterminés les principaux éléments d'une bouche à feu.

72! [ÉCOLE SPÉCIALE IMPÉRIALE MILITAIRE] - Programme des Cours de la 1ère année d'études. 1854-1855. Instruction d'Artillerie 185455 ! ; Didion Is. Cours élémentaire de balistique (1855) ! ; Questionnaire de topographie (1856) ! ; Instruction pour la rédaction des cartes topographiques dans les études (1854-1855)!; Instruction relative à l'exécution des travaux topographiques sur le terrain (1856)!; Questionnaire de fortification (1856) ! ; Cours de fortification, 27 leçons (18551856)!: Fortification passagère!-!Fortification permanente!-!Attaque et défense!; Cours de législation militaire (1855-1856)!; Cours d'administration militaire (1855-1856). S.l., École Spéciale Impériale Militaire, Dumaine, 1854-1855"; in-8, 4, 206"pp, III pl. h.-t"; 56"; 5"; 8"; 88"pp, 6 pl. & 2 tables h.-t."; 8"; 179"pp, 24 pl. h.-t."; 10, 95"; 4, 104, 18"pp., demiveau brun. !

Exemplaire de «!Henri de PONCHALON à St Cyr!».

N° 75

Bibliographie artillerie & fortifications

73! [Encyclopédie théorique et pratique des connaissances civiles et militaires] - LACROIX (Désiré), GAUMET (F.) - Tome!I!: Traité de topographie!!La fortification et l'artillerie dans leur état actuel. Supplément aux traités de fortification passagère, permanente, d'attaque et de défense des places et d'artillerie. Tome!II!: Traité d'artillerie, matériel de l'artillerie, balistique, bouches à feu et leur fabrication, poudres de guerre et leur fabrication, etc.!-!Supplément au traité d'artillerie. Les projectiles chargés de substances explosives. Tome ! III ! : Sciences appliquées à l'art militaire, chemins de fer, télégraphie électrique et optique, téléphonie, pigeons voyageurs, aérostation, ponts militaires, routes militaires. Paris, E. Lainé et Cie, 1888-1889"; 4 vol. en 3 tomes in-4, Tome"I, 428, 48-208"pp. Tome"II, 591, 48"pp. Tome"III 636"pp. Nombreuses ill. et cartes in-t., demi-chagrin brun, dos à nerfs. !

Ouvrage publié dans le cadre de la collection de L'encyclopédie théorique et pratique des connaissances civiles et militaires publiées sous le patronage de la réunion des officiers.

74! [Encyclopédie théorique et pratique des connaissances civiles et militaires] - LACROIX (Désiré) - Traité de fortification permanente et semi-permanente. Paris, E. Lainé et Cie, s.d. (vers 1882 à 1884)"; in-4, 219"pp., demi-veau brun. ! Ouvrage publié dans le cadre de la collection de L'encyclopédie théorique et pratique des connaissances civiles et militaires publiées sous le patronage de la «!réunion des officiers!».

75! ERRARD DE BAR-LE-DUC (Jean) - La Fortification démonstrée et réduicte en art par feu I. Errard de Bar Le Duc ingénieur du trés chrestien roy de France et de Navarre. Revue corrigée & augmentée par A. Errard son nepveu außi Ingenieur du Roy suivant les memoires de l'Aucteur. Paris, s.e., 1619-1622"; in-folio, (4) ff., 176"pp., (2) ff. de privilège, 1 f. bl., plein vélin ivoire. ! Premier traité en français sur les fortifications par Jean Errard [env. 1554-1610], ingénieur et mathématicien au service du roi Henry IV. La première édition de son traité fut imprimée à Paris en 1600. Elle fut suivie par une contrefaçon germanique ainsi que par une seconde édition parisienne (1604). Cette édition, la troisième, donnée par le neveu de l'auteur, passe pour la plus belle et la plus complète. L'ouvrage, dédié au roi qui lui consentit les fonds pour en assurer la publication, est divisé en quatre parties, chacune bénéficiant d'un titre particulier. Le propos d'Errard était de faire accéder au statut de

page 125


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

science une somme de connaissances militaires restées jusque-là plus ou moins empiriques. L'originalité de son œuvre se retrouve dans cet ouvrage par "l'association de connaissances empiriques à des connaissances mathématiques" [cit. Rocolle in 2000 ans de fortification…]. Titre avec bordure architecturale gravé par Briot, 47 planches de fortifications et d'artillerie gravées en taille-douce, 41 figures géométriques gravées sur bois, nombreuses lettrines, bordures et en-têtes. Certaines gravures d'un grand format, et spécialement les pièces d'artillerie, sont présentées avec un grand luxe de détails et beaucoup de minutie dans l'exécution.

76! ESPAGNAC (M. Le Baron d') - Essai sur la science de la guerre, ou recueil des observations de différens auteurs, sur les moyens de la perfectionner. La"Haye, Pierre Gosse & Jean Neaulme puis Ganeau (t. III/2), 1751-1755"; in-8, 360"pp & 1 pl. dépl. h.-t. t.I/1, 464 " pp & 1 pl. dépl. h.-t. t.I/2, 352"pp & 2 pl. dépl. h.-t. t.II/1, 449"pp & 3 pl. dépl. h.-t. t.III/1, 399"pp. t.III/2, plein-veau brun, dos à nerfs orné. Gaz. des Armes n° " 304, Bnf, Petitot n°"95-760, Bib. univ. Moretus Plantin [167], Bardin 1751D. ! Jean-Baptiste Joseph d'Amarzit de Sahuguet (Baron et chevalier d'Espagnac) [1713-1783], qui avait servi dans les guerres de!1733!et!1741, suivit le maréchal de Saxe pendant les campagnes de Flandres comme Aide-Major Général d'infanterie et ce dernier l'avait nommé colonel du régiment de Grenadiers Royaux. Il fut le proche aide de camp du maréchal de Saxe, son homme de confiance et de conseil. Il devint par la suite lieutenant-général et gouverneur de l'Hôtel Royal des Invalides. Doué d'un esprit d'observation, il se montre rompu aux détails et possède la connaissance du peu de règlements qui existaient alors, il conçoit et décrit le mécanisme des carrés tel que l'appliquait en 1788 le Conseil de la Guerre. Bardin nous apprend qu'on lui est redevable de l'introduction de plusieurs termes techniques dans le langage militaire. Le tome premier contient une description de l'uniforme et de l'armement des troupes en usage à cette époque. On y trouve, en particulier, une des très rares mentions relative au sabre des volontaires de Saxe (1743-1751), un cours complet de cryptographie, etc. On y trouvera également une description exhaustive des équipages d’artillerie formés lors de la campagne de Flandres en 1748. Très bel ensemble d'ouvrages. Manque le tome II/2 sans conséquence pour la compréhension des ouvrages.

77! FAESCH (G.R.) - Règles et principes de l'art de la guerre des meilleurs auteurs qui ont écrit sur cette science. Leipzig, Héritiers de Weidmann et Reich, 1771-1774"; in-8, [tome II] XII, 660, (6)"pp., [tome III] XXVI, 734"pp. (sans les pl.), [tome IV] 544"pp.,

page 126

XVII p. et tableaux dépliants, demi-veau brun à coins, pièce de verte. 78! FAESCH (G. R.) - Regeln und Grundsätze der Kriegskunst aus den besten Schrifstellern, welche über diese Wissenschaft geschrieben haben, in gewisser Ordnung zusammen getragen. Vierter Theil welcher die Vertheidigung der Plätze, und einem Auszug von den Pflichten eines Gouverneurs in seinem Platze, in sich enthält. Leipzig, Weidmanns Erben und Reich., 1774 " ; in-8, XVI, 375 " pp., 3 planches et 14 tables dépliantes hors-texte, demiveau brun à coins, dos orné. Jordan 1102. ! Kriegskunst. par G. R. Faesch [1712-1787], Churfürstl. Sächs. Obristen vom Ingenieur-Corps und Ritter des Militair-Ordens St. Henrici. Dernier d'une série de quatre volumes publiés entre 1771 ! et ! 1774, il est considéré comme rare. S'inspirant d'une série d'ouvrages très en vogue dans cette seconde moitié du XVIIIe (les œuvres attribuées à Vauban, Le Blond, Déidier, Goulon, de Ville, Bardet de Villeneuve, Dillich, von Fritach, etc.), il en réalise une synthèse prenant la forme de maximes. Les charges du gouverneur d'une place, la mise en état de défense d'une ville ou d'une place sont amplement détaillées sous une forme aérée et, en définitive, agréable à lire. Si l'auteur ne développe aucune idée originale, ce dont il ne se cache point, il permet de se faire une idée assez précise de la mise en œuvre pratique d'une défense et d'apprécier les moyens militaires et logistiques requis.

79! FALLOIS (Joseph de) - L'école de la fortification, ou les élémens de la fortification permanente, régulière ou irrégulière. Mis dans un ordre plus méthodique qu'il ne s'est pratiqué jusqu'à présent, pour servir de suite à la science des ingénieurs de!M.!BELIDOR!: Avec deux nouvelles méthodes de fortifier une place!; plusieurs nouveaux ouvrages, beaucoup de remarques & de planches. Dresde, George Conrad Walther, 1768"; in-4, 250"pp., XX pl. repliées, cartonnage de l'époque, tr. jaspée. Hogg 68, Bardin. ! Joseph de Fallois dépendait de la cour de Saxe comme major du corps des ingénieurs. Il reprend et étend les méthodes exposées par Belidor (Bernard de la Forest de) particulièrement connu pour son traité sur «!La science des Ingénieurs dans la conduite des travaux de fortification et d'architecture civile!» et le fameux «!Bombardier françois!». Il propose en outre un système reposant sur deux enceintes sont d'égale hauteur à l'image de l'ordre renforcé développé par Vauban. L'enceinte extérieure est formée de contregardes qui sont réunies aux demi-lunes par des bâtardeaux. Ces ouvrages comprennent des galeries défensives. Le corps de place est formé de fronts

Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

bastionnés comprenant des courtines pourvues de casemates et des cavaliers casematés placés sur des bastions.

N° 79

80! FER (Nicolas de) - Les forces de l'Europe ou description des principales villes avec leurs fortifications. Dessignés par les meilleurs Ingénieurs, particulièrement celles qui sont sous la domination de la France, dont les Plans ont esté levez par Monsieur de Vauban, Lieutenant General, & premier Ingenieur des Armées de sa Majesté, & aussi la description de tous les Instrumens servans à la Fortification, à l'attaque & deffense des places, ensemble ceux qui servent pour l'Artillerie!; la manière de dresser un Camp devant une Ville assiegée. Première partie. Introduction à la fortification. Paris, De Fer, 1695"; in-folio, 3 ff.n.ch, 9 pl., 5 ff., demiveau brun à coins (rel. moderne). Bardin. !

Cet ouvrage de l'ingénieur et cartographe français Nicolas de Fer [1646-1720] correspond à la seconde partie de l'introduction à la fortification. Cet ensemble de cahiers publiés entre 1692 [Bardin] et 1723 décrit les principales places fortes de l'Europe (205 plans de fortifications au total). Belle planche sur l'artillerie ainsi qu'une planche réalisant une synthèse de tous les types de dehors.

Bibliographie artillerie & fortifications

81! [FOLARD (Jean-Charles de)] - Esprit du chevalier Folard, tiré de ses commentaires sur l'histoire de Polybe / par main de maître. Ouvrage utile aux officiers. Nouvelle édition, corrigée & plus ample d'un tier que toutes celles qui ont parues jusqu'à présent. Berlin, A Berlin": chez Chrétien-Frédéric Woss " ; et se trouve à Lyon" : chez J.M. Bruyset, 1761"; in-8, VIII, 378, [6]"pp., XXIV f. de pl. dépl., plein veau brun de l'époque, dos à nerfs orné. B. Colson in L'art de la guerre,"pp. 161-162"; F. Biet in Les armées & la guerre"; Bardin 1761A. ! Le travail de recherche et de documentation de Folard a été remarquable. Il a tiré de l'oubli de nombreux textes anciens et, si sa doctrine n'a guère influencé les règlements tactiques de l'infanterie française sous Louis XV, il a donné aux militaires de son temps une «!dialectique du métier!» [J. Chagniot. Le chevalier de Folard]. Les commentaires de Polybe connurent une deuxième version abrégée, en un seul petit volume, en 1761. Publiée à Berlin, à Lyon et à Leipzig, elle connut une très large diffusion. Ce n'était qu'une médiocre compilation, dont l'éditeur avait voulu faire croire qu'elle était l'œuvre de Frédéric II, ce que laisse entendre l'expression «!par main de maître!». Si esprit de Folard il y a, il est réduit jusqu'à en être méconnaissable. Les commentaires érudits sont ramenés à l'état de manuel de campagne [B. Colson in L'art de la guerre]. Malgré ces critiques peu favorables, ce petit ouvrage fourmille de détails pratiques sur la guerre de siège et les techniques de défense.

82! [FORTIFICATION PASSAGERE - AUTRICHE 1812] - Der Feldingenieur. Ein Handbuch für Offiziere, die sich zu Feldingenieuren bilden, oder doch den Feldzügen mit Nutzen beywohnen wollen. Nach Tielke neu bearbeitet und vermehrt von einem Offizier. Zweyter Theil. Vienne et Trieste, Geistingersche Buchhandlung, 1812"; in-8, 432"pp., 13 planches dépliantes hors-texte, demi-veau brun à coins, dos orné, pièce de titre bordeaux. ! Traité de fortification passagère s'appuyant sur les écrits de Tielke qui rédigea un ouvrage qui s'établit rapidement comme un classique chez les officiers de langue allemande. C'est ainsi qu'il connut de nombreuses rééditions (au moins cinq). Il suivait déjà en cela l'exemple donné par les écrivains militaires français du début de la seconde moitié du XVIIIe.

83! [FORTIFICATIONS AUTRICHIENNES 18781880] - Constructions-Details der Kriegs-Baukunst. band!I und II. S.l., Lith. im k.k.t.u.a. Militär-Comité, 1878-1880 " ; in-folio, env. " 58 " x " 48 " cm, (4) (4)"pp., 182 planches lithographiées dont certaines en couleur et-ou doubles, étui orné de l'éditeur.

page 127


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

!

Exceptionnelle collection de planches lithographiées portant sur les fortifications autrichiennes du dernier quart du XIXe. Les thèmes suivants y sont traités ! : « ! Maurer- und Steinmetz-Arbeiten ! ; 2. Zimmermanns-, Tischler-, Schlosser- u. Maschinisten-Arbeiten sowie Eisen-Panzer-Konstruktionen, Detail-Anordnungen u. Projekte permanenter Werke u. Batterien.!». Une place importante est consacrée aux blindages et coupoles cuirassées produites par la société Gruson avec des illustrations d'une qualité impressionnante. L'ensemble est complété par un inventaire complet fourni sous la forme d'illustrations des pièces d'artillerie en service dans l'artillerie de campagne et l'artillerie à pied autrichiennes.

édition aborde, entre autres, les moyens de communication dont le chemin de fer à voie étroite, les fortifications de campagne et la fortification permanente prussienne avec ses forts détachés, un important chapitre sur l'attaque et la défense d'une place forte.

85! [FORTIFICATIONS - MINES] - Manuel pratique pour le chargement des dispositifs de mine et la mise à feu des fourneaux. Paris, A. Quantin, 1880"; in-8, 132"pp., 68 fig. in-texte, timbre à froid "dépôt des fortifications", pleine toile brune. ! Description des dispositifs de mine ayant pour objet d'assurer la destruction des ouvrages d'art (tunnels, ponts, viaduc, etc.) ou de participer à la défense des abords des ouvrages fortifiés (dont le système Serré de Rivières). Les dispositifs et les moyens techniques de cette seconde moitié du XIXe (système de fortification Séré de Rivières) sont décrits avec précision.

86! FOURCROY DE RAMECOURT (Ch. R.) - Mémoires sur la fortification perpendiculaire. S.l., s.e., 1786"; in-4, 290"pp., pl. dépl., [2]"pp. catalogue du libraire, XVI pl. dépliantes, veau blond raciné, dos lisse aux caissons richement orné de guirlandes et fleurons dorés, pièce de titre de maroquin rouge, fine guirlande dorée encadrant les plats, coupes guillochées, tranches citron. Jordan 1267. ! Ces mémoires répondent à l'ouvrage de M. le Marquis de

N° 83

84! [FORTIFICATION PRUSSIENNE] - Leitfaden für den Unterricht in der Befestigungslehre im Pionierdienst, Verkehrswesen und im Festungskrieg auf den königlichen Kriegsschulen. auf Veranlassung der General-Inspektion des Militär-Erziehungsund Bildungswesens bearbeitet. Vierzehnte Auflage. Berlin, Mittler und Sohn, 1909"; in-4, 199"pp., III pl. dépl. h-t., demi-toile noire, dos muet. ! Cachets "Offiziersbibliothek des k. und k. Pionierba-

Montalembert, intitulé La fortification perpendiculaire, ou l'art défensif supérieur à l'offensif!; paru à Paris en 1776, 11!vol. 4º. Il écrit contre les fortifications bastionnées et contre les méthodes adoptées par Montalembert. La nomination de Fourcroy de Ramecourt au poste de directeur du Génie auprès du ministre de la Guerre, le comte de Saint-Germain, allait marquer pour un temps l'arrêt des travaux du comité des fortifications et la fermeture à toute innovation. Opposé aux théories de Montalembert, Ramecourt s'employa à les combattre résolument!: «!À quoi bon perdre son temps à la recherche de nouveaux systèmes de fortification toujours mauvais, lorsque notre art nous fournit tant d'excellentes choses.!» Les critiques faites à Montalembert y sont d'ordre militaire (efficacité de l'ouvrage), économique (coût de la construction) et relèvent des domaines de la construction (solidité à l'ébranlement, résistance aux coups) ou encore de la logistique. Cependant, le nouveau système des casemates et les progrès dans l'emploi de l'artillerie mettront à l'épreuve une argumentation qui défend résolument une "manière française". Le sous-titre de ses Mémoires en dit long!: «!L'art est le fruit de l'expérience ! ». Bel exemplaire de la bibliothèque de Shirburn Castle, des comtes de Macclesfield, avec vignettes ex-libris contrecollées sur les premières gardes, et timbres secs armoriés sur les premiers feuillets.

taillons Nr. 15" sur le premier plat. Cette quatorzième

page 128

Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

87! FROBENIUS (Oberstleutnant a. D. Herman) Geschichte des preußischen Ingenieur und Pionier Korps von der Mitte des 19. Jahrhunderts bis zum Jahre 1886. Band I. Die Zeit von 1848 bis 1869. Band II. Die Zeit von 1870 bis 1886. Berlin, Georg Reimer, 1906"; in-4, 406"pp., IV pl. dépliante horstexte sous enveloppe, 5 fig. in-texte. 480" pp., VI planches dépliantes hors-texte sous enveloppe, 21 fig. in-texte, pleine toile de l'éditeur. ! Ouvrage rédigé à la demande de l'Inspection Générale du Génie et des Fortifications (Königl. General-Inspektion des Ingenieur- und Pionier-Korps un der Festungen) à partir de documents officiels. La première partie traite de la guerre de 1870-71 en mettant l'accent sur les sièges de Paris, de Metz, de Strasbourg tout en décrivant les

en 1870, les instructions données pour son ouverture et le détail de l'attaque de la lunette!53 comme le développement des systèmes de défense cuirassés (Schumann, Gruson, etc.).

88! [GASSENDI (Général)] - Aide-Mémoire à l'usage des officiers du corps-royal d'artillerie de France, attachés au service de terre. Metz, Devilly, 1789"; in-12, 530"pp., plein veau brun, dos à nerfs orné, tranches jaspées. Petitot n°"109-13 (1990). ! Première édition de l'aide-mémoire d'artillerie. Nombreux détails numériques sur les bouches à feu de l'artillerie de terre et de marine, sur les projectiles avec, en particulier, de nombreux tableaux sur les dimensions des projectiles, des gargousses, etc. Ouvrage ayant appartenu au Cne M. Bottet, membre du comité de perception … de l'armée (Ex-libris manuscrit du XIXe).

N° 87

opérations de siège en Alsace (Belfort, Neuf-Brisach, Sélestat). L'ensemble est accompagné de belles cartes dépliantes fort détaillées. On trouve ensuite deux chapitres importants portant respectivement sur l'évolution des systèmes fortifiés entre!1870 et!1886 et les réalisations pratiques en y incluant les fortifications côtières. De nombreuses annexes, fréquemment d'un très grand intérêt, viennent enrichir ce volume. C'est ainsi que sont décrits le projet d'ouverture du siège contre Strasbourg

Bibliographie artillerie & fortifications

89! [GASSENDI (Général)] - Aide-Mémoire à l'usage des officiers d'artillerie de France, attachés au service de terre. revue et augmentée. Paris, Magimel, an"IX (1801)"; in-12, 470"pp. (tome"I) et 1170"pp. avec une planche h.t. (tome"II), plein veau brun, dos orné. Petitot n°"109-13 (1990). ! Troisième édition de l'aide-mémoire d'artillerie considérablement augmentée par rapport à la première. Nom-

page 129


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

breux détails numériques sur les bouches à feu de l'artillerie de terre et de marine, sur les projectiles avec, en particulier, de nombreux tableaux sur les dimensions des projectiles, des gargousses et sur les différents modèles de sabots. Cette édition comprend également le règlement pour la manufacture nationale des armes blanches de Klingenthal, un petit précis sur la fortification de campagne et la fortification permanente.

90! [GASSENDI (Général)] - Aide-Mémoire à l'usage des officiers d'artillerie de France, attachés au service de terre. Cinquième édition, revue et augmentée. Paris, Magimel, Anselin et Pochard, 1819"; in8, CLIV, 540"pp. (tome"I) et 1284"pp. avec deux planches h.t. (tomes"I"&"II), plein veau brun raciné, dos orné. Petitot n°"109-13 (1990). ! Cinquième et dernière édition de l'important aide-mémoire d'artillerie du Général Gassendi. Cette édition tient compte de l'expérience tirée des guerres de l'Empire. Exemplaires ayant appartenu à un capitaine d'artillerie (nom illisible) qui a complété les deux volumes par une table des matières manuscrite. Jean-Jacques Basilien de GASSENDI [1748-1828] est entré au service en 1767 en qualité d'aspirant, titularisé lieutenant en second au régiment de La Fère en 1768, général de division et inspecteur général d'artillerie en 1805. Principaux commandements et directions exercés!: sous-directeur d'artillerie à l'armée des Pyrénées-Orientales, à l'armée d'Italie puis à Lyon (1793), directeur des équipages d'artillerie au siège de Toulon puis à l'armée d'Italie (1793), directeur général du parc d'artillerie de l'armée d'Angleterre (1798), commandant l'artillerie du camp de Dijon (1800), adjoint du Premier inspecteur général (1800-1801), chef du bureau ministériel de l'artillerie et du génie (1801-1813), conseiller d'état en 1808, sénateur en 1813, pair de France en 1814.

91! GAUDI (Frédéric Guillaume de) - Essai de la fortification de campagne par Frédéric Guillaume de Gaudi, Lieutenant!-!colonel prussien. Traduit et augmenté pour les officiers au service de France. Saarbruck, Chez la Veuve Hofer, 1779"; in-8, frontispice, approbation, 123"pp., XXXVIII pl. dépliantes hors-texte, plein maroquin bordeaux, dos à nerfs ornés, dentelles sur les plats. 92! GAUDI (Lt-Colonel F. de) - Instruction adressée aux officiers d'infanterie pour tracer et construire toutes sortes d'ouvrages de campagne, et pour mettre en état de défense différens petits postes comme les cimetières, les villages, les villes et les bourgs. Lepizig, Gaspard Fritsch, 1768"; in-8, vi, 107"pp., XIX pl. dépliantes hors-texte, plein veau brun, dos orné. Bardin 1768D.

page 130

!

Cet ouvrage a été traduit du français en anglais et de l'allemand en portugais témoignant ainsi d'un succès certain. Ex-libris manuscrit de la fin du XVIIIe, début du XIXe «!Letort Capitaine 2eme Esc de la 164eme D. Brigade d'Infanterie!». Il s'agit peut-être de Louis Michel Letort [1773-1815], futur général de division, tué par les Prussiens sur la chaussée de Charleroi.

93! GAUDI (Lt-Colonel F. de) - Instruction adressée aux officiers d'infanterie pour tracer et construire toutes sortes d'ouvrages de campagne, et pour mettre en état de défense différens petits postes comme les cimetières, les villages, les villes et les bourgs. Lepizig, Gaspard Fritsch, 1768"; in-8, vi, 107"pp., XIX pl. dépliantes hors-texte, plein veau brun raciné, dos à nerfs orné, premier plat aux armes de l'Hôtel de l'École Royale Militaire. Bardin 1768D. ! Intéressante reliure armoriée de la seconde moitié du XVIIIe!: «!Hotel de l'École Royale Militaire!» avec la divise de l'école «!Proemium et incitamentum laboris!». La création d'une école royale militaire à Paris est due à l'initiative du maréchal de Saxe qui propose ce projet à Louis XV et obtient le soutien de Madame de Pompadour et du financier Joseph Paris Duverney. Les travaux débutent en 1751 pour s'achever en 1780. Mais, dès 1756, l'école accueille les premiers cadets. Si l'institution fonctionne durant vingt ans et accueille des élèves tels que Bonaparte, elle fermera ses portes en 1787. Il faudra alors attendre près d'un!siècle pour le bâtiment retrouve sa vocation initiale d'école militaire.

94! GAUTIER (Hubert) - Traité des fortifications, contenant La demonstration & l'Examen de tout ce qui regarde l'Art de Fortifier les Places tant regulieres, qu'irregulieres, suivant ce qui se pratique aujourd'huy. Le tout d'une manière abbrégée, & fort aisée pour l'instruction de la jeunesse. Lyon, Chez Thoams Amaulry, 1685 " ; in-12, 10 f.f.n.ch., 251 " pp., 4 f.f.n.ch., 23 pl. dépliantes hors-texte, plein veau brun, dos à nerfs orné. ! Hubert Gauthier, médecin de son état, livre ici un premier ouvrage de vulgarisation sur les fortifications. Agréablement illustré, il s'en tient aux techniques du milieu du XVIIe sans tenir compte des améliorations sensibles apportées par Vauban. Réédité à une reprise en 1690 chez le même éditeur, Gauthier sera l'auteur d'un ouvrage qui connaîtra quelque succès sur «!l'art de laver!» indispensable pour dessiner des plans de fortifications.

95! GLASER (Jean Christoffle) - Lettre à trois Demandes de Monseigneur le Comte d'A touchant I. Le Plagium literarium des Ingenieurs. II. Le fameux Dessein du Sr. Rimpler. III. L'utilité de l'analyse dans le Genie. Dresde & Lepizig, Frederic Hekel,

Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

N° 100

1736!; petit in-4, 2!f.f., 108!pp., II planches, plein vélin ivoire, titre manuscrit [trois vol. reliés en un]. 96" GORET (Professeur ès Mathématiques & Ingénieur du Roy C.) - La fortification régulière et irrégulière en sa perfection. La manière de tracer sur le terrain sans instrument. Un discours instructif de l'artillerie et de la mine. Avec un traitte de la géographie moderne et ancienne pour les lumières de l'Histoire. Paris, Chez l'autheur & Gabriel Targa, libraire-éditeur, 1674!; in-8, 210!pp., 21 planches dépliantes hors-texte, plein veau brun, dos à nerfs orné. Jordan 1476. "

Seconde édition sensiblement revue et augmentée par Claude Goret qui est qualifié d'Ingénieur de Roi. Seul un nombre réduit d'exemplaires représentant l'édition originale a été publié, chez le même éditeur, en 1669.

97" GOULON (Herrn von) - Bericht von Belagerung und Vertheidigung einer Vestung, verfasset durch Herrn Goulon, ihro Röm.Kayserlichen Majest. Ingenieur und General. daraus ein des Kriegs Unerfhrner, von allem dene, was in einer Bela-

Bibliographie artillerie & fortifications

gerung vorfället, zimliche Wissenschaft erlangen kann. Mit 4. Kuppfern versehen, Aus dem Französischen übersezet. Nürnberg, Bey Peter Conrad Monath, 1737!; petit in-4, 5!f.f., 60!pp, IV!pl. dépliantes hors-texte, plein vélin ivoire, titre manuscrit [trois vol. reliés en un]. 98" GRASSET (Lieutenant de vaisseau Albert) - La défense des côtes. Paris - Nancy, Berger-Levrault et Cie, 1899!; fort in-8, 672!pp. avec XXIX pl. en couleur hors-texte, demi-chagrin à coins, dos orné. " L'étude est précédée par une importante analyse historique qui comprend les guerres de côtes qui ont eu lieu entre!1853 et!1890. La seconde partie analyse expose les éléments concourant à la défense des côtes!: ouvrages d'artillerie, pièces d'artillerie, torpilles, etc.

99" HERBORT (Jean Antoine d') - Nouvelles méthodes pour fortifier les places, & pour remédier à la faiblesse des anciennes. Ouvrage divisé en cinq parties, & orné de plusieurs figures en taille-douce!; avec une introduction de ce que chaque officier d'infanterie devrait scavoir de la fortification, & en

page 131


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

quoi consiste le fort & le faible des places ! ; de même du scavoir d'un ingénieur & directeur des fortifications, & de ce qu'il doit observer dans les projets & l'execution des travaux!; avec plusieurs remarques sur ce sujet. Augsbourg, Aux dépens de Jean André Pfeffel, 1735!; in-8, 302!pp., XXI gravures repliées et un frontispice, plein veau brun, dos orné à nerfs. "

Très bel ouvrage comportant de nombreuses gravures de grande taille hors-texte dépliantes dont certaines sont des vues en coupe. Il comprend également une bibliographie, sommaire, des ouvrages sur les fortifications en usage à l'époque tant en langue française qu'allemande. Il reprend les différents systèmes en usage à l'époque (Mallet, Coehoorn, Vauban, etc.). Jean Antoine d'Herbort était Major, gentilhomme de chambre & directeur général des bâtiments de S.A.S. Monseigneur le Duc de Wurtemberg. Gravures dépliantes en taille-douce par Jean André Pfeffel.

100" [JEU DE L'OIE SUR LES FORTIFICATIONS XIXe] - Jeu des fortifications ou de la guerre. Paris, Basset, s.d. (1813)!; in-folio, 620!x!420!mm, Entoilage ancien, probablement postérieur.

"

Document rare, référencé dans l'index général des illustrations (gravures, lithographies, estampes, etc.) autorisées à la publication en France d'après les lois du 5!février 1810, 14!octobre 1811, 8!octobre 1817, …!: «!9!avril 1813, no.!158 Jeu des Fortifications ou de la Guerre. A Paris, chez Basset, rue Saint-Jacques, n.!64.!». Destinés initialement à l'aristocratie munis à la bourgeoisie, les jeux instructifs sont généralement gravés en tailledouce et rarement coloriés. Leur production relève des éditeurs d'estampes et non des cartiers. Il ne faut pas ignorer la valeur pédagogique destinée à améliorer l'éducation des jeunes princes et autres aristocrates tout au long des XVIIe et XVIIIe!siècle français et européens et, dans ce cas, plus tardivement, puisqu'au début du XIXe!siècle.

101" [JEU DE L'OIE SUR LES FORTIFICATIONS XVIIIE] - DE LA SUZE (Gendarme de la Garde) - École de Mars, pour apprendre facilement la fortification selon la méthode de M. de Vauban. Paris, Chez le Sr Jaillot joignant les Gds Augustins (réédité Chez le citoyen Desnos), 1729-1792!; infolio, Deux planches gravées. La première de 197!x!81!cm, la seconde de 33!x!23,5!cm, Cart. pa-

N° 101

page 132

Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

pier bleu, étiquette de titre contrecollée sur le premier plat (rel. de l'époque). Reliure-écrin en plein maroquin bordeaux (mod.). !

Cet enseignement de la fortification se présente sous la forme d'une exceptionnelle planche gravée sous la forme d'un jeu de l'oie à 87 cases. Les seuls exemplaires connus correspondent à un jeu de 52 cases, variante du «!Jeu de la Guerre!» de G. de la Boissière (1697), de dimensions bien moindres (49 x 68, éd. 1712, 1720). Alternant des cases de texte seul ou associé à une figure, le jeu aborde aussi bien l'attaque et la défense. On trouve au centre le dessin d'une place forte avec plusieurs sortes de dehors. Dans chaque angle se trouve un cartouche dont les symboles royaux ont été soigneusement masqués. Le premier cartouche comprend, outre le titre, les coordonnées du libraire (Desnos) pour la période révolutionnaire venant se superposer à celles de l'éditeur (Jaillot). Sur ce premier cartouche, les parties masquées révèlent le texte suivant!: «!Par le Sr De la Suze Gendarme de la Garde A Paris chez le Sr Jaillot joignant les Gds Augustins Avec Privilège du Roy MDCCXIX!». Sur le second cartouche figure une dédicace au roi Louis XV alors âgé de 19 ans entièrement masquée durant la période révolutionnaire!: «!Sire, Votre Majesté nous ayant donné dès sa naissance des marques d'une vertu m'a inspiré de lui procurer un amusement convenable a ses inclinations et comme il n'y a rien de pus important à un prince que la conservation de ses Etats, Voici la manière de les deffendre contre ses ennemis et de conduire V.M.au temple de la gloire. Trop heureux si ce travail peut lui être agréable et en donnant de l'émulation à l'illustre jeunesse qui l'environne mériter l'honneur de me dire a!?!?!? très profond respect Votre Majesté Le très humble, très obéissant et fidel sujet et serviteur De la Suze ! ». Les deux derniers cartouches exposent des principes de géométrie. Sous la période révolutionnaire, l'éditeur Desnos a réalisé un cartonnage en y joignant une carte gravée et coloriée «!pour suivre la marche des armées Françaises dans l'Allemagne et les Pays-Bas!» par P. Lartigue, Ingénieur, 1792. La pièce de titre imprimée de 1792 recouvre une étiquette manuscrite, elle-même apposée sur une pièce en cuir. Les deux autres cartes annoncées ne figurent pas dans la livraison.

102! JUNG (E.) - Die bedeutendsten Vestungen Frankreichs In 128 Blaettern, nach Originalzeichnungen verjüngt dargestellt von Rabl, Oberfeuerwercker der K.K. Artillerie gestochen von G.F. Abel, Herzogl. Wurtembl. Hohkupferstecher. Mit Erlaeuterungen in 8. Heften herausgegeben von E. Jung. Heilbronn a. Neckar, Ind. Compt, s.d. (1797)"; in-8, 16 tableaux, 17 feuillets de texte, demi-veau brun à coins, dos orné. !

Illustration et court descriptif de 32 villes se répartissant dans toute la France de l'époque (Neuf-Brisach, Maubeuge, Brest, Toulon, Fort Barrault, Belfort, etc.). Seuls

Bibliographie artillerie & fortifications

les deux premiers cahiers du présent exemplaire semblent avoir été publiés.

103! LA CHESNAYE-DESBOIS (François de Aubert de) - Dictionnaire militaire, ou recueil alphabétique de tous les termes propres à la guerre, Sur ce qui regarde la Tactique, le Génie, l'Artillerie, la Subsistance des troupes, & de la Marine. On y a joint L'explication des travaux qui servent à la construction & à la manœuvre des vaisseaux!; Les Termes des Arts mécaniques qui y ont rapport, comme Charpentiers, Menuisiers, Forgeurs & autres!; Et des détails historiques sur l'origine et la nature des différentes espèces, tant d'offices militaires anciens & modernes, que des armes qui ont été en usage dans les différens tems de la Monarchie par M.A.D.L.C. Nouvelle édition, Revuë, corrigée & considérablement augmentée par M. E. Colonel-Ingénieur au service de Sa Majesté le Roi de Pologne, Electeur de Saxe. Dresde, George Conrad Walter, 1751"; in-12, [t. I] 1271"pp, [t. II] 1191, 191"pp., plein veau brun, dos orné à nerfs. Bardin 1756G, 1758I. ! Par M.A.D.L.C., i.e. François Alexandre Aubert de La Chesnaye Des Bois [1699-1784], édition augmentée par un officier anonyme qui, d'après Bardin, serait Eggers (Jacq. von). Seuls les articles marqués d'un astérisque sont véritablement de lui. On trouvera plusieurs suppléments à la fin du second volume. Une liste des régiments d'infanterie, de cavalerie et de dragons français sur pied à cette époque. Outre un bref historique et le nom des colonels, on y trouve une description des pièces de l'uniforme. Suit une liste historique des troupes espagnoles précédée d'une dissertation sur les noms de tous les régiments (traduit de l'espagnol par I.E., Colonel-Ingénieur), une liste historique des troupes d'Autriche, de Saxe & de Hanovre L'auteur après avoir été capucin et s'être fait compilateur aux gages du journaliste Desfontaines, compose sept ou huit dictionnaires sur toutes sortes de matières (noblesse, les poissons, etc.). Bardin critique sévèrement cet ouvrage!: «!On ne peut le regarder que comme une entreprise de librairie, et il n'offre qu'une marqueterie littéraire sans mérite. Lachesnaie cousait sans goût ni choix des extraits ou des articles entiers qu'il dérobait aux livres militaires français qu'il avait sous la main!; c'est ainsi qu'il a pillé mot à mot Bénéton et tant d'autres ! ; il arrangeait ensuite alphabétiquement ces lambeaux sous le passeport juste faux de tel ou tel mot pris au hasard ! ; aussi son dictionnaire n'est-il éclairé d'aucune critique!; il offre des opinions contradictoires, des raisonnements longs et obscurs, sans divisions, sans interprétations, sans esprit d'analyse.!». Cet ouvrage sera traduit en Allemand et repris en français en 1758.

page 133


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

104! LA JONCHÈRE (M. de) - Nouvelle méthode de fortifier les plus grandes villes, et avec peu de dépense les rendre incomparablement plus fortes que par aucune des méthodes pratiquées jusqu'à présent. Suivie de dissertations sur la machine de Marly, sur les pompes du Pont Nôtre-Dame & de la Samaritaine, avec des remarques très curieuses sur l'hydraulique, la mechanique, & la fortification. Paris, Florentin Delaulne, 1718 " ; in-12, xxii-[4]249-[3]"pp., 12 planches hors-texte, plein veau de l'époque, dos à nerfs orné de caissons dorés. ! Relié avec «!Lettre de l'auteur de la Nouvelle méthode de fortifier les plus grandes villes à M. de *** sur les sentiments publics de son livre. Paris, Florentin Delaulne, 1718, 16!pp.!». Il avait rédigé plusieurs autres ouvrages dont une proposition de canal en Bourgogne. Peu après 1718, La Jonchère, criblé de dettes, dû pour échapper à ses créditeurs fuir vers l'Angleterre.

105! LA RONCIERE - LE NOURY (Vice-Amiral, Baron de) - La Marine au siège de Paris. D'après les documents officiels. Paris, E. Plon, 1874"; in-8, 606 " pp. accompagné d'un atlas gr. in-folio (huit grandes cartes et plans), demi-percaline verte. Polak, 5369. ! Troisième édition de cet ouvrage accompagné d'un atlas contenant huit grandes cartes et plans des travaux français et allemands (ouvrage rarement complet de son atlas). Le Vice-Amiral de la Roncière était membre du comité de défense après l'investissement de la place de Paris. Excellente étude renfermant un journal de toutes les opérations effectuées par les corps de marine pendant le siège, ainsi qu'une description des travaux français et allemands (fortifications) exécutés autour de Paris en 1870-1871. L'ouvrage rapporte outre les actions de la Marine, des éléments techniques sur l'artillerie, les mines, la défense des forts.

106! LAISNÉ (Cne J.) Aide-mémoire portatif à l'usage des officiers du génie publié avec l'approbation de M. le Ministre de la Guerre, qui a décerné à l'auteur un prix d'encouragement

page 134

d'après l'avis du Comité des Fortifications. Paris, Librairie militaire Anselin, 1837 " ; in-12, XII, 601"pp., 1 f.f.n.ch., 97 planches in-texte dont 3 dépliantes, demi-chagrin vert à coins, dos à nerfs orné, plats estampés. !

Première édition de cet aide-mémoire du génie qui, contrairement au corps de l'artillerie, n'en disposait pas jusqu'alors. Avec la signature autographe de l'auteur attestant de l'authenticité du tirage.

107! LANDSBERG (Johann Hendrik van) - Nouveaux plans et projets de fortifications, pour défendre et attaquer les places. La"Haye, Pierre Husson, 1731"; in-folio, [2]-VIII-92"pp., avec un frontispice et 18 pl. dépl. , Plein vélin ivoire rigide, tranches rouges. Jordan, Bibliographie des Festungbaues, 2017. Pohler, Bibliotheca historico-militaris, III, 700. Marini, 209. ! Troisième édition, après celles de ! 1722 et ! 1730. L'ouvrage fait lui-même suite aux Plans et projets de fortification, parus à l'adresse d'Amsterdam en 1720. Malgré leur abondance, et le nombre de leurs éditions, les ouvrages de Landsberg, qui occupait les fonctions de premier ingénieur ordinaire des Provinces-Unies, ne sont nullement courants en France, ni même bien répertoriés. Il servit son pays pendant la Guerre de Succession d'Espagne, et proposa un système de défense mixte entre celui de Speckle et celui de Rimpler. Ses productions sont intéressantes à la fois par la description du rôle capital de l'artillerie dans la défense, et par la critique qu'il établit des places considérées ordinairement comme les mieux pourvues. Landsberg peut, à juste titre être considéré comme le véritable inventeur du système tenaillé car il fut le premier ingénieur a en avoir perçu les véritables qualités et qui se soit véritablement attaché à développer ce système. Von Zastrow tient Landsberg en haute estime puisqu'il lui attribue, avec Montalembert, la pérennité du nouveau système de fortification allemand. Exemplaire de Jean-Baptiste Peyer Im-Hoff, seigneur de Fontenelle, avec vignette ex-libris armoriée du XVIIIe ! siècle contrecollée sur les premières gardes. Cette famille de l'Empire était établie en Alsace, tout particulièrement à ColN° 107 mar, en Suisse et aux PaysBas.

Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

Sanlot [1734-après 1791]). Le mathématicien Guillaume Leblond ou Le Blond [1704-1781] composa des ouvrages de compilation, mais il se spécialisa dans l'art de la guerre. Il avait la plume claire et précise. Ses dons de pédagogue furent reconnus et lui attirèrent la faveur de la cour. En 1751, Le Blond fut choisi pour enseigner les mathématiques aux enfants de France. C'est lui qui rédigea les articles relatifs à l'art militaire dans la première édition de l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert. Cependant, une lecture attentive de cet ouvrage montre que sa compréhension de la science des fortifications est limitée. Plus grave, la notoriété de ses ouvrages et le volume de diffusion que connaîtront ses publications contribueront fortement à véhiculer des idées erronées et ce jusqu'à aujourd'hui.

110! LE BLOND (Guillaume) - Traité de l'artillerie ou des armes et machines en usage à la guerre, depuis l'invention de la poudre. Paris, Charles-Antoine Jombert, 1743 " ; in-8, 242 " pp., 15 pl. hors-texte, plein veau brun, dos à nerfs orné, pièce de titre rouge. Petitot 96-138 (1985), Bib. univ. Moretus Plantin [205-206]. ! Ensemble de trois volumes reliés sous le titre «!Elem de 108! LANDSBERG (Johann Hendrik von) - Neue Grund-Risse und Entwürffe der Kriegs-Bau-Kunst Die Plätze zu defendiren und zu attaquiren Vom Auctore selbst erläutert. Nebst vielen neuen Grund=Rissen auch saubern Kupffer=Stichen vermehrert und ins Teutsche übersetzt. Dresden und Leipzig, Friedrich Hekel, 1737 " ; petit in-4, (15), 166"pp, 21 fig. pl. hors-texte, rel. d'attente de l'époque, dos muet. 109! LE BLOND (Guillaume) - Elémens de fortification!: contenant les principes & la description raisonné des differens ouvrages qu'on employe à la Fortification des Places!; les Systêmes des principaux Ingénieurs, & un Traité abrégé de la Fortification irrégulière. Troisième édition, augmentée de plus d'un tiers. Paris, Charles-Antoine Jombert, 1752 " ; in-12, 504 " pp., XIX planches dépliantes hors-texte, plein veau brun, dos à nerfs orné. Petitot 92-45, 95-271, 100-309, Bib. univ. Moretus Plantin [205-206]. ! Bien que cet ouvrage didactique soit sans grande originalité, le général Bardin ne qualifie-t-il pas Le Blond de « ! plus infatigable de nos compilateurs ! », il offre une bonne synthèse de l'école française de fortification (Errard, Vauban, De Ville…). Ex-libris armorié de Mr Sanlot, ingénieur ordinaire du Roi (Auguste-Thomas-Nicolas

Bibliographie artillerie & fortifications

la guerr!»!: Tome!I «!Elémens de la guerre des sièges ou Traité de l'artillerie, de l'attaque et de la défense des places à l'usage des jeunes militaires. Tome Premier, Contenant l'artillerie — Traité de l'artillerie ou des armes et machines en usage à la guerre, depuis l'invention de la poudre!»!; tome!II «!Traité de l'attaque des places!»!; tome!III «!Elémens de la guerre des sièges ou Traité de l'artillerie, de l'attaque et de la défense des places à l'usage des jeunes militaires. Tome Troisième, Contenant la défense des Places. Traité de la défense des places!». Dans ce traité sont décrits de manière exhaustive les pièces d'artillerie du système Vallière, les mortiers, la fabrication de poudres et des obus. À noter, également, la description de l'arquebuse à croc, de la carabine et des pierriers. Si ce traité sur l'artillerie est très intéressant pour la description et la représentation des bouches à feu issues de l'ordonnance de 1732, l'utilisation dans la bataille est, comme souvent, ignorée. Édition originale considérée comme étant rare.

111! LE BLOND (Guillaume) - Traité de l'attaque des places. Paris, Charles-Antoine Jombert, 1743"; in-8, 320"pp. avec 16 pl. hors-texte, plein veau brun, dos à nerfs orné, pièce de titre rouge. Petitot 96-138 (1985), 97-417 (1985), Bib. univ. Moretus Plantin [205-206], Bardin 1743A. ! Édition originale. Ensemble de trois volumes reliés sous le titre «!Elem de la guerr!»!: Tome!I «!Traité de l'artillerie ou des armes et machines en usage à la guerre, depuis l'invention de la poudre!»!; tome!II «!Traité de l'attaque des places!»!; tome!III «!Traité de la défense des places!».

page 135


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

Ce traité rédigé par un auteur qui n'était pas militaire réalise une récapitulation des préceptes des différents ingénieurs français même s'il reprend essentiellement les thèses de Vauban. Les illustrations sont très fortement inspirées par ce dernier. On y trouve également décrit de manière concise le rôle de l'artillerie et la manière d'établir les batteries.

112! LE BLOND (Guillaume) - Traité de la défense des places!; avec un mémoire contenant plusieurs observations générales sur la visite des Places!; et un petit dictionnaire des termes les plus en usage & les plus nécessaires pour l'intelligence de la Guerre des Siéges. Paris, Charles-Antoine Jombert, 1743"; in-8, 218"pp. avec 17 tables dépliantes hors-texte, plein veau brun, dos à nerfs orné, pièce de titre rouge. Petitot 96-138 (1985), 108-198 (éd. 1762), Bib. univ. Moretus Plantin [205-206], Bardin 1743A. ! Édition originale. Ensemble de trois volumes reliés sous le titre «!Elem de la guerr!»!: Tome!I «!Traité de l'artillerie ou des armes et machines en usage à la guerre, depuis l'invention de la poudre!»!; tome!II «!Traité de l'attaque des places!»!; tome!III «!Traité de la défense des places!». Le mathématicien Guillaume Leblond ou Le Blond [1704-1781] composa des ouvrages de compilation mais

il se spécialisa dans l'art de la guerre. Il avait la plume claire et précise. Ses dons de pédagogue furent reconnus et lui attirèrent la faveur de la cour. en 1751, Le Blond fut choisi pour enseigner les mathématiques aux enfants de France. C'est lui qui rédigea les articles relatifs à l'art militaire dans la première édition de l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert. On trouve une très intéressante "Table des munitions de Guerre & de Bouche nécessaires dans une ville assiégée" avec, entre autres, le nombre de pièce d'artillerie, les munitions nécessaires, etc. Les tables alphabétiques placées à la fin du volume sont dues à Jombert.

113! LE COINTE (Capitaine) - La science des postes militaires, ou Traité des Fortifications de Campagne, à l'usage des Officiers particuliers d'Infanterie qui sont détachés à la Guerre!: Dans lequel on a compris la manière de les défendre & de les attaquer. Paris, Chez Desaint & Saillant, Libraires, rue Saint-Jean de Beauvais, 1759 " ; in-8, 5 ff. n. ch., XIII, 167"pp. et X planches repliées h.-t., plein veau brun, dos à nerfs orné. Bardin 1759B. ! Destiné aux jeunes officiers, cet ouvrage se veut, avant tout, pratique et semble avoir connu quelques succès puisqu'il a été traduit en anglais dès 1761. C'est ainsi qu'il contient de nombreux détails souvent omis dans des traités plus théoriques. Il s'agit d'un des premiers ouvrages sur la fortification passagère puisque Folard n'avait fait qu'effleurer le sujet et Clairac (1752) l'avait délayé [Bardin]. Ex-libris imprimé "M. Ls Estancelin" et ex-libris manuscrit signé «!Cantet!» accompagné de la mention suivante!: «!Ce livre a été porté à Moscou, dans la campagne de 1812, & il a été rapporté à la!?!? Mr. du Cantet, en 1814 à son retour de Hambourg!».

114! LE SECQ DE CREPY - Cours d'instruction spéciale à l'usage des sous-officiers des régiments d'artillerie. Deuxième édition, revue par l'auteur. Metz, Verronnais, 1838"; in-12, 354"pp., 1f. d'errata, 12 pl. dépliantes h.-texte, demi-veau brun. ! L'ouvrage se divise en neuf parties!: bouches à feu, projectiles, affût et voitures, poudres et munitions, tracé et construction des batteries, service de l'artillerie, ponts militaires et reconnaissance, conduite des batteries, parcs et convois.

115! LORINI (Buonaiuto) - Fünff Bücher von Vestung Bauwen. BONAIVTI LORINI. Florentinischen vom Adel. In welchen / durch die allerleichtesten Reguln / die Wissenschafft sampt der Practick gelehret wird / wie man Städte und andere örter / off underschiedlicher Situs gelengheit sol bstetigen!: Und da insonderheit / Im ersten von der Wissenschafft sampt den Reguln und Ursachen / wie man alle N° 115 page 136

Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

Grundrisse der Vestungen auffreissen / und zu eim vollkömlichen Ende bringen sol / gehandelt. Im andern / die Practick / mit welcher man eine Vestung wircklichen anlegen und bauen sol / gezeigt. Im dritten / Underschiedlische Grundrisse gesezt!: und wie man die bestverstandneste darunter außlesen sol / gelehret. Im virten / der Unterscheid der Situs, oder Gelengenheit der örter / und wie man dieselbigen befestigen sol / erkläret. Im fünften und letzten / die Mechanischen Künste / sampt ein underricht / wie man vielerley Werckzeug und Instrumenta machen sol / beides mit einem kleinen Gewalt sehr grosse Läste zuheben / wie auch gar uff einen leichten Weg die Sachen zu wegen zubringen / so beyde in Friedens und Kriegszeiten des Menschen Leben am nötigsten sind / gelehret. Und alles / durch beygefügte Lehren und Underricht / so zu verstandt gedachter Materien gereichen kan / uffs deutlischste erkläret wird. Aus Italianischer / in die Hochdeutsche Spraach ubergesetzet / durch David Wormbser. Alles mit schönen Kupffertücken gezieret und an Tag geben durch Theodori De Bry. Gedruckt zu Frankfurt am Mayn, bey Matthiae Beckern, Théodore de Bry, 1607!; in-2, page de titre, 5 f.f.n.ch., 215!pp., 32 pl. hors-texte dépliantes (sur 36!?), cartonnage moderne. Architekt u. Ingenieur 307, Jordan 2221, Cockle 791, Marini 40. "

Lorini Buonaiuto [1540-1611], ingénieur florentin dela République de Venise, jouissait d'une grande réputation en raison de sa grande expérience. En 1568, il participe à l'extension des fortifications d'Anvers!; à partir de 1581, il prête ses services à la Sérénissime république pour le compte de laquelle il bâtit de nombreuses fortifications. En 1582, il contribue à la défense de Corfou contre les Turcs. Enfin, en 1597, il dirige par épisodes la construction de la célèbre place forte de Palmanova. Le travail de Lorini est le premier cours systématique abordant tous les aspects de l'architecture militaire et la première publication à donner des plans côtés mais aussi la dernière publication relevant de la célèbre école italienne de fortification du XVIe. Cette première édition allemande a été réalisée d'après la rare édition vénitienne de 1597. Une réédition qui sera réalisée en 1616, toujours par Th. de Bry, à Oppenheim. Le

Bibliographie artillerie & fortifications

livre ! 6 présent dans les éditions postérieures ne figure pas, bien entendu, dans cette première édition. La page de titre comprend une marque typographique gravée à l'eau-forte sur le titre.

116" [M. LE CHEVALIER DE *** (Lieutenant-Colonel d'infanterie)] - Traité élémentaire sur la fortification et l'artillerie. S.l., s.e., 1785!; in-8, 95!pp. avec deux grandes planches dépliantes h-t., couv. muette, papier marbré de l'époque. inconnu de Jordan. " Petit fascicule traitant sous la forme d'un jeu de questionréponse les principales parties de la fortification et quelques éléments d'artillerie. L'ensemble, suivant le titre et bien qu'enrichi de deux belles gravures dont l'une représente différents dehors et l'autre la conduite d'un siège, reste "élémentaire". Les seules éditions référencées (bnf et bvb) correspondant à une publication réalisée en 1786 dont les références suivent!: Traité élémentaire sur la fortification et l'artillerie!: par demandes et par réponses / par Monsieur le Chevalier de *** (Londres, 1786. III, 95!pp., II pl., Cart.).

117" MALTHUS (Francis) - Pratique de la guerre, contenant l'usage de l'artillerie, bombes et mortiers, feux artificiels & pétards, sappes & mines, ponts et pontons, tranchées et travaux, avec l'ordre des assauts aux brèches, & à la fin les feux de joie / par le sieur Malthus,…. Paris, Chez la veuve Gervais Clousier, 1681!; in-12, [xii], 282!pp., XXIX planches dépliantes h.-texte, plein veau brun, dos à nerfs orné. L'artillerie française [F. Naulet].

N° 117

page 137


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

!

Malthus, Francis [1629-1658], gentilhomme anglais entré au service du roi de France, introduisit l’usage du mortier au sein de l’armée royale et l’utilisa pour la première fois au siège de la Mothe avec des résultats peu probant. Critiquant sévèrement le pétard, il en réalise toutefois une description exhaustive. Peu versé dans les sciences mathématiques, Malthus est avant tout un homme d’expérience où l’empirisme de rigueur chez la plupart des artilleurs de cette époque l’emporte sur toutes les autres considérations. Le récit de son décès au siège de Gravelines, nous est donné par François Blondel [Naulet p.!231]. Cet ouvrage sur la Pratique de la guerre traite essentiellement de l’usage de l’artillerie dans l’attaque. Une première édition donnée à Paris en 1646 au format in-4 a été suivie de plusieurs autres chez le même libraire en 1656, 1668, 1672. Cette édition, datée de 1681 et publiée par la veuve du libraire, semble inconnue tant de la Bnf que de la British Library. Certaines des gravures d’une grande finesse sont dues à Jacques Picart. S’il manque des notions les plus essentielles touchant la balistique. S’il reconnaît toutefois que la trajectoire est, dès son origine, une ligne courbe, il se refuse à faire varier la ligne de mire. Il énonce cependant des prescriptions utiles telles que tirer les premiers coups bas et courts pour observer les effets et rectifier le tir.

118! MANDAR (C.F.) - De l'architecture des forteresses ou De l'art de fortifier les places, et de disposer les Etablissements de tout genre, qui ont rapport avec la guerre. Première partie. Essai sur la fortification, Ou l'on expose les progrès de cet art, depuis

son origine jusqu'à nos jours!; les principes de l'ordonnance générale et particulière des forteresses, et le parallèle des projets des plus habiles ingénieurs. On y a joint la notice des ouvrages écrits sur l'art défensif. Paris, s.e., an"IX (1801)"; grand in-8, XI, 698"pp., 8 pl. dépliantes hors-texte, cartonnage de l'époque, pièce de titre ornée noire. Bardin. !

Charles-François Mandar [1757-1844]. Après des études à l'École royale militaire de Paris, il est nommé professeur d'architecture civile à l'École Militaire de Pont-leVoy près de Blois [1783-1786]. Il obtient le titre d'ingénieur ordinaire des Ponts et Chaussées!; professeur d'architecture à l'École des Ponts et Chaussées à Paris [1796-1820]. Les erreurs du catalogue bibliographique qui termine ce traité ont été relevées par Marini. Cet important ouvrage, dont on retrouve les remarquables illustrations dans de nombreuses publications, réalise une synthèse illustrée et commentée de la plupart des systèmes fortifiés de Dürer à Montalembert et Carnot. Bien plus, parmi les notes on trouve un document de premier ordre sur le chef-d'œuvre de Vauban, Neuf-Brisach, avec la copie in extenso du «!Procès-verbal de l’expérience faite sur l’effet de la fumée dans les casemates de Neuf-Brisach, le 7 brumaire an 8 de la République, sous les ordres du général Desnoyers, commandant le département du Haut-Rhin!». Ceci devrait permettre de lever nombre d'ambiguïtés sur les défauts supposés des casemates se trouvant dans les bastions et les petits flancs

N° 118

page 138

Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

de courtine. On peut également relever d'intéressants développements en matière d'artillerie.

119! MANESSON MALLET (Alain) - Les travaux de Mars ou L'art de la guerre. Tome second contenant la manière de construire & de fortifier toutes sortes de villes & de places!; selon toutes les diverses manières qui ont été inventées jusqu'à présent par les plus savants auteurs, & les plus fameux ingénieurs qui ont traitté de cette science!: comme ERRARD, MAROLOIS, FRITACH, STEVIN, DOGEN, MARCHI, SARDI, DE-VILLE, le CONTE DE PAGAN & autres. Avec des remarques sur les avantages & les désavantages de leurs méthodes!; & le parallele de leurs constructions avec celle de l'Auteur, & d'amples dissertations pour & contre l'usage des cazemates, des fausses-brayes, & des seconds flancs!: ensemble les raisons de l'Auteur, pour les flancs & les cazemates de ses places. La"Haye, Adrian Moetjens, Marchand Libraire, prés la cour à la Librairie Françoise, 1696 " ; in-12, 7 ff.n.ch., 343 " pp., 2 ff., demi-veau brun (rel. du XIXe). Petitot 92-460 (1983), 98-1118 (1986), Bib. univ. Moretus Plantin [85-94], Jordan 2347. !

!

Seconde édition d'un ouvrage majeur et très rare sur l'artillerie et les fortifications à la fin du XVIIe!siècle. La première édition date de 1671. Allain Manesson Mallet [1630-1703] était maître de mathématiques des pages de la petite écurie de Sa Majesté, ci-devant ingénieur et sergent-major (major-capitaine) d'artillerie en Portugal sous le maréchal de Schomberg. Certainement l'un des plus jolis livres militaires du XVIIe avec de très riches illustrations (plus de quatre cents) dont de nombreuses villes de France et de Flandres. Description des systèmes d'Errard, de Marolois, von Fritach, Stevin, Dogen, Marchi, Sardi, Deville, du comte de Pagan, etc. Ouvrages ayant appartenu à la communauté de St Jean d'Amiens en 1714 (Ex-libris manuscrit). On peut citer la critique élogieuse du Bardin ! : « ! C'est un des premiers ouvrages français qui aient été écrits en connaissance de cause, avec soins, avec le secours des arts graphiques […]. Le livre de Manesson contient quatre cents planches, quantité alors étonnante!; il est le développement d'un traité plus ancien!; traduit presque aussitôt en allemand, son mérite a été constaté par ses nombreuses éditions. Aucun auteur, à notre connaissance, ne s'en est fait le détracteur, et c'est une circonstance rare […]. Manesson était un auteur profond à qui l'on doit plusieurs autres composi-

Magnifique ouvrage (tome second seul) enrichit de nombreuses gravures (plus de deux cents gravures dont certaines coloriées). Intéressantes notes et ratures manuscrites anciennes contre le roi. L'auteur était maître de mathématiques des pages de la petite écurie de Sa Majesté, ci-devant ingénieur et sergent-major d'artillerie en Portugal. L'un des plus jolis livres militaires du XVII°. Très rare.

120! MANESSON MALLET (Allain) - Les travaux de Mars, ou l'art de la guerre. Divisé en trois parties. La première, enseigne la méthode de fortifier toutes sortes de places régulières & irrégulières. La seconde, explique leurs constructions, selon les plus fameux auteurs, qui en ont traité jusqu'à présent, & donne aussi la manière de les bâtir. La troisième, enseigne les fonctions de la cavalerie & de l'infanterie, traite de l'artillerie, & donne la méthode d'attaquer & de deffendre les places. Avec un ample détail de la milice des Turcs, tant pour l'attaque que pour la deffence. Paris, Denys Thierry, 1684"; in-12, 11 ff., 363"pp., 1 ff."; 6 ff., 341"pp., 1 ff."; 5 ff., 387 " pp., 4 ff." ; 2 frontispices, 1 portrait, 414 pl. (156, 121, 137)"pp., plein veau brun, dos à nerfs orné, pièces de titre rouge. Petitot 92-460 (1983), 98-1118 (1986), Bib. univ. Moretus Plantin [85-94], Jordan 2342, Bardin 1685b.

Bibliographie artillerie & fortifications

page 139


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

tions importantes!; il avait la tête mathématicienne, qualité qui n'était pas encore commune!; et le traité qu'il a mis au jour et qui précède tout ce qui a paru sous le nom de Vauban, est, militairement parlant, la première production capitale que le!siècle de Louis XIV ait vu éclore […]!».

121! [MANUSCRIT - ARTILLERIE (copie manuscrite de l'époque)] - DUPUGET - Essai sur l'usage de l'artillerie dans la Guerre de Camp et dans celle de siège. S.l., s.e., s.d. (vers 1772)"; in-4, XVIII, 168"pp., 3 pl. dépl. (2 grav. en bistre et une manuscrite), rel. en papier marbré de l'époque. bnf v-22574. ! Manuscrit provenant de la bibliothèque de René-François de Champagné dont il porte l'ex-libris [Vialet, Bibliothèques et bibliophiles bretons anciens, Paris, Guénégaud, 1986, n° LXXXVI]. Il s'agit d'une copie manuscrite du livre de Dupuget dont on peut trouver une édition publiée à Amsterdam chez Arckstée et Merkus en 1771 (in-8 de XXXVIII, 275!pp. et 3 pl.). On y retrouve le texte intégral avec de très légers changements. Une table des matières a été ajoutée. Il n'y a que la dernière planche manuscrite qui ne correspond pas entièrement à l'originale, Champagné n'a sans doute pas jugé nécessaire de recopier le troisième schéma de cette planche. Champagné était capitaine au régiment d'Auxonne du corps royal de l'artillerie en

1777 et chevalier de St Louis en 1763. Il appartient à la branche aînée d'ancienne chevalerie bretonne, mais fixée en Anjou depuis plusieurs générations. Intéressant ouvrage qui aborde de manière pratique l'usage de l'artillerie tant dans l'attaque des places que dans leur défense.

122! [MANUSCRIT XIXe - COURS DE L'ÉCOLE D'ARTILLERIE ET DU GÉNIE DE METZ 1814-1817] - GUERY (Sous-Lt) - Place de Metz an 1814. 1ère Division du Génie. 3ème section. 1ère Partie du Projet de fortification permanente (page 1ère). — Place de Metz an 1815. 1ère Division du Génie. 3ème section. Cours d'attaque et de défense des places (page!82). — Place de Metz an 1816. Cours de constructions. — Place de Metz an 1816. 2ème Partie du Projet de fortification permanente. — Place de Metz an 1817. 3ème Partie du Projet de fortification permanente. — Place de Metz an 1817. Projet de fortification permanente. Toisé des ouvrages à faire pour construire la lunette, et l'état estimatif de la dépense que cette construction exige. — Place de Metz an 1817. École régimentaire du 1er Régiment du Génie. Détails d'une cheminée, four, forge, &c. — Place de Metz an 1817. École régimentaire du 1er Régiment du Génie. Construction de plusieurs espèces de fours (Fours à cuire le pain, Fours à cuire les briques, Fours à cuire la chaux, Fours à cuire le plâtre, Fourneau à charbon, Fourneaux à rougir les boulets, Fourneau à réverbère) — Place de Metz an 1817. École régimentaire du 1er Régiment du Génie. Mémoire sur la construction de Citernes — Place de Metz an 1817. École régimentaire du 1er Régiment du Génie. Metz, s.e., 1814-1817"; in-4, 134, 82, 32, 23, 30"pp. avec de nombreuses ill. intexte, 6 " pp. avec un plan manuscrit, 48" pp. avec plusieurs plans manuscrits, 8"pp. avec deux plans manuscrits. Plan manuscrit (travail d'examen en 1814)"pp., Feuillets manuscrits n.r. 123! [MANUSCRIT XIXe - FORTIFICATIONS] ABAUT (Lieutenant d'artillerie) - École d'Application de l'Artillerie et du Génie!-!Croquis de Fortification étrangère. Cahier de croquis et de notes. Promotion du 1er!octobre 1870. Mr Abaut. Fontainebleaux, s.e., 1873"; in-folio, 16"pp., VIII dessins en couleur, br. ! Ce carnet de croquis, réalisé le 25!mars 1873, propose

N° 125

page 140

une brève étude sur la fortification étrangère. Sont ainsi traitées, les fortifications de la place d'Anvers, le fort Wellington à Portsmouth, un fort provisoire construit à Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

Dresde par les Prussiens en 1866. À chaque fortification est associé un commentaire.

N° 126

124! [MANUSCRIT XIXe - FORTIFICATIONS] BARRE (Lt) - Cours de fortification. S.l., s.e., s.d. (vers 1877)"; in-12, plus de 400"pp., demi-chagrin noir, dos orné. ! Manuscrit de la fin du XIX°!siècle enrichi de nombreux dessins sur l'artillerie et ses munitions ainsi que sur les fortifications. Ex-libris manuscrit «!Albin Etienne, engagé conditionnel, 9ème Bat. 4ème Comp. 1er Régiment de Génie à Versailles!».

125! [MANUSCRIT XVIIe - FORTIFICATIONS] Péribologie ou discours de la Fortification. S.l., s.e., s.d. (vers 1660)"; in-4, 114"pp. avec deux dessins hors-texte (au crayon et à la plume), plein veau brun, dos à nerf richement, orné, pièce de titre en maroquin bordeaux, roulettes sur les coupes. Marque d'appartenance "V" sur les plats. Reliure typique du XVIIe. ! Ce manuscrit est peut-être inspiré des ouvrages du célèbre auteur Allemand, Dillich, qui publiait en 1630 (rééd. 1640) une «!Péribologie ou Instruction sur l’art de construire des forteresses et des camps!». Parfaitement rédigé dans une écriture parfaitement lisible, c'est rare à cette époque, ce manuscrit devait être accompagné d'un volume d'illustrations dont il est impossible de savoir s'il n'a jamais été constitué.

126! [MANUSCRIT XVIIIe - FORTIFICATIONS] «!Manuscrit sur l'art de fortifier des places!». S.l., S.e., s.d. (vers 1705)"; in-12, 123"pp., plein-veau brun à nerfs de l'époque. ! Exceptionnel manuscrit de la fin du XVIIe ! - ! début du XVIIIe sur les fortifications. Il comprend 60 dessins à la plume rehaussés de lavis. Portant essentiellement sur les

N° 127

Bibliographie artillerie & fortifications

page 141


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

N° 128

N° 129

page 142

Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

fortifications de Pagan et de Vauban, on y trouve les tracés les plus récents de Vauban tel celui illustrant les tours bastionnées et la courtine bastionnée (petits flancs de courtine) employées à Neuf-Brisach.

127! [MANUSCRIT XVIIIe - FORTIFICATIONS] Atlas de plans manuscrits. S.l., s.e., 1750"; format coquille (45"x"56"cm), XIX plans manuscrits montés sur onglets. Crayon, plume, encres noir et bordeaux, rehaussés de lavis, plein veau brun, dos à nerfs orné. 128! [MANUSCRIT XVIIIe - FORTIFICATIONS] Traité des fortifications. S.l., s.e., s.d. (vers 1710)"; in-folio, 133, (13)"pp. (13)"pp., XIV planches dépliantes hors-texte, plein maroquin rouge de l'époque, dos à nerfs orné, plats ornés, roulette dorée sur les coupes, dentelle intérieure, tranches dorées marbrées. ! Manuscrit anonyme du début du XVIIIe ! siècle

les fortifications d'une ville de montagne, les dispositions prises pour l'attaque et la défense. Plan d'une batterie de siège de 3 mortiers et 4 canons. S.l., s.e., 1777"; in-4, 66, 110"pp., plein maroquin, dos à nerfs et plats ornés, étui pour la carte (rel. mod.). !

Deux volumes manuscrits accompagnés d'un exceptionnel un plan dépliant, coté, dessiné à la plume (encres de couleur) et rehaussé d'un lavis. Il s'agit là du travail d'examen d'un ingénieur du Roi de l'école de Mézières, Pasquier du sablon, signé et daté par l'élève et son examinateur. Après la Révolution, l'école du génie de Mézières crée en 1748 a été rattachée à l'école Polytechnique. Pasquier, Joseph Nicolas, S. du Sablon [17551792!?], était le fils du receveur général des gabelles à

rédigé et agrémenté de remarquables dessins dont la qualité laisse à penser que son auteur serait un ingénieur militaire français de l'époque. L'ensemble calligraphié à l'encre brune sur papier vergé donne une synthèse de «!l'art de fortifier!» en quatre livres. Après avoir traité, dans l'introduction, de l'utilité des places fortes, l'auteur développe!: livre!I!: la simple enceinte!: remparts, fossé, contrescarpe, manière de les représenter sur le papier!: légende et symboles, produits et couleurs employés (encre de chine, carmin, la terre d'ombre, le verd de gris, la gomme gutea). Livre!II!: de la fortification moderne (enceinte, ligne de défense, flancs, demi-gorge, bastions, courtines, fossé, contrescarpe) puis les différents systèmes!: hollandais, chevalier Antoine de Ville, Comte de Pagan, Vauban (ancien et nouveau système), Baron de Coehoorn. Livre!III!: des dehors en général (demi-lunes, contre-gardes, ouvrages à corne, ouvrages à couronnes, redoutes et lunettes, citadelles).

129! [MANUSCRIT XVIIIe - FORTIFICATIONS, ÉCOLE DE MÉZIÈRES] - PASQUIER (Joseph Nicolas, S. du Sablon) Traité du relief, commandement et défilement de la fortification à l'usage de l'école du génie à Mézières. Exercice sur les fortifications dans lequel on traite les détails du tracé, du relief et de la construction des fortifications, ainsy que de l'attaque et de la défense des places, pour l'instruction des lieutenants en second élèves du corps du génie. Avec un grand plan dépliant en couleur représentant

Bibliographie artillerie & fortifications

N° 131

page 143


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

Grenoble, élève à l'école de Mézières [1776-1778], ingénieur affecté à Montpellier [1779], lieutenant en premier à Briançon [1783], capitaine [1791] et vite disparu des contrôles (notice d'après A. Blanchard).

130! [MANUSCRIT XVIIIe - INSTRUCTIONS POUR LES OUVRAGES D'UN SIÈGE] - Instruction abrégée pour les ouvrages du siège…. S.l., s.e., s.d. (vers 1760)"; in-4, 4"pp., br. ! Remarquable manuscrit d'une belle écriture régulière, complété par des plans rehaussés de lavis, qui donne des instructions très détaillées sur la nature des ouvrages de siège, la réalisation d'une sape, sur la paie des ouvriers devant fournir les gabions «!On n'en recevra aucun qui ne soit bien conditionné, c'est à dire avoir sur ses bouts egallemenreyuvoie [!? ] et son lacis bien serré bridé etc. Mais et quand ils seront conditionnez comme il en dit cy dessus, on en payera 4 dr [deniers!?] de la pièce rendus a la queüe de la tranchée!» et «!creuser la sape!» […] et pour lors on payera 30 dr [deniers!?] de la toise courante la première journée, 40 dr de la 2e, 50 dr de la 3e, et trois livres de la 4e et suivante jusqu'au chemin couvert qu'on en pourra augmenter le prix a proportion du danger qui s'y trouvera!», sur les ouvrages dépendants de l'artillerie dont Mr de la Frezilliere (ndr. Frézellière!?) aura la charge. Document typique du début de la seconde moitié du XVIIIe et correspondant probablement à des instructions destinées à l'ouverture des travaux de siège durant la guerre de sept ans.

de sept ans. Contient de nombreux détails sur la pratique de la petite guerre dans le cadre de la guerre de siège et sur l'armement d'une place.

133! [MARCHI (Francesco de)] - [SCHILLE (Hans van)] - Manière, reigle, moyen & façon de bien bastir, édifier, fortifier et […] chasteaux, forteresses, villes et autres places, pour défendre & offendre, empescher et enfermer contre tous invasions & expéditions militaires, en différens et diverses manières selon la forme & usance de nostre temps, de quelques manière qu'on veult, Soit de terre, bois, briques taillez ou de rochers naisves, tout selon la situation & assiette des provinces, lieux, & places, & nature d'iceux, & l'abondance ou indigence des materiaux. A l'instruction & utilité des amateurs d'architecture. Antverpia, Apud G. de Jode, 1573"; in-folio, un titre à encadrement accompagné de 10 planches gravées (sur 12"?), gravures montées sur onglets. Bragard Ph. Jordan Kl., Marini, Wauwermans, Notice bnf FRBNF33468449, Neumann H. p."183. Inconnu de Cockle et de Jordan.

131! [MANUSCRIT XVIIIe - FORTIFICATIONS] Traité de l'attaque des places fortes. A Bellegarde, s.e., 1732"; in-12, 293"pp., plein veau brun glacé, dos à nerfs orné, filets dorés sur les plats, roulette intérieure. ! Copie manuscrite réalisée probablement au fort de Bellegarde (Pyrénées) sur la base d'un document manuscrit. L'auteur nous apprend que «!Tout ce qui est contenu dans ce volume depuis la première page jusque la 285e!: C'est Monsieur de Breaude, aide major du bataillon de royal artillerie du même nom qui m'a porté le manuscrit dont le mien est une copie…!». L'écriture est très fine et régulière, l'exemplaire témoigne aussi du soin qui a procédé à sa copie puisqu'entièrement réglé.

132! [MANUSCRIT - JOURNAL DU SIÈGE DE GÖTTINGEN] - Journal des opérations de Göttingen depuis le 8!octobre 1760 jusqu'au 25!juin 1761 par un officier supérieur de la place. S.l., s.e., s.d. (vers 1765)"; in-folio, 335"pp. avec une carte manuscrite dépliante en couleur, plume et encre noire, pinceau et lavis de couleur et deux cartes imprimées, plein veau brun, dos richement orné. ! Exceptionnel manuscrit anonyme de l'époque relatant le siège de Göttingen en Allemagne (Saxe) durant la guerre

page 144

N° 133

!

Plagiat du traité de Francesco de Marchi réalisé par Hans van Schille [Hans ou Jean van SCHILLE ou SCHILDE], anversois. Hans van Schille [1533-1586], d'origine anversoise, peintre, graveur, architecte et se disant «!ingénieur et géographe, inventor!», a collaboré

Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

comme graveur au traité de Francesco de Marchi. Les planches ainsi produites sont publiées sous son nom à Anvers en 1573, avec un titre allemand, puis en 1580 avec un titre français, présentant l'ouvrage comme un traité original. Il a ou prend le titre d'ingénieur du roi et des Etats, et participe au conseil de guerre pour la défense d'Anvers en 1576. En 1576-1577, il travaille aux fortifications d'Anvers. Il réalise des cartes en collaboration avec son compatriote Gérard de Jode. Henri Wauwermans, qui lui a consacré une étude, le considère comme un théoricien au même titre que de Marchi et comme un élève de Peter Fransz, donc représentant original de l'école flamande de fortification. Van Schille a en fait abusé de son art de graveur, profitant du départ de de Marchi pour l'Italie. Francisco DE MARCHI ou de MARCHI [1504-1576/77], écuyer, capitaine d'artillerie italien, est architecte, ingénieur et théoricien de la fortification, matière qu'il apprend en autodidacte. En 1560, il présente à Philippe II le manuscrit de son ouvrage Della architettura militare, qui sera imprimé après sa mort, à Venise en 1599. Ce traité en comporte en fait deux!: le premier a été composé de!1530 à!1551, le second terminé en 1566 et augmenté en 1577. Il retourne en 1568 en Italie, où il meurt huit ans plus tard [Notice rédigée d'après les notes de Ph. Bragard et de Klaus Jordan]. Marchi s'attache essentiellement à perfectionner "l'ordre

renforcé" développé initialement par son compatriote Maggi Il s'agit là de l'édition originale française contemporaine de l'édition allemande citée par Ph. Bragard. Exlibris manuscrit ancien (XVIe!?) "Joseph Bernoux. Ebéniste. Orléans". Les gravures figurant dans l'ouvrage de H. Neumann «!Festungsbaukunst und Festungsbautechnik!» donne 14 figures (édition de 1580!?).

134! [MARÉCHAL DE SAXE] - [HORST (De)] - Remarques sur un nouveau système de fortifications proposé par Mr. le Comte de Saxe, dans ses mémoires sur l'art de la guerre. La"Haye, Pierre Gosse Junior, Libraire de S.A.R., 1752"; in-8, VI, 73"pp., 3 pl. dépliantes h.-texte, veau brun, dos orné. tr. rouge. Rocolle t.1 237, 356, British Library. LOC": Ouvrage attribué à Horst par Barbier (Barbier, A.A. Ouvrages anonymes, IV, BN LXXIII, colonne 904). "

Le Maréchal de Saxe [1696-1750] condamnait les places fortes et leur préférait des fortifications de campagne établies à la demande des événements, il proposa néanmoins un système de fortification original qui ne connut aucun succès.

135! MAROLOIS (Samuel) - Géométrie contenant la théorie et practique d'icelle, nécessaire à la fortification Iadis escrite par Samuel Marolois. Mais du depuis Corrigée, et la pluspart du Discours changé, et rédigé en meilleur estat, par Albert Girard Mathématicien. Amsterdam, Jan Janssen, 1627"; in-4, [1] pièce de titre gravée, [1] f.n.ch., 53"pp., 47 pl. montées sur onglets, rel. mod. Inconnu de Jordan. ! La première édition de ce traité a été publiée en 1616 et l'auteur, Samuel Marolois [vers 1572!-!vers 1627], connaît à cette une notoriété certaine. Il a fortifié Coëverden et la considérait comme un modèle pour les Pays-Bas. Dans son tracé, également connu sous le nom de «!tracé hollandais ! », Marolois, contemporain du chevalier de Ville, utilise la fausse braie en faisant précéder l'enceinte d'un parapet. Cette manière de fortifier se révélera rapidement obsolète et ne sera pas conservée. Cette édition de 1627, donnée par Albert Girard, Mathématicien hollandais [1595-1633], aborde des thèmes importants pour la fortification comme la géométrie, le dessin en perspective.

N° 135

136! MARSCHNER (Eduard) - Lehrbuch der Waffenlehre zum Selbststudium für Offiziere aller Waffen. Band I!: Allgemeine Waffenlehre. 349 S. mit 170 Abb. i. Text ! ; Band II ! : Spezielle Waffenlehre. Vienne, F. Tempsky, 1903-1905 " ; grand in-8, 304"pp. avec 233 ill. in-texte, pleine toile bleue de l'époque. ! Troisième édition revue et augmentée de deux volumes réalisant une analyse très détaillée de l'armement des

Bibliographie artillerie & fortifications

page 145


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

forces austro-hongroises à la veille du premier conflit mondial. L'artillerie et les projectiles tiennent une place prééminente. Les matériels d'artillerie de siège et de campagne mais aussi tous les matériels de forteresse, dont les coupoles cuirassées, sont décrits (Geschützmaterial, Belagerungsgeschütze, Verteidigungsgeschütze, Minimalschartenkanonen, Kasemattkanonen, Küstengeschützmaterial).

137! [MÉMORIAL DE L'OFFICIER DU GÉNIE 1803-1830] - Mémorial de l'officier du Génie, ou Recueil de Mémoires, Expériences, Observations et Procédés généraux propres à perfectionner la fortification et les constructions militaires. Rédigé par les soins du Comité. Paris, Goujon [1803] puis divers imprimeurs (Imprimerie royale, Imprimerie Fain), 1803-1829"; in-8, [1803] XVI, 108, 1 tab. & 7 pl., [s.d.] VIII, 252, 3 pl., [1819] IV, 138, III, 8 pl., [1820] 228, (1), 5, 16 pl. [1822] VI, 204, 12 pl. [1823] 338, 12 pl. & 1 tab. [1825] 276, 6 pl. [1826] 204, (1), 4 pl. [1827] 184, 5 pl. [1829] 334, 13 pl., demi-veau brun, dos orné. ! Le mémorial a pour objectif initial de recueillir les mémoires, expériences, observations et procédés dans le domaine des fortifications et des constructions militaires. Le premier volume publié à l'initiative du premier inspecteur-général du Génie Marescot est paru en l'An XI [1803] profitant de quelques instants de paix après dix années de guerre. Il doit se substituer aux portefeuilles propres aux anciens ingénieurs et épargner à ces officiers un travail de copiste long et pénible. Il doit également permettre à ces mêmes officiers, souvent éloignés des centres d'instruction, de conserver un lien avec les techniques ou technologies nécessaires à l'exercice de leur métier. Le mémorial, pour des raisons de secret, n'abordera que de manière générale les fortifications des places et de la frontière. Certains articles sortent de l'ordinaire dont un mémoire sur la défense des places, une étude sur les plans-reliefs contemporaine du 1er Empire et on y trouvera également les propos d'illustres auteurs tel Poncelet. Cachet du dépôt général des fortifications.

138! [MÉMORIAL DE L'OFFICIER DU GÉNIE n°!VIII] - Mémorial de l'officier du Génie, ou Recueil de Mémoires, Expériences, Observations et Procédés généraux propres à perfectionner la fortification et les constructions militaires. Rédigé par les soins du Comité. Paris, s.e., 1826"; in-8, 204"pp., 1 f. d'errata, IV pl. dépliantes hors-texte, demi-veau brun. Clavreuil n°"355/1840. ! Mémoire sur l'armement des places rédigé par le capitaine de Génie Villeneuve sous la direction du général Rogniat [1776-1840] ancien commandant du génie de la Grande Armée pendant la campagne de 1815. Mettant

page 146

l'accent sur le rôle et la disposition de l'artillerie, des prolégomènes réalisent une analyse critique fort intéressante des principaux ouvrages des XVIIIe et XIXe!siècle lorsqu'il s'agit du rôle de l'artillerie dans la défense. On y trouvera également une notice sur le Mesurages des voûtes, un mémoire sur l'emploi des mastics bitumineux, une note sur un échafaudage mobile pour exécuter les rejointoiements des hauts revêtements des fortifications ainsi qu'une notice sur l’emploi des chlorures de chaux et de soude pour la désinfection des latrines et des écuries.

139! [MÉMORIAL DE L'OFFICIER DU GÉNIE n°!XXI] - Mémorial de l'officier du Génie, ou Recueil de Mémoires, Expériences, Observations et Procédés généraux propres à perfectionner la fortification et les constructions militaires. Rédigé par les soins du Comité des Fortifications. Paris, Gauthier-Villars, 1873"; in-8, XXX-447"pp., XI pl. horstexte, demi-chagrin vert. 140! [MÉMORIAL DE L'OFFICIER DU GÉNIE n°!12] - Mémorial de l'officier du Génie, ou Recueil de Mémoires, Expériences, Observations et Procédés généraux propres à perfectionner la fortification et les constructions militaires. Rédigé par les soins du Comité du Génie. Paris, Imprimerie et fonderie de Fain, 1835"; in-8, 1 f.n.ch., 328"pp., VII pl. dépliantes hors-texte, br. 141! [MÉMORIAL DE L'OFFICIER DU GÉNIE n°!13] - Mémorial de l'officier du Génie, ou Recueil de Mémoires, Expériences, Observations et Procédés généraux propres à perfectionner la fortification et les constructions militaires. Rédigé par les soins du Comité du Génie. Paris, Librairie de Bachelier, 1840"; in-8, (XI), 381"pp., VIII pl. dépliantes hors-texte, plein veau bleu glacé, dos orné, estampage à froid et filets dorés sur les plats, roulette intérieure, tranches dorée. !

Reliure d'une très grande qualité manifestement issue de l'atelier d'un grand relieur mais, malheureusement, non signée.

142! [MÉMORIAL DE L'OFFICIER DU GÉNIE n°!14] - Mémorial de l'officier du Génie, ou Recueil de Mémoires, Expériences, Observations et Procédés généraux propres à perfectionner la fortification et les constructions militaires. Rédigé par les soins du Comité du Génie. Paris, Librairie de Bachelier, 1844"; in-8, (VII), 240"pp., XII pl. dépliantes hors-texte, plein veau bleu glacé, dos orné, estampage à froid et filets dorés sur les plats, roulette intérieure, tranches dorées.

Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

!

Reliure d'une très grande qualité manifestement issue de l'atelier d'un grand relieur mais, malheureusement, non signée.

le 10 ! août ! 1833. Paris, Ministère de la guerre, 1833 " ; in-8, 275 " pp., VII pl. dépliantes h.-texte, demi-veau brun à coins, pièce de titre rouge, dos orné. !

Ce cours décrit d'une manière pratique les différents types de batteries en usage dans la première moitié du XIXe!siècle!: batteries de siège!; Batteries de place, de côte et de campagne. On y trouve également une table de réduction des toises, pieds, pouces et lignes en mètres et parties du mètre. L'ouvrage comprend également les cachets de la Direction de l'artillerie de Cherbourg sous la Restauration et sous l'Empire.

146! MONTALEMBERT (Marc Reé, Marquis de) L'art défensif supérieur à l'offensif, par une nouvelle manière d'employer l'Artillerie et par la suppression totale des bastions, Comme étant la principale cause du peu de résistance des Places de guerre ! ; ou la Fortification Perpendiculaire, Ouvrage enrichi d'un grand nombre de planches, exé-

N° 143

143! [MICHAUD D'ARÇON (Jean Claude Eléonore)] - Examen détaillé de l'importante question de l'utilité des places fortes et des retranchemens, dans lequel on rapporte toutes les objections militaires et politiques qu'on a faites contre leur usage et leur effet, tant dans le système des anciennes guerres, que depuis l'invention des armes à feu. Amsterdam, Van-Haering et Van Koess, 1789" ; in-8, 147 " pp., cartonnage bleu de l'époque. 144! [MICHAUD D'ARÇON] - ARÇON (Colonel d') Suite des réponses du colonel d'Arçon. Pour éclaircir les Répliques de M. de Montalembert. S.l., s.e., s.d. (vers 1791) " ; in-12, 38 " pp., br., couverture muette. Inconnu de Jordan. ! Michaud d'Arçon (Jean Claude Eléonore) a publié plusieurs ouvrages en réponse aux écrits de Montalembert (1790, 1794). Ces quelques feuillets non datés, difficiles à situer dans le temps, ont probablement été rédigés entre!1791!et!1796.

145! MINISTÈRE DE LA GUERRE - Cours sur le tracé et la construction des batteries de toute espèce à l'usage des écoles royales d'artillerie!; approuvé par le Ministre secrétaire d'état de la guerre

Bibliographie artillerie & fortifications

page 147


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

cutées par les plus habiles Graveurs, et suivi d'une Encyclopédie Militaire, tirée du même ouvrage. Tome Premier. Paris, Firmin Didot, Magimel, Volland, etc., 1793 ! ; petit in-8, 5 f.f.n.ch., XL, 225!pp, 3 f.f.n.ch., XVIII planches dépliantes horstexte, plein veau brun, dos orné, tranches bleues. 147" MOUZÉ (Chef de bataillon du Génie) - Traité de fortification souterraine. Suivi de quatre mémoires sur les Mines. Paris, Levrault, Schoell et Magimel, an!XII (1804)!; in-4, VII-434!pp., 1 f. d'errata, 20 planches repliées, certaines rehaussées de lavis, demi-basane brune, dos lisse, filets dorés (rel. de la seconde moitié du XIXe), tranches vertes. " Au commencement du XIXe!siècle, l'art du mineur, cher à Vauban, eut en France des hommes de mérite pour le représenter comme Gillot, Gumpertz, Lebrun et Mouzé (ancien commandant de Mineur). Ils firent faire de

grands pas à la théorie et à la pratique, mais leurs livres et leurs leçons ne profitèrent guère qu'à quelques officiers des écoles régimentaires du Génie. Édition originale qui détaille les techniques et les différentes phases de l'attaque à l'aide de galeries de mine sans négliger leur rôle dans la défense. Ses propos sont complétés par un chapitre sur les poudres à canon et de quatre mémoires résultant de son expérience sur le terrain. Traité rédigé à partir de ses cours donnés à l'École du Génie de Metz, vers 1790.

148" [NAUDIN (M. de)] - L'Ingénieur François, contenant la géométrie pratique sur le papier & sur le terrain avec le Toisé des travaux & des Bois!; la Fortification reguliere & irreguliere!; la construction effective!; l'attaque & la défense des Places. avec la Methode de Monsieur de Vauban, & l'explication de son nouveau Systeme. Par M. N*** Ingenieur ordinaire du Roy. Paris, Chez Etienne Michalet, 1697!; petit in-8, 203!pp., 34 planches dépliantes hors-texte, plein vélin ivoire. " Cet ouvrage se compose de trois parties!: la première contient les premiers principes de la géométrie, la seconde, les éléments de trigonométrie nécessaires à l’édification de fortifications, et la troisième se présente comme un traité sur l’art de fortifier, d’attaquer et de défendre les places, s’inspirant largement des techniques mises au point par Vauban.

149" NOIZET (Général François Joseph) - Principes de fortification. Paris, J. Dumaine, 1859!; in-8, 495 + 524!pp., demi-chagrin bordeaux. " L'école de Metz sera étroitement liée, et pour longtemps, au général Noizet. Dès 1825, le général Haxo confie le cours de fortification au capitaine du génie Noizet, personnage dont l'ego déjà considérable entraînera une suspension temporaire suite à une inspection. Il reprend le mode d'enseignement de l'école de Mézières au moyen d'une place idéale et d'un front-type. Cette méthode sera suivie sans exception pendant près de quarante ans et fait de cette publication, bien que théorique et discutable, un document important. Ces principes de fortification" rédigés peu de temps avant son départ à la retraite sont le reflet d'un militaire sûr de lui et des préceptes qu'il défend!: «!Peu de militaires sont plus que moi en position de parler avec quelque autorité sur le sujet.!». Les références à Vauban sont nombreuses et aucune place n'est laissée aux systèmes développés par des auteurs tels Montalembert, Carnot, Chasseloup-Laubat et d'autres. On n'y trouvera aucune description détaillée du célèbre front Noizet, ni aucune illustration sous le prétexte du respect du secret militaire!! Le présent ouvrage comprend un envoi de l'éditeur J. Dumaine à Mr. Edouard de la Barre Duparc, auteur de plusieurs ouvrages militaires et traducteur en 1856, pour l'édition française, de l'impor-

page 148

Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

tant ouvrage d'Alexander von Zastrow «!Histoire de la fortification permanente!».

150! NOIZET DE SAINT-PAUL (Jean-François-Gaspard) - Elémens de fortifications à l'usage des officiers des états-majors des armées et mis à la portée des jeunes élèves des écoles militaires. Première section. Paris, Barrois l'aîné, 1811"; in-8, 806"pp., demi-maroquin vert à coins, dos orné. Hogg 68-69, Rocolle I-242, 252, 254, 258, 260, II-207, Petitot 108, Bardin. ! Ouvrage en deux volumes, le premier est consacré à la fortification permanente et le second à la fortification passagère qui n’a paru qu’en l’an VII (1799). Noizet de Saint-Paul, à ne pas confondre avec le général Noizet qui jouera un rôle important dans le domaine des fortifications dans la première moitié du XIXe, a laissé plusieurs ouvrages!: un Traité complet de fortification (1792, 17991806, 1817) et des Éléments de fortification à l'usage des états-majors des armées (1811). On sent dans tous ses ouvrages l'influence considérable qu'exerce Cormontaigne et, sans négliger les travaux de ses illustres prédécesseurs (Errard, de Ville, Pagan et Vauban), on y retrouve l'essentiel des thèses soutenues par Fourcroy de Ramecourt.

151! [NOIZET DE SAINT-PAUL (Jean-FrançoisGaspard)] - Traité complet de fortification. Ouvrage utile aux jeunes militaires, & mis à la portée de tout le monde. Première partie. De la fortification des places de guerre. Par M**, Capitaine en second de la seconde classe, au Corps-Royal du Génie. Paris, Barrois l'aîné, an"VII (1792)"; in-8, XLVIII, 454"pp., 37 pl. dépliantes hors-texte, demi-

veau vert, dos orné. Blanchard p."564, notice Bnf FRBNF33999726. !

Édition originale dont le deuxième volume de cet ouvrage, d’abord anonyme, n’a paru qu’en l’an VII (1799). Formé à l'école de Mézières, Noizet-Saint-Paul [17491837] entre dans le génie et fait les premières campagnes de la Révolution. En 1796, il est nommé chef de brigade, puis, en l'an VII, commandant de la place d'Arras jusqu'au retour de Louis XVIII. En 1801, détaché sous les ordres de l'amiral Latouche-Tréville, il organise la défense de Boulogne-sur-Mer et résiste aux attaques de Nelson. Il a laissé plusieurs ouvrages!: un Traité complet de fortification (1792, 1799-1806, 1817) et des Éléments de fortification à l'usage des états-majors des armées (1811).

152! [ORDONNANCE - INFANTERIE] - Extrait de l'Ordonnance de 1768, Concernant le service de l'Infanterie dans les places. Strasbourg, F. G. Levrault, imprimeur-libraire pour la partie militaire, 1793"; in-16, 32"pp., papier bleu de l'époque. "

Rappel de l'Inspecteur général de l'infanterie de l'Armée du Rhin De Schauenbourg à l'intention de l'Armée du Rhin.

153! [ORDONNANCE - SERVICE DE L'INFANTERIE DANS LES PLACES] - Ordonnance du Roi, Pour régler le service dans les Places & dans les Quartiers. Du premier Mars!1768. Paris, L'imprimerie de Prault, 1768 " ; in-16, 1 ff.n.ch., 432 + 30"pp., plein veau brun marbré, dos à nerfs orné. !

Ex-libris manuscrit de l'époque « ! Mr de Nontagny Pere!».

N° 154

Bibliographie artillerie & fortifications

page 149


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

154! OZANAM (Jacques) - L'usage du compas de proportion. Expliqué et démontré d'une manière courte & facile, & augmenté d'un Traité de la division des Champs. Nouvelle édition, corrigée & augmentée. Paris, Jean Jombert, 1700"; in-8, 139, 5"pp., nombreuses planches in-texte, parchemin de l'époque, dos à nerfs, pièce de titre brune. ! L'ouvrage du célèbre mathématicien J. Ozanam [16401717] a été publié initialement en 1688. Il s'agit de l'ouvrage princeps le plus célèbre sur le compas de proportion dont les rééditions se sont succédé jusqu'en 1794. Le compas de proportion, véritable «!règle à calculer!» fondée sur les systèmes sexagésimaux, fut d'un usage général jusqu'au début du!siècle, époque à laquelle le système décimal le rendit caduc. Il est constitué de deux règles plates de même longueur, articulées autour d'une charnière plate. Déplié, il a la longueur d'un pied. Sur chacune des faces se trouvent gravées des lignes rayonnant à partir du foyer de la charnière et déterminant six échelles fondamentales!: les parties égales, les plans, les cordes, les solides, les polygones et les métaux. On y trouvait également les échelles des sinus, celles des tangentes, ainsi que celles des calibres et des poids des munitions d'artillerie. Son principe de fonctionnement est proche de celui de la règle à calculer, mais sans réglette mobile, on utilise pour cela un compas à pointe sèche. Le compas de proportion permettait de résoudre les problèmes courants d'arithmétique, de géométrie et de trigonométrie, ainsi que ceux liés aux charges de poudre. C'est au XVIIe!siècle que se généralise la construction de règles métalliques (généralement en laiton) plates de la longueur d'un pied ou d'un tiers de pied. Ces instruments portent généralement des divisions en pouces, elles-mêmes divisées en douze lignes. On disposait ainsi des divisions les plus usuelles du système de mesure des longueurs. Le pied-deroi (instrument de mesure) est souvent utilisé comme un compas de proportion.

155! [PAGAN (Blaise François, comte de)] - HEBERT (Professeur royal de Mathématiques) - Les fortifications du comte de Pagan. Nouvelle édition augmentée d'une idée générale de la fortification!; où les termes de cet Art sont expliqués & rapportés à de nouvelles figures!: avec des notes sur le texte et des éclaircissements qui contiennent la solution des principales difficultez qu'il y ait dans cette Science!: et la manière de fortifier de Monsieur de Vauban. A Paris, Chez Nicolas Langlois, 1689"; in-12, VI, 68, 256, XII de table, frontispice gravé, VI planches dépliantes hors-texte, XV gravures in-texte, plein maroquin bordeaux de l'époque, dos à nerfs orné de caissons fleurdelisés. Sur les plats, triples filets do-

page 150

rés en encadrement et armes centrales, dentelles int., tranches dorées sur marbrure. !

Blaise de Pagan [1604-1665] est considéré comme l'inspirateur direct de Vauban. Son œuvre ne fut, malgré son importance, que théorique mais il sut s'appuyer sur une expérience considérable acquise durant les guerres de religion où il assista à plus de vingt sièges, En 1621, au siège de Montauban, un coup de mousquet lui enleva l'œil gauche, il perdit définitivement la vue en 1642, à l'âge de 38 ans. Selon N. Faucherre, les caractéristiques essentielles de ses propositions sont les suivantes!: il débute le tracé d'une place par les saillants des bastions les plus exposés pour s'adapter rigoureusement au terrain ! ; il

complète le tracé bastionné par des ouvrages extérieurs à l'enceinte dont le soutien réciproque retarde l'attaque du corps de place!; les flancs de ses bastions sont perpendiculaires à la ligne de défense pour obtenir un flanquement réciproque parfait. Il préconise donc un échelonnement de la défense en profondeur dont le principe sera largement repris et développé par l'illustre Vauban. Première édition annotée par le mathématicien Herbert du célèbre traité de Blaise de Pagan comportant en frontis-

Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

pice un portrait de Pagan par Langlois, six gravures sur cuivre et quinze bois par Guérard. Exemplaire aux armes du Duc de Bourgogne, petit-fils de Louis XIV, dédicataire de l'ouvrage. Ce fer présente une couronne ducale composite, le fer à la fleur de lys est identique à celui qui orne le dos du volume. Un autre fer, probablement postérieur (XIXe ! ?) a été utilisé pour les fleurs de lys poussées sur la pièce de basane mosaïquée.

156! PERTUSIER (Charles) - La Fortification ordonnée d'après les principes de la stratégie et de la balistique modernes. Paris, Bachelier, 1820 " ; in-8, (4), 425 " pp., plein maroquin bordeaux à grain long, plats encadrés d'une guirlande de grappes de raisins et de feuilles de vigne, dos lisse finement orne, coupes ornées, tranches dorées. ! Polytechnicien, Pertusier était officier au corps royal de l'artillerie à cheval, attaché à l'ambassade de Constantinople, avant d'être major puis lieutenant-colonel du régiment d'artillerie de la garde royale, en garnison à Vincennes. Ouvrage écrit au moment du renouvellement des théories sur la fortification, avec notamment une discussion sur le système des casemates. En quatre parties, sur l'utilité des places fortes et des casernes retranchées!; sur le tracé, l'armement et l'organisation des places!; sur les systèmes de défense et d'artillerie!; sur l'environnement et les adaptations des fortifications aux reliefs. Ex-libris du vicomte de Fontenay, alors Ambassadeur de France, et de la Vicomtesse de Fontenay. Exemplaire sans l'atlas de 11 pl.

157! PIARRON DE MONDÉSIR (Lt-Colonel L.) Fortification cuirassée. Paris, Octave Doin, 1909"; in-12, 370"pp., 108 fig. in-texte et 2 planches dépliantes hors-texte, XII (catalogue), pleine toile de l'éditeur. ! Jean Piarron de Mondésir [1857-1943], professeur à l'École Supérieure de Guerre (cours de fortification) a commencé sa carrière comme officier du Génie et terminera la première guerre mondiale comme général de division. Il nous livre un ouvrage fréquemment cité, mais qui dont l'essentiel semble être passé inaperçu. en effet, s'il développe le concept de fortification cuirassée au sens large, béton et cuirassement en métal, il nous confirme Bibliographie artillerie & fortifications

dans l'hypothèse que nous avions avancé lors d'une conférence au profit du CEHD en 2004 (« ! Les fondamentaux de l'artillerie. Genèse & évolution d'un système du XIVe au début du XIXe ! ». Paris ! !CEHD) sur les étapes fondamentales de la lutte entre le canon et la cuirasse!: si la crise de «!l'obus torpille!» [1885], plus exactement des explosifs brisants, est reprise très classiquement dans tous les ouvrages, il nous conforte dans l'idée qu'il faut remonter un peu plus dans le passé pour trouver d'autres facteurs déterminants dans l'évolution des fortifications qui suivront la guerre de 1870. En effet, plusieurs années avant l'usage de la mélinite, la justesse du tir conjuguée à des fusées à double effet qui rendent les obus à balles particulièrement efficaces rend le service des pièces, alors à découvert sur les remparts, impossible. Il faudra alors soit disséminer les pièces hors des ouvrages (fortification dispersée) ou les protéger complètement avec leur personN° 156 nel (fortification cuirassée). Cet ouvrage par sa clarté et sa richesse est certainement l'un des plus important du début du XXe!siècle.

158! [PLACE DE STRASBOURG] - GÉNIE (Place de Strasbourg) - Place de Strasbourg. Devis général pour 1817, 1818 & 1819. Strasbourg, Génie, Place de Strasbourg, s.d. (vers 1816)"; in-4, 38"pp., br. ! Devis général établit par la Direction du Génie de Strasbourg sous la restauration. Il porte sur «!des ouvrages à faire aux fortifications, bâtimens et autres objets dépendans du service du Génie dans la place de Strasbourg, contenant les détails des constructions de chaque nature d'ouvrages, les conditions générales qui seront observées par l'Entrepreneur, et la forme qui sera suivie dans les toisés et paiemens des ouvrages, pendant les années 1817, 1818 et 1819!». Outre son intérêt comme alsatique, on y trouve une description extrêmement détaillée de l'ensemble des travaux à réaliser, des matériels et des techniques à utiliser.

159! PLESSIX (Capitaine d'artillerie H.) - Nouveau cours spécial à l'usage des candidats au grade de sous-officier dans les régiments d'artillerie. Paris, Librairie militaire de J. Dumaine, 1878 " ; in-8, 516"pp. & 82 planches h.-texte, pleine toile verte, dos et plats ornés.

page 151


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

!

Deuxième tirage d'un ouvrage très complet, richement illustré. Il décrit avec précision les matériels et les projectiles en service entre!1858!et!1877. On relève, en particulier, les descriptions suivantes!: armes portatives des troupes de l'artillerie, matériel de 5 et de 7 (système de Reffye), de 95!mm (système de Lahitolle), du canon à balles (système de Reffye), artillerie de montagne, de siège, de place (matériel de l'armée de terre), de place et de côte (matériel auxiliaire de la marine) et un chapitre particulièrement intéressant sur le matériel irrégulier et le matériel déclassé maintenu en service. Ex-libris manuscrit d'Henri Vernier, maréchal de logis chef, 20° d'artillerie à Angers.

160! PLESSIX (Chef d'escadron d'artillerie H.) - Manuel complet d'artillerie rédigé conformément au programme du cours d'artillerie professé à l'École spéciale militaire et au programme d'admission à l'École supérieure de guerre. Paris, Librairie militaire L. Baudoin, 1883"; in-8, Deux volumes, pagination continue XXII, 800"pp., 163 planches in- et hors-texte dont certaines dépliantes, demi-veau bleu, dos orné. ! Hippolyte Plessix [né en 1837] réalise une série importante de cours et de manuels sur l'artillerie mais également sur la fortification [1880-1900]. Ses ouvrages se caractérisent par un grand souci du détail et constituent un témoignage important sur une artillerie française en pleine refonte après le désastre de 1870. L'artillerie moderne, pièces des systèmes de Bange et de Lahitolle, et

l'artillerie ancienne, maintenue en réserve, sont l'objet de nombreux chapitres sans pour autant que les armes à feu portatives ne soient négligées (systèmes Gras, Mauser, etc.).

161! PLESSIX (Chef d'Escadron H.) - Nouveau cours spécial à l'usage des candidats au grade de sousofficier dans les corps de troupe de l'artillerie. Paris, Baudoin & Cie, 1886"; in-8, 694"pp., 193 pl. h.-texte dont certaines dépliantes, pleine percaline verte, plats et dos ornés. ! Ouvrage déjà très complet qui se trouve considérablement augmenté dans cette quatrième édition. De nombreuses figures ont été ajoutées ainsi qu'une description plus complète des pièces de côte qui font l'objet, dans cette édition, d'un chapitre distinct.

162! PLESSIX (Colonel d'artillerie en retraite H.), LEGRAND-GIRARDE (Lt-Colonel du génie E.) - Manuel complet de fortification rédigé conformément au programme du cours professé à l'École Supérieure de Guerre. Paris - Nancy, Berger-Levrault et Cie, Éditeurs, 1900"; in-12, 730"pp., nombreuses fig. in-texte, plusieurs pl. hors-texte dont une en couleur, pleine percaline verte. ! Cet ouvrage, rédigé par Hippolyte Isidore Plessix [1837!!?], a été réédité à plusieurs reprises (cinq éditions entre!1883 et!1909). Il apporte un éclairage intéressant sur les fortifications de la fin du XIXe!siècle. Analyse des fortifications de Strasbourg et Metz à la même époque

N°162

page 152

Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

dont une planche dépliante magnifique représentant un fort prussien construit suivant le tracé polygonal appliqué de 1870!à 1885. On relève également un article sur le fort de Mutzig (sous la dénomination de fort de Molsheim). Une analyse historique détaillée figure également au sein de cet ouvrage avec de nombreux détails d'ordre pratique (sur la place de Neuf-Brisach entre autres). Bien que peu connu et de parution relativement récente, on peut considérer qu'il s'agit d'un ouvrage important sur les fortifications.

165! PREVOST (F., Cdt du Génie) - Études historiques sur la fortification, l'attaque et la défense des places. Mémoire en faveur de la fortification bastionnée. Paris, Librairie Militaire J. Dumaine, 1869"; in8, 401" pp., demi-maroquin vert à coins (rel. moderne). Rocolle t.2, 207. ! Envoi autographe de l'auteur au Colonel Véronique. Ouvrage bien documenté qui s'intéresse tout particulièrement aux différents ingénieurs. D'excellente qualité voire même remarquable pour sa partie historique, on ne peut qu'observer avec intérêt l'argumentaire développé par l'auteur en faveur de la fortification bastionnée. Il condamne avec véhémence le système polygonal imaginé par Montalembert alors qu'il sera introduit en France par le général Séré de Rivières peu de temps après la parution de cet ouvrage. Les propos de l'auteur reflètent parfaitement l'état d'esprit de l'armée française à la veille du désastreux conflit de 1870.

163! POELLNITZ (Premier Lieutnant im IngenieurCorps von) - Die Befestigungen von Strassburg von den ältesten Zeiten bis zur Bezitzergreifung durch Franzosen 1681. Strasbourg, Buchdruckerei R. Schlutz & Comp., 1876"; in-8, 35"pp, II pl. dépliantes dont une en couleur, demi-toile beige (rel. mod.). 164! POELLNITZ (Premier Lieutnant im IngenieurCorps von) - Plan von Strassburg zur Geschichte seiner Befestigungen von den ältesten Zeiten bis zum Ende des 16tes Jahrhunderts. Strasbourg, Buchdruckerei R. Schlutz & Comp. (Berger Levrault's Nachfolger), 1877"; in-8, 8"pp., une planche dépliante en couleur, br.

166! PREVOST (F., Lt-Colonel du Génie) - Les forteresses françaises pendant la guerre de 1870-71. Paris, Librairie Militaire J. Dumaine, 1872"; in-8, 145"pp., demi-chagrin bleu. ! Dans cet ouvrage rédigé après la défaite de 1870, Prevost, qui a été enfermé dans la place de Metz avec Bazaine, essaie de réhabiliter les places fortes françaises. Fidèle partisan de Vauban et du système bastionné, il essaie, peut-être maladroitement, mais avec constance (cf. « ! Études historiques sur la fortification ! » publiées par le même auteur en 1869) de défendre ce dernier. Déplorant le manque de préparation des places, il relate de manière concise mais souvent intéressante, les sièges entrepris par les Prussiens en 1870-1871. Il corrige quelques contrevérités historiques qui perdurent jusqu'à ce jour, tout particulièrement sur le siège de Strasbourg.

167! PRÉVOST DE VERNOIS (Général de Division)!- De la fortification depuis Vauban ou Examen des principales innovations Qui s'y sont introduites depuis la mort de ce grand homme. Atlas. Paris, J. Dumaine, 1861"; très grand in-folio, XI planches, demi-veau noir, dos muet. !

N° 169

Bibliographie artillerie & fortifications

Prévost de Vernois, Simon-Pierre-Nicolas (Général) [1778-1859]. Rare atlas complété d'un texte explicatif in8 en 2 volumes.

168! PRUDHOMME (Ancien officier) - Nouveau traité des mines et des contre-mines. Paris, Charles-Antoine Jombert, 1770"; in-8, VI, 160"pp., V pl. dépliantes hors-texte, plein veau marbré, dos richement orné, tranches marbrées. ! D'après le général Bardin, on suppose imaginaire le nom de Prudhomme. Le texte témoigne d'une réelle maîtrise

page 153


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

de l'art du mineur et, si l'auteur est resté anonyme, il pourrait s'agir d'un ancien officier du corps du génie.

169! RATHEAU (Chef de Bataillon du Génie A.) Traité de fortification comprenant la fortification passagère, la castramétation, la fortification permanente, l'attaque et la défense des places fortes. Rédigé d'après le programme adopté à l'École impériale spéciale militaire de Saint-Cyr. Planches. Paris, Ch. Tanera, éditeur, 1858"; in-8, vol. de pl. avec XXXII pl. et IV ff.n.ch., demi-maroquin bordeaux. !

Première édition d'un ouvrage traitant l'art de la fortification à la fin du Second Empire (volume des planches seul). Cet ouvrage fera l'objet d'une seconde édition en 1866.

170! RATHEAU (Chef de Bataillon du Génie A.) Traité de fortification comprenant la fortification passagère, la castramétation, la fortification permanente, l'attaque et la défense des places fortes. Rédigé d'après le programme adopté à l'École impériale spéciale militaire de Saint-Cyr. Paris, Ch. Tanera, éditeur, 1866"; in-8, 512"pp. + vol. de pl. avec XXXII pl., demi-toile bordeaux. ! Seconde édition d'un ouvrage traitant l'art de la fortification à la fin du Second Empire. Toutes les facettes de la fortification aussi bien passagère que permanente sont abordées tout en consacrant une part importante à l'étude de l'attaque et de la défense de places. Les gravures sont finement exécutées.

seinem Fach.!» (trad. «!…!possède une solide connaissance de son métier!»). On y trouvera aussi les affectations et des appréciations sur des officiers comme les généraux Marescot et Chasseloup-Laubat qui joueront un rôle important dans les sièges et les fortifications.

172! [REVUE D'ARTILLERIE] - Revue d'artillerie. 1872-1895. Paris, Berger-Levrault & Cie, 18731895"; in-4, 42 vol. de 540"pp env. chacun avec de nombreuses pl. hors-texte dépliantes, demi-reliure veau brun (Tomes"I"à"III) puis demi-chagrin bleu, dos à nerfs. Challéat [vol. I, p."365-390]. ! La revue d’artillerie, qui paraît à partir de 1872, permettra à tous les officiers, quelle que soit leur origine, de connaître les progrès et les réalisations de l’arme. Elle contient de très nombreux détails sur les matériels d'artillerie en service ou en essai au sein des principales puissances continentales ainsi que des précisions sur les types de projectiles utilisés. Ces cahiers sont un élément clef pour l'amateur d'artillerie s'intéressant à l'avènement de l'artillerie rayée se chargeant par la culasse et à son évolution. Font défaut dans la présente série les tomes!XXIX, XXXI, XXXII et XXXIV.

173! [RIMPLER (Georg)] - Herrn Georg Rimpler, Ihro Römischen Kaiserl. Majest. weiland gewesenen Obrist-Lieutenants und Ober-Ingenieurs Sämtliche Schriften Von der Fortification als!: I. Der dreyfach Tractat von Festungen. II. Die befestigte Festung.

171! [RÉVOLUTION - NAPOLÉON BONAPARTE] - Vollstäntige Rangliste aller Generale und General-Adjutanten in den armeen der französischen Republik. Nebst einer umständlischen Anzeige ihres Standes vor der Revolution, der Zeit ihrer Kriegsdienste, ihres Avanzements, ihrer militärischen Talente und Eigenschaften, und der Armee, wo ein jeder steht, nebst einer Liste aller Generale die seit dem Anfang der revolution ein Kommando geführt haben, vor dem Feinde geblieben, gestorben, hingerichtet oder ausgewandert sind. Aus dem Französischen. Frankfurt am Main, Behrensschen Buchhandlung, 1796 " ; in-16, 104 " pp., cartonnage bleu, rel. d'attente de l'époque. ! Rare recueil commenté portant sur l'ensemble des officiers généraux de la République (puis de l'Empire) à l'usage des adversaires de la France. La structure des armées, les qualités et les défauts (réels ou supposés) figurent pour presque la totalité des officiers. On y trouve, entre autres, des commentaires intéressants sur un certain Buonaparte Napoleone «!.!hat reelle Kenntnisse in

page 154

N° 173

Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

III. Die an Major Scheitern abgefertigte Schrift. IV. Das Bedencken von Verstärckung der ehemaligen Fortification des Fischer-Thors in der Stadt Straßburg […] Welchen als ein Anhang beygefügt Das Diarium von der Türckischen Belagerung der Festung Candia. ein Extract eines Berichts vom dem Fortifications-Bau der Stadt Straßburg. Herrn Suttingers Defension-Schrift des Herrn Rimplers wider Herrn Wertmüllern. Monsieur Landsbergs raisonnement von Attaquen. zum Nutz des gemeinen Besten herausgegeben von Ludw. Andreas Herlin. Dresden u. Leipzig, Christoph Heckels sel. Sohn und Erben, 1724 ! ; petit in-4, Frontispice, VIII, 388!pp., 214!pp., 1 ff.n.ch. d'errata, X planches dépliantes hors-texte, demi-vélin à coins, pièce de titre en maroquin bordeaux. "

Georg Rimpler [1636 ( ! ?) -1683] est qualifié par F. Prévost — in «!Études historiques sur la fortification!» — comme «!l'ingénieur le plus remarquable de la poliorcétique allemande au XVIIe!siècle!» alors que Delair — in « ! Cours de fortification ! » — présente Rimpler comme étant le précurseur de Montalembert car il est le premier écrivain militaire qui ait entamé le procès de la fortification bastionnée et qui ait proposé l'usage à outrance des maçonneries creuses. Issu d'une famille bourgeoise de Leisnig, en Saxe, il s'engage d'abord comme simple sol-

dat dans les troupes suédoises et participe à la campagne de 1656 contre les Russes. Il étudie ensuite, entre!1662 et!1669, à Nuremberg chez le mathématicien et peintre Georg Christian Gorch. Comme officier, il suit le général suédois Königsmark et passant par l'Italie, il est nommé, le 26!juin 1669, lieutenant dans une troupe de mercenaires à la solde de la République de Venise. Il participe ainsi à la fin du siège de Candie (actuellement Heraklion en Grèce) qui aura été assiégée pendant 21 ans par les Turcs. Gravement blessé, il aura pendant cette courte période acquis une expérience de première main dans l'art du mineur qui fit, en partie, sa réputation. En 1672, il participe aux sièges de Duisburg, Nimègue, Crèvecoeur et de Bomel au côté des Français et en 1673 à celui de Bonn avec les troupes impériales. Avec ces dernières, il semble qu'il aurait également participé aux sièges de Philippsbourg, 1676, et de Stettin, 1677. Connu pour ses écrits et ses compétences d'ingénieur, surtout dans le domaine des mines, il le sera aussi pour sa bravoure. Il participe activement à la défense de Vienne, avec le rang d'ingénieur et Lt colonel, lors du siège par les troupes turques. Il sera mortellement blessé, le 25!juillet!1683, à l'occasion d'une sortie à laquelle son rang ne l'obligeait nullement à participer. Comme auteur, ses deux principales publications furent publiées en 1671 et 1674. Il n'eut cependant jamais l'occasion de mettre ses principes de construction en pratique. Il ne semble d'ailleurs jamais avoir fait preuve de dogmatisme dans l'application des systèmes fortifiés puisque, lorsque les circonstances l'im-

N° 175

Bibliographie artillerie & fortifications

page 155


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

posaient, il n'hésitait pas faire usage des suggestions de ses amis comme de ses détracteurs. Les plus importants de ceux-ci furent le colonel autrichien et ingénieur en chef Ernst Baron von Borgsdorf et le colonel Bernhard Scheither, un ingénieur, un camarade de combat et un ami de Rimpler. Tous ses écrits seront rassemblés dans cette importante édition de 1724 qui comporte également d'importantes informations sur le système de défense de la ville de Strasbourg dont la porte des Pêcheurs. Cette édition se caractérise également par la qualité de ses illustrations dont le remarquable frontispice illustrant le siège de Vienne.

174! ROCHE (M. le Comte de la) - Essai sur la petite guerre, Ou Méthode de diriger les différentes opérations d’un Corps de deux mille cinq cens hommes de troupes légères, dont seize cens d’Infanterie et neuf cens de Cavalerie. Paris, Chez Saillant & Nyon, 1770"; in-12, 312"pp avec deux pl. dépliantes h.-t., coloris de l'époque, plein veau brun, dos et plats ornés, tranches jaspées. Bardin 1770L. ! Bardin, habituellement fort critique, commente très favorablement l'ouvrage de La Laroche!: «!C'est un assemblage de préceptes propres aux Partisans et aux officiers des troupes légères. C'est le fruit des lectures, des remarques et des campagnes d'un militaire ingénieux et d'un colonel de bonne école!». Unique édition d'un petit traité par un auteur qui se présente comme «!ancien colonel de dragons!». Il constitue la première théorisation d'ensemble de la «!petite guerre!» qui se base un ensemble de troupes légères et très mobiles et un harcèlement de l'ennemi sur un terrain mieux connu des défenseurs. Cet ouvrage, peut être considéré comme un ouvrage princeps, n'est de surcroît pas commun. Premier volume de l'époque, le second volume traité du passage des rivières et de la conduite des opérations lors de l'investissement d'une place (rééd. CFHM).

175! SAINT AUBAN (Antoine Baratier de), FLACHON DE LA JOMARIERE CHEVALIER MICHAUD D'ARÇON - Mémoire sur l'Artillerie & sur le projet d'une Artillerie nouvelle [M. de Saint-Auban]!; L'ordre profond et l'ordre mince, considérés par rapport aux effets de l'artillerie!; Réponse de l'Auteur de l'Artillerie nouvelle, à MM.!de Menil-Durand & de Mezeroi [M. de Saint-Auban]!; Essai sur la Défense des Places par les Eaux jaillissantes & des Eaux souterraines, au moyen des Pompes foulantes [Flachon de la Jomariere] ! ; Réponse de monsieur le chevalier d'Arçon, colonel, au Corps-Royal du Génie, à l'Auteur de l'Essai sur la Défense des Places par les Eaux jaillissantes et souterreines [Chevalier Michaud d'Arçon]!; Réplique à Monsieur d'Arçon par page 156

l'Auteur de l'Essai [Flachon de la Jomariere]. S.l., s.e., 1774-1785 " ; in-8, [Saint-Auban - 1774] 231"pp., 1 pl. dépliante hors-texte"; [Saint-Auban 1776] 101, (3) " pp. " ; [Flachon de la Jomariere 1785] 32"pp., 1 pl. dépl. h.-t."; [Chevalier d'ArçonFlachon de la Jomariere] (4), 35 " pp., cartonnage d'attente (rel. de l'époque). 176! SAINT JULIEN (Chevalier de), GRIMARET (De) - Fonctions des Généraux, ou l'art de conduire une armée, concernant la pratique des marches, campemens & évolutions des armées, &c. Par Mr. de Grimaret. Avec une architecture militaire ou l'art de fortifier les villes de quelque assiéte ou figure qu'elles soient!; & les noms, les maximes & les instructions nécessaires à ce sujet, contenant un abrégé de géométrie pour l'intelligence des fortifications par le Chevalier de saint Julien. La"Haye, Pierre Husson, 1710"; in-8, Frontispice, 3 ff., 98"pp., Page de titre, 1 ff., 168"pp., 30 pl. hors-texte dépliantes, demi-veau brun à coins, dos orné. Jordan 3279. !

Trente très belles planches hors-texte sur les fortifications. Cette seconde édition diffère de la première publiée en 1705 par l'adjonction d'un texte de Mr. de Grimaret.

N° 176

177! SANDIER (Capitaine du Génie, Professeuradjoint) - Description des places de Metz et de Strasbourg en vue du projet d'attaque. Atlas & texte. S.l., École d'Application de l'Artillerie et du Génie, 1892"; in-folio, 49"pp. [lithographie autogra-

Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

phique pour le texte], 15 planches dépliantes montées sur onglets [atlas], demi-toile bleue (rel. mod.). !

Atlas lithographié s'inscrivant dans le Cours de fortification permanente. 6e partie. Attaque et défense des places (2e fascicule) de 1892. Les planches de très grande taille représentent les fortifications des villes de Metz et de Strasbourg au XVIIe, en 1870 (dont le plan du siège de Strasbourg) et en 1892 (fortifications prussiennes, projet d'attaque de la ville de Metz représentée sur un calque). Il s'agit là d'un ensemble tout à fait intéressant aussi bien dans le domaine de la fortification que dans celui du renseignement militaire à la fin du XIXe. Parmi les planches, on trouve!: Plan de Metz lors du siège conduit par Charles V, Metz en 1870, plan de Metz au 1/80!000!" avec le plan d'attaque français sur papier-calque, Fort de Plappeville [1867-1870]!-!Fort Alvensleben [1871-1891], Fort de Saint-Julien [1867-1870] ! - ! Fort Manteuffel [1871-1891], Fort de Saint-Privat [1870] ! - ! Fort Prinz August von Württemberg, Groupe fortifié (G.F.) du Mont Saint-Quentin!-!Feste Prinz Friedrich-Karl [1872-1892], Fort des Bordes [1870] ! - ! Fort Zastrow [1874-1875], place de Metz vue en coupe, très grande carte topographique de Strasbourg et de son enceinte, importante carte de Strasbourg, types de fort à fossés secs de la place de Strasbourg (petit et grand modèle), type de fort à fossé plein d'eau de la place de Strasbourg, carte du siège de Strasbourg avec les travaux d'investissement et d'approche prussiens réalisés en 1870. Tout l'intérêt de ce cours réside dans l'atlas, le volume de texte, très succinct, n'apporte que peu d'informations et comprend même quelques inexactitudes.

356"pp., [2]"; xcvj"pp., plein veau brun marbré de l'époque dos à nerf orné, tranches bordeaux. Colson 163, Bardin. !

Cette édition portative semble bien moins courante que celle de Bonneville. Son intérêt est sensiblement augmenté par l'apport de la seconde partie qui reprend, sous une forme très condensée, un certain nombre de préceptes et de maximes d'officiers. Ex-libris armorié du XVIIIe. Signature manuscrite «!Crestin!» en fin d'ouvrage.

180! SAXE (Maurice, Comte de) - Les Rêveries ou Mémoires sur L'Art de la Guerre. La"Haye, Chez Pierre Gosse Junior, 1756"; in-folio, xii, 228, [4]. 40 planches hors-texte dont de nombreuses pl. dépliantes parfois de très grandes dimensions, plein veau brun marbré de l'époque, reliure aux armes de Charles-Louis de Lorraine sur les plats, dos à nerf orné, tranches dorées. Colson 163, Bardin. ! Première édition du célèbre ouvrage du Maréchal de Saxe [1696-1750] qui fut l'un des plus fameux généraux du XVIIIe!siècle. À trente-six ans, il rédige un ensemble de réflexions qui auraient été écrites, selon ses propres dires, en treize nuits alors qu'il avait de la fièvre. En 1740, il rédige un second manuscrit qui sera légué au comte de Friesen et publié en 1756 comme une luxueuse édition posthume par Zacharie de Pazzi de Bonneville, ingénieur français [vers 1710!-!après 1771] (d'après B. Colson, p. !163). L'art de guerre est abordé au travers d'une série de discussions sur la stratégie, les manœu-

178! SAVART (Nicolas Pierre Antoine) - Cours élémentaire de fortification, à l'usage de MM.!les élèves de l'école spéciale impériale militaire!; rédigé par ordre de M. le Général de division Bellavène, Baron d'Empire, Commandant, directeur des études de ladite école. Paris, Valade, Imprimeur à l'école spéciale impériale militaire, 1812"; in-8, 564"pp., 21 planches dépliantes hors-texte, demi-veau brun, pièces de titre bordeaux, dos richement orné, tr. jaspées. Petitot 92-50 (1983), 108-200, 109-63 " ; Bardin. #

Édition originale de l'ouvrage de Nicolas Pierre Antoine Savart [1765-1826] qui sera encore réédité à deux reprises (1825 et 1830). Ouvrage en deux parties, l'une sur la fortification passagère, l'autre sur la fortification permanente.

179! SAXE (Maurice, Comte de), VIOLS (M. de) Édition portative des Rêveries ou Mémoires sur L'Art de la Guerre par Maurice comte de Saxe, duc de Curlande et de Semigalle, maréchal général de S.M.T.C. &c. &c. Dresde, s.e., 1757"; in-12, xxiij,

Bibliographie artillerie & fortifications

N° 180

page 157


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

vres, les tactiques de cavalerie, l'artillerie (dont la fameuse «!amusette!») pour se terminer sur de curieuses réflexions sur la propagation de l'espèce humaine. Ces écrits tantôt portés aux nues ou voués aux gémonies ne peuvent laisser les lecteurs indifférents. Reliure aux armes de Charles-Louis de Lorraine, Prince de Lambesc, Comte de Marsan, Comte de Brionne, Grand Écuyer de France [1725-1761], ex-libris armoriés « ! Ex Libris Serenissimi Principis de Marsan a Lotharingia!», ex-libris aux armes royales « ! Antoine d'Orléans ! » (18241890, fils de Louis-Philippe!Ier et Marie-Amélie de Bourbon-Sicile).

181! SCHEEL (Capitaine de) - Mémoires d'artillerie, contenant l'artillerie nouvelle ou les changemens faits dans l'artillerie françoise en 1765. Avec l'exposé et l'analyse des objections qui ont été faites contre ces changemens. Deuxième édition. Paris, Magimel, an"III (1795)"; in-4, Deux parties en un vol. XXIV, 344, 165"pp., III tables & XXX pl. repliées, plein-veau brun, dos à nerfs orné. Petitot 9379 (1983)"; Library of Congress. ! Important et rare ouvrage fait par un officier d'artillerie danois (De Scheel, Heinrich Otto, [1745-1808]) basé sur un ouvrage de C. Tronson du Coudray «!L'artillerie nouvelle!» publié de manière anonyme à Amsterdam en 1772. Il décrit en détail le système de Gribeauval, adopté en 1765 par le corps royal d'artillerie. Ce système, longtemps repoussé par les partisans du système Vallière, était bien supérieur à tout ce qui existait alors en Europe. Il fut en usage pendant les guerres de l'Empire et jusque sous la Restauration. Dans cette seconde édition, deux

tables extraites de l'ouvrage de Monge in «!Description de l'art de fabriquer les canons, faite en exécution de l'arrêté du Comité de Salut public, du 18 pluviôse de l'an 2 de la République française, une et indivisible!». Une planche (pl. Ibis) a été ajoutée qui représente un canon sur laquelle sont tracées toutes les dimensions de ses différentes parties.

182! SCHEIBERT & PORTH (Kgl. Pr. Major z. D. k. und k. österr. Oberst) - Illustriertes MILITÄRLEXIKON für die k. und k. österreichisch-ungarische und deutsche Armee. Berlin, Verlag von W. Pauli's Nachf. H. Jerosch, 1897 " ; Gr. in-8, 840, 39"pp., 600 ill., demi-veau brun à coins, dos à nerfs orné et estampé. ! Important ouvrage, considéré comme rare, réalisé avec la collaboration des généraux Wille (études sur l'armement) et von Zeppelin (analyse de la littérature militaire). De nombreux articles portent sur les matériels, les projectiles et les techniques en usage dans les armées autrichiennes et prussiennes à la fin du XIXe!siècle. Détails intéressants sur les pièces d’artillerie étrangères dont la France.

183! [SIÈGE DE STRASBOURG EN 1870] BAUDELAIRE, SAGLIO, PETER - Siège de Strasbourg!-!1870!; la ville de Strasbourg en ruines. S.l., Baudelaire, Saglio & Peter, s.d. (vers 1870)"; in-folio, série non paginée, recueil de clichés albuminés montés sur carton. ! Extrait d'une rare série de clichés originaux pris immédiatement après la reddition de Strasbourg après un siège

N° 183

page 158

Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

de 50 jours durant lequel la ville sera soumise à un bombardement intense. Elle comprend deux sections!: le siège et Strasbourg et la ville de Strasbourg en ruine. Ces clichés, outre leur importance historique, sont des témoins privilégiés sinon uniques illustrant un système bastionné mis en situation de défense (pièces d'artillerie de place mais aussi de siège, traverses, parapets et embrasures) puis soumis à un bombardement massif avec son cortège de destructions (porte de Pierre, porte de Saverne, lunette 52, la citadelle, la brèche, etc.).

184! SILBERMANN (Johann Andreas) - Local-Geschichte der Stadt Straßburg / herausgegeben von Johann Andreas Silbermann Straßburg. Strasbourg, Jonas Lorenz, 1775"; in-folio, (12) + 232 + (14)"pp. + 16 plans, cartonnage de l'éditeur muet. ! Magnifique in-folio retraçant l'évolution urbaine de la ville de Strasbourg avec, en particulier, un accent important sur les fortifications de la période romaine à la fin du XVIIe!siècle. Il s'agit là de la première histoire de Strasbourg rédigée à partir de l’étude de sources d’archives. Toutes les portes aménagées par Specklin [Speckle] font l'objet de gravures particulièrement fines. En dépit de son caractère local, il s'agit certainement d'un ouvrage contribuant d'une manière importante à l'étude de l'art de la fortification aux XVe et XVIe!siècles.

185! SPECKLE (Daniel) - Architectura von Festungen. Wie die zu vnsern Zeiten erbauen werden / an Stätten Schlössern / und Claussen / zu Wasser / Land / Berg und Thal / mit ihren Bollwercken / Caualiren /Streichen / Gräben vnd Läuffen mögen erbawet /Auch wie solche zur Gegenwehr wider den Feind / samt dem hiezu gehörigen Geschütz / ordentlich vnd nützlich sollen gebraucht werden. Alles aus den Fundamenten / Samt den Grund Rissen / Visierungen und Auffzügen für Augengestellett / Durch Daniel Speckle / der Statt Straßburg Bawmeistern seligen. Jetzt aber auffs new ubersehenv/ mit fleiß verbessert / auch vielen anderen Visierungen vermehret. Mit Röm. Keys. M. ar. Freyheit. Dedruckt zyu Straßburg, In verlegung Lazari Zetners / Buchhändler, 1608 " ; in-2, Frontispice, 7 ff.n.ch., 110 ff., 2 ff.n.ch, XXIX fig. in-texte, XXVIII planches doubles hors-texte (numérotées"1-19, HE 1-4, AE, AB, HE E, HE et 2 pl. non num.), plein vélin ivoire de l'époque, titre manuscrit. !

Édition exceptionnelle car parfaitement imprimée et d'une fraîcheur remarquable. Ex-libris manuscrit « ! Ex bibliotheca Johannis Rosenkane 1623!».

186! STURM (L. Chr.) - Der wahre!Vauban!oder der von den Deutschen und Holländern verbesserte französische Ingenieur, worinnen I. die Arithmetic, Bibliographie artillerie & fortifications

N°186

II. die Geometrie, III. die off- und deffensiv-KriegsBau-Kunst, nach den Grundsätzen des ber*uhmten Herrn von Vauban deurlich erkläret!: nebst einer ganz neuen Methode zu irregulairen Fortification, mathematisch bewiesen und mit vielen Kupfer-Rissen erläutert. Nürnberg, Bey Peter Conr. Monath, 1737"; petit in-4, frontispice, 3"f.f., 165"pp, 25"pl. dépliantes hors-texte, plein vélin ivoire, titre manuscrit [trois vol. reliés en un]. 187! STURM (Leonhard Christoph) - Freundlicher Wett-Streit der Französischen, Holländischen und TeutschenKriegs-Bau-Kunst / Worinnen die Befestigungs-Manier des Hrn. Von Vauban an Neu-Breisach / Die beste Manier des Hrn. von Coehoorn / und zweierlei Vorstellungen der von L.C. Sturm publicierten / und nach des weit-berühmten Hrn. George Rimplers Maximen eingerichteten Manier /

page 159


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

N° 186

In achtzehn accuraten Rissen mit allen nötigen Umständen vor Augen gelegt/ Nach den Bau-Kosten und Raum durch einen ausführlichen Calculum überschlagen/ und ganz unpartheyisch gegen einander in Vergleichung gestellet werden. Augsburg, Jeremias Wolff, 1718!; in-folio, 5 f.f.n.ch., 66!pp., 19 planches doubles hors-texte, plein vélin de l'époque. "

Seule édition d'un ouvrage particulièrement important lorsqu'il s'agit d'aborder l'œuvre de Vauban dans ses rapports avec l'espace germanique ainsi que pour comprendre certains aspects relatifs à l'architecture militaire de Neuf-Brisach. Son importance ne peut être reliée à l'exactitude de ses propos mais, bien au contraire, aux nombreuses erreurs qu'il contient lorsqu'est abordée la dernière grande œuvre architecturale de Vauban, NeufBrisach. Les nombreuses inexactitudes, alors que l'auteur se réfère pour ses dessins de Neuf-Brisach à un «!Ingénieur français!» qui lui aurait remis les plans, ont été reprises dans de très nombreuses publications aussi bien contemporaines (Leblond, etc.) que modernes. C'est ainsi qu'on trouve à Neuf-Brisach, des fossés en eaux, une généralisation des réduits de demi-lune, des ponts pour relier les poternes des tours bastionnées aux contregardes, etc. En dépit du titre de l'ouvrage, Sturm met sensiblement en avant l'œuvre de Rimpler. Ex-libris imprimé

page 160

N° 187

vers 1760 «!Ad Cæs. reg. Academiam Ling. Orient. S.I.!» (4 premières lignes, Ling. Orient. pour « ! Linguarum Orientalium!») et une ligne de texte en arabe. Le premier plat est orné de ce titre latin auquel vient s'adjoindre une date, 1760.

188" TENOT (Eugène) - Les nouvelles défenses de la France. Paris et ses fortifications — 1870-1880. Paris, Germer, Baillière et Cie, 1883!; in-8, 216!pp avec une carte h.t. en couleur, demi-percaline rouge, dos à nerf orné, plats ornés avec la mention «!Lycée de Nantes!». Cahier n°!10 du CEHD. " Pierre Paul Eugène Ténot [1839-1890], journaliste républicain, est l'auteur, outre le présent ouvrage, d'une seconde publication sur «!la Frontière 1870-1882!». Il convient de relever que les cartes figurant dans ces ouvrages comprennent une série de forts, vaguement projetés, mais jamais réalisés.

189" [TRAITÉ DE FORTIFICATION POLYGONALE] - BLOIS, BRIALMONT, COSSERON DE VILLENOISY - Défense de la Fortification [Gal de Blois, 1868]!; Traité de Fortification polygonale par A. Brialmont!-!Observations du Gal de Blois sur l'examen critique de cet ouvrage [Chef de Bataillon du Génie Prévost, 1869]!; La fortification

Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

polygonale et les nouvelles fortifications d’Anvers!!Réponse aux critiques de MM.!Prévost et Cosseron de Villenoisy [A. Brialmont, 1869]!; La Fortification à Fossés Secs par M le Colonel Brialmont!!Examen par le général de Blois [1873]!; Étude critique sur le traité de fortification à fossés secs du colonel Brialmont [M. Cosseron de Villenoisy, 1873]!; Étude Stratégique sur la frontière du nordest [Major X., 1880]!; Places Fortes et chemin de fer stratégiques de la région de Paris [M. le Major X***, 1880]!; Les chemins de fer allemands et les Chemins de fer français [Major X***, 1879]. Paris, Librairie Militaire J. Dumaine, 1868-1879 ! ; in-8, 64, 35, 54, 31, 28, 24, 66, 40!pp. avec 4 pl. dépliantes hors-texte, demi-chagrin vert, dos orné. "

Blois de La Calende (Général Étienne Gabriel de), Prévost (Capitaine du Génie Ferdinand). Extrait de la Revue militaire française. COSSERON de Villenoisy, Louis Pierre Jean Mamès [1821-1903] directeur à Grenoble, s'opposa à Séré de Rivière («!La fortif. actuelle et les changements à y introduire!», 1872) lors de la définition du modèle de fort 1874.

190" TRINCANO (Didier Grégoire) - Elémens de fortification, et de l'attaque et de la défense des places. Paris, Versailles, J.B.G. Musier fils et Lefevre, 1768!; in-8, 1 ff., XXVI, 417!pp., 1 tabl. dépl., 36 planches gravées dépl. (pl. 1-3 avec 3 pl. bis), plein veau brun, dos orné (reliure pastiche du XVIIIe par Dressayre). Jordan 3824, Jähns 2757, Guarini 108, Quérard IX/555. "

Première édition de ce célèbre traité de fortifications dont les gravures sont d'une qualité remarquable.

191" TRINCANO (Didier Grégoire) - Elémens de fortification, et de l'attaque et de la défense des places. Paris, Cellot, Didot, Royez, 1786!; in-8, 1 ff., XXX, 376!pp., 1 tabl. dépl., 40 planches gravées dépl. (pl. 1-40)!; 1 ff., IX, 1 p. (errata), 316!pp., 1 tabl. dépl., 2 ff., 13 planches dépl., plein veau brun, dos orné. Jordan 3825!; Jähns 2757!; Guarini 108!; Quérard IX/555. " Sans indication dans le titre, il s'agit d'une nouvelle édition revue, corrigée et augmentée. L'ingénieur français Didier Grégoire Trincano [1792] fut envoyé au Dey de Tunis en 1754 et fortifia la ville de Kairouan. Une première édition publiée à Paris en 1755 sous le titre de «!Discours sur les fortifications!» fut complétée en 1768 puis en 1786. Il s'agit certainement un des premiers auteurs qui s'éloigne des dogmes professés à l'école de Mézières suivant les travaux de Cormontaigne et de Vauban. Son ouvrage ne connut guère de succès en

Bibliographie artillerie & fortifications

France, excepté la reconnaissance de ses travaux par Montalembert, ses idées furent diffusées puis développées à l'étranger. On y trouve également un intéressant traité abrégé du lavis ainsi qu'un fort abrégé dictionnaire militaire qui n'en contient pas moins quelques tableaux intéressants l'artillerie (Tables des dimensions & poids des pièces légères, ou de bataille, conformément à l'ordonnance de 1765, Tables comparatives des portées de but en blanc entre les pièces de Gribeauval et celles de Vallière).

192" [VALLIÈRE (Jean Florent de)] - Traité de la défense des places par les contre-mines, avec des réflexions sur les principes de l'artillerie. Paris, Jombert, 1768 ! ; in-8, 176 ! pp., V pl. dépliantes horstexte dépliantes, rel. d'attente de l'époque. 193" VALLOIS (Capitaine du Génie) - Attaque et défense des places. Texte. Officiers élèves du Génie. 7 leçons. Clermont-Ferrand, École d'application de l'Artillerie et du Génie, 1909!; petit in-4, 194!pp., br. " Ce cours donné sous la forme d'une lithographie autographique décrivant les moyens de défense et d'attaque des positions fortifiées à la veille du premier conflit mondial. Les sièges de Belfort et celui, plus récent, de PortArthur (conflit russo-japonais de 1904) font l'objet d'études plus approfondies en raison de leur caractère didactique.

194" VALLOIS (Capitaine du Génie) - Cours de fortification. Organisation d'ensemble et détail de la fortification depuis 1870 jusqu'en 1885. ClermontFerrand, École d'application de l'Artillerie et du Génie, 1908!; petit in-4, 175!pp., une pl. dépliante h.-texte. exp. non coupé, br. " Cours donné sous la forme d'une lithographie autographique et divisé en cinq leçons. Il porte sur une période particulièrement importante pour les fortifications françaises, la mise en œuvre du système proposé par le général Séré de Rivières. Il analyse les conditions générales d'organisation d'une grande place en pays moyennement accidenté en tirant les enseignements des moyens d'attaque et de défense en 1870. Les solutions admises en France entre!1870 et!1885 sont étudiées et, en particulier, les places de Verdun, Toul et Paris. La troisième leçon porte dur la description générale et la comparaison d'un fort à cavalier et à batterie haute avec un fort à massif central et à batterie basse. Enfin sont étudiés les forts sans massif central, l'organisation des petites places et des forts d'arrêt en pays moyennement accidenté. Il s'agit d'une étude importante de par son exhaustivité et la présence d'études très détaillées, toujours illustrées, portant sur les différents éléments de l'architecture militaire qui peuvent être trouvés dans le système Séré de Rivières (créneaux, casemates, magasin, etc.). page 161


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

195! VAUBAN (Sébastien le Prestre de) - Mémoire pour servir d'instruction dans la conduite des sièges et dans la défense des places, dressé par Monsieur le Maréchal de Vauban, et présenté au Roi Louïs XIV en M.DCC.IV. Leyde, Jean & Hermann Verbeek, 1740"; in-4, [4] ff. n.ch. (titre, dédicace, avertissement, table), 204"pp., XIX pl. gravées par P. Yver, un tableau dépliant, veau fauve raciné, dos à nerfs orné de tortillons dorés, encadrement de guirlandes sur les plats, hachures dorées sur les coupes, tranches citron. !

Bel exemplaire de la bibliothèque de Shirburn Castle, des comtes de Macclesfield, avec vignettes ex-libris contrecollées sur les premières gardes. D’après A. de Rochas d’Aiglun, éditeur de «"Vauban, sa famille et ses écrits, ses oisivetés et sa correspondance"».

196! VAUBAN (Sébastien le Prestre de) - Traité de défense des places. Ouvrage original de M. le Maréchal de Vauban. Paris, Chez Charles-Antoine Jombert, 1769"; in-8, XVI, 4 (approbation), 334"pp., 1 ff.n.ch. (errata), XV tableaux dépliants hors-texte, IX pl. dépliantes hors-texte, plein veau brun, dos à nerfs orné, pièce de titre bordeaux, tranches bordeaux. !

N° 195

un homme de commandement en doit savoir, pour en discourir, & pour s'en servir": de plus y est ajouté un traité des parties de guerre. Paris, Matthieu Guillemot, 1639 " ; in-folio, 3 ff.n.ch., 292 " pp., 4 ff.n.ch. avec 7 gravures, plein vélin de l'époque. Rocolle 211, 236, 262, Bib. univ. Moretus Plantin [69-72], Bardin, Jordan 3950.

Cette publication peut être attribuée avec certitude à Bélidor.

197! VAUBAN (Sébastien le Prestre de), AUGOYAT (Chef de bataillon du Génie) - Traité des sièges et de l'attaque des places, par le maréchal de Vauban. Nouvelle édition entièrement conforme au manuscrit présenté par l'auteur au duc de bourgogne. Paris, Anselin, successeur de Magimel, 1829"; in-8, 329"pp, 1 f.f.n.ch. d'errata, demi-maroquin vert, dos à nerfs orné. 198! VAUVILLIERS (Colonel L.-H.-C.) - Recherche historiques sur le rôle et l'influence de la fortification. Paris, Dumaine, 1845"; in-8, 380"pp., demichagrin bordeaux, dos à nerfs. 199! VILLE (Chevalier Antoine de) - De la charge des gouverneurs des places par Messire Anthoine de Ville cheualier, où sont contenus tous les ordres qu'on doit tenir pour préparer les choses nécessaires dans une place, tant pour la conserver, comme pour la défendre, & pour s'empécher de toute sorte de surprises"; un discours facile pour reconnaître tous les défauts des places, & pour y savoir remédier"; un abrégé de la fortification, où il est traité en quoi consiste sa perfection, & tout ce qu'un cavalier &

page 162

!

Édition originale. Le chevalier Antoine de Ville [15861656] a participé à de nombreux sièges et a élargi son expérience militaire en faisant campagne en Hollande, puis en Piémont et enfin pour le compte de Venise. Il n'a pas conçu de forteresse fantaisiste et les données relatives aux dimensions et à la structure des divers organes sont le fruit de l’expérience et non pas d'un raisonnement dans l'abstrait. On ne note cependant pas de progrès notable dans la technique de la fortification depuis l'œuvre de J. Errard, c'est-à-dire depuis 1600. De Ville comme Pagan ne prévoyait pas de nombreux canons dans les places. Antoine de Ville fut le premier de nos ingénieurs militaires qui connut parfaitement la construction et les effets de mines, dont certains détails furent adoptés par le grand Vauban. L'ouvrage, dédié au cardinal de Richelieu, a l'aspect très pratique d'un vade-mecum pour un gouverneur et donne toute une série de prescriptions sur ce qu'il faut faire en entrant en possession d'une place. Cet ouvrage connut un grand succès avec de nombreuses rééditions dont la dernière à Paris en 1856 et a été traduit aussi bien en allemand qu'en portugais. Il fut en usage dans le corps du génie de l'armée française jusque sous le Second Empire.

Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

Petard!: L'ordre contre les approches!: Des sorties, Contre-mines, Retranchemens, Capitulation, & Reddition des Places. Paris, Par la Compagnie des Libraires du Palais, 1666 " ; in-8, Faux-titre, 7 ff.n.ch, 520"pp., 17 ff.n.ch., 55 planches in et horstexte dont certaines dépliantes, plein veau brun de l'époque, dos à nerfs orné. Jordan 3856, Buisseret 103-105. !

De Ville (1596-1656) apprend son métier d'ingénieur en Italie et devient dès 1636 l'instrument de Richelieu pour renforcer les lignes de défense situées en arrière de la frontière de la Picardie. Il assiste aux sièges de Corbie et de Landrecies en 1637 et, dans la foulée, travaille sur plusieurs sites dont Amiens. En 1639, il dirige lui-même les travaux du siège d'Hesdin. Il fit donc publier plusieurs ouvrages «!Le siège de Landrecies!» [1637], «!Le siège de Hesdin!» [1639] et fut «!l'un de ces militaires qui utilisaient l'imprimerie pour rehausser leur réputation et tirer sans doute de cette activité un certain profit!» (D. Buisseret). C'est ainsi qu‘il publie encore deux ouvrages dont l'édition princeps du présent ouvrage [1628] suivi par

N° 199

200! VILLE (Chevalier Antoine de) - Les fortifications du chevalier Antoine de Ville contenans la manière de fortifier toute sorte de places, tant régulièrement qu'irrégulièrement, en quelle assiete qu'elles soient!; comme aussi les Ponts, passages, entrées en riuières, Ports de mer!: La construction de toutes sortes de forts & citadelles!; le moyen facile de tracer sur le terrain. Le tout à la moderne, comme il se pratique dans les meilleures Places de l'Europe, demonstré & calculé par les Sinus & Logarithmes. Avec l'attaque, et les moyens de prendre les Places par intelligence, sedition, surprise, stratageme, escalade!: Les effets de diuverses sortes de Petards, pour faire sauter les portes, murailles & bastiments!: Plusieurs Instrumens pour rompre les chaînes & paux!: L'ordre des longs sieges, la construction des Forts & Redoutes, les Retranchements des Quartiers. Des Tranchées, Batteries, Mantelets, Mines, & plusieurs inuentions nouuelles non iamais écrites. Plus la deffense & l'instruction generale pour s'empécher des surprises!: les remedes contre la trahison, sedition, reuolte!: Pour se garantir des escalades!: diuerses inuentions nouuelles contre le Bibliographie artillerie & fortifications

N° 200

page 163


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

«!De la charge des gouverneurs des places!» [1639] qui seront tous deux largement diffusés durant la première partie du XVIIe!siècle. Antoine de Ville reprend les principes d'Errard en les améliorant sensiblement. C'est ainsi que le flanc du bastion est perpendiculaire à la courtine, le flanquement par l'artillerie est renforcé par de la mousqueterie et la hauteur limitée des parapets permet le tir à barbette. Enfin de Ville recommande également l'utilisation du terrain pour avoir des vues sur l'ennemi. Le présent ouvrage a été publié en 1628, 1629, 1636, 1640, 1661, 1666, 1672, 1675, 1676 (all.), 1696. L'édition de 1666 est la seule à comporter 55 gravures alors que les autres n'en comportent que 53. Il ne s'agit pas là d'une erreur puisque la mention en est faite dans le titre!: «!Le tout présenté en cinquantecinq planches, auec les Plantes & Prospectiues ! ». Cette édition peut être probablement considérée comme étant la plus complète.

201! V I O L L E T- L E - D U C (Eugène Emmanuel) Histoire d'une forteresse. Paris, J. Hetzel et Cie, s.d. (vers 1880)"; Gr. in8, 368 " pp., nombreuses fig. in-texte et 8 gravures en couleur hors-texte, cartonnage bleu de l'éditeur. "

Magnifique cartonnage Hetzel dont les plats sur le thème de la fortification sont particulièrement remarquables.

202! V I R G I N (JeanBernard) - La défense des places, mise en équilibre avec les attaques savantes et furieuses d'aujourd'hui contenant, dans la première partie, une exposition des défauts et de l'insuffisance de la fortification moderne comme aussi les moyens de faire un meilleur usage du canon et du mortier des places, joint à des réflexions sur l'ordonnance des forteresses, suivant l'assiette du pays, & les vues militaires & politiques!; dans la seconde partie, on donnera plusieurs sistêmes de fortification, par lesquels on prétend de

page 164

rendre la partie, au moins égale entre l'attaque & la défense des places. Stockholm, Pierre Hesselberg, 1781"; in-4, [8]-XIV-[2]-424-[2]"pp., 14 pl., basane fauve marbrée, dos orné à nerfs, fleurons dorés, pièce de titre, double filet à froid d'encadrement sur les plats, tranches rouges. Jordan, 3982. Pohler, III, 703. !

Connu comme le plus remarquable des ingénieurs militaires suédois, Virgin était convaincu que l'ingénieur ne peut se former que devant l'ennemi. C'est ainsi qu'il assiste à huit sièges avant d'être nommé au rang d'officier général et de prendre le poste de directeur général des fortifications du royaume de Suède. C'est en 1781 qu'il publie cet ouvrage dont l'édition française était déjà considérée comme rare dès le début du XIXe. En proposant son système, il croit rétablir l'équilibre entre l'attaque et la défense tellement mis à mal par Vauban. Bien que rendant justice à la fortification tenaillée, ses propositions relèvent essentiellement de la fortification bastionnée. Illustré de 14 planches, il ne fournit cependant pour ses projets aucun profil. Quoique Virgin ait développé la défense extérieure, ce sont les dispositions de sa défense intérieure qui constituent la véritable force de son système. La disposition plaçant à l'abri les mortiers dans des casemates à mortier fut reprise par Carnot et Chasseloup avant d'être appliqué en grandeur dans les premières constructions du système élaboré par Séré de Rivières. C'est à la fin de sa vie, quand il fut retiré des affaires publiques, et dans la langue qui est devenue presque universelle, que Virgin fit paraître cette première édition dédiée au roi Gustave III. Exemplaire du marquis de Chasseloup-Laubat (17541833), général de division, commandant en chef du génie et sénateur, avec son cachet sur la page de titre.

Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr Balliet — Colmar

N° 205

203! WIELAND (Lt Colonel à l'État-Major Fédéral), KUENLIN (Trad.) - Manuel militaire pour l'instruction des officiers suisses de toutes armes ou essai d'un système de défense de la Confédération Helvétique. Traduit de l'allemand, sur la seconde édition et sous les yeux de l'auteur, par F. Kuenlin. Basles, Librairie Schweighauser, 1826 " ; in-8, XVIII, 496 " pp. 5 planches dépliantes hors-texte dont 4 de plans de bataille et 1 carte stratégique de la Suisse (dressée par le colonel Wieland, gravée par Wehrle et de Schach, Lith. de Hurter à Schaffhouse), demi-veau brun, pièce de titre crème, dos orné. ! Première édition en français d'un des importants ouvrages militaires de Johannes Wieland [1791-1832], colonel fédéral en 1826, commandant de brigade 1828. Avec des chapitres sur la situation nationale de la Suisse, tactique, armement, fortification, ce manuel décrit ce que seront les fondements de la doctrine défensive suisse pendant près de 150 ans. Avec envoi du traducteur Kuenlin à Mr. n.a. Duc.

204! WOLFF (Paul, Hauptmann im IngenieurCorps) ! - Geschichte des Bombardements von Schlettstadt und Neu-Breisach im Jahre 1870. Berlin, F. Schneider & Co, 1874"; grand in-8, 92"pp., III

Bibliographie artillerie & fortifications

plans dépliants hors-texte, demi-chagrin brun, dos à nerfs orné. !

Publié sur ordre «!Königl. General-Inspection des Ingenieur-Corps und der Festungen unter Benutzen amtlicher Quellen bearbeitet!». Cet ouvrage nous donne des informations de première main, mais dûment contrôlées, sur le siège des places de Sélestat et de Neuf-Brisach ainsi que sur les opérations de l'artillerie. Elles viennent compléter celles publiées par Frobenius qui s'intéresse plus particulièrement aux opérations du Génie.

205! ZACCONE (Capitaine J.) - Résumé de fortification à l'usage des officiers d'infanterie. Avec atlas. Paris, Librairie militaire J. Dumaine, 1849"; vol. de texte in-8, atlas in-4, 333"pp. (texte), XVII planches montées sur onglets, reliure de l'époque en plein maroquin vert. Dos à caissons et plats richement ornés. Roulette intérieure. Tranches dorées. Jordan 4175. ! Envoi autographe de [Victor] J[oseph] Zaccone, répétiteur du cours de fortification l'école militaire de SaintCyr, attestant de l'authenticité du tirage initial. Les planches de l'atlas ont été gravées par Lemaître. Exceptionnelle reliure de l'époque, non signée, ornée d'un chiffre non identifié frappé à au centre de chacun des plats. Ouvrage pouvant être considéré comme rare.

page 165


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

206! ZASTROW (Alexander von) - Geschichte der beständigen Befestigung oder Handbuch der vorzüglichsten Systeme und Manieren der Befestigungskunst. Nach den besten Quellen bearbeitet und durch 20 Pläne erläutert. Neudruck der 3. Auflage Leipzig 1854. Osnabrück, Biblio Verlag, 1983"; in-8, XI, 499"pp. avec un atlas de 20 planches dépliantes, pleine toile bleue. ! Alexander D.G.H. v. Zastrow [1801-1875], alors jeune lieutenant, avait publié en 1828 un petit ouvrage sur l'art de la fortification. Une seconde édition lui succédait en 1839 puis une troisième, sensiblement revue, corrigée et augmentée, en 1854. Cette dernière édition paraît alors que les matériels et leurs capacités (pièces rayées, obus oblong,!pp etc.) vont connaître d'importantes mutations. C'est in fine la fin d'une époque dominée par les grands ingénieurs tels que Specklin, Vauban, Coehoorn, Cormontaigne ou par des théoriciens influent tels que Montalembert, Carnot, Virgin. S'appuyant sur une série de planches, l'auteur réalise une rétrospective historique, architecturale mais aussi tactique. L'ensemble est précieux sans être toutefois exempt d'erreurs ! : c'est ainsi qu'il s’appuie sur la logique systémique pour exposer l'œuvre de Vauban et sa description de la manière utilisée

page 166

à Neuf-Brisach (communément connue sous le vocable de 3e système) reprend les dogmes habituels, absolument faux, professés dans nombre d'ouvrages du XVIIIe (dont ceux de l'encyclopédiste Le Blond) et quelquefois encore retrouvés aujourd'hui. On ne peut manquer de relever la place très importante des ingénieurs français et, plus généralement, de l'école française au sein de l'ouvrage ainsi que les développements importants consacrés à Carnot et à Montalembert. Cette réédition, depuis longtemps épuisée, est considérée comme rare.

207! ZASTROW (Alexander von), DE LA BARRE DUPARQ (Trad. & annoté par) - Histoire de la fortification permanente ou manuel des meilleurs systèmes et manières de fortification. Paris, Ch. Tanera, 1856 " ; 2 vol. in-8, atlas in-folio, XXIV, 467"pp."; 286"pp."; XX pl., demi-toile verte pour les vol. de texte, pleine toile brune (rel. mod.) pour l'atlas.!

Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS

Ouvrages anciens & modernes Mars 2009


FORTIFICATIONS – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

1!

[ARCHITECTURE MILITAIRE DU 1er EMPIRE] - Architectures militaires napoléoniennes. Actes de la journée d'étude du 19!novembre!1993. Paris, Ministère de la Culture, Direction du Patrimoine, Musée des plans-reliefs, 1994 " ; in-4, 92"pp., br.

7!

ARTUS (Antoine-Norbert), MUNCH (Mémoires transcrits par Paul-Bernard) - Les atlas de Huningue & du château du Landskron (1775). Plans et mémoires d'Antoine-Norbert d'Artus, ingénieur en chef à Huningue, au crépuscule de l'Ancien Régime. Sierentz, Société d'Histoire de Huningue - Village-Neuf et de la Région Frontalière, 2007"; Oblong, 112"pp. avec une carte horstexte, cartonnage de l'éditeur.

2!

[ARMEE ITALIENNE] - Die italienische Armee. Mit zahlreichen Textskizzen, Adjustierungsbildern, Kulturtypen und charakteristischen Landschaftsbildern. Wien, L.W. Seidel und Sohn, 1915"; in-16, 160"pp. avec 1 pl. h.-t. en couleur, cartonnage de l'éditeur.

!

La transcription de ce mémoire contribue d'une manière originale à la connaissance des fortifications établies à Huningue comme au château du Landskron par Vauban et les ingénieurs qui lui ont succédé. Agrémenté par des reproductions d'illustrations originales, cette publication permet un accès aisé et détaillé aux différents composants d'une place-forte du système bastionné.

8!

[ART MILITAIRE] - DIDEROT D'ALEMBERT - Recueil de planche sur les sciences, les arts libéraux et les arts méchaniques avec leur explication. Art militaire. Paris, Bibliothèque de l'Image, 2002"; in-4, 80"pp., nombreuses pl. in-texte, br.

[ASSOCIATION DE SAUVEGARDE DU PATRIMOINE FORTIFIÉ DE FROUARD] Batterie de l'Éperon. Frouard, ASPFF, 2008"; in-4, 42 f.f.n.ch, br.

9!

ASSOCIATION VAUBAN - Vauban et ses successeurs en Briançonnais. Paris, Association Vauban, 1995"; in-12, 173"pp., br.

!

Réédition des fameuses planches de l'Encyclopédie.

!

4!

[ARTILLERIE - Aide-mémoire à l'usage des officiers d'artillerie 1880 Ch XVIII] - Aide-mémoire à l'usage des officiers d'artillerie. Chapitre ! XVIII Fortification passagère. Castramétation (1er ! janvier ! 1882). Paris, Libraire Militaire de J. Dumaine, 1882"; in-8, 41"pp., VIII pl. hors-texte, broché, couverture imprimée.

Intéressant article sur les matériels de siège et de place dans l'artillerie royale aux XVI° et XVII°!siècles.

!

3!

Cinquième édition, mise à jour en raison du conflit entre l'Autriche-Hongrie et l'Italie. L'édition précédente a été proposée en 1912. L'ouvrage contient de nombreux détails sur la structure de l'armée italienne et les matériels en usage!; on y trouvera quelques précisions intéressantes sur les fortifications.

!

Ex-libris manuscrit Lt-Col Techtermann.

5!

[ARTILLERIE - FORTIFICATIONS] - Aidemémoire à l'usage des officiers d'artillerie. Chapitre ! XVIII Fortification passagère, castramétation. Paris, Librairie Militaire de J. Dumaine, 1892"; in-8, 41"pp., VIII pl. hors-texte, br.

6!

[ARTILLERIE PRUSSIENNE] - Monographie über den Gebrauch und die Wirkung unserer Geschütze beim Angriff der Festungen. Saarbrücken, KRAWA, 1998"; in-12, 60"pp., cartonnage de l'éditeur.

!

Réédition d'une étude parue à Berlin en 1855 qui comporte de nombreuses précisions sur les pièces d'artillerie en usage en Prusse à cette époque ainsi que sur l’effet des projectiles sur les fortifications. On y trouve la description un curieux projectile composé d'une bombe de fort calibre remplie de plomb et destiné à ébranler les murailles.

Bibliographie artillerie & fortifications

10! ASSOCIATION VAUBAN - Vauban et ses successeurs sur les côtes de la Manche. Paris, Association Vauban, 2003"; in-8, 400"pp., ill. hors-texte, br. 11! ASSOCIATION VAUBAN - Vauban et ses successeurs dans les Alpes-Maritimes. Paris, Association Vauban, 2004"; in-8, 318"pp., ill. hors-texte, br. 12! AZIBERT (F.) - Sièges célèbres"-"Étude historique sur les défenses des places. Paris, Ch. Delagrave, 1890"; in-4, 391"pp., demi-cartonnage toile rouge à coins de l'éditeur. ! Exemplaire avec envoi autographe ! : « ! A Monsieur le Général de Négrier, membre du conseil supérieur de la guerre. Hommages très respectueux de l'auteur. [signé] Azibert, professeur de fortification à l'école d'application de l'artillerie et du génie de Fontainebleau. 1er!octobre 1896 ! ». Les cours d'Azibert et sont connus pour leurs grandes qualités et ses réalisations (construction du fort du Barbonnet) comme son influence sur l'école de fortification française de la fin du XIXe, système Séré de Rivière, ne sauraient être niées. Le général de Négrier [1839-1903], après une brillante carrière, fut membre du CSG de!1895!à!1903.

13! BAATZ (Dr"Dietwulf) - Die Saalburg. Ein Führer durch das römische Kastell und seine Geschichte.

page 169


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

Bad Homburg, Saalburgmuseum, 1974 ! ; in-12, 32!pp., br. "

"

Intéressante plaquette illustrant un castel romain du Limes.

14" BAATZ (Dr Dietwulf) - Limeskastell Saalburg. Ein Führer durch das römische Kastell und seine Geschichte. Bad Homburg, Saalburgmuseum, 1974!; in-8, 32!pp., br. 15" BACKES (Magnus), DOLLEN (Busso von der) Die Marksburg. Bau- und Kunstgeschichte einer rheinischen Burg. restaurierungsmaßnahmen und Bauunterhaltung seit 1975. Braubach am Rhein, Deutsche Burgenvereinigung e.V., 1993 ! ; in-8, 60!pp., cartonnage éditeur. "

Ouvrage décrivant l'un des rares châteaux du moyen âge à nous être parvenu intact.

16" BALLET (Capitaine du Génie) - Cours de fortification. 4e Partie. Attaque et Défense des Places. Texte et Atlas. S.l., Lithographie de l'École d'Application de l'artillerie et du Génie, 1902 ! ; in-4, 176!pp.!; 53!pp. avec XX pl. hors-texte montées sur onglets, br. " Cours venant se substituer à ceux des Cdt Azibert et du Cne Simon. Parmi les planches en couleur, deux retiennent tout particulièrement l'attention!: l'investissement de Metz en 1870 et le siège de Belfort (planche dépliante de grande dimension).

17" BARROS (Martin), PERNOT (Jean-François) Les fortifications en Ile-de-France 1792-1944. Paris, CEHD [Ministère de la Défense] - Association Vauban, 1996!; in-4, 208!pp., br. " Étude publiée en 1993 et réalisée sous la direction de Jean-François Pernot dont la présente réédition ne sera pas distribuée. Elle constitue une base de donnée sur les ouvrages fortifiés ceinturant Paris complétée par un état descriptif des ouvrages dans les années 1990. Envoi autographe de J.F. Pernot.

18" BARROS (Martin), MONTILLET (Philippe) Les fortifications en Ile-de-France 1792-1944. Paris, IAURIF - Association Vauban, 2005 ! ; in-4, 219!pp., br. " Nouvelle édition revue et augmentée d'une étude publiée initialement en 1993 sous la direction de Jean-François Pernot.

19" BARROS M., SALAT N., SARMANT TH. Vauban, l'intelligence du territoire. Paris, N. Chaudun, Service Historique de la Défense, 2006!; in-4, 175!pp., cartonnage de l'éditeur, jaquette illustrée.

page 170

Mettant en avant les capacités d'adaptation et d'utilisation du terrain du célèbre ingénieur, les auteurs, s'ils n'apportent aucune information nouvelle, ont su se détacher avec intelligence d'une vision purement architecturale trop souvent mise exergue. Cette publication comprend une iconographie intéressante et le plus souvent originale puisque les auteurs avaient tout loisir de la puiser à la source, quoique quelques choix soient étonnants et sujets à critique (en particulier les mauvaises vignettes extraites des "Forces de l'Europe" par de Fer). Cet ouvrage mérite de figurer dans une bonne bibliothèque.

20" BAYROU L, FAUCHERRE N, QUATREFAGES R - La forteresse de Salses. Pyrénées orientales. Paris, Éditions du Patrimoine, 1998!; in-12, 56!pp., br. 21" [BELFORT] - Belfort. Le site fortifié. Thionville, Klopp, 1998!; in-8, 47!pp., br. " Ouvrage publié sous l'égide de la ville de Belfort. 22" [BELFORT] - BROLLI (Antoine) - Histoire des ouvrages défensifs de la place de Belfort. Belfort, Société Belfortaine d'Émulation, 1987 ! ; in-4, 58!pp., br. 23" [BELFORT] - BROLLI (Antoine) - Le fort de Giromagny 1875-1990 ! - ! À propos du fort de Giromagny. Belfort, Société Belfortaine d'Émulation, 1992-1993!; in-4, 71!pp., br. "

Extraits du bulletin de la Société Belfortaine d'Émulation [n°!83 et!84].

24" [BELFORT] - SOCIÉTÉ BELFORTAINE D'ÉMULATION, VILLE DE BELFORT - L'œuvre de Vauban à Belfort. Tricentenaire de la Porte de Brisach et des fortifications. Belfort, Société Belfortaine d'Émulation, 1987!; à l'italienne, 36!pp., br. " Bel ouvrage, bien documenté, accompagné de remarquables illustrations en noir et blanc ainsi qu'en couleur.

25" [BELFORT - FORT DE GIROMAGNY] - Le fort de Giromagny … Territoire de Belfort. Belfort, Société belfortaine d'émulation, 1994!; in-8, 30!pp., cartonnage de l'éditeur. 26" BELHOSTE (Bruno), PICON (Antoine) - L'école d'application de l'artillerie et du génie de Metz (1802-1870). Enseignement et recherche. Actes de la journée d'étude du 2!novembre 1995. Paris, Musée des plans-reliefs, 1955!; in-4, 76!pp., br. 27" BENNET (Jim), JOHNSTON (Stephen) - The Geometry of War. Oxford, University of Oxford -

Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

Museum of the history of science, 1996 ! ; in-4, 86!pp., cartonnage de l'éditeur. "

Catalogue d'une remarquable exposition consacrée aux instruments de mesure, de pointage, etc. utilisés par l'artillerie durant la période du XVIe au XVIIIe.

28" BÉRENGER (Sous la direction de Jean) - La révolution militaire en Europe (XVe-XVIIIe!siècles). Paris, Economica, 1998!; in-8, 164!pp., br. " Ces actes du colloque organisé en 1997 à Saint-Cyr Coëtquidan par le Centre de recherches des Écoles de Coëtquidan, par l'Institut de recherches sur les civilisations de l'Occident moderne et par l'Institut de Stratégie Comparée ne consacrent qu'une part congrue à la fortification et à l'artillerie. On y trouve néanmoins deux publications fort intéressantes!: "La trace italienne", éléments d'approche [J.F. Pernot]!-!Diégo Garcia de Palacios et l'artillerie. Un précurseur de la balistique moderne ! ? [J.M. Le Flem].

29" BETTINGER D.R., HANSEN H.J., LOIS D. Der Westwall von Kleve bis Basel. Aud den Spuren deutscher Geschichte. Eggolsheim, Dörfler, 2002!; in-8, 208!pp., cartonnage de l'éditeur. "

Exemplaire avec envoi de l'auteur.

"

Catalogue d'exposition portant, essentiellement, sur une série d'ouvrages figurant au sein de la bibliothèque Herzog August de Wolfenbüttel [RFA] ou de grandes collections européennes. Sa présentation associe deux visions souvent complémentaires, de l'architecture des XVIe au XIXe!: «!Architectura civilis!» et «!Architectura militaris!». Les notices mettent l'accent sur les auteurs allemands sans pour autant négliger les nombreux auteurs européens que l'on peut qualifier d'importants. L'ensemble réalise un ouvrage bibliographique de qualité dont certains textes seront repris presque intégralement dans d'autres ouvrages.

33" [BIBLIOGRAPHIE] - BARDIN (Général) Dictionnaire des auteurs militaires. Paris, Institut de Stratégie Comparée - Commission Française d'Histoire Militaire, 2002!; grand in-8, 414!pp., broché, couverture imprimée. " Ce dictionnaire des auteurs militaires, revu et corrigé par la CFHM, constitue, malgré ses défauts, un outil indispensable au bibliophile intéressé par la chose militaire. De nombreux auteurs oubliés y figurent et, même si les informations fournies doivent être nécessairement contrôlées. Les ouvrages cités sont souvent accompagnés de notices bibliographiques essentiellement critiques.

30" BEVER (Colonel van) - Quelques considérations sur le rôle des forteresses dans la défense de la Belgique. Anvers, Typo- et Lithographie J. Boucherij, 1903!; petit in-8, 83!pp., demi-chagrin brun à coins, dos muet.

34" [BIBLIOGRAPHIE] - [BRUNS (André)] - Regards sur une bibliothèque d'ici. Luxembourg, Revue d'histoire luxembourgeoise, 2005!; in-8, 42!pp., br. " Sélection d'ouvrages sur l'histoire de la ville de Luxem-

31" [BEWAFFNUNG UND AUSRÜSTUNG DER SCHWEIZER ARMEE SEIT 1817] BETSCHMANN (Walter) - Artillerie I. Geschütze der Artillerie ohne mechanischen Rohrrücklauf. Dietikon - Zürich, Verlag Stocker-Schmid, 1980!; in-4, 203 ! pp., cartonnage éditeur rouge, jaquette illustrée. " Magnifique ouvrage, très documenté et richement illus-

bourg et, plus particulièrement, de la forteresse de Luxembourg.

tré, sur l'artillerie suisse et ses projectiles. Le présent ouvrage décrit les pièces d'artillerie en service entre!1817 et!1870 essentiellement car ne comportant aucun frein de recul. On y trouve également les mortiers plus récents. Toutes les pièces sont décrites avec leurs munitions. Il convient de relever que les chapitres décrivant les projectiles sont très développés et richement illustrés.

32" [BIBLIOGRAPHIE] - Architekt & Ingenieur. Baumeister in Krieg & Frieden. Ausstellung der Herzog August Bibliothek Wolfenbüttel. Wolfenbüttel, Herzog August Bibliothek Wolfenbüttel, 1984!; in-4, 416!pp., br.

Bibliographie artillerie & fortifications

35" [BIBLIOGRAPHIE] - COCKLE (Maurice J.) A Bibliography of Military Books Up To 1642. Londres, The Holland Press, 1957 ! ; in-4, XL, 268!pp., pleine toile bordeaux, jaquette illustrée. " Seconde édition d'un ouvrage publié initialement en 1900. Cette réédition est elle-même épuisée et peut être considérée comme rare. Ce travail important est complété par des prolégomènes rédigés par Sir Charles Oman. Cette bibliographie recense 950 ouvrages se rapportant aussi bien à la topographie, la pyrotechnie militaire, les fortifications, l'escrime, l'artillerie, etc.

36" [BIBLIOGRAPHIE] - COLSON (Bruno) - L'art de la guerre de Machiavel à Clausewitz dans les collections de la bibliothèque universitaire Moretus Plantin. Namur, Bibliothèque Universitaire Moretus Plantin, 1999!; in-4, 284!pp., demi-chagrin bleu à coins, dos à nerfs orné. " Ouvrage présentant une sélection d'ouvrages en fonction de l'importance de l'ouvrage comme témoin de l'évolution de l'art de la guerre et de son attrait esthétique. D'une

page 171


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

manière générale, le contenu a été privilégié sur le contenant. Quelques précisions d'un grand intérêt sont apportées sur les auteurs qui se sont intéressés à l'artillerie et leurs ouvrages.

37! [BIBLIOGRAPHIE] - JORDAN (Klaus) - Bibliographie zur Geschichte des Festungsbaues von den Anfängen bis 1914. Festungsbau[kunst], Angriff und Verteidigung von Festungen, Belagerungsund Festungskrieg, Küstenbefestigung, Feldbefestigung, Minir[kunst], Geschichte der IngenieurKorps mit Anhang Militärische Enzyklopädien, -Lexika und -Wörterbücher, Chronologisches Kurztitelverzeichnis, Sachregister. Marburg, Deutschen Gesellschaft für Festungsforschung e.V, 2003"; in-8, 432"pp., br. !

L'auteur nous donne une très importante bibliographie devenue une source essentielle dans lorsqu'il s'agit de collationner des ouvrages ou de connaître les différentes éditions d'un même ouvrage. Un ouvrage particulièrement précieux. Exemplaire avec envoi.

tant par leur rareté que par le choix d'auteurs souvent méconnus. D'un intérêt certain, les notices viennent éclairer d'une manière concise et souvent élégante chaque ouvrage. On peut toutefois regretter que l'auteur reprenne quelquefois des dogmes qui pourraient paraître éculés ! : c'est le cas lorsqu'il présente Cormontaigne comme le plus éminent successeur de Vauban.

39! [BIBLIOGRAPHIE] - MARINI (Luigi) - Biblioteca istorico critica di fortificazione permanente. Bologne, Libreria antiquaria Brighenti, 1971"; petit in-4, 372"pp., cartonnage. 40! BILGER (Bertrand - L.) - Châteaux forts de montagne et armes à feu en Alsace. Strasbourg, Société Savante d'Alsace et des Régions de l'Est, 1991"; in8, 162"pp., br. 41! BLANCHARD (Anne) - Les ingénieurs du "Roy" de Louis XIV à Louis XVI. Montpellier, Centre d'histoire militaire et d'études de défense nationale de Montpellier, 1979"; in-8, 635"pp., br. 42! BLANCHARD (Anne) - Vauban. Mesnil-sur-l'Estrée, Nouvelle Société Firmin-Didot, 1996 " ; in-8, 682"pp., br. 43! BLEYL (Wolfgang) - Der donjon. Eine bautechnische Typologie des verteidigungsfähigen Wohnturmes. Köln, s.e., 1977 " ; in-8, 266 " pp. avec de nombreuses illustrations, broché, couverture imprimée. "

Intéressant travail portant sur le donjon médiéval et son évolution.

44! BLIECK G., CONTAMINE PH., FAUCHERRE N., MESQUI J. - Le château et la ville. Conjonction, opposition, juxtaposition (XIe-XVIIIe! siècle). Paris, Comité des travaux historiques et scientifiques, 2002"; in-4, 421"pp., br. 45! BLISS (Winfried) - Die Festungspläne des preußischen Kriegsministeriums. Ein Inventar. Cologne, Weimar, Vienne, Böhlau Verlag, 2008 " ; grand in-8, 2 vol., 2436"pp., pleine percaline bleue.

38! [BIBLIOGRAPHIE] - LOESCH (Perk) - L'art de la fortification. Festungsbau und Festungskrieg vom 16. bis zum 18. Jahrhundert. Dresde, Sächsische Landesbibliothek - Staats- und Universitätsbibliothk Dresden, 2001"; in-8, 142"pp., br. ! Les ouvrages ainsi que les manuscrits traités dans cet

46! BORNECQUE (Robert), LEMAÏTRE (Pascal) La route des fortifications dans les Alpes. Les étoiles de Vauban. Paris, Éditions du huitième jour, 2006"; in-8, 150"pp., cartonnage de l'éditeur. 47! BOUR (Bernard), FISCHER (Günther) - Le fort de Mutzig 1893-1918. Feste Kaiser Wilhelm II 1893-1918. Mutzig, Kaiser Wilhelm Feste, 1992"; in-4, 182"pp., 18 ff. n.ch., cartonnage de l'éditeur.

ouvrage présentent souvent un caractère exceptionnel

page 172

Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

!

Ouvrage complétant utilement une édition antérieure des mêmes auteurs [1980]. Envoi autographe de l'auteur.

48! BRAGARD PH., BRUCH V., CHAINIAUX J., FRANCOIS D., MARSCHAL J. - Namur en état de siège. Namur, Les Amis de la Citadelle de Namur, 2004"; in-8, 112"pp., br., couverture ill. ! Fascicule relatant les opérations militaires autour de la très disputée ville de Namur des origines au second conflit mondial. L'accent est mis, d'une manière originale, plus sur l'attaque que sur la défense. S'aidant de sources originales, souvent inédites, il en résulte un ouvrage aussi original qu'attrayant. Tirage limité à 1000 exemplaires.

49! BREGUET (Lieutenant-Colonel) - Le système défensif de Strasbourg. 1870-1914. S.l., s.e., 1984"; in-4, 20"pp., br. ! Certainement un des premiers essais sur le système défensif élaboré autour de Strasbourg par les Prussiens après l'annexion de l'Alsace. Il met l'accent sur l'enceinte urbaine de Strasbourg dont le fameux Kriegsthor Nr. 2 et la caponnière blindée adjacente.

50! [BRIANÇON] - Briançon, Ville forte du Dauphiné. Paris, Éditions La Maison d'à côté, 2006"; in-12, 88"pp. avec un DVD, cart. ill. (rel. de l'éditeur). 51! BROCKHOFF (Franz) - Geschichte der stadt und Festung Neubreisach im Elsaß. Freiburg i. B., Freiburger Echo Verlag, 2000"; in-12, 362"pp., br. !

52! BRUNS (André) - "Spuenesch Tiermercher". Die Postenerker der früheren Festung Luxemburg. Luxembourg, F.F.G.L., 2001"; in-4, 32"pp., br. ! Tiré-à-part pour les F.F.G.L. (Frënn vun der FestungsGeschicht Lëtzebuerg) du livre": Fanfare Grand-Ducale de Clausen, 150e anniversaire, 1850-2001. Agréable étude sur les guérites de la ville de Luxembourg. Le sujet est traité avec rigueur et élégance.

Réédition de l'édition de 1903.

53! BRUNS (André) - Le siège de Luxembourg en 1684. Organisation logistique. Luxembourg, Revue d'Histoire Luxembourgeoise, 2005"; in-12, 34"pp., br. !

Tiré à part d'une étude faisant preuve d'une érudition certaine.

54! BRUNS (André) - Luxembourg. Forteresse de la Confédération Germanique 1815-1866. Luxembourg, Éditions Saint-Paul, 2006"; in-4, 68"pp., br. !

Avec envoi de l'auteur.

55! BUISSERET (David) - Ingénieurs et fortifications avant Vauban. L'organisation d'un service royal aux XVIe-XVIIe"siècles. Paris, Ed. du CTHS, 2002"; in4, 142"pp., demi-chagrin bleu à nerfs. ! Ce livre retrace l'origine et le développement du service des fortifications avant 1650. Il dévoile la carrière et les travaux des ingénieurs chargés d'exécuter la politique royale française qui se précise dès le XVIe"siècle, bien avant Vauban.

Bibliographie artillerie & fortifications

page 173


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

56! BURGER (Daniel) - Festungen in Bayern. Regensburg, Schnell & Steiner, 2008 " ; in-8, 208"pp., cartonnage de l'éditeur. 57! BURTSCHER (Jean-Louis) - 1940. Au cœur de la ligne Maginot. Strasbourg, Éditions Ronald Hirle, 1999 " ; in-8, 166 " pp., cartonnage de l'éditeur, jaquette illustrée. ! L'auteur s'attache à décrire les positions défensives de la région de Strasbourg en 1940 et les événements qui s'y déroulèrent entre!1939 et!1940. Aucune partie n'est négligée ! : grosses casemates bétonnées, à la hauteur du pont de Kehl ou au sud de Strasbourg, points d'appui des forêts de la Robertsau ou du Neuhof, etc. Cet ouvrage comble un manque important dans l'histoire de la capitale de l'Alsace.

58! BURTSCHER (Philippe) - De la ceinture fortifiée de Strasbourg à la position de la Bruche. 18701918. S.l., Cercle d'Étude des Fortifications - Société d'Histoire de Mutzig, 2000"; in-4, 528"pp., cartonnage de l'éditeur. ! Ouvrage fort documenté et richement illustré sur la fortification allemande à la veille du premier conflit mondial. Nombreux détails sur Strasbourg et ses environs.

59! B U R T S C H E R (Philippe), HOFF (François) - Les fortifications allemandes d'Alsace-Lorraine 1870-1918. Paris, Histoire & Collections, 2008"; in-8, 66"pp., br. ! Ce fascicule, bien illustré, permet sous une forme condensée d'accéder à un ensemble d'informations relatives aux fortifications allemandes en Alsace et en Moselle. L'accent est porte bien évidemment sur les aspects les plus familiers aux auteurs, Strasbourg, Metz et leurs environs sans toutefois oublier de mentionner des positions importantes dans le dispositif allemand comme Neuf-Brisach et le Feste Istein (Oberrheinbefestigungen).

60! [CAHIERS DE LA RENAISSANCE DU VIEUX BESANÇON - Cahier n° ! 6] - CHAUVE P., DEBARD J.M., ESTAVOYER L., GAVIGNET page 174

J.P., GRESSET M., LASSUS F., LOCATELLI R., VAXELAIRE L., VISCUSI-SIMONIN V., WALTER H. - Plans et vues de Besançon. Implantation et évolution de la ville jusqu'à la révolution. Besançon, Renaissance du Vieux Besançon, 2004"; in-4, 96"pp., br. 61! [CAHIERS DE LA RENAISSANCE DU VIEUX BESANÇON - Cahier n°!8] - BOIS R., BRUNET P., CHAUVE P., DERIDDER A., FAUCHERRE N., GRESSET M., WATTEL M. - Vauban à Besançon et en Franche-Comté. Besançon, Renaissance du Vieux Besançon, 2007"; in-4, 104"pp., br. 62" [CAHIERS DU CENTRE D'ÉTUDES D'HISTOIRE DE LA DÉFENSE N°!10] - Histoire de la fortification. Paris, ADDIM, 1999"; in-8, 321"pp., broché, couverture imprimée. ! Le travail de la commission d'histoire de la fortification!!ou "séminaire Bastion"!-!fait connaître des recherches inédites, encourage les monographies de site, de personnes et de faits d'armes, incluant techniques et réflexions théoriques, avec le concours de disciplines annexes comme la cartographie. L'étude d'un patrimoine fortifié aussi riche que celui de la France, mais également l'étude des archives du Génie permettent de replacer l'histoire des fortifications dans le cadre global de l'histoire de la défense de la France. On y trouve les articles suivants ! : Bilan et enjeux pour continuer!-!La place des fortifications dans la stratégie chinoise!! De l'Antiquité aux Capétiens ! : genèse de l'architecture de défense!-!Les fortifications de l'Orient grec et hellénisé ! : présentation des objectifs et méthodes de recherche ! - ! Les fortifications de Malte!-!Une place forte «!belge!» oubliée, enjeu des puissances européennes sous Louis XIV ! : Huy ! - ! Cartographie et fortifications!-!Éclosion et mise en place d'une littérature spécialisée enseignant les règles du dessin militaire à l'usage des ingénieurs royaux à la fin du XVIIe ! siècle et au début du XVIIIe!siècle!-!Les ouvrages extérieurs de Brest (17761784)!: les prémices de la fortification détachée!-!Étude de la citadelle de Cambrai!-!Dufour, un général suisse au XIXe ! siècle ! - ! Regard sur les fortifications de l'empire autrichien!-!Le système Séré de Rivières!-!L'enseignement

Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

de la fortification à l'École supérieure de guerre avant la première guerre mondiale!-!Une fortification israélienne!: la ligne Bar-Lev. Mythe ou réalité.

63! [CAHIERS DU CENTRE D'ÉTUDES D'HISTOIRE DE LA DÉFENSE N°!11] - Des armes savantes à l'ingénierie militaire. Paris, ADDIM, 1999"; in-8, 132"pp., broché, couverture imprimée. ! Actes du colloque organisé à l'occasion du 250° anniversaire de l'École du Génie de Mézières. Publication réalisée par le CEHD en collaboration avec l'Inspection du Génie et la Direction centrale du Génie. On y trouve les articles suivants!: Conditions et enjeux de la création de l'École du Génie de Mézières [1748-1749]!-!L'ingénieur ordinaire Henry-Innocent de Lattaignant, élève et lieutenant en second à l'École de Mézières!: son mémoire et ses profils de la citadelle de Cambrai!-!L'évolution des officiers du Corps du Génie de 1792!à 1815. De Mézières à Metz par Polytechnique!-!L'École de Metz [1815-1870]!: une école d'ingénieurs militaires entre héritage et ruptures radicales!-!L'Amérique, West Point et le général Simon Bernard!-!Les écoles du génie, de Fontainebleau à Angers!-!L'ESAG aujourd'hui et au début du IIIe!millénaire!-!Des armes savantes à l'ingénierie militaire.

64! [CAHIERS DU CERMA - Hors série n° ! 3] Vauban. La guerre, la gloire 1707-2007. Paris, Musée de l'Armée, 2008"; in-8, 294"pp., broché, couverture imprimée. 65! CALABRO (Mateo), DE LA FLOR F. R., TOTO PASCUA M.I. - Tratado de fortification o arquitectura militar dado por el capitan de infanteria don Mateo Calabro inginiero en segunda de los reales ejércitos de su majestad y director general de esta real academia de matématicas de Barcelonas. Abril de 1733. Salamanque, Universidad de Salamanca, 1991"; in-8, 156"pp., pleine toile bordeaux. !

Édition limitée à 1000 exemplaires.

66! CAMON (Général) - La fortification dans la guerre napoléonienne. Paris - Nancy, Librairie Militaire Berger-Levrault, 1917"; in-8, 92"pp. avec 15 fig. in-texte, br. !

Édition originale d'un ouvrage devenu rare dont la rédaction a été réalisée par l'exégète de Napoléon [B. Colson]. Le général Hubert Camon [1855-1942] connu une brillante carrière et publia quelques ouvrages qui font figure de référence sur l'histoire militaire de l'Empire.

67! [CASTILLO DE SAN MARCOS] - A guide to Castillo de San Marcos. Washington, U.S. Department of the Interior, 1993"; in-8, 64"pp., br. "

Un fort espagnol du XVIIe remarquablement conservé en Floride.

Bibliographie artillerie & fortifications

68! [CATALOGUE D'EXPOSITION] - L'arpenteur du roi, Vauban et Besançon. Besançon, Éditions du musée su temps, 2007"; in-12, 63"pp., br. 69! [CATALOGUE D'EXPOSITION] - Vauban. Ingénieur du Soleil. Catalogue de l'exposition temporaire du Musée Ernest Cognacq. Saint-Martin-deRé, Musée Ernest Cognacq, 2007"; in-8, 82"pp., br. 70! [CATALOGUE D'EXPOSITION BINATIONALE] - Fortifications françaises et suisses dans la trouée de Belfort 1871-2007. S.l., Association La Caponnière (France), Groupe d'Histoire du MontRepais (Suisse), 2007"; in-8, 80"pp., br. ! Agréable petit catalogue d'exposition qui, sous une forme synthétique et parfaitement illustrée, permet d'appréhender les évolutions du système développé par Séré de Rivières et ses successeurs en s'appuyant sur les ouvrages construits autour de Belfort.

71! [CENTRE DE RECHERCHES SUR L'HISTOIRE DU MONDE ATLANTIQUE] - Les armées et la guerre de l'Antiquité à la Seconde Guerre mondiale. Nantes, Presses académiques de l'Ouest - Ouest éditions, 1998"; in-8, 237"pp., cartonnage éditeur. ! Cet ouvrage comprend une série d'études portant sur des auteurs tels que Flavius-Josèphe et Tacite d'une part, Folard, Bélidor, Leblond et Guibert d'autre part.

72! [CHATEAUX-FORTS D'EUROPE] HERRMANN (Walter) - La fortification en Allemagne de la protohistoire au XIXe ! siècle. Strasbourg, Accès, Castrum Europe, 1997"; in-12, 60"pp., br. 73! [CHINE] - DOMINE (Lt-Colonel) - Journal du siège de Tuyen-Quan (23!novembre 1884!-!3!mars 1885). Paris, Lavauzelle, 1885 " ; in-16, 102 " pp., cartonnage bleu. ! Récit de campagne en Chine contre les Pavillons Noirs publié dans le cadre de la Petite bibliothèque de l'Armée Française. Avec un plan de la ville dans le texte.

74! CITÉRA-BULLOT (Frédérique) - Le fort royal de Sainte-Marguerite au XVIIe!siècle. Cannes, Direction des Affaires Culturelles - Musées de Cannes - Musée de la Mer, 2007"; in-4, 152"pp., br. ! Bien plus qu'un simple catalogue d'exposition, cette publication, fruit de nombreuses recherches et agrémentée d'une très riche iconographie, réalise une étude tant historique, qu'architecturale d'une grande qualité. La qualité de la mise en page mérite également d'être soulignée. L'artillerie n'est pas en reste puisqu'un canon, «!L'incon-

page 175


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

nu!», pièce de 24 fondue à Strasbourg en 1715 fait l'objet d'une intéressante étude. Catalogue tiré à 1000 exemplaires.

75! COLSON (Bruno) - Le général Rogniat. Ingénieur et critique de Napoléon. Paris, Economica, 2006"; in-8, 862"pp., br. !

Avec envoi autographe.

76! [Comité pour l'histoire de l'armement terrestre (COMHART) - Tome 09] - MAREST (IGA Michel), TAUZIN (ICA Michel) - L'armement de gros calibre. Période 1945-1975. Paris, Centre des Hautes Études de l'Armement - Division Histoire de l'Armement, 2008"; in-4, 241"pp., br. ! Outre l'artillerie et bien d'autres sujets, il est inclus un important chapitre sur le réarmement des ouvrages de la fortification permanente 19461961.

77! COSTE (A.) - Notice historique N° 77 et topographique sur la ville de Vieux-Brisach, avec le plan de la ville en 1692. Mulhouse, J.P. Risler, 1860"; grand in-8, 298"pp., II pl. dépliantes horstexte, un frontispice gravé, demi-chagrin brun, dos à nerfs orné (bibliothèque du père de J.J. Waltz). ! Ex-libris par Hansi à son père. C'est une partie de son activité peut-être la plus méconnue, et pour cause!: cette production artistique ne s'adressait pas au grand public mais à quelques particuliers!-!ou membres de sa famille!!qui lui en ont fait la demande. Sa production se limite à trente-trois vignettes. Cette vignette (eau-forte), pouvant être datée de 1894, était destinée aux estampes de son père, André Waltz. Elle représente la tour de!la collégiale Saint Martin (Colmar) avec au premier plan un encrier. Dimensions!: 35 x 20!mm.

78! [COURS DE FORTIFICATION] - AZIBERT (Chef de bataillon du Génie) - Attaque et défense des places. 1er fascicule. Principes. Atlas et appendice. S.l., École d'application de l'artillerie et du Génie, 1897"; in-4, 75"pp. avec V planches dépliantes hors-texte en couleur, br. ! Le cours porte sur une place idéale décrite sommairement, suit la description des effectifs de l'armée d'investissement et de celle de siège, de l'armement nécessaire sans négliger les munitions et les transports et de l'éten-

page 176

due du front d'attaque. L'armement de la place et les effectifs de la garnison sont également appréhendés.

79! [COURS DE FORTIFICATION] - AZIBERT (Chef de bataillon du Génie) - Rôle et emploi de la fortification dans la défense des états. S.l., École d'application de l'artillerie et du Génie, 1897 " ; in-4, 90 " pp. avec de nombreuses planches dépliantes h.-texte, br. ! Cours de fortification comprenant cinq leçons!: Rôle et emploi de la fortification dans la défense des états!; Application à l'organisation défensive de nos frontières du nord et du nord-est!; Organisation défensive en pays de montagnes, application à l'organisation défensive de la frontière des Alpes ! ; Rôle et emploi de la fortification dans la défense du littoral, application au littoral de la France ! ; Organisation défensive de l'Allemagne!-!organisation défensive de l'Italie du côté de la France!; Conclusion du cours de fortification.

80! [COURS DE FORTIFICATION] - ÉCOLE MILITAIRE DE L'INFANTERIE ET DES CHARS DE COMBAT - Cours de fortification et d'organisation du terrain. Deuxième année. SaintMaixent, Imprimerie de l'École Militaire, 1929"; in4, 261"pp., nombreuses fig. in-texte, br. ! Ouvrage composé de trois parties!: Le Génie!— Les voies ferrées!— La fortification permanente. La dernière partie correspond à une étude sommaire mais néanmoins intéressante de l'évolution des systèmes défensifs entre!1450 et!1918.

81! [COURS DE FORTIFICATION 1895] VALLERNAUD (Capitaine du Génie) - Organisation de détail de la fortification actuelle. 4e section. Des cuirassements employés dans la fortification. S.l., École d'Application de l'Artillerie et du Génie, 1895"; grand in-4, 53"pp., nombreuses ill. intexte, br. ! On y trouve traité les sujets suivants!: des cuirassements avant la guerre de 1870 ! ; tourelle tournante des forts d'Anvers [1866]!; casemate blindée Schumann [1865]!; casemates fixes et tourelles tournantes ! - ! des cuirassements depuis 1870 jusqu'à l'apparition de l'obus-torpille [1885]!-!; casemate en fer laminé cuirassée contre le

Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

canon de campagne!; casemate en fonte dure cuirassée contre le canon de siège!; tourelle allemande en fonte dure cuirassée contre le canon de siège!; tourelle de St Chamond en fer laminé expérimentée à Bucharest!; coupole «!Grüson!» en fer laminé et métal mixte dit «!affût cuirassé Schumann ! » expérimentée à Bucharest ! ; des cuirassements!-!depuis l'apparition de l'obus torpille!-!; tourelle cuirassée à éclipse système du colonel Bussière!; appareil d'éclipse manœuvrable à bras d'hommes pour tourelle cuirassée armée de deux canons de 155!mm (système Galopin)!; tourelle oscillante à éclipse, manœuvrable à bras d'hommes, cuirassée en fer laminé pour deux canons de 15!cm (système Mougin)!; coupole cuirassée à éclipse pour canons à tir rapide (Compagnie FivesLille) ! ; abri cuirassé Schumann pour mortier de gros calibre!; observatoires cuirassés fixes et à éclipse!; cuirassements transportables (coupole transportable pour canon léger à tir rapide).

82! [COURS DE FORTIFICATION 1896] GOETSCHY (Chef de bataillon du Génie F.) Organisation de détail de la fortification actuelle. 3e section. Détail des fortifications construites ou améliorées depuis 1885. S.l., École d'Application de l'Artillerie et du Génie, 1896 " ; grand in-4, 179"pp., nombreuses ill. in-texte, br. ! Le corps de l'ouvrage est précédé par une longue introduction portant sur l'obus-torpille et ses effets sur des fortifications anciennes et modernes. Puis, sont décrits,

successivement et d'une manière détaillée, les principes architecturaux des forts de type Séré de Rivières depuis la crise de l'obus-torpille [1885]!: le profil avec les dehors, le tracé et les moyens de flanquement, la réorganisation des anciens ouvrages de flanquement, les ouvrages complémentaires des fronts, l'organisation intérieure. L'installation de l'armement tant pour l'infanterie que pour l'artillerie fait également l'objet d'un important développement. Il en va de même pour les abris passifs (logements, magasins et ateliers, etc.). L'influence de la nature du sol sur les formes de détail des fortifications clôture ce cours.

83! COUTENCEAU (Isabelle) - La construction d'une place forte au début du XVIIIe!siècle!: Neuf-Brisach (1698-1705). Paris, In Revue Historique des Armées, 1988 " ; in-4, " pp. 16-21, nombreuses ill. intexte, br. ! Cet article posthume résume le mémoire de maîtrise préparé sous la direction du professeur André Corvisier. Il s'agissait de présenter le processus de conception et de réalisation d'une place-forte dans ses aspects techniques, administratifs et financiers et de préciser le rôle des différents acteurs, militaires, ingénieurs, intendants, trésoriers, entrepreneurs en s'appuyant sur la réalisation de Neuf-Brisach.

84! CROKAERT (Paul) - Brialmont. Éloges & Mémoires. Bruxelles, A. Lesigne, 1925"; grand in-4, 625"pp., 8 ill. h.-t., br., premier plat estampé (cavalier armé d'un bouclier et d'une lance, réalisé par Marcel Wolfers). ! Étude biographique d'Henri-Alexis Brialmont [18211903] suivi des mémoires de Brialmont. On y trouve de nombreuses informations sur les systèmes de défense et l'armée belges de la fin du XIXe!siècle, sur la construction des fortifications d'Anvers, Liège, Namur et Bucarest, sur les théories et les traités de fortification polygonale, avec forts à tourelles cuirassées, artillerie sous coupole, etc. L'ouvrage est complété par une bibliographie de qualité portant sur les écrits de Brialmont.

85! DALLEMAGNE (François), FESSY (Photographies de Georges) - Les défenses de Lyon. Enceintes et fortifications. Lyon, Éditions Lyonnaises d'Art et d'Histoire, 2006"; in-4, 256"pp., cartonnage de l'éditeur, jaquette illustrée. ! Le colonel Dallemagne propose un ouvrage extrêmement fouillé sur un site fortifié absolument méconnu puisque jamais, ou sinon très rarement, appréhendé par les spécialistes en fortifications. L'ensemble est rehaussé une riche iconographie et des clichés d'une grande qualité bénéficiant d'une impression soignée.

86! DALLEMAGNE (François), MOULY (Jean) Patrimoine militaire. Paris, Ministère de la DéBibliographie artillerie & fortifications

page 177


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

fense, Éditions Scala, 2002!; in-4, 326!pp., cartonnage de l'éditeur, jaquette illustrée. "

Ouvrage réalisé en collaboration avec la Direction de la mémoire, du patrimoine et des archives du ministère de la Défense dont on relève tout particulièrement la très grande qualité des illustrations.

87" DARMANCIER - Matériel de guerre. SaintÉtienne, Société de l'Imprimerie Théolier, 1900!; in4, 39!pp., VIII ill. grand format hors-texte, br. " Darmancier œuvrait comme ingénieur du service de l'artillerie et des cuirassements de la compagnie des aciéries de la marine à Saint-Chamond. Tiré à part de l'ouvrage de l'Association française pour l'avancement des sciences. XVIe!session, août!1897, congrès de Saint-Étienne.

88" [DAWA N° 29] - Die Organisation des Festungsbaues am Atlantikwall. Die Festung Heldsberg bei St Margrethen in der Schweiz. Ein Besuch der amerikanischen Küstenbefestigugen vor Manila. Reisebericht Memel 1995/96. Die Munition der 4!cm Festungspak M36. Köln, DAWA, 1997!; in-12, 68!pp., broché, couverture imprimée. "

On y trouve un article sur une munition tchèque peu courante utilisée dans la pièce Skoda de 40!mm de forteresse antichars.

89" DEBRABANT (Bernard) - Vauban & la fortification du Quesnoy au XVIIe!siècle. S.l., Éditions invenit, 2007!; in-4, 156!pp., pleine toile bordeaux, jaquette illustrée. "

93" DEGUISE (Cne V.) - Cours de fortification permanente. La fortification permanente appliquée à l'organisation des forteresses à grand développement. Bruxelles, Polleunis et Ceuterick, 1896!; in-8, 270!pp., br. 94" DEGUISE (Cne V.) - Tactique de la guerre de siège. Attaque et défense des forteresses. Bruxelles, Polleunis et Ceuterick, 1898!; in-8, 277!pp., demipercaline bleue. "

Avec envoi de l'auteur.

95" DELAIR (Cne P. E.) - Essai sur les fortifications anciennes, ou introduction à l'histoire générale de la fortification des anciens. Paris, Librairie militaire J. Dumaine, 1875!; in-8, 636!pp. et XIX pl. horstexte, pleine toile. "

Première partie seule publiée. Exemplaire avec envoi de l'auteur.

96" DELAIR (Paul-Emile, Chef de bataillon du Génie) - Histoire de la Fortification jusqu'en 1870. Tome!I!: des origines à Vauban. Thionville, Klopp, 2003!; grand in-4, 177!pp., toile bleue, premier plat illustré. " Réédition du premier fascicule d'une série de sept cours rédigée par le Cdt Delair en 1881 pour son enseignement au sein de l'École d'Application de l'artillerie et du Génie

Ouvrage tiré à 2000 exemplaires.

90" DEBUIS F.O., LUGON A., WEIDMANN D. Guide du château et des fortifications de SaintMaurice. Saint-Maurice, Musée Cantonal d'Histoire, s.d. (1988)!; in-4, 134!pp., br. " Tiré à part de l'ouvrage «!Le général Dufour et SaintMaurice!», cahiers d'archéologie romande n°!35 [1988].

91" DECHÊNE (Louise) - La correspondance de Vauban relative au Canada. S.l., Ministère des Affaires Culturelles, 1968!; in-8, 59!pp., 2 pl. horstexte, br. 92" DECKER (Michel), LELUC (Sylvie) - Petits modèles d'artillerie. Paris, Musée de l'Armée - Hôtel national des Invalides, 1994!; in-4, 240!pp., demichagrin bleu à coins, dos à nerfs orné. " Très intéressant répertoire des matériels en service dans l'artillerie de terre française (1550-1914). Ouvrage très richement illustré portant sur la collection des petits modèles d'artillerie du Musée de l'Armée.

page 178

Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

de Metz. Il réalise le seul ensemble jamais réalisé sur le sujet d'autant qu'il ne sera pas repris dans les cours ultérieurs. L'avant-propos de Philippe Truttmann réalise une brève, mais fort intéressante, anthologie du Cours de fortification à la fin du XIXe. La présente réédition fait l'objet d'un tirage limité à 1000 exemplaires.

97! DELAIR (Paul-Emile, Chef de bataillon du Génie) - Histoire de la Fortification jusqu'en 1870. Tome!II!: de Vauban à l'artillerie rayée. Thionville, Klopp, 2004"; grand in-4, 2 f.f.n.ch., 177"pp., toile bleue, premier plat illustré. ! Réédition du second fascicule d'une série cours lithographiés rédigée par le Cdt Delair en 1881 pour son enseignement au sein de l'École d'Application de l'artillerie et du Génie de Metz. Ce deuxième volume comprend aborde de manière concise bien des sujets trop rarement abordés dans les publications récentes ! : l'école hollandaise du XVIIe, l'école française après Vauban en distinguant la fortification bastionnée (Cormontaingne, École de Mézières, Michaud d'Arçon, Bousmard, Chasseloup-Laubat et Marescot) des fortifications tenaillées et polygonales (tracés de Montalembert, fortification de Carnot), l'école française du XIXe!(Haxo, École de Metz, Front Noizet, Choumara), l'école allemande du XIXe ! (front classique prussien, constructions autrichiennes) et la fortification depuis l'artillerie rayée (son influence sur les fortifications, forts français de Metz et de Langres, cons-

tructions allemandes et anglaises, Brialmont). La présente réédition fait l'objet d'un tirage limité à 1000 exemplaires.

98! [DÉLÉGATION RÉGIONALE À L'ARCHITECTURE ET À L'ENVIRONNEMENT DRAC] - Vauban et ses successeurs en FrancheComté. Trois ! siècles d'architecture militaire. S.l., DRAC, 1980"; in-4, 248"pp., br. 99! DENIS (Colonel Pierre) - Brisach. S.l., s.e., s.d. (vers 1980)"; in-4, tapuscrit de 38"pp., XX pl. dépliantes hors-texte, br. ! Traitant aussi bien du Vieux-Brisach que du Neuf-Brisach, cette étude s'attache à retracer les événements militaires qui ont marqué le centre Alsace depuis 1638 jusqu'au second conflit mondial. Si une vue d'ensemble est acquise, il n'en va pas de même dans le détail. En effet, il s'appuie sur des ouvrages parfois bien incomplets (Halter) et reprend à son compte quelques assertions qui se révèlent aujourd'hui parfaitement inexactes. L'ouvrage n'est cependant pas dénué d'intérêt car il donne une vision de ce secteur avec l'oeil du militaire plus que de l'historien.

100! DENIS (Colonel Pierre) - La guerre de 1870-1871 en Alsace et dans les Vosges. S.l., s.e., s.d. (vers 1970)"; in-4, tapuscrit de 70"pp., XII pl. dépliantes hors-texte, br. 101! [Department of cultural heritage protection Cultural heritage center] - KUNCEVICIUS (Albinas) - Defensive fortifications in Lithuania. Vilnius, Vaga, 2001"; in-8, 110"pp., cartonnage de l'éditeur. ! Des sites de forts et de châteaux, des châteaux en pierre et des enceintes de villes, des forteresses de la période Tsariste et des bases militaires soviétiques, des travaux défensifs de la période de la Lituanie Indépendante et du Mouvement de Résistance aux barricades les plus contemporaines du Seimas (Parlement) lituanien, tous reflètent l'histoire du pays… Publication réalisée à l'occasion des journées européennes du patrimoine. Préface!: Alfredas Jomantas.

102! DEPRET (Julien) - Le Nord, Frontière militaire. Tome ! I. L'organisation défensive de Dunkerque à Longwy 1874-1914. Tome!II. L'organisation défensive de Dunkerque à Mézières 1919-1940. Salomé, Autoédition J. Depret, 2003-2005 " ; in-4, 206, 288"pp., cartonnage de l'éditeur. ! L'auteur réalise un important travail traitant la mise en place et de l'évolution du système défensif français sur la frontière du Nord entre le conflit de 1870 et le premier conflit mondial. Si le système de fortifications élaborées par le général Séré de Rivières prend une place imporBibliographie artillerie & fortifications

page 179


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

N°106 tante, les incohérences politiques et militaires font l'objet d'une analyse aussi détaillée que pertinente. Le tome second s'articule essentiellement autour de la période qui précède le second conflit mondial avec son florilège de petits ouvrages et casemates. Envois autographes de l'auteur, éditions originales numérotées.

103! DEPRET (Julien) - Maubeuge la militaire!Genèse et évolution de la place forte 1872-1914. Salomé, Autoéditions J. Depret, 2004"; in-4, 206"pp., br. !

Étude d'une grande qualité.

104! DEUSE (D.), PUTTAERT (A.) - Le fort de Lantin 1888 ! - ! 1892. S.l., A.S.B.L. Les amis du Fort de Lantin, s.d. (vers 2005)"; in-4, 88"pp., br. 105! [DEUTSCHEN GESELLSCHAFT FÜR FESTUNGSFORSCHUNG] - BROHL (Elmar) Militärische Bedrohung und bauliche Reaktion. festschrift für Volker Schmidtchen. Marburg, Deutschen Gesellschaft für Festungsforschung e.V., 2000"; in-8, 271"pp., br. 106! [DEUTSCHEN WASSERHISTORISCHEN GESELLSCHAFT] - BALLIET (Dr ! Jean-Marie), OHLIG (Hrsg. Christoph) - Wasser und Festungswesen am Beispiel von Straßburg und

page 180

Neu-Breisach [in ! : Historische Wassernutzung an Donau und Hochrhein sowie zwischen Schwarzwald und Vogesen]. Siegburg, Schriften der Deutschen Wasser-historischen Gesellschaft (DWhG) e.V., 2008"; petit in-4, 360, XIII"pp, nombreuses ill. en N&B et en couleur, br. 107" [DICTIONNAIRE MILITAIRE] - Nouveau dictionnaire militaire par un comité d'officiers de toutes armes sous la direction d'un officier supérieur. Paris, Librairie Militaire de L. Baudoin, 1891!; in-4, 854!pp. avec 310 fig. in-texte, demimaroquin rouge, dos à nerfs orné. "

Reliure réalisée à l'attention de Mr. de la Mande.

108! DOISE (Jean) - Histoire militaire de l'Alsace!: La défense du pays. Première partie!: De la guerre de trente ans à Napoléon. Strasbourg, Istra, 1984"; in12, 112"pp., demi-veau vert, pièce de titre bordeaux. !

Ouvrage tiré des Saisons d'Alsace, il réalise une excellente étude de l'histoire militaire de l'Alsace.

109! DOISE (Jean) - Histoire militaire de l'Alsace!: La défense du pays. Deuxième partie!: De la Restauration à la ligne Maginot. Strasbourg, Istra, 1985"; in-

Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

12, 109!pp., demi-chagrin vert, pièce de titre bordeaux (Leboube 1989). "

Seconde partie de l’excellente étude de Jean Doise sur l'histoire militaire de l'Alsace. Elle se révèle néanmoins inférieure à la première partie.

110" DONNEL (Clayron) - The forts of the Meuse in World War I. Londres, Osprey publishing, 2007!; in-8, 64!pp., broché, couverture imprimée.

1985 ! ; in-4, 317 ! pp., cartonnage de l'éditeur, jaquette illustrée. "

117" DUFOUR (Jean-Louis) - La guerre, la ville et le soldat. Paris, Éditions Odile Jacob, 2000 ! ; in-8, 351!pp., cartonnage de l'éditeur. " Une étude remarquable!: «!La ville en temps de guerre a toujours constitué un objectif militaire dont le combattant répugnait naguère à s'emparer de vive force. Hoplite grec ou GI américain!: il préférait se battre en rase campagne. Aujourd'hui, tout a changé. Le soldat doit désormais, dans l'urgence, rétablir ou imposer la paix en ville, assurer à tout prix la sécurité menacée des citadins. Demain, la paix sera urbaine ou elle ne sera pas. Ce livre raconte la marche commune de la guerre et de la ville au travers de mille exemples surprenants, de l'Antiquité à nos jours. Il narre d'incroyables histoires d'insurrections où le courage, l'invention, la détermination des hommes impriment aux événements un caractère d'extraordinaire âpreté.!».

111" DRECQ (Commandant) - Vauban. Conférence faite en janvier!1933 aux Officiers des garnisons de Thionville et de Longuyon. Nancy, Paris & Strasbourg, Berger-Levrault, 1933!; in-8, 42!pp avec 3 fig. dont une carte hors-texte, broché, couverture imprimée. 112" DROPSY (Christian) - Les fortifications de Metz et Thionville. Bruxelles, s.e., 1995!; in-4, 206!pp., br. " Bel ouvrage tiré à compte d'auteur et témoignant de recherches approfondies aussi bien sur les forts de Metz et de Thionville que sur l'armement des forts à l'époque. Exemplaire avec envoi.

113" DUBUIS (Bernard) - La forteresse abandonnée. S.l., Éditions Pillet, 2001!; in-4, 286!pp., cartonnage de l'éditeur, jaquette illustrée. " Ouvrage remarquable à plusieurs titres. Ouvrage de

Edition originale.

118" [DUFOUR] - KANTONALES MUSEUM ALTES ZEUGHAUS SOLOTHURN - General Dufour. Der Festungsbauer. Solothurn, Kantonales Museum Altes Zeughaus Solothurn, 1988 ! ; in-4, 62!pp., cartonnage éditeur. "

Catalogue de l'exposition «!Le général Dufour et SaintMaurice!».

photographe, il se veut un témoin d'un univers souterrain souvent méconnu et réalise également un état des lieux aussi fidèle de possible. Les photographies réalisées dans le respect de la lumière ambiante, sans déformation ou effets photographique permettent d'atteindre l'ensemble des objectifs que s'était fixé l'auteur.

114" DUFFY (Christopher) - Fire & Stone. The Science of Fortress Warfare 1660-1860. New-York, Hippocrene books, 1975!; in-8, 207!pp., pleine toile noire, jaquette illustrée. " L'auteur nous amène à suivre pas à pas les différentes étapes de la construction d'une place forte. Si la défense est parfaitement traitée, l'attaque n'est pas négligée. Elle fait l'objet d'un important chapitre parfaitement illustré par de nombreuses gravures de Rigaud.

115" DUFFY (Christopher) - Siege Warfare!: Fortress in the Early Modern World 1494-1660. New-York, Barnes & Nobles books, 1985!; in-4, 290!pp., cartonnage de l'éditeur, jaquette illustrée. "

Edition originale d'un ouvrage de qualité.

116" DUFFY (Christopher) - The Fortress in the Age of Vauban and Frederick the Great, 1680-1789 (Siege Warfare, Vol 2). Londres, Routledge & Kegan Paul,

Bibliographie artillerie & fortifications

page 181


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

119! DUMBSKY (Walter) - Die deutschen Festungen von 1871 bis 1914! : Strategische Bedeutung und technische Entwicklung. Frankfurt am Main, Peter Lang, 1987"; in-8, 180"pp., br.

125! ÉCOLE POLYTECHNIQUE (Instruction Militaire. 1ère division) - Fortification permanente. S.l., École polytechnique, 1919-1920"; in-4, 28"pp., 8 f.f.n.ch., fascicule n.r.

120! DUNNINGAN (Brian Leigh) - A history and guide to old Fort Niagara. Youngstown, New York (U.S.A.), Old Fort Niagara Association, 1990"; in-8, 72"pp., br.

126! ÉCOLES DU GÉNIE - École de mines. Instruction pratique"-"Livre de l'officier (approbation ministérielle du 25"juillet"1908). Paris, Ecoles du génie, 1917"; in-8, 240"pp., cartonnage de l'éditeur.

121! DUTHOIT (Jean-Pierre) - Neuf-Brisach ! : essor d'un objet fini. Paris, In Monuments Historiques n°"171, 1990"; petit in-4,"pp. 73-77, nombreuses ill. in-texte, br.

!

122! DUTRIEZ (Lieutenant-Colonel Robert) - Besançon ville fortifiée de Vauban à Séré de Rivières. Besançon, Cêtre, 1981"; petit in-4, 291"pp., br., jaquette illustrée. ! La vocation militaire de Besançon s'appuyant sur des

Description des différents systèmes utilisés dans la guerre des mines durant la première guerre mondiale.

127! FA (Darren), FINLAYSON (Clive) - The Fortifications of Gibraltar 1068-1945. Oxford, Osprey Publishing Ltd, 2007"; in-8, 64"pp., br. 128! FABRIZIO (Léo) - Bunkers. Golllion, Infolio éditions, 2003 " ; Oblong, 176 " pp. 75 ill. en couleur, cart. ill. (rel. de l'éditeur). ! L'auteur amène le lecteur, en associant les curieuses et très spécifiques fortifications suisses à ses remarquables talents de photographe, vers une dimension esthétique de la fortification. Il réalise la gageure de traduire un objet purement utilitaire, presque exclusivement voué à la destruction, en un élément aussi mystérieux que chatoyant. Avec un envoi de l'auteur.

ensembles fortifiés s'est affirmée dès le Haut Moyen Âge. L'auteur convie le lecteur à une fructueuse découverte et chaque ouvrage fait l'objet d'une description géographique, d'une notice historique et d'une explication technique.

123! ÉCOLE MILITAIRE DE L'ARTILLERIE Leçons de fortification. Notions de fortification permanente. S.l., École Militaire de l'Artillerie, 1917"; in-4, 21"pp. avec deux planches hors-texte, Feuillets placés dans une chemise lithographiée de l'époque. ! Ces quelques feuillets permettent de percevoir une évolution dans la pensée militaire lorsqu'elle appréhende la fortification permanente. En effet, plus encore que le fort, c'est le concept de centre de résistance de la zone principale de défense qui est développée. Les différentes étapes du ravitaillement en munitions d'artillerie, rarement décrites, sont également abordées.

124! [ÉCOLE MILITAIRE DU GÉNIE - Divisions de perfectionnement] - FROSSARD (Commandant) - La fortification permanente pendant la guerre 1914-1918. S.l., École militaire du Génie, 1920"; in8, 86"pp., br. ! Cours de fortification, donné par Frossard en 1920, dont l'objet est d'exposer comment les ouvrages de fortification permanente se sont comportés pendant le premier conflit mondial malgré le perfectionnement considérable des moyens d'attaque, quel emploi en a été fait et quelles ont été les modifications de doctrine à son sujet. Ces réflexions devaient contribuer aux travaux du Conseil Supérieur de la Guerre quant au rôle de la fortification permanente.

page 182

129! FAILLE (René), LACROCQ (Nelly) - Les ingénieurs géographes Claude, François et Claude-Felix Masse. Château de Vincennes, Service Historique de l'Armée de Terre, 2001"; in-8, 212"pp., br. "

Réédition préparée par Nicole Sallat.

130! FAQUE (Ch.) - Henri-Alexis Brialmont. Les forts de la Meuse. Namur, Amis de la Citadelle de Namur, 1987"; in-8, 106"pp., br. "

Tirage à 2000 exp.

131! FAUCHERRE (Nicolas) - Places fortes. Bastion du pouvoir. Paris, Rempart – Desclée de Brouwer, 1991"; in-8, 115"pp., cartonnage éditeur. Bibliographie artillerie & fortifications


FORTIFICATIONS – Ouvrages anciens & modernes © Collection Dr Balliet — Colmar

132! FAUCHERRE N., MONSAINGEON G., DE ROUX A. - Les plans en relief des places du Roy. Paris, Éditions de patrimoine - Biro, 2007"; in-4, 160"pp., br. ! Richement illustré et d'une lecture agréable, c'est une des trop rares sources documentaires portant sur une grande partie de la collection des plans en relief. S'agissant d'une nouvelle édition corrigée, tout au plus pourrait-on regretter quelques incohérences dans les dates et quelques erreurs portant, en particulier, sur les villes de Strasbourg et de Neuf-Brisach. Cependant, in fine, cela ne nuit guère à la qualité de l'ensemble.

133! [FESTUNG KOBLENZ] - Neue Forschungen zur Festung Koblenz und Ehrenbreitenstein. Band 1. Regensburg, Schnell und Steiner Verlag, 2005"; in8, 178"pp., br. !

Seconde édition revue, corrigée et augmentée.

134! FISCHER (Albert) - Daniel Specklin aus Strassburg (1536-1589). Festungsbaumeister, Ingenieur und Kartograph. Sigmaringen, Jan Thorbecke, 1996"; in-4, 227"pp. avec de nombreuses ill., toile brune, jaquette illustrée. ! Très bel ouvrage sur un ingénieur strasbourgeois dont la renommée s'est étendue bien au-delà des frontières. On lui doit de nombreuses fortifications dont celles de Strasbourg. Il est malheureux qu'aucun éditeur français n'ait manifesté un intérêt pour cet ouvrage forçant l'auteur à s'adresser Outre-Rhin.

135! FISCHER (G.), BOUR (B.) - Die Feste Kaiser Wilhelm II " - " La position de Mutzig 1893-1918. Mutzig, Société d'histoire de Mutzig et environs, 1980"; in-8, 189"pp., une carte hors-texte, br. !

Un des 1500 exemplaires brochés (50 exemplaires, reliés pleine toile, numérotés de 1 à 50).

136! FLETCHER (Ian) - Fortresses of the Peninsular War 1808-1814. Londres, Osprey publishing, 2003"; in-8, 64"pp., broché, couverture imprimée. 137! FLOYD (Dale E.) - Military fortifications. A selective bibliography. New-York, Greenood press, 1992"; in-8, 360"pp., pleine toile grise de l'éditeur. ! Cet ouvrage porte presque exclusivement sur les articles et ouvrages récents en langue anglaise. Il fait totalement l'impasse sur les ouvrages plus anciens comme ceux des XVIe au XIXe"siècle et néglige aussi bien les ouvrages français ou allemands, même récents.

138! FOLIO (Général de division (2S) Gérard) - La citadelle et la place de Saint-Jean-Pied-de-Port de la renaissance à l'époque contemporaine. Paris,

Bibliographie artillerie & fortifications

Centre d'Études d'Histoire de la Défense (CEHD), 2005"; in-8, 330"pp., br. !

Publication réalisée dans le cadre des Cahiers du CEHD [n° " 25]. Remarquable étude rédigée par le Gal Folio sous la Direction de Jean-François Pernot. Elle réalise très certainement un exemple à suivre. Exemplaire avec envoi de l'auteur.

139! FONTENELLE (Bernard le Bovier, Mr. de) Oeuvres de Fontenelle, précédées d'une notice historique sur sa vie et ses ouvrages. Paris, Salmon, libraire-éditeur, Peytieux, libraire, 1825"; in-8, 440, 468, 468, 538, 454"pp., plein veau vert, dos à nerfs orné de décors à froid et de frises dorées, plats encadrés de décors à froids et de filets dorés, tranches marbrées. ! Bernard le Bovier de Fontenelle [1657-1757], membre de l'Académie française, mérite de trouver une place dans une bibliographie portant sur les fortifications. En effet, à travers ses éloges lus dans la première assemblée publique qui s'est tenue après la mort d'un académicien dont il fut un des contemporains, Fontenelle devient l'élogiste officiel, entre autres, du Maréchal de Vauban. Rédigée avec la finesse propre à Fontenelle, on peut relever tout particulièrement les propos suivants «"… aussi a-t-il paru des livres dont le titre promettait la véritable manière de fortifier selon Vauban"; mais il a toujours dit, et il a fait voir par sa pratique, qu'il n'avait point de manière…"». Cet ensemble est issu de la bibliothèque du Duc d'Uzès (ex-libris sous la forme d'un timbre à froid) et est magnifiquement relié (reliure non signée mais pouvant être attribuée avec certitude à un grand relieur). Notice historique rédigée par Jean-Baptiste Joseph Champagnac [1796-1858].

140! [FORT NIAGARA] - Old fort Niagara. Gateway to history. Youngtown, New York (U.S.A.), Old fort Niagara Museum & Association, s.d. (vers 1990)"; Oblong, 11"pp., br. 141! [FORTIFICATION - ALSACE] - Trente" siècles de fortifications dans le Ried-Nord. Drusenheim, Société d'Histoire et d'Archéologie du Ried Nord, 1999"; in-4, 399"pp., skivertex rouge, plats ornés. ! Ouvrage comprenant plusieurs parties de qualité inégale. Certains chapitres, en particulier ceux faisant référence à l'artillerie, comportent quelques erreurs préjudiciables à l'ensemble de l'ouvrage. Néanmoins certaines parties sont fort intéressantes telles que "Le poste militaire de Drusenheim": 1725-1850", une brève étude de la ceinture fortifiée prussienne de Strasbourg.

142! [FORTIFICATION COTIERE EN MORBIHAN] - ASSOCIATION VAUBAN - Vauban à Belle-Ile. Trois cents ans de fortification côtière en

page 183


FORTIFICATIONS – Sources imprimées & manuscrites © Collection Dr. Balliet — Colmar

Morbihan. Congrès de l'Association Vauban. 5, 6, 7 ! mai ! 1989. Le Palais, Ed. Gondi, 1990 ! ; in-4, 177!pp., br. 143" [FORTIFICATION EN LORRAINE] - La fortification en Lorraine (de l'enceinte gauloise de Metz à la ligne Maginot). Nancy, Annales de l'Est, 2003!; in-8, 387!pp., broché, couverture imprimée. 144" [FORTIFICATION PASSAGÈRE] - Feldbefestigung (Stellungsbau). Als nur zu Lehr- und Ausbildungszwecken für Kursusteilnehmer in der Heimat bestimmt und mit Einverständnis des Kursusleiters herausgegeben vom Pionier-Kommando des Reserve-Offizier-Aspiranten-Ausbildungs-Lehrgang s Munster (Lager). Munster (Lager), Pionier-Kommando des Reserve - Offizier- Aspiranten - Ausbildungs - Lehrgangs Munster, s.d. (vers 1917)!; in-8, 22!pp. et 32 gravures h.t., cartonnage éditeur. "

"

Outre de nombreux articles sur les fortifications modernes ainsi qu'un article sur le canon de 120 ! mm Long Mle!1878, on y trouve une remarquable étude sur le matériel de 75 de casemate Mle!1929.

149" [FORTIFICATIONS - ARTILLERIE] - Fortifications & patrimoine. Année 2001. Paris, Association le Mur, 2002!; in-4, 308!pp., br. " Exemplaire h.c est réservé aux seuls membres de l'association encore inscrits à l'association Le Mur dont a dissolution a été prononcée en 2002. De très belle facture, cette publication aborde de nombreux aspects de l'architecture militaire de la fin du XIXe et du XXe!siècle. L'artillerie n'est pas négligée puisque l'on découvre des photographies de nombreuses pièces françaises de la fin du XIXe dans un article sur la défense des côtes à Madagascar ainsi qu'un remarquable article sur la batterie Toulbroch (Brest) et les mortiers de 30!cm Mle!1883, 1883-T93.

Description du système de retranchement allemand en usage à l'époque. Nombreuses illustrations des tranchées, abris, réseaux de barbelés, etc. Cachet Munster (Lager).

145" [FORTIFICATIONS] - Plans de fortifications et de batailles. Catalogue de la collection Auclair 1677-1779. Bourges, Archives Départementales du Cher, 2000!; in-8, 80!pp. avec un CD-ROM, br. " Le portefeuille Auclair est un des rares témoignages d'une collection de plans de bataille et de fortifications à l'usage des ingénieurs des XVIIe et XVIIIe ! siècle. La qualité des illustrations sur le CD-ROM laisse néanmoins quelque peu à désirer en raison de la faible taille des images.

146" [FORTIFICATIONS] - Quel avenir pour le patrimoine fortifié!?. Paris, Ministère de la Culture Direction du patrimoine, 1995!; in-4, 170!pp., cartonnage éditeur. " Les actes de ce colloque réalisent un état des lieux ainsi qu'un bilan des actions réalisées tant dans le nord que dans les Alpes ou des pays étrangers.