Page 1

Dir ection Mi c he l Didym


édito Ne trouvez pas naturel ce qui se produit sans cesse ! Qu’en une telle époque de confusion sanglante De désordre institué, d’arbitraire planifié D’humanité déshumanisée, Rien ne soit dit naturel, afin que rien Ne passe pour immuable. L’Exception et la règle (1930), de Bertolt Brecht

La réalité est bien souvent plus théâtrale que la fiction et l’on voit, de nos jours, comment le mensonge affirmé haut et fort, ou diffusé en masse et avec assez de doigté, peut passer pour une vérité. Politique et spectacle célèbrent leurs noces dans une union maintenant parfaitement assumée. Et aux grands « acteurs » politiques, habiles à montrer leur meilleur profil à la caméra on ne demande plus : « quel est votre programme ? » mais « qui est votre coach ? ». Le vocabulaire théâtral est devenu celui du politique et la question est bien maintenant d’« incarner » des valeurs, une fonction, un horizon ou un espoir. Mais où est la vérité ? Et d’abord, y-a-t-il UNE vérité ? Ou DES vérités ? Si tout est relatif, tout est-il équivalent ? Comment distinguer le fond de la forme ? Comment ne pas perdre pied dans ces jeux de dupes organisés plus ou moins scientifiquement sous la houlette d’algorithmes sophistiqués autant qu’obscurs ?

Si la société des écrans se satisfait des miroitements de surface, le théâtre, peut-être, en démasquant les rouages de la représentation, dénoue les fils qui nous embrouillent. Julia Vidit, l’une de nos artistes associés cette saison au Théâtre de la Manufacture, s’intéresse à l’amour et à la vérité comme l’indique le nom de sa compagnie : Java Vérité. Est-ce à dire que la vérité allège tandis que le mensonge alourdit ? Ou bien, justement, que la vérité, quand elle est masquée, nous entraîne dans une danse qui nous perd ? Ça tombe, bien, nous pourrons lui poser ces questions. Elle sera présente au théâtre pour créer Le Menteur de Corneille, une pièce du XVIIe siècle où l’on ment pour séduire comme la publicité sait si bien le faire, aujourd’hui, pour nous proposer des voitures qui vont sur la lune. Un autre grand menteur, acteur politique génial, tour à tour criminel et


séducteur, Richard de Gloucester, ment comme il respire et tue sans l’ombre d’un scrupule pour devenir le roi Richard III. Tout est bon pour régner sans partage. Le clown-magicien virtuose du Syndrome de Cassandre, lui, n’en revient pas de son propre pouvoir d’illusion. C’est tout son trouble vertigineux et nous nous amusons à nous laisser berner, à croire que c’est vrai alors que nous savons bien que tout est faux. Le théâtre a cette vertu qu’il ne cache pas que les lanternes ne sont que des vessies lumineuses, que la poudre aux yeux n’est que de perlimpinpin et que ce prince aux habits de brocard du Chant du cygne n’est au fond rien qu’un homme qui va bientôt pointer à Pôle emploi. C’est un de ses grands paradoxes, le théâtre ment en avouant qu’il ment. Et, ce faisant, il dit la vérité. La violence a coutume d’engendrer la violence Eschyle, Agamemnon

La violence est tapie dans l’ombre. Pour qu’elle se déchaîne, il suffit d’une étincelle. Cela, nous le savons bien, malheureusement. Aux origines du théâtre, le Grec Euripide, il y a des siècles, avait montré dans ses Bacchantes, le pouvoir dévastateur

de la violence à l’œuvre lorsqu’elle est instrumentalisée et que l’on souffle sur ses braises. Un dieu terrible qui a l’apparence d’un homme n’est qu’un homme qui joue un dieu qui joue un homme. Le théâtre ouvre des abîmes où la raison s’amuse à se perdre pour mieux se retrouver. Violence encore, dans l’entreprise moderne : quand le « toujours plus » (à payer, de travail, de contraintes) se traduit par un « toujours moins » (de pouvoir d’achat, de repos, de paix, de droit, de retraite, de services-publics, d’humanité, de dignité), que peut-il advenir ? C’est la question posée par Burnout d’Alexandra Badea, où les techniques managériales théorisées et instituées brisent l’individu pour des profits à courte vue. Dans Dîner en ville, de Christine Angot, la violence s’exprime avec des sourires, des petits fours et des coupes en cristal. Est-elle moins destructrice pour autant ? S’il y a des très riches, il y a des très pauvres en proportion. C’est un fait, les écarts s’accentuent. Le confort outrancier des uns fait la misère des autres. Dans un monde où la vulgarité et le mépris des « étrangers » sont encouragés, l’entre soi devient le refuge


dépressif des déclassés. La violence débridée, là aussi, nourrit la perspective de régimes fascisants. Avec Nénesse et la truculence d’Aziz Chouaki, c’est drôle et glaçant à la fois. Clouée au sol, la pilote de drones tue à distance et ce n’est pas moins terrible lorsque la conscience vient. Au théâtre, la violence représentée n’est pas voyeurisme ou jouissance, elle est catharsis, c’est-à-dire qu’elle est dévoilée et montrée pour ce qu’elle est : destruction et chaos. La représenter est une manière de s’en défaire et de la conjurer. Bien souvent, d’ailleurs, la violence est « off » et le théâtre n’est qu’une chambre d’échos. C’est bien cette leçon des Grecs que nous devrions, aujourd’hui comme hier et demain, plus que jamais méditer. Violence toujours, mais cocasse : faire rire avec la fin de l’humanité, c’est le pari – osé ! – de Marguerite Duras dans Les Eaux et Forêts, mise en scène par Michel Didym. Sous la frivolité sixties (la pièce est écrite en 1963), c’est une apocalypse qui couve. Après Hiroshima et Auschwitz, l’humanité se sent fragile et danse le twist pour savourer l’instant. Le diable se cache dans les

détails et lorsqu’un chien mord un mollet, c’est un grand chambardement. Marguerite aimait les sorcières et prophétisait, lorsqu’on l’interrogeait sur l’an 2000 : « Je crois que l’homme sera littéralement noyé dans l’information, dans une information constante, sur son corps, sur son devenir corporel, sur sa santé, sur sa vie familiale, sur son salaire, sur son loisir. Ce n’est pas loin du cauchemar ». Son rire était merveilleux, sa lucidité aussi. La culture ne s’hérite pas, elle se conquiert. André Malraux

Le théâtre est un art, ne l’oublions pas. Il s’empare du réel et n’en restitue que des éclats, des distorsions, des fragments que chacun doit reconstituer comme dans ce fameux mythe de la Caverne inventé par Platon et qui fonde Dans la peau de l’ours de Françoise Klein. Au théâtre le spectateur n’est pas passif, il est aussi acteur. 70 ans, c’est un âge canonique pour les Centre dramatiques nationaux et nous fêterons cet anniversaire. Ce sera l’occasion de nous interroger sur notre histoire. Théâtre d’art, théâtre poème, théâtre documentaire, nous voulons être au


cœur de la création contemporaine, c’est notre rôle et notre mission. Contrairement à certaines idées reçues, le théâtre de service public n’est pas un ghetto élitiste. Le théâtre est pour tous et chacun y est le bienvenu. Il n’y a pas ceux qui savent et ceux qui ne savent pas. Et ceux qui croient savoir comme ceux qui croient ne pas savoir devraient laisser leurs préjugés au vestiaire. Nous sommes tous ignorants de ce qui advient dans l’art qui naît. Le théâtre se vit au présent et c’est toujours une rencontre, une découverte. Le théâtre ne prétend pas changer le monde. Il ne sert peut-être à rien, il ne prétend pas être « utile », mais c’est peut-être déjà beaucoup qu’il soit possible qu’il existe et que nous puissions être ensemble, dans un plaisir des jeux d’esprit, dans la présence des corps. Utopie réalisée de la culture comme émancipation et condition de la Liberté, les CDN sont les témoins bien vivants de la nécessité d’une politique de l’offre culturelle volontaire et déterminée. Alors, ensemble, souhaitons-leur bon anniversaire et longue vie ! Rappelons-nous que l’idée du bien commun au service de l’individu a besoin des soins de tous pour le plaisir de chacun. Et, à tous ceux qui trouvent ces enjeux superflus ou secondaires, rappelons qu’il est toujours plus facile de défaire que de construire et que les sirènes du populisme, du divertissement facile et de la vulgarité assumée mettent toujours en péril les échafaudages fragiles des outils culturels d’excellence. N’oublions pas de rester vigilants et attentifs. À 70 ans, restons jeunes ! Et pour longtemps !


Sommaire C’est quoi un CDN ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8 Artistes associés et cartes blanches. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .10 Le menteur. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .14 Eva Perón & l’homosexuel (ou la difficulté de s’exprimer) . . . . . . . . . . . . . 16 Neue STÜCKE#6 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .18 Clouée au sol . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20 Richard III / Loyaulté me lie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .22 Les Bacchantes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .24 Les Eaux et Forêts . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26 Spirit. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .28 Dîner en ville . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30 Le chant du cygne. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .32 Un mois à la campagne. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .34 Nénesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .36 Ces filles- Là / LA Mousson d’Hiver . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38 RING #6. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .40 Dans la peau de l'ours . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42 Celui qui tombe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .44 Burnout. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46 ​​​La Mousson d’été . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .48 Lorrains sans frontières (exposition) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49 Nancy Jazz Pulsations / Manu Jazz Club . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 50 Le syndrome de Cassandre (Festival Michtô). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .52 Bal littéraire de la Saint-Nicolas . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .53 ​L’Académie théâtrale du temps libre. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .54 Avec les publics / Votre soirée au CDN. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 56 ​​Productions et Coproductions en tournées. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .58 Calendrier. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .60 Tarifs et abonnements . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .62 Billetterie et réservations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 63 L'Équipe du théâtre. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .64 ​Bulletin d’abonnement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .65 Partenaires. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .69

7


Un anniversaire, ça se fête ! Imaginés par le Conseil national de la Résistance et créés après la Seconde Guerre mondiale dans l’idée généreuse et démocratique de rendre la culture accessible à tous et sur tout le territoire, les Centres dramatiques nationaux (CDN) sont des rouages essentiels des politiques de service public. Au nombre de 38, subventionnés
par l’État, les régions, les villes, les départements, ils permettent l’accès à des spectacles de qualité à des tarifs abordables. Dirigés par des artistes, leur mission est avant tout de mettre en œuvre la production et la création de spectacles professionnels avec des partenaires institutionnels ou d’autres théâtres. Mais ce n’est pas tout : le soutien aux compagnies régionales, la diffusion, l’éducation artistique, la formation auprès des professionnels du spectacle (acteurs, techniciens, auteurs), ainsi que la mise en place de dispositifs de collaboration avec les amateurs et les scolaires font également partie de leurs prérogatives.

C’est le sens de l’Action culturelle qui irrigue ainsi le territoire et crée des fidélités, des mouvements de transmission, des relations et des réseaux. Les Centres dramatiques nationaux sont des outils majeurs de l’accès à la culture pour tous et partout. Ce projet fondamental, dans lequel le Centre Dramatique National Nancy-Lorraine, La Manufacture a toute sa place, s’accomplit à Nancy avec passion et détermination. Nous sommes heureux et fiers de contribuer, avec nos partenaires et un public toujours plus nombreux et plus divers, à la proximité et à l’accessibilité de propositions artistiques riches et foisonnantes dans un enthousiasme partagé.

Les CDN de l’Est de la France fêtent 70 ans de décentralisation lors d’un grand festival à Colmar du 28 au 30 sept. Michel Didym jouera La Nuit juste avant les forêts de Bernard-Marie Koltès VEN 29 SEPT à 20h30

8


C’est quoi un cdn ? 70 ans ça se fête

SAM 23 sept À la manufacture  de 11h à 20h

Pour célébrer les 70 ans de cette belle aventure, la Manufacture, CDN Nancy Lorraine vous propose une journée découverte de ses missions, de ses artistes associés, de ses projets.

11h30 > 13h. . . . . . . . Initiation à la pratique théâtrale avec Nadine Ledru, comédienne

Midi. . . . . . . . Visite du théâtre et ses coulisses et présentation de la saison autour d’un verre

14h. . . . . . . . Accueil et présentation du Théâtre et de ses projets 17/18 par Michel Didym, directeur

15h. . . . . . . . Répétition publique du Menteur, par Julia Vidit et son équipe artistique Julia Vidit est artiste associée au CDN ; elle créera Le Menteur de Corneille, du 3 au 8 octobre 2017 (cf p.12)

17h. . . . . . . . Vraie-fausse leçon de dramaturgie en attendant Les Bacchantes avec Sara Llorca et le philosophe et dramaturge Guillaume Clayssen Sara Llorca est artiste associée au CDN ; elle présentera Les Bacchantes d’après Euripide, du 18 au 21 décembre 2017 (cf p.22)

18h. . . . . . . . Visite du théâtre et ses coulisses et présentation de la saison autour d’un verre

19h. . . . . . . . Speed-dating des métiers du théâtre avec l’équipe du CDN

Renseignements

Entrée libre, effectif limité Réservation souhaitée au 03 83 37 42 42 location@theatre-manufacture.fr

9


C r é at

Julia Vidit crée Le Menteur de Corneille au CDN, du 3 au 8 oct (cf p.14)

ion

JULIA VIDIT

Elle grandit à Metz et se forme en tant que comédienne au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris de 2000 à 2003, dans les classes de Dominique Valadié et Catherine Hiégel puis dans les ateliers de création d’Alain Françon, Denis Podalydès, Jean-Paul Wenzel et Caroline Marcadé. Elle a joué sous la direction de nombreux metteurs en scène dont Ludovic Lagarde, Victor GauthierMartin, Jean-Baptiste Sastre, Jérôme Hankins, Edward Bond, Alain Ollivier. En 2006, elle crée sa compagnie, Java Vérité, et met en scène Dernières pailles de Guillaume Cayet, Illusions d’Ivan Viripaev (présenté au Théâtre de La Manufacture en 2015), Le Faiseur de théâtre de Thomas Bernhard ou Fantasio d’Alfred de Musset, toutes couronnées de vifs succès. Elle monte également un spectacle musical, Bon gré Malgré, avec le chanteur Emanuel Bémer.

Répétitions publiques du Menteur Samedi 23 septembre à 15h Mardi 26 septembre de 20h à 21h30 Grande salle, entrée libre, sur réservation

Découverte et analyse du décor du spectacle par Thibaut Fack (scénographe) Samedi 30 septembre à 11h Grande salle, entrée libre, sur réservation

Projection de Vérités et mensonges réalisé par Orson Welles (1973) suivie d’une rencontre avec Julia Vidit Lundi 2 octobre à 20h

Caméo Commanderie 5,20€ sur présentation du billet du spectacle

Rencontre avec l’équipe du spectacle Jeudi 5 octobre à l’issue de la représentation (vers 21h) Grande salle, entrée libre 10

En scène ! Atelier de pratique théâtrale avec Julia Vidit Samedi 14 octobre de 9h30 à 13h30 au CDN

Ouvert à tous à partir de 16 ans Plein tarif 20€ / Tarif réduit 12€

MASTERCLASS d'écriture avec Guillaume Cayet, dramaturge Samedi 14 octobre de 14h à 18h au CDN Ouvert à tous à partir de 16 ans Plein tarif 20€ / Tarif réduit 12€

Le Réel et son double, l’impossible vérité Le Menteur 2.0 de Guillaume Cayet, par Julia Vidit suivi de Regards croisés avec Julia Vidit et Guillaume Cayet novembre 2017 (date et invités à confirmer) Bar du théâtre de la Manufacture - entrée libre


Artistes associés & cartes blanches Sara Llorca présente Les Bacchantes d'après Euripide du 18 au 21 déc (cf p.24)

SARA LLORCA

Sara Llorca est formée par son père Denis Llorca (comédien et metteur en scène) puis intègre le Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris (promotion 2009) où elle suit les cours de Dominique Valadié, Andrzej Seweryn, Nada Strancar et Yann-Joël Collin. Elle est comédienne sous la direction notamment de Wajdi Mouawad. Dès 2002, elle met en scène sa soeur Odja Llorca dans le spectacle musical Carline d’Acanthe de Emmanuel Faventines et Guillaume Severac-Schmitz. En 2007, elle s’associe à l’architecte Charles Vitez et crée avec des camarades du Conservatoire Tambours dans la nuit de Bertolt Brecht et Les Deux nobles cousins de Shakespeare et Fletcher. En 2011, à la sortie de l’école, elle crée la compagnie du Hasard Objectif et monte Théâtre à la campagne de David Lescot et 4.48 Psychose de Sarah Kane. Entre 2010 et 2015, elle chante la poésie d’Arthur Rimbaud au sein du groupe Les Indolents (pop-rock). Elle a récemment accompagné la chanteuse Fishbach pour la mise en scène de son concert, lors des Trans Musicales de Rennes en novembre 2016.

Vraie-fausse leçon de dramaturgie En attendant Les Bacchantes L’inattendu, la folie dans Les Bacchantes avec Sara Llorca et Guillaume Clayssen (philosophe, dramaturge) Samedi 23 septembre à 17h Entrée libre

Concert avec Benoît Lugué et Martin Wangermée, musiciens du spectacle, textes d’Omar Youssef Souleimane et Arthur Rimbaud Jeudi 21 décembre à l’issue de la représentation (vers 21h)

Bar du théâtre, Entrée libre

11


Nathalie Fillion présente sa nouvelle pièce Spirit du 30 jan au 2 fév (cf p.28)

NATHALIE FILLION

« Écrivaine, metteure en scène, actrice, pédagogue... Tout ça ? Je préfère dire que je suis une femme de théâtre. Une femme qui depuis des années se déplace, change de place, à l'intérieur d'un seul et même monde - le théâtre. » Ainsi se présente Nathalie Fillion qui sera avec nous tout au long de la saison. Elle a mis en scène Dans la gueule du loup, spectacle itinérant pour un théâtre vide, L. Van Bee, Alex Legrand, Pling, À l'Ouest, Sacré Printemps ! , Leçon de choses. Must Go On, et Plus grand que moi. Polyglotte, musicienne, elle écrit parfois en plusieurs langues et collabore régulièrement avec des musiciens et des chorégraphes. Ses textes sont traduits et joués à l'étranger. Depuis 2005, elle partage des expériences d'écriture avec un groupe d'écrivains complices autour de Fabrice Melquiot. Ils fondent ensemble La Coopérative d'Écriture.

Projection film à confirmer Lundi 22 janvier à 20h

Caméo Commanderie 5,20€ sur présentation du billet du spectacle

Regards croisés autour de Spirit Avec Marc Henry Docteur Es-Sciences et Professeur des Universités, spécialité chimie. Président de l'association Natur'Eau Quant, Corine Sombrun (sous réserve) Compositrice, écrivaine voyageuse, auteure de Journal d’une apprentie chamane, Mon initiation chez les chamanes, Les esprits de la steppe...

et Nathalie Fillion Mardi 23 janvier à 19h (lieu à préciser) Vous avez dit psychédélique ? avec Nathalie Fillion et l’équipe du spectacle Exploration de textes, musiques et images ayant inspiré l’écriture de Spirit.

12

« Expression minoritaire et contre-culture populaire, le psychédélique fut entre autres une ouverture à des pensées et des visions du monde non linéaires et non matérialistes. Fourre-tout, bric-à-brac, elle a donné le pire comme le meilleur, sans hiérarchie. Elle me touche encore dans sa liberté, ses intuitions : imageries du cerveau, visions chamaniques, images quantiques – toutes ont un point commun dans la forme : le psychédélique. » N. Fillion Jeudi 1er février à l’issue de la représentation Entrée libre, au bar du théâtre

Masterclass d’écriture avec l’auteure Samedi 10 février de 9h30 à 13h30 au CDN Ouvert à tous à partir de 16 ans Plein tarif 20€ / Tarif réduit 12€


Bruno Cohen collabore avec Michel Didym au projet européen Stage your city, dont la création sera présentée lors du Festival RING en avril 2018. Il nous invite à réfléchir aux transitions numériques tout au long de cette saison.

BRUNO COHEN

Réalisateur et scénographe, il a à son actif de nombreuses créations théâtrales, filmiques ou scénographiques, en particulier la création de plus de 80 théâtres optiques qu’il contribue à réintroduire en France dès la fin des années 1980. Une de ses œuvres, Camera virtuosa, fait partie de la collection permanente du ZKM de Karlsruhe. Il a participé à de nombreux événements : Multimedial Prague, Swich 02 Bienne, Interférences Paris, CECN Mons, Ars Numerica Montbéliard, Musica Strasbourg, etc... Il conçoit la scénographie d’expositions au Musée de l’Homme, au Muséum National d’Histoire Naturelle, à la Cité des Sciences et de l’Industrie à Paris, aux Docks Vauban du Havre, au Musée Électropolis à Mulhouse, à la Corderie Royale de Rochefort, aux galeries Poirel à Nancy pour l’émoi de l’images et la Galerie Permanente Jean Prouvé au Musée du Fer et tant d’autres. Il réalise plusieurs documentaires dont une série sur l’histoire de la Moselle entre 1939 et 1945 ainsi qu’un web documentaire Voyage d’un lorrain en Terre Sainte au XVIe siècle (Prix du meilleur web documentaire FFUP 2013). En 2013 et 2016, au sein de la Métropole du Grand Nancy, il a conçu et dirigé les Moments d'invention, manifestation culturelle associant chercheurs, artistes et entrepreneurs sur les thèmes des transitions numériques. Il prépare l’édition 2018, en lien avec RING et de nombreux partenaires européens.

Quels drones pour demain ? Autour de Clouée au sol Lundi 4 décembre à 19h Théâtre de la Manufacture, entrée libre

Outils numériqueS : Armes de distraction massive ? Échange avec Yves Citton Professeur de

Moments d’invention En lien avec les « ateliers des possibles », espaces mobiles d'acculturation aux transitions numériques et à l'intelligence collective. du 12 au 20 avril Métropole du Grand Nancy

littérature, auteur de Pour une écologie de l’attention - Ed. du Seuil, 2014 Jeudi 11 janvier à 19h (lieu à préciser)

13


C r é at

ion

artiste associée > voir p.8

3 > 8 OCT GRANDE SALLE  1h45 - à partir de 14 ans

De Pierre Corneille Mise en Scène Julia Vidit Avec Joris Avodo, Aurore Déon Nathalie Kousnetzoff, Adil Laboudi Barthélémy Meridjen, Lisa Pajon Jacques Pieiller, Karine Pédurand Dramaturgie, adaptation et écriture Guillaume Cayet Scénographie Thibaut Fack Lumière Nathalie Perrier Son Bernard Valléry Costume Valérie Ranchoux Maquillage, perruque Catherine Saint-Sever Régie lumière Jeanne Dreyer Régie son Martin Poncet Régie générale Loïc Depierreux Confection costumes Alix Descieux Peggy Sturm assistées de Blandine Achard et Marion Sola

Mentir avec sincérité, c’est tout l’art de l’acteur. Et le théâtre est le terrain d’élection de cette mise en abîme de la vérité dans le manège des masques et des apparences. Car celui qui ment le fait sous des projecteurs ; tout se voit et le spectateur est son complice implicite pour l’amour du jeu. En 1643, Corneille, avec Le Menteur, pose les bases de la grande thématique baroque qui tire ses fils entre nature et artifice, entre vrai et faux, entre rêve et réalité. La ville est le lieu de tous les mirages et de toutes les illusions et mentir pour séduire est un art. Dorante charme par la suavité de sa langue et, si l’alexandrin est une contrainte, c’est aussi un plaisir. Dans une mise en scène raffinée qui fait la part belle aux femmes, Julia Vidit dresse un pont entre le XVIIe siècle et notre contemporain dédié aux écrans qui brouillent et qui enfument. À l’heure de la réalité virtuelle, du fake ou des faux profils, lorsque Donald Trump trompe en inventant les « faits alternatifs » pour parler d’événements qui n’ont jamais eu lieu, la manipulation, à tous les niveaux, est monnaie courante. Une comédie enlevée, rénovée par la compagnie Java Vérité qui s’empare du mensonge et le fait éclater dans la clarté.

Production Java Vérité Coproduction Centre Dramatique National Nancy Lorraine, La Manufacture, ACB Scène Nationale de Bar-le-Duc, Théâtre Firmin Gémier / La Piscine - Pôle national du cirque, Le Carreau - Scène Nationale de Forbach et de l’Est mosellan, Les Théâtres (Aix en Provence), MC2 : Grenoble, Théâtre Jacques Prévert - Aulnay-sous-Bois, Le Théâtre de Rungis Avec le soutien de la DRAC Grand Est, de la Région Grand Est, de la Ville de Nancy Avec la participation artistique de l’ENSATT et de l’ESAD. Construction des décors par l’atelier de décor de la Manufacture en partenariat avec Like Mirror. Java Vérité est conventionnée par la DRAC Grand Est et soutenue au titre de la structuration par la Région Grand Est.

14


LE MENTEUR

Pierre CORNEILLE / JULIA VIDIT

15


7 > 9 NOV GRANDE SALLE  2h30 avec entracte

à partir de 16 ans Spectacle en espagnol surtitré en français

De Copi Mise en scène Marcial Di Fonzo Bo Avec Carlos Defeo, Rodolfo De Souza Gustavo Liza, Hernán Franco, Rosario Varela, Benjamín Vicuña, Juan Gil Navarro ou Pierre Maillet Costumes Renata Schussheim Décor Oria Puppo Lumières Bruno Marsol Musique Étienne Bonhomme Perruques Cécile Kretschmar Production Théâtre National Cervantes - Buenos Aires Comédie de Caen - Centre Dramatique National de Normandie Avec le soutien de l’Institut Français

16

Eva Perón a un cancer et sa fin est proche. Elle ne veut rien savoir et trépigne, éructe, insulte l'infirmière et sa mère. C’est grinçant et fascinant. L’identité nationale, il s’en moque, Copi. S’il quitte une dictature très accueillante pour les Nazis - celle de Perón, en Argentine - ce n’est pas pour faire dans le folklore sud-américain. Ce qui l’intéresse, c’est l’universel de l’amour, la liberté. La vodka et le strass, aussi. À la création, au Théâtre de l’Épée de bois, des fascistes français cagoulés et armés de barres de fer détruisent le décor d’Eva Perón. Ça le fait bien rire, Copi, ces démonstrations de virilité théâtrales. Finalement, avec des trous, le décor lui plaît davantage ! L’humour, toujours l’humour ! « Sinistre, inepte, indécent, odieux, écœurant et malhonnête », dit d’Eva Perón le critique Maurice Rapin dans le Figaro du 7 mars 1970. Copi, évidemment, en rit ! Il aime aussi les grands espaces et la sombre Sibérie où hurlent des loups dans un vent glacé de folie qui décoiffe la famille de L’Homosexuel ou la difficulté de s’exprimer, c’est un peu Tchekhov sous LSD. Exubérance, délire, et un tendre soupçon de mélancolie composent ce cocktail. Marcial Di Fonzo Bo habite Copi en familier ; il lui donne tout son sens, sa démesure. Prendre la fantaisie au sérieux, lui donner forme avec doigté est ce qui fait le plus rire. Disons-le tout net : Copi est grand et Di Fonzo Bo est son prophète.


EVA Perón & L’HOmOsExuEL (Ou LA difficuLté dE s’ExPRimER) Copi / MarCial Di Fonzo Bo

17


13 NOV GRANDE SALLE  2h – à partir de 16 ans

Spectacle en allemand, surtitré en français

Stolpersteine Théâtre de l'état (Stolpersteine Staatstheater)

Théâtre documentaire de Hans-Werner Kroesinger et Regine Dura Lorsque les Nazis étaient au pouvoir en Allemagne, la vie artistique continuait. De quelle manière ? Comment ça se passait pour les artistes ? En plongeant dans les archives du Badisches Landestheater (Théâtre de l’État) de Karlsruhe, les auteurs exhument un pan inconnu de l’histoire de l’hitlérisme. Discours, articles de presse, programmes de théâtres ou correspondance administrative dessinent une période qui a son vocabulaire, ses méthodes et, évidemment, son idéologie. Ce « théâtre documentaire » croise la matière brute avec l’œuvre de l’artiste Gunter Demnig, STOLPERSTEINE (Pierre d’achoppement), pavés dorés insérés dans la chaussée comme autant de rappels de mémoire, et le résultat est à couper le souffle. Le spectacle fut salué comme un événement au très prestigieux Teatertreffen-2016, le plus grand festival théâtral d’Allemagne.

Avec Marthe Lola Deutschmann, Antonia Mohr, Jonathan Bruckmeier, Gunnar Schmidt Scénographie, costumes et vidéo Rob Moonen Musique Daniel Dorsch Dramaturgie Annalena Schott et Jan Linders Pédagogie théâtrale Verena Lany Traduction française Pascal Paul-Harang Commande du Goethe-Institut Nancy Production Badisches Staatstheater de Karlsruhe

14 > 15 NOV LA FABRIQUE  2h – à partir de 15 ans

Spectacle en allemand, roumain et anglais, surtitré en français

Gypsies, Roma in EuropA

Un projet de théâtre expérimental sur la communauté roms en Europe par le collectif Werkgruppe2. Pour interroger les réalités au-delà des clichés sur les Roms, la compagnie Werkgruppe2 a enquêté en Allemagne, en Roumanie et en France. Sous forme de « théâtre documentaire », ce spectacle rythmé restitue les chroniques de ces vies âpres, en caravanes ou en bidonvilles, des démarches difficiles pour une vie meilleure. Les raisons de l’exil (souvent le racisme d’État, en Roumanie) sont évoquées. Mais tout n’est pas désespéré, il y a les réussites, tout de même, de ceux qui s’en sortent et accèdent à une insertion sociale où leurs expériences sont, finalement, un atout.

Concept et texte Werkgruppe2 Mise en scène Julia Roesler Recherche Julia Roesler, Silke Merzhäuser, Hamze Bytyci Décors et costumes Charlotte Pistorius Vidéo Veronika Patocková, Charlotte Pistorius Dramaturgie Christine Besier, Silke Merzhäuser Avec Simon Bourgade, Ursula Hobmair, Flavius Retea, Gina Calinoiu, et les musiciens Dejan et Dejan Jovanovic Production Werkgruppe2 Coproduction Centre Dramatique National Nancy Lorraine, La Manufacture, Théâtre National de Braunschweig (Allemagne), Théâtre National de Timisoara (Roumanie) Spectacle réalisé à partir de rencontres, interviews avec les communautés Roms en Allemagne, Roumanie et France (Nancy/Metz/Longwy) Création à Braunschweig le 23 février 2017. Avec le Jeune Théâtre National. En partenariat avec l'exposition Lorrains sans frontières (cf p.47)

18


Neue Stücke #6

semaine de la dramaturgie allemande 13 > 23 NOV

Neue Stücke est réalisé en partenariat avec le GoetheInstitut Nancy, le Badisches Staatstheater de Karlsruhe, le Theater an der Parkaue de Berlin, Sciences Po Campus de Nancy, l’Université de Lorraine et la MGEL. Neue Stücke est devenu un temps fort régulier autour de la culture allemande, en favorisant les échanges entre auteurs français et allemands ainsi que les créations franco-allemandes. Cette année, nous vous proposons trois spectacles phares, des rencontres, un concert en partenariat avec Nancy Jazz Pulsations, l'exposition Lorrains sans frontières en partenariat avec Nancy Musées. Nous présenterons la publication bilingue (Fr/De) des textes des spectacles Confessions, Divans et Examen (Ed. Solitaires intempestifs).

21 > 22 NOV GRANDE SALLE  1h30 – à partir de 12 ans

Spectacle en allemand surtitré en français

En finir avec Eddy Bellegueule (Das Ende von Eddy)

Le roman événement d’Edouard Louis est porté à la scène à destination des enfants. Eddy est homosexuel. Pour lui, ce n’est ni une tare ni une fierté, c’est juste un fait, un état de son être. Victime de vexations et d’humiliations violentes tout au long de sa scolarité, incompris par sa famille, exclu de son village du Nord de la France, il tâche, tant bien que mal, face à l’adversité, de vivre et de grandir, de se réaliser dans cette différence qui le constitue. À 23 ans, il écrit et témoigne. Le regard et les émotions d’Eddy, tus et cachés dans un silence désemparé, sont enfin révélés. C’est bouleversant. Une ode sensible à la tolérance pour le jeune public et pour les autres.

D’après le roman d’Edouard Louis Traduction allemande Hinrich Schmidt-Henkel Mise en scène Leyla-Claire Rabih Avec Joseph Konrad Bundschuh, Nico Ehrenteit, Mira Tscherne, Andrej von Sallwitz Scénographie et Costumes Stefan Oppenländer Création Sonore Anouschka Trocker Dramaturgie Eva Stöhr, Almut Pape Assistante à la mise en scène Nathalie Knors Directeur Scénique Maximilian Selka Lumières Rainer Pagel Maquillage et coiffures Julia Habib / Ilonka Schrön Accessoires Sarah Kornettka. Production Theater an der Parkaue, coréalisation avec le CDN Nancy Lorraine, La Manufacture Le spectacle est lauréat du Fonds Transfabrik 2016 (fonds franco-allemand pour le spectacle vivant)

23 NOV GRANDE SALLE concert

MANU JAZZ CLUB Programmation en cours 19


5 > 9 DÉC La Fabrique  1h20 - à partir de 15 ans

De George Brant Mise en scène Gilles David de la Comédie-Française Avec Pauline Bayle Traduction Dominique Hollier Scénographie Olivier Brichet Lumière Marie-Christine Soma Costume Bernadette Villard Son Julien Fezans Production Les Déchargeurs / Le Pôle diffusion L’auteur est représenté par Renauld & Richardson dans les pays francophones (info@paris-mcr.com) en accord avec The Gersh Agency, NY (États-Unis). La traductrice est représentée par Renauld & Richardson pour le monde entier. Grounded was first produced in a rolling world premiere by SF Playhouse (California), Borderlands Theater (Arizona), and Unicorn Theater (Missouri) as part of the National New Play Network’s Continued Life program. Le spectacle reçoit le soutien de l’association des élèves et des anciens élèves du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris.

20

Dans sa combinaison de pilote de l’US Air Force, elle déchire le bleu du ciel aux commandes de son Tiger. Et puis vient l’amour et elle ne vole plus, clouée au sol dans l’air gris. Quand elle revient, guerre sans pertes oblige, on lui propose de piloter un drone. Désert du Nevada, une caravane climatisée, les yeux rivés sur l’écran de son ordinateur, elle télécommande désormais son oiseau de métal à l’aide d’un joystick. Elle a le pouvoir de tuer des êtres humains, très loin. Petit à petit, elle glisse et se perd. Qui est coupable ? Qui est victime ? Qui est innocent ? Qui est qui ? De cratères en béances, la déchirure s’agrandit. La violence, exercée à distance, froidement, est feutrée et presqu’irréelle. Mais la mort est bien à l’œuvre dans les déserts lointains et le souffle des bombes télécommandées revient toujours avec les spectres de l’humanité fracturée. Ce texte à l’écriture sensible et acérée accumule les prix dans le monde entier. Une actrice ciselée, Pauline Bayle, époustouflante, incarne l’amazone qui, ancrée au sol, vacille. La mise en scène de Gilles David, sociétaire de la Comédie-Française, pleine de tact, inspirée et épurée, nous conduit au vertige. Autour du spectacle g En scène ! Atelier de pratique théâtrale

Avec Gilles David, metteur en scène (sous réserve) Samedi 9 décembre de 9h30 à 13h30 Ouvert à tous à partir de 16 ans. Plein tarif 20€ / Tarif réduit 12€ g Quels drones pour demain ? Avec Bruno Cohen autour de Clouée au sol Lundi 4 décembre à 19h Théâtre de la Manufacture, entrée libre


CLOUÉE au sol

GEORGE BRANT / GILLES DAVID

21


12 > 14 DÉC GRANDE SALLE  2h - à partir de 13 ans

De William Shakespeare Avec Élodie Bordas & Jean Lambert-wild Direction Jean Lambert-wild Lorenzo Malaguerra & Gérald Garutti Musique et spatialisation en direct Jean-Luc Therminarias Scénographie Stéphane Blanquet & Jean Lambert-wild Assistant à la scénographie Thierry Varenne Traduction Gérald Garutti & Jean Lambert-wild Lumières Renaud Lagier Costumes Annick Serret Amirat Maquillage Catherine Saint-Sever Armure en porcelaine de Limoges conçue, dessinée et peinte par Stéphane Blanquet puis sculptée et peinte par Christian Couty et Monique Soulas Accessoires et marionnettes Stéphane Blanquet & Olive Le texte, traduit de l’anglais par Gérald Garutti & Jean Lambert-wild et suivi d’un essai de Raymond Geuss est publié aux Solitaires Intempestifs.

Le pyjama est l'emblème de son personnage. Jean Lambert-wild l’enfile comme un costume de base et devient ce rêveur qui rêve son théâtre, onirique et poétique, résolument. Il plonge dans ce Richard III de Shakespeare comme on plonge dans le sommeil, profondément, pour en débusquer les paysages enfouis, les correspondances inédites, l’étrangeté des cohérences, les stridences terribles. Richard, duc de Gloucester, est prêt à tout pour devenir roi à la place de son frère, le roi Edouard IV. Machiavélique et monstrueux, infanticide, il y parvient dans le crime par aucun scrupule. Dans un esprit forain, un castelet vert et rouge encadre la tragédie du « vilain » magnifique, celui qu’on aime haïr, qui tue et qui séduit, acteur cabotin de ses turpitudes glaçantes. Pour le roi boiteux, le cynisme est un art et le double discours une habitude. La soif du pouvoir justifie tout et sa volonté destructrice aboutit finalement à sa propre destruction. Comme un ange aux multiples métamorphoses, l’actrice Élodie Bordas est l’unique partenaire du roi maudit et maléfique. Les autres sont des spectres qui hantent le sommeil du roi (certains sont projetés sur des barbes à papa !), fascinants, grotesques ou inquiétants. Raffinement exquis, bricolage sophistiqué, archaïsme et technologie de pointe, tout concourts à l’enchantement dans ce spectacle singulier qui nous conduit à l’essence d’une œuvre. Surprenant et juste.

Production déléguée Théâtre de l’Union - Centre Dramatique National du Limousin Production Théâtre de l’Union - Centre Dramatique National du Limousin, Comédie de Caen - Centre Dramatique National de Normandie, Futureperfect Productions, Le Volcan - Scène nationale du Havre, L’Espace Jean Legendre - Théâtre de Compiègne, Le Théâtre du Crochetan à Monthey, Les Halles de Schaerbeek - accélérateur culturel européen, Bruxelles, La Compagnie C(h)aracteres, Futureperfect Productions NYC (directeur artistique Wayne Ashley) Avec le soutien pour la réalisation de l’armure de Richard III de la manufacture "Porcelaines de la Fabrique" Avec le soutien pour la résidence à Austin et la tournée aux USA du Fusebox Festival, de l’University of Texas, Austin (département théâtre et danse) et du Consulat général de France à Huston.

22


RICHARD III

LOYAULTÉ ME LIE SHAKESPEARE / Jean Lambert-wild

23


artiste associée > voir p.9

18 > 21 déc GRANDE SALLE  1h50 - à partir de 14 ans

D’après Euripide Traductions Jean et Mayotte Bollack et Henry Berguin Mise en scène et adaptation Sara Llorca Avec Anne Alvaro, Jocelyn Lagarrigue Sara Llorca, Benoît Lugué Ulrich N’Toyo, Martin Wangermée Accompagnement à la réécriture Charlotte Farcet Dramaturgie Guillaume Clayssen Musique Benoît Lugué et Martin Wangermée Scénographie Mathieu Lorry-Dupuy Lumière Léo Thévenon Son Axel Pfirrmann (Studio Sextan - La Fonderie) Costumes et accessoires Mariette Niquet-Rioux Assistante à la mise en scène Lou Henry Administration de production et diffusion En Votre Compagnie Olivier Talpaert, assisté de Jean-Baptiste Derouault Presse Plan Bey (Dorothée Duplan)

Le dieu Dionysos (celui que l’on appelle Bacchus dans la mythologie romaine), déguisé en homme aux cheveux longs, enlève, drogue et mystifie les femmes de la cité car le roi Penthée n’honore pas son culte comme il le devrait. S’ensuivent orgie, délires et violence déchaînée. Effroi et stupeur au réveil. Que s’est-il passé ? Pourquoi un tel chaos ? Sara Llorca parle des Bacchantes, créée en 405 avant J. C., dans un rapport de « lointaine proximité », et en compagnie de sa bande, aborde le mystère de ce texte ancien qui ne manque pas d’échos. Une foi qui rend aveugle et qui déchaîne la violence, une folle illusion qui rend criminel, le fanatisme et les pouvoirs de la terreur, la religion comme conformisme social, rien dans ces thèmes qui nous soit étranger, finalement. Dans la tradition de la tragédie grecque, la scène est un « lieu du débat, de la parole et de la pensée ». C’est aussi ici le lieu de l’énergie et du sens, de la musique, de l’enchantement, de la vie, de l’humain jusqu’à ses limites. Anne Alvaro, actrice à la voix incomparable, est du voyage et joue le dieu terrible. Le tout nous embarque loin. Au passé. Au présent. Et en nous-même.

Production Compagnie du Hasard Objectif Coproduction Théâtre 71 - Scène nationale de Malakoff, Centre Dramatique National Nancy Lorraine - La Manufacture, La Halle aux Grains - Scène nationale de Blois, La Filature - Scène nationale Mulhouse, Théâtre Montansier Versailles Avec l'aide à la production de la DRAC Île-de-France et le soutien d’Arcadi

24


Les bacchantes EURIPIDE / SARA LLORCA

25


C r é at

ion

15 > 20 jan GRANDE SALLE  durée estimée 1h15

à partir de 15 ans

De Marguerite Duras Mise en scène Michel Didym Avec Anne Benoit, Catherine Matisse Charlie Nelson et le chien Flipo Dramaturge François Rodinson Costumes Christine Brottes Production Centre Dramatique National Nancy Lorraine, La Manufacture Coproduction Opéra - Théâtre Metz Métropole Théâtre de l’Union Centre Dramatique National du Limousin Le Volcan, Scène nationale du Havre Théâtre Montansier - Versailles La Comédie de Picardie - Amiens

Zigou, le chien de Marguerite-Victoire Sénéchal mord un passant sur un passage clouté. Rien de plus anodin, en somme, et pourtant, comme le fameux battement d’ailes de papillon, c’est un événement susceptible de provoquer une épidémie, une apocalypse et la résurgence d’un fait divers tragique. Ce bouleversement, Marguerite Duras en fait une comédie qui oscille entre Beckett et vaudeville. « On a envie de jouer avec les mots, de les massacrer, de les tuer, de les faire servir à autre chose et c’est ce que j’essaie de faire », dit l’auteure, à propos de ces Eaux et Forêts, qu’elle écrit en 1965. Femme de lettres, cinéaste, metteure en scène, elle respire l’air de son époque, fait d’une frivolité où les angoisses de l’après guerre et d’Hiroshima ne sont pas encore complètement retombées. Réputée « intello », elle s’amuse à être là où on ne l’attend pas et invente ce qu’elle appelle son « théâtre de l’emportement » où se déploient non-sens et mélancolie, cruauté, éclats de rire, délire. Michel Didym, en compagnie de complices virtuoses, tisse en orfèvre l’étrange et l’humour cinglant de celle dont l’œuvre tout entière, éprise de liberté et d’absolu, allie avec finesse le prosaïque et le sublime.

Parcours création g Répétition publique

Jeudi 11 janvier à 20h g Rencontre avec l’équipe du spectacle

Jeudi 18 janvier, à l’issue de la représentation (20h30). Entrée libre, réservation souhaitée au 03 83 37 42 42

26

g Apéro avec un artiste Michel Didym On vous offre un verre ! Mardi 16 janvier à 19h g En Scène ! Atelier de pratique théâtral avec Michel Didym Samedi 20 jan de 9h30 à 13h30 au CDN Ouvert à tous à partir de 16 ans Plein tarif 20€ / Tarif réduit 12€


LES EAUX ET FORÊTS MARGUERITE DURAS / MICHEL DIDYM

27


artiste associée > voir p.10

30 jan > 2 fév GRANDE SALLE  env. 2h - à partir de 14 ans

Comédie occulte et psychédélique du siècle 21 Texte et mise en scène Nathalie Fillion Avec Marieva Jaime-Cortez Manon Kneusé Flore Lefebvre des Noëttes Julie Moulier Eric Petitjean Serpentine Teyssier (distribution en cours ...) Scénographie et costumes Charlotte Villermet Lumières Denis Desanglois Chorégraphie Jean-Marc Hoolbecq Production Théâtre du Baldaquin Théâtre de l’Union Centre Dramatique National du Limousin, Centre Dramatique National Nancy Lorraine, La Manufacture Théâtre du Nord - Centre Dramatique National Lille/Tourcoing/Hauts-de-France, Avec le soutien de la DRAC Île-de-France. L’écriture de Spirit a bénéficié d’une résidence d’écriture à la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon, Centre National des Écritures du Spectacle et du soutien du Royal Court Theatre de Londres. La pièce a été sélectionnée et présentée à Montréal au Festival le Jamais Lu 2015

28

24 rue Beaunier, Paris, quatorzième arrondissement. Ici vécut Vladimir Ilitch Oulianov, dit Lénine, de décembre 1908 à juillet 1909. Sur la façade de l’immeuble une plaque gravée en atteste. 2016 : sans le savoir, trois sœurs emménagent dans l’ancien appartement du père de la Révolution russe. Entre elles et lui, il y a un siècle, le vingtième, ses espoirs déçus et ses rêves brisés. Entre les ombres du passé et notre XXIe siècle qui se construit dans l’ivresse de la surface, des écrans plats et des open-spaces, le théâtre de Nathalie Fillion tresse des liens, bâtit des cheminées de temps par lesquelles s’engouffrent des spectres. Ainsi hantée par des mythes, la scène ne manque ni d’humour ni de subtilité. Alors, Que faire ? comme disait Lénine. Agir ? Se faire du bien ? S’engager ou consommer ? Collectivement ? Individuellement ? Troublant et palpitant comme un polar fantastique, Spirit fait vibrer nos inquiétudes et questionne nos certitudes. Dans une langue qui tire un fil entre lyrique et prosaïque, entre sensualité et histoire, entre pénombre et lumière vive, ces esprits facétieux nous entraînent dans la quête d’une légèreté qui n’est pas sans profondeur.


spirit

Nathalie fillion

29


6 > 9 fév GRANDE SALLE  durée estimée 1h40

à partir de 15 ans

De Christine Angot Mise en scène Richard Brunel Avec Emmanuelle Bercot Noémie Develay-Ressiguier Valérie de Dietrich Jean-Pierre Malo William Nadyla Création son Michaël Selam Scénographie Gala Ognibene Costumes Dominique Fournier Benjamin Moreau Assistant à la mise en scène Alex Crestey Collaboration dramaturgique Catherine Ailloud-Nicolas Régie générale Nicolas Hénault Production La Comédie de Valence Centre Dramatique National Drôme-Ardèche Coproduction La Colline - théâtre national Centre Dramatique National Nancy Lorraine, La Manufacture Scènes du Golfe - Théâtres Arradon-Vannes Avec le concours du Paris des Femmes Scène d’auteures

30

Comment les appeler, ceux qui savent tout, qui ont tout et qui veulent encore plus ? Des nantis, des riches, des bourgeois ? Ou des rapaces ? On ne sait pas, on ne sait plus, semble-t-il. Bien à l’abri dans des sphères inatteignables, ils regardent le monde de haut en se protégeant des autres par une série de codes reconnaissables par eux-seuls. Pour eux, tout est permis, les petits arrangements avec la loi, la vulgarité décomplexée, le mépris bienveillant, la fatuité à la voix profonde et chaude, l’injustice érigée en fatalité, la culture hautaine qui exclut avec le sourire. Ici, la cruauté a de bonnes manières. Aux artistes, on fait une petite place quand ils ne dérangent pas trop, celle accordée naguère au bouffon. Violence de classe, disait-on autrefois. Christine Angot l’a éprouvée, cette condescendance, cette curiosité amusée, cette cruauté radicale. Non sans humour, elle ouvre une porte sur ces coulisses du pouvoir. C’est dévastateur et terrible. Pour le metteur en scène Richard Brunel, qui allie acuité et précision dans les nuances, Dîner en ville « est en fait le théâtre essentiel de la construction des dominations ».

Autour du spectacle g On

y va en bus ! Un Amour impossible de Christine Angot, mise en scène Célie Pauthe, avec Bulle Ogier et Maria De Medeiros , CDN de Thionville jeudi 22 mars à 20h Au Rens. 03 83 37 42 42


DĂŽner en ville

Christine Angot / Richard Brunel

31


13 > 14 fév GRANDE SALLE  1h15 - à partir de 13 ans

Fantaisie d’Anton Tchekhov Création originale Robert Bouvier Avec Adrien Gygax et Roger Jendly Traduction André Markowicz Françoise Morvan Collaboration artistique Vincent Fontannaz Scénographie, costumes Catherine Rankl Musique originale Mirko Dallacasagrande Univers sonore Julien Baillod Création lumières Pascal Di Mito Création vidéo Alain Margot Régie générale Bastien Aubert Stagiaire régie plateau Baptiste Ebiner Coiffure, maquillage Talia Cresta Photographie Fabien Queloz Coproduction Compagnie du Passage, Théâtre de Carouge - Atelier de Genève Production déléguée Compagnie du Passage

32

« S’il y a un endroit où invoquer les esprits, c’est bien celui-là », murmure Svetlovidov. Le vieil acteur s’est endormi dans le théâtre vide. Lorsqu’il se réveille et erre dans la nuit de la scène déserte, il retrouve des répliques de ses anciens rôles, des bribes de son passé, ses moments de gloire et ses échecs, ses illusions perdues, sa solitude. Et puis apparaît un homme qui n’est pas un spectre... Douce-amère, la pièce en un acte concentre toute la grâce de Tchekhov, son regard tendre qui révèle le cocasse de la vie et la grandeur enfouie dans les petites choses, les mirages du théâtre et sa passion du réel. Robert Bouvier, metteur en scène inventif, trouve une tonalité moderne qui redonne des couleurs à cette farce, la fait briller de feux nouveaux. Des comédiens inspirés alternent poésie et émotion, lyrisme et naturel, vérité de l’âme et fougue impétueuse. Entraînante, la musique originale de Mirko Dallacasagrande rythme ce charivari plein de fantaisie, de sensibilité et de liberté. Quand la mélancolie est active, elle nous remplit de vitalité, elle nous secoue. Un chant du cygne qui est une renaissance.


Le chant du cygne

Anton Tchekhov / Robert Bouvier

33


20 > 23 fév GRANDE SALLE  2h30, à partir de 16 ans

Traduction et adaptation Michel Vinaver Mise en scène Alain Françon Avec Jean-Claude Bolle-Reddat Laurence Côte, Catherine Ferran Philippe Fretun, Anouk Grinberg India Hair, Micha Lescot Guillaume Lévêque, Mathieu Spinosi Et un enfant Collaboratrice artistique à la mise en scène Maryse Estier Décor Jacques Gabel Costumes Marie La Rocca Lumières Joël Hourbeigt Musique Marie-Jeanne Séréro Production Théâtre des Nuages de neige Coproduction La Comédie de Saint-EtienneCentre Dramatique National, S.I.C , Théâtre de l’Union - Centre Dramatique National du Limousin, Théâtre de Sartrouville et des Yvelines - Centre Dramatique National Le Théâtre des nuages de neige est soutenu par la Direction Générale de la Création Artistique du Ministère de la Culture et de la Communication

Un mois d’été, en villégiature. Natalia, une Bovary russe qui s’ennuie, mariée sur ses terres, Alexis, un étudiant qui séduit malgré lui, et Verotchka, une jeune pupille enthousiaste sont réunis par le destin. Le désir circule et le trio est secoué. « Comment dénuder sur une scène l'âme des acteurs jusqu'à la rendre visible et compréhensible aux spectateurs? » C’est le grand Constantin Stanislavski, père du jeu de l’acteur moderne qui pose la question à propos d’Un Mois à la campagne, une pièce qui « repose sur les méandres les plus subtils de l'expérience amoureuse ». Le maître se répond à lui-même : « Ce n'est pas avec des gestes, des jeux de bras et de jambes [...] qu'on peut en venir à bout. Ce qu'il faut c'est une sorte de rayonnement invisible du sentiment et de la volonté créatrice...». Ce rayonnement, qui mieux qu’Alain Françon, pour en saisir la délicatesse et la sourde puissance ? Après ses mises en scène mémorables de Tchekhov (Les Trois Sœurs, Oncle Vania, Ivanov, Platonov, La Cerisaie), le metteur en scène, avec Tourgueniev, s’attaque à un précurseur, peintre exigeant et bienveillant des conflits intérieurs qui bouleversent les êtres. À la fin du mois, c’est encore l’été. Seul un frisson a parcouru les prés sous le soleil d’été. Les âmes et les corps, aussi, qui ne savent pas ce qu’ils font. Autour du spectacle

g Rencontre avec Alain Françon et l’équipe du spectacle Jeudi 22 février, à l’issue de la représentation (21h30) Entrée libre

34


Un mois à la campagne Ivan Tourgueniev / Alain Françon

35


13 > 16 mars GRANDE SALLE  1h45 - à partir de 14 ans

De Aziz Chouaki Mise en scène et adaptation Jean-Louis Martinelli Avec Christine Citti, Hammou Graia Olivier Marchal, Geoffroy Thiebaut Scénographie, costumes Gilles Taschet Lumières Jean-Marc Skatchko Musique Sylvain Jacques Assistante à la mise en scène Florence Bosson Production déléguée Manège Maubeuge Scène nationale Coproduction Compagnie Allers-retours Le Liberté, Scène nationale de Toulon

36

« Réactionnaire radical », c’est ainsi que se définit Nénesse, diminué par un AVC, râleur impénitent et raciste assumé. Avec sa compagne au chômage, Gina, ils ont trouvé une solution pour payer leurs impôts : installer un Algeco® dans leur appartement et le louer 500 euros à des sans-papiers. La confrontation vire à la farce « anthropologique » où les répliques savoureuses sont autant de scuds qui nous dérident les zygomatiques. Absence de vergogne, vulgarité triomphante, veulerie assumée, violence latente, la crise est partout, aussi bien dans cette société de banlieue que dans les cervelles fracassées. Ça râpe, ça fuse et ça déménage dans la langue de Chouaki qui aspire le monde comme il va de guingois pour nous le restituer en poétique du fou rire vigoureuse et luxuriante. Tous les ingrédients du fascisme rampant sont là, servis sur le plateau d’une comédie qui grince. Un quatuor de comédiens détonants s’empare du feu d’artifice sous la baguette vivace de Jean‑Louis Martinelli qui n’en est pas à son coup d’essai avec cet auteur nécessaire. Aziz Chouaki conjugue conscience et intelligence, truculent aussi bien que raffiné, comme un nouveau Rabelais, lui qui disait : « L’ignorance est mère de tous les maux ».


nĂŠnesse

Aziz cHouaki / Jean-Louis Martinelli

37


19 > 20 MARS Grande salle  1h20 – à partir de 14 ans

De Evan Placey Mise en scène Anne Courel Traduction Adélaïde Pralon Avec Claire Cathy, Sophia Chebchoub Fanny Chiressi, Charlotte Ligneau Audrey Lopez, Manon Payelleville Noémie Rimbert, Elsa Thu-Lan Rocher Bérengère Sigoure (distribution en cours) Scénographie Stéphanie Mathieu Chorégraphie Sylvie Guillemin Images Jean-Camille Goimard Costumes Cara Ben Assayag et Claude Murgia Création et régie lumières-vidéo Guislaine Rigollet Création univers sonore et régie son Clément Hubert Cheffe de chœur Audrey Pevrier Assistant-e-s à la mise en scène Marijke Bedleem et Benoît Peillon Remerciements à François Chabrier et Phillipe Moenne-Loccoz

Elles sont 20, choisies, triées sur le volet. Ce sont les filles de Sainte-Hélène, une prestigieuse institution. Leurs parents veulent ce qu'il y a de mieux pour elles. Dans cet univers clos, elles grandiront ensemble pour le meilleur et pour le pire. Elles seront amies pour la vie. Dans le carcan du groupe, chacune trouve une place. Mais une photo de Scarlett nue est mise en circulation, ce qui déclenche les pires instincts chez les autres élèves, au point qu'elle doive quitter l'établissement pour un autre où... la photo la poursuit. Evan Placey continue son exploration des thèmes de l'adolescence et de l'identité, en questionnant cette fois le rapport à l'image, et l'importance qu'a celui‑ci pour les ados d'aujourd'hui. Le texte est simple, juste. Il montre comment réalité et virtualité peuvent s'enchevêtrer, comment une simple image peut impacter la vie de tout un groupe, parfois jusqu'au pire. Dans le cadre de La Mousson d'hiver 19 > 21 mars - Abbaye des prémontrés

Dans le cadre de la Mousson d’Hiver, la Meéc (Maison européenne des écritures contemporaines), en collaboration avec le Théâtre de la Manufacture, organise depuis 2004 à l’Abbaye des Prémontrés de Pont-à-Mousson des journées destinées à faire découvrir aux lycéens et aux étudiants lorrains le meilleur de l’écriture théâtrale contemporaine. La Mousson d’hiver propose aux jeunes spectateurs des ateliers de pratique théâtrale, des spectacles, des lectures et des mises en espace avec des artistes. Une expérience forte.

Production Ariadne Coproduction Le Grand Angle, Scène Rhône-Alpes Voiron, Le Grand R - Scène nationale La Roche-sur-Yon, La Ville de Cournon d’Auvergne - la Coloc’ de la Culture, la Maison des Arts du Léman et le Festival jeune public Momix CREA à Kingersheim. Spectacle créé en résidence à la Coloc’ de la Culture à Cournon d’Auvergne - à la Balise 46-MJC de Villeurbanne et la Ville de Villeurbanne - au Grand R à la Roche-sur-Yon - au Théâtre de Givors et la Minoterie, création jeune public et éducation artistique, Dijon Avec la participation artistique de l'ENSATT, le soutien du Fonds d’Insertion pour Jeunes Artistes Dramatiques, DRAC et Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et le soutien de l’École de la Comédie de Saint-Etienne / DIESE # Auvergne Rhône-Alpes. En partenariat avec le GEIQ THEATRE COMPAGNONNAGE avec l'aide à la création du Conseil départemental de l'Isère, de la SPEDIDAM et l’aide à la production du CNC-DICRéAM. La pièce a obtenu l’aide à la création du Centre National du Théâtre. L’auteur est représenté par The Agency (London) Ltd, 24 Pottery Lane, London W11 4LZ e-mail : info@ theagency.co.uk. Girls Like That a d’abord été représenté au Birmingham Repertory Theatre (12 juillet 2013), au Theatre Royal Plymouth (14 août 2013) et au West Yorkshire Playhouse (18 juillet 2013). Compagnie conventionnée par la DRAC et la Région Auvergne - Rhône-Alpes.

38


CES FILLES-LÃ

Evan Placey / Anne CoureL

39


12 > 20 AVRIL

Théâtre, danse, concerts, expositions, rencontres, ateliers, débats, afters. Créations et premières mondiales .

RING est organisé avec le soutien du programme Europe Creative, de la DRAC Grand Est, la Ville de Nancy, la Région Grand Est, la Métropole du Grand Nancy, le Pôle métropolitain européen du Sillon Lorrain et le Conseil général de Meurthe-et-Moselle. En partenariat avec la Convention Théâtrale Européenne (ETC), le Badisches Staatstheater Karlsruhe en Allemagne, le Théâtre de Liège en Belgique, le Théâtre National de Zagreb en Croatie, le Kote Marjanishvili State Drama Theatre en Georgie, le Teatrul National Marin Sorescu en Roumanie, le ZKM- Zentrum fur Kunst und Medien Karlsruhe, l’Université de Lorraine, le Rectorat de l’Académie NancyMetz, le CCN Ballet de Lorraine, le CCAM - Scène nationale de Vandoeuvre-lès-Nancy, l’Autre Canal, SciencesPo Nancy, Alliance ARTEM, l’École Nationale Supérieur d’Art et de Design de Nancy, le TUN, La Médiathèque Numérique de Nancy

Le spectacle vivant se nourrit de l’air du temps et comme chacun sait cet air change au gré des courants de l’actualité, des techniques et des sensibilités. Et la jeunesse, dans le monde entier crée invente, innove, et donne à voir ses rêves, ses projets et son regard neuf sur le monde. À RING, nous souhaitons être le lieu qui permet à ces formes émergentes d’exister, de dialoguer et d’être vécues, dévorées, savourées à Nancy, une ville de grande tradition de festivals de théâtre internationaux. Du théâtre, de la musique, des machines sensibles et des humains aux regards aiguisés, c’est aussi tout ça, RING, ça fuse. C’est un esprit de fête, un bouillonnement, une excitation à savourer ensemble les jours et les nuits pendant 10 jours, au Théâtre de la Manufacture et dans tant d’autres lieux du Grand Nancy. g STAGE YOUR CITY

Cr éati

on

(Création Nancy / Tbilissi / Karlsruhe) Un spectacle déambulatoire qui invitera les spectateurs à un corps-à-corps théâtral numérique avec leur ville mettant en jeu l’intelligence collective. Une création dans le cadre du projet « European Theater Lab : drama goes digital », 1er think-tank européen dédié à la recherche d’une stratégie numérique pour nos théâtres. Production CDN Nancy-Lorraine, La Manufacture / Marjanishvili Theatre Tbilissi (Géorgie) / Staatstheater Karlsruhe (Allemagne) Conception Le "European Theater Lab – Drama Goes Digital" soutenu par le programme Creative Europe Culture Artistes associés Michel Didym, Bruno Cohen, Chris Ziegler (Arizona State University), Bernd Lintermann & Jan Gerigk (ZKM- Zentrum fur Kunst und Medien Karlsruhe)

g POLIS - Cie Akté (France)

Performance interactive présentée Place Stanislas g Moments d’inventions s'invitent sur le Ring Réflexion et propositions sur les thèmes des transitions numériques par Bruno Cohen (cf. p.11) avec La Métropole du Grand Nancy

40

DRAMA GOES DIGITAL


RING #6

Rencontres internationales nouvelles générations

Un Festival tout public, tourné vers l'innovation & la recherche numérique Programme complet disponible en janvier 2018 www.nancyringtheatre.fr 41


C r é at

ion

15 > 17 MAI GRANDE SALLE  durée estimée 1h

à partir de 10 ans

Avec des extraits de Sortir du trou d'Odile Massé Editions L’Atelier Contemporain, 2016 Et des paroles de détenus du Centre Pénitentiaire de Toul Mise en scène Françoise Klein Scénographie et jeu Françoise Klein, Philippe Poirot Phonographie et composition sonore Marc Pichelin Lumière DBO Olivier Irthum Photographies Claude Philippot Costumes Martine Augsbourger Françoise Klein Production Les Productions de l’Enclume Coproduction Centre Culturel André Malraux - Scène Nationale de Vandœuvre-lès-Nancy, Centre Dramatique National Nancy Lorraine, La Manufacture Soutiens en cours DRAC Grand Est / Région Grand Est Avec le soutien du service pénitentiaire d'Insertion et de Probation du Centre de détention de Toul et de la direction d'établissement Festival Musique Action mai 2018 www.musiqueaction.com

42

Lorsque l’on est dans une caverne, chacun sait, depuis Platon, qu'on ne voit de la réalité que des signes de cette réalité, des projections, des fragments qui nous font imaginer le reste. Ainsi est conçu cet antre de l’ours, ce théâtre des ombres dans lequel résonne cette création, née d’une immersion dans le quartier des longues peines du Centre pénitentiaire de Toul. Les voix du parloir dessinent l’espace sonore des vies suspendues et Françoise Klein (accompagnée sur scène par Philippe Poirot) accouche d’un spectacle à la rythmique entêtante. « Au trou », dit-on. Un trou-matrice où règnent les figures tutélaires des prisonniers, comme sur les parois de Lascaux où sont inscrits les totems des origines. Dans ce trou bruisse tout un monde, reflet du nôtre, et se joue une mise en abîme vertigineuse de l’idée de liberté. Un chœur antique, des chants d’oiseaux, une danse de l’ours déchaîné... des ténèbres vers la clarté, un mouvement ample qui nous transforme. Dans cette grotte primitive et pourtant hyper moderne, sortir est l’obsession vitale et l’humour une hygiène de vie : « L ‘ennemi, c’est la tristesse ».


Dans la peau de l'ours Odile Massé / Françoise Klein

43


24 > 25 mai OPéra national de Lorraine  1h05 - en famille

à partir de 10 ans

Cirque - danse Conception, mise en scène et scénographie Yoann Bourgeois assisté de Marie Fonte Avec Jean-Baptiste André Mathieu Bleton, Julien Cramillet Marie Fonte, Elise Legros et Vania Vaneau en alternance avec Francesca Ziviani Lumière Adèle Grépinet Son Antoine Garry Costumes Ginette Réalisation scénographie Nicolas Picot Pierre Robelin et Cénic constructions Régie générale David Hanse Production Christine Fernet et Maud Rattaggi

Comme sur un radeau suspendu, sorte de tapis volant d’un conte des Mille et une nuits moderne, comme une arche qui aurait sauvé un échantillon d’humanité : trois femmes et trois hommes qui doivent réinventer leur monde. Ils sont danseurs, acrobates et hors-la-loi, celle de la gravité qu’ils défient avec audace, glorieusement, follement. On entend My Way par Sinatra ou des chœurs de musique sacrée et c’est toute l’histoire de la condition humaine, qui chute et se relève, grimpe, escalade vers les sommets, rechute et se retrouve ballotée, dans des flux qui traversent les corps, des mouvements qui ébranlent tout leur espace. La mécanique s’emballe, le plateau tangue et tourne, se redresse, se dérobe, on l’apprivoise et il se rebelle à nouveau, on le charme et il surprend, instable et mouvant, hypnotique. Pas de parole, pas de texte, et pourtant, Yoann Bourgeois affirme que « ce n’est pas parce qu’on ne parle pas sur scène que ce que l’on fait n’est pas parlant ». Entre danse et cirque, ce langage du corps est un langage profond qui cherche l’équilibre et le trouve, parfois, comme un appel à se tenir debout, à s’épauler et à redécouvrir le monde. Autour du spectacle

g Rencontre avec l’équipe du spectacle Jeudi 24 mai, à l’issue de la représentation (21h15) Entrée libre

Production Cie Yoann Bourgeois Production déléguée MC2 Grenoble Coproduction MC2 Grenoble - Biennale de la danse de Lyon, Théâtre de la Ville, Paris Maison de la Culture de Bourges, Scène Nationale, L’hippodrome, Scène Nationale de Douai TANDEM –Scène nationale, Le Manège de Reims- Scène Nationale, Le Parvis - Scène nationale de Tarbes Pyrénées, Théâtre du Vellein, La brèche - Pôle national des arts du cirque de Basse-Normandie / Cherbourg-Octeville, Théâtre National de Bretagne - Rennes. Avec le soutien de l’ADAMI et de la SPEDIDAM et de Petzl. La SPEDIDAM est une société de perception et de distribution qui gère les droits des artistes-interprètes en matière d’enregistrement, de diffusion et de réutilisation des prestations enregistrées. Avec l’aide à la création de la DGCA et du Conseil Général de l’Isère ; l’aide à la Compagnie de la DRAC Rhône-Alpes et de la Région Rhône-Alpes. La Compagnie Yoann Bourgeois est conventionnée par la ville de Grenoble et bénéficie du soutien de la Fondation BNP Paribas pour le développement de ses projets. Yoann Bourgeois est artiste associé de la MC2 Grenoble Coréalisation CDN Nancy Lorraine, La Manufacture / CCN – Ballet de Lorraine

44


CELUI QUI TOMBE Yoann Bourgeois

45


29 mai > 1er juin GRANDE SALLE  1h15 – à partir de 15 ans

À partir de Burnout et Extrêmophile d’Alexandra Badea Mise en scène Marie Denys Avec Pierre-Marie Paturel Hélène Tisserand Création musicale Anthony Laguerre Création lumières Vincent Dono Création sonore Antoine Delagoutte Scènographie Guillaume Hunout
 Assisté de Morgane Deman Administration Anne-Cécile Chinotti Communication Annabelle Valentin Production Le Plateau Ivre Coproduction Centre Dramatique National Nancy Lorraine, La Manufacture, Scènes Vosges Avec le soutien de la DRAC Grand Est la Région Grand Est et le département de Vosges Les textes Burnout et Extrêmophile sont édités chez l'Arche

La course, toujours la course, des jours sans temps morts, sans respiration, sans digression. Juste le travail, toujours plus pour atteindre les « objectifs ». Nos Temps modernes n’ont plus de courroies ni de pistons, comme chez Chaplin, mais des cadres qui encadrent, cadres évaluateurs, cadres d’ordinateurs, cadres d’une société à laquelle il faut bien se conformer si l’on veut éviter la marginalité. Alors, on court, on mâche un chewinggum dans l’air pulsé de la clim’, on dégèle un plat tout fait, on ne perd pas de temps. « Travailler plus pour gagner plus », chacun se souvient de ce slogan culpabilisateur inventé par l’ex-président d’un pays où les actions des entreprises montaient en proportion des licenciements qu’elles opéraient. De l’histoire ancienne ? Rien n’est moins sûr. Alors comment ça finit, tout ça ? Le burnout est tapi dans un coin du formulaire d’évaluation, au détour des cases cochées d’un test psychologique. Alexandra Badea débusque les pièges du langage qui asservissent dans un esclavage « soft » qui devient « hard » lorsque les digues de l’esprit cèdent et que l’on suffoque. En confrontant le langage de Burnout à l'univers abyssal d'Extrêmophile, la compagnie Le Plateau Ivre propose une mise en scène comme une immersion, une plongée en eau trouble, au revers de la médaille des mots de la performance. Autour du spectacle

g Apéro avec un artiste Marie Denys, metteure en scène. On vous offre un verre ! Vendredi 1er juin à 19h Entrée libre, réservation souhaitée au 03 83 37 42 42

46


BURNOUT

Alexandra Badea / Marie Denys

47


LA MOUSSON D’ÉTÉ 2017

ÉCRIRE LE THÉÂTRE D’AUJOURD’HUI 24 > 30 AOÛT 2017 Abbaye des Prémontrés Pont-à-Mousson

Université d’Été européenne et rencontres théâtrales internationales - 23ème édition Lectures – mises en espace spectacles – rencontres www.meec.org facebook.com/lameeclamousson

Contact 

Pierre Kiener / Cécile Lebert Communication et coordination

03 83 81 20 22 festivaldelamousson@gmail.com

48

La rentrée théâtrale, en Lorraine, c’est fin août à Pont-àMousson ! Des textes de théâtre contemporain comme s’il en pleuvait : lectures, spectacles, ateliers, concerts... Bref, c’est la fête du théâtre et l’occasion de se retrouver lorsque le soleil brille encore. Avec constance, depuis 1995, la Mousson d’été revient au bord de la Moselle. Dirigé par Michel Didym, l’événement est préparé pendant l’année par le comité de lecture de la Meec (Maison européenne des écritures contemporaines) qui choisit des textes inédits venant du monde entier et commande, éventuellement, des traductions. Des comédiens s’en emparent et réalisent des mises en espace, des formes légères et enlevées, souvent accompagnées de musiciens. C’est donc dans le cadre à la fois grandiose et recueilli de l’Abbaye des Prémontrés, que résonneront des textes qui n’ont, la plupart du temps, jamais été joués. Cette année Rebecca Kricheldorf (Allemagne), Lola Molina (France), Maria Velasco (Espagne), ou Rasmus Lindberg (Suède), notamment, nous donnerons la primeur de leur dernière pièce. Trois spectacles seront également proposés : Entre les lignes, mis en scène par Tiago Rodrigues (Portugal), Non c'est pas ça ! par le collectif Le Grand Cerf Bleu (France) et Walking Therapy spectacle urbain dans Pont-à-Mousson. On peut picorer ou être boulimique mais on ne risque pas l’écœurement car la découverte est toujours un plaisir rare, un moment à savourer en bonne compagnie. Pour des nourritures plus terrestres, restauration, bar et DJ sont au rendez-vous. Un festival convivial et bon enfant, ouvert à tous, habitués fidèles ou débutants. La Mousson d’été est partenaire du projet Fabulamundi. Playwriting Europe: Beyond borders?, qui a obtenu le soutien du programme Europe Créative Culture. Ce projet a pour principal objectif la circulation et la promotion des auteurs et textes dramatiques européens (masterclass, résidence, festival européen, traduction, mise en espace...).


LORRAins sans frontières EXPOSITIONs / concerts / rencontres

7 OCT > 2 AVR C’EST NOTRE HISTOIRE !

Palais des Ducs de Lorraine - Musée Lorrain 64 Grande rue, Nancy Tarif 4€ www.musee-lorrain.nancy.fr @museelorrain

7 OCT > 4 Fév Les couleurs de l’Orient Musée des Beaux-Arts de Nancy Plein tarif 7€, Tarif réduit 4,50€ Place Stanislas, Nancy @mbaNancy

Les visiteurs de l'exposition Lorrains sans frontières, sur présentation de leur billet, bénéficieront d'un tarif réduit pour le spectacle Gypsies, Roma in Europa (cf p.16)

Victor Prouvé, Les Tsiganes

dessin préparatoire, 1886 coll. palais des ducs de Lorraine Musée lorrain, Nancy

Comme tous les territoires frontaliers, la Lorraine a été sujette à de constants mouvements de populations au gré de l’histoire. Terre d’asile, terre d’invasions, terre de départ, terre de brassage, terre de contrastes, son visage contemporain a été façonné par ces migrations à répétition. Le projet « Lorrains sans frontières » se propose d’aborder en deux expositions simultanées cette question : « Lorrains, qui êtes-vous ? ». Lorrains sans frontières sera accompagnée d’un vaste programme de visites, animations et événements pour inciter les Lorrains de souche ou de cœur à répondre à leur manière à la question initiale.

Autour de Gyspsies, Roma in europa (cf. p.16 - NEUE STÜCKE #6)

g Visite commentée de l'exposition

C’est notre histoire ! Samedi 18 novembre à 16h*

Palais des Ducs de Loraine - Musée Lorrain Entrée libre sur présentation du billet du spectacle

g Rencontre/ conférence

Le recueil de témoignages et leurs mises en scène. Avec Julie Roesler, Silke Merzhäuser et Simon Bourgade. Rencontre animée par Sophie Mouton, commissaire de l’exposition. Mercredi 15 novembre à 15h Entrée libre - sans réservation dans la limite des places disponibles. Auditorium du MBA - accès place Stanislas

g ConcertS Avec Dejan Jovanovic (violon) et Dejan Jovanovic (accordéon) Mardi 14 novembre

à l’issue la représentation (vers 22h) Bar du théâtre de la Manufacture - entrée libre

Et mercredi 15 novembre à 18h30*

Apéro concert au Palais des Ducs de Lorraine - Musée Lorrain. Effectif limité  - entrée libre *Réservations Nancy Musées 03 83 17 86 77 (le matin du lun au ven) servicedespublics-musees@mairie-nancy.fr

49


Nancy Jazz Pulsations

LUNDI 16 OCTOBRE 20H0 0

Tarifs : plein 22€ / réduit 18€ / soir du concert 24€

Duo FABRICE BEZ - PIERRE BOESPFLUG (Jazz / France) Fabrice Bez Accordéon / Pierre Boespflug Piano DONNY McCASLIN GROUP (Jazz / USA) Donny McCaslin Saxophone ténor / Jason Lindner Claviers / Tim Lefebvre Basse / Nate Wood Batterie Mardi 17 OCTOBRE 20H0 0

Tarif unique 16€ / soir du concert 18€ / 20&22h 26€

PAUL LAY TRIO « The Party » (Jazz / France - Pays-Bas) Paul Lay Piano / Clemens Van Der Feen Contrebasse / Dré Pallemaerts Batterie Mardi 17 OCTOBRE 22H0 0

Tarif unique 16€ / soir du concert 18€ / 20&22h 26€

CRAIG TABORN 4TET (Jazz / USA) Craig Taborn Piano / Chris Speed Saxophone ténor, clarinette / Chris Lightcap Contrebasse / Dave King Batterie MERCREDI 18 OCTOBRE 20H0 0

Tarifs : plein 22€ / réduit 18€ / soir du concert 24€

PALM UNIT « Hommage à Jef Gilson » (Jazz / France – Madagascar) Lionel Martin Saxophone ténor / Fred Escoffier Claviers / Pipon Garcia Batterie / Del Rabenja Valiha WALLACE RONEY 5TET (Jazz / USA) Wallace Roney Trompette / Ben Solomon Saxophone alto / Victor Gould Piano / Rashaan Carter Contrebasse / Eric Allen Batterie Jeudi 19 OCTOBRE 20H0 0

Tarifs : plein 22€ / réduit 18€ / soir du concert 24€

LES VOYAGEURS DE L’ESPACE (Jazz onirique – France) Claudia Solal Voix / Philippe Foch Batterie / Didier Petit Violoncelle HANNA PAULSBERG CONCEPT (Jazz / Norvège) Hanna Paulsberg Saxophone / Trygve Fiske Contrebasse / Erlend Slettevoll Piano / Hans Hulbaekmo Batterie VEN DREDI 20 OCTOBRE 20H0 0

Tarif unique 16€ / soir du concert 18€ / 20&22h 29€

ARON OTTIGNON TRIO (Jazz 2.0 / France – Nouvelle-Zélande) Aron Ottignon Clavier / Samuel Dubois Steel-drum, percussions / Jose Joyette Batterie, machines VENDREDI 20 OCTOBRE 22H0 0

50

Tarif unique 19€ / soir du concert 21€ / 20&22h 29€

ROVER « Out Of The Blue » (Rock / France) Timothée Régnier Voix, piano, guitare / Sébastien Collinet Claviers, guitare, chœurs


Manu Jazz Club#5

Nancy Jazz Pulsations et le Théâtre de la Manufacture vous proposent un rendez-vous jazz mensuel avec une programmation qui maintient le fil du jazz à Nancy entre deux festivals NJP grâce à une affiche éclectique mêlant des projets audacieux à l’invitation de grands noms du jazz européen.

Manu jazz club, Les jeudis à 20H : • 23 novembre 2017 (dans le cadre du Festival Neue Stücke)

• 7 décembre 2017 • 25 janvier 2018 • 15 février 2018 • 22 mars 2018 • 5 avril 2018 • 24 mai 2018 TARIFS En prévente Tarif unique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15€ Abonnement Trio Jazz Club . . . . . . . . 39€ (3 concerts au choix) Abonnement Maxi Jazz Club . . . . . . . 84€ (les 7 concerts) Abonnements en vente aux guichets et sur www.nancyjazzpulsations.com Tarif sur place. . . . . . . . . . . . . . . . . . 17€ Tarif élèves du MAI, du Conservatoire Régional du Grand Nancy, groupes scolaires. . . . . . . . . . . . . . . . 9€ (sur réservation)

51


LE SYNDROME de Cassandre Yann FriscH

24 > 25 OCT GRANDE SALLE  1h - à partir de 14 ans

Magie - Nouveau cirque De et avec Yann Frisch (Compagnie L’Absente) Co-écriture, conception magie Raphaël Navarro Dramaturgie Valentine Losseau Regard extérieur clown Johan Lescop Lumière Elsa Revol Régie générale Étienne Charles Régie lumière Laurent Beucher Régie Plateau Zoé Bouchicot et Claire Jouët Pastré Scénographie, costumes Claire Jouët Pastré Construction marionnette Johanna Elhert Construction Bernard Painchault Production Fanny Fauvel Soutenu par la DRAC et la Région des Pays de la Loire

52

Spectacle présenté dans le cadre du festival MICHTÔ

Pour Yann Frisch la magie, ce n’est pas juste « des trucs », c’est un art, une vision, un rapport au monde, une philosophie, en somme. « La magie apporte un vertige entre ce qui devrait avoir lieu et ce qui a lieu » dit-il comme un mystérieux mage hindou sans turban mais avec un chapeau melon et une dextérité à couper le souffle. On parle beaucoup de nouveau cirque mais la magie nouvelle, elle aussi, pointe le bout de son nez. De clown, en l’occurrence, car Le Syndrome de Cassandre, du nom de cette prophétesse mythologique dont on ne croit pas les prédictions, c’est l’absurde destin d’un clown qu’on ne prend jamais au sérieux alors qu’il dit la vérité. Enfin, parfois. Le magicien, sous son air innocent, est un illusionniste prodigieux qui ouvre des précipices dans nos consciences. Entre vrai et faux, entre possible et impossible, entre banal et pas banal. Ces sphères qu’il fait disparaître sous nos yeux éberlués, ce sont les mondes de nos certitudes.

Michtô 12ème édition Festival des arts de la rue et des chapiteaux 20 > 28 OCT - Nancy/Maxéville Michtô est un festival hybride, un vaste terrain d’expérimentation. Plasticiens, comédiens, techniciens, cuisiniers, charpentiers... professionnels ou simplement passionnés y ont trouvés un terrain de jeu et un point de rencontre avec le public. www.festivalmichto.com et www.le-memo.com


Les bibliothèques de Nancy - La médiathèque Manufacture, le Théâtre Universitaire de Nancy et le CDN Nancy Lorraine présentent

LE bal littéraire de la saint nicolas

30 nov AU CDN  1h30 - à 20h, tarifs 5€ / 3€

Présenté par la coopérative d’écriture Avec Samuel Gallet, Métie Navajo Guillaume Poix, Pauline Sales Laura Tirandaz 

À l’occasion de la Saint-Nicolas, venez danser sur le plateau du CDN et écouter l’histoire inédite composée ce soir-là tout spécialement pour vous par cinq écrivains de la Coopérative d’Écriture ! Les auteurs se réunissent à l’aube autour d’un litre de café et d’un stock de leurs tubes préférés. Ils composent ensemble une liste de dix morceaux et élaborent une fable commune qui prend corps dans le lieu, la ville, l’humeur ou l’événement du jour. Ils se répartissent les épisodes de l’histoire à écrire pour le soir puis, top chrono, se mettent chacun à l’œuvre. Règles du jeu : textes et chansons alternent, chaque texte doit se terminer par le titre du morceau qui suit. Le soir, les spectateurs sont en piste, et les auteurs, sous les spotlights, livrent à plusieurs voix cette histoire unique, écrite en un temps record.

53


l'académie théâtrale du temps libre LE JEU Atelier du lundi Cette année, l’atelier amateur de la Manufacture se réunit autour d’Anton Tchekhov. Comme dans un voyage en Orient Express dans une Russie intemporelle, nous visiterons des scènes choisies parmi La Mouette, La Cerisaie, Les Trois Sœurs, Platonov et Le Jubilé. Avec Nadine Ledru, comédienne Le lundi, de 19h à 22h Séance d’essai lundi 18 septembre 2017 à 19h Début des cours lundi 2 octobre 2017 Tarifs : plein 192€ / réduit* 144€ Ouvert à tous à partir de 16 ans (limité à 16 participants)

En scène ! – Samedi 14 octobre, de 9h30 à 13h30 Autour du Menteur (cf p.12) Avec Julia Vidit, metteure en scène – Samedi 9 décembre, de 9h30 à 13h30 Autour de Clouée au sol (cf p.18) Avec Gilles David, comédien et metteur en scène (sous réserve) – Samedi 20 janvier, de 9h30 à 13h30 Autour des Eaux et Forêts (cf p.24) Avec Michel Didym, metteur en scène Tarifs : plein 20€ / réduit* 12€ Ouvert à tous à partir de 16 ans (limité à 16 participants)

* - de 27 ans, étudiants, demandeurs d’emploi, bénéficiaires des minima sociaux, intermittents du spectacle

54

LE REGARD

Atelier critique Cet atelier est un rendez-vous chaleureux où le brassage d’idées et l’argumentation accompagnent le fil de la pensée. Autour des spectacles Les Eaux et Forêts de Marguerite Duras, Dîner en ville de Christine Angot et Nénesse d’Aziz Chouaki, vous construirez votre propre regard critique. Une façon originale de prolonger la représentation théâtrale ! Avec Manuel Piolat Soleymat, auteur et critique dramatique au journal culturel La Terrasse Les samedis 16/12, 20/01, 10/02 et 17/03, de 9h à 13h Tarifs : plein 40€ / réduit* 28€ Abonnement spécial Clé en main critique (cf p.65) Ouvert à tous à partir de 18 ans (limité à 10 participants)

L’éCRITURE

Atelier d’écriture Terrain de jeux des sensibilités et des subjectivités, cet atelier prend la forme de six rendez-vous dédiés à l’écriture de formes de fiction scénique. L’écriture du réel (le fait divers) et des thèmes identifiés dans la programmation de la saison en formeront le point de départ. Avec Natacha de Pontcharra, auteure dramatique Les samedis 20/01, 27/01, 03/02, 10/02, 17/02 et 17/03 de 9h à 13h Tarifs : plein 90€ / réduit* 48€ Ouvert à tous à partir de 18 ans (limité à 10 participants)

Masterclass – Samedi 14 octobre de 14h à 18h Autour du Menteur (cf p.12) Avec Guillaume Cayet, auteur et dramaturge – Samedi 10 février, de 9h30 à 13h30 Autour de Spirit (cf p.26) Avec Nathalie Fillion, auteure et metteure en scène Tarifs : plein 20€ / réduit* 12€ Ouvert à tous à partir de 16 ans (limité à 12 participants)


RENCONTRES à CHAUD / à FROID

PARTENAIRES PARTICULIERS

Après le spectacle ou à l’heure de l’apéro, partagez un moment privilégié avec les artistes invités. Ces rencontres sont fléchées à la page des spectacles concernés.

Projections, expositions, débats, lectures, rencontres croisées... De nombreux rendezvous sont organisés durant l’année avec nos partenaires culturels : le cinéma Caméo Nancy, le Goethe-Institut, Nancy Musées, l'Université de Lorraine...

PARCOURS CRéATION

Pour découvrir les étapes d’une création théâtrale ! – Le Menteur de Pierre Corneille mis en scène par Julia Vidit (cf p.12) – Les Eaux et Forêts de Marguerite Duras mis en scène par Michel Didym (cf p.24)

Cartes Blanches

Aux artistes associés à la saison 17/18 du CDN (cf p.8)

Renseignements et réservations

03 83 37 42 42 public@theatre-manufacture.fr www.theatre-manufacture.fr

Lancement du programme et ouverture des inscriptions en septembre 2017

55


AVEC LES PUBLICS

Enseignement supérieur Que vous enseigniez en CPGE, en BTS, à l’Université ou dans une école privée, des parcours théâtre (visites, rencontres, spectacles) peuvent être pensés ensemble, en accord avec le contenu et le calendrier des formations concernées. Le Théâtre de la Manufacture est partenaire de SciencesPo, campus de Nancy, de l’Alliance ARTEM, de l’Université de Lorraine, du Théâtre Universitaire de Nancy et du Conservatoire Régional du Grand Nancy

Lever de rideau Le Théâtre de la Manufacture n’aura plus aucun secret pour vous ! Des visites du théâtre et de l’atelier de fabrication des décors vous sont proposées tout au long de l’année. Gratuit – sur demande à partir de 8 personnes.

Publics étudiants

Comme à la maison

Associations, BDA, BDE... Nous vous conseillons dans le choix des spectacles et vous accompagnons dans vos sorties culturelles. Tarifs privilégiés (de 6€ à 9€), visites du théâtre et organisation d’événements dédiés aux étudiants vous sont proposés. Rendez-vous dans le cadre de RING #6, du 12 au 20 avril 2018 : spectacles, concerts, battle de DJ étudiants, afters gratuits

Vous souhaitez en savoir plus sur les spectacles mais vous n’avez pas le temps de vous déplacer ? Nous venons chez vous avec nos conseils et notre bonne humeur ! Gratuit – sur demande à partir de 8 personnes

Enseignement secondaire Des parcours « découverte » (visite, rencontres, spectacles) sont construits avec les enseignants en fonction des projets pédagogiques de chaque classe. Pour les collégiens, des parcours « théâtre » spécifiques incluant des ateliers de pratique sont mis en place chaque année.

Acteurs du champ social, Comités d’entreprise, Associations, Groupes d’amis

Le Théâtre de la Manufacture encadre les formations de quatre options théâtre ; à la fin de la saison, les lycéens présentent leurs spectacles au public durant le temps fort LE PLATEAU EST À NOUS ! (mai-juin 2018).

Enseignants, on pense à vous ! En plus des éléments artistiques et pédagogiques, des dossiers « Pièce (dé)montée » sont disponibles autour de certaines créations du CDN. Un café Canopé autour du théâtre et de sa réappropriation en classe est proposé à tous. Café Canopé – 8 novembre de 14h à 17h – autour du Menteur de Corneille, mis en scène par Julia Vidit. http://crdp.ac-paris.fr/piece-demontee

Vos contacts

Emilie Rossignol

Enseignement supérieur, publics étudiants, pratique amateur, formation professionnelle

e.rossignol@theatre-manufacture.fr 03 83 37 78 17

56

Vous souhaitez organiser une sortie avec les usagers de votre structure ou désirez simplement partager votre goût du spectacle vivant avec vos amis ? Organisons ensemble votre venue au théâtre.

Personnes en situation de handicap Le théâtre est particulièrement attentif à l’accueil de personnes en situation de handicap. Le site et les salles sont accessibles aux personnes en fauteuil roulant. Des accompagnements particuliers sont mis en place pour les personnes déficientes visuelles et auditives.

Formation professionnelle Un stage pour comédiens professionnels est organisé en mai-juin 2018, en partenariat avec le NEST Théâtre CDN transfrontalier de Thionville Grand Est. Informations et inscription disponibles en septembre 2017.

Pascale Brencklé / Lara Boulanger

Public scolaire, comités d’entreprise, secteurs social et associatif, public en situation de handicap, groupes d’amis

p.brenckle@theatre-manufacture.fr l.boulanger@theatre-manufacture.fr 03 83 37 78 06


VOtre soirée au cdn

Les horaires Les spectacles ont lieu soit à 19h, soit à 20h (voir calendrier p.58). La salle est ouverte 30 minutes avant le début du spectacle, sauf contrainte technique ou artistique.

Le placement Grande Salle Le salle est numérotée. L’attribution des places se fait par ordre d’arrivée des réservations. Le placement en salle est garanti jusqu’à l’heure de la représentation, après quoi les places ne sont plus attribuées. L’accès des spectateurs retardataires peut être refusé ou soumis aux conditions de la compagnie accueillie. Les retards ne donnent lieu à aucun report ou dédommagement.

La Fabrique Le placement est libre. L’ accès à la salle est impossible une fois le spectacle commencé. Toute sortie de salle est définitive.

Côté bistro Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux @Cdn.Nancy.Lorraine.la.Manufacture

Le bar du théâtre est ouvert les soirs de représentation, 1h avant et après chaque représentation. Vous pouvez vous y restaurer, échanger avec l’équipe autour d’un verre ou assister aux concerts qui sont régulièrement programmés sur la petite scène.

Côté librairie Ouverte avant et après chaque représentation, la librairie propose des pièces de théâtre classiques, contemporaines et inédites, ainsi que des ouvrages en lien avec le spectacle de la saison.

Comment venir ? En bus Ligne 6/8/9/16/J – arrêt Baron Louis www.reseau-stan.com À vélo Velostan’lib, station n°17, 27 rue Baron Louis Parking vélos et deux roues dans la cour de la Manufacture. En voiture Parking Manufacture (à 2 min du théâtre) 74 Quai Claude le Lorrain 54000 Nancy Ouvert 24h/24 et 7J/7 Coût unique de stationnement : 1€ de 19h à 23h.

P

57


Productions en tournées

La Manufacture est un lieu de création, dont les productions sont présentées à Nancy, en tournées régionale, nationale et internationale.

Le Malade Imaginaire De Molière, mise en scène Michel Didym Versailles (78) Théâtre Montansier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . du 21 au 23 septembre 2017 Paris (75) Théâtre Dejazet. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . du 3 novembre au 31 décembre 2017

Sales Gosses De Mihaela Michailov, traduction Alexandra Lazarescou, mise en scène Michel Didym Toulouse (31) TNT – Théâtre National de Toulouse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . du 9 au 13 janvier 2018 Metz (57) Théâtre du Saulcy. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . du 21 au 22 mars 2018

Comparution immédiate De Dominique Simonnot, mise en scène Michel Didym Paris (75) Théâtre du Rond-Point . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . du 27 septembre au 22 octobre 2017

Les Eaux et forêts De Marguerite Duras, mise en scène Michel Didym Création - CDN Nancy – Lorraine, La Manufacture. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . du 15 au 20 Janvier 2018 Saumur (49) Le Dôme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . le 23 janvier 2018 Niort (79) Le Moulin du Roc, Scène Nationale. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . le 25 janvier 2018 Versailles (78) Théâtre Montansier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . du 1er au 3 février 2018 Nuithonie (Suisse) Mummenschanz . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . le 6 février 2018 Neuchâtel (Suisse) Théâtre du Passage. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . le 8 février 2018 Antibes (06) Anthéa Antipolis. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . du 15 au 17 février 2018 St Raphaël (83) Aggloscène, Palais des Congrès. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . le 20 février 2018 Cavaillon (84) La Garance, Scène Nationale. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . le 22 février 2018 Lyon (69) Les Célestins, Théâtre de Lyon. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . du 27 février au 10 mars 2018 Caen (14) Comédie de Caen . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . du 13 au 15 mars 2018 Metz (57) Opéra Théâtre de Metz Métropole. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . du 23 au 24 mars 2018 Le Havre (76) Le Volcan, Scène Nationale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . du 27 au 31 mars 2018 Châlons-en-Champagne (51) La Comète, Scène Nationale . . . . . . . . . . . . . . . . . . du 5 au 6 avril 2018 Colmar (68) Comédie de l’Est. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . du 10 au 11 avril 2018

Les Événements De David Greig, mise en scène Ramin Gray, musique John Browne Ollioules (83) Scène Nationale de Châteauvallon. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . du 19 au 20 janvier 2018 Châtellerault (86) Les 3T, Théâtres de Châtellerault. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . le 25 janvier 2018 Rouillac (16) La Palène. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . le 27 janvier 2018 St Raphaël (83) Aggloscène, Palais des Congrès. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . le 6 février 2018 Bourg-en-Bresse (01) Théâtre de Bourg-en-Bresse. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . le 8 février 2018 Château-Arnoux-Saint-Auban (04) Théâtre Durance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . le 17 février 2018 Vitrolles (13) Théâtre Fontblanche. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . le 20 février 2018

EXAMEN Concept & mise en scène Michel Didym Tournée dans les lycées du Grand Est. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Automne 2017 Avec le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles du Grand Est et la Région Grand Est, du Conseil Départemental de Meurthe-et-Moselle, du Rectorat et de la DAAC de l'Académie Nancy-Metz.

STAGE YOUR CITY

58

CREATION - CDN Nancy Lorraine, La Manufacture . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . du 12 au 20 Avril 2018 Karlsruhe (DE), Tbilissi (GE), Valence (26), Sarrebruck (DE), Oslo (NO), Liège (BE) à partir de Mai 2018


Coproductions en tournées

C’est aussi un lieu d’aide à la création en s’associant à d’autres théâtres ou compagnies pour produire des spectacles sous forme de coproduction.

Le Menteur De Corneille, mise en scène Julia Vidit Création - Nancy (54) CDN Nancy Lorraine, La Manufacture . . . . . . . . . . . du 3 au 8 octobre 2017 Bar-le-Duc (55) ACB – Scène Nationale. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . du 12 au 13 octobre 2017 Troyes (10) Théâtre de la Madeleine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . le 19 octobre 2017 Rungis (94) Théâtre de Rungis . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . le 14 novembre 2017 Châtenay-Malabry (92) Théâtre Firmin Gémier/La Piscine. . . . . . . . . . du 17 au 25 novembre 2017 Istres (13) Théâtre de l’Olivier. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . le 5 décembre 2017 Aix-en-Provence (13) Le Jeu de Paume. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . du 7 au 9 décembre 2017 Corbeil-Essonnes (91) Théâtre de Corbeil-Essonnes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . le 19 décembre 2017 Fontainebleau (77) Théâtre de Fontainebleau. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . le 13 janvier 2018 Paris (75) Théâtre de la Tempête. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . du 18 janvier au 18 février 2018 Aulnay-sous-Bois (93) Théâtre Jacques Prévert. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . le 14 mars 2018 Cherbourg (50) Le Trident – Scène Nationale. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . du 22 au 23 mars 2018 Rouen (76) CDN de Normandie – Rouen. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . du 27 au 29 mars 2018

Les Bacchantes D’après Euripide, mise en scène Sara Llorca Création - Malakoff (92) Théâtre 71 Scène nationale. . . . . . . . . . . . . . . . du 7 au 17 novembre 2017 Dunkerque (59) Bateau Feu – Scène nationale de Dunkerque. . . . . . . du 21 au 22 novembre 2017 Versailles (78) Théâtre Montansier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . du 30 novembre au 4 décembre 2017 La Norville (91) Centre culturel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . le 8 décembre 2017 Nantes (44) Le Lieu unique – Scène nationale. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . du 12 au 13 décembre 2017  Cesson-Sévigné (35) Le Pont des Arts - Centre culturel. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . le 15 décembre 2017 Nancy (54) CDN Nancy Lorraine, La Manufacture. . . . . . . . . . . . . . . . . . . du 18 au 21 décembre 2017 Blois (41) La Halle aux grains Scène nationale de Blois. . . . . . . . . . . . . . . . . . du 9 et 10 janvier 2018 Chambéry (73) L’Espace Malraux Scène nationale. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . du 16 au 18 janvier 2018 Lattes (34) Théâtre Jacques Cœur. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . le 20 janvier 2018 Tours (37) Théâtre Olympia – Centre Dramatique Régional. . . . . . . . . . . . . du 23 au 27 janvier 2018 Mulhouse (68) La Filature Scène nationale. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . du 30 janvier au 1er février 2018 Narbonne (11) La Scène nationale Grand Narbonne. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . le 6 février 2018 Colombes (92) L'Avant Seine – Théâtre de Colombes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . le 8 février 2018

Dîner en ville De Christine Angot, mise en scène Richard Brunel Création - Valence (26) La Comédie de Valence. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . du 17 au 24 novembre 2017 Annecy (74) Scène nationale de Bonlieu . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . du 19 au 20 décembre 2017 Tours (37) Théâtre Olympia CDN de Tours. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . du 9 au 13 janvier 2018 Marseille (13) la Criée. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . du 18 au 20 janvier 2018 Chalon-sur-Saône (71) Espace des Arts. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . du 30 au 31 janvier 2018 Nancy (54) CDN Nancy Lorraine, La Manufacture. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . du 6 au 9 février 2018 Alès (30) Le Cratère – Scène nationale. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . du 13 au 14 février 2018 Paris (75) La Colline – Théâtre national. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . du 6 mars au 1er avril 2018 Vannes (56) Scènes du Golfe. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . le 3 avril 2018

DANS La peau de l’ours D'après Odile Massé, un spectacle de Françoise Klein (musique action) Création - Nancy (54) CDN Nancy Lorraine, La Manufacture. . . . . . . . . . . . . . du 14 au 17 mai 2018

Burnout D’Alexandra Badea, mise en scène Marie Denys Création - Épinal (88) Scènes Vosges, La Louvière. . . . . . . . . . . . . . . . . du 13 au 14 novembre 2017 Nancy (54) CDN Nancy Lorraine, La Manufacture. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . du 29 mai au 1er juin 2018 Tournée en cours d'élaboration

59


SAM 23 SEpt 70 ans des CDN de 11h à 20h octobre D01 L02 M03 M04 J05 V06 S07 D08 L09 M10 M11 J12 V13 S14 D15 L16 M17 M18 J19 V20 S21 D22 L23 M24 M25 J26 V27 S28 D29 L30 M31

le Menteur

nAncy JAzz PulsAtions

20h 20h 19h 14h / 20h 19h 15h

20h 20h / 22h 20h 20h 20h / 22h

le synDroMe De cAssAnDre (MICTHÔ)

19h 20h

60

evA Peron & l’hoMosexuel

20h 20h 19h

stolpersteine théâtre de l’état 20h gypsies, roma in europa 14h / 20h gypsies, roma in europa 20h

neue stÜcKe

en finir avec eddy bellegueule en finir avec eddy bellegueule

20h 20h ✶ MANU jAzz CLUB 20h

BAL LIttéRAIRE DE LA St-NICoLAS 20h

clouée Au sol

20h 20h 19h 20h 19h

richArD iii / loyAulté Me lie

20h 20h 19h

les bAcchAntes

19h 20h 20h 19h

✶ MANU jAzz CLUB 20h

JA n v ier

nov e M bre M01 J02 V03 S04 D05 L06 M07 M08 J09 V10 S11 D12 L13 M14 M15 J16 V17 S18 D19 L20 M21 M22 J23 V24 S25 D26 L27 M28 M29 J30

Déc eMbr e V01 S02 D03 L04 M05 M06 J07 V08 S09 D10 L11 M12 M13 J14 V15 S16 D17 L18 M19 M20 J21 V22 S23 D24 L25 M26 M27 J28 V29 S30 D31 L01 M02 M03 J04 V05 S06 D07 L08 M09 M10 J11 V12 S13 D14 L15 M16 M17 J18 V19 S20 D21 L22 M23 M24 J25 V26 S27 D28 L29 M30 M31

les eAux et forêts

19h 20h 20h 14h / 19h 20h 19h

✶ MANU jAzz CLUB 20h

sPirit

20h 20h


CALENDRIER 2017/18

f é v rie r J01 V02 S03 D04 L05 M06 M07 J08 V09 S10 D11 L12 M13 M14 J15 V16 S17 D18 L19 M20 M21 J22 V23 S24 D25 L26 M27 M28

sPirit

19h 20h

Dîner en ville

20h 20h 19h 20h

le chAnt Du cygne

20h 20h

Av ril

✶ MANU jAzz CLUB 20h

un Mois à lA cAMPAgne

20h 20h 19h 20h

M Ars J01 V02 S03 D04 L05 M06 M07 J08 V09 S10 D11 L12 M13 M14 nénesse J15 V16 S17 D18 lA Mousson D’hiver L19 ces filles-là M20 ces filles-là M21 J22 UN AMoUR IMpoSSIBLE V23 S24 D25 L26 M27 M28 J29 V30 S31

GRANDE SALLE LA FABRIqUE FESTIVALS

D01 L02 M03 M04 J05 V06 S07 D08 L09 M10 M11 J12 V13 S14 D15 L16 M17 M18 J19 V20 S21 D22 L23 M24 M25 J26 V27 S28 D29 L30

✶ MANU jAzz CLUB 20h

ring #6

MA i - Juin

20h 20h 19h 20h

20h 20h 20h

✶ MANU jAzz CLUB 20h

HORS LES MURS VACANCES & JOURS FÉRIÉS

M01 M02 J03 V04 S05 D06 L07 M08 M09 J10 V11 S12 D13 L14 M15 M16 J17 V18 S19 D20 L21 M22 M23 J24 V25 S26 D27 L28 M29 M30 J31

DAns lA PeAu De l’ours (Musique Action)

celui qui toMbe

burnout

20h 20h 19h

20h ✶ MANU jAzz CLUB 20h 20h

20h 20h 19h

J uin V01

20h

61


Tarifs spéciaux Nancy Jazz Pulsations de 16€ à 22€ selon le concert

Tarifs et abonnements Pour les spectacles programmés en octobre et en novembre, vente à l’unité : 1 mois avant la première représentation du spectacle choisi. Pour tous les autres spectacles : à partir du 6 novembre

(cf p.48)

Plein tarif. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22€ Strapontin à l’unité (hors abonnement). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21€ Tarif réduit1 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17€ Tarif jeune2. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9€ Professionnels, Compagnies de théâtre. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9€

Places non numérotées

Manu Jazz Club Tarif unique 15€

AbonnementS

7 concerts 84€ 3 concerts 39€

Abonnement Trio Jazz Club 3 concerts différents au choix, disponibles aux guichets et via les sites internet de NJP et de la Manufacture pour les dates du 23 novembre / 7 décembre / 25 janvier / 15 février / 22 mars / 5 avril / 24 mai

Autres spectacles

Abonnez-vous ! Achetez vos places en abonnement tout au long de la saison (dans la limite des places disponibles)

Les avantages Abonnés Réservation prioritaire • Tarifs réduits pour les spectacles du Théâtre ainsi que pour les concerts Nancy Jazz Pulsations à la Manufacture • Avantages tarifaires dans de nombreuses structures culturelles de la Région1.

Le syndrome de Cassandre (michtô) 24 ou 25 octobre

Plein tarif 15€ / tarif réduit 10 €123 Un amour impossible De Christine Angot Au NEST / CDN de Thionville (on y va en bus !) Jeudi 22 mars à 20h

1

Plein tarif 196€ / Avant le 31 août 180€ / Tarif jeune2 108€ 2

Celui qui tombe À l’Opéra national de Lorraine Cat 1 Cat 2 Cat3 Plein tarif 35€ 24€ 17€ Tarif réduit*  25€ 18€ 12€ Avec votre abonnement Plein tarif 25€ 18€ 12€ Tarif réduit3 20€ 15€ 10€ Tarif Jeune2 15€ 12€ 7€

Abonnement 5+ groupe À partir de 8 personnes, devenez relais du Théâtre de la Manufacture ! Vous aimez aller au théâtre en famille, avec des amis, avec des collègues de travail ? Réunissez 7 personnes et abonnez-vous en groupe (chaque personne pouvant choisir son propre parcours). Regroupez les formulaires, déposez les à la billetterie. Vous devenez ainsi notre relais et bénéficiez : d’un abonnement 5 spectacles offert • d’informations complémentaires sur les spectacles • d’avant-premières et de parcours dans les structures culturelles du Grand Nancy • et d’autres impromptus au cours de la saison.

*Adhérents des cours de danse du CCN – Ballet de

1/ Hors abonnement, Abonnés, groupe (plus de 10 personnes), CE (inter C.E.A, Atoll, Cezam, CCAS, SGDL, CAES CNRS, Amical du CHU de Nancy, MGEN, Scam), + de 65 ans, place adulte supplémentaire à l’abonnement Manufacture. Structures partenaires : Opéra national de Nancy et de Lorraine, CCN – Ballet de Lorraine, CCAM - Scène nationale de Vandœuvre-lès-Nancy, cinéma Caméo à Nancy, NEST Théâtre- CDN de Thionville-Lorraine, Théâtre Gérard Philippe de Frouard, Théâtre du Peuple de Bussang, la Méridienne-Théâtre de Lunéville, Trait d’Union à Neufchâteau, Scènes Vosges, FRAC Lorraine à Metz, Carte LAC, ACB-Scène nationale de Bar-le-Duc et Transversales 2/ moins de 27 ans, Carte Jeunes Nancy Culture, demandeurs d’emplois, bénéficiaires des minima sociaux, intermittents du spectacle 3/ Abonnés, Groupe (Plus de 8 personnes),

62 62

CE, plus de 65 ans

Abonnement 5 + (à partir de 5 spectacles) Plein tarif 15€ la place / Tarif réduit3 13€ la place / Tarif Jeune2 6€ la place

19€ ou 11€2 (bus inclus)

Lorraine, jeunes – de 26 ans, étudiants, séniors (+ 60 ans), demandeurs d’emploi, cartes Cézam, Intercea, Passtime,Alsace CE / Accès culture, Activ’ et MGEN +, abonnés des structures culturelles de la région Grand Est, résidents Résidhome (sur présentation des justificatifs)

Abonnement 17 spectacles

3

4

Abonnement 3 spectacles = 21€ scolaires, étudiants, jeunes, demandeurs d’emploi 3 spectacles au choix, 7€ la place. Abonnements Clé en main = 51€ Plusieurs sélections de 3 spectacles soit 17€ la place au lieu de 22€


Billetterie et Réservations Horaires de la billetterie Du lundi au vendredi de 12h à 19h, le mercredi de 10h à 19h et de 15h à 19h les samedis et dimanches de représentation. 10 rue Baron Louis - 54014 Nancy Cedex +33 (0)3 83 37 42 42 location@theatre-manufacture.fr www.theatre-manufacture.fr

Quand s’abonner ? Dès le 12 juin 2017 et au cours de la saison 17/18. Fermeture du théâtre le 21 juillet. Réouverture de la billetterie le 29 août 2017.

Quand réserver sa place à l’unité ? Pour les spectacles programmés en octobre et en novembre : 1 mois avant la première représentation. Pour tous les autres spectacles : à partir du 6 novembre.

Comment régler ? Carte bancaire (paiement par téléphone possible) Espèces, chèques (à l’ordre du Théâtre de la Manufacture, chèques vacances, chèques culture) Vente en ligne sur www.theatre-manufacture.fr (pour la vente des billets à l’unité) Sur le site de la Fnac : www.fnac.com et magasins Fnac (réductions adhérents) Le Théâtre de la Manufacture est partenaire de la carte Multipass Lorraine, de la carte Jeunes Nancy Culture, du pass YAY.

Bon à savoir ! Si vous désirez être placé(e)s côté à côte, merci de le préciser et de déposer vos bulletins d’abonnement ensemble.

Dernière minute Mise en place systématique d’une liste d’attente 30 min avant chaque représentation qui affiche complet.

63


L’équipe du théâtre Direction direction@theatre-manufacture.fr Michel Didym Directeur Jean Balladur Directeur adjoint Sarah McKee Administratrice

Administration / Production Agathe Cordray Administratrice de production et de diffusion Romain Le Goff Chargé de production Bertrand Amet Comptable Laure Massel Assistante de direction et secrétariat technique Marie-Hélène Rébois Chargée de logistique et responsable de l’accueil des compagnies

Secrétariat général

Théâtre de la Manufacture Administration 10 rue Baron Louis, BP 63349, 54 014 Nancy cedex T 03 83 37 12 99 www.theatre-manufacture.fr Le Centre Dramatique National Nancy Lorraine, La Manufacture est subventionné par Le Ministère de la Culture et de la Communication, la Région Grand Est, la Ville de Nancy, le Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle et la métropole du Grand Nancy Cie Michel Didym SARL Code NAF 9001Z SIRET 363 800 525 00034 N° licence entrepreneur du spectacle 1-1032336, 2-1032335, 3-1032337

64 64

public@theatre-manufacture.fr Emmanuelle Duchesne Secrétaire générale Pascale Brencklé Responsable des relations avec le public Emilie Rossignol Chargée des relations avec le public Lara Boulanger Attachée des relations avec le public Florent Wacker Attaché à l’information Sylvie Hoffmann Responsable de la location Karine Drouhot Attachée à la location Taous Ouali Accueil et standard Elisabeth Rubert Barmaid et entretien Et les ouvreurs et ouvreuses vacataires

Technique Didier Billon Directeur technique Frédéric Stengel Régisseur général Dominique Petit Régisseur son, vidéo (son.video@theatre-manufacture.fr) Sébastien Rebois Régisseur lumière (lumiere@theatre-manufacture.fr) Stéphane Rubert Régisseur plateau, constructeur décors Karim Kessira Électricien, régies Florentina Dicu Employée d’entretien Et les intermittent(e)s de Lorraine Pour nous joindre par mail, tapez initiale du prénom.nom@theatre-manufacture.fr ex : m.duras@theatre-manufacture.fr Rédaction François Rodinson Graphisme et illustrations Daniel Mestanza Impression Imprimerie Saint-Jacques, Lunéville Crédits photos PAGE 8 Jérôme Baudouin, PAGE 10 Anne Gayan, PAGE 11 Adrien Berthet, PAGE 12 Tomas Matalou, PAGE 13 DR, PAGE 14 Brno Del Zou, PAGE 16 : DR, PAGE 18 Felix Grünschloß - Volker Beinhorn, PAGE 19 Christian Brachwitz, PAGE 20 Marina Raurell pour le Pole Media, PAGE 22 Tristan Jeanne-Valès, PAGE 24 Adrien Berthet, PAGES 26, 28, 30 DR, PAGE 32 Fabien Queloz, PAGE 34 Jacques Gabel, PAGE 36 DR, PAGE 38 Guillaume Ducreux, PAGE 40 DR, PAGE 42 Philippe Poirot, PAGE 44 Géraldine Aresteanu, PAGE 46 Lucile Nabonnand, PAGE 48 Julien Cochin, PAGE 49 Victor Prouvé - Les Tsiganes, PAGE 50 Jimmy King, Jean-Baptiste Millot, DR, Bruce Milpied, Hanna Paulsberg Concept, J. Fisher, PAGE 51 François Malingrëy, PAGE 52 Christophe Raynaud De Lage, PAGE 53 SCHLEP, Cyrille Hausermann


3 Je selectionne les spectacles et les dates

ABONNEMENT oct Nov Déc Jan Fév Mars Avr Mai Mai-juin

DATES

• Le Menteur 3, 4, 5, 6 à 14h, 6 à 20h, 7, 8 • Eva Perón & l’homosexuel 7, 8, 9 Neue Stücke : • Stolpersteine Théâtre de l'État 13 • Gypsies 14 à 14h, 14 à 20h , 15 21, 22 • En finir avec Eddy Bellegueule • Clouée au sol 5, 6, 7, 8, 9 • Richard III 12, 13, 14 • Les Bacchantes 18, 19, 20, 21 • Les eaux et forêts 15, 16, 17, 18 à 14h, 18 à 19h, 19, 20 • Spirit 30, 31 jan, 1er, 2 fév • Dîner en ville 6, 7, 8, 9 • Le chant du cygne 13, 14 • Un mois à la campagne 20, 21, 22, 23 • Nénesse 13, 14, 15, 16 19, 20 • Ces filles-là du 12 au 20 • 1 spectacle de 15, 16, 17 • Dans la peau de l’ours 29, 30, 31 mai, 1erjuin • Burnout

17 spectacles

abonnement 5 et+

abonnement 32

Choisir 1 spect.

abonnement Clé en main 1 2 3 4 5

Nb spect.__________ HORS ABONNEMENT OCT MARS Mai OCT

65

• Le syndrome de Cassandre (Michtô) 24, 25 • Un amour impossible (à Thionville en bus) 22 24, 25 • Celui qui tombe • Nancy Jazz Pulsations

(cat.1)

16 à 20h,

17 à 20h,

17 à 22h,

18 à 20h,

19 à 20h,

20 à 20h, 20 à 22h

66


Bulletin d'abonnement 1 MES COORDONNées

4 J'ajoute des spectacles à mon abonNement Type d'abonnement

Nom : ____________________________________________________________________________________ Prénom : ______________________________________________________________________________________________

17 spec. plein tarif réduit3 jeune2

Le syndrome de Cassandre (Michtô au CDN)

10€

10€

10€

10€

Un amour impossible (à Thionville, bus inclus)

19€

19€

19€

11€

inclus

25€ 18€ 12€

20€ 15€ 10€

15€ 12€ 7€

18€ 16€ 16€ 18€ 18€ 16€ 19€

18€ 16€ 16€ 18€ 18€ 16€ 19€

18€ 16€ 16€ 18€ 18€ 16€ 19€

18€ 16€ 16€ 18€ 18€ 16€ 19€

Adresse : _____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Code postal : _______________________________________________ Ville : _____________________________________________________________________________________________________________________________ Téléphone : _________________________________________________________________ E-mail : _________________________________________________________________________________________________________ Profession : ________________________________________________________________________________________________________ Année de naissance : ________________________________________ Nom du relais : _____________________________________________________________________________________________________ si groupe ou association

2 Je choisis mon abonnement Abonnement 17 spectacles Plein tarif 196€

Avant le 31 août 180€

Tarif jeune2 108€

Abonnement 5 et + 5 5 5

6 6 6

7 7 7

8 8 8

9 9 9

10 10 10

11 spectacles x 15€ = ___________________ € 11 spectacles x 13€3 = ___________________ € 11 spectacles x 6€2 = ___________________ €

Abonnement 3 spectacles2 Tarif unique. . . . . . . . . . . . . . . . . 21€

Celui qui tombe (à l'Opéra Nancy-lorraine) Catégorie 1 Catégorie 2 Catégorie 3 Nancy Jazz Pulsations (au CDN) 16 à 20h 17 à 20h 17 à 22h 18 à 20h 19 à 20h 20 à 20h 20 à 22h Total

Clé en main 51€ 5 sélections de 3 spectacles à tarif réduit 1 Le Menteur • Les Bacchantes • Spirit 2 Le Menteur • Clouée au sol • Un mois à la campagne 3 Richard 3 • Les Eaux et Forêts • Nénesse 4 Les Eaux et Forêts • Dîner en ville • Burnout 5 Clé Critique  Les Eaux et Forêts 19 jan • Dîner en ville 9 fév • Nénesse 16 mars

67

Ci-joint la somme de : ____________________________€ (total de mon abonnement + spectacles supp.) en espèces par chèque vacances par chèque par chèque en deux fois* par carte bancaire (possible par téléphone) À retourner à La Manufacture, 10 rue Baron Louis, BP 63349, 54014 Nancy cedex ou par mail location@theatre-manufacture.fr * Vous avez la possibilité, si vous le souhaitez, d’étaler votre règlement en deux fois. Il suffit de faire deux chèques d’un montant égal datés du jour de votre abonnement, le premier sera tiré à sa réception et le second en janvier 2018. 2/Moins de 27 ans, étudiants, demandeurs d’emplois, bénéficiaires des minima sociaux, intermittents du spectacle 3/ Groupe (8 personnes), CE, + de 65 ans

68


Le Théâtre de la Manufacture remercie pour leur soutien Les partenaires institutionnels

Les entreprises partenaires

Les partenaires DE L'éDUCATION

Les structures partenaires

Les partenaires EUROPéens Le réseau paneuropéen de théâtres publics !

La Convention Théâtrale Européenne (CTE) est un réseau européen de théâtres publics créé en 1988 pour promouvoir les écritures dramatiques contemporaines, soutenir la mobilité des artistes et développer les échanges artistiques, et qui organise des débats et des confrontations à travers et au-delà de l’Europe. La CTE est devenue le plus important réseau paneuropéen de ce genre. Elle représente plus de 40 théâtres dans 25 pays, 8 millions de spectateurs, plus de 11.000 personnes embauchées et déclarées par les théâtres membres, des milliers d’artistes dans plus de 20 pays, et plus de 16 000 représentations et manifestations publiques annuelles.  La Manufacture est membre de la CTE depuis octobre 2013. www.etc-cte.org

DEVENEZ PARTENAIRES, DEVENEZ MÉCÈNES Que vous souhaitiez visiter le théâtre, réserver vos places de spectacles pour vos comités d’entreprises, louer une salle, organiser votre séminaire dans un lieu original ou encore apporter votre soutien à l’activité artistique du Centre Dramatique National, nous nous tenons à votre disposition pour vous proposer des prestations sur mesure. Ils nous font confiance : Printemps-Nancy, Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne, CASDEN, Indiggo...

Contact Sarah McKee Resp. Relations Entreprises

03 83 37 12 99


3 > 8 oct

16 > 20 oct

Nancy Jazz Pulsations

24 > 25 oct

Le Syndrome de Cassandre Yann Frisch (michtô)

7 > 9 nov

13 > 23 nov

30 nov

5 > 9 déc

12 > 14 déc

Richard III / Loyaulté me lie Shakespeare / Jean Lambert-wild

18 > 21 déc

Les Bacchantes Euripide / Sara Llorca

15 > 20 jan

Les Eaux et Forêts Marguerite Duras / Michel Didym

30 jan > 2 fév

6 > 9 fév

13 > 14 fév

Le chant du cygne Anton Tchekhov / Robert Bouvier

20 > 23 fév

Un mois à la campagne Ivan Tourgueniev / Alain Françon

13 > 16 mars

Nénesse Aziz Chouaki / Jean-Louis Martinelli

19 > 21 mars

LA Mousson d’Hiver

19 > 20 mars

Ces filles-là Evan Placey / Anne Courel

12 > 20 avril

15 > 17 mai

DANS la Peau de l’Ours Odile Massé / Françoise Klein (Musique action)

24 > 25 mai

Celui qui tombe Yoann Bourgeois

29 mai > 1er juin

Le Menteur Pierre Corneille / Julia Vidit

Eva Perón & l’homosexuel Copi / Marcial Di Fonzo Bo Neue Stücke Stolpersteine Staatstheater / Gypsies, Roma in Europa / Das Ende von Eddy BAL LITTÉRAIRE de la SainT-NICOLAS Clouée au sol

George Brant / Gilles David de la Comédie-Française

Spirit Nathalie Fillion Dîner en ville Christine Angot / Richard Brunel

#6

Burnout Alexandra Badea / Marie Denys

ous !

Abonnez-v

Centre Dramatique National, Nancy Lorraine - La Manufacture Direction Michel Didym 10 rue Baron Louis 54014 Nancy Cedex Location 03 83 37 42 42 location@theatre-manufacture.fr Administration 03 83 37 12 99 www.theatre-manufacture.fr

68

CDN Nancy Lorraine Saison 2017-18  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you