Page 1

dKLIKK LIFESTYLE MODE EVASION DECORATION ART DESIGN FOOD …

05#

03/042014

Namur

SPECIAL

MODE & bois

Les accessoires d’Amandine Jehin LE SALON BOIS & HABITAT Shopping On vous emmène à

PARIS

POUR 2 EXPOS Visuel Cover : © Roos Vandekerckhove www.roosvandekerckhove.be


EDITO

Il flotte autour de nous depuis ce week-end un air de printemps qui nous donne envie d’ouvrir grand les fenêtres et de partir à la découverte des choses qui nous entoure. Expositions, shopping, événements mêlant l’art, le design, la mode, les créateurs belges sont imaginatifs, foisonnent d’idées et prennent position. J’ai été interpellée par le travail d’une photographe belge, Géraldine Jacques sur la page Facebook d’une de mes amies. Il y avait dans ce diptyque comme une urgence, urgence de dénoncer certaines absurdités. Ce double autoportrait a donné naissance à une série intitulée «Rhizome» ou Géraldine Jacques invite ses ami(e)s, concernés par le sujet à se travestir en homme ou en femme.


© Dierendonck - Blancke Arch.

CONTRIBUTORS

ARLETTE - ANCAT - INGRID - LUCIE - MAXIME

THANKS TO

AMANDINE JEHIN, TATIANA… & toutes les personnes qui ont rendu possible cette édition. Merci à vous, lecteurs. N’hésitez pas à nous laisser vos réflexions sur dklikk@gmail.com, la critique, positive ou non, nous permettra d’avancer.


SOMMAIRE 8

NEWS

what’s up ?

14 En

MODE versus

28

MODE

20

FOCUS Super Pieceofchic

5 tendances épinglées


32

INSPIRATION printanière

40

Cliquer sur l’icône pour visualiser le catalogue d’un créateur, d’une marque…

SHOPPING

34

à Namur

VISITE

Dans l’atelier d’Amandine Jehin

53

46

ÉCHOS

WOO

PARCOURS D’ARTISTES namurois CHAMBRES AVEC VUES Jérôme CONSIDÉRANT TDR 2013

NAMUR 15-16 & 22-23 MARS 2014

48

SALON

Bois & Habitat

dK Editeur responsable : Ville de et à 5000 Namur

Le logo dK vous mène vers l’e-shop d’une boutique pour CENTRE INFO & EXPO CHROMATOPHONE : GALERIE DU BEFFROI À NAMUR DU 14 AU 23 MARS DE 11H À 18H (FERMÉ LE LUNDI) SERVICE DE LA CULTURE – TÉL : 081 24 64 33 en savoir plus ou acheter www.ville.namur.be chambresavecvues l’objet proposé.

dKLIKK est un magazine bimestriel gratuit et édité par dKLIKK. dKLIKK tente d’assurer l’exactitude de toute information contenue sur le site, mais n’accepte aucune responsabilité pour des fautes ou omissions éventuelles. dKLIKK ne saurait être tenu responsable d’actions que vous entreprendriez en vous fondant sur les informations fournies sur le site. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit des pages ou images publiées dans la présente sans accord préalable constitue une contrefaçon. Cette édition comprend des liens vers des sites web, des boutiques en ligne, des catalogues. Ces liens sont purement informatifs et l’éditeur n’est pas responsable du contenu de ces sites et de l’usage qui pourrait en être fait.

+ …


90

LE MEILLEUR pour la faim

84

3

Papier glacé

64

OD

EXPO

Cliquer sur l’icône pour visualiser des diaporamas, des vidéos…

56

AGENDA

4 OBJETS 4 créateurs

BOIS

Des murs au plafond

80

74

EVENEMENT

72

1.618

ÉC[H]O

Contact : dklikk@gmail.com Contact press : ingrid@dklikk.be Contact pub : dklikk@gmail.com Suivez nous sur www.dklikk.be


dklikk#08

NEWS

dK

dK

UN P’TIT KAWA ? Java, élu meilleur torréfacteur de Belgique avec ses délicieux cafés équitables nous propose de nous transformer en barista grâce à la nouvelle machine à capsules Java pour un délicieux café Fairtrade recouvert d’une onctueuse mousse de lait. www.java.be

UN CARRÉ DE SOIE COMME SYMBOLE DE LA LUTTE CONTRE LE CANCER DU SEIN Cet été, vous ne résisterez pas à l’icônique carré de soie de la marque belge Xandres. Depuis les années 80, chaque saison, Xandres commercialise au moins 6 foulards en soie de très grande qualité. Tradition respectée cette saison et c’est tant mieux car Xandres s’associe au Fonds Pink Ribbon afin de lutter contre le cancer du sein en encourageant les femmes à s’informer sur la prévention, le dépistage et la maladie. Pour chaque carré acheté, 2 euros seront reversés au Fonds Pink Ribbon.

WHAT’S UP ? www.xandres.com


dklikk#09

NEWS

Le headband, le tour de tête inspiré des années folles est revisité par la créatrice Florence Zylberztajn et cela donne les bijoux de tête Maison Louise Collection. C’est belge, artisanal, superbe ! Le + : lorsqu’ils sont posés sur notre tête par l’atelier UP TO DO en tresse bohème ou roulé rétro… en 25 minutes maximum. C’est sûr, ce printemps on sera les plus belles. A retrouver, des tutoriels sur les pages Facebook de Maison Louise Collection et UP TO DO

MADE IN ITALY L’icône et blogueuse mode italienne Eleonora Carisi crée une collection capsule exclusive pour Zalando qui sent bon le printemps. Neuf modèles exclusifs seront disponibles sur www.zalando.be/luxe dès mars 2014. On aime l’imprimé coloré tape-à-l’oeil, la soie et l’organza, vaporeux et légers qui s’animent au moindre souffle d’air. Bref, un must-have de cette saison. www.zalando.be

LORSQUE LE MOUSQUETON SE FAIT BIJOUX

dK

Julian Carlos Obando, concepteurdesigner de mode et d’accessoires implanté à Los Angeles collabore avec Swarovski pour la collection l’Atelier Swarovski à shopper en Belgique, aux Pays-Bas et au Luxembourg. Inspiré par la forme du mousqueton, la collection est moderne et très féminine et se décline ou noir ou dans un bleu lumineux qu’on adore ! www.swarovski.com


dklikk#10

NEWS

UERMI - WEAR ME… PORTE MOI Trois nez français Jean Jacques (Kenzo, Christian Lacroix, Guerlain…), Antoine Lie (Comme des Garçons, Tom Ford…) et Philippe Bousseton (Givenchy, Shiseido, Lancôme…) se sont découvert une passion commune : le plaisir que suscite le contact de certains tissus lorsqu’on les sent, lorsqu’on les porte. Cette découverte a donné naissance à une collection de fragrances dédiée à leurs tissus préférés : le cachemire, le velours, le denim, le daim et à venir, la soie. Pour elle et lui. A shopper exclusivement chez Cachemire Coton Soie : rue Franz Merjay 53 - 1050 Bruxelles www.cachemirecotonsoie.com

LA GRENADE, ATOUT BEAUTÉ, ATOUT SANTÉ Les Grecs, tout comme les Egyptiens le savaient déjà. La grenade regorge de vitalité et possède de nombreuses vertus qui améliorent votre santé et votre beauté, comme sa richesse en vitamines et en antioxydants. C’est pourquoi Weleda et POM Wonderful mettent ce super fruit en vedette via le site web www.redbautysecret.com. Vous y trouverez nombreux conseils et recettes.


SUBLIMEZ VOTRE TENUE Depuis 2011, Camille crée des bijoux, tantôt baroques, tantôt délicats mais toujours originaux et accessibles. Elle vient d’ouvrir au coeur du quartier Dansaert son premier Atelier-Boutique au design épuré ou vous trouverez sa collection de bijoux Haute Fantaisie faite de nacre, de strass, de pierres semi-précieuses et de perles de verre, d’acier plaqué or rose et de laiton doré à l’or fin 24 carats. Camille Belgian Creation Boutique/Atelier Rue Léon Lepage 13 - 1000 Bruxelles. Ma-Sa de 12h à 19h

LE SECRET DE BEAUTÉ DES STARS Kim Kardashian, Mel B, Sienna Miller, Natalie Portman, Victoria Beckham… elles en sont toutes folles. Mais de quoi ? De Bio-Oil®, une huile non grasse et absorbante se composant d’huiles végétales, de vitamines A et E et d’un ingrédient unique, le PurCellin Oil TM, une huile sécrétée par la glande uropygienne du canard et reproduite synthétiquement. Bio-Oil est recommandé pour la peau vieillissante et desséchée, pour le teint irrégulier mais c’est aussi une huile très efficace pour réduire les anciennes et nouvelles cicatrices et elle peut également être appliquée afin de prévenir et de corriger les vergetures. En vente en pharmacie.

dklikk#11

NEWS


WOK, SUSHI, TEPPANYAKI… OH OUI ! Un nouveau Wok Dynasty ouvre à Overijse. Vous ne connaissez pas le concept ? On commence par le buffet d’entrées et le comptoir à sushi. Ensuite, un délicieux potage. Petite pause pour embrayer de plus belle sur le festin wok et teppanyaki ou vous attend un large choix de poissons, viandes et légumes. On choisit une des huit délicieuses sauces wok créées par le chef Pak qui donnent à chaque plat une saveur extraordinaire et on regarde le chef cuisiner ce que nous allons savourer. Mais n’oubliez pas de laisser une petite place pour le dessert dont le buffet raviront tous les amateurs de sucré. Buffet wok /semaine 24€ /week-end 25,50€. Lunch 15,50€ Wok Dynasty Overijse Brusselsesteenweg 554 - 3090 Overijse www.wokdynasty.be

SAVON SOLIDAIRE Pour la Journée Internationale de la femme, l’emblématique savon au beurre de karité parfumé au lait de l’Occitane va se parer d’un design particulier évoquant la joie des femmes. Comme chaque année, L’Occitane crée un savon solidaire et 100% des bénéfices de ce savon seront reversés à des associations pour soutenir l’entreprenariat féminin au Burkina Faso. Au prix de 2€, on remplit nos armoires ! http://www.fondation.loccitane.com http://be.loccitane.com


dklikk#13

NEWS

POUR FAIRE CRAQUER TOUTES LES FASHIONISTAS EN 1 CLIC Envie de découvrir et/ou acheter les dernières tendances portées par les It-girls, les rédactrices de mode, les boggeuses, mannequins ou stylistes, en un mot, les « Muses » de la mode ? Pour cela un clic suffit. Lancée en Janvier 2014 à l’occasion des Fashion Weeks par la créatrice de mode belge Cathy Pill et l’experte en marketing en ligne française Sarah Levin Weiberg, Musestyle est LA e-destination mode. Contenu mode de qualité et e-shopping, Musestyle vise à révolutionner la façon dont les femmes achètent en ligne en proposant des tableaux s’apparentant à de véritables vitrines de magasins. www.musestyle.com

60 SECONDES

ODE

AUX

ES

NTI E V E S

st r ’70 e a t S l l A Taylor bléma k c m u e h r Sta ris La C à l’All s colo ée e e l d s o n da ss une rehau clinée t é e d , x e u tiqu gina e 70 ori craqu s n e O é . n nt. an vinage é fluoresce s l i a t br de dé imé zé r p m i ’ pour l

C’est le temps qu’il vous faudra pour avoir une peau parfaitement nettoyée et resplendissante de beauté. Raffiné et moderne, l’Aria de Clarisonic vous offre la technologie sonique qui génère un mouvement d’oscillation d’une fréquence située entre 200 et 350 mouvements par seconde et utilise l’élasticité naturelle de la peau pour lui rendre toute sa texture et son éclat. En exclusivité chez Ici Paris XL


Jean-Paul Knott

dK Hugo Boss

Kenzo

M.A.C Cosmetics

dK

Mellow Yellow

on se joue de tout et de son

dK

CONTRAIRE


GRAPHIC NOIR & BLANC VS COULEUR dK Filippa K

Roos Vandekerckove

dK

dK Les Ateliers de la maille Lacoste


Bellerose

dK

dK dK Xandres

Edith & Ella Liu Jo

dK Laissez Lucie faire


A POIS VS LIGNÉ 3 Suisses

dK dK dK

Filippa K

Who’s that girl

dK

Edith & Ella

dK 3 Suisses


Nike

dK

Pepe Jeans Pronails Filippa K

dK

American Vintage

dK


COULEURS FRANCHES VS TONS PASTELS dK

IKKS

Ted Baker

See Concept

dK Even & Odd

Lacoste

Superdry

dK


dklikkMODE#20

FOCUS

SUPER


PIECEOFCHIC imprimés décalés very chic

dklikkMODE#21

FOCUS


Sébastien Pescarollo & Barbara Repole

Derrière Super Pieceofchic on retrouve les deux designer, Barbara Repole et Sébastien Pescarollo qui ont créé leur studio Pieceofchic de design textile en 2010. Avec leur concept innovant et efficace, les deux créateurs abordent la mode d’une manière personnelle et claire, sans se laisser influencer par la valse des tendances.


dklikkMODE#23

FOCUS

© Oskar

B

asés à Bruxelles, ils travaillent ensemble à la conception d’imprimés exclusifs destinés au milieu de la mode (on compte parmi leurs clients Hugo Boss, Marc by Marc Jacobs, Nike… et ils oeuvrent également sur demande pour des créateurs comme Alice Knackfuss. Menant des recherches sur base de photos qu’ils prennent lors de leurs voyages, l’équipe qu’ils forment, au studio comme à la ville, mène la mission artistique la plus délicate qui soit : raconter une histoire complète en un print, une image unique et percutante, ludique, pour installer un univers. DES PIÈCES À COLLECTIONNER L’idée de départ de Super Pieceofchic est simple : décliner leurs imprimés originaux et exclusifs sur quelques modèles bien choisis, des robes légères aux hauts sans manches en passant par un t-shirt over size. Chaque saison, Barbara Repole et Sébastien Pescarollo nous séduisent avec leur ligne de vêtement à l’image de leur studio. Les créateurs s’amusent en développant des imprimés forts et décalés autour d’un nouveau thème qui, pour la collection Summer 14 sera «Like Chips in the Brooklyn Zoo», autrement dit dans la langue de Voltaire «La frite perdue dans le zoo de Brooklyn».


On retrouve dans cette collection des imprimés super délirants pour des super héroïnes du quotidien qui s’exposent sur des coupes basiques pour des femmes qui s’affirment et qui osent. Street chic aux inspirations puisées à Brooklyn dans des photos de graffitis, d’affiches déchirées, de silhouettes de bâtiments, de visuels de taxi, cette série suit comme fil conducteur des King kong et diverses allusions fritesques. Chaque pièce, produite en Europe, est numérotée, en série limitée à 20 exemplaires, pour des lignes étiquetées au nom de la ville ou elles sont distribuées : à ce jour Bruxelles et Anvers.

Les accessoires ne sont pas en reste. Pour cette collection, Super Pieceofchic a créé deux sacs, super délirants mais très chic avec leurs caractéristiques chanelisantes. Fabriqués en Belgique de manière artisanale dans les ateliers de Niyona, ils tissent un surréaliste échange culturel entre Bruxelles et New-York et se transforment en porte junkfood.

Point de vente ICON : place du Nouveau Marché aux Grains, 5 1000 Bruxelles ENES : Lombardenvest 5 - 2000 Antwerp


Le Robert ou «porte frites» dans lequel on peut caser un vrai cornet de frites en retirant la housse intérieure.

© Oskar

Le Homer ou «porte hot-dog» qui se transforme à tout moment en porte junkfood de luxe.


Š Oskar

www.superpieceofchic.com


Wouters & Hendrix

IKKS

dK Twin Set

Nathan-Baume

E D O EN M É R O D

Une avalanche de lumière va s’abattre cet été, de jour comme de nuit car il y a longtemps que la couleur gold n’est plus réservée qu’aux grands soirs. Mais attention trop de bling-bling tue le bling-bling.

Enora Antoine

5

Mellow Yellow

Swarovski

tendances épinglées


Liu Jo

FLOW ER POWE R

Mado et les autres

dK

dK Twin Set Les fleurs prennent des allures de tapisseries chics et branchĂŠes. Un must have !

Edith & Ella


Kaporal

dK dK

Mellow Yellow

New Yorker

Twin Set

Hugo Boss

BLEU, JE VEUX La mer nous inspire et l’on a vu sur le podium des créateurs, comme Kenzo, dont le bleu était la couleur dominante. Rien à dire, cet été l’inspiration de la grande bleue sera tendance.


8PM

E C N E PAR

S N A

TR 3 Suisses

dK

URBAN JUNGLE

dK Cet été, on se dévoile un peu, beaucoup, selon ses envies. Robes éthérées, blouses tout en transparence à porter la journée avec une petite brassière.

Façon street style ou chic, les imprimés sauvages ont la cote !

Liu Jo Mellow Yellow

Filippa K


M.A.C Cosmetics

Aigle

dK Springfield

INSPIRING Annemie Verbeke

dK


Little Marcel

M.A.C Cosmetics

Bacardi

American Vintage


Dans l’atelier d’

AMANDINE

JEHIN

Plongée dans l’univers de la styliste namuroise, Amandine Jehin. Un univers empreint de douceur, d’harmonie et d’imagination. Après avoir quelque peu délaissé ses accessoires pour mettre au monde un merveilleux petit garçon, elle nous revient, la tête pleines d’idées.


Le panneau d’inspiration qui tapisse le mur de son atelier.

Amandine accorde une grande importance aux dĂŠtails.


P

etite, Amandine a le goût du dessin et du bricolage. Elle voit sa grand-mère coudre et très vite, elle sait que sa vie sera réglée au rythme de la confection. Son bonheur : créer de ses mains et laisser libre cours à son imagination. A Bruxelles, elle aborde donc des études de stylisme-modélisme à la Haute Ecole Francisco Ferrer. Lors d’un stage en entreprise, elle prend conscience que le métier de styliste en « mode production » n’est pas fait pour elle. Rendement, production à l’étranger, motifs et couleurs décidés par les diktats des tendances, tout cela ne lui parle pas. Alors, en compagnie d’une amie, elle créé de petits accessoires sous le nom d’Amalgame. Elles éclusent toutes les deux les marchés de créateurs en Wallonie et à Bruxelles pour au final, en 2011, lancer sa propre collection d’accessoires sous son propre nom : Amandine Jehin. DES TISSUS NAISSENT LES IDÉES. Porte-clés, pochettes, sacs, foulards, bijoux, ceintures… Elle donne naissance à quelques modèles qu’elle décline à l’infini. Quatre sont récurrents : le porte-clé qui permet de sortir avec le stricte nécessaire (une carte de crédit, un peu de liquide et ses clefs), la trousses que l’on peut sortir de son sac et qui contient les indispensables (portefeuille, rouge à lèvre, gsm…) et enfin, le sac et la grande pochette dans laquelle on peut glisser son magazine préféré ou sa tablette.


Tout est sujet chez elle à inspiration. Elle adore chiner sur les brocantes, ramener de ses voyages tissus et pierres. Son armoire est une véritable mercerie, pleine a craquer de tissus, rubans, boutons, morceaux de cuir… Par l’alternance des tissus d’époque et tissus neufs, unis et motifs, qu’elle s’amuse à conjuguer à l’infini ou en ajoutant un détail qui nous surprend, Amandine fait du même modèle des pièces uniques ou en série très limitée. EN PRÉPARATION Amandine Jehin fait tout de A à Z. De la création à la couture, tous ses accessoires sont produits dans son atelier et tout est fait main. De plus, son goût pour le graphisme et le dessin l’amène a réaliser elle même ses étiquettes, présentoirs… et son tout nouveau projet, la création textile. Pour pouvoir fabriquer plusieurs exemplaires de ses modèles, mais rassurez-vous, toujours en édition limitée et numérotée, elle a décidé dernièrement de réaliser elle-même les motifs de ses tissus en y imprimant son patron pour que le motif soit pile poil à l’endroit ou il doit être.

Elle nous a dévoilé en exclusivité son tout premier motif inspiré par les pies de son jardin. Affaire à suivre ! www.amandinejehin.be


On adore sa pochette à noeud réversible. Côté pile ou côté face, elle change de motif ou de couleurs selon l’envie.


POUR VOUS HABILLER DE LA TÊTE…

SHOPPING à Namur

On vous emmène sur les rues pavées de Namur à la découverte des petites boutiques que nous avons trouvées bien sympathiques et où, surtout, l’accueil était au rendez-vous.


Situées dans le piétonnier, trois petites boutiques bien sympathiques. « Berthe au long pied » qui mettra vos pieds de bonne humeur car vous y dénicherez des pompes originales, colorées et surtout, confortables de chez Trippen, El Natura Lista… mais aussi des chaussettes décalées, des bas de fantaisie et pour coordonner le haut au bas, de jolis articles de maroquinerie. On a aimé les vieux fauteuils de cinéma tout comme l’essayage de nos chaussures sous le regard de Marylin. Côté fringues, un petit tour juste à côté ou en face chez « Des hauts et des bas » pour dénicher la petite pièce de vos rêves ainsi que des conseils avisés de la part des vendeuses. Berthe au long pied : rue Haute Marcelle 39 - 5000 Namur T. 081 26 36 76 Des Hauts et des Bas : rue Haute Marcelle 36 - 5000 Namur T. 081 22 15 07

…AUX PIEDS


On a complètement craqué pour la déco et l’atmosphère zen du salon de coiffure Malarme Philippe. Musique relaxante, encens, l’univers du lieu est pensé pour la détente. Manque de temps, on n’a pas testé le coup de ciseaux mais on peut cependant vous dire que les clientes de Philippe viennent de loin. La personne qu’il coiffait lors de notre passage venait exprès, des Ardennes, pour une petite coupe.

ON A CRAQUÉ POUR LA DÉCO

dklikkNAMUR#32

SHOPPING

Rue de la Halle 4 5000 Namur T. 081 23 03 38

POUR UN PETIT PLAISIR Il fera beau demain est une petite boutique pour (se) faire plaisir. Véritable « caverne d’Ali Baba », c’est l’endroit idéal pour dénicher le cadeau sympa et original. A noter, une belle philosophie. Nombre de leurs produits sont issus de commerce équitables, de matériaux naturels, et les articles sont « traçables », c’est-à-dire qu’ils peuvent nous faire découvrir


FABULEUX BURGER

Vous pourriez-vous croire aux USA mais non, vous êtes bien à Namur. Tasty est un endroit comme on les aime. Au menu, burgers créatifs dont le haché est originaire d’une ferme de la région namuroise, frites et sauces faites maisons. Les buns sont créés par un boulanger-artisan de Namur et ils recyclent leurs huiles. A ne pas manquer non plus, leurs délicieux bagels. Rue des Fripiers 7 à 5000 Namur. www.tastybar.be

l’artisan ou le fournisseur qui est derrière l’objet. Il fera beau demain fait aussi la part belle aux artisans Wallons comme par exemple l’Atelier de Zao, Martine d., Nanou Licot et La forge-Courtin. Rue Saint-Loup 12 - 5000 Namur T. 081 22 81 06 www.ilferabeaudemain.be

dklikkNAMUR#32

SHOPPING


dklikkNAMUR#44

SHOPPING

Coloris est l’endroit pour trouver tout ce qu’il vous faut pour réaliser le bijou tendance du moment. Fils, perles en résine, métal, céramiques, naturelles, swarovski…, attaches. En plus, ils ont un e-shop… Pas besoin d’habiter Namur pour réaliser la création de ses rêves mais ce serait dommage, la boutique, claire et sobre vaut le détour tout comme les bons conseils de la propiétaire.

dK

Rue du Président, 11 à 5000 T. 081 22 51 37 - www.colori.be

À L’HEURE DU DIY


LUDIQUE, COLORÉE, POP & ACIDULÉE… … la boutique pour les enfants, CitronGrenadine a ouvert il y a un an et demi à Namur. Des accessoires aux vêtements en passant par la décoration… vous y trouverez tout pour vos petits et grands enfants. On aime leur concept qui fait la part belle aux créateurs belges et européens. Ils veulent laisser la chance aux jeunes et moins jeunes créateurs de chez nous ou des pays limitrophes. Les articles présents sont en majorité conçus et fabriqués de manière éthique et comme ils viennent de tout près, l’impact écologique est faible. On aime l’univers poétique, coloré et ludique de ce bel espace qui fera plaisir aussi bien aux mamans qu’à nos chères têtes blondes. Rue des Fossés Fleuris à 5000 Namur. T. 081 41 24 81 - citrongrenadine.canalblog.com


«CHAMBRES AVEC VUE», LE PARCOURS D’ARTISTES À NAMUR

PARCOURS D’ARTISTES CHAMBRES AVEC VUES

CENTRE INFO & EXPO CHROMATOPHONE : GALERIE DU BEFFROI À NAMUR DU 14 AU 23 MARS DE 11H À 18H (FERMÉ LE LUNDI) SERVICE DE LA CULTURE – TÉL : 081 24 64 33 www.ville.namur.be chambresavecvues

Editeur responsable : Ville de et à 5000 Namur

Jérôme CONSIDÉRANT TDR 2013

NAMUR 15-16 & 22-23 MARS 2014

Pour rendre l’art accessible au plus grand nombre et le faire sortir des lieux traditionnels, habitations, entrepôts, écoles, églises, commerces, cafés, tours, théâtres, garages, bateaux, galeries, ateliers… vont devenir le temps de deux week-end des lieux d’expositions afin de mettre en évidence les oeuvres de plus de 300 créateurs. En tout, 220 hôtes plantent le décor. Peintres, sculpteurs, illustrateurs, graveurs, designers, graveurs, céramistes, stylistes, designers, photographes… Namur bouillonne de talents dont vous pourrez admirer les oeuvres. L’art, et notamment l’art contemporain s’invitera un peu partout dans la ville mais aussi dans les villages aux alentours de Namur. Chaque lieu d’exposition sera identifié par une affiche, une signalétique et un ballon en façade.

LE PLUS ANCIEN FESTIVAL DE WALLONIE FÊTERA DIGNEMENT LE 28 JUIN SON TRENTENAIRE AVEC UNE AFFICHE TRÈS ÉCLECTIQUE PASSANT DE LA CHANSON FRANÇAISE AU ROCK ET DE L’ÉLECTRO À LA TROPICAL BASE. LES PREMIERS NOMS SONT CONNUS ET ON PEUT D’ORES ET DÉJÀ VOUS DIRE QU’IL Y AURA SAULE, LES BB BRUNES, SOLDOUT, SKIP&DIE ET ROBBING MILLIONS INFOS : WWW.VERDUR-ROCK.BE


A voir aussi, l’exposition Chromatophone à la Galerie du Beffroi. Il s’agit d’un concept mêlant art urbain et interactivité. Le chormatophone est une oeuvre monumentale participative qui se renouvelle au gré de ses contacts avec le public. Conçue par les collectifs Drash et Superbe, vous pourrez rencontrer, durant ces deux week-ends, les artistes qui seront présents pour l’occasion. du 15.03 > 15.03 et du 22.03 > 23.03 de 11.00 à 19.00. Nocture le 15 mars jusque 22.00 dans certains lieux d’exposition. Pour en savoir plus, procurez-vous le catalogue gratuit de Chambres avec Vues. Il est disponible dans les lieux d’exposition, à l’Office du Tourisme du Square Leopold/ Musée archéologie, à Halle al’chair, rue du Pont 21 à Namur et à la Galerie du Beffroi, rue du Beffroi 13. https://www.facebook.com/chambresavecvues

ÉCHOS

de Namur

NAMUR INSTAGRAM STORY Stéphane Gueulette, webmaster a célébré Namur à sa manière en réalisant un time-lapse qu’il a ensuite posté sur Youtube. Son but, que Namur soit vu par les gens du monde entier. Il a sélectionné plus de 300 photos de la ville (prise par lui, par des locaux mais aussi par des gens extérieurs à la ville) sur la célèbre application Instagram. De la citadelle à la gare en passant par le Paraclub. De Namur en mai à la kermesse, les différents lieux et les différents événements namurois y sont représentés. Aidé par son ami Thomas Lecomte, il a réalisé le montage. Le time-lapse a fait le buzz et a été vu 12.000 fois en une seule nuit. Si vous l’avez raté, retrouvez-le ici. http://youtu.be/m8eh6YNQi7E

COCORICO « Mr Hublot » est rentré d’Hollywood avec l’oscar du meilleur court métrage. On dit bravo aux réalisateurs Laurent Witz et Alexandre Espigare et à Stéphane Halleux, sculpteur de la région de namur qui a créé le personnage de Monsieur Hublot, robot rempli de tocs qui rencontre, dans un monde rétro-futuriste tout en poésie un chien robot. Une très belle histoire à l’univers original pour laquelle on a complètement craqué !


S A L O N

2 0 1 4

CONSTRUCTION - AMÉNAGEMENT - MOBILIER

21|22|23|24 NOCTURNE

mars -

www.bois-habitat.com TICKET ONLINE -3€


dklikkNAMUR#49

SALON

En mars, l’habitat se fait de

BOIS

Du 21 au 24 mars, le Salon Bois & Habitat dispensera aux visiteurs une mine d’informations. Vous vous apercevrez que le bois admet toutes les audaces. Que ce soit pour la construction, la rénovation, l’aménagement de votre intérieur ou de votre extérieur… le Salon vous offrira une vision complète de toutes les déclinaisons du bois dans l’habitat et sera riche en rencontres et en événements grâce à une grande diversité d’exposants et de secteurs représentés.


C

e salon belge, pionnier de la construction en bois, s’est progressivement étendu à l’aménagement intérieur et au mobilier en bois. De la construction à la décoration intérieure en passant par le design et l’architecture, vous pourrez découvrir que le bois se combine harmonieusement avec de nombreuses matières, car cette année, Bois & Habitat fait l’éloge de la mixité et a choisi comme thème «Bois et matières». Les associations seront classiques comme bois et pierre, bois et béton, bois et métal, mais aussi, vous trouverez des duos classieux

comme bois et verre. Des rencontres moins attendues seront également au programme comme l’audacieuse alliance bois et textile (feutre ou laine ou encore bois et paille. Si dans le domaine de l’aménagement intérieur et du design, les professionnels marient de longue date le bois avec d’autres matériaux, c’est également le cas dans le domaine de la construction, grâce aux progrès techniques de ces dernières années. La construction mixte offre de nouvelles perspectives architecturales aussi intéressantes sur le plan esthétique que technique et


permet de tirer profit des meilleures caractéristiques de chaque matériau et d’optimiser la quantité de matière au strict nécessaire. Le béton par exemple, permet de fonder la construction et d’apporter de la masse à l’architecture. Les murs en pierre ou en brique a forte inertie thermique peuvent également être utilisés en complément d’une ossature bois pour accumuler le rayonnement solaire du jour et le restituer pendant la nuit. Le métal quant à lui, renforce les caractéristiques mécaniques du bois et de ses dérivés. Les assemblages sont alors performants et discrets, ils permettent d’alléger et d’opti-

miser l’allure de la structure. Pour finir, le verre met en lumière l’architecture et participe au confort de vie des espaces intérieurs. Il apporte aussi une indéniable plus-value esthétique. LE SALON EN BREF Programme de conférences complet, un «espace info bois» ou des spécialistes seront à votre service… tout est destiné à répondre à toutes les questions que les visiteurs sont susceptibles de se poser concernant l’usage et les propriétés du bois dans la construction, la rénovation et les aménagements…


Si vous désirez vous lancer dans le métier du bois et connaitre l’incroyable diversité du secteur, rendez-vous à l’ espace de la formation et des métiers du bois. Pour ce qui est de la déco, depuis deux éditions, Bois & Habitat, en partenariat avec le magazine Déco Idées, organise une exposition dédiée au design en bois. L’exposition proposée s’inscrira dans le thème «Bois et matières» et l’on pourra voir des objets en bois combinés avec un autre matériau. L’exposition sera gratuite, car située à l’entrée de Namur Expo, les amateurs de belles choses pourront visiter l’exposition sans devoir s’acquitter du prix d’entrée. Et n’ayez pas peur de venir avec vos petits bouts, ils vous attendront tout en s’amusant au Kid’s Corner équipé de jouets en bois. Nul doute que ce lieu, animé par des étudiants en puériculture fera la joie des petits et des grands.

Infos pratiques : Le 21 mars 2014 10.00 > 21.00 Les 22, 23, 24 mars 2014 10.00 > 19.00 Namur Expo Avenue Sergent Vrithoff, 2 à 5000 Namur www.bois-habitat.com

ENVIE DE FAIRE UN PETIT TOUR AU SALON BOIS & HABITAT ?

Nous avons 50 x 2 places à vous offrir pour le Salon. Pour cela, rendez-vous sur www.dklikk.be/concours Remplissez le formulaire et nous tirerons au sort les 50 chanceux.


cuir

L’oeuvre « Chaise Morelato » au design simple et épuré de l’architecte Mario Botta est réalisée en bois de bouleau multicouche 16mm, placage en érable. Coussin et dossier rembourrés en cuir.

verre

www.morelato.it

Un nom qui évoque les accessoires qui servent aux manoeuvres des voiles d’un navire. accastillage est un lampadaire avec piétement noyer sublimé par un abat-jour en verre soufflé bouche. Design Marianne Guedin pour Roche Bobois. www.roche-bobois.com

aimant

WOOD+

Une table modulable à l’infini, qui change selon vos envies. « Multiple » du designer belge Raphaël Charles est composée dans la version proposée ci-contre de cylindres en chêne naturel huilé. Ceux-ci se solidarisent entre eux grâce à des aimants. Un design pratique, beau et ludique qu’on adore. www.raphaelcharles.com

© Photo : Nico Neefs


dklikkBOIS#54

MARIAGE

compolight Aquamass, créateur de tendance dans le design sanitaire collabore avec Bleu nature, spécialiste du bois flotté ramassé à la main et où l’empreinte écologique est ainsi réduite à son minimum. Du mariage du compolight, matériau de synthèse très résistant à l’aspect brillant et du bois flotté nait cette nouvelle déclinaison de la Stone One. www.aquamass.com

WOOD+

fibre de palmier Le lampadaire Nab de Philippe Xerri « Rock The Kasbah » marie le bois d’olivier et la fibre de palmier. Le tout donne un côté exotique qu’on adore www.pxrtk.com

métal La base de bois en hêtre contraste avec la structure d’acier de ce tabouret, Dôme, conçu par le studio de design hollandais Toer. Les 80 tiges d’acier sculptées qui jaillissent de la base du tabouret en bois crée une structure géométrique aérée mais ne vous y trompez pas, très solide, et vous donne l’impression que vous êtes assis sur l’air. www.studiotoer.com


dK


DES MURS AU PLAFOND

L’utilisation du bois pour les recouvrements intérieurs est plus tendance que jamais. Le bois revient en force sur les murs et les plafonds. Le caractère chaud et naturel du bois, ainsi que ses innombrables possibilités décoratives inspirent les architectes, maîtres d’oeuvre et architectes d’intérieur. Désormais, ce n’est plus seulement dans les intérieurs rustiques que le lambrissage et les plafonds en bois ont la cote, car on les retrouve de plus en plus dans les aménagements contemporains.

© Belgian Woodforum & Houtambacht


dklikkBOIS#58

INSIDE

P

ourquoi choisir le bois dans nos intérieurs ? Une étude finlandaise a démontré que l’utilisation du bois dans des applications intérieures, telles que le revêtement des murs et plafonds, contribuait à la création d’une atmosphère plus saine car, plus il y a de bois à l’intérieur d’une habitation, mieux l’humidité relative est stabilisée et c’est avec une humidité relative stabilisée que les moisissures, les acariens, les virus et les bactéries sont les moins actifs et que les risques de rhinites allergiques, d’asthme et d’infections des voies respiratoires sont les plus faibles. Le bois est un matériau naturel qui offre toujours un toucher agréablement chaud et, comme tous les matériaux organiques, qui se refroidit ou se réchauffe toujours plus lentement et moins intensivement. Grâce à sa faible conductibilité thermique, la différence de température entre une surface en bois et son environnement est minimale. Il ne faut donc pas chauffer plus pour atteindre et conserver une température confortable. Comme le bois ne se charge pas en électricité statique, une surface en bois n’attire pas les poussières et les saletés. Les murs et plafonds

en bois offrent également une bonne isolation acoustique et ils demandent très peu d’entretien. Le bois offre de nombreuses possibilités dans les nouvelles constructions. Cependant, on peut envisager un revêtement bois pour camoufler des murs ou plafonds endommagés, cacher des canalisation, adapter la hauteur de plafond existant ou remplacer avantageusement le papier peint ou la peinture. Vous pouvez recouvrir entièrement ou partiellement un mur avec du bois massif, des panneaux ou du placage sur un support flexible. Un revêtement mural en bois massif possède une résistance aux chocs plus élevée. Avantage complémentaire, le bois, qu’il soit sur vos murs ou vos plafonds, peut être poncé de nombreuses fois pendant sa durée de vie, être rénové en profondeur, recevoir une autre finition ou une autre couleur. Si vous aimez un matériau qui a une histoire, vous opterez sans aucun doute pour la tendance du moment, le bois de récupération qui crée une riche atmosphère. Si vous choisissez une essence au veinage plus marqué ou si vous accordez de l’importance à un résultat homogène, c’est du placage qui est le plus indiqué


dklikkDECO#33

INTERIEURS BOIS

© Belgian Woodforum


Š Belgian Woodforum & Jan Goderis


LA RÈGLE D’OR Tant que vous utilisez l’essence appropriée en fonction de l’application déterminée, le bois n’est soumis à pratiquement aucune limitation. Cette règle d’or est valable pour toutes les applications du bois et il est important de se faire bien conseiller. Il faut respecter le taux d’humidité du bois recommandée (Pour les panneaux muraux ou les planches en bois massif, la valeur idéale est de 9%. Pour les lames et les panneaux muraux en panneaux à base de bois ou en MDF, elle est de 7%). Pour les plafonds, pratiquement toutes les essences de bois possèdent les qualités nécessaires. Vous avez ainsi des possibilités de choix pratiquement infinies parmi les essences européennes et exotiques, connues, moins connues voire même inconnues, largement disponibles et avec ou sans éco-label. Pour ce qui est des murs, l’essence envisagée doit offrir une stabilité dimensionnelle suffisante, autrement dit, que son «mouvement» soit faible à moyen (maximum 2,8%). La dureté du bois, liée à la densité de l’essence, doit elle aussi être suffisamment élevée. Parmi les essences couramment utilisées pour le revêtement mural massif ou plaqué, on retrouve l’afrormosia, l’afzelia, l’érable d’Amérique et d’Europe, le frêne, l’ipé, l’iroko, l’itauba, le jatoba, le tilleul, le mélèze, l’acajou d’Amérique et d’Afrique, le merbau, le moabi, le movingui, le noyer d’Amérique et d’Europe, l’Oregon, le padouk d’Afrique, le peuplier, le red meranti, le sapelli, le sapin, le teck, le wengé et bien d’autres.


dklikkDECO#32

INTERIEURS BOIS

LES PIÈCES HUMIDES A condition de prendre quelques précautions, un plafond en bois ou un revêtement mural peut parfaitement être posé dans des pièces humides telles que la cuisine, la salle de bains, une piscine couverte ou la buanderie. Ces pièces se caractérisent par des variations considérables de l’humidité relative et de la température. Pour conserver un revêtement en parfaite condition dans des pièces humides, évitez le hêtre et l’aubier de pin, qui sont sensibles aux discolorations noirâtres à cause du bleuissement et privilégiez des essences stables comme l’afzélia, l’ipé, l’iroko, l’itauba, l’acajou d’Amérique, le merbau et le western red cedar avec fil droit. Limitez aussi la largeur des planche et/ou augmentez l’épaisseur. Fixez le bois avec un système qui permet au bois de «travailler». Pour les plafonds, laissez des joints ouverts entre les différents éléments pour permettre une circulation optimale de l’air.

© ZONEdertig


dklikkBOIS#63

INSIDE

© Dierendonck - Blancke Arch.

LA POSE Le revêtement de plafonds ou de murs en bois est fixé au support au moyen de clous, d’agrafes ou de clips spéciaux. Dans un environnement humide, on utilise des fixations inoxydables. Les planches ou panneaux en bois peuvent être placés à l’horizontale, à la verticale, en oblique ou selon un dessin déterminé. Tout dépend de l’aspect souhaité. LA FINITION La finition du bois le protège contre la saleté. Vous pouvez opter pour du bois prêt à poser, dont la finition est déjà intégralement effectuée mais la finition peut évidemment également être appliquée après la pose, soit par

vous-même, soit par un homme de métier. Un traitement à l’huile donne au bois un aspect naturel et mat. Les vernis peuvent donner un aspect mat, satiné ou brillant au bois. Pour les vernis, la grande tendance est aux vernis en phase aqueuse qui conservent au bois ses teintes naturelles. Pour un revêtement couvrant, le marché offre de nombreux types de peintures respectueuses de l’environnement. Les techniques de finition contemporaines telles que le brossage, le fumage, le blanchiment ou le cérusage donneront un aspect spécifique à votre bois.

Pour plus d’information, surfez sur www.bois.be


WOOD

4 OBJETS 4 CRÉATEURS


LAMPE KINO / EMMANUEL GARDIN Les idées les plus simples sont parfois les plus lumineuses. Récompensée d’une étoile de l’Observateur du design 2014, la lampe Kino d’Emmanuel Gardin, réalisée à partir de la technique du woodbending, est composée d’une simple feuille de bouleau cintrée. Cela donne à l’objet cette forme fluide, tout en courbe. «L’idée de cintrer des feuilles de bois très fines permet d’obtenir des formes complexes à partir d’un procédé simplifié : du cintrage d’une forme 2D nait un volume 3D autoportant permettant de diffuser une lumière chaleureuse. Il en résulte un objet économique en matériaux et écologique puisque 100% bois.». Conçue à partir de matières premières renouvelables, chaque pièce de Kino est amovible afin de pouvoir rejoindre facilement une filière de recyclage en fin de vie. www.linadura.com www.krizalidstudio.com

Krizalidstudio © Emmanuel Gardin


dklikkBOIS#66

MADE IN BELGIUM

ArchiWood Multiplex © Frédérique Coomans


ArchiWood Bamboo © Frédérique Coomans

ArchiWood / FRÉDÉRIQUE COOMANS ArchiWood, la nouvelle collection de bijoux de la créatrice Frédérique Coomans s’habille de bois. Elle a choisi cette matière car elle a beaucoup de chaleur. Elle est légère et terriblement douce au toucher et Frédérique adore cette sensualité. Pour elle, le bois donne naissance à diverses possibilités et peu donner différents résultats : géométrique, organique… En fonction du résultat à obtenir, elle utilise du bois lamellé-collé (multiplex), du bambou, du hêtre… qui est taillé, scuplté ou encore facetté puis enduit de cire d’abeille et lustré à plusieurs reprises pour arriver à une surface douce, lisse et agréable

à porter, comme un bijou. Elle récupère sa matière première dans des ateliers de menuisiers, d’artisans, de créateurs ou la matière a déjà eu une première vie. Dans la philosophie de l’upcycling (recyclage à haute valeur ajoutée), elle les revalorise en leur donnant une autre dimension et une seconde vie, à destination parfois plus noble que la première. Le bijou créé peut comme cela avoir été une charpente, un coffrage, une terrasse de bois tropical ou encore, un meuble. www.frederiquecoomans.com


dklikkBOIS#68

MADE IN BELGIUM


dklikkBOIS#69

MADE IN BELGIUM

ONLYWOOD / JEAN-FRANÇOIS PARISSE Une grande pureté formelle pourrait définir les objets de Jean-François Parisse. «Onlywood», l’étagère autoportante offre de par sa forme un produit fonctionnel, esthétique et écologique. Exit colle, vis et clous L’emboîtement est le mot clé pour l’assemblage de cette étagère. Pour ce diplômé de Saint-Luc Liège, l’objet doit être pensé et étudié dans une optique de développement durable. C’est pourquoi, aux côtés de sa gamme de mobilier d’intérieur et d’extérieur, Jean-François a développé un bureau d’étude de design industriel ou l’éco-conception n’est pas un mot vain. www.ideasign.be


dklikkBOIS#70

MADE IN BELGIUM

Dans son objet transparait la formation d’architecte d’Alix Welter. Si l’on y regarde bien, vue sous un certain angle, on peut voir dans les corbeilles à fruits la représentation archétypale du cube en perspective isométrique.

© Photos : Némo Welter


REDUX CUBIC BASKETS / ALIX WELTER. Tirées de sa série d’objets et de mobilier Redux dont le fil conducteur est le bois et un ingénieux système d’emboîtement de 3 pièces, ces corbeilles gigognes se déclinent en 4 tailles. S, M, L et XL. Elles sont livrées en kit et constituées de pièces semblables, numérotées, qui s’assemblent. Pour Alix Welter, la participation de l’utilisateur dans la création des objets est quelque chose de fondamentale car elle permet à celui-ci de comprendre le sens et les origines de

l’objet. Le design devient un jeu. Réalisées en Belgique par découpe laser dans du multiplex de bouleau, le montage des corbeilles à fruits ne nécessite ni vis, ni colle. Pour Alix Welter, l’éco-conception est une évidence. Les chutes de matériaux sont limitées, les objets sont livrés à plat pour limiter au maximum l’emballage… Son idée est de développer des objets au design durable, abordable, vivant. www.alixwelter.com


ECO dklikkDECO#72

Une lampe novatrice qui s’inscrit parfaitement dans l’esprit du temps. Kwai du designer Peter Vanooteghem pour Dark est naturelle et écologique car entièrement réalisée en bambou. Cette lampe hexagonale qui est une réinterprétation de l’abat-jour désuet est analogue au design scandinave. www.dark.be

dK

EC[H]O Un champ entouré d’un mur d’enceinte. Une petite maison à gauche, une petite maison à droite. Le plateau en bambou «Quattro muri e due case» de Michele De Lucchi pour Alessi nous emmène dans un paysage rural, un peu rustique, campagnard. www.alessi.com

Le presse-agrume édité par Muuto peut être exposé comme une oeuvre d’art et nous parle d’artisanat. On aime la beauté formelle de « Turn around juicer », tout de hêtre vêtu. www.muuto.com


Une patère qui par son nom, bolet, et sa forme de champignon nous emmène dans les bois. Le hêtre massif qui compose celle-ci est issu de forêts gérées durablement. Design Maxime Abela pour Reine Mère.

dK

www.reinemere.com

dK Un petit air de printemps souffle sur nos tables avec la gamme Biobu d’ekobo. Ecologie, gaie, ludique, la gamme de vaisselle biodégradable en fibre de bambou apportera une touche de couleur à votre table. http://www.ekobohome.com Cette coupe en papier recyclé de la collection « Pulp Paper » est entièrement réalisée à partir de pulpe de papier. Fondée au Swaziland en 2008 à l’initiative de la designer britannique Doron Shaltiel en partenariat avec une société locale de distribution de presse, Quazi Design est une entreprise artisanale de pointe qui transforme les déchets de magazines en accessoires de mode et maison. Ce projet avec un fort objectif environnemental et social, utilise des techniques innovantes pour créer un ensemble de produits éco-conçus et faits main à partir de papier magazine recyclé. www.mahatsara.com

dK Les tapis Mangas signé Patricia Urquiola sont 100% laine vierge, ils unissent différentes bande de motifs et de couleurs pour un ensemble étonnant. www.gan-rugs.com

dklikkDECO#73

ECO


MODE : TWINS FOR PEACE L’implication socialement responsable du prêt-à-porter. «Be cool, Be Good», la signature de la marque résume parfaitement le projet, premier en Europe à développer le concept «Buy one, Give one» au profit des enfants du Monde. Réalisés à partir de matériaux recyclés, ils combinent tradition et innovation, vitesse et style et sont les produits du savoir-faire de l’artisanat italien.

1.618 Sunstainable luxury

U

n événement comme on les aime, qui allie mode, art, technologie, performance, design, luxe et développement durable. Pensé comme une exposition, 1.618 Sustainable Luxury se distingue par sa mise en scène destinée à plonger dans un univers créatif et désirable. Pendant trois jours, le coeur du Haut-Marais à Paris battra au rythme de la création dans une vitrine incontournable de 3000m2. En référence au thème 2014, prenez le temps. Le temps de découvrir un volume habité par un avion solaire suspendu, le temps de voir les oeuvres photographiques de Nicolas Henry ou le lustre géant de David Trubridge qui vous souhaite la bienvenue. Perdez vous entre les 40 marques sélectionnées dans l’espace salon lifestyle (mobilité, design, habitat,bien-être,


TECHNOLOGIE : BMW i8 Première présentation grand public dans un salon en France ! Pour les amoureux de belles voitures, admirez la plus aboutie des voitures sportives électriques sur le marché avec sa silhouette basse, ses formes puissantes et ses lignes nettes. La révolution bien pensée, avec un design tout entier dédié à la fonctionnalité. Le développement durable et l’efficience deviennent, ici, les alliés du dynamisme et de la sportivité.

tourisme, accessoires…). Scénographie en véritable médina chic ; découvrez l’exposition d’Art Contemporain « Le Temps au Temps » qui invite à un regard émotionnel sur le temps de la création et sur le Développement Durable par une douzaine d’artistes, puis plongez vous dans la ville de demain « Smile City ». Participez à des performances. Regardez. Touchez. Goûtez. Consommez. Apprenez. Ressentez ! Du 1er au 6 avril «1.618 - Hors les murs» 1.618 Sustainable Luxury du 04 > 06 avril 2014 Le Carreau du Temple, 4 rue Eugène Spuller - 75003 Paris www.1618-paris.com


ART & DESIGN : DAVID TRUBRIDGE Le néozélandais David Trubridge est un des premiers designer reconnu dans le Développement Durable. Il fête ses 10 ans chez 1.618 avec une exposition rétrospective. Invité d’honneur à l’événement, il offrira pour l’occasion la possibilité de participer à la fabrication de son produit iconique : la lampe en bois Coral, spécialement conçue dans un format hors norme de 2,80m de diamètre !

EXPÉRIENCE SENSORIELLE : mycoocoon Première mondiale pour ce nouvel espace d’immersion chromatique. mycoocoon provoque le bien-être et éveille les sens. Chaque personne est attirée par la couleur qui équilibre ses niveaux d’énergie. Plongez vous dans l’expérience unique d’un bain de lumière sous des lampes «bio compatibles» permettant d’immerger le corps tout entier dans des couleurs clés, dont la séquence et le rythme ont été prédéterminés. Pour un bien-être otpimal, ce moment de relaxation est accompagné de sons et d’arômes qui complètent l’expérience.


FOOD : SEVEN PAR TARBOURIECH Découvrez les nouvelles prouesses de la famille Tarbouriech qui vient de lancer la huître de luxe,spécialement pour les filles ! Goûtez les huîtres exquises élevées lentement sur l’étang de Thau, près de Sète, bénéficient de l’effet des marées grâce à l’énergie produite par des panneaux photovoltaÏques et qui sont doucement bercées au bout de 2 ans, pour que leur coquille soit plus douce au toucher.

MOBILITÉ : VELORAPIDA Des vélos éléctriques au design vintage réalisés à partir de matériaux recyclés. Ils combinent tradition et innovation, vitesse et style, et sont les produits des savoir-faire de l’artisanat italien.


DESIGN : CHAISE BISEAU / BYAM Jeune maison dans l’air du temps, Byam - pour Between Me and You - est né d’un groupe de jeunes entrepreneurs qui veulent promouvoir un mobilier contemporain réalisé à partir de matériaux nobles et fabriqué par des artisans. L’artisanat leur tient à coeur et ils entretiennent avec lui une réelle relation de proximité. Ils sont portés par des valeurs fortes qui sont le savoir-faire, la proximité et une approche responsable

DESIGN : BUFFET FAILLING BOX GAËL MANES POUR MINIMALIST Minimalist édition® est une nouvelle marque de mobilier contemporain de fabrication 100% française qui veut promouvoir les jeunes designers, le savoir-faire et le développement durable. Créée par Gaël Manes, elle conçoit et développe son mobilier en pensant aux enjeux majeurs de demain. Minimalist représente aussi un courant d’art né dans les années 60, dont le principe était basé sur l’économie maximale des moyens. Le buffet déstructuré Falling Box a un jeu graphique singulier qui rompt avec la sobriété du chêne massif utilisé pour la fabrication. Beau, pratique et écologique, on aime le style épuré de ce buffet dont l’ouverture se fait par simple pression.


PERFORMANCE : BERTRAND FLACHOT «Le dessin prolonge l’acte de la main, et avec elle du poignet, de l’avant-bras, du regard et, finalement, du corps tout entier.» Bertrand Flachot (Gallérie Felli) transformera in situ un paysage photographique en un univers graphique des plus mystérieuxement poétique.


dklikkAGENDA#80

A VOIR

BRUXELLES

PARIS

HORNU

Extravagant Traveler © Frédéric Plateus. View of the exhibition © MAC’s

DUANE HANSON SCULPTURES OF THE AMERICAN DREAM Au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale et dans la lignée du Pop-Art, le sculpteur américain hyperréaliste Duane Hanson stigmatise la société de consommation et la culture de masse américaines. Humaniste engagé, il consacre son oeuvre à ceux qu’il considère comme les Américains invisibles. Il immortalise serveurs, ouvriers, livreurs, femmes de ménage…, tous les personnages qui n’appartiennent pas à la réussite et au rêve américain. Ses personnages sculptés déroutent et interpellent par leur solitude muette, leur résignation, voire leur désespoir. Jusqu’au 25.05.14 Musée d’Ixelles Rue Jean Van Volsem 71 1050 Bruxelles www.museedixelles.be

ROBERT ADAMS L’ENDROIT OÙ NOUS VIVONS Les images de Robert Adams se distinguent par leur économie et leur lucidité, mais aussi par un mélange de déploration et d’espoir. Avec plus de 250 tirages choisis parmi vingt et une séries distinctes, cette rétrospective réunit pour la première fois les diverses facettes de son travail. Composée et articulée en concertation avec le photographe lui-même, cette exposition offre un récit intime et cohérent de l’évolution de l’Ouest des États-Unis à la fin du XXe s. et au début du XXIe s., mais aussi un regard stimulant sur la complexité et les contradictions de notre société contemporaine mondialisée. 29.11.13 > 03.12.13 Jeu de Paume 1 place de la Concorde 75008 Paris www.jeudepaume.org

FREDERIC PLATEUS EXTRAVAGANT TRAVELER Artiste autodidacte, Frédéric Platéus est passé au début des années 2000 des graffitis spontanés qu’il réalisait avec des bombes de peinture sur les murs des villes à la création d’objets sophistiqués, « designés », brillants et lisses. Autant de sculptures où son attrait pour les domaines du sport, de la vitesse, de la technologie ou de la science fiction a rejoint celui pour la culture urbaine et le mouvement hip-hop. Extravagant Traveler est l’un de ses nouveaux projets par lequel il fait le trajet aller-retour de la rue vers le musée. Jusqu’au 27.04.14 MAC’s Site du Grand-Hornu Rue Sainte-Louise 82 7301 Hornu www.mac-s.be


LIEGE

BIP2014 Voir et croire seront les deux mots-clés de BIP 2014, la 9e édition de la Biennale internationale de la Photographie et des Arts visuels de Liège. L’image est toujours ambigüe, source de promesses. Elle ment et dit la vérité en même temps. Son pouvoir d’envoûtement et sa puissance de preuve vont de pair. Derrière le titre «Pixels of Paradise», ce sont les liens tortueux entre Image et Croyance que la Biennale se propose d’explorer à travers plusieurs expositions qui déclineront chacune un pan inattendu de la thématique. Onze expositions, proches les unes des autres rythmeront le parcours du visiteur à travers le centre de la ville de Liège. L’image sera présente dans différents lieux mais aussi dans la rue afin d’éveiller la curiosité des citoyens et d’élargir le public. 15.03.2014 > 25.05.14 www.bip-liege.org

BRUXELLES

PARIS

Michaël Borremans - The AngelCourtesy Zeno X Gallery - Antwerp © Photographer Dirk Pauwels

Exposition «Christian Lacroix costumier» 2007.© CNCS - Photo Pascal François

MICHAËL BORREMANS AS SWEET AS IT GETS

PLEIN FEUX SUR LES COLLECTIONS

Peintre belge, Michaël Borremans a acquis à la fin des années 1990 une renommée internationale. Méconnu par les francophones, ce génie flamand se veut pourtant résolument belge. Il n’hésite pas à réinterpréter des tableaux historiques de Velázquez, Goya et Manet et fait aussi souvent référence à la littérature, à la photographie et au cinéma. Son intérêt pour la puissance de l’imaginaire rend particulièrement attrayant son langage pictural subversif. Autant de bonnes raisons de découvrir cet artiste fascinant à travers une centaine de ses œuvres des 20 dernières années. Jusqu’au 03.08.14 Palais des Beaux-Arts Rue Ravenstein 23 1000 Bruxelles www.bozar.be

En octobre dernier, le Centre national du costume de scène s’est enrichi d’un nouvel espace permanent dédié à la Collection Noureev. Afin de célébrer cet événement et de couronner sept années d’existence, le CNCS a souhaité revisiter ses collections. « Plein feu sur les collections » est pour le public l’occasion de (re)découvrir quelquesunes des plus belles vitrines d’expositions précédentes et est le prétexte pour révéler quelques secrets sur les collections. Cette exposition conte les multiples vies du costumes, sur scène et hors scène, depuis sa genèse dans l’imaginaire du costumier jusqu’à sa célébration dans les vitrines du Centre. Jusqu’au 18.05.14 CNCS Quartier Villars, route de Montilly - 03000 Moulins www.cncs.fr

dklikkAGENDA#81

A VOIR


dklikkAGENDA#82

A VOIR

BRUXELLES

BRUXELLES

La Songeuse Aquarelle et encre de Chine sur papier/Aquarel - 1979 de Paul Delvaux - Dus Art Gallery © Eurantica Fine Arts Fair 2014

Maria Sethe à l’harmonium. 1891. Huile sur toile - Théo Van Rysselberghe © Koninklijk Museum voor Schone Kunsten, Anvers.

EURANTICA BRUSSELS FINE ART FAIR 2014

TO THE POINT

Eurantica Fine Art Fair est le rendez-vous belge par excellence des collectionneurs de tableaux anciens, d’art moderne, de bijoux, de meubles estampillés ou de design vintage.Eurantica s’affirme actuellement comme un rendez-vous incontournable du paysage artistique d’Europe du Nord. Il se positionne comme un salon innovant, centré sur le raffinement et l’éclectisme. Cette nouvelle édition a pour thème «Bruxelles» et rend hommage aux grands noms de créateurs de la capitale de l’Europe. A épingler cette année, le mobilier vintage et le bijoux art déco. 14.03.14 > 23.03.14 Palais 1 - Brussels Expo Place de Belgique, 1B 1020 Bruxelles www.eurantica.be

… ou «Le portrait néo-impressionniste, 1886-1904» est une exposition consacrée entièrement au portrait pointilliste. Une première ou ING Belgique en partenariat avec l’Indianapolis Museum of Art présente au public la quintessence des portraits pointillisme. Né à Paris, le mouvement néo-impressionnisme se développe de manière singulière à Bruxelles. L’expositon To the Point démontre in fine que, lors de cette courte période dans le temps, on assiste à un bouleversement des codes qui va contribuer à la propagation du modernisme en Europe. Le «point» comme technique picturale devenant le prélude dans l’art du XXe siècle. Jusqu’au 18.05.14 Espace culturel ING Mont des Arts, Place Royale 6 1000 Bruxelles www.ing.be/art

PARIS

DU MÉNAGE À L’ART La Fédération Française de la Brosserie fête ses 150 ans avec une exposition totalement inédite. De l’outil pour l’art, la beauté, l’industrie jusqu’à l’objet du quotidien au design le plus inattendu, celle-ci fera découvrir à travers 400 objets, un patrimoine vivant méconnu : celui des brosses et des brossiers. La brosserie est un secteur artisanal et industriel actif, diversifié, riche de savoir-faire. Durant toute la manifestation auront lieu des démonstrations de montage main et des animations par des professionnels usagers de brosses et pinceaux : maquilleur, cireur, pâtissier, peintre en décor… 09.04.2014 > 20.04.14 Viaduc des Arts Av. Daumesnil 123 75012 Paris


dklikkAGENDA#84

EXPO PHOTO/MODE

PAPIER GLACÉ Un siècle de photographie de mode chez Condé Nast Edward Steichen (1879-1973) Vogue américain, décembre 1923 La danseuse Leonore Hughes. Chapeau Betty & Anne Tirage gélatino-argentique d’époque Archives Condé Nast, New York

David Bailey (né en 1938) Vogue anglais, avril 1962 Jean Shrimpton. Caban Weatherbee Tirage gélatino-argentique d’époque Archives Condé Nast, New York

Les fashion weeks sont terminées. Pour rester dans l’univers de la mode, on a épinglé une exposition qui se passe au Musée de la Mode de la Ville de Paris, le Palais Galliera. Elle nous propose de (re)découvrir l’histoire de la mode, de 1910 à nos jours, au travers l’objectif de 80 photographes provenant des archives du groupe de presse Condé Nast.


dklikkAGENDA#85

EXPO PHOTO/MODE

Henry Clarke (1918-1996) Vogue français, mai 1951 Gigi. Blouse Lanvin Castillo Tirage gélatino-argentique d’époque Palais Galliera, Paris

Henry Clarke (1918-1996) - 1951

L

’exposition Papier glacé, un siècle de photographie de mode chez Condé Nast puise dans les archives de Condé Nast New York, Paris, Milan et Londres, pour réunir cent cinquante tirages, pour la plupart originaux, des plus grands photographes de mode de 1918 à nos jours. Les rédacteurs en chef et directeurs artistiques des magazines Vogue, Glamour ou plus récemment W, n’ont eu de cesse de révéler d’immenses talents, jouant un rôle déterminant dans le renouvellement de la photographie de mode. Le premier photographe engagé par le groupe de presse est le baron Adolf de Meyer. Il sera suivi par Edward Steichen, George Hoyningen-Huene, Horst P. Horst, Cecil Beaton, Erwin Blumenfeld, Irving Penn. Puis, à partir des années 1950, Guy Bourdin, William Klein, David Bailey, Helmut Newton, Bruce Weber, Peter Lindbergh, Steven Meisel, Inez van Lamsweerde & Vinoodh Matadin, Miles Aldridge...

DÉCORS Les photographes soulignent l’idée que la mode est synonyme de luxe en faisant poser les mannequins dans des intérieurs richement aménagés ou le cadre d’architectures classiques. Le baron de Meyer, premier photographe engagé par Vogue en 1913, puis Cecil Beaton à partir de 1927 — tous deux intégrés à la haute société — dressent les portraits de femmes du monde chez elles. Premières clientes de la haute couture, elles incarnent l’élégance parisienne. Dans les années 1920 et 1930, Edward Steichen et Charles Sheeler imposent une modernité inspirée du style Art déco. Le travail en studio implique la construction de fonds, avec des équipes de décorateurs et d’accessoiristes, comme au théâtre. Après la guerre, Henry Clarke ou Clifford Coffin s’inscrivent dans cette tradition où les robes du soir sont en harmonie avec le décor. Dans un jeu visuel récurrent, imprimés et arrière-plans se mêlent, parfois jusqu’à une mise à plat de l’image. Si les attitudes et


dklikkAGENDA#86

EXPO PHOTO/MODE

Miles Aldridge (né en 1964) Vogue italien, septembre 2002 Impression numérique couleur Collection Miles Aldridge

Deborah Turbeville (1938-2013) Vogue américain, mai 1975 Maillots de bain Jean-Louis Scherrer, Stephen Burrows, Courrèges, Ungaro Impression à jet d’encre d’après ektachrome original Archives Condé Nast, New York

Clifford Coffin (1913-1972) Vogue américain, juin 1949 Maillots de bain Cole of California, Mabs, Caltex et Catalina Impression à jet d’encre d’après ektachrome original Archives Condé Nast, New York

les lieux changent, la photographie contemporaine continue de mettre en avant le lien puissant entre la mode et l’architecture intérieure, s’inscrivant ainsi dans l’air du temps. FICTIONS Si la photographie de mode hésite entre réalisme et fiction, les images des publications Condé Nast sont le plus souvent du côté du rêve. Stars de cinéma, femmes du monde, excès de fantaisie à la Cecil Beaton, il s’agit de séduire le lecteur en le faisant pénétrer dans un univers onirique. La photographie est prétexte à des mises en scène. Plusieurs personnages, silhouettes se répondant entre elles, évoluent dans un studio aux éclairages artificiels, qui se transforme en théâtre des apparences. Dans les années 1970, les sujets des magazines couvrent un nombre

de pages de plus en plus important, avec une dimension narrative nouvelle. Les mannequins jouent des rôles de fiction sous la direction de photographes metteurs en scène. Deborah Turbeville et Helmut Newton inventent un univers ouvertement érotique, provoquant des chocs visuels loin des codes traditionnels de l’élégance et de la beauté. NATURES MORTES L’exercice de la nature morte dans la photographie de mode est souvent relégué à son caractère commercial. Or il est un passage obligé dans les pages de Condé Nast, où de grands photographes lui ont donné ses lettres de noblesse. Généralement mis en scène en studio sous un éclairage artificiel, les indispensables accessoires de mode ou de beauté (chapeaux, bas, gants, ceintures,


dklikkAGENDA#87

EXPO PHOTO/MODE

Guy Bourdin (1928-1991) Vogue français, février 1955 Capeline Claude Saint-Cyr, gants Kirby Beard, boucles d’oreilles Gripoix Tirage pigmentaire moderne d’après tirage original Art + Commerce

John Rawlings (1912-1970) Vogue américain, mars 1943 Chapeau Lilly Daché, bijoux et poudrier Van Cleef & Arpels, gants chez Stern Impression à jet d’encre d’après ektachrome original Archives Condé Nast, New York

poudriers, rouges à lèvres...) sont prétextes à des compositions colorées. Dès 1943, Irving Penn marque le genre par ses premières couvertures en couleur pour le Vogue américain qui évoquent un univers poétique. Inspiré par les expérimentations de Man Ray, Guy Bourdin s’impose dans les pages du Vogue français dès sa première publication en 1955 et installe d’emblée un climat énigmatique en photographiant le visage d’un mannequin devant un étal de boucher aux Halles de Paris. Nombre d’images interrogeront tout au long du siècle le statut contradictoire du mannequin, entre sujet et objet, modèle vivant et poupée inanimée, comme celle de Sølve Sundsbø dans une série intitulée Like a Doll. Quand le corps n’a pas disparu, il est fragmenté, découpé au gré de l’objet à montrer; dans l’esprit de Guy Bourdin,

les photographies de Tim Walker et Miles Aldridge se jouent de cette représentation du modèle sans visage dont il ne reste que les jambes ou les fesses... Pour mettre en valeur un chapeau, des gants, des chaussures, les photographes font disparaître le corps de la femme. La tête est tranchée à ras du cou chez John Rawlings et Guy Bourdin, ne laissant dépasser que des mains gantées et bijoutées qui manipulent les accessoires. Un papier blanc, un rideau rouge, une bâche, renvoient ces images du côté du théâtre de la mode et du surréalisme. Éléments perturbateurs: trois têtes de veau à la langue pendante au dessus d’une capeline; trois escarpins noirs aux collants de couleurs différentes en lieu et place d’une paire de jambes. Le cinéma de David Lynch n’est pas très loin de ces univers mystérieux et inquiétants.


Constantin Joffé (1911-1992) Vogue américain, septembre 1945 Robe conçue par Vogue, patron no 261, bijoux John Rubel, manchon Gunther, chapeau John Frederics Impression à jet d’encre d’après ektachrome original Archives Condé Nast, New York

Parkinson, Norman (1913-1990)

EXTÉRIEUR RUE Dès la fin des années 1930, la photographie de mode sort des studios et descend dans la rue ; elle gagne en authenticité. Les séances consacrées aux tenues de jour, tailleurs ou manteaux, sont réalisées en plein air. Norman Parkinson et Robert Randall mettent en scène une jeune femme active, grâce à une esthétique de l’instantané en parfaite adéquation avec l’environnement urbain; les arrière-plans de Paris, Londres et New York insufflent à toute la mode dynamisme et modernité. À partir des années 1950, plusieurs photographes venant du reportage, comme William Klein, utilisent des appareils de petit format. Dans un style quasi documentaire, ils jouent du grand-angle ou du zoom pour inscrire leurs modèles dans une ville en mouvement. La lumière naturelle, les éléments accidentels encouragent l’identification des lectrices. Mise en situation, la mode devient jeune et démocratique. Jean Shrimpton saisie par David Bailey à New York en 1962

est emblématique de cette rencontre idéale entre un modèle, un photographe et une ville. Aujourd’hui encore, les images au flash de Terry Richardson confirment l’existence d’un genre à part entière, sous influence de la photographie amateur. SILHOUETTES Inventer un langage propre au magazine, donner autant d’importance à la mise en page et au graphisme qu’au style de l’image. Avec le concours de directeurs artistiques talentueux, un courant de la photographie se développe dès les années 1930, qui privilégie son caractère formel. Il laisse la part belle aux jeux optiques et lumineux, noir et blanc ou colorés. Dans la lignée de ses collages dadaïstes, Erwin Blumenfeld applique ses expérimentations plastiques et son sens de la couleur à la photographie de mode; il réalise ainsi les couvertures les plus marquantes de l’histoire de Vogue. Avec l’usage du Polaroïd grand format et le travail pictural


dklikkAGENDA#89

EXPO PHOTO/MODE Erwin Blumenfeld (1897-1969) Vogue américain, mars 1945, couverture Opération pour soutenir le don du sang pour la Croix-Rouge Impression à jet d’encre d’après ektachrome original Archives Condé Nast, New York

Peter Lindbergh (né en 1944) Vogue italien, mars 1989 Lynne Koester, Ulli Stein Meier, Cindy Crawford et Linda Evangelista. Blazers et chemises New York Industry, cravates Comme des Garçons Homme Tirage gélatino-argentique moderne, 2012 Collection Peter Lindbergh

de la couleur, Paolo Roversi s’inscrit dans son sillage. De nombreuses images valorisent la silhouette en pied du mannequin, comme une figurine à habiller, qui se découpe sur les fonds neutres du studio. Dans un retour à un noir et blanc qui tend vers l’abstraction, Willy Vanderperre ou Craig McDean accrochent avec force le regard sur la page du magazine, en transformant ces silhouettes en attitudes contemporaines. PORTRAITS Marion Morehouse par Edward Steichen, Lisa Fonssagrives par Irving Penn, Jean Shrimpton par David Bailey... Plus qu’un portemanteau ou un corps bien fait, le mannequin est à la fois le modèle et la muse d’un photographe démiurge qui met en scène sa photogénie dans une collaboration intense et créative. La reconnaissance du mannequin comme personnalité date d’après la Seconde Guerre mondiale. Le développement de sa notoriété

s’accompagne de la valorisation de la profession et permet l’émergence de beautés singulières. En 1950, Irving Penn pose son regard incisif et épuré de portraitiste sur la haute couture parisienne. Dans les années 1960, Twiggy ou Jean Shrimpton sont reconnues dans la rue — elles sont synonymes de célébrité. À la fin des années 1980, Peter Lindbergh et Steven Meisel créent les supermodels: Linda, Naomi, Cindy... Plus besoin de noms de famille pour les identifier. En 1993, les images de Kate Moss par Corinne Day témoignent d’une relation intime entre la jeune femme photographe et le mannequin débutant, et repoussent les frontières commerciales de la beauté dans une quête d’authenticité.

Jusqu’au 25.05.14 Palais Galliera, Musée de la Mode de la Ville de Paris - Av. Pierre 1er de Serbie 10 - 75 116 Paris palaisgalliera.paris.fr


dklikkMIAM#90

RENCONTRE

le meilleur pour

LA FAIM

Rencontre avec Tatiana dans un établissement incontournable pour tous les gourmands de passage à Namur « La Maison des desserts ». Jeune namuroise charmante, dynamique et épicurienne, elle a créé depuis peu (octobre 2013) les ateliers culinaires Love Cooking. Son leitmotiv:« Manger sain et penser fruits et légumes de saison »

L

a cuisine, Tatiana est tombée dedans quand elle était petite. Elle la découvre avec sa grand-mère qui lui apprend la gourmandise et son oncle, boulanger à Anderlues. Les réunions familiales autour de la table ne sont pas non plus étrangères à ce qui va devenir plus tard sa passion. La vie suit son cours et Tatiana travaille comme commerciale. Métier stressant, la cuisine devient sa soupape de décompression. Elle rencontre l’homme de sa vie, fait des enfants et là, le déclic. Elle commence à s’intéresser à ce que l’on met dans l’assiette car pour ses petits bouts, hors de question de leur faire avaler n’importe quoi ! L’idée commence à germer. Partager sa

passion pour la cuisine, donner aux autres le goût des produits simples et gourmands tout en privilégiant les produis bio et les producteurs locaux. Elle décide donc de se tourner vers l’organisation de moments gourmands et crée un concept d’atelier culinaire : Love Cooking qui propose trois types d’ateliers différents : > les ateliers « à domicile » où Tatiana se déplace chez vous, à l’occasion d’un anniversaire, de l’enterrement d’une vie de jeune fille… Elle investit votre cuisine avec ses ustensiles et ensemble, avec vos invités, vous cuisinez trois recettes gourmandes et de saison. Ensuite, place à la dégustation. Moment gourmand et convivial garantit.


LES ADRESSES GOURMANDES DE TATIANA À NAMUR > La Maison des Desserts, rue Haute Marcelle > «A 4 mains», le rendezvous bio rue Godefroid > Les délices d’Italia, épicerie italienne rue des Echasseurs > Tapasoif, bar à vin et à tapas rue des Brasseurs

> Les ateliers « les petits gourmands » car les enfants aussi aiment la cuisine et quoi de mieux que leur faire découvrir des produits frais et sains autour de recettes simples et ludiques pour un anniversaire. > Les ateliers en magasin. Tatiana s’est entourée de partenaires et propose différents ateliers culinaire dans différentes enseignes situées en Wallonie comme par exemple chez «Bioooh» à Genappe, «Autre Chose» à Rixensart, «A 4 mains» à Namur… Les thèmes qu’elle propose sont différents et vont du quinoa à la pâtisserie maison en passant par le brunch bio. La cuisine aux huiles essentielles est aussi un thème abordé par Tatiana et celui-ci est important pour elle. En effet, après avoir suivi des cours en aromathérapie, les huiles essentielles sont devenues l’une de ses passion. CUISINE, COMPLICITÉ, OUVERTURE & CRÉATIVITÉ. Pour Tatiana, l’important aussi ce sont les rencontres. A la naissance de ses enfants,

elle crée un blog « Chronique d’une maman débordée » (à lire si vous êtes maman, ses chroniques sont vraiment désopilantes) qui rencontre un vif succès. L’idée du blog lui plait et avec Love Coocking elle développe une autre communauté, mais cette foisci, autour de la cuisine, pour partager des recettes, des bonnes adresses, informer sur des produits de saison et échanger avec les « Cookinglovers »… Tatiana se nourrit d’échanges. Dans le milieu professionnel aussi les rencontres sont pour elle essentielles, et l’une d’elle va devenir vraiment importante dans son aventure. Sa rencontre avec Carine Lambert et Denis Watteyne, du magasin Bio « A 4 mains » à Namur va très bientôt donner naissance à une collaboration. En effet, d’ici peu, Tatiana en collaboration avec Denis va développer une gamme de produits d’épicerie fine et je peux vous dire qu’on a hâte d’y goûter !

www.lovecooking.be


POUR dKLIKK, TATIANA NOUS DÉVOILE SA RECETTE TIRÉE DE SON ATELIER «FRUITS ET GOURMANDISES» : LE MOELLEUX CHOCOFRAMBOISE Ingrédients : 5 œufs 65g de sucre fin 65g de farine 200g de chocolat noir 140g de beurre 50g de crème liquide Coulis de framboise congelé dans un bac à glaçons Préparation : Préchauffez le four à 200°C Battre les œufs et le sucre vigoureusement. Incorporer la farine. Faire fondre le chocolat avec le beurre et l’incorporer au mélange. Ajouter la crème liquide. Remplir les empreintes au ¾. Placer 1 glaçon de coulis au centre de chaque empreinte. Enfourner à 200°C pendant ± 10 min si four à chaleur tournante, ± 15 min si pas de chaleur tournante. Les fondants sont prêts lorsqu’ils forment de petits cratères au centre. Déguster encore tiède, bon appétit !


En mai, fait ce qu’il te plaît…

dKLIKK

…alors, on change un peu la formule avec un focus vintage ! Pour être averti de la sortie du prochain numéro, abonnez-vous, c’est GRATUIT !*

klik pour s’abonner SUIVEZ-NOUS SUR

*Vos données seront traitées de façon confidentielle.

dKLIKK #5  

eMag belge gratuit, dKLIKK va vous parler mode, design, art… et explorera une ville belge tous les 2 mois.

dKLIKK #5  

eMag belge gratuit, dKLIKK va vous parler mode, design, art… et explorera une ville belge tous les 2 mois.

Advertisement