Page 1

n° 45 MAI-JUILLET 2012

eau, ciels, lumières Spécial fleurs

CAHIER 16 PAGES

Un bouquet de

couleurs aquarelle

crayons de couleur

Les bocaux de Grand-Mère

Les oiseaux du jardin

EXTRAIT acrylique

Tendre portrait de famille

à découvrir

La gouache facile et spontanée

peindre en balade

La montagne aux beaux jours mariages, baptêmes…

L 19056 - 45 - F: 6,00 € - RD

Des vœux de bonheur personnalisés

CH : 13FS - LUX : 7,20 € - CAN : 11 $ CAN - TUN : 7,200 DTU - ESP : 7,20 € PORT. CONT. : 7,20 € - SPM : 7,20 € - GR : 7,20 € - BEL : 7,20 € - ITA : 7,20 € MAR : 55 DH - MAY: 7,80 € - DOM SURFACE : 6,00 € - TOM : 990 CFP CFA SURFACE : 4200 CFA - CFA AVION : 4700 CFA


Démo acrylique

38

P. 6 Courrier des lecteurs P. 8 Idées sorties

Un portrait de famille tout en douceur

P. 12 Shopping P. 14 REPORTAGE Sylvie Silvy, Rêveries carminées P. 20 Démo gouache Régate entre géométrie et spontanéité

14 REPORTAGE

P. 26 PETITE HISTOIRE Georgette Agutte Le fauvisme au féminin

De la fenêtre de son atelier, Sylvie Silvy rêve de la mer. Le fil conducteur de ses toiles ? La lumière.

P. 30 INTERVIEW COUP DE CŒUR Renée Fra’s Perret Délices d’aquarelle

Un bouquet

Bouquet de tulipes

P. 35 Démo aquarelle Cartes à réaliser soi-même

P. 42 Aquarelle : la leçon de

de

Aquarelle

P. 35 CAHIER SPÉCIAL UN BOUQUET DE COULEURS

P. 38 Démo acrylique Tendre scène en rondeur

couleurs

Vitrine de fleuriste

Pastel

Hellébore du jardin Aquarelle

Jacques Daugeron

Et aussi…

Comment peindre la montagne

Champ fleuri, pastel sec Marché aux fleurs, gouache

P. 48 Démo crayons de couleur Fauvettes au printemps

p. 35

P. 52 Vos corrections d’œuvres P. 56 Galerie des lecteurs P. 58 Librairie, anciens numéros P. 62 Petites annonces P. 63 Vos esquisses P. 67 Sommaire du prochain numéro & carnet d’adresses

48 Démo crayons de couleur

Pour « Plaisirs de peindre », c’est la fauvette qui fait le printemps !

PLAISIRS DE PEINDRE 17, avenue du Cerisier Noir - 86530 Naintré - Tél.rédaction : 05 49 90 37 64 - Fax : rédaction : 05 49 90 09 25 - www.plaisirsdepeindre.com Directrice de la publication : Édith Cyr • RÉDACTION Directeur de la rédaction : Jean-Philippe Moine - Assistante de la rédaction : Manuella Pineau - Rédactrice en chef adjointe : Marie-Pierre Lévêque Secrétaire générale de la rédaction : Élodie Blain - Première rédactrice-graphiste : Audrey Salé - Rédacteurs-graphistes : Nadine Tillet, Hervé Magnin - Rédacteur : Laurent Benoist Scannériste : Franck Sellier ONT COLLABORÉ À CE NUMÉRO : Bonnot, Laurianne Chevalier, Jacques Daugeron,Alain Fleuret, Patrick Henry,Anne Larose, Marie-Pierre Le Sellin, Lœtitia Pillault, Joël Simon,Wim Verhelst • PUBLICITÉ Tél. : 05 49 90 09 19 - Fax : 05 49 90 09 25 • E-mail : publicite@plaisirsdepeindre.com • ABONNEMENT Responsable : Sonia Seince - Tél. : 05 49 90 09 16 • PROMOTION • DIFFUSION Directeur des ventes : Frédérik Favier - Tél. : 05 49 90 37 64 - Diffusion : Messageries lyonnaises de presse • GESTION Directeur administratif et financier : Fabien Richard • PLAISIRS DE PEINDRE Édité par DIVERTI Éditions - S.A.R.L. au capital de 15000 € 490 317 369 RCS Poitiers - 17, avenue du Cerisier Noir - 86530 Naintré, France Principaux actionnaires : CAPELITIS Groupe et CAP DÉVELOPPEMENT - Gérant : Jean-Paul Cyr - Photogravure : DIVERTI ÉDITIONS - Imprimerie : Megatop, 86530 Naintré. L’envoi des textes ou photos implique l’accord des auteurs pour une reproduction libre de tous droits et suppose que l’auteur se soit muni de toutes les autorisations éventuelles nécessaires à la parution.Tous droits réservés pour les documents et textes publiés dans Plaisirs de peindre. La reproduction totale ou partielle des articles publiés dans Plaisirs de peindre sans accord écrit de la société DIVERTI Éditions est interdite, conformément à la loi du 11 mars 1957 sur la propriété littéraire et artistique. Les articles et photos non retenus ne sont pas renvoyés. La rédaction n’est pas responsable des textes, illustrations et photos qui lui sont communiqués. Ce numéro comporte 1 encart non paginé de 4 pages en pages 10 et 58. Plaisirs de peindre © ADAGP, Paris, 2012, pour les œuvres de ses membres.

Imprimé en France / Printed in France Imprimé en France / Printed in France

est une publication du groupe CapElitis

Commission paritaire : 0712 K 78956. ISSN : 1291-3987. Dépôt légal à la date de parution Trimestriel - N° 45 18 mai / 17 août 2012

Pour vous abonner ou contacter le service abonnement/VPC : • www.boutiquedesartistes.fr, rubrique « Abonnements » • Ou téléphonez au 05 49 90 09 16 (00 33 de l’étranger), du lundi au vendredi de 8 h à 12 h et de 13 h 30 à 17 h 30. Par courrier : Plaisirs de peindre Service abonnements & VPC 28, rue Denis Papin - 86530 Naintré Par courriel : abonnement@plaisirsdepeindre.com Abonnement France Plaisirs de peindre 33 / juillet-août 1 an/4 nos : 19,90 € • n° 2 ans/8 nos : 29,90 €2009

3


reportage àLyon

« Quand j’étais enfant, il y avait chez mes parents un vieil atelier d’artisan, éclairé par une baie vitrée avec des montants en fer, assez étroits. Depuis, j’ai toujours eu envie d’un atelier avec une baie comme celle-là. Dernièrement, nous avons décidé de faire une extension de la maison et, ça y est, je l’ai mon atelier avec ses fenêtres en métal ! Et en plus, il est sur place… » Sur une fenêtre de l’atelier se découpe la silhouette stylisée d’une chèvre en métal bleu Majorelle. Un des objets fétiches de Sylvie Silvy.

Ci-dessus : Le Temps des cerises. 2010. 30 x 30 cm. Acrylique sur toile. Page de droite : Intérieur rouge. 2010. 30 x 30 cm. Acrylique sur toile.

14

Plaisirs de peindre n° 45 / mai-juillet 2012


Sylvie Silvy

Rêveries carminées

Elle voulait devenir illustratrice mais elle fut artisan d’art, puis infographiste 3D et finalement peintre acryliste. Après un parcours en arabesques qui l’a nourrie de multiples influences, Sylvie Silvy compose un univers à la mesure de son imaginaire.

Plaisirs de peindre n° 45 / mai-juil. 2012

15


Renée Fra’s Perret

Délices d’aquarelle Dans le panier à salade de Grand-Maman. 51 x 31 cm. Conserves à la campagne. 60 x 40 cm.

P 30

Plaisirs de peindre : Comment êtesvous venue à la peinture ? Renée Fra’s Perret : Je suis issue d’une famille d’agriculteurs de Haute-Savoie et lorsque mon professeur de dessin estima un jour que j’étais assez douée, mes parents ouvrirent des yeux énormes et répondirent que je devais plutôt me diriger vers la comptabilité. Quand je me suis mariée, je n’avais pas suivi d’études de dessin ; mon mari, lui, avait intégré les Beaux-Arts, même s’il n’en avait pas fait son métier. Les enfants grandissant, nous nous sommes mis ensemble à la peinture. J’avais un souvenir d’enfance : la bonne du curé du village réalisait des représentations religieuses en relief – des « ivoirines » –et embauchait pour l’aider les gamins un peu doués. Elle est décédée en emportant son savoir-faire. Ça a intéressé mon mari, alors nous avons mené des recherches afin de retrouver la technique. Ça nous a pris des années, puis on s’est mis à faire ensemble des paysages lyonnais en relief ; je déposais une base liquide de kaolin sur la toile, relief qu’il peignait. Mais au bout d’un moment, j’ai eu envie de m’exprimer seule, par moimême.

Plaisirs de peindre n° 45 / mai-juillet 2012


interview coupdecœur

« J’ai horreur de l’aquarelle lavis. Quel bonheur quand j’ai constaté que je pouvais obtenir les couleurs fortes que j’affectionne. » Bio express

Née en 1948 à Sallanches (HauteSavoie), Renée Fra’s Perret a toujours réalisé un tas de choses avec ses mains : du dessin, de la couture, du bricolage, de la déco… Mais c’est aux côtés de son époux, peintre amateur et très épris d’art, qu’elle décide de se mettre à la peinture. Après une courte période de tâtonnements, elle se consacre définitivement à l’aquarelle, qu’elle pratique avec une vivacité et une densité de couleurs aux antipodes du lavis. Elle partage aujourd’hui son temps entre la montagne, où elle expose l’hiver, et Lyon, où son mari et elle possèdent chacun leur atelier dans la maison familiale. TEXTE ET PHOTOS : KATIA DAVID.

Ses coordonn ées p. 67

Plaisirs de peindre n° 45 / mai-juillet 2012

31


pastel

Un arbre qui verdit, une prairie qui fleurit, un de ces ciels sans le moindre nuage qui donne au peintre des envies de bleu franc. Si le regard s’envole vers l’arbre et les lointains, c’est l’explosion de couleurs au premier plan qui invite le spectateur au spectacle d’une nature printanière.

Champ de fleurs au printemps Démo, texte et photos : MariePierre Le Sellin.

Matériel • Pastelmat ou Pastel Card, 30 x 40 cm •Crayon pastel blanc •Gomme mie de pain et chiffon

Palette Jaune de cadmium, ocre jaune, orange clair, rose fuchsia, gris-rose, rouge carmin, rose clair, saumon, violine, brun-noir, marron glacé, vert foncé, gris-vert moyen, parme, vert de vessie, vert feuille, vert feuille clair, gris-vert foncé, bleu mauve très clair, gris clair, bleu cyan très clair, bleu de cobalt très clair, bleu céruléum.

Le ciel Après avoir esquissé la ligne d’horizon et la base du tronc de l’arbre avec le crayon pastel, je pose largement avec le plat du bâton du bleu céruléum pur ; j’ajoute du bleu de cobalt très clair en bas, près de la ligne d’horizon, afin de représenter une légère brume. Vous pouvez superposer vos couleurs et les estomper ensuite au doigt.

II

Plaisirs de peindre

fleurs


L’arrière-plan Avant de peindre l’arbre, je m’occupe de la végétation de l’arrière-plan ; je souhaite juste suggérer les formes afin de ne pas trop attirer l’œil du spectateur sur cette partie. J’utilise le gris-vert moyen et le vert de vessie pour illuminer le feuillage puis je fonce la base avec du vert foncé et du gris-vert foncé. Pour cette zone, je n’estompe pas car je préfère laisser les touches de couleurs juxtaposées bien visibles.

Bien utiliser le Pastelmat • Appuyez bien sur votre bâton pour couvrir le support car la surface ne réagit pas comme celle du Pastel Card. • L’estompage est plus difficile, c’est pourquoi il faut couvrir généreusement. • En revanche, pas de perte de poudre, le support absorbe tout le pigment. Les couleurs sont intenses et lumineuses.

Créer la perspective

Je commence par poser une ligne de rose clair le long de la haie d’arbres à l’arrièreplan puis une autre ligne plus épaisse de jaune de cadmium qui traverse tout le tableau. Je pose les couleurs par petits traits verticaux pour donner une sensation de mouvement et de dynamisme. Juste après, je place quelques touches de parme puis, avec le vert foncé, je peins tout de suite l’ombre de l’arbre sur la prairie. J’utilise quelques touches de gris-vert foncé à l’intérieur pour ne pas trop «plomber» cette zone déjà sombre. Je reprends tout autour avec le vert feuillage et le vert de vessie qui vont créer un contraste maximum avec le vert foncé de l’ombre. Je pose toujours ma couleur par petits traits obliques. Je place rapidement les autres couleurs de fleurs pour mettre en place la perspective des masses de couleur.

Les fleurs en détail Les fleurs sont traitées en de nombreuses couleurs par petites touches ou traits, sans estomper, avec des graphismes me permettant de les traduire sans les dessiner en détail. Je travaille les masses de couleurs qu’elles forment en donnant une certaine perspective afin de guider l’œil vers l’arbre.

Plaisirs de peindre

fleurs

III


démo acrylique

Retrouvez votre esquisse page 63

38

TEXTE ET PHOTOS : ELSA COLIN. AVEC LA COLLABORATION DE LŒTITIA PILLAULT

« Ces deux visages, ces regards d’une profondeur intense laissent transparaître beaucoup d’émotion. Ils traduisent une histoire, une rencontre, qui peuvent changer au fil de la réalisation : ce côté imprévisible me plaît et fait partie de la magie de peindre. Un subtil équilibre difficile à bien traduire, qui met en jeu geste technique et juste appréciation, et qu’un détail suffit à faire varier… »

Plaisirs de peindre n° 45 / mai-juillet 2012


Tendrescène en rondeur

LA PALETTE DALER-ROWNEY

Ombre brûlée

Blanc de titane

Quinacridone orange brûlé

Rouge de cadmium écarlate

PÉBÉO DÉCO

Cendre blanc mat

PÉBÉO COLOREX

Encre aquarelle or pâle

Souvent inspirée par le thème de la maternité, Lœtitia Pillault a choisi un châssis rond pour représenter une scène qui évoque un tendre moment de complicité entre une maman et sa fille. Un sujet de choix pour l’acryliste tourangelle, qui aborde fréquemment des thématiques à dominante rose poudré. Esquisse et sous-couche. J’esquisse ma scène au crayon avant d’en reporter l’essentiel sur ma toile : plan plus rapproché, évolution de certains détails, attitudes un peu modifiées… Puis j’en suis les grands traits au Posca noir. Un badigeon terre d’ombre brûlé, bien dilué, recouvre la surface de ma toile sans masquer les traits essentiels. Cet apprêt unifie les couleurs et amplifie les teintes, les rendant plus expressives et profondes.

Le dessin

LIQUITEX (GAMME BASICS)

Titane écru

Magenta quinacridone

LIQUITEX (GAMME HEAVY BODY)

Magenta moyen

Rouge de naphtol clair

AMSTERDAM (TALENS)

Bleu de Prusse

Cendre brune

Le fond

Question de fond

LEFRANC & BOURGEOIS

Brun Van Dyck

LE MATÉRIEL

Ocre rouge

➔ Châssis rond entoilé en coton, diamètre 40 cm ➔ Assiette en carton pour la palette ➔ Chiffon ➔ Bocal d’eau ➔ Pinceaux ronds, plats et brosses, extrafins à moyens ➔ Gel médium mat ➔ Posca noir brush.

Je choisis, pour la base de mon fond, une teinte mate très veloutée que je pense adaptée à la douceur de ma scène : j’applique ce cendre blanc délicat soigneusement en épargnant mes deux personnages et en suivant bien les contours. Je prélève directement au pot, avec une brosse plate n° 4. Ce fond ne sera pas excessivement travaillé : il comportera beaucoup de détails colorés qui viendront s’ajouter à cette première couche. Je n’oublie pas le bord de la toile, même s’il est possible, par la suite, de le recouvrir d’un galon.

Le fond reçoit une couche de cendre blanc mat, un gris poudré délicat et sobre qui met en valeur le côté naïf des expressions et des couleurs vives. D’une bonne texture, il pourra être aussi utilisé pour faire quelques raccords, masquer des détails finalement non souhaités ou rattraper de menues erreurs… Très couvrante, cette teinte permet de détacher certains éléments trop proches les uns des autres.

Plaisirs de peindre n° 45 / mai-juillet 2012

39


Leçond’aquarelle

Jacques Daugeron

Un mélange de manganèse, de céruléum et éventuellement de cobalt me permet de réaliser les bleus du ciel. Je profite de l’humidité de ma feuille et travaille en inclinant ma planche. Je dirige également ma couleur avec mon spalter plein d’eau et je crée des nuages en négatif.

Organisation de la palette Je dispose mes couleurs chaudes à droite. Je pars des jaunes et ocres vers les terres. Viennent ensuite les rouges, puis les couleurs froides. Dans les bleus, on compte de l’outremer (chaud car rouge), du cobalt et du céruléum. Ensuite, j’ai les bleus transparents comme le manganèse, le Winsor et le turquoise. Le plus important est de ne pas avoir à chercher sa couleur. Je réalise mes mélanges au milieu de la palette, sur une surface assez large pour les gros pinceaux. Je la nettoie à l’éponge quand c’est trop chargé. Je fais la distinction entre les couleurs transparentes et les opaques : je possède les deux caractéristiques dans chaque gamme de couleur. Je commence toujours par les transparentes et évolue peu à peu vers l’opaque.

Je recrée un gris pour réaliser un nuage qui vient de la droite, incorporant du rouge. Parfois je mélange mes couleurs directement sur le papier. Je préserve ici un éclat de blanc sec pour le névé.

Je mélange de la Sienne brulée avec un peu de Sienne naturelle et un soupçon de cobalt pour obtenir le brun approprié à la roche foncée de l’aiguillette. En couchant le pinceau, j’obtiens des effets avec le grain du papier. Cela conserve les éclats de lumière du jaune initial.

46

Je pose immédiatement le gris de la paroi par-dessus les ocres, qui vont justement le réchauffer. Je réalise un dégradé dans le sens de la pente, en veillant à ce que le pinceau dans la couleur humide en suive bien le mouvement. Plaisirs de peindre n° 45 / mai-juillet 2012

J’imbibe d’eau tout le premier plan. J’utilise le rose permanent qui vient en renfort du jaune. Plus je m’écarte de la zone de lumière et plus les couleurs sont froides. Je fais aussi intervenir un peu de Sienne qui vient coiffer mes couleurs claires. Cela me permet d’apporter une résistance à la lumière, les terres étant des couleurs plus solides que les autres.


Je mélange du bleu Winsor à mes gris pour renforcer la base de mon rocher sur la gauche. Immédiatement après, je réalise les bancs rocheux. Je remouille ensuite toute la partie basse et rehausse mes lumières au jaune auréoline.

Après avoir posé du turquoise pour le premier plan, toujours dans le sens de la pente, je passe à l’arrière-plan, l’aiguille de la Glière. Je cherche la couleur adéquate, plus chaude que celle utilisée lors de mon essai. Ce sera un mélange de terre de Sienne et de rose. Je développe cette couleur sur la droite avant de l’ombrer et je laisse sécher.

ÉE ŒUVRE TERMIN

Alors qu’il est sec, j’imbibe à nouveau mon premier plan et je viens poser des accents de couleurs plus vives. Le turquoise fait son apparition. Je peux le mélanger à de la Sienne pour qu’il soit moins cru, ou à du bleu de cobalt. Je continue à l’outremer, réalise un dégradé avec les verts.

14 Je reprends de la terre de Sienne pour réchauffer et varier mes teintes et je matérialise ma pente. Pour finir, j’intensifie les contrastes, les éclairages, les détails. Plaisirs de peindre n° 45 / mai-juillet 2012

47


Pour toutes informations, téléphonez au :

05 49 90 09 16 Pour l’étranger : 00 33 549 900 916

www.plaisirsdepeindre.com

LES DÉMOS ARTISTIQUES

Suivez pas à pas les conseils de nos démonstrateurs pédagogues et réussissez des œuvres à l’aquarelle, au pastel, à l’acrylique, à l’huile au couteau…

À LA LOUPE

5

BONNES RAISONS DE VOUS

RÉABONNER

Une œuvre décryptée par l’artiste lui-même pour détailler toutes les astuces qui lui ont permis de la réaliser.

IDÉES SORTIES

1. Vous bénéficiez d’une remise privilégiée. 2. Vous choisissez la formule d’abonnement qui vous convient le mieux. 3. Vous ne manquez aucun numéro. 4. Vous évitez toute augmentation de prix pendant toute la durée de votre abonnement. 5. Vous recevrez Plaisirs de peindre directement chez vous.

Toutes les tendances du monde de l’art et des loisirs créatifs, toutes les expositions à voir près de chez vous sont dans la rubrique consacrée aux actualités.

LE CAHIER CENTRAL THÉMATIQUE Apprenez à peindre à l’aquarelle, au pastel, à l’acrylique ou à l’huile, le tout sur un même thème : déclinaison des techniques et des écritures artistiques, les artistes pédagogues de Plaisirs de peindre vous accompagnent pas à pas et libèrent vos idées créatives.

Plaisirs de peindre magazine n°45  

Comment peindre les fleurs à l'aquarelle, une scène de tendresse entre une jeune maman et sa fille à l'acrylique, ou encore dessiner une fau...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you