Guide du visiteur 'DIVA, une Brilliante Histoire'

Page 1

DIVA, UNE BRILLANTE HISTOIRE Guide du visiteur, six salles et six histoires

Veuillez retourner ce guide à la fin de votre visite. Vous en trouverez un exemplaire online sur notre site web divaantwerp.be. Vous trouverez plus d’informations dans le livre Briljante Verhalen/Brilliant Stories.


INTRODUCTION Le diamant et Anvers sont indissociablement liés depuis des siècles. DIVA en raconte l’histoire, à sa propre façon, qui est insolite. Six thèmes et quatorze pièces maîtresses ou highlights de la collection de DIVA en forment la trame. Au total, on peut admirer 607 objets dans l’exposition. Ils sont tous décrits dans ce guide. Admirez DIVA! ≥ Vous pouvez choisir d’écouter les audiodrames de fiction du metteur en scène Frank Van Laecke et suivre ainsi le majordome de DIVA. Les audiodrames sont indiqués sur le plan par le symbole du diamant. ≥ Les récits d’introduction du majordome sont diffusés automatiquement dès l’entrée de chaque salle. Vous pouvez aussi les activer par le symbole du majordome. ≥ Les applications interactives qui vous aideront à obtenir des informations sont indiquées par le symbole casque d’écoute.

Diamant (audiodrames de fiction) Majordome (récits d’introduction) Casque d’écoute (Faits historiques)

2

Highlights Si le temps vous manque, vous pouvez suivre le highlight tour, indiqué sur le plan par le symbole d’étoile. Contentez-vous de lire les infos encadrées et vous aurez fait le tour en 45 minutes.


Introduction

Rez-de-chaussée

Guide du visiteur DIVA

Scannez votre billet ici

Boutique

Entrée

3


LA CHAMBRE DES MERVEILLES DE DIVA : COLLECTIONNER ET INSPIRER Admirez la Chambre des merveilles de DIVA ≥ Écoutez les récits de fiction sur sept pièces maîtresses ou consultez les faits historiques sur la tablette dans la banquette. ≥ Les écrans avec un cadre rouge contiennent des infos contextuelles et des illustrations. ≥ Touchez le grand écran et découvrez quelques collectionneurs anversois et leurs collections. Ou zoomez sur les bijoux représentés sur les portraits. ≥ Vous pouvez même composer une collection dans le cabinet près de l’ascenseur.

4

Au cours du XVIe siècle et au début du XVIIe, Anvers était un centre mondial des objets de luxe, venus des quatre vents : vous les retrouverez dans la Chambre des merveilles de DIVA. L’engouement pour les collections d’art qu’Anvers affichait pendant le Siècle d’Or et son crépuscule constitue le thème d’une interprétation contemporaine d’un cabinet d’art.


Guide du visiteur DIVA

15

6

5

2

13

14

8 La Chambre des merveilles de DIVA

16

17

11

12 9

10

7

1

4

3

5


1

L’antichambre sur le Siècle d’Or Au cours du XVIe siècle, Anvers croît jusqu’à être le plus important des centres économiques et artistiques d’Europe. La Ville sur l’Escaut est alors une véritable métropole, un lieu de rencontre pour les négociants et leurs marchandises venant du monde entier. Ce commerce international est le moteur de la production d’art et d’objets de luxe, comme l’orfèvrerie et les bijoux. Malgré les conflits politiques et religieux et la chute d’Anvers en 1585, la ville continue à donner le ton jusqu’au milieu du XVIIe siècle en matière de production et de distribution d’articles de luxe. La noblesse, mais aussi la haute bourgeoisie, les magistrats, les fonctionnaires, les négociants fortunés, les artistes et les artisans collectionnaient toutes sortes d’objets précieux. Leurs collections étaient de nature encyclopédique et contenait de l’art, des bijoux, des objets d’histoire naturelle ou exotiques, ainsi que des instruments scientifiques. Ainsi, ils collectionnaient les connaissances, qu’ils partageaient en montrant leurs objets rares. Flora (reproduction) Jan Matsys, 1559 Collection Hamburger Kunsthalle Bpk-Bildagentur / Photo: Elke Walford

6


La Chambre des merveilles de DIVA

2

2

1

3

4-9

10 11-15

Guide du visiteur DIVA

17

16

1

Encadrement de miroir Pays-Bas méridionaux, 2ème moitié du XVIe siècle Collection DIVA, S88/1

4 Épingle à cheveux en or Pays-Bas septentrionaux, fin XVIe - début XVIIe siècle Collection Smidt van Gelder, Sm.0589

2 Coffret à bijoux Anvers, 1576 Collection DIVA, S59/2

5 Bague en or avec rubis taillé en table Pays-Bas méridionaux, XVIIe siècle Collection DIVA, S68/21

3 Fragment de textile de la collection Mayer Van den Bergh En raison de la rareté et de la fragilité, en alternance : • Taffetas lancé et broché, probablement Italie, vers 1600 • Reps lancé, Italie, 2ème moitié du XVIe siècle • Galon d’or, XVIe-XVIIe siècles Les métaux précieux étaient souvent utilisés dans des textiles précieux.

6 Bague en or avec diamant taillé en pointe Europe occidentale, XVe siècle Collection DIVA, DMK01/14 Jusqu’à la seconde moitié du XVIIIe siècle, les diamants étaient exclusivement importés de l’Inde et de Bornéo. La taille en pointe est la première taille connue, et garde la forme naturelle du diamant.

7


Highlight 1: Hanap en forme de chouette (nr. 10) Les hanaps à chouette sont des gobelets en forme de chouette. Durant les XVIe et XVIIe siècles, ces hanaps étaient très convoités aux Pays-Bas et dans les territoires germaniques. Cette coupe constitue le plus ancien modèle connu arborant l’emblème d’Anvers. Son corps en noix de coco en fait un exemplaire précieux et exotique. À l’époque où elle a été réalisée, la Ville sur l’Escaut était un centre de commerce international. Les marchands portugais importaient en Europe de l’Ouest des curiosités exotiques venues d’Afrique, d’Inde et d’Amérique telles que des noix de coco, des nautiles et des œufs d’autruches, principalement par le port d’Anvers. Les noix de coco étaient convoitées en raison de leurs prétendues vertus médicinales. On croyait que si une personne ingérait du poison à son insu en portant ses lèvres à une coupe en noix de coco, elle ne risquerait rien, car le poison serait neutralisé par ce fruit exotique. Sur le col de la chouette d’Anvers, dissimulé sous sa tête amovible, se cache un vers gravé en vieux néerlandais : « Als alle ander fogels sin thoe neste sois min flige beste ». Ce vers peut être traduit de la sorte : « c’est quand tous les oiseaux dorment dans leur nid que je vole le mieux ». Maître au pélican, Anvers, 1548-1549, Collection Fondation Roi Baudouin, en dépôt chez DIVA, B512/1

8

7 Épingle à cheveux en argent Maître au croissant de lune, Anvers, 1625-1626 Collection DIVA, S85/2

8 Épingle à cheveux en argent Pays-Bas méridionaux, vers 1610-1620 Collection DIVA, S2009/6 9 Épingle à cheveux en or Pays-Bas méridionaux, vers 1610 Collection DIVA, S2009/7 Les aiguilles à cheveux étaient portées sur le devant de la tête ou près de l’oreille. Souvent, on y trouvait une perle de grand prix, venant de Ceylan ou de l’Inde. Cet exemplaire a été déterré à Anvers. 10 Hanap en argent en forme de chouette Maître au pélican, Anvers, 1548-1549 Collection Fondation Roi Baudouin, en dépôt chez DIVA, B512/1 11 Statuettes de Saint-Jean et de NotreDame Malines, vers 1530-1550 Collection DIVA, S61/12b-c 12 Cabinet décoré de broderies Anvers, vers 1650 Collection DIVA, S58/66 13 Médaille commémorative de Luis de Requesens Anteo Lotello, 1576 Collection DIVA, M731 14 Médaille commémorative Benedictus Arias Montanus Jacques Jonghelinck, Anvers, 1569 Collection DIVA, M1446 15 Solidus de l’empereur Arcadius Byzance, vers 383-408 Collection DIVA, M1809 16 Couverts de mariage en argent 1ère moitié du XVIIe siècle Collection MAS, collection Arts Appliqués et Histoire (Vleeshuis), en dépôt chez DIVA, B504/32


Cruche avec motif en tulipe Westerwald, vers 1635-1700 Collection DIVA, S91/39

2 Pendentif de diamants taillés en forme de rose et émail Europe occidentale, 1640-1660 Collection église Saint Willibrord d’Anvers, en dépôt chez DIVA, B503/4 Lisez l’histoire réelle de cette pièce maîtresse sur la tablette dans la banquette. 3 Pendentif en forme de nœud avec diamants taillés en rose Dernier quart du XVIIe siècle Collection de Breyne

La Chambre des merveilles de DIVA

1

Guide du visiteur DIVA

17 Cabinet d’art (reproduction) Frans II Francken, Anvers, 1619 Collection KMSKA Lukas-Art in Flanders / Photo: Hugo Maertens. L’engouement anversois pour les collections d’art est allé de pair avec la naissance des tableaux de cabinets d’art, qui représentaient les collections et leurs amateurs. Les peintres anversois ont joué un rôle fondamental dans la genèse de ce genre de tableaux. Frans II Francken a créé le Preziosenwand, un sous-genre spécifiquement anversois qui se focalise sur les objets collectionnés.

4 Bague en rosette avec diamants taillés en rose et émail Probablement France, 2ème moitié du XVIIe siècle Collection de Breyne

3

5 Broche en or en forme de rosette avec diamants taillés en rose Vers 1675 Collection de Breyne

6

6 Fleurs dans une niche (reproduction) Osias Beert, 1580-1624 Collection KBC Anvers, Snijders & Rockoxhuis.

2

1

8 7

3

4

5

7 La Vierge, l’enfant Jésus et JeanBaptiste dans une guirlande de fleurs (reproduction) Jan Breughel II et Frans II Francken, vers 1630 Collection privé 8 Bague en or avec diamants et émail Europe, vers 1670-1690 Collection Fondation Roi Baudouin, Fonds Christian Bauwens, en dépôt à DIVA, B512/25

9


4

2 1

4

5

3

8 6

9

7

1

Relief de la Résurrection du Christ Willem van den Broecke, Anvers, vers 1550-1575 Collection DIVA, S61/16

2 Plat avec médaillon en relief des archiducs Albert et Isabelle Daniël Dor, Anvers, vers 1601 Collection DIVA, S59/15 3 Plat argenté avec une représentation du dieu Mars François Briot, Nuremberg, vers 1600 Collection DIVA, S81/1 4 Plat aux armes de Charles-Quint Nuremberg, vers 1520-1550 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/118

10

5 Pendentif en or, en lion avec diamants taillés en table, rubis, émeraudes, saphir, perles et émail Probablement Allemagne, fin XVIe siècle Collection de Breyne Des pierres précieuses, des perles et du corail sont enchâssés dans des bijoux sculpturaux et bigarrés. Les pendentifs en forme d’animaux sertis de grandes perles baroques étaient particulièrement appréciés. Ce style s’est répandu dans toute l’Europe par des estampes. 6 Pendentif en or, en forme de rosette avec diamants taillés en table et en rose et émail Vers 1625 Collection de Breyne


9 L’enlèvement d’Europe (reproduction) Abraham Govaerts et Frans II Francken, XVIIe siècle Collection KMSKA Lukas - Art in Flanders / photo : Hugo Maertens

La Chambre des merveilles de DIVA

8 Paysage avec fuite en Égypte (reproduction) Joachim Patinir, 1516-1517 Collection KMSKA Lukas - Art in Flanders / photo : Hugo Maertens

Guide du visiteur DIVA

7 Collier en or à 14 rosettes avec diamants taillés en table et émail Allemagne ou Autriche, fin XVIe siècle Collection de Breyne

11


5

1

2

5 4

3

1

Coupe à godrons Heinrich Straub, Nuremberg, 1608-1635 Collection MAS, collection Arts Appliqués et Histoire (Vleeshuis), en dépôt chez DIVA, B504/5 Les coupes à godrons sont des objets d’apparat typiquement allemands qui se distinguent par leurs enflures et leurs bosselages accentués. Un godron (vient de godet) est un ornement creux ou saillant sur de la vaisselle d’argent. Ce type de coupe d’apparat s’est répandu au cours sur XVIe siècle dans toute l’Europe centrale et se retrouve souvent dans les natures mortes anversoises.

2 Plat en argent en étoile à 8 branches Maître CT, Anvers, 1625-1626 Collection DIVA, S82/16

12

3 Tazza dorée avec scène de la vie de Mucius Scaevola Anthoni Beijs ou Gabriël II Dijck, Anvers, 1561-1562 Collection DIVA, S60/120 C’est sous l’influence italienne que la large coupe sur pied est devenue à la mode avant 1550. Ce type de coupe, appelée tazza ou copschale, servait aussi à servir des fruits, frais ou confits, et d’autres douceurs. Les coupes avaient aussi une fonction diplomatique et faisaient souvent l’objet de présents officiels. 4 Coupe dorée en noix de coco Maître à la gueule de lion, Anvers, 1543-1544 Collection DIVA, S63/5 5 Tazza dorée Maître à l’onciale M, Anvers, 1548-1549 Collection DIVA, S79/356


La Chambre des merveilles de DIVA

1

1

2

Coupe en argent Maître à la flèche, Anvers, 1700-1725 Collection DIVA, S55/27

2 Gobelet à moulin en argent Maître à l’étoile à 6 branches, Anvers, 1603-1604 Collection DIVA, S67/51 Lisez l’histoire réelle de cette pièce maîtresse sur la tablette dans la banquette.

3 4

Guide du visiteur DIVA

6

3 Pendentif de Grand-Maître de la guilde de Saint Sébastien de Herenthout Petrus Van Eesbeeck, Bruxelles, vers 1740 Collection Fondation Roi Baudouin, don de la baronne Monique della Faille d’Huysse, en dépôt chez DIVA, B512/2 4 Oiseau royal en argent Maître à la croix, Anvers, vers 1761 Collection DIVA, S1283

13


7

8

9

10

Le dressing avec de luxueux objets usuels Les objets d’argent ou d’or n’étaient pas que collectionnés, on s’en servait au quotidien : à table et en tant qu’accessoires. Le choix des matériaux, le façonnement et le design communiquent des messages non-verbaux sur la fortune et l’identité de son détenteur.

14


La Chambre des merveilles de DIVA

3

1

4 2 5

1

Tazza dorée Maître à l’onciale M, Anvers, 1548-1549, Collection DIVA, S79/356

2 Hanap doré en noix de coco Maître à la gueule de lion, Anvers, 1543-1544 Collection DIVA, S63/5 3 Gobelet en argent Maître au héron, Anvers, 1613-1614 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/1

6

Guide du visiteur DIVA

7

4 Gobelet en argent Maître au héron, Anvers, 1623-1624 Collection DIVA, S55/29 5 Cruche en faïence de Delft avec couvercle en argent Thomas Lissau, Anvers, 1661-1662 Collection DIVA, S96/11 6 Gobelet en argent à intérieur doré Maître au paon, Anvers, 1622-1623 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/2

15


8

1

3 2

4

5

6

1

Gobelet à moulin en argent Anthoni Lepies, Anvers, vers 1688-1689 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/4

2 Cuillère en argent Maître à la poire à deux feuilles, Anvers, 1664-1665 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/7 3 Verre de style Römer Probablement Pays-Bas méridionaux ou Allemagne, 1640-1680 Collection DIVA, S89/91 C’est un grand verre à vin dont le pied est décoré de pastilles en formes de boutons de mûres.

16

4 Gobelet à moulin en argent Maître à l’étoile à 6 branches, Anvers, 1603-1604 Collection DIVA, S67/51 Lisez l’histoire réelle de cette pièce maîtresse sur la tablette dans la banquette. 5 Gobelet en argent Maître à la flèche, Anvers, 1700-1725 Collection DIVA, S55/27 6 Cuillère en argent Anvers, 1632-1633 Collection DIVA, S96/12


La Chambre des merveilles de DIVA

1

1

2

3

7

8

11

12

13

16

17

18

4-6

9

14 19

Tabatière en or avec émail Daniel Marchand, Hanau, vers 1780-1785 Collection Smidt van Gelder, Sm.1220

10 15 20

5 Fourneau de pipe en forme de tête d’homme turc Berlin / Paris, vers 1765 / 1800-1900 Collection DIVA, S5374

2 Tabatière en argent avec gravure de fleurs Antoine Warquant, Ath, 1778 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/32

6 Fourneau de pipe en forme de tête de femme turque Meissen / Paris, vers 1765 / 1800-1900 Collection DIVA, S5375

3 Tabatière en argent Jean-François de Raismes, Ath, vers 1750 Collection DIVA, S1362

7 Tabatière en or avec diamant et portrait miniature du roi Léopold II C.M. Weishaupt, Hanau, vers 1875-1883 Collection Fondation Roi Baudouin, Fonds Christian Bauwens, en dépôt chez DIVA, B512/9

4 Pipe en argent Jacques Cupper, Paris, 1809-1819 Collection DIVA, S80/12

Guide du visiteur DIVA

9

17


8 Tabatière en or décorée de rocaille Pierre Croissant, Paris, 1739-1740 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/139 La tabatière en or est basée sur un dessin du célèbre orfèvre français Juste-Aurèle Meissonnier. C’est un bel exemple du style rococo, et l’exécution est d’excellente qualité. La boîte a été offerte en 1815 par le roi Guillaume Ier des Pays-Bas à Jean van Hal, arrièregrand-père du jonkheer Pierre Lunden, en remerciement de son aide dans le rapatriement à Anvers des tableaux de Pieter Paul Rubens. Ceux-ci avaient en effet été transférés à Paris au temps de la domination française. C’est avec cette tabatière précieuse que Guillaume Ier prouva la grande estime qu’il portait au Van Hal. 9 Pipe commémorative Jean François van Deuren, Malines, vers 1817-1820 Collection Fondation Roi Baudouin, Fonds Courtin-Bouché, en dépôt chez DIVA, B512/7 10 Pipe en écume de mer L. Baumgartner, Trieste, 1867-1872 Collection DIVA, S80/62a 11 Tabatière en or avec émail Charles Magnin, Genève, 1815-1881 Collection Smidt van Gelder, Sm.1235 12 Tabatière en or avec émail Rémond, Lamy, Mercier et Compagnie, Genève, 1709-1810 Collection Smidt van Gelder, Sm.1229 13 Tabatière en argent Louis Joseph Piette, Liège, 1815-1832 Collection DIVA, S2005/35

18

Highlight 2: Tabatière avec le portrait de Léopold II (nr.7) Les boîtes pour tabac à priser étaient surtout à la mode pendant le XVIIIe siècle, mais elles étaient encore très populaires au XIXe. Leur façonnement pouvait varier, passant de la simplicité du cuivre aux exemplaires sertis de diamants, d’émail ou de miniatures. Tout comme les montres de gousset, les tabatières affichaient l’opulence, mais aussi les préférences et le goût de leurs propriétaires. Dans les cercles princiers, les tabatières faisaient l’objet de présents appréciés et prestigieux. Cette boîte incrustée de diamants et sertie d’un portrait en émail du roi Léopold II est un présent, sans doute offert à l’occasion de la naissance d’Élisabeth Marie d’Autriche, fille du prince héritier Rudolf, en 1883. Le fournisseur de la Cour Auguste Dufour est plus d’une fois payé pour la livraison ou la modification de tabatières, mais celle-ci, comme d’ailleurs quelques autres qui portent le monogramme Léopold I et datent de1889-1890, provient de la firme de bon renom Weishaupt de Hanau. Elle fut dotée de plusieurs prix pour ses objets au cours des expositions universelles, comme celles de Londres en 1851 et de Paris en 1867. C.M. Weishaupt, Hanau, vers 18751900, Collection Fondation Roi Baudouin, Fonds Christian Bauwens, en dépôt chez DIVA, B512/9


16 Tabatière en or avec émail Rémond, Lamy, Mercier et Cie, Genève, 1709-1810 Collection Smidt van Gelder, Sm.1227 17 Tabatière en or avec émail Jean-Georges Rémond et Cie, Genève, 1800-1810 Collection Smidt van Gelder, Sm.1228

La Chambre des merveilles de DIVA

15 Tabatière en or avec peintures miniatures Edmond-Honoré Langlois, Paris, après 1844 Collection Smidt van Gelder, Sm.1225

Guide du visiteur DIVA

14 Tabatière en or avec camée Robert-Joseph Auguste, Paris, 1769-1771 Collection Smidt van Gelder, Sm.1221

18 Tabatière en argent avec trophée de musique Jean-Jacques Prévost, Paris, 1767-1768 Collection DIVA, S58/25 19 Tabatière en argent avec porcelaine Catherine-Adélaïde Duponnois, Paris, 1822-1837 Collection Smidt van Gelder, Sm.0505 20 Tabatière en or avec miniatures émaillées Alexandre-Jean-Marie Leferre, après 1838 Collection Smidt van Gelder, Sm.1222

19


10

1

7

6 11 13

1

3

2

14

8

5

9

10

16

17

12

15

Sautoir à gros chaînons en argent avec crochet Jean Baptiste Fallon, Namur, 1791 Collection DIVA, S2005/43

6 Hochet en argent et cristal de roche Joannes Balthasar II van Oppervelt, Anvers, 1788 Collection DIVA, S63/11

2 Sautoir avec montre en 3 couleurs d’or avec trophées de musique France, 2ème moitié du XIXe siècle Collection Smidt van Gelder, Sm.0582

7 Sautoir avec montre en or, émail blanc et rouge décoré de perles Maître AV, 2ème moitié du XIXe siècle Collection Smidt van Gelder, Sm.0583

3 Flacon de parfum en argent et cristal Bohême, 1814-1906 Collection Smidt van Gelder, Sm.1433

8 Flacon de parfum en or et cristal Bohême, 2ème moitié du XIXe siècle Collection Smidt van Gelder, Sm.1218

4 Flacon de parfum en argent et cristal Bohême, 1814-1906 Collection Smidt van Gelder, Sm.1815

9 Flacon de parfum en or et cristal Maître M, Baccarat, après 1853 Collection Smidt van Gelder, Sm.0599.1-2/2

5 Flacon de parfum en argent et cristal Huibrecht van der Aa, Schoonhoven, 1863-1892 Collection Smidt van Gelder, Sm.1417 20

4

10 Flacon de parfum en or et cristal France, après 1853 Collection Smidt van Gelder, Sm.0605.1-2/2


13 Poignée de parasol dorée avec améthyste Adolphe Lambert, Bruxelles, 1906 Collection DIVA, S2018/2 14 Boîte à eau de senteur en argent Josephus Franciscus van der Borcht, Anvers, 1754 Collection DIVA, S90/46 Ces boîtes à eau de senteur – dont le nom néerlandais est loddereindoosjes, une transcription phonétique de : eau de reine – succèdent aux pommes de senteur (aussi appelées pommandes). La boîte contenait une petite éponge imbibée d’eau de senteur. Comme les parfums attaquent l’argent, ces boîtes étaient plaquées d’or à l’intérieur.

La Chambre des merveilles de DIVA

12 Étui en or et émail avec 3 flacons de parfum XIXe siècle Collection Smidt van Gelder, Sm.1248.01-04

Guide du visiteur DIVA

11 Hochet en argent et nacre France, 1838-1900 Collection DIVA, S2009/20

15 Flacon de parfum en argent et cristal Bohême, 1856-1867 Collection Smidt van Gelder, Sm.1425 16 Flacon de parfum en or et cristal Bohême, 2ème moitié du XIXe siècle Collection Smidt van Gelder, Sm.0606 17 Poudrier en argent Vers 1890-1910 Collection DIVA, S93/1

21


11

12

13

14

Le salon exotique Les objets rares et exotiques et les matériaux venus d’autres parties du monde ont étonné et fasciné l’élite européenne pendant des siècles. L’Extrême-Orient, en particulier, exerçait une attraction indéniable. L’Occident en avait une vision fragmentée, et nimbée de mystère.

22


2

6

4

3

5

2

12

8 9

7

9

3

14

11

10 15

16

19

13

17

La Chambre des merveilles de DIVA

1

Guide du visiteur DIVA

11

18

Chinoiserie Le terme chinoiserie renvoie à l’image fantaisiste que les Européens se faisaient de la Chine et de l’Orient, comme de l’Asie, de la Perse et du Japon. La porcelaine fut l’un des premiers produits d’exportation orientaux à initier cet engouement. La porcelaine chinoise fut d’abord adaptée au goût européen en l’enchâssant dans de l’argent ou du bronze. Ensuite, on produisit de la porcelaine chinoise dont la décoration était basée sur des gravures ou des dessins occidentaux. 1

Statuette en céramique d’un singe jouant de la flûte Delft Collection Smidt van Gelder, Sm.1052.01

2 Paire de chandeliers en porcelaine chinoise Fin XVIIe - début XVIIIe siècle Collection Smidt van Gelder, Sm.0568.1-2/2 3 Paire de chandeliers muraux 2ème moitié du XVIIIe siècle Collection Smidt van Gelder, Sm.0569.2-6 4 Cinq vases chinois en porcelaine 2ème quart du XVIIIe siècle Collection Smidt van Gelder, Sm.1749.1-5 5 Terrine de canard en porcelaine émaillée Chine, 1723-1736 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/108

23


6 Vase Rose Pompadour orné de 2 perroquets 1775 Collection Smidt van Gelder, Sm.0075 7 Théière ou récipient pour saké Chine, 1662-1722 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/99 8 Statue d’une grue blanche Chine, Qianlong, fin XVIIIe siècle Collection Smidt van Gelder, Sm.0141 9 Paire de vases en porcelaine Chine, 1662-1722 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/102 10 Cabinet en tortue Ateliers Franck, Anvers, vers 1920-1925 Collection Smidt van Gelder, Sm.3044 11 Paire de statuettes Ho-Ho émaillées Chine, 1662-1722 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/103 12 Statuette en porcelaine de Guan Yu Têhua, 1662-1722 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/97 13 Assiette en porcelaine Chine, 1723-1736 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/111 14 Tasse de thé avec soucoupe, décor au plumet Chine, vers 1740 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/113

24

15 Parure de coiffure, sertie de diamants et rubis, dans son étui Probablement France, XVIIIe siècle Collection The Phoebus Foundation, en dépôt chez DIVA, B541/1.

16 Deux vases en porcelaine en forme d’éléphant Chine, Qianlong, XVIIIe siècle Collection Smidt van Gelder, Sm.0222.1-2 17 Théière en porcelaine avec soucoupe Cornelis Pronck, Chine, 1740 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/106 18 Encrier chinois représentant LI-Taï-Po accoudé à une jarre Fin du XVIIe siècle Collection Smidt van Gelder, Sm.0219 19 L’Impératrice de Chine cueillant des feuilles de mûrier (reproduction) Ch. B. Rode, vers 1770 Collection Gemäldegalerie der Staatlichen Museen zu Berlin Bpk-Bildagentur / photo: Jörg P. Anders


La Chambre des merveilles de DIVA

14

1

12

5

2-4

10

6 7

8

9

13

Guide du visiteur DIVA

12

11

Turquerie et Indomanie Après 1683, la peur occidentale de l’invasion ottomane fit place à une fascination qui se manifesta au XVIIIe siècle par les turqueries. L’Europe occident se passionna pour la culture turque, relativement peu connue. Cela se traduisit dans la peinture, l’architecture, la mode ainsi que dans la consommation de denrées exotiques venant de l’empire ottoman. Dans la collection de DIVA, l’inspiration ottomane se lit dans quelques cafetières et articles de fumeurs. 1

Demi-parure en or avec émail noir et diamants taillés en rose Europe occidentale, 1850-1870 Collection de l’église Saint-Gommaire de Lierre, en dépôt chez DIVA, B519/2

2 Fourneau de pipe en forme de tête d’homme turc Berlin / Paris, vers 1765 / 1800-1900 Collection DIVA, S5374

3 Fourneau de pipe en forme de tête de femme turque Meissen / Paris, vers 1765 / 1800-1900 Collection DIVA, S5375 4 Pipe en argent Jacques Cupper, Paris, 1809-1819 Collection DIVA, S80/12 5 Cafetière en argent du type marabout Jean Jacques Coetermans, Anvers, 1832-1869 Collection DIVA, S87/119 Ce type de cafetière, inspiré des cafetières ottomanes, vit le jour dans les Pays-Bas méridionaux à la fin XVIIIe siècle. Au cours du XIXe, ces cafetières apparaissent régulièrement dans la peinture orientaliste. 25


Highlight 3: Broche en forme de paon (nr. 10) La broche en forme de paon témoigne d’un savoir-faire incomparable. Le plumage de l’oiseau a été serti de pierres précieuses selon la technique en tremblant, ce qui les fait vibrer. Les rubis, originaires de Birmanie (l’actuel Myanmar), sont d’une qualité absolument exceptionnelle. Les saphirs proviennent de Ceylan (l’actuel Sri Lanka) et les émeraudes d’Inde. En 1867, Baugrand présenta une broche en forme de paon à l’Exposition universelle de Paris. Il exposa le joyau aux côtés d’autres bijoux, de pièces d’orfèvrerie et d’objets de style égyptien. Il répondait ainsi à l’intérêt que l’époque portait aux fouilles de l’égyptologue Auguste Édouard Mariette et à l’inauguration du canal de Suez qui approchait à grands pas. D’après une création de Gustave Baugrand, France, 1867 ou plus tard, Collection DIVA, DMK05/1

6 Pipe en écume de mer L. Baumgartner, Trieste, 1867-1872 Collection DIVA, S80/62a 7 Râpe à tabac en ivoire Dieppe, 1680-1720 Collection DIVA, S80/1337 8 Broche à 3 plumes avec diamants taillés en rose Probablement Russie, fin XVIIIe siècle Collection Boelens-Hellemans 9 Broche avec diamants taillés en rose et en table Probablement Grande-Bretagne, vers 1780 Collection DIVA, DMK02/2 Lisez l’histoire réelle de cette pièce maîtresse sur la tablette dans la banquette. 10 Broche en paon avec diamant, saphir, émeraude, rubis et perles D’après une création de Gustave Baugrand, France, 1867 ou plus tard Collection DIVA, DMK05/1

26

11 Cafetière en argent Jean-Louis Philippront, Ath, 1783 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/31 Ce type de cafetière s’inspire des aiguières perses. Boire du café était une habitude ancrée dans le monde arabe depuis le milieu du XVe siècle. C’est par Venise que les grains de café crus furent introduits en Europe, en 1615. Les premières graines de caféier importées étaient exposées dans des cabinets de curiosités. Vers 1650, l’importation du café prit de l’ampleur, et les premières maisons de café européennes virent le jour. 12 Collier en or et boucles d’oreilles avec turquoise, perles et émail Inde Collection Boelens-Hellemans 13 Broche en or avec diamant, rubis, perles et émail Inde, vers 1860 Collection Boelens-Hellemans 14 La Sultane (reproduction) Charles-André Van Loo, Paris, 1747 Collection Musée des Arts Décoratifs, Paris Photo : Jean Tholance


1

1

22

5 9

1112

2

6-7

8

10

13-15 16

3-4

17

1820

4 Statuette en bronze de Miysis Basse-Époque à Ptolémaïque Collection MAS, AV.1879.001.122 5 Diadème avec corail Probablement France, vers 1870 Collection Boelens-Hellemans

21

Égyptomanie Les formes et les motifs de l’antique Égypte inspirèrent aussi l’art décoratif européen. Au début du XIXe siècle, le style égyptien se retrouve partout, dans l’architecture, la décoration intérieure, l’orfèvrerie et les bijoux, souvent mêlé à d’autres styles orientaux, mais aussi chargé de références à l’Antiquité grecque ou romaine. La campagne de Napoléon en Égypte (1798-1801) et l’ouvrage monumental Description de l’Égypte écrit par ses scientifiques, intensifièrent encore l’intérêt pour le Moyen-Orient. 1

3 Statuette en bronze de Bastet Basse-Époque à Ptolémaïque Collection MAS, AV.1879.001.088

Service à café en argent aux motifs égyptiens Alexandre François Heyvaert, Bruxelles, 1798-1809 Prêt Philippe d’Arschot

La Chambre des merveilles de DIVA

1

2 Cruche en argent avec le portrait de Napoléon Bonaparte en médaillon Joseph Lecocqmartin, Anvers, 1809-1815 Collection DIVA, S2006/5

Guide du visiteur DIVA

13

6 Tête en bronze de Thot-Ibis Basse-Époque égyptienne à grécoromaine Collection MAS, AV.1879.001.104 7 Statuette en bronze de Horus Basse-Époque égyptienne à grécoromaine Collection MAS, AV.1879.001.027 8 Broche à motifs égyptiens en platine sertie de diamants, rubis, onyx et émeraude Lacloche Frères, Paris, 1926 Collection DIVA, DMK03/7 Lisez l’histoire réelle de cette pièce maîtresse sur la tablette dans la banquette. 9 Pendentif L’univers héréditaire Octave Landuyt, 1975 Prêt Octave Landuyt représenté par WM Gallery 10 Statuette en bronze d’un faucon Basse-Époque égyptienne Collection MAS, AV.1879.001.106 11 Statuette (funéraire) Ouchebti Collection MAS, MAS.0025.105 27


12 Statuette (funéraire) Ouchebti en bois et plâtrage Collection MAS, MAS.0025.104 13 Amulette d’Horus Collection MAS, AV.1879.001.214 14 Statuette en bronze du singe Thot Basse-Époque égyptienne Collection MAS, AV.1879.001.012 15 Amulette de Néfertoum Collection MAS, AV.1879.001.247 16 Scarabée Deuxième Période intermédiaire tardive égyptienne (1650-1550 av. J.C.) Collection MAS, AV.1923.010.043.1422 Scarabée Basse-Époque égyptienne Collection MAS, AV.1923.010.043.1522 Scarabée XIIe à XVe dynastie égyptienne (18001550 av. J.-C.) Collection MAS, AV.1923.010.043.1622 17 Broche en forme de serpent en or et argent sertie de diamants, rubis et saphir Europe occidentale, 1850-1890 Collection de l’église Saint-André d’Anvers, en dépôt chez DIVA, B516/5 18 Statuette (funéraire) Ouchebti 378-341 av. J.-C. Collection MAS, MAS.0025.060 19 Statuette (funéraire) Ouchebti Collection MAS, MAS.0025.084 20 Statuette (funéraire) Ouchebti 378-341 av. J.-C. Collection MAS, MAS.0025.093 28

21 Pendentif Après quoi l’oiseau bleuit Octave Landuyt, 1983 Prêt Octave Landuyt représenté par WM Gallery 22 Le jardin de Sarastro de La Flûte enchantée (reproduction) Karl Friedrich Schinkel, 1781-1841 Collection Bibliothèque nationale de France, IFN-8437653 23 Cléopâtre essayant des poisons sur des condamnés à mort (reproduction au plafond) Alexandre Cabanel, 1887 Collection KMSKA Lukas - Art in Flanders / photo: Hugo Maertens


La Chambre des merveilles de DIVA

14

2

3

4

1 5

7

9

10

11

Guide du visiteur DIVA

6 8

14

12

13

Japonisme En 1854, après deux cents ans d’isolation, le Japon se voit forcé d’ouvrir ses frontières. Et c’est ainsi que l’art occidental de la seconde moitié du XIXe siècle tombe sous le charme du Pays du Soleil-Levant. Le Japon a exporté bien des marchandises vers le marché occidental. Qui plus est, le Japon a exercé une influence considérable sur la scène artistique occidentale. Ses fleurs et ses animaux isolés ou décalés par rapport au centre, ses alignements insolites et la linéarité de son dessin ont marqué l’art occidental d’un sceau indélébile. Le japonisme a dominé quasiment toutes les disciplines artistiques. L’intérêt que porte l’Art nouveau à la nature est directement influencé par le Japon. Cet impact est dominant dans l’orfèvrerie et la joaillerie belges autour de 1900.

1

Vase en porcelaine décorée de motifs de fleurs et de feuilles Japon, 1680-1720 Collection Smidt van Gelder, Sm.1103.02.A

2 Jardinière aux hérons Wolfers Frères, Bruxelles, 1900-1903 Collection DIVA, S2008/19 3 Cafetière en porcelaine d’Imari et armature en argent Japon, 1700-1750, et Marie-Jeanne Husson, Audenarde, 1762 Collection Fondation Roi Baudouin, Fonds Comte Thierry de LoozCorswarem, en dépôt chez DIVA, B512/11

29


4 Cruche Pivoines en argent ciselé Wolfers Frères, Bruxelles, vers 1893-1897 Collection DIVA, S97/12 5 Panneau avec une décoration en intarsia Charles Spindler, Saint-Léonard, 1907 Collection DIVA, S4817 6 Boîte saupoudreuse dorée en verre et argent Daum frères, Nancy et Delheid Frères, Bruxelles, 1892-1900 Collection DIVA, S2010/17 7 Pendentif Art nouveau en or jaune avec émail plique-à-jour, diamants taillés en brillant ancien, labradorite et grenat andradite Léopold Van Strydonck, Bruxelles, vers 1900 Collection DIVA, S87/39 8 Peigne Art nouveau avec diamants taillés en brillants, rubis et opale Joaillier Feys, Bruxelles, 1890-1910 Collection DIVA, DMK95/2 9 Théière Oeillets en argent Louis Wolfers père et fils, Bruxelles, 1892-1897 Collection DIVA, S2001/26 10 Boucle de ceinture dorée Léopold Van Strydonck, Bruxelles, vers 1900 Collection DIVA, S2009/17 11 Montre en or avec diamant taillé en rose Suisse, vers 1900 Collection de l’église Saint-André d’Anvers, en dépôt chez DIVA, B516/2 12 Cafetière en argent du type égoïste Wolfers Frères, Bruxelles, 1890-1893 Collection DIVA, S2013/41 30

Highlight 4: Pendentif Art Nouveau (nr. 7) Le pendentif renvoie par sa forme à la fougère corne d’élan, une plante qui croît sur d’autres plantes sans leur soustraire de nourriture. Sur la labradorite en forme de goutte d’eau en-dessous, des libellules paraissent danser. Le fin feuillage est garni d’émail plique-à-jour, transparent. L’émail est du verre en poudre coloré qui est vitrifié à haute température. L’aspect diamant n’a joué qu’un rôle modeste dans l’Art nouveau, mais ce pendentif est une exception. L’Art nouveau est l’un des noms donnés à ce style décoratif qui a connu son apogée autour de 1900. D’autres pays emploient le terme Jugendstil. Les deux termes se recouvrent et la Belgique en a été une pionnière avec l’architecture de Victor Horta. Dans la joaillerie, l’orfèvre parisien René Lalique est une figure clé. En Belgique, c’est Léopold Van Strydonck, ainsi que Philippe Wolfers, qui ont imposé le courant de l’Art nouveau dans la joaillerie et l’orfèvrerie. Léopold Van Strydonck, Bruxelles, vers 1900, Collection DIVA, S87/39

13 Boîte Poisson en argent et bois takula Wolfers Frères, Bruxelles, vers 1916 Collection Fondation Roi Baudouin, en dépôt chez DIVA, B512/12 14 La princesse du pays de la porcelaine (reproduction) James McNeill Whistler, 1864 Collection Freer and Sackler Galleries (The Smithsonians Museums of Asian Art), Washington


31

Guide du visiteur DIVA

La Chambre des merveilles de DIVA


15

16

17

Divine superbe Aux XVIIe et XVIIIe siècles, Anvers était un centre important de production d’orfèvrerie liturgique. Le Concile de Trente (15451563), parce qu’il stipulait les règles du culte divin, y joua un rôle d’importance. Les directives que donna plus tard l’archevêque milanais Carolus Borromeus (15381584) décrivaient d’une manière précise l’aménagement des intérieurs d’églises, ainsi que les objets et les revêtements liturgiques. Ainsi, il fut décidé que les objets qui recevaient le corps et le sang du Christ pendant l’eucharistie devaient être façonnés dans un métal précieux. Ils devinrent un moyen de rehausser l’éclat de la liturgie.

32


La Chambre des merveilles de DIVA

1

8

2

9

3

10

4

12

6

7

13

11

19

1

5

14

20

Calice doré Maître T, Valenciennes, vers 1530 Collection DIVA, S63/55

2 Calice doré Maître au globe, Anvers, vers 1617-1618 Collection CPAS Anvers, Maagdenhuismuseum, en dépôt chez DIVA, B502/14/1 3 Calice doré décoré de laquage Devroye Frères, Bruxelles, vers 1942 Collection DIVA, S2000/5A 4 Dessin du calice N°14 (reproduction) Jan Pieter Antoon Verschuylen, Anvers, 1825-1865 Collection DIVA, P2013/3/46 5 Dessin du calice (reproduction) Dom Daniel Duesberg, Maredsous, 1920-1944 Collection DIVA, P2002/2

21

15

16

17 18

Guide du visiteur DIVA

15

22

6 Dessin d’un ostensoir-soleil N°22 Foi et Espoir (reproduction) Jan Pieter Antoon Verschuylen, Anvers, 1825-1865 Collection DIVA, P2013/3/1 7 Ciboire Hadrien Victor Kockerols, Anvers, 1952-1953 Collection DIVA, S2001/35 8 Calice en argent partiellement orné par niellage Werner Oehlschlaeger, Lübeck, 1994 Collection DIVA, S2002/73

33


9 Ostensoir-soleil doré Michiel Verberckt, Anvers, 1760-1769 Collection CPAS Anvers, Maagdenhuismuseum, en dépôt chez DIVA, B502/8 Un ostensoir fait partie de l’orfèvrerie liturgique de l’Église catholique romaine. Dans ce récipient est exposée l’hostie consacrée. L’hostie est insérée dans un support en forme de lune (lunule). Son premier emploi remonte au XIIIe siècle. À dater du Baroque, l’hostie est plus fortement mise en valeur par les rayons de soleil qui symbolisent le triomphe divin. Aux XVIIIe et XIXe siècles à Anvers, les ostensoirs-soleils sont parfois richement ornés de diamants. 10 Ostensoir-soleil doré Maître à la plante stylisée, Bruges, 1715-1716 Collection DIVA, S2011/1 11 Ciboire doré Jan Baptist Cassé, Anvers, vers 1768 Collection CPAS Anvers, Maagdenhuismuseum, en dépôt chez DIVA, B502/5 Les hosties consacrées sont conservées dans un ciboire. Le calice ou cuppa a un couvercle et il est souvent plaqué d’or à l’intérieur. Le ciboire est en usage depuis le XIIIe siècle en raison d’un changement dans la liturgie. Auparavant, le pain consacré était conservé dans une petite boîte précieuse. C’est à partir du XVIe siècle que le ciboire acquiert sa force de calice. Les exemplaires du XVIIe et du XVIIIe siècle sont souvent ornés de scènes ciselées. 12 Ostensoir-soleil doré Jan Baptist II Verberckt, Anvers, 1815-1832 Collection CPAS Anvers, Maagdenhuismuseum, en dépôt chez DIVA, B502/6 34

13 Ostensoir-soleil partiellement doré Jan Pieter Antoon Verschuylen, Anvers, 1861 Collection DIVA, S2013/9 14 Calice doré Jan Pieter Antoon Verschuylen, Anvers, 1862 Collection CPAS Anvers, Maagdenhuismuseum, en dépôt chez DIVA, B502/10 15 Ostensoir cylindrique doré Lambert Van Ryswyck, Anvers, 1871 Collection DIVA, S2013/10 16 Ostensoir-soleil doré Anvers, 1693 Collection DIVA, S70/18 17 Paire de chandeliers angelots en argent Vers 1590-1600 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/91 18 Bénitier en argent Josephus I Hennekin, Anvers, 1690-1691 Collection DIVA, S93/8 19 Ex-voto avec cheval 2ème moitié du XIXe siècle Collection DIVA, S1347 20 Bréviaire avec fermoir en argent Collection DIVA, S2007/66 21 Bréviaire avec fermoir en argent 1775-1780 Collection DIVA, S2007/67 22 Plateau de communion E.H. Norbert Orthen Hadrien Victor Kockerols, OverijseMaleizen, 1961 Collection DIVA, S2012/3


La Chambre des merveilles de DIVA

16

1

1

Guide du visiteur DIVA

2

Pendentif du Saint-Esprit avec émail, cinq rubis et une perle Flandre, vers 1640 Collection DIVA, S2014/4

2 Statue de Notre-Dame à l’Enfant Jésus et mouton Lodewijk Willemssens, Anvers, 1675-1700 Collection DIVA, S64/1

35


17

6

5

7

8

9

10 11

4

12

3 1

2

13

26

14

25 27-28

29-30

15

24

16 23

17 18

22 21

Au cours des siècles, les fidèles ont offert des bijoux à l’Église, et en particulier à la Sainte Vierge. Ces bijoux étaient souvent offerts sur des coussinets d’apparat ou cousus dans des cadres, afin de les porter en grande pompe pendant les processions de la Madone, la statue de la Vierge. Celleci en était aussi littéralement couverte. 1

Statue en argent de Notre-Dame à l’Enfant Jésus Belgique, 2ème moitié du XVIIe siècle Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/92

2 Parure de corsage avec diamant taillé en rose Europe occidentale, vers 1780-1830 Collection de l’église Saint-Gommaire de Lierre, en dépôt chez DIVA, B519/1

36

20

19

3 Pendentif en croix avec cinq diamants taillés en rose Portugal, vers 1700 Collection DIVA, S75/179 4 Pendentif en croix avec cinq diamants taillés en rose Paris, vers 1800 Collection DIVA, S75/183 5 Paire de boucles d’oreilles avec diamant taillé en rose Europe occidentale, vers 1850 Collection de l’église Saint-André d’Anvers, en dépôt chez DIVA, B516/4 6 Pendentif en forme de bouclier avec diamants taillés en rose Europe occidentale, 1870-1885 Collection de l’église Saint-Anne-laTrinité d’Anvers, en dépôt chez DIVA, B517/3


9 Pendentif en croix avec filigrane Charles Denys, Malines, 1770 Collection DIVA, S2013/42 10 Pendentif en croix avec diamants taillés en rose et en brillant ancien Grande-Bretagne, vers 1820 Collection DIVA, DMK94/2 11 Broche en losange avec diamants taillés en rose Europe occidentale, 1ère moitié du XIXe siècle Collection de l’église Saint-André d’Anvers, en dépôt chez DIVA, B516/3 12 Cœur flamand avec couronne et diamant taillé en rose Jozef Rombaut Louis De Backer, Dionisius Suerickx, Malines, 1832-1869 Collection DIVA, S75/181 13 Cœur flamand surmonté d’un trophée, en argent et diamant Pays-Bas méridionaux, 1701-1850 Collection DIVA, S70/2 14 Pendentif en forme de cœur avec diamants taillés en rose Europe occidentale, 1850-1890 Collection de l’église Saint-Anne-laTrinité d’Anvers, en dépôt chez DIVA, B517/2

Le Cœur flamand est l’un des joyaux typiquement offerts à l’Église. La signification exacte des Cœurs flamands est inconnue. La dévotion prononcée du peuple portée à la Sainte Vierge, qui se manifeste spécialement dans l’Anvers des XVIIIe et XIXe siècles, paraît être à la base des Cœurs flamands. L’affinité de la Ville sur l’Escaut pour la Vierge, sa sainte patronne, remonte au XIIe siècle.

La Chambre des merveilles de DIVA

8 Cœur flamand surmonté d’un trophée et diamant taillé en rose Dionisius Suerickx, Malines, 1832-1869 Collection DIVA, S75/182

Highlight 5: Coeur flamands

Guide du visiteur DIVA

7 Pendentif / broche serti de diamants taillés en rose Petrus Victor Van Herendael, Anvers, 1867-1875 Collection de l’église Saint-Guibert de Schilde, en dépôt chez DIVA, B518/1

Le Cœur flamand est constitué d’une partie en forme de cœur avec en son milieu un diamant enguirlandé. Le dessus peut être une couronne ou un trophée constitué d’un flambeau, d’un carquois et d’un arc. Le trophée renvoie aux attributs du dieu de l’amour Cupidon et symbolise la victoire de l’amour. D’après quelques spécialistes de l’orfèvrerie, le diamant au centre est le symbole du cœur de la Vierge elle-même. DIVA possède plusieurs Cœurs flamands. Les disparités dans le choix et la qualité des matériaux soulignent que le bijou était aimé par diverses classes sociales. 15 Cœur flamand en argent avec diamant taillé en rose Europe occidentale, vers 1800 Collection DIVA, S87/121 16 Cœur flamand surmonté d’un trophée Europe occidentale, XIXe siècle Collection Boelens-Hellemans 17 Cœur flamand avec couronne et diamant taille en rose à trois faces Europe occidentale, XIXe siècle Collection Boelens-Hellemans

37


18 Cœur flamand surmonté d’un nœud et diamants taillés en rose Europe occidentale, vers 1800 Collection DIVA, S88/151 19 Cœur flamand surmonté d’un trophée Europe occidentale, XIXe siècle Collection Boelens-Hellemans 20 Cœur flamand surmonté d’un trophée Europe occidentale, XIXe siècle Collection Boelens-Hellemans 21 Cœur flamand avec couronne Europe occidentale, XIXe siècle Collection Boelens-Hellemans 22 Cœur flamand avec couronne Europe occidentale, XIXe siècle Collection Boelens-Hellemans 23 Cœur flamand avec couronne Europe occidentale, XIXe siècle Collection Boelens-Hellemans 24 Cœur flamand surmonté d’un trophée Europe occidentale, XIXe siècle Collection Boelens-Hellemans

25 Pendentif en croix avec diamants taillés en table Probablement Pierre L. Dandelooy, Anvers, vers 1800 Collection DIVA, S74/3 26 Pendentif en croix avec feuillage serti de diamants taillés en rose, diamants en taille rose à trois et six faces et écailles de diamant Europe occidentale, 1re moitié du XIXe siècle Collection DIVA, S71/105 27 Ex-voto avec os de la jambe gauche 2ème moitié du XIXe siècle Collection DIVA, S1348 28 Ex-voto avec Notre-Dame 2ème moitié du XIXe siècle Collection DIVA, S1358 29 Ex-voto avec œil 2ème moitié du XIXe siècle Collection DIVA, S1361 30 Ex-voto avec porc 2ème moitié du XIXe siècle Collection DIVA, S1346

Au centre de la Chambre des Merveilles

38

Das kUchenBOOT Jean Lemmens, Anvers, 1998-1999 Collection DIVA, S99/6A-E


39

Guide du visiteur DIVA

La Chambre des merveilles de DIVA


ATELIER : CRÉATION ET SAVOIR-FAIRE

1

40

2


À gauche: taillage du diamant

Orfèvrerie et taillage du diamant dans un atelier intemporel. Un coup d’œil dans la coulisse réunit le présent et le passé.

Atelier

1

≥ Installez-vous et découvrez comment le diamant brut est travaillé pour en faire des bijoux étincelants. Les différentes techniques sont commentées dans les écrans tactiles. ≥ Vous pouvez aussi écouter quelques témoignages de tailleurs de diamants dans la rubrique histoires personnelles. Activez le son par le symbole casque d’écoute.

Guide du visiteur DIVA

Les outils sur la paroi témoignent de l’histoire séculaire d’un savoir-faire.

≥ Ouvrez les tiroirs pur contempler quelques bijoux en diamants et leurs différentes tailles.

Film À Anvers, les diamants sont, de nos jours, taillés de façon hautement technologique. Le film montre la réalisation d’une bague dans le quartier anversois du diamant. (00:06:55)

41


9

1 2

6 3

4

18

16

11

20

7 8

13

5 10

14

1

2

15

22

23

26

3

Sur la paroi :

8 9 10 11 12 13 14

Bâtons de cliveur Bâtons de débrutage Marteaux de cliveur Couteaux de cliveur Bac de cliveur Marteaux de débruteur Tige de sertissage avec tête de débrutage Tiges de sertissage Bâtons de débrutage pour une machine à débruter Clés de fixation de dop Pilons Rouleaux à poudrer Limes Pots à bort

15 Râpes 16 Bâtons abrasifs 17 Boîtes en fer 18 Pinces à courber 19 Loupes de scieur 20 Calibres 21 Calibres à diamant 22 Pieds à coulisse 23 Loupes de tailleur 24 Dops de polissage 25 Pinces à clé 26 Pinces à cuillère 27 Pinces à sertissage 28 Pinces de taille 29 Blocs de sertissage 30 Mortier

≥ Découvrez la fonction de ces outils dans les écrans tactiles, sous Techniques > outils pour le traitement des diamants.

42

28

21

4 5

1 2 3 4 5 6 7

25

19

17

12

24

27

29


Atelier

2 Pendentifs d’oreilles avec diamants taille en rose d’Anvers Collection DIVA, DMKXX/5

3 Quatre bagues Les quatre saisons avec diamants en taille brillant Ira Van De Vondel, Anvers, 1996 Collection DIVA, DMK01/4

6

8

9

7

Dans les tiroirs : 1

Broche art déco avec diamants en taille huit-huit, rubis, émeraude et saphir Vers 1920-1930 Prêt Adelin

Broche A Lightened Skyline avec diamants en taille brillant, taille princesse, taille triangle, taille émeraude Marjan Verachtert, Anvers, 2005 Collection Intralcor scrl, en dépôt chez DIVA, B535/1

Guide du visiteur DIVA

Paire de pendentifs d’oreilles avec diamants Belgique, 1850-1870 Collection Église Saint-Willibrord, Anvers, en dépôt chez DIVA, B503/5

30

4 Bague avec diamants en taille brillant 1960 Collection DIVA, DMK02/22A Bague avec diamants taille en rose d’Anvers Probablement Belgique, 1950 Collection DIVA, DMK02/21 Bague entourage avec diamant d’après le modèle du XVIIIe avec diamants en taille rose d’Amsterdam Pays-Bas, 1953-2000 Collection DIVA, DMK00/8 Bague avec diamant en taille Flanders Brilliant Collection Lewy-Friedrich, en dépôt chez DIVA, B537/1 Bague avec diamant en taille Flanders Brilliant Collection Lewy-Friedrich, en dépôt chez DIVA, B537/3 43


Bague avec diamant en taille Flanders Brilliant Collection Lewy-Friedrich, en dépôt chez DIVA, B537/2 Bague avec diamant taille marquise Wim Pieters, 1994 Collection DIVA, DMK94/4 5 Bague avec diamant en taille princesse Gerhild Kirchner, Anvers, 2017 Prêt Gerhild Kirchner - Bijoux Épinglette avec diamant en taille J.C. Millenium Daisy Verheyden, Anvers, 2000 Collection DIVA, DMK01/6 Bague avec diamants en taille brillant Wim Meeussen, Anvers, 2014 Prêt Wim Meeussen 6 Broche en forme de fleur, partie d’un bijou, avec diamants en taille table, taille en rose à trois et six faces et taille anversoise en rose Europe occidentale, vers 1850 Collection DIVA, S75/185 Broche motif ruban avec diamants taille en rose, taille baguette et taille en rose à trois et six faces Massaux et Charles Habib, Anvers, 1940-1950 Collection DIVA, S89/3 7 Plis à pierres Les diamants sont rangés dans des plis à pierres. Ce sont des plis en papier plié d’une façon spécifique pour que le diamant ne puisse pas en tomber.

44

8 Brilliant Flanders Collection Kuwayama Europe nv, en dépôt chez DIVA, B536/2 Brilliant Flanders Collection Lewy-Friedrich, en dépôt chez DIVA, B537/4 Brilliant Flanders Collection Lewy-Friedrich, en dépôt chez DIVA, B537/5 Blue Flame Tesiro Jewellery, 2009 Collection DIVA, DMK09/1 Diamant en forme du portrait du roi Baudouin 1980 Collection DIVA, DMK02/1 Diamant en forme de canard Collection Andiamond, en dépôt chez DIVA, B523/1 Diamants en forme des lettres I Love You Collection Andiamond, en dépôt chez DIVA, B523/2 Diamant en taille pointe gothique Collection H. Schamisso, en dépôt chez DIVA, B188/3 Diamant en taille table épaisse Collection H. Schamisso, en dépôt chez DIVA, B188/1 Diamant en taille tablette ou faible Collection H. Schamisso, en dépôt chez DIVA, B188/2 Diamant taille en rose d’Amsterdam Collection Boelens-Hellemans


Diamant jaune en taille ovale Collection DIVA, S68/19

9 Tabatière représentant un tailleur de diamants Schoonhoven, 1924 Collection DIVA, DMK98/5

Atelier

Diamant taille Peruzzi Vers 1860 Prêt Adin nv - Fine Antique Jewellery

1 2

3

4

1

Cultured Manners #73: Citrine Crystal Fork Octave Vandeweghe, Anvers, 2017 Collection DIVA, S2017/11/2

2 Cultured Manners #68: Smokey Rutile Crystal Knife, Octave Vandeweghe, Anvers, 2017 Collection DIVA, S2017/11/1 3 Cultured Manners #32: Cultured Citrine Set Octave Vandeweghe, Anvers, 2015 Collection DIVA, S2017/11/3-4

4 Replique Lesotho Promise Collection DIVA, S2017/12 En remerciant DIAMCAD Bien que le nombre de tailleries anversoises du diamant soit aujourd’hui limité, Anvers a gardé sa renommée, garante d’une qualité exceptionnelle. Quelques tailleries à haute technologie dans le quartier anversois du diamant se focalisent sur la taille de très grands diamants de haute valeur. C’est le cas, 2006, d’un diamant brut de 603 carats trouvé dans la mine de Letseng au Lesotho. La pierre, qui était alors le 15e plus gros diamant jamais trouvé, fut baptisée du nom de Lesotho Promise. Safdico et Graff Diamonds achetèrent le diamant brut pour 12,36 millions de dollars et décidèrent de faire examiner et tailler la pierre à Anvers. Au cours d’un processus long de 18 mois, elle s’est transformée en 26 diamants dans diverses tailles. Grâce à leur couleur grade D (blanc exceptionnel +) la valeur collective des diamants taillés est évaluée à 50 millions de dollars. Vous voyez ici des reproductions, tant de la pierre brute que des diamants taillés, qui forment ensemble le collier Lesotho Promise.

Guide du visiteur DIVA

Flanc :

45


11 1

2 3

12 12

4

10 21

8 5

6 7 6

1

4

2

5

3

6

7 8

À droite : orfèvrerie Le travail des métaux précieux est un processus intensif. Les objets sur la paroi de droite illustrent diverses techniques. ≥ Prenez place et touchez l’écran pour obtenir des infos en profndeur. ≥ Ecouter des témoignages actuels dans la rubrique histoires personelles. Activez le son par le symbole casque d’écoute. ≥ Dans les tiroirs, vous pourrez voir les œuvres et l’outillage de maîtresorfèvres.

15

9

2

46

1

9 10

11

16

17


7

14

20

18 18

20

19

12 13

8 Buste de l’orfèvre anversois Jan Pieter Antoon Verschuylen Joseph Willems, Anvers, 1866 Collection DIVA, S54/244

14

17

15

18

16

Sur la paroi : 1

Plaquette de Saint Eloi Jan Baptist Willaeys, Gand, vers 1725-1750 Collection DIVA, S2006/8

2 Gobelet ornemental Kermesse à Bruxelles 1897 Wolfers Frères, Bruxelles, 1897 Collection DIVA, S97/2 3 Gobelet Werner Oehlschlaeger, Lübeck, 1991 Collection DIVA, S2002/86 4 Coupe à fruits Annette Zey, Nuremberg, 1993 Collection DIVA, S2002/37 5 L’as de pique Joris Kuyl, Kessel-Lo, 1998 Collection DIVA, S98/9

Atelier

7 Partie d’un chandelier J.H.F. Raas, Anvers, vers 1832-1869 Collection DIVA, S5083d

9 Bénitier Le Christ et la Samaritaine près du puits Jan Pieter Antoon Verschuylen, Anvers, 1833 Collection DIVA, S69/51

Guide du visiteur DIVA

13

6 Parties d’un chandelier J.H.F. Raas, Anvers, vers 1832-1869 Collection DIVA, S5083b 1-2

10 Ostensoir-soleil doré Jan Pieter Antoon Verschuylen, Anvers, 1839 Collection CPAS Anvers, Maagdenhuismuseum, en dépôt chez DIVA, B502/7 11 Encrier Jan Pieter Antoon Verschuylen, Anvers, 1837 Collection DIVA, S2001/1 12 Paire de bols granulés David Huycke, Saint-Nicolas, 1996-1998 Collection DIVA, S98/15 13 Théière Louis Wolfers père et fils, Bruxelles, 1885 Collection DIVA, S2000/6 14 Calice Victor Kockerols, Anvers, 1952-1953 Collection DIVA, S57/1 15 Boîte à cigares Wolfers Frères, Bruxelles, après 1942 Collection Fondation Roi Baudouin, en dépôt chez DIVA, B512/14 47


16 Saupoudreuse et moutardier Balthasar Lepies, Anvers, 1708-1709 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/11

19 Common Bowl Hammerclub 2011 Participants Hammerclub, Deurne, 2011 Collection DIVA, S2011/6

17 Bénitier Anthoni Lepies, Anvers, 1721-1722 Collection DIVA, S57/2

20 Prelude to a kiss Georges Cuyvers, Anvers, 2011 Collection DIVA, S2011/7

18 Paire de chandeliers Bruxelles, 1687-1690 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/44

21 Saupoudreuse en argent Leonard Joseph Ferrier, Anvers, 1765 Collection DIVA, S2019/1

Dans les tiroirs : 1

Cuillère saupoudreuse à sucre André Joseph Petit, Anvers, 1786 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/29 Bagues Cycloïdes Peter Vermandere, Anvers, 2018 Prêt orfèvre d’art Peter Vermandere

2 Moule Filière à étirer pour fil triangulaire tranchant Pince à étirer 3 Emporte-pièce creux Emporte-pièce bombé Emporte-pièce pour ciseler Marteau à ciseler 4 Paire de pendentifs d’oreilles Attribué à Cornelis Franciscus Betrams, Malines, 1832-1869. Collection DIVA, S91/21 Demi-parure en perles Vers 1880 Collection Boelens-Hellemans

5 Modèle de brosse 8509 Jasmin Wolfers Frères, 1897 Collection DIVA, S2004/16/667 Modèle pied en griffe avec mascaron Wolfers Frères, vers 1885 Collection DIVA, S2004/16/1041 Modèle poignée Wolfers Frères, vers 1885 Collection DIVA, S2004/16/4428 Modèle putti s’embrassant Wolfers Frères, vers 1890 Collection DIVA, S2004/16/5701 6 Scie à ajours Lime aiguille barrette Lime aiguille triangulaire Lame de burinage Burin plat Burin rond 7 Médaillon à relief avec la forge de Vulcain Hans Jamnitzer, Nuremberg, vers 1570-1580 Collection DIVA, S59/13 8 Boîte Werner Oehlschlaeger, Lübeck, 1995 Collection DIVA, S2002/72

48


10 Bracelet Statement Cuff Wouters & Hendrix, Anvers, 2017 Prêt Wouters & Hendrix Bracelet Nico Taeymans, Anvers, 2017 Prêt Nico Taeymans Bracelet Salima Thakker, Anvers, 2017 Prêt Salima Thakker 11 Saupoudreuse Maître D, Liège, 1721-1722 Collection DIVA, S75/72 Pendentif avec médaillon Vers 1900 Collection DIVA, T80/1 Bague Le paradis c’est ici Anne Zellien, Anvers, 2018 Prêt Anne Zellien 12 Bague romaine Ier siècle après J.-C. Collection province d’Anvers, en dépôt chez DIVA, B514/1

Atelier

14 Bague d’auriculaire avec diamant, taille fleur Georges Cuyvers, Anvers, 1993 Collection DIVA, DMK94/1 Pendentif Mon roi dompté Georges Cuyvers, Anvers, 1995 Collection DIVA, DMK99/10 15 Marteau de forge Marteau d’orfèvre 16 Marteaux à planer 17 Bracelet avec deux diamants en taille brillant Simonne Muylaert-Hofman, Aalst, vers 1995 Collection DIVA, S2017/3 Bague avec diamants en taille brillant Simonne Muylaert-Hofman, Westkapelle, vers 2010 Collection DIVA, S2017/4

Guide du visiteur DIVA

9 Calice Wim ibens, Wuustwezel, 1959 Collection DIVA, S60/63

18 Poinçon en plomb Quelques poinçons et matrices

Bague David Huycke, Saint-Nicolas, 2017 Prêt David Huycke Pendentif Gentle Reminder Carolien Cuyvers, Anvers, 2017 Prêt Carolien Cuyvers Deux boutons Allemagne, XIXe siècle Collection DIVA, S1789 13 Boîte 9596 Ernest et Robert Altenloh, Bruxelles, vers 1929-1930 Collection DIVA, S95/7 49


Flanc :

8 Modèle en plâtre d’un chandelier et d’une bobèche néo-Louis XV Delheid Frères, Bruxelles, 1850-1890 Collection DIVA, S2004/14/354

7

1 2 3 4 5

8 6

11 9 10 1

12

13

14

Modèle en plâtre d’une cuillère N° 40 Delheid Frères, Bruxelles, 1925-1930 Collection DIVA, S2004/14/33

2 Modèle en plâtre d’une cuillère N° 40 Delheid Frères, Bruxelles, 1925-1930 Collection DIVA, S2004/14/34 3 Modèle en plâtre d’une fourchette N° 40 Delheid Frères, Bruxelles, 1925-1930 Collection DIVA, S2004/14/13 4 Modèle en plâtre d’une fourchette N° 40 Delheid Frères, Bruxelles, 1925-1930 Collection DIVA, S2004/14/12 5 Modèle en plâtre d’une cuillère à café N° 40 Delheid Frères, Bruxelles, 1925-1930 Collection DIVA, S2004/14/4 6 Modèle en plâtre d’une jardinière néo-Louis XVI Delheid Frères, Bruxelles, 1919 Collection DIVA, S2004/14/66 7 Modèle en plâtre d’un chandelier Delheid Frères, Bruxelles, 1850-1890 Collection DIVA, S2004/14/362 50

9 Modèle en plâtre d’une cafetière N°3428 Delheid Frères, Bruxelles, 1936-1937 Collection DIVA, S2004/14/111 10 Modèle en plâtre d’un pied de cafetière N°3428 Delheid Frères, Bruxelles, 1936-1937 Collection DIVA, S2004/14/112 11 Modèle en plâtre d’un couvercle de cafetière N°3428 Delheid Frères, Bruxelles, 1936-1937 Collection DIVA, S2004/14/113 12 Modèle cruche Philippe Wolfers, Bruxelles, vers 1892-1895 Collection Fondation Roi Baudouin, en dépôt chez DIVA, B512/13 13 Modèle en plâtre d’un pot à lait N°3428 Delheid Frères, Bruxelles, 1936-1937 Collection DIVA, S2004/14/119 14 Modèle en plâtre d’un sucrier N°3428 Delheid Frères, Bruxelles, 1936-1937 Collection DIVA, S2004/14/117


51

Guide du visiteur DIVA

Atelier


L’ESPACE DU MARCHÉ : RÉSEAU ET CONFIANCE Assistez à l’espace du marché ≥ Découvrez d’où viennent les diamants bruts et comment les pierres sont extraites des gisements par le biais des écrans tactiles. ≥ La mappemonde illustre comment les diamants ont voyagé vers Anvers depuis le XVIe siècle. Les diverses cartes sont liées courts-métrages. Ils mettent en lumière des personnages qui ont joué un rôle important dans le commerce du diamant à Anvers, au travers des siècles. Le dernier court-métrage jette un coup d’œil dans la coulisse du commerce actuel du diamant. ≥ Court-métrage 1 : Famille Affaïtati (XVIe siècle) 00:03:30 ≥ Court-métrage 2 : Famille Duarte (XVIIe siècle) 00:03:30 ≥ Court-métrage 3 : James Dormer (XVIIIe siècle) 00:03:30 ≥ Court-métrage 4 : Louis Coetermans (XIXe siècle) 00:03:30 ≥ Court-métrage 5 : Joaillerie Anthony (XIXe siècle) 00:03:30 ≥ Court-métrage 6 : Romi Goldmuntz (XXe siècle) 00:03:30 ≥ Court-métrage 7 : Commerce actuel du diamant 00:03:30

52

Le commerce du diamant se passe depuis des siècles par des réseaux internationaux. La confiance est l’élément essentiel d’un négoce dans lequel une simple poignée de mains scelle une affaire avec des millions de dollars à la clé. Dans la ville d’Anvers, voilà maintenant plus de 550 ans que le diamant est traité. Cette longue histoire a connu ses acmés, mais aussi ses abîmes. De nos jours y passent 84% des diamants bruts et 50% des diamants taillés qui sont négociés dans le monde.


4 3

5

6 2

7 1

53

Guide du visiteur DIVA

L’espace du marché


54

L’une des caractéristiques durables du commerce diamant est sa dimension internationale et les différentes nationalités et communautés religieuses qui y prennent part. Dans ce contexte, l’importance des réseaux et la confiance entre les négociants est vitale. Au XVIe siècle, on voit la prépondérance des Italiens, des Portugais et des Flamands dans le commerce lapidaire avec l’Inde, à partir de Lisbonne et d’Anvers. Au cours du XVIIe siècle, c’est au tour de la Hollande de prendre le gouvernail. Après 1668, les Anglais et les Indiens dominent le marché. La découverte de vastes gisements de diamant au Brésil vers 1720 amène le gouvernement portugais à réclamer le monopole tant de l’exploitation des mines que de la vente des diamants bruts. Les Portugais concèdent aux Anglais et aux Hollandais le droit exclusif sur le commerce européen du diamant brésilien. La découverte de gisements de diamants en Afrique du Sud en 1867 change à nouveau la donne. Vers la fin du XIXe siècle, le monopole du diamant brut d’Afrique du Sud est aux mains de De Beers et du Syndicat londonien, mais le traitement des pierres a lieu à Anvers et à Amsterdam. Leur système de sightholders, des acquéreurs réguliers de diamant brut, agissait en faveur d’Anvers, où l’on disposait plus aisément des moyens financiers nécessaires. À dater des années 1920, le diamant fut importé en droite ligne du Congo belge. En quelques décennies, Anvers devint le centre par excellence du diamant taillé. Pendant la Seconde Guerre mondiale, bien des familles juives de négociants, qui jouaient un rôle important dans le commerce du diamant anversois depuis la fin du XIXe siècle émigrèrent vers New York et la Palestine. Au cours des années 1960, la part des Indiens dans le négoce s’accroît à nouveau. Ils reçoivent le statut de sightholder ; la découverte de diamants en Australie joue également en leur faveur. Le caractère international et la multi-culturalité sont aujourd’hui

Highlight 6: Broche de corsage (porte 2) Le bijou se compose d’un motif largement incurvé, d’une couronne et de cinq petits pendentifs. Plus de 100 diamants taillés en table sont insérés dans un motif floral ajouré. Le style renvoie à la péninsule ibérique où ; à la fin du XVIIe siècle, l’orfèvrerie était aussi appréciée que les pierres précieuses ellesmêmes. Ces bijoux de corsage avaient souvent deux agrafes au dos qui permettaient de fixer le bijou au corsage de la robe. L’épingle de celui-ci a été ajoutée par la suite. Probablement Péninsule ibérique, seconde moitié du XVIIe siècle, Collection DIVA, DMK96/1 encore des signes distinctifs du quartier anversois du diamant, le Diamond Square Mile, où le monde entier se réunit encore pour le négoce du diamant.


2 Pendentif laça avec diamant taille anversoise en rose Probablement Péninsule ibérique, vers 1800 Collection Boelens-Hellemans Demi-parure avec diamants en taille rose et table Probablement Portugal, fin du XVIIe siècle Collection de Breyne Bijou de corsage avec diamant en taille table Probablement Péninsule ibérique, seconde moitié du XVIIe siècle Collection DIVA, DMK96/1 Bague avec diamant en taille table Probablement Péninsule ibérique, 16901730 Collection DIVA, S75/180 Bague avec diamant taillé en rose Probablement Péninsule ibérique, 16501675 Collection DIVA, S75/184

Broche en forme de branche avec diamants en ancienne taille brillant Europe occidentale, vers 1820-1830 Collection DIVA, DMK98/6 Bague avec portrait en miniature avec diamants en ancienne taille brillant France, vers 1780-1820 Collection DIVA, S71/104 Pendentif laça et paire de boucles d’oreilles avec émeraudes brésiliennes Péninsule ibérique, seconde moitié du XVIIIe siècle Collection Boelens-Hellemans

L’espace du marché

Bague avec diamant taillé en pointe Trouvée à Nieuwlande (Zélande), vers 1500-1530 Collection DIVA, S91/6

3

Guide du visiteur DIVA

1

Broche en nœud papillon avec pendentif en diamants taillés en rose Milieu du XVIIIe siècle Collection de Breyne Broche/pendentif en forme de bouquet stylisé avec diamants taillés en rose d’Anvers France ou Grande-Bretagne, vers 1750 Collection DIVA, S85/1

4 Milieu de table Brabo Armand Lens, Anvers, vers 1910 Collection MAS, collection Arts Appliqués et Histoire (Vleeshuis), AV.1920.030 Cœur flamand surmonté d’un trophée et diamant taillé en rose Henricus Franciscus Coetermans, Anvers, 1832-1869 Collection DIVA, S90/48 Lisez l’histoire réelle de cette pièce maîtresse sur la tablette dans la banquette dans la Chambre des Merveilles. 55


5 Clip avec diamants en taille brillant et taille marquise Wolfers Frères, Bruxelles, après 1942 Collection DIVA, S89/14 Clip avec diamants en taille brillant et taille huit-huit Massaux, Anvers, vers 1935 Collection DIVA, S89/15 Broche en forme de branche E. Anthony & Wolfers Frères, Anvers, vers 1880 Collection DIVA, S86/1

6 Blason avec diamants en taille brillant, taille huit-huit, taille baguette, taille en rose, taille en rose à trois faces, trapèze Romi Goldmuntz, Anvers, 1936-1937 Collection Ville d’Anvers, en dépôt chez DIVA, B177/1

7 Raquette de tennis ECC Peter Varozza, Arent & Van Leeuw, Anvers, vers 1986 Collection AWDC, en dépôt chez DIVA, B534/1

56

Highlight 7: Raquette de tennis ECC (porte 7) Cette raquette de tennis en or sertie de 1 617 diamants n’illustre pas que le savoir-faire anversois, mais aussi l’offre de diamants d’excellente qualité. Tous les diamants dans cette raquette ont en effet des tons entre E et F, ce qui signifie qu’ils sont d’un blanc exceptionnel, très rare. Le modèle de l’artiste belgosuisse Varozza a été exécuté en 1986 par les joailliers Arent & Van Leeuw. Les lettres ECC réfèrent au tournoi European Community Championship masculin, qui eut lieu tous les ans à Anvers jusqu’en 1998. En 1985, le joueur de tennis Ivan Lendl put emporter la première exécution, pour avoir gagné le tournoi pour la troisième fois en moins de cinq ans. Après lui, aucun autre champion masculin de tennis n’a réussi ce tour de force, ce qui explique que nous pouvons maintenant l’admirer ici. Peter Varozza, Arent & Van Leeuw, Anvers, vers 1986, Collection AWDC, en dépôt chez DIVA, B534/1


57

Guide du visiteur DIVA

L’espace du marché


SALLE À MANGER : LUXE ET ÉLÉGANCE Admirez la salle à manger ≥ Les écrans tactiles dans la table vous font faire connaissance de cinq personnages historiques et de leurs habitudes culinaires. Le contenu se base sur une recherche scientifique. ≥ Ouvrez les tiroirs dans les tables pour plus d’infos sur le type d’objets sur la table. Ou coulez-vous sous la table aux salières pour prendre une photo unique en son genre. ≥ Par les deux pièces maîtresses dans cet espace (voir plan), vous pouvez entendre des fragments de l’audiodrame de Frank Van Laecke. Activez le son par le symbole du diamant. ≥ Vous pouvez écouter l’audiodrame en entier (00 :19 :58) dans le canapé, par le symbole du diamant sur le mur. ≥ Les parois en trompe-l’œil dépeignent quelques intérieurs anversois de diverses périodes. A. Maison de Rubens B. Museum Plantin et Moretus C. Château d’Ursel (Hingene, Province d’Anvers) D. Maison Coetermans (aujourd’hui Atelier Giorgetti)

58

Une table chargée d’orfèvrerie a longtemps été le symbole même du prestige. La disposition du service variait, passant de l’ostentatoire au sobrement rythmé et jusqu’au plus grand chic.


2-4

10

B

1

2

9

B

5

8 C

9 8

1

4 Guide du visiteur DIVA

C

5

2 D

7

3

6

C

7

6

A

59

Salle à manger


De suivi à suiveur Jusqu’au début du XVIIe siècle, Anvers donnait le ton en matière de production et de distribution d’articles de luxe. À partir de la seconde moitié du XVIIe siècle, l’économie de la ville afficha un déclin notable. Les changements de goût, les caprices de la mode exercèrent vers 1700 une influence considérable sur la crise économique qui frappait Anvers. Peu à peu, le consommateur se tourna vers la nouvelle mode française. L’art et la culture française

dominèrent le XVIIIe siècle et imprimèrent de leur sceau l’évolution des styles dans les Pays-Bas méridionaux. Bruxelles devint la capitale et le lieu de séjour royal, le centre de la mode dans le pays.

Le service de table en tant que symbole de prestige Au cours du XVIIIe siècle, la table est équipée de toutes sortes d’objets, témoins d’une culture gastronomique toujours

Highlight 8: Demi-parure (nr. 6) Le terme parure désigne un ensemble de bijoux assortis qui se portent conjointement. Ces ensembles assortis peuvent être composés d’un peigne à cheveux, d’un diadème, de boucles d’oreilles, d’un collier, d’une broche, d’une boucle et de bracelets. Une demi-parure se compose la plupart du temps d’un collier ou d’une broche, qu’accompagnent des boucles d’oreilles ou un bracelet, le tout bien assorti. Dans ce cas, il s’agit d’une broche qui peut se transformer en un pendentif et deux boucles d’oreilles. Cet ensemble de bijoux est conservé dans l’étui original arborant le sceau doré d’Arthur Dufour. Il était le joaillier du comte de Flandre, le prince Philippe, mais également le fournisseur du prince et de la princesse de Ligne. Sur le monogramme de cet étui, on serait tenté de distinguer les initiales de Marie, princesse de Hohenzollern-Sigmaringen (1845-1912) et de son époux le prince Philippe. En 1893, sa collection de bijoux fut volée au Palais royal de Bruxelles. Le bijou répond parfaitement aux impératifs de la mode française du Second Empire (1852-1870). Les dames fortunées s’harnachaient de crinolines de soie et portaient, à la moindre fête ou cérémonie, de somptueux bijoux en diamant qui scintillaient à la lumière des bougies. À partir de 1866, le diamant devint beaucoup plus accessible grâce à la découverte des gisements de diamants en Afrique du Sud. Les maisons de joaillerie connurent alors un essor considérable. Avec sa structure symétrique, l’utilisation de nœuds et d’éléments floraux, ainsi que la combinaison de saphirs et de perles naturelles, cette demi-parure s’apparente aux bijoux Louis XVI présentés par Gustave Baugrand lors de l’Exposition universelle de Paris en 1867. Arthur Dufour, Bruxelles, 1896-1877, Collection Fondation Roi Baudouin, Fonds Christian Bauwens, en dépôt chez DIVA, B512/8 60


1

Chope en argent Jean Dufour & Frères, Bruxelles, vers 1862 Collection DIVA, S2020/30

Salle à manger

Sur la paroi

2 Bouchon décoratif Maître B, Belgique, 1815-1832 Collection DIVA, S98/6 3 Tire-bouchon Josephus Franciscus van der Borcht, Anvers, 1774 Collection DIVA, S2003/35 4 Corbeille à bouteille Wolfers Frères, Bruxelles, vers 1940-1967 Collection DIVA, S93/24

Guide du visiteur DIVA

plus raffinée : des fioles à huile et à vinaigre, des salières, des moutardiers, des saupoudreuses à poivre ou à sucre, des saucières et des terrines. Une table luxueuse, élégamment décorée d’une grande diversité de vaisselle en argent, était la façon idéale de se distinguer et un service en argent aux éléments assortis soulignait la bonne fortune enviable de son propriétaire. Tel service était cependant si coûteux qu’il pouvait rarement être acheté en une fois. Après la Révolution française, la cour n’était plus le centre du pouvoir et du luxe ostentatoire. En Belgique comme ailleurs, le pouvoir de la noblesse déclina au XIXe siècle pour laisser place à une nouvelle élite, constituée surtout d’industriels et de banquiers. La Belgique était un chef de file du processus d’industrialisation. L’abîme qui séparait les riches des pauvres se creusa encore. Alors que la classe ouvrière vivait de pommes de terre et de pain noir, la nourriture de l’élite se raffinait sans cesse. Cette révolution culinaire arrivait de France. C’est surtout à Bruxelles, à partir de 1840, que se trouvait ce terreau fertile à la culture gastronomique grâce à la présence d’hommes politiques, de diplomates, de fonctionnaire et de négociants.

5 Demi-parure avec rubis et diamants taillés en rose France, vers 1780-1810 Collection DIVA, S2016/4 6 Demi-parure avec saphir, perles et diamants taillés en rose Arthur Dufour, Bruxelles, 1896-1877 Collection Fondation Roi Baudouin, Fonds Christian Bauwens, en dépôt chez DIVA, B512/8 7 Parure d’améthyste et brillant de la comtesse Vilain XIII offerte par Napoléon France, vers 1810 Collection de l’église Saint-Pierre à Basel 8 Bar à whisky Delheid Frères, Bruxelles, 1925-1942 Collection DIVA, S2012/6 9 Ensemble à liqueurs Jean-Baptiste Barbieur, Mons, 1815-1832 Collection DIVA, S2007/27 61


Sur la table 1

62

Surtout de table Ondine Wolfers Frères & Marcel Wolfers, Bruxelles, 1958 Collection Fondation Roi Baudouin, en dépôt chez DIVA, B512/4 L’Atomium est l’un des repères de Bruxelles. Le surtout de table Ondine a été réalisé, comme l’Atomium, pour l’Exposition universelle de 1958, dite Expo 58. L’objet d’art en argent massif avec une sculpture de Marcel Wolfers est intéressant : bien que sa fonction et son style soient alors anachroniques, il est parallèlement parfaitement représentatif de son temps. Le surtout de table Ondine peut être vu comme l’un des derniers témoins matériels d’une époque à laquelle la soif de prestige, de grandeur et d’étiquette qui marquait l’avant-guerre connaissait un dernier soubresaut. Le surtout de table est réalisé par Wolfers Frères de Bruxelles. Cette firme, active à Bruxelles depuis plus de cent ans est depuis le XIXe siècle le chef de file de l’orfèvrerie en argent en Belgique. Ondine resplendissait sur la table d’honneur du Belvédère, le château du XVIIIe siècle qui abritait le commissariat général de l’Exposition universelle. Seuls quelques VIP eurent la chance de voir ce majestueux fleuron de l’orfèvrerie en 1958.

2 Paire de chandeliers Mirador Wolfers Frères, Bruxelles, 1958 Collection Fondation Roi Baudouin, en dépôt chez DIVA, B512/5 3 Terrine de la famille De Meester Joannes Cornelius Hendrickx, Malines, 1782 Collection Fondation Roi Baudouin, Fonds Léon Courtin-Marcelle Bouché, en dépôt chez DIVA, B512/6


Salle à manger

Highlight 9: Terrine (nr. 3)

Les terrines représentaient une valeur sûre du service à la française, et contenaient de la soupe ou du ragoût. En 1782, Joannes Cornelius Hendrickx (1740-1811) réalisa un exemplaire de style Louis XVI pour le compte de Pierre de Meester (1724-1784). Les terrines en argent du XVIIIe siècle provenant des PaysBas méridionaux sont plutôt rares et elles étaient fabriquées uniquement dans les centres de production attirant une clientèle aisée. La famille De Meester en est l’exemple parfait. En trois générations, cette famille de brasseurs originaire de Malines accéda à la noblesse. Quelques années plus tard, anobli, Pierre de Meester commanda cette terrine dorée.

Guide du visiteur DIVA

Au XVIIIe siècle, d’après l’exemple de la cour de France, une profusion de plats étaient posés simultanément sur la table lors de grands dîners. Un assortiment de goûts, de saveurs, de textures et de formes devait faire sensation, non seulement au niveau des papilles, mais des yeux aussi. Cette façon de présenter les plats fut baptisée service à la française au XIXe siècle, lorsque la mode était passée au service dit à la russe, où les plats se servaient les uns après les autres.

Cette pièce d’ornement richement décorée fit certainement l’objet de conversations durant le dîner et mit en exergue la position enviable de son propriétaire. Ce chef-d’œuvre arbore en effet des éléments, tels que le blason de la famille De Meester et des instruments de musique, qui ne pouvaient que susciter l’admiration des hôtes de l’époque. Outre les quelques instruments à vent, figure une partition de musique assortie de notes de musique gravées. Toutefois, elles ne constituent pas une mélodie. Joannes Cornelius Hendrickx, Malines, 1782, Collection Fondation Roi Baudouin, Fonds Léon Courtin-Marcelle Bouché, en dépôt chez DIVA, B512/6

63


4 7

8

6

9 1

1

5

5 2

2 10

4 3

Saucières 1

Paire de saucières Peter Joseph Dominicus Longhehay, Gand, 1751 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/62

2 Paire de saucières Philippus Josephus de Coene, Ypres, 1773 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/65 3 Saucière Koch & Bergfeld pour Theodor Müller, selon un projet de Henry van de Velde, Weimar, 1902-1903 Collection DIVA, S97/17 4 Saucière André Joseph Petit, Anvers, 1787 Collection DIVA, S56/1 5 Paire de saucières Abel Etienne Giroux, Paris, 1798-1809 Josephus Jacobus Schits, Gand, 1815-1832 Collection DIVA, S95/18 64

6 Saucière Charles Louis Joseph Dupret, Bruxelles, 1798-1809 Collection DIVA, S2005/59 7 Saucière Jean-Baptiste Lombaerts, Bruxelles, 1832-1869 Collection DIVA, S95/19 8 Saucière Pierre Hendrickx, Bruxelles, 1815-1832 Collection DIVA, S2001/27 9 Saucière Manhattan Wiskemann SA, Bruxelles, 1958 Collection DIVA, S2008/16C 10 Saucière André Joseph Petit, Anvers, 1789 Collection DIVA, S56/2


Salle à manger

5

2 2

3 3

8

4

5

7

9

4

5

7

9

1

6

8

Guide du visiteur DIVA

6

1

Chandeliers 1

Chandeliers Dauphine néo-empire Wolfers Frères, Bruxelles, après 1942 Collection DIVA, S2008/17

2 Paire de chandeliers Segnico De Vecchi, Vérone, 1991 Collection DIVA, S96/5 3 Paire de chandeliers Moderne Royal Simonet-Deanscutter, Bruxelles, 1934 Collection DIVA, S2006/1 4 Paire de chandeliers Josephus van Branteghem, Gand, 1815-1832 Collection DIVA, S2006/13

7 Paire de chandeliers de table Maria Theresia Smidts, Gand, 1762 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/61 8 Paire de chandeliers de table Maître à la ruche, Anvers, 1737-1738 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/16 9 Paire de chandeliers de table Pieter van Sychem, Bruges, 1711-1712 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/39

5 Paire de chandeliers Jan Baptist I Verberckt, Anvers, 1783 Collection DIVA, S2009/11 6 Paire de chandeliers de table Jacobus Huybrechts, Anvers, 1775 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/22

65


6 7

6 5

19

18

17 16

4

8

20

22

15 14

21 10

12

13

3

9

11 2

1

Moutardiers 1

Moutardier Peeter jr Alio, Bruxelles, 1730-1733 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/50B

2 Moutardier Michiel de Grave, Gand, 1754 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/60B 3 Moutardier Antoon Spillemaeckers, Anvers, 1774 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/17B 4 Moutardier Franciscus Josephus I Willaert, Anvers, 1779 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/24B 5 Moutardier Pierre-Louis Deshorgnies, Mons, 1815-1832 Collection DIVA, S2005/19 6 Moutardier Sebastiaan Gijsbert de Maré, Utrecht, 1793 Collection DIVA, S2005/27 66

7 Moutardier Jan Baptist II Verberckt, Anvers, 1832-1838 Collection DIVA, S94/8A 8 Moutardier Belgique, 1798-1809 Collection DIVA, S2005/21 9 Moutardier Philippus Mys, Bruges, 1815-1832 Collection DIVA, S2005/18 10 Moutardier Jacobus De Smit, Bruges, 1794 Collection DIVA, S2005/14 11 Moutardier Guillaume Pierre Joseph Marie, Liège, 1809-1814 Collection DIVA, S2005/20 12 Moutardier Peter & Ann Bateman, Londres, 1798 Collection DIVA, S2005/30 13 Moutardier Belgique, 1832-1869 Collection DIVA, S2005/29A


15 Moutardier Nicolaas Vleeshouwer, Anvers, 1794-1795 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/30A

18 Moutardier Henricus Millé, Bruxelles, 1793 Collection DIVA, S2005/10C

2

1 5 4

16 Moutardier André Joseph Petit, Anvers, 1795 Collection DIVA, S2005/15 17 Moutardier Rogerius Antonius Joannes Ceulemans, Anvers, 1832-1869 Collection DIVA, S2005/23A

Salle à manger

7

3

Terrines et légumiers 1

Guide du visiteur DIVA

14 Moutardier Maître au brasier, Bruxelles, 1791 Collection DIVA, S2005/16

Légumier Manhattan Wiskemann SA, Bruxelles, 1958 Collection DIVA, S2008/16A

19 Moutardier Henri Joseph Faloise, Liège, 1815-1832 Collection DIVA, S2005/12A

2 Terrine avec sous-plat Antoon de Raedt, Malines, 1765-1766 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/77A

20 Moutardier Anvers, 1798-1809 Collection DIVA, S2005/22

3 Légumier avec bain-marie Creswick & C°, Sheffield, 1855-1877 Collection DIVA, S2005/63

21 Moutardier Joannes Franciscus Genie, Louvain, 1798-1809 Collection DIVA, S2005/17

4 Légumier Germain Joseph Dutalis, Bruxelles, 1815-1832 Collection DIVA, S2005/64

22 Moutardier Coosemans, Bruxelles, 1928-1935 Collection DIVA, S2007/94A

5 Légumier Karol Friedlein, Cracovie, 1847 Collection DIVA, S2005/62

67


8

2 3

1 7

6

4 5

Huiliers-vinaigriers 1

Huilier-vinaigrier Lambertus Joannes Hannocet, Anvers, 1737-1738 Collection DIVA, S71/1

2 Huilier-vinaigrier Felix-Philippe Offermans, Anvers, 1832-1869 Collection DIVA, S94/26

6 Huilier-vinaigrier Anna M. Schoof, Anvers, 1741-1742 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/15

3 Huilier-vinaigrier Maître A au-dessus du point, Anvers, 1798-1809 Collection DIVA, S92/14

7 Huilier-vinaigrier Delheid Frères, Bruxelles, 1930-1939 Collection DIVA, S95/28

4 Huilier-vinaigrier Josephus Franciscus van der Borcht, Anvers, 1760 Collection DIVA, S94/24

68

5 Huilier-vinaigrier Maître JWC, Liège, 1760-1761 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/75


Salle à manger

9 10 10

9

11

12

14

13

14

13

1 1

15

1

2 3

15

7

1

2

Sous table!

4

7

5 6

6 5

8

8

Guide du visiteur DIVA

9

Salières 1

4 petites salières Jan Baptist II Verberckt, Anvers, 1832-1838 Collection DIVA, S2007/24

7 Paire de petites salières Nicolas Van den Acker, Bruxelles, 1798-1809 Collection DIVA, S2005/11

2 Paire de petites salières Jan Baptist II Verberckt, Anvers, 1832-1838 Collection DIVA, S94/8B-C

8 Paire de petites salières André Joseph Petit, Anvers, 1786 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/26

3 Salière Belgique, 1815-1832 Collection DIVA, S2005/29B

9 Ensemble de poivrier et salière Suzanne Hammer, Vienne, 1992 Collection DIVA, S93/13

4 Salière Henri Joseph Faloise, Liège, 1815-1832 Collection DIVA, S2005/12B

10 Paire de petites salières avec cuillère Delheid Frères, Bruxelles, 1930-1942 Collection DIVA, S95/5

5 Paire de petites salières Henricus Millé, Bruxelles, 1793 Collection DIVA, S2005/10A-B

11 Salière avec cuillère Stefan Epp, Insel Reichenau, 1998 Collection DIVA, S2002/33

6 Paire de petites salières Nicolaas Vleeshouwer, Anvers, 1794-1795 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/30C-D

12 Salière double Edouard Bourdon, Gand, 1854-1888 Collection DIVA, S2001/2

69


13 Paire de petites salières Maître D, Liège, 1712-1713 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/71 14 Paire de petites salières Hermanus Joannes Smidts, Gand, 1761 Collection DIVA, Legs Pierre Lunden, S75/63 15 Paire de petites salières Maître à l’oiseau sur chandelier, Anvers, 1778 Collection DIVA, S94/22

70


Salle à manger

10

2

3

14 15 16 17 9

8 22

11 12 13 29 36 30 25 31 33 27

10

35 18 19

20

21

2324 26

28

32 34

37

38 39

Couverts de service 1

Cuillère à ragoût Jan Baptist I Verberckt, Anvers, 1790 Collection DIVA, S94/16

2 Louche Anvers, 1798-1809 Collection DIVA, S2006/4 3 Cuillère à ragoût Michiel Verberckt, Anvers, 1767 Collection DIVA, S90/44 4 Porte-couteau 207 Moderne Wolfers Frères, Bruxelles, 1896-1934 Collection DIVA, S2003/21 5 Porte-couteau Delheid Frères, Bruxelles, 1869-1942 Collection DIVA, S2003/25J 6 Porte-couteau Bourdon, Gand, 1869-1942 Collection DIVA, S2003/16A 7 Porte-couteau Wolfers Frères, Bruxelles, vers 1890-1934 Collection DIVA, S2003/10A

Guide du visiteur DIVA

1

4 5 6 7

8 Couverts de service Joseph Karl Klinkosch, Vienne, 1867-1872 Collection DIVA, S2007/22 9 Fourchette et cuillère à salade Delheid Frères, Bruxelles, 1930-1942 Collection DIVA, S95/6 10 Fourchette et cuillère à salade Lemaire & de Vernisy, Bruxelles, 1923-1942 Collection DIVA, S2007/5C-D 11 Cuillère à glace Lemaire & de Vernisy, Bruxelles, 1923-1942 Collection DIVA, S2007/5A 12 Cuillère à glace Lemaire & de Vernisy, Bruxelles, 1923-1942 Collection DIVA, S2007/5B 13 Cuillère de service à glace Wolfers Frères, Bruxelles, 1875-1900 Collection DIVA, S96/26 14 Porte-couteau Orfèvrerie Wiskemann, Forest, 1900-1979 Collection DIVA, S2003/26A

71


15 Porte-couteau Delheid Frères, Bruxelles, 1869-1942 Collection DIVA, S2001/20A

26 Louche à compote Probablement Edouard Ernie, Paris, vers 1880 Collection DIVA, S93/5b

16 Porte-couteau Bruno Wiskemann, Forest, 1945-1969 Collection DIVA, S2003/19A

27 Fourchette à poisson Probablement Edouard Ernie, Paris, vers 1880 Collection DIVA, S93/4a

17 Porte-couteau 39 Delheid Frères, Bruxelles, vers 1925-1942 Collection DIVA, S2003/22A 18 Pince à asperges Bruxelles, 1798-1809 Collection DIVA, S2005/69 19 Pilon racloir 40 Delheid Frères, Bruxelles, 1930-1942 Collection DIVA, S2009/22 20 Écumoire à poisson Jacob Hendrik Stellingwerff, Amsterdam, 1812-1813 Collection DIVA, S2007/3 21 Fourchette et écumoire à poisson Émile Adolphe Bonnevie, Bruxelles, 1864-1878 Collection DIVA, S2005/70 22 Fourchette à salade Probablement Edouard Ernie, Paris, vers 1880 Collection DIVA, S93/6b 23 Écumoire à poisson Edouard Ernie, Paris, vers 1880 Collection DIVA, S93/4b 24 Louche à compote Probablement Edouard Ernie, Paris, vers 1880 Collection DIVA, S93/5a

72

25 Pelle à fraises Probablement Edouard Ernie, Paris, vers 1880 Collection DIVA, S93/3

28 Cuillère à salade Probablement Edouard Ernie, Paris, vers 1880 Collection DIVA, S93/6a 29 Porte-couteau Lemaire & de Vernisy, Bruxelles, vers 1920-1942 Collection DIVA, S2003/11E 30 Porte-couteau Delheid Frères, Bruxelles, 1869-1942 Collection DIVA, S2003/13A 31 Cuillère à sauce Edward Middlecott, Grande-Bretagne, vers 1817 Collection DIVA, S2005/76 32 Fourchette à beurre Jean-Baptiste Lombaerts, Bruxelles, 1815-1832 Collection DIVA, S2005/77 33 Pelle à beurre Pierre-Louis Deshorgnies, Mons, 1815-1832 Collection DIVA, S2005/75 34 Cuillère à crème Joseph Germain Dutalis, Bruxelles, 1815-1832 Collection DIVA, S2006/44 35 Taille-noix Franz Mosgau, Berlin, 1896-1921 Collection DIVA, S2003/2A


Salle à manger

36 Pelle à tarte Pierre-Louis Deshorgnies, Mons, 1815-1832 Collection DIVA, S2007/4

38 Râpe à fromage Tapio Tapio Wirkkala, Hämeenlinna, 1992 Collection DIVA, S96/2k 39 Cuillère à saupoudrer le sucre Jean Jacques Coetermans, Anvers, 1815-1832 Collection DIVA, S89/10

Guide du visiteur DIVA

37 Pelle à tarte Tapio Tapio Wirkkala, Hämeenlinna, 1992 Collection DIVA, S96/2l

Continuez votre visite de l’exposition en suivant les flèches sur le sol et en empruntant l’escalier vers le premier étage. Vous y trouvez les deux dernières salles de l’exposition. Vous préférez l’ascenseur ? Vous le trouverez dans la Chambre des Merveilles. 73


COFFRE-FORT : AUTHENTICITÉ ET TRANSPARENCE Admirez la salle des coffres Comment reconnaît-on un diamant naturel ? Et que communiquent les poinçons sur les objets en argent ? ≥ Répondez aux affirmations sur les cartes au milieu de la salle. La réponse vous dirige vers l’information dans les tiroirs et les petites armoires du coffre. ≥ Ou regardez ci-dessous quels tiroirs gris vous pouvez ouvrir.

Vrai ou faux ? La valeur intrinsèque des pierres et des métaux précieux séduit et attire les faussaires et les escrocs. La valeur et les propriétés exceptionnelles du diamant poussent les hommes depuis des siècles à chercher d’autres matériaux avec les mêmes qualités mais à un prix moins élevé. Aujourd’hui, la zircone (cubic zirconia) et la moissanite synthétique sont les plus importantes des imitations de diamants. Les dernières années ont vu rapidement éclore un grand nombre d’inventions dans le domaine du diamant synthétique et de ses traitements. Un diamant ne doit être acheté que lorsqu’il est accompagné d’un certificat gemmologique. Ce document objectif peut être vu comme la carte d’identité du diamant. Les métaux précieux comme l’argent et l’or sont doux et flexibles, ce qui explique qu’ils ne sont que rarement travaillés dans leur état naturel. Pour renforcer leur solidité, ils sont fondus avec un autre métal : ce qui s’appelle un alliage. Les autorités exigent que les orfèvres apposent un poinçon de titre sur les objets qu’ils produisent. Ainsi, les acheteurs ont la certitude que la teneur en or, argent ou platine satisfait à la norme exigée.

74


3 Guide du visiteur DIVA

2

1

75

Coffre-fort


1

1079

Tiroir 1079 Bague Couronne de la marque éthique My Fair Diamond Design : Nedda El-Asmar Taille du diamant : Pieter Bombeke Coulage 3D : Rayjo Production : Tesouro Sertisseur : Luc Ceulemans Anvers, 2017 Collection DIVA, S2017/10

76


77

Guide du visiteur DIVA

Coffre-fort


2

Tiroir 2140 Paire de boucles d’oreilles en argent et strass Portugal, vers 1790 Collection Boelens-Hellemans Pendentif en argent et strass rose Vers 1800 Collection Boelens-Hellemans

78


Coffre-fort Guide du visiteur DIVA

2140

Highlight 10: Pendentif avec sirene (coffre-fort 3081) De prime abord, ce pendentif semble être un bijou Renaissance du XVIe siècle, une époque où les bijoux colorés et sculpturaux assortis de grosses pierres précieuses taillées en table et d’émail jouissaient d’une grande popularité. En dépit de ces éléments, un œil d’expert avisé peut constater qu’il ne s’agit pas d’un pendentif du XVIe siècle, mais bien d’un bijou fabriqué à la fin du XIXe siècle ; en effet, la technique de joaillerie, la finition et la forme des figures ne trompent pas. À partir de la première moitié du XIXe siècle, les bijoux Renaissance connurent une immense popularité durant la période romantique et lors des bals costumés. L’attrait considérable qu’exerçaient les bijoux du XVIe siècle, ainsi que leur nombre limité contribuèrent rapidement à l’apparition de contrefaçons et d’imitations capables de tromper la vigilance des antiquaires et des collectionneurs les plus avertis. Probablement Reinhold Vasters, vers 1870-1880, Collection DIVA, DMK10/1

79


3

3073

3081

3051

Tiroir 3051 Cuillère Delheid Frères, Bruxelles, 1832-1869 Collection DIVA, S2005/78a Poinçon de maître : D sous un serpent dans un carré Poinçon de titre : Tête de Janus avec le chiffre 2 Poinçon de garantie : Tête de Minerve Cuillère Louis XV 47 S Delheid, Bruxelles, 1942-1970 Collection DIVA, S95/22A Poinçon de maître : S avec un trident dans un tonneau couché (Bruxelles, 1942-1990) Argenture : 100 dans un carré Poinçon du métal : Sivar dans un carré

80

3086

Cuillère Belge n°5 Orfèvrerie Wiskemann, Bruxelles, 1872-1930 Collection DIVA, S98/5a Poinçon de maître : WISKEMANN sans cadre Poinçon de maître : Croix sur écu Argenture : 100 dans un cadre Monogramme : M.D.L. / 87.

Coffre-fort 3073 Insigne en argent XIXe siècle Collection privée, en dépôt chez DIVA, B500/1 Imitation de poinçon : R couronné Imitation de poinçon : Pichet dans écu


Coffre-fort Guide du visiteur DIVA

3089 3128 3101

3129

3102

3130

Coffre-fort 3081

Coffre-fort 3089

Pendentif avec sirène Probablement Reinhold Vasters, vers 1870-1880 Collection DIVA, DMK10/1

Hanap d’apparat Nuremberg, XIXe siècle Collection Smidt van Gelder, Sm.1468.A-B Lettre N dans cercle 13 dans ovale (Allemagne) Réexaminé aux Pays-Bas

Coffre-fort 3086 Saucière en argent 1990-1994 Collection DIVA, S95/11 Imitation de poinçon : Aigle Imitation de poinçon : Lunettes avec un A Imitation de poinçon : A couronné Imitation de poinçon : 69 couronné Poinçon de titre : 900 sans cadre

81


Tiroir 3101

Tiroir 3128

Cuillère à café Maurice-Joseph Evrard, Mons, 1798-1809 Collection DIVA, S2006/25 Poinçon de garantie : Tête d’homme avec 34 (Mons, 1798-1809) Poinçon de maître : E sous trois points et au-dessus d’un point dans un losange (Mons) Poinçon de titre : Coq avec le chiffre 2 dans un octogone couché (départements français) Initiales du propriétaire : I.I.P

Cuillère Maître avec étoile à six branches, Anvers, 1737-1738 Collection DIVA, S93/20A Poinçon de maître : Étoile à six branches dans un cadre Poinçon de jurande : Un L couronné (Anvers, 1737-1738) Poinçons de ville : Main couronnée (Anvers) Initiales du propriétaire : B.W.

Broche Mies de Wilde, Dilbeek, 1959 Collection DIVA, S60/62 Poinçon de maître : Monogramme DW dans un tonneau Poinçon de titre : A925 dans un ovale couché (Belgique, 1942-aujourd’hui)

Tiroir 3102 Cuillère à café Josephus Franciscus Hendrickx, Anvers, 1832-1869 Collection DIVA, S81/7a1 Poinçon de maître : H sous couverts croisés dans un carré Poinçon de garantie : Petite épée dans un cadre (Belgique, 1832-1869) Initiales : MF. Fermoir de livre Jean Michel Anthony, Anvers, 1832-1869 Collection DIVA, S1748a Poinçon de maître : A entre deux points dans un hexagone (Anvers, 1821-1860) Poinçon de garantie : Petite épée dans un cadre (Belgique, 1832-1869)

82

Tiroir 3129 Cuillère Baguette unie N° 12 Delheid Frères, Bruxelles, 1875-1900 Collection DIVA, S94/12A Poinçon de maître : D sous un serpent dans un carré Poinçon de titre : A gothique avec 2 au-dessus à droite dans un octogone (Belgique, 1869-1942)


Fibule H. Dratz, Bruxelles, 1815-1832 Collection DIVA, S1340b Poinçon de maître : D sous un compas dans un carré Poinçon de garantie : Feuille de laurier dans un cadre (Belgique, 1815-1832)

Coffre-fort

Collier Maître MG, Anvers, 1751 Collection de l’église St-Willibrord d’Anvers, en dépôt chez DIVA, B503/1 Poinçon de maître : Monogramme MG dans un carré Poinçon de la ville : Main couronnée (Anvers, 1751) Poinçon de jurande : un 51 couronné (Anvers, 1751)

Guide du visiteur DIVA

Tiroir 3130

Cuillère à moutarde John Round & Son Ltd., Sheffield, 1898-1899 Collection DIVA, S2005/100 Poinçon de jurande : F dans un octogone (Sheffield, 1898-1899) Lion dans un octogone (Sheffield, 18981899) Couronne dans un octogone (Sheffield, 1898-1899) Poinçon de maître : JR dans un cadre ovale (Sheffield) Cuillère à moutarde Paul Wouters, Bruxelles, 1832-1869 Collection DIVA, S2005/86 Poinçon de garantie : Petite épée dans un cadre (Belgique, 1832-1869) Poinçon de maître : W dans un cercle, ou serpent dans un carré

83


BOUDOIR : DES DIAMANTS DE DIVA Admirez le boudoir ≥ Prenez place devant le miroir, faites le test et découvrez quelle DIVA vous êtes ! ≥ Écoutez l’audiodrame de fiction. ≥ Ou lisez plus à propos de la mode en matière de bijoux sur les écrans.

84

Les diamants frappent l’imagination, tout comme les divas esbroufantes qui s’en parent. Laissez-vous éblouir par le boudoir de DIVA. DIVA montre quelques tendances de la mode des bijoux du XIXe et du XXe siècle. L’accent est porté sur les bijoux en diamant, et sur les femmes qui font florès et savent donner vie à ces flamboyants objets précieux.


3

4 Guide du visiteur DIVA

2

1

85

Boudoir


1

1 6 20

2

3

7

8 10

21

16

17

11

4

5 9

12

18

13

14

15

19

Au cours du XIXe siècle, ce sont surtout les reines, les princesses et les dames de la haute noblesse qui influent sur la mode des bijoux. Elles possèdent en effet des parures en diamants, qu’elles arboraient d’après les règles de l’étiquette aux moments adéquats. Les motifs de fleurs sont en vogue tout au long du siècle, les diamants sont de préférence sertis dans de l’argent sur de l’or.

1

Boucles d’oreilles en or Joseph Germain Dutalis, Bruxelles, 1815-1832 Collection DIVA, S2013/14

2 Demi-parure avec diamants taillés en rose et en ancienne mine France, 1860-1870 Collection Boelens-Hellemans 3 Parure composée d’une tiare/ bracelet et de 3 broches qui peuvent s’assembler pour former un pendentif, sertie de diamants taillés en rose Belgique, 1832-1869 Collection Boelens-Hellemans 4 Demi-parure avec pampilles, émail noir et diamants taillés en rose Vers 1850 Collection Boelens-Hellemans

86


6 Bague en or avec monogramme de Léopold Ier en émail et diamants, en ecrin correspondente Jean Baptiste Dees, Bruxelles, 1835 Collection Fondation Roi Baudouin, Fonds Christian Bauwens, en dépôt chez DIVA,B512/10/1-2 7 Tiare à motif à 7 éventails avec diamants taillés en rose et brillant ancien Probablement Grande-Bretagne, 1830-1860 Collection DIVA, S88/38 8 Bijou en serpent avec un rubis et des diamants taillés en rose et brillant ancien France, vers 1860 Collection DIVA, DMK99/4

10 Broche en forme de violette montée en tremblant sertie de diamants taillés en rose Vers 1870 Collection Smidt van Gelder, Sm.1944 11 Broche ornée de branches fleuries et de fleurs avec diamants en taille européenne ancienne, rose, coussin, et diamant moderne Probablement Belgique, vers 1850 Collection Smidt van Gelder, Sm.1943

Boudoir

9 Broche en forme d’une branche de lierre avec diamants taillés en brillants Probablement Grande-Bretagne, vers 1865 Collection DIVA, DMK97/1

Guide du visiteur DIVA

5 Deux broches en forme d’étoile avec diamants Vers 1880 Collection Cathérine Rochtus

12 Broche en branche avec une fleur centrale en tremblant sertie de diamants taillés en rose Vers 1850 Collection Smidt van Gelder, Sm.1946

Highlight 11: Bijou en serpent (nr. 8) Ce bijou en or est recouvert d’émail transparent sur une base à la gravure squamiforme, ce qui lui confère l’illusion d’une peau de serpent. Le bijou est constitué de maillons coniques reliés les uns aux autres. Grâce à cette flexibilité, le serpent (probablement une vipère) peut être accroché autour du cou ou autour du poignet. Ce bijou date de 1860, une période où les bijoux en forme de serpent étaient hautement convoités. Pourtant, ce ne fut pas toujours le cas : durant des siècles, la foi chrétienne a assimilé le serpent au diable. Cette conception a progressivement évolué au XVIIIe siècle avec la découverte d’artefacts datant de l’Antiquité. Le serpent comme motif de bijou devint réellement populaire grâce à la reine Victoria qui porta un bracelet en forme de serpent lors de sa première intervention politique en 1837 en tant que reine d’Angleterre fraîchement couronnée. En portant ce bracelet, elle voulait signifier qu’elle possédait ou qu’elle aspirait à posséder la sagesse d’un serpent. Anonyme, France, vers 1860, Collection DIVA, DMK99/4

87


13 Broche en forme de croissant avec diamants en taille européenne ancienne et rose Édouard Bourdon, Gent, 1880-1890 Collection de l’église Saint-Pancrace de Ranst, en dépôt chez DIVA, B521/1 14 Broche en forme d’étoile avec diamants taillés en rose Pays-Bas, 1853-1906 Collection DIVA, DMK02/21a 15 Broche en or avec pampilles, émail noir, perles et diamants taillés en rose Vers 1870 Collection Boelens-Hellemans 16 Broche florale démontée en tremblant sertie de diamants taillés old mine et en rose Belgique, vers 1850 Collection Boelens-Hellemans 17 Broche en bleuet en tremblant sertie de diamants taillés en rose Vers 1850 Collection Boelens-Hellemans 18 Broche florale avec diamants taillés en rose 2ème moitié du XIXe siècle Collection Boelens-Hellemans 19 Broche florale en tremblant sertie de diamants en taille old mine et en rose Pays-Bas, vers 1850 Collection Boelens-Hellemans 20 Bracelet en or avec monogramme en émail, diamants taillés en rose et perles Charles Jacques Buls, Bruxelles, 1834-1869 Collection Fondation Roi Baudouin, Fonds Christian Bauwens, en dépôt à DIVA, B512/23

88

21 Broche avec branches d’églantier en or et fleurs d’églantier en argent, narcisse en nœud montée en tremblant Oscar Massin, Paris, vers 1878 Collection Fondation Roi Baudouin, Fonds Christian Bauwens,en dépôt à DIVA, B512/24


Boudoir

2

2

7

4

5

6

9

10

11

3 8

Guide du visiteur DIVA

1

12

Collier avec franges en diamants taillés en rose Émile Anthony & Wolfers Frères, Anvers, 1880-1890 Collection de l’église Saint-Anne-laTrinité d’Anvers, en dépôt chez DIVA, B517/1

Pendant la Belle Époque, les bijoux en diamant ne sont plus le privilège des souveraines et des femmes de la noblesse. Les nouveaux riches, souvent des industriels ou des investisseurs des ÉtatsUnis d’Amérique, affluent dans les hautes joailleries parisiennes. Les comédiennes et les courtisanes exercent elles aussi une influence notable sur la mode des bijoux. Elles incarnaient alors l’image que l’on se faisait de la femme fatale.

1

D’entre toutes les pierres précieuses, les diamants étaient les privilégiées, et relativement abordables depuis la découverte de gisements de diamant en Afrique du Sud. À Anvers, les femmes à la mode se rendaient dans les joailleries Anthony et Ruys-Ramboux.

3 Pendentif avec motifs en nœud serti d’un diamant et d’une émeraude taillée en cabochon Europe occidentale, 2ème moitié du XIXe siècle Collection DIVA, S87/120

2 Rivière avec diamants taillés en rose Probablement Belgique, vers 1850 Collection Boelens-Hellemans

89


4 Tiare à motifs géométriques sertie de perles et diamants en taille européenne ancienne et en rose Autriche, vers 1910 Collection DIVA, DMK93/2 5 Rivière de diamants en forme de marquise et taillés en rose Grande-Bretagne, vers 1880 Collection DIVA, DMK00/11 6 Bracelet/collier de chien avec diamant en taille européenne ancienne Probablement Belgique, vers 1880 Collection de l’église Saint-André d’Anvers, en dépôt chez DIVA, B516/1 7 Pendentif/broche avec diamants taillés en rose Ruys-Ramboux, Anvers, 1895-1910 Collection DIVA, DMK09/2 8 Pendentif/broche avec diamants taillés en brillant et en rose Maison Simonet-Deanscutter, Bruxelles, vers 1910 Collection DIVA, DMK08/1 9 Pendentif rond/broche en platine avec diamants en taille européenne ancienne et en rose et un collier de perles Europe occidentale, 1901-1910 (fermoir des années 1960) Collection DIVA, DMK01/3 10 Bracelet à motif floral avec diamant taillé en rose Fin XIXe siècle Collection Boelens-Hellemans 11 Collier en style guirlande avec diamants taillés en vieille taille européenne, rose, brillant ancien et octaèdre Probablement Lacloche Frères, Paris, 1900-1910 Collection DIVA, DMK05/2 90

Highlight 12: Collier (nr. 11) À l’aube du XXe siècle, l’Europe et les États-Unis connurent une période de prospérité, communément appelée la Belle Époque. La mode se caractérisait par les tissus sensuels et voluptueux, les quantités excessives de dentelle et les détails travaillés. La silhouette en forme de S, dessinée par un nouveau type de corset, mettait particulièrement en valeur le buste et le cou. En soirée, les cols boutonnés en tulle ou en dentelle étaient remplacés par des décolletés plongeants parfaitement adaptés au port de colliers en dentelle. Le raffinement et la structure délicate des bijoux de la Belle Époque étaient sans précédent. Les guirlandes, les fleurs et les nœuds étaient très finement réalisés grâce à l’utilisation du platine. Dans la mesure où il est plus solide et plus léger que l’argent et l’or, ce métal précieux convient parfaitement à la confection des bijoux en dentelle. Le DIVA conserve un collier de diamants en forme de guirlande qui illustre parfaitement le style guirlande. Probablement Lacloche Frères, Paris, 1900-1910, Collection DIVA, DMK05/2 12 Miroir en argent et ivoire Jean Lemmens, Anvers, 1971 Collection Communauté Flamande de Belgique, en dépôt chez DIVA, B501/1


Boudoir

3

2

3

4

9 5-8 12

11

14

10

17

16

13

Guide du visiteur DIVA

1

15

Pendant les années 1920, les photographes de mode immortalisèrent les bijoux en diamants comme on ne l’avait jamais vu auparavant. Les mannequins et les actrices montraient en blanc et noir les lignes géométriques du style Art déco. La silhouette rectiligne se prêtait superbement à l’étalage d’un vaste assortiment de bijoux. Les diamants taillés en brillant alternaient avec les nouvelles tailles dans des sertissages en platine presque invisible. C’était aussi l’époque où Anvers était le centre incontesté des tailleries de diamant et pouvait sans peine fournir les joailleries internationales.

1

Broche/bracelet en or serti de perles et diamants taillés en rose France, vers 1850 Collection Boelens-Hellemans

2 Broche en or à motif en nœud, rubis synthétiques et diamants taillés en brillant Vers 1940-1950 Collection DIVA, S89/2 3 Broche en or à motifs de boutons, rubis synthétiques en diamants taillés en rose Vers 1940-1950 Collection DIVA, S89/1 4 Pendentif en forme de haricot, en platine avec diamants taillés en brillant Cartier, Paris, 1920 Collection DIVA, DMK95/1 91


5 Épingle de cravate avec casquette de jockey, jaspe vert et rubis Maître P, Belgique, 1832-1869 Collection DIVA, S2017/7 6 Épingle de cravate avec mouche sur un tambour avec lapis-lazuli, émail translucide et diamant Maître R, Belgique, 1832-1869 Collection DIVA, S2017/9 7 Épingle de cravate avec serpent, avec saphir et diamant Maître P, Belgique, 1832-1869 Collection DIVA, S2017/8 8 Épingle de cravate en argent avec saphir en cabochon D’après un projet d’Henry van de Velde, Bruxelles, 1899 Collection DIVA, S2017/5 9 Sac à main Le Brillant avec diamants taillés en brillant Delvaux, Bruxelles, 1998 Collection DIVA, B531/1 10 Broche multicolore aux motifs floraux en corail, malachite, lapislazuli et sertie de diamants en taille européenne ancienne Création Boucheron, Paris, 1923-1925 Collection DIVA, DMK03/1 11 Doubles clips en platine avec un rubis et diamants taillés en brillant et en octaèdre Vers 1942-1950 Collection DIVA, S92/10 12 Demi-parure composée d’un bracelet et d’une broche avec applique en or blanc, franges en fils d’or jaune torsadées, émeraudes et diamants taillés en brillant Wolfers Frères, Bruxelles, vers 1960 Collection DIVA, DMK98/1

92

Highlight 13: Broche (nr. 10) Au cours des années 1920, les joailliers furent influencés par l’utilisation intensive des couleurs et les formes géométriques de mouvements artistiques tels que le fauvisme, le cubisme, le suprématisme et le futurisme. Dès lors, ils conçurent des bijoux très colorés en recourant à des pierres précieuses telles que la topaze, l’aigue-marine, la tourmaline et la turquoise. En outre, ils cherchaient à former un contraste en alliant des pierres précieuses transparentes et facettées à des pierres mates. Le corail, le jade et le lapis-lazuli tranchaient nettement sur le diamant, l’émeraude, le saphir et le rubis. Cette broche à motifs floraux illustre parfaitement le style polychrome des années 20. Les corbeilles de fruits, les fleurs et les oiseaux exotiques étaient des thèmes récurrents et étaient sculptés sur des pierres précieuses colorées. Création Boucheron, Paris, 19231925, Collection DIVA, DMK03/1

13 Boucles d’oreilles avec diamants taillés en rose et old mine Vers 1830 Collection Boelens-Hellemans 14 Pendentif Robert Debaus, Bruxelles, 1930-1939 Collection DIVA, S2018/1 15 Miroir à main argenté et brosses Delheid Frères, Bruxelles, 1930-1942 Collection DIVA, S96/4


Boudoir

4

1 4 2

16 Broche art déco en platine avec diamants taillés en brillant Libroire Sauvage, Gand, vers 1925 Collection DIVA, S2020/7 17 Broche art déco en platine avec saphirs synthetiques diamants taillés en brillant ancien, en brillant et en octaèdre Probeblement Belgique, vers 1930 Collection DIVA, Legs Gilberte Ghesquière, S2018/11

Les diamants scintillent encore plus sous les spots. Outre quelques bijoux historiques liés aux mondes du cinéma ou du théâtre, DIVA accueille ici quelques prêts temporaires exceptionnels.

Guide du visiteur DIVA

3

1

Parure La Dame aux Camélias composée d’une bague et d’un pendentif avec diamants taillés en brillant Asako Ohtsuki, 2007 Collection Intralcor, en dépôt chez DIVA, B535/4

2 Tiare avec ailes avec diamants taillés en brillant et en rose France, vers 1899 Collection DIVA, DMK00/7 3 Bracelet à motif de cygne avec saphir, rubis et diamants en taille européenne ancienne Probablement Allemagne, vers 1850-1870 Collection Cathérine Rochtus 4 Boucles d’oreilles Birds of a Feather diamants, rubis, émeraudes et pierres semi-précieuses Reema Shah, vers 2007 Prêt Kapriss World 93


Highlight 14: Tiare avec ailes (nr. 2) Une tiare en diamants ne se porte pas au quotidien. Ce magnifique exemplaire peut ingénieusement être divisé en deux broches. Les ailes sont montées sur rails, ce qui permet non seulement de les déplacer, mais également de les démonter entièrement. Avec ses ailes, cette tiare datant de 1900 s’inscrit parfaitement dans la tendance de la haute joaillerie à cette époque. Des maisons de joaillerie renommées telles que Chaumet ont également réalisé des créations similaires. À l’origine, ces tiares ailées sont probablement inspirées du disque solaire ailé de l’Égypte antique. En outre, les représentations internationales de Die Walküre, l’opéra de Wagner, exercèrent une influence. Ses vierges guerrières issues de la mythologie nordique, appelées Valkyries, portaient des casques ailés. La gent féminine aurait adopté ce style en l’honneur du compositeur. Pour l’élite fortunée, la tiare en diamants constituait par excellence le bijou suprême ; elle permettait d’exprimer ostensiblement le mode de vie exubérant et prospère du début du XXe siècle. Anonyme, France, vers 1899, Collection DIVA, DMK00/7

Nous vous remercions de votre visite. Veuillez remettre le guide audio et la brochure aux endroits prévus à cet effet, en quittant la salle. 94


95

Guide du visiteur DIVA

Boudoir


COLOPHON Présentation de la collection DIVA

Équipe DIVA au moment de la réalisation

DIVA, Une Brillante Histoire

Équipe expositions Romy Cockx & Leonie Maerevoet

04.05.2018 - 04.05.2023 Cette exposition a été élaborée par De Museumstichting SON en 2018. Avec le soutien de: La Ville d’Anvers, la Province d’Anvers, Toerisme Vlaanderen, AWDC, Umicore, Shanghai Diamond Exchange. Commissaire Romy Cockx Audiodrame & concept du majordome Frank Van Laecke Scénographie Studio Gert Voorjans (Wonderkamer) & Carla Janssen-Höfelt Aménagement BRUNS B.V. Eclairage vitrine boudoir Chris Pype Soclage bijoux Version Bronze Applications audio-visuelles et multimèdias Centre Screen, Create, Mario de Munck Paysage sonore Steven Prengels Conception Studio Louise Mertens

96

Équipe collection Carl de Smit, Arendine Martens, Wim Nys, Kristina Valiulis & Ann Verbecque Communication et accompagnement du public Els Crollet, Zoë Dejager, Suzanne de Lange, Tom Iriks, Lieselot Jonckheere, Veronica Podkolzina, Rebecca Roskam & Leen Thielemans Bibliothèque An Labis & Giacomo Visini Administration Daniëlle Serré, Wim Verhulst & Koen Waterschoot Réception Katelijne Decraene, Maaike Delsaerdt, Raphaël Lauwers, Soun Liekens, Michelle Suykerbuyk & Lieve Van Looveren Logistique Stéphane Keersmaekers & Henk van Genderen Équipe de sécurité Marc Brosens, Kaatje Claes, Patrick Dhondt, Walter Geldolf, Gert Govaerts, Vanessa Gruda, May Hillen, Maria Janssens, Raf Lippens, Ronny Mewis, Marianne Scholten, Ilse Van De Weyer, Sven Wendrickx Boutique du musée Dennis en Stefan Leemans


Colophon

Prêteurs Stad Antwerpen: Collectie Mayer van den Bergh, Collectie Smidt van Gelder, Collectie Stadhuis, MAS collecties Prêteurs privés Adelin, Adin nv - Fine Antique Jewellery, Arslanian Group, Familie BoelensHellemans, Carolien Cuyvers, Familie de Breyne, David Huycke, Kapriss, Gerhild Kirchner - Sieraden, Octave Landuyt vertegenwoordigd door WM Gallery, Wim Meeussen, Cathérine Rochtus, Rudiam Handmade Jewels in samenwerking met IGC Group, Nico Taeymans, Salima Thakker, Peter Vermandere, verzameling d’Arschot Brussel, Wouters & Hendrix, Anne Zellien Fabriques d’église Sint-Anna-ten-Drieënkerk Antwerpen, Sint-Andrieskerk Antwerpen, Sint-Guibertuskerk Schilde, SintGummaruskerk Lier, Sint-Pancratiuskerk Ranst, Sint-Pieterskerk Bazel, SintWillibrorduskerk Antwerpen

Evgeny Agureev (ALROSA), Anja Baelus, Inneke Baatsen, Herman Bauer (Juwelenhuis Anthony), Bruno Blondé, Pieter Bombeke, Michael Bycroft, Tatiana Crombeen, Georges Cuyvers, Nicole de Bisscop, Bart de Hantsetters (DIAMCAD), Timothy de Paepe, Christina Di Resta, Axelle Dox, Sven Dupré, Marc Ennekens, Johan Erikson (First Element), Fluentes, Philip Hoymans (BONAS), Kattyphil, Piet Lombaerde, Daniel Meylemans (MSD), Alison Mouthaan, Jenny Muddyman (Exelco), Monique Nagielkopf, Cornelia Perquin, Marlise Rijks, Willy Rotti, Ingrid Schepers, Simon Shrimpton-Smith, Team AWDC, Team HRD Antwerp, TG Services, Maartje Stubbe, Robby Timmermans, Gabi Tolkowsky, Tijl Vanneste, Umicore, Verbruggen-Orogem, Verhalen Vertalen, Daisy Verheyden, Kim Verkens, Noud Wijnants, Hans Wins, Donald Woodrow, Axelle Rose Zwartjes

Guide du visiteur DIVA

Nous remercions particulièrement les

Prêteurs permanents ANDiamond - AFP Group, Erfgoed provincie Antwerpen, H. Schamisso, Kuwayama Europe NV, Intralcor NV, Koning Boudewijnstichting, LewyFriedrich, collectie OCMW - Maagdenhuis, The Phoebus Foundation, Vlaamse Gemeenschap

© 2018 DIVA pour cette publication Tous droits réservés Editeur: Walter Rycquart, DIVA, Gildekamersstraat 9, 2000 Anvers 97


Suivez-nous sur Facebook et Instagram! www.divaantwerp.be