Issuu on Google+

P D. B Q C

    

w w w.diench an .org  


 C Q B . D P

                           

gro. na hcneid.w w w  


professeur docteur Bùi Quôc Ch âu

D I E N C H A N m u l t i r é f l e x o l o g i e B Q C

version 3.0

w w w.diench an .org barcelone mmviii


Sommaire du livre de Dien Chan

(187 pages)

Dien Chan et tradition Vietnamienne. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6 Curriculum vitæ scientifique du professeur Bùi Quôc Châu. . . . . . 10 Brève histoire de la découverte. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 Les signes cliniques indicateurs de l'affection.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17 Les limites du Dien Chan. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18 Les bases théoriques du Dien Chan.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19 Les 8 principes du Dien Chan.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24 Les outils du Dien Chan.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28 Les outils yang. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30 Les outils yin. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30 Les consommables... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30 Techniques et usage des outils.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31 Rouler.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31 Marteler.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32 Ratisser. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32 Utilisation du détecteur. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33 Application des timbres chauffants et des essences... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34 Application de la chaleur. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35 Application du froid.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36 Utilisation des outils du Dien Chan. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37 petites boules à pointes (n.º 103 ; 206 ; 307). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37 grandes boules à pointes (n.º 408 ; 410 ; 432 ; 434 ; 438). . . . . . . . . . . . . . . . . 37 petits rouleaux d’aiguilles (n.º 104 ; 206 ; 217 ; 347). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38 grands rouleaux d’aiguilles (n.º 409 ; 435 ; 437).. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38 outils de massage direct (n.º 101 ; 418 ; 424 ; 446). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39 cylindres en cuivre (n.º 111 ; 205 ; 312 ; 413 ; 414 ; 415). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39


râteaux de tailles différentes (n.º 416 ; 217 ; 140).. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40 détecteurs (n.º 101 ; 103 ; 104 ; 111 ; 119 ; 123 ; 126 ; 140). . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40 grand marteau (n.º 430).. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 41 petit marteau (n.º 128).. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 41 les bâtons de moxa (n.º 641 ; 642 dans son étui n.º 446).. . . . . . . . . . . . . . . . . . 42 les timbres chauffants (n.º 644). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42 MiniBook de schémas de réflexion (n.º 751). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 43 posters des schémas de réflexion. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 43 Le Dien Chan est multi-réflexologique.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 44 Les schémas de réflexion.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46 Quatorze massages par jour. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 70 Les micro systèmes multi-réflexologiques. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 74 Correspondance des points bqc avec le corps.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 84 Tête.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 84 Cerveau. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 85 Organes reproducteurs.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 85 Organes internes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 85 Épaules et Bras. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 86 Bassin et jambes.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 87 Poitrine, Dos et Abdomen. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 87 Points ayant des effets sur les symptômes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 88 Points pour soulager des sensations. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 90 Diagrammes de soins du Dien Chan. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 96 Critères de traitement.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 99 Traitements multi-réflexologiques. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 132 Le réflexo-drainage du Dien Chan. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 133 Effets et indications des principaux points bqc. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 136


Remarque sur la terminologie A la naissance d’une invention ou d’une réflexe d’un même organe. découverte, des néologismes indispenAfin d’éviter les confusions nous utilisables surgissent, ils sont nécessaires sons dorénavant la dénomination: pour établir la communication et pour DIEN CHAN recueillir les nouveaux concepts. Le professeur docteur Bùi Quôc Châu a appelé sa découverte DIÊN CHAN DIÊU KHIÊN LIÊU PHAP, ce qui signifie littéralement facial-thérapie cybernétique. En anglais le terme fidèle à l’original vietnamien serait FACE DIAGNOSISCYBERNETIC THERAPY ; en espagnol DIAGNÓSTICO FACIAL-TERAPIA CIBERNÉTICA et en français DIAGNOSTIC FACIALTHÉRAPIE CYBERNÉTIQUE . A

MÉTHODE MULTI-RÉFLEXOLOGIQUE

L’utilisation de la dénomination “point actif” plutôt que “point vital” est plus correcte car elle évoque l’état transitoire qui dépend de l’état de fonctionnement de l’organe interne ou externe qui lui est associé: il peut ainsi apparaître ou disparaître. La deuxième dénomination, au contraire, fait penser qu’il s’agit d’un point de grande importance en permanence. Le terme “point vivant”, traduction du vietnamien sinh huyêt, s’utilise à la place de “point réflexe” ; en vietnamien dinh huyê chaque fois que ce point réflexe devient hypersensible à cause d’une affection de l’organe qu’il reflète. Le “point vivant” a des coordonnées légèrement déplacées par rapport à celles du point fixe que nous appelons “point bqc”. Parfois on appelle le “point vivant” “point douloureux”, ceci n’est pas tout à fait exact car ce point hypersensible n’est douloureux que lorsqu’il est activé d’une certaine façon.

partir de ces traductions littérales plutôt longues, en Occident on peut trouver des réductions comme: FACYTHÉRAPIE , FACIALTHÉRAPIE , FACIOTERAPIA , RÉFLEXOLOGIE FACIALE , VINAMASSAGE ou alors DIEN CHAN ou DIEN CHAM ; ce dernier est entièrement erroné à cause de sa fausse relation avec certaines notions d’acuponcture. Récemment on peut trouver le nom de CYBERTHÉRAPIE qui rend compte de l’extension de cette thérapie hors du visage. Par ailleurs dans la première version écrite par son inventeur, celui-ci utilisa les termes de MULTI-SYSTÈME DE RÉFLEXOLOGIE , mieux représenté par le terme MULTI- Nous prions les lecteurs d’éditions antérieures de tenir compte de ces préciRÉFLEXOLOGIE qui exprime en même temps les deux concepts présents dans sions terminologiques. ce mot: d’abord la notion mathématique de correspondance multivoque du reflet d’un organe du corps, ensuite la multiplicité du reflet qui, comme en optique géométrique, représente la correspondance entre deux, ou plus, points de


introduction

Le Dien Chan, méthode multi-réflexologique

L

’étude du visage n’est pas une chose récente dans les sociétés qui ont une longue tradition en Médecine puisque le visage bénéficie d’une certaine suprématie relativement au reste du corps. C’est sur le visage que se reflètent les sentiments, les comportements psychologiques et physiologiques aussi bien que les affections dans tout le corps. Le visage est, pour ainsi dire, le revers du cerveau qui est l’organe du contrôle supérieur. Le visage est parcouru par des réseaux de circulation sanguine, de fibres nerveuses, de méridiens d’acuponcture, dont la densité n’a pas d’équivalent dans aucune autre partie du corps. C’est donc la partie la plus sensible. La Médecine Orientale attribue au visage une grande concentration du caractère yang. L’ancienne Acuponcture situait déjà sur la figure un grand nombre de points propres au traitement de certaines affections. Plus tard, dans certains documents chinois on montre le développement d’une Acuponcture Faciale dans laquelle on utilisait 24 points qui permettaient le traitement d'affections des viscères et des membres; cependant, en pratique, personne ne se limite à 24 points. Le Dien Chan a un fondement différent puisqu’il ne prend pas en compte les méridiens d’acuponcture, mais définit un réseau de multiréflexologie constitué par une centaine de schémas de réflexion, parmi lesquels une vingtaine se situent sur le visage. En effet, certains héritiers, aussi bien de la médecine ancestrale que de la médecine moderne, incluant l’acuponcture et en associant l’expérience clinique, ont trouvé des connections très fortes entre les différentes parties du visage et leurs correspondances dans le corps. Ceci se traduit par diverses images schématiques de tout le corps, réfléchies sur le visage. En outre, on a pu identifier des signes qui permettent de diagnostiquer des affections et, donc systématiser ces groupes de signes. Le diagnostic en multi-réflexologie se construit sur l’ensemble des schémas de réflexion.

5


Dien Chan - professeur docteur Bùi Quôc Châu

Dien Chan et tradition Vietnamienne

D

ans l’histoire de la médecine mondiale existe déjà un grand nombre de thérapies qui s’appuient sur le principe de projection et qui ressemblent à première vue au Dien Chan. Il s’agit de diagnostics par l’observation de la médecine orientale traditionnelle: l’iridologie1, la réflexothérapie endonasale2, la faciponcture et la nasoponcture3; chacune de ces thérapies a des schémas de projection ou l’on peut voir les points correspondants aux différentes parties du corps qui s’utilisent pour le diagnostic. Bien que notre méthode se base aussi sur le principe de réflexologie, elle a un caractère multi-directionnelle, alors que la projection n’a qu’une direction unique sur une surface plane. Le Dien Chan peut être considéré comme une forme de réflexologie multi-directionnelle et multi-système, différente de la réflexologie classique, qui est uni-directionnelle ; c’est pour cette raison que nous parlons de multi-réflexologie.

C’est en faisant référence au travail de stimulation des schémas de réflexion découverts par le Professeur Docteur Bùi Quôc Châu, que nous parlons de multi-réflexologie bqc.

1 L’iridologie ou iriscopie est une méthode de diagnostic des symptômes et affections à travers l’observation

de l’iris du consultant. Cette méthode est attribuée au médecin Hongrois Ignatz von Peczely, né en 1826. 2 Bonnier, laryngologue de prestige, fut le premier médecin qui proposa la possibilité d’une représentation globale du corps au niveau des zones nasales. En 1911, ses travaux furent publiés officiellement. 3 La nasoponcture consiste à stimuler des points de la surface du nez afin de décongestionner le système respiratoire.

6


histoire du Dien Chan

Origines dans la tradition vietnamienne

A

dire vrai, le Dien Chan, aussi appelé Réflexologie Faciale, n’a rien à voir avec le diagnostic par observation ni avec la faciponcture de la médecine chinoise. Il s’agit d’une thérapie découverte par le Professeur Docteur Bùi Quôc Châu il y a plus de vingt ans, c’est-à-dire au début des années 80, à Saigon (actuellement Hô Chî Minh). Son point de départ est la culture et la philosophie populaire vietnamiennes, en particulier le folklore et la linguistique. Le Viet Nam, avec sa civilisation millénaire, possède une grande sagesse populaire qui se reflète dans la langue et le folklore (chansons, proverbes, dictons, histoires comiques...) ainsi que dans la médecine populaire. Dès son enfance, il a pu se rendre compte de plusieurs façons de faire de cette médecine: maintenir 2 tranches de gingembre sur le front d’un consultant pour guérir ses maux de tête ; placer la pointe d’une feuille de bétel entre les sourcils d’un enfant pour arrêter une crise de hoquet; tirer sur la mèche de cheveux située sur la tempe pour aider la personne à revenir d’un évanouissement ou lui verser un bol d’eau froide pour obtenir le même effet; faire un massage avec une cuillère ou avec une pièce de monnaie pour se débarrasser d’un rhume, etc.

Dans son adolescence le Professeur Docteur Bùi Quôc Châu a pu entendre souvent des dictons, des proverbes ou des expressions populaires comme: « on connaît l’aspect intérieur d’une personne par son visage ». Ce type de proverbe lui ont suggéré plus tard de nombreux schémas de réflexion. Il apprit aussi, en suivant les traditions populaires, qu’il suffisait de voir un grain de beauté sur le visage pour être sûr qu’il y en aura un autre sur une autre zone du corps. D’autre part, une personne physionomiste, en observant les traits du visage, sera capable de deviner l’imminence d’une affection, ou alors l’attitude qu’aura cette personne devant certains événements. En examinant les poches sous les yeux, on pourrait déterminer l’état de fertilité d’une personne. Cette expérience populaire l’a beaucoup aidé pour établir le schéma de l’ovaire et des testicules.

7


Dien Chan - professeur docteur Bùi Quôc Châu

Curriculum vitæ scientifique du professeur Bùi Quôc Châu Professeur et Docteur Bùi Quôc Châu Directeur du centre Vietydao-Vinatherapy Ho Chi Minh (Saigon) - Vietnam Né le 3 Avril de 1942 à Vinh Long - Vietnam. Ét u des 1964 - 1980 1965 - 1969

Recherches sur la médecine ancienne et l’acuponcture. Études universitaires de droit, lettres et philosophie.

E x pér i e nc e prof ession n el l e au Vi et na m 1977 - 1983 Spécialiste en acuponcture au Centre de désintoxication de drogués à Binh Trieu, Thu Duc, H.C.M. Ville. E nseign e m e n t Depuis 1981, avec ses collaborateurs, il a formé plus de 10 000 spécialistes en Dien Chan au Vietnam et dans 20 pays. P r at iqu e M édica l e Depuis 1981, environ quatre millions de malades ont été traités avec succès pour plusieurs troubles dans le “Vinatherapy center” et dans d’autres pays plus de 10 000 thérapeutes pratiquent le Dien Chan. D écou v ert es et I n v e n t ions 1970 Le Yin-Yang Chi-Kung, méthode respiratoire vietnamienne qui permet la régulation de nombreux troubles fonctionnels. 1979 Invention de la technique de localisation des points réflexes dans le corps. 1980 Découverte des schémas du Dien Chan. Depuis 1983, élaboration de plus de 50 modèles d’outils pour les traitements utilisant la technique du Dien Chan. 1984 Nutrition diététique vietnamienne. 1985 Nouvelle technique de réchauffement avec le moxa. 1985 Nouvelle technique de désintoxication et guérison de drogués. 1986 Technique contraceptive vietnamienne. 1987 Éducation prénatale de futures mamans. 10


curriculum vitæ scientifique du professeur bùi quôc châu

Technique de développement des facultés mentales et de la capacité de mémorisation. 1988

Nouveaux développements du Dien Chan. Schémas pour le Dien Chan. Technique de base du Yin-Yang Chi-Kung.

1992

Gymnastique volontaire d’automédication.

Li v r es et P u blicat ions 1984

Les fondements du Dien Chan (1ª édition 6000 expl.). Leçons de Dien Chan, massage facial pour le traitement des maladies courantes.

1986

Cahier de poche pour les soins urgents et techniques contraceptives (Ed. bilingue anglo-vietnamien). Diagrammes du Dien Chan pour le soin de pathologies courantes (Ed. interne du Vinatherapy Center). Fondements de la nutrition diététique vietnamienne.

1987

Yin-Yang Chi-Kung, la méthode respiratoire vietnamienne.

1990

Schémas du Dien Chan. Techniques de base du Yin-Yang Chi-Kung.

1992

Schémas du Dien Chan (2ª Ed. 6000 exemplaires). Apprendre aussi bien du maître que des collègues.

1996

Fondement de la gymnastique volontaire.

1999

Confrontation des expériences de Dien Chan par les élèves de la promotion 1999.

2000

Sélection des diagrammes spécifiques du Dien Chan.

2002 - 2004

4 livres de Dien Chan et Yin-Yang Chi-Kung publiés au Vietnam et dans d’autres pays.

E x pér i e nc es I n t er nat iona l es 1988

La Havane, Cuba, 6 mois.

1992

Paris, Varsovie, St. Gallaen (Suisse), 8 mois.

Depuis 1993

Divers séminaires et cours de Dien Chan dans divers pays d’Europe. (de 2 à 3 mois par an).

1998

Bahreïn. 11


Dien Chan - professeur docteur Bùi Quôc Châu

Pa rt ic i pat ion au x congr ès 1988 ICMART 88, Prague. 1990 Congrès d’acuponcture, Rome (Italie). 1990 2º Congres International d’Acuponcture à Paris (France). 1999 Congrès Peace of Mind sur le mont Abu (India) Organisé par l’Université de Brahma Kumaris. 1999 37º Congrès international pour une médecine du nouveau millénaire, Colombo (Sri-Lanka). Open International University for Complementary Medicines. 2000 Congrès international anti-douleur à Lahore (Pakistan). 2000 38º Congrès de Médecine Alternative à Colombo (Sri-Lanka) 2004 SITEM: VII Symposium International de Techniques de Massage, Barcelone. 2005 EXPO-MASAJE: Congrès international des techniques de massage, Madrid. Gu ér i son de m a l a des 1988 La Havane (6 mois). 1990 Moscou, 2 mois. 1992/93 Vientiane, Laos. 1998 Bahreïn. Depuis 2000, en Allemagne, France, Espagne, Belgique. Tit r es I n t er nat ionau x 2000 Docteur Honoris Causa par The open International University for Complementary Medicine. 2001 Docteur en médecine complémentaire, “Star of Asia” attribué aux esprits brillants dans le monde. 2003 Diplôme de Reconnaissance pour ses bonnes actions à la population mondial (Centre Albert-Schweitzer-Haus, Allemagne). R e v u es Vi et na m i e n n es Depuis 1980 Des centaines d’articles dans des journaux et des revues sur le Dien Chan et ses outils, sur la diététique VN, et sur le Yin-Yang Chi-Kung. 12


curriculum vitæ scientifique du professeur bùi quôc châu

R e v u es i n t er nat iona l es 1985 “American Journal of acupuncture”, Vol. 13, n°4, 12/1985,USA. 1986 “The Pacific journal of Oriental Medicine”, Vol.3, n°2, Automne 1985 USA 1992 Revue française “Énergie Santé” n° de automne 1992. Revue “Thérapies naturelles” n°101, oct. & nov. 1992. Les radios V.O.A., BBC, RFI ont parlé plusieurs fois du Dien Chan. Yin-Yang Chi-Kung en “Énergie Santé”, Hiver 1992. 2004 Revue “Muy Saludable”, Ediprem; Comunicación. (en espagnol) 2005 Revue “Línea Saludable”, RBA Editeurs. (en espagnol).


Dien Chan - professeur docteur Bùi Quôc Châu

Brève histoire de la découverte

L

es principes qui ont amené le Professeur Docteur Bùi Quôc Châu à découvrir les points et les schémas de réflexion ont eu comme point de départ les paroles simples des anciens savants dans le champ de la philosophie, de la littérature et de la linguistique orientales. Par exemple, la théorie du point non douloureux qu’il a utilisé pour déterminer les points sur le visage, fut inspirée par la phrase: « dans le yang il y a du yin et dans le yin il y a du yang » qui est inscrite dans le I Ching1 et dans le Nôi Ching. A partir de ces mots, il a pu extrapoler la phrase suivante: « dans le point douloureux il y a un point non douloureux ». Évidemment, cette théorie n’était qu’une hypothèse, mais après l’avoir confrontée à la pratique clinique, il a constaté que cela correspondait à la réalité. Le traitement d’un consultant qui se plaignait de douleurs sur un point précis au milieu de la colonne vertébrale fut une des premières expériences concluantes. Le principe de la correspondance de forme inspira la première hypothèse dans la construction des schémas réflexes du Dien Chan, c’est-à-dire: « la courbe du nez devrait correspondre à la colonne vertébrale ». Le Professeur Docteur Bùi Quôc Châu ne savait pas encore où situer le cou et le sacrum, mais il était convaincu qu’à partir de cette première hypothèse il devrait trouver un point douloureux, reflet de la douleur dans la colonne vertébrale du consultant. Il détecta un point plus réactif en cherchant sur la courbe du nez grâce à l’acuponcture. C’est alors qu’il appliqua le principe « dans le yang il y a du yin et dans le yin il y a du yang » que nous avons cité et qu’il interpréta ainsi: « dans le point douloureux, je dois trouver un point non douloureux ». Il piqua alors d’une aiguille d’acuponcture le centre du point douloureux. Le consultant confirma l’absence de douleur sur ce 1 Le I Ching, Yijing o I King (en chinois traditionnel: 易經; en chinois simplifié: 易经; en pinyin: yì jīng)

est un livre oracle chinois dont les premiers textes ont probablement été écrits autour de 2400 av. JC. ; I Ching signifie Livre des Mutations. Le texte fut complété durant la dynastie Chou et plus tard par des commentateurs de l’école de Confucius. On l’interprète comme la description de la situation présente de celui qui le consulte, et la prédiction de la manière future dont le problème sera résolu à condition d’adopter l’attitude correcte. C’est un livre divinatoire et aussi un livre moral. Sa structure et sa symbolique en font une œuvre philosophique et cosmogonique.

14


les signes cliniques indicateurs de l'affection

Les signes cliniques indicateurs de l'affection On distingue les signes visibles et les signes qui ne se révèlent qu’au moyen d’effets mécaniques, thermiques, électriques ou magnétiques. Les signes visibles a. La forme, le support osseux, les tissus de l’épiderme, la consistance de la chair, son élasticité, sa tonicité, les tumeurs sous-cutanées osseuses ou grasses, l’aspect des vaisseaux sanguins, la texture de la peau, la forme de chaque partie du visage. b. Les rides longues, courtes, larges ou fines et les fissures courtes ou longues. c. La couleur de la peau: brillante ou obscure, grise, pourpre, marron, verte, tachée de jaune… d. Les empreintes diverses: boutons, grains de beauté, mélanomes... e. La forme générale du visage et aussi les grimaces et gestes du consultant. Les signes invisibles f. Signes détectés à l’aide de la sensibilité du consultant: douleur, insensibilité, fourmillements, élongations, démangeaisons, fatigue, rugosité, dureté, chaleur, brûlures, cuissons... g. Signes détectés à l’aide de la température locale ou réflexe. h. Signes détectés à l’aide de l’action de l’électricité. i. Signes détectés à l’aide de manifestations électriques.

17


les bases théoriques du dien chan

7. Affinité et hostilité Les termes affinité et hostilité font référence aux points réflexes actifs entre eux ou bien entre un point donné et une affection. Par exemple les points 26. et 6. sont hostiles, c’est pour cette raison que l’on n’utilisera qu’un seul d’entre eux, sous peine de neutraliser l’action. Au contraire les points 34. et 124. ont de l’affinité, les traiter simultanément accentue l’efficacité. En ce qui concerne les points relatifs à une affection, on peut remarquer que le point 127. est contraire au traitement d’une diarrhée qui serait provoquée par un rhume ; de la même manière on évitera de lutter contre l’ébriété à l’aide du point 26 connu par son effet hypotenseur. Le professeur Bùi Quôc Châu et son équipe de thérapeutes a pu constater et enregistrer tous ces effets et indications grâce au milliers de consultants traités. C’est l’application de ces concepts qui pourra nous donner les clefs pour une meilleure compréhension et un usage plus adéquat du Dien Chan.

124

124 34

26

34

V

6

6

23


Dien Chan - professeur docteur Bùi Quôc Châu

Les 8 principes du Dien Chan Le professeur Châu propose un plan de travail basé sur 8 principes fondamentaux de réflexologie. Il n’est pas nécessaire d’appliquer ces principes dans l’ordre, mais nous devons les retenir tous. On n’utilise pas simultanément les 8 principes du Dien Chan mais plutôt de façon complémentaire jusqu’à l’obtention d’un résultat de guérison ou soulagement. On les applique aussi bien dans les zones affectées que dans les zones réflexes dans les différents schémas. Ils se combinent les uns avec les autres de manière réflexive, soit avec les points bqc soit avec les schémas de réflexion. Nous illustrerons les 8 principes du Dien Chan, en proposant quelques techniques et l’utilisation de certains outils sur une affection: douleur au coude droit. Une fois de plus, la constante communication avec le consultant tout le long du traitement est primordiale, elle nous aidera à rappeler l’un ou l’autre des principes, et à arrêter le traitement lorsque l’objectif est atteint. 1. Principe Local En premier lieu il ne faut pas oublier que l’on peut travailler sur la zone douloureuse avec les différents outils du Dien Chan. Un simple massage, l’usage du moxa, rouler un rouleau, ou tapoter avec un petit marteau peut donner d’excellents résultats. D’après ce principe il faut agir là où il y a de la douleur. Si la douleur est très intense ou si on ne peut pas traiter localement nous passerons au principe suivant. Dans notre exemple, et d’après ce principe, nous pouvons rouler une minute avec un outil yang de boules à pointes, sur le coude lui même, ou le marteler doucement 50 fois. 2. Près de la douleur Ce principe offre la possibilité de travailler autour du point douloureux, il est très efficace dans le cas de douleurs très aiguës. Avec notre douleur au coude, et en suivant ce deuxième principe, nous traitons les zones périphériques du bras et de l’avant-bras en roulant une 24


Dien Chan - professeur docteur Bùi Quôc Châu

Les outils du Dien Chan Du point de vue médical, les outils du Dien Chan ont une action sur l’épiderme qui est purement mécanique, et ils servent à réguler le système circulatoire et le système nerveux périphérique. Ils stimulent la sécrétion du liquide lymphatique de façon à renforcer les défenses immunitaires. Le professeur docteur Bùi Quôc Châu a dessiné ces outils progressivement au cours de toutes les années de traitement. Au début il appliquait ses théories avec des aiguilles et des microaiguilles d’acuponcture ; il parvenait à des techniques très rapides et efficaces, mais l’usage des aiguilles réclamait une très grande dextérité. Nous ne devons pas oublier que l’objectif est d’offrir une technique simple de guérison aux pauvres qui n’ont pas accès à la médecine conventionnelle. Il remarqua aussi qu’il pouvait obtenir des résultats très concluants avec de simples stimulations par pression sur les points qu’il avait découverts. C’est alors qu’il décida de rechercher le type de stimulation et les outils adaptés. Après avoir réalisé plusieurs prototypes avec divers matériaux, il aboutit à la construction d’un détecteur en acier inoxydable. Plus tard il constata que la stimulation par balayage de zones réflexes de ses schémas était efficace aussi. Cependant les résultats obtenus avec les outils traditionnels chinois ne donnaient pas de résultats concluants. Il décida de redessiner des boules et des rouleaux déjà connus dans la médecine traditionnelle, mais cette fois avec des pointes et des piquants ; les résultats furent surprenants tout d’abord dans des applications locales, et plus tard sur le visage avec des modèles miniaturisés. Tous les outils du Dien Chan ont suivi un processus évolutif et ont été adaptés aux consultants. Le professeur docteur Bùi Quôc Châu et son équipe se sont rendu compte qu’il ne faut pas se limiter à une seule technique ni à un seul outil, tout dépend du consultant, de la pathologie, et de l’état d’esprit du thérapeute. La diversité enrichit le traitement et permet de nous adapter au consultant de la meilleure des manières. Les outils du Dien Chan ont, à première vue, un drôle d’aspect, mais leur efficacité, nous pourrons le vérifier, est surprenante. 28


les outils du dien chan

Chacun peut s’appliquer le traitement sans effort, et choisir les outils les plus adéquats à chaque situation. Les véritables outils du professeur Bùi Quôc Châu sont faits d’acier inoxydable et de corne de buffle usiné et de plastique de haute qualité. Cependant on trouve dans le marché des versions des mêmes outils réalisées avec des matériaux divers. Tous les outils peuvent être utiles, mais c’est important de tenir compte des matériaux au moment de l’achat car les prix peuvent être très variables. Nous classifierons les outils en deux groupes: Les outils yang et les outils yin. Cependant le thérapeute doit choisir au début l’outil qui lui semble plus adéquat au traitement, et celui que le consultant trouve le moins désagréable. Avant de commencer un traitement, il faut interroger le consultant pour choisir un outil yin ou un outil yang. Les thérapeutes qui ont des connaissances en médecine traditionnelle chinoise ne doivent pas se laisser toujours influencer par les théories sur le yin et le yang, mais chercher à les appliquer au trouble particulier ; c’est à dire qu’il doit chercher à déterminer si le consultant subit un trouble plutôt yin pour utiliser un outil yang ou vice-versa, l’objectif étant toujours la recherche de l’équilibre. Les commentaires du consultant sur les sensations que lui provoque le trouble peuvent nous indiquer s���il s’agit d’une pathologie yin ou yang. Par exemple si le consultant ressent de la chaleur à l’intérieur du corps, nous pourrons opter pour un outil yin. De même si la douleur perçue est très concentrée et précise, nous utiliserons un outil yin pour la disperser. Au contraire, un consultant qui se plaint de douleurs sourdes, ou de froid intérieur, nous indique que nous devons essayer en premier un outil yang ; dans le cas où nous n’obtenons pas la réponse attendue, nous ne devons pas nous maintenir dans une attitude rigide pour le choix thérapeutique. Ce qui est réellement important est de rester à l’écoute du consultant, et de combiner de façon flexible l’ensemble de principes, d’outils et de techniques de stimulation que nous propose le Dien Chan.

29


Dien Chan - professeur docteur Bùi Quôc Châu

Les outils yang Nous considérons yang les outils qui chauffent. Tous les outils du Dien Chan qui sont composés de boules à pointes en corne de buffle ou en plastique sont yang. Il en est de même pour les bouts en caoutchouc des marteaux. Pour donner plus d’emphase aux outils yang, nous les utiliserons vers le haut. Les outils yin Nous considérons yin tous les outils composés de rouleaux de piquants en acier inoxydable, et les outils comportant des cylindres en cuivre. Les outils yin en cuivre rafraîchissent, alors que les rouleaux à piquants dispersent. Pour donner plus d’emphase aux outils yin, nous les utiliserons vers le bas. Les consommables. On utilise des bâtons de moxa1 dessinés spécialement par le professeur Châu pour stimuler les zones et les points  bqc. On utilise aussi des timbres chauffants et des crèmes chauffantes dans le genre du Baume du Tigre. Pour utiliser correctement les outils du Dien Chan il faut chercher les zones réflexes les plus sensibles, en relation avec la zone à traiter. La douleur que ressent le consultant nous guide pour traiter le trouble. Pour que l’usage des outils sois profitable au maximum, il est important de maintenir un dialogue permanent avec le consultant pendant les stimulations, et de vérifier entre chaque massage son état et son niveau d’amélioration Les détecteurs peuvent être yang ou yin selon leur usage. Si on les utilise pour balayer doucement une zone, il s’agit d’un usage yin ; si on l’utilise pour « rayer », c’est à dire si on effectue un balayage soutenu avec une certaine pression, on le considérera yang. La simple stimulation des points bqc est yang si le point stimulé est du côté droit, s’il se trouve à gauche, elle est yin2. 1 Les bâtons de moxa du professeur docteur Bùi Quôc Châu atteignent 700 ºC et sont rigides. Ils ne

dégagent pas autant de fumée que les moxas traditionnels en papier et leur odeur est agréable.

2 La compréhension du schéma du tai-chi sur le visage illustre ce concept avec plus de précision. 30


techniques et usage des outils

Techniques et usage des outils En commençant le traitement, nous devons observer comment le consultant exprime son indisposition, nous ne devons pas rester sur une première idée qui pourrait venir à l’esprit. Le Dien Chan est une discipline qui demande une créativité constante aussi bien dans l’usage des schémas que dans celui des outils. À l’heure du traitement, il faut éviter d’acquérir des routines, il ne faut pas avoir peur de varier les techniques et les outils. C’est le dialogue constant avec le consultant qui nous indiquera la voie à suivre. C’est pour cela qu’il est important d’avoir présents à l’esprit les différents schémas de réflexe et de suivre les conseils donnés avec les diagrammes de traitement. Pour utiliser tous ces outils il faut chercher les points ou les zones les plus sensibles sur le schéma de réflexion. Après avoir fait un massage pour la première fois, il faut stimuler le même point plusieurs fois jusqu’à ce que le point douloureux soit supportable, et pour finir presque indolore. Si on n’a pas le temps de traiter tous les points bqc du diagramme, on peut se limiter aux points hypersensibles dans la zone réflexe ou directement dans la zone affectée. Plus bas, nous décrivons les différentes techniques pour l’utilisation des outils du Dien Chan. Pour maintenir propres les outils on recommande de les laver avec de l’eau et du savon, ou aussi avec de l’alcool, pour éviter la transmission d'affections de peau. Avec le temps les outils en cuivre perdent leur brillant naturel, on peut le leur rendre en les nettoyant avec quelques gouttes de jus de citron. Rouler Attraper doucement la petite roue par le manche. Respecter un angle de 45º avec la surface à traiter. Réaliser un mouvement de va et vient en appuyant modérément. En général il vaut mieux augmenter progressivement la pression jusqu’à la disparition de la douleur. On choisira le modèle de petite roue en fonction de la surface de la zone à traiter. Les boules à pointes en corne de buffle ou en plastique sont yang, Les rouleaux à piquants en acier inoxydable et les rouleaux en cuivre sont yin 31


Dien Chan - professeur docteur Bùi Quôc Châu

Marteler Les marteaux se différencient par leur taille et par la surface de contact. Les surfaces sont constituées par un ou plusieurs cônes en caoutchouc qui réalisent le côté yang. Le côté yin est formé d’un groupe de sept pointes, ou par une ventouse en caoutchouc. Le petit marteau avec un cône en caoutchouc unique sert à stimuler les points réflexes actifs. On utilisera la flexibilité du manche pour marteler la peau perpendiculairement, avec des rebonds. Si on tape fort, pour éviter des tuméfactions, tous les cinq coups, on devra interrompre pendant quelques instants ; par contre, si on martèle délicatement, on pourra arriver à une vingtaine, ou même trente, coups successifs. Même si le contact est très léger, la précision du geste sur le point bqc devra faire sentir la douleur au consultant, d’une façon très claire. S’il n’y a pas de précision suffisante le consultant n’aura aucune sensation. Le côté des pointes en acier inoxydable s’utilise doucement sur des zones moins sensibles, comme le cuir chevelu. L’action des piquants favorise la respiration de la peau et dissipe la douleur. Le grand marteau avec des cônes multiples sert à marteler le dos, les épaules, les fesses, les hanches, les cuisses et les grandes articulations. Le côté qui a une ventouse sert à taper sur les zones charnues et à activer la circulation. Il adoucit aussi et donne de l’élasticité aux tendons. Ratisser Maintenir fermement le râteau avec les dents perpendiculaires à la peau. Imprimer des mouvements verticaux ou horizontaux, ou même croisés, indifféremment selon le confort du geste. Maintenir une pression régulière en insistant sur les endroits sensibles. On peut ratisser aussi efficacement les zones avec ou sans poils. Il existe deux modèles de râteaux (aussi appelés peignes) et tous les deux sont considérés des outils yin.

32


techniques et usage des outils

Utilisation du détecteur Appuyer C’est indispensable d’apprendre à détecter les points douloureux. Malgré la précision des coordonnées des points bqc, un écart de l’ordre d’un millimètre est possible, surtout sur le front, le nez et le menton, zones les plus denses en points bqc. Poser le détecteur perpendiculairement à la surface de la peau, en le tenant avec flexibilité, et exercer une pression moyenne, à la limite de la douleur. Parfois la douleur peut provoquer quelques larmes. Les points les plus reconnaissables sont, soit très mous, soit très durs, dans ce dernier cas il n’y a pas de douleur. Il faut surveiller que ce ne soit pas la pression du détecteur sur l’épiderme qui cause la douleur. Déplacer lentement le détecteur pour chercher le point douloureux avec l’aide du consultant. Les détecteurs avec un ressort ne permettent pas d’apprécier correctement la pression exercée, c’est elle qui nous indique exactement le degré de sensibilité du point bqc stimulé. Quand on croit avoir trouvé un point douloureux, écarter le détecteur et revenir au point pour vérifier le diagnostic grâce à la collaboration consciente ou involontaire du consultant (parole, grimaces, mouvements réflexes,...). Maintenir à nouveau le détecteur perpendiculairement à la peau et exercer une pression modérée pendant 30 secondes pour que le consultant identifie de façon claire quelque possible modification de l’intensité de la douleur sur le point bqc, ou sur la zone affectée. L’ultra-sensibilité du point stimulé nous indique un degré élevé du trouble et, en même temps, sa stimulation donnera souvent de bons résultats. Vibrer Une fois le point douloureux trouvé, appliquer le détecteur et effectuer un mouvement vibratoire qui fera bouger légèrement l’épiderme sans que le détecteur griffe. Ceci équivaut à provoquer 33


Dien Chan - professeur docteur Bùi Quôc Châu

une excitation dynamique au lieu de la pression simple, qui ne provoquerait qu’une excitation passive. Le sens de la vibration ou de la rotation n’a aucune importance. La stimulation dure environ 30 secondes. Gratter Déplacer le détecteur sur la peau, perpendiculairement, en exerçant une pression moyenne et en suivant les contours anatomiques des zones à traiter (ailes du nez, rides qui commencent à l’extérieur du nez vers les commissures des lèvres, contour supérieur du menton au dessous de la bouche, sourcils, etc.). Repasser plusieurs fois sur les endroits douloureux: le consultant sentira très vivement ces douleurs mais elles s’évanouiront rapidement. Cette technique est très efficace dans le cas où les deux techniques précédentes ne le sont pas. La stimulation par grattage peut durer une minute par zone. Application des timbres chauffants et des essences. Découper les Salonpas™ en carrés de 4 millimètres de côté. Les coller sur les points  bqc actifs que le détecteur a identifiés. On peut tenir compte de l’esthétique en les plaçant sous forme de losanges. On ne doit pas laisser les Salonpas™ plus de 3 heures pendant la journée. Si on les place le soir on peut les conserver toute la nuit et les enlever le matin au réveil. On les utilisera plus systématiquement tous les jours dans le cas d'affections chroniques et anciennes. Dans le cas d'affections récentes, leur efficacité doit se remarquer après trois applications dans une même journée ; chaque application durera 3 heures avec un intervalle de repos d’au moins 3 heures. Du point de vue du Dien Chan, il vaut mieux utiliser des essences qui ne soient pas liquides car les solutions aqueuses refroidissent la peau en s’évaporant. Appliquer la substance plusieurs fois pour maintenir la chaleur sur le point réflexe actif ou bien appliquer un massage doux sur la zone avec la sphère lisse en corne de buffle enduite de crème. L’utilisation de crèmes qui provoquent de la chaleur, à base de camphre et de menthol, permet d’obtenir 34


techniques et usage des outils

des résultats plus rapides. Éviter de prendre des douches dans les deux heures qui suivent le traitement avec des timbres chauffants ou des essences, pour éviter le rhume. Cette technique n’est pas recommandée pour les souffrants ayant de la fièvre, car ceci pourrait leur provoquer de la constipation, des démangeaisons, ou une sécheresse de la peau. Application de la chaleur La moxibustion avec des bâtons de moxa est utilisée par des thérapeutes plus expérimentés et donne de bons résultats. La chaleur agit comme une aiguille d’acuponcture sur le point bqc et atteint la zone réflexe de façon plus précise et en profondeur. Maintenir le moxa entre le pouce, l’index et le majeur, l’auriculaire constitue un appui sur la peau et maintient ainsi une distance optimale d’environ un centimètre. Déplacer le moxa très lentement, en faisant attention aux réactions du consultant, puisque certains points vont lui causer des sensations de brûlure plus intense que d’autres. Ne jamais arrêter le mouvement. Quand on a une réaction du consultant, écarter rapidement le moxa pendant quelques secondes. Reprendre l’action sur le même endroit encore deux fois. Si ceci est nécessaire, appliquer ensuite une crème pour atténuer la sensation de brûlure. Il faut tenir compte du fait que dans les pays de climat tempéré les personnes sont plus sensibles à la chaleur. L’action de chauffer est particulièrement recommandée dans le cas d’affections sensibles au froid, comme la grippe, les rhumatismes, les inflammations de la zone orl comme la sinusite, les tuméfactions, les hématomes... Le moxa ne sera pas employé plus d’une fois par jour, à cause des brûlures qui peuvent être causées.

35


Dien Chan - professeur docteur Bùi Quôc Châu

Application du froid Utiliser de petits cubes de glace. Les appliquer sur la peau et frotter l’endroit le plus sensible au froid selon les indications du consultant. On arrêtera l’application aussitôt qu’une amélioration sera perçue, et on recherchera un autre point sensible pour renouveler l’opération. Éviter l’application prolongée sur le front car il y a un risque de provoquer des maux de tête. L’application du froid est particulièrement adaptée dans le cas d’affections mettant en jeu la chaleur, comme la fièvre, les coups de soleil et les diarrhées subites.

36


quelques exemples et conseils pour l’utilisation des outils du dien chan

Quelques exemples et conseils pour l’utilisation des outils du Dien Chan Tous les outils de Dien Chan dessinés et fabriqués au Vietnam combinent divers éléments ; d’après le type de trouble à traiter, le thérapeute considérera les uns plus indispensables que d’autres, tout dépend de son usage et de ses habitudes. Il s’agit de commencer par quelques outils adaptés aux connaissances personnelles. Malgré le fait qu’il existe un grand nombre d’outils, nous nous limiterons aux éléments de base qui les composent: boules de pointes, rouleaux, détecteur, etc. Les numéros entre parenthèse sont les références des autres outils qui comportent aussi les mêmes éléments de base. La référence soulignée est le numéro de l’outil représenté sur la figure. petites boules à pointes (n.º 103 ; 206 ; 307) Ces petites boules yang s’utilisent en général pour traiter la rigidité de la nuque, la fatigue et les douleurs articulaires. Ils servent aussi au massage facial pour éliminer les petits boutons de la peau et la rendre douce et lisse. Elles atténuent les rides et les lignes d’expression du visage. La mini-boule yang est un stimulant et peut aussi être utilisée pour les migraines causées par le stress et les pensées dispersées. Dans le cas où on n’obtient pas de bons résultats avec les rouleaux yin on peut aussi utiliser les boules yang contre l’insomnie, la tension nerveuse, l’hypertension, les états grippaux, les rhumes, et les inflammations de la gorge. Les boules yang activent la circulation du sang. grandes boules à pointes (n.º 408 ; 410 ; 432 ; 434 ; 438) Elles favorisent l’élimination de la graisse abdominale et traitent la rétention des liquides. Elles sont très utiles dans le cas de règles douloureuses, en faisant un massage sur la face intérieure de 37


Dien Chan - professeur docteur Bùi Quôc Châu

l’avant bras gauche, près de la pliure du coude. On traite ainsi l’engourdissement des membres, les problèmes circulatoires et la fatigue musculaire. On l’utilisera aussi dans le cas d’inflammation du foie, de constipation et/ou de diarrhées. Les boules à pointes traitent aussi le mal au dos, la fatigue des membres et la rigidité du cou, l'arthrose des vertèbres, l’insomnie, les mictions nocturnes et la sensation de froid aux pieds. À cause de sa grande taille cet outil est très pratique pour les massages de la nuque, des épaules, et des bras. Les grandes boules yang stimulent et relaxent en même temps. petits rouleaux d’aiguilles (n.º 104 ; 206 ; 217 ; 347) Les outils munis de mini rouleaux yin sont utilisés pour le traitement de la migraine et de l’insomnie, dans le cas où le consultant sent de la chaleur interne. On peut aussi traiter la tension nerveuse, l’hypertension, les états grippaux accompagnés de chaleurs et/ou de fièvre. Ils servent à réguler la transpiration excessive des mains, des pieds et du visage. Ils donnent de bons résultats pour traiter les douleurs articulaires très localisées. Tous les rouleaux yin aident aussi à donner de la consistance à la peau du visage et à éliminer les boutons provoqués par le « feu interne » de l’adolescence. grands rouleaux d’aiguilles (n.º 409 ; 435 ; 437) Les grands rouleaux yin donnent de bons résultats dans le traitement des douleurs du dos, les brûlures d’estomac, les inflammations du foie et la constipation. Puisqu’il s’agit d’un outil yin, il relaxe et fait baisser la température du corps. Il est efficace pour disperser 38


quelques exemples et conseilspour l’utilisation des outils du dien chan

une douleur concentrée, et, grâce à sa taille, il est utile dans les zones larges comme le dos et les jambes. Cet outil s’avère efficace pour faire des massages doux le long des méridiens, en les rééquilibrant s’il y a un trouble yang. Ils sont aussi très efficaces chaque fois que le besoin de calmer, de dissiper ou de disperser se fait sentir. Ils apaisent les douleurs de la menstruation dans le cas d’une consultante qui perçoit une chaleur interne. outils de massage direct (n.º 101 ; 418 ; 424 ; 446) La petite sphère lisse sert à détecter des zones flexibles et à réaliser des petits massages avec de la vaseline ou de la crème chauffante. On utilise aussi des bâtons de massage dans le traitement de la nuque, du cou, et pour faire des massages afin de dénouer des noeuds et des tensions du dos. La demi-lune apparaît très commode pour les traitements sur la nuque et le cou. Elle donne aussi de bons résultats en cas d’hypertension. Le tube ou étui à moxa est idéal pour conserver, transporter et éteindre le gros bâton de moxa, ou même le bâton fin. On peut aussi l’utiliser comme outil de massage sur les zones larges du dos. cylindres en cuivre (n.º 111 ; 205 ; 312 ; 413 ; 414 ; 415) Ils sont utiles dans le cas de fièvre, de cauchemars, et pour calmer le système nerveux en général. On pourra l’utiliser en cas de


Dien Chan - professeur docteur Bùi Quôc Châu

contractions musculaires très localisées et de membres endoloris ; leur efficacité est prouvée dans les cas où on désire diminuer la fièvre. Le rouleau n.º 413, ayant une forme concave, est très pratique dans des massages spécifiques dans des zones courbes ou cylindriques comme les doigts, les chevilles, et les parties latérales des pieds. Les rouleaux en cuivre sont des outils yin qui extraient la chaleur et aident à faire baisser la température du corps et à le relaxer.. râteaux de tailles différentes (n.º 416 ; 217 ; 140) Les râteaux, ou peignes, sont considérés comme des outils yin. On les utilise dans le traitement des migraines, dans les insomnies, pour la sciatique et en cas de chute de cheveux. Le râteau yin est un activateur de la circulation du sang dans les zones du visage et du crâne. Le petit râteau combat et calme la migraine grâce à des massages doux vers le bas dans la zone des tempes. C’est très utile de ratisser tout le cuir chevelu en cas de grande tension nerveuse ; on atteint ainsi rapidement une sensation de tranquillité. On peut aider aussi à combattre les cauchemars avec un massage doux, environ 50 fois, sur la partie gauche du front. détecteurs (n.º 101 ; 103 ; 104 ; 111 ; 119 ; 123 ; 126 ; 140) C’est l’outil de base du Dien Chan, il sert à détecter et stimuler les points  bqc. Le gros détecteur permet la stimulation sur des consultants ayant la peau fragile, ou trop sensibles à la douleur qui pourrait être causée par le détecteur fin. On l’utilisera aussi pour masser en appliquant une pression directement sur la zone endolorie. Il existe plusieurs variétés de détecteurs combinés avec un autre outil dans l’autre extrémité. Chacun choisira celui qui paraîtra le plus complet, par exemple le nº 103, pour 40


quelques exemples et conseilspour l’utilisation des outils du dien chan

l’avoir toujours sur soi. Les détecteurs avec un ressort que l’on peut trouver dans le commerce ne sont pas recommandés parce qu’ils empêchent d’apprécier avec précision la pression exercée sur le point bqc. Le détecteur électrique est un détecteur vibrant ; il fonctionne avec des piles et n’envoie aucune décharge ; il est utile pour travailler les zones réflexes des mains ou pour exercer un balayage doux sur le visage. grand marteau (n.º 430) Il est muni d’un côté yin en forme de ventouse et d’un côté yang avec des pointes en caoutchouc, on l’utilise dans le traitement des affections des articulations, du nerf sciatique, dans le cas de fatigue dorsale et musculaire. De plus il permet de traiter les douleurs aux pieds, aux mains, aux épaules et aux cuisses ; il est aussi très efficace en cas de « dos chargé » par des martèlements légers pendant 3 minutes sur la zone douloureuse. petit marteau (n.º 128) C’est un stimulateur des points  bqc qui réalise un travail complémentaire de celui du détecteur. Il a un côté yin avec des aiguilles en acier inoxydable et un côté yang en caoutchouc. Parfois, avec une stimulapetit marteau nous obtiendrons de tion avec le meilleurs résultats qu’avec le détecteur. Il est particulièrement indiqué pour le traitement des fourmillements dans les extrémités supérieures et les inflammations de la gorge et autres dérangements de type orl. Il est idéal pour relaxer le système nerveux, les trapèzes et les épaules, en agissant sur la zone réflexe entre les sourcils. Le petit marteau est très pratique pour taper doucement sur le front ou sur le crâne, dans les zones réflexes. On traite ainsi facilement les migraines et les maux de tête tout en martelant doucement sur les tempes avec le côté des aiguilles.

41


Dien Chan - professeur docteur Bùi Quôc Châu

les bâtons de moxa (n.º 641 ; 642 dans son étui n.º 446) Les moxas sont des bâtons rigides et plus denses que ceux que l’on trouve souvent dans le commerce. Ils sont créés par le professeur Bùi Quôc Châu, ils n’ont pas d’odeur soutenue et ils peuvent atteindre les 700ºC. Ils sont très utiles pour stimuler les points  bqc sur le visage: il est nécessaire d’avoir une bonne connaissance des techniques de Dien Chan pour les appliquer. Ils sont très utiles dans les traitements de l’oreille, des douleurs de gorge, etc. les timbres chauffants (n.º 644) Il s’agit d’adhésifs à base de camphre et menthol, qui fournissent et maintiennent la chaleur sur le point  bqc. On les utilise surtout dans le cas d'affections anciennes ou chroniques. On doit les préférer aux essences liquides car les solutions aqueuses refroidissent la peau en s’évaporant, et on peut perdre l’effet désiré. Il existe plusieurs marques, et différentes tailles, mais le professeur Bùi Quôc Châu, après de multiples essais, considère ceux de la marque Salonpas™ comme les plus efficaces. Il faut couper des petits carrés d’environ 4 millimètres de côté et on les applique sur les points  bqc du schéma correspondant. On laissera les timbres chauffants 3 heures pendant le jour ou toute la nuit, si on les applique le soir.

42


quelques exemples et conseilspour l’utilisation des outils du dien chan

MiniBook de schémas de réflexion (n.º 751) Ce petit fascicule est très utile pour les thérapeutes qui peuvent avoir en permanence sous la main les 28 schémas de réflexion et les points principaux sur chacune des illustrations. Impression de haute qualité et au format de 10 x 10 cm le rendent très pratique pour être utilisé en cabine de traitement. posters des schémas de réflexion Ces grands posters en couleur d’un format de 40 x 60 cm permettent d’avoir toujours sous les yeux les principaux schémas de réflexion et les cartes de points bqc.

Tous ces instruments et accessoires permettent le traitement d’un grand nombre d’affections, de façon simple par des personnes qui ne connaissent pas le Dien Chan. Du point de vue de la médecine occidentale, l’action de ces instruments sert à réguler le système circulatoire et le système nerveux périphérique. Ils stimulent la sécrétion du liquide lymphatique de façon à renforcer les défenses immunitaires.

Le catalogue complet de ces outils peut être consulté sur www.dienchan.org

43


Dien Chan - professeur docteur Bùi Quôc Châu

Le Dien Chan est multi-réflexologique

C

haque organe du corps humain reflète la totalité de celui-ci. C’est le même principe mathématique qui a été à la base de la découverte de l’holographie qui distribue l’information d’une image sur tous les points d’une autre image, appelée hologramme. La découverte de l’auto-holographie du corps humain a été constatée partiellement par diverses techniques ou thérapies basées sur des organes particuliers: l’oreille, la plante des pieds, l’iris de l’œil, etc. Un autre modèle mathématique naturel, est celui de l’auto-homothétie, qui a donné lieu à la théorie des Fractals1, grâce à laquelle on génère et on analyse des objets qui contiennent une relation d’auto-similitude dans toutes leurs parties. Les découvertes mathématiques ainsi que les techniques thérapeutiques modernes, inspirées des médecines traditionnelles orientales, nous montrent que ces modèles holistiques d’auto-similitude et d’auto-organisation semblent être très répandus dans la nature. Dans sa première phase, le Dien Chan a aussi commencé par sa limitation au visage, et en tout, on compte plus de 200 points2 sur le visage ; ces points, que nous appelons points bqc forment les schémas de réflexion relatifs à tout le corps. Ensuite, le professeur docteur Bùi Quôc Châu a généralisé ce point de vue et mit à profit l’aspect multi-réflexe pour développer les schémas de réflexion qui s’étendent à plusieurs 1 Un fractal est une forme composée de parties dont chacune, amplifiée, ressemble à l’ensemble. Chacune

des parties, a la même propriété vis-à-vis de ses propres parties, et ainsi jusqu’à l’infini. C’est, peut être, la façon la plus simple de créer de la complexité: en répétant ainsi une forme un certain nombre de fois, de taille chaque fois plus petite. Comme exemples de fractals on peut citer les éclairs, les fougères, la plupart des arbres, des minéraux... Les plantes semblent être des fractals vers l’extérieur et les animaux des fractals vers l’intérieur: le système nerveux, le système circulatoire, le système respiratoire... Les fractals sont une bonne façon d’accéder à un grand nombre de points dans l’espace avec une certaine continuité. Ils furent baptisés, étudiés et popularisé par Benoît Mandelbrot en 1974 et aujourd’hui sont très présents dans le monde de la créativité humaine. 2 Bien que le numéro le plus élevé des points bqc soit le 633, la carte présentée par le professeur docteur Bùi Quôc Châu n’utilise que 244 points. En effet, tous les points n’existent pas: certains possédaient un numéro au début de la découverte mais furent ensuite éliminés, n’ayant pas de coordonnées précises ; ils furent alors considérés points vivants et non pas points bqc, ces derniers nécessitant des coordonnées exactes. D’autres points ne sont pas présents sur les cartes car ils sont très peu utilisés. 44


Dien Chan - professeur docteur Bùi Quôc Châu

1. Corps yin et yang sur le visage (schéma des extrémités)

48


Dien Chan - professeur docteur Bùi Quôc Châu

3. Corps sur le crâne et le profil (schéma de Rodin)

50


les schémas de réflexion

9. Tai-chi sur le visage

(le côté droit est yang - le côté gauche est yin) 57


Dien Chan - professeur docteur Bùi Quôc Châu

12. Cerveau sur le visage 60


les schémas de réflexion

g. Reins h. Gros

intestin grêle j. Vessie k. Pancréas n. Prostate i. Intestin

4d. Pieds sur le visage & Organes internes sur les pieds 67


les schémas de réflexion

a. Cœur

g. Reins h. Gros

b. Poumons c. Foie

d. Estomac e. Rate

f. Vésicule

intestin grêle j. Vessie k. Pancréas n. Prostate i. Intestin

biliaire

E4cd. Organes internes sur le dos & Mains pliées et pieds sur le dos

69


Dien Chan - professeur docteur Bùi Quôc Châu

Quatorze massages par jour Les massages du visage proposés par le professeur docteur Bùi Quôc Châu s’avèrent très efficaces pour conserver la santé et la jeunesse ; pour prévenir les affections et pour accentuer la tonicité en général. La pratique de ces massages tous les matins nous invite à maintenir une attitude de prévention et une philosophie de vie fondée sur l’autorégulation. Beaucoup de ces massages existent déjà dans le TaiChi et dans d’autres techniques orientales, mais ce sont les explications apportées par le Dien Chan qui leur donnent un sens, en expliquant les actions et leurs effets à l’aide de la lecture des schémas de réflexion. Le professeur docteur Bùi Quôc Châu, a pu les proposer dans un ordre plus cohérent grâce à son expérience et les témoignages de ses élèves et de ses consultants. Le matin au réveil 1| Se chauffer les mains en les frottant l’une contre l’autre quelques instants ; ensuite appliquer les paumes sur les yeux jusqu’à ce que la chaleur se dissipe. Éclaircit la vision, agit sur les ovaires et les testicules.

70

2|

Avec le majeur de chaque main, réaliser des mouvements circulaires en frottant, à partir de la base du nez, en montant, jusqu’aux sourcils, et tourner autour des yeux. Tapoter ensuite sur le même parcours. Correspond a un massage de la vessie et traite les troubles de la vision. On obtient aussi de bons résultats pour luter contre l’impuissance et la descente d’organes. Prévient de la rhinite et la sinusite.

3|

Avec la paume des mains, masser le visage au moyen de mouvements circulaires depuis le menton jusqu’au front tout en évitant le nez. Réchauffe le corps et améliore la peau du visage.

4|

Poser la paume de la main sur la bouche, l’index sous le nez et le pouce en l’air, puis effectuer un massage horizontal. Le faire rapidement ; main bien à plat. Réchauffe le corps et masse tous les organes internes. Stimule aussi le système endocrinien et l’appareil reproducteur.


Dien Chan - professeur docteur Bùi Quôc Châu

Les micro systèmes multi-réflexologiques Grâce à de nombreuses études cliniques et à l’application des 8 principes du Dien Chan, le professeur docteur Bùi Quôc Châu et ses élèves thérapeutes, ont établi la liste suivante de micro systèmes de réflexe. On pourra les aborder indifféremment avec plusieurs outils jusqu’à ce que l’on obtienne le résultat désiré. Ces micro systèmes ne sont qu’une illustration à la fois de la complexité et de la simplicité que peut comporter l’application des principes du Dien Chan. La liste propose les micro systèmes les plus utilisés et vérifiés. Chacun est libre ensuite de rechercher et vérifier d’autres micro systèmes, c’est pourquoi la liste pourrait être infinie. Tous ces réflexes apparaissent systématiquement dans la réalité et obéissent aux critères du Dien Chan ; les affirmations sur eux ont été, et continuent à être, étudiées et vérifiées par nos groupes de recherche au Vietnam, et maintenant en Europe. On peut dire qu’en Dien Chan la théorie relativiste s’accorde parfaitement à la réalité. La remarquable vérité de ces schémas continue à nous étonner, et nous ne pouvons que constater que les vérifications concordent parfaitement avec la théorie. La physique moderne relativiste, les lois de la mutation universelle et le caractère unitaire du raisonnement moniste, sont les points forts et les atouts du Dien Chan. Système 1: reflets de la tête Μ le poing: la tête. Μ le talon: la tête. Μ l’extrémité du doigt majeur: le sommet du crâne. Μ autour du point 26.: l’occiput. Μ la partie de la main sous l’auriculaire: l’occiput. et la nuque.

74


les micro systèmes multi-réflexologiques

Système 2: reflets du cerveau Μ le front: lobe frontal. Μ le filtrum1: le bulbe rachidien. Μ le menton: le cervelet. Μ la paume de la main droite: l’hémisphère gauche. Μ la paume de la main gauche: l’hémisphère droit. Μ les lignes de la main: les circonvolutions cérébrales. Μ le menton: lobe occipital. Μ le nez: la sommet du cerveau (canal de Roland). Système 3: reflets de la nuque Μ la partie dorsale du poignet: la nuque. Μ le côté palmaire du poignet: le cou (gorge et trachée). Μ le talon d’Achille: la nuque. Μ la partie de la main sous le auriculaire: l’occiput et la nuque. Système 4: reflets du larynx, de la trachée et des bronches Μ la pointe et les ailes du nez: le larynx. Μ la crête et les ailes du nez: la trachée. Μ les sourcils: les bronches. Système 5: reflets des parties du visage Μ l’interstice entre le pouce et l’index: la bouche. Μ le pli des auriculaires: la bouche. Μ la pointe des doigts de la main: les dents. Μ la face intérieure du pouce: la langue. Μ le pouce: le nez. Μ la dépression antérieure de la malléole externe de la cheville: les yeux. Μ la malléole2 externe de la cheville: l’os mastoïde du crâne. Μ le trou crée par le pouce et l’index quand ils se rejoignent: les oreilles.

1 Dépression verticale entre le nez la lèvre. 2 Chacune des parties qui dépassent du tibia et du péroné au début du pied ; au niveau de la cheville. 75


Dien Chan - professeur docteur Bùi Quôc Châu

Système 6: reflets des parties du tronc Μ le côté dorsal de l’avant-bras: le dos. Μ le front: le dos. Μ les sourcils: les omoplates et les clavicules. Μ zone de la mâchoire sous la joue: les côtes. Μ la crête du nez: le sternum. Μ le sillon de la naissance du nez: la cavité du thorax. Μ les paupières inférieure et supérieure: le globe mammaire. Μ la pupille: le mamelon. Μ l’iris: l’aréole du sein. Μ la bouche: le nombril. Μ le côté palmaire de l’avant-bras: l’abdomen. Μ l’articulation de l’épaule: l’articulation de la hanche. Μ la ligne de naissance des cheveux: les fesses. Système 7: reflets du système respiratoire Μ les os zygomatiques3: le fond des poumons. Μ la mâchoire: les deux poumons. Système 8: reflets des jambes Μ la commissure du coude: la commissure du genou. Μ les ailes du nez: le ménisque. Μ la crête du nez: le tibia. Μ la main: le pied. Μ les sourcils: la plante du pied (intérieur: talon; extérieur: doigts). Μ les doigts de la main: les doigts du pied.

3 Ces os forment une protubérance sur les joues appelées pommettes. Ils se situent sur la partie inférieure

des orbites oculaires et s’appuient sur la mâchoire. Sur le côté de chaque os on trouve un orifice zygomatique facial.

76


Dien Chan - professeur docteur Bùi Quôc Châu

Front Cou

Nuque

Tête Dos

Ventre

Genoux Lombaires

Zones de réf lexion sur les doigts: Front, Cou, Ventre, Nuque, Tête, Dos, Lombaires et Genoux 80


Dien Chan - professeur docteur Bùi Quôc Châu

On peut raisonner en utilisant les théories du Dien Chan pour découvrir d’autres zones de réflexion qui ne figurent pas sur les schémas et micro systèmes décrits ici. La liste suivante donne quelques exemples typiques et pratiques, ce n’est pas un catalogue et cette liste ne prétend pas à l’exhaustivité ; grâce à elle on peut imaginer des relations de réflexe avec d’autres organes ; ces relations sont beaucoup plus nombreuses qu’il n’apparaît ; c’est la combinaison des théories exposées qui peut nous apporter une aide à une meilleure compréhension. La tête Μ Les pointes des doigts et des pieds. Μ Le sommet de la malléole et du processus styloideus cubitus de l’avant-bras. Μ Le coude et les genoux. Μ Le sommet du nez. Μ Les sommets des articulations des doigts des pieds et des mains. Μ Le sacrum. Μ Le menton. Μ Les extrémités des sourcils. Μ Le mamelon (bout du sein). Μ Le gland du pénis. Μ Le talon. Le cou (principe de proximité). Μ La partie inférieure de la 3ème phalange des doigts (pieds et mains). Μ L’articulation du poignet, la main fermée en poing et la cheville. Les oreilles. Μ La zone située dessous et devant la malléole. Μ La zone inférieure de la 1ère phalange de l’index. Les yeux Μ La malléole latérale et le processus styloideus cubitus. Μ Les rides des articulations des mains et des pieds. Μ Les lèvres. Μ Les deux dépressions derrière la nuque. Μ Les deux dépressions en la région lombaire. Μ Les deux dépressions sous la rotule des genoux. 82


Dien Chan - professeur docteur Bùi Quôc Châu

Correspondance des points  bqc avec le corps

Les points  bqc énumérés par la suite ne construisent pas obligatoirement des formules ou des diagrammes de soins ; il s’agit simplement de fournir une liste de points  bqc correspondant aux organes ou zones du corps déjà cités, que ce soit à cause de leur localisation sur le schéma de réflexion, ou par leurs effets constatés par le professeur Bùi Quôc Châu et son équipe. Les points bqc marqués en caractères gras sont considérés les plus représentatifs de l’organe ou zone corporelle citée. Nous rappelons que le signe - placé à côté du numéro d’un point  bqc signifie yin, c’est à dire côté gauche du consultant ; le signe + signifie yang, c’est alors le côté droit du consultant. Le Chi est l’énergie ancestrale, le tonus global. “Chaque point est un diamant, notre visage est un jardin de plantes médicinales”.

Paroles du professeur docteur Bùi Quôc Châu, inspirées par une forêt en Savoie, 2006

Tête Partie haute de la tête 126. 103. 50. 51. 37. 87. 106. 365. 189. Zone latérale 41. 54. 55. 100. 180. 61. 3. 184. 437. 51. 235. Derrière la nuque 87. 106. 156. 26. 8. 65. 188. 290. 100. 54. 55. 201. 267. 127. Front 60. 39. 51. 37. 106. 61. 103. 197. Toute la tête 37. 50. 103. 87. 51. 0. 19. 26. Tout le visage 60. 57. 37. 58. 61. 39. 3. Oreilles 65. 179. 290. 235. 197. 45. 41. 421. 145. 15. 138. 57. 0. 332. Sourcils 156. 467. Yeux 102. 100. 130. 188. 196. 80. 330. 197. 175. 103. 423. 422. 421. 16. 6. 106. 12. Nez 126. 377. 379. 103. 106. 107. 108. 26. 184. 1. 61. 39. 138. 467. 7. 50. 19. 3. 240. Lèvres 37. 39. 61. 3. 53. 236. 127. 228. 29. 227. 226. 8. 84


coordonnées des points bqc

0 1 3 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 26 28 29 30 31 32+ 33 34 94

7 VII VII-VIII VIII X-XI IX V 10 8-9 XII V VI-VII 8-9 oreille 5 IX V VIII-IX V VI-VII XI-XII VII-VIII V IV 8-9 X 7-8 VI-VII VIII III-IV III-IV

P-Q O G D G B O M N E-D B G P-Q P-Q P-Q E C O A B O O K-L O M E-G L-M G G C-D C-D

35 VIII-IX 36 VIII-IX 37- VIII 38 IX 39- VIII-IX 40- VIII 41+ VIII-IX 43 VII-VIII 44 IX 45 VII-VIII 46 V-VI 47+ VIII 48+ VIII-IX 49+ VIII-IX 50+ VIII-IX 51 XII 52+ VII-VIII 53 IX-X 54 oreille 55 oreille 56 oreille 57 5-6 58- VII-VIII 59 VI 60 6 61 VII-VIII 62 11 63 IX 64 VIII-IX 65 IV 68 6-7

B E-G G G E-G H H O HG B C-D E D-E E-G G D D-E O

P-Q D-E L M D M O D C M-Ñ

69 6-7 70- VIII-IX 71 VII-VIII 72 8-9 73 VI 74 VIII 75 VIII-IX 79 7-8 80 XII 85 X-XI 87 XII 88 6 89 XI 91 VIII 94 10 95 9-10 96 10 97 III-IV 98 III-IV 99 III-IV 100 4-5 101 XII 102 III-IV 103 II 104 XI 105 XI 106 III 107 III 108 III-IV 109 IV-V 113 IX

M G D-E L G D-E D-E P-Q A E O N-P E C P P-Q N D-E H-K G-H L-M B H O G H O B O O D

120- VIII 121 VIII-IX 123 II 124 II 125 II-III 126 0 127 XI 128 II-III 129 III-IV 130 5 131 V 132 VIII 133 VIII-IX 138 6-7 139 3-4 143 nez 145 VII-VIII 156 XI-XII 157 XI-XII 159 XI-XII 162 11 163 IX-X 170 6-7 171+ VII-VIII 173 VIII 174 VII-VIII 175 II 177 3-4 178 VIII 179 IV-V 180 4

E D-E K H G O O G L M L K K P-Q Q-R D-E D D E L O P-Q D-E O B B Ñ B C-D M


coordonnées des points bqc

183 4 184 VI-VII 185 2-3 188 IV-V 189 VI 191 2 195 3 196 IV-V 197 II 200 oreille 201 oreille 202 oreille 203 oreille 204 oreille 209 V-VI 210 0-I 215 3 216 III-IV 217 IV-V 218 III-IV 219 0 222 X 226 X-XI 227 X-XI 228 IX-X 229 X 233 VIII 235 XI-XII 236 X-XI 240 IV 245 9-10

Ñ B Ñ B-C O Ñ Ñ A-B C

D D L-M H L K D G D-E B D-E H G-H O O B N-P

247 VIII-IX 253 nez 254 XII 255 XII 256 XII 257 XII 267 III-IV 268 III-IV 269 VII-VIII 270 X 274 7-8 275 8-9 276 VII-VIII 277 8-9 278 0 279 7-8 286 XI-XII 287 VIII-IX 290 VII 292 XI-XII 293 11-12 300 I 301 I 302 I 303 I 305 IX-X 308 9 310 III 312 IV-V 319 3-4 324 III-IV

O 330 V-VI 332 III A-B 333 II-III B-C 338 7-8 D-E 340 I E-G 341 I G 342 I E 343 11-12 H 344 11-12 K 345 11-12 P-Q 346 11-12 P 347 XI-XII K 348 O-I P-Q 353 VI L 354 VI L 355 V-VI A 356+ VIII B 357 VI B 358 VI G 360 III H-K 364 II-III E 365 XII-XIII G 370- VII-VIII H 377 O K 379 O G-H 401 O-I P-Q 405 II-III C 421 II O 422 II L-M 423 II K 432 VI-VII

C D H M B C O M L-M L-M L B O H E D H D-E K E E O D-E C B O C D E G E-G

437- VIII-IX 458 II-III 459 5-6 460 5 461 X-XI 467 VI-VII 477 III-IV 481- VII-VIII 491 VI-VII 505 V-VI 511 IX-X 521 XII 531+ II-III 555 5 556 0 557 0 558 0 559 0 560 0 561 III 564 0 565 VI 567 2 630 VIII-IX 631 11 632 10 633 12

H H Ñ Ñ K D-E B-C G-H D C E O H-G N-P O O G H E G K D Q-R B-C Q Q Q 95


Dien Chan - professeur docteur Bùi Quôc Châu

Diagrammes de soins du Dien Chan

L

es traitements proposés pour les troubles courants ne prétendent pas guérir les affections graves uniquement au moyen du Dien Chan. Dans les cas d’urgence il vaut mieux demander de l’aide ; cependant pendant l’attente du médecin on peut venir en aide au consultant et éviter que son état n’empire. Beaucoup des troubles décrits dans cet ouvrage peuvent être soulagés et même guéris de manière simple à l’aide de pressions et de stimulations des points bqc indiqués dans chacune des formules. La pratique du Dien Chan est facile et offre beaucoup de voies. Le Dien Chan est une technique active et interactive, c’est à nous de découvrir le chemin le plus adéquat. Tout d’abord nous devons interroger le consultant sur son trouble, constater les limitations de mobilité et observer ce qui lui cause des douleurs. Dans le cas de douleurs internes, vérifier et quantifier le degré d’inconfort qu’il subit à ce moment là. Une technique simple consiste à demander au consultant sa propre évaluation de son état sur une échelle de 1 à 10, où 1 est l’état de souffrance maximum. C’est important de se souvenir que toute l’information qui provient d’un diagnostic médical sera aussi une aide précieuse. Une fois la situation identifiée, nous pouvons commencer le soin, en expliquant le type de stimulation réflexologique que nous allons pratiquer. Il est important de faire comprendre au consultant qu’il doit nous communiquer en permanence ses propres sensations. Cette information est primordiale pour pouvoir adapter les massages réflexologiques. Le consultant pourrait être plus ou moins sensible aux outils. Une légère douleur sur une certaine zone peut nous indiquer que nous sommes en train d’agir sur une zone réflexe réactive, ce qui est très positif. Cependant, nous devons maîtriser la pression pour éviter de blesser la peau ou provoquer une gêne insupportable, ce qui pourrait créer un blocage de la stimulation ; dans ce cas nous pourrions obtenir un résultat contraire à celui recherché. Dans tous les cas c’est le dialogue constant avec le consultant qui nous permettra de vérifier si la voie choisie est correcte. En règle générale on doit commencer à partir des schémas de réflexion sur le visage. On affine ainsi le diagnostic, complété 96


Dien Chan - professeur docteur Bùi Quôc Châu ASTHME

300+. 1. 45+. 3. 0. 37. 50. 19. 275. 14. 127. 22.

300

300

1 0

45 45 19

3 50

14

3

0

I

1

II

2

III

3

IV

4

V

5

VI

6

VII

0

37

O

VIII

14

IX X

127

XI

22 0 L K H G E D C BA A B C D E G H K

XII

7 8

Stimuler les points avec le détecteur, puis placer les timbres chauffants. Les conserver toute la nuit ou 3 heures durant la journée.

1

0 19

275

14

9 10 11 12

127 22

19

L

L

M

N

P

Q

14

ALLERGIES

103. 332. 26. 16. 0. 287. / 50. 26. 3-. 7. 85. 87. 124. 34.

O

O

I

103

I

124

II III

332 26 332

34

IV

16

16

0

0 287

26

II III

34

IV

V

V

VI

VI

VII VIII

287

124

VII

3

50

VIII

7 7

IX

IX

X

X

XI L

K

L XII 0 H G E D C BA A B C D E G H K

100

L

K

85

87

85

0 H G E D C BA A B C D E G H K

XI XII

L


diagrammes de soins VENTRE, DIARRHÉE, MAL AU

103. 1. 0. 37. 19. 50. 63. 127. 22.

103

1 0 50

0

I

1

II

2

III

3

IV

4

V

5

VI

6

VII

0

37

19

O

VIII IX

63

X

127

XI

22

XII

0 L K H G E D C BA A B C D E G H K

L

7 8 9

Un massage avec les doigts autour de la bouche, de gauche à droite afin de renforcer le traitement.

103

1

0 19

63

10 11 12

127 22

19

L

M

N

P

Q

BRONCHITE

0. 14. 275. 61. 3. 39. 17. 38.

0 14

3 38

61

61

0

3

17

0

I

1

II

2

III

3

IV

4

V

5

VI

6

VII VIII

39 17

O

14

38

IX X XI XII

0 L K H G E D C BA A B C D E G H K

7

61

8 9

0 275

39 17

14

38

10 11 12

L

L

M

N

P

Q

14

103


diagrammes de soins CONJONCTIVITE

215. 16. 50. 51.

215

215

O

0

I

1

II

2

III

3

IV

4

V

5

VI

6

VII VIII

50

IX X XI XII

51

51

0 L K H G E D C BA A B C D E G H K

215

16

7 8

Placer les timbres chauffants et les conserver toute la nuit.

9 10 11 12

L

L

M

N

P

Q

HÉMORROÏDES

365. 22. 127. 19. 50. 143. 37. 173. 45. 43. 1. 106. 103. 300. 126. 0. 126 300

300 103 106

45

0 50

1 45 43 173

0

I

1

II

2

III

3

IV

4

V

5

VI

6

VII

0

37

O

VIII

19

IX X

127

XI

22

173

365 0 L K H G E D C BA A B C D E G H K

L

XII

7 8 9

126

103 106

1 173 143

0 19

10 11 12

127 22

143 19

L

M

N

P

Q

107


diagrammes de soins CERVEAU, AMÉLIORER L’IRRIGATION DU

127. 14. 0. 3. 61. 1. 565. 16. 189. 130. 188. 34. 324. 102. 103. 300. 126.

126 300

324

102

102

34

34 188

130

300

103

324

188

130

565 189 565 3

0

1

61

61 3

0 14

14

L

127

K

0 H G E D C BA A B C D E G H K

O

0

I

1

II

2

III

3

IV

4

V

5

VI

6

VII

7

VIII

8

IX

9

X

10

XI

11

XII

12

126

103

130 1

16

565

189

61

0 14

127

K L

L

M Ñ

N

P

Q

14

ANÉMIE

22. 127. 63. 19. 1. 113. 17. 39. 50. 37. 290. 0.

1

290

0 50 17

7

19

290

7 113 63 113

0

37 39 17

127 L

19

K

22 0 H G E D C BA A B C D E G H K

L

O

0

I

1

II

2

III

3

IV

4

V

5

VI

6

VII

7

VIII

8

IX

9

X

10

XI

11

XII

12

1

0 19 63

39 17

127 22

K L

M Ñ

N

P

Q

111


diagrammes de soins SUFFOCATION

SEINS, DURCIR LES

26. 50. 7. 37. 156.

179. 102. 73. 50. 60. 37. 106. 103.

103 106

102 26

179

102 179

73

73 37

50

37

50

7 7

156

Compléter par un massage manuel des seins une fois par jour.

156

VERTIGES

127. 43. 0. 130. 126.

126

130

130 43

0

0

127 L

O

0

I

1

II

2

III

3

IV

4

V

5

VI

6

VII

7

VIII

8

IX

9

X

10

XI

11

XII

12

126

130

0

127

K

0 H G E D C BA A B C D E G H K

L

K L

M Ñ

N

P

Q

131


Dien Chan - professeur docteur Bùi Quôc Châu

Le Réflexo-drainage conserve une grande similitude avec la manière du travail lymphatique manuel (DLM). Il est important d’utiliser les deux sens de voies de massage pour ne pas provoquer d’hypertension ou d’hypotension. Ces stimulations travaillent les zones réflexes sans possibilité de créer un blocage lymphatique, parce qu’elles jouent uniquement sur le système lymphatique au niveau cérébral. On peut commencer par le côté gauche (yin) ou bien avec les deux mains à la fois. Si l’on souhaite renforcer l’effet, l’on peut placer des timbres chauffants Salonpas™ sur toute la représentation du couloir lymphatique sur le visage et les laisser agir pendant environ deux heures. Le drainage réflexologique bqc suit le parcours des nerfs crâniens ; étant réflexologique, il ne présente aucune contre-indication. Ci-dessous, nous décrivons le réflexodrainage et ses correspondances avec le DLM. La localisation sur les schémas de réflexion est entre parenthèses. 1| Massage depuis le lacrymal (point  bqc 330.) jusqu’à la fin du sourcil [aisselles, cou et bras du schéma rouge de réflexion yang n.º 1]. Comme dans le DLM, le premier objectif est l’ouverture des canaux lymphatiques ganglionnaires du cou. C’est à cet endroit que le système lymphatique débouche sur le courant veineux. Cela correspond à la jugulaire interne droite et gauche ainsi qu’à la sous-clavicule droite et gauche. 134


effets et indications des principaux points bqc

1

[VII, 0] ‘’Réchauffeur’’. Lombaires. Reflet de Ming Men la “porte de la vie”

effets

indications

- Hypertenseur artériel.

- Diarrhée.

- Réduit les pertes de liquides de l’organisme (sang, lymphe, liquide interstitiels et cérébro-spinal).

- Douleur d’estomac.

- Réchauffe et tonifie.

- Réduit les sécrétions.

- Régulation du rythme cardiaque. - Régulation du système nerveux.

- Difficultés respiratoires. - Douleur lombaire.

- Douleurs abdominales.

- Fatigue du système nerveux. - Fatigue physique. - Hémorroïdes.

- Renforce l’érection.

- Leucorrhée.

- Soulage la douleur de dos.

- Règles abondantes.

- Règles douloureuses. - Rhume.

- Sciatique.

- Tachycardie. Contre indications: hypertension.

1 0

0

L

O

0

I

1

II

2

III

3

IV

4

V

5

VI

6

VII

7

VIII

8

IX

9

X

10

XI

11

K XII

137

12


effets et indications des principaux points bqc

5

[VIII, D] Fesses, Nerf facial V. Sur les ailes du nez, au dessus de la ligne 8 de la carte des points bqc sur le profil.

effets

indications

- Anti-inflammatoire.

- Boutons aux fesses.

- Désintoxiquant.

- GoitreObénin.

- Douleur d’estomac.

- Calme les nerfs.

I

1

II

2

III

3

IV

4

V

5

VI

6

VII

7

VIII

8

IX

9

X

10

XI

11

XII

12

- Paralysie faciale. - Sciatique.

3

5

6

6 L

3

5

0

- Inflammation du col de l’utérus.

- Soulage la douleur d’estomac.

5

K

6

‘’Hypertenseur artériel’’. Cœur, Mollet.

[X-XI, G] 0 H G E D C BA A B C D E G H K

effets

L

indications

- Améliore la vision.

- Crampes.

- Augmente la libido.

- Hypotension.

- Arrête les hémorragies. - Détend les muscles. - Tonifie le cœur.

K L

- Fatigue physique. - Troubles oculaires.

Contre indications: hypertension. 139

M Ñ


Dien Chan - professeur docteur Bùi Quôc Châu

7

[IX, B] Glandes sexuelles, Nerf crânien pair XII, Organes reproducteurs, Pancréas, Prostate. Appartient à un schéma de réflexion du système reproducteur localisé entre le nez et la lèvre supérieur de la bouche.

effets

indications

- Améliore la circulation du sang.

- Allergies nasales.

- Augmente la libido.

- Difficultés de la parole.

- Diabète.

- Anti-inflammatoire.

- Douleurs abdominales.

- Augmente les défenses immunitaires.

- Goitre bénin.

- Augmente les sécrétions vaginales.

- Kyste de l’ovaire. - Leucorrhée.

- Désintoxiquant.

- Libido basse.

- Réchauffe et tonifie.

- Otites.

- Régule les hormones.

- Règles longues et irrégulières.

- Sèche les mucosités.

- Sinusites.

- Soulage la douleur abdominale.

- Stérilité.

- Soulage la douleur de la cuisse.

- Stimule l’énergie ancestrale (chi). - Vasodilatateur.

- Troubles de la prostate. O

0

I

1

II

2

III

3

IV

4

V

5

VI

6

VII

7

VIII

8

IX

9

X

10

XI

11

XII

12

Contre indications: pendant la grossesse.

12 12 8

7

L

7

8

9

K

140 0 H G E D C BA A B C D E G H K

L

K L

M Ñ

N

P


effets et indications des principaux points bqc

15

[8, P-Q] , Colonne vertébrale, Gencives, Maxillaire, Oreilles. Point  bqc situé juste derrière le lobe de l’oreille. Soulage la sensation de froid le long de la colonne vertébrale.

effets

indications

- Anti-inflammatoire.

- Acouphène.

- Diminue la température corporelle.

- Douleurs dentaires.

- Calme les nerfs.

- Douleur de la mandibule. - État grippal.

- Hypotenseur artériel.

- Fièvre.

- Irrigue le cerveau.

0- Réduit

- Insomnie.

les sécrétions.

- Otites.

- Soulage la douleur.

- Paludisme.

1

- Paralysie faciale.

2

- Transpiration excessive.

3 4

- Troubles auditifs. Contre indications: hypotension.

5 6 7 8

14

9 10 11 12

15 K L

M Ñ

N

P

Q

14 143


Dien Chan - professeur docteur Bùi Quôc Châu

16

[5, P-Q] Cœur, Oreilles, Yeux. Juste à la jonction de l’oreille avec la tempe. Pour arrêter une hémorragie, appuyer en même temps le 16. et le 61. avec le pouce et l’index.

effets

indications

- Adoucit la peau.

- Blocage des bras.

- Arrête les hémorragies.

- Douleurs dentaires.

- Conjonctivites.

- Anti-inflammatoire.

- Fièvre.

- Calme les nerfs.

- Hémorragies internes et externes.

- Diminue la température corporelle.

- Hypertension.

- Hypotenseur artériel.

- Insomnie.

- Réduit les sécrétions.

- Maux de tête .

- Relaxe les muscles.

- Piqûres d’insectes.

- Soulage les douleurs oculaires.

- Rhume.

- Tensions du cou, de la nuque et des épaules.

- Transpiration des pieds et des mains.

17

L

17

0

I

1

II

2

III

3

IV

4

V

5

VI

6

VII

7

VIII

8

IX

9

X

10

XI

11

XII

12

16

17

K

0 H G E D C BA A B C D E G H K

144

O

L

K L

M Ñ

N

P

Q


effets et indications des principaux points bqc

20

[V, A] Cervicales, Gorge, Thyroïdes, Yeux.

effets

indications

- Anti-inflammatoire.

- Inflammation de la gorge.

- Régulation du système nerveux.

- Insomnie.

- Régulation du rythme cardiaque. - Soulage la douleur.

- Inflammation des amygdales. - Toux.

O I II III IV

20

20

V VI

21

21

VII VIII

19

IX

21

X

1

XI

1

XII

1

L KB] [V-VII,

effets

19 la température - Diminue corporelle.

indications

- Douleur d’estomac.

0 - Douleurs dentaires. H G E D C BA A B C D E G H K L

- Favorise la digestion.

- Fièvre.

- Indigestion.

- Mictions fréquentes. 147


effets et indications des principaux points bqc

26

[IV, 0] ‘’Calmant’’. Cervicales, Gorge, Hypophyse, Reflet du 67V, Sinus, Système parasympathique.

effets

indications

- Analgésique.

- Asthme.

- Antispasmodique.

- Bronchites chroniques.

- Antiseptique.

- Calme les nerfs.

- Combat la faim. - Diurétique.

- Favorise l’élimination de l’alcool. - Fluidifie les sécrétions. - Régulateur hormonal. - Régulation de la pression artérielle.

- Régulation du rythme cardiaque. - Régulation du système nerveux. - Régule la libido excessive. - Régule la respiration. - Somnifère.

- Soulage la douleur.

- Soulage la douleur du coude.

En règle général, seulement caresser ce point 30 fois afin d’éviter les pertes de mémoire.

- Boulimie. - Brûlures.

- Crise alcoolique. - Démangeaisons.

- Difficulté à bouger les mains.

- Douleur dans la cavité oculaire. - Douleur dans le pli du genou . - Douleur lombaire. - Dyspnée.

- Épilepsie. - Fièvre.

- Hoquet.

- Hypertension. - Insomnie.

- Maladie de Parkinson. - Maux de tête .

- Mictions difficiles.

- Morsures de serpents. - Nez bouché.

- Piqûres d’insectes. - Tachycardie.

- Troubles du nerf intercostal. - Vertiges.

- Vomissements . Contre indications: hypotension, ne pas l’associer avec le 6. 149


effets et indications des principaux points bqc

37

[VIII, G] , Méridien de la rate, Nerf trijumeau, Partie haute de l’estomac, Rate. En cas d’hémorragie stomacale, combiner avec le 16. le 61. et le 50. Soulage la sensation de rigidité cutanée.

effets

indications

- Améliore la circulation du sang.

- Anémie.

- Combat les soucis.

- Courbatures.

- Asthme.

- Arrête les hémorragies.

- Douleur du goitre.

- Détend les muscles.

- État asthénique.

- Détend les tissus.

- Excès de sécrétions dans la gorge.

- Favorise la digestion.

- Extrémités lourdes.

- Fluidifie les mucosités.

- Fourmillement.

- Régule les mictions.

- Hémorragie interne.

- Renforce les défenses immunitaires.

- Névralgie faciale.

- Soulage la douleur de goitre.

- Paresthésie.

- Règles abondantes.

- Rétention de liquides. - Toux. O I II

34

34

37

29 L

K

29

22 0 H G E D C BA A B C D E G H K

L

- Troubles du nerf trijumeau. 0

- Troubles urinaires. 1 2

III

3

IV

4

V

5

VI

6

VII

7

VIII

8

IX

9

X

10

XI

11

XII

12

29 22

K L

M Ñ

N

P

Q

151


effets et indications des principaux points bqc

43

[VII-VIII, 0] Coccyx, Dents, Lombaires, Reins.

effets

indications

- Augmente la libido.

- Colique néphrétique.

- Renforce les dents.

- Douleur lombaire.

- Réchauffe.

- Renforce les gencives.

- Soulage la douleur lombaire.

- Stimule l’énergie ancestrale (chi).

- Diarrhée.

- Douleurs abdominales. - Faiblesse sexuelle. - Fatigue physique.

- Froid dans les extrémités. - Gingivite.

- Hémorroïdes.

- Incontinence nocturne. - Leucorrhée.

- Mictions fréquentes. - Perte séminale.

- Règles douloureuses. - Sciatique.

- Troubles dentaires.

43

V

V

41

155

L

K


effets et indications des principaux points bqc

50

[VIII-IX, G] Foie, Jambes, Méridien du foie.

effets

indications

- Anti-inflammatoire.

- Arthroses.

- Arrête les hémorragies.

- Douleur cervicale.

- Antiallergique. - Antirabique.

- Désintoxiquant.

- Favorise l’élasticité musculaire. - Favorise la digestion.

- Favorise la flexibilité des tendons. - Hypertenseur artériel. - Régulation de la pression artérielle.

- Régulation du système nerveux. - Régule la vésicule biliaire. - Régule le cholestérol.

- Régule la transpiration.

- Régule le transit intestinal.

- Renforce le tendon de la jambe. - Renforce les défenses immunitaires. - Soulage la douleur.

- Soulage la douleur du foie.

- Stimule l’énergie ancestrale (chi).

- Calculs dans le foie. - Douleur dans les côtes. - Entorses.

- Épilepsie.

- Gaz dans l’estomac. - Goitre bénin.

- Hémorroïdes. - Hypotension. - Indigestion. - Insomnie.

- Nez bouché.

- Paralysie faciale.

- Règles abondantes. - Sinusites.

- Tendinites. - Torticolis.

- Toux allergiques.

- Transpiration des pieds et des mains.

- Trouble du nerf trijumeau. - Troubles hépatiques. - Troubles oculaires. - Troubles veineux.

Contre indications: hypertension.

157


Dien Chan - professeur docteur Bùi Quôc Châu

51

[XII, D] Pieds.

effets

indications

- Diminue l’énergie (chi).

- Asthme.

- Diminue la température corporelle.

- Douleur dans la cavité oculaire. - Douleurs dentaires.

- Hypotenseur artériel.

- Extrémités endormies.

- Régulation de la pression artérielle.

- Fourmillement. - Hypertension.

- Régulation du système nerveux.

- Insomnie.

- Soulage la douleur dans les mains.

- Maux de tête .

- Soulage la douleur dans les pieds.

- Toux.

- Soulage la douleur dentaire. - Soulage le mal de tête .

Contre indications: hémorroïdes, hypotension.

51

51

57

0

H Cœur. G E D C BA A B C D E G H K [5-6, P-Q]

L Beaucoup plus efficace à gauche pour traiter les troubles du cœur.

effets

indications

- Hypotenseur artériel.

- Douleurs dentaires.

- Soulage la douleur dentaire.

- Goitre bénin.

- Réduit le rythme cardiaque.

- Ébriété.

- Hypertension.

- Maux de tête . - Nez bouché.

- Respiration difficile. - Tachycardie. 158


effets et indications des principaux points bqc

60

[6, M] Avant-bras, Cœur, Front, Langue, Petit doigt, Poitrine, Poumons, Seins, Vessie, Yeux.

effets

indications

- Améliore la vision.

- Cystites.

- Combat l’anxiété.

- Douleur de l’avant bras.

- Anti-inflammatoire.

- Douleur d’estomac.

- Désintoxiquant.

- Douleur des seins.

- Diminue la température corporelle.

- Dyspnée.

- Régulation du rythme cardiaque. - Régulation du système nerveux. - Régule la respiration.

- Eczéma.

- Fatigue physique. - Goitre bénin.

- Hypertension.

- Régule la transpiration.

- Insomnie.

- Soulage la douleur.

- Maladie de Parkinson.

- Tonifie le sang.

- Mastose.

- Maux de tête .

- Mictions nocturnes. - Nez bouché. - Paresthésie.

- Perte de mémoire. - Tabagisme.

- Tremblements des mains.

- Troubles du nerf intercostal. - Troubles urinaires. - Vertiges.

60

57 159


Dien Chan - professeur docteur Bùi Quôc Châu

61

[VII-VIII, D] , Cœur, Épigastre, Estomac, Foie, Nerf trijumeau, Pouce, Poumons, Rate, Reflet du 11P. Sur le visage, pas sur le nez, là où se rejoignent le rictus et le début de la courbe de l’aile du nez. Le 61-. peut fatiguer le cœur. Associé au 16. arrête les hémorragies et régule les tendons. Soulage les démangeaisons dans la zone du ventre.

effets

indications

- Anti-inflammatoire.

- Asthme.

- Assouplit les veines.

- Crampes abdominales.

- Arrête les hémorragies. - Calme les spasmes.

- Combat la tristesse.

- Décontractant musculaire. - Désintoxiquant.

- Favorise l’élasticité musculaire. - Fluidifie les sécrétions. - Hypotenseur artériel.

- Provoque la sécrétion de béta-endorphines. - Réchauffe.

- Régulation du rythme cardiaque. - Régule la transpiration. - Soulage la douleur.

- Soulage la douleur d’estomac.

- Stimule l’énergie ancestrale (chi).

- Chair de poule.

- Difficultés respiratoires. - Douleur au pouce. - Dyspnée. - Eczéma. - Fièvre.

- Goitre bénin.

- Hémorragie nasale. - Herpès.

- Hoquet.

- Hypertension.

- Inflammation de la gorge.

- Inflammation du col de l’utérus.

- Leucorrhée. - Migraine.

- Nez bouché.

- Syndrome d’abstinence (drogués). - Toux.

- Troubles de la peau.

- Troubles des muqueuses.

- Troubles du nerf trijumeau. - Ulcère du duodénum. - Vomissements. 160


Dien Chan - professeur docteur Bùi Quôc Châu

64

[VIII-IX, D] Aine, Estomac, Gorge, Hanches, Langue, Nerf glossopharyngien IX.

effets

indications

- Anti-inflammatoire.

- Asthme.

- Fluidifie les sécrétions.

- Difficultés respiratoires.

- Désintoxiquant.

- Décalcification des hanches.

- Régule la production de salive. - Régule les mouvements et la sensibilité de la langue.

- Douleur de la langue.

- Soulage la douleur d’estomac. - Soulage la douleur de l’aine.

65 65

61

64

64 63

L

- Gastrite.

- Paralysies des membres inférieurs. - Sciatique.

O

0

I

1

II

2

III

3

IV

4

V

5

VI

6

VII

7

VIII

8

IX

9

X

10

XI

11

XII

12

65

61 63

64 62

K

0 H G E D C BA A B C D E G H K

162

- Douleur dans la hanche. - Douleur de gorge.

- Régule les mouvements et la sensibilité du pharynx.

61

- Douleur d’estomac.

L

K L

M Ñ

N

P


effets et indications des principaux points bqc

85

[X-XI, E] Petit doigt, Urètre, Vessie. Associé au 87. facilite la miction.

effets

indications

- Désintoxiquant.

- Acouphène.

- Diminue la température corporelle. - Diurétique.

- Alcoolisme. - Brûlures.

- Calculs dans l’urètre.

- Draine l’organisme.

- Fluidifie les sécrétions. - Hypotenseur artériel.

- Cellulite. - Cystites.

- Douleur dans le mollet.

- Régule la respiration.

- Douleur de l’auriculaire.

- Régule le cholestérol.

- Hypertension.

- Soulage la douleur.

- Soulage la douleur de l’auriculaire. - Soulage la douleur de la vessie.

- Mictions troubles.

- Rétention de liquides. - Tabagisme.

- Toux sèche.

- Troubles urinaires.

O I II III IV V VI

73

73

VII VIII IX X

L

K

85

85

XI XII

0 H G E D C BA A B C D E G H K

165

L


effets et indications des principaux points bqc

97

[III-IV, D-E] Bras, Coude, Omoplates, Pouce du pied, Sinus, Trompes utérines, Yeux.

Pieds,

effets

indications

- Améliore la vision.

- Constipation.

- Régule le transit intestinal.

- Douleur dans les doigts du pied.

- Douleur d’épaule.

- Débouche la trompe de l’utérus.

- Nez bouché.

- Soulage la douleur dans les pieds.

- Paralysies des membres inférieurs.

- Soulage la douleur dans le bras.

- Sinusites.

- Soulage la douleur dans les épaules.

- Tendinite du coude « tennis elbow ».

- Troubles des trompes utérines.

I

103 97

106

O

II

97

III IV

100

100

V VI VII VIII IX

113

113

X

L

K

XI

104

104

XII

87 0 H G E D C BA A B C D E G H K

L

167


effets et indications des principaux points bqc

126

[0, 0] Anus, Cerveau, Colonne vertébrale, Coccyx, Nez, Prostate, Rectum, Tête, Vessie.

effets

indications

- Favorise la digestion.

- Allergies nasales.

- Provoque l’éructation.

- Douleur de coccyx.

- Hypertenseur artériel.

- Asthme.

- Régule les mictions.

- Douleur lombaire.

- Régule les sécrétions.

- Douleur zénithale.

- Stimule l’énergie ancestrale (chi).

- Hémorroïdes. - Hypotension.

- Mictions fréquentes. - Mictions nocturnes. - Rhume.

- Sinusites.

- Troubles digestifs. Contre indications: hypertension.

126

O I

124

124

II III IV V VI 171

VII VIII


effets et indications des principaux points bqc

130

[5, M] Mains, Poignets, Yeux.

effets

indications

- Améliore la vision.

- Douleur dans les pieds.

- Soulage les douleurs sur le méridien de la vésicule biliaire.

- Inflammation du bras.

- Contracte la pupille.

- Douleur dans les tempes. - Maux de tête . - Migraine. - Otites.

- Troubles du métacarpe. - Troubles oculaires.

132

[VIII, K] Peau, Poumons, Rate.

effets

indications

- Fluidifie les mucosités.

- Asthme.

- Diarrhée. O

0

I

1

- Toux avec mucosités. - Troubles de la peau.

130

130

132

132

127 L

2

3

IV

4

V

5

VI

6

VII

7

VIII

8

IX

9

X

10

XI

11

XII

12

139

130

132

127

K

139 effets

II

III

[3-4, Q-R] Genou, Nuque, Oreilles.

0 H G E D C BA A B C D E G H K

- Relaxe la nuque.

- Relaxe le genou .

L

indications

K L

M Ñ

N

P

- Douleur au genou . - Troubles auditifs.

173

Q


effets et indications des principaux points bqc

180

[4, M] Plexus solaire, Pouce, Tempes.

effets

indications

- Anti-inflammatoire.

- Conjonctivites.

- Hypotenseur artériel.

- Douleurs dentaires.

- Douleur au pouce.

- Favorise la transpiration.

- Fièvre.

- Relaxe le plexus solaire.

- Grippe sans transpiration. - Hypertension.

- Inflammation de la gorge.

- Inflammation des amygdales.

180

180 189

143

189

L

K

156

156

0 H G E D C BA A B C D E G H K

O

0

I

1

II

2

III

3

IV

4

V

5

VI

6

VII

7

VIII

8

IX

9

X

10

- Toux.

- Yeux rouges . 180

189

143

XI

11

XII

12

K L

L

Cœur, Colonne Vertèbres T9/10. [XI,

0]

M Ñ

N

P

vertébrale,

effets

indications

- Antispasmodique.

- Asthme.

- Soulage la douleur de dos.

- Douleur thoracique.

- Relaxe le plexus solaire.

- Stimule l’énergie ancestrale (chi).

Q

Sternum,

- Douleur de dos.

- Douleur zénithale. - Dyspnée.

- Épilepsie.

- Fatigue cardiaque.

- Troubles dentaires. 175


Dien Chan - professeur docteur Bùi Quôc Châu Description du trouble

page

Agressivité, calmer et réduire l’. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 109 124. 34. 26. 70. 300-. Alopécie. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 109 63. 7. 17. 50. 19. 127. 235. 103. Allergies. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 100 103. 332. 26. 16. 0. 287. / 50. 26. 3-. 7. 85. 87. 124. 34. Anémie.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 111 22. 127. 63. 19. 1. 113. 17. 39. 50. 37. 290. 0. Anti-inflammatoire et désintoxiquant.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 114 127. 85. 29. 38. 41. 50. 19. 143. 61. 3. 26. Anxiété, angoisses, déconcentration. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 101 127. 39. 41. 37. 0. 1. 103. 300. 126. Anxiété, crises d’. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 115 103. 300+. 124. 34. 37. 0-. Appétit et sommeil, réguler l’. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 108 124. 34. 103. 106. 217. 26. 8. 50. 39. 113. 127. 156. 0. Appendice, inflammation de l’.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 102 19. 143. 41. 38. 17. 127. 104. Articulations, douleur dans le mouvement. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 102 26. 61. 3. 38. 17. 300. 37. 50. Asthme.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 100 300+. 1. 45+. 3. 0. 37. 50. 19. 275. 14. 127. 22. Bronchite.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 103 0. 14. 275. 61. 3. 39. 17. 38. Cerveau, améliorer l’irrigation du. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 111 127. 14. 0. 3. 61. 1. 565. 16. 189. 130. 188. 34. 324. 102. 103. 300. 126. Cholestérol. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 106 300. 103. 106. 26. 73. 290. 3. 173. 41. 50. 38. 113. 7. 6. 29. 85. 51. Conjonctivite. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 107 215. 16. 50. 51. Constipation.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 117 143. 19. 41. 38. Dépression nerveuse.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 114 0. 124. 34. 22. 127. 50. 19. 1. 106. 103. 126. Dos, lumbago et mal au.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 116 0. 170. 126. 558. 300. 342. 1. 45. 87. Dos, mal aux lombaires et au. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 115 559. 558. 560. 219. 340. 342. 182


remerciements

production: Patryck Aguilar Cassarà rédaction: Patryck Aguilar Cassarà & Anna Roca Carrasco contenus techniques: Doctor Bùi Quôc Châu, Bùi Minh Tri, Bùi Minh Tâm, Bùi Minh Loan, Van Que Nguyen, Patryck Aguilar Cassarà, Christine Bretin, Sonia Mazzoni, Montse García Pallarols. édition en castillan: Esther Solsona de la Serna traductions et corrections: Andréa Cassarà, Josep Aguilar Martin & Yvan Binggeli direction artistique et maquette: Patryck Aguilar Cassarà illustrations: Bùi Quôc Châu & Van Que Nguyen remerciements: Regla de 3, Yvan Binggeli, Adobe Systems & à tous les élèves du professeur docteur Bùi Quôc Châu qui ont fait possible ce projet. dépôt légal: b-26142-2008 Copyright © 2008 Bùi Quôc Châu. Tous droits réservés. Aucune partie de cet ouvrage ne peut être reproduite sans l’autorisation de l’auteur.

186


information

C

haque année, les membres du centre Vietydao de Saigon (Viet Nam) et les formateurs certifiés par le Prof. Dr. Bùi Quôc Châu lui-même, délivrent des cours en Europe. On peut obtenir le calendrier définitif des cours sur le site internet www.dienchan.org. Les cours de Dien Chan s’adressent aux professionnels dans le domaine de la santé. Chaque niveau de formation dure 2 jours. Le matin le professeur expose la théorie, l'après-midi est consacré à la pratique en traitant gratuitement des consultants. Le thérapeute (acupuncteur, chiropracteur, ostéopathe, naturopathe, réflexologue, masseur kinésithérapeute) découvrira, au fur et à mesure de sa pratique avec les consultants, comment utiliser les divers schémas de réflexion et la cartographie des points  bqc. Les élèves professionnels peuvent inviter l’aprèsmidi leurs consultants pour les traiter gratuitement sous la supervision du professeur et de son assistant. Les schémas de réflexion, les livres et les outils peuvent être obtenus en consultant les sites officiels du Dien Chan:

w w w.dienchan .org

~ w w w.facioterapia .org

t iATTENTION: Il n’existe qu’une thérapie multi-réflexologique, découverte par le Prof. Dr. Bùi Quôc

Châu du Viet Nam, sous le nom de “Diên Chân Dieu Khien Lieu Phap” (Diagnostic Facial et Thérapie Cybernétique). On trouve de nombreux sites, séminaires, conférences et publications qui n’ont pas l’aval du professeur et qui comportent des lacunes et des erreurs. Les sites accessibles depuis www.dienchan.org et www.dienchan.com en vietnamien sont les seuls officiels du Dien Chan. La liste des formateurs agréés par le Prf. Dr. Bùi Quôc Châu est sur www.buiquocchau.org.

187


gro.nahc neid@of ni


rg o . n a h c en i d @ o f n i


Livre de cours du Dien Chan