Page 1

21 mars 2013 — n°22

PRIMAIRES OUVERTES 2014

Discours de Denis Bonzy (20/03/13) Les dossiers du changement

Au risque d’être impopulaire, qu’il me soit permis de vous demander que nous nous vieillissions de quelques mois. Nous sommes le dimanche 16 mars 2014, date probable du second tour des élections municipales. La journée a été belle. Une journée tellement belle qu’après avoir voté, vous avez eu un moment de compassion pour celles et pour ceux qui tenaient les bureaux de votes. Plusieurs heures plus tard, vous êtes prêts pour suivre la soirée électorale. Il est 21 heures 40, sur France 2, David Pujadas commence à énumérer les villes qui devraient connaître l’alternance. Et il cite « Grenoble » ! Vous changez de chaîne, Claire Chazal sur «la une» fait de même. Les appels téléphoniques s’accélèrent et vous décidez d’aller alors au local de campagne pour vivre la fête en direct.

http://www.grenobleagglo2014.tumblr.com/ 1


21 mars 2013 — n°22

Les dossiers du changement

Si ce soir, je suis ici avec vous, c’est pour que nous connaissions, ensemble, cette soirée là le 16 mars 2014. Pour qu’il en soit ainsi, nous ne devons pas nous tromper d’enjeux. Face à un parti politique sortant avec quelques satellites comme clients, nous devons incarner une large union municipale. Une union qui accepte les différences, qui les encourage même tournant la page de l’actuelle étouffante et artificielle harmonie de ce parti sortant.

Ils sont un portrait des privilèges. Nous devons être un miroir des citoyens, de tous les citoyens sans la moindre exception. Cette capacité d’ouverture aux citoyens sera notre valeur ajoutée. Ce soir du 16 mars 2014, s’il peut se vivre ainsi, ce ne sera pas la victoire d’un parti politique sur un autre. Ce doit être la victoire de tous les Grenoblois. Ce ne sera pas la fin d’une campagne électorale mais le début d’une agglomération nouvelle.

En effet, aujourd’hui, après 18 années de mandats locaux exercés par la même sensibilité partisane, le bilan nous donne le choix entre les avancées sur les mauvaises directions et les reculs sur http://www.grenobleagglo2014.tumblr.com/ 2


21 mars 2013 — n°22

Les dossiers du changement

les bonnes directions. Les avancées sur les mauvaises directions, il ne s’agit pas de les lister toutes car elles conduiraient à épuiser mon temps d’intervention. La crise est maintenant partout chez elle dans l’agglomération grenobloise : embouteillages, chômage, violences, finances, morale … Les reculs sur les bonnes directions sont aussi nombreux et gravement inquiétants. Le Sillon Alpin n’a pas bougé depuis 1988. La Métropole grenobloise n’a pas progressé sur sa taille européenne à la différence de Lyon notamment. Les plans de contournements ont pris beaucoup de rides et de poussières depuis 1986. Là aussi, la liste exhaustive occuperait notre soirée entière. En 1995, dans l’agglomération comme à Grenoble, le bateau était solide, dynamique, performant. Mais depuis, comme nous pouvons tristement le constater depuis 12 mois sur le plan national, quand le capitaine, quand l’équipage et quand la boussole sont socialistes, le bateau encourt alors tous les risques de s’égarer et de sombrer. Et dans l’agglomération grenobloise, le bateau s’est égaré et le risque de naufrage augmente de plus en plus. Il suffit de regarder ce qu’est devenue notre vie quotidienne. C’est l’apport irremplaçable du terrain. Il y a de plus en plus d’endroits où la peur est devenue la voisine insupportable même en plein centre ville ou avenue Alsace Lorraine. http://www.grenobleagglo2014.tumblr.com/ 3


21 mars 2013 — n°22

Les dossiers du changement

Rue d’Alembert, j’ai dialogué avec des jeunes qui ne peuvent s’offrir une formation et qui subissent un chômage terrible avec des pourcentages records pour des quartiers dits sensibles comme la Villeneuve ou Mistral. Place Ste Claire et rue Auguste Gaché, ce sont des commerçants qui sont contraints de fermer et d’abandonner le capital pourtant si mérité d’années de lourds efforts. Rue Jean Macé, des couples cherchent très loin la maison médicalisée qui pourra accueillir l’être cher confronté à la terrible maladie qui change une vie. Pour toutes ces raisons, il y a de plus en plus de désespoir sur des visages, moins de lumière dans des yeux, moins de beaux sons de rires dans des voix. Parce qu’il y a ce désespoir, nous avons entre nous deux obligations plus fortes que jamais : l’obligation de vérité et l’obligation d’engagement.

L’obligation de vérité, c’est indiquer que dans toute l’agglomération grenobloise, y compris dans la plus petite Commune éloignée au sein de la Métro, ce 16 mars 2014, nous serons tous grenoblois. Parce que Grenoble est incontournable pour composer la majorité de la Métro. Parce que la Métro fait déjà le quotidien des habitants des Communes éloignées dans son périmètre et encore davantage demain http://www.grenobleagglo2014.tumblr.com/ 4


21 mars 2013 — n°22

Les dossiers du changement

avec le projet de loi qui doit être présenté le 10 avril prochain. L’obligation d’engagement, c’est celle que je respecte. Je suis un membre de la société civile active, né à Grenoble et qui a vécu la quasi-totalité des étapes de sa vie dans l’agglomération grenobloise. Pendant ces décennies, être Grenoblois, c’était appartenir à une ville qui ne ressemblait à aucune autre. Aujourd’hui, être Grenoblois, c’est appartenir à une ville à qui les autres villes ne veulent surtout pas ressembler. La différence est considérable. C’est cette différence qui peut me conduire à solliciter votre soutien, mieux encore votre participation au moment de l’engagement officiel définitif de la primaire. Un soutien et une participation pour quoi faire ? D’abord, pour construire l’avenir parce ce sont les prochaines années que nous allons vivre et non pas les années 80 ou les années 90. Ensuite, pour accueillir des générations nouvelles dans la vie publique. Enfin, pour changer. Et changer ici, pour l’actuelle opposition locale, c’est gagner parce que les défaites électorales sont devenues la triste continuité depuis 1995. Et pour gagner, il nous faut quelques clefs plus importantes que les autres. http://www.grenobleagglo2014.tumblr.com/ 5


21 mars 2013 — n°22

Les dossiers du changement

1) La première clef, c’est la qualité du projet collectif. La vie publique, c’est l’échange des propositions. Avec le Club 20, nous avons déjà présenté publiquement 21 dossiers thématiques, plus de 80 propositions pratiques. Ce débat d’idées, c’est le cœur de l’élection 2014. C’est le rendez-vous principal de la primaire. En effet, pour que des citoyens qui ne sont pas tout de suite parmi nos auditeurs directs participent à notre démarche, pour qu’ils écoutent nos idées, et donc qu’ils aient envie de les partager, encore faut-il d’abord laisser une place essentielle à ces idées. Nous devons attiser les militants en leur redonnant l’espoir de la victoire. Mais nous devons aussi attirer les hésitants en leur offrant la perspective d’un demain meilleur.

2) La seconde clef, c’est celle de l’optimisme et de l’enthousiasme. Comment convaincre le plus grand nombre si nous n’avons pas d’abord entre nous, en nous, l’enthousiasme d’être généreux, accueillants, audacieux ?

Grenoble a tous les atouts pour être la ville attrapecœurs. Pour le PS, c’est une terre de partages des influences pour des carrières individuelles. Nous devons rendre aux grenoblois leur ville et mieux encore les http://www.grenobleagglo2014.tumblr.com/ 6


21 mars 2013 — n°22

Les dossiers du changement

réconcilier avec une ville inoubliable. Celle qui attraperait les cœurs d’étudiants parce qu’ils se rappelleront à vie les couchers de soleil sur les montagnes que l’on peut voir à chaque coin de rue. Celle qui rendrait ses habitants amoureux de belles places de quartiers où il est possible de discuter dans le calme, dans la sécurité (la sécurité qui est la première des libertés et tout particulièrement la liberté des plus fragiles). Bref, une ville dont la signature serait le symbole d’une réelle qualité de vie à dimension humaine et naturelle.

3) La troisième clef, c’est celle de l’optimisme. Faisons de cette campagne le concours des grandes idées entre nous et non pas l’occasion des attaques mesquines. Rejetons une conception de la politique qui serait faite pour diviser, groupe contre groupe, quartier contre quartier, âges contre âges.

Pour bien connaître de très nombreuses personnes présentes ici ce soir, ces clefs sont leurs valeurs, nos valeurs. Nous croyons en elles. Elles sont ce que nous sommes. Si nous les honorons, un beau et prometteur printemps républicain nous attend. http://www.grenobleagglo2014.tumblr.com/ 7


21 mars 2013 — n°22

Les dossiers du changement

Pour ce printemps républicain, travaillons ensemble. Le résultat sera entre vos mains autant que dans les mains de la candidate ou du candidat que vous choisirez pour vous représenter, pour nous représenter. Celui ou celle qui défendra vos couleurs dans les moments décisifs à l’exemple des derniers face à face entre les deux principaux candidats, là ou se joue l’élection quand les ultimes indécis font leur choix. Celui ou celle qui incarnera la fierté légitime de votre engagement. Il est temps d’atteindre cette nouvelle étape. J’espère de tout cœur que nous aurons la chance de vivre ensemble cette soirée du 16 mars en ayant partagé cette volonté collective de réussir et je vous en remercie par avance.

Pour tout contact : club20@orange.fr Pour bénéficier d’une information rapide privilégiée : http://www.grenobleagglo2014.tumblr.com/ http://www.denisbonzy.com/ http://www.facebook.com/denisbonzy http://www.twitter.com/dbonzy

http://www.grenobleagglo2014.tumblr.com/ 8


Dossier du Changement n°22  

Discours de Denis Bonzy, Président du Club 20, dans le cadre d'une réunion publique de lancement des primaires ouvertes à Grenoble (20 mars...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you