La revue de l'année 2022

Page 1

REVUE DE L’ANNÉE

Grosse année pour le club de canotage

En début d’année, les frères Antoine et Philippe Laliberté prennent les commandes du Club de Canotage d’Otterburn Park : Antoine, à titre de directeur, et Philippe, comme entraîneur-chef de l’organisation. Antoine Laliberté a occupé les fonctions d’entraîneur-chef de 2014 à 2020, où il a assisté à de nombreuses belles performances de ses pagayeurs. Auparavant, il avait fait sa marque en tant qu’athlète et avait participé à de nombreux championnats canadiens. De son côté, Philippe revient au Club pour la première fois depuis 2013. Membre de l’organisation de 6 à 17 ans, il a aussi fait partie de l’équipe du Québec pendant de nombreuses années tout en pagayant au niveau provincial et national pour les clubs de Pointe-Claire, de Maskwa (Nouvelle-Écosse) et du Lac-Beauport. Le poste de commodore est revenu à Yves Richer, membre du conseil d’administration, qui succède à François Bouvier. Après une longue saga, la Ville d’Otterburn Park et le Club de Canotage ont enfin signé une entente qui garantit au Club de canotage un hébergement gratuit de 20 ans au Centre culturel et communautaire de la Pointe-Valaine. Le Club de canotage charge maintenant une prime aux non-résidents pour toutes ses activités.

Succès pour le premier Festiglace

Le premier Festiglace de Mont-Saint-Hilaire, qui s’est tenu entre le 21 et le 29 janvier, est un franc succès, de l’avis de son organisateur, Stéphane Leblanc. Selon le décompte officiel, plus de 1550 visiteurs se sont déplacés au pavillon Isaac-Vandandaigue, près de l’hôtel de ville, pour participer aux différentes activités et voir les sculptures de glace.

Le Festiglace reviendra pour une deuxième édition en janvier prochain. On annonce déjà une version bonifiée de l’événement.

La saga de la zone A-16 continue Vaccination au Mail

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Est (CISSSME) ouvre un local de vaccination au Mail Montenach, dans l’ancien local du Dollorama. C’est le cinquième site de vaccination de l’organisme sur son territoire. « Le nouveau variant Omicron, extrêmement présent au Québec et ailleurs dans le monde, est très transmissible», rappelait Nathalie Chénier, directrice de la vaccination COVID au CISSSME. Sur la photo, on aperçoit la mairesse de Belœil, Nadine Viau, la directrice de la vaccination, Nathalie Chénier, et le PDG du CISSSME, Bruno Petrucci.

C’est en janvier que nous avons appris que des propriétaires des terrains vacants situés dans la zone A-16, à Mont-Saint-Hilaire, près de la montagne, ont déposé une poursuite en compensation de 2,5 millions $ contre la Ville. Les propriétaires estiment qu’ils auraient pu développer l’entièreté des terrains dès 2013, si la Municipalité ne leur avait pas mis des bâtons dans les roues. Le dossier n’est toujours pas réglé.

En parallèle, la Ville a aussi pris la décision de ne pas contester la décision de la Cour d’appel et elle a décidé d’établir un seuil de densité pour permettre le développement résidentiel. En mai, on apprendra que le futur développement de la zone A-16 devrait comprendre l’ajout d’environ 380 nouvelles portes. Un nombre qui pourrait varier d’un maximum de 5 % selon le maire Marc-André Guertin.

Compétitions sportives annulées les unes après les autres

Les Jeux du Québec paient encore la note pour la crise sanitaire. À moins de deux mois de la tenue des Jeux d’hiver à Rivière-du-Loup, SPORTSQUÉBEC a annoncé en janvier que l’événement était annulé en raison de la COVID-19. La nouvelle est crève-cœur pour certains de nos athlètes qui avaient déjà eu la confirmation de leur participation. Rafaële Chaput de Belœil, Océane Péloquin de Saint-Mathieu-de-

Belœil et Pénélope Lavoie de Mont-Saint-Hilaire avaient été confirmés sur l’équipe de hockey féminin de la délégation Richelieu-Yamaska.

Plus près d’ici, les organisateurs de tournois de Hockey mineur de Belœil (photo) ont aussi dû annuler la 39e édition de l’événement à l’aréna André-Saint-Laurent, déjà annulé en 2021.

janvier février décembre novembre octobre septembre
L’artiste Michel David en pleine action.

Un peu de Belœil aux Jeux olympiques de Pékin

Deux anciens membres du club de patinage artistique de Belœil, Bruno Marcotte et sa sœur Julie, se sont retrouvés aux Jeux olympiques de Pékin dans les rôles d’entraîneurs, respectivement de patineurs japonais et canadiens. Il s’agissait d’une deuxième expérience olympique en tant qu’entraineur pour Bruno Marcotte. En 2018, il avait eu le privilège de guider sous les couleurs du Canada sa conjointe Meagan Duhamel et Eric Radford vers une médaille d’or à l’épreuve par équipe et une de bronze en couple à Pyeongchang. À Pékin, il avait sous sa gouverne le duo japonais Riku Miura et Ryuichi Kihara qui ont aidé leur pays à terminer troisième à la compétition par équipe.

Julie Marcotte vivait sa première expérience olympique. À Pékin, elle a été l’entraîneuse officielle du couple canadien de Vanessa James et d’Éric Radford. Ce dernier avait décidé de sortir de sa retraite pour vivre le rêve olympique une dernière fois. Le duo Radford-James avait aussi patiné durant l’épreuve par équipe où le Canada a terminé au pied du podium. Ils ont terminé 12e à la compétition en couple.

février

Non à une usine de recyclage de verre

Mont-Saint-Hilaire ferme la porte au projet d’implantation d’un centre de recyclage de verre dans la zone industrielle du chemin Benoit. L’entreprise de traitement de matières résiduelles de Saint-Jean-sur-Richelieu 2M Ressources avait retenu le 899, chemin Benoit (l’ancien Exulon) comme site potentiel qui aurait accueilli le verre consigné de la SAQ. L’usine aurait aussi compté des activités reliées au recyclage de l’aluminium, du carton et du plastique.

Une seule organisation de hockey

Les responsables de l’Association de hockey mineur de Belœil (AHMB) et le Comité des jeunes riverains (CJR) confirment la fusion des deux organisations, effective depuis le début de la saison 2022-2023. La nouvelle entité devient l’Association de hockey de la Vallée-du-Richelieu et desservira huit municipalités. Rappelons que l’AHMB couvrait aussi Saint-Mathieu-de-Belœil et Saint-Marc-sur-Richelieu, tandis que le CJR accueillait les jeunes de Mont-Saint-Hilaire, McMasterville, Otterburn Park, Saint-Jean-Baptiste et Saint-Charles-sur-Richelieu. Notons que les deux organisations étaient déjà regroupées depuis des années pour le niveau double lettre.

Zïlon laisse sa marque au Musée

En marge de l’installation de son exposition Vandale de lüxe$$, présentée au Musée des beaux-arts de Mont-Saint-Hilaire de février à juin, l’artiste de street art montréalais Zïlon a créé une œuvre permanente dans le vestiaire du Musée.

Encore la vitesse sur la rivière

Le dossier de la vitesse sur la rivière Richelieu continue de faire jaser en 2022. L’Alliance de l’industrie nautique du Québec demande à la MRC de La Vallée-du-Richelieu de mettre sur pied une table de concertation régionale pour la question de la vitesse sur la rivière Richelieu. La MRC entend de son côté participer au débat si elle est invitée par les députés fédéraux à le faire, mais l’organisme n’entend pas prendre l’initiative de créer une table de concertation. Quelques semaines plus tard, les municipalités de Saint-Antoine, de Saint-Charles, de Saint-Denis et de Saint-Marc-sur-Richelieu demandent au député fédéral Xavier Barsalou-Duval de redéposer une demande en leur nom à Transports Canada pour imposer une réglementation sur leur tronçon de la rivière.

2L’Oeil RégionalMercredi 28 décembre 2022Cahier B
mars janvier décembre novembre octobre REVUE
DE L’ANNÉE
Bruno Marcotte (droite) au côté de Riku Miura et de Ryuichi Kihara. Julie Marcotte (droite) en compagnie de Vanessa James et Éric Radford.

REVUE DE L’ANNÉE

février janvier décembre novembre

Le Manoir Rouville-Campbell a été mis en vente officiellement en octobre 2021. Les propriétaires annoncent toutefois la fermeture définitive des activités hôtelières le 8 mars. Cette décision entraîne la mise à pied immédiate de 35 personnes, l’annulation d’une soixantaine de mariages et la perte de 75 chambres pour l’offre touristique de la région.

Le Groupe Gestion G5, présidé par l’homme d’affaires André Imbeau, fait part de son intention de donner le bâtiment patrimonial à la Ville de Mont-Saint-Hilaire. Cette dernière accepte par la suite le don et remet un reçu pour fin d’impôt de 31 M$. Un comité d’experts déterminera la vocation future des lieux. Une douzaine de personnes siègent à cette table, dont l’ancienne ministre libérale et directrice générale de l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec depuis 2015, Liza Frulla. Des consultations avec le grand public doivent avoir lieu en 2023.

Le Manoir en cadeau à la Ville Fin du passeport vaccinal

Une ceinture pour Corinne Laframboise

La combattante d’arts martiaux mixtes Laframboise (8-4) a décroché la ceinture de championne des 125 lb de l’organisation UAE Warriors le 26 mars. L’athlète originaire de Saint-Mathieu-de-Beloeil a réalisé l’exploit à Abu Dhabi, aux Émirats arabes unis, aux dépens de la Vénézuélienne Carolina Laframboise a mis fin aux hostilités dans la dernière minute du premier engagement par étranglement triangulaire. Laframboise n’a toutefois pas eu l’occasion de se battre depuis.

Émilie Lavoie au sommet démoli

La hockeyeuse de Belœil Émilie Lavoie ne pouvait espérer un meilleur scénario pour sa première saison dans les rangs universitaires.

Le 27 mars dernier, elle et ses coéquipières des Stingers de Concordia ont remporté le championnat canadien universitaire disputé à Charlottetown à l’Île-du-Prince-Édouard.

Il s’agissait d’un premier titre national pour Concordia en hockey féminin depuis 1999.

Lavoie a réussi à récolter un point durant le tournoi réunissant huit formations.

Le gouvernement du Québec lève le 12 mars l’obligation de présenter le passeport vaccinal pour aller dans les magasins à grande surface, les bars, les cinémas et les restaurants. Le passeport vaccinal était en vigueur depuis le 1er septembre 2021. Cette mesure est accompagnée de la levée d’une limite de capacité d’accueil dans les endroits publics. La nouvelle avait notamment semé des

craintes et de la hâte chez certains restaurateurs de la région qui ont dû trimer dur pendant la pandémie. Certains d’entre eux ont néanmoins profité de la fermeture imposée à plusieurs moments durant la crise sanitaire pour investir. Deux mois plus tard, le 14 mai, l’obligation de porter le masque dans la majorité des lieux publics était levée.

L’Œil Régional obtient en mars un petit aperçu du projet de développement mixte sur le site de l’ancien hôtel Montagnard. Les promoteurs voulaient d’abord y construire 174 unités de logement. Ils optent finalement pour la construction de 143 unités de logement, puisque la Ville a imposé pour le secteur un seuil de densité maximal.

Les élus approuvent en août officiellement le projet qui se réalisera aussi sur deux propriétés voisines de l’ancien Montagnard.

L’hôtel a depuis été démoli et les promoteurs s’attendent à ce que le projet se termine au début de l’année 2024.

Cahier BMercredi 28 décembre 2022L’Oeil Régional3
Émilie Lavoie tenant le précieux trophée Golden Path.

Décès du conseiller municipal Pierre Verret

Pierre Verret, conseiller municipal à Belœil pendant plus de 17 ans, est décédé le 6 avril des suites d’un malaise cardiaque à l’âge de 61 ans. Résident de Belœil depuis 1985, Pierre Verret a été élu une première fois à titre de conseiller municipal du district 6 en 2005. L’ancienne mairesse Diane Lavoie décrivait Pierre comme un homme humble qui voulait redonner au suivant. « Son implication bénévole, il la faisait parce qu’il était proche des citoyens. »

M. Verret avait à cœur le bien-être des jeunes et des familles. On lui doit notamment l’implantation de la politique Dans ma rue, on joue!, un concept qui a rayonné un peu partout au Québec et même au-delà des frontières du pays. On lui doit la politique familiale de la Ville de Belœil.

Le diocèse de Saint-Hyacinthe réorganise ses paroisses

Annoncée en avril, une nouvelle unité paroissiale dessert les paroisses Saint-Hilaire, Notre-Dame-du-Bon-Conseil (Otterburn Park) et Trinité-sur-Richelieu (Belœil/ McMasterville). Le territoire conserve deux curés pour les cinq églises. La nouvelle unité des paroisses travaillera dorénavant dans chacune des cinq églises du territoire desservi. En poste depuis l’été 2020, à la suite du départ de Pierre Cordeau, Pierre Claver Nzeyimana (droite) demeurera dans la région et continuera d’habiter le presbytère de l’église Saint-Hilaire. Le curé Jacques Lamoureux (gauche), célébrant à Saint-Hyacinthe depuis 12 ans, prendra la tête de l’unité des paroisses et résidera à Belœil. C’est un retour pour M. Lamoureux dans la région alors qu’il a été curé à Saint-Hilaire de 2001 à 2010.

Cette réorganisation n’est pas une fusion complète. Chaque paroisse continuera d’avoir son propre conseil de fabrique.

avril

Un refuge pour des Ukrainiens

Plusieurs Ukrainiens qui ont fui la guerre se sont retrouvés dans une maison de McMasterville. Après avoir fui le pays en guerre vers la Pologne en évitant les bombardements, huit

Maxime Pommier accepte la fin

Deux mois avant son décès le 22 juin, à l’âge de 33 ans, Maxime Pommier avait rencontré le journal en compagnie de sa conjointe Karine Paradis. Le couple avait parlé de la maladie génétique rare dont était atteint Maxime, la neurofibromatose de type 2, mais aussi du choix qu’il avait fait, soit de fonder une famille, d’avoir un fils nommé Zachary, mais aussi d’accepter la mort au lieu d’une opération qui allait le paralyser. C’était aussi l’occasion de parler de la mise sur pied par des amis d’enfance de Maxime d’une campagne de sociofinancement via la plateforme Gofundme pour aider Karine avec les rénovations de la maison, difficilement assurable. La campagne a réussi à récolter un peu plus de 36 000 $.

4L’Oeil RégionalMercredi 28 décembre 2022Cahier B
mai mars février janvier décembre
REVUE DE L’ANNÉE
Ukrainiens ont réussi à débarquer au Canada chez Nataliia et Oleksandr et leurs enfants, Anna et Illia, eux aussi d’origine ukrainienne. La petite famille a aussi accueilli d’autres connaissances dans les jours qui ont suivi.

15,3 M$ pour l’espace culturel Aurèle-Dubois

L’espace culturel Aurèle-Dubois, qui inclut le Centre culturel de Belœil et la bibliothèque municipale, sera rénové grâce à un investissement de 15 M$ des gouvernements du Canada et du Québec et de la Ville de Belœil. Les investissements comprennent l’agrandissement de la bibliothèque et l’agrandissement des locaux du Centre culturel pour y ajouter un lieu de diffusion et de création, qui serviront autant aux spectacles programmés par les Diffusions de la Coulisse qu’à la mise en valeur du théâtre jeunesse de L’Arrière Scène. Sur la photo : Nadine Viau, mairesse de Belœil, Simon JolinBarrette, député de Borduas, Pablo Rodriguez, ministre du Patrimoine canadien, et Nathalie Roy, à l’époque ministre de la Culture et des Communications.

Fusion de la Chambre de commerce et d’industrie Vallée-du-Richelieu

mai

La CCIVR s’agrandit en fusionnant avec la Chambre de commerce et d’industrie du Bassin de Chambly (CCIBC). La CCIBC a adopté la dissolution de la Chambre et les membres ont signifié leur ouverture à ce que le territoire couvert par la CCIBC (Chambly, Carignan, Richelieu et Saint-Mathias-sur-Richelieu) ainsi que les 265 membres actifs soient intégrés dans la CCIVR, qui compte 348 membres. Le président de la CCIVR, Luc Bertrand, a souligné que cette « nouvelle collaboration permettra non seulement d’étendre [les] territoires respectifs, mais aussi de multiplier le réseautage entre les membres ».

La CCIBC était déficitaire depuis trois ans. Toutefois, la CCIBC, en fermant ses livres, n’impactera pas les finances de la CCIVR.

Le demi-uniforme obligatoire à Ozias-Leduc

Même s’ils n’en voulaient pas, les élèves de l’école secondaire Ozias-Leduc de Mont-Saint-Hilaire ont appris en mai dernier qu’ils devraient porter un demi-uniforme à compter de septembre. Les jeunes de tous les niveaux doivent aujourd’hui porter un chandail de style polo. Le conseil d’établissement a pris la décision d’imposer l’uniforme, même si un sondage révélait que 74,8 % des élèves s’y opposaient. Les parents et les membres du personnel ont toutefois fait pencher la balance en faveur de l’uniforme.

Un pont pour Déro

La Commission de toponymie a accepté de nommer en l’honneur de Gilbert Desrosiers le pont sur la rue Saint-Jean-Baptiste, qui surplombe l’autoroute Jean-Lesage, à Saint-Mathieu-de-Belœil. C’est près de 5000 véhicules qui circulent sur ce pont quotidiennement.

Devant les amis, la famille et l’entourage de Gilbert «Déro » Desrosiers réunis le 30 mai, le député et ministre de la Francisation de l’époque, Simon Jolin-Barrette, a dévoilé que le pont à étagement qui

surplombe l’autoroute 20 porterait dorénavant le nom de cet homme qui s’est entièrement dévoué au développement de la Vallée-du-Richelieu. Rappelons que M. Desrosiers est décédé le 15 mars 2021, à l’âge de 73 ans. Sa mort avait soulevé une énorme vague de sympathie dans la région. Sur la photo, on peut apercevoir le député et ministre Simon Jolin-Barrette en compagnie de la femme et du fils de Gilbert Desrosiers, Martine Blain et Félix Pruneault-Banford.

Cahier BMercredi 28 décembre 2022L’Oeil Régional5
juin avril mars
janvier REVUE
février
DE L’ANNÉE
La directrice générale et le président de la CCIVR, Julie La Rochelle et Luc Bertrand.

Otterburn Park veut acquérir le boisé des Bosquets

Otterburn Park négocie avec la Fondation Papillon, propriétaire du boisé des Bosquets, pour acquérir plus de 37 hectares de terrain à fin de conservation.

Ces terrains situés sur le chemin des Patriotes comprennent des milieux humides et avec des intérêts écologiques, en plus de sentiers utilisés par la population. L’acquisition comprend aussi deux terrains situés de part et d’autre de la halte routière, mais exclut les immeubles qui doivent rester la propriété de la Fondation Papillon qui les utilise pour le Camp de Grandpré. Le camp accueille des personnes vivant avec un trouble du spectre de l’autisme ou avec un handicap intellectuel.

Selon le directeur de Connexion Nature, Éric Malka, « le bois des Bosquets est la dernière parcelle de forêt centenaire de la ville d’Otterburn Park. Ce grand boisé renferme plus de 200 espèces de plantes vasculaires, plus de 500 arbres remarquables, de grands milieux humides et plusieurs cours d’eau ».

juin

Le Carré Saint-Jean-Baptiste, dans le Vieux-Belœil, prend vie

Une soirée d’information tenue le 18 mai en compagnie du promoteur, Groupe BBC, a permis de voir l’évolution du projet et les nouveaux échéanciers pour sa réalisation.

Le projet de développement résidentiel et commercial contenu dans le quadrilatère des rues Saint-JeanBaptiste, Dupré, Saint-Matthieu et Saint-Joseph a beaucoup évolué depuis ses premières ébauches présentées en 2017. Le projet inclut une cour intérieure qui sera à la fois utilisée par les résidents et le public, avec des modules de jeux, des terrasses, de la verdure et une petite scène centrale pour de l’animation de même qu’un stationnement entièrement souterrain accessible via la rue Saint-Matthieu pouvant accueillir environ 200 cases, dont la moitié sera offerte au public. Le Groupe BBC a déjà procédé cet été aux démolitions nécessaires pour réaliser son projet.

Les séries de Jean-Sébastien Lord accumulent les récompenses

Les séries jeunesse sur lesquelles l’Hilairemontais Jean-Sébastien Lord travaille comme réalisateur et scénariste continuent d’accumuler les succès. Ces dernières semaines, les Kidscreen Awards 2022, présentés à Miami, ont récompensé les séries Jenny et L’effet secondaire dans la tranche d’âges « Tweens/Teens », respectivement dans les catégories « Best Live-Action Series » et « Best Mixed-Media Series ».

La série jeunesse Jenny a aussi brillé au gala de l’Alliance Médias

Le Club de golf Belœil protégé

Le Club de golf Belœil sera à l’abri du développement immobilier grâce à l’adoption d’un Règlement de contrôle intérimaire (RCI) par la Communauté métropolitaine de Montréal. Ce RCI impose un moratoire sur tout nouvel usage. Le Club de golf Belœil est l’un de six terrains visés par ce nouveau règlement. La position de la mairesse Nadine Viau (photo) reste toujours la même dans le dossier : la Ville n’a pas l’intention d’acheter le terrain pour le moment. Le Club de Golf Beloeil confirme de plus qu’il n’a pas l’intention de vendre.

Jeunesse (AMJ) en remportant le titre de « Meilleure série télévisée : contenu à valeur aspirationnelle ». De son côté, « Le blogue de Jenny », un site interactif lié à la série, a remporté le prix du « Meilleur contenu interactif : engagement, ouverture au monde et respect ».

Rappelons que la série jeunesse Jenny a été vendue un peu partout dans le monde, notamment en France, en Belgique, à Dubaï, en Allemagne, en Finlande et au Brésil.

Plus de 1000 participants à Chants de Vielles 2022

Le festival de musique trad Chants de Vielles dresse un bilan positif de ses trois journées de performances sur la rivière Richelieu et de son arrêt au Quai Fecteau de Saint-Antoine-sur-Richelieu. Selon les organisateurs de cette 18e édition, plus de 1000 spectateurs ont assisté à l’une des performances musicales pendant la fin de semaine du 20, 21 et 22 mai. Pour l’année 2023, les organisateurs du festival souhaitent revenir à une formule prépandémique, avec des spectacles à Saint-Antoine. Cette 19e édition devrait se tenir du 29 juin au 2 juillet 2023.

6L’Oeil RégionalMercredi 28 décembre 2022Cahier B
juillet mai avril mars février REVUE DE L’ANNÉE
La mairesse d’Otterburn Park Mélanie Villeneuve et le président de la Fondation Papillon Jean Duchesneau. Le président du Groupe BBC, David Brassard.

REVUE DE L’ANNÉE

3 Sphères Communications en deuil

Rebecca Dinelle, la directrice générale de l’agence 3 Sphères Communications à McMasterville, a perdu la vie, le jeudi 7 juillet, dans une avalanche, en Équateur. La femme de 25 ans, résidente de McMasterville, était en pleine expédition sur le volcan Chimborazo, le plus haut sommet du pays, lorsque l’avalanche s’est déclenchée.

Haut de plus de 6290 mètres, et situé à 180 kilomètres au sud de Quito, la capitale du pays, le Chimborazo est l’un des plus grands volcans du monde. Selon l’Agence FrancePresse, l’avalanche s’est déclenchée à une hauteur de 5000 mètres.

Le combat du gazon

Un couple de Mont-Saint-Hilaire refuse de couper sa pelouse pour des raisons écologiques, même si la pelouse dépasse les 15 centimètres réglementaires. La Ville de MontSaint-Hilaire, malgré des avertissements constants, n’a pas remis de contraventions au couple. Le maire de Mont-Saint-Hilaire, Marc-André Guertin, a même semblé vouloir ouvrir le débat sur la question du gazon. Le sujet a enflammé nos lecteurs sur nos médias sociaux et le dossier risque de revenir à Mont-Saint-Hilaire.

La police se penche sur la violence conjugale

Lorsqu’un homme est arrêté pour violence conjugale par un policier de la région, il est maintenant contacté par une intervenante spécialisée employée par l’organisme Entraide pour hommes. Confidentiellement, l’homme peut parler, se confier ou même juste ventiler. Puis, l’intervenante peut ensuite le référer à des services d’aide ou de soutien.

Les différents acteurs pensent que l’initiative va permettre de réduire le nombre de cas de violence conjugale et le nombre de féminicides.

Les propriétaires du Motel Cabine traînent Mont-Saint-Hilaire devant les tribunaux

Les actionnaires du Groupe BBC ont intenté des procédures judiciaires en juillet contre la Ville de Mont-SaintHilaire pour contester le seuil de densité maximale qui leur est maintenant imposé par règlement sur le site de l’ancien Motel Cabine. Le site n’est pas approprié pour un développement résidentiel à haute densité selon la Ville de Mont-Saint-Hilaire De plus, en novembre, la Commission municipale du Québec (CMQ) a donné raison à Mont-Saint-Hilaire qui veut bloquer la tentative des promoteurs de construire un projet mixte de 112 logements. Ceci n’affecte toutefois pas la poursuite au civil intentée par le promoteur qui conteste le règlement de zonage et réclame une compensation monétaire.

Un développement mixte est attendu depuis plusieurs années au Motel Cabine situé à l’entrée de la municipalité sur le boulevard Sir-Wilfrid-Laurier. Rappelons que la propriété a été vendue à l’été 2017 au coût de 1,5 M$ aux actionnaires de BBC. Avec son nouveau conseil municipal, la Ville avait décidé de limiter à 46 le nombre de logements sur le site, soit 66 de moins que prévoyaient les promoteurs.

Quatre

médailles

aux Jeux du Québec

Quatre athlètes de la région sont revenus avec une médaille au cou des Jeux du Québec tenus du 22 au 30 juillet à Laval. Jade Prud’homme a décroché une médaille de bronze en athlétisme à l’épreuve du lancer du disque dans la catégorie juvénile. Olivia Chartier et Eleonore Blouin ont décroché la médaille d’or au soccer féminin. Jonathan Jesús Monsalve Morales a aussi atteint l’or en soccer masculin.

Au classement des régions, Richelieu-Yamaska, qui comptait dans ses rangs une trentaine d’athlètes de la Vallée-du-Richelieu, a terminé 13e sur 19 délégations avec 130 points.

La 55e finale des Jeux du Québec revêtait un cachet particulier, car il s’agissait de la première finale présentée en plus de trois ans. Les prochains Jeux d’été auront lieu à Rimouski en 2023.

Cahier BMercredi 28 décembre 2022L’Oeil Régional7
août
mars
juillet
juin mai avril
L’intervenante en matière de violence conjugale Audrey Lincourt, le capitaine de la RIPRSL Francis Lepage et la directrice de l’organisme Entraide pour homme, Geneviève Landry

DE L’ANNÉE

Après 900 contraventions, le Ministère permet le demi-tour sur la 116

Le ministère des Transports (MTQ) a enlevé des interdictions de demi-tours à certaines intersections de la 116, à Mont-Saint-Hilaire, en juin. La nouvelle signalisation permet donc maintenant aux automobilistes d’effectuer un demi-tour dans les deux directions à l’intersection de la 116 et de la rue du Foyer, ainsi qu’aux intersections de la 116 Ouest et de la rue Nadeau et de la 116 Est et de la rue du Massif.

En mai 2021, à la demande de Mont-Saint-Hilaire, le MTQ avait installé une nouvelle interdiction de demi-tour à l’intersection de la 116 et des rues Radisson et Honorius-Charbonneau. Entre mai 2021 et août 2022, les policiers ont remis 929 contraventions à six intersections, pour un montant de 172 $ par amende.

La finale pour le Mobux de McMasterville

Le Mobux de McMasterville de la Ligue nationale de hockey balle (LNHB) a perdu contre les Mustangs de Granby en finale de division ouest lors des séries éliminatoires. La série s’est jouée en deux matchs : le premier s’est terminé par une victoire de Granby en prolongation et le second a vu les Mustangs remporter la victoire en profitant d’un avantage numérique en prolongation. Le Mobux s’était qualifié pour la deuxième ronde des séries grâce à une victoire contre les Hawks de Mirabel.

Pas un, mais deux parcs canins

Malgré une certaine opposition de voisins, Belœil a décidé non seulement de conserver le parc à son emplacement actuel, mais d’analyser la possibilité d’en ouvrir un deuxième ailleurs sur son territoire, dès qu’il aura trouvé un emplacement adéquat.

août

Olivier Michaud et le Canada remportent l’or

Olivier Michaud, ancien gardien de but professionnel de Saint-Mathieu-de-Belœil, a été entraîneur des gardiens de buts d’Équipe Canada au Championnat du monde de hockey junior. Le Canada a remporté l’or le 20 août grâce à une victoire en prolongation de 3 à 2 face à la Finlande lors de la finale. Le tournoi de hockey avait été annulé en raison de la hausse des cas de COVID-19 parmi les équipes participantes et avait été reporté à cet été. Pour Michaud, cette expérience arrive un peu plus de 20 ans après sa participation au tournoi en tant que joueur. En 2002, Michaud et l’équipe du Canada avaient terminé deuxièmes, battus en finale par la Russie.

La gratuité du transport collectif confirmée à

Belœil et à McMasterville

La gratuité du transport en commun sur les territoires de Belœil et de McMasterville va finalement avoir lieu à compter du 1er septembre. Toutes les parties en sont finalement venues à une entente en août.

Malgré certaines réserves émanant de McMasterville envers la proposition de Beloeil, les élus des deux municipalités ont fini par s’entendre. Pour sa part, exo est confiant que cette gratuité encouragera de nombreux résidents de Belœil et de McMasterville à troquer leur voiture pour l’autobus.

8L’Oeil RégionalMercredi 28 décembre 2022Cahier B
septembre juillet juin mai avril REVUE
Olivier Michaud est entouré de Nathan Gaucher et d’Elliot Desnoyers. Le maire de McMasteville, Martin Dulac, et la mairesse de Beloeil, Nadine Viau.

DE L’ANNÉE

Des propriétaires s’opposent au règlement de citation de Belœil

Le projet de règlement visant à citer (protéger) 55 bâtiments patrimoniaux sur le territoire de Belœil, présenté une première fois en août, a commencé à faire des vagues pendant la première rencontre entre la Ville et les propriétaires concernés le 14 septembre. Plusieurs d’entre eux ont exprimé leurs craintes face à la possible perte de valeur de leur propriété et une difficulté supplémentaire pour l’assurer. Après beaucoup de va-et-vient entre les deux parties, le règlement a finalement été adopté en décembre, mais pas sans avoir été modifié : on visait initialement 55 bâtiments, il n’en reste que 15 inscrits au règlement puisque les propriétaires le désirant ont eu l’option de s’en retirer.

Sur la photo, on reconnaît quelques-uns des propriétaires de maisons d’opposant au règlement, qui ont adopté le nom « les 54 ».

Abraham Leblanc subit son procès

Le procès du Belœillois Abraham Leblanc pour l’homicide involontaire d’un nonagénaire en 2019 a été entamé le 12 septembre. Il faudra toutefois attendre au printemps prochain pour connaître l’issue du procès, puisque les avocats n’ont pas eu assez de trois jours pour présenter leurs arguments au juge Benoît Gariépy.

S’il était reconnu coupable, Abraham Leblanc pourrait faire face à une peine allant jusqu’à la prison à perpétuité.

septembre

Démission de Marc-Olivier Bérubé

Élu au conseil municipal de Belœil en juin à l’issue d’une élection partielle pour remplacer le défunt Pierre Verret au district 6, Marc-Olivier Bérubé n’aura pas eu le temps de s’habituer à son nouveau rôle : il a démissionné en septembre à la suite d’une lettre de la Commission municipale du Québec qui disait enquêter sur son éligibilité, puisque des documents permettaient de croire qu’il n’était pas un résident de Belœil depuis assez longtemps au moment de se présenter. Sa démission a aussitôt mis fin à l’enquête, ce qui veut dire qu’on ne saura jamais s’il était véritablement éligible ou non.

Cette saga, initiée dès l’annonce de sa candidature en mai, a montré de nombreuses tensions au sein des élus de Belœil tout au long de l’automne, particulièrement dans le cadre de l’élection partielle qui a suivi et qui a permis à Stéphane Lepage de devenir le troisième conseiller du district 6 en à peine un an, consolidant la majorité du parti Oser Belœil (le parti de la mairesse Nadine Viau) autour de la table de décision.

Mélanie Guy fracasse plusieurs records

La lanceuse de Belœil Mélanie Guy a amélioré plusieurs records à l’échelle québécoise et canadienne cette année. Dans la catégorie 40-44 ans, elle a battu en septembre les records du Québec master 40-44 ans au lancer du poids et au lancer du marteau lourd en plus d’améliorer la marque canadienne du pentathlon des lancers vétérans (impliquant les lancers du marteau, du javelot, du poids, du disque ainsi que du marteau lourd), record qu’elle a à nouveau battu le mois suivant. Plus tôt cet été, elle avait aussi établi le record au lancer du disque pour sa catégorie d’âge.

Depuis, elle a ajouté d’autres records et a été invitée à signer le livre d’or de la Ville de Belœil pour souligner ses exploits. Mélanie Guy aura 45 ans en janvier et aura donc l’occasion de tenter de battre des records dans une nouvelle catégorie d’âge.

Cahier BMercredi 28 décembre 2022L’Oeil Régional9
octobre août juillet juin mai
REVUE
Marc-Olivier Bérubé

Simon Jolin-Barrette bien en selle dans Borduas et à la Justice

Peu de gens ont retenu leur souffle le soir du 3 octobre : on savait d’avance que la Coalition avenir Québec (CAQ) se dirigeait vers un deuxième mandat consécutif et que le député sortant de Borduas, Simon Jolin-Barrette, serait aisément réélu pour un troisième mandat. Il a obtenu plus de 51 % des voix, battant son score déjà élevé en 2018.

Dans le nouveau gouvernement caquiste, M. Jolin-Barrette conserve le ministère de la Justice et son rôle de leader parlementaire, mais il perd les titres de ministre responsable de la Laïcité et de la Réforme parlementaire, de ministre de Langue française et de ministre responsable de la région de la Montérégie.

Gilles Garand lance Le parcours d’un passeur

Après avoir passé sa vie à valoriser le « patrimoine vivant », incluant le rayonnement de la musique traditionnelle québécoise à l’échelle internationale, le Belœillois Gilles Garand lance pour ses 75 ans l’album Le parcours d’un passeur, synthétisant 50 ans d’amour pour le trad légué par toutes les personnes inspirantes qu’il a croisées dans sa vie. Pour ce projet enregistré dans sa résidence transformée en studio, il a été accompagné de proches et d’amis qu’il côtoie depuis des années, incluant son fils Alexandre de Grosbois-Garand, aussi résident de Belœil, qui a réalisé l’album. L’album a été lancé le 29 octobre au Centre culturel et communautaire de la Pointe-Valaine, au même endroit où il a présenté son premier spectacle dans les années 70. La musique de cet album devrait par la suite voyager dans les festivals d’ici et ailleurs dans le monde.

Saint-Denis doit acheter son essence ailleurs

La Municipalité de Saint-Denis-surRichelieu ne fera plus affaire avec l’unique station-service de son territoire parce qu’il appartient au conjoint d’une conseillère municipale, ce qui contrevient au code d’éthique. La conseillère en question, Douce Labelle, a même été sanctionnée d’une suspension de deux mois par la Commission municipale du Québec. Cette aberration fait en sorte que les camions du service incendie de Saint-Denis devront dorénavant se rendre à Saint-Ours ou à La Présentation pour faire le plein.

Otterburn Park emprunte 9 M$ pour acheter les

Les élus d’Otterburn Park ont adopté un règlement d’emprunt de 9 M$, dont 5,6 M$ pour l’acquisition d’une vingtaine de lots d’une superficie totale d’environ 26 662 m2 dans le nouveau quartier Le Patriote. Ces terrains doivent ensuite être remis au Centre de services scolaire des Patriotes afin d’y bâtir une école qui devrait ouvrir ses portes en 2024.

La Ville pourrait toutefois dépenser moins que les montants prévus pour l’acquisition des terrains, selon si la transaction est faite de gré à gré avec les propriétaires actuels, ou si la transaction doit être faite via une expropriation.

10L’Oeil RégionalMercredi 28 décembre 2022Cahier B
novembre septembre août juillet juin REVUE
octobre
DE L’ANNÉE
terrains d’une future école

REVUE DE L’ANNÉE

septembre août juillet

Un projet de développement immobilier de 4000 logements à Belœil

Les architectes Pierre Thibault et Jérôme Lapierre ont présenté deux propositions lors d’une consultation publique organisée en novembre pour présenter leur vision du « quartier du 21e siècle », au nord des Bourgs de la capitale. La première proposition relie le «cœur » du quartier à une nouvelle école qui serait séparée de l’actuelle école au Cœur-des-Monts par un boisé et comprend une place publique au cœur du quartier avec des parcs en quinconce. La deuxième proposition inclut un canal traversant le quartier avec une « promenade contemplative le long des champs » et l’école pourrait être située près du canal.

Lunou en vedette dans Rock of Ages

La comédie musicale Rock of Ages a vu le jour en 2005, et combinait les classiques du rock des années 80, allant de Journey à Bon Jovi, Twisted Sister et Pat Benatar. Lunou Zucchini, de Saint-Denis-sur-Richelieu, dont le talent a été mis en lumière durant Star Académie en 2021, interprète le rôle de Sherrie dans cette nouvelle mouture présentée cette année et mise en scène par Joël Legendre.

Incendie sur le mont Saint-Hilaire

La cause de l’incendie est probablement d’origine humaine et accidentelle. Des canettes ont été trouvées à proximité de l’incendie, qui a principalement brûlé du bois mort, mais a touché quelques conifères. La Régie intermunicipale de sécurité incendie de la Vallée-du-Richelieu a décidé d’attendre le lendemain matin pour combattre l’incendie pour des raisons de sécurité. Le feu a été éteint avec l’aide de la Société de protection des forêts contre le feu. Des citoyens (Sébastien Robillard, Ulysse Brault-Champion, François Campagna et Jean-Sébastien Brault) ont également essayé de combattre le feu en utilisant des pelles, mais cette action a été critiquée par la Régie et la Réserve naturelle Gault pour des raisons de sécurité.

décembre octobre

novembre

Isabelle Lafortune lance son deuxième roman

Le 9 novembre, Isabelle Lafortune a publié son nouveau roman Chaîne de glace, la suite de son premier roman Terminal Grand Nord. L’intrigue se déroule de nouveau dans le Grand Nord québécois et met en scène l’enquêteur Émile Morin, sept ans après les événements du premier livre. Dans Chaîne de glace, Émile enquête sur les magouilles dans le nord du Québec. Le roman explore les enjeux territoriaux de la région et incorpore des théories du complot. Le projet d’adapter Terminal Grand Nord au cinéma est toujours à l’étude.

Laurent Duvernay-Tardif de retour dans la NFL

LDT a signé une entente avec les Jets de New York. Duvernay-Tardif avait demandé un congé à la NFL après la fin de la saison 2021 pour effectuer sa résidence en médecine à l’Hôpital général juif de Montréal. Son plan de match actuel est de retourner à sa résidence dans quelques mois.

Les Jets compléteront la campagne 2022 le 8 janvier contre les Giants de New York.

Phaneuf propose son sixième album

Caricaturiste actif depuis une quarantaine d’années déjà, l’Hilairemontais Jean-Marc Phaneuf a signé quelque 7000 dessins. L’ancien caricaturiste de L’Œil Régional a publié son sixième album, Liberté de presse. L’observateur de l’actualité n’a pas perdu de son mordant, lui qui s’attaque à tous les sujets, allant de la laïcité à la pandémie de COVID-19 en passant par le « wokisme », l’inflation et tous les travers des différents politiciens.

Cahier BMercredi 28 décembre 2022L’Oeil Régional11

octobre septembre

janvier novembre

décembre

Le fondateur de L’Arrière Scène n’est plus

Serge Marois, cofondateur et directeur artistique de L’Arrière Scène pendant plus de 40 ans, est décédé le 2 décembre à l’âge de 74 ans.

Stéphane Leclerc, qui a cofondé L’Arrière Scène avec Marois en 1976 et partagé sa vie pendant une décennie, se souvient de lui comme d’un individu profondément engagé et impliqué tout au long de sa vie. Serge Marois a été déterminant dans le développement de la scène théâtrale et artistique pour les jeunes.

Mme Leclerc aimerait que le nom de l’artiste soit éventuellement associé à une salle dans le Centre culturel qu’il a occupé avec L’Arrière Scène pendant 40 ans.

Le

parti Oser

Belœil garde la majorité du conseil

Après trois élections, les résidents du district 6 du tournesol, à Beloeil, ont enfin un conseiller municipal en la personne de Stéphane Lepage, de la formation politique Oser Belœil. Avec 448 votes (52 % des voix), il a devancé le candidat de Belœil, c’est nous!, Luc Cossette, avec 355 votes (41 %) et le candidat indépendant Antoine Courdi, avec 59 voix (7 %). On le voit ici en compagnie de la mairesse Nadine Viau.

Hausse importante des comptes de taxes

À l’exception de Beloeil, les résidents de la région ont connu une importante hausse de taxes. Si le propriétaire d’une maison moyenne à McMasterville et Mont-Saint-Hilaire verra son compte de taxes augmenter d’environ 6,5 %, le même propriétaire devra s’attendre à une hausse d’environ 11,5 % à Otterburn Park. De son côté, le propriétaire d’une maison de valeur moyenne à Beloeil ne verra aucune hausse de son compte de taxes, puisque les élus ont plutôt choisi d’augmenter les taxes des secteurs commerciaux et industriels.

Pour justifier les hausses des taxes, les élus des différentes villes ont notamment cité la hausse des quotes-parts des organismes intermunicipaux (régie de police et service incendie, gestion de l’eau, etc.) et la hausse de l’inflation qui a impacté de nombreux postes budgétaires.

Les restaurateurs font preuve de générosité

Le restaurant Le Cracheur de Feu a invité deux familles à faible revenu de la région à un souper de Noël tout à fait gratuitement et en toute discrétion. Une initiative qui a eu l’effet d’une bombe sur les réseaux sociaux et qui a fait boule de neige. Son idée a été reprise dans les autres restaurants de la région, mais aussi un peu partout au Québec. Ici, plusieurs restaurants ont emboîté le pas en offrant aussi d’accueillir à leur table des familles moins fortunées pendant la période de Noël, comme le Mista, le Quartier Général du Vieux-Belœil, le Blanc Pur Café, Brasseurs du Moulin, La Cage –Brasserie sportive de Mont-Saint-Hilaire et Saint-Hyacinthe ou encore La Grand-Mère Poule.

Francis Berger, un entraîneur de sports équestres de Mont-Saint-Hilaire, a été accusé d’avoir commis plusieurs crimes sexuels à l’encontre d’au moins deux victimes. Le suspect de 54 ans a été arrêté en décembre par la Régie intermunicipale de police Richelieu–Saint-Laurent (RIPRSL). Il fait face à six chefs d’accusation, y compris agression sexuelle, contacts sexuels et incitation à des contacts sexuels. Les délits présumés seraient survenus entre le 6 juin 2004 et le 1er avril 2022.

12L’Oeil RégionalMercredi 28 décembre 2022Cahier B
août REVUE DE L’ANNÉE
Un entraîneur de sports équestres accusé de nombreux crimes
Issuu converts static files into: digital portfolios, online yearbooks, online catalogs, digital photo albums and more. Sign up and create your flipbook.