Issuu on Google+

Duo pour violon seul

Le Théâtre du Cyclope en partenariat avec Filtandem

Présente :

contacts : Samuel Découx : 06 67 49 43 73 / Laure Mounier : 06 13 83 45 79

Théâtre du Cyclope – 82 rue du Maréchal Joffre - 44000 Nantes – 02 51 86 45 07- theatreducyclope.com


Duo pour violon seul

Le théâtre du Cyclope Présentation : Le THÉÂTRE du CYCLOPE est une association loi 1901, créée en avril 1998, à l’initiative de Christophe Lemoulant, comédien et metteur en scène. Le but essentiel de cette association consiste à promouvoir des activités artistiques

Dès 1999, un hangar vétuste sis au cœur de la ville de Nantes se métamorphose en un charmant théâtre de poche de 49 places, grâce aux travaux de rénovation réalisés par les membres de l'association. . La passion du théâtre, l’enthousiasme, la volonté du groupe pour concevoir un espace de créativité et d’échanges artistiques, ont permis à ce lieu culturel d’exister, d’évoluer, et d’être reconnu. Si la compagnie présente ses propres créations, propose des cours et stages de théâtre, elle accueille également de nombreux artistes qui disposent de la structure, sous forme de résidence, pour créer et produire leurs œuvres. L’association, refusant de se cloisonner dans un registre artistique particulier, privilégie une ouverture très large dans sa programmation : théâtre contemporain, humour, dramatique, art du cirque, danse, musique, théâtre engagé, théâtre forum, jeune public, exposition de peinture, photos, etc… L'équipe du théâtre du Cyclope s'efforce d'accueillir un public hétéroclite : spectateurs, participants aux ateliers... Elle reçoit régulièrement des associations de personnes handicapées avec lesquelles de fructueux échanges s'instaurent.autour des spectacles présentés. Elle met à disposition d'associations caritatives des invitations et/ou des tarifs préférentiels afin de permettre aux plus défavorisés l'accès au théâtre. Cette structure met l'accent sur le respect de la différence, l'entraide, la connaissance des Autres en proposant chaque année des spectacles qui abordent des thèmes sensibles : le chômage, le handicap, le racisme, la solitude, l'écologie …. L'association est actuellement gérée par 2 salariés (une chargée de communication et un technicien son et lumières), 5 intermittents du spectacle, 4 membres du bureau, 4 comédiens amateurs et plusieurs bénévoles qui gravitent autour du lieu et participent à ses activités. Pour cette année 2013, l’association compte environ 200 adhérents.

Siret : 42424501700027 – APE 9001Z – licences : 1061892-1061893-1061894

Théâtre du Cyclope – 82 rue du Maréchal Joffre - 44000 Nantes – 02 51 86 45 07- theatreducyclope.com


Duo pour violon seul

Duo pour violon seul de Tom Kempinski

Informations sur le texte: Titre : Duo pour violon seul Auteur : Tom kempinski

Edition : Avant scène, 1999 Personnages Stéphanie Abrahams, la patiente Docteur Feldman, le psychiatre « Duo pour violon seul », le plus grand succès de Tom Kempinski, fut consacré meilleure pièce de l'année en 1980 par le prix des critiques des théâtres de Londres. L'histoire est inspirée du tragique destin de Jacqueline Du Pré, grande violoncelliste, décédée en 1987 de la sclérose en plaques.

L'histoire : Stéphanie Abrahams, violoniste virtuose et épouse d'un compositeur célèbre, est soudainement frappée de la sclérose en plaques. Sa carrière s'achève brusquement … Sur les conseils de son mari, inquiet de cette condamnation inexorable, elle consulte un psychiatre de grande renommée : le docteur Feldman. Nous assistons à un duel sans concession, émouvant, tendu et féroce, empreint de cynisme et de sarcasme. Derrière des mots violents et douloureux naissent des dialogues bouleversants, éclatent des colères farouches, coulent des larmes de désespoir et de soulagement. Les carapaces se brisent, apparaît alors la réelle nature des personnages ou des Hommes que l'on camoufle parfois tout au long d'une vie.

Théâtre du Cyclope – 82 rue du Maréchal Joffre - 44000 Nantes – 02 51 86 45 07- theatreducyclope.com


Duo pour violon seul

Les comédiens Le Duo : Passionnés de théâtre depuis leur enfance, les routes de Laure et Samuel se croisent sur le plateau du théâtre du Cyclope. De cette jonction naît un Duo inséparable, complémentaire, sensible et dynamique. Depuis 5 ans ils jouent et/ou écrivent des pièces qui les font vibrer et s'aventurent tantôt dans l'humour, le drame, le jeune public... tout en gérant avec une équipe artistique le Théâtre de leur rencontre. Leur premier Duo « Petits crimes conjugaux d' E.E. Schmitt, remporte un vif succès et conditionne cette poursuite artistique à deux. Leur complicité, leur aisance sur scène, la confiance qui émane de leur travail, la symbiose dans laquelle ils évoluent sous le regard du public questionnent souvent le spectateur au delà du jeu des deux acteurs : « Etes-vous un couple dans la vie ? » « Et bien non !.. nous sommes deux comédiens heureux de s' être trouvés. »

La comédienne : Laure Mounier Ma rencontre avec le théâtre date du collège. Ma prof de français, passionnée par cet art, me communique le virus du théâtre. Je quitte le radiateur du fond de la classe pour m'investir dans l'atelier d'art dramatique du collège..... Plus de 20 ans se sont écoulés et je me réchauffe, non plus accoudée aux radiateurs, mais sous le rayonnement des projecteurs et la chaleur de la vie de groupe. Je m'anime du brûlant désir de créer mes personnages, les comprendre, les aimer, déceler leurs fissures et leurs forces.... pour offrir au public, au texte et à mes partenaires, un voyage, un rêve, un coup de poing ou une caresse ! Laure rejoint l'association du Théâtre du Cyclope en 1999 comme élève comédienne et franchit en 2000 le cap d'amateur à professionnel avec le rôle de Célimène dans « Le Misanthrope », mis en scène par Christophe Lemoulant. L'aventure avec un grand A comme Art commence !!!! Elle s'investit au Théâtre du Cyclope, qu'elle dirige toujours avec une équipe d'artistes. Elle se perfectionne au contact de professionnels et de nombreux stages notamment auprès du Grand T à Nantes (Le monologue, la mise en scène, la scénographie et les décors, l'émotion de l'acteur, la parole du corps, etc …). Une formation avec Norbert Aboudarham l'ouvre à la magie, la délicatesse et l'exigence du comique et du burlesque. Auprès de Claudia Nottale elle travaille le « mouvement sensoriel » et le clown. Lors d'un stage à Paris, elle se passionne pour l'art du mime, sous la férule de Guerassim Dichliev ( formé à L’Ecole Internationale de Mimodrame de Paris et devenu l' assistant de Marcel Marceau et professeur dans son école)..... Son personnage, Stéphanie Abrahams Une battante, une gagnante, qui a consacré l'essence de son existence à la musique et au violon, et guerroyé pour parvenir au sommet. Elle est convaincue de sa capacité à assumer seule son tragique destin mais le docteur Feldmann décèle très vite l'immense désarroi qui envahit sa patiente. Son questionnaire déroutant, sensible et déstabilisant à l'excès parviendra t-il à faire accepter à Stéphanie les réalités et vérités qu'elle s'obstine à nier ? Le cheminement de stéphanie s'apparente à un ring de boxe sur lequel elle usera de toutes ses cartes, passera par tous les états : la désinvolture, la colère, le repli, le désespoir, l'ironie, la mauvaise foi, la destruction, l'abandon, la vengeance …et l'acceptation...ou non ? Théâtre du Cyclope – 82 rue du Maréchal Joffre - 44000 Nantes – 02 51 86 45 07- theatreducyclope.com


Duo pour violon seul

Le comédien : Samuel Découx

Je découvre les planches en 1993 au lycée. La première représentation est une révélation : le regard d'autrui sur moi-même vient de changer. J'utilise alors cette mise en lumière pour me forger une personnalité... Durant 7 ans j’enchaîne les spectacles. C'est à chaque fois un moment magique et intense qui me prouve que je suis fait pour ça !!! En 2000, je quitte « mon » Berry natal pour la ville d'Orléans où j'intègre une troupe de théâtre : « l 'Astoria » dirigée par Catherine Decain. Je joue dans « Le pays des Eléphants » de Louis-Charles Sirjacq , une pièce qui remporte un franc succès dans le Loiret, le Jura, le massif central... J' arrive a Nantes en 2006 et intègre Le Théâtre du Cyclope en 2008. Je perfectionne mon jeu d'acteur avec des stages au Grand T. Des formations de clown avec Claudia Nottale puis Yann Terrien enrichissent ma formation professionnelle et je monte avec Laure Mounier et Lise Manouby « Zap l'extra-terrestre à la recherche du bonheur », un spectacle jeune public interactif qui tourne depuis 3 ans. C'est le début de mon parcours d'intermittent du spectacle. Depuis, j'ai joué dans divers pièces : « Petits crimes conjugaux d' E.E Schmitt, « Avec des bouts d'truc », « les amis du placard « de Gabor Rassov…, participé à des courts et à un long métrages (Midnight Globe de jonathan Musset ).

Son personnage, Docteur Feldmann

Brillant psychanalyste, il reçoit Madame Abrahams dont il est fervent admirateur. Il met tout en œuvre, avec un acharnement singulier, pour « sauver » sa patiente qu'il a diagnostiquée très vite dépressive et profondément brisée, malgré les apparences. Jusqu’où ira son dévouement, sa patience, son combat pour cette femme qu'il admire ? Difficile pour lui de faire abstraction de ses émotions, de sa sensibilité. Il mène une bataille sans relâche, ardente mais Humaine pour atteindre son objectif : l'Espoir et la conservation de la Vie. L'écoute du docteur est fondamentale, son charisme et sa présence sont la clé d'un jeu délicat, perspicace, empreint de sincérité et de volonté. Le docteur Feldman porte un texte philosophique sur LA VIE avec une ténacité exemplaire et émouvante.

Théâtre du Cyclope – 82 rue du Maréchal Joffre - 44000 Nantes – 02 51 86 45 07- theatreducyclope.com


Duo pour violon seul

La mise en scène, la direction d'acteurs

Le metteur en scène : Christophe Lemoulant

A la fois comédien, metteur en scène, chanteur, j'ai toujours eu à cœur en exerçant ma profession de rester au plus près du public et des réalités socioculturelles. C'est pourquoi je fonde en 1998 « Le Théâtre du Cyclope » : un lieu convivial et humain où l'art vivant s'y exprime depuis 15 ans. « Tout l'intérêt de l'art est dans le commencement, après le commencement c'est déjà la fin « Cette maxime est restée dans un coin de ma tête tout au long de mon labeur « d'homme de scène ». Note d'intention : Depuis trente ans, j'ai la chance de pratiquer mon métier dans le milieu théâtral. En 1998, je décide de consacrer mon activité principalement à la mise en scène. Lourdement handicapé physique et fervent assidu de psychiatrie, je découvre au hasard de mes lectures l’œuvre de Tom Kempinski « Duo pour violon seul » qui se révèle comme l'écho de ma propre vie. C'est alors que je mets tout en œuvre pour monter cette pièce. Ce texte à fleur de peau s'empare d'un symptôme très répandu : le mal être psychologique, voire la dépression, et aborde également le thème du handicap et de la maladie. Ces fléaux touchent toutes les catégorie sociales, toutes les populations et j'oserais dire toutes les familles de près ou de loin. J’espère, à travers cette pièce, questionner et émouvoir un public hétéroclite d'adultes provenant de tous milieux. L'émotion, l'intensité intérieure, le poids du silence et de l'écoute sont mis en exergue par une mise en scène volontairement sobre et dépouillée. Le jeu subtil et sincère des comédiens posera une question omniprésente dans le déroulement de la pièce : « Qui analyse qui ? ». Les personnages dévoilent leurs frustrations, carences, solitudes et angoisses, faisant apparaître le vide dans lequel évolue le docteur Feldmann et l'univers artificiel de Stéphanie Abrahams. Les dialogues profonds et acerbes, tantôt empreints de révolte et de désespoir, tantôt posés et réfléchis, amèneront ils les deux protagonistes à «l' autoguérison » ? Enfin, au delà du handicap physique, je souhaite démontrer que les « fêlures des Hommes » ne sont pas seulement là où on les voit.

Christophe Lemoulant

Théâtre du Cyclope – 82 rue du Maréchal Joffre - 44000 Nantes – 02 51 86 45 07- theatreducyclope.com


Duo pour violon seul

La musique, la scénographie

L'univers musical : Ce texte écrit comme une partition musicale par son rythme, sa force, s'emballe puis renaît dans la douceur pour exploser à nouveau... Les six scènes sont ponctuées par des transitions de musique classique (Beethoven, Bach, Schubert) qui accompagnent les changements de costumes « à vue » des comédiens. Le « chant » du violon très présent dans les intermèdes musicaux renforce la passion dévorante de Stéphanie pour cet instrument et souligne le goût prononcé du Docteur Feldman pour cet art et son admiration pour le talent de sa patiente. La musique porte l'émotion de la scène et enveloppe le public et la salle de sa mélodie puissante, prenante. Une chaîne hi fi agrémente le décor et les deux protagonistes l'utilisent en direct à l'intérieur des scènes. Le son plus intime reproduit l'atmosphère musicale que l'on recherche chez soi. Les personnages s'aident de ce précieux outil pour intensifier leurs propos, pour se rasséréner, pour voyager dans la mémoire... Ils sont unis par la musique qui les encourage à se dévoiler.

Le décor :

Un grand bureau, plusieurs étagères, un sofa imposant meublent le cabinet du docteur. L'ensemble est blanc avec quelques touches de bleu.Cette blancheur accentue la luminosité, l'environnement sobre et aseptisé et apporte un climat serein. Le spectateur constate très vite le goût prononcé du psychiatre pour la musique car d'anciens instruments, des pochettes de disques ornent les étagères. De jolis casses-têtes en bois ou métal sont minutieusement disposés et mis en valeur dans cette pièce épurée. Ils sont le symbole du cheminement chaotique de Stéphanie pour parvenir à l'acceptation. Elle sera d'ailleurs particulièrement attirée par l'un des casse-têtes, ce qui n'échappe pas à Feldman !

La lumière :

La création lumière est signée Lucien Yakoubsohn, régisseur au théâtre du Cyclope. L'histoire se déroule sur une période de 3 mois. La lumière scande le temps qui passe … Les premières scènes se déroulent à la fin de l'été pour atteindre progressivement la période hivernale. L'ambiance lumineuse, chaude au départ renvoie l'idée du soleil qui pénètre dans le cabinet (le 4ème mur est imaginé comme une grande baie vitrée). Les dernières scènes font l'objet d'un éclairage plus froid, réchauffé cependant par les lueurs de petites lampes rouges disposées dans la pièce. Une création lumière intime, en décalage avec l'univers du cabinet, s'infiltre pour les changements de costumes et les transitions. La lumière bleutée et tamisée, presque « nocturne » laisse apparaître les corps qui se déshabillent et se revêtent dos au public, on devine le grain de la peau, l'image s'apparente à 2 ombres en action. Théâtre du Cyclope – 82 rue du Maréchal Joffre - 44000 Nantes – 02 51 86 45 07- theatreducyclope.com


Duo pour violon seul

L'Auteur Tom kempinski : né le 24 mars 1938 Auteur d'une cinquantaine de pièces, dont de nombreux succès en Grande-Bretagne, Tom Kempinski s'est d'abord imposé comme comédien, à partir de 1960. Il se retire du métier d'acteur après onze ans de présence sur les scènes anglaises où il côtoie notamment Laurence Olivier et Albert Finney. Ecrivain de théâtre, il a reçu différentes récompenses. Outre celles obtenues pour "Duo pour Violon Seul", son travail a également été primé avec des pièces telles que "Encore une Histoire d'Amour", "Mayakowsky", "Dreyfus", "What a Bleedin' Liberty" et "Addicted to Love". Il compose également la musique de certaines de ses pièces. Autour de la Pièce Dès sa création, "Duo pour Violon Seul" s'est rapidement imposé comme le plus grand succès de Tom Kempinski. Jouée pendant plus d'un an dans un théâtre du West End , la pièce fut traduite en plusieurs langues et présentée dans quarantedeux pays. Un film a été réalisé par Andrei Konchalowsky, avec Julie Andrews et Max Von Sidow. La pièce reçut la récompense enviée du Prix des Critiques de Théâtre de Londres en 1980 comme meilleure pièce de l'année. Pourtant, selon l'auteur lui-même, "il faut oublier le succès de cette pièce ". Ce qui importe vraiment, c'est que « cette pièce parle de la perte et du manque, de la douleur qui en résulte, et de la révolte contre cette douleur. Cette situation nous concernera tous tôt ou tard. Et ceux d'entre nous qui auront la chance de n'y être jamais confrontés vivront toute leur vie dans l'angoisse, ce qui est finalement assez drôle. »

« Pendant 15 ans, Tom Kempinski a souffert d'agoraphobie. Il écrivait peu, pesait plus de 150 kg et ne sortait plus.

Cependant, à la suite d'une sérieuse thérapie il a perdu 75 kg , écrit 12 pièces, a donné naissance à une petite fille avec sa compagne ... » (source avant scène 1044).

Jacqueline Du Pré : 26 janvier 1945 à Oxford – 19 octobre 1987 à Londres Violoncelliste prodige britannique, elle fut l'épouse et partenaire musicale de Daniel Barenboim. Elle est décédée des complications liées à une sclérose en plaques. Elle a été décorée de l' Ordre de L'Empire britannique en 1976. Née dans une famille aisée et cultivée d'origine jersiaise, Jacqueline du Pré était la plus jeune des enfants. A quatre ans elle entendit pour la première fois un violoncelle à la radio, et à partir de cet instant le son de l'instrument ne l'a jamais quittée. Très jeune elle a participé à des concours avec sa sœur. À dix ans elle a gagné un prix lors d'une compétition internationale et à douze ans elle exécutait un concert pour la BBC à Londres.

Théâtre du Cyclope – 82 rue du Maréchal Joffre - 44000 Nantes – 02 51 86 45 07- theatreducyclope.com


Duo pour violon seul

Les critiques, la presse

« Un jeu subtil, sincère ... » Ouest-france « Un texte magistral, des comédiens extraordinaires » Nadine Denoual, comédienne « Excellente mise en scène que portent de magnifiques acteurs. Tous les ingrédients étaient réunis pour une soirée magique : l'émotion, la justesse de ton, le texte, les rapports entre les protagonistes... bref, un spectacle comme on aime

en déguster ! » Thyna Valais, metteur en scène de la Cie Double Vie à Nantes

« Encore Félicitations à vous ! Votre spectacle continue de voyager avec moi ... » Fanny Poulain, comédienne et metteur en scène au sein de la Cie Méliodore à Nantes

« Ko debout, hier! le Cyclope était un temple de la boxe! D'uppercuts en crochets au foie, Laure et Samuel, vous avez laissé la salle Ko par votre prestation magistrale, sincère, et à couper le souffle! Mes excuses si la comparaison avec la boxe, vous laisse hors cordes!

Et puis quelle belle mise en scène! Le changement à vue de costumes, symbole du temps cruel qui s'en va vers la fin pour vos personnages, m'a bouleversé! Se dépouiller de ses jours inexorablement sous cette mise en lumière tamisée et très novatrice et inattendue, m'a laissé baba et touché dans ma sensibilité pour la thématique du temps qui passe. Oui c'est une souffrance psychologique extrême de connaître, par la maladie, l'échéance. Oui le théâtre c'est la vie! et ce n'est qu'au Cyclope sur Nantes que l'on a une scène qui aborde les thèmes universels de la condition humaine dans ses douleurs et dans ses joies! Mais cela ne peut pas être fait par n'importe qui! Belle performance sur un sujet casse-gueule!. Bonne continuation! Je pourrai en dire encore! mais bon faut pas trop ! Bravo aussi pour nous avoir fait connaître ce texte. Rebondissez bien! Merci c'est pas tous les jours que l'art nous branche et nous accroche. Paul Barré, spectateur.

« Je suis allé voir hier après-midi la pièce Duo pour violon seul, avec Leila ma compagne. Nous avons apprécié ce spectacle. Nous ne sommes pas restés à la fin du spectacle pour saluer et féliciter les comédiens (pour ma part je préfère rester un moment dans l'illusion du spectacle),mais je tenais à le faire dès aujourd'hui. Bravo donc, je souhaite que vous puissiez re-jouer la pièce de nombreuses fois. Nous aurons sûrement l'occasion d'en reparler de vive voix un jour prochain. J'ai également été heureux de voir la salle remplie. Merci. » Jacques Mahey, compositeur et musicien

Théâtre du Cyclope – 82 rue du Maréchal Joffre - 44000 Nantes – 02 51 86 45 07- theatreducyclope.com


Duo pour violon seul