Issuu on Google+

magazine Crolles

de

Magazine d’information de la ville de Crolles www.ville-crolles.fr

Dimanche 18 décembre page 6

crolles à vivre

c pour les jeunes

le projet de coopération internationale est lancé

la glisse pour tous !

page 10

page 19

67 décembre

2016


2 Crolles pratique La prime d’activité, vous y avez peut-être droit Mairie

BP 11 - 38921 Crolles Cedex > 04 76 08 04 54 - Fax 04 76 08 88 61 Courriel : bienvenue@ville-crolles.fr Site : www.ville-crolles.fr Horaires d’ouverture : lundi et vendredi de 8 h 30 à 12 h 30 - 13 h 30 à 16 h 30. Mardi de 8 h 30 à 11 h - 13 h 30 à 18 h. Mercredi et jeudi de 8 h 30 à 12 h 30 - 13 h 30 à 18 h. Samedi de 8 h 30 à 12 h.

Permanences des élus

Vous voulez rencontrer un élu : prenez rendez-vous en téléphonant à l’accueil de la mairie. Philippe Lorimier, Maire, Anne-Françoise HYVRARD, 1re adjointe, chargée du quartier durable, Marc Brunello, 2e adjoint, chargé des déplacements, des bâtiments et de l’énergie, Françoise Bouchaud, 3e adjointe, chargée de l’éducation et de la jeunesse, Patrick PEYRONNARD, 4e adjoint, chargé des sports, Françoise Campanale, 5e adjointe, chargée des finances, Bernard FORT, 6e adjoint, chargé de l’urbanisme, Nelly Gros, 7e adjointe, chargée de l’agriculture, des espaces naturels et des risques, Didier GERARDO, 8e adjoint, chargé de la culture, Patricia MORAND, Conseillère déléguée aux solidarités, à l’habitat social et au CCAS, Gilbert CROZES, Conseiller délégué aux espaces publics, Sylvie Bourdarias, Conseillère déléguée au vieillissement et au lien intergénérationnel, Vincent Gay, Conseiller délégué à l'économie, au commerce, à l'emploi et à l’insertion, Sophie Grangeat, Conseillère déléguée au rythme de l’enfant, à la parentalité et à la coopération internationale. — Élus “La parole aux Crollois”, Laure Fayolle, Maxime Le Pendeven, Aude Pain, Claude Muller et François Gendrin.

Député de l’Isère

Pierre Ribeaud, Secrétariat parlementaire 77, place de la mairie - 38660 La Terrasse. Bureaux accessibles aux personnes à mobilité réduite. > 04 76 92 18 96 - Fax 04 76 92 18 98 pierre.ribeaud@orange.fr

magazine Crolles

de

A

La prime d’activité est une prestation qui renforce le pouvoir d’achat des personnes en activité professionnelle et/ou qui accompagne le retour à l’emploi.

insi, elle peut être versée aux salariés, travailleurs indépendants, étudiants salariés ou apprentis (dès 18 ans), sous certaines conditions : avoir plus de 18 ans, travailler et gagner moins de 1 500 € (net environ par mois). Le calcul tient compte de la composition familiale et des ressources du foyer.

Pour savoir si vous avez droit > Faites une simulation sur caf.fr Vous pourrez ainsi vérifier votre droit avant d’en faire la demande et calculer le montant de la prime.

> Faites une demande Si vous remplissez les critères d’attribution, faites une demande de prime d’activité sur caf.fr

> Déclarez vos revenus La prime d’activité est versée chaque mois. Les bénéficiaires doivent déclarer leurs revenus tous les 3 mois sur caf.fr ou sur l’appli-mobil “Caf-Mon Compte”.

En bref... Coup de pouce “Noël pour tous”

Changez d’adresse, pas d’opinion ! Attention si vous avez déménagé, n’oubliez pas de vous inscrire sur les listes électorales. Vous avez jusqu’au 31 décembre 2016, après il sera trop tard...

V

ous pouvez venir en mairie*. Ou vous inscrire directement depuis chez vous par internet ou par courrier en remplissant un formulaire téléchargeable sur le site du Ministère de l’Intérieur ou de l’Insee (clé de recherche : formulaire liste électorale). À renvoyer par internet ou par La Poste avec une copie numérique ou papier d’une pièce d’identité et d’un justificatif de domicile. Difficile de faire plus simple et plus rapide ! Vous pourrez ainsi exprimer votre opinion aux élections présidentielles (23 avril et 7 mai) et législatives (11 et 18 juin) de 2017. *Liste des pièces justificatives disponible et accès au formulaire Cerfa sur le site internet : ville-crolles.fr/services et démarches/ inscriptions sur les listes électorales

Le CCAS (Centre Communal d’Actions Sociales) de la commune propose à toutes les familles ayant un quotient familial inférieur à 600 € un bon de Noël alimentaire et/ou des jouets. Sur rendez-vous en mairie (venir avec son attestation de quotient familial de la Caisse d’Allocations familiales). > Renseignements : Service développement social en mairie - Tél. 04 76 08 04 54.

Devenez bénévoles auprès des personnes âgées hospitalisées au CHU de Grenoble Rejoignez une des équipes de bénévoles de l’association PHARES (Personnes Hospitalisées Âgées, Réadaptation, Écoute et Soutien). Recevez une formation et un accompagnement adaptés pour aller à la rencontre des personnes âgées hospitalisées. En fonction de vos disponibilités et vos talents, vous trouverez une activité pour être présent auprès des personnes âgées : faire des visites, accompagner, écouter, animer des ateliers jeux ou un salon de thé, décorer les services... > Contact Tél. 04 76 76 54 15 Poste 63910 et 06 30 50 16 42 associationphares@chu-grenoble.fr www.association-phares.org

Pharmacies de garde en décembre (Sous réserve de changement de dernière minute) Dimanche 11 // Pharmacie de Froges - Tél. 04 76 45 71 44 Dimanche 18 // Pharmacie de la Houille Blanche à Lancey - Tél. 04 76 71 43 10 Dimanche 25 // Pharmacie Ferradou au Versoud - Tél. 04 76 77 26 39 Dimanche 1er janvier // Pharmacie Luu Duc à Crolles - Tél. 04 76 08 01 59

Directeur de la publication : Philippe Lorimier I Rédaction : Nathalie de Leiris, Valérie Saes, Florent David - Culture : Laurence Windels I Photos : Mairie de Crolles I DL I MJC I D. Richalet I Création & réalisation : Société2filles I Imprimerie Notre Dame I Le journal de Crolles est imprimé sur papier recyclé par un imprimeur certifié “Imprim’vert®”, label garantissant la bonne gestion des déchets dangereux, la sécurisation de stockages des liquides dangereux et la non-utilisation de produits toxiques.


Édito 3 06

09 18

21

Sommaire

N

ous nous étions engagés en début de mandat à mettre en place des réunions de quartier au moins une fois tous les deux ans, pour évoquer avec les habitants les projets qui les concernent directement et pour répondre, en toute transparence, aux questions qui peuvent se poser. Après un

premier cycle consacré aux points d’apport volontaire de la Communauté de communes,

23

nous avons débuté, avec les habitants des Palisses, un nouveau calendrier de rencontres. Pourquoi les Palisses ? Parce que ce quartier est concerné de près par la modification du PLU en cours, mais aussi parce que deux projets d’aménagements

04 Crolles à vivre

> La Mission Locale lance la Garantie Jeunes >B  ien agir face à la neige > Pour des fêtes couleur locale > Mieux formés pour mieux agir > “Bougeons autrement” vu par les enfants > “Des Alpes aux Andes”, le projet de coopération internationale est lancé > Avant de se parler il fallait cuisiner ! > Ça se passe ici ! > Accueillir chez soi un jeune en difficulté > Réunion de quartier aux Palisses

16 Conseil municipal 17 Expression politique 17 Territoire

> La prime Air Bois, pourquoi pas ?

18 C pour les jeunes

> C'est Mix'n Style en rouge et blanc ! > La glisse pour tous !

20 Associations

> La MJC

21 Culture

vont voir le jour dans ce secteur. C’est là-bas, en contrebas de la rue de la Bouverie, que la Maison Familiale et Rurale va prochainement s’étendre pour augmenter sa capacité de formation professionnelle. C’est là-bas également que se profile l’installation d’un service de chambre funéraire dans le cadre de la possible implantation, à l’horizon de 5 ou 10 ans, d’un nouveau cimetière. Les échanges, rapportés dans les pages de ce magazine, ont été constructifs. Ils ont une nouvelle fois montré que la proximité avec les riverains était un atout pour conduire des projets qui répondent à l’intérêt général. Nous poursuivrons dans cette voie dans le courant du mois de décembre, en allant cette fois à la rencontre des habitants du Jardin des Poètes. Nous serons alors à quelques jours du traditionnel marché de Noël. Le rendez-vous est fixé au 18 décembre, le long de la rue du 8 mai 1945, avec les commerçants et les artisans du territoire, avant le traditionnel feu d’artifice. Pour compléter ce tableau coloré, les équipes des services techniques municipaux ont joliment décoré les rues, avec, par endroit, un clin d’œil à la campagne de promotion des modes actifs “Bougeons autrement”. Je tiens à les féliciter pour leur savoir-faire et leur créativité. Si, du 24 au 31 décembre vous avez oublié une douceur pour votre réveillon, les commerçants du marché dominical seront présents sur la place de la mairie le samedi après-midi à partir de 14h. Toutes ces animations, ces décorations, ces lumières qui scintillent un peu partout participent à créer une ambiance de fête. Mais en ces moments de joie, je souhaite aussi dire que nous n’oublions pas ceux qui se trouvent isolés ou qui font face à des difficultés. Cette solidarité, le Conseil municipal l’a exprimée aux anciens salariés d’Ecopla à SaintVincent-de-Mercuze, qui portent un projet de reprise de leur activité. Nous les soutenons, comme d’autres communes du Grésivaudan, à travers une subvention exceptionnelle à l’association “Les amis d’Ecopla”. Pour eux le combat continue. C’est un combat pour la défense de l’emploi et du savoir-faire local. Je tiens à redire ici que la commune de Crolles est engagée à leurs côtés.

> Deux événements pour finir l'année en musique > La M > L'art ne fait pas de différence > Espace Paul Jargot

24 Regard

Philippe Lorimier, Maire de Crolles

magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Décembre 2016 ////// Numéro 67


4 Crolles à vivre

La Mission Locale lance la Garantie Jeunes

L

a Garantie Jeunes s’adresse aux jeunes de 18 à moins de 26 ans en situation de précarité, qui ne sont ni en emploi, ni en formation, ni en études. Pour favoriser leur insertion, ils sont accompagnés de manière intensive par un référent de la Mission locale. Tout au long du parcours, les jeunes multiplient les mises en situation professionnelle. Ils participent à des entretiens individuels et à des ateliers collectifs. Des périodes d’immersion en entreprise et/ou de formation leur permettent également d’enrichir leur expérience et de développer leurs compétences. La Garantie Jeunes s’adresse aussi aux entreprises, notamment aux plus petites qui rencontrent des difficultés de recrutement en leur permettant de diversifier leur vivier de recrutement.

© Mission Locale

La Mission Locale du Grésivaudan met en œuvre la Garantie Jeunes à partir de janvier 2017. Ce dispositif piloté par le ministère de l’Emploi permet de profiter pendant un an d’un accompagnement intensif vers l’autonomie. Et pour les employeurs, il offre l’opportunité de découvrir des compétences, des aptitudes et des talents.

Un parcours encadré et suivi

Pendant environ 6 semaines, la Mission Locale organise un accompagnement collectif pour un groupe de jeunes sélectionnés : les travaux portent sur l’acquisition des codes et des règles de l’entreprise, le développement de projets collectifs, l’auto-évaluation et la valorisation des compétences pour gagner en confiance en soi, ou l’accès à l’autonomie au quotidien. Les mois qui suivent sont consacrés aux expériences professionnelles multiples et sous toutes leurs formes : stages, emplois aidés, formations, immersions, parrainages, etc.

L’engagement récompensé

à

l’occasion du dernier congrès des maires de l’Isère, Gilbert Crozes a été décoré avec d’autres élus du département de la médaille d’honneur communale de vermeil par le Préfet de l’Isère Lionel Beffre. Le conseiller délégué aux espaces publics a été élu pour la première fois conseiller municipal il y a 33 ans. C’était en 1983, lors du dernier mandat de Paul Jargot. Réélu en 1989 sur la liste conduite par Jean-Claude Paturel, Gilbert Crozes entamait son premier mandat d’adjoint aux travaux, qu’il poursuivra ensuite avec François Brottes jusqu’en 2009. L’élu rejoint Patrick Peyronnard dans le cercle des médaillés d’honneur. L’actuel adjoint aux sports, élu depuis 1989, avait été décoré l’année dernière de la médaille d’argent qui récompense au moins 20 ans de mandat électif.

magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Décembre 2016 ////// Numéro 67

En parallèle, la Mission Locale continue d’accompagner le jeune de façon personnalisée, en construisant un parcours dynamique, en élevant son niveau de connaissances et de compétences, et en assurant un suivi social pour régler ses problématiques de logement, de santé, de mobilité, etc. Ce dispositif est peut-être fait pour vous, renseignez-vous ! > Pour plus d’informations, contactez la Mission Locale du Grésivaudan 147, rue du Pré de l’Horme 38920 Crolles - Tél. 04 76 08 08 70

Jusqu’au 31 décembre pour déclarer ses ruches La déclaration de ruches est une obligation annuelle pour tout apiculteur, dès la première colonie d’abeilles détenue. Elle participe à la gestion sanitaire des colonies d’abeilles, à la connaissance de l’évolution du cheptel apicole et permet de mobiliser des aides européennes pour la filière apicole française. Cette déclaration doit être réalisée chaque année, entre le 1er septembre et le 31 décembre. Toutes les colonies sont à déclarer, qu’elles soient en ruches, en ruchettes ou ruchettes de fécondation. > Une procédure simplifiée de déclaration en ligne a été mise en place sur le site : http://mesdemarches.agriculture.gouv.fr/ (pour la déclaration 2016, l’utilisation du Cerfa papier 13995*04 est toujours possible).


Bien agir face à la neige En cas d’épisode neigeux ou de verglas, les services techniques municipaux activent le plan de viabilité hivernale afin de rendre les voiries praticables et sécurisées le plus rapidement possible. Rappel des moyens mis en œuvre et du rôle que chacun doit jouer.

Fraiseuses, mini-tracteurs et agents équipés de pelles déblayent les cheminements piétons : les accès au collège, aux groupes scolaires et aux multi accueils sont sécurisés en priorité. Idem pour les trottoirs qui mènent aux arrêts de bus le long des grands axes, mais aussi ceux des rues adjacentes, dans le but de faciliter le recours aux transports en commun.

Garez-vous de manière à ne pas gêner le passage du chasse-neige. Limitez si possible vos déplacements, prévoyez un délai supplémentaire, pensez covoiturage.

BU

S

Pensez à la solidarité de voisinage, notamment pour aider les personnes âgées ou à mobilité réduite.

Deux à quatre engins agricoles équipés de lames, ainsi que trois véhicules municipaux (4 x 4, camion et tracteur) interviennent d’abord sur les principaux axes communaux avant les voiries secondaires, puis les lotissements, les impasses et l'accès aux équipements publics.

Crolles à vivre 5

Les trottoirs doivent être déneigés par les particuliers devant leur maison, par la copropriété devant les immeubles, par les commerçants devant les boutiques et entreprises. Attention, le déneigement doit être réalisé sur toute la longueur des façades et pas seulement devant l’entrée, en évitant d’obstruer les grilles d’évacuation d’eaux pluviales.

En chiffres

L’avenue Ambroise Croizat et la RD 1090 sont déneigées par les services du département sans que la commune n’ait de prise sur l’horaire d’intervention.

50

c’est le nombre de personnes qui peuvent être mobilisées au plus fort de l’intervention : agents des services techniques, gardiens d’équipements sportifs et exploitants agricoles sous contrat avec la commune dans le cadre du plan de viabilité hivernale.

4

La fréquence de passage est de l’ordre de 4 heures sur une même rue. Indulgence et patience sont de rigueur puisque les employés de la ville ne peuvent pas intervenir à tous les endroits au même moment...

Le sel est utilisé de manière restreinte : 5 à 10 grammes par m2, par respect pour l’environnement et par souci d’économie.

60

le nombre de kilomètres de voirie à déneiger, incluant la RD190 et l'avenue Ambroize Croizat.

magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Décembre 2016 ////// Numéro 67


8 Crolles à vivre

Mieux formés pour mieux agir

> Témoignages

Parce que nos joyeux gamins, habituellement si sages, peuvent parfois nous faire tourner en bourrique en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, le service éducation dispense une formation spécifique à l’ensemble du personnel périscolaire pour savoir quand et comment réagir. > Stéphane Catalon,

responsable d’équipe, écoles Sources-Charmanches « Cette formation nous a permis de “réviser” les différentes étapes de développement de l’enfant. Ainsi on peut prendre du recul et sortir la réaction de l’enfant du contexte immédiat pour l’analyser davantage dans sa globalité. Punir n’est pas une solution, car il y a peut-être un mal-être derrière une attitude un peu rentre-dedans ? À nous de creuser. Ce qui est bien c’est que nous partageons maintenant un langage commun. Mais on ne nous a pas donné de solution miracle, nous devons retravailler ensemble, au sein des équipes. »

P

ériscolaire du matin, temps du repas, garderie du soir, animations, etc., les petits Crollois sont pris en charge par les agents du service éducation à différents moments de la journée. « Globalement tout se passe bien, affirme Françoise Bouchaud, adjointe chargée de l’éducation et de la jeunesse. Mais il arrive parfois que des comportements dérivent : accès de mauvaise humeur, attitude irrespectueuse envers le personnel ou les autres enfants. On ne sait pas toujours comment réagir face à des crachats, des gestes violents, des insultes, ni comment stopper l’effet de groupe qui entraîne parfois les enfants trop loin. Alors pour ne pas laisser le personnel avec ses doutes et pour harmoniser les comportements et les réponses des adultes, une formation “Gestion des comportements difficiles” a été mise en place. »

Formation en deux temps

La moitié des agents a suivi cette formation pendant les vacances de la Toussaint. La deuxième session est programmée pendant les vacances de février. Au programme, une partie théorique, puis une mise en pratique et des jeux de rôle pour l’application. « C’était très intéressant, témoignent les premiers agents. Cela permet de

prendre du recul sur certains enfants et leurs comportements, on comprend mieux ce qui est de l’ordre de leur développement cognitif et ce qui est “déviant” ». Comprendre pour mieux agir, renforcer le positionnement de l’adulte, apprendre à écouter l’enfant, ce sont tous ces points qui ont été vus avec une formatrice spécialisée pendant deux jours. Elle reviendra dans un deuxième temps pour réajuster si besoin, et répondre aux questions des agents.

Des agents régulièrement formés

« La formation de nos agents est très importante pour nous, reprend Françoise Bouchaud. Ces dernières années nous avons notamment fait un focus sur les jeux en élémentaire, ainsi que sur les temps de transition en maternelle. C’est à chaque fois un moment d’échange d’expériences et l’acquisition ou le renforcement d’un savoir-faire. Tout le monde est gagnant, c’est la raison pour laquelle nous ne lésinons pas sur ces temps de formation. » En parallèle, le service éducation poursuit l’écriture et la mise en forme du projet pédagogique de la commune, qui inclue notamment les règles de vie et le bien-vivre ensemble. L’occasion d’appréhender à nouveau ces notions universelles avec les enfants.

> Denise Bianchi, responsable

d’équipe, Bernadette Corbet et Bérénice Nuccio, animatrices et Fabienne Brunet-Manquat, atsem - école Chartreuse « Le fait de se retrouver entre équipes de différentes écoles est un vrai plus. Lors de la formation, nous avons parlé de nos cas “difficiles” respectifs et chacun a pu apporter sa pierre à l’édifice : telle action a porté ses fruits dans telle école face à un cas similaire, etc. Ajouté aux propos de la formatrice, ça aide à relativiser. Cette dernière a aussi beaucoup insisté sur l’importance de l’observation : dans quel contexte un enfant a une réaction difficile ? Par quoi/par qui est-elle provoquée ? Est-ce qu’il peut y avoir un lien avec un événement extérieur, etc. Nous avons aussi revu les bases en maternelle : se mettre à la hauteur des petits quand on leur parle, simplifier son langage, car tous les mots ne sont pas encore bien compris, et s’aider des expressions du visage, qui doivent être en adéquation avec les propos. Des sourcils froncés ont parfois plus de poids qu’une explication de texte ! »

Inscriptions en toute petite section de maternelle Pour les enfants qui auront 3 ans au plus tard le 6 mars 2017, il est possible d’entrer en toute petite section, à la fin des vacances d’hiver, à partir du 6 mars (selon les places disponibles). Merci d’adresser votre demande écrite à Françoise Bouchaud en mairie, avant le 23 décembre 2016. > Pour tout renseignement, se rapprocher du service Education en mairie - Tél. 04 76 08 04 54. magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Décembre 2016 ////// Numéro 67


Crolles à vivre 9

“Bougeons autrement” vu par les enfants Dans le cadre d’un parcours découverte, les enfants de l’école Belledonne ont laissé parler leur imagination pour proposer une version revisitée des affiches de promotion des modes actifs installées en septembre et octobre dans les rues de Crolles. La Joconde en poussette ou les skaters version Keith Haring ont parlé : eux aussi laissent leur voiture au garage pour les trajets du quotidien.

Au collège aussi Dans le cadre des nouveaux enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI), les classes de 5e du collège Simone de Beauvoir vont travailler sur la thématique “Corps, santé, sécurité”. De nombreux ateliers seront proposés en décembre et en mars autour des modes de déplacements actifs afin de donner aux collégiens toutes les clés pour se déplacer à vélo en toute sécurité. Rendez-vous dans le prochain magazine pour un premier retour d’expérience.

Désormais, on sait ce que Tintin ou la statue de la Liberté ont en commun. Ils préfèrent la marche ou la trottinette pour se déplacer au quotidien. Et pour Peter Pan, c’est quand même plus pratique de se rendre dans son pays imaginaire en rollers que coincé dans l’habitacle d’un véhicule.

Affichées dans les rues

Chose promise, chose due, ces six affiches réalisées par les enfants vont prendre place dans les rues de Crolles. « C’était le “contrat” de départ, rappelle l’adjoint chargé des déplacements, des bâtiments et de l’énergie, Marc Brunello. Ces œuvres seront installées aux mêmes endroits que la campagne affichée à l’automne, dans l’idée qu’elles interpellent et fassent réagir autour des modes actifs. » Et déjà une nouvelle série se prépare. Ce sont les enfants de l’école des Sources qui s’y attellent, toujours dans le cadre périscolaire, toujours avec Jérôme Stefanini, mais peut-être avec une petite variante... « Il y aura entre autres du Fernand Léger et du Van Gogh » prévient simplement Jérôme. On se contentera de cet indice avant de pouvoir découvrir les nouvelles œuvres réalisées.

,,

I

ls sont 12 à avoir joué le jeu et suivi Jérôme Stefanini sur la voie (douce) qui mène à la création. Dans le cadre d’un parcours découverte proposé dans le temps périscolaire, les enfants ont sorti pinceaux et pots de peinture pour créer leur propre campagne de promotion des modes actifs. « L’idée de base était d’associer les modes de déplacements à des œuvres d’art ou des personnages célèbres, explique l’assistant d’enseignement artistique. Après quelques recherches les idées ont émergé. Et puis les enfants ont fait parler leur créativité ! »

> Témoignage

> Loris

Aidé par son camarade Clovis, Loris a choisi de dessiner Tintin : « J’adore Tintin ! Sur notre affiche il se déplace à pied et en courant, car ça correspond au personnage. Avec mon copain on s’est dit que la marche est le mode de déplacement le plus facile à adopter. J'espère que nos affiches vont aider les gens à changer ! En tout cas j’ai beaucoup aimé ce projet avec Jérôme. Maintenant j’ai hâte de voir notre Tintin dans la ville ! »

magazine d’information de la ville de

,,

Crolles ////// Décembre 2016 ////// Numéro 67


10 Crolles à vivre

“Des Alpes aux An

Zapatoca Département du Santander env.

10 000 habitants

Ressources économiques principales : l’exploitation des mines de plâtre, la fabrication de cigares, la culture du café et du cacao, la gastronomie et le tourisme.

C’était inscrit dans le programme électoral de l’équipe municipale : la commune de Crolles, dans un esprit de solidarité et d’ouverture au monde, s’engage à nouer des partenariats de coopération décentralisée avec des collectivités étrangères. Fin septembre, une convention a été adoptée en conseil municipal entre les communes de Crolles et de Zapatoca en Colombie. Décryptage du projet pour en savoir plus.

Zapatoca, une commune comparable à Crolles

Cette ville, peuplée d’un peu moins de 10 000 habitants, située en région montagneuse, s’appuie sur une économie locale tournée, entre autres, vers la culture agricole. Zapatoca affiche en outre une réelle volonté de développement touristique et souhaite également, tout comme notre commune, s’engager dans des projets de coopération internationale.

Des associations connues de la commune

Après plusieurs échanges lors de commissions et réunions municipales, les conseillers ont choisi deux associations de proximité, l’Ecole de magazine d’information de la ville de

la Paix et Tetraktys. « Nous collaborons depuis quelques années avec l’Ecole de la Paix, sur des questions de citoyenneté et de solidarité auprès des enfants, lors d’animations périscolaires, explique le Maire Philippe Lorimier. C’est une association qui développe par ailleurs des projets éducatifs et culturels en Colombie, ce qui correspond parfaitement à notre attente. Nous avons la même confiance avec Tetraktys, une association grenobloise spécialisée depuis plus de 20 ans dans le développement de projets de coopération décentralisée. Autre élément de garantie, et non des moindres, Claude Gloekle, ancien adjoint à la culture, est devenu le président de cette association fin 2015. Pour toutes ces raisons, nous avons donc voté une convention

Crolles ////// Décembre 2016 ////// Numéro 67

avec ces deux associations, elles agiront en notre nom sur le terrain. »

2017, “année France - Colombie”

En parallèle, 2017 a été proclamée “année France Colombie”. Cette décision a été prise le 26 janvier 2015 par les présidents des deux pays, lors de la visite officielle à Paris du président Juan Manuel Santos, avec l’objectif de renforcer des relations bilatérales en plein essor dans un contexte très favorable (processus de paix, dynamisme économique), et d’actualiser la perception de la France en Colombie et de la Colombie en France*. Après avoir travaillé et validé en commission le projet de charte de coopération internationale, les conseillers municipaux ont donc décidé de


Crolles à vivre 11

ndes”, le projet de coopération internationale est lancé

© Quintero C.

L’éducation à la paix et à la citoyenneté mondiale. Avec l’accompagnement de l’Ecole de la Paix, les communes travailleront ensemble sur les actions de sensibilisation et d’éducation à la paix à mettre en place pour et avec les jeunes, un travail d’autant plus intéressant qu’il met en lien un pays en paix et un pays sortant tout juste d’une situation de crise. Des actions plus précises ont été identifiées pour la première année, impliquant notamment la jeunesse, conformément à la volonté très forte des deux collectivités : un projet de départ d’une classe de la Maison Familiale et Rurale (MFR) de Crolles en septembre 2017 pour aller étudier de plus près ce territoire plutôt agricole ; et le recrutement de deux jeunes en service civique international, l’un, français, qui partirait en Colombie pendant 8 mois, et l’autre, colombien, qui nous rejoindrait ici. Crolles pourrait aussi accueillir une délégation colombienne l’an prochain. D’autres collaborations sont envisagées, notamment avec la ville de Grenoble qui initiera en octobre prochain le mois de la Colombie.

s’engager dans un projet de coopération avec la ville de Zapatoca et de candidater à un appel à projet pour obtenir des financements ministériels.

Un engagement citoyen

Une convention de coopération internationale a été officiellement votée, dans laquelle les deux communes s’engagent respectivement à développer pendant les 3 prochaines années des actions autour de trois grands axes : Des échanges institutionnels, afin de valoriser les deux territoires et s’enrichir des pratiques et savoir-faire les uns des autres, Le développement local et l’écotourisme : Zapatoca possède des ressources patrimoniales vraiment intéressantes mais qui ne sont pas exploitées à ce jour. Grâce à cet accord, Crolles, par l’intermédiaire de Tétraktys, va travailler à la mise en valeur et à la promotion des grottes, chemins et autres réserves naturelles, dans le cadre d’un développement écologique et responsable.

S’organiser malgré la distance

Carlos Quintero, chargé de la culture et du tourisme à la ville de Zapatoca, et par ailleurs musicien, est venu dans le Grésivaudan pour un concert donné à Theys l’été dernier. Il est passé par Crolles pour rencontrer le Maire Philippe Lorimier, Patrick Peyronnard, adjoint au sport, et Claude Gloekle, à l’initiative du projet, repris par Sophie Grangeat, nouvelle conseillère déléguée à la coopération internationale. Depuis, des rendez-vous réguliers par visioconférence ont démarré entre les deux maires, Philippe Lorimier et Diana Gisela Prada Herrera, en présence d’élus concernés par le projet. « Ce projet de coopération internationale est important pour nous, conclut le Maire. Au-delà de la commune de Crolles, c’est tout un territoire que nous voulons associer. Nous souhaitons également initier des partenariats avec le monde éducatif (pourquoi ne pas se rapprocher du lycée horticole de Saint-Ismier par exemple) et le monde économique. De nombreuses sociétés pourraient être intéressées pour aider à developper des projets en Colombie et diffuser leur savoir-faire. »

*Le processus de paix en cours en Colombie, qui a abouti à la signature d’un accord en 2016, se traduit par une nette amélioration de la situation intérieure et une volonté d’ouverture. L’Année France-Colombie 2017 a pour objectif d’accompagner la transformation profonde du pays et son effort de projection à l’international, pour actualiser et améliorer son image en France et en Europe.

Un projet cofinancé en 2016

• Commune de Crolles : 14 000 €

en 2017

• Ministère des Affaires étrangères et du Développement international : 24 275 € •Secrétariat d’État chargé du Développement et de la Francophonie auprès du MAEDI : 10 000 € • Commune de Crolles : 10 000 € • Commune de Zapatoca : 10 000 € • Communes du plateau des petites roches : 900 €

Sophie Grangeat, conseillère déléguée à la coopération internationale

Concrètement, que va nous apporter ce projet de coopération avec Zapatoca ? Ce projet de coopération internationale va permettre à deux populations de se découvrir mutuellement. C’est une autre manière de s’ouvrir au monde. Un groupe projet, constitué d’élus et de techniciens, travaille à la définition concrète des animations et actions que nous pourrions envisager, tout en restant dans le budget alloué. Le projet est lancé, mais rien n’est figé et la forme que pourront prendre les échanges va évoluer avec le temps, durant les 3 ans de la convention. Tout est possible !

Vous êtes-vous fixé des grandes lignes de conduite ? Conformément à l’appel à projets auquel nous avons candidaté et qui nous a permis de recevoir des fonds du ministère des Affaires étrangères et du Développement international (MAEDI), nos actions auront pour but de valoriser la formation professionnelle d’une part et inciter à la mobilité internationale des jeunes dans le cadre du volontariat d’autre part. De plus il nous faudra toujours garder à l’esprit que nos différentes actions, notamment pour la promotion du patrimoine touristique de Zapatoca, devront bénéficier à l’économie locale, sans impacts négatifs pour l’environnement ou la population locale. C’est une réelle démarche environnementale à mettre en place, un beau défi partagé !

magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Décembre 2016 ////// Numéro 67


12 Crolles à vivre

Avant de se parler, il fallait cuisiner ! Formule innovante pour ce samedi citoyen autour de la jeunesse qui réunissait des élus, des parents, des habitués des Samedis citoyens et des jeunes. Un moment de partage qui a permis de faire émerger des pistes pour que les jeunes se sentent encore mieux dans leur ville.

«

L

e service jeunesse nous a proposé l’idée de ce brunch, expliquait Françoise Bouchaud, adjointe à l’éducation et à la jeunesse, pour développer la convivialité de cette rencontre. » C’est certain, éplucher des pommes de terre et couper des oignons ensemble, ça décoince ! Et cela permet de parler plus facilement du thème de ce samedi, la jeunesse. Elus et participants ont donc mis la main à la pâte et réalisé les recettes sélectionnées par Maxime du service jeunesse. Avant de tous se retrouver autour d’une grande table pour déguster les plats, et échanger.

Déplacements et animations, « c’est bien mais on pourrait faire mieux »

Sans trop de surprise, c’est le manque de transport en commun en soirée qui a ouvert le débat. « L’Express est top pour aller au lycée en ville, explique Bertille, 17 ans, mais la ligne s’arrête trop tôt le soir. » Des réclamations que les élus pourront faire remonter auprès de l’autorité en charge des transports, mais « c’est un domaine sur lequel la commune n’est pas décisionnaire », a rappelé Marc Brunello, chargé des déplacements, des bâtiments et de l’énergie. En terme d’animations, même s’ils reconnaissent la qualité des activités proposées et la richesse des infrastructures, les jeunes déplorent un manque de lieu où se retrouver. « Quand j’étais jeune, sourit Mimouna, venue avec sa fille Faiza, il y avait dans ma commune un appartement réservé pour les jeunes et géré par les jeunes. Ça nous responsabilisait, et c’était suffisamment grand pour accueillir plusieurs groupes ». « Pourquoi pas l’équivalent de la Bobine à Grenoble, en plus petit ? demande Rémi, 22 ans, membre de l’association Capokaze. Il pourrait y avoir une salle avec des instruments et une scène à demeure, pour accueillir des groupes locaux et passer un bon moment, sans payer trop cher ». Et si on faisait un peu évoluer le principe de la Mix’n Style ? « On pourrait parfois l’organiser à la mode “incroyable talent”, propose Claudien, jeune adulte, pour éviter l’effet de lassitude. Les jeunes accueilleraient d’autres jeunes des communes environnantes et découvriraient des magazine d’information de la ville de

nouveaux passionnés. » Pour Amélie, « il faudrait prévoir des projections de films, en plus de l’opération Cinétoiles, au Projo ou à l’Espace Paul Jargot, durant toute l’année ».

Se sentir écouté

Il fut aussi question d’engagement. « Moi je ressens l’étiquette de “jeunes” comme une absence de prise au sérieux. On nous demande notre avis, mais il n’a pas le même poids que celui des adultes, alors qu’à 22 ans, on est déjà adulte », explique Rémi. Alors, comment assurer la mixité des publics dans les instances existantes ? AnneFrançoise Hyvrard rappelle que les Samedis

Citoyens, et les autres réunions organisées par la commune, sont bien évidemment ouverts aux jeunes. Il faut aussi trouver le bon moyen pour communiquer. Les jeunes proposent de diffuser l’information aux abribus : « Nous prenons tous le bus ! » Et pourquoi pas la mise en place d’un conseil de jeunes ? Une forme de participation à réfléchir. Les idées ne manquent pas, certaines plus réalisables que d’autres, à envisager dans les prochains mois. « La formule du brunch est à retenir et à réitérer, concluaient les participants, elle offre un moment convivial d’écoute et de partage, et en plus les plats étaient bons ! ».

> Témoignages

> Victor, un habitué du Projo, apprécie d’être là. « On donne la parole aux jeunes et en plus on mange ! Et si on pouvait avoir une piste de dirt refaite à neuf, ce serait parfait... ». Il préparait un smoothie d’automne, avec Bertille. « Je prépare Sciences Po, alors je suis très sensible à tout ce qui concerne la participation et la concertation. Ce samedi, c’est une très bonne initiative. »

Crolles ////// Décembre 2016 ////// Numéro 67

> « Je trouve que cette rencontre était un bon moyen de montrer à ma fille Moémi qu’on peut s’engager, faire partie d’associations. C’est important que les jeunes s’investissent. » explique Michaela, sa mère, à l’atelier salade de fruits (toutes les deux au premier plan).

> Yanis et Claudien, au stand croquettes

de pommes de terre. « Ce brunch tous ensemble est une bonne idée. Les jeunes ont déjà beaucoup d’offres à Crolles mais c’est bien qu’ils puissent s’exprimer et faire des propositions. »


Crolles à vivre 13

Ça se passe ici ! lisse En cou

age Report

© C. Petroz

age Report

Chaque mois retrouvez les temps forts de la vie locale, à découvrir plus en détail et en images sur le site ici.ville-crolles.fr

Apprendre les gestes qui sauvent

Une dizaine de parents et assistantes maternelles ont suivi une formation aux gestes de premiers secours enfants/nourrissons dispensée par la Croix Rouge. Une initiative proposée par la MJC et le Relais d’Assistantes Maternelles qui a remporté un franc succès.

L'actu

Marcher c’est la santé !

Organisé par le club Arthaud, cette activité est proposée tous les jeudis matins à qui le souhaite, moyennant d’être adhérant au club. Un petit tour d’environ une heure pour se dégourdir les jambes en toute convivialité. Le départ est fixé à 11h place de l’église. À bon entendeur !

Salle comble pour le basket !

Ambiance de folie et bonne humeur à gogo au gymnase Guy Bolès ! Le club crollois de Basket Ball avait invité pour une soirée spéciale les Barjots Dunkers, une bande de joyeux drilles, aussi dynamiques que talentueux pour chauffer la salle et dunker à tout va. Une belle soirée qui donne la pêche !

age Report

Vieillir et conduire

L’art au-delà du handicap

Jeudi 10 novembre l’Espace Paul Jargot organisait une journée autour de la culture et du handicap. Au programme, des ateliers de cuisine, de danse, de maquettes, et de peinture avec la bouche. Ces animations s’adressaient aux valides comme aux personnes en situation de handicap. Récit, images et témoignages à découvrir sur “Ici crolles”.

L'actu

Mardi 22 novembre s’est tenue à l’Espace Paul Jargot une conférence-débat sur la conduite automobile et les déplacements des seniors. Cette action proposée par le Département de l’Isère en partenariat avec la commune a attiré une trentaine de personnes venues chercher des réponses à la question : vieillir ou conduire, faut-il choisir ? Les interventions n’ont pas laissé les participants indifférents qui ont été nombreux à réagir.

La ludothèque se déplace dans les écoles

Dans le cadre des parcours découverte, la MJC met à disposition des enfants de maternelle les jeux de la ludothèque. Jeux de construction, arbre à billes, jeux d’adresse... Le choix ne manque pas dans la valise de Fanette qui anime cet atelier.

magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Décembre 2016 ////// Numéro 67


14 Crolles à vivre

Accueillir chez soi un jeune en difficulté La protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) de l’Isère recherche des familles pour accueillir des adolescents placés sur décision de justice.

U

ne dizaine de familles accueille en Isère des adolescents qui ont commis un acte de délinquance et qui s’inscrivent, depuis, dans un parcours de réinsertion sociale. « Ce mode de placement est une alternative aux placements collectifs, explique Camille Beal, éducatrice au sein de l’Unité Éducative d’Hébergement diversifié, institution du ministère de la Justice basée à Corenc. Le fait d’être hébergés dans une famille d’accueil aide les jeunes à reprendre un rythme de vie dans un climat plus serein que celui de leur famille d’origine » poursuit-elle.

permet de commencer ou de poursuivre un cursus scolaire ou professionnel. Par cet engagement citoyen, indemnisé à hauteur de 36 € par jour par le ministère de la justice, les familles d’accueil contribuent pleinement à l’accompagnement mené au quotidien par les éducateurs et les psychologues qui travaillent en équipe sur chaque situation.

Des profils variables

Couples avec ou sans enfants, familles monoparentales ou personnes vivant seules, les profils des familles d’accueil sont très variables. Parmi les conditions requises figure le fait de proposer

une chambre individuelle pour le jeune et de témoigner d’un casier judiciaire vierge. Après un temps de formation et un suivi régulier pour accompagner au mieux les familles, l’engagement porte sur une durée minimale de 3 mois, « quitte à trouver une solution en cas de problème » tient à rassurer Camille Beal. « Mais globalement ces placements s’inscrivent dans la durée parce qu’ils amènent du positif des deux côtés. » Pour plus de renseignements : EPEI Isère - UEHD 46 avenue de l'Eygala - 38700 CORENC Tél. 04 76 89 88 25 an.cae-grenoble@justice.fr

Un engagement citoyen

Le rôle de la famille est d’assurer le bien-être matériel et physique du mineur qu’elle accueille. Elle l’héberge, le nourrit, couvre ses frais d’entretien ou de loisirs. Elle veille aussi à lui apporter tous les soins et l’affection dont il a besoin, et lui

La bourse des records

Beauty Ink, du tatouage à l’esthétisme

I

L

a dernière édition de la bourse aux vêtements qui s’est tenue à l’Atelier en octobre dernier a battu son propre record de ventes. Pas moins de 46 % des articles déposés ce jour-là ont trouvé preneur, ce qui a permis aux bénévoles de l’association d’acheter 12 grands sacs à dos qu’ils ont remplis de vêtements chauds, de produits d’hygiène, de fournitures, d’une lampe frontale et de tickets restaurants qu’ils ont remis à l’association Sakado au profit des sans-abris de Grenoble. En parallèle, certains vêtements invendus ont été donnés à l'Abri sous la dent ainsi qu’à l'antenne des Restos du cœur du Grésivaudan. Rendez-vous en avril pour la prochaine Bourse de printemps. > Renseignements : bourseauxvetementsdecrolles.com magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Décembre 2016 ////// Numéro 67

nstallés ensemble en face de la Médiathèque, Mélanie Felten et David Kwita ont monté leur salon Beauty Ink. Mélanie est esthéticienne et vous propose ses services en épilation, manucure, beauté des pieds, et maquillage permanent. David est tatoueur. Il apprécie plus particulièrement les tattoos réalistes mais s’adapte à tous vos projets. Vous pouvez venir le voir avec une esquisse, une idée, il réalisera un dessin correspondant à votre souhait. Il peut aussi vous proposer des idées de tattoos déjà tout faits. Ils vous attendent au 131 avenue de la Résistance, du mardi au samedi, de 10h à 12h et de 14h à 18h. Tél. 04 76 08 92 43 www.beauty-ink.wix.com/beauty-ink facebook.com/beautyink38


Crolles à vivre 15

Réunion de quartier aux Palisses Les habitants des Palisses ont inauguré un nouveau cycle de réunions de quartier engagé par l’équipe municipale. Au menu des discussions : la modification du PLU, le projet d’extension de la Maison Familiale et Rurale ainsi que la possible installation d’une chambre funéraire sur le secteur du Pré blanc.

E

n ouverture de cette réunion de quartier, Bernard Fort est revenu sur le projet de modification du PLU. Parmi les évolutions qui devront être approuvées en conseil municipal, l’adjoint à l’urbanisme a rappelé celle qui consiste à modifier le classement de la zone située en dessous de la rue de la Bouverie. « Ce secteur accueille aujourd’hui la MFR, l’IME le Hameau, la résidence La Canopée et l’exploitation de plants bio Ça dépote » présentait l’élu. Alors que se profile le transfert des zones d’activités économiques vers le Grésivaudan*, « l’objectif est de garder ce foncier dans le giron communal pour permettre l’implantation ou l’extension d’équipements publics ou collectifs. » Cette introduction faite, le Maire pouvait aborder les deux sujets qui venaient en quelque sorte illustrer ce grand principe. Le premier concerne la Maison Familiale et Rurale, « un établissement historique de la commune » pour Philippe Lorimier. Le centre de formation professionnelle, en plein développement, a besoin d’ateliers plus conséquents, de zones d’entrepôt et d’essai de matériels, mais aussi d’accroître sa capacité d’hébergement. « Nous avons reçu

l’équipe de direction qui nous a présenté son projet » confiait le Maire. « L’objectif est une extension d’environ 3 000 m2 par rapport à l’existant. »

Chambre funéraire et projet de cimetière L’autre sujet abordé concerne la possible création d’une chambre funéraire sur le secteur du Pré blanc. Ce projet d’initiative privée reçoit un accueil favorable de l’équipe municipale à bien des égards. « D’abord parce que ce service aux familles de défunts n’existe pas sur la commune » confiait le Maire en évoquant « une sorte de réplique, dans une moindre dimension, des PFI de la Tronche. » Ensuite parce que la question de l’extension du cimetière se pose déjà. « D’ici quelques années, la place viendra à manquer sans possibilité d’extension sur le site actuel » indiquait Philippe Lorimier. La solution pourrait être trouvée du côté du Pré blanc, sur deux parcelles qui répondent à des contraintes strictes, en matière d’espace disponible bien sûr, mais aussi de dénivelé et de qualité de sol. « C’est un projet en réflexion à l’horizon de 5 ou 10 ans

assurait l’édile. Mais il nous paraît cohérent de penser tout de suite le service de chambre funéraire qui va avec. L’idée est là, nous passerons par un appel à projets pour savoir quel opérateur proposera ce service. » Dans l’assistance, on se pose la question du trafic engendré et des possibilités de stationnement. Sur ces points le Maire s’est voulu rassurant, en rappelant la qualité d’accès au site et les possibilités de mutualiser les parkings entre les différents équipements. « Nous aurons l’occasion d’aborder chaque point plus en détail, concluait le Maire. Mais dès à présent il nous paraissait important de partager avec vous l’avancée de nos réflexions. »

Prochaine réunion de quartier : mercredi 14 décembre à 20 h en mairie, pour les habitants du Jardin des poètes.

* Lire le magazine de Crolles de novembre 2016 sur la modification du PLU et le transfert des zones d’activités économiques. magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Décembre 2016 ////// Numéro 67


16 Conseil municipal Compte-rendu du Conseil municipal ////

Vendredi 28 octobre 2016

L’an deux mil seize, le vingt-huit octobre, le Conseil municipal de la commune de Crolles, dûment convoqué, s’est réuni en session ordinaire, à la Mairie, sous la présidence de Philippe Lorimier, Maire. Nombre de conseillers municipaux en exercice : 29 Date de convocation du Conseil municipal : 21 octobre 2016. Présents : 24 ////// Absents : 5 ////// Votants : 29. Présents : Mmes BOUCHAUD (jusqu’à la délibération n° 096-2016), BOURDARIAS, CAMPANALE, CHEVROT, DEPETRIS, FAYOLLE, FRAGOLA, GEROMIN, GRANGEAT, GROS, HYVRARD, MORAND MM. CROZES, DEPLANCKE, FORT, GAY, GENDRIN, GERARDO, GLOECKLE (sauf pour la délibération n° 096-2016), GIMBERT, LE PENDEVEN, LORIMIER, MULLER, PEYRONNARD Absents : Mmes BOUCHAUD (pouvoir à M. GIMBERT pour la délibération n° 097-2016), LAPLANCHE (pouvoir à Mme HYVRARD), PAIN (pouvoir à M. MULLER) MM. BOUKSARA (pouvoir à M. PEYRONNARD), BRUNELLO, GLOECKLE (pour la délibération n° 096-2016), PAGES (pouvoir à Mme GEROMIN)

Mme Martine Depetris a été élue secrétaire de séance. Le quorum étant atteint, le conseil municipal, conformément à l’ordre du jour, a pris les décisions suivantes :

Affaires Techniques – Urbanisme Environnement > Délibération n°090-2016 : Projet de digue pare  blocs du Fragnès La commune de Crolles a obtenu en 2009 une déclaration d'utilité publique concernant le projet de réalisation d’une digue pare bloc dans le secteur du Fragnès. L'annulation définitive de celle-ci, la restitution consécutive d'une parcelle acquise par voie d'expropriation et l'évolution de la règlementation relative aux enquêtes publiques préalables aux opérations susceptibles d'affecter l'environnement, rendent nécessaire la réalisation d'une enquête publique unique. Celle-ci regroupe l'enquête publique préalable aux opérations susceptibles d'affecter l'environnement, l'enquête publique préalable à la DUP et l'enquête parcellaire. Après en avoir délibéré, le conseil municipal, à l’unanimité (5 abstentions) des suffrages exprimés, décide d’autoriser Monsieur le Maire à : - saisir le préfet de l'Isère d'une demande de déclaration d'utilité publique du projet ; - engager une procédure d'expropriation en vu de réaliser le projet de digue pare-bloc du Fragnès, - saisir le préfet d'une demande de déclaration de cessibilité du terrain faisant l'objet d'une procédure d'expropriation, - solliciter l'organisation d'une enquête publique unique regroupant l'enquête publique préalable aux opérations susceptibles d'affecter l'environnement ; l'enquête publique préalable à la DUP et l'enquête parcellaire, - déposer un permis d'aménager relatif à ce projet, - signer tous les documents se rapportant à cette affaire. > Délibération n°091-2016 : Réseau d’initiative  public (RIP) Isère très haut débit (THD) Accord de principe sur la cession d’un terrain au département de l’Isère pour l’implantation d’un nœud de raccordement optique (NRO)

magazine d’information de la ville de

Le Département de l'Isère s'est engagé dans l'établissement d'un Réseau d'Initiative Publique visant à la mise en œuvre d'une infrastructure Très Haut Débit (RIP Isère THD) qui sera le support d'un accès Internet à très haut débit pour le territoire isérois. Le Département doit devenir propriétaire des terrains d'accueil des nœuds de raccordement optique (NRO), bâtiments techniques dont l'objet est d'interconnecter les réseaux. Après en avoir délibéré, le conseil municipal, à l’unanimité des suffrages exprimés : - Approuve le principe d'une cession au Département de l'Isère à titre gratuit d'une partie de la parcelle section AW numéro 171 au lieu-dit “La Croix des Ayes” sur une emprise de 200 m2, - Autorise le Maire à donner mandat au Département pour le dépôt d'un permis de construire d'un NRO sur cette parcelle, - Autorise le Département à prendre possession par anticipation de l'emprise nécessaire au projet et à commencer les travaux sur cette parcelle avant la formalisation du contrat de cession.

> Délibération n°095-2016 : Service civique  en partenariat avec l’association “Unis-Cité” pour l’année scolaire 2016/2017 L’association “Unis-cité Rhône Alpes” a pour objet d’animer et de développer des programmes d’engagement de service civique avec l’objectif “de renforcer la cohésion nationale et la mixité sociale” et d’offrir à toute personne volontaire l'opportunité “de servir les valeurs de la République et de s'engager en faveur d'un projet collectif en effectuant une mission d'intérêt général”. 4 volontaires en service civique vont être accueillis sur la période octobre 2016 à juin 2017 avec pour mission de “sensibiliser les jeunes d’âge collège aux modes de déplacements doux”. Après en avoir délibéré, le conseil municipal, à l’unanimité des suffrages exprimés : - autorise Monsieur le Maire à signer la convention et tout autre document afférant au partenariat avec “Unis-cité”, - alloue à l’association “Unis-cité” une subvention d’un montant de 7 300 € à inscrire au budget 2017.

Affaires juridiques

> Délibération n°096-2016 : Convention  de partenariat pour la mise en œuvre du projet de coopération décentralisée Crolles-Zapatoca “Des Alpes aux Andes” La commune, dans le cadre du lancement de son premier projet de coopération décentralisée, souhaite s’appuyer sur l’expertise, les compétences et la connaissance du terrain d’opérateurs pour être assistée dans la conduite du projet et pour la mise en œuvre du programme d’actions et, notamment, les actions qui auront lieu sur le territoire de Zapatoca. Après en avoir délibéré, le conseil municipal, à la majorité (14 voix pour, 8 voix contre et 5 abstentions) des suffrages exprimés : - adopte les conventions de partenariat avec les associations Tétraktys et l’Ecole de la Paix, - autorise Monsieur le Maire à signer les conventions susmentionnées, - approuve le versement des subventions de fonctionnement prévues pour l’année 2016 dans les conventions et engage les dépenses correspondantes sur la ligne 6574 du budget communal.

> Délibération n°092-2016 : Modification  de la composition de commissions municipales Suite à la démission de M. Christophe LEMONIAS, le conseil municipal a procédé aux désignations suivantes : - M. François GENDRIN a été désigné représentant de la minorité dans la commission Finances et relations économiques, - Mme Laure FAYOLLE a été désignée représentante de la minorité dans la commission Petite Enfance / Enfance / Jeunesse, - M. Claude MULLER a été désigné représentant de la minorité dans la commission mixte paritaire de l’association “Musica Crolles”. La minorité n’a présenté aucun candidat pour devenir représentant dans la commission du marché dominical, le siège reste donc vacant.

Affaires jeunesse - Vie locale > Délibération n°093-2016 : Glisse 2017  Aide à la location de matériel Le coût de la location du matériel est un frein à l’accès des familles aux sorties de ski. Un dispositif d’aide à la location de matériel a été mis en place depuis l’hiver 2013. La prise en charge est calculée sur la base de 95 % du coût pour les quotients familiaux inférieurs à 500 € et selon une dégressivité régulière jusqu’au quotient familial maximum de 1372 €. Elle est plafonnée à un montant maximal de 200 € par équipement et par saison et limitée à la location d’un équipement par enfant et par saison. Après en avoir délibéré, le conseil municipal, à l’unanimité des suffrages exprimés, décide de : - renouveler le dispositif d’aide à la location de matériel, - valider les modalités d’aide aux familles proposées. > Délibération n°094-2016 : Glisse 2017  Partenariat avec le Froges Olympique Club de Ski Le Froges Olympique Club de Ski (Focski) souhaite, pour la 9e année consécutive, s’impliquer dans l’organisation des sorties ski/snowboard des mercredis et samedis après-midi hors vacances scolaires. Après en avoir délibéré, le conseil municipal, à l’unanimité des suffrages exprimés, décide : - d’autoriser Monsieur le Maire à signer tout document afférent au partenariat avec le Focski, - de valider l’octroi d’aides financières aux familles.

Crolles ////// Décembre 2016 ////// Numéro 67

Affaires culturelles

Ressources humaines > Délibération n°097-2016 : Tableau des postes :  créations - suppressions de postes Après en avoir délibéré, le conseil municipal, à l’unanimité (3 abstentions) des suffrages exprimés, décide de supprimer les anciens postes et créer les nouveaux postes suivants : Voir tableau sur www.ville-crolles.fr

Odile Barnola remplace Maud Laplanche Lors du conseil municipal le Maire a annoncé la démission de Maud Laplanche de son mandat de conseillère municipale. En vertu des dispositions de l’article L270 du Code électoral, elle est remplacée par Odile Barnola de la liste “Crolles Grésivaudan, un territoire en mouvement” présentée pour les élections de 2014.

La séance est levée à 23 h. Prochain conseil municipal vendredi 16 décembre 2016 à 20 h 30.


Expression politique 17 La parole aux crollois

Les feuilles tombent en automne Lorsque les feuilles mortes se ramassent à la

breuses qui sont touchées en priorité. En

gatoire (loi du 27 janvier 2014) dite GEMAPI

pelle et que les premiers flocons recouvrent

2015, la Communauté de communes Le Gré-

(gestion des milieux aquatiques et préven-

nos sommets, l’automne devient une saison

sivaudan avait fait de même, au prétexte

tion des inondations) augmentent encore

difficile pour les contribuables crollois. Les

“d'harmonisation intercommunale” ! “L’équité”

l'addition. La compétence sur l’enlèvement

nouvelles feuilles d’impôts viennent se réfu-

pour une famille de deux adultes et quatre

des déchets a été transférée à la Commu-

gier dans nos boîtes aux lettres telles des

enfants dans une maison de 120 m2, coûte

nauté de communes en 2011. Auparavant,

marmottes dans leur terrier. Mais tout le

cette année 121 € de plus : (+41 %) auxquels

cette taxe était incluse dans le budget com-

monde n’est pas logé à la même enseigne.

il faut ajouter l'augmentation de 125  €

munal. Avec ce transfert, elle apparaît au

L’actuelle majorité municipale a augmenté la

(+54 %) de l’année précédente. Les taxes fon-

grand jour avec son taux fixé à 4,10 % cette

taxe d’habitation, en catimini. En décidant

cières ne sont pas en reste non plus. L’arrivée

année, sans aucune baisse de la part com-

de réduire les abattements liés aux per-

de la taxe d'enlèvement des ordures ména-

munale. L'équité ne marche-t-elle que dans

sonnes à charge, ce sont les familles nom-

gères et l'apparition de la nouvelle taxe obli-

un sens ?

Le contenu des textes publiés relève de l’entière responsabilité de leurs rédacteurs.

Territoire

S

La prime Air Bois, pourquoi pas ?

aviez-vous que près de la moitié des émissions de particules fines proviennent du chauffage au bois non performant des particuliers ? Cette part peut même atteindre 75 % en période de grand froid et être à l’origine des pics de pollution. Pour vous aider à renouveler votre appareil de chauffage individuel au bois non performant, le Grésivaudan propose une prime de 800 € (+ 400 € sous conditions de ressources). Sont concernés tous les appareils datant d’avant 2002 (poêles à bûches et insert) et toutes les cheminées ouvertes, remplacés par un appareil au label Flamme verte 7 étoiles.

Pour savoir si vous pouvez bénéficier de la Prime Air Bois : • Remplissez un dossier de demande de “Prime Air Bois”, (téléchargeable sur www.le-gresivaudan.fr/chauffagebois) • Renseignez-vous auprès de l’Association pour une GEstion Durable de l’ENergie (AGEDEN) : 04 76 23 53 50.

Des conseils pour améliorer la qualité de l’air - Utilisez du bois sec. - Entretenez votre appareil (entretien une fois par an et ramonage deux fois par an par un professionnel). -A  llumez votre feu par le haut : à l’image d’une bougie, le feu est allumé en haut et il brûle vers le bas. De cette manière les gaz de combustion qui se retrouvent dans la flamme incandescente sont presque entièrement brûlés et ne se transforment pas en fumée noire. Pour vous aider, de nombreux tutoriels sont disponibles sur le web (mots clés : allumage par le haut). Vous pourrez aussi apprendre à fabriquer vos propres allume-feu écologiques !

magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Décembre 2016 ////// Numéro 67


18 C pour les jeunes

service jeunesse et vie locale Le Projo, place Ingrid Betancourt

04 76 04 00 65

jeunesse@ville-crolles.fr Rejoignez Le Projo : facebook.com/LeProjo

Vendredi 16 décembre

C’est Mix’n Style

en "rouge et blanc" ! Pour cette mix de Noël, on se met sur son 31 et on fête le réveillon avant l'heure. Bonnet de père Noël conseillé, tenue rouge et blanche exigée. Apportez quelque chose à boire (sans alcool) ou à manger. De 20h à 23h, au Projo, pour les collégiens.

Bientôt les vacances !

Retrouvez le programme des activités jeunesse pendant les vacances de Noël sur le site www.ville-crolles.fr

horaires d'ouverture du service jeunesse

et vie locale

période scolaire // du mardi au samedi // Accueil du public du mardi au vendredi de 9 h à 12 h 30, le mardi et mercredi de 14 h à 17 h // Accueil des jeunes le mardi et vendredi de 17 h à 19 h // Animations (en fonction du programme) le mercredi et samedi entre 10 h 30 et 19 h. période de vacances // du lundi au vendredi // Accueil du public du lundi au vendredi de 9 h à 12 h 30 et le mardi, mercredi et vendredi de 14 h à 17 h // Animations (en fonction du programme) du lundi au vendredi entre 9 h et 19 h.

magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Décembre 2016 ////// Numéro 67


C pour les jeunes 19

Le service jeunesse de la commune, en partenariat avec le Focski et la MJC, propose des cours de ski pour les 6-17 ans. Le mercredi, le samedi ou pendant les vacances, à chacun sa formule. Un séjour en montagne et des sorties découverte de la neige seront aussi au programme des vacances d’hiver. Des cours de ski le mercredi et le samedi, hors période scolaire, au Collet d’Allevard Début : mercredi 4 et samedi 7 janvier 2017 9 sorties co-organisées avec le Foc, pour les 6-17 ans. à chaque sortie les enfants sont pris en charge par des animateurs jeunesse et des bénévoles du Focski. L’aller-retour en bus, ainsi que les cours dispensés par des moniteurs ESF et le goûter de fin d’après-midi sont compris dans le coût de l’activité.

Des cours de ski, pendant les vacances d’hiver, aux 7 Laux Du 20 au 24 février et du 27 février au 3 mars 5 après-midi, co-organisés avec la MJC, pour les 6-17 ans. à chaque sortie les enfants sont pris en charge par des animateurs jeunesse ; la coordination pédagogique étant assurée par un personnel de la MJC. L’aller-retour en bus ainsi que les cours dispensés par des moniteurs ESF et le goûter de fin d’aprèsmidi sont compris dans le coût de l’activité.

Comment s’inscrire

Comment s’inscrire

Les inscriptions se font directement auprès du Focski, via leur site internet www.focski.org Une “aide à la glisse” est proposée par la commune à toutes les familles crolloises dont le quotient familial est inférieur à 1372 €. Les dossiers sont à retirer auprès du service jeunesse au Projo. Deux permanences au Projo pour venir finaliser vos inscriptions : les mercredis 7 et 14 décembre, de 14h à 17h.

Les préinscriptions se déroulent au Projo entre le 15 novembre et le 14 décembre 2016. Pour faire enregistrer votre demande, vous devez fournir un quotient familial récent et remplir une fiche de renseignement et une fiche sanitaire par enfant. Les documents sont disponibles sur le site internet de la ville www.ville-crolles.fr Les demandes seront ensuite triées selon des critères de sélection validés par les élus. Deux listes de 55 enfants seront établies pour chacune des deux

Une aide à la location du matériel de ski Pour que la pratique du ski soit accessible à tous, la commune a décidé d’élargir l’aide financière accordée aux familles modestes en proposant une aide à la location de matériel. Un montant maximum de 200 € par équipement et par saison pour les enfants qui participent à l’opération Glisse. > Renseignements auprès du service jeunesse et vie locale - 04 76 04 00 65 - jeunesse@ville-crolles.fr

semaines des vacances. Les familles retenues recevront un courrier leur demandant de venir finaliser l’inscription de leur enfant au Projo. “L’aide à la glisse” est déjà incluse puisque les tarifs sont fonction du quotient familial des familles.

Un séjour à la montagne, pendant les vacances d’hiver multi-communal Du lundi 27 février au vendredi 3 mars aux Saisies, une station familiale de Savoie. Une organisation multi-communale qui permettra la rencontre avec différents jeunes de la vallée. 5 jours à la montagne, pour 12 jeunes âgés de 11 à 17 ans, encadrés par des animateurs jeunesse. Des sorties découverte de la neige, pendant les vacances d’hiver Des activités à la journée, pour les 11-17 ans, qui seront l’occasion de découvrir d’autres facettes de la neige : luge, ski de randonnée, balades en raquette... Comment s’inscrire Les inscriptions se font auprès du service jeunesse, au Projo, le samedi 4 février de 9 h à 12 h, le mercredi 8 février de 14 h à 17 h, le vendredi 10 février de 17 h à 19 h. Les tarifs sont fonction du quotient familial des familles.

magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Décembre 2016 ////// Numéro 67


20 Associations

Du côté de la MJC Retrouvez la MJC sur son site www.mjc-crolles.com Et sur le blog : mjccrolles.canalblog.com

Voyage interculturel

Les Renc'Arts

Poursuivons ce voyage aux saveurs d’ici et d’ailleurs proposé par des parents de la Papothèque, ravis de transmettre leurs coutumes et de partager avec nous des goûts de chez eux. Ce projet, qui se déroule en 2016 et 2017, donnera lieu à la réalisation d’un recueil de “Recettes Crolloises d’Ici & d’Ailleurs”. Après une première escale sucrée et musicale au Brésil avec Adréa, une pause éveil des papilles avec les délicieux chocolats de Sophie et un petit saut chaleureux en Norvège avec Nora, voilà la suite de ce petit tour du monde des saveurs... > Vendredi 16 décembre de 9h30 à 11h30 : “Petits sablés” pour les tout petits, animé par Nelly.

Quelques spectacles de l'Espace Paul Jargot et d’autres salles de l’agglomération que nous vous proposons à des tarifs préférentiels. Sur inscription. Le nombre de places est limité.

Troc de biscuits : pour finir l’année sur une note festive et sucrée, nous vous invitons à troquer vos recettes préférées. Apportez 20 biscuits (fait-maison bien sûr) et 1 boîte pour rapporter les biscuits échangés. Ateliers cuisine et repas ouverts à tous dans l’espace ludothèque/papothèque de la MJC sur réservation préalable (indispensable pour prévoir les quantités). Participation de 2 € par famille.

Vincent Dedienne “S'il se passe quelque chose”

> Humour - Seul en scène Heure Bleue (Saint-Martin-d'Hères) Samedi 10 décembre, à 20h. Tarif : 16 e/adulte, 14 e/moins 18 ans.

Ballet de l’Opéra de Lyon “Trois grandes fugues” > Danse - MC2 (Grenoble) Mercredi 4 janvier à 19h30. Tarif : 13 e.

horaires d'inscription

41, rue du Brocey Tél. 04 76 08 01 81 // Inscriptions du lundi au jeudi de 16 h 30 à 19 h // Pendant les vacances scolaires : du lundi au jeudi de 17 h à 18 h 30.

Cie Lapsus “Boutelis”

> Cirque Mardi 10 janvier à 20h30. Tarif : 14 e/adulte, 10 e/moins 18 ans. Renseignement et inscription à la MJC (programme complet disponible).

Ateliers Parents/Enfants

Pour découvrir et partager une activité commune avec son enfant, petit-enfant, neveu, ... > CLOWNS Samedi 10 décembre (dès 7 ans) De 9h30 à 12h30. Sur inscription. 2 pers. 22 €, 3 pers. 30 €, 4 pers. 37 €. Renseignements et inscription à la MJC.

VACANCES DE NOëL

Avalanches de jeux et flocons spectaculaires L’avalanche : les jeux envahissent la MJC du 19 au 23 décembre

© MJC

Matinées jeux et éveil des sens > Samedi 17 décembre de 9h30 à 12h Un temps de jeux pour les tout petits accompagnés leurs parents dans la ludothèque. Toucher, sentir, manipuler, une sélection de jeux pour les enfants de 0 à 6 ans accompagnés par leurs parents.

Le Conseil d'Administration et l'équipe de la MJC vous souhaitent de belles fêtes de fin d'année. Et vous donnent rendez-vous en 2017 pour de nouvelles aventures !

Du lundi au jeudi de 9h30 à 12 h et de 15h à 18h avec en plus une soirée mercredi jusqu’à 20h, vendredi de 9h30 à 12h Des espaces jeux aménagés spécialement dans toute la MJC : espace “Boules qui roulent” de la Maison des jeux ; grands jeux en bois et labyrinthe ; vestiaire déguisements ; salle sensorielle petite enfance (0-6 ans) ; espace jeux de construction, transports, maisonnettes et personnages ; salle jeux de plateau).

Les flocons spectaculaires : deux spectacles pour les enfants et leurs familles Cie l’Envol - “Fichtre diantre” Spectacle de rue : une farce tout public et tout terrain ! > Mardi 20/12 à 17h30 sur le parvis du Projo. Autour d’un goûter médiéval préparé par le service jeunesse et vie locale et l’accueil de loisirs de la MJC à partir de 16h30. Tout public, entrée libre au “chapeau”. Miettes et cie - “Les quatre saisons” Lutin tout droit descendu des étoiles vient nous présenter le grand livre des saisons. Féerie, surprises, poésie et couleurs sont au rendez-vous.

Soirées jeux - Faites vos vœux

> Jeudi 22/12 à 10h autour d’un p’tit déj. 0/6 ans accompagnés de leurs parents - à la Mare aux enfants - PAF : 3 € - gratuit pour les moins de 2 ans - réservation conseillée.

L’accueil de loisirs 3/12 ans

sera ouvert du 19 au 30 décembre 2016 Inscription jusqu’au jeudi précédent la semaine souhaitée (places limitées). Jeux, cuisine, spectacles, ciné, arts créatifs...

> Vendredi 6 janvier Une soirée jeux qui commence avec un apéro, une galette et des vœux, et qui se poursuit avec des jeux. À partir de 19h30 Jeux de plateau, d'ambiance, de stratégie, du monde... Des rendez-vous à ne pas rater pour le plaisir de jouer. Entrée libre et gratuite à partir de 8 ans. magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Décembre 2016 ////// Numéro 67


Associations 21

Deux événements pour finir l’année en musique Concert rock, avec Musica Crolles

Concert Musique de film, avec l'emc

“3 bands a night” Vendredi 9 décembre au Projo De 19h30 à 1h entrée 5 e

Trois groupes locaux, un seul mot d’ordre : le rock. Musica Crolles vous invite au Projo pour “3 bands a night” : BKA et leur punch rock qui fait l’effet de la boisson du même nom, Back to Rock, qui fait feu de tout bois tant que c’est du métal, et The Bioletti’s qui ont prévu de sortir les plus belles pièces de leur garage. Une soirée de son et d’énergie. > Renseignements : Tél. 04 38 92 01 32 / musicacrolles.com / musicacrolles@bbox.fr

“Silence on joue !” Vendredi 16 décembre à 20h Samedi 17 décembre à 15h Espace Paul Jargot Tarif 10 e adulte, 8 e enfant de moins de 12ans.

Concert réunissant sur scène 100 choristes, 1 orchestre à cordes et 1 orchestre d’harmonie. Ils présenteront seul et ensemble un programme autour des musiques de films. Un répertoire qui saura séduire toute la famille. Un concert “Made in EMC”, à voir en famille ! > Billetterie et renseignements à l’EMC 04 76 92 16 39

Culture

Pendant les fêtes la médiathèque sera exceptionnellement fermée les 24 et 31 décembre.

> La Fête du Court Métrage La Médiathèque participe pour la 2e année consécutive à La Fête du Court Métrage. Ouverte au grand public et tout particulièrement aux jeunes spectateurs, elle permet de diffuser des films sélectionnés pour leur qualité et leur inventivité.

Deux séances seront proposées le samedi 17 décembre : 11h Le Temps d'une rencontre Programme de 7 courts-métrages 1h25 - Tout public - à partir de 14 ans.

Tél. 04 28 38 07 70 92, avenue de la Résistance - 38920 Crolles www.la-mediatheque-crolles.fr

16h30 En attendant la fin de l'hiver Programme de 6 courts-métrages 42 mn - Jeune public à partir de 3 ans.

horaires d'ouverture Mardi, jeudi, vendredi - 14 h 30-18 h 30 // Mercredi - 13 h-18 h 30 // Samedi - 10 h-13 h & 14 h 30-18 h 30

magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Décembre 2016 ////// Numéro 67


22 Culture

L’art ne fait pas de différence Fanny Bourgeois est peintre. Sa particularité : elle tient son pinceau avec la bouche. Ses toiles, à peine décrochées des murs de l’Espace Paul Jargot, sont déjà exposées du côté de Lyon, avant de partir à l’étranger dans le cadre d’expositions organisées par l’association des Artistes Peignant de la Bouche et du Pied.

F

anny a tout juste 40 ans. Née à Paris, elle s’est installée à Crolles avec son mari en 2009, pour “changer d’air”. Ils sont parents d’une petite Elora, âgée aujourd’hui de 6 ans. Jusqu’ici rien de plus normal. Sauf que Fanny est atteinte d’une arthrogrypose de naissance, la privant de l’usage de ses membres. Loin de l’anéantir, ce handicap lui a au contraire donné une joie de vivre et un dynamisme que beaucoup lui envient. « Je suis certaine que cela tient à mon enfance, explique Fanny avec le sourire qui la caractérise. Mes parents se sont toujours battus pour que j’aie accès à l’éducation et à la culture comme tout un chacun. Pas toujours facile, car à l’époque il n’y avait pas toutes les normes d’accessibilité. Mais j’ai rencontré des personnes formidables, qui ont su s’adapter. » L’une d’elles a notamment été déterminante pour son avenir. « Ma mère avait bien remarqué que j’aimais peindre. Alors, à l’âge de 7 ans, elle m’a inscrite au cours de Mme Folegot. Peintre reconnue d’État, elle avait un grand talent et surtout ne m’a jamais fait de cadeau ! Du coup quand elle faisait un compliment, il avait vraiment de la valeur ! Elle m’a formée à l’aquarelle. J’ai fréquenté son atelier jusqu’à l’âge adulte, avant de quitter la région parisienne. C’est elle qui m’a poussée à continuer quand j’avais des doutes. Elle a toujours cru en moi, et je lui dois une fière chandelle ». En parallèle Fanny est entrée à 9 ans à l’association des Artistes Peignant de la Bouche et du Pied, en tant que talent prometteur. « Je fais toujours partie de cette association, car la peinture est plus que jamais dans ma vie. Et puis c’est une aide bienvenue quand on est artiste*. »

S’organiser pour mieux gérer Aujourd’hui, Fanny a lâché son métier de chargée de communication pour se consacrer à temps plein à sa passion. « J’ai la chance d’avoir mon propre atelier chez moi. Une pièce vraiment agréable, avec de grandes ouvertures pour pouvoir travailler

à la lumière du jour. Avant de commencer une nouvelle toile, j’effectue en amont beaucoup de recherches, surtout avec internet. Cet outil est une bénédiction quand on ne peut ni se déplacer ni manipuler de livres ! Puis quand je me lance, je peins souvent d’une traite ». Avec son mari ils ont pensé et créé des meubles spéciaux : le placard, les tables et le chevalet montent et descendent avec une simple télécommande, pour un maximum d’autonomie. « Toute la maison est adaptée. Et j’ai des auxiliaires de vie pour le quotidien. Isabelle par exemple est là depuis 2009, elle m’aide beaucoup dans ma peinture : installer les toiles, préparer les palettes. On se connaît tellement bien maintenant qu’elle sait à l’avance ce dont je vais avoir besoin ! Caroline est la nounou d’Elora. Et mon mari Ludovic passe aussi beaucoup de temps à bricoler pour adapter, améliorer, faciliter, il est très imaginatif ! »

Des nouveaux projets ? « J’ai toujours des idées de nouvelles peintures, des pistes que j’aimerais suivre. Et puis je continue mes cours, car on n’a jamais fini d’apprendre. Chaque mardi je suis un cours d’arts plastiques à Grenoble à l’atelier “Matière et pigments”, d’Albane PaillardBrunet ; un vrai régal. Et le vendredi, je retrouve d’autres peintres professionnels autour de Nicole Sybille Palliard dans son atelier à Bernin. Elle nous guide pour aller plus loin, on réfléchit ensemble, on se nourrit du travail les uns des autres, c’est un

Fanny Bourgeois devant ses tableaux exposés en novembre à l'Espace Paul Jargot.

moment que j’apprécie particulièrement ». Fanny poursuit en parallèle un projet qui lui tient vraiment à cœur, la réalisation d’un livre pour enfant. Il sera édité par l’association des Artistes Peignant de la Bouche et du Pied, en 2018. « Et j’ai toujours dans un coin de ma tête l’envie de donner des cours à des adultes débutants. Mais il faut encore que ça mature ! » En attendant, vous pouvez suivre l’actualité de Fanny sur son site www.fanny-bourgeois. odexpo.com et sur www.apbp.fr

Culture et handicap Dans le cadre du colloque Culture et Handicap organisé par l’Espace Paul Jargot (à retrouver sur le site Ici Crolles si vous ne l’avez pas déjà fait), Fanny Bourgeois exposait ses œuvres et a animé un atelier de peinture avec la bouche. Retrouvez le film qui lui est dédié à la fin de l’article.

*L’association verse une bourse mensuelle à chacun de ses membres, leur permettant d’acheter peintures et matériel. Elle expose les œuvres des artistes dont elle s’occupe partout dans le monde. Leurs toiles sont utilisées pour réaliser des cartes postales et des calendriers dont les ventes permettent d’alimenter les bourses versées. La vente des tableaux est par contre intégralement reversée à l’artiste. magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Décembre 2016 ////// Numéro 67


Espace Paul Jargot 04 76 04 09 95 Abonnez-vous à la newsletter sur www.ville-crolles.fr

Culture 23

© Myriam Martin

Suivez l'actu de l'Espace Paul Jargot sur www.facebook.com/espacepaul.jargot

Nusa Nusa

spectacle Nusa Nusa sam. 10 déc. / 20h30 Cie Kotekan

Musique du monde - Durée 1h20 De 7 à 16 € Bienvenue dans l’univers envoûtant et mystérieux du gamelan, ensemble instrumental composé de gongs, de métallophones et de tambours. Chaque Gamelan réalisé par un maître, le Pandé, dispose d’une sonorité et d’une harmonie unique. À ces objets d’une grande beauté, la compagnie Kotekan adjoint de nombreux instruments occidentaux et forme ainsi un carrefour sonore entre orient et occident. Les compositions de Jean Pierre Goudard nous embarquent pour un périple qui flirte avec le jazz, les musiques répétitives et des traditions musicales imaginaires. Nusa Nusa signifie “Iles“ comme autant de lieux à découvrir, un archipel de créations où les vibrations parcourent les corps ; de couleurs et énergies d’où surgissent parfois des voix étranges, porteuses d’une mystérieuse parole. Un voyage musical surprenant et envoûtant, rêve d’ailleurs, temps suspendu...

Tremplin musical

4e édition Jeu. 15 déc. / 19h30 Au Projo - Entrée libre

Venez découvrir et soutenir les jeunes talents musicaux du Grésivaudan ! Ils ont moins de 26 ans et sont musiciens, vous ne les connaissez peut-être pas encore et pourtant ils vivent dans le Grésivaudan... Ce 15 décembre, ils tenteront de remporter 20 heures d’accompagnement par des pros pour réaliser la 1ère partie de la fête de la musique 2017 à Crolles. Venez les encourager ! Un événement organisé en partenariat avec l’EMC, Musica Crolles, Retour de ScèneDynamusic et Capokaze. Lire aussi en dernière page du magazine.

Macaroni !

exposition

photographies Bali années 20 Par Guy Delahaye

jusqu’au 12 déc. L’exposition retrace 20 ans de voyages dans les villages balinais de Telepud, Abianbassé et Sebatu, à la découverte de la danse en particulier. Entrée libre.

Retrouvez toute la programmation culturelle sur www.ville-crolles.fr, dans l’Agenda distribué avec ce journal et la plaquette culturelle.

magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Décembre 2016 ////// Numéro 67


24 Regard


Magazine décembre 2016, n° 67, Ville de Crolles