Page 1

magazine Crolles

de

Magazine d’information de la ville de Crolles www.ville-crolles.fr

En 2015, prenez part au dialogue citoyen ! page 6

crolles à vivre Et si on éteignait ? page 9

c pour les jeunes Ellip5e succède aux baby'lionnes page 17

48 janvier

2 0 1 5


2 Crolles pratique Création d’une AFA dans les coteaux

o

Mém

Votre magazine évolue : retrouvez le mémo détachable dans l'agenda du mois.

consultez la documentation en ligne

L

es informations relatives au projet d’Association Foncière Agricole (AFA) dans les coteaux, le contexte, les enjeux, le fonctionnement d'une AFA, le périmètre pressenti, sont consultables en ligne sur la page d’accueil de www.ville-crolles.fr Vous pouvez aussi poser vos questions et vous porter volontaire pour intégrer le groupe de travail préparatoire, en contactant Yann Aurensan au 04 76 08 98 65 et aurensan.y@ville-crolles.fr

Postulez pour un job jeunes Vous aurez 16 ans en 2015 ? Vous souhaitez découvrir le monde du travail en remplissant une mission au sein des services de la commune ?

P

articipez à l’une des deux réunions d’information collective programmées en mairie, les mercredi 28 janvier à 18 h et samedi 7 février à 10 h 30, salle du conseil. Vous pourrez poser vos questions et retirer un dossier de candidature, à rendre ensuite au plus tard le 14 mars 2015 auprès du service développement social.

> Plus d’infos sur les jobs jeunes sur www.ville-crolles.fr

Un nouveau plan de ville... Le plan de Crolles version 2015 est disponible à l’accueil de la mairie et en téléchargement sur www.ville-crolles.fr . Figurent sur cette nouvelle édition les cheminements doux, ainsi qu’un annuaire des commerces et services présents sur la commune.

... et un guide pratique de Crolles

Contacts utiles, horaires des services publics, démarches administratives... Le guide pratique de Crolles compile, en un seul et même support, toutes les informations pour connaître et bien vivre sa ville. L’édition 2015 est disponible à l’accueil de la mairie et sur www.ville-crolles.fr

Imaginez le prochain Printemps des pique-niques !

Inscriptions scolaires pour les enfants soufflant leur 3e bougie

L

Les inscriptions se font en mairie entre le 1er et le 16 janvier 2015. La rentrée s’effectuera le lundi 23 février 2015, selon les places disponibles (nombre d’enfants maximum par classe fixé par l’Éducation nationale). > Renseignements auprès de Françoise Bouchaud, en charge de l’éducation et de la jeunesse, ou Béatrice Lahellec, responsable du service éducation. En mairie, au 04 76 08 04 54 ou à bienvenue@ville-crolles.fr Plus d’informations dans le journal de décembre 2014, consultable sur le site www.ville-crolles.fr

e Printemps des pique-niques aura lieu le dimanche 21 juin sur la place Nelson Mandela. Participez dès à présent à l’organisation de cette grande fête en proposant vos idées de thèmes et d’animations. Rendez-vous pour une réunion préparatoire jeudi 22 janvier de 18 h 30 à 20 h au Méli-Mélo. > Informations auprès du service jeunesse et vie locale 04 76 04 00 65

Pharmacies de garde en janvier Dimanche 11 // Pharmacie Belle Etoile à Crolles - Tél. 04 38 92 02 15 Dimanche 18 // Pharmacie de Bernin Tél. 04 76 08 03 19

magazine Crolles

de

Dimanche 25 // Pharmacie de Brignoud Tél. 04 76 71 40 03 Dimanche 1er février // Pharmacie Centrale à Domène - Tél.04 76 77 23 26

Directeur de la publication : Philippe Lorimier I Rédaction : Nathalie de Leiris, Valérie Saes, Florent David - Culture : Laurence Windels I Photos : Mairie de Crolles I DL I MJC I D. Richalet I Création & réalisation : Société2filles I Imprimerie Notre Dame I Le journal de Crolles est imprimé sur papier recyclé par un imprimeur certifié “Imprim’vert®”, label garantissant la bonne gestion des déchets dangereux, la sécurisation de stockages des liquides dangereux et la non-utilisation de produits toxiques.


Édito 3 9

4 12

15

Sommaire 18

I

l est de coutume, chaque début d’année, d’évoquer les projets en passe de se concrétiser. Je pense par exemple à la salle festive (ex. ateliers municipaux), qui ouvrira en début d’année. Dans le quartier de l’église, la rénovation des ateliers de l’ancienne MFR s’achève elle aussi. Une bonne nouvelle pour les associations

utilisatrices qui retrouveront des locaux rénovés et une nouvelle salle de réunion. Mais plus qu’une finalité, une nouvelle année donne surtout un nouvel élan. Elle ouvre

04 Crolles à vivre

> Ils savent faire la fête ! > L'important c'est de participer ! > Des Crollois bien reçus >E  t si on éteignait ? >R  éunion de proximité avec les commerçants du centre village > Le logement abordable est une chance > Les enfants redonnent une seconde vie aux livres

13 Conseil municipal 14 Expression politique 14 Territoire

 > Skibus, atteindre les sommets c'est simple et économique !  > Xtrèm limiT

15 Associations

 > Comment (re)donner le goût d'apprendre, à la maison ou à l'école  > La MJC

16 Sport

 >Q  uentin Dall'Olmo, futur champion de kart cross

17 C pour les jeunes

des perspectives, élargit le champ des possibles. Chacun peut le vérifier dans sa vie personnelle. La vie municipale, elle aussi, obéit à cette règle. à la différence que les projets menés par la collectivité nous concerne tous, et que chacun peut prendre part à leur construction. C’est cette notion du faire ensemble que je souhaite, avec le Conseil municipal, vous faire partager, tout au long de l’année. Des samedis citoyens aux réunions de quartier, du comité consultatif que nous installerons dans le cadre de la réflexion sur le devenir du cœur de ville, aux réunions de proximité, les bases d’une concertation permanente sont posées pour permettre à chacun de s’exprimer, d’émettre des remarques, en deux mots : de participer. C’est dans cet esprit de dialogue que je vous convie, avec le Conseil municipal, à une soirée des vœux pour cette nouvelle année 2015. Ce rendez-vous se déroulera vendredi 16 janvier, à partir de 18 h 30 à La Marelle. Nous pourrons, à cette occasion, tracer les grandes lignes des projets à venir. Nous parlerons, entre autres, de la réflexion qui débute autour du cœur de ville. Nous évoquerons le projet de quartier durable, nous poserons la question des déplacements. Cet événement s’inscrit dans cette dynamique participative. Il est révélateur d’une volonté d’associer toujours plus la population aux projets qui dessinent Crolles aujourd’hui et pour les générations futures. Il sera rassembleur aussi, parce qu’au-delà des habitants, ce sont aussi nos partenaires économiques, institutionnels et associatifs qui sont conviés, ainsi que le personnel communal, chargé de concrétiser chaque avancée au quotidien. « Crolles, ma ville demain. » Ce slogan nous parle à tous. Ce qu’il signifie, nous concerne tous. J’espère vous voir nombreux à cette cérémonie des vœux. Parce que la concertation vit à Crolles et qu’elle se nourrit de ces moments d’échanges et de dialogue citoyen. Cette volonté du faire ensemble est un projet à part entière. Un projet auquel chacune et chacun peut participer. En attendant, je vous souhaite dès à présent, au nom du Conseil municipal, mes meilleurs vœux de santé et de bonheur pour l’année 2015.

 >E  llip5e succède aux Baby'lionnes

18 Culture

> La M  > Espace Paul Jargot

20 Regard

Philippe Lorimier, Maire de Crolles

magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Janvier 2015 ////// Numéro 48


4 Crolles à vivre

Comme un air de Noël… Noël dans les écoles, dans les multi-accueils, aux restaurants scolaires… De décorations en spectacles, les fêtes de fin d’année ont ravi les tout-petits.

Ecole Soleil

Les P'tits Lutins, comme les Bout'Chous et le RAM ont fêté Noël avec un spectacle et une belle bûche aux trois chocolats.

Dans les cantines, petits et grands ont savouré un menu de choix pour Noël : Salade Marine, Croustade de volailles et châtaignes, gratin de légumes gourmands et dessert pâtissier en forme de sapin...

Ecole Cascade

Tour de chant pour un tour du monde Faire le tour du monde en 80 jours... Facile pour les élèves de l'école des Sources ! Dirigés par le chef de chœur Florian Martinet, ils ont chanté le thème du voyage imaginaire et transporté leurs parents conquis à des milliers de kilomètres de l'Espace Paul Jargot...

La star, c’était lui Le Père Noël du Comité des fêtes a défilé dans les rues de Crolles, accompagné de ses lutins et… de ses papillotes. Le cortège parti de la place de la mairie s’est frayé un chemin parmi les étals du marché de Noël, avant de terminer son périple à l’Espace Paul Jargot sous le traditionnel feu d’artifice. magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Janvier 2015 ////// Numéro 48


Crolles à vivre 5

Un banquet de fête !

L

© Dauphiné Libéré

e traditionnel banquet des retraités a une nouvelle fois tenu toutes ses promesses. Cette année la tendance était à l’intergénérationnel : les jeunes danseuses du Centre Intercommunal de Danse ont ouvert cette belle journée, avant que les 450 convives ne leur emboîtent le pas... jusqu’à la tombée de la nuit.

© Dauphiné Libéré

© Dauphiné Libéré

Un moment de partage à revivre en vidéo sur www.ville-crolles.fr

Le plaisir de donner un coup de main à l’initiative de Sylvie Bourdarias, conseillère déléguée au vieillissement et au lien intergénérationnel, un appel a été lancé aux jobs jeunes pour qu’ils participent à la distribution des colis de Noël aux personnes âgées. Le jeune Yannis a répondu présent.

A

ctuellement en formation cuisine à l’IME d’Eybens, ce jeune Crollois de 19 ans a travaillé cet été au service développement social de la mairie : « J’accompagnais Thierry chez les personnes âgées pour faire le portage de repas, et ça m’a plu. Dernièrement le service recherchait des jeunes pour distribuer les colis de Noël et j’ai sauté sur l’occasion. Ça m’a fait plaisir de pouvoir aider, de faire du bénévolat. » Avec le sourire, Yannis a tenu à escorter certains anciens jusqu’à leur voiture en leur portant leur colis… « Juste pour rendre service, donner un coup de main : je trouve ça bien. ». magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Janvier 2015 ////// Numéro 48


6 Crolles à vivre

L’important c’est de participer ! Et si vous partagiez votre expérience de citoyen pour améliorer les services et les projets portés par la ville ? Que vous soyez expert ou simple usager, vous pouvez apporter votre contribution en prenant part au dialogue citoyen. La preuve à travers les différents rendez-vous de démocratie participative qui jalonneront 2015 et les années à venir.

3 questions à Anne-Françoise Hyvrard,

1ère adjointe chargée du quartier durable

Quel est l’objectif de ces temps d’expression citoyenne ?

Ces rendez-vous s’inscrivent dans une même démarche de construction avec les citoyens, où chacun peut s’exprimer, s’informer et prendre sa place. Il y a une certaine cohérence entre ces différents moments. Ce sont en quelque sorte les États généraux permanents !

Que deviennent les États généraux justement ?

Les États généraux étaient à leur création novateurs et adaptés à la taille de la commune. Aujourd’hui, nous devons rester novateurs : la concertation devient multiforme et permanente. Les États généraux font partie de cette démarche, à nous de les réinventer.

Que dire à celles et ceux qui hésitent à participer ?

Que chacun a quelque chose à apporter. Les Samedis citoyens sont un bon exemple : autour de la table, les personnes présentes ne sont pas expertes des thématiques traitées. Et pourtant, chaque avis, chaque retour d’expérience compte. C’est cette diversité de points de vue qui est enrichissante et qui permet d’améliorer les projets.

magazine d’information de la ville de

LES SAMEDIS CITOYENS

LES RéUNIONS DE QUARTIER

Les Samedis citoyens rassemblent élus et habitants, une fois par mois, pour discuter d’une thématique. Ce format permet tout autant d’informer que de partager les points de vue, dans le but de recueillir le sentiment des participants afin d’en tenir compte.

Ces réunions, organisées à un rythme régulier et animées par des élus, permettront aux habitants d’échanger sur les divers aspects de leur vie quotidienne ou sur des sujets plus généraux. Parfois, selon les projets et l’actualité, elles pourront être organisées autour d’un point précis.

> Exemple / Le Samedi citoyen consacré à la communication municipale a permis aux participants de donner leur avis sur le magazine de Crolles. Certaines idées échangées ont ensuite été reprises pour améliorer la mise en page et rendre le journal plus lisible et accessible à tous.

> Exemple / Dans le courant de l’année 2015, les déchets ménagers seront progressivement collectés en points d’apport volontaire. Une fois ces containers installés par le Grésivaudan, les bacs individuels ne seront plus collectés. Des réunions de quartier seront organisées pour accompagner ce changement de pratique et permettre à chacun de poser ses questions.

Qui peut participer ?

Tous les citoyens, de tout âge et de tous les quartiers. L’annonce du prochain rendez-vous figure dans le magazine, sur www.ville-crolles.fr et sur les panneaux lumineux. Des élus se chargent aussi, avant chaque Samedi citoyen, de convier par téléphone des habitants tirés au sort dans l’annuaire.

Mais aussi

Qui peut participer ?

Chaque réunion de quartier renvoie par définition à un périmètre géographique précis. Les invitations sont déposées dans les boîtes aux lettres du secteur concerné.

• L’accueil des nouveaux arrivants, la cérémonie de remise des cartes électorales aux jeunes crollois : • Les réunions publiques d’information : ces rencontres permettent l’échange entre préalables à tout grand projet, elles permettent élus et habitants et participent aussi d’informer le plus grand nombre. Les réunions au dialogue citoyen. publiques peuvent également précéder la tenue d’ateliers participatifs.

Crolles ////// Janvier 2015 ////// Numéro 48


Crolles à vivre 7

les réunions de proximité

LES SAMEDIS CITOYENS

concertation les réunions de quartier

les vœux du maire

les comités consultatifs

LES COMITéS LES RéUNIONS CONSULTATIFS DE PROXIMITé Mis en place à partir de cette année, les comités consultatifs seront composés d’un panel de citoyens représentatif de la population crolloise. Ils seront chargés d’accompagner les élus dans la construction des projets structurants de la ville, pour une durée précise.

> Exemple / Un premier comité consultatif sera formé dans le cadre de la concertation sur le projet “cœur de ville”. L’objectif est de proposer des solutions d’aménagement qui participeront à la revitalisation du centre-ville, dans le secteur qui s’étend du pied de Crolles à la Poste. Qui peut participer ?

La constitution des comités consultatifs répondra à des critères d’âges, de lieu de résidence, d’appartenance ou non à une structure associative..., afin de confronter les points de vue et de donner la parole à celles et ceux qui ont peut-être moins l’occasion que d’autres de s’exprimer.

• Les commissions scolaires élargies et le comité de suivi du PEDT, qui réunissent élus, représentants de parents d’élèves et professionnels de l’éducation.

LES VŒUX DU MAIRE

Ce format de réunion permet de concerter les principaux intéressés sur des questions d’ordre technique.

> Exemple / Les travaux de réfection de voi-

rie sont précédés d’une rencontre avec les riverains pour leur présenter le projet et recueillir d’éventuelles remarques. Dans un autre domaine, les commerçants du haut de Crolles ont récemment été conviés pour échanger sur les possibilités de stationnement autour de leurs commerces. à la clé, des solutions partagées qui pourraient être mises en œuvre (lire en page 10).

Qui peut participer ?

Dès cette année, le maire et le conseil municipal convient la population à la soirée des vœux. Ce nouveau temps d’échanges permettra à chacun de s’informer sur les grands projets à venir, mais aussi de mieux connaître celles et ceux qui assurent le service public au quotidien.

> Rendez-vous vendredi 16 janvier à 18 h 30 à La Marelle. Lire aussi en page Regard. Qui peut participer ?

Toute la population est conviée, ainsi que les partenaires économiques et associatifs de la ville, et l’ensemble du personnel communal.

Les participants sont conviés par courriers nominatifs ou par des invitations distribuées dans les boîtes aux lettres du secteur géographique concerné.

• Le comité des espaces agricoles et naturels qui réunit élus, exploitants agricoles, représentants d’associations et professionnels.

• Les conseils de multi-accueils : • Les rencontres avec les élus : ils rassemblent élus, professionnels et parents chacun peut prendre rendez-vous avec un élu pour traiter du fonctionnement des Bout’Chous en téléphonant à l’accueil de la mairie et des P’tits Lutins. ou en adressant sa demande par email à bienvenue@ville-crolles.fr

• Poser une question, émettre une remarque : par courrier ou par email (bienvenue@ville-crolles.fr), à l’attention de M. le Maire. Votre demande sera traitée et vous recevrez une réponse dans les semaines suivantes.

magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Janvier 2015 ////// Numéro 48


8 Crolles à vivre

Des Crollois bien reçus Une centaine de nouveaux Crollois ont répondu à l’invitation de la commune pour la traditionnelle cérémonie d’accueil des nouveaux arrivants. Réunis à l’Espace Paul Jargot, ils ont parcouru les stands tenus par les différents services municipaux avant d’échanger avec les élus autour du verre de l’amitié.

> Claudette et Tadeusz Szybala Tadeusz est à la retraite, Claudette travaille encore dans la vallée, et tous deux ont posé leurs valises à Crolles. « Cette commune est large, on voit loin ! » dit celui qui, il y a quelques années encore, était responsable des sports à l’Alpe d’Huez. De sport justement il en est souvent question à Crolles. « Effectivement il y a de quoi faire ! » approuvent en chœur les deux époux. Alors, deviendront-ils bénévoles comme le Maire l’a vivement conseillé aux nouveaux arrivants ? « Peut-être que oui. Ou pourquoi pas donner un coup de main au Printemps des pique-niques. L’idée a l’air sympa ! »

> Christine et Olivier Poulvelario et leur petit Clément « Nous avons choisi Crolles pour la proximité entre ville et campagne » explique le jeune couple, heureux de participer à cet accueil des nouveaux arrivants. « C’est chaleureux, ça montre une proximité dans ce grand village ! » Est-ce qu’ils pensent s’impliquer dans la vie de leur nouvelle commune ? « D’abord on prend nos repères, après on verra. Peut-être au conseil des multi-accueils. C’est sûr qu’il y a de quoi faire, mais quoi exactement, on ne sait pas encore ! »

Mathilde Jay, esthéticienne à domicile et spa praticienne, vous propose des séances de soins du visage et du corps, de modelage du corps, de beauté des mains et des pieds. Elle organise aussi des séances en groupe lors d’après-midi

filles pour se relaxer autour d‘un thé et de mignardises tout en profitant de soins à tour de rôle. “Parenthèse Essentielle”, du dimanche au mercredi, de 9 h à 20 h.

Renseignements et rendez-vous au 06 78 15 00 48 et sur parenthese-essentielle.fr

Un logement pour les femmes victimes de violences conjugales

C’

est une première dans le Grésivaudan, la commune de Crolles met à disposition des associations Milena et Solidarité Femmes un logement transitoire pour les femmes victimes de violences. Le maire, Philippe Lorimier, et Michel Ferrier, président de l’association Solidarité Femmes, ont paraphé la convention qui officialise ce partenariat. Chaque année en France, plus de 200 000 femmes se déclarent victimes de violences dans le cadre familial. Martine Letter, directrice des associations Solidarité Femmes et Miléna, évoquait en préambule de la signature, une hausse de plus de 3 % des faits constatés sur l’année écoulée, dans le seul département de l’Isère. Face à ces situations dramatiques, « le logement temporaire est la seule solution pour mettre les victimes en sécurité » a rappelé l’élue Patricia Morand, très impliquée dans la concrétisation de ce projet. Les associations peuvent alors aider les victimes à se reconstruire pour qu’elles retrouvent peu à peu une vie normale. magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Janvier 2015 ////// Numéro 48

Philippe Lorimier et Michel Ferrier ont signé la convention, en présence de Martine Letter, directrice de Miléna et Solidarité Femmes, Patricia Morand, conseillère déléguée aux solidarités, à l’habitat social et vice présidente du CCAS, et Didier Gerardo, vice-président de la commission solidarité-social.


Crolles à vivre 9

Et si on éteignait ?

© Marc Brunello

© Marc Brunello

Des efforts déjà réalisés aux solutions à mettre en œuvre pour minimiser l'impact environnemental (réduire la pollution lumineuse et favoriser les économies d’énergie), le Samedi citoyen consacré à l’éclairage public a donné lieu à un débat constructif. Habitants et élus ont notamment discuté d’un point précis : la possible extinction des luminaires une partie de la nuit.

Crolles plongée dans le noir, c’était dans la nuit du 21 au 22 novembre dernier. L’expérience jugée concluante devrait être prochainement renouvelée.

D

ans la nuit du 21 au 22 novembre dernier, de 1 h à 5 h du matin, Crolles s’est trouvée plongée dans le noir. Ce n‘était pas une panne d’éclairage, mais bien une expérimentation souhaitée par les élus. Qui s’en est vraiment aperçu ? Peu de monde si l’on se fie aux retours enregistrés en mairie. « Un coup de fil, tout au plus », a confié Marc Brunello, adjoint chargé des déplacements, des bâtiments et de l’énergie. « Moi j’ai remarqué, et cela m’a un peu inquiété » avouera un participant parmi les plus âgés. Alors, faut-il généraliser cette pratique qui permettrait d’économiser 40 000 € par an, soit 35 % de la consommation annuelle ? Le débat a longuement animé ce samedi citoyen. Quand les partisans se réjouissent déjà de retrouver une relative nuit noire et ses bienfaits pour la biodiversité, les plus sceptiques craignent la montée du sentiment d’insécurité. « J’ai 80 ans, peut-être que j’aurais moins de crainte si j’avais quelques années de moins », concède un habitant. « Pourtant la majorité des délits se déroulent en journée », tente de rassurer un autre. « C’est une bonne idée mais il faudrait creuser d’autres pistes » propose un troisième. Comme éclairer un lampadaire sur deux ? « Nous avons essayé sur l’avenue Ambroise Croizat, a précisé Gilbert Crozes, conseiller délégué aux espaces publics. Mais cela donne un phénomène de trous noirs qui n’est pas concluant. » Et si l’on arrivait à mieux adapter l’éclairage aux besoins ?

>

« Avec des lampadaires à détecteur de présence par exemple », soumet un participant. « C’est une possibilité, dans certains secteurs, mais cela n’est possible que sur les luminaires LED », expliquait à son tour Marc Brunello.

Economies et pédagogie

De ce débat animé et constructif, on retiendra quelques éléments pour la suite. Tout d’abord que chaque économie réalisée permet de dégager des marges pour investir. Par le passé, des sommes importantes ont été consacrées à l’amélioration énergétique de l’éclairage public. Éteindre tout ou partie des luminaires entre 1 h et 5 h du matin pourrait permettre, au-delà de la réduction de la pollution lumineuse, de dégager 40 000 € par an afin d’aller encore plus loin dans l'amélioration de l'éclairage en soirée. à noter également qu’en terme d’amélioration énergétique, le retour sur investissement n’est pas le seul critère à prendre en compte. Ce sont aussi des questions de respect de l’environnement et de vie en société qui sont posées. Et surtout, chacun s’accorde sur le fait que l’éclairage est affaire de pédagogie. « Nous devons accompagner le changement d’habitudes », a prôné la 1ère adjointe, Anne-Françoise Hyvrard. « Il faut y aller progressivement, expliquer, sensibiliser. Parce qu’insécurité et éclairage ne sont pas liés dans les faits. C’est un sentiment que nous devons respecter et prendre en compte pour avancer. »

L’éclairage public en chiffres

2 378 lampadaires,

dont 40 % commandés par variateur de puissance et 85 % équipés de Led ou d’ampoules à sodium basse consommation.

18 % de consommation en moins

sur les 3 dernières années grâce aux efforts d’amélioration énergétique.

113 000 € : le coût de l’éclairage en 2014, soit 1/5e de la consommation globale d’électricité de la commune.

D’autres extinctions à venir L’expérience “ville éteinte” devrait être renouvelée à l’avenir. C’est le souhait des élus, mais cette fois, en prévenant les habitants à l’avance. « Et sur une phase plus longue, a prévenu Anne-Françoise Hyvrard. Cela nous permettra de déterminer si nous poursuivons dans cette voie. »

• Les compte-rendus des Samedis citoyens, les documents présentés et l’annonce des prochains rendez-vous sont sur www.ville-crolles.fr , rubrique Samedis citoyens. • Prochain Samedi citoyen : samedi 31 janvier de 9 h à 12 h au Méli-Mélo. Venez discuter de la circulation dans la plaine et poursuivre la réflexion sur la traversée Crolles-Brignoud. magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Janvier 2015 ////// Numéro 48


10 Crolles à vivre

Réunion de proximité avec les commerçants du centre village Comment valoriser le cœur du village et soutenir l’activité des petits commerces ? Pour échanger sur ces sujets, le maire et les élus concernés ont organisé une rencontre de proximité, à laquelle étaient conviés les commerçants du haut de Crolles.

N

«

ous souhaitons vraiment concerter sur les projets en devenir à chaque fois que cela est possible », a rappelé Philippe Lorimier. Et quand il s’agit de parler d’aménagements pratiques, il est bien plus efficace d’en débattre avec celles et ceux qui les vivent au quotidien. Le premier sujet abordé concernait les places de parking en zone bleue*, une vraie réussite d’après les commerçants : « Cela permet d’avoir des places libres, quelle que soit l’heure de la journée. Nous sommes en effet confrontés aux “voitures tampons”, des véhicules qui restent garés devant les boutiques toute la journée. Les clients qui ne peuvent pas se garer font alors l’effort d’aller sur le parking zone bleue, mais certains préfèrent partir. » La solution proposée et retenue : augmenter le nombre de places en zone bleue et les dispatcher dans le haut de Crolles : devant la brasserie du village, la boulangerie et le bureau de tabac, la rue du 8 mai 1945 et la placette adjacente, le parking en face de la pharmacie des Charmanches. Et dans un second temps, une fois les travaux d’aménagement vers la Cotinière terminés, des places seront également matérialisées sur la partie basse du parking de l’église, place de la Liberté.

Laisser plus de place aux vélos et aux petits commerces

Il a ensuite été question des attaches vélos, en nombre insuffisant semble-t-il. « De plus en plus de clients viennent en vélo et c’est une bonne chose, témoignait une commerçante. Et on note le même reflexe qu’avec les voitures, se garer le

plus près possible des boutiques. Quitte à parfois poser les vélos contre les vitrines au risque de les abîmer. » Un constat partagé. « Nous allons installer d’autres attaches vélos, au plus près des commerces », a indiqué Gilbert Crozes. Plusieurs sujets ont ensuite été abordés de manière plus synthétique. Le maire a fait le point sur le dossier Carrefour Provencia. « La commune ne peut s’opposer à ce projet. Nous sommes donc en pleine discussion pour aboutir à un compromis : passer d’une surface de vente de 3 500 à 2 500 m², avec aménagement de petites surfaces dans une galerie commerçante extérieure. Surfaces dans lesquelles les commer-

çants crollois qui le souhaitent pourraient s’installer. » Affaire à suivre. Enfin, dernier point abordé, l’aménagement du cœur de ville (du pied de Crolles jusqu’au secteur de la Poste). « Afin de rendre cette partie de la ville plus accessible et plus agréable à vivre, nous devons procéder à une réflexion globale qui sera ensuite suivie d’aménagements. Pour nous aider, un bureau d’étude va être choisi ; l’étude devrait démarrer au mois d’avril et durer environ un an, en concertation avec un comité consultatif constitué d’habitants du quartier et en lien avec la commission cadre de vie. »

*Pour rappel, il s’agit de stationnement gratuit mais limité à deux heures. Les places sont matérialisées par de la peinture bleue au sol et les automobilistes doivent indiquer leur heure d’arrivée avec un disque – disponible gratuitement à la mairie, la médiathèque, le bureau de tabac du centre village et l’agence Mobi G.

L’ADEF inaugure ses nouveaux locaux

«

I

l était vraiment important de maintenir le service de proximité de l'ADEF* à Crolles » a rappelé le maire dans son discours d’inauguration le 19 décembre dernier. Dorénavant installée en plein quartier des Ardillais, dans un local entièrement réhabilité par l’Opac 38, l’ADEF accueille les personnes en recherche d’emploi et de formation. Jean Picchioni, le président-fondateur de l’ADEF, a lui aussi affiché sa satisfaction : « C'est une nouvelle étape d'un parcours entamé en 1998 dans le quartier des Charmanches (...). Nous avons ici tous les outils pour remplir notre mission d'accompagnement vers l'emploi. » ADEF Gresivaudan – Les Ardillais – Bâtiment B – 50 impasse Henri Moissan à Crolles Renseignement : 04 76 92 19 20 – adef-crolles@wanadoo.fr - adef-gresivaudan.fr

*L’ADEF, association pour le développement de l’emploi et de la formation, a pour objectif d’accompagner dans leur projet professionnel les personnes en recherche d’emploi et de les mettre à disposition auprès de clients, particuliers ou associations, collectivités locales, professionnels, pour la réalisation de missions diverses (ménage, repassage, aide aux courses, soutien scolaire, mais aussi entretien d’espaces verts, hôtellerie, secrétariat, etc) magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Janvier 2015 ////// Numéro 48


Crolles à vivre 11

« Le logement abordable est une chance » Les chiffres 23,8 % d’habitat social à Crolles 767 logements sociaux, du T1 au T6 570 demandes de logement en cours de traitement Un minimum de 30 % de logement social imposé par le PLU dans tout nouvel habitat collectif, public ou privé.

Déjà proposée en 2013, la thématique du logement social, souvent sujette à discussion ou en proie aux idées reçues, était à nouveau présentée en Samedi citoyen. Entre pédagogie et débat sur la question de la densification, les échanges ont permis de mettre en lumière certaines vérités. Et de rappeler une donnée essentielle : une politique de logement équilibrée est une chance qui profite à toute la collectivité.

U

ne politique de construction volontariste, ancrée dans le paysage Crollois depuis les années 1970. Une mixité d’habitat public/privé, répartie sur l’ensemble de la commune. Un circuit d’attribution transparent et anonyme afin de garantir à chacun les mêmes chances d’obtenir un logement… Ce samedi citoyen a permis de dresser le portrait du logement social à Crolles. Un portrait équilibré, qui donne tous ses atouts au vivre-ensemble, même si, ça et là, « la crainte d’une dégradation de la qualité de vie » est exprimée. En cause, l’idée de densification fait peur à certains. « Je ne suis pas venu habiter à Crolles pour voir un immeuble se construire devant chez moi » lâchera un participant. La phrase est directe. L’idée pas forcément justifiée si l’on se fie aux contraintes d’aménagement fixées par le PLU(1), mais ce sentiment a le mérite de créer le débat.

Transition douce

Alors, faut-il continuer à construire des logements ? « Crolles a atteint le niveau de services présent aujourd’hui grâce au développement économique a précisé le Maire. Cela signifie aussi plus de personnes à loger et des prix à la hausse dans le parc privé. Face à cela, nous manquons de logements, c’est une réalité. »

Mais où construire ? « On ne peut pas continuer à étaler la ville, voilà l’autre constat, a repris Philippe Lorimier. Il faut trouver, à certains endroits, les moyens de construire la ville sur la ville, de manière harmonieuse et réfléchie. C’est une transition douce que nous devons mener. » Dans le secteur de l’entrée de ville, c’est la possibilité de construire des logements sur le toit des commerces qui est avancée. Autour du parc Jean-Claude Paturel, ce sont 300 nouveaux logements qui sortiront de terre dans les prochaines années. « Avec toujours la même volonté de mixité entre public et privé », éclairait à son tour Anne-Françoise Hyvrard, 1ère adjointe au quartier durable.

Des loyers abordables pour tous

“La mixité”, ce terme est revenu à de nombreuses reprises dans les discussions. Patricia Morand, conseillère déléguée aux solidarités et à l’habitat social s’était tout d’abord chargée de détailler les différentes formes de logements sociaux. Des sigles PLAI, PLS ou PLUS(2), qui renvoient chacun à une typologie d’habitat, aux différents réservataires (commune, État, 1 % patronal) qui gèrent l’attribution de ces logements, l’éclairage a permis d’y voir plus clair. Avec en toile de fond la notion de parcours résidentiel pour, autant que possible, adapter

Le compte-rendu de cette réunion est sur www.ville-crolles.fr citoyens

rubrique Samedis

1- Les hauteurs de construction autorisées par le PLU varient de 7 à 12 mètres maximum en zones résidentielles (UA et UB). 2- Voir le barème des plafonds de ressources annuelles sur ville-crolles.fr / rubrique logement.

L’Amicale des locataires CNL-Crolles tiendra son Assemblée Générale le vendredi 30 janvier à 20 h en salle Boris Vian. Les locataires de l’ensemble des quartiers de Crolles, adhérents ou non de l’association, sont les bienvenus.

l’habitat aux besoins du foyer. « Et avec toujours cette spécificité historique de vouloir mélanger, si bien qu’à certains endroits on ne sait même pas que du logement social est présent, » dira Anne-Françoise Hyvrard. Au final, on comprend à quel point le logement social est une réponse. Pour les jeunes qui peinent à se loger (La Canopée), pour le lien intergénérationnel (Le Marronnier et La Cotinière), pour les jeunes couples, pour les familles monoparentales ou celles qui n’ont pas les moyens d’accéder au parc privé… « C’est pour répondre à ces situations que nous voulons continuer de faire du logement avec des loyers abordables, a conclu Le Maire. Pour le dynamisme de la commune, le logement social n’est pas un problème, c’est une chance. »

> Paroles d’habitants « Je préfère le terme de logement abordable, plutôt que logement social. C’est moins péjoratif à mon sens. » « Un accident de la vie, ça peut arriver à tout le monde. Heureusement que le logement social existe. Il faut continuer comme ça. » « Avant je travaillais mais je n’arrivais pas à payer mon loyer. Aujourd’hui être en logement social m’a permis de créer mon entreprise. Donc ça sert pour repartir. Surtout pour moi qui suit en famille monoparentale. » « Bien sûr qu’il faut continuer. Il ne faut pas être égoïste, ne pas vouloir se surprotéger. »

magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Janvier 2015 ////// Numéro 48


12 Crolles à vivre

Les enfants redonnent une seconde vie aux livres Plutôt que d’être mis au pilon, une centaine de vieux livres stockés dans la réserve de l’ancienne bibliothèque ont eu la chance de connaître un meilleur sort. Ils ont servi de matière à la création d’une exposition présentée à la médiathèque. Un travail réalisé par les CM1 de l’école Cascade à l’initiative de Muriel Villa, agent d’accueil à la médiathèque, également animatrice périscolaire.

U

n déménagement, ça permet de faire le vide ! La réserve de la bibliothèque aussi a été le théâtre d’un grand coup de balai : « L’occasion s’est ainsi présentée de faire quelque chose de ces vieux livres, confiait Muriel Villa qui encadre les enfants de l’école Cascade sur le temps périscolaire. Dans un premier temps, nous avons parlé du circuit du livre en bibliothèque : de l’achat au prêt jusqu’au

jour où trop usés ou plus demandés, ces livres finissent stockés à la réserve avant d’être vendus en bibliobraderie ou mis au pilon. Puis successivement, avec un petit pincement au cœur tout de même (!) nous avons arraché les pages et les couvertures de ces livres pour confectionner toutes sortes d’objets. » Ainsi, les élèves ont fabriqué une tour des mangas, une maison des romans, une rue des BD, des livres secrets

et toute sortes de petites créations en pliages et origamis. Ce travail est exposé jusqu’au 15 janvier à la Médiathèque, à côté d’une autre exposition réalisée cette fois par les élèves de Monsieur Roux avec Jérôme Stéfanini, animateur en arts plastiques. Des peintures à la manière aborigène inspirées d’un tableau du fond de l’artothèque de la ville de Crolles.

Aménagements

Accessibilité renforcée au cimetière

A

près avoir rendu plus accessibles les allées du cimetière en 2013, les travaux se poursuivent du côté de la zone de stationnement. L’accès a été totalement restructuré et le point de collecte des déchets déplacé. « Faciliter l’accès de tous a été notre principal objectif, confirme Gilbert Crozes, conseiller délégué aux espaces publics. Une place de stationnement PMR (personne à mobilité réduite) sera prochainement matérialisée devant le nouveau portail. » Le dépôt des déchets est désormais regroupé à l'angle de la rue Henri Lannier dans une benne à double compartiment. « Cet équipement permet de mécaniser la collecte qui jusqu’alors était effectuée manuellement, ajoute Gilbert Crozes. Cette installation devrait remédier aux nombreux dépôts sauvages qui avaient lieu au niveau des anciens containers. » magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Janvier 2015 ////// Numéro 48


Conseil municipal 13

Compte-rendu du Conseil municipal //// Jeudi 18 décembre 2014

L’an deux mil quatorze, le 18 décembre, le Conseil municipal de la commune de Crolles, dûment convoqué, s’est réuni en session ordinaire, à la Mairie, sous la présidence de Philippe Lorimier, Maire. Nombre de conseillers municipaux en exercice : 29 Date de convocation du Conseil municipal : 11 décembre 2014.

Affaires juridiques

> Projet n° 146-2014 : Projet de fusion des  sociétés publiques locales “Eaux de Grenoble” et “Sergadi” Après en avoir délibéré, le conseil municipal, à l’unanimité des suffrages exprimés : • approuve le traité de fusion prévoyant la transmission universelle du patrimoine de la société SPL SERGADI, société absorbée, au profit de la société EAU DE GRENOBLE (EDG), société absorbante et, en conséquence, la dissoluPrésents : 23 ////// Absents : 6 ////// Votants : 29. tion de la SPL SERGADI et, par conséquent, de mandater Présents : son représentant pour voter dans ce sens, Mmes BOUCHAUD, CAMPANALE, DEPETRIS, • prend acte que, dans un souci de recapitalisation avant réalisation de l’opération de fusion avec EDG, un projet FAYOLLE, FRAGOLA, GEROMIN, GROS, HYVRARD, d’augmentation du capital social de la SPL SERGADI par MORAND, PAIN. apport en numéraire et émission d’actions nouvelles au MM. BOUKSARA, BRUNELLO, CROZES, FORT, GAY, pair, d’un montant de 3 000 116 €, va être proposé lors GERARDO, GIMBERT (à partir de la délibération de son prochain conseil d’administration et de l’Assemn° 146-2014), GLOECKLE, LE PENDEVEN, LORIMIER, blée Générale Extraordinaire (AGE) de ses actionnaires pour PAGES, PEYRONNARD, PIANETTA. une réalisation effective au plus tard le 19 décembre 2014, Absents : • prend acte que cette augmentation de capital sera réaMmes BOURDARIAS (pouvoir à M. BRUNELLO), lisée avec exercice du droit préférentiel de souscription des actionnaires actuels, CHEVROT (pouvoir à M. FORT), GRANGEAT • décide, sous réserve de la décision de l’AGE de la (pouvoir à Mme BOUCHAUD), LAPLANCHE société SERGADI de lancer cette opération, de ne pas (pouvoir à Mme GEROMIN). souscrire aux actions nouvelles qui seront émises au titre MM. GIMBERT (jusqu’à la délibération n° 146-2014), de cette augmentation de capital, et auxquelles la comLEMONIAS (pouvoir à Mme FAYOLLE), MULLER mune pourrait souscrire en exerçant son droit préféren(pouvoir à Mme PAIN). tiel de souscription et, en conséquence, de renoncer M. Alain Pianetta a été élu secrétaire de expressément à exercer ce droit, séance. Le quorum étant atteint, le conseil • confère tous pouvoirs à Madame Annie FRAGOLA, reprémunicipal, conformément à l’ordre du sentante de la collectivité pour voter, en qualité d’actionnaire de la SERGADI, en faveur de ladite opération jour, a pris les décisions suivantes : d’augmentation de capital en numéraire par émission d’actions nouvelles à leur valeur nominale, d’un montant Affaires Techniques – Urbanisme total de 3 000 116 € portant le capital actuel s’élevant à Environnement 1 205 000 € à 4 205 116 €, et pour signer la déclaration de > Délibération n°142-2014 : Projet Quartier  renonciation individuelle à sa souscription auxdites actions, Durable - Création d’une ZAC • approuve les valeurs et éléments clefs du projet pourAprès en avoir délibéré, le conseil municipal, à l’unanisuivi dans le cadre de cette fusion et autorise le Président mité (5 abstentions) des suffrages exprimés : de la SERGADI à négocier tout document ayant pour - approuve les objectifs poursuivis par le projet d’aménaobjet d’organiser les relations entre les actionnaires de la gement ; société EDG et les actionnaires de la SPL SERGADI ainsi - engage la concertation préalable à ce projet d’aménaque la gouvernance de la SPL issue de l’opération de gement selon les modalités proposées ; fusion envisagée, sous réserve de la prise en compte des - charge M. le Maire de mener la concertation ; éléments suivants : - précise que la concertation se déroulera pendant toute - gestion publique et de proximité du service public la durée de l’élaboration de l’opération d’aménagement local de l’eau, avec les habitants, les associations locales et les autres - parité de fusion basée sur la division du nominal de personnes concernées. l’action EDG afin d’atteindre une parité de 1 pour 1 avec > Délibération n°143-2014 : Désignation de celle de la SPL SERGADI,  représentants de la commune au sein des - gouvernance équilibrée, répartie au sein du Conseil instances de la société publique locale Isère d’Administration, lieu central de la définition et du piloAménagement tage de la stratégie, en 10 sièges pour la SPL EDG et 8 Après en avoir délibéré, le conseil municipal, désigne, sièges pour la SPL SERGADI et entre les deux actionnaires avec 23 voix pour, Mme Anne-Françoise HYVRARD en historiques principaux des anciennes SPL avec une Présitant que représentante titulaire au sein des Assemblées dence Grenobloise et une 1ère Vice-présidence SIERG, générale et spéciale de la SPL Isère Aménagement et M. - gouvernance équilibrée dans la représentation de la Philippe LORIMIER en tant que représentant suppléant. Il future Métropole et des autres entités organisatrices habilite le représentant titulaire à accepter toutes fonccompétentes sur les autres territoires : Grésivaudan et tions et tous mandats qui pourraient lui être confiés par Oisans, notamment, les instances d’Isère Aménagement. - présence également équilibrée des usagers, du personnel et de personnalités qualifiées comme censeurs Affaires financières associés à cette gouvernance, - refonte de l’organigramme, de l’accord d’entreprise, > Projet n° 144-2014 : Autorisation pour  du manuel qualité sécurité et environnement / responl’engagement des dépenses d’investissement sabilité sociale de l’entreprise, qui ne sont pas ipso avant le vote du budget 2015 facto ceux de l’absorbante, Après en avoir délibéré, le conseil municipal, à l’unani- mutualisation des moyens, des locaux... mité des suffrages exprimés, autorise M. le Maire à enga- maintien du rôle clef du Comité Stratégique et de ger et mandater des dépenses d’investissement nouvelles Contrôle, où chaque actionnaire dispose d’un siège et avant le vote du budget 2015 dans la limite de la répartiémet un avis sur tous les sujets stratégiques liés à la tion suivante : gouvernance, la vie sociale et l’activité opérationnelle, - chapitre 20 (immobilisations incorporelles) : 50 000 € - absence de versement de dividende (tout est réinvesti - chapitre 204 (subventions d’équipement) : 394 000 € dans la SPL) et de rémunération des administrateurs qui - chapitre 21 (immobilisations corporelles : acquisitions) : sont indemnisés par leurs collectivités mandantes, si 349 000 € ces dernières le souhaitent, - chapitre 23 (immobilisations en cours : travaux) : 1 725 000 € - Dénomination de la future société SPL “Eaux de la > Délibération n°145-2014 : Constitution d’une  Région Grenobloise”. provision pour risques et décision modificative • mandate M. le Maire pour signer tous les actes nécesn°2 correspondante saires à la réalisation de l’opération envisagée. Après en avoir délibéré, le conseil municipal, à l’unaniAprès en avoir délibéré, le conseil municipal, désigne, mité des suffrages exprimés, décide : avec 24 voix pour, Mme FRAGOLA comme déléguée repré- de constituer une provision pour risques pour un monsentant la commune au sein de l’Assemblée Générale de la tant total de 18 694,29 €, future SPL et l’habilite à devenir administrateur de la SPL. - d’employer les crédits votés en dépenses imprévues de Après en avoir délibéré, le conseil municipal, désigne, la section de fonctionnement, avec 24 voix pour, Mme CAMPANALE comme déléguée - d’imputer ce montant à l’article 6815 du budget communal. représentant la commune au sein du Comité Stratégique - de procéder à la décision modificative suivante sur le et de Contrôle de la future SPL. budget principal : > Délibération n°147-2014 : Désignation d’un + 18 694,29 € sur la nature 6815, fonction 01, chapitre 68.  représentant pour siéger au sein de la commission - 18 694,29 € sur la nature 022, fonction 01, chapitre 022. “Eau et Assainissement” de la Communauté Maxime pose dans un hôtel thermal abandonné, en Italie. de Communes du Pays du Grésivaudan

La séance est levée à 23 h - Prochain conseil municipal vendredi 30 janvier 2015 à 20 h 30.

Après en avoir délibéré, le conseil municipal désigne, avec 24 voix pour, M. GAY comme représentant de la commune pour siéger au sein de la commission “eau et assainissement” de la Communauté de communes du Pays du Grésivaudan. > Délibération n°148-2014 : Prise de compétence  “Réseaux et services locaux de communications électroniques” par la Communauté de communes du Pays du Grésivaudan Après en avoir délibéré, le conseil municipal, à l’unanimité des suffrages exprimés, se prononce en faveur de la prise de compétence “Réseaux et services locaux de communications électroniques” par la Communauté de communes du Pays du Grésivaudan. > Délibération n°149-2014 : Prise de compétence  “Activités périscolaires des collèges d’intérêt communautaire” par la Communauté de communes du Pays du Grésivaudan Après en avoir délibéré, le conseil municipal, à l’unanimité des suffrages exprimés, se prononce en faveur de la prise de compétence “Activités périscolaires des collèges d’intérêt communautaire” par la Communauté de communes du Pays du Grésivaudan. > Délibération n°150-2014 : Désignation d’un  délégué de la commune au syndicat intercommunal des eaux de la région grenobloise Après en avoir délibéré, le conseil municipal désigne M. LORIMIER comme délégué représentant la commune au syndicat intercommunal des eaux de la région grenobloise.

Affaires sociales

> Délibération n°151-2014 :  Subvention pour l’association Cités Unies Après en avoir délibéré, le conseil municipal, à l’unanimité (2 abstentions) des suffrages exprimés autorise M. le Maire à verser une subvention de 1500 € à l’association Cités Unies pour contribuer à l’aide d’urgence aux sinistrés des affrontements israelo-palestiniens. > Délibération n°152-2014 :  Subvention pour l’association Secours Populaire Après en avoir délibéré, le conseil municipal, à l’unanimité (2 abstentions) des suffrages exprimés autorise M. le Maire à verser une subvention de 1500 € à l’association secours populaire pour contribuer à l’aide d’urgence aux sinistrés des affrontements israelo-palestiniens. > Délibération n°153-2014 :  Subvention pour l’association Club Arthaud Après en avoir délibéré, le conseil municipal, à l’unanimité des suffrages exprimés autorise M. le Maire à verser une subvention de 600 € à l’association Club Arthaud pour contribuer au développement de leurs activités. > Délibération n°154-2014 : Subvention de  l’association familiale de l’Isère pour les enfants et adultes handicapés intellectuels (AFIPAEIM) Après en avoir délibéré, le conseil municipal, à l’unanimité des suffrages exprimés autorise M. le Maire à verser une subvention de 2 000 € à l’association AFIPAEIM pour contribuer à la construction d’un service d’activités de jour de 15 places “tout handicap” sur le territoire du Grésivaudan (Touvet).

Affaires sportives - Vie associative

> Délibération n°155-2014 : Subvention  événementielle pour l’association “football club Crolles Bernin” Après en avoir délibéré, le conseil municipal, à l’unanimité (2 abstentions) des suffrages exprimés attribue une subvention de 700 € à l’association “Football Club Crolles Bernin”, pour le tournoi en salle (9-10 ans) des 3 et 4 janvier 2015.

Ressources humaines

> Délibération n°156-2014 : Départs en retraite  Après en avoir délibéré, le conseil municipal, à l’unanimité (3 abstentions) des suffrages exprimés a fixé des enveloppes de départ à la retraite pour deux agents à 600 et 250 euros. > Délibération n°157-2014 : Tableau des postes :  suppressions et transformations de postes pour le transfert du personnel de la médiathèque Après en avoir délibéré, le conseil municipal, à l’unanimité des suffrages exprimés a décidé de la suppression de 9 postes et de la transformation d’un poste suite au transfert de la médiathèque à la Communauté de communes du Pays du Grésivaudan à compter du 1er janvier 2015. > Délibération n°158-2014 : Convention de mise à  disposition d’un agent auprès de la Communauté de communes du pays du Grésivaudan dans le cadre du transfert de la médiathèque Après en avoir délibéré, le conseil municipal, à l’unanimité des suffrages exprimés approuve la convention de mise à disposition d’un agent entre la commune de Crolles et la Communauté de communes du Pays du Grésivaudan dans le cadre du transfert de la médiathèque à compter du 1er janvier 2015.

magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Janvier 2015 ////// Numéro 48


14 Expression politique La parole aux crollois

Le marché de Noël à Crolles, le repas des anciens et le feu d'artifice de Noël ont été des occasions de rassemblements festifs des Crollois autour de leurs valeurs communes de partage et de solidarité.

“I have a dream”, nous disait Martin Luter King le 28 août

sa promesse en déclarant : “Je ferai voter une loi sur le

des nouveaux quartiers... méritent de grands débats

1963. Nous avions formulé ce message de démocratie

renforcement de la démocratie locale”. Alors, nous nous

démocratiques qui tardent à venir. Nous rêvons aussi que

participative lors de notre campagne électorale, nous le

autorisons à rêver que la majorité municipale suive son

Crolles gagne en quiétude et que le respect d'autrui soit

portons toujours et plus que jamais nous rêvons que

conseil et se décide enfin à consulter les Crollois sur les

érigé en règle de vie. En cette période de vœux nous

Crolles ouvre enfin ce vaste chantier. En cette période de

grands projets qui animent notre cité. Des sujets comme

rêvons surtout que dans notre ville, tant dans ses espaces

vœux, nous formulons cet espoir avec vous et avec... le

l'aménagement du centre, la traversée du village, la sécu-

publics que privés, chacun puisse vivre en paix.

Président de la République qui a dernièrement renouvelé

rité, le pont de Brignoud, l'aménagement des anciens et

Le contenu des textes publiés relève de l’entière responsabilité de leurs rédacteurs.

Skibus, atteindre les sommets c'est simple et économique ! Pour le sixième hiver consécutif, la communauté de communes propose à tous les amoureux de la glisse de rejoindre les stations du Grésivaudan en empruntant des navettes saisonnières au prix mini de 1 € l’aller-retour.

D

epuis Crolles, rond-point du Raffour, la ligne G63 vous emmène jusqu’à Prapoutel 7 jours/7 pendant les vacances scolaires. En dehors des vacances scolaires, elle circule les week-ends et les mercredis.

Le service plus ! Votre contremarque ou billet unitaire

vous permet de bénéficier aux Sept-Laux du tarif groupe même si vous skiez seul. Et vous pouvez déposer vos chaussures dans des casiers pour la journée, dans la limite des places disponibles.

Où acheter son billet Skibus ?

Si vous ne disposez pas d’un abonnement aux Transports du Grésivaudan, à Transisère ou aux trains TER, alors vous devrez acheter votre ticket auprès du chauffeur. Attention, les groupes de dix personnes ou plus sont priés de réserver leur trajet (dans la limite des places disponibles), au minimum une semaine avant, par mail : transports@le-gresivaudan.fr

Renseignement sur www.transportsdugresivaudan.fr ou par téléphone au 0 810 12 12 33 (prix d’un appel local depuis une ligne fixe sauf surcoût imposé par certains opérateurs de téléphonie) magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Janvier 2015 ////// Numéro 48

Territoire Xtrèm limiT Parlons ensemble de l’adolescence Les 20, 21 et 22 janvier 2015 à 18 h. Espace Aragon à Villard-Bonnot. Entrée gratuite, dans la limite des places disponibles.

• “L’enfant et les écrans” Mardi 20 janvier/18 h Rencontre animée par Serge Tisseron, psychiatre et psychanalyste, docteur en psychologie à l’Université Paris Ouest.

• “Ados en vrille, mères en vrac” Mercredi 21 janvier/18 h Débat animé par Xavier Pommereau, psychiatre et directeur du pôle aquitain de l’adolescent au centre Abadie du CHU de Bordeaux, spécialiste dans la prise en charge des troubles psychiques à l’adolescence.

• “Quelle place pour l’autorité dans l’éducation démocratique contemporaine ?” Jeudi 22 janvier/18 h Rencontre animée par Daniel Marcelli, professeur en psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent au CHU de Poitiers.

Ces rencontres Xtrèm limiT sont organisées en partenariat avec la préfecture de l’Isère, le Conseil général de l’Isère, la Gendarmerie nationale et l’association d’Aide Information aux Victimes (AIV). Contact : Conseil Intercommunal de Sécurité et de la Prévention de la Délinquance (CISPD) - Tél. 04 76 08 04 57 Programme complet sur : www.le-gresivaudan.fr


Associations 15

Du côté de la MJC

horaires d'inscription

41, rue du Brocey Tél. 04 76 08 01 81 // Inscriptions du lundi au jeudi de 16 h 30 à 19 h // Pendant les vacances scolaires : du lundi au jeudi de 17 h à 18 h 30.

Retrouvez la MJC sur son site www.mjc-crolles.com Et sur le blog : mjccrolles.canalblog.com

Pôle Semer

Pôle Rêver

Ludothèque

Attention, en raison de la présence du planétarium (cf ci-dessous), il n'y aura pas de ludothèque mercredi 28 janvier et jeudi 29 janvier.

Matinée Petite Enfance 0-7 ans Dans un espace adapté pour les touts petits. > Samedi 7 février de 10 h à 12 h.

Pôle Grandir Séjour Hiver

Un séjour “opération blanche : montagne et neige”, de 7 à 10 ans (CP-CM2) à Chichilianne (38 - Vercors) avec propositions de balades, raquettes, initiation au biathlon, ski joëring (poneys des neiges), veillées, jeux, etc. > Du 9 au 13 février 2015. 350 € (aide au séjour Ville de Crolles selon QF). Inscriptions à partir du 3 novembre jusqu’au 15 janvier 2015.

VACANCES DE février

L'Accueil de loisirs reçoit vos enfants de 3 à 12 ans. La MJC fait la passerelle avec les sorties de la Glisse : vous pouvez inscrire votre enfant matin + repas, nous nous chargeons du transfert jusqu'au bus de départ.

Stages découvertes Spécial Carnaval

Le ciel à portée de mains !

Les Renc’Arts (rencontres artistiques)

Pour découvrir des spectacles à tarifs préférentiels. Pour avoir toutes les propositions de l'année, contacter Christelle, Pôle Rêver. > Mercredi 14 janvier à 19 h 30 : Celui qui tombe (Cirque). Dès 6 ans. MC2 Grenoble. > Mercredi 21 janvier à 16 h 30 : Mooooooooooostres (Théatre). Dès 3 ans. Espace Paul Jargot. > Mardi 27 janvier à 20 h : Pss Pss. Dès 8 ans. Espace Aragon en partenariat avec l'association Gym & Rythme.

Spectacle avec garde d'enfants

> Vendredi 30 janvier à 20 h 30 : 13 h et des poussières (Conférence dansée). Dès 12 ans. Espace Paul Jargot. > Garde d'enfant avec séance planétarium à la MJC : 1 enfant 5 €, 2 enfants 8 €, 3 enfants 10 €.

Les clowneries Adultes

Avec la compagnie Les Coulisses à Ressorts, théâtre de clowns. 4 séances dans l’année. Possibilité de faire une à plusieurs séances au choix. > Dimanche 1er février, de 10 h à 17 h (repas tiré du sac).

Les Ateliers Parents/Enfants

De 9 h 30 à 11 h 30. > Du 9 au 13 février 2015. “Costumes” : fabriquer, customiser son déguisement pour défiler sur le thème “il était une fois...” Pour les 8-12 ans. > Du 16 au 20 février. “Masques” : fabrication de masques “il était une fois…” Pour 5-7 ans (Grande section, cp, ce1). > Du 16 au 20 février. Stage percussions pour tous à partir de 7 ans et tout public, pour déambuler en musique le jour du carnaval. Possibilité de garderie (de 8 h à 9 h 30 ou de 16 h à 18 h selon stage).

La Ville de Crolles réhabilite actuellement les anciens locaux de la bibliothèque afin que la MJC puisse y accueillir un accueil de loisirs 3/12 ans. Equipe d'animateurs, enfants seront réunis sur ce lieu d'accueil en proximité de la MJC aux vacances d'avril 2015. Nous invitons parents, adhérents et toute personne intéressés par une réflexion autour de l'accueil des enfants dans ce nouveau lieu et de son aménagement le 17 janvier 2015 de 9 h 30 à 11 h 30 à la MJC.

Pour partager une activité en famille, parents, grands-parents, tonton... > Clowneries, samedi 10 janvier, de 9 h 30 à 12 h 30 et de 14 h à 16 h 30. Samedi 31 janvier, mêmes horaires + 1 séance mars. Tarif 14 €/binôme/séance ou 40 €/ binôme/3 séances. > Biodanza, samedi 31 janvier, de 10 h à 12 h, en lien avec “13 h et des poussières”. 2 pers. 16 €, 3 pers. 23 €, 4 pers. 28 € > Cirque, samedi 24 janvier de 10 h à 12 h 2 pers. 16 €, 3 pers. 23 €, 4 pers. 28 €.

Les Stages découverte (ados/ adultes)

> Terre : Samedi 24 janvier de 10 h à 17 h : modelage la posture animale (3 places) et tour (3 places). 50 € la séance (+ adh mjc).

Réunion du prochain collectif de travail Carnaval ouvert à tout habitant souhaitant participer activement à cette journée : rejoignez-nous ! en janvier (date et heure sur le site) : animation-culturelle@mjc-crolles.com

La MJC de Crolles accueille un planétarium itinérant du mercredi 28 au samedi 31 janvier. Planétarium mobile avec dôme gonflable qui vous accueillera pour une séance : découvrir à son rythme le nom des constellations, leurs positions dans le ciel, apprendre les mouvements de la terre, de la lune et des planètes… Nous accueillerons des écoles de Crolles, le centre de loisirs, une garderie spécialisée liée à un spectacle (Cf Renc'Arts) sur séances spécifiques, ainsi que toute personne intéressée sur les séances suivantes : • Mercredi 28 janvier à 17h  30. •V  endredi 30 janvier : séances à 19 h 45, 20 h 30 et 21 h 15. • S amedi 31 janvier : séances à 17 h, 17 h 45 et 18 h 30. • Sur inscription, 3 €/personne.

Allumez les étoiles Rendez-vous au Projo samedi 31 janvier de 17 h à 21 h 30 pour une soirée dans les étoiles… Proposé par le service jeunesse et vie locale et la MJC. Au programme : • Un Planétarium à Crolles ! Les animateurs de la MJC du Pont du Sonnant proposent 3 séances de 45 minutes sous la voûte étoilée d’un planétarium mobile (Lire ci-avant : “Le ciel à portée de mains”). 15 à 20 personnes pourront être accueillies par séance. • Des ateliers autour des étoiles Avec fabrication de cartes du ciel, atelier light painting (photos de lumière), fabrication de lampions. • Un repas dans la pénombre sous un ciel étoilé, avec menu du cosmos. • Pour le plaisir des yeux : Animations et final surprise ! Animations gratuites Repas payant : 10 euros adultes / 5 euros enfants de moins de 10 ans. Information et inscriptions à la MJC : 04 76 08 01 81.

Toute l'équipe de la Maison des Jeunes et de la Culture vous présente ses meilleurs vœux pour 2015 et vous souhaite des projets enthousiasmants, couronnés de succès. C'est avec beaucoup de plaisir que la Présidente de la MJC, vous accueillera samedi 17 janvier 2015 à 11 h 30. Venez nous rencontrer autour d'un brunch. magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Janvier 2015 ////// Numéro 48


16 Vie Associative

“Comment (re) donner le goût d'apprendre, à la maison ou à l'école”

Sport

Quentin Dall’Olmo, futur champion de kart cross Le kart cross chez les Dall’Omo, c’est une histoire de famille. L’oncle, le père, et maintenant le fils, Quentin, partagent la même passion. Rencontre avec ce jeune mordu de sports mécaniques, qui termine 5e du championnat pour sa première saison, un résultat prometteur !

Une conférence sur la Pédagogie Positive animée par La Fabrique à Bonheurs, avec des outils pratiques et colorés pour remettre du plaisir dans les apprentissages des enfants.

P

etits mots pour Grandir invite La Fabrique à bonheurs afin de découvrir ce qu’est la pédagogie positive. Marie-Gabrielle Berger vous présentera quels sont vos mécanismes d’apprentissages, ce qu’est l’approche Tête-Corps-Coeur, ce qu’est le mindmapping et les nombreuses utilisations que l’on peut en faire, ainsi qu’une multitude d’autres choses qui vous permettront de remettre du plaisir dans les apprentissages de vos enfants !

Vendredi 23 janvier à 20 h 30 - Salle Boris Vian - Entrée : 3€. Renseignements : petitsmotspourgrandir@hotmail.fr ou au 06 52 53 52 38

Le Théâtre sous la Dent présente :

Le Major Cravachon, d’Eugénie Labiche, mise en scène d’Irène Jargot

O

lympe, fille du Major Cravachon est en âge de se marier. Mais les prétendants ne résistent pas à leur entretien avec le Major où toute demande en mariage semble s’annuler automatiquement. Olympe désespère jusqu’au jour où deux prétendants viennent le même jour : un étrange hussard et un charmant jeune homme. Est-ce que l’un d’eux réussira à déjouer les plans du major ? Samedi 24 à 20 h 30 et dimanche 25 janvier à 18 h - Espace Paul Jargot Plein tarif : 10 € / Sur réservation 8 € / Tarif réduit 6 € Réservations au 06 18 49 38 53 ou pascale.odier@orange.fr www.theatre-sous-la-dent.net magazine d’information de la ville de

«

Quentin, dans le kart cross n° 22

J'

aurais pu commencer le Kart cross plus jeune, mais mes parents n’étaient pas d’accord » explique Quentin Dall’Olmo. « C’est un sport que l’on peut débuter à 12 ans, mais qui comporte quand même des risques. Ils ont préféré attendre que je sois plus mature, plus calme, ça évite de prendre des décisions hâtives et parfois dangereuses pendant une course. » Et au vu des résultats, ils ont eu raison ! « J’ai donc attaqué l’année dernière, à 14 ans, en catégorie Junior Sprint. On a d’abord acheté un kart d’occasion en janvier, qu’il a fallu bricoler pour le mettre aux normes. » Alors le soir, dans le garage familial, Quentin et son père remontent patiemment l’engin, pièce par pièce. « C’est le moteur d’une moto, une 650 cm3, qui est utilisé ! Il est bridé pour la catégorie Junior, mais on arrive quand même à atteindre les 110 km/h en ligne droite » sourit le jeune passionné. Et puis en mars ce sont les essais, avant les premières courses en mai.

Des courses dans tout le quart sud-est Le Kart cross, comme la plupart des sports mécaniques, est une discipline qui demande beaucoup, que ce soit en temps ou financièrement. « Toute la famille suit Quentin lors de ses courses, explique sa maman. Au total, on a parcouru près de 5 500 km pour boucler le championnat ! ». Quant au budget, « j’ai réussi à trouver des sponsors, dont plusieurs entreprises et commerces crollois que je remercie, précise Quentin. Et on est toujours à la recherche de nouveaux partenaires. » Les courses se déroulent dans le quart sud est de la France, avec les essais chronométrés le samedi matin, qui déterminent les positions sur la grille de départ. Le samedi après-midi et le dimanche matin, ce sont les manches qualificatives. « à chaque course on gagne des points en fonction des manches et des essais. Et celui qui en a le plus au final est déclaré vainqueur. » Résultat, Quentin s’est classé 5e du championnat, sur 30 participants. « L’année prochaine, je cours dans le même catégorie, mais cette fois je vise le titre ! ». Bonne chance ! Suivez Quentin sur sa page Facebook : Just-For-Race-J4R/ Et sur son blog http://just4race.canalblog.com/

Crolles ////// Janvier 2015 ////// Numéro 48


service jeunesse et vie locale

C pour les jeunes 17

Le Projo, place Ingrid Betancourt

04 76 04 00 65

jeunesse@ville-crolles.fr Rejoignez Le Projo : facebook.com/LeProjo

horaires d'ouverture du

© Rémi Martinez

service jeunesse et vie locale

période scolaire // du mardi au samedi // Accueil du public du mardi au vendredi de 9 h à 12 h 30, le mardi et mercredi de 14 h à 17 h // Accueil des jeunes le mardi et vendredi de 17 h à 19 h // Animations (en fonction du programme) le mercredi et samedi entre 10 h 30 et 19 h. période de vacances // du lundi au vendredi // Accueil du public du lundi au vendredi de 9 h à 12 h 30 et le mardi, mercredi et vendredi de 14 h à 17 h // Animations (en fonction du programme) du lundi au vendredi entre 9 h et 19 h.

Ellip5e

succède aux Baby’lionnes Bon cru pour la 2e édition du tremplin musical. Quatre groupes se sont partagé la scène du Projo : Skylib, Chrysalid 31, As de Pic et Ellip5e. And the winner is... Ellip5e !

«A

mbiance chaleureuse et sympathique, rapporte Luc Lauverjat, le responsable du service Jeunesse. Ce 2e tremplin a pris une allure de concert en 4 parties, avec ces jeunes qui se félicitaient tour à tour. Si Ellip5e l'a emporté, les autres n'ont pas démérité. Les As de pic par exemple avaient une vraie présence scénique malgré leurs 12 ans de moyenne d'âge. Chapeau ! »

Ellip5e : un retour gagnant

Déjà l’an dernier, les 5 musiciens d’Ellip5e avaient participé au premier tremplin. Visiblement ils ont su tirer profit des conseils : « Nous avons répété et répété, donné quelques concerts, confie le batteur Quentin Riché. Cette année a été la bonne. Nous sommes ravis ! » Rémi Ferreira, Guillaume Collé, Laurent Vang, Quentin et Eva Riché, sont tous les 5 originaires de la vallée (Barraux, Chapareillan, Pontcharra). Etudiants et lycéens, ils se retrouvent tous les week-end et parfois plus pour jouer et peaufiner leur répertoire. Il y a quelques années,

ils avaient chacun leurs propres activités musicales avant de se regrouper au sein d’un atelier de musique à l’école et d’entrer ensuite à l’Association Musicale de Chapareillan. Cette aventure commune leur a valu quelques jolies participations à des concerts locaux : festival Cordes aux voix au Touvet, FestiRock aux Adrets, festival Rock’nMarches aux Marches, concert à l’Ampérage de Grenoble, festival Uriazik à St-Martin-d’Uriage en mars dernier... Selon les scènes où le groupe se produit, il adapte son répertoire, ce qui lui permet d’alterner différents styles allant de la pop au rock’n roll en passant par des morceaux funks : « Aujourd’hui nous allons profiter au maximum de l’accompagnement musical qui nous est proposé. Et nous sommes vraiment heureux de pouvoir jouer en première partie du groupe programmé à la fête de la musique de Crolles », confient les jeunes musiciens. Découvrez Ellip5e sur : https://www.facebook.com/ELLIP5E

*Le jury était composé de : Françoise Bouchaud, adjointe chargée de l’éducation et de la Jeunesse, Alain Pianetta, conseiller municipal, Olivier Diederich (l’EMC), Fabien Cippelletti (Musica Crolles), Alexandre Pilon, (Président de Capokaze), Anne Marie Audois (responsable de l’Espace Paul Jargot), Maxime Scribante (représentant du service Jeunesse), Damien Arnaud, (directeur de la programmation Retour de Scène/Dynamusic)

Les vacances de février approchent...

Retrouvez le programme des animations, disponible courant janvier sur le site www.ville-crolles.fr et dans les lieux publics (mairie, médiathèque, Espace Paul Jargot et Projo).

à vos agendas !

Les inscriptions pour la saison glisse et les activités des vacances se font en janvier ! Inscriptions auprès du service jeunesse au Projo : • samedi 24 janvier de 9 h à 12 h, • mercredi 28 janvier de 14 h à 17 h et • vendredi 30 janvier de 17 h à 19 h. Les tarifs sont fonction du quotient familial. magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Janvier 2015 ////// Numéro 48


18 Culture La médiathèque s’est enrichie de nouveaux fonds et nouveaux services. Vous avez ainsi accès à 5 plateformes vous proposant des ressources “numériques”. Vous pouvez aussi emprunter des livres “lus”, solution idéale si votre vue a baissé, ou pour faire une autre activité en même temps : conduire, courir, pédaler, cuisiner... Demandez-nous !

> Exposition du 20 janvier au 7 février

> Projection mercredi 4 février / 16 h

Un film proposé aux enfants et aux familles Entrée libre

Salle Henri Chatain

> Des textes lus Lettres d'amour de 0 à 10

Grenoblicimes, un livre et une exposition “made in Grenoble” Salle Henri Chatain

Le livre Grenoblicimes, (Glénat, 2013) concrétise le travail dans la durée d’un collectif de 5 photographes passionnés de nature, Diverticimes. L’exposition en est issue. Rencontre avec les auteurs, autour de leur démarche artistique collective, suivie d’une vente de livres et d’une dédicace : vendredi 30 janvier à 18 h, salle Henri Chatain + d’infos sur www.diverticimes.com

Ernest a dix ans. Dix ans de vide : sa mère est morte le jour de sa naissance et son père a disparu. Dix ans d'ennui : sa vie avec sa grand-mère n'a rien d'exaltant : école, goûter, devoirs... Seule distraction : une lettre que le grand-père d'Ernest avait envoyée du front pendant la guerre, une lettre indéchiffrable. Et il y a l'amitié de Victoire, la nouvelle de la classe... Susie Morgenstern //// Totem, Roman 1996

Matilda Avant même d'avoir cinq ans, Matilda dévorait Kipling, Steinbeck, Hemingway : son existence n'en était pas pour autant plus facile.

> Matinée jeux

Roald Dahl

samedi 24 janvier / de 10 h à 13 h

Amenez vos jeux, votre famille, vos amis, vos voisins !

Pas de baiser pour maman

Salle Henri Chatain

Ouvert à toutes et tous, entrée libre Animation proposée par les bénévoles de la Fête des jeux et les bibliothécaires. Rencontre avec les auteurs, autour de leur démarche artistique collective, suivie d’une vente de livres et d’une dédicace : vendredi 30 janvier à 18 h, salle Henri Chatain Renseignements auprès du service jeunesse et vie locale au 04 76 04 00 65

Jo déteste être embrassé par sa mère, particulièrement devant ses copains. Comment madame Chattermite va-t-elle s'y prendre désormais pour témoigner sa grande affection maternelle ?

Anne Baudot, la nouvelle responsable de la médiathèque Gilbert Dalet, devenue intercommunale depuis le 1er janvier 2015. 22 ! Vladimir a composé une chanson spéciale pour la naissance du petit duc Ivan. Pleine de mots en "v" et de rimes en "vlan", elle remporte un grand succès. Le grand-duc est en colère et décide d'interdire tous les mots contenant la lettre v. Tout le monde se méfie car la police de répression du v rôde. Marie-Aude Murail

Joker Le vieil instituteur Hubert Noël distribue à ses élèves de CM2 un jeu de cartes un peu spécial le jour de la rentrée. Il est composé de jokers qui leur permettent de rester au lit, de ne pas faire leurs devoirs, de danser en classe, etc. Susie Morgenstern

Tomi Ungerer

Tél. 04 28 38 07 70 92, avenue de la Résistance - 38920 Crolles www.la-mediatheque-crolles.fr

horaires d'ouverture Mardi, jeudi, vendredi - 15 h-19 h // Mercredi - 12 h-18 h // Samedi - 10 h-13 h & 15 h-18 h vacances scolaires Mercredi - 15 h-18 h // Jeudi, vendredi - 15 h-19 h // Samedi - 10 h-13 h & 15 h-18 h Attention, la médiathèque sera fermée les mercredis 24 et 31 décembre magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Janvier 2015 ////// Numéro 48


Espace Paul Jargot 04 76 04 09 95 Abonnez-vous à la newsletter sur www.ville-crolles.fr

Suivez l'actu de l'Espace Paul Jargot sur www.facebook.com/espacepaul.jargot

Culture 19

SoulAÿrès

© Thierry Rollet

© Danielle Chériot

Retrouvez le détail des spectacles dans la plaquette culturelle saison 2013-2014 et sur le site www.ville-crolles.fr

13 heures et des poussières...

Sous le feu des projecteurs Les classes de CM1 et CM2 de l’école Chartreuse commencent l’année en beauté ! Les enfants de Mme Genovèse, M. Boyer et Mme Josserand se produiront en effet dans quelques jours sur la scène de l’Espace Paul Jargot, avec le groupe SoulAÿres. Vendredi 16 janvier à 19 h 30 Musiques du monde Durée 2 h 20 avec entracte | De 6 à 15 €

Love and Failures, par SoulAÿrès - 1ère partie Yindalë Ce concert est l’aboutissement d’un important travail effectué en amont. D’abord avec Florian Martinet de l’EMC. Il adapte en effet les arrangements et les partitions des morceaux qui seront chantés avec les enfants. C’est ensuite l’heure des répétitions le lundi matin, d’abord juste avec les enfants, puis avec les membres de SoulAÿres. « Et en parallèle les élèves répètent le mercredi sous la direction de Mme Regnier qui a en charge la chorale de l’école », explique Christelle Josserand. Résultat, un concert unique et une soirée inoubliable !

« Cette collaboration avec des artistes est toujours un bon moyen d’emmener les enfants dans l’auditorium, explique Margaux Guiltaux, médiatrice du service culturel. Et puis c’est une autre façon d’appréhender la musique. Ils

découvrent l’importance des répétitions, et de tout ce qui doit être prêt pour le grand soir : les lumières, les décors, le son, les tenues de scène... c’est un apprentissage complet que nous proposons chaque année. »

Sortez tranquille, nous accueillons vos enfants ! En partenariat avec la MJC, vos enfants peuvent être accueillis autour d’une animation “planétarium” et encadrés par des professionnels. à la MJC. Tarif : 5 € pour un enfant, 8 € pour 2 et 10 € pour 3. Réservation anticipée indispensable.

Retrouvez toute la programmation culturelle sur www.ville-crolles.fr, dans l’Agenda distribué avec ce journal et la plaquette culturelle.

spectacle

Vendredi 30 janvier à 2 0 h30 Conférence dansée Tout public dès 12 ans | Durée 1 h | De 6 à 15 €

13 heures et des poussières..., par la Cie Hallet Eghayan Quand danse, vidéo et astrophysique se retrouvent autour du récit fascinant et poétique de l’histoire de l’univers. à découvrir absolument !

magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Janvier 2015 ////// Numéro 48


20 Regard

Exposition Echanges Information Dialogue

Profile for Ville de crolles

Janvier 2015 // Magazine crolles 48  

2015 année du dialogue citoyen à Crolles. Crolles à vivre : Et si on éteignait ? Culture : Ellipse remporte le tremplin musical.

Janvier 2015 // Magazine crolles 48  

2015 année du dialogue citoyen à Crolles. Crolles à vivre : Et si on éteignait ? Culture : Ellipse remporte le tremplin musical.

Profile for crolles
Advertisement