Page 1

magazine Crolles

49 février

2 0 1 5

de

Magazine d’information de la ville de Crolles www.ville-crolles.fr

Retour sur les vœux 2015 page 8

crolles à vivre Au 1er janvier 2015, Crolles compte 8 563 habitants page 2

regard 11 janvier 2015 un rassemblement sans précédent à crolles page 20


2 Crolles pratique Rentrée scolaire de septembre 2015

Pensez aux inscriptions !

V

ous venez d’arriver sur la commune ou votre enfant va entrer en première année de maternelle ? Vous devez l’inscrire en remplissant un dossier en mairie (dossier téléchargeable sur le site www.ville-crolles.fr et/ou disponible au service éducation en mairie). Il est à rendre avant le 13 février. > Renseignements auprès du service éducation, en mairie, au 04 76 08 04 54 ou à bienvenue@ville-crolles.fr

Rappel pour postuler à un job jeunes

Nouveaux horaires d’ouverture au public du service urbanisme Pour pouvoir traiter les dossiers, le service urbanisme change ses horaires d'accueil du public : Lundi : fermé / 13 h 30-16 h 30 Mardi : 8 h 30-11 h / 13 h 30-18 h Mercredi : 8 h 30-12 h 30 / 13 h 30-18 h Jeudi : fermé / 13 h 30-18 h Vendredi : 8 h 30-12 h 30 / 13 h 30-16 h 30 Samedi : 8 h 30-11 h 30 (1ers et 3es samedis du mois) - Le service est fermé les autres samedis.

Fêtez le Nouvel An Chinois avec l’AVF

L'

Accueil des Villes Françaises invite tous les nouveaux arrivants pour fêter ensemble le Nouvel An Chinois, le 28 février prochain, en présence de M. Liu, le représentant officiel de Taiwan à Paris. Après un exposé et un spectacle de marionnettes, la soirée se poursuivra par un buffet et une animation dansante.

S

i vous n’avez pas assisté à la réunion d’information collective du 28 janvier, vous devez obligatoirement participer à celle du samedi 7 février à 10 h 30 en salle du conseil. Vous pourrez poser vos questions et retirer un dossier de candidature, à rendre ensuite au plus tard le 14 mars 2015 auprès du service développement social. > Plus d’infos sur les jobs jeunes sur

> Renseignements au 06 89 11 08 17 ou avfmeylan@gmail.com Plus d’infos sur le site avf.asso.fr/fr/meylan

www.ville-crolles.fr

8 563

L’INSEE, l’Institut National de la Statistique et des Études Économiques, a publié les chiffres relatifs à la population légale de la commune. Au 1er janvier 2015, Crolles compte 8 563 habitants.

C

e chiffre englobe toutes les personnes ayant leur résidence habituelle sur le territoire de la commune (la population municipale) et celles ayant leur résidence habituelle dans une autre commune, mais qui conservent une résidence sur Crolles : les moins de 25 ans dont les parents habitent à Crolles, mais qui résident, du fait de leurs études, dans une autre commune, les personnes en long séjour dans des établissements de santé, maison de retraite, etc. > Les chiffres détaillés du recensement sont disponibles sur le site internet www.insee.fr

Pharmacies de garde en février Dimanche 8 // Pharmacie Fontaine Amélie à St-Ismier - Tél. 04 76 52 28 62 Dimanche 15 // Pharmacie des Charmettes à Domène - Tél. 04 76 77 44 59 Dimanche 22 // Pharmacie des Charmanches à Crolles - Tél. 04 76 08 92 81 Dimanche 1er mars // Pharmacie de Froges Tél. 04 76 45 71 44

magazine Crolles

de

Des jardins disponibles au parc Jean-Claude Paturel Des parcelles sont disponibles dans les jardins partagés du parc Jean-Claude Paturel. Si vous êtes intéressés, vous pouvez prendre contact avec le service développement social en mairie au 04 76 08 04 54.

La Communauté de commune informe que les travaux de sécurisation étant terminés, la déchetterie de Crolles réouvre ses portes le 31 janvier.

Directeur de la publication : Philippe Lorimier I Rédaction : Nathalie de Leiris, Valérie Saes, Florent David - Culture : Laurence Windels I Photos : Mairie de Crolles I DL I MJC I D. Richalet I Création & réalisation : Société2filles I Imprimerie Notre Dame I Le journal de Crolles est imprimé sur papier recyclé par un imprimeur certifié “Imprim’vert®”, label garantissant la bonne gestion des déchets dangereux, la sécurisation de stockages des liquides dangereux et la non-utilisation de produits toxiques.


Édito 3 13

14 12

18

Sommaire 20

04 Crolles à vivre

> Le Rallye vélo cherche son affiche > Premier conseil des multi-accueils de l'année > Changement de décors aux P'tits Lutins >Ç  a roule pour eux ! >A  vec ses crayons, elle croque la vie >A  u marché, les déchets sont triés > Les reconnaissez-vous ?

08 Grand format

> Des vœux pour l'avenir

13 Expression politique 13 Territoire

C

omment ne pas évoquer, un mois

C’est vivre

après, presque jour pour jour, les

C’est vivre Fanon, Amrouche et Feraoun Trois voix brisées qui nous surprennent Plus proches que jamais Fanon, Amrouche, Feraoun Trois sources vives qui n’ont pas vu La lumière du jour Et qui faisaient entendre Le murmure angoissé Des luttes souterraines Fanon, Amrouche, Feraoun Eux qui avaient appris À lire dans les ténèbres Et qui les yeux fermés N’ont pas cessé d’écrire Portant à bout de bras Leurs œuvres et leurs racines Mourir ainsi c’est vivre Guerre et cancer du sang Lente ou violente chacun sa mort Et c’est toujours la même Pour ceux qui ont appris À lire dans les ténèbres, Et qui les yeux fermés N’ont pas cessé d’écrire Mourir ainsi c’est vivre.

événements tragiques des 7 et 9 janvier derniers ? Nous étions

plus d’un millier à Crolles et nationalement des millions pour faire entendre haut, fort et loin les valeurs de notre pays, de notre république, La France. Ces valeurs qui sont la liberté, l’égalité et la fraternité. Le 11 janvier, nous étions rassemblés, debout, au-delà des partis, pour dénoncer l’exécution d’hommes et de femmes, armés seulement de leurs idées pour certains, de leur uniforme pour d’autres, qui défendaient la liberté d’expression, de pensée et de culte, et l’ordre républicain. Ces hommes et ces femmes n’aspiraient qu’à vivre en paix. Ils étaient nos compatriotes, ils seront dans nos cœurs pour longtemps. Au cœur de la France. Cette France qui continue à vivre et à faire des projets pour l’avenir. à Crolles aussi nous poursuivons nos projets. Nous vous les avons présentés lors de la soirée

 > Soirée thermographique “je chauffe les petits oiseaux”

des vœux 2015 et les pages de ce magazine vous

14 Sport

en proposent une version plus détaillée. Et vous

Kateb Yacine (Paru dans Jeune Afrique, Paris, n°107, 5-11 novembre 1962)

aurez l’occasion, au gré des réunions et rendez-

Texte lu par Philippe Lorimier, lors du rassemblement citoyen du dimanche 11 janvier.

 >L  'amour foot

vous de concertation qui se profilent, de

15 Associations

prendre part à leur élaboration. Parce que ces

 > Courir entre amis avec l'ACP  > La truffe de Chartreuse à l'honneur  > La MJC

17 C pour les jeunes

projets d’avenir, nous souhaitons les penser avec vous. Pour construire une ville qui garde la mémoire du village, une ville où chacun trouve sa place, et pour que le vivre ensemble, dans le respect des autres et de leurs différences, se conjugue toujours au présent.

 >D  es jeunes prennent le micro  > « Les jeunes crollois ont de la chance »

18 Culture

> La M  > Espace Paul Jargot

Philippe Lorimier, Maire de Crolles

20 Regard magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Février 2015 ////// Numéro 49


4 Crolles à vivre

Le Rallye vélo cherche son affiche Le thème du Rallye Vélo 2015 porte sur le Monde des Arts. Mais à quoi ressemblera l'affiche ? C’est à vous d'en décider !

L

es organisateurs lancent un grand concours auprès des enfants crollois et alentours. Un jury se réunira pour désigner le vainqueur ; son affiche sera tirée en “noir & blanc” à plus de 900 exemplaires (affiches et flyers compris). L’heureux gagnant recevra également un bon d'achat de 15 €, et tous les participants verront leur maquette d'affiche exposée le 30 mai prochain, jour du Rallye, sur le lieu d'arrivée. Règlement : 1. L'affiche sera réalisée sur un format A4. 2. Elle devra être déposée avant le 15 mars 2015 dans les boîtes aux lettres des écoles de Crolles, ou scannée en format pdf et envoyée à l'adresse rallye.velo.crolles@gmail.com. 3. Âge limite des participants : 15 ans. 4. Chaque affiche comportera au dos, les prénom, nom, âge, nom du groupe scolaire, adresse, email du participant. 5. Toutes les techniques graphiques (croquis, dessin, peinture, graff, infographie, etc.) sont autorisées. Il n'est pas obligatoire d'insérer le texte de l'affiche. Celui-ci pourra être ajouté par la suite.

Imaginez les animations, le déroulement et le décor du prochain

Printemps des pique-niques Jeudi 19 février de 18 h 30 à 20 h Salle du Conseil Municipal de la mairie. Ouvert à toutes et tous, c’est le moment de proposer vos idées ! Le Printemps des pique-niques aura lieu cette année le dimanche 21 juin place Nelson Mandela. > Informations auprès du service jeunesse et vie locale 04 76 04 00 65.

Le Rallye recherche des bénévoles Le Rallye vélo est organisé par des parents de tous les groupes scolaires crollois, de la maternelle au CM2. Mais l’équipe organisatrice se renouvelle trop peu. Une quarantaine de personnes environ est nécessaire pour cette journée qui attire chaque année plus de 200 participants ! Une idée des tâches à réaliser : balisage des parcours, inscriptions, animation d’un stand, lancement des départs, gestion de la buvette enfant, etc. Alors si vous avez quelques heures, voire une journée à donner pour le plaisir de vos enfants, faites-vous connaître par mail à cette adresse : rallye.velo.crolles@gmail.com

6e Fête des jeux Elle aura lieu dimanche

22 mars de 13 h 30 à 19 h à l’Espace Paul Jargot Le thème retenu cette année est “Mémoires de jeux”. La Fête des jeux est préparée et animée par des habitants bénévoles et des associations locales. Avis aux passionnés qui souhaiteraient rejoindre ce collectif ! Contactez le service jeunesse et vie locale au 04 76 04 00 65.

magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Février 2015 ////// Numéro 49


Crolles à vivre 5

Premier conseil des multi-accueils de l’année Comme chaque début d’année, les nouveaux représentants des parents des multi-accueils des P’tits Lutins et des Bout’chous ont été élus. Ils ont participé au premier conseil, en présence de Sophie Grangeat, conseillère déléguée à la petite enfance, au rythme de l’enfant et à la parentalité. Le responsable du service développement social et la coordinatrice petite enfance, les deux directrices des structures et des membres du personnel assistaient aussi à la rencontre.

L’

espace parents était bien rempli ce soir-là. Et l’ordre du jour de ce premier conseil plutôt chargé : entre la présentation d’une journée type chez les “grands”, le retour sur la dernière journée pédagogique, le point sur la participation des parents au sein des multi-accueils, et les questions diverses, l’information était dense. « Les échanges ont été très constructifs », a précisé Sophie Grangeat. Des intervenants extérieurs avaient également été invités. « À chaque conseil, explique Delphine Gontard, coordinatrice Petite enfance à la mairie, nous convions des structures partenaires ou travaillant comme nous dans le domaine de la parentalité. C’est un vrai plus à destination des participants. » Cette fois-ci, c’était au tour de Caroline Boulingue de présenter la “Parent’aise”*, un groupe de parole qui se retrouve ponctuellement pour échanger sur le quotidien, les préoccupations et les difficultés d’être parents. Ce fut ensuite au tour de Gentiane Jeaunneaux, puéricultrice au sein du service Enfance Famille du Conseil général, d’expliquer les missions des acteurs de la protection maternelle infantile. Enfin, Mme Grangeat a remercié la nouvelle équipe des parents délégués pour leur dynamisme et leur motivation. Avant de dévoiler le dernier guide pratique des multi-accueils, tout juste imprimé, regroupant en un seul document

toutes les informations utiles aux parents d’enfants gardés en multi-accueil : comment se déroule la journée, qu’en est-il des repas, comment faire si son enfant est malade, etc. > Retrouvez la liste des parents représentants sur le site www.ville-crolles.fr *La Parent’aise est un groupe de parole composé de parents d’enfants de tous âges désireux de rencontrer d’autres parents pour échanger autour de thématiques variées de la petite enfance et de l’adolescence, pour se donner des conseils, se rassurer, en toute simplicité et sans jugement. Les dates des rencontres et thèmes abordés sont annoncés sur les différents supports municipaux, les panneaux lumineux, les multi-accueils, la MJC, etc. - L’entrée est libre et ouverte à tous. Contact : Caroline Boulingue - 06 63 57 25 41 laparentaise.crolles@gmail.com

Le guide des multi-accueils a été mis à jour. Découvrez-le, dans sa nouvelle version, aux multi-accueils, à l’accueil de la mairie et en téléchargement sur www.ville-crolles.fr

Sophie Grangeat, conseillère déléguée à la petite enfance, au rythme de l’enfant et à la parentalité, au centre, entourée des parents délégués présents pour ce premier conseil : Sylvie Perrier et Isabelle Mathieu des Bout’chous, Etienne Giorgetti et Amandine Goetz Pitoun des P’tits Lutins. (Céline Val, déléguée aux P’tits Lutins et Florine Garcia aux Bout’chous étaient absentes ce soir-là).

Créé en 2010, le conseil des multi-accueils a pour objectif d’instaurer un dialogue entre les différents acteurs de la petite enfance : parents, professionnels et élus, pour favoriser le bien-être des enfants. Cette instance permet d’informer les parents et de solliciter leur avis sur la vie au multi-accueil. Les familles peuvent également faire remonter leurs besoins. Enfin, ce conseil donne l’occasion d’échanger et de diffuser la même information à l’ensemble des interlocuteurs.

> Isabelle Mathieu, parent déléguée aux Bout’chous, maman d’un petit Sam de 14 mois. « J’apprécie vraiment d’être parent déléguée et de participer au conseil des multi-accueils ! C’est intéressant, on a l’occasion de discuter avec des responsables de la mairie et de mieux comprendre pourquoi certaines décisions sont prises. Et on peut faire remonter nos demandes : une année nous avons obtenu qu’une adresse mail soit créée pour que nous puissions écrire à la directrice quand nos horaires ne nous permettaient pas de la voir. Ce soir, nous avons demandé s’il était possible d’avoir les menus en ligne, on va voir si ce sera accepté. C’est dans tous les cas un réel échange, constructif pour tous. »

magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Février 2015 ////// Numéro 49


6 Crolles à vivre

Changement de décors aux P’tits Lutins Les nounous du RAM (Relais d’Assistantes Maternelles) et les auxiliaires de puériculture des P’tits Lutins ont offert un joli cadeau aux enfants en proposant deux spectacles de marionnettes faits maison.

“G

inette a perdu ses lunettes” est l’histoire d’une fermière désespérée qui va partir à la recherche de ses lunettes en interrogeant tous les animaux de la bassecour. L’histoire, les marionnettes et le décor ont été créés

de toutes pièces par trois auxiliaires de puériculture des P’tits Lutins aidées de leurs collègues. Côté Relais : même démarche. Trois assistantes maternelles ont imaginé et mis en scène le rendez-vous des animaux, inventant une histoire, fabriquant des marionnettes et créant un décor... Deux autres nounous leur ont prêté main-forte et Virginie Léon, animatrice au RAM les a soutenues pour la logistique : « C’est la deuxième fois que des assistantes maternelles et des auxiliaires de puériculture présentent des spectacles dans les

Michelle Fénéon, Sandrine Cupani et Anne Drevet présentant le spectacle de Ginette. Elles sont parfois remplacées par Marie Hélène Seasson, Clothilde Mariotte et Fanny Pernot des P'tits Lutins.

multi-accueils, précise Virginie. Cette fois on a eu l’idée de regrouper les deux représentations pour réunir tous les enfants et le personnel des Bout’chous, du RAM et des P'tits Lutins. » Sophie Grangeat, conseillère déléguée à la petite enfance, s’est félicitée de cette initiative : « Ce projet montre l’investissement du personnel auprès des petits dans une démarche qui dépasse leurs missions. Leur volonté de partager ce type d’expériences, ensemble, en associant les différentes structures, est à encourager. Bravo ! »

Assistantes maternelles du RAM : Brigitte Cazalas, Brigitte Thinon et Dominique Guelorget (pas sur la photo) ont joué le Rendez-vous des animaux. Jeanine Neyrolles et Céline Fantoni ont participé à la confection des décors.

Portes ouvertes au RAM

Le Relais d’Assistantes Maternelles ouvre ses portes au public le lundi 2 mars de 16 h 30 à 20 H. Profitez de ce rendez-vous pour découvrir les lieux et poser vos questions à Virginie Léon, l’animatrice du RAM ainsi qu’aux assistantes maternelles présentes pour l’occasion. Relais d’Assistantes Maternelles - 94, mail Nelson Mandela - 04 38 92 14 90

Ça roule pour eux ! C’

était la première fois que le club de roller hockey de Crolles animait un parcours découverte après l’école. « Je suis vraiment contente de ces moments passés avec mes huit petits CP et CE1 de Belledonne, expliquait Sophie Collomb, la dynamique présidente du club. Et impressionnée par les progrès réalisés ! » Si à la première séance tout le monde était à terre, à la fin du cycle, les enfants enchaînaient sans souci les slaloms et autres passages sous la barre ! Ils se sont même essayés au hockey ! « Peut être qu’ils rejoindront le club en septembre prochain ? En tout cas ils se sont fait plaisir en découvrant une nouvelle pratique, trois d’entre eux ont même demandé et reçu une paire de roller à Noël ! »

magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Février 2015 ////// Numéro 49


Avec ses crayons, elle croque la vie

Crolles à vivre 7

Entre l’école, le dessin, le chant, le sport, les enfants... Sylvie Couque Pouzols a vécu intensément. Aujourd’hui, l’heure de la retraite a sonné, mais cette institutrice de l’école du Soleil ne rangera pas ses crayons et ses pinceaux. Au contraire ! Ce temps après lequel elle a toujours couru est enfin devant elle pour lui permettre de se consacrer pleinement à son activité de plasticienne.

L

orsque tout sourire, Sylvie accourt pour nous ouvrir la porte de sa charmante demeure, c’est dans une grande pièce de vie qu’on découvre son intérieur : est-ce la cuisine, le séjour, son atelier ? Un peu tout à la fois. Sur la grande table à manger, où les deux derniers de ses quatre grands enfants viennent encore poser leurs ordis, s’entassent des vieux pots chargés de pinceaux, des gros tubes de peinture, des ciseaux, des croquis. À côté, un chevalet sur lequel sèche sa dernière toile. Sur les murs, plusieurs tableaux : une partie de ses œuvres qui donne le ton. Dans ce joyeux décor, Sylvie rebouche un tube de colle, le temps d’une pause, car comme tous les jours depuis le début de sa retraite, elle se consacre à “sa peinture”, une activité qu’elle peut enfin mener au quotidien : « J’ai toujours dessiné, croqué, bricolé, lâche Sylvie en souriant. Petite en classe je crayonnais à longueur de temps. Sur les bancs de l’école normale, cette manie ne m’a pas lâchée. » D’une mère dessinatrice industrielle et d’un grand-père dont elle admirait le coup de crayon, Sylvie n’a pas renié ses gênes. Elle les a même exploités au service de son métier. Avec Jérôme Stéfanini, à l’occasion de classes culturelles, avec Brigitte Saouabi son ancienne collègue et directrice de l’école du Soleil, Sylvie n’a cessé de mener des projets en lien avec les arts plastiques : « On a beaucoup été dans la créativité avec les enfants et je m’en suis donnée à cœur joie. Mais nos projets ne se limitaient pas au dessin. » Car en effet, la peinture n’a pas été son seul passetemps. Le sport aussi sous toutes ses formes a mobilisé Sylvie pendant de nombreuses années. Gymnaste étant petite, elle a donné des cours à la GV pendant longtemps sur Crolles. En compétition, elle a fait du volley (niveau national 3), également du basket et de la natation à haut niveau : « Dès que je pouvais, je suivais des stages jeunesse et sport, j’adorais ça ! » À cela, ajoutez la danse (claquettes, rocks et autres) et le chant -Sylvie a été présidente de la chorale à tout chœur de Meylan et reprend depuis peu le chant avec la chorale Mosaïque : « Ces derniers temps, j’ai dû cesser. Je n’avais plus de voix. J’en faisais trop. »

Au mois de septembre Sylvie ouvrait sa maison pour exposer ses œuvres

À peine sa retraite entamée, l’ancienne institutrice faisait une “rentrée” sur les chapeaux de roues : « Exposer. Depuis des années, j’espérais un jour pouvoir présenter mes tableaux, mes dessins, mes boîtes, mes cahiers (Sylvie bricole toutes sortes d’objets qu’elle rajoute à sa production). Le temps d’un week-end, j’ai exposé

jusqu’à 150 œuvres chez moi, dans mon jardin aussi et ouvert les portes de ma maison au public. Certaines personnes m’ont même passé commande, j’étais ravie. » Huiles, acryliques, collages, dessins, au pinceau, au feutre... Sylvie ne s’enferme pas dans une technique ou même un style, elle utilise plusieurs outils, différents supports, rien ne l’arrête. À la lecture de son book, on découvre ainsi des tableaux réalisés au brou de noix, des dessins abstraits, des portraits, des huiles, des sculptures, des boîtes décorées... Une foisonnante production, avec parfois quelques séries, mais surtout riche d’une grande variété :

« J’aime essayer toutes les techniques, c’est pourquoi je me sens plus plasticienne que peintre. Bientôt je me formerai à la calligraphie, ça fait partie de mes nombreux projets. » Quid de son inspiration ? Sylvie la puise dans ses rêveries : « Une page blanche, un crayon, un pinceau... et une idée en appelle une autre ! » Ce soir la jeune retraitée ira chanter à Mosaïque. Demain, mercredi, elle accueillera quelques enfants qui viendront dessiner avec elle. Et l’école aujourd’hui, ça ne vous manque pas Sylvie ? « Je n’ai pas le temps d’y penser », glisse-t-elle en souriant.

magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Février 2015 ////// Numéro 49


8 Grand format

Des vœux pour l’avenir De nombreux Crollois ont participé à la soirée des vœux du Maire et du Conseil municipal, aux côtés des partenaires de la ville et du personnel communal. Ce nouveau rendez-vous d’information et d’échanges a permis de se projeter vers l’avenir : du cœur de ville à la zone d’activités, des logements du quartier durable à la question des déplacements, les projets réunis sous le slogan “Crolles, ma ville demain” ont été dévoilés au public. Présentation.

Conforter et faire évoluer le cœur de ville, en concertation avec les habitants et les usagers pied de crolles

Le contexte La RD 1090 a vu son trafic fortement augmenter ces 30 dernières années. Elle est aujourd’hui devenue une voie de transit à l’échelle du Grésivaudan, mais reste supportée, dans la traversée de Crolles, par une infrastructure de type rue de village. Cette évolution du trafic a eu pour effet une dégradation progressive de la qualité de vie dans le secteur (pour les piétons, les cycles, les commerces, etc.) En outre, au fil des années, le cœur de la commune s’est structuré autour de deux polarités : • d’une part le “centre-village” historique, aux abords de l’église ; • d’autre part le “centre-ville”, dans le périmètre proche de la mairie. L’un des objectifs est de renforcer les liens entre ces deux espaces, afin de faire émerger un pôle animé, vivant et patrimonial : le “cœur de ville”.

La poste

Les enjeux L’enjeu central du projet cœur de ville est d’améliorer la qualité de vie des riverains. Il s’agira, entre autres, de donner une place aux piétons, de valoriser le patrimoine et les façades anciennes, de restaurer des vues (sur les massifs, ...), de mettre en valeur le ruisseau de Crolles, mais aussi de renforcer le commerce de proximité.

> michel et béatrice Guyon

« Ce n’est pas simple d’imaginer des transformations dans ce quartier. La zone d’habitation est relativement dense, la circulation est importante et les trottoirs trop étroits, même si les deux passages piétons qui ont été créés, tout comme les ralentisseurs, les sécurisent en partie. Mais les déplacements piétons dans cette zone restent encore problématiques à notre avis. En effet des solutions restent à trouver. »

magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Février 2015 ////// Numéro 49

> Pour avancer sur ce projet, une étude globale, inscrite dans une démarche participative, est sur le point de débuter. L’objectif ? Définir un plan-guide des aménagements à prévoir et prioriser les secteurs concernés. Un comité consultatif, composé de représentants de la population (habitants, associations, commerçants...) sera constitué pour participer aux différentes étapes de l’étude. Une concertation plus large sera également menée avec l’ensemble de la population et des outils interactifs seront mis en œuvre pour permettre à chacun de suivre l’avancée du projet.


Grand format 9 Valoriser et mieux organiser le secteur s’étendant de l’entrée de ville au parc Jean-Claude Paturel

parc jean-claude paturel

1

3

4

A4 1

2

Av .a mb ro ise cr oi za t

plan masse - secteurs 1 et 2 Secteur 1 : 150 logements

Secteur 2 : 187 logements

N

Secteurs 1 et 2 : autour du parc Jean-Claude Paturel, environ 330 logements à venir

N

rue Ch.de Gaulle

Le contexte La voie verte

> serpente au milieu du parc bâti > desserte interne Extension du parc jusqu’à la rue Charles de Gaulle

Les agrafes >a  mener le parc à la rue Charles de Gaulle > espaces publics fédérateurs

Les enjeux

Tracé de la rue Marcel Reynaud conservée mais retravaillée en agraphe lle

Implantation d’activités rue Ch.de Gau

Prolongement de la rue des Sources

Les études menées depuis 2010 sur le quartier durable ont permis de définir un projet urbain à vocation principale de logements dans le secteur du parc Jean-Claude Paturel. Deux programmes d'environ 150 et 180 logements vont ainsi sortir de terre, à l’horizon 2018-2020, sur les secteurs situés au sud-ouest et au sud-est du parc, entre les quartiers d’habitation et la zone d’activités existants.

gée

rces prolon

rue des sou

rue des sources

Le principal objectif est de répondre aux besoins en logements, en développant et en diversifiant l’offre (logements collectifs, intermédiaires et individuels). La mixité sociale et la mixité fonctionnelle sont également recherchées, grâce à la réalisation d’au moins 30 % de logements locatifs sociaux et la création d’espaces dédiés aux activités commerciales et de services.

Autre enjeu : relier ce quartier à la ville, en créant des voiries de desserte, en travaillant sur les cheminements piétons, les espaces verts... Enfin, le projet sera marqué de l’empreinte du développement durable, avec une attention particulière sur le cadre de vie et la qualité environnementale des bâtiments construits.

> Pour mener à bien ce projet, le Conseil municipal, réuni le 18 décembre 2014, a voté le lancement d’une zone d’aménagement concertée (ZAC). Dans ce cadre, une concertation associant les habitants, les associations et les autres personnes concernées sera menée, à travers des réunions publiques, des ateliers, le magazine de Crolles et sur www.ville-crolles.fr

magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Février 2015 ////// Numéro 49


10 Grand format

Définir un plan de déplacements en concertation avec les acteurs des transports et les usagers

Secteur 4 : à l’entrée de ville, faire évoluer la zone d’activités

Le contexte L’entrée de ville est dédiée principalement à des activités commerciales, artisanales, industrielles et de services, variées et disparates. Le secteur est caractérisé par la prédominance de la voiture et des enseignes. Autre élément important, l’avenue Ambroise Croizat se distingue par sa largeur (2 x 2 voies, jusqu’à 80 mètres de façades à façades) et par un alignement bâti aléatoire et hétérogène.

Les enjeux

(à moyen et long terme) • Donner un caractère plus urbain à la zone d’activités : en introduisant notamment une mixité activités/habitat.

• Qualifier l’image urbaine de l’entrée de ville : en redimensionnant l’avenue Ambroise Croizat et en recomposant les façades existantes à la faveur d’une ambiance et d’une mixité plus urbaines. • Renforcer le pôle commercial de proximité sur la rue de Belledonne : en confortant les enseignes et les services en entrée de ville.

> Une concertation avec la population sera menée en 2015 sur le thème de la requalification et de la mutation de la zone d’activités, en lien avec la modification du PLU et la réflexion engagée en matière d’urbanisme commercial.

schéma de principe

référence de façade à façade +/- 50.00 m

1.7 ha de foncier à valoriser

emprise publique avenue

47.00 m

27.00 m

affectation privée du foncier libéré mutation/ extension des activités existantes requalification urbaine de la façade sur l’avenue

TCSP

2

contre allée

4

TCSP

1

3

Ambroise Croizat, une avenue plus urbaine  éduction de la voirie (2 x 1 voie), 1 R conservation des arbres, couloir bus 2 Aménagement d’un seuil au profit des nouveaux programmes en limite 3 Optimisation du stationnement pour maintenir l’attractivité des commerces en façade/cohérence et continuité des aménagements 4 Alignement et densification des façades

> Nathalie et Samir Zine

« Nous habitons Crolles depuis 10 ans et empruntons l’avenue Ambroise Croizat tous les jours. Savoir que l’entrée de ville, et plus globalement la zone d’activités, vont être requalifiées est une bonne nouvelle. Cela va rendre cette partie de la commune plus accueillante. Mais nous nous posons aussi des questions sur les autres aspects du projet : à quoi pourrait ressembler la zone commerciale ? Où les logements envisagés pourraient concrètement voir le jour ? Ce sera intéressant de participer à cette réflexion. » magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Février 2015 ////// Numéro 49

> Fatma Daoudi

« Crolles est déjà bien dans la démarche de réduire la circulation automobile. Et quand j’entends que des efforts supplémentaires vont être faits, notamment pour sécuriser les voies cyclables, je ne peux que me réjouir ! Mon fils marche un long moment tous les matins pour rejoindre son arrêt de bus, et il prend son vélo pour aller à ses activités, alors forcément, en tant que maman, ça me rassure si ces cheminements sont plus sûrs. »


Grand format 11

Le contexte « La ville est un organisme vivant qu’il faut irriguer du mieux possible. » Cette métaphore employée par le Maire, montre combien, du cœur de ville au quartier durable en passant par la zone d’activités, la dimension déplacements fait partie intégrante des projets d’aménagements urbains. L’étude des modes de transports et des flux enregistrés, à l’échelle de la commune, permettra d’envisager des actions d’amélioration et de sécurisation planifiées dans le temps. Avec comme effets possibles la création de nouvelles voies, le changement de certains sens de circulation ou la mise en valeur du réseau de cheminements doux.

Les enjeux L’objectif majeur est d’apaiser la circulation sur les secteurs les plus empruntés. L’une des clés pour y arriver est de développer les modes actifs (vélo, marche) et les transports en commun, afin de diminuer la part de la voiture individuelle dans les déplacements. Il s’agit également d’assurer l’intermodalité (entre voiture, vélo et transports en commun), de mieux partager l’espace public entre les différents modes de transport et d’améliorer la desserte des pôles générateurs de déplacements (commerces et services, zone industrielle, équipements publics).

> En 2015, le diagnostic engagé sur les déplacements va se poursuivre. L’inventaire des voiries (types, gabarits, sens de circulation), donnera un outil d’aide à la décision sur les aménagements à prévoir. Le comptage des véhicules, déjà entamé, va également se poursuivre sur les secteurs stratégiques. Côté aménagements doux, un bilan sera fait en lien avec la Communauté de communes, pour travailler sur les questions de continuité et de sécurisation du réseau. À terme, le plan de déplacements sera décliné en fiches-actions à mettre en œuvre. Par exemple, sur l’enjeu “développer les modes actifs”, l’une des actions envisagées pourrait être la pose de panneaux de signalisation incitatifs, indiquant les temps de parcours à pied ou à vélo.

C’est prévu en 2015 La soirée des vœux a aussi permis d’entrevoir ce qui va se passer en 2015. Florilège.

Extinction de l’éclairage public : l’expérience sera renouvelée de février à septembre

Le précédent magazine de Crolles s’en faisait largement l’écho : dans la nuit du 21 au 22 novembre dernier, l’ensemble des luminaires de la commune se sont éteints, entre 1 h et 5 h du matin. « Cette expérience sera renouvelée, sur plusieurs semaines, jusqu’au mois de septembre », a annoncé le Maire. Pour rappel, outre les bienfaits attendus sur l’environnement et la biodiversité, l’économie potentielle d’une extinction des luminaires publics avoisine les 40 000 euros par an.

Les ateliers de l’ancienne MFR s’appelleront Maison Andréa Vincent

Le chantier en cours sur le site de l’ancien institut rural touche à sa fin. Et les ateliers de l’ex MFR ont déjà un nom, puisqu’ils s’appelleront Maison Andréa Vincent, du nom d’une infirmière bénévole de l’hôpital temporaire de Crolles pendant la Première Guerre mondiale. Une salle de la Maison sera mise à disposition des associations pour leurs activités. Elle pourra aussi être louée aux familles pour l’organisation de petits évènements festifs (anniversaire d’enfant, etc).

Salle festive : ouverture prévue en avril

Encore quelques semaines à attendre et la salle festive ouvrira ses portes au public. La location de cet équipement, qui pourra accueillir jusqu’à 350 personnes pour des fêtes, mariages et anniversaires, sera ouverte aux particuliers. Les modalités de réservation et de mise à disposition seront détaillées dans un prochain magazine de Crolles.

Ordures ménagères : mise en place de points d’apports volontaires

La Communauté de communes va progressivement changer la collecte des ordures ménagères en 2015 avec l’installation de points d’apports volontaires, à l’image de ceux déjà en place sur la rue Abbé Pierre. Des réunions de quartier seront organisées sur ce thème, pour permettre à chacun de s’informer et de poser ses questions.

Faîtes du sport !

magazine d’information de la ville de

© C.Petroz

Retrouvez les panneaux d’exposition présentés lors de la soirée des vœux sur la page d’accueil de ville-crolles.fr, en cliquant sur le logo “Crolles, ma ville demain”.

Nouveauté cette année avec la “Faîtes du sport”, le samedi 29 août. Découvertes en tous genres rythmeront cette journée, avant un grand spectacle sportif proposé, pour cette première, autour du judo. Plus tôt dans l’année, les 6 et 7 juin, Crolles accueillera les finales nationales de gymnastique Ufolep. Deux jours de haut niveau, dans 3 gymnases, avec plus de 1700 athlètes attendus !

Crolles ////// Février 2015 ////// Numéro 49


12 Crolles à vivre

Les reconnaissez-vous ?

E

n marge de l’exposition “D'une vallée à une autre. Le Grésivaudan en 1968”, la Maison Bergès - Musée de la Houille blanche propose un jeu-concours original. Vous pouvez tenter d’identifier les personnes photographiées il y a 46 ans par un groupe de jeunes photographes de la MJC de Crolles, missionnés à l’époque par le Maire, Paul Jargot, pour montrer en images la “vocation de développement” de la vallée du Grésivaudan. De ce travail collectif naîtront plusieurs milliers de photographies, dont plus d'une centaine est présentée dans l'exposition, à la manière d'un récit. Alors qui reconnaissez-vous sur cette photographie prise à Crolles en 1968 par Jean-François Comte ? Pour répondre, rendez-vous au Musée de la Houille blanche. Les gagnants se verront remettre un tirage de la photo extraite de l’exposition temporaire. D'une vallée à une autre : le Grésivaudan en 1968 Exposition temporaire - Jusqu’au 30 août 2015 Maison Bergès - Musée de la Houille blanche 40, avenue des Papeteries Lancey / 38190 Villard-Bonnot Tél. 04 38 92 19 60 - www.musee-houille-blanche.fr Entrée gratuite

Au marché, les déchets sont triés

C

Travaux d’entretien sur le Craponoz

L'

Association Syndicale de Bresson à Saint-Ismier procède ces jours-ci, dans le cadre de sa mission d’entretien des cours d’eau, au débroussaillage des berges et à l’abattage des arbres morts et/ou dangereux sur le ruisseau du Craponoz, dans la partie s’étendant du pont du plâtre au pont de la Chèvre. L’objectif de ces travaux d’entretien est d’assurer la sécurité, mais aussi de prévenir tout risque d’inondation dû aux embâcles formés par le bois mort.

magazine d’information de la ville de

artons et cagettes en bois d’un côté. par an pour la commune, ce qui permettra de Autres déchets de l’autre. Depuis le 1er jan- rééquilibrer le budget du marché. Avant, peutvier, le marché dominical est passé à être, d’aller encore plus loin : « nous allons l’heure du tri. « Nous avions la volonté de mieux continuer à travailler avec les commerçants sur valoriser les déchets du marché, explique Vincent la question des déchets alimentaires, confirme Gay, conseiller délégué à l’économie, au com- Vincent Gay. Une partie pourrait être mise à dismerce et à l’emploi. Grâce aux échanges avec position d’associations ou de plateformes de les commerçants, nous avons pu mettre en compostage. Ce sont des pistes que nous allons place un fonctionnement plus écologique, mais continuer à creuser. » aussi plus économique. » Ainsi, à chaque fin de marché, les exposants se chargent de séparer ce qui peut être recyclé de ce qui sera incinéré : les cagettes et cartons sont regroupés pour être transportés en déchetterie par les agents du Centre technique municipal (CTM), et les autres déchets, en majeure partie alimentaires, prennent le chemin de l’incinérateur de Meylan. « Mais dans un volume bien moindre qu’auparavant, note Allan Pinelle, le responsable du CTM. Si bien que les neuf containers dédiés au marché peuvent attendre le Chaque dimanche, la place de la mairie fait… place lendemain pour être collectés par les nette, grâce au travail des agents du Centre technique camions du Grésivaudan. » Finie donc la municipal. Les commerçants jouent quant à eux le jeu du tri, pour baisser le volume de déchets et alimenter collecte spécifique du dimanche aprèsles filières de valorisation. midi. À la clé, une économie de 6 500 €

Encore plus de temps pour jouer !

B

onne nouvelle pour les passionnés de belotte, de tarot ou autres dominos, à partir du 4 février, les après-midi jeux du lundi sont également proposés le mercredi de 14 h à 17 h, toujours au foyer Arthaud, et toujours dans la bonne ambiance et la bonne humeur. Avis aux amateurs de tout âge, l’entrée est libre et gratuite. Renseignements auprès du service développement social : 04 76 08 04 54

Crolles ////// Février 2015 ////// Numéro 49


Expression politique 13 La parole aux crollois

De très nombreux Crollois ont répondu présent aux mobilisations citoyennes des 8 et 11 janvier 2015.

La Parole aux Crollois n'oubliera pas Charlie Nous dédions cette chronique aux événements tra-

cats... et finalement tous les Français, engageons-nous

l'espoir. Amour de la République, de la Démocratie, de

giques de début janvier 2015 et aux victimes de ces

à respecter la liberté d'expression de tous.

la Liberté et de la Nation. Espoir que le pays des Droits

attentats barbares.

Ensemble, combattons la sauvagerie, la barbarie, la vio-

de l'Homme s’unira autour de ces valeurs.

Ensemble, nous voulons en tirer des leçons pour l'avenir

lence et défendons nos libertés.

Ensemble, reprenons les mots de Charb : “Plutôt mourir

afin que cette épreuve devienne un enseignement pour

Ensemble, faisons que l'intelligence et l'humour sortent

debout que vivre à genoux”.

nos enfants...

toujours vainqueurs des armes.

Ensemble, chantons la Liberté, l'Égalité et la Fraternité.

Ensemble, journalistes, associations, politiques, syndi-

Ensemble, avec nos enfants, misons sur l'amour et

Le contenu des textes publiés relève de l’entière responsabilité de leurs rédacteurs.

Territoire

Soirée thermographique

“je chauffe les petits oiseaux”

C

ette soirée, organisée par le Grésivaudan et l’Ageden, a pour but de sensibiliser le grand public aux déperditions thermiques des bâtiments. Elle offre aussi l’occasion de prendre en main une caméra thermique avec l’aide d’un professionnel. Elle se déroule en deux temps : présentation et explications en salle puis déambulation et préconisations dans les rues du Versoud. Vendredi 25 février de 18 h 30 à 20 h 30 - Rendez-vous en salle du conseil municipal, mairie du Versoud - Soirée ouverte à tous. Renseignements et inscriptions au 04 76 23 53 50 et www.ageden38.org

Animation proposée dans le cadre du Plan Climat du Grésivaudan. magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Février 2015 ////// Numéro 49


14 Sport

L’amour foot

«

M

Cela fait plus de 39 ans que Valérie Baga vit une grande histoire d’amour avec le ballon rond. Cette petite blonde dynamique est depuis longtemps bénévole au FFCB, sa deuxième famille, et entraîne les plus petits chaque semaine. Rencontre avec une passionnée qui pense et vit foot.

a passion du foot a commencé à l’âge de 8 ans, explique Valérie. Il y avait une équipe féminine au club, et je me suis inscrite. » Et elle n’en est jamais partie ! « J’ai joué jusqu’à 18 ans, avec des sélections en régional ! Et dès 16 ans j’ai commencé à entraîner des équipes. » Elle a fait une pause à 21 ans, le temps d’accoucher de son premier garçon, puis à 24 ans, à la naissance de sa fille. Et en 2003, avec l’arrivée de ses jumeaux.

Entraîner les enfants, sa drogue

« Depuis 2006, j’ai choisi d’entraîner les plus jeunes, de 6 à 9 ans. » Et ce n’est pas une mince affaire. Pas moins de 91 gamins foulent la pelouse chaque semaine. « J’apprécie vraiment de passer du temps avec eux. Ils sont nature et pleins de fougue. Ils me racontent ce qui se passe à l’école, ou quand quelque chose ne va pas. On fête les anniversaires. Il y a une vraie relation qui se crée. » Difficile de gérer tous ces loupiots ? « Heureusement il y a Roger et Evasio, des anciens du club, qui m’aident. Et les jeunes Melvin, Cédric, Fatah et Flavien, prennent eux aussi en charge des groupes le mercredi. » Mais l’entraînement n’est pas que sur le terrain. « Chaque semaine je dispatche les enfants dans les équipes, en fonction des matches prévus et de leur niveau. J’organise aussi les tournois. L’année dernière on a emmené les gamins à

Tout est dans le détail ! Valérie maquille les enfants aux couleurs de l’équipe de France lors d’une rencontre “Foot à l’école”

Marseille, ils en ont vraiment gardé un beau souvenir. Et il y a eu le match de lever de rideau pour l’OL/Monaco au stade Gerland ! J’ai adoré voir la tête des gamins devant ces équipes de ligue 1. » Une vraie passionnée, et généreuse en plus. Valérie aime “diffuser” le foot pour que tous les gamins puissent y goûter, notamment avec son opération “Foot à l’école” : chaque classe qui le souhaite est accueillie au club une fois par semaine, pour 6 séances environ, et découvre ce sport et ses règles grâce à des jeux. Le cycle se termine avec une journée complète au stade, entre matches et pique-nique. C’est un rendez-vous qui plaît : la première année une seule classe avait dit oui. Cinq ans après, ce sont 12 classes qui ont signé !

Un tournoi même pendant les vacances

Pas de trêve des confiseurs avec Valérie ! Elle a lancé il y a trois ans le “Tournoi des Rois et des Reines”, pour que les U10 garçons et U11 filles aient leur propre tournoi. « C’est une grosse organisation, avec trois mois de préparation. Il faut contacter les équipes, trouver des sponsors, gérer l’hébergement de tous les enfants qu’on accueille. Je ne vois pas beaucoup mon mari et mes enfants entre septembre et décembre, heureusement Valérie Baga avec le président du FCCB Marc Messina magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Février 2015 ////// Numéro 49

qu’ils sont super compréhensifs ! Mais on commence à avoir une belle renommée car on a maintenant des équipes de clubs pro qui viennent, c’est valorisant ! » Sans oublier les parrains que Valérie se décarcasse à trouver : rien moins qu’Olivier Giroud d’Arsenal et Camille Abily de l’OL cette année ! « Je profite de mon réseau, avoue en toute simplicité Valérie. À force de fréquenter ce milieu, je commence à connaître des gens. »

Se comporter au stade comme à l’école

Un autre challenge lui tient à cœur : montrer qu’on peut être à la fois un bon footballeur et un bon citoyen. Il y a deux ans, une “section sportive” pour les collégiens est créée. « Ils ont trois entraînements par semaine, dont un avec Marion notre BE du club. Mais surtout, on suit leur travail scolaire. Si les notes baissent, si le comportement en classe n’est pas bon, on leur remonte les bretelles. » Et cela peut aller jusqu’à l’exclusion si les améliorations ne viennent pas. « Mais les jeunes Crollois sont plutôt des gamins sympas ! » On l’aura compris, Valérie n’est pas prête de raccrocher les crampons !


Associations 15

La truffe de Chartreuse à l’honneur L’association la Catananche cartusienne* propose début mars des animations autour de la truffe afin de mieux faire connaître ce champignon qui ne laisse personne indifférent.

Courir entre amis avec l’ACP

Une journée consacrée à la truffe

Quoi de plus facile que la course à pied en habitant à Crolles ? Il “suffit” de chausser ses baskets et de rejoindre l’un des nombreux chemins qui serpentent la plaine ou grimpent dans les coteaux. Mais voilà, il y a des matins où la motivation se fait désirer, des soirs où l’on n’ose pas car il fait déjà sombre... Et si la solution était de s’inscrire aux Amis de la course à pied ?

L'

association des Amis de la course à pied (ACP) s’adresse à tous les coureurs, quel que soit leur niveau, en loisir ou en compétition. Chaque jeudi soir, de 19 h à 20 h, un coach diplômé propose un entraînement personnalisé à celles et ceux qui le souhaitent, avec des séquences de fractionné selon les aptitudes et les objectifs de chacun. La séance se déroule autour du terrain de foot loisirs afin de bénéficier de l’éclairage, même en hiver. Et si la météo est vraiment mauvaise, c’est cours de préparation physique dans le hall de la Marelle.

Côté pratique : L’ACP propose un essai gratuit tous les premiers dimanches du mois. Rendez-vous à 9 h à la Marelle. Puis, pour s’inscrire, fournir un certificat médical de non-contre-indication à la pratique de la course à pied en loisir et compétition + la cotisation à l’ACP (12 €). Contact : martine.mercier3@free.fr

Courir, mais pas seulement

« Nous essayons de mettre en place d’autres rendez-vous conviviaux, et de participer ensemble à des courses. On se retrouve par exemple chaque année au Cross des enfants malades du CHU de Grenoble et l’ACP prend à sa charge l’inscription. D’ici l’été on va aussi se réunir pour courir avant d’aller au spa et enchaîner sur un resto, sympa non ? »

Au programme : • à 15 h : Atelier cuisine de la truffe. Inscriptions obligatoires auprès de l’Espace Paul Jargot. (Tarif : 5€). Nombre de places limité. • à partir de 18 h 30 : présentation, exposition, film et vidéos, conférence et dégustation.

Visites de truffières et démonstration de cavage

Les samedis 7, 14 et 21 mars (Départ 9 h 45 de l’Espace Paul Jargot). Inscriptions et renseignements auprès de l’association la Catananche. *Association conventionnée avec le Parc de Chartreuse qui a pour but de partager des connaissances autour de la nature, des plantes comestibles, des truffes et de la gastronomie. Contact : André Coulon - 06 73 45 98 18 andrecoul@wanadoo.fr

Une course entre amis

Le dimanche, rendez-vous à 9 h devant la Marelle pour un tour d’une heure environ. « Peu importe la vitesse, explique Laurence Fargeton, de la commission Communication de l’ACP, par contre il faut pouvoir tenir une heure. Mais on discute tellement qu’on ne voit pas le temps passer ! » Les gens viennent courir pour des raisons diverses : se vider la tête, rester en forme, faire travailler son cardio, en complément d’un autre sport... Et si on veut aller plus loin, plus fort ? « Les coureurs qui préparent un marathon, un 100 km, ou un trail ont en effet des besoins plus importants et se voient donc à plusieurs reprises dans la semaine. Mais rien ne les empêche de nous rejoindre le dimanche pour une séance plus tranquille. »

Mercredi 4 mars, à l’Espace Paul Jargot Pour fêter les 10 ans de collaboration entre le Parc Naturel de Chartreuse et la Catananche, en présence de la Sénatrice Eliane Giraud, Présidente du Parc de Chartreuse et vice-présidente du Conseil régional.

Elle l’a fait « Je pratique le footing depuis longtemps, explique Laurence Fargeton, mais peu à peu, j’ai commencé à hésiter à courir toute seule. Alors je me suis inscrite à l’ACP il y a 4 ans. C’est très convivial de courir à plusieurs. Et la séance d’entraînement du jeudi est un vrai plus ! On élimine plus rapidement l’acide lactique et les progrès sont réels : en un an, j’ai augmenté ma vitesse de 2 km/h. Du coup je me suis prise au jeu et j’ai fait mon premier marathon l’an dernier ! » Aujourd’hui, Laurence court toujours (elle prépare son 2e marathon) et s’est même inscrite au bureau de l’association en septembre dernier, aux côtés de Martine Mercier, la nouvelle présidente. magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Février 2015 ////// Numéro 49


16 Associations

Du côté de la MJC Retrouvez la MJC sur son site www.mjc-crolles.com Et sur le blog : mjccrolles.canalblog.com

horaires d'inscription

41, rue du Brocey Tél. 04 76 08 01 81 // Inscriptions du lundi au jeudi de 16 h 30 à 19 h // Pendant les vacances scolaires : du lundi au jeudi de 17 h à 18 h 30.

Carnaval 2015 “Il était une fois...” Samedi 7 mars après-midi

Le carnaval, c’est aussi pour les grands !

Pôle Grandir

VACANCES DE février Accueil de loisirs Du 23 février au 7 mars 2015 Expo carnaval : retrouvez les photos du Carnaval 2014 à la MJC, au Projo, à l'Espace Paul Jargot et dans d'autres lieux. Les 3 (19 h 30-22 h) et 28 février (9 h 30-12 h 30) Intégrez une tribu, une clique, une bande - Formation maquillage avec une professionnelle. 40 € les 2 jours ou tarif préférentiel pour ceux qui intègrent l'équipe maquillage de carnaval et/ou s'engagent à maquiller sur un autre temps festif : 10 € - Les cliques costumes/masques : voir stages pôle Grandir. Les 28 février et 7 mars de 9 h 30 à 12 h 30 - La Batuk du siècle : stage Percus, bidons et autres objets sonores bienvenus. Sur inscription : 8 €/personne ou 15 € en famille le cycle.

Dates : 25/02, 4/03 et le 7/03 jour de carnaval ! - Stage de déambulation : les mercredis de 18 h 30 à 20 h au Projo. Pour tous, pour créer une clique qui déambulera le jour du carnaval. Sur inscription : 8 €/personne ou 15 € en famille le cycle. Rejoignez le collectif et préparez Carnaval (réunion mercredi 25 février à 10 h) Du 16 au 20 février, entre 15 h et 18 h - Ateliers construction bonhomme Carnaval : passez à votre convenance, salle Belledonne. Entrée libre. - Confet'Tisane : mise en sachets de... 80 kg de confettis autour d'un thé/café/ tisane en papotant ! Contactez-nous pour nous aider. Vendredi 6 mars entre 10 h et 16 h - Ateliers ouverts cuisine Carnaval : venez cuisiner pour le défilé.

De 3 à 13 ans, inscription à la journée, ou à la ½ journée.

Stages découvertes

De 9 h 30 à 11 h 30. Pour les 8-12 ans. > Du 9 au 13 février. “Costumes” : fabriquer, customiser son déguisement pour défiler sur le thème “il était une fois...” Pour 5-7 ans. > Du 16 au 20 février. “Masques” : fabrication de masques “il était une fois...” Possibilité de garderie (de 8 h à 9 h 30 et/ou de 11 h 30 à 12 h). Possibilité de passerelle avec une demi-journée + repas au centre de loisirs. Stage : 50 € la semaine - 60 € la semaine avec garderie.

VERTITO, 6 mois déjà

Vertito, c'est le 5e voyageur des Passeurs de Culture. Petit bonhomme aplati fabriqué par les enfants du centre de loisirs 7/9 ans, il s'est glissé dans le sac de Maya qui nous envoie régulièrement de ses nouvelles et nous fait ainsi partager l'aventure de la famille Latil autour du monde. Vous pouvez retrouver leurs échanges sur le blog de la MJC ou sur http://lespasseursdecultures. com/blog/

Séjours été

Pôle Rêver

Les Renc’Arts Raoul Pêques et la vaisselle de sept ans

(Théâtre multimédias) - Dès 8 ans - Hexagone Meylan > Vendredi 20 février à 14 h 15. 6 € enfant/17 € adulte.

L'enfant sauvage

(Théâtre) - Dès 9 ans - Espace Paul Jargot > Vendredi 27 février à 20 h 30. 6 € enfant/10 € adulte - Avec garde d'enfants (Lire en page culture).

magazine d’information de la ville de

Ateliers découverte

Avec la compagnie Les Coulisses à Ressorts, théâtre de clowns. 4 séances dans l’année. Possibilité de faire une à plusieurs séances au choix. > Dimanche 1er février, de 10 h à 17 h (repas tiré du sac).

Les Ateliers Parents/Enfants

> Terre / Samedi 21 février de 10 h à 17 h avec Sylvie Chauvin, potière, modelage “grand contenant” et tour (repas tiré du sac). > Ateliers Parents-Enfants / Samedi 28 février Cuisine de carnaval de 9 h 30-11 h 30 (dès 4 ans) - Tarifs : 2 pers 16 €, 3 pers 23 €, 4 pers 28 €.

Crolles ////// Février 2015 ////// Numéro 49

Ils sont prêts, venez vous renseigner à la MJC.

Pôle Semer Ludothèque

Exceptionnellement, il n'y aura pas de ludothèque pendant les vacances de février.

Sortie Famille : Carnaval de Chambéry

Tarif au quotient familial et au nombre de personnes. Le prix comprend le transport en minibus. > Samedi 21 février 2015. Sur inscription.

Matinée Petite Enfance 0-7 ans > Samedi 7 février, de 10 h à 12 h.


service jeunesse et vie locale

C pour les jeunes 17

Le Projo, place Ingrid Betancourt

04 76 04 00 65

jeunesse@ville-crolles.fr Rejoignez Le Projo : facebook.com/LeProjo

horaires d'ouverture du

service jeunesse et vie locale

période scolaire // du mardi au samedi // Accueil du public du mardi au vendredi de 9 h à 12 h 30, le mardi et mercredi de 14 h à 17 h // Accueil des jeunes le mardi et vendredi de 17 h à 19 h // Animations (en fonction du programme) le mercredi et samedi entre 10 h 30 et 19 h. période de vacances // du lundi au vendredi // Accueil du public du lundi au vendredi de 9 h à 12 h 30 et le mardi, mercredi et vendredi de 14 h à 17 h // Animations (en fonction du programme) du lundi au vendredi entre 9 h et 19 h.

Des jeunes prennent le micro Après le succès remporté par le stage des dernières vacances de la Toussaint, le service jeunesse propose un atelier organisé en partenariat avec Radio Grésivaudan. Six collégiens participent à cette nouvelle activité qui reste ouverte à d’autres amateurs.

T

ous les samedis entre 14 h et 17 h, Andy, Ryan, Théo, Meije, Marie et Romain se retrouvent au Projo ou à Radio Grésivaudan pour prendre la parole au micro. Encadrés par Virginie Brunet Manquat, éducatrice spécialisée du service Jeunesse et Gérard, l’un des techniciens de radio Grésivaudan, ils découvrent ensemble les joies de la radio, s’initiant aux techniques de l’interview, du montage, de l’antenne : « Il y a un temps pour l’écriture, explique Virginie, un temps sur le terrain et toute une partie montage beaucoup plus technique. » « La

radio c’est génial, confie Romain car on va au contact des gens dans la rue et on peut s’exprimer librement (...) On choisit nos musiques, nos thèmes, rajoutent Marie et Meije, c’est cool et vraiment intéressant. » Le cinéma, la moto cross, la dernière soirée mix n’style... Apparemment, les sujets ne manquent pas pour alimenter l’émission. En revanche de nouveaux chroniqueurs seront les bienvenus pour compléter l’équipe ! > Retrouver l’émission sur facebook.com/LeProjo

« Les jeunes crollois ont de la chance ! »

C

160

loé Courbon est assistante d’éducation au collège. Le mercredi et pendant les vacances scolaires, elle travaille au centre de loisirs de la MJC et le reste du temps elle encadre les soirées mix’n’style et les sorties ski pendant les vacances d’hiver, en tant qu’animatrice auprès du service jeunesse : « C’est la deuxième année que j’accompagne le ski, confie la jeune crolloise et je me réjouis à l’avance de renouveler l’expérience. Les jeunes ici ont de la chance ! Aujourd’hui le ski c’est cher, sans compter les cours avec un moniteur ESF et skier avec ses copains dans une ambiance sympa c’est génial, non ? ! » Il faut dire que Cloé est une skieuse avertie et encadrer les jeunes, c’est son truc. Un BAFA en poche, un diplôme de surveillante de baignade en plus, cette année elle prépare le concours d’entrée en DUT carrière sociale option animation socio-culturelle et multiplie les expériences auprès des jeunes. La saison glisse est un moment fort pour elle : « Je retrouve pas mal de jeunes que j’encadre au collège, à la MJC, mais sur les pistes, c’est un autre cadre, qui permet de partager des moments vraiment chouettes. Sur les planches, mais aussi dans le bus et à la pause chocolat (après une bonne journée de ski), on tisse des liens et on rigole bien. » Comme elle, ils sont quatre animateurs en tout sur chacune des 2 semaines de février à se partager l’encadrement des enfants inscrits : « Sur les pistes plusieurs groupes sont organisés selon les niveaux, chacun encadré par un moniteur ESF et un animateur du service jeunesse qui assure la sécurité des enfants. C’est vraiment des conditions extra pour skier, progresser et bien s’amuser. »

Soit autant de jeunes crollois, âgés de 6 à 17 ans qui participent aux sorties ski proposées par la commune, la MJC et le FOC ski cette année.

La saison Glisse 2015 a déjà débuté !

L’

activité du service jeunesse s’est intensifiée en ce début d’année 2015 pour permettre à tous les jeunes qui le souhaitent de profiter de la montagne : des cours de ski pour les 6-17 ans, en partenariat avec le FOC Ski et la MJC, un séjour en montagne et des sorties découverte de la neige pour les 11-14 ans, encadrés par les animateurs jeunesse. Depuis huit ans maintenant une cinquantaine de jeunes crollois s’élancent tous les mercredis et samedis aprèsmidi sur les pistes du Collet d’Allevard ; quand ce sont 110 jeunes qui profitent des cours de ski organisés à Prapoutel pendant les vacances de février. Le séjour montagne permettra cette année à une douzaine de jeunes de découvrir le village d’Arêches-Beaufort. Et c’est plus de 35 jeunes qui profiteront des sorties découvertes de la neige. Renseignements auprès du service jeunesse et vie locale - 04 76 04 00 65.

magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Février 2015 ////// Numéro 49


18 Culture Fermeture exceptionnelle durant la 2e semaine de vacances Afin de vous offrir la meilleure qualité de service possible et de tenir compte des avis dont vous nous avez fait part depuis l'inauguration, la Médiathèque Gilbert Dalet sera exceptionnellement fermée du 16 au 21 février inclus pour réaménager certains espaces et résorber les petits dysfonctionnements documentaires constatés. Durant cette période, vous pourrez continuer à retourner vos documents via la boîte de retours située à droite de la façade. L'équipe est à votre disposition pour préparer au mieux cette interruption.

On >

, >

Musique

Manga adultes

Space Brothers, Chûya Koyama Pika 2014, 9 volumes en France. publication en cours au Japon

Deux frères, Mutta et Hibito, partagent un rêve : aller dans l’espace. Mutta étant l’aîné, doit aller plus loin que son frère, alors comme Hibito vise la lune, il vise Mars ! L’auteur nous balade d’épreuves en épreuves, qu’elles soient humaines, ou tout simplement techniques. L’histoire est divertissante sans être simpliste, une bonne découverte pour les amateurs d’aventures, d’espace et de lien fraternel.

Natalie Merchant Nonesuch, 2014

Ce qui nous frappe ici d’abord, c’est la voix. Une voix sobre et sans fioritures, mais qui nous bouleverse cependant. Natalie Merchant chante depuis plus de 30 ans et sa voix n’a jamais été aussi poignante. Ses chansons sont à la fois douces et sophistiquées, sur un rythme folk aux accents quelques fois jazz ou symphoniques.

>

DVD

Les rêves dansants : sur les pas de Pina Bausch

un film de Anne Linsel et Rainer Hoffmann. Jour2Fête, 2011

En 2008, Pina Bausch décide de reprendre une pièce jouée 30 ans plus tôt, mais cette fois-ci avec une quarantaine de jeunes adolescents. Évoluant de façon émouvante, parfois hésitants, maladroits, nous suivons leur évolution scénique, des premières répétitions à la représentation publique, à cet âge où le corps n’est que découverte. À voir absolument. Tél. 04 28 38 07 70 92, avenue de la Résistance - 38920 Crolles www.la-mediatheque-crolles.fr

horaires d'ouverture Mardi, jeudi, vendredi - 15 h-19 h // Mercredi - 12 h-18 h // Samedi - 10 h-13 h & 15 h-18 h vacances scolaires Mercredi - 15 h-18 h // Jeudi, vendredi - 15 h-19 h // Samedi - 10 h-13 h & 15 h-18 h magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Février 2015 ////// Numéro 49


Espace Paul Jargot 04 76 04 09 95 Abonnez-vous à la newsletter sur www.ville-crolles.fr

L’enfant sauvage

spectacle

Vendredi 27 février à 2 0 h30 théâtre Tout public dès 9 ans | Durée 1 h 20 | De 6 à 15 €

L’enfant sauvage, par la Cie 7e Ciel

L’histoire, rendue célèbre par François Truffaut, de Victor de l’Aveyron, cet enfant retrouvé dans la forêt après 10 ans de vie solitaire. Sauvage pour les uns, idiot pour d’autres, il ne parviendra à se reconstruire qu’à travers l’attention portée à sa singularité. Un spectacle touchant et authentique, un hymne à l’humanité et la tolérance, à la prise en compte de la différence. Sortez tranquille, nous accueillons vos enfants ! En partenariat avec la MJC, vos enfants peuvent être accueillis et encadrés par des professionnels. Tarif : 5 € pour un enfant, 8 € pour 2 et 10 € pour 3. Réservation anticipée indispensable.

© JLFernandez

© Steven Elio van Weel

Suivez l'actu de l'Espace Paul Jargot sur www.facebook.com/espacepaul.jargot

Culture 19

Avant que j’oublie

Atte ntio chang n, de d ement ate ! Samedi 7 mars à 2 0 h30 théâtre Tout public dès 16 ans | Durée 1 h 15 | De 6 à 15 €

Avant que j’oublie, par Vanessa van Durme et Richard Brunel

Il faut commencer par perdre la mémoire, ne serait-ce que par bribes, pour se rendre compte que cette mémoire est ce qui fait toute notre vie. Une mère et sa fille se parlent et s’affrontent dans un duel essentiel. Elles se déchirent ou se retrouvent, une mémoire s’épuise, l’autre se rappelle à son souvenir. Seule en scène, Vanessa Van Durme interprète les deux entités bouleversées. Un dialogue pour la vie, aussi drôle que poignant.

Retrouvez toute la programmation culturelle sur www.ville-crolles.fr, dans l’Agenda distribué avec ce journal et la plaquette culturelle.

des silhouettes. « Travailler ici et dans d’autres lieux culturels est vital pour nous, reprend Emma. Nous n’avons pas de studio. Et même si nous avançons sur toute la partie danse, passer par un plateau théâtre est indispensable pour la mise en espace, mais aussi la lumière, la ligne musicale et la projection vidéo. » AKALIKA 7 n’est pas fini. En janvier dernier, ce sont les ¾ de la version finale qui ont été présentés devant un public de connaisseurs. La compagnie va poursuivre et terminer son travail au CDC le Pacifique et dans d’autres lieux de résidence. Elle reviendra se produire pour “de vrai” à Crolles en novembre prochain. À suivre donc.

© Jessica Farinet

Kham est une compagnie chorégraphique, créée en 2011 par Olé Khamchanla, danseur et chorégraphe originaire du Laos. Elle mêle les danses hip-hop, contemporaines et traditionnelles, avec parfois du théâtre, du chant ou de la peinture. Elle se produit dans la région Rhône Alpes, où elle est implantée, et au Laos, via des festivals, des ateliers en établissements scolaires, mais aussi lors de tournées d’actions culturelles en hôpital, maison de retraite, maisons d’arrêt, MJC et autres associations. « Nous collaborons régulièrement avec des danseurs laotiens, explique Emma Engelhard, membre de la compagnie. Et pour cette résidence à l’Espace Paul Jargot, ce sont des Singapouriens qui nous ont rejoints. Ils interviendront sur les premières représentations du spectacle que nous préparons, AKALIKA 7, avant d’être remplacés par des danseurs français pour les dates qui suivront. » Cette création s’inspire de l’œuvre du plasticien Gilbert Cam qui utilise des matières végétales et de l’encre de chine sur des aquarelles pour figurer

Akalika 7

© Chloé Perez

Fin de résidence pour la Cie Kham

Ida et Thelma

Retrouvez des extraits vidéos de AKALIKA 7 sur www.ville-crolles.fr

La prochaine résidence se déroulera du 16 et 24 février et permettra de finaliser le spectacle Ida et Thelma qui vous sera présenté le 25 février à 17 h 30 à l’Espace Paul Jargot. Retrouvez toutes les infos sur la plaquette et sur le site.

magazine d’information de la ville de

Crolles ////// Février 2015 ////// Numéro 49


20 Regard

11 janvier 2015, un rassemblement sans précédent à Crolles

Dit de la Force et de l'Amour

*Le logo de la commune, revisité par Yann N’Guyen

Paul Eluard, Poème extrait du recueil Le temps déborde, écrit en 1947. Texte lu par Françoise Campanale, lors du rassemblement citoyen du dimanche 11 janvier.

© C.Petroz

Entre tous mes tourments entre la mort et moi Entre mon désespoir et la raison de vivre Il y a l'injustice et ce malheur des hommes Que je ne peux admettre il y a ma colère Il y a les maquis couleur de sang d'Espagne Il y a les maquis couleur du ciel de Grèce Le pain le sang le ciel et le droit à l'espoir Pour tous les innocents qui haïssent le mal La lumière toujours est tout près de s'éteindre La vie toujours s'apprête à devenir fumier Mais le printemps renaît qui n'en a pas fini Un bourgeon sort du noir et la chaleur s'installe Et la chaleur aura raison des égoïstes Leurs sens atrophiés n'y résisteront pas J'entends le feu parler en riant de tiédeur J'entends un homme dire qu'il n'a pas souffert Toi qui fus de ma chair la conscience sensible Toi que j'aime à jamais toi qui m'as inventé Tu ne supportais pas l'oppression ni l'injure Tu chantais en rêvant le bonheur sur la terre Tu rêvais d'être libre et je te continue.

Février 2015 // Magazine de crolles  

Grand format : Crolles ma ville demain, les grands projets structurants

Février 2015 // Magazine de crolles  

Grand format : Crolles ma ville demain, les grands projets structurants

Advertisement