Page 1

magazine Crolles

de

Magazine d’information de la ville de Crolles www.ville-crolles.fr

CROLLES À VIVRE LES SÉNIORS SONT À LA FÊTE page 4

GRAND FORMAT L’ÉLABORATION DES ACTIONS DURABLES page 7

CROLLES À VIVRE PLACE À L’AIRE DE JEUX page 12

ASSOCIATIONS DES DIRIGEANTS RESPONSABLES page 23

05 JANVIER

2011


2 Mémo Mairie

Numéros à retenir

Mairie > 04 76 08 04 54 Pompiers > 18 - Samu > 15 Centre anti-poison > 04 76 42 42 42 Police municipale > 06 08 25 14 62 Gendarmerie (antenne de Crolles) > 04 38 72 96 72 Numéro d’urgence pour les enfants disparus > 116 000 SERGADI (Service des eaux) > 04 76 33 57 35, permanence en mairie le mercredi de 10 h à 11 h 30 Monsieur le Curé > 04 76 08 01 13

SAMU - Médecin de garde

En semaine, contactez votre médecin traitant habituel. En dehors des horaires de consultation, pour des conseils médicaux et demandes de visite à domicile d’un médecin généraliste, composez le > 0810 15 33 33 (numéro Azur facturé sur la base d’un appel local – 0,14  l’appel, quelle que soit la durée de l’appel - tarif en vigueur au 1er juin 2008).

Pour les urgences et risques vitaux, faites le > 15

magazine Crolles

de

Directeur de la publication : François Brottes I Rédaction : Isabelle Relave, Nathalie de Leiris, Valérie Saes, Florent David, Sylvie Legeay I Photos : Mairie de Crolles I MJC Création & réalisation : Société2filles I Imprimerie Notre Dame I Le journal de Crolles est imprimé sur papier recyclé par un imprimeur certifié “Imprim’vert®”, label garantissant la bonne gestion des déchets dangereux, la sécurisation de stockages des liquides dangereux et la nonutilisation de produits toxiques.

BP 11 - 38921 Crolles Cedex > 04 76 08 04 54 - Fax 04 76 08 88 61 Courriel : bienvenue@ville-crolles.fr, Site : www.ville-crolles.fr Horaires d’ouverture : lundi et vendredi de 8 h 30 à 12 h 30 - 13 h 30 à 16 h 30. Mardi de 8 h 30 à 11 h - 13 h 30 à 18 h. Mercredi et jeudi de 8 h 30 à 12 h 30 13 h 30 à 18 h. Samedi de 8 h 30 à 12 h.

Député de l’Isère

François BROTTES, Secrétariat parlementaire. Les Portes de Crolles, Rond-point du Rafour, 38920 Crolles. > 04 76 92 18 96 - Fax 04 76 92 18 98.

Permanence Conseiller général

Le Conseiller général Georges Bescher tiendra une permanence en mairie de Crolles le mardi 11 janvier 2011, de 8 h 30 à 10 h. En dehors de la permanence trimestrielle qu’il tient à Crolles, le Conseiller général Georges Bescher reçoit sur rendez-vous en fin de semaine, à la mairie de la Terrasse (Contact : Hélène Robert-Michon au Conseil général, > 04 76 00 38 10). Associations et particuliers du canton peuvent l’informer des projets et dossiers déposés auprès du Conseil général de l’Isère, afin d’en assurer un meilleur suivi. Adressez toute correspondance au 204, rue des Thermes - 38660 La Terrasse.

Police municipale - Gendarmerie

669, av. Ambroise Croizat Police municipale > 04 38 72 96 72 ou 06 08 25 14 62. Gendarmerie Antenne de Crolles > 04 38 72 96 72. Présence sur rendez-vous du lundi au vendredi de 18 h à 19 h 30. Gendarmerie - Brigade du Touvet Priola, 38660 Le Touvet > 04 76 08 45 94 - Fax 04 76 92 34 94.

Maison du Grésivaudan

Don du sang Mercredi 19 janvier, de 9 h à 12 h et de 16 h 30 à 20 h en salle Boris Vian. Renseignements auprès du service des collectes au 04 76 42 43 44

Permanences des élus

Vous voulez rencontrer un élu : prenez rendez-vous en téléphonant à l’accueil de la mairie. François BROTTES, Maire, affaires générales, économie : les lundis, jeudis et vendredis après-midi, Françoise CAMPANALE, 1re adjointe, chargée des finances, Gilbert CROZES, 2e adjoint, chargé de la voirie et des travaux, Liliane PESQUET, 3e adjointe, chargée des risques industriels, des risques naturels, de l’assainissement et de l’eau, Patrick PEYRONNARD, 4e adjoint, chargé du sport et de la vie associative, Anne-Françoise HYVRARD, 5e adjointe, chargée des affaires scolaires et de la jeunesse, Bernard FORT, 6e adjoint, chargé de l’urbanisme, Patricia LEVASSEUR, 7e adjointe, chargée de l’environnement, de l’agriculture et de l’Agenda 21, Claude GLOECKLE, 8e adjoint, chargé de la culture et du patrimoine, Patricia MORAND, conseillère déléguée au social, au logement et à la solidarité. — Élus “Ensemble pour Crolles”, Corinne DURAND, Françoise DRAGANI et Francis ODIER. Élus “Écologie pour Crolles”, Vincent GAY et Nelly GROS. MAGAZINE D’INFORMATION DE LA VILLE DE

Trésorerie du Touvet

Avenue Montfillon - BP 16 38660 Le Touvet Courriel : t038043@cp.finances.gouv.fr. > 04 76 08 45 87. Ouverture du lundi au vendredi de 8 h à 12 h et de 13 h 30 à 16 h, avec ou sans rendez-vous.

Bibliothèque municipale

Place de la Mairie > 04 76 08 14 11 Ouverture au public Mardi : 13 h 30 à 18 h 30. Mercredi : 10 h à 12 h et 13 h 30 à 18 h 30. Vendredi : 16 h 30 à 18 h 30. Samedi : 10 h à 12 h et 13 h 30 à 18 h 30. Horaires vacances scolaires Mercredi : 13 h 30 à 18 h 30. Vendredi : 16 h 30 à 18 h 30. Samedi : 10 h à 12 h et 13 h 30 à 18 h 30.

Centre nautique intercommunal/ Squash Rue Henri Fabre > 04 76 92 10 56 Horaires période scolaire Lundi de 12 h à 13 h 45 et de 19 h à 22 h. Mardi de 12 h à 13 h 45 et de 20 h 30 à 22 h. Mercredi de 12 h à 18 h. Jeudi de 12 h à 13 h 45. Vendredi de 12 h à 13 h 45 et de 19 h à 22 h. Samedi de 12 h à 18 h. Dimanche de 9 h à 17 h (rappel : les bassins sont évacués 1/4 d’heure avant la fermeture). Horaires vacances scolaires tous les jours de 12 h à 18 h. Sauf dimanche de 9 h à 17 h. Nocturnes lundi et vendredi de 19 h à 22 h. Pas de nocturnes les jours fériés.

Relais d’Assistantes Maternelles (RAM)

94, mail Nelson Mandela > 04 38 92 14 90 Lundi de 17 h à 19 h, mardi et vendredi de 11 h 30 à 14 h, samedi 15 janvier de préférence sur rendez-vous. Animatrice : Virginie Léon. Renseignements complémentaires auprès de Delphine Gontard, coordinatrice des structures petite enfance > 04 76 04 00 56.

71, chemin des Sources - 38190 Bernin Ouvert du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 h 30. Maison du Conseil général Bâtiment ANTHERALP B > 04 56 58 16 00. Centre médico-social Bâtiment ANTHERALP A > 04 56 58 16 91. Assistantes sociales : sur rendez-vous. Conseillère en Économie Sociale et Familiale : sur rendez-vous. Puéricultrice : sur rendez-vous. Permanence RSA : sur rendez-vous.

L’Envol : lieu d’accueil enfants-parents

Centre médico-psychologique

Logement

CMP Enfants : La Batie à St-Ismier, espace Victor > 04 76 52 61 61 Fax 04 76 52 61 78. CMP Adultes : Espace Belle Étoile à Crolles.

Caisse Primaire d’Assurance Maladie

La CPAM propose des permanences gratuites en mairie, le mardi de 15 h à 16 h 15.

Conseils juridiques

Ces permanences, financées par la commune en direction des Crollois, sont gratuites. Prendre rendez-vous à l’accueil de la mairie. Avocat Permanences les samedis 8 et 22 janvier 2011, de 9 h à 11 h en mairie. Notaire Permanence le samedi 15 janvier 2010, de 9 h à 11 h en mairie. Conciliateur de justice Contactez M. Aubert > 06 67 23 20 62. Permanence sur rendez-vous le samedi matin en mairie de Goncelin.

CROLLES ////// JANVIER 2011 ////// NUMÉRO 5

94, place Nelson Mandela > 04 76 45 85 97. Ouverture au public lundi et mercredi de 8 h 45 à 11 h 45 et vendredi de 14 h 30 à 17 h 30. L’envol est ouvert pendant la moitié des vacances scolaires. > Pour connaître les droits et devoirs du propriétaire et du locataire, se renseigner sur les subventions pour réaliser des travaux d’amélioration, en savoir plus sur les financements pour l’accession à la propriété... le Pact de l’Isère organise une permanence à la mairie de Villard-Bonnot, le 2e jeudi du mois, sur rendez-vous au> 04 76 12 11 17. > Pour en savoir plus sur les conditions et possibilités de devenir propriétaire, pour vendre, louer, faire des travaux, l’ADIL, Agence Départementale d’Information sur le Logement, propose 2 permanences gratuites, ouvertes à tous : > Mairie de Crolles : le 2e jeudi de chaque mois de 14 h à 17 h > Mairie de Pontcharra : le 4e jeudi de chaque mois de 14 h à 17 h. Pour toutes informations ou pour prise de rendez-vous, contacter directement l’ADIL > 04 76 53 37 30.

Bailleurs sociaux SDH : permanence en mairie tous les mardis de 10 h à 11 h. OPAC : permanence en mairie tous les jeudis de 9 h 30 à 10 h 30.

Architecte conseil

Construire, aménager ou rénover une habitation ? Sophie Rey, architecte à Grenoble et membre du CAUE (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement) assure des permanences : le 2e vendredi du mois, de 9 h à 12 h, et le 4e mercredi du mois, de 14 h à 17 h en mairie. Rendez-vous > 04 76 08 04 54.

Déchetterie

47, rue des Frères Montgolfier > 04 76 08 03 03. Ouverture tous les jours, y compris dimanches et fêtes, de 8 h 30 à 17 h 45. Collectes lundi (poubelle traditionnelle) et mardi matin (poubelle bleue “Je trie”) de 4 h à 12 h. Collecte des vêtements et chaussures à déposer dans des sacs à la déchetterie le mercredi et le vendredi, de 8 h 30 à 16 h. Verre et papier : utilisez les colonnes implantées dans la commune. Passage du médibus (déchets d’activités de soins) : mardi 5 octobre 14 h/17 h. Le site internet du SICIOMG www.siciomg.fr vous permet de consulter en ligne les modifications des tournées suite aux jours fériés et télécharger les documents réalisés par le SICIOMG (plaquette “le juste tri”, journaux intercommunaux, guides du compostage...).

Centre de planification et d’éducation familiale

Espace Belle Étoile - 43 rue Henri Fabre > 04 76 13 39 51. Ouvert le lundi de 9 h à 13 h, le mardi de 13 h à 17 h, le mercredi de 13 h à 19 h et le jeudi de 13 h à 17 h. Fermeture le vendredi.

Service développement social secteur emploi-insertion

En mairie sur rendez-vous. Bénéficiaires du RSA, Emmanuelle Balestra. Point info emploi-insertion, permanence en mairie sur rendez-vous le mercredi de 14 h à 16 h 30.

Pôle emploi (ANPE-ASSEDIC) Pontcharra. Un seul numéro d’appel > 39 49 (selon le service, appel gratuit ou de 0,11  TTC depuis un poste fixe, hors surcoût éventuel de votre opérateur). Vous serez orienté, selon votre demande > Vers un conseiller : du lundi au jeudi de 8 h 45 à 15 h 30 et le vendredi de 8 h 45 à 11 h 45. > Vers un serveur vocal : 24 h/24 et 7j/7. Mission locale du Grésivaudan

Pour les 16-25 ans Marlène Pajtak. Antenne de Crolles : Le Projo (Espace Jeunes), place Ingrid Bétancourt à Crolles. Rendez-vous à prendre directement au siège de la Mission Locale du Grésivaudan. 147, rue du Pré de l’Horme > 04 76 08 08 70.

EDF/GDF

Vous pouvez contacter les numéros de téléphone ci-dessous 7j/7 et 24 h/24 : Urgence Gaz 0 810 433 038 Urgence Électricité 0 810 333 338 Si vous souhaitez un nouveau devis, composez le > 0810 14 46 84.

Accueil des nouveaux arrivants

Monique Gautier > 04 76 92 24 60. Christine Braun > 04 76 68 22 89.


Édito 3

07

Une année qui commence ce sont souvent de nouveaux espoirs qui naissent

12

François Brottes, Maire de Crolles, député de l’Isère

20

26

Sommaire 05

04 Crolles à vivre > Les séniors sont à la fête > Réserve communale > Ardillais, réhabilitation thermique > Aménagements > Portes ouvertes aux services périscolaires

07 Grand format > Le Forum 21

14 Territoire > Recensement du patrimoine bâti > Skibus

15 Expression politique Conseil municipal 20 Culture > Les collégiens à l’Espace Paul Jargot > Entretien d’embauche > La bibliothèque

23 Associations > Des dirigeants d’associations responsables > Du côté de la MJC

Chacun se met à souhaiter, à espérer le meilleur pour ses proches, ses amis, sa famille... pour son pays parfois et pour le monde dans lequel il vit. L’espérance, c’est ce que j’ai voulu pour la carte de vœux de la commune. Donner l’envie de croire, l’envie d’espérer. En un monde de fraternité. En une société d’équité. En des hommes qui se respectent et qui savent apprendre les uns des autres. En une planète mieux respectée. Certains parleront d’utopie. Comme Victor Hugo, je pense moi que “L’utopie est la vérité de demain”. Alors oui, Imaginons un monde de fraternité. Un monde qui existe bien. Des milliers de bénévoles sont là pour nous le prouver tous les jours, en s’investissant pour les sans abris, les sans papiers, les mal nourris comme le fait chez nous l’Abri sous la dent. Construisons une société équitable en marchant sur les traces de grands humanistes comme Aimé Césaire qui s’est battu contre la “négritude”, chemin suivi par son héritier spirituel, le député martiniquais Serge Letchimy venu inaugurer à Crolles l’allée qui porte le nom du grand poète. Et croyons qu’un prix Nobel de la paix décerné au dissident chinois Liu Xiaobo “pour ses efforts durables et non violents en faveur des droits de l’homme en Chine” est en mesure de faire tomber des murs que l’on croit inébranlables... d’autres déjà sont tombés. Apprenons les uns des autres et admettons que la mixité sociale, la mixité intergénérationnelle comme celle des cultures et des origines est la clé de toutes les réussites et de toutes les richesses. Je veux pour Crolles ces échanges, des séniors avec les plus jeunes, des gens aisés avec ceux qui le sont moins. Nos choix d’aménagement de l’espace portés

dans le Plan Local d’Urbanisme de Crolles, notre politique de développement durable et sa dimension sociale et solidaire, notre volonté de poursuivre la construction de logements sociaux nous permettront de continuer dans cette voie. Rêvons une planète mieux respectée où le développement durable deviendrait le maître-mot, où la performance énergétique serait un enjeu prioritaire ainsi que nous le défendons pour les logements sociaux (lire en p. 7) comme pour tous les bâtiments... une planète où s’il faut couper des arbres on n’oublie pas d’en planter de nouveaux... et je suis particulièrement fier de ce millier d’arbres que nous avons voulu dans notre parc Jean-Claude Paturel, plus de 1 000 arbres que verront grandir les générations futures, qui mangeront un peu de CO² et nous offriront quelques bouffées d’oxygène et de bonheur champêtre. Et l’Agenda 21 sera l’instrument de notre désir de poursuivre ce que nous avons entrepris. Oui, il y a des raisons d’y croire, ici. Plus loin aussi, le Grenelle de l’environnement nous le confirme, même si Copenhague et Cancun nous montrent que sur le plan international il y a encore beaucoup à faire. Petits exemples ou grand projets. Gouttes d’eau ou grandes rivières. L’espoir est là. Même si, et j’en ai bien conscience, le quotidien pour beaucoup n’est pas facile. Mais il me plaît de croire avec Oscar Wilde que “Le progrès n’est que l’accomplissement des utopies”. Ce n’est qu’ensemble que nous pouvons progresser.

Je vous souhaite à toutes et à tous une très bonne année 2011.

25 C pour les jeunes > Vacances de février > Days’n itiatives

28 Regard

François Brottes, Maire de Crolles, député de l’Isère

MAGAZINE D’INFORMATION DE LA VILLE DE

CROLLES ////// JANVIER 2011 ////// NUMÉRO 5


4 Crolles à vivre

Les séniors sont à la fête ! Bien sûr il y a eu Noël, ses festivités, son banquet et ses colis. Mais d’autres petites choses encore pour permettre aux séniors de Crolles de se distraire et de se faire plaisir : un spectacle, un anniversaire, un après-midi jeux et même une conférence. De quoi bien s’occuper ! traités, Jour de fête pour les re au invités par la commune Noël. traditionnel banquet de ale L’occasion pour la chor des jeudis chantants ire de présenter son réperto s. devant les 340 convive

« Le bien vivre ensemble, c’est une notion qui nous tient réellement à cœur à Crolles. Apprendre à bien vieillir, grâce aux conférences gratuites organisées sur la commune, maintenir le lien social, avec les différentes rencontres auxquelles vous venez nombreux, qu’il s’agisse de jeu, d’activité physique, ou de chant, toutes ces initiatives sont à saluer et à perpétuer. Un grand merci à tous pour votre collaboration. » Patricia Morand, conseillère au social, au logement et à la solidarité, en présence du maire et des artistes du banquet.

« S’il est vrai que l’année se clôture dans un contexte général difficile, à Crolles les relations de bon voisinage permettent que des liens d’amitié et de fraternité se développent. La résidence intergénérationnelle Le Marronnier, qui vient tout juste de fêter ses 1 an, en est un parfait exemple. Tout comme le rôle joué par les associations, je pense notamment au club Arthaud. » François Brottes, maire de Crolles.

« Les personnes âgées ne sont pas une charge mais une ressource pour la société. » Georges Bescher, conseiller général

> Mme Guigues 12 Crollois participaient à l’exposition installée pour la fête, dont Mme Guigues.

> Mme Friteau

> M. et Mme Thomas

« C’est la première fois que je viens, c’est excellent. Ça fait une occasion de se rencontrer tous, des gens qu’on voit peu dans l’année, et avec lesquels d’habitude on n’a pas autant l’occasion de discuter. »

« On vient depuis longtemps ! Ça a toujours été sympa ; on passe de bonnes heures. On aime bien Crolles. Et il fait bon y vieillir : on est Crollois et on reste Crollois. »

MAGAZINE D’INFORMATION DE LA VILLE DE

CROLLES ////// JANVIER 2011 ////// NUMÉRO 5

« C’est sympa de voir les gens qu’on rencontre dans les différentes associations, de les voir tous ensemble dans un autre contexte. J’apprécie d’être dorlotée. Et c’est une première pour moi d’exposer à titre individuel, c’est un peu impressionnant mais ça motive pour d’autres travaux. »


Crolles à vivre 5

> Marie-Laure Descriaud

Un anniversaire en forme de premier bilan

Nous sommes ici au cœur du vieux village, proche du marché, de nos amis... On se tutoie tous, bien sûr nous cotoyons plus certaines personnes que d’autres, mais à l’approche de Noël nous nous retrouverons dans la salle commune, c’est agréable !

Une vingtaine de personnes, habitantes ou voisines du Marronnier, ont répondu à l’invitation de la commune pour fêter le premier anniversaire de la résidence intergénérationnelle située au cœur du quartier de l’Église.

L

e Marronnier et sa place dans le centrevillage, le Marronnier vu par les locataires, « un an après, nous voulions faire un point avec vous » a lancé en préambule de ce rendez-vous Patricia Morand, conseillère déléguée au social, au logement et à la solidarité. L’élue s’adressait aux résidents, réunis en nombre dans “leur” salle commune, et aux autres participants, venus en voisins. Tous s’accordaient sur la satisfaction de voir leur quartier embelli... et tous avaient un mot à dire sur la question du stationnement dans les environs. Sur ce point, Gilbert Crozes, adjoint à la voirie et aux équipements publics, s’est voulu rassurant : « Avec le nouvel aménagement du quartier, ce n’est pas le nombre de places mais leur répartition qui a changé » a précisé l’élu, rappelant que sur la place de la Liberté on retrouvait 22 emplacements avec les 9 places créées rue du Vercors, alors que le parking de l’Église a été réaménagé. Pour que le nombre de places augmente, il faudra

Colis de Noël

> Odette Menichini « C’est appréciable, on se sent entouré, on joue aux cartes chez les uns et chez les autres, certains m’aident pour faire mes courses. C’était important de venir ce soir, cela permet d’aborder certains problèmes ensemble. »

en fait attendre le prochain aménagement de l’Institut Rural. « Non seulement ce projet va créer de nouvelles places a repris l’élu, mais il aura une influence sur les axes de circulation. Le Marronnier et l’ancien Institut rural réhabilité auront alors leur propre accès, ce qui permettra à chaque site de disposer de places dédiées. Et puis, nous allons flécher et mieux indiquer les parkings de la cure et du cimetière qui sont à proximité. »

> Christian Nicot « J’habite près de la résidence, face à l’Église. J’ai apprécié dans le changement la vue, bien plus jolie qu’avant. En réunion de quartier nous avions évoqué le problème de parking, et le meilleur moyen pour le régler c’est d’abord d’en parler. Monsieur le Maire avait pris l’engagement d’une nouvelle rencontre, c’est pour ça que je suis venu aujourd’hui et l’explication de Monsieur Crozes m’a convaincu, ça va dans le bon sens. »

Restait à aborder un dernier point, plus consensuel celui-là : la vie dans la résidence intergénérationnelle. Un an après, l’ambiance semble au beau fixe, comme l’attestent les époux Auguste : « nous nous entraidons les uns les autres. Les plus jeunes ont moins le temps, entre leur travail et leurs activités, mais si on a besoin d’un coup de main, pour changer une ampoule ou autre chose, on trouvera toujours quelqu’un. »

La commune n’oublie pas ses anciens qui ont dû quitter Crolles pour des raisons de santé. Chaque année, à la période de Noël, un agent communal fait la tournée des maisons de retraite pour leur porter un colis de Noël. Ici à la résidence Les Solambres, maison de retraite à la Terrasse en présence de son directeur, Monsieur Pifano.

Les personnes retraitées de 70 ans et plus n’ayant pas participé au repas de Noël ont bénéficié d’un colis offert par la commune. MAGAZINE D’INFORMATION DE LA VILLE DE

CROLLES ////// JANVIER 2011 ////// NUMÉRO 5


6 Crolles à vivre

Réserve communale de sécurité : ils ont signé !

V

endredi 26 novembre, la commune a réuni les habitants bénévoles de la Réserve Communale de Sécurité Civile (RCSC) pour la signature de leur acte d’engagement officiel, faisant d’eux des “collaborateurs occasionnels du service public” en cas de mobilisation de la réserve. « Le cadre juridique est désormais posé, il fixe le fonctionnement et le règlement de la Réserve communale, explique Liliane Pesquet, adjointe chargée de la prévention des risques, de l’assainissement et de l’eau. Il répertorie également les droits et les devoirs de chacun. » Pour rappel, la démarche de création d’une réserve a commencé en février 2010 et a officiellement été mise en place par délibération du Conseil municipal le 21 mai. La RCSC rassemble des personnes volontaires qui seront des alliés précieux pour aider la commune en cas d’alerte liée à un risque majeur : prévenir

Agenda

les habitants concernés, contribuer à organiser aide et assistance sous la responsabilité du maire. La réunion s’est poursuivie par des travaux pratiques : regroupés par ateliers, les volontaires ont réfléchi aux différentes modalités de mobilisation à mettre en pratique pour être prévenus et intervenir dans les meilleures conditions.

L’obligation de débroussailler quand on habite aux abords des coteaux

S

uite au classement en 2007 des coteaux sud de Chartreuse en massif forestier à risque d’incendie, tous les Crollois habitant au pied des coteaux, ont l’obligation d’entretenir leur terrain en respectant des normes bien précises afin de prévenir les risques d’incendie (en application de l’arrêté préfectoral). Environ 120 habitations sont concernées sur Crolles. En octobre dernier, une réunion d’information pour les propriétaires des habitations situées le long des coteaux, entre Meylan et Crolles, était organisée à Saint-Ismier. Les élus ont pu à cette occasion répondre aux questions des habitants de leur commune. Également présent, le Sdis 38, le service départemental d’incendie et de secours

Vie pratique Pharmacies de garde en janvier

Dimanche 9 Pharmacie Dussert à Lancey - Tél. 04 76 71 43 36 Dimanche 16 Pharmacie des Charmettes à Domène Tél. 04 76 77 44 59

MAGAZINE D’INFORMATION DE LA VILLE DE

// Madame Pesquet tiendra une permanence en mairie samedi 12 février, le matin, pour toutes celles et ceux qui souhaitent obtenir des renseignements complémentaires. Des stages de formation seront dispensés en février et mars prochain. // La prochaine rencontre est prévue le 4 mars prochain à 20 h, salle du Conseil. Ces réunions sont ouvertes à tous, il est possible de rejoindre le groupe des réservistes à tout moment. Renseignements auprès de Yann Aurensan, chargé de mission environnement, prévention des risques et sécurité, au 04 76 08 89 06

de l’Isère, est venu expliquer le risque des feux de forêt et faire le bilan des événements qui se sont déroulés ces 10 dernières années. Des membres de la Réserve communale de sécurité civile de Crolles assistaient à cette réunion, ainsi que des représentants de la caserne de la dent de Crolles, dont les Lieutenants Behouche et Wattiez. Enfin, un intervenant ONF, Office National des Forêts, a présenté en détail l’arrêté préfectoral précisant les hauteurs de coupe et les distances à respecter. Des actions pratiques, animées par l’ONF, seront organisées sur le terrain à partir du mois de mars dans les quartiers soumis à cette contrainte. Les personnes concernées seront contactées par courrier. En parallèle, la réflexion se poursuit avec les autres communes, afin de trouver conjointement les solutions les plus appropriées.

En bref Dimanche 23 Pharmacie Luu Duc à Crolles - Tél. 04 76 08 01 59 Dimanche 30 Pharmacie Belle Étoile à Crolles Tél. 04 38 92 02 15

CROLLES ////// JANVIER 2011 ////// NUMÉRO 5

L’Ageden vous conseille L’Ageden propose une permanence mercredi 2 février au siège du Grésivaudan, rue Louis Néel à Crolles. Renseignement et rendez-vous au 04 76 23 53 50 IIII infoenergie@ageden.org Pour tout savoir sur la maîtrise des consommations d’énergie et le développement des énergies renouvelables.


Grand format 7

Agenda 21

Le Forum 21 lance l’élaboration des actions durables Comment sera Crolles en matière de développement durable dans 5 à 10 ans ? Quelles perspectives ? Quel niveau de développement durable voulons-nous pour notre commune ? Et quelles actions souhaitons-nous engager pour atteindre ces objectifs ? Les débats qui ont eu lieu ce samedi 11 décembre à l’occasion du 3e Forum 21 ont été très animés. Plus de 60 personnes sont en effet venues réfléchir sur nos ambitions pour la commune autour de l’économie, l’environnement et le social – les 3 piliers du développement durable.

MAGAZINE D’INFORMATION DE LA VILLE DE

CROLLES ////// JANVIER 2011 ////// NUMÉRO 5


8 Grand format

Nouveau temps fort donc de l’Agenda 21 de Crolles, ce rendez-vous avec la population proposait de se projeter dans l’avenir et “d’imaginer un monde meilleur pour Crolles”, un monde construit avec les habitants autour des principes du développement durable. Pour alimenter la discussion et ouvrir les débats, la scop Oxalis a d’abord présenté le diagnostic partagé de la commune élaboré depuis plusieurs mois avec les Crollois à travers un questionnaire distribué en boîtes aux lettres et plusieurs réunions publiques ou ateliers de travail. Regroupés ensuite autour de tables rondes, les participants ont imaginé ce qu’ils voudraient voir se réaliser à Crolles.

Économie

revoir les achats et l’offre tout en réinventant l’échange !

L

es achats de la commune ont beaucoup fait parler : plus de local et plus de bio. Voilà ce que veulent les citoyens ! Une volonté cohérente avec l’ambition de la commune qui a d’ores et déjà annoncé qu’en matière de restauration scolaire son objectif était d’atteindre 80 % de bio ou de produits locaux dans les cantines municipales d’ici 5 ans. Pour obtenir ces résultats, il a été souligné qu’il paraissait nécessaire de mettre en place des mesures incitatives pour soutenir l’offre agricole locale, par exemple en apportant des aides financières aux agriculteurs, en aidant à l’installation, en réservant par une politique foncière dynamique des espaces pour la culture bio ou la culture maraîchère.

Il a aussi été noté que les particuliers devaient être également sensibilisés aux achats responsables. Enfin, c’est l’idée d’échange qui a émergé : « Moi, j’ai un bout de jardin mais je n’ai pas le temps et pas le savoir-faire..., je proposerais bien à quelqu’un qui n’a pas de jardin, de venir jardiner contre quelques légumes... ». Un principe tout simple qui a conduit jusqu’à l’idée de mettre en place un système d’échange basé sur des monnaies alternatives. Il fut aussi question du “comment valoriser les déchets alimentaires”, en particulier les restes des cantines tout en respectant les normes d’hygiène qu’imposent la législation. Un vaste sujet de réflexion qui a semblé tenir à cœur aux participants.

« Pourquoi ne pas créer une zone d’activités responsables constituée uniquement d’acteurs solidaires... des fabricants en énergie renouvelable, des artisans, des commerçants équitables... ? » MAGAZINE D’INFORMATION DE LA VILLE DE

CROLLES ////// JANVIER 2011 ////// NUMÉRO 5

pro au


Grand format 9 « Les publics en difficulté il faut aller les voir, se donner les moyens pour dépasser les phénomènes d’exclusion... faire du porte à porte, des réunions dans les montées d’escalier... »

Environnement

Social

les déplacements et l’énergie au centre des débats

de la solidarité plutôt que des maisons de retraite

ui, l’offre de transport en commun s’étoffe. Les gens en ont conscience et le reconnaissent. Mais ils estiment que celle-ci n’a pas atteint un niveau de performance suffisant. Alors comment faire pour inciter les gens à les utiliser ? Gratuité et cadencement (plus de régularité sur certaines lignes notamment en direction de Chambéry) semblent être des pistes à creuser. Plus de sécurité sur les pistes cyclables aussi, notamment en les éclairant. Et des freins à inventer pour limiter les transports individuels. Côté énergies, la majorité estime qu’il faut être très ambitieux même s’ils ont conscience que beaucoup de choses sont déjà faites particulièrement sur les bâtiments publics. Mais il importe d’aller plus loin en incitant les efforts des particuliers et pour cela il est nécessaire de les informer avec, par exemple, la mise en place d’événements spécifiques (conférences, portes ouvertes, animations AGEDEN...) sur ce qui peut être entrepris.

a thématique du social a beaucoup inspiré et les propositions ont été nombreuses : aller vers les gens en précarité, les inciter à participer à la vie locale ; inciter les jeunes à s’impliquer dans la vie associative, favoriser le maintien à domicile des personnes âgées grâce à une solidarité de voisinage et avec la mise en place de la colocation (étudiants installés chez les personnes âgées en échange de quelques services...) ; des associations tournées plus vers la découverte d’activité plutôt que la compétition ; faciliter les déplacements au sein de la commune, entre les différents quartiers, en mettant en place un transport interne ; créer des lieux de convivialité, de rencontres... autant d’idées à creuser en imaginant quelles actions pourraient être mises en place pour les concrétiser. C’est l’objectif de la prochaine étape de l’Agenda 21. Dès la fin janvier des ateliers vont être constitués autour de ces thèmes de réflexion (lire encadré : Prochains rendez-vous), il s’agira alors de décliner ces grands principes en “fiches actions” qui constitueront au final l’Agenda 21 de Crolles.

O

L

« Il faut inciter les gens à réduire l’utilisation des roduits chimiques. Les gens ne se rendent pas compte, u-delà de la considération écologique et économique, c’est une question de santé publique ! » En savoir plus // Le diagnostic partagé sur le développement durable est en ligne sur le site de la commune www.ville-crolles.fr rubrique Agenda 21. Vous pouvez y trouver également tous les comptes-rendus des précédentes rencontres et très prochainement celui de ce dernier Forum 21. Pour mieux suivre et participer à l’Agenda 21 de Crolles, vous avez la possibilité de vous inscrire à la démarche soit en ligne, site de Crolles rubrique Agenda 21, soit par téléphone 04 76 08 04 54 auprès de Linda Guermas, chargée de mission Agenda 21.

« C’est le moment de venir exposer vos idées d’actions »

> Rencontre > PATRICIA LEVASSEUR

Où en sommes-nous de l’Agenda 21 ? Après trois Forums 21, des ateliers avec les habitants, les associations, les entreprises et les agriculteurs, et une grande enquête à laquelle chacun a pu répondre, nous avons fini l’état des lieux global du territoire. Cette entrée en matière était nécessaire, un passage obligé pour définir les grands objectifs de notre Agenda 21. Mais maintenant une nouvelle phase débute : place au concret ! Le concret, ce sont les ateliers à venir ? Oui, nous allons maintenant définir les actions de l’Agenda 21. C’est à cela que servent les ateliers programmés dès ce mois de janvier*. Nous allons parler tri, jardins familiaux, compostage, trois exemples parmi d’autres mais qui nous parlent tous. C’est le moment de venir exposer ses idées d’actions. Ne pas venir, c’est prendre le risque qu’elles ne se fassent pas ! L’Agenda 21 s’écrit donc maintenant ? Effectivement puisque les propositions d’actions qui vont émerger de ces ateliers pourront être reprises dans le document final. Certains ont parlé au cours du Forum de compostage collectif : c’est maintenant que nous allons définir comment mettre en œuvre cette action et pourquoi pas la faire figurer dans l’Agenda 21. Nous sommes à présent dans le “faire”, dans le concret, c’est pourquoi l’implication de tous les citoyens est vraiment importante. * Les ateliers 21 Vendredi 21 et mercredi 26 janvier 2011 : 19 h 30- 21 h 30, salle Belledonne. Samedi 5 février 2011 : 9 h 30 - 11 h 30, salle Cascade.

MAGAZINE D’INFORMATION DE LA VILLE DE

CROLLES ////// JANVIER 2011 ////// NUMÉRO 5


10 Grand format Ce qu’ils en ont pensé Les élus membres du comité de pilotage de l’Agenda 21 étaient bien sûr présents lors de ce Forum. « Nous sommes en quelque sorte les garants de l’Agenda 21 de Crolles, nous avons pour mission d’en assurer le suivi et d’accompagner les propositions qui sont faites », a expliqué Patricia Levasseur adjointe à l’environnement chargée de l’Agenda 21 et présidente du comité de pilotage.

« Il y a une réflexion à mener sur ce qu’on veut pour nos enfants. Jusqu’à 7 ans les associations devraient être sur de la découverte, il faut arrêter ce système de compétition. »

Réactions “sur le vif” après la restitution des échanges qui a clos cette rencontre. > Marc Brunello, conseiller municipal président de la commission Sport Culture Animation et Patrimoine « Il y a eu beaucoup d’idées mais nous étions encore trop dans le diagnostic, sans doute pas assez dans les propositions. Il va falloir concrétiser. » Je note aussi qu’il faut trouver une façon d’aller plus loin dans la communication : beaucoup de choses se font déjà à Crolles, en matière de mixité sociale par exemple, et certains l’ignorent. »

> Nathalie Catrain, conseillère municipale

> Vincent Gay, conseiller municipal

« Il faut qu’on arrive à associer les jeunes parce que c’est avec eux qu’on arrivera à construire la commune de demain. »

« Ce sont de sujets où il y a plein d’idées, les discussions ont été très riches. Il est maintenant important de trouver un consensus et de faire en sorte que ces idées se mettent en place. »

Prochains rendez-vous // Séance film //

“Solutions locales pour un désordre global” Documentaire de Coline Serreau retraçant différentes expériences locales de développement durable. • Samedi 8 janvier, 14 h à l’Espace Paul Jargot, séance gratuite ouverte à tous.

// Ateliers 21 //

pour construire ensemble les fiches actions de l’Agenda 21 : • Vendredi 21 janvier 2011, 19 h 30 - 21 h 30 - salle Belledonne. • Mercredi 26 janvier 2011, 19 h 30 - 21 h 30 - salle Belledonne. • Samedi 5 février 2011, 9 h 30 - 11 h 30 - salle Cascade. MAGAZINE D’INFORMATION DE LA VILLE DE

CROLLES ////// JANVIER 2011 ////// NUMÉRO 5

La Compag nie Ligue 1Pro38 a a nimé cette rencontre a ve d’humour a c beaucoup utour de la mixité de la comm u luisants, de nauté des vers solidarité q des allures u de subventi i prenait on à l’aristocra tie...


Crolles à vivre 11

Ardillais : la réhabilitation thermique des logements en projet

L’OPAC 38 a réuni les locataires des logements sociaux des Ardillais pour leur présenter le projet de réhabilitation des 7 bâtiments de leur quartier. Un projet encore en réflexion sur lequel les habitants sont largement concertés.

A

> MOMENT CONVIVIAL

POUR LES NOUVEAUX ARRIVANTS

Plus de 60 personnes, nouvellement installées sur la commune, ont répondu présentes à l’invitation de la mairie qui organisait ce jeudi 25 novembre un temps d’accueil et d’échange dans la salle du Conseil municipal. Plusieurs services de la commune, la culture, l’éducation, le développement social, les techniques, les affaires citoyennes-état civil..., animaient des stands où ces nouveaux Crollois pouvaient recueillir bon nombre d’informations pratiques sur les services proposés aux habitants. Et c’est par un chaleureux « Bienvenue chez vous » que François Brottes a introduit la soirée, avant de faire une petite présentation historique et actuelle de la commune, « une commune où les agents municipaux ont le sens du service public chevillé au corps et se mettent en 4 pour satisfaire les besoins de la population. » Le maire a par ailleurs souligné la nécessité d’aller vers l’autre, de parler à son voisin en invitant chacun à discuter, faire connaissance... et même faire la fête avec ses voisins ! Un petit plus L’Accueil des Villes Françaises (AVF) Meylan Grésivaudan participait également à la soirée et a souhaité rappeler qu’elle propose tout au long de l’année aux nouveaux arrivants des soirées festives, des sorties (raquettes, théâtre...), des visites d’entreprises, de musées, des excursions à Romans, Voiron, et de nombreuses animations hebdomadaires. Contact : Nadine Gaillard 06 89 11 08 17 //// avfmeylan@ gmail.com //// www.avf.asso.fr.

près les immeubles du Soleil et prochainement le quartier des Charmanches, c’est au tour des logements sociaux des Ardillais d’envisager leur réhabilitation énergétique. À l’initiative du projet, la commune, qui a sollicité l’OPAC pour que le bailleur intègre les Ardillais dans son programme de rénovation. L’objectif est l’amélioration thermique pour plus de confort, moins de rejets dans l’atmosphère, et pour cette dimension sociale défendue par le Maire : « parce que dans le contexte de hausse constante des tarifs de l’énergie, c’est aussi de lutte contre la précarité dont nous parlons. C’est pour cela que nous tenons à ce que le couple loyer/ charges reste identique avant et après les travaux. » Cette position, François Brottes l’a exprimée à la trentaine d’habitants réunis pour cette première présentation. Anne-Marie Deboin-Morel, responsable du service amélioration du patrimoine de l’OPAC, s’est quant à elle chargée de présenter « les travaux qui permettront au final l’amélioration

thermique des logements. » Elle a également souligné que le détail de ce programme découlait d’une enquête réalisée par le bailleur social en avril dernier auprès de tous les locataires, enquête qui avait révélé une certaine insatisfaction concernant le mode de chauffage actuel et les déperditions de chaleur dues à des boiseries vieillissantes et à une VMC inefficace. D’où la proposition de travaux d’amélioration thermique des bâtiments, essentiellement dédiés à la maîtrise des charges d’énergie. Le programme des travaux prévoit la réfection de l’enveloppe du bâtiment, avec le remplacement de la couverture tuile, l’isolation des combles, et le remplacement des menuiseries extérieures. Des travaux sur les équipements techniques sont également prévus, avec l’installation d’une chaudière bois alimentant les 114 logements (avec un complément énergie gaz), le changement des systèmes de ventilation, et l’individualisation des compteurs d’eau. À la clé de ces travaux, une consommation énergétique qui passerait de la classification F à B et des émissions de gaz à effet de serre qui diminueraient de moitié. La commune et la Communauté de communes ont choisi d’apporter près de 2 millions d’euros sur un montant total des travaux estimé à un peu plus de 3 millions d’euros (960 000 financés par l’OPAC, le reste par la Région). Reste aux locataires à approuver ce programme, comme le prévoit la loi, dans le cadre d’un sondage administré dans le courant du mois janvier. Un dossier à suivre donc.

Téléthon 2010 :

moins de participants mais toujours autant d’enthousiasme ravo à tous ceux qui s’engagent, la générosité des «B citoyens qui s’exprime est un acte majeur » a lancé

François Brottes en introduction de ce Téléthon ouvert officiellement par Viviane Conédéra autour du traditionnel lâcher de ballons devant l’Espace Paul Jargot. 8 926 € ont été récoltés au cours de ce week-end d’animations, grâce à l’engagement des bénévoles et au soutien des deux marraines de l’édition 2010, Isabelle Lafaye et Pauline Avarello.

> Témoignages > Isabelle Lafaye

« Nous avions emmené un fauteuil roulant pour que les gens essayent de jouer au tennis de table en situation de handicap et les participants ont tous joué le jeu. Je me sens d’autant plus concernée que j’ai pu rencontrer au cours de ma vie des personnes malades. La recherche avance, il ne faut pas se démobiliser. L’équipe de Crolléthon a mis beaucoup de cœur à préparer ce week-end. C’est toujours un plaisir de répondre à leur appel. »

> Pauline Avarello Isabelle Giuffrida, Viviane Conédéra, Patrick Peyronnard, adjoint aux sports, Isabelle Lafaye et Pauline Avarello.

« J’ai vécu ce moment comme une forte aventure humaine. Je suis touchée par les personnes atteintes de myopathies et de maladies génétiques rares et je pense que c’est important de les soutenir. » MAGAZINE D’INFORMATION DE LA VILLE DE

CROLLES ////// JANVIER 2011 ////// NUMÉRO 5


12 Crolles à vivre Aménagements

Parc Jean-Claude Paturel :

place à l’aire de jeux L’aménagement du Parc Jean-Claude Paturel entre dans une nouvelle phase avec la réalisation, dès le début de l’année, d’une grande aire de jeux pour les 2-14 ans à proximité du gymnase Guy Bolès. Le point avec Gilbert Crozes, adjoint chargé des travaux, de la voirie et des équipements publics, sur les éléments clés du projet. Un projet concerté

Espace Paul Jargot

Les futurs usagers de l’aire de jeux du Parc Jean-Claude Paturel devraient se sentir comme chez eux. Tout du moins, celles et ceux qui ont participé à l’atelier de construction de cette aire devraient découvrir, d’ici l’été 2011, un espace fidèle à leurs attentes et à leurs choix. « Dès le lancement du projet de parc, l’idée d’une aire de jeux avait émergé des souhaits de la population. C’est pourquoi nous avons voulu le “co-construire” avec les futurs usagers » se rappelle Gilbert Crozes. Quels types de jeux ? Pour quelles tranches d’âges ? le à pied sera accessib Avec quels matériaux ? « Tout a été réfléchi de . ot rg L’aire de jeux Ja ul e Pa depuis l’Espac manière concertée : l’idée même d’une zone dédiée aux 11-14 ans émane de cet atelier collectif. »

Des réalisations durables, pour tous les âges Au final, l’aire de jeux aura un aspect très “nature”, grâce à du mobilier composé de robinier, un bois réputé pour sa robustesse, y compris les nombreux bancs dispersés le long des chemins et à proximité des jeux. Les zones de réception seront en bois déchiqueté et étuvé, pour assurer leur intégration dans le site. Un secteur composé de cabanes, d’animaux grandeur réelle et de jeux dans graviers ravira les plus jeunes, alors que les 11-14 ans trouveront leur bonheur, perchés dans la forêt d’escalade, accrochés à la tyrolienne ou sur les balançoires, sur les toboggans, dans un tunnel et tout au long d’un authentique parcours du combattant... combattant Les jeux aquatiques sont également à l’honneur, pour faire écho au parcours de l’eau qui concernera la prochaine phase d’aménagement du parc. « L’accent développement durable a été mis sur cette zone dédiée aux jeux d’eau reprend l’adjoint. Les systèmes de jets seront actionnés par les enfants eux-mêmes, grâce à des pompes à pied ou à main, ceci pour éviter tout risque de gaspillage. Le circuit de l’eau se prolongera ensuite dans des bassins de faible profondeur, avec des systèmes d’écluses et de seaux. Cette eau pourra être ensuite récupérée pour l’arrosage. » Tout autour de l’aire, une barrière végétale composée de plantations et de poteaux en châtaigner, délimitera la zone tout en renforçant son aspect naturel.

ux Une aire de je re très natu

25 160 1900 1900 8500

IS JEU X EN BO AR BR ES

AR BUST ES

Le parc Jean-Claude Paturel, véritable poumon vert de 10 hectares au cœur de Crolles, accueillera au terme de son aménagement des espaces de détente et de pique-nique, des cheminements piétons, des voies cyclables, des jardins collectifs et familiaux... Après la plantation au début de l’année 2010 de plus de 1 000 arbres et arbustes d’essences locales, en plus des espèces déjà présentes sur le site, la nouvelle aire de jeux marque donc une nouvelle grande étape dans l’aménagement du parc.

PL AN TES V IVACES

M2 SE LO U S D E JEU X, PE AI RI ES PR ET

MAGAZINE D’INFORMATION DE LA VILLE DE

CROLLES ////// JANVIER 2011 ////// NUMÉRO 5


Crolles à vivre 13

> PRÉ-INSCRIPTIONS

SCOLAIRES : C’EST MAINTENANT !

Vous venez d’arriver sur la commune ou vos enfants (nés en 2008) entreront en première année de maternelle en septembre 2011 ? Alors pensez aux pré-inscriptions scolaires ! Rendez-vous en mairie du lundi 24 janvier au samedi 12 février les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 10 h à 12 h et 14 h à 16 h 30, mercredis de 10 h à 12 h et 14 h à 17 h et les samedis de 9 h à 11 h. Pensez à vous munir : - d’une pièce d’identité, d’un justificatif de domicile - en cas de divorce avec autorité parentale conjointe : attestation écrite de l’autre parent autorisant l’inscription sur la commune + copie de sa pièce d’identité.

D

ans chacun des 4 groupes scolaires, les parents ont été accueillis par Anne-Françoise Hyvrard, adjointe chargée des affaires scolaires et de la jeunesse, accompagnée de l’ensemble des équipes communales en lien avec les écoliers. « C’est la première fois que nous organisons une visite de ce type, a expliqué Anne-Françoise Hyvrard, et elle me paraît très importante. Vous allez rencontrer celles et ceux qui partagent une partie de la journée de vos enfants, dont les responsables du périscolaire : pour faciliter les

Portes ouvertes aux services périscolaires En décembre dernier, les bâtiments communaux ouvraient leurs portes afin que les parents découvrent les salles de restauration et de garderie périscolaire fréquentées par leurs enfants tout au long de l’année. échanges, nous avons décidé l’année dernière qu’il n’y aurait qu’un seul responsable pour tous les temps d’accueil de la journée. » Ces rendez-vous ont par ailleurs permis à l’adjointe au scolaire de rappeler les objectifs que se fixait la commune en terme de restauration scolaire : éduquer les enfants aux goûts et favoriser leur autonomie (aide au service, débarrassage des tables, etc.), leur proposer toujours plus d’aliments issus de l’agriculture biologique (du pain au quotidien, et trois autres aliments bio minimum par semaine), en favorisant les filières locales pour les autres ingrédients. Les enfants sont également sensibilisés à la notion du partage et du gaspillage. Le personnel a pour sa part suivi l’an passé une formation sur l’aspect diététique des repas et sur les gestes de premiers secours. De plus, afin de proposer une palette plus large d’activités avant ou après le repas, Yohann Leclay, l’animateur sportif de la commune, est présent une fois par semaine dans chaque groupe scolaire pour proposer des activités sportives et ludiques aux enfants d’élémentaire.

En ce qui concerne le temps d’accueil périscolaire, là encore des aménagements ont été réalisés : les équipes ont été renforcées en fin d’après-midi pour les élémentaires. De plus, dans certaines écoles, et avec la collaboration des directeurs/directrices, des salles supplémentaires sont dorénavant utilisées afin de séparer le coin calme du coin activités : ainsi les enfants qui le souhaitent peuvent se détendre ou faire leurs devoirs loin du bruit. « Cette année les enfants inscrits au périscolaire sont moins nombreux, conclut Anne-Françoise Hyvrard, mais ils sont présents plus souvent, plusieurs fois par jour et par semaine, d’où une fréquentation à la hausse. Nous savons que cela répond à une nécessité pour des parents qui travaillent mais il ne faut pas oublier les journées parfois bien longues pour les écoliers. Aussi nous encourageons ces parents à désinscrire leurs enfants de la restauration scolaire ou à aller les chercher à 16 h 30 de temps en temps, par exemple lorsqu’ils prennent une journée de congé, ou si papi mamie ne sont pas loin. »

Rencontre avec des parents lors des premières portes ouvertes au groupe scolaire Belledonne-Clapisses « Mon fils fréquente la cantine et le périscolaire tous les jours, du coup j’apprécie cette visite, ça me permet de connaître les locaux et comprendre le fonctionnement, et de discuter aussi avec les animateurs. Je les trouve vraiment super gentils, ils sont serviables et on voit qu’ils aiment leur métier, c’est rassurant quand on leur laisse nos enfants ». Florence Saez, maman de Mathys, 5 ans et demi.

« Cette visite nous permet de parler avec les animateurs, alors qu’en temps normal on est toujours en train de courir, que ce soit le matin pour poser Chloé ou le soir pour la récupérer avant 18 h 30 ! Aujourd’hui on voit les structures, surtout les salles de cantine, nous avons ainsi appris qu’elles étaient partagées en 3 pour mieux gérer le bruit et organiser les différents services. » Catherine et Olivier Chaix, parents de Chloé, 4 ans et demi, et Lisa, 2 ans et demi.

Les parents aussi peuvent essayer ! Pour se rendre compte des conditions d’accueil et de repas des enfants, les parents ont la possibilité de venir manger gratuitement une fois dans l’année. Il suffit pour cela de téléphoner au service restauration scolaire en mairie, au plus tard la veille du jour souhaité. Si les effectifs sont trop importants ce jour-là, il sera proposé aux familles de s’inscrire un autre jour.

MAGAZINE D’INFORMATION DE LA VILLE DE

CROLLES ////// JANVIER 2011 ////// NUMÉRO 5


14 Territoire

Recensement du patrimoine bâti Public ou privé, vieilles pierres ou belles façades... le patrimoine est recensé !

C

et hiver, deux chargées de missions du Parc naturel de Chartreuse, Emmanuelle Vin et Christine Penon, vont réaliser l’état des lieux du patrimoine bâti sur Crolles et Bernin. Pendant deux semaines, de janvier à février, elles vont donc se rendre sur le terrain munies d’appareils photos et de capteurs géo-localisant. Elles vont noter un à un chaque élément important en enregistrant son positionnement et en établissant un petit descriptif technique. En partenariat avec les Conservations départementales du patrimoine de l’Isère et de la Savoie, le Parc naturel régional de Chartreuse a en effet décidé de réaliser une base de données de son patrimoine. Cette

ne Penon Emmanuelle Vin, Christi

skibus

C

ette année encore, c’est 1 € l’aller-reto ur pour se rendre dans les stations de ski de la vallée du Grésivaudan ! Profitez-en !

Renseignements : 0 810 12 12 33

www.transportsdugresivaudan.fr

SKIBUS G63 - CROLLES Le Raffour

- PRAPOUTEL

Jours de fonctionnement période 4 janvier au 25 février et 15 au 28scolaire : mars 2011 Jours de fonctionnement du 18 déc au 3 janvier 2011 et du 26 février embre 2010 au 14 mars CROLLES le raffour / PRAPOUTEL

SD

SD

Me

TLJ

TLJ

TLJ

08:20

11:15

13:00

SKIBUS G63 - PRAPOUTEL – CROLLE

S Le Raffour

Jours de fonctionnement période 4 janvier au 25 février et 15 au 28scolaire : mars 2011 Jours de fonctionnement du 18 déc au 3 janvier 2011 et du 26 février embre 2010 au 14 mars PRAPOUTEL / CROLLES le raffour

MAGAZINE D’INFORMATION DE LA VILLE DE

CROLLES ////// JANVIER 2011 ////// NUMÉRO 5

SD

Me - SD

TLJ

TLJ

14:56

17:56

opération qui a commencé en 2003 a déjà permis de répertorier ¾ du territoire. « Le but, explique Christine Penon, est tout d’abord de connaître et de faire connaître aux habitants et aux visiteurs les richesses cachées du patrimoine. Pour pouvoir ensuite mieux le protéger et le valoriser à des fins pédagogiques et touristiques. » Vous les verrez sans doute observer, prendre des notes et des photographies de l’extérieur de vos maisons. Si vous les invitez, elles seront ravies que vous leur racontiez l’histoire des lieux. N’hésitez pas à les contacter pour demander des informations ou pour leur communiquer tout document historique, car votre coopération est essentielle. Parc Naturel régional de Chartreuse - Place de la Mairie 38 380 St-Pierre-de-Chartreuse //// Tél. : 04 76 88 75 20 //// Courriel : accueil@parc-chartreuse.net.


Expression politique 15 ENSEMBLE POUR CROLLES

Un hypermarché à Crolles ? Cette affaire d’hypermarché, c’est un peu comme la déviation : un vrai serpent de mer, une question emblématique d’aménagement. Mais contrairement à la déviation, ce dossier a évolué de manière significative depuis quelques années. La question “aurons-nous un hypermarché à Crolles ?” est récurrente depuis que le schéma directeur 2000-2010 de la région grenobloise « envisage (...) la possibilité d’implantation de nouveaux grands ensembles commerciaux à Crolles, Le Touvet, Pontcharra et de moyennes surfaces sur les pôles de Villard-Bonnot, Goncelin, Allevard ». Ce schéma directeur reste applicable à ce jour. En décembre 2007, lors d’une réunion publique sur le PLU, la municipalité présentait trois propositions de la grande distribution avec des surfaces de vente allant de 10 000 à 18 000 m2, sachant que la surface de vente de Casino est de l’ordre de 2 500 m2. À l’époque, le maire prenait une certaine distance vis-à-vis de ces propositions, sans pour autant les exclure. Aujourd’hui, il y a un assez large consensus, en France comme à Crolles, pour considérer que le modèle de l’hypermarché ne doit plus être reproduit car il contribue au dépérissement des centres-villes, à la consommation d’espace, au trafic routier et aux encombrements aux abords

des villes, à l’étalement urbain, à la culture de la consommation... C’est dans cette logique que le PADD (Projet d’Aménagement et de Développement Durable) a inscrit au titre des leviers d’action : « Dynamiser le tissu commercial de proximité (centre-ville et quartiers) et développer dans le sud de la commune des moyennes surfaces ». En cohérence avec le PADD, le représentant de la commune a émis un avis défavorable à l’agrandissement de Casino (il était demandé + 978 m2, avec passage à l’enseigne Hyper) lors de la Commission Départementale d’Aménagement Commercial du 8 novembre dernier. Suivant l’avis de la commune, comme cela est fréquent, la commission a rendu un avis défavorable.

concrétiser cet affichage dans un texte réglementaire en édictant des règles proscrivant l’ouverture d’un hypermarché. Cette occasion a été manquée, ce qui risque de placer la commune dans l’obligation d’accepter un établissement non bienvenu, alors que d’autres projets (le centre commercial sur l’ancien site UGIMAG, Satoriz) acceptés ou encouragés par la municipalité vont avoir comme effet d’augmenter considérablement les surfaces commerciales, en draînant des clients venant de tout le Grésivaudan.

Françoise Dragani et Francis Odier

Alors, tout est bien qui finit bien ? Il est trop tôt pour le dire. Il est possible que le Groupe Casino fasse appel de la décision. La commune sera alors confrontée à une difficulté de taille : l’agrandissement demandé est conforme au schéma directeur et le règlement d’urbanisme adopté dans le cadre du PLU est très peu restrictif pour le secteur concerné. Depuis 2007, l’affichage politique de la municipalité a favorablement évolué sur cette question de la grande distribution. Le PLU était l’occasion de

ÉCOLOGIE POUR CROLLES

Bonne année 2011 Revenons sur le thème des déplacements.

De bonnes nouvelles : l’usage de la voiture diminue dans le Grésivaudan Le SMTC (Syndicat Mixte des Transports en Commun de l’agglomération de Grenoble) en partenariat avec tous les acteurs concernés (dont la Communauté de communes Le Grésivaudan) ont réalisé une grande Enquête Ménage Déplacements 2010 sur la grande région grenobloise. 7 600 familles ont été interrogées, dont 1 000 sur le Grésivaudan de novembre 2009 à mars 2010. Aujourd’hui, les premiers résultats ont été rendus publics. La première constatation est que la part de la voiture dans les déplacements baisse : elle passe de 75 % des déplacements en 2002 à 69 % en 2010, alors même que le nombre de déplacements dans le Grésivaudan à augmenter d’environ 7 % entre 2002 et 2010. C’est un fait historique ! C’est la première fois que la part de la voiture décroit depuis plus de 40 ans ! La part de la voiture a donc diminué au profit des transports en commun (qui passent de 3 % en 2002 à 6 % en 2010) et des autres modes de déplacements. Les raisons de cette baisse, qui restent encore à analyser, sont probablement multiples : • amélioration de l’offre en transports en commun, • raisons économiques : baisse pouvoir d’achat, prix du pétrole,... • préoccupations environnementales.

Ceci conforte notre point de vue que la mobilité voiture peut baisser et qu’il faut une politique forte pour que la voiture soit utilisée seulement lorsque c’est nécessaire !

Des points de vigilance : la refonte du réseau Transisère, le réseau Grésivaudan et la promotion des modes doux • Pour le service de bus en 2011, le conseil général a passé des appels d’offres qui concernent Crolles et le Grésivaudan : La 6070 ferait le trajet “Gare de Gières - Campus - Montbonnot - Crolles avec un terminus à ST ou l’Espace Paul Jargot”, ce qui amènerait un vrai service pour desservir le campus. Pour la 6020, cinq scénarios sont étudiés • avec un terminus sur Grenoble : à la gare routière ou place de Verdun, • avec un terminus à Crolles : à ST ou à l’Espace Paul Jargot, • avec une variante passant par l’hôpital de la Tronche en conservant les bus le samedi et le dimanche. Ces options dégraderaient fortement le service de week-end, en ne desservant pas l’ensemble des arrêts jusqu’au Coteau. Ce n’est pas acceptable : le service pour les usagers doit être maintenu et renforcé si on veut développer l’usage de transports en communs.

• Pour le Grésivaudan, le point noir, déjà signalé dans nos articles, reste l’information. Les horaires papier doivent impérativement exister et être diffusés à la population. Les plans des lignes et les horaires doivent être présents aux arrêts principaux. Il faut s’assurer des correspondances entre lignes existantes (G61- G60 par exemple) et compenser le désengagement possible du Conseil général. • Pour la commune : il est urgent de faire de vrais aménagements vélos aux abords des lieux stratégiques (mairie, gymnase, Espace PJ) et des arrêts de bus principaux avec box fermés pour favoriser l’intermodalité bus/vélo. Nous pensons aussi qu’il faut mettre en place une navette à l’intérieur de la commune permettant de se déplacer entre les différents quartiers, la zone commerciale du centre-ville et de l’entrée de ville. Et enfin, reste à promouvoir activement la marche et le vélo dans Crolles. Il faut soutenir cette décroissance de la voiture pour retrouver la qualité de vie et la convivialité dans Crolles. Nous espérons que vous avez passé de bonnes fêtes de fin d’année et vous souhaitons une excellente année 2011. Pour toutes questions ou commentaires, n’hésitez pas à nous contacter Vincent Gay, vincent_gay@libertysurf.fr - 04 76 92 17 39 Nelly Gros, nellygros@orange.fr - 04 76 92 26 51 ou sur notre blog htttp://ecologiepourcrolles.over-blog.org

MAGAZINE D’INFORMATION DE LA VILLE DE

CROLLES ////// JANVIER 2011 ////// NUMÉRO 5


16 Conseil municipal Compte-rendu du Conseil municipal //// Vendredi 17 déc. 2010 Madame Blandine Chevrot, est élue secrétaire de séance. Monsieur le Maire donne lecture des décisions prises en vertu de la délégation qui lui a été confiée pour la passation des marchés à procédure adaptée - Décision municipale n°22, du 17/09/10 : marché de maîtrise d’œuvre pour la création d’une piste cyclable rue Emmanuel Mounier – SITETUDES – 18 648,76  TTC. - Décision municipale n°23, du 23/09/10 : entretien des vitres des bâtiments communaux – SEN – 25 258,43  TTC par an. Marché d’un an reconductible deux fois pour la même durée. Le Procès Verbal de la séance du Conseil municipal du 19 novembre 2010, sous réserve des modifications demandées par Monsieur Philippe Lorimier (son Intervention pour la délibération 141/2010), étant approuvé à l’unanimité des présents par le Conseil municipal réuni ce vendredi 17 décembre à 20 h 30 sous la présidence de François BROTTES, Maire de Crolles, Conformément à l’ordre du jour, a pris les décisions suivantes :

> Délibération n° 1-3 (147/2010) : Modification de l’affectation du résultat 2009

Budget annexe de l’eau Madame l’adjointe chargée des finances rappelle aux membres du Conseil municipal que l’excédent de fonctionnement 2009 du budget de l’eau (96 353,43 €) a été affecté en réserves sur la section d’investissement. Elle précise que les écritures comptables correspondantes n’ont pas encore été passées et qu’il est possible, de ce fait, de revenir sur l’affectation initiale. Madame l’adjointe indique qu’il est plus prudent de laisser l’excédent 2009 sur la section de fonctionnement, de façon à ne pas mettre en difficulté l’équilibre du budget de fonctionnement. Après cet exposé et après en avoir délibéré, le Conseil municipal a approuvé, à l’unanimité des suffrages exprimés, la proposition de Monsieur le Maire de modifier l’affectation initiale votée sur le budget de l’eau et de reporter en section de fonctionnement (au compte 002) l’excédent 2009 de 96 353,43 €. Une décision modificative du budget primitif 2010 viendra prendre en compte ce changement.

> Délibération n° 1-4 (149/2010) : Décision modificative n° 1 - Budget annexe de l’eau 2010

Madame l’adjointe chargée des finances indique aux membres du Conseil municipal qu’il est nécessaire de procéder à une modification du budget primitif de l’eau pour : > prendre en compte une écriture comptable de 2009 liée à la gestion de la TVA (assurée par le fermier), > modifier l’affectation initiale du résultat 2009 de façon transférer l’excédent en fonctionnement et non en investissement. Elle présente donc aux membres du Conseil municipal la proposition de décision modificative n° 1 qui s’équilibre comme suit : IMPUTATION BUDGT. 2762-01 2158-01 1068-01 021-01 002-01 023-01

Affaires Financières > Délibération n° 1-1 (145/2010) :

Admission en non valeur Afin de permettre l’apurement de ses comptes, le Trésorier a dressé un état de produits irrécouvrables. Les différentes procédures de recouvrement engagées par le Trésorier n’ont pu aboutir pour raisons d’insuffisance d’actif, de créancier insolvable ou introuvable. Madame l’adjointe chargée des finances fait part aux membres du Conseil municipal de la demande du Trésorier en vue d’admettre en non valeur un ensemble de titres du budget communal, pour un montant total de 2 158,40 €. Elle précise que l’admission en non valeur n’empêche pas le recouvrement ultérieur de certaines de ces recettes, si des éléments nouveaux intervenaient. Après cet exposé et après en avoir délibéré, le Conseil municipal a approuvé, à l’unanimité des suffrages exprimés, d’accepter la requête du Trésorier et d’admettre en non-valeur les produits listés pour un montant de 2 158,40 €.

> Délibération n° 1-2 (146/2010) :

Garantie d’emprunt à la SDH – Les Clapisses Demande de modification de la durée de prêt Madame l’adjointe chargée des finances rappelle aux membres du Conseil municipal la garantie de prêt accordée à la Société Dauphinoise pour l’Habitat dans le cadre des travaux de remplacement de chaudière des 40 logements situés aux Clapisses par la délibération n°138-2009 du 20 novembre 2009. La Société Dauphinoise pour l’Habitat souhaite aujourd’hui changer la durée du prêt et passer de 25 ans à 15 ans. Le bailleur demande la garantie par la commune de ce nouveau prêt dans les mêmes conditions que le précédent, soit un montant garanti de 16 800 € représentant 20 % d’un emprunt de 84 000 € contracté auprès de la Caisse de dépôts et consignations. Après cet exposé et après en avoir délibéré, le Conseil municipal a approuvé, à l’unanimité des suffrages exprimés, l’annulation de la délibération n°138-2009 du 20 novembre 2009, a donné son accord pour la garantie de la commune pour le prêt PCAM (dans les conditions et caractéristiques détaillées dans la délibération) et a autorisé Monsieur le Maire à intervenir et signer tout document s’y afférant.

MAGAZINE D’INFORMATION DE LA VILLE DE

LIBELLÉ Régularisation sur TVA Travaux Réserves Virement de la section d'exploitation Excédent de fonctionnement reporté Virement à la section d'invest. TOTAL DM 1

DÉPENSES 1 830 €

RECETTES 1 830 € - 96 300 € 96 300 € 96 300 €

96 300 € 98 130 €

98 130 €

Après cet exposé et après en avoir délibéré, le Conseil municipal a approuvé, à l’unanimité des suffrages exprimés, la décision modificative n° 1 telle que présentée ci-dessus. > Délibération n° 1-5 (149/2010) : Décision modification n° 2 – Budget principal 2010

Madame l’adjointe chargée des finances indique aux membres du Conseil municipal qu’il est nécessaire de procéder à une modification du budget primitif pour : > prendre en compte le transfert de certaines charges à la Communauté de communes Le Grésivaudan (soit 1 141 064 € sur l’attribution de compensation prévue), > régulariser des saisies budgétaires faites sur un mauvais compte, pour 2 ventes de terrains (il s’agit de transférer l’enveloppe sur le bon compte), > régulariser des amortissements non pris en compte sur les exercices antérieurs. Elle présente donc aux membres du Conseil municipal la proposition de décision modificative n° 2 qui s’équilibre à - 1 377 200 € comme suit : IMPUTATION BUDGT. 616/411 616/020 61523/324 617/524 6188/414 6226/830 6226/020 6236/020 6554/22 6554/812 66111/01 66112/01 6811-020 023-020 7321/01 6419/020 7381/01

FONCTIONNEMENT Assurance Entretien voies et réseaux Etudes Frais divers Honoraires Imprimés Contributions aux synd interc Intérêts de la dette Amortissements Virement à la section d'invest Attribution de compensation Remboursements / personnel Droits de mutation TOTAL FONCTIONNEMENT

IMPUTATION BUDGT. INVESTISSEMENT RÉGULARISATION SUR SAISIES BUDGÉTAIRES 2111-824 Ventes de terrains 024-824 Ventes de terrains 2111-90 Ventes de terrains 024-90 Ventes de terrains RÉGULARISATIONS SUR AMORTISSEMENTS DONT : 28031-020 Amortissement frais d'études 2802-020 Amortissement / études PLU 280418-020 Amortissement / subventions 2805-020 Amortissement / logiciels Total amortissements 021-020 Virement de la section de fonctionnement 2042/90 Subventions d'équipement TOTAL INVESTISSEMENT

CROLLES ////// JANVIER 2011 ////// NUMÉRO 5

DÉPENSES -51 000 € -39 000 € -17 000 € -20 000 € -18 000 € -10 000 € -30 000 € -10 000 € -261 000 € -15 000 € -115 000 € -39 000 € 129 000 € -505 100 €

RECETTES

DÉPENSES

RECETTES

-1 141 100 € 70 000 € 70 000 € - 1 001 100 € -1 001 100 €

- 272 000 € 272 000 € - 9 600 € 9 600 €

-376 100 € -376 100 €

82 200 € 21 600 € 25 100 € 100 € 129 000 € -505 100 € -376 100 €

Après cet exposé et après en avoir délibéré, le Conseil municipal a approuvé, à l’unanimité des suffrages exprimés, la décision modificative n° 2 telle que présentée ci-dessus.


Conseil municipal 17 > Délibération n° 1-6 (150/2010) :

Remboursement frais des élus mandat spécial Madame l’adjointe en charge des finances propose aux membres du Conseil municipal de se prononcer, sur l’autorisation à donner aux adjoints de représenter chaque année la commune au Congrès National des Maires et sur le remboursement des frais correspondants. Elle propose que les frais engagés soient remboursés au réel aux élus délégués par le maire pour assister, au Congrès, au vu de l’ordre de mission nominatif correspondant et des pièces justificatives (transports, repas, hébergement...) et considérant la réalité des prix pratiqués sur la région parisienne, à condition que les dépenses ne soient pas excessives (repas, hébergement...). Après cet exposé et après en avoir délibéré, le Conseil municipal a approuvé, à l’unanimité des suffrages exprimés, d’autoriser Monsieur le Maire à délivrer les ordres de mission aux élus désignés pour représenter la commune lors du Congrès National des Maires et faire procéder au remboursement des frais correspondants aux conditions indiquées ci-dessus.

Urbanisme - Technique - Foncier > Délibération n° 2-1 (151/2010) :

Acquisition foncière – Digue du Fragnès Monsieur le Maire rappelle que, dans le cadre de la protection contre les risques naturels, la commune a décidé de construire une digue pare-éboulis secteur du Fragnès afin d’améliorer la sécurité des zones habitées. Trente deux propriétaires ont déjà donné leur accord pour céder à la commune cinquante-huit parcelles (quatre-vingt-trois parcelles au total), soit une superficie de 39 875 m² sur les 63 000 m² de l’emprise de l’ouvrage. Un nouvel accord peut être conclu avec les consorts MOREL. Ces derniers sont en effet disposés à céder la parcelle AB 105 en totalité soit 1 237 m² (emprise de 116 m² + reliquat de 1 121 m²) au prix de 379  dont une indemnité de remploi de 7 . Un document d’arpentage réalisé par un géomètre déterminera si nécessaire la superficie précise des emprises à acquérir. Il restera une superficie de 23 009 m² à acquérir pour s’assurer la maîtrise foncière totale du projet. Le service des Domaines a fixé une évaluation conforme par avis du 7 octobre 2010. Après cet exposé et après en avoir délibéré, le Conseil municipal a approuvé, à la majorité des suffrages exprimés (Une voix “Contre”), l’acquisition de la parcelle des consorts MOREL aux conditions financières énoncées, pour un montant de 379  dont 7  d’indemnités de remploi, et a autorisé Monsieur le Maire à signer tous les documents se rapportant à cette affaire.

> Délibération n° 2-2 (152/2010) :

Cession d’un local à l’Espace Belle Etoile au profit de la Communauté de communes Le Grésivaudan Monsieur le Maire informe les membres du Conseil municipal que la commune projette de céder à la Communauté de communes Le Grésivaudan un local de l’espace Belle Etoile situé 41 rue Henri Fabre afin d’accueillir l’association du planning familial. Ce local à usage professionnel au rez-de-chaussée, d’une superficie de 81 m² environ (lot en cours de divi-

sion), est localisé sur la parcelle AS 216 classée au PLU en zone UCr. Par anticipation, la commune de Crolles a pris à sa charge les travaux d’aménagement du local s’élevant à 95 000 . Le service des domaines a fixé sa valeur à 180 000 . Un accord peut être conclu sur la base d’une vente au prix de 180 000  soit 2 222  le m². Après cet exposé et après en avoir délibéré, le Conseil municipal a approuvé, à l’unanimité des suffrages exprimés, la vente de ce local aménagé à la Communauté de communes Le Grésivaudan au prix de 180 000  et de donner à Monsieur le Maire tous pouvoirs pour signer les documents se rapportant à cette affaire. > Délibération n° 2-3 (153/2010) :

Servitude de vue au profit de la parcelle AP 184 Monsieur l’Adjoint en charge de l’urbanisme rappelle que la commune de Crolles est propriétaire d’un tènement constitué des parcelles AP185 et AP189, qu’elle a convenu de mettre à disposition du bailleur social ACTIS par un bail à construction pour la réalisation de 14 logements sociaux chemin de Masson. Il expose que le propriétaire de la parcelle AP184 a fait une demande pour régulariser la situation créée par la réalisation de quatre ouvertures au rez-de-chaussée et au premier étage de sa maison située sur la parcelle AP184. Les dites ouvertures donnent sur la parcelle AP185, propriété de la commune de Crolles, Cette demande a été faite en connaissance du projet de construction d’ACTIS sur la parcelle voisine, présentée en réunion publique le mercredi 14 avril 2010. Monsieur le Maire propose aux membres du Conseil municipal d’accorder une servitude de vue sur la parcelle AP185 au bénéfice de la parcelle AP184. Il précise que le bénéficiaire s’engage à ne déposer aucun recours contre le projet d’ACTIS et à ne déposer aucune plainte contre les éventuelles nuisances qui pourraient être induites par l’usage qui sera fait de l’espace situé devant les ouvertures faisant l’objet de la servitude. Il a en effet indiqué à la commune accepter toutes les nuisances potentielles qui sont liées au projet. La servitude de vue sera conférée à titre gratuit. Le bénéficiaire prendra à sa charge les frais de rédaction et d’enregistrement de l’acte. Après cet exposé et après en avoir délibéré, le Conseil municipal a approuvé, à l’unanimité des suffrages exprimés, la proposition de Monsieur le Maire de l’autoriser à signer la servitude de vue sur la parcelle AP185 au bénéfice de la parcelle AP184 aux conditions énoncées ci-dessus.

Affaires Juridiques / Marchés Publics > Délibération n° 3-1 (154/2010) :

Marché d’aménagement du parc Jean-Claude Paturel – Phase 1 de travaux – Réalisation de l’aire de jeux et aménagement des abords de l’Aubade Monsieur l’adjoint chargé de la voirie et des équipements publics expose qu’une procédure d’appel d’offres ouvert a été lancée le 8 octobre 2010 afin de sélectionner l’offre la plus avantageuse économiquement pour effectuer la phase 1 des travaux d’aménagement du Parc Jean-Claude Paturel et, notamment, la réalisation de l’aire de jeux et l’aménagement des abords de l’Aubade. Il indique que le marché lancé est un marché estimé à 726 000  HT et conclu pour une durée de 175 jours à compter de sa notification.

Suite à cet avis d’appel public à la concurrence, 6 offres ont été réceptionnées à la date limite de remise des offres fixée au 19 novembre 2010 à 12 h 30. Suite à ses réunions des 22 et 29 novembre 2010, la Commission d’Appel d’Offres a attribué le marché au titulaire suivant : Espaces Verts du Dauphiné – 38400 Saint-Martind’Hères pour un montant de 571 192,93  HT soit 683 146,75  TTC contenant l’option 1 pour un montant de 6 898,40  HT soit 8 250,49  TTC. Après cet exposé et après en avoir délibéré, le Conseil municipal a approuvé, à la majorité des suffrages exprimés (Une abstention), d’autoriser Monsieur le Maire à signer et exécuter les pièces relatives au marché d’aménagement du Parc Jean-Claude Paturel – Phase 1 de travaux – réalisation de l’aire de jeux et aménagement des abords de l’Aubade.

Affaires Sociales > Délibération n° 4-1 (155/2010) :

Subvention accompagnement Emploi Renforcé – Dispositif RSA Madame la conseillère municipale déléguée au social, au logement et à la solidarité expose que le Conseil Général de l’Isère gère le dispositif du RSA et conventionne avec des partenaires pour l’accompagnement emploi renforcé des bénéficiaires du RSA. Dans ce cadre, la commune de Crolles porte le poste d’Animateur Local d’Insertion (ALI)/Référent RSA depuis janvier 2000 et assure l’accompagnement de 35 bénéficiaires en file active sur le canton de SaintIsmier, Crolles, Lumbin et les trois communes du Plateau des Petites Roches. Elle rappelle que le poste de référent RSA est financé conjointement par des subventions du Fond Social Européen (FSE), du Conseil Général de l’Isère et de la Communauté de communes Le Grésivaudan. La convention a pour objet la mise en œuvre concrète par la commune de Crolles de la mission du référent unique RSA du parcours emploi renforcé auprès des allocataires du RSA. Le montant de la subvention demandée est de 16 000 . 8 000  seront versés à la commune au titre de sa participation à la mise en œuvre de la mission d’insertion professionnelle. Le solde sera versé selon les modalités de versements spécifiés par la convention FSE. De plus, la convention triennale 2008-2009-2010 (concernant le dispositif RMI) conclue entre le Département de l’Isère et la commune de Crolles arrive à échéance en fin d’année 2010. Si la commune souhaite continuer à porter le poste de référent RSA, il est nécessaire de conclure une nouvelle convention relative au dispositif RSA. Après cet exposé et après en avoir délibéré, le Conseil municipal a approuvé, à l’unanimité des suffrages exprimés, d’autoriser Monsieur le Maire à : > signer la convention 2010 entre le Conseil Général de l’Isère et la commune de Crolles précisant les modalités de coopération et de financement du dispositif RSA et du remboursement du poste, > demander une subvention d’un montant de 16 000  pour 2011 auprès du Conseil Général de l’Isère et du Fond Social Européen.

MAGAZINE D’INFORMATION DE LA VILLE DE

CROLLES ////// JANVIER 2011 ////// NUMÉRO 5


18 Conseil municipal > Délibération n° 4-2 (156/2010) :

Convention pour la mise à disposition de locaux au lieu d’accueil parent-enfant “L’envol” Madame la conseillère municipale déléguée au social, au logement et à la solidarité explique au conseil que les usagers du LAEP “L’Envol” sont, depuis plusieurs années, majoritairement des personnes extérieures à la commune de Crolles, rendant ainsi ce lieu d’intérêt communautaire. Elle rappelle que la Communauté de communes Le Grésivaudan a modifié ses statuts lors de son conseil communautaire du 24 juin 2010 pour intégrer au titre de l’intérêt communautaire, notamment, le LAEP de Crolles. Cette modification a été également approuvée par la délibération du Conseil municipal n°100-2010 en date du 17 septembre 2010, Si le Conseil municipal souhaite permettre la continuité de ce service dans les mêmes locaux, une mise à disposition est nécessaire, avec une participation financière liée à l’usage des locaux selon les termes exposés dans une convention. Après cet exposé et après en avoir délibéré, le Conseil municipal a approuvé, à l’unanimité des suffrages exprimés, d’autoriser Monsieur le Maire à signer la convention de mise à disposition des locaux de la commune à la Communauté de communes Le Grésivaudan pour assurer l’accueil enfants-parents.

> Délibération n° 4-3 (157/2010) :

Subvention à l’association ADEF Madame la conseillère municipale déléguée au social, au logement et à la solidarité expose que l’ADEF, acteur de l’emploi solidaire, dont l’objectif est d’accompagner dans leur projet professionnel les personnes en recherche d’emploi, propose des services aux particuliers, collectivités, associations et entreprises à titre onéreux mais à but non lucratif, L’ADEF a mis à disposition en 2009, sur l’antenne de Crolles, 98 personnes (dont 29 crollois) auprès de 188 clients (dont 75 crollois) soit 16 977 heures travaillées, La commune soutient le maintien de l’antenne locale, 27 allée des Charmanches dans un local occupé par elle depuis 1997, et dont le bailleur est la S.D.H, afin que se poursuivent un accueil et un accompagnement de proximité. Après cet exposé et après en avoir délibéré, le Conseil municipal a approuvé, à l’unanimité des suffrages exprimés, le versement à l’ADEF d’une subvention d’un montant de 4 900  pour l’année 2010.

> Délibération n° 4-4 (158/2010) :

Subvention à l’association “Action contre La Faim” Madame la conseillère municipale déléguée au social, au logement et à la solidarité explique l’ampleur de la catastrophe qui a touché la population d’Indonésie suite à l’éruption du Volcan Merapi sur l’Ile de Java le 26 octobre 2010, Elle rappelle la volonté de la commune d’être solidaire avec les populations plongées dans de grandes difficultés, volonté déjà affirmée en 2002 et 2009 avec une aide au peuple afghan et à la population de la bande de Gaza suite aux conflits ou en 2003 et 2005 en direction des populations algériennes, asiatiques ou pakistanaises confrontées à des catastrophes naturelles. Volonté réaffirmée en 2010 en direction des populations haïtienne et pakistanaise. Considérant l’action engagée sur le terrain par “Action contre la faim”, notamment dans la fourniture de matériel médical, médico-chirurgical et de

MAGAZINE D’INFORMATION DE LA VILLE DE

médicaments, et après en avoir délibéré, le Conseil municipal a approuvé, à l’unanimité des suffrages exprimés, le versement d’une subvention de 5 000  à cette association pour contribuer à l’aide d’urgence aux sinistrés, et a autorisé Monsieur le Maire à signer tout document s’y afférant.

Affaires Scolaires > Délibération n° 5-1 (159/2010) :

Aide communale pour l’accès des familles aux classes de découvertes pour l’année 2010-2011

Madame l’adjointe aux affaires scolaires explique que, suivant la volonté du Conseil municipal d’un accès aux classes découvertes pour tous, l’aide financière communale permet, grâce à une attribution basée sur le quotient familial, d’alléger les frais à la charge des familles. Cette subvention consiste en une enveloppe globale répartie entre les classes qui seront retenues par les écoles pour 2010/2011. Elle informe que le conseil général, qui subventionne aussi les classes de découverte, a changé son mode d’attribution depuis septembre 2010. Le montant de la subvention prévisionnelle maximale du conseil général ne sera connu qu’après le vote de son budget 2011 et sera versé sur le budget communal au plus tôt en fin d’année scolaire 2010-2011. Ce versement interviendra au vu d’un état récapitulatif des projets accompagnés par la commune, indiquant les sommes allouées aux écoles en fonction de critères à définir. Il sera donc nécessaire de prévoir sur le budget les lignes budgétaires tant en dépenses qu’en recettes, correspondant à la participation du conseil général. Cette ligne budgétaire ne pourra être renseignée qu’après la notification qui sera transmise par le Conseil Général. Le cumul des aides attribuées par la subvention mise en place par le Conseil Général, d’une part, et par la commune, d’autre part, ne pourra entraîner une aide totale d’un montant supérieur au coût intégral du séjour. Dans cette hypothèse, l’aide communale s’ajustera automatiquement (attribution de l’aide de base immédiatement inférieure). Dans tous les cas, un montant minimum de 4  par jour sera à la charge des familles. Monsieur le Maire propose cette année de reconduire l’aide versée en fonction du quotient familial Après cet exposé et après en avoir délibéré, le Conseil municipal a approuvé, à l’unanimité des suffrages exprimés, la reconduction de cette aide versée en fonction du quotient familial selon les règles indiquées dans la délibération.

CROLLES ////// JANVIER 2011 ////// NUMÉRO 5

Affaires Jeunesse > Délibération n° 6-1 (160/2010) :

Tarification Jeunesse

Madame l’adjointe chargée des affaires scolaires et de la jeunesse indique que le contrat enfance jeunesse, signé avec la caisse d’allocation familiale (CAF), prévoit la mise en place d’une tarification en fonction du quotient familial. Les tarifs doivent être homogènes afin de permettre au plus grand nombre de participer aux activités sans, par exemple, que certaines sorties soient, par leur coût important, réservées à un public spécifique. La diversité des actions communales en faveur de la jeunesse à Crolles ne permet pas la mise en place d’un tarif unique. C’est pourquoi, la CAF accorde à la commune la possibilité de définir trois “classes” d’activités. Il est précisé que chaque activité mise en place doit être payante. Trois classes d’activités ont été définies comme suit : > activités “de base” qui ne nécessitent pas un encadrement spécifique supplémentaire, ni de prestation de service onéreuse ou de déplacement lointain - tarif de 1 à 6  par activité ; > activités ”spécifiques” qui sont coûteuses parce qu’elles nécessitent un encadrement spécialisé, une prestation externe importante ou un déplacement en dehors de l’Isère - tarif de 3 à 20  par activité ; > activités “exceptionnelles” qui incluent des coûts importants et/ou des déplacements lointains et/ou un encadrement particulier - tarif de 6 à 40  par activité. Dans ce cadre, le tarif de ces 3 “classes” d’activités se répartira de manière linéaire selon le quotient familial, avec un plancher à 500  et un plafond fixé à 1 900 . Le calcul de ce tarif sera arrondi à l’euro inférieur jusqu’à 50 centimes et à l’euro supérieur au-delà de 50 centimes. Il est proposé de considérer l’accueil de jeunes tout au long de l’année comme une unique activité “de base”. Le tarif des séjours, en l’absence de délibération distincte, sera calculé sur la base d’une journée avec nuitée au tarif de : 10 à 80 . Après cet exposé et après en avoir délibéré, le Conseil municipal a approuvé, à l’unanimité des suffrages exprimés, de fixer les tarifs des actions jeunesse selon les modalités ci-dessus indiquées. > Délibération n° 6-2 (161/2010) :

Convention entre la commune de Crolles et la MJC de Crolles

Madame l’adjointe chargée des affaires scolaires et de la jeunesse rappelle la volonté de la commune de


Conseil municipal 19 Crolles de développer un partenariat avec la MJC de Crolles dans les domaines culturel, social, éducatif et suivant les principes d’un développement durable. Elle explique que la commune de Crolles souhaite soutenir l’action de la MJC de Crolles se rapportant aux missions d’animation du territoire, de jeunesse, de soutien aux initiatives d’habitants, de lien intergénérationnel et de parentalité. Considérant également le dispositif du contrat enfance-jeunesse dans lequel la MJC de Crolles développe des actions en direction de l’enfance, et après en avoir délibéré, le Conseil municipal a approuvé, à l’unanimité des suffrages exprimés, les termes de la convention (jointe à la délibération) élaborée pour une durée de trois ans entre la commune de Crolles et la MJC de Crolles, et a autorisé Monsieur le Maire à la signer.

Ressources Humaines > Délibération n° 7-1 (162/2010) :

Vacations médicales dans les structures Petite Enfance Monsieur le Maire expose aux membres du Conseil municipal que les structures d’accueil petite enfance font appel à des vacations médicales, dispensées par un pédiatre, pour répondre aux obligations d’accompagnement médical. Il rappelle qu’un poste de médecin vacataire, pour 16 h par mois, a été créé par délibération n° 6516 en date du 29 mars 2002. Or, les conditions d’intervention et de rémunération de ce médecin doivent aujourd’hui être redéfinies pour tenir compte de l’évolution des besoins, d’une part, et pour préciser le tarif de vacation, d’autre part. Les sollicitations du médecin par les structures sont en effet irrégulières dans le temps, la fixation d’un volume annuel, plutôt que mensuel, semble mieux adaptée à la définition du besoin. Ce volume annuel sera réparti par les structures en fonction des besoins du service, toutefois il est proposé que, pour faciliter la gestion du contrat du médecin vacataire, la rémunération de ces vacations soit lissée sur 12 mois. La rémunération de ces vacations était jusqu’à présent effectuée sur la base du décret n°78-1308 du 13 décembre 1978 concernant, notamment, les médecins intervenant dans les administrations de l’État. Ce décret n’est plus adapté à la rémunération des vacations de pédiatre, les taux qu’il fixe ne correspondant pas aux exigences des professionnels. Aussi Monsieur le Maire propose au Conseil municipal de voter un taux horaire de vacation, propre à la commune de Crolles et permettant de s’assurer le concours d’un pédiatre expérimenté. Après cet exposé et après en avoir délibéré, le Conseil municipal a approuvé, à l’unanimité des suffrages exprimés, de fixer le taux horaire de vacation du médecin spécialisé en pédiatrie intervenant dans les structures petite enfance à 45,73 , et d’autoriser un volume annuel de 180 vacations réparties en fonction des besoins des structures, et rémunérées sur 12 mois. Ces dispositions annulent et remplacent celles de la délibération n°6516 du 29 mars 2002 concernant les vacations médicales.

> Délibération n° 7-2 (163/2010) :

Transformations et créations de postes Monsieur le Maire rappelle l’article 34 de la loi n°84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale qui dispose que les emplois de chaque collectivité ou établissement sont créés par l’organe délibérant de la collectivité ou de l’établissement ; Transformations de poste Monsieur le Maire informe le Conseil municipal que plusieurs postes vacants sur la collectivité vont pouvoir être pourvus par des fonctionnaires territoriaux recrutés par voie de mutation. Ces mutations n’intervenant pas toujours sur le même grade que celui qu’occupait l’ancien titulaire, il est proposé de transformer les postes correspondant, à savoir : > un poste vacant de rédacteur (affecté aux marchés publics) qui va être pourvu par voie de mutation par un rédacteur principal ; > un poste vacant de technicien supérieur principal (affecté au Bureau d’Etudes) qui va être pourvu par voie de mutation par un technicien supérieur ; > un poste vacant de rédacteur principal (affecté au service Finances) qui va être pourvu par voie de mutation par un attaché territorial. Création de poste Dans la continuité de la politique de réduction des postes précaires, Monsieur le Maire propose également au Conseil municipal de créer un poste d’adjoint administratif de 2e classe pour pérenniser la situation d’un agent sur le service Finances. Après cet exposé et après en avoir délibéré, le Conseil municipal a approuvé, à l’unanimité des suffrages exprimés, les transformations et créations de poste ci-dessus décrites.

Affaires Culturelles > Délibération n° 8-1 (164/2010) :

Participation financière “Giboulivres 2010” Monsieur l’adjoint chargé de l’action culturelle et du patrimoine expose que la manifestation “Giboulivres 2010” s’est déroulée comme prévu avec, à Crolles, un après-midi tous publics avec l’auteur Ramona Badescu, qui a animé un atelier d’écriture avec les enfants, Une convention de participation financière “Giboulivres” est intervenue début 2010 entre les huit communes du Grésivaudan concernées par les “Giboulivres”, dont la commune de Crolles, aux fins de s’engager pour avril 2010 dans cette manifestation littéraire pour la jeunesse organisée chaque année par un collectif de bibliothécaires jeunesse du Grésivaudan, La commune de Le Touvet, support financier du projet pour 2010, a réglé toutes les factures inhérentes à la manifestation, a demandé et obtenu des subventions de la Communauté de communes Le Grésivaudan (500 €) et du Département (1 000 €) et vient d’émettre les titres de recette correspondant à la participation de chaque commune, à savoir 191,27 €. Après cet exposé et après en avoir délibéré, le Conseil municipal a approuvé, à l’unanimité des suffrages exprimés, de verser à la commune de Le Touvet la participation aux “Giboulivres” 2010, soit 191,27 .

> QUESTION ORALE de Monsieur Vincent Gay

Monsieur Vincent GAY a fait parvenir au nom de son groupe “Écologie pour Crolles”, une question orale à Monsieur le Maire relative au tri des déchets sur le Marché Hebdomadaire. Monsieur le Maire et Madame l’adjointe à l’environnement, l’agriculture et l’Agenda 21 ont répondu que les conditions à mettre en place pour ce tri ne sont pas simples car elles doivent se faire en lien avec la Communauté de communes qui a repris le SICIOMG. Elles seront étudiées lors d’une commission du marché en janvier et ce qui en sortira sera transmis à un prochain Conseil municipal. Tout cela prend du temps, mais l’équipe municipale confirme avoir la volonté de voir les choses aboutir par la coopération de tous à ce projet dont la valeur d’exemple est indubitable.

LA SÉANCE EST LEVÉE À 22 H 15 > Le prochain Conseil municipal aura lieu le vendredi 28 janvier à 20 h 30 dans la salle du Conseil municipal.

MAGAZINE D’INFORMATION DE LA VILLE DE

CROLLES ////// JANVIER 2011 ////// NUMÉRO 5


20 Culture

Espace

Paul Jargot

Les collégiens à l’Espace Paul Jargot pour parler métiers L’accès à la culture passe aussi par la connaissance de ses métiers. C’est en ce sens que l’équipe de l’Espace Paul Jargot a accueilli des élèves de 3e du collège Simone de Beauvoir pour un après-midi découverte.

L’

«

objectif pour ces élèves, explique Monsieur Charpentier, professeur d’EPS, est de découvrir un certain nombre de métiers sur l’année afin de mieux appréhender leur orientation en fin de cursus scolaire. Aussi, nous avons organisé des visites comme ici à l’Espace Paul Jargot mais également en entreprises, en associations... Les élèves viennent poser leurs questions aux salariés et repartent avec une idée plus précise de certains métiers. » Après avoir visité l’Espace Paul Jargot, les élèves ont interrogé les techniciens de plateau, les personnes de l’administration et le directeur du lieu. Après l’Espace Paul Jargot, les collégiens iront à Radio Grésivaudan pour participer à une émission, puis visiteront des entreprises, des lycées professionnels, se rendront au forum des métiers et au forum des formations : « Il est même question d’aller au mondial des métiers à Lyon, explique Madame Souchaud, professeur de technologie. L’idée est bien de leur ouvrir l’esprit sur les métiers et de les éclairer sur le monde du travail. »

> Olivier ienter dans « Je pense m’or pâtissier re êt pour la restauration s j’ai choisi de ou traiteur mai si tion pour voir prendre cette op e m nt ie ra rs pour d’autres métie é ss re té in ès tr été plaire. Là, j’ai qui se passent rs ie ét m s le r pa en coulisses. »

> Fanny « Moi je veux absolu ment être graphiste et venir ici m’a perm is de découvrir la plaquette de l’Esp ace Paul Jargot que je trouve très be lle et j’ai pu poser des questions sur la réalisation de ce document. »

Hervé Haggaï

L’entretien d’embauche sous les feux de la rampe MAGAZINE D’INFORMATION DE LA VILLE DE

CROLLES ////// JANVIER 2011 ////// NUMÉRO 5

Eric Latil, responsable de la programmation culturelle expliquant aux collégiens en quoi consiste son métier : « J’organise, je planifie, je gère et je dirige toutes les activités qui se déroulent à l’Espace Paul Jargot en lien avec mon équipe... »

Les 13 et 14 janvier à l’Espace Paul Jargot, Hervé Haggaï présentera son troisième spectacle créé dans le cadre de sa résidence à Crolles. “On vous écrira” est une pièce drôle et décalée qui explore le rituel de l’entretien d’embauche. À la veille de ces deux représentations, nous avons rencontré le metteur en scène pour qu’il nous parle de son projet ; l’occasion pour lui d’évoquer son travail d’artiste résident mené depuis bientôt trois ans sur la commune.


ESPACE PAUL JARGOT 04 76 04 09 95 ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER SUR WWW.VILLE-CROLLES.FR

Ven. 7 jan. à 19 h

Aper’art OK Chorale (chorale rock) et Coud’bar (rock festif)

Culture 21 Jeu. 20 jan. à 19 h 30

My g’g’ generation

fille de Brahmane. Son amour impossible pour un officier de l’armée coloniale anglaise se déploie sur fond d’Orient fantasque et fantasmé. Sylvie Guillermin intègre au vocabulaire chorégraphique contemporain des accents de danses indiennes sacrées entre orient traditionnel et rêvé, occident contemporain et réflexion sur la condition actuelle des femmes.

Musique

Tarif: de 6 à 15 € //// Dès 8 ans //// Durée : 1 h.

Aper’art rock

Rencontre avec les artistes de l’Atelier du possible autour de leur spectacle My g’g’generation et de la grande épopée du rock. Les élèves de Musica Crolles illustreront cette rencontre avec quelques-uns des plus grands morceaux de l’histoire du rock. Entrée libre.

Ven. 21 et sam. 22 jan. à 20 h 30

Répertoire de reprises, de compositions et de chansons communes aux deux groupes, vous égayerez vos oreilles, car ces deux troupes sont là pour vous divertir, vous faire danser et sourire car leur crédo c’est : ne pas se prendre la tête. Entrée libre //// Plus d’infos sur coudbar.fr.

Sam. 8 jan. à 14 h

Projection du film “solutions locales pour un désordre global” de Colline Serreau suivie d’un débat dans le cadre de l’Agenda 21. Durée du film : 1 h 53 //// Durée du ciné-action : 1 h.

Jeu. 13 jan. à 19 h 30 et ven. 14 jan. à 20 h 30

On vous écrira Théâtre

Cie Euphoric Mouvance / Echap38. On vous écrira est un spectacle où, jusqu’à l’excès et l’absurde, se télescopent conseils et méthodes en tous genres qui passent par l’élaboration du meilleur CV, de lettres de motivation voir de “non motivation” et une attention particulière au coaching. Le tout afin de passer au mieux l’épreuve de ce fameux entretien d’embauche... Rencontre après spectacle. Tarif : de 5 à 11 € //// Dès 14 ans //// Durée : 1 h 20.

Théâtre Atelier du possible. Spectacle musical, concert théâtral, documentaire live où images (réalisées à partir de documents d’archives projetés sur grands écrans), musiques et textes s’entrelacent pour dépeindre le plus grand mouvement musical populaire qu’a été le Rock’n’roll, depuis sa naissance au début des années ‘50, puis au travers de ses mutations des années ‘60 et ‘70.

Du 26 jan. au 17 fév. 2011

Tarif : de 6 à 15 € //// Dès 8 ans //// Durée : 1 h 10 //// Spectacle à voir en famille.

Atelier danse contemporaine et indienne

Jeu. 27 jan. à 19 h 30

Scène ouverte

Venez assister et pourquoi pas participer à cette nouvelle scène ouverte le temps d’un extrait de spectacle, d’un texte, d’un poème, d’une chanson... La scène reste “ouverte” aux illustres inconnus un peu connus, connus, à connaître... Pour participer, contacter Hervé Haggai : herve.haggai@hotmail.fr ou au 04 76 04 09 95 //// Entrée libre.

Ven. 4 fév. à 20 h 30

Lakmé(s) Danse

Association Figure 1 / Cie Sylvie Guillermin. Lakmé(s), un opéra inscrit dans l’imaginaire de la chorégraphe Sylvie Guillermin. Créé en 1883, il met en scène le destin tragi-comique de Lakmé,

Avec le thème du travail qui revient, votre théâtre s’inscrit résolument dans la société d’aujourd’hui ? En effet. Sans écarter les textes classiques, je suis plus sensible aux problématiques contemporaines. Ce qui m’intéresse c’est de créer un spectacle qui pourrait se résumer comme “la mise en scène de notre quotidien”. Le thème du Travail a trouvé toute sa place dans la programmation de l’Espace Paul Jargot depuis trois saisons avec un spectacle présenté en 2009 : “Un monde au travail” suivi d’une pièce “Sortie d’Usine”, puis l’an dernier : une exposition sur le thème du travail, des ateliers de théâtre menés avec des salariés de ST Microelectronics sur la vie en entreprise... En privilégiant cette piste liée à l’univers professionnel, j’ai imaginé cette année un spectacle qui dresse un tableau redoutable de ce que représente aujourd’hui la course à l’emploi.

Exposition d’art aborigène Une exposition exceptionnelle sur l’art Aborigène d’Australie et les techniques pointillistes en particulier. Plus d’informations sur : www.peintureaborigene.com //// Entrée libre //// Ouvert du mardi au vendredi de 9 h à 12 h 30 et de 12 h 30 à 19 h //// Vernissage le jeudi 3 février à 18 h 30 //// Entrée libre.

Sam. 29 jan. de 10 h à 13 h et de 14 h à 16 h 30

La chorégraphe Sylvie Guillermin et Jyoti, danseuse de Bharata-Natyam, proposent un atelier métissant leurs deux pratiques : danse contemporaine et danse indienne. Tarif : 15 € //// Le tarif réduit pour le spectacle Lakmé sera accordé à chaque participant de l’atelier.

Jeu. 3 fév. à 19 h 30

Aper’art autour de la danse Rencontre avec la chorégraphe Sylvie Guillermin qui présentera sa toute nouvelle création Lakmé(s). Les élèves du CID présenteront également de petites performances de danse. Entrée libre.

La résidence vous a permis de créer Un thème qui nous concerne des spectacles mais pas uniquement ? tous effectivement... Si ce spectacle existe en effet, c’est parce que je C’est vrai, et je pense que le spectateur se suis en résidence à l’Espace Paul Jargot. Mais qui reconnaîtra dans bien des situations ! Avec dit résidence, dit aussi action culturelle : c’est là Bruno Bonjean, comédien de la compagnie que j’apporte ma dimension artisEuphoric Mouvance, qui joue avec tique aux événements qui se moi cette pièce, on s’est documentés « Un projet de déroulent sur la commune, quand sur toutes les phases d’une recherrésidence permet j’anime les trophées des sports ou che d’emploi : comment écrire le d’associer l’artistique, que je suis présent sur les fêtes de meilleur CV, comment se préparer à un entretien... l’idée était de mettre le culturel et le social. » quartier. Et puis il y a le travail de Claude Gloekle, médiation que j’effectue en direcen scène la conduite et le langage adjoint à la culture tion des publics scolaires, des perqu’un individu doit adopter pour sonnes âgées et des habitants, décrocher un emploi. Quel compormené conjointement avec les équipes municitement avoir ? Quels mots employer ? Autant pales, avec l’idée d’importer la culture vers des de questions qui trop souvent amènent la personnes qui ne vont pas spontanément voir même réponse : On vous écrira ! Tour à tour, on du spectacle vivant. joue les recruteurs et les demandeurs d’emploi, avec un ton ironique et décalé mais aussi parfois cruel et humiliant. MAGAZINE D’INFORMATION DE LA VILLE DE

CROLLES ////// JANVIER 2011 ////// NUMÉRO 5


Bibliothèque Gilbert Dalet Tél. 04 76 08 14 11

22 Culture La bibliothèque

La bib sur le net

découverte

Les coups de cœur, les actus, les nouveautés de la bib sont sur le site web de la commune. Et n‘oubliez pas, de chez vous, vous pouvez aussi consulter votre compte lecteur et faire des réservations. Rendez-vous sur www.ville-crolles.fr, rubrique culture/bibliothèque.

++++

> Spectacle

“Les ramasseurs de neige”

Longue sécheresse

La compagnie les 7 Familles a fait un tabac à la bibliothèque avec son spectacle de noël.

U

ne salle archi-pleine pour écouter les comédiens et leur musicien lire et chanter Supervielle, Prévert, Vincent Malone, etc., le tout suivi d’un goûter et bien sûr de papillotes. Le lendemain, il neigeait !

Des livres, des histoires pour les petits Les mercredis 19 janvier et 2 février De 10 h 30 à 11 h. Marie-Hélène présente et lit des albums aux petits. Bibabrac, les samedis de la bib Samedi 15 janvier de 10 à 12h Pour échanger informellement autour d’un café, avec des coups de cœur adultes, jeunesse, musique. Deux coups de projo pour cette séance : l’un sur les albums petite enfance, l’autre sur le jazz, en amont de la conférence-concert consacrée à Miles Davis le 18 février à la bibliothèque. Aper’art Vendredi 7 janvier 18 h 30, à la bibliothèque Gilbert Dalet. “Quand la littérature, le théâtre tentent de raconter le monde du travail et de l’entreprise... ” Un temps d’échange convivial autour d’un verre, proposé conjointement par la bibliothèque Gilbert Dalet et l’Espace Paul Jargot, en écho au spectacle “On vous écrira” programmé les jeudi 13 et vendredi 14 janvier à l’Espace Paul Jargot. Hervé Haggaï, artiste en résidence à l’espace Paul Jargot, à l’initiative du spectacle “On vous écrira” présentera le contenu de cette création théâtrale. Il sera également question de romans actuels inscrits dans le monde du travail, visitant avec dérision, décortiquant avec dureté, c’est selon, l’univers de l’entreprise et de ses salariés.

MAGAZINE D’INFORMATION DE LA VILLE DE

++++ Krotokus 1er : roi des animaux Le règne du lion sanguinaire, Krotokus 1er, est menacé. En effet, si le tyran de Croland ne marie pas son fils Pupus, frêle prince poète, d’ici la treizième lune, des élections démocratiques seront organisées. Sur le chemin qui la mène au Château d’os, Papillon la promise, est enlevée par des hyènes pirates sous les yeux affolés de sa suivante, la vache Pâquerette. S’engage alors une course folle sur la mer et sur trois îles pour retrouver la princesse des Danaïdes. Caryl Férey //// Pocket jeunesse, 2010.

Momo des Coquelicots Voici la suite des aventures de Momo, petit prince de la cité des Bleuets et grand amateur de livres. Parvenu au collège, il commence à apprendre le dictionnaire pour devenir écrivain. Tout son petit monde s’écroule à la mort de son père : le grand frère Ahmed joue à l’intégriste, la barre d’appartements HLM va être détruite... Heureusement, il y a la jolie Émilie et la gentille Mme Ginette du septième étage. C’est le caractère sage et généreux de Momo qui va, en grande partie, sauver la famille.

Cynan Jones //// J. Losfeld, 2010.

Nous ne serons jamais des héros “Nous ne serons jamais des héros”, en plus d’être une grande road story, réussit à allier l’action, la tendresse et l’humour à une réflexion autour du rapport père-fils, et des ravages du non-dit. Salsedo //// Jouvray //// Le Lombard

Yaël Hassan //// DSyros jeunesse, 2010.

Encore + + de coups de cœurs sur www.ville-crolles.fr

Bloody Monday T.1, Ryou Ryumon & Kouji Megumi, Pika. Easter Parade, Richard Yates, R.Laffont. Journal intime d’une prédatrice, Philippe Vasset, Fayard. Petit traité de vie intérieure, Frédéric Lenoir, Plon. Alabama Moon, Watt Key, Bayard Jeunesse, 2010. Les Années douces T.1, Taniguchi. Metropolitan T.1 et 2, Julien et Laurent Bonneau. Blacksad T.4, Juan Díaz Canales, Juanjo Guarnido. Notre mère la guerre T2, Kris, Maël. Pour l’Empire T.1 et 2 2, Merwan, Bastien Vivès. Les Gens honnêtes T.2, Durieux, Gibrat. Mattéo T.2, Gibrat. L’Ange de la Retirada, Sergueï Dounovetz & Paco Roca. Page noire, Frank Giroud, Denis Lapière et Ralph Meyer. Il était une fois en France T.4, Fabien Nury, Sylvain Vallée.

CROLLES ////// JANVIER 2011 ////// NUMÉRO 5

L’argument de ce roman, écrit par un jeune auteur Gallois, qui est aussi agriculteur, peut tenir en une phrase : Gareth, remarque la disparition d’une de ses vaches, et réfléchit à sa vie en la recherchant. C’est compter sans le talent, la sobriété de l’écriture, la sensibilité profonde, la poésie du quotidien qui transforme ce petit rien en grand vagabondage mélancolique au travers et au-delà d’un quotidien un peu morose, avec ses inquiétudes conjugales, sa peur de la pression économique sur le monde agricole, et cet insidieux sentiment d’un monde en train de disparaître... C’est magnifique !

++++ You are not alone Le dernier album de Mavis Staples nous permet de découvrir (ou redécouvrir) celle qui fût la voix principale des Staples Singers, célèbre groupe gospel des années 50 et 60, et qui depuis n’a pas cessé de naviguer avec succès entre le gospel, le R&B et la soul. Dans “You are not alone”, album dans lequel elle est accompagnée de Wilco, nous retrouvons sa voix chaude et puissante avec, entre autres, des reprises du répertoire et des morceaux composés pour l’occasion, avec parfois un côté rock très réussi (Jeff Tweedy, producteur et arrangeur, y est pour quelque chose). Un vrai bonheur. Mavis Staples //// Anti, 2010.


Associations 23

Des dirigeants d’associations responsables Soucieuse d’accompagner les associations et leurs dirigeants dans leur activité bénévole, la commune a développé plusieurs outils à leur intention.

E

lle propose notamment des formations ou des conférences – débats sur des thèmes relatifs aux problématiques associatives. En novembre dernier, l’une de ces rencontres portait sur “La responsabilité des dirigeants bénévoles et les questions d’assurances”. 40 responsables associatifs sont venus en mairie pour écouter Sandrine Moncho, avocate au barreau de Grenoble, et Raoul Dellannoy, agent d’assurance. Ils ont ensuite pu poser des questions et parler de leur situation spécifique afin de repartir avec des réponses mais aussi avec des éléments d’information qui leur permettront de faire évoluer leur association.

> Témoignage

Renseignements : le service vie associative est à votre disposition (04 76 08 04 54), et le site internet de la commune propose des fiches pratiques dans plusieurs domaines (www.ville-crolles.fr - rubrique vie associative).

> Yvan-Claude Raverdy

Président de l’Abri sous la Dent « Je m’occupe d’associations depuis plus de 30 ans, alors c’est un domaine que je connais bien. Mais c’est toujours intéressant d’actualiser ses connaissances. Ce que j’ai surtout retenu de cette formation, c’est qu’il existe tout un cortège de lois avant que le président ne se retrouve en prison ! C’est vrai que souvent on panique un peu quand on entend tous ces textes réglementaires à respecter, mais en fait il s’agit avant tout de bon sens ». Avis aux bonnes volontés : l’Abri sous la Dent est à la recherche de bénévoles, plus particulièrement masculins, pour assurer des temps d’accueil (de 10 h 30 à 20 h 30) au logement d’urgence. Pour en savoir plus, vous pouvez contacter Yvan-Claude Raverdy au 04 38 92 03 99

« Cette formation m’intéressait tout particulièrement car je suis présidente depuis peu de temps. Et j’avais besoin de précisions même si le cadre législatif ne m’était pas totalement inconnu puisque que je faisais déjà partie de l’équipe du bureau et participait à l’organisation du Cross des coteaux. Les propos de l’avocate m’ont rassurée : en cas de souci, c’est la responsabilité de l’association qui est engagée > Témoignage et très rarement celle du dirigeant. Ce qui est certain, c’est > Catherine Hablot qu’il faut agir en “bon père de famille” et essayer de ne rien oublier, quand on choisit son assurance par exemple. Présidente des Amis Globalement, nous sommes repartis avec pas mal d’infos de la course à pied concrètes et des fiches pratiques très utiles. C’est sûr que je vais dorénavant faire beaucoup plus attention aux numéros de licence et à la récupération des certificats médicaux. »

Encore une victoire pour

Un exploit :

E

les judokas crollois qualifiés aux championnats de France par équipes juniors !

ntraînés par Fredéric Rouhet et Vincent Ducrot depuis leurs débuts au club, Romain Maini, Manuel Delannoy, Maurice Lambert, François Dorandeu et Pierre Arandyelovitch ont brillamment terminé 2e aux championnats régionaux par équipes de club Dauphiné Savoie. Ce qui leur ouvre les portes des championnats de France qui se dérouleront à Paris le 8 janvier prochain, à l’institut du judo. Une grande première pour le club de judo crollois. « Il n’y a que 32 équipes qui vont combattre, et on en fait partie, exultent nos jeunes champions ! Par contre ce sont les plus gros clubs français, la tâche sera dure ! ». On leur fait confiance pour donner le meilleur d’eux-mêmes, bonne chance ! La fédération française de judo compte 56 000 clubs et 570 000 licenciés.

Ericka Dumas T

oute jeune athlète de 14 ans, Ericka Dumas vient de remporter l’Open international cadet de Taekwondo qui s’est déroulé à Toulouse en novembre dernier. Une belle performance qu’elle commente avec modestie : « Cela fait 8 ans que je fais du Taekwondo, si j’ai réussi c’est aussi grâce à toute ma famille qui me soutient. Le sport, ça me permet avant tout de me défouler, de m’amuser et ça me rend plus mature ! » Elle a pour ambition de décrocher un titre aux prochains championnats de France de Taekwondo qui se dérouleront à Lyon les 15 et 16 janvier et pour cela, elle s’entraîne dure, plusieurs fois par semaine, sans oublier les week-ends. Étonnant de penser qu’au départ, Ericka n’aimait pas vraiment ce sport... cette victoire prouve qu’elle a appris à l’apprécier.

MAGAZINE D’INFORMATION DE LA VILLE DE

CROLLES ////// JANVIER 2011 ////// NUMÉRO 5


�I

24 Associations Du côté de la MJC MJC - 41, RUE DU BROCEY TÉL. 04 76 08 01 81 // WWW. MJC-CROLLES.COM // BLOG MJCCROLLES.CANALBLOG.COM // Inscriptions Lundi, mardi, mercredi et jeudi de 16 h 30 à 19 h 30 // Pendant les vacances scolaires : lundi, mardi, mercredi et jeudi de 17 h à 18 h 30.

TOUTE L’ÉQUIPE DE LA MAISON DES JEUNES ET DE LA CULTURE VOUS PRÉSENTE SES MEILLEURS VŒUX POUR 2011, QUE CETTE ANNÉE SOIT HEUREUSE. C’EST AVEC BEAUCOUP DE PLAISIR QUE LA PRÉSIDENTE DE LA MJC, NATHALY OLAGNON-RICHARD, VOUS ACCUEILLERA POUR UNE TRADITIONNELLE PRÉSENTATION DES VŒUX, LE VENDREDI 21 JANVIER À PARTIR DE 18 H 30.

Vie quotidienne

Salsa avec Roberto Romero

Pour les jeunes, de 7 à 77 ans 1,2,3... 5,6,7... allez pour commencer c’est pas compliqué. Rythmes latinos, gorgés de soleil et de gaité, devenez un danseur dont le corps ondule gracieusement. On peut être grand, gros, petit, malingre... la salsa rend beau ! > Lundi 20 h 30 pour les débutants et 21 h 30 pour les initiés.

Dessin peinture enfants avec Cécile Vallée Pour découvrir de multiples techniques telles que l’acrylique, l’encre, l’aquarelle, l’huile pour les plus grands, tout en faisant appel à l’imaginaire, dans le but de contribuer à l’épanouissement et à l’autonomie des jeunes adhérents par la pratique des arts plastiques. > 7-10 ans : lundi 17 h, mercredi 13 h 30. > 11-13 ans : mercredi 15 h. > Ados : mercredi 16 h 30.

La parentalité Pour se rencontrer, faire connaissance, papoter, partager un thé ou un café, pendant que les enfants jouent. C’est le vendredi, de 9 h 30 à 11 h 30. > Vendredi 14 et vendredi 28 janvier.

NOUVEAU Ateliers Parents/Enfants

Soirée Mix‘n Style Plus de 200 collégiens sont venus danser en cette veille des vacances de Noël, au Projo. L’ambiance battait son plein.

Tout au long de cette saison, des rendez-vous ponctuels vous sont proposés les samedis matin, pour découvrir et partager une activité commune avec votre(s) enfant(s) ou petit(s)-enfant(s). > Samedi 15 janvier, de 10 h à 12 h - Cirque. > Samedi 12 février, de 10 h à 12 h - Cirque. > Samedi 9 avril, de 10 h à 12 h - Cirque. Sur inscription. Tarifs : 2 personnes 15 €, 3 personnes 20 €, 4 personnes 25 €.

Événements Soirée Jeux pour tous TANTRIX Un jeu de stratégie pour construire la ligne la plus longue possible. Entrée gratuite, inscription souhaitée. Tél. 04 76 08 01 81 > Mardi 4 et mardi 18 janvier, à partir de 21 h.

Matinée jeux petite enfance

Danse modern’jazz avec Brigitte Cuzin Le modern’jazz enseigné à la MJC est enrichi des influences du hip-hop, de la danse africaine, de la salsa et de la danse orientale. Une partie technique pour la précision, le geste et la rapidité, une partie chorégraphique pour la présence, l’expression et la respiration. Le tout pour développer une aisance, une souplesse et une capacité d’expression du corps beaucoup plus riche. > Adultes : lundi 19 h 45.

La ludothèque

Pour jouer avec vos enfants, petits-enfants, famille, 0-7 ans > Samedi 22 janvier, 10 h-12 h. Gratuit.

Vacances de février Saison glisse 6-14 ans En partenariat avec le service Jeunesse de la ville de Crolles. > Du 28 février au 11 mars, les après-midi à Prapoutel. Inscription au Projo - Programme complet sur le site internet de la ville de Crolles.

Pour jouer sur place en famille ou entre amis et pour le prêt de jeux. Gratuit. Prêt du jeu tarif adhésion à la MJC + caution 50 €. > Mardi 16 h 30-18 h et mercredi 10 h-12 h.

MAGAZINE D’INFORMATION DE LA VILLE DE

CROLLES ////// JANVIER 2011 ////// NUMÉRO 5

Lors de la soirée, des représentants de la Croix Rouge ont réalisé des démonstrations de gestes de premiers secours pour initier les jeunes qui semblaient très intéressés.


I

C pour les jeunes 25

Vacances de février, à vos spatules ! Le service Jeunesse propose deux cycles de 5 après-midis consécutifs à Prapoutel - Les 7 Laux en partenariat avec la MJC et un séjour à l’Alpe du Grand Serre en partenariat avec le centre socio-culturel de Brignoud. Alors sans plus tarder, venez vous renseigner et vous inscrire auprès des animateurs jeunesse de la commune, au Projo.

Après-midi de ski ou de surf à Prapoutel Pour les 6/17 ans, 5 après-midis en ski ou en surf sont proposés avec deux formules : des cours encadrés par des moniteurs ESF qui se termineront par un passage d’étoile et un groupe de ski loisirs encadré par des animateurs pour des jeunes ayant au minimum la troisième étoile. Du lundi 28 février au vendredi 4 mars et du lundi 7 au vendredi 11 mars Tarif de 30 € à 200 € selon QF. Départ sur le parking de l’école Belledonne à 12 h 15. Retour prévu à 18 h 30.

M

Séjour à l’Alpe du Grand Serre Pour les 11/14 ans, six jours de vacances à la neige : ski, luge, raquettes, ski de fond, grasses matinées et soirées jeux. Du samedi 5 au vendredi 11 mars dans un petit centre où les jeunes feront eux-mêmes les repas et décideront de leur programme d’activités. Tarif de 60 € à 480 € selon QF.

�K�

Et pour ceux qui restent, le service jeunesse proposera bien évidemment des activités de loisirs...

Programme et horaires d’inscriptions à consulter dans le journal de février.

DATES D’INSCRIPTIONS > Samedi 15 janvier de 9 h à 12 h /// Mercredi 19 janvier de 14 h à 17 h /// Jeudi 20 janvier de 17 h à 19 h 30 /// Vendredi 21 janvier de 17 h à 19 h 30

Des tarifs au quotient familial pour plus d’équité La commune vient de finir d’élaborer son nouveau Contrat Enfance Jeunesse. Ce document contractuel qui sera signé avec la CAF au début de l’année 2011 identifie les actions que vont développer pendant 3 ans les services de la commune en direction des jeunes Crollois. Il prévoit notamment la tarification des activités jeunesse au quotient familial (QF), tarification qui vient d’être adoptée par le Conseil municipal et qui s’applique donc depuis le 1er janvier 2011.

C

«

ela permettra plus d’équité, souligne avec conviction Anne-Françoise Hyvrard adjointe en charge des affaires scolaires et de la jeunesse, et nous serons en cohérence avec les services périscolaires qui appliquent déjà ce type de tarification. » Effectivement le calcul adopté, linéaire en fonction du QF, permet une facturation au plus juste, au plus près des revenus des familles, puisque la facturation ne se fait pas par tranche de QF mais se base sur le quotient familial exact des bénéficiaires. « La diversité des actions de la commune en faveur de la jeunesse à Crolles ne permet pas

la mise ne place d’un tarif unique, précise encore Anne-Françoise Hyvrard, c’est pourquoi la CAF nous a accordé la possibilité de définir “trois classes” d’activités selon qu’il s’agisse d’activités courantes ou plus exceptionnelles. » Ainsi les activités de base, c’est-à-dire celles qui ne nécessitent pas un encadrement spécifique supplémentaire ni de prestation de service onéreuse ou de déplacement lointain (atelier cuisine, déco, soirée jeux,... par exemple) seront tarifées de 1 à 6 € par activité. Les activités spécifiques, celles qui sont coûteuses parce qu’elles exigent un encadrement

spécialisé, une prestation externe importante ou un déplacement en dehors de l’Isère (comme un atelier BD, une sortie VTT ou via ferrata) seront facturées de 3 à 20 € par activité. Enfin, les activités que l’on peut qualifier “d’exceptionnelles” parce qu’elles incluent des coûts importants et/ou des déplacements lointains et/ ou un encadrement particulier (à l’instar des sorties ski de la saison glisse) s’élèveront de 6 à 40 € par activité. Pour ce qui concerne les séjours, les élus ont décidé d’appliquer un tarif nuitée allant de 10 à 80 € sauf délibération distincte en cas de besoin. Les tarifs minima s’appliqueront pour les quotients familiaux allant de 0 à 500, les maxima pour les QF de 1 900 et plus. « Ces tarifs permettront au plus grand nombre de participer conclut, Anne-Françoise Hyvrard et c’est bien là la volonté politique des élus. »

MAGAZINE D’INFORMATION DE LA VILLE DE

CROLLES ////// JANVIER 2011 ////// NUMÉRO 5


26 C pour les jeunes Days’n itiatives

OUI les jeunes ont des projets ! Parce qu’ils sont jeunes et ont des projets, des idées à partager, ils méritaient bien une journée ! Tel était l’objet de ce premier Days’n itiatives au cours duquel une quinzaine de jeunes Crollois étaient venus au Projo présenter leurs projets humanitaires ou culturels. Des projets menés tambour battant avec l’aide du service jeunesse de la commune. Ce rendez-vous sympathique n’a pas manqué de susciter l’intérêt du public et des élus.

Les élus, très intéressés par le récit des jeunes revenus du Burkina Fasso.

Bourses aux projets

N

«

otre volonté, a déclaré le maire lors de son discours, est de faire en sorte que vous, les jeunes, preniez un maximum d’initiatives pour réaliser des projets. Je tiens à soutenir mon équipe municipale et particulièrement Anne-Françoise Hyvrard, chargée des affaires scolaires et de la jeunesse, dans cette démarche. Nous avons mis en place des bourses, une équipe jeunesse à la disposition des jeunes pour encourager du mieux possible leurs initiatives... Aujourd’hui, cette journée est la preuve que les jeunes ont des projets et je m’en réjouis. » Le maire a ensuite rappelé aux jeunes que s’ils ont des devoirs, en matière d’éducation, de civisme... ils ont aussi des droits : droit à l’initiative, droit

MAGAZINE D’INFORMATION DE LA VILLE DE

de prendre des risques, droit de se tromper... aussi : « Quant à nous, nous avons le droit de leur faire confiance et c’est en quelque sorte l’idée de cette manifestation, un rendez-vous entre une collectivité confiante et une jeunesse porteuse d’idées. » Anne-Françoise Hyvrard a souligné pour sa part que cette journée, la première du nom, avait le mérite d’être en grande partie organisée par les jeunes eux-mêmes, des jeunes qu’elle a tenu à féliciter.

CROLLES ////// JANVIER 2011 ////// NUMÉRO 5

Solène Waeselynck et ses amis venus présenter leur projet humanitaire qui consistait à dispenser du soutien scolaire à de jeunes élèves au Burkina Fasso l’été dernier. Pour expliquer la construction de leur projet, les étudiants avaient imaginé un parcours ludique où le public pouvait découvrir toutes les étapes que représente l’élaboration d’un tel projet.


C pour les jeunes 27 Le projet mené par Blandine Gibot : Organiser le concert qui clôturait cette journée de Days’n itiatives : « En première partie, j’ai fait venir le groupe Bingo Crépuscule suivi de Mog, un groupe de rock crollois et le DJ Hugo Sonnier. »

Voyage à Londres « Des jeunes du collège sont venues nous interroger pour savoir comment monter un projet car elles avaient envie d’organiser un voyage comme nous », racontait Alizée, entourée de Anastazia et Johanna.

Cécile est la chanteuse qui accompagne Mog, un groupe de rock primitif. Une fois par semaine ces jeunes musiciens répètent dans les locaux du Projo. Ici en grande discussion avec le maire sur leurs choix musicaux.

Pour expliquer comment elles ont réussi à financer leur projet de voyage à Londres, ces jeunes Crolloises avaient réalisé un jeu de l’oie auquel s’est prêté le conseiller municipal Philippe Lorimier : buvettes, travaux de peintures, ventes de pizza... autant de cases à franchir pour rassembler la coquette somme de 2 000 € collectée par les jeunes collégiennes pour financer leur voyage à Londres prévu au mois d’avril prochain.

Radio Grésivaudan

Thomas, 14 ans, et Solène 15 ans, se sont connus lors d’activités du Pass’port loisirs. Aujourd’hui ils animent une émission sur Radio Grésivaudan, “Les acrocs du micro” : « À partir du 5 janvier, on sera à l’antenne de 15 h 30 à 16 h 30, un mercredi sur deux pour de l’info, de l’actu et du rock. Le message qu’on veut faire passer aux jeunes, c’est qu’il est possible de participer à notre émission en venant nous trouver avec une ébauche de chronique. N’hésitez pas ! »

Loïc, Lola, Benoîte et Florent, expliquant à Françoise Campanale, première adjointe, comment ils animent “Les nouvelles de la région”, une émission sur Radio Grésivaudan : « Tous les samedis de 13 h à 14 h, raconte Loïc, on essaie de faire découvrir ce qui se fait au niveau local avec des chroniques sportives, musicales et autres... »

MAGAZINE D’INFORMATION DE LA VILLE DE

CROLLES ////// JANVIER 2011 ////// NUMÉRO 5


28 Regard

Noël en images 2)

1)

3)

4)

6

) Y’a Ardilla d’la joie aux is ! e de noël et

bûch 5) En dineseseaurtte: rm inal Cascade. mandar

1) Sylvie Bourdarias, conseillère municipale présidente de la commission Enfance Jeunesse et Alain Pianetta, conseiller municipal, en compagnie de Patricia Morand, conseillère au logement, au social et à la solidarité sont venus fêter Noël avec l’équipe du multi-accueil des Bout’chous, des parents et naturellement des enfants.

2) Noël en musique aux P’tits Lutins où les parents venus nombreux pour la fête ont poussé la chansonnette accompagnés par leurs enfants. 3) Pour l’occasion les petits et les

grands des écoles Belledonne et Clapisses ont mangé tous ensemble dans une salle entièrement décorée pour Noël.

4) Les élèves des écoles Sources

et Charmanches se sont régalés...

7) Le père noël a un

deuxième prénom : Victor. Il est venu distribuer des papillotes à l’école maternelle du Soleil.

Janvier 2011 - Magazine de Crolles  

Grand format : les séniors sont à la fête

Janvier 2011 - Magazine de Crolles  

Grand format : les séniors sont à la fête

Advertisement