Page 1

INTE RRO GAT OIR E

EKHÔ

P8


ÉDITO Le printemps arrivé, ce n024 de “Tête de son, La Feuille des musiques actuelles en Sarthe” met haut en couleurs la richesse et la diversité de la création, des programmations et les intiatives de développement d’artistes. Pour introduire ce foisonnement de projets valorisant le capital musiques actuelles local, nous tenions à informer sur le cadre légal relatif au statut des amateurs du spectacle vivant, constituant une des bases dans toute démarche de développement de son groupe, de son association… Au coeur de cet essort, entre autre d’artistes, nous avons passé “À la loupe” les projets de Irie Ites (sound system, label et distributeur en reggae jamaïcain). Dans cette lignée, nous vous invitons à faire un détour par les Routes Nomades et découvrir le chant diphonique mongole et les projets qui l’entoure… Enrichissant ce panel d’actions au service de l’évolution des musiques sur un ou des territoire(s) donné(s), le dispositif “STARTER”, soutien et accompagne les groupes du Pays du Mans. Pour le bien de vos oreilles, la raisonnance du projet Ekhô se fait entendre par son originalité, ses concerts et la sortie de son 1er maxi. A remarquer également, la sortie des disques de Casualty, Kintessence, La Gabylie, Les Gens de Passage et Yarblocks. En vous souhaitant de bonnes découvertes, nous vous donnons rendez-vous en septembre ! D’ici là, suivez l’actualité des groupes, labels, associations et autres festivals à venir sur www.tetedeson.fr.

L’équipe de BEBOP.

Tête de son n o 24 / avril 2008. Journal gratuit d’informations sur les musiques actuelles en Sarthe édité par l’association Bebop. Le CRIM collecte l’ensemble des informations contenues dans ce magazine au titre de sa mission de centre ressources musiques actuelles. Tiré à 5 000 ex. Imprimerie : ITF. Photo de couv et interrogatoire : Xoss – xoss-photographie.com. Création maquette & mise en page : Fudge - www.fudgegraphik.com / fudgegraphik@free.fr. Dir. de la publication : Bruno Le Roy. Rédacteur en chef : Emmanuel Bois. Ont participé a ce numéro : Julien Martineau, Benoit Haran, Celest et the Dude. Pour tout Renseignement, contactez le CRIM : Emmanuel Bois au 02 43 78 92 30 - crim@bebop-music.com


NEWS DE GROUPES ET AUTRES SCOOP(S)

CARAVANES

ZETOUN Zetoun, le groupe de pop acoustique et électrique sort son 1er album, ”Anticorps", courant avril 2008. 12 titres produits par Zetoun, enregistrés et mixés par Ariski Lucas au XXS studio et masterisés par André Periat chez Top Master. Quelques morceaux sont en écoute sur www.myspace.com/zetoun.

© : DR

Le collectif musiques du monde Caravanes poursuit sa route avec, entre février et juin, pas moins de 12 concerts, mais aussi des spectacles jeune public, danse, conte, théâtre/slam, lecture et des ateliers et master-classes. www.myspace.com/caravanes AMMD Il y a du mouvement pour les groupes soutenus par l'AMMD, (association de musiques éclectiques libres) : Mel-P est en tournée en France ; Sebkha Chott le sera en Europe avec le groupe québécois UNEXPECT fin 2008 et enregistre en juillet un nouvel album et réédite son 1er opus De l'Existence. www.ammd.net

© : DR

WELCOME TO HELL - ERRATUM L'émission, "Welcome to hell", spécialisée dans les nouveautés métal et hardcore sur les ondes de radio Alpa (107.3 FM Le Mans) a bien lieu chaque jeudi soir de 21h à 22h, mais la rediffusion a lieu le dimanche soir désormais de 23h à minuit, et non plus de 18h à 19h. www.welcometohell72.canalblog.com KASSIS Le groupe pop-rock, KassiS, a recruté une nouvelle chanteuse depuis octobre 2007. C'est Annabelle (ex-chanteuse de Linoa) qui assume cette tâche au sein du groupe. L'occasion pour eux d'enregistrer leur 1er maxi d'ici peu. www.kassis.fr - www.myspace.com/groupekassis.

© : DR

SWEET SIXTEEN Le groupe de power pop, Sweet Sixteen, sort son 1er album, entièrement fait à la maison. Il sera en écoute et en vente à moins de 3 E en téléchargement sur www.myspace.com/sweetsixteenband. JEAN-LUC LE TENIA Toujours présent et créatif sur la scène locale, Jean-Luc Le Tenia a 3 nouveaux albums à vous proposer : 2 en téléchargement payant "Mort aux espions" et "Aquaplanning" ainsi que "Joli cadre" à télécharger gratuitement sur http://teniadiary.free.fr.

© : DR

L’INDIC A DIT

OPHONIUS Quartet de saxophones au carrefour du jazz et des musiques du monde, le groupe Ophonius sort son 2ème album au printemps 2008, "L'azur du globe", avec en invité le batteur et percussioniste Fabien Eckert. A l'occasion de cette sortie, ils lancent un appel à souscription. Pour les soutenir : www.ophonius.net.

TOUTES LES ACTUS MUSIQUES ACTUELLES EN SARTHE - INFOS, VIDEOS, ZIKS, MAG' ET AGENDA CONCERTS - SONT SUR WWW.TETE


RETROUVEZ TOUTES LA DIVERSITÉ DES MUSIQUES ACTUELLES EN SARTHE ET AU-DELA, SUR LES ONDES DE RADIO ALPA 107.3 FM LE MANS. LA GRILLE DÉTAILLÉE DES PROGRAMMES EST TÉLÉCHARGEABLE SUR www.myspace.com/radioalpa1073fmlemans

© : DR

ALEFA ! Le groupe Alefa ! ("Vas-y fonce !" en malgache) mélange original entre jazz, improvisation et rythmiques empreintes de métissage a remporté le 3ème prix au concours national de jazz de la Défense 2007 et est lauréat du tremplin jazz de la Ciotat 2007. www.myspace.com/celinebonacina.

MORPHEUS STIGMATA Le groupe de black métal, Morpheus Stigmata, se change en une version trio (guitare, basse, batterie) pour un retour aux sources. Les 3 membres restant reforment le groupe qui avait fait naître Morpheus Stigmata. Ce nouveau combo prend le nom de Beholder pour une musique entre trash et death métal ! FESTIVALS Le festival Chapitôrock ouvre le bal des festivals d'été en Sarthe le 07/06, suivit par Soirs au village du 25 au 28/06. L'association des Garennes fait son festival le 05/07 et l'association Oxyjeunes organise son 4ème festival le 30/08. infos + programmations : www.chapitorock.fr www.myspace.com/soirsauvillage www.festivaldesgarennes.com

© : DR

http://oxyjeunes72.free.fr

• Club ou Sofa (musiques lounge, easylistenning, jazz) • En Concert (musiques actuelles) • Fausse-Piste (musiques actuelles) • La Carotte (rap) • Le Talk (talk show et sessions acoustiques de la scène musicale locale) • Les Instants Délirants (rock progressif) • Les Rillettes Sonores (musiques actuelles et découvertes) • L’air Francophone (découvertes et nouveaux talents chanson et pop francophone) • L’air Pop/Rock (les classiques et les découvertes) • Musi’k’leurs (musiques actuelles) • Programme électro DJ Weed • Sourdoreille (musiques actuelles) • Superphoënix (rock et hard rock des 70’s) • Sur un air d’accordéon (diatonique, jazz, manouche, classique et guinguette) • Urban Mix - Hip Hop - Electro – Reggae (musiques actuelles) • Vertiges (cold wave, industrielle, expérimentale, folk, etc.) • Wa Do Dem (reggae et culture jamaïcaine) • Welcome to Hell (nouveautés métal-hardcore) • Yes Haya (musiques électroniques, jungle – drum & bass)

TETEDESON.FR ET SUR LE 107.3 FM LE MANS DE RADIO ALPA, DANS L'EMISSION " FOCUS " MARDI 23h, JEUDI 23h30 ET SAMEDI 13h30 .


ÉTAT DES LIEUX

LE STATUT © Jerome Cools - Fotolia.com

DES AMATEURS DU SPECTACLE VIVANT

Résumé de la Fiche pratique no21 de l'IRMA (Centre national d'information et de ressources pour les musiques actuelles) ”Le statut des amateurs : dix questions pour être en règle”. La pratique en public de la musique et l'organisation de concerts, d'ateliers ou de stages amènent de nombreux musiciens et responsables d'associations à se poser un certain nombre de questions récurrentes touchant à l'intervention d'amateurs. Il est donc très important de connaître la législation et la réglementation en la matière. Les réponses aux questions peuvent apparaître ultralégalistes, mais elles s'appuient sur des faits concrets. Amateur ou professionnel ? En France, le spectalce vivant est régie par ”l’ordonnance de 45”. Le Code du commerce le considère comme un acte commercial et le code du travail prévoit que tout artiste se produisant devant un public est présumé salarié et doit donc disposer d'un salaire et d'un bulletin de paie (Art. L 762-1 du Code du travail). Comment distingue-t-on l'amateur du professionnel ? Selon le décret no53-1253 du 19 décembre 1953 la notion de "groupement d'amateurs" est définie comme suit : "Est dénommé “groupement d'amateurs" tout groupement qui organise et produit en public des manifestations drama-

Les fiches pratiques de l’IRMA

www.irma.asso.fr

tiques, dramaticolyriques, vocales, chorégraphiques, de pantomimes, de marionnettes, de variétés etc..., ou bien y participe et dont les membres ne reçoivent, de ce fait, aucune rémunération, mais tirent leurs moyens habituels d'existence de salaires ou de revenus étrangers aux diverses activités artistiques des professions du spectacle." […]. Un amateur est ainsi un artiste bénévole ne tirant pas ses revenus de ses activités sur scènes et donc déroge à la présomption de salariat. […]. La version intégrale de cette fiche pratique développe également les précisions et restrictions du cadre d'activité des amateurs dans une circulaire du 23 mars 2001 ainsi que les spectacles mêlant professionnels et amateurs (loi no99-198 du 18 mars 1999). Attention : à la lecture croisée des textes, quel que soit le cadre d'activité, toute rémunération versée à un chanteur, un musicien ou un danseur implique un salaire et un bulletin de paie, quelle que soit, par ailleurs, la profession qu'il exerce habituellement - et donc qu'il soit professionnel ou non. Un organisateur de concerts, de bals, de cours, d'ateliers ou de stages peut-il verser uniquement des indemnités aux musiciens et intervenants amateurs ? Cette pratique comporte un risque. Ce "défraiement" de type forfaitaire peut être assimilé par l'Urssaf à un “salaire déguisé". Il risque d'être requalifié en salaire et donner lieu à un redressement. […]. Par contre, il est possible de rembourser les frais réellement engagés par des musiciens, les chanteurs ou les danseurs pour un stage, un bal ou un concert. Ce remboursement doit s'effectuer pour le montant exact des frais engagés, sur présentation de justificatifs (à conserver). L'Urssaf règlemente cela et dispose de barème précis, notamment pour le remboursement de frais kilométriques. […]. Un groupe d'amateurs ou une association d'amateurs peut-il émettre uniquement une note de frais

TOUTES LES ACTUS MUSIQUES ACTUELLES EN SARTHE - INFOS, VIDEOS, ZIKS, MAG' ET AGENDA CONCERTS - SONT SUR WWW.TETE


Une association ou un groupe d'amateurs constitués en association peut-il émettre des factures pour la participation de ses membres à un bal ou un concert ? Plusieurs cas le permettent : Si remboursement de frais engagés ; Si toute ou partie des sommes facturées sont déposées sur le compte de l'association pour de l'achat de matériel… en conservant les justificatifs ; Attention : si toute ou partie des sommes facturées sont redistribuées sans aucune déclaration sociale, c'est illicite. Si il y a rémunération, elle doit se faire sous forme de salaire avec un bulletin de paie. […]. Puis-je être salarié comme artiste du spectacle alors que j'exerce une autre profession ? Oui, si aucune clause de votre contrat de travail précise le contraire. Les fonctionnaires le peuvent dès que ces activités sont d'ordre culturel ou artistique. […]. À quoi cela me sert-il d'être déclaré alors que je suis amateur et déjà couvert ? En étant déclaré, vous êtes dans le cadre légal. Vous protégez ainsi l'organisateur si il y a un contrôle ou un accident. Les cotisations versées ne sont pas perdues. […]. Un groupe doit-il être en association ? Pas nécessairement. Un groupe de musique est une "association de fait" et n'a en rien obligation à se constituer en structure juridique. C'est même déconseillé pour un groupe professionnel qui préfère disposer d'une structure distincte du groupe gérant les activités de production et de diffusion. […]. Attention : seuls les "groupements d'artistes amateurs bénévoles faisant occasionnellement appel à un ou plusieurs artistes du spectacle percevant une rémunération" (loi no99-198 du 18 mars 1999) sont dispensés de la possession d'une licence dans la limite de six représentations par an. Les démarches pour déclarer les artistes sont compliquées. Comment faire pour être en règle quand on ne sait pas ou que l'on n'a pas le temps de les effectuer ? La solution la plus simple et la moins onéreuse consiste à utiliser les services du Guichet unique (www.guso.com.fr). Cet organisme permet aux organisateurs de spectacles vivants dont ce n'est pas l'activité principale d'effectuer toutes les démarches nécessaires à l'embauche d'artistes et de tech-

niciens du spectacle vivant. […]. On peut aussi utiliser les services payants d'un prestataire de services spécialisés dans ce secteur qui rédigera les contrats et établira les bulletins de salaire et le règlement des cotisations sociales. […]. Ceci n'est qu'un résumé présentant le cadre légal de manière générale. Les situations particulières, recommandations et autres précautions sont détaillées dans la version intégrale. Cette dernière aborde également les questions du type : une association ou un groupe d'amateurs constitués en association peut émettre des factures pour la participation de ses membres à des cours, des ateliers ou à un stage ? Puis-je payer des activités d'enseignement (cours, ateliers, stages) sous forme de cachet ? Retrouvez la version complète de cette fiche pratique sur www.irma.asso.fr et consultable au C.R.I.M (Centre Ressource Infos pour la Musique en Sarthe - 28, av. Jean Jaurès - Le Mans - 02 43 78 92 30 - http://crim.bebop.free.fr). Bibliographie de cette fiche : HALBA Bénédicte, Bénévolat et volontariat en France et dans le monde, Paris, La documentation française, 2003 ; Irma, CNT, CND, Hors-Les-Murs, La place du bénévole et des pratiques amateurs dans le spectacle vivant, Journée d'information des centres de ressources du spectacle vivant, Théâtre du Vieux Colombier, Paris, 8 décembre 2003 (disponible dans la bibliothèque virtuelle : www.irma.asso.fr) ; Cité de la musique, Musiques, Apprendre / pratiquer, Paris, Cité de la musique éditions, 2003. Lien utile : " Associations mode d'emploi " : www.associationmodeemploi.fr

© shocky - Fotolia.com

forfaitaire pour sa participation à un stage, un bal ou un concert ? L'émission d'une note de frais forfaitaire nous ramène à la situation évoquée ci-dessus, c'est donc impossible sans justifications. L'établissement du bulletin de salaire nécessite la connaissance des taux à appliquer. […].

TETEDESON.FR ET SUR LE 107.3 FM LE MANS DE RADIO ALPA, DANS L'EMISSION " FOCUS " MARDI 23h, JEUDI 23h30 ET SAMEDI 13h30 .


Ekhô se rencontre en 2003 et doit son nom à ses influences progressistes et psychédéliques, plus particulièrement au titre "Echoes" du groupe Pink Floyd. Le groupe s'oriente dans un univers artistique singulier mêlant aux riffs percutants et expérimentaux une mélancolie lyrique caractéristique.

INTERROGATOIRE

EKHÔ

© : Xoss – xoss-photographie.com

Rencontre avec Jérémy (guitare, clavier, chant) et Xavier (batterie, chant), qui viennent tout juste de sortir leur 1er maxi 6 titres, "Rebirth". Origines de cette formation Ekhô s'est formé en 2003, mais n'avait rien à voir avec la formule d'aujourd'hui, c'était plus rock. Le groupe s'est s'éparé fin 2006 et Jérémy a repris le projet. Au départ, il avait construit les choses tout seul, ça s'appelait Ekhô Unplugged, une version acoustique du projet de base : une voix et une guitare acoustique. Très vite il a voulu faire de la scène et s'est donc lancé dans tout ce qui était samples. "Pour ça, je me suis formé avec un Dj." Ce n'est qu'ensuite que Xavier a rejoint la formation : "quand je voyais Jérémy répéter tout seul dans son coin, je me suis intéressé à ce qu'il faisait et je l'ai accompagné dans sa démarche. On a donc commencé avec quelques bœufs entre nous...” - “Xavier m'a rejoint officiellement en février 2007 alors que 10 jours plus tard j'avais un concert de prévu. C'était l'occasion de tester ce nouveau projet. Il a donc fallu revoir et remanier tous les morceaux pour les adapter à cette nouvelle configuration…" Chacun d'eux vient de formations différentes. Jérémy est plus rock / pop et Xavier, membre du groupe Pulsion, est plutôt rock / métal. Chacun voulait tester et s'orienter vers quelque chose d'expérimental. "Le but était de reproduire à deux ce qu'un groupe fait à quatre, c'est assez ambitieux et ça donne un certain challenge. Notre complémentarité dans le travail des compositions coulait de source pour relever ce défi. On forme une bonne équipe."

TOUTES LES ACTUS MUSIQUES ACTUELLES EN SARTHE - INFOS, VIDEOS, ZIKS, MAG' ET AGENDA CONCERTS - SONT SUR WWW.TETE


Après l'élaboration des compositions, le passage au studio Ils ont enregistré au studio Syncope au Mans qui est également leur label…Pour le mixage et le mastering tout s'est fait au "Loko studio" au nord d'Alençon où sont passés Right 4 life ou encore My Polux. Pour Jérémy, "la 1ère expérience est un peu flippante. Chez Syncope nous sommes un peu comme chez nous donc ça permet de se mettre à l'aise et de ne pas se crisper pendant l'enregistrement. Par contre, la découverte du "Loko studio" était impressionnante. Le fait d'y avoir fait le maxi chez eux permettra de mieux appréhender et de ne pas aborder l'album de la même manière ! Il y a une certaine méthode à avoir, notamment lorsque l'on enregistre, si on tombe sur de bons ingénieurs sons, ils participent pleinement à la construction de la composition et donc mettent leur grain de sel. C'est un vrai travail d'équipe et ça ne rend que plus riche l'enregistrement. Ce n'est donc pas simplement les musiciens qui enregistrent leur musique et les ingénieurs du son qui retranscrivent la musique qui sort. Ils participent activement à l'enregistrement. Le studio y est pour beaucoup dans la créativité !” La rencontre avec le label Syncope Management était évidente D'une même voix, les deux compères acquiescent : "nous répétions dans les mêmes locaux, ceux de Syncope. Nous nous sommes donc rencontrés là-bas. Mathieu, responsable des locaux de répètition et du label a aimé ce que nous faisions. Ca été vite, mais nous avançons dans le bon sens. Nous travaillons sur ce projet tous les jours. On ne se relâche pas depuis le début : production, promotion, composition..." Une sortie de ce 1er opus remarquée par le public, nuancée par leur volonté de faire toujours mieux… Selon Xavier : "nous sommes d'éternels insatisfaits, nous ne sommes pas très objectifs par rapport à notre musique, mais nous sommes content des retours, notre maxi est bien accueilli par le public. Mais nous savons que le gros du travail reste à faire, et on en aura jamais assez…"

© : Xoss – xoss-photographie.com

Un travail de composition complémentaire Le gros de la composition se fait à deux, autant sur les machines que les instruments. Leur principe est le suivant : ”nous avons une base préparée à l'avance, on enregistre la guitare, la batterie et les chants. Une fois que ces bases sont élaborées c'est là qu'on instaure les ambiances et tout ce qui est musique électronique." Jérémy apporte le gros de la composition et Xavier complète, il soutient les airs et polit l'ensemble. "Ce n'est qu'ensuite que l'on finalise. On compose donc à deux de manière complémentaire suivant nos influences respectives (Muse, Radiohead, Pink Floyd, Jeff Buckley, Archive, Placebo). De plus, le live est complémentaire à la répétition, il permet de découvrir une autre facette de cet univers recherché en studio…"

Xavier et Jérémy Pour Jérémy, "il est toujours intéressant de ne faire qu'un maxi pour un nouveau projet avant de se lancer dans un album. Ca permet de prendre ses marques et de prendre du recul par rapport à un 1er jet et donc d'analyser et d'améliorer le travail commencé. Avant d'arriver à maturité, il est nécessaire d'acquérir de l'expérience. Le maxi est donc une étape intermédiaire avant le produit final, la sortie d'un album. Le maxi est aussi un bon support pour la promotion du projet." Qu'en est-il de votre jeu sur scène ? "On découvre notre jeu de scène au fur et à mesure, car mettre en scène ce binôme n'est pas des plus évidents. Il nous reste à bien voir le placement sur scène… Pour notre projet nous envisageons une configuration originale avec la batterie devant à droite et Jérémy au milieu avec la guitare et le chant, plus sur le côté gauche le piano qui sera un peu en retrait. On est en train de voir également le jeu de scène : adapter des morceaux pour pouvoir bouger, passer de la batterie aux percussions. Pour le moment on travaille surtout la musique. Le jeu de scène viendra ensuite. Notre récente résidence aux Saulnières a permis de poser les bases de ce jeu de scène…" Les projets à venir Un album prévu pour 2009 et de plus en plus de concerts!! "C'est notre passion, le projet est venu instinctivement, nous lui dédions quasiment tout notre temps et on va continuer à travailler pour que ça aille plus loin. On vise la professionnalisation et trouver le plus de dates possibles… On a pensé à combiner certains morceaux avec des invités sur scène. Il pourrait y avoir plusieurs versions d'un même morceau par exemple…c'est en discussion. La meilleur reconnaissance que nous puissions avoir c'est de voir que les musiciens veulent venir jouer avec nous !" Retrouvez leurs dates de concets et un clip prochainement en ligne sur www.myspace.com/ekhogroupe. Par Emmanuel Bois et Celest.

TETEDESON.FR ET SUR LE 107.3 FM LE MANS DE RADIO ALPA, DANS L'EMISSION " FOCUS " MARDI 23h, JEUDI 23h30 ET SAMEDI 13h30 .


À LA LOUPE

IRIE ITES Au coeur du développement de la musique jamaïcaine

© : DR

Jah Mason, Turbulence, Heartical Sound, Prince Alla… Ceci étant et désireux de développer cette culture musicale, ils se sont lancés dans la production d'artistes en réalisant des séries de 45 tours vinyles, sur des versions instrumentales telles que Rocking Time, Borderline, Down in Jamaïca…jouées par des musiciens reconnus : Mafia & Fluxy (GB) ou encore Zenzile.

Depuis ses débuts, Irie Ites c'est un sound system reggae, qui, au fur et mesure de jouer, acquiert une certaine renommée, permettant ainsi de promouvoir des artistes avant de se lancer dans la production de ces derniers et de se faire une place en tant que distributeur spécialisé dans le reggae jamaïcain… Les origines de Irie Ites, le sound system : Créé en 1999 par des passionnés de la culture jamaïcaine, il est composé de Jericho, Unatty, RomG et Jah Maro. Les 1ères dates se sont faites sur Angers, Le Mans… pour au final jouer un peu partout en France et en dehors de nos frontières, affichant plus de 500 dates au compteur…lls se sont donc fait connaître par leurs prestations live accompagnés de divers chanteurs et par l'acquisition de nombreux inédits, appelés dubplates (unique exemplaire d'un vinyle ou CD enregistré par un artiste pour un sound system), enregistrées par : Chezidek, Lorenzo, Ras Mc Bean…(proches du crew Irie Ites), Bounty Killer, Capleton… Willy Williams, Horace Andy… Suite logique de cette évolution : la promotion et la production d'artistes - naissance de Irie Ites Records… Leurs multiples dates en France et à l'étranger ainsi que leurs connections établies en Jamaïque leur ont forgé une renommée certaine. L'organisation d'évènements : concerts, sounds system, ainsi que leur festival, le "Jamaïcan Bashment", d'envergure européenne, leur a permit d'asseoir leur notoriété. Ils ont régulièrement invité des chanteurs et sounds system parmi les plus cotés : Black Kat, One Love, Downbeat, Supersonic,

La distribution, un certain aboutissement dans leur travail : Une fois ce capital établi, il ne restait plus qu'à mettre sur le marché ces productions. C'est à ce moment-là, il y a un an et demi, que l'équipe de Irie Ites a ouvert un site Internet de vente en ligne. Le principe était d'abord de distribuer à des particuliers, puis de s'ouvrir aux professionnels. Leur catalogue, varié et conséquent, est constitué de leurs productions, de celles de labels locaux et d'autres plus gros, ouvrant l'accès à la France, l'Europe, le Japon, les USA, les Caraïbes.. La diversité des activités, la clef pour faire perdurer et évoluer leurs projets : La vente de disque en reggae n'est pas plus florissante que le circuit commun des CDs. Toute la chaine de production n'est pas rentabilisée par la simple vente. L'équilibre peut se faire par la diversification des activités : nouveaux marchés (Internet, MP3…) ; prestations de promotion et de street marketing ; le sound system est une entrée pour faire connaître le nom et les activités… Qu'en est-il aujourd'hui et demain ? Un studio d'enregistrement est en train de voir le jour. Tout juste monté et un 1er projet d'enregistrement est en cours. Le manceau Keefaz y a fait ses prises de voix pour son 2ème album, “À contre temps”, actuellement dans les bacs. Grace à ce studio ils pourront ainsi maîtriser toute la chaîne de production d'un disque, de l'enregistrement à la distribution. Le développement de ces activités, cumulé à leurs contacts, permet également de soutenir et de mettre en avant des artistes locaux. Keefaz en est un exemple. Il est parti en Jamaïque pour enregistrer un clip avec Mr Vegas, l'une des icônes du reggae jamaïcain actuel. www.irieites.net Par Emmanuel Bois et The Dude.

TOUTES LES ACTUS MUSIQUES ACTUELLES EN SARTHE - INFOS, VIDEOS, ZIKS, MAG' ET AGENDA CONCERTS - SONT SUR WWW.TETE


COMPLICE :

ROUTES NOMADES Tournées, stages et disques autour des musiques du monde. Naissance du projet : Cette structure est née de la rencontre entre Johanni Curtet, doctorant en ethnomusicologie mongole et spécialiste du chant diphonique, et le chanteur diphonique Tserendavaa en Mongolie. Imaginée et créée par Johanni Curtet et Olivier Durier, ils ont monté, grace au soutien d'amis français en 2006 l'association Routes Nomades, qui a pour but de produire des concerts de musique traditionnelle mongole en France et en Europe. Qu'est-ce que le chant diphonique ? Le chant diphonique, appelé aussi chant harmonique ou chant de gorge, est une technique de chant permettant à une seule personne de produire deux sons simultanés d'une seule voix. Un premier son, appelé le "bourdon", provient du fond de la gorge. Il est grave et constant et compose le fond du chant. Un second son plus aigu, appelé "harmonique", forme la mélodie. Le chant ainsi obtenu nous rappelle celui d'une guimbarde ou d'un didgeridoo. (source : www.ici-asie.com). Deux projets artistiques développés par Routes Nomades : Le 1er, celui de Tserendavaa et son fils, Tsogtgerel, est basé sur le chant diphonique de l'Altaï Mongol. La musique traditionnelle de Mongolie, d'une richesse vocale incroyable, est transmise chez les nomades de génération en génération par la voie orale. Tserendavaa est l'un des plus grands maîtres actuels de cette technique vocale si singulière. Pour nous emmener en voyage à travers leur région, ils interprètent aussi toute sorte de chants, en s'accompagnant de leurs guimbardes aman xuur, de la flûte limbe, des vièles à tête de cheval moriin xuur et du luth tovshuur.

Depuis 2004, Johanni Curtet et Tsend-Ochirin Otgonbaatar, manageur, parcourent la Mongolie ensemble à la rencontre des chanteurs diphoniques. Pendant l'année 2006-2007 ils ont décidé d'organiser en Mongolie à Ulaanbaatar, une rencontre de chanteurs sans précédent. Il existe plusieurs maîtres du chant diphonique mongole (xöömij) en Mongolie et peu d'entre eux ont un jour partagé la même scène. Ils restent bien souvent concurrents les uns des autres. Après avoir proposé à 4 maîtres des plus célèbres du pays, de travailler autour d'une rencontre et d'une création d'un concert de chant diphonique, le projet est lancé. Il a été créé à l'Auditorium de la Gallerie d'Art Moderne d'Oulan Bator les 7 et 8 avril 2007. Qu'en est-il de l'actualité de ces projets ? Tserendavaa et Tsogtgerel seront en tournée du 15 avril au 13 mai 2008. Deux tournées françaises du projet Dörvön Berkh sont prévues de mi-octobre à mi-novembre 2008 et durant l'été 2009. Autre actualité non des moindre, Routes Nomades vient de signer la sortie du disque de Tserendavaa et Tsogtgerel, Xoer Altai, chez Buda Musique, une des plus importantes collections consacrées aux musiques du monde, traditionnelles ou urbaines. Plus d'informations sur les date de concerts, stages et projets de Routes Nomades rendez-vous sur : www.routesnomades.fr.

© : DR

Pour ce qui est du second, Le projet Dörvön Berkh, il concerne 4 faces du chant diphonique comme on ne l'a jamais entendu. En effet, il s'agit-là d'une des rencontres des plus improbables.

Dörvön Berkh signifie en mongol le coup de jeu dans lequel les 4 faces différentes des osselets tombent en même temps. C'est un coup rare dans le jeu d'osselets (le shagai), qui porte chance et qui présage un bel avenir. Dans un sens figuré c'est aussi un terme qui symbolise l'ascension de 4 personnes ensemble vers un sommet de la réalisation sociale. 4 faces du jeu d'osselets, c'est aussi 4 faces du chant diphonique comme on ne l'a jamais entendu.

TETEDESON.FR ET SUR LE 107.3 FM LE MANS DE RADIO ALPA, DANS L'EMISSION " FOCUS " MARDI 23h, JEUDI 23h30 ET SAMEDI 13h30 .


CHRONIQUE

MISE SUR ÉCOUTE CASUALTY

photo / D.R.

‘’Version 5.2’’ Syncope Management / 2Good Distribution Après un "Indubstrial" remarqué qui a mené CASUALTY sur une cinquantaine de scènes françaises, le groupe revient avec de nouvelles envies. Si le côté "roots" est toujours présent, c'est plus à l'électronique que "Version 5.2" se dédie, avec comme dénominateur commun la base dub qui semble chère au groupe. CASUALTY choisi comme par le passé de visiter les styles et ouvre ainsi l'opus avec "I want you to Get Mad", trip-hop froid electronisé de bonne facture, agrémenté de quelques

touches de trompette qui forgent la marque de fabrique du combo. Puis arrive "Silo" qui ne manque pas de faire monter la pression façon "dub to tek" et nous entrons dans le vif du sujet avec "Never What ?", un track jungle en provenance directe des Balkans que dj Click ne renierait sûrement pas. Les 5 ne manquent pas non plus à l'appel d'un dub electro plus classique mais également bien fait ("Green Garden", "Hardub" ou "Diablo Manus"). La production des 11 titres de "Version 5.2" n'est pas exceptionnelle mais devrait permettre au groupe d'assoir sa réputation sans trop de difficulté : guettez les dates de votre salle préférée il serait injuste de ne pas voir CASUALTY y poser son sound system. www.casualty.fr Julien

KINTESSENCE

photo / D.R.

“MothEr F*ck'” Fifty-Fifty Prod Après un 1er maxi en 2003, le duo Kintessence nous revient avec son 1er album, "Mother Fuck'". Avec ce titre, D.A.Z. et ZEZWAR, n'ont pas choisi la manière discrète pour faire parler d'eux. Il est clair que leur hip-hop n'est pas fait à base de bling-bling histoire de briller pour se montrer, ils ont plutôt misé sur le sens de ce qu'ils revendiquent par la rudesse des mots à base d'un parler franc, subtil, dur et sec…Le tout basé sur des productions "rentre dedans"

réalisées pour la plupart par John Loo K, mais également par B.C.D et Sédat. Arborant des textes condamnant une société de consommation néfaste et appelant à la responsabilisation, ils agrémentent et apaisent à plusieurs reprise leur hargne et l'amertume de leur message par diverses collaborations : Don Pako, pour une note plus reggae, Ray Neïman ou Olivia pour une touche r'n'b, Toufik introduisant des rimes arabisantes ainsi que Moha du 72 pour son style incisif. Par cette galette, le combo impose ainsi son rap hardcore dans un style urbain, réfléchi et sans concession. www.myspace.com/kintessence Manu

TOUTES LES ACTUS MUSIQUES ACTUELLES EN SARTHE - INFOS, VIDEOS, ZIKS, MAG' ET AGENDA CONCERTS - SONT SUR WWW.TETE


LA GABYLIE

photo / D.R.

‘’Chiapuzi stylee” Autoproduction C'est comme ça, on commence à jouer dans la rue avec ses potes histoire de se faire plaisir et c'est tout naturellement que l'alchimie musicale se fait entre ces gabyliens, que les morceaux s'arrangent et prennent forme pour sortir sur un 1er maxi 5 titres des plus respectables, “Chiapuzi stylee”. Après trois ans de scène et de rues, ces férus de musique des Balkans nous dévoilent des

compositions à base de musique manouche, déclinée en chanson, java, quelque peu punky pour le style, le tout dans une ambiance rock'n'roll sur des airs de fanfare. Pour lier cet univers particulier décrivant leurs peurs, la vie, l'amour et honorant cette rue qui leur a tant donné, rien ne vaut qu'une touche d'humour et des chansons mises en scène pour rendre plus parlant leurs textes. Leur musique en devient alors des plus expressive vous laissant apprécier pleinement le talent, l'énergie et la fraîcheur qu'ils impulsent. Par ce 1er opus, La Gabylie a su trouver ses marques et ne peut promettre que du bon pour la suite ! www.myspace.com/lagabylie Manu

LES GENS DE PASSAGE

photo / D.R.

‘LES GENS DE PASSAGE’’ Autoproduction / Toussalasso Dans leur incessante quête musicale, Les gens de passage ont posé leurs valises en studio pour produire leur dernier maxi éponyme afin de régaler nos oreilles. Ainsi c'est au fil de 9 titres que passant par là Les gens de passage nous emmènent dans leur univers bucolique bien connu sur la scène sarthoise où ils l'ont déjà fait partager. Au rythme de leurs influences

métissées aux frontières du reggae, ponctué de touches latines ou jazzy, rock et ballade, on est happé dans une musique du monde progressive accompagnée par des textes pour le moins optimistes, traitant tantôt de l'amour et l'enfance, tantôt de la nature et la liberté ou encore l'ouverture au monde. C'est ce doux cocktail, auquel on est déjà habitué, que nous délivrent Les gens de passage. C'est dans une réelle convivialité que vous pourrez aussi apprécier sur scène leur musique au hasard d'un re-passage.. http://lesgensdepassage.free.fr Benoît Haran

YARBLOCKS

photo / D.R.

‘’The deadly sunrise’’ Syncope Management / Season of Mist Il paraissait logique que Yarblocks nous revienne avec un joli premier maxi tout neuf après sa démo 5 titres de 2003 et sa participation à la compilation "french connection volume 3". Et c'est chose faite avec ce nouvel opus du quintet intitulé "the deadly sunrise", sur lequel on retrouve 8 titres aux noms très évocateurs comme "dernière sommation" ou

encore "la paix". Fidèle à lui même Yarblocks nous piège dans un hardcore mélodique au milieu de riffs torturés et planants, véritable fluide d'émotion pure, alternés avec des retours brutaux à des parties très speed et déstructurés où force est de constater des influences tels que Converge ou Nostromo. C'est aussi sur scène qu'il faudra aller déguster leur musique car il s'agit d'un terrain de prédilection où ils ont déjà partagé l'affiche avec Eths, Nine eleven, Doggystyle ou encore Kobayes. "The deadly sunrise" est disponible depuis janvier dans les bacs, avis aux amateurs. www.myspace.com/yblx Benoît Haran

TETEDESON.FR ET SUR LE 107.3 FM LE MANS DE RADIO ALPA, DANS L'EMISSION " FOCUS " MARDI 23h, JEUDI 23h30 ET SAMEDI 13h30 .


SCÈNE DE C.R.I.M “STARTER” - RENCONTRES ET CONCERTS Le principe du projet est de promouvoir et d'appuyer les groupes dans les différentes phases d'évolutions qu'ils sont amenés à rencontrer. Concrêtement, il s'agit de favoriser l'accès à la scène, d’être un soutien à la promotion et à la réalisation de CDs audio. En parallèle à cela, les groupes intégrés au projet se confronteront à l'environnement professionnel de la musique au moment de rencontres avec les groupes "têtes d'affiche", parrains de leur concert et lors de formations/initiations sur des thématiques comme les contrats de la musique…

De plus, le dispositif "STARTER" aura contribué à la production du dernier album de Casualty - Version 5.2 - et au maxi 6 titres de Charivari - Eponyme. Retrouvez toute la programmation et infos pratiques du dispositif STARTER sur www.myspace.com/tetedeson ou au C.R.I.M.

En savoir plus sur le C.R.I.M : Que vous soyez amateur ou professionnel, musicien, organisateur de concert ou manager, beaucoup de questions peuvent se poser si vous voulez développer votre groupe ou organiser une soirée, un festival. Le C.R.I.M est un centre d'informations et de ressources ouvert au public où l'on trouve une multitude de docs sur le spectacle vivant, le disque, les activités liées aux musiques actuelles ainsi que de nombreux contacts (studios, salles de concerts, etc …). Pour des conseils, des projets spécifiques, un rendez-vous est préférable. Horaires d'ouverture : du lun au ven de 14h à 18h00. CRIM - Centre Ressource-Infos pour la Musique 28, av. J. Jaurès 72100 Le Mans 02 43 78 92 30 - 02 43 75 19 09 (fax) http://crim.bebop.free.fr

L'objectif est de suivre au moins trois groupes par an et de renouveller l'action chaque année. Pour l'année 2008, les groupes bénéficiaires de cette initiative sont : Casualty, Jade, Her Majesty et Charivari. Du 23 mai au 5 juin, ils partagerons l'affiche aux côtés de La Ruda en acoustique, Bumcello, The Tellers et Poney Express. Le groupe Charivari se produira à Coulaines en compagnie de La Ruda le 23 mai prochain

STARTER est un dispositif soutenu par :

© : Eric Fernadez

© :R-pi studio

Le dispositif "STARTER", projet porté par le Centre Ressource-Informations pour la Musique (le C.R.I.M association Bebop), consiste à soutenir l'émergence des groupes locaux. Par son travail de terrain et de connaissance des réseaux, le C.R.I.M, reconnu Centre Ressource-Infos départemental par le Conseil Général de la Sarthe, se positionne comme une veille sur tout le travail fait en musiques actuelles sur son territoire d'action. De ce fait, il est à même de repérer et d'estimer les besoins en matière de développement de groupes suivant le niveau d'évolution de ces derniers.


Tête de Son n°24  

CRIM - centre ressources infos pour la musique28, avenue Jean Jaurès 72100 Le Mans Ouverture au public : lun, jeu, ven de 14h à 18h. Permane...