Page 1

Guide d’élevage

LA PINTADE essentielle à l’élevage des pintades. Rédigé par des auteurs d’expérience, il couvre l’ensemble des aspects de la production, soit l’économie, les bâtiments et les équipements, la reproduction, l’alimentation, la santé ainsi que la régie. Cet ouvrage de référence plaira autant aux éleveurs commerciaux et amateurs qu’aux intervenants et étudiants intéressés par ces gibiers à plumes.

L A CAILLE – GUIDE D’ÉLEVAGE

Voici un guide pratique et accessible qui vous livre l’information

ISBN 2-7649-0027-9

AT 021

CENTRE DE RÉFÉRENCE EN AGRICULTURE ET AGROALIMENTAIRE DU QUÉBEC


LA PINTADE Guide d'élevage


Photos Nous tenons à remercier MM. Gilbert Bernier de la Ferme KegoCailles inc. et Pierre Germain de La Ferme des Becs-Fins de nous avoir permis de prendre des photos sur leur ferme pour illustrer ce guide.

Avertissements Au moment de sa rédaction, l’information contenue dans le présent guide était jugée représentative du secteur de la méléagriculture et son utilisation demeure sous l’entière responsabilité du lecteur. Les renseignements présentés peuvent avoir évolué de manière significative depuis la rédaction de cet ouvrage, le lecteur est invité à en vérifier l’exactitude avant de les utiliser et de les mettre en application. Il est interdit de reproduire, éditer, imprimer, traduire ou adapter cet ouvrage, en totalité ou en partie, sous quelque forme ou par quelque procédé que ce soit, incluant la photocopie, sans l’autorisation écrite du Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec. Dans le présent guide, le masculin englobe le féminin et est utilisé uniquement pour alléger le texte.

Pour information et commentaires Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec 2875, boul. Laurier, 9e étage Sainte-Foy (Québec) G1V 2M2 Téléphone : (418) 523-5411 Télécopieur : (418) 646-1830 ou 644-5944 Courriel : client@craaq.qc.ca Site Internet : www.craaq.qc.ca © Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec, 2003 Dépôt légal Bibliothèque nationale du Canada, 2003 Bibliothèque nationale du Québec, 2003 ISBN 2-7649-0027-9


Remerciements Le Comité aviculture du Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec tient à remercier les auteurs de la première édition de la brochure Pintade (CPAQ, 1983) qui a servi de document de base pour la réalisation de ce guide ainsi que les collaborateurs suivants qui ont contribué à la rédaction ou à la révision de cette nouvelle édition. Gilbert Bernier, éleveur, Ferme KegoCailles inc., Cap-Saint-Ignace Martine Boulianne, D.M.V., Université de Montréal, Faculté de médecine vétérinaire, Saint-Hyacinthe Martine Bourgeois, agronome, Les Aliments Maple Leaf inc., Division Shur-Gain, Brossard Christian Bruneau, M.Sc., agronome, Coopératrive fédérée de Québec, Montréal Dany Cinq-Mars, Ph.D., agronome, MAPAQ, Direction des services technologiques, Québec Francine Dufour, D.M.V., agronome, Coopérative fédérée de Québec, Sainte-Foy Paul Laguë, Ph.D., Université McGill, Campus Macdonald, Sainte-Anne-de-Bellevue Serge Poulin, ingénieur et agronome, Les Oeufs Breton ltée, Saint-Bernard Roger Turcotte, agronome, MAPAQ, Direction des services technologiques, Québec

Coordination et édition Chantale Ferland, agronome, Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec, Sainte-Foy

Coordination de la production graphique Marie Caron, conceptrice-graphiste, Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec, Sainte-Foy

Graphisme Siamois graphisme

V

C R A A Q / L A P I N TA D E


Table des matières CHAPITRE 1 INFORMATION GÉNÉRALE........................................................................................................1 INTRODUCTION...........................................................................................................................2 HISTORIQUE ................................................................................................................................3 ELEVAGE DANS LE MONDE .........................................................................................................3 DESCRIPTION ET CARACTÉRISTIQUES ..........................................................................................4 CHAPITRE 2 ASPECTS ÉCONOMIQUES .........................................................................................................7 INTRODUCTION...........................................................................................................................8 LISTE DES ABATTOIRS ................................................................................................................11 CHAPITRE 3 BÂTIMENTS, AMBIANCE ET ÉQUIPEMENTS ..........................................................................13 INTRODUCTION.........................................................................................................................14 BÂTIMENTS ...............................................................................................................................14 CHAUFFAGE..............................................................................................................................15 VENTILATION .............................................................................................................................15 Besoins de ventilation ................................................................................................................16 ENTRÉES D’AIR ..........................................................................................................................18 ÉCLAIRAGE ...............................................................................................................................18 MANGEOIRES ET ABREUVOIRS ..................................................................................................19 GRILLAGES DANS LES PARQUETS D’ÉLEVAGE............................................................................19 VOLIÈRES...................................................................................................................................20 SALUBRITÉ.................................................................................................................................20 CHAPITRE 4 REPRODUCTION ......................................................................................................................21 INTRODUCTION.........................................................................................................................22 SÉLECTION ................................................................................................................................22 CONSANGUINITÉ.......................................................................................................................22 DÉTERMINATION DU SEXE.........................................................................................................23 TEMPÉRATURE AMBIANTE ET ÉQUIPEMENTS.............................................................................23 MATURITÉ SEXUELLE .................................................................................................................23

VII

C R A A Q / L A P I N TA D E


I N F O R M AT I O N G É N É R A L E

PROGRAMME LUMINEUX..........................................................................................................24 INSÉMINATION ARTIFICIELLE......................................................................................................25 Technique d’insémination artificielle ..........................................................................................25 Récolte de la semence ...............................................................................................................25 Conservation du sperme............................................................................................................26 Insémination des femelles..........................................................................................................26 PONTE.......................................................................................................................................26 CARACTÉRISTIQUES DE L’ŒUF ..................................................................................................27 NETTOYAGE DES ŒUFS .............................................................................................................27 Lavage.......................................................................................................................................27 ENTREPOSAGE ..........................................................................................................................28 INCUBATION..............................................................................................................................28 ÉCLOSION .................................................................................................................................29 TRIAGE DES PINTADEAUX..........................................................................................................29 CHAPITRE 5 ALIMENTATION .......................................................................................................................31 INTRODUCTION.........................................................................................................................32 NUTRIMENTS.............................................................................................................................32 Énergie......................................................................................................................................32 Protéines ...................................................................................................................................33 Lipides.......................................................................................................................................35 Vitamines ..................................................................................................................................35 Vitamines hydrosolubles ............................................................................................................35 Vitamines liposolubles ...............................................................................................................35 Minéraux majeurs et oligoéléments ...........................................................................................36 Eau............................................................................................................................................38 CONSOMMATION ALIMENTAIRE ...............................................................................................42 Pintade de chair ........................................................................................................................42 Pintade reproductrice ................................................................................................................43 PROGRAMME ALIMENTAIRE......................................................................................................44 AGENTS ANTICOCCIDIENS ........................................................................................................45 CHAPITRE 6 SANTÉ ......................................................................................................................................47 INTRODUCTION.........................................................................................................................48 MESURES PRÉVENTIVES ET SANITAIRES .....................................................................................48 Contrôle de la circulation entre les fermes.................................................................................49 Contrôle des animaux ...............................................................................................................50

C R A A Q / L A P I N TA D E

VIII


Autres mesures de prévention ...................................................................................................50 PRINCIPAUX PROBLÈMES DE SANTÉ ..........................................................................................51 MALADIES BACTÉRIENNES ........................................................................................................58 DIAGNOSTIC .............................................................................................................................58 CHAPITRE 7 RÉGIE .......................................................................................................................................59 INTRODUCTION.........................................................................................................................60 BÂTIMENTS ET ÉQUIPEMENTS FONCTIONNELS ..........................................................................60 CHAUFFAGE..............................................................................................................................60 Arrivée des pintadeaux ..............................................................................................................60 Conditions optimales de température........................................................................................61 VENTILATION .............................................................................................................................62 ÉCLAIRAGE ...............................................................................................................................63 MANGEOIRES ET ABREUVOIRS ..................................................................................................64 ENTREPOSAGE DES ALIMENTS ..................................................................................................64 LITIÈRE.......................................................................................................................................64 Copeaux de bois .......................................................................................................................65 Paille .........................................................................................................................................65 Importance d’une bonne litière..................................................................................................65 BIEN-ÊTRE ANIMAL....................................................................................................................66 ÉLIMINATION DES DÉJECTIONS..................................................................................................67 DISPOSITION DES OISEAUX MORTS ...........................................................................................67 BIOSÉCURITÉ .............................................................................................................................67 VISITEURS..................................................................................................................................68 PRÉPARATION ET DÉSINFECTION DU BÂTIMENT ........................................................................68 Nettoyage .................................................................................................................................68 Lavage et désinfection ...............................................................................................................68 Fumigation ................................................................................................................................69 Répression des insectes et de la vermine....................................................................................69 Vide sanitaire.............................................................................................................................70 VÉRIFICATION ET ENTRETIEN DU MATÉRIEL ...............................................................................70 CONCLUSION............................................................................................................................70 CONSEILS PRATIQUES................................................................................................................71 BIBLIOGRAPHIE.......................................................................................................................72 ANNEXE 1. RECETTES .............................................................................................................73 BON DE COMMANDE.............................................................................................................81

IX

C R A A Q / L A P I N TA D E


Chapitre 1

I N F O R M AT I O N G É N É R A L E


I N F O R M AT I O N G É N É R A L E

Introduction La pintade appartient à l'ordre des gallinacés et à la famille des phasianidés. À l’état naturel, en Afrique, il existe trois principales espèces de pintade : la pintade royale qui se rencontre en Somalie, au Tanganika et au Zanzibar, la pintade huppée qui habite les forêts de l’Afrique tropicale et la pintade casquée, appelée aussi poule de Guinée, qui se rencontre dans l’Ouest africain. C’est cette dernière espèce (Agelestes meleagris) qui a été transportée de l’Afrique vers l’Europe (en France particulièrement), puis à travers le monde et qui a donné naissance à diverses lignées dont la pintade blanche, lilas et violette. La pintade domestique grise, de couleur gris foncé perlé de blanc, est la lignée plus répandue. La pintade est une espèce granivore et herbivore. Dans son habitat naturel, la pintade est plutôt monogame et son cycle de reproduction est annuel. La femelle pond en général de 12 à 20 œufs qu'elle couve par la suite. Après la ponte, les mâles montent la garde pour protéger les femelles et leur progéniture. Surprise par un prédateur, la pintade peut courir très rapidement et si l'agression devient imminente, l'oiseau peut s'envoler sur une distance de plusieurs centaines de mètres. Le jour, la pintade vit au sol mais le soir venu, elle se perche dans les arbres. La méléagriculture est le nom donné à l'élevage de la pintade et les méléagriculteurs sont ceux qui se spécialisent dans cet élevage. Le nom de pintade aurait été donné à cet oiseau par les Portugais au cours du XlVe siècle qui employaient l'expression « pintada » qui signifie poule peinte ou bien encore « pintar » qui signifie peindre, faisant allusion à son plumage particulier. Quant au nom latin meleagris, il proviendrait de la mythologie grecque. La déesse Diane aurait changé en pintades les sœurs de Méléagre qui pleuraient leur bien-aimé frère disparu. La pintade domestique est un oiseau au port et à l’apparence remarquable. Son cou nu, sa crête cornée, son corps court et arrondi la distinguent de tous les autres oiseaux. Ce volatile très ancien connaît depuis quelques années une popularité croissante en raison de la finesse de sa chair qui se rapproche de celle de la perdrix et aussi en raison de son élevage qui est relativement facile. De plus, les œufs de pintade sont délicieux.

C R A A Q / L A P I N TA D E

2


I N F O R M AT I O N G É N É R A L E

H i s t o r i qu e La pintade est l’un des plus anciens oiseaux duquel les Africains en tirent les produits de la chair et les œufs. Il est rapporté qu'à l'époque néolithique, elle se rencontrait partout en Afrique et aussi le long de la Méditerranée. Depuis l'antiquité, l'homme est séduit par cet oiseau à la forme et au port singuliers. Chez les Grecs, I'histoire relate que cet oiseau était offert en sacrifice. Plus tard, les Romains auraient développé un intérêt gastronomique pour la pintade et c'est ainsi que lors de leurs conquêtes, ils auraient contribué à la dispersion de cet oiseau dans divers pays européens. La période d'introduction de la pintade en Europe demeure imprécise. Les plus vieux documents européens dans lesquels sont mentionnés cet oiseau datent de 1555. De cette période jusque vers 1950, la pintade domestique était plutôt élevée de façon artisanale. Vers 1950, un intérêt bien particulier pour la méléagriculture est né en France et en Italie. Ce fut le début de l'élevage intensif de la pintade dont le développement très rapide lui a permis de rivaliser avec les élevages spécialisés du poulet et du dindon. L’intérêt pour cet élevage s'est par la suite propagé graduellement à d'autres pays européens. Sur le continent nord-américain, la pintade a été introduite avec l’arrivée des premiers colons.

Élevage dans le monde Grâce à sa rusticité naturelle et à sa facilité d'adaptation, la pintade se rencontre aujourd'hui à travers le monde. Elle est élevée de l'ltalie à la Sibérie, en passant par la France, la Pologne, l'Angleterre, la Russie, etc. Cependant, la France et l'Italie demeurent toujours les principaux pays producteurs; ils produisent plus de 95 % des pintades de l'Union européenne. En Amérique du Sud, l’élevage de la pintade se pratique à Cuba, en Haïti et en Jamaïque. La pintade est également élevée en Amérique de Nord où les élevages intensifs y sont cependant moins répandus qu'en Europe, puisque cette viande est moins prisée par les NordAméricains que par les Européens en général. Au Québec, la pintade a longtemps été élevée de façon artisanale. Les troupeaux constitués de quelques individus se rencontraient dans un certain nombre de fermes. Un relevé des fiches d’enregistrement des exploitations agricoles de la Division de l'aviculture du MAPAQ rapporte qu'en 2001, au Québec, il y avait 60 producteurs possédant un cheptel total de près de 118 000 pintades.

3

C R A A Q / L A P I N TA D E


I N F O R M AT I O N G É N É R A L E

Le marché de la consommation de la pintade, comme les autres oiseaux-gibiers, n’est pas très développé. Cette situation est due en grande partie aux habitudes des Québécois qui privilégient la consommation de la chair de poulet et de dindon. Ces productions nord-américaines sont entrées dans nos mœurs et il est difficile de changer des habitudes alimentaires. Toutefois, depuis un certain nombre d’années, l’intérêt pour les nouvelles expériences culinaires se développe et le marché de la pintade fait peu à peu sa place auprès des consommateurs.

D e s c r i p t i o n e t c a r a c t é r i s t i qu e s La pintade est un oiseau au corps lourd et arrondi (Figure 1.1). Les principales lignées de pintades domestiques présentent un plumage bleu, gris, blanc ou lilas. La lignée grise dont le plumage est tacheté de blanc est la plus commune. On la nomme pintade perlée. La pintade a une petite tête surmontée d'une crête cornée, un cou mince et nu et elle possède un bec puissant, court et convexe. Sa queue est courte et ses pattes sont relativement petites et dépourvues d'éperons. La pintade présente une protubérance frontale qui est d'un bleu rougeâtre et la partie nue du cou est de couleur rougeâtre, mélangée de bleuâtre. La couleur de la peau de la tête est plutôt blanche et contient des pigmentations bleuâtres ou noires. À sa crête cornée ou calleuse, s'ajoutent des barbillons rouges charnus au bas des joues et un caroncule nasal rouge placé entre le bec et la tête. Le plumage du mâle et de la femelle est de la même couleur, ce qui rend impossible la distinction entre les deux sexes. En plus de ces caractères morphologiques, la pintade présente les caractéristiques suivantes : la capacité de courir rapidement et un cri strident bien particulier. Le mâle et la femelle ont des façons différentes d'exprimer leur chant. Le mâle émet des sifflements aigus et perçants alors que le chant de la femelle est beaucoup moins bruyant et présente deux syllabes. Lorsque les pintades sont élevées en liberté à la ferme, elles sont plus turbulentes et même querelleuses; leurs cris peuvent alors devenir désagréables pour le voisinage.

Figure 1.1

Pintades mâles et femelles à maturité

C R A A Q / L A P I N TA D E

4

Issuu pintade  
Issuu pintade