Issuu on Google+

Trousse d’information et de démarrage

Apiculture EXTR AIT


Trousse d’information et de démarrage

Apiculture

Ce document est une initiative du Comité apiculture du Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec et de la Fédération des apiculteurs du Québec.

Cette trousse a été réalisée grâce à une contribution financière du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation en vertu du Programme de soutien financier aux associations de producteurs désignées.


Lorsque vous achetez nos publications, vous encouragez la diffusion des nouvelles connaissances et la mise à jour de nos outils de référence. Merci!

Avertissements Le présent document est issu de la Trousse d’information et de démarrage Apiculture publiée en 2006. Il en reproduit les chapitres contenant des informations pertinentes pour ceux et celles qui souhaitent démarrer une entreprise dans ce secteur, incluant des informations de base sur l’élevage des abeilles. Ce document présente l’état des connaissances, les façons de faire et les statistiques disponibles au moment de sa rédaction. Son utilisation demeure sous l’entière responsabilité du lecteur. Certains renseignements ayant pu évoluer d’une manière appréciable depuis la rédaction, le lecteur est invité à en vérifier l’exactitude avant de les utiliser et de les mettre en application. Dans le présent document, le masculin englobe le féminin et est utilisé uniquement pour alléger le texte. Il est interdit de reproduire, traduire ou adapter ce document, en totalité ou en partie, sous quelque forme ou par quelque procédé que ce soit, sans l’autorisation écrite du Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec. Les formats PDF sont destinés à l’usage exclusif de l’acheteur et ne doivent en aucune façon être diffusés ou échangés avec d’autres utilisateurs.

Pour information et commentaires Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec Édifice Delta 1 2875, boul. Laurier, 9e étage, Québec (Québec) G1V 2M2 Téléphone : 418 523-5411 Télécopieur : 418 644-5944 Courriel : client@craaq.qc.ca Site web : www.craaq.qc.ca

© Gouvernement du Québec, 2013 © Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec, 2013 Publié par le CRAAQ avec l’autorisation du minsitre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation. PAPI0104-PDF ISBN 978-2-7649-0431-2 (PDF) ISBN 2-7649-0154-2 (document original, 2006) Dépôt légal Bibliothèque et Archives Canada, 2013 Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2013

ii


Rédaction

Édition et coordination

France Desjardins, D.M.V.

Danielle Jacques, agr., chargée de projets aux publications

Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Institut national de santé animale, Québec

Yves Gauvin, apiculteur, président

Société coopérative agricole des apiculteurs du Québec, Plessisville

Émile Houle, d.t.a.

Centre de recherche en sciences animales de Deschambault, Deschambault

Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec

Lyne Lauzon, biol., coordonnatrice des publi­cations

Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec

Production graphique

Danielle Jacques, agr.

Marie Caron, conceptrice-graphiste et coordonnatrice de la production

Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec, Québec

Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec

Jocelyn Marceau, ing.

Photographies

Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Direction régionale de la CapitaleNationale, Québec

André Pettigrew, agr.

Pierre Ayotte

Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation

Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Direction régionale de l’Estrie, Rock Forest

Émile Houle

Collaborateurs

Jocelyn Marceau

Claude Boucher, D.M.V.

Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Centre québécois d’inspection des aliments et de santé animale, Direction régionale Québec-Chaudière-Appalaches, Sainte-Marie

Michel Fortier, agr.

La Financière agricole du Québec, Québec

Centre de recherche en sciences animales de Deschambault

Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation

Serge Morand

Miel Morand, St-Thomas

Photos en page couverture Émile Houle (rayon), Jocelyn Marceau (rucher), Serge Morand (fleur)

Lynda Morin, agente de recherche

La Financière agricole du Québec, Saint-Romuald

Hugo Tremblay, D.M.V.

Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Centre québécois d’inspection des aliments et de santé animale, Direction régionale Bas-Saint-Laurent/Gaspésie/Iles-de-la-Madeleine/ Saguenay-Lac-Saint-Jean, Chicoutimi

Marie-Hélène Zarnovican, agro-économiste Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Direction régionale de la CapitaleNationale, Québec

iii


Table des matières 1. INTRODUCTION................................................................................................................

1

Avant-propos........................................................................................................................... 1 Pourquoi une trousse d’information et de démarrage?................................................... 1 Le Comité apiculture du CRAAQ.......................................................................................... 2

2. SERAI-JE UN BON APICULTEUR?............................................................................

4

Quelles sont les aptitudes et les qualités requises?........................................................ 4 Esprit d’entreprise.............................................................................................. 4 Capacité d’observation et d’apprentissage.................................................. 4 Capacité physique............................................................................................. 5 Tempérament calme et minutie....................................................................... 5 Tolérance aux piqûres d’abeille...................................................................... 6 Acquérir de l’expérience....................................................................................................... 6 Section à compléter............................................................................................................... 7

3. PROCESSUS DE DÉMARRAGE DU PROJET..........................................................

9

Étape 1 : Se familiariser avec la production.................................................................. 10 Étape 2 : Rencontrer des conseillers.............................................................................. 11 Étape 3 : Élaborer et rédiger son plan d’affaires.......................................................... 12

Le plan de production et d’investissement............................................. 13

Le modèle d’entreprise............................................................................... 14

La stratégie de commercialisation........................................................... 14

Le plan des ressources humaines............................................................ 16

La planification financière......................................................................... 16

Étape 4 : Obtenir les enregistrements et les permis relatifs à l’exploitation apicole

17

Les obligations en lien avec la possession de ruches......................... 17

L’érection ou la rénovation d’un bâtiment.............................................. 18

L’emballage et la mise en marché............................................................ 19

L’enregistrement de l’entreprise apicole auprès du MAPAQ.............. 19

L’importation de paquets d’abeilles et de reines-abeilles................... 20

Les obligations en lien avec l’utilisation des pesticides...................... 20

Étape 5 : Trouver le capital financier.............................................................................. 22

vii


Table des matières (suite) Étape 6 : Réaliser le projet ................................................................................................ 23

Le bâtiment apicole..................................................................................... 23

L’acquisition des abeilles........................................................................... 24

Acheter ou construire ses ruches............................................................ 24

Étape 7 : Adhérer aux syndicats...................................................................................... 25 Étape 8 : Assurer le suivi et le contrôle.......................................................................... 26 Étape 9 : Se perfectionner ................................................................................................ 26 Section à compléter............................................................................................................... 28 Annexe 1 : Le contenu d’un plan d’affaires adapté à l’entreprise agricole................ 32

4. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX...............................................................................

36

Production mondiale de miel................................................................................................. 36 Production canadienne de miel........................................................................................... 37 Production québécoise de miel........................................................................................... 39 Évolution du secteur au cours des dernières années................................. 39 Situation actuelle............................................................................................... 40 Consommation et mise en marché du miel........................................................................ 42 Consommation.................................................................................................... 42 Transformation................................................................................................... 43 Mise en marché................................................................................................. 43 Législation........................................................................................................... 44 Autres marchés....................................................................................................................... 44 Pollinisation......................................................................................................... 44 Nucléis................................................................................................................. 46 Reines-abeilles................................................................................................... 47 Cire, propolis, gelée royale, pollen................................................................. 47 Perspectives de développement......................................................................................... 48 Économie de la production................................................................................................... 49 Budget d’entreprise........................................................................................... 50 Comparaison avec d’autres productions....................................................... 53 Section à compléter............................................................................................................... 55

5. ÉLEVAGE............................................................................................................................ 58 Organisation d’une colonie................................................................................................... 58 Cycle vital de l’abeille............................................................................................................ 58 L’entreprise.............................................................................................................................. 59 viii


Table des matières (suite) Site d’exploitation.............................................................................................. 59 Type d’exploitation............................................................................................. 60 Construction et aménagement............................................................................................. 61 Bâtiment.............................................................................................................. 61 Matériel et équipement.................................................................................... 65 Achat des abeilles.................................................................................................................. 68 Colonies standards............................................................................................ 68 Paquets d’abeilles............................................................................................. 68 Nucléis................................................................................................................. 69 Santé des abeilles.................................................................................................................. 69 Inspection........................................................................................................... 71 Traitements......................................................................................................... 71 Sélection et amélioration génétique................................................................................... 72 Registres.................................................................................................................................. 72 Tâches de l’apiculteur........................................................................................................... 73 Le secret de la réussite.................................................................................... 73 Printemps............................................................................................................ 74 Été......................................................................................................................... 77 Automne.............................................................................................................. 79 Section à compléter............................................................................................................... 81 Annexe 2 : Modèles de registres pour les entrées, les sorties et les déplacements d’abeilles............................................................................................................. 84

Contenant de nombreux renseignements qui ne sont plus à jour (coordonnées, etc.), le chapitre 6 du document original publié en 2006 n’est pas reproduit ici.

7. GLOSSAIRE....................................................................................................................... 85 8. BIBLIOGRAPHIE.............................................................................................................. 88 LIENS VERS QUELQUES SITES D’INTÉRÊT................................................................ 89

ix


Trousse d’information et de démarrage • APICULTURE

1. Introduction Avant-propos L’apiculture fait à la fois partie des deux grands secteurs de l’agriculture : les productions animales (élevage des abeilles) et les productions végétales (les abeilles tirent profit du nectar et du pollen de nombreuses cultures tout en contribuant à la pollinisation de celles-ci). Avec un taux d’autosuffisance n’excédant pas 25 %, la production de miel par les apiculteurs québécois est encore loin de combler la demande des consommateurs pour cette denrée à travers la province. Par ailleurs, alors que le nombre de ruches au Québec s’élevait à plus de 100 000 dans les années 19801, il est estimé aujourd’hui à environ 37 000 2, en raison des pertes importantes occasionnées par la présence de certains parasites et maladies dans les ruches au cours de la dernière décennie. L’industrie apicole québécoise ayant investi et continuant à investir des efforts pour reconstituer le cheptel d’abeilles, s’assurer de son statut sanitaire et occuper une plus large part des marchés, il y a de la place pour de nouvelles entreprises apicoles d’importance au Québec. L’apiculture contribue aussi directement, par le biais des services de pollinisation, à l’économie de plusieurs autres productions, notamment les productions fruitières et maraîchères. Il s’agit là d’une particularité qui distingue l’apiculture des autres productions et qui ajoute aux possibilités de développement du secteur.

Pourquoi une trousse d’information et de démarrage? Dans son plan stratégique 2005-2009, comme priorité à court terme, la Table filière apicole reconnaît la nécessité pour le secteur de disposer d’une trousse de démarrage adaptée au contexte actuel afin de susciter le démarrage de nouvelles entreprises apicoles et ainsi reconstituer, voire augmenter, le cheptel apicole québécois tout en s’assurant d’un bon statut sanitaire et de la rentabilité des entreprises. Le Québec est en effet loin d’être autosuffisant dans ce secteur. Tout comme pour le miel, l’industrie apicole québécoise ne comble pas la demande pour la pollinisation des cultures. De nombreuses ruches sont importées de l’extérieur du Québec pour cette opération, ce qui augmente les risques d’introduction de nouvelles maladies. 1 Plan stratégique de développement 2005-2009, Filière apicole 2 Compilation effectuée en 2005 à la suite de la première année d’enregistrement des propriétaires d’abeilles

en vertu du Règlement sur l’enregistrement des propriétaires d’abeilles

1


Trousse d’information et de démarrage • APICULTURE

Introduction C’est dans ce contexte que s’inscrit la présente trousse d’information et de démarrage. Celle-ci dresse un portrait de la situation actuelle et des perspectives d’avenir de l’industrie apicole au Québec et présente les caractéristiques de la production, de la transformation et de la commercialisation des produits de la ruche. On y décrit également les différentes étapes à franchir pour démarrer une entreprise commerciale rentable et viable (qui pourra comporter jusqu’à 300 ruches après plusieurs années d’opération) et on identifie les ressources et les services disponibles dans le secteur. La trousse se veut en outre un outil pédagogique interactif. Elle propose au futur apiculteur des sections à compléter au fur et à mesure de la progression de sa démarche. Il peut ainsi résumer ses observations, noter ses principaux choix et identifier ses contacts afin de bâtir un projet cohérent. En plus de susciter un intérêt pour les activités apicoles, un secteur encore relativement méconnu comparativement à d’autres productions, la trousse vise à permettre aux futurs apiculteurs, conseillers agricoles et financiers, formateurs et à toutes les personnes intéressées de mieux connaître et comprendre les particularités du secteur et les démarches à effectuer pour s’établir sur des bases solides. En effet, au même titre que les autres productions agricoles, l’apiculture requiert un savoir-faire et des connaissances techniques. Le démarrage de l’entreprise est une étape clé qu’il faut franchir avec beaucoup de sérieux. Pour réussir, il faut s’armer de patience et de détermination, mais aussi, et surtout, de toute l’information disponible sur cette production.

Le Comité apiculture du CRAAQ Le présent document a été réalisé sur l’initiative du Comité apiculture du Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec (CRAAQ). Mis sur pied il y a 30 ans par le Conseil des productions végétales du Québec (CPVQ) de l’époque, ce comité a comme principale préoccupation de diffuser de l’information technicoéconomique d’intérêt pour l’ensemble du secteur apicole. À ce jour, ses membres ont organisé de nombreux colloques et journées champêtres, et publié plusieurs ouvrages, notamment Maladies des abeilles : visite du rucher, traitement et diagnos­ tic (2001), Bac de trempage à la paraffine (2000) et une douzaine de fascicules sur différents sujets liés à la production apicole. En 2005-2006, le Comité apiculture se composait de : Réal Beaupré, Club Api, Kingsbury Claude Boucher, D.M.V., ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Centre québécois d’inspection des aliments et de santé animale, Sainte-Marie

2


Trousse d’information et de démarrage • APICULTURE

Introduction Roger Carignan, Union des syndicats apicoles du Québec, Notre-Dame-du-MontCarmel Diane Caron, Union des producteurs agricoles, Fédération des apiculteurs du Québec, Longueuil Madeleine Chagnon, Centre de recherche en sciences animales de Deschambault et Université du Québec à Montréal, Saint-Jude Jean-Pierre Chapleau, Les Reines Chapleau inc., Saint-Adrien Domingos De Oliveira, Université du Québec à Montréal, Montréal France Desjardins, D.M.V., ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimen­ tation, Institut national de santé animale, Québec Yves Gauvin (président), apiculteur, président de la Société coopérative agricole des apiculteurs du Québec, Plessisville Émile Houle (vice-président), d.t.a., Centre de recherche en sciences animales de Deschambault, Deschambault Caroline Lacroix (chargée de projets), Centre de référence en agriculture et agroali­ mentaire du Québec, Québec Jocelyn Marceau, ing., ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Direction régionale de la Capitale-Nationale, Québec Jean-Pierre Marcotte, Centre de formation agricole de Mirabel, Mirabel Luc Moreau, Les Élevages de Reines, Moreau inc., Saint-Liboire André Pettigrew (administrateur), agr., ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Direction régionale de l’Estrie, Rock Forest

3


Trousse d’information et de démarrage • APICULTURE

2. Serai-je un bon apiculteur? Être apiculteur est à la fois une vocation et une profession. À l’instar des autres secteurs de l’agriculture, l’apiculture offre des défis constants, mais très intéressants, à ceux et celles qui veulent les relever.

Quelles sont les aptitudes et les qualités requises? Cette production exige un attrait naturel pour les abeilles. Même après plusieurs années dans cette profession, la plupart des apiculteurs demeurent émerveillés d’observer les abeilles et de comprendre leur relation avec leur environnement. Ceci étant un préalable important, le futur apiculteur doit avoir d’autres qualités importantes pour le succès de son entreprise.

Esprit d’entreprise Vivre de l’apiculture suppose un esprit d’entreprise, car il s’agit d’une production qui peut connaître des fluctuations. Il faut être capable de composer avec des risques réels. La production peut être faible, les prix peuvent connaître une baisse, les maladies peuvent nuire considérablement à la progression de l’entreprise. Ce sont des difficultés que tous les apiculteurs ont vécues. Pour passer au travers, il faut avoir la capacité de prévoir ou de s’ajuster et, surtout, de ne pas baisser les bras face aux difficultés, comme tout bon entrepreneur parvient à le faire. L‘entrepreneur doit nécessairement bien gérer son entreprise, car la continuité de ses opérations en dépend. La gestion des ruches est un élément important, de même que tous les autres aspects de l’entreprise. Ainsi, il doit savoir planifier toutes sortes d’activités, telles que l’achat d’intrants, la vente des produits et services, les orientations de l’entreprise, etc. Toutes ces décisions ont un impact direct sur le succès de l’entreprise.

Capacité d’observation et d’apprentissage La capacité de prévoir ou de s’ajuster aux difficultés dépend très souvent de l’attention que l’apiculteur porte à différentes situations. En particulier, il doit bien connaître l’abeille et son comportement. Ainsi, savoir observer les colonies et leur comportement permet de prévenir des problèmes. À titre d’exemple, l’apiculteur doit porter une attention constante à l’évolution de ses colonies pour prévenir 4


Le CRAAQ aujourd’hui RĂŠunissant plus de 500 membres experts et bien positionnĂŠ dans le secteur agricole et agroalimentaire quĂŠbĂŠcois, le CRAAQ est devenu XQ FKHI GH ĆŹOH HQ PDWLĂƒUH GH rĂŠseautage, de production et de GLĆŞXVLRQGHFRQWHQXV /H &5$$4 RĆŞUH Âť VD FOLHQWĂƒOH des ouvrages spĂŠcialisĂŠs, parmi lesquels des guides de production HWGoLGHQWLĆŹFDWLRQGHVWURXVVHVGH GĂ„PDUUDJH HW GHV ĆŹFKHV WHFKQLTXHV6RQIRQGVGoĂ„GLWLRQFRPSWH plus de 250 publications issues des travaux de ses quelque 35 comitĂŠs et commissions ou rĂŠalisĂŠes en partenariat avec les organisations GXPLOLHX De par ses publications, ses nombreux services en ligne ainsi que ses FROORTXHV HW DXWUHV Ă„YĂƒQHPHQWV rassembleurs, le CRAAQ est sans contredit la plaque tournante du savoir agricole et agroalimentaire!

LE CENTRE DE RÉFÉRENCE EN AGRICULTURE ET AGROALIMENTAIRE DU QUÉBEC

CRAAQQCCA


Extrait de la Trousse d'information et de démarrage : Apiculture