Page 1

EFAP IV

Etudiante

cherche agence engagĂŠe

pour projets durables

Coline SIX 1er semestre EFAP IV 09/2012 - 12/2012

Coline SIX 1er semestre EFAP IV 09/2012 -12/2012

Coline SIX 1er semestre EFAP IV 09/2012 - 12/2012

Coline SIX 1er semestre EFAP IV 09/2012 - 12/2012

Coline SIX 1er semestre EFAP IV 09/2012 - 12/2012

Coline SIX 1er semestre EFAP IV 09/2012 - 12/2012

Coline SIX 1er semestre EFAP IV 09/2012 - 12/2012

Coline SIX 1er semestre EFAP IV 09/2012 - 12/2012

Coline SIX 1er semestre EFAP IV 09/2012 - 12/2012

Coline SIX 1er semestre EFAP IV 09/2012 - 12/2012


Sous Tous les Angles + Coline Six

[La suite] Semestre II - 01/2013 - 04/2013


L

es problématiques de la communication publique m’intéressent, le protocole des collectivités un peu moins… Heureusement, d’autres ont fait ce constat avant moi. J’ai donc décelé une structure qui collait parfaitement à ma personnalité : l’agence Sous Tous les Angles (STLA), spécialisée dans la communication de projets (développement durable, politique de la ville, urbanisme, finance solidaire etc.). Une manière pour moi de conjuguer diverses affinités : je joins les fondamentaux des agences de com’ - créativité, stratégie et travail d’équipe - à la dimension utile et engagée. Car c’est là le différentiel de STLA, l’agence accompagne des projets porteurs de sens, qu’ils soient d’ordre public ou privé. Un point essentiel à mes yeux. Pour cette dernière étape de mon cursus, j’ai donc posé mes bagages pour une durée de sept mois : de septembre 2012 à avril 2013. Mon poste : chef de projet. Une casquette multifonctions ! Aujourd’hui, je ne peux que me conforter dans ce choix. Je jongle avec les dossiers. Je creuse des sujets. J’écris, j’appelle, je maquette. J’analyse. Je dépanne. Dans cette turbine d’idées, petit à petit j’ai trouvé ma place et ai pu découvrir différentes dimensions du métier. Voir au fil du temps les projets aboutir, sentir ses responsabilités augmenter et les liens se tisser, est, de fait, le plus stimulant des encouragements ! Ce stage s’est également révélé être un levier dans l’exercice de mon mémoire de fin d’études. Mon sujet traitant de thématiques connexes à celles de l’agence (urbanisme, développement des territoires, concertation), les échanges avec l’équipe comme mes propres missions m’ont permis de mieux cerner l’environnement et les enjeux de mon sujet. Un stage bénéfique à tous les niveaux, sous tous les angles ! ---------------NB : mon précédent rapport faisait état de mes trois premiers mois au sein de l’agence. Pour cette deuxième analyse, j’ai donc pris le parti de sélectionner les points les plus saillants de mon expérience, dressant ainsi un bilan transversal de tous mes apprentissages.

RAPPORT-V2


p1

SOUS TOUS LES ANGLES ? u

p5

p13

p15

Agence

Une communication responsable… Vision entrecroisée Etat des Lieux

SOMMAIRE ANGLES DE VUE BILAN ANNEXES

u

Missions

ANGLE ANGLE ANGLE ANGLE ANGLE

1/ 2/ 3/ 4/ 5/

Collecte d’informations Stratégie Création de contenu Edition graphique Interface clients /prestataires/journalistes


AGENCE


AGENCE

7, rue Mimerel -59100 Roubaix www.soustouslesangles.fr Tel: 03 20 685 685 Mail : agence@soustouslesangles.fr

Sous Tous Les Angles

1


n o i t a c i n u m m o c e Un responsable pour

donner du sens au projet

ique et ication publ un m m co eil en puis 20 ans Agence cons STLA agit de s, au et oj pr t de néral au nive managemen d’intérêt gé et s et s oj se ri pr s ep de les entr au service accompagne mise la ce en ns ag da L’ national. territoriales les locales et projets dans collectivités munication e, m bl co ra du ur le et ique en œuvre de ement économ énagement et pp lo ve dé du domaines lidarités, l’am : bains, les so offre globale les projets ur e propos une lle E s. té ili ob les m unication gie de comm té ra st en il t de projet Conse Managemen line esse off et on Relations pr eb, w s et oj pr lotage de pi : le , ta gi rn di ion sites inte et Communicat réalisation de t… en em unity manag social comm t et web itoriaux prin éd contenus de t et web n in io pr ct n du io Pro Créat Edition Formation

u

nts aux habita n urbaine tio un d’ va no re ré uv e en œ Expliquer la gner la mis ux pa je m en co x ac au r, r d’un quartie ts, sensibilise or re sp su an as tr de STLA nouveau plan ciale… les projets dont ux je en so ie grands de l’économ uchent aux de to nt n ne io aî at tr ic en mun : ils la commun m co le t t in en po Leur rectem de société. impactent di i . qu rs eu ns at io m at m ut profondes m habitants/citoyens/conso et n io at s rm fo quotidien de travail d’in ement, le ur que ces L’accompagn nt donc essentiels po en so ments mis d’explication les change à nt ne ne no en a pr qu m ition sine nd derniers co co n, io és éer l’adh oeuvre et cr s projets. de te si la réus

CLients : CAUE du Nord - Ecoles de la rénovation urbaine et de la gestion des quartiers - Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) - SEM Ville renouvelée -EPA Saint-Etienne - Clermont-Ferrand - Lille - Romainv


1990

|transports et mobilité de l’environnement aux projets urbains :

1991

L’agence met son expérience et son savoir-faire au service des projets urbains. Le Plan de Déplacements Urbains (PDU) d’Île-de-France mobilise la Ville de Paris, le Conseil Régional, 7 départements et la RATP. L’agence coordonne l’animation du réseau d’acteurs et crée les conditions d’une communication partenariale autour du projet. Séduits par la méthode et les résultats obtenus, St Brieuc et la Communauté d’agglomération de Metz font appel à l’agence.

2000

communication environnementale,

|

la

1er domaine d’expertise de l’agence

La Communauté Urbaine de Dunkerque lance le tri sélectif et choisit Sous Tous Les Angles pour concevoir et décliner le dispositif de communication auprès des 260 000 habitants concernés. Forte de ce premier succès, l’agence développe son expertise en matière de tri sélectif, de recyclage des déchets et d’écologie urbaine. En dix ans, plus de 30 collectivités, territoires et organismes publics (Communauté Urbaine de Bordeaux (CUB), Siredom (120 communes d’Ile-deFrance), Communauté d’Agglomération du Pays d’Aix, ADEME…), confieront à Sous Tous Les Angles leur communication environnementale.

|rénovation

STLA s’engage dans la dynamique de la

2006

et du

renouvellement urbains

Sous Tous Les Angles appréhende désormais la ville dans sa globalité. L’agence collabore aux premiers projets d’éco-quartier (l’Union, l’un des premiers sites de renouvellement urbain de France) ; assure l’ assistance à Maîtrise d’Ouvrage (Clermont-Ferrand, Lille Métropole, Sem Ville renouvelée....) ; construit l’image des Ecoles de la Rénovation urbaine.

Economie Sociale et Solidaire Développement Durable Responsabilité sociale des entreprises

| 2011

Après la finance solidaire (Autonomie et Solidarité), STLA consolide son ancrage dans le volet économique du Développement Durable en accompagnant Le Relais (prix de l’entrepreneur social 2009). A la demande de la FNH (Fédération Nationale de l’Habillement), l’agence fait valoir l’engagement responsable des commerçants indépendants…. De nouveaux champs à explorer pour l’agence, tout en continuant à cultiver ses autres domaines d’expertise : l’aménagement du territoire (EPA de Saint-Etienne, CAUE du Nord), les projets de ville (Ville de Romainville).

ville -Pau - EGIS -Communauté d’agglomération de Metz métropole, Agglomération de Saint-Brieuc, Île-de-France -Réseau Ferré de France (RFF) - ADEME - Dalkia - Eco-TLC - Conseil régional du Nord Pas-de-Calais

...

2


STLA -valeur n°1 : couper les ponts au défaitisme


Pour mener à bien les différents projets, STLA est organisée en trois pôles réunissant des consultants, de fines plumes et des graphistes. Soit neuf profils aux parcours tout azimuts : géographie, marketing, publicité, arts appliqués, édition, psychologie… Divers domaines

vision entrecroisée. d’expertise pour une

Le Pôle Consulting / Conseil et stratégie de communication

u

Sylvie, Stéphane, Gilles

u

Le Pôle Info / Trouver les mots

pour dire le projet : production de contenus d’information Carole, Laurence, Cécile

Trois consultants sont en charge de la gestion des projets, ils établissent la méthodologie de conduite des projets et pilotent et coordonnent les acteurs impliqués. Du diagnostic à la conception de plans de communication, ils nouent les premiers contacts avec les clients et allient savoir-faire métiers (internet, web2.0, réseaux sociaux, édition, relations presse…) et expertise thématique (développement durable, environnement, rénovation urbaine, responsabilité sociale des entreprises). Les budgets, les réunions clients et les recommandations sur grand écran, c’est eux...

tif Faire le saut créa r ne on age pour positi et trouver une im aphique gr eil et création les projets : cons

u

Le Pôle Créa /

Kevin, Alice

, identité conception et web, Relations presse, communication Création et t gn prin si e d , e ll web 2.0, communication visue èques … s, schémath création e u q è th to o interactive, édition... Toutes ces ph la es image à ôle Créa compétences sont réunies au sein Des retouch P le t, je ro p e aboration du Pôle Info car elles ont un point ll d’une chart co étroite n e le le il va commun : quel que soit le média tra g et le Pô le Consultin nourrit la concerné – print ou web, elles avec le Pô s un flexion des a. nécessitent de traduire les idées Info – la ré et vice-vers s… e tr u a s e d u ie té il vi m ti a u et les projets en mots. Le rôle du cré au, a ns leur bure s ie a ss e s pôle info consiste donc à produire Installée da A3 et de s e ch ri n p la up ap s des contenus rédactionnels, créer des p j’ ai beauco s, e u s q ti a m des argumentaires, rédiger des chro ression et le ssus d’imp ce ro p le r su dossiers de presse, mettre au point O. des contenus web. En fonction outils de PA des spécificités des projets, le pôle info fait parfois appel à des prestataires, concepteurs rédacteurs, journalistes, rédacteurs web… C’est à ce pôle que je suis essentiellement rattachée.

3


Cuisine

Salle relances, studio photo

Back office

Impression

Direction

Salle de réunion

Pôle consulting

Pôle info

Pôle créa

u

In situ

Deux étages et un espace divisé en pôles Rez-de-chaussée

1er étage


La communication publique et territoriale balaye et recoupe de nombreux secteurs et sujets. Peu nombreuses sont les agences spécialisées en la matière. Au fil des mois je me suis familiarisée avec l’environnement STLA. Pas si simple…

Etat des lieux u

Les acteurs La ville, les collectivités, les élus, les chefs de projets, les réseaux professionnels, les syndicats, les citoyens...

u

La concurrence Les agences : Souple Hop, Stratis,Tassili, Médiactité, Anatome …

u

La littérature Brief, Stratégies, Etapes, Traits Urbains, La gazette des Communes, réseau Cap’Com, Cahier blanc de la rénovation urbaine…

u

Les codes Facile

DD = Développement durable ESS = Economie Sociale et Solidaire Moyennement facile

PRU = Projet de rénovation urbaine SEM = Société d’économie mixte Difficile

OIN = Opération d’Intérêt National ANRU = Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine SCOP = Société participative et collaborative OPAC = Office public d’aménagement et de construction ZAC = Zone d’aménagement concertée...

4


MISSIONS

Angles de vue

5


En sept mois, j’ai contribué à dix dossiers clients (LE RELAIS, UNIFA, EPASE, IFMO, SEM VR, SEQUANO, FNH, Pas-de-Calais Habitat, EGIS, LE MOUVES), participant à plus ou moins grande échelle. Mes missions ont été diverses autant par leur nature que par leur degré de responsabilité. Dans la continuité de mon précédent rapport j’ai pris le parti de les regrouper selon cinq angles de vue.

u

6


Angle 1 / COLLECTE D’INFORMATIONS Pour produire n’importe quel support (dossier de presse, piste graphique, contenu web…) ou émettre les premiers axes d’une analyse et d’un diagnostic de com’ il faut connaitre son sujet et son environnement interne et externe. J’ai ainsi recherché, organisé et retranscrit une multitude d’informations, matière première de tout travail de communication.

u

Piges graphiques

__ Les piges graphiques sont destinées à alimenter la vision des créas mais aussi à donner au pôle info une idée plus précise des formats et contenus adaptés au sujet (longueur, organisation de l’information…). J’ai ainsi effectué, par exemple, une recherche pour la SEM VR sur les frises chronologiques murales et la manière de présenter le projet de l’Union sur les murs de la Maison du projet. A plus grande échelle, pour la ZAC de l’Horloge de Romainville, j’ai étudié des solutions de représentation graphique de projets urbains : comment traduire un projet d’aménagement urbain en perpétuelle évolution ? avec des mots, des pictogrammes, une cartographie interactive, en 2D, en 3D ? J’ai analysé la communication visuelle de différentes SEM (Ile Seguin, Ile de Nantes, Lyon Confluence…) et ai retranscrit les idées à partir de captures d’écran annotées. u

Veilles d’informations

__ Les sujets à traiter étant souvent complexes et liés à l’actualité, j’effectue régulièrement des veilles d’information, essentiellement vouées à enrichir en continu les données de Cécile, responsable en stratégie médias. Que ce soient des veilles thématiques (précarité énergétique, innovation sociale…) notamment grâce au système d’alertes Google ou des veilles des calendriers rédactionnels des journalistes, grâce à l’outil Adequate.

u

Analyse des retombées presse

__ Les logiciels professionnels Adequate, Hors Antenne, l’Argus de la Presse, couplés à des recherches sur le web, m’ont également permis de constituer des revues de presse pour différents clients. Ces logiciels permettent un véritable suivi et une analyse des retombées (date, graphiques, typologie de médias…). Un confort certain en comparaison avec mes précédents stages. Les relations média étant tout sauf une science exacte, l’une des plus grandes difficultés pour une attachée de presse est de valoriser son travail et de faire comprendre aux clients le poids d’une retombée. J’ai ainsi pu observer la manière d’établir des bilans presse. Ces recherches thématiques, calendriers rédactionnels ou retombées ont également servi à alimenter au fur et à mesure notre base de données, en répertoriant, actualisant ou complétant les contacts des journalistes.


u Collecte iconographique : édition du Cahier de la Conférence des acteurs de la Rénovation urbaine des Mureaux

__ Un client, les Ecoles de la Rénovation Urbaines et de la Gestion des Quartiers (IFMO) organise plusieurs fois par an des conférences sur des projets urbains emblématiques au niveau national. Chaque conférence fait l’objet d’une édition, dans le cadre d’une série de cahiers. Le 22 octobre, la conférence s’est tenue aux Mureaux et j’ai assisté Carole sur ce projet (retroplanning, relecture, suivi des corrections…). En charge de la partie iconographique (sélections et collecte des visuels), l’ exercice était méthodique :

1/

Avant la conférence j’ai observé sur les précédentes éditions le type de visuels nécessaires afin de gagner du temps le jour J. Au cours de la conférence j’ai pu établir une première sélection et nous nous sommes directement rapprochés des intervenants (architectes, maitre d’ouvrage, bailleur social, représentants de la ville) pour leur expliquer la démarche et faciliter les futurs échanges.

2/ Deuxième étape : récupérer

tous les documents émis pendant la conférence (plaquettes, projections) ainsi que les coordonnées des différents intervenants.

3/ Constituer le rétro planning de production du cahier.

4/

Sélectionner les visuels (axos, dessins, images de synthèse, photographies…).

5/

Soumettre le texte aux intervenants pour validation et leur demander les visuels originaux. Soit une longue phase d’allersretours (ou pas…) : il a fallu remonter à la source, aller d’interlocuteurs en interlocuteurs, de responsables com, en responsables d’archives, d’atelier s d’archi en studios d’urbanisme pour avoir les visuels en haute définition.

6/

Etre organisé pour intégrer et fusionner les corrections apportées par les six intervenants dans le document final, classer les photos qui nous parvenaient au compte-goutte et penser aux crédits.

7


Angle 2 / STRATEGIE Au cours de ces sept mois j’ai eu la chance de participer aux réflexions stratégiques de l’agence, en préparant les supports adéquats (benchmark, étude de visibilité…) ou en intégrant les réunions internes et externes. u

Analyse et diagnostic

__ J’ai ainsi formulé un diagnostic de communication pour la SEM VR, en phase de restructuration et en quête d’un positionnement plus fort. Je me suis basée sur un benchmark de la concurrence (offre, positionnement, outils de communication), une étude de visibilité de la SEM sur le web et dans les médias et des données de la « turbine d’info » (une technique de concertation mise en place par STLA qui consiste à rassembler différents acteurs tous profils confondus pour faire émerger des idées). Cette mission m’a permis de mettre en application les techniques acquises lors des études de cas scolaires mais en poussant l’analyse plus loin : ce benchmark constituant à lui seul une partie de la prestation. Elle m’a également permis de me familiariser avec l’environnement des SEM et d’analyser les outils de communication généralement utilisés par ce type de structure. Surtout, elle m’a enseigné par quels moyens une agence implique ses clients dans la réflexion stratégique. J’ai par ailleurs adopté cette démarche dans le cadre de relations média pour le bailleur social Pas-de-Calais Habitat. Il s’agissait d’analyser l’environnement - contexte de précarité énergétique, énergies renouvelables et logements sociaux - et la communication des autres bailleurs sociaux - positionnement et supports.


u

Participation aux réunions

J’ai pris part à différentes réunions internes et externes.

> Frise murale – Maison du Projet de l’Union J’ai présenté la synthèse de mes recherches graphiques à la SEM VR pour la frise de la Maison du Projet de l’Union, lors d’une réunion en présence du client et du prestataire en charge de la réalisation graphique (STLA étant en charge du contenu rédactionnel). Un support qui s’est avéré très utile pour guider la discussion, donner des idées et décider ensemble d’une ligne graphique et éditoriale (les deux étant d’autant plus liées qu’il s’agissait d’une fresque, élément d’exposition). A cette occasion j’ai pu observer comment s’opèrent les négociations et le processus de mise en œuvre d’un projet multi-acteurs (client, graphistes, architecte d’intérieur, responsable des contenus éditoriaux). Cette mission m’a également permis de mesurer les enjeux de la communication publique : l’inauguration de la Maison du Projet a une portée politique, imposant de fait des délais très courts. Ces deadlines urgentes associées à la multiplication des prestataires impliqués ont sans doute compliqué la mise en œuvre du projet. Bilan : même si je suis moyennement satisfaite du résultat final, je suis ravie d’avoir pu œuvrer en coulisses de l’Union.

> Stratégie des relations presse

– Le Relais J’ai suivi une réunion sur la stratégie des relations presse du Relais, en présence du responsable de communication de la structure. L’occasion d’observer comment s’établit une campagne presse sur le long terme et au niveau national tant sur le fond (plan média, objectifs de communication) que sur le plan logistique et pratique (tableau Excel, codes couleur, calendriers des actualités du secteur…). Le Relais compte 28 antennes en France métropolitaines et STLA est en charge d’orchestrer toutes les relations presse. Il faut donc des messages clairs, regrouper les actualités pour renforcer leur poids auprès des journalistes, doser les prises de paroles… A travers ces échanges j’ai eu véritablement le sentiment de suivre un plan média, contrairement à mes autres expériences de RP, plus «artisanales».

> Organisation de l’opération vide-dressing Week – Fédération Nationale de

l’Habillement La vide-dressing Week est une opération nationale de collecte de vêtements organisée par la FNH au mois de mars. STLA est en charge de la gestion du projet et de sa communication et j’ai pu participer aux réunions stratégiques internes. Il a été question dans un premier temps de décider des aspects techniques, de la nature de l’opération (gestion du jeu concours, lot du tirage au sort…) et du dispositif de communication à mettre en place (campagne de RP, actualisation des supports et exploitation des données de l’édition précédente…). Des échanges qui m’ont permis de voir toutes les facettes, contraintes et nécessités d’une opération événementielle nationale.

8


Angle 3 / CREATION DE CONTENU Une fois au fait des stratégies globales de chaque client, j’ai pu directement appliquer les plans de communication, en rédigeant divers contenus.


u

A destination du grand public

u

A destination des journalistes

> Actualités vide-dressing Week - FNH

> Dossiers de presse

J’ai rédigé une dizaine de billets web au ton léger signés Mademoiselle L., le personnage de la campagne de communication de l’opération. Certains post pour présenter les modalités de l’événement, d’autres, dans une démarche plus journalistique, pour élargir l’opération à différents sujets en lien avec la mode et le développement durable. Pour cette mission nous avons travaillé avec une community manager. J’ai donc établi le planning des actualités pour l’édition 2013 et veillé à la répartition des tâches.

J’ai contribué à la rédaction de deux dossiers de presse : l’un pour l’UNIFA, syndicat des professionnels de l’ameublement, l’autre pour le bailleur social Pas-de-Calais Habitat. J’ai élaboré avec Cécile les questions à poser au client pour maîtriser le sujet, assez complexe (autonomie énergétique des parties communes d’un logement social), rédigé certaines parties et apporté une relecture globale. Un travail en binôme qui s’est révélé très pratique : il est toujours bon d’avoir un double regard sur un travail d’écriture et cela m’a permis de mieux appréhender les sujets, élément essentiel pour la suite des RP. Néanmoins, plus que sur le fond, j’ai essentiellement travaillé sur la forme des dossiers de presse, sur la mise en page.

- UNIFA/ Pas-de-Calais Habitat

> Communiqués de presse - Le Relais J’adopte les mêmes réflexes lors de la rédaction de communiqués, soit une quinzaine, réalisés de concert avec Cécile. Un travail méthodique, déjà familier, mais qui m’a permis de me perfectionner : j’ai pris directement contact avec les différentes antennes du Relais pour avoir des informations pertinentes et attrayantes pour les journalistes (chiffres précis, perspectives économiques, partenariats…) et, nouveauté, j’ai travaillé à partir de la charte des messages du Relais (un document qui regroupe les axes du discours du Relais.) Très pratique, la charte m’a permis de piocher des idées et messages types en fonction de l’angle de mon communiqué. Grâce aux corrections de Cécile j’ai ainsi pu discerner l’essentiel du superflu pour produire des communiqués clés en main pour les journalistes. Communiqués que l’on retrouvait d’ailleurs bien souvent tels quels dans la presse régionale.

9


Angle 4 / CONCEPTION GRAPHIQUE


Mes compétences et mon goût pour la mise en page ont trouvé toute leur utilité lors de ce stage. J’ai édité des supports print et web, nouveauté !

u

Print

Pour la mise en page des dossiers de presse j’ai ainsi pu compter sur les conseils des graphistes, mes voisins de bureau. Astuces qui m’ont permis de découvrir de nouvelles fonctionnalités du logiciel In design, de gagner en rapidité et en qualité, respectant scrupuleusement les règles pour l’impression. Limitée dans le temps, j’ai dû faire des choix graphiques rapides, un exercice qui, pour moi, n’est pas toujours évident. J’ai également plongé dans l’univers des créas en donnant un coup de main à Alice, chargée d’éditer un livre de 200 pages pour le bailleur social Paris-Habitat : munie des planches contacts de tous les visuels du livre, j’ai tâché d’y associer les crédits photographiques correspondants. Un travail rigoureux, long et minutieux mais qui m’a plu. Mon premier pas dans le monde de l’édition et de la rénovation urbaine !

u

Web

Ma principale mission a toutefois concerné le Relais. J’ai édité 6 sites web, respectifs aux différentes antennes de l’entreprise : Madagascar, Burkina, Sénégal, Métisse, Toits de l’Espoir, Lyd France. Un projet mené en trio à STLA (Gilles, Laurence et moi-même) qui m’a donné un aperçu du quotidien de webmaster et plus largement du métier de chef de projet… Pas simple. 6 sites, autant de responsables, autant d’avis et d’envies spécifiques…. L’arborescence et les contenus étaient déjà fixés, restait à sélectionner les visuels et intégrer les contenus. Il m’a donc fallu comprendre le fonctionnement du back-office : éditer les contenus et les visuels au bon format puis trouver une mise en forme attrayante bien qu’étant limitée techniquement par l’outil web. Finalement, une grande partie de cette mission a en fait consisté à faire le lien entre tous les acteurs : faire remonter les modifications de structure souhaitées à l’administrateur du site, expliquer les incompatibilités d’arborescence, retranscrire les conséquences en terme de budget, expliquer aux clients les impossibilités techniques… J’étais le lien entre la technique et la communication. Et grâce à cela j’ai pu apprendre des deux domaines : le langage html et le langage client. Je ne sais toujours pas lequel des deux est le plus simple…

11


Angle 5 / INTERFACE CLIENTS/PRESTATAIRES/JOURNALISTES


Dans une agence, une multitude d’acteurs travaillent ensemble sur les projets. La relation client/prestataires/ journalistes est un lien qui se tisse au quotidien. u

Relation prestataires/clients

L’édition des sites internet, les réunions ou la rédaction des communiqués de presse m’ont permis d’être en contact direct avec les clients et les prestataires. Voir l’enthousiasme du client, lui expliquer les raisons de ses choix est un bon moyen pour se sentir complètement investi dans le projet. Connaitre l’impact que produira son travail est stimulant. En échangeant avec le prestataire web j’ai par ailleurs beaucoup appris sur le fonctionnement d’un site, des conseils qui m’ont beaucoup aidée pour l’édition des sites du Relais. u

Relation journalistique

L’approche des journalistes est différente. La relation s’est essentiellement traduite par des relances téléphoniques. Pour cela j’ai été formée à l’outil Adequate Systems, un logiciel de gestion des relations presse et des relations publiques. Un atout pour organiser mes relances et travailler en binôme avec Cécile. J’ai ainsi dû créer diverses listes presse en sélectionnant les médias à cibler à l’échelle nationale et locale en fonction des sujets à communiquer. Cet exercice régulier m’a permis d’approfondir ma connaissance des médias. J’ai été étonnée de découvrir l’étendue de la presse spécialisée. Avant les relances, je préparais les messages essentiels à transmettre, les coordonnées à ne pas oublier et l’argumentaire à développer si le journaliste manifestait de l’intérêt ou, à l’inverse, se montrait plus sceptique. Travailler sur des sujets comme l’économie sociale et solidaire ou des opérations d’envergure nationale ont rendu les échanges plus faciles, mais pas plus efficaces pour autant : rares sont les journalistes qui donnent suite à leurs engagements téléphoniques. En RP rien n’est jamais gagné mais tout n’est jamais perdu. Si le journaliste ne peut pas traiter l’info qu’on lui propose il pourra en revanche retenir notre proposition pour un futur dossier. Rien de plus galvanisant, en tout cas, que de voir sa patience récompensée et de pouvoir feuilleter un dossier complet sur le projet des Mureaux par exemple.

12


e.

h.

c.

BILAN

b. d.

f.

g. i.

a.

k. l.

Tous les outils en mains...

j.


C

omment expliquer au public la transformation du territoire ? Comment fédérer autour d’un projet ? Comment faire d’un lieu un espace communicant ? Habiller les murs, imaginer des dispositifs originaux et interactifs, traduire un concept par une représentation graphique et quelques mots bien choisis… je crois que c’est ça qui me plait. Tiraillée entre l’engagement du journalisme et la liberté créative des agences, j’ai trouvé, à travers la communication publique, un compromis. Je conclus ainsi mes quatre années de formation par un stage synthèse qui embrasse toutes les compétences que j’ai pu acquérir lors de mon parcours et m’ouvre, qui plus est, de nouvelles perspectives. _____________

Si j’ai perfectionné mes techniques et découvert toutes les dimensions du domaine des relations média (plan média, outils de gestion des contacts, analyse des retombées, bilan presse…), je sais désormais que ce n’est pas un poste que je souhaite effectuer sur le long terme. Les RP imposent de suivre des codes précis pour répondre aux attentes des journalistes, elles exigent patience et méthodologie pour des résultats qui ne sont pas toujours palpables. Pour autant, ces étapes m’ont permis de plonger au plus près du métier de journaliste, de mieux évaluer leurs besoins et leurs spécificités. J’ai le sentiment d’avoir acquis une culture média bien plus large. Aux journalistes, je préfère les échanges avec le client pour mettre un œuvre un projet. Le voir se réaliser. Même si cela signifie aussi accepter de voir ses idées se transformer, à contre cœur parfois, pour répondre à leurs exigences. La dure loi des agences. Autre principe parfois contraignant et propre au mode de fonctionnement agence : la circulation de l’info. Si la communication interne est toujours essentielle, en agence elle est vitale, tant au sein de l’équipe que dans la relation clients. Les mails se transfèrent, se copient, attendent validation, les retours se commentent en points internes… Les projets multi-acteurs, s’ils sont stimulants, peuvent donc aussi être un frein à la mise en œuvre des projets et donner parfois le sentiment de négocier plutôt que d’avancer. Quoiqu’il en soit, à force de relances et d’échanges prestataires/clients, je pense avoir acquis les clés pour adapter mon discours, rappeler des deadlines, formuler une requête ou un refus de manière ferme et polie. Tout un art. Une expérience à laquelle j’ai pu me mesurer grâce à la confiance que m’a témoigné l’équipe. Au fil des missions, à mesure que je m’imprégnais des dossiers, j’ai senti ma marge de manœuvre et mes responsabilités augmenter. Plus simple pour tous. Plus riche pour moi. Les clients n’avaient qu’un interlocuteur en fonction du sujet, l’équipe pouvait se consacrer à ses dossiers sans devoir à chaque fois me relayer les infos. A travers ce mode d’organisation j’ai ainsi pu pratiquer de multiples aspects du métier de chargé de projet. Habituée à communiquer chez l’annonceur, ce stage en agence m’a également permis de travailler à partir de documents et outils professionnels du domaine de la communication. J’ai ainsi pu observer la manière de présenter une recommandation client, un diagnostic, un rétroplanning média ou encore une arborescence web.

13


Autre aspect positif de ce stage : avoir non pas une responsable mais plutôt trois, aux sujets et problématiques différentes : relations média, gestion de projet web, gestion de projet d’édition. Varier les responsables, c’est varier les projets et multiplier les découvertes, sans temps mort. L’occasion d’appréhender différents supports, diverses techniques et de me plonger dans plusieurs environnements intéressants : économie sociale et solidaire, aménagement urbain, logement social…. Des sujets de fond, traités sur le long terme. J’ai ainsi dû jongler avec les différents dossiers, parfois en simultané. Un bon exercice pour apprendre à organiser mon travail dans le temps et à hiérarchiser les impératifs. L’organisation spatiale de l’équipe a d’ailleurs contribué à cette multipolarité. Installée dans le bureau des créas mais rattachée au pôle info, j’étais à mi-chemin entre le graphisme et les mots. J’ai ainsi eu la situation privilégiée de suivre la mise en forme et en image des idées. Ayant compris ma sensibilité pour la communication visuelle, l’équipe m’a d’ailleurs souvent confié les missions liées à l’image et m’a sollicitée pour enrichir la vision des graphistes. J’ai ainsi particulièrement apprécié les missions d’édition : collecte iconographique pour le cahier des acteurs de la rénovation urbaine, piges graphiques pour la maison du projet de la ZAC de l’Horloge. ___________

E

n définitive, ce stage a été décisif dans mon cheminement. Je crois que j’ai finalement trouvé ma casquette : chef de projet. Faire de la gestion et communication de projet ce n’est pas seulement diffuser une info : c’est réussir à rassembler toutes les énergies pour créer quelque chose de concret, être au croisement d’une multitude d’acteurs et métiers, pilote entre les journalistes, graphistes, responsables de villes, architectes, développeurs web….

Ce stage est parvenu à lier mon attrait pour la communication et les enjeux sociétaux, éveillant même en moi un intérêt particulier pour les questions urbaines. Il a d’ailleurs largement inspiré et alimenté mon sujet de mémoire (Comment tirer parti de la plateforme du méga-événement pour impulser de nouvelles pratiques urbaines ?). Prochaine étape ? Me mesurer à la réalité du terrain. Je n’aspire pas à évoluer à Roubaix mais je ne dit pas pour autant au-revoir à STLA. Des liens étroits se sont noués avec l’équipe qui continue de me donner toutes les clés pour réussir. Sylvie Loutre, directrice de l’agence m’a ainsi mise en relation avec des membres de son réseau et notamment avec la mairie de Cayenne qui développe actuellement un programme de rénovation urbaine à grande échelle. Forêt amazonienne, concertation, bidonvilles et territoire en mutation…J’espère pouvoir m’envoler pour les Amériques dès septembre prochain !


14


ANNEXES


SignalÊtique Maison du projet de la ZAC de l’Horloge [ piges graphiques ]

15


Extraits Dossiers de presse [ conception graphique + partipation Ă la rĂŠdaction ]


Extraits billets opĂŠration vide-dressing Week 2013 [ rĂŠdaction ]

16


Les Mureaux, conférence des acteurs de la rénovation urbaine [ Edition : collecte iconographique + suivi de réalisation ]

[ Relations média - retombée : dossier spécial sur la conférence dans Traits Urbains (revue spécialisée)]


Crédits photos : STLA

Merci à toute l’équipe

STLA  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you