Page 1

MONTPELLIER DANSE DANS LA MÉTROPOLE —

ENTRÉE LIBRE

LES GRANDES LEÇONS DE DANSE

SAM. 23 JUIN AU VEN. 06 JUILLET DE 10:00 à 11:00 Sur les places de Montpellier et des villes de la Métropole

Chaque matin, l’espace d’une heure, un artiste invité au 38e Festival donnera sa grande leçon de danse. Un moment rare de partage entre un artiste et les amoureux de danse que sont les habitants de la Métropole de Montpellier.

CINÉMA DANS LES MÉDIATHÈQUES

SAM. 23 JUIN AU MER. 04 JUILLET Dans les médiathèques de Clapiers, Castries, Montpellier, Pérols, Pignan et Saint-Jean-de-Védas

SPECTACLES

FABRICE RAMALINGOM A New Wild Blossom MER. 27 AU SAM. 30 JUIN À Montpellier, Baillargues, Fabrègues, Saint-Jean-de-Védas, Sussargues

EXPOSITION / INSTALLATION

TRISHA BROWN, UNE AMÉRICAINE À MONTPELLIER VEN. 22 JUIN AU SAM. 07 JUILLET DE 12:00 à 18:00 Salle Béjart / Agora Entrée libre Cet hommage à la grande chorégraphe américaine disparue en 2017 prendra la forme d’une installation imaginée autour du grand dessin réalisé lors du

SYLVAIN HUC Gameboy

Festival Montpellier Danse 2002, dessin

DIM. 1ER AU MER. 04 JUILLET À Pignan, Vendargues, Saussan, Montpellier, Juvignac

témoignages montreront combien Trisha

qui est accroché dans la Salle Béjart à l’Agora depuis 2010. Photos, vidéos et Brown a marqué la ville et le Festival.

LES PARTENAIRES DU 38e FESTIVAL

COMPAÑÍA NACIONAL DE DANZA DE ESPAÑA Direction José Carlos Martínez

Une soirée avec Forsythe The Vertiginous Thrill of Exactitude / Artifact Suite / Enemy in the Figure Sam. 30 juin & dim. 1er juillet 20:00 Opéra Berlioz / Le Corum

Toutes les informations sur montpellierdanse.com et au 0800 600 740 MontpellierDanse

montpellier.danse

@MontpellierDans


COMPAÑÍA NACIONAL DE DANZA DE ESPAÑA Une soirée avec Forsythe

The Vertiginous Thrill of Exactitude / Artifact Suite / Enemy in the Figure

The Vertiginous Thrill of Exactitude

Chorégraphie, scénographie, lumière : William Forsythe / Musique : Franz Schubert Costumes : Stephen Galloway / Mise en scène : Noah Gelber Le 30 juin avec Helena Balla, Kayoko Everhart, YaeGee Park, Anthony Pina, Alessandro Riga er Le 1 juillet avec Aída Badía, Kayoko Everhart, Haruhi Otani, Erez Ilan, Esteban Berlanga

Production : Compañía Nacional de Danza de España Première mondiale par le Ballet de Francfort le 20 Janvier 1996, Opéra de Francfort (Allemagne) Première par la Compañía Nacional de Danza de España le 4 Mars 2016, Gran Teatre del Liceu, Barcelona (Espagne)

Artifact Suite

Chorégraphie, décor, lumière, costumes : William Forsythe / Musique : Part I J.S. Bach, Chaconne from Partita Nr.2 BWV 1004 in D-Minor joué par Nathan Milstein, Part II Eva Crossman-Hecht, joué par Margot Kazimirska / Mise en scène : Agnes Noltenius, Maurice Causey Le 30 juin avec Lucie Barthélémy, Toby William Mallitt, Aída Badía, Isaac Montllor Le 1er juillet avec Kayoko Everhart, Esteban Berlanga, Cristina Casa, Alessandro Riga La Femme d’argile Elisabet Biosca (le 30 juin) et Mar Aguiló (le 1er juillet) Kayoko Everhart, Aída Badía, Lucie Barthélémy, Cristina Casa, Natalia Muñoz, YaeGee Park, Mar Aguiló, Helena Balla, Rebecca Connor, Sara Fernández López, Sara Khatiboun, Agnès López, Sara Lorés, Clara Maroto, María Muñoz, Haruhi Otani, Giulia Paris, Laura Pérez Hierro, Ana Pérez-Nievas, Shani Peretz, Giada Rossi, Tamara Juárez, Leona Sivôs, Irene Ureña, Daniella Oropesa Alessandro Riga, Esteban Berlanga, Anthony Pina, Yanier Gómez, Toby William Mallitt, Cristian Lardiez, Miquel Lozano, Ion Agirretxe, Niccolò Balossini, Juan José Carazo, Erez Ilan, Jesse Inglis, Rodrigo Sanz, Álvaro Madrigal, Marcos Montes, Benjamin Poirier, Iván Sánchez, Roberto Sánchez Production : Compañía Nacional de Danza de España Première mondiale le 15 septembre 2004, Scottish National Ballet, Theater Royal, Glasgow (Écosse) Première par la Compañia Nacional de Danza de España le 22 Avril 2017, Palacio de Festivales de Cantabria, Santander (Espagne)

Enemy in the Figure

Chorégraphie, scénographie, lumière et costumes : William Forsythe / Musique : Thom Willems / Mise en scène : Ana Catalina Román Le 30 juin avec Mar Aguiló, Aída Badía, Elisabet Biosca, Sara Fernández López, Agnès López, Shani Peretz, Esteban Berlanga, Erez Ilan, Niccolò Balossini, Alessandro Riga, Daan Vervoort Le 1er juillet avec Kayoko Everhart, Irene Ureña, YaeGee Park, Sara Lorés, Rebecca Connor, Cristina Casa, Isaac Montllor, Ion Agirretxe, Juan José Carazo, Anthony Pina, Álvaro Madrigal Production : Compañía Nacional de Danza de España Première mondiale par le Ballet de Francfort le 13 Mai 1989, Opéra de Francfort (Allemagne) Première par la Compañia Nacional de Danza de España le 18 mai 2001, Teatro Real de Madrid (Espagne) Durée : 2h

— The Vertiginous Thrill of Exactitude

Sur le mouvement final de la Symphonie n°9 de Schubert, The Vertiginous Thrill of Exactitude reprend l’ensemble de l’arsenal technique de la danse classique : le tutu, les pointes, la virtuosité, le lyrisme et un rapport amical aux moeurs entre les genres. Le pas de cinq offre une démonstration de la technique classique qui sert à illustrer la manière dont William Forsythe voit le vocabulaire du ballet, en tant qu’élément d’une gamme de possibilités chorégraphiques. Hommage affectueux à Petipa et à Balanchine dans les rapports à leurs codes, à leurs structures compositionnelles (soli réglés parmi des pas de deux, pas de trois et

sections d’ensemble), à leur travail d’allegro prompt et précis, The Vertiginous Thrill of Exactitude appartient néanmoins à notre temps dans sa célébration manifeste du danseur et de sa capacité à transformer la difficulté technique en triomphe de la maîtrise physique et dans l’incarnation d’une tradition entière de la danse. R O S LY N S U L C A S , N E W YO R K T I M E S

Artifact Suite

Artifact Suite est une version condensée et totalement dansée d’Artifact, le ballet intégral de William Forsythe créé en 1984. Composée de trois parties du ballet original, cette œuvre est

devenue par la suite une production à part entière inscrivant les protocoles et principes du ballet classique dans un contexte théâtral envoûtant. Elle débute par un double pas de deux, porté par le corps de ballet et par la Chaconne de Bach dans Partita n°2 pour violon solo en ré mineur. Émergeant soudainement des parfaites rangées corporelles symétriques formées sur les côtés et à l’arrière de la scène par les danseurs, deux couples entament simultanément une danse faite de mouvements anachroniques et de portés. Ces pas de deux aux accents dramatiques glorifient et accentuent les élans et positions du ballet classique. La deuxième partie d’Artifact Suite est portée par une partition au piano d’Eva Crossman-Hecht. Les touches sonores rapides et répétitives mettent en exergue l’image du corps de ballet, présenté comme une machine complexe, quasi-martiale, ayant le ballet lui-même pour point d’ancrage. Ce dernier est une véritable performance entre spectacle et tradition même lorsqu’il remet en question ou modifie les usages du ballet et l’idée que le spectateur peut s’en faire. R O S LY N S U L C A S , N E W YO R K T I M E S

Enemy in the Figure

Un écran ondulé traverse la scène en diagonale ; une corde sur le sol activée en moniteur d’énergie ou de messages codés ; les danseurs manipulent un projecteur roulant posé au sol ; le tout dansé sur le tic-tac distrayant de la musique signée Thom Willems. Enemy in the Figure est un sombre poème envoûtant sur la vision, la perception, la forme et le chaos. La lumière joue un rôle aussi important que le mouvement, qui filtre à travers la scène en traits irréguliers et passagers, s’éclatant ou se contractant dans l’espace ; les danseurs submergés d’ombres de plus en plus profondes, amplifiant ainsi la beauté éphémère des mouvements. Portant des vêtements à franges superposées par-dessus leurs collants noirs et blancs, les danseurs surgissent de la pénombre ou y disparaissent comme des éruptions de l’inconscient, leurs corps étant des instruments polyphoniques qui génèrent le mouvement de n’importe où. Les membres voués à la danse classique se muent en formes anguleuses et décousues inscrivant leurs géométries convulsives en tournant, devant leurs ombres cinétiques ou

génèrent des successions sans fin de mouvements sur une scène soudainement vide, la musique jouant doucement une mélodie rythmique et répétitive. Dans un univers à la fois frénétique et calme, Enemy in the Figure, une pièce nonnarrative de mystère et d’urgence, d’isolement et de rapport, confronte l’automatisme et l’humain : la danse agissant comme intermédiaire à d’infinies possibles. R O S LY N S U L C A S , N E W YO R K T I M E S

Compañía Nacional de Danza de España

La Compañía Nacional de Danza (CND) est dirigée depuis 2011 par José Carlos Martínez, Étoile du Ballet de l’Opéra de Paris. Avec son arrivée, la compagnie emprunte un chemin qui la ramène à la tradition et à l’usage des pointes pour offrir un éventail de possibilités plus large quant aux styles et formats. Récupérant un répertoire oublié depuis vingt ans, la CND aborde des titres classiques, sans laisser de côté les grands chorégraphes du XXe siècle avec des pièces avant-gardistes et contemporaines. La création espagnole est également présente et peu à peu, beaucoup de jeunes chorégraphes, Marcos Morau, Goyo Montero ou Iratxe Ansa, créent de nouvelles pièces.

AUTOUR DU SPECTACLE

GRANDE LEÇON DE DANSE

COMPAÑÍA NACIONAL DE DANZA DE ESPAÑA donnée par Agnès López, danseuse, en présence de José Carlos Martínez Sam. 30 juin 10:00 à 11:00 Place Dionysos / Montpellier Entrée libre

SUR MONTPELLIERDANSE.COM

_ VIDÉO _ regarder un extrait du spectacle

_ AUDIO _ écouter la conférence de presse de José Carlos Martínez, le 29 juin au Jardin de l’Agora

Profile for Compañía Nacional de Danza (Spain)

2018, June 30 & July 1, MONTPELLIER (FR), Corum Opera Berlioz-CND PROGRAM - A NIGHT WITH FORSYTHE  

The Vertiginous Thrill of Exactitude Coreografía: William Forsythe Música: Franz Schubert Diseño de vestuario: Stephen Galloway Diseño d...

2018, June 30 & July 1, MONTPELLIER (FR), Corum Opera Berlioz-CND PROGRAM - A NIGHT WITH FORSYTHE  

The Vertiginous Thrill of Exactitude Coreografía: William Forsythe Música: Franz Schubert Diseño de vestuario: Stephen Galloway Diseño d...

Profile for cndanza
Advertisement