Page 1

PROCHAINS SPECTACLES me 22.05 19H30 JIMMY ET SES SŒURS

THÉÂTRE JEUNE PUBLIC

Mike Kenny / Odile Grosset-Grange / Cie de Louise

Théâtre Verdière

Dans un monde dont les héros sont toujours des garçons, trois sœurs découvrent la liberté. une belle réflexion sur la place des femmes dans une société toujours sous domination masculine. me 22.05 20H30 SAN FRANCISCO JAZZ COLLECTIVE

JAZZ

une dream team de musiciens américains pour un hommage hybride au maître de la bossa nova, antonio carlos Jobim.

Grand Théâtre

ve 24.05 20H30 LES SIÈCLES

MUSIQUE CLASSIQUE

Symphonie fantastique / Berlioz / François-Xavier Roth

Grand Théâtre

Dirigés par leur chef charismatique, les 76 musiciens de l’orchestre magnifient la Symphonie fantastique de Berlioz en un hommage haletant. ma 28.05 20H30 SEONG-JIN CHO

DANSE

MUSIQUE CLASSIQUE

Brahms / Schubert / Moussorgsky

Grand Théâtre

entre le carnegie Hall de new York et la Philharmonie de Berlin, le jeune prodige coréen fera escale à la coursive. un programme romantique en diable. une maîtrise technique époustouflante au service d’un jeu profond et expressif. LET’S FOLK ! Marion Muzac /// Artiste associée marion muzac sublime les danses traditionnelles du monde entier dans un élan contemporain et généreux. une expérience scénique où fête, danse, musique et public se rejoignent dans une ronde de plaisir.

05 > 06. 06 Théâtre Verdière

DANSE

P > « Entrez dans la danse » / atelier avec les danseurs de la compagnie pour participer à la scène finale du spectacle Let’s folk ! MA 04.06 de 19H00 À 22H00 contact information : e.merlande@la-coursive.com

CINÉMA

UNE SOIRÉE AVEC FORSYTHE COMPAÑIA NACIONAL DE DANZA DE ESPAÑA / JOSE CARLOS MARTÍNEZ Directeur artistique José Carlos Martínez Directeur adjoint Daniel Pascual Directeur technique Luis Rivero assistant directeur artistique Antonio Chamizo Gérant Sonia Sánchez Soliste principal Alessandro Riga Premiers danseurs Cristina Casa, Kayoko Everhart, Isaac Montllor, Anthony Pina Solistes Mar Aguiló, Aída Badía, Lucie Barthélémy, Elisabet Biosca, Sara Fernández, Natalia Muñoz, Haruhi Otani, YaeGee Park, Giada Rossi, Ion Agirretxe, Ángel García Molinero, Yanier Gómez, Erez Ilan, Álvaro Madrigal, Toby William Mallitt, Daan Vervoort corps de ballet Helena Balla, Rebecca Connor, Tamara Juárez, Sara Khatiboun, Charlotte Lamotte, Agnès López, Sara Lorés, Clara Maroto, María Muñoz, Daniella Oropesa, Giulia Paris, Shani Peretz, Laura Pérez Hierro, Ana Pérez-Nievas, Pauline Perraut, Irene Ureña, Niccolò Balossini, Juan José Carazo, Jesse Inglis, Cristian Lardiez, Miquel Lozano, Shlomi Shlomo Miara, Marcos Montes, Milos Patiño, Benjamin Poirier, Iker Rodríguez, Iván Sánchez, Roberto Sánchez, Rodrigo Sanz

Horaires détaillés, fiches des films sur la-coursive.com

maîtres de ballet Cati Arteaga, Anael Martín, Elna Matamoros, Yoko Taira coordinateur artistique Jesús Florencio Pianistes Carlos Faxas, Viktoria Glushchenko assistant de danse espagnole Lola Pelta Physiothérapeutes Laura Hernández, Sara A. Harris massseur Mateo Martín

15 > 21 MAI LES LOIS DE L’HOSPITALITÉ – Buster Keaton – USA –1923 – noir et Blanc – muet 1H15 DRÔLES DE CIGOGNES – Hermina týrlová – RÉPULIQUE TCHÈQUE – 1966-1982 – couleur 47 min. HOUSE BY THE RIVER – Fritz lang – USA –1950 – noir et Blanc – v.o. 1H22 FUGUE – agnieszka Smoczyńska – POLOGNE / RÉPUBLIQUE TCHÈQUE / SUÈDE – 2018 – couleur – v.o. 1H40 LE CHANT DE LA FORÊT – João Salaviza et renée nader messora BRÉSIL / PORTUGAL – 2018 – couleur – v.o.

22 > 28 MAI

1H54

LE JEUNE AHMED – Jean-Pierre et luc Dardenne – BELGIQUE / FRANCE – 2019 – couleur LES LOIS DE L’HOSPITALITÉ – Buster Keaton – USA –1923 – noir et Blanc – muet LES GRANDS SQUELETTES – Philippe ramos – FRANCE – 2018 – couleur

1H24

Directrice de communication Maite Villanueva communication José Antonio Beguiristain Production Javier Serrano, Noemí García coordination projet éducatif et production Carina Martín administration Susana Sánchez-Redondo Personnel Rosa González réception Miguel Ángel Cruz, Teresa Morató Bureau technique Eduardo Castro, Deborah Macías, César Linares Dirigeant José Álvaro Cotillo, Rebecca Hall machines Francisco Padilla, Germán Arjona électriciens Lucas González, Juan Carlos Gallardo audiovisuel Pedro Álvaro, Rafa Giménez Habilleuse Ana Guerrero, Mme del Carmen Ortega, Mar Aguado, Mar Rodríguez, Ana Cortázar, Mme Asunción Ruiz Dirigeante vestiaire Luisa Ramos, Eva Pérez accessoires José Luis Mora, Antonio Cámara magasin Reyes Sánchez

1H15 1H10

la-coursive.com | 05 46 51 54 02 /03 /04

16 > 17 MAI 2019

4, rue Saint-Jean Du Pérot / 17025 la rocHelle ceDex 1

LA COURSIVE – GranD tHéÂtre – 1H45 avec entracte


DANSE

UNE SOIRÉE AVEC FORSYTHE COMPAÑIA NACIONAL DE DANZA DE ESPAÑA / JOSE CARLOS MARTÍNEZ

La Compañía Nacional de Danza de España éblouis-

ProGramme

WILLIAM FORSYTHE

LA COMPAGNIE

sait la saison dernière le public de La Coursive avec

THE VERTIGINOUS THRILL OF EXACTITUDE

natif de new York, William Forsythe fait ses classes

Dirigée depuis septembre 2011 par José carlos

Carmen. Cette fois, ce sont pas moins de cinquante

en Floride aux côtés de nolan Dingman et christa

martínez, étoile du Ballet de l’opéra de Paris, la for-

long et danse au Ballet de Stuttgart où il est

mation espagnole est marquée par son hybridité,

poraine, le chorégraphe américain William Forsythe.

chorégraphie, scénographie, lumière William Forsythe musique Franz Schubert costumes Stephen Galloway mise en scène Noah Gelber interprètes Cristina Casa, Rebecca Connor, Helena Balla, Anthony Pina, Alessandro Riga – 13 minutes –

Depuis l’arrivée à sa tête en 2011 de Jose carlos

ARTIFACT SUITE

danseurs qui se déploient sur la scène du Grand Théâtre, pour rendre un impressionnant hommage à l’une des figures mondiales de la danse contem-

martínez, ancienne étoile du Ballet de l’opéra de Paris, la compañía nacional de Danza de españa s’est radicalement transformée. l’envie d’explorer et le besoin de se dépasser sont les motivations principales du nouveau directeur, qui confronte désormais sa compagnie à toutes les expressions de la création internationale et espagnole. il a su la transformer aujourd’hui en une grande compagnie du xxie siècle, foisonnante de créativité. Dans cet esprit, ce ne sont pas moins de trois pièces majeures du maître new-yorkais que le ballet madrilène danse à la rochelle. tout d’abord, The vertiginous thrill of exactitude, chorégraphie écrite sur le mouvement final de la Symphonie n°9 de Schubert, convoque tout l’arsenal technique de la danse classique (tutus, pointes, virtuosité et lyrisme) pour une évocation affectueuse de Petipa et Balanchine. Place ensuite à l’impressionnant Artifact suite, œuvre majeure de Forsythe, où trente-sept danseurs déconstruisent et reconstruisent métho-

chorégraphie, scénographie, lumière, costumes William Forsythe musique Part i J.S. Bach Chaconne de la Partita n° 2 BWV 1004 en Do mineur, interprété par nathan milstein Part ii Eva Crossman-Hecht, interprété par margot Kazimirska mise en scène Agnès Noltenius, Maurice Causey interprètes Lucie Barthélémy / Toby William Mallitt Aída Badía / Isaac Montllor Mar Aguiló (la femme d’argile) Aída Badía, Lucie Barthélémy, Cristina Casa, Natalia Muñoz, Mar Aguiló, Helena Balla, Rebecca Connor, Sara Fernández López, Sara Khatiboun, Sara Lorés, Clara Maroto, Charlotte Lamotte, María Muñoz, Haruhi Otani, Giulia Paris, Laura Pérez Hierro, Ana Pérez-Nievas, Shani Peretz, Giada Rossi, Tamara Juárez, Irene Ureña, Daniella Oropesa, Mar Aguiló, Alessandro Riga, Anthony Pina, Isaac Montllor, Yanier Gómez, Toby William Mallitt, Cristian Lardiez, Miquel Lozano, Iker Rodríguez, Milos Patiño, Shlomi Shlomo Miara, Ion Agirretxe, Niccolò Balossini, Juan José Carazo, Erez Ilan, Jesse Inglis, Rodrigo Sanz, Álvaro Madrigal, Ángel García Molinero, Marcos Montes, Benjamin Poirier, Iván Sánchez, Roberto Sánchez – 45 minutes –

diquement les règles du ballet, oscillant entre

– ENTRACTE –

abstraction et narration, virtuosité et parodie,

ENEMY IN THE FIGURE

versailles et Métropolis. Pour terminer en beauté, Enemy in the figure s’articule en une chorégraphie éminemment contemporaine, où les danseurs sculptent euxmêmes l’espace et la lumière, en manipulant un projecteur roulant, sur une musique aux résonances toutes métalliques signée thom Willems. une œuvre envoûtante, comme un poème hypnotique.

chorégraphie, scénographie, lumière, costumes William Forsythe musique Thom Willems mise en scène Ana Catalina Román interprètes Irene Ureña, YaeGee Park, Mar Aguiló, Cristina Casa, Sara Lorés, Iker Rodríguez, Ion Agirretxe, Jesse Inglis, Juan José Carazo, Anthony Pina, Álvaro Madrigal – 30 minutes – Distributions sous réserve de modifications

nommé chorégraphe résident en 1976. au cours des

passant d’un classique de Petipa, ou une pièce de

sept années suivantes, il crée des œuvres pour le

Balanchine à la difficulté technique de Forsythe ou

Stuttgart ensemble et autres ballets. il est à la tête

la capacité interprétative du langage d’ohad

du Ballet de Francfort de 1984 jusqu’à sa dissolution

naharin. avant d’être dirigée pendant vingt ans par

en 2004. en 2005, il fonde un nouvel ensemble qu’il

nacho Duato, víctor ullate, maya Plisetskaya, ray

dirige jusqu’en 2015 et y signe, entre autres, les œu-

Barra ou maría de Ávila se sont succédé à la tête de

vres Three atmospheric studies (2005), Heterotopia

la compagnie. José carlos martínez l’a faite passer

(2006) et Sider (2011). Ses créations les plus

dans xxie siècle, abordant des titres classiques

récentes ont été développées et interprétées exclu-

sans laisser de côté les grands chorégraphes du xxe,

sivement par la Forsythe company tandis que ses

qui continuent à avoir une place de choix dans sa

œuvres antérieures figurent au répertoire des prin-

programmation. récupérant un répertoire oublié

cipaux ballets internationaux dont le mariinsky

depuis vingt ans, ils utilisent et s’accrochent à la

Ballet, le new York city Ballet ou le Ballet de l’opéra

tradition pour regarder vers le futur et se risquer

de Paris. il a aussi réalisé des installations et des

également avec des pièces avant-gardistes et

performances. en collaboration avec des spécia-

contemporaines, qui mélangent sur la scène, la

listes des médias et des éducateurs, William

danse, la vidéo-création, la mode, la musique origi-

Forsythe a développé de nouvelles approches pour

nale et la poésie. la création espagnole est

la documentation, la recherche et l’éducation dans

également présente et peu à peu, beaucoup des

le domaine de la danse. Son projet « technologies

jeunes chorégraphes tels que marcos morau, Goyo

d’improvisation : outil pour l’œil analytique de la

montero, alejandro cerrudo, iván Pérez, arantxa

danse », développé en 1994 est utilisé comme outil

Sagardoy, alfredo Bravo ou Juanjo arqués, créent

d’enseignement. Synchronous objects, partition di-

de nouvelles pièces pour enrichir le répertoire et

gitale en ligne (2009) révèle les principes

l’identité de la compañía nacional de Danza de

organisationnels de la chorégraphie et démontre la

espana.

possibilité de leur application à d’autres disciplines.

Profile for compañía nacional de danza

2019, May 16-17, LA ROCHELLE. Grand Théâtre de la Coursive. Una Noche con Forsythe  

The Vertiginous Thrill of Exactitude Coreografía: William Forsythe Música: Franz Schubert Diseño de vestuario: Stephen Galloway Diseño de lu...

2019, May 16-17, LA ROCHELLE. Grand Théâtre de la Coursive. Una Noche con Forsythe  

The Vertiginous Thrill of Exactitude Coreografía: William Forsythe Música: Franz Schubert Diseño de vestuario: Stephen Galloway Diseño de lu...

Profile for cndanza
Advertisement