Clutch Toulouse sept. 2014

Page 1

#22 • Septembre 2014 • Toulouse • gratuit

la griffe culturelle



ce mois-ci, dans ton Clutch...

ÉDITO & SOMMAIRE #22 | SEPTEMBRE 2014

L’art de l’info Quoi que l’on pense de la qualité de l’information, ses mutations passionnent. Dernièrement, le documentaire Presse : vers un monde sans papier (diffusé sur Arte et visible en ligne) tirait un constat sans surprises : à terme, la presse papier n’existerait plus. Le modèle du journal quotidien peut ainsi déjà sembler anachronique, mais sa chute anticipée, annoncée, repoussée, entrainera-t-elle l’arrêt total des rotatives ? Quel intérêt, après tout, alors que l’information est devenue un flux, qui se déverse en continu sur nos ordinateurs, smartphones et tablettes, et dont nous sommes, nous-mêmes, une extension. Mais face au phénomène d’ « infobésité », nous croyons au contraire que numérique et imprimé peuvent se compléter, sans que l’un ne signe la fin de l’autre. Parce qu’ils n’ont pas le même usage. Parce que la frénésie de l’info dématérialisée trouve son équilibre dans les délimitations du papier. Et puis, quoi de mieux que le format de Clutch pour caler un meuble bancal ? | Les Clutchers

saison

Retrouvez le magazine sur

04 É tat des lieux - La photographie 08 Zone libre - Festival Occitania 10 Court-circuits - Toulouse Burgers 18 Clutchfolio - Kamille Lévêque Jégo 30 Art visuel | Agenda p.38 Innsmouth, Dalí, Dokuji, ...

40 Littérature - 10 ans Médiathèque, ... 42 Chroniques livres & bd 44 Spectacle vivant | Agenda p.50 Tozaï, Festival de rue Ramonville, ...

52 Projection - Ciné Drive-in, ... 56 Chroniques dvd & blu-ray 58 Concert & club

La Rentrée des salles, Electro Alternativ, ...

70 Chroniques disques 72 C lutchorama - Salle Nougaro 74 Agenda concert & club + de 500 dates !

Couverture : Ascension © KAMILLE LÉVÊQUE JÉGO | Voir Clutchfolio p.18 Magazine gratuit édité par la Scop Éditions 138 avec le soutien de l'association Les Clutchers. Directeur de publication & rédacteur en chef : Baptiste Ostré (baptiste.ostre@clutchmag.fr) • Collaborateurs : Alexandre Faure, Youness Hamelat, Maylis Jean-Préau, Mathieu Laforgue, Valérie Lassus, Kamille Lévêque Jégo, Nicolas Mathé, Paul Muselet, Mathilde Raviart, Quentin Saillant • Conception & direction artistique : La Fée Clutchette - julieleblanc.fr (pao@clutchmag.fr) • Directeur de publicité : Benoît Joyeux (benoit.joyeux@clutchmag.fr, 06 62 19 98 39) • Distribution : Becycle Pour recevoir le magazine dans votre établissement : benoit.joyeux@clutchmag.fr. Éditions 138 - Société Coopérative et participative à responsabilité limitée et à capital variable RCS de Toulouse 753 921 675 • 68 avenue de l’URSS, 31400 Toulouse • editions138.fr Clutch a choisi un imprimeur éco-responsable : Imprimerie Escourbiac, Graulhet (81) / Sergent Papers. N° ISSN : 2262-5542. Dépôt légal à parution. Tous droits de reproduction réservés. L'éditeur décline toutes responsabilités quant aux visuels fournis par ses annonceurs et partenaires. Ne pas jeter sur la voie publique.


état des lieux

Toulouse

terre de photographie ?

Le retour du mois de l'image, la 12e édition de ManifestO, la 6e du MAP et l’annonce de l’ouverture en 2015 du Lieu Zaide... Décidément, la rentrée culturelle est placée sous le signe de la photo. Et pourtant, Toulouse a beau se targuer d’être une ville historique de la photographie, elle peine souvent à sortir des clichés. | Maylis Jean-Préau

À

peine le projet de la maison de l’image a t-il été enterré par la nouvelle municipalité que celui du Lieu Zaide a été ressuscité. Dans un bâtiment de 600m2 situé sur la place Saint-Cyprien, ce nouveau lieu devrait accueillir en 2015 un espace dédié aux milliers de négatifs, albums et tirages du toulousain Jean Dieuzaide, mais aussi une bibliothèque et une salle d’exposition consacrée à la photographie humaniste. Le Lieu Zaide serait-il purement politique ? Comme une façon pour l’équipe de Jean-Luc Moudenc de mener à son terme un projet qu’elle avait voté en janvier 2008, et qui avait été mis au placard sous l’ère Cohen ? Ou bien sa naissance est-elle le gage d’un véri4•

table virage de la ville vers la photo ? Car si Toulouse a ses historiques de l’image, tels la photo-reporter Germaine Chaumel, le naturaliste Eugène Trutat ou Jean Dieuzaide, elle n’est pas devenue la grande ville de photographie qu’elle aurait pu être. « Vue de l’extérieur, Toulouse n’a pas de grand événement photographique marquant comme à Arles ou Perpignan. Il y a des initiatives individuelles, des festivals comme le MAP et ManifestO, une très bonne école de photo, l’ETPA, un lieu historique, le Château d’eau... Tous les éléments du puzzle sont rassemblés pour que la photo devienne incontournable », lance le photographe Philippe Guionie. Mais alors que se passe t-il docteur ?


Galerie du château d’eau du 11 sept. au 2 nov. expositions Doisneau / Dieuzaide, une amitié heureuse

Festival MAP

Festival ManifestO

du 1 e au 30 sept. dans différents lieux de Toulouse

du 19 sept. au 4 oct. Cours Dillon

Les dates à retenir © Julie Leblanc

Bizart’Pop

du 5 sept. au 25 oct. jardin Raymond VI

Où exposer ? D’abord, Toulouse manque cruellement de lieux d’exposition dédiés uniquement au 8e art. Bien sûr il y a la Galerie du Château d’eau, fondée par Jean Dieuzaide en 1974. Elle fut la première galerie municipale de France dédiée à la photo. Riche de 15 000 livres, son centre de ressources est le 2e de

Espace Saint-Cyprien

sept. et oct. exposition " Du MIN à nos assiettes 2 "

l’Hexagone après celui de la Maison européenne de la photographie. Mais la géographie du Château d’eau rend difficile l’accrochage de grands tirages et de grandes rétrospectives. L’espace Saint-Cyprien, avec ses expos et son labo-photo municipal, constitue un autre lieu névralgique de la photo. Ensuite, en dehors de quelques bars, •5


état des lieux centres-culturels ou labo-photos organisant des expositions temporaires, c’est le vide. À Toulouse, la photo n’a pas réussi à intégrer le tissu économique et à susciter des vocations de collectionneurs. « Aucune galerie photo n’a tenu plus de quelques années. Depuis la fermeture de Pinxit en juillet, il n’y en a plus du tout », regrette Jean-François Daviaud, photographe et co-fondateur du festival ManifestO. « Il manque une vaste salle qui accueillerait les rétrospectives des grands auteurs », poursuit Philippe Guionie. Mais aussi des petits lieux accessibles aux jeunes photographes. « Ils ne trouvent pas d’endroit pour exposer, il faudrait faire comme à Paris, que la mairie préempte des boutiques inoccupées et les mette à la disposition des jeunes », propose Jean-François Daviaud. Depuis quelques années, la Ville rose fait la part belle aux vieux de la vieille. Grandes expositions autour d’Eugène Trutat en 2010, de Germaine Chaumel en 2007, 2012 et cette année à Blagnac, publication de livres... Les historiques de la photo ont la côte. Une juste reconnaissance qui prend néanmoins beaucoup de place alors que nombre de photographes ne trouvent pas de lieux où exposer. « On se flatte d’avoir Chaumel et d’autres anciens mais ça ne suffit pas », met en garde Prune Bérest, de Bizart’Pop. Le manque de lieux d’exposition a aussi des conséquences positives. « Ça pousse les acteurs de la photo à 6•

chercher d’autres solutions, souvent audacieuses », confirme Ulrich Lebeuf, directeur artistique du MAP. La preuve, cette année une exposition du MAP aura lieu dans une boîte géante située dans le passage du Capitole. Du côté de ManifestO on a depuis longtemps détourné le problème en accrochant les tirages dans des containers installés dans l’espace public. C’est vers les murs du jardin Raymond VI que s’est tournée depuis plus de 10 ans Prune Bérest, pour l’exposition annuelle de Bizart’Pop. Et le public semble aimer ça. ManifestO a même fait des comptes : il totalise plus de 20 000 visiteurs à chaque édition depuis trois ans. La photo en quête d’identité Depuis quelques années, cette multiplication des événements autour de la photo a brouillé le message et déclenché une guéguerre de chapelles. Pour sortir son épingle du jeu, chacun tente d’affirmer son identité. « Le MAP a changé. Avant c’était le festival des photographes amateurs, aujourd’hui c’est celui des amateurs de photographie », précise Ulrich Lebeuf. En invitant des grands noms de la photo, le MAP se voit désormais comme un festival passerelle entre les amateurs d’images et les professionnels de renom. ManifestO, lui, s’affirme comme un festival de photographie contemporaine éclectique et exigeant. Il a reçu 400 candidatures cette année et


espère devenir un rendez-vous majeur de la photo en France. Le Château d’eau est également en quête d’une nouvelle identité et sait qu’il ne peut pas se suffire de son statut de lieu prestigieux du passé. « On essaie de maintenir un équilibre entre des expositions historiques et des expositions plus contemporaines et plus pointues autour de photographes émergents. C’est une prise de risque », explique Dominique Roux du service documentation du Château d’eau. Pour rassembler tout ce beau monde, la municipalité Cohen a eu l’idée de créer, en septembre 2013, le Mois de l’image. L’événement, qui se veut fédérateur, a été reconduit cette année. Il comprend le MAP, ManifestO, Bizart’Pop, mais aussi des expositions organisées dans 14 lieux différents, allant du Bar Le Cactus aux Abattoirs.

Un événement fourre-tout ? « Il faudrait que ça fasse sens, qu’il y ait une logique. Aujourd’hui, toutes les villes ont leur quinzaine photo. Pour atteindre le niveau des Rencontres d’Arles par exemple, il faut une thématique forte, une véritable réflexion », pointe du doigt Dominique Roux. Toulouse a d’autres problèmes qui l’empêchent pour le moment de s’inscrire au panthéon de la photo. Comme partout en France, le métier de photographe y est menacé. « 80 % d’entre eux sont au RSA », souligne Jean-François Daviaud. Sur la petite vingtaine de jeunes diplômés Praticien Photographe à l’ETPA, très peu trouvent du travail dans la ville où les filières pub, presse et mode ne sont pas à la fête. « Si j’étais resté à Toulouse j’aurais certainement changé de métier ! », lance Philippe Guionie.

Qui veut tirer le portrait de Toulouse ? Comble de l’ironie, la cité historique de la photo n’attire pas l’œil des grands photographes ! « Toulouse est très peu représentée dans le regard des photographes contemporains. Quasi aucun photographe de renom ne l’a photographiée », lance Philippe Guionie. Elle peine à casser cette image trop lisse de la Ville rose de carte postale. Mais les choses sont en train de changer. Inspiré par les nombreuses résidences de photographie organisées aux quatre coins du monde, Philippe Guionie voudrait faire la même chose à Toulouse. « Je suis en train de monter un projet de résidence ici pour enfin laisser aux photographes la liberté de poser un autre regard sur cette ville », poursuit-il. À la condition que les pouvoirs publics mettent sur la table les moyens adéquats.

•7


zone libre

Occitania

il est (re)venu le temps des troubadours Toulouse | du 20 sept. au 26 oct. | festivaloccitania.com

Dans un monde en voie d’uniformisation, à quoi bon continuer à défendre la culture occitane pourrait-on se demander ? À travers la vitalité créative qu’il met une nouvelle fois en avant pour sa quinzième édition, le festival Occitania entend montrer que cette culture contient dans son ADN un message humaniste et universel qui ne demande qu’à trouver écho. | Nicolas Mathé

C

il y a cinq ans, à l’occa' était sion des 10 ans du festival

Occitania, l’annonce des stations de métro se mettait à l’Occitan. Provoquant des réactions contrastées, parfois carrément hostiles : « c’est quoi ce charabia ! », pouvait-on entendre alors. Depuis, la copie a été revue et les Toulousains se sont habitués. « La situation progresse, mais il y a encore beaucoup d’a priori sur la culture occitane et les médias, en grande partie, s’en désintéressent totalement », déplore Jean-Paul Becvort, directeur du festival. En tout cas, depuis quinze ans, Occitania travaille sans relâche pour montrer toute la vivacité de cette culture. « Plus encore que la langue, l’essentiel dans une culture est la création. Il n’y a peut-être plus de 8•

groupes qui percent au niveau national comme l’ont fait les Fabulous ou Massilia, mais une génération décomplexée est en train de reprendre le flambeau et la qualité autant que la quantité sont là », explique Jean-Paul Becvort. Et ce dans tous les domaines. Théâtre, musique, spectacle de rue, cinéma... Ce sont en tout plus de 80 événements dans près de 20 villes de la région qui sont encore organisés cette année, et autant de pépites à découvrir comme le jeune et talentueux accordéoniste Rémi Geffroy. Multiculturel Pluridisciplinarité et universalisme, telles sont les deux mamelles du concept à l’origine du festival. Chaque année, d’autres cultures sont ainsi


Une langue qui disparaît, c’est de l’intelligence en moins invitées et on retrouvera cette fois la Catalogne, l’Andalousie, la Sardaigne ou encore l’Éthiopie. Selon Jean-Paul Becvort, l’occitanisme est tout sauf un pré carré réservé aux militants, mais au contraire un moyen d’ouverture au monde : « il faut savoir que sur le plan anthropologique, dans l’organisation de la famille et de la société ou encore dans sa manière de contester l’église et les puissants, la culture occitane représentait une vraie altérité par rapport au reste du pays ». Pour autant, contrairement à la Catalogne qui réclame son autonomie, l’Occitanie a toujours été légitimiste. « Frédéric Mistral, prix Nobel de Littérature en 1904 et auquel on rend hommage cette année, ne s’est par exemple jamais vu en écrivain régionaliste mais

en écrivain tout court », poursuit le directeur d’Occitania. Dans un pays qui s’est construit sur une logique d’État-nation, les occitanistes réclament simplement que le multiculturalisme puisse être réellement reconnu. Sur 6 000 langues répertoriées dans le monde, seules 1000 sont en bonne santé. Les autres sont en voie de disparition. « Une langue qui disparaît, c’est de l’intelligence en moins », résume Jean-Paul Becvort. Sait-on par exemple que sans l’Occitan, au lieu de parler d’amour, version occitane qui a été conservée, en Français nous parlerions aujourd’hui d’ameur ? Voilà ce que représente l’Occitan aujourd’hui, un imaginaire, une richesse de plus à la portée de ceux qui veulent bien s’y intéresser. •9


court-circuits

Toulouse Burgers fast good

Pour inaugurer cette rubrique destinée aux bons plans en tout genre, nous abordons un des sujets les plus polémiques qui soit. Controversés, vantés, comparés : les Burgers. Voici notre circuit ! | Paul Muselet

VIANDE

Chez Régis

place Jeanne d’Arc

La Gaité

31 rue d’Embarthe

En matière de qualité du produit, notre meilleur plan : les burgers de Chez Régis, le boucher-traiteur le plus cool de la place Jeanne d’Arc. Auto-approvisionnement en viande et qualité artisanale. Que demander de plus ? Dans la catégorie burger de luxe, on vous conseille fortement ceux du restaurant La Gaité, place des Tiercerettes (pain maison messieurs-dames). Coup de cœur pour le « 3D » au steak de canard local et foie gras. Mais une question se pose : 16 € pour un burger (même excellent), est-ce vraiment raisonnable ? * À voir aussi :

Yard, La Burger Factory - 51 rue du Taur Mythic Burger - 33 rue des Frères Lion

QUANTITÉ

Carson Ice Cream 3 place Olivier

Burger à la Une 10 place des Carmes 17 rue Valade

En cas de (grande) faim, nous vous donnons rendez-vous au Carson Ice Cream si vous osez vous frotter au gargantuesque Big tower : 4 steaks superposés d’une grande guirlande de pomme de terre. Vous êtes prévenus. Plus accessible, le Comptoir raclette de Burger à la Une et sa fameuse sauce tartare. * À voir aussi :

Pimp my Burger - 54 av. Jules Julien


GOÛT

Burger’ N’co

23 rue de la République 20 rue Riquet

The Diner

27 rue Gabriel Péri

Moe’s Burger

12-14 av. de l’URSS

IT E FR S

Pour un budget plus restreint en 100% maison, vous avez l’ambiance diner café à l’américaine de The Diner (et la recette millimétrée du Californien sauce guacamole...). Niveau goût, les burgers du Moe’s (premier burger artisanal de Toulouse en livraison) se défendent aussi très bien. Particularité : des sauces uniques et des versions french toast. Amateurs de fromage de chèvre, laissez-vous tenter par le Croque Saint-Maure : tomate, chèvre, oignons, sauce tartare, poitrine fumée et emmental. Venons-en maintenant à notre meilleur ami : Burger’N’Co. Les Highway to Hell à répétitions et autres Personal Jesus nous ont précipités dans la dangereuse spirale de l’addiction. Selon nos contacts canadiens, il s’agirait du goût le plus « nord-américain » de nos contrées. On toucherait du doigt le nirvana du sans-faute sans cet atroce point noir : les frites surgelées. La trahison d’un pote, ça fait mal. * À voir aussi :

L’Atelier du Burger - 9 rue Gambetta

La Nouvelle Belgique 17 rue du pont Guilhemery

Pour se remettre d’aplomb, une seule adresse possible, La Nouvelle Belgique, en bas de l’avenue Camille Pujol. Les meilleures frites de la ville : fraîches et importées du pays (si si), cuites deux fois et saupoudrées d’un mélange d’épices encore tenu secret. Vous pourrez bien sûr gouter à la célèbre sauce brazil (curry-ananas) si chère à la tradition locale. Hors-sujet ? Pas du tout ! L’enseigne est entrée dans l’arène du burger et n’y est pas allée de main morte : ch’ti burger au maroilles, et burger normand au camembert. Des recettes françaises en somme. Ils sont forts ces belges.


brèves

ABONNEMENTS

Soutien

à l’impro !

Un nom plus clair, un packaging plus solide : à partir du mois prochain, les abonnements à Clutch (Réserve Ta Griffe) changent de nom et deviennent Clutchbox. Pour être certains de récupérer tous les mois le magazine et de bénéficier de petits cadeaux : la Carte Clutch (carte de réduction), affiches et stickers des artistes du Clutchfolio et bien d’autres choses, notamment la Carte SoundClutch, une sélection musicale tous les mois. | clutchmag.fr © Ekhinoe

NOUVEAU

Après le succès de la première édition, l’association La Bulle Carrée lancera en octobre la seconde partie du festival d’impro Impulsez !. Plus ambitieuse, elle fera un tour d’horizon d’une discipline qui fait de plus en plus d’émules (voir Clutch#12). Porté à bout de bras par la Bulle Carrée, le festival se tourne vers le public pour un petit coup de pouce. Jusqu’au 30 septembre, une souscription est ouverte sur kisskissbankbank.com pour recueillir les soutiens. | bullecarree.org

Iz’arts, première ! Première édition de l’Iz’arts Sound le 27 sept. (15h, gratuit). Ateliers, courtsmétrages des Vidéophages, danse urbaine et concerts. | Friche des Izards

Retracer la vie et la personnalité protéiforme de Bob Dylan, c’est le challenge de la bd Another Freewheelin’ of Bob Dylan. Le scénariste Jacques Sellès expose des planches de cet ouvrage aux Musicophages. Vernissage Inside le 11 sept. à 19h. Bob

Dylan

L’effet Pavillon Du 10 au 13 sept., le Pavillon Blanc (Colomiers) donne un aperçu de la prog' culturelle de toute la ville. Danse et musique le mercredi, match d’impro en bande-dessinée le jeudi. Lancement officiel le vendredi avec lecture et concert du Trio Kiko, spectacle et danse de rue le samedi avant une projection en clôture. | pavillonblanc-colomiers.fr

12 •



brèves

Abbatiale Saint-Pierre, Moissac © DR

La culture en héritage

La 31e édition des Journées du Patrimoine aura lieu cette année le 20 et 21 septembre. Autour d’un thème liant culturel et naturel, la région Midi-Pyrénées ouvre 1 200 de ses monuments, de l’Hôtel construit au XVIIe siècle abritant les galeries Lafayette au Palais Episcopal de Rodez. Plus insolite, Roques s/Garonne propose une contre-visite amusée en compagnie de la guide Marie Poppet (Cie Sans Paradis Fixe) au départ du Moulin le samedi (11 et 16h30, gratuit). | midi-pyrenees.gouv.fr Les randovales Besoin de vous remettre à une activité sportive après avoir cumulé les apéros-barbecues cet été ? La 18e édition des Randovales est un bon moyen de reprendre en douceur. Le dimanche 28 septembre, au départ de la commune de Belberaud, le Sicoval propose d’arpenter le sud-toulousain au travers de 11 circuits de randonnées pédestre, VTT, équestre et trail sur douze communes. | sicoval.fr

OL'Kainrya,li c’est Qu

R ©D

14 •

Reggae épicé L’assos’ épicée fait sa rentrée à Carbonne avec un concert reggae-ska le 27 septembre (21h, 10 €). Première partie assurée par The Hangovers avant le passage de Positive Roots Band, groupe phare de la scène toulousaine. | facebook. com/ assosepicee

En haut

e

de l’affich

L’école Prép’art, spécialisée dans la préparation aux concours des écoles d’art, ouvre cette année une branche cinéma : un an pour mettre toutes les chances de côté pour ceux qui désirent postuler à la Femis, Louis Lumière ou la Head (Genève). Une aide précieuse quand on sait l’exigence de ces concours. Attention, les inscriptions prennent fin ce mois-ci. | prepart.fr

Deux générations de rappeurs croiseront le mic’ à la Dynamo le 3 octobre (20h, 8 et 10 €). À l’invitation de l’association Quali District, le duo Ol Kainry & Dany Dan donnera des nouvelles de son tout nouveau projet, suite d’une première collaboration qui remonte au début des années 2000. | qualidistrict.com



© DR

brèves

Le plein

d’adrénalinE

Soutien en série Tournée entre Toulouse et Barcelone, La Seria est une série portée par les Toulousains Julien Campredon et Amic Bedel. Un petit soutien pour les aider à finaliser le pilote. | ululue.com/la-seria

Slackline, escalade, VTT, trial... Le 21 septembre sera placé sous le sceau des sports de glisse et extrêmes avec initiations et démonstrations (place du Capitole). En partenariat avec la marque de vêtements de sports outdoor (fondée par deux toulousains) Adrenagliss, les Summer Games seront à la fois festifs et sportifs sous l’égide du parrain José Garcia (la vérité Serge !) et du double champion du monde de kayak extrême, Eric Deguil. | summergames.fr Pleine nature Face aux changements climatiques et à notre consommation des ressources de la planète, la Faîtes de la Nature ne consistera pas simplement à prendre l’air. Mais cette journée spéciale, le 14 septembre à Castelginest, sera tout autant sensibilisation que célébration avec concerts, et animations. | faites-de-la-nature.fr

La grow e r u cult L’Expogrow, Foire Internationale du Chanvre revient pour sa 3e édition à Irun, au Pays-Basque, du 12 au 14 septembre (voir Clutch#21). Plus de 100 exposants et 500 professionnels pour ce salon unique qui invite également des artistes (la légende Macka B, Naâman, Flox...). | expogrow.net 16 •

Groovy Hours

C’est une forme décalée d’happy hour que Gibert Joseph Musique (22 rue des Lois) propose désormais tous les 1e jeudis du mois. Une carte blanche à une association, un label ou un collectif, de 19h à 21h, pour découvrir des initiatives culturelles. Après Noiser en septembre, le jeudi 2 octobre devrait être l’occasion d’un spécial Pitchfork Festival. | gibertjoseph.com



clutchfolio

Exposition clutchfolio à la Green Galerie | 4 rue du Coq d'Inde | Du 11 sept. au 1e oct. | Vernissage le jeu. 11 sept. - dès 19h

Esquirol

kamille-levequejego.com, thefreefreaks.com

Les images de la photographe Kamille Levêque Jégo recèlent des secrets, des présences fantomatiques ou des allégories charnelles. La matière y semble toujours en mouvement, flottant vers un ailleurs incertain. Sous les draps, le mystère.

autoportrait - making-of Ban

« La photographie est pour moi un espace de fiction non limité, qui en plus, donne la sensation que l’instant photographié a existé » « Il est important de toujours regarder à deux fois » KAMILLE LÉVÊQUE JÉGO

18 •

ascension

ban

Kamille lévêque jÉgo L’éveil des sens



lle propose d’abord une rencontre au sommet du parking des Carmes. Si l’on opte au final pour le confort d’un café en terrasse, l’idée pique la curiosité. Kamille Levêque-Jégo s’explique : « Sur un parking, tu es peinard pour voir ce qui t’entoure et il y a une superbe vue. J’aime ces endroits où on ne va jamais. Ils ne sont pas forcément beaux mais ils sont... ailleurs ». Soit, on regrette un peu

maintenant ; mais l’essentiel est de comprendre que les lieux produisent une influence particulière sur le travail de cette photographe. Peut-être parce qu’ils portent en eux une mémoire de leur histoire, réelle ou non. « Quand on découvre un bâtiment abandonné, c’est comme si on pénétrait dans un univers qui a été gelé sur place. La photographie c’est aussi ça. C’est un instant qui a été le temps d’une prise. C’est ce qui a existé ».


sillage

Ancienne des Beaux-Arts de Toulouse, évadée un temps du côté de l’Université de Bauhaus, elle se consacre à la photo mais a gardé un lien avec le dessin : toutes ses images partent de croquis. « Je n’ai aucun scrupule à déformer ou modifier les images parce que je suis dans la fiction. Le dessein d’une photo est de rendre plus réel ce que j’ai en tête ». Ses séries sont reliées par ce trouble entre le réel et le fictionnel.

Pour les 24 photos de Point de fuites, elle met en scène des draps comme autant de manifestations surréalistes, aux mouvements énigmatiques et sensuels. « Le drapé est tellement évocateur. Il fait partie de l’Histoire de l’art mais c’est aussi une matière proche de nous, intime ». Pas étonnant dès lors que, même dans la légèreté et la suggestion, ces draps appellent à un certain (r)éveil des sens. | Baptiste Ostré



L'elevation

vo没te suintante


fil d'ariane chute nocturne



NOM PHOTOGRAPHIE NOM PHOTOGRAPHIE


ÉCHARPES Pierre-Louis Mascia - pierrelouismascia.com

ÉCHARPES Pierre-Louis Mascia - pierrelouismascia.com


epanchement passage dÉfinitif



art visuel

Innsmouth

l’envers du décor pargne-art-contemporain.fr Espace Écureuil | jusqu’au 20 sept. | grat. | caissee

On passe d’une installation à l’autre comme on traverserait des décors, révélant au passage leur nature d’artifice. Si l’artiste Aïcha Hamu emprunte au 7e art, c’est pour mieux explorer la valeur de l’hors-champ et de l’invisible. Petit guide à travers les dédales de l’exposition-mentale Innsmouth. | Baptiste Ostré

Lovecraft Les vrais reconnaîtront tout de suite l’ombre d’H.P. Lovecraft, maître du roman fantastique. Innsmouth est une ville inventée à laquelle ses écrits se réfèrent souvent, et personnage principal de la nouvelle Le Cauchemar d’Innsmouth. En prenant ce nom, l’exposition d’Aïcha Hamu donne d’emblée un indice : tout comme Lovecraft décrivait à longueur de pages des mondes et créatures invisibles, Innsmouth s’intéresse à ce qui est caché. 30 •


Fantastique - PINK FLAMINGOS

Visuels : © François Talairach

De gauche à droite : redrum - La Chevauchée

Redrum L’accueil est direct. Incongru. Une galerie de tableaux retournés met d’entrée en question le regard du spectateur. Il y a quelque chose de la farce inquiète dans ces cadres vieillots (on les croirait sortis d’un vide-grenier), disposés au centre d’un motif mural reprenant l’idée d’un labyrinthe. Pas n’importe lequel : celui où un enfant faisait rouler son tricycle dans l’hôtel Overlook de Shining. Overlook, soit regarder par-delà. Regarder à l’envers. « Redrum », disait déjà le petit Dany.

Pink Flamingos Lorsqu’on rentre dans Innsmouth, les premiers à nous accueillir sont des flamands roses reproduits sur les portes de l’Espace Écureuil. Un « bienvenue » de circonstance mais qui, déjà, recèle sa part d’artifice menaçant, de kitsch monstrueux. On retrouve ces flamands roses un peu plus loin, équivalent en plastique de nains de jardins tombés en désuétude. Et symbole d’une Amérique trashisée qui renvoie autant à John Waters (Pink Flamingos) qu’aux revers obscurs des rêves, dont David Lynch s’est fait une spécialité. • 31


art visuel

ntastique La Chevauchée Fa Surprise. En passant au sous-sol, c’est une autre aire de jeu qui nous attend. Innsmouth se fait olfactive. Une odeur de campagne qui remonte des bottes de foin disposées en longueur et en hauteur, accompagnant une porte de saloon derrière laquelle se dévoile un bout de désert américain. Mais l’image est floutée, vibrante. Au fond, le western n’est-il pas le genre le plus artificiel du cinéma qui, derrière ses grands espaces, ne cache que l’horizon bouché d’un studio ? Une impasse, et un sentiment claustro que la voûte en brique du lieu ne fait qu’exacerber. De gauche à droite : trou story - le chien

andalou

Le chien andalou Trou story C’est une constante d’Innsmouth. Briser la distance entre le spectateur et l’exposition en l’invitant à coller au plus près des œuvres, à forger ses propres récits dans les interstices de ce qu’elle montre. Et avec leurs trous comme brûlés, ici et là des tableaux procurent l’envie instinctive, sinon mécanique, de s’en rapprocher pour épier ce qu’ils pourraient dissimuler. Ce n’est pas pour rien qu’Aïcha Hamu fait référence à Psychose en les nommant « Peeping on Marion »... 32 •

C’est alors que l’invisible se plie sur le visible, et brouille les frontières entre deux mondes. La dernière partie de l’expo semble enfin remettre les choses à l’endroit : on retrouve les fameux cadres du départ, mais cette fois-ci sur la bonne face. Ce sont des portraits, formant une sorte de famille d’un siècle passé. Le piège est là : du plus jeune au plus vieux, les yeux sont tous implacablement percés et leurs regards vides semblent suivre le spectateur. D’observateurs, nous voilà observés. Le miroir s’est refermé et emprisonne le reflet.



La Divine Comédie de Dante - Le Purgatoire © Dalí

art visuel

DALÍ ET LE LIVRE D’ART

L’autre cosmos Musée Goya - Castres (81) Jusqu’au 26 octobre | ville-castres.fr

Les Castrais ont rendez-vous avec l’histoire. À chaque décennie depuis 30 ans, le musée Goya présente une exposition hors-norme sur la trace des plus grands peintres espagnols. Après Picasso et Miró, place au Dalí secret, cultivé... et grand lecteur.

L

es expositions les plus fascinantes sont souvent les plus « malines ». N’ayant pas les moyens d’un Centre Georges Pompidou, le musée d’art hispanique de Castres a joué la carte de l’originalité, misant sur le Dalí illustrateur de 1934 à 1977. Avec le soutien de la fondation Gala-Salvador Dalí de Figueras, 99 gravures, 2 dessins, 4 cuivres et 10 livres ont pu être réunis. Pour JeanLouis Augé - conservateur du musée cette partie méconnue de son travail montre une toute autre facette du personnage : « On évoque un Dalí féru de sciences et admirateur des artistes de la Renaissance. Il combine une tradition très savante issue de cette époque avec des préoccupations de son siècle et sa propre façon de s’exprimer.

34 •

Le résultat est étonnant ». Même quand on s’appelle Salvador Dalí, illustrer des textes fondamentaux comme La Divine Comédie (« Le Purgatoire », ci-dessus) n’a rien d’innocent. C’est aussi un moyen d’entrer dans l’immortalité, la pérennité des « grands » : « Tous les grands artistes se frottent au livre d’art. Il n’est pas fait pour tout le monde. Il est précieux, cher et secret. Il reste dans les bibliothèques. Dalí a dessiné de manière très consciente et persévérante ». Mais... ne déclarait-il pas ne pas lire les ouvrages en question ? « Selon plusieurs témoignages, on sait que son épouse Gala lui lisait les livres quand il peignait. Alors, il peut très bien dire « je ne les ai pas lus ». C’est une pirouette. Avec Dalí, il faut savoir lire entre les lignes ». | Paul Muselet


et aussi...

Dokuji Tea Party

Jardins Synthétiques Musée St-Raymond | du 2 au 5 oct. et les 11, 12, 18 et 19 oct. | part.libre à 15 € | jardins-synthétiques.org

Salon Marvejol | sam. 4 et dim. 5 oct. dès 11h et 10h30 | grat. dokuji.fr, dododo.fr

Webzine féminin plus centré sur les découvertes créatives que sur les modes éphémères, Dokuji (« original » en japonais) exporte pour la première fois hors de Paris son marché de créateurs. Inspiré par l’univers de Lewis Carroll, cette Tea Party bénéficie de l’expertise d’une blogueuse toulousaine DIY (dododo.fr) pour tisser la carte des nouveaux créateurs locaux. Plusieurs stands de présentation de différents exposants seront en place le premier week-end d’octobre, accompagnés de divers ateliers, et - comme le nom l’indique - d’un salon de thé installé dans la cour extérieure du salon Marvejol (Carmes). | B.O.

Les Jardins Synthétiques auraient eu toute leur place dans la rubrique concert. Car c’est bien la musique qui ouvre cette 5e édition : avec un liveévénement de Bachar Mar-Kahlifé le 18 sept. à l’Auditorium St-Pierre (avec l’Electro Alternativ, voir p.68). Mais aussi un concert de Sound Sweet Sound le 2 oct., ou de Vatican Shadow, Eomac et Sun Glitters le samedi 4. Logique, car la volonté affichée par ce festival aussi attachant qu’ambitieux est bien de provoquer la rencontre entre disciplines artistiques contemporaines (expositions, installations, danse...) et patrimoine culturel (le Musée St-Raymond comme emblème). | B.O.

Design : l’exp(l)osition

Objectomie © Benjamin Mazoin

CMAV | du 9 sept. au 1 nov. | grat. | cmaville.org

Le design est-il soluble dans l’art ? La question ne se pose (presque) plus tant la discipline s’est dégagée la voie de la reconnaissance. Malgré tout, le mot lui-même continue d’intriguer. Naviguant entre art et artisanat, pur geste esthétique autant que création industrielle, les desseins du design varient au point de paraître parfois opaques. Volontairement didactique, cette exp(l)osition lève le voile sur les différentes phases de cinq projets (dont un travail des toulousains A+B) pour mieux permettre d’appréhender toutes les significations qui se cachent derrière ce nom à usages variables. | B.O. • 35


art visuel

Les Arts en balade

jeux de piste

Andre © J.P. Escafre

Toulouse | sam. 27 et dim. 28 sept. lesartsenbaladeatoulouse.org

Qui n’a jamais rêvé de se promener dans les rues de Toulouse en se glissant derrières ces grandes portes cochères qui masquent les ateliers d’artistes ? Comme un jeu de piste à travers la ville, les Arts en balade nous promène d’artistes en artistes, de quartiers en quartiers, à la découverte d’ateliers cachés.

C

'

est une première dans les rues toulousaines, tout un week-end d’invitation à découvrir les artistes de la ville directement dans leurs ateliers. Voilà maintenant une année que l’association Les Arts en balade prépare ce projet, sur un modèle déjà rodé à ClermontFerrand et Paris : les artistes jouent le jeu de la transparence et acceptent de dévoiler aux curieux leurs ateliers, lieux de vie ou appentis. Ainsi, espère l’association, les rencontres entre artistes et publics peuvent se multiplier et susciter des vocations artistiques amateurs, contribuer au développement de coopérations novatrices, tout en valorisant le patrimoine architectural

36 •

toulousain. Pour l’occasion, cinquante deux artistes et trente six ateliers ont accepté d’ouvrir leurs portes et leurs œuvres. Le promeneur a le choix entre six quartiers, St-Aubin, les Minimes, Jeanne d’Arc, les Carmes, le Busca ou St-Cyprien pour visiter librement les secrets d’artistes et y trouver son bonheur entre peintures, sculptures, gravures, céramiques, street art et bien d’autres. La carte dévoile une large palette de créations et fait cohabiter des auteurs aussi différents que Nikko K.K.O (Clutchfolio#14), Lunat, ou Stéphanie Ledoux. Oubliez les boussoles, cartes et bâtons de marche, laissez vous tenter par cette balade culturelle urbaine. | Mathilde Raviart



art visuel

Fanny Ramos - le 25.09

Jusqu’au 30.09

© Fanny Ramos

AGENDA

Mois de l’Image [Photo] Toulouse | toulouse.fr On vous voit venir : « comment ça, Clutch ne parle pas du Mois de l’Image et de tous ses festivals et expositions qui se bousculent partout dans la ville en septembre ? » Alors avant de râler, allez donc jeter un œil page 4. Et rendez-vous dans les galeries et rues de Toulouse pour profiter de tous ces événements ! Germaine Chaumel [Photo] Ecoquartier Andromède (Blagnac) | mipygreen.org Germaine Chaumel, encore et toujours. La photographe toulousaine a déjà eu droit à deux expositions événements. Cette troisième prise donne un nouvel aperçu de son travail photo. En plein air dans le quartier Andromède (entre Blagnac et Beauzelle), ses clichés s’offrent à tous. Mais le choix du lieu n’est pas un hasard : les photos choisies retracent le passé du lieu et son ancienne tradition paysanne.

Le 11.09

Urban [Photo] Mano Facto | 95 rue de la Colombette | facebook.com/ManoFacto La boutique d’artisans et créateurs locaux Mano Facto invite le photographe toulousain Mathieu Bouard. Il exposera une série shootée dans les rues de la ville au nom évocateur : Urban. Entre street-art et street-photography, les tirages seront posés le 11 septembre avec un apéro-concert du Dadef Quartet.

Du 18 au 20.09

Confusion Génoise [Dessin & Workshop] IPN | 30 rue des Jumeaux | collectif-ipn.net Il y a parfois des idées qui font hausser les sourcils. Organisée par l’association Octocode, le projet Confusion Génoise est un atelier expérimental reliant les arts graphiques et les arts culinaires. Entre gravure et pâtisserie, une exposition résolument pas comme les autres à découvrir avant qu’il n’en reste plus une miette. Vernissage le jeudi à 19h.

38 •


Kamille LÉVÊQUE JÉGO - clutchfolio #22 (voir p.18)

xposition clutchfolio #22 à la Green Galerie (4 rue du Coq d'Inde) | kamille-levequejego.com E Du 11 sept. au 1e oct. | Vernissage le jeu. 11 sept. - dès 19h

Le 20.09

Roule Petit Ougandais [Street-art] Galerie Agama | 8 rue Bouquières | roulepetitougandais.fr Reso, Tilt, Manon Lacoste, Tober, Toncé et bien d’autres... Un impressionnant groupe d’artistes vient prêter main-forte à RPO (Roule Petit Ougandais), association de skate venant en aide aux riders de l’Ouganda. Le 20 septembre, les artistes dévoileront des planches customisées par leurs soins qui seront ensuite mise aux enchères.

Du 20.09 au 31.12

Petite(s) Histoire(s) [Affiche] Centre de l’Affiche | 58 allées Charles de Fitte | centreaffiche.toulouse.fr Après Mlle Kat et Ronald Curchod (voir Clutch#14 et #18), le Centre de l’Affiche poursuit son exploration des créations graphiques en confiant ses murs à la graphiste toulousaine Christine Cabirol. Des illustrations qui tendent vers la littérature, comme des condensés d’histoires à lire entre les lignes.

Le 25.09

Fanny Ramos [Dessin] Le Télégramme | 1 rue Gabriel Péri | facebook.com/fannyramos Outre son travail sur la matière, peinture de décors et trompe l’oeil, Fanny Ramos est aussi une illustratrice ayant un certain penchant pour les personnages féminins à la sensualité un brin rétro. Souvent dans des tons monochromes, ses pin-ups sont croquées avec une distance légèrement amusée. Vernissage le 25 septembre.

Du 25 au 27.09

La géographie du doute [Dessin] Lieu-Commun | 25 rue d’Armagnac | lieu-commun.fr Entre le réel et la fiction, il y a un entre-deux. Un entre-monde que les artistes parcourent, explorent et reportent dans leurs œuvres comme sur des cartes. C’est tout l’enjeu de cette exposition présentée par Quentin Jouret et de jeunes artistes aux parcours divers (issus de l’Isdat et non des formations classiques). Vernissage le jeudi 25 à 19h.

Du 26.09 au 20.10

Ellipse [Photo] L’Almanach | 53 rue de la République | facebook.com/ellipsephotographie Collectif de 6 photographes toulousains, Ellipse regroupe différentes sensibilités et approches esthétiques mues par une même préoccupation : celle d’un questionnement de la place de l’humain, dans son environnement ou ses évolutions. D’où un travail homogène à découvrir avec cette exposition qui fête au passage le premier anniversaire du groupe.

Du 27.09 au 20.12

Yuichi Yokoyama [Dessin] Pavillon Blanc (Colomiers) | 1 place Alex Raymond | pavillonblanc-colomiers.fr Ce n’est pas encore le festival Bd Colomiers, mais ce pourrait être un sérieux avant-goût. Et pour cause : Yuichi Yokoyama est un chef de file du néo-manga, atypique par sa façon de lier peinture et bande-dessinée. Concentrée sur son ouvrage World Map Room, l’exposition recevra la visite de son auteur le 27 septembre (11h).

• 39


littérature

Bibliothèque party 10 ans de la Médiathèque Médiathèque José Cabanis sam. 13 et dim. 14 sept. | grat. bibliotheque.toulouse.fr

10 ans, c’est beaucoup et peu à la fois. Qui se souvient du Boulevard de Marengo amputé de l’immense arche de la médiathèque ? Si le bâtiment semble avoir trouvé sa place naturelle dans l’inconscient des toulousains, c’est aussi grâce à une programmation événementielle riche et diversifiée. Pour inaugurer ce début de saison, la structure fait sa fête, les 13 et 14 septembre.

D

epuis une décennie, la Médiathèque participe au relais des grandes manifestations à l’échelle de la ville (Rio Loco, Made In Asia...), mais développe également ses propres projets culturels, entre projections, conférences, expositions, animations... et activités liées au loisir, comme la retransmission des rencontres sportives. Selon Laurie Araguas (programmatrice), la Médiathèque peut aussi se voir comme un vecteur de lien social : « quand on pense à l’évolution des bibliothèques, on se rend compte que c’est un « troisième lieu ». Il y a le bureau, et le lieu extérieur où l'on rejoint ses amis. Ici,

40 •

c’est autre chose. On peut venir pour se documenter, mais aussi pour se poser et rencontrer d’autres personnes. En intégrant la culture populaire dans notre activité, on sort de ce préjugé du lieu intellectuel ou élitiste ». En continu, les animations participatives du weekend se dérouleront dans cet esprit : réalisation d’une fresque collective, spectacles conviviaux, performances et spectacles. À ne pas manquer : la nocturne du samedi soir (de 21h à minuit) avec les Dj sets festifs du Collectif des platinistes associés, spécialistes du vinyle. Pour une fois que les bibliothécaires nous encouragent à faire du bruit... | Paul Muselet


et aussi...

Trampoline Théâtre du Chien Blanc | du 25 au 27 sept. 20h30 | 8 et 12 € | theatreduchienblanc.fr

Installé à Toulouse depuis quelques années, le bédéaste Cyrille Pomès (auteur, entre autres, du one-shot Sorties de route) s’associe avec le saxophoniste Sylvain Loyseau pour ce concert animé. Chacun dispose de son instrument, mais les deux médiums se rejoignent grâce aux voix du duo, ping-pong narratif donnant vie aux souvenirs de deux amis discutant accoudés à un bar. Cinquante minutes durant, Trampoline rebondit d’un art à l’autre pour une création live qui ne se résume pas à une simple démonstration de force des talents respectifs. Au contraire, tout ici est au service de l’histoire. | B.O.

Les secrets Théâtre Sorano | dim. 28 sept. | 16h grat. | cultures.toulouse.fr

Ce n’est pas une nouveauté, mais la saison qui s’ouvre devrait confirmer la relation étroite que le Sorano entretient avec les univers littéraires. Les propositions de lectures rythmeront ainsi régulièrement la programmation du théâtre (un peu de patience, on en reparlera). Pour bien débuter la rentrée, c’est donc à un voyage dans la littérature jeunesse que se consacrent Les Secrets. Deux auteurs et deux illustrateurs (dont le « dessinant » Jérôme Souillot) matérialisent mots et dessins dans des projections en direct : l’ensemble forme in fine un livre ouvert plongeant dans les mystères cachés de l’enfance. | B.O.

L’Autan des nouvellistes

Autan des nouvellistes © F. Maligne

Salle des Fêtes de Flourens | ven. 26 sept. | 18h30 | toulouse-metropole.fr

La veille d’un atelier d’écriture au Pavillon Blanc (Colomiers), animé par le romancier Mouloud Akkouche, les Métropolitaines lanceront leur saison de rencontres littéraires à Flourens avec une adaptation musicale du recueil L’Autan des nouvellistes. Publié aux éditions Atelier du Gué, cette anthologie met en avant dix-sept auteurs toulousains aux styles variés, occasion de découvrir une cartographie d’écrivains de la région. À charge de la Cie Les Cyranoïaques de passer de la lecture au concert en impliquant le public dans le choix des nouvelles à transposer (voir Clutch#11). | B.O. • 41


livres Mademoiselle Kat

Mlle Kat (Centre de l’Affiche)

Après l’exposition qu’il lui a consacré l’hiver dernier (voir Clutch#14), le Centre de l’Affiche publie un catalogue rétrospectif des créations de Mademoiselle Kat. Si elle retrace son dernier projet (Picture this), entre couloirs du métro et murs du Centre, cette édition (trop) courte retrace aussi le parcours de l’artiste toulousaine, des débuts dans les années 90 à l’évolution actuelle. Richement illustré par des croquis, affiches et photos d’archives, complété par une sympathique planche de stickers, le livre dépasse sa condition collector grâce à un brillant texte d’analyse signé Manuel Pomar, directeur du Lieu-Commun. | B.O.

Chasse à l’épaulard

Williams Exbrayat (Story Lab)

Williams Exbrayat n’a pas perdu de temps. Quelques mois à peine après la sortie de Chiennes Fidèles (chez le même éditeur en ligne), le toulousain dégoupille la suite des aventures de son détective, Maddog. Le mot « privé » est ici à prendre au pied de la lettre, le bonhomme se retrouvant à enquêter sur la disparition du mari de son ex-femme. En passant de cinquante à cent pages, l’auteur n’a rien perdu du ton acerbe et de la verve de son personnage. Toujours dans un style filant à toute allure, il empile cynisme grande gueule et vacharderies bien senties avec un sens de la formule qui fait mouche. | B.O.

Sauf quand on les aime

Frédérique Martin (Belfond)

La toulousaine Frédérique Martin signe un nouveau roman complètement bouleversant sur la génération Y. Si l’action se déroule en grande partie à Toulouse, on est très loin de l’image de carte postale de la Ville rose. Ils ont beau être jeunes, Claire, Juliette, Kader et Tisha n’ont pas eu la vie facile. Galère en amour, au boulot, avec leurs darons... Ensemble, avec leur voisin Monsieur Bréhel, ils s’entraident, résistent. Jusqu’à ce que la violence du monde ne vienne tout bousculer. Réaliste, à la fois brutal et tendre, le roman plonge dans les entrailles de ces jeunes adultes qui peinent à trouver leur place. On gage que Frédérique Martin, elle, aura trouvé la sienne. | M. J-P.

Terminus Allemagne

Ursula Krechel (Ed. Montparnasse)

Un homme sort d’un train et rejoint sa femme. Mais les retrouvailles ne sont pas évidentes, les gestes maladroits. À l’été 1948, Richard Kornitzer retrouve une épouse (et des enfants) qu’il n’a pas revu depuis plus de dix ans. Basé sur une histoire vraie (et auréolé du Prix du livre allemand 2012), Terminus Allemagne ausculte la reconstruction des liens amoureux et familiaux dans une Allemagne elle aussi en ruine, portant le poids de ses méfaits et à la culpabilité fiévreuse. Douloureuse, l’histoire évite le pathos grace à la distance qu’autorise l’écriture sèche, presque clinique, d’Ursula Krecher. | B.O.

42 •


bandes dessinées Énergies Extrêmes

S. Lapoix & D. Blancou (Futuropolis)

La France est le premier pays a avoir officiellement interdit l’exploitation du gaz de schiste. Pourtant, alors que les États-Unis se sont engagés dans la voie opposée, le débat n’a pas fini d’être alimenté. C’est une des raisons pour lesquelles cette bande-dessinée largement documentée passionne. D’abord publiée en serial dans la Revue Dessinée (voir Clutch#17), Énergies Extrêmes est ici remontée et complétée dans une version album dense et informative. La rigueur du travail journalistique est bien là, et le choix du 9e art pour porter le récit, dans un trait ultra réaliste, s’avère payant. | B.O.

La technique du perinée

Ruppert & Mulot (Aire Libre)

Ceux qui s’attendaient à une bd coquine risquent la frustration. Et de frustration, il en est justement question. Car La technique du périnée a beau parler de la relation entre un homme et une femme (il est un vidéaste fatigué, elle est une muse insaisissable, ils se rencontrent sur le net, c’est l’ère du sexe 2.0), tout l’enjeu est de savoir si les tourtereaux traverseront l’écran (virtuel) pour éprouver le plaisir de la chair (des sens). Ruppert & Mulot, dont on avait apprécié l’expo La visite des Lycéens en 2013 à Colomiers, jouent de la métaphore pour renvoyer à une obsession, une solitude et un imaginaire très contemporain. | B.O.

Abominable

Hermann (Glénat)

L’âge décide parfois du statut d’une oeuvre. En 1988, date de sa première publication, Abominable (un nom fort à propos) ne reçoit pas les louanges qui lui vaudront, plus tard, le statut de classique de la bd horrifique dans le cercle de la bd francophone. Trop sombre, violent, et dérangeant. Les éditions Glénat rééditent ce petit bijou de noirceur, recueil d’histoires angoissantes et hyper graphiques, en y intégrant un nouveau récit inédit. Du fantastique pur et dur, cauchemardesque comme du Lovecraft, hypnotique et fascinant comme du Argento (période Suspiria, pas Dracula 3d). Un album indispensable, à l’impact durable. | B.O.

LE COUPLE MORT ET SES « AMIS »

J. Pirinen (L’Association)

Joakim Pirinen édité en français, enfin ! Sur 160 pages, le chef de file de la revue Galago (référence de la BD indée et adulte en Suède depuis 1979) triture les cases d’un concentré d’obsessions existentielles : la pression continue d’une société où la possibilité du choix reste restreinte, l’impossibilité d’être un bon mari ou un bon père, et l’inexorable chute du temps vers la mort, seule amie fidèle. Plus qu’une succession de scénettes à la gloire de la dépression, l’œuvre du « sorcier du noir et blanc » peut aussi être perçue comme un recueil philosophique à tiroirs, les doubles sens ne se laissant apprivoiser qu’après plusieurs lectures. | P.M. • 43


spectacle vivant

Tôzaï ! L’envers du rideau Tozaï © Marc Domage

Théâtre Garonne | du 2 au 4 oct. | 20h30 | 12 à 23 € | 05 62 48 54 77, theatregaronne.com

Ouverture toute en danse au Théâtre Garonne avec deux créations issues de deux résidences, celle de Maguy Marin et celle d’Emmanuelle Huynh. Cette dernière présente Tôzaï, une étude sur « l’avant » danse.

S

es études de philosophie, comme son apprentissage de la danse et ses collaborations très éclectiques (avec un astrophysicien, des plasticiens, des musiciens, une maîtresse Ikebana, un performer japonais) guident l’écriture changeante d’Emmanuelle Huynh, tout autant que ses voyages, notamment au Japon. À la recherche d’un langage propre qui serait en marge de la danse mais indissociablement lié à elle, la chorégraphe veut, dans cette dernière création, rendre visible ce qui prélude à la danse. Elle s’inspire ici d’un théâtre de marionnettes traditionnel japonais, le Bunraku. Extrêmement codifié (c’est japonais),

44 •

la levée de plusieurs rideaux de scène se fait verticalement et horizontalement ; une danse exécutée par le Sambaso précède cette ouverture en mille feuilles, et un accessoiriste crie Tôzaï ! (« d’Est en Ouest ») comme un appel au (re)commencement, juste avant l’ouverture des rideaux. Nichées dans ces tentures, Huynh imagine les danses non encore vues, en gestation, oubliées ou jamais dévoilées et c’est aussi ce qu’elle veut révéler en se référant à ce rituel japonais complexe. C’est là que se situe le basculement vers la représentation, le moment où naît l’événement unique, où chacun endosse son rôle pour devenir interprète ou spectateur... | Valérie Lassus


et aussi...

Festival de rue de Ramonville De la vie dans les artères Ramonville | du 12 au 14 sept. | participation libre et 5 € (pour Bibeu & Humphrey et Rode Boom) | festivalramonville-arto.fr

27e édition d’un festival de rue qui roule, Ramonville doit pourtant, comme les autres, serrer la ceinture. Place aux petites formes, stars ou à découvrir, comme la compagnie Smash Théâtre.

T

tir de la matière : « c’est elle qui nous guide dans nos recherches autour du texte : la terre, les tissus, vêtements de fortune, les objets, la musique... », explique l’une des deux interprètes, Lila Janvier. Il y a du Siméon dans cette difficile prise de parole, qui enfle, rageuse et bouleversante, contre l’oubli, contre l’indifférence à regarder passer les guerres comme on regarderait passer les trains. | Valérie Lassus

Smash Théâtre Une Terre Etroite © Sileks

out juste installée à Toulouse, cette jeune troupe a plu à Pierre Boisson, directeur artistique du festival, pour l’univers captivant et profond qu’elle invente. Il transparaît à la fois dans leur spectacle pour enfants, Le vieux pêcheur et dans Une terre étroite. Ce dernier met en scène deux femmes qui réapprennent à vivre après une guerre. La réaction après le choc. L’originalité de leur travail est de par-

Remise en formes Petites formes ne veut pas dire moins de formes : parmi la trentaine de compagnies invitées ne manquez pas les clowns Bibeu & Humphrey, le surréaliste Maître Fendard (alias Fred Touch), la meilleure partie de tennis de l’Open Ramonville signée Maboul Distorsion, l’impossible bilan de Sébastien Barrier... Dans les « Compagnies découvertes » courrez voir les hip-hoppeuses de A part être et la fine fleur de la scène autrichienne, Helmut von Karglass...

• 45


spectacle vivant

Un toit sur le Grenier

Une Affaire de Famille © David Gaborit

L’Escale (Tournefeuille) | premier des 5 spectacles du Grenier de Toulouse cette saison, Un air de famille | du 1e au 11 oct. | grenierdetoulouse.fr

Héritier d’une compagnie emblématique du théâtre toulousain, le Grenier de Toulouse fête cette saison ses 70 ans... à Tournefeuille !

C

à la Libération que 'est Maurice Sarrazin crée sa

compagnie dans le grenier de ses parents. Celle-ci connaît rapidement succès et reconnaissance au niveau national. Mais non contents d’être intermittents, les comédiens sont aussi vagabonds et le Grenier va successivement squatter : l’auditorium du Muséum d’Histoire Naturelle - qui deviendra le théâtre Sorano du nom de Daniel Sorano, acteur génial de la troupe - ; le théâtre de la Digue ; de nouveau le Sorano de 2001 à 2003 ; le Moulin de Roques-sur-Garonne en 2005 avant d’atterrir en 2012 à Tournefeuille, municipalité qui investit à fond dans la culture. Il y a deux ans, la ville inaugurait le théâtre de l’Escale, où le 46 •

Grenier, en résidence, se sent comme à la maison avec une soixantaine de représentations par an. Parmi les succès récents de la belle équipe codirigée par Pierre Matras et Stéphane Batlle, on trouve des textes connus, comme Le fil à la patte de Feydeau, de grands succès populaires comme Un air de famille ou des créations 100 % maison comme Lynda et Alphonse (200 représentations !). L’escale pourrait bien se prolonger fort longtemps avec la construction cette année à Tournefeuille de la Maison du Grenier de Toulouse, lieu permanent de vie et de création. Une maison pour un grenier... L’aventure continue pour l’une des troupes les plus populaires de l’agglomération. | Valérie Lassus



Henry VI, Énorme TNT | du 1e au 12 oct. | 14h ou 19h30 | 05 34 45 05 05, tnt-cite.com

N

on, ce n’est pas Henry qui est énorme, c’est la rentrée au TNT. Une folie de théâtre : quinze actes, 150 personnages, 10 000 vers, je suis... ? Henry VI, écrit par sa majesté Shakespeare, portée par la Piccola Familia d’un Thomas Jolly inspiré - le dernier épisode de cette saga débutée en 2012 a été donné cet été à Avignon, d’où les spectateurs sortaient enthousiastes après 13 heures de représentation en chantant : « on est pas fatigués ! » (calmos, la trilogie ne se jouera pas in extenso au TNT). Henry VI est un documentaire poétique d’histoire politique se déroulant de la fin de la guerre de Cent Ans à la guerre des Deux-Roses, vu par la lorgnette des puissants. Le premier opus, burlesque et potache, épouse l’écriture d’un Shakespeare débutant, puis cède le pas au drame et à la tragédie pour raconter le long règne (1422-1471) d’un roi qui n’avait pas sa place dans un siècle chaotique. Un hors-d’œuvre hors normes pour cette saison 2014-2015. | Valérie Lassus

Un bal masqué QUESTION d’équilibre

Keri Alkema © DR

Henry VI © Nicolas Joubard

spectacle vivant

O

Théâtre du Capitole | mar. 30 sept., ven. 3, mar. 7 et jeu. 9 oct. | 20h | 19,5 à 100 € theatreducapitole.fr

hé, ohé, au bal masqué on danse et on chante, oui, mais pas de la façon dont vous l’entendez. Le bal dont il est question ici n’est pas celui de la Compagnie Créole, dont on vient de vous coller le refrain en tête pour la journée. Plutôt une nouvelle adaptation de l’opéra sombre et romantique de Verdi, sous la baguette du maestro Daniel Oren. De ce drame passionnel inspiré par l’assassinat du roi Gustave III de Suède, à l’opéra de Stockholm en 1792, on attend aussi beaucoup de la mise en scène de Vincent Boussard qui, outre sa carrière dans l’art lyrique, a aussi réalisé des concerts de Bashung en 2004. Musique, interprétation, décor et costumes (signés Christian Lacroix) : chaque élément de ce vingt-troisième opéra de Giuseppe Verdi est porté par une mise en équilibre d’une écriture toute de contrastes. | Baptiste Ostré

48 •



spectacle vivant

G .Bistaki © DR

AGENDA

Derrière Le Hublot - le 12.09

Jusqu’au 30.09

1 de perdu... [Comédie] 3T | 40 rue Gabriel Péri | 3tcafetheatre.com

21h du jeu. au sam. | 14 à 18 €

Si vous ne les avez jamais vus sur scène, vous reconnaîtrez probablement très vite Frédéric Menuet et Mélissa Billard, comédiens qui ont fait un sacré buzz avec leurs vidéos Toulousains. Après avoir épinglé l’esprit local, le duo s’attaque désormais aux ruptures sentimentales avec son sens de la répartie et une complicité imparable. Le 12.09

Derrière Le Hublot [Théâtre de rue ITINÉRANT] Capdenac (46) | derriere-le-hublot.fr

20h30 | grat. sur résa

Le Centre d’Art de Rue Derrière le Hublot lance sa nouvelle saison (de septembre à décembre) en pays lotois sans timidité aucune. Au contraire : avec La nuit juste avant les forêts en ouverture, c’est un coup de poing en forme de théâtre de rue qui se jouera dans les rues de Capdenac. Un théâtre brut et inventif qui devrait tirer le meilleur parti de son lieu d’élection. Du 17 au 20.09

Création [Danse] Théâtre Garonne 1 avenue du Château d’eau

20h mer. et jeu., 20h30 ven. et sam. | 8 à 23 €

À l’heure de boucler ces lignes, la nouvelle livraison de Maguy Marin n’avait pour titre qu’un énigmatique Création 2014. Mais on peut compter sur la chorégraphe, en résidence au Garonne, pour créer un spectacle qui surprendra jusqu’aux plus blasés, avec un thème sur les mutations constantes de la vie et du rythme. Le 19 et 20.09

La Princesse de Clèves [Théâtre] Théâtre de la Violette | 67 chemin Pujibert | theatredelaviolette.com

21h | 8 et 12 €

Abdellatif Kechiche usait du verbe de Lafayette pour le confronter à l’argot moderne (L’Esquive). Seule en scène, la comédienne Isabelle Pellausy retourne à la source au milieu d’un décor ciselé dans le thème du regard, contant et jouant chaque personnage de La Princesse de Clèves.

50 •


Le 20.09

Façades [Performance] Maison de quartier (Rangueil) | 19 rue Claude Forbin

11h30 et 18h | grat.

Ce samedi 20 septembre, les Centres Culturels ouvrent leurs portes. Parmi les différentes animations, celle de la Maison de Quartier de Rangueil est pour le moins intrigante. Associées à des habitants, les chorégraphes Cécile Laloy et Florence Girardon proposent une performance collective sur une trentaine de balcons répartis sur deux façades du quartier. Du 23 au 27.09

Le cri du cœur [Lecture-spectacle] Théâtre du Pavé | 34 rue Maran | theatredupave.org

20h | 6 €

Dans sa note d’intention, Francis Azéma affirme avoir toujours voulu faire quelque-chose autour de Jaurès. On imagine ce Cri du cœur longtemps mûri pour aboutir à un spectacle plus proche de la lecture habitée que du théâtre. Une plongée dans les mots et la pensée de Jaurès, à travers trois textes et autant de facettes de sa personnalité. Du 30.09 au 4.10

Mitsou et autres nouvelles [Théâtre] Fil à plomb | 30 rue de la chaîne | theatrelefilaplomb.fr

21h du mar. au sam. | 8 à 12 €

Publiée en 1919, Mitsou ou comment l’esprit vient aux filles pansait les plaies de 14-18 dans un manifeste proto-féministe contant les échanges épistolaires entre une jeune artiste de music-hall et un soldat stationné au front. Cécile Jaquement porte cette adaptation ainsi que celle de deux autres textes de Colette (La Guérison et Nuit blanche). Le 30.09

H6m² [Théâtre] Université Toulouse 1 Capitole | ut-capitole.fr

13h | grat.

C’est ce qu’on appelle un teaser, un vrai. Avant la grande performance au TNT (voir p.48), Thomas Jolly donne une version ramassée de 45 minutes de son grand œuvre Henry VI (H6m² donc), à l’extérieur sur une scène de 6m², sans décor ni lumière ni son. Un sacré défi à découvrir à la pause déjeuner. Le 3.10

Ma drôle de saison [Humour] Bascala (Bruguières) | 12 rue de la Briqueterie | lebascala.com

21h | 16 €

Après Humour noir sur la ville rose (voir Clutch#2), Bleu Citron et Yescomon s’associent à nouveau pour cette Drôle de saison. Soit une date par mois en direct de la salle du Bascala (qui vaut le coup d’œil) avec un humoriste en tête d’affiche. Si l’humour noir sera souvent au rendez-vous, toutes les formes se succéderont. Ouverture avec un plateau réunissant Arnaud Cosson, Tano et Yann Stotz. Du 3 au 5.10

Bellevue en scène [Festival] Montberon | associationdiam.com

dès 10h | 4 et 6 € (le spectacle)

Fameux festival de théâtre amateur sis en périphérie de Toulouse, Bellevue en scène revient avec un programme chargé. Trois jours durant, une vingtaine de troupes et comédiens amateurs de la région et d’ailleurs enchaîneront sur 21 spectacles avec un large éventail de genres. Du rire aux larmes et inversement, il y en aura pour tout le monde.

• 51


projection

Ciné drive-in : car watch Centre Commercial Labège 2 | du 18 au 20 septembre | dès 19h30 2 € (transat) et 5 € (voiture) | labege2.com, lacinemathequedetoulouse.com

En trois séances, la première édition du Cine Drive-in propose un complément atypique au cinéma de plein air. Taillons la route, direction Labège 2.

L

Moteurs et feux éteints après avoir été guidés jusqu’à leur emplacement, les spectateurs sur quatre roues n’ont plus qu’à brancher l’autoradio sur les ondes de Campus FM (94,00), pour coupler le son aux images du grand écran installé dehors. En défaut de permis de conduire ? Aucun souci : il y a aussi l’option transat façon ciné plein air. Mais le Drive-in, c’est plus que ça. C’est une imagerie (celle de Grease pour les uns, de Christine pour les autres) et une ambiance que le Centre reprend à son compte : expositions de voitures anciennes, restauration, démonstrations de danse et musique sont livrés sur place. | Baptiste Ostré Plein Soleil © Carlotta

es drive-in seraient en voie de disparition. Aux États-Unis en tout cas, leur pays d’origine où ces séances plein air, avec spectateurs installés peinards au volant, subissent la rude concurrence des multiplexes et croulent sous les coûts du renouvellement des équipements. Mais rassure-toi jeune cinéphile : tu pourras toujours peloter la chef des cheerleaders du lycée à l’arrière de la Cadillac de papa - ou plutôt, ta voisine boudinée sur la banquette de ta Clio pourrave -, grâce au Centre Commercial Labège 2. Oui, oui, tu as bien entendu : associé à la Cinémathèque de Toulouse, Labège 2 ouvre son parking à trois jours de Ciné Drive-in.

Triple séance Trois soirs, trois films. Le 18 septembre, le Ciné Drive-in démarre en trombe avec Plein Soleil. Le lendemain, place à l’inépuisable Tontons Flingueurs avant de finir le 20 septembre avec le disco movie emblématique : La fièvre du samedi soir.

52 •


et aussi...

Cartoon Forum : couleur Lokal Oueilles © Le Lokal

Centre de Congrès Pierre-Baudis | du 23 au 26 sept. | cartoon-media.eu On Cartoon – Toulouse et région | du 23 sept. au 2 nov. | midipyrenees.fr, le-lokal.com

La troisième édition à Toulouse du Cartoon Forum devrait battre un nouveau record de fréquentation. Un rendez-vous européen de l'animation, dans lequel se distinguent aussi les studios toulousains.

A

vis de recherche : un certain juge Demort aurait égaré une machine à Trempette, redoutable mixture qui dissout les héros de dessins animés. Une disparition qui tombe au plus mal, alors que Toulouse se jumelle, pour la troisième année consécutive, avec Toontown, ville imaginaire du film Roger Rabbit où vivent les personnages d’animation. L’inquiétude est palpable chez les 850 professionnels de l’animation (en provenance de 33 pays) en déplacement pour les 25 ans du Cartoon Forum. Ce marché européen, durant lequel studios et producteurs viennent « pitcher » leurs projets à différentes chaînes de télé, s’accompagne du festival public On Cartoon : du 23 septembre au 2 novembre, les films d’animation squattent les salles de Toulouse et de la région.

Disséminés dans cette large programmation, des courts-métrages de studios toulousains ajoutent une plus-value certaine. Si l’on ne présente plus Tat Production et La Ménagerie (voir Clutch#13), le festival donnera aussi l’occasion de faire plus ample connaissance avec les productions du Lokal. Fondé en 2003 par un ex-responsable d’effets spéciaux, ce studio implanté à Ramonville s’oriente depuis plusieurs années vers l’animation. Le Lokal présentera trois courts-métrages (Les chats verts, Daniel une vie en bouteille et La Vache qui tâchait de chercher ses taches) ainsi que les pilotes de deux séries (Oueilles et Haïku). Quand à la Trempette, le détective Eddie Valiant promet une résolution rapide de l’affaire. | Baptiste Ostré

• 53


FESTIVAL GROLAND

Troisième mi-temps Utopia, Abc, Cratère, UGC, Connexion Live, Dynamo... | du 15 au 21 sept. | fifigrot.com

Après deux éditions parfaitement réussies, la Présipauté grolandaise re-délocalise pour la troisième année consécutive son festival dans la ville rose. vec quelques 6 000 entrées et une cinquantaine de films projetés lors de la précédente cuvée, il paraissait inévitable de ne pas passer à côté d’un nouveau Fifigrot, traduisez Festival International de Film Grolandais de Toulouse. Au programme de ce troisième volet, une compétition acharnée entre dix longs métrages, sous la houlette de Nelly Caplan, présidente d’un somptueux Grojury. Comme à son habitude, la sélection est aussi riche que variée, avec pour but ultime succéder à l'Amphore d’or Workers de José Luis Vallé. Si le court métrage sera aussi à l’honneur, hors concours, la programmation est toute aussi alléchante, avec en tête de gondole une Tritrilogie dédiée au couple John Waters/Divine. 54 •

Barathon Et parce que le festival ne se limite pas aux salles obscures, c’est toute la cité toulousaine qui vivra une semaine durant au rythme présipotien. Du Grovillage situé dans la cour de l’Esav à la Cave Poésie, en passant par les nombreux établissements membres du Collectif Culture Bar-Bars, c’est toute une série de rencontres des plus farfelues qui vous attend. Rajoutez au menu concerts et projections directement dans vos troquets préférés, une toute nouvelle compétition littéraire, plus la mythique grosse soirée de clôture du côté de Saint Sernin, vous n’avez plus aucune alternative : viendez découvrir le Groland, bonne humeur et dépaysement garantis. | Mathieu Laforgue

Mange tes morts © Capricci

projection


Moonlight Serenade © DR

et aussi...

Séquence Court-mÉTRAGE une question de temps Abc | ven. 12 et sam. 13 sept. | 21h et 19h Cratère | lun. 29 sept. | 20h45 | sequence-court.com

F

The Limits Of Control © Le Pacte

atigué des films aux durées irraisonables, cette absurde maladie infectieuse du cinéma moderne ? Le court-métrage ne pose pas un tel souci : c'est au contraire en se confrontant à un temps réduit que certains réalisateurs déploient des trésors d'inventivité. Cette 3e préselection de Séquence permet justement d’apprécier la diversité d’approche qu’autorisent les contraintes de ce format. Que ce soit le parcours au scalpel d’une Congolaise en situation irrégulière en France (Aïssa, film tourné dans le Tarn et récompensé d’une mention spéciale à Cannes) ou la comédie loufoque Ennui, Ennui, ce programme de sept courts rabiboche avec les salles obscures. | Baptiste Ostré

Jim Jarmusch only rockers left alive Cinémathèque | du 9 au 28 sept. lacinemathequedetoulouse.com

D

e Stranger than paradise au dernier Only lovers left alive, la filmo inclassable de Jim Jarmusch doit beaucoup à ses bandesoriginales. De la pépite indé de Down By Law, en passant par la performance hallucinante de Forrest Whitaker dans Ghost Dog ou Johnny Depp dans Dead Man, le charme racé de ses films mélange une pure maîtrise de l’image (la photo y est presque toujours glaciale) et la musique qui brise cette mise à distance. Impossible d’oublier les morceaux de RZA et du Wu Tang ou les coups de cordes de Neil Young. Sans compter la mythique confrontation entre Tom Waits et Iggy Pop, meilleure scène de Coffee & Cigarettes où les deux icônes se livrent à un tordant jeu d’approche et de recul, comme deux groupies trop impressionnées par la star en face d’eux. En une dizaine de toiles, la Cinémathèque de Toulouse consacre son théma de rentrée à ce réal de génie. | Mathieu Laforgue • 55


Drama-comédie

Fantastique

Animation

Docu

dvd & blu-ray Tous tatoués

Marc-Aurèle Vecchione (Ed Montparnasse)

Après avoir retracé 20 ans de graffiti à Paris, Marc-Aurèle Vecchione s’intéresse à une autre culture underground, le tatoo. Underground, vraiment ? Tabou puis synonyme de danger (taulard) et de rébellion (bikers, punks et rappeurs), le tatouage est aujourd’hui proche du mainstream. Pour caricaturer, on se démarquerait presque plus sans encres sur la peau qu’avec. Faut-il pour autant s’en inquiéter ? Ce passionnant docu refuse de trancher. Avec l’appui de certaines légendes (Filip Leu, Tin Tin...), Tous tatoués replace le tatouage dans son histoire, sa dimension artistique et ses implications dans les mœurs. | B.O.

Les Amants Electriques

Bill Plympton (ED Distribution)

Le maître n’a pas perdu la main. Après L’impitoyable lune de miel, Bill Plympton anime à nouveau une histoire de couple. La plus simple et, en fait, la plus clichée : rencontre, passion et déchirure de deux amants dans une Amérique hopperisée. Toute la force de ce cartoonist est de faire voler en éclat ce terrain connu par des délires visuels toujours renouvelés, son humour déjanté et trash dépassant le seul plaisir de la transgression. Provocateur, il l’est assurément mais cela ne bride jamais l’attachement à ce couple surréaliste. À ce jour, peut-être le seul véritable auteur de dessins animés pour adultes. Le meilleur, en tout cas. | B.O.

Dreamscape

Joseph Ruben (Carlotta)

Des types s’infiltrent dans les rêves des gens et agissent sur leur subconscient. Ça vous rappelle Inception ? Bien vu, sauf que nous sommes en 1984 et qu’au casse de Nolan, Joseph Ruben préfère le thriller paranormal. Plus adulte, moins dans les mémoires que certaines productions de l’époque (Explorers, avec le même Dennis Quaid), cette autre « aventure intérieure » possède le charme sincère et sans cynisme de son temps, rehaussé par des effets spéciaux sympathiquement désuets. Sorti la même année que son cousin horrifique Les Griffes de la Nuit, ce méconnu Dreamscape mérite bien sa place au panthéon des films cultes de cette décennie. | B.O.

The Spectacular Now

James Ponsoldt (M6 Video)

The Spectacular Now ou le jeu du pour et contre. Contre : ne voir, dans cette tentative de rejouer la comédie teenage sur un mode lo-fi, qu’une version Coca Zéro des ados paumés de Larry Clark, avec une Shailene Woodley en mode bras croisés - épaules rentrées (on a dit comme des ados). Pour : s’autoriser à se laisser attendrir par l’attention portée aux personnages (Miles Teller, sorte d’Elvis boutonneux, à la maturité trop précoce). Et par la partition de la mise en scène qui, dans des teintes légèrement passées, refuse le vernis du sensationalisme et parvient à gratter la part de sincérité derrière le cliché. | B.O. 56 •



concert & club

La rentrée des salles En quelques années, la rue Gabriel Péri est devenue l’épicentre des concerts à Toulouse grâce à la Dynamo et au Connexion Live. Mais les choses pourraient changer avec une menace de fermeture de la première. Le second est dans une toute autre perspective avec l’arrivée d’un nouveau programmateur. Clutch fait le point sur deux rentrées bien particulières. | Propos recueillis par Baptiste Ostré

La Dynamo

remue-méninges Déménagement ou fermeture ? Une certitude : la Dynamo est en sursis rue Amélie. Alors qu’un complexe hôtelier doit ouvrir début avril 2015, la salle de concert se retrousse les manches pour trouver une alternative, après une approche de la Mairie de Toulouse qui semble aujourd’hui dans l’impasse. Entretien avec Ali Tehar, programmateur qui ne mâche pas ses mots. Qu’attendiez-vous du rôle de la Mairie de Toulouse ? Nous nous sommes tournés vers la collectivité locale pour savoir si elle voulait jouer un rôle dans ce dossier. La Dynamo n’est pas subventionnée et nous ne demandons pas d’argent : la Mairie de Toulouse aurait pu nous permettre de trouver un espace de location, dans le patrimoine de la ville ou du privé, pour accueillir notre activité. Par le passé, d’autres politiques avaient montré leur attachement à cette culture d’une manière similaire... De l’extérieur, les discussions semblaient bien engagées... Le premier rendez-vous a été très positif, tant sur la forme que sur le fond. Et au second, la Mairie nous a fait comprendre qu’on ne faisait pas partie de leurs priorités. La Ville considère que cette affaire ne la regarde pas, qu’elle concerne uniquement deux organismes privés, l’Hôtel et nous. Pour résumer, ce qu’on 58 •


nous a dit c’est : « on est malheureux pour vous, mais on ne peut rien faire ». On se sent forcément un peu bernés, comme si nous avions perdu du temps...

© DR

© Moltisanti

Du coup, quelle est l’échéance ? Le couperet tombe fin mars. Dans un peu plus de 6 mois à peine, ça ne dépendra plus de nous. Tout repose maintenant sur notre capacité à rebondir rapidement ou pas. Pour l’instant, les soirées de soutien Ma Dynamo dans ma ville - le nom parle de lui-même -, sont mises de côté. Avant d’en refaire une, on essaie de réfléchir à la façon dont nous pouvons intégrer les toulousains à ce processus (l’entretien a été réalisé fin août, ndlr). Avec un peu plus de 15 000 signataires, la pétition de soutien qui a été mise en place montre que les toulousains veulent encore de la Dynamo, qu’il y a un attachement à cette culture-là. Stratégiquement et économiquement, notre avenir va se jouer sur cette question : comment travailler avec le public pour que cette salle de concert continue d’exister en centre-ville...

Ailleurs

Erich Sperling, emblématique fondateur du Cri de la Mouette, a mis l’été à profit pour faire quelques travaux et redonner un coup de jeune à cette péniche pas comme les autres. Reprise le 12 septembre avec une ouverture (gratuite) à l’ambiance tropical bass et rock, distillée par les Dj’s Baja Frequencia et Lacabre. Et rendez-vous le 2 octobre pour le concert du fameux reggaeman allemand Sebastian Sturm. Le jazz est-il toujours là ? Fin juillet, un communiqué du Conseil d’Administration du Mandala annonçait la suspension des concerts jusqu’à nouvel ordre (au moins jusqu’à décembre). Poumon des nuits jazz (voir Clutch#3), la salle qui fêtera bientôt ses 30 ans fait état de divergence de point de vue entre ses deux entités, l’association (porteuse du projet culturel) et la Sarl (détentrice du bail).

• 59


concert & club

Le Connexion Live

carbure à l’hybride Yann Dabiz assure la relève de Mathieu Narbonne à la programmation du Connexion Live. Du changement en vue, mais dans la continuité de la voie déjà tracée. Apéro de rentrée le 25 septembre. Quelle est ta vision du Connexion Live ? Pour me faire une idée, j’ai d’abord écouté ceux qui le connaissent, public comme pros. Ça me semble important de savoir comment les gens perçoivent un tel lieu. Avec son amplitude horaire, le Connexion a la chance d’être un lieu hybride, et au centre de Toulouse. Il peut s’adapter à beaucoup de styles musicaux mais aussi à des ambiances très différentes. Ce n’est pas un salon mais il y a des canapés, pas un bar sportif mais on passe des matchs... Il y a du clubbing, du rock, de la pop, tous les échantillons des musiques actuelles. J’aimerais bien inciter les artistes à se l’approprier, à habiller le lieu avec des lumières, des vidéos... C’est tout l’intérêt d’avoir une salle polyvalente !

© DR

Jusqu’ici, la programmation a beaucoup misé sur la découverte... L’intérêt d’une prog, ce n’est pas de faire ce que tout le monde a fait avant soi, mais de redonner l’envie aux gens d’être curieux. Et comme nous ne sommes pas un Zénith, ça nous permet d’être plus proches des artistes, d’inviter des groupes qui nous mettent des claques à nous aussi. Parce qu’on aime tous être surpris, plutôt que de voir un groupe qui se contente de jouer une version au son augmenté d'un album.

60 •

Peut-on s’attendre à des nouveautés ? On lance le 27 septembre les soirées « Swing party » avec le groupe Canibal Dandies. C’est une alternance entre swing live, dj set et il y aura aussi un salon de coiffure rétro, des démonstrations et initiations pour que le public rentre, littéralement, dans la danse. J’aimerais bien également reprendre les expositions mensuelles. Il y en a une à la rentrée, avec le vernissage des créations de la graphiste Maboo lors de l’apéro de présentation, le 25 septembre. Ce sera l’ocasion de dévoiler les prochaines dates et de baigner dans l’ambiance de la programmation : groupes live, Dj sets, vidéos, expos... Et compétences des barmen !


• 61


concert & club

Anthony Joseph © Nicolas Hidiroglou

Le griot créole

[Spoken word, Rapso] Salle Nougaro | ven. 26 sept. 20h30 | 13 et 15 € sallenougaro.com

Anthony Joseph est né le jour de la fête de Diwali, un rituel hindou qui célèbre le passage de l’obscurité à la lumière. Force est de reconnaître que cette naissance augurait une histoire à venir peu banale.

T

rinidad. Une île marquée par les légendes orales et le carnaval. Avant de traverser l’Atlantique, direction Londres, le preacher Anthony Joseph grandit sur cette terre antillaise, au contact des racines créoles. Poète, romancier, musicien et chanteur, il ne se départira jamais de cette culture mais s’imprégnera d’une nouvelle forme de poésie orale : le spoken word. Influencé entre autres par Gil Scott Heron et les Lasts Poets, artistes chez qui il découvre un verbe sombre et engagé dans la cause noire-américaine, il se réapproprie le style dans une approche quasi païenne. Avec le phrasé d’un véritable griot contemporain, armé de sa voix chaude et envoûtante, il y insuffle

62 •

une âme chamarrée, à la frontière du vaudou. Enregistré en cinq jours au studio Quai de Son à Paris, Time concentre cette tension entre obscurité et lumière dans un chatoyant mélange de couleurs. Fruit d’une réelle connivence artistique avec la New-Yorkaise Meshell Ndegeocello, ce cinquième album conte au fil des titres l’histoire de l’esclavage, entre l’Afrique et les Caraïbes, ou le destin de l’activiste Michael X. Le griot créole y passe d’un esprit à l’autre, dans un univers musical toujours luxuriant. Un débordement d’ondes positives nées de la rencontre du rapso - mélange de rap et de calypso, très populaire à la Trinité -, de volutes jazz-psyché et de jam-funk. | Quentin Saillant


et aussi...

Rock in Opposition [Festival] Cap Découverte Carmaux (81) | du 19 au 21 sept. | 25 à 60 € pass 3 jours 120 et 150 € | rocktime.org

Attention, spoiler : ceci est une déclaration. Oui, parce qu’on l’aime ce Rock in Opposition. On apprécie l’étrange histoire du lieu qui l’abrite (CAP Découverte, on vous racontera ça un jour). On est sous le charme de sa programmation, qui réinvite cette année Magma et le percutant Offering. Seize nationalités s’y bousculent sur scène, dessinant un vaste paysage musical entre le rock tribal d’Artùs, la folk revisitée des Young Gods ou le spectaculaire Dr. Nerve. Au fond ce qu’on aime par dessus tout chez le RIO, c’est une certaine dimension de festival utopiste. | B.O.

Youngblood Brass Band [Funk Hip-Hop] Bikini | ven. 3 oct. | 20h 20 et 22 € | lebikini.com

Venus de la Grosse Pomme, les Youngblood Brass Band revisitent haut la main la formule des Walking et Funeral Bands de la Nouvelle-Orléans. Empruntant aussi bien au jazz de Harlem qu’au hip-hop de Brooklyn, les neufs New-Yorkais mêlent une section cuivre et percussions funky à un groove bougrement efficace ! Propulsée sur le devant de la scène hip-hop en multipliant les collaborations avec des invités de marque (Talib Kweli, Mike Ladd, Dj Skooly...), cette troupe atypique assène une énergie irrésistible, métissée et gorgée de soleil. | Q.S.

WOODS

Woods © DR

[Folk] Dynamo | lun. 15 sept. | 20h | 8 € | lachattealavoisine.net

Avec huit albums au compteur, voilà belle lurette que Woods est sorti du bois. Basée sur des mélodies sacrément efficaces, la dernière galette du groupe originaire de Brooklyn, With light and with love, a été unanimement saluée par la critique internationale, montrant ainsi à la scène pop-folk US de quel bois nos deux gais lurons se chauffent. Le monde naturel de Jeremy Earl et Jarvis Taveniere est de passage au Saint des seins pour une soirée qui s’annonce comme un bol d’oxygène. Croix de bois, croix de fer, si je mens je vais en enfer. | M.L. • 63


concert & club | et aussi...

25 ans d’Avant-Mardi [Pop, Electro] Metronum | sam. 20 sept. 20h | grat. | avant-mardi.com

Après avoir co-organisé la 1e édition du Pop Mind à Castres en juillet (voir Clutch#21), le réseau Avant-Mardi revient fêter ses 25 ans d’échanges culturels. Cette fiesta d’anniversaire porte en elle tout l’ADN de cette fédération de 45 structures musicales : un art de la découverte et l’âme visionnaire dirigée sur l’émergence artistique. Du groove touareg d’Ezza à la bass music de Bounce!!!, en passant par les surdoués Kid Wise et Budapest, ces 4 concerts (gratuits !) montrent la qualité de groupes soutenus par les dispositifs d’Avant-Mardi. Redoutable. | B.O.

Festival de la bohème [Gypsy Groove] Domaine de Brioudes (Muret) | ven. 3 et sam. 4 oct. | 13 à 19 €, pass 23 et 29 € | festivaldelaboheme.com

« Et vogue vogue la galère, le cap sur la bohème » ! Besoin de vous remettre en tête les paroles des « Cigales » ? Ça tombe bien : La Rue Kétanou passe le 4 octobre, pour la 7e édition du festival de la Bohème. Niché au cœur du Domaines de Brioudes, et porté par la motivation et la solidarité d’un groupe d’amis, il installe ses caravanes de plaisirs et ses chapiteaux de partage deux jours durant. Quantic, Babylon Circus, Titi Robin Trio, Les Cousins Lafleur précéderont Flavia Coehlo, TSF, Soviet Suprem (et La Rue, donc). De la musique en veux-tu. Du voyage en voilà ! | B.O.

JIM JONES REVUE

Jim Jones Revue © Gullick

[Punk Rock] Metronum | ven. 19 sept. | 20h | 16 et 18 € | jerkov.net

Groupe phare de la scène rock londonienne, Jim Jones Revue fait escale dans la ville rose. Emmenés par un pianiste ravagé, les Anglais ne font pas dans la demi-mesure, délivrant le mix parfait entre punk, garage et blues, bien aidés par des guitaristes survoltés et un chanteur à la voix rocailleuse à souhait. Un concert durant, Jim Jones et compagnie passeront en revue un répertoire allant de « Princess and the frog » aux morceaux du dernier bien nommé The savage heart, le tout dans un prévisible joyeux bordel qui ravira les aficionados du genre. | M.L. 64 •


Boogers [Power Pop] Connexion Live | ven. 12 sept. | 20h | 6 et 8 € | connexion-cafe.com

Boogers © DR

Boogers - traduisez crottes de nez - c’est le projet bigarré de l’éclectique Stéphane Charasse, ancien batteur, dj et animateur radio. Puisant son inspiration dans la ligne de groupes comme Weezer, les Ramones ou les Beach Boys, le tourangeau produit un hybride power-pop-punk-électro-crade (à prononcer d’une traite) fantaisiste aux refrains accrocheurs. Sa venue au Connexion Live sera l’occasion pour les adeptes de découvrir son nouvel opus Running in the flame et pour les non-initiés de savoir si le mec est aussi farfelu qu’il en a l’air ! | Q.S.

Dj Krush [Abstract] Metronum jeu. 5 oct. | 20h | 16 € | facebook.com/ LesProductionsDuPossible

Remplacer les flingues par des micros. L’alternative peut sembler naïve mais le destin d’Hideaki Hishi, jeune gangster des quartiers pauvres de Tokyo, aurait sans doute été tout autre s’il n’avait rencontré le hip-hop, un soir de hasard. De la rue à la consécration, l’histoire de Dj Krush aurait de quoi alimenter un biopic. La légende de l’abstract ne se prive d’ailleurs pas de raconter des histoires : des touches de soul et de jazz, des ambiances hypnotiques à la fois rassurantes et sombres. À ce niveau, on ne parle plus de mélange des genres mais bien de la marque d’un auteur, un vrai. | B.O.

Milesdavis Quintet & The bridge [Jazz] Théâtre du pavé | sam. 4 oct. 20h | 6 à 14 € | unpavedanslejazz.fr

Un pavé dans le jazz. Avec un tel nom, ce rendez-vous fondé en 2002 par Jean-Pierre Layrac (Jazz à Luz) se doit d’être partout sauf dans la tiédeur mollassonne. Cette double affiche se place bel et bien sous le sceau de musiques éclectiques. Du classique trio violoncelle, piano, batterie, le Milesdavis Quintet dégage ainsi le versant expérimental et défricheur du maître. En suivant, le projet The Bridge associe des musiciens français et américains dans une hybridation transatlantique aventureuse et flamboyante. Une ouverture de saison pleine de promesses pour la suite. | B.O. • 65


concert & club | et aussi... Che Sudaka © DR

MéditerranéO mouvements du bassin [Festival] Portet s/Garonne du 19 au 21 sept. | grat. | festivalportet.fr

Q Christian Bland © Pooneh Ghana

ui a dit que Marseille avait le monopole de la Méditerranée ? Certes, elle ne passe pas tout à fait par Toulouse mais ses cultures innervent aussi la région. Car on a beau les regrouper sous l’étrange terme générique « World », les rivages du bassin Méditerranéen regorgent de spécificités bien à eux. À l’heure du bilan des dix ans, le festival MéditerranéO a de quoi faire la fête : une moyenne de 10 000 spectateurs chaque année, plus de 150 artistes accueillis sur des événements gratuits... Cette arche culturelle vogue sans craindre la tempête. À la barre, l’association Confluences a de nouveau établi un programme brassant les cultures : des animations variées et surtout 15 concerts, dont l’inévitable Sergent Garcia, les mythiques Che Sudaka et une ribambelle de sonorités alliant rock, reggae, samba ou jazz manouche (Tram des Balkans, Zouffris Maracas, Place des arts...). | Baptiste Ostré

Psyché Fest, au-delà du réel [Rock] Dynamo | du 16 au 22 sept. | 20h | 6 €, pass 12 € | facebook.com/psychedelicrevolutions

D

'

un côté, les forces vives de la ville (dans l’ordre : Sound Sweet Sound & Pearblossom Highway, Substitut & Red Woods, The Rusty Bells & She Hunts Koala), de l’autre les représentants internationaux. Et pas n’importe lesquels : le guitariste Christian Bland (Black Angels) en ouverture, les cowboys crépusculaires de Spindrift le lendemain et pour finir rien moins que Joel Gion, percussionniste du culte Brian Jonestown Massacre qui présentera un premier album solo lunaire. Les soirées Psychédélic Revolutions trouvent un certain aboutissement avec ce premier festival, qui recrée le psychédélisme pop à coup d’ambiances travaillées, de lumières colorées et de vidéos créatives. Trois jours en lévitation qui creusent un fantasme 60’s. Un esprit libertaire porté par des musiciens de la scène néo-psyché locale et le label Dead Bees Records. | Baptiste Ostré 66 •


• 67


Electro Alternativ’ #10 L’âge de raison [Electro] Bikini, Dynamo, Connexion Café, Abattoirs, Metronum.... | Jusqu’au 21 sept. electro-alternativ.com

Jusqu’au 21 septembre se tient la dixième édition du festival Electro Alternativ, institution protéiforme des cultures digitales qui semble avoir atteint la maturité. | Youness Hamelat

Du 10 au 13 sept.

Vous avez raté la première semaine ? Prenez l’électro par les cornes et profitez des « Rendez-vous du Jeudi #2 » (le 11.09) au Centre Culturel Bellegarde, croisement artistique entre électro et jazz, avec au programme notamment les musiciens Minimal Orchestra et Morgho ou le plasticien Kurenai. Vendredi 12, place au hip-hop à la Dynamo. La soirée s’annonce relevée avec Ligone (champion de France DMC 2009 et 2010), Free The Robots et Kartel Players. Enfin, samedi 13, soirée electro swing avec dress code « rétro chic » au Connexion, ambiancé par le trio Swingrowers, le producteur franco-belge JFTH, et la performeuse néo burlesque Dottie Gooseberry. De quoi se mettre dans l'ambiance avant d'attaquer la dernière semaine !

68 •

Du 17 au 21 sept.

Le mercredi 17, le Metronum, fera la part belle à l’IDM (Intelligent Dance Music). Ce style souvent en retrait sera mis à l’honneur par Max Cooper, l'allemand Recondite ou l’un des papes du UK funky, Doc Daneeka. Le Bikini s’enflammera de nouveau le vendredi 19 pour une soirée UK house en compagnie du célèbre duo polonais Catz N Dogz, l’incontournable Paleman ainsi que Mangabey aux influences black music. Toujours au Bikini (le 20.09), les amateurs de trance progressive se bousculeront pour Symphonix, Laughing Bouddha et Proper Lane. Enfin, ce dixième anniversaire se clôture en beauté et en plein air aux Abattoirs (le 21.09) avec un live du producteur de Détroit, Seth Troxler, accompagné de TTOMH et David August.

Proper Lane © DR

concert & club


et aussi...

Bikini Pool Party [Hip-hop, Electro] Bikini | dim. 21 sept. 15h | 5 € | lebikini.com

T’as passé un été tout pourri sous la pluie alors que tu rêvais de bronzette ? Croise les doigts : le Bikini achève la saison avec la dernière pool party de 2014. Après un warm-up de la Dj team du lieu, le quadruple champion du monde DMC, Greem (C2C et Hocus Pocus, rien que ça), prendra les commandes des platines pour un set en bord de piscine où les influences hiphop, soul, funk et electro se mêleront avec une technique imparable. De quoi passer un dimanche après-midi dans la pure tradition estivale. Évite juste d’en profiter pour faire la danse de la pluie. | B.O.

Vandal Records, 10 ans [Bass Music] Bikini | sam. 13 sept. 23h | 10 et 12 € | lebikini.com

Coïncidence : alors que le festival Electro Alternativ fête ses 10 ans (voir ci-contre), un crew 100 % toulousain célèbre de son côté la première décennie de son label. Spécialiste de la bass music et du dubstep qui démange, Vandal Records (division du Vandal Crew) rend hommage à ses artistes phares : S.p.y., L 33, Signs, et les Vj’s de Rabbitkillerz mettront à l’épreuve l’acoustique du Bikini pour lancer au passage la sortie d’un disque made in Vandal. Bonus : ces dix ans sont également l’after officiel de la 27e édition du Festival de rue de Ramonville (direction p.45). | B.O.

LA FINE EQUIPE

© DR

[HIP-HOP - ELECTRO] Théâtre de Poche de l’ENAC | jeu. 18 sept. | 21h | grat. |enac.fr

Les trois beatmakers présentent la première date de leur tournée d’automne entre l’École Nationale de l’Aviation Civile et le Campus Supaero ! Après la parenthèse Hoosky (oOgo et Chomsk’), la musique du groupe s’aventure sur un tout autre terrain. Autant vous le dire, La Fine Equipe est attendue au tournant. Il suffit d’écouter l’Ep Lov for Eva, sorti en mai dernier. Sans renier ses racines hip-hop, la formation a sorti les synthés, traçant des lignes mélodiques empreintes de samples soul pour des morceaux plus accessibles typés dancefloor. Qui viendra bougera. | P.M. • 69


Electro-rock

Pop

Rock

Rap

disques Asocial Club

Toute entrée est définitive (Aparté)

L’addition des (fortes) personnalités fait-elle le groupe ? L’an dernier sur scène, l’Asocial était encore un collectif d’individualités. La mini-tournée n’était qu’un avant goût : cette torpille de Casey, Al, Prodige, Virus et Dj Kozi tient toutes ses promesses. Mieux, la dynamique de groupe permet à chaque rappeur de se sublimer dans son propre registre. Comme prévu, la société actuelle en prend pour son grade. Sans être d’humeur à la fête (on ne se refait pas), l’aigreur devient belle, à l’image d’un Rocé particulièrement incisif sur le dernier morceau du disque : « on creuse, parce que c’est notre vision de l’élévation ». | P.M.

Bruit qui court

X (Autoprod)

Après Sortie 15 et Face B, c’est un autre groupe phare de la scène locale de rock alternatif qui donne de ses nouvelles. Et elles sont (très) bonnes. Sans titre, sinon une croix soulignant son nom, Bruit Qui Court surprend avec un album-concept explorant la psychée et les idées de Charlie Bauer, singulier révolutionnaire anar comptabilisant 25 ans de prison (il fut un complice de Mesrine). La voix de Nicolas Lafforgue scande toujours les textes dans un élan proche du spoken word, mais l’ajout inattendu de synthés provoque un appel d’air, qui emmène les paroles et la révolte vers une introspection furieuse comme une bombe à retardement. | B.O.

Jim Putnam & Mickaël Mottet

Sans titre (We are unique)

Une guitare répétitive, deux voix mélancoliques. Les premiers accords de « Let Be » se situent en terrain folk, mais un glissement s’opère très vite : un beat sourd, lointain, comme si on écoutait deux disques à la fois. Cette étrangeté des formes, le disque en fait un travail de fond, progressant sur la pente d’une pop schizophrène (le lyrisme étouffé de « Concert of everything »). Il y a quelque-chose de l’immédiat dans ces dix titres, fruit de la collaboration entre les têtes pensantes des Radar Brothers (Putnam) et de - bientôt feu - Angil & The Hiddentracks (Mottet). Solaire, cet album l’est. Mais plus précisément : entre chien et loup. | B.O.

Hello bye bye

Everlasting Journey (All you need)

Ça a de la gueule : Hello bye bye semble avoir été adoubé par Rubin Steiner qui signe, en guise de présentation de texte, un appel à ne pas se laisser berner par le jeu de la bio ou des influences. D’un côté, ça facilite la tâche. Pas facile en effet de caser le groupe bordelais quelque part. On le ferre un instant dans la catégorie electro-rock et, l’accord d’après, le voilà dans la pop post-80’s. On le pense machine à dancefloor (« One track mind »), il se lance dans une ballade aérienne (« Empty »). De ces ruptures de ton et effets de surprises enchâssés, Everlasting Journey tire pourtant un sens de l’unité léger et tonifiant. | B.O. 70 •





concert & club

Blonde Redhead - le 2.10

Jusqu’au 30.09

© DR

AGENDA

Piano aux Jacobins [Festival] Cloître des Jacobins | 20h | 6 à 38 € | pianojacobins.com À 35 ans bien sonnés, le festival Piano aux Jacobins n’a pas renoncé à sa jeunesse. Au contraire : si les aînés sont bien là (les légendes du clavier Menahem Pressler et Aldo Ciccolini), les jeunes découvertes sont toujours à l’honneur tandis que la musique classique se donne des airs de jazz.

Du 11 au 14.09

Soirées Crépuscule [Festival] Montauban | 19h | grat. à 7 €, pass 20 € | soireescrepuscule.fr Quatre jours durant, ces soirées Crépuscule font souffler un peu en avance un air d’été indien. En début de soirée, dans un jardin privé de Montauban (au 19 rue Léon Cladel), cette 4e édition invite une vingtaine d’artistes pour des concerts et scènes ouvertes d’inspiration poétique (Orlando Trio, Wladimir Anselme, Marie Sigal, Gilles & Auguste...). Expositions, ateliers, mapping et projections vidéos au rendez-vous.

Le 16.09

Neukalm [Hybride] Lieu-Commun | 20h | grat. | lieu-commun.fr Un dimanche de danse le 17 septembre, une exposition de dessins à partir du 25... Le LieuCommun fait sa rentrée autour de propositions pour le moins originales. En tête de gondole, le concert de Neukalm annonce la couleur. Composé entre Berlin et la côte d’Azur par Christian Vialard, cet hybride de machines, basses et synthés est aussi inclassable qu’envoûtant.

Le 19.09

Performance Ka [Gwoka Electro] Espace Bonnefoy | 20h30 | grat. | facebook.com/assoruepietonne Cinq artistes sur la scène de l’Espace Bonnefoy, pour une performance ésthétique et sonore qui croise le gwoka, danse traditionnelle de la Guadeloupe, à l’electro. Fruit d’une résidence de cinq jours, ce concert-spectacle porté par l’association Rue Piétonne ajoute également une touche d’art numérique pour un happening artistique curieux et novateur.

74 •


Le 19 et 20.09

Bourbaki Bouge [Festival] Place du Marché aux Cochons (Minimes) | 19h | grat. | sitlibre-asso.org Vingt-deux, voilà Bourbaki ! Le festival des Minimes fait son retour pour une 22e édition gratuite et conviviale. Ouverture en chanson le vendredi soir (Sale Pierrot et La Gaudriole), et lendemain qui devrait effectivement bien bouger avec le combo tropical hyperactif El Gato Negro, accompagné des Cousins Lafleur.

Le 26 et 27.09

Andrew Weatherall Festival [Electro] Carcassonne | 21 € | delacity.com Le King of the Castle, c’est lui : Andrew Weatherall, Dj Anglais de retour à Carcassonne (au château Comtal) pour la 2e édition d’un festival qu’il porte sur ses épaules. Près de mille compatriotes britanniques étaient venus écouter ce chaman electro l’an dernier. Plus ambitieuse, cette nouvelle édition fait toujours le pont entre Londres et la Cité mais invite aussi les fameux Limiñanas, Scott Fraser ou Sean Johnston.

Le 2.10

Cats on Trees [Pop] Lo Bolegason (Castres) | 20h30 | 18 à 25 € | bolegason.org Pas de timidité. La nouvelle saison de la Smac de Castres témoigne d’une belle forme et d’une ambition musicale toujours forte. Avant le festival Autan de Blues en octobre, avant Ez3kiel ou Punish Yourself en novembre, Lo Bolegason invite les chouchous Cats on Trees, duo toulousain qui ré-enchante la pop music (voir Clutch#14). Blonde Redhead [Indie Rock] Bikini | 20h | 22 à 25 € | lebikini.com Il arrive enfin : Barragàn, 9e album du trio Blonde Redhead devrait décoller en septembre. Les protégés de Steve « Sonic Youth » Shelley ne perdent pas de temps et débarquent ensuite au Bikini pour (espérons-le) jouer en live des titres de cet alléchant nouvel opus. Entourée des frangins Simon et Amedeo Pace, la voix et la guitare de Kazu Makino devraient encore faire des ravages.

Le 3.10

Orchestre National de Barbès [World] Metronum | 20h | 23 et 25 € | jerkov.net Cela faisait bien longtemps que l’on n'entendait plus parler de l’Orchestre National de Barbès. Reformé en 2008 avec six membres d’origine et quelques nouvelles têtes, ce big band brassant les musiques du Maghreb et les influences rock, ska ou reggae fait son retour cette année avec l’album Dame de cœur, et fête ses 18 ans de tournée avec une énergie intacte.

Le 5.10

Dorian Pimpernel [Pop garage] Connexion Live | 20h | 6 et 8 € | connexion-cafe.com Sous leurs dégaines de british échappés des 60’s, les cinq membres de Dorian Pimpernel cachent un esprit freak acide autant qu’acidulé. « Secret le mieux gardé de la pop française » selon Les Inrocks (mais peut-être plus pour longtemps), le groupe injecte une dose de psychédélisme baroque. Avec une première partie assurée par le toulousain Julien Gasc, ce dimanche là ressemblera à une soirée dans le trou du lapin.

• 75


AGENDA sam. 6.09

concert & club

Journée portes ouvertes | Flamenco

111 Lunares | 15h | Grat.

Apéro Ukulélé | LES LELES

Bikini | 18h | Grat.

Le collectif Cambuche | Apéro-concert latino

Maison Blanche | 19h | Part. libre

ClutchORAMA #22 | Sortie du magazine aux ABATTOIRS

XPO KAMILLE LÉVÊQUE JÉGO (voir p.18) | VIDÉo mapping par CTRL-T E CARTE BLANCHE MUSICALE AU... FESTIVAL ELECTRO ALTERNATIV (10 ANS) Fiedel - Ryan Elliott (Techno) - cold (Warm-up) > 19h-minuit | 5 €

Ringards de rentrée | SAMI JUKEBOX - DJ CODE

Txus | 19h30 | Grat.

Prince Diabaté trio | Traditionnel mandingue

Nain Jaune | 19h30 | Grat.

BRAZILLIDADJI | Bossa nova

Le P'tit Truc | 19h30 | Grat.

L ’interlude festival : Dawa’s Block Party 3 | PARAZIT - L'1PROBABLE MC - YOUSS DROOGZ BRIGADE | Hip-hop instrumental La Dynamo | 20h | 5 € Shock waves sound | Dj's hip-hop and more Thirsty For Metal | Apéro métalleux

Cherche Ardeur | 20h | Grat. La Mécanique des Fluides | 20h | Grat.

AZULENCA | Flamenco

Le Diapason (Cenan) | 20h | nc

Set Dj

Le Filochard | 20h | Grat.

World Jazz Acoustic | Jazz vocal

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

Fête locale | les années Yéyé

Stade de Beauzelle | 21h | Grat.

Dirty Greed | Grunge rock alternatif A Nu et fresh big beat set | CHICKY BOOM | Dance party

Ôbohem | 21h | Grat. The Petit London | 22h | Grat.

IDDIM KULCHA - CRITICAL HIFI - BREDIN RECORDS R Sound system digital La Dernière Chance | 22h | Part. libre DJ Boukané | Tropical South Tremplin Dj Dj Yeaman Mundial mix Dj Antonovo | Electro uk garage Germain et son blind test de merde

Le Moloko | 22h | Grat. Connexion Live | 22h | Grat. Ô Boudu Pont | 22h | Grat. Mulligan's | 22h30 | Grat.

GUARDIOPROD TRAUMER - CITIZEN CAIN | Electro

Rachdingue | 23h | 15 €

Tea light | Electro piscine CAMILLE ARTICHAUD | Louis Mariano Déjanté Sol City | Minimal, Techno Face B | THE ROACH - VECT - GONES THE DJ YELLOW | Pop, folk Scène ouverte, cantine dominicale Filoworld | Jam session

lun. 8.09

Speak Easy | 22h | 10 €

Les concerts du Mulli Dark entries | Mix goth rock

dim. 7.09

Le Communard | 22h | Grat.

Rco - Rencontres Culture Ouverture | Langue des signes

Bikini | 23h | 6 €

Bikini | 15h | 5 € Le Dahu | 15h | Grat. Speak Easy | 16h | 5 € Bakélite | 18h | 5 € Le Cactus | 19h | Grat. Ôbohem | 19h | Grat. Le Filochard | 21h | Grat.

L'Evasion | 18h | Grat.

Piano aux Jacobins | David BISMUTH Auditorium St-Pierre des Cuisines | 20h | 6 et 20 € Happy Hour Mojito

76 •

Vasco Le Gamma | 22h | Grat.


mar. 9.09

Double Happy Hour

Vasco Le Gamma | 18h | Grat.

Apéro Campagnard

Le Petit Vasco | 19h | Grat.

Ramène ta playlist | Années folles

Ô Boudu Pont | 19h | Grat.

Duo Amestoy et Carles | Chansons humour

Cave Poésie | 19h30 | 6 à 12 €

Scène ouverte Nougaro

Théâtre des Mazades | 20h | nc

L'Index | Impro

Cherche Ardeur | 20h | Grat.

Viens Passer tes Vinyls !

Connexion Live | 20h | Grat.

Scène ouverte | Sylvain Peyrières | Jazz manouche

Maison Blanche | 20h | Part. libre

Filojazz | Jam session jazz

Le Filochard | 20h | Grat.

Rémi Panossian | Piano jazz Piano aux Jacobins | Philippe BIANCONI

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas Cloître des Jacobins | 20h | 6 à 38 €

Soirée jeux de societe Session Irlandaise

L'Evasion | 20h30 | Grat. La Mécanique des Fluides | 21h | Grat.

VINCENT ROCA | One man delirium

Le Bijou | 21h30 | 10 et 12 €

Pub Quiz

mer. 10.09

Mulligan's | 22h | Grat.

Les p´tits concerts du mercredi et anniv du patron LA NUIT DU DAHU | Veillée contes Duo Amestoy et Carles | Chansons humour Piano aux Jacobins | Teo GHEORGHIU Sofaz | Groove et transe Get Yor Dose #5 | Rock, new wave, noïse Rémi Panossian | Piano jazz Quizz Délire Quiz VINCENT ROCA | One man delirium

Nain Jaune | 19h | Grat.

Chez ta Mère | 19h30 | Part. libre Cave Poésie | 19h30 | 6 à 12 € Cloître des Jacobins | 20h | 6 à 38 € Cherche Ardeur | 20h | Grat. L'Almanach | 20h | Grat. Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas L'Evasion | 20h30 | Grat. Vasco Le Gamma | 21h | Grat. Le Bijou | 21h30 | 10 et 12 €

Soirée Boudoir Mix | Dj's Boudoir Moderne | Dreampop Connexion Live | 22h | Grat.

jeu. 11.09

Urban | DADEF QUARTET | Vernissage

Pour le numéro d'octobre > envoyez vos dates avant le 19 sept. à agenda@clutchmag.fr

Mano facto | 18h | Grat.


AGENDA jeu. 11.09

concert & club

Soirées Crépuscules | JULIETTE KAPLA et CLAIRE BELLAMY - BOUBACAR NDIAYE Lectures, ateliers, concerts... Rue Léon Cladel (Montauban) | 19h | 7 € Apero Soundshine | Uncle Joe | Ska mento calypso

L'Evasion | 19h | Grat.

KAMILLE LÉVÊQUE JÉGO - clutchfolio #22 (voir p.18) | Vernissage exposition ! xposition clutchfolio #22 à la Green Galerie (4 rue du Coq d'Inde) E Du 11 sept. au 1e oct. | kamille-levequejego.com | Vernissage dès 19h

THIS SILLY THINGS | un groupe prêt à tout péter

Txus | 19h30 | Grat.

Duo Amestoy et Carles | Chansons humour

Cave Poésie | 19h30 | 6 à 12 €

Rajel et Eric Willoth | Slam

Cherche Ardeur | 20h | Grat.

Speak N' Groove | Groove, Hip-hop Papa Jo | Chanson caraibe

Speak Easy | 20h | 5 € La Mécanique des Fluides | 20h | Part. libre

Lonely Bones | Pop, folk

Ô Boudu Pont | 20h | Grat.

CABARET DES CHANSONS OUBLIEES | 1930-39

Chez ta Mère | 20h | Part. libre

Groland | MIAOU THE BEAT BOX | Chorale spéciale et projo Easy Living | Duo jazz

Breughel | 20h | Grat.

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

Piano aux Jacobins | Sophie PACINI

Cloître des Jacobins | 20h | 6 à 38 €

Bal Occitan sous les étoiles | Trad

Place de la Trinité | 20h30 | Grat.

lectro Alternativ | PROJET TAZAS - MINIMAL ORCHESTRA NEW PROJECT - KURENAI E GRAAL | 10 ans Centre Culturel Bellegarde | 20h30 | 5 € Hyperland | Spectacle déambulatoire

Site d'Azf | 20h30 | 6 à 13 €

PSYCHEDELIC REVOLUTION | MOANING CITIES - MEE AND MEE Rock psyché La Dernière Chance | 21h | Part. libre The Wild Quiz | Quiz bilingue Possum Flextet | Jazz new orlean's VINCENT ROCA | One man delirium Human Jukebox | Pub song oirée Sombre Velours | Dj An Thakaa - Weronika S Minimale, house

ven. 12.09

The Wild Rose | 21h | Grat. Le Filochard | 21h | Grat. Le Bijou | 21h30 | 10 et 12 € Mulligan's | 22h | Grat. Connexion Live | 22h | Grat.

xpogrow | Naâman - Alamedadosoulna - Lenacay - Revolutionary Brothers E Lady Pepper et The Cooltrance | Foire du chanvre Irun (Frontière basque) | 11h | 12 € Festival de rue | Théâtre de rue, concerts

Ramonville | 18h | Grat.

oirées crépuscule | WLADIMIR ANSELME - ORLANDO TRIO S Expos, ateliers et concerts... Rue Léon Cladel (Montauban) | 19h | 7 € Sidade rose | Samba pagode SALE PIERROT | Chanson braillée et débraillée Duo Amestoy et Carles | Chansons humour Sexta Feira | Samba pagode Le Festin | Jazz

Nain Jaune | 19h | Grat. Le P'tit Truc | 19h30 | Grat. Cave Poésie | 19h30 | 6 à 12 € Cherche Ardeur | 20h | Grat. L'Impro | 20h | Grat.

lectro Alternativ #10 | Free the Robot - Ligone - Kartel Players E Mlle Forma La Dynamo | 20h | 10 et 12 € BOOGERS - ROPOPOROSE - I ME MINE | Power-pop

78 •

Connexion Live | 20h | 6 et 8 €


estival Créole | JULIAN BABOU - SOFAZ - STEPPIN YOUTH F Maloya, dubstep Lokal Studio (Launaguet) | 20h | 5 € Présentation de la saison | trio Kiko Claire Gimatt | Chanson

Pavillon Blanc (Colomiers) | 20h | Grat. Mouton Noir (Saint-Anne) | 20h | nc

LES FILS DE TA MERE | Chantent le rap des 90's

Chez ta Mère | 20h | Part. libre

El Bec Trio | Jazz Piano aux Jacobins | Inon BARNATAN

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas Cloître des Jacobins | 20h | 6 à 38 €

lack et Basque | LE BAL2VIEUX (DJ RKK - DJ MOUSTIC - DJ RAPSODE) - MISS KITTIN B Festival La Poterne (Bayonne) | 20h30 | 10 € Le Off | CHRISTOPHE GATESOUPE | Musique performante

Altigone | 20h30 | 12 €

Lucky So | Soul

L'Evasion | 20h30 | Grat.

Hyperland | Spectacle déambulatoire Fred Teisseire Trio | Jazz aux accents blues-rock Dj Paikan Dj Broken Pop | Disco, funk Maghre-cumbia | Soirée latino-orientale Soirée Cabaret à Broadway VINCENT ROCA | One man delirium

Site d'Azf | 20h30 | 6 à 13 € Maison Blanche | 20h30 | Part. libre La Dernière Chance | 21h | Part. libre Le Moloko | 21h | Grat. Bistrot de Julie | 21h | 5 € Ôbohem | 21h | Grat. Le Bijou | 21h30 | 10 et 12 €

Danse macabre vol. 5 | DJ LE DANDY - AetΩ | Mix death, rock The Petit London | 22h | Grat. ealer de sons | BISEXTILE - KHALK - AVANTIME - CROBLANX - CAAST D Speak Easy | 22h | 10 € Tarzan in the club ! | The Rockin Robin | DJ Set Shockwave sound system | Hip hip funk electro uverture | BAJA FREQUENCIA - DJ LACABRE O Tropical bass et rock Les concerts du Mulli Soirée Années 2000 | Electro rock hip-hop

sam. 13.09

10 ans de la Médiathèque | Perf., musique...

Le Tigre | 22h | Grat. Ô Boudu Pont | 22h | Grat. Cri de la Mouette | 22h | Grat. Mulligan's | 22h30 | Grat. Bikini | 23h | 5 €

Médiathèque José Cabanis | 10h | Grat.

xpogrow | Macka B et The Roots Ragga Band - Lariba - Eskorzo Afrobeat E Experience - UGE - Super Spanish Combo Irun (Frontière basque) | 11h | 12 €

Pour le numéro d'octobre > envoyez vos dates avant le 19 sept. à agenda@clutchmag.fr


AGENDA sam. 13.09

concert & club

utland project | BRAINDUB LIVE - FREAKY JUSTIN - SEB GENRE - RUNKY FORZ O DRAMA | Guinguette plein air Vieillevigne (31) | 14h | Part. libre Toucouleurs | Sidi Bémol - Rachid Benallaoua

Place Arnaud Bernard | 15h | Grat.

23 FULL CREW | Feenix 13 - 69 DB - CRYSTAL DISTORTION - IXINDAMIX - JEFF23 SP MICKEY MELTDOWN - Cyrus 23 - CHARLY KANE -MAX Volume - Kurt Gainsbarre Spiral Tribe La Bergerie (Aurin, 31) | 16h | 18 € Festival de rue | Théâtre de rue, concerts

Ramonville | 18h | Grat.

lack et Basque | BLACK et BASQUE BIG BAND - IBIBIO SOUND MACHINE B ART MELODY - DAMBA - FLOX - FFF | Festival La Poterne (Bayonne) | 18h30 | 20 € oirées crépuscule | LAURA PERRUDIN QUARTET - MARIE SIGAL S Expos, ateliers et concerts... Rue Léon Cladel (Montauban) | 19h | 7 € Beaufreuf | Rock approximatif

Nain Jaune | 19h | Grat.

HAROUN - KALAKUTA SELECTORS | Groove

Le Metronum | 19h | Grat à 5 €

THE LOVELY BONES | Funk-soul-groove

Le P'tit Truc | 19h30 | Grat.

Duo Amestoy et Carles | Chansons humour

Cave Poésie | 19h30 | 6 à 12 €

Dj Code | Mix funk soul

L'Impro | 20h | Grat.

Dj nous-même | Qui swing bien

L'Evasion | 20h | Grat.

Ghetto Sonido #2

La Dynamo | 20h | nc

Festival Créole | DJ K-YAM - LOVE CORNER | Reggae Lokal Studio (Launaguet) | 20h | 5 € Thirsty For Metal | Apéro métalleux

La Mécanique des Fluides | 20h | Grat.

LES FILS DE TA MERE | Chantent le rap des 90's NCIENT EMBLEM - ARCHIPELAGOS - BESTIAL NIHILISM A Blackmetal punk Set Dj Soirée de rentrée de l’ENSAT El Bec Trio | Jazz

Chez ta Mère | 20h | Part. libre Café du Burgaud | 20h | 5 € Le Filochard | 20h | Grat. Ôbohem | 20h | Grat. Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

Release party Pines up | THE BILLEXITED - JERRY KHAN BANGERS - LES PINES UP Rockab La Dernière Chance | 20h30 | Part. libre Hyperland | Spectacle déambulatoire

Site d'Azf | 20h30 | 6 à 13 €

Mix garage pop | LA MUERTE ELECTRICA

The Petit London | 21h | Grat.

Blind Test spécial Summer Hits

Vasco Le Gamma | 21h | Grat.

Eskale Quilombo | Pirate Music Selecta Café del Mar - Prohibition Alone with Everybody | DJ Set Etienne Seeligmuller - From Loft to Paradise | Folk Dj Seb | Mix indie-pop-rock Boudoir Mix | Post-punk, electro

Le Communard | 22h | Grat. Speak Easy | 22h | 5 € The Wild Rose | 22h | Grat. Le Moloko | 22h | Grat. L'Almanach | 22h | Grat. Le Tigre | 22h | Grat.

ELECTRO ALTERNATIV | SWINGROWERS - JFTH - DJ SIRSWAY - DOTTIE GOOSEBERRY Electroswing Connexion Live | 22h | 10 et 12 € Shockwave sound system | Hip hip funk electro

Ô Boudu Pont | 22h | Grat.

oirée de rentrée : Les filles portent la culotte | Les trash croûtes - DJ S Breughel | 22h | Grat. KERROOTS - THE TUFF LIONS - Bronko knowledge | Reggae Cri de la Mouette | 22h | nc DJ. Niko et ses Bons Sons Les concerts du Mulli

80 •

Le Petit Vasco | 22h30 | Grat. Mulligan's | 22h30 | Grat.


lay!Ground - 10 ans Vandal Records | L 33 - S.P.Y. - SIGNS - VANDAL CREW P Bass music Bikini | 23h | 10 et 12 €

dim. 14.09

ites de la nature | CARLOS VALVERDE ET LE FORRO PIFADO Fa Pluri Castelginest | 10h | Grat. 10 ans de la Médiathèque | Perf., musique...

Médiathèque José Cabanis | 10h | Grat.

Expogrow | Foire du chanvre et concerts

Irun (Frontière basque) | 11h | 12 €

LE BARDI MANCHOT | Jazz, ragtime, new orleans

Le Dahu | 15h | Grat.

Sol City | Minimal, techno

Speak Easy | 16h | 5 €

lack et Basque | MAIKA ETCHECOPARE - GRAMME - SISTER SIMONE et THE HOLLY BALLS B TROUBLEMAKERS - LAURENT GARNIER | Festival La Poterne (Bayonne) | 17h30 | 20 € Festival de rue | Théâtre de rue, concerts

Ramonville | 18h | Grat.

oirées Crépuscule | LA MARMITE - GILLES ET AUGUSTE S Expos, ateliers et concerts... Rue Léon Cladel (Montauban) | 19h | 7 € Rémi Mouillerac | Blues rock

Le Cactus | 19h | Grat.

Scène ouverte et cantine dominicale

Ôbohem | 19h | Grat.

Filoworld | Jam session

lun. 15.09

Le Filochard | 21h | Grat.

Rco - Rencontres Culture Ouverture | Langue des signes roland | LES PETITS GREGORIES - THOM SOUYEUR G Apéro-concert Groland Bar-bars | NOEL GODIN | Projection Groland Bar-bars | X-OR

Woods - Guests | Folk Hyperland | Spectacle déambulatoire

mar. 16.09

L'Esquile | 20h | Grat. Le Filochard | 20h | Grat.

CRYPTOPSY - DISGORGE - JUNGLE ROT | Death metal Piano aux Jacobins | David LIVELY

L'Evasion | 18h | Grat. Cour de l'ESAV | 18h30 | Grat.

Connexion Live | 20h | 15 €

Auditorium St-Pierre des Cuisines | 20h | 6 et 20 € La Dynamo | 20h30 | 8 et 10 € Site d'Azf | 20h30 | 6 à 13 €

Double Happy Hour

Vasco Le Gamma | 18h | Grat.

Apéro Campagnard

Le Petit Vasco | 19h | Grat.

Pour le numéro d'octobre > envoyez vos dates avant le 19 sept. à agenda@clutchmag.fr


AGENDA mar. 16.09

concert & club

Ramène ta playlist | Grunge, punk

Ô Boudu Pont | 19h | Grat.

Groland | LES SIMONES | Apéro-concert

Cour de l'ESAV | 19h30 | Grat.

Groland | Boudin et Chansons | Duo de femmes

Cave Poésie | 19h30 | 8 et 12 €

sychédélic Fest | PEARBLOSSOM HIGHWAY - CHRISTIAN BLAND et THE REVELATORS P SOUND SWEET SOUND | Rock La Dynamo | 20h | 6 € Groland Bars-bar | MR TRISTAN | Chanson

Txus | 20h | Grat.

Groland Bars-bar | LE BINOUZ OURS

Le Petit Bouchon | 20h | Grat.

roland Bars-bar | JEAN-PIERRE BOUYXOU - DJ MAMELLE BENT G Projo et Dj set Nasdrovia Bar | 20h | Grat. eukalm | FRED BIGOT - CHRISTIAN VIALARD N Concert machine, basse, synthé

Lieu-Commun | 20h | Grat.

Scène ouverte | Sylvain Peyrières | Jazz manouche

Maison Blanche | 20h | Part. libre

Filojazz | Jam session jazz

Le Filochard | 20h | Grat.

Sidewalk - Thanx for the add - Two minutes for | Punk rock Piano aux Jacobins | Marc-André HAMELIN Soirée jeux de societe

L'Evasion | 20h30 | Grat.

Hyperland | Spectacle déambulatoire Session Irlandaise

Ôbohem | 20h | 5 €

Cloître des Jacobins | 20h | 6 à 38 € Site d'Azf | 20h30 | 6 à 13 € La Mécanique des Fluides | 21h | Grat.

Pub Quiz

Mulligan's | 22h | Grat.

La Disco Madame | Dj Madame Gaultier | Disco, funk, soul Connexion Live | 22h | Grat.

mer. 17.09

Les p´tits concerts du mercredi

Nain Jaune | 19h | Grat.

LA GOGUETTE | Chanson participative

Chez ta Mère | 19h | Grat.

Groland | TOO KAH | Apéro-concert

Cour de l'ESAV | 19h30 | Grat.

Groland | Arolde | Chanson

Cave Poésie | 19h30 | 8 à 12 €

Psychédélic Fest | SPINDRIFT - SUBSTITUT - RED WOODS | Rock La Dynamo | 20h | 6 € Groland Bars-bar | LE RANG DU FOND | Chanson punk Groland Bars-bar | LES TRASH CROUTES Lou Cadillac - Ze Biguiners | Pastis blues

Le Communard | 20h | Grat. Ôbohem | 20h | Grat. Cherche Ardeur | 20h | Grat.

ELECTRO ALTERNATIV #10 | MAX COOPER - ECONDITE- DOC DANEEKA - KOOL CLAP Le Metronum | 20h | 14 et 16 € Daniel Stec | Piano solo Piano aux Jacobins | ZHU Xiao Mei Quizz Délire Hyperland | Spectacle déambulatoire Quiz MEHARI Dj set | Nu-disco

jeu. 18.09

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas Cloître des Jacobins | 20h | 6 à 38 € L'Evasion | 20h30 | Grat. Site d'Azf | 20h30 | 6 à 13 € Vasco Le Gamma | 21h | Grat. Connexion Live | 22h | Grat.

Soirée Coup pour Coup 31 | Hommage à Pavlos Killah P. Fyssa Le Communard | 18h | Grat. J ardins Synthétiques | BACHAR MAR KHALIFE Avant-première Auditorium St-Pierre des Cuisines | 19h | 10 et 12 € Groland surprise | Apéro-concert HILTON | Un duo folk pas piqué des hannetons !

82 •

Cour de l'ESAV | 19h30 | Grat. Txus | 19h30 | Grat.


Alone with everybody | Folk

Cherche Ardeur | 20h | Grat.

L e Collectif Fanfarnaüm fête Les 10 ans des Trous Balourds Trous Balourds - Le Gimmick Five Syndicate La Dynamo | 20h | 5 € San Francisco Calling | Funk, 80's Méca fête la rentrée et ses 1 ans La Dj set et 1 fût gratos

Speak Easy | 20h | 5 € La Mécanique des Fluides | 20h | Grat.

Soirée Dégustation Vins

Le Petit Vasco | 20h | 15 €

SOIREE DE SOUTIEN FESTIV'ART | Chanson

Chez ta Mère | 20h | Part. libre

T wo For Jazz | Piano et voix 'est la rentrée... | LA FINE EQUIPE - MP1.2 C Hip-hop

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas Théâtre de poche (Enac) | 20h30 | Grat.

MELISMELL | Soul

Salle Nougaro | 20h30 | 13 et 15 €

The Tripple Slopped Mountain | One man folk band

L'Evasion | 20h30 | Grat.

Hyperland | Spectacle déambulatoire Carlos Valverde et le Forró Pifado

Site d'Azf | 20h30 | 6 à 13 € Maison Blanche | 20h30 | Part. libre

SERGE LOPEZ | World arabo-andalou

Fil à plomb | 21h | 8 à 12 €

Psychédélismes et associés | DJ PAIKAN

The Petit London | 21h | Grat.

The Wild Quiz | Quiz bilingue

The Wild Rose | 21h | Grat.

Dj Faab | Soul, funk

Le Moloko | 21h | Grat.

Groland Festival | Amalgrame | Punk

Le Tigre | 21h | Grat.

Les Biguineurs | Chansons créoles

Ô Boudu Pont | 21h | Grat.

roland, La Liberté de la presse | Fanchon Demaerts G Chanson révolutionnaire Les Hurlements d'Léo | Chantent Mano Solo Sofaz | Electro maloya Maelstrom | Rock NATHALIE MIRAVETTE | Chanson Human Jukebox | Pub song Boum Groland Jardim Eclectico | DJ SASSO

Pour le numéro d'octobre > envoyez vos dates avant le 19 sept. à agenda@clutchmag.fr

Cave Poésie | 21h | 8 à 12 €

Cri'Art (Auch) | 21h | 10 à 15 € Le Filochard | 21h | Grat. Ôbohem | 21h | Grat. Le Bijou | 21h30 | 5 à 12 € Mulligan's | 22h | Grat. Connexion Live | 22h | Grat. La Dernière Chance | 1h | Part. libre


AGENDA ven. 19.09

concert & club

ourbaki Bouge | SALE PIERROT - LA GAUDRIOLE B Festival Place du Marché aux cochons (Minimes) | 19h | Grat. ock in opposition | DOCTOR NERVE - OCTOBER EQUUS - LES ORANGES BLEUES - ARTUS R Rock prog Maison de la musique - Cap Decouverte (81) | 19h | 30 à 50 € Ouverture de saison | DJ MIREILLE - LA FANFARE DE GUITARES

Lo Bolegason | 19h | Grat.

L'âme au vent | Foro du Brésil

Nain Jaune | 19h | Grat.

Groland | HOUBA SAMBA PUNK | Apéro-concert

Cour de l'ESAV | 19h30 | Grat.

GORDON | Folk, soul

Le P'tit Truc | 19h30 | Grat.

Groland | Le petit théâtre de la grande guerre

Cave Poésie | 19h30 | 8 à 12 €

estival Méditerranéo | SERGENT GARCIA - LITTLEBALOUF F Chanson, rock, latino Portet s/Garonne | 19h30 | Grat. Groland Bars-bar | FILASTINE | Live et projo

Mix'Art Myrys | 20h | Part. libre

Zoé sur le pavé | Chanson

Cherche Ardeur | 20h | Grat.

Touery - Gelugne - Pollet - Loustalot | Jazz

L'Impro | 20h | Grat.

THE JIM JONES REVUE - MAN-SIZE | Punk rockab

Le Metronum | 20h | 16 et 18 €

Piano aux Jacobins | Yevgeny SUDBIN

Cloître des Jacobins | 20h | 6 à 38 €

Performance Ka | RUE PIETONNE | Electro gwoka

Espace Bonnefoy | 20h30 | Grat.

Grand Bal On FirE | DJ Mike Rock - Fatthieu PF

La Dynamo | 20h30 | 5 €

Hyperland | Spectacle déambulatoire

Site d'Azf | 20h30 | 6 à 13 €

OKIDOKI quartet | Jazz actuel

Maison Blanche | 20h30 | Part. libre

SERGE LOPEZ | World arabo-andalou

Fil à plomb | 21h | 8 à 12 €

Bunkore | All styles, all vibes

Le Moloko | 21h | Grat.

Eric Lavalette band | Blues rock

Bistrot de Julie | 21h | 5 €

Laura Campello | Musique espagnole et flamenco

Ôbohem | 21h | Grat.

NATHALIE MIRAVETTE | Chanson

Le Bijou | 21h30 | 5 à 12 €

Down in the subway | Rnb, mod beat, northern soul

The Petit London | 22h | Grat.

Social Cloud | Deephouse, techno

Speak Easy | 22h | 10 €

DJ Seb | Indie Disco Club

Le Tigre | 22h | Grat.

Groov'hits Connection | Davyd Vener | Hip-hop, r'n'b

Connexion Live | 22h | Grat.

GROLAND | Jacques et Danielle | Chansons et humour potache Ô Boudu Pont | 22h | Grat. SOIREE TECDOWN | FUNKBRAINER LIVE - DUBSTEPH - OZ MOZ - GREEN TECKER LUIS CUNHA Cri de la Mouette | 22h | nc Les concerts du Mulli

Mulligan's | 22h30 | Grat.

lectro Alternativ#10 | PALEMAN - CATZ'N DOGZ - MANGABEY - FILIBER - FACIL E NU CIRCLE | House, techno Bikini | 23h | 13 à 15 € DJ GENERAL MUSTAFA

sam. 20.09

Journée Portes-ouvertes

La Dernière Chance | 1h | Part. libre

Centres Culturels (Toulouse) | 10h | Grat.

Atelier Jazz métissé | ANDRE SUTRE - MUSIC'HALLE Contre-visite | MARIE POPPET

Espace Job | 12h30 | Grat.

Le Moulin / Roques sur Garonne | 14h | Grat.

FESTIVAL OCCITANIA | Lo Mercat Occitània | Marché occitan Place du Capitole | 14h | Grat. Ouverture saison culturelle | Pluridisciplinaire

Odyssud | 15h30 | Grat.

estival Méditerraneo | Les Bizbilles - Zoufris Maracas - Che Sudaka F Les Doigts de l'Homme - La Belle Bleue Portet s/Garonne | 15h30 | Grat.

84 •


Piano aux Jacobins | Rémi GENIET Contre-visite | MARIE POPPET

Centre Régional de Documentation | 16h | Grat. Le Moulin / Roques sur Garonne | 16h30 | Grat.

FESTIV AL OCCITANIA | Lo Grand Passa-Carrièra Déambulations Batucada live | SAMBA RESILLE | Portes ouvertes

Quai de la Daurade | 16h30 | Grat.

Centre Culturel Henri Desbals | 17h | Grat.

LOCOSON | Portes ouvertes

Espace St-Cyprien | 18h | Grat.

Cabinet de curiosité féminine | Women only Swing vintage | LES MADEMOISELLES

Bakélite | 18h | nc

Maison de quartier Pradettes | 18h30 | Grat.

RPO | GREGOTIST | Mix, vernissage

Galerie Agama | 19h | Grat.

Groland | JEHOVAH - BUSTIC PLASTER - OPIUM DU PEUPLE Place St Sernin | 19h | Grat. ourbaki bouge | LES COUSINS LAFLEUR - EL GATO NEGRO B Festival Place du Marché aux cochons (Minimes) | 19h | Grat. ock in opposition | NI - CAILLOU - ARTAUD BEATS - MAGMA - STABAT AKISH R Rock prog Maison de la musique - Cap Decouverte (81) | 19h | 40 à 60 € So fresh Times | Hip-hop

Nain Jaune | 19h | Grat.

20 du Vin

Le Petit Vasco | 19h | Grat.

Tribal swing | Hard groove swing

Le P'tit Truc | 19h30 | Grat.

TRIO KAD EL BEC | Jazz acoustique

L'Atelier d'Alban (81) | 20h | 5 et 8 €

Faye | US folk song

Cherche Ardeur | 20h | Grat.

4Musiques Jazz Invasion

L'Impro | 20h | Grat.

Dancers in red - Sabotage - HighJack Brothers Thirsty For Metal | Apéro métalleux

La Dynamo | 20h | 5 €

La Mécanique des Fluides | 20h | Grat.

CLAIRE GIMATT QUARTET | Chanson

Chez ta Mère | 20h | 5 €

Set Dj

Le Filochard | 20h | Grat.

25 ans Avant-Mardi | BUDAPEST - KID WISE - EZZA - BOUNCE Le Metronum | 20h | Grat. La foire au gras | Metal Bardi Manchot | New Orleans Hyperland | Spectacle déambulatoire J'ai rdv avec vous | Brassens swing Piano aux Jacobins | Shuman LI SERGE LOPEZ | World arabo-andalou

Pour le numéro d'octobre > envoyez vos dates avant le 19 sept. à agenda@clutchmag.fr

La Dernière Chance | 20h30 | Part. libre L'Evasion | 20h30 | Grat. Site d'Azf | 20h30 | 6 à 13 € Maison Blanche | 20h30 | Part. libre L'Escale (Tournefeuille) | 20h30 | 12 € Fil à plomb | 21h | 8 à 12 €


AGENDA sam. 20.09

concert & club

Anniversaire bis | PISTONS FLINGUEURS - KAOPHONIC TRIBU

Art'Cade | 21h | nc

Extravaganza party | PING et PONG | Vintage 45's sounds The Petit London | 21h | Grat. Boogie Down | Gones the Dj | Soul, boogie

Connexion Live | 21h | 5 €

Mr N | Rock

Ôbohem | 21h | Grat.

Rockin Robin | Microsillons pour macrosouillon

Le Communard | 22h | Grat.

PARAMOUR - HALF BAKED W/ GREG BROCKMANN et ROBIN ORDELL Speak Easy | 22h | 10 € Soirée Get 'em all | DJ Boris Karloff

The Wild Rose | 22h | Grat.

Désirée Louve | Temptation party

Le Moloko | 22h | Grat.

Blind test | Culture générale

Ô Boudu Pont | 22h | Grat.

THE NASHVILLE CATS | Rockabilly, bluegrass

Breughel | 22h | Grat.

SO GROOVY | Soul funk

Cri de la Mouette | 22h | nc

Les concerts du Mulli

Mulligan's | 22h30 | Grat.

lectro Alternativ#10 | GROOVE INSPECTORZ - LAUGHING BUDDAH - SYMPHONIX E PROPER LANE - DJ HP - MARCO MESSARI - OUDJA | Trance progressive Bikini | 23h | 15 à 18 €

dim. 21.09

Jazz'eat | RAMJAZZ

Centre d'animation Lalande | 11h30 | Grat.

estival Méditerranéo | Place des arts - Tram des Balkans - Patakez F Vocal Colors - Hervé Coyande Portet s/Garonne | 14h | Grat. ikini Pool Party - End of summer | GREEM (C2C/HOCUS POCUS) B Mix hip-hop soul electro L'ONCLE ARCHIBALD | Brassens Sol City | Minimal, techno Piano aux Jacobins | Rémi GENIET

Bikini | 15h | 5 € Le Dahu | 15h | Grat.

Speak Easy | 16h | 5 € Cloître des Jacobins | 16h | Grat.

Journées du patrimoine | Duo Lafitte - Jurié Eglise de Fourquevaux | 16h30 | 8 et 10 € lectro Alternativ#10, Clôture | Seth Troxler - David August - TTMOH E Juicy Creation Musée des Abattoirs | 18h30 | 13 et 15 € ock in opposition | LE SILO - CHROMB - YOUNG GODS - FRED FIRTH - OFFERING R Rock prog Maison de la musique - Cap Decouverte (81) | 19h | 40 à 60 € Big Beurky | Irish pop rock

Le Cactus | 19h | Grat.

Scène ouverte et cantine dominicale

Ôbohem | 19h | Grat.

he Copyrights - NotSientists - Charly Fiasco - La Rupture T The Shell Corporation | Pop-punk La Dynamo | 19h45 | 8 €

lun. 22.09

CLAIRE GIMATT QUARTET | Chanson

Chez ta Mère | 20h | 5 €

Filoworld | Jam session

Le Filochard | 21h | Grat.

Rco - Rencontres Culture Ouverture | Langue des signes

L'Evasion | 18h | Grat.

sychédélic Fest | JOEL GION - THE RUSTY BELLS - SHE HUNTS KOALA P Rock La Dynamo | 20h | 6 € Piano aux Jacobins | Florent BOFFARD

Musée des Abattoirs | 20h | 6 et 20 €

Piano aux Jacobins | Nicolas STAVY Auditorium St-Pierre des Cuisines | 20h | 6 et 20 € Piano aux Jacobins | Shuman LI

mar. 23.09

86 •

Concert-performance | LES MAMIES GUITARES

Cloître des Jacobins | 20h | 6 à 38 €

Place du Capitole | 17h | Grat.


Double Happy Hour

Vasco Le Gamma | 18h | Grat.

Apéro Campagnard

Le Petit Vasco | 19h | Grat.

Ramène ta playlist | Trip-hop

Ô Boudu Pont | 19h | Grat.

Kid ink | Hip-hop

Bikini | 20h | 27 et 28 €

J'accélère sur le retour d'Axelle Air | One woman show Cherche Ardeur | 20h | Grat. Scène ouverte | Sylvain Peyrières | Jazz manouche Filojazz | Jam session jazz

Le Filochard | 20h | Grat.

Rémi Panossian | Piano jazz

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

Piano aux Jacobins | Aldo CICCOLINI

Halle Aux Grains | 20h | 6 à 38 €

Soirée jeux de societe

L'Evasion | 20h30 | Grat.

Yvette’s not dead | Chanson

Au Pari (Tarbes) | 20h30 | Grat.

Session Irlandaise

La Mécanique des Fluides | 21h | Grat.

Pub Quiz

mer. 24.09

Maison Blanche | 20h | Part. libre

Mulligan's | 22h | Grat.

Caroline Allan | Mix deep house

Connexion Live | 22h | Grat.

Les p´tits concerts du mercredi

Nain Jaune | 19h | Grat.

Légitime Défonce - Guests

La Dynamo | 20h | 5 €

LES ACIDES ANIMES | Impro

Chez ta Mère | 20h | Grat.

KOOL A et THE WORLD WILDE KIDS - NAYIM NAYS Musicbox (Metronum) | 20h | 5 à 12 € Entre Deux | Guitares jazz

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

Behzod ABDURAIMOV

Cloître des Jacobins | 20h | 6 à 38 €

Quizz Délire

L'Evasion | 20h30 | Grat.

Quiz

Vasco Le Gamma | 21h | Grat.

SALE PIERROT | Chanson

jeu. 25.09

Le Bijou | 21h30 | 5 à 12 €

Concert- performance | LES MAMIES GUITARES

Place du Capitole | 17h | Grat.

LA BELLE ET LE STUPIDE | Duo bucolique et chatoyant, comme ta sœur Txus | 19h30 | Grat. oulouse in Bikini - Bim Bam Prod | FLEV - MELAN - PEJMAXX - LINO (ARSENIK) T BASTARD PROD - DJ LOGILO | Hip-hop Bikini | 20h | 10 et 12 € L eeLoo Dallas Multibass #2 | Gold Makita - Noize Resistance pr Tistou Reversatile - Pied tendre La Dynamo | 20h | nc Speak N' Groove | Groove, Hip-hop

Speak Easy | 20h | 5 €

péro de Rentrée du Connexion | Concert- Vernissage Expo Maboo A Mix djs Collectif Boussole Connexion Live | 20h | Grat. Soyuz Bear | Doom, stoner

La Mécanique des Fluides | 20h | Part. libre

AZULENCA | Flamenco FESTIVAL CINESPANA | Laura Campello | World ALBERTO MVUNDI | Musique angolaise Florent Pagny Alain Angeli et Xavier Faro | Saxo et piano Piano aux Jacobins | Denis KOZHUKHIN

Ôbohem | 20h | Grat. Ô Boudu Pont | 20h | Grat. Chez ta Mère | 20h | Part. libre Zénith | 20h | nc Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas Cloître des Jacobins | 20h | 6 à 38 €

rampoline | SYLVIAN LOYSEAU - CYRILLE POMES T Concert animé Théâtre du Chien Blanc | 20h30 | 8 à 12 € Pour le numéro d'octobre > envoyez vos dates avant le 19 sept. à agenda@clutchmag.fr


AGENDA jeu. 25.09

concert & club

From the basement | DJ VEGA | Soul, funk et grooves

The Petit London | 21h | Grat.

The Wild Quiz | Quiz bilingue

The Wild Rose | 21h | Grat.

Les Nuits de la Pleine Lune | 604 Anderson | Indé 80's

Le Moloko | 21h | Grat.

Substitut | Rock psyché

Le Filochard | 21h | Grat.

COMMANDO NOUGARO | Chanson

Le Bijou | 21h30 | 5 à 12 €

Human Jukebox | Pub song

ven. 26.09

Music'halte | Les éléments

Mulligan's | 22h | Grat.

Bibliothèque d'étude et du patrimoine | 12h30 | Grat.

estival Andrew Weatherall | A LOVE FROM OUTER SPACE - SCOTT FRASER LIVE F ANDREW WEATHERALL - KHIDJIA | Electro Château Comtal (Carca) | 18h30 | 21 € The Jerry Khan banger´s | 50's rock

Nain Jaune | 19h | Grat.

Concert O Bar | BLOODY CHERRY

Lo Bolegason | 19h30 | Grat.

MARIE | Folk et blues

Le P'tit Truc | 19h30 | Grat.

Sexta Feira | Samba pagode

Cherche Ardeur | 20h | Grat.

Thomas Kretzchmar quartet | Jazz manouche

L'Impro | 20h | Grat.

L'Evasion fete ses 2 ans ! | HandPrint | Soul pop

L'Evasion | 20h | Grat.

Vernissage Faux Semblant MENA BRUCH | Chant occitan, raggà acordeonistic

L'Almanach | 20h | Grat. Chez ta Mère | 20h | Part. libre

Le filophone | Scène slam ouverte

Le Filochard | 20h | Grat.

iano aux Jacobins | Edouard FERLET et Gregor Nikolai HILBE P Cité de l'Espace | 20h | Grat. Opening Donwtown | KEN AKI - KRIST'L | Soul vibes

Le Beaucoup | 20h30 | Grat.

rampoline | SYLVIAN LOYSEAU - CYRILLE POMES T Concert animé Théâtre du Chien Blanc | 20h30 | 8 à 12 € ANTHONY JOSEPH et THE SPASM BAND | Jazz, funk... Les PTB | Covers 90's Loofuck

Salle Nougaro | 20h30 | 13 et 15 € Maison Blanche | 20h30 | Part. libre

SOIRÉE DE REPRISE(S) | FLASH GORDON - DJ FONZY JUNIOR

Rio Grande | 20h30 | 5 €

ccitania - Crozada Duei, la Commune de Toulouse O Théâtre, rap, slam Auditorium St-Pierre des Cuisines | 21h | 8 et 12 € ahom DUB - Uptown Rebel (Gary Clunk) - Original Rockers Dub M La Dynamo | 21h | 6 et 8 € Soirée Almodovar | After festival Cinespana Les Comtes Croisés The Grumpies | Pop rock SUZI | Moodie rock COMMANDO NOUGARO | Chanson

Le Moloko | 21h | Grat. Halle de Fourquevaux | 21h | 5 € Bistrot de Julie | 21h | Grat. Ôbohem | 21h | Grat. Le Bijou | 21h30 | 5 à 12 €

Guilty Pleasures | DJ LOU STRUMMER | Soirée kitsch et animée The Petit London | 22h | Grat. Social Cloud | Deephouse, techno Les concerts du Mulli Soirée Code | Dubstep DJ MAMELLE BENT

sam. 27.09

88 •

Fête du quartier | Pluri

Speak Easy | 22h | 10 € Mulligan's | 22h30 | Grat. Bikini | 23h | nc La Dernière Chance | 1h | Part. libre

Place Arnaud Bernard | 11h | Grat.


I z'arts Sound | THE REZIDENT - KALIAT - MOMAR AFRODREAM - CLEMENTINE DORAN Festival Friche des Izards | 15h | Grat. estival Andrew Weatherall | THE ASPHODELLS - THE LIMININAS - KHIDJIA F ANDREW WEATHERALL | Electro Château Comtal (Carca) | 18h30 | 21 € Marz'art | CHAUFFE SAVATE - PINK ELEPHANTS - CHOUF | Chanson Marzens | 19h30 | 5 € OS VIZINHOS | Flûte traversière et guitare

Le P'tit Truc | 19h30 | Grat.

Soirée 80's | Rock, pop, new-wave

Bikini | 20h | nc

Alyss Jazz | Jazz

Cherche Ardeur | 20h | Grat.

Le Pretre - Matao - Gonzhi | House, techno

L'Impro | 20h | Grat.

L'Evasion fête ses 2 ans ! | One et one is all | Rock, folk

L'Evasion | 20h | Grat.

Entombed A.D. - Grave - Guest | Death metal

La Dynamo | 20h | 17 €

SWING PARTY #1 | CANIBAL DANDIES | Concerts, Initiations... Thirsty For Metal | Apéro métalleux

Connexion Live | 20h | 5 €

La Mécanique des Fluides | 20h | Grat.

Set Dj

Le Filochard | 20h | Grat.

Soirée de soutien à la Team France Roller Derby MANIGANCE - HEAVENLY | Metal

Ôbohem | 20h | Part. libre Le Metronum | 20h | 3 à 8 €

Tribute To Sting

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

Piano aux Jacobins | Manuel ROCHEMAN

Cloître des Jacobins | 20h | 6 à 38 €

rampoline | SYLVIAN LOYSEAU - CYRILLE POMES T Concert animé Théâtre du Chien Blanc | 20h30 | 8 à 12 € Soirée Lamifa | PLACE DES ARTS | Chanson

Espace Job | 20h30 | nc

Le Cabinet du Dr. Caligari | Ciné-concert

Centre Animation Saint Simon | 20h30 | nc

Scène ouverte Arnaud Bernard en fête | Surprise

Maison Blanche | 20h30 | Grat.

L 'assos'épicée | THE HANGOVERS - POSITIV ROOTS BAND Reggae, ska Salle du Bois de Castres (Carbonne) | 21h | 10 € Dj Vivibang | Northern soul, mod's, punk

The Petit London | 21h | Grat.

oncert de soutien | GROUND ZERO - HEMSI - ALBACORE - ESKALE QUILOMBO C Punk rock La Dernière Chance | 21h | 5 € Soirée Partizan | DJ YEAHMAN | Petit Mercato et disco partiziani Le Communard | 22h | Grat. Lumberjack - Harvel B - Juan Lopez | Electro

Speak Easy | 22h | 10 €

Bettie Page party

Le Moloko | 22h | Grat.

Pour le numéro d'octobre > envoyez vos dates avant le 19 sept. à agenda@clutchmag.fr


AGENDA sam. 27.09

concert & club

Boudoir Mix | Boudoir Moderne | Electro rock, new-wave Dj Dalai | DJ set, latino beats

Le Tigre | 22h | Grat.

Blind test avec Germain

Ô Boudu Pont | 22h | Grat.

OOGA CHAKA | Fanfare du tour du monde

Breughel | 22h | Grat.

SOIREE TROPICAL | GUACHAFITA - DJ Guests

Cri de la Mouette | 22h | Grat.

Les concerts du Mulli

dim. 28.09

Mulligan's | 22h30 | Grat.

MARCEL DORCEL ET SON ORCHESTRE DE MERDE | Chansons délires Le Dahu | 15h | Grat. Sol City | Minimal, techno

Speak Easy | 16h | 5 €

J'ai rendez-vous avec vous | Swing manouche

Le Cactus | 19h | Grat.

Scène ouverte et cantine dominicale

Ôbohem | 19h | Grat.

KEVIN MORBY | Folk

La maison drôle | 20h | nc

Alberto mundi

Ô Boudu Pont | 20h | Grat.

Filoworld | Jam session

lun. 29.09

mar. 30.09

Le Filochard | 21h | Grat.

Rco - Rencontres Culture Ouverture | Langue des signes

Vasco Le Gamma | 22h | Grat.

Double Happy Hour

Vasco Le Gamma | 18h | Grat.

Filage public | CANNIBALES ET VAHINES

Lo Bolegason | 19h | Grat.

Apéro Campagnard

Le Petit Vasco | 19h | Grat.

Ramène ta playlist | Rockabilly

Ô Boudu Pont | 19h | Grat. La Dynamo | 20h | Grat.

Scène ouverte | Sylvain Peyrières | Jazz manouche Filojazz | Jam session jazz Piano aux Jacobins | Jacky TERRASSON

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas Cloître des Jacobins | 20h | 6 à 38 €

Soirée jeux de societe Session Irlandaise

L'Evasion | 20h30 | Grat. La Mécanique des Fluides | 21h | Grat.

Osons | Audition publique Pub Quiz I was a record seller and now I play | Gino Niemiz Les p´tits concerts du mercredi Philippe Laudet | Piano jazz Quizz Délire Cinespaña | Chanson folk Quiz

90 •

Maison Blanche | 20h | Part. libre Le Filochard | 20h | Grat.

Rémi Panossian | Piano jazz

jeu. 2.10

L'Evasion | 18h | Grat.

Happy Hour Mojito

La Doxa et le secours populaire

mer. 1.10

L'Almanach | 22h | Grat.

Le Bijou | 21h30 | 5 € Mulligan's | 22h | Grat. Connexion Live | 22h | Grat.

Nain Jaune | 19h | Grat. Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas L'Evasion | 20h30 | Grat. Le Communard | 21h | Grat. Vasco Le Gamma | 21h | Grat.

Jardins Synthétiques | Ouverture

Musée St Raymond | 18h | nc

Soirée Sous Bock Surprise

Vasco Le Gamma | 18h | Grat.


CONCER’TÔT | ALFIE RYNER | Jazz punk

Rio Grande | 18h45 | Grat.

ClutchORAMA #23 | Sortie du magazine à la SALLE NOUGARO (voir p.72)

Clutch invite... KALAKUTA SELECTORS (10 ans d'explosive global groove) & EXPO ARTISTE CLUTCH #23 jeu. 2 oct. | 19h-23h | Grat. Groovy Hours - carte blanche à Pitchfork

Gibert Joseph Disques | 19h | Grat.

9 ans du Txus et Off Cinespaña | LAURA CAMPELLO | Chanson BLONDE REDHEAD | Pop rock

Txus | 19h30 | Grat. Bikini | 20h | 22 à 25 €

El Bec Trio

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

toulouse les orgues | fz project | Zappa à l'orgue CATS ON TREES - CHOUF | Pop, chanson

Église la Dalbade | 20h30 | nc Lo Bolegason | 20h30 | 18 à 25 €

J ardins Synthétiques | Move your fingers - SOUND SWEET SOUND Rock Musée St Raymond | 21h | nc The Wild Quiz | Quiz bilingue

The Wild Rose | 21h | Grat.

REGG AE NIGHT INTERNATIONAL | SEBASTIAN STURM - THE TUFF LIONS Cri de la Mouette | 21h | nc Psychedelic révolution | Rock psyché

Ôbohem | 21h | Grat.

LA REINE DES AVEUGLES | Chanson

Le Bijou | 21h30 | 5 à 12 €

Human Jukebox | Pub song

ven. 3.10

Mulligan's | 22h | Grat.

Cinespaña | Apéro-concert

Cinémathèque | 19h | Grat.

Ballades nocturnes | STRANGE ENQUÊTE Le Moulin / Roques sur Garonne | 20h | Grat. OL'kainry & dany dan | Hip-hop

Dynamo | 20h | 8 à 10 €

OUNGBLOOD BRASS BAND - DAWA DELUXE - GONES THE DJ Y Fanfare hip-hop ORCHESTRE NATIONAL DE BARBES Co-plateau | CHOUF - PAUVRE MARTIN | Chanson Voleur de poules | CRI DU CHOEUR | Chants

Pour le numéro d'octobre > envoyez vos dates avant le 19 sept. à agenda@clutchmag.fr

Salle Nougaro | 20h | 12 et 13 €

Centre Culturel des Mazades | 20h30 | nc

Le réveil des pantoufles | GUILLAUME BARRABAND Concert | LA REINE DES AVEUGLES | Chanson

Bikini | 20h | 18 à 22 €

Metronum | 20h | 23 et 25 €

Espace St-Cyprien | 21h | nc Le Bijou | 21h30 | 5 à 12 €


guides

LE VER LUISANT 41 rue de la Colombette | Toulouse | 05 61 63 06 73 | leverluisant.fr | Le resto-bistrot de St Aubin ! Un charme vintage et une chaleur humaine comme on aime ! Côté resto : cuisine tradi, raffinée et originale, avec des menus le soir de 18 à 32 €. Côté bistrot : Tapas dès 4 €, 30 bières belges et une belle carte de vins. Pour les amateurs : bonne musique et brunch au sortir du marché le dimanche... Fermé sam. midi, dim. soir et lun.

LE PETIT MAGRE 4 rue Baronie | Toulouse | 05 61 22 55 48 | lepetitmagre.com | Un salon de thé/resto atypique et charmant où tout est fait maison : sur place ou à emporter. Depuis peu aussi en soirée, 3 plats du jour, buffet d’entrées et de desserts en libre service, tarif à la pesée pour petites et grosses faims (2,5 € les 100gr). Ne prenez que les entrées ou les desserts selon l’envie. En bref : parfait avant un théâtre ou un ciné ! Du mar. au sam, dès 19h.

LE BIJOU 123 avenue de Muret | Toulouse | 05 61 42 95 07 | le-bijou.net | Le Bijou ferme du 10 juillet au 1e septembre et vous donne deux rendez vous : - pour le Bijou de l'été du 16 juillet au 2 août, à Sengouagnet et Verdun sur Garonne... - pour présenter sa nouvelle saison le jeudi 4 septembre prochain à 19h30 !

COOKY WOOGY 12 rue Alexandre Fourtanier | Toulouse | 05 61 23 42 36 | Glacier et salon de thé : difficile de faire original et pourtant ! Des glaces surprenantes, sucrées et salées, réalisées par Pierre Geronimi (meilleur ouvrier de France). Ici, tout est fait maison, des salades et tartines du midi aux sorbets cocktails du soir. Avec sa déco vintage et ses expos : le parfait mix entre rock'n roll et bons produits ! Mar. au sam.12h-21h.

BALTHAZAR 50 rue des Couteliers | Toulouse | 05 62 72 29 54 | Un charmant voyage dans le temps. Un bistrot vintage chic qui fait ce qui ne se fait plus : beaucoup de recettes oubliées (pot-au-feu, blanquette,...), simples mais élaborées, mettant en valeur les produits du marché, donc de saison et locaux. Une cantine aux airs jazzy qui innove chaque jour et chaque semaine... Ouv. mercredi au vendredi midi et soir, samedi soir.

92 •

Service bar également


Le Dahu 10 rue des blanchers | Toulouse | 05 61 13 73 13 | Plus besoin de chasser le Dahu ! On l'a trouvé entre la Daurade et St Pierre et il régale petites et grandes faims (de 3,5 € à 27 €), avec sa cuisine tradi et originale ! Un service sympa, au comptoir ou à table, vous reçoit le midi du ven. au dim. et tous les soirs dès 19h ! En bonus : expos, terrasse et concert dominical à 15h avec service continu de 12h à 22h30 !

L'Extrapade 6 place de l'Estrapade | Toulouse | 05 34 51 20 10 | lextrapade.com | Après 15 ans passés à régaler les toulousains de poissons, l'Extrapade se met à la mode espagnole avec ses Pintxos, ses vins et sa bonne humeur... Tapas basques tous les soirs du mardi au samedi, burgers, bagels et salades le midi du lundi au vendredi. Sans parler des vins de régions et desserts très gourmands ; on en oublierait presque la terrasse...

LE TIGRE 61 rue Pargaminières | Toulouse | 05 61 23 90 78 | À deux pas du capitole, Le Tigre vous accueille avec ses larges et généreuses heures joyeuses du mar. au sam. Héritier des "blind tigers" prohibés des années 20, il vous ouvre grand sa gueule : cave rock, boudoir et apéro acoustique pour ambiance à tous les étages. La large gamme de spiritueux et de sons rétros pour humeur sauvage vous feront rugir de plaisir !

LA MECANIQUE DES FLUIDES 1 place Riquet | Toulouse | 06 52 80 51 32 | Effectivement, cette mécanique est fluide ! Il suffit de voir le bar s’animer sous vos yeux (pour de vrai !) ou d’apprécier le travail du barman : il maîtrise 38 shooters différents et 5 pressions de caractère qui changent régulièrement... À découvrir aussi : assiettes grignotage, expos, scène découverte et grande terrasse au calme... Mar. au sam. dès 17h.

VASCO LE GAMMA 1 place de l’Estrapade | Toulouse | 05 61 50 68 11 | le-vasco.com | Pas de prise de tête au Vasco : emporte ta bonne humeur, ton envie de tapas et tes amis ! Viens jouer à notre fameux Quiz, profite de l'Happy Hour Pichet et du Sous-Bock Surprise... Révèle le CANARD qui est en toi ! (ouvert 7/7 dès 16h).

• 93


guides

LE DELICATESSEN 11 rue Riquet | Toulouse | 05 61 62 49 00 | Bar-tapas Le Delicatessen. Ouvert tous les soirs même le dimanche. Happy-Hour de 18h30 à 19h30. Dans le quartier St Aubin, un café à l'atmosphère conviviale, une déco surprenante ! Un voyage dans le temps et l'espace. On y revient pour sa carte de tapas maison et profiter de sa sélection de bières. Réservation pour les groupes uniquement.

NASDROVIA 2 rue Maletache | Toulouse | 05 62 88 01 09 | Premier bar à vodka de la ville, en place du Larsen Lupin, il s'affirme dès son ouverture : 15 vodkas de tous les pays, sans oublier les incontournables (cocktails, vins, bières belges, whiskys, shooters...). Lieu de vie, sa prog parle d'elle même : chill out du lun. au mer., Djs à partir du jeu., zik éclectique, décorum tournant... Lun. au sam. dès 17h.

L’IMPRO 7 rue Gambetta | Toulouse | 05 61 21 78 94 L'Impro s'est refait une santé ! Nouvelle déco, nouvel aménagement et autres petites surprises mais toujours une atmosphère empreinte de douceur, calme et volupté... Un lieu sympathique où l'on peut se détendre, boire de bonnes bières, apprécier une expo, se laisser bercer par les rythmes jazzy ou assister à un concert... Dès 7h30 du lundi au samedi.

Ô Boudu Pont 1 rue de la République | Toulouse | 05 34 51 89 86 | Il y a à boire et à manger Ô Boudu Pont du matin à tard dans la soirée... Café du matin, plat du jour maison le midi, apéro et tapas le soir avec musique live, et brunch le weekend ! Au cœur de St Cyprien à 2 pas des carmes, la terrasse, la cave et l’équipe du Ô Boudu Pont vous attendent tous les jours de la semaine dans une ambiance populaire!

Ô BOHEM 138 grande rue St Michel | Toulouse | 05 67 68 55 64 | Ici on s'attache aux bonnes choses comme la culture - l'art imprègne les murs : c'est vivant... On y mange aussi (tapas, charcuterie et fromage), un bon verre à la main, dans la bonne humeur ! Un apéro, un repas, une scène, mettez le tout dans un shaker et vous passerez une bonne soirée ! En 2 mots : éclectique et enchanteur ! Du mar. au dim. dès 17h.

Le p'tit truc 45 rue Peyrolières | Toulouse | 05 34 44 96 85 | leptitruc.fr | Toute bonne adresse a son concept, ici les apéros gourmands musicaux ! Assiettes et tapas garantis producteurs locaux, bières et vins du coin, concerts acoustiques (chanson, hard swing, bossa, blues...) et rencontres cosmopolites font du P’tit Truc un lieu à (re-)découvrir... Du mardi au vendredi dès 18h, le week-end dès 14h. Service continu et tardif. Fermé lundi.

94 •

Restauration également


THE WILD ROSE 17 rue Maury | TOULOUSE | 05 62 73 09 32 | An English Pub : 6 bières pressions, happy hour de 18h30 à 20h30, fléchettes, matchs à la télé, soirées mix... mais pas que ! Petit, cosy, entre le rétro et le kitsch avec ses petits coins banquettes et ses bîches aux murs, un charme à l'ancienne, façon madeleine de Proust, s'en dégage... Entre St Aubin et Jean Jaurès, 7/7 dès 17h.

THE DISPENSARY 1 rue Marthe Varsi | Toulouse | 05 61 42 00 88 | Un pub différent dispensant de bonnes cures pour le corps et l'esprit ! En peu de mots : petits plats soignés midi et soir, brunch le week-end, bières anglaises, Sailor Jerry Spiced Rum et autres curiosités... Niveau zik : vieux rock, noise, pop anglaise, punk, Pub Quiz le mardi, concerts à l’occaz... Matchs... Happy Hour à 19h30. Fermé le midi du lun. au ven.

Le filochard 6 - 8 place du Pont Neuf | Toulouse | 05 61 52 66 80 | Déjà 15 ans que le Filo distille sa bonne humeur 7/7 et nous offre un des plus beaux couchers de soleil de la ville ! Un bar populaire avec happy-hour de 19h30 à 20h30, équipe festive, concerts le jeudi et DJs le samedi ! Prog complète sur Facebook... NEW : Le Filo vous accueille maintenant toute la journée, à partir de 9h, et propose une petite restauration le midi !

l'almanach 53 rue de la République | Toulouse | 09 83 87 52 70 | À 20 mètres de la place St-Cyprien, son style néo art deco et sa terrasse ensoleillée, ce nouveau lieu sait recevoir : large choix de bières belge, all. et artisanales (6 pressions), tapas bons et copieux (4 tapas 16,50 €, 19h à 23h). Idéal pour boire un verre entre amis. Dès 17h du mar. au ven. ,18h30 sam. Happy-hour 18h30-20h, bravas offertes, 19h-20h mar., mer., sam.

LE TXUS 9 rue St Charles | Toulouse | 08 72 22 76 25 | T’en veux du quartier populaire et vivant ?! T’en veux de la bonne bière belge à foison ? T’en veux des bons gros concerts qui tâchent ?! T’en veux du ch’ti grolandais derrière le zinc ?! Bah ramène ta fraise au TXUS alors !! C’est pas vrai ça, faut tout leur dire à ces jeunes ! (du mardi au samedi à partir de 18h30, à l’heure de l’ happy hour !)

LE NAIN JAUNE 13 rue Valade | Toulouse | le-nain-jaune.fr | Lieu de rencontres et d'échanges incontournable, entre St Cyprien et Arnaud bernard, ce petit café culturel est plutôt costaud ! Concerts réguliers, du jazz au rock, en passant par le classique ou le maloya, le Nain voyage ! Il ramène aussi des expos tous les mois et sait accueillir avec son happy hour de 18 à 19h ! Du mardi au samedi dès 18h.

• 95


guides

LE PETIT VOISIN 37 rue Peyrolières | Toulouse | 05 61 22 65 22 | Le PV est un lieu de rdv incontournable pour se détendre autour d‘un verre, avec ses tapas a 3,50 € et son sublime mojito. Ici, + de 40 shooters à découvrir (choco-cookie, ginger, tagada...). Sans oublier ses Happy Hours, ses Baby-Foot et une prog riche de concerts. Ambiance décontractée et animée, toujours avec le sourire (7h30 à 2h du mat ).

L’Evasion 29 grande rue St Michel | Toulouse | 05 61 52 87 76 | À boire, à manger... mais pas seulement ! Un refuge pour évadés qui aiment partager une bonne assiette, boire un verre (6 pressions et plus de 30 bières à la bouteille) et profiter des quizz du mercredi ou des concerts du week-end ! En face de la prison St Mich'. Du lun. au ven. de 10h30 à 14h30, dès 17h du lun. au sam. Happy hour 7/7 de 18h à 20h.

Le Petit Vasco 21 place de l’Estrapade | Toulouse | 09 73 58 24 04 | Petit bar convivial, petits vins qui vont bien, petite barmaide accueillante, petite carte sympathique de fromage & charcuterie et petites soirées joviales (apéro campagnard, vin du 20, soirée dégustation, etc...) !

Un Bout du Monde 18 rue des Pénitents Gris | Toulouse | 05 82 74 22 62 | unboutdumonde.fr | Situé quelque part entre le Capitole et Saint-Sernin, Un Bout du Monde est un lieu que l'on aime chercher. De bouches à oreilles, les amateurs de bières viennent déguster et emporter quelques raretés directement importées des plus belles brasseries mondiales. Avec plus 100 références exceptionnelles, la cave UBDM est d'ores et déjà incontournable.

LA HOUBLONNIERE 37 rue de la République | Toulouse | 09 51 14 53 71 | la-houblonniere.fr | Au cœur du quartier St Cyprien, un plaisir pour les amateurs de bonnes bières : 250 références en rayon, belges et françaises, toutes locales ou artisanales ! L'équipe, souriante, connaît toutes ses bières par cœur (14 ans d’exp.) et vous conseillera si vous avez peur de vous y perdre... Ouvert le lun. 16h, mar. au ven. 12h et sam.11h. Ferm. 22h.

96 •

Restauration également


ENOTECA 31 42 rue de la Colombette | Toulouse | 05 31 98 25 47 | Une cave alternative au coeur de Saint Aubin ! On peut citer ses 300 vins et champagnes, ses 60 bières du monde et sa grande cave à Whisky, sélectionnés avec soin, mais ce serait réducteur. Tous les mois, ces sommeliers mélomanes proposent de nouvelles références, et leurs fameuses dégustations et fiestas oenologiques, dans une ambiance Wine & Soul...

DELECT Bières et affinités 133 av. des Minimes | Toulouse | 09 82 38 87 19 | delect.fr | Bière au Nougat, Bières de soif, Bières Fumées, Bières légères, Bières de dégustation, Bières d'ouvriers, Vin d'orge, Un Barley Wine, Une Gueuze, Un Lambic, Une fermentation basse, Du Nectar, De la densité, Bières fruitées, Bières de moines, Bières en stock, Une Tireuse, Des Fûts, De la Fraîcheur... Du mardi au samedi : 11h-13h et 15h-20h ~ 21h selon humeur

ice club 11 rue des Gestes | Toulouse | iceclubtoulouse.fr | Découvrez le nouveau club incontournable des nuits toulousaines ! Sous un décor à l’agencement architectural avec une forte empreinte des plus grands designers et dans un mobilier exclusif, le Ice Club vous attend 7 jours sur 7 !

HOLD UP 27 boulevard de la Gare | Toulouse | holduptoulouse.fr | Plongée dans les années 20, ambiance gangster et contrebande pour le nouveau bar low cost du centre ville ! Pas d'inquiétude, seule la décoration est digne d'Al Capone et la prohibition est finie : des prix bas toute la nuit ! Cette banque pas comme les autres et son Dj explosif vous accueillent de 22h à 7h du matin du mer. au dim.

LE CRI DE LA MOUETTE anal de Brienne - Square Heraclès | Toulouse | 05 62 30 05 28 C lecridelamouette.com | Erich, légende de la nuit toulousaine, vous accueille sur sa péniche, antre des amoureux de bonne musique... Une programmation riche, éclectique et toujours de qualité, le patron y veille personnellement ! Concerts funk, soul, rock, pop, electro, blues, groove, electro-jazz... P.a.f 3 à 5 €. Jeu. de 21h à 2h, ven., sam. et veilles de fêtes de 22h à 5h.

• 97


à la loop...

ClutchOrama#23

Tour du MONDE

Tour du monde

[ GLOBAL GROOVE] Salle Nougaro | jeu. 2 oct. 19h - minuit | grat. | clutchmag.fr, sallenougaro.com, kalakutaprod.org

Pour la sortie du magazine d’octobre, Clutch propose un petit voyage au-delà de l’hyper-centre. Rendez-vous dans le quartier des Sept-Deniers à la Salle Nougaro pour le before des dix ans des Kalakuta Selectors. Ambiance groove international et découvertes extra-musicales (voir p.72).

Clutch invite à la...

SALLE NOUGARO

© Alexandre Faure

Flashback #21

L’été est bientôt loin, mais difficile d’oublier la Clutcho de début juillet dans la cour de la Cinémathèque. Jamo s’est échappé de Scarecrow pour un mix plein de bonnes énergies avant une projection plein air. Un grand remerciement à lui et à la Cinémathèque. Et à toi, aussi.

en off « Quand je me tourne, je me réveille moi-même » « T'ÉTAIS TELLEMENT SAOUL, TU MARCHAIS PLUS DEBOUT » T'en a trop pris mec ! « Ça va te coûter les bras de la tête » *Série limitée, réservez jusqu'au 29 novembre pour la griffe de décembre

Ce mois-ci dans Réserve Ta Griffe*

- Carte Clutch : Connexion Live - un cocktail offert lors de l’apéro de rentrée (25 sept., dès 19h) - Carte SoundClutch : la sélection musicale du mois avec Gibert Joseph - Affiche et sticker Kamille Lévêque Jégo (voir clutchfolio#22 – p.18) - Le magazine Clutch et d’autres surprises ABONNE-toi à Clutch ! Inscris-toi sur : reservetagriffe.com *Série limitée, réserve jusqu’au 30 sept. pour la griffe d'octobre

Toutes les infos sur : clutchmag.fr

ClutchToulouse




Issuu converts static files into: digital portfolios, online yearbooks, online catalogs, digital photo albums and more. Sign up and create your flipbook.