__MAIN_TEXT__

Page 1

#15 • Janvier 2014 • Toulouse • gratuit

la griffe culturelle


ce mois-ci, dans ton Clutch...

ÉDITO & SOMMAIRE

bonne

#15 | JANVIER 2014

année

2014 ! Nécro 2013

1/ dans un édito publié début décembre, le pure-player Carré d’Info (partenaire de Clutch à ses débuts) annonçait qu’il risquait de ne pas passer l’hiver. 2/ Plus tard, Le Brigadier, jeune revue des arts de la scène, tentait l’aventure du crowdfunding pour financer son prochain numéro. 3/ Derrière, le quadragénaire Flash Magazine postait sur son site un message sibyllin : « nous sommes obligés de supprimer la parution du 11 décembre et d’interrompre la mise à jour de Flashebdo [...] » (le magazine devrait reprendre aux alentours du 22 janvier). Sale temps pour la presse locale et étrange fin d’année qui a vu plusieurs titres se rapprocher de la rubrique nécrologique. Entre baisse de budget et augmentation des coûts (notamment de la TVA), le modèle économique - tant gratuit que payant - sur lequel se fonde notre métier pose encore beaucoup de questions. Une chose est sûre, la fin d’un journal, papier ou web, est rarement une bonne nouvelle. Alors pour en finir une fois pour toutes avec 2013, souhaitons que 2014, année électorale, ne soit pas celle de l’enterrement de la presse locale mais de son rebond. Meilleurs vœux à tous. | Les Clutchers

04 É  tat des lieux - Culture d'hiver 08 Zone libre - Mao Center 16 Clutchfolio - Arnaud Bauville 26 Art visuel | Agenda p.34

Les tatouages, Ours mythes et réalités, ...

36 Littérature - Polars d'hiver, ... 38 Chroniques livres & bd 40 Événement - In Extremis XL 44 Spectacle vivant | Agenda p.48 Nunzio, The Pyre, Offrandes, ...

50 Projection | Agenda p.53

Afrik'Aïoli, L'amour est un crime parfait, ...

54 Chroniques dvd & blu-ray 56 Événement - Détours de chant 60 Concert & club

10 ans de Progrès-Son, Boogie down, ...

70 Chroniques disques 72 Clutchorama #16 - St Pierre des Cuisines 76 Agenda concert & club + de 450 dates !

Couverture : The Dutchman © Arnaud Bauville | Voir Clutchfolio p.16 Magazine gratuit édité par la Scop Éditions 138 avec le soutien de l'association Les Clutchers. Directeur de publication & rédacteur en chef : Baptiste Ostré (baptiste.ostre@clutchmag.fr) • Collaborateurs : Arnaud Bauville, Maylis Jean-Préau, Mathieu Leymonie, Mathieu Laforgue, Valérie Lassus, Nicolas Mathé, Mathilde Raviart, Paul Muselet, Le Stavanger Masqué • Conception & direction artistique : La Fée Clutchette - julieleblanc.fr (pao@clutchmag.fr) • Directeur de publicité : Benoît Joyeux (benoit.joyeux@clutchmag.fr, 06 62 19 98 39) • Distribution : Becycle Pour recevoir le magazine dans votre établissement : benoit.joyeux@clutchmag.fr. Retrouvez le magazine sur Éditions 138 - Société Coopérative et participative à responsabilité limitée à capital variable de 7760 € RCS de Toulouse 753 921 675 • 68 avenue de l’URSS, 31400 Toulouse • editions138.fr Clutch a choisi un imprimeur éco-responsable : Imprimerie Escourbiac, Graulhet (81) / Sergent Papers. N° ISSN : 2262-5542. Dépôt légal à parution. Tous droits de reproduction réservés. L'éditeur décline toutes responsabilités quant quant aux visuels fournis par ses annonceurs et partenaires. Ne pas jeter sur la voie publique.


état des lieux

CULTURE D’HIVER

Le nouveau visage des stations de ski

Le temps des stations « à l’ancienne », cantonnées au rôle d’entretien des pistes et de mise à disposition de remonte-pentes est bien révolu. Depuis 5 ans, les stations adoptent des stratégies inédites et investissent le terrain de l’événementiel culturel. Un marché hybride dominé par le poids des investisseurs privés. L’occasion de s’interroger sur les liens (et les limites) entre propositions d’ordre culturel et industrie du loisir. | Paul Muselet

P

our tout toulousain qui se respecte (à l’aise sur chaque virage de la fameuse nationale 20 menant à la sacro-sainte cité du Pas-de-la-Case), le concept du festival délocalisé en montagne n’a rien d’une nouveauté. Pendant plus de dix ans, la ville d’Ax-les-Thermes a accueilli « De l’Oxygène pour les Oreilles », événement pionnier du live dans les Pyrénées. Si cette année le festival ne travaille plus avec la commune, il étend son activité dans d’autres stations de la chaine pyrénéenne. Il a aussi changé de nom. Une décision de Ludovic Labordie (également à la tête du festival Garorock) ne devant rien au hasard face au potentiel du concept : « on l’a rebaptisé Garosnow en écho au Garorock pour plus de cohérence. La notoriété de la 4•

marque Garo nous profite beaucoup en terme de public ». Le Garosnow prend une forme itinérante, renouvelant son passage à la station des Angles après une phase d’essai l’année passée. À l’époque, le festival avait contacté David Mias de l’Office du Tourisme local : « Cette proposition nous a séduit. On souhaitait créer un événement festif pour dynamiser la station et toucher un segment plus jeune. En plus, cela fait parler de nous. C’est très bénéfique pour l’activité du secteur ». Aujourd’hui, les animations liant glisse et musique sont devenu des axes de développement majeurs pris en compte par les stations ellesmêmes, qui rivalisent d’inventivité pour valoriser leur image auprès du public, le plus souvent par le biais du


Rétrospective 2013 des états des lieux sur

freeride. Une stratégie déjà entreprise depuis plusieurs années par le domaine skiable N’Py - regroupement de 8 stations dans les Pyrénées (voir entretien) -, auquel le Garosnow vient de s’associer pour des étapes à Cauterets et Gourette. sponsoring et Sports extrêmes Si le volet musical tend à se développer, il fait encore figure de complément (le plus souvent en after Dj) d’événements plus spécifiquement consacrés aux sports extrêmes, comme à Saint-Lary dans le cadre de la Poney Session. Au-delà de leur image « fun », ces festivals attirent d’importants sponsors permettant d’amortir une partie des coûts nécessaire à la mise en place de l’événement, des marques de boissons gazeuses à l’industrie du ski. Il y a 3 ans, N’Py s’est également positionné sur le marché en montant sa propre compétition : la N’Py Cup (King For a Day). Une tournée de 3 stations dont l’organisation a été confiée à S-Communication, agence de production biarrote représentée par Stéphanie Vignes. « N’Py m’a sollicitée pour créer un événement sportif et grand public. À coté de la

© J.

Leblan c

compétition on a développé une partie musique, et un village test qui accueille l’industrie du ski et du snowboard. On essaie de garder les gens au cœur de la station la journée. Sur le village les gens peuvent tester le matériel, ils peuvent slalomer sur le boarder cross, manger des sushis, boire du madiran, les enfants peuvent s’amuser dans une aire de jeu... Le format de la tournée est flexible, il permet de s’adapter à chaque station du domaine ». Des espaces où les

En piste ! Garosnow - 11 janvier (les Angles), 1e février (Cauterets), 29 mars (Gourette) | garosnow.com N’Py Cup (finale) - Grand Tourmalet | 8 et 9 février | n-py.com Poney Session - St Lary | du 20 au 23 mars | poneysession.com Electrosnow - Grandvalira | 28 et 29 mars | electrosnow.com


sponsors sont partout. Pourquoi tant d’efforts financiers de leur part pour être aussi visibles ? Eléments de réponse avec un des plus actifs d’entre eux : la marque de téléphonie Sosh, filiale d’Orange France très impliquée dans le secteur des sports de glisse. Pour Jean-Eric Naon, directeur du sponsoring, leur premier objectif est de travailler la notoriété et la préférence de marque : « Depuis 5 ans, nous développons une stratégie autour du surf, du snowboard,

du BMX... Cela nous a paru évident. La marque correspond aux valeurs des jeunes, avec une image flexible car elle est connectée et sans engagements. On doit donner envie à cette cible d’aller plus loin et de s’abonner ». Pour valoriser cette image, la marque a créé Ride Sessions, plateforme web mettant en avant les activités de la « Team Sosh » composée de leaders du ride en France. Par ailleurs, des événements sont directement associés à la marque, comme

TROIS QUESTIONS à GUILLAUME ROGER Guillaume Roger © DR

N’Py regroupe plusieurs stations de ski des Pyrénées, parmi lesquelles Peyragudes, La Mongie, Cauterets, Luz-Ardiden ou encore Piau-Engaly. Entretien avec le directeur commercial, Guillaume Roger. Comment fonctionne la structure N’Py? La marque a été créée en 2003 par les directeurs de station pour davantage peser sur le marché. C’est une société d’économie mixte où les stations sont actionnaires majoritaires. On s’occupe de la commercialisation des forfaits, des ressources humaines, de la communication et de la partie événementielle. Pourquoi investir dans l’événementiel ? Un cabinet spécialisé administre plus de 12 000 enquêtes par saison sur l’ensemble de notre domaine. On constate que nous avons des progrès à faire après 17 heures. Quand les gens ont fini de skier, ils ont besoin de s’amuser ! Les habitudes ont changé. Nous devions répondre à cette demande. Quel avenir pour le Garosnow dans le domaine ? Nous sommes en phase d’expérimentation. Rien n’est encore décidé, mais on peut envisager une tournée N’Py pour l’année prochaine. C’est en pourparler.

6•


Enjeux culturels et business Cette complémentarité saute plus facilement aux yeux dans le domaine du cinéma, où les liens entre station de ski, organisation événementielle et industrie de la distribution peuvent donner lieu à des festivals d’une qualité indéniable sur le plan culturel. Dans les Alpes, le Festival de Cinéma Européen des Arcs fait aujourd’hui figure de référence après tout juste 5 ans d’existence. Un succès d’estime devant beaucoup à la notoriété des acteurs et réalisateurs invités. Une mécanique où le prestige de la station joue un rôle essentiel selon Pierre-Emmanuel Fleurantin, directeur du festival : « proposer un événement face au Mont-Blanc, dans une station telle que Les Arcs 1950, c’est important pour attirer les professionnels du métier. Les festivals s’inscrivent

dans un processus cumulatif. Quand on arrive à créer une valeur, la réputation s’accroit d’année en année. C’est un cercle vertueux dans lequel le rôle des stations est primordial, en termes d’accueil et d’infrastructures ». Et qu’en est-il du public ? Une question demeure : les festivals en montagne sont-ils réservés à une élite ? Certains promoteurs ont déjà intégré cette problématique tarifaire. Retour dans les Pyrénées dans le registre des musiques actuelles. En mars dernier, les organisateurs du Piknic Electronik (festival barcelonais) ont surpris tout le monde, en montant l’Electrosnow dans la station de Grandvalira en Andorre. Un événement à la programmation impressionnante ayant réuni plus de 4000 spectateurs dès sa première édition. Tout en se greffant à une compétition internationale de freestyle déjà existante (le Total Flight) Loïc Le Joliff et ses collaborateurs se sont inspirés du fonctionnement du festival autrichien « Snow Bombing » pour réduire les coûts de billetterie : « nous avons fonctionné comme une agence de voyage en proposant des packs intéressants qui alliaient forfait, hébergement et pass pour le festival. La station nous a fait de supers prix. Au final, la formule est assez économique, c’est une de nos grandes forces ». Grâce aux à-côtés du ski, les stations ont encore de beaux jours devant elles.

•7

état des lieux

« La Folie Sosh » où l’entreprise avait littéralement privatisé la station de La Folie Douce au Val d’Isère : « nous avions conçu un festival à l’occasion des X-Games. Il fallait marquer le coup, c’était la première fois que cette compétition arrivait en Europe. Cela nous permettait de faire écho aux performances de nos athlètes. Mais c’était très ponctuel ». Le contenu culturel des manifestations apparait bien secondaire face aux enjeux commerciaux. Sont-ils antinomiques ? Pas si sûr...


Photos : © DR

zone libre

Mao Center

silence, on forme ! Une fois n’est pas coutume, Clutch s’est autorisé un petit tour du côté de la formation professionnelle. Au Mao Center, on initie, entre autres, les stagiaires à la musique assistée par ordinateur. Mais on les met également devant les limites de la Mao.

A

u Mao Center, à Labège, la révolution culturelle est en marche. Dans ce centre de formation professionnelle agréé par les différents organismes du secteur, précisons qu’il est bien sûr question de Musique Assistée par Ordinateur. Mais pas seulement. C’est Yann Serra, ancien ingénieur du son, qui a créé la structure il y a sept ans. Et si à ses 8•

débuts, le Mao Center se concentrait sur la création musicale, aujourd’hui il couvre tous les champs audiovisuels et multimédia possibles, de la PAO à la steadycam en passant par l’éclairage et les techniques du son. « Notre but est d’être une veille technologique globale. On a ainsi récemment mis en place des formations sur la vidéo à 360° ou sur le digital publishing qui consiste


à fabriquer des livres enrichis avec de la vidéo intégrée », explique Yann Serra. Le Mao Center accueille près de 70 stagiaires par an venus de tous horizons : des personnes sans emploi ou en reconversion professionnelle, des techniciens ou artistes en quête de perfectionnement et même des novices vierges de toute expérience avec ces monstres remplis de boutons nommés consoles ou tables de mixage. Pour 87 % d’entre eux, le stage est entièrement pris en charge via la région Midi-Pyrénées ou le DIF (Droit Individuel à la Formation). Difficile d’évaluer le taux de réussite du Mao Center étant donné que la plupart des formations débouche sur des métiers où l’intermittence règne mais l’ambition de Yann Serra est belle et bien d’allier la qualité de l’enseignement à l’efficacité. « On est un lieu de passage. Avant de trouver du travail, il faut que nos stagiaires acquièrent de vraies compétences, on a donc pris le parti de tout miser sur la pratique au détriment de la théorie », précise-t-il.

le Mao Center organise des masterclass avec des pointures de la production musicale. Après Michael Wagener, qui a notamment travaillé avec Metallica, en novembre dernier, Ryan Hewitt (Red Hot Chili Peppers), ou encore Jean Lamoot (Noir Désir, Bashung) débarqueront à Toulouse en janvier et en février pour prodiguer leurs conseils. L’occasion pour Yann Serra de rappeler que, même si la MAO est déjà largement répandue dans la production musicale et que la démocratisation des outils technologiques permet à tout un chacun de bidouiller dans sa chambre, rien ne remplacera totalement le facteur humain : « aujourd’hui, il est tout à fait possible de créer de toute pièce de la musique sans avoir aucune connaissance de solfège ou d’un instrument. Mais pour ce qui est du mastering et du mixage, tout ce qui permet de diffuser la musique de manière professionnelle, il faut un savoir-faire qui, lui, est irremplaçable, c’est ce qu’on essaye d’apprendre ». | Nicolas Mathé

Tant qu’il y aura des hommes... Ainsi, grâce à des partenariats avec de grandes marques, ces derniers ont tout le matériel dernier cri à disposition. Tous les cours étant filmés, ils repartent également à la maison avec des tutoriels vidéo contenant toute leur formation et depuis peu, sous la marque Audio Creative Factory, •9


brèves

Yann Clery et indiens tekos © DR

ses

Faites vos vali

En amont de sa prochaine édition sur les Caraïbes (du 11 au 15 juin), le festival Rio Loco a lancé sa traditionnelle Valise. Un écrin renfermant plusieurs documents (livrets, cartes mais aussi compilation musicale) à destination des structures qui accueilleront des étapes du festival : musique du 14 au 16 janvier au Théâtre des Mazades, cinéma du 11 au 13 février à la Médiathèque José Cabanis, arts visuels du 25 au 27 mars au Centre de l’Affiche, spectacle vivant du 15 au 18 avril à la Grainerie et retour à la musique au Metronum du 20 au 22 mai. | rio-loco.org Cours d’effeuillage Vous vous êtes déjà emmêlées les pieds lors d’un strip-tease pourtant chaud à faire fondre la calotte glaciaire ? Pas de panique : Lady Flore vous apprendra l’art de la pin-up burlesque. À la boutique La Clef des charmes, cette effeuilleuse professionnelle donne régulièrement des cours (sur inscription et avec apéro et vente privée). Prochain atelier le 28 janvier (19h). | laclefdescharmes.com Battle graphique Le 15 février, Odyssud accueillera sa 9e Battle Graphique. Le principe : une journée durant laquelle des graphistes s’affrontent en direct pour créer un visuel autour d’un thème prédéfini. Avant la bataille, les inscriptions sont ouvertes. | odyssud.com/battle

ouverture du On y est. Longtemps attendue, la salle de concert Le Metronum ouvre ses portes à Borderouge le 31 janvier. Dotée d’une salle de 600 places, de trois studios de répétition, d’un cluster (pépinière pour les porteurs de projets), elle accueillera son tout premier concert avec le festival Détours de Chants le 1e février (Rocé, voir p.59). Du 31 janvier au 2 février, les portes seront ouvertes pour découvrir ce nouvel équipement. | toulouse.fr

Trio cosmic The Psychatric Cosmic Show : c’est le nom du premier album du trio toulousain Bustic Plaster. Crossover de hip-hop, dub et electro ce mélange détonnant parvient à retrouver l’énergie que le groupe déploie régulièrement sur scène. 10 •


brèves

Comme un Couac Après trois rencontres publiques organisées entre septembre et décembre 2013, le Couac (Collectif Urgence d’Acteurs Culturels) organise un débat sur les enjeux liés à la politique culturelle le 27 janvier à 18h, salle Osète (6 rue du Lieutenant Colonel Pelissier). À l’exception du FN, chaque liste des candidats aux élections municipales a choisi un représentant pour discuter de ce sujet de fond en public. | couac.org

Bliss © Metropolitan Filmexport

Tom Terrien en 3 tomes Multi instrumentiste formé au piano avant de dériver vers les expérimentations électro (il présente ainsi sa musique comme de l’électronique artisanale), le toulousain Tom Terrien sort fin janvier un premier EP qui devrait être suivi de deux autres dans les mois qui suivent. Soutenu par l’association Call Forth, on y trouve notamment un featuring de Julien Barbagallo (Tame Impala) et des ambiances pop vaporeuses. | soundcloud.com/tomterrien

DERBY À LA RUE

Bientôt

le Week-end

Le Week-end des Curiosités a dévoilé les premiers noms de son édition 2014 (du 22 au 25 mai). Et on n’est pas déçu : I Am Legion (Noisia & Foreign Beggars), Kid Wise, Cats on trees, Fakear, Klangkarussel et surtout les virtuosos de la guitare Rodrigo y Gabriela. De quoi épancher la soif de curiosité ! | leweekenddescuriosites.com

Depuis février 2010, l’association de roller derby de Toulouse est sans infrastructure : les patineuses se retrouvent ainsi obligées de s’entraîner en extérieur. Outre que ce n’est pas toujours très pratique en hiver (bin ouais, il fait froid) cela peut engendrer aussi des blessures fâcheuses. L’association a ainsi lancé un site pour trouver un lieu d’accueil. Si vous avez une piscine vide ou si vous connaissez un terrain pour les accueillir, faites passer ! | sportifalarue.fr 12 •


BB Brunes © Geoffroy De Boismenu

brèves

Muret : initiales BB Pas de malentendu : on ne tentera pas de vous convaincre que les BB Brunes font enfin une musique intéressante. Mais alors qu’ils remplissent les zéniths, les voir jouer dans l’enceinte de la salle Alizé de Muret, le 24  janvier (20h), pourrait presque les rendre sympathiques. Après Oxmo Puccino en décembre, la Dynamo prend à nouveau l’air à Muret et le moins que l’on puisse dire, c’est que la programmation est loin d’être timide. | ladynamo-toulouse.com Sous les pavés, le son Rassemblement de 23 radios musicales associatives, la Ferarock a réuni ses archives sonores sur un site. Interviews et émissions couvrent une dizaine d’années d’événements musicaux et de sorties d’albums. | souslespaves.ferarock.org

...EN MUSIQUE Le TNT lance une thématique musicale avec trois spectacles. Jusqu’au 11 janvier, le théâtre musical pop Anna adapte Gainsbourg. Vient ensuite l’excellent comédien Simon Abkarian pour Menelas Rébétiko Rapsodie (du 8 au 18 janvier). Mais le plus intriguant reste de découvrir l’acteur Jacques Gamblin avec le sextet jazz de Laurent de Wilde pour une histoire d’amour entre mots et musiques (du 16 au 18 janvier). | tnt-cite.com 14 •

Toucouleurs en transit

Transition entre 2013 et 2014 des escales du festival, Toucouleurs en transit débutera dès 14h, le 25 janvier à l’espace des Diversités et de la Laïcité (38 rue d’Aubuisson) : expositions, projection du film Ghetto & sentiments, ateliers de pratiques artistiques autour des cultures latines, showcase de Hidegar et slam avec Chris Taal. | dellarte.fr


clutchfolio

ARNAUD BAUVILLE

Déchiffrer des lettres C'EST CHIC ! - 100 x 120 cm

Clutchorama #15 | Bijou | sam. 11 jan. Exposition Arnaud Bauville au Delicatessen (11 rue Riquet) | du 15 jan. au 5 fév. Vernissage le mer. 15 jan. - 19h à 21h arnaudbauville.blogspot.fr

De prime abord, c’est un voyage dans le temps. Grand passionné des années 20 et 30, Arnaud Bauville compose des œuvres vintage basées sur l’union entre collage et peinture. Mais cet univers rétro recouvert de vieux extraits de journaux se pare de plusieurs dimensions et de lectures à double-sens. Manière de nous inciter à tomber dans le tableau...

« Si ce sont les plumes qui font le plumage, ce n'est pas la colle qui fait le collage » Max Ernst « Heureux sont les fêlés, car ils laisseront passer la lumière » Audiard THE DUTCHM

Rétrospective 2013 des clutchfolios sur

AN - 80 x 100

cm


• 17


18 •


ses tableaux de collage, portraits alliant dessin au fusain, découpe de journaux, peinture et encaustique. Fan de rockabilly, jazzman et grand amateur de fripes, ce collectionneur a trouvé dans la récupération un « espace de jeu permanent ». Il y a du rétro mais pas de nostalgie chez ce rêveur éveillé dont les collages sont bien plus que du détournement : un double langage, chaque tableau renfermant un discours crypté (par exemple, un mari violent sous le vernis du boxeur - à voir dans le Réserve ta Griffe ce mois-ci). Ce codage incitant à regarder en détail dans le texte plutôt que de s’arrêter à la première couche part certainement d’une démarche un tant soit peu politico-dadaïste voire situationniste (bonjour la société du spectacle). Et si on sent bien une forme de colère revancharde, elle est sublimée par l’humour malin de ce grand « optimiste déçu », trop décalé pour se prendre au sérieux. | Baptiste Ostré

• 19 LE COMPTE À REBOURS (triptyque) - 180 x 60 cm

clutchfolio

LA MÈCHE - 120 x 120 cm

À

l’étage de son atelier dans le Tarn, petite baraque rénovée qui fleure bon la récup’, il y a une pièce dans laquelle trône un chevalet juché sur une montagne de papiers, vieux journaux chinés dans les brocantes, découpés, arrachés, recouverts parfois d’éclats de peinture. Volubile, Arnaud Bauville farfouille dans le tas, laisse sa main le guider, tombe sur une vieille photo et s’exclame : « Il y a de la peinture verte là-dessus, ça donne une patine très intéressante ». Tout chez lui semble procéder d’une inspiration spontanée, presque accidentelle. « Jamais un papier ne m’a laissé tomber ! » lance ce Tourangeau débarqué à Toulouse depuis une quinzaine d’années. « Je pars d’une image sans en connaître l’histoire parce que je fais confiance aux papiers. Je vois traîner un mot, puis un autre et voilà mon histoire qui se crée... » Mais à tout bien regarder, ce n’est pas un hasard si depuis deux ans maintenant, il développe


20 • BLEU DE CHAUFFE (dyptique) - 87 x 126 cm


clutchfolio L'AMBITIEUSE - 120 x 120 cm

• 21


A MI CORAZON - 100 x 120 cm

22 •


clutchfolio UN BON PORTRAIT - 100 x 100 cm

• 23


LUPE - 120 x 150 cm

24 •


clutchfolio • 25 L'ADIEU - 80 X 100 cm


© Green Galerie

art visuel

Qui veut la peau

des tatouages ? Green Galerie | 4 rue du Coq d’Inde | facebook.com/GreenGalerie La Cour des Miracles | 3 rue Idrac | thebigvoodoo.com

En pleine polémique sur les encres de couleurs, Clutch est allé discuter art et tatouage avec Alan, de la Green Galerie, et Piero, de la Cour des Miracles. | Baptiste Ostré

R

appel des faits : en mars 2013, un arrêté du Ministère de la Santé est publié à la demande de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (Ansm). Le dispositif prévoit l’interdiction de 59 colorants sur 153 utilisés dans les encres de tatouage en raison d’un potentiel danger pour la santé des tatoués. L’alerte est lancée : ici ou là, on a même pu lire que certains

26 •

pigments pourraient favoriser les risques de cancer. La vérité est loin du compte. Et pour cause ! Aucune étude ne prouve que les produits utilisés par les tatoueurs français seraient potentiellement dangereux. C’est donc en vertu d’un principe de précaution (on sait jamais) que cette mesure est tombée sur la tête des tatoueurs, dont la mobilisation a permis de bloquer son entrée en


Cacophonie En clair, toute cette cacophonie ne serait qu’un « simple » malentendu, une mauvaise lecture des textes (!). Ouf, les tatouages peuvent reprendre des couleurs. Sauf que, à la veille du 1e janvier, la Direction Générale de la Santé campait plus ou moins sur ses positions : « Tout colorant qui n’est pas formellement garanti par l’arrêté peut entrer dans la composition des encres de tatouages, sous réserve que son innocuité pour la santé humaine ait été

démontrée ». Allons bon, qu’est-ce à dire ? C’est à croire qu’une partie des colorants sera belle et bien interdite sans pour autant condamner l’ensemble des tatouages couleurs... Une chose est sûre, vu le succès grandissant des tatoos, le sujet est sensible. Avec près de 4 000 établissements recensés en France, dont une vingtaine à Toulouse intra-muros, les tatoueurs ont marqué de leur empreinte 1 Français sur 10. Et les couleurs représentent aujourd’hui une majorité de créations. « Je suis tatoué depuis que j’ai 18 ans, cela fait près de trente ans que le tatouage se pratique en masse et il n’y a jamais rien eu de

Nikko K.K.O © Green Galerie

vigueur jusqu’au 1e janvier 2014. « Si les produits étaient vraiment dangereux pour la santé, on aurait été les premiers à ne plus les utiliser » pointe Alan, de la Green Galerie (voir p.33). Or, comparé aux décennies passées, il semblerait que les encres utilisées aujourd’hui – produites en Europe - n’aient jamais été d’aussi bonne qualité. Et ce n’est pas le moindre des paradoxes si, à l’en croire, quand bien même les pigments seraient interdits, les tatoueurs auraient malgré tout le droit d’écouler leurs stocks. Ubuesque, l’affaire l’est jusque dans son dénouement. Quelques jours avant la date fatidique, par le biais du Snat (Syndicat National des Artistes Tatoueurs, présidé par Tin-Tin), les tatoueurs annonçaient avoir trouvé la faille. « Pour faire court, ce qui n’est pas interdit est autorisé » résume Piero, créateur de la Cour des Miracles à Toulouse et co-organisateur du Mondial du tatouage à Paris (du 7 au 9 mars).


art visuel probant quand à des encres nocives » reprend Piero. À la Green Galerie, le discours est proche. En quinze ans de carrière, Alan peut compter les problèmes sur les doigts d’une seule main. Bien souvent, ce sont des allergies, dont les tatoueurs informent les clients avant toute décision.

© Green Galerie

Artiste-tatoueur Pour lui, les autorités se trompent de combat : « Le véritable risque sanitaire se trouve chez les pratiquants clandestins, qui exercent dans leurs salons comme des esthéticiennes ou des coiffeuses ». Manier l’aiguille demande évidemment un minimum de cadrage. Pour travailler sur le sol français, les tatoueurs sont ainsi obligés de passer par une formation sur l’hygiène. Formation qui ne consiste en aucun cas à un apprentissage de la pratique, celle-ci se transmettant d’une manière proche de l’artisanat. « Je téléphone encore régulièrement à la personne qui m’a tout transmis, dès que je me pose une

question sur le métier. En ce sens, il y a vraiment une passation entre tatoueur. Il faut d’abord maîtriser la technique et respecter la peau du client avant de penser à s’éclater ». L’arrêté de l’Ansm a manqué de redonner une image de mauvais garçon (on est pas loin du cliché du taulard tatoué) à ce métier partagé entre commerce et création artistique. À la Cour des Miracles, Piero n’y voit pas de paradoxe : « Le cinéma, la bd, la musique sont considérés à la fois comme du commerce et comme des arts. On a tout du métier artistique. Nous faisons de la création, on vend de l’esthétisme, du dessin, mais dès lors que c’est effectué sur de la peau plutôt que sur une toile, ce ne serait plus de l’art ? ». Cette polémique des encres de couleurs pourrait en fait masquer le véritable fond du problème : le combat des tatoueurs pour enfin obtenir la reconnaissance de leur statut d’artiste. « Je suis déclaré en tant que commerçant, parce que je n’ai pas d’autre choix. Certains ont même le statut de photographe ! C’est ça qui nous met des bâtons dans les roues, c’est pour ça que l’on se bat : artiste-tatoueur est le statut qui nous correspond le plus, nous ne sommes pas des charpentiers » précise Alan (d'ailleurs connu en tant que Blasté, son nom d'artiste). Au vu de toute cette histoire, on imagine qu’il reste encore du chemin à parcourir avant de parvenir à cette reconnaissance...


art visuel

Ours, mythes et réalités Touchez pas au grizzly

Ours Sixtine © Michal Batory Deyrolle

Muséum de Toulouse | jusqu’au 30 juin | du mar. au dim. | 4 et 6 € museum.toulouse.fr

Clutch a planté ses griffes dans les pas de l’ours. Temps fort du Museum jusqu’au 30 juin, l’exposition dessine une rupture universelle entre science et fantasme. | Baptiste Ostré

D

abord, il y a un son. Sorti de nulle part et de partout à la fois. Puis l’ombre, menaçante, d’un ours dressé sur ses deux pattes, toutes griffes dehors. L’entrée de l’exposition Ours, mythes et réalités fait son petit effet. Mais il suffit de descendre quelques marches pour s’apercevoir que l’ombre était en fait celle d’une statue miniature - presque une peluche -, et qu’en guise de grognements belliqueux, l’enregistrement sonore était celui d’un ours en train de se nourrir. Tout le parcours est conçu sur cette dualité entre fait scientifique et imaginaire. De quoi réveiller l’ours qui sommeille en nous : plus de 30 000 30 •

visiteurs ont déjà posé le pied sur l’itinéraire recréé avec minutie par le Muséum de Toulouse. Il faut dire que l’exposition était impatiemment traquée dans la région : « Il fallait absolument un volet sur la réimplantation de l’ours dans les Pyrénées. Mais notre but n’est pas de polémiquer, nous restons dans un cadre factuel. Il y a des ours dans les Pyrénées et ailleurs, c’est un fait » nous explique-t-on sur les lieux. Fascination et frayeur Toute la question est plutôt d’interroger le rapport entre l’homme et l’animal en commençant justement par une première pièce sur les légendes.


Wojtek the bear © War Imperial Museum

À voir notamment, une étrange vidéo sur la fête de l’Ours, pratiquée dans une poignée de villages montagneux où le principe est de recréer une chaîne de comportements (crainte, chasse, vénération) en remplaçant l’ours par des hommes maquillés en peau de bête. Ou la reproduction du visuel d’un totem amenant à des fables de toutes cultures (japonaises, européennes ou américaines). La suite promet du sérieux avec des reproductions et empaillements des différentes espèces et de quelques stars (le Panda offert par Mao à Pompidou, l’ourse échappée du zoo de Sigean en juin dernier), avant de revenir aux liens entre l’homme et le plantigrade à travers l’Histoire. « La religion catholique a pendant longtemps ridiculisé puis diabolisé l’animal » enchaîne notre guide. « Ce n’est qu’à partir des années 50 que son image a commencée à se modifier ». Une image dans un entre-deux, alliant fascination et frayeur dans un même mouvement. Ici symbole de puissance, là d’innocence enfantine (non, on ne parle pas du Pedobear) et jusqu’à

devenir un symbole de sexualité (les bears). « On est toujours sur un rapport proche du je t’aime, moi non plus. On humanise l’animal en même temps qu’il nous renvoie à notre propre sauvagerie ». Le final ne déroge pas à ce sentiment avec une galerie de photos aux couleurs psychédéliques : suivant l’angle adopté, on y verra un ours ou un homme, chacun reproduisant un comportement similaire. Une certaine vision de l’Ours-garou...

Un film : Grizzly Man En 2005, le réalisateur Werner Herzog reconstituait la vie de Timothy Treadwell à partir de ses propres vidéos. Improbable aventurier au look de surfeur inconscient, ce dernier a passé une partie de sa vie dans une réserve de grizzly en Alaska. Documentaire et véritable foundfootage, porté par la voix-off ironique et solennelle d’Herzog, Grizzly Man est un film aussi terrifiant que beau, tragique que comique, qui hante longtemps après le générique de fin.

• 31


art visuel

Habiter : les pieds sur terre Georges Rousse, Franck Scurti, Jaroslaw Godfrey, Michel Kanter, Jean Louis Garnell, Jean-Marc Bustamante, Philippe, Erik Desmazières Grenade | du 11 jan. au 27 fév. | grat. | mairie-grenade.fr

© Erik Desmazières

Toute une saison d’exposition pour faire revivre une culture populaire ? C’est, en quelques mots, la démarche qu’a entrepris la ville de Grenade en mettant l’art au diapason de son territoire.

C

a peut paraître étrange. Mais à une époque pas si lointaine, Grenade était synonyme de culture populaire. Les férias battaient leur plein, réunissant des générations de fêtards sur les pavés du petit centre. Tout un symbole que ces fiestas annuelles, dont l’arrêt semble avoir regoupillé et gentiment rangé Grenade. Mais depuis peu, ses 8 000 habitants semblent prêts à sortir d’une période de disette culturelle. En novembre, de grands tirages photos donnaient le Vertige (voir Clutch#14) à l’entrée du territoire. De territoire il est à nouveau question avec Habiter, première

32 •

exposition de 2014. « L’idée est d’exposer des artistes qui posent la question d’habiter au sens architectural mais aussi d’être intérieur. Partir du concret pour dériver vers le surnaturel » explique Bérangère Brecqueville, chargée de la saison culturelle. Une thématique qui vient marquer une réhabilitation du centre-ville, achevée (l’immense halle au cœur de la ville, la salle d’exposition...) ou en cours (le cinéma en refonte numérique). « Exposer juste pour montrer des œuvres n’est pas le plus intéressant... » affirme Bérangère. « Alors que centrer un sujet autour de l’urbanisme et du patrimoine en restauration permet de travailler avec différents publics, de la Frac et des Abattoirs aux professeurs et élèves locaux, d’investir l’espace pour que les œuvres soient facilement accessibles... ». Un travail artistique qui s’étendra sur toute une saison où cette notion de territoire glissera de plus en plus vers l’imaginaire... Les pieds sur terre, vraiment ?  | Baptiste Ostré


et aussi...

K-Lamar

Festival Made in Asia

Green Galerie | jusqu’ au 22 fév. facebook.com/GreenGalerie

Toulouse | du 30 jan. au 15 fév. tchin-tchine.com

Anachronisme : erreur qui consiste à placer un objet inexistant à l’époque illustrée par l’œuvre. Basé sur ce concept, K-Lamar, déjà remarqué lors du Scratch da surface, vous invite à la Green galerie dans un salon du début du siècle dernier fortement remis au goût du jour. Customisations de mobiliers, toiles, toys, peintures à la bombe au pochoir, ou encore planches de skate seront ainsi à découvrir dans le premier chapitre de l’exposition de l’artiste marseillais, où la désorientation spatio-temporelle et l’art urbain jouent les premiers rôles. | M.L.

Depuis 2008, l’association TchinTchine s’engage à faire découvrir la culture asiatique dans toute sa diversité. Pour ce septième épisode de la saga annuelle, tous les regards se tournent vers le Viêtnam. Entre art contemporain, expos, concerts, théâtre, cinéma et autres rencontres, ce pays tout en long déborde de richesses culturelles. La scène contemporaine croque clairement l’envie de tenir une place en haut de l’affiche des talents internationaux. Toute une série d’expos regroupées sur le thème Viêtnam Next est à découvrir à l’Espace Croix-Baragnon, Lieu Commun ou l’Espace Ecureuil. | M.R.

Étrange Nature

Étrange Nature © K. Atkin - Trinity Contemporary

Pavillon Blanc (Colomiers) | du 25 jan. au 26 avr. | pavillonblanc-colomiers.fr

Laisser la nature faire son œuvre ? Les quatre artistes réunis pour cette exposition au Pavillon Blanc ne l'entendent pas vraiment ainsi. Car si la nature irrigue le travail de chacun, ce n'est jamais sur un plan simplement contemplatif. Que ce soit dans les dessins de la londonienne Kate Atkin, les installations « cosmogoniques » de Cécile Beau, les sculptures d’Émilie Benoist, ou les suspensions d’Hicham Berrada, la nature surgit et envahit l'art dans des mouvements contorsionnistes, déformation du fond et de la forme créant de nouvelles hybridations. Une certaine idée du sur-naturel. …| B.O. • 33


AGENDA

art visuel

[*]

Jusqu’au 31.01

Mademoiselle Kat [Affiche] Centre de l’Affiche | 58 allées Charles de Fitte | centreaffiche.toulouse.fr Du film de série Z façon Roger Corman aux classiques de l’horreur (Hitchcock, Argento et consorts) : habituée des murs de Toulouse et figure de proue de l’art de rue dans les années 90, Mademoiselle Kat expose au Centre de l’Affiche des créations autour de films inventés (voir notre dossier, Clutch#14).

Jusqu’au 14.02

Enfants d’ailleurs [Photo] Passage à l’art | 5 grande rue St-Nicolas | passagealart.com Passionnée par l’art du portrait et la street-photography (de la prise sur le vif dans la rue), le toulousain Dany Tami est parti en août 2012 à Quito, capitale de l’Equateur, aux côtés d’une association venant en aide aux enfants défavorisés. Le photographe en a ramené une série de portraits couleurs où l’approche sociale s’efface derrière une certaine joie de vivre.

Jusqu’au 14.03

Cursive monumentale [Calligraphie] MJC Roguet | 9 rue de Gascogne | 05 62 86 01 67 | mjcroguet.fr On a eu le coup de cœur pour Vincent Abadie Hafez, artiste du Clutchfolio anniversaire (notre 11e numéro). C’est un réel plaisir de le retrouver à la MJC Roguet : pour ceux qui ont raté ses Écritures Sonores, c’est donc l’occasion de découvrir le fin travail calligraphique de celui qu’on surnomme Zepha, aux confins des alphabets latins et orientaux.

Jusqu’au 30.04

Les territoires de l’ours [Installation] Espace croix-Baragnon | 24 rue Croix-Baragnon | croixbaragnon.toulouse.fr En complément de l’exposition Ours, Mythes et réalités (voir p.30), l’Espace Croix-Baragnon expose le travail de Pierre Clément et Alessia Nizovtseva. Les deux artistes ont arpenté le territoire des plantigrades et donnent forme à des oppositions entre nature et culture : outils numériques (vidéos, enregistrements sonores), sculptures et œuvres murales mettront en relief les liens entre l’homme et l’animal.

34 •


la clé

des chants

Du 18.01 au 12.02

ARNAUD BAUVILLE (voir Clutchfolio p.16) Exposition Clutchfolio #15 | Le Delicatessen (11 rue Riquet) | arnaudbauville.blogspot.fr Du 15 jan. au 5 fév. 2014 | Vernissage le mer. 15 jan. - 19h à 21h

Obsessive behavior [Objet] La clé des charmes | 28 rue des Blanchers | laclefdescharmes.com Boutique de lingerie fine et sexy ouverte depuis quelques mois rue des Blanchers, la Clef des charmes séduit par de réguliers événements. Le 18 janvier, la créatrice Obsessive Behaviour fera défiler ses créations - lingerie, accessoires, bijoux et autres customisations d’objets - avant de les exposer jusqu’au 12 février. De quoi se préparer une St-Valentin très rock’n roll...

Du 25.01 au 28.02

Sur les rives de Potomak [Dessin] Maison Blanche | place Arnaud Bernard | cafe-maison-blanche.fr Dessinateur amateur et politiquement engagé, Serge Nicolo (alias Serguëi) croque chaque semaine un fait d’actualité qui est ensuite repris puis distribué par les militants communistes dans les rues de Toulouse. La Maison Blanche a sélectionné un best-of de ses caricatures humoristiques de l’année écoulée. Vernissage le 25 janvier à 12h.

Du 31.01 au 4.05

La démultiplication de l’humour [Rétrospective] Abattoirs | 76 allées Charles de Fitte | lesabattoirs.org Plus de deux cent œuvres pour cette première présentation en France du travail de l’artiste Allemand Sigmar Polke. Sérigraphies, lithographies, sculptures, posters, photographies... La somme de documents est considérable et témoigne d’un touche à tout de génie, justement considéré comme un des artistes les plus influents de la seconde moitié du XXe siècle.

Le 1e.02

Yohann Gozard [Photo] Espace Paul-Eluard (Cugnaux), Maison Salvan (Labège) mairie-cugnaux.fr, maison-salvan.fr Dans l’ordre, c’est à une fin et un début que nous invite ce parcours. À 14h, dernière occasion de voir les photographies des nuits de Cugnaux prises par Yohann Gozard. À 15h, un bus part de Cugnaux et embarque tout le monde pour le vernissage d’une nouvelle exposition, à la Maison Salvan de Labège, où il dévoilera Chronotope, un travail autour de la cartographie.

Du 1e au 28.02

Almodovar [Peinture] Café des artistes | 13 place de la Daurade | almodovar.eu On voit vous venir. Raté, il ne s’agit pas de Pedro mais d’Antonio Almodovar, peintre toulousain. Ce n’est pas pour autant une raison de bouder cette exposition au Café des Artistes. Almodovar exposera 10 tableaux créés entre 2012 et 2013 (c’est tout récent donc) dont une bonne partie dédiée aux portraits.

Du 1e.02 au 27.04

Du cinéma plein les yeux [*] [Affiche] Espace Edf-Bazacle | 11 quai St-Pierre | lacinemathequedetoulouse.com Pour ses 50 ans (voir p.38 et p.51), la Cinémathèque retourne à l’espace EDF-Bazacle avec une nouvelle exposition événement (après celle sur Metropolis en 2012). Le lieu accueillera une vingtaine d’affiches de dimensions imposantes (elles étaient autrefois destinées à la façade d’un cinéma) peintes à la main par André Azais dans les années 60 et 70. De quoi admirer grandeur nature le tracé de leur auteur et son jeu sur les typographies. | 2001 Odyssée De L'Espace © Andre Azais - Cinémathèque Toulouse

• 35


littérature

Polars d’hiver Sizaire Et Harpe © DR

lève le mystère Espace Paul Eluard (Cugnaux) du 5 au 8 fév. | grat. mairie-cugnaux.fr

Pour la cinquième année, le festival Polars d’hiver part en voyage à travers les continents. Tous les types de supports sont bons pour faire partager les multi-facettes des sombres polars. Entre intrigues policières, drame social ou fantastique : Polars d’Hiver lève le voile sur le mystère mais réserve quelques surprises.

P

arce qu’il existe autant de styles d’écriture du polar que de langues, le festival Polars d’Hiver se tourne cette année vers les romans noirs d’ailleurs et d’ici. Une exposition en 10 panneaux rappelle que de toutes les cultures, partout dans le monde, le polar prend le pouls de la société tandis que les intrigues trébuchantes rassemblent autour du suspense. Mais comme se crée-t-il ce fameux suspense qui donne des sueurs et cramponne à son bouquin ? Une armée de pros du frisson dans le dos éclairent sur leurs techniques d’écriture à grand coup d’expos, d’ateliers, de lectures et avec une soirée documentaire-fiction, Polars en Midi-Pyrénées – histoire de 36 •

ne pas se sentir trop dépaysé et de découvrir que la région n’est pas en manque de plume (le 8 février). Sans oublier la participation du comédien Philippe Sizaire et du violoncelliste Auguste Harlé, tous deux se prêtant au jeu de la lecture choisie, le 7 février. Mais s’il vous reste un doute ou un indice louche, Claude Mesplède, auteur et grand spécialiste du roman policier devant l’éternel, sera là pour dévoiler tout un tas d’anecdotes croustillantes en décryptant les procédés utilisés par les auteurs de polars. Une édition qui pourrait, qui sait, favoriser de nouvelles vocations... | Mathilde Raviart


et aussi...

Trente et un cent Galerie du château d’eau | mer. 15 jan. 18h30 | galeriechateaudeau.org

Ancienne des Beaux-Arts, photographe mais aussi vidéaste, Béatrice Utrilla a mené en 2012 un travail de résidence dans le quartier du Mirail, suite à une invitation du Centre d’Animation de la Reynerie et du collectif EDV. Le résultat a donné le livre Trente et un cent, recoupement de microrécits et portraits de femmes habitant le quartier. Béatrice Utrilla, Mosaïka et EDV seront le 15 janvier au Château d’eau pour une rencontre-débat sur la démarche de l’artiste et le contenu du livre, dont les témoignages abordent la condition de la femme, la politique et la religion. | B.O.

Les Métropolitaines Toulouse et Haute-Garonne | du 4 jan. au 28 fév. | boutiquedecriture.com

Rassemblez dix-sept auteurs de Toulouse et ses environs et donnez-leur un thème : celui, plutôt ardu, de la nouvelle. La difficulté est inhérente au genre, qui exige un récit court et une chute marquante. Les Métropolitaines (voir Clutch#11) ouvrent ainsi leurs pages aux nouvellistes (ouais, les écrivains de nouvelles, y’a un souci ?) pour que chacun dévoile son univers à sa manière dans le recueil L’autan des nouvellistes. Ateliers d’écriture, lectures à voix-haute, rencontres et boîte à nouvelles au milieu d’une exposition complètent ce voyage littéraire. | M.R.

Festival International de la BD

La Geste D'Aglaé © Anne Simon - Ed. Misma

Angoulême (16) | du 30 jan. au 2 fév. | 11 à 35 € | bdangouleme.com

Après une édition quarantième anniversaire plutôt joyeuse, le festival International de la Bd d’Angoulême retourne vers de la création plus adulte. Et parce que le volet exposition est particulièrement fourni cette année, citons le gros morceau (Tardi et la grande guerre) mais aussi une comparaison du Transperceneige de Lob, Rochette et Legrand, à son adaptation ciné, Snowpiercer (voir p.53). Sans oublier les Toulousains des éditions Misma qui fêtent leurs dix ans avec une expo en forme de chronologie historique et d’archive des publications (voir Clutch#14). | B.O. • 37


livres Du cinéma plein les yeux André Azaïs, La Cinémathèque de Toulouse (Loubatières) En 1977, sur les allées Alsace Lorraine, le cinéma Royal ferme ses portes. Son directeur invite alors le fondateur de la Cinémathèque de Toulouse. Raymond Bordes repartira avec les énormes panneaux d’affichages d’André Azais. En l’espace de dix ans (des années 60 à 70), Azaïs aura signé 184 affiches compilées ici suivant plusieurs entrées de lectures (des héros façon John Wayne aux films érotiques). Le format du livre permet de s’attarder sur les détails de ces dessins faits mains, d’autant plus précieux à une époque où les affiches de cinéma ont perdu toute démarche artistique (voir p.35). | B.O.

American Desperado

Jon Roberts & Evan Wright (13e note)

Alors que Scorsese applique au capitalisme le même traitement qu’il réservait à la Mafia (Le loup de Wall-street), impossible de ne pas penser aux Affranchis à la lecture d’American Desperado. Mémoire d’un gangster ultraviolent décédé d’un cancer en 2011, ce témoignage ne mégote pas sur les souvenirs gores (rackett, passage à tabac, assassinats...), ne cherche jamais à excuser son sujet - d’autant plus que Jon Roberts n’a visiblement rien à foutre de la rédemption - et explose dans des séquences d’humour nerveux. | B.O.

Les Mites n’aiment pas les légendes Auguste Derrière (Le Castor astral) Amis du calembour, du jeu de mot (tard), du proverbe non-sensique, Auguste Derrière sera pour vous une mine d’enseignements. Création du studio graphique bordelais La Maison Poaplume, ce recueil complète deux premiers volets, Les moustiques n’aiment pas les applaudissements et Les fourmis n’aiment pas le flamenco. Le rythme n’a pas baissé, cette troisième édition s’offrant en bonus la participation des Suisses Plonk et Replonk. Jeu sur les typographies, les dessins et la mise en page : orientée vintage, le graphisme met en évidence de franches tranches de rire. | B.O.

Du livre et des écrans

Serge Tisseron (Manucius)

L’arrivée et la part de plus en plus importante (pour ne pas dire indispensable) des technologies numériques dans nos vies auraient modifié plus que nos comportements : c’est toute notre façon de concevoir nos identités qui serait chamboulée selon le psychiatre et psychanalyste Serge Tisseron. Dans ce court essai (50 pages), il met en exergue les modifications du passage d’une société d’imprimerie à un monde virtuel. Mais il évite fort heureusement le syndrome du « c’était mieux avant » en cherchant à réconcilier les deux cultures pour mieux appréhender l’avenir. | B.O. 38 •


bandes dessinées Les Pieds-noirs à la mer

Fred Neidhardt (Marabout)

Alors que les phrases douteuses voire carrément racistes embaument de plus en plus l’horizon politique et médiatique, il y a quelque-chose de piquant (sinon de profondément triste) à lire cette bd de Fred Neidhardt. Sujet délicat : dans les années 80, un jeune homme rend visite à ses grands-parents, Piedsnoirs forcés de fuir l’Algérie. Brouillant les limites du réel, cette autofiction n’y va pas de main morte. Le racisme des uns et des autres est poussé dans des retranchements que seul l’humour peut désamorcer, mais pourtant sans jugement à l’emporte-pièce. Tout est toujours complexe et souvent contradictoire dans cette chronique du racisme ordinaire. | B.O.

La Proie

David de Thuin (Glénat)

10 000 cases, 1000 pages, rien que ça ! La proie est un pavé ambitieux que David de Thuin a composé pour les 5 ans de la collection 1000 Feuilles de l’éditeur Glénat. On imagine le casse-tête que l’auteur-dessinateur a du déjouer pour que cette Proie ne se réduise pas qu’à un tour de force stylistique. Car cette bande-dessinée raconte aussi une histoire : celle d’un naufragé sur une île aux habitants étranges et trouillards (les Infectés, évolution des insectes) qui se retrouve élu d’une prophétie à laquelle il ne croit pas. | B.O.

Histoire d’un couple

Yeon-Sik Hong (Ego comme x)

Yeon-Sik Hong et sa compagne quittent les embouteillages de Séoul pour l’air frais de la campagne – et ses bruits bizarres la nuit venue. De ce retour au terroir un peu contrariant (les portables ne passent pas !), on retient surtout la vision d’une Corée partagée entre technologie ultra-galopante et tradition de la nature. Plus roman-graphique que manga, Histoire d’un couple déroule ses pages au fil d’un trait tout aussi économe que son récit est intime. Car en se mettant en scène, Yeon-Sik écrit une histoire aussi tendre que riche d’observation sur le couple et le travail artistique. Attachant et de qualité. | B.O.

Lâcher prise

Miriam Katin (Futuropolis)

Découverte à déjà plus de 60 ans avec Seules contre tous, récit – autobiographique – d’une mère et de son enfant dans la Hongrie occupée par les nazis, Miriam Katin fait son retour avec la suite directe de cette bd. Lâcher prise se déroule de nos jours mais c’est bien le passé qui refait surface avec tous ses traumatismes lorsque la bédéaste septuagénaire apprend que son fils à l’intention de s’installer à Berlin. Douloureuse ironie, qui force Miriam à lutter contre les démons du passé pour enfin accepter le présent – et peut-être, s’autoriser à moins souffrir. Une vitalité retrouvée rendue palpable par l’emploi éclatant de la couleur. | B.O.

• 39


événement

In Extremis XL formes généreuses Théâtre Garonne | du 10 jan. au 1e mars | grat. (lectures), 10 à 18 € theatregaronne.com

iFEEL © Marie Jeanson

Le festival In Extremis revient au Théâtre Garonne en format augmenté. Au lieu d’un habituel week-end, ces vases-communicants artistiques se joueront à cheval sur deux mois. Dégraissage. | Baptiste Ostré l y a quelques temps de ça, Stéphane Boitel, programmateur du Théâtre Garonne, nous racontait qu’il regrettait que les différentes formes artistiques se claquemurent chacune de leur côté. « Par exemple, un amateur de musique ne va pas forcément regarder ce que propose un théâtre. Alors qu’il pourrait bien y avoir de quoi l’intéresser ». Car les planches sont loin d’être restées en arrière dès lors qu’on parle de passerelles entre les genres. Vidéo, musique, art visuel viennent croiser et expérimenter, proposer des approches inédites et de nouvelles visions. Cette attirance pour ce que le monde musical nomme crossover a toujours été au cœur des propositions du Théâtre Garonne, qui ne craint personne lorsqu’il s’agit de montrer des spec40 •

tacles qui bousculent les conventions (remember la manif des bigots lors de Golgota Picnic en 2011). De 2007 à 2012, les week-ends In Extremis ont appuyé cette démarche d’ouverture transdisciplinaire. Trois ou quatre soirées qui intervenaient comme des aérations dans la programmation et autorisaient toutes les hybridations - le nom In Extremix faisant écho à la liberté d’inviter des artistes jusqu’au dernier moment. Après une petite pause, In Extremis revient dans une nouvelle forme, gagne en taille et en proportion en s’élargissant sur deux mois. Du spectacle, bien sûr, mais aussi des performances, installations, lectures, danses et musiques pour ce menu XL. Garanti sans risque d’indigestion.


Yves Noel Genod © Patrick Laffont

Yves Noël Genod [Lecture, performance]  isparaissez-moi | du 10 au 12 jan. D et du 21 au 23 fév. L’invention de la course à pied | jeu. 20 fév. 21h30 | 8 et 10 €

Depuis qu’il est passé metteur en scène en 2003, l’ancien comédien Yves-Noël Genod a signé une cinquantaine de spectacles. Une profusion qui lui vaut la réputation de travailler plus vite que son ombre. Pour sa première fois à Toulouse, il ouvre le festival In Extremis avec un spectacle itinérant qui a déjà intrigué puis conquis cet été au festival d’Avignon. Avec Disparaissez-moi, il invitera à chaque représentation une quinzaine de spectateurs dans un lieu différent pour lire des extraits de Confession d’un enfant du siècle de Musset en y ajoutant sa touche personnelle : anecdotes, citations ou discussion avec les invités. Le 20 février, ce sera dans l’enceinte du Théâtre Garonne qu’il s’emparera de l’histoire de l’invention de la course à pied sur un texte grinçant de Jean-Michel Espitallier.

Une légère blessure Le 18 janvier, l’écrivain toulousain Laurent Mauvignier (voir Clutch#3) fera la lecture d’un texte inédit, Une légère blessure, entouré des comédiens Johanna Nizard et Othello Vilgard.

Cartographie Frédéric Ferrer © Franck Alix

Sous-titrés « Cartographie », les deux spectaclesconférences de Frédéric Ferrer promettent de sérieux moments de n’importe quoi. Le 17 janvier, À la recherche des canards perdus racontera l’histoire surréaliste de 90 canards en plastique lâchés par la Nasa dans un glacier du Groenland pour étudier la vitesse du réchauffement climatique. Le 21 février, Les Vikings et le satellite aura toujours un lien avec les changements du climat, mais abordés sous l’angle des adorateurs d’Odin.


Photo haut : Denis Mariotte - Prises Reprises © Evi Fylaktou Photo bas : Denis Mariotte - MinutePapillon © L.Mariotte

événement

Denis Mariotte [Performance, design sonore] Prises/Reprises | du 16 au 18 jan. | 20h | 10 à 18 € Minute Papillon | du 30 jan. au 1e fév. 20h et 19h (ven.) | 10 à 18 €

Une installation plastique et deux performances pour Denis Mariotte, qui délaisse un temps la compagnie de la chorégraphe Maguy Marin (pour qui il créé des paysages sonores) avec ces créations en solo. Chaque soir, l’installation Parcelle sera à voir et à entendre à l’entrée du festival. Mais les gros morceaux qui nous intéressent ici sont plutôt Prises/Reprises et Minute Papillon. Dans la première, il incarne seul en scène un homme aux prises avec les ténèbres et un ciel lourd de reproches tandis que les nappes sonores se font de plus en plus apocalyptiques. Dans le deuxième, un personnage se multiplie, échappe aux lois de la pesanteur... Un corps caoutchouteux comme traversé de vibrations sonores.

Nous Vieillirons Ensemble © Rémi1

Nous vieillirons Ensemble

Ellis Island Le musicien Eric Lareine et le guitariste Pascal Maupeu transforment le texte de George Perec en ballade croisant musique et littérature. Publié pour la première fois en 1980, Ellis Island raconte l’arrivée de seize millions d’immigrés européens sur le continent américain de 1892 à 1924. Un sujet sensible et une mémoire de l’exil à écouter le 8 février.

Titre d’un récent 45 tours, Nous vieillirons ensemble est l’occasion de réunir Michel Cloup et Patrice Cartier (qui viennent de sortir l’album Minuit dans tes bras, voir Clutch#14). Mais le duo promet bien plus qu’un simple concert : conviant le chanteur-guitariste Pascal Bouaziz (Mendelson), l’artiste Béatrice Utrilla et l’actrice Françoise Lebrun (Véronika dans La Maman et la putain d’Eustache !), les musiciens toulousains ont concocté une véritable création où leur rock-chamanique se frotte à l’art contemporain. Réservez votre 27 février.


Le Pe tit Ey olf

Auteur de chansons, de films et de bd, Jonathan Châtel a un cv bien rempli. Mais la principale occupation de ce franco-norvégien reste le théâtre. Avec sa compagnie Elk (l’élan), il reprend une pièce d’Henrik Ibsen (surtout connu chez nous pour Peer Gynt). Dans Le Petit Eyolf, un couple parental explose suite à la disparition de leur fils infirme, dans l’eau d’un fjord. Après avoir rôdé sa mise en scène au Théâtre d’Arras, Jonathan Châtel présentera cette adaptation du 29 au 31 janvier.

[Danse, lecture, video] An evening with Judy ven. 24 et sam. 25 jan. | 20h et 18h | 10 à 18 € Pina & moi | sam. 25 jan. | grat.

Le 25 janvier, Raimund Hogue donnera une conférence complétée de vidéo et de lecture sur son parcours. En tout premier lieu sa rencontre avec la chorégraphe Pina Bausch avec qui il travailla durant une décennie. Ancien journaliste et dramaturge, il proposera au préalable un portrait de Judy Garland mettant en évidence le lien que ses créations tissent avec la musique. Dernière partie d’une trilogie consacrée à des chanteurs (après le ténor juif Joseph Schmidt, mort en déportation, et Maria Callas), An evening with Judy est un nouveau solo dans lequel Hogue démontre un sens de l’esthétisme tout en nuance. Il fallait au moins ça pour retranscrire la complexité de Judy Garland, star du Magicien d’Oz et actrice-vedette de la MGM écrasée par une fin dévastatrice. Ah oui, c’est bien Raimund Hogue qui interprète Judy.

Raimund Hogue - An Evening With Judy © Luca Giacomo Shulte

Raimund Hoghe

Singspielle Le 28 février et le 1e mars, la chorégraphe Maguy Marin (accueillie au Théâtre Garonne depuis 2012) présente une création sur le regard et le visage basée sur un fragment de texte de Robert Antelme.


spectacle vivant

Nunzio

Faire la nique à la mort Théâtre Sorano | ven. 7 et sam. 8 fév. | 20h30, 20h | 10 à 18 € | 05 81 91 79 19 sorano-julesjulien.toulouse.fr (attention, une centaine de places par soir seulement)

Avec Nunzio, L’Émetteur Compagnie plonge dans l’univers clair obscur du Sicilien Spiro Scimone. Olivier Jeannelle, qui partage la pasta avec Denis Rey, assure également la mise en scène.

Olivier Jeannelle © DR

| Propos recueillis par Valérie Lassus

Les personnages, l’écriture, le contexte, qu’est-ce qui vous a attiré vers Nunzio ? D’abord, l’écriture de Scimone me touche énormément, parce qu’il écrit sur des êtres, des anti-héros du XXIe siècle. Leur fragilité est héritée d’un environnement complètement déglingué : dangereux, instable, en crise économique durable. Les personnages de Scimone sont du mauvais côté de la barrière. Ce qui me bouleverse aussi chez lui, c’est cette capacité qu’il a à faire se dégager un sursaut de fraternité de ces personnages un peu bancals. Alors qu’on aurait tendance à penser que, plus le monde est dur, plus on s’isole, il raconte l’histoire de gens qui, par petites touches, parviennent à recréer des îlots d’humanité. Justement, qu’est-ce que raconte Nunzio ? C’est un huis clos où il ne se passe rien, mais où l’on se pose quand même la question de ce qui nous amène là, à partager cette tranche de vie. Ça fonctionne sur le mode du polar. Nunzio et Pino sont colocataires mais il n’y a pas d’indication sur ce qui les lie... L’un est abîmé par le travail en usine, l’autre voyage beaucoup et reçoit de mystérieuses enveloppes glissées sous la porte... Ils n’ont rien en commun. Pourtant, au moment de la pièce, Pino 44 •


réalise que la santé de Nunzio s’est dégradée. Il y a cette prise de conscience que la vie a des limites. Face à cette mort qui avance, ils vont concocter une dernière soirée de fête... Vous allez également jouer cette pièce en appartement. Comment est venue cette idée ? La genèse du projet, c’est une rencontre avec Ghislaine Gouby (directrice des théâtres Sorano et Jules-Julien) qui nous a offert un compagnonnage sur cette saison, c’est à dire, une façon de mener des actions ensembles. Parmi les projets de la compagnie, il y avait celui d’investir l’espace public. J’ai proposé des lieux semi privés - la pièce se jouera ainsi dans deux appartements et un lycée professionnel -, tout en faisant une version en salle où on garderait ce procédé de proximité avec le spectateur. J’ai très envie de ce rapport cinématographique à l’espace, parce que beaucoup de choses dans cette pièce passent par l’intuition et la communication non verbale. Il faut resserrer la focale, être au plus près.

Nunzio © Benoît Chatellier

Qu’est ce que cela vous apporte de jouer chez les gens ? Il est impossible de tricher. Il faut être dans une totale prise en charge du personnage. Il faut que ce soit absolument vrai, comme au cinéma, parce qu’après tout, on dépossède nos hôtes de leur propre espace en leur imprimant une histoire inventée. Il faut leur faire oublier qu’ils sont chez eux ! Et puis, cela créé des échanges. Avec le lycée professionnel, on est dans le long terme : les élèves ont lu des extraits de Nunzio et je suis allé les voir. Je trouve ça juste, par rapport aux propos de Scimone, de les rencontrer et de venir jouer « chez eux ».  


spectacle vivant | et aussi...

The Pyre

The Pyre © Maarten Vanden Abeele

TNT | jeu. 30 et ven. 31 jan. | 19h30 ou 20h30 | 14 à 25 € | 05 34 45 05 05, tnt-cite.com

The Pyre, le bûcher en français, est une expérience. Visuelle, par la débauche d’énergie lumineuse stroboscopique figurant le décor (« le soleil qui se consume » et, au centre, le corps incandescent d’une danseuse). Littéraire, car issue d’une collaboration avec l’écrivain Denis Cooper, sur l’impossibilité, dans certaines circonstances, d’utiliser la narration et les mots. Musicale, enfin. Trois instruments en tension permanente, avec lesquels jongle la metteuse en scène et chorégraphe Gisèle Vienne, pour imprimer un rythme d’enfer à sa création. | V.L.

Offrandes L’Escale (Tournefeuille) ven. 31 jan. et sam. 1e fév. | 20h30 05 62 13 60 30, mairie-tournefeuille.fr

Émouvante comme Marie-Madeleine, sombre comme Francis Bacon, magnifique comme Maria Callas, lumineuse comme Antoine de Saint-Exupéry, extra-terrestre comme Jimi Hendrix. Myriam Naisy rend hommage à ces figures, lointaines ou contemporaines, en leur imaginant un avatar danseur. Ces courts modules se déploient au centre d’installations plasticiennes. Ils ont été imaginés pour un espace limité se prêtant à « un vocabulaire chorégraphique du gros plan » explique la chorégraphe toulousaine. Des offrandes en formes de variations sensibles... | V.L. 46 •

Rosel Cave Poésie | du 14 au 25 jan. mar. au sam. | 19h30 | 8 à 12 € 05 61 23 62 00, cave-poesie.com

Dans un restaurant luxueux, une femme discute avec une amie de lycée. Simple et classique discussion au départ, la conversation se dilue peu à peu dans les verres d’alcool et bifurque vers des souvenirs comme autant de plaies ouvertes. Minimaliste, la mise en scène de Michel Mathieu laisse la part belle à son interprète. Car cette trajectoire de vie souvent violente, semée de catastrophes et d’humiliations, paraîtrait bien outrancière sans la grande finesse d’interprétation de Rajae Idrissi, qui autorise nuance et sensibilité et apporte une humanité à fleur de peau à un personnage déchirant. | B.O.


AGENDA

spectacle vivant

[*]

Jusqu’au 12.01

Blast [Cirque] Théâtre Sorano | 05 81 91 79 19 sorano-julesjulien.toulouse.fr

20h du mar. au sam., 16h le dim. | 8 à 18 €

Après une première en octobre 2012, la troupe du Cirque Farouche fait son retour au Sorano pour un nouveau Blast qui s’annonce comme une belle déflagration musicale et circassienne. Dix-huit artistes virtuoses nous entraînent dans un rêve où tout est permis – spécialement l’inventivité dont ces acrobates venus de partout font preuve en enchaînant les prouesses. Du 14 au 19.01

Dom Juan [Molière] Théâtre du Pavé | 05 62 26 43 66 | theatredupave.org

20h | 6 à 18 €

Francis Azéma et la compagnie des Vagabonds adaptent Molière dans un dépouillement visant à redonner au texte toute sa valeur. Un même traitement était appliqué quelques jours plus tôt à Tartuffe. Les deux pièces sont d’ailleurs à retrouver en diptyque le 18 (19h30) et le 19 janvier (16h). Joe de Paul [Clown] T héâtre Jules Julien | 05 81 91 79 19 sorano-julesjulien.toulouse.fr

20h du mar. au sam., 16h le dim. | 8 à 18 €

Repéré lors d’une présentation de saison avec un jubilatoire numéro d’imitation de King Kong (vous avez bien lu), le Canadien Joe de Paul revient à Jules Julien avec deux spectacles. Du 14 au 17 janvier, Le Cabaret des clowns est une carte-blanche pour laquelle il s’est entouré de quelques comparses aux talents variés. Le 18 et 19 janvier, Placebo invite à un solo montant en épingle une situation absurde. Du 16 au 18.01 et du 23 au 25.01

48 •

Toute ressemblance avec... [Solo] Théâtre du chien blanc | 05 62 16 24 59 | theatreduchienblanc.fr 20h30 | 8 et 12 € Vêtu de noir et chaussé de vert, Tom Pozieux incarne tour à tour treize personnages dans un solo comique proche du stand-up. Le comédien croque les tranches de vie des habitants d’un immeuble, jeunes, vieux, hommes ou femmes dans une performance décapante mais toujours d’une affection sensible envers ses personnages.


Du 16 au 18 et du 23 au 25.01

Du 21 au 25.01

Saints et Martyrs [Performance] Le Ring | 05 34 51 34 66 | theatre2lacte.com

20h30 | 5 à 12 €

Voilà une proposition qui devrait ouvrir le débat (si ce n’est la polémique). L’artiste Chiara Mulas s’empare d’icônes religieuses, de Thérèse d’Avila à Saint Sernin de Toulouse, dans une performance mêlant installation, vidéo, poésie et chant avec l’objectif de redonner à ces Saints et Martyrs une dimension subversive. Cuevas [Danse] T héâtre du Pont-neuf | 05 62 21 51 78 theatredupontneuf.fr 19h30 du mar. au jeu., 20h30 ven. et sam. | 8 et 12 € La « Cueva » c’est cette caverne aux contours étroits que le corps du danseur tente d’agrandir. Entouré d’objets souvent inutiles, il s’enferme dans la résignation et laisse échapper peu à peu toute initiative. Ou quand la danse contemporaine fait la critique d’un certain mode de vie.

Du 21.01 au 1.02

Je, Jackie [Théâtre] Théâtre du Grand-rond | 05 61 62 14 85 | grand-rond.org

21h | 8 à 12 €

Depuis son enfance, un jeune homme raconte sa folie, sa vie commune avec des « je » multiples. Frédéric Naud et la compagnie Controverse montrent pour la première fois cette création explorant les chemins de la folie. Il y a de quoi partir dans tous les sens, de réunir comédie et tragédie dans un même ensemble faisant voler en éclat un monde trop normal. Du 22 au 25.01

Giù [*] [Théâtre] Théâtre Garonne | 05 62 48 54 77 theatregaronne.com

20h mer. et jeu., 20h30 ven. et sam. | 7 à 22 €

Dans une salle de bain, un homme se rase. Soudain, un garçon l’appelle, la tête sortant d’un gigantesque chiotte. Le postulat de départ a beau être grotesque, la nouvelle pièce de l’italien Spiro Scimone fouille par ses excès l’intimité de ses personnages, côtoie le tragique et développe une rage qui laisse abasourdi. | © Andrea Coclite Du 25.01 au 1.02

Robin Hood [Burlesque] Théâtre Musical (Pibrac) | 05 61 07 12 11 tmp-pibrac.com 15h et 20h30 le sam., 15h le dim., 18h30 le mer., 20h30 le ven. | 8 à 16 € Fondée par des expatriés anglais, la Secret Panto Society fête ses 30 ans avec une version délirante de Robin des bois. Burlesque et satire au menu de cette relecture pour un anniversaire déjanté. Et in english dans le texte !

Du 6 au 8.02

Cabaret New Burlesque [Cabaret] Odyssud | 05 61 71 75 10 | odyssud.com

20h30 | 16 à 27 €

Découvertes grâce au film Tournée de Mathieu Amalric (voir p.52), les filles du Cabaret New Burlesque ne manquent pas de charme et réinventent l’art du strip-tease avec une bonne dose d’humour canaille et de formes généreuses. Le spectacle prend un tour d’autant plus inattendu qu’elles collaborent ici avec le vidéaste Pierrick Sorrin.

• 49


projection

AFRIK'AÏOLI, Le cœur des hommes

© Jérôme Quadri

ABC & dans toutes les bonnes crèmeries | dès le 22 jan. | espigoule.com

Mariant la force du cinéma social de Ken Loach et la fraîcheur des films de Jacques Tati, les comédies de Christian Philibert continuent d'illuminer un cinéma français encore trop souvent formaté. Afrik'Aïoli, feel-good movie à la fois drôle et touchant jette un pont entre le Sénégal et la Provence, le wolof et le pastaga.

M

ars 1999. Le docu-fiction Les 4 saisons d’Espigoule, premier opus de Christian Philibert interprété par les habitants de son village varois natal, sort sur les écrans. Véritable OVNI, le film remporte un vif succès critique et réunit plus de 100 000 spectateurs en salles. Surtout, il va s'ériger, année après année, au rang de film culte grâce à un bouche à oreille incroyable. À contre-courant d'un cinéma-pour-grands-multiplexes ou d'un septième art (et essai) trop intellectuel, l'art de Philibert préfère la spontanéité de l'impro aux acteurs « bankable », le comptoir d'un bar au tableau des honneurs. En 2003, Travail d’Arabe creuse le sillon. Puisant au plus profond du cœur des hommes, dans la 50 •

réalité de la France d'en bas, là « où tout n'est pas vrai mais où rien n’est vraiment faux ». Tourné en 15 jours avec un budget dérisoire, Afrik'Aïoli continue à donner la parole aux « vrais gens » tout en évitant le piège béant du stéréotype et du cliché facile. Le film s'empare à bras ouverts des cultures pour offrir un bijou d'humanité et de tendresse, dans la veine des plus grands (Tati, Pagnol, Guédiguian). Autour d'un trio « black-blanc-beur » gagnant, loin d'un remake d'Espigoule délocalisé au Sénégal, ce film « montre ce qui nous rapproche en dépassant ce qui nous sépare ». Donnant une leçon de cinéma autant qu'une leçon de vie. | Le Stavanger Masqué


et aussi...

La Belle et la Bête

Melo

Odyssud | mar. 21 et mer. 22 jan. 20h30 | 16 à 27 € | odyssud.com

Cinémathèque | jusqu’au 31 jan. lacinemathequedetoulouse.com

Chance ! Il y a aujourd’hui plusieurs façons de redécouvrir La Belle et la Bête sans se ronger les sangs à la vue du teaser en carton (pâte) de l’adaptation de Christophe Gans. Après une restauration classieuse (voir Clutch#12), le film de Cocteau se métamorphose en ciné-opéra sous la baguette du Philip Glass Ensemble et de quatre chanteurs s’appropriant les dialogues des acteurs du film, dans un surprenant effet de synchronie. La composition ajoute un supplément d’onirisme à une œuvre où la maîtrise des ombres et lumières appuie des trucages au charme jamais démenti. Ensorcelant. | B.O.

Réhabiliter le mélodrame ? Tâche ardue : le nom à lui tout seul symbolise tout un pan de films tire-larmes, où le pathos à outrance pose en étendard de la réussite. Ce désamour cache en fait une vérité : tout comme la comédie, le mélo est un des genres les plus difficiles qui soit (même Fincher se cassera les dents avec son Benjamin Button). La cinémathèque convoque ainsi quelques grandes figures pour remettre les larmes à l’endroit : William Wyler, Douglas Sirk et autres maîtres de la période classique. Et surtout, l’immense Frank Borzage, peut-être le meilleur représentant du mélo maudit. | B.O.

Le ring

Ring © Cinémathèque Toulouse

Cinémathèque | mer. 15 jan. | 21h | lacinemathequedetoulouse.com

Ce sera le grand rendez-vous du festival Zoom Arrière en avril : les 50 ans de la Cinémathèque. En attendant, les festivités se lancent déjà (voir p.35). La Cinémathèque pioche ainsi dans 50 moments de l’histoire du cinéma, films mais aussi textes, images ou personnes. Honneur à Hitchcock avec le ciné-concert Le Ring, œuvre de1927 considérée comme perdue avant d’être retrouvée... aux puces de St-Sernin ! Le film remonte sur le tapis avec le pianiste Raphaël Howson. Rendez-vous ensuite avec Verdun, visions d’Histoire (le 27 janvier) puis avec deux films consacrés à Pierre Molinier le 29 janvier. | B.O. • 51


projection

L'Amour est un crime... © Gaumont Distribution

L’amour est un crime parfait Petite mort Abc | à partir du 15 jan. abc-toulouse.fr

À l’instar des autres genres qu’ils ont approchés, les frères Larrieu abordent le polar par la bande, détournant les règles pour greffer toutes les obsessions de leur cinéma.

P

remière approche du thriller pour Arnaud et Jean-Marie Larrieu, cette adaptation enneigée du roman Incidences de Philip Djian peut rappeler un autre duo de frangins (les Coen de Fargo). Or, ces natifs de Lourdes n’ont pas la même ironie distanciée. Tout l’enjeu de L’amour est un crime parfait semble plutôt de plier des thèmes hitchcockiens et langiens (le déni, la culpabilité) à l’aune de leur cinéma, où paysage et sexualité participent d’une même obsession. À l’aide de dialogues aussi brillants qu’ils paraîtraient pompeux chez d’autres, les Larrieu lâchent un Casanova-prédateur en territoire Kafkaïen. Dans les montagnes de Suisse, Marc enseigne l’écriture à de jeunes femmes aux formes trop appétissantes. Et il fume. Parfois, il ramène une de ces créatures dans son lit. Crame une

52 •

cigarette. Lorsqu’une de ses élèves disparaît après avoir passé la nuit avec lui, Marc fume encore. Marc trahit sa maîtrise du verbe par une lèvre tremblante, des yeux trop écarquillés. Et par cette main, toujours à la recherche d’une autre cigarette, comme pour rattraper une réalité qui le fuit. Ce clopeur invétéré cherchant « l’unité de lui-même dans le paysage », c’est Mathieu Amalric qui retrouve les frères Larrieu après Les derniers jours du monde, cerné par une galerie d’actrices au cordeau : bonne nouvelle, même Maiwenn et Sara Forestier jouent juste... mais ne peuvent rivaliser avec l’attraction exercée par Karin Viard, sœur un peu trop fusionnelle. Car ici, si le sexe est un jeu dangereux, l’amour l’est encore plus. | Baptiste Ostré


AGENDA

projection

[*]

Le 14.01 à 19h

Le transperceneige [*] [Science-fiction] Cratère | cinemalecratere.com Casting international (Ed Harris, John Hurt, Tilda Swinton entourent Song Kang-Ho), matériau de départ basé sur une bd française : le Coréen Bong Joon Ho signe un film aussi spectaculaire que riche en potentiel de relectures dans lequel une poignée d’êtres humains survit à une nouvelle ère glaciaire à bord d’un train lancé autour de la Terre. | Transperceneige © Snowpiercer LTD

Le 18.01 à 21h

L’homme d’à côté [Comédie] Espace Paul-Éluard (Cugnaux) | mairie-cugnaux.fr Programmé dans le cadre de la saison Art et Architecture de Cugnaux, L’Homme d’à côté met en scène un designer successful dont la tranquillité est perturbée par l’apparition d’un bruit persistant dans sa maison signée Le Corbusier. Une satire argentine à l’humour grinçant.

Le 21.01 à 20h30

Orange Mécanique [Les séances de tes idoles] Connexion Live | connexion-cafe.com Après une première salve en décembre, le Connexion Live propose de nouvelles séances de projections suivies de sélection musicale ce mois-ci. Le 21 janvier, au vu de sa bandeson, le cultissime chef d’œuvre de Stanley Kubrick devrait être suivi d’un mix ultrapsychédélique. Ou de Beethoven !

Le 27.01 à 21h

L’Escale [Documentaire] Ciné Rex (Blagnac) | cinerex-blagnac.fr Remarquable d’intelligence tant dans sa construction que sa mise en scène, L’Escale est une immersion dans la vie d’immigrés Iraniens en Grèce, en attente de passer dans d’autres pays occidentaux. Ce poignant film de Kaveh Bakhtiari sera suivi d’un débat avec des représentants d’Amnesty International.

• 53


dvd & blu-ray Only God Forgives

Nicolas Winding Refn (Wild Side)

Réparons une injustice de 2013 : le gadin de Nicolas Winding Refn aprèsavoir triomphé un an plus tôt grâce à Drive. Pour ceux qui n’ont découvert le Danois qu’avec ce film, le petit nouveau a de quoi laisser sur la touche. S’il reprend Ryan Gosling en mode vigilante, c’est pour mieux le rendre impuissant et manipulé par sa mère (Kristin Scott Thomas, vénéneuse). Par son scénario dépouillé qui s’appuie de plus en plus sur la mise en scène - à la manière d’un livre d’images -, Only God Forgives poursuit une œuvre qui n’a pas fini d’intriguer : chaque nouveau film se place à la fois comme la continuité et la destruction du précédent. | B.O.

Gonzo

Alex Gibney (Wild Side)

Oublions l’adaptation foireuse de Rhum Express pour (re)voir ce documentaire consacré au pape du journalisme gonzo, genre souvent copié, rarement égalé. Au fil de documents d’archives et de témoignages (revoilà Johnny Depp, grand ami de l’écrivain), Gonzo démontre qu’il ne suffit pas d’écrire un papier saoul ou drogué pour devenir l’égal d’Hunter Thompson. Électron libre pétri de contradictions violentes (comme peut l’être un beatnik membre de la NRA), Thompson était un outsider sauvage - il faut voir tout l’épisode sur sa campagne pour devenir shériff -, comète littéraire dont la trajectoire s’est achevée d’un coup de balle en 2005. | B.O.

Candy Mountain

Robert Frank (BlaqOut)

Mentor de Jim Jarmusch, le cinéaste Robert Frank signait en 1987 son film le plus « commercial ». Du moins, c’est sa façon de voir Candy Mountain. Car ce road-movie acquiert aujourd’hui une dimension de document d’époque (mais laquelle ? On n’est pas sûrs). Lancé comme une comédie underground-arty, le film se taille très vite en pur morceau d’Americana lorsqu’un jeune rockeur raté se met en quête de retrouver un légendaire créateur de guitare, de New-York jusqu’au Canada. Les personnages qu’il croisera sur la route, presque tous joués par des musiciens (Joe Strummer, Tom Waits...), placent ce Candy Mountain sous le parrainage du mouvement beat. | B.O.

Room 237

Rodney Ascher (Wild Side)

Malice du montage : Room 237 s’ouvre sur le Tom Cruise d’Eyes Wide Shut tombant nez à nez avec des photos de Jack Nicholson dans Shining. Sur les images, des voix de spectateurs tissent des théories à propos du film de Stanley Kubrick, adapté de Stephen King. Room 237 est à la fois une enquête zinzin et un voyage mystérieux au cœur des zones d’ombres d’un réalisateur connu pour son obsession du contrôle tout autant que par son refus d’expliquer ses films. C’est pourquoi, même si certains propos semblent plutôt toqués, entendre que Shining est une œuvre cryptée sur le génocide Indien ou l’Holocauste est, au fond, loin d’être stupide. | B.O. 54 •


événement

Détours de chant Chanson à la carte X

Toulouse & Blagnac • Du 28.01 au 8.02 • detoursdechant.com

Ne le cherchez pas sur une scène : du 28 janvier au 8 février, le festival Détours de chant se promène dans les salles de Toulouse et propose de faire un bout de chemin pour découvrir l’opulence musicale de la chanson. Petit point avant le top-départ avec le programmateur Philippe Pagès. | Baptiste Ostré

L

a réussite tient parfois à peu de choses. En 2013, le festival Détours de chants affichait une belle santé, mais il a suffit d’un trou de 400 entrées sur une date (le concert de Juliette Greco) pour qu’une gamelle fasse presque passer l’ensemble pour une édition malheureuse. Malgré ce rendez-vous manqué, les fondateurs de ce festival n’affichent aucune raison de revoir les ambitions à la baisse. Mieux : c’est cette année sur 17 salles que Détours de chant fera résonner la chanson à Toulouse, du Théâtre Sorano (en ouverture, avec Bertrand Belin) au Metronum (Rocé, le 1e février), avec détours par Le Bijou, la Dynamo, la Cave-Poésie ou les centres-culturels. « Fédérer reste la première raison d’être du festival » rappelle Philippe Pagès, un de ses programmateurs. « Les 56 •

lieux prennent du plaisir à travailler ensemble, à créer de la circulation chez les uns et les autres. On tourne de salle en salle, ça crée une dynamique intéressante ». Diversité C’est la différence majeure avec l’image qu’on se fait d’un festival traditionnel. Ici, pas de chapiteau, pas de lieu unique mais une profusion d’écrins pour une programmation dessinée de façon collégiale. « Ce travail d’échange est très important » assure l’ancien patron du Bijou (voir Clutch#2). « Chaque choix est précédé d’une réflexion sur l’intérêt de proposer tel groupe à telle salle ». Pour mieux parier sur la curiosité, les premières parties (quand il y a) sont sélectionnées pour ne pas faire doublon avec les têtes d’affiche. Cette variété de


style est le minimum que permet la chanson, rappelle Philippe Pagès : « L’étendue musicale est peut-être la plus large qui soit. On tend à mettre en avant que la chanson ne repose pas que sur du texte mais va puiser dans le rock, le punk... Et au-delà : toute la culture hip-hop fait partie de la chanson. Depuis Edith Piaf, la chanson a tripatouillé dans les registres de la musique ! ». Au point d’étendre le plaisir avec une soirée de clôture en basque et en créole. « On peut donner leur chance à beaucoup de genres artistiques. Quand on voit par te

Delinquan

exemple Entre Dos Aguas : il y a une base flamenco et une voix qui passerait par moments pour du heavy-metal... » Faut-il le rappeler ? De Nougaro à Zebda en passant par les Malpolis, Toulouse a par ailleurs toujours manifesté un amour particulier pour la chanson et les mots. Une tradition qui se perpétue aujourd’hui avec des groupes comme Pauvres Martins (dans lequel on retrouve Manu Galure et Chouf), Émilie Cadiou, La Gaudriole ou Alima... « On pourrait citer également BigFlo et Oli, invités en 2013, ou Strange Enquête... Il y a une effervescence qui n’est pas prête de s’arrêter ». Et qui démontre que rien n’empêche d’allier des textes intéressants à différentes approches musicales.

Jane For Tea

Juliette

Soviet Suprem • 57 tos : © DR

ndri - Autres pho

D'Alessa Juliette © Barbara


événement

Théâtre Sorano 35 Allée Jules Guesde

Ouverture - Le 28.01 à 20h

• Bertrand Belin, Voix Express (10 et 18 €)

Salle du Sénéchal 17 rue Rémusat

Le Chapeau rouge

56 allées Charles de Fitte

Le 30.01 à 12h30

Le 31.01 à 21h

• Jane for Tea (grat.)

• Eric Toulis (3 à 8 €)

Le 6.02 à 12h30

1

Le 5.02 à 20h30

• Les Cyranoiaques (grat.)

Cave Poésie 71 rue du Taur

Du 29.01 au 1.02 à 19h30

• Remo Gary (12 €)

5

Centre Animation St-Simon 10 chemin de Liffard

Le 1.02 à 20h30 • Barbara du bout des lèvres (3 à 8 €)

Du 4 au 7.02 à 21h • Gul (12 €) 2

7

Le Bijou

Théâtre du Grand Rond

123 avenue de Muret Du 29.01 au 31.01 à 21h30

• Pierick (12 €)

23 rue des Potiers

Du 4 au 8.02 à 19h

Le 1.02 à 16h et 21h30

• Les coups de pousses : La Gaudriole, Vincent Perez, Jane for Tea, Claire Gimat, Ernest Barbery’s Kwartet (12 €)

• Marin (3 à 8 €)

6

• L a reine des aveugles (grat.)

8

Espace CroixBaragnon

24 rue Croix-Baragnon Le 3.02 à 20h30

• Rocking Chair (5 et 10 €)

9

Le 4 et 5.02 à 21h30 • Valerian Renault (12 €)

Le 6 et 7.02 à 21h30 • Delinquante (12 €)

3

Médiathèque José Cabanis 1 allée Jacques Chaban-Delmas

Le 2.02 à 16h • Arthur Ferrari (grat.)

La Dynamo

10

6 rue Amélie

Le 29.01 à 20h30

• Batlik, Entre Dos Aguas (15 €)

Le 30.01 à 20h30

• Soviet Suprem, Mr Tristan (12 €)

Centre Culturel A. Minville 1 place Martin Luther King

Le 5.02 à 15h • Pas vu pas pris (3 à 6 €) Le 6.02 à 21h • Gasandji (3 à 8 €)

Le 5.02 à 20h30 • Jules, Boloc (12 €)

4

11


Odyssud

4 avenue du Parc, Blagnac Le 3 et 4.02 à 20h30

•T  oulouse Con Tour, Delinquante (18 €)

Théâtre des Mazades

10 avenue des Mazades Le 30.01 à 20h30 • Nevcherhirlian, Chouf (3 à 8 €) Le 4.02 à 20h30 • Pauvres Martins, Keith Kouna (12 €) Clôture - Le 8.02 à 20h30 • Kalakan, Moonlight Benjamin (15 €)

12

Halle aux grains

17

place Dupuy

Le 6.02 à 20h30

• J uliette, Strange Enquête (complet)

Le 7.02 à 20h30

BL

AC AGN 12 16

CANAL DU MIDI

• J acques Higelin, Hervé Suhubiette (complet) 13

GARONNE

Espace Bonnefoy

11

15

4 rue du Faubourg Bonnefoy

1§6

Le 31.01 à 21h

• Nino & nous (complet) 14

14

ZAC Borderouge

US LO OU

E

2

T

Le Metronum Le 1.02 à 21h

9 6

15

105 route de Blagnac

Le 2.02 à 18h •E  milie Cadiou, Pasiphae (3 à 8 €) 16

4 13

• Rocé, Open mic (3 à 8 €)

Espace Job

10

5

7

3

8 1


concert & club

10 aNS de ProgrÈs-son rock in progress

Capsula, Apple Jelly, Face-B, The Elderberries, Sortie 15, Bruit qui court... Le Bikini | sam. 18 jan. | 20h | 5,5 et 7 € progrès.son31.free.fr

Fabrice Cabrera © DR

Dix ans de concerts, de soutien aux groupes locaux mais aussi de découvertes au-delà de Toulouse. Avant de fêter l'anniversaire de Progrès-son au Bikini, entretien en forme de quasi-bilan avec son président, Fabrice Cabrera. | Propos recueillis par Baptiste Ostré

Quel était le premier but de l'association lors de sa création, en 2004 ? C'était un soutien entre trois groupes, Face-B, Diogen et Sortie 15 pour trouver des dates de concerts. On a évolué petit à petit dans l'organisation, passant d'une quinzaine de membres à 90 bénévoles - dont une trentaine très active. Aujourd'hui, on organise en moyenne un concert par mois, sans compter de nombreuses collaborations. Cela fait 4 ou 5 ans que nous fonctionnons à ce rythme. Le slogan « Soutenez votre scène locale » révèle-t-il un problème de visibilité à Toulouse pour les groupes locaux ? Quand Progrès-son a commencé, on sortait de 10 ans de disette musicale. En plus de nous, d'autres associations se sont montées à ce moment, ce qui a permis de développer un réseau avec des structures plutôt bien établies. Mais la situation n'est pas forcément plus positive aujourd'hui...… Il faut comprendre que ce tissu associatif est tout de même le résultat d'un manque global : manque d'action des pouvoirs publics, manque de lieux dû aux problèmes, entre autres, de voisinage...… L'entraide se développe en conséquence. En fonctionnant beaucoup sur les partenariats, on peut créer de gros événements avec peu de moyens. Ce sens de la solidarité est une réelle particularité à Toulouse. Tous les groupes et structures qui viennent disent à chaque fois 60 •


que ce qu'il s'y passe à ce niveau est exceptionnel. Par ailleurs, soutenir la scène locale est d'autant plus important que l'on vit dans une société de consommation dans laquelle les gens ne font pas forcément attention à ce qui se passe autour d'eux. Mais nous n'avons rien inventé. C'est un principe qui était déjà mis en avant par la scène punk.… La solidarité, est-ce le sens de l'existence de l'Intercollectif ? C'est une mise en réseau qui se réunit tous les mois et organise chaque année en avril un festival commun. L'Intercollectif est né au tout départ d'une association de Colomiers, qui avait invité d'autres structures sur un de ses événements. L'humain et la solidarité sont vraiment ce qui nous tient à cœur, parce que c'est la base du travail associatif. Vous fêtez vos 10 ans au Bikini. Quel sera le programme de cet anniversaire ? C'est simple : 10 ans, 10 groupes ! L'idée est de partager à moitié entre les groupes fondateurs et ceux qui ont marqué l'existence de Progrès-son, jusqu'à 5 heures du matin. Remplir le Bikini serait évidemment une superbe récompense pour 10 ans de travail des bénévoles. C'est l'occasion de les remercier, parce que sans eux on ne pourrait rien faire.

• 61

Apple Jelly © DR

Il se murmure que l'association changerait de têtes sous peu... À titre personnel, je vais laisser la présidence et la programmation. Mais je ne m'inquiète pas : on a créé un système grâce auquel l'asso ne repose pas sur les épaules d'une ou deux personnes. Même si je resterai membre, il me semble important au bout de dix ans que Progrès-son puisse prendre un nouveau virage. Et je suis sûr qu'il sera constructif !


concert & club

Esteban Sapir - Velo Quartet © DR

Cuba Hoy ! Bombe latine [FESTIVAL] Tournefeuille du 7 au 9 fév. | festival-cuba-hoy.fr

Pour les accrocs de salsa, les cinéphiles blasés, les intellos ou pas, les gens comme toi et moi, le festival Cuba Hoy revient parmi les siens. Une 17e édition éclectique, innovante et plus que jamais ouverte à tous.

P

as assez de thunes pour te payer un road trip aux Caraïbes avec une escale salsa dans le salon de Fidel Castro à Cuba ? Pas de panique. Il suffit d’un coup de biclou pour atteindre la paisible bourgade de Tournefeuille où se tient le festival Cuba Hoy !. Là, on peut commencer le soir de l’inauguration par s’enfiler quelques bocadillos au Port des rencontres, tout en écoutant la samba funk du collectif Samba do morro. À l’Escale, on admire le jeu des mimes du Teatro de la vuelta, puis on gagne le Phare pour bouger au rythme de la fiesta tropicale. « Nous proposons pour cette édition un regard multi-facettes sur l’Amérique Latine, l’Afrique et les Caraïbes pour en dresser l’identité kaléïdoscopique », expliquent Gisèle Limone et Christine Weber, les directrices artistiques. 62 •

Innovation En effet. Jamais le festival n’avait compté dans sa programmation autant de pays et de disciplines, autant de métissages ! Et ce n’est pas tout. Cette édition innove avec des créations 100% Cuba Hoy. « Nous avons imaginé un ciné-concert autour du film argentin La Antena, mis en musique par le Vélo Quartet. C’est notre premier ciné-concert, ce sera l’un des temps fort du festival », lance Simon Even, de l’association organisatrice, Yemayà. Autres grands moments, un concert illustré, une Impro-ciné avec la compagnie d’impro La Bulle carrée et le concert exceptionnel de Barbaro Fines - l’homme est aux danseurs de salsa ce que Patrick Sébastien est aux remparts de Carcassonne. Pour prolonger le voyage, DJ set et fiesta tous les soirs au Port de rencontres. | Maylis Jean-Préau


et aussi...

RED FANG

Les nuits de l’Alligator

[Stoner] Connexion live | mar. 28 jan. 20h | 16 et 19 € | connexion-café.com

Avis de tempête. L’ouragan stoner Red Fang débarque en provenance de l’Oregon, accompagné de fortes précipitations à base de Whales and Leeches, traduisez baleines et sangsues. Orchestré par quatre sympathiques barbus tatoués, et composé en majorité de grosses guitares et basses bien saturées, ce phénomène climatique, qui ferait pâlir l’anticyclone des Açores, est donc attendu fin janvier du côté du café Connexion. Soyez prudents, une avalanche de pogos et une température sur place explosant les normales saisonnières sont également à prévoir. | M.L.

[Rock] Bikini | jeu. 6 fév. | 20h | 27 € nuitsdelalligator.com

Les nuits de l’Alligator s’invitent au Bikini avec une affiche des plus rock n’rollesques. Pour débuter les hostilités, les Irlandais de Kid Karaté (aucun lien avec Ralph Macchio) ou comment montrer que l’on peut retourner une salle alors que l’on n’est qu’un duo guitare-batterie sur scène. Derrière, les indémodables américains de Black Rebel Motorcycle Club finiront d’achever l’assistance, avec leur septième péché capital tout juste sorti dans les bacs, Specter at the feast. Grosse soirée à bases de gros riffs poisseux en perspective, où blousons en cuir et jeans troués seront de mise. | M.L.

Kellylee Evans

Kellilee Evans © DR

[JAZZ - SOUL] Salle Nougaro | mer. 5 fév. | 20h30 | 13 à 20 € | sallenougaro.com

Reprendre pêle-mêle Eminem, Stromae ou Sexion d’Assaut ? Chez d’autres, ce serait du dernier ridicule. Avec Kellylee Evans, cela devient un moment musical inspiré. Sorti en avril 2013, I remember when est un album où des standards pop et hiphop acquièrent une nouvelle et vibrante existence jazz-soul. En France, la Canadienne s’était d’abord fait connaître grâce à un autre album de reprises, autour de Nina Simone. Après avoir effectué la première partie de Joe Cocker à Marciac l’été dernier, c’est en tête d’affiche qu’elle montera sur la scène de la Salle Nougaro. Incontournable. | B.O. • 63


concert & club | et aussi...

Françoiz Breut

Françoiz Breut © DR

[CHANSON POP] Connexion Live | ven. 17 jan. | 12 et 15 € | connexion-cafe.com

Ne vous y trompez pas. La Chirurgie des Sentiments, 5e album sorti cet automne de Françoiz Breut, illustratrice et chanteuse à haute teneur sensible, n’a rien de la froideur clinique. Bien au contraire. La pop, ici, se conjugue avec tendresse et se déguste comme une petite douceur sucrée-salée sur de tendres boucles de nappes électroniques La voix est vaporeuse, les mélodies chaloupées, l'univers mi-espiègle mi-mélancolique. Une petite lumière bienveillante qui ne demande qu'à grandir sur scène. Ouverture avec le projet solo de Stephan (pop folk - Dionysos, Corleone). | L-S.M.

Dawa’s Block Party #2 [Hip-hop] Dynamo | ven. 31 jan. 20h | 5 € | ladynamo-toulouse.com

Il y a quelques années, l’humoriste Dave Chappelle organisait un concert géant à Brooklyn en réunissant la crème de la musique noire : Kanye West, Mos Def, Cody Chestnut (entre autres) dans une performance filmée par les caméras de Michel Gondry (Block Party). Inspiré par cette initiative, Dawa Deluxe invite sur la scène de la Dynamo tous les Mc, rappeurs et autres compositeurs pour un grand rassemblement de hip-hop aux couleurs locales. Droogz Brigade, L’1probable Mc, Omerta Muzik et autres représentants ont répondu à l’appel pour venir poser leurs textes sur des instrus acoustiques. | B.O. 64 •

The Obits [Rock garage] Saint-des-Seins dim. 26 jan. | 20h | 10 € | lesaintdesseins.com

The Obits sont des habitués de Toulouse. Quasiment chaque année, les New-yorkais nous gratifient d’une petite visite, guitare en bandoulière et rock-garage chevillé au corps. On ne boudera pas le plaisir des retrouvailles tant, depuis l’album Moody, Standard & Poor en 2011, on renoue avec le groupe comme avec de vieux potes de bringue. Ça tombe bien en plus, ils ont des nouvelles à donner : la naissance d’un troisième bébé, Bed & Bugs, qu’on attend maintenant de découvrir au Saint des Seins. Ce sera également l’occasion de se faire de nouveaux amis avec les toulousains Cheap Chaser et Olympic. | B.O.


Jell-Oo [Chanson pop] Bijou jeu. 23 et ven. 24 jan. | 21h30 | 5 à 13 € le-bijou.net

Sans doute les avez-vous déjà croisés au détour d’un festival d’été ou sur le coin d’un comptoir en zinc : Jell-Oo sait se faire repérer. Partout où le duo charismatique passe les regards se retournent vers Johanna Luz d’abord, puis en direction de Vincent Barrau. Peut-être est-ce le ukulélé de madame qui intrigue, sa voix rauque pleine de jazz qui marque les esprits. Où serait-ce la guitare folk et la voix pop de monsieur ? Leur premier album Sail, extension de l’EP JellOphone, nous le dira bien, encore faudra t-il en juger par soi-même au Bijou... | M.R.

The Headbangers [Jazz pop] Mandala | sam. 18 jan. 21h20 | 7 et 10 € | lemandala.com

Remuer de la cabine à un concert de jazz ? Rien n’est impossible pour Nicolas Gardel, leader de ce sextet déjà vu au sein d’Electro Deluxe. Le trompettiste fait dialoguer divers genres et influences en gardant un sens aigu et nerveux du rythme. Avec une virtuosité indéniable dans les solos - qui proposent de véritables pics de décollage -, The Headbangers parvient à allier jazz, funk et soul dans un même mouvement tout droit dirigé vers l’efficacité de la pop. Cerise sur le saxo : sans jamais virer à la démonstration de force, le groupe excelle de puissance et de dynamique. | B.O.

Les Inouïs du Printemps de Bourges

Budapest © DR

[Auditions] Metronum | ven. 7 et sam. 8 fév. | 20h | grat. (sur réservation) | reseau-printemps.com

178 candidatures pour seulement 8 élus. La sélection Midi-Pyrénées des Inouïs du Printemps de Bourges n’a pas du être facile... mais elle témoigne d’une belle balance entre les genres musicaux (du rock, de la pop, de l’électro, du hip-hop) ou entre noms déjà confirmés (Tchad Unpoe, Bounce!!!, Strange Enquête, Kid Wise) et sensations montantes (Alone with Everybody, Ruby Cube, Ezza). Pas de jaloux, mais tout de même un coup de cœur du côté de Clutch : Budapest, formation de trip-hop inspiré, maniant la profondeur caverneuse et la légèreté aventureuse avec une dextérité intense. | B.O. • 65


concert & club

BOOGIE DOWN Gones The Dj © DR

Dites “33” [hip-hop, soul] Connexion live sam. 18 jan. | 21h | 5 € soulitudemusic.com

Gones The Dj débarque au Connexion Live pour souffler la quatrième bougie des Boogie Down. Débriefing. | Propos recueillis par Mathieu Laforgue

Pour les novices, les soirées Boogie Down by Gones The Dj c'est quoi ? Il s’agit d’une soirée pour tous les amoureux de la « Black Music » et de la danse sous toutes ses formes. Au programme, un mélange de  disco, funk, hip-hop, soul, boogie, afro, latin et future music. Trente deux soirées plus tard, les soirées Boogie Down sont devenues un rendez-vous incontournable de l’agenda toulousain. Vous attendiez-vous à un tel succès ? L’idée première était de proposer une soirée sans contrainte, avec un spectre musical large et qualitatif. Nous n’imaginions pas que ça prenne autant d’ampleur. Nous avons commencé dans la cave du Petit Voisin, et depuis, nous avons changé de lieux trois fois, pour pouvoir accueillir un public toujours plus nombreux. Nous invitons régulièrement des Dj’s locaux, nationaux, ou internationaux à venir partager les platines avec moi. Au fils des soirées, le public a adhéré, la musique, le photo-shoot, les badges et le bouche à oreille ont fait le reste. Nous en sommes maintenant à la trente-troisième, et j’ai toujours autant de plaisir à jouer et voir les gens s’amuser. Vous fêtez le 18 janvier au Connexion le quatrième anniversaire de Boogie Down. Quoi de prévu au menu ? La seule chose que je peux vous dire c’est que nous recevrons en guest le Britannique Dj Format, et que nous allons nous « approprier » au mieux le Connexion. Mais pour la suite du menu... il faudra être là ! 66 •


concert & club | et aussi...

COSMO VITELLI

Cosmo Vitelli © DR

[HOUSE, TECHNO, DISCO] Connexion Live | sam. 25 jan. | 20h | 8 et 10 € | riceandbeans.fr

Pour fêter dignement son premier anniversaire, la soirée Club Voodoo convie un producteur ayant roulé sa bosse au sein de la scène électronique française : monsieur Cosmo Vitelli (nom faisant référence au héros de Meurtre d’un bookmaker chinois, pour les cinéphiles). Notons qu’en parallèle de sa carrière de Dj, il fait partie du groupe Bot’Ox, récent auteur d’un album continuant de faire honneur à une électro labélisée french touch. Pour se convaincre du bon goût du bonhomme, il n’y a qu’à se pencher sur le listing plutôt classieux des artistes de son label I’m A Cliché. | P.M.

Dirty Dancin’ [DNB] Bikini | sam. 1e fév. | 23h | 15 à 18 € vandalcrew.net

Après avoir écumé la Dynamo et le Saint des Seins (lors de la Clutchorama de décembre), le Vandal Crew revient en terrain familier. Histoire de bien commencer l’année, le crew toulousain continue de prêcher la bonne parole d’une dubstep-drum’n bass au groove implacable. Le 1e février, il invite à la découverte du label indé londonien Critical Music : le boss Kasra, fondateur de la maison en 2002, traverse la Manche en compagnie d’Ed Rush, figure de proue de la dnb neurofunk, Mefjus, Emperor et Foreign Concept. L’ensemble est bien sûr massif mais soigne surtout le sens du rythme et des ambiances variées. | B.O. 68 •

Excess : anthology of rave [TECHNO] Complexe La Dune (Sesquières) | sam. 8 fév. | 22h45 20,50 € | audiogenic.fr

On n’aurait imaginé meilleur nom pour cette soirée. Et pour cause : pour la première fois depuis des lustres, le soundsystem Heretik sera réuni au complet. Rembobinage pour les minots : Heretik System c’est l’un des plus marquant et des plus heavy collectifs de la vague techno underground des années 90/2000. Popof, Noisebuilder, Nout et autres joyeux camarades croiseront les beats avec un second crew historique : Spiral Tribe. Le tout assaisonné par les Dj’s d’Audiogenic, Kosen et Karnage. Tiens, carnage aurait pu être un nom tout aussi adéquat pour un tel line-up... | B.O.


• 69


Electro pop

Electro rock

Jungle, DNB

Beatmaking

disques Al’Tarba

Ladies & Ladies EP (Banzaï Lab)

Les beats d’Al’ Tarba n’ont jamais eu besoin de rappeur pour exister. Voilà peut-être pourquoi les mots-clés « Toulouse » et « beatmaker » renvoient bien souvent à... Al’Tarba ! Après avoir collaboré avec de nombreux Mc’s sur ses précédents albums, le producteur met ici l’accent sur son propre univers et les sonorités vintage qui ont fait sa réputation, fruit d’un travail d’orfèvre dans le choix et l’orchestration des samples. Entre pénombre et lumière, la trame sonore (plus mélodique que jamais) s’enrichit du concours de chanteuses apportant la dose de classe nécessaire à un Ep dédié à la gente féminine. | P.M.

Lee Bannon

Alternate/Endings (Ninja Tune)

Découvert à la production sur les titres du rappeur Joey Badass, Lee Bannon s’éloigne radicalement du hip-hop sur ce premier album. Dès l’ouverture, ce natif de Sacramento annonce la couleur : c’est la drum’n bass qui l’intéresse ici, boucles de batteries et de basse sourdes qu’il surchauffe, malaxe et épuise (c’est peut-être là tout le sens du titre Alternate/Endings) jusqu’à créer une musique biomécanique où les samples de voix et les bruitages métalliques entretiennent une mélancolie inquiète. Le point culminant restant « 216 », hypnotique track jouant sur des sentiments d’opposition qui laisse admiratif. | B.O.

Empire Dust

Empire Dust (Last exit records)

Évacuons d’emblée : Empire Dust ne révolutionne rien. Le groupe a beau pousser les basses au maximum, il sourd de sa musique (mais aussi des textes) un profond désenchantement. Une conscience d’arriver trop tard, parce que le crossover hip-hop, rock, electro a déjà eu ses référents (parmi lesquels Asian Dub Foundation dont on reconnait ici un ancien membre, Lord Kim). Et peut-être aussi parce que le monde est foutu de toute façon et qu’il ne reste plus grand-chose à espérer. Alors, pour lutter contre la fatalité, les londoniens soignent la copie, triturent les claviers, éructent les mots, explosent les guitares. Blasé... mais intensif ! | B.O.

Breton

War Room Stories (Believe Recordings)

La domination de la scène londonienne sur la pop-music n’a pas finie de s’exercer. Mais Breton, est-ce encore de la pop ? Exilé à Berlin dans un ancien studio de musique laissé à l’abandon (suite à la destruction du Lab où a été enregistré le premier album, Other People’s Problems), le groupe pousse encore plus loin son investissement dans l’expérimentation. War Room Stories enchaîne les couches de détails sonores, les effets electro se mêlant aux voix du lead-singer Roman Rappak mais aussi aux invités apportant des touches hip-hop ou rock à un album d’apparence glacée mais toujours accessible. Plus que de la musique, de la pop multimédia. | B.O. 70 •


AGENDA

concert & club

[*]

Le 16.01

Arthur Ferrari [Chanson] Le Cherche Ardeur | 21h | grat. | lechercheardeur.net Fils de Nino Ferrer (voir ci-dessous), Arhur Ferrari fête la sortie de son premier album, Nuit qui dort, avec un concert gratuit et en toute discrétion au Cherche Ardeur. Accompagné de ses musiciens, le chanteur mettra les bons mots à la sauce jazz et pop, mélange bien dosé de rencontres musicales et de textes malins. À voir aussi le 2 février (Médiathèque José Cabanis, 16h, grat.).

Le 17 et 18.01

Headbang Contest [Metal] Dynamo | 19h | 10 € | ladynamo-toulouse.com Sortez les guitares, chauffez les cordes vocales : pendant deux jours, la Dynamo immerge les oreilles en territoire metal. Le vendredi, rendez-vous avec Undead Rising, Jamestown, Redorn to die again, Theopsya, Burning Waves et Lagat. Le samedi, faites place à Sad & Insane, DirtyBöyz, Naïve, Evilness, Lab Zero et Innerly. Rock on !

Le 24.01

Tribute to Nino [Chanson] Connexion Live | 19h | 8 et 10 € | connexion-cafe.com En complément de l’exposition événement à la Médiathèque (voir Clutch#14), des musiciens vont monter sur scène pour rendre hommage à Nino Ferrer. On est curieux de savoir comment Mouss & Akim, Éric Lareine, Ornette ou Chouf vont interpréter les standards du chanteur !

Le 25 et 31.01

Factory 5 & 6 [Electro] Bikini | 23h | 16 et 18 € | asso-regarts.com Après une soirée Code le 10 janvier, Reg@rts met les bouchées doubles pour bien démarrer l’année. Le 25 janvier, la soirée Factory propose un plateau 100 % techno avec Julian Jeweil, Noobs et Soliman. Le 31 janvier, ce sera au tour de Magda, Julien San Francisco, Paolo Vasquez et Cold de faire bouger le Bikini.

74 •


Le 28.01

Da Silva [Chanson] Dynamo | 20h30 | 20 et 22 € | ladynamo-toulouse.com Il se murmure plein de petites choses sur ce concert de Da Silva à la Dynamo. Par exemple, que l’auteur de Villa Rosa, cinquième album, en choisissant un cadre intimiste plutôt qu’une grande scène réserverait quelques surprises et featurings au public. Fin du suspense le 28 janvier.

Le 30.01

Merci Tarzan – I Me Mine [Rock] Espace Job | 20h30 | grat. | music-halle.com Premier album au rock nerveux inscrit dans une certaine tradition de punk british, Funky Day a été enregistré à Music-Halle il y a à peine quelques mois. Le groupe Merci Tarzan revient sur les lieux pour fêter sa sortie aux côtés d’autres toulousains : I Me Mine, trio mélangeant folk 60’s et groove rock sans prise de tête mais avec un sens enjoué du rythme et des mélodies.

Le 1.02

Boussole Party [Un an] Dynamo | 20h | 5 € | ladynamo-toulouse.com Collectif électro monté en janvier 2013, Boussole fête son premier anniversaire et annonce la création prochaine du label Boussole Records (en lien avec Difuzion Crew). En attendant, c’est l’éclectisme musical qui sera mis en avant avec les Dj’s François 1er , Silver Coast ou La petite grande. Jeune tête montante, Korgbrain jouera l’invité surprise avec un set entre house et dubstep parfait pour user ses semelles sur le dancefloor.

Le 4.02

Fantazio seul sur scène [*] [Ovni] Connexion Live | 20h30 | 8 € | connexion-cafe.com C’est au fond le fruit d’une certaine logique qui veut que les Productions du Possible, créateurs des Travesti Monsters et autres Cabaret Freaks, soient les instigateurs de ce concert de Fantazio. Car l’homme-contrebasse a ce même goût de la déconstruction des genres, de l’improvisation destructrice qui pousse la musique dans ses derniers retranchements, et des performances hénaurmes. | © Cyril Choupas

Le 7.02

The Liminanas [Rock, pop] Connexion Live | 20h30 | 9 et 12 € | connexion-cafe.com Mi-chanson gainsbarrée, mi-western, le tube « Je ne suis pas très drogue » est l’hymne qu’il manquait à la nouvelle vague de pop-vintage. The Liminañas prouve qu’on peut faire de la nostalgie quelque-chose de neuf et de drôle. En tournant toute une imagerie en dérision, le duo perpignanais créé une véritable bulle pop aux couleurs psychédéliques. Prenez donc un cachou...

Le 8.02

Toulouse Dub Club [Reggae, dub] Bikini | 22h | 11 à 15 € | talowa.fr Grands inconditionnels d’un dub aussi épais que joyeux, les légendaires Iriation Steppas ne seront pas seuls à faire tonner les basses pour cette Toulouse Dub Club de rentrée. En plus d’Ital Sounds Hi-Fi, les dubbeurs de fond Bush Chemists (rien à voir avec W) seront accompagnés par le toulousain Ackboo à l’occasion de la tournée Light up your amplifier.

• 75


AGENDA jeu. 9.01

concert & club

Aperitivo Español

Le Pery | 19h | Grat.

Apéro-spectacle | MARIN | Chanson fantaisie

Théâtre du Grand Rond | 19h | Part. libre

Concert au Concorde | Rock, jazz

Café de la Concorde | 19h | 2 €

Scène ouverte spoken word | Slam

Maison Blanche | 19h30 | Part. libre

Anna | Théâtre musical pop

TNT | 19h30 | nc

YODELICE | Pop, rock

Bikini | 20h | 25,5 à 28 €

Sous Bock Surprise

Vasco Le Gamma | 20h | Grat.

THIBAUD CHOPLIN | Imitateur

Cherche Ardeur | 20h | Grat.

Dj surprise

Père Peinard | 20h | Grat.

CYRIL AMOURETTE | Guitare jazz

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

LA URA CAMPELLO | Flamenco DUO PEIRANIetPARISIEN | saxo, accordeon

Nain Jaune | 20h30 | Grat. Espace Croix Baragnon | 20h30 | 5 à 10 €

BLACKMARKET SESSIONS | Oldies and goodies soul funk

Le Moloko | 21h | Grat.

ORCHESTRE DE CHAMBRE DE TOULOUSE | Classique Centre Culturel Henri Desbals | 21h | Grat. MONSIEUR TRISTAN | Machine à tubes

Le Bijou | 21h30 | 5 à 12 €

TON TON SALUT | Jam Session

Mandala | 21h30 | 5 €

Human Jukebox | Ask your song

Mulligan's | 22h | Grat.

Soirée « Jam The Box » | CIRIAC | Soul, funk, hip-hop ven. 10.01

Connexion Live | 22h | Grat.

GAROSNOW | MILU - ESTEBAN - YOAN L - ACKBOO | Festival Bars et pistes (Les Angles) | 12h | Grat.  oirée de lancement du trimestre | LE BAL INTERTERRESTRE - ANTIQUARKS S Festif Le Chapeau Rouge (Carcassone) | 19h | Grat. Apéro-spectacle | MARIN | Chanson fantaisie

Théâtre du Grand Rond | 19h | Part. libre

Soirée Drink'n'Draw | LES PINES UP | Punk rock La Mécanique des Fluides | 19h30 | Grat. Concert O Bar | RUNFLAT | Reprises

Lo Bolegason | 19h30 | Grat.

Anna | Théâtre musical pop

TNT | 19h30 | nc

APARÇA | Chansons françaises et rythmes orientaux SWING MACHINE | Swing THS présente NO TURNING BACK | Hardcore Superswing Trio fait son cinéma | Jazz

Chronic Argo | 20h | Grat. Cherche Ardeur | 20h | Grat. Saint des Seins | 20h | nc Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

 oirée de Soutien à Ooga-Chaka | SNAWT - SAMBA RESILLE - FORRO PIFADO S LA FRITURE MODERNE | Fanfare sans frontières La Dynamo | 20h | 5 € DUO COGAN | Jazz, maloya, folk MALTED MILK | Jazz, blues TANIA BEL | Groove jazz vocal

Maison Blanche | 20h30 | Part. libre Salle Nougaro | 20h30 | 12 à 18 € L'Evasion | 20h30 | Grat.

Tour de chant | JUJALULA | Chanson, piano et accordéon Centre C. Henri Desbals | 20h30 | nc ARTESAO DO SAMBA | Samba pagode

Nain Jaune | 20h30 | Grat.

BRAZILIDADJI | Bossa nova

Le P'tit Truc | 20h30 | Grat.

DUO PEIRANIetPARISIEN | saxo, accordeon JUJALULA | Chanson

Espace Croix Baragnon | 20h30 | 5 à 10 € Centre Culturel Henri Desbals | 20h30 | Grat.

 oirée de reprise(s) | PERSONAL JESUS - SOUND SWEET SOUND S Tribute to Dépêche Mode Rio Grande | 20h30 | 5 € Soirée Années 70's

76 •

Verdon Café | 21h | Grat.


GUILLAUME LOPEZ | World

Chapeau Rouge | 21h | Grat.

MONSIEUR TRISTAN | Machine à tubes

Le Bijou | 21h30 | 5 à 12 €

DJ LA GROSSE PUTE | Punk, new wave

Nasdrovia Bar | 21h30 | Grat.

ROB | Fusion rock hip-hop

Petit Voisin | 21h30 | Grat.

ALIMA HAMEL | Chanson jazz folk

Mandala | 21h30 | 7 et 10 €

Boudoir mix | BOUDOIR MODERNE | Italo, krautrock, synthpop Soirée JAM STATION #3 | DJ SOUSOU | Funk session hip-hop

Le Moloko | 22h | Grat. Cri de la Mouette | 22h | nc

Soirée « Grease » | DJ POPISSIMO - DJ PAULI NOVA | Mix 50's, 60's Connexion Live | 22h | Grat. Dawa Jam Station | DAWA DELUXE | Jam session, open mic Les Concerts du Mulli | Rock, irish

Cri de la Mouette | 22h | 5 € Mulligan's | 22h30 | Grat.

 Ans Natural Beat Makerz | PROPER LANE - HYPNOS - ASTRIX - HANBLECEYA 2 MARCO MESSARI | Trance L'Inox | 23h | 15 €  oirée Code Saison 3 episode 2 | ADDERGEBROED - N-TYPE - POSIJ S DIGITAL MYSTIKZ - HABSTRAKT | Bass music Bikini | 23h | 19,7 et 22 € DJ MAMELLE BENT | Indie pop rock FRITZ DK | Electro

sam. 11.01

La Dernière Chance | minuit | Grat. L'Autre | 05h | Grat.

 al Oc néotrad | DJ JAA - ANTERA - DJ PY - REMENILHE B Fest noz d'ici SDF de Ramonville | 09h | 3 et 5 €  AROSNOW | MILU - ESTEBAN - YOAN L - ACKBOO G Festival

Bars et pistes (Les Angles) | 12h | Grat.

What The Wood Whispers to Itself | Perf musicale Pavillon Blanc (Colomiers) | 16h | Grat. la clé des chants

ClutchOrama#15 - Sortie du magazine au BIJOU

 arte blanche À DÉTOURS DE CHANT - dès 20h (voir prog. sur Clutch#14) C  exposition CLUTCHFOLIO #15 | arnaud bauville | 19h - minuit | grat.

 ernissage Pimp my bar #2 par le collectif 100pression de Nantes (Glasnostdead) V DJ NO BREAKFAST | Music bazaar, 60s 70s rare exotic sounds Nasdrovia Bar | 19h | Grat. Apéro-spectacle | MARIN | Chanson fantaisie Anna | Théâtre musical pop GWENAEL B | Chanson

Pour février envoyez vos dates avant le 20 janvier à agenda@clutchmag.fr

Théâtre du Grand Rond | 19h | Part. libre TNT | 19h30 | nc Cherche Ardeur | 20h | Grat.

• 77


AGENDA sam. 11.01

concert & club

DJ SCRATCH | Hip-hop old school

Père Peinard | 20h | Grat.

EL BEC TRIO | Jazz manouche

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

YENNAYER | Musique berbère

Maison Blanche | 20h30 | Part. libre

PTB | Chansons 90's loofok EC's GRINDHOUSE #2 | Dessin et zik live

L'Evasion | 20h30 | Grat. La Mécanique des Fluides | 20h30 | Part. libre

THE LOVELY BONES | Reprises et compositions contemporaines Le P'tit Truc | 20h30 | Grat. EL COMUNERO - ZOE SUR LE PAVE - JUAN et SAB | Chanson, jazz Salle du CAP | 20h30 | 5 € RODINKA | World

Théâtre Municipal de Muret | 20h30 | 5 à 15 €

Karaoke dansant

Verdon Café | 21h | Grat.

SERIE Z - BLACK PIGEON | Rock, punk

Ôbohem | 21h | nc

 Cha mpagne for Gypsies | GORAN BREGOVIC Balkanique Hall Comminges (Colomiers) | 21h | 17 à 30 €  OGA CHAKA BRASS BAND - GIMMICK FIVE SYNDICATE O Fanfare Quiz

La Dernière Chance | 21h | 5 € Le Pery | 21h | Grat.

 AROSNOW | SEBASTIAN GUARDIOLA - KLINGANDE - BORIS BREJCHA - POPOF G DON RIMINI - JORIS DELACROIX - NASSER | Festival Garoclub (Les Angles) | 21h | 20 et 25 €  Wha t’s Hop ? | LA FINE EQUIPE - KARTEL PLAYERS Hip-hop, abstract

Connexion Live | 21h | 5 et 7 €

 AUL CHAMBERS LIVE - ELECTROLUX - XPLCT - SOPHONIC - PUNKY WASH P Electro, techno La Dynamo | 21h | 10 € Sortie de résidence | MOWGLI | Impro jazz

Mandala | 21h30 | 7 et 10 €

SOIREE CROSSFADER - Informal | Deep house, electro

Cri de la Mouette | 22h | nc

Dig that groove 6 | ALEXANDER POP | Disco, new wave, post punk Le Moloko | 22h | Grat. SOFAZ | Maloya electro

Breughel | 22h | Grat.

BLACK MARKET SESSION back in the Txus ! | Oldies and goodies soul funk Txus | 22h | Grat. SOFAZ | Maloya

Breughel | 22h | Grat.

LAGATS - JAMES TOWN et EVILNESS | Métal

Petit Voisin | 22h | nc

Les Concerts du Mulli | Rock, irish

Mulligan's | 23h | Grat.

10 ans Tea Light | Electro

Bikini | 23h | nc

FLEX | Electro dim. 12.01

L'Autre | 05h | Grat.

THE LOVELY BONES | Duo acoustique

Borriquito Café | 20h | Grat.

Jam Session | World music

lun. 13.01

mar. 14.01

78 •

Le Filochard | 21h | Grat.

RCO - Rencontres Culture Ouverture | Meeting

L'Evasion | 18h30 | Grat.

CUCHICHEO | Tango y milonga

Chronic Argo | 20h | Grat.

Blind test du Pp

Père Peinard | 20h | Grat.

Apéro Campagnard | French touch

Le Petit Vasco | 19h | Grat.

 péro-spectacle | EMILIE CADIOU A Chansons accordéons

Théâtre du Grand Rond | 19h | Part. libre

Soirée inCOGNu | Conférence et débat

La Mécanique des Fluides | 19h30 | Grat.


LE CONSENSUS MOU | Improvisation théâtrale

Cherche Ardeur | 20h | Grat.

Scène ouverte Jazz Manouche | SYLVAIN PEYRIERES Maison Blanche | 20h | Part. libre REMI PANOSSIAN | Piano

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

L es séances de tes Idoles spéciale « Grease » Projection

Connexion Live | 20h30 | Grat.

CELINE SCHEEN - DAMIEN GUILLON | Musique baroque

Odyssud | 20h30 | 16 à 27 €

CONTREBAND | Jazz

Le Carson | 21h | Prix du repas

Quiz | Devine !

Borriquito Café | 21h | Grat.

SARAH OLIVIER | Chanson

Le Bijou | 21h30 | 5 à 12 €

Pub Quiz | Guess what ?

mer. 15.01

Mulligan's | 22h | Grat.

Apéro-spectacle | EMILIE CADIOU Chansons accordéons

Théâtre du Grand Rond | 19h | Part. libre

Apéro-quiz | Devine ! la clé des chants

Café de la Concorde | 19h | Grat.

ARNAUD BAUVILLE (voir Clutchfolio p.16) Clutchfolio #15 | Le Delicatessen (11 rue Riquet) | arnaudbauville.blogspot.fr Exposition du 15 jan. au 5 fév. 2014 | Vernissage le mer. 15 jan. - 19h à 21h

LA BELLE ET LE STUPIDE | Duo de reprises rétro

Le Chabrot | 20h | Grat.

Scène ouverte

Cherche Ardeur | 20h | Grat.

Session collectif Music | ALYSS | Jazz

Maison Blanche | 20h | Part. libre

ESTHER NOURRI DUO | Piano, voix

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

MR et MME OKKO - MOURADIKAL | Musiques du monde Soirée METAL | Apéro métalleux CHRISTOPHE | Chanson

Casino Théâtre Barrière | 20h30 | 34 à 45 €

ELINA DUNI QUARTET | Jazz LE CHAT | Chanson Quizz Délire Quiz SARAH OLIVIER | Chanson  oirée GET INTO THE GROOVE ! | DJ BROKEN POP S Indie, post-punk, coldwave, kitch, new wave

jeu. 16.01

La Dynamo | 20h | nc

La Mécanique des Fluides | 20h30 | Grat. Salle Nougaro | 20h30 | 18 et 20 € Nain Jaune | 20h30 | Grat. L'Evasion | 21h | Grat. Vasco Le Gamma | 21h | Grat. Le Bijou | 21h30 | 5 à 12 € Connexion Live | 22h | Grat.

J eudis des Abattoirs - Odes | SAM BRITTON - TED MILTON Free jazz, art rock, poésie sonore Musée des Abattoirs | 19h | Grat. Aperitivo Español

Le Pery | 19h | Grat.

 péro-spectacle | EMILIE CADIOU A Chansons accordéons

Théâtre du Grand Rond | 19h | Part. libre

Concert au Concorde | Rock, jazz

Café de la Concorde | 19h | 2 €

Gamblin Jazz de Wilde Sextet

TNT | 19h30 | nc

MARCEL DORCEL ET SON ORCHESTRE DE MERDE ! | Variétè porno trash Txus | 20h | Grat. Soirée ski | Snow party

Borriquito Café | 20h | Grat.

CAMEL JACKSON et LULU PIMAY | Rock français Monsieur tout le monde | 20h | Prix des tapas Pour février envoyez vos dates avant le 20 janvier à agenda@clutchmag.fr

• 79


AGENDA jeu. 16.01

concert & club

MAMPY | Reggae, ska

Chronic Argo | 20h | Grat.

ARTHUR FERRARI | Jazz fusion

Cherche Ardeur | 20h | Grat.

 péro et bal forró | CARLOS VALVERDE ET LE FORRO PIFADO A Initiation à la danse Maison Blanche | 20h | Part. libre ARNO | Groove soul funk

Père Peinard | 20h | Grat.

ENTRE DEUX | Guitar heroes

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

LA FAMILHA ARTUS - PIALUTS | Rock trad radical

La Dynamo | 20h | 10 et 12 €

I n Extremis XL : Prises, reprises | DENIS MARIOTTE Design sonore

Théâtre Garonne | 20h | 10 à 18 €

SEB (HOT CLUB DE TOULOUSE) | Swing et chansons itinérantes Le P'tit Truc | 20h30 | Grat. MIXED GRILL | SKET | Soul to modern funk

L'Almanach | 20h30 | Grat.

L eçon de jazz | CLAUDIA SOLAL et BENJAMIN MOUSSAY Duo piano voix  ffenbach : La grande duchesse de Gérolstein O Comédie en musique  rom Loft to Paradise | ETIENNE SEELIGMULLER F Disco, jazz funk, afro beat, proto et early house LA TORMENTA | Cumbia

Mandala | 20h30 | 10 et 13 € Odyssud | 20h30 | nc Le Moloko | 21h | Grat. Cri de la Mouette | 21h | nc

VINCHA | Chanson

Le Bijou | 21h30 | 5 à 12 €

LSO | Rock

Petit Voisin | 21h30 | nc

Human Jukebox | Ask your song

Mulligan's | 22h | Grat.

 oirée « Sur le grill avec Thomas Delafosse passe des disques S avec quelques amis » | Funk soul world jazz rap beatz Connexion Live | 22h | Grat.

ven. 17.01

Apéro-spectacle | EMILIE CADIOU Chansons accordéons

Théâtre du Grand Rond | 19h | Part. libre

 eadbang Contest | LAGATS - BURNING WAVES - THEOPSYA - REDORN TO DIE AGAIN H JAMESTOWN - UNDEAD RISING | Métal La Dynamo | 19h | 10 € BLUES SUSPECT BAND | Blues

La Mécanique des Fluides | 20h | Part. libre

L es fans du Rock : AC-DC Tribute Show | BLACKFEET REVOLUTION - TNT Rock Bikini | 20h | 15 et 16 € SO GROOVY | Funk, soul et groove EXOSET | Jazz Soirée Dégustation Œnologique | Sur réservation LORENZO NACCARATO TRIO | Impro jazz

Le Petit Vasco | 20h | 12 € Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

FRANÇOIZ BREUT - STEPHAN | Pop, folk

Connexion Live | 20h | 12 e t15 €

I n Extremis XL : Prises, reprises | DENIS MARIOTTE Design sonore

Théâtre Garonne | 20h | 10 à 18 €

BEAU REUF | Rock approximatif

Nain Jaune | 20h30 | Grat.

BLACK CURLS | Trio folk accoustique

Le P'tit Truc | 20h30 | Grat.

TWINKLE BROTHERS - MONSIEUR LEZARD | Reggae

Lo Bolegason | 20h30 | 10 à 17 €

LA BELLE ET LE STUPIDE | Duo oldschool accoustic

Maison Blanche | 20h30 | Part. libre

Gamblin Jazz de Wilde Sextet  ffenbach : La grande duchesse de Gérolstein O Comédie en musique

80 •

Chronic Argo | 20h | Grat. Cherche Ardeur | 20h | Grat.

TNT | 20h30 | nc Odyssud | 20h30 | nc


GADJOZEF | Groove hard swing

L'Evasion | 21h | Grat.

MAC A DAME - GRAINES DE SEL | Fanfare, chanson

Cri'Art (Auch) | 21h | Grat.

JEREZ TEXAS | Flamenco jazz

Chapeau Rouge | 21h | Grat.

Rio Session | OSLO - NEDELEC | Folk

Rio Grande | 21h | 5 €

VINCHA | Chanson

Le Bijou | 21h30 | 5 à 12 €

DJ 2SPEE | Soul, funk, retropop, hip-hop, and more

Nasdrovia Bar | 21h30 | Grat.

So Fresh Time | FRESH GORDON | Hip-hop, soul, r'n'b

Petit Voisin | 21h30 | 5 €

SOUL JAZZ REBELS | Soul jazz

Mandala | 21h30 | 7 et 10 €

Tropical party | VODKAKOKA Brazilian stuffs and other tropical matters

Le Moloko | 22h | Grat.

DRAPOK - KEYFUNK | Funk

Cri de la Mouette | 22h | nc

Les Concerts du Mulli | Rock, irish

Mulligan's | 22h30 | Grat.

 EGGAE ROOTS MELODY ft CONSCIOUS EMBASSY R Reggae, dub

La Dernière Chance | 23h | 3 €

 oirée Années 70 et After des Fans du Rock S Mix pop rock

sam. 18.01

Bikini | 23h30 | 5 €

Apéro Concert | NEW COMTAL - SIX TOYS VIBRATION | Rock

L'Evasion | 18h | Grat.

 ROTEST THE HERO - TESSERACT - THE SAFETY FIRE - INTERVALS P Métal Saint des Seins | 19h | 12 et 15 € Apéro-spectacle | EMILIE CADIOU Chansons accordéons

Théâtre du Grand Rond | 19h | Part. libre

 eadbang Contest | INNERLY - LAB ZERO - DIRTYBÖYZ - SAD AND INSANE - NAÏVE H EVILNESS | Métal La Dynamo | 19h | 10 € L es 10 ans de Progrès-Son | FANFARE TROUS BALOURDS - ELECTROLUX FAMILY APPLE JELLY - SAMIZDAT (ex DIOGEN) - FACE-B - SORTIE 15 - BRUIT QUI COURT CAPSULA - THE ELDERBERRIES - ELECTRIC OCTOPUS ORCHESTRA Rock Bikini | 20h | 5,5 et 7 € KÂLA FRESH MUSIC | Fresh music GORGEOUS | Folk-rock vintage aux accents américains DJ SASSO | Tropicalian and brasilian groove

Pour février envoyez vos dates avant le 20 janvier à agenda@clutchmag.fr

Chronic Argo | 20h | Grat. Cherche Ardeur | 20h | Grat. Père Peinard | 20h | Grat.

• 81


AGENDA sam. 18.01

concert & club

LORENZO NACCARATO TRIO | Impro jazz

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

I n Extremis XL : Prises, reprises | DENIS MARIOTTE Design sonore GATTACA | Rock

Théâtre Garonne | 20h | 10 à 18 €

La Mécanique des Fluides | 20h30 | 3 €

THE JERRY KHAN BANGERS | Rock 50's

Nain Jaune | 20h30 | Grat.

RENAUD RICHERMO | Blues, jazz

Le P'tit Truc | 20h30 | Grat.

MIXED GRILL | DJ LAKAFILZ ELECTRONICA | Downtempo, house-soul L'Almanach | 20h30 | Grat. ZOE SUR LE PAVE | Chanson française festive HOLDEN | Pop song

Maison Blanche | 20h30 | Part. libre Centre Animation Saint Simon | 20h30 | Grat.

Gamblin Jazz de Wilde Sextet

TNT | 20h30 | nc

SOIREE LA MEUTE | Métal

La Dernière Chance | 21h | Part. libre

Quiz

Le Pery | 21h | Grat.

 oogie Down By GonesTheDj ! 4th ANNIVERSARY ! Special Guest : DJ FORMAT B Hip-hop, soul, boogie Connexion Live | 21h | 5 € HEADBANGERS | Jazz funk

Mandala | 21h30 | 7 et 10 €

Electrofuckdiscosuicideparty | Electro disco

Le Moloko | 22h | Grat.

 Shhh , there's a party in the basement | DJ MAMELLE BENT Mix indie pop rock Nasdrovia Bar | 22h | Grat. THE ORIGINAL ROCKERS SOUND SYSTEM | Reggae, dub THE MONEY MAKERS | Rock'n'roll

Breughel | 22h | Grat.

31 BOAT | Hip-hop

Petit Voisin | 22h | 3 €

Les Concerts du Mulli | Rock, irish

Mulligan's | 23h | Grat.

FORMAT : B et JAY LUMEN | Techno

dim. 19.01

L'Inox | minuit | 15 €

L e Bric à Brac du Connexion : Vide dressing - Loto et Karaoké - vide vinyls Connexion Live | 15h | Grat. L e Bruit Court que c'est Dimanche... | FIREDOG EMPIRE Lemon pop

Musicophages | 17h | Grat.

BLUES BANJO MISTY GREY | Blues

Borriquito Café | 20h | Grat.

Jam Session | World music

lun. 20.01

mar. 21.01

Cri de la Mouette | 22h | nc

Le Filochard | 21h | Grat.

RCO - Rencontres Culture Ouverture | Meeting

L'Evasion | 18h30 | Grat.

CUCHICHEO | Tango y milonga

Chronic Argo | 20h | Grat.

Blind test du Pp

Père Peinard | 20h | Grat.

Apéro Campagnard | French touch

Le Petit Vasco | 19h | Grat.

Apéro-spectacle | JEFFERSON NOIZET | Folk, blues Théâtre du Grand Rond | 19h | Part. libre KATAKLYSM - KRISIUN - FLESHGOD APOCALYPSE | Métal

La Dynamo | 19h | 18 €

Scène ouverte Jazz Manouche | SYLVAIN PEYRIERES | Maison Blanche | 20h | Part. libre REMI PANOSSIAN | Piano

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

L es séances de tes Idoles spéciale « Stanley Kubrick » Orange mécanique Connexion Live | 20h30 | Grat. La Belle et la Bête | PHILIP GLASS | Ciné-concert

82 •

Odyssud | 20h30 | 16 à 27 €

Pour février envoyez vos dates avant le 20 janvier à agenda@clutchmag.fr


AGENDA mar. 21.01

concert & club

CONTREBAND | Jazz

Le Carson | 21h | Prix du repas

Karaoke

Borriquito Café | 21h | Grat.

Pub Quiz | Guess what ?

mer. 22.01

DENFIMA | Rap

Mulligan's | 22h | Grat.

Centre Culturel Alban-Minville | 18h30 | Grat.

 ribbean Toulouse Winter's Night | CARIBBEAN MIXTAPE - GABY DIOP Ca TIYANKO - JAYANAH | Carribean, reggae Bikini | 19h | 6,8 à 12 € Apéro-spectacle | JEFFERSON NOIZET | Folk, blues Théâtre du Grand Rond | 19h | Part. libre Apéro-quiz | Devine !

Café de la Concorde | 19h | Grat.

Starting Block #2 | Scène ouverte

Lo Bolegason | 19h30 | Grat.

CORDCORE | Trio de cordes enragées

Le Chabrot | 20h | Grat.

LAURA CAMPELLO | Musiques du monde

Cherche Ardeur | 20h | Grat.

Scène ouverte jazz

Maison Blanche | 20h | Part. libre

JAZZCATS | Swing

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

 utant Session | MIGHZ - AROM - ANDY KAYES - LIQID - ANTON SERRA M Rap La Dynamo | 20h | 5 € Soirée METAL | Apéro métalleux

La Mécanique des Fluides | 20h30 | Grat.

La Belle et la Bête | PHILIP GLASS | Ciné-concert

Odyssud | 20h30 | 16 à 27 €

Quizz Délire

L'Evasion | 21h | Grat.

Quiz

Vasco Le Gamma | 21h | Grat.

Soirée Bad Gender | DAME DE CARO | Electro, indie

jeu. 23.01

Connexion Live | 22h | Grat.

Aperitivo Español

Le Pery | 19h | Grat.

Apéro-spectacle | JEFFERSON NOIZET | Folk, blues Théâtre du Grand Rond | 19h | Part. libre Concert au Concorde | Rock, jazz

Café de la Concorde | 19h | 2 €

SOFAZ | Maloya electro

Centre animation Reynerie | 19h | Grat.

LA MARMAILLE | Fanfare approximative

Txus | 20h | Grat.

BRASSER BRASSENS | Duo chanson française L 'A.B | Pop, rock

La Loupiote | 20h | Grat. Monsieur tout le monde | 20h | Prix des tapas

V.A.L Vers l'Antarctique Loin | Slam chanté

Cherche Ardeur | 20h | Grat.

NOT SO DJ'S | Funk groove

Père Peinard | 20h | Grat.

Calamity Jazz Band invite Paul Chéron | Swing

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

Toulouse Reggae Solidarity | Reggae

La Dynamo | 20h | nc

ABLAYE CISSOKO et VOLKER GOETZE | Musiques du monde Salle Nougaro | 20h30 | 12 et 13 € AXEL SINCLAIRE | Chanson française

Nain Jaune | 20h30 | Grat.

Soirée Ours | Balades électroniques et littéraires

Le P'tit Truc | 20h30 | Grat.

BEAUTY AND THE BEAST | Reprises rock acoustique Ezza invite... | EZZA | Groove nomade

L'Almanach | 20h30 | Grat.

Espace Croix Baragnon | 20h30 | 5 à 10 €

KALAKUTA SELECTORS | Afrobeat, biguine, cumbia GROSSO MODO - WARREN MINUTE - FAVO | Electro, hip-hop

Le Moloko | 21h | Grat. Cri de la Mouette | 21h | nc

 oirée Tropicalia | FLIM FLAM FRANCK (TSC) - DJ VEGA - VODKAKOKA S Cumbia, samba, brazilian Connexion Live | 21h | 3 € JELL-OO | Chanson, jazz

84 •

Le Bijou | 21h30 | 5 à 12 €


 sso Tekdown | MARCO MESSARI - DUBSTEPH A Minimal, tech house TANGONELLA | Orchestre vocal de tango décalé Human Jukebox | Ask your song ven. 24.01

Petit Voisin | 21h30 | Grat. Mandala | 21h30 | 7 et 10 € Mulligan's | 22h | Grat.

Apéro-spectacle | JEFFERSON NOIZET | Folk, blues Théâtre du Grand Rond | 19h | Part. libre Tribute NINO FERRER | ERIC LAREINE - MOUSS et AKIM - ORNETTE - CHOUF - GUESTS Hommage Connexion Live | 19h | 8 et 10 € La Dynamo prend l'air | BB BRUNES | Rock TRIONE | Jazz bossa

Salle Alizé (Muret) | 20h | 21,5 à 23 € Chronic Argo | 20h | Grat.

SEXTA FEIRA | Samba pagode

Cherche Ardeur | 20h | Grat.

ALDAVIDJAH | Indus, jazz

Maison Blanche | 20h | Part. libre

 oss et le New Orleans Fiesta invitent MARC LAFERRIERE B Jazz new orleans Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas AWEK | Blues

La Dynamo | 20h | nc

SEGOLENE et JULIEN | Bossa funk et groove RACHID TAHA | Rock vagabond

Le P'tit Truc | 20h30 | Grat. Lo Bolegason | 20h30 | 13 à 20 €

Ezza invite... | EZZA | Groove nomade

Espace Croix Baragnon | 20h30 | 5 à 10 €

LA THEORIE DES CORDES | Jazz rock progressif ORLANDO QUINTET | King Kong Power JELL-OO | Chanson, jazz

La Dernière Chance | 21h | nc Chapeau Rouge | 21h | Grat. Le Bijou | 21h30 | 5 à 12 €

Détente et crispations | ARTEFORM - ALPHA et OMEGA Nasdrovia Bar | 21h30 | Grat. ELVIN B QUARTET | Jazz fusion

Mandala | 21h30 | 7 et 10 €

DJ NO BREAKFAST | Musiques psychédéliques THE SOULSONICS - KER ROOTS | Reggae Soirée défilé et performance | LI LYA DS | Rnb DEVIK | Funk, soul Les Concerts du Mulli | Rock, irish sam. 25.01

" Toucouleurs en Transit" Expos, projections, concerts, slam

Pour février envoyez vos dates avant le 20 janvier à agenda@clutchmag.fr

Le Moloko | 22h | Grat. Cri de la Mouette | 22h | nc Barnum | 22h | nc Petit Voisin | 22h | nc Mulligan's | 22h30 | Grat.

Espace des Diversités et de la Laïcité | 14h | Part. libre

• 85


AGENDA sam. 25.01

concert & club

Tremplin Emergenza

Saint des Seins | 19h | nc

Apéro-spectacle | JEFFERSON NOIZET | Folk, blues Théâtre du Grand Rond | 19h | Part. libre RUE DES PALMIERS | Rock

La Mécanique des Fluides | 20h | Part. libre

 APOLEON MURPHY BROK - ANIMAL ORGANIC et DIDIER MALHERBE N Concert assis L'Estive (Foix) | 20h | 13 à 20 € OCHOMONA | Salsa et kizomba

Chronic Argo | 20h | Grat.

ARUN TAZIEFF | Rock progressif et psychédélique

Cherche Ardeur | 20h | Grat.

DOME ET CESZIGUES | Chanson française

Maison Blanche | 20h | Part. libre

DJ VEGA | Hip-hop

Père Peinard | 20h | Grat.

 oss et le New Orleans Fiesta invitent MARC LAFERRIERE B Jazz new orleans Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas POSSUM FLEXTET | Ragtime, swing

L'Evasion | 20h30 | Grat.

PAPA JO | Reggae, samba, afro caraïbe

Nain Jaune | 20h30 | Grat.

TRIBAL SWING | Groove hard swing

Le P'tit Truc | 20h30 | Grat.

VENT D'HALEINE | Trio heavy vocal LES EX TATAS | Chansons françaises festives

L'Almanach | 20h30 | Grat. Le Clos de François | 20h30 | Prix du repas

VACARM LE ROUGE - WINDER | Punk rock

La Dernière Chance | 21h | 5 €

Blind Test spécial Rock

Vasco Le Gamma | 21h | Grat.

Quiz

Le Pery | 21h | Grat.

Club Voodoo | COSMO VITELLI - DRAMA VS FLOW | Electro Connexion Live | 21h | 8 et 10 € DJ NO BREAKFAST | Glâneur de sons rares

La Loupiote | 21h30 | Grat.

Toolbox | JEAN-MARC PADOVANI QUINTET | Jazz impro

Mandala | 21h30 | 7 et 10 €

 CIRCLE # ACT1 | NU CIRCLE DJ TEAM (LÖRNY et YOBJECT) - BROMLEY - BOUSSOLE NU BIEN OU BIEN | Deep house, uk house, garage, future house La Dynamo | 22h | 5 € Soul Shake #5 | R'n'b, northern soul, funk 45's

Le Moloko | 22h | Grat.

 oulitude Music présente Fair Play | GONES THE DJ AND FRIENDS S Musiques éclectiques et sans limites Nasdrovia Bar | 22h | Grat. OOGA-CHAKA BRASS BAND | Fanfare

Breughel | 22h | Grat.

PECKNIPAH | Rock psyché

Petit Voisin | 22h | 3 €

 igh Maintenance in Toulouse présente... Toulouse House Nation H DALE COOPER et ROUGE BAISER - SNATCHMANN | House et bass L'Episode | 22h | Grat.  ey Joe # 3: Funk e Cumbia | DJ YEAHMAN - JAZMIN - DJ DALAÏ H Latin bass Cri de la Mouette | 22h | 5 € Factory #5 | SOLIMAN - NOOB - JULIAN JEWEIL | Techno, minimal Bikini | 23h | 16,5 à 18 € Les Concerts du Mulli | Rock, irish dim. 26.01

Mulligan's | 23h | Grat.

Retro Temporis | DANI LARY | Illusion Karaoké Akoustik

Zénith | 16h30 | nc Café Théâtre des Minimes | 18h | 5 et 7 €

BUNNY et THE PIMP | Jazz

Borriquito Café | 20h | Grat.

OBITS - CHEAP CHASER - OLYMPIC | Rock, garage

Saint des Seins | 20h | 10 €

Jam Session | World music lun. 27.01

RCO - Rencontres Culture Ouverture | Meeting CUCHICHEO | Tango y milonga

86 •

Le Filochard | 21h | Grat. L'Evasion | 18h30 | Grat. Chronic Argo | 20h | Grat.


Blind test du Pp

mar. 28.01

Père Peinard | 20h | Grat.

Apéro Campagnard | French touch

Le Petit Vasco | 19h | Grat.

ENSEMBLE C'EST MIEUX | Chansons françaises festives Théâtre du Grand Rond | 19h | Part. libre Scène ouverte Jazz Manouche | SYLVAIN PEYRIERES Maison Blanche | 20h | Part. libre REMI PANOSSIAN | Piano

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

Noisier | THE SHRINE - LORD DYING - RED FANG | Stoner Connexion Live | 20h | 16 et 19 € DA SILVA | Chanson

La Dynamo | 20h | 20 et 22 €

Détours de Chant | VOIX EXPRESS - BERTRAND BELIN | Chanson Le Sorano | 20h | 10 et 18 € CONTREBAND | Jazz

Le Carson | 21h | Prix du repas

Quiz | Devine !

Borriquito Café | 21h | Grat.

Pub Quiz | Guess what ?

mer. 29.01

Mulligan's | 22h | Grat.

ENSEMBLE C'EST MIEUX | Chansons françaises festives Théâtre du Grand Rond | 19h | Part. libre Apéro-quiz | Devine !

Café de la Concorde | 19h | Grat.

Détours de Chant | REMO GARY | Chanson

Cave Poésie | 19h30 | 12 €

Scène ouverte (emmenez vos instruments)

Le Chabrot | 20h | Grat.

Session occitane EASY LIVING | Duo guitare voix YANISS ODUA - MONSIEUR LEZARD | Reggae

Cherche Ardeur | 20h | Grat. Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas Connexion Live | 20h | 17 et 22 €

Détours de Chant | BATLIK - ENTRE DOS AGUAS | Chanson Soirée METAL | Apéro métalleux Quizz Délire Quiz spécial Harry Potter

La Dynamo | 20h | 15 €

La Mécanique des Fluides | 20h30 | Grat. L'Evasion | 21h | Grat. Vasco Le Gamma | 21h | Grat.

Détours de Chant | PIERICK, CHANTEUR EN CHANTIER | Malpoli Le Bijou | 21h30 | 5 à 12 €

jeu. 30.01

La Pause Musicale : Détours de Chant | JANE FOR TEA Salle du Sénéchal | 12h30 | Grat. Concer'tôt | EZZA | Blues touareg

Rio Grande | 18h45 | Grat.

Aperitivo Español

Le Pery | 19h | Grat.

Pour février envoyez vos dates avant le 20 janvier à agenda@clutchmag.fr

• 87


AGENDA jeu. 30.01

concert & club

ENSEMBLE C'EST MIEUX | Chansons françaises festives

Théâtre du Grand Rond | 19h | Part. libre

Concert au Concorde | Rock, jazz

Café de la Concorde | 19h | 2 €

 oncerts CONTRE l’Extrême-Droite et ses Idées ! | EL COMUNERO C BRASSEN'S NOT DEAD - CHEAP CHASER | Chants, punk Connexion Live | 19h | 6 € Carte Blanche à Alima | ERIC LAREINE et PASCAL MAUPEU - IMBERT IMBERT Centre d'animation Lalande | 19h | Grat. THE LOVELY BONES | Soul vaudou

Txus | 20h | Grat.

Soirée electro swing LULU PIMAY et GORDON | Pop, rock

Borriquito Café | 20h | Grat. Monsieur tout le monde | 20h | Prix des tapas

BANANEIRA | Brazilian grooves

Chronic Argo | 20h | Grat.

ALAIN ANGELI et XAVIER FARO | Piano, sax

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

Détours de Chant | SOVIET SUPREM - MR TRISTAN

La Dynamo | 20h | 12 €

I n Extremis XL : Minute Papillon | DENIS MARIOTTE Performance sonore

Théâtre Garonne | 20h | 10 à 18 €

MIXED GRILL | CIRIAC | Funk, soul, rock 60's

L'Almanach | 20h30 | Grat.

MERCI TARZAN - I ME MINE | Rock Détours de Chant | NEVCHEHIRLIAN - CHOUF

Espace JOB | 20h30 | Grat. Théâtre des Mazades | 20h30 | 3 à 8 €

Bring Back The Sound #2 | PAPY ROCKSETTER - ARNAUD B | Reggae Le Moloko | 21h | Grat. SABOTAGE - BLUE COFFEE EXPERIMENT | Rock LES EX TATAS | Chansons françaises festives

Cri de la Mouette | 21h | nc Mamie et les Ours | 21h | Prix du repas

Détours de Chant | REMO GARY | Chanson

Cave Poésie | 21h | 12 €

Détours de Chant | PIERICK, CHANTEUR EN CHANTIER | Malpoli Le Bijou | 21h30 | 5 à 12 € AM KETENESE SWING | Jazz et chants manouches

Mandala | 21h30 | 7 et 10 €

Human Jukebox | Ask your song

ven. 31.01

Mulligan's | 22h | Grat.

ENSEMBLE C'EST MIEUX | Chansons françaises festives Théâtre du Grand Rond | 19h | Part. libre I n Extremis XL : Minute Papillon | DENIS MARIOTTE Performance sonore

Théâtre Garonne | 19h | 10 à 18 €

Détours de Chant | REMO GARY | Chanson

Cave Poésie | 19h30 | 12 €

CORDCORE | Métal acoustique

Cherche Ardeur | 20h | Grat.

Soirée Cabaret #1 avec Armand Le Magicien

Le Pery | 20h | Grat.

CYRIL AMOURETTE TRIO | Guitare jazz

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

Soirée 31 JUMP STREET | Hip-hop, bass music, drum’n bass

Connexion Live | 20h | 5 €

 wa Deluxe's Block Party #2 | L'1PROBABLE MC - YOUSS MC - DAWA DELUXE Da GUESTS | Hip-hop instrumental La Dynamo | 20h | 5 € LES GENS D'ICI | Chansons françaises festives BLACKMARKET SESSION | Musiques de l'atlantique noir Flamenco PETER VON POEHL - MARIE SIGAL | Pop, folk

L'Evasion | 20h30 | Grat. Nain Jaune | 20h30 | Grat. Le P'tit Truc | 20h30 | Grat. Lo Bolegason | 20h30 | 10 à 17 €

PASIPHAE QUARTET | Musique de chambre et d'ailleurs Maison Blanche | 20h30 | Part. libre BELLEGARDE - EN ATTENDANT SEPTEMBRE | Rock JOHNNY ALDAMA et YANZA | Salsa latino jazz Détours de Chant | ERIC TOULIS | Chanson Détours de Chant | NINO ET NOUS | Nino ferrer

88 •

La Dernière Chance | 21h | nc Cri'Art (Auch) | 21h | 7 à 12 € Chapeau Rouge | 21h | 3 à 8 € Espace Bonnefoy | 21h | Grat.


DJ NICE | Hip-hop, soul and more

Nasdrovia Bar | 21h30 | Grat.

Détours de Chant | PIERICK, CHANTEUR EN CHANTIER | Malpoli Le Bijou | 21h30 | 5 à 12 € ROUND ABOUT MONK | Jazz

Mandala | 21h30 | 7 et 10 €

Sasso Jardim Ecletico et Balakobako no Moloko 2 | Bresil Le Moloko | 22h | Grat. DJ KRISTINA K - FRED KHATTS - GREEN TECKER | Electro

Cri de la Mouette | 22h | nc

Les Concerts du Mulli | Rock, irish

Mulligan's | 22h30 | Grat.

Factory #6 | JULIEN SAN FRANCISCO - PAOLO VASQUEZ - MAGDA - COLD Bikini | 23h | 16 et 18 €

sam. 1e.02

 COUPS DE POUSSEs DE DETOURS DE CHANT | LA GAUDRIOLE - VINCENT PEREZ JANE FOR TEA | Chanson Le Bijou | 16h | 5 à 12 € Tremplin Emergenza

Saint des Seins | 19h | nc

ENSEMBLE C'EST MIEUX | Chansons françaises festives Théâtre du Grand Rond | 19h | Part. libre I n Extremis XL : Minute Papillon | DENIS MARIOTTE Performance sonore

Théâtre Garonne | 19h | 10 à 18 €

Détours de Chant | REMO GARY | Chanson

Cave Poésie | 19h30 | 12 €

DJ MIREILLE | Hot and groovy

Père Peinard | 20h | Grat.

 oussole Party- 1 Year Birthday | LA PETITE GRANDE - SILVER COAST B KORGBRAIN - MANGABEY B2B FILIBER - FRANCOIS Ier | Electro La Dynamo | 20h | 5 € ROBBEN FORD | Blues

Bascala (Bruguières) | 20h30 | 28 à 30 €

BRAZILIDADJI | Bossa nova PAPA JO | Chansons qui filent la patate douce

Le P'tit Truc | 20h30 | Grat. Maison Blanche | 20h30 | Part. libre

 étours de Chant "BARBARA, du bout des lèvres" D Chansons théâtralisées Centre Animation Saint Simon | 20h30 | 3 à 8 € GONDWANA | Jazz manouche SOIREE KARTIER LIBRE | Punk

L'Evasion | 21h | Grat. La Dernière Chance | 21h | Part. libre

ROCKIN ROBIN | Exotica, rythm n'blues, tittyshaker, rockabilly Quiz ROCE et OPEN MIC | Hip-hop

Le Moloko | 21h | Grat. Le Pery | 21h | Grat. Le Metronum | 21h | 3 à 8 €

 COUPS DE POUSSEs DE DETOURS DE CHANT | VINCENT PEREZ - LA GAUDRIOLE JANE FOR TEA | Chanson Le Bijou | 21h30 | 5 à 12 € LE BARDI MANCHOT | Ragtime, blues

Pour février envoyez vos dates avant le 20 janvier à agenda@clutchmag.fr

Mandala | 21h30 | 7 et 10 €

• 89


AGENDA sam. 1e.02

concert & club

MR ET MME OKKO | Musiques du monde

Breughel | 22h | Grat.

BLACK OUT SOUND | Reggae

Petit Voisin | 22h | 5 €

 DIRTY DANCIN' presents CRITICAL SOUND | MC MANTMAST - SKS B2B MISS LEIA FOREIGN CONCEPT - EMPEROR - KASRA - ED RUSH - MEFJUS | Dn'b Bikini | 23h | 15 et 18 € Les Concerts du Mulli | Rock, irish

dim. 2.02

Mulligan's | 23h | Grat.

Détours de Chant | ARTHUR FERRARI | Chanson Médiathèque José Cabanis | 16h | Grat.  musiciens, 3 compositeurs, 3 sérénades | TRIO ELYSEE 3 Classique Orangerie de Rochemontès | 16h30 | 23 € avec conso Soirée(s) BONSOIR (!) | Deep house techno

La Couleur de la Culotte | 18h | Grat.

AMEL BENT | RNB

Bikini | 18h | 31 et 35 €

Détours de Chant | PASIPHAE - EMILIE CADIOU | Chanson THE LOVELY BONES | Duo acoustique

Borriquito Café | 20h | Grat.

Jam Session | World music

lun. 3.02

Espace JOB | 18h | 3 à 8 € Le Filochard | 21h | Grat.

RCO - Rencontres Culture Ouverture | Meeting

L'Evasion | 18h30 | Grat.

TARJA | Métal

Bikini | 20h | 28,45 à 32 €

CUCHICHEO | Tango y milonga

Chronic Argo | 20h | Grat.

Blind test du Pp

Père Peinard | 20h | Grat.

 étours de Chant: Toulouse Con Tour | MAGYD CHERFI - ART MENGO D YVAN CUJIOUS - DELINQUANTE | Chanson engagée Odyssud | 20h30 | 18 € Détours de Chant | LE ROCKING CHAIR | Chanson Espace Croix Baragnon | 20h30 | 5 à 10 €

mar. 4.02

PHILIPPE CASSARD | Piano

Espace Croix Baragnon | 18h30 | 5 à 10 €

Détours de Chant | GUL | Chant et divers

Cave Poésie | 19h30 | 12 €

Scène ouverte Jazz Manouche | SYLVAIN PEYRIERES Maison Blanche | 20h | Part. libre FANTAZIO (seul sur Scène ) - HILTON | Chanson punk

Connexion Live | 20h30 | 8 €

 étours de Chant: Toulouse Con Tour | MAGYD CHERFI - ART MENGO D YVAN CUJIOUS - DELINQUANTE | Chanson engagée Odyssud | 20h30 | 18 € Détours de Chant | KEITH KOUNA - PAUVRES MARTINS Théâtre des Mazades | 20h30 | 12 € Karaoke

Borriquito Café | 21h | Grat.

CONTREBAND | Jazz PHILIPPE CASSARD | Piano

Le Carson | 21h | Prix du repas Espace Croix Baragnon | 21h | 5 à 10 €

Détours de Chant | VALERIAN RENAULT | Enclumé Pub Quiz | Guess what ?

mer. 5.02

Mulligan's | 22h | Grat.

 étours de Chant: "Pas vu, pas pris" | HERVE SUHUBIETTE D Chansons enfantines Centre Culturel Alban-Minville | 15h | 3 à 6 € Apéro-quiz | Devine ! Détours de Chant | GUL | Chant et divers Scène ouverte (emmenez vos instruments) LA BELLE ET LE STUPIDE | Duo acoustique

90 •

Le Bijou | 21h30 | 5 à 12 €

Café de la Concorde | 19h | Grat. Cave Poésie | 19h30 | 12 € Le Chabrot | 20h | Grat. Cherche Ardeur | 20h | Grat.


Public Animal présente POP.128 | Usa-post punk

Saint des Seins | 20h | 5 €

Détours de Chant | JULES - BOLOC | Chanson loufoque Soirée METAL | Apéro métalleux

La Dynamo | 20h | 13 €

La Mécanique des Fluides | 20h30 | Grat.

KELLYLEE EVANS | Jazz

Salle Nougaro | 20h30 | 18 et 20 €

Quizz Délire

L'Evasion | 21h | Grat.

Olivox - Enregistrement de l'émission Tétris Campus fm Maison Blanche | 21h | Part. libre Quiz

Vasco Le Gamma | 21h | Grat.

Détours de Chant | VALERIAN RENAULT | Enclumé jeu. 6.02

Le Bijou | 21h30 | 5 à 12 €

Pause Musicale: Détours de Chant | LES CYRANOIAQUES Salle du Sénéchal | 12h30 | Grat. Concer'tôt | BUDAPEST | Trip-hop

Alors on danse ?

Rio Grande | 18h45 | Grat.

ClutchOrama#16 - Sortie du magazine à saint-Pierre des cuisines (p.72)  battle de danse hip-hop - dès 21h | avec la team élite du Cacdu + guests expo CLUTCHFOLIO #16 | OLIVIER VALSECCHI | jeu. 6 fév. | 19h - 23h | 3 €

Aperitivo Español

Le Pery | 19h | Grat.

Concert au Concorde | Rock, jazz

Café de la Concorde | 19h | 2 €

Détours de Chant | GUL | Chant et divers

Cave Poésie | 19h30 | 12 €

LIQUIDATION FOR JUBILATION | Chanson free rock improvisée L es Nuits de l'Alligator | DEAD COMBO - KID KARATE BLACK REBEL MOTORCYCLE CLUB | Rock CONSORTIUM DES CHANSONNIERS FOUS | Chanson française Sous Bock Surprise

La Dynamo | 20h | nc

Détours de Chant | JULIETTE - STRANGE ENQUÊTE | Chanson Détours de Chant | GASANDJI | Perf musicale

Jam Session | Boeuf Human Jukebox | Ask your song

Pour février envoyez vos dates avant le 20 janvier à agenda@clutchmag.fr

Halle Aux Grains | 20h30 | nc

Espace Croix Baragnon | 20h30 | 5 à 10 € Centre Culturel Alban-Minville | 21h | 3 à 8 €

DJ NO BREAKFAST | Music bazaar, 60s 70s rare exotic sounds Détours de Chant | DELINQUANTE | Chanson

Chronic Argo | 20h | Grat.

Vasco Le Gamma | 20h | Grat.

AS ANIMALS | Pop, rock TRIO BEY.LER.BEY | Jazz

Txus | 20h | Grat. Bikini | 20h | 25,5 à 28 €

Nasdrovia Bar | 21h30 | Grat. Le Bijou | 21h30 | 5 à 12 € Mandala | 21h30 | Grat. à 5€ Mulligan's | 22h00 | Grat.

• 91


LE PETIT MAGRE 4 rue Baronie | Toulouse | 05 61 22 55 48 | lepetitmagre.com | Un salon de thé/resto atypique et charmant où tout est fait maison : sur place ou à emporter. Depuis peu aussi en soirée, 3 plats du jour, buffet d’entrées et de desserts en libre service, tarif à la pesée pour petites et grosses faims (2,5 € les 100gr). Ne prenez que les entrées ou les desserts selon l’envie. En bref : parfait avant un théâtre ou un ciné ! Du mar. au sam, dès 19h.

LE BISTRO 13 avenue des Minimes | Toulouse | 05 61 13 37 05 | le-bistro-toulouse.fr | Avant de s'installer aux Minimes, Mama a parcouru le monde pour en ramener les meilleures recettes. Elle nous régale tous les jours avec ses plats 100 % maison : buffets chauds et froids, plats à emporter, Mama allie qualité et quantité ! Sa bonne humeur contagieuse anime ce lieu de vie (soirées à thème) alors resservez-vous, ne la vexez surtout pas !

LE BIJOU 123 avenue de Muret | Toulouse | 05 61 42 95 07 | le-bijou.net | Ici tout est fait maison ! Légumes de saison, produits de qualité, frais et locaux, composent le menu qui change tous les jours... Sans oublier la fameuse entrecôte ou la salade végétarienne ! Depuis peu, une petite boutique de produits équitables (dont le vin servi à table) a vu le jour... Inutile de vous rappeler les découvertes en concerts...

café Bazacle 1 allée de Brienne | Toulouse | 05 81 34 34 25 | cafebazacle-toulouse.com | Situé juste derrière la place St Pierre, sa terrasse donne sur la Garonne et sur l’écluse du Canal de Brienne... À la fois bar à vin et restaurant, avec service brasserie de 12hà 15h (sauf samedi), tapas le soir. On ne peut résister à sa formule apéro, de 18h à 19h30 : 6 huîtres et 2 verres de vin blanc pour 10 € ! Ouvert 7/7

L'herbe tendre 45 rue des Paradoux | Toulouse | 05 61 14 17 80 | l.herbetendre.over-blog.com | Produits frais et maison, assiettes composées généreuses (sans oublier les végétariens), desserts gourmands, soupes japonaises Ramen du jeu. au ven. soir, vins vignerons récoltants, bières bretonnes Coreff. En journée salon de thé, livres, expos, patio... convivialité, simplicité et détente... un comme chez soi sans se ruiner ! Fermé dim. et lun.

92 •

Service bar également


REST’O JAZZ 8 rue Amélie | Toulouse | 05 61 57 96 95 | restojazz.com | Digne d’un club de la Nouvelle Orléans des années 50, gangsters et cigares en moins ! Une déco feutrée, un service impeccable et le voyage commence... Côté resto, un subtil mélange de saveurs du Sud-Ouest et de cuisine traditionnelle. Côté scène, une programmation live pointue, jouant avec les formats et les influences. De 20h à 22h30 du mar. au sam.

LE PERY 22 rue Gabriel Péri | Toulouse | 05 61 62 13 62 | lepery.com | Du petit déjeuner tôt le matin aux Tapas du soir en passant par notre brasserie midi/soir, Le Péry vous accueille chaleureusement tous les jours et même le dimanche pour son Brunch! Quiz, Happy Hours, Aperitivo Expañol et toutes nos soirées font de ce lieu à la terrasse chauffée, un bar où l'ambiance est toujours conviviale.

MONSIEUR TOUT LE MONDE 16 rue Gambetta | Toulouse | 05 61 23 20 11 | Venez comme vous êtes ! Ici, c'est pas un slogan, c'est vrai ! Claire, Franck et Jeremy, 3 personnalités et 3 styles différents, ont créé ce lieu convivial, ouvert d'esprit et de qualité... Accueil sincère, tapas et plats locaux (100% frais et faits maison), vins de la région, expos, concerts le jeudi et tarifs abordables... Fermé sam. midi et dim.

CONNEXION LIVE 8 rue Gabriel Péri | Toulouse | 09 77 08 59 64 | connexion-cafe.com | Attention ! Haut lieu de la culture Toulousaine ! Une programmation à la fois ouverte, éclectique et pointue. Tout au long de l’année, profitez de la terrasse couverte, des concerts et des expos novatrices qui font la part belle aux assos culturelles, aux collectifs ainsi qu’à des artistes méconnus ou à la notoriété avérée. Du lun. au sam. dès 17h.

LE PETIT VOISIN 37 rue Peyrolières | Toulouse | 05 61 22 65 22 | Le PV est un lieu de rdv incontournable pour se détendre autour d‘un verre, avec ses tapas a 3,50 € et son sublime mojito. Ici, + de 40 shooters à découvrir (choco-cookie, ginger, tagada...). Sans oublier ses Happy Hours, ses Baby-Foot et une prog riche de concerts. Ambiance décontractée et animée, toujours avec le sourire (7h30 à 2h du mat ).

• 93


THE DISPENSARY 1 rue Marthe Varsi | Toulouse | 05 61 42 00 88 | Un pub différent dispensant de bonnes cures pour le corps et l'esprit ! En peu de mots : petits plats soignés midi et soir, brunch le week-end, bières anglaises, Sailor Jerry Spiced Rum et autres curiosités... Niveau zik : vieux rock, noise, pop anglaise, punk, Pub Quiz le mardi, concerts à l’occaz... Matchs... Happy Hour à 19h30. Fermé le midi du lun. au ven.

LE NAIN JAUNE 13 rue Valade | Toulouse | le-nain-jaune.fr | Ce lieu d'échanges incontournables a fait peau neuve mais garde le même esprit ! Déco moderne, expos et petits concerts sympas ! Une cuisine du marché et donc 100% maison le midi (du mardi au vendredi), sans occulter les fameux apéros-tapas, avec une belle carte de bières et vins locaux. Dès 19h du mardi au vendredi, 18h le samedi. A re-découvrir !

L’IMPRO 7 rue Gambetta | Toulouse | 05 61 21 78 94 Douceur, calme et volupté... L'Impro est un lieu sympathique où l'on peut se détendre, boire de bonnes bières, apprécier une expo, se laisser bercer par les rythmes jazzy ou assister à un concert... Dès 7h30 du lundi au samedi.

Le filochard 6 - 8 place du Pont Neuf | Toulouse | 05 61 52 66 80 | lefilochard.fr | Déjà dix ans que le Filo distille 7/7 sa bonne humeur communicative et vous offre un des plus beaux couchers de soleil de la ville ! Un bar populaire avec ses happy hours (18h30-19h30), ses grignotages qui ne manquent pas pour prolonger l’apéro, des expos régulières, une équipe festive, et surtout, on vient y discuter et danser avec son voisin. Concerts les jeudis, scène ouverte les dimanches.

Le Cherche Ardeur 40 rue des Couteliers | Toulouse | 05 61 55 27 22 | lechercheardeur.net | Lieu non normé pour les 7 à 77 ans, tout y est possible ou presque ! Piano et guitares à dispo, livres à consulter sur place ou acheter, jeux, wifi, petit resto (sandwichs, oeufs durs au comptoir, fromages/charcuteries, plats chaud...), bières artisanales, vins sélectionnés, concerts live et DJ... Mar. au sam. dès 18h. Métro Esquirol ou Carmes.

LA MECANIQUE DES FLUIDES 1 place Riquet | Toulouse | 06 52 80 51 32 | Par définition : étude des fluides et des forces internes associées. Coté fluides : 5 pressions de caractère, cocktails, shooters... Côté forces internes : grande terrasse au calme face à la piscine Léo Lagrange, grignotage avec spécialité de tourtes, expos à venir et scène découverte éclectique. Ça mérite d'approfondir le sujet ! Mar. au sam. dès 17h.

94 •

Restauration également


VASCO LE GAMMA 1 place de l’Estrapade | Toulouse | 05 61 50 68 11 | le-vasco.com | Pas de prise de tête au Vasco : emporte ta bonne humeur, ton envie de tapas et tes amis ! Viens jouer à notre fameux Quiz, profite de l'Happy Hour Pichet et du Sous-Bock Surprise... Révèle le CANARD qui est en toi ! (ouvert 7/7 dès 16h).

LE MANDALA 23 rue des Amidonniers | 05 61 21 10 05 | lemandala.com | Lieu incontournable et véritable laboratoire musical, voilà 27 ans que le Mandala fait vibrer nos oreilles ! Une programmation éclectique de concerts jazz, musiques du monde ou improvisées, ainsi qu’une saison de Leçons de jazz, festivals, jam sessions et apérosconcerts en terrasse. Jeu. au sam. dès 18h. Petite cuisine tous les soirs de concerts.

Le p'tit truc 45 rue Peyrolières | Toulouse | 05 34 44 96 85 | leptitruc.fr | Toute bonne adresse a son concept, ici les apéros gourmands musicaux ! Assiettes et tapas garantis producteurs locaux, bières et vins du coin, concerts acoustiques (chanson, hard swing, bossa, blues...) et rencontres cosmopolites font du P’tit Truc un lieu à (re)découvrir... Mar. au ven. midi et soir (dès 18h), sam. de 12h à 2h. Service tardif.

LE TXUS 9 rue St Charles | Toulouse | 08 72 22 76 25 | T’en veux du quartier populaire et vivant ?! T’en veux de la bonne bière belge à foison ? T’en veux des bons gros concerts qui tâchent ?! T’en veux du ch’ti grolandais derrière le zinc ?! Bah ramène ta fraise au TXUS alors !! C’est pas vrai ça, faut tout leur dire à ces jeunes ! (du mardi au samedi à partir de 18h30, à l’heure de l’ happy hour !)

LE DELICATESSEN 11 rue Riquet | Toulouse | 05 61 62 49 00 | Bar-tapas Le Delicatessen. Ouvert tous les soirs même le dimanche. Happy-Hour de 18h30 à 19h30. Dans le quartier St Aubin, un café à l'atmosphère conviviale, une déco surprenante ! Un voyage dans le temps et l'espace. On y revient pour sa carte de tapas maison et profiter de sa sélection de bières. Réservation pour les groupes uniquement.

Ô BOHEM 138 grande rue St Michel | Toulouse | 05 67 68 55 64 | Ici on s'attache aux bonnes choses comme la culture - l'art imprègne les murs : c'est vivant... On y mange aussi (tapas, charcuterie et fromage), un bon verre à la main, dans la bonne humeur ! Un apéro, un repas, une scène, mettez le tout dans un shaker et vous passerez une bonne soirée ! En 2 mots : éclectique et enchanteur ! Du mar. au dim. dès 17h.

• 95


l'almanach 53 rue de la République | Toulouse | 09 83 87 52 70 | À 20m de la place St Cyprien, avec sa déco années 30, ce nouveau lieu de vie et d’échanges sait recevoir : large choix de bières belges, all. et fr. (6 pressions !), tapas maison originaux (19h à 23h), expos régulières... Pour résumer : idéal pour boire un verre entre amis ou se détendre au coin du feu... Dès 17h du mar. au sam., Happy-hour 18h30-20h.

L’Evasion 29 grande rue St Michel | Toulouse | 05 61 52 87 76 | A boire, à manger... mais pas seulement ! Un lieu chaleureux où il fait bon venir se détendre autour d’un verre, partager une assiette du sud-ouest, regarder un match, refaire le monde ou juste découvrir des artistes (peinture, photo, musique...). En face de la prison St Mich’, l’Evasion n’aurait pas pu trouver meilleur nom. Lun. au sam. 8h-2h.

NASDROVIA 2 rue Maletache | Toulouse | 05 62 88 01 09 | Premier bar à vodka de la ville, en place du Larsen Lupin, il s'affirme dès son ouverture : 15 vodkas de tous les pays, sans oublier les incontournables (cocktails, vins, bières belges, whiskys, shooters...). Lieu de vie, sa prog parle d'elle même : chill out du lun. au mer., Djs à partir du jeu., zik éclectique, décorum tournant... Lun. au sam. dès 17h.

DELECT Bières et affinités 133 av. des Minimes | Toulouse | 09 82 38 87 19 | delect.fr | Lambic ? Gueuze ? Blonde ? Brune ? Rousse ? Verte ? Amère ? Aromatique ? Lisse ? Charpentée ? Assise ? Pétillante ? Liquoreuse ? Sucrée ? Salée ? Sèche ? Café ? Chocolat ? Pruneau ? Banane ? Litchi ? Fruits Rouges ? Pamplemousse ? Prune ? Badiane ? Eau de Rose ? Gingembre ? Pour des dames ? Des messieurs ? Puis-je vous conseiller ? Du mardi au samedi : 11h-13h et 15h-20h.

AUTOUR D’UNE BIERE 259 avenue de Muret | Toulouse | 09 51 56 52 01 | autourdunebiere.fr | À côté du Fer à Cheval, près de 200 réfs vous attendent : belges, nordistes et allemandes ! Les pressions changent régulièrement et permettent de tester avant d’emporter... Pour les néophytes, suivez les conseils avisés qu’on y prodigue ! Concert chaque 1e vendredi du mois et idées cadeaux (anniv, noël...). Mar. au sam.10h30-12h30 et 15h30-20h30.

96 •


Le Bieratorium 17 rue Peyrolières | Toulouse | Du lun. au sam. de 14h à 2h. Depuis peu 5 pressions (Gulden Draak, Straffe Hendrik ou Guldenberg...) s’ajoutent à plus de 200 réf. de bières belges, françaises (autres européennes à l’occaz’). A déguster chez soi ou en terrasse et dans la salle du bas, avec, au choix : pain d’épice, saucisson, jambon de sanglier, charcuterie, fromage... et du bon rock !

LA HOUBLONNIERE 37 rue de la République | Toulouse | 09 51 14 53 71 | la-houblonniere.fr | Au cœur de St Cyp, caché par des travaux, un plaisir pour les amateurs de bonnes bières : 250 références en rayon, belges et françaises, toutes locales ou artisanales ! Le patron souriant connait toutes ses bières par cœur (12 ans d’exp.) et vous conseillera si vous avez peur de vous y perdre... Ouv. lun. 16h, mar. au ven. 12h et sam.11h. Ferm. 22h.

HOLD UP 27 boulevard de la Gare | Toulouse | holduptoulouse.fr | Plongée dans les années 20, ambiance gangster et contrebande pour le nouveau bar low cost du centre ville ! Pas d'inquiétude, seule la décoration est digne d'Al Capone et la prohibition est finie : des prix bas toute la nuit ! Cette banque pas comme les autres et son Dj explosif vous accueillent de 22h à 7h du matin du mer. au sam.

LE CRI DE LA MOUETTE  anal de Brienne – Square Heraclès | Toulouse | 05 62 30 05 28 C lecridelamouette.com | Erich, légende de la nuit toulousaine, vous accueille sur sa péniche, antre des amoureux de bonne musique... Une programmation riche, éclectique et toujours de qualité, le patron y veille personnellement ! Concerts funk, soul, rock, pop, electro, blues, groove, electro-jazz... P.a.f 3 à 5 €. Jeu. de 21h à 2h, ven., sam. et veilles de fêtes de 22h à 5h.

ice club 11 rue des gestes | Toulouse | iceclubtoulouse.fr | Prochainement le ICE CLUB ouvrira ses portes pour devenir la référence des nuits branchées du Capitole. Une nouvelle vague design et raffinée va déferler sur la ville rose. Les meilleurs DJ’s de Toulouse vous enflammeront 7 jours sur 7 de minuit a 7 h dans votre nouvelle discothèque. À 50 m du Capitole, perpendiculaire à la rue St Rome.

Restauration également

• 97


à la loop...

ClutchOrama#16

Alors on danse ?

Danses Urbaines [ hip-hop, breakdance] Auditorium Saint-Pierre des Cuisines | jeu. 6 fév. 19h-23h | 3 € | clutchmag.fr, etoiles-urbaines.com

la griffe culturelle

à ST-PIERRE DES CUISIN

ES

Ce sera une première pour les Clutchorama. Pour la sortie du nouveau numéro du magazine, le jeudi 6 février, Clutch et le Cacdu transforment l’Auditorium St-Pierre des Cuisines en temple de battle hip-hop. (voir p.72)

En décembre, Clutch et le Vandal Crew installaient la drum’n bass et le dubstep au Saint des Seins, sous le regard d’un personnage grandeurnature de l’artiste du clutchfolio, Nikko KKo. Revivez la soirée en vidéo sur clutchmag.fr

© Alexandre Faure

Flashback #14

Rétrospective 2013 des clutchfolios sur

en off « La journée commence quand tu te lèves » Sans déc ? « T’étais flou à la radio » Agenda Clutch sur Campus FM « Que cette année soit plus bonne que la plus bonne de tes copines »

*Série limitée, réservez jusqu'au 29 novembre pour la griffe de décembre

Ce mois-ci dans Réserve Ta Griffe*

- Stickers et sous-bocks 10 ans de Progrès-son (voir p.60) - Stickers In Bed With Sergent Papers - Affiche recto-verso Arnaud Bauville (Clutchfolio#15, voir p.16) - Le magazine Clutch, des stickers inédits et d’autres surprises

Deviens un Clutcher officiel ! inscris-toi sur : reservetagriffe.com *Série limitée, réserve jusqu’au 29 janvier pour la griffe de février

Suivez-nous sur :

facebook.com/ClutchToulouse

twitter.com/ClutchToulouse


Profile for Clutch Toulouse

Clutch Toulouse janvier 2014  

La griffe culturelle | numéro 15 | janvier 2014 | gratuit.

Clutch Toulouse janvier 2014  

La griffe culturelle | numéro 15 | janvier 2014 | gratuit.

Advertisement