Page 1

#14 • Décembre 2013 • Toulouse • gratuit

la griffe culturelle


ce mois-ci, dans ton Clutch...

ÉDITO & SOMMAIRE

bonnes Fêtes !

#14 | DÉCEMBRE 2013

Paradoxe

« Culture is future ». Ce beau slogan accompagnait fin novembre le Forum d’Avignon, 6e édition d’un think-tank international questionnant les pouvoirs de la culture. On ne saurait dire si ces trois mots sont affirmation, croyance ou vœu pieux tant la culture baigne dans un état d’esprit schizophrène, entre rigueur et coupe budgétaire mais aussi développement économique (5 % de croissance mondiale en 2012 selon une étude publiée lors du Forum). Or, ce dynamisme ne profiterait guère aux artistes et serait avant tout l’apanage des plateformes Internet (Amazon, iTunes ou désormais Netflix). Au milieu de ces bouleversements qui n’en finissent pas, l’émergence de pratiques basées sur l’échange et la prescription (le fameux financement participatif) donne au consommateur un nouveau rôle d’acteur. Autre paradoxe : quand l’accès à la culture n’a jamais semblé aussi facile qu’à l’heure du numérique et de la dématérialisation, les initiatives les plus locales, les créations de proximité et les collectifs ancrés sur un territoire prennent une importance de plus en plus déterminante. Plutôt une bonne nouvelle. | Les Clutchers

Prochain e so le 9 janv rtie ier 2014

04 É  tat des lieux - Toulouse in Metal 08 Zone libre - Le retrogaming 10 Brèves 16 Clutchfolio - Nikko K.K.O 26 Événement - Mademoiselle Kat 30 Art visuel | Agenda p.34 Marchés de créateurs, Maboo, ...

36 Littérature - Misma édition, ... 42 Chroniques livres & bd 44 Spectacle vivant | Agenda p.52

Aurélien Bory, We Are Your Friends, ...

54 Projection | Agenda p.58 Utopia 20 ans, ABC drôle, ...

60 Chroniques dvd & blu-ray 62 Concert & club

Cats On Trees, Rock Belda, Fame, ...

72 Chroniques disques 74 Clutchorama #15 - Bijou 76 Agenda concert & club + de 500 dates !

Couverture exclusive Clutch : La Fuite © Nikko K.K.O | Voir Clutchfolio p.16 Magazine gratuit édité par la Scop Éditions 138 avec le soutien de l'association Les Clutchers. Directeur de publication & rédacteur en chef : Baptiste Ostré (baptiste.ostre@clutchmag.fr) • Collaborateurs : Youness Hamelat, Sébastien Iwansson, Maylis Jean-Préau, Nikko K.K.O, Mathieu Leymonie, Mathieu Laforgue, Valérie Lassus, Nicolas Mathé, Mathilde Raviart, McCoy, Paul Muselet, Mary-Ann Singleton, Le Stavanger Masqué • Conception & direction artistique : La Fée Clutchette - julieleblanc.fr (pao@clutchmag.fr) • Directeur de publicité : Benoît Joyeux (benoit.joyeux@clutchmag.fr, 06 62 19 98 39) • Distribution : Becycle Pour recevoir le magazine dans votre établissement : benoit.joyeux@clutchmag.fr. Retrouvez le magazine sur Éditions 138 - Société Coopérative et participative à responsabilité limitée à capital variable de 7760 € RCS de Toulouse 753 921 675 • 68 avenue de l’URSS, 31400 Toulouse • editions138.fr Clutch a choisi un imprimeur éco-responsable : Imprimerie Escourbiac, Graulhet (81) / Sergent Papers. N° ISSN : 2262-5542. Dépôt légal à parution. Tous droits de reproduction réservés. L'éditeur décline toutes responsabilités quant quant aux visuels fournis par ses annonceurs et partenaires. Ne pas jeter sur la voie publique.


état des lieux

TOULOUSE IN METAL

Extrême et sans complexe « Des hordes de zombies gothiques déferlent sur la ville. Ils se disent bikers, métalleux ou satanistes. Un décor de film d’horreur ». Non, il ne s’agit pas d’un manifeste réactionnaire, mais d’un extrait du reportage sur le Hellfest diffusé à la TV en juillet dernier. Au sujet du métal, les stéréotypes ont la peau dure. Qu’importent les jugements à l’emportepièce : la scène toulousaine, elle, n’a jamais été aussi active. | Paul Muselet

P

eut-on réellement dater l’émergence d’une scène métal à Toulouse ? Pour évoquer les débuts, difficile de ne pas citer le collectif Antistatic, actif depuis la fin des années 90 autour des trois groupes fondateurs Psykup, Delicatessen et Sidilarsen. Milka, (ex-Psykup) se souvient : « quand on a commencé, c’était assez sclérosé.

Un certain 25 octobre 2002 Une date restée mythique, avec plus de 1000 tickets vendus à la Salle des Fêtes de Ramonville pour la sortie du premier album de Psykup. Un cas de figure inédit pour une formation locale. Nul autre groupe affilié métal n’a connu telle audience depuis, à l’heure où la qualité du vivier toulousain n’est plus à démontrer.

4•

On ne se sentait pas proches du métal à papa, du heavy métal... On aimait cette scène cross-over américaine, qui tapait dans plusieurs styles. Le néo-métal n’existait pas, on appelait ça de la fusion ». Une autre époque, celle du Tribal Way, des Disjonctés, du Petit Diable, du Yellow et autres petits cafés-concerts à l’acoustique inégale, où les rares groupes actifs amènent leur propre sono, faute de mieux. Pendant plusieurs années, ces groupes jouent, affichent et se promotionnent euxmêmes dans une philosophie de rejet des étiquettes. « Pour nous, la musique a toujours été ouverture. On a jamais défendu de scène ». Un état d’esprit visible dans l’évolution de Julien Cassarino, successivement chanteur de Psykup, Manimal et


Ça c'est très métalcore. Mais on sent quand même l'influence death. Au final ça reste stoner avec une pointe de sludge. Du doom cosmique quoi ! Pas si bourrin le métal en fait...

©

lanc Leb lie Ju

dernièrement de Rufus Bellefleur, plus hip-hop-folk que métal. Après les « années Antistatic » ayant marqué l’âge d’or du collectif (voir encadré), la structure s’est transformée en association organisatrice d’événements (Toulouse Is Burning, Toulouse Acoustique...), la dernière en date étant le Zombie Day au Bikini (voir Clutch#12). Avec 17 années d’activité au compteur, seuls les Sidilarsen répondent encore présents. Tout comme leur noyau de fans, séduits par leur électro-métal typé dancefloor. Mais d’après le groupe, la lutte est permanente pour subsister : « on utilise des moyens alternatifs. Heureusement que des gens nous suivent. Les précommandes d’albums nous permettent de financer l’enregistrement et la promotion ». De

l’avis de Milka - également à la tête des productions Jerkov -, il n’a jamais été aussi difficile pour un groupe de surnager, au moment où les légendes du métal français ne peuvent plus compter sur leur seule notoriété pour exister. « Avec l’apparition de la MAO (musique assistée par ordinateur), il est plus facile de faire des chansons. Du coup, il y a un nombre incalculable de projets qui sortent, et tout s’écoute en speed-listening. Ça se consomme à une vitesse folle. C’est très dur. J’ai vu un nombre incalculable de bons groupes s’arrêter ». Une offre artistique démultipliée De l’extérieur, Toulouse est perçue comme une scène créative et technique dans tous les courants métal, •5


avec une forte scène post-hardcore et des groupes d’une grande qualité. Pourtant, ces formations peinent à sortir du milieu underground. Le cas d’Eryn Non Dae (anciennement END, voir p.72) est particulièrement représentatif. Auteurs de deux opus salués par la critique, les cinq musiciens ont eu l’honneur de signer sur le prestigieux label américain Metal Blade Records en 2009, et ont été programmés au Hellfest cette

année. Paradoxalement, leur succès reste limité, comme le reconnaissent Math et Mika, chanteur et bassiste du groupe : « les temps ont changé. Les groupes actuels ne sont plus connus du plus grand nombre, c’est une autre réalité ». C’est aussi une autre façon de fonctionner, dans une méthode plus directe, hors des réseaux traditionnels. « Aujourd’hui, des petits groupes jouent très loin sans passer par les tourneurs. Tu peux caler

TROIS QUESTIONS à GWEN VIBANCOS Illustrateur - Concept artist Gwen Vibancos © DR

Parlons imagerie. Imprégné de culture métal depuis tout jeune, le dessinateur toulousain a réalisé les couvertures d’albums de nombreux groupes (Rufus Bellefleur, Zuul Fx...). Au niveau des visuels, quelles sont les tendances actuelles ? En termes de références, les visuels sont de plus en plus raffinés. J’ai récemment bossé pour un groupe d’indus’métal typé gothique. Ils m’ont demandé de reprendre le tableau de la liberté de Delacroix en le détournant ! On s’éloigne du cliché de la symbolique glauque et macabre. L’imagerie peut rester provoc, post-apocalyptique ou même gore, mais le concept va plus loin. L’esthétique varie-t-elle beaucoup d’une branche métal à une autre ? Certaines sont très différentes. Pour prendre un exemple : le hardcore américain a un côté très street. La culture skateboard fait partie intégrante de l’esthétique. C’est un autre versant du punk. Rien à voir avec le perfecto, les patches et les clous du punk londonien ! Existe t-il une frontière entre le hardcore et le métal au sens large ? Je pense qu’ils appartiennent à une même famille. D’ailleurs, les courants métalcore et posthardcore font le lien entre les deux écoles. Les chapelles s’estompent. À l’époque, ceux qui écoutaient Nirvana détestaient Metallica et inversement. Ça n’a plus beaucoup de sens aujourd’hui.

6•


L’explosion des concerts Ce sentiment de profusion a été renforcé par l’explosion du nombre de dates organisées en centre ville avec l’arrivée de La Dynamo et du Connexion. Bien équipées et adaptées pour recevoir des groupes importants, ces salles proposent une alternative au Bikini. L’apparition de jauges intermédiaires a été vécue comme une aubaine. Après avoir été blacklistée par les tournées d’artistes pour ses carences en la matière, Toulouse connait aujourd’hui le schéma inverse avec des producteurs locaux aussi passionnés qu’hyperactifs : l’asso SPM au Bikini pour les « grands noms », Toulouse Hardcore Show (THS) au Saint des Seins, Noiser à la Dynamo, Jerkov au Connexion, La Meute et Brutal Frog à la Dernière Chance, Les Pavillons Sauvages et

d’autres structures plus alternatives comme Toulouse Crust... Trop de concerts ? C’est en tout cas ce que pense Nico, chanteur du groupe de stoner Drawers et programmateur chez Noiser. « Des groupes incroyables passent par ici maintenant. Jamais on n’aurait pu imaginer les voir un jour dans des petites salles.  Tous ces concerts, c’est mortel, mais on a du ralentir notre rythme. Le public ne peut pas suivre. Tu peux difficilement aller à quatre concerts par semaine, ou même te démultiplier en une soirée ». Outre la dispersion des publics, cette profusion de dates peut avoir d’autres effets pervers selon Wilo de THS : « aujourd’hui, les tourneurs peuvent travailler avec beaucoup d’assos différentes. Ils ont le choix et jouent la carte du business. On en vient à se marcher sur les pieds. Au final, ce manque d’unité ne nous profite pas. On devrait davantage coproduire ». Et les groupes locaux dans tout ça ? Si la culture de la tête d’affiche prévaut aussi dans le métal, les petits groupes ont désormais l’occasion de jouer dans des salles beaucoup plus adaptées au live. La vitalité de la scène est telle qu’on aurait tort de ne pas se montrer optimiste.

Punish Yourself Un style « cyber-punk » inclassable depuis 20 ans. Tous styles confondus, un des groupes les plus emblématiques de la ville. Est-ce encore du métal ? De l’avis général, « Punish, c’est Punish ». (voir Clutch #12)

•7

état des lieux

ta date à Saint-Pétersbourg en un mail et partir du jour au lendemain. Des groupes underground accomplissent de grandes choses, mais peu le savent. C’est noyé dans la masse ». Les toulousains de la formation hardcore Alea Jacta Est sont bien placés pour le savoir, après plusieurs concerts en Russie, en Espagne et au Maroc.


Retrogaming

© Julie L.

zone libre

Retour vers le futur Mode éphémère pour grand enfant nostalgique ou nouvelle tendance de hipster geek, le retrogaming inonde l’imagerie populaire de pixels et développe un marché très prisé. Portrait d’un phénomène symptomatique d’une époque. Celle du retour en arrière.

S

i chaque décennie correspond historiquement et, par extension, culturellement à une époque ou un mouvement bien marqués, que restera t-il des années 2000 ? L’ère d’Internet et de la communication de masse se dégage tout logiquement des consciences collectives. Mais d’un point de vue strictement culturel, qu’avons-nous laissé hormis du recyclage ? Au delà de simples considérations 8•

écologiques, le 21e siècle a démarré en recyclant le rock des 70’s, le rap des 90’s et en faisant du sampling un art. Le cinema et le théâtre adaptent, remakent, spin-off. Tout le monde fait choux gras de ce que l’on appelle allègrement le vintage. S’habiller dans des fripes, acheter une platine vinyle, décorer façon vide-grenier ou regarder un épisode de Dallas. Malgré une histoire relativement


récente, le jeu-vidéo baigne crânement dans cette émulation réactionnaire. À l’aube de l’arrivée en fanfare des Playstations 4 et Xbox One, le retrogaming n’a jamais été aussi présent. Mais c’est quoi le retrogaming ? « À la base, le retrogaming concerne essentiellement des joueurs qui ne trouvent pas d’intérêt dans les nouveaux jeux », expliquent Mehdi El Kanafi et Nicolas Courcier, des éditions Pix’n Love. « Pour eux, les notions de challenge et de game-play priment sur l’aspect graphique ou scénaristique d’un jeu ». Geek Génération Le défi plutôt que le réalisme pour des joueurs boutonneux aux cheveux gras, fétichistes et collectionneurs de vieilles consoles. Une niche en somme ? Pas exactement. « Bien sûr, il y a ce type de joueur que l’on croise dans les salons, capables de démonter l’Amiga, de t’expliquer comment ils l’ont codé... Mais cela dépasse aussi le cadre du jeu-vidéo. L’imagerie est plus présente à travers les vieilles sonorités des jeux (musique chiptune) comme le groupe Crystal Castle, les icônes comme Pac-Man que l’on retrouve dans le street-art. Et puis tous les goodies... ». En effet, qui n’a pas craqué devant une coque de smartphone façon Gameboy ? À Toulouse, plusieurs boutiques ont pris le créneau comme Geek Store, rue Ste-Ursule, spécialisée dans les

produits dérivés de jeux, films ou séries. Il reste également quelques shops indés pour acheter et revendre ces vieilles consoles. C’est le cas d’Old School Gaming, boulevard de l’URSS ou encore Monde Meilleur, rue des Lois. Un marché à part entière et des machines qui ont pris de la valeur. « La Neo-Geo par exemple, du fait qu’elle ne soit jamais sortie en France est très recherchée et peut se revendre très cher » explique Nicolas. Pour ne pas laisser filer aux oubliettes ce patrimoine naissant, certaines associations se font conservatoire. Comme les Toulousains de Silicium qui collectionnent des milliers de consoles et ordinateurs anciens afin de répondre aux demandes d’expositions, de conférences ou d’animations. « Avec 40 ans d’histoire, le jeu-vidéo est définitivement ancré dans notre société non plus comme un gadget mais comme une composante de notre culture », assure René Esperanza, président de l’association. « Cette phase digérée, on peut maintenant s’atteler à la transmission de ce folklore aux plus jeunes générations ». Déjà à l’origine de l’exposition Gameplay à Odyssud ou des Soirées Gros Pixel, l’association remettra à disposition sa collection le 21 mars, à l’occasion d’une nouvelle exposition à la Médiathèque. Histoire de rejouer le niveau... encore | Youness Hamelat une fois. •9


brèves Eyes In Progress © J.M. Perier

Perier, c’est fou !

Le goût des autres Accompagné par l’équipe de Gindou Cinéma, le Goût des autres est un concours de scénario adressé au 12-18 ans. Les scénaristes en herbe ont jusqu’au 20 décembre pour participer et (peut-être) avoir l’opportunité de réaliser leur film grâce à des pros. | goutdesautres.fr

Le samedi 7 décembre, le studio Lucette accueillera une masterclass du photographe Jean-Marie Perier. Photographe des yéyés de Salut les Copains mais aussi auteur de nombreux clichés publicitaires, le Toulousain retracera le contexte et les histoires qui se cachent derrière ses photos au cours d’une projection commentée. Organisée par Eyes in Progress, cette masterclass sera aussi l’occasion de mieux comprendre et décrypter le travail photographique. | eyesinprogress.com

Le coup de foudre Fender Pour la deuxième année consécutive, les magasins Guitarshop ont été élus « Top France Dealer ». Une reconnaissance de leur custom-shop, une exclusivité proposée par la célèbre firme Fender. Un bonheur pour les guitaristes puristes et les collectionneurs avec une galerie de manches à retrouver au Guitarshop de Toulouse (90 chemin de Gabardie dans la zone de Gramont). | 05 62 30 08 75, guitarshop.fr

Le Bikini en poche Depuis le 1e novembre, la salle de concert de Ramonville a lancé son application mobile. Sur Android ou Iphone, retrouvez toute la programmation du Bikini, les infos sur les artistes et réservez vos places directement grâce à votre téléphone. | lebikini.com 10 •

Cugnaux en fête C’est une tradition à Cugnaux. Chaque année, le Festinoël prépare le réveillon avec pléthore de spectacles, arts de rue et programmation jeune public. Le 14 décembre, l’Espace Paul Eluard accueillera les plus jeunes tandis que des animations prendront place dans l’espace public. | mairie-cugnaux.fr


brèves

© DR

Graffiti Sketch

Jusqu’à fin janvier, le Hip-hop Store organise une expo-vente sur le thème du Graffiti sketch (esquisse sous cadre verre). Akee1, Posh, Diksa et Tyran font partie des artistes présentés au 4 rue Tripière, place de la Bourse. En plus de prix abordables, un bonus et pas des moindres : des photos de Bodypaint dédicacées par... Marc Dorcel ! | facebook.com/hiphop-store Street Chic Au 19 rue de l’Etoile, le store Better Juice promeut les marques toulousaines émergentes et le Made in France. Petit plus : on trouve également des sneakers retro indisponibles sur le marché. | facebook.com/ BetterJuice

Vertige Du noir et blanc limpide ou charbonneux, des cadrages comme pris sur le vif et des mises en abîme touchantes. Depuis 2000, le collectif Vertige effectue un travail photographique artistique et humaniste. Dans un parcours aussi bien extérieur qu’intérieur, il exposera à Grenade une série de clichés pris à Saragosse, entre ré-enchantement du quotidien et onirisme de tous les jours. | mairie-grenade.fr

In-dÉpendances : troisième tour Parrainé par Joël Saurin (Zebda), le Simpps (Service Medical et social étudiant) relance le tremplin In-dépendances en deuxtemps : un appel à projet musical d’un côté et une soirée concerttremplin de l’autre. Rappel des principes : créer un morceau (ou une cover) qui met en lumière les addictions à un produit psychotrope et ses conséquences. Car ce tremplin joue aussi un rôle de prévention autour des risques liés à la consommation de drogue ou d’alcool en situation festive. Date limite des inscriptions le 24 février. | in-dependances.com

12 •


brèves

Toujours attaché à un cinéma en prise avec le réel, l’association Le Petit Cowboy (Clutchfolio#5) a monté la société Le Gros Indien pour produire son nouveau film : Les Enfants Phares. Un documentaire qui suit le quotidien de familles dont l’enfant est en situation de handicap, en donnant voix aux personnes directement concernées, sans tabous. Si le tournage est en grande partie bouclé, les réalisateurs Loran Chourrau et Erik Damiano ont lancé un appel à participation pour tourner des séquences supplémentaires, assurer le montage mais aussi tenter une diffusion en salle. | Pour les soutenir : kisskissbankbank.com/ lesenfantsphares, legrosindien.com The Waiting Room La Petite Invite poursuit ses soirées éphémères sous le nom de code The Waiting Room (salle d’attente). Le 12 décembre, rendez-vous à la Chapelle des Carmélites pour un Dj set de Mondkopf et un live de Low Jack (19h30, 12 €).

Bibliothèque numérique

Connue pour mettre en lumière la « mémoire » du cinéma, la Cinémathèque de Toulouse s’intéresse également aux documents amateurs. En partenariat avec la fondation Jean Vigo, elle a lancé une bibliothèque numérique de vidéos, Mémoire filmique du Sud dans le but de récolter des films de particuliers, entreprises ou associations. | memoirefilmiquedusud.eu 14 •

Natural Beat Makerz DEUX ans Le 10 janvier, le collectif Natural Beat Makerz soufflera sa deuxième bougie dans l’enceinte de l’Inox. Pour fêter cet anniversaire, deux dancefloors et une programmation progressive entre trance et techno avec : Proper Lane, The Tiny Fat Gang (Dj HP & Miss Tick), le Mad crew ou encore Snotrocket. Sans oublier, l’invité d’honneur : Astrix, dj producteur pionnier du mouvement de trance psychédélique ! | 23h, 15 €, naturalbeatmakerz.com

Astrix © DR

Les Enfants Phares © L. Chourrau

Des cowboys, des indiens et un film


clutchfolio

NIKKO K.K.O Jeu d'équipe

Clutchorama #14 | Saint des Seins | jeu. 5 déc. Exposition Nikko K.K.O à Gibert Joseph Musique (22 rue des Lois) | du 7 déc. au 6 jan. Vernissage le sam. 7 déc. - 15h à 18h avec Dj Nice nikko-kko.com, nikko-shop.fr (boutique)

Personnages aux yeux noirs exorbitants, marionnettes mélancoliques ou jouets tarabiscotés. Dans l’univers du peintre illustrateur Nikko K.K.O, le jeu est littéralement une évasion : ses créations tentent bien souvent de fuir hors du monde. La Fuite, c’est d’ailleurs le nom que porte l’illustration en couverture de ce magazine, une création 100% originale !

« J'ai mis toute ma vie à savoir dessiner comme un enfant » Pablo Picasso sin 37 x 22 cm La fuite - Des acrylique spray, posca, Clutch ne - Exclusivité & encre de chi

16 •


• 17

Tonka boy - dessin 21 x 29,7 cm - crayon - Tlse 2013


18 •

artistes aux horizons divers à amener l’art en banlieue. Dernièrement, on a pu le croiser au sein du projet Scratch da Surface (Clutch#8), projet de custom de crânes et de vinyles. « On doit être 70 maintenant à participer. Même si je dessine et peins pour moi à la base, c’est enrichissant de travailler avec les autres, de multiplier les réseaux... » explique-t-il. Une façon de dire que le jeu ne rime pas toujours avec compétition. | Baptiste Ostré

Snoopy Mobile - 3d 45 x 30 x 20 CM - objets de rÉcup' & peinture Exposé à Be My Toys - Paris, avril 2013 - Photo © Gautier Genet

O

n imagine que son atelier doit un peu ressembler à une chambre d’enfant. Entendez qu’il y aurait des jouets en pagaille, de la peinture sur les murs, des crayons dans tous les sens et partout des feuilles remplies de dessin. « C’est vrai que j’ai gardé un goût pour le jeu » s’amuse Nikko K.K.O. Mais un jeu fait de détournement, bricolage et rafistolage, qui se traduit par des personnages à la mécanique dysfonctionnelle, comme cassés par leur collision avec la vie mais fonctionnant coûte que coûte. Pour créer et faire vivre ce monde regorgeant de détails, art-toys, toiles ou croquis ne sont pas de trop. « On a vite tendance à me mettre dans la case streetart. Alors que le graffiti n’a été qu’une influence, et pas la seule. Il y a aussi la bd, les jouets, les dessins-animés, la peinture... Toutes les cultures urbaines ! ». Son truc : toujours avoir de quoi dessiner sur lui, accumuler les idées en croquis pour ensuite expérimenter les techniques (posca, encre de chine...). Surtout, ce plaisir du jeu se retrouve dans une certaine tendance à favoriser l’esprit d’équipe. Quand il ne va pas à la rencontre du public sur les marchés, ce membre du collectif 4CHA4 (avec Jhano, Blasté, Gilen, et Natty de la Green Galerie) remonte à Rouen, sa ville natale, pour Veines Urbaines. Un événement créé avec son frère qui, tous les mois de mai depuis 2009, invite des


clutchfolio Heliko-dino - toile 50 x 50 cm - posca, acrylique, encre de chine - landes 2013

• 19 Ciné mix - 30 x 40 cm - PHOTO, mise en scÈne objet & dessin - Tlse 2011


Machine - dessin 21 x 29,7 CM - posca, acrylique, encre de chine - TLSE 2011 Dessin réalisé pour la pochette d’album du groupe SWING MACHINE

nikko shop - web shop en ligne (tee shirts, affiches, toiles et repro)

20 •

les ptits gros - skate 78 x 20 cm - posca, acrylique, encre de chine - Landes 2013 - Photo © GautHier Genet


clutchfolio • 21

Taille toi crayon - dessin 21 x 29,7 CM - posca, acrylique, encre de chine - tlse 2013


22 •


clutchfolio Machine nains mobile - dessin 21 x 29,7 CM - posca, acrylique, encre de chine - tlse 2013 Dessin réalisé pour une soiree mix de Dj Nice au Bar le Nain Jaune

• 23


de chine - Landes 2013 - posca, acrylique, encre

24 •

la muerte 508 - 29,7 x 42 CM - morceau de fresque spray, posca, acrylique, encre de chine - Magasin All’Bros / Tlse 2010

lÉvitation - skate 78 x 20 cm

Teuffeur - format A0 - collage de rue - à Donabate Beach / Irlandes 2013


clutchfolio Basura - 40 x 25 x 25 CM - posca, acrylique, encre de chine Poubelle présentée aux Veines Urbaines 2013 / St Etienne du Rouvray (76) - Photo © GautHier Genet

• 25


événement

Centre de l’affiche & Mademoiselle Kat Mademoiselle Kat fait son cinéma – Centre de l’affiche | jusqu’au 31 jan. du lun. au ven. | grat. | centreaffiche.toulouse.fr

Depuis trente ans, le Centre de l’Affiche est le lieu de référence de la communication graphique. Il s’est récemment ouvert à la création contemporaine et accueille le retour de Mademoiselle Kat avec une série d’affiches de films inventés. | Baptiste Ostré

L

es murs du petit bureau d’accueil sont recouverts d’affiches, de cartes postales et de livres. Tous ont été créés pour vendre : objets publicitaires donc commerciaux. Mais ce n’est pourtant pas un paradoxe si le Centre de l’Affiche est tout, excepté un temple du consumérisme. Car c’est la portée artistique qui frappe en premier lieu. Des illustrateurs que le Centre collecte depuis maintenant trente ans – il serait la seule institution municipale en France spécialisée dans ce domaine. Depuis son ouverture en février 1983 dans une ancienne chapelle, ce « musée graphique » a réuni quelque 180 000 documents, de toutes époques, de l’affiche grand-format à l’étiquette de vin.

Pour ses 30 ans, le Centre bouleverse ses habitudes : début 2013, les expositions se sont exportées hors des murs. Dans un deuxième temps, le Centre a ouvert ses portes à la création contemporaine. De septembre à novembre, les murs affichaient ainsi les collages de Mathieu Werchowski. En attendant l’illustrateur Ronald Curchod au printemps prochain, c’est Mademoiselle Kat qui, jusqu’au 31 janvier, poursuit cette nouvelle ambition du Centre de l’Affiche. Un bond vers des artistes locaux et actuels, qui ne renie pas pour autant la communication visuelle, raison d’être première. Une évolution plus qu’une révolution donc. 26 •


Mademoiselle

Kat’s Eye

Cela faisait un moment qu’on restait sans nouvelles de Mademoiselle Kat. De son aveu, elle a passé beaucoup de temps sur un projet vidéo (voir entretien) qui l’a ensuite amenée à travailler sur une série d’affiches de films qui n’existent pas. Depuis le 25 novembre, elle expose ses créations au Centre de l’Affiche. uit affiches de films fictifs dont l’inspiration est à chercher du côté du cinéma bis (ou Z) des années 60 ou 70, les productions Corman (Piranhas), les films de Dario Argento, de la Hammer voire même Pyschose (on retrouve la

fameuse maison de Norman Bates au sommet de l’affiche In contro il fantasma). « Comme Vampira j’ai été nourrie de ces expériences » sourit Mademoiselle Kat. Une manière bien à elle de dire qu’elle vampirise les images qu’elle collectionne et se • 27


événement les approprie. Rat de bibliothèque et de médiathèque, elle a découvert l’affiche de cinéma peinte à la main très tôt. « J’étais fascinée par la dizaine d’illustrateurs qui travaillaient pour le cinéma. Les affiches des films de la Nouvelle Vague, de Chabrol ou des films italiens... Il y avait toujours une sorte de décalage entre l’image et le film. Bien souvent, ce qu’on voyait sur l’écran ne correspondait pas à l’idée qu’on s’en faisait en voyant l’affiche ».

Photos : © Mademoiselle Kat

À la limite de la réalité Une tradition de l’affiche illustrée qui s’est peu à peu perdue dans le domaine du 7e art. Aujourd’hui,

28 •

les affiches sont interchangeables, ne reposant plus que sur quelques ficelles marketing déclinées selon les genres (des couples sur fond blanc pour une comédie, un homme seul de dos pour les films d’action ou de Sf - on caricature à peine). Mademoiselle Kat, elle n’a rien à vendre mais ses illustrations proposent des histoires, des jeux de référence et d’appropriation. Des récits en peinture, « à la limite de la réalité, pour jouer avec l’imagination le plus possible ».  Découverte dans les années 90 lors de l’explosion du graffiti, elle n’a pas renoncé à ces personnages féminins qui avaient alors lancé un mouvement dans l’espace public (avec les poupées et pin-up de Miss Van, toutes deux ont féminisé un art prioritairement masculin). « Mais il n’y avait pas que nous. C’était une période de délire, il y avait plein de créations différentes. Dans ma tête, je n’ai jamais fait de street-art. C’est un mot qui a été inventé pour vendre. Je fais de la peinture murale mais je m’ennuierais si je ne faisais que ça. J’ai toujours fait des tableaux, de la peinture mais aussi des collages ». Ce changement de medium à l’instinct permet de (re)découvrir son travail autour des paysages et des textures. Tout en conservant l’essence de la féminité.  


Picture This

écor changement de d

es au Centre de films inventés exposé À l’origine des affiches Entretien. is. Th e tur Pic urt-métrage : de l’Affiche, il y a un co A contrario des autres affiches, celle de Picture This ne concerne pas un film fictif puisqu’un court-métrage existe réellement... J’aime énormément le cinéma des années 60 ou 70, celui où il y avait déjà des moyens mais où tout était foncièrement bricolé. La plupart du temps les acteurs jouaient mal, on se demandait s’il y avait vraiment un réalisateur derrière la caméra. Avec Picture This j’ai vraiment eu l’impression d’être plongée dans cet âge d’or de la série Z. Déjà parce que je joue dedans alors que je ne suis pas actrice, il faut préciser (rire). Mais aussi parce que je me retrouvais face à un véritable acteur japonais de ce genre ! La bande-son s’inscrit aussi dans cette époque. Ça a été un jeu de circonstance. Denis Degioanni, qui était batteur de Diabologum, a composé une musique avec des sons qui correspondent à ce style de films. Il s’est entouré de Mathieu Hernandez, moitié du groupe electro Mehari. Nicolas Sentenac d’Hypnolove fait aussi une apparition à la trompette... Picture This dure 25 minutes mais nous n’en verrons que 5 au Centre de l’Affiche, pourquoi ? C’est une succession de tableaux sur des personnages que j’ai pu peindre dans les années 90, conçue au préalable pour être projetée dans l’espace public. Et je n’avais pas envie de contraindre les gens à rester debout devant un écran durant 25 minutes. Du coup je l’ai concentré sur le tableau concernant Catwoman. Parce que c’est sans doute le personnage qui me représente le plus à Toulouse. J’aime bien cette idée qu’il me suive comme une ombre. En préambule de l’exposition, on a pu voir tes affiches dans le Métro, à des emplacements réservés à la publicité... J’ai un peu fait les choses à l’envers cette fois. En temps normal, les œuvres originales sont dans la rue. Là, elles sont en intérieur et les reproductions étaient dans le Métro pendant quelques semaines. Cela doit faire quatre ou cinq ans que je n’ai pas touché un mur. Il me tarde de refaire une peinture murale à Toulouse !  


art visuel

L’art fait son marché (d’hiver)

© Marché d'Hiver des Créateurs

Noël et son consumérisme à outrance arrivent à grands pas. Alors, plutôt que de remplir des caddies entiers de produits Made in China ou Made in Bangladesh, pourquoi ne pas privilégier ici aussi les circuits courts et faire son marché du côté de la création locale ? Et défendre par là-même un art(isanat) rare et original. Pas de (fausse) excuse qui tienne : à Toulouse, cette année encore, vous aurez l’embarras du choix... | Le Stavanger Masqué

La Juponnerie Concept : En lien avec la Maison Blanche, la Juponnerie donne dans le textile local mais aussi dans la déco et l'accessoire avec des expos, des performances d'artistes et un Dj set le vendredi soir. Le dimanche sera lui une journée spéciale enfants. Artistes : Babayaga (accessoires, habillements), Dolorès G (déco, ammeublement) Arnaud Bernard | du 12 au 15 déc. | dès 11h | facebook.com/LaJuponnerie

Les Gueules Dorées Concept : Promouvoir et partager la qualité de la création locale à travers un pop-up store d'artistes issus de l'art pictural et culinaire. Le tout à prix abordables. Artistes : Mallow Blossom (papeterie, déco), Roulotte (bijoux, accessoires), La Valise à Pois (bijoux, point de croix), Gazouillis et petits pas (univers enfant)... L es Musicophages, 6 rue de la Bourse (métro Esquirol) | 14 et 15 déc. | 10h à 20h lesgueulesdorees.blogspot.fr 30 •


The Wolf Cheap Market #5 Concept : Mêler joyeusement toutes les disciplines artistiques, revendiquer le «fait main» et le Made in France ou Belgique avec toute une meute d'artistes talentueux. Artistes : Mlle Hypolyte (illustrations), Maoya (nailart), Makadam Poppins (foulards), Lucie Saint Leu (bijoux), Josie la Baronne (sacs)... Hôtel de Marjevol, 47 rue Pharaon (métro Carmes) | 14 et 15 déc. | 11h à 20h thewolfcheapmarket.com

Le Rallye des Pichettes Concept : Ce collectif de 4 créatrices de la région présente ses objets textiles, gourmands et faits main d'une manière insolite : tous ont été cachés dans des lieux inattendus (coiffeur, boucher, tatoueur…) de la ville. Il s'agira de réussir à retrouver l'intégralité des lieux participants et de les poster en photo sur Facebook pour espérer gagner l'une des créations ! Original, non ? Artistes : Sucrettes Stories, Coudoulinos, Coudoulinettes et Zardin d’Enfants, Le Goût de la Bête, Béatrix Lancement : 11 déc. | tirage au sort : 3 jan. | facebook.com/LesPichettes

Marché d'hiver des Créateurs #9 Concept : Mettre en avant la diversité, la qualité et l'originalité de la création locale à travers des petites séries, des pièces uniques et la présence d'une cinquantaine de créateurs (vêtements, bijoux, accessoires, papeterie, déco & habitat, mobilier, produits pour enfants…). Une valeur sûre ! Artistes : Maïwenn Dagan (bijoux), 54 films au cm (sérigraphie), Camille B. Création (mobilier, déco), Nikko K.K.O (affiches, t-shirts...), Sacadidie (sacs, accessoires), CharliRavioli (mode enfants)...  lace des Carmes, autour de la halle marchande | 14 et 15 déc. | 10h à 19h P (sam., jusqu'à 20h) | creart31.com

Et aussi Le 7 décembre, de 10h à 19h, la boutique éphémère Timeless clôturera l'exposition Croix de bois, croix de fer (p.34) aux Musicophages.

• 31


art visuel

Nino Ferrer

on dirait le Sud Nino Ferrer © Kinou Ferrari

Médiathèques José Cabanis, Grand M et Saint-Cyprien jusqu’au 16 fév. bibliotheque.toulouse.fr

C’est plus fort que moi, j’ai toujours eu une fascination pour la variété française old school...

E

n voiture ou seul à la maison, j’éprouve un plaisir certain à écouter Nostalgie et à chanter à tue-tête sur ces chanteurs des années 60 et 70. Et c’est un aveu plus lourd qu’il n’y paraît quand on fait partie d’une scène musicale considérant la variété française comme le summum du ringard. Donc quand le rédac-chef me propose d’écrire sur l’expo Nino Ferrer à la médiathèque... oui à fond ! (par contre, je pourrais signer sous un pseudo ?) Une exposition montée à l’occasion des 15 ans de la disparition de l’artiste regroupant une collection impressionnante d’objets encore jamais montrés : ses instruments, vieilles affiches, costumes, photos, archives audiovisuelles, ses peintures... À se demander comment une montagne aussi personnelle

32 •

a pu être collectée. Il faut dire que le commissaire d’exposition n’est rien moins que... son fils ! « Le choix des objets rassemblés tient autant de la recherche esthétique que sensible », explique le fiston Pierre Ferrari. « Et c’est bien une chose que m’a transmise mon père, de toujours écouter sa voix intérieure ». Une exposition qui révèle les différentes facettes de ce chanteur surtout connu pour ses trois plus gros hits (« Le sud », « Le téléphone » et « Mirza »). « Même s’il y a une direction qui ressort », précise Pierre, « on a voulu montrer la complexité du personnage, sans simplifier ». Les organisateurs proposent aussi des ateliers d’écriture de chansons (4, 18 et 21 déc), des concerts en février et une projection de fiction inspirée par Nino.   | Sébastien Iwansson


et aussi...

Sur les traces d’Alvar Aalto

Convention du tatouage

Cmav | du 12 déc. au 22 fév. | grat. cmaville.org

Le centre méridional de l’architecture et de la ville (CMAV) a le don de sortir du chapeau des architectes de haut vol, mais dont le nom place le cerveau du commun des mortels sur un encéphalogramme plat. C’est encore le cas avec cette exposition, produite avec l’école d’architecture de Toulouse (ENSA), qui en cette fin d’année propose un retour sur l’œuvre du Finlandais, Alvar Aalto. Schémas, maquettes, photos sont à l’appui de la démonstration : Aalto a influencé par son travail inspiré et rigoureux, l’ensemble de l’architecture contemporaine. CQFD. | M.-A.S.

Espace Diagora (Labège) sam. 11 et dim. 12 jan. | 10 € (journée), 15 € (week end) | toulousetattoo.com

Exit le temps où le tatoo était réservé aux taulards et aux loubards. En 2014, se marquer la peau à l’encre n’a plus rien de rebelle. D’ailleurs, depuis une grosse vingtaine d’années, l’art du tatouage est rentré dans le rang, à mesure que l’aiguille ne filait plus la chair de poule. Le tatoo a désormais ses maîtres, ses magazines, ses fans et... ses salons. Paris bien sûr et, depuis 7 ans : Toulouse avec une convention qui réunit de grands tatoueurs (de célèbres Toulousains comme Eskimo, Green Galery, La cour des miracles...) et de nombreux tatoués. | M.-A.S.

HAPPY BURN OUT

SOS © Maboo

Green Galerie | du 6 déc. au 4 jan. | facebook.com/greengalerie, maboo.fr

Après Jhano, la Green Galerie reste dans le local et ouvre ses portes à Maboo. Comme son prédécesseur, la Toulousaine est aussi à l’aise artistiquement parlant avec un pinceau, un crayon ou même un dé à coudre. Au-delà de ses qualités de graphiste ou d’illustratrice, la représentante de « L’impossible manufacture » est également doudou maker, donnant vie à d’étonnantes poupées cyclopes. Avec une série de créations qui ne vous laisseront pas de marbre, Maboo et son « Happy burn out » vous amènent cet hiver à la recherche de l’apaisement perdu. | M.L. • 33


AGENDA

art visuel

[*]

Jusqu’au 7.12

Croix de bois, croix de fer [ILLUSTRATION] Musicophages | 6 rue de la Bourse | musicophages.org Attention : derniers jours pour découvrir cette première expo du collectif Metastazis. Collection d’une soixantaine de projets créés entre 2008 et 2013, Croix de bois, croix de fer présente une trentaine d’artistes qui ont tous œuvrés sur le thème du sacré et de la terreur dans les scènes musicales extrêmes. Oui, c’est parfois violent.

Jusqu’au 12.12

Premier frisson [Chaleur] Enac | 7 avenue Edouard Belin | 05 62 17 40 00 | enac.fr Conçue en partenariat entre l’Enac et les Abattoirs, cette exposition au titre évocateur retrace l’approche du corps et de la sexualité dans l’art (issu des collections des Frac Midi-Pyrénées) à travers trois thématiques : sensualité romantique, sensualité érotique et sensualité déviante. De quoi donner envie de se réchauffer sous la couette ?

Jusqu’au 18.12

Sans Crayon [Graphéïne] Plateforme d’Art (Muret) | 1 square des combattants d’AFN | 05 34 63 98 19 | mairie-muret.fr Tissage, collage, broderie et des points communs : il s’agit bien de dessin que cette exposition met en avant mais, comme le titre l’indique, le tout réalisé sans crayons. Guillaume Abdi, Sophie Bazin et Perecofil présentent chacun une pratique graphique qui propose une autre approche du dessin.

Jusqu’au 21.12

Ruppert & Mulot [Bd Colomiers] Pavillon Blanc (Colomiers) | 1 place Alex Raymond | pavillonblanc-colomiers.fr Est-ce de l’expo ou de la bd ? Les deux ! En attendant la reprise de son cycle Comics, Colomiers offre un dernier tour à l’installation interactive de Ruppert & Mulot. Soit des planches d’une bd à lire puis à construire soi-même dans un sympathique jeu de mise en scène. Le tout agrémenté d'une cabine de projection et d’un dessin à déchiffrer « la tête à l’envers » !

34 •


changez de dessein

Jusqu’au 22.12

NIKKO K.K.O (voir Clutchfolio p.16) Exposition Clutchfolio #14 | Gibert Joseph Musique (22 rue des Lois) | nikko-kko.com Du 7 déc. au 6 jan. 2014 | Vernissage le sam. 7 déc. - 15h à 18h avec Dj Nice

Cu Chi Réminiscence [Photo, Installation] Atelier Blanc (Villefranche de Rouergue) | 5 rue Emilie de Rodat | atelier-blanc.org Après plusieurs mois passés en résidence dans la province de Cu-Chi, trois artistes de MidiPyrénées font leur retour du Vietnam. Sophie Bacquié, Xavier de Kepper et Éric Gossec ont ramené avec eux l’artiste La Quy Tong. Loin d’un carnet de voyages, Cu Chi Réminiscence est avant tout une exploration d’une collaboration artistique sans frontière.

Jusqu’au 5.01

Algirdas Seskus [Photo] Galerie du Château d’eau | 1 place Laganne | galeriechateaudeau.org Première exposition en France d’Algirdas Seskus : l’occasion de découvrir la patte d’un photographe considéré comme l’un des plus influents de Lituanie à travers une sélection de clichés des années 70, à l’époque rejetés et incompris. Un événement.

Jusqu’au 18.01

Les cadavres sont exquis [Dessin, écriture] Fondation Espace Ecureuil | 3 place du Capitole | caisseepargne-art-contemporain.fr Entre exposition et événement à caractère littéraire, Les Cadavres sont exquis rassemble trente et un artistes qui se sont adonnés au jeu préféré des surréalistes : soit des dessins devenus des nouvelles devenus des dessins au fil de huit années de création (voir Clutch#13).

Jusqu’au 1.02

Yohann Gozard [Photo] Espace Paul Eluard (Cugnaux) | 2 rue du Pré-Vicinal | mairie-cugnaux.fr Au cours de l’été 2013, le photographe Yohann Gozard a arpenté Cugnaux de nuit, travaillant en poses longues pour figer en images les traces de métamorphoses du village en ville. Étrangement, ces clichés nocturnes ne vont pas sans une sensation d’onirisme, donnant au réel un aspect inattendu.

Du 6.12 au 8.01

989 [Dessin, Art Toy] Galerie Next | 15 rue Croix-Baragnon | nextgalerie.com 989, c’est la distance qui sépare Lille de Toulouse (même si nous, on trouve 895km sur Google Map). Une distance parcourue par les artistes et illustrateurs Antoine Stevens, So[Co] et Nanan pour leur première exposition à Toulouse. Entre les dessins tour à tour lumineux ou angoissants des deux premiers, Nanan réserve une place à ses art-toys et autres sculptures urbaines.

Du 12.12 au 14.03

Cursive monumentale [*] [Calligraphie] MJC Roguet | 9 rue de Gascogne | 05 62 86 01 67 | mjcroguet.fr On a eu le coup de cœur pour Vincent Abadie Hafez, artiste du Clutchfolio anniversaire (notre 11e numéro). De la toile au papier en passant par la gravure et la fresque, il expose à la MJC Roguet ses calligraphies aux alphabets polymorphes. Des écritures porteuses de mémoire à une époque où ce geste de la main tend à se perdre... Vernissage le 12 décembre. | Global Freezing © Vincent Abadie Hafez

• 35


focus éditeur

Misma imprime sa différence Éditions Misma | misma.fr

Y-Front Mouse © Takayo Akiyama

En 2014, les éditions Misma fêteront leurs 10 ans. À quelques semaines de cette date anniversaire, Clutch est allé discuter de bande-dessinée indépendante avec ses fondateurs, les jumeaux El Don Guillermo et Estocafish. Focus éditeur. | Baptiste Ostré

A

u moment d’évoquer leur ligne éditoriale, les deux frangins de Misma ont une moue amusée : « difficile de répondre. Misma vient de l’espagnol pour dire « le même » : on marche beaucoup au feeling parce que nos goûts sont identiques » expliquent les jumeaux, El Don Guillermo et Estocafish. Okay, alors si ça ne vous fait rien, on va tenter d’apporter notre définition. Misma, c’est de l’édition de bd indépendante dont chaque parution dénote par des couvertures colorées et des auteurs partageant un attrait pour le surréalisme. Du psycho36 •

trope pop. De l’humour (noir) à froid et des personnages gentiment freaks. Du bonbon plus acide qu’acidulé. « Peut-être le résultat d’avoir été gavés de Club Dorothée, de Simpsons, de mangas et de dessins-animés » rit Estocafish. Et qui sait ? Une question de génération. À l’entendre, les plus et moins jeunes n’auraient pas la même sensibilité. « On privilégie l’écriture au style graphique » reprend Guillaume. « Même si les deux vont ensemble, c’est la narration qui nous intéresse le plus ». Nous y voilà. Car, à l’instar des autres éditeurs


laboratoire. Une manière de tester si le courant passe entre eux et un auteur, avant de sauter le pas d’une édition distincte. Les numéros de la revue mis à part, la maison Orlando © Delphine Panique

indépendants, les cases des bande-dessinées de Misma n’ont qu’une lointaine parenté avec les albums façon Tintin ou Astérix. « Au début des années 2000, on a commencé à envoyer nos planches à un fanzine de Rennes, Chez Jérôme Comics » retrace Guillaume. « De là, on a découvert l’impression numérique : on a compris qu’il n’était pas nécessaire de courir les éditeurs pour espérer publier quelque-chose, qu’on pouvait le faire nous-mêmes sans sacrifier à la qualité ». Avant de devenir le nom d’une maison d’édition, Misma fut celui d’une petite revue consacrée à des histoires... de jumeaux, façon Rashomon (deux versions d’un même récit). « Assez vite, on a eu l’envie de monter une revue collective, qui a donné le premier numéro de Dopututto ». 10 ans Carte de visite des éditions Misma, cette revue commencée avec des auteurs proches sert parfois de

Orlando

Delphine Panique

On est prévenus : cet album est bien une adaptation du roman Orlando de Virgina Woolf. Mais une adaptation libre. Autrement dit avec un humour jouant sur les anachronismes, sans pour autant dénaturer le récit d’origine. Car on retrouve le même fantastique quotidien que chez l’auteur londonienne : publiée en 1928, l’histoire suivait la vie d’un jeune nobliau sur trois siècles - passant de la cour d’un Roi aux paysages de l’Orient avant de se métamorphoser en femme. On retrouve bien sûr la dimension féministe du roman de Woolf, dédié à son amante et poétesse Vita Sackeville-West. Mais pour son premier album, l’illustratrice toulousaine Delphine Panique retranscrit également avec tendresse et inventivité tout son aspect de conte farcesque.

• 37


focus éditeur

Dopututto Max 4 © ED

compte désormais 24 livres pour une vingtaine d’auteurs, édités à une cadence moyenne d’un ouvrage par trimestre. Après avoir été primés l’an dernier pour Dopututto Max, les frères retournent cette année au

festival d’Angoulême pour monter une exposition qui reviendra sur leur histoire. Au moment de fêter ses 10 ans, les compteurs semblent au beau fixe pour Misma. « 2014 s’annonce bien. On a effectivement une carte à jouer cette année » anticipe Guillaume. « Mais tout est allé crescendo. Au début on était une petite famille d’auteurs. Ces derniers temps, on essaie d’ouvrir le catalogue à des artistes étrangers ». En prévision pour les prochains mois, trois œuvres sont actuellement en cours de traduction. Trois auteurs à ce jour inédits en France : un Finlandais, un Australien et une Américaine. Trois bédéastes suivis depuis toujours par El Don Guillermo et Estocafish. « Ils ont exactement le style Misma » lancent-ils, goguenards « Celui qu’on ne sait pas définir ! ».

Même pas seuls Depuis le déménagement des Requins Marteaux à Bordeaux en 2011, Misma fait figure de résistant de l’édition indépendante à Toulouse. Guillaume note en premier que le CRL (Centre Régional des Lettres) apporte un soutien vital : « Il y a un vrai dialogue et une véritable aide de leur part. Sans cela, on n’aurait jamais pu passer un certain cap dans l’édition ». Avec des tirages compris entre 1 000 et 1 500 exemplaires pour chaque bd, les Toulousains ne se sentent pourtant pas seuls. « Parce qu’elles sont plus tournées vers le graphisme, certaines structures ne se rangeraient peut-être pas dans la case bd. Mais il y a malgré tout des auteurs et des collectifs sur Toulouse ». Les frères nous informent même que certains déserteraient petit à petit Angoulême pour la ville rose. En plus du festival Bd Colomiers (voir Clutch#13), à l’origine de cette impulsion pourrait se trouver le festival Indélébile, rendez-vous défricheur de la bd indépendante qui a lieu chaque avril depuis 2010. « Le festival a rassemblé tout le monde, parce que personne ne se connaissait vraiment avant. Ça a aussi apporté une petite émulsion et donné une image à l’extérieur qui peut attirer d’autres auteurs ». (voir aussi Clutch#6)

38 •


DopututTo Max 5

collectif

Dix-sept auteurs sont au rendez-vous de cette cinquième revue Dopututto au format Max. El Don Guillermo reprend les planches pour une drôle histoire de short, de pêche et de filiation (Tel père, telle fille). Nouvelle venue dans l’écurie, Anouk Ricard a droit à la deuxième et troisième de couverture avec les aventures d’un cheval au salon de tatouage. Les habitués retrouveront les tribulations de la chatte Mimi de Yoo-Sun Park, le trio Megg, Mogg & Owl et la suite d’En temps de guerre de Delphine Panique (voir Orlando). Décernons deux mentions spéciales : à Sitcom, simple et tordante histoire où deux scénaristes se tirent la bourre. Puis au récit sans-titre de Bapton, dans lequel un certain MacFroucht est poursuivi par des tueurs pendant ses vacances. À moins que non. Mais peut-être que si. Enfin, on ne sait plus très bien.

Crottes de Mouches © El Don Guillermo

Loups-Garous, Boogie © Estocafich

• 39


AGENDA

littérature

[*]

Le 5.12 à 19h

Espagne : ce passé qui ne passe pas [Gibraltar] Librairie Terra-Nova | 18 rue Gambetta | librairie-terranova.fr Dans son deuxième numéro, la revue Gibraltar consacre un dossier aux Enfants de la mémoire à vif. Parmi les sujets abordés : les cicatrices qui ne se referment pas de la guerre d’Espagne. C’est sur ce thème qu’échangeront le directeur de publication Santiago Mendieta et le dessinateur Bruno Loth.

Du 10 au 14.12 à 19h30

Le 14.12 à 11h30

Les Big Jim Poètes [Poésie slamée] Cave Poésie | 71 rue du Taur | cave-poesie.com Créés en 2009, les Big Jim Poètes font le pont entre littérature et musique. Au menu de leurs slams et autres chansons : des poésies issus du patrimoine de la langue française, classiques, maudites ou romantiques. Baudelaire, Verlaine et autres Robert Desnos sont convoqués dans une prestation scénique frôlant le chamanisme. Alors voilà... [Rencontre] Ombres-Blanches | 50 rue Gambetta |ombres-blanches.fr Après Gibert Joseph en novembre, Baptiste Beaulieu poursuit son tour de Toulouse pour présenter Alors voilà : les 1001 vies des Urgences. Un premier livre qui fait suite au succès du blog alorsvoila.com dans lequel ce jeune interne racontait une foultitude d’anecdotes tristes et drôles sur la vie d’un hôpital.

Le 20.12

Les Carnets de Cerise, tome 2 [*] [BD Jeunesse] Bd Fugue Café | 11 rue St-Ursule | bdfugue.com Aucun lien avec la Cerise irritante d’une certaine mutuelle. Cerise est ici une jeune héroïne piquée par le mystère pour une bd certes classée dans le rayon jeunesse mais dont les qualités de dessin et de récit pourront plaire à d’autres. Le scénariste Joris Chamblain fait le déplacement à Bd Fugue pour une séance de rencontre-dédicace. © DR

40 •


• 41


livres Oh Brothers

Marc Cerisuelo & Claire Debru (Capricci)

De Sang pour Sang à Inside Llewyn Davis, les frères Coen ont développé une œuvre protéiforme mais apposant toujours une impitoyable signature : un humour qui n’appartient qu’à eux. Au-delà d’une question critique, Marc Cerisuelo et Claire Debru favorisent l’analyse, histoire de rappeler que les frangins ne sont pas que des maîtres de la mise-en-scène mais que leurs seize films sont parcourus de thèmes transcendant la barrière des genres (comédie, western, film noir, ne manque que la science-fiction au palmarès de Joel et Ethan). Un décryptage autant qu’une promenade à l’intérieur de leur filmographie. | B.O.

Une révolution pour horizon

José Peirats (CNT-RP, Libertalia)

Publié pour la première fois en France en 1988, Une révolution pour horizon est un livre de référence sur le mouvement des « anarcho-syndicalistes » espagnols, principalement concentré sur leur action durant la Guerre Civile Espagnole. Un « mémoire » imposant, tenant à la fois de document historique et d’analyse d’une révolution sociale (on y retrouve la capacité d’autocritique des anarchistes espagnols) relatant de l’intérieur des faits jusqu’alors passés sous silence – ou dispersés dans le flot des versions, que ce soit côté vainqueurs ou vaincus. | B.O.

Paint it black

Graeme Thomson (Payot & Rivages)

Alors okay, on a déjà vu sujet plus joyeux, plus particulièrement en cette période de Père Noël, de cadeaux et de raclette. Passé par le Guardian et le magazine Rolling Stone, le journaliste Graeme Thomson a accumulé une impressionnante somme de documents pour décrypter les tendances morbides de certaines chansons phares du rock, du rap, de la country et du blues. En bonus, il nous réserve même un Top 40 des albums qui flirtent le mieux avec la Faucheuse. C’est sûr, ça calme. Mais la capacité d’analyse de Thomson rend ce livre percutant difficile à lâcher. Evitez simplement de le lire à côté d’une boîte de Lexomil. | B.O.

Jonathan Ames

Tu n’as jamais été vraiment là (Joelle Losfeld)

Si le nom de Jonathan Ames ne vous est pas inconnu, c’est que vous faisiez probablement partie des fans de la série trop tôt disparue d’HBO : Bored to death. Créateur de cet ovni télévisuel, le New-Yorkais revient cet automne avec Tu n’as jamais été vraiment là, histoire de Joe, ancien des maisons Marine et FBI, plongé contre son gré dans un vaste complot mêlant corruption et prostitution. Durant une centaine de pages, Ames n’y va pas avec le dos de la cuillère, et signe un roman à la fois glauque et violent. À déguster comme un double expresso, noir, bien serré et sans sucre ajouté. | M.L.

42 •


bandes dessinées L’homme qui tua Che Guevara

W. Lupano, G. Séjourné (Delcourt)

Mario va enfin ouvrir les yeux. Et ce grâce à l’État cubain ! Le vieillard bolivien touché par une cataracte va être opéré gratuitement grâce à la Mission miracle. Or, Mario a un antécédent avec Cuba. Des décennies plus tôt, alors jeune militaire enrôlé pour combattre les guérilleros, Mario a lui même tué le Che. Il ne s’en est jamais remis. Ce 4e album publié dans la série L’homme de l’année, mêle habilement petite et grande Histoire. L’auteur, Wilfrid Lupano, s’est inspiré d’une histoire racontée en 2007 dans un journal cubain. Fait véridique ou coup de com de la clique Castro ? Le mystère demeure, mais sous le crayon de Gaël Séjourné, l’histoire devient une sacré épopée. | M.J-P.

Young

Eddy Vaccaro, Aurélien Ducoudray (Futuropolis)

Hasard ou coincidence : au moment où était publiée cette bande-dessinée, un film avec Brahim Asloum retraçait de son côté la vie de Victor Young Perez, champion du monde poids-mouche 1931, déporté et décédé à Auschwitz en 1945. Brouillant allègrement la chronologie, Aurélien Ducoudray s’appuie sur le noir et blanc d’Eddy Vaccaro pour donner à cette histoire la texture d’un cauchemar sans cesse recommencé. Alliage de naïveté, d’innocence et de courage jusqu’aux heures les plus sombres, Young semble traverser la vie (et les camps) comme un fantôme trop futé pour cette époque noire. Sa fin n’en est que plus terrifiante. | B.O.

In God we Trust

Winshluss (Requins Marteaux)

Cinq ans après une relecture de Pinocchio indispensable à toute bédéthèque qui se respecte, Winshluss revient enfin à la bd. Bonne nouvelle : son détour par la case ciné n’a en rien entamé la qualité de ses dessins ou la corrosivité de son humour. Pour ce grand retour, Vincent Parronaud s’attaque au best-seller ultime : La Bible. Le narrateur Saint Francky nous entraîne à la redécouverte de la Genèse, de l’Ancien et du Nouveau Testament dans un volume à la densité impressionnante. Un pur moment de jouissance – mais attention, masturbation interdite pendant la lecture sous peine d’excommunication ! | B.O.

Mourir nuit gravement À la santé

Gilles Le Coz (Sandawe)

Jean-Paul Gratin est mort, et alors qu’il vient tout juste d’être enterré, il fait la connaissance d’un bien étrange personnage. « Bône, James Bône », squelette à votre service, va ainsi guider notre frais défunt dans les abimes, le tout avec à la bouche un cigare directement sorti de la cave d’Hannibal Smith. Avec Mourir nuit gravement à la santé, Gilles Le Coz ouvre les portes de l’au-delà, pour une grinçante virée outre-tombe, en compagnie du très attachant Mister Bône dont l’humour caustique n’est pas sans rappeler celui de son collègue de travail des entreprises Burton : Beetlejuice. | M.L.

• 43


spectacle vivant

Aurélien Bory

les chemins de l’acrobate TNT | du 19 au 28 déc. | 19h30 ou 20h30 | 9,50 à 25 € | 05 34 45 05 05, tnt-cite.com

Presque 10 ans après Taoub, fait de bouts de tissus et d’une bonne dose d’esprit d’aventure, Aurélien Bory retrouve le Groupe acrobatique de Tanger pour Azimut, une création de poids qui nous mène au zénith. | Propos recueillis par Valérie Lassus

Aurélien Bory © Mario Del Curto

Pourquoi fallait-il attendre 10 ans pour retravailler avec les acrobates marocains ? Parce qu’il faut ici que les interprètes aient confiance en leur qualité d’artiste au-delà de leurs capacités physiques d’acrobate. Il y a très peu d’acrobaties dans Azimut. On dépasse cela. Il fallait réfléchir sur l’art et la création et, en 2004, ces hommes et femmes se pensaient uniquement acrobates. Azimut va chercher plus loin, dans la mystique car, et c’est intéressant car cela fait une ouverture, l’histoire de l’acrobatie marocaine est liée au soufisme, par la figure de leur « saint patron » Sidi Ahmed Ou Moussa. Quelle est la spécificité de cette acrobatie ? Elle est berbère, du sud du Maroc, et ne s’est pratiquement pas diffusée. Il existe deux figures majeures, la roue et la pyramide humaine - où un porteur se charge d’un maximum de personnes et où je vois un désir de fusion - deux motifs forts dans Azimut. D’autre part, ces mouvements s’inscrivent en cercle, avec l’idée de retour éternel. Ils rejoignent ainsi une question centrale du soufisme, celle du chemin à choisir (dont dérive le mot azimut, « les chemins » en arabe) et donc, de l’alternative. À quel moment de la création élaborez-vous vos scénographies ? En amont. Mais je les détourne. Pour Azimut, j’avais cette idée de départ : le vol. L’acrobatie est une tentative de vol, or au théâtre, le vol est produit par 44 •


une machinerie. J’ai donc loué des machines qui ont été transformées au fur et à mesure des répétitions. La scénographie telle qu’elle est aujourd’hui n’existait pas au départ : elle est issue d’une réflexion à partir de machines et du travail de plateau. De même, la dramaturgie évolue jusqu’à la Première, avec les éléments scéniques que je convoque ou écarte. Avez-vous besoin de collaborer avec des artistes de culture différente ? Ce qui m’importe, c’est de travailler avec des artistes qui possèdent des pratiques différentes et qui vont aussi partager leur rapport particulier au plateau. Ce double déplacement m’intéresse : ils m’emmènent dans des endroits où je n’irais pas seul et en même temps, eux viennent vers ma vision du théâtre. L’idée de déplacement est intrinsèquement liée à celle de création. On quitte le centre et on va vers les bords, on ne cherche pas les certitudes. Être au centre, c’est savoir déjà, c’est ennuyeux.

Azimut © Agnès Mellon

Sur scène, il n’y a donc que des artistes ? C’est l’idée d’une double émancipation : les artistes doivent se détacher de leur « rôle », en l’occurrence, d’acrobate ou de Marocain, et nous devons nous affranchir des clichés sur une origine ou sur une pratique particulière. Je n’ai surtout pas envie de faire des spectacles estampillés « world ». À chaque fois que j’envisage une collaboration, il faut que j’y trouve une raison intérieure motivante par rapport à mon théâtre, qui dépasse la simple rencontre culturelle.  


spectacle vivant

We are your friends Jusqu’ici, tout va bien...

Der Warme Winkel © DR

Théâtre Garonne | du 18 au 20 déc. (en anglais surtitré) | 20h et 20h30 | 7 à 22 € 05 62 48 54 77, theatregaronne.com

Avec We are your Friends, le collectif néerlandais Der Warme Winkel s’interroge sur « la date de péremption de l’Europe ». Hier ?

O

n reconnaît vite la patte de ces collectifs qui n’ont peur de rien, visent juste et détricotent la tradition théâtrale pour rendre cet art plus essentiel. Plus turbulent sans doute que Tg Stan ou Dood Paard (autres habitués du Garonne), mais tout aussi iconoclaste et centré sur le jeu d’acteurs, le collectif fondé en 2002 écrit des pièces politiques et poétiques qui explorent les blessures les plus douloureuses. Après s’être attaqué à notre héritage historique, Der Warme Winkel se bat pour essayer de trouver à l’Europe une raison d’être à long terme. « Nous croyons que faire du théâtre signifie aussi entrer constamment en guerre avec des sujets de tous les jours », annoncent-ils. 46 •

Ironie En solidarité avec les révolutions arabes, ils proposent un Printemps d’Amsterdam qui s’attaquerait aux problèmes économiques, politiques et philosophiques soulevés par la crise actuelle. L’ironie étant que leur création est financée en partie par l’Union Européenne, à l’origine même des politiques libérales et sécuritaires incriminées. On critique et se laisse critiquer en toute courtoisie et c’est merveilleux : cela ne fait de mal à personne. Mais We are your Friends est d’abord une commande du réseau européen « House on Fire » dont fait partie le théâtre Garonne. Oui, la maison brûle et De Warme Winkel traite l’urgence à coups d’humour corrosif. Pourquoi pas ?   | Valérie Lassus


• 47


spectacle vivant

Le SongE d’une nuit d’été Urban Bill © Philippe Laurençon

Théâtre Sorano | du 5 au 7 déc. 20h | 8 à 18 € | 05 81 91 79 19, sorano-julesjulien.toulouse.fr

Ce Songe d’une nuit d’été de Shakespeare, qui clôt un triptyque entamé par Hamlet et Richard III, se prête particulièrement bien à l’univers techno-féerique de la compagnie l’Unijambiste.

C

her vieux Bill ! 400 ans et des poussières et il nous bluffe encore par sa connaissance de la psychologie et des mœurs humaines. En l’occurrence, le coup de pouce scénographique de la compagnie L’Unijambiste n’est pas pour rien dans cette perception de modernité. L’histoire reste du Shakespeare : sur le papier, une trentaine de personnages ; une intrigue pour le moins touffue qui raconte les péripéties de deux couples d’amoureux en fuite ; une dispute entre le roi des elfes et la reine des fées ; un Puck facétieux et sa potion magique, sans oublier, comme souvent, le théâtre dans le théâtre, une forêt mystérieuse, une nuit d’été... Si la mise en scène est contemporaine 48 •

et se réfère au mode de vie urbain et occidental, le merveilleux y a toute sa place. Shakespeare, amoureux du fantastique, le serait peut-être aujourd’hui des arts numériques, de comédiens projetés sur écran et d’électro pop en live (superbe musique de Robert le Magnifique et Thomas Poli avec Lætitia Shériff). Même si la traduction a subi quelques arrangements, il ne s’agit pas de dénaturer le texte, ni l’esprit de la pièce, ni de mettre des gadgets partout pour faire branché. Pour David Gauchard, le metteur en scène, c’est tout simplement que nous vivons dans ce monde-là et que le théâtre doit y être connecté. | Valérie Lassus


spectacle vivant | et aussi...

La quincaillerie Lamoureux La Grainerie (Balma) | jusqu’au 22 déc. | 15h ou 20h | 9 à 15 € | 05 61 24 92 02, la-grainerie.net

© DR

Les potions qui font tenir la tendresse dans le temps, les techniques de drague, les attrapescœurs, les pièges à jaloux, les milles et une choses de l’amour, ça doit bien se trouver quelque part... Dans une quincaillerie, pardi ! Il fallait des clowns comme Max et Maurice pour avoir une idée aussi fantaisiste et vous bricoler un spectacle qui allie les techniques les plus traditionnelles autour d’un vrai scénario et neuf circassiens-musiciens doués, le tout sous une patine années 50. C’est joli, drôle, romantique, rythmé, parfait pour les fêtes. | V.L.

Festival {Re}diffusion #1 Sorano, Le Hangar, le Pont-Neuf, le Grand-Rond | lun. 9 et mar. 10 déc. 5 € | theatredupontneuf.fr

Quatre théâtres toulousains se mettent au diapason pour rediffuser leurs spectacles coups de cœur. Pendant deux jours, les théâtres du Grand Rond, le Hangar, le Pont Neuf et le Sorano offrent un (grand) plaisir pour tous. Ainsi vous pourrez (re)voir le testament bouleversant d’une femme à son nourrisson au Grand Rond, grandir avec les enfants en apprenant à respecter l’autre et à réfléchir sur le sens du travail au Pont Neuf, vous offrir un music-hall tragi-comique d’un couple de nobles au Hangar ou avoir une réflexion sur les conflits dans le couple au Sorano. Quatre lieux, quatre couleurs. | M.R. 50 •

Savoir enfin qui nous buvons Carbonne | jeu. 12 déc. | 19h pronomades.org

Promenons nous dans les vignes, pendant que les viticulteurs nous dévoilent leurs cépages. Voilà un concept qui pourrait en faire baver d’envie plus d’un. Sébastien Barrier l’a fait. Ce monsieur mordu de rencontres improbables (et de bons vins) s’est mis dans la tête de fabriquer un « apéro documenté », grâce auquel il partirait à la rencontre de sept vignerons, avec comme objectif de Savoir enfin qui nous buvons. Elégance et humour s’assemblent pour décortiquer sept vins, sept goûts, sept personnalités. Un voyage gourmand qui ne se fait pas sans dégustation. | M.R.


AGENDA

spectacle vivant

[*]

Jusqu’au 7.12

X-Time [Danse] T héâtre du Pont-Neuf | 05 62 21 51 78 theatredupontneuf.fr 19h30 mar. à jeu., 20h30 ven. et sam. | 8 et 12 € Troisième et dernier volet d’une trilogie sur la féminité : après une chorégraphie mêlée au théâtre et un film, c’est la danse qui est convoquée et pas pour n’importe quel sujet. La compagnie Alise traite cette fois la sexualité féminine et de la vision du corps de la femme dans nos sociétés modernes par le biais de diverses formes.

Du 10 au 14.12

Celui qui... [Théâtre] Le Ring | 151 route de Blagnac | 05 34 51 34 66 | theatredelacte.com 20h30 | 6 à 12 € Clin d’œil au théâtre Beckettien, Celui qui... s’abandonne à l’écriture de Filip Forgeard. Mais ce qui impressionne le plus n’est pas tant la rigueur et la précision du texte que le dispositif mis en place par la Cie Création Ephémère. Basée à Millau, elle axe en grande partie son travail avec des artistes et comédiens en situation de handicap.

Du 12 au 14.12

Portrait en pied de Suzanne [Roland Topor] T héâtre du Chien Blanc | 26 rue Compans | 05 62 16 24 59 theatreduchienblanc.fr

20h30 | 8 à 12 €

Adapter Roland Topor, le (co)créateur de La planète sauvage, l’auteur original du Locataire de Polanski et écrivain au loufoque assumé n’a pas dû être aisé. Ici un homme au bout du rouleau voit son pied gauche devenir l’incarnation de son ex dans un spectacle conceptuel à l’humour omniprésent. Le 13 et 14.12

[Hullu] [Faux-semblants]  entre Culturel de Ramonville | place Jean Jaurès C 05 61 73 00 48 | mairie-ramonville.fr

20h30 ven., 17h sam. | nc

Anciens élèves du Lido, issus de la cie Boustrophédon, les artistes de la Cie Blick Théâtre poursuivent un travail singulier. Avec [Hullu], c’est tout un thème sur la folie qui se dégage : sans paroles mais avec des marionnettes, de la manipulation d’objets et de l’illusion pour trois comédiens posant sur l’être humain un regard aussi tendre qu’inattendu.

52 •


Du 14 au 21.12

Matamore [Cirque théâtral] L’Usine (Tournefeuille) | 05 61 07 45 18 | lusine.net mar. à sam. 20h30 - dim. 16h | 11 à 22 € Après avoir brillé à Aurillac, les compagnies Cirque Trottola et Petit Théâtre Baraque unissent à nouveau leurs forces pour jouer Matamore à L’Usine (Tournefeuille). Une galerie de personnages burlesques dans un monde de voltige. L’art circassien se mêle au théâtre dans un spectacle entre absurde et poésie. À tout point de vue, une réussite ébouriffante (voir Clutch#12).

Du 18 au 31.12

Noël au Pavé [Réveillon] Théâtre du Pavé | 05 62 26 43 66 | theatredupave.org

19h | part. libre

Après Knock pour terminer 2012, c’est au tour de Feydeau et de son Feu là mère de Madame d’achever 2013. Le Théâtre du Pavé organise son réveillon avec en entrée et en dessert un petit cabaret animé par la troupe Y’a d’la joie. Vin chaud, formule repas et théâtre tout ça en participation libre ? Miam ! Du 22 au 31.12

Hansel & Gretel [Opéra] Théâtre du Capitole | 05 61 22 31 31 theatreducapitole.fr 15h mar., mer., dim. - 20h, ven., sam. | 10 à 60 € En cette période de fêtes, les reprises ou adaptations de contes sont nombreuses. De son côté, le Théâtre du Capitole s’inspire des frères Grimm pour mettre en avant la création du compositeur Humperdinck (1854-1921). Un joyau de l’art lyrique présenté cette fois en langue française.

Du 24.12 au 11.01

Spécial Tchekhov [Double ration] Théâtre du Grand-Rond | 05 61 62 14 85 | grand-rond.org

21h | 6 à 12 €

Le Grand Rond termine 2013 et commence 2014 avec deux pièces de Tchekhov. La première, L’Ours et la demande en mariage, compile deux célèbres farces du dramaturge. La deuxième est le grand classique inépuisable La Mouette mais aussi un challenge pour le Grand Rond : inviter 10 comédiens à se partager l’espace (pas si grand, faut préciser) de leur scène ! Le 31.12

Oscar [Réveillon]  igone (St-Orens) | 1 bis place Jean Bellières | 05 61 39 17 39 Alt altigone.fr

20h30 | 18 à 28 €

Il est toujours délicat de se frotter à la reprise d’un classique de la comédie française, a fortiori lorsque le personnage principal a été interprété par De Funès. Antonio Scarano relève le défi d’adapter la célèbre comédie de Claude Magnier pour un vaudeville de fin d’année. Du 9 au 11.01

Cendrillon [*] [Danse] Odyssud (Blagnac) | 4 avenue du Parc | 05 61 71 75 15 | odyssud.com Joué plus de 400 fois depuis sa création en 1985, Cendrillon fait partie des chefs-d’œuvre de la chorégraphe Maguy Marin (voir Clutch #2). Accompagnée par le Ballet de l’Opéra de Lyon, elle transpose le conte de Perrault dans l’univers du jouet, recouvre le visage des danseurs de masques pour un surplus d’onirisme. | Cendrillon © Jaime Roque De La Cruz

• 53


projection

Utopia Toulouse 20 ans de projections Avant-premières : Lulu, femme nue & Only lovers left alive mer. 17 déc. | 19h | 10 € Ciné-concert : American Graffiti | mar. 31 déc. 20h | cinemas-utopia.org Only Lovers Left A live Inc © Pandora Film - Exoskeleton

Le cinéma Utopia de Toulouse fête son 20e anniversaire avec deux avants-premières le 17 décembre et un cinéconcert pour le réveillon du 31 décembre. Mais au fait, l’Utopia c’est quoi ? | Baptiste Ostré

U

-blog Plus qu’un programme : une gazette. S’il y a bien un signe distinctif chez les cinémas Utopia, c’est cette mini-revue qui, toutes les 5 ou 6 semaines, annonce les films via de longues critiques ou analyse. Des écrits repris en ligne sur un site qui bénéficie d’un bonus : U-blog. Un blog (donc) à la fois pour laisser des souvenirs mais aussi permettre aux internautes de voir ou entendre des débats et de réagir.

T

oulouse 6 millions de spectateurs, 7000 films programmés. C’est le palmarès du cinéma de Toulouse depuis son ouverture, en 1993. « La légende veut que ce soit un des plus vieux cinémas de France encore en activité » nous apprend le programmateur Guillaume Louradour. Situé dans une ancienne église, les murs du cinéma abritaient d’abord un des premiers théâtre-opéra de Toulouse. « Mais en 1907 c’était déjà un cinéma : l’American Cosmograph ».

54 •


O

uverture « On suit l’actualité cinématographique, mais aussi l’actualité tout court » note Guillaume. La programmation privilégie un cinéma qui « porte un regard sur le monde », et l’Utopia est connu pour discuter social et politique au travers de régulières soirées-débats – bien souvent en allant chercher ses invités dans le tissu local.

P

ellicule Le passage au tout numérique est allé très vite (voir Clutch#3). Aujourd’hui, sur ses trois salles, seule la première est encore équipée en 35mm. « Au départ, on pensait garder la salle 3 au format pellicule pour diffuser des films de répertoire. Mais même ceux-là sortent désormais en numérique ! » En moyenne, la bonne vieille pelloche ne tourne plus qu’une fois par mois.

I

ndépendance Malgré leurs sept salles, les cinémas Utopia sont plus un réseau qu’une chaîne. Chaque cinéma fonctionne en totale indépendance mais le rattachement à une structure globale entraîne tout de même quelques règles - inscrites dans une charte préconisant, entre autres : l’absence de publicité, un usage systématique de la version originale, aucune vente hors-cinéma (ni boisson, ni popcorn, merci). L’accent est aussi mis sur l’ambiance : des dominantes de rouge, des tableaux anciens, bref tout sauf « un supermarché futuriste » du film. Guillaume précise : « Sur chaque ticket vendu, 10 % est prélevé et reversé pour servir à la production et à la distribution mais aussi pour améliorer ou créer d’autres salles. L’indépendance vis-à-vis des pouvoirs publics permet aussi une indépendance éditoriale ». Pour aller plus loin, l’Utopia Bordeaux est récemment passé en Scop. À terme, toutes les salles du réseau devraient adopter le modèle coopératif (ouais, comme nous !)

A

rt & Essai Si la majorité des films projetés ont le label Art & Essai, l’Utopia bénéficie aussi du label Europa et Recherche (regroupant des films plus expérimentaux). Pourtant, on y trouve également des têtes d’affiche. « Il faut trouver le juste équilibre entre des films porteurs – mais qui nous plaisent – et des œuvres plus petites, qu’on a envie de défendre, mais qui ne permettent pas de faire tourner la salle à elles seules ». • 55


projection

C'est la Fin © Sony Pictures

Abc Drôle génération Apatow Abc | ven. 13 déc. | abc-toulouse.fr

De Supergrave à C’est la Fin avec détour par Délire Express. Le vendredi 13 décembre, l’Abc projette trois comédies américaines et dresse un état des lieux de la génération Apatow.

C

omme Ben Stiller en son temps, le réalisateur-producteur Judd Apatow est le chef de file d’un genre comique apparu avec sa première réalisation 40 ans, toujours puceau : une sorte de déclinaison de la comédie scato ramenée dans le giron des nerds et sous-tendu par une gravité surprenante – Les Inrocks parleront de « teen-movie adulte ». Depuis maintenant une décennie, ce natif de New-York a décliné le sujet dans ses propres films ou en produisant ceux des autres. Une famille de potes, galaxie Apatow constituée d’acteurs tous plus géniaux les uns que les autres. C’est lui qui mit le pied à l’étrier à Seth Rogen (Le Frelon Vert) en produisant son script de Supergrave. En France, le film fut la première production à véritablement toucher un public d’habitude friand de ce genre de 56 •

comédie mais étrangement plutôt frigide devant ses films. Un malentendu qui se poursuivra avec Délire Express, parodie de film d’action dans laquelle James Franco deale une variété très spéciale d’herbe. La raison du désaccord : David Gordon Green, réalisateur alors considéré comme le nouveau Terrence Malick. Cette année, deux films font le bilan de cette génération Apatow. Deux mises en abîme, l’une réalisée par le mentor lui-même (40 ans, mode d’emploi), l’autre réunissant la majorité de la troupe (Rogen, Franco, mais aussi Jonah Hill, Michael Cera et Jay Baruchel) dans leurs propres rôles ou presque. Une meta-comédie féroce où chaque acteur semble se tourner vers le passé pour mieux y tirer un trait. Son titre : C’est la fin. | Baptiste Ostré Prémonitoire ?


et aussi...

Lettre à Momo Abc | sam. 7 et sam. 14 déc. | 14h30 abc-toulouse.fr

Putain 14 ans ! Quatorze longues années pendant lesquelles on se demandait où était passé Hiroyuki Okiura, l’homme qui avait offert JinRoh, mètre-étalon de la japanime, allégorie du Petit Chaperon Rouge dans un monde totalitaire. Surprise : cet animateur méticuleux du Studio IG délaisse la noirceur pour une fable enfantine lorgnant sans rougir vers les productions Ghibli. Car le fait est là : le réalisateur n’a rien perdu de son talent de conteur et offre en parallèle une animation traditionnelle millimétrée, impressionnant fruit de sept années de développement. | B.O.

Le jour le plus court IPN | sam. 21 déc. | 21h30 | 4 et 5 € lejourlepluscourt.com, lesvideophages.free.fr

Le samedi 21 décembre ne marque pas uniquement le premier jour des vacances scolaires. C’est le début officiel de l’hiver (brrr...) mais aussi le jour le plus court de l’année. Le moment idoine donc pour célébrer le courtmétrage. Après avoir réuni quelque 2,5 millions de spectateurs dans 960 villes de l’Hexagone l’an dernier, la troisième édition du Jour le plus court s’annonce bien remplie. En premier lieu grâce aux Vidéophages : l’association installe ses toiles dans les locaux d’IPN avec des projections entrecoupées de performances audiovisuelles et autres ciné-concerts jusqu’à 6h du matin ! | B.O.

Howard Hawks

El Dorado © Collection Cinémathèque Tlse

Cinémathèque | du 3 au 29 déc. | lacinemathequedetoulouse.com

Peut-être parce qu’on a toujours eu l’impression de connaître ses films par cœur, la Cinémathèque n’avait encore jamais consacré de rétrospective à Howard Hawks, grand cinéaste du Hollywood Classic. Ce retour dans la filmographie du réalisateur a le bénéfice de rappeler l’influence que Hawks continue d’exercer sur ses pairs : que ce soit John Carpenter (qui a remaké Rio Bravo et La chose d’un autre monde) ou Brian De Palma (de Tony Camonte à Tony Montana, Scarface a été deux fois un jalon du film de gangster) voire même jusqu’aux frères Coen (The Big Lebowski, détournement enfumé du Grand Sommeil). | B.O. • 57


AGENDA

projection

[*]

Depuis le 27.11

25 novembre 1970 [Wakamatsu] Abc | abc-toulouse.fr Ultime film du « cinéaste révolté » Koji Wakamatsu, 25 novembre 1970, le jour où Mishima choisit son destin embraye, après Le Soldat Dieu, sur une nouvelle œuvre à forte portée politique. Wakamatsu s’empare d’un homme adulé comme un dieu au Japon, suicidé suivant le rituel du samouraï (le seppuku).

Le 6.12

Aller simple, voyage sans valise [Concert & live video] Centre Culturel Henri-Desbals | allersimple.org Sur la toile, le paysage défile. Sans cesse. La musique monte. Aller simple, voyage sans valise est une invitation au dépaysement. Non pas un ciné-concert au sens strict mais un concert vidéo : sur les images de Tristan Francia (voir Clutch#13), cinq musiciens invitent à une déambulation onirique.

Le 8.12 à 19h

Les Vidéophages [Courts] Bar le Breughel | lesvideophages.free.fr Pour finir le week-end en beauté, les Vidéophages reviennent au Breughel (30 rue de la chaîne à Arnaud Bernard) avec une sélection d’une heure de courts-métrages. Des films aux formats très courts pour plus de grappillage visuel.

Le 8.12 à 21h30

Iron Sky [Dernière Zéance] Utopia (Toulouse) | cinemas-utopia.com Iron Sky ou « l’attaque des nazis venus de l’espace ». Oui, cet improbable ovni Finlandais met au prise une Amérique Sarah-Palinisée et des nazis (menés par un Udo Kier cabotin comme jamais) planqués depuis 70 ans sur la face cachée de la Lune. Du bon gros nanar comme on en faisait plus, avec supplément de SFX dignes d’une PS3 !

58 •


Le 10 et 17.12 à 20h

Les séances de tes idoles [Film et musique] Connexion Live | connexion-cafe.com Les mardis de décembre, le Connexion Live s’improvise en salle de cinéma et revient sur l’histoire de grands noms de la musique en films. Une spéciale Factory Records le 10 décembre avec la frénésie de 24 hour Party People. Le 17 décembre, Bob Dylan sera à l’honneur (I’m Not There, biopic qui ne ressemble à aucun autre) avant que la soirée ne se termine par une sélection musicale.

Le 16 et 17.12 à 15h

Ethnorama [Docu] Museum d’Histoire Naturelle | museum.toulouse.fr

Le 19.12 à 19h

La vie est belle [Capra] Utopia (Tournefeuille) | cinemas-utopia.com

Le Museum propose un cycle de cinéma documentaire et de découverte des sciences humaines autour des relations entre l’Homme et l’animal. À chaque fois un double programme suivi d’une discussion : Surf sur les rizières et Les rois du Kwaang (16 décembre), Scène de vie chez les Evènes du Kamtchaka et le Dernier rodéo (17 décembre).

On vous voit venir : non, La Vie est Belle dont il s’agit ici n’est pas la comédie dans laquelle Roberto Benigni fait le guignol au milieu d’un camp de concentration mais du chef d’œuvre de Franck Capra. Souvent considéré comme la séance parfaite pour Noël, ce film de 1946 est une œuvre capitale de l’histoire du cinéma. Le 17.12 à 21h

Une fille dans chaque port [Ciné-concert] Cinémathèque | lacinemathequedetoulouse.com Maître du cinéma classique hollywoodien, Howard Hawks a commencé à l’époque du muet. Une période méconnue que ce ciné-concert donne l’occasion de redécouvrir avec l'actrice Louise Brooks dans un rôle iconique. Présenté par Samuel Blumenfeld (critique ciné et journaliste au Monde) et mis en musique par le pianiste Raphaël Howson (voir p.57).

Le 21.12 à 20h

Séquence Court [Nuit du court-métrage] Connexion Live | connexion-cafe.com La Nuit du Court-métrage (voir p.57) se déroule un peu partout en France. Le Connexion Live reçoit de son côté la visite de Séquence Court-Métrage (Clutchfolio #13) pour une sélection de 9 films venus des quatre coins du monde. À partir de 22h30, la soirée se transformera en Bettie Page Party, avec 3 Dj's et 1 Vj pour une ambiance riche en burlesque. Et c’est gratuit !

Le 12.01 à 21h30

Scott Pilgrim [*] [Sex Bob-omb] Utopia (Toulouse) | cinemas-utopia.com Comédie la plus brillante et inventive vue depuis longtemps, Scott Pilgrim plonge dans le cerveau d’un proto-geek (ah ce générique pixellisé façon Nes) qui doit traverser sept épreuves pour conquérir une fille croisée en soirée. Aux manettes, Edgar Wright (le réal de Shaun of the dead) déploie des trésors de mise-en-scène sans jamais baisser de régime. Un véritable film au culte grandissant, présenté par la librairie Terre de Légendes. | Scott Pilgrim © Universal Pictures

• 59


dvd & blu-ray Le Voyage Fantastique

Richard Fleischer (20th Century Fox)

Grand classique de l’entertainment des années 60, Le Voyage Fantastique rajeunit incroyablement grâce à cette édition blu-ray. En 1966, Richard Fleischer miniaturisait Raquel Welch et une équipe de scientifiques pour les injecter dans le corps d’un savant. Malgré des effets spéciaux à l’époque plutôt inédits, le kitsch est évidemment de rigueur mais Fleischer, petit fils d’un pionnier de l’animation, veille à injecter suffisamment d’idées visuelles pour que son film soit toujours aussi fantastique de nos jours. Sans cynisme mais avec un charme artisanal non dénué de virtuosité. | B.O.

La grande cuisine

Ted Kotcheff (Carlotta)

Vu d’ici, Ted Kotcheff est surtout l’homme d’un film : Rambo premier du nom, plus un thriller sur les traumas de la guerre au Vietnam que l’actioner bourrin que ses suites en feront. N’empêche, c’est une surprise de le découvrir derrière la caméra d’une comédie injustement oubliée. Dans La grande Cuisine, le prétexte de whodunit (des grands chefs européens se font assassiner tour à tour) sert avant tout des dialogues brillants et des situations au burlesque consommé (la bataille de nourriture entre Jean Rochefort et un chef Suisse). En bon Master-chef du rythme, Kotcheff fait mijoter sa sauce avec brio. | B.O.

Dr. Who

Steven Moffat (France TV Distribution)

Flashback pour ceux qui auraient raté 50 ans de Dr. Who. Eh oui, le bon docteur est moins jeune qu’il n’y paraît. À l’origine, cette série britannique a été diffusée pour la première fois en 1963. Il faudra attendre 2003 pour que les aventures du dernier Seigneur du Temps reprennent, après une interruption en 1983 (26 saisons, rien que ça). Depuis le personnage a changé d’apparence et de showrunner mais l’esprit est toujours là. Témoin, cette 7e saison qui prépare le terrain du 50e anniversaire en confrontant le docteur à ses anciens ennemis (Les Dalek) avec un sens de la comédie et de la fantaisie qui fait toujours autant mouche. Bon anniversaire, Doc’. | B.O.

Pieta

Kim Ki Duk (M6 Video)

Le cinéma Coréen n’a pas la réputation de faire des films à la petite cuillère. Kim Ki Duk ,lui, explose sans doute les standards, pourtant déjà élevés, de ses confrères. Lion d’or à la Mostra de Venise, Pieta enfonce brutalement un peu compatissant recouvreur de dettes orphelin, dont la vie va basculer après sa rencontre avec une femme prétendant être sa mère. Le violent oedipe qui s’en suit vaut aussi bien comme métaphore d’une société en pleine crise (économique, sociale, humaine). Son excès à tout peindre en noir (ou en rouge sang) pourrait éreinter. Au contraire, il secoue et dévaste. En supplément, cette édition nous gratifie d’un deuxième film, inédit : Arirang. | B.O. 60 •


concert & club

CATS ON TREES Chats perchés

[Pop Rock] Dynamo | mer. 11 déc. | 20h30 | 12 et 15 € | jerkov.net

Moitié des Cats On Trees, Yohann Hennequin prend le temps de parler du premier album du groupe entre deux concerts. Il retrouvera Nina Goern sur la scène de la Dynamo. | Mathieu Laforgue Cats on Trees en quelques mots ça donne quoi ? Cats on Trees, c’est un duo piano-batterie. Je suis à la batterie et aux chœurs, et Nina chante et joue du piano. On s’est connus dans un projet beaucoup plus classique, mais il y avait une telle complicité artistique et humaine qu’il fallait qu’on fasse quelque chose ensemble. On compose beaucoup, presque sans se parler, nos personnalités sont très similaires... On a beaucoup de chance de s’être rencontrés. Curiosité professionnelle, pourquoi Cats on Trees ? On aime beaucoup ce que représente le chat, un animal libre mais avec une sorte de recul sur tout ce qui l’entoure. L’image du chat dans les arbres, c’est un peu le côté rêveur, chat perché, observateur. C’est vraiment ça que l’on a essayé de transcrire dans ce premier album. Votre premier album justement vient de sortir, quelle est son histoire ? Un premier album, c’est toujours le résumé d’une vie. On accorde beaucoup de place dans les textes à parler de choses que l’on a vécues, pour une interprétation la plus sincère possible. On a tous des expériences, positives ou négatives, et même dans les textes mélancoliques, on pense toujours à la résolution. Quelles que soient les épreuves traversées, ça peut toujours t’amener vers mieux. Il faut à la fois avoir confiance en soi, mais aussi en la vie. On a la chance de faire ce métier, de sortir cet album chez Tôt ou tard, un super label qui nous aide beaucoup. Malgré des collaborations musicales en studio, vous avez choisi la formule duo en tournée... Sur scène, on aime bien garder le côté fragile du duo piano-batterie. On essaye toujours de proposer quelque chose de spontané, d’échanger un maximum 62 •


avec les gens. Il y a beaucoup de regards entre nous, mais aussi avec le public, une sorte de triangle vertueux. Si quelque chose d’inattendu se passe c’est bien, c’est ce qui donne un sens à la soirée. On se représente tel qu’on est, en jouant très rapproché. Le but n’est pas de faire quelque chose de parfait, plutôt de proposer quelque chose d’humain. C’est cela qui nous touche.   Le 11 décembre, vous serez à la Dynamo. Une appréhension de jouer à la maison ? Non, c’est cool, en plus c’est complet alors qu’il n’y a même pas eu d’affichage ! Ça fait super plaisir. Même si les dates à la maison peuvent être perturbantes : tu joues devant ta famille, tes amis, tu n’as jamais vraiment la tête complètement à ce que tu fais. Ce sont toujours les concerts les moins pro (rires).

Cats On Trees © Ana Bloom

Sur la toile, vous êtes annoncés comme le groupe toulousain de l’année. Qu’est-ce que ça vous inspire ? Toulouse est une ville qui nous a construits, qui nous a portés. On a appris à faire ce qu’on fait ici, avec des gens comme Jerkov ou Pierre Rougean qui nous ont entourés depuis le début. Un groupe, même à deux, c’est aussi beaucoup de personnes qui travaillent autour. Il ne faut pas oublier d’où tu viens, et si ça permet de parler de Toulouse sous un autre angle, on est ravis. C’est une belle ville, où il fait bon vivre... et c’est un peu grâce à elle que l’on est ce qu’on est.  

• 63


concert & club

Juveniles © Richard Dumas

Juveniles + International Hyper Rythmique [Pop] Connexion Live | ven. 6 déc. | 20h 11 et 14 € | connexion-cafe.com

Double style pour une soirée. Le vendredi 6 décembre, le Connexion Live fait son tour de la pop : versant eighties avec Juveniles, version atmosphérique cotonneuse pour International Hyper Rythmique.

A

h les années 80, sa pop synthétisée, son post-punk electro-niqué, ses coiffures laquées et ses fringues colorées. Depuis quelques temps, la décennie est en plein revival musical avec plus ou moins de bonheur. Les Rennais de Juveniles (à prononcer à la française, pas besoin de sortir l’accent english) ne diront pas le contraire. En 2011, leur premier single avait beau clamer « We Are Young », leur montée en

flèche montre plutôt un certain signe de maturité. Rapidement atterri chez Kitsuné, le duo Jean-Sylvain Le GouiThibaut Doray a depuis signé un premier album produit par Yuksek, dans lequel les boucles de synthés payent leur tribu à New Order et autres Dépêche Mode. Pas de plastique clinquant et pas d’amalgame non plus : ce n’est pas de l’electro mais une pop léchée et gourmande qui a bien révisé son groove.   | Baptiste Ostré

International Hyper Rythmique : de feu et de glace Il suffit des premières mesures réverbérées de « Cowboy » pour comprendre qu’on fait fausse route. Stop. Avec un nom comme International Hyper Rythmique, on pouvait s’attendre à du tout instrumental ou à de la fureur musicale. Il n’en est rien. Redémarrons. Avec leur deuxième album, Below the Sea Level, ce trio frère-sœurs de Toulouse travaille des mélodies profondes et des chants éthérés, plongeant dans l’obscurité des abysses pour mieux en remonter la lumière. Les 11 titres composent une balade sensorielle, une discussion murmurée saisissante par sa capacité à jouer de rupture entre chaleur et mélancolie. « Sous le niveau de la mer », le feu et la glace à jamais unis.

64 •


et aussi...

Gadjo Zaz Trio

Région(s) en scène

[Swing] Rest’Ô Jazz | ven. 6 et sam. 7 déc. 20h | Prix du repas | restojazz.com

« Si vous n’aimez pas le jazz ça devrait vous plaire. Mais si vous aimez, ça devrait aussi être bien » prévient le contrebassiste Arnaud Bauville. Il faut dire que ce trio toulousain allie un véritable amour du jazz avec un esprit de fête rigolard. Mais le Gadjo Zaz, qui s’apprête à sortir un deuxième album enregistré suite à un road-trip québécois, est loin de prendre la musique à la légère. Plus swing que jazz mortifère, un peu chanson (pour l’amour du verbe) mais surtout très à l’aise dans les parties instrumentales, le groupe dégage une énergie communicative. Good mood. | B.O.

[Pluridisciplinaire] Toulouse, Balma, Ramonville, Tournefeuille | du 8 au 10 jan. reseaux-mixage-pyramid.com

Rappel des faits : chaque année, les réseaux Pyramids et Mixage alternent entre Midi-Pyrénées et Aquitaine pour soutenir la création régionale. Pour cette dixième édition, c’est la première qui est à l’honneur. Du 8 au 10 janvier, quatre villes de Midi-Pyrénées se prennent au jeu. Avant de se concentrer sur du spectacle vivant (du théâtre mais aussi de la danse et de la performance) au Centre Culturel de Ramonville, à l’Escale de Tournefeuille ou à la Grainerie de Balma (le 9 janvier), l’ouverture se fera en musique au Bijou avec les groupes Strange Enquête et Mystère Trio. | B.O.

THE FLESHTONES

The Fleshtones © DR

[ROCK GARAGE] Connexion Live | mer. 11 déc. | 20h | 12 à 15 € | connexion-cafe.com

C’est à la fin des années 80 que les Fleshtones débarquent du Queens. De Blast off en 82 à Brooklyn sound solution en 2011, les New-Yorkais produisent au fil des décennies un savant mélange de punk, new wave et rockabilly. Membre précurseur du garage-rock US, la bande à Zaremba est à ce jour le seul monument étiqueté CBGB’S (scène mythique de la Grande Pomme) toujours en activité. Incroyables en live, les Américains remettent de l’essence dans leur tour bus pour une nouvelle tournée française, avec une date quasi immanquable dans la ville rose. | M.L. • 65


concert & club

Rock Belda, un pont entre Toulouse & l’Algérie Doolin © Simon Gicquel

[FESTIVAL] La Dynamo | du 9 au 22 déc. ladynamo-toulouse.com, facebook.com/RockBelda

Après Alger, la Dynamo a décidé cette année de bâtir une passerelle musicale avec Oran, deuxième ville algérienne. Durant ce mois de décembre, deux semaines de concerts permettront à des groupes toulousains de se produire là-bas en mars prochain.

Q

uand il a eu l’idée d’un échange artistique entre Toulouse et l’Algérie, il y a un peu plus de deux ans de cela, Ali Tehar, de la Dynamo, n’imaginait pas déclencher un tel élan d’enthousiasme. « Le but était de montrer que l’Algérie et le Mahgreb ne sont pas restés coincés au folklore et qu’il y a un vrai engouement pour les musiques modernes tant au niveau du public que des artistes », explique-t-il. Ne bénéficiant d’aucune subvention, ni de sponsor privé, Rock Belda repose entièrement sur l’engagement des acteurs culturels locaux. Et après une première édition réussie, cette année encore, une vingtaine d’associations et de nombreux artistes contribueront, chacun à leur manière, à la concrétisation financière 66 •

du projet. Pour rappel, les opérations se déroulent en trois temps. En décembre, deux semaines de concerts servent à récolter des fonds, avec cette année une affiche encore plus fournie et éclectique (Kacem Wapalek, Mighty Earth Sound...). En mars, six groupes toulousains participeront au festival Waharock à Oran et le match retour aura lieu à Toulouse du 18 au 25 juin avec la présence de groupes d’Oran. L’an dernier, l’échange concernait la ville d’Alger. « Ça a été une vraie aventure humaine, très forte en émotions » raconte Ali. « Je pense que ce sera à nouveau le cas cette année. Oran a beau être la capitale mondiale du raï, il y a autant de modernité et de diversité qu’à Alger ».   | Nicolas Mathé


et aussi...

Kaly Live Dub [DUB] Connexion Live | jeu. 5 déc. 10 et 13 € | connexion-cafe.com

Est-ce le départ d’un des leurs ? Est-ce le signe des temps ? Une chose est sûre, les membres de Kaly Live Dub sont un tantinet crispés sur « Allaxis », le titre éponyme qui ouvre leur dernier (et sixième) album. Paroles scandées, beats acérées et basses saturées... le quatuor lyonnais a laissé dans la marge le reggae qui réchauffait jusqu’alors leur partition. Le reste de l’album développe une tension comme on déroulerait un fil d’Ariane : pour mieux se repérer dans l'obscurité. Cette teinte en niveau de gris est un poil plus dark mais leur musique reste toujours aussi ensorcelante. | M.-A.S.

Fuck les Mayas... [Festival] Cri de la Mouette, Dynamo jeu. 19 et ven. 20 déc. | 20h | 6 à 12 € jerkov.net

Toujours terré à Bugarach ? Il serait temps de sortir de votre trou car non, la fin du monde n’a pas eu lieu en décembre 2012 et oui, les Mayas se sont bien foutus de nous. Alors après une soirée fin du monde l’an dernier, Jerkov propose de revenir à Toulouse pour dire « Fuck les Mayas... On est encore là », nom du festival qui démarre avec une soirée rock/post rock (et autres) au Cri de la Mouette (le 19) avec Requista, Wellington, Baron Samedi et God François. La suite et fin se déroule à la Dynamo sous le signe du rap avec Wapi, Kacem Wapalek et Parazit. | McC.

Festival Fame

Eric Lareine © DR

[Inclassable] Le Carmausin | du 6 au 8 déc. | grat. à 5 € | rocktime.org

Le festival Fame ne peut rien faire comme tout le monde (tant mieux) et revient pour une quatrième édition sur le Carmausin avec trois concerts, trois styles, trois lieux différents. On démarre avec du blues à Saint Benoît de Carmaux avec Nicolas Cassagneau et Jeff Zima avant de voir le retour de l’acid jazz des Oranges Bleues à l’Orangerie du Musée-Centre d’art du verre à Blaye les Mines. L’espace Fluidanse à Carmaux est le théâtre de la soirée de clôture avec l’inclassable duo Mop Da Queen, le projet d’Eric Lareine et du guitariste Pascal Maupeu. | McC. • 67


concert & club | et aussi...

YODELICE [POP FOLK] Le Bikini | jeu. 9 jan. | 20h | 17 € | bleucitron.net

Yodelice © Yann Orhan

En octobre dernier, Yodelice était une fois encore l’acteur principal de la bande originale du dernier film de Guillaume Canet, Blood ties. Mais sur la tournée qui s’amène, c’est bel et bien Square Eyes que le Francilien mettra en scène.  Avec un premier single « Fade away » qui annonce des résolutions beaucoup plus rock, l’on retrouve tout de même sur cette troisième galette des morceaux plus acoustiques qui ont fait la renommée de l’artiste. Gardez donc vos petits mouchoirs pas trop loin, séance prévue sur la toile du Bikini début janvier prochain.  | M.L.

OXMO PUCCINO [RAP] Salle Alizé (Muret) | mer. 11 dec. 20h | 25 € | mairie-muret.fr

Indéboulonnable O.X., des grandes heures du rap hardcore avec Time Bomb à ses classiques Opéra Puccino, L’Amour est Mort et Cactus de Sibérie, d’une reconversion jazz réussie pour deux albums aux côtés des Jazzbastards à ce sixième opus : Roi sans Carrosse. Figure du hip-hop, le black mafioso reste un des rares Mc français (le seul ?) à être parvenu à toucher le grand public tout en gardant le respect des puristes. Pourquoi ? Peut-être parce que le rappeur dispose d’un talent poétique et d’une voix suffisamment singulière pour qu’on le considère comme un chanteur à part entière, sans qu’il y ait débat. | P.M. 68 •

Sax Machine & Frix [Jazz en scènes] Mandala | ven. 13 et sam. 14 déc. | 21h30 | 7 et 10 € lemandala.com

Mettre sur scène des talents prometteurs à la lisière du jazz et des musiques improvisées. Croiser les familles artistiques et les courants sonores. Chaque année, début décembre, le festival national Jazz en Scènes fait découvrir des groupes et artistes sortant des sentiers battus. À Toulouse, c’est au Mandala qu’il faudra se rendre. Le 13 décembre pour la fusion jazz-hip-hop de Sax Machine, formation portée par le rappeur Jay Ree (entendu chez Zenzile). Le lendemain avec Frix, qui confronte savamment son quartet dans la pure tradition jazz à des samples et autres bidouillages improvisés. | B.O.


L’Ombre de l’Elfine [Chanson féérique] Bijou jeu. 19 et ven. 20 déc. | 21h30 | 5 à 12 € le-bijou.net

On connaissait la littérature fantasy, beaucoup moins sa version en chanson. C’est pourtant tout le sujet avec ce quatuor dans lequel on retrouve le violoncelle d’Auguste Harlé (Bazaar Boutik). Cuivres, guitares et voix faussement ingénue de Delphine Duhamelle convoquent un imaginaire féérique saupoudré d’humour noir et de bons-mots. Il y a du Hansel & Gretel gavés de space-pain d’épice dans les morceaux de L’Ombre de l’Elfine, un traitement étrangement guilleret qui bifurque vers un monde biscornu dont les déformations rappellent Terry Gilliam. | B.O.

Joan of Arc [Chicago Rocks] Saint des seins | lun. 9 déc. | 20h | 5 € lesaintdesseins.com

On se demande bien ce qui est passé par la tête du chanteur Tim Kinsella au moment de choisir un nom pour son groupe. Car Joan of Arc n’a (heureusement) aucun rapport avec la pucelle d’Orléans. Ce qui n’explique pourtant pas que ces Chicagoans passent chez nous pour d’illustres inconnus malgré un enchaînement d’albums à un rythme métronomique depuis 1997 (22 au total). Petite pépite et belle découverte donc que ce Joan Of Arc passant du rock-noise le plus rugueux à des atmosphères aux confins de la folk et de la country. De quoi déstabiliser avec bonheur les adeptes d’étiquetage massif. | B.O.

Stomp

© DR

[PERCUSSIONs] Odyssud | du 10 au 15 déc. | 15h ou 20h30 | 28 à 45 € | odyssud.com

Si vous n’avez pas encore vu ce show britannique délirant, c’est que vous ne faites pas partie du million de spectateurs français ayant tenté de faire vibrer leur cuisine après avoir vu les chorégraphies avec balais, poubelles et autres ustensiles. Vous ne faites pas non plus partie de ceux qui sont déjà venus à une des quatre représentations de la troupe à Odyssud. Dans tous les cas, c’est le moment de se rattraper. Avec le même spectacle depuis 1991, Stomp vous fait bondir de votre siège par ses rythmes endiablés et ses cascades. Prêt à en prendre plein la tête ? | M.R. • 69


concert & club

Les Curiosités du Bikini Rencontres du 3e type

[Pop extraterrestre] Bikini jeu. 12 déc. | 20h | grat. à 5 € lebikini.com Micky Green © DR

Dix-septième tour de piste pour les désormais célèbres Curiosités du Bikini. À paillettes, avec un casque ou à lunettes branchouilles, les curieux artistes de cette promo ont la tête dans les étoiles.

P

our ce nouveau rendez-vous musical, le Bikini s’est entouré de planeurs. À commencer par l’explosive australienne Micky Green, Michella Gehrmann de son petit nom. Après s’être fait connaître par son tube lyrique « Oh ! », elle remonte la pente de la musique en électro entourée des frenchies Tahiti Boy et Para One. Rien que ça. Un virage appréciable pour la dame à la guitare Hello Kitty. Pas de surprise donc que Cascadeur prenne le relais sur scène. Avec son casque et son costume de motard retro le Messin manie brillamment le piano et le triphop. De quoi prendre une bouffée 70 •

de douceurs voyageuses avant de s’attaquer aux jeunes toulousains de Kid Wise. Toujours dans la dynamique pop mais aux allures plus prononcées, Kid Wise surprend par la maturité de son son. Qui pourrait croire que la voix rauque du chanteur vient d’un jeune homme qui n’a pas encore 20 ans ? Fidèle à la musique à la mode ces derniers temps, Kid Wise l’associe à des sujets de société, en témoigne le clip de « Hope ». S’il faut miser sur un groupe naissant ce serait lui : il ne serait pas étonnant de retrouver ces cinq têtes blondes en haut de l’affiche dans | Mathilde Raviart quelques années.


et aussi...

Paul Chambers [Electro clash] Dynamo | sam. 11 jan. 20h | 10 et 12 € | champcaine.com

Non, l’association Recreactif Events (Midnight In, voir p.77) n’a pas ressuscité un contrebassiste jazz des 40’s. Le Paul Chambers dont il est question ici a été découvert par les 2ManyDj’s sur une tournée Soulwax, s’est fait un nom grâce à une série de remix avant de sortir en 2010 un Yeah Techno ! fiévreusement electro-clash. Avec Sophonic, Xplct, Electroluxe et Punky Wash, ce natif du plat pays est l’invité d’honneur d’une soirée basée sur le modèle Marble Night. Autrement dit, c’est parti pour la nuit (remember Dj Pone en septembre dernier). | B.O.

Gaia Tour [Plutôt trance pas trop smooth] Bikini | ven. 20 déc. | 23h | 17 à 20 € asso-regarts.com

Reg@rts et Gaia Concept l’annoncent comme l’événement trance de 2013... et pourquoi pas ? Les organisateurs de ce Gaia Tour ont des arguments avec la venue d’artistes internationaux sur la scène d’un Bikini transformé par les multiples décorations de Phaidon et Fluorobotanics et par le VJing de Bocal-F. Niveau son, on trouve les mélodies hard de l’Israélien Mr Suit (aka Echo Logic), le psychédélisme du Danois DJ Morten Granau, le groovy atmosphérique de la Parisienne Djane Rise et la trance progressive et énergique des Toulousains de Proper Lane. | McC.

El3ctrolyse

Cyberpunkers © DR

[Festival] Albi | du 19 au 21 déc. | grat. à 15 € | polluxasso.com

L’association Pollux soigne les oreilles pour cette deuxième édition de son festival El3ctrolyse. Echauffement en douceur (tout est relatif ) à l’école des Mines de Carmaux par Milu, Flatcake et Suicide Club le jeudi 19 décembre. Accélération du tempo le lendemain façon tour operator (du bar O’Gambrinus au Noctambule). Sprint final le samedi à la salle de Pratgraussals en présence de poids lourds : Cyberpunkers, Missill et Niveau Zéro auxquels se joignent les locaux de l’étape, Low Frequency et Astrolab. Trois jours durant, les bpm vont monter crescendo du côté d’Albi. | B.O. • 71


Chanson rock

Metal

Rock

Rap

disques I2C

Second Souffle (Maigritude Records)

La récente disparition de DF, Mc du groupe, a mobilisé l’ensemble du milieu hip-hop toulousain pour honorer sa mémoire, au moment même où I2C sortait un deuxième album d’une grande qualité. Une alchimie portée par la propreté des beats de Tone, la maîtrise des sonorités old school aux refrains ensoleillés, et l’aisance toute I2Cienne des phrasés de Hans et DF, le tout mis en valeur par l’artwork impeccable de MalickSimple. Une alternative au rap sombre, bien plus installé que le hip-hop chill, optimiste et souriant dans nos contrées toulousaines. Un disque frais, s’écoutant comme un second souffle. | P.M.

Vox

We are vox (autoprod)

En 2012, Vox s’était fait remarquer avec un EP aux influences soul-rock. Un an plus tard, bien des choses ont changées. Le départ de la chanteuse Olympe a évacué les influences gospel pour mettre la formation montpelliéraine sur les rails du rock brut. Avec ses faux airs de Juliette and the Licks, la nouvelle venue Mélodie Pastor joue du timbre, mue par une gourmandise féroce qui embrase les 6 titres de cet EP. Derrière, les riffs et la batterie font plus qu’accompagner la belle (ou la bête, on ne sait plus) et témoignent d’une alchimie joyeuse pour en découdre avec le rock-garage. En espérant retrouver cette électricité sur un premier album qui ne devrait plus tarder. | B.O.

Eryn Non Dae

Meliora (M&O)

Un scandale : nous n’avions pas chroniqué l’album des toulousains l’année passée. Mieux vaut tard que jamais, surtout face à un objet d’une telle qualité. D’une exigence musicale rare, l’expérimental Meliora bouleverse les codes du métal, plongeant l’auditeur dans une ambiance cinématographique résolument sombre où les changements d’ambiances (lugubres, orageuses, chaotiques, brumeuses, désespérées ou explosives, dans le désordre) se succèdent dans une logique - à priori - déstructurée. Claque sonore mise à part, libre à l’auditeur de s’aventurer dans le labyrinthe... En sortirez-vous indemne ? | P.M.

Michel Cloup Duo

Minuit dans tes bras (Ici d’ailleurs, Differ-ant)

Une guitare baryton, une batterie. Pas de fioritures. Et une voix, bien sûr : ce phrasé si particulier, parlé-chanté caractéristique de Michel Cloup. Après Notre silence en 2011, le Toulousain retrouve Patrice Cartier, ex-compère d’Expérience, dans un album extirpé des ténèbres. Sans jamais tomber dans le rock-déprime, le duo lance des solos homériques (« Minuit dans tes bras#2 »), hypnotise avec « Coma », chaque titre tendu par un bouillonnement électrique. Minuit dans tes bras trousse des ambiances vénéneuses, dérange et colle à la peau. Sous le minimalisme d’apparence, l’alliance de deux maîtres du rock-chamanique. | B.O.

72 •


AGENDA

concert & club

[*]

Le 6 et 7.12

Breathe [*] [Electro] Bikini | 23h | 18 à 22 € | lebikini.com Après une ouverture le 5 décembre au shop Coexist, le festival Breathe donnera une bouffée d’airs électro au Bikini. Pas de chapelle qui compte, il y en aura pour tous les goûts : planant avec Dream Koala, turntablism pour Greem et Pfel, dubstep avec Zedsdead et Beataucue. Une première édition qui, espérons-le, en appellera d’autres (voir Clutch#13). | © DR

Le 7.12

D’ici et d’ailleurs [Exploration] Dynamo | 20h | 8 € | ladynamo-toulouse.com Les Toulousains d’Azad Lab remettent ça. Après une première édition en 2012, ce groupe émergent invite d’autres formations à venir partager la scène avec un mot d’ordre rassembleur : éclectisme. Hip-hop alternatif (O’Styl), punk rock 70’s (The Florentines), steppa dub (Tetra Hydro K). De son côté, Azad Lab poussera d’un cran l’hybridation : sept musiciens et un spectacle retravaillé pour favoriser l’immersion. Watt the Fuck ! [Overdrive] Inox (Sequières) | minuit | 15 € | facebook.com/asso.overdrive Avant de faire un tour à l’Opium le 13 décembre, c’est l’Inox qui sera envahi par une sélection résolument techno d’Overdrive. L’asso’ toulousaine invite une légende des bpm, Oscar Mulero, qui a fêté l’an dernier les dix ans de son fameux label Warm-Up. Citizen Kain, Pfirter et Digital Agreement lui emboîtent les watts jusqu’à 6h du matin (avant un after au Kost).

Le 13.12

Orlando [King Kong Power] Théâtre Sorano | 20h | 10,80 à 18,80 € | sorano-julesjulien.toulouse.fr On les connaissait en trio : deux nanas, un mec pour un groupe de chanson où poésie et burlesque se côtoient avec magie. Pour ce nouveau spectacle, Les filles sages vont au ciel, les autres où elles veulent, Orlando devient le King Kong Power et passe de trois à cinq membres. Une nouvelle création entre chanson et cabaret.

76 •


Le 13.12

The Skints [Reggae rock] Rio Grande (Montauban) | 20h30 | 14 et 18 € | lerio.fr Ils avaient fait sensation l'an dernier. Les Londoniens de The Skints traversent à nouveau la Manche et plongent dans le Rio Grande. Petite perle reggae-ska, le quatuor navigue entre les genres avec une aisance rafraichissante (on y croise du hip-hop, du rock et même du punk). Mais la palme revient à l’excellente Marcia Richards, dont le flow est pour beaucoup dans la réussite de l’ensemble (voir Clutch#6). Midnight In Toulouse [Electro] Bikini | 23h | 15 et 18 € | lebikini.com Retour au bercail pour les soirées Midnight In. Après avoir voyagé un peu partout en Europe, l’événement retrouve le Bikini et promet une ambiance toujours aussi survoltée. Derrière les platines, il n’y aura pas moins qu’Etienne de Crecy, le marseillais de Versailles, que les plus vieux ont connu grâce à la compilation-concept Super Discount. Les frappadingues Stereoheroes et Mr Magnetix seront également de la partie.

Le 14.12

Marcel Cappelle & Malik Richieu [Chanson] Grenade | 16h | 1 jouet neuf, 1 entrée | multimusique.net Rappel de la marche à suivre : pour l’événement annuel du Père-Noël fait son show, pas d’entrée à payer. C’est en apportant un jouet neuf que vous accéderez à la salle pour découvrir, dès 16h, un spectacle de cirque (Boris sur les planches), avant le concert de Marcel Cappelle & Malik Richieu. Final sur les galipettes musicales de Wally.

Le 28.12

Patamix Crew [Guachafita] Connexion Live | 21h | 5 € | connexion-cafe.com Entre deux réveillons, Dj No Breakfast et Laundrymix réchauffent les soirées hivernales. Après avoir été invités au Batofar l’an dernier, les deux complices renvoient l’ascenseur et convient le collectif Patamix au Connexion Live pour une soirée Guachafita qui s’annonce dantesque : les Dj’s Dk, Trimaps et Vodkakoka étant des pointures du mouvement tropical bass.

Le 31.12

El Gato Negro [Réveillon tropical] Mandala | 21h30 | 15 et 18 € | lemandala.com Après avoir tourné au Mexique et en Argentine, El Gato Negro revient à Toulouse, ses instruments chargés de souvenirs et de sonorités colorées. Accompagné de la multiinstrumentiste Cubaine Irina Gonzales, le groupe fusionne cumbia et reggae pour un réveillon à destination de l’Amérique Latine. Énergie et humour au rendez-vous.

Le 4.01

Toulouse Massive [Dnb, Bass Music] Bikini | 23h | 10 et 12 € | vandalcrew.net Attention, un fort risque de basses de destruction massive est prévu sur le Bikini. Le Vandal Crew commence 2014 comme il finit 2013 : avec une vigueur joyeuse et tapageuse. Bounce !!!, Miss Leia, Snotrocket, Peyo et Skank commanderont la mission aux côtés de Messkla, Flashball 13 ou encore Primal Therapy.

• 77


AGENDA mer. 4.12

concert & club

Métabadinage | Bière, vin et bavardage

Le P'tit Truc | 19h | Grat.

Apéro-concert | MARIE CARRIE DUO | Jazz, Bresil Théâtre du Grand Rond | 19h | Part. libre ALAIN ANGELI et XAVIER FARO | Piano, sax

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

I HAVE A TRIBE - ANNA CALVI | Pop, rock

Bikini | 20h | 21,5 à 24 €

Scène ouverte | C'est dans le titre

Le Chabrot | 20h | Grat.

CLAIRE SIMON | Chanson folk

Cherche Ardeur | 20h | Grat.

I WANT UN SMOOTHIE - THE FALLS - RED WOODS - LA FOUGERE Connexion Live | 20h | 5 € SALES PIERROTS | Chanson

Le Chabrot | 20h | Grat.

Soirée Métal | C'est dans le titre

La Mécanique des Fluides | 20h30 | Grat.

Quiz

Vasco Le Gamma | 21h | Grat.

Quizz Délire

L'Evasion | 21h | Grat.

KARIM GHARBI | Chanson

jeu. 5.12

Le Bijou | 21h30 | 10 et 12 €

Pause Musicale | MATTHIEU SAGLIO | Cello Solo

Salle du Sénéchal | 12h30 | Grat.

Breathe | ANDREA - BOUSSOLLE - SURPRISES | Electro changez de dessein

Coexist | 18h | Grat.

ClutchOrama#14 - Sortie du magazine au saint des seins

 arte blanche À vandal crew | bass music C exposition CLUTCHFOLIO #14 | nikko kko | jeu. 5 déc. | 19h - 2h | grat.

CONCERT AU CONCORDE | Rock, jazz

Café de la Concorde | 19h | 2 €

Apéro-concert | MARIE CARRIE DUO | Jazz, Bresil T héâtre du Grand Rond | 19h | Part. libre THE MUSIC NIGHT | Concert de musique variées Aperitivo Español

Théâtre de poche de l'Enac | 19h | Grat. Le Pery | 19h | Grat.

EASY LIVING | Duo guitare voix

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

-M- | Chanson, rock

Zénith | 20h | 32 à 59 €

BHAD | Jazz

Cherche Ardeur | 20h | Grat.

BLACKOUT-SOUND - KALY LIVE DUB | Reggae, dub NOMADE DE MA MAISON | Folk acoustique

Connexion Live | 20h | 13,5 à 16 € La fille du brasseur | 20h | Grat.

AMOR FATI TRIO | Free jazz qui tue

Txus | 20h | Grat.

PETER'S FRIENDS | Rock

Le Bistrologue | 20h | Grat.

ORCHESTRE NATIONAL DU CAPITOLE | Classique

Halle Aux Grains | 20h | nc

OBOHEM TOUR #13 | TALIBAMM - ROB | Rap, rock YODELICE - LINA AND... | Folk, rock FUNKY STYLE BRASS - SUGAMAMA | Groove, funk L' A .B | Pop, folk GONDWANA | Jazz manouche LES EXTATAS | Chanson française festive Karaoke dansant KORE MORONS - TROTSKIDS | Punk DOME ET CESZIGUES | Rock

Ôbohem | 20h30 | 3 € Les Docks | 20h30 | 18 et 20 € La Dynamo | 20h30 | 10€

Monsieur tout le monde | 20h30 | Prix des tapas L'Evasion | 20h30 | Grat. Le Caméleon | 20h30 | Part. libre Verdon Café | 21h | Grat. La Dernière Chance | 21h | 6 € Le Filochard | 21h | Grat.

Session Made In | BLACKMARKET | Musiques de l'atlantique noir Nasdrovia Bar | 21h30 | Grat.

78 •

WEEPERS CIRCUS | Chanson

Le Bijou | 21h30 | 5 à 12 €

Jam Session | Boeuf du mois

Mandala | 21h30 | Grat. et 5 €


ven. 6.12

Human Jukebox | Ask your song

Mulligan's | 22h | Grat.

DJ DOUK | Vintage pop

Le Moloko | 22h | Grat.

Mini-marché de Noël | Créateurs et ateliers

Les Délices de Saturnin | 18h | Grat.

Apéro-concert | MARIE CARRIE DUO | Jazz, Bresil Théâtre du Grand Rond | 19h | Part. libre GADJO ZAZ TRIO | Swing, manouche

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

INTERNATIONAL HYPER RYTHMIQUE - JUVENILES | Pop Connexion Live | 20h | 11 et 14 € Release Party Al’Tarba vs Dj Nixon | JESSICA FITOUSSI - BONNIE LIE La Dynamo | 20h | 8 € THE SPACE ROCKETS | Surf, garage et rock 'n' roll THE FIFTY-FIFTY | Rock

Le St Aubin | 20h | Grat. La Mécanique des Fluides | 20h | Part. libre

 AUT QU'CA POUSSE AU CAP | CRITICAL QUARTET EXPERIENCE - LE DERNIER METRO F PRIME VERS CREW - L'1PROBABLE MC et DJ SPAZM | Fusion jazz, Hip-hop Salle du CAP | 20h | nc BUNKORE | Hip-hop origins

Cherche Ardeur | 20h | Grat.

Le Kalinka se la raconte | Chanson

Kalinka | 20h30 | nc

The Amazing Dr Troll and his Magic | Magicien déjanté The Dispensary | 20h30 | Grat. CORDZAM | Musiques du monde

Maison Blanche | 20h30 | Part. libre

UNCLE JOE | Mento, calypso MADOU | Afroworld

L'Evasion | 20h30 | Grat. Le P'tit Truc | 20h30 | Grat.

LONE RANGER - JOHNNY OSBOURNE - THE BANYANS | Reggae Lo Bolegason | 20h30 | 12 à 15€ M'BAYE Soirée Années 80's DEPOT DE BILAN | Rock GILLES ET AUGUSTE | Chanson EDEN VICE - SIGNS | Rock

Petit Voisin | 21h | nc Verdon Café | 21h | Grat. Ôbohem | 21h | nc Chapeau Rouge | 21h | 3 à 8 € Café du Burgaud | 21h | 5 €

Fame | JEFF ZIMA - NICOLAS CASSAGNEAU | Blues Salle de St Benoit (Carmaux) | 21h | 5 € BRICE LEE - MOODY PREACHERS - NHAR LIVE - PATRICE BAUMEL Péniche St-Louis | 21h | nc Funky Bizness | MR SUPA | Hip-hop, soul and dirty beats WEEPERS CIRCUS | Chanson

Nasdrovia Bar | 21h30 | Grat. Le Bijou | 21h30 | 5 à 12 €

LA TARENTULE | Jazz funk

Mandala | 21h30 | 7 et 10 €

Soirée Partizan | DJ YEAMAN

Le Communard | 22h | Grat.

Pour janvier envoyez vos dates avant le 27 décembre à agenda@clutchmag.fr

• 79


AGENDA ven. 6.12

concert & club

Tropical party | PEQUI | Brazilian stuffs and other tropical matters Le Moloko | 22h | Grat. Les Concerts du Mulli | Rock, irish

Mulligan's | 22h30 | Grat.

Breathe | BEATAUCUE - ZEDS DEAD - VANDAL CREW | Dubstep, dn'b Bikini | 23h | 20 et 22 € FRITZ DK | Electro

sam. 7.12 changez de dessein

L'Autre | 05h | Grat.

Concerthon en soutien au téléthon | Rock

St Jory | 12h | Part. libre

EXPOSITION NIKKO K.K.O (voir Clutchfolio p.16) Clutchfolio #14 | Gibert Joseph Musique (22 rue des Lois) | nikko-kko.com Du 7 déc. au 6 jan. 2014 | Vernissage le sam. 7 déc. - 15h à 18h avec Dj Nice

I want you to mix | Dj set, open platines ANNA CRUIZE | Funk, soul acoustique Apéro-spectacle | MARIE CARRIE DUO GADJO ZAZ TRIO | Swing, manouche

Gibert Joseph Disques | 16h | Grat. Médiathèque José Cabanis | 17h | Grat. Théâtre du Grand Rond | 19h | Part. libre Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

O’STYL - TETRA HYDRA K - AZAD LAB - THE FLORENTINES | Fusion La Dynamo | 20h | 5 € GILLES ET AUGUSTE | Chanson THE SHEEVES | Rock MERCI MARLENE | Acoustique JELL-OO | Chanson HILTON | Road movie folk AMPAJOUQUE | Rock

Art'Cade | 20h | nc La Mécanique des Fluides | 20h | Part. libre Cherche Ardeur | 20h | Grat. Centre Animation Saint Simon | 20h | Grat. Maison Blanche | 20h30 | Part. libre L'Evasion | 20h30 | Grat.

KEOST DEN | Rock fusion

Nain Jaune | 20h30 | Grat.

BRAZILIDADJI | Bossa nova

Le P'tit Truc | 20h30 | Grat.

Toulouse Soul Club | GEORGE MAHOOD - BENJAMIN et CERMAKK Connexion Live | 21h | 5 € Karaoke dansant SAOUYA | Musiques du monde CHAOS 83 | Punk Quiz EL GATO NEGRO | Cumbia

Verdon Café | 21h | Grat. Ôbohem | 21h | nc La Dernière Chance | 21h | Grat. Le Pery | 21h | Grat. La Loupiote | 21h | Grat.

Fame | LES ORANGES BLEUES | Acid jazz Centre d'Art du Verre (Blaye Les Mines) | 21h | Grat. DJ JUDOBOY | Funk THE BRANLARIANS - BILLY HORNET | Reggae ARTICHAUT ORKESTRA | Jazz klezmer free

Le Filochard | 21h | Grat. Cri'Art (Auch) | 21h | 10 € Mandala | 21h30 | 7 et 10 €

LAMÂCHE - ADRIAN BELLING - FRED THENE | House, techno Cri de la Mouette | 22h | 10 € Dig that groove 5 | ALEXANDER POP | Disco, new wave, post punk Le Moloko | 22h | Grat. DJ MAMELLE BENT | Mix indie pop rock THE CAMELTOE MIX | Girly mix THE RHUM RUNNERS | Surf rock

Nasdrovia Bar | 22h | Grat. Le Communard | 22h | Grat. Breughel | 22h | Grat.

POLLUX ET POULPY - YOANN THE BASTARD - BUNKORE CREW | Hardcore Petit Voisin | 22h | nc Breathe | STWO - DREAM KOALA LIVE - DARIUS - GREEM - PFEL | Electro Bikini | 23h | 18 et 20 € Les Concerts du Mulli | Rock, irish

Mulligan's | 23h | Grat.

SHALYS - ALIFER - CYCLE CALL - BRAINSUCKER - PMX SOUND | Electro Rachdingue | 23h30 | 15 €  OVERDRIVE : WATT THE FUCK ! | PFIRTER - CITIZEN KAIN - DIGITAL AGREEMENT OSCAR MULERO | Bass music L'Inox | 23h45 | 15 €

80 •


AFTER INFORMAL by CROSSFADER | Deep house, electro

L'Autre | 05h | Grat.

INFORMAL "OFFICIAL AFTERPARTY" w et CROSSFADER TEAM KOST CLUB | 06h | 3 et 5 €

dim. 8.12

Fame Festival | MOP DA QUEEN | Chanson inclassable Espace Fluidanse (Carmaux) | 17h30 | 5 € Scène ouverte | Free

Ôbohem | 19h | Grat.

FJ FLOWERS | One man band

Le Cactus | 19h30 | Grat.

LE BARDIT MANCHOT | Jazz new orleans

Breughel | 19h30 | Grat.

OFFSHORESPIRIT | Blues pop

Borriquito Café | 20h | Grat.

AGNOSTIC FRONT - TROMATIZED YOUTH - THIS LIFE | Noise Saint des Seins | 20h | 14 et 17 €

lun. 9.12

Jam Session | World music

Le Filochard | 21h | Grat.

RCO - Rencontre Cultures Ouverture | Meeting

L'Evasion | 18h30 | Grat.

Roots Belda | MIGHTY EARTH SOUND - BLACKOUT SOUND | Reggae La Dynamo | 20h | 5 € JOAN OF ARC - SUNSHINE PARKER ORCHESTRA - CHESNUT ROAD Saint des Seins | 20h | 5 €

mar. 10.12

Apéro-spectacle | CLAIRE | Chansons accordéons Théâtre du Grand Rond | 19h | Part. libre REMI PANOSSIAN | Piano

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

Electro Belda | MIINIE et POPPA - LPC PLAYERS - KOKTAIL

La Dynamo | 20h | 5 €

Scène ouverte Jazz Manouche | SYLVAIN PEYRIERES Maison Blanche | 20h | Part. libre KARAOKÉ du saint | Express yourself

Saint des Seins | 20h | Grat.

Consensus mou | Improvisation théatrâle

Cherche Ardeur | 20h | Grat.

Match d’improvisation théâtrale

Ôbohem | 20h30 | Grat.

Soprano invitée : Audrey Marchal | ORCHESTRE DE CHAMBRE DE TOULOUSE Classique L'Escale (Tournefeuille) | 20h30 | nc CONTREBAND | Jazz

Le Carson | 21h | Prix du repas

Charity Quiz pour les Restos du Cœur | Caritatif

The Dispensary | 21h30 | Grat.

JANE FOR TEA | Chanson vintage jazz Pub Quiz | Guess what ? mer. 11.12

Le Bijou | 21h30 | 5 à 12 € Mulligan's | 22h | Grat.

Apéro-spectacle | CLAIRE | Chansons accordéons Théâtre du Grand Rond | 19h | Part. libre Apéro-quiz | Devine ! ESTHER NOURRI DUO | Piano, voix THE FLESHTONES | Rock n'roll garage

Café de la Concorde | 19h | Grat. Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas Connexion Live | 20h | 12,5 à 15 €

La Dynamo Prend l'Air | OXMO PUCCINO | Hip-hop Salle Alizé (Muret) | 20h | 25,5 et 26,7 € CATS ON TREES - AINAMATY | Pop, folk

La Dynamo | 20h | 12 et 15 €

Scène ouverte | VINCENT ALLOUI et CLEMENCE LAGIER Maison Blanche | 20h | Part. libre Made In | Mix vinyles SIANN LOFHAI | Delicate noise song.

Le Chabrot | 20h | Grat. Cherche Ardeur | 20h | Grat.

Soprano invitée : Audrey Marchal | ORCHESTRE DE CHAMBRE DE TOULOUSE Classique L'Escale (Tournefeuille) | 20h30 | nc Les Arts Renaissants | QUATUOR EBENE | Quatuor à cordes Musée des Augustins | 20h30 | nc ACIDE LYRIQUE | Opéra pastille Quiz Pour janvier envoyez vos dates avant le 27 décembre à agenda@clutchmag.fr

Espace Croix Baragnon | 20h30 | 5 à 10 € Vasco Le Gamma | 21h | Grat.

• 81


AGENDA mer. 11.12

concert & club

JANE FOR TEA | Chanson vintage jazz

Le Bijou | 21h30 | 5 à 12 €

Quizz Délire

L'Evasion | 21h30 | Grat.

Inauguration | ROMAIN GARETT - ANTHONY SPINOZI | Electro Ice Club | 22h | Sur invit. jeu. 12.12

L a Pause Musicale | MINGO JOSSERAND - BERNARDO SANDOVAL Silences coloriés Salle du Sénéchal | 12h30 | Grat. Mixed Grill | D DJE | Mix indie pop rock

L'Almanach | 19h | Grat.

Aperitivo Español

Le Pery | 19h | Grat.

Apéro-spectacle | CLAIRE | Chansons accordéons Théâtre du Grand Rond | 19h | Part. libre Concert au Concorde | Rock, jazz

Café de la Concorde | 19h | 2 €

Scène ouverte spoken word | RAJEL | Slam

Maison Blanche | 19h30 | Part. libre

 he Waiting Room by La Petite | LOW JACK LIVE - MONDKOPF DJ SET T Messe maya fantasmée Chapelle des Carmélites | 19h30 | 12 € SANDRINE ROMAN GARCIA DUO | Duo guitare voix

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

L es Curiosités du Bikini Vol.17 | CASCADEUR - MICKY GREEN - KID WISE Pop, electro Bikini | 20h | Grat. et 5 € DAISY LAMBERT - ABBERLINE | Electro pop

Connexion Live | 20h | 5 €

Rap Belda | BIM BAM PROD - GUESTS | Hip-hop

La Dynamo | 20h | 5 €

KENNY - RIO SINHART | Folk acoustique

La fille du brasseur | 20h | Grat.

Soirée Eclectik Circus | Mix

Ôbohem | 20h | nc

LAO KOUYATE AND THE FULAMA | Afro jazz

Txus | 20h | Grat.

25 BIS | Chanson populaire festive MAZES ARCHITECTS | Rock psyché

Le Bistrologue | 20h | Grat. La Mécanique des Fluides | 20h | Part. libre

BEM GELADA | Quartet do brasil

Cherche Ardeur | 20h | Grat.

FAYE SMITH et THE LOVELY BONES | Rock Monsieur tout le monde | 20h30 | Prix des tapas " I remember Chesney " Autour de Chet Baker | NICOLAS GARDEL Leçon de jazz Mandala | 20h30 | 10 et 13 € ACIDE LYRIQUE | Opéra pastille

Espace Croix Baragnon | 20h30 | 5 à 10 €

PARTICLES - GUESTS | Pop, rock

Cri de la Mouette | 21h | nc

Karaoke dansant

Verdon Café | 21h | Grat.

CHORO DE TOULOUSE | Musique populaire brésilienne FUSION | Afro, folk, jazz

L'Evasion | 21h | Grat. Petit Voisin | 21h | 3 €

DJ LA GROSSE PUTE | Punk, new wave

Nasdrovia Bar | 21h30 | Grat.

PAAMATH | Chanson afro-francophone

Le Bijou | 21h30 | 5 à 12 €

Human Jukebox | Ask your song

Mulligan's | 22h | Grat.

Kinomix | DUSON ET GINO | Film commenté

Le Moloko | 22h | Grat.

Inauguration | ROMAIN GARETT - ANTHONY SPINOZI | Electro Ice Club | minuit | Sur invit. ven. 13.12

Apéro-spectacle | CLAIRE | Chansons accordéons Théâtre du Grand Rond | 19h | Part. libre Murder party ! | Embrouilles masquées AÂLMA | Manouche, klezmer MATHIEU BOOGAERTS | Chanson PRINCE RINGARD | Chanson contestaire Soirée Drink'n'Draw

82 •

Musée des Augustins | 19h30 | 5 et 10 € Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas La Dynamo | 20h | 15,5 à 18 € Le Communard | 20h | Grat. La Mécanique des Fluides | 20h | Grat.


MARIN | Chanson française

Foyer de L'Aussonnelle | 20h | nc

ORCHESTRE NATIONAL DU CAPITOLE | Classique

Halle Aux Grains | 20h | nc

YAKEEN | Fusion world

Cherche Ardeur | 20h | Grat.

King Kong Power | ORLANDO QUINTET | Chanson surréaliste Le Sorano | 20h | 10 à 18 € YAZILI | Balkanique

Maison Blanche | 20h30 | Part. libre

CHARLY | Pop

L'Evasion | 20h30 | Grat.

DJ PAIKAN | Mix afro

Nain Jaune | 20h30 | Grat.

BLACK CURLS | Trio folk accoustique

Le P'tit Truc | 20h30 | Grat.

THE SKINTS - IFRIQIANS | Reggae, rock BABYLON CIRCUS - ALEE | Rock festif

Rio Grande | 20h30 | 14 et 18 € Le Chapeau rouge (Carcassone) | 21h | 11 à 18 €

LES SAGUARO'S | Country

Verdon Café | 21h | Grat.

JAZZ EN KIT | Jazz

Ôbohem | 21h | nc

MAGNETIK MOSQUITO - CORDCORE ACOUSTIK | Rock à cordes Café du Burgaud | 21h | 5 € Toulouse Con Tour | YVAN CUJIOUS - MAGYD CHERFI - ART MENGO Chanson Cri'Art (Auch) | 21h | 20 à 26 € ALPHA et OMEGA | Indie, rock

Nasdrovia Bar | 21h30 | Grat.

PAAMATH | Chanson afro-francophone Roots and Urban Night Jazz en scène | SAX MACHINE | Jazz Hip-hop

Le Bijou | 21h30 | 5 à 12 € Petit Voisin | 21h30 | 3 € Mandala | 21h30 | 7 et 10 €

JOE'S FUNKY BUSINESS | Funk

Cri de la Mouette | 22h | nc

Soirée Mix Soul GUS66 | Nothern soul, funk, soul, acid jazz

Connexion Live | 22h | Grat.

Rock Belda et La cantina # 2 | Régalade

La Dynamo | 22h | 5 €

Whip on me, baby ! | T'N'A | Jiving et smashing 60’s vinyl djs set

Le Moloko | 22h | Grat.

Les Concerts du Mulli | Rock, irish

Mulligan's | 22h30 | Grat.

 IDNIGHT IN TOULOUSE | BOUSSOLE - ETIENNE DE CRECY - STEREOHEROES M DIFUZION - MR MAGNETIX | Electro, techno Bikini | 23h | 15,5 à 18 € ROOTS REGGAE MELODY ft CONSCIOUS EMBASSY | Reggae, dub La Dernière Chance | 23h | 3 €  OVERDRIVE : FRIDAY CIRCUS EP 2 | COYU - GREEN TECKER - MACHA Deep, tech house Opium Club | minuit | 12 et 15 € Inauguration | ROMAIN GARETT - ANTHONY SPINOZI | Electro Ice Club | minuit | Sur invit. FRITZ DK | Electro

Pour janvier envoyez vos dates avant le 27 décembre à agenda@clutchmag.fr

L'Autre | 05h | Grat.

• 83


AGENDA sam. 14.12

concert & club

L e Père-Noël fait son show | MARCEL CAPPELLE et MALICK RICHIEU - WALLY Salle des fêtes de Grenade | 16h | 1 jouet = 1 entrée Apéro-spectacle | CLAIRE | Chansons accordéons Théâtre du Grand Rond | 19h | Part. libre CHRISTOPHE LIER TRIO | Jazz fusion

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

 ock Belda | NEPERIAH - HERESIC SYNOPSIS - CATHARS - COP PORN - EVILNESS R Métal La Dynamo | 20h | 5 € Hip-hop Delight #2 | Expos, perfs, concerts

Art'Cade | 20h | 6 à 10 €

LA CEIBA | Latino quartet NICO et CO - JEFFERSON NOIZET | Blues

Cherche Ardeur | 20h | Grat. Salle du Bois de Castres (Carbonne) | 20h | 10 €

Christmas Reggae Party | DJ KAYAM

Maison Blanche | 20h30 | Part. libre

Concert PIN UP | GLAM’SWING - BLASTOFF | Rockabilly Be Acoustic | 20h30 | Grat. sur résa LA GITANA TROPICAL | Bossa, cubain, jazz

Nain Jaune | 20h30 | Grat.

LOVELY BONES | Reprises et compositions comtemporaines

Le P'tit Truc | 20h30 | Grat.

EC'S GRINDHOUSE | Courts métrages et concerts

La Mécanique des Fluides | 20h30 | Part. libre

REMI PANOSSIAN TRIO | Jazz

Espace Job | 20h30 | nc

ANAÏS - MATHIEU BOOGAERTS

Lo Bolegason | 20h30 | 12 à 15 €

BIGARANX - MP1.2 | Ragga, dubstep

Rio Grande | 20h30 | 14 et 18 €

Karaoke dansant

Verdon Café | 21h | Grat.

Soirée Mix de Frapading etCompany | MTH - GWY - MAX | Electro Ôbohem | 21h | 2 € Café tango ! | OMAR HASSAN | Cabaret chanson Auditorium Jean-Cayrou (Colomiers) | 21h | 10 € SEYLEN - IN AEVUM - LESSEN - DJ NO STRING | Métal

La Dernière Chance | 21h | 5 €

Quiz

Le Pery | 21h | Grat.

DADEF QUARTET | Jazz

Café du Burgaud | 21h | 5 €

Jazz en scène | FRIX | Jazz groove post apocalyptique

Mandala | 21h30 | 7 et 10 €

DAWA DELUXE | Hip-hop, fusion

Cri de la Mouette | 22h | nc

Groov’Hits Connection | DJ DAVYD VENER

Connexion Live | 22h | Grat.

ROCKIN ROBIN | Rockabilly, rhythm n'blues, tittyshake

Le Moloko | 22h | Grat.

FREDDY MASSIF (TOULOUSE SOUL CLUB) | Hip-hop, soul ESKALE QUILOMBO | Ska

Nasdrovia Bar | 22h | Grat. Le Communard | 22h | Grat.

Concert de soutien au restos du coeur | SAOUYA | World RUDYMENTAIRE | Folk BLACK MARKET SESSION | Musiques de l'atlantique noir

Breughel | 22h | Grat. Petit Voisin | 22h | nc La Loupiote | 22h | Grat.

Soirée Strictly DnB | TANTRUM DESIRE - AUDIO - TERRAVITA Bikini | 23h | 16,70 et 17 € Les Concerts du Mulli | Rock, irish

Mulligan's | 23h | Grat.

SOIRÉE B.DAY | FRANCK DE VILLENEUVE | Electro

L'Autre | minuit | Grat.

Inauguration | ROMAIN GARETT - ANTHONY SPINOZI | Electro Ice Club | minuit | Sur invit. After | FRANCK DE VILLENEUVE | Electro

dim. 15.12

Scène ouverte | Free DELIGHT FOULE | Jazz covers ANAÏS | Chanson SHEIK OF SWING | Jazz manouche SOAN | Rock

84 •

L'Autre | 05h | Grat.

Ôbohem | 19h | Grat. Le Cactus | 19h30 | Grat. Connexion Live | 20h | 18 et 25 € Borriquito Café | 20h | Grat. La Dynamo | 20h30 | 18,5 et 20 €


STOP II | Country-punk blues

The Dispensary | 20h30 | Grat.

Jam Session | World music

lun. 16.12

mar. 17.12

MYSTÈRE TRIO | swing du monde

Le Filochard | 21h | Grat. Restaurant social du Ramier | 12h15 | Grat.

RCO - Rencontre Cultures Ouverture | Meeting

L'Evasion | 18h30 | Grat.

Soirée Beer Pong | DJ LACABRE - DJ MAYDAY | Régalade

La Dynamo | 20h | Grat.

LE TEMPS NE FAIT RIEN A L'AFFAIRE | Brassens en liberté ! Th. du Grand Rond | 19h | Part. libre DANIEL STEC | Piano

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

LITTLE BALOUF - DOOLIN | Celtique

La Dynamo | 20h | 12 et 14 €

Scène ouverte Jazz Manouche | SYLVAIN PEYRIERES Maison Blanche | 20h | Part. libre Pas plus haut que le bord - Radio Campus | Emission en direct Le Chabrot | 20h | Grat. PLEBEIAN GRANDSTAND - DWAIL - NOLENTIA | Chaos, grindcore S aint des Seins | 20h | 6 € Quiz

Borriquito Café | 21h | Grat.

CONTREBAND | Jazz

Le Carson | 21h | Prix du repas

Christmas Quiz

The Dispensary | 21h30 | Grat.

Pub Quiz | Guess what ?

mer. 18.12

Mulligan's | 22h | Grat.

LE TEMPS NE FAIT RIEN A L'AFFAIRE | Brassens en liberté ! Th. du Grand Rond | 19h | Part. libre Apéro-quiz | Devine !

Café de la Concorde | 19h | Grat.

EL BEC TRIO | Swing

Rest'Ô Jazz | 20h | Grat.

BRIGITTE FONTAINE | Chanson décalée

Bikini | 20h | 25,5 à 28 €

Dragon et Friends | DADDY NUTTEA - SIR SAMUEL - DRAGON DAVY - DAR-K - ILEMENTS Hip-hop, ragga Connexion Live | 20h | 10 et 13 € Noise Belda | SUNSHINE MESSY PARKERS - MARBLE FEATHER | Noise La Dynamo | 20h | 5 € Concert et boeuf | LA ROULOTTE | Fanfare

Ôbohem | 20h | nc

GWENAEL B | Chanson

Le Chabrot | 20h | Grat.

Session occitane | Boeuf

Cherche Ardeur | 20h | Grat.

Un pavé dans le Jazz | JONAS KOCHER | Solo jazz aventureux Lieu Commun | 20h | 5 et 10 € LES EXTATAS | Chanson française festive

Chez ta Mère | 20h30 | Part. libre

Quiz spécial NOËL | Hotte et cadeaux

Vasco Le Gamma | 21h | Grat.

Quizz Délire jeu. 19.12

L'Evasion | 21h30 | Grat.

La Pause Musicale | GENEVIÈVE FOCCROULE | Classique Salle du Sénéchal | 12h30 | Grat. Mixed Grill | DJ DEUCE | Unikradioshow, campus fm BAROLOSOLO | Chanson circassienne Aperitivo Español

L'Almanach | 19h | Grat.

Le Chapeau Rouge (Carcassone) | 19h | Grat. Le Pery | 19h | Grat.

LE TEMPS NE FAIT RIEN A L'AFFAIRE | Brassens en liberté ! Th. du Grand Rond | 19h | Part. libre Concert au Concorde | Rock, jazz

Café de la Concorde | 19h | 2 €

CAMEL JACKSONS et LULU PIMAY | Chanson freestyle La Mécanique des Fluides | 19h30 | Grat. Tribute To Sting | Hommage DANCE FOR ALL PARTY | DJ JUAN CHRISS Pour janvier envoyez vos dates avant le 27 décembre à agenda@clutchmag.fr

Rest'Ô Jazz | 20h | Grat. Connexion Live | 20h | Grat.

• 85


AGENDA jeu. 19.12

concert & club

MORGANE BENZAHRA - BLACK BACCARA | Folk acoustique La fille du brasseur | 20h | Grat. Avant de fermer pendant les vacances ! | UNCLE JOE | Mento, calypso Txus | 20h | Grat. Apéro- bal forró | CARLOS VALVERDE ET LE FORRO PIFADO Maison Blanche | 20h | Part. libre FENUA

Le Bistrologue | 20h | Grat.

DUB INC | Reggae, dub

Le Phare | 20h | 27,5 et 29 €

Le borriquito fête noel !

Borriquito Café | 20h | Grat.

LORENZO NACCARATO TRIO | Impro jazz

Cherche Ardeur | 20h | Grat.

Come Back intime | LES INNOCENTS | Chanson PIERRE | Reprises rock pop acoustique

La Dynamo | 20h30 | 17 et 18 €

Monsieur tout le monde | 20h30 | Prix des tapas

MONA | Pop, folk

L'Evasion | 20h30 | Grat.

DUO COGAN | Chanson New Thing, New Ting | JULIEN DUTHU

Nain Jaune | 20h30 | Grat. Espace Croix Baragnon | 20h30 | 5 à 10€

Karaoke dansant

Verdon Café | 21h | Grat.

FUCK LES MAYAS | WELLINGTON - REQUISTA - BARON SAMEDI - GOD FRANÇOIS Rock, noise Cri de la Mouette | 21h | 6 €  3CTROLYSE FEST 2 | SUICIDE CLUB - MILU - DJS FLATCAKE EL Electro Ecole des Mines Albi – Carmaux | 21h | Grat. à 5 € Le Coeur de la Meule | DJ 2SPEE | Soul, funk, retropop

Nasdrovia Bar | 21h30 | Grat.

L'OMBRE DE L'ELFINE | Chansons elfiques

Le Bijou | 21h30 | 5 à 12 €

CUMBIA AL POBRE | Latin

Petit Voisin | 21h30 | 3 €

LES ROGER'S | Combo créole et new orleans

ven. 20.12

Mandala | 21h30 | 7 et 10 €

Human Jukebox | Ask your song

Mulligan's | 22h | Grat.

Groove session | Soul, funk, rhythm'n'blues

Le Moloko | 22h | Grat.

Soirée de soutien à Bayan | All night

Le Communard | 19h | Grat.

LE TEMPS NE FAIT RIEN A L'AFFAIRE | Brassens en liberté ! Th. du Grand Rond | 19h | Part. libre MISSISSIPPI JAZZ BAND | Big band

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

Fuck Les Mayas | WAPI - KACEM WAPALEK | Eclectique

La Dynamo | 20h | 10 €

Avant de fermer pendant les vacances ! | WEN QUARTET SEXTA FEIRA | Samba pagode LITTLE BALOUF | Musiques du monde L'A.B | Pop, folk

Txus | 20h | Grat.

Cherche Ardeur | 20h | Grat. Maison Blanche | 20h30 | Part. libre L'Evasion | 20h30 | Grat.

DJ DALAY | Mix cumbia électro

Nain Jaune | 20h30 | Grat.

K-MEL JACKSON ET SA TROUPE | Chant, guitare, violon

Le P'tit Truc | 20h30 | Grat.

Karaoke dansant LOIC GEFFRAY ET SA CHORALE | Gospel WELLINGTON 1084 - REQUISTA | Post rock

Verdon Café | 21h | Grat. Ôbohem | 21h | nc Café du Burgaud | 21h | 5 €

Endless Project | GREG NOTILL - PET DUO - ROBERT HOOD - LEN FAKI L'Inox | 21h | 20 et 25 € EL3CTROLYSE FEST 2 | DJ DOMI | Electro

O’Gambrinus (Albi) | 21h | Grat.

EL3CTROLYSE FEST 2 et Soirée ASTROLAB | Tech house MJC Albi, Le Noctambule | 21h | Grat.  hristmas Party ! | MAKE THE GIRL DANCE - FAMILLE ELECTRO C Electro Le Chapeau Rouge (Carcassone) | 21h30 | 4 à 12 €  ommage à Freddie Hubbard | RICHARD CALLEJA H Jazz fusion Chez Jack Prevert | 21h30 | 5 et 21 € avec repas

86 •


Sasso vs Waaterproof | Brazil grooves vs tropical grooves Nasdrovia Bar | 21h30 | Grat. L'OMBRE DE L'ELFINE | Chansons elfiques

Le Bijou | 21h30 | 5 à 12 €

STABAT AKISH | Jazz orchestral

Mandala | 21h30 | 7 et 10 €

ELECTROPHAGES : Spécial Ping Pong | Electro pong

Cri de la Mouette | 22h | nc

Soirée Mix Hip-hop – Corrado Built to Last | Hip-hop

Connexion Live | 22h | Grat.

K3metlk soundscape | DJ OUIFONK | Broken beat, deep house Les Concerts du Mulli | Rock, irish

Le Moloko | 22h | Grat. Mulligan's | 22h30 | Grat.

Gaia Tour | DJANE RISE - KALURIS - MR SUIT - PROPER LANE | Trance Bikini | 23h | 17 et 20 € EL3CTROLYSE FEST 2 | LABEL DGA FÄU | Electro

Rue Du Bain (Albi) | minuit | Grat.

DR SCHWARTZMANN | Electro

sam. 21.12

L'Autre | 05h | Grat.

TAMBOU d'Edmony Krater | Conte musical

Café du Burgaud | 18h | 5 €

LE TEMPS NE FAIT RIEN A L'AFFAIRE | Brassens en liberté ! Th. du Grand Rond | 19h | Part. libre THE TAPES - AFTER LILLY | Pop, rock, punk

La Mécanique des Fluides | 19h30 | Part. libre

SOULSHINE VOICES | Jazz vocal

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

L a Nuit du Court-Métrage - BETTIE PAGE PARTY spéciale Starlettes Mix british beat, northern soul, boogaloo Connexion Live | 20h | Grat. Rock Belda | BARBICALECH - RED WOODS - OPENIGHTMARE | Rock La Dynamo | 20h | 5 €  ime to Holidays | TIME TO FLY - LOADED GUNZ - LAST SUMMER DAYS T THE DAYDREAMERS | Punk La fille du brasseur | 20h | Grat. DJ SASSO - DJ CODE - DJ BOUKANE | Mix apocalyptique

Txus | 20h | Grat.

 oncert du Chœur du Capitole, accompagné par l’Orchestre C Chants de noël Théâtre du Capitole | 20h | nc GRIFOLKLOR | Zapateado Fêtes de fin d'année “a la colombiana” | Latin LES FRANCIS | Chansons incisives et délirantes RENAUD RICHERMO | Blues, jazz Karaoke dansant

Cherche Ardeur | 20h | Grat. Maison Blanche | 20h30 | Part. libre L'Evasion | 20h30 | Grat. Le P'tit Truc | 20h30 | Grat. Verdon Café | 21h | Grat.

MERCENAIRE | Rock

Ôbohem | 21h | nc

Quiz

Le Pery | 21h | Grat.

Pour janvier envoyez vos dates avant le 27 décembre à agenda@clutchmag.fr

• 87


AGENDA sam. 21.12

concert & club

 ndless Project | PIERRE DRENAN - AUDIOMATIC - CARI LEKEBUSCH - JOEY BELTRAM E Techno, trance L'Inox | 21h | 20 et 25 € HOT CLUB TOULOUSE | Jazz

Le Filochard | 21h | Grat.

 3CTROLYSE FEST 2 | CYBERPUNKERS - MISSILL - ASTROLAB - LOW FREQUENCY EL NIVEAU ZERO | Electro Salle des fêtes de Pratgraussals (Albi) | 21h30 | 10 à 15 € STABAT AKISH | Jazz orchestral

Mandala | 21h30 | 7 et 10 €

L'AMI FUNKY - DJ YEAHMAN - GUESTS | Funk

Cri de la Mouette | 22h | nc

Crime by night | DESIREE LOUVE | Arty sound party Dj NoBreakfast vs Waaterproof | Tropical Grooves We Rock IN Robin | ROCKIN ROBIN | Rockabilly, tittyshake THE BELFOUR | Rock Soirée Années 80 | Pop, rock

Bikini | 23h | nc

SOIRÉE LOSKLEY et FRIENDS | Electro

L'Autre | minuit | Grat.

The Dispensary's Christmas Clinic | Mix all day LES GALOPINS | Chanson Rock Belda Court’n’Roll | MAMMOUTH | Projo concert JAZZ BUNNY et THE PIMP | Jazz acoustique Jam Session | World music

L'Autre | 05h | Grat. The Dispensary | 12h | Grat. Ôbohem | 19h | Grat. Le Cactus | 19h30 | Grat. La Dynamo | 20h | 5 € Borriquito Café | 20h | Grat. Le Filochard | 21h | Grat.

La Pause Musicale | ENSEMBLE VITALI | Classique italien Salle du Sénéchal | 12h30 | Grat. REMI PANOSSIAN | Piano COYOTE DUO | Jazz

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas Le Filochard | 21h | Grat.

ROCKIN ROBIN | Rock'n roll, soul, r'nb

Nasdrovia Bar | 21h30 | Grat.

Soirée Mix Nys Sy | Reggae, ragga, dancehall,

Connexion Live | 22h | Grat.

Human Jukebox | Ask your song ven. 27.12

Breughel | 22h | Grat. Mulligan's | 23h | Grat.

Scène ouverte | Free

jeu. 26.12

Le Communard | 22h | Grat.

Les Concerts du Mulli | Rock, irish AFTER SOIRÉE LOSKLEY et FRIENDS | Electro dim. 22.12

Le Moloko | 22h | Grat. Nasdrovia Bar | 22h | Grat.

REMI PANOSSIAN et FRIENDS | Piano

Mulligan's | 22h | Grat. Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

 oirée Campus FM Barrio Beats | THOMAS DELAFOSSE - FLIM FLAM FRANCK (TSC) S Latin soul Connexion Live | 20h | 3 € Cross Fader | Electro Soirée mix | DJ GALEX - DJ OFF WOOD SEB (HOT CLUB DE TOULOUSE) | Swing, chanson itinérante DJ FAAB | Funk et Hip-hop mix Tropical party | VODKA COCA | Brazilian stuffs Les Concerts du Mulli | Rock, irish FRITZ et FRIENDS | Electro sam. 28.12

REMI PANOSSIAN et FRIENDS | Piano GADJOZEF | Hard swing

88 •

La Dynamo | 20h | nc Ôbohem | 20h | nc Le P'tit Truc | 20h30 | Grat. Nasdrovia Bar | 21h30 | Grat. Le Moloko | 22h | Grat. Mulligan's | 22h30 | Grat. L'Autre | 05h | Grat. Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas Le P'tit Truc | 20h30 | Grat.


 uachafita invite Patamix Crew | DJ NO BREAKFAST - LAUNDRYMIX G Tropical bass Connexion Live | 21h | 5 € Blind Test spécial 90's

Vasco Le Gamma | 21h | Grat.

SOULSYSTEME | Funk

Le Filochard | 21h | Grat.

Mélodies en Sous-sol | DUSON ET GINO | Gangsta boogie Soulitude Music | GONES THE DJ AND FRIENDS | Groove Les Concerts du Mulli | Rock, irish

Mulligan's | 23h | Grat.

FRITZ et FRIENDS | Electro

dim. 29.12

L'Autre | 05h | Grat.

CRAZY DUCKS | Rock swing

Le Cactus | 19h30 | Grat.

LIVE MUSIC | Jazz

Borriquito Café | 20h | Grat.

The Recovery Room Party

The Dispensary | 21h | Grat.

Jam Session | World music

mar. 31.12

Le Moloko | 22h | Grat. Nasdrovia Bar | 22h | Grat.

Le Filochard | 21h | Grat.

Happy New Dynamo Déguisé | Surprise party

La Dynamo | 20h | 12 €

Viens finir 2013...nouvel an ! | Happy new year !

Borriquito Café | 20h | Grat.

Concert du Nouvel An | ORCHESTRE NATIONAL DU CAPITOLE Classique Halle Aux Grains | 20h | nc Soirée du Réveillon | Happy new year !

Connexion Live | 21h | nc

DEUX FIGURANTS | Le Cabaret de la Méduse

Le Bijou | 21h30 | 10 et 12 €

Réveillon de Nouvel An | EL GATO NEGRO | Cumbia

Mandala | 21h30 | 15 et 18 €

Soirée Retro future | DJ NO BREAKFAST - ROCKIN ROBIN REVEILLON : 31 ans de musique au Bikini | Mix pop rock

Le Moloko | 22h | Grat. Bikini | 23h | 12 €

 NEW YEAR'S EVE | AZAMAT B. - MAGO - URBAN BREATHE - MANUEL PEREZ TIGERSKIN AKA DUB TAYLOR | Electro Rachdingue | 23h30 | 20 à 30 € mer. 1.01

Concert du Nouvel An | ORCHESTRE NATIONAL DU CAPITOLE Halle Aux Grains | 20h | nc

jeu. 2.01

Aperitivo Español

Le Pery | 19h | Grat.

PAS PLUS HAUT QUE LE BORD | Dérision radiophonique

Le Bijou | 21h30 | Part. libre

Human Jukebox | Ask your song ven. 3.01

Mulligan's | 22h | Grat.

Soirée Années 80

Verdon Café | 21h | Grat.

ALEXANDER POP | Punk, new wave, london ska, indie rock PAS PLUS HAUT QUE LE BORD | Dérision radiophonique

Le Bijou | 21h30 | Part. libre

Second step in Moloko Bar | DJ NO STRING | Soul, funk Les Concerts du Mulli | Rock, irish

sam. 4.01

Nasdrovia Bar | 21h30 | Grat. Le Moloko | 22h | Grat. Mulligan's | 22h30 | Grat.

CAMELTOE MIX | Eclectique

La Dernière Chance | minuit | Grat.

FRITZ et FRIENDS | Electro

L'Autre | 05h | Grat.

Karaoke dansant J OUJOU | Disco-punk incantatoire Pour janvier envoyez vos dates avant le 27 décembre à agenda@clutchmag.fr

Verdon Café | 21h | Grat. Ôbohem | 21h | nc

• 89


AGENDA sam. 4.01

concert & club

Quiz

Le Pery | 21h | Grat.

Crime by night | DESIREE LOUVE | Arty sound party

Le Moloko | 22h | Grat.

BON TON ROULAY | Kalakuta selectors

Nasdrovia Bar | 22h | Grat.

Les Concerts du Mulli | Rock, irish

Mulligan's | 23h | Grat.

FRITZ et FRIENDS | Electro dim. 5.01

L'Autre | 05h | Grat.

Scène ouverte | Free

Ôbohem | 19h | Grat.

LES FRANCIS | Chanson française et plus..

Le Cactus | 19h30 | Grat.

LIVE MUSIC | Jazz

Borriquito Café | 20h | Grat.

Jam Session | World music

Le Filochard | 21h | Grat.

lun. 6.01

RCO - Rencontre Cultures Ouverture | Meeting

L'Evasion | 18h30 | Grat.

mar. 7.01

Scène ouverte Jazz Manouche | SYLVAIN PEYRIERES Maison Blanche | 20h | Part. libre RAY LEMA QUINTET | Jazz

Salle Nougaro | 20h30 | 15 à 23 €

CONTREBAND | Jazz

Le Carson | 21h | Prix du repas

Sir Harry's Preposterous Quiz | Quiz déjanté

The Dispensary | 21h30 | Grat.

Pub Quiz | Guess what ? mer. 8.01

Mulligan's | 22h | Grat.

Apéro-quiz | Devine !

Café de la Concorde | 19h | Grat.

Scène ouverte | VINCENT ALLOUI et CLEMENCE LAGIER Maison Blanche | 20h | Part. libre Made In | Mix vinyles

Le Chabrot | 20h | Grat.

Quiz

Vasco Le Gamma | 21h | Grat.

REGIONS EN SCENE | STRANGE ENQUÊTE - MYSTÈRE TRIO | Fusion Le Bijou | 21h30 | Sur résa Quizz Délire jeu. 9.01

L'Evasion | 21h30 | Grat.

Aperitivo Español

Le Pery | 19h | Grat.

Concert au Concorde | Rock, jazz

Café de la Concorde | 19h | 2 €

YODELICE | Pop, rock

Bikini | 20h | 25,5 à 28 €

MONSIEUR TRISTAN | Machine à tubes

ven. 10.01

Le Bijou | 21h30 | 5 à 12 €

Human Jukebox | Ask your song

Mulligan's | 22h | Grat.

Black Market Session | Guerrilla jazz, analog funk

Le Moloko | 22h | Grat.

GAROSNOW | MILU - ESTEBAN - YOAN L - ACKBOO Bars et pistes (Les Angles) | 12h | Grat. LE BAL INTERTERRESTRE - ANTIQUARKS | Festif Le Chapeau Rouge (Carcassone) | 19h | Grat. DUO COGAN | Jazz, maloya, folk

Maison Blanche | 20h30 | Part. libre

MALTED MILK | Jazz, blues

L'Evasion | 20h30 | Grat.

Soirée Années 70's

Verdon Café | 21h | Grat.

MONSIEUR TRISTAN | Machine à tubes DAWA DELUXE | Hip-hop, fusion BOUDOIR MODERNE | Italo, krautrock, synthpop, funk mix

90 •

Salle Nougaro | 20h30 | 12 à 18 €

TANIA BEL | Groove jazz vocal

Le Bijou | 21h30 | 5 à 12 € Cri de la Mouette | 22h | nc Le Moloko | 22h | Grat.


Les Concerts du Mulli | Rock, irish

Mulligan's | 22h30 | Grat.

 Ans Natural Beat Makerz | PROPER LANE - HYPNOS - ASTRIX - HANBLECEYA 2 MARCO MESSARI | Trance L'Inox | 23h | 15 € DJ MAMELLE BENT | Indie pop rock

La Dernière Chance | minuit | Grat.

FRITZ DK | Electro sam. 11.01 la clé

des chants

L'Autre | 05h | Grat.

GAROSNOW | MILU - ESTEBAN - YOAN L - ACKBOO Bars et pistes (Les Angles) | 12h | Grat.

ClutchOrama#15 - Sortie du magazine au BIJOU (voir p.74)

 arte blanche À dÉTOURS DE CHANT | Chanson (dès 20h) C expo CLUTCHFOLIO #15 | ARNAUD BAUVILLE | sam. 11 jan. | 19h - 0h | grat.

EL COMUNERO - JUAN et SAB - ZOE SUR LE PAVE | Chanson YENNAYER | Musique berbère

Salle du CAP | 20h | nc

Maison Blanche | 20h30 | Part. libre

PTB | Chansons 90's loofok

L'Evasion | 20h30 | Grat.

PAUL CHAMBERS LIVE - XPLCT - ELECTROLUX - SOPHONIC - PUNKY WASH La Dynamo | 21h | nc Karaoke dansant

Verdon Café | 21h | Grat.

SERIE Z - BLACK PIGEON | Rock, punk

Ôbohem | 21h | nc

Champagne for Gypsies | GORAN BREGOVIC Hall Comminges (Colomiers) | 21h | 17 à 30 € OOGA CHAKA BRASS BAND - GIMMICK FIVE SYNDICATE La Dernière Chance | 21h | 5 € Quiz

Le Pery | 21h | Grat.

What's Hop? | LA FINE EQUIPE - KARTEL PLAYERS | Hip-hop, abstract Connexion Live | 21h | nc  GARO SNOW | SEBASTIAN GUARDIOLA - KLINGANDE - BORIS BREJCHA - POPOF DON RIMINI - JORIS DELACROIX - NASSER | Festival Garoclub (Les Angles) | 21h | 20 et 25 € SOIREE CROSSFADER - Informal | Deep house, electro

Cri de la Mouette | 22h | nc

Dig that groove 6 | ALEXANDER POP | Disco, new wave, post punk SOFAZ | Maloya electro Les Concerts du Mulli | Rock, irish FLEX | Electro dim. 12.01

Jam Session | World music

Pour janvier envoyez vos dates avant le 27 décembre à agenda@clutchmag.fr

Le Moloko | 22h | Grat. Breughel | 22h | Grat. Mulligan's | 23h | Grat. L'Autre | 05h | Grat.

Le Filochard | 21h | Grat.

• 91


MONSIEUR TOUT LE MONDE 16 rue Gambetta | Toulouse | 05 61 23 20 11 | Venez comme vous êtes ! Ici, c'est pas un slogan, c'est vrai ! Claire, Franck et Jeremy, 3 personnalités et 3 styles différents, ont créé ce lieu convivial, ouvert d'esprit et de qualité... Accueil sincère, tapas et plats locaux (100% frais et faits maison), vins de la région, expos, concerts le jeudi et tarifs abordables... Fermé sam. midi et dim.

LE PERY 22 rue Gabriel Péri | Toulouse | 05 61 62 13 62 | lepery.com | Du petit déjeuner tôt le matin aux Tapas du soir en passant par notre brasserie midi/soir, Le Péry vous accueille chaleureusement tous les jours et même le dimanche pour son Brunch! Quiz, Happy Hours, Aperitivo Expañol et toutes nos soirées font de ce lieu à la terrasse chauffée, un bar où l'ambiance est toujours conviviale.

SOLILESSE 40 rue Peyrolières | Toulouse | 09 83 34 03 50 | solilesse.com | À 2 pas de la Daurade, l'ancien chef du Petit Bacchus (rue Pharaon) remet le couvert avec les recettes qui ont fait son succès : extravagances capillaires, cuisine de l'instant et tous les jours une nouvelle idée ! La déco indus et subtile complète la devise du lieu : manger c'est bien... et bien manger c'est encore mieux ! Lun. au sam. midi et soir.

REST’O JAZZ 8 rue Amélie | Toulouse | 05 61 57 96 95 | restojazz.com | Digne d’un club de la Nouvelle Orléans des années 50, gangsters et cigares en moins ! Une déco feutrée, un service impeccable et le voyage commence... Côté resto, un subtil mélange de saveurs du Sud-Ouest et de cuisine traditionnelle. Côté scène, une programmation live pointue, jouant avec les formats et les influences. De 20h à 22h30 du mar. au sam.

LE BIJOU 123 avenue de Muret | Toulouse | 05 61 42 95 07 | le-bijou.net | Ici tout est fait maison ! Légumes de saison, produits de qualité, frais et locaux, composent le menu qui change tous les jours... Sans oublier la fameuse entrecôte ou la salade végétarienne ! Depuis peu, une petite boutique de produits équitables (dont le vin servi à table) a vu le jour... Inutile de vous rappeler les découvertes en concerts...

92 •

Service bar également


café Bazacle 1 allée de Brienne | Toulouse | 05 81 34 34 25 | cafebazacle-toulouse.com | Situé juste derrière la place St Pierre, sa terrasse donne sur la Garonne et sur l’écluse du Canal de Brienne... À la fois bar à vin et restaurant, avec service brasserie de 12hà 15h (sauf samedi), tapas le soir. On ne peut résister à sa formule apéro, de 18h à 19h30 : 6 huîtres et 2 verres de vin blanc pour 10 € ! Ouvert 7/7

LE BISTRO 13 avenue des Minimes | Toulouse | 05 61 13 37 05 | le-bistro-toulouse.fr | Avant de s'installer aux Minimes, Mama a parcouru le monde pour en ramener les meilleures recettes. Elle nous régale tous les jours avec ses plats 100 % maison : buffets chauds et froids, plats à emporter, Mama allie qualité et quantité ! Sa bonne humeur contagieuse anime ce lieu de vie (soirées à thème) alors resservez-vous, ne la vexez surtout pas !

L'herbe tendre 45 rue des Paradoux | Toulouse | 05 61 14 17 80 | l.herbetendre.over-blog.com | Produits frais et maison, assiettes composées généreuses (sans oublier les végétariens), desserts gourmands, soupes japonaises Ramen du jeu. au ven. soir, vins vignerons récoltants, bières bretonnes Coreff. En journée salon de thé, livres, expos, patio... convivialité, simplicité et détente... un comme chez soi sans se ruiner ! Fermé dim. et lun.

Le p'tit truc 45 rue Peyrolières | Toulouse | 05 34 44 96 85 | leptitruc.fr | Toute bonne adresse a son concept, ici les apéros gourmands musicaux ! Assiettes et tapas garantis producteurs locaux, bières et vins du coin, concerts acoustiques (chanson, hard swing, bossa, blues...) et rencontres cosmopolites font du P’tit Truc un lieu à (re)découvrir... Mar. au ven. midi et soir (dès 18h), sam. de 12h à 2h. Service tardif.

THE DISPENSARY 1 rue Marthe Varsi | Toulouse | 05 61 42 00 88 | Un pub différent dispensant de bonnes cures pour le corps et l'esprit ! En peu de mots : petits plats soignés midi et soir, brunch le week-end, bières anglaises, Sailor Jerry Spiced Rum et autres curiosités... Niveau zik : vieux rock, noise, pop anglaise, punk, Pub Quiz le mardi, concerts à l’occaz... Matchs... Happy Hour à 19h30. Fermé le midi du lun. au ven.

• 93


La Loupiote 39 rue Réclusane | Toulouse | 05 61 42 73 07 | Un des plus vieux caf'conc' toulousain! On y sert des bières belges et des vins du coin, au fil des envies et des saisons. On y entend des groupes, des Djs, des boeufs funk et reggae. On y voit des expos, tous les mois y'a du nouveau. On profite d'un happy charcutaille en ramenant ses miches de 18h à 21 h... Lun. au ven. dès 17h30, samedi dès 19h.

NASDROVIA 2 rue Maletache | Toulouse | 05 62 88 01 09 | Premier bar à vodka de la ville, en place du Larsen Lupin, il s'affirme dès son ouverture : 15 vodkas de tous les pays, sans oublier les incontournables (cocktails, vins, bières belges, whiskys, shooters...). Lieu de vie, sa prog parle d'elle même : chill out du lun. au mer., Djs à partir du jeu., zik éclectique, décorum tournant... Lun. au sam. dès 17h.

VASCO LE GAMMA 1 place de l’Estrapade | Toulouse | 05 61 50 68 11 | le-vasco.com | Pas de prise de tête au Vasco : emporte ta bonne humeur, ton envie de tapas et tes amis ! Viens jouer à notre fameux Quiz, profite de l'Happy Hour Pichet et du Sous-Bock Surprise... Révèle le CANARD qui est en toi ! (ouvert 7/7 dès 16h).

L’Evasion 29 grande rue St Michel | Toulouse | 05 61 52 87 76 | A boire, à manger... mais pas seulement ! Un lieu chaleureux où il fait bon venir se détendre autour d’un verre, partager une assiette du sud-ouest, regarder un match, refaire le monde ou juste découvrir des artistes (peinture, photo, musique...). En face de la prison St Mich’, l’Evasion n’aurait pas pu trouver meilleur nom. Lun. au sam. 8h-2h.

l'almanach 53 rue de la République | Toulouse | 09 83 87 52 70 | À 20m de la place St Cyprien, avec sa déco années 30, ce nouveau lieu de vie et d’échanges sait recevoir : large choix de bières belges, all. et fr. (6 pressions !), tapas maison originaux (19h à 23h), expos régulières... Pour résumer : idéal pour boire un verre entre amis ou se détendre au coin du feu... Dès 17h du mar. au sam., Happy-hour 18h30-20h.

LA MECANIQUE DES FLUIDES 1 place Riquet | Toulouse | 06 52 80 51 32 | Par définition : étude des fluides et des forces internes associées. Coté fluides : 5 pressions de caractère, cocktails, shooters... Côté forces internes : grande terrasse au calme face à la piscine Léo Lagrange, grignotage avec spécialité de tourtes, expos à venir et scène découverte éclectique. Ça mérite d'approfondir le sujet ! Mar. au sam. dès 17h.

94 •

Restauration également


LE PETIT VOISIN 37 rue Peyrolières | Toulouse | 05 61 22 65 22 | Depuis plus de 20 ans, à deux pas de la Daurade, le PV est un lieu de rendez-vous incontournable : terrasse prisée, public éclectique, tarifs et accueil à la cool, babyfoot, ambiance décontractée la journée et animée le soir... la cave propose une prog riche en soirées et concerts d’assos et groupes locaux (du jeu. au sam.). Dès 7h30, fermé le dim.

LE DELICATESSEN 11 rue Riquet | Toulouse | 05 61 62 49 00 | Bar-tapas Le Delicatessen. Ouvert tous les soirs même le dimanche. Happy-Hour de 18h30 à 19h30. Dans le quartier St Aubin, un café à l'atmosphère conviviale, une déco surprenante ! Un voyage dans le temps et l'espace. On y revient pour sa carte de tapas maison et profiter de sa sélection de bières. Réservation pour les groupes uniquement.

Le Cherche Ardeur 40 rue des Couteliers | Toulouse | 05 61 55 27 22 | lechercheardeur.net | Lieu non normé pour les 7 à 77 ans, tout y est possible ou presque ! Piano et guitares à dispo, livres à consulter sur place ou acheter, jeux, wifi, petit resto (sandwichs, oeufs durs au comptoir, fromages/charcuteries, plats chaud...), bières artisanales, vins sélectionnés, concerts live et DJ... Mar. au sam. dès 18h. Métro Esquirol ou Carmes.

LE MANDALA 23 rue des Amidonniers | 05 61 21 10 05 | lemandala.com | Lieu incontournable et véritable laboratoire musical, voilà 27 ans que le Mandala fait vibrer nos oreilles ! Une programmation éclectique de concerts jazz, musiques du monde ou improvisées, ainsi qu’une saison de Leçons de jazz, festivals, jam sessions et apérosconcerts en terrasse. Jeu. au sam. dès 18h. Petite cuisine tous les soirs de concerts.

L’IMPRO 7 rue Gambetta | Toulouse | 05 61 21 78 94 Douceur, calme et volupté... L'Impro est un lieu sympathique où l'on peut se détendre, boire de bonnes bières, apprécier une expo, se laisser bercer par les rythmes jazzy ou assister à un concert... Dès 7h30 du lundi au samedi.

LE NAIN JAUNE 13 rue Valade | Toulouse | le-nain-jaune.fr | Ce lieu d'échanges incontournables a fait peau neuve mais garde le même esprit ! Déco moderne, expos et petits concerts sympas ! Une cuisine du marché et donc 100% maison le midi (du mardi au vendredi), sans occulter les fameux apéros-tapas, avec une belle carte de bières et vins locaux. Dès 19h du mardi au vendredi, 18h le samedi. A re-découvrir !

• 95


Le filochard 6 - 8 place du Pont Neuf | Toulouse | 05 61 52 66 80 | lefilochard.fr | Déjà dix ans que le Filo distille 7/7 sa bonne humeur communicative et vous offre un des plus beaux couchers de soleil de la ville ! Un bar populaire avec ses happy hours (18h30-19h30), ses grignotages qui ne manquent pas pour prolonger l’apéro, des expos régulières, une équipe festive, et surtout, on vient y discuter et danser avec son voisin. Concerts les jeudis, scène ouverte les dimanches.

LE TXUS 9 rue St Charles | Toulouse | 08 72 22 76 25 | T’en veux du quartier populaire et vivant ?! T’en veux de la bonne bière belge à foison ? T’en veux des bons gros concerts qui tâchent ?! T’en veux du ch’ti grolandais derrière le zinc ?! Bah ramène ta fraise au TXUS alors !! C’est pas vrai ça, faut tout leur dire à ces jeunes ! (du mardi au samedi à partir de 18h30, à l’heure de l’ happy hour !)

Ô BOHEM 138 grande rue St Michel | Toulouse | 05 67 68 55 64 | Ici on s'attache aux bonnes choses comme la culture - l'art imprègne les murs : c'est vivant... On y mange aussi (tapas, charcuterie et fromage), un bon verre à la main, dans la bonne humeur ! Un apéro, un repas, une scène, mettez le tout dans un shaker et vous passerez une bonne soirée ! En 2 mots : éclectique et enchanteur ! Du mar. au dim. dès 17h.

Le Bieratorium 17 rue Peyrolières | Toulouse | Du lun. au sam. de 14h à 2h. Depuis peu 5 pressions (Gulden Draak, Straffe Hendrik ou Guldenberg...) s’ajoutent à plus de 200 réf. de bières belges, françaises (autres européennes à l’occaz’). A déguster chez soi ou en terrasse et dans la salle du bas, avec, au choix : pain d’épice, saucisson, jambon de sanglier, charcuterie, fromage... et du bon rock !

LA HOUBLONNIERE 37 rue de la République | Toulouse | 09 51 14 53 71 | la-houblonniere.fr | Au cœur de St Cyp, caché par des travaux, un plaisir pour les amateurs de bonnes bières : 250 références en rayon, belges et françaises, toutes locales ou artisanales ! Le patron souriant connait toutes ses bières par cœur (12 ans d’exp.) et vous conseillera si vous avez peur de vous y perdre... Ouv. lun. 16h, mar. au ven. 12h et sam.11h. Ferm. 22h.

96 •


AUTOUR D’UNE BIERE 259 avenue de Muret | Toulouse | 09 51 56 52 01 | autourdunebiere.fr | À côté du Fer à Cheval, près de 200 réfs vous attendent : belges, nordistes et allemandes ! Les pressions changent régulièrement et permettent de tester avant d’emporter... Pour les néophytes, suivez les conseils avisés qu’on y prodigue ! Concert chaque 1e vendredi du mois et idées cadeaux (anniv, noël...). Mar. au sam.10h30-12h30 et 15h30-20h30.

DELECT Bières et affinités 133 av. des Minimes | Toulouse | 09 82 38 87 19 | delect.fr | Lambic ? Gueuze ? Blonde ? Brune ? Rousse ? Verte ? Amère ? Aromatique ? Lisse ? Charpentée ? Assise ? Pétillante ? Liquoreuse ? Sucrée ? Salée ? Sèche ? Café ? Chocolat ? Pruneau ? Banane ? Litchi ? Fruits Rouges ? Pamplemousse ? Prune ? Badiane ? Eau de Rose ? Gingembre ? Pour des dames ? Des messieurs ? Puis-je vous conseiller ? Du mardi au samedi : 11h-13h et 15h-20h.

LE CRI DE LA MOUETTE  anal de Brienne – Square Heraclès | Toulouse | 05 62 30 05 28 C lecridelamouette.com | Erich, une légende de la nuit toulousaine, vous accueille sur sa péniche, antre des amoureux de bonne zik... Une programmation riche, éclectique et toujours de qualité, le patron y veille personnellement ! Concerts funk, soul, rock, pop, electro, blues, groove, electro-jazz... P.a.f 3 à 5 €. Mer. au sam. dès 22h. Jeu, ven., sam. et veille de fête ferm. à 5h.

ice club 11 rue des gestes | Toulouse | iceclubtoulouse.fr | Prochainement le ICE CLUB ouvrira ses portes pour devenir la référence des nuits branchées du Capitole. Une nouvelle vague design et raffinée va déferler sur la ville rose. Les meilleurs DJ’s de Toulouse vous enflammeront 7 jours sur 7 de minuit a 7 h dans votre nouvelle discothèque. À 50 m du Capitole, perpendiculaire à la rue St Rome.

HOLD UP 27 boulevard de la Gare | Toulouse | holduptoulouse.fr | Plongée dans les années 20, ambiance gangster et contrebande pour le nouveau bar low cost du centre ville ! Pas d'inquiétude, seule la décoration est digne d'Al Capone et la prohibition est finie : des prix bas toute la nuit ! Cette banque pas comme les autres et son Dj explosif vous accueillent de 22h à 7h du matin du mer. au sam.

Restauration également

• 97


à la loop...

ClutchOrama#15

la clé des chants

Détours de chant [ CHANSON] Bijou | sam. 11 jan. | 19h - 0h | grat. clutchmag.fr, le-bijou.net, detoursdechant.com

la griffe culturelle

ouvre les portes du BIJO

U

Du 23 janvier au 3 février, le festival Détours de Chant fera un tour d’horizon de la chanson française et de ses multiples. Avant cela, le 11 janvier, il pioche dans cette sélection d’artistes émergents ou reconnus pour la première Clutchorama de l’année. Direction : Le Bijou. (voir p.74)

Flashback #13

© CHAProduction

En novembre, Clutch flirtait avec l’inconnu : dessin, installation, et concert par L’Inconnu me dévore, projection des films du Clutchfolio par le festival Séquence court-métrage en intérieur et en extérieur. Revivez la soirée en vidéo sur clutchmag.fr

en off « Il manque quand même un horoscope dans votre magazine »

Et des recettes de cuisine ?

« Mon bureau s’est fait chacalisER » Al Battard « C’est fait pour être boire » Tu t’es lu quand t’as bu ? *Série limitée, réservez jusqu'au 29 novembre pour la griffe de décembre

Ce mois-ci dans Réserve Ta Griffe*

- Les cadeaux de Nikko K.K.O (voir p.16) - Cartes-postales Sergent Papers - Affiche recto-verso du Clutchfolio#14 (voir p.16) - Le magazine Clutch, des stickers inédits et d’autres surprises

Deviens un Clutcher officiel ! inscris-toi sur : reservetagriffe.com *Série limitée, réserve jusqu’au 27 décembre pour la griffe de janvier

Suivez-nous sur :

facebook.com/ClutchToulouse

twitter.com/ClutchToulouse


Clutch Toulouse décembre 2013  

La griffe culturelle | numéro 14 | décembre 2013 | gratuit.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you