Clutch Toulouse, Septembre2013, Un an

Page 1

#11 • Septembre 2013 • Toulouse • gratuit

la griffe culturelle



ce mois-ci, dans ton Clutch...

ÉDITO & SOMMAIRE #11 | SEPTEMBRE 2013

Un an

En août 2012, l’agenda musique du Clutch n°1 prenait une nuit de travail. Un an plus tard, le dossier est terminé peu après minuit, ce qui est quand même la preuve qu’il y a du mieux. Le magazine aussi évolue. Ce onzième numéro inaugure ainsi une nouvelle rubrique : dans Zone Libre, nous souhaitons évoquer à notre manière des figures - personnes ou lieux - qui font la vie culturelle de la ville. Mais la grande nouveauté est la naissance d’une petite rouquine : Réserve Ta Griffe. Soit tous les mois une petite enveloppe kraft dans laquelle les abonnés retrouveront le magazine, une affiche de l’artiste du clutchfolio, des stickers et des goodies exclusifs (diffusion gratuite en septembre avant de basculer sur une formule payante - à peine plus d’1 € par mois). Une manière de proposer une forme de magazine interactif en attendant la refonte de notre site web. Promis, on essaiera de pas attendre la troisième saison pour ça... | Les Clutchers

deuxième saison !

04 É tat des lieux

Les librairies indépendantes

08 Zone libre - Café de la Concorde 16 Clutch folio - Vincent Abadie Hafez 26 Art visuel | Agenda p.32

Map & ManifestO, Ruppert & Mulot, ...

34 Littérature

Métropolitaines, Festival du verbe, ...

36 Chroniques livres & bd 38 Spectacle vivant | Agenda p.46 Tout Dostoïevski, Ramonville, ...

48 Projection | Agenda p.52

Groland, Cinespaña, Cartoon Forum, ...

54 Chroniques dvd & blu-ray 56 Concert & club

Electro Alternativ, l'Herbe Folle, ...

70 Chroniques disques 72 Clutch o Rama #12 Musée St-Raymond

74 Agenda concert & club sondage clutch FLASHEZ et donnez votre avis...

+ de 450 dates !

Couverture : Gold Finger © VINCENT ABADIE HAFEZ | Voir Clutch folio p.16 Magazine gratuit édité par la Coopérative Éditions 138 avec le soutien de l'association Les Clutchers. Rédacteur en chef : Baptiste Ostré (baptiste.ostre@clutchmag.fr, 06 16 45 74 17) • Collaborateurs : Vincent Abadie, Youness Hamelat, Sébastien Iwansson, Maylis Jean-Préau, Mathieu Laforgue, Valérie Lassus, Le Stavanger Masqué, Nicolas Mathé, Paul Muselet, Pascal Ostré, Mathilde Raviart, Mary-Ann Singleton • Conception & direction artistique : La Fée Clutchette julieleblanc.fr (pao@clutchmag.fr) • Directeur de publicité : Benoît Joyeux (benoit.joyeux@clutchmag.fr, 06 62 19 98 39) • Directrice de la publication : E-M Chevrier • Distribution : Becycle Pour recevoir le magazine dans votre établissement : benoit.joyeux@clutchmag.fr. Retrouvez Clutch sur Éditions 138 - Coopérative à capital variable de 3 440 € - RCS de Foix 753 921 675 (editions138.fr). Clutch a choisi un imprimeur éco-responsable : Imprimerie Escourbiac, Graulhet (81) / Sergent Papers. N° ISSN : 2262-5542. Dépôt légal à parution. Tous droits de reproduction réservés. L'éditeur décline toutes responsabilités quant quant aux visuels fournis par ses annonceurs et partenaires. Ne pas jeter sur la voie publique.


état des lieux

Librairies indépendantes les durs de la feuille

Il y a 25 ans, c’est à Toulouse qu’on comptait le plus de m² de librairies par rapport au nombre d’habitants. Entre temps, l’arrivée des supermarchés du livre, dans la ville ou sur la toile, ont eu raison de cette distinction. Faut-il pour autant ranger les librairies indépendantes dans la rubrique nécrologie de nos gazettes ? De part et d’autre de la Garonne, 22 irréductibles libraires résistent encore et toujours à l’envahisseur. Et leur avenir n’est pas aussi sombre qu’il n’y parait. | Maylis Jean-Préau

E

n décembre 2011, la fermeture de l’emblématique librairie Castéla, place du Capitole, fit couler beaucoup d’encre. On prophétisa la mort lente des librairies indépendantes du centre-ville au profit des boutiques de fringues pour fashionistas. Branle-bas de combat ! Pour les autres libraires de la ville, pour la municipalité et pour les Toulousains un tant soit peu alphabétisés la fermeture de Castéla est un électrochoc. Ce n’est pourtant pas la première à mettre la clé sous la porte.

4•

« Il y a trente ans, on comptait six librairies rue du Taur, cinq rue des Lois, quatre rue Gambetta, il y avait trois librairies religieuses rue Croix-Baragnon, sans oublier la grande librairie Soubiron et beaucoup d’autres... », énumère Christian Thorel, à la tête d’Ombres blanches depuis 1978. En 1980, l’arrivée de la Fnac, alors place Occitane, est un premier coup dur pour les libraires. « Heureusement, un an plus tard, la loi Lang sur le prix unique du livre a protégé la filière et nous a permis de continuer à exister », poursuit Christian Thorel. Tant bien que mal. Si le prix de vente d’un livre est le même à Cultura ou dans une librairie indépendante, cette dernière ne fait pas la même marge puisqu’elle bénéficie


d’une remise bien inférieure de l’éditeur. « Avec ces remises, l’ensemble de la chaîne du livre a fait le jeu des librairies industrielles », regrette Éric Floury de la librairie Floury Frères. Amazon, qui écoule de gros volumes et obtient donc des remises de 45 %, « a également contourné le prix unique du livre en offrant les frais de port », pointe du doigt Lucas, de la librairie Terra Nova. De leur côté, les libraires indépendants ont vu leurs charges considérablement augmenter ces dernières années. Résultat des courses, le bénéfice net d’une librairie indépendante atteint en moyenne 1,5 % de son chiffre d’affaire. Pas de quoi se payer des Louboutin. Pourtant, malgré la précarité financière et la concurrence d’Amazon, qui s’est emparé de plus de 12 % du marché du livre français, les libraires résistent. « Il y a des difficultés mais on continue d’exister, de progresser et de faire vivre des gens », rappelle Christian Thorel dont la librairie emploie aujourd’hui 45 personnes. Même constat à Terra Nova qui connaît une progression à deux chiffres depuis son ouverture en 2004 ou chez Floury Frères. Pas condamnés au Musso Séances dédicaces avec des auteurs de BD chinois chez Bédéciné, rencontres politiques à Terra Nova, événements quotidiens à Ombres Blanches, week-end jeunesse à l’Autre-rive... Les librairies qui

nc

ebla lie L

© Ju

fonctionnent ne se contentent pas de vendre des livres, elles ont transformé leurs rayons en espaces culturels ouverts aux habitants. « Les gens vont sur Amazon ou à la Fnac avec une idée de livre en tête, ils entrent chez nous en quête de conseils. Nos clients ne viennent pas chercher le dernier best-seller, ils ne le trouveront pas. Par contre, on va leur proposer des choses différentes, en marge de la production éditoriale, des livres que nous avons aimés... Ils •5


ne sont pas condamnés au Musso ! », s’amuse Lucas. En pariant sur l’échange avec le lecteur et une excellente connaissance de leurs bouquins, les libraires réussissent à fidéliser une clientèle

Trois questions à Julien Libraire chez Bédéciné

En 2005, Bédéciné est passée sous la gérance du groupe Album, qu’est-ce que ça a changé ? La librairie existe depuis 1994 et moi je suis arrivé un an plus tard. On faisait de la BD et beaucoup d’affiches de cinéma ainsi que des bouquins sur le ciné également. La première chose qu’à fait Album c’est de supprimer tout le fond cinéma et de remplacer pas mal de livres par des produits dérivés : des figurines de Mario, des peluches et compagnie. On était dirigés par un siège social à Paris qui faisait la course au profit, ça n’a pas été facile. La clientèle a suivi ? Pas vraiment, il y a pas mal d’habitués qu’on n’a pas vu pendant sept ans et qui sont revenus quand Album s’est retiré en 2012. Justement, depuis novembre 2012, Bédéciné est à nouveau indépendante, ça change quoi dans ton métier ? On est bien plus libres ! Maintenant, notre politique c’est le conseil, pour Album c’était la vente ! Quand les gens viennent chez nous, ils savent qu’on aime ce qu’on vend, on discute bouquins avec eux, on essaie de les surprendre avec des albums peu connus... Nous avons reconstitué notre stock : BD, Comics, dont une partie en VO, mangas, SF, on est devenus plus pointus.

6•

d’habitués qui vient chez eux par militantisme. Entrer dans une librairie indépendante plutôt que de cliquer sur sa souris, n’est plus un acte anodin. Surtout après avoir lu l’enquête de Jean-Baptiste Malet, journaliste devenu intérimaire chez Amazon, qui vient de révéler les pratiques stakhanovistes de la multinationale dans son livre En Amazonie, infiltré dans le meilleur des mondes (Fayard). « À chiffre d’affaire équivalent, Amazon emploie 18 fois moins de personnes qu’une librairie ! Nous sommes des ambassades du livre, les librairies indépendantes participent au bien commun de la ville. Les habitants doivent prendre conscience qu’il faut militer pour conserver cet écosystème », lance Christian Thorel. C’est aussi aux politiques qu’en appellent les libraires toulousains. Si la Ville s’est clairement positionnée en leur faveur, en particulier depuis la fermeture de Castéla, « la Région n’a pas de véritable volonté politique pour la filière du livre », regrette Éric Floury. À Toulouse, les librairies indépendantes sont exonérées de la fiscalité professionnelle, elles détiennent une part importante des marchés publics pour la fourniture de livres et bénéficient du soutien de la municipalité pour négocier un bail à un tarif acceptable, comme ce fut le cas de Siloë en 2010. La mairie est même allée plus loin. « On a clairement menacé Actissia,


l’avenir ? Libraire indépendant est encore un métier d’avenir. Renaud Layet en est la preuve. En novembre 2012, le jeune homme a ouvert Série B, rue Sainte-Ursule, seule librairie toulousaine spécialisée dans le polar. « L’année a bien commencé, je vise les passionnés, les gros lecteurs. Il y a un retour vers le commerce de proximité, la librairie est en train de devenir un marché de niches, de spécialités. Je pense que le temps des grands lieux de vente comme Virgin est terminé, les gens qui dirigent ces entreprises sont des financiers et pour eux le livre ne rapporte pas assez, ils préfèrent

vendre des aspirateurs ! », parie-t-il. Entre ses librairies jeunesse, BD ou théâtre, la rue Sainte-Ursule est la preuve vivante du succès des lieux spécialisés. Toulouse compte également plusieurs librairies ésotériques et une librairie érotique devrait ouvrir ses portes en fin d’année. Sur l’autre rive de la Garonne, les quelques librairies, bien que plus isolées, ont elles aussi réussi leur pari : participer à la vie du quartier et devenir des lieux naturels pour ses habitants. « Quand j’ai ouvert l’Autre-rive en 2008, il n’y avait plus rien à Saint-Cyprien », raconte François-Xavier Schmit. « Rapidement, le lieu a très bien fonctionné et attire les gens du quartier : notre clientèle est très variée. On est devenu un véritable acteur culturel de proximité ».

Le tour des librairies indées... BD Fugue 11 rue St-Ursule

Oh Les Beaux Jours 20 rue Sainte Ursule

Terres de Légendes 44 rue Gambetta

Privat 14 rue des Arts

Bédéciné 7 rue Romiguières

Terra Nova 18 rue Gambetta

Gibert Joseph 3 rue du Taur

Ombres Blanches 50 rue Gambetta

La Renaissance 1 allée Marc Saint-Saëns

Atmosphères 16 rue des Filatiers

L'Autre Rive 24 avenue E. Billières

Imagin'Eres 17 rue Sainte Ursule

Série B 16 rue Sainte Ursule

Floury Frères 36 rue de la Colombette

Les Abattoirs •7 76 allées Charles de Fitte

Les Petits Ruisseaux 11 rue Villeneuve Ellipses 251 route de Narbonne

état des lieux

propriétaire de Chapitre, de préempter s’ils ne faisaient pas en sorte que la librairie Privat soit reprise par un indépendant, et ça a été le cas avec le libraire aveyronnais Benoît Bougerol », explique-t-on du côté de la communication de Pierre Cohen.


zone libre

Le Café de la Concorde À travers les siècles

Ouvert depuis le 19e siècle (1873 selon la légende), le plus vieux café toulousain fête ses 140 ans au mois de septembre. L’occasion rêvée d’aller y passer la journée pour inaugurer notre nouvelle rubrique Zone Libre. | Texte & photos : Paul Muselet

U

n tour de force. Pour parler du Concorde d’une façon (un peu) originale, nous ne devions pas dire que le lieu était « chargé d’histoire », qu’il faisait partie « des rares bistrots ayant su garder son authenticité », ou qu’il s’agissait « d’un bar unique à Toulouse »... Des formules toutes faites, en gros. Il n’empêche : le moindre verre pris au 17 rue de la Concorde suffit à justifier la réputation de ce café pas tout à fait comme les autres. Jugez vous-même : un jeudi matin, Viviane nous ouvre le bar, un exercice qu’elle 8•

connait bien en 55 ans de carrière (on vous économise le calcul, ça fait 1958) : « Les propriétaires successifs ont tenu à garder l’esprit originel du lieu. Je travaille ici depuis longtemps, car j’ai toujours aimé la clientèle ». Une clientèle d’habitués du quartier, au cœur d’une rue historiquement commerçante (cordonniers, épiciers, crémiers, et pas moins de cinq bouchers dans les années 70), sans oublier les maraîchers du boulevard de Strasbourg, et de nombreux employés du garage Citroën aux heures de pause (enseigne aujourd’hui estampillée « à fond la


forme »). En 1986, quand l’entreprise automobile déménage, le Concorde doit s’adapter au changement : le billard et le flipper laissent place à un nouveau service de restauration, et aux premières soirées-concerts dans l’enceinte du bar.

pas vue venir). Il est déjà 19h. La formation rocksteady Reg & the Rectifiers s’installe pour le concert du soir. « Si je puis me permettre Claude, ça fait bien d’être au Concorde, mais on s’y sent bien aussi... ».

Viviane, le Concorde serait-il un des premiers cafés-concerts de la ville ?

« À l’époque personne n’en faisait ! Dès les premiers concerts c’était la folie. Le café était plein à craquer ». Le temps de finir sa phrase, Viviane jette un œil à la porte et s’empare d’un verre spécial pour servir une des figures du quartier. Respect. Claude vit ici depuis qu’il a 5 ans. Il tient la papeterie du Concorde à deux pas du café. Ne venez pas lui parler des Chalets. Ici, c’est la Concorde, « le poumon du quartier », « là ou ça vit ». Claude, la rue de la Concorde serait-elle un village dans la ville ?

« La vie de quartier a toujours été très développée dans cette rue. Les videgreniers, les repas... et ce café bien sûr. C’est là que tout le monde se retrouve. Aujourd’hui, la clientèle est très hétéroclite. Certains viennent parce que « ça fait bien d’être au Concorde », mais depuis des décennies c’est un lieu de communion qui s’inscrit dans le quotidien du quartier ». En tout cas au Concorde, on ne voit pas le temps passer (elle est belle cette formule toute faite, on ne l’avait

Soirée Anniversaire Le samedi 14 septembre, dress-code années 30 dans une ambiance rétro en compagnie du groupe Le Bardi Manchot (jazz New-Orléans). Stand huîtres, bar tapas donnant sur la rue et de nombreux cadeaux à gagner !

•9


brèves

© J.M. Perier

Dancefloo r FEAT. VHS

Tu veux ma photo ? De septembre à juillet 2014 au Studio Lucette (20 rue Héliot), le centre de formation Eyes In Progress organise une série de 16 stages d’activités pour mieux comprendre la culture de la photographie. | eyesinprogress.com

Après le White Club et le Cocoon, le club du Port St-Sauveur change et s’appellera désormais le Vidéo Club. Au programme de l’électro mais aussi du hip-hop et déjà quelques dates à retenir : Teki Latex le 14 septembre ou Synapson le 21. | facebook.com/ ToulouseVideoClub

Colomiers fait sa rentrée

Culture ouverte Ateliers, spectacles, expositions, apéro-concerts... Toute la journée du 21 septembre, 28 centresculturels de Toulouse ouvrent leurs portes. | cultures.toulouse.fr

Lumière sur La Dynamo Le 12 septembre, la Dynamo dévoilera sa nouvelle saison avec Los Fuegos et ProgrèsSon avant un concert de Rough Influence et Red Woods (19h). La salle de concert poursuit aussi ses échanges avec Muret. Le 27 septembre, la Dynamo prend l’air à la Salle Alizé avec Cali (20h, 30 €). | ladynamo-toulouse.com 10 •

© Caroline Forbes

Du 11 au 14 septembre, le Pavillon Blanc et le cinéma Le Central de Colomiers ouvrent leurs portes. Lecture, spectacle, cinéma et expos déroulent un programme annuel qui s’étend au-delà du célèbre festival de bd (voir p.28). | ville-colomiers.fr

Aurora au Pavé Un Pavé dans le Jazz fait son retour le 24 sept. Le théâtre du Pavé recevra Aurora, trio emmené par le pianiste Agusti Fernandez. Une ouverture toute en retenue par des musiciens qui mettent leur côté virtuose en sourdine pour mieux faire émerger une atmosphère intime. | Théâtre du pavé, mar. 24 sept., 20h, 6 à 14 €, unpavedanslejazz.fr



© Studio Pastre, Toulouse

brèves

La Novela cultive la science Plus de 400 événements dans toute la ville. La 5e année de La Novela enfonce le clou : Toulouse, métropole de la connaissance. Du 27 septembre au 13 octobre, expositions, conférences, débats, spectacles et projections fêteront la connaissance, avec cette année une thématique centrée sur la Terre. | lanovela.fr Pas de Printemps en Septembre Ne le cherchez pas : le Printemps de Septembre n’aura pas lieu. Le Festival International des Arts de Toulouse le remplace. Rendez-vous en mai 2014. | toulousartfestival.com

Du lourd pour l’Expogrow La plus grande foire du grow d’Europe se double d’un festival tout aussi verdoyant : Lee Scratch Perry & Mad Professor, Sinsemilia, Berri Txarrak ou encore Guaka seront à l’affiche le 14 septembre, au Parc d’exposition d’Irùn (Pays Basque). Connexion 2.0 Après une saison marquée par le changement (salle agrandie, bars mieux disposés), le Connexion Live fera sa rentrée officielle le 26 sept. (grat.) | connexion-cafe.com

12 •

Le sport se refait une santé Tournoi de basket, course, concours de drops et autres épreuves seront au rendez-vous du Creps, du 13 au 15 septembre, pour les Eco Games. Pas de stress mais un accent mis sur les relations humaines et sur la nature. | eco-games.over-blog.com

Back in the USSR Prendre la succession du Larsen Lupin ? Ouvert début septembre, le Nasdrovia Bar relève le défi avec 15 références de vodka et de quoi attiser la curiosité (le Mojicommuniste...) Surtout, outre des Dj’s sets du jeudi au samedi, le Nasdrovia propose un concept de décor tournant : tous les 3 mois, le lieu sera révisé du sol au plafond. L’équipe de Bakélite inaugure le Nasdrovia avec ce premier Pimp my bar. | Nasdrovia Bar, 2 rue Maletache, 05 62 88 01 09



Un dimanche à la campagne Quatre concerts de musique de chambre suivis d’une rencontre avec dégustation de spécialités régionales. À Seilh, L’Orangerie de Rochemontès invite à passer des dimanches à la campagne et en musique dans un bâtiment du XVIIIe siècle bordé par un parc. | rochemontes.com UltraDanse Un nouvel espace de danse ouvre ses portes à Aucamville le 8 sept. | espace-ultradanse.fr

La Mandala, nouvelle forme Nouvelle identité, nouveaux rendez-vous au Mandala. Sans mettre de côté sa vocation de temple du jazz, la salle des Amidonniers tente également de rappeler son côté « laboratoire musical » via les leçons de jazz mais aussi en proposant de nombreuses actions envers le public (rencontres, ateliers, visites...). Présentation de saison le 13 septembre à 18h. | lemandala.com

Blagnac se Métamorphose Les Cultures Urbaines font le mur L'associations des cultures urbaines Mapcu ouvre ses portes le 21 sept. Réalisation live d’une fresque graff, expositions, démos de danse, shooting photo, ateliers et compétition de skate sont au programme de la journée (dès 14h) avant des concerts le soir (22h30). | L’Imprimerie (14 rue Ernest Renan) 05 61 39 98 56 14 •

Le samedi 21 septembre, Blagnac présentera sa 6e saison culturelle à Odyssud. Baptisée Métamorphose, elle fera la part belle à des spectacles de danse, théâtre et musique tout au long de l’année. | mairie-blagnac.fr 10 ans du Moulin Le Moulin de Roques sur Garonne fête ses 10 ans avec une saison pleine de spectacles mais aussi projections et parcours avec le concours des Vidéophages et du Petit Cowboy. Ouverture le 28 septembre. | lemoulin-roques.com

La croisière s’amuse Lancées cet été, Les Fabuleuses Croisières font leurs derniers tours. Tous les jeudis, embarquement sur la péniche Samsara (Port St-Sauveur) pour une soirée de mix électro. Closing surprise le 19 septembre. | lesfabuleusescroisières.com

© DR

brèves



clutch folio

Vincent abadie hafez l’écriture intuitive Clutch o Rama #11 | Château d’eau | ven. 6 sept. Exposition Vincent Abadie Hafez aux Musicophages (6 rue de la Bourse) du 12 sept. au 5 oct. | Vernissage le 12 sept. - 19h à 21h | abadiafez.com

Gold fingers - 2013

tech. mixtes sur toile

« Les murs renversés deviennent des ponts. » Angela Davis

16 •

Portrait Zepha - Ph. gauche © Ahmad Al shammeri - ph. droit © éric louw

Du mur au métal. De la bombe à l’acide. À 35 ans, Vincent Abadie Hafez a navigué du graffiti à la gravure, expérimentant différentes formes et matières pour mieux trouver son langage : une calligraphie mêlant alphabets latins et orientaux.


Here comes the sun 180 x 140 cm - techniques mixtes sur toile - 2013

• 17


Mural Revolution within yourself - 60 x 6 m - collaboration Zepha, Ali Rafei & Yazan Halwani - Beirut/ Libanon - 2012

L

orsque Vincent Abadie Hafez parle (de lui, de son parcours, de son travail), il décroche, se lance dans des anecdotes éloignées du sujet de départ, s’arrête... puis retombe sur ses pattes. Toujours. On se croit perdu alors que tout tombe sous le sens. Ce langage entrelacé se retrouve dans ses œuvres calligraphiques : un melting-pot de différents alphabets, tohu-bohu trompeur cachant une cohérence et une harmonie presque sereine. Pourtant Hafez, surnom-hommage à un poète persan, explique accoucher dans la douleur : « Il y a une balance entre le côté instinctif et la réflexion mais j’ai besoin de me mettre dans une sorte de transe. Il y a des énergies que

18 •

tu récupères et que tu jettes ensuite sur la toile. Tout est vraiment dans le processus, dans cet exutoire transcendantal ». Un mode opératoire qui n’est pas sans rappeler ses premières armes dans le graffiti. « C’est l’art de l’action. Ce qui compte c’est le moment en lui-même plutôt que le résultat fini ». Né à Cergy, installé à Toulouse depuis 6 ans, son travail en atelier (toile mais aussi, installation, tatouage, cuivre et métal) l’a ensuite dirigé vers des œuvres « plus intimes » mais conserve avec le graffiti plus qu’un attrait pour les mots et la manière : un goût pour les œuvres vivantes, évolutives, que l’on retrouve dans de nombreuses créations participatives. | Baptiste Ostré


clutch folio Zefa Kuwait city 2013 © Ahmad Al shammeri

• 19


20 •


clutch folio Urban Jalousie 200 x 140 cm - Techniques mixtes sur toile - 2013

• 21


Sun is shining 180 x 140 cm - Techniques mixtes sur toile - 2013

22 •


Tatouage temporaire à l'encre cosmétique JAGWA - jagwa.fr

• 23

© Clément cayrou

clutch folio

modÈle Fanny Grosset © gauthier genet


Palimpseste participatif - acrylique et latex sur bois

EARTH, WIND AND FIRE - 170 x 280 cm - Techniques mixtes sur toile - 2013

24 •


clutch folio Orange bud 140 x 80 cm - Techniques mixtes sur toile - 2012

• 25


art visuel

MAP&ManifestO Révolution dans le landerneau parfois agité de la photographie à Toulouse : pour la première fois, MAP et ManifestO, deux festivals que l’on a souvent opposé, se font face dans le cadre du Mois de l’image lancé par la Ville. Anaïs Florance, chef de projet pour le MAP, et JeanFrançois Daviaud, cofondateur de ManifestO, nous parlent de leurs événements respectifs. | Propos recueillis par Nicolas Mathé Comment est né ManifestO ? Jean-François Daviaud : Le festival est né au début des années 2000, en réaction à une politique culturelle qui, à l’époque, favorisait les entrepreneurs et ne nous convenait pas. Nous étions un collectif d’artistes, on avait envie d’autre chose alors on s’est pris en main. Quelle est la démarche du festival ? Notre credo est de présenter le meilleur de la jeune photographie contemporaine. Il n’y a pas de thématiques, les artistes donnent le meilleur d’eux-mêmes. Les premières années, on ne montrait que des photographes toulousains mais très vite, face aux candidatures venues de toute la France puis de l’international, nous n’avons pas pu faire autrement que de nous ouvrir. Aujourd’hui, ManifestO est reconnu comme un des festivals de photo les plus intéressants non seulement par les artistes, que nous mettons un point d’honneur à rémunérer, mais aussi par le public. Des passionnés viennent parfois de très loin pour découvrir de nouveaux photographes. Les deux festivals se déroulent en même temps dans le cadre du Mois de l’image, concurrence ou complémentarité ? On ne peut pas vraiment parler de concurrence. Selon moi, le terme amateur ne veut pas dire grand chose, il n’y a que de bonnes ou de mauvaises photos. Au départ le MAP était une entreprise puis s’est transformée en association. C’est en train d’évoluer dans le bon sens et je vois ce Mois de l’image comme un coup d’essai. Il y a de la place pour tout le monde, les gens peuvent se promener et aller tout voir. Tout le monde met de la bonne volonté, mais nous restons vigilants car nous ne noierons pas notre identité dans un cassoulet à tout faire. MANIFESTO | du 7 au 28 septembre | festival-manifesto.org 26 •


© Marine Lupercale

© Pascal Broze

y'a photo !

© Agnäs Geoffray

Comment est né le MAP ? Anaïs Florance : Le MAP a cinq ans cette année. Il a été créé par deux personnes dont Pierre Garrigues, encore présent aujourd’hui, un amateur et passionné de photographie. L’idée était d’offrir une scène à des photographes amateurs en installant leurs propositions dans la rue. Quelle est la démarche du festival ? La formule a évolué depuis le début. Cette année, nous avons mis en place trois séquences intitulées « Huis clos », « Journal intime » et « Revue de détails ». Pour chacune d’entre elles, il y aura un invité professionnel, une expo collective et un lauréat amateur sélectionné par un jury. Il y a un grand débat sur les limites de la photographie mais aujourd’hui quand nous parlons d’amateurs, nous privilégions un vrai travail photographique et plus seulement le joli cliché. De plus cette année, l’équipe du MAP et l’agence Myop ont décidé d’accompagner dans ses premiers pas l’amateur qui sera élu talent 2013. Nous voulons éduquer les gens pour qu’ils ne travaillent pas au rabais et ne participent pas à l’effondrement du secteur. Les deux festivals se déroulent en même temps dans le cadre du Mois de l’image, concurrence ou complémentarité ? Personnellement, je suis fan du travail de ManifestO. Ils ont vraiment leur public. Nous, on va dire que nous sommes plutôt grand public. Le MAP est aujourd’hui assez clairement identifié comme le festival de photographie amateur mais c’est un long travail. Je comprends la volonté des élus de regrouper les acteurs de l’image à Toulouse, il y avait peut-être un problème de lisibilité. Nous sommes dans un monde ou nous consommons beaucoup d’images alors je pencherais plutôt pour la complémentarité. À chacun d’exister à coté des autres et non pas contre les autres. MAP | du 1e au 30 septembre | map-photo.fr • 27


hors-cadre

& pert © Ru

RupPerT & Mulot

t Mulo

art visuel

La visite des Lycéens du 27 sept. au 21 déc. Pavillon Blanc (Colomiers) pavillonblanc-colomiers.fr

Ruppert et Mulot sont deux artistes phares de la BD contemporaine. Pour la première fois, ils sont le sujet principal d’une exposition, à moins que ce ne soit le visiteur, la véritable star. Retour sur l’événement 100 % dessin de la rentrée.

P

arfois leur personnages n’ont plus de visage, leurs pages plus de cases, leurs bulles aucun sens... parfois même, la BD de Ruppert & Mulot a perdu ses couleurs. Déroutant ! Le mot est lâché pour désigner la patte de ce duo d’artistes attirés depuis (presque) toujours par le 9e art. Les intéressés ne démentent pas : « Effectivement nous avons le sentiment de faire de la bande-dessinée d’auteur comme il existerait du cinéma d’auteur » confirme Jérôme Mulot. À leur actif, plusieurs livres de grande facture, citons Panier de Singe, Le Royaume, Irène et les clochards... mais aussi une quantité de performances comme la dédicace de la page blanche. Son but est simple. Les dessinateurs engagent la conver28 •

sation avec un parfait inconnu et réalisent en même temps une sorte de biographie. Résultat : un 8 pages fabriqué en direct et à 4 mains. Avec cette première exposition qui leur est consacrée au Pavillon Blanc, ils franchissent une nouvelle étape. La visite des lycéens est un événement où chaque installation est l’épisode d’une histoire. « La narration s’amorce avec des ingrédients disposés dans l’espace », souligne Jérôme Mulot. « Une hache ou une masse, des objets autour desquels les visiteurs pourront se mettre en scène. Ce qui nous intéresse c’est le mélange entre la fiction et la réalité ». On y croise donc des animations vidéo, des dispositifs proto-cinématographiques, des installations et un humour noir certain. | Mary-Ann Singleton



art visuel | et aussi...

RESO, DEMON & BEL

© François Bel

Le Télégramme | jusqu'au 30 sept. | grat. | telegramme-toulouse.com

Si vous avez aimé Amaze (voir Clutch #10), un petit crochet au Télégramme est de rigueur ! Tout au long du mois, trois artistes associés au projet exposent dans l’enceinte du bar. Côté street-art, Reso et Demon créent des univers colorés clairement imprégnés de culture graffiti, explorant les possibilités graphiques, des lettrages en volume en passant par la calligraphie. L’aspect graphique est également au cœur du travail de François Bel. Dans un autre registre, le sculpteur présentera ses impressionnantes compositions tissées de fil de fer. | S.M.

Sanctuary for Reverse Engineering Grotte du Mas d’Azil (09) | jusqu’au 11 nov. 3,90 à 7,80 € | grotte-masdazil.com

La grotte du Mas d’Azil accueille, en partenariat avec Les Abattoirs, l’exposition Sanctuary for Reverse Engineering, comprenez, le sanctuaire pour une rétro-ingénierie. Gary Hill, bidouilleur d’image vidéo, et Allan Packer, sculpteur militant amoureux d’art, ont installé leurs créations modernes au cœur de la grotte préhistorique ariègeoise. Les visiteurs se retrouvent dans un espace temps inconnu grâce à un vortex magnétiseur d’absence puis à une rivière inversée. Entre le passé généreux, le présent troublant et le futur incertain, le voyage vaut bien un détour en Ariège ! | M.R. 30 •

Élégance Murs du jardin Raymond VI | du 6 sept. au 16 oct. | grat. | bizartpop.com

Par bonheur, l’association Biz’art Populaire remet le couvert cet automne. Au menu, un concept inchangé (ou presque) : offrir une exposition de photos n&b grands formats (cette année, les impressions sur bâche laissent place à des photos plastifiées et collées sur un support en composite alu) à ciel ouvert et autour d’un mot-thème. Pour cette 11e édition, c'est ainsi que l’« Élégance » s'invite à travers les 57 tirages de quatre photographes majeurs : Isabel Muñoz, Frank Horvat, Jean-Baptiste Huynh et Shoji Ueda. Puisant aussi bien dans l'onirisme et le désir charnel que dans l'univers hitchcockien. | L-S.M.



AGENDA

art visuel

[*]

Jusqu’au 30.09

Un temps [Photo] Église St-Pierre des Chartreux | 21 rue Valade | olivier-perez.net Connu il y a quelque temps avec le Lavotour (une série de concerts dans des laveries automatiques), Olivier Perez est aussi à l’origine de l’expo en réalité augmentée Image Invisible en octobre dernier (voir Clutch#2). Première exposition personnelle, Un temps regroupe une série de clichés habilement mis en scène dans le cloître de l’Église St-Pierre des Chartreux.

Du 7 au 28.09

Photocyclette [ManifestO] Tournefeuille | place Roger Panouse | festival-manifesto.org Le collectif ManifestO continue sa relation avec Tournefeuille avec cette exposition dédiée à la Petite Reine. En partie prises durant le festival Nuits Euphoriques, les photographies mettent en scène les habitants de la ville au guidon. Les tirages seront ensuite accompagnés de textes et publiés dans un journal distribué gratuitement.

Du 9.09 au 6.11

Mathieu Werchowski [Collages] Centre de l’Affiche | 58 allées Charles de Fitte | centreaffiche.toulouse.fr Pour son 30e anniversaire, le Centre de l’Affiche bouscule ses habitudes. Pour la première fois, il consacre une exposition à un collagiste. Né en 1973, Mathieu Werchowski a poursuivit une carrière de musicien avant de développer un univers pictural basé sur une réappropriation de l’imaginaire véhiculé par la presse. Tantôt dérangeantes, tantôt décalées, ses affiches explorent toujours plusieurs pistes de lectures

Du 10.09 au 6.10

Relations [*] [Dessin] Cinémathèque | 69 rue du Taur | lacinemathequedetoulouse.com En avril dernier, le 7e numéro de Clutch présentait un portfolio de dessins inspirés par des photos du fond de la Cinémathèque. Son auteur, Mathieu Bourrillon, boucle la boucle avec une exposition agrémentée de nouveaux travaux (dont un Vertigo surréaliste), détournement d’histoires et d’images inventant leurs propres récits à la force du crayon. Vernissage le 13 septembre (19h30). | D'après Brazil de Terry Gilliam © Mathieu Bourrillon

32 •


ne restez pas ! enfermÉS

Vincent abadie hafez (voir Clutch folio p.16) Exposition ClutchFOLIO #11 | Musicophages (6 rue de la bourse) | abadiafez.com Du 12 septembre au 5 octobre | Vernissage le jeu. 12 sept. - 19h à 21h

Du 12.09 au 2.11

Tandem 15 [Photo] Espace Croix-Baragnon | 24 rue Croix Baragnon | 05 62 27 60 60 Pour la première édition du Mois de L’Image, l’espace Croix-Baragnon convie deux artistes à montrer leurs talents de créateurs et manipulateurs de l’image. D’un côté YZ (prononcez Eyes) et son installation construite autour de l’histoire d’une femme habitant au dernier étage. De l’autre, l’association entre techniques modernes et imageries traditionnelles de Matthieu Fappani.

Du 13.09 au 2.11

Gaël Davrinche [Peinture] Espace Écureuil | 3 place du Capitole | caisseepargne-art-contemporain.fr S’il faut jouer la carte des références, autant les détourner. Voire : les retourner. C’est un peu la technique de Gaël Davrinche, peintre plasticien notamment connu pour une réinterprétation de La Joconde en sept tableaux. Un humour irrévérencieux qui n’empêche pas un véritable hommage aux maîtres.

Le 14.09

La Nuit de l’Image [Festival] Quai de l’exil Républicain, Quai de la Daurade, Prairie des Filtres cultures.toulouse.fr Regroupée dans trois lieux, mettant à contribution les festivals Map et Manifesto (p.26), la galerie du Château d’eau, l’espace St-Cyprien, l’Edf-Bazacle et Biz’art Populaire, la Nuit de l’Image devrait marquer le coup de cette première édition du Mois de l’Image. Les expositions se couplent à des concerts, performances et autres spectacles...

Du 26.09 au 26.10

Figure(s) [Illustration] B.ref 1913 - 7 rue Fermat | Mama Roots – 9 place Ste-Scarbes | Bishop - 8 rue Perchepinte mamaroots.fr Croisement du design et de la mode, Figure(s) est l’occasion de découvrir des illustrations de mode de Mlle Chat-Chat, Anne Martel et Marie-Claire Laffaire le long d’un parcours entre différentes boutiques et concept-stores. Un premier rendez-vous qui pourrait être réitéré chaque année avec une augmentation du nombre d’illustrateurs. Bientôt un festival ?

Du 26.09 au 9.11

Saison 17 [Collectif] Lieu Commun | 25 rue d’Armagnac | lieu-commun.fr Avec Saison 17, Lieu Commun lance un programme d’échanges entre groupements d’artistes. Pour débuter, la mise en réseau se fait entre Toulouse et Nice via une invitation à La Station, collectif spécialisé dans l’art contemporain. Une façon de mettre en avant ces espaces de créations indépendants et d’attirer l’attention sur les scènes artistiques émergentes.

Le 5 et 6.10

Dékapé [Pluridisciplinaire] Grenade | dekape.org, mairie-grenade.fr Érigée au XIIIe siècle, la Halle de Grenade a la réputation d’être une des plus grandes de France. Récemment rénové, le lieu est tout indiqué pour accueillir des manifestations plurielles. Durant deux jours, la galerie Dékapé l’investit avec une sélection de musique et performances : apéroconcerts par Le Café du Burgaud, set de Monsieur Orange, electro improvisée et live vidéo le samedi soir (19h). Performances couplées de Dj’s et Vj’s le lendemain (dès 14h).

• 33


littérature

La boîte à nouvelles © Atelier In 8

Et la littérature bordel ! Le 5e art à l‘honneur Dans 8 villes de l’agglomération toulousaine | de sept. à déc. | grat. boutiquedecriture.com

À l’heure où tout le monde semble s’inquiéter de l’appauvrissement linguistique subi par la génération texto, les rencontres littéraires les Métropolitaines tombent à pic. Avec pour ambition de « faire goûter au plus grand nombre le plaisir des mots », gageons que ce festival donnera tort aux académiciens inquiets de l’avenir de la langue de Molière.

J

'

ai toujours trouvé la plage d’un ennui mortel. Si cette réflexion peut paraître anachronique à l’heure où paraissent ces lignes, elle a pour seul but de souligner le mérite que je dois à quelques bouquins trépidants ayant sauvé mon été, lorsque mes acolytes gesticulaient vainement dans la mer glacée et le sable infesté de nicotine. Honneur au 5e art, donc, avec les rencontres littéraires Métropolitaines : 16 événements gratuits répartis entre septembre et décembre pour fêter l’écriture et la littérature dans les villes de l’agglomération. Morceaux choisis : 34 •

rencontre autour de la littérature jeune adulte avec l’écrivain Hervé Jubert le 16 octobre à Pibrac ; lecture musicale de Frédérique Martin et Marie Sigal adaptée du roman Le vase où meurt cette verveine le 15 novembre à Fonbeauzard ; déambulation littéraire et poétique en autobus le 17 novembre (15 h à Seilh) ; soirée cinéma d’animation en partenariat avec le Festival Séquence court-métrage à Cornebarrieu le 29 novembre. Sans oublier les nombreux ateliers et stages autours de l’écriture, la mise en voix ou les scénarios. | Sébastien Iwansson


et aussi...

Festival du Verbe Place du Capitole | du 26 au 29 sept. 17h | grat. | lesamisduverbe.com

Le Festival du Verbe fête son dixième anniversaire avec beaucoup de curiosités. Du 26 au 29 septembre, de 17h à 21h, la place du Capitole accueillera une cinquantaine d’artistes – parmi lesquels Manuel Da Silva, Jean-Pierre Mader (!) et un des fondateurs de cet événement, Dick Annegarn – pour de courtes séquences de dix minutes de spoken word. Best-of de joutes verbales en musiques, poésies perses et chinoises font partie d’intrigantes propositions (dont du Lafontaine en Bruxellois). Au préalable, le 21, 22 et 27 septembre, le Verbe fera une tournée au-dessus du Comminges. | B.O.

Dominique Liot Terra-Nova | jeu. 19 sept. | 19h | grat. librairie-terranova.fr

On les appelle les Robins des Bois de l’Energie. Des agents d’EDF qui, lorsque leur employeur coupe le courant aux familles en difficulté, attendent la nuit tombée pour venir rebrancher l’électricité. En 2009, en pleine polémique d’un projet d’externalisation de certains services d’EDF, le Toulousain Dominique Liot tombe le masque et revendique son action de redresseur d’énergie. Menace de procès et mise à pied ne changeront rien à la motivation de ce quinquagénaire qui a depuis sorti un livre revenant sur son action et celle de certains de ses confrères (éditions Le Vent se lève). | B.O.

Alain Guyard

© Le Dilettante

L’Autre Rive | ven. 13 sept. | 19h | grat. | 05 61 31 92 65

Retirer la philosophie des mains des intellectuels et l’apporter dans les prisons ou les hôpitaux. Lui redonner une dimension subversive et dérangeante à mille-lieux du pompiérisme plan-plan de son enseignement au lycée. Avec son deuxième livre (après La Zonzon), 33 leçons de philosophie par et pour les mauvais garçons, Alain Guyard plonge les grands préceptes des différents courants de pensée dans un grand bain d’acide. Il y a de fortes chances que l’auteur, à rencontrer ce 13 septembre à la librairie L’Autre Rive, soit tout aussi corrosif que ses écrits. | B.O. • 35


livres Béla Bartók contre la veuve noire du fürher Jérôme Verschueren (Le Carnoplaste)

Le moindre mérite de cette nouvelle fantastique est de faire (re)découvrir le personnage dont elle s’inspire, compositeur autrichien déjà entendu dans Shining. Mais ce fascicule du Carnoplaste (voir Clutch#7), est pour le moins éloigné de ce qu’on peut attendre d’une biographie. Jérome Verschueren fait de Béla Bartók un chasseur de nazis aux pouvoirs paranormaux, exilé aux Etats-Unis et secondé par une black kick-ass. Jamais brouillon, porté par une plume fluide, le récit de cet univers surnaturel (un combat musical astral se joue entre Bartók et un Prince des Ténèbres) gagne en ambiance en écoutant... du Béla Bartók ! | B.O.

LA CONSTELLATION DU CHIEN

PETER HELLER (Actes sud)

« Dans toute autre circonstance il resterait sans doute plus qu’un de nous deux. Ou aucun. » Retranchés en plein milieu du Colorado, Hig et Bangley ont échappé à un virus qui a fortement décimé la planète. Loin d’un énième roman sur l’apocalypse, Peter Heller s’amuse avec les sentiments du lecteur à travers le récit de la (sur)vie quotidienne de deux rescapés. Grâce à un mélange ultra maitrisé des situations présentes et passées, La constellation du chien est au final aussi haletant, que touchant, s’avérant même rapidement très addictif. | M.L.

Histoire Zéro

William Gibson (Au Diable Vauvert)

Il est loin le temps où William Gibson inventait le cyberpunk (Neuromancien, matrice des matrices). À tel point que ses derniers romans n’ont quasiment plus aucun rapport avec la science-fiction. Non qu’il se désintéresse du genre mais que le genre ait rattrapé (inventé ?) la réalité. Clôture d’une trilogie entamée avec Identification des schémas et Code Source, Histoire Zéro s’éloigne très peu d’un monde où le marketing régit l’existence, dans lequel art et publicité se confondent. Le vide y répond au vide, à la fois finalité et commencement. Ce n’est pas un hasard s’il se referme sur une sensation d’abîme. | B.O.

Une chasse au pouvoir

Marie Desmartis (Anacharsis)

Le lieu : un petit village des Landes, bordé de pins, et des événements qui secouent l’apparente tranquillité de sa poignée d’habitants. Au lendemain de l’élection du nouveau maire, des incendies criminels et autres actes de malveillance agitent Olignac. Doublé d’une leçon d’Histoire passionnante (la jeune ethnographe Marie Desmartis remontant jusqu’à Napoléon III pour expliquer les événements actuels), Une chasse au pouvoir donne une idée des alliances, arrangements et changements de population nécessaires pour prendre le pouvoir – encore plus indispensables pour le garder. Un précieux document politique. | B.O. 36 •


bandes dessinées Frontiers

Christophe Wild (Glénat)

Venu de la publicité et du jeu-vidéo, Christophe Wild concentre dans cette première bd tout ce qu’il aime : de la Sf 50’s entre steam et Quatrième Dimension, de belles pépées gaulées comme des pin-ups et un soupçon de roman noir. Dans un passé légèrement parallèle au nôtre, Frontiers passe de la vamp(ire) à la soubrette robotisée - ou des loups-garous aux aliens - avec un plaisir plein d’humilité. Le tour de force est dans la forme : alors qu’on croyait voir du dessin 3D, Wild use en fait d’un mélange entre photographie et numérique, donnant à son univers un véritable charme de « roman graphique ». | B.O.

Amorostasia

Cyril Bonin (Futuropolis)

Elle court la maladie d’amour. Si vite qu’elle s’étend de Paris aux cinq continents. Rapidement nommée Amorostasia, l’épidémie ne trouve aucun remède, figeant les couples en pleine étreinte, répandant la psychose de finir en statue vivante. Déjà auteur de L’homme qui n’existait pas, Cyril Bonin creuse avec maîtrise une veine de « fantastique réaliste ». En explorant au préalable plusieurs pistes (un physique intelligent devient sacrément dangereux, obligeant à des solutions passant de sexistes à fascistes), Amorostasia étreint pour le mieux son véritable sujet : qu’est-ce que l’amour ? | B.O.

Gisèle & Béatrice

Benoît Feroumont (Dupuis)

Évadé de son Royaume, Benoît Feroumont frotte son crayon à la bandedessinée érotique. Avec son patron macho transformé en femme réduite à l’état d’esclave (sexuelle mais pas que) par une employée vengeresse, Gisèle & Béatrice injecte une dose de critique sociale et un propos féministe (harcèlement, sexisme, manipulation) à la bd érotique. Cette approche des genres fait tout le sel d’une bd sollicitant autant les sens que la réflexion, preuve que l’érotisme est toujours plus bandant lorsqu’il ne se contente pas d’un prétexte pour enchaîner les fantasmes. Du vrai porno « mature » en somme. | B.O.

Merdzzz la mouche

Gérontine & Wony Prod (Wonyprod.com)

À la vie à la mouche ? Créateur d’un jeune studio de graphisme du côté de Negrepelisse, Gabriel Gaulard met en images une courte histoire de Gerontine, scénariste octogénaire (!). Comme quoi il n’y a pas d’âge pour écrire, encore moins pour avoir de l’humour. Jouant sur différents styles de dessins (tous faits main avant d’être retouchés sur ordinateur), du trait presque enfantin à l’imagerie street, dans un noir et gris moucheté de rouge, Merdzzz la mouche raconte ainsi l’adoption d’une mouche par un adulescent un brin ténébreux. Comme quoi le trash peut aussi être tendre. | B.O.

• 37


spectacle vivant

Tout Dostoïevski Merci Charlie !

© DR

Jules Julien - jeu. 3 oct. Sorano - ven. 4 et sam. 5 oct. 20h (hors les murs du 3 au 5 oct. à 14h30) | 5 € sorano-julesjulien.toulouse.fr

Premier spectacle de théâtre au Sorano-Jules-Julien et il faut que ce soit Charles Courtois-Pasteur qui s'y colle, seul en scène, et avec Dostoïevski encore !

C

harles Courtois-Pasteur est une invention. Une de ces inventions tellement bien incarnées, en l’occurrence par le comédien Emmanuel Vérité, qu’elle se met à exister indépendamment de ses créateurs. Depuis que le metteur en scène Benoît Lambert et Emmanuel Vérité ont « rencontré » Charlie et lui ont confié Les contributions de Charles CourtoisPasteur, le personnage est attendu. Un peu grande bouche, il sait être bouleversant. Ses géniteurs le situent « entre James Stewart et l’oncle Anatole à la fin d’un repas de communion ». Oui, mais il est capable de nous rendre proches Marcel Proust ou Claude Levy-Strauss. Trois fois rien. Là encore, c’est pas

38 •

du gâteau : Fiodor Mikhaïlovitch Dostoïevski, la montagne russe, le souffle de l’Oural, 1821-1881, des milliers de pages fiévreuses, l’angoisse métaphysique, tout ça. De quoi être impressionné. Alors il faut se raccrocher à des certitudes : « Dieu existe, même si t’y crois pas, et Dostoïevski il t’explique très bien pourquoi », rassure Charles. Il passe par la chanson, la BD, John Wayne, il nous fait rire, Charlie. Mais quand, évoquant Les Frères Karamazov, il dialogue avec son petit bouchon de fils Ilioucha, on oublie la chemise hawaïenne, les tennis et la moustache, et on la ramène pas, allez ! Le pitre est tragédien et le monstre Dostoïevski ne nous fait plus peur. | Valérie Lassus


• 39


spectacle vivant

Groupe Tango Sumo © Thaïs Lesaux

Festival de rue de Ramonville street art Ramonville | sam. 14 et dim. 15 sept. grat. | festivalramonville-arto.fr Préambule - Parc de Labège-Village ven. 13 sept.

72h de spectacles gratuits, 15 compagnies invitées, 33 spectacles... Grand rendez-vous annuel des arts de la rue, parmi les vétérans en la matière sur le territoire français (26e édition), le festival de Ramonville n’a pour autant jamais cessé de se renouveler. Petite revue des troupes avec Philippe Boisson, le tout nouveau directeur artistique.

D

u haut de ses 33 ans, Philippe Boisson, programmateur et coordinateur du off du festival Chalon dans la Rue jusqu'à 2012, est un passionné qui parle avec les tripes et pense avec le cœur. Pour lui, les arts de la rue sont, au même titre que les cultures urbaines, « un outil fabuleux, à la croisée de l’art et de la cité, qui ne présente pas de barrière financière ou symbolique (pousser la porte d’un théâtre) ». Et l’accessibilité, un axe majeur de sa réflexion. Lui qui vient de l’associatif, désire « proposer des spectacles sensibles, bien travaillés, exigeants évidemment mais surtout, visibles par tous ». Faire vivre le spectacle jusqu’à aller chercher le « non-

40 •

public ». Pour cela, il s’appuie sur un travail d’équipe et une quinzaine de dates car si « le festival, c’est le point d’orgue de la saison (mai à octobre) », tout est indissociable. Il y a là « un seul et même projet global » d’autant plus passionnant qu’il s’inscrit dans le territoire et crée de l’échange. Pour 2013, pas de gros chamboulement mais deux belles nouveautés : primo, le festival débute vendredi par une soirée préambule dans le parc de Labège-Village pour se poursuivre à Ramonville jusqu'à dimanche minuit. Deuxio, la scénographie a été revue (espace 100 % pour les enfants, chapiteau dédié à la convivialité et à la fête, zones pour la restauration ). | Le Stavanger Masqué


• 41


spectacle vivant

Un autre nom pour ça Les maux entre les lignes

© Ida Jakobs

Théâtre Garonne | du 3 au 12 oct. | 20h ou 20h30 | 11 à 22 € | theatregaronne.com

Mladen Materic, metteur en scène explorateur du silence, nous avait un peu surpris en montant le long texte du Grand Inquisiteur en 2010. Avec sa nouvelle création, Un autre nom pour ça, il replonge dans la matière non écrite qui fait les hommes.

Q

uand il est arrivé en 1992 de Sarajevo déchirée, Mladen Materic avec son Théâtre Tattoo a été de suite adopté par le théâtre Garonne. Belle collaboration qui a vu naître Jour de fête, Le ciel est loin la terre aussi, Le petit spectacle d’hiver, l’Odyssée, Pourquoi la cuisine ? Nouvelle Byzance et Le Grand Inquisiteur. L’œuvre de Mladen Materic, engagée à sa manière, s’appuie sur cette écriture particulière qui, sans être du mime ni de la danse, consiste à laisser parler les silences et les gestes. Mouvement Un homme s’assoit à une table, allume une cigarette, porte à ses 42 •

lèvres une tasse de café et cela suffit pour que l’on sache qu’il ne va pas bien. Le mouvement contient l’émotion et l’intention, l’angoisse, la tension avant l’orage ou la jubilation. Les grimaces, la façon de se déplacer finissent par en dire plus que les rares mots échangés. En cela, les interprètes, une équipe de fidèles (comédiens, circassiens, danseurs, musiciens) qui travaillent au millimètre, méritent d’être salués. Un peu déstabilisant au début, cet univers de mutisme et de musique, de sons et de lumières subtiles devient étrangement familier. Comme un lieu commun à tous, un « ça » qui resterait intact à travers le temps et les tourments. | Valérie Lassus


• 43


spectacle vivant | et aussi...

Battle hip-hop

© Gilles Bouquillon

Odyssud | sam. 28 sept. | 20h30 | 10 à 18 € | odyssud.com

À l'occasion du Trophée Masters 2014, Odyssud enfile le traditionnel « casquette-basket » pour accueillir la sélection nationale en vue de la prochaine battle qui réunira les meilleurs danseurs(es) de hip-hop du monde entier. Gros challenge de devoir trancher entre les meilleurs danseurs urbains de l’hexagone. L’événement, organisé en partenariat avec le CACDU (Centre d’Art Chorégraphique de Danses Urbaines), rassemble aussi des célébrités du milieu. Plus qu’une battle, c’est avant tout une belle occasion d’en prendre plein la vue. | M.R.

Ma bête noire Martres-Tolosane | ven. 13 sept. | 21h | grat. Ore | dim. 15 sept. | 17h | grat. pronomades.org

Dans le jargon de Pronomades (Clutch#8), un spectacle équestre devient forcément hors-norme. Qu’on en juge plutôt : ce qu’on nous promet ici n’est pas un mélange de cirque et d’équitation mais une chorégraphie en duo incarnée par le danseur Thomas Chaussebourg (Cie Eclats de rock) et un cheval en liberté - le tout rythmé par des extraits de L’imprudence de Bashung. Une proposition décalée, flirtant aussi bien avec une étrange histoire amoureuse qu’avec la métaphore : la bête noire c’est peut-être aussi celle qui se tapit au fond de nous. | B.O. 44 •

Cri&Co TPN | du 17 au 21 sept. | 19h30 ou 20h30 6 à 12 € | theatredupontneuf.fr

Une soirée Dada ? On y va au galop ! Une première partie en forme de collage de poèmes contemporains de Christophe Macquet et de poésies classiques ; une seconde partie qui invite le spectateur à se faire tirer les tarots dessinés par Karine Marco sur des poèmes d’Ana Tot, En Cie des Barbares nous invitent à une soirée diablement dada. Deux professeurs hurluberlus font de la scène un champ de bataille poétique pour de rire. Jouer avec les mots, tordre les idées, tirer la langue aux conventions, déclamer sans entraves... la poésie, barbante ? Voire. | V.L.


• 45


AGENDA

spectacle vivant

[*]

Le 14 et 15.09

Ce que le jour doit à la nuit [*] [Danse hip-hop] L ’Escale (Tournefeuille) 05 62 13 60 30 | mairie-tournefeuille.fr

sam. à 20h30, dim. à 17h | 2 €

En adaptant une œuvre de Yasmina Khadra, le chorégraphe Hervé Koubi a trouvé un écho de sa propre vie. Inspiré de l’architecture orientaliste, ce spectacle (ouverture de saison de l’Escale) éblouit grâce aux performances de douze danseurs algériens et burkinabés : ils ont apporté à cette lumineuse chorégraphie leur maîtrise de la danse hip-hop et de la danse de rue. | © Karim Amar Le 18.09

L’œil en coulisses [Making-Of] L’Usine (Tournefeuille) | 05 61 07 45 18 | lusine.net

19h | grat.

Cinquième édition pour L’œil en coulisses, dispositif d’accompagnement du public venu découvrir les coulisses de la création artistique. Ce premier rendez-vous de la saison emmènera les spectateurs à la découverte de l’Usine et proposera un premier aperçu du processus de création. Inscrivez-vous avant le 9 septembre (agnes@lusine.net) Du 20.09 au 20.10

Yapluka [Festival Itinérant] Portes de Gascogne | 05 62 67 97 10 | larrosoir.fr

Grat. à 12 €

Théâtre, danse, musique et même randonnée ! Depuis 4 ans, le festival Yapluka sillonne le pays des Portes de Gascogne. De L’Isle Jourdain à Cologne en passant par Gimont et Ségoufielle, le festival opte pour une diversité de proposition et invite Myriam Naisy à donner une nouvelle représentation de ses Offrandes (le 12.10 à L’isle Jourdain). Du 26 au 28.09

4h48 Psychose [Théâtre] Théâtre du Chien Blanc | 05 62 16 24 59 | theatreduchienblanc.fr

20h30 | 8 et 12 €

Malgré l’annulation de son festival de théâtre amateur traditionnel (suite, notamment, à des problèmes de financement), le Théâtre du Chien Blanc ne baisse pas les pattes. Intégrant dès septembre le dispositif Carnet Pleins Feux (voir Clutch#2), le théâtre lance aussi des spectacles d’impro (un mercredi par mois) et donne rendez-vous avec cette première pièce, 4h48 Psychose, adaptation d’un texte de Sarah Kane par la Cie Ombre et Visages.

46 •


Le 28.09

Impulsez [Festival d’Impro] Théâtre des Mazades | bullecarree.org

20h30 | 9 et 11 €

Après une première tentative l’an dernier pour ses 5 ans, l’association La Bulle Carrée fait le saut et propose le premier festival d’impro à Toulouse. S’il faudra attendre octobre (du 8 au 12 au Centre Culturel Henri-Desbals) pour le cœur de fête, la troupe s’échauffe le 28 septembre avec un match France-Québec qui a déjà fait ses preuves. Vente Flash [Été de Vaour] Th. de la Commanderie (Vaour) | 05 63 56 36 87 | etedevaour.org

21h | 5 et 10 €

Après le festival en août, l’Été de Vaour fait durer le plaisir en proposant un spectacle par mois tout au long de l’année. Le 28 septembre, les Courants Porteurs posent sur la scène du Théâtre de la Commanderie deux comédiens et deux écrans de télé géants. Manipulations visuelles, poétiques et... sportives pour un spectacle décalé. Du 29.09 au 15.10

Manon [Opéra] Théâtre du Capitole | theatreducapitole.fr

dim. à 15h, jeu. à 20h | 10 à 39 €

Laurent Pelly s’échappe du TNT et offre une lecture distancée de la tragédie de Manon Lescaut. La femme-enfant de l’Abbé Prévost devient l’occasion de mettre l’accent sur une société où, parce qu’elle refuse le destin qu’on lui avait promis, une jeune femme va, par passion, s’enfoncer dans la souffrance. Le 1e et 2.10

En Plata [Flamenco] Odyssud | 05 61 71 75 15 | odyssud.com

20h30 | 16 à 27 €

Castagnettes, chaussons, pointes, éventails... Les danseurs solistes du Ballet National d’Espagne, Antonio Pérez et David Sànchez, développent une fresque mouvante rendant hommage à la diversité des chorégraphies espagnoles. Si le flamenco est à l’honneur, En Plata (en argent) paie aussi son tribu au classique, à la danse de cour et aux sévillanes. Du 2 au 6.10

Après la répétition [Théâtre] T héâtre Garonne 05 62 48 54 77 | theatregaronne.com

mer. à sam. à 20h, dim. à 17h | 11 à 22 €

Séances de rattrapage pour ceux qui auront raté Après la répétition en mars dernier. La Cie TG Stan replonge dans la pièce d’Ingmar Bergman, face à face entre un metteur en scène sur le retour et une jeune comédienne. Porté par des interprètes à fleur de peau, la mise en scène met en exergue un subtil et complexe portrait de femme. Du 4 au 6.10

Bellevue en scène [Festival] ontberon M 05 61 74 66 04 | diam.onvaou.com

ven. à 14h, sam. et dim. dès 10h | 3 et 5 €, pass 9 à 20 €

Chaque année, ce festival de théâtre amateur draine en moyenne 2 000 spectateurs parmi lesquels on compte une bonne part de Toulousains. Cette sixième édition enchaîne sur trois jours non-stop de pièces de théâtre et autres animations pour 19 spectacles. Nouveautés de l’année : des ateliers d’écriture, des lectures et des rencontres d’auteurs.

• 47


projection

Festival Groland deuxième cuvée

Abc, Utopia, Cratère, Ugc, Cinémathèque, Dynamo, Connexion... du 16 au 22 sept. | fifigrot.com

Noël Godin, Patrick Raynal, Jean-Pierre Bouixou et même Ovidie. Autour du grosident Albert Dupontel, le jury de cette seconde édition du festival Groland témoigne d’une belle ambition foutraque. | Baptiste Ostré

I

l n’aura fallu que de quelques jours au festival Groland pour s’implanter à Toulouse. Lors de sa première édition en septembre 2012, l’équipe de l’association À côté, réunie autour du dessinateur Jiho, confiait que l’événement avait bien failli ne pas voir le jour. Pourtant, allait-on imaginer que l’esprit Grolandais s’accorderait mal au cassoulet toulousain ? Plus de 10 000 entrées dans les cinémas et salles de concerts et les quelques 6 000 sympathisants de la présipauté venus pour le concert de clôture ont prouvé que le jumelage

était un succès. Si la deuxième édition devrait donc se faire dans une ambiance un peu plus sereine, le Fifigrot semble toujours autant porté sur les programmations poil-à-gratter. Une soixantaine de films (dont 9 longs inédits en compétition pour l’Amphore d’Or) et des courts-métrages envahiront les écrans des salles d’art et essai de Toulouse au point qu’il est, hélas, difficile de tous les citer. La musique indépendante sera elle aussi un vecteur de diffusion et de propagande de l’esprit Grolandais. Banzaï, définitivement !

Groconcerts Le 16 septembre, le Connexion Live accueillera l’inauguration du festival avec concert d’Ultrazook, Magusaga et Tireless Crew. Comme l’an dernier, la programmation musicale fait la part belle au rock et au punk, notamment lors d’une soirée « Politicon » à la Dynamo (The Hyènes, Bruit qui court, Polemix, La Voix Off & Karina) le 17 sept. Ne pas rater également la clôture en plein air place Saint Sernin avec Les Ramoneurs de Menhirs, Les Touffes Krétiennes et les Taikonauts, le 21 septembre.

48 •


9 mois ferme

Panic sur Florida Beach

Après un film agréable mais mineur (Le Vilain), Albert Dupontel va-t-il revenir à la veine mordante de Bernie ou à celle du cartoon d’Enfermés Dehors. Au vu des premières images, il semblerait que 9 mois ferme soit plutôt dans la tendance tex-averienne punk du second. On a hâte de voir Sandrine Kiberlain, actrice plus habituée à la gravité, dans le rôle d’une juge célibataire soudainement engrossée par un criminel. Avantpremière en présence du réalisateur. Dupontel présentera également son mésestimé Le Créateur à la Cinémathèque le 21 septembre.

En 1993, quelques années avant que sa carrière ne sombre peu à peu, Joe Dante signait un film hommage au cinéma bis. L’indispensable John Goodman y caricaturait William Castle, émule cheap d’Hitchcock connu pour ses procédés décalés (comme placer des décharges électriques sous chaque siège de spectateur), organisant l’avant-première de son dernier bébé – Mant, l’hommefourmi – en pleine crise des missiles de Cuba. De ce combat entre imaginaire et réalité, Dante tire une comédie noire aussi charmante que diablement paranoïaque. Indispensable.

UGC | ven. 19 sept. | 20h30

Utopia Toulouse | dim. 22 sept. | 21h30

Wrong Cops Utopia Toulouse | mar. 17 sept. à 22h, ven. 20 sept. à 17h30, dim. 22 sept. à 12h

Après la trilogie Quentin Dupieux (Steak, Rubber, Wrong), le festival Groland poursuit son histoire avec le créateur de Flat Beat en sortant Wrong Cops, absurde (on s’en doutait) comédie policière où un flic ripou croise la route d’un amateur de techno. Ne cherchez pas de sens : chez Quentin Dupieux, tout procède d’un univers sans dessus-dessous, le burlesque le disputant à la poésie pour peu que l’on accepte de se laisser embarquer dans des postulats souvent surprenants. Osons le dire : Dupieux est actuellement le seul véritable Ovni du cinéma français. • 49


projection

Cartoon Forum Lettres de Femmes © DR

mots de tête Centre de Congrès Pierre-Baudis du 17 au 20 sept. | cartoon-media.eu On Cartoon – Toulouse et région du 17 au 21 sept. | cultures.toulouse.fr

Pour la deuxième année consécutive, Toulouse reçoit le Cartoon Forum, marché du dessin-animé réunissant plus de 800 professionnels venus d’une trentaine de pays. La France y présentera 21 projets dont Lettres de Femmes, produit par la Ménagerie de Tournefeuille, en compétition pour le Cartoon d’Or. | Baptiste Ostré

D

es poilus en papier-mâché soignent les blessures de la Grande Guerre avec les lettres envoyées par leurs femmes. Durant onze minutes, cette idée porte la poésie de Lettres de femmes, court-métrage en stopmotion réalisé dans les ateliers de La Ménagerie à Tournefeuille. De sa collaboration avec le sculpteur Arnaud Beché, le réalisateur

Augusto Zanovello a tiré une esthétique au diapason de son histoire, ouvrant sur de jolis pics émotionnels. Déjà auréolé de plusieurs prix (dont celui du public à Annecy), ce court coproduit par les toulousains de Xbo Films se retrouve cette fois face à 6 autres concurrents pour décrocher le prix du meilleur film d’animation européen, décerné le 19 septembre.

Cartoon dans la ville Sur la place du Capitole, à la Cinémathèque, l’Abc ou le Cratère, le festival On Cartoon emboîte le pas du Cartoon Forum pour projeter la crème du cinéma d’animation européen du 17 au 21 septembre. Avec des séances pour la plupart gratuites, des programmes courts mais aussi des longs métrages (Le Tableau, Zarafa...) et une entorse au tout européen : la reprise à la Cinémathèque du culte et dément Akira, le 19 septembre.

50 •


et aussi...

CINESPAÑA

Et Viva el Cinema ? Con la pata quebrada © DR

[FESTIVAL] Toulouse et région | du 27 sept. au 6 oct. | Pass de 22 à 52 € cinespagnol.com

Malgré un pays en proie à des difficultés économiques, le cinéma espagnol débarque dans la ville rose pour la 18e édition de l’indémodable Cinespaña.

P

our les novices, Cinespaña c’est un peu le festival de Cannes du film espagnol à Toulouse. Et cette année encore, au regard de la programmation, un premier constat s’impose : malgré la crise qui ne l’épargne pas, le cinéma espagnol n’a pas renoncé à sa diversité ni à son originalité. Avec plus d’une centaine de longs et courts métrages projetés au menu, la cuvée 2013 s’annonce comme à l’accoutumée aussi riche que talentueuse. En marge de la compétition, rencontres avec les professionnels, focus sur la Filmoteca de Catalunya, hommage à Adolpho Arrietta et Jess Franco, ou autre carte blanche à Enrique Gonzalez Macho complèteront les festivités. Les festivités justement, vu

que l’Espagne n’est bien entendu pas réputée que pour son cinéma, l’on peut faire entièrement confiance aux organisateurs pour trimbaler dans leurs bagages nombre d’ingrédients typiques. Apéro-concerts seront ainsi au rendez-vous sur le parvis de la Cinémathèque pour profiter des premières soirées de l’été indien toulousain, à grands coups de tapas et groupes triés sur le volet, comme par exemple Moxica, les plus hispaniques des ariégeois, pour la soirée d’ouverture. Pour finir, et de façon à ce que tout le monde en profite, il est bon de noter qu’une bonne partie des films présentée cette année sera également projetée dans plusieurs cinémas de la région Midi-Pyrénées. | Mathieu Laforgue

• 51


AGENDA

projection

[*]

jusqu'au 29.09

Fantôme y es-tu ? [Cycle] Médiathèque José Cabanis | 1 allée Jacques Chaban-Delmas | toulouse.fr Le dimanche 8 septembre, Nicolas Potin présentera le cycle que consacre la Médiathèque aux histoires de fantômes du cinéma. Un tour dans le(s) monde(s) des esprits que le 7e art a visité de différentes manières (comédie, horreur... mais aussi hors-champ ou sfx). L’occasion de réévaluer le Lovely Bones de Peter Jackson.

Du 10 au 25.09

Bertrand Blier [Rétrospective] Cinémathèque | 69 rue du Taur | lacinemathequedetoulouse.com L’esprit Groland s’évade au-delà même du festival (p.48). Qui de mieux pour célébrer cet état d’esprit que l’inclassable Bertrand Blier ? L’occasion de discuter de son imparable patte de dialoguiste avec le réalisateur en personne, présent le 12 septembre avant la projection de Tenue de soirée (19h).

Les 13 et 15.09 à 21h et 19h

Le 13.09 à 19h

Présélection Séquence-Court [*] [Courts Métrages] Abc | 13 rue St-Bernard | abc-toulouse.fr Dernière ligne droite avant le festival (novembre) pour l’association Séquence Court-Métrage. Mélange d’animation et de films live (avec la présence d’Avant que tout se perde, prix du public à Clermont-Ferrand), cette nouvelle sélection a tout pour réitérer la qualité de la précédente édition (à voir également dans les cinés de la région). | À la française © DR Cordcore [Concertoile] Espace Bonnefoy | 4 rue du Faubourg Bonnefoy | cordcore.org Cordcore aime les concepts. Avec la sortie de résidence du projet Calcinaccio, leur musique (p.70) influence de rock passée à la centrifugeuse d’instruments acoustiques, vient ici se placer sur un court-métrage, projeté sur toile avec les membres du groupe en ombres chinoises.

Le 1.10 à 21h

L’île solaire [Narration musicale] Théâtre Sorano | allées Jules Guesde | lanovela.fr Un plateau vide. Seul trône en son centre le pianiste Wilhem Latchoumia, séparé du public par un grand tulle. Dessus sont projetés des images, d’autres sons se mêlent et aussi des textess tirés de Vendredi ou les limbes du Pacifique de Michel Tournier. Un Robinson cosmique et envoûtant.

52 •


• 53


dvd & blu-ray La Gifle

Collectif (Editions Montparnasse)

On se souvient de l’infâme campagne de pub anti-gifle où un mouflet se fait déchausser les dents au ralenti. En 8 épisodes, La Gifle met en exergue les conséquences, sur les témoins de la scène, d’une claque reçue par un gosse – qui la méritait bien, faut avouer. À moins que... Tout est affaire de point de vue dans cette mini-série australienne qui, plutôt que de faire la leçon, choisit à chaque épisode de s’attacher à un personnage différent tout en poursuivant l’intrigue initiale. Une souplesse d’écriture favorisant la construction et les relations entre les personnages, tous d’une justesse gommant l’écueil de la caricature. | B.O.

Coffret Koji Wakamatsu

Koji Wakamatsu (Blaq Out)

Ancien yakusa, puis réalisateur de pinku-eiga (du simili porno) avant de se lancer dans des œuvres à fort taux de rebellitude, Koji Wakamatsu était peut-être le dernier véritable outsider de l’industrie du cinéma, tous pays confondus. Pour le premier funeste anniversaire de sa mort, Blaq Out ressort à l’unité une série de titres issus de la quelque centaine de films qu’il aura tourné tout au long de sa vie, souvent en quelques jours, mêlant violence, érotisme et subversion politique. Parmi eux, deux de ses titres les plus poétiques : Va, va, Vierge pour la deuxième fois et Quand l’embryon part braconner. | B.O.

Cloud Atlas

A.&L. Wachowski, T.Tykwer (Warner Video)

Depuis Matrix Revolution, les films des Wachowski essuient l’incompréhension : que ce soit le trop en avance Speed Racer ou cet ambitieux Cloud Atlas et ses multiples histoires de réincarnations et de révolutions étalées sur six siècles, passant du polar au drame, de la comédie british à la Sf. Épaulée par Tom Tykwer (Cours Lola Cours, déjà une affaire de « reset »), la paire continue d’appliquer au cinéma (et à la vie) les codes du jeu vidéo. Meta-film, Cloud Atlas est ainsi l’œuvre la plus unique, généreuse et ludique qui soit, invitant à de constantes lectures et relectures, par de célestes Don Quichotte repoussant toujours plus les frontières du récit. | B.O.

Contre-enquête

Sidney Lumet (Carlotta)

Contre-enquête respire le polar urbain des années 70. Pourtant tourné en 1990, il clôture sur un mode mineur la trilogie de flics de Sidney Lumet (Serpico, Un Prince dans la ville). L’intrigue, tirée d’un roman de l’auteur de L’impasse (plus tard adapté par De Palma et Pacino) n’est que prétexte à un film avant tout centré sur des personnages : un flic bute un petit truand, un jeune proc’ à tête d’innocent est nommé pour enquêter. Plus que le film à charge (flics ou truands, même combat), Contre-enquête se noue autour de questions de morale et d’hypocrisie intérieures mais aussi sociales (le racisme sous le melting-pot américain). | B.O.

54 •



événement

ELECTRO ALTERNATIV #9 DIGITAL EXPERIENCE

Le Bikini, La Dynamo, Inox, Bellegarde | du 6 au 28 sept. | electro-alternativ.com

Du 6 au 28 septembre, l’immanquable rendez-vous des cultures électroniques déploiera les arguments qui ont fait sa réputation depuis (déjà) bientôt dix ans : pluridisciplinarité, originalité, et ouverture. Ambitieux, l’événement ne demande qu’à évoluer dans les années à venir. | Paul Muselet

L

a ville de Toulouse pourra-telle un jour se prévaloir d’avoir son propre « Nuits Sonores », faisant les belles heures des musiques électroniques et des cultures digitales en plein cœur de Lyon ? Si l’idée peut séduire, les membres de l’association Reg@rts privilégient l’action depuis 9 ans pour que le rêve devienne réalité. Souhaitant développer son activité dans le centre ville, l’équipe du festival a dû longtemps évoluer en périphérie, comme à ses débuts en 2005. Les premières éditions en plein air à Sesquières privilégiaient les courants techno-rave, face aux boîtes de nuits exploitant le phénomène sans réelle mise en valeur au niveau culturel. En 2009, l’Electro Alternativ change de cap en s’installant au

56 •

Bikini. Malgré les obstacles, le festival se bat avec ses propres armes, multipliant les collaborations avec les acteurs locaux pour proposer des événements atypiques et originaux. Une initiative à la mesure du potentiel lié aux cultures électroniques selon Olivier Ochem de Reg@rts : « On voudrait faire plus de choses hors du commun en s’appropriant la ville le temps du festival. De nombreux partenaires nous soutiennent, mais pour s’inscrire dans le long terme, il faudrait une vraie prise de conscience des institutionnels ». En attendant, le public pourra retrouver une programmation à la hauteur des ambitions du festival : des curiosités, des têtes d’affiches, et quelques nouveautés.


RHYME’S SHOT [HIP-HOP/ BASS MUSIC] Le Bikini | 21 sept. | 23h | 15 et 18 €

Shystie © DR

Entre bass music, hip-hop, grime et beatbox, la Rhyme’s Shot s’annonce comme une des soirées les plus attendues du festival avec Dakrew Lab et Scarfinger en ouverture, avant les productions ghettobass du belge Juke Ellington. À suivre, la prestation événement de la rappeuseactrice et mannequin Shystie, propulsée reine du hip-hop britannique depuis la sortie de son second album l’année passée. Cerise sur le gâteau : le live du phénomène Beardyman, double champion de beatboxing au Royaume-Uni.

SOIREE LOW GRAVITY [IDM-ELECTRONICA] La Dynamo | 18 sept. | 21h | 13 et 16 €

Marquée eighties, l’Intelligent Dance Music rythmera cette soirée expérimentale sous la houlette du charismatique Tim Exile, improvisateur chevronné et spécialiste du genre. Autre invité de marque : l’anglais Jon Hopkins (ayant longuement collaboré avec Massive Attack) et ses compositions hypnotiques.

VECTEUR RÊVES [PERFORMANCE] entre Culturel Bellegarde C 20 sept. | 21h-22h | grat.

David Fieffe © DR

À l’issue d’une semaine de résidence, cinq artistes confronteront les nouvelles technologies aux disciplines plus traditionnelles pour présenter une performance inédite liant infographie, danse et musique. • 57


événement

TROIS QUESTIONS À OS... Le Bikini | 20 sept. | 23h | ossement.com

Encore peu connu, OS distille une techno old-school et dépouillée chatouillant les tissus du cartilage. Programmé cette année, le duo toulousain risque de faire parler de lui...

OS © DR

L’électro squelettique ça donne quoi ? Une construction et une déconstruction de la musique pendant les mix, quelque chose de physique ! On fusionne nos sélections musicales et cinématographiques du moment en mélangeant compositions, remixes et raretés, à l’image d’une grande machine à laver sonore. Vous êtes issus d’un groupe de rock (Dona Confuse). Pourquoi vous être tournés vers des esthétiques électroniques ? Pour nous deux la musique électronique a toujours été présente. Dona Confuse a toujours défendu ces esthétiques avec une base rock. James est Dj depuis des années et compose depuis pas mal de temps. Il a de nombreux projets en tant que light designer, compositeur, producteur... OS est la synthèse de nos influences électroniques. Avez-vous d’autres dates de prévues ? Notre volonté de synchroniser le son, l’image et la lumière nous impose une organisation un peu complexe et nous ne permet pas de voyager comme un Dj pourrait le faire. Nous travaillons beaucoup en amont avant de partir sur la route. Mais le projet a été accueilli favorablement et nous préparons une tournée européenne pour cet hiver !

58 •


B.I.G [GRAFFITI HIP-HOP / DJ SET]

Adam Beyer © DR

S.D.F. de Ramonville | 28 sept. | 14h | grat.

LA FACTORY [TECHNO]

Les cultures digitales rencontrent les cultures urbaines, dans le cadre du Battle International de Graffiti à Ramonville. Une journée rythmée par des freestyles (l’1probable Mc et Dj Spazm) et dj sets (Morghomix). Une mise en jambes idéale avant de longer le Canal du Midi pour l’after glitch-hop et dubstep au Bikini...

L’Inox | 27 sept. | 23h | 22 et 25 €

Socrome © DR

La Factory s’exile à l’Inox. Aux vues des Djs conviés, on se dit que sa capacité d’accueil ne sera pas de trop : Rebekah, Nicole Moudaber, et le berlinois Marcel Dettman. Pour compléter cette liste de figures de la scène techno, on retrouvera le maître scandinave Adam Beyer, fondateur du label Drumcode. Côté image, Rabit Killerz Vj et Move Your Fingers animeront le show de leurs créations visuelles.

EA#9 INVITE GROLAND [ELECTRO-TECHNO] Le Bikini | 20 sept. | 23h | 17 et 20 €

Pour une soirée folle et décalée, l’EA s’acoquine avec le festival international du film Grolandais de Toulouse. Le Bikini intégrera la présipauté le temps d’un soir, pour un live aux promesses explosives : Toxic Avenger, le duo Sexy Sushi, les locaux OS (voir entretien) et le set Dj & Vj du Dealer.

APERO ALTERNATIV Nouveauté cette année : les trois apéros du festival. Rendez-vous à l’IPN (le 12) et au 32, le nouveau local de la revue Multiprise (les 19 et 26 septembre). Détente et convivialité autour de sets assurés par plusieurs représentants de la scène locale.

• 59


concert & club

L’Herbe Folle

Lafontaine de jouvence [CHANSON] Salle Nougaro | ven. 20 sept. | 20h30 9 à 13 € | sallenougaro.com

Les vers de Baudelaire en blues moite et accrocheur, ceux de Lafontaine à la sauce hip-hop : L’Herbe Folle revisite la poésie en musique et se renouvelle au passage. Rencontre avec Florent Lalet, saxophoniste du quatuor, avant un premier concert à la salle Nougaro le 20 septembre. | Propos recueillis par Baptiste Ostré

Commençons par revenir sur l’histoire du groupe. On a débuté à Carcassonne, vers 1999. C’était d’abord un groupe de lycée avant de devenir officiellement L’Herbe Folle, on a commencé et appris la musique tous ensemble. Nous nous sommes très vite retrouvés à jouer sur les festivals mais nous avons aussi fait beaucoup de concerts de rue. Ça a été une très bonne école, sur beaucoup d’aspects. Il y a 5 ou 6 ans, nous nous sommes tous les quatre rejoints sur Toulouse. Cela fait donc maintenant 14 ans et 3 albums. Vous avez récemment intégré un nouveau bassiste... Jean-Marc Serpin, de Pulcinella, est arrivé il y a un an et demi. Il a apporté de nouveaux sons, une nouvelle fraîcheur, même si le groupe a globalement toujours évolué. Au début, on était sur une forme très ska-reggae acoustique. Par la suite, les morceaux se sont pas mal électrifiés, de nouveaux instruments se sont rajoutés. On créé beaucoup à partir d’impros ou de bœufs, ce n’est vraiment pas cérébral. Certaines fois on part un peu dans toutes les directions, même si on s’est calmé ces derniers temps (rire) ! Les morceaux sont plus cohérents en eux-mêmes, on est plus dans l’idée où chaque titre explore un territoire musical. 60 •


Ceux que vous présenterez à la Salle Nougaro témoignent-ils de cette évolution ? On a eu de bons retours sur notre dernier album, mais les gens qui nous connaissent déjà ont encore la vision de L’Herbe Folle d’il y a 10 ans. On a envie de leur montrer autre chose. On va modifier un peu la scénographie, les tenues, renouveler notre image et nos morceaux... Avec des titres d’ailleurs plutôt inattendus... Nous voulions que la musique soit inspirée par des textes qui n’étaient pas de nous. On s’est aperçu que nous avions des références en commun dans la poésie. C’était un travail vraiment collégial : chercher le texte, puis la musique, voir ce qui pouvait coller, tenter des choses, en jeter d’autres et recommencer. Certains n’étaient pas forcément évidents à faire. On a peu retouché Le Meunier, son fils et l’âne de Lafontaine, pour lui donner une lecture moderne. Le challenge était d’en faire un morceau hip-hop. Pour Baudelaire, on est sur une sorte de blues ternaire, Victor Hugo c’est encore autre chose... Nous avons pour l’instant 6 morceaux déjà prêts et d’autres dans les tuyaux, d’écrivains connus ou d’autres, plus confidentiels...

© La Maison Démontable

Tous ces titres seront-ils disponibles sur disque ? Un EP est bien en projet mais pour début 2014. Comme nos musiques évoluent au fur et à mesure des concerts, elles finissent par ne plus vraiment correspondre à la version studio. Cette fois, on préfère se donner le temps de les mûrir sur scène.

• 61


concert & club

Les Découvertes : plan à trois De gauche à droite et de haut en bas : Action Beat / Mehari / Hypnolove © DR

Connexion Live | sam. 28 sept. | 20h | grat. | connexion-cafe.com Dj set Hypnolove - Gibert joseph Musique | sam. 28 sept. | 16h | grat.

Une soirée tous les trimestres. C’est le rythme que le Connexion Live aimerait impulser à ses Découvertes pour mettre en avant des têtes musicales montantes, d’ici et d’ailleurs. Troisième édition le 28 septembre avec Hypnolove, Mehari et Action Beat.

I

l arrive parfois qu’on ne puisse plus compter le nombre de guitares, basses et batteries qu’Action Beat déploie dans ses concerts. Plus qu’un groupe : un collectif. À géométrie variable, certes, mais toujours d’une métronomique puissance noise. Comme nombre de formations du même courant, les Anglais ont pour habitude de se placer au milieu du public, décuplant l’expérience sonore. La sensation rock de cette 3e soirée Découvertes du Connexion Live c’est eux, assurément. Mais l’idée du programmateur Mathieu Narbonne ne s’arrête pas là : le même 62 •

soir, deux groupes de la scène locale montreront que Toulouse ne manque pas d’arguments musicaux. À commencer par l’improbable trio d’Hypnolove, discret précurseur (et oui, c’était en 2006 avec leur second album, Electrolove) d’une électro-pop visitée par les souvenirs disco des 80’s façon Moroder. Une influence qui travaille également les compositions cosmiques de Mehari (voir aussi p.68). Récemment signés sur le label Champ’Caine Records, le duo vient de sortir un remix groovy du Lover’s Cave d’Is Tropical. Pour patienter en attendant un album ? | Baptiste Ostré


et aussi...

© J.C. Meauxsoone

Piano aux Jacobins Don’t shoot the Pianist Cloître des Jacobins, Auditorium Saint Pierre des Cuisines, L'Escale (Tournefeuille), Prairie des Filtres | jusqu'au 30 sept. | pianojacobins.com

Ancêtre des festivals musicaux à Toulouse, Piano aux Jacobins revient pour une 34e édition toujours riche et soucieuse d’attirer de nouveaux publics, plus jeunes, moins élitistes.

D

epuis 1979, le piano résonne plutôt bien dans le cloître des Jacobins et d'autres lieux emblématiques de Toulouse. La ville devenant au passage une place forte pour les Steinway, Pleyel et autre Gaveau. Étoiles montantes ou légendes vivantes, Brendel ou Zimmerman, la programmation est toujours aussi ambitieuse comme l’atteste Romain Danzanvilliers, assistant de production du festival. « Avec 24 concerts, Piano aux Jacobins est un élément incontournable de la rentrée culturelle toulousaine. Nous avons toujours à coeur d’attirer de nouveaux publics et de briser les codes de représentation de la musique classique ». Pour ce faire, les organisateurs n’ont pas hésité à sortir le piano de son carcan, tout en ajustant la grille tarifaire

pour les étudiants. « Depuis 1997 et la venue de Michel Petrucciani, le jazz est à l’honneur dans le festival », confirme Romain. « Cette année, Yaron Herman et Sophia Domancich sont les deux pianistes jazz invités ». Ce dernier concert est estampillé « étudiant » (des places gratuites sont à retirer dans les universités toulousaines dans la limite disponible). Ajoutez à cela des tarifs très préférentiels pour les concerts au cloître (6 € la place en troisième série, 50 € l’abonnement total) et le public pourrait très certainement changer de visage. Autre curiosité, la venue de Gabriel Prokofiev, petit-fils de et DJ de son état. Sur la Prairie des Filtres, le « turntablist » Londonien fera partager son goût pour les remix de musique classique, dont celles de son illustre aïeul. | Youness Hamelat • 63


concert & club | et aussi...

Connan Mockasin

© DR

[Pop Psyché] Connexion Live | mar. 24 sept. | 20h | 11 et 15 € | connexion-cafe.com

La pop-psyché de l’ovni Néo-Zélandais Connan Mockasin a surpris chez nous avec « It’s choade my dear », hymne langoureux perdu dans les volutes de fumées hallucinogènes. Si on réalise rapidement que le blondinet aime, entre autres, Radiohead, on se laisse volontiers envoûter par les mélodies de sons samplés et par cette captivante voix qui nous ferait presque penser que les psychotropes 70’s hantent l’artiste. Cinquième album, Forever Dolphin Love, sorti en 2011, est un étonnant mélange, planant dans les méandres d’une pop bucolique appelant à l’évasion. À écouter la première fois les yeux fermés. | M.R.

Dead Ghosts

Occitània

[GARAGE] Saint des Seins | mer. 18 sept. 20h | 5 € | lesaintdesseins.com

[festival] Toulouse et région | du 21 sept. au 27 oct. | festivaloccitania.com

Des fantômes morts ? Comme si des ectoplasmes pouvaient encore être vivants. Avec leur 2e album Can’t get no (probable référence tronquée aux Rolling Stones), les canadiens Dead Ghosts plongent les mains dans le cadavre encore chaud du rock’n’roll. Tour à tour celui des 60’s, du rockabilly, du surf ou du psyché. Mais pas question de tenter de ramener le défunt à la vie. Avec son chant lointain, comme sorti d’outre-tombe, Dead Ghosts donne des nouvelles du pays des morts et confère à son rock garage un sentiment tout dickien. Vous reprendrez bien une dose d’Ubik ? | B.O.

Pour la 14e édition du festival Occitània, Toulouse et sa région se mettent au jaune et rouge. Pas besoin de parler Occitan pour trouver une place dans ce riche festival. Présent au cœur de 23 communes, sous la forme de 60 événements représentant des artistes venus des quatre coins de France, ce festival ne manque pas de support pour partager son amour de la langue occitane. Théâtre, lectures, marchés, bals, repas, rencontres, débats et colloque seront au programme pendant un mois. De quoi renouer avec la langue des ancêtres régionaux. | M.R.

64 •


Heartbeat Parade [Math-rock] La Dynamo | sam. 14 sept. 19h | 6 € | ladynamo-toulouse.com

Tenir un propos radical, renvoyer à la société son propre malaise et faire exploser tout ça dans un grand maelstrom rock. Heartbeat Parade marche sur les plates-bandes de certains fameux groupes math-rock (Marvin, Pneu, etc...) : même énergie dévastatrice alliant sécheresse et folie. Mais là où ce trio basse-guitare-batterie va plus loin c’est dans l’usage de samples tirés de films, de docus ou d’actualités. Rappelant les parasitages expérimentaux du No One Is Innocent de la bonne époque (celle d’Utopia), Heartbeat Parade fait de sa musique un acte autant esthétique que politique. | B.O.

La Nuit du Fanfarnaüm [FANFARES] La Dynamo | ven. 20 sept. | 20 h 5 € | collectif-fanfarnaum.fr

Toulouse et ses fanfares ? Une belle et grande histoire d’amooooour ! Ici, le God save the cuivres, les pistons sont flingueurs et les trous, balourds. Et cela fait des années que cela dure. Pourquoi ne pas sceller alors cette folle union du rythme et de la fête lors d’une nuit de noces endiablée ? Le Collectif Fanfarnaüm se charge du service. Sur le plateau ? Les TrousBalourds (fanfare ambidextre polymorphe), Drum n’Brass (street band afro-funk), Gimmick Five Syndicate (fanfare electroswing) et Los Arsouillos (fanfare du Tursanistan). Pour le meilleur et le... cuivre ! | L-S.M.

JC SATÀN

© DR

[GARAGE.NOISY-POP] Connexion Live | ven. 27 sept. | 20h | 12 € | connexion-cafe.com

Avec un nom pareil, il parait regrettable de ne pas avoir programmé ce bon vieux Jean-Claude au Saint des seins. Trêve de balivernes, les bordelo-turinois débarquent en ville avec leur atypique armada sonore. Dopé à la noisy-pop et au rock-garage, la bande à Paula et Arthur roule sa bosse depuis quelques années, enchainant lives survoltés et albums maitrisés, dont l’excellent dernier en date Faraday land. Fort d’une expérience scénique certaine, le passage dans le quartier de JC Satàn annonce un show bouillant qui sent déjà bon la transpiration. | M.L. • 65


concert & club | et aussi...

Festival Méditerraneo [WORLD] Portet-sur-Garonne | du 13 au 16 sept. | grat. | festivalportet.fr

L’appellation world music est un étrange paradoxe : toutes les musiques ne viennent-t-elles pas du monde ? Pour sa 9e édition le festival portésien Méditerraneo continue d’explorer les innombrables sonorités issues de ce vaste territoire. Flamenco, chants orientaux, jazz manouche, swing klezmer ou danses sévillanes, 3 jours de déclinaisons artistiques autours de la Méditerranée, de l’Espagne aux Balkans. À ne pas rater, la rencontre entre le vocalchimiste André Minvielle et l’accordéoniste Lionel Suarez et la venue de la Franco-Brésilienne Flavia Coelho. | S.I.

The Dillinger Escape Plan [Mathcore] Dynamo | jeu. 26 sept. 20h | 20 € | ladynamo-toulouse.com

Rythmique complexe héritée du free-jazz et enfouie sous une violence hardcore qui semble ne jamais connaître de repos : depuis sa création en 1997, le Dillinger Escape Plan maltraite les oreilles puritaines en fier créateur (et probable meilleur représentant) du mathcore. Sorti en mai, One of us is the killer, 8e album du groupe, intervient comme une récidive – ou la promesse que le gang n’est pas prêt de ranger les armes. Au contraire, leurs sorties sur scènes sont réputées saignantes et affichent toujours un certain nombre de victimes. Prodigieusement cinglé. | B.O.

Toulouse in Bikini [Betty Page Party] Bikini | jeu. 3 oct. | 12 € | bettybook-production.com

Jessie Evans © DR

À tort, son nom laisse augurer d’une musique de cow-girl brute de décoffrage. Ex-punkette fana de ska, Jessie Evans empoigne en fait le saxophone dans une sorte de jazz-mariachi au goût de tequila de Tijuana. Le glam en plus : accompagnée d’un ancien batteur d’Iggy Pop, l’américaine fait monter la température dans des shows rappelant le burlesque. Difficile de la quitter des yeux, bien que le surf-rock des excellents Taikonauts et le rockabilly bien graisseux de Billy Hornett (rencontre entre La Rotule 50’s et les Dirty Fonzy) puissent y aider. | B.O. 66 •


God François + Rejane and the copper Band + Moonshiners Rejane And The Copper Band © DR

[ROCK] Le Mandala | jeu. 3 oct. | 21h30 | 3 € | lemandala.com

Si le rock et le jazz ont longtemps eu des rapports conflictuels, l’association Progrès-son propose d’enterrer la vieille hache de guerre qui traine entre ces deux cousins éloignés en organisant une soirée rock dans le haut-lieu du jazz toulousain qu’est le Mandala. À commencer par un apéro-concert avec God François, groupe parodico-débile à déguster au 15e degré pour bien saisir le raffinement de titres tels que « l’amour en famille » ou, plus engagé, « un moustique dans l’œil (ça fait chier) ». La soirée se poursuivra avec la pop-bluesy de Rejane and the copper Band et le rock jazzy des Moonshiners. | S.I.

ROCK IN OPPOSITION [FESTIVAL] Cap découverte (81) du 20 au 22 sept. | pass 3 jours 120 à 150 € rocktime.org

Loin des strass et des paillettes, Rock in Opposition débarque à Carmaux pour sa sixième édition. Ici, vous l’aurez compris, la tête d’affiche est belle et bien la musique elle-même. Avec une douzaine de groupes venus des quatre coins du globe au menu, l’heure est à l’expérimentation, à la déclinaison du rock dans nombre de ses états. Guapo, Faust ou Present pour ne citer qu’eux se succèderont ainsi pendant trois jours sur les deux scènes mise à disposition - dans un des derniers festivals de l’année, rendez-vous incontournable des amateurs du genre. | M.L.

Mond’n Rock [ROCK] Mondonville | sam. 28 sept. grat. à 5 € | mondnrock.blogspot.fr

Mondonville aime le rock. Et ce n’est pas parce que le festival annuel perd cette année un jour que ce petit village à 17km de Toulouse nous laissera dire le contraire. Concert jeune public et démo de batterie en guise de mise en bouche dans l’après-midi et scène découverte avec le funk-rock de Shake Us. Place ensuite au blues/hiphop taillé pour la scène de Scarecrow. Final avec une petite sensation de la scène indé, Le Prince Miiaou. Pour cette 5e édition, le Mond’n rock met dans sa marmite une potion d’amour rock, tournée vers un sincère appétit de découverte. | B.O. • 67


concert & club

Dj Pone & Marble Night double dose

Dj Pone : All night long | Dynamo | sam. 28 sept. 21h | 13 € | ladynamo-toulouse.com

© Antoine

Marble Night | Bikini | sam. 5 oct. 23h | 16 à 20 € | lebikini.com

Une rentrée, deux soirées ! Ce mauvais slogan piqué dans une pub pour shampooing low cost annonce sans détour ni pirouette ce que l’agenda électro hip-hop a de meilleur. Main gauche : Pone. Main droite : Marble.

P

one ? Mais si ! Le dj déjanté des Svinkels, le prince du scratch des Birdy Nam Nam... Et bien, Pone revient sur le devant de la scène, le sourcil toujours en l’air, pour un projet perso en duo (si, si, c’est possible). Du coup avant de lancer « Train Train » avec Greg Frite, il se jette sur les routes de France pour faire la tournée des popotes. Il fera forcément une escale à Toulouse : impossible de refuser l’invitation « All night long » de Recreativ-Event. C’est donc jusqu’au bout de la nuit que Pone, Thomas Parent de son vrai nom, tiendra son public avec des skeuds hip-hop de sa collection. La Dynamo mettra quelques jours à s’en remettre. Un peu plus tard mais pas beaucoup 68 •

moins gros, les trois de Marble (Surkin, Para One et Bobmo) poussent les portes du Bikini pour un rendez-vous à forte valeur ajoutée électro. Ils seront accompagnés de MYD de Club Cheval pour cet événement de taille. Et aussi des quatre mordus de platines que sont les Dj’s de Difuzion. Sophonic, XPLCT, Traxx Dillaz et Gon fêteront par la même occasion les cinq ans de leur mythique How To Kill The Party. Enfin, la programmation ne serait pas complète si Méhari n’était pas inscrit à l’affiche. Porté par deux musiciens passionnés, le groupe distille une electro-pop qui burine et s’accroche comme une bonne rengaine. Après ça, c’est le Bikini qui sera lessivé ! | Mary-Ann Singleton


et aussi...

Jardins Synthétiques

Guerilla Musicale

[Festival] Musée St-Raymond, Chapelle des Carmélites | du 3 au 19 oct. grat. à 16 € | jardins-synthetiques.org

[Retour] L’Inox | ven. 13 sept. 22h30 | 13 €

En trois éditions, l’asso Call Forth a dépoussiéré deux places fortes du patrimoine toulousain (le Musée StRaymond et la Chapelle des Carmélites) grâce à une bonne dose de création contemporaine. Après une salve 2012 qui a réuni 3 200 personnes, la quatrième édition se scinde en deux temps : un cœur de festival du 3 au 6 octobre (voir p.72) et une rallonge jusqu’au 19 octobre. Un croisement des arts autant attendu pour ses nombreuses expositions et installations que pour ses concerts/découvertes : Ametsub, Somaticae, Frédéric Robinson, O’cœur, Keadz, Monochrome... | B.O.

C’était bien tenté : en novembre 2011, la Guerilla Musicale fait son bouquet final dans un grand barouf hardcore et hardtek. Terminé la teuf, le temps est venu de se reposer après avoir abreuvé Toulouse de sons rave. La retraite ? Oui, mais pas pour longtemps. Après deux ans de pause, ses organisateurs reviennent aux affaires là où tout s’était achevé : à L’Inox. En intérieur et en extérieur, ce retour signe aussi celui du sonqui-tabasse modèle vieille école : 69db, Boucles Étranges, Hellfish, Rotator, Ktodik, Banditos, The Panacea... ça ne s’oublie pas ! | B.O.

Hugo & le TSR crew + Kids of crackling

Hugo © DR

[HIP-HOP] La Dynamo | ven. 4 oct. | 20h | 8 € | ladynamo-toulouse.com

Si Hugo du TSR crew n’est pas réputé pour le raffinement de sa plume, il a su se faire une place de choix dans la très prolifique scène rap nord-parisienne. Deux albums hargneux et désabusés rappelant, s’il est encore permis d’en douter, que le soleil ne brille pas pour tous au-dessus de la ville lumière. Pour compléter le plateau et souligner la richesse de la scène hip-hop, l’asso Quali District a aussi convié les beatmakers Kids of crackling et l’artiste clermontois Le Diamentaire, œuvrant autant dans la sérigraphie, que le tatouage ou la bombe. | S.I. • 69


Fusion hardcordes

Trip-hop

Hip-folk

Hip-hop

disques Psykick Lyrikah

Jamais Trop Tard (Yotanka / Differ-Ant)

La plume sombre et viscérale d’Arm a encore frappé. Sous le nom de Jamais trop tard, la sixième salve du (génial) rappeur-compositeur breton emmène le projet Psykick Lyrikah dans des territoires musicaux encore inexplorés, confrontant un hip-hop brut et épuré à une electronica aérienne, vitaminée par les riffs obsessionnels de Marc Sens (Zone Libre). D’une colère subtilement filtrée (l’excellent « Invisibles » avec Iris), les morceaux déclament une rage aussi contenue qu’efficace. Si la lumière se fait rare, l’univers sonore s’éclaire au fil de l’écoute. La rançon de l’exigence. | P.M.

THE UNCLUDED

HOKEY FRIGHT (Rhymesayers)

Dans la série des “the”, je voudrais The Uncluded. Duo composé par, à ma droite, Kymya Dawson, moitié des Moldy Peaches, et, à ma gauche, Aesop Rock, producteur à ses heures de rap Us, stylé mi-ours, mi-bûcheron. Tout droit sortis de leurs spécialités respectives, les deux joyeux lurons nous proposent un improbable mix tarabiscoté fusionnant folk et hip-hop. Le résultat : Hokey fright, pépite indée de la rentrée, qui s’avère, à l’image des tubes « Delicate cycle » ou « Scissorhands », être l’antidote parfait à la morosité liée au retour de vacances. | M.L.

Mr Grandin

The Electric Horseman (Banzaï Lab)

Stéphane Grandin tire un nouveau personnage de son chapeau musical. Dès l’ouverture, The Electric Horseman apparaît comme une déclinaison de l’univers fondé en 2010 par Mister Dressmaking & The Patchwork Mind, confirmant tout le bien qu’on pouvait penser du Toulousain. Plus que du cameo, plusieurs invités (Paamath, Ghostown) confèrent à l’album un séquençage passant du hip-hop vindicatif à l’abstrakt ténébreux. Trip-hop confectionné avec un soin tout artisanal, richesse mélodique : le groove et la puissance orchestrale de ce second album placent Mr. Grandin à mi-chemin de Wax Tailor et de Woodkid. En mieux ? | B.O.

CordCore

Le Monstre (autoprod)

S’il fallait donner une identité au Monstre qui donne son nom à l’album de Cordcore, il est probable que ce serait celle du groupe lui-même. Tout du moins de sa musique. Deux guitares grattées par les frangins Carriay, un violon sur lequel s’agite nerveusement Jean-Baptiste Demasles : de la lourdeur metal se dégage des surprenants accords du trio. Il suffit que le chant déraille dans une incantation gutturale, que les instruments décollent vers du balkanisme tordu ou du flamenco bituré pour comprendre la densité de l’album et l’étendue des capacités des toulousains. Monstre, c’est le mot. | B.O. 70 •





AGENDA

concert & club

[*]

Le 7.09

Et Hop [*] [Jazz Super 8] Jardin du Grand Rond | 21h | grat. | festival-manifesto.org Cinq musiciens et un vidéaste électrisent le jazz en le jouant sur des projections de films Super 8. De retour d’une tournée brésilienne, Et Hop anime le festival de photographie ManifestO (p.26) avec une recette envoûtante. Le sentiment de nostalgie des bandes Super 8 est rapidement contrebalancé par une musique aux couleurs variées, croisement de diverses influences mêlé aux images. | © Paulo Papaleo

Le 8.09

Crocodiles [noise pop] Connexion Live | 19h30 | 7 et 10 € | connexion-cafe.com Il y a un air de jeunesse décadente à la Bret Easton Ellis chez le duo Crocodiles. Une hésitation entre pose hautaine et besoin de se foutre de tout qui se retrouve dans leur musique, pop innocente recouverte de bruit noise façon poil à gratter. La maîtrise est là, mais danse toujours au bord d’un gouffre joyeusement nihiliste.

Du 12 au 15.09

Soirées Crépuscule [Festival] Montauban | 15h | grat. à 5 €, pass 4 concerts 20 € | lesfeesduson.fr Un lieu à ciel ouvert, pour un festival « intemporel » adepte de l’expression « entre chien et loup » : la 3e édition des Soirées Crépuscule mise sur l’ambiance de son jardin pour proposer des découvertes et expérimentations artistiques. Expositions, performances et ateliers slam dans l’après-midi, concerts en soirée (Paamath, Trio Tenza, Rajel, Duo Reflex, Olivier Capelle, Luciole...)

Le 13.09

Guachafita [Tropical bass] Café Culturel Souleilla (Pouy de Touges) | 18h | 3 € | guachafita.fr L’été a été trop court ? Pas de souci : les guachafitiens prolongent les vacances avec une soirée Tropical bass & moombahton dans le café culturel de Pouy de Touges (à 45 minutes de Toulouse). Le duo Dj No Breakfast/Laundrymix s’accompagne de Yobject et de Dj Yeahman jusqu’à 5h du matin dans une ambiance électrique (et on ne parle pas du barbecue).

74 •


Le 14.09

Play ! Ground [Drum n’bass] Bikini | 23h | 10 et 12 € | lebikini.com Toujours aux commances des bpm, le Vandal crew surprend en invitant le duo de contorsionnistes Ulterior Motive : alliage de drum n’bass efficace et de nappes de sons dark et funky créant une étrange énergie planante. Un goût de l’oxymore décliné en plusieurs figures (de styles) qui posera aux côtés du voltigeur Inside Info et du numéro de Asco & Inwrd. Toucouleurs [Hip-hop et débat] Mix’Art Myrys | 16h | part. libre | dellarte.fr Le festival Toucouleurs fait une nouvelle escale à Mix’Art Myrys. Cette nouvelle programmation Alternatives & Résistance se décline en trois temps : Battle d’improvisation pour tous à 16 h (avec projection de dessins et d’œuvres street-art), débat sur le « devoir d’insolence » à 18h et concerts dès 21h avec ZEP (Zone d’Expression Populaire) et un plateau de rap toulousain (Sarrazin, Nouvelle Vague, District 31)

Le 21.09

Les Électrophages #5 [Electro] Cri de la Mouette | 22h | 5 € | lecridelamouette.com La PsyTekMinProg vous connaissez ? Pas grave, nous non plus. Ce dont on est certain, c’est qu’on peut faire confiance à l’asso Chromatics pour proposer des sons electros qui sortent de l’ordinaire. Cette 5e édition des Électrophages est ainsi l’occasion de découvrir le live de 247 et la techno de Petit Gâteau, têtes d’affiches rejoints par les locaux La Fougère et Louis.

Le 2.10

Bjorn Berge [Blues] Connexion Live | 20h | 17 et 20 € | connexion-café.com Il y a généralement un consensus autour de Bjorn Berge : le Norvégien aurait autant de puissance dans sa seule guitare douze cordes que le plus bruyant groupe de rock. Difficile de dire mieux pour évoquer son blues virtuose et écorché (cette voix !) : il suffit d’entendre son incroyable reprise goguenarde du Ace of Spades de Mötorhead.

Le 4.10

La France dort #6 [Not dead] Bikini | 20h | 14 à 17 € | lebikini.com À chaque rentrée depuis quelques années, l’association Not Dead Prod réveille le punk avec La France dort, festival passant allègrement du rock dans la pure tradition (Peter Pan Speedrock) à des formes plus insolites : mélange entre rock et chanson pop bretonne (Les Naufragés), horreur ‘n roll (Banane Metalik), Ramones à perruque (Los Jamones)... Sans oublier nos incontournables toulousains Brassen’s not dead !

Le 4 et 5.10

La Bohême [Festival] Domaine de Brioudes (Muret) | 19h | 11 et 15 €, pass 19 et 25 € | festivaldelaboheme.fr On confond parfois festival à taille humaine avec programmation au rabais. Pas de ça chez le festival de La Bohême. Pour la 6e édition, ce petit festival se fait sans chichis mais avec énergie : ouverture avec le Jim Murple Memorial, les Fatals Picards et le Gypsy Sound System. Le lendemain, place aux Fabulouzes, Gadjo et Boulevard des Airs avant le final electro-klezmer par Anakronic Electro Orkestra. À ne pas manquer !

• 75


AGENDA ven. 6.09

concert & club

Vernissage expo Allégories | ManifestOff

Breughel | 19h | Grat.

GWENAEL B | Chanson pop folk

Théâtre du Grand Rond | 19h | nc

Festival Sam'Africa | FARATOUBA - ROD TAYLOR - POSITIV ROOTS BAND Plein air, Samatan (32) | 19h | Grat. MICKAEL ZERMATI | ManifestOff TONES | Folk blues

The Dispensary | 19h30 | Grat. La Mécanique des Fluides | 20h | Part. libre

Scène ouverte | FAFA JASZ

Nain Jaune | 20h | Grat.

MR SUPA | Soul et hip-hop classics

Nasdrovia Bar | 20h | Grat.

Piano aux jacobins | KARIM SAID

Cloître des Jacobins | 20h | 6 à 38 €

EL BEC DUO | Swing, manouche

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

ROMS DES FOINS - RODINKA | Chanson

La Dynamo | 20h | nc

STAN | Chanson, latin jazz

Maison Blanche | 20h30 | Part. libre

SOULFAKERS - MERCI MARLENE | Rock

Ôbohem | 21h | Grat.

Festival Itin'Erances | JIANG NAN SOLO | Musique chinoise Eglise de Clermont-Lefort | 21h | 5 € oirée CAMPUS FM | TCHAD UNPOE - QUIET DAWN - DANDY TERU - DJ OUIFONK - UNIK S CORNER | Mix Connexion Live | 21h | 5 € Sortie de résidence | REMI PANOSSIAN TRIO | Jazz

Mandala | 21h30 | 7 et 10 €

GINO NIEMITZ | Electrorock, synthdisco

Le Moloko | 22h | Grat.

REGGAE ROOTS MELODY - CONSCIOUS EMBASSY

La Dernière Chance | 22h | 3 €

oirée Code saison 3 ep1 | MSD - HIGH RANKIN - BARE NOISE - DATSIK S Electro Bikini | 23h | 19 à 22 € DGHB - BASSMATIK | Trance

L'Elektro | 23h | Grat.

Ouverture | DERSTAG - THE HACKER

Video Club | 23h45 | nc

L'autre After | FRITZetFRIENDS

sam. 7.09

L'Autre | 05h | Grat.

Music'Halle : ouverture exceptionnelle

Espace JOB | 10h | Grat.

oncerts à Tous Vents | SCARECROW - CAPSULA - ERIC LAVALETTE BAND - DADOO C - ROUGH INFLUENCE - JOE'S FUNKY BUSINESS - FACE B - BRUIT QUI COURT - CHAIR DE CHAT - GENTLY YOURS | Rock, pop, electro, bresilien Château de Degres (Gragnague) | 11h | Grat. à 15 € Festival Sam'Africa | KONGO GARONNE - BAKH YAYE - GASANDJI Plein air, Samatan (32) | 12h30 | Grat. SUPER 10 | Dj set electro

Gibert Joseph Disques | 16h | Grat.

GWENAEL B | Chanson pop folk

Théâtre du Grand Rond | 19h | nc

Vernissage expo ManifestOff

Nain Jaune | 20h | Grat.

ROCKIN ROBIN | Rock'n roll party shake Piano aux Jacobins | BORIS BEREZOVSKY

Nasdrovia Bar | 20h | Grat. Cloître des Jacobins | 20h | 6 à 38 €

EL BEC TRIO | Swing, manouche

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

ARMAND MELIES | Chanson

La Dynamo | 20h | nc

KASI'TRES | Latin spanish jazz

Maison Blanche | 20h30 | Part. libre

Réouverture | DJ BOUKANE - DJ CODE | Mix ensoleillé Festival Itin'erances | TRIO TENZA | Folk ManifestO | ET HOP | Jazz Super 8

76 •

Txus | 21h | Grat.

Salle des Assos (Vieille Toulouse) | 21h | 5 € Jardin du Grand Rond | 21h | Grat.

VAL | Chanson

Café du Burgaud | 21h | nc

BLACK MARKET SESSION | Reggae, soul, funk

La Loupiote | 21h30 | Grat.


Sortie de résidence | REMI PANOSSIAN TRIO | Jazz

Mandala | 21h30 | 7 et 10 €

Soirée de rentrée | RABIOU BAND | African Style

Breughel | 22h | Grat.

CRIME BY NIGHT - DESIREE LOUVE | Absolute Vinyl Mix

Le Moloko | 22h | Grat.

ack to Warehouse | RIEHMER - MASTERPANDA - LUCA BARIANI - MARCO ASOLEDA B TOM HADES | Electro Mix'Art Myrys | 22h | Part. libre Soirée Mix 80's

Connexion Live | 22h | Grat.

Dark Entries | Mix goth electroclash

Bikini | 23h | 6 €

FARFA - SIDIOUS | Electro techno dnb

L'Elektro | 23h | Grat.

Ouverture | LOUISAAH - DERSTAG | Electro

Video Club | 23h45 | nc

After Overdrive

dim. 8.09

L'Autre | 05h | Grat.

Sam'Africa | BAKO DA BAKI - BAKO ET LES GANGAS DU NIGER Plein air, Samatan (32) | 10h30 | Grat. Festival Itin'Erances | HÔTEL SAMARKAND

Eglise de Goyrans (31) | 18h | Grat.

LES FRERES ZEUGMA

Le Cactus | 19h | Grat.

HILTON | Duo folk

The Dispensary | 19h30 | Grat.

CROCODILES - GUEST | Indie rock, noise pop

Connexion Live | 19h30 | 7 et 10 €

Les concerts du dimanche | Jazz

lun. 9.09

mar. 10.09

Piano aux Jacobins | JONAS VITAUD

Borriquito Café | 20h | Grat.

Auditorium St-Pierre des Cuisines | 20h | 6 à 20 €

Soirée Mojito

Vasco Le Gamma | 22h | Grat.

Double Happy Hour Pichet

Vasco Le Gamma | 18h | Grat.

Scène ouverte | SYLVAIN PEYRIERES | Jazz manouche Maison Blanche | 19h30 | Part. libre SUNSHINE MESSY MESS PARKER - JUCIFER | Doom sludge Piano aux Jacobins | NINO GVETADZE REMI PANOSSIAN | Piano Viens passer tes vinyls | Mix Sir Harry's Preposterous Pub Quiz PUB QUIZ

Pour octobre envoyez vos dates avant le 16 septembre à agenda@clutchmag.fr

Saint des Seins | 20h | 6 €

Cloître des Jacobins | 20h | 6 à 38 € Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas Connexion Live | 20h | Grat. The Dispensary | 21h30 | Grat. Mulligan's | 22h | Grat.

• 77


AGENDA mer. 11.09

concert & club

Inauguration saison culturelle | Musique, danse, théâtre, lectures... Colomiers | 10h | Grat. Soirée d'ouverture | DA SEXUALITY

Cri'Art (Auch) | 19h | Grat.

Apéro-quiz | Devine !

Café de la Concorde | 19h | Grat.

La nuit du Dahu | Conte

Chez ta Mère | 19h30 | Part. libre

Piano aux Jacobins | LLYR WILLIAMS

Cloître des Jacobins | 20h | 6 à 38 €

SANDRA ST JEAN NAKED SONGS | Jazz vocal

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

B.R.E.F | Pop, rock

La Dynamo | 20h | nc

Quiz | Délire

L'Evasion | 21h | Grat.

Quiz

Vasco Le Gamma | 21h | Grat.

Kiss My Ass | Bass music

jeu. 12.09 ne restez pas ! enfermÉS

L'Elektro | 23h | Grat.

FRENCH BLUES EXPLOSION

Café de la Concorde | 19h | 2 €

Vincent abadie hafez (voir Clutch folio p.16) Exposition ClutchFOLIO #11 | Musicophages (6 rue de la bourse) | abadiafez.com Du 12 septembre au 5 octobre | Vernissage le jeu. 12 sept. - 19h à 21h

L es Fabuleuses Croisières | ANONYM WHITE AVEC ST MATHIEU et GASKY Electro mix Péniche Samsara | 19h | 39 € buffet compris Electro Alternativ : apéro Alternativ | SACRIFICE SEUL - YOUL - VELOUR - HORLA IPN | 19h | Grat. LES TIRES BOUCHONS | Swing manouche

Txus | 19h30 | Grat.

Scène ouverte | RAJEL | Spoken word

Maison Blanche | 19h30 | Part. libre

MAMZEL BOU | Chanson spectacle

Nain Jaune | 20h | Grat.

ZINGA TRIO | Jazz éclectique

Chez ta Mère | 20h | Part. libre

Piano aux Jacobins | BEATRICE RANA

Cloître des Jacobins | 20h | 6 à 38 €

ESTHER NOURRI DUO | Piano, voix

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

Soirée Poney Club | Mix surprise de quelqu'un de très connu C'est la Rentrée !

La Dynamo | 20h | Grat.

PIERRE MUSIC FOLK | Folk

L'Evasion | 20h30 | Grat.

Soirées crépuscules | ECART - PASIPHAE QUARTET

Montauban | 20h30 | 5 €

LE BINOUZ OURS - OUT OF SCHOOL ACTIVITIES | Punk rock ATERIX et PERYL | Chanson en trio Concert du jeudi | Live

Ôbohem | 21h | 3 € Cherche Ardeur | 21h | Grat.

Monsieur tout le monde | 21h | Prix des tapas

DOS A DOS

Le Bijou | 21h30 | nc

LUCIA STANIZZO | Jazz swing classique

Mandala | 21h30 | 7 et 10 €

FRENCH BLUES EXPLOSION | Blues

Cri de la Mouette | 22h | nc

Human Jukebox | Ask your song Soirée Boudoir Moderne | Dream pop DOUBLEYOU SEE - KURT GAINSBAR | Techno electro dnb

ven. 13.09

Le Télégramme | 20h | Grat.

Lancement saison culturelle

Mulligan's | 22h | Grat. Connexion Live | 22h | Grat. L'Elektro | 23h | Grat.

Colomiers | 10h | Grat.

uachafita | DJ NO BREAKFAST - LAUNDRYMIX - YOBJECT - DJ YEAHMAN G Tropical bass Café Culturel Souleilla (Pouy de Touges) | 18h | 3 €

78 •


Apéro Ukulélé | Les Lélés

Bikini | 18h30 | Grat.

Soirées Crépuscule | LUCIOLE - GALERIE VOCALE NOUGARO - OLIVIER CAPELLE Montauban | 19h | 5 € Projet Calcinaccio | CORDCORE

Espace Bonnefoy | 19h | Grat.

HERMANA SISTA | Cumbia

Nain Jaune | 20h | Grat.

DJ LA GROSSE PUTE | Rock Classic et punk

Nasdrovia Bar | 20h | Grat.

ZINGA TRIO | Jazz éclectique

Chez ta Mère | 20h | Part. libre

Piano aux Jacobins | DAVID FRAY

Cloître des Jacobins | 20h | 6 à 38 €

QUARTET CARAIBES | Jazz caraibes

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

DAWA DELUXE | Hip hop

La Dynamo | 20h | nc

FRED TEISSEIRE TRIO | Jazz rock LE MARQUIS DE SABLE | Pop rock

L'Evasion | 20h30 | Grat. La Mécanique des Fluides | 20h30 | Part. libre

REGIONAL DE CHORO DE TOULOUSE | Musique populaire du Brésil

Maison Blanche | 20h30 | Part. libre

estival Méditerranéo | MINVIELLE et SUAREZ - DYADE - FLAVIA COELHO F World Portet s/Garonne | 20h30 | Grat. FAT DUCK | Funk rock explosif STAGE BOOTLES - ROCKIN ROBIN | Punk rock

Ôbohem | 21h | Grat. La Dernière Chance | 21h | 5 €

Festival Toutenstock | PAT KEBRA

Cordes s/ciel | 21h | nc

hat´s Hop ? #4 | AL'TARBA FEAT DJ NIX'ON - KARTEL PLAYERS W Hip-hop, abstract Connexion Live | 21h | 5 et 7 € CAMILLE FLORENCE | Soul

Café du Burgaud | 21h | nc

DOS A DOS MYRIAD 3 | Modern jazz

Le Bijou | 21h30 | nc Mandala | 21h30 | 7 et 10 €

Dig that groove #2 | DJ BROKEN POP - DJ CAILLOUX | New wave, psyché KAHINA - CONSULT YOUR DOCTOR | Reggae

Le Moloko | 22h | Grat.

Cri de la Mouette | 22h | nc

on't Forget Guerilla Musicale | BOUCLES ETRANGES - KTODIK - THE PANACEA D - ROTATOR - BANDITOS - HELLFISH - 69DB L'Inox | 22h30 | 13 € Soirée French Touch | Electro

Bikini | 23h | 5 €

Fermeture | CLOZEE - PEPPER DOLL - SARAH CHEBI | Dubstep, dnb, glitch L'Elektro | 23h | Grat. FRITZ DK | Electro

sam. 14.09

Showcase | ERIC LAVALETTE BAND | Blues rock

L'Autre | 05h | Grat.

Gibert Joseph Disques | 16h | Grat.

Méditerranéo | TARAF DEKALE - YORDAN - LALALA NAPOLI - DIVANO DROMENSA Portet | 16h | Grat. oucouleurs Escale 5 | ZEP (ZONE D'EXPRESSION LIBRE) - SARRAZIN - NOUVELLE VAGUE T - DISTRICT 31 | World Mix'Art Myrys | 16h30 | Part. libre 140 ANS | Bardit manchot | Dress code 30's

Concorde | 19h | Grat.

Soirées Crépuscule | PAAMATH - TRIO TENZA

Montauban | 19h | 5 €

HEARTBEAT PARADE | Punk, métal

La Dynamo | 19h | nc

xpogrow 2013 | DJ MIGUEL CAAMANO - GUAKA - JUANTXO SKALARI - BERRI TXARRAK E LEE SCRATCH PERRY - SINSEMILIA | Reggae, rock Irun (Frontière basque) | 19h | 20 et 25 € Fête Nationale Mexicaine | GRIFOLKLOR

L'Evasion | 20h | Grat.

LOVELY BONES | Soul, groove, voodoo music

Nain Jaune | 20h | Grat.

ETIENNE TRINIDAD | Heavy Listening soul show ZYNGA TRIO | Jazz manouche Pour octobre envoyez vos dates avant le 16 septembre à agenda@clutchmag.fr

Nasdrovia Bar | 20h | Grat. Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

• 79


AGENDA sam. 14.09

concert & club

LE CABARET DE L'IMPASSE | Jazz vodoo

La Loupiote | 20h30 | Grat.

LARD ET ACTION - ROTI BONDAGE - LES COCKS | Ska punk, rock La Dernière Chance | 20h30 | Part. libre LEYLEK | Chant traditionnel des Balkans

Maison Blanche | 20h30 | Part. libre

Une chanson, une personnalité | Blind test

Vasco Le Gamma | 21h | Grat.

Festival Balad'in Art | FLAVIA COELHO

Martel (46) | 21h | 10 €

PAT KEBRA

Guinguette Lautrec (Rodez) | 21h | 5 €

lectro Alternativ - minus party | DAOX - BAREM - MATADOR E DJ JULIEN SANFRANCISCO La Dynamo | 22h | 15 € CAMILLE FLORENCE | Soul

Café du Burgaud | 21h | nc

SEX DRUG et REBETIKO | Rebetiko

Mandala | 21h30 | 7 et 10 €

ET HOP | Jazz Super 8

Breughel | 22h | Grat.

Whip it on me baby | TNA | Rockabilly, rythm n'blues, doo wop

Le Moloko | 22h | Grat.

CARTE BLANCHE - THE MOONSHINERS | Rock ska

Cri de la Mouette | 22h | nc

GROOV’HITS CONNECTION | Hip hop, soul, funk

Connexion Live | 22h | Grat.

lay!Ground / After Festival de Ramonville | REDEYES - ASCO et INWRD - INSIDE INFO P - ULTERIOR MOTIVE - REDEYES - SKS - PEYO - CLOZEE | Drum'n bass Bikini | 23h | 10 à 12 € ermeture | CANIBAL TAXIDERMIST - ROB D. - NANOOK - AUDREY GRAHAM F Techno, electro, minimal L'Elektro | 23h | Grat. NICOLAS MALINOWSKY - TEKI LATEX - DERSTAG | Hip-hop, electro Video Club | 23h45 | 8 et 10 € ALL DIRECTIONS | Electro

dim. 15.09

L'Autre | 05h | Grat.

L ancement saison culturelle Lectures, musiques et performances

Pavillon Blanc (Colomiers) | 10h | Grat.

Festival Méditerranéo | BALO GADJO - MANAFINA - BABEL CANTO Piano aux Jacobins | ISMAEL MARGAIN UN THÉ POUR DEUX | Chanson swing

Le Cactus | 19h | Grat.

Soirées Crépuscule | DUO REFLEX - RAJEL

Montauban | 19h | 5 €

Les concerts du dimanche | Jazz

lun. 16.09

Portet s/Garonne | 14h | Grat.

Cloître des Jacobins | 16h | Grat.

Borriquito Café | 20h | Grat.

Groland : apéro-groconcert | Concert acoustique et fanfaresque Cour de l'ESAV | 19h | Grat. Piano aux Jacobins | ISMAEL MARGAIN | Tableau concert Musée des Abattoirs | 20h | 6 à 30 € Piano aux Jacobins | DAVID VIOLI

Auditorium St-Pierre des Cuisines | 20h | 6 à 20 €

I nauguration Festival GROLAND | TIRELESS CREW - MAGUSAGA - ULTRAZOOK Ovnis et punks à chats Connexion Live | 20h | 6 € RCO | Rencontres Cultures Ouvertes BACK OFF - CRIPPLED FOX - AS THEY BURN

mar. 17.09

Double Happy Hour Pichet Groland | THOM SOUYER | Apéro-concert

L'Evasion | 21h | Grat. Saint des Seins | 21h | 8 €

Vasco Le Gamma | 18h | Grat. Nain Jaune | 19h | Grat.

Groland : apéro-groconcert | Concert acoustique et fanfaresque Cour de l'ESAV | 19h | Grat. Groland | ZAPP BRANNIGANN | Chanson héroïque

Le Petit Bouchon | 19h | Grat.

Scène ouverte | SYLVAIN PEYRIERES | Jazz manouche Maison Blanche | 19h30 | Part. libre

80 •


Groland | DIDIER SUPER | Chanson provoc

Comédie de Toulouse | 20h | nc

Piano aux Jacobins | EVGENI BOZHANOV

Cloître des Jacobins | 20h | 6 à 38 €

REMI PANOSSIAN | Piano

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

Viens passer tes vinyls | Mix

Connexion Live | 20h | Grat.

roland : soirée Politicon | POLEMIX, LA VOIX OFF et KARINA - THE HYENES G BRUIT QUI COURT La Dynamo | 20h15 | 10 et 12 € MAJESTIC TRIBU | Chanson, rock, jazz

Cherche Ardeur | 21h | Grat.

Sir Harry's Preposterous Pub Quiz

The Dispensary | 21h30 | Grat.

PUB QUIZ

mer. 18.09

Mulligan's | 22h | Grat.

Groland : apéro-groconcert | Concert acoustique et fanfaresque Cour de l'ESAV | 19h | Grat. Apéro-quiz | Devine !

Café de la Concorde | 19h | Grat.

Groland | LE BINOUZ OURS | Punk à chiens

Txus | 19h02 | Grat.

Groland | GLOBE TROTTOIR | Punk

Le Pery | 19h02 | Grat.

STEVE VAI | Guitar hero

Bikini | 20h | 28 à 30 €

WEN QUARTET | Jazz fabuleux

Chez ta Mère | 20h | Part. libre

DIRTY BEACHES et THE REDNECKS - DEAD GHOSTS | Rock garage Groland | FRANCOIS CORBIER - CHOUF | Chanson Piano aux Jacobins | LUIS FERNANDO PEREZ ENTRE DEUX | Guitar heroes Quiz | Délire Quiz

Saint des Seins | 20h | 5 €

Comédie de Toulouse | 20h | nc Cloître des Jacobins | 20h | 6 à 38 € Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas L'Evasion | 21h | Grat. Vasco Le Gamma | 21h | Grat.

lectro Alternativ : Low Gravity | JULIA MORENO - JON HOPKINS - TIM EXILE E DJ COLD La Dynamo | 21h | 13 et 16 € Groland | TOO KAH - LES CAGETTES - LES SEX CUISTOS | Punk rock Cri de la Mouette | 22h | nc

jeu. 19.09

Groland | MARCEL DORCEL et SON ORCHESTRE DE MERDE - X-OR Breughel | 19h | Grat. Les Fabuleuses Croisières : closing

Péniche Samsara | 19h | 39 € buffet compris

Groland : apéro-groconcert | Concert acoustique et fanfaresque Cour de l'ESAV | 19h | Grat. Groland | MR TRISTAN

L'Esquile | 19h | Grat.

Pour octobre envoyez vos dates avant le 16 septembre à agenda@clutchmag.fr

• 81


AGENDA jeu. 19.09

concert & club

Electro Alternativ : apéro Alternativ 2 | WILLIAM PINA - DJ COLD DORA MARS

La Gaité | 19h | Grat.

Café de la Concorde | 19h | 2 €

ROUDOLPHO | Duo rigolo mais pro

Txus | 19h30 | Grat.

ZOE SUR LE PAVE | Chanson

La Mécanique des Fluides | 20h | Part. libre

Cinespaña | MINHA LUA | Fado

Nain Jaune | 20h | Grat.

Apéro, bal forro | CARLOS VALVERDE ET LE FORRO PIFADO Maison Blanche | 20h | Part. libre EL BEC TRIO | Swing, manouche

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

GROLAND : Soirée Rose | CORALIE TRINH THI - ZOB’ - EROTIC MARKET Pop et slam Connexion Live | 20h | 7 et 9 € Groland : soirée Rouge | AJ DIRTYSTEIN - KEMICAL KEM - OVO - ZATOKREV La Dynamo | 20h15 | 7 et 9 € UNCLE JOE | Duo mento calypso

L'Evasion | 20h30 | Grat.

Piano Aux Jacobins | ROMAIN DESCHARMES VICTOR MAILLOL | Blues

Cherche Ardeur | 21h | Grat.

Concert du jeudi | Live

Monsieur tout le monde | 21h | Prix des tapas

ENTRE DOS AGUAS | Flamenco, jazz fusion

Le Bijou | 21h30 | nc

TRIO ZINHO | Samba et chanson brésilienne

Mandala | 21h30 | 7 et 10 €

IRTY GREED - ASHES AND PUPPETS - MAELSTROM D Rock psyché, grunge

Cri de la Mouette | 22h | nc

Human Jukebox | Ask your song

ven. 20.09

L'Escale (Tournefeuille) | 20h30 | 12 €

15 ans | BUDAPEST - SEBKA

Mulligan's | 22h | Grat.

Cri'Art (Auch) | 18h30 | Grat.

apeau bas pour talents hauts | NOPSE - SON OF SLACK - SWING BAZAR Ch ANDRE CHEVAL Le Chapeau Rouge (Carcassone) | 19h | Part. libre Groland : apéro-groconcert | Concert acoustique et fanfaresque Cour de l'ESAV | 19h | Grat. Groland | NOKTAMBULES Vernissage expo Alexandra Guillot

Le Communard | 19h | Grat. Mix'Art Myrys | 19h | Part. libre

Ouverture de saison | LOGILO et SUPERSOUL BROTHERS - KALAKUTA SELECTORS Lo Bolegason | 19h | Grat. estival Rock In Opposition | FAUST - ARANIS - L'ENFANCE ROUGE - WE INSIST F Rock prog Maison de la musique - Cap Decouverte (81) | 19h | 30 à 50 € LES PINES UP | Punk rock GLUCOSE | Chanson franco-espagnole CIRIAC | Eclectic groove THE FLYING MOUSSAKA EATERS Piano aux Jacobins | JONATHAN BISS JUPITER | Electro pop CYRIL AMOURETTE TRIO | Jazz fusion

La Mécanique des Fluides | 20h | Grat. Nain Jaune | 20h | Grat. Nasdrovia Bar | 20h | Grat. Chez ta Mère | 20h | Part. libre Cloître des Jacobins | 20h | 6 à 38 € Le Télégramme | 20h | Grat. Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

L a nuit du Fanfarnaüm | LOS ARSOUILLOS - DRUM N'BRASS - LES TROUSBALOURDS - GIMMICK FIVE SYNDICATE | Fanfare Fusion La Dynamo | 20h | 5 € JUHANI SINKHONEN TRIO | Jazz ZOO CITY | Pop rock SIANN LOFTHAI | Chanson noise délicate L'HERBE FOLLE | Chanson inspirée

82 •

L'Impro | 20h | Grat. L'Evasion | 20h30 | Grat. Maison Blanche | 20h30 | Part. libre Salle Nougaro | 20h30 | 9 à 13 €


Soirée Anarchopunk | VIOLENT GRANNIES - KOMPTOIR CHAOS - 777 | Punk Ôbohem | 21h | 5 € MONKEY TREE | Reggae fresh'n fruity

St-Alban | 21h | Grat.

lectro Alternativ : Vecteurs Rêves | MAXIME DUPUIS - MARIANNE MASSON E ALBIN BOUSQUET - JM MATOS Centre Culturel Bellegarde | 21h | Grat. MY JACKET IS YOURS | Indie rock

Café du Burgaud | 21h | nc

ENTRE DOS AGUAS | Flamenco, jazz fusion

Le Bijou | 21h30 | nc

Thomas Schirmann Trio et Hervé Rousseau

Mandala | 21h30 | 7 et 10 €

DJ ROCKIN ROBIN | Rockabilly, rythm n'blues

Le Moloko | 22h | Grat.

MP31 - WAMON' BAND | Reggae ska, funk

Cri de la Mouette | 22h | nc

Fucklite présente Fab From Toulouse | Tech house

Connexion Live | 22h | Grat.

lectro Alternativ invite Groland | LE DEALER - OS - TOXIC AVENGERS - SEXY SUSHI E Electrogro Bikini | 23h | 17 à 20 € BUNKCORE | Electro

sam. 21.09

La Dernière Chance | 01h | Grat.

FRITZ DK | Electro

L'Autre | 05h | Grat.

Portes ouvertes

Centres Culturels de Toulouse | 10h | Grat.

estival Rock in Opposition | KOREKYOJINN - MIRTHKON - UNIVERS ZERO - CHEER ACCIDENT F - POIL - SOFT MACHINE Maison de la musique - Cap Decouverte (81) | 15h | 40 à 60 € Lancement saison culturelle REILACSE | Dj set rap Festival Occitania | Défilé

Odyssud | 15h30 | Grat. Gibert Joseph Disques | 16h | Grat. Places et rues de Toulouse | 16h | Grat.

roconcerts en plein air | LES RAMONEURS DE MENHIRS - LES TOUFFES KRETIENNES G - THE TAIKONAUTS Place St Sernin | 18h | Grat. Fête de quartier Arnaud Bernard

Chez ta Mère | 19h | Part. libre

REGARDER LES HOMMES TOMBER - THE GREAT OLD ONES | Rock 0 ans maison de quartier | GWENAEL B 4 Chanson pop folk

Saint des Seins | 19h | nc

Maison de quartier Bagatelle | 19h30 | Grat.

adio Ballade | PUNKY WASH - THE SEXOPATH - MONOTONE LAB R Sortie de compil Le Chapeau Rouge (Carcassone) | 20h | Part. libre DJ 2SPEE | Soul et More

Nasdrovia Bar | 20h | Grat.

Tiki Night et The Ear Clinic part 8

The Dispensary | 20h | Grat.

Pour octobre envoyez vos dates avant le 16 septembre à agenda@clutchmag.fr

• 83


AGENDA sam. 21.09

concert & club

CYRIL AMOURETTE TRIO | Jazz fusion

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

Festival des Goueilles | THE BOOZE BROTHERS - CORDCORE - SILVO ELECTRIC CLUB Fabas (09) | 20h | nc THE FLYING MOUSSAKA EATERS | Chanson festive

L'Evasion | 20h30 | Grat.

MAMPY | Ska Jazz LOU CADILLAC | Odyssée intimiste

La Loupiote | 20h30 | Grat. Maison Blanche | 20h30 | Part. libre

CHAIR DE CHAT | Rock félin SEXTA FEIRA | Samba pagode STILLBORN SLAVE | Metal

Ôbohem | 21h | nc Cherche Ardeur | 21h | Grat. La Dernière Chance | 21h | 5 €

BARAKA FRIT' SOUND SYSTEM | Groove arrangé, Brooklyn flavor

Père Peinard | 21h | Grat.

Flowstone Paradise | Acid techno, trance

Aude | 21h | 6 et 8 €

BOOGIE DOWN by Gones the Dj | Hip-hop, soul, boogie

Connexion Live | 21h | 5 €

MY JACKET IS YOURS | Indie rock

Café du Burgaud | 21h | nc

CANCIONES LIEDER et SONGS | Chanson world

Mandala | 21h30 | 7 et 10 €

LA CEIBA | Cumbia

Breughel | 22h | Grat.

DJ NO BREAKFAST

Le Moloko | 22h | Grat.

oirée Chromatic | KUTEN - NOMAD - LA FOUGERE - PETIT GATEAU - 247 S Electro Cri de la Mouette | 22h | 5 € lectro Alternativ : Rhyme's shot | JUKE ELLINGTON - SHYSTIE - BEARDYMAN E - SCARFINGER - DA KREW LAB | Electro bass music Bikini | 23h | 15 à 18 € roland : after | CORALIE TRINH TI - APHTE PUNK - RUFUS BELLEFLEUR G Electro, Dj set L'Opium | 23h | nc SYNAPSON - DERSTAG | Electro

Video Club | 23h45 | nc

FRITZ et FRIENDS | Electro

dim. 22.09

L'Autre | 05h | Grat.

estival Rock in Opposition | ULAN BATOR - NULLSTELLENSATZ - PANZERPAPPA F - PRESENT - GUAPO - SENOGUL Maison de la musique - Cap Decouverte (81) | 15h | 40 à 60 € THE GAZETTE | Visual kei

Le Phare | 18h30 | 61,5 €

FJ FLOWERS | One man band LES FILS DE TA MERE Les concerts du dimanche | Jazz

Le Cactus | 19h | Grat. Chez ta Mère | 20h | Part. libre Borriquito Café | 20h | Grat.

TEXAS UNDERGROUND

lun. 23.09

La Dynamo | 20h | nc

Piano aux Jacobins | PASCAL AMOYEL Auditorium St-Pierre des Cuisines | 20h | 6 à 20 € RCO | Rencontres Cultures Ouvertes

mar. 24.09

Double Happy Hour Pichet

L'Evasion | 21h | Grat.

Vasco Le Gamma | 18h | Grat.

Scène ouverte | SYLVAIN PEYRIERES | Jazz manouche Maison Blanche | 19h30 | Part. libre Festival Occitania | BERNAT COMBI | Chanson

Cave Poésie | 19h30 | 8 et 12 €

Un Pavé dans le Jazz | Aurora Trio | Jazz et présentation de saison Andy | One Man Show EL GATO NEGRO | Cumbia, reggae UNKIND - KEN MODECCAN | Hardcore, noise

84 •

Th. du Pavé | 20h | 6 à 14 €

Cherche Ardeur | 20h | Grat. Chez ta Mère | 20h | Part. libre Saint des Seins | 20h | 8 €


Piano aux Jacobins | RICHARD GOODE

Cloître des Jacobins | 20h | 6 à 38 €

REMI PANOSSIAN | Piano

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

NEPHALOKIA | Punk, métal

La Dynamo | 20h | nc

CONNAN MOCKASIN - MOODOÏD | Pop, psyché

Connexion Live | 20h | 11 et 15 €

STRANGE ENQUÊTE | Slam, chanson

Au Pari (Tarbes) | 20h30 | Grat.

Sir Harry's Preposterous Pub Quiz

The Dispensary | 21h30 | Grat.

PUB QUIZ

mer. 25.09

Mulligan's | 22h | Grat.

DAHIROU | Contes africains

L'Evasion | 17h | Grat.

Apéro-quiz | Devine !

Café de la Concorde | 19h | Grat.

Festival Occitania | BERNAT COMBI | Chanson

Cave Poésie | 19h30 | 8 et 12 €

SEMGMA - INCARCERATION - ESCARNIUM | Deathmetal

La Dernière Chance | 20h | 5 €

Electro Alternativ : Lullaby | TANUKI PROJECT - KATCROSS La Dynamo | 20h | 7 et 9 € Piano aux Jacobins | BENJAMIN GROSVENOR

Cloître des Jacobins | 20h | 6 à 38 €

SANDRINE ROMAN GARCIA DUO | Duo guitare voix

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

Quiz | Délire

L'Evasion | 21h | Grat.

Session Occitane | Boeuf

Cherche Ardeur | 21h | Grat.

Quiz

Vasco Le Gamma | 21h | Grat.

Cinespaña

jeu. 26.09

Le Pery | 21h | Grat.

Fête de la bière

Le Pery | 07h30 | Grat.

BANDEIRA

Café de la Concorde | 19h | 2 €

LES MAGICIENS DU QUOTIDIEN | Chanson pop Le Chapeau Rouge (Carcassone) | 19h | Grat. Electro Alternativ : apéro Alternativ | PWIK MASTA - GUACHAFITA Apéro de rentrée du Connexion JUHANI SINKHONEN TRIO | Jazz qui rigole pas

Txus | 19h30 | Grat.

Festival Occitania | BERNAT COMBI | Chanson

Cave Poésie | 19h30 | 8 et 12 €

Spectacle de paroles | PHILIPPE SAHUC | Carambolingue LE BOUT DE GRAS | Swing manouche

Pour octobre envoyez vos dates avant le 16 septembre à agenda@clutchmag.fr

Multiprise | 19h | Grat.

Connexion Live | 19h | Grat.

Cherche Ardeur | 20h | Grat.

La Mécanique des Fluides | 20h | Part. libre

• 85


AGENDA jeu. 26.09

concert & club

CHARLY DUO | Soul, Caraîbe, reggae

Nain Jaune | 20h | Grat.

DJ MAMELLE BENT | Party in the basement

Nasdrovia Bar | 20h | Grat.

SWING MACHINE | Jazz

Chez ta Mère | 20h | Part. libre

Piano aux Jacobins | JOAQUIN ACHUCARRO

Cloître des Jacobins | 20h | 6 à 38 €

RAYKO | Electro pop

Le Télégramme | 20h | Grat.

DILLINGER ESCAPE PLAN | Mathcore legend

La Dynamo | 20h | 20 €

OU LE REGARD NE PORTE PAS | Jazz

L'Evasion | 20h30 | Grat.

Ôbohem Tour #12 | MC BEAM - Les soces - dlc | Hip-hop

Ôbohem | 21h | 3 €

Cabaret Déjanté | ROOKY - DELINQUANTE | Chanson La Gespe (Tarbes) | 21h | 11 à 15 € Concert du jeudi | Live

Monsieur tout le monde | 21h | Prix des tapas

JOULIK | World

Le Bijou | 21h30 | nc

JESUS FAJARDO - ALEAS | Jazz oriental

Mandala | 21h30 | 7 et 10 €

Human Jukebox | Ask your song

ven. 27.09

Mulligan's | 22h | Grat.

Fête de la bière

Le Pery | 07h30 | Grat.

T WIN REPRISES - CONCERT O BAR | Folk

Lo Bolegason | 19h | Grat.

Festival Occitania | BERNAT COMBI | Chanson

Cave Poésie | 19h30 | 8 et 12 €

Sylvain DARRIFOURCQ / Julien DESPREZ | Jazz impro GRIFOLKLOR | Folklore mexicain

L'Impro | 20h | Grat. Nain Jaune | 20h | Grat.

BLACK MARKET SESSION | Black music et more ÇA PEUT PLAIRE A TA MERE | Chanson

Nasdrovia Bar | 20h | Grat. Chez ta Mère | 20h | Part. libre

Anniversaire du Saint

Saint des Seins | 20h | Grat.

cène ouverte | PANTON DORA - JACK et LOS DESPITADORES S Garage, metal Chez Jack Prevert | 20h | Grat. Piano aux Jacobins | YARON HERMAN

Cloître des Jacobins | 20h | 6 à 38 €

PIERRE THURIES QUARTET | Jazz 60's

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

La Dynamo prend l'air | CALI

Salle Alizé | 20h | 33 €

MARK CEAN | MARK CEAN

Altigone | 20h | nc

JC SATÀN - THE ANGRY DEAD PIRATES | Garage L'ERE CON | Funk AFTER LILLY | Pop rock, punk TAKE TIMES BLUES | Duo piano chant SHETIFF - OPIUM DU PEUPLE | Punk rock LES SEA GIRLS | Music-hall BAZAAR BOUTIK | Folk Imaginaire DJ NO STRING - IF - MERCI MARLENE | Rock

Connexion Live | 20h | 9 et 12 € L'Evasion | 20h30 | Grat.

La Mécanique des Fluides | 20h30 | Part. libre Maison Blanche | 20h30 | Part. libre Rio Grande | 20h30 | 5 € Odyssud | 20h30 | 10 à 18 € Centre-Culturel (Fonsorbes) | 20h45 | nc La Dernière Chance | 21h | 5 €

UNISH YOURSELF - LE CATCHEUR, LA PUTE et LE DEALER P Cyberpunk Cri'Art (Auch) | 21h | 13 à 18 € JOULIK | World Tropical Party | PEQUI THE JAHRDINIANS - JAYANNAH | Reggae Soirée Années 80 | Mix pop rock

Le Bijou | 21h30 | nc Le Moloko | 22h | Grat. Cri de la Mouette | 22h | nc Bikini | 23h | 5 €

lectro Alternativ : La Factory | REBEKAH - NICOLE MOUDABER - MARCEL DETTMANN E - ADAM BEYER - HAYDEN F - SUPERLATE - ANDY CATALA - YES'IN L'Inox | 23h | 22 et 25 €

86 •


LUCIEN PAPALU RESIDENCY | Electro

sam. 28.09

Video Club | 23h45 | nc

FRITZ DK | Electro

L'Autre | 05h | Grat.

Fête de la bière

Le Pery | 07h30 | Grat.

lectro Alternativ : BIG | MORGHOMIX - L'1PROBABLE MC et DJ SPAZM E Battle International de Graffiti SDF de Ramonville | 14h | Grat. 10 ans du Moulin | Ouverture de saison

Le Moulin / Roques sur Garonne | 14h30 | Grat.

Portes Ouvertes Mapcu | Cultures Urbaines

Friche L'Imprimerie | 14h30 | Grat.

ond'n rock | LE PRINCE MIIAOU - SHAKE US - FRANZ - SCARECROW M Festival Salle Orion (Mondonville) | 15h | Grat. à 5 € Showcase | NAÏVE | Rock, metal MARIE SIGAL | Folk onirique

Gibert Joseph Disques | 16h | Grat. Médiathèque José Cabanis | 17h | Grat.

Festival Occitania | BERNAT COMBI | Chanson

Cave Poésie | 19h30 | 8 et 12 €

THE BLACK ANGELS | Rock psyché

Bikini | 20h | 18 à 21 €

BLACK MARKET SESSION | Mix soul, funk, afro

Nain Jaune | 20h | Grat.

GONES THE DJ | Soulitude music LES VENTS MALINS | Chanson

Nasdrovia Bar | 20h | Grat. Chez ta Mère | 20h | Part. libre

Anniversaire du Saint

Saint des Seins | 20h | Grat.

Piano aux Jacobins | PETER GREGSON - GABRIEL PROKOVIEV | Electro Prairie des Filtres | 20h | Grat. GERARD BERTOLINO TRIO | Blues

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

DJ PONE | Dmc

La Dynamo | 20h | 13 €

L es découvertes du Connexion #3 | ACTION BEAT - HYPNOLOVE - MEHARI Electro pop Connexion Live | 20h | Grat. DJ NO BREAKFAST | 60's, 70's CAMPING SAUVAGE | Swing vocal, guitare manouche

La Loupiote | 20h30 | Grat. Maison Blanche | 20h30 | Part. libre

Release Party | EN ATTENDANT SEPTEMBRE | Rock BELLEGARDE | Rock

Ôbohem | 21h | Grat. La Dernière Chance | 21h | 5 €

LES SOUILLES DE FOND DE CALE | Chanson de marin

Café du Burgaud | 21h | nc

Etnostatic | World electro

Mandala | 21h30 | 7 et 10 €

Off Cinespaña | RAFAEL PRADAL TRIO | Chanson hispanique

Breughel | 22h | Grat.

ipere's electrofuck discosuicide party | ATSHIK et RUNKY FORCE - LADY LASHES V - SXS - HERR EKTOR Le Moloko | 22h | Grat. AFREY MONKO - RABIOU BAND | Afro beat

Cri de la Mouette | 22h | nc

lectro Alternativ | FUKKK OFFF - MC2 - BOUNCE!!! - SARAH CHEBI E Glitch hop, dubstep Bikini | 23h55 | 8,50 à 10 € STILL HUNGRY | Electro

dim. 29.09

Fête de la bière Festival Yapluka | LES ROGER'S | Créole et N.O. LITTLE BALOUF | Musique internationale Les concerts du dimanche | Jazz SAMBACADEMIA | Do brasil

Pour octobre envoyez vos dates avant le 16 septembre à agenda@clutchmag.fr

L'Autre | 05h | Grat.

Le Pery | 07h30 | Grat. Monfort (32) | 12h | Grat. Le Cactus | 19h | Grat. Borriquito Café | 20h | Grat. La Dynamo | 20h | nc

• 87


AGENDA

concert & club

lun. 30.09

Piano aux Jacobins | SOPHIA DOMANCICH

mar. 1.10

Double Happy Hour Pichet

Cloître des Jacobins | 20h | 6 à 20 €

Vasco Le Gamma | 18h | Grat.

Scène ouverte | SYLVAIN PEYRIERES | Jazz manouche Maison Blanche | 19h30 | Part. libre REMI PANOSSIAN | Piano

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

MY SLEEPING KARMA - COLOUR HAZE | Punk, métal Cinespaña | Courts-métrages

La Dynamo | 20h | nc Cherche Ardeur | 21h | Grat.

TRIO TENZA | Folklore imaginaire

Le Bijou | 21h30 | nc

PUB QUIZ

mer. 2.10

Mulligan's | 22h | Grat.

Cinespaña | EL COMUNERO | Ciné-concert

Ôbohem | 19h | Part. libre

Apéro-quiz | Devine !

Café de la Concorde | 19h | Grat.

ANNABELLE RODRIGUEZ | Chanson d'inspi latine

Chez ta Mère | 20h | Part. libre

ASAF AVIDAN | Folk rock

Le Phare | 20h | 29 €

SANDRA ST JEAN NAKED SONGS | Jazz vocal

Rest'Ô Jazz | 20h | Grat.

MARINA P - MR LEZARD | Funk, soul

La Dynamo | 20h | nc

CIRCUS | Opera pop

Casino Théâtre Barrière | 20h30 | 47 €

Quiz | Délire

L'Evasion | 21h | Grat.

Cinespaña | Courts-métrages

Cherche Ardeur | 21h | Grat.

Quiz

Vasco Le Gamma | 21h | Grat.

TRIO TENZA | Folklore imaginaire

jeu. 3.10

Le Bijou | 21h30 | nc

Rio Grande | LUCIEN LA MOVAIZ GRAINE

Rio Grande | 18h30 | Grat.

JAZZ BUNNY et THE PIMP

Café de la Concorde | 19h | 2 €

Les 8 ans du Ch'ti au Txus et Cinespaña | LA GITANA TROPICAL

Txus | 19h30 | Grat.

oulouse in Bikini | LADY FLORE - BETTIE PAGE PARTY - JESSIE EVANS - BILLY HORNET T - THE TAIKONAUTS | Rockabilly effeuillé Bikini | 20h | 12 € EASY LIVING | Duo guitare voix

Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

JEAN MICHEL GOBALSAMY | Musique du monde ROYAUME DU SUD - THE COUP | Hip-hop

La Dynamo | 20h | nc Lo Bolegason | 20h30 | 8 à 15 €

I nauguration Jardins Synthétiques | TRESORS - HENNING SPECHT Festival Musée St Raymond | 20h30 | 8 et 10 € Cinespaña | AZULENCA QUARTET | Flamenco

Ôbohem | 21h | Part. libre

Cinespaña | Courts-métrages Concert du jeudi | Live

Cherche Ardeur | 21h | Grat. Monsieur tout le monde | 21h | Prix des tapas

NICHOLAS BACCHUS | Chanson LES HUMANOPHONES | Body Pop Music Human Jukebox | Ask your song

ven. 4.10

Mulligan's | 22h | Grat.

estival de la Bohème | GYPSY SOUND SYSTEM - COLLECTIF FANFARNAUM F JIM MURPLE MEMORIAL - FATALS PICARDS Domaine de Brioudes (Muret) | 19h | 11 et 15 € Les 8 ans du Ch'ti au Txus | ET HOP | Jazz Super 8

88 •

Le Bijou | 21h30 | nc Mandala | 21h30 | 7 et 10 €

Txus | 19h30 | Grat.


L a France dort #6 | LES VIRGANAUTES - PETER PAN SPEED ROCK - BANANE METALIK LES NAUFRAGES - BRASSENS NOT DEAD - LOS JAMONES | Punk rock Bikini | 20h | 14 à 17 € PHILIPPE SIZAIRE - DALELE | Conte musical GRAVE BABIES | Post punk lo-fi Tribute to... | Surprise

Chez ta Mère | 20h | Part. libre Saint des Seins | 20h | 5 € Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas

oirée Quali District - Expo | HUGO et LE TSR CREW - KIDS OF CRACLING S l'1probable MC | Hip-hop La Dynamo | 20h | 8 € ANTONIO REY | Flamenco nuevo Festival Occitania | OLDARRA | Pays Basque

Salle Nougaro | 20h30 | 13 à 20 € Chapelle Ste-Anne | 20h30 | nc

J ardins Synthétiques | AMETSUB - FREDERIC ROBINSON - OCOEUR Festival Musée St Raymond | 20h30 | 8 et 10 € FISSO et PAUL | Dj's so dancefloor Voyage et mélodies | LAKHDAR HANOU | World BRICE SONIANO | Impro poetico-hypnotiques IAROSS | Chanson REGGAE ROOTS MELODY - CONSCIOUS EMBASSY ROUGH INFLUENCE | Rock

sam. 5.10

Cherche Ardeur | 21h | Grat. Espace Bonnefoy | 21h | 3 à 8 € Mandala | 21h30 | 7 et 10 € Le Bijou | 21h30 | nc La Dernière Chance | 22h | 3 € Cri de la Mouette | 22h | nc

rt'eFac | BOB et THE SEVEN DRAWFT - AZAD LAB° - LE BARDI MANCHOT A eco festival Campus Université du Mirail | 10h30 | Part. libre estival de la Bohème | MADD VIBES BRASS BAND - GADJO - LES FABULOUZE F BOULEVARD DES AIRS - ANAKRONIC ELECTRO ORKESTRA Domaine de Brioudes (Muret) | 14h30 | 11 et 15 € DA SEXUALITY

Gibert Joseph Disques | 16h | Grat.

entrée de Progres son | GOD FRANÇOIS - REJANE AND THE COPPER BAND R THE MOONSHINERS Mandala | 19h | 3 € ékapé | DAK - DJ BUNDY et YANN - LADYSITTER - SOFINDUS - MONSIEUR ORANGE D GUY BAYSSAC et SES INVITES | Installations performances, concerts Grenade | 19h | Grat. WEN QUARTET | Jazz moderne Tribute to... | Surprise ELECTRO DELUXE | Funk, soul

Pour octobre envoyez vos dates avant le 16 septembre à agenda@clutchmag.fr

L'Impro | 20h | Grat. Rest'Ô Jazz | 20h | Prix du repas La Dynamo | 20h | nc

• 89


AGENDA sam. 5.10

concert & club

LES COLLEGUES - TI POLO et SKAMELIA - BOLEGERS - SHE HUNTS KOALA Lo Bolegason | 20h30 | Grat. CLUTC H O RAMA #12: Jardins Synthétiques | MONOCHROME - KEADZ - SOMATICAE Electro Musée St Raymond | 20h30 | 8 et 10 € FACE OFF - LOS KAMIKAZE | Pop punk italo-espagnol ANAÏS | Chanson

Ôbohem | 21h | 4 €

Le Chapeau Rouge (Carcassone) | 21h | 7 à 15 €

Les 8 ans du Ch'ti au Txus | BLACK MARKET SESSION | Dj set de tueurs MONKEY TREE | Reggae fresh'n fruity

Txus | 21h | Grat.

Les Theminettes (Grammat-Figeac) | 21h | Part. libre

Les 5 ans du Breughel | THE SPACE ROCKETS | Rockabilly

Breughel | 22h | Grat.

JACK DE MARSEILLE - AFTER | Electro

L'Autre | 22h | nc

oirée Crossfader | informal - kerman - Pitcher - ben vedren S House, techno Cri de la Mouette | 23h | 10 € arble Night | MYD - BOBMO - SURKIN - PARA ONE - MEHARI - DIFUZION M Electro Bikini | 23h | 16 à 20 € DJ'S BOUDOIR MODERNE | Electro

ne restez pas ! enfermÉS

Clutch O rama#12

une journée au Musée

La Dernière Chance | 1h | Grat.

la griffe culturell

au MUSÉE ST-R

AYMOND

Carte blanche | JARDINS SYNTHÉTIQUES | expos, danse & concert mix ANNIVERSAIRE | CAMPUS FM | 30 ans PERFORMANCE LIVE À QUATRE MAINS | Artistes Clutch folio #12

e

#12

Sortie du magazine au Musée St-Raymond | sam. 5 oct. | 10h - minuit Gratuit en journée / 8 et 10 € dès 20h30 (Voir p.72) 10h : Expo Jardins Synthétiques + 30 ans Frac Midi-Pyrénées - grat. 14h30 : Installation sonore et interactive (Gmea) - grat. Performance live à quatre mains (Clutch Folio) - grat. 16h : Des Fleurs pour Schrödinger (Danse) - grat. 17h : Mix spécial Campus Fm (30 ans) - grat. 20h30 : Somaticae, Keadz, Monochrome (Live + Vj) - 8 et 10 €

90 •

Pour octobre envoyez vos dates avant le 16 septembre à agenda@clutchmag.fr


Pour octobre envoyez vos dates avant le 16 septembre à agenda@clutchmag.fr

• 91


SOLILESSE 40 rue Peyrolières | Toulouse | 09 83 34 03 50 | solilesse.com | À 2 pas de la Daurade, l'ancien chef du Petit Bacchus (rue Pharaon) remet le couvert avec les recettes qui ont fait son succès : extravagances capillaires, cuisine de l'instant et tous les jours une nouvelle idée ! La déco indus et subtile complète la devise du lieu : manger c'est bien... et bien manger c'est encore mieux ! Lun. au sam. midi et soir.

REST’O JAZZ 8 rue Amélie | Toulouse | 05 61 57 96 95 | restojazz.com | Digne d’un club de la Nouvelle Orléans des années 50, gangsters et cigares en moins ! Une déco feutrée, un service impeccable et le voyage commence... Côté resto, un subtil mélange de saveurs du Sud-Ouest et de cuisine traditionnelle. Côté scène, une programmation live pointue, jouant avec les formats et les influences. De 20h à 22h30 du mar. au sam.

LE BIJOU 123 avenue de Muret | Toulouse | 05 61 42 95 07 | le-bijou.net | Ici tout est fait maison ! Légumes de saison, produits de qualité, frais et locaux, composent le menu qui change tous les jours... Sans oublier la fameuse entrecôte ou la salade végétarienne ! Depuis peu, une petite boutique de produits équitables (dont le vin servi à table) a vu le jour... Inutile de vous rappeler les découvertes en concerts...

O SUSHI BAR 30 rue Gambetta | Toulouse | 05 61 21 98 64 | o-sushibar.com | Unique à Toulouse ! À deux pas du Capitole, une entrée discrète dévoile un cadre zen, cosy et agréable... Plusieurs formules dont celle à volonté (16,5 € à midi, 23,5 € le soir) : choisissez vos sushis grâce à une rivière sur laquelle défilent de petits bateaux en bois qui vous amènent vos plats ! Livraison à domicile. Ouvert 7/7 midi et soir.

LE PERY 22 rue Gabriel Péri | Toulouse | 05 61 62 13 62 | lepery.com | Depuis peu, une nouvelle équipe chaleureuse vous accueille 7/7 à partir de 7h30 (10h le WE), brasserie midi et soir, bar-tapas dès 19h, brunch copieux le dim. (11h-16h) et le tout à des prix raisonnables ! Vous en voulez plus ? Grande terrasse, ambiance musicale, menus groupes, mojitos et rhums arrangés, Happy Hour pichet, soirées à thèmes et matchs...

92 •

Service bar également


LES TERRASSES DE ST ROME 39 rue St Rome | Toulouse | 05 62 27 06 06 | terrasses.saint.rome.free.fr Depuis 17 ans, un des secrets les mieux gardés de Toulouse ! À 30 mètres du Capitole, une entrée discrète vous mène à une vaste et belle terrasse fleurie... Au menu : service à l’ancienne et cuisine régionale, authentique et généreuse. Des plats sans fioritures avec un très bon rapport qualité/prix ! Du lun. au sam. midi et soir.

LE NEW DELHI 9 rue de l’Industrie | Toulouse | 05 61 62 20 64 | newdehli-toulouse.com | 1e resto indien au classement Cityvox, on comprend pourquoi ! Entre Gabriel Péri et la Colombette, ce doyen sur Toulouse offre une décoration et un service agréables, des plats généreux dont une nouveauté (bœuf à l’indienne), des prix très raisonnables et une atmosphère invitant au voyage... Un conseil ? Mieux vaut réserver ! 7/7 midi et soir.

MONSIEUR TOUT LE MONDE 16 rue Gambetta | Toulouse | 05 61 23 20 11 | Venez comme vous êtes ! Ici, c'est pas un slogan, c'est vrai ! Claire, Franck et Jeremy, 3 personnalités et 3 styles différents, ont créé ce lieu convivial, ouvert d'esprit et de qualité... Accueil sincère, tapas et plats locaux (100% frais et faits maison), vins de la région, expos, concerts le jeudi et tarifs abordables... Fermé sam. midi et dim.

NASDROVIA 2 rue Maletache | Toulouse | 05 62 88 01 09 | Premier bar à vodka de la ville, en place du Larsen Lupin, il s'affirme dès son ouverture : 15 vodkas de tous les pays, sans oublier les incontournables (cocktails, vins, bières belges, whiskys, shooters...). Lieu de vie, sa prog parle d'elle même : chill out du lun. au mer., Djs à partir du jeu., zik éclectique, décorum tournant... Lun. au sam. dès 17h.

LA MECANIQUE DES FLUIDES 1 place Riquet | Toulouse | 06 52 80 51 32 | Par définition : étude des fluides et des forces internes associées. Coté fluides : 5 pressions de caractère, cocktails, shooters... Côté forces internes : grande terrasse au calme face à la piscine Léo Lagrange, grignotage avec spécialité de tourtes, expos à venir et scène découverte éclectique. Ça mérite d'approfondir le sujet ! Mar. au sam. dès 17h.

• 93


LE NAIN JAUNE 13 rue Valade | Toulouse | le-nain-jaune.fr | Ce lieu d’échanges incontournable a réouvert en gardant le même esprit ! Un cadre moderne mais toujours des expos et des petits concerts sympas ! Une cuisine du marché et donc 100% maison le midi (lun. au ven.), sans occulter les fameux apéro-tapas, avec une belle carte de bières et vins locaux (jeu.au sam. soir dès 19h). Un lieu à re-découvrir...

Café de la Concorde 17 rue de la Concorde | Toulouse | 09 83 63 30 55 | Ouvert depuis 1870, le plus vieux café de la ville a changé de direction et concilie avec bonheur charme de l'ancien et esprit contemporain : déco vintage authentique, terrasse ombragée au calme, restauration du lundi au vendredi midi, brunch le week-end, apéro-quiz le mercredi et apéro-concert le jeudi... 7/7 de 7h à 22h (plus tôt le w-e).

Le Cherche Ardeur 40 rue des Couteliers | Toulouse | 05 61 55 27 22 | lechercheardeur.net | Lieu non normé pour les 7 à 77 ans, tout y est possible ou presque ! Piano et guitares à dispo, livres à consulter sur place ou acheter, jeux, wifi, petit resto (sandwichs, oeufs durs au comptoir, fromages/charcuteries, plats chaud...), bières artisanales, vins sélectionnés, concerts live et DJ... Mar. au sam. dès 18h. Métro Esquirol ou Carmes.

LE MANDALA 23 rue des Amidonniers | 05 61 21 10 05 | lemandala.com | Lieu incontournable et véritable laboratoire musical, voilà 27 ans que le Mandala fait vibrer nos oreilles ! Une programmation éclectique de concerts jazz, musiques du monde ou improvisées, ainsi qu’une saison de Leçons de jazz, festivals, jam sessions et apérosconcerts en terrasse. Jeu. au sam. dès 18h. Petite cuisine tous les soirs de concerts.

La Loupiote 39 rue Réclusane | Toulouse | 05 61 42 73 07 | Un des plus vieux caf'conc' toulousain! On y sert des bières belges et des vins du coin, au fil des envies et des saisons. On y entend des groupes, des Djs, des boeufs funk et reggae. On y voit des expos, tous les mois y'a du nouveau. On profite d'un happy charcutaille en ramenant ses miches de 18h à 21 h... Lun. au ven. dès 17h30, samedi dès 19h.

VASCO LE GAMMA 1 place de l’Estrapade | Toulouse | 05 61 50 68 11 | le-vasco.com | Un bar-tapas à l’ancienne ! Sur une petite place de St Cyp., un des endroits les plus sympas et décontractés de Toulouse ! Une terrasse ensoleillée, des prix cools, de bonnes assiettes et plein d’animations bon esprit : Happy Hour Pichet, Apéros campagnards, soirée Blind test et le fameux Quiz du Vasco ! Ici, rires et détente font loi... 7/7 dès 16h.

94 •

Restauration également


L’Evasion 29 grande rue St Michel | Toulouse | 05 61 52 87 76 | A boire, à manger... mais pas seulement ! Un lieu chaleureux où il fait bon venir se détendre autour d’un verre, partager une assiette du sud-ouest, regarder un match, refaire le monde ou juste découvrir des artistes (peinture, photo, musique...). En face de la prison St Mich’, l’Evasion n’aurait pas pu trouver meilleur nom. Lun. au sam. 8h-2h.

LE TXUS 9 rue St Charles | Toulouse | 08 72 22 76 25 | T’en veux du quartier populaire et vivant ?! T’en veux de la bonne bière belge à foison ? T’en veux des bons gros concerts qui tâchent ?! T’en veux du ch’ti grolandais derrière le zinc ?! Bah ramène ta fraise au TXUS alors !! C’est pas vrai ça, faut tout leur dire à ces jeunes ! (du mardi au samedi à partir de 18h30, à l’heure de l’ happy hour !)

LE PETIT VOISIN 37 rue Peyrolières | Toulouse | 05 61 22 65 22 | Depuis plus de 20 ans, à deux pas de la Daurade, le PV est un lieu de rendez-vous incontournable : terrasse prisée, public éclectique, tarifs et accueil à la cool, babyfoot, ambiance décontractée la journée et animée le soir... la cave propose une prog riche en soirées et concerts d’assos et groupes locaux (du jeu. au sam.). Dès 7h30, fermé le dim.

THE DISPENSARY 1 rue Marthe Varsi | Toulouse | 05 61 42 00 88 | Un pub différent dispensant de bonnes cures pour le corps et l'esprit ! En peu de mots : petits plats soignés midi et soir, brunch le week-end, bières anglaises, Sailor Jerry Spiced Rum et autres curiosités... Niveau zik : vieux rock, noise, pop anglaise, punk, Pub Quiz le mardi, concerts à l’occaz... Matchs... Happy Hour à 19h30. Métro St Cyp. Fermé lundi.

L’IMPRO 7 rue Gambetta | Toulouse | 05 61 21 78 94 Douceur, calme et volupté... L'Impro est un lieu sympathique où l'on peut se détendre, boire de bonnes bières, apprécier une expo, se laisser bercer par les rythmes jazzy ou assister à un concert... Dès 7h30 du lundi au samedi.

LE DELICATESSEN 11 rue Riquet | Toulouse | 05 61 62 49 00 | Bar-tapas Le Delicatessen. Ouvert tous les soirs même le dimanche. Happy-Hour de 18h30 à 19h30. Dans le quartier St Aubin, un café à l'atmosphère conviviale, une déco surprenante ! Un voyage dans le temps et l'espace. On y revient pour sa carte de tapas maison et profiter de sa sélection de bières. Réservation pour les groupes uniquement.

• 95


Ô BOHEM 138 grande rue St Michel | Toulouse | 05 67 68 55 64 | Ici on s'attache aux bonnes choses comme la culture - l'art imprègne les murs : c'est vivant... On y mange aussi (tapas, charcuterie et fromage), un bon verre à la main, dans la bonne humeur ! Un apéro, un repas, une scène, mettez le tout dans un shaker et vous passerez une bonne soirée ! En 2 mots : éclectique et enchanteur ! Du mar. au dim. dès 15h.

CONNEXION LIVE 8 rue Gabriel Péri | Toulouse | 09 77 08 59 64 | connexion-cafe.com | Attention ! Haut lieu de la culture Toulousaine ! Une programmation à la fois ouverte, éclectique et pointue. Tout au long de l’année, profitez de la terrasse couverte, des concerts et des expos novatrices qui font la part belle aux assos culturelles, aux collectifs ainsi qu’à des artistes méconnus ou à la notoriété avérée. Du lun. au sam. dès 17h.

HOLD UP 27 boulevard de la Gare | Toulouse | holduptoulouse.fr | Plongée dans les années 20, ambiance gangster et contrebande pour le nouveau bar low cost du centre ville ! Pas d'inquiétude, seule la décoration est digne d'Al Capone et la prohibition est finie : des prix bas toute la nuit ! Cette banque pas comme les autres et son Dj explosif vous accueillent de 18h à 7h du matin du mer. au sam. Ouvre fin sept.

ZOOM CLUB 1 bis rue du Puits Vert | Toulouse | zoomclub.fr | À mi-chemin entre le Capitole et Esquirol, dans une rue perpendiculaire à St-Rome, retrouvez un club design qui possède tous les atouts (carrés VIP, espace fumeur...) et abrite une magnifique cave voutée. Anthony Spinosi, Joy Nickson et Meddy Sass, Dj’s résidents, sauront vous envouter jusqu’au bout de la nuit... Du mer. au sam. de minuit à 6h.

LE CRI DE LA MOUETTE anal de Brienne – Square Heraclès | Toulouse | 05 62 30 05 28 C lecridelamouette.com | Erich, une légende de la nuit toulousaine, vous accueille sur sa péniche, antre des amoureux de bonne zik... Une programmation riche, éclectique et toujours de qualité, le patron y veille personnellement ! Concerts funk, soul, rock, pop, electro, blues, groove, electro-jazz... P.a.f 3 à 5 €. Mer. au sam. dès 22h. Jeu, ven., sam. et veille de fête ferm. à 5h.

96 •


DELECT Bières et affinités 133 av. des Minimes | Toulouse | 09 82 38 87 19 | delect.fr | Lambic ? Gueuze ? Blonde ? Brune ? Rousse ? Verte ? Amère ? Aromatique ? Lisse ? Charpentée ? Assise ? Pétillante ? Liquoreuse ? Sucrée ? Salée ? Sèche ? Café ? Chocolat ? Pruneau ? Banane ? Litchi ? Fruits Rouges ? Pamplemousse ? Prune ? Badiane ? Eau de Rose ? Gingembre ? Pour des dames ? Des messieurs ? Puis-je vous conseiller ? Du mardi au samedi : 11h-13h et 15h-20h.

LA HOUBLONNIERE 37 rue de la République | Toulouse | 09 51 14 53 71 | Au cœur de St Cyp, caché par des travaux, un plaisir pour les amateurs de bonnes bières : 250 références en rayon, belges et françaises, toutes locales ou artisanales ! Le patron souriant connait toutes ses bières par cœur (12 ans d’exp.) et vous conseillera si vous avez peur de vous y perdre... Ouv. lun. 16h, mar. au ven. 12h et sam.11h. Ferm. 22h.

Le Bieratorium 17 rue Peyrolières | Toulouse | Du lun. au sam. de 14h à 2h. Depuis peu 5 pressions (Gulden Draak, Straffe Hendrik ou Guldenberg...) s’ajoutent à plus de 200 réf. de bières belges, françaises (autres européennes à l’occaz’). A déguster chez soi ou en terrasse et dans la salle du bas, avec, au choix : pain d’épice, saucisson, jambon de sanglier, charcuterie, fromage... et du bon rock !

AUTOUR D’UNE BIERE 259 avenue de Muret | Toulouse | 09 51 56 52 01 | autourdunebiere.fr | À côté du Fer à Cheval, près de 200 réfs vous attendent : belges, nordistes et allemandes ! Les pressions changent régulièrement et permettent de tester avant d’emporter... Pour les néophytes, suivez les conseils avisés qu’on y prodigue ! Concert chaque 1e vendredi du mois et idées cadeaux (anniv, noël...). Mar. au sam.10h30-12h30 et 15h30-20h30.

Chez Vigue 33 rue Gabriel Péri | Toulouse | 06 95 20 47 03 Cette nouvelle cave, installée entre la Dynamo et le Connexion Live, propose de belles exclusivités à des tarifs avantageux : bières (US, Écossaises, Belges et Françaises), Jagermeister (tous formats) et vodkas importées directement de Russie, Pologne et Ukraine notamment ! 7/7 de 14h à 22h. Livraison à domicile après la fermeture de la boutique.

Restauration également

• 97


à la loop...

Clutch O rama#12 jardins synthétiques

ne restez pa enferm s ÉS !

usée St-Raymond | sam. 5 oct. | 10h-0h M clutchmag.fr, jardins-synthetiques.org

la griffe culturelle

au MUSÉE ST-RAYM

OND

Expositions, installations, performances live, anniversaire de Campus Fm et concert : le samedi 5 octobre pour la sortie du 12e numéro du magazine, Clutch et les Jardins Synthétiques s’associent pour une journée résolument multidisciplinaire ! Page 72

flashback #10 En juin dernier, Clutch sortait sa griffe au Théâtre Garonne, avec l'artiste Do not Eat, la bandas Houba et le festival Samba El Pais.

Clutch fait son numéro À #l'Évasion Le 28 août, les Clutchers se sont installés à l'Évasion pour boucler ce 11e numéro.

en off « Mais toi tu laves ta pizza à la bière ? » Sea, sable & sun... « - il faut une bâche rouge ! - de quoi une babouche ? » « Putain j'ai envie de dormir mais de manger en même temps »

Mange un mouton !

« y faut que ça tourne dans le sens de l'horloge d'une montre » Mouais ? Suivez-nous sur :

facebook.com/ClutchToulouse

twitter.com/ClutchToulouse




Issuu converts static files into: digital portfolios, online yearbooks, online catalogs, digital photo albums and more. Sign up and create your flipbook.