Page 1

Dossier de presse La Cité internationale universitaire de Paris Une institution au service de la mobilité

Contact presse : T 01 44 16 65 54 | P 06 19 58 60 49 | communication@ciup.fr Toute l’actualité : http://www.ciup.fr/fr/actuel/presse

février 2010


Sommaire COMMUNIQUÉ DE SYNTHèse

3

I. UN PROJET NÉ D’UN IDÉAL PACIFISTE

5

II. UN LIEU DE RÉFÉRENCE POUR L’ACCUEIL DES PUBLICS EN MOBILITÉ

7

III. 40 MAISONS POUR VIVRe ENSEMBLE

10

IV. dES SERVICES OUVERTS À TOUS LES PUBLICS

17

ANNEXE I | Composition du Conseil d’administration

19

ANNEXE II | Les associations présentes à la cité internationale

21

ANNEXE III | Répartition de l’effectif total par pays d’origine

22

Cité internationale universitaire de Paris | Dossier de presse institutionnel

2


COMMUNIQUÉ DE SYNTHèse

La Cité internationale universitaire de Paris un site unique au monde La Cité internationale universitaire de Paris est une fondation privée, reconnue d’utilité publique, propriété par donation des universités parisiennes. Elle est composée de 40 maisons pratiquant le brassage des nationalités et des disciplines pour favoriser les échanges. En 2008, la Cité internationale a accueilli quelque 10 000 étudiants, chercheurs, artistes et sportifs de haut niveau, de plus de 140 nationalités, qui sont invités à s’investir dans la gouvernance, la vie collective et le développement de l’institution. Située dans le 14e arrondissement, dans un parc de 34 hectares, la Cité internationale offre à ses résidents, et à tous les publics, des services et des activités variés qui touchent à la culture, au sport, à la restauration... Son pôle d’accueil, d’accompagnement et d’observation de la mobilité internationale est ouvert à tous les étudiants, chercheurs et artistes étrangers.

Un opérateur de la mobilité universitaire internationale

La Cité internationale soutient la politique internationale des établissements d’enseignement supérieur et de recherche franciliens en accueillant leurs étudiants et leurs chercheurs. Dans un contexte de compétition internationale accrue, l’accueil de ces publics constitue un enjeu majeur pour l’enseignement supérieur français. Afin de favoriser la mobilité, la Cité internationale noue aussi des partenariats permettant de réserver un accueil et un hébergement privilégiés aux étudiants et chercheurs d’institutions telles que l’Université de Chicago, ParisTech, l’Institut Curie, la Région Guadeloupe, Paris Centre Universités (Panthéon Sorbonne – Descartes – Diderot), etc. Depuis sept ans, elle développe une véritable ingénierie de l’accueil sur mesure, traitant ainsi les questions liées à la mobilité et à l’intégration des publics universitaires et scientifiques, qu’ils soient résidents ou non sur le site. Logements, formalités administratives, vie culturelle, soutien pédagogique, psychologique ou social, la Cité internationale offre une gamme complète d’aides et de conseils adaptés à chaque public : étudiants, doctorants, chercheurs et artistes.

Théâtre, sport, musique, bibliothèques, conférences…

La Cité internationale se caractérise également par une offre de services pratiques ouverts aussi bien à ses résidents qu’au grand public : restaurants, bibliothèques, Esp@ce Langues, installations sportives, etc. Depuis son origine, la culture est au cœur de la vie de la Cité internationale. Véritable référence dans le paysage artistique parisien, le Théâtre de la Cité internationale offre une programmation éclectique et audacieuse (danse, cirque, marionnettes) prônant la mixité et l’ouverture à tous les territoires artistiques et à tous les publics. Entre création musicale et pratiques amateurs, la Cité internationale constitue aussi un terrain d’expérimentation pour les arts visuels. Elle encourage le dialogue interculturel et participe à la diffusion des savoirs en organisant chaque année plus de 1 000 manifestations. Au travers de rencontres, tables rondes ou autres manifestations culturelles, les maisons - chacune avec son identité propre - participent activement à son rayonnement culturel, intellectuel et international.


40 maisons pour vivre ensemble et de nouvelles constructions en perspective

Véritable exposition d’architecture du 20e siècle, les bâtiments de la Cité internationale ont été construits entre 1925 et 1969. La renommée des architectes ayant contribué à la réalisation de certaines maisons (LE CORBUSIER, Claude PARENT, Willem MARINUS DUDOK, etc.) font aujourd’hui de la Cité internationale un haut lieu de l’architecture contemporaine à Paris. Certaines évoquent l’architecture de leur pays d’origine comme la Maison du Japon, dotée de deux fresques de FUJITA, ou les collèges anglais comme la Fondation DEUTSCH DE LA MEURTHE, 1re maison édifiée à la Cité internationale. Toutes singulières, ces maisons sont conçues pour offrir à leurs résidents le privilège d’expérimenter un certain «vivre ensemble» dans une ambiance internationale. Afin de contribuer à l’attractivité de Paris en matière d’enseignement supérieur et de recherche et pallier la pénurie de logement, la Cité internationale prévoit de construire 5 à 6 nouvelles maisons (1 200 logements environ) et de poursuivre la réhabilitation de son patrimoine d’ici 2013. Pour atteindre cet objectif, la Cité internationale lancera début 2010 une vaste campagne de mécénat, renouant ainsi avec une tradition qui fut à l’origine de son édification. Aujourd’hui près de trois quarts des maisons ont été ou sont en cours de réhabilitation.

Un peu d’histoire… Au lendemain de la 1re guerre mondiale, André HONNORAT, ministre de l’instruction publique, propose la création d’une cité unique en son genre, destinée à héberger un grand nombre d’étudiants et à créer un foyer de vie internationale, au service de l’échange. Les futures élites du monde entier y apprendraient à vivre ensemble et, de retour dans leur pays, conserveraient des liens durables favorisant l’amitié entre les peuples. Il saura trouver le soutien de mécènes et gouvernements du monde entier.

Fondation nationale reconnue d’utilité publique par décret du 6 juin 1925 17, boulevard Jourdan | 75014 Paris | www.ciup.fr


I. UN PROJET NÉ D’UN IDÉAL PACIFISTE La Cité internationale Universitaire de Paris, fondation nationale, a été crée il y a plus de 80 ans dans un idéal pacifiste. Toujours sans exemple comparable dans le monde, elle réunit au sein de 40 maisons, dotées chacune d’une identité spécifique, des étudiants, des chercheurs, des artistes et des sportifs de haut niveau, issus du monde entier.

Une vision humaniste

Imaginée dans le contexte pacifiste de l’entre deux guerres, le projet de la Cité internationale était de donner des racines profondes et durables à la paix, de favoriser la vie commune, les échanges et la compréhension mutuelle en réunissant dans un même lieu de vie des jeunes élites venues de tous les pays. Au lendemain de la guerre de 1914-1918, la France avait perdu un tiers de ses effectifs étudiants. Afin de redonner à Paris son rôle de capitale intellectuelle et cosmopolite, l’amélioration des possibilités de logement offertes aux étudiants du monde entier constituait indéniablement un facteur d’attractivité. Les actions que mène la Cité internationale seront guidées tout au long de son évolution par des valeurs qui lui sont chères telles que les vertus du dialogue interculturel, l’ouverture d’esprit et la paix entre les nations

Une œuvre fondée sur du mécénat

L’origine du projet de la Cité internationale repose sur la volonté commune et visionnaire de responsables publics et de philanthropes. André HONNORAT, Ministre de l’Instruction publique, en est le fer de lance. Le projet est ambitieux. Il s’agit de trouver un site constructible, des partenaires mais aussi un soutien financier considérable. Le 19 mars 1919, lors d’une discussion au Parlement sur le déclassement des fortifications édifiées autour de Paris, André HONNORAT propose de réserver au moins 20 hectares à l’Université de Paris pour y construire des « maisons d’étudiants » destinées à l’accueil des jeunes élites françaises et internationales. Il est rejoint dans son entreprise par Paul APPELL, recteur de l’université de Paris et cofondateur de l’Association Française pour la Société des Nations, par Jean BRANET, conseiller d’État, et par le riche industriel Émile DEUTSCH DE LA MEURTHE. En mai 1920, Émile DEUTSCH DE LA MEURTHE, sensibilisé par Paul APPELL à la pénurie de logement universitaire propose de financer la construction d’une résidence étudiante. Il offre ainsi 10 millions de francs or pour l’achat de terrains et l’édification d’une première maison, qui pourrait héberger 350 étudiants. Après de nombreux obstacles administratifs, la maison vit finalement le jour en 1925 grâce à la ténacité et la mobilisation sans relâche des initiateurs du projet.

Cité internationale universitaire de Paris | Dossier de presse institutionnel

5


Cette première maison devenue réalité, André HONNORAT et ses pairs pouvaient se fixer des objectifs plus ambitieux. C’est ainsi qu’ils sollicitèrent, en France et à l’international, des banquiers, des industriels, et des gouvernements afin de les associer à l’idéal de la Cité internationale. Très actif, André HONNORAT multiplia les conférences et les voyages afin de requérir le concours du plus grand nombre. Le banquier David DAVID-WEILL apporta un fond de dotation, Jean HUBERT et Berthe La Cité internationale après-guerre BIERMANS-LAPÔTRE fondèrent en 1926 la Maison des Étudiants Belges, le sénateur Joseph MARCELLIN WILSON oeuvra à la création de la Maison des Étudiants Canadiens, etc. John D. ROCKFELLER junior commandita la Maison Internationale afin d’y abriter les services communs.

Des missions toujours d’actualité

Dès l’origine, la Cité internationale inscrit dans ses statuts trois buts qui, 80 ans plus tard, répondent plus que jamais aux besoins des étudiants et chercheurs en mobilité :

> Favoriser les échanges entre étudiants de toutes nationalités, choisis à un niveau élevé de leurs études (...) en leur fournissant un accueil. > Accueillir les chercheurs, professeurs, artistes (...) poursuivant en France des missions temporaires de recherche ou d’enseignement supérieur, ou y accomplissant des stages. > Fournir le support matériel (...) pour l’organisation de congrès, colloques, séminaires et réunions à but scientifique, en donnant la priorité à celles de caractère international.

Cité internationale universitaire de Paris | Dossier de presse institutionnel

6


II. UN LIEU DE RÉFÉRENCE POUR L’ACCUEIL DES PUBLICS EN MOBILITÉ La mission d’accueil de la Cité internationale comprend l’hébergement mais se caractérise aussi par des structures dédiées aux différents publics en mobilité internationale. La Cité internationale a développé une ingénierie de l’accueil sur mesure pour les chercheurs, les étudiants et récemment les artistes et professionnels de la culture. Cette plateforme de services, ouverte tout au long de l’année, aide les publics en mobilité, résidents ou non, dans la préparation de leur séjour en amont de leur arrivée en France et facilite leur intégration.

Avec quelque 5 300 logements la Cité internationale dispose du parc immobilier dédié aux étudiants le plus important d’Île-de-France. La politique d’admission de la Cité internationale a pour objectif d’accompagner les besoins exprimés par les établissements d’enseignement supérieur et de recherche franciliens en privilégiant ceux inscrits en Master, Doctorat et post-doctorat.

Des partenariats sont noués avec des établissements d’enseignement supérieur, des collectivités territoriales et des organismes internationaux qui réservent des unités d’hébergement pour leurs candidats.

Population résidente au 2 décembre 2008

> 91% d’étudiants | 9% de chercheurs > 5 390 résidents dont environ 20% de Français > 50% d’européens > 19% d’asiatiques > 18% d’américains > 12% d’africains > 141 nationalités

Pour les étudiants ne relevant pas de partenariats spécifiques, c’est à dire la majorité, les demandes d’hébergement sont traitées par un système d’admission en ligne. Le caractère cosmopolite de chaque maison est assuré par un brassage des étudiants, basé sur le mélange des nationalités et des disciplines. C’est ainsi que les idéaux d’origine de l’institution, au service de la rencontre et de l’échange, prévalent toujours.

Cité internationale universitaire de Paris | Dossier de presse institutionnel

7


Les structures dédiées aux chercheurs

En 2002, avec l’aide de la Région Île-de-France, la CIUP a créé le Bureau d’Accueil des Chercheurs Étrangers (BACE). Ce premier centre de mobilité d’Île-de-France offre aux chercheurs une gamme de services sur mesure. Il accompagne les chercheurs auxquels il offre un panel de services pour faciliter leur mobilité scientifique vers la région francilienne : - aide à la préparation du séjour (démarches administratives, réservation d’un hébergement en ligne), - accompagnement pendant le séjour pour faciliter l’intégration sociale et culturelle (cours d’apprentissage du français, cycles de rencontres-débats, informations sur la vie pratique, visites culturelles). Projet pilote en matière d’accueil et de gestion de la mobilité scientifique, le BACE exerce également une mission d’observatoire et met son expertise au service des acteurs de la coopération internationale en région Île-de-France.

Un maillage en Île-de-France La Cité internationale pilote et coordonne le développement et l’activité du Bureau Régional d’Accueil des Chercheurs Etrangers (BRACE). Ce réseau est composé de quatre centres de mobilité : - le BACE pour Paris-Centre (situé à la Cité internationale), - le BICI sur le site du Polytechnicum de Marne La Vallée, - le CMPN (Centre de mobilité Paris-Nord), - Science Accueil pour le bassin scientifique du plateau de Saclay. Ces quatre Centres ont pour mission d’accompagner les chercheurs étrangers par la mise en place de services de proximité au sein de chaque bassin de recherche.

L’accompagnement des étudiants

Créé en 2005, le Bureau d’Accueil des Étudiants en Mobilité (BAEM) accueille, informe et oriente les étudiants en mobilité tout au long de l’année. Ses domaines d’intervention sont multiples allant de la recherche de logement hors de la Cité internationale, à l’accompagnement pour l’obtention d’un titre de séjour, l’autorisation provisoire de travail, l’allocation logement, l’assurance maladie, etc.

Avant et pendant la rentrée universitaire, l’équipe permanente du BAEM est renforcée afin d’animer le Service d’Accueil des Étudiants Étrangers (SAEE). De septembre à décembre, en collaboration avec la Ville de Paris, le SAEE facilite les démarches administratives de tous les étudiants étrangers primo arrivants.

Au total, en 2008, les services d’accueil aux publics en mobilité coordonnés par la Cité internationale aux niveaux local et régional ont accompagné 7 698 personnes en mobilité internationale, un nombre en constante évolution depuis 2005 (année de création du BAEM et de déploiement du BRACE).

Cité internationale universitaire de Paris | Dossier de presse institutionnel

8


Du côté des artistes

ouvert en 2008, le Bureau d’Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) renseigne et accompagne les structures franciliennes accueillant des artistes et des professionnels de la culture étrangers, toutes disciplines confondues. Il propose des services allant de l’aide à la recherche de logement, au conseil et support dans les démarches administratives (visas, titres de séjour et de travail, couverture santé, mutuelle et autres assurances, fiscalité et contrats, ouverture de compte bancaire, scolarisation des enfants, etc.) en passant par le suivi et la mise en relation des artistes et professionnels entre eux, organisation de visites culturelles, etc.

Quand la mobilité est mal vécue

Afin d’aider les publics rencontrant des difficultés sociales, pédagogiques ou psychologiques, la Cité internationale a créé le Relais social International (RSI). Le RSI est composé d’Une assistante sociale, de deux psychologues et d’Une enseignante, détachée de l’université Paris 7. Pour les questions de santé, une permanence est assurée gracieusement par le Bus Info Santé trois jeudis par mois

Cité internationale universitaire de Paris | Dossier de presse institutionnel

9


III. 40 MAISONS POUR VIVRe ENSEMBLE Constituée autour de maisons liées à un pays, voulues par des philanthropes ou portées par des écoles, la Cité internationale constitue une exposition illustrant les différents courants architecturaux du XXe siècle. Implantés dans un parc de 34 hectares, les 37 bâtiments construits sur le site historique du boulevard Jourdan ont été construits entre 1925 et 1969. L’éclectisme des maisons reflète également la diversité des nations investies dans leur édification. Alors que Certaines maisons furent endommagées lors de la deuxième guerre mondiale et que d’autres s’avéraient vétustes, la Cité internationale a entrepris dans les années 90 un vaste plan de réhabilitation. Aujourd’hui près de deux tiers des maisons ont été complètement réhabilitées afin de répondre aux normes de confort et de sécurité exigés. Simultanément, la Cité internationale a entrepris le développement de résidences hors les murs. C’est ainsi qu’elle gère désormais, dans le 19e arrondissement de Paris les résidences Lila et Quai de la Loire. Bien que toutes différentes, les maisons de la Cité internationale sont chacune dotées de nombreux espaces collectifs pour favoriser les échanges. Cuisines communes, salles informatiques, salons de lecture, les résidents disposent de lieux pour étudier mais aussi pour se retrouver lors de moments festifs. Chaque maison dispose d’un foyer et d’un salon, cadre de diverses manifestations culturelles (débats, conférences, concerts, projections, etc.). Un point commun réunit ces 40 maisons : le brassage des nationalités. Véritable mozaïque linguistique et culturelle, la Cité internationale rapproche sous le même toit des élites de tous les pays et de toutes les disciplines. Elle offre ainsi à ses résidents l’occasion d’expérimenter le «vivre ensemble». Réunir en un même lieu ouvert une multitude de nationalités, de cultures, de disciplines dans un climat de dialogue et de rencontre, provoque une dynamique, source de créativité. Chacun des acteurs, qu’il soit résident, salarié, partenaire public ou privé, nation représentée, participe activement à cette richesse commune. Un centre de valorisation du patrimoine s’attache à faire connaître le patrimoine de la Cité internationale et à sensibilise les publics à l’architecture du XXe siècle et contemporaine. Pour toucher des publics divers, des visites architecturales du site, des ateliers scolaires, des colloques et des expositions sont régulièrement organisés.

Aujourd’hui, la cité internationale universitaire de Paris est constituée de : 40 maisons : - 37 sur le site du boulevard Jourdan - 2 dans le 19e arrondissement de Paris - 1 sur l’Île de Bréhat Dont 4 monuments classés monuments historiques ou inscrits à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques.

Cité internationale universitaire de Paris | Dossier de presse institutionnel

10


40 maisons de styles variés Maison

Date d’inauguration

FONDATION DEUTSCH DE LA MEURTHE

1925

Architecte(s) Lucien BECHMANN

Particularités Certaines parties de la maison sont inscrites depuis 1998 à l’Inventaire supplémentaire des monuments historiques (le terrain, les jardins et les terrasses dallées, les façades et les toitures des sept pavillons, le vestibule d’entrée et le hall de réception). 61 nationalités représentées. 375 logements.

Maison des étudiants Canadiens

1926

émile THOMAS et Georges VANIER

1ère résidence étrangère implantée sur le site. 22 nationalités représentées. 150 logements.

FOndation BIERMANSLAPÔTRE

1927

Armand GUERITTE

(Maison des étudiants belges et luxembourgeois)

Fondation Argentine

Maison Internationale AgroParisTech

Jean-Hubert BIERMANS et Berthe LAPÔTRE sont les 1ers mécènes non français à manifester leur soutien à la Cité internationale en finançant la création de cette maison. 23 nationalités représentées. 220 logements.

1928

1928

René BéTOURNé (extérieur) Tito SAUBIDET (intérieur)

1ère maison non francophone de la Cité internationale.

René PATOUILLARD

1ère maison d’école d’élèves ingénieurs.

15 nationalités représentées. 94 logements.

A été entièrement rénovée en 2009 et a ouvert à nouveau ses portes en 2010.

Maison du Japon

1929

Pierre SARDOU

Possède deux grands tableaux de FOUJITA : Les chevaux et Arrivée des occidentaux au Japon. 17 nationalités représentées. 72 logements.

Fondation HARAUCOURT

1929

Cité internationale universitaire de Paris | Dossier de presse institutionnel

Maison de vacances pour les étudiants, située sur l’Île de Bréhat et léguée par le poète Edmond HARAUCOURT. Les résidents de la Cité internationale peuvent disposer de la maison gratuitement durant les vacances scolaires.

11


Maison Maison des étudiants de l’Asie du Sud-Est

Date d’inauguration 1930

Architecte(s) Pierre MARTIN et Maurice VIEU

Particularités Maison dédiée ParisTech depuis 2008. Ancienne Maison de l’Indochine. 37 nationalités représentées. 131 logements.

Fondation des États-Unis

1930

Pierre LEPRINCERINGUET

Possède un grand salon orné de fresques de Robert LAMONTAGNE SAINT HUBERT. 33 nationalités représentées. 267 logements.

Maison des étudiants Arméniens

1930

Léon NAFILYAN

L’architecte s’est inspiré du patrimoine religieux arménien (monastère d’ETCHMIADZINE pour la forme et église d’AGHTAMAR pour les motifs sculptés). 23 nationalités représentées. 75 logements.

Maison des étudiants Suédois

1931

Peder CLASON et Germain DEBRé

Possède un mobilier en bouleau et en érable spécialement fabriqué en Suède. 15 nationalités représentées. 47 logements.

Fondation Danoise

1932

Kaj GOTTLOB

Des fresques de Kraesten IVERSEN ornent la salle de réunion de la maison. Maison reputée pour sa programmation jazz. 17 nationalités représentées. 53 logements.

Fondation Hellénique

1932

Nicolas ZAHOS

En 2008, le salon néoclassique de la Fondation a été restauré tel qu’il était en 1932. 26 nationalités représentées. 81 logements.

Fondation ABREU DE GRANCHER

1933

Albert LAPRADE

à vu le jour grâce à une donation de Rosa ABREU, cubaine, et de son mari Joseph GRANCHER, médecin chercheur français. Maison dédiée à l’AP-HP depuis 2005.

Actuellement fermée pour travaux.

Cité internationale universitaire de Paris | Dossier de presse institutionnel

12


Maison Fondation Suisse

Date d’inauguration 1933

Architecte(s) Le CORBUSIER et Pierre JEANNERET

Particularités Classée monument historique depuis 1986. Le mobilier est signé Le CORBUSIER, Pierre JEANNERET et Charlotte PERRIAND. 18 nationalités représentées. 46 logements.

Maison des Provinces de France

1933

Armand GUERITTE

Les fenêtres sont surmontées de frontons ovales aux armes des 36 anciennes provinces françaises. 69 nationalités représentées. 390 logements.

Collège d’Espagne

Résidence André HONNORAT

1935

1936

Modesto LOPEZ OTERO, secondé par Eugène BOBY et Jean Nicolas WARIN Lucien BECHMANN

A été entièrement renové en 1987. Le nom de « collège » est une référence aux collèges d’Alcala et de Salamanque. 17 nationalités représentées. 130 logements. La résidence accueille notamment chaque année des élèves de la Classe Préparatoire aux études supérieures d’Henri IV. 45 nationalités représentées. 74 logements.

Maison Internationale

1936

Jens-Frederik LARSON et Lucien BECHMANN

Ce bâtiment fut d’emblée destiné à accueillir les services communs à tous les étudiants de la Cité. La Résidence Robert GARRIC y est installée depuis 1976.

81 logements. Le Collège FrancoBritannique

1937

Pierre MARTIN et Maurice VIEU

Abrite depuis 2008 le Club des chercheurs de la Cité internationale. 65 nationalités représentées. 281 logements.

Fondation de Monaco

1937

Julien Médecin

L’initiative de la construction revient au Prince Pierre DE MONACO, grand-père de SAS le Prince Albert II. 29 nationalités représentées. 93 logements.

Cité internationale universitaire de Paris | Dossier de presse institutionnel

13


Maison Collège néerlandais

Date d’inauguration 1938

Architecte(s) Willem Marinus DUDOK

Particularités Classé monument historique depuis 2005. Des œuvres de HORDIJK et DOEVE décorent son grand salon. 40 nationalités représentées. 165 logements.

Fondation Victor LYON

1950

Lucien BECHMANN

Le grand salon comporte une peinture de Jean DRIES. 45 nationalités représentées (total CICS). 119 logements.

Maison des Arts et Métiers

1950

Urbain CASSAN, Max BOURGOUIN et Georges PAUL

La Maison est composée de deux bâtiments séparés par le boulevard périphérique et reliés par une passerelle. 46 nationalités représentées. 720 logements.

La Résidence Lucien PAYE

1951

Albert LAPRADE

Ancienne «Maison de la France d’OUtre mer». De grandes tapisseries d’Aubusson, créées par Roger BEZOMBES sur le thème de la mythologie africaine ornent son grand salon. 44 nationalités représentées. 192 logements.

Maison de la Tunisie

1953

Jean SEBAG et Jean PROUVE

L’aménagement et la décoration ont été réalisés par des artistes de renom tels que Sonia DELAUNAY, Charlotte PERRIAND, ou Jean PROUVE.

Actuellement fermée pour travaux. Maison du Maroc

1953

Albert LAPRADE, Jean VERNON et Bruno PHILIPPE

Un patio à la mode traditionnelle avec jets d’eaux et céramiques orne l’intérieur de la Maison. 8 nationalités représentées. 229 logements.

Maison du Mexique

1953

Jorge MEDELLIN

4ème maison à représenter l’Amérique latine. 15 nationalités représentées. 98 logements.

Maison de NORVèGE

1954

Reidar LUND

Le purisme du bâtiment évoque l’architecture des pays scandinaves.

Actuellement fermée pour travaux.

Cité internationale universitaire de Paris | Dossier de presse institutionnel

14


Maison Maison des Industries Agricoles et Agroalimentaires

Date d’inauguration 1956

Architecte(s) F. THIEULIN et X. DE VIGAN

Particularités La Maison héberge les étudiants de l’École nationale supérieure des Industries agricoles et alimentaires (ENSIAA). 24 nationalités représentées. 115 logements.

Maison Heinrich HEINE

1956

Johannes KRAHN et Paul MAITRE

1er bâtiment allemand officiel accueilli en France après-guerre, sa construction fut un signe fort de réconcilliation. 21 nationalités représentées. 104 logements.

Maison du Cambodge

1957

Alfred AUDOUL, puis renovée par Patrick MAGENDIE

Comporte 9 studios de répétition de musique et 7 studios triplex équipés d’une cabine de répétition pour les musiciens. 41 nationalités représentées. 220 logements.

Maison de l’Italie

1958

Piero PORTALUPPI

Une fresque de Saint François et Saint Christophe, œuvre du XIVe siècle, est installée dans le hall de la Maison.

Actuellement fermée pour travaux. Maison du Brésil

1959

Le CORBUSIER et Lucio COSTA

Maison inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis 1985. 15 nationalités représentées. 121 logements.

Maison du Liban

1963

Jean VERNON et Bruno PHILIPPE

La Maison du Liban est née de la volonté de Victoria KHOUZAMI, première libanaise titulaire d’un doctorat à la Sorbonne. 19 nationalités représentées. 136 logements.

Résidence André de GOUVEIA

1967

José SOMMERRIBEIRO, puis renovée par Vincent PARREIRA

La Maison des étudiants portugais a été renommée André de GOUVEIA en 1972 en hommage à un humaniste portugais du XVIIe siècle. 33 nationalités représentées. 169 logements.

Cité internationale universitaire de Paris | Dossier de presse institutionnel

15


Maison Maison de l’Inde

Date d’inauguration

Architecte(s)

Particularités

1968

J. M. BENJAMIN, H. R. LAROYA et Gaston LECLAIRE

La Maison de l’Inde organise tout au long de l’année des fêtes traditionnelles (fête du printemps «Holi», «Republic day,», etc.). 8 nationalités représentées. 107 logements.

Fondation AVICENNE

1969

Claude PARENT, Mohsen FOROUGHI et Heydar GHIAI

Ancienne Maison de l’Iran. Manifeste de l’architecture contemporaine, elle est constituée de trois portiques en acier portant deux «boîtes» de 4 étages suspendus.

Actuellement fermée pour travaux. Résidence Lila

2005

Sami TABET et 1ère résidence construite en dehors du l’atelier d’architec- site du boulevard Jourdan, en partenature Jade riat avec la Ville de Paris. Cette résidence est située dans le 19e arrondissement de Paris. 53 nationalités représentées. 268 logements.

Résidence Quai de la Loire

2007

2ème résidence «hors les murs» gérée par la Cité internationale. A été construite dans les anciens Magasins Généraux de la ville de Paris. Cette résidence est située dans le 19e arrondissement de Paris, au bord du canal de l’OUrcq. 43 nationalités représentées. 167 logements.

Cité internationale universitaire de Paris | Dossier de presse institutionnel

16


IV. dES SERVICES OUVERTS À TOUS LES PUBLICS La Cité internationale se caractérise aussi par une offre de services pratiques (bibliothèque, restaurant, sport…) destinés aussi bien à ses résidents qu’au grand public. Au cœur du parc de la Cité internationale, la Maison Internationale regroupe les principaux services communs ouverts à tous. Des manifestations culturelles, intellectuelles et artistiques rythment quotidiennement la vie à la Cité internationale.

Un réseau de bibliothèques La bibliothèque centrale Pôle documentaire et relais d’information, la Bibliothèque centrale s’adresse en priorité aux étudiants et chercheurs étrangers. Ouverte néanmoins à tous les publics, elle met à la disposition de ses usagers des collections pluridisciplinaires et multimédia axées sur la culture française. Elle participe aussi au Système Universitaire de Documentation (SUDOC) et au prêt entre bibliothèques à l’échelle internationale. Son fonds est composé de 60 bases de données, 400 périodiques et 50 000 volumes. à ceci s’ajoutent des services destinés à faciliter les recherches : accès à Internet, formation à la recherche documentaire, service de reprographie, etc.

26 langues à découvrir Afin de favoriser l’apprentissage du français mais aussi d’autres langues la Cité internationale a ouvert un Esp@ce Langues où 26 langues peuvent être étudiées par le biais des nouvelles technologies. Une centaine de méthodes sur différents supports (cédéroms, vidéos, audio…) sont ainsi accessibles au public. Parallèlement, L’esp@ce Langues organise des groupes de conversation en français, anglais, espagnol, portugais, allemand et italien.

Les autres bibliothèques Des bibliothèques spécialisées, situées dans les différentes résidences de la Cité internationale, complètent le dispositif : Collège d’Espagne, Maison Heinrich HEINE (Allemagne), Maison du Japon, Maison du Mexique, Maison d’Argentine et Maison du Brésil.

Des espaces de restauration Situé au coeur de la Maison Internationale, le Restaurant universitaire, ouvert midi et soir, 5 jours sur 7, propose une cuisine variée. Subventionné par le CROUS, il sert des menus au tarif étudiant (2,90 ou 4,10 euros) et accueille également tout autre public (tarif plein 4,90 ou 6 euros). Une cafétéria, ouverte 7 jours sur 7, propose différentes formules de restauration rapide. Le Collège d’Espagne et la Maison Heinrich HEINE disposent également de lieux de restauration.

Cité internationale universitaire de Paris | Dossier de presse institutionnel

17


Un pôle sportif universitaire La pratique sportive occupe une place de choix à la Cité internationale depuis sa création. à travers ses installations (piscine, terrains de tennis, stades, salles de danse, de musculation, d’arts martiaux, et d’escrime) elle contribue au développement du sport universitaire. Aujourd’hui, le PUC-CIUP compte 9500 membres. Fort d’une vingtaine de sections, il propose une soixantaine de disciplines sportives individuelles et collectives. Le service des sports de la Cité internationale a conçu pour les résidents de la Cité internationale une offre adaptée à leur pratique sportive et à leur budget.

Une offre culturelle éclectique L’offre culturelle de la Cité internationale, proposée aussi bien par des services dédiés que par des maisons, couvre un large panorama de disciplines avec une programmation s’adressant à un public d’initiés mais aussi d’amateurs et de curieux.

Le Théâtre Véritable référence dans le paysage artistique parisien, le Théâtre de la Cité internationale offre une programmation pluridisciplinaire (théâtre, danse, cirque, marionnette, musique, etc.) et prône la mixité ainsi que l’ouverture à tous les territoires et publics. En 2009, il a organisé 16 spectacles, 4 festivals et 1 exposition, totalisant près de 30 000 spectateurs.

L’orchestre L’Orchestre réunit chaque année une centaine d’étudiants de toutes nationalités venus à Paris compléter leurs études musicales. Il présente plusieurs concerts chaque année comprenant aussi bien de la musique symphonique que des créations contemporaines.

CitéDébats La cité internationale organise depuis 2004, sous le label Citédébats, des séances publiques de réflexion autour de thèmes en lien avec ses missions. C’est ainsi que le cycle 2009 « Habiter le monde de demain» portait sur des problématiques de développement durable. CitéDébats 2010 poursuivra sur le même thème en réunissant des experts, des scientifiques et des témoins renommés.

La location d’espaces Le service Colloques et congrès La Maison Internationale, Classée ERP1 et située au coeur de la Cité internationale, offre de nombreuses possibilités d’organisation d’événements. Le service Colloques et congrès met à la disposition des établissements d’enseignement supérieur et de recherche, des institutions et entreprises, ses 9 salons pour leurs séminaires, journées d’études, forums, réceptions, etc.

Les tournages et prises de vue Avec son large éventail de décors naturels et ses maisons illustrant divers courants architecturaux du XXe siècle, la Cité internationale accueille régulièrement réalisateurs et photographes qui participent ainsi à la valorisation de son patrimoine. En 2009, plus de 50 tournages ont eu lieu dans son parc et dans ses maisons.

Cité internationale universitaire de Paris | Dossier de presse institutionnel

18


ANNEXE I | Composition du Conseil d’administration Bureau Marcel POCHARD

Président, Conseiller d’État

Patrick GÉRARD

1er Vice-Président, Recteur, Chancelier des Universités de Paris

Marie-Hélène BÉRARD

2e Vice-Présidente, Fondatrice et PDG de MHB SA

Jacques SALLOIS

Secrétaire général, Magistrat à la cour des comptes

Alain BONNOT

Trésorier, réalisateur et scénariste

Les MeMBRES DE DROIT Patrick GÉRARD

Recteur, Chancelier des Universités de Paris

Christian MASSET

Directeur général de la Mondialisation du développement et des partenariats - Ministère des Affaires étrangères et européennes

Patrick HETZEL

Directeur général de l’Enseignement supérieur - Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Vincent BERGER

Président de l’Université paris VII

Jean-François DE CANCHY

Directeur de la DRAC Île-de-France

Bernadette PETIT

Secrétaire générale de la Chancellerie des Universités de Paris

Adrian MCDONNELL

Président de l’Alliance Internationale des anciens résidents de la Cité internationale

Les MeMBRES ÉLUS Camille MICHON

Directrice de la Maison des Industries Agricoles et alimentaires, président de la conférence des directeurs

Yasmin MEICHTRY

Directrice de représentante maisons

Franck BOURGEOIS

Représentant du personnel

Zora HIMMI

Représentante du personnel

Nagham HODAIFA

Administratrice résidente

Tarek FARES KAI

Administrateur résident

la Fondation Suisse, des directeurs de

Cité internationale universitaire de Paris | Dossier de presse institutionnel | Annexes

19


Les MeMBRES COOPTÉS Marie-Hélène BERARD

2e Vice-Présidente du CA, fondatrice et PDG de MHB SA

Jacques SALLOIS

Secrétaire général du CA, magistrat à la cour des comptes

HERMAN VAN-DER WEE

Professeur d’université

Marcel POCHARD

Président du CA, Conseiller d’état

Alain BONNOT

Trésorier du CA, réalisateur et scénariste

Stéphane GOLDET

Productrice

Robert PANET-RAYMOND

Administrateur invité, école polytechnique de Montréal

Giovanni DOMINEDO

Ancien ambassadeur d’Italie

Cité internationale universitaire de Paris | Dossier de presse institutionnel | Annexes

20


ANNEXE II | Les associations présentes à la cité internationale L’ADCR, l’Assemblée des Délégués des Comités des Résidents L’ADCR assure la représentation de l’ensemble des comités de résidents auprès de la délégation générale de la Cité internationale. Elle se réunit au moins une fois par mois à l’initiative de la Déléguée générale, et de manière informelle selon les besoins des résidents tout au long de l’année. Lieu d’échange, d’information et de discussion, elle permet de travailler sur des questions relatives à la vie de la Cité. L’ADCR est constituée lors de l’élection des comités de résidents : dans chaque maison sont désignés deux membres de l’ADCR.

Les comités de résidents Chaque début d’année universitaire, les maisons organisent des élections afin de constituer un comité de résidents. Représentation élue des résidents, ce comité a pour vocation d’organiser le dialogue avec le directeur ou la directrice de maison. Il peut également participer au conseil intérieur ou Conseil d’administration de sa maison et jouer un rôle important dans la vie culturelle de la résidence. L’ensemble des résidents de la Cité internationale est invité à voter.

Les administrateurs résidents Afin d’assurer la continuité de la représentation étudiante, les membres de l’ADCR élisent en leur sein deux administrateurs résidents qui siègent de plein droit au Conseil d’administration de la Cité internationale. Deux administrateurs résidents suppléants sont élus dans le même temps et siègent au Conseil d’administration en cas de départ définitif des titulaires.

L’Alliance internationale, l’association des anciens de la Cité internationale Fondée en 1948, reconnue d’utilité publique, l’Alliance internationale a pour mission de développer par son réseau multidisciplinaire, l’esprit de compréhension et de coopération internationales à l’origine de la Cité internationale. Passerelle entre les générations et les continents, l’Alliance internationale offre à ses membres, avec son « Annuaire international en ligne », un outil de référence pour prolonger le dialogue et l’échange. Elle publie une lettre mensuelle « Les Echos de l’Alliance internationale » diffusée par courriel.

L’AIRCUP Association loi 1901, créée par et pour les résidents L’AIRCUP est un lieu d’engagement, de découverte et d’action branché sur la Cité internationale et le monde. Proche des résidents, l’AIRCUP favorise leur intégration et encourage les projets dans les domaines les plus variés (artistique, culturel, civique, solidaire, etc.).

PariCité PariCité est l’association environnementale des résidents de la Cité internationale qui vise à promouvoir le respect de l’environnement et le développement durable à la Cité internationale. Elle organise des activités de sensibilisation aux thématiques environnementales et met en œuvre des actions concrètes d’amélioration de la qualité environnementale. Le 3e jeudi de chaque mois, lors des « JeuDis Verts », l’association propose une animation sur l’environnement.

Cité internationale universitaire de Paris | Dossier de presse institutionnel | Annexes

21


ANNEXE III | Répartition de l’effectif total par pays d’origine (Statistiques au 2 décembre 2008)

suÈde

51 47 4 1 43 44 2

norvÈGE IslandE

4

canadA

129

Estonie danEMARK poloGNE LettonIe

ROYAUME-UNI IRlandE

4

PAYS-BAS

46

16

belgIQUe

103

2

2

11 159

MaroC

100

167

Cuba

RÉP. DOMINICAINE

2

HondurAS

1

GuatémalA

Haïti

7

1

1

TriniTÉ ET TOBAGO

1

Salvador Costa ricA

1

1

VénézuéLA colombie

44

Suriname

10

1

ÉquatEUR

4

233 Brésil

15

151 104 tunisie

mali

nigEr tchad burkina FASO guinée Bénin Nigéria RÉPUBLIQUE CÔTE Centreafricaine D’ivoire Togo cameroun

24

3 2

7

24

gabon

pérOU

7 3 6 1 3 4 grÈCE

7 15 22 6 9 48 4 10

Cap-verT sénégal

1

Bolivie

45

algérie

mauritanie

AntiguA-ET-BARBUDA

5

autriche serbIe BosnieHerzégovine SlovénIe croatIe andorRE MonténégrO MONACO italie EspagnE MacédoINE albanIe Malte

242 1

mexiQUE

3

hongrie luxembourg slovaquIe

1102 49 20

274

3

186 13

tchèquIe

suisse

portugaL

Lituanie

allemaGNE

144 60

franCE

ÉTATS-UNIS

finlande

7

7

1

Congo

2

RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

5

Angola

1

9

Paraguay

1

Uruguay argentine

4

94

AFRIQUE DU SUD

9

Chili

24 (Source : CIUP, DAPM)

Cité internationale universitaire de Paris | Dossier de presse institutionnel | Annexes

22


Répartition de l’effectif total par nationalités

plus de de de

300

résidents

201 300 à

résidents

101 à 200 résidents 11 100

à résidents de moins de 10 résidents

russIe

98 BiélorussIe

1 moldaVIe 7ukraine 47 8 Géorgie bulgarIe arménie 1

KazakhSTAN

2

roumanIe

17 23 31 29 3

MongolIe

3

3

KirghiziSTAN

1

170

1

4 10

Égypte

18

1

34

6

Chine

Népal

1

pakistan

ÉmirATS ARABES UNIS

1

24

inde

177

Bouthan

1

TaÏwan

3

viêt-nam

7

1

Ouganda

3

2

2

1

indonésie

mauriCE

MADAGASCAR

Botswana

3

1

MozambiQUe

1

1

5

Tanzanie ComorES

2

PhilipPineS

Malaisie

Singapour

Kenya

BurundI

64 16 1

Brunei

Sri Lanka

4

9

1

BangladESH

Taïlande cambodge

1

Rwanda

20

LaoS

Djibouti

1

corée DU SUD

AfghanISTAN

iran

jordanie

Israël palestinE

111

274

1

Azerbaïdjan turquIe Syrie Irak

Chypre liban

japon

OuzbékISTAN

16

7

Fidji

1

Vanuatu

2

LesothO

1

Australie

12

TongA

1

NOUVELLE-Zélande

1

(Source : CIUP, DAPM)

Cité internationale universitaire de Paris | Dossier de presse institutionnel | Annexes

23


Dossier de presse institutionnel  

Dossier de presse institutionnel de la Cité internationale universitaire de Paris

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you