Issuu on Google+

N°20 | Avril-mai-juin 2010

cité ouverte Lettre d’information trimestrielle de la Cité internationale universitaire de Paris | www.ciup.fr

4 Regards inédits A partir du 8 avril 2010, découvrez la Cité internationale comme vous ne l’avez jamais vue. Deux expositions photographiques offriront au public un regard étonnant sur l’histoire et la modernité de ce site d’exception. Ces propositions artistiques, ouvertes à tous, sont réalisées dans le cadre de l’Année HONNORAT, l’Odyssée d’une utopie.

3

Un été à la Cité

6

1ère édition

7

Entre anciens et plus


JANVIER

∫ 100 ans d’archives

∫ Une vitrine 2.0

Le versement de 100 ans d’archives de la Cité internationale aux Archives nationales a donné lieu le 19 janvier à une cérémonie en présence de Frédéric MITTERRAND, ministre de la Culture et de la COmmunication.

Depuis janvier dernier, la Cité internationale a lancé une nouvelle version de son site internet. Empreint des fonctionnalités du web 2.0, www. ciup.fr se veut dynamique et participatif. Les internautes peuvent poster des articles, des photos et réagir à l’actualité de la Cité internationale. A découvrir sur www.ciup.fr

∫ L’odyssée d’une utopie Le 26 janvier, la Cité internationale donnait le coup d’envoi de l’Année HONNORAT, l’odyssée d’une utopie en présence de Michel DAVIDWEILL, petit fils de David DAVIDWEILL qui a activement œuvré au développement de l’institution.

Février

∫ visite colombienne

∫ Hors saison

Visite de Francisco SANTOS CALDERON, vice-président de la République colombienne dans le cadre de la troisième phase du développement, qui comprend notamment un projet de Maison de la Colombie.

Du 16 au 18 février, Arcadi et le Théâtre de la Cité internationale ont invité le public francilien à la découverte de démarches chorégraphiques aux esthétiques multiples.

∫ Cuisine francophone

∫ Colloque international

∫ Un visage restauré

A l’ occasion du 40e anniversaire de l’Organisation Internationale de la Francophonie, la Cité internationale a organisé, du 22 au 26 mars, la semaine de la gastronomie francophone.

Le 19 mars, la Cité internationale a organisé un Colloque scientifique Mobilités académiques et idéal international, la Cité internationale des années 1920 aux années 1950..

Le buste d’André HONNORAT, situé dans la cour d’honneur de la Cité internationale et les plaques dédiées aux autres fondateurs, Paul APPELL et Jean BRANET ont été restaurés dans le cadre de l’Année HONNORAT, l’odyssée d’une utopie.

Mars


3

Un été à la CIté

f. Séance de Clôture de la 1re Université d’été de la FOndation pour le Droit continental

De juin à septembre, la Cité internationale accueille des groupes pour des séjours à caractère universitaire et international, culturel ou sportif. En 2009, elle a ainsi reçu les étudiants de la première université d’été de la Fondation pour le Droit continental . Une expérience appréciée des participants comme l’explique Nicole Souletie, Directrice Administrative et Financière de cette Fondation créée pour renforcer le rayonnement du droit continental.

En 2009, vous organisiez pour la 1re fois une université d’été, quelle était la vocation de ce programme ?

être le rendez-vous annuel et international de tous ceux qui s’intéressent au droit continental. Cette 1re session a réuni 63 étudiants originaires de 22 pays. Tous les continents étaient représentés. Les participants étaient accueillis à la Cité internationale. Pourquoi ce choix ?

Le site de la Cité internationale répondait à nos souhaits. Il offre une situation centrale, pratique pour une liaison avec la Sorbonne et Panthéon Assas où les cours étaient dispensés. C’est également un lieu idéal d’échanges, de vie partagée et de convivialité. L’esprit étudiant et international qui règne à la Cité internationale a-t-il contribué au succès de ce programme ?

Oui, sans hésitation. D’une part la communication entre les étudiants a été facilitée, d’autre part des groupes de travail se sont constitués. Le site merveilleux de la Cité internationale a été particulièrement apprécié des participants. Ils ont profité du parc et de toutes les commodités d’études, de sorties culturelles mais aussi de loisirs offertes par la Cité internationale.

Une deuxième édition est-elle envisagée ?

En 2010, non seulement nous maintenons cette Université d’été, mais nous en doublons le nombre des inscrits en créant une nouvelle filière anglophone sur un programme sensiblement identique à celui de 2009. En effet, nous devons aussi rendre notre culture juridique de droit continental accessible à ceux qui ne parlent pas le français. Nous attendons cette année environ 130 étudiants. Les premières inscriptions arrivent déjà; les anciens, ceux de la 1ère session, sont notre meilleur relais de communication. La Cité internationale pourrait s’inscrire dans l’histoire de l’Université d’été du droit continental à Paris et devenir son Campus. Le contrat 2010 est en cours de négociation avec les équipes compétentes.

Contact Groupes d’été T +33 (0)1 53 80 61 00 groupes@ciup.fr | www.ciup.fr

> Des prestations sur mesure Pendant la période estivale, la Cité internationale continue de soutenir la politique internationale de ses partenaires  et accueille des structures désireuses d’organiser des universités d’été, des colloques… et des groupes venus se perfectionner dans une discipline et découvrir Paris. Ils sont logés dans l’une de ses 40 maisons, au cœur d’un parc de 34 hectares. La Cité internationale met à leur disposition ses différents savoir-faire : ∫ restauration : traiteur, restaurant universitaire, ∫ location d’espaces : salles de cours, auditorium pour des conférences, ∫ offre sportive : tennis, piscine, etc, ∫ programme et services culturels : spectacles du Théâtre, accès à la bibliothèque.


4

Regards inédits A partir du 8 avril 2010, découvrez la Cité internationale comme vous ne l’avez jamais vue. Deux expositions photographiques offriront au public un regard étonnant sur l’histoire et la modernité de ce site d’exception. Ces propositions artistiques, ouvertes à tous, sont réalisées dans le cadre de l’Année HONNORAT, l’Odyssée d’une utopie.

Ces expositions s’intègrent dans la programmation pluridisciplinaire offerte tout au long de l’année 2010 pour célébrer André HONNORAT, l’un des fondateurs de la Cité internationale. La première, intitulée Photosynthèse prendra place jusqu’au 6 juin dans les arbres à l’entrée de la Cité internationale, (17 boulevard Jourdan, dans le 14e arrondissement de Paris). La seconde, IN | EX, utilisera l’architecture comme terrain d’expression et sera visible jusqu’au 24 octobre 2010. A travers ces propositions innovantes et décalées, le public découvrira une institution moderne et intemporelle à la vocation plus pertinente que jamais.

D’hier à aujourd’hui A partir de photographies d’archives des années Honnorat à la Cité internationale (1920-1950) associées à des photographies contemporaines, près d’une cinquantaine de diptyques habilleront les arbres et les grilles bordant l’entrée principale de la Cité internationale.

Double regard Cette mise en scène offrira un saisissant parallèle entre la vie d’hier et d’aujourd’hui et illustrera la force et la vitalité du modèle de la Cité internationale à travers les époques. Comme le précise SYlviane TARSOTGILLERY, déléguée générale, cette année est tournée vers l’avenir.

« Nous prenons appui sur le passé pour nous projeter vers l’avenir. Il s’agit de montrer quelles racines, profondes et bien ancrées, ont permis à l’arbre qu’est l’œuvre de la Cité internationale de pousser et lui permettront demain de grandir encore.» Cette installation, l’une des premières expositions photographiques installées dans les arbres parisiens est conçue par l’agence UBI BENE. Du 8 avril au 6 juin 2010 Entrée libre tous les jours jusqu’à 22 heures.

Jeu d’échelles et d’illusions Dés son entrée, le visiteur sera interpellé par la création de l’artiste suisse Renate Buser. Œuvres in situ, ses installations photographiques monumentales jouent sur les espaces réels et imaginaires. créées grâce à des photographies de très grandes tailles, elles donnent l’illusion d’ouvrir le bâtiment en montrant l’intérieur sur l’extérieur.

Brouiller la perception « L’architecture est pour moi un immense espace d’expérimentation » déclare Renate Buser. « Je cherche à transformer l’espace avec des moyens photographiques, à décaler la perception. J’utilise les qualités spécifiques d’un bâtiment, l’intérieur et l’extérieur, l’obscurité et la clarté ». A travers son travail, Renate BUSer mène une réflexion sur l’architecture et ques-


Le Collège néerlandais de la Cité internationale

tionne l’espace urbain. « L’architecture nous donne l’impression de quelque chose de fixe et de stable et je trouve fascinant de changer la perspective, sur quelque chose de si intégré au quotidien. »

mes lisses et simples, Cette installation sera l’unique image qui sera visible en dehors du parc de la Cité internationale, depuis le boulevard Jourdan. » Du 8 avril au 24 octobre

Un terrain d’expression privilégié Le lieu a une grande influence sur le travail de Renate BUSER, qui s’intéresse à la relation entre l’humain et le bâti. Les 40 maisons de la Cité internationale et les 140 nationalités qui y cohabitent chaque année dans un esprit d’échange et de découverte mutuelle ont inspiré l’artiste. «  J’ai trouvé fascinante cette diversité de styles, de cultures et de nationalités. Au delà de la façade, je m’intéresse aussi à ce qui se trouve derrière. L’idée étant de créer une relation entre le dehors et dedans. » Les œuvres de Renate BUSER prendront place sur quatre maisons illustrant la diversité des architectures présentes à la Cité internationale : la Maison Internationale « la plus visible, dés l’entrée principale, le cœur de la Cité internationale qui présente une symétrie et une perspective forte »  ; la FOndation Suisse « un des bâtiments les plus intéressants, aux lignes simples et radicales, œuvre de LE CORBUSIER que j’estime beaucoup » ; la Fondation DEUTSCH de la MEURTHE « une maison historique, la première à être construite qui offre une très belle luminosité » et le Collège néerlandais « un des chefs d’œuvre de la Cité aux volu-

En savoir plus

Entrée libre tous les jours jusqu’à 22 heures.

≥ annee.honnorat@ciup.fr www.ciup.fr

> Un parc ouvert à tous Le parc de la Cité internationale, l’un des plus vastes de la capitale est un lieu de promenade insolite, ouvert à tous, qui mêle harmonieusement les espaces verts et les architectures d’exception. La grande pelouse située à l’arrière de la Maison Internationale comme la double allée de tilleuls qui a traversé le siècle sont des lieux appréciés des promeneurs et des sportifs. Des visites architecturales sont proposées le 1er dimanche de chaque mois. Parc de la Cité internationale Entrée libre tous les jours de 8 à 22 heures Visite guidée : ≥ valorisationdupatrimoine@ciup.fr | T 01 40 78 50 06


6

1ère ÉDITION Rencontres, débats, manifestations artistiques et culturelles rythmeront le 1Er tour du Monde du développement durable, organisé le 2 avril 2010 à la Cité internationale. Un événement international coorganisé avec Toogezer.  

A l’occasion de l’Année internationale de la biodiversité et de la Semaine du développement durable, la Cité internationale et Toogezer, le magazine de la Terre et des Hommes, organisent le 1er Tour du Monde du développement durable.

Un enjeu partagé Comme l’explique Michel TAUBE, fondateur de Toogezer, le développement durable est devenu une cause mondiale. « A l’heure de la mondialisation, le partage des expériences, les échanges d’information sont un moteur décisif d’accélération des nouveaux comportements. Nous vivons une communauté de destin qui nous engage à agir tous ensemble. C’est pour prendre la mesure de cette dimension universelle qu’est né le Tour du monde du développement durable. Et parce que nous partageons ces

mêmes convictions, c’est à la Cité internationale plus qu’ailleurs, que devait se tenir, au cœur de Paris, cet événement. » La Cité internationale a fait du développement durable l’une de ses priorités comme le souligne Sylviane TARSOTGILLERY, déléguée générale : « Nous avons la conviction que les valeurs qui sont à l’origine de la création de la Cité internationale au début du XXesiècle, transposées au XXIe siècle, sont incarnées par le développement durable. Hier, l’enjeu primordial était la paix. Aujourd’hui, c’est la pérennité de notre planète » .

Initiatives des cinq continents Ce rendez-vous exceptionnel permettra au grand public de découvrir des initiatives prises aux quatre coins du monde pour répondre aux enjeux environne-

≥ Les abeilles, sentinelles de la biodiversité Au printemps, cinq ruches seront installées dans le parc de la Cité internationale en partenariat avec l’Abeille parisienne. Une initiative destinée à sensibiliser les publics à la préservation de la biodiversité.

mentaux, économiques et sociétaux de la planète. Au programme, des débats aborderont diverses thématiques comme la biodiversité au service des hommes à Madagascar, la préservation de l’eau de la Méditerranée, la Muraille verte en Afrique sub-saharienne... Mais le Tour du monde sera aussi une fête populaire avec un concert, un défilé de mode, un marché bio et équitable, des expositions et des performances artistiques qui animeront l’événement.

En savoir plus ≥ inscription@toogezer.com www.ciup.fr

≥ Les consommations à la loupe La Cité internationale a engagé une démarche d’efficacité énergétique sur la totalité de son parc immobilier. Objectif : la mise en place d’actions d’économies d’énergies.


7

entre Un été anciens à la CIté et plus L’été prochain, pour la première fois de son histoire, la Cité internationale réunit ses anciens le temps d’un week-end les 28 et 29 août. Cet événement sera à l’image de la Cité internationale, un moment d’ouverture et de partage.

Depuis 1925 et les premiers résidents de la FOndation Deutsch de la MeuRthe, des milliers d’étudiants et de chercheurs ont vécu dans l’une des maisons de la Cité internationale. Ces années étudiantes faites d’échanges et de rencontres demeurent pour beaucoup un précieux souvenir et nombreux sont les anciens qui témoignent de leur attachement à la Cité internationale. Parmi les plus célèbres, Léopold Sedar Senghor, premier président du Sénégal se souvenait avec émotion de ces années. « Le temps de la Cité Universitaire vit, dans ma mémoire, un peu comme le prolongement du royaume de l’enfance. C’était, bien sûr, un temps de labeur, mais dans une atmosphère de joyeuse camaraderie, voire d’amitié ».

Internationale, ce rendez-vous sera l’occasion de partager le souvenir de ses années Cité « Je ne puis imaginer que toutes ces femmes et ces hommes ayant vécu ici peut-être leurs plus belles années, n’aient pas envie de revenir à la Cité, le temps d’un weekend, et pourquoi pas, de nouer de nouveaux liens ».

magnifique utopie, au service de l’idéal de paix, dont ils ont été les bénéficiaires. » Ce week-end sera ponctué de multiples manifestations : tables rondes sur l’histoire et l’avenir de la Cité internationale, visites thématiques, portes ouvertes des maisons de la Cité, soirée dansante...

Le partage d’une utopie Mais, comme l’explique Marcel POCHARD, président de la Cité internationale, ces retrouvailles vont au delà du plaisir de se réunir. « Ces rencontres doivent permettre aux anciens résidents de manifester leur soutien à l’œuvre de la Cité et à la poursuite de l’Odyssée de cette

En savoir plus Marion HOURDEL ≥ riac@ciup.fr | T 01 44 16 64 17 www.riac.fr

Une 1ère dans l’histoire de la Cité La célébration, au cours de l’année 2010, d’André Honnorat, l’un des fondateurs de la Cité internationale était le moment idéal pour prendre ce premier rendez-vous avec les anciens. organisées en collaboration avec l’Alliance Internationale, l’association des anciens, les Rencontres Internationales des Anciens de la Cité rassembleront plusieurs centaines de personnes, toutes générations et nationalités confondues. Pour Adrian McDonnell, président de l’Alliance

> Des anciens devenus célèbres Au fil des époques, des résidents ayant vécu dans l’une des 40 maisons de la Cité internationale sont devenus des personnalités du monde politique et culturel. Parmi eux, les présidents sénégalais Léopold Sedar Senghor et Abdou DIOUF, le luxembourgeois Jacques Santer, ex-président de la Commission européenne, le photographe brésilien Sebastião Salgado ou les écrivains Tahar Ben Jelloun ou Jean-Paul SARTRE...


EXPOSITIONS 25 juin > 28 juillet

8 avril > 24 octobre

André honnorat : Sur les traces d’un bâtisseur

IN | EX

Mairie du 6e arrondissement de Paris : 25 juin > 8 juillet Fondation Suisse : 10 > 28 juillet

Parc de la Cité internationale

Exposition monographique autour de la figure d’André HONNORAT, son parcours politique et son engagement sans relâche pour donner vie à la Cité internationale. Dates, lieux et horaires : www.ciup.fr

Installations photographiques monumentales. Accès libre tous les jours jusqu’à 22h | www.ciup.fr

8 avril > 6 juin Photosynthèse Entrée principale

Exposition conçue à partir d’images d’archives de la Cité internationale et de photographies contemporaines. Accès libre tous les jours jusqu’à 22h | www.ciup.fr

COLLOQUES ET TABLES RONDES 20 mai

5 mai

Présent et futur du modèle de la Cité internationalE

L’eau : une problématique mondiale

Maison Internationale

Maison Internationale

Débats et conférences autour de l’eau. Visio-conférence avec des campus numériques des 5 continents en partenariat avec l’Agence universitaire de la Francophonie. www.ciup.fr

La pertinence du modèle des années Honnorat dans la perspective de la 3e phase du développement de la Cité internationale. Programme et inscriptions : www.ciup.fr | annee.honnorat@ciup.fr

CONCERT 29 mai Concert symphonique Grande Pelouse

Concert en plein air par l’Orchestre symphonique de la Cité internationale

Au programme : Tchaïkovski Ouverture de Roméo et Juliette Boutry Monogatari Moussorgski-Ravel Tableaux d’une exposition.

(sous réserve des conditions météorologiques)

Renseignements et réservations : www.ciup.fr | annee.honnorat@ciup.fr

éVéNEMENT 2 avril

Cité internationale universitaire de Paris 17, boulevard Jourdan 75014 Paris

Le Tour du Monde du développement durable Maison Internationale

Un rendez-vous exceptionnel pour découvrir des initiatives prises aux quatre coins du monde. www.ciup.fr | inscription@toogezer.com

Théâtre 17 mai - 23 mai scènes ouvertes à l’insolite Théâtre de la Cité internationale

Un festival pour découvrir le travail de jeunes compagnies européennes de marionnettes où le travail plastique dialogue avec de nouvelles technologies. www.theatredelacite.com

FONDATION NATIONALE RECONNUE D’UTILITÉ PUBLIQUE PAR DÉCRET DU 6 JUIN 1925 Lettre trimestrielle | ISSN 1637-9497 www.ciup.fr | T 01 44 16 64 00 communication@ciup.fr Directrice de la publication Sylviane TARSOT-GILLERY Rédactrice en chef Claire GENEVRAY Rédaction Alexandra BITMIGNON Crédits photos Renate BUSER- Julia ROMETTI et Victor COSTALES - Igor STEFAN Conception graphique Diana MESA SIRET 784 562 878 00016


Cité Ouverte 20 - Avril-mai-juin 2010