Page 1

Dossier de Presse SIGNATURE D’UNE CONVENTION DE MECENAT POUR LA RESTAURATION DU PAVILLON PASTEUR DE LA FONDATION EMILE ET LOUISE DEUTSCH DE LA MEURTHE

11 décembre 2012

PARTENARIAT ENTRE LA CITE INTERNATIONALE UNIVERSITAIRE DE PARIS ET CREDIT AGRICOLE D’ILE-DE-FRANCE MECENAT

www.ciup.fr www.mecenat.ca-paris.fr Contacts presse Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat : Christine Corbet – 01 44 73 16 90 christine.corbet@ca-paris.fr Cité internationale universitaire de Paris : Ozlem Yildirim - 01 44 16 65 54 ozlem.yildirim@ciup.fr


SOMMAIRE

Communiqué de synthèse _________________________________________________ 3 I. Le Pavillon PASTEUR de la Fondation Emile et Louise DEUTSCH DE LA MEURTHE ____ 4 1. L’histoire de la Fondation Emile et Louise DEUTSCH DE LA MEURTHE ___________ 4 2. La situation de la Fondation Emile et Louise DEUTSCH DE LA MEURTHE _________ 7 3. La rénovation du Pavillon PASTEUR _____________________________________ 8 II. Des mécènes pour construire l’avenir _____________________________________ 9 1. La Cité internationale universitaire de Paris et le mécénat ____________________ 9 2. Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat s’inscrit dans cette tradition de mécénat 11 III. Présentation des partenaires ___________________________________________ 12 1. La Cité internationale universitaire de Paris ______________________________ 12 2. Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat _________________________________ 14

2


Communiqué de synthèse Signature d’une convention de mécénat de 375 000 euros entre Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat et la Cité internationale universitaire de Paris Le mardi 11 décembre à 8h30, Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat et la Cité internationale universitaire de Paris signent une convention de mécénat pour la rénovation du Pavillon PASTEUR de la Fondation Emile et Louise DEUTSCH DE LA MEURTHE. Un événement organisé au cœur-même du lieu à rénover dans le cadre d’une conférence de presse suivie d’une rencontre avec les résidents et d’une visite guidée des lieux. Pour son lancement, le Fonds de dotation Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat a choisi de soutenir la Cité internationale universitaire de Paris car tous deux partagent les mêmes valeurs de préservation, de rénovation du patrimoine et d’accompagnement des jeunes talents.

Soutenir les générations futures et participer au développement du territoire A l’instar de Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat, l’ambition de la Cité internationale est d’accompagner les jeunes talents qui contribuent à bâtir le monde d’aujourd’hui et celui de demain. Un but commun les anime : contribuer au développement et à l’attractivité de Paris et de sa région. Le soutien de 375 000 euros apporté par Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat, qui comprend une participation de 50 000 euros de la Fondation du Crédit Agricole - Pays de France, se situe dans la droite ligne de ces ambitions. Cette somme sera consacrée au financement d’une partie des travaux de restauration de l’édifice fondateur de la Cité internationale. Un engagement qui vise à améliorer le niveau de vie des étudiants et à offrir un cadre plus propice à la réussite de leurs études. Outre l’embellissement et la restauration du bâtiment, le projet prévoit d’accroître sa capacité d’accueil de 27%. Cet investissement répond à une demande toujours croissante de logements à laquelle la Cité internationale fait face. D’une superficie totale de 2 500 m², le bâtiment qui dispose aujourd’hui de 63 chambres individuelles sur 3 niveaux comportera 60 chambres simples et 12 chambres doubles après travaux.

Préserver une architecture d’exception Inaugurée en 1925, la Fondation Emile et Louise DEUTSCH DE LA MEURTHE, dessinée par l’architecte Lucien BECHMANN, fut entièrement financée par Emile DEUTSCH DE LA MEURTHE, riche industriel lorrain et premier mécène de la Cité internationale. Sa qualité architecturale est telle qu’en 1998, les toitures des pavillons, les jardins, les terrasses dallées, ainsi que le vestibule et le grand salon du pavillon central ont été inscrits à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques. S’associer au programme de rénovation de la Cité internationale, c’est aussi participer à la préservation d’un patrimoine d’exception qui comprend notamment cinq maisons classées ou inscrites au titre des Monuments historiques.

Lancement du fonds de dotation Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat L’initiative de Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat s’inscrit dans une logique d’accompagnement et de soutien aux jeunes talents franciliens ainsi qu’une aide au patrimoine culturel et historique de l’Ile-de-France. Plus précisément, le Fonds de dotation centrera son intervention sur des actions associant les jeunes talents et les patrimoines d’Ile-de-France. Son engagement s’inscrira dans la durée puisqu’il y consacrera un budget de l’ordre de 5 millions d’euros réparti sur cinq ans.

3


I. Le Pavillon PASTEUR de la Fondation Emile et Louise DEUTSCH DE LA MEURTHE

1. L’histoire de la Fondation DEUTSCH DE LA MEURTHE

A l’origine, un mécène

L’édifice fondateur de la Cité internationale universitaire de Paris Inaugurée en 1925, la Fondation Emile et Louise DEUTSCH DE LA MEURTHE fut la première résidence construite à la Cité internationale. Dessinée par l’architecte Lucien BECHMANN, elle fut entièrement financée par Emile DEUTSCH DE LA MEURTHE, riche industriel lorrain et premier mécène de la Cité internationale.

Une vision humaniste Imaginée dans le contexte pacifiste de l’entre deux guerres, le projet de la Cité internationale était de donner des racines profondes et durables à la paix, de favoriser la vie commune, les échanges et la compréhension mutuelle en réunissant dans un même lieu de vie des jeunes élites venues de tous les pays. Au lendemain de la guerre de 1914-1918, la France avait perdu un tiers de ses effectifs étudiants. Afin de redonner à Paris son rôle de capitale intellectuelle et cosmopolite, l’amélioration des possibilités de logement offertes aux étudiants du monde entier constituait indéniablement un facteur d’attractivité.

4


A l’origine du projet de la Cité internationale repose la volonté commune et visionnaire de responsables publics et de philanthropes. André HONNORAT, Ministre de l’Instruction publique, en est le fer de lance. Lors d’une discussion au Parlement sur le déclassement des fortifications édifiées autour de Paris en 1919, André HONNORAT propose de réserver 20 hectares à l’Université de Paris pour y construire des « maisons d’étudiants » destinées à l’accueil des jeunes élites françaises et internationales. Il est rejoint dans son entreprise par Paul APPELL, recteur de l’université de Paris et co-fondateur de l’Association Française pour la Société des Nations, par Jean BRANET, conseiller d’État, et par le riche industriel Émile DEUTSCH DE LA MEURTHE.

Émile DEUTSCH DE LA MEURTHE Industriel prospère, à la tête des Pétroles JUPITER (qui allaient plus tard devenir SHELL France), Émile DEUTSCH DE LA MEURTHE se montra fidèle à la tradition philanthropique de sa famille, mécène de plusieurs associations caritatives. Lorsqu’il entendit parler du projet d’une cité universitaire, conçue pour accueillir dans de bonnes conditions les jeunes du monde entier, il se rapprocha d’André HONNORAT. Son but : créer « une œuvre durable », qui servirait aux générations futures. Il offrit dix millions de francs or pour acheter des terrains et construire la première maison de la Cité internationale à partir de 1920. Elle est aujourd’hui l’une des cinq maisons de la Cité internationale, inscrites ou classées à l’inventaire des monuments historiques.

Les actions que mène la Cité internationale seront guidées tout au long de son évolution par des valeurs qui lui sont chères telles que les vertus du dialogue interculturel, l’ouverture d’esprit et la paix entre les nations.

Une architecture, un idéal de paix La Fondation Emile et Louise DEUTSCH DE LA MEURTHE se compose de sept pavillons articulés autour d’un espace vert central. L’architecture de cet ensemble figure l’idéal qui présida à la création de la Cité internationale : une communauté regroupée autour d’un parc, dans un esprit de partage, d’ouverture et de dialogue entre les jeunes de toutes cultures.

Une « Cité-jardin » au service de la paix Avec ses 344 chambres qui lui permettent d’accueillir jusqu’à 420 résidents, la Fondation DEUTSCH DE LA MEURTHE est l’une des plus grandes résidences de la Cité internationale. C’est sur la base d’un plan parfaitement symétrique que l’architecte projeta 7 pavillons articulés autour d’un espace vert central. Six d’entre eux, réservés à l’hébergement, portent les noms de grands scientifiques et d’universitaires : APPELL, Pierre et Marie CURIE, GREARD, Liard, PASTEUR et POINCARE. Ce dispositif devait ainsi éviter l’aspect sévère de grands bâtiments pourvus de longs couloirs. Cette configuration en pavillons séparés de trois étages sous combles, très consommatrice d’espace, ne sera pas reconduite dans les projets suivants. Dans l’axe de l’entrée du boulevard Jourdan, le pavillon central regroupait, à l’origine, les services communs : un grand salon, une salle de musique décorée par Maurice GUT-LOË, des locaux sportifs et l’administration. Le caractère monumental de la Fondation DEUTSCH DE LA MEURTHE dominée par un beffroi, rappelle qu’elle fut un temps la « cellule-mère » de la Cité internationale, avant d’être détrônée par la maison Internationale en 1936.

5


Inspiré par les cités-jardins du début du siècle et les collèges anglais d’outre-Manche, Lucien BECHMANN adopte un style régionaliste qui contrastait avec la modernité des techniques de constructions employées. Il choisit une architecte à fortes pentes et à pignons et introduit des éléments typiques du Moyenâge tels que les tourelles d’angle et les meurtrières. Les façades sont en brique et pierre, animées de bow-windows et rythmées par les descentes d’eau pluviale. Ce caractère pittoresque remporte encore aujourd’hui un vif succès auprès des étudiants et séduit des réalisateurs de cinéma.

Un patrimoine inscrit à l’Inventaire supplémentaire des monuments historiques Le 18 mai 1998, les toitures des pavillons, les jardins, les terrasses dallées ainsi que le vestibule et le grand salon du pavillon central furent inscrits à l’Inventaire supplémentaire des monuments historiques. En 2005, une réhabilitation des pavillons par tranches successives a été engagée, en étroite collaboration avec Gilles KAHN et Thierry ALGRIN, architecte en chef des monuments historiques. Comme en témoigne le Pavillon Pierre et Marie CURIE, un soin particulier a été apporté à la restauration des façades et toitures. A l’intérieur, les chambres ont été entièrement réaménagées en appartements et en studios pour chercheurs.

6


2. La situation de la Fondation DEUTSCH DE LA MEURTHE

7


3. La rénovation du Pavillon PASTEUR Le projet de rénovation du Pavillon PASTEUR vise à développer la capacité d’accueil de la Fondation et à améliorer le confort des résidents. En 2005 débutait la réhabilitation de l’ensemble des bâtiments de la Fondation DEUTSCH DE LA MEURTHE, prévue par tranches successives. Le premier pavillon rénové, « Pierre et Marie CURIE », a rouvert en 2006. Sa restauration est une très belle réussite, qui augure bien du charme retrouvé de la résidence une fois l’ensemble achevé. Le second bâtiment de ce vaste projet de réhabilitation, est le pavillon PASTEUR. D’une superficie totale de 2 500 m², il compte aujourd’hui 66 chambres individuelles réparties sur 3 niveaux. Outre l’embellissement et la restauration du bâtiment, le projet prévoit d’accroître sa capacité d’accueil afin de répondre à la demande toujours croissante de logements à laquelle la Cité internationale fait face.

Augmentation des capacités d’accueil Des sanitaires privatifs seront créés dans chaque logement, dégageant ainsi l’espace occupé actuellement par les sanitaires collectifs, ce qui permettra de créer 6 logements supplémentaires. Au total, après travaux, le bâtiment comportera 60 chambres simples et 12 chambres doubles, soit une capacité d’accueil de 18 résidents supplémentaires (+ 27%) par rapport à aujourd’hui.

Amélioration du confort des résidents Les chambres bénéficieront d’une meilleure isolation phonique. À chaque niveau d’habitation une cuisine collective entièrement équipée offrira un nouvel espace de rencontre et de partage entre les résidents de toutes les origines qui logent à la Fondation DEUTSCH DE LA MEURTHE. Au rez-de-jardin, les locaux de service et l’atelier seront réorganisés et l’espace laverie agrandi, afin de constituer également un espace de détente.

Rénovation complète du clos et du couvert La façade fera l’objet d’un ravalement complet, et l’ensemble des maçonneries extérieures sera restauré. La toiture sera rénovée de même que les pergolas qui ornent la façade, qui contribuent au charme exceptionnel du pavillon.

Fin 2010 Démarrage des travaux : Eté 2013 Réouverture du pavillon : Fin 2014-Début 2015

8


II. Des mécènes pour construire l’avenir

1. La Cité internationale universitaire de Paris et le mécénat Depuis 1925 nombreux sont les mécènes qui ont apporté leur soutien aux missions de la Cité internationale : Joseph-Marcellin WILSON, sénateur canadien, Jean-Hubert et Berthe BIERMANSLAPOTRE d’origine belge et luxembourgeoise, les Japonais Jihei et Jirohatchi SATSUMA, BOGOSNUBAR Pacha, arménien, John D. ROCKEFELLER Junior, et bien d’autres encore.

Développer un campus international d’excellence au cœur de Paris Pour relever les enjeux du XXIe siècle et contribuer à l’attractivité de Paris en matière d’enseignement supérieur et de recherche et pallier la pénurie de logement, la Cité internationale prévoit de construire 5 à 6 nouvelles maisons (1 500 logements environ) et de poursuivre la réhabilitation de son patrimoine d’ici 2015. Dans ce contexte de profondes mutations, la Cité internationale lance sa première grande campagne de mécénat pour donner corps à ses ambitions : doter Paris d’un campus rivalisant avec les plus prestigieux acteurs mondiaux, doté des infrastructures et des services les plus innovants et les plus adaptés aux usages des étudiants et des chercheurs de demain. Cette campagne qui permet à la Cité internationale de renouer avec la tradition de mécénat à l’origine de sa création, vise à impliquer durablement les différents acteurs de la vie économique autour de la Cité internationale autour de trois objectifs prioritaires : 

Créer un cadre de vie toujours plus propice à l’épanouissement et à la réussite

Tirer tout le parti d’un héritage architectural unique

Multiplier les initiatives de solidarité et d’ouverture

Le soutien de Crédit Agricole d’Ile-de-France s’inscrit dans l’objectif N.2 : Réhabiliter et valoriser un patrimoine architectural unique Afin de valoriser son héritage architectural exceptionnel et d’améliorer les conditions d’accueil de ses résidents, la Cité internationale a planifié un programme de réhabilitation de certains pavillons du campus. Une nouvelle génération d’entreprises et de particuliers est appelée à s’inscrire dans son histoire. Aujourd’hui près de trois quarts des maisons ont été ou sont en cours de réhabilitation. Cet objectif prévoit de : 

Restaurer le patrimoine architectural

Améliorer les conditions d’accueil

Valoriser l’héritage culturel

9


Pour la rénovation du Pavillon PASTEUR de la Fondation Emile et Louise DEUTSCH DE LA MEURTHE, la Cité internationale universitaire est soutenue par un nouveau mécène avec qui elle partage des valeurs communes de préservation du patrimoine et d’accompagnement des jeunes talents.

10


2. Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat s’inscrit dans cette tradition de mécénat

Pour son lancement, le Fonds de dotation Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat a choisi de soutenir la Cité international universitaire de Paris car tous deux partagent les mêmes valeurs de préservation, de rénovation du patrimoine et d’accompagnement des jeunes talents. Premier campus universitaire, elle accueille plus de 12 000 étudiants, chercheurs et artistes de haut niveau venus du monde entier. Son ambition est de se doter d’infrastructures les plus innovantes et adaptées aux usages des étudiants et chercheurs. Pour y répondre, Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat devient mécène de la Cité internationale universitaire de Paris et s’engage à participer à la rénovation du Pavillon PASTEUR de la Fondation Emile et Louise DEUTSCH DE LA MEURTHE. Cet engagement vise à améliorer le niveau de vie d’étudiants résidant à la Cité internationale et en situation matérielle difficile.

Les jeunes talents et les patrimoines

Pour Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat, l’accompagnement aux jeunes talents et la préservation des patrimoines sont déterminants dans le développement de nos territoires. Les jeunes talents contribuent à bâtir le monde d’aujourd’hui et préfigurent celui de demain. Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat entend ainsi les révéler et leur offrir la possibilité d’affirmer leur esprit créatif, leur faculté d’innovation et de concrétiser leurs projets. La préservation des patrimoines répond quant à elle à trois enjeux majeurs : Un enjeu culturel : aider à transmettre aux générations futures les riches legs de celles qui nous ont précédés, permettre aux citoyens de conserver leurs racines et leur assurer des repères solides dans un monde en perpétuelle évolution. Un enjeu économique : contribuer au renforcement de l’attractivité de nos territoires, tant touristique que culturel. Les patrimoines sont vecteurs de développement local. Un enjeu social : favoriser la transmission des savoir-faire et des techniques traditionnelles, tout comme la mise en œuvre de formations pour les jeunes à des métiers qui redeviennent d’avenir. La préservation et la rénovation du patrimoine pourront être ainsi matérielles (bâtiments, mobiliers, œuvres…) ou immatérielle (transmission des savoir-faire d’excellence). En favorisant les jeunes talents et en préservant les patrimoines franciliens, Crédit Agricole d’Ilede-France Mécénat entend participer au rayonnement de la région, tant au niveau national qu’international.

11


III. Présentation des partenaires

1. La Cité internationale universitaire de Paris Le campus des étudiants, chercheurs et artistes du monde La Cité internationale universitaire de Paris est une fondation privée, reconnue d’utilité publique, propriété par donation des universités parisiennes. Elle est composée de 40 maisons pratiquant le brassage des nationalités et des disciplines pour favoriser les échanges. Chaque année, la Cité internationale accueille quelque 12 000 étudiants, chercheurs, artistes et sportifs de haut niveau, de plus de 130 nationalités, qui sont invités à s’investir dans la gouvernance, la vie collective et le développement de l’institution.

Située dans le XIVe arrondissement, dans un parc de 34 hectares, la Cité internationale offre à ses résidents, et à tous les publics, des services et des activités variés qui touchent à la culture, au sport, à la restauration... Son pôle d’accueil, d’accompagnement et d’observation de la mobilité internationale est ouvert à tous les étudiants, chercheurs et artistes étrangers.

40 maisons pour vivre ensemble et de nouvelles constructions en perspective Véritable exposition d’architecture du XXIe siècle, les bâtiments de la Cité internationale ont été construits entre 1925 et 1969. La renommée des architectes ayant contribué à la réalisation de certaines maisons (LE CORBUSIER, Claude PARENT, Willem MARINUS DUDOK, etc.) font aujourd’hui de la Cité internationale un haut lieu de l’architecture contemporaine à Paris. Certaines évoquent l’architecture de leur pays d’origine comme la Maison du Japon, dotée de deux fresques de FUJITA, ou les collèges anglais comme la Fondation DEUTSCH DE LA MEURTHE, 1re maison édifiée à la Cité internationale. Toutes singulières, ces maisons sont conçues pour offrir à leurs résidents le privilège d’expérimenter un certain «vivre ensemble» dans une ambiance internationale.

12


Des missions toujours d’actualité Dès l’origine, la Cité internationale inscrit dans ses statuts trois buts qui, 80 ans plus tard, répondent plus que jamais aux besoins des étudiants et chercheurs en mobilité : 

Favoriser les échanges entre étudiants de toutes nationalités, choisis à un niveau élevé de leurs études (...) en leur fournissant un accueil.

Accueillir les chercheurs, professeurs, artistes (...) poursuivant en France des missions temporaires de recherche ou d’enseignement supérieur, ou y accomplissant des stages.

Fournir le support matériel (...) pour l’organisation de congrès, colloques, séminaires et réunions à but scientifique, en donnant la priorité à celles de caractère international.

Un carrefour des cultures

13


2. Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat

Un engagement sociétal et territorial de longue date Le Crédit Agricole d’Ile-de-France est un acteur majeur du développement régional. Il a été fondé au début du XXe siècle, sur des principes de coopération et de mutualisme. Avec à sa base 42 Caisses Locales, fortes de 80 000 sociétaires, cette banque est profondément impliquée dans des actions de proximité. Depuis 2007, ses Caisses Locales aident de façon significative les associations qui couvrent son territoire dans de multiples domaines : le sport, l’éducation, la culture, le patrimoine et l’économie. En 2012, cette aide s’est matérialisée par le versement total de 300 000 euros pour une centaine d’actions. Le Crédit Agricole d’Ile-de-France réalise également des opérations de plus grande envergure, comme la rénovation du Collège des Bernardins, haut lieu de style gothique situé à Paris 5e, soutenue à hauteur de 150 000 euros par la Caisse Régionale. Par ailleurs, le Crédit Agricole d’Ile-de-France participe depuis toujours financièrement aux actions des fondations du Groupe Crédit Agricole. Ces fondations ont pour vocation de contribuer au développement durable et solidaire tant au niveau local qu’international : -

-

-

La Fondation du Crédit Agricole Pays de France contribue avec le Crédit Agricole d’Ile-de-France à la rénovation du Pavillon PASTEUR à hauteur de 50 000 euros. Fondation reconnue d’utilité publique, elle soutient les projets utilisant le patrimoine comme base d’un développement économique. L’association Crédit Agricole Solidarité Développement agit en faveur du développement rural des pays du Sud, et particulièrement en Afrique, ainsi que de l’insertion économique et sociale en France. Elle est intervenue notamment lors de la catastrophe en Haïti. La Fondation Solidarité Mutualiste, sous l’égide de la Fondation de France soutient des organismes intervenant dans le domaine de la solidarité et de la coopération en faveur des populations rurales des pays en voie de développement, en faveur des personnes en difficulté dans le domaine du logement et de l'hébergement en France.

Désireux de s’engager plus avant dans le mécénat, le Conseil d’Administration du Crédit Agricole d’Ile-de-France a décidé de créer une structure propre.

14


Une nouvelle structure pour un engagement encore plus fort Créé officiellement le 13 octobre 2012, le Fonds de dotation Crédit Agricole d’Ile-deFrance Mécénat exprime la volonté du Crédit Agricole d’Ile-de-France d’aller encore plus loin dans l’expression de son ancrage territorial et de son engagement sociétal. Cette entité dédiée au mécénat concrétise les valeurs mutualistes de solidarité, de responsabilité et de proximité qui structurent ses positions et ses actions depuis toujours. Ainsi, Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat a pour vocation : -

d’accompagner, favoriser et financer le talent des jeunes franciliens,

-

de protéger, conserver et mettre en valeur le patrimoine culturel et historique de l’Ile-de-France.

Plus précisément, le Fonds de dotation centrera son intervention sur des actions associant les jeunes talents et les patrimoines d’Ile-de-France. La préservation et la rénovation du patrimoine pourront être matérielles (bâtiments, mobiliers, œuvres…) ou immatérielle (transmission des savoir-faire d’excellence). Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat s’engage sur un plan d'actions pluriannuel de cinq années et va y consacrer un budget de l’ordre de 5 millions d'euros.

Une charte fondatrice pour Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat En complément des statuts qui fixent les règles d’exercice de son activité, le Fonds de dotation, Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat, se dote d’une charte qui définit sa démarche éthique. En s’engageant à suivre les principes énoncés ci-dessous, Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat adopte une démarche responsable et affirme sa volonté de mener une action pérenne pour le patrimoine et les jeunes talents franciliens.

Une mission centrée sur un engagement sociétal Acteur citoyen, le Crédit Agricole d’Ile-de-France agit concrètement en faveur du développement et de l’animation de son territoire. Le mutualisme est inscrit dans son patrimoine génétique. Il donne un sens à son action et incarne l’engagement d’être utile à sa région. En choisissant de créer un fonds de dotation, le Crédit Agricole d’Ile-de-France s’engage à développer un mode de relation différent avec son environnement au sens large du terme. Le Fonds de dotation fédère clients, sociétaires et salariés du Crédit Agricole d’Ile-deFrance, autour de projets d’intérêt général concourant au développement du territoire.

15


Un fonctionnement impartial Un premier regard est porté par une commission de détection, chargée de vérifier l’éligibilité des dossiers reçus. Ceux-ci sont issus soit d’une démarche proactive, soit de canaux internes (clients de la Caisse Régionale fondatrice du fonds, caisses locales, collaborateurs, élus…). Ils peuvent être aussi déposés spontanément par les porteurs de projets. Chaque projet fera l’objet d’une étude attentive et rigoureuse. Le Comité chargé d’étudier et d’instruire les demandes de partenariats se porte garant, par la collégialité de son fonctionnement, d’une impartialité et d’une transparence totales dans les décisions prises. Le Conseil d’Administration effectue une ultime analyse pour décision, conformément à l’esprit de ses orientations. Un engagement financier et une transparence financière Le Fonds de dotation s’engage sur un plan d’actions pluriannuel de cinq ans pour un budget total de l’ordre de 5 millions d’euros sur la période, soit 1 million d’euros par an affecté à : - 4 à 5 opérations majeures, nécessitant un appui financier conséquent, - 100 K€ pour soutenir des projets au fil de l’eau, nécessitant un budget moindre. Le Fonds de dotation s’engage à faire preuve de transparence financière en portant à la connaissance du public les documents comptables habituels et leurs commentaires synthétiques.

Une mission pour Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat : Révéler les jeunes talents et les patrimoines d’Ile-de-France

16

Signature d'une convention de mécénat avec Credit Agricole d'Ile-de-France  

PARTENARIAT ENTRE LA CITE INTERNATIONALE UNIVERSITAIRE DE PARIS ET CREDIT AGRICOLE D’ILE-DE-FRANCE MECENAT www.ciup.fr www.mecenat.ca-paris...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you