Page 1

Année X - Numéro 520 | 17 avril 2018

Nouvelles Maristes 520

Frères Maristes - Maison Générale - Rome

« Condamnons énergiquement l’agression occidentale contre la Syrie et les syriens » Les dernières nouvelles des Maristes Bleus Nous voulons partager avec vous deux événements qui ont eu lieu pendant la semaine passée. Comme vous le savez, certains pays ont mené une attaque aérienne par des missiles contre la Syrie pour la punir d’avoir prétendument utilisé des armes chimiques contre l’enclave de Douma, occupée par les terroristes de « l’armée de l’islam  » depuis 5 ans. Nous ne croyons pas du tout à cette manipulation. La veille de la présumée attaque à l’arme chimique, le gouvernement avait conclu un accord avec les rebelles pour leur évacuation vers Jarablous et la liberation par les rebelles des centaines de personnes emprisonnées depuis 5 ans. Donc le gouvernement avait gagné la bataille en libérant cette enclave des terroristes qui, depuis 5 ans, lançaient des mortiers sur Damas faisant des centaines de tués et de blessés. Il est absurde de croire que le gouvernement syrien ait lancé des armes chimiques la veille (24h) de la liberation de Douma d’autant plus qu’il savait que c’était une ligne rouge pour certains pays. Il aurait été idiot de les utiliser sachant qu’il subirait des

représailles. Or, le gouvernement est tout sauf stupide. Tout le monde en Syrie est convaincu que cette affaire d’armes chimique est une « Fake news  » et une grosse manipulation et nous condamnons énergiquement cette agression occidentale contre la Syrie et les syriens qui ont assez souffert de 7 ans de guerre et qui n’aspirent qu’à vivre normalement et dans la Paix. Nouvelle mission des Maristes Blues Le 2eme évènement, celui-là heureux. Nous avons commencé il y a une semaine une nouvelle mission, un nouveau projet, un nouvel acte de solidarité. «  Bouges-toi  » et voilà, nous avons encore bougé. Nous avons pris en charge un des 11

villages de la région de Tel Rifaat à 50 Km d’Alep où se sont réfugiés 200,000 déplacés, des syriens d’ethnie kurde, qui ont fui l’ignoble invasion de leur région par l’armée turque. Ils sont 800 familles dans ce village qui ont besoin de nourriture, de produits sanitaires, de matelas, de couvertures, de soins médicaux, de soutien psychologique, d’écoute, d’attention et d’amour. En une semaine, nous avons été avec une vingtaine de nos bénévoles trois fois pour explorer, évaluer les besoins, établir le contact et amorcer nos activités. Ensemble, avec le monde Mariste, nous avançons toujours vers un « nouveau commencement » pour « semer l’Esperance ». Nabil Antaki

Administration générale • En fin de semaine dernière, le F. Ernesto Sánchez, Supérieur général, et le F. Luis Carlos Gutiérrez, Vicaire général, ont visité Notre-Dame de l’Hermitage, en France. • Du 16 au 19 avril, le F. Libardo Garzón, Économe général, a participé à une réunion du Conseil International des Affaires Économiques (CIAE) à la Maison générale.

• Du 16 au 21 avril, le F. Álvaro Sepúlveda, de FMSI, participe à un séminaire de formation où il rencontre également le réseau de BICE d’Amérique Latine à Buenos Aires. • Au cours de cette semaine, les Frères Óscar Martín, Conseiller général, et Tony Leon, Directeur du Secrétariat Frères Aujourd’hui, accompagnent la Commission Internationale de Frères Aujourd’hui lors

www.champagnat.org

des visites aux maisons de formation de la Province d’Asie orientale et du District d’Asie, aux Philippines. • Du 18 au 22 avril, le F. Juan Carlos del Prado, Conseiller général, participera à la réflexion sur le XXIIe Chapitre général et sur l’implantation de la Nouvelle Organisation Religieuse lors de l’Assemblée de la Province du Brésil Centre-Sud, à Curitiba.


Nouvelles Maristes 520

Les Maristes Bleus publient un livre sur la Syrie Les Maristes Bleus ont publié un livre basé sur les lettres écrites par Nabil Antaki, un gastroentérologue syrien qui a choisi de rester dans le pays quand la guerre a éclaté en mars 2011, et le frère Georges Sabé, mariste. Nabil, son épouse Leyle et le frère Georges, ont fondé, en 1986, l'association «L'Oreille de Dieu» qui visait à aider les personnes les plus démunies de la ville. Un an après le début de la guerre, en 2012, ils ont changé le nom en «Maristes Bleus», maintenant composé de deux frères maristes (les frères Georges Sabé et Georges Hakim) et de 80 volontaires laïcs, dont Nabil. Le livre, intitulé "Les lettres d'Alep", est une série de lettres écrites tous les deux mois pour informer l'Institut et d'autres à l'étranger de la situation

en Syrie. Dans l'une des lettres, lettre numéro 25, écrite le 13 mars 2016, un bénévole nommé Rami a demandé à Nabil pourquoi il insistait sur le fait qu'il s'agissait d'une association de solidarité et non d'une organisation humanitaire. « La réponse est évidente », écrivait Nabil. « Pour nous, Maristes Bleus, les bénéficiaires de ces listes ne sont pas des êtres virtuels à nourrir, à loger et à soigner. Ils ont un nom.» «Derrière chaque nom, il y a un visage, il y a une personne humaine avec son passé, ses malheurs, endeuillée, ses drames, ses souffrances, ses rêves brisés, son avenir hypothéqué; une personne qui a aussi des désirs et des projets. » Commandez ce livre auprès de votre libraire ou sur : http://editions-harmattan.fr.

Maristes Bleues

C’est sous ce nom que sont connus les maristes, frères et laïcs, qui travaillent à Alep. Ils accompagnent la population qui souffre de toutes sortes d’oppression ; ils posent, spécialement pour les jeunes et les enfants, des gestes de solidarité qui les encouragent pour dépasser les difficultés et maintenir vivant le don chrétien de l’espérance. Ils sont un groupe de 80 volontaires et collaborateurs/collaboratrices réunis et coordonnés par une équipe de frères et laïcs. Ce groupe réalise le troisième appel du Chapitre général, Inspirant notre créativité pour être des constructeurs de ponts : « être agents du changement, constructeurs de ponts, messagers de paix, engagés dans la transformation de la vie des jeunes à travers une éducation évangélisatrice. »

• La FMSI fait la promotion d’une campagne de collecte de fonds pour aider les Blue Maristes Blues en Syrie. Si votre réalité locale veut collaborer, vous pouvez voir plus de détails sur le site de la fondation : https://fmsi.ngo/ ou contactez directement fmsi@fmsi-onlus.org .

17 avril 2018

2


Nouvelles Maristes 520

Nouvelles en bref Canada Le diocèse de Montréal, à l’occasion de la Journée Mondiale de la Jeunesse, le 24 mars dernier, a attribué un prix à des personnes qui s’impliquent dans la mission auprès des jeunes. Deux Frères maristes ont reçu le prix : les FF. Réal Cloutier et René Mailloux.

Olympiades Maristes Un événement sportif qui s’est tenu au Collège-Lycée Castilla de Burgos, a accueilli quelque 1.200 personnes. La Province de Compostelle (Espagne et Portugal) organise cet événement chaque année dans l’une de ses écoles. Cette année, 11 collèges ont été représentés pour compétitionner dans sept sports différents. Également, à Cordoba, Province de la Méditerranée, plus de 1.100 athlètes de 85 équipes venant de Jaén, Malaga, Grenade, Séville, Huelva, Valence et Cordoba ont participé à la Maristiada 2018.

El Salvador Du 29 mars au 1er avril au matin, à la Maison mariste de retraites L’Hermitage, s’est tenue la Pâque REMAR. Le but est de favoriser des expériences catéchétiques et liturgiques centrées sur la passion, la mort et la résurrection de Jésus pour les jeunes du collège Champagnat et pour les aspirants maristes

Australie Un groupe de 28 maristes, la plupart d’entre eux étant des professeurs et des administrateurs des écoles maristes australiennes, seront à Rome du 17 au 20 avril à l’occasion d’un pèlerinage qui est organisé chaque année par l’Association Mariste St-Marcellin. Le groupe comprend également quatre frères, dont l’un de la Nouvelle-Zélande et un autre de la Mélanésie. Ils commenceront le pèlerinage en passant huit jours en Terre Sainte et il se terminera avec 10 jours en France pour visiter les lieux maristes et étudier la spiritualité et l’histoire maristes. C’est la 20e année que se tient ce type de pèlerinage australien.

Australie, Mélanésie et Pacifique Réunion du Conseil et du Collège des Leaders d'Océanie Le Conseil de l'Océanie et l'Oceania College of Leaders se sont réunis à Auckland, en Nouvelle-Zélande, du 25 au 26 mars, pour développer six initiatives répondant aux appels du 22e Chapitre Général. Outre le renforcement de son réseau d'unités administratives, les six autres initiatives sur lesquelles les dirigeants de la région travaillent actuellement sont: • Un Réseau de l'Éducation, dirigé par Benedict Tooming, le frère Terry Costello et Frank Malloy. Ils explorent activement la probabilité de développer un programme pour la Mélanésie et le Pacifique, basé sur l'expérience d'un programme similaire développé par les Maristes australiens en Afrique. • Le Cours des Responsables des Écoles Maristes du Pacifique - IIe Partie, après le cours pour les responsables des écoles de Mélanésie et du Pacifique qui s'est tenu à Lomeri, Fidji, en 2017; une deuxième session aura lieu ce mois-ci. • Les Maristes de Kiribati dirigent le Centre de la Petite Enfance depuis plusieurs mois. En Mélanésie, le Conseil de District étudie la possibilité de créer un autre Centre de la Petite Enfance, à Port Moresby, en Papouasie-Nouvelle-Guinée. • Le Réseau d'Administration Financière est composé des trois unités administratives de la Région Océanie. Les économes des Régions Asie et Océanie se rencontreront à nouveau cette année, après leur dernière réunion en février. • Les circonstances offrent aux jeunes

3

17 avril 2018

frères la possibilité d'envisager la vie communautaire, la spiritualité et les futures activités missionnaires possibles. Il y a actuellement une consultation avec la Commission Frères Aujourd'hui avec les jeunes frères de la Région et les leaders des Régions de l'Asie et de l'Océanie. • Lavalla 200>. La zone mariste d'apprentissage (MLZ) de la communauté Lavalla200> Mount Druitt est en cours d'exécution et sera officiellement lancée le 27 juillet. • Le Conseil d'Océanie a approuvé le plan stratégique pour 2018-2020 de laCommission de Partenariat de l'Océanie. Les deux stratégies principales sont de continuer à identifier et à poursuivre la formation des futurs leaders dans les Régions. Dan Dungey, le président de l'OPC, participera à la réunion de la Commission Mariste d'Asie, en avril, pour développer des réseaux plus forts dans les Régions d'Asie et d'Océanie. • Les dirigeants de la Région Océanie envisagent de tenir une Assemblée Régionale. Le Conseil d'Océanie et l'Oceania College of Leaders se réuniront de nouveau au mois d'août à l'occasion d'une vidéoconférence. La Région Océanie est composée des Provinces de l'Australie et des Districts du Pacifique et de la Mélanésie. Cela comprend 12 pays: l'Australie, le Cambodge, le Timor oriental, Fidji, Kiribati, la Nouvelle-Calédonie, la Nouvelle-Zélande, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, Samoa, les Samoa américaines, les Îles Salomon et le Vanuatu.


Nouvelles Maristes 520

Monde Mariste

France: Frères Supérieur général et Vicaire général dans l’Hermitage

Jordanie: Association mariste australienne de St Marcellin Champagnat, Jerash

Liban Projet Fratelli, Rmeileh

Philippines: Le MAPAC et la Commission internationale des Frères Aujourd'hui, Manila

Singapour: Réunion des Commissions de Spiritualité, laïcs et Mission pour l'Asie

Brésil: Rencontre de la Fraternité Mariste Nossa Senhora da Apresentação, Natal

École vocationnelle de la région d’Amérique du Sud Rencontre des animateurs vocationnel du Brésil Centre-Nord Les 3 et 4 avril s’est tenue la réunion de l’équipe provinciale d’animation vocationnelle de la Province du Brésil Centre-Nord; le but de cette rencontre était l’école vocationnelle de la région d’Amérique du Sud. Cette initiative de la région d’Amérique du Sud se veut un projet pour la formation des animateurs vocationnels maristes; il y a déjà un programme élaboré pour les trois prochaines années. Le groupe de travail, créé pour planifier les actions d’animation vocationnelle d’Amérique du Sud, se réunira au mois de mai, à Porto Alegre, pour traiter ensemble de cette question. Au cours de la rencontre de la Province du Brésil Centre-Nord, chaque coordonnateur a présenté le tableau de la réalité régionale avec les résultats et les défis de l’animation vocationnelle dans les milieux où ils travaillent. Ils

ont aussi échangé sur les projets d’action du MCHFM, et sur la coordination de l’évangélisation qui rejoint la Pastorale Juvénile Mariste et la Mission Mariste de Solidarité et qui recoupe

l’animation vocationnelle. La rencontre fut dirigée par le Frère Márcio Henrique Costa, coordonnateur provincial de l’animation vocationnelle. 17 avril 2018

4


Nouvelles Maristes 520

Philippines: Notre Dame of Dadiangas University Le personnel s’est réuni pour un approfondissement de la vie mariste Le 3 avril, le personnel de l’école de l’Université de Notre-Dame de Dadiangas a organisé une journée de formation pour le personnel mariste. L’ordre du jour de la réunion comprenait un partage sur les appels du Chapitre général, les laïcs dans la vie de l’Institut, l’engagement en tant que volontaire pour les missions maristes et l’approfondissement de la vie mariste par la prière et le partage de la réflexion. Le F. Lindley H. Sionosa, vice-Provincial, a partagé avec les quelque 40 participants les appels les plus significatifs du XXIIe Chapitre général qui s’est tenu tout récemment, ses appels et la route à suivre. Il a également mis l’accent sur l’invitation à être des auditeurs contemplatifs quand nous adoptons la manière mariste de faire les choses. La démarche d’accueil des laïcs dans la vie de l’Institut des Frères Maristes depuis le XVIIIe Chapitre général de 1985 jusqu’à ce XXIIe Chapitre général fut présentée par Elma Rafil. Elle a permis aux participants de situer le rôle des laïcs dans la vie de l’Institut. Elma a souligné l’importance des laïcs dans la vie de l’Église et des missions maristes. Le défi commun pour les frères et les laïcs est de travailler ensemble comme une « famille globale », dans un esprit de communion et de coresponsabilité.

Le Frère Edgar Ceriales, le coordonnateur du programme des volontaires a partagé un message stimulant et une vidéo sur un service généreux pour la mission et le défi de faire en sorte de donner un sens à sa vie et qui fera une différence dans la vie des défavorisés. Trois des participants ont exprimé sérieusement leur désir de devenir des volontaires maristes. L’expérience de toute cette journée s’est déroulée dans une atmosphère de prière et de réflexion qui s’est terminé avec une célébration d’une liturgie de la Parole.

Des Haïtiens au Chili Institut Rafael Ariztía ouvre ses portes aux immigrants d’Haïti Environ 150 Haïtiens recevront un certificat en langue espagnole suite à un court dispensé pour la première fois par un collège de Quillota (Chili), suite à une initiative des maristes chiliens dans le but d’accompagner des immigrants. L’Institut Rafael Ariztía continuera de dispenser, cette année, le cours d’espagnol avec quelques 15 collaborateurs et il offrira aussi aux immigrants des ateliers thématiques dans le domaine de la santé, de l’appui psychologique et sur le travail, les lois et les activités sportives. Selon un blog de la Pastorale Familiale de l’Institut Rafael Ariztía, faisant référence au cours d’espagnol, « il y eut un appui et un engagement essentiels de la part de nos étudiants qui ont également participé à ce projet de solidarité; ils ont été constamment présents en aidant dans chaque classe en tant qu’étudiants, en collaborant

5

17 avril 2018

à l’accueil et au bien-être de nos frères haïtiens ». Selon le blog mariste, « le Chili est un pays qui n’est pas encore ouvert à l’immigration, spécialement l’immigration haïtienne; mais notre objectif est de générer des outils politiques et sociaux afin que cette expérience devienne une contribution à notre pays et à l’immigration ». « Les changements dans le scénario économique de certains

pays latino-américains ont mis le Chili devant un scénario imprévu : l’augmentation du flux migratoire vers notre pays – une situation qui nous oblige à nous interroger, à nous demander si nous y étions préparés » peut-on y lire. « Il faut faire le lien entre le fait de l’immigration et les différentes réalités qui l’ont provoquée » poursuit-il. « Nous y travaillons et continuerons de le faire en 2018 et dans les années suivantes ».


Nouvelles Maristes 520

Des leaders pour une famille globale Frère Óscar Martín, Conseiller général Pendant le Chapitre de Rionegro, les frères ont élu le Supérieur général et son Conseil. «Ce sont les dirigeants de l'Institut qui, au cours des huit prochaines années, mettront en pratique l’appel à l'Institut: « Cheminons comme famille globale ! ». Nous invitons les membres du Conseil à se présenter et à nous dire comment ils ont vécu le défi de cette nouvelle mission jusqu'à présent. Aujourd'hui nous présentons le texte écrit par le frère Óscar, de la province de Compostela, élu Conseiller général. Frère Óscar Martín, Conseiller général Je suis espagnol, je suis né à Burgos et j’ai 51 ans. Après ma formation mariste à Arévalo, Burgos et Salamanque, j’ai consacré ma vie à la mission d'enseignant, de tuteur, d'animateur pastoral …J'aime enseigner et j'aime la vie scolaire. En plus de mon diplôme d’Instituteur, j'ai eu la chance de pouvoir étudier d'abord la Philologie, puis la Théologie, et c’est pourquoi j'ai été professeur de langue, de littérature et surtout de religion. Ce que j'aime le plus, c'est le travail de tutorat et la pastorale des jeunes, qui ont été et qui sont ma passion. J’ai aussi eu la chance de toujours vivre dans des communautés maristes très fraternelles et exigeantes, ce qui m'a beaucoup aidé dans mon cheminement. J'ai coordonné l'animation dans ma province, puis j’ai été Provincial. Finalement j’ai eu la merveilleuse opportunité d'aller travailler au noviciat mariste de Matola (Mozambique), où j'ai été très heureux de me consacrer à cette mission de formation et de solidarité. Comment avez-vous vécu cette élection ? Ce fut une expérience intense et très nuancée : celle d’une grande reconnaissance aux frères pour leur confiance ; celle de me sentir intensément "mariste", très apprécié et avec une appartenance profonde à cette famille que j’aime, celle de la peur face au défi que représente la nouvelle mission. A ceux qui m'ont posé la question ce jour-là, je leur ai répondu : ce sont les Frères et Dieu qui m'ont placé ici. J'ai confiance en eux, en leur soutien et en leur aide pour ce service, et en Dieu le Père.

Comment vivez-vous votre nouvelle vie à la Maison générale ? Le changement n'a pas été facile au début. J'ai été très heureux à Compostelle ; et j'étais aussi très heureux et très engagé dans ma mission au Mozambique... Et cela me manque encore, En même temps, l'accueil des Frères, la bonne ambiance que nous avons créée dans la Communauté du Conseil général, la confiance et la proximité du Frère Ernesto notre Supérieur général.... ont facilité la transition. La structure est grande et parfois complexe, mais je crois en la communauté et au travail d'équipe pour servir du mieux que nous pouvons l’Institut mariste, tous les frères et les laïcs qui partagent le rêve de Champagnat.

bien défini les priorités : « Cheminons comme famille globale. » Pour cela, construisons des communautés qui soient des foyers et des phares d'espérance, redécouvrons une spiritualité de présence et de miséricorde qui unifie nos vies, construisons des ponts et de nouvelles relations fraternelles, intensifions notre présence parmi les plus pauvres et dans les périphéries, en prenons soin de notre maison commune…. Les défis sont nombreux et importants. Puissions-nous, au sein du Gouvernement général, savoir animer ce chemin, en étant nousmêmes une véritable communauté et une équipe qui illumine. Et comme le dit le document préparatoire au Synode des jeunes quand nous parlons de Marie, agissons "avec tendresse et courage". Qu'elle nous aide à vivre cette mission avec ces attitudes, avec des structures efficaces, avec beaucoup de transparence, de service et de proximité, comme le Chapitre nous l'a aussi demandé.

Compte tenu de l'expérience du Chapitre général, quelle devrait être, selon vous, la ligne d'action du Conseil pour les huit prochaines années ? Le Chapitre général lui-même a très 17 avril 2018

6


Nouvelles Maristes 520

Sri Lanka: Premières professions et profession perpétuelle à Nebombo Cinq nouveaux profès et profession perpétuelle du fr. Jiji Dhasan Une belle matinée bleue sri-lankaise a salué les personnes venues au Collège Marist Stella de Negombo pour assister à la première profession des Frères Hettiarachchige Pradeep (Sri Lanka), Wang Peng (Chine), Xia Baoxuan (Chine), Rubel Nokrek (Bangladesh), Lê Danh Thuong (Vietnam); et à la profession perpétuelle du F. Jiji Dhasan (Inde) ainsi qu'au renouvellement des vœux du F. Dulaj Fernando (Sri Lanka). Cette occasion sacrée a été célébrée par le Nonce Apostolique, Son Excellence, l'Archevêque Pierre Nguyen Van Tot. Les délégués du Supérieur Général, recevant les vœux, étaient les frères. Mervyn Perera (Provincial d'Asie du Sud), Fr. Juan Castro (Responsable du District Mariste d'Asie) et Fr. Óscar Martin (Conseiller Général) La célébration a été renforcée par la musique fournie par les 12 novices de première année, parmi lesquels se trouvaient des guitaristes, un violoniste et un flûtiste. Frère Rod Thomson a dirigé le chant et accompagné au clavier. Au cours de cette cérémonie, plusieurs beaux symboles de la culture locale ont été utilisés. Au début de la célébration, plusieurs participants ont allumé la lampe à huile traditionnelle sri-lankaise pour signifier l'unité. Au sommet de cette lampe, il y a un coq, symbole pour relier

le thème d'une nouvelle aube, d'un nouveau départ. À la fin de la cérémonie, plusieurs personnes clés ont été invitées au sanctuaire pour être honorées pour leur importance dans la vie des jeunes frères. Ceux-ci comprenaient les parents de Br Jiji, les responsables de Provinces et de Districts, les formateurs et d'autres invités importants. Ils ont été revêtus de belles pièces de tissu indien brodé, décoratif. Avec la présence au sanctuaire des différentes nationalités présentes, de l'Institut, de la musique et des symboles utilisés, on peut vraiment décrire cette journée comme reflétant une famille charismatique mondiale.

Brésil: « Voir, juger, agir » Rencontre interprovinciale des Commissions de la Jeunesse Les représentants des jeunes des trois Provinces du Brésil se sont réunis, du 22 au 24 mars à Saõ Paulo. Le but de la rencontre fut de favoriser le dialogue de ces jeunes afin qu’ils puissent exprimer leurs désirs de représentation au niveau provincial. Y ont participé huit représentants de la Province du Brésil Centre-Nord, cinq de la Province du Brésil Centre-Sud (PMBCS) et deux de la Province du Brésil Sud-Amazonie. Les responsables de pastorale des équipes provinciales ont accompagné les jeunes qui ont participé aux travaux. La rencontre du vendredi, basée sur la méthode « voir-juger-agir » fit un retour sur le cheminement de chaque Province et réfléchit sur ce que serait le rôle et les objectifs d’une Commission des jeunes. Le samedi, après un temps de

7

17 avril 2018

« détente », les jeunes reçurent une formation sur la campagne traditionnelle de l’Église du Brésil pour le temps du carême qui portait, cette année, sur les actions pour éradiquer la violence et cultiver la paix. Au cours de l’après-midi, les jeunes firent une visite à l’Arsenal de l’Espérance, un milieu qui accueille en-

viron 1.500 personnes sans foyer et des immigrants qui ont besoin d’un lieu pour demeurer. Le Dimanche des Rameaux, jour de « l’agir », ce fut le moment de rêver à de nouveaux horizons pour le Brésil Mariste. À partir de tout ce que nous avons vécu, il fut possible de bâtir un nouveau rêve : « Marcher ensemble ! » On a exprimé le désir qu’il y ait plus de place et temps pour partager de cette façon, avec des échanges d’expériences, afin d’établir stratégiquement des formations conjointes, des initiatives dans différent milieux sociaux et, peut-être, une structure nationale pour représenter les jeunes. Dans lien suivant, tu peux lire la chronique complète de la rencontre : https://bit.ly/2JCqBiA .


Nouvelles Maristes 520

Les parcours vocationnels à suivre pour les Maristes de Champagnat Nouvelle communauté de présence dans le district mariste d’Asie Une nouvelle communauté de présence du district d’Asie fait face au défi de taille de sensibiliser à la fois les frères et les laïcs aux vocations dans un pays où les catholiques ne représentent que 6% de la population. En assumant la responsabilité d’actualiser les appels du récent Chapitre général pour une plus grande communion et coresponsabilité entre frères et laïcs, la communauté locale de ce pays a invité le Secrétariat des Laïcs à visiter les différentes réalités, à partager les ressources, et à explorer des voies pour « semer les graines » et nourrir la vie mariste dans la région. La Nouvelle Communauté de Présence a convié Agnès Reyes, la co-directrice du Secrétariat des Laïcs, à une visite du 4 au 6 mars. La visite a été orientée sur plusieurs sujets de préoccupation fondamentaux ainsi que l’intention de suivre des voies

de développement des Maristes de Champagnat : Une mise à jour pour les maristes locaux sur les décisions et les plans de mise en œuvre du Secrétariat des Laïcs, suite aux appels du Chapitre général. Une discussion sur une approche alternative pour construire la vocation laïque en raison de la petite présence historique mariste dans ce pays. Une audioconférence avec les laïcs

maristes dans tout le pays pour leurs suggestions. La Nouvelle Communauté de Présence développe un programme de discernement pour les jeunes qui les aide à découvrir leur vocation. Deux jeunes hommes font actuellement partie de ce programme pilote. Une discussion sur l’importance des programmes actuels, tels que le CMMF et le Mouvement de la Jeunesse Mariste, et leur place dans le modèle de partenariat en développement. « Cela a fournit une perspective différente, en particulier dans le domaine des opportunités de formation partagées pour ceux qui suivent leur vocation de frère ou ceux qui croient être appelés à être des laïcs maristes, » a déclaré Agnès. « Bien que brève, la visite s’est avérée être un catalyseur dans la planification d’un avenir de possibilités. »

Province du Brésil Sud-Amazonie Projet « Mémoires Maristes » La deuxième édition du projet « Mémoires Maristes : histoires d’amour et de vie » a été lancée au cours d’un événement qui s’est tenu à Viamão, Province du Brésil Sud-Amazonie. La rencontre regroupait des frères et des collaborateurs maristes. Au moyen de mini-documentaires, l’initiative présente des passages importants de la vie des Frères Maristes et aborde des thèmes comme la vocation, la mission, la foi et l’héritage. Au cours du lancement, on a montré les vidéos de cette deuxième étape du projet, avec des entrevues de 10 consacrés qui présentent leurs propres réalités qui découlent de leur vécu et des souvenirs qui mettent en valeur la mission d’éducateurs et de promoteurs de vie. Pour Gabriela do Carmo, muséologue et membre du Centre du Patrimoine et de la Spiritualité Maristes (Cepem) le partage de documents avec les personnes ellesmêmes est une preuve de respect et d’affection.

« En plus de rendre hommage aux réalités de la vie des frères, l’initiative offre l’occasion de sauvegarder et de mettre en valeur le vécu de l’institution sous ses divers aspects, dans ses différents milieux » a-t-elle indiqué. Avec ces deux étapes, les Mémoires Maristes comptent déjà 20 mini-documentaires. On peut y accéder sur la plateforme électronique du projet et prendre connaissance des différentes histoires : http://maristas.org.br/ memoria/

Institut des Frères Maristes - Maison Générale

Piazzale Marcellino Champagnat, 2 - Rome, Italie - comunica@fms.it Web : http://www.champagnat.org YouTube : https://www.youtube.com/user/champagnatorg

Nous suivre : https://www.facebook.com/fmschampagnat https://twitter.com/fms_champagnat

17 avril 2018

8

Nouvelles maristes 520  
Nouvelles maristes 520  
Advertisement