Page 1

Chris Mannion Frère Mariste

"De plus en plus, je suis convaincu que ce n'est pas la longueur de la vie qui est importante, mais la passion et l'engagement avec lesquels on la vit. Cette vie est un don dont il faut jouir et qu'il faut utiliser à fond, précisément parce qu'elle s'achèvera par la mort (MA MORT!), un jour inconnu. Je dois vivre ce présent de la vie maintenant, sans me soucier de ce qu'il adviendra plus tard. Si je ne fais pas comme çà, quel est donc la raison d'être de l'Incarnation?" (Chris Mannion, le 12 mai 1994). Mai 15,1951 - Juillet, 1994


Chris Mannion, FMS Frere Mariste

15 Mai 1951 -1 Juillet 1994


1


Biographie La vie de Chris Mannion commença à Thomaby, Yorkshire, le 15 mai 1951. Si nous observons les quarante-trois années écoulés depuis, qu'est-ce qui vous frappe en lui? Son amour du sport et de l'histoire, sa fierté pour sa famille, sa grande affection pour ses Frères, le Caméroun et les Awas - sa famille adoptive à Bamenda, - ses nombreux amis - oui, il tombait amoureux facilement et souvent. Ce fùs de Hany et Teny Mannion décida en 1962 de devenir Frère Mariste et missionnaire. Sept années plus tard, il entra au postulat à Habay (Belgique). Après trois semaines de leçons de français, l'anglais fut mis de côté et à dix-huit ans, il commença à parler français - un talent qui lui fut fort utile lorsqu'il fut élu au Conseil Général en octobre 1993. Le noviciat suivit à Dublin et, en 1971, Chris prononça ses premiers voeux comme Frère Mariste. Une année à Maynooth lui valut un Diplôme d'Etudes Religieuses; il réussit sa licence d'histoire avec mention à l'Université de Londres en 1975. Les dix années de Chris à Bamenda, Cameroun interrompues par une année à l'Eclole N onnale à Glasgow - l'aida à réaliser son rêve précoce de 1992. Il parlait souvent de ses années en Afrique; chaque lois, il le faisait avec enthousiasme et affection. En 1985, la Province le rappela en Grande Bretagne pour se préparer à la charge de Maître des 2

3


Novices. Chris prit part à un cours de formation d'une année à l'Institut Saint Anselme et se rendit·ensuite à Dublin pour s'adonner à sa nouvelle charge. Mars 1991 vit un autre changement dans sa vie; il fut élu Provincial de la Province de Grande Bretagne et Cameroun. Chris remplit cette fonction jusqu'à son élection au Conseil Général. La vie de Chris Mannion arriva à son terme le 1er juillet 1994; au Rwanda, au cours d'une mission de charité, il fut abattu par les Forces du Front Patriotique à Save pendant la bataile pour la prise de cette ville.

j

Baillieborough Wet Baillieboro' pilgrimage, a somber scape of ruined castle. Johnny' s falteringly dawning memories mined from mossy ramparts and fallen chapel walls. Seven Champagnats lying etemally in sandstone seamed brotherhood: metal Marist crosses guarding bones, dust and quiet sanctity in dripping Cavan forest -- aIl mist and mystery . . My wish, long years from now, to lie in similar plot to teenage Dermot and worked out weathered Brother William. Their Marist gift and mine gratefully given into God' s grace.

5 4


Autres notes récentes 25 octobre 1976 (Sacred Heart Collège, Bamenda, Cameroun - Profession perpétuelle.) Chère Maman, Cher Papa, Merci pour la lettre qui est bien arrivée, pour les cartes et pour les prières. Aujourd'hui, nous avons tous eu un jour de congé pour récupérer de l'excitation d'hier. Vous avez été tous les deux dans mes pensées et dans mes prières au cours de cette journée et l'évêque vous a ~nommés dans sa litanie de profession religieuse. Je suis maintenant, par le don et la grâce de Dieu, Wl Frère Mariste pour la vie - puisse-t-il m'accorder la grâce de persévérer chaque jour. . Ces deux dernières semaines; j'ai été entouré par tant d'amour et d'affection vrais de mes Frères, de mes amis du CameroWl et d'au-delà des mers, élèves et beaucoup d'autres! Bien que la cérémonie d'hier ait été Wle démarche vraiment sérieuse, elle a été rendue tellement plus facile par tous ces gens qui m'entouraient. Je n'ai jamais été plus heureux et en meilleure santé que je le suis maintenant. Dieu est vraiment bon et miséricordieux. Je sais que vous partagez tous les deux la joie et le bonheur de cette fête et cela d'autant plus que votre sacrifice a été plus méritoire, n'étant pas présents. Vous avez tellement fait, tous les deux, depuis ce jour, à South Fields, en 1962 quand, pour la première

fois, je suis rentré à la maison et j'ai dit que je voulais être Frère Mariste; je ne puis vraiment pas exprimer tout l'amour et la reconnaissance j'ai pour vous. La cérémonie fut très belle. Je vous envoie une vidéo de toute la messe et j'y joins Wle copie du sennon de l'évêque Paul. Nos garçons et nos filles de Lourdes ont chanté magnifiquement - la cathédrale était splendide. L'évêque Paul et sept autres prêtres célébraient la messe, le Fr John et moi étions dans le choeur, tandis que 1400 personnes se pressaient dans la nef. La profession elle-même se déroula sans à-coups et bien que je fusse trempé de sueur, on m'a dit que j'étais très calme. ,Les filles de Lourdes ont dansé une très belle danse d'offertoire et ont ensuite dansé en mon honneur sur les marches de la cathédrale. Toute la cérémonie a été simplement magnifique et un grand événement pour les gens qui se sont montrés très intéressés. L'évêque envoie son merci pour m'avoir autorisé à faire mes voeux ici. Il fut vraiment merveilleux, comme le furent aussi tant de gens qui travaillèrent dur pour préparer ce grand jour. Plus de 100 personnes ont pris part au repas, dont beaucoup avaient fait l'effort de se déplacer par de très mauvaises routes. Heureusement le temps était magnifique hier. Ma capacité de description me trahit vraiment, mais tout fut certainement deux fois plus beau et bon et net que j'aurais pu le souhaiter. Ne vous méprenez pas, Maman et papa, mais d~'Wle certaine manière, j ' étais à la maison hier. Les 7

6


paroles de Jésus dans l'Evangile sont, vraies - ~e cen~ple en ce monde et la vie éternelle dans 1 autre. HIer était un commencement sous bien des aspects -la fm est dans les mains de Dieu. J'ai reçu beaucoup de cadeaux hier de la part des fidèles; ils ont été vraiment généreux et plein d'une bonté sincère et inattendue. TI y aura beaucoup de lettres à écrire. Quand j'arriverai à la maison en congé en juillet, vous en verrez quelques-unes. Aussitôt que les . photos seront développées, je vous enverrai. les meilleures. Demain, c'est le retour au travail - la VIe avec les voeux m'aidera à vivre, je l'espère. .

de métro, les jeunes couples au soleil du printemps. Promenant mon regard sur la salle de conférence, je fus frappé de voir à quel point tous ces gens étaient fatigués, d'âge intennédiaire et gris (et dignes) -- et j'étais l'un d'entre eux. Ainsi donc-dans une quinzaine, j'aurai 43 ans. Je devrais me sentir d'un certain âge!"

Je suis si heureux, j'espère que vous pouvez vous en rendre compte aussi - et je sais que vous vous réjouissez avec moi. Quandje serai à la maison, nous en reparlerons tout au long et aussi quand j'écrirai de nouveau. J

.

Merci beaucoup, mes chéris, pour avoir rendu la journée d'hier possible. Votre fils heureux Chris xxxx

Le 29 avril 1994 (paris) "Je me suis surpris à m'interroger sur ceux qui sont laissés de côté, laissés en arrière par notre système scolaire et notre société: les mendiants dans les stations 8

9


Le 2 mai 1992 (Rome) "Désintoxique-toi de la drogue de la certitude!"

Le 6 mai 1994 "Hier, pendant la méditation, pendant un court instant et pour la première fois depuis une éternité, j'ai eu le sentiment de la présence du Christ, du Seigneur là avec moi, me parlant, m'invitant à rester dans son amour et à garder ses commandements". Je sentais une invitation forte à répondre à l'appel de conversion... J'ai besoin d'être plus proche de Jésus et je veux l'être, autrement cette vie est une vie qui n'a pas de sens, une vie de stérile protection contre le monde. Pour vivre la vie pleinement, Jésus doit être au centre. Autrement. .. pourquoi les FMS?"

Thirty JJays Bruised beauty, sleep-starved struggle to be the Handmaid of the Lord. Shot silvered silken strands -gentle kiss ofyour hair within my hands. And aU this only a vague shade of inner glory: outward reflection of Your hidden mysterious love story.

11 10


Le 6 mai 1994 (Rome) "Prends du temps pour prier, pour te délasser, pour être vraiment toi-même. Imperfections, dons et tout le reste. NE SOIS PAS TROP SERIEUX, Chris!"

Carnal Kearney Loving you, was it something l really did not want to do. No reason, no rhythm -walking in wet snow J glimpses of histories, triumphs and almost disasters. Your laughter, disturbing Martha's peace -- and somersaulting my he art 's beat.

Gentle and jealous, hopeful, doubting. Sister and suffering friend. Your pain and sleepless joumey: Longing to walk with you but unfree, afraid. God's1oving enfleshed, enfolded in your feminine grace. Couple coloured crown; Challenging eyes of frost and fixe. Catching myself watching you move, ,fully woman, with my heart's eye. Camai Keamey, deep spirit. Loving you, was it something 1 really did not want to do?

Small is beautiful! ", Christ's love: wanting to want Him (not wanting the wanting ofyou) to be the focus. Slow dawn of love reluctan.t, expectant, surprised. 13 12


Le 12 mai 1994 (Rome)

"Par longueur de la vie qui est importante, mais la passion et l'engagement avec lesquels on la vit. Cette vie est un don dont il faut jouir et qu'il faut utiliser à fond, précisément parce qu'elle s'achèvera par la mort (MA MORT!), un jour inconnu. Je dois vivre ce présent de la vie maintenant, sans me soucier de ce qu'il adviendra plus tard. Dieu dans sa miséricorde et sa bonté en prendra soin. Si je me soucie trop maintenant "d'aller au ciel ou pas", alors je ne pourrai pas m'engager pleinement dans le ici et maintenant. Si je ne m'engage pas, quelle est donc la raison d'être de -1'Incarnation?" Les problèmes de ma mort et du sens de ma vie et du comment la vivre en plein me viennent à l'esprit ces jours-ci. Qu'est-ce que cela peut bien signifier pour moi? Un appel à plus d'intériori~6, d'intégrité et d'engagement, peut-être".

Phone Cali

Railing, wallowing, wanderings. Days pass -- pain too. Only mute sadpess now and loving tender concern.

Le 12 mai 1994 "Ma prière "marche bien" en ce moment avec, à l'occasion, des éclairs de présence, un sentiment que le Seigneur est là et me demande d'être patient et de réagir. Comment cela n'est-il pas clair encore?" 15 14


d'amitié, de conversion, de mort, de célébration et de tendresse. La mort de John Smith, jeudi, a été pour moi

Le 12 Mai 1994 "J'ai des lueurs et des moments de bonheur et de satisfaction dans le déroulement de la vie présente. Ces huit années ont été très riches; peu importe ce qui arrive. Des doutes et des regrets m'accompagneront toujours au milieu de mes joies et de mes espérances. Il y a des tas de choses en moi qui restent sans solution.. Bon! Peu importe ce que le futur me réserve, J'ai eu une vie pleine d'enthousiasme, d'expériences et de richesse.".

un choc et une épreuve, mais aussi une forte raison de me réjouir d'une vie bonne et pleine de compassion. Heureux anniversaire, Chris! Recevoir Barbara, Kevin et les garçons ici la semaine prochaine sera merveilleux".

Le 15 mai 1994 (Rome) . "Quarante-trois ans aujourd'hui et je me sens tout à lajoie de célébrer le don de cette vie. Il est bon d'être en vie, et d'être reconnu par l'amour des amis, de la famille et des frères. Hier, j'ai fait une partie de football et je me suis régalé-aussi, aujourd~hui, je suis raide et courbaturé-mais c'était épatant d'être dans le mouvement et de voir que des choses fonctionnent encore. Comme je perds une paire de mètres en vitesse, il est curieux de constater comment mon expérience compense. Un bon sentiment que celui de savoir que je peux encore me défendre-même si le corps le paie le lendemain! Oui, je suis encore une personne intensément physique et tactile."

Le 15 mai 1994 (Rome) "Le film "Philadelphicl', hier, était assez fort. TI a attiré mon attention sur les questions d'identité,

Le 30 mai 1994 (Rome) "Quelques idées de poèmes m'ont traversé l'esprit récemment. Elles avaient rapport surtout avec la mort et avec la valeur de cette vie unique. Le poème "Une fois seUlement" de Rilke est l'expression magnifique de quelques-unes de mes rêveries. Ne force pas ton talent, Chris, mais quand l'esprit est sur toi, consacre un peu de temps à développer les thèmes et les IDm.ages en mots". 17

16


Ninth Elegy

And so we keep pressing on and trying to perform it, trying to contain it in our simple hands, in the more and morecrowded gaze, in the speechless heart. Trying to become it. To give it to whom? We'd rather hold on to it aIl for ev~r ... Ah, but what can we take along into that other realm? Not the art oflooking, which is leamed ~o slowly, and nothing that happeIied here. Nothing. Sufferings, then. Above aH, the hardness of life, the long experience of love; in fact, purely unteUable thin~s.

Why, when this span of life can 'be spent serenely in the form of a laurel, slightly darker than aIl the surrounding green, with tiny waves on the border of every leaf (like the smile of a wind) -- oh, why have to be human, and, shunning Destiny, long for Destiny? ... Not because happiness reaIly exists, that precipitate profit of imminent loss. Not out of curiosity, not just to practice the heart, that could still be there in th~ laurel. .. But because truly being here is much, and because aU this that' s here, so fleetingly, seems to require us and strangely . concems us. Us the most fleeting of aU. Just once, everything, only for once. Once and no more. And we, too, once. And never again. But this having been once, though only once, having been once on earth .. can it ever be canceled?

18

Isn't it the secret intent ofthis tacitum earth, when it forces loyers together, that inside their boundless emotidn aU things may shudder with j oy? .. Rainer Maria Rilke .' .

i

19


Le 30 mai 1994 (Rome) "Nous sommes presque à la fm du mois de mai, mon mois préféré et le temps devient assez chaud et collant déjà. Où s'en est allé le mois? Un labyrinthe de rencontres, de petits groupes et de travaux. Cependant, ce fut de quelque manière une bonne période-le retour de Se~ la visite des Listons, quelques bonnes courses et des matchs de football et quelques lueurs du Seigneur dans ma prière. La vie plus régulière a été certainement une aide. Je m'établis graduellement dans une sorte de routine ... Il est important simplement "d'être avec" l'incertitude en cette période de transition: ne pas se précipiter sur les conclusions ou essayer d'éviter l'inconfort de cette méthode ou de deviner ce que le futur sera. Carpe diem· saisir le jour et le vivre aussi . pleinement que je le puis dans la foi, le doute et l'amour".

le 1eT juin 1994 (Rome) "Regardant dans un miroir un petit point sur mon nez, je fus saisi par la pensée soudaine, avec une absolue clarté, qu 'w} jour cette chair qui est Chris Mannion ne sera plus-je mourrai. Pensée qui dégrise et qui interroge, mais, c'est étrange, pas si effrayante ou rare que ça. Simplement plus nette ce soir".

Anne Alive, aglow, alert, aghast. N ervous newness -- never naughty! Natural, nonplussed, narky, nonpareil. Elaborate, exhilarate, ecstatic -- exhausted!

Le 4 juin 1994 "Je me sens merveilleusement gaillard et revigoré après une partie de foot cet après-midi. Je suis rentré complètement épuisé et fort déshydraté-pourtant je me sentais si vigoureux et vivant. La pure joie physique du mouvement, pouvoir courir et sauter et shooter. Quel cadeau!"

20

21


Crocked Chris

Aeons ago, when l couIC! ron freeIy, thoughtlessly and fast. So swiftIy spent -why am l surprised it did not Iast?

Le 8 juin 1994 "Denis Potter est mort hier d'oo cancer. Son expression nouvelle" l'instant présent en tout est absolument merveilleux" est si vraie. Dieu est dans le maintenant. Quand je serai mort, le Seigneur me demandera, "Et as-tu aimé ma création, Chris?" Je veux pouvoir répondre honnêtement OUI-et avoir VéCU PLEINEMENT avant de mourir."

Empty macho pride in broken arthritic foot (wound stripe). Shirt stiff shoulder and sclerotic joints must make .their arrangements with ", fast approaching forty. Say good-bye to dreams and embrace my ordinary broken wearing down -- if not yet quite completely out! Ambushed by arthritic bones and snapped ligaments in my brain.

22

23


Le 8 Juin 1994 "A mi-chemin de la session sur le leadership, dirigée par les Connollys-et ça c'était une session-et je l'ai trouvée très utile. J'apprends de nombreuses choses sur moi-même et la manière dont je me conduis, pense et réfléchis. Je ne suis pas aussi parfait que je le pensais, ni non plus la ... nullité que je m'imaginais être".

As Weil Too l love you as weIl too: incandescent hour on Prestatyn promenade, unexpected squeeze of hands in fleeting appreciative goodnight. Sudden sight of gentlest beauty awaited among the rush-hour crowd outside Eason's so fierce 1 pretend not to have noticed you.

l love you as weIl too: nursing the frightening tenderness of fidelity beyond mere dogged perseverance. As well too, as l try never to cross uninvited the threshold of your dwelling nor to tame the loving to comprehensible and safe action replays. Or when your throaty laugh punctures my over-serious devotion! As well too l love you.

1 love you as weIl too: tired and sore, tested by the infirmities of life's wear and tear, oppressed but unbroken, not quenched, within your stubbom loving generosity.

24

25


Extraits des lettres de condoleance pour la mort de Chris

Exposition Bless you, caress you, enfold and possess you. Blessed by you; caressed by you, enfolded within you: Possessed.

26

"Chris était Wl être exceptionnel. IL était vivant, intelligent et attentif aux autres; il était généreux de son temps et dans ses pensées; il traitait chacWl de ceux qu'il rencontrait comme quelqu'Wl de spécial, à la fois pour lui et pour Dieu. TI me dit Wle fois qu'une des choses qu'il avait apprise au long de ses années comme Frère était que pour aimer le monde, il faut aimer personne après personne. L'autre chose qu'il avait apprise était que le mal existait vraiment. Je sens que sa mort a confirmé ces deux idées-l' amour de Chris pour le prochain a inspiré son voyage au Rwanda, malgré le mal qui s'y déchaîne furieusement. . "Chris parlait de temps en temps du choix qu'un Religieux doit faire pour mieux servir Dieu. TI a choisi la vie de Mariste non pas une fois, mais tous les jours; son engagement envers Dieu a tenu bon dans les périodes de conviction et de doute, dans le bien-être et la difficulté. Je pense que c'est une consécration qui a causé à Chris plus de tension et de peine à différents moments de sa vie qu'il ne nous est donné de supporter et pourtant cela n'a jamais semblé l'excéder-il renouvelait son engagement à vie tous les matins, peu importe ce qui s'était passé la veille. De tous les dons qu'il nous a offerts, je pense que c'est celui-ci que nous 27


devrions conserver dans notre coeur au cours de. cette année épouvantablement pénible. "Je sais que je n'ai pas besoin de vous dire combien votre fils était spécial-J'écris ces lignes simplement parce qu'il me manque beaucoup. Un jour, nous serons réunis loin des douleurs et des conflits de ce monde, mais jusqu'à ce moment, je crois que l'esprit qui a inspiré Chris Mannion ne sera jamais loin de quiconque d'entre nous."

"La plus grande partie de la vie de Chris comme Frère Mariste a été vécue à Bamenda, au service de l'éducation chrétienne de la jeunesse, dans notre Eglise locale. En fait, c'est ici, dans la cathédrale Saint Joseph, de Bamenda, que Chris a prononcé ses voeux perpétuels comme Frère Mariste. Un lien très profond et spécial l'unissait à l'Eglise qui est à Bamenda. Il était très connu et tenu en très haute estime par tous: parents des . jeunes gens qui fréquentaient le collège du Sacré Coeur, anciens élèves du collège, et toute la communauté chrétienne. L'annonce de la mort de Chris nous a tous plongés dans la surprise et le désarroi". "Soyez assurés que nous sommes unis avc vous pour pleurer la mort de Frère Chris qui est mort en accomplissant la mission d'amour chrétien qui lui avait été confiée par le Supérieur Général des Frères Maristes.

Nous le remettons dans les mains aimantes de notre Père du ciel".

"Diverses occasions nous ont pennis de rencontrer Frère Chris Mannion. Chaque fois, nous avons pu constater sa qualité d'écoute, le souci de ses Frères, son grand amour de l'Institut. Notre dernière rencontre-fm mars demier-s' est justement déroulée à Nairobi, sur ce continent africain où se situe une partie de sa Province qu'il connaissait bien, puisqu'il y a passé de nombreuses années de sa vie, ce continent où la violence l'a ravi aux siens.".

''Nous avons très bien connu Chris lors de son séjour au Cameroun et, depuis lors, nous sommes toujour~ restés en rapport avec lui, bien qu'inévitablement nous ne nous soyons pas rencontrés aussi souvent que nous l'aurions souhaité. Il est si dur de penser que nous ne pourrons plus nous rencontrer en cette vie. Tant de choses viennent à l'esprit, tant de souvenirs. Une vie si jeune, vigoureuse, sérieuse et généreuse. Nous avons perdu un ami, vous, un Frère et

28 29


un ami, et l'Eglise, le monde, une âme profondément humaine et si attentive, consacrée à sa famille mariste et à l'avènement du Royaume."

"Je veux vous implorer, autant que je le puis, d'être patient avec tout ce qui n'est pas résolu dans votre coeur; essayez d'aimer les questions elles-mêmes comme des salles fermées à clé ou des livres qui sont écrits dans une langue étrangère. Ne cherchez pas les réponses; elles ne peuvent pas vous être données maintenant parce que vous ne "seriez pas capable de les vivre. Et le problème est de vivre tout. - Vivez les questions maintenant. Graduellement ensuite, sans même vous en apercevoir, un jour, vous les vivrez dans leurs réponses." - Rainer Maria Rilke

"Chris était quelqu'un de si bon, si gai, si aimable! J'ai vers,é quelques larmes pour lui et je suis sûre que vous en avez fait autant. Que puis-je dire, sinon vous assurer de ma solidarité avec vous et les autres membres de votre équipe, ... peut-être même le miracle que Chris puisse revenir-et pourtant j'entends les mots:'ll n'y a pas de plus grande preuve d'amour que de donner sa vie pour ses amis.' Chris était de cette sorte d'hommes, n'est-ce pas? Un vrai homme Jésus!" 30

31


"Finalement la triste nouvelle que nous imaginions et redoutions est arrivée; Chris est vraiment mort... Un certain nombre d'entre nous connaissions et admirions Chris personnellement, et nous nous rappelons sa bonne humeur tranquille, son amitié et son grand zèle missionnaire. Il semblait être la personne idéale pour une pareille mission de secours. Cela fait partie du mystère de la Providence que l'issue n'ait pas été celle que nous attendions. Nous devons ici admirer l'esprit de foi du père de Chris quand il a dit"Je dois croire que la mission pour laquelle Dieu l'a envoyé sur la terre est terminée". Ce doit être une consolation pour une famille si pleine de foi qu'il ait donné sa vie si généreusement pour les autres et l'ait sacrifiée finalement en imitation de Jésus."

32

"Chris était présent à la rencontre que nous avons organisée en avril pour discuter de la situation au Rwanda. Il était un de deux qui insistaient pour que n?us fassions tout ce qui était en notre pouvoir pour ruder le peuple du Rwanda à ce moment-là. Chris acceptait de risquer sa propre vie pour essayer de sauver quelques-uns de ses Frères au Rwanda. Cour~geusement, il les rejoignit sachant les risques qu'il couraIt. "Chris a rejoint des centaines d'autres religieux qui ont été tués ces derniers mois au Rwanda. Tandis que beaucoup de ces hommes étaient surpris dans cette situ~tion, d' ~utres choisissaient de rester avec le peuple; Chris est aIle plus loin et a accepté de se rendre dans le pays et d'y faire ce qu'il pouvait. Ceci demeure pour nous un merveilleux exemple d'amour désintéressé pour ses frères."

"Tandis que nous pleurons la mort de Chris, nous nous souvenons de lui avec beaucoup d'affection, de joie et d'estime pour sa personne et un grand respect et une grande admiration pour son zèle à subvenir aux besoins des autres. Nous rendons grâce à Dieu pour les dons de sa vie relativement courte, pour sa vocation mariste et pour sa loyauté, sa générosité et pour sa 33


consécration sans réserve à sa mission. Nous espérions sa visite en Afrique du Sud vers la fm de l'année avec le Frère Gaston."

Hints of Mortality

There were leaves on the ground this morning lying limp after last night' s raine They were brown" brown with an early autumn. Cool sunlight slanted in at a fresh angle, rearranging the shadows. Was there really a slight chilI in thebreeze or was it just a glint of gray in my hair? 34

"Avant et après la nomination de Chris comme Provincial, j'ai eu l'occasion de partager profondément avec lui ses espérances personnelles, ses craintes, sa foi courageuse et son amour très cordial pour sa famille , ses nombreux amis intimes et ses Frères. "TI était, comme vous le décrivez si bien, un homme de passion ardente. Quelle perte énonne vous 35


avez faite en tant que communauté et comme équipe dirigeante et nous en tant qu'Institut!"

"J'ai admiré le courage de Chris quand il est allé au Rwanda en un moment pareil pour les affaires de sa Congrégation. "Je ressens sa mort de façon particulière parce que Chris, à l'occasion, venait me rendre visite à Craighead et aussi parce que j'étais Directeur au Centre St Beuno quand Chris y a suivi un cours de trois mois avant de devenir Maître des novices. Nous avons tous admiré sa détennination-dans la spiritualité, l'effort physique-et dans tous les autres domaines."

"J'ai eu l'occasion de connaître Chris au cours des deux dernières Conférences des Provinciaux d'Europe; dans le dernier Chapitre Général, nous avons travaillé dans la même Commission et avons aussi joué à Rome sur la même pelouse. Voici l'image que je conserve de Chris: un homme jeune, dynamique, sûr de lui, fondamentalement d'humeur égale et rayonnant d'équilibre. " 36


Finale Lines written on a seat on the Grand Canal, "Erected to the memory of Mrs. Dermot O'Brien." o commemorate me where there is water, Canal water preferably, so stilly Greeny at the heart of summer. Brother Commemorate me thus beautifully. Where by a lock Niagariously roar The falls for those who sit in the tremendous silence Of mid-July. No one will speak in prose Who finds his way to these Pamessian islands. A swan goes by head low with many apologies. Fantastic light looks through the eye of bridges And look! a barge comes bringing from Athy And other far-flung towns mythologies. o commemorate me with no hero - courageous Tomb - just a canal-bank seatfor the passer-bYe Patrick Kavanagh

Chris Mannion, Frère Maristes  

Ce petit livret renferme quelque chose de l'esprit de Chris Mannion. Au Rwanda, le 1er juillet 1994 il fu abattu par les Forces du Front Pat...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you