Page 1

EDITO RIAL Pour une nouvelle génération d’entreprises Etant l’une des priorités de la Tunisie, le développement industriel occupe une place de choix dans le programme présidentiel de développement économique et social « pour la Tunisie de demain », tablant entre autres sur la création de 70.000 entreprises ou projets à l’échéance 2009. Pour ce faire, l’Etat a investi sans compter en vue de créer un environnement propice à l’émergence d’un climat d’affaires et de concrétisation de projets porteurs, innovants, créateurs de richesse et pourvoyeurs de valeurs ajoutées et ce, à travers la succession des programmes de modernisation de l’industrie et la multitude de mesures d’accompagnement et d’incitations dont les plus récentes sont issues de la commission de réflexion sur la création d’entreprises qui a émis des recommandations pour réviser les dispositions du code d’incitations à l’investissement, faciliter les procédures administratives pour les promoteurs et activer l’examen des projets d’investissement par l’API. Les performances enregistrées par le tissu industriel en matière de création d’entreprises sont le moins qu’on puisse dire rassurants et prometteurs, ainsi les

ambitions affichées par le programme présidentiel sont légitimes étant donné les potentialités et les perspectives de développement du secteur industriel qui ne cessent de s’améliorer d’un plan à un autre. En effet, le rythme de croissance ascendant qu’il connaît, particulièrement la dynamique d’investissement et d’exportation traduit de larges perspectives de croissance et des opportunités à saisir pour absorber le nombre grandissant des diplômés du supérieur qui se situe à environ 60.000 diplômés du supérieur par an et qui seront 110.000 à l’horizon de 2011. Ces compétences hautement qualifiées, sur lesquelles mise notre nouvelle économie du savoir, sont les principales bénéficiaires des mesures incitatives et doivent de ce fait, assumer un rôle efficace en montrant un esprit d’initiative et d’imagination et un engouement entrepreneurial qui saura conforter les acquis de notre économie nationale Pour relever les défis de la prospérité économique et du développement social, et accéder à la cours des grands, La Tunisie dispose d’un atout majeur à savoir l’avantage des ressources humaines dont les qualifications sont « up to date ». Il suffit d’explorer et d’investir dans les champs à fortes valeurs ajoutées et d’impulser chez les ressortissants de l’enseignement supérieur cet esprit de conquête et d’ambition de grandir dans un environnement mondialisé conquérant.

expertise dans l’assistance technique et l’accompagnement des nouveaux promoteurs, a élargi son champs d’intervention dans ce domaine en nouant plusieurs partenariats avec les institutions d’appui à l’industrie tunisienne tels que l’API, les pôles de compétitivité et les centres d’affaires pour assister et accompagner ces promoteurs durant toutes les étapes d’étude et de mise en œuvre de leurs projets, à côté des efforts déployés par le Centre pour promouvoir le mécanisme d’essaimage au sein des grandes entreprises, en vue de concourir à l’impulsion de la cadence de création des PME et favoriser l’émergence d’entreprises performantes et innovantes. La tenue du premier salon de création des entreprises qui aura lieu du 17 au 18 octobre 2008, placé sous le haut patronage du Président de la République, et auquel participeront les différents acteurs de l’entrepreneuriat, dénote de l’importance accordée au plus haut niveau à cet évènement voué à la vulgarisation des différents mécanismes liés à la création d’entreprises et à la diffusion de la culture de l’initiative chez les jeunes diplômés et illustre le dynamisme de notre économie et la stratégie industrielle clairvoyante de création et de pérennisation des entreprises dont les retombées ne tardent pas à se manifester et ce, d’après la reconnaissance des instances internationales tel que le récent rapport de la Banque mondiale sur le climat d’affaires qui classe la Tunisie 37ème sur 181 pays.

Le CETIME, conscient des enjeux et défis nationaux en matière de création d’entreprises et d’employabilité et fort de son

SOMMAIRE EDITORIAL

VEILLE & INFORMATIONS

- Pour une nouvelle génération d’entreprises …...………...…………1 ACTUALITES

- Les métiers du soudage…………………………………………...5

- Suivi du programme national de la qualité …………………..………2 - Séminaire de formation sur les gisements d’économie d’énergie dans l’industrie ………………………..…..………...…………2 - Coopération avec l’ISI-France et l’IIW ………………………………….3 - Visite de Mme Monica CARCO, directrice de l’ONUDI au CETIME……3

- Soudure électrique de haute précision …………………….…..6 DONNEES DU SECTEUR DES IME - Les IME confirment leur lancée ..………………………...…......8 AGENDAS……...…………………………………..……...…………..9

CETIME news Responsable de la publication: Mohamed Férid HERELLI Coordination : S. Ben Fadhel - Comité de rédaction : M. Ouazaâ - M. M’halla C. Maâloul - H. Hmaied - W. Ouerghi - T. Ben Saâd - Photographe : E. Trabelsi Conception et réalisation: Ghariani Amina LE CETIME - GP7 - Z.I. Ksar Saïd - 2086 La Manouba - Tél.: 71 545 988 - 71 545 721 - Fax : 71 546 637 - 71 546 380 E-mail : contact@cetime.com.tn Site web: www.cetime.ind.tn


ACTUALITES

CETIME NEWS N° 21 & 22

SUIVI DU PROGRAMME NATIONAL DE LA QUALITÉ Situation à fin septembre 2008 En guise de contribution à effort de mise à niveau de l’industrie tunisienne et à la réussite notamment du programme national de la qualité en tant qu’un des piliers de la modernisation de l’industrie tunisienne et outil structurant les PME leur permettant l’amélioration de la qualité de leurs prestations ,le CETIME multiplie les champs d’intervention auprès des entreprises du secteur des IME pour les inciter a adhérer à ce programma qui s’est fixé comme objectif la certification de 140 entreprises à fin de 2009. A fin septembre 2008, le nombre des adhésions pour les entreprises du secteur des IME s’élève à 83 adhésions reparties comme suit:

Séminaire de formation sur les gisements d’économie d’énergie dans l’industrie L’industrie constitue un secteur de consommation énergétique. Le renchérissement actuel du coût des énergies fossiles et le thème récurrent de la protection de l’environnement sont deux principaux moteurs pour inciter les industriels à réaliser des économies d’énergie. Dans ce cadre, le CETIME organise en partenariat avec l’Agence Inter-Développement (France), un séminaire sur :

«Les gisements d’économie d’énergie dans l’industrie » Nbre d’entreprises adhérentes

Référentiel Système de Management de la selon la norme ISO 9001 : 2000

Qualité

52

Système de Management environnemental selon la norme ISO 14001

05

Système de Management de la selon la norme ISO/TS 16949

04

Qualité

Système de Management Intégré

10

Système de Management de la santé et de la Sécurité au travail (OHSAS 18001)

02

Système de Management pour l’accréditation selon les normes ISO 17020/17025

10

du 19 au 21 Novembre 2008, dans un hôtel à Tunis Ce séminaire a pour objectif de présenter les diverses étapes et les différents outils et techniques pour établir un bilan énergétique. De multiples solutions sont aussi proposées pour aider à la récupération de l’énergie perdue, en suivant la progression des coûts. Cette formation s’appuie sur de nombreux exemples réels que le formateur Monsieur Lionel GAURIER expert Inter-Développement et ancien responsable du programme Economies d’Energie à la Direction de la Recherche de Gaz de France, a collectés au cours de ses différentes missions, avec de nombreuses entreprises diagnostiquées, en France et à l’étranger. Le programme de cette formation portera sur : La combustion : ses principes, son analyse et les principales sources de pertes énergétiques L’audit énergétique et évaluation des pertes énergéti-

L’état d’avancement de démarches qualité au sein de ces entreprises adhérentes se présente comme suit : 19 entreprises certifiées 47 entreprises en cours d’implantation des systèmes de management qualité 17 entreprises en attente d’affectation d’experts PMI.

Contact : MM M. Chebbi/MR. El Methemem poste 1444

Page 2

ques. Les outils nécessaires à cette évaluation. L’établissement d’un bilan thermique. Les améliorations à apporter à un équipement thermique donné en fonction des résultats de l’audit énergétique. L’étude de nombreux cas réels dans des secteurs très divers, allant jusqu’à des usines de traitement du gaz naturel brut.

Contact : M. W. Ouerghi – poste 1493


ACTUALITES

CETIME NEWS N° 21 & 22 Coopération avec l’ISI—France et l’IIW

Dans le cadre de la convention de partenariat signée le 29 octobre 2007 à Paris entre le CETIME et l’Institut de la Soudure Industrie– France (ISI) et suite à l’adhésion du CETIME à l’Institut International de la Soudure (IIW), messieurs Alain HOUDART Président Directeur Général de l’ISI et André CHARBONNIER, directeur exécutif de l’IIW ont effectué une visite de travail au CETIME les 25 et 26 Août 2008. Cette visite a porté essentiellement sur le suivi des projets en cours (la formation Internationale en soudage IWE/IWT/IWS) et le lancement de nouveaux modules de formation qualifiante destinés aux Inspecteurs des appareils à pression dont la première session est programmée pour le 6 Octobre 2008. Les partenaires se sont aussi concertés sur les modalités de mise en place de nouveaux projets de développement qui s’inscrivent dans le cadre du renforcement des compétences opérant dans les secteurs faisant appel à la fonction soudage d’une manière générale ainsi que sur les modalités d’organisation du congrès international de la soudure prévu en Tunisie courant le mois de mars 2010. En marge de cette visite, une rencontre a été organisée entre les représentants du CETIME, de l’Agence Tunisienne de la Formation Professionnelle, de l’ISI France et de l’IIW, en présence des représentants de l’UTICA, du Président de la Chambre syndicale des Constructions Métalliques et du Président du Conseil du CETIME, en vue d’étudier les possibilités de coopération entre les différentes parties et de renforcer la formation de base dans le domaine du soudage.

Contact : M.k.Bouaziz-poste:1476

Visite de Mme Monica CARCO, directrice de l'ONUDI au CETIME A1’issue de sa nomination directrice du Bureau de l'Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel « ONUDI » à Tunis, Mme Monica Carco, a effectué une visite officielle au CETIME le mardi 26 août 2008, accompagnée de Monsieur Lamine DHAOUI Directeur à l’ONUDI. Après avoir effectué une tournée de prise de connaissance des différents laboratoires et pôles de compétences du CETIME, les responsables de l’ONUDI ont tenu une réunion de travail avec monsieur Férid Herelli, Directeur Général du CETIME, en présence de quelques cadres du Centre. Au cours de cette réunion, les deux parties se sont concertées sur les moyens de développement des relations de coopération qui existent entre les deux institutions dans les domaines ayant trait au développement industriel et du secteur des IME en particulier et les possibilités de promouvoir les services du CETIME à l’échelle régionale et internationale, notamment auprès des pays en voie de développement.

Page 3


CETIME NEWS N째 21 & 22

Page 4


VEILLE & INFORMATIONS

CETIME NEWS N° 21 & 22

LES MÉTIERS DU SOUDAGE Des filières de formation et de qualification très encadrées -suivi des avancées technologiques.

Soudeur, qu'est-ce-à-dire ? En fait, un métier générique de la métallurgie qui correspond à des niveaux de qualification bien établis qui vont du praticien au chercheur. Tour d'horizon sur les différentes facettes du métier. Parce

qu'il

s'agit

de

travaux

industriels souvent complexes et variés,

les

métiers

du

soudage

s'exercent à tous les niveaux de qualification, du soudeur prati- cien à l'ingénieur et au cher- cheur. Leurs

employeurs

artisanales,

PME,

?

Sociétés

PMI,

grands

groupes industriels, dont les activités appartiennent à des secteurs multiples

:

constructions

aéro-

nautiques (aéronefs) et spatiales (lanceurs,

satellites),

ferroviaires

(wagons, TGV), navales (navires

Il est amené à exercer sur différents terrains d'activités •Chez un maître d'ouvrage comme conseiller technique (choix des modes d'assemblage ...), chef de projet ... •Chez un maître d'œuvre : comme ingénieur en charge documents techniques Environ 3 000 emplois de soudeurs se d é g a g e nt

c haq u e

an née .

Ce la

s'explique par les nombreux départs en retraite et les difficultés à recruter. L'automatisation et le développement d'industries très pointues comme le nucléaire

créent

par

ailleurs

des

besoins en techniciens qualifiés. Cette

automobile,

sidérurgie,

agroalimentaire, chimie, aéronautique, construction navale et ferroviaire ... La plupart des 60 000 soudeurs français sont

opté pour l'intérim.

métique,

papetière,

d'énergie

conventionnelle

cos-

production (chau-

dières, fabrication d'éoliennes) ou nucléaire (cuves et tuyauteries de réacteurs),

bâtiment

et

travaux

publics (ouvrages d'art), secteur de l'environnement

et

du

dévelop-

pement durable. Actuellement, et semble-t-il pour de longues années encore, ils représentent de nombreuses offres d'emploi à bonnes rémunérations, en France comme à l'étranger. diplômes

Pour aussi

exercer, bien

qu'internationaux reconnaissance acquises

des

assurent

tableau récapitulatif).

la

compétences

- qualifications

-

autour de 43 ans. Quelques- uns ont

(voir

1. L'INGÉNIEUR SOUDEUR Le métier

relation

avec

le

soudage

et

les

contrôles, assurer la supervision d'un projet de construction soudée... •Dans un bureau d'étude : concevoir et

dimensionner

des

assemblages

soudés, préconiser des traitements d'un

laboratoire

de

R&D dans l'industrie : développer des aciers par exemple en optimisant la réponse au soudage, développer des procédés de soudage innovants, des robots de soudage... développer des pro- duits nécessitant des opérations de

s o ud a g e

en

de

productivité...

la

visant qualité

une et/ou

amélioration

des

méthodes de travail de l'atelier. •Dans

le

domaine

de

l'expertise

experts privés (assurance, indus- trie, L'ingénieur

soudeur

c o nna is s an ce

possède

une

a p p r o f o nd i e

des

domaines du soudage, tant en termes de matériaux que de procédés. Dans l'entreprise, il a en charge la résolution de tous les problèmes de conception, fabrication et contrôle des ouvrages soudés.

Les qualités requises

...) experts près des tribunaux... •Commercial : technicocommerciaux, chefs de marchés, de produits (produits d'apport, équipements de soudage, métaux, ...), marketing technique... •

La formation Après

une

formation

d'ingénieur

généraliste dans le domaine de la -sens des relations humaines (en

conception ou de la production, il se

interne et avec les clients) ;

spécialise

-rigueur

dans

son

travail

et

comportement ;

-disponibilité pour ses collègues de travail ;

Page 5

particulières, d'évaluer des offres en

amélioration

les

nationaux

comme par

•Responsable

bâtiment,

demandeurs

des

spécifications

t r a d i t i o n ne l l e m e n t

alimentaire (installations de process), chimique, pétrochimique, industrielles),

des

particuliers des sou- dures...

salariés. Leur moyenne d'âge se situe

tuyauteries

e xemp le,

demande s'ajoute à celle des secteurs

civils et militaires), industrie agro-

pharmaceutique (chaudronnerie et

d'établir

son

durant

complémentaire l'ESSA,

soit

.

reconnu

une

formation

dispensée

dans

un

soit

cours

à

IWE


CETIME NEWS N° 21 & 22

VEILLE & INFORMATIONS

LES MÉTIERS DU SOUDAGE OPÉRATEUR

CHEF D'ÉQUIPE

COORDONNATEUR

SOUDEUR

SOUDEUR

EN SOUDAGE

NATURE DU TRAVAIL Réalise les soudures sur des Soudeur exp érimenté, il gère une équip e de constructions neuves ou soudeurs répare des anciennes

Resp onsable des tâches de soudage en atelier ou sur chantier

CONDITIONS D'ENTRÉE

CAP, BEP ROC-SM

Evolution du soudeur en BTS ROC entrep rise

ÉCOLE OU ORGANISME DE FORMATION AGRÉÉS

Formation professionnelle IS, AFPA, AFPI, etc

EAPS IUT Nîmes, IS Industrie, CETE Apave Vénissieux

EAPS, IS Industrie, CETE Ap ave Vénissieux

Praticien international en soudage - IWP

Praticien sp écialiste international en soudage IWS

Spécialiste technologue international en soudage IWT

DIPLÔMES INTERNATIONAUX

INSPECTEUR EN SOUDAGE Assure la conformité des soudures selon les exigences réglementaires dep uis la commande jusqu'à la livraison Evolution du coordonateur en entreprise ESSA, IS Industrie Villep inte, EAPS

Agent d'insp ection international en soudage IWIP

Source: soudage et techniques connexes, n°7/8 juillet/août 2008

Dossier à suivre

Technologies innovantes

Soudure électrique de haute précision Des physiciens moscovites de l'Université d'Etat de Moscou et de l'Université technique des liaisons et d'informatique ont développé une nouvelle méthode de soudure électrique permettant d'accoler des pièces métalliques très fines. Le principe de fonctionnement de cette méthode repose sur l'utilisation de deux électrodes au lieu d'une seule, éloignées l'une de l'autre d'une faible distance. Les deux électrodes sont reliées par un filament métallique très fin. De façon analogue à un fusible et sous l'action du courant électrique, le filament chauffe puis se met à fondre et s'évapore. La fonction du filament est alors de régler la température de soudure afin d'obtenir des jonctions régulières et de haute qualité. A une température donnée, la cathode émet un faisceau d'électrons qui interagissent avec les atomes du métal à souder. Sous l'action du champ électrique, il se produit un effet ionisant au niveau du métal qui génère encore plus de chaleur au niveau de la cathode. La température devient alors suffisamment élevée pour faire fondre la partie du métal à souder sans le percer. A partir du moment où le circuit électrique est débranché par la rupture du finalement, il apparaît une maille (point de soudure) régulière et droite. Les chercheurs russes ont identifié un certain nombre d'avantages propres à cette nouvelle technologie. Premièrement le point de soudure est linéaire et sa longueur dépasse sensiblement celle du filament (c'est à dire la distance entre les électrodes). Deuxièmement, ils ont constaté que le métal fond bien mieux et plus facilement sur les bords des pièces, ce qui permet d'obtenir des jonctions fines et régulières. Finalement, ils sont parvenus à souder des matériaux différents (de l'acier avec de l'aluminium par exemple) en utilisant des filaments extra fins de plusieurs dixièmes de millimètre. Par ailleurs cette méthode peut être mise en ouvre avec des tensions relativement basses. Par exemple, pour souder deux lames de rasoir il suffit d'une tension de 100V.

Source: http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/55389.htm

Page 6


CETIME NEWS N° 21 & 22

Transversal, SCS s’adresse à l’ensemble des industries tous secteurs confondus, qui ont des outils et chaînes de production, pour une offre exhaustive de matériels, d’équipements, de services et solutions, en vue d’en assurer la maintenance, plus de performance, un meilleur rendement énergétique, l’intégration d’innovations… SCS concerne aussi les grandes entreprises d’équipement et d’installation électrique, et bien entendu, tous les bureaux d’études, d’experts, ingénieurs en génie électrique/électronique, ainsi que les grandes entreprises de commercialisation de produits et équipements industriels.

Page 7


DONNEES DU SECTEUR

CETIME NEWS N° 21 & 22

Les IME confirment leur lancée 08 mois 2008 897 89 000

Nombre d’entreprises Nombre d’emplois Entreprises totalement exportatrices

358

Investissements déclarés

310 MD

Importations

7 941 MD

Exportations

4 191 MD Source INS / API

La performance du secteur des IME durant les huit premiers mois 2008 s’est traduite par une amélioration notable au niveau de ses indicateurs de base. En effet, par rapport à la même période de l’année précédente, on a enregistré : Un accroissement de 17% des investissements déclarés Une hausse de 24% de la valeur des exportations Une augmentation de 14% du total des produits importées Commerce extérieur

La valeur moyenne des importations mensuelles est de l’ordre de 992 MD. Quant aux exportations, elle est de l’ordre de 524 MD, soit un taux de couverture moyen de 53%.

Les Importations et Exportations mensuelles du secteur IME pour les huit premiers mois de l'année 2008

en MDT

1200 1000 800 600 400 200 0 ie nv Ja

r

ie vr Fé

r

ar M

s

r il Av

Exportation

ai M

in Ju

Ju

et ill

ût Ao

Importation

Il est important de signaler que durant les huit premiers mois de l’année 2008, le secteur des IME a conservé sa place de leader pour le secteur manufacturier en matière d’exportation avec 26% du total des exportations, devançant ainsi le secteur du textile et habillement (22%).

Contact: Mme C. Maâloul - poste 1457

Page 8


AGENDAS

CETIME NEWS N°21 & 22

Formations spécialisées au CETIME (Octobre - Novembre 2008) 15-17 Octobre

20 Oct. - 06 Nov.

La gestion des travaux de maintenance : GMAO et tableau de bord

Radiologie industrielle niveau 2 ( niveau requis radiologie industrielle niveau 1)

22-24 Octobre

23-24 Octobre

Le système intégré « qualité, environnement & sécurité »

Traitements thermiques des aciers

30-31 Octobre

10-13 Novembre

Optimisation de la facture énergétique en industrie

Prévention des installations électriques des risques incendie

12-14 Novembre

18-19 Novembre L’audit maintenance : méthodologie et mise en œuvre

Analyse des risques environnementaux 24-26 Novembre

24-26 Novembre

Inspecteur en soudage : inspection selon CODAP et rédaction de rapport (formation qualifiante)

La maintenance et l’exploitation des chaudières : méthodes et techniques de diagnostic des pannes

Contact: Mme F. AMMAR - poste 1403

Du 14 au 15 Octobre 2008

Du 4 au 7 Nov. 2008

CLEANMECA Congrès européen des technologies propres et sûres en mécanique

MIDEST 2008 Salon mondial de la sous-traitance Industrielle

Cetim Senlis (France)

Paris (France)

E-mail : congres@groupe-etai.fr Site web : www.cleanmeca.org

E-mail : info@midest.com Site web : www.midest.com

Le 29 Octobre 2008 LE CETIME organise : Une demi-journée d’information sur le PLM Les outils PLM (Product Lifecycle Management)

Le 21 janvier 2009 LE CETIME organise, en partenariat avec multistation. Les 1ères assises tunisiennes du prototypage rapide.

Hôtel Sheraton Tunis, à 14 H00

Tunis (Tunisie)

E-mail : contact@cetime.com.tn Site web : www.cetime.ind.tn

E-mail : contact@cetime.com.tn Sites web : www.cetime.ind.tn www.multistation.com

C.S.N.E.E.C.F

Page 9


21 22

2008

12

.

.

.

. . « CETIME » « CERIME » . :

"ISI " .«IIW » .

Page 10


.

"

"

.2009

70.000

. . .

. . 18

17 2008

. .

181

: : 71 546 637 :

71 545 988 :

: -

– /

: 2086 –

37

: -

–6

7

. . :

cetimenews 21 - 22 aout - sept 2008  
cetimenews 21 - 22 aout - sept 2008  

Cetime news bulletin électronique mensuel, édité par Le Centre Technique des Industries Mécaniques et Electriques - Le CETIME - TUNISIE

Advertisement